Page 1

Le T h é a Tr e DU

R N

septembre-décembre 2017 Journal n°45

23 rue des Potiers 31000 Toulouse - 05 61 62 14 85 - www.grand-rond.org

Evénement hors les murs Du 3 au 7 octobre

Le Grand Rond investit le Jardin Monplaisir avec le spectacle La Nuit est une couleur blanche et son dôme géodésique de la compagnie Les z’OMNI. Géo quoi ? (voir p.7)

Festival Migrant’Scène de la CImaDe Du 28 novembre au 2 décembre

Cette année encore le Grand Rond est partenaire de la Cimade. Au programme : le spectacle Terres Closes, un bord de scène avec l’auteur et la soirée de clôture du festival (voir p.9)

Édito

C’est difficile, comme devoir de vacances, d’écrire l’édito ! Certes, il faut rassembler ses dernières forces mais on est quand même bien excité·e·s de cette nouvelle saison qui va s’ouvrir et du coup,... suite en page 3


LES

du Grand R nd

Le Théâtre du Grand Rond a 14 ans et accueille désormais plus de 52 000 spectatrices et spectateurs par saison dans une ambiance chaleureuse et conviviale, propre à la découverte et la curiosité. Le Théâtre du Grand Rond est un endroit d’échanges et de partages, de réflexion collective, un théâtre de rencontres et de rires salutaires, accessible aux handicapé·e·s, aux curieuses et curieux, aux rêveuses et rêveurs, aux inquièt·e·s, aux sages, aux sérieuses et sérieux, aux vivant·e·s !

Le Club des spectatrice·teur·s Devenez ambassadeur et ambassadrice du Théâtre du Grand Rond auprès de vos ami·e·s, connaissances ou collègues ! Échangez avec d’autres membres passionné·e·s de spectacle vivant, profitez d’une relation privilégiée avec l’équipe du Théâtre et soutenez un lieu associatif et culturel. L’adhésion au Club (15€) vous permet : - de proposer un accès à tarif réduit aux personnes vous accompagnant. - d’accéder aux cinq premiers spectacles à tarif réduit (8€). - de profiter de l’ensemble de la programmation gratuitement dès le 6ème spectacle (environ quarante spectacles sur la saison). Renseignements : 05 61 62 14 85 ou publics@grand-rond.org

Le Billet suspendu Peut-être connaissez-vous déjà le « café suspendu » ? Tradition de solidarité née dans les bars napolitains, elle consiste à commander 1 café et à en payer 2 : 1 pour soi et 1 pour l’inconnu·e qui n’a pas de quoi s’offrir une boisson chaude et qui verra sur l’ardoise du cafetier qu’il y a quelques cafés d’avance… C’est de là que vient l’idée du Billet suspendu : deux 2 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Sommaire

tirelires dédiées dans lesquelles vous mettez ce que vous voulez. Un fil sur lequel les billets sont accrochés. D’un côté comme de l’autre, nous vous invitons à participer !

La p’tite librairie du Grand Rond A l’accueil du Théâtre, tout près du bar, vous trouverez notre librairie ! En partenariat avec la librairie Les Frères Floury (36 rue de la Colombette), le Théâtre du Grand Rond vous propose une sélection d’ouvrages en lien avec la programmation. Du théâtre, bien sûr, mais aussi des romans, nouvelles et livres à destination du jeune public, avec aussi quelques exemplaires de nos auteur·e·s fétiches...

Bord de scène C’est tous les jeudis à l’issue de la représentation du spectacle de 21h !* *Sauf cas particuliers

Au Grand Rond si j’y suis sur Radio Mon Païs (90.1 FM)

Pour la 5ème année consécutive, retrouvez le Grand Rond une fois par mois sur l’antenne de Radio Mon Païs. Au programme : des invité·e·s, des lives, des éditos dynamités, un chroniqueur adulé et parfois quelques surprises... Rendez-vous le 2ème mardi du mois de 14h à 15h pour l’émission en direct, le lendemain à 23h pour la rediffusion et à tout moment pour les podcasts en ligne sur www.radiomonpais.fr ou www.grand-rond.org.

P3. Édito P4. Les apéro-spectacles P6. Les spectacles tout public P13. Les spectacles jeune public P17. Les expos P18. L’actu P19. Infos pratiques

Le Théâtre du Grand Rond, c’est : - L’équipe : Romuald Berrier, Patrick Fessart, Juliette Godier, Chloé Grassi, Adrien Poussou, Sophie Sciabica, Eric Vanelle, Maryline Vaurs, Cécile Vicart et Sam Vigneron. - Les metteur·euse·s-en-scène des ateliers de création : Muriel Benazeraf, Alexandre Berhnardt, Laetitia Bos, Lisa Boudet-Valette, Philippe Cancé, Mallory Casas, Martin Cros, Hélène Dedryvère, Brice Pomès, Emilie Prukop, Claude Sanchez, Eric Vanelle et Maryline Vaurs. - Le conseil d’administration : Christophe Desnoyer (président), Alain Régus (vice-président), Nathalie Caulat (secrétaire), Didier Bergeot (trésorier), Paco Bialek, Marie Brien, Aurore Carpentier, Silvia De Pilla, Mary Lynn Clarke, Karine Defait, Brice Pomès et Alix Soulié. - Et un immense merci aux bénévoles  : Alain B, Amandine, Anaïk, Annie, Arnaud, Bertrand, Bruno, Camille, Christophe, Clotilde, Daniel, Etienne, Evelyne, Franck, Isabelle, Jean-Philippe, Laura, Marie, Marion, Maryse, Mathieu, Mustapha, Olivier, Oriane, Philippe, Richard, Romain, Sophie, Sylvain, Xavier... et Marie-France pour les petits plats ! Retrouvez les distributions et crédits complets des spectacles sur notre site internet : www.grand-rond.org


Présentation de saison : le lundi 11 septembre à 19h

Réservations au 05 61 62 14 85

Légende des pictogrammes Langue des Signes Française spectacle visuel spectacle sans parole

Édito suite de la page 1

... on voudrait vous parler de tout, absolument de TOUT, alors on est partagé·e·s. Finalement on se décide, on fait des choix, on sabre et… de toutes façons, lisez le programme, y’a TOUT dedans… « Je sais, un peu partout, tout le monde s’entretue, c’est pas gai, mais d’autres s’entrevivent, j’irai les retrouver »* Cette saison 17-18 aura mille et une couleurs, mille et une saveurs et autant d’odeurs… Comme notre fil rouge Top chef qui zigzaguera avec gourmandise d’octobre à juin… C’est quoi les fils rouges ? Lisez p.18, on vous dit, il y a TOUT… Les fils rouges, c’est la magie de la programmation, c’est quand la mayonnaise prend, c’est quand le soufflé monte. Choisir avec soin des spectacles – comme on choisirait un bon vin – les agencer pour que les saveurs se subliment, infusent sans se faire de l’ombre et, en goûtant tout ça avec un peu de recul, s’apercevoir qu’ils se répondent, qu’on reconnaît des parfums même d’un peu loin, et que le festin promet d’être plus que succulent. Ces spectacles que nous avons choisis parce que – individuellement et pour des raisons toutes différentes – ils nous ont nourris. Ces spectacles donc, prennent encore un peu plus d’ampleur lorsqu’ils sont ensemble, pas très loin dans la même saison… Nous vous invitons donc à notre table, pour suivre nos fils

d’Ariane, nos lignes de failles, nos bobines et nos ficelles, pour vous faire une idée de l’air du temps, du temps des artistes… « Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes »* Du coup, on a décidé de voir ce que ça donnait des artistes et des allumettes. C’est pas triste ! Ceux et celles du fil rouge Enragez-vous ! mettent carrément le feu aux poudres, bousculent nos visions rétrécies par le quotidien, viennent nous chercher sur d’autres terrains. Le terrain… familial des Joies de la famille est tout aussi explosif ! Quoi de plus irrésistiblement drôle, quoi de plus dramatiquement tragique que la famille ?… le couple peut-être ? De septembre à avril, 8 spectacles parlent de nous et de nos foyers ! Les artistes d’À Toute Vitesse, de l’automne au printemps, on les verra passer plein gaz et sans protection ! Dans un éclat de rire, de colère ou d’ironie, ils/elles nous embarqueront dans leurs univers multiformes. On les suivra, c’est sûr, parce que « Plus tard, il sera trop tard. Notre vie, c’est maintenant. »* Bienvenu·e·s… la saison 17-18, ça commence maintenant ! *Jacques Prévert Le 21/07/2017

Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 3


Les Apéro-spectacles © DR

Du mardi au samedi à 19h - Ouverture des portes à 18h30 Participation libre mais nécessaire !

Saviez-vous que… Les troubadours avaient inventé le rap ? Le village de Marzas fut détruit par un bouc et une pomme ? L’auteur du « Se Canta » était un serial killer ? Et surtout, saviezvous que tout ce qui précède est vrai  !? Avec sa musique, son humour (et une bonne dose de mauvaise foi), Florant Mercadier raconte l’histoire de l’Occitanie, la petite et la grande. Mais promis, juré, tout est authentique….

du 12 au 16 septembre à 19h

L’Occitanie… pour les nuls !

Florant Mercadier fait son intéressant pour le Festival Occitania… et c’est très bien ainsi !

Le Bel Armel - Expérimental

dans le cadre de la Semaine de l’Étudiant

du 3 au 7 octobre à 19h

9ème Festival International des Littératures Policières

Christelle Boizanté en liberté

Nous, et vous, aurons la primeur du nouveau projet de Christelle Boizanté, membre fondatrice du Trio Orlando, lui-même né aux apéros du Grand Rond il y a… un certain nombre d’années ! Encore au stade de la recherche et par essence expérimental, le Bel Armel reste à ce stade un bel mystérieux… sachez que la couleur musicale est celle de Morgan Bertelli, compositeur et producteur de musique Hip hop, que les textes sont de Christelle, qu’il y aura de la danse et qu’il y sera question du pouvoir de la magie et du pouvoir des mots.

Nous sommes ravi·e·s d’être pour la 2ème fois partenaire du Festival Toulouse Polars du Sud. Chaque soir vous aurez droit, entre frissons et suspens insoutenables, à des extraits de livres à l’honneur dans le festival. Des lectures préparées pour vous faire frissonner et réveiller le·la justicier·ère qui sommeille en vous. Et comme la saison dernière un duo (Laetitia Bos et Eric Vanelle) et un trio (Corinne Mariotto, Maryline Vaurs et Fabrice Aillet) mettront ces 5 soirs en voix et en musique.

du 26 au 30 septembre à 19h

Entre les draps

Voix du monde © DR

The Seventeen

Toulouse Polars du Sud

du 19 au 23 septembre à 19h

Un Bout de toi - Trio Tsatsali

4 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

du 17 au 21 octobre à 19h

© DR

Après avoir appris et perfectionné l’art de servir des demis de bière pendant près d’une décennie, art qui reste sa première source d’inspiration et de revenus, Raf se lance dans l’aventure de la chanson ! Aux côtés de textes bien à lui qui puisent leur inspiration dans la décennie précédemment décrite, Raf cultive le concept « rétro mais pas ringard » de la chanson participative. Un cahier de chansons et hop, qui veut vient pousser la chansonnette avec lui. Et c’est beau.

franchement lubriques, des histoires d’amour et de désirs atypiques, des poètes portés sur « la chose », dans la plus grande liberté de ton, sans jugements moraux ni prosélytisme. Tout simplement parce que les corps humains, tous les corps humains, méritent bien d’exulter, non ? L’été s’éloigne, le froid arrive… il est grand temps de plonger sous la couette !

Un Bout de toi est un tissage de chants polyphoniques et polyrythmiques

du 10 au 14 octobre à 19h

Chanson sexy

Entre les draps est un concert théâtral qui invite les spectateur·trice·s à partager des textes érotiques ou

The Seventeen est un duo oscillant entre pop électro et trip hop totalement envoûtant et à l’énergie contagieuse. À la voix, guitare et basse : Maëva ; aux machines et piano : Nolwen. Mixant avec élégance et malice son électro et sonorité classique, l’écrin musical est parfait pour la voix planante de Maëva. Une vraie belle découverte et, on l’espère, un bel avenir pour eux… du 24 au 28 octobre à 19h

La Kermesse de l’ogre

Bernard Dimey prend l’apéro !

© DR

© PNC Photographie

Chanson participative

© DR

Raf

porté par 3 fortes féminités, Simona Boni, Karine Louis et Anouk Sébert. Elles vous emmènent dans un délicieux voyage, à la découverte d’un bout de nous, de vous ! Un spectacle intime et explosif, un hommage aux femmes, aux rêves, à la diversité culturelle... à vous !

© Arnaud Rouyer

du 5 au 9 septembre à 19h

© DR

Les apéro-spectacles vous invitent, dans la partie accueil, à déguster de courts spectacles. Qu’ils·elles soient confirmé·e·s ou en devenir, tous les artistes ne convoquent qu’une chose : votre curiosité.

Valérie Gonzalez et Josiane Carle chantent et disent Bernard Dimey, enfant de Montmartre, poète irrévérencieux, auteur de chansons.


cuivres, tantôt assis, tantôt debout... L’étape des apéros du Grand-rond ne pouvait pas ne pas en être... du 14 au 18 novembre à 19h

du 28 novembre au 2 décembre 19h

Davy Kilembe Danser les mots

Les 30 ans du Théâtre de la Luciole (voir p.10)

du 31 octobre au 4 novembre à 19h

© DR

© DR

dans le cadre du TPV 2017 (voir p.9) Jean-Marie Combelles s’empare des textes du mythique SOL, personnage mi-clown mi-clochard, créé par le québécois Marc Favreau. Pendant plus de 30 ans Marc Favreau a fait vivre SOL en malaxant et en jouant avec les mots pour créer des textes sensibles, poétiques, profonds et irrésistiblement drôles, oscultant avec une naïve lucidité notre monde et les êtres que nous sommes. Jean-Marie Combelles s’en délecte et nous régale d’une interprétation vivifiante et jubilatoire.

Davy Kilembe saisit l’air du temps et s’en inspire pour mettre en musique son univers. Il fait partie de cette nouvelle génération de cuisiniers qui n’hésitent pas à marier les saveurs autour d’un ingrédient noble : l’honnêteté. Loin des sentiers rebattus, une écoute attentive donne à réfléchir, autant qu’à se laisser porter par ses rythmes aux influences « soul ». Il présente pour nous et pour vous, en solo, les chansons de son dernier album Danser les mots.

Carrément méchantes jamais contentes Dans ta gueule !

Circo Pirulo

dans le cadre du festival Marionnettissimo © DR

du 7 au 11 novembre à 19h

Chouf

© DR © DR

Cet automne, Chouf fête ses 10 ans de scène et par la même occasion, la sortie nationale officielle de son quatrième album Volatils. Pour fêter ça comme il se doit, une série de concerts dans ses salles de prédilection, dans des formules différentes durant 10 jours est organisée. Un marathon de concerts, tantôt solos, tantôt en groupe, tantôt à cordes, tantôt à

Approchez ! Approchez ! Venez voir le plus grand des cirques miniatures ! C’est un cirque à taille humaine, où les lions sont de féroces petites peluches, où la trapéziste est un hippopotame aux grands pieds, où le clown dresse un cheval invisible. Laissons s’envoler notre imagination, échappons-nous de la réalité ! C’est dans le cadre du festival Marionnettissimo que nos apéros s’ouvrent aux lions et aux grands trapèzes volants, le tout sous deux mètres de plafond et sans filet…

du 19 au 23 décembre à 19h

Patrice Caumon

En tournée mondiale

du 5 au 9 décembre à 19h

du 21 au 25 novembre à 19h

dans le cadre du TPV 2017 (voir p.9)

au Grand Rond avec une voix stratosphérique et des musiques qui puisent leur inspiration de part et d’autre de l’Atlantique, vadrouillant sans encombre de la valse au blues. Tantôt en français, tantôt en anglais, ses chansons, patinées dans la rue et dans mille autres endroits, vous embarqueront pour un long voyage, bien calé dans votre siège…

« Les femmes » sans artifice ni collagène, brutes, brutales, séduisantes en femmes fatales... Laetitia Bos et Maryline Vaurs s’emparent avec gourmandise de textes de femmes, sur les femmes, contre les femmes, sans femme, pour dresser un portrait au vitriol, sans concession et le sourire aux lèvres de « la place des femmes » : celle qu’elles ont, qu’on leur laisse, qu’elles s’empêchent d’avoir sans même le savoir, qu’on voudrait bien leur laisser mais pas tout de suite… bref, y a du taf ! du 12 au 16 décembre à 19h

Alicia BT

Chanson universelle

Franco américaine à olympienne, Alicia BT

l’allure déboule

© Pierre Wetzel

No Man’s Louise

No Man’s Louise nous embarque au son de l’accordéon et du violoncelle au gré de chansons à la fois douces et intimes, incisives et courtoises… Le répertoire de No Man’s Louise marque par sa force, son originalité et sa poésie. Raconter les frênes trop frêles, les cœurs étouffés sous le satin, s’asseoir enfin à l’ombre des mémoires pour chanter l’attente, le manque et l’absence, qui sont peut-être déjà, les premiers signes du printemps…

© EliZebli

De la fuite dans les idées

© Stef Saint-E

Ce spectacle mêle textes, poèmes, chansons, voix, accordéon, piano jouet, boîte à musique, trompette, tambourin… Ecouter Dimey, devrait être obligatoire, remboursé par la sécu, intégré au programme du BAC, obligatoire dans les salles d’attente des banques. « Quand je serai mort, on dira du bien de moi ! » Bernard Dimey

Ce chanteur à la fois punk, poète et paysan, à la voix de miel peut rugir fort, et porte haut des chansons féroces, amorales, délicieusement absurdes, à rebours de la chanson cul-cul la praline. Ça tape sur tout ce qui bouge, c’est doux, violent, poétique et drôle. Un univers dense, plein de dérision et d’autodérision : ça touche le fond du cœur, là où ça fait mal, et c’est pour ça que ça fait du bien. Déjà accueilli aux apéros il y a deux saisons, Mister Caumon revient et croyez-nous : c’est énorme !

TRÊve DE NOËL Les apéro-spectacles font une pause pendant les vacances de Noël. Retour de vos apéros favoris le 9 janvier 2018. Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 5


Programmation Tout public 1936, la crosse en l’air

« Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple. » Prévert du 5 au 16 septembre du mardi au samedi à 21h 1936, la crosse en l’air © DR

Dans le cadre du fil rouge Enragez-vous (voir p.18)

humoristique de Prévert, tous ses chevaux de bataille : l’anticléricalisme, l’antimilitarisme, ses injonctions à l’amour et à la franche rigolade. Ce sera la première fois qu’un texte de Jacques Prévert sera porté sur la scène du Grand Rond et nous n’en sommes pas peu fier·e·s ! Prévert, dont on commémore les 40 ans de la mort (il aurait détesté cela), reste pour nous tous·tes ce poète épris de liberté, d’amour, un tantinet libertaire, anarchiste, auteur du recueil Paroles (dont La Crosse en l’air est extrait) et le scénariste des Enfants du Paradis, Quai des brumes… Quelle bonne idée a eue là Guillaume Destrem de nous proposer ce spectacle dont le texte fait encore écho plus de 80 ans après sa parution. On vous le répète, ça, c’est du démarrage de saison ! Genre : théâtre - Durée : 1h05 - Cie La Belle équipe - De : Jacques Prévert - Mise en scène : Olivier Clément - Avec : Guillaume Destrem - Lumière : Pierre Gille

Le mardi : 1 place achetée = 1 place offerte ! Après Nuit Blanche chez Francis il y a deux ans, quel plaisir d’accueillir de nouveau la Compagnie La Belle équipe pour démarrer cette nouvelle saison 2017-2018, qui plus est, avec ce texte de Jacques Prévert, véritable pamphlet contre les intolérances, les sectarismes, les guerres… Une ode à l’amour, à la rigolade portée par un Guillaume Destrem admirable. On vous le dit, ça, c’est du démarrage de saison ! Quand en 1936, Jacques Prévert écrit La Crosse en l’Air, la guerre civile fait rage en Espagne, et en France, des intellectuels se mobilisent contre Franco. Parmi eux, Prévert, Gide, Tzara, Nizan, Jouve, Aragon, Picasso, Malraux... Quelle brochette ! On retrouve, dans cette drôle et puissante attaque contre les dogmes et les respects aveugles, toute la verve, l’esprit frondeur et 6 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Le PASS Enragez-vous ! 5 spectacles et 1 film pour s’enrager toute la saison contre les intolérances, injustices et dogmatismes de tout poil ! C’est en forme d’hommage à Prévert que s’ouvrent la saison et ce fil rouge à l’esprit frondeur. Et pour nous accompagner toute la saison, profitez de cadeaux à tous les niveaux dès la 2ème proposition sur présentation de votre PASS : - Après une 1ère place achetée, accès aux autres spectacles à tarif réduit (de 6€ à 8€). - 3ème tampon : un badge offert. - 4ème tampon : un verre offert à la buvette. - 5ème tampon : 1 place pour le dernier spectacle du fil rouge offerte. Voici une nouvelle occasion de se rapprocher de nos ami·e·s de l’American Cosmograph. Au sein de ce fil rouge, ne ratez pas la 2ème proposition du PASS, la projection unique de :

Les Nouveaux chiens de garde

de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat suivie d’une rencontre avec Jérémie Nollet, Maître de conférence en Sciences Politiques dimanche 8 octobre à 11h à l’American Cosmograph

Du mardi au samedi à 21h

Soif

Corps à corps du 19 au 23 septembre à 21h Inspirée des textes de Charlotte Delbo ancienne assistante de Louis Jouvet, déportée à Auschwitz - et d’autres témoignages de femmes ayant traversé des génocides, en Arménie ou au Rwanda, Carmela Acuyo signe ici un spectacle d’une simplicité pudique, entre le corps et les mots, qui résonne fort en chacun·e de nous. Magistrale dans la danse et l’interprétation, son personnage nous fait cheminer sur les traces de ce qui devrait être inoubliable. Lorsque nous avons appris que Carmela Acuyo, connue depuis une quinzaine d’années pour revendiquer l’art chorégraphique dans la rue, proposait une version de Soif adaptée à la salle, nous n’avons pas hésité une seule seconde à 1/ aller la découvrir 2/ vous la proposer cette saison. Quand il s’agit de danse, investir le corps par la parole n’est pas chose aisée. C’est pourtant ici tout le pari réussi de la Cie Vendaval qui mêle corps et voix de façon complètement pertinente et évidente. Soif © J-M Coubart


Genre : danse - Durée : 1h - Cie Vendaval - De et avec : Carmela Acuyo - Mise en scène : Mariya Aneva - Compositeur   : Vincent Ferrand - Regard chorégraphique : Philippe Ducou

Fragments

Love etc… du 26 au 30 septembre à 21h Fil rouge Les Joies de la famille (voir p.18) Fragments est une pièce mêlant théâtre et danse, bilingue anglais/français, fondée sur l’essai socio-philosophique Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes. Sur le ton de la confession et de la plaisanterie, mi-tendre/ mi-violent, le jeu des comédiens entraîne le public au cœur de cet état émotionnel intangible qu’est l’état amoureux. Un homme et une femme. Lui parle anglais, elle, français. Ils dansent, projettent et bricolent les mots, essaient de se comprendre, y parviennent, échouent, recommencent… Le bilinguisme n’est pas ici une astuce cosmétique : la metteuse en scène et le comédien sont anglais, la comédienne est française et le tout est implanté dans le Gers. Ce mariage des mots et des langues s’accompagne d’un mélange de théâtre. Les comédien·ne·s anglais·es et français·es ne sont pas formé·e·s de la même manière et n’envisagent pas la scène du même endroit. Il est ainsi frappant de constater combien ces différences sont criantes dès que le spectacle commence. Ce sont bien ces dissemblances qui magnifient le texte de Barthes et rendent cette adaptation théâtrale si réussie.

Fragments © Camille Levert

spectacle, porte-voix des mots de femmes. Les autrices sortent ici de l’ombre. Ou plutôt, c’est dans l’ombre que les comédiennes livreront leurs textes. Après le spectacle vient l’aube, et le public est amené à découvrir l’espace autour de lui, un musée de l’intime, l’antichambre des autrices : des installations interactives à écouter, sentir et ressentir…

Genre : théâtre, danse - Durée : 1h - OBRA - D’après Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes - Mise en scène : Kate Papi - Avec : Zineb Benzekri, Oliviero Papi, Mélanie Tanneau - Costumes : Jane Perry - Lumières : Priscilla Toureille - Musique : Glenn Tillin

Événement hors les murs

La Nuit est une couleur blanche Dans la nuit noire.. Dans la nuit noire et obscure. du 3 au 7 octobre à 19h et à 20h30 au jardin Monplaisir 1 bvd Monplaisir 31400 Toulouse

Réservations auprès du Théatre / Retrait des places en avance au Théâtre ou le soir même sur place.

Nous en rêvions depuis plusieurs années, organiser un spectacle hors les murs. C’est chose faite ! Le dôme géodésique des z’OMNI s’installe pour une semaine dans le charmant Jardin Monplaisir, à 10 mn à pied du Théâtre! Une expérience inoubliable dans la pénombre, pour découvrir des textes de femmes qui explorent les thèmes de la nuit, des désirs, des rêves, des angoisses, des secrets... Voilà donc une parfaite occasion pour venir découvrir la nouvelle création tant attendue de ces comédiennes-chanteuses toulousaines dont on suit le travail depuis de nombreuses années. Les z’OMNI vous invitent à pousser la porte d’un dôme géodésique, théâtre de poche ambulant, afin de plonger dans la nuit. Laissez vos yeux s’habituer à l’obscurité, ouvrez grand vos oreilles et plongez dans un voyage sensoriel et musical, sur les thèmes du désir, des rêves, des angoisses, des secrets... Les z’OMNI deviennent, pour ce tout nouveau

La Nuit est une couleur blanche © DR

Ce solo met en jeu une figure fictive, Hélène Miller, qui véhicule une histoire : celle qu’elle a voulu oublier pour s’inventer un passé idyllique et une nouvelle vie, mais Hélène Miller s’appelle en réalité Helena Metzler et a un chiffre tatoué sur son bras. La danse – d’une élégance pure et d’une expressivité sans limite – survient toute en contraste, et la nécessité du silence succède à celle du dire. La musique est composée par Vincent Ferrand, artiste toulousain que nous connaissons bien ici. L’ensemble est inratable et plus que nécessaire !

Genre : théâtre - Durée : 1h - Les z’OMNI - De : Thérèse Bosc, Andrée Chedid, Colette, Juliette, Rachilde, Mandakranta Sen, Marina Tsvéaeva… - Mise en scène : Les z’OMNI - Avec : Héloïse Biseau, Sophie Huby, Claire Hugot, Emmanuelle Lutgen - Création lumière : Fabien Mégnin - Regard jeu d’actrices : Laurence Riout

Après avoir profité du Jardin Monplaisir, vous pourrez prendre la clé des champs pour redécouvrir ce spectacle à Roques-sur-Garonne, sur le Ramier devant le Centre Culturel Le Moulin, samedi 5 mai 2018 à 19h30 et à 21h, dans le cadre de la programmation du service culturel de la ville. Depuis cette saison, nous travaillons avec la belle équipe de Roques-sur-Garonne afin de mieux faire vadrouiller artistes et publics ! Une nouvelle invitation à la découverte ! + d’infos : www.lemoulin-roques.com

Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 7


Le Mardi à Monoprix Tout sur mon père du 3 au 14 octobre du mardi au samedi à 21h

Fil rouge Les Joies de la famille (voir p.18) Le Mardi à Monoprix est l’histoire de MariePierre, né garçon, fille devenue, qui rend visite à son père tous les mardis afin de s’occuper de lui et de son intérieur. Le point d’orgue de ces journées étant les fameuses courses à Monoprix qui obligent ce couple pas comme les autres à sortir et s’exposer aux regards des autres. C’est surtout l’histoire de cette relation tumultueuse entre un enfant et un père qui ne reconnaît plus sa chair, et qui ne l’accepte pas telle qu’elle est. Le texte d’Emmanuel Darlay est d’une fulgurante beauté, d’une ironie légère et désabusée, empli d’une tendresse dont on ne sait si elle tient son caractère cristallin de la mélancolie légère ou du sourire dont il semble parer toute chose. Nous ne saurons rien du « pourquoi », ou si peu. Seuls nous intéressent ici le présent, le regard des autres, l’incompréhension et la ténacité de cette femme à être ce qu’elle est. Pour traduire cette altérité, cette difficulté à être, à comprendre et à être comprise, Marie-Pierre est interprétée par un comédien entendant et une comédienne sourde. Parts masculine et féminine portant le même texte, les mêmes pensées, mais parlant deux langues différentes, deux langues qui se comprennent mal mais se complètent si bien. 8 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Genre : théâtre - Durée : 1h15 - Compagnie de l’Inutile - De : Emmanuel Darley - Mise en scène : Eric Vanelle - Avec : Marc Compozieux, Delphine Saint-Raymond - Musique : Gilles Carles, Philippe Cateix - Lumières : Paulin Brisset

Surprise tuerie Epopée aveyronnaise 2.0 du 17 au 21 octobre à 21h

Le Théâtre Molotof, vous vous souvenez ? C’est notamment Cocktail 7 et Fragiles que vous aviez pu découvrir sur nos planches. Et bien Nicolas Ibanez et Thomas Soudan, c’est la part masculine du Théâtre Molotof. Artist Without A Cause (AWAC) est leur projet en duo qui célèbre à la fois leur amitié et leur vision de la création. Mais vous allez voir, AWAC c’est pas (complètement) NAWAK. Ou peut-être que si (et c’est diablement réussi) !

Invité·e·s au cœur d’un dispositif mêlant nouvelles technologies et captations en direct et pré-enregistrées, laissez-vous joyeusement prendre au piège ! Surprise tuerie se présente comme un spectacle « élitisto - populo ». Un spectacle où l’on tenterait de tisser des liens entre les choses intellectuellement respectables et celles qui le sont a priori moins. Un spectacle entre sketches poussifs et théories poussées, entre bricolage du dimanche et nouvelles technologies, entre performance ultime et spectacle de fin d’année. Un spectacle qui se regarderait comme une bonne série américaine (mais avec des acteurs aveyronnais). C’est un joyeux maelström tantôt décalé, inventif et drôle, tantôt grave. Et qui pose finalement la question : qu’est-ce qu’on fait sur une scène aujourd’hui ? La confrontation de notre réalité à la fragilité d’une écriture toujours mouvante offre une troublante aire de recherche, de doute, de réflexion créatrice… Genre : théâtre numérique - Durée : 1h10 - A.W.A.C - ARTIST WITHOUT A CAUSE - De, mis en scène par et avec : Nicolas Ibanez, Thomas Soudan - Création lumière : Cyril Monteil, Raphaël Sevet - Conception marionnettes : Jean-Michel Caillebotte

Cabaret de Poche

Dans le cadre de la Semaine de l’Étudiant.

Petits formats grands talents du 24 au 28 octobre à 21h

Surprise tuerie © Marc Vionnet

Le mardi : 1 place achetée = 1 place offerte !

Le Mardi à Monoprix © DR

Marc Compozieux et Delphine Saint-Raymond sont remarquables de simplicité et de retenue, les lumières créées par Paulin Brisset donnent au spectacle un écrin délicat et les musiques de Gilles Carles et Philippe Cataix sont tout simplement envoûtantes.

Fils rouges Top Chef et A toute vitesse (voir p.18) Entre l’équipe complètement déjantée de Saseo et le Grand Rond, le coup de cœur a été immédiat ! Et après un passage en apéro et une série de représentations à guichet fermé en janvier 2017, l’histoire d’amour dure toujours... Les voici donc qui (re)débarquent en grande pompe avec un petit spectacle, enfin un grand cabaret format poche ou plutôt un grand spectacle sous forme de cabaret adapté et adoptable, décomplexé et décomposable. Saseo, c’est donc quatre énergumènes, un paravent sommaire, quelques cubes dorés, une piste rouge molletonnée, des paillettes dans les poches et un bout de ficelle qui se transforme en micro-chapiteau. La prouesse circassienne est ici


+ d’infos : www.tpv-toulouse.org

LE PASS DU TPV : Pour 1 place achetée pendant l’événement, délivrance d’un PASS permettant l’accès au tarif de 3€ à l’ensemble des spectacles proposés dans le cadre du TPV 2017 dans les salles participantes ! Cabaret de poche © Morgane Bolez

prétexte à tout un tas de pitreries plus farfelues les unes que les autres… Pendant plus d’une heure, ils et elle vont s’évertuer à pousser nos murs, déborder de la scène, colorer l’espace et… réveiller les voisin·e·s (aïe !). Bouzaaaaa ! Jongleries, tissu aérien, acrobaties, lancers de couteaux et dressage de tigres sont au programme de ce cabaret bien secoué… Vous pourrez même assister à un numéro équestre digne du grand Bartabas… Enfin, peut-être. Car, dans le Cabaret Saseo, tous les numéros sont tirés au sort, complètement au hasard… alors, voilà, on sait jamais sur quoi - ni sur qui - ils vont tomber, c’est comme une boîte de chocolats, en plus dangereux… mais ça fait autant de bien ! Genre : cirque - Durée : 1h - Saseo - De, mis en scène par et avec : Florian Carrié, Camille Fiorile, Léo Mounier, Olivier Rodier - Regard extérieur : Pierre Déaux

[BON PLAN] Les 100 premier·e·s arrivé·e·s à la soirée d’inauguration se verront offrir un PASS.

Du 2 au 12 novembre, le Grand Rond sera intégralement aux couleurs de l’événement avec 2 apéro-spectacles (voir p.5), 1 spectacle jeune public (voir p.14), 1 spectacle tout public et 1 Brunch Littéraire (voir ci-dessous). Le Brunch Littéraire - dimanche 5 novembre de 12h à 14h Après un petit détour par le Marché St Aubin, le Mouvement HF et l’équipe du Théâtre du Grand Rond vous invitent à déguster dans un même mouvement nourriture terrestre et nourriture spirituelle : 5 comédien·ne·s vous concoctent un menu de courts textes, drôles, émouvants, déjantés mais toujours surprenants, que vous pouvez savourer tout en profitant tranquillement de l’auberge espagnole. En partenariat avec le Mouvement HF Midi-Pyrénées

Le spectacle Tout Public

La petite histoire qui va te faire flipper ta race (tellement qu’elle fait peur) Les frères Grimm sauce gore-clown du 31 octobre au 11 novembre du mardi au samedi à 21h soirée spéciale le 31 octobre (voir p.10)

Fil rouge Les Joies de la famille (voir p.18) Typhus Bronx nous avait envoyé très haut avec son Délirium du papillon. Avec cette nouvelle création, le projet est toujours d’aller encore plus loin, toujours à la folie mais avec un calibrage

spécial «frousse d’Halloween». Et clairement, cette histoire de genévrier empruntée aux frères Grimm, la manipulation d’objets tous plus contondants les uns que les autres, ces histoires de famille et cette façon très particulière de lécher les gens nous ont plus que convaincu·e·s dans le genre flippant-désopilant ! Trépignant d’impatience, nous voilà parti·e·s pour Bordeaux afin de découvrir ce tout nouveau spectacle et croyez le bien, pas une seconde nous n’avons regretté le voyage ! Nous retrouvons le personnage de Typhus Bronx, toujours aussi peu seul dans sa tête, qui a appris une histoire sur le bout de sa langue indisciplinée… Il va donc user de tout un tas de subterfuges scéniques fort élaborés pour nous raconter ce conte des frères Grimm, qui ne se gênaient pas, eux non plus, pour terroriser les gosses ! Nous ne pouvons malheureusement pas ici trop vous en révéler. Mais disons qu’il y a Kévin, Moche-Maman, Kimberly et pas mal de sang… Des bâches de légistes, des éponges, des biberons et des scènes érotiques insoutenables entre eux. Il y a de la jalousie, de la vengeance, des doudous glacés et le reste de l’histoire bien frappée. Une interprétation toujours impeccable et un texte diaboliquement efficace, cette nouvelle création tient toutes ses promesses, et même plus… [hin hin hin - rire diabolique de Typhus !] Genre : théâtre - Durée : 1h - Typhus Bronx - De et avec : Emmanuel Gil - Mise en scène : Marek Kastelnik, Lisa Peyron

La Petite histoire qui va te faire flipper ta race... © Pitchographie

Montez sur le Ring ou descendez à la Cave Poésie, au sol dessinez un Grand Rond, munissez-vous d’un Fil à Plomb, retournez au Hangar, trouvez le chapiteau où se Mix’art, lâchez le Chien Blanc, Agitez le tout, vous obtiendrez la septième édition des Théâtres Près de chez Vous. Cette année encore, nous vous donnons rendezvous place Saint-Pierre sous le Chapiteau de l’Agit. À ne pas manquer : la soirée d’inauguration avec Les Trash Croûtes, le jeudi 2 novembre à 19h30.

Journal n°45 - Septembre/décembre septembre/décembre 2017 - 9


Soirée Halloween

1 spectacle qui fait peur + 1 film d’horreur

Réservation indispensable au théâtre ou au cinéma.

Le Journal d’un corps Petit précis anatomique du 14 au 18 novembre à 21h

Daniel Pennac nous raconte l’histoire d’un jeune garçon de 12 ans qui, pour ne plus avoir peur, pour échapper aux humiliations infligées à une tête trop pleine et un corps trop absent, par ses camarades de bac à sable à l’énergie décidément trop débordante, décide de partir à la conquête de son corps. De ses 12 ans jusqu’à sa mort, soit durant 75 années, le narrateur nous livre, dans un journal intime d’un genre pour le moins particulier, les incroyables découvertes que lui réserve ce corps en construction. C’est donc au récit d’un journal pas comme les autres que nous assistons ici, un journal qui ne raconte pas les pensées secrètes du narrateur mais qui nous mène, de surprises en surprises à la découverte aventureuse de ce corps que l’on met trop souvent de côté au profit de l’érudition et de l’intellect. Pour une fois, c’est le corps qui parle, et il en a des choses à dire ! Le personnage, seul 10 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Le Théâtre de la Luciole fête ses 30 ans ! Pour l’occasion, avant le spectacle, découvrez De la fuite dans les idées, en apéro-spectacle (voir p.5)

sur scène, incarne les différents âges de sa propre vie et tient la chronique des transformations de son corps, de ses plaisirs et de ses souffrances à travers un récit empreint de tendresse et d’humanité, à la fois drôle et émouvant, grave et malicieux, poétique et truculent, pudique et cru, élégant et caustique et surtout, merveilleusement bien écrit. Le décor est simple, la mise en scène épurée, le jeu de l’acteur tout en retenue, et c’est ainsi que toute la subtilité et la profondeur du texte de Daniel Pennac nous dévoilent, petit à petit, la nudité du corps et de l’âme. « C’est un journal du corps tenu non pas au jour le jour (il y faudrait des centaines de volumes !) mais à la surprise la surprise. », Daniel Pennac Entretien - © Éditions Gallimard.

l’intime. Qui s’aventurent dans le labyrinthe des relations et des identités. Six saynètes burlesques et poétiques, sans paroles, sur la vie ordinaire de couples pas ordinaires… Il lui met la bague au doigt, pour quelle raison lui met-elle la main à la figure ? Ces mouches qui virevoltent autour d’un gigantesque papier tue-mouche dans un grand ballet de séduction sont-elles conscientes du danger de cette Tour de Babel gluante et menaçante ? Si l’une est happée, l’autre réussira-t-elle à la décoller de cet enfer ? Les passionnelles parades nuptiales de ces oiseaux en cage les rendront-ils prisonniers de leurs désirs ou seront-ils libérés par eux ? En d’autres termes, comment gère-t-on nos désirs, nos addictions, notre rapport à l’autre ? Qu’estce qui nous lie ? Qu’est-ce qu’être ensemble ? Qui manipule qui ? Voici six huis-clos qui nous parlent du lien qui maintient, qui porte et qui parfois contraint. Qui nous parlent d’amour, de celui qui construit et de celui qui détruit. Qui bousculent nos repères et conjuguent humour, poésie et étrangeté dans un ballet musical où tout, y compris les décors, bouge et investit l’espace, celui de la scène et celui de la réflexion. Genre : marionnette - Durée : 1h - Moving People - De : Jo Smith - Mise en scène : Katia Leroi-Godet, Jo Smith - Avec : Albi Gravener, Katia Leroi-Godet, Jo Smith - Musique : Albi Gravener - Lumière : Enzo Giordana - Scénographie : Patrick Sant

Genre : théâtre - Durée : 1h10 - De : Daniel Pennac - Adaptation : Jean-Marie Combelles, Catherine Vaniscotte - Mise en scène  : Catherine Vaniscotte - Avec : Jean-Marie Combelles - Le Journal d’un corps est paru aux éditions Gallimard

Tout contre toi

Je t’aime. Moi non plus. du 21 au 25 novembre à 21h Fil rouge Les Joies de la famille (voir p.18) Dans le cadre du festival Marionnettissimo Une porte, une table, deux chaises et une horloge comtoise. Quatre couples, un trio, vingtet-un figurants et un duo de marionnettistes. Entre Beckett et Les Deschiens, voilà six contes d’humour cruels, tendres et étranges qui font voler en éclats les portes ouvertes sur

Tout contre toi © Gaël Jaton

Pour les moins équipé·e·s, pas de panique, on vous prépare de quoi vous déguiser sur place... Tarif unique : 12€ pour la soirée spectacle + film.

Le Journal d’un corps © René Pages

mardi 31 octobre à 21h

Un spectacle qui s’appelle « La Petite histoire PASS TPV ta: race Pour(tellement 1 place qu’elle achetée qui LE va te faireDU flipper délivrance d’un PASS faitpendant peur) » etl’événement, dont la première représentation permettant au ça tarifne de se 3€ rate à l’ensemble tombe un 31 l’accès octobre, pas ! des spectacles proposés belle dans leetcadre du TPV L’occasion est tellement flippante 2017embarque dans les salles qu’on nos participantes ami·e·s de !l’American Cosmograph vouspremiers concocter uneà la soirée [BON PLAN]pour Les 100 arrivés soirée mortelle. d’inauguration se verront offrir un PASS. Venez déguisé·e au Théâtre ! A l’issue de la représentation, une parade cauchemardesque vous guidera jusqu’à l’American Cosmograph pour une projection unique à 22h45 du film : Tucker and Dale fightent le mal de Eli Craig


Nuit du Court métrage

Amour, gloire & beauté vendredi 24 novembre de 23h à 3h

Réservation indispensable auprès du Grand Rond par téléphone ou sur notre site internet

Terres Closes

Péter les murs 28 novembre au 2 décembre à 21h Fil rouge Enragez-vous (voir p.18)

Dans le cadre du Festival Migrant’scène de la Cimade

« Terres Closes naît dans une voix, un « je », qui aurait pu être le mien. En 1989, j’ai 9 ans et je regarde l’écran et la joie de mes parents devant le mur de Berlin qui s’effondre : c’est le premier souvenir politique qui m’appartient. », Muriel Saphino, la metteuse en scène. 7 portraits d’humanités pour une plongée dans le texte indispensable de Simon Grangeat qui illustre les murs et frontières réels ou imaginaires. D’une actualité criante, ce spectacle trouve sa place toute logique dans le Festival Migrant’scène de la Cimade. Sept tableaux et quatre humanités qui se croisent sur scène, échangeant rôles et identités  : du passeur au migrant, du policier à l’assistante sociale. A la frontière de la danse, sur un ring qui donne corps aux combats, la salle entière baigne dans cette atmosphère grâce à l’univers sonore qui englobe littéralement les spectateurs·trices pour une envolée vers l’ailleurs.

Les Rendez-vous : - jeudi 30 novembre : bord de scène avec la Cimade et l’auteur Simon Grangeat - samedi 2 décembre : soirée de clotûre du festival au Grand Rond

« Mais l’enfance s’en est allée. Je regarde maintenant les murs se construire, les frontières se durcir, les hommes se protéger d’autres hommes et s’en justifier ». Il est rare d’avoir un coup de cœur sur un spectacle qui n’existe pas encore. C’est pourtant l’histoire de Terres Closes que nous avons découvert au hasard d’une réunion de présentation de projets. Pour faire bref, une jeune compagnie à découvrir de toute urgence pour cette création toute neuve que nous ne sommes pas peu fièr·e·s d’accueillir ! Genre : théâtre - Durée : 1h - Compagnie Les Petites Gens De : Simon Grangeat - Mise en scène : Muriel Sapinho, Julien Bleitrach - Avec : Jean-Baptiste Epiard, Samuel Martin, Claire Olivier, Muriel Sapinho - Création sonore : Michaël Filler Scénographie  : Thomas Pénanguer - Chorégraphie : Nabil Hémaizia - Création lumière : Mathieu Dartus

quand il s’agit de parler du rapport de l’humain à la nature. Deux anti-héroïnes, un peu clownesques et tellement humaines, recréent à leur façon le passage des saisons, entre printemps social et pause estivale, promotions de rentrée et trêve hivernale. « Y’a plus de saison ma brave dame », hormis peut-être la saison 7 de notre série préférée ou la saison printemps-été du catalogue de la Redoute… Et pourtant, dans nos bureaux climatisés, au sein de villes qui veulent se « végétaliser » pendant que les forêts, elles, se déboisent, on continue de parler de la pluie et du beau temps. La Compagnie Figure Libre s’empare de ce thème et nous livre une vision poétique, légère et décalée du passage des saisons dans nos environnements citadins d’aujourd’hui. Dans cet entrepôt peuplé de colis, prospectus et emballages en tout genre, au fil des matières et des objets qu’ils manipulent, les personnages se laissent happer par leur imaginaire pendant une journée, une journée à l’image d’une année - du matin au soir et du printemps à l’hiver. Jeux de mots visuels et collages poétiques s’enchaînent avec humour et légèreté et surtout sans moralisme. Le réel, décalé, réinventé, prend ainsi des allures de fable. Genre : théâtre d’objets - Durée : 1h - Figure Libre - De et mis en scène par : Hélène Dedryvère - Avec : Hélène Dedryvère, Gaëlle Levallois - Regards extérieurs : Denis Lagrâce, Carlos Nogaledo - Dramaturgie, création sonore : Enrico Clarelli Coproduit par le Grand Rond

Y a plus de saison ! Fable écolo-poético-décalée du 5 au 9 décembre à 21h

Dans un grand entrepôt, deux employées, une plante verte et des tonnes de marchandises interrogent nos rapports aux objets, à la consommation et à la nature, questionnent nos grands idéaux comme nos petites mesquineries

Y a plus de saison ! © DR

PAF : 6 € / 5 €

Terres Closes © DR

Nous reconduisons avec bonheur notre partenariat avec le Festival Séquence CourtMétrage pour cette 3ème Nuit du Court sous le signe de l’amouuuuur. Sea, sex and love… and fun, des cocktails aphrodisiaques et des surprises pour tenir jusqu’au bout de la nuit (ou presque…) ! En partenariat avec l’Association Séquence Court-Métrage, dans le cadre de la 26ème édition du Festival International Séquence CourtMétrage qui se tient cette année du 22 au 26 novembre 2017. + d’infos : www.sequence-court.com

Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 11


Comédie trépidante. Face à quatre comédiens, d’une énergie débordante et sans faille, la seule arme est le rire. Irrésistible. - TELERAMA Le rire claque parfois comme un fouet (…) Un réveille-méninges efficace d’un auteur coutumier d’une écriture théâtrale engagée, usant d’un regard affûté au cutter sur nos dérives actuelles. - CHARLIE HEBDO Alexandre Markoff écrit en dehors des sentiers battus. Et il a du talent. L’écriture hachée et la mise en scène extérieure et distancée créent un rythme qui ne se dément pas. Le vrai plaisir vient de la troupe de comédiens. Ils s’amusent comme des fous et nous font vraiment partager leur plaisir. - FIGAROSCOPE

Course-poursuite tragico-burlesque du 12 au 23 décembre à 21h dimanche 24 décembre à 19h30

Fils rouges A toute vitesse et Enragez-vous (voir p.18)

Batman contre Robespierre © DR

Genre : théâtre - Durée : 1h - Grand Colossal Théâtre - De et mis en scène par : Alexandre Markoff - Avec : Farid Amrani, Sebastien Delpy, Sylvain Tempier, Aline Vaudan

C’est l’histoire de Jean-Claude Barbès, un type bien, en tout cas, qui n’a jamais rien fait de mal, qui ne mérite pas la moitié de tout ce qui va lui arriver. Il a une femme, un fils, un appartement, un banquier, un emploi, des repas en famille avec son beau-frère le samedi, tout va bien. Comment va-t-il se retrouver à la fin de l’histoire en caleçon dans la rue ? Pourquoi sera-t-il poursuivi par la ville toute entière ? Nous les avons découverts à Aurillac, côté cour (nous avons assisté au spectacle la bouche ouverte) et côté jardin (nous avons découvert l’équipe autour de quelques demis). Et nous sommes tombés amoureux et du spectacle et de l’équipe. Le spectacle ? C’est simplement de la dynamite, une écriture millimétrée portée à 200 à l’heure par un quatuor virtuose. L’équipe ? Venez et restez après le spectacle, vous verrez ! 12 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Le Bol Ikea et autres chutes Théâtre avec humour et sans décors du 26 décembre au 6 janvier à 21h

Fils rouges Top Chef et A toute vitesse (voir p.18) Disons le tout net, ce n’est pas à un mais bel et bien à trois spectacles auxquels vous êtes convié·e·s. Ce n’est pas Noël pour rien ! Venez assister à la terrible mort de Knuff, un bol Ikéa identique à des millions d’autres bols Knuff, admirer René, le moustique qui fait de sa (fin de) vie une œuvre de Pollock et venez trembler pour la révolution en marche face au tyran à moustache. C’est loufoque, caustique, poétique… politique et indispensable ! Déjà accueilli deux fois, le formidable duo que forment Vincent Lahens et Romain Louvet nous revient enfin. Le Bol Ikea... c’est une forme de quintessence non pas du théâtre mais bien d’un théâtre. Et un théâtre qu’on aime particulièrement. L’histoire de Knuff, le bol de chez Ikéa qui donne son nom au spectacle est à ce titre emblématique : au prétexte d’une hilarante histoire de dépression nerveuse d’un Knuff parmi les Knuff, c’est toute la société de consommation qui est passée à la moulinette

Le Bol Ikea © Le Clou dans la Planche

Batman contre Robespierre

Le mardi : 1 place achetée = 1 place offerte !

de ces deux virtuoses du verbe et du corps. Sans rien d’autre que leur imagination et la nôtre, c’est tout un hypermarché qui se crée devant nous et la mission des courses devient quasiment le 5ème épisode d’Indiana Jones. On vous laisse la surprise des deux autres paraboles toutes aussi décalées, jouissives et ô combien transgressives sous leurs faux airs de grands éclats de rire. Les situations se renouvellent plus vite qu’un rayon de grand magasin, le verbe claque et le spectacle file à une vitesse très largement audelà des limites autorisées. Genre : théâtre - Durée : 1h10 - AIAA Théâtre - De, mis en scène et avec : Vincent Lahens, Romain Louvet - Complicité d’écriture : Déborah Hafota Masson - Assistantes mise en scène : Audrey Mallada, Aurélia Tastet

Horaires DES vacances de Noël - du mardi au samedi à 21h - dimanche 24 décembre à 19h30 - Soirée spéciale dimanche 31 décembre Séances à 19h30 et 22h Spectacle + buffet grignotage + 1 coupe de champagne au tarif de 30 € (Tarif réduit : 25 € étudiant·e·s et demandeur·euse·s d’emploi) Réservation uniquement par téléphone


Programmation Jeune public SOS Doudou

Les mercredis et samedis à 15h ou Du mardi au samedi à 11h et 15h pendant les vacances scolaires

Une histoire bien ficelée avec intrigue et rebondissements, un décor haut en couleurs, des gags qui feront hurler de rire petit·e·s et grand·e·s, une énergie explosive des comédiens sur scène et même de la magie ! La compagnie des Astronambules nous propose un spectacle dans la droite ligne de Cony le sapin, multiprogrammé au Grand Rond et ailleurs, ce «théâtre cartoon» intelligent au goût délicieux de reviens-y. Dorénavant une véritable marque de fabrique.

Théâtre - dès 4 ans du 13 au 23 septembre les mercredis et samedis à 15h

SOS Doudou © Jean-Jacques Dufour

Durée : 45 mn - Les Astronambules - De et mise en scène : Antoine Dufour, Jean-Paul Plot - Avec : Faustine Crestey, Guillaume Cuq, Benoit Hennequin

Les vacances d’Eva commencent plutôt mal : à peine arrivée à la maison, elle réalise qu’elle a perdu son doudou. Pour son père, c’est l’occasion rêvée de grandir un petit peu. Mais Eva ne le voit pas de cet œil. Elle contacte en cachette SOS Doudou, un détective spécialisé dans la recherche de doudous perdus. Commence alors une enquête pleine de rebondissements : une mission sur mesure pour l’inspecteur Doudou !

Marionnette - dès 4 ans du 27 septembre au 14 octobre les mercredis et samedis à 15h

La Compagnie Rouges les Anges n’en est plus à son coup d’essai… La sortie de leur nouveau spectacle est toujours un événement et Nous voilà ! ne déroge pas à la règle ! Les deux comédien·ne·s nous embarquent sur le même bateau pour un voyage entre chansons et marionnettes. Une invitation à partager

Au départ, il y a un bateau. Il va bientôt partir. On ne sait pas trop vers où, on ne sait pas trop jusqu’à quand. Le voyage risque d’être long ! Le pont du bateau se remplit de tout un tas de voyageur·se·s, tous très différent·e·s mais réuni·e·s par une même chose : l’espoir que làbas, plus loin, tout ira mieux. Un petit garçon s’inquiète, ne comprend pas pourquoi il faut partir. « Parce qu’il vaut mieux qu’on s’en aille… On sera plus tranquilles ailleurs tu sais… »… pour le rassurer, quoi de mieux que des histoires… La Compagnie Rouges les Anges, à travers trois albums jeunesse : Bonhomme et le fil rouge, Frigo vide et Le Pirate et le roi nous offre une magnifique variation autour du partage. Partager à manger, un peu d’espace ou un peu d’eau, du travail ou du temps, sans oublier des bons moments… On embarque sur le fil de chacune des histoires, et - grâce au talent des artistes - on est sûr·e·s d’arriver à bon port après beaucoup d’émotions et le plein de rires ! Durée : 40 mn - Rouges les Anges - De : Jano Bonnin D’après les albums jeunesse  : Bonhomme et le fil rouge de A.-G. Balpe et E. Tarlet, Frigo vide de G. Dorémus et Le Pirate et le roi de J. Leroy et M. Maudet - Mise en scène  : Laurence Belet - Avec : Jano Bonnin, Céline Pique - Musique : Philippe Gelda - Construction scénographie  : Laurent Foulquier - Lumières  : Marco Gosselin - Marionnettes et accessoires : Jano Bonnin

Fraternité Nous Voilà © Baptiste Hamousin

Il était pour nous inconcevable qu’une nouvelle génération d’enfants ne puisse pas découvrir ce SOS Doudou programmé il y a quatre ans. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que nous ré-accueillons la joyeuse équipe des Astronambules pour démarrer cette nouvelle saison jeune public. Un spectacle où il est question d’un doudou perdu, d’une petite fille pleine d’entrain et d’un inspecteur loufoque.

Nous voilà !

histoires et espoirs jusqu’au prochain rivage. Le partage, c’est la clé de ce voyage… embarquez !

Danse - dès 3 ans mercredi 18 et samedi 21 octobre à 15h du 24 au 28 octobre à 11h et à 15h

Qui a dit que le plateau du Théâtre du Grand Rond était trop étroit pour accueillir de la danse ? Il n’en est rien ! La Compagnie Filao témoigne une fois de plus que nos planches peuvent recevoir des petits bijoux concoctés avec finesse et tendresse. Le duo Géraldine Borghi et Cyril Vera-Coussieux nous revient avec Fraternité qui aborde les relations entre Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 13


Pierre et Léa

frères et sœurs à travers une proposition mouvementée !

Théâtre, danse - dès 6 ans du 31 octobre au 4 novembre à 11h et à 15h les mercredi 8 et samedi 11 novembre à 15h

Fraternité © Camille Chalain

Tous les garçons et les filles de l’âge de Pierre et Léa ne vivent pas ça. Connaître en une seule journée, comme dans un souffle, une rencontre, une phase de séduction, une cérémonie de mariage, un premier enfant, une tentative de suicide et un divorce à seulement dix ans ! Voyage poétique à travers des fragments de textes de Sylvain Levey et Dominique Paquet, Pierre et Léa propose une forme hybride où théâtre et danse contemporaine s’entremêlent.

Durée : 35mn - Filao - De, mise en scène et avec : Géradine Borghi, Cyril Véra-Coussieu - Coproduit par le Grand Rond 14 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

On ne prend pas les enfants pour des courges,

Pierre et Léa © Diane Barbier

Être frangins c’est d’abord se protéger l’un et l’autre, s’amuser de ses peurs, les partager, les surmonter, s’allier contre la grande instance parentale, planquer ses bêtises, crier, pleurer, rigoler, cafter... Mais c’est avant tout être ensemble. Complicité, jalousie, tendresse, disputes... En partant d’une situation quotidienne, nos deux danseurs explorent tour à tour une palette de sentiments qui agitent les relations fraternelles. Sous forme de tableaux de cinq minutes, ils nous entraînent dans un voyage sensible et intime accompagné de rythmes créés en live à l’aide de sons enregistrés et bouclés directement sur scène. Un spectacle qui aborde avec intelligence la réflexion liée au partage : celui d’un espace commun, d’un objet et... de soi. Un spectacle qui s’adresse aux plus jeunes mais pas que !

Si Ouasmok constitue le fil rouge du spectacle, des digressions vers d’autres textes comme Alice pour le moment et Lys Martagon de Sylvain Levey et La Consolation de Sophie de Dominique Paquet tracent autant de chemins de traverse. L’écriture vive, ciselée et émouvante de ces deux auteurs dont les textes se retrouvent mêlés nous entraîne dans une ronde époustouflante ! La danse prend son envol, sa place, développe son propre langage, débute une séquence, la termine, illustre de temps à autre...

comme Sylvain Levey le proclame dans son petit manifeste en annexe de Ouasmok : « Halte au massacre psychologique des enfants déguisés en lapins ». On ne les prend pas en otages avec des histoires romantiques de princesses et d’amour toujours, et on leur fait toucher du doigt qu’on peut être acteur·trice de sa vie, de ses amours. Et ça fait du bien ! Une belle réussite de collaboration artistique des compagnies Divergences (Violette Guillarme) et Les Voix du Caméléon (Christophe Merle) qu’on est ravi·e·s d’accueillir à nouveau sur nos planches. Durée : 45 mn - Les Voix du Caméléon - De : Sylvain Levey, Dominique Paquet - Mise en scène : Christophe Merle - Avec : Violette Guillarme, Christophe Merle - Regard extérieur : Richard Nadal

Dans le cadre de l’événement des Théâtres Près de chez Vous du 2 au 12 novembre 2017 LE PASS DU TPV : Pour 1 place achetée pendant l’événement, délivrance d’un PASS permettant l’accès au tarif de 3€ à l’ensemble des spectacles proposés dans le cadre du TPV 2017 dans les salles participantes ! (voir p.9) + d’infos : www.tpv-toulouse.org


RiPoste

voisin·e·s tente d’abord de réagir, à sa manière, du fond de son appartement… mais la pression augmente, orchestrée par le bruit menaçant des tractopelles… Deux manipulatrices sont dissimulées pour donner vie à des marionnettes évoluant dans des espaces façonnés en « matière postale » (lettres, timbres, papiers). Comment déchirer l’enveloppe de solitude qui les confine dans

Marionnette - dès 5 ans du 15 au 25 novembre les mercredis et samedis à 15h

Dans le cadre du festival Marionnettissimo

1 60

2 3

les neuf boîtes pour inventer une réaction commune ? Avec un paquet d’ingéniosité, ce spectacle tente de répondre à la question en gommant les ratures du réel avec une riposte conjointe. Un beau moment de malice qui fait la part belle à l’imagination ! Durée : 50 mn - Le pOissOn sOluble - De : Le poissOn sOluble - Mise en scène : Anna Kedzierska - Avec : Catherine Brocard, Claudia Fleissig

56 57

55

59 58 54

4

53 5

47

49

45

7 8

51 41

Relie les points et découvre à quoi ressemble Roger, la mascotte du Théâtre du Grand Rond.

40

39

38

9

42

44 43

Place jeu

52 50

46

6

RiPoste © Anna Kedzierska

Nous retrouvons comme chaque année Marionnettissimo et nous sommes particulièrement ravi·e·s grâce au festival d’accueillir à nouveau la compagnie Le pOissOon sOluble qui avait investi nos planches il y a trois ans avec le très remarqué Mottes. Cette toute nouvelle création pose ses marionnettes dans un immeuble à la routine un peu timbrée, entre les petites manies et les grandes folies de ses habitant·e·s. Ce quotidien pourrait bien durer indéfiniment, chacun dans sa boîte (aux lettres) se confrontant aux fêlures ordinaires amplifiées par l’isolement. Jusqu’au jour où… la factrice glisse dans les boîtes aux lettres un avis de démolition de l’immeuble : chacun·e des

48

37

36

10

35

11

34

12

33

13

32

14 15

31 30

16 23 22

17

24 21

18 19

29 28

25 26

27

20 Journal Journ n°45 - septembre/décembre 2017 - 15


Impresseions d’oiseaux © DR

Théâtre, vidéo - dès 3 ans du 29 novembre au 16 décembre les mercredis et samedis à 15h

Ernest, rouge-gorge familier vivant dans un coin de forêt sauvage, a décidé de fermer ses terres. Il n’hésite pas à taper ses copains pour défendre ce qui est à lui. Quand arrive l’hiver, Ernest est seul. Une cigogne voyageuse, le découvre au bord de la vie et s’occupe de lui jusqu’à son réveil. Ernest décide de suivre la cigogne et se trouve embarqué dans un voyage, où il va découvrir un nouvel environnement, la ville, et interroger son propre comportement. Quand on entend le doux chant d’un oiseau, nos oreilles sont émerveillées et nous n’imaginons pas que derrière cette mélodie se cache en fait un terrible conflit, celui de conserver son territoire et de chasser tout autre individu à plumes. Dans Impressions d’oiseaux, La Rift Compagnie s’empare de l’univers des oiseaux, pour aborder la problématique du fameux «c’est le mien !» des bacs à sable. En mélangeant différents supports, la vidéo, le masque, cette compagnie talentueuse et inventive tente de faire chanter les êtres de plumes et de nous faire partager leur poésie. Impressions d’oiseaux questionne au-delà, à travers un spectacle joyeux et drôle, les notions de partage, de répartition et de cohabitation. 16 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Avec ce spectacle, La Rift Compagnie revient une nouvelle fois dans nos murs pour notre plus grand plaisir ! Pour ceux qui ont vu leur dernière création, Le Monde de Jeanne, vous vous précipiterez pour découvrir ce nouveau petit trésor monté comme une fable ornithologique moderne.

L’univers visuel et sonore marie avec malice le folklore russe, la ritualisation des jeux d’enfants et la métamorphose animale. Mais il y a aussi une poule, des oeufs en chocolat, une grandmère skypée, et des chants, pas si traditionnels, en langue russe tout de même ! A la croisée du théâtre, de la vidéo et de la musique, une plongée au cœur de la nouvelle création qui rafraichit autant qu’elle réjouit… de 5 à 99 ans ! Durée : 50 mn - Théâtre de L’Or Bleu - De : Militza Gorbatchevsky - Mise en scène et avec : Poulette Cocotskaïa, Militza Gorbatchevsky, Louise Tardif, Fanny Violeau Création vidéo : Grégoire Gorbatchevsky - Réalisation film : Franck Delpech - Regard extérieur : Chloé Sarrat

Durée : 40 mn - La Rift Compagnie - De et mis en scène par : Laure Boutaud - Avec : Amélie Gasparotto, Claudia Hugues Assitante mise en scène, régie et création lumière : Serena Andreasi - Projection vidéo : Paulin Brisset - Tournage vidéo : Gwladys Déprez - Univers sonore : Lucie Bortot - Création plastique : Elise Nicod - Coproduit par le Grand Rond

Les Trois petites sœurs Théâtre, vidéo - dès 5 ans mercredi 20, samedi 23 et dimanche 24 décembre à 15h du 26 au 30 décembre à 11h et à 15h

Trois sœurs nous racontent tout un tas d’histoires en mélangeant les contes de Vassilissa la très belle, Cendrillon et… La Reine des neiges ! La compagnie joue avec le folklore, russifie ce qui ne l’était pas et détourne joyeusement Les Trois Sœurs de Tchékhov de leur nostalgie pour nous emmener sur le chemin universel de l’enfance et de ses jeux interdits… Trois sœurs dans leur chambre. Comme beaucoup d’enfants, elles rejouent leurs histoires préférées, qu’elles connaissent par cœur, même si elles ne sont pas toujours d’accord sur la fin. Du conte de Vassilissa la très belle à sa poupée magique qui lui transmet la sagesse maternelle

Les Trois Petites Sœurs © Stéphane Dégremont

Impressions d’oiseaux

en passant par la sorcière Baba-yaga, gardienne de la frontière entre les royaumes des vivants et des morts, ces histoires sont prétextes à écrire leur propre chemin et… à grandir !


Chaque mois une nouvelle expo dans la partie accueil Ça fait quoi de ne pas pouvoir prendre 20 photos en 2 minutes ? Ça fait quoi de rater une photo parce que la pellicule est finie ? Ça fait quoi de pas pouvoir zoomer ? Ça fait quoi de devoir choisir ? Ça fait quoi de partir en voyage avec 10 pellicules de ILFORD HP5+, un F80 et un 50mm en 2017 ?

© Cathy Combarnous

du 29 août au 2 octobre

« Notre monde perpétuellement chamboulé et fragilisé par la folie humaine, il m’est venu comme une évidence que ce dont nous avions le plus besoin en ces temps troublés, c’était de douceur. » Cathy qui aime faire des grimaces, observer les gens sans se faire attraper, manger du gingembre confit, prendre de l’altitude un baudrier à la taille, des chaussons d’escalade aux pieds... vous présentera une série d’illustrations petits formats à cajoler pour la rentrée !

Argentique - 17 de Eric Vanelle

du 2 au 16 puis du 20 au 30 octobre

Salomé-Charlotte Camores dans le cadre de la Semaine de l’Etudiant du 16 au 23 octobre

© Salomé-Charlotte Camores

de Cathy Combarnous

Durant une semaine, c’est l’un des projets lauréats de l’appel à projets de la Semaine de l’étudiant qui investit les murs du hall du théâtre ! Cette année, Salomé-Charlotte Camores présente « Paquare  » : une série photographique sur fer brut poncé réalisée sur la côte caribéenne du Costa Rica à l’embouchure du fleuve Paquare au cours d’une mission de volontariat pour la protection des tortues marines et de leur ponte.

Anne Isambert

© Eric Vanelle

du 30 octobre au 7 novembre Anne Isambert fonde l’atelier de sérigraphie 54 fils au cm en 2013. Ce qu’elle donne à voir dans les images qu’elle fabrique mêle réflexion et imaginaire. Cela débute avec des dessins-pensebêtes et des notes graphiques, qu’elle reprend et construit au fil du temps. Se prêtant bien à la superposition, l’impression par sérigraphie permet de tracer ce cheminement.

Naturalisme Extraodinaire de Alan aka Blasté

du 27 novembre au 31 décembre

© Alan aka Blasté

HEY !

© Anne Isambert

Les expositions

Après les créatures des mondes marins, Alan aka Blasté s’intéresse cette fois à la végétation maritime et laisse vagabonder son imagination à travers les forêts et les jardins du littoral. Il se plonge alors dans la collecte de plantes cueillies puis séchées qui vont inspirer et influencer de nouvelles productions graphiques.

Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 17


Le p

Pleins Feux sur… les fils rouges

rtrait

Nighthawks © Edward Hopper

L’Association Écluse

Écluse n.f (du latin. aqua exclusa, eau séparée du courant) : Ouvrage aménagé entre deux plans d’eau de niveau différent pour permettre aux embarcations de passer de l’un à l’autre grâce à la manœuvre d’éléments mobiles (portes et vannes). L’Écluse, un drôle de nom pour une association qui s’est donnée pour but la mutualisation de la production et de la diffusion pour plusieurs compagnies du spectacle vivant. Et pourtant ! L’idée de passage, la notion de mobilité, adaptés à des équipes artistiques afin de leur permettre d’amener leurs créations encore plus loin. Au tout début, l’Écluse s’est formée à l’initiative de trois compagnies. Ce sont aujourd’hui six compagnies qui font vivre cette association : la Compagnie DNB, Comme une Compagnie, la Compagnie Danse des Signes, les z’OMNI, la Compagnie de l’Inutile et la Compagnie 11h11. Des compagnies aux projets artistiques complémentaires qui, le temps et la mutualisation aidant, se nourrissent et s’enrichissent à présent les uns les autres. Le Théâtre du Grand Rond a soutenu cette initiative depuis sa création en 2011 tant il nous semblait que ce type de travail commun s’apparente à une vraie voie d’avenir et tant nous sommes ici convaincu·e·s que pour se développer il faut souvent, au démarrage, l’appui d’autres structures. Cette saison, l’Écluse sera présente sur nos planches avec la nouvelle création de la Compagnie de l’Inutile, Le Mardi à Monoprix (voir p.8), et celle des z’OMNI, La Nuit est une couleur blanche (voir p.7), murmures en itinérance, en programmation hors les murs. 18 - Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Comment se retrouver parmi les 32 spectacles proposés cette saison en programmation tout public ? Que vous viviez à 100 à l’heure, soyez phobique administratif, accro à la raclette ou à Roland Barthes, branché·e roman d’anticipation, en pleine crise de couple ou simplement curieux·se, les lignes qui suivent, vont, nous l’espérons, vous livrer quelques clés et vous aider à trouver quel·s chemin·s suivre tout au long de cette nouvelle saison ! Chemins qui se dessinent après que la programmation ait été faite, et qui en disent d’autant plus long sur les sujets qui agitent notre société, et les artistes ! Enragez-vous ! : Contre les intolérances, les injustices et les dogmatismes de tout poil ! C’est en forme d’hommage à Jacques Prévert que s’ouvrent la saison et ce fil rouge. Laissez libre cours à votre soif de liberté et de justice ! Les chevaux de batailles de Prévert guideront vos pas : respect aveugle des dogmes et dérives du pouvoir... Le théâtre est encore et toujours politique cette saison ! Et pour ce 1er fil, un Pass à garder tout au long de la saison vous donnera accès à des avantages et des cadeaux (voir p.6). - 1936, la crosse en l’air - p.6 - Les Nouveaux chiens de garde à l’American Cosmograph - p.6 - Terres closes - p.11 - Batman contre Robespierre - p.12 - Le Meilleur des mondes - du 30/01 au 03/02 - Ubu roi - du 10 au 21/04 Les Joies de la famille : Celui-là de fil rouge, il devrait parler à tout le monde. Parce-qu’on en a toutes et tous, une famille ! Qu’elles soient nucléaires, nombreuses ou recomposées, nos familles respectives ont toutes des grands travers et des petits défauts. A travers la relation de couple, parent-enfant ou les relations plus élargie, le fil rouge Les Joies de la famille, explorera le cercle familial à la loupe… Et vous la vôtre, elle est comment ? - Fragments - p.7 - Le Mardi à monoprix - p.8 - La Petite histoire qui va te faire(...) - p.9 - Tout contre toi - p.10 - Crises - du 06 au 17/02

- Le Tabou - du 13 au 17/03 - Trois ruptures - du 20 au 31/03 - Quelque-part au milieu de la nuit - du 03 au 07/04 A Toute vitesse : Fans de sports extrêmes, de Formule 1 et de sensations fortes, attachez vos ceintures. Des spectacles qui ont pour point commun de vous garder scotché·e à votre siège, de vous embarquer dans leur univers sans avoir le temps de dire ouf. On se demande à quel moment respirent les comédien·ne·s. Un parcours à découvrir sur les chapeaux de roues ! - Le Cabaret de poche - p.8 - Batman contre Robespierre - p.12 - Le Bol Ikea - p.12 - Crises - du 06 au 17/02 - Ubu roi - du 10 au 21/04 Top chef : Si votre passion (plus ou moins nouvelle et télévisuelle) c’est la cuisine, on a retrouvé pour vous toutes les propositions artistiques de la saison parlant de ou comprenant une recette, un ustensile, des fruits et légumes… La cuisine dans tous ses états et pour tous les goûts vous sera proposée à travers ce fil rouge non sans danger. Et pour les gourmand·e·s, bonne nouvelle ! Certains spectacles de la thématique vous permettront de goûter, déguster, bouloter, EN VRAI, de véritables propositions culinaires proposées sur notre plateau. A table ! - Le Cabaret de poche - p.8 - Le Bol Ikea - p.12 - Man on the spoon - du 08 au 12/05 - La Cuisine de Marguerite - du 15 au 19/05 - Prisca - du 22/05 au 02/06

Les fils en chiffres 4 bobines à dérouler 1 8 spectacles à détricoter a u t a n t de coups de fourchette (ou de

couteaux...) à manier...

1 pass à ne pas rater !


Légende Expo : exposition / TP : spectacle tout public / JP : spectacle jeune public / Ap : Apéro-spectacle

la GRILLE de Septembre à Décembre 2017 Novembre

Septembre Expo - HEY !

du 29 août au 2 octobre

p.17

du mar au sam à 21h du mar au sam à 19h

p.6 p.4

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.6 p.13 p.4

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.6 p.13 p.4

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.7 p.13 p.4

du 4 au 10 septembre TP - 1936, la crosse en l’air Ap - Raf du 11 au 17 septembre TP - 1936, la crosse en l’air JP - SOS Doudou Ap - L’Occitanie pour les nuls - F. Mercadier

du 2 au 16 et du 20 au 30 octobre p.17

du 2 au 8 octobre TP - La Nuit est une couleur blanche TP - Le Mardi à Monoprix JP - Nous voilà ! Ap - Toulouse Polars du Sud

du mar au sam à 19h et 20h30 du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.7 p.8 p.13 p.4

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.8 p.13 p.4

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h du 16 au 23 octobre

p.8 p.13 p.4 p.17

du mar au sam à 21h du mar au sam à 11h et 15h du mar au sam à 19h

p.8 p.13 p.4

du 9 au 15 octobre TP - Le Mardi à Monoprix JP - Nous voilà ! Ap - Entre les draps

p.9 p.14 p.5

TP - La Petite histoire qui va te faire (...) JP - Pierre et Léa Ap - Chouf

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.9 p.14 p.5

TP - Le Journal d’un corps JP - RiPoste Ap - De la fuite dans les idées

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.10 p.15 p.5

TP - Tout contre toi TP - La Nuit du Court-Métrage JP - RiPoste Ap - Circo Pirulo

du mar au sam à 21h ven 24 nov à 23h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.10 p.11 p.15 p.5

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.11 p.16 p.5

du 27 novembre au 3 décembre TP - Terres closes JP - Impressions d’oiseaux Ap - Davy Kilembe

Décembre Expo - Naturalisme Extraodinaire

du 27 novembre au 31 décembre p.17

TP - Y’a plus de saison du mar au sam à 21h JP - Impressions d’oiseaux mer et sam à 15h Ap - Carrément méchantes jamais contentes du mar au sam à 19h

p.11 p.16 p.5

du 11 au 17 décembre

du 23 au 29 octobre TP - Cabaret de poche JP - Fraternité Ap - La Kermesse de l’ogre

TP - La Petite histoire qui va te faire (...) JP - Pierre et Léa Ap - No Man’s Louise

du 4 au 10 décembre

du 16 au 22 octobre TP - Surprise Tuerie JP - Fraternité Ap - The Seventeen Expo - Salomé-Charlotte Camores

du mar au sam à 21h du mar au sam à 11h et 15h du mar au sam à 19h

du 30 octobre au 5 novembre

du 20 au 26 novembre

Octobre Expo - Argentique - 17

p.17

du 13 au 19 novembre

du 25 septembre au 1er octobre TP - Fragments JP - Nous voilà ! Ap - Un Bout de toi - Tsatsali

du 30 octobre au 7 novembre

du 6 au 12 novembre

du 18 au 24 septembre TP - Soif JP - SOS Doudou Ap - Le Bel Armel - Expérimental

Expo - Anne Isambert

TP - Batman contre Robespierre JP - Impressions d’oiseaux Ap - Alicia BT

du mar au sam à 21h mer et sam à 15h du mar au sam à 19h

p.12 p.16 p.5

du mar au sam à 21h, dim à 19h30 mer, sam et dim à 15h du mar au sam à 19h

p.12 p.16 p.5

du mar au sam à 21h dim à 19h30 et 22h du mar au sam à 11h et 15h

p.12 p.12 p.16

du 18 au 24 décembre TP - Batman contre Robespierre JP - Les Trois petites sœurs Ap - Patrice Caumon du 25 au 31 décembre TP - Le Bol Ikea et autres chutes TP - Le Bol Ikea et autres chutes JP - Les Trois petites sœurs

Journal n°45 - septembre/décembre 2017 - 19


Accueil et billetterie : le Théâtre est ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h. Réservations téléphoniques : 05 61 62 14 85 Réservations en ligne : www.grand-rond.org

Tarif plein

12 €

Tarif réduit Carte Toulouse Culture et CE partenaires

10 €

Tarif réduit étudiant·e·s, demandeur·euse·s d’emploi et intermittent·e·s

8€

Tarif réduit moins de 12 ans

6€

de

Me tz Allée François Verdier

Tarifs des spectacles Tout public

Sauf mention spéciale, les représentations ont lieu à 21h du mardi au samedi.

Rue

Boulevard Lazare Carnot

Infos pratiques

Fr èr es Ru dese J

Lio

n

ard

ins

Place Dupuy Halle aux Grains R du ue Po nt M

on ta u

CARNET PLEINS FEUX 18 €

demandeur·euse·s d’emploi, RSA, intermittent·e·s, étudiant·e·s

Carnets de places non nominatives et sans limitation de durée valables dans les salles suivantes : le Bijou, la Cave Poésie, Théâtre Le Chien Blanc, Théâtre Le Fil à Plomb, Théâtre du Grand Rond, Théâtre Le Hangar, Théâtre du Pavé, Théâtre de la Violette et Théâtre Le Ring.

ses

Rue des Ab e

illes

Tarifs des spectacles Jeune public

Les représentations ont lieu mercredi et samedi à 15h. OU du mardi au samedi à 11h et 15h pendant les vacances scolaires.

6€

Tarif plein Carnet Jeune Public - Carnet 5 places (= 5 € la place)

Formule à 15€ = 1 place de spectacle à 21h + 1 tapa et 1 boisson au bar The Petit London (avant ou après la représentation).

Règlement en espèces, chèque et carte bancaire. Chèques Culture et Chèques Toulouse Jeunes acceptés. Salle climatisée et gradinée de 120 places, accessible aux personnes à mobilité réduite. La billetterie ouvre 30 minutes avant le début du spectacle. Les places réservées sont remises en vente 5 minutes avant le début du spectacle. Possibilité de venir retirer vos places en avance directement au théâtre du lundi au samedi de 10h à 18h.

Théâtre du Grand Rond 23 rue des Potiers - 31 000 Toulouse 05 61 62 14 85 - www.grand-rond.org

Square du Boulingrin Grand Rond

25 €

Carnets de cinq places non nominatives et sans limitation de durée, uniquement valables pour les spectacles jeune public au Grand Rond. Le Grand Rond et The Petit London présentent : The Formule Cuisine Rock’n’roll et spectacle !

Licences d’entrepreneur de spectacles 1-1084179 2-1084180 3-1084181

� e rs

Tarif réduit - Carnet 3 places (= 6 € la place)

dr an

Rue des V a

e s Po

40 €

Rue d

Tarif plein - Carnet 5 places (= 8 € la place)

Métro ligne B, arrêt François Verdier Lignes 1, 2, 10, 14, 16, 22, 29 et 38 Stations 23, 43 et 65

Partenaires institutionnels

Partenaires culturels au long cours

Partenaires média

Théâtre du Grand Rond - Journal n°45 - septembre/décembre 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you