Page 1

Périodique Trimestriel n° 102 2e TRIMESTRE 2019 Editrice responsable : Andrée Longcheval - Chaussée de Haecht, 147 - 1030 Bruxelles Bureau de dépôt : Bruxelles X

TOONE AGENDA

00000 P201167

ne.be

www.too

Le Lion de Flandres


SOMMAIRE

Editorial Le Lion de Flandres La Soirée des Chevaliers La programmation Gala du Conservatoire de la Danse de Bruxelles Carmen Les Journées européennes de la Marionnette au Théâtre Royal du Péruchet Les Trois Mousquetaires Le mot de la conservatrice

pages 3-4 page 5 page 6-7 pages 8-9 page 10 page 11 page 12 page 13 pages 14-15

Chers z’Amis,

Couverture : Photo Denis Moulaert Marionnettes : Jan Breydel, Robert de Béthune et Pieter Deconinck

Quel beau cadeau on a reçu pour Pâques. Mon poupa Victor-José* en est tout z’ému un beau DVD, ça sont les films du temps de son Théâtre de l’Enfance quand y faisait le Lapin** et beaucoup d’autres Z’animaux à la TV. Y raconte ça dans l’éditorial. Bonne lecture ! A bientôt Ton Woltje, Citoyen d’Honneur de la Ville de Bruxelles

*Victor José Géal – premier papa de Woltje et Nicolas Géal – deuxième papa de Woltje. ** Tilapin dans « Bonhommet et Tilapin »

Pour les spectateurs : En soirée deux heures de parking gratuit. Demandez un voucher à la caisse du théâtre.

PARKING GRAND-PLACE -2-


EDITORIAL

Bonhommet et Tilapin... Le retour ! Pour se souvenir de ces petites vedettes de la télévision belge, il faut être né ou avoir été jeune parent dans les années soixante. Il s’agit d’une série produite par le Théâtre de l’Enfance (dont j’étais le directeur-fondateur) pour le Service EducationJeunesse de la RTB-Télévision, service dirigé alors par l’excellent Henri Billen. A l’époque, il n’y avait pas encore de publicité commerciale, et une série de très courts métrages (5mn) du type « Bonsoir les Petits » destinée aux enfants de 2 à 6 ans, me fut demandée car je produisais depuis 1958 des émissions avec mes comédiens et/ou marionnettistes chaque semaine dans les studios à Flagey. Une excellente scénariste, Renée Fuks, jeune mère de famille très inspirée, proposa ses personnages et la production commença, en noir et blanc. DVD 2019 destiné aux enfants de 2 à 6 ans

Je prêtais mes voix à tous les personnages, sauf celui de Bonhommet que j’avais confié à la subtile comédienne, Jeanine Gil. Pour la musique, Renée Fuks me suggéra un jeune compositeur talentueux, Georges Dumortier. Le succès fut immédiat. Puis vint la couleur ! Comme le budget restait prévu pour le noir et blanc, je pris le risque, à la suggestion du distributeur, de passer à la couleur. Bien m’en prit, car la série fut accueillie, entre autres, en Suisse et au Canada. -3-


Puis arriva, en 1963, la fermeture du Théâtre Toone VI, place de la Chapelle. Je pris la relève. Impossible de tout mener longtemps de front. Le Théâtre de l’Enfance fut mis en sommeil, d’autant plus qu’il avait largement essaimé et que de nombreuses compagnies de théâtre pour enfant apparaissaient enfin. Puis un jour, chez Toone, un spectateur enthousiaste m’aborda et la conversation glissa vers les souvenirs d’enfance. J’avais rencontré Monsieur Stephan Roelants de Mélusine productions (producteur entre autres des superbes films d’animation Ernest et Célestine, Breadwinner) qui est devenu un merveilleux ami. , ... V. José Géal - Toone VII Où trouver le DVD ? Lors des représentations au Musée de Toone (voir programmation) et dans la Galerie de Toone (64, rue du Marché aux Herbes) les jeudi, vendredi, samedi après-midi entre 14h et 18h. Prix de vente: 20,00 euro Bonhommet et Tilapin 24 épisodes sélectionnés pour cette édition

Collection Toone

Production : Melusine Productions en collaboration avec le Théâtre de l’Enfance Producteur : Stéphan Roelants Création : Renée Fuks et José Géal Musique : Georges Dumortier Cover art : Studio 352 / Lisa Grosbusch Responsable de production : Emilie Pirotte

Dessin de Nicole Nijpels paru dans l'album 'Un jour de fête chez Bonhommet et Tilapin' Textes et scenarii de Renée Fuks, Editions Hemma, 1966

Bonsoir les Petits

-4-


RE-CRÉATION

LE LION DE FLANDRES De Hendrik Conscience

Photo: J-M De Pelsemaeker - Centre Albert Marinus

Dès sa parution en 1838, Le Lion de Flandres (De Leeuw van Vlaanderen) de Hendrik Conscience, suscite l’enthousiasme de la classe populaire. Véritable renaissance de la culture flamande, sur le plan historique comme sur celui de la langue, ce roman évoque un temps fort : la lutte des Flamands contre les troupes françaises au XIVe siècle. Par sa force narrative conjuguée à la simplicité de son écriture, l’auteur belge d’expression flamande s’impose comme visionnaire et pédagogue, « Celui qui apprit à lire à son peuple ».

Le Roi Philippe le Bel

Conscience qui possède la langue française comme celle de Vondel connaît une aura européenne. Ses livres sont traduits en plusieurs langues. Le Roi Léopold Ier, Victor Hugo, Alexandre Dumas père, l’honorent de leur estime.

Cette fresque est présentée sur la scène des Toone du passé sous forme de feuilletons (deux semaines et 116 tableaux). José Géal – Toone VII et Andrée Longcheval adaptent l’œuvre du chantre romantique en une soirée (deux actes et 12 tableaux). Ils ont fait appel à José Géal et Raymond Goffin pour réaliser les décors et à Lidia Gosamo et Chloé Pirard pour les costumes. Avec les artisans Robert Derijck et Jean Welleman, Nicolas Géal - Toone VIII complète les collections des personnages «en armure ». L’intrigue se déroule en 1302 au temps où les « fransquillons » de Philippe le Bel occupent notre sol. A leur tête, le seigneur de Châtillon se rend au château de Wijnendael pour y rencontrer Robert de Béthune (le futur Lion de Flandres) et y conclure une alliance entre la France et le Pays Flamand. Loin d’avoir les « poeppers » (avoir les chocottes), Jan Breydel (dont un descendant porte toujours le prénom), doyen de la Corporation des Bouchers, affronte le solide le Roux, stukske fransquillon qui veut faire son « dikke nek » (vantard), et lui donne une « rammelink » (une tripotée) qui le mettra au moins pour six mois à la mutuelle. L’épopée se poursuit avec le fameux mot de passe « Schild en vriend »* des Mâtines brugeoises, les amours contrariées de la belle Mathilde de Béthune, la célèbre Bataille des Eperons d’Or et enfin, le retour triomphal du Lion de Flandres. A.L. * Ou « des Gildens Vriend » (Ami des Gildes)

-5-


La Soirée des Chevaliers s’est déroulée mercredi 3 avril dans une ambiance conviviale. Entouré de ses six manipulateurs, Nicolas Géal – Toone VIII a présenté avec brio quelques scènes choisies de sa parodie d’Hamlet d’après William Shakespeare, revisitée par Arthur et Elisabeth Fauquez. Le comédien-marionnettiste et ses aides ont été chaleureusement applaudis.

Le comité et Nicole Milants

Cette année, une équipe de la télévision belge (RTBF) est venue filmer Marc Danval, érudit du jazz et de la bonne chanson française, producteur et animateur de l’émission de radio « La Troisième Oreille ». Revêtu du costume de bourgmestre de la Belgique Joyeuse et de la ceinture mayorale de feu Jean-Marie de Ronchêne, Marc Danval procède en maître de cérémonie. Paul Cardinal, également rompu aux médias a dressé avec son habituel aplomb la carte astrale de chaque impétrant. Honneur aux dames ! Tout d’abord, Nicole Milants passionnée depuis l’enfance de Bruxelles et de son folklore. Académicienne de l’ADIPB (Académie pour la Défense et l’Illustration du Parler Bruxellois) dont elle suit avec assiduité les cours, Nicole est titulaire de nombreuses décorations folkloriques, notamment de l’Ordre des Amis de Manneken-Pis. Son dévouement à la cause des poechenelle en a fait une inconditionnelle de la Maison de Toone, qu’elle fait régulièrement découvrir à ses relations. Autre impétrant, l’ingénieur civil électro-mécanicien Jean-Pierre Bécret, issu du centre de Bruxelles (quartier Dansaert), est un assidu des spectacles de Toone qu’il fréquente depuis 1970. Il n’en dénombre pas moins de vingt, qu’il a découverts en compagnie de sa famille. Jean-Pierre raffole de nos marionnettes au point d’avoir acquis l’emblématique Saint-Michel, patron de Bruxelles, et le sulfureux Méphisto. Il a insisté pour voir ce dernier jouer sur scène avant de l’emmener chez lui. Prestation de serment de Jean-Pierre Bécret

-6-

Photo : Joël Simon

Photo : Joël Simon

SOIREE DES CHEVALIERS


Dans l’assistance, on reconnaît : notre plus jeune Chevalier, Delphine Clarinval, musicologue et conférencière, accompagnée de ses parents, l’historienne Louise-Marie Libert et Pierre Hestermans, Jean-Marie Lenglez, le Vidame José Duchant, Francis Pellegrims, Patrick de Ronchêne (fils du défunt bourgmestre folklorique), Philippe Carrouhy, Guy Moors, Jean-Marie Timmermans, Freddy De Paepe, Michèle Herremans, Dominique Delestienne, Brigitte Hiernaux et Pascale Dekoker. Après les prestations de serment, l’ensemble de nos chevaliers brandissant l’épée a repris en chœur la rituelle acclamation inspirée d’Alexandre Dumas :

Un pour tous, tous pour Toone !

A.L.

A ne pas manquer : • Pour les 30 ans de la Région de Bruxelles-Capitale, la Fête de l'Iris se déroulera - au Parc de Bruxelles où Toone VIII sera présent le dimanche 5 mai dès 10h00. - au Parlement Bruxellois (Rue du Lombard, 69) où Toone VII jouera le même jour la parodie "Andromaque" de Jean d'Osta d'après Jean Racine à partir de 13h30. Dernière interprétation à 17h00. • Le "Brussels Jazz Week-end" Le trio des Braave Joenges (blues en bruxellois) composé d'Alain Van Brussel, Mario Dragon et Barry Mac Neese, jouera dans l'estaminet de Toone les vendredi 24 et samedi 25 mai prochains dès 22h. -7-

Photo : Joël Simon

Enfin, Alain van Brussel, auteur-compositeur et interprète du trio De Braave Joenges, spécialisé dans le blues en bruxellois. Alain, chargé de cours à l’ADIPB, est soutenu par une délégation d’étudiants de notre académie. Son dévouement à la cause de Bruxelles justifie amplement sa nomination. C’est Toone VII, avec lequel il donne les cours de bruxellois, qui se fait un plaisir de l’introniser. Guitare en mains, Alain interprète spontanément la chanson intitulée « Rue des radis » qu’il a composée avec V. José Géal.


THEATRE ROYAL DE TOONE PROGRAMMATION

DEUXIEME TRIMESTRE 2019 – SEANCES PUBLIQUES

Sauf indication contraire tous les spectacles se jouent en bruxellois français et ont lieu à 20h30. Bureau à 20h00

MAI :

Jeudi 2, Vendredi 3, Samedi 4 :

LA PASSION

Samedi 4 aussi à 16h00 Jeudi 9 : RE-CRÉATION

d’après Henri Conscience Adaptation de V. José Géal et Andrée Longcheval

Vendredi 10, Samedi 11 :

LA PASSION

LE LION DE FLANDRES

Décors de Raymond Goffin et José Géal Costume de Lidia Gosamo et Chloé Pirard

LE LION DE FLANDRES

Samedi 11 aussi à 16h00

LE LION DE FLANDRES

Samedi 18 aussi à 16h00

LE LION DE FLANDRES

Jeudi 16, Vendredi 17, Samedi 18 :

LE LION DE FLANDRES

Jeudi 23, Vendredi 24, Samedi 25 :

LE LION DE FLANDRES LE LION DE FLANDRES

Samedi 25 aussi à 16h00 Vendredi 24 et Samedi 25 mai dès 22h :

Brussels Jazz Week-end: De Braave Joenges, le blues en bruxellois, avec le trio constitué d’Alain Van Brussel, auteur-compositeur-interprète, Mario Dragon, harmoniciste et Barry Mac Neese, bassiste.

Jeudi 30, Vendredi 31 :

JUIN :

LE LION DE FLANDRES

Samedi 1 :

LE LION DE FLANDRES

DE LEEUW VAN VLAANDEREN in ‘t brussels vloms Zaterdag 1 om 16u00 Jeudi 6 Soirée de Gala 30e anniversaire de l’ADIPB (Académie pour la Défense et l'Illustration du parler Bruxellois) • 18h00 : Accueil des participants. • Déclamations et sketches des étudiants de notre année académique. • Spectacle : "Le Lion de Flandres" (scènes choisies). academie.brux@gmail.com Vendredi 7, Samedi 8 : LE LION DE FLANDRES Jeudi 13 :

Samedi 8 aussi à 16h00

LE LION DE FLANDRES

LES TROIS MOUSQUETAIRES

d'après Alexandre Dumas Adaptation de Nicolas Géal

Décors de Raymond Goffin Costumes de Lidia Gosamo

-8-


Vendredi 14, Samedi 15 : Samedi 15 aussi à 16h00

Jeudi 20, Vendredi 21, Samedi 22 :

LES TROIS MOUSQUETAIRES LES TROIS MOUSQUETAIRES

LES TROIS MOUSQUETAIRES

Samedi 22 aussi à 16h00 LES TROIS MOUSQUETAIRES Mercredi 26 et Vendredi 28 : Participation à l’Ommegang Jeudi 27, Vendredi 28, Samedi 29 : Samedi 29 aussi à 16h00 

JUILLET :

LES TROIS MOUSQUETAIRES LES TROIS MOUSQUETAIRES

Jeudi 4 : Opéra par Toone VIII d'après Georges Bizet Adaptation de V. José Géal

Vendredi 5, Samedi 6 :

CARMEN

Décors et Costumes de Thierry Bosquet

Samedi 6 aussi à 16h00

CARMEN

Samedi 13 aussi à 16h00

CARMEN

Samedi 20 aussi à 16h00

CARMEN

Samedi 27 aussi à 16h00

CARMEN

Jeudi 11, Vendredi 12, Samedi 13 : Jeudi 18, Vendredi 19, Samedi 20 : Jeudi 25, Vendredi 26, Samedi 27 :

CARMEN CARMEN CARMEN CARMEN

En déplacement : "Festival Bruxellons !", au Château du Karreveld LES TROIS MOUSQUETAIRES Samedi 27 et dimanche 28 à 16h00 et 20h45 (les deux jours) - www.bruxellons.be PRIX DES PLACES : MUSEE DE TOONE :

entrée générale: 12 € (réduction étudiants - 3e âge, etc. 9 €, sauf vendredi et samedi soir) entrée gratuite à l’entracte pour les spectateurs. Visite guidée sur demande (minimum 20 personnes)

SECRETARIAT :

Maison des Arts, 147 chaussée de Haecht 1030 Bruxelles Téléphone : 02/217.27.53 - 02/217.04.64 - Fax : 02/218.55.78 FORTIS banque : BE72 210-0589530-16 BIC GEBABEBB - IBAN-BE72 210058953016

LOCATION - ESTAMINET : ouvert tous les jours à partir de midi (fermé lundi et en janvier)

IL EST TOUJOURS PRUDENT DE RESERVER de 12 à 24 h - Tél. : 02/511.71.37, 02/513.54.86 LA DIRECTION SE RESERVE LE DROIT DE MODIFIER LA PROGRAMMATION Dans le cadre de notre action “TOONE THEATRE D’EUROPE”, A LA DEMANDE, spectacles en dialecte (Brussels Vloms), mais aussi en néerlandais - anglais - allemand - italien - espagnol. THEATRE ROYAL DE TOONE asbl (Moniteur du 27.01.66) Entrée: Impasse Ste-Pétronille (66 rue du Marché aux Herbes), 1000 Bruxelles.

E-mail : woltje@skynet.be - Internet : www.toone.be -9-


En partenariat avec la Maison Maurice Béjart (Fondation d’utilité publique)

COPPELIA AU WOLUBILIS

Gala du Conservatoire de la Danse de Bruxelles Voici cinq ans que le Conservatoire de la Danse de Bruxelles a ouvert ses portes dans les premiers studios du chorégraphe Maurice Béjart, au numéro 51 de la rue de la Fourche où ce génie de la danse résidait. Nous avions le bonheur de côtoyer dans notre Ilot sacré ce chorégraphe-fondateur du Ballet du XXe siècle qui a fait de Bruxelles une capitale de la danse. Le samedi 1er juin prochain, ce conservatoire, sous la direction artistique de Menia Martinez présentera son gala annuel, les plus jeunes interprétant une mazurka, et les grands dans leurs 5e Gala de danse variations, sans omettre la danse contemporaine d’Inès Cera en première partie de la soirée. C’est avec Coppélia, ballet-pantomime inspiré des contes d'Hoffmann, dans la choréographie de Menia Martinez, Professeur du Ballet du XXe siècle, que s’ouvrira le rideau sur la seconde partie du spectacle. Et des invités surprises se joindront aux artistes sur le plateau du Centre culturel Wolubilis.

S& INFO ETS TICK

IS.BE

UBIL

WOL

Centre Culturel

Wolubilis

Qu’on se le dise !

Samedi - 20h

01/06/2019 Coppelia

A.L.

Direction artistique – Menia MARTINEZ LARETEX Affiche.indd 1

Affiche de Coppélia

18/04/19 18:38

- 10 -

Woluwe-Saint-Lambert Infos et tickets : www.wolubilis.be


CARMEN D’après l’opéra de Georges Bizet José Géal – Toone VII introduit sous forme de parodie la séduisante et indomptable bohémienne Carmen de Georges Bizet, inspirée de la nouvelle de Prosper Mérimée. Sans trahir l’œuvre du compositeur, chez Toone les soldats chantent: “Wâle zaan van Meulebeek” (Nous sommes de Molenbeek) et les contrebandiers entament fièrement: “Lup, lup, lup, de garde-ville es doe…” (Fuyons, le garde-ville est là.) Don José, caporal des dragons (ténor) n’est autre que notre jeune premier Woltje. Les péripéties qui le conduisent à devenir contrebandier par amour pour Carmen font l’objet d’une succession de tableaux désopilants. Comment résister au ketje (gamin de Bruxelles) qui chante: “La bloem (la fleur) que tu m’avais jetée”? La troublante cigarière de Séville ne peut plus rien lui refuser quand elle lance: “Allei ket, viens ici, je vais te donner une baise qui va te faire biberer (trembler) jusque dans ton dikken tien… (gros orteil)!” Escamillo (baryton) incarne Isidore le Toréador dont la fière devise est: “Quand y sait plus, y sait encore”, performance que ne désavoue pas la fougueuse gitane. Toone est, faut-il le rappeler, un théâtre de marionnettes traditionnelles pour adultes. Comme d’habitude, toutes les voix (et quelles voix!) sont interprétées avec talent par Toone, accompagné pour les grands airs par l’accordéon d’Alain Ricar. Les décors et costumes sont imaginés par Thierry Bosquet qui excelle dans l’opéra. La réalisation des décors est due à Alexandre Obolensky et les costumes à Lidia Gosamo. A.L.

De g. à d., Thierry Bosquet, Lidia Gosamo, Alexandre Obolensky. Sur scène, José Géal - Toone VII lors de la création de Carmen

- 11 -


En partenariat

LE THEATRE ROYAL DU PERUCHET FETE SES 90 ANS Le Théâtre Royal du Péruchet fête ses 90 ans. C’est aussi à cette époque que fut fondée l’UNIMA (Union Internationale de la Marionnette), très exactement à Prague en mai 1929*. Le mouvement touche la Belgique et ce fut en 1931 la création des 'Amis de la Marionnette' avec Marcel Wolfers, Richard Dupierreux, Jef Bourgeois, Michel de Ghelderode, etc. Leur but : soutenir deux théâtres, le «Péruchet» de Carlo Speder, nouveau théâtre de marionnettes à fil destiné aux jeunes enfants et celui de Daniel Van Landewijck - Toone V, marionnettes à tringle pour adultes, qui était en perdition. Lors de l’Exposition Universelle de Bruxelles 1958, c’est Carlo Speder qui fut chargé d’organiser le Festival International des Marionnettes, avec son ami et successeur Frans Jageneau, père de Dimitri, l’actuel directeur. Bon anniversaire au Théâtre Royal du Péruchet et bon succès à Dimitri Jagenau qui peut compter sur le partenariat du Théâtre Royal de Toone ! Ce dynamique directeur en est à la 5e édition du Festival International JEM (Les Journées Européennes de la Marionnette) qui se tiendra au Péruchet chaque week-end du 4 au 26 mai 2019. * Archives Bibliothèque, Fonds Toone VII. Photographie : Guergana Damianova

Renseignements : 50, avenue de la forêt b-1050 Bruxelles +32 (0)2 673 87 30 info@theatreperuchet.be www.theatreperuchet.be La chèvre de Monsieur Seguin, prochain spectacle

- 12 -


LES TROIS MOUSQUETAIRES d’après Alexandre Dumas

Photo : Denis Moulaert

C’est en collaboration avec Auguste Maquet qu’Alexandre Dumas écrit “Les Trois Mousquetaires”. Ils ont pour nom Athos, Porthos et Aramis (tous ont existé) et sont au service de Louis XIII. Arrivé de sa Gascogne natale, sur un bidet jaune de robe, avec une lettre de recommandation de son gentilhomme de père pour Monsieur de Tréville, capitaine des gardes, à Paris, d’Artagnan doit gagner sa belle casaque de mousquetaire. Il commencera par se battre en duel avec ceux qui deviendront ses inséparables amis. L’amour que d’Artagnan porte à Constance Bonacieux (Constanske chez Toone), fidèle femme de chambre d’Anne d’Autriche, le lance dans l’aventure dite des “Ferrets de la Reine”: douze ferrets de diamant, présents du roi, que la reine a offerts à Buckingham. A l’instigation du cardinal de Richelieu qui veut perdre la reine, Louis XIII somme son épouse de les porter au prochain bal de la cour. Ces ferrets sont en réalité des bouts métalliques qui terminent des rubans. Dans le cas de la reine de France, ces ferrets sont ornés de diamants. Pour les commodités de la scène et aussi par confusion de récits, ces ferrets se transforment chez les Toone du passé en collier de la reine. Cet épisode naît probablement d’un autre roman de Dumas: “Le Collier de la Reine” qui trouve sa source dans l’Affaire du collier en 1785-1786, scandale qui éclata en France à la fin de l’Ancien Régime, à la suite d’une escroquerie montée par la comtesse de La Motte aidée de Cagliostro. Ces derniers convainquirent le cardinal de Rohan d’acheter pour la reine un collier qu’il ne put jamais rembourser. Cette affaire compromit la reine Marie-Antoinette qui était pourtant innocente. Confusion dans les récits, anachronismes font partie du quotidien des Toone. Ils ne s’embarrassent guère de détails ni de vérité historique. Comme disait Molière: “L’important, c’est de plaire!“ De nos jours, Nicolas Géal - Toone VIII respecte dans ses adaptations les anachronismes de ses prédécesseurs. - 13 -

A.L.


LE MOT DE LA CONSERVATRICE

30e anniversaire de l’Académie pour la Défense et l’Illustration du Parler Bruxellois (ADIPB)

Les fondateurs de l’Académie du Parler Bruxellois au Musée de Toone De g.à.d., Oscar Starck, Louise Claessens, François Stevens, Raymond Goffin, Jean d'Osta, Simon-Pierre Nothomb, Andrée Longcheval, Toone VII, Jean-Pierre Vanden Branden, Bérengère Deprez et Tefta Ahmetaj

En 1989, le baron Simon-Pierre Nothomb, en sa qualité de président de l’Agence Linguistique Européenne, est soucieux de préserver le parler bruxellois en voie de disparition. Il nous contacte. C’est au Musée de Toone que V. José Géal – Toone VII et moi-même allons favoriser les rencontres. Ne sommes-nous pas « Citoyens d’honneur de la et des Marolles ! », un fief du parler bruxellois. Je convoque le bourgmestre et président de la Commune Libre de la et des Marolles, le philanthrope François Stevens que je connais depuis l’enfance. Il viendra avec son échevin Jo Hendboeg. Et bien sûr, je sollicite Jean d’Osta, alias Jef Kazak, à qui je voue une énorme admiration. Toone VII invite Jean-Pierre Vanden Branden, alors conservateur de la Maison d’Erasme et du Vieux Béguinage d’Anderlecht, également président de l’association du Théâtre de Toone. Le marionnettiste fait appel à son complice le peintre Raymond Goffin. Simon-Pierre Nothomb accompagné de ses auxiliaires Tefta Ahmetaj et Bérengère Deprez, nous présente Louise Claessens et son époux Oscar Starck, alors administrateurs de l’ASBL « Les amis du Vieux Marché ». Ces deux Bruxellois de souche ont réalisé en 1988 un travail de bénédictin sous forme de 6.000 mots marolliens traduits en français. Si la sagesse populaire veut qu’en mettant deux Bruxellois ensemble, on aura une société, nous sommes largement en nombre pour créer dans la capitale la première association à défendre le parler bruxellois. Louise Claessens, pensionnée, sera la présidente de l’association pour la Défense et l’Illustration du Parler Bruxellois. Cette belle terminologie est imaginée par Simon-Pierre Nothomb inspiré par Joachim du Bellay (1522-1560) auteur de « Défense et Illustration de la langue française ». Toutefois, le mot association reste vague. Comment mieux qualifier notre projet? Je suggère le mot « Académie » en l’honneur de Louis Quiévreux qui voulait créer dans les années 1950 une Académie du bruxellois, mais n’a pu réaliser son rêve.

- 14 -


« L’académie pour la Défense et l’Illustration du Parler Bruxellois » (ADIPB) est née en ce mois d’octobre 1989 au Musée de Toone. Chacun propose des candidats académiciens. Personnellement, j’introduirai dans le cénacle, le Professeur Marcel Van Hamme, historien de Bruxelles avec lequel j’ai réalisé une étude sur les "Vieux estaminets bruxellois". Association de fait au départ, l’ADIPB acquiert le statut d’ASBL en 1990. Outre la sauvegarde de notre dialecte l’association se donne pour objet d’étudier l’origine du parler bruxellois à travers l’Histoire et les traditions populaires de notre capitale et de sa région. Simon-Pierre Nothomb sensibilise Jacques Delors, alors Président de la Commission européenne. Celui-ci marque son enthousiasme pour l’Académie. Nous apprécions que le grand-père de cette personnalité était… Belge. Par déférence pour les académies de langue et de littérature, l’ADIPB élargit son cercle à 39 académiciens. Le Service des Langues endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles nous apporte son soutien. C’est le coup d’envoi d’une floraison d’études du couple Starck-Claessens. Dans la foulée, naît en 1990 le périodique trimestriel de l’Académie intitulé « Le Parler Bruxellois. Dem Brusselsse Sproek ». L’A.D.I.P.B nomme des Académiciens honoris causa. Ce titre récompense des personnalités qui marquent le rayonnement de notre capitale et de sa langue régionale endogène. Le vaillant Oscar est nommé Secrétaire perpétuel. A l’issue de 18 années de retraite active consacrées à l’Académie, Louise Claessens s’éteint le 30 mars 2007. Simon-Pierre Nothomb m’annonce le décès de cette grande dame du parler bruxellois. Nothomb souhaite que les cofondateurs dont nous sommes, reprennent le flambeau de l’ADIPB. J’en parle aux Toone qui marquent leur accord. Depuis 2013, nous bénéficions de la collaboration d’Alain van Brussel, auteur-compositeur interprète du trio des Braave Joenges (Blues en bruxellois), qui est chargé de cours. Toone VII et lui forment un authentique corps professoral dont la zwanze n’a d’égale que l’érudition. Les cours sont illustrés par des spectacles de Toone, lesquels sont présentés en bruxellois français mais également en dialecte intégral, le thiois brabançon. L’année académique se clôture par une représentation au cours de laquelle nos élèves font montre de leurs connaissances en se produisant dans des sketches et des saynètes. 30 années se sont écoulées sans que le succès ne se démente. Le parler bruxellois devenu à la mode, notre académie a essaimé. Nous ne disposons d’aucun budget publicitaire, seul le bouche à oreille et la vitalité de nos membres assurent la sauvegarde de ce thiois brabançon que nous défendons joyeusement. Andrée Longcheval Vice-présidente et Académicienne de l’ADIPB Soirée de Gala du trentenaire de l’Académie, chez Toone, le 6 juin prochain à 18h00.

academie.brux@gmail.com A vos agendas pour ce débarquement !

DERNIERE MINUTE : Un collectif d’étudiants en Sciences Commerciales du KU Leuven Campus Brussel est venu faire une étude concernant le Théâtre de Toone et son impact. - 15 -


En vente chez TOONE - Authentiques marionnettes de scène avec certificat de garantie. - Cartes postales, Affiches, Posters. - Petit WOLTJE souvenir. - Le livre TOONE et les Marionnettes traditionnelles de Bruxelles par Andrée Longcheval et Luc Honorez peut être obtenu chez TOONE ou en versant la somme de € 50 au compte N° BE 46 -2100-5871-2536 du Fonds TOONE VII asbl.

Grandeur réelle : 31x24 cm

la prestigieuse histoire d’une dynastie populaire

RESERVATION : 02/511 71 37 ou 02/ 513 54 86 Attention! Pour les associations, les écoles, les séances privées, les visites guidées et les informations générales, veuillez vous adresser au 02/ 217 04 64 ou 02/ 217 27 53 - FAX 02/218 55 78 - woltje@skynet.be - www.toone.be Les activités du THEATRE ROYAL de TOONE

La Fédération Wallonie-Bruxelles, La Commission Communautaire française, Het Brusselse Hoofdstedelijk Gewest, La Région de Bruxelles-Capitale, La Ville de Bruxelles.

www.toone.be

Secrétaire de rédaction : Andrée Longcheval, conservatrice Maison des Arts, 147 chaussée de Haecht à 1030 Bruxelles

sont soutenues par:

Profile for Nicolas Geal

Le Petit Toone Illustré N° 102  

Programmation du Théâtre de Toone

Le Petit Toone Illustré N° 102  

Programmation du Théâtre de Toone

Advertisement