Page 1


GOUVERNEMENT DU CANADA / PROVINCE DE L’ONTARIO GOVERNMENT OF CANADA / PROVINCE OF ONTARIO

CONSEIL D’ADMINISTRATION, PRÉSIDENT, DAVID CROMBIE BOARD OF DIRECTORS, CHAIR, DAVID CROMBIE

ASSOCIATION OLYMPIQUE CANADIENNE / VILLE DE TORONTO CANADIAN OLYMPIC ASSOCIATION / CITY OF TORONTO

COMITÉ EXÉCUTIF, PRÉSIDENT, STEVE HUDSON EXECUTIVE COMMITTEE, CHAIR, STEVE HUDSON

PRÉSIDENT ET DIRECTEUR GÉNÉRAL, JOHN BITOVE CHIEF EXECUTIVE OFFICER, JOHN BITOVE

CONSEILLER SPÉCIAL, ÉQUITÉ SOCIALE ET SOUTIEN LOCAL, JEFF EVENSON SPECIAL ADVISOR, SOCIAL EQUITY AND LOCAL SUPPORT, JEFF EVENSON

CHEF DE LA CANDIDATURE, KAREN PITRE CHIEF CANDIDATURE OFFICER, KAREN PITRE

DOSSIER DE CANDIDATURE CANDIDATURE FILE

SITE WEB WEB SITE

CHEF DES OPÉRATIONS INTERNATIONALES, JAMES VILLENEUVE CHIEF INTERNATIONAL OFFICER, JAMES VILLENEUVE CONSEILLER INTERNATIONAL ET DIRECTEUR DES OPÉRATIONS INTERNATIONALES INTERNATIONAL ADVISOR AND DIRECTOR OF INTERNATIONAL OPERATIONS

CHEF DU MARKETING ET DE L’EXPLOITATION, BOB RICHARDSON CHIEF MARKETING OFFICER / COO, BOB RICHARDSON

RELATIONS FI / CNO IF / NOC RELATIONS

VISITE D’ÉVALUATION TECHNIQUE DU CIO IOC TECHNICAL EVALUATION VISIT

COMMUNICATIONS / MÉDIAS COMMUNICATIONS / MEDIA

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS MEDIA RELATIONS

CHEF DES SERVICES FINANCIERS NATIONAUX, BORDEN ROSIAK CHIEF FINANCIAL DOMESTIC OFFICER, BORDEN ROSIAK

CONSEILLER ADVISOR

SPORTS ET SITES, PRÉSIDENT, DOUG HAMILTON SPORTS & VENUES, CHAIR, DOUG HAMILTON

FINANCES ET ADMINISTRATION FINANCE & ADMINISTRATION

VILLAGE OLYMPIQUE, PRÉSIDENT, SANDRA LEVY OLYMPIC VILLAGE, CHAIR, SANDRA LEVY

MANIFESTATIONS INTERNATIONALES, ET RELATIONS AVEC LE CIO INTERNATIONAL EVENTS AND IOC RELATIONS

SERVICES DE RÉDACTION WRITING SERVICES

COMPTABILITÉ ACCOUNTING

COLLECTE DE FONDS ET FINANCES, PRÉSIDENT, JIM GINOU FUNDRAISING & FINANCE, CHAIR, JIM GINOU

DÉPLACEMENTS TRAVEL

SERVICES DE TRADUCTION TRANSLATION SERVICES

INFORMÁTIQUE INFORMATION TECHNOLOGY

SÛRETÉ ET SÉCURITÉ PUBLIQUE, PRÉSIDENTE, WENDY IWAI SECURITY & PUBLIC SAFETY, CHAIR, WENDY IWAI

GESTION DE PROJET PROJECT MANAGEMENT

CONTACTS, GOUVERNEMENT FÉDÉRAL / AFFAIRES ÉTRANGÈRES FEDERAL / FOREIGN AFFAIRS CONTACTS

COMMUNICATIONS INTERNATIONALES INTERNATIONAL COMMUNICATIONS

GESTION DE BUREAU OFFICE MANAGEMENT

SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE ET BÉNÉVOLAT PRÉSIDENT, BAHADUR MADHANI COMMUNITY OUTREACH & VOLUNTEER CHAIR, BAHADUR MADHANI

ACCESSIBILITÉ ACCESSIBILITY

MOSCOU MOSCOW

COMMUNICATIONS NATIONALES DOMESTIC COMMUNICATIONS

GESTION DES DONNÉES DATA MANAGEMENT

BUDGET ET ADMINISTRATION, PRÉSIDENT, ROBERT FOSTER BUDGET & ADMINISTRATION, CHAIR, ROBERT FOSTER

RÉCEPTION OFFICE RECEPTION

HÉRITAGE ET AMÉLIORATIONS COMMUNAUTAIRES, PRÉSIDENT, BRUCE KIDD LEGACY & COMMUNITY ENHANCEMENT, CHAIR, BRUCE KIDD

DOSSIER DE CANDIDATURE BID BOOK

INFRASTRUCTURE ET PLAN DIRECTEUR INFRASTRUCTURE & MASTER PLAN

TRANSPORTS TRANSPORTATION

MANIFESTATIONS NATIONALES SPÉCIALES SPECIAL EVENTS, DOMESTIC

HÉBERGEMENT ACCOMMODATION

CONSEIL D’ADMINISTRATION BOARD OF DIRECTORS

COLLECTE DE FONDS FUNDRAISING

ENVIRONNEMENT, PRÉSIDENTE, RUTH GRANT ENVIRONMENT, CHAIR, RUTH GRANT

SÉCURITÉ SECURITY

COMITÉ EXÉCUTIF EXECUTIVE COMMITTEE

SERVICES AUX SPONSORS SPONSOR SERVICES

ARTS ET CULTURE COPRÉSIDENTES, MARY LOU FALLIS ET ALISON BAIN ART & CULTURE, CO-CHAIRS, MARY LOU FALLIS & ALISON BAIN

CONSEILLER JURIDIQUE LEGAL COUNSEL

PROGRAMME OLYMPIQUE OLYMPIC PROGRAM

SPORTS ET SITES SPORTS AND VENUES

JEUX PARALYMPIQUES PARALYMPICS

ARTS ET CULTURE ART & CULTURE

ENVIRONNEMENT ENVIRONMENT

HÉRITAGE LEGACY

VILLAGE OLYMPIQUE OLYMPIC VILLAGE

ACCORDS INTERGOUVERNEMENTAUX INTER-GOVERNMENTAL AGREEMENTS

COMMANDITES SPONSORSHIPS

VÉRIFICATION, PRÉSIDENT, ROBERT BROWN AUDIT, CHAIR, ROBERT BROWN

SERVICES AUX ATHLÈTES ATHLETES SERVICES

MATÉRIEL ET MARCHANDISAGE SUBSIDIAIRES COLLATERAL MATERIAL & MERCHANDISING

ACCESSIBILITÉ, PRÉSIDENT, JEFF ADAMS ACCESSIBILITY, CHAIR, JEFF ADAMS

LIAISON AVEC L’OAC COA LIAISON

PUBLICITÉ ADVERTISING

SPORTS ET ATHLÉTES (ÉQUIPE 2008) SPORTS & ATHLETES (TEAM 2008)

RELATIONS COMMUNAUTAIRES COMMUNITY RELATIONS

BÉNÉVOLES VOLUNTEERS

RELATIONS GOUVERNEMENTALES GOVERNMENT RELATIONS

VÉRIFICATION AUDIT

CONSEILLER JURIDIQUE LEGAL COUNSEL


2

3


4

5


6

7


Excellence,

Your Excellency,

L’Association olympique canadienne est fière de présenter la présente candidature. Nous avons planifié avec soin notre relation avec le Comité pour la candidature olympique de Toronto et nous l’avons gérée au moyen d’une entente ville candidate qui définit cette relation des points de vue financier, stratégique et administratif.

The Canadian Olympic Association is proud to present this Candidature. We have planned with care the relationship we have with Toronto’s Olympic Bid Committee and have managed it through a Bid City Agreement that defines the relationship from a financial, strategic and governance perspective.

L’Association olympique canadienne appuie sans réserve le travail du Comité pour la candidature olympique de Toronto. Cette candidature englobe toutes les caractéristiques uniques et essentielles que nous, en tant que CNO, exigeons des Jeux Olympiques et Paralympiques, y compris : • un plan sportif conçu et dirigé par les athlètes et la collectivité sportive; • des Jeux Olympiques et Paralympiques de Toronto qui maintiendront la tradition de célébration des athlètes et du sport; • la coordination et le soutien sans équivoque de tous les ordres de gouvernement tout au long de la phase de candidature, dont une contribution de 1,5 milliard de $CAN pour le réaménagement du Secteur riverain olympique de Toronto, principal site de la XXIXe Olympiade; • un soutien solide de la part des secteurs public et privé, ainsi qu’un CNO doté d’un plan de marketing éprouvé et sophistiqué pouvant servir de fondement; • un programme artistique, culturel et d’éducation de la jeunesse excitant et soigneusement planifié pour tous les aspects des Jeux; • une candidature qui inclut les divers peuples, langues, cultures et régions géographiques du Canada, voire du monde. Cette globalité constituera une grande force des Jeux Olympiques et Paralympiques de Toronto. L’Association olympique canadienne est fière d’être un partenaire actif dans la candidature de la ville de Toronto. Nous avons hâte d’accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 à Toronto, au Canada. Nous renforcerons la réputation bien méritée du Canada comme organisateur de Jeux Olympiques planifiés et menés à bien avec soin et précision, passionnants, innovateurs et axés sur les intérêts supérieurs des athlètes et de la famille olympique. Nous espérons avoir l’occasion de travailler avec le Comité International Olympique et de célébrer à Toronto en 2008 « les meilleurs Jeux Olympiques de tous les temps ».

The Canadian Olympic Association applauds the work of Toronto’s Olympic Bid Committee. This candidature has all the unique and critical features that, as an NOC, we require of the Olympic Games and Paralympic Games, including: • A sport plan that is conceived, designed and led by athletes and the sport community. • The Olympic Games and Paralympic Games in Toronto will continue the tradition of celebrating athletes and sport. • Coordination, and unequivocal support, of all levels of government, including a contribution of $1.5 billion (CDN) for the redevelopment of Toronto’s Olympic Waterfront, the primary site of the XXIX Olympiad. • Strong private sector support, and an NOC with a proven and sophisticated marketing track record on which to build. • An exciting and thoughtfully planned Art, Culture and Youth Education Program throughout all aspects of the Games. • A bid that is inclusive of Canada’s, indeed the world’s, diverse peoples, languages, cultures and geography. This will be a great strength of the Olympic Games and Paralympic Games in Toronto. The Canadian Olympic Association is proud to be an active partner in the City of Toronto’s candidature. We are eager to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games in Toronto, Canada. We will further Canada’s lauded reputation for hosting Olympic Games that are planned and delivered with care and precision, are exciting and innovative and are focussed on the best interests of the athletes and Olympic Family. We look forward to the opportunity to work with the International Olympic Committee and to host in Toronto in 2008 “the best Olympic Games and Paralympic Games ever.” Sincerest regards,

Veuillez agréer, Excellence, l’assurance de mes sentiments les plus distingués.

Bill Warren Président Association olympique canadienne

8

Bill Warren President Canadian Olympic Association

9


Toronto 2008 Olympic Bid 207 Queens Quay West Suite 401, Bx104 Toronto, Ontario Canada M5J 1A7

Société Pour la Candidature Olympique de la Ville de Toronto 207 Queens Quay Ouest Bureau 401, P.O. Box 104 Toronto, Ontario Canada M5J 1A7

Toronto 2008 Olympic Bid 207 Queens Quay West Suite 401, Bx104 Toronto, Ontario Canada M5J 1A7

Société Pour la Candidature Olympique de la Ville de Toronto 207 Queens Quay Ouest Bureau 401, P.O. Box 104 Toronto, Ontario Canada M5J 1A7

Tel (416) 603 2008 Fax (416) 603 2095 1 800 249 2575

Tél (416) 603 2008 Fax (416) 603 2095 1 800 249 2575

Tel (416) 603 2008 Fax (416) 603 2095 1 800 249 2575

Tél (416) 603 2008 Fax (416) 603 2095 1 800 249 2575

Votre Excellence,

Your Excellency,

Au nom du Comité pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008, de notre personnel et des bénévoles déjà inscrits, dont le nombre dépasse 60 000, j’ai l’honneur de soumettre à votre considération notre candidature à l’organisation des Jeux de la XXIXe Olympiade.

On behalf of the Toronto 2008 Olympic Bid Committee, our staff and the more than 60,000 already committed volunteers, I am honoured and proud to submit for your consideration, our bid for the XXIX Olympiad.

Notre objectif est de célébrer les Jeux Olympiques et Paralympiques d’une manière qui témoigne de notre souci pour le Mouvement olympique, la famille olympique, les athlètes et les spectateurs dans un environnement d’amitié.

Our goal is to celebrate the Olympic Games and Paralympic Games in a manner that demonstrates care for the Olympic Movement, Olympic Family, athletes and spectators in a friendly environment. 2008 is Toronto’s time.

2008 est l’année de Toronto. Les Canadiens et les Torontois, qui reflètent la diversité culturelle du monde, veulent accueillir les Jeux Olympiques. Tous les ordres de gouvernement, y compris les peuples autochtones du Canada, se sont engagés à mettre leurs ressources à contribution afin d’organiser la célébration du sport et de la culture la plus inspirante, la plus technologiquement avancée, la plus ordonnée et la plus sécuritaire de tous les temps. Le plan de Toronto pour les Jeux Olympiques et Paralympiques a été conçu et sera mis en oeuvre avec le plus grand soin et la plus grande précision. Aucune autre ville du monde n’offrira des Jeux aussi soucieux des athlètes et des spectateurs. Les sites de compétition pour 25 des 28 sports olympiques seront situés dans un rayon de six kilomètres le long du Secteur riverain olympique au coeur du centre-ville de Toronto. Toronto est la « ville des nations », une cité exceptionnelle, chaleureuse et sophistiquée à l’avantgarde des innovations technologiques. En accueillant les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, Toronto prouvera au monde que les individus, les collectivités et les athlètes olympiques peuvent poursuivre et réaliser leurs rêves dans la liberté et la démocratie. Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Toronto laisseront un héritage d’excellence sportive et réaffirmeront au monde que les valeurs qui sous-tendent le Mouvement olympique restent un puissant symbole de tout ce que le sport a de bon et de bien. Toronto est une ville jeune, énergique et dynamique avec le plan, les gens, l’infrastructure et la volonté nécessaires. Nous sommes l’avenir et, en 2008, la famille olympique sera au « rendez-vous du monde ».

Canadians and Torontonians, reflecting the world’s cultural diversity, want to host the Olympic Games. All levels of government, including Canada’s indigenous people, have committed themselves and their resources to staging the most inspiring, technologically advanced, organized and risk free celebration of sport and culture. The plan for Toronto’s Olympic Games and Paralympic Games was conceived and will be delivered with the utmost of care and precision. No other city in the world will deliver a more athlete and spectator friendly Games. Competition venues for 25 of 28 Olympic sports will be located within six kilometres, along the Olympic Waterfront in the heart of downtown Toronto. Toronto is the “City of Nations”. It is brilliant, warm, sophisticated and at the forefront of technological innovation. Through hosting the 2008 Olympic Games and Paralympic Games, Toronto will demonstrate to the world that the power of freedom, democracy and the ability to pursue and achieve dreams, as individuals, communities and Olympians, can be realized. A Toronto Olympic Games and Paralympic Games will create a legacy of sporting excellence. It will reaffirm to the world that the values upon which the Olympic Movement were founded are alive and continue to thrive as a symbol of all that is good and right about sport. Toronto is a young, energetic and vibrant city. It has the plan, the people, the infrastructure and the desire. We are the future, and in 2008 the Olympic Family can “Expect the World”.

Yours truly,

Je vous prie d’agréer, Votre Excellence, l’assurance de ma très haute considération. John I. Bitove Chief Executive Officer Toronto 2008 Olympic Bid John I. Bitove Président et directeur général Société pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008

10

11


TABLE DES MATIÈRES TABLE OF CONTENTS

Introduction ......................................................... 14

12

1

Caractéristiques nationales, régionales et locales National, Regional and Candidate City Characteristics ............................. 17

2

Aspects juridiques Legal Aspects ....................................................... 33

3

Immigration et formalités douanières Customs and Immigration Formalities ................. 43

4

Protection de l'environnement et météorologie Environmental Protection & Meteorology ........... 49

5

Finances Finance ................................................................ 65

6

Marketing Marketing ............................................................ 81


I N T R O D U C T I O N

I N T R O D U C T I O N

Canada est une terre d’une grande force et d’une grande diversité. Notre riche mosaïque culturelle reflète l’histoire, le patrimoine et les traditions des gens du monde entier qui ont édifié notre nation dans la paix. Avec deux langues officielles – l’anglais et le français – et des systèmes judiciaires fondés sur la common law britannique et le droit civil français, le Canada a élaboré un régime de gouvernement à la fois souple et solide qui répond aux besoins des Canadiens dans un monde en évolution. Toronto est la ville la plus multiculturelle et la plus multilingue au monde. Cinquante-deux pour cent de ses résidents sont nés à l’extérieur du Canada. Des gens originaires des grandes cultures, langues et races du monde vivent ensemble en harmonie dans une métropole distincte et dynamique. Toronto est une ville propre, amicale, excitante et innovatrice qui est prête à accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 et qui possède toutes les ressources nécessaires à cette fin. Les trois ordres de gouvernement accordent à la candidature olympique de Toronto un appui sans équivoque et inébranlable. En novembre 2000, le gouvernement du Canada, la province de l’Ontario et la ville de Toronto ont promis d’affecter 1,5 milliard de $CAN (1,01 milliard de $US) au Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique, qui prévoit l’aménagement des terres où le village olympique, le stade olympique et les sites pour 25 des 28 sports olympiques seront situés. Le gouvernement du Canada s’est également engagé à collaborer avec le CIO, l’Association olympique canadienne, le COJO de Toronto, la ville de Toronto et d’autres partenaires des Jeux Olympiques pour que les obligations du contrat ville hôte soient respectées et que les objectifs soient atteints. La province de l’Ontario a fourni une garantie financière couvrant tout dépassement de coûts dans le budget de fonctionnement des Jeux Olympiques, et la ville de Toronto s’est engagée à signer le contrat ville hôte. Le symbole, les emblèmes, les logos et les marques olympiques jouissent d’une protection adéquate en vertu des lois fédérales existantes. Les sites existants, les agences de transport et les grandes entreprises d’affichage ont promis leur pleine collaboration à des Jeux libres de marketing pirate.

14

L’Association olympique canadienne, les Fédérations nationales de sport, le COJO de Toronto et la ville de Toronto ont établi un Programme de marketing conjoint qui garantira la protection et la mise en valeur des sponsors olympiques et fera en sorte que le soutien enthousiaste des entreprises pour les Jeux Olympiques de Toronto s’étendra aux milieux sportifs canadiens bien après 2008. En tant que ville hôte des Jeux de 2008, Toronto profitera de sa position de chef de file dans le secteur de la technologie pour exploiter les possibilités offertes par les nouveaux médias. La vénérable tradition canadienne d’accueillir des gens du monde entier se poursuivra en 2008. Le ministère fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration facilitera l’admission de tous les membres accrédités de la famille olympique et considérera les cartes d’identité et d’accréditation olympiques comme l’équivalent d’un visa. De même, l’Agence des douanes et du revenu du Canada offrira des services améliorés afin d’assurer un transport efficace des participants aux Jeux Olympiques et de leur équipement. Avec l’aide d’organisations non gouvernementales telles que Greenpeace et l’Alliance environnementale de Toronto, notre ville a conçu ses plans pour le Secteur riverain olympique dans la perspective d’un développement durable innovateur et à la pointe de la technologie. Ces plans reflètent notre vision : des Jeux Olympiques qui laisseront en héritage de l’air, des terres et de l’eau propres ainsi qu’un habitat amélioré pour les résidents, les visiteurs, les athlètes et la faune. Le budget de Toronto pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 a été préparé avec l’expertise des secteurs public et privé, de sorte qu’il est à la fois solide et réalisable. Il est à noter que, pour la première fois, 10 % des billets pour toutes les épreuves seront réservées aux enfants à un prix de 7 $US. La ville de Toronto, forte des engagements gouvernementaux et d’une opinion publique des plus favorables, attend avec impatience d’accueillir le monde à bras ouverts pour la célébration des Jeux de 2008.

INTRODUCTION

Canada is a land of great diversity and strength. Our rich cultural mosaic reflects the history, heritage and traditions of the people from around the world who have built this nation in peace. With two official languages – English and French – and legal systems based in both British Common Law and French Civil Law, Canada has developed a system of government that is both strong and flexible – responding to the needs of Canadians in a changing world. Toronto is the most multicultural and multilingual city in the world. Fifty-two percent of Toronto’s residents were born outside of Canada. Here, people from the world’s great cultures, languages, and races live together harmoniously in a vibrant and distinct metropolis. Toronto is clean, friendly, exciting and innovative. It is ready, willing, and more than able to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. The support for Toronto’s Olympic bid of Canada’s three levels of government is unequivocal and unwavering. In November 2000, the Government of Canada, Province of Ontario and City of Toronto pledged $1.5 billion (CDN) ($1.01 billion USD) toward the Olympic Waterfront Infrastructure Plan, which will develop the lands on which the Olympic Village, Olympic Stadium and venues for 25 of 28 Olympic sports will be located. In addition, the Government of Canada has committed to cooperate with the IOC, Canadian Olympic Association, Toronto OCOG, City of Toronto and other Olympic Games partners in ensuring that the obligations and objectives of the Host City Contract are fulfilled. The Province of Ontario has provided a financial guarantee for any cost overruns in the Olympic Games Operating Budget, and the City of Toronto has committed to sign the Host City Contract. The Olympic symbol, emblems, logos, and marks are well protected under existing federal legislation. All existing venues, transportation agencies and major outdoor advertisers have pledged their full cooperation to provide an “ambush-free” Games.

The Canadian Olympic Association, National Sport Federations, Toronto OCOG and the City of Toronto have established a Joint Marketing Program that will guarantee protection and enhancement of Olympic sponsors, and ensure that the tremendous corporate support for Toronto’s Olympic Games bid will continue for the Canadian sport community long after 2008. As one of the world’s most technologically advanced cities, Toronto as host of the 2008 Games will capitalize on technological advances and new media opportunities. Canada’s outstanding tradition of welcoming people from around the world will continue in 2008. The federal Department of Citizenship and Immigration Canada will facilitate entry of all accredited Olympic Family members and will accept the Olympic identity and accreditation card as equivalent to a visa. Similarly, the Canada Customs and Revenue Agency will provide enhanced services to ensure efficient movement of Olympic participants and equipment. With the assistance of and input from non-governmental organizations, such as Greenpeace and the Toronto Environmental Alliance, Toronto has anchored its Olympic Waterfront plans in innovative, world-leading sustainable development. These plans reflect our vision that the 2008 Olympic Games will leave a legacy of clean air, land and water, and improved habitat for residents, visitors, athletes and wildlife. Toronto’s budget for the 2008 Olympic Games and Paralympic Games was developed with public and private sector expertise. As a result, Toronto’s budget is both sound and deliverable. Significantly, for the first time, a children’s ticket program will be offered. Ten percent of seating in all sport venues will be reserved for children at a cost of $7 (USD). The City of Toronto, strongly supported by governmental commitments and public opinion, is waiting with open arms to celebrate with the world in 2008.

INTRODUCTION

15


16


CARACTÉRISTIQUES NATIONAL,

REGIONAL

NATIONALES,

AND

RÉGIONALES

CANDIDATE

CITY

ET

LOCALES

CHARACTERISTICS

1

Libre et démocratique «Le Canada est une des plus anciennes démocraties constitutionnelles au monde »

Multiculturel « 52 % des Torontois sont nés à l’étranger »

Engagé « Tous les ordres de gouvernement appuient la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 et se sont engagés à affecter 1,5 milliard de $CAN (1,01 milliard de $US) au Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique »

Soutien public « 90 % des Canadiens appuient avec enthousiasme la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 »

Bénévolat « Plus de 60 000 personnes se sont déjà engagées à travailler avec enthousiasme et à titre bénévole aux Jeux Olympiques de 2008 à Toronto »

Free and Democratic “Canada is one of the world’s longest established constitutional democracies”

Multicultural “52% of Torontonians have come from outside of Canada”

Committed “All levels of government are united behind Toronto’s bid to host the Olympic Games and Paralympic Games, and have already committed $1.5 billion CDN ($1.01 billion USD) to the Olympic Waterfront Infrastructure Plan”

Public Support “90% of Canadians enthusiastically support Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games”

Volunteerism “More than 60,000 people have already signed up to volunteer their time and enthusiasm to the 2008 Olympic Games in Toronto”


CARACTÉRISTIQUES ET

NATIONALES,

NATIONAL,

LOCALES

CANDIDATE

TORONTO – RENDEZ-VOUS DU MONDE

Océan Arctique Arctic Ocean

TORONTO – EXPECT THE WORLD

Méridien Central Central Meridian

RÉGIONALES

Long. 79:22:12 W

1

1

25 11

TORONTO

6

14 13 12 16

18 17

Océan Atlantique Nord North Atlantic Ocean

5

23

21

15

4 1

AND

20

19

2

Océan Pacifique Nord North Pacific Ocean

REGIONAL

CHARACTERISTICS

Océan Arctique Arctic Ocean

Canada Lat. 43:40:12 N

CITY

35

22

28

36

27

37

24

38

30 33 3

7

Mer d'Oman Arabian Sea

8 29

Équateur 0° Equator 0°

Mer de Chine Méridionale

Baie du Bengale

26

Bay of Bengal

34

South China Sea

31

Océan Indien Indian Ocean 9

Océan Atlantique Sud South Atlantic Ocean

Océan Pacifique Sud South Pacific Ocean

32

10

40 39

AMÉRIQUE DU NORD – CÔTE EST NORTH AMERICA – EAST COAST

Océan Antarctique Antarctic Ocean

St. John's

Canada

Winnipeg

Ottawa

0km

Charlottetown St. John Montreal

500km

1000km

N

Halifax

TORONTO États-Unis d’Amérique United States of America

VILLE / CITY

Boston Chicago

Detroit

New York

Cleveland 500 km

St. Louis

Philadelphia Washington, D.C.

Océan Atlantique-Nord North Atlantic Ocean 1000 km

Atlanta

Dallas

New Orleans

Golfe du Mexique Gulf of Mexico

18

Miami 2000 km

N

0km

250km

500km

Dallas Winnipeg St. Louis New Orleans Chicago Atlanta Detroit Cleveland Miami Washington, D.C. Philadelphia

DIST. DE / FROM TORONTO (km) 1 937 1 518 1 069 1 776 710 1 184 336 308 1 987 565 538

VILLE / CITY New York Boston Ottawa Montréal/Montreal Halifax St. John Charlottetown St. John’s

VILLE / CITY

DIST. DE / FROM TORONTO (km) 558 697 352 503 1 266 1 081 2 112 1 310

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Los Angeles Calgary Mexico City St. Louis Atlanta Montréal/Montreal Kingston Caracas Rio de Janeiro Buenos Aires

DIST. DE / FROM TORONTO (km) 3 513 2 719 3 257 1 069 1 184 503 2 857 3 866 8 223 8 893

VILLE / CITY 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Londres/London Paris Anvers/Antwerp Amsterdam Barcelone/Barcelona Lausanne Munich Berlin Stockholm Helsinki

DIST. DE / FROM TORONTO (km) 5 728 6 015 6 025 5 996 6 417 6 453 6 645 6 489 6 339 6 615

VILLE / CITY 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

Rome Athènes/Athens Istanbul Tel Aviv Moscou/Moscow Dakar Rabat Alger (Algiers) Lagos Cairo

DIST. DE / FROM TORONTO (km) 7 108 8 112 8 212 9 299 7 505 6 635 6 192 6 780 8 898 9 233

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40

VILLE / CITY

DIST. DE / FROM TORONTO (km)

Nairobi Cape Town New Delhi Kuala Lumpur Beijing Séoul/Seoul Osaka Tokyo Melbourne Sydney

12 188 13 085 11 623 14 819 10 613 10 621 10 630 10 370 16 255 15 562

1000km

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

19


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

1.1

ET

NATIONALES,

CANDIDATE

Institutions politiques

1.1

CITY

REGIONAL

AND

Political Institutions

Les gouvernements provinciaux et territoriaux

Introduction

The Provincial and Territorial Governments

Le Canada est une des plus anciennes démocraties constitutionnelles au monde. Un système de démocratie parlementaire existe au Canada depuis plus de deux siècles. La démocratie canadienne puise sa force et sa stabilité dans sa capacité à s’adapter aux réalités changeantes.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux ont la responsabilité principale des politiques sociales, éducationnelles et culturelles. La constitution confère aux provinces le droit d’adopter des lois dans leurs secteurs de compétence.

Canada is one of the world’s longest established constitutional democracies, having practised parliamentary democracy for more than two centuries. Canadian democracy derives its stability and strength from its ability to adapt to changing circumstances.

Provincial and territorial governments have the principal responsibility for social, education and cultural policies. In their areas of jurisdiction, the provinces have law-making powers protected by the Canadian constitution.

Les administrations municipales

Canada’s population, originally made up of indigenous peoples, has been transformed by liberal immigration policies to include people from Africa, Asia, Europe, the Americas and Oceania. No other country in the world today is as diverse and multicultural as Canada. These changes are reflected in Canada’s national policies and constitution. As a country, Canada is strongly committed to bilingualism (English/French) and multiculturalism. These principles are cornerstones of the constitutionally entrenched Charter of Rights and Freedoms, adopted in 1982, which guarantees to everyone, “freedom of conscience and religion; freedom of thought, belief, opinion and expression, including freedom of the press and other media of communication; freedom of peaceful assembly; and freedom of association”.

Les Premières Nations

Le Canada est en train de définir des ententes d’autonomie gouvernementale pour ses peuples autochtones dans toutes les régions du pays. Par le truchement d’accords analogues à des traités, les Autochtones sont en voie de récupérer le pouvoir de diriger eux-mêmes leurs affaires internes sur leurs territoires traditionnels tout en participant pleinement à la vie nationale canadienne. En 1982, le Canada est devenu le premier pays au monde à reconnaître dans sa constitution les droits de ses peuples autochtones. Le gouvernement fédéral

Le système fédéral canadien confère au gouvernement national à Ottawa la responsabilité des relations internationales, y compris l’appui à ses citoyens qui participent à des activités internationales. Il est aussi responsable au premier chef de la gestion économique du pays et du développement de l’infrastructure nationale.

Un troisième ordre de gouvernement existe au niveau local. Les villes et cités du pays offrent une vaste gamme de services publics dont les écoles, l’aide sociale, le maintien de l’ordre et les transports locaux. Ce sont les autorités provinciales qui confèrent des responsabilités et des pouvoirs aux administrations locales. Celles-ci s’emploient plus directement à combler les besoins pratiques des habitants et des visiteurs afin qu’ils puissent profiter de milieux de vie et de travail sûrs, propres, efficaces et agréables. Les organismes non gouvernementaux

Les Canadiens possèdent une fière tradition de bénévolat. Outre les institutions publiques, les Canadiens ont créé une vaste gamme d’organismes non gouvernementaux. Ces organismes, fondés par de simples citoyens, fournissent une bonne partie du leadership et du soutien aux activités sportives, culturelles et récréatives des Canadiens. Bien qu’indépendants du gouvernement et responsables envers leurs membres et participants, ils sont financés, à des degrés divers, par les gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux. Ce réseau d’organismes non gouvernementaux est une composante essentielle de la démocratie canadienne. C’est grâce à ces organismes non gouvernementaux que le Canada a pu apporter des contributions considérables sur la scène nationale et internationale dans le domaine des sports, des arts et de l’aide humanitaire.

1

CHARACTERISTICS

Introduction

La population canadienne, composée à l’origine de peuples autochtones, a été transformée par des politiques d’immigration libérales et comprend de nos jours des gens originaires de l’Afrique, de l’Asie, de l’Europe, des Amériques et de l’Océanie. Aujourd’hui, aucun autre pays au monde ne peut se vanter d’avoir une population aussi diversifiée et multiculturelle que le Canada. Ces changements se reflètent dans ses politiques nationales et sa constitution. Le Canada s’est fortement engagé à promouvoir le bilinguisme (anglais-français) et le multiculturalisme. Ces principes forment la pierre angulaire de la Charte canadienne des droits et libertés adoptée en 1982 qui garantit à chacun « la liberté de conscience et de religion; la liberté de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression, y compris la liberté de presse et des autres moyens de communication; la liberté de réunion pacifique; et la liberté d’association ».

1.2

NATIONAL,

LOCALES

Indigenous Peoples

Canada is engaged in the process of defining self-government arrangements for its indigenous peoples in all parts of the country. Through treaty-like agreements indigenous peoples are recovering the power to govern their own internal affairs in their traditional homeland while participating fully in Canadian national life. In 1982, Canada became the first country in the world to constitutionally recognize the rights of its indigenous peoples. The Government of Canada

The Municipal Governments

Municipal governments operate at the local level where cities and towns provide a wide range of public services including schools, social welfare, policing and local transportation. The responsibilities and powers of local governments are defined by each province. Municipal governments are most directly involved in responding to the practical needs of citizens and visitors for safe, clean, efficient and attractive environments in which to live and work. Non-Governmental Organizations

Canadians have a proud tradition of volunteerism. In addition to its public institutions of government, Canadians have established many significant non-governmental organizations. These organizations, formed at the grassroots level, provide much of the leadership and support for sport, recreational and cultural activities of Canadians. Though independent of government and accountable to their own members and participants, they receive varying degrees of funding from federal, provincial and municipal governments. This network of non-governmental organizations forms a civil society that is a vital component of Canadian democracy. It is through these nongovernmental organizations that Canadian volunteerism has been able to make substantial contributions nationally and internationally in sport, the arts and humanitarian initiatives.

The federal government conducts Canada’s international relations, including support for participation of its citizens in international activities. The federal government also plays the lead role in managing the country’s economy and developing its national infrastructure.

Soutien des autorités gouvernementales Tous les ordres de gouvernement appuient fortement la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Le gouvernement du Canada

Le premier ministre du Canada, le très honorable Jean Chrétien, a annoncé publiquement le 3 novembre 1999 que le gouvernement fédéral appuyait la candidature de Toronto. Le 25 février 2000, il a nommé quatre ministres fédéraux influents responsables de la candidature de Toronto : le ministre des Transports et ministre responsable de la Région du Grand Toronto, la ministre du Patrimoine canadien, le ministre des Affaires étrangères et le Secrétaire d’État (Sport amateur). En novembre 2000, le premier ministre Chrétien et son gouvernement ont, pour la troisième fois consécutive, gagné la majorité des sièges aux élections fédérales. En novembre 2000, le premier ministre s’est engagé à affecter 500 millions de $CAN (333 millions de $US) au Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique décrit ci-après. En février 2000, le gouvernement du Canada a signé une garantie dans laquelle il s’engageait à collaborer avec le COJO de Toronto, la ville de Toronto, l’Association olympique canadienne (AOC), le CIO et les

20

autres partenaires des Jeux Olympiques afin d’honorer les obligations et d’atteindre les objectifs du contrat ville hôte, tout en respectant les dispositions de la Charte Olympique. La garantie confirme également que le gouvernement du Canada participera activement à l’accueil et l’organisation des Jeux Olympiques au cas où la candidature de Toronto serait retenue. Il fournira notamment, à ses propres frais, les services fédéraux essentiels qui relèvent de sa compétence (immigration, douanes, sécurité et services connexes).

1.2

Government Support All levels of government strongly support Toronto’s bid to host the 2008 Olympic and Paralympic Games. The Government of Canada

En novembre 2000, le premier ministre de l’Ontario, l’honorable Mike Harris, s’est engagé à affecter 500 millions de $CAN (333 millions de $US) au Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique décrit ci-après.

Canada’s Prime Minister, The Right Honourable Jean Chrétien, publicly announced the federal government’s support for Toronto’s bid on November 3, 1999. On February 25, 2000, Prime Minister Chrétien named four senior Federal Ministers responsible for Toronto’s Olympic bid: the Transport Minister and Minister Responsible for the Greater Toronto Area; the Minister of Canadian Heritage; the Minister of Foreign Affairs; and the Secretary of State (Amateur Sport). In November 2000, Prime Minister Chrétien and his government won a third consecutive majority government.

Le premier ministre de l’Ontario a promis le soutien sans réserve de son gouvernement et fait activement la promotion de la candidature de Toronto. En avril 2000, il a nommé l’honorable Ernie Eves, vicepremier ministre et ministre des Finances, au poste de président de

In November 2000, The Prime Minister committed $500 million (CDN) ($333 million USD) to the Olympic Waterfront infrastructure plan, detailed below.

Le gouvernement de l’Ontario

Le gouvernement de l’Ontario a fourni à TO-2008 une garantie couvrant les dépassements de coûts éventuels du budget de fonctionnement des Jeux Olympiques.

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

In February 2000, the Government of Canada signed a Covenant in which it committed to cooperate with the Toronto OCOG, the City of Toronto, the Canadian Olympic Association (COA), the IOC and other Olympic Games partners in ensuring the obligations and objectives of the Host City Contract are fulfilled, and respecting the provisions of the Olympic Charter.

The Covenant also confirms that the Government of Canada will participate actively in the hosting and staging of the Olympic Games should the IOC award the Olympic Games to Toronto. This includes providing at its own expense, the essential federal services within its jurisdiction; i.e. immigration, customs and security and other related services. The Government of Ontario

The Government of Ontario has provided a guarantee to TO-2008 in respect of any cost overruns in the Olympic Games Operating Budget. In November 2000, the Premier of Ontario, The Honourable Mike Harris, committed $500 million (CDN) ($333 million USD) to the Olympic Waterfront infrastructure plan, detailed below. The Premier of Ontario has committed his government’s full support to, and is actively promoting, Toronto’s bid. In April 2000, Premier Harris named The Honourable Ernie Eves, Deputy Premier and Minister of Finance, as Chair of the Olympic Sports and Waterfront Development Agency to assist Toronto to win and plan for the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. In 1999, Premier Harris and his government won a second consecutive majority government.

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

21


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

ET

NATIONALES,

CANDIDATE

l’Agence ontarienne de développement des sports olympiques et d’aménagement du secteur riverain, pour aider TO-2008 à obtenir et à planifier les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. En 1999, le premier ministre Harris et son gouvernement ont, pour la deuxième fois consécutive, gagné la majorité des sièges aux élections provinciales. La province de l’Ontario a adopté la Loi de 1998 visant à approuver la candidature que se propose de présenter la cité de Toronto pour accueillir les XXIX e Jeux Olympiques d’été. Le préambule de cette loi stipule que : « Les idéaux du Mouvement Olympique comprennent la promotion d’un environnement paisible favorisant l’éducation des jeunes par la pratique des sports sans discrimination et dans un esprit d’amitié, de solidarité et de franc-jeu. L’Ontario appuie ces idéaux. » La ville de Toronto

Le conseil municipal de Toronto appuie et parraine pleinement la candidature de Toronto. En novembre 2000, le maire de Toronto s’est engagé à verser une contribution de 500 millions de $CAN (333 millions de $US) au Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique décrit ci-après. En février 2000, le conseil municipal votait à 96,4 % (54 à 2) en faveur de la candidature de Toronto et autorisait le maire à signer un engagement au nom de la ville à signer le contrat ville hôte si Toronto était sélectionné. Le conseil municipal de Toronto a aussi signé une entente ville candidate et reconnaît l’ensemble des responsabilités qu’il assumera en tant que partenaire de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. L’entente ville candidate, qu’ont signée l’Association olympique canadienne (AOC), la ville de Toronto et TO-2008, touche deux composantes majeures de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, soit : • la transition, y compris la composition de l’équipe de gestion qui assurera l’intérim, entre l’annonce de juillet 2001 et la création du COJO de Toronto. • la structure de gouvernance du COJO de Toronto, qui garantit la participation continue de l’AOC, de la ville de Toronto et des membres de TO-2008. Le premier volet de cette entente garantit la capacité d’entreprendre immédiatement les étapes essentielles à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Le deuxième volet garantit une gestion efficiente et efficace des Jeux Olympiques mêmes. Le maire de la ville de Toronto, Son Honneur Mel Lastman, s’est engagé à organiser les « meilleurs Jeux Olympiques et Paralympiques de l’histoire à Toronto en 2008. »

22

NATIONAL,

LOCALES

Administrations régionales

Les 28 municipalités voisines de la Région du Grand Toronto se sont ralliées aux efforts déployés par Toronto pour organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Le 5 mars 1999, les gouvernements régionaux de ces municipalités ont adopté à l’unanimité une résolution dans laquelle ils s’engageaient notamment à « recommander et appuyer avec enthousiasme la candidature de la ville de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008 ». Ils ont aussi signé des protocoles d’entente qui incluent un accord sur le partage des coûts de construction et/ou d’amélioration des sites de compétition et d’entraînement situés dans leurs municipalités respectives. Plan d’infrastructure du Secteur riverain olympique

Le 3 novembre 1999, le premier ministre du Canada, M. Chrétien, le premier ministre de l’Ontario, M. Harris, et le maire de Toronto, M. Lastman, ont annoncé la création du Groupe de travail sur la revitalisation du secteur riverain de Toronto, qui a pour mandat de dresser un plan d’affaires et d’apporter des recommandations pour l’aménagement du secteur riverain, y compris l’installation des infrastructures requises pour la tenue des Jeux Olympiques de 2008. En mars 2000, le plan du groupe de travail a dévoilé une vision originale du secteur riverain de Toronto qui a été accueillie avec enthousiasme par les autorités fédérales, provinciales et municipales. Tous les plans pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 ont été intégrés au plan du secteur riverain. Le 20 octobre 2000, la candidature de Toronto a reçu un appui important et sans précédent lorsque les trois ordres de gouvernement ont annoncé l’attribution de 1,5 milliard de $CAN (1,01 milliard de $US) spécialement pour le réaménagement du secteur riverain de Toronto, secteur où l’on prévoit construire le Village olympique, le Village des médias et le parc olympique principal, dont les sites de compétition pour 25 sports olympiques (Secteur riverain olympique). Le premier ministre du Canada, M. Chrétien, le premier ministre de l’Ontario, M. Harris, et le maire de Toronto, M. Lastman, étaient présents pour annoncer officiellement leur appui au projet de revitalisation du secteur riverain et d’infrastructure du Secteur riverain olympique, qui a déjà commencé et qui se poursuivra quelle que soit l’issue du processus de candidature. Les peuples autochtones

Les peuples autochtones du Canada ont joué un rôle important dans la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Les Autochtones sont représentés au sein du conseil d’administration, du comité exécutif et du personnel dirigeant de la Société pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008 (TO-2008). En juin 2000, les 136 chefs des Premières Nations de la province de l’Ontario ont adopté une résolution appuyant la participation des Premières Nations à tous les aspects du processus de candidature et de la mise en oeuvre des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. En juillet 2000, les 633 chefs des Premières Nations de tout le Canada ont adopté une résolution semblable.

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

The Province of Ontario has enacted the City of Toronto XXIX Summer Olympic Games Bid Endorsement Act, 1998, in support of Toronto’s bid. The preamble to this statute provides, in part, that: “The ideals of the Olympic movement include promoting a peaceful environment for the education of youth through the practice of sport without discrimination and in a spirit of friendship, solidarity and fair play. Ontario supports those ideals.”

CITY

REGIONAL

AND

1

CHARACTERISTICS

adopted a resolution in which, among other things, they resolved to “highly commend and support the City of Toronto in the 2008 Olympic bid ”. The regional governments also signed Memoranda of Understanding which include cost-sharing arrangements for the construction and/or upgrade of competition and practice venues located in the respective municipalities. Olympic Waterfront Infrastructure Plan

The City of Toronto

Toronto City Council fully endorses and supports Toronto’s bid. In November 2000, the Mayor of Toronto committed a contribution of $500 million (CDN) ($333 million USD) to the Olympic Waterfront Infrastructure Plan, described below. In February 2000, Toronto City Council voted 96.4% (54-2) in support of Toronto’s bid and authorized the Mayor to sign an undertaking on behalf of the City to commit to sign the Host City Contract should Toronto be selected. Toronto City Council has also signed a Bid City Agreement and appreciates the range of responsibilities it will undertake as a partner in hosting the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. The Bid City Agreement, signed by the COA, the City of Toronto and TO-2008 addresses two significant components of the organization of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games: • Transition, including the composition of the interim management team, between the announcement in July 2001 and the establishment of the Toronto OCOG. • The general governance structure of the Toronto OCOG, ensuring continued involvement of the COA, the City of Toronto and members of TO-2008. The first component ensures the ability to immediately begin the essential steps in the organization of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. The second ensures efficient and effective management of the Olympic Games themselves. The Mayor of the City of Toronto, His Worship Mel Lastman, is committed to staging the “best Olympic and Paralympic Games ever in Toronto in 2008.” Regional Governments

The Greater Toronto Area includes 28 neighbouring municipalities committed to the City of Toronto’s efforts to stage the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. On March 5, 1999, the regional governments in these municipalities unanimously

On November 3, 1999, Prime Minister Chrétien, Premier Harris and Mayor Lastman announced the formation of a task force, to develop a business plan and make recommendations for the development of Toronto’s waterfront, including the installation of infrastructure required to host the 2008 Olympic Games. In March 2000, The Task Force Plan unveiled a creative vision for Toronto’s waterfront, enthusiastically received by the Federal, Provincial and City governments. All plans for hosting the 2008 Olympic Games and Paralympic Games are incorporated into the Waterfront Plan. On October 20, 2000, Toronto’s bid received a significant and unprecedented boost with the announcement of $1.5 billion (CDN) ($1.01 billion USD) in funding from the three levels of government expressly for the redevelopment of Toronto’s Olympic Waterfront where the Olympic Village, Media Village and main Olympic Park, including competition venues for 25 Olympic sports, will be located. Prime Minister Chrétien, Premier Harris and Mayor Lastman were each personally in attendance to officially announce their support for the Olympic Waterfront infrastructure program which has already begun and will continue to proceed regardless of the outcome of the 2008 bidding process. Indigenous Peoples

Canada’s indigenous peoples have played an important role in Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. Indigenous peoples are represented on the Toronto 2008 Olympic Bid Corporation (TO-2008) Board of Directors, Executive Committee and senior staff. In June, 2000, the Province of Ontario’s 136 First Nations Chiefs adopted a resolution endorsing First Nations involvement in all aspects of the bidding process and implementation of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. In July, 2000, Canada’s 633 First Nations Chiefs, representing all of Canada’s First Nations community, adopted a similar resolution.

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

23


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

1.3

ET

NATIONALES,

NATIONAL,

LOCALES

CANDIDATE

Élections gouvernementales prévues

1.3

REGIONAL

AND

1

CHARACTERISTICS

Planned Government Elections

Périodes d’élections nationales

Périodes d’élections municipales

National Election Periods

Municipal Election Periods

Une fois élu, le parti politique au pouvoir au niveau fédéral a cinq ans pour déclencher de nouvelles élections. Des élections fédérales ont eu lieu en novembre 2000. Ainsi, le gouvernement peut attendre jusqu’à 2005 pour déclencher les prochaines élections.

Les municipalités sont tenues de procéder à des élections à tous les trois ans. Des élections municipales ont eu lieu en novembre 2000. Les prochaines élections municipales sont prévues pour 2003 et 2006.

Once elected, a governing party at the federal level is required to call an election before five years have elapsed. A federal election was held in November 2000, thus the next federal election is not required to be called until 2005.

Municipalities are required to hold elections on a three-year cycle. A municipal election was held in November 2000 and will be held again in each of 2003 and 2006.

Périodes d’élections provinciales

Provincial Election Periods

Une fois élu, le parti politique au pouvoir au niveau provincial a cinq ans pour déclencher de nouvelles élections. Des élections provinciales ont eu lieu en 1999. Ainsi, le gouvernement peut attendre jusqu’en 2004 pour déclencher les prochaines élections. 1.4

CITY

Once elected, a governing party at the provincial level is required to call an election before five years have elapsed. A provincial election was held in 1999, thus the next provincial election is not required to be called until 2004.

Principaux partis politiques Gouvernement fédéral

Le Parti libéral du Canada Le Parti libéral a remporté une troisième majorité consécutive aux élections générales de novembre 2000, remportant 172 des 301 sièges à la Chambre des communes, soit 57,1 %. Le premier ministre du Canada est le très honorable Jean Chrétien. Le gouvernement du Canada appuie fermement la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. L’Alliance canadienne L’Alliance canadienne forme l’opposition officielle à la Chambre des communes, ayant remporté 67 des 301 sièges, soit 22,3 % lors des élections de novembre 2000. Le chef de l'opposition est l’honorable Stockwell Day. L’Alliance canadienne appuie fermement la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques. Les autres partis politiques fédéraux Les autres partis politiques représentés à la Chambre des communes sont le Bloc Québécois – qui se limite à la province de Québec – le Nouveau Parti Démocratique et le Parti progressiste-conservateur. Partis politiques interdits Le Canada étant un pays qui croit en la liberté d’opinion, d’expression et d’association, aucun parti politique n’y est interdit. Gouvernement provincial

Le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario Le Parti progressiste-conservateur a formé un gouvernement provincial majoritaire en juin 1999, après avoir remporté 59 des 103 sièges de l’Assemblée législative provinciale, soit 57,3 %. Le premier ministre de l’Ontario est l’honorable Mike Harris. Le gouvernement de l’Ontario appuie sans réserve la candidature de Toronto.

Le Parti libéral de l’Ontario Le Parti libéral de l’Ontario forme l’opposition officielle à l’Assemblée législative provinciale, ayant remporté 35 des 103 sièges lors des élections provinciales, soit 34 %. Le chef du Parti libéral de l’Ontario est l’honorable Dalton McGuinty. Le Parti libéral de l’Ontario appuie sans réserve la candidature de Toronto. Le Nouveau Parti Démocratique de l’Ontario Le Nouveau Parti Démocratique de l’Ontario détient 9 des 103 sièges à l’Assemblée législative provinciale, soit 8,7 %. Le chef du Nouveau Parti Démocratique est l’honorable Howard Hampton. Le Nouveau Parti Démocratique de l’Ontario appuie la candidature de Toronto. Autres partis politiques provinciaux Il n’y a pas d’autres partis politiques représentés à l’Assemblée législative provinciale. Administration municipale

En 1996, la province de l’Ontario a adopté une loi créant la nouvelle ville de Toronto par la fusion de six municipalités, soit East York, Etobicoke, North York, Scarborough, Toronto et York. Le conseil municipal de Toronto appuie sans réserve la candidature de Toronto. En février 2000, il a voté à 96,4 % (54 à 2) en faveur de la candidature de Toronto et autorisé le maire à signer, au nom de la ville, un engagement à signer le contrat ville hôte au cas où Toronto serait choisi.

1.4

Main Political Parties Federal Government

The New Democratic Party of Ontario

The Liberal Party of Canada

The New Democratic Party of Ontario holds 9 of 103 (8.7%) seats in the Provincial Legislature. The Leader of the New Democratic Party is The Honourable Howard Hampton. The New Democratic Party supports Toronto’s bid.

The Liberal Party of Canada won a third consecutive majority government in November 2000, capturing 172 of 301 (57.1%) seats in the House of Commons. The Prime Minister of Canada is The Right Honourable Jean Chrétien. The Government of Canada strongly supports Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. The Canadian Alliance Party

Other Provincial Political Parties There are no other political parties represented in the Provincial Legislature. Municipal Government

The Canadian Alliance is the Official Opposition in the House of Commons, having captured 67 of 301 (22.3%) seats in the November 2000 election. The Leader of the Opposition is The Honourable Stockwell Day. The Canadian Alliance Party strongly supports the Toronto’s bid. Other Federal Political Parties Other political parties represented in the House of Commons are: the Bloc Québécois – exclusively within the Province of Québec – the New Democratic Party and the Progressive Conservative Party. Political Parties Banned

Le premier conseil de la nouvelle ville de Toronto a été élu le 10 novembre 1997 et est entré en fonction le 1er janvier 1998. En novembre 2000, le conseil a tenu ses deuxièmes élections municipales lors desquelles Son Honneur le maire Mel Lastman a été réélu pour un autre mandat de trois ans. Le conseil municipal se compose d’un maire et de 44 conseillers, tous élus.

As a country committed to freedom of opinion, expression and association, there are no political parties banned in Canada.

Le conseil municipal de Toronto reste déterminé à appuyer la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008.

The Progressive Conservative Party formed a majority provincial government in June 1999, capturing 59 of 103 (57.3%) seats in the Provincial Legislature. The Premier of Ontario is The Honourable Mike Harris. The Government of Ontario strongly supports Toronto’s bid.

Provincial Government

The Progressive Conservative Party of Ontario

In 1996, the Province of Ontario passed legislation for the amalgamation of six existing municipalities to form a new City of Toronto. Those six municipalities were East York, Etobicoke, North York, Scarborough, Toronto and York. Toronto City Council fully endorses and supports Toronto’s bid. In February 2000, Toronto City Council voted 96.4% (54-2) in support of Toronto’s bid and authorized the Mayor to sign an undertaking on behalf of the City to commit to sign the Host City Contract should Toronto be selected. The Council of the new City of Toronto was first elected on November 10, 1997 and took office on January 1, 1998. In November 2000, City Council held its second municipal election at which time His Worship, Mayor Mel Lastman, was re-elected for a further threeyear term. City council structure includes an elected Council with a Mayor and 44 Councillors. Toronto City council remains strongly committed to and in support of Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games.

The Liberal Party of Ontario The Liberal Party of Ontario is the Official Opposition in the Provincial Legislature, having captured 35 of 103 (34.0%) seats in the Provincial Legislature. The Leader of the Liberal Party of Ontario is The Honourable Dalton McGuinty. The Liberal Party of Ontario strongly supports Toronto’s bid.

24

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

25


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

1.5

ET

NATIONALES,

NATIONAL,

LOCALES

CANDIDATE

Principales ressources économiques

1.5

INDUSTRIE

PÊCHE ET PIÉGEAGE EXPLOITATION FORESTIÈRE

1989 6 591

1990 1,6%

7 589

1991 1,9%

7 629

1992 1,9%

6 840

1993 1,7%

7 418

1994 1,8%

7 594

1995 1,8%

7 788

1996 1,8%

8 213

1997 1,8%

7 825

1998 1,7%

8 260

1999 1,7%

8 934

INDUSTRY AGRICULTURAL & RELATED SERVICES

749

0,2%

840

0,2%

744

0,2%

684

0,2%

706

0,2%

577

0,1%

469

0,1%

483

0,1%

498

0,1%

489

0,1%

482

0,1%

FISHING & TRAPPING

3 418

0,8%

3 022

0,7%

2 639

0,7%

2 687

0,7%

2 829

0,7%

2 961

0,7%

3 097

0,7%

2 854

0,6%

2 877

0,6%

2 814

0,6%

3 072

0,6%

LOGGING & FORESTRY

14 333

3,5%

14 320

3,5% 14 937

3,7% 15 369

3,8%

15 961

3,9%

16 711

3,9% 17 288

3,9% 17 497

3,9%

18 041

3,9%

17 727

3,7% 17 133

3,4%

FABRICATION

71 075

17,5%

68 380

16,8% 63 333

15,8% 64 121

15,9%

67 401

16,3%

72 573

16,9% 76 159

17,2% 77 106

17,2%

81 547

17,5%

84 890

17,6% 90 279

18,0%

CONSTRUCTION

28 859

7,1%

29 002

7,1% 26 777

6,7% 24 741

6,1%

23 849

5,8%

24 587

5,7% 23 774

5,4% 24 654

5,5%

26 265

5,6%

26 224

5,4% 27 316

5,4%

TRANSPORT ET ENTREPOSAGE

17 651

4,4%

17 601

4,3% 16 505

4,1% 17 385

4,3%

18 073

4,4%

19 587

4,5% 20 245

4,6% 20 809

4,6%

21 763

4,7%

22 337

4,6% 23 283

4,6%

COMMUNICATION

11 561

2,9%

12 203

3,0% 12 685

3,2% 13 027

3,2%

12 731

3,1%

13 257

3,1% 13 761

3,1% 14 089

3,1%

14 688

3,1%

15 908

3,3% 18 081

3,6%

14 805

3,7%

14 664

3,6% 15 304

3,8% 14 912

3,7%

15 311

3,7%

15 753

3,7% 16 356

3,7% 16 717

3,7%

16 584

3,6%

16 333

3,4% 16 833

3,4%

COMMERCE DE GROS

20 083

5,0%

19 879

4,9% 19 623

4,9% 20 595

5,1%

20 957

5,1%

22 796

5,3% 23 131

5,2% 24 095

5,4%

26 447

5,7%

28 525

5,9% 31 938

6,4%

COMMERCE DE DÉTAIL

26 035

6,4%

24 761

6,1% 23 283

5,8% 23 508

5,8%

24 358

5,9%

25 862

6,0% 26 855

6,1% 27 359

6,1%

29 146

6,2%

30 489

6,3% 31 991

6,4%

14,6%

61 085

15,0% 63 720

15,9% 65 051

FINANCES, ASSURANCES ET IMMOBILIER

59 303

SERVICES COMMERCIAUX

19 129

4,7%

19 515

4,8% 19 408

4,8% 18 521

4,6%

19 485

4,7%

20 583

4,8% 22 257

5,0% 23 073

5,1%

25 517

5,5%

27 683

5,8% 30 075

6,0%

SERVICES GOUVERNEMENTAUX

28 343

7,0%

28 953

7,1% 29 942

7,5% 30 273

7,5%

30 267

7,3%

30 483

7,1% 30 431

6,9% 29 824

6,6%

29 625

6,3%

29 979

6,2% 30 655

6,1%

16,1%

67 037

16,3%

70 121

16,3% 72 122

16,3% 73 771

16,4%

76 945

16,5%

79 059

16,4% 80 929

16,1%

SERVICES ÉDUCATIONNELS

25 357

6,3%

25 461

6,3% 25 995

6,5% 26 388

6,6%

26 652

6,5%

26 756

6,2% 26 988

6,1% 27 073

6,0%

27 067

5,8%

27 158

5,6% 27 124

5,4%

SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX

29 222

7,2%

30 107

7,4% 30 924

7,7% 31 425

7,8%

31 407

7,6%

31 560

7,3% 31 608

7,2% 30 983

6,9%

30 692

6,6%

30 900

6,4% 30 819

6,1%

HÉBERGEMENT ET ALIMENTATION AUTRES INDUSTRIES DE SERVICES TOUTES INDUSTRIES

12 136 16 820

3,0% 4,1%

12 282 16 911

3,0% 10 603 4,2% 16 456

2,6% 10 641 4,1% 16 680

2,6% 4,1%

10 909 16 931

2,6% 4,1%

11 397 17 480

2,6% 11 775 4,1% 17 952

2,7% 11 791 4,1% 18 143

2,6% 4,0%

12 345 18 819

2,6% 4,0%

13 239 19 239

2,8% 13 513

2,7%

4,0% 19 573

3,9%

405 469 100,0% 406 577 100,0% 400 507 100,0% 402 850 100,0% 412 281 100,0% 430 638 100,0% 442 055 100,0% 448 533 100,0% 466 693 100,0% 481 253 100,0% 502 031

100,0%

Revenu par habitant (en $US) 1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

Canada

13 354

14 124

14 399

14 589

14 720

14 848

15 271

15 451

15 888

16 440

16 968

Ontario

15 101

15 645

15 835

16 003

15 972

16 047

16 500

16 593

17 147

17 786

18 394

1.7

TAUX D’INFLATION (INDICE DES PRIX À LA CONSOMMATION)

1989

1990

1991

1990 1.6%

7,589

1991 1.9%

7,629

1992 1.9%

6,840

1993 1.7%

7,418

1994 1.8%

7,594

1995 1.8%

7,788

1996 1.8%

8,213

1997 1.8%

7,825

1998 1.7%

8,260

1999 1.7%

8,934

0.2%

840

0.2%

744

0.2%

684

0.2%

706

0.2%

577

0.1%

469

0.1%

483

0.1%

498

0.1%

489

0.1%

482

0.1%

3,022

0.7%

2,639

0.7%

2,687

0.7%

2,829

0.7%

2,961

0.7%

3,097

0.7%

2,854

0.6%

2,877

0.6%

2,814

0.6%

3,072

0.6%

MINING (INCL. MILLING, QUARRYING & OIL WELL)

14,333

3.5%

14,320

3.5%

14,937

3.7%

15,369

3.8%

15,961

3.9% 16,711

3.9%

17,288

3.9%

17,497

3.9%

18,041

3.9%

17,727

3.7% 17,133

3.4%

MANUFACTURING

71,075

17.5%

68,380

16.8%

63,333

15.8%

64,121

15.9%

67,401

16.3% 72,573

16.9%

76,159

17.2%

77,106

17.2%

81,547

17.5%

84,890

17.6% 90,279

18.0%

CONSTRUCTION

28,859

7.1%

29,002

7.1%

26,777

6.7%

24,741

6.1%

23,849

5.8% 24,587

5.7%

23,774

5.4%

24,654

5.5%

26,265

5.6%

26,224

5.4% 27,316

5.4%

TRANSPORTATION & STORAGE

17,651

4.4%

17,601

4.3%

16,505

4.1%

17,385

4.3%

18,073

4.4% 19,587

4.5%

20,245

4.6%

20,809

4.6%

21,763

4.7%

22,337

4.6% 23,283

4.6%

COMMUNICATION

11,561

2.9%

12,203

3.0%

12,685

3.2%

13,027

3.2%

12,731

3.1% 13,257

3.1%

13,761

3.1%

14,089

3.1%

14,688

3.1%

15,908

3.3% 18,081

3.6%

OTHER UTILITY INDUSTRIES

14,805

3.7%

14,664

3.6%

15,304

3.8%

14,912

3.7%

15,311

3.7% 15,753

3.7%

16,356

3.7%

16,717

3.7%

16,584

3.6%

16,333

3.4% 16,833

3.4%

WHOLESALE TRADE

20,083

5.0%

19,879

4.9%

19,623

4.9%

20,595

5.1%

20,957

5.1% 22,796

5.3%

23,131

5.2%

24,095

5.4%

26,447

5.7%

28,525

5.9% 31,938

6.4%

RETAIL TRADE

26,035

6.4%

24,761

6.1%

23,283

5.8%

23,508

5.8%

24,358

5.9% 25,862

6.0%

26,855

6.1%

27,359

6.1%

29,146

6.2%

30,489

6.3% 31,991

6.4%

FINANCE, INSURANCE AND REAL ESTATE

59,303

14.6%

61,085

15.0%

63,720

15.9%

65,051

16.1%

67,037

16.3% 70,121

16.3%

72,122

16.3%

73,771

16.4%

76,945

16.5%

79,059

16.4% 80,929

16.1%

BUSINESS SERVICE

19,129

4.7%

19,515

4.8%

19,408

4.8%

18,521

4.6%

19,485

4.7% 20,583

4.8%

22,257

5.0%

23,073

5.1%

25,517

5.5%

27,683

5.8% 30,075

6.0%

GOVERNMENT SERVICE

28,343

7.0%

28,953

7.1%

29,942

7.5%

30,273

7.5%

30,267

7.3% 30,483

7.1%

30,431

6.9%

29,824

6.6%

29,625

6.3%

29,979

6.2% 30,655

6.1%

EDUCATIONAL SERVICE

25,357

6.3%

25,461

6.3%

25,995

6.5%

26,388

6.6%

26,652

6.5% 26,756

6.2%

26,988

6.1%

27,073

6.0%

27,067

5.8%

27,158

5.6% 27,124

5.4%

HEALTH & SOCIAL SERVICE

29,222

7.2%

30,107

7.4%

30,924

7.7%

31,425

7.8%

31,407

7.6% 31,560

7.3%

31,608

7.2%

30,983

6.9%

30,692

6.6%

30,900

6.4% 30,819

6.1%

ACCOMMODATION, FOOD AND BEVERAGE SERVICE

12,136

3.0%

12,282

3.0%

10,603

2.6%

10,641

2.6%

10,909

2.6% 11,397

2.6%

11,775

2.7%

11,791

2.6%

12,345

2.6%

13,239

2.8% 13,513

2.7%

16,820

4.1%

16,911

4.2%

16,456

4.1%

16,680

4.1%

16,931

4.1% 17,480

4.1%

17,952

4.1%

18,143

4.0%

18,819

4.0%

19,239

4.0% 19,573

3.9%

405,469 100.0% 406,577 100.0% 400,507 100.0% 402,850 100.0% 412,281 100.0% 430,638 100.0% 442,055 100.0% 448,533 100.0% 466,693 100.0% 481,253 100.0% 502,031 100.0%

Per Capita Income (USD) 1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

Canada

13,354

14,124

14,399

14,589

14,720

14,848

15,271

15,451

15,888

16,440

16,968

Ontario

15,101

15,645

15,835

16,003

15,972

16,047

16,500

16,593

17,147

17,786

18,394

Note: Canadian dollars have been converted into USD at an exchange rate of 1.5 for all years.

Inflation and Currency INFLATION RATE (CONSUMER PRICE INDEX)

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

5.0

4.8

5.6

1.5

1.8

0.2

2.2

1.6

1.6

0.9

1.7

Canada

5,0

4,8

5,6

1,5

1,8

0,2

2,2

1,6

1,6

0,9

1,7

Canada

Ontario

5,7

4,9

4,7

1,0

1,8

0,0

2,5

1,5

1,9

0,9

1,9

Ontario

5.7

4.9

4.7

1.0

1.8

0.0

2.5

1.5

1.9

0.9

1.9

Toronto

6,3

4,7

4,1

0,9

1,6

0,1

2,5

1,7

1,8

1,0

2,0

Toronto

6.3

4.7

4.1

0.9

1.6

0.1

2.5

1.7

1.8

1.0

2.0

Source : Statistique Canada, Système de gestion de l’information socio-économique, 17 novembre 2000

Source: Statistics Canada, Canada Socio-Economic Information Management System, November 17, 2000

TAUX DE CHANGE MOYEN DU $CAN PAR RAPPORT AU $US

AVERAGE RATE OF CANADIAN CURRENCY TO THE USD

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1,184

1,167

1,146

1,209

1,29

1,366

1,372

1,364

1,385

1,484

1,486

1.184

1.167

1.146

1.209

1.29

1.366

1.372

1.364

1.385

1.484

1.486

2008

Source : Statistique Canada, Système de gestion de l’information socio-économique, 17 novembre 2000

Source: Statistics Canada, Canada Socio-Economic Information Management System, November 17, 2000

CHANGEMENTS PRÉVUS DANS LE TAUX D’INFLATION (INDICE DES PRIX À LA CONSOMMATION) ET LE TAUX DE CHANGE JUSQU’EN 2008

PROJECTED INFLATION RATE (CONSUMER PRICE INDEX) PERCENT CHANGE AND EXCHANGE RATE TO 2008

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Taux d’inflation (indice des prix à la consommation)

2,5

1,4

1,5

1,1

1,7

1,6

1.,7

1,9

1,9

Inflation Rate (Consumer Price Index)

2.5

1.4

1.5

1.1

1.7

1.6

1.7

1.9

1.9

Taux de change

1,470

1,463

1,447

1,426

1,412

1,403

1,394

1,391

1,388

Exchange Rate

1.470

1.463

1.447

1.426

1.412

1.403

1.394

1.391

1.388

Source : Conference Board du Canada, novembre 2000

26

1.8%

0.8%

Source: Statistics Canada, Canada Socio-Economic Information Management System, November 2000

Nota : Les dollars canadiens ont été convertis en $US à un taux de change de 1,5 pour toutes les années.

Taux d’inflation et taux de change

1989 6,591 749

OTHER SERVICE INDUSTRIES

1.6

Source : Statistique Canada, Système de gestion de l’information socio-économique, novembre 2000

1.7

1

3,418

ALL INDUSTRIES

1.6

AND

Major Economic Resources

1,8%

EXPLOITATION MINIÈRE

AUTRES INDUSTRIES DE SERVICES

REGIONAL

CHARACTERISTICS

GROSS DOMESTIC PRODUCT (estimates are expressed in millions of 1992 constant USD)

PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (les estimations sont exprimées en millions de $US constants de 1992)

AGRICULTURE ET SERVICES CONNEXES

CITY

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

Source: Conference Board of Canada, November 2000

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

27


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

1.8

ET

NATIONALES,

NATIONAL,

LOCALES

CANDIDATE

Comité de candidature

1.8

L’AOC, qui a pour mission de promouvoir le Mouvement olympique au Canada, a dirigé la candidature de Toronto à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Cet organisme, la municipalité de Toronto et TO-2008 ont tous trois ratifié une entente ville candidate fixant la composition et les structures administratives de TO-2008, notamment le mode de désignation des membres de même que les procédures pour la prise de décisions cruciales concernant le budget, la planification stratégique et la promotion à l’échelle internationale. Conformément à l’entente ville candidate, l’AOC a désigné le tiers des membres du conseil d’administration et du comité exécutif de TO-2008, et approuvé l’ensemble des nominations au conseil d’administration et au comité exécutif. La ville de Toronto, le gouvernement de l’Ontario et le gouvernement du Canada ont pour leur part nommé les autres membres du conseil et du comité exécutif. L’entente ville candidate prescrit : • l’accord d’au moins 75 % des membres du conseil d’administration pour la nomination du président et directeur général responsable de la candidature; • l’accord d’au moins 75 % des membres du conseil pour l’adoption d’un budget dans le cadre de la candidature; • l’approbation par l’AOC des membres désignés pour siéger à un comité de relations internationales; • la désignation par les membres du conseil d’un vérificateur en chef chargé de soumettre des rapports périodiques à l’AOC et à la ville de Toronto sur les aspects financiers de la candidature; • l’obligation pour la société TO-2008 de solliciter l’avis et l’approbation de l’AOC pour ce qui est de la participation des athlètes au processus de candidature. Équipe de dirigeants chevronnés

L’équipe dirigeante de TO-2008 regroupe les personnes suivantes : • le président du conseil d’administration est David Crombie, ancien ministre fédéral et ancien maire de la ville de Toronto; • le président du comité exécutif est Steven Hudson, un homme d’affaires canadien réputé dans le secteur des finances; • le président et directeur général est John I. Bitove, qui compte parmi les entrepreneurs et les personnalités de la scène sportive les plus éminents au Canada; • le principal conseiller technique, Sports et Installations, est Walter Sieber, qui fait partie du comité exécutif de l’Association olympique canadienne; • le directeur de l’exploitation est Bob Richardson, cadre supérieur d’une société internationale de sondages d’opinion publique; • la vice-présidente exécutive, Coordination de la candidature, est Karen Pitre, une athlète de réputation nationale en hockey sur glace et en aviron qui est aussi avocate et ingénieure.

La structure administrative de TO-2008 comprend un conseil d’administration et un comité exécutif dont les membres sont choisis parmi les divers milieux culturels, sportifs, sociaux et d’affaires du Canada. Le conseil d’administration a pour mandat de guider TO-2008 tout au long du processus menant à l’obtention des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Par ailleurs, plus de 500 bénévoles ont œuvré activement au sein des groupes de travail suivants : • Sports et Installations • Village olympique • Héritage et Améliorations communautaires • Environnement • Arts et Culture • Accessibilité • Bénévolat et Sensibilisation communautaire • Sécurité et Sécurité publique • Finances • Budget et Administration • Vérification Commissaire à l’éthique

Le commissaire à l’éthique auprès de TO-2008 est l’honorable Charles L. Dubin, ancien juge en chef de la province de l’Ontario. Sa fonction consiste à aider les responsables à appliquer les règles et à leur fournir des instructions sur les questions relatives au Code de conduite et politique en matière de conflit d’intérêt, conçu spécifiquement pour faire en sorte que le processus de candidature de Toronto se déroule de manière honnête, juste et démocratique. Le Code de conduite et politique en matière de conflit d’intérêt est un document public dont on peut se procurer un exemplaire sur demande. Son Honneur le juge Dubin siège également au conseil d’administration du Centre canadien d’éthique sportive (CCES), un organisme national sans but lucratif qui cherche à favoriser l’équité et le respect de l’éthique grâce à une pratique des sports équitable, sécuritaire, non violente et respectueuse des règles et excluant le recours aux drogues. Le CCES s’occupe d’administrer le programme canadien de lutte antidopage, disposant entre autres de mécanismes d’appel, d’arbitrage et de réintégration destinés à protéger les droits des athlètes. L’Équipe 2008 et la FASE

Une équipe d’athlètes olympiques et paralympiques a été formée dans le cadre de la candidature de Toronto. Ce groupe d’athlètes, baptisé « Équipe 2008 », a joué un rôle de premier plan dans l’élaboration de la candidature en veillant à ce qu’elle accorde la priorité aux athlètes et au sport. Ses efforts ont notamment abouti à la création d’une Fondation pour les athlètes, le sport et l’entraînement (FASE). Cette Fondation sera un héritage permanent de la candidature de Toronto et aidera à financer le développement du sport amateur.

• le vice-président, Sports et Athlètes, est Curtis Hibbert, deux fois participant aux Jeux Olympiques et deux fois médaillé aux championnats du monde de gymnastique; • le président du Comité des sports et des installations est Doug Hamilton, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques, champion mondial d’aviron et avocat torontois.

28

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

CITY

REGIONAL

AND

1

CHARACTERISTICS

Candidature Committee The COA is responsible for the promotion of the Olympic Movement in Canada and has led Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. The COA, City of Toronto and TO-2008, are signatories to a Bid City Agreement which established the composition and governance of TO-2008, including the appointment of committee members and the procedure for making key decisions regarding budget, strategic planning and international promotion. Pursuant to the Bid City Agreement, the COA appointed one-third of TO-2008’s Board members and Executive Committee members, and approved all Board and Executive Committee members. The City of Toronto, Government of Ontario and Government of Canada appointed the remaining members of the Board and Executive Committee. The Bid City Agreement requires: • The approval of at least 75% of the Board members to appoint the President and Chief Executive Officer for the bid. • The approval of at least 75% of the Board members to adopt a budget for the bid. • COA approval of the membership on an international relations committee. • Board members to appoint an Audit Chair to make periodic reports to the COA and the City of Toronto on financial matters respecting the bid. • TO-2008 to seek the advice and approval of the COA regarding the involvement of athletes in relation to the bid. Experienced Leadership

The TO-2008 leadership team is made up of the following individuals: • The Chair of the Board is David Crombie, former Federal Cabinet Minister and former Mayor of the City of Toronto. • The Chair of the Executive Committee is Steven Hudson, a leading Canadian businessman in the finance industry. • The President and Chief Executive Officer is John I. Bitove, one of Canada’s leading businessmen and sports figures. • The Senior Technical Advisor, Sports and Venues, is Walter Sieber, a member of the Executive Committee of the Canadian Olympic Association. • The Chief Operating Officer is Bob Richardson, a senior executive of a global public opinion polling corporation. • The Executive Vice-President, Bid Coordination, is Karen Pitre, a nationally recognized athlete in ice hockey and rowing, and a lawyer and engineer.

• The Chair of the Sports and Venues Committee is Doug Hamilton, Olympic bronze medallist and World Champion rower and a lawyer in the City of Toronto. The TO-2008 governance structure includes a Board of Directors and Executive Committee selected from Toronto and Canada’s diverse sport, cultural, business and social communities. The Board’s mandate is to guide TO-2008 through the process of bringing the 2008 Olympic and Paralympic Games to Toronto. In addition, more than 500 volunteers have been actively involved on the following working committees: • Sports and Venues • Olympic Village • Legacy and Community Enhancement • Environment • Arts and Culture • Accessibility • Community Outreach and Volunteer • Security and Public Safety • Finance • Budget and Administration • Audit Ethics Commissioner

The Honourable Charles L. Dubin, former Chief Justice of the Province of Ontario, is the Ethics Commissioner for TO-2008. His responsibility is to help enforce and provide guidance in matters relating to the bid’s Code of Conduct and Conflict of Interest Policy created specifically to ensure that Toronto’s bid is ethical, fair and democratic. Copies of the Code of Conduct and Conflict of Interest Policy are public and available upon request. His Lordship, Mr. Justice Dubin, is also a member of the Board of Directors of the Canadian Centre for Ethics in Sport (CCES), a national, non-profit organization committed to a fair and ethical sport system through the promotion of drug-free sport, equity, fair play, safety and non-violence. The CCES manages Canada’s doping control program, including the appeal, arbitration and reinstatement systems that are in place to protect athletes’ rights. Team 2008 and F.A.S.T. As part of Toronto’s candidacy, a team of Olympians and Paralympians was formed. Known as “Team 2008”, this group of athletes has been a key source of direction for Toronto’s bid, ensuring that its focus is “Athletes First, Sport First”. As part of Team 2008’s efforts, a Foundation for Athletes, Sport and Training (F.A.S.T.) was created. This Foundation will be an ongoing legacy of Toronto’s bid, raising funds for the development of amateur sport.

• The Vice-President of Sport and Athletes is Curtis Hibbert, two-time Olympian and two-time World Championship medallist in gymnastics.

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

29


1

CARACTÉRISTIQUES RÉGIONALES

1.9

ET

NATIONALES,

CANDIDATE

Soutien public

1.9

CITY

REGIONAL

AND

1

CHARACTERISTICS

Public Support

Opinion publique

Service de conférenciers

Public Opinion

Youth and School Program

L’opinion publique est très favorable à la candidature de Toronto. La population canadienne, qui reflète la diversité culturelle du monde entier, désire ardemment accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 :

TO-2008 a rejoint plus de 275 organismes communautaires et ethnoculturels et groupes de gens d’affaires de l’ensemble de la Région du Grand Toronto dans le but d’amener les délégués présents aux réunions à sensibiliser davantage les citoyens à appuyer davantage la candidature de Toronto.

Public opinion is very favourable in support of Toronto’s bid. Canadians, who as a nation reflect the world’s cultural diversity, want to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games:

An important focus of Toronto’s bid has been to foster the spirit of Olympism in young people.

• 90 % des Canadiens appuient l’objectif de tenir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 à Toronto selon un sondage réalisé à l’échelle nationale en mai 2000 par Ipsos Reid (autrefois Angus Reid), une grande société internationale de sondages publics. • En février 2000, les conseillers élus de Toronto ont voté à 96,4 % en faveur de la candidature de Toronto. • TO-2008 a reçu des lettres de 160 organismes, depuis les groupes ethnoculturels jusqu’aux associations d’entreprises, qui ont fait part de leur soutien enthousiaste pour la candidature de Toronto. Mentionnons entre autres trois conseils des Premières nations (Autochtones canadiens), le Toronto Board of Trade, le Toronto-Central Ontario Building & Construction Trades Council, le syndicat des employés d’hôtels et de restaurants, la Toronto Construction Association et au moins 80 groupes ethnoculturels. • Jusqu’à maintenant, plus de 60 000 personnes dans l’ensemble de la Région du Grand Toronto se sont portées volontaires pour offrir leur temps, leurs services et leur enthousiasme et contribuer à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. Il existe peu d’opposants à la candidature de Toronto. TO-2008 a prouvé son engagement à tenir un processus de candidature ouvert, inclusif et axé sur la consultation qui répond aux préoccupations de tous ceux qui ont manifesté leur opposition, y compris ceux qui ont communiqué directement avec le Comité International Olympique. Cette attitude a engendré un appui massif des communautés sportives, ethnoculturelles et politiques, ainsi que du milieu des affaires, en faveur de TO-2008. Le mandat du Comité de bénévolat et de sensibilisation communautaire de TO-2008 consiste à mettre à contribution chacune des composantes locales de la mosaïque torontoise au processus, en plus de renforcer et d’accroître ce vaste soutien en continuant à consulter l’ensemble des groupes ou des personnes qui s’intéressent à la candidature de Toronto et à les informer de tous les développements pertinents. Le Comité de bénévolat et de sensibilisation communautaire a approuvé un plan stratégique élaboré par son propre groupe de travail qui porte sur les moyens suivants de conscientisation populaire : • communication avec les divers milieux culturels • service de conférenciers • programme pour les jeunes et les écoles • consultations communautaires Communication avec les divers milieux culturels

TO-2008 a mis au point un programme de sensibilisation qui fait appel à trois mini-fourgonnettes arborant l’emblème de la candidature de Toronto et disposant chacune d’une équipe de jeunes qui reflètent la diversité torontoise. Ces bénévoles ont assisté à des activités donnant lieu à des mini-compétitions sportives destinées aux jeunes afin de parler des projets associés à la tenue à Toronto des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 et de les inciter à faire leur part en s’inscrivant comme bénévoles pour la circonstance. Ces jeunes bénévoles étaient souvent accompagnés par des athlètes olympiques actifs et retraités (Équipe 2008) qui donnaient des renseignements et présentaient des exposés motivateurs. Durant l’été et l’automne 2000, les personnes inscrites à ce programme ont participé à plus de 160 activités collectives dans la Région du Grand Toronto, où ils ont réussi à recruter plus de 60 000 bénévoles.

1.10

NATIONAL,

LOCALES

Programme pour les jeunes et les écoles

Une des principales caractéristiques de la candidature de Toronto est l’objectif de favoriser l’esprit olympique chez les jeunes.

• In February 2000, Toronto’s elected City Councillors voted 96.4% in favour of Toronto’s bid.

Au cours du processus, nous avons encouragé les autorités scolaires de la Région du Grand Toronto à permettre aux représentants et aux employés de l’Équipe 2008 de venir en classe pour informer et motiver les jeunes.

• TO-2008 has received letters from more than 160 organizations, including ethno-cultural, sport and business groups, expressing enthusiastic support for Toronto’s bid. These groups include three First Nations Councils (indigenous peoples), The Toronto Board of Trade, Toronto-Central Ontario Building & Construction Trades Council, The Hotel Employees and Restaurant Employees Union, The Toronto Construction Association and at least 80 ethno-cultural groups.

Les administrateurs, les membres de conseils étudiants, ainsi que les athlètes aux études dans les divers collèges et universités de la Région du Grand Toronto ont participé aux consultations. L’AOC offre des programmes éducationnels sur les Jeux et les valeurs olympiques dans plus de 14 000 écoles élémentaires du Canada. Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport joue un rôle important en sensibilisant les jeunes, les adultes, les athlètes et les entraîneurs à la lutte anti-dopage et à l’importance d’un comportement éthique et du respect des règles du jeu.

• To date, more than 60,000 people have signed up to volunteer their time and enthusiasm at the 2008 Olympic Games and Paralympic Games. There is minimal opposition to Toronto’s bid. TO-2008 has demonstrated its commitment to an open, inclusive and consultative bid process, addressing the concerns of those who have voiced opposition, including those who have approached the International Olympic Committee directly. This approach has earned TO-2008 overwhelming support within the sport, ethno-cultural, business, political and environmental communities.

Consultations communautaires

Au cours des quatre dernières années, TO-2008 a procédé à des vastes consultations populaires, dont 28 assemblées publiques locales, 24 groupes de discussion, un sondage auprès de 4 500 organismes communautaires ainsi qu’un sondage téléphonique auprès de 1 000 ménages réalisé entre novembre 1999 et février 2000 par l’agence Ipsos Reid. Mentionnons également des rencontres avec les six conseils communautaires de la ville de Toronto et deux séances publiques concernant les aspects financiers. Le comité de développement économique et des parcs du conseil municipal a passé une journée à entendre les avis des citoyens à propos de la candidature de Toronto.

The mandate of TO-2008’s Community Outreach and Volunteer Committee is to include each of Toronto’s diverse communities in the bidding process and to strengthen and expand the bid’s broad-based support by continuing to consult with and provide full information to every interested party. The Community Outreach and Volunteer Committee approved a strategic plan, developed by its working group, which involved the following public awareness components:

En plus d’un processus d’examen environnemental exhaustif, TO-2008 consulte actuellement les citoyens et les intéressés au sujet d’un plan d’action en matière d’équité sociale. On a mis sur pied des groupes de travail pour étudier le logement et la protection des locataires; les possibilités d’emploi, la formation et la création d’emplois; l’incidence sur les services communautaires; des droits de la personne de même que l’accessibilité aux possibilités commerciales. Trois groupes de travail formés de résidents locaux ont été créés dans les quartiers riverains du centre-ville afin de se pencher sur les problèmes de transport, d’environnement et d’utilisation des terrains.

• Outreach to Culturally Diverse Communities • Speakers’ Bureau • Youth and School Program • Community Consultation

TO-2008 a aussi inclus l’aménagement pour accès facile parmi les principaux objectifs de son plan opérationnel. Elle a ainsi mis sur pied un mécanisme distinct pour étudier les façons de répondre aux besoins d’accès facile des personnes handicapées, qui s’inspire de la politique d’accessibilité progressive ébauchée par le comité consultatif sur l’élimination des obstacles physiques de la candidature. Cette politique formule une vision et des principes en la matière, en plus de prescrire une série de critères permettant au minimum d’égaler les normes d’accessibilité appliquées lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Sydney et d’Atlanta. Le comité d’accessibilité est présidé par le médaillé des Jeux Paralympiques Jeff Adams. Celui-ci copréside, avec un membre du conseil municipal de Toronto, le Comité d’orientation sur l’accessibilité de la ville de Toronto.

Outreach to Culturally Diverse Communities

Grâce à ces consultations, nous avons pu obtenir et intégrer au processus de planification les opinions et les commentaires de toutes les parties intéressées. Ces consultations étendues ont engendré un soutien collectif solide face aux possibilités que le programme olympique créera pour les jeunes, la culture et les sports. Le processus en cours se poursuivra tout au long de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008.

Speakers’ Bureau

TO-2008 developed a Van Program comprised of three mini-vans, each decorated with Toronto’s bid logo and staffed by three young people reflective of Toronto’s diversity. They attended community events where they engaged youths in mini-sports, discussed the plans for Toronto to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games and invited individuals to show their support by signing up as volunteers. These young people were often accompanied by former and current Olympians (Team 2008) who provided informational and motivational presentations. During the summer and fall of 2000, the Van Program attended over 160 community events and signed up over 60,000 volunteers. TO-2008 representatives have attended more than 275 community, ethno-cultural, sport, labour and business meetings to answer questions and raise awareness about and build community support for Toronto’s bid. 1.10

Autres localités

During the bid process, schools in the Greater Toronto Area were encouraged to have Team 2008 members and staff participate in their classrooms to share information and inspire the children. The administrations, student governments and student athletes of the various universities and colleges in the Greater Toronto Area have also been engaged in the consultative process. The COA offers educational programs on the topic of Olympic values and the Games, which reach more than 14,000 elementary schools in Canada. As well, the Canadian Centre for Ethics in Sport plays a significant role in educating youth, adults, athletes and coaches about the fight against doping in sport and the importance of ethical behaviour and fair play. Community Consultation

TO-2008 has engaged in extensive public consultation throughout the past four years, including 28 town hall meetings, 24 focus groups, a survey of 4,500 community groups and organizations and a telephone survey of 1,000 households conducted between November 1999 and February 2000 by Ipsos Reid. There have also been meetings with the six community councils in the City of Toronto and two public sessions on finance. The Economic Development & Parks Committee of City Council devoted a full day to hear from members of the public on the subject of Toronto’s bid. In addition to a comprehensive environmental assessment process, TO-2008 is currently consulting with the public and stakeholders on a Social Equity Workplan. Working groups have been set up to address housing and tenant protection; employment, training and job creation; the impact on community services; civil and human rights and access to commercial opportunities. Three neighbourhood working groups have been convened in downtown waterfront areas to address transportation, environment and land-use matters. TO-2008 has also made barrier-free accessibility one of the key objectives of its operational plan and convened a separate process to address barrier-free accessibility issues for people with disabilities. TO-2008 is guided by a progressive accessibility policy developed by the bid’s Barrier-Free Access Advisory Committee. The policy includes an accessibility vision and principles as well a commitment to a set of standards which are, at minimum, equivalent to accessibility norms achieved at the Sydney and Atlanta Olympic Games and Paralympic Games. Decorated Paralympian Jeff Adams is chair of TO-2008’s Accessibility Committee, and he and a City of Toronto Councillor co-chair the City of Toronto Accessibility Steering Committee. Through these consultations, the views and comments of every interested party are received and incorporated into the planning process. This extensive consultation has fostered strong community support for the opportunities that the Olympic program will generate for young people, culture and sport. This process is ongoing and will continue throughout the organization of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games.

Other Localities Guarantee

Garantie

Plusieurs municipalités voisines de la ville de Toronto auront l’occasion de participer à la tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008.

30

• 90% of Canadians support Toronto’s bid, according to a nationwide poll conducted in May 2000, by Ipsos Reid (formerly Angus Reid) a leading global public opinion polling corporation.

Toutes ces municipalités ont fourni des garanties confirmant leur soutien enthousiaste.

V O L U M E 1 • T H È M E 1 • C A R A C T É R I S T I Q U E S N AT I O N A L E S , R É G I O N A L E S E T L O C A L E S

Many of the City of Toronto’s neighbouring municipalities will participate in the holding of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games.

An endorsement has been provided by each of these municipalities confirming their enthusiastic support.

V O L U M E 1 • T H E M E 1 • N AT I O N A L , R E G I O N A L A N D C A N D I D AT E C I T Y C H A R A C T E R I S T I C S

31


32


ASPECTS

JURIDIQUES

LEGAL

ASPECTS

Charte olympique « Tous les ordres de gouvernement comprennent et respectent leurs obligations en vertu de la Charte olympique, qu’ils honoreront ou excéderont »

Sponsors olympiques « Le droit canadien prévoit des mesures vigoureuses et efficaces contre les atteintes au droit d’auteur et les contrefaçons de marque »

Marketing olympique « Le COJO de Toronto améliorera les relations à long terme avec les supporters du Mouvement olympique »

Olympic Charter “All levels of government appreciate, respect and will meet or exceed their Olympic Charter obligations”

Olympic Sponsors “Canadian law provides strong and effective measures to protect against copyright and trademark infringements”

Olympic Marketing “The Toronto OCOG will enhance the long-term relationship with supporters of the Olympic Movement”

2


2

ASPECTS

2.1 2.1.1

LEGAL

JURIDIQUES

Exécution des obligations de la Charte Olympique

2.1

Garantie du gouvernement du Canada

2.1.1

Garantie du conseil municipal de Toronto et du gouvernement de l’Ontario

2.1.2

2.2.1

Comité de candidature et COJO de Toronto

2.2.1 Garantie

2.2.2

Une entente ville candidate signée par l’Association olympique canadienne (AOC), la ville de Toronto et la Société pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008 (TO-2008) aborde certains aspects importants de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, dont la composition et les responsabilités du COJO de Toronto : • 33 % des membres du conseil d’administration et du comité exécutif du COJO de Toronto seront des représentants de l’AOC; • au moins un membre des autres comités du COJO de Toronto sera un représentant de l’AOC;

Covenant of the Province of Ontario & Toronto City Council

Candidature Committee and Toronto OCOG Candidature Committee The legal entity responsible for Toronto’s candidature is “Olympics 2008-Toronto”, a non-share capital corporation incorporated pursuant to the Canada Corporations Act, on September 1, 1998.

La ville de Toronto a fourni une déclaration à cet effet.

COJO de Toronto La personne morale chargée de l’organisation éventuelle des Jeux est le Comité organisateur des Jeux Olympiques de Toronto 2008 (« COJO de Toronto »), une société sans capital-actions qui sera constituée en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.

2.3

2.2

Comité de candidature L’entité légalement responsable de la candidature de Toronto est la société sans capital-actions « Olympiques 2008-Toronto », constituée le 1er septembre 1998 en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.

2.2.2

Covenant of the Government of Canada

A covenant has been provided by each of the Province of Ontario and City of Toronto.

Une garantie a été fournie par la province de l’Ontario et par la ville de Toronto.

2.2

Olympic Charter Obligations

A covenant has been provided by the Government of Canada.

Le gouvernement du Canada a fourni une garantie.

2.1.2

2

ASPECTS

• les autres membres du conseil d’administration, du comité exécutif et des autres comités seront nommés par la ville de Toronto;

• le COJO de Toronto adoptera un budget assurant une gestion financière appropriée des Jeux Olympiques et Paralympiques; • le COJO de Toronto adoptera un plan stratégique respectant l’organisation et le déroulement des Jeux Olympiques et Paralympiques ainsi que ses rôles et responsabilités telles que décrites dans les deux ententes ville candidate;

A Bid City Agreement signed by the Canadian Olympic Association (COA), City of Toronto and the Toronto 2008 Olympic Bid Corporation (TO-2008) addresses a number of significant components of the organization of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games, including the composition and responsibilities of the Toronto OCOG:

• au moins 75 % des membres du conseil d’administration doivent approuver l’adoption et/ou la modification d’un plan stratégique et du budget.

• 33% of the members of each of the Toronto OCOG Board of Directors and Executive Committee will be representatives of the COA; • at least one member of all other Toronto OCOG committees will be a representative of the COA;

Protection des marques olympiques Le symbole, les emblèmes et les logos olympiques de même que de nombreuses autres marques et désignations en rapport avec les Jeux Olympiques sont bien protégés au Canada par le biais de l’article 9 de la Loi sur les marques de commerce du gouvernement fédéral, qui stipule notamment que : « Nul ne peut adopter à l’égard d’une entreprise, comme marque de commerce ou autrement, une marque composée de ce qui suit, ou dont la ressemblance est telle qu’on pourrait vraisemblablement la confondre avec tout insigne, écusson, marque ou emblème adopté et employé par une autorité publique au Canada comme marque officielle pour des marchandises ou services, à l’égard duquel le registraire, sur la demande de […] l’autorité publique, a donné un avis public d’adoption et emploi; » Au Canada, les marques officielles constituent une forme de protection des marques de commerce. Elles ne se limitent pas à des biens et services précis, et on considère plutôt qu’elles englobent la totalité des biens et services.

Toute partie désireuse d’utiliser une marque officielle ou autre marque du même genre devra, pour se conformer à la loi, obtenir au préalable le consentement formel du titulaire de ladite marque de commerce. L’AOC est actuellement propriétaire, au Canada, de nombreux symboles et marques olympiques protégés par l’article 9, y compris les termes Jeux Olympiques et Olympiade, ainsi que le logo des anneaux entrelacés. À part la protection des marques officielles couverte par l’article 9, il existe aussi une protection ordinaire des marques de commerce. À cet égard, l’AOC est aussi actuellement propriétaire au Canada d’un certain nombre d’autres marques et symboles liés aux Jeux Olympiques protégés par des marques de commerce déposées. Garantie

Le gouvernement du Canada a fourni une déclaration concernant la protection des marques olympiques.

2.3

A declaration has been provided by the City of Toronto.

Toronto OCOG The legal entity that will be responsible for the organization of the 2008 Olympic Games in Toronto is the Toronto Organizing Committee of the 2008 Olympic Games (Toronto OCOG), a non-share, non-profit corporation, to be incorporated pursuant to the Canada Corporations Act.

• sous réserve des dispositions de la Charte Olympique, les personnes nommées par l’OAC et la ville de Toronto devront recevoir l’approbation écrite préalable de l’autre partie;

Guarantee

• the remaining representation on the Board of Directors, Executive Committee and other committees shall be named by the City of Toronto; • subject to the provisions of the Olympic Charter, the individuals named by the COA and City of Toronto will be subject to the prior written approval of the other; • the Toronto OCOG shall adopt a budget that ensures the proper fiscal management of the Olympic Games and Paralympic Games; • the Toronto OCOG shall adopt a strategic plan respecting the organization and staging of the Olympic Games and Paralympic Games and its role and responsibilities as set out in both Host City Agreements; • the approval of at least 75% of the Board of Directors is required to adopt and/or amend a strategic plan and budget.

Olympic Mark Protection The Olympic symbol, the emblems, logos, marks and many other Olympic-related marks and designations are well protected in Canada under section 9 of the federal Trade-marks Act which reads, in part, as follows: “No person shall adopt in connection with a business, as a trade-mark or otherwise, any mark consisting of, or so nearly resembling as to be likely to be mistaken for, any badge, crest, emblem or mark adopted and used by any public authority, in Canada as an official mark for wares or services, in respect of which the Registrar has, at the request of the public authority, given public notice of its adoption and use;” Official Marks constitute a form of trade-mark protection in Canada. Official marks are not restricted to specific goods or services, but are considered to cover all goods and services.

The COA is presently the holder in Canada of section 9 protection for many Olympic-related marks and symbols, including the terms Olympic and Olympiad, and the Olympic logo consisting of interlocking rings. Apart from section 9 Official Mark protection, regular trade-mark protection is also available. Within this context, the COA is also presently the holder in Canada of registered trade-mark protection for a number of other Olympic-related marks and symbols. Guarantee

A declaration has been received from the Government of Canada regarding the protection of Olympic marks.

Any party wishing to use an Official Mark or one similar to it can only properly do so with the formal consent of the trade mark owner.

34

VOLUME 1 • THÈME 2 • ASPECTS JURIDIQUES

VOLUME 1 • THEME 2 • LEGAL ASPECTS

35


2

ASPECTS

2.4 2.4.1

LEGAL

JURIDIQUES

Marketing pirate

2.4

Mesures juridiques en vigueur

2.4.1

Les lois canadiennes intègrent des mesures strictes et efficaces permettant de contrer les diverses formes de marketing pirate. Les mesures visant à prévenir le marketing pirate figurent dans diverses lois fédérales et provinciales qui interdisent les pratiques commerciales « déloyales » ou « trompeuses », et dans la common law, y compris les délits consistant à nuire à des intérêts économiques, à s’introduire illégalement et à utiliser abusivement l’espace aérien. Au niveau fédéral, la Loi sur la concurrence interdit à toute personne ou société de « promouvoir, directement ou indirectement, la fourniture ou l’utilisation d’un produit… en faisant à la population des déclarations mensongères ou trompeuses sous n’importe quel aspect matériel ». Dans la province de l’Ontario, la Loi sur les pratiques de commerce interdit toute « pratique déloyale », ce qui comprend les « affirmations à l’effet que les produits ou services bénéficient d’une commandite (ou d’une approbation) […] quand ce n’est pas le cas ». Les sanctions en cas de dérogation à ces règles vont du paiement de dommages pécuniaires et des redressements par voie d’injonction jusqu’à l’emprisonnement. Le délit d’intrusion dans l’espace aérien se fonde sur les droits d’un propriétaire touchant l’espace global au-dessus et en dessous du terrain qu’il possède. En définissant cette infraction, les autorités judiciaires font une distinction entre un aéronef qui envahit provisoirement l’espace aérien à une altitude au-delà du champ d’utilisation raisonnable et ordinaire d’un propriétaire foncier, et un aéronef qui se livre systématiquement à des intrusions à basse altitude. À ce chapitre, les dirigeables ou les avions affichant des messages publicitaires pourraient fort bien être passibles de poursuites pour violation de l’espace aérien.

Outre les dispositions décrites plus haut, TO-2008 prend et propose une série de mesures afin de prévenir le marketing pirate et toute utilisation non autorisée des marques olympiques, conformément à la Charte Olympique et, en particulier, aux lignes directrices du CIO destinées à prévenir le marketing pirate. Voici une liste non exhaustive de ces mesures : • Durant les Jeux Olympiques et Paralympiques, le COJO de Toronto mettra sur pied une équipe anti-piratage dont les membres s’occuperont des problèmes liés au marketing pirate et prendront des mesures appropriées pouvant aller d’appels téléphoniques à des injonctions interlocutoires. Le COJO de Toronto veillera à préserver des aires et des espaces aériens libres de marketing sauvage par le biais d’accords – qui ont déjà été signés – avec les propriétaires et les exploitants des sites et les autorités gouvernementales compétentes. • Pour prévenir le marketing pirate, le COJO de Toronto : (a) créera un programme de marketing conjoint avec l’AOC, les Fédérations nationales de sport et la ville de Toronto; (b) coordonnera avec les Comités olympiques nationaux les aspects fondamentaux des programmes de marketing des Jeux Olympiques, ainsi que la communication des lignes directrices en matière de marketing olympique aux athlètes olympiques; (c) conclura des accords avec des bureaux de tourisme locaux et nationaux afin de s’assurer que les programmes de marketing touristique ne nuisent pas à certains éléments du programme de marketing des Jeux Olympiques;

Panneaux-réclame, activités publicitaires dans les rues et publicité dans les réseaux de transport et les aéroports

(d) négociera des accords de coopération avec des propriétaires de publications et des stations de télévision et de radio afin d’interdire le marketing pirate;

TO-2008 admet l’importance cruciale d’interdire certains types de publicité pour les réserver exclusivement à l’intention des sponsors olympiques.

(e) passera avec les photographes accrédités des Jeux Olympiques des contrats leur interdisant de vendre des photos olympiques à des fins commerciales, promotionnelles ou publicitaires.

La ville de Toronto a compétence exclusive pour déterminer l’emplacement des panneaux publicitaires et des activités promotionnelles dans les rues de la ville, y compris le secteur riverain olympique. La ville de Toronto a accepté de travailler avec le COJO de Toronto afin de s’assurer que les droits publicitaires des sponsors olympiques sont bien protégés.

• Le COJO de Toronto mettra en oeuvre des programmes éducationnels pour :

L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (AAGT) détient le contrôle exclusif de tous les espaces publicitaires à l’Aéroport international de Toronto. L’AAGT et le COJO de Toronto s’assureront que les droits publicitaires des sponsors olympiques sont bien protégés. Cet engagement a été confirmé par écrit. Les principales agences torontoises offrant des panneaux-réclame ont accepté de collaborer avec le COJO de Toronto pour faire en sorte que les droits publicitaires des sponsors olympiques soient bien protégés. Ces engagements ont été confirmés par écrit. La Commission des transports de Toronto (TTC) et le transporteur ferroviaire régional s’occupent conjointement des services de transport dans la région métropolitaine de Toronto. Ces deux organismes ont accepté de collaborer avec le COJO pour faire en sorte que les droits publicitaires des sponsors soient bien protégés. Ces engagements ont été confirmés par écrit.

36

(a) s’assurer que les entreprises autres que les partenaires de marketing olympique, les industries du marketing et de la publicité, ainsi que les membres du public connaissent les conséquences du marketing pirate; (b) permettre aux consommateurs d’identifier promptement les partenaires de marketing olympique officiels; (c) sensibiliser tous les intéressés aux lignes directrices du CIO concernant les sites libres de marketing sauvage. • Le COJO de Toronto interdira aux agents de la billetterie, par contrat, de développer des programmes d’accueil corporatifs pour d’autres parties que le COJO de Toronto et les sponsors officiels et exigera qu’il soit indiqué par écrit sur les billets que toute utilisation promotionnelle par un non-partenaire invalidera ceux-ci. • Dans la mesure du possible, le COJO de Toronto identifiera les principaux concurrents des partenaires de marketing olympique et surveillera leurs activités publicitaires et promotionnelles.

VOLUME 1 • THÈME 2 • ASPECTS JURIDIQUES

2

ASPECTS

Ambush Marketing Legal Measures in Force The law in Canada provides strong and effective measures to control various manifestations of ambush marketing. Measures to prevent ambush marketing are found in federal and provincial statutes that prohibit “unfair” or “deceptive” business practices, as well as at common law, including the torts of interference with economic interests, passing off and trespass to airspace. At the federal level, the Competition Act prohibits any person or corporation from “promoting, directly or indirectly, the supply or use of a product… by means of a representation to the public that is false or misleading in any material respect”. In the Province of Ontario, the Business Practices Act prohibits any “unfair practice” which includes the making of a “representation that the goods or services have sponsorship [or] approval… that they do not have”. Penalties for violation of such prohibitions range from monetary damage awards to injunctive relief to imprisonment. The tort of trespass to airspace is based on the rights of a landowner in everything above and below its land. In formulating this tort, judicial authorities distinguish between aircraft of a transient nature that invade space at a height beyond the contemplation of reasonable and ordinary use by a landowner, and those that engage in low level intrusions of a permanent nature. As such, unauthorized blimps or planes that carry advertisements will be subject to an action for trespass. Billboard Advertising, Street Promotional Activities and Advertising in the Transportation System and Airports

In addition to the steps described above, TO-2008 is taking and proposing a series of steps to prevent ambush marketing or any unauthorised use of the Olympic marks, all in accordance with the Olympic Charter and, in particular, the IOC Ambush Prevention and Clean Venue Guidelines. The following is a non-exhaustive list of these steps: • During the Olympic Games and Paralympic Games, the Toronto OCOG will implement an anti-ambush team with appropriate members to deal with ambush marketing issues, poised to deliver appropriate responses ranging from telephone calls to interlocutory injunctions. The Toronto OCOG will deal with the maintenance of “clean” areas and air space through agreements – which have already been signed – with venue owners and operators and relevant governmental authorities. • The Toronto OCOG will coordinate activities regarding the prevention of ambush marketing including: (a) creating a joint marketing program with the COA, National Sport Federations and the City of Toronto; (b) coordinating with all National Olympic Committees regarding the fundamentals of Olympic Games marketing programs, and the communication of Olympic marketing guidelines to Olympic athletes; (c) entering into agreements with local and national tourism bureaus to ensure that tourism marketing programs do not interfere with elements of the Olympic Games marketing program;

TO-2008 appreciates the critical importance of controlling certain forms of advertising for the exclusive use of Olympic sponsors.

(d) negotiating cooperative agreements with print media owners and television and radio broadcasters to prohibit ambush marketing; and

The City of Toronto has exclusive jurisdiction to determine the location of billboard and street promotional activities within the City, including within the Olympic Waterfront. The City of Toronto has agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected.

(e) contractually forbidding accredited Olympic Games photographers from selling Olympic photographs for corporate, promotional or advertising purposes.

The Greater Toronto Airport Authority (GTAA), has exclusive control over all advertising space at Toronto International Airport. The GTAA and Toronto OCOG will ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected. A written agreement confirming this has been obtained. Toronto’s principal billboard advertisers have agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected. Written agreements confirming this have been obtained. The Toronto Transit Commission and regional commuter rail provider are jointly responsible for transportation in the Greater Toronto Area. Each has agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsor advertising rights are well protected. Written agreements confirming this have been obtained.

• The Toronto OCOG will conduct educational programs: (a) to ensure that all businesses which are non-Olympic marketing partners, the marketing and advertising industries, and the general public are aware of the consequences of ambush marketing; (b) to permit consumers to promptly identify official Olympic marketing partners; and (c) to educate all relevant parties of Olympic clean venue guidelines. • The Toronto OCOG will also forbid ticket agents, by contract, from developing corporate hospitality packages for anyone other than the Toronto OCOG or official sponsors and will require that tickets must indicate in writing their invalidity should they be used for any promotional purposes by a non-partner. • The Toronto OCOG will also identify key competitors of Olympic marketing partners and monitor their advertising promotions when possible.

VOLUME 1 • THEME 2 • LEGAL ASPECTS

37


2

ASPECTS

2.4.2

LEGAL

JURIDIQUES

Prévention des programmes de marketing concurrentiels L’AOC a pour mission de promouvoir le Mouvement olympique au Canada. Cette association, de même que la ville de Toronto et TO-2008, ont tous ratifié une entente ville candidate qui prévoit l’élaboration d’un programme de marketing conjoint qui débutera à la date fixée par le CIO. Il y est stipulé que le programme de marketing conjoint ne devra d’aucune manière entraîner de chevauchements ou nuire au programme TOP du CIO. L’AOC et TO-2008 considèrent que les Jeux Olympiques représentent une occasion en or de conscientiser les gens et de renforcer les assises du Mouvement olympique et du sport amateur au Canada. Aux fins de coordination, tous les droits de marketing du Mouvement olympique et de l’AOC, des fédérations nationales de sport et du COJO de Toronto seront inclus dans un accord de marketing conjoint sous les auspices du COJO de Toronto. Toutes les parties en cause devront mettre en œuvre les dispositions de cette entente de marketing conjoint avant mars 2001. Cette nouvelle entité aura pour tâche de préparer, d’administrer et de vendre tous les droits afférents aux Jeux Olympiques et de préparer le calendrier préliminaire des compétitions pour la période de 2002 à 2008. De plus, l’AOC et le COJO de Toronto veilleront à ce qu’aucun programme de marketing lancé par une fédération sportive nationale ou une autre organisation sportive quelconque ne fasse allusion, de manière explicite ou implicite, à un lien éventuel avec les Jeux Olympiques, une équipe olympique donnée ou l’année de déroulement des Jeux Olympiques.

2.4.2

Au cours des trois dernières années, les Fédérations nationales de sport ont eu de nombreuses discussions avec l’AOC au sujet des accords de marketing conjoint. Un accord signé par 32 des Fédérations nationales de sport et l’AOC est présentement en vigueur pour deux catégories de sponsors : les fabricants de bière et les sociétés aériennes. En vertu de cette entente, l’AOC a fait fonction d’agent des ventes pour les 32 Fédérations nationales de sport et l’AOC. Il s’agit là d’un excellent précédent éprouvé pour la future formule de marketing unique requise pour la tenue des Jeux Olympiques. L’AOC et TO-2008 ont tenu la première de plusieurs séances avec les Fédérations nationales de sport en décembre 2000. D’autres réunions sont prévues au début de 2001, au cours desquelles les parties confirmeront les détails de l’accord de marketing conjoint, y compris les avantages respectifs pour les parties et les dates de mise en oeuvre. Toutes les parties se sont engagées à assurer un marché libre de marketing sauvage, comme l’exige l’entente ville hôte, et sont pleinement conscientes des avantages énormes pour le Mouvement olympique et le sport au Canada et dans le monde entier. L’accord de marketing conjoint sera finalisé d’ici février 2001 et sera prêt à être soumis à l’examen du Département de marketing du CIO et de la Commission d’évaluation des sites lorsque celle-ci visitera Toronto en mars 2001. Nota : Pour connaître les dispositions concernant la protection des marques et emblèmes olympiques et le marketing pirate, veuillez consulter les sections 2.3 et 2.4.1.

Comme il est expliqué au thème 6, section 6.1.1, les Fédérations nationales de sport feront partie du programme de marketing conjoint.

38

VOLUME 1 • THÈME 2 • ASPECTS JURIDIQUES

2

ASPECTS

No Conflicting Marketing Programs The COA is responsible for the promotion of the Olympic Movement in Canada. Together with the City of Toronto and TO-2008, the three parties are signatories to a Bid City Agreement which provides for a Joint Marketing Program, commencing on the date set by the IOC. The Agreement ensures that the Joint Marketing Program will not overlap or prejudice, in any way, the TOP program of the IOC. The COA and TO-2008 recognize the tremendous opportunity the Olympic Games represent to heighten awareness and further strengthen the platform for the Olympic Movement and amateur sport in Canada. To ensure coordination, all marketing rights of the Olympic Movement and the COA, National Sport Federations and the Toronto OCOG will be included in a Joint Marketing Agreement, under the management of the Toronto OCOG. All parties will execute this Joint Marketing Agreement prior to March, 2001. This new group will be responsible for the development, administration and sale of all rights of the Olympic Games and test event schedule, for the period 2002 to 2008. In addition, the COA and Toronto OCOG will ensure that no marketing programs initiated by any National Sport Federations or other sport organizations shall refer to, or imply any connection to, the Olympic Games, any Olympic team or the year of the Olympic Games.

Throughout the past three years, the National Sport Federations have held many discussions with the COA regarding joint marketing agreements. At present, an agreement is in effect among 32 of the National Sport Federations and the COA in two sponsor categories; beer and airline services. Within this agreement, the COA has acted as the sales agent for the 32 National Sport Federations and the COA. This is an excellent and proven precedent for the forthcoming single marketing approach required for the hosting of the Olympic Games. The COA and TO-2008 held the first of several sessions with the National Sport Federations in December, 2000. Further meetings have been scheduled in early 2001, at which time the parties will confirm the details of the joint marketing agreement, including the respective benefits to the parties and the dates for implementation. All parties are committed to delivering a clean marketplace as required by the Host City Contract and all parties are fully cognizant of the tremendous benefits to the Olympic Movement and sport in Canada and around the world. The joint marketing agreement will be completed by February, 2001, and ready for review by the Marketing Department of the IOC and by the Site Evaluation Commission when it visits Toronto in March, 2001. Note: In terms of Olympic mark protection and ambush marketing, please refer to sections 2.3 and 2.4.1 above.

As described in Theme 6, section 6.1.1, the National Sport Federations will be part of the Joint Marketing Program.

VOLUME 1 • THEME 2 • LEGAL ASPECTS

39


2

ASPECTS

2.5

LEGAL

JURIDIQUES

Accords préalables

2.5

Il existe des ententes écrites, qui demeureront en vigueur après la désignation de la ville hôte des Jeux Olympiques de 2008. Ces ententes s’ajoutent à celles intégrées aux garanties fournies avec le présent dossier de candidature. Chacune des ces ententes vise à réitérer les promesses et à renforcer les engagements, afin que toutes les obligations matérielles soient respectées. Aucune entente du genre ne saurait affecter ou empêcher l’application des clauses de l’entente ville hôte. Voici un résumé de ces divers accords : Entente ville candidate

Le 17 avril 1998, l’AOC et la ville de Toronto ont conclu une entente ville hôte. Par cette entente : • les parties ont convenu de mettre sur pied la société sans but lucratif TO-2008, dans le but exclusif de préparer et de soumettre la candidature de Toronto pour la tenue des Jeux Olympiques de 2008; • advenant que les démarches de Toronto soient couronnées de succès, ce document renferme des clauses qui favoriseront une transition cohérente et ordonnée en vue de la mise sur pied du COJO de Toronto conformément à la règle 39 de la Charte Olympique, qui prévoit également la conclusion d’une entente ville hôte avec le CIO; • une fois les Jeux Olympiques de 2008 attribués (et à la suite de l’application des mesures de transition susmentionnées), la société TO-2008 sera dissoute et la présente entente deviendra caduque. Garantie fédérale

En février 2000, le gouvernement du Canada a signé une garantie dans laquelle il s’engageait à collaborer avec le COJO de Toronto, la ville de Toronto, l’AOC, le CIO et les autres partenaires des Jeux Olympiques afin d’honorer les obligations et d’atteindre les objectifs du contrat ville hôte, en plus de respecter les dispositions de la Charte Olympique. La garantie confirme également que le gouvernement du Canada participera activement à l’accueil et l’organisation des Jeux Olympiques au cas où les Jeux Olympiques seraient octroyés à Toronto. Cela inclut la prestation, à ses propres frais, des services fédéraux essentiels qui relèvent de sa compétence (immigration, douanes, sécurité et services connexes). Garantie et promesse de soutien du gouvernement provincial

La province de l’Ontario, la ville de Toronto, l’AOC et TO-2008 ont conclu un accord de garantie et de soutien aux termes duquel le gouvernement provincial garantit expressément la disponibilité des fonds nécessaires pour que le COJO de Toronto puisse respecter tous ses engagements en rapport avec les Jeux Olympiques, qu’il s’agisse de frais d’exploitation ou d’immobilisation. Cet engagement permettra au COJO de Toronto de s’acquitter de ses obligations et responsabilités pour la tenue des Jeux Olympiques de 2008. Entente de gestion des aménagements

Suite à une demande de concours de propositions, TO-2008 a sélectionné une équipe de planification d’ensemble pour qu’elle aide à élaborer la candidature de Toronto. Le 8 juin 1999, TO-2008 a conclu une entente de gestion des aménagements avec les compagnies PCL Constructors Canada Inc. (PCL) et Marshall Macklin Monaghan (MMM), stipulant que :

2.6

• les compagnies PCL et MMM ont été chargées, vu leur expertise privée au chapitre du développement d’infrastructures, de contribuer à la préparation du plan d’aménagement de TO-2008, qui fera partie intégrante de la soumission de Toronto en vue de l’obtention des Jeux Olympiques de 2008;

Prior Agreements Agreements are in existence which will remain in effect after the date of election of the host city for the 2008 Olympic Games. These agreements are in addition to those agreements which exist within the respective Guarantees provided pursuant to this Candidature File. Each agreement is designed to provide the additional covenant and surety strength necessary to ensure that all material obligations are fulfilled. No agreement will jeopardize or prevent the fulfillment of the provisions of the Host City Contract.

• PCL, une grande société internationale de construction et une des plus importantes en Amérique du Nord qui a récemment achevé deux stades dans les délais fixés et sans dépasser le budget établi, s’est engagée, dans l’éventualité où la candidature de Toronto serait retenue, à s’occuper de l’aménagement des sites de compétition pour un prix maximum garanti ne dépassant pas 514 800 000 $US ou 772 200 000 $CAN;

The agreements are summarized as follows: Bid City Agreement

• la compagnie PCL s’est engagée à contracter auprès des sociétés d’assurances Zurich et Northern Indemnity Inc. une garantie d’achèvement à 100 % correspondant au montant total de 514 800 000 $US ou 772 200 000 $CAN; en regard de ses obligations contractuelles qui consistent à garantir l’achèvement des sites de compétition à un coût maximum garanti ne dépassant pas ce montant. La société d’assurances Zurich a une cote AA+ tandis que l’assureur Northern Indemnity a une cote AA. Ces deux sociétés de cautionnement ont confirmé que la garantie d’achèvement sera disponible dès que le besoin s’en fera sentir;

The COA and the City of Toronto entered into the Bid City Agreement as of April 17, 1998. Pursuant to this Agreement: • the parties established TO-2008, a non-profit corporation, created solely for the purpose of developing and submitting Toronto’s bid to host the 2008 Olympic Games; • if Toronto’s bid is successful, there are clear, organized transitional provisions for the establishment of the Toronto OCOG pursuant to Rule 39 of the Olympic Charter, and for the entering into of the Host City Contract with the IOC;

• PCL Construction Group Inc., la société-mère de PCL, a garanti l’exécution des obligations de PCL dans la mesure où celles-ci ne sont pas déjà couvertes par la garantie d’achèvement susmentionnée;

• once notification of the award of the 2008 Olympic Games has occurred (and any transitional steps referred to above have been taken), TO-2008 will be dissolved and this Agreement will come to an end.

• conformément aux exigences de la section 5, partie I, de l’entente ville hôte, le contrat de gestion des aménagements est expressément conditionnel à l’approbation du CIO au cas où la ville de Toronto se verrait octroyés les Jeux Olympiques de 2008. Si le CIO refuse d’approuver l’entente, celle-ci deviendra caduque.

Federal Covenant

In February 2000, the Government of Canada signed a Covenant in which it committed to cooperate with the Toronto OCOG, the City of Toronto, the COA, the IOC and other Olympic Games partners in ensuring the obligations and objectives of the Host City Contract are fulfilled, and respecting the provisions of the Olympic Charter.

Garantie relative au Village olympique et au Village des médias

TO-2008 a obtenu de la compagnie d’assurances American Home une promesse de caution assortie à une garantie d’achèvement sous une forme convenant au conseil exécutif du CIO, et d’un montant suffisant pour financer la construction du Village olympique et du Village des médias. La compagnie d’assurance American Home s’est vu attribuer les cotes A++ (supérieur) par l’agence A. M. Best, AAA par Standard and Poors et AAA par l’agence Moody's. En gros, la teneur du cautionnement et garantie de bonne exécution concordera avec les indications figurant dans le Thème 18.

The Covenant also confirms that the Government of Canada will participate actively in the hosting and staging of the Olympic Games should the IOC award the Olympic Games to Toronto. This includes providing at its own expense, the essential federal services within its jurisdiction: i.e. immigration, customs and security and other related services.

Entente de gestion des travaux de construction

Provincial Guarantee and Support Agreement

TO-2008 et les syndicats de la construction ont convenu que, au cas où Toronto serait élue ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, il n’y aura ni grève ni lock-out entre le 1er septembre 2001 et le 31 décembre 2008 et tous les travaux de construction seront réalisés de façon sécuritaire, selon des normes de qualité élevées, dans les délais fixés, conformément au budget prévu et sans interruption.

The Province of Ontario, City of Toronto, COA and TO-2008 have entered into a guarantee and support agreement pursuant to which the Province expressly guarantees the availability of financial resources necessary to enable the performance by the Toronto OCOG of all its Olympic related commitments, whether of an operating or a capital nature. This commitment ensures the Toronto OCOG’s ability to meet its obligations in carrying out its responsibilities for the 2008 Olympic Games.

Langue officielle de la candidature Comme l’OAC, le Canada a deux langues officielles : l’anglais et le français. Toutefois, en cas de différence d’interprétation relativement à la candidature de Toronto, l’anglais prévaudra.

40

VOLUME 1 • THÈME 2 • ASPECTS JURIDIQUES

2.6

2

ASPECTS

Development Management Agreement

Following a request for proposal competition, TO-2008 selected a master planner team to assist with the development of Toronto’s bid. On June 8, 1999, TO-2008 entered into a Development Management Agreement with PCL Constructors Canada Inc. (“PCL”) and Marshall Macklin Monaghan (“MMM”), pursuant to which: • PCL and MMM were retained as experienced private sector development experts to assist TO-2008 in preparing the Development Plan to form part of Toronto’s bid for the 2008 Olympic Games; • PCL, as a major international construction company, that has recently completed two stadia on-time, on-budget, and one of the largest in North America, agreed, if Toronto’s bid is successful, to cause the competition venues to be constructed for a guaranteed maximum price not exceeding $514,800,000 (USD) or $772,200,000 (CDN); • PCL has committed to obtain from Zurich Insurance Company and Northern Indemnity Inc. a 100% performance bond in the full amount of $514,800,000 (USD) or $772,200,000 (CDN) to cover PCL’s guaranteed maximum price contract obligations to complete the competition venues for no more than that amount. Zurich Insurance Company is rated AA+ and Northern Indemnity Inc. is rated AA. Each such surety company has confirmed that the performance bond will be available if and when required; • PCL Construction Group Inc., the parent of PCL, has guaranteed the obligations of PCL to the extent that they are not already covered by the performance security referred to above. • in keeping with the requirements of Section 5 of Part I of the Host City Contract, the Development Management Agreement is expressly conditional upon the approval of the IOC should the City of Toronto be successful in being awarded the 2008 Olympic Games. If the IOC does not approve the Agreement, it will be of no further force and effect. Olympic Village and Media Village Surety Commitment

TO-2008 has obtained a surety commitment from American Home Assurance Company to issue a performance bond in a form satisfactory to the IOC Executive Board and in an amount sufficient to fund the construction of the Olympic Village and of the Media Village. American Home Assurance Company is rated A++ (superior) by A.M. Best, AAA by Standard and Poors and AAA by Moody’s. The consent of surety and performance bond will be substantially as set out in Theme 18. Construction Management Agreement

TO-2008 and the building trade unions have agreed that, should Toronto be selected to host the 2008 Olympic Games and Paralympic Games there will be no strike or lock-out during the period September 1, 2001 to December 31, 2008, and all construction work will be delivered safely, to high standards of quality, on time and on budget, without interruption.

Official Language of Candidature The official languages of the COA are English and French. As well, Canada is a bilingual country with two official languages: English and French. However, in the event of any difference in

interpretation in Toronto’s candidature, the English language prevails.

VOLUME 1 • THEME 2 • LEGAL ASPECTS

41


42


IMMIGRATION CUSTOMS

AND

ET

FORMALITÉS

IMMIGRATION

DOUANIÈRES FORMALITIES

Admission sans contrainte de la famille olympique « Les cartes d’identité et d’accréditation olympiques seront reconnues comme ayant la même force exécutoire qu’un visa »

Traitement accéléré « Le gouvernement du Canada garantit des services améliorés à la famille olympique en ce qui concerne le traitement des passagers et des bagages et la documentation requise »

Admission sans contrainte des produits et des équipements « Le gouvernement du Canada veillera à ce que les membres de la famille olympique puissent importer des produits et des équipements spéciaux pour les Jeux Olympiques et Paralympiques »

Une société en santé « Les visiteurs qui viendront au Canada pour les Jeux Olympiques et Paralympiques ne seront assujettis à aucune recommandation ou exigence en matière de santé et de vaccination »

Unimpeded Entry of the Olympic Family “The Olympic identity and accreditation card will be recognized as having the same force and effect as a visa”

Expedited Processing “The Government of Canada guarantees enhanced services to the Olympic Family in terms of processing of passengers, luggage and required documentation”

Unrestrained Entry of Products and Equipment “The Government of Canada will accommodate the importation by members of the Olympic Family of special products and equipment for the purposes of the Olympic Games and Paralympic Games”

A Healthy Society “There are no health and vaccination recommendations or requirements for visitors coming to Canada for the Olympic Games and Paralympic Games”

3


3

IMMIGRATION FORMALITÉS

3.1

3.2

ET

CUSTOMS

DOUANIÈRES

IMMIGRATION

Douanes et Immigration

3.1

Customs and Immigration

arrivée au pays. Le règlement d’application de la Loi sur l’immigration précise les catégories de visiteurs qui n’ont pas besoin d’un visa.

Canada, as a nation, has grown by welcoming people from around the world to live together in harmony.

appearing at entry. The Immigration Act Regulations describe visitors who are visa exempt.

Au Canada, la Loi sur l’immigration et son règlement d’application régit l’entrée au pays des ressortissants étrangers et précisent une série de critères objectifs en cette matière. Traditionnellement, le gouvernement canadien facilite l’entrée au pays des athlètes, juges et autres membres du personnel olympique en donnant et en confirmant des ordres explicites à cet effet.

Le ministère fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration a donné son accord de principe pour modifier le Règlement sur l’immigration de façon à conférer aux cartes d’identité et d’accréditation olympiques le même statut et les mêmes privilèges qu’aux visas. Ce ministère et le COJO de Toronto devront s’entendre sur les aspects touchant les mesures de contrôle et de sécurité qu’impliquent la production et l’émission de ces cartes.

In Canada, the Immigration Act and regulations govern the entry of foreign nationals into Canada and specify a series of objective criteria regarding such entry. Canada has traditionally facilitated the entry of all athletes, judges and related Olympic personnel through explicit orders issued and validated by the Government of Canada.

Le ministère fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration facilitera l’accès au Canada de tous les membres accrédités de la famille olympique disposant des documents de voyage exigés. Il est entendu en l’occurrence que les lois et la souveraineté du Canada devront en tout temps prévaloir, y compris les clauses relatives à la sécurité nationale inscrites dans la Loi sur l’immigration.

Le ministère fédéral de la Citoyenneté et de l’Immigration facilitera l’entrée au pays des personnes appelées à travailler dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, que ce soit pour une longue ou une courte période.

La Loi sur l’immigration stipule que, dans les cas prescrits, tous les visiteurs concernés doivent demander et obtenir un visa avant leur

Une garantie a été fournie par le ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration du gouvernement du Canada,

The Department of Citizenship and Immigration Canada will facilitate the entry into Canada of all accredited Olympic Family members in possession of the required travel documentation. This is with the agreement that the laws and sovereignty of Canada shall prevail at all times, including the national security provisions of the Immigration Act.

The Department of Citizenship and Immigration Canada has agreed in principle to amend the Immigration regulations to recognize the Olympic identity and accreditation card as having the same force and effect as a visa. The Toronto OCOG and Department of Citizenship and Immigration Canada will agree on matters related to the security controls over production and issuance of the cards.

Garantie

The Immigration Act provides that, where required, every visitor to Canada shall make an application for and obtain a visa before

Règles sanitaires et de vaccination temporaires appelés à séjourner au Canada pendant plus de six mois, ils n’auront pas à passer un examen médical, sauf s’ils ont résidé pendant six mois consécutifs ou plus dans un pays ou territoire désigné durant l’année précédant immédiatement la date d’entrée au Canada, ou s’ils se préparant à occuper un emploi où la protection de la santé publique est essentielle.

3.2

The Department of Citizenship and Immigration Canada will facilitate the entry of persons who may be required to work in respect of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games, whether on a long or short-term basis. Guarantee

A guarantee has been provided by the Government of Canada, Department of Citizenship and Immigration.

Health and Vaccination Requirements There are no health and vaccination recommendations or requirements for visitors to Canada whose stay in Canada is less than six months. Similarly, where the duration of the visit is less than six months, no medical examination is required for temporary foreign workers unless the applicant is to work in an occupation in which protection of public health is essential. For temporary foreign workers

whose duration of visit to Canada is greater than six months, no medical exam is required unless the applicant has resided for six or more consecutive months in a designated country/territory in the year immediately preceding the date of seeking entry to Canada, or the applicant is to work in an occupation in which protection of public health is essential.

Garantie concernant l’importation des marchandises des délégations olympiques 3.3

Garantie

Une garantie a été fournie par l’Agence des douanes et du revenu du gouvernement du Canada. L’Agence des douanes et du revenu du Canada est disposée à fournir des services améliorés aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008 en ce qui concerne le traitement des voyageurs et de leurs bagages, l’importation et l’exportation de la documentation commerciale, ainsi que la prestation de conseils et d’une aide techniques pour tous les biens et services connexes et les autres questions fiscales.

3.4

3

La nation canadienne a grandi en accueillant des gens du monde entier qui vivent ensemble en harmonie.

Aucune recommandation ou règle sanitaire et de vaccination ne s’appliquera aux visiteurs qui séjourneront au Canada pendant moins de six mois. De même, si la durée de leur séjour est inférieure à six mois, les travailleurs étrangers temporaires n’auront pas à passer un examen médical, sauf s’ils se préparant à occuper un emploi où la protection de la santé publique est essentielle. Quant aux travailleurs étrangers 3.3

AND

FORMALITIES

En règle générale, tous les produits importés à titre temporaire mais non destinés à la vente, à la location ou à une transformation ou un traitement ultérieurs peuvent être exemptés des droits d’importation. Sous réserve de certaines conditions, les produits peuvent également profiter d’une exonération totale ou partielle de la taxe fédérale sur les produits et services (TPS).

Guarantee Concerning Importation of Goods of Olympic Delegations Guarantee

A guarantee has been provided by the Government of Canada, Customs and Revenue Agency.

technical advice and assistance on all related goods and services and other tax matters.

The Canada Customs and Revenue Agency is prepared to provide enhanced services to the 2008 Olympic Games and Paralympic Games in the areas of: processing of passengers and their baggage, import/export of commercial documentation, and the provision of

Generally, all goods being imported temporarily, so long as they are not being imported for sale, lease, further manufacturing or processing, will qualify for duty-free entry. Subject to certain conditions, goods may also qualify for a remission of all or part of the federal Goods and Services Tax payable.

Règlements relatifs aux produits et équipements spéciaux En consultation avec le COJO de Toronto et le CIO, l’Agence des douanes et du revenu du Canada établira des politiques et des procédures afin de permettre l’importation au Canada, par les membres de la famille olympique, d’armes à feu et de munitions aux fins des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008. L’équipement photographique et audio-visuel sera exempt de droits de douane et, s’il existe un accord de réciprocité entre le Canada et le pays de l’importateur, l’équipement peut aussi être non imposable. L’équipement médical et le matériel informatique pourront être admis en franchise de droits et bénéficier d’une exonération partielle de la taxe sur les produits et services. Il est interdit d’apporter au Canada des narcotiques et autres substances régies par la Loi sur les aliments et drogues et d’autres lois, à moins de disposer d’une autorisation et des documents appropriés.

44

Protéger l’agriculture, les pêches et les forêts canadiennes et assurer la sécurité de l’industrie agroalimentaire sont les principaux objectifs des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) aux points d’entrée. Bien que tous les produits agricoles, forestiers et de la pêche doivent être déclarés aux agents des douanes canadiennes à l’arrivée : • certains produits peuvent être admis sans permis ni certificat; • certains doivent être accompagnés par des certificats ou des permis parce qu’ils sont soumis à des exigences sanitaires spécifiques; • certains sont interdits parce qu’ils risquent fort d’introduire ou de propager des parasites ou des maladies ou qu’ils sont impropres à la consommation même s’ils sont inspectés. Comme les parasites et les maladies varient à travers le monde, il importe de se renseigner auprès de l’ACIA avant de chercher à importer des produits agricoles, forestiers ou de la pêche au Canada.

V O L U M E 1 • T H È M E 3 • I M M I G R AT I O N E T F O R M A L I T É S D O U A N I È R E S

3.4

Regulation of Special Products and Equipment The Canada Customs and Revenue Agency, in consultation with the Toronto OCOG and the IOC, will create policies and procedures to accommodate the importation into Canada by members of the Olympic Family of firearms and ammunition for the purposes of the 2008 Olympic Games and Paralympic Games.

Protecting Canadian agriculture, fisheries and forests, and ensuring the safety of the agri-food industry are the principal objectives of Canadian Food Inspection Agency (CFIA) inspectors at international arrival points. While all imported agricultural, fish, or forestry products must be declared to Canada Customs officials upon arrival:

Photographic and audio-visual equipment will be duty free and where a reciprocal agreement exists between Canada and the country of the importer the equipment may also be non-taxable.

• some do not require either permits or certificates to be brought into the country;

Medical and computer equipment will qualify for duty free entry and partial relief of the Goods and Services Tax payable. Narcotics and other substances controlled by the Food and Drug Act and other legislation are not allowed into Canada without proper authorization and documentation.

• some must be accompanied by certificates or permits because they have specific health requirements; and • some are prohibited because they pose a serious risk of introducing or spreading pests or diseases, or are unsafe for consumption even if they are inspected. Given that pest and disease circumstances vary throughout the world, it is important to seek information and advice from the CFIA before seeking to import into Canada agricultural, fish or forest products.

V O L U M E 1 • T H E M E 3 • C U S T O M S A N D I M M I G R AT I O N F O R M A L I T I E S

45


3

IMMIGRATION FORMALITÉS

3.5

ET

CUSTOMS

DOUANIÈRES

IMMIGRATION

Règlements relatifs à la diffusion internationale Il n’existe aucune loi ou règlement en vigueur qui limite l’utilisation du matériel médiatique produit au Canada et destiné principalement à une diffusion à l’étranger. La Charte canadienne des droits et libertés protège

3.6

3.5

Règlements relatifs aux publications étrangères En tant que pays qui croit en la liberté d’expression, le Canada n’interdit pas l’importation au pays de journaux, périodiques ou autres publications étrangères. Les publications étrangères ont toujours joui d’un plein accès au marché canadien de vente au détail. La Loi sur les services publicitaires fournis par des éditeurs étrangers restreint la quantité de publicité que les éditeurs étrangers peuvent vendre aux annonceurs

46

3.6

canadiens. En outre, il se peut que certaines publications de nature pornographique ou contenant de la propagande haineuse fassent l’objet de restrictions, voire d’une interdiction, si on juge qu’une telle entorse à la liberté d’expression se justifie pour éviter de porter préjudice à certaines personnes ou à certains groupes.

V O L U M E 1 • T H È M E 3 • I M M I G R AT I O N E T F O R M A L I T É S D O U A N I È R E S

3

International Broadcast Regulations There are no applicable laws or regulations that restrict the use of media material produced in Canada intended principally for broadcast outside the country. The Canadian Charter of Rights and

la liberté de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression, ce qui s’applique aux journaux et aux autres moyens de communication.

AND

FORMALITIES

Freedoms protects freedom of thought, belief, opinion and expression, including freedom of the press and other medium of communication.

Regulation of Foreign Publications As a country committed to freedom of speech, Canada does not prohibit the importation of foreign newspapers, periodicals or other publications into the country. Foreign publications have always enjoyed full access to the Canadian retail market. The Foreign Publishers Advertising Services Act limits the amount of advertising

that foreign publishers may sell to Canadian advertisers. As well, certain materials containing pornography and hate propaganda can be judged as restricted or prohibited as reasonable limits on freedom of expression to prevent harm to individuals and groups.

V O L U M E 1 • T H E M E 3 • C U S T O M S A N D I M M I G R AT I O N F O R M A L I T I E S

47


48


PROTECTION

DE

L’ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

ET

PROTECTION

&

MÉTÉOROLOGIE METEOROLOGY

4

Plus vite, plus haut, plus fort, plus vert « Toronto s’est engagé à organiser des Jeux Olympiques et Paralympiques respectueux de l’environnement dont le monde sera fier, et il possède l’expertise et l’infrastructure nécessaires à cette fin »

Un chef de file mondial « Le Canada est un chef de file mondial dans le domaine du développement durable à l’échelle du globe. Un certain nombre d’innovations canadiennes sont en voie de mise en oeuvre à travers le monde et font partie intégrante du plan environnemental de Toronto »

Revitalisation « Les Jeux Olympiques laisseront en héritage un secteur riverain qui revitalisera les quartiers voisins et sera de nouveau accessible à la population »

Une infrastructure verte « Le secteur riverain olympique de Toronto sera doté de parcs paysagés abondants et colorés, de jardins aquatiques, de places publiques et de corridors »

Faster, Higher, Stronger, Greener “Toronto is committed to, and has the expertise and infrastructure to deliver environmentally sound Olympic Games and Paralympic Games of which the world will be proud”

World-Leading “Canada is a world leader in sustainable and global development practice. A number of Canadian innovations are currently being implemented world-wide and are an integral part of Toronto’s environmental plan”

Revitalizing “Toronto’s Olympic Waterfront will revitalize adjacent neighbourhoods and open Toronto’s waterfront to its people, leaving a lasting legacy of the Olympic Games”

Green Infrastructure “Abundant and colourful landscaped parks, rain gardens, plazas and corridors will complement Toronto’s Olympic Waterfront”


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

&

A ENVIRONNEMENT

INTRODUCTION

L’eau est un élément essentiel à la vie, présent partout, qui rassemble tous les autres éléments de l’écosystème – l’air, la terre, les habitats, les espèces sauvages et l’homme. Situé sur les Grands Lacs, Toronto est relié aux plus grandes masses d’eau douce de la planète. Le Canada regorge de lacs et de cours d’eau. L’eau pure est un symbole de santé

universel. Elle constituera la toile de fond des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2008, et liera le sport, la culture et l’environnement – les trois piliers des Jeux Olympiques définis dans la Charte du Comité International Olympique.

Caractéristiques géographiques de la Région du Grand Toronto

Water is essential for all life, is present everywhere, and links all the other elements of the ecosystem – air, land, habitats, wildlife and people. Toronto’s location on the Great Lakes connects us to the largest bodies of fresh water in the world. Canada as a nation has an abundance of lakes, rivers and streams. Clean water is a universal

4.1

R

RR

G AR D

IN ER

R EX PR

ES SW

R

AY

G AR D

IN ER

R EX PR

ES SW

AY

6 km

6 km

Lac Ontario 0,5km

1km

1,5km

Lake Ontario 0km

N

RÉGION DE TORONTO

CONCEPT RIVERAIN OLYMPIQUE

N

0km

Palgrave

12,5km

25km

.5km

1km

1.5km

N

TORONTO REGION

OLYMPIC WATERFRONT CONCEPT

Ottawa

ESCARPEMENT DE NIAGARA ET MORAINE D'OAK RIDGES

Richmond Hill

Vaughan

Markham

Brampton

10km

Mississauga

Oakville

Aéroport international de Hamilton

25km

50

12.5km

25km

Ottawa

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

Oshawa

10km

25km

50km

OLYMPIC WATERFRONT CONCEPT DETAIL MAP Mississauga

Oakville

É.-U. Aéroport international Chutes de Buffalo Niagara

La Société pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008 (TO-2008) bénéficie d’un comité de l’environnement multi-intervenants et d’un comité interministériel d’évaluation environ-nementale, qui apportent des conseils et assurent la liaison pendant la phase de candidature. Ces arrangements efficaces constitueront la base des rapports avec les organismes environnementaux pendant la préparation et le déroulement des Jeux Olympiques de 2008. Le COJO de Toronto créera un groupe interministériel de coordination environ-nementale comportant des représentants de tous les ministères et instances concernés, qui sera chargé d’assurer la conformité des travaux aux législations des gouvernements, l’intégration des recherches et expertises gouvernementales, ainsi que la coordination des travaux avec les projets simultanés des gouvernements, comme le développement d’infrastructures.

Markham

Brampton

Lac Ontario

St. Catharines

Richmond Hill

Toronto International Airport

50km

Système de gestion des ressources naturelles et COJO de Toronto

Les administrations municipales, dont la ville de Toronto, ont la responsabilité de la planification de l’utilisation des terres, de la santé publique, de la gestion des déchets, de l’approvisionnement en eau et du traitement des eaux usées, ainsi que des infrastructures connexes. Les offices de protection de la nature sont quant à eux responsables de la protection contre les inondations, et de la protection des zones de conservation.

NIAGARA ESCARPMENT & OAK RIDGES MORAINE

Vaughan

CARTE DÉTAILLÉE DU CONCEPT RIVERAIN OLYMPIQUE

Hamilton

Le gouvernement de l’Ontario a la responsabilité d’établir, de surveiller et de faire appliquer des politiques, normes, règles et procédures d’évaluation claires pour protéger l’environnement et favoriser une utilisation écologiquement durable de l’eau, des terres, de l’énergie et des ressources matérielles.

ENVIRONMENTALLY SENSITIVE AREAS

Oshawa

OLYMPIC VILLAGE

Aéroport international de Toronto

Le gouvernement fédéral est responsable d’Environnement Canada, qui élabore et applique des politiques dans les domaines du changement climatique, de la qualité de l’air et de l’eau et des espèces en péril, en plus d’assurer la surveillance et les prévisions météorologiques.

0km

HERITAGE SITE

RÉGIONS ÉCOLOGIQUEMENT VULNÈRABLES VILLAGE OLYMPIQUE

N

Palgrave

SITE DU PATRIMOINE

4.2

symbol of health. It will be the backdrop for the 2008 Olympic Games and Paralympic Games, and link sport, culture and the environment – the three pillars of the Olympic Games as defined in the Charter of the International Olympic Committee.

Geographical Features of Greater Toronto Area

RR

0km

4

A ENVIRONMENT

INTRODUCTION

4.1

PROTECTION

METEOROLOGY

Lake Ontario

Hamilton Hamilton International Airport

4.2

St. Catharines

U.S.A. Buffalo International Niagara Airport Falls

Natural Resource Management System & Toronto OCOG The federal government is responsible for Environment Canada, which develops and implements policy in the areas of climate change, air and water quality, environmental assessment, and endangered species, and monitors and forecasts weather. The Government of Ontario is responsible for setting, monitoring and enforcing clear policies, standards, assessment procedures and rules to protect the environment and to encourage environmentally sustainable use of water, land, energy and material resources. Municipal governments, including the City of Toronto, have responsibility for land use planning, public health, waste management, water supply and wastewater treatment and other related infrastructure. Conservation Authorities are responsible for flood protection and the protection of conservation areas.

The Toronto 2008 Olympic Bid Corporation (TO-2008) has had the benefit of a multi-stakeholder Environment Committee and an intergovernmental Environmental Assessment Committee to provide advice and liaison during the bidding phase. These effective working arrangements will form the basis for ongoing relationships with environmental agencies during the preparation and operation of the 2008 Olympic Games. The Toronto OCOG will establish an Intergovernmental Environment Coordination Group with representatives from all the relevant departments and levels of government to ensure that all work continues to comply with government legislation, incorporates government research and expertise, and is fully coordinated with concurrent government projects, such as infrastructure developments.

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

51


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

&

Le tableau ci-dessous montre les principales instances qui sont, et continueront d’être, impliquées dans le programme environnemental de TO-2008. FÉDÉRAL

PROVINCIAL

• Environnement Canada

• Ministère de l’Environnement

RÉGIONAL

MUNICIPAL

• Ville de Toronto

Priorités, objectifs et buts

La priorité numéro un du COJO de Toronto face aux questions environnementales sera le développement durable tel que décrit par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (la Commission Bruntland) en 1987, qui constitue la base des engagements pris par les leaders de la planète lors du Sommet de la Terre présidé par le Torontois Maurice Strong à Rio de Janeiro, au Brésil, en 1992. Reposant sur le principe d’un « développement [économique] qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs », cette approche implique l’intégration systématique des considérations économiques, environnementales et sociétales dans la prise de décisions. Au Canada, tous les ordres de gouvernement appliquent le principe du développement durable. Par exemple, le gouvernement fédéral s’est doté d’une Stratégie de développement durable, qui inclut de l’information pour la prise de décisions, des incitatifs et instruments économiques, des partenariats en vue de collectivités durables et des systèmes de gestion environnementale. Les objectifs précis du COJO de Toronto seront les suivants : 1. Offrir aux athlètes, aux visiteurs et aux résidents les conditions les plus saines possibles en : • favorisant le retour et le maintien de la pureté de l’eau, des terres et de l’air; • assurant des environnements intérieurs sains et salubres; • utilisant des matériaux non toxiques et en réduisant au minimum la pollution. 2. Intégrer la durabilité à la conception en : • insistant pour que toutes les actions aient un résultat positif – un environnement plus propre, des collectivités plus saines, la création d’emplois et la prospérité à long terme;

52

PROVINCIAL

REGIONAL

MUNICIPAL

• Environment Canada

• Ministry of the Environment

• Toronto and Region Conservation

• City of Toronto

• Department of Fisheries and Oceans

• Ministry of Natural Resources

• Niagara Peninsula Conservation

• Town of Richmond Hill

• Canadian Environmental Assessment Agency

• Ministry of Municipal Affairs and Housing

• Hamilton Region Conservation

• City of Vaughan

• Ville de Vaughan

• Natural Resources Canada

• Credit Valley Conservation

• City of Burlington

• Industry Canada

• Rideau Valley Conservation

• City of Brampton

• Canada Mortgage and Housing Corporation

• Durham Region

• City of Hamilton

• Peel Region

• City of St. Catharines

• York Region

• Town of Caledon

• Halton Region

• City of Oakville

• Regional Municipality of Niagara

• City of Oshawa

• Ville de Burlington • Ville de Brampton • Ville de Hamilton • Ville de St. Catharines • Ville de Caledon • Ville d’Oakville • Ville d’Oshawa • Ville de Mississauga • Ville d’Ottawa

• choisissant des installations et des infrastructures abordables à long terme et adéquates en ce qui concerne l’emplacement, la taille et le type; • répondant aux besoins d’aujourd’hui sans mettre en péril les opportunités pour les générations à venir. 3. Protéger, restaurer et améliorer les habitats humains et naturels en : • préservant et restaurant les actuels espaces verts et habitats fragiles; • créant une nouvelle infrastructure écologique; • réhabilitant les sites dégradés en vue d’utilisations productives; • minimisant les impacts pour les résidents et les quartiers de Toronto. 4. Conserver les ressources en : • minimisant l’empreinte écologique des Jeux Olympiques; • utilisant des sources d’énergie et matériaux renouvelables; • réduisant la consommation d’eau et de matériaux, en plus de les réutiliser et de les recycler. 5. Promouvoir une technologie novatrice et éprouvée en : • identifiant et mettant en valeur des matériaux, équipements et procédés plus durables; • recherchant les occasions de recourir à des technologies et fournisseurs écologiques; • ouvrant un marché pour les industries, services et produits nouveaux. 6. Susciter la prise de conscience et l’éducation en matière d’environnement en : • sensibilisant la population aux problèmes environnementaux liés au sport ainsi qu’aux enjeux communautaires et planétaires; • faisant connaître des approches et techniques de communication visant des modes de vie écologiquement durables; • impliquant les résidents de l’endroit dans la prise de décisions. Plan d’action face aux questions-clés environnementales

Le plan d’action environnemental du COJO de Toronto sera regroupé selon quatre grands thèmes : 1. plan de développement compact 2. transports durables 3. gérance des ressources 4. mise en œuvre 1. Plan de développement compact

Le plan des Jeux Olympiques de Toronto se concentre sur le secteur riverain olympique, ce qui nous permettra d’utiliser nombre d’installations existantes et d’en développer de nouvelles sur d’anciens terrains industriels et portuaires. En réhabilitant des terrains sous-utilisés sur le territoire de la ville, on

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

FEDERAL

• Ville de Richmond Hill

Système de gestion de l’environnement prévu par le COJO Bien que Toronto soit l’une des villes les plus salubres de la planète, la ville de Toronto s’est engagée à faire en sorte que les Jeux Olympiques de 2008 soient le catalyseur d’un avenir encore plus sain. Notre vision est que les Jeux Olympiques de 2008 contribueront à assurer la salubrité de l’air, des terres et de l’eau, des espaces verts et des habitats pour les résidents et les espèces sauvages de la Région du Grand Toronto. Le COJO de Toronto mettra l’accent sur la salubrité des conditions pour les compétitions sportives. Les installations, l’infrastructure et le déroulement des Jeux fourniront un modèle international de mode de vie durable en intégrant une conception axée sur la nature, en conservant les ressources, en évitant la pollution et en réduisant au minimum la production de déchets. Le COJO de Toronto fera valoir ce modèle et le partagera avec la communauté internationale.

4

The following chart shows the principal government authorities that are, and will continue to be, involved in the TO-2008 environmental program.

• Office de protection de la nature de Toronto et de sa Région • Ministère des Pêches et des Océans • Ministère des Richesses naturelles • Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara • Agence canadienne d’évaluation environnementale • Ministère des Affaires municipales et du Logement • Office de protection de la nature de la région de Hamilton • Ressources naturelles Canada • Office de protection de la nature de Credit Valley • Industrie Canada • Office de protection de la nature de Rideau Valley • Société canadienne d’hypothèques et de logement • Région de Durham • Région de Peel • Région de York • Région de Halton • Municipalité régionale de Niagara • Comté de Simcoe • Région de Hamilton-Wentworth

4.3

PROTECTION

METEOROLOGY

4.3

• County of Simcoe

• City of Mississauga

• Region of Hamilton-Wentworth

• City of Ottawa

Toronto OCOG’s Planned Environmental Management System Although Toronto is one of the world’s healthiest cities, the City of Toronto is committed to ensuring that the 2008 Olympic Games will be a catalyst for an even healthier future. Our vision is that the 2008 Olympic Games will contribute to a legacy of clean air, land and water, greenspace and habitats for residents and wildlife of the Greater Toronto Area. The Toronto OCOG will emphasize healthy conditions for athletic competition. Facilities, infrastructure and operations will provide an international model for sustainable living by designing with nature, conserving resources, avoiding pollution and minimizing waste production. The Toronto OCOG will showcase this model and share it with the international community.

• making facility and infrastructure choices that are affordable in the long-term and appropriate in location, size and type • meeting today’s needs without compromising opportunities for future generations 3. Protecting, restoring and enhancing human and natural habitats by: • preserving and restoring existing greenspace and sensitive habitats • creating new green infrastructure • restoring derelict sites to productive uses • minimizing impacts on Toronto’s residents and neighbourhoods 4. Conserving resources by:

Priorities, Objectives and Goals

The over-arching priority of the Toronto OCOG’s approach to environmental matters will be sustainable development, as first described by the World Commission on Environment and Development (the Bruntland Commission) in 1987, and the basis for commitments by world leaders at the Earth Summit chaired by Toronto resident Maurice Strong in Rio de Janiero, Brazil in 1992. Defined as “economic development that meets the needs of the present without compromising the ability of future generations to meet their own needs”, this approach requires the integration of economic, environmental and societal considerations in all decision-making. In Canada, sustainable development is being applied at all levels of government. For example, the federal government has a Sustainable Development Strategy that includes knowledge for decision making, economic incentives and instruments, partnerships for sustainable communities, and environmental management systems. The Toronto OCOG’s specific objectives and goals will be: 1. Creating the healthiest conditions possible for athletes, visitors and residents by: • promoting the restoration and maintenance of clean air, land and water • ensuring safe, healthy indoor environments • using non-toxic materials and minimizing pollution 2. Designing for sustainability by: • insisting that all actions contribute to a positive legacy – a cleaner environment, healthier communities, job creation and long-term prosperity

• minimizing the ecological footprint of the Olympic Games • using renewable energy and materials • reducing, reusing and recycling water and materials 5. Promoting innovative, technically proven technology by: • identifying and showcasing more sustainable materials, equipment and processes • seeking opportunities to use green technology and suppliers • providing a market for new industries, services and products 6. Fostering environmental awareness and education by: • raising awareness of sports-related, community and global environmental issues • communicating approaches and techniques for environmentally sustainable living • engaging local residents in decision-making Environmental Key-Point Action Plan

The Toronto OCOG’s environmental action plan will be grouped under the following broad themes: 1. a compact development plan 2. sustainable transportation 3. resource stewardship 4. implementation

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

53


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

&

créera de nouveaux logements au cœur de la cité, plutôt que sur des terres rurales ou agricoles. En plus de redonner vie aux zones sousutilisées, les sites des Jeux Olympiques revitaliseront les quartiers adjacents. Le Village olympique et le Village des médias seront implantés sur des terrains où le sol et l’eau souterraine ont été contaminés par le remblaiement des lacs, les activités industrielles et l’entreposage de marchandises en gros. Les risques environnementaux réels et perçus associés à ces terrains ont été jusqu’ici un obstacle aux efforts de remise en état. La restauration en vue des Jeux Olympiques reposera sur une approche exhaustive conçue pour l’ensemble de la région, mettant à profit diverses méthodes dont la biorestauration, la désorption thermique, l’enlèvement des points chauds de contamination et la gestion de la contamination résiduelle de bas niveau par confinement. Les résultats, combinés aux meilleures technologies durables disponibles pour protéger la salubrité de l’environnement et la santé humaine, seront un héritage pour la ville de Toronto et un modèle de meilleures pratiques pour la communauté internationale. 2. Transports durables

Pendant les Jeux Olympiques de 2008, les spectateurs, les bénévoles et le personnel circulant entre les sites sportifs et culturels pourront emprunter une combinaison de services ferroviaires régionaux et municipaux, de lignes d’autobus dédiées, de traversiers, de pistes cyclables et de voies piétonnières. Le plan de transport de Toronto pour les Jeux Olympiques est discuté plus en détail au Thème 14. Il vise à encourager les spectateurs à utiliser les transports en commun ou d’autres modes de circulation. Le plan du Secteur riverain olympique facilite cette approche en regroupant les sites en grappes situées à distance de marche les unes des autres. Ce plan de transport réduira la consommation d’énergie, évitera la pollution atmosphérique locale et réduira la production d’émissions de gaz à effet de serre. L’actuel parc régional et municipal d’autobus de Toronto inclut des véhicules utilisant le gaz naturel et d’autres utilisant du carburant diesel à faible teneur en soufre. La Toronto Transit Commission met présentement en œuvre un important programme de remplacement pour se doter de véhicules modernes, pleinement accessibles et à émissions ultra-faibles. On étudie aussi d’autres innovations environnementales, dont les piles à combustible, les carburants à base d’éthanol, le biodiesel et les véhicules hybrides diesel/électricité pour les transports en commun et pour les voitures particulières et minifourgonnettes requises pour transporter la famille olympique, les athlètes et les médias. 3. Gérance des ressources

La gérance des ressources prévoit de réduire au minimum l’énergie, l’eau et les matériaux utilisés dans la construction des installations et lors de la tenue des Jeux Olympiques, et de favoriser l’utilisation de ressources renouvelables (p. ex. du bois d’œuvre certifié durable) et de matières recyclées. Le COJO de Toronto fera en sorte que toutes les sources d’émissions potentiellement dangereuses (p. ex. pollution atmosphérique, gaz à effet de serre et pollution de l’eau) soient évitées ou strictement régies, et que soient évitées les substances dont la production, l’utilisation ou l’élimination posent des dangers pour l’environnement ou la santé. Toronto s’est engagé à se conformer à toutes les ententes internationales ou binationales applicables, dont la Convention sur la diversité biologique, Action 21, le Protocole de Kyoto, le Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone, l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs, l’Accord Canada-ÉtatsUnis sur la qualité de l’air et le traité international sur les polluants organiques persistants qui est en cours d’élaboration. Énergie Dans la conception des installations sportives, du Village olympique et du Village des médias, on s’attachera particulièrement à l’efficacité énergétique, au choix adéquat des matériaux et à l’utilisation d’équipement ultra-efficient. Un éclairage et une ventilation naturels seront assurés grâce à l’orientation des immeubles et à la disposition 54

judicieuse des fenêtres et des puits de lumière. La ville de Toronto a mis en place un programme qui aide les propriétaires à améliorer et à moderniser leurs immeubles par l’installation en rattrapage d’équipement d’efficacité énergétique et d’économie d’eau. Ce programme permettra de moderniser des installations existantes qui seront utilisées pour les Jeux Olympiques de 2008. La tenue des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques mettra l’accent sur l’énergie provenant de sources renouvelables (p. ex. filières solaire et éolienne, petits barrages et biomasse) et de sources à faible impact (p. ex. piles à combustibles, microturbines). Une partie de cette énergie « verte » sera fournie par des projets qui sont déjà mis en œuvre à Toronto, comme des aérogénérateurs, le refroidissement assuré par l’eau profonde du lac, et le méthane issu du compostage. À certains sites, ainsi qu’au Village olympique et au Village des médias, de l’énergie verte sera produite sur place : chauffage solaire de l’eau, systèmes photovoltaïques et piles à combustible. Déchets solides Le COJO de Toronto poursuivra un objectif de zéro déchets, au moyen d’un programme intégré de gestion des déchets qui en régira le flux du début à la fin du cycle de vie de chaque matière. La solution pour y parvenir sera d’éviter et de réduire la production de déchets à tous les niveaux, depuis les pratiques de construction et de démolition jusqu’à tous les aspects du déroulement des Jeux Olympiques. Les fournisseurs retenus pour les Jeux Olympiques devront se conformer à des normes d’emballage rigoureuses afin de réduire les quantités de déchets, d’éliminer les matières dangereuses, et de faire en sorte que les résidus soient réutilisables, recyclables ou biodégradables. Les déchets alimentaires seront compostés. Des installations de collecte pour le recyclage et le compostage seront disponibles à tous les sites. Les fournisseurs de services, la famille olympique et le public seront encouragés à participer pleinement au programme, qui sera appuyé par des outils de communication multilingues pour en faciliter l’adoption. Le cycle de l’eau L’approche du COJO de Toronto à la gestion des eaux de ruissellement traitera l’eau de pluie comme une ressource précieuse. On favorisera la création de surfaces perméables pour faciliter l’infiltration. L’eau de ruissellement des toits et des surfaces pavées sera recueillie et utilisée pour l’irrigation. L’eau sera stockée sur place dans des bassins de rétention, des terres humides artificielles, des zones paysagées, des creux ou des tuyaux, de sorte qu’elle pourra être nettoyée puis retournée graduellement dans des cours d’eau ou dans le lac Ontario. Dans le Secteur riverain olympique, où se trouvent la majorité des sites, les eaux usées sont recueillies et envoyées à l’installation de traitement d’Ashbridges Bay, où elles sont traitées pour atteindre les rigoureuses lignes directrices de l’Ontario quant aux rejets, et satisfaire aux ententes internationales visant la qualité de l’eau dans les Grands Lacs. En outre, on pourra réduire la consommation d’eau, et donc le besoin de traiter des eaux usées, grâce à la présence dans toutes les installations d’équipement économiseur d’eau. Diverses solutions de rechange au traitement classique des eaux usées, dont des systèmes de biofiltration et des toilettes à compostage, seront intégrées dans les nouveaux aménagements au besoin pour réduire la charge des installations de traitement et recycler les eaux usées à des fins d’irrigation et pour la chasse d’eau des toilettes. L’approvisionnement en eau potable et sa qualité sont abordés à la section 11.1.5. Infrastructure verte Les sites sportifs, villages, routes et nœuds de transport en commun seront assortis de parcs paysagés, de jardins aquatiques, de places publiques et de corridors. Ceux-ci seront conçus en vue de fonctions multiples, comme l’amélioration de la qualité de l’air locale, l’atténuation du bruit, l’amélioration du microclimat, la gestion des eaux de ruissellement, la présence d’habitats et de corridors fauniques, la création de paysages distincts et attrayants, et l’utilisation récréative. Dans la mesure du possible, les toits plats classiques seront remplacés par des toitures jardins pour améliorer la qualité de l’air et le microclimat, réduire le ruissellement des eaux de pluie, économiser l’énergie dans les

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

1. A compact redevelopment plan

Toronto’s Olympic Games plan focuses on the Olympic Waterfront, providing an opportunity to use many existing facilities, as well as to develop new ones on former industrial and port lands. By reclaiming for redevelopment, underused lands within the City, new housing will be created in the heart of the City, rather than on rural or agricultural lands. In addition to bringing life back to underused areas, the Olympic venues will revitalize adjacent neighbourhoods. The Olympic Village and Media Village will be developed on lands with contaminated soils and groundwater as a result of historic lakefilling, industrial activities and bulk storage. Real and perceived environmental risks associated with these lands have been an impediment to redevelopment to date. Remediation in preparation for the Olympic Games will be based on a comprehensive approach designed for the whole area, using a range of methods including bioremediation, thermal desorption, removal of hot spots of contamination and management of low-level residual contamination by capping. These, and all the best available sustainable technologies to ensure protection of environmental and human health and safety will be a legacy for the City of Toronto and a benchmark for best practices in the international community. 2. Sustainable Transportation

During the 2008 Olympic Games, a combination of regional and city rail services, dedicated bus routes, lake ferries, bicycle lanes and pedestrian walkways will transport spectators, volunteers and staff to and from sport and cultural venues. Theme 14 discusses the Toronto Olympic transportation plan in greater detail. It encourages event spectators to use public transit or alternative modes of transportation. The Olympic Waterfront plan facilitates this approach by situating venues in clusters within walking distance of one another. This transportation plan will reduce energy use, avoid local air pollution and minimize greenhouse gas emissions. Toronto’s regional and city bus fleets currently include buses that use natural gas and others that run on low sulphur diesel. The Toronto Transit Commission is currently undertaking a major replacement program to provide modern, fully accessible, ultra-low emission vehicles. Further environmental innovations, including fuel cells, ethanol-based fuels, biodiesel, and hybrid diesel/electric, are also being explored for transit fleets as well as the personal vehicles and minivans required to transport the Olympic Family, athletes and media. 3. Resource Stewardship

PROTECTION

4

METEOROLOGY

and skylights. The City of Toronto has a program that helps building owners improve and modernize buildings through energy use and water efficiency retrofits. It will be used to upgrade existing facilities that are being used for the 2008 Olympic Games. The Olympic Games and Paralympic Games will be operated with an emphasis on power from renewable (e.g. solar, wind, small scale hydroelectric and biomass) and low impact (e.g. fuel cells, microturbine) sources. Some of this “green energy” will be generated by projects that are already being implemented in Toronto, such as wind turbines, deep lake water-cooling and methane from composting. Specific venues and the Olympic and Media Villages will incorporate on-site generation of green energy, including solar hot water heating, photovoltaic systems and fuel cells. Solid Waste The Toronto OCOG will pursue a goal of zero waste, through an integrated waste management program that will control the waste stream from beginning to end of the life cycle of each material. The key to achieving this goal will be waste avoidance and minimization for everything from construction and demolition practices to all aspects of Olympic Games operations. Suppliers to the Games will be required to meet rigorous packaging standards to reduce waste, eliminate hazardous materials and ensure that any residuals are reusable, recyclable or biodegradable. Food waste will be composted. Recycling and composting collection facilities will be made available at all venues. Service providers, the Olympic Family and the public will be encouraged to participate fully in the program, supported by multi-lingual communications to facilitate compliance. The Water Cycle The Toronto OCOG’s approach to stormwater management will treat rainwater as a valuable resource. Permeable surfaces will be maximized to encourage infiltration. Stormwater from roofs and paved surfaces will be collected and re-used for irrigation. Detention ponds, constructed wetlands, landscaped areas, swales or pipes will be used to store water on site so that it can be cleaned and released gradually into watercourses or Lake Ontario. On the Olympic Waterfront, where most of the venues are situated, sewage is collected and directed to the Ashbridge’s Bay Treatment Plant where it is treated to meet Ontario’s strict discharge guidelines, and to meet international agreements for Great Lakes water quality. In addition, reducing water use and therefore the need for sewage treatment will be accomplished by using water efficient fixtures in all facilities.

Resource stewardship includes minimizing the energy, water and materials used to build facilities and operate the Olympic Games, and encouraging the use of renewable resources (e.g. certified sustainable timber) and recycled materials. The Toronto OCOG will ensure that all sources of potential harmful emissions (e.g. air pollution, greenhouse gases, and water pollution) are avoided or strictly controlled, and that substances that create environmental / health risks during production, use or disposal are avoided. Toronto is committed to compliance with all applicable international and binational agreements, including the International Convention on Biological Diversity, Agenda 21, Kyoto Protocol, Montreal Protocol for Ozone Depleting Substances, Great Lakes Water Quality Agreement, US Canada Air Quality Agreement and the international treaty on Persistent Organic Pollutants currently under development.

A range of alternatives to conventional sewage treatment, such as biofiltration systems and composting toilets, will be incorporated into new developments where appropriate to reduce inputs to sewage treatment plants and recycle wastewater for flushing toilets and irrigation uses.

Energy

Landscaped green roofs will replace conventional flat roofs wherever possible to improve air quality and microclimate, reduce stormwater runoff, conserve energy in buildings, absorb carbon dioxide and provide attractive greenspace. Toronto is a leader in the development of a green roof market in North America, with a number of demonstrations in progress.

The design of sport facilities and the Olympic and Media Villages will emphasize energy efficiency, appropriate selection of materials, and highly efficient equipment. Natural lighting and ventilation will be applied through orientation of buildings and placement of windows

Drinking water supply and quality are addressed in Section 11.1.5. Green Infrastructure Landscaped parks, rain gardens, plazas and corridors will be provided in association with sport venues, Villages, roads and transit nodes. They will be designed to provide multiple functions, including improved local air quality, noise abatement, microclimate enhancement, stormwater management, wildlife habitats and corridors, distinctive and attractive landscapes and recreational uses.

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

55


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

&

immeubles, absorber le dioxyde de carbone et orner la ville d’attrayants espaces verts. Toronto est un chef de file dans le développement du marché des toitures vertes en Amérique du Nord, et un certain nombre de projets de démonstration sont en cours. Patrimoine naturel et culturel Dans le processus de sélection des sites, on a effectué une revue des éléments du patrimoine naturel et culturel, pour faire en sorte qu’il n’y ait pas d’impacts négatifs. Lorsque des installations sont situées à proximité de zones importantes et sensibles sur le plan environnemental, on prévoira des zones tampons adéquates et un contrôle de l’accès afin de protéger les valeurs du patrimoine naturel. Un programme national d’écologisation, assorti de plantation d’arbres et de restauration des terres humides et des prairies, sera mis en œuvre en collaboration avec des collectivités de tout le Canada pour donner la preuve de notre engagement à accroître la biodiversité et à réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en contribuant à l’héritage social et environnemental des Jeux Olympiques. Les Jeux Olympiques n’entraîneront la perte d’aucun immeuble, structure ou monument présentant une importance sur les plans historique ou culturel. Le réaménagement de terrains autrefois industriels incorporera le patrimoine industriel dans les paysages et constructions. 4. Mise en oeuvre

Système de gestion environnementale Pour assurer la mise en place du plan d’action environnemental, le COJO de Toronto développera un système de gestion environnementale (SGE) sur mesure. En vue d’élaborer un SGE pour le COJO de Toronto, un certain nombre d’indicateurs et de cibles ont été établis pour mesurer les progrès accomplis dans l’atteinte des objectifs mentionnés précédemment. Il s’ensuivra un programme de gestion environnementale comprenant les étapes de la préparation et du déroulement des Jeux Olympiques, et l’évaluation post-olympique. La reddition des comptes sera assurée par une tierce partie qui surveillera les progrès du COJO de Toronto et en fera état dans des rapports publics. Une alliance d’organisations environnementales sera établie pour aider à l’élaboration du processus de vérification et d’établissement de rapports, et effectuer régulièrement des examens de la performance. Les rapports seront affichés sur notre site Web et le processus de rétroaction publique sera intégré au système de gestion environnementale. Collaboration avec les organismes gouvernementaux et les organisations non gouvernementales Dès le début du processus de candidature, TO-2008 a formé un comité environnemental regroupant de nombreux représentants issus de tous les ordres de gouvernement, d’organisations non gouvernementales de l’environnement (dont Greenpeace et Toronto Environmental Alliance), du milieu universitaire et de firmes d’architectes et d’ingénieurs. Le COJO de Toronto tirera profit des excellentes relations établies pendant le processus d’appel d’offres pour élargir la participation des organisations gouvernementales et non gouvernementales, des communautés autochtones et du

secteur privé. Des groupes de travail seront formés pour la réalisation d’activités précises, telles que l’évaluation environnementale; la conception, la construction et l’exploitation des villages et des sites; l’adaptation de sites aux fins des Jeux Olympiques; le transport; les technologies environnementales; la gestion des déchets; la sensibilisation environnementale et la surveillance/l’établissement de rapports.

Natural and Cultural Heritage The selection process for venues included a review of natural and cultural heritage assets to ensure that there would be no adverse effects.

Sensibilisation environnementale L’accès mondial à Internet et aux nouvelles technologiques médiatiques offre un potentiel énorme d’information et de rétroaction pour les collectivités locales et mondiales. L’affichage en temps réel des résultats environnementaux se fera à l’aide d’une boîte à outils en ligne conçue pour appliquer les projections des modèles et présenter le programme environnemental olympique, tout en faisant la promotion active des actions environnementales sur la scène internationale. Des thèmes environnementaux seront intégrés aux programmes éducatifs destinés aux écoles, aux athlètes, aux professionnels, aux visiteurs, aux sponsors/fournisseurs et aux médias. Les activités de communication seront renforcées par la participation du public à des projets tels que le programme de plantation d’arbres parrainé par les instances olympiques et d’autres initiatives communautaires visant à mettre l’environnement en valeur au Canada.

Le personnel et les bénévoles recevront une formation sur les questions environnementales liées aux Jeux Olympiques, qu’ils pourront ultérieurement mettre à profit dans leurs collectivités et milieux de travail. Des athlètes seront mis à contribution pour agir à titre d’ambassadeurs dans les communications publiques sur la santé et l’environnement.

Une évaluation environnementale initiale de tous les sites et installations proposés a été préparée entre septembre et décembre 2000 avec l’aide de spécialistes en technologies et à partir de données recueillies dans le cadre de consultations menées auprès d’agences gouvernementales et du public. L’évaluation des impacts environnementaux est la première des deux parties du processus, soit un examen des effets environnementaux potentiels, des mesures d’atténuation possibles et des occasions de mise en valeur associées aux Jeux Olympiques. On a étudié l’élaboration et le déroulement des Jeux Olympiques dans leur ensemble et réalisé une évaluation initiale de chacun des sites, dont un processus d’examen environnemental préalable pour l’évaluation d’autres sites. Dès que Toronto

Collaboration with Government Agencies and Non-Governmental Organizations Early in the bidding process, TO-2008 established an Environment Committee with broad-based representation from all levels of government, environmental non-governmental organizations (including Greenpeace and the Toronto Environmental Alliance), academia, and professional architects and engineers. The Toronto OCOG will build on the excellent relationships developed during the bidding process to widen the participation of government agencies, non-government groups, aboriginal communities and the corporate sector. Workgroups will be created for specific activities, such as environmental assessment; design, construction and

Le COJO de Toronto travaillera spécifiquement en collaboration avec ses sponsors, donateurs et fournisseurs afin de les aider à respecter toutes les cibles et objectifs environnementaux. Ce processus créera des occasions profitables à toutes les parties, qui leur permettront de prendre connaissance des initiatives durables d’entreprises partenaires, de tirer profit de l’expertise, des produits et des services innovateurs et respectueux de l’environnement et de s’assurer de leur rentabilité économique. Le COJO de Toronto établira un certain nombre de mécanismes pour faciliter le processus, dont un groupe de travail sur les technologies environnementales, des spécifications pour les appels d’offres, une catégorie de commanditaires environnementaux et un réseau d’entreprises spécialisées dans l’échange de connaissances et d’information.

56

sera accepté comme ville hôte des Jeux Olympiques de 2008, le COJO de Toronto entreprendra l’évaluation des impacts environnementaux de la partie 2, qui comprendra un examen détaillé de tous les sites et infrastructures. L’évaluation environnementale initiale a montré qu’il est probable que la tenue des Jeux à Toronto n’aura pas d’effets néfastes significatifs. Il y aura certes des impacts à court terme dus à la construction, qu’on peut réduire au minimum en adoptant certaines mesures d’atténuation. Les effets à long terme seront très positifs en ce qui concerne la restauration et la mise en valeur de l’environnement ainsi que le développement économique et communautaire.

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

Environmental themes will be incorporated into educational programs targeting schools, athletes, professionals, visitors, sponsors/suppliers and media. Communications initiatives will be reinforced by public participation in projects such as the Olympicsponsored greening program of tree-planting and other communitybased environmental improvements across Canada.

To ensure accountability, third party scrutiny of the Toronto OCOG’s progress will be formally solicited and the results will be publicly reported. An alliance of environmental organizations will be established to help develop the audit and reporting process and to undertake regular performance reviews. Reports will be published on our website and public feedback will be incorporated into the environmental management system.

Partenariats environnementaux avec les sponsors, donateurs et fournisseurs Un certain nombre d’entreprises canadiennes sont des chefs de file en matière de pratiques environnementales. Le COJO de Toronto fera appel à ces compagnies et à d’autres entreprises de pointe pour fournir une expertise, des produits et des services sélectionnés pour leur durabilité. La performance environnementale du Canada sera ainsi renforcée, et ce sera également une occasion d’attirer l’attention du monde entier sur les initiatives écologiques des entreprises canadiennes.

Résumé de l’évaluation initiale des impacts environnementaux

No buildings, structures or monuments of historic or cultural significance will be lost as a result of the Olympic Games. Redevelopment of former industrial lands will incorporate industrial heritage into the landscapes and built form.

To ensure implementation of the environmental action plan, the Toronto OCOG will develop a customized environmental management system (EMS). In preparation for the development of the Toronto OCOG EMS, specific indicators and targets are being established to measure progress towards the objectives and goals noted above. This will also result in an environmental monitoring program encompassing the development and operations phase of the Olympic Games, and post-Games evaluation.

4.4 4.4

Environmental Awareness

Environmental Management System

4

operation of the Villages and venues; Olympic overlay; transportation; environmental technologies; waste management; environmental awareness; and monitoring/reporting.

Where facilities are located adjacent to environmentally significant areas, buffers will be provided and access will be managed to ensure that natural heritage values are protected. A national greening program, including tree-plantings and wetland and prairie restoration, will be carried out in collaboration with communities across Canada to demonstrate our commitment to increasing biodiversity and reducing greenhouse gases while contributing to the social and environmental legacy of the Olympic Games.

4. Implementation

Le programme de sensibilisation environnementale de Toronto sera axé sur le Sommet mondial de la jeunesse de 2007 et sera également une composante importante du Camp international de la jeunesse en 2008 (voir aussi le Thème 17).

PROTECTION

METEOROLOGY

The global spread of internet and new media technologies offers tremendous potential as a launching pad to engage and inform international and local communities. Real-time reporting of environmental results supported by on-line toolkits for implementation of model projects will showcase the Olympic environmental program, while empowering and motivating environmental action around the world.

Toronto’s environmental awareness program will be the focus of our 2007 Global Youth Summit, and will also be a major component of the International Youth Camp in 2008 (please refer also to Theme 17). Staff and volunteers will be educated about Olympics-related environmental issues and will receive skills-training that will also be useful in the community and their subsequent workplaces. Athletes will be involved as ambassadors for public communications regarding health and environmental issues. Environmental Partnerships with Sponsors, Donors and Suppliers A number of Canadian companies are at the forefront of global environmental practice. The Toronto OCOG will look to these and other up-and-coming companies to supply innovative expertise, products and services that demonstrate more sustainable methods. This will further enhance Canada’s corporate environmental performance, and provide an opportunity to showcase successful green business operations on a global scale. The Toronto OCOG will work with its sponsors, donors and suppliers to facilitate compliance with all environmental objectives and targets. This will provide mutually beneficial opportunities to profile the sustainability initiatives of partner corporations; take advantage of progressive, environmentally friendly expertise, products and services; and ensure that economic efficiencies are achieved. The Toronto OCOG will create a number of mechanisms to facilitate this work, including an environmental technologies working group, environmental tender specifications, an environmental category of sponsorship, and a corporate network for shared learning and information exchange.

Initial Environmental Impact Assessment: Summary An initial environmental impact assessment of all proposed sites and facilities was prepared during September to December 2000, and involved input from technical specialists as well as valuable consultation with government agencies and the public. This environmental impact assessment is the first part of a two-part process. The first part involved a review of potential environmental effects, potential mitigation measures, and enhancement opportunities associated with the Olympic Games. The development and operation of the Games as a whole was assessed, and an initial review of individual venues was undertaken, including an environmental screening process to evaluate alternative venues. After Toronto is

awarded the 2008 Olympic Games, the Toronto OCOG will conduct the Part 2 environmental impact assessment, which will include detailed reviews of all venues and infrastructure. The initial environmental impact assessment found that it is likely that there will not be significant adverse effects associated with hosting the Games in Toronto. There will be short-term construction impacts that can be reduced through mitigation. The long term effects in terms of environmental restoration and enhancements, as well as economic and community development will be very positive.

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

57


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

4.5

&

Projets de développement environnemental TO-2008 entend faire la promotion de technologies environnementales durables chaque fois qu’il en aura l’occasion. Un certain nombre d’innovations sont actuellement mises en application et font partie intégrante de notre plan environnemental, comme il est expliqué précédemment. Il s’agit entre autres de toitures-jardins, de jardins aquatiques, de système de climatisation utilisant l’eau profonde du lac, de la cogénération, de l’énergie solaire, de systèmes photovoltaïques, de piles à combustible, de matériaux et de procédés de construction durables, du recyclage des eaux usées et de carburants de remplacement pour véhicules. De plus, on fournira aux athlètes, aux officiels et aux spectateurs un éventail de services écologiques, dont des services de blanchisserie et d’entretien, de photocopie, de

4.5

développement de films et de recyclage de piles respectueux de l’environnement; nous leur offrirons également des aliments biologiques cultivés localement et bien d’autres services à déterminer en fonction des nouvelles technologies disponibles.

4.6 4.6

4

Environmental Development Projects TO-2008 is committed to encouraging and showcasing environmentally sustainable technologies wherever possible. A number of innovations are currently being implemented and are an integral part of our environmental plan, as described above. They include green roofs, rain gardens, deep lake water cooling, cogeneration, solar energy, photovoltaic systems, fuels cells, sustainable building materials and processes, wastewater recycling and alternative vehicle fuels. In addition, a range of green services will be provided to athletes, officials and spectators, including environmentally friendly dry-cleaning, housekeeping services, printing, film

Un nombre considérable de recherches de pointe sont en cours actuellement au Canada dans divers secteurs, dont les eaux usées, les déchets solides, l’énergie, l’assainissement des sites, le transport et les matériaux de construction. Le COJO de Toronto mettra en place un programme d’innovations technologiques pour repérer les nouveaux produits, processus et services prometteurs qui pourraient être testés et présentés pendant la préparation et la tenue des Jeux Olympique de 2008.

PROTECTION

METEOROLOGY

processing, battery recycling, locally grown organic foods, and others to be determined as new technologies become available. Considerable leading edge research is underway in Canada in a number of fields, including wastewater, solid waste, energy, site remediation, transportation and building materials. The Toronto OCOG will establish a technological innovations program to identify promising new products, processes and services that can be tested and promoted during the development and hosting of the 2008 Olympic Games.

Guarantees Concerning Compliance with Environmental Legislation and International Standards A Guarantee has been provided by each of the Government of Canada, Province of Ontario and City of Toronto.

Garanties concernant le respect des lois environnementales et des normes internationales Les gouvernements du Canada, de la province de l’Ontario et de la ville de Toronto ont tous fourni une garantie. 4.7

4.7

Waterfront Revitalization

Caractéristiques environnementales spéciales Revitalisation du secteur riverain

La ville de Toronto, la province de l’Ontario et le gouvernement du Canada travaillent ensemble à la mise en œuvre d’un programme de revitalisation du secteur riverain olympique de Toronto, qui constituerait un site impressionnant pour la tenue des Jeux. Il s’agit de transformer d’anciens sites industriels ainsi que le couloir de circulation au centre-ville pour créer un quartier dynamique, des zones commerciales et un parc industriel de haute technologie qui profiteront de la beauté et des ressources du secteur riverain du lac Ontario tout en étant bien desservis par les transports en commun qui les relient aux quartiers actuels du nord de Toronto. Le programme adopte une approche progressive en matière d’environnement : • recréation d’un marais à l’embouchure de la principale rivière de Toronto; • remise en état des sols contaminés et assainissement des eaux souterraines pour créer des conditions saines dans les installations et les villages olympiques; • amélioration de la qualité de l’eau dans les cours d’eau et dans le secteur riverain; • aménagement de couloirs de verdure multi-fonctionnels, de toituresjardins et de parcs pour favoriser les microclimats et une meilleure qualité des eaux pluviales tout en fournissant des habitats pour les espèces sauvages et des sites d’activités récréatives. Conditions saines propices à l’activité sportive

Pour TO-2008 et le COJO de Toronto, il est primordial de créer des conditions saines pour les athlètes. Nous sommes conscients que l’athlète doit être dans la meilleure forme possible pour atteindre une performance optimale. Notre planification prend en compte toutes les influences possibles sur la santé humaine, dont la qualité de l’air intérieur et extérieur; le microclimat; le bruit; l’eau potable et l’eau pour la natation et les autres sports aquatiques; le choix d’aliments sains; ainsi que les occasions de divertissement social et récréatif.

58

Special Environmental Features

Pour ce faire, nous avons développé une approche à deux volets. D’abord, par le biais de notre politique environnementale, des éléments favorisant la santé sont intégrés à tous les aspects de la planification, de la conception, de la construction et du déroulement des Jeux Olympiques. Par exemple, les matériaux de construction et les tissus d’ameublement seront choisis de manière à éviter tout ce qui pourrait causer une hypersensibilité environnementale chez certaines personnes, et il sera interdit de fumer sur tous les sites. Les sites des épreuves sur gazon seront entretenus conformément à des techniques écologiques de gestion, d’irrigation et de traitement des sols contre les ravageurs et les mauvaises herbes. L’utilisation de véhicules à émissions faibles ou nulles réduira la pollution atmosphérique au minimum près des sites et des nœuds de transport en commun. Ensuite, les Jeux Olympiques de 2008 serviront de catalyseur pour la mise en valeur de l’environnement dans les secteurs qui ne relèvent pas directement de notre autorité. La ville de Toronto met actuellement en œuvre un important programme d’assainissement de l’eau en améliorant l’efficacité des systèmes d’égout pluvial et du réseau d’aqueduc le long du secteur riverain olympique. La priorité sera accordée au respect des normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’ici 2008 pour ce qui est des sites des épreuves de triathlon, d’aviron, de canoë/kayak et de voile. Le Thème 11, section 11.1.4, fournit de l’information sur la qualité de l’air extérieur dans la région de Toronto et sur les nombreuses initiatives entreprises en vue de l’améliorer. Le COJO de Toronto travaillera en collaboration avec toutes les instances et le secteur privé pour faire la promotion de ces initiatives, en participant notamment au développement et à la mise en place de la stratégie approfondie en matière de qualité de l’air de la ville de Toronto et en unissant ses efforts à ceux d’organismes publics de la santé, de la Table ronde sur le développement durable de la ville de Toronto et de divers intervenants issus du milieu des affaires, du secteur des transports et des ONG.

The City of Toronto, Province of Ontario and Government of Canada are partners in a comprehensive redevelopment program for Toronto’s Olympic Waterfront that will provide a spectacular setting for the Olympic Games. It involves the transformation of former industrial lands and the downtown transportation corridor to create vibrant neighbourhoods, commercial areas and high technology industries that take advantage of the beauty and resources of the Lake Ontario waterfront and are fully connected to the existing city neighbourhoods to the north. The program takes a progressive approach to the environment, including:

Accomplishing these healthy conditions requires a two-pronged approach. First, through our environmental policy, health-promoting features are included in all aspects of the planning, design, construction and operation of the Olympic Games. For example, building and furnishing materials will be selected to avoid substances that are of concern to people with environmental hypersensitivity, and smoking will be banned in all venues. Turf sports fields will be operated with ecologically based management of soils, irrigation, pests and weeds. The use of low- and no-emission transportation vehicles will minimize air pollution in the vicinity of sports venues and transit nodes.

• the re-creation of a marsh at the mouth of Toronto’s principal river,

Second, the Olympic Games will be a catalyst for environmental improvements in areas that are beyond our direct control. The City of Toronto is currently undertaking a major program to improve water quality by addressing stormwater and combined sewer overflows along the Olympic Waterfront. Priority will be placed on ensuring that World Health Organization (WHO) standards are met by 2008 for the triathlon, rowing, canoe/kayak and sailing events.

• remediation of contaminated soils and groundwater to provide healthy conditions for Olympic sport facilities and Villages, • improved water quality in the rivers and waterfront, and • a system of multi-functional greenways, roof-top gardens and parks to improve microclimates and stormwater quality while providing wildlife habitats and recreation opportunities. Healthy Conditions for Sport

Ensuring healthy conditions for athletes is paramount to TO-2008 and the Toronto OCOG. We recognize that Olympic and Paralympic athletes need to be in the best possible condition in order to achieve their peak performance. Our plans consider every possible influence on individual health, including indoor and outdoor air quality; microclimate; noise; water for drinking, swimming and other water-contact sports; healthy food choices; and social and recreational opportunities.

Theme 11, section 11.1.4 provides information on outdoor air quality in the Toronto region and the many initiatives underway to improve conditions. The Toronto OCOG will work with all levels of government and the private sector to promote these initiatives, including participation in the development and implementation of the City of Toronto’s comprehensive air quality strategy, and working with public health agencies, the City’s Sustainability Roundtable and stakeholders from the corporate, transportation and non-government sectors. These initiatives will ensure that athletes will enjoy healthy conditions for indoor and outdoor sports, as well as providing a legacy of enhanced environmental quality for Toronto residents and visitors.

Grâce à ces initiatives, les athlètes pourront jouir de conditions saines pour les sports en salle et en plein air, tandis que nos résidents et nos visiteurs hériteront d’un environnement de plus grande qualité.

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

59


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

&

B MÉTÉOROLOGIE METEOROLOGY

Ville de Hamilton

City of Hamilton

Discipline olympique : boxe, football

Olympic Sport: Boxing, Football

ANNUEL/ANNUAL

4.8

Température et humidité Temperature and Humidity Secteur riverain olympique

Olympic Waterfront

Discipline olympique : athlétisme, aviron, badminton, baseball, basketball, canoë/kayak (eaux calmes), cyclisme, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, softball, taekwondo, tennis de table, tir au fusil, tir à l’arc, triathlon, voile, volleyball

Olympic Sport: Athletics, Rowing, Badminton, Baseball, Basketball, Canoe/Kayak-Flatwater, Cycling, Fencing, Football, Gymnastics, Weightlifting, Handball, Hockey, Judo, Wrestling, Swimming, Modern Pentathlon, Softball, Taekwondo, Table Tennis, Shooting, Archery, Triathlon, Sailing, Volleyball

ANNUEL/ANNUAL

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

TEMPÉRATURE (ºC) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 21.0 19.7 17.2 18.7 18.7 12 h / Noon 23.3 21.5 19.2 21.2 20.6 15 h / 3:00 PM 25.0 22.1 20.5 22.5 21.8 18 h / 6:00 PM 24.3 22.6 20.6 21.8 21.9 21 h / 9:00 PM 22.6 20.1 19.0 20.5 19.8

TEMPERATURE (ºC) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 20.1 20.6 21.3 20.0 25.9 14.2 22.6 22.1 23.3 21.9 29.1 14.1 23.6 22.8 24.5 23.0 32.6 14.1 23.3 22.6 24.4 22.9 31.2 14.4 21.4 20.8 21.5 20.9 27.5 14.9

22.1 24.0 24.8 24.7 22.8

20.1 21.5 22.5 22.4 20.5

HUMIDITÉ RELATIVE (%) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 73 73 77 83 79 12 h / Noon 69 68 74 74 73 15 h / 3:00 PM 63 67 71 69 70 18 h / 6:00 PM 66 60 71 71 65 21 h / 9:00 PM 72 67 74 73 75

85 81 76 76 84

RELATIVE HUMIDITY (%) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 82 77 84 72 79 100 51 80 72 81 65 74 100 37 75 66 78 59 69 100 32 72 66 77 56 68 100 29 80 69 82 72 75 100 40

Nord de Toronto / ville d’Oshawa

City of Toronto – North / City of Oshawa

Discipline olympique : baseball, sports équestres, football, softball, tennis, tir (fusil de chasse)

Olympic Sport: Baseball, Equestrian, Football, Softball, Tennis, Shooting (Shotgun)

ANNUEL/ANNUAL

1994

1995

1996

TEMPÉRATURE (ºC) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 21.0 19.8 17.5 19.9 19.1 12 h / Noon 25.1 23.1 20.4 23.6 21.8 15 h / 3:00 PM 26.6 24.3 22.0 25.0 23.7 18 h / 6:00 PM 25.6 23.6 21.5 24.4 22.6 21 h / 9:00 PM 21.5 20.1 18.4 20.4 19.5

22.1 25.3 27.0 25.9 22.6

20.6 23.9 25.0 24.4 21.0

HUMIDITÉ RELATIVE (%) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 75 79 78 78 78 12 h / Noon 58 63 70 63 66 15 h / 3:00 PM 52 56 65 57 57 18 h / 6:00 PM 54 57 66 57 60 21 h / 9:00 PM 70 64 74 71 71

82 68 62 66 75

RELATIVE HUMIDITY (%) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 79 68 70 74 76 100 52 66 50 56 61 62 95 33 60 44 51 54 56 97 27 59 46 53 56 57 95 30 72 59 64 67 69 96 35

60

1990

1991

1992

1993

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

TEMPERATURE (ºC) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 20.0 21.9 19.8 22.0 26.6 13.5 24.6 25.4 23.0 23.6 31.8 13.0 25.8 26.5 24.6 25.1 34.4 13.5 25.2 25.7 23.9 24.3 33.2 13.3 21.6 22.5 20.5 20.8 28.5 13.5

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

1990

1991

1992

1993

1997

1998

1995

1996

TEMPÉRATURE (ºC) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 20.4 18.6 16.6 18.9 17.7 12 h / Noon 24.3 21.6 20.0 22.9 21.2 15 h / 3:00 PM 25.5 22.7 21.8 24.1 22.3 18 h / 6:00 PM 24.9 22.1 21.4 23.5 22.2 21 h / 9:00 PM 21.1 18.7 17.9 20.1 18.9

21.8 25.0 26.7 25.4 22.5

19.6 23.2 24.7 23.9 19.8

HUMIDITÉ RELATIVE (%) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 75 80 86 86 83 12 h / Noon 59 67 74 65 66 15 h / 3:00 PM 54 62 66 60 62 18 h / 6:00 PM 53 61 69 62 64 21 h / 9:00 PM 70 73 81 75 75

84 70 61 67 79

RELATIVE HUMIDITY (%) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 84 76 80 78 81 100 56 67 55 64 61 65 100 37 62 48 57 51 58 98 32 62 49 56 54 60 97 29 76 64 72 68 73 99 42

City of Ottawa

Discipline olympique : football

Olympic Sport: Football 1991

1992

1993

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

TEMPERATURE (ºC) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 19.3 20.8 20.5 19.4 26.3 12.2 23.9 23.9 24.2 23.0 31.3 13.8 25.4 25.4 26.1 24.5 33.2 13.1 25.3 25.3 25.4 23.9 33.6 14.6 21.1 21.9 21.3 20.3 30.4 13.8

Ville d’Ottawa

1990

1990-1999

4

1994

ANNUEL/ANNUAL

1999

PROTECTION

METEOROLOGY

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

TEMPÉRATURE (ºC) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 20.1 18.6 17.0 19.2 18.0 12 h / Noon 24.1 22.5 20.7 23.0 21.1 15 h / 3:00 PM 25.9 23.8 21.7 24.6 22.6 18 h / 6:00 PM 26.0 24.0 21.9 24.7 22.5 21 h / 9:00 PM 23.1 21.1 18.8 21.3 19.3

20.0 23.6 25.8 25.3 22.2

19.2 22.9 24.1 23.8 21.5

HUMIDITÉ RELATIVE (%) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 81 79 86 86 84 12 h / Noon 65 61 68 67 67 15 h / 3:00 PM 56 53 64 59 62 18 h / 6:00 PM 54 52 61 57 60 21 h / 9:00 PM 62 62 75 68 73

74 63 54 58 68

RELATIVE HUMIDITY (%) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 81 65 77 78 79 100 55 65 52 64 65 64 99 38 60 43 57 58 57 99 33 59 40 58 56 56 100 28 66 52 69 67 66 99 37

(MEAN/MOYENNE)

Twelve Mile Creek, St. Catharines

Discipline olympique : canoë/kayak (slalom)

Olympic Sport: Canoe/Kayak – Slalom

1990

1991

1992

1993

1990-1999 (MIN)

TEMPERATURE (ºC) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 19.3 20.0 19.0 19.0 24.9 11.8 24.1 23.4 22.0 22.7 28.8 13.6 26.6 25.0 23.5 24.4 32.0 14.5 26.4 24.7 23.3 24.3 31.3 13.9 22.4 21.6 20.5 21.2 28.0 13.8

Twelve Mile Creek, St. Catharines

ANNUEL/ANNUAL

1990-1999 (MAX)

1994

1995

1996

TEMPÉRATURE (ºC) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 21.7 20.0 18.0 20.6 19.8 12 h / Noon 25.1 22.8 20.7 23.6 22.2 15 h / 3:00 PM 25.8 24.4 22.5 24.9 23.2 18 h / 6:00 PM N/A N/A 22.0 24.4 23.2 21 h / 9:00 PM N/A N/A 19.1 21.4 19.7

22.4 25.3 26.7 26.5 22.9

20.8 23.4 25.0 24.1 21.1

86 74 69 69 82

RELATIVE HUMIDITY (%) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 81 71 74 73 78 100 48 69 56 61 62 65 100 39 58 46 54 53 58 100 27 61 46 54 55 60 100 28 75 61 71 71 74 100 48

HUMIDITÉ RELATIVE (%) – MOYENNES HORAIRES POUR LA PÉRIODE DU 26 JUILLET AU 10 AOÛT Heure/Hour 9 h / 9:00 AM 75 76 83 78 84 12 h / Noon 57 63 71 65 71 15 h / 3:00 PM 51 56 66 59 63 18 h / 6:00 PM N/A N/A 71 59 61 21 h / 9:00 PM N/A N/A 81 72 77 N/A data not available/donnés non disponibles

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

TEMPERATURE (ºC) – HOURLY AVERAGES FOR THE PERIOD JULY 26 TO AUGUST 10 21.2 22.2 21.7 20.8 27.0 13.1 24.4 25.0 23.9 23.6 30.9 13.7 26.0 26.2 26.2 25.1 32.8 14.5 26.5 26.3 25.5 24.8 33.0 14.1 22.5 22.8 22.3 21.5 28.5 14.8

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

61


4

PROTECTION ET

DE

L'ENVIRONNEMENT

ENVIRONMENTAL

MÉTÉOROLIE

4.9

&

Précipitation/Precipitation Secteur riverain olympique

Olympic Waterfront

Discipline olympique : athlétisme, aviron, badminton, baseball, basketball, canoë/kayak (eaux calmes), cyclisme, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, softball, taekwondo, tennis de table, tir au fusil, tir à l’arc, triathlon, voile, volleyball

Olympic Sport: Athletics, Rowing, Badminton, Baseball, Basketball, Canoe/Kayak-Flatwater, Cycling, Fencing, Football, Gymnastics, Weightlifting, Handball, Hockey, Judo, Wrestling, Swimming, Modern Pentathlon, Softball, Taekwondo, Table Tennis, Shooting, Archery, Triathlon, Sailing, Volleyball

ANNUEL/ANNUAL

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

PRÉCIPITATIONS – JUILLET ET AOÛT/PRECIPITATION – JULY AND AUGUST Nombre de jours de précipitations* 15 13 22 Number of Precipitation Days*

14

13

17

14

11

10

7

14

22

7

Volume moyen de précipitations (l/m )** Average Volume of Precipitation (l/m2)** 2

184.8

211.4

135.2

116.2

179.6

170.6

123.2

86.8

112.8

149.2

211.4

86.8

PRÉCIPITATIONS ANNUELLES/PRECIPITATION – ANNUAL Nombre de jours de précipitations* 96 Number of Precipitation Days*

85

88

80

82

83

99

82

72

64

83

99

64

Volume moyen de précipitations (l/m )** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

847.4

2

171.2

883.3

913.8

827.4

694.6

929.8

1077.2

713.8

688.4

*On entend par jour de précipitations une journée au cours de laquelle les précipitations ont atteint ou dépassé 2,0 l/m2 *Precipitation Day is a day with precipitation ≥ 2.0 l/m2

746.6

832.2

1077.2

City of Toronto – North / City of Oshawa

Olympic Sport: Baseball, Equestrian, Football, Softball, Tennis, Shooting (Shotgun)

1990

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

PRÉCIPITATIONS – JUILLET ET AOÛT/PRECIPITATION – JULY AND AUGUST Nombre de jours de précipitations* 15 13 20 Number of Precipitation Days*

12

17

14

15

14

14

12

15

20

12

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

146.0

1991

1992

132.5

307.6

113.6

150.5

160.4

182.3

146.2

135.9

130.1

160.5

307.6

113.6

PRÉCIPITATIONS ANNUELLES/PRECIPITATION – ANNUAL Nombre de jours de précipitations* 93 Number of Precipitation Days*

81

99

86

90

82

105

90

85

72

88

105

72

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

847.4

913.8

827.4

694.6

929.8

1077.2

713.8

688.4

746.6

832.2

1077.2

688.4

883.3

*On entend par jour de précipitations une journée au cours de laquelle les précipitations ont atteint ou dépassé 2,0 l/m2 *Precipitation Day is a day with precipitation ≥ 2.0 l/m2

Nord de Toronto : 200 m Discipline olympique : football, tennis

Ville de St. Catharines : 120 -160 m Discipline olympique : canoë/kayak (slalom)

1992

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

PRÉCIPITATIONS – JUILLET ET AOÛT/PRECIPITATION – JULY AND AUGUST Nombre de jours de précipitations* 16 11 24 Number of Precipitation Days*

10

13

15

12

13

11

10

14

24

10

Volume moyen de précipitations (l/m )** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

173.7

313.6

84.8

165.6

124.1

134.0

108.4

129.1

127.3

159.7

313.6

84.8

PRÉCIPITATIONS – ANNUELLES/PRECIPITATION – ANNUAL Nombre de jours de précipitations* 106 Number of Precipitation Days*

79

99

92

83

80

102

87

71

77

88

106

71

Volume moyen de précipitations (l/m )** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

738.6

1072.0

854.3

853.1

847.5

1114.8

772.5

677.0

826.1

884.7

1114.8

677.0

1090.8

Ville d’Ottawa

City of Ottawa

Discipline olympique : football

Olympic Sport: Football 1990

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

PRÉCIPITATIONS – JUILLET ET AOÛT/PRECIPITATION – JULY AND AUGUST Nombre de jours de précipitations* 16 14 21 Number of Precipitation Days*

16

16

19

13

14

17

15

16

21

13

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

249.3

1991

1992

112.7

291.3

116.0

235.0

189.0

148.7

131.1

135.5

179.6

178.8

291.3

112.7

PRÉCIPITATIONS – ANNUELLES/PRECIPITATION - ANNUAL Nombre de jours de précipitations* 103 Number of Precipitation Days*

81

104

103

96

93

97

93

92

90

95

104

81

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

771.7

981.6

1042.9 945.2

1018.8

916.8

836.2

874.7

918.9

931.5

1042.9

771.7

1008.3

**1 l/m2 de précipitation équivaut à une quantité de 1 mm **1 l/m2 of precipitation is equivalent to 1 mm of precipitation

Twelve Mile Creek, St. Catharines

Twelve Mile Creek, St. Catharines

Discipline olympique : canoë/kayak (slalom)

Olympic Sport: Canoe/Kayak – Slalom

ANNUEL/ANNUAL

1990

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

1990-1999

(MEAN/MOYENNE)

1990-1999 (MAX)

1990-1999 (MIN)

PRÉCIPITATIONS – JUILLET ET AOÛT/PRECIPITATION – JULY AND AUGUST Nombre de jours de précipitations* 13 10 20 Number of Precipitation Days*

13

10

17

13

12

14

10

13

20

10

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

162.0

1991

1992

140.6

314.2

95.8

164.4

187.2

164.8

103.0

168.0

115.4

161.4

314.2

95.8

PRÉCIPITATIONS – ANNUELLES/PRECIPITATION – ANNUAL Nombre de jours de précipitations* 96 Number of Precipitation Days*

87

93

101

90

84

114

105

94

78

94

114

78

Volume moyen de précipitations (l/m2)** Average Volume of Precipitation (l/m2)**

782.7

1013.0

741.6

956.2

835.9

1258.4

923.5

835.7

797.7

911.5

1258.4

741.6

969.8

*On entend par jour de précipitations une journée au cours de laquelle les précipitations ont atteint ou dépassé 2,0 l/m2 *Precipitation Day is a day with precipitation ≥2.0 l/m2

4.10

4

**1 l/m2 de précipitation équivaut à une quantité de 1 mm **1 l/m2 of precipitation is equivalent to 1 mm of precipitation

*On entend par jour de précipitations une journée au cours de laquelle les précipitations ont atteint ou dépassé 2,0 l/m2 *Precipitation Day is a day with precipitation ≥ 2.0 l/m2

Ville d’Oshawa : 150 -280 m Discipline olympique : softball, tir (fosse olympique et skeet)

Ville de Caledon : 260 - 305 m Discipline olympique : sports équestres

1994

ANNUEL/ANNUAL

Ville de Hamilton : 90 m Discipline olympique : boxe, footbal

Ville d’Ottawa : 105 m Discipline olympique : football

1993

236.2

1991

*On entend par jour de précipitations une journée au cours de laquelle les précipitations ont atteint ou dépassé 2,0 l/m2 *Precipitation Day is a day with precipitation ≥ 2.0 l/m2

Altitude (au-dessus du niveau de la mer, en mètres) Sites situés à plus de 50 km du Secteur riverain olympique

1990

2

**1 l/m2 de précipitation équivaut à une quantité de 1 mm **1 l/m2 of precipitation is equivalent to 1 mm of precipitation

Secteur riverain olympique : 75 - 90 m Discipline olympique : athlétisme, aviron, badminton, baseball, basketball, canoë/kayak (eaux calmes), cyclisme, escrime, football, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey, judo, lutte, natation, pentathlon moderne, softball, taekwondo, tennis de table, tir au fusil, tir à l’arc, triathlon, voile, volleyball

Olympic Sport: Boxing, Football

2

**1 l/m2 de précipitation équivaut à une quantité de 1 mm **1 l/m2 of precipitation is equivalent to 1 mm of precipitation

Discipline olympique : baseball, sports équestres, football, softball, tennis, tir (fusil de chasse)

City of Hamilton

Discipline olympique : boxe, football ANNUEL/ANNUAL

688.4

Nord de Toronto / ville d’Oshawa

ANNUEL/ANNUAL

4.10

1999

Ville de Hamilton

PROTECTION

METEOROLOGY

**1 l/m2 de précipitation équivaut à une quantité de 1 mm **1 l/m2 of precipitation is equivalent to 1 mm of precipitation

Altitude (metres above sea level) Olympic Waterfront: 75 - 90 m Olympic Sport: Athletics, Rowing, Badminton, Baseball, Basketball, Canoe/Kayak-Flatwater, Cycling, Fencing, Football, Gymnastics, Weightlifting, Handball, Hockey, Judo, Wrestling, Swimming, Modern Pentathlon, Softball, Taekwondo, Table Tennis, Shooting, Archery, Triathlon, Sailing, Volleyball City of Toronto – North: 200 m Olympic Sport: Football, Tennis

Sites Located > 50 km from the Olympic Waterfront

City of Hamilton: 90 m Olympic Sport: Boxing, Football City of Oshawa: 150 - 280 m Olympic Sport: Softball, Shooting (Trap and Skeet) City of Ottawa: 105 m Olympic Sport: Football City of St. Catharines: 120 -160 m Olympic Sport: Canoe/Kayak – Slalom Town of Caledon: 260 - 305 m Olympic Sport: Equestrian

62

V O L U M E 1 • T H È M E 4 • P R O T E C T I O N D E L’ E N V I R O N N E M E N T E T M É T É O R O L O G I E

V O L U M E 1 • T H E M E 4 • E N V I R O N M E N TA L P R O T E C T I O N A N D M E T E R O L O G Y

63


64


FINANCES FINANCE

5

Sans risque « Tout a été planifié avec prudence pour assurer des Jeux Olympiques sans risque »

Garanties « Des garanties des secteurs public et privé ont été obtenues afin d’assurer des Jeux Olympiques financièrement solides et réalisables »

Une économie vigoureuse « L’économie canadienne est vigoureuse, diversifiée et florissante »

Technologie « Le Canada est un chef de file mondial dans le domaine des innovations et des services Internet et informatiques »

Risk Free “Careful planning has been undertaken to ensure the delivery of a risk free Olympic Games”

Guaranteed “Public and private sector guarantees have been obtained to ensure a financially sound and deliverable Olympic Games”

Strong Economy “Canada’s economy is strong, diverse and flourishing”

Technology “Canada is a world leader in internet and information technology innovation and services”


5

FINANCES

5.1

Garanties financières

5.1

Une garantie concernant le financement des travaux de construction des sites sportifs sera fournie par PCL Constructors Canada Inc., une tierce partie, par le biais d’un assentiment de la caution et garantie de bonne exécution. La province de l’Ontario a garanti que le COJO de Toronto disposerait des ressources financières nécessaires pour honorer tous ses engagements. Une garantie concernant le financement des travaux de construction du village olympique et du village des médias sera fournie par une tierce partie par le biais d’un assentiment de la caution et garantie de bonne exécution. Le gouvernement du Canada a donné une garantie confirmant qu’il fournira, à ses propres frais, les services fédéraux essentiels relevant de sa compétence (immigration, douanes, sécurité et services connexes).

Le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à fournir gratuitement au COJO de Toronto les services relevant de sa compétence, dont les services de sécurité et de transport.

A guarantee regarding funding for the construction of the sport venues will be given by PCL Constructors Canada Inc., a third party, through a Consent to Surety and Performance Bond.

La ville de Toronto s’est engagé à fournir gratuitement au COJO de Toronto les services relevant de sa compétence (travaux publics, services d’urgence, logement, parcs, police et Commission des transports de Toronto).

A guarantee has been provided by the Province of Ontario that the Toronto OCOG will have available to it the financial resources necessary to meet all of its commitments.

The Government of Canada has provided a covenant in which it confirms that it will, at its own expense, provide the essential federal

5.2

Des garanties concernant la disponibilité et les prix des chambres pour la famille olympique et les autres catégories de clients ont été obtenues de la part des hôtels concernés.

Toutes les grandes chaînes ont accepté de se conformer à une politique des prix raisonnables régissant les tarifs des chambres et les frais imposés pour les autres installations et services (à l’exception des chambres de la famille olympique, qui font l’objet des dispositions énoncées au Thème 13 – Hébergement).

The Government of Ontario has agreed to provide services within its jurisdiction, including security and transportation, at no cost to the Toronto OCOG. The City of Toronto has agreed to provide services within its jurisdiction, including works and emergency, housing, parks, police and the Toronto Transit Commission, at no cost to the Toronto OCOG. Regional governments have signed Memoranda of Understanding which include cost-sharing arrangements for the construction and/or upgrade of competition venues located in their respective municipalities.

Price Control Statement Guarantee

Guaranteed room availability and prices for the Olympic Family and other client categories have been obtained from the individual hotels.

5.3

1. Installations sportives Les investissements de capitaux du COJO de Toronto dans le secteur public seront d’abord réduits avant d’être cédés aux autorités locales et régionales. Il est prévu que ces installations seront cédées sans frais. Conformément au mandat du COJO de Toronto, les investissements de capitaux olympiques légueront un héritage accompagné d’un financement qui permettra de continuer à utiliser ces installations pour le sport. C’est pourquoi le budget de fonctionnement du COJO de Toronto prévoit de léguer un surplus de l’héritage suffisant pour couvrir les futurs frais de fonctionnement connus.

5.4.1

services within its jurisdiction, including immigration, customs and security and other related services.

All major hotels have agreed to abide by a Fair Pricing Policy governing hotel rates and charges for other hotel facilities and services (other than Olympic Family rooms, the arrangements for which are detailed in Theme 13 – Accommodation).

Aliénation des biens appartenant au COJO de Toronto Garantie

5.4

A guarantee regarding the funding for the construction of the Olympic Village and Media Village will be given by a third party through a Consent of Surety and Performance Bond.

Les gouvernements régionaux ont signé des protocoles d’entente qui prévoient le partage des coûts pour la construction et/ou l’amélioration des sites de compétition situés dans leurs municipalités respectives.

Déclaration concernant le contrôle des prix Garantie

5.3

Financial Guarantees Guarantee

Garantie

5.2

5

FINANCE

2. Village olympique et village des médias Comme le village olympique et le village des médias seront financés et exploités par le secteur privé et lui appartiendront, aucun plan d’aliénation n’a été envisagé. 3. Autres biens Après la tenue des Jeux Olympiques et Paralympiques, le COJO de Toronto examinera l’inventaire de l’équipement (ordinateurs, imprimantes, etc.) en vue d’une vente aux enchères publiques.

Impôts et taxes

5.4

Vue d’ensemble du régime fiscal du Canada Les impôts et les taxes sont prélevés par les gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que par les administrations municipales. Au Canada, la majeure partie de l’ensemble des recettes gouvernementales proviennent des divers impôts et taxes perçus par le gouvernement fédéral qui effectue par la suite des versements relatifs au partage d’impôts et accorde des subventions aux gouvernements provinciaux et aux administrations municipales. Les principales sources de recettes fiscales au Canada sont les suivantes : 1. Gouvernement fédéral : a. impôt sur le revenu; b. impôt sur les gains en capital; c. retenues d’impôt; d. impôt des grandes sociétés; e. taxe sur les produits et services; f. droits de douane et taxe d’accise; g. cotisations sociales et obligations des employeurs.

66

2. Gouvernements provinciaux : a. impôt sur le revenu; b. taxe de vente au détail; c. droits de cession immobilière. 3. Administrations municipales : a. impôt foncier; b. taxe professionnelle.

5.4.1

Les gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que les administrations municipales, perçoivent des taxes et impôts par le biais de diverses dispositions juridiques. L’Agence canadienne des douanes et du revenu administre les lois fiscales fédérales. En général, les autorités fiscales des deux autres ordres de gouvernement gèrent leurs propres lois fiscales1. Au Canada, la « common law » joue un rôle prépondérant dans l’interprétation des lois fiscales. En outre, les diverses autorités fiscales rendent des jugements et élaborent des règles d’interprétation au sujet de l’application des lois fiscales dans des cas particuliers ou pour certaines transactions, ce qui confère une assurance additionnelle. Le gouvernement fédéral a de plus conclu de nombreuses conventions fiscales avec plus de 65 pays. Ces conventions visent à prévenir ou à atténuer la double imposition des particuliers (ce qui englobe les sociétés) qui pourraient avoir à verser des impôts à plus d’un pays pour un même revenu.

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

Disposal of the Toronto OCOG Assets 1. Sport Facilities

2. Olympic Village and Media Village

Toronto OCOG capital investments made within the public sector will first be scaled down in scope prior to being transferred to local and regional authorities. It is anticipated that these facilities will be transferred at no cost. In keeping with the Toronto OCOG’s mandate, Olympic capital investments will provide a legacy with funding to allow for the continued use of these facilities for sport. In support of this the Toronto OCOG operating budget anticipates a surplus legacy sufficient to provide for known future operating costs.

As the Olympic Village and Media Village will be financed, owned and operated by the private sector, no plan for disposal has been considered. 3. Other Assets Following the completion of the Olympic Games and Paralympic Games, the Toronto OCOG will review the inventory of equipment – e.g. computers, printers, etc. with a view to holding a public auction to dispose of these assets.

Taxes Taxation in Canada – General Taxes are imposed in Canada by federal, provincial and municipal levels of government. The majority of total government revenues in Canada consist of the various taxes levied by the federal government, which in turn makes tax-sharing payments and grants to the provincial and municipal governments.

The federal, provincial and municipal levels of government impose taxes through various legislative statutes. The Canada Customs and Revenue Agency administers the federal tax statutes. The other two levels of government tax authorities generally administer their own tax statutes1.

The principal sources of government tax revenues in Canada include the following:

In Canada, the common law is a significant factor in the interpretation of the tax statutes. Additionally, the various tax authorities will issue interpretations and rulings regarding the application of the tax statutes to a particular circumstance or transaction that provides additional assurance.

1. Federal:

2. Provincial:

a. income taxes; b. capital gains taxes; c. withholding taxes; d. large corporations tax; e. goods and services tax; f. customs duties and excise taxes; and g. payroll taxes and employer obligations.

a. income taxes; b. retail sales tax; and c. land transfer tax. 3. Municipal: a. real property taxes; and b. business taxes.

The federal government has also established an extensive income tax treaty network with more than 65 countries. The purpose of these tax treaties is to prevent or alleviate the double taxation of persons (which includes corporations) who might be subject to tax in more than one country on the same income.

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

67


5

FINANCES

Taxes et impôts fédéraux

Impôts sur le revenu L’impôt fédéral sur le revenu des particuliers et l’impôt fédéral sur les sociétés sont prélevés selon la résidence. Cette méthode diffère des systèmes fiscaux de nombreux autres pays qui perçoivent l’impôt en se fondant sur la citoyenneté ou le domicile. Une personne est résidente du Canada aux fins de l’impôt si elle y a des « attaches permanentes ». En règle générale, on estime que c’est le cas si la personne y a un domicile fixe pour elle-même et les membres de sa famille. En revanche, une société est résidente du Canada si sa direction et son siège social se trouvent au Canada, même si elle a été constituée dans un autre pays. En règle générale, on estime qu’une société constituée au Canada est résidente du Canada. Des conventions fiscales particulières du Canada précisent par ailleurs des règles qui servent à déterminer si une société est résidente ou non du Canada aux fins d’imposition. Ces conventions permettent d’éviter que les recettes soient soumises à une double imposition. Les particuliers et les sociétés qui sont résidents du Canada doivent verser de l’impôt pour les revenus générés au Canada et à l’étranger. Les particuliers et les sociétés qui ne sont pas résidents du Canada doivent verser de l’impôt au Canada s’ils travaillent au Canada, s’ils font des affaires au Canada ou s’ils vendent des biens se trouvant sur le territoire canadien durant l’année d’imposition. Toutefois, un particulier ou une société qui n’est pas résident du Canada ne verse de l’impôt que pour le revenu gagné au Canada durant l’année. Il est donc peu probable que les athlètes olympiques et les visiteurs qui ne sont pas résidents du Canada soient assujettis à l’impôt canadien. Impôt sur les gains en capital Le revenu gagné au Canada comprend les gains en capital découlant de la disposition d’immobilisations. Le gain en capital est la différence entre le produit d’une part et le coût aux fins de l’impôt du bien et les coûts associés de la disposition d’autre part. Aux fins de l’impôt sur le revenu du Canada, la partie imposable2 du gain en capital est soumise à l’impôt. Retenues d’impôt Les retenues d’impôt sont perçues pour certains types de revenus gagnés au Canada et versés aux non-résidents. En général, un taux de 25 % est imposé sur les dividendes, les gains d’intérêts, les rentes, les redevances et les honoraires de gestion reçus par un non-résident pour des services rendus à l’extérieur du Canada, tandis qu’une somme équivalant à 15 % est retenue des honoraires, des commissions ou de toute autre somme versée à un non-résident pour des services rendus au Canada. Bon nombre des conventions fiscales du Canada réduisent le taux de retenue à la source imposé par la loi. Le revenu d’emploi gagné au Canada par un non-résident fait normalement l’objet de retenues à la source et non des retenues de non-résident mentionnées ci-dessus. Impôt des grandes sociétés L’impôt fédéral des grandes sociétés est prélevé sur les capitaux imposables engagés au Canada au-delà de 10 millions de dollars. Cet impôt ne peut pas être déduit du revenu aux fins de l’impôt sur le revenu et il est réduit en fonction de la surtaxe fédérale des sociétés à payer. Taxe sur les produits et services (TPS) La TPS ressemble beaucoup à la taxe sur la valeur ajoutée imposée dans la plupart des autres pays industrialisés. Il s’agit d’une taxe imposée sur la plupart des biens et services vendus au Canada. Certes, elle est perçue par les entreprises, mais elle doit être payée en bout de ligne par le consommateur ou l’acheteur final. La TPS est de 7 %. Elle s’applique à pratiquement toutes les entreprises commerciales au Canada, ainsi qu’à celles des gouvernements locaux, des organismes sans but lucratif et des autres organismes qui, auparavant, étaient dans bien des cas exonérées de l’impôt sur le revenu. Toutefois, la TPS ne s’applique pas à certains biens et services qui sont jugés détaxés (par exemple les exportations) ou exonérés (comme les services financiers). Une personne inscrite aux fins de la TPS peut récupérer la taxe versée pour les achats de produits et services visant la production de fournitures taxables (par exemple la vente de marchandises), mais pas

68

5

FINANCE

des achats destinés à la production de fournitures exonérées (par exemple des revenus de placements). Dans les cas où un achat particulier sert entièrement (c’est-à-dire à 90 % ou plus) à la production d’une fourniture taxable (qui est appelée « activité commerciale »), la personne inscrite aux fins de la TPS a droit au remboursement de toute la TPS correspondante par le biais d’un crédit de taxe sur les intrants (CTI). Par exemple, la TPS versée par la personne inscrite aux fins de la TPS lors de l’achat de marchandises destinées à la revente est entièrement récupérable. Si un achat sert partiellement à la production d’une fourniture taxable, le CTI correspond au pourcentage prévu du bien ou service en question pour la production de la fourniture taxable. Les athlètes et les visiteurs des Jeux Olympiques non résidents qui payent la TPS lorsqu’ils achètent des biens au Canada peuvent recevoir une remise en espèces maximale de 500 $ lorsqu’ils quittent le Canada, simplement en présentant leurs reçus originaux à une boutique hors taxes participante. Pour les demandes de remise dépassant 500 $, il faut remplir le formulaire prévu à cette fin et l’envoyer à l’Agence des douanes et du revenu du Canada avec les reçus originaux dans les 12 mois suivant l’exportation. Droits de douane et taxe d’accise Des droits de douane sont imposés pour les marchandises importées au Canada. Le Tarif des douanes du Canada établit les droits d’importation et prévoit l’entrée en franchise de certaines marchandises importées. Le traitement tarifaire est déterminé d’après le pays d’origine ou le pays d’exportation, s’ils sont différents, et il respecte les accords commerciaux bilatéraux ou multilatéraux conclus avec divers pays exportateurs. Dans certains cas, les droits de douane représentent un montant forfaitaire réclamé par article importé, mais il s’agit le plus souvent d’un droit sur la valeur. En plus de la TPS, une taxe d’accise est imposée pour certaines primes d’assurance et certaines marchandises comme l’essence, les bijoux et les boissons alcoolisées. Cotisations sociales et obligations des employeurs Les gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi que les administrations municipales, prennent part au système intégral de sécurité sociale du Canada qui comprend des programmes de sécurité du revenu et de services sociaux. Les programmes de sécurité du revenu versent directement des sommes d’argent aux bénéficiaires admissibles. Il s’agit notamment du Régime de pensions du Canada et de l’assurance-emploi. L’employeur et l’employé cotisent directement à ces programmes. Toutes les provinces canadiennes disposent de lois qui prévoient une indemnisation pour les employés et les personnes à leur charge en cas de blessure ou de maladie professionnelle découlant d’un emploi ou survenue dans le cadre d’un emploi dans certaines professions. L’employeur cotise directement à ces programmes par l’entremise des systèmes provinciaux d’indemnisation des accidents du travail. L’Impôt-santé des employeurs est une taxe de l’Ontario qui est payée par l’employeur d’après les niveaux du registre des salaires de l’Ontario. Taxes et impôts provinciaux

Les gouvernements provinciaux ne lèvent un impôt que sur les revenus attribuables à la province et sur le revenu des personnes résidant dans la province. Impôt sur le revenu Au Canada, les provinces et les territoires (qu’on estime être des provinces aux fins de l’impôt) lèvent également un impôt sur les sociétés et un impôt sur le revenu des particuliers. Dans certaines provinces, on ne produit qu’une déclaration d’impôt de société ou de particulier pour les gouvernements fédéral et provincial et c’est le gouvernement fédéral qui perçoit l’impôt global. D’autres provinces, comme l’Ontario et l’Alberta, exigent la production d’une déclaration d’impôt de société 1 Dans la plupart des cas, les impôts sur le revenu provinciaux sont administrés et perçus par le gouvernement fédéral. Seuls l’Alberta, l’Ontario et le Québec disposent de régimes indépendants pour l’impôt sur les sociétés. De plus, le Québec est la seule province à s’être dotée d’un système indépendant pour l’impôt sur le revenu des particuliers. 2 On a proposé des modifications à la Loi de l’impôt sur le revenu qui entraîneront une réduction du taux d’inclusion des gains en capital de 75 à 50 % des gains réalisés après le 17 octobre 2000. Pendant la transition, on impose un taux d’inclusion de 66,6 % pour les gains réalisés après le 27 février 2000 et avant le 18 octobre 2000.

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

Federal Taxes

Income taxes Personal and corporate federal income taxes are levied on the basis of residency. This is in contrast with the tax system of many other countries that impose tax on the basis of citizenship or domicile. An individual is resident in Canada for tax purposes if there is a continuing relationship between the individual and Canada. The test is generally whether the individual maintains a fixed abode for themselves and their family. A corporation, on the other hand, is resident in Canada if its central management and control is resident in Canada, even if it was incorporated elsewhere. A corporation incorporated in Canada is normally considered to be resident in Canada. Specific Canadian tax treaties also provide rules to determine when a corporation is resident in Canada for tax purposes. These treaties generally ensure that income is not double taxed. Individuals and corporations resident in Canada are taxable on income derived from sources inside and outside of Canada. Individuals and corporations not resident in Canada are liable for Canadian tax if employed in Canada, carry on business in Canada or sell property situated in Canada at any time in a taxation year. However, a non-resident is taxable only on income earned in Canada for the year. As a result, it is unlikely that non-resident Olympic athletes or visitors to Canada will be subject to Canadian income tax. Capital gains taxes Income earned in Canada includes capital gains arising on the disposition of capital property. The capital gain is computed as the excess of proceeds over the tax cost of the asset and the related costs of disposition. For Canadian income tax purposes the taxable portion 2 of the capital gain is subject to tax.

A GST registrant can recover the tax it pays on its purchases of property and services related to the making of taxable supplies (e.g. merchandise sales) but not on purchases related to making exempt supplies (e.g. investment income). Where a particular purchase is used exclusively (i.e. 90% or more) in making a taxable supply (which is referred to as a “commercial activity”), the GST registrant is entitled to full recovery of the related GST by way of an input tax credit (“ITC”). For example, the GST charged on merchandise purchased by the GST registrant for resale is fully recoverable. Where a particular purchase is partly used in the making of a taxable supply, the ITC is based on the percentage that the intended use of the property or service in making the taxable supply is of the total intended use of the property or service. For non-resident athletes and visitors to the Olympic Games who pay GST when purchasing goods in Canada, they can receive a cash rebate for GST paid, up to $500 when leaving Canada, simply by presenting their original receipts at a participating Duty Free Shop. For rebate claims exceeding $500, an Application for Visitor Tax Refund must be completed and sent to the Canada Customs and Revenue Agency, with original receipts, within one year of export. Customs duties and excise taxes Customs duties or taxes are levied on goods imported into Canada. The Canadian Customs Tariff sets out the import duties and provides for duty-free entry for certain importations. Tariff treatment is based on the country of origin or the country of export, if different, and results from bilateral and multilateral trade agreements with various world-exporting countries. The customs duties themselves, in some cases, are specific amounts per item imported, but more often are “ad valorem” duty. In addition to the GST, excise taxes are imposed on certain insurance premiums and certain goods such as gasoline, jewellery and liquor.

Withholding taxes

Payroll taxes and employer obligations

Withholding taxes are levied on certain types of income earned in Canada and received by non-residents. Generally, a rate of twenty-five percent is imposed on dividends, interest, rent, royalties and management fees received by a non-resident for services rendered outside of Canada. A rate of fifteen percent is withheld from nonresidents receiving a fee, commission or other amount for services rendered in Canada. Many of Canada’s tax treaties reduce the statutory withholding rate. Canadian employment income earned by a non-resident individual is subject to employee withholdings and not the above noted non-resident withholding tax.

The federal, provincial and municipal governments participate in a comprehensive system of social security in Canada providing for income security programs and social services programs. Income security programs provide direct cash payments to eligible recipients. Such programs include the Canada Pension Plan and Employment Insurance. Both the employer and employee make direct contributions to finance these programs.

Large corporations tax A federal large corporations tax is levied on taxable capital employed in Canada in excess of ten million dollars. This tax is not deductible in computing income for income tax purposes and it is reduced to the extent of federal corporate surtax payable. Goods and services tax (“GST”) The GST is not unlike the value-added tax used extensively in most other industrialized countries. It is intended to be a tax on the consumption of most goods and services in Canada. Although collected by businesses, the GST is to be paid by the ultimate consumer or purchaser. The GST is levied at a rate of seven percent. The GST applies to virtually every commercial enterprise in Canada, as well as to those of local governments, non-profits, and other organizations that have often been exempt from income tax. However, the GST does not apply to certain goods and services that are classified as either zero-rated (e.g. exports) or exempt (e.g. financial services).

All Canadian provinces have statutes providing for compensation to employees and their dependents for injuries and occupational diseases arising out of and in the course of employment in certain occupations. An employer makes direct contributions to these programs through provincial Workers’ Compensation Boards. The Employers Health Tax is an Ontario tax that is paid by the employer based on the level of Ontario payroll. Provincial Taxes

The provinces are limited to taxation of income attributable to the province and income of persons resident in the province. Income tax Canada’s provinces and territories (considered provinces for tax purposes) also impose income taxes on corporations and individuals. In some provinces, a single corporate or individual tax return is filed for both federal and provincial governments, with the federal 1 Most provincial income taxes are administered and collected by the federal government. Only Alberta, Ontario and Quebec have independent corporate income tax systems. Quebec is the only province to have an independent system for its personal income taxes. 2 There are proposed amendments to the Income Tax Act that will result in the reduction in the capital gains inclusion rate from three-quarter to one-half of the gain realized after October 17, 2000. There is a transitional inclusion rate of two-thirds for gains realized after February 27, 2000 and before October 18, 2000.

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

69


5

FINANCES

distincte. Le Québec est la seule province qui dispose d’un régime indépendant pour l’impôt sur le revenu des particuliers. Taxe de vente au détail Les provinces de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, du Manitoba, de l’Ontario et de l’Île-du-Prince-Édouard imposent une taxe de vente au détail sur un large éventail de biens meubles corporels destinés à une consommation ou un usage dans la province ainsi que sur l’achat de certains services. La taxe de vente provinciale est en général calculée d’après le prix de vente ou la juste valeur marchande des biens ou des services. Le taux de taxe varie selon la province. Par exemple, il est de 7 % en Colombie-Britannique et de 8 % en Ontario. Droits de cession immobilière Les provinces de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, du Manitoba, de l’Ontario, du Québec et de la Nouvelle-Écosse imposent des droits de cession immobilière. En Ontario, ces droits sont

5.4.2

5.4.3

normalement versés en cas de changement d’un droit de propriété ou d’un intérêt bénéficiaire. En Ontario, des droits de cession immobilière sont normalement payables en cas de changement du titre légal ou de l’intérêt bénéficiaire, et leur taux varie.

government collecting the combined taxes. Other provinces, such as Ontario and Alberta, require the filing of separate corporate income tax returns. Quebec is the only province to have an independent system for personal income taxes.

Taxe et impôt municipaux

Retail sales tax

Impôt foncier Les municipalités canadiennes lèvent un impôt foncier sur les biens immeubles se trouvant sur leur territoire, d’après une évaluation annuelle de la valeur marchande du bien. En général, l’impôt est perçu auprès du propriétaire du bien.

The provinces of British Columbia, Saskatchewan, Manitoba, Ontario and Prince Edward Island impose a retail sales tax on a wide range of tangible personal property for consumption or use in the province or on the purchase of selected services. The provincial retail sales tax is generally based on the sale price or fair market value of the goods or services. The rates of tax vary from province to province. For example, the rate is seven percent in British Columbia and eight percent in Ontario.

Taxe professionnelle La taxe professionnelle est payée par l’occupant de lieux utilisés à des fins commerciales et elle se fonde également sur une évaluation annuelle de la valeur marchande du bien.

Le COJO de Toronto sera un organisme sans but lucratif constitué en personne morale sans capital-actions, en vertu de la Loi sur les corporations canadiennes.

Le COJO de Toronto aura sans doute des employés et, par conséquent, il aura diverses charges sociales et d’autres obligations d’employeur.

Étant donné cette forme juridique, le COJO de Toronto sera exonéré des impôts fédéral et provincial sur le revenu et sur le capital.

Le COJO de Toronto n’achètera probablement pas de biens immeubles et, par conséquent, il n’aura pas à verser de droits de cession immobilière ou d’impôt foncier municipal.

5.4.2

The legal form of the Toronto OCOG will be an incorporated nonprofit organisation without share capital under the Canada Corporations Act.

Impact du statut fiscal du COJO de Toronto Pour déterminer avec certitude la situation, quant à la TPS, des diverses activités du COJO de Toronto, l’Agence canadienne des douanes et du revenu rendra une décision à cet égard.

Impôt sur le revenu Le COJO de Toronto ne sera pas assujetti à l’impôt sur le revenu fédéral5 ou provincial6. Taxe sur les produits et services 7 Le COJO de Toronto sera inscrit aux fins de la TPS. La situation prévue pour diverses recettes, en ce qui concerne la TPS, est la suivante : La TPS est imposée La TPS n’est pas réclamée

Droits de commercialisation : Canadiens Internationaux

La TPS est imposée La TPS n’est pas réclamée

Subventions gouvernmentales

La TPS n’est pas réclamée

Marchandises : Vendues au Canada Exportées

La TPS est imposée8 La TPS n’est pas réclamée

Billets d’entrée et laissez-passer : Épreuves sportives et événements culturels La TPS n’est pas réclamée9 Cérémonies d’ouverture et de clôture La TPS n’est pas réclamée10

Le COJO de Toronto pourra récupérer la TPS payée pour les achats de biens et de services en rapport avec la production de fournitures taxables, mais pas pour les achats ayant trait à la production de fournitures exonérées. Dans le cas d’un bien ou d’un service qui est utilisé en partie pour la production d’une fourniture taxable, le CTI est calculé d’après le pourcentage de l’utilisation prévue du bien ou du service acheté dans la production de la fourniture taxable. Le COJO de Toronto aura le droit de récupérer toute la TPS payée pour les coûts de construction de biens immeubles par le recours à une demande de CTI, pourvu que les biens immeubles construits constituent des immobilisations utilisées principalement par le COJO de Toronto à des fins commerciales. Sinon, le COJO de Toronto ne pourra demander un CTI que pour une partie de la TPS payée pour les coûts de construction. Le COJO de Toronto aura droit à une remise de 50 % sur la TPS payée pour les achats pour lesquels aucun CTI n’a été demandé, pourvu qu’elle soit un « organisme sans but lucratif admissible ».11 3 Les sociétés qui sont exonérées de l’impôt sur le revenu en vertu de l’article 149 de Loi de l’impôt sur le revenu du Canada sont également exonérées de l’impôt des grandes sociétés en vertu de l’alinéa 181.1(3)(c) de la Loi de l’impôt sur le revenu. 4 Les organismes sans but lucratif sont exonérés de l’impôt sur le capital de l’Ontario en vertu de l’article 57 de la Loi de l’impôt sur les corporations de l’Ontario. 5 L’alinéa 149(1)(l) de la Loi de l’impôt sur le revenu exonère certains organismes sans but lucratif de l’impôt sur le revenu fédéral. 6 L’article 57 de la Loi de l’impôt sur les corporations de l’Ontario exonère certains organismes sans but lucratif de l’impôt sur le revenu de l’Ontario. 7 Les remarques sur la TPS découlent de discussions avec des représentants de l’Agence canadienne des douanes et du revenu. 8 Les non-résidents qui paient la TPS pour des biens utilisés principalement à l’extérieur du Canada ont droit à une remise de la taxe, pourvu que les biens soient exportés dans les 60 jours suivant la date de livraison. 9 L’article 11 de la partie V de l’annexe V de la Loi sur la taxe d’accise prévoit une exonération de la TPS pour l’autorisation d’assister à une épreuve ou une compétition sportive, pourvu que les concurrents qui y prennent part ne reçoivent aucune rémunération. 10 La TPS sera réclamée si les cérémonies d’ouverture et de clôture publicisent et mettent en vedette des artistes rémunérés. 11 Le paragraphe 259(2) de la Loi sur la taxe d’accise précise que les organismes sans but lucratif admissibles sont ceux dont au moins 40 % du financement annuel provient du gouvernement.

70

The provinces of British Columbia, Saskatchewan, Manitoba, Ontario, Quebec and Nova Scotia impose a land transfer tax. In Ontario, land transfer tax is normally payable when a change of legal title or beneficial interest occurs, and is applicable at varying rates. Municipal Taxes

Real property taxes Canadian municipalities levy property taxes on real property within their boundaries, based on an annual assessment of the market value of the property. The taxes are normally imposed on the owner of the property. Business Taxes

Tax Status of Toronto OCOG

Given the above noted legal form, the Toronto OCOG will be exempt from federal and provincial income and capital taxes.

Impôt sur le capital Le COJO de Toronto ne sera pas assujetti à l’impôt sur le capital fédéral3 ou provincial4.

Land transfer tax

Business taxes are paid by the occupant of premises used for business purposes and are also based on an annual assessment of the market value of the property.

Statut fiscal du COJO de Toronto

Droits de télédiffusion : Canadiens Internationaux

5

FINANCE

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

5.4.3

The Toronto OCOG will likely have employees and therefore will have various payroll taxes and other employer obligations. The Toronto OCOG will not likely purchase any real property and therefore will not be subject to Ontario land transfer tax or municipal real property taxes.

Impact of the Toronto OCOG’s Tax Status Capital taxes The Toronto OCOG will not be subject to either federal 3 or provincial capital taxes 4. Income taxes The Toronto OCOG will not be subject to either federal 5 or provincial 6 income taxes. Goods and Services Tax 7 The Toronto OCOG will be a GST registrant. The anticipated GST status of various revenues is as follows:

on purchases related to making an exempt supply. Where a particular purchase is partly used in the making of a taxable supply, the ITC is based on the percentage that the intended use of the property or service in the making of a taxable supply is of the total intended use of the property or service. The Toronto OCOG will be entitled to make a full recovery of all of the GST it incurs on real property construction costs by way of an ITC claim, assuming that the real property construction costs are both capital property and used by the Toronto OCOG primarily in a commercial activity. Otherwise, the Toronto OCOG will only be entitled to claim ITC on construction costs on a portion of the GST.

Television broadcasting rights: Canadian International

GST applies No GST

Marketing rights: Canadian International

GST applies No GST

3 There is an exemption from Large Corporation Tax pursuant to paragraph 181.1(3)(c) of the Income Tax Act (Canada) for corporations that are exempt from income tax pursuant to section 149 of the Act.

Government grants and subsidies

No GST

4 There is an exemption from Ontario capital tax pursuant to section 57 of the Ontario Corporation Tax Act for non-profit organisations.

Merchandise: Sold in Canada Exported Admission tickets and passes: Sporting and cultural events Opening and closing ceremonies

The Toronto OCOG will be entitled to a 50% rebate on the GST paid on purchases for which no ITC was claimed provided they are a “qualifying non-profit organisation”11.

5 Paragraph 149(1)(l) of the Income Tax Act exempts certain non-profit organizations from federal income tax.

GST applies No GST

6 Section 57 of the Ontario Corporate Tax Act exempts certain non-profit organisations from Ontario provincial income tax.

8

7 The GST commentary has been discussions with officials from Canada Customs and Revenue Agency. 8 Non-residents paying GST on goods for use primarily outside Canada are entitled to a rebate of the tax provided goods are exported within 60 days of the date of delivery. 9 Section 11 of Part V of Schedule V of the Excise Tax Act provides a GST exemption for the supply of a right to be a spectator at a performance athletic event or competitive event provided the competitors taking part do not receive remuneration.

No GST 9 No GST10

10 GST will apply if the opening and closing ceremonies advertise and feature paid performers.

To obtain certainty of the GST status of the various activities of the Toronto OCOG, a ruling will be obtained from the Canada Customs and Revenue Agency.

11 Subsection 259(2) of the Excise Tax Act defines a qualified non-profit organization as a non-profit organization for which at least 40% of its funding for the year is from government.

The Toronto OCOG can recover the GST it pays on its purchases of property and services related to making taxable supplies but not

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

71


5

FINANCES

Taxe de vente au détail de l’Ontario12 Le COJO de Toronto sera inscrit aux fins de la taxe de vente au détail de l’Ontario. La situation des diverses recettes, quant à cette taxe de vente, est la suivante : Droits de télédiffusion

Aucune taxe de vente13

Droits de commercialisation

Aucune taxe de vente

Subventions gouvernementales

Aucune taxe de vente

Marchandises : Vendues en Ontario : Consommateurs Détaillants

La taxe de vente est réclamée Aucune taxe de vente

Ventes à l’extérieur de l’Ontario Aucune taxe de vente Billets d’entrée et laissez-passer : Épreuves sportives et événements culturels Aucune taxe de vente14 Cérémonies d’ouverture et de clôture Taxe de vente15 Retenues d’impôt Le COJO de Toronto devra effectuer des retenues d’impôt sur différents paiements versés à des non-résidents, y compris les intérêts, les rentes, les redevances ainsi que certains honoraires de gestion et d’administration16. S’il existe un traité fiscal entre le Canada et le pays où les revenus sont envoyés, la retenue d’impôt pourrait être nulle ou aller jusqu’à 25 %. Par exemple, le COJO de Toronto peut avoir à payer des redevances à des non-résidents pour l’utilisation de diverses marques de commerce ou logos. En pareil cas, selon le pays de résidence du donneur de licence et les dispositions du traité fiscal entre ce pays et le Canada, la retenue canadienne pourrait aller de 0 % à 25 %. Outre les retenues d’impôt précisées ci-dessus, les sociétés payantes canadiennes doivent retenir 15 % des honoraires, des commissions et des autres montants versés aux non-résidents pour des services rendus au Canada17. Les retenues d’impôt ne constituent pas un impôt final, mais plutôt un paiement en acompte d’une obligation fiscale canadienne d’un non-résident. Par exemple, si le non-résident est une société qui ne dispose pas d’un établissement permanent au Canada, l’impôt sera remboursé en entier à cette société dès qu’elle produira une déclaration canadienne d’impôt de société. Divers pays ont conclu avec le Canada des conventions fiscales qui portent sur l’imposition du revenu et des capitaux dans les deux pays. Les conventions fiscales permettent de s’assurer que les bénéfices commerciaux et industriels réalisés au Canada par un non-résident

72

5

FINANCE

ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu du Canada, à moins que le non-résident ne dispose d’un établissement permanent au Canada. Pour la plupart des conventions fiscales, un établissement permanent est un lieu d’affaires fixe où l’entreprise exécute ses activités en tout ou en partie. En raison de ces conventions fiscales, un non-résident peut avoir un revenu d’entreprise au Canada qui n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu du Canada, pourvu qu’il ne dispose pas d’établissements permanents au Canada. L’Agence canadienne des douanes et du revenu envisagera la possibilité de renoncer à exiger des retenues d’impôt pour les services rendus au Canada, pourvu que le non-résident puisse démontrer adéquatement que la retenue d’impôt qui serait normalement requise est supérieure à l’obligation fiscale canadienne finale. Paiements au COJO de Toronto Les sommes que le COJO de Toronto reçoit de tierces parties qui résident au Canada seront exonérées de tout impôt canadien. Mais, si ces paiements représentent la fourniture de biens et services imposables par le COJO de Toronto, ils pourraient inclure la TPS et/ou la taxe de vente provinciale imposée par le COJO de Toronto, que celui-ci devra remettre aux gouvernements fédéral et provincial. Si le COJO de Toronto reçoit les paiements d’un non-résident, ces paiements pourraient, selon la nature du paiement, la résidence du payeur et les termes de tout traité fiscal, être assujettis à une retenue d’impôt dans le pays étranger. Paiements au CIO Les paiements versés au CIO par de tierces parties au Canada pourraient être assujettis à une retenue d’impôt sur les non-résidents pouvant atteindre 25 %. Comme le CIO est un résident de la Suisse, le traité fiscal entre le Canada et la Suisse pourrait, selon la nature des paiements, ramener la retenue d’impôt à un taux variant entre 0 % et 10 %. 12 Les remarques sur la taxe de vente de l’Ontario découlent de discussions avec des représentants du ministère des Finances de l’Ontario. 13 On n’estime pas que les droits de télédiffusion sont des biens meubles corporels aux fins de la taxe de vente de l’Ontario et, par conséquent, ils ne sont pas soumis à la taxe. Toutefois, les diffuseurs peuvent devoir verser la taxe de vente de l’Ontario pour les biens meubles corporels transportés en Ontario aux fins de la diffusion. Le COJO de Toronto pourrait demander un décret de remise de la taxe de vente de l’Ontario, qui empêcherait l’application de la taxe sur l’importation temporaire en Ontario de biens meubles corporels en vue de la diffusion des Jeux Olympiques. 14 Le paragraphe 9(2) de la Loi sur la taxe de vente au détail de l’Ontario prévoit une exonération de la taxe de vente de l’Ontario pour les droits d’entrée aux épreuves sportives ou encore aux autres prestations ou spectacles dont les participants, artistes ou sportifs, ne reçoivent aucune rémunération ou redevance. Le COJO de Toronto demandera une telle exemption. 15 En général, les droits d’entrée sont soumis à une taxe de vente de l’Ontario de 10 % lorsque le prix est de plus de 4 $. Le paragraphe 9(2) de la Loi sur la taxe de vente au détail de l’Ontario prévoit une exonération de la taxe de vente de l’Ontario dans certaines circonstances. Le COJO de Toronto demandera une telle exemption. 16 L’article 212 de la Loi de l’impôt sur le revenu impose les retenues d’impôt. 17 Les retenues d’impôt sont imposées en vertu du règlement 105 de la Loi de l’impôt sur le revenu.

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

Ontario Retail Sales Tax 12 The Toronto OCOG will be a registrant for Ontario retail sales tax (“ORST”). The anticipated ORST status of various revenues is as follows: Television broadcast rights

No ORST

Marketing rights

No ORST

Government grants and subsidies

No ORST

Merchandise: Sold in Ontario: Consumers Retailers Sales outside of Ontario Admission tickets and passes: Sports and cultural events Opening and closing ceremonies

13

on. As a result of these tax treaties, a non-resident can have Canadian business income, which is not subject to Canadian income tax assuming they do not have Canadian permanent establishments. The Canada Customs and Revenue Agency will consider extending a waiver of the requirement to withhold tax on services rendered in Canada provided the non-resident can adequately demonstrate that the withholding tax normally required is in excess of the ultimate Canadian tax liability. Payments made to the Toronto OCOG Monies received by the Toronto OCOG from third parties resident in Canada will not be subject to any Canadian income tax in the Toronto OCOG’s hands. However, if these payments represent the provision of taxable supplies of goods and services by the Toronto OCOG this payment could include GST and/or provincial sales tax charged by the Toronto OCOG, which will have to be remitted by the Toronto OCOG to the federal and provincial government.

ORST No ORST No ORST No ORST 14 ORST 15

Withholding taxes The Toronto OCOG will be required to withhold tax on various payments to non-residents including interest, rents, royalties and certain management and administrative fees 16. If a tax treaty exists between Canada and a country to which revenues are sent, no tax or up to 25% tax is required to be withheld. As an example, royalties may be payable by the Toronto OCOG to non-residents for the use of various trademarks or logos. In such instances depending upon the country of residence of the licensor and the terms of the tax treaty between that country and Canada, the Canadian withholding could range anywhere from 0 to 25%. In addition to the above noted withholding tax there is a requirement for a Canadian payer to withhold 15 percent of any fees, commissions or other amounts paid to non-residents for services rendered in Canada17. The withholding tax is not a final tax but rather a payment on account of a non-resident’s overall tax liability in Canada. For example, where the non-resident is a corporation that does not have a permanent establishment in Canada, the tax will be fully refunded to the non-resident upon filing a Canadian corporate income tax return. Various foreign countries have tax treaties with Canada, which deal with the taxation of income and capital between the respective countries. The tax treaties ensure that business profits earned in Canada by a non-resident will not be subject to Canadian income tax unless the non-resident has a Canadian permanent establishment. Most tax treaties define a permanent establishment as a fixed place of business in which the business of the enterprise is wholly or partially carried

If payments are received by the Toronto OCOG from a non-resident payor, depending on the nature of the payment, residency of the payor and the terms of any tax treaty, these payments to the Toronto OCOG may be subject to witholding taxes in the foreign country. Payments made to the IOC Payments made to the IOC by third parties in Canada could be subject to Canadian non-resident withholding tax of up to 25%. Since the IOC is a resident of Switzerland, depending on the nature of the payments, the Canada-Swiss tax treaty may reduce the witholding tax rate to a rate ranging from 0 to 10%. 12 The ORST commentary has been discussed with officials from the Ontario Ministry of Finance. 13 Television broadcast rights are not considered a tangible personal property for ORST purposes and therefore not subject to tax. However, broadcasters may be subject to ORST with respect to tangible personal property brought into Ontario for purposes of broadcasting. The Toronto OCOG could request an ORST remission order, which would avoid the application of tax to the temporary importation of tangible personal property into Ontario for purposes of broadcasting the Olympic Games. 14 Subsection 9(2) of the Ontario Retail Sales Tax Act provides an exemption from ORST for admissions to athletic events or other performances or entertainment staged where no performers taking part receive or will receive any remuneration or any other consideration. The Toronto OCOG will seek such an exemption. 15 Generally admissions are subject to a 10% ORST where the price of admission is more than $4. Subsection 9(2) of the Ontario Retail Sales Tax Act provides an exemption from ORST in certain circumstances. The Toronto OCOG will seek such an exemption. 16 Section 212 of the Income Tax Act imposes the withholding tax requirement. 17 The withholding tax is imposed pursuant to regulation 105 of the Income Tax Act.

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

73


5

FINANCES

5.5 5.5.1

Élaboration du budget

5.5

Budget des Jeux Olympiques A

REVENUS 1 DROITS DE TÉLÉVISION • USA • Europe • Japon • Reste du monde 2 3 4 5

PARRAINAGE TOP PARRAINAGE LOCAL LICENCES FOURNISSEURS OFFICIELS

6 PROGRAMME DE MONNAIES OLYMPIQUES 6 PHILATÉLIE 7 LOTERIES 8 9 10 11

VENTE DE BILLETS DONS ALIÉNATION DES BIENS SUBVENTIONS • Gouvernement national • Gouvernement régional • Gouvernement local 12 AUTRES 25 DÉFICIT TOTAL

5.5.1 MILLION $US

%

436,5 216,7 88,0 91,8 833,0 234,5 150,0 68,2 116,7 569,4 6,8 – – 6,8 439,1 5,2 5,9

21,9 10,9 4,4 4,6 41,8 11,8 7,5 3,4 5,9 28,6 0,3 – – 0,3 22,1 0,3 0,3

– – 21,5 108,5 141,1 – 1 989,4 $

– – 1,1 5,5 7,2 – 100,0

B

DÉPENSES

B1

BIENS D'ÉQUIPEMENT 13 INSTALLATIONS SPORTIVES VILLAGE OLYMPIQUE CPP & CIRTV AUTRES

B2

FONCTIONNEMENT 14 ÉPREUVES SPORTIVES 14 VILLAGE OLYMPIQUE 14 CPP & CIRTV 15 CÉRÉMONIES ET PROGRAMMES 16 SERVICES MÉDICAUX 17 RESTAURATION 18 TRANSPORTS 19 SÉCURITÉ 20 JEUX PARALYMPIQUES 21 PUBLICITÉ ET PROMOTION 22 ADMINISTRATION 23 ÉPREUVES PRÉ-OLYMPIQUES & COORDINATION 24 AUTRES

MILLION $US

11,3 – – – 11,3

305,5 125,3 178,0 110,0 21,9 65,5 219,5 66,2 2,6 107,4 453,9 4,9 51,4 1 712,1

15,4 6,3 9,0 5,5 1,1 3,3 11,0 3,3 0,1 5,4 22,8 0,3 2,6 86,1

52,7

TOTAL

1 989,4 $

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

%

224,6 – – – 224,6

25 EXCÉDENT

Taux de change du $US par rapport au $CAN utilisé pour la préparation du budget : 1,50 Date de rédaction définitive du budget : 18 décembre 2000

74

5

FINANCE

2,6 100,0

Budgeting Budget of Olympic Games A

REVENUES

USD MILLION

1 TELEVISION RIGHTS • USA • Europe • Japan • Rest of World 2 3 4 5

TOP SPONSORSHIP LOCAL SPONSORSHIP LICENSING OFFICIAL SUPPLIERS

6 OLYMPIC COIN PROGRAM 6 PHILATELY 7 LOTTERIES 8 9 10 11

TICKET SALES DONATIONS DISPOSAL OF ASSETS SUBSIDIES • National Government • Regional Government • Local Governments 12 OTHER 25 SHORTFALL TOTAL

%

436.5 216.7 88.0 91.8 833.0 234.5 150.0 68.2 116.7 569.4 6.8 – – 6.8 439.1 5.2 5.9

21.9 10.9 4.4 4.6 41.8 11.8 7.5 3.4 5.9 28.6 0.3 – – 0.3 22.1 0.3 0.3

– – 21.5 108.5 141.1 – $ 1,989.4

– – 1.1 5.5 7.2 – 100.0

B

EXPENDITURES

B1

CAPITAL INVESTMENTS 13 SPORTS FACILITIES OLYMPIC VILLAGE MPC & IBC OTHER

B2

OPERATIONS 14 SPORTS EVENTS 14 OLYMPIC VILLAGE 14 MPC & IBC 15 CEREMONIES AND PROGRAMS 16 MEDICAL SERVICES 17 CATERING 18 TRANSPORT 19 SECURITY 20 PARALYMPICS 21 ADVERTISING & PROMOTION 22 ADMINISTRATION 23 PRE-OLYMPIC EVENTS & COORDINATION 24 OTHER

25 SURPLUS TOTAL

USD MILLION

%

224.6 – – – 224.6

11.3 – – – 11.3

305.5 125.3 178.0 110.0 21.9 65.5 219.5 66.2 2.6 107.4 453.9 4.9 51.4 1,712.1

15.4 6.3 9.0 5.5 1.1 3.3 11.0 3.3 0.1 5.4 22.8 0.3 2.6 86.1

52.7

2.6

$ 1,989.4

100.0

USD / Local currency exchange rate used in preparing the budget: 1.50 Date of finalization of budget: December 18, 2000

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

75


5

FINANCES

5.5.2

Budget des dépenses en capital (en millions de $US)

5.5.2

BUDGET COJO TORONTO

HORS BUDGET COJO TORONTO

B1 13 NOUVELLES INSTALLATIONS (a) INSTALLATIONS SPORTIVES 1) Centre Air Canada 2) Brampton Centre for Sports and Entertainment 3) Copps Coliseum 4) Vallée Don1 5) Collège Durham 6) Centre aquatique d’Exhibition Place 7) Centre Hershey 8) Stade Ivor Wynne 9) Centre aquatique de Markham 10) Amphithéâtre Molson 11) Centre national du tennis 12) Centre national du commerce 13) Centre équestre de North Caledon 14) Stade North Park 15) Centre aquatique olympique 16) Stade olympique de hockey 17) Marina olympique pour la voile 18) Centre olympique de tir 19) Stade olympique 20) Vélodrome et Centre multisport olympique 21) Oshawa Skeet and Gun Club 22) Richmond Green 23) Le Coliseum 24) Centre de régates olympique de Toronto 25) Twelve Mile Creek 26) Vaughan Grove Sports Park 27) Université York Village olympique 2

CPP & CIRTV Village des médias Plan d’infrastructure du 3 Secteur riverain olympique Aéroport Expansion de l’aéroport

Province de l’Ontario – Projets d’immobilisations Restructuration des soins de santé Enseignement postsecondaire Réseau routier provincial Ville de Toronto – Projets d’immobilisations Achat de la gare Union Transports publics Routes Parcs et loisirs Services d’incendie Logement et hébergement Programmes de base Métro Sheppard Gestion des déchets solides Services de police

TOTAL INTERMÉDIAIRE

NOUVELLES INSTALLATIONS

RÉNOVATION D'INSTALLATIONS EXISTANTES

TOTAL INTERMÉDIAIRE

COJO & HORS COJO

0,1

0,1

0,1

– – – – 4,8 – – 6,2 – – – – – 20,1 3,3 – 2,0 49,1

0,2 0,2 1,0 4,0 – 6,0 2,0 – 0,1 8,6 46,9 3,6 5,3 – – 2,0 – –

0,2 0,2 1,0 4,0 4,8 6,0 2,0 6,2 0,1 8,6 46,9 3,6 5,3 20,1 3,3 2,0 2,0 49,1

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

0,2 0,2 1,0 4,0 4,8 6,0 2,0 6,2 0,1 8,6 46,9 3,6 5,3 20,1 3,3 2,0 2,0 49,1

25,9 – – – – – – – 111,4 – – – – –

– 1,2 4,2 1,2 13,3 1,3 5,3 6,7 113,2 – – – – –

25,9 1,2 4,2 1,2 13,3 1,3 5,3 6,7 224,6 – – – – –

– – – – – – – – – 266,7 266,7 – 296,7 296,7

– – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – 266,7 266,7 – 296,7 296,7

25,9 1,2 4,2 1,2 13,3 1,3 5,3 6,7 224,6 266,7 266,7 – 296,7 296,7

– –

– –

– –

1 010,9 1 010,9

– –

1 010,9 1 010,9

1 010,9 1 010,9

– –

– –

– –

– –

3 000,0 3 000,0

3 000,0 3 000,0

3 000,0 3 000,0

– –

– –

– –

– –

453,8 453,8

453,8 453,8

453,8 453,8

– – – – – – – – – – – 111,4 $

TORONTO OCOG BUDGET

NON TORONTO OCOG BUDGET

B1 13

C

C

RÉNOVATION D'INSTALLATIONS EXISTANTES

– – – –

Capital Investment Budget (USD million)

TOTAL

4

Gouvernement du Canada Projets d’immobilisations

TOTAL

5

FINANCE

– – – –

– – – –

– – – – – – – – – – – 113,2 $

– – – – – – – – – – – 224,6 $

– – – – – – – – – – – – – – – 1 574,3 $

2 070,0 667,0 1 267,0 4 004,0

2 070,0 667,0 1 267,0 4 004,0

2 070,0 667,0 1 267,0 4 004,0

53,3 180,0 110,0 46,7 16,7 8,7 80,7 124,0 14,0 13,3 647,4 8 105,2 $

53,3 180,0 110,0 46,7 16,7 8,7 80,7 124,0 14,0 13,3 647,4 9 679,5 $

53,3 180,0 110,0 46,7 16,7 8,7 80,7 124,0 14,0 13,3 647,4 9 904,1 $

NEW INSTALLATIONS

UPGRADING OF EXISTING INSTALLATIONS

SUB-TOTAL

NEW INSTALLATIONS

0.1

0.1

0.1

– – – – 4.8 – – 6.2 – – – – – 20.1 3.3 – 2.0 49.1

0.2 0.2 1.0 4.0 – 6.0 2.0 – 0.1 8.6 46.9 3.6 5.3 – – 2.0 – –

0.2 0.2 1.0 4.0 4.8 6.0 2.0 6.2 0.1 8.6 46.9 3.6 5.3 20.1 3.3 2.0 2.0 49.1

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

– – – – – – – – – – – – – – – – – –

0.2 0.2 1.0 4.0 4.8 6.0 2.0 6.2 0.1 8.6 46.9 3.6 5.3 20.1 3.3 2.0 2.0 49.1

25.9 – – – – – – – 111.4 – – – – – – –

– 1.2 4.2 1.2 13.3 1.3 5.3 6.7 113.2 – – – – – – –

25.9 1.2 4.2 1.2 13.3 1.3 5.3 6.7 224.6 – – – – – – –

– –

– –

– –

– –

– –

– –

– –

– – – –

– – – –

– – – –

– – – – – – – – – – – 111.4

– – – – – – – – – – – 113.2

– – – – – – – – – – – 224.6

(a) SPORTS FACILITIES 1) Air Canada Centre 2) Brampton Centre for Sports and Entertainment 3) Copps Coliseum 1 4) Don Valley 5) Durham College 6) Exhibition Place Aquatic Centre 7) Hershey Centre 8) Ivor Wynne Stadium 9) Markam Aquatic Centre 10) Molson Amphitheatre 11) National Tennis Centre 12) National Trade Centre 13) North Caledon Equestrian Centre 14) North Park Stadium 15) Olympic Aquatic Centre 16) Olympic Hockey Stadium 17) Olympic Sailing Marina 18) Olympic Shooting Centre 19) Olympic Stadium 20) Olympic Velodrome & Multi-sport Centre 21) Oshawa Skeet & Gun Club 22) Richmond Green 23) The Coliseum 24) Toronto Olympic Regatta Centre 25) Twelve Mile Creek 26) Vaughan Grove Sports Park 27) York University Olympic Village 2

MPC & IPC Media Village Olympic Waterfront Infrastructure Plan

3

Airport Airport Expansion Government of Canada Capital Projects

– – – – – – – – – 266.7 266.7 – 296.7 296.7 1,010.9 1,010.9

– – – – – – – – – – – – – – – –

SUB-TOTAL

OCOG & NON-OCOG

– – – – – – – – – 266.7 266.7 – 296.7 296.7 1,010.9 1,010.9

25.9 1.2 4.2 1.2 13.3 1.3 5.3 6.7 224.6 266.7 266.7 – 296.7 296.7 1,010.9 1,010.9

3,000.0 3,000.0

3,000.0 3,000.0

3,000.0 3,000.0

– –

453.8 453.8

453.8 453.8

453.8 453.8

– – – –

2,070.0 667.0 1,267.0 4,004.0

2,070.0 667.0 1,267.0 4,004.0

2,070.0 667.0 1,267.0 4,004.0

53.3 180.0 110.0 46.7 16.7 8.7 80.7 124.0 14.0 13.3 647.4 8,105.2

53.3 180.0 110.0 46.7 16.7 8.7 80.7 124.0 14.0 13.3 647.4 $ 9,679.5

53.3 180.0 110.0 46.7 16.7 8.7 80.7 124.0 14.0 13.3 647.4 $ 9,904.1

4

Province of Ontario – Capital Projects Healthcare Restructuring Post Secondary Education Provincial Highway System City of Toronto – Capital Projects Purchase of Union Station Transit Roads Parks and Recreation Fire Services Shelter, Housing Base Programs Sheppard Subway Solid Waste Management Police Services TOTAL

UPGRADING OF EXISTING INSTALLATIONS

TOTAL

$

$

$

– – – – – – – – – – – $ 1,574.3

$

1 Based on UCI review and site visit, at press time, the Cycling-Mountain Bike venue has been amended. All references to Don Valley are superceded by venue information for Hardwood Hills. 2 Both facilities will be leased by the Toronto OCOG for the requisite period. 3 It is planned that this amount will fund the environmental remediation, site preparation, infrastructure and parks and open space necessary for revitalizing the Olympic Waterfront. 4 The Government of Canada will invest $680.7 million CDN ($453.8 million USD) over six years in Ontario’s community infrastructure under the Infrastructure Canada – Ontario partnership. Priorities include sport infrastructure, culture and tourism infrastructure and green municipal infrastructure.

1 Suite à l’examen et à la visite du site par l’UCI, au moment de mettre sous presse, le site de VTT avait été modifié. Toutes les références à la vallée Don sont désormais remplacées par les informations relatives au site de Hardwood Hills. 2 Ces deux installations seront louées par le COJO de Toronto pour la période requise. 3 Cette somme devrait permettre de financer le programme d’assainissement de l’environnement, la préparation du site, l’infrastructure ainsi que les parcs et les aires libres nécessaires à la revitalisation du Secteur riverain olympique. 4 Le gouvernement du Canada investira 680,7 millions de $CAN (453,8 millions de $US) sur six ans dans l’infrastructure communautaire de l’Ontario dans le cadre du partenariat Canada-Ontario établi à cette fin. Les priorités incluent les installations sportives, culturelles et touristiques ainsi que les infrastructures municipales vertes.

76

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

77


5

FINANCES

5.5.3

Prévisions de trésorerie du COJO de Toronto

5.5.3

EN MILLIONS DE $US

–$

(2,9) $

(11,3) $

(22,2) $

(29,9) $

14,9 $

(47,0) $

– – – – – –

– – – – – –

– – – – – –

– 10,8 4,4 – – – 15,2

– 96,6 9,5 – 0,9 – 107,0

– 102,9 9,5 – 4,7 – 117,1

– 126,2 28,4 175,6 6,8 – 337,0

– 2,9 2,9

– 8,4 8,4

– 10,9 10,9

– 22,9 22,9

8,6 53,6 62,2

52,1 126,9 179,0

ÉTAT DE LA TRÉSORERIE FIN DE L'ANNÉE

(2,9)

(11,3)

(22,2)

(29,9)

14,9

LIGNE DE CRÉDIT BANCAIRE – MOINS TRÉSORERIE UTILISÉE

97,1

88,7

77,8

70,1

TRÉSORERIE DISPONIBLE

97,1

88,7

77,8

70,1

SORTIES • Biens d’équipement • Fonctionnement

5.5.4

2008 Année des Jeux (25,1) $

2009 2010 Année des Jeux +1 Année des Jeux +2 57,0 $

52,7 $

– 496,5 37,3 263,5 9,1 344,6 1 151,0

– – – – – –

– – – – – –

75,3 239,8 315,1

88,6 980,3 1 068,9

– 4,3 4,3

– – –

(47,0)

(25,1)

57,0

52,7

52,7

100,0

53,0

74,9

114,9

53,0

74,9

57,0

52,7

52,7

Informations à fournir à la commission d’évaluation Des données complètes correspondant à chaque poste budgétaire seront fournies au spécialiste des finances de la commission d’évaluation.

78

Toronto OCOG Cash Flow Forecasts USD MILLION

2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 Année des Jeux -7 Année des Jeux -6 Année des Jeux -5 Année des Jeux -4 Année des Jeux -3 Année des Jeux -2 Année des Jeux -1 ÉTAT DE LA TRÉSORERIE DÉBUT DE L'ANNÉE RENTRÉES • Financement bancaire • Droits de télévision • Programme TOP • Vente de billets • État, région, ville • Autres revenus

5

FINANCE

2001 Games Yr. -7 CASH POSITION BEGINNING OF YEAR CASH INFLOWS • Bank Financing • TV Rights • TOP Sponsorship • Ticket Sales • State, Region, City • Other Income CASH OUTFLOWS • Capital Investments • Operations CASH POSITION END OF YEAR BANK CREDIT LINE – LESS CASH UTILIZED CASH AVAILABLE

5.5.4

Un récapitulatif des coûts en ressources humaines et en technologie a été préparé et sera mis à la disposition de la commission d’évaluation.

VOLUME 1 • THÈME 5 • FINANCES

$

2002 Games Yr. -6 $

(2.9)

2003 Games Yr. -5 $

(11.3)

2004 Games Yr. -4 $

(22.2)

2005 Games Yr. -3 $

(29.9)

2006 Games Yr. -2 $

14.9

2007 Games Yr. -1 $

(47.0)

2008 Games Yr. $

(25.1)

2009 Games Yr. +1 $

57.0

2010 Games Yr. +2 $

52.7

– – – – – –

– – – – – –

– – – – – –

– 10.8 4.4 – – – 15.2

– 96.6 9.5 – 0.9 – 107.0

– 102.9 9.5 – 4.7 – 117.1

– 126.2 28.4 175.6 6.8 – 337.0

– 496.5 37.3 263.5 9.1 344.6 1,151.0

– – – – – –

– – – – – –

– 2.9 2.9

– 8.4 8.4

– 10.9 10.9

– 22.9 22.9

8.6 53.6 62.2

52.1 126.9 179.0

75.3 239.8 315.1

88.6 980.3 1,068.9

– 4.3 4.3

– – –

(2.9)

(11.3)

(22.2)

(29.9)

14.9

(47.0)

(25.1)

57.0

52.7

52.7

97.1

88.7

77.8

70.1

100.0

53.0

74.9

97.1

88.7

77.8

70.1

114.9

53.0

74.9

57.0

52.7

52.7

Information to be Provided to Evaluation Commission Comprehensive data for the build-up of each budgetary caption will be made available to the finance expert of the Evalution Commission.

A schedule summarizing the total of human resources costs and technology costs has been prepared and will be made available to the Evalution Commission.

VOLUME 1 • THEME 5 • FINANCE

79


80


MARKETING

6

Un marché immense « 200 millions de personnes habitent à moins d’un jour de voiture ou de trois heures de vol de Toronto »

Une occasion à saisir « Les dépenses publicitaires au Canada dépassent déjà 5,7 milliards de dollars US par an »

Un marketing coordonné « Un programme de marketing conjoint entre l’AOC, les Fédérations nationales de sport, la ville de Toronto et le COJO de Toronto améliorera le programme TOP du CIO »

Des Jeux pour les jeunes « Pour la première fois, 10 % des places de chacun des sites de compétition seront réservées aux enfants pour un prix fixe de 7 $US »

Tremendous Market “200 million people are within either a one-day drive or three-hour flight of Toronto”

Great Opportunity “Advertising spending within Canada is already more than $5.7 (USD billion) per year”

Coordinated Marketing “A joint marketing program among the COA, National Sport Federations, City of Toronto and Toronto OCOG will enhance the TOP program of the IOC”

Youth Games “For the first time, 10% of the seating at every sport venue will be reserved for children at a fixed price of $7.00 (USD)”


6

6.1.1

Plan de marketing conjoint de l’AOC et du COJO de Toronto En avril 1998, l’Association olympique canadienne (AOC), la Société pour la candidature de Toronto aux Jeux Olympiques de 2008 (TO-2008) et la ville de Toronto ont signé une entente ville candidate reconnaissant la nécessité d’élaborer et de mettre en oeuvre une entente de marketing conjoint. L’entente et le programme de marketing conjoint ne chevaucheront ni n’affecteront aucunement le programme TOP du CIO.

6.1.2

6.1.1

L’AOC a formalisé son propre programme de marketing en 1993 en se chargeant elle-même de toutes les activités de marketing. Au cours des quatre dernières années, l’AOC a versé 20 millions de $US directement aux athlètes, aux entraîneurs et aux Fédérations nationales de sport, ce qui en fait la principale source de subventions du secteur privé pour le sport au Canada. Une entente de marketing conjoint est déjà en vigueur entre 32 des FNS et l’AOC pour deux catégories de sponsors : les brasseries et les sociétés aériennes.

Le programme de marketing conjoint sera en tous points conforme aux conditions du contrat ville hôte et à la lettre de Michael Payne datée de décembre 2000. L’AOC continuera de commercialiser ses produits jusqu’au 30 juin 2001, date où elle cessera toutes ses activités de marketing jusqu’à ce que la ville hôte soit élue le 13 juillet 2001. Si Toronto est élue ville hôte, l’AOC cessera toute activité de marketing unique; l’AOC, la ville de Toronto et TO-2008 serviront alors de groupe de marketing intérimaire jusqu’à ce que le COJO de Toronto soit formalisé dans les délais prescrits par le contrat ville hôte.

L’AOC et TO-2008 ont tenu la première de plusieurs séances avec les FNS en décembre 2000. D’autres réunions sont prévues pour le début de 2001, afin de confirmer les avantages pour les parties et les dates de mise en oeuvre.

L’AOC et TO-2008 veilleront à ce que, dans la foulée des Jeux Olympiques, l’AOC ait établi les relations nécessaires avec les sponsors pour assurer la continuité du marketing à long terme. 6.1.2

Confirmation de l’expiration des ententes de marketing du CNO

Catégories restreintes

6.2.1

6.2.2

Un certain nombre de sociétés qui appuient le Mouvement olympique ou qui l’ont appuyé dans le passé auront la chance de participer aux SPONSOR DE L’AOC

Lignes aériennes Industrie automobile Services bancaires et financiers

Air Canada Daimler Chrysler Canada Inc. Groupe Financier Banque Royale

Brasseries Fabricants de céréales Matériel informatique Services de consultation

Labatt General Mills, Inc.

Industrie laitière Industrie de l’énergie

Air Canada General Motors du Canada Banque Canadienne Impériale de Commerce Ernst & Young Interbrew (Labatt)

The CIT Group

Banque Royale du Canada

Compaq Canada Inc. Warren Shepell Consultants Corporation Les producteurs laitiers du Canada Enbridge Inc. Ontario Hydro Ministère du Patrimoine canadien LifeMark Health York International Marriott Hotels & Resorts The Home Depot Canada Canada Life Assurance Co.

Vêtements pour parades et remise des médailles Produits pétroliers Gestion immobilière Télécommunications Téléphonie avec et sans fil et équipement pour les affaires électroniques Vitamines Vins et spiritueux

Roots Canada Petro-Canada

82

Jeux, sous réserve des droits des sponsors actuels du CIO. Le tableau suivant liste les sponsors et les supporters de l’AOC et de TO-2008. SPONSOR DE TO-2008

Gouvernement Services de santé Chauffage/Climatisation Secteur hôtelier Améliorations domiciliaires Assurance individuelle et collective Publicité-médias – Imprimés, télévision, radio, affichage

Bell Canada

NuLife Vitamins Lindemans Wines

The COA formalized its own marketing program in 1993 by taking in-house the operation of all marketing activities. The COA is the largest private sector grantor to sport in Canada providing $20 million (USD) directly to athletes, coaches and National Sport Federations (NSF) in this quadrennium. A joint marketing agreement is already in effect among 32 of the NSFs and the COA in two sponsor categories: beer and airline services.

The Joint Marketing Program will be in full compliance with the terms of the Host City Contract and the December, 2000 letter from Michael Payne. The COA will continue to market its products to June 30, 2001, at which point all marketing activities will cease until after the election of the Host City on July 13, 2001. If Toronto is elected, the COA will cease its sole marketing activity, and the COA, City of Toronto and TO-2008 will serve as an interim marketing group until the Toronto OCOG is formalized within the time contemplated by the Host City Contract.

The COA and TO-2008 held the first of several sessions with the NSFs in December, 2000. Further meetings are scheduled in early 2001, to confirm the benefits to the parties and the dates for implementation.

The COA and TO-2008 will ensure that, following the Olympic Games, the COA has the necessary sponsor relationship to ensure longterm marketing continuity.

Confirmation of Expiry of NOC Marketing Agreements

Category Restrictions The only product category that would be excluded in the marketing program is tobacco. The promotion of tobacco in association with sporting events is not permitted in Canada.

Soutien des industries nationales

CATÉGORIE

All parties are committed to delivering a clean marketplace as required by the Host City Contract. The Joint Marketing Agreement will be completed by February, 2001, and available for review by the Marketing Department of the IOC and by the Site Evaluation Commission.

The COA has contracts with sponsors that extend rights to and including 2004, consistent with the rules governing the bidding process and the terms outlined by the IOC.

Les produits du tabac sont la seule catégorie de biens exclue du programme de marketing. Au Canada, il est interdit d’annoncer des produits du tabac en les associant à des événements sportifs.

6.2.2

COA & Toronto OCOG Joint Marketing Plan The Canadian Olympic Association (COA), Toronto 2008 Olympic Bid Corporation (TO-2008) and City of Toronto signed a Bid City Agreement in April, 1998 acknowledging the need to develop and implement a Joint Marketing Agreement. The Joint Marketing Agreement and Program will not overlap or prejudice, in any way, the TOP program of the IOC.

Toutes les parties se sont engagées à assurer un marché libre de marketing sauvage, comme l’exige le contrat ville hôte. L’entente de marketing conjoint sera finalisée d’ici février 2001 et prête à être soumise à l’examen du département de marketing du CIO et de la commission d’évaluation des sites.

L’AOC a signé avec les sponsors des contrats qui étendent les droits jusqu’en 2004 inclusivement, et ce, conformément aux règles régissant le processus de candidature et aux conditions énoncées par le CIO.

6.2.1

6

MARKETING

MARKETING

Global Television Network The Edge 102 The National Post GO Transit Roots Canada Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Brookfield Properties Corporation Bell Canada Nortel Networks Inc. NuLife Vitamins Régie des alcools de l’Ontario

VOLUME 1 • THÈME 6 • MARKETING

Rogers Cable

There are a number of corporations that have supported the Olympic Movement in the past or are current sponsors, and will have the opportunity to participate in the Games, subject to the CATEGORY

COA SPONSOR

Airlines Automobile Banking & Financial Services

Air Canada Daimler Chrysler Canada Inc. Royal Bank Financial Group

Beer Breakfast Foods Computer Equipment Consulting

Labatt’s Brewery General Mills, Inc.

Dairy Products Energy

Toronto Hydro Enwave District Heating Limited

Mediacom Inc. The Globe & Mail Toronto Transit Commission Fan 590 / EZ Rock 97.3 Toronto

National Industry Support

CTV Inc. TDI The Toronto Sun

Rogers AT&T

rights of existing IOC sponsors. The following chart details the sponsors and supporters of the COA and TO-2008. TO-2008 SUPPORTER

Air Canada General Motors of Canada Canadian Imperial Bank of Commerce Ernst & Young Interbrew (Labatt’s Brewery)

The CIT Group

Royal Bank of Canada

Compaq Canada Inc. Warren Shepell Consultants Corporation Dairy Farmers of Canada

Government Health Care Services Heating/Air Conditioning Hotel & Resorts Home Improvement Individual & Group Insurance Media Advertising – Print, Television, Radio, Outdoor

Department of Canadian Heritage LifeMark Health York International Marriott Hotels & Resorts The Home Depot Canada Canada Life Assurance Co.

Parade & Podium Wear Petroleum Products Real Estate, Property Management Telecommunications Telephone, wireless and e-business equipment Vitamins Wines & Spirits

Roots Canada Petro-Canada Bell Canada NuLife Vitamins Lindemans Wines

Enbridge Inc. Ontario Power Generation

Toronto Hydro Enwave District Heating Limited

Global Television Network The Edge 102 The National Post GO Transit Roots Canada Imperial Oil Limited Brookfield Properties Corporation Bell Canada Nortel Networks Inc. NuLife Vitamins Liquor Control Board of Ontario

Mediacom Inc. The Globe & Mail Toronto Transit Commission Fan 590 / EZ Rock 97.3 Toronto

CTV Inc. TDI The Toronto Sun

Rogers Cable

Rogers AT&T

VOLUME 1 • THEME 6 • MARKETING

83


6

6.3.1

Nombre de billets disponibles

6.3.1

En tout, 10 611 211 billets seront mis en vente lors des Jeux Olympiques de 2008 à Toronto. Deux cent millions d’Américains du Nord vivent à 6.3.2

enfants pour un prix de 7 $US. En outre, 76 % de tous les billets coûteront moins de 100 $US.

Number of Tickets Available There will be are a total of 10,611,211 tickets available for sale at the Toronto 2008 Olympic Games. Two hundred million North

moins d’un jour de voiture ou de trois heures de vol de Toronto.

Ventes prévues On prévoit vendre 6 383 058 billets, soit 60 % du total disponible. Dix pour cent des billets disponibles sur chaque site seront réservés aux

6.3.3

6.3.2

A

Projected Ticket Sales 6,383,058 or 60% of available tickets will be sold. Ten percent of ticketed seats available at each venue will be reserved for

895,00 $

327,00 $

A B C D*

90,00 $ 62,00 42,00 7,00

INTERMÉDIAIRES MINIMUM CATÉGORIE DE PLACE MAXIMUM

13,00 $ 13,00 13,00 7,00

A B C D*

230,00 $ 185,00 146,00 7,00

RONDES DES MÉDAILLES MINIMUM CATÉGORIE DE PLACE MAXIMUM MINIMUM

23,00 $ 23,00 23,00 7,00

A B C D*

295,00 $ 210,00 146,00 7,00

6.3.3

$7.00 (USD) children’s tickets. In addition, 76% of all ticketed seats will be priced at less than $100.00 (USD).

Projected Ticket Prices (USD) OPENING AND CLOSING CEREMONIES SEAT CALIBRE HIGH LOW

29,00 $ 29,00 29,00 7,00

A

$895.00

SEAT CALIBRE

$327.00

* 10 % des billets disponibles sur chaque site seront réservés aux enfants pour 7 $US 76 % des billets coûteront moins de 100 $US

PRIX DES BILLETS POUR LES ÉPREUVES DE CHAMPIONNAT DANS LES SPORTS PROFESSIONNELS AU CANADA ($US) SPORT PROFESSIONNEL

National Basketball Association Raptors de Toronto Ligue nationale de hockey Maple Leafs de Toronto Ligue canadienne de football Match de championnat de la Coupe Grey Tennis Série des Maîtres

SPORT PROFESSIONNEL

27,00 $ - 407,00 $

National Basketball Association Raptors de Toronto Ligue nationale de hockey Maple Leafs de Toronto Ligue canadienne de football Argonauts de Toronto Baseball des ligues majeures Blue Jays de Toronto

54,00 - 414,00 79,00 -132,00 27,00 - 933,00

La vente des billets pour les épreuves sera soigneusement planifiée et gérée de façon professionnelle par le COJO de Toronto. On procédera de manière juste, équitable et efficace. Il sera tenu compte des besoins des spectateurs, des membres de la famille olympique et des athlètes, ainsi que des objectifs visés quant aux taux d’assistance et aux recettes.

PRIX POUR UN MATCH RÉGULIER (2000-2001)

PRIX D’UN BILLET DE SAISON

13,00 $ - 333,00 $

450,00 $ - 13 500,00 $ 45 matchs 870,00 - 8 700,00 45 matchs 53,00 -193,00 9 matchs 378,00 -2 403,00 81 matchs

23,00 -217,00 7,00 -23,00 5,00 -78,00

$90.00 62.00 42.00 7.00

LOW

SEAT CALIBRE

$13.00 13.00 13.00 7.00

A B C D*

INTERMEDIATE HIGH

LOW

$230.00 185.00 146.00 7.00

$23.00 23.00 23.00 7.00

MEDAL ROUNDS SEAT CALIBRE HIGH

A B C D*

$295.00 210.00 146.00 7.00

LOW

$29.00 29.00 29.00 7.00

These prices compare favorably with prices for other major events in Canada:

PRIX DES BILLETS POUR LES MATCHS RÉGULIERS DANS LES SPORTS PROFESSIONNELS AU CANADA ($US)

PRIX POUR UN MATCH DE CHAMPIONNAT (PROJETÉ POUR 2001)

A B C D*

PRELIMINARY HIGH

*Ten percent of ticketed seats available at each venue will be reserved for $7.00 Children’s Tickets 76% percent of all ticketed seats will be priced at less than $100.00 (USD)

Ces prix se comparent avantageusement à ceux exigés pour les autres compétitions sportives d’importance au Canada :

CHAMPIONSHIP TICKET PRICES FOR PROFESSIONAL SPORT WITHIN CANADA (USD)

Tous les sites auront des places réservées aux personnes handicapées.

Programme de monnaies commémoratives

REGULAR SEASON TICKET PRICES FOR PROFESSIONAL SPORT WITHIN CANADA (USD)

PROFESSIONAL SPORT

TICKET PRICE FOR ONE CHAMPIONSHIP GAME (2001-PROJECTED)

PROFESSIONAL SPORT

TICKET COST FOR ONE REGULAR SEASON GAME (2000-2001)

TICKET COST FOR SEASON TICKETS

National Basketball Association Toronto Raptors National Hockey League Toronto Maple Leafs Canadian Football League Grey Cup Championship Game Tennis Master Series

$27.00 -$407.00

National Basketball Association Toronto Raptors National Hockey League Toronto Maple Leafs Canadian Football League Toronto Argonauts Major League Baseball Toronto Blue Jays

$13.00 - $333.00

$450.00 -$13,500.00 45 Games 870.00 -8,700.00 45 Games 53.00 -193.00 9 Games 378.00 -2,403.00 81 Games

54.00 - 414.00 79.00 -132.00 27.00 - 933.00

The Toronto OCOG will carefully and professionally plan and manage an outstanding ticketing program. The process will be fair, equitable and efficient. It will be sensitive to the needs of spectators, Olympic Family and athletes while achieving both attendance and revenue objectives. All venues will have dedicated seats for the disabled.

Nouveauté digne de mention, pour la première fois dans l’histoire, il y aura un volet à l’intention des enfants. Ainsi, 10 % des sites de compétition auront des places réservées aux enfants, dont les billets coûteront 7 $US ou 10 $CAN. 6.4.1

Parallèlement aux Jeux Olympiques de 2008 à Toronto, on procédera à l’émission de pièces de monnaie commémoratives. Ce programme a fait l’objet de discussions avec les représentants de la Monnaie royale canadienne. 6.4.2

Americans live within either a one-day drive or three-hour flight of Toronto.

Prix projetés des billets ($US) CÉRÉMONIES D’OUVERTURE ET DE CLÔTURE PRÉLIMINAIRES CATÉGORIE DE PLACE MAXIMUM MINIMUM CATÉGORIE DE PLACE MAXIMUM

6.4.1

6

MARKETING

MARKETING

23.00 - 217.00 7.00 -23.00 5.00 -78.00

Of special significance, for the first time a children’s only ticket program will be created. Ten percent of all competition venues will have reserved seating for Children’s Tickets, priced at $7.00 (USD) or $10.00 (CDN).

Commemorative Coin Program There will be a commemorative coin program as part of the Toronto 2008 Olympic Games. This program has been discussed with the Royal Canadian Mint.

Description du programme des monnaies 6.4.2

Le programme d’émission de monnaies olympiques comprendra un choix de pièces à tirage limité qui représenteront chacune des 28 disciplines olympiques.

Description of Coin Program The Toronto 2008 Olympic Games coin program will include a select series of limited edition designs which will identify the 28 Olympic Sports.

PIÈCES DE MÉTAL PRÉCIEUX

PRECIOUS METAL COINS 1) QUATRE ÉPREUVES NUMISMATIQUES EN ARGENT STERLING

2) UNE ÉPREUVE NUMISMATIQUE EN OR 14 CARATS

1) INDIVIDUAL FOUR PROOF STERLING SILVER COINS

VALEUR NOMINALE :

20 $CAN (13,33 $US)

100 $CAN (66,70 $US)

DÉTAIL : TIRAGE : REDEVANCES DU CIO (2 %) REDEVANCES DU CNO (5 %)

75 $CAN (50,00 $US) 20 000 1,50 $CAN (1,00 $US) 3,75 $CAN (2,50 $US)

300 $CAN (200 $US) 10 000 6,00 $CAN (4,00 $US) 15,00 $CAN (10,00 $US)

1) Pièces en argent sterling : Deux des pièces seront émises au cours du 2e trimestre de 2007 et deux autres au cours du 3e trimestre afin de tirer parti de l’enthousiasme précédant les Jeux Olympiques. 2) Pièces en or : La pièce en or sera émise au cours du 4e trimestre de 2007, juste à temps pour la période des Fêtes.

84

3) JEUX

pièces en argent sterling de 20 $CAN (13,33 $US) pièces en or de 100 $CAN (66,70 $US) 550,00 $CAN (366,67 $US) 40 000 11,00 $CAN (7,33 $US) 27,50 $CAN (18,33 $US)

3) Jeux : Le jeu complet de 5 pièces (4 pièces en argent sterling et une pièce en or 14 carats) sera offert dans un emballage à tirage limité avec une marque d’atelier pour le distinguer des pièces individuelles.

VOLUME 1 • THÈME 6 • MARKETING

2) INDIVIDUAL ONE PROOF 14-KARAT GOLD COIN

FACE VALUE:

$20 CDN ($13.33 USD)

$100 CDN ($66.70 USD)

RETAIL: MINTAGE: IOC ROYALTY (2%) NOC ROYALTY (5%)

$75 CDN ($50.00 USD) 20,000 $1.50 CDN ($1.00 USD) $3.75 CDN ($2.50 USD)

$300 CDN ($200 USD) 10,000 $6.00 CDN ($4.00 USD) $15.00 CDN ($10.00 USD)

1) Individual Sterling Coins: Two of the coins will be issued in the 2nd quarter of 2007 and two in the 3rd quarter to capitalise on the excitement leading up to the Olympic Games.

3) SETS

$20 CDN ($13.33 USD) sterling coins $100 CDN ($66.70 USD) gold coins $550.00 CDN ($366.67 USD) 40,000 $11.00 CDN ($7.33 USD) $27.50 CDN ($18.33 USD)

3) Sets: The complete set of 5 coins (4 sterling silver coins and a 14kt gold coin) will be offered in limited-edition packaging with a mint mark to distinguish them from the individual coins.

2) Individual Gold Coin: The gold coin will be issued in the 4th quarter of 2007 in time for the holiday gift-giving season.

VOLUME 1 • THEME 6 • MARKETING

85


6

PIÈCES DE MÉTAL COMMUN

BASE-METAL COINS 1) PIÈCES DE NICKEL INDIVIDUELLES

VALEUR NOMINALE : DÉTAIL : TIRAGE : REDEVANCES DU CIO (2 %) REDEVANCES DU CNO (5 %)

2) JEU DE QUATRE PIÈCES DE NICKEL

1,00 $CAN (0,67 $US) 14,95 $CAN (9,97 $US) Aucun tirage. Il est proposé de tirer chacune des pièces à 15 000 exemplaires. 0,30 $CAN (0,20 $US) 0,75 $CAN (0,50 $US)

1) Pièces de nickel individuelles : Une autre possibilité serait de produire des versions en métal commun des 4 pièces en argent sterling 6.4.3

1) INDIVIDUAL NICKEL COINS

1,00 $CAN (0,67 $US) 55,00 $CAN (36,67 $US) Aucun tirage. Il est proposé de tirer chacune des pièces à 50 000 exemplaires. 1,10 $CAN (0,73 $US) 2,75 $CAN (1,83 $US)

FACE VALUE : RETAIL : MINTAGE :

1) Individual Nickel Coins: There may also be an opportunity to produce base-metal versions of the 4 sterling silver coins as souvenir

comme souvenirs pour le grand public. Celles-ci seraient émises en même temps que les pièces en métal précieux. 6.4.3

en 1996. La Monnaie royale canadienne possède une grande expertise de vente à l’échelle nationale et internationale, misant sur son site Web, son équipe de vendeurs réputés dans le monde entier, de même que le publipostage direct. Ses programmes pour les Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et les Jeux Olympiques d’hiver de 1988 à Calgary ont d’ailleurs connu beaucoup de succès.

PIÈCE

VENTES BRUTES

Quatre pièces en argent sterling Une pièce en or Jeux (quatre pièces en argent sterling, une pièce en or 14 carats) Quatre pièces en nickel Jeux (quatre pièces)

80 000 10 000 40 000 15 000 50 000

REVENUS

6 000 000,00 $CAN 3 000 000,00 $CAN 22 000 000,00 $CAN 224 250,00 $CAN 2 750 000,00 $CAN

(4 000 000,00 $US) (2 000 000,00 $US) (15 000 000,00 $US) (149 500,00 $US) (1 833 333,33 $US)

Loterie olympique

6.5.1

Il n’est pas envisagé pour l’instant de créer une loterie spéciale afin de générer des revenus pour les Jeux Olympiques de 2008. 6.5.2

6.6

6.5.2

Les gouvernements provinciaux ont institué des agences spécialisées afin de contrôler et diriger les activités liées aux jeux de hasard, en plus d’adopter des lois et règlements divers qui stipulent notamment que toute personne œuvrant dans ce secteur ou s’occupant de fournir des produits et des services en rapport avec les jeux de hasard doit être inscrite en bonne et due forme.

MOYEN PUBLICITAIRE

POSSIBILITÉS

Autorité aéroportuaire du Grand Toronto • affiches intérieures – 278 disséminées dans les 3 terminaux actuels • panneaux-réclame à l’extérieur – 14

PANNEAUX-RÉCLAME

Fournisseurs divers • Panneaux-réclame – 4 686 • Abribus – 6 500 • Abris des terrains de stationnement – 1 500 • Panneaux muraux - 6

86

sponsors un large éventail de possibilités promotionnelles : MOYEN PUBLICITAIRE

AÉROPORT

Anticipated Gross Sales of Coin Program COIN

GROSS SALES

Individual Sterling (four coins) Individual Gold Sets (four sterling, one 14kt gold coin) Individual nickel (four coins) Sets (four coins)

80,000 10,000 40,000 15,000 50,000

REVENUE

$6,000,000.00 CDN $3,000,000.00 CDN $22,000,000.00 CDN $224,250.00 CDN $2,750,000.00 CDN

($4,000,000.00 USD) ($2,000,000.00 USD) ($15,000,000.00 USD) ($149,500.00 USD) ($1,833,333.33 USD)

Olympic Lottery

TRANSPORTS

VOLUME 1 • THÈME 6 • MARKETING

POSSIBILITÉS

Toronto Transit Commission • affiches ordinaires dans le métro – 24 800 • autobus : affiches ordinaires à l’intérieur – 34 000 affiches à l’extérieur – 3 400 recouvrement extérieur – 1 700 • super-affiches à l’intérieur des stations – 1 950 Réseau régional de trains de banlieue (GO Transit) • wagons ferroviaires – 3 300 • autobus – 220 • affiches à l’intérieur et à l’extérieur des stations – 235 • panneaux-réclame (à l’extérieur) – 35

Lottery Legislation The Government of Canada has competence to legislate gaming, betting and wagering. Canada’s Criminal Code permits specified persons to conduct and manage a lottery scheme, including, for example, charitable and religious organizations. The Competition Act also regulates lotteries for the purpose of promoting the sale of a product of any business interest.

6.6

Publicité TO-2008 réservera certains moyens publicitaires à l’usage exclusif des sponsors des Jeux Olympiques. La Région du Grand Toronto offre aux

nationally and internationally, through its website, world-renowned sales force and direct mail, including the very successful coin programs of the 1976 Olympic Games in Montreal and the 1988 Olympic Winter Games in Calgary.

At this time, a special lottery is not planned as part of the overall revenue for the 2008 Olympic Games.

Législation relative aux loteries Le gouvernement du Canada a le pouvoir de légiférer pour contrôler les jeux de hasard et les paris. Le Code criminel du Canada autorise des personnes morales précises – par exemple, les œuvres de bienfaisance et les organismes religieux – à organiser et à administrer une forme de loterie. La Loi sur la concurrence fédérale a également une incidence sur la réglementation des loteries qui visent à promouvoir la vente d’un produit donné ou à servir des intérêts commerciaux quelconques.

items for the general public. These would be launched at the same time as the precious-metal coins.

Total sales value of the program is $34,000,000 CDN ($23,000,000.00 USD) of which the Toronto OCOG expects to receive $10,000,000.00 CDN ($6,800,000.00 USD).

La valeur totale des ventes du programme sera de 34 000 000 $CAN (23 000 000 $US), dont le COJO de Toronto s’attend à recevoir 10 000 000 $CAN (6 800 000 $US). 6.5.1

$1.00 CDN ($0.67 USD) $55.00 CDN ($36.67 USD) No mintage. A proposed forecast for these would be 50,000 of each coin. $1.10 CDN ($0.73 USD) $2.75 CDN ($1.83 USD)

Marketing of Coin Program The Toronto 2008 Olympic Games coin program will be marketed by the Royal Canadian Mint, acknowledged world-wide for its quality coin development and marketing programs, and a participant in the IOC’s Centennial of a Modern Olympic Movement in 1996. The Royal Canadian Mint has extensive experience marketing

6.4.4

Prévisions de revenus bruts provenant des ventes

2) FOUR-COIN NICKEL SET

$1.00 ($0.67 USD) $14.95 CDN ($9.97 USD) No mintage. A proposed forecast for these would be 15,000 of each coin $0.30 CDN ($0.20 USD) $0.75 CDN ($0.50 USD)

IOC ROYALTY (2%) NOC ROYALTY (5%)

Commercialisation du programme des monnaies Les pièces de monnaie produites spécifiquement pour les Jeux Olympiques de 2008 à Toronto seront vendues par la Monnaie royale canadienne, agence reconnue dans le monde entier pour ses excellents programmes de développement et de marketing de pièces de monnaie et participant au centenaire du Mouvement olympique moderne célébré par le CIO

6.4.4

6

MARKETING

MARKETING

Provincial jurisdictions have created agencies which are responsible for the management and conduct of gaming operations, and have passed a variety of licensing statutes which dictate, for example, that no person can be employed in the gaming industry or supply goods or services in the gaming industry unless they are registered.

Advertising TO-2008 will manage certain forms of advertising for the exclusive use of Olympic sponsors. The Greater Toronto Area

offers a considerable range of advertising opportunities for sponsors, including:

ADVERTISING MEDIUM

ADVERTISING OPPORTUNITIES

ADVERTISING MEDIUM

ADVERTISING OPPORTUNITIES

AIRPORT

Greater Toronto Airport Authority: • Interior posters – 278 throughout 3 existing terminals • Exterior billboards – 14

TRANSPORTATION

BILLBOARDS

Various Providers • Billboards – 4,686 • Bus shelters – 6,500 • Parking lot shelters – 1,500 • Wall murals – 6

Toronto Transit Commission • Standard interior subway car posters – 24,800 • Buses: Standard interior – 34,000 Exterior – 3,400 Exterior wrapping – 1,700 • Super interior station posters – 1,950 Regional Commuter Rail (GO Transit) • Rail cars – 3,300 • Buses – 220 • Interior / exterior station posters – 235 • Billboards (exterior) – 35

VOLUME 1 • THEME 6 • MARKETING

87


6

Les principales agences torontoises offrant des panneaux-réclame ont accepté de collaborer avec le COJO de Toronto pour faire en sorte que les droits publicitaires des sponsors olympiques soient protégés de façon adéquate. On a obtenu des ententes écrites à cet effet.

La ville de Toronto a compétence exclusive pour déterminer l’emplacement des panneaux-réclame et des activités promotionnelles dans les rues de la ville, y compris le Secteur riverain olympique. La ville de Toronto a accepté de travailler avec le COJO de Toronto pour s’assurer que les droits publicitaires des sponsors olympiques sont protégés de façon adéquate.

Villages d’accueil des sponsors Le village satellite sera situé dans la partie ouest du Secteur riverain olympique, à proximité du Vélodrome et Centre multisport olympique, du parcours de triathlon et des lieux de compétition pour dix disciplines olympiques en salle. Ce village se trouve lui aussi à une dizaine de minutes du centre-ville.

Les villages d’accueil des sponsors reconnaissent l’engagement considérable de ceux-ci et leur offrent un environnement élégant, confortable et pratique où ils peuvent accueillir et divertir leurs invités.

Les villages d’accueil offriront aux sponsors un vaste choix d’installations et de commodités. Une équipe de gestionnaires chevronnés et dévoués aura pour mission d’aider les sponsors à planifier et à appliquer leur programme respectif, en veillant à ce que tous leurs besoins soient satisfaits, et ce à un coût raisonnable. Les services alimentaires témoigneront de l’excellence, de la diversité culinaire et du caractère multiculturel des restaurateurs torontois réputés, tandis que les activités artistiques et culturelles offertes seront de première classe.

Les villages d’accueil des sponsors seront aménagés dans des endroits stratégiques qui donnent un accès privilégié tant aux sites de compétition qu’aux services de transport des sponsors, sans oublier des vues superbes sur la ville et le Secteur riverain olympique. Le village d’accueil principal sera situé dans la partie est du Secteur riverain olympique, à proximité de sept sites de compétition, dont le Stade olympique et le Centre aquatique olympique, ainsi que du village olympique, du village des médias et du CIRTV. Ce village, distant d’une dizaine de minutes à peine du centre-ville, se distingue par des vues imprenables du port et du panorama urbain, en plus de permettre aux sponsors d’accéder rapidement et efficacement aux lieux de divertissement culturel excitants et variés qu’offre Toronto.

Chaque village comprendra une aire commune pour l’accueil des invités durant les périodes de pointe, tandis que des moyens de diffusion audiovisuels ultramodernes permettront de suivre à la minute près le déroulement des épreuves retransmises à partir des sites de compétition. Tous les villages feront l’objet d’un aménagement paysager professionnel et comporteront des aires communes où les invités pourront se mêler les uns aux autres, magasiner dans des boutiques chic et profiter d’un service de conciergerie.

The Toronto Transit Commission (TTC) and regional commuter rail provider (GO Transit), are jointly responsible for transportation in the Greater Toronto Area. Each has agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsor’s advertising rights are well protected. Written agreements confirming this have been obtained.

The Greater Toronto Airport Authority (GTAA), has exclusive control over all advertising space at Toronto International Airport. The GTAA has agreed that it will collaborate with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected. A written agreement confirming this has been obtained.

6.7

Étant donné la vaste expérience acquise par Toronto dans l’organisation de manifestations sportives internationales de calibre mondial, notre ville de nations réservera aux sponsors olympiques un accueil qui n’aura d’égal que les émotions suscitées par les Jeux mêmes.

Toronto’s principal billboard advertisers have agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected. Written agreements confirming this have been obtained.

The City of Toronto has exclusive jurisdiction to determine the location of billboard and street promotional activities within the City, including within the Olympic Waterfront. The City of Toronto has agreed to work with the Toronto OCOG to ensure that Olympic sponsors’ advertising rights are well protected.

La Toronto Transit Commission (TTC) et le transporteur ferroviaire régional (GO Transit), qui assurent conjointement les services de transport en commun dans la Région du Grand Toronto, ont consenti à collaborer avec le COJO de Toronto pour faire en sorte que les droits publicitaires des sponsors olympiques soient protégés de façon adéquate. On a obtenu des ententes écrites à cet effet.

L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (AAGT) détient le contrôle exclusif des espaces publicitaires à l’Aéroport international de Toronto. L’AAGT a convenu de collaborer avec le COJO de Toronto pour veiller à ce que les droits publicitaires des sponsors olympiques soient protégés de façon adéquate. On a obtenu une entente écrite à cet effet.

6.7

Sponsor Hospitality Villages The satellite Hospitality Village will be located within the western portion of the Olympic Waterfront, within close proximity of the Olympic Velodrome and Multi-Sport Centre, triathlon course and 10 indoor Olympic sports. This Hospitality Village is also located 10 minutes from downtown Toronto.

In light of Toronto’s extensive experience hosting world class international sport events, our City of Nations will ensure that the hospitality experience will be second only to the thrill of the Olympic Games themselves. The Sponsor Hospitality Villages celebrate the significant commitment of the sponsors and provides an environment that is elegant, comfortable and convenient for sponsors to entertain and host their guests.

The Hospitality Villages provide sponsors with significant flexibility in their choice of locations and amenities. Sponsors will be assigned a team of experienced, dedicated managers whose responsibility it will be to coordinate with and facilitate for each sponsor the planning and execution of the hospitality experience, to ensure that all needs are met and at a reasonable price. Food and beverage services will reflect the excellent and diverse cuisine of Toronto’s renowned multicultural restaurateurs, and the art and culture programming will be first-class.

Sponsor Hospitality Villages will be strategically located to provide premier access to both the sport venues and sponsor transport services, with exquisite views of the City and Olympic Waterfront. The principal Sponsor Hospitality Village will be located within the eastern portion of the Olympic Waterfront, within close proximity of seven competition venues, including the Olympic Stadium and Olympic Aquatic Centre, as well as the Olympic Village, Media Village and IBC. Featuring breathtaking views of the Toronto harbour and city skyline, and within 10 minutes of downtown Toronto, this Hospitality Village affords sponsors fast and efficient access to the city’s exciting and diversified cultural offerings.

Each Hospitality Village will provide a common area to host guests at capacity periods, and feature state-of-the-art audio/video communications to feature up to the minute action from the competition venues. The Hospitality Villages will be professionally landscaped and offer areas where guests can interact and enjoy access to exclusive retail shopping and a concierge service. A separate hospitality program will be developed to appropriately respond to and assist with the hosting requirements of suppliers and licensees.

Un programme d’accueil distinct sera élaboré afin de satisfaire les fournisseurs et les titulaires de permis et de les aider à combler leurs besoins au niveau de l’accueil. OLYMPIC WATERFRONT CONCEPT

CONCEPT RIVERAIN OLYMPIQUE

RR

RR

R

GARD

R S IN E R

EXPR

ESSW

R

R

GARD

AY

R S IN E R

EXPR

ESSW

R

AY

OLYMPIC STADIUM

STADE OLYMPIQUE

O

O

Lake Ontario

Lac Ontario 0km

0,25km 0,5km 0,75km

1km

N

6 km

0km

.25km

.5km

.75km

1km

N

O

VILLAGE OLYMPIQUE

88

6

MARKETING

MARKETING

VOLUME 1 • THÈME 6 • MARKETING

6 km O

VILLAGE DES MÉDIAS

CCP

CIRTV

VILLAGE DES SECTEUR DES OFFICIELS PRINCIPAUX HÔTELS

OLYMPIC VILLAGE

VOLUME 1 • THEME 6 • MARKETING

MEDIA VILLAGE

MPC

IBC

SPONSORS' VILLAGE

MAIN HOTEL AREA

89


90

DESIGN BY ART & SOUL DESIGN INC., TORONTO, CANADA


Toronto 2008 Olympic Bid Volume 01  
Toronto 2008 Olympic Bid Volume 01  
Advertisement