Page 1

Volume III


INTRODUCTION Volume III : au service des Jeux

L ES J EUX

DANS LA VILLE , VUS PAR L ’ ARCHITECTE

T HE G AMES

B EN V AN B ERKEL

IN THE CITY , AS SEEN BY THE ARCHITECT

B EN V AN B ERKEL

INTRODUCTION Volume III: in service of the Games


Au service des Jeux Les ressources et infrastructures nécessaires à l’organisation des Jeux Olympiques sont dès aujourd’hui à la hauteur de l’événement. Les infrastructures sanitaires de l’Ile-de-France sont particulièrement denses et équipées ; leur qualité les place au tout premier rang dans le monde, selon un récent rapport de l’OMS. Les moyens de sécurité sont également suffisants pour faire face à l’évènement. La capacité hôtelière actuelle de l’Ile-de-France permet d’ores et déjà d’accueillir les Jeux. Les dessertes aériennes, routières et ferroviaires sont dès aujourd’hui à la hauteur des besoins. Les capacités de télécommunications et la diversité des opérateurs permettent d’assurer le meilleur service au moindre coût. Les entreprises audiovisuelles françaises figurent parmi les plus performantes au monde. La richesse du patrimoine et de la création en France, et l’ouverture de notre pays à toutes les cultures du monde, sont les garants d’un programme culturel de qualité pour accompagner les Jeux.

L’expérience et le savoir-faire au service des Jeux La France a prouvé par le passé et prouve régulièrement qu’elle sait mobiliser ses ressources et ses infrastructures pour réaliser des événements sportifs et culturels internationaux, en respectant toujours ses engagements. Elle a ainsi accueilli les Jeux d’Albertville en 1992 et la Coupe du monde de football en 1998. Elle organise chaque année de grandes manifestations sportives (Tour de France, Tournoi de tennis de Roland-Garros, Marathon de Paris) et des rendez-vous culturels, tels que la Fête de la Musique. Ces évènements, relayés aux quatre coins du pays et partout dans le monde, ont permis d’éprouver les capacités de nos systèmes de santé, de sécurité, de transport, de télécommunications et de radiotélévision.

Paris 2008 fera plus encore pour les Jeux L’accès de tous aux soins. Le coût des soins et des rapatriements sanitaires de tous les membres de la famille olympique, quel que soit leur pays d’origine, sera intégralement pris en charge, grâce à une assurance souscrite par le COJO. Trois hôpitaux de référence, situés à proximité immédiate des sites olympiques, seront spécialement mobilisés pour les Jeux : l’hôpital Bichat-Claude Bernard, voisin du pôle Nord-Est ; l’hôpital européen Georges-Pompidou, à proximité du pôle Sud-Ouest ; l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, au centre de la capitale. Un dispositif de sécurité centralisé et respectueux de la fête. Une autorité unique aura la charge du maintien de l’ordre public et des transports en Ile-de-France durant les Jeux : le Préfet de police de Paris. En coordination étroite avec lui, le COJO assurera une sécurité totale, efficace et discrète ; tout en maintenant un niveau de vigilance élevé, il préservera le caractère convivial des Jeux. Aucun site olympique n’est situé dans une zone à risque, naturel ou autre.

4

P A R I S

2008

In service of the Games Un confort de séjour assuré et un accès aux sites facilité. Les syndicats hôteliers se sont engagés à réserver, pour la durée des Jeux, 45 000 chambres. Quatorze des plus grands hôtels parisiens garantissent près de 2 000 chambres à la famille olympique. Le prix spécial maximum de ces chambres est également garanti et dans le cas où, en 2008, il serait supérieur, le COJO prendra la différence à sa charge. Une centrale de réservation sera créée par des professionnels du tourisme, dédiée exclusivement à l’accueil et à l’hébergement des spectateurs durant les Jeux. Elle simplifiera leurs démarches et garantira la maîtrise des prix dans un contexte concurrentiel ouvert. Les transports publics seront renforcés par un programme d’investissements d’un milliard d’US$. Ils seront complétés par des navettes qui relieront le centre de Paris aux sites olympiques, et les sites olympiques entre eux. Les spectateurs seront dissuadés d’utiliser leur véhicule particulier et incités à prendre les transports en commun. Des aires de stationnement de rabattement seront aménagées. Les organismes publics de transports mettront en place une billetterie unique qui pourra être couplée à celle des Jeux. Près de 2 000 véhicules non polluants et dotés d’un système de guidage par satellite seront mis à disposition de la famille olympique, qui bénéficiera, sur les itinéraires olympiques, de voies réservées. Les meilleures conditions d’organisation des Jeux et d’accueil des médias. Des technologies éprouvées seront employées et des tests techniques réalisés pour assurer le bon fonctionnement des moyens informatiques et de télécommunications lors des Jeux. Le COJO sera à l’écoute des utilisateurs, des fournisseurs et des partenaires. Il négociera les tarifs les plus avantageux, en tirant parti de l’ouverture croissante du marché à la concurrence et de la dynamique de baisse générale des prix des télécommunications. Le CPP et le CIRTV seront regroupés dans un unique bâtiment de 130000 m2, le Centre international des médias (CIM). Il sera situé à 2 minutes du Village des athlètes et des principaux équipements du pôle nord-ouest et à 5 minutes du Stade olympique. Bien que la capacité hôtelière soit suffisante pour héberger la totalité des représentants des médias, deux villages seront aménagés : le premier dans le pôle Nord-Est, dans le voisinage immédiat du CIM, le second à proximité du pôle Sud-Ouest, dans la Cité internationale universitaire de Paris qui sera entièrement réservée à cet usage durant les Jeux. La diffusion de l’esprit olympique. Un crescendo de festivités artistiques ouvertes à toutes les cultures du monde sera programmé durant toute l’Olympiade. Elles s’articuleront autour de la diffusion de l’esprit olympique, de la promotion de la jeune création internationale, et de l’intégration des Jeux au cœur de la ville. Paris et l’Ile-deFrance accueilleront durant quatre ans les 200 pays du mouvement olympique au travers de ce programme culturel. Les festivités culmineront avec les cérémonies d’ouverture et de clôture. Des commandes aux artistes et aux écrivains du monde entier permettront de constituer la mémoire et l’empreinte des Jeux.

The resources and infrastructures necessary for organising the Olympic Games are already completely adequate for such an event. The health infrastructures in the Ile-de-France region are particularly dense and well equipped; their quality ranks them as the first in the world according to a recent report by the WHO. Security measures, too, are sufficient to cope with the Games. The Ile-de-France already possesses a hotel capacity that can accommodate the Games. Access by air, road and rail already corresponds to requirements. Telecommunications capacity and the range of operators available makes it possible to offer optimum service at the lowest possible cost. French audio-visual companies are among the most efficient in the world. The wealth of France’s cultural heritage and creative forces, plus our open-minded approach to all cultures of the world guarantee a high quality cultural programme for the Games.

Experience and know-how in service of the Games France has proved in the past, and continues to prove, that it is capable of mobilising its resources and infrastructures to organise international sports and cultural events while always respecting its commitments. France hosted the 1992 Olympic Winter Games in Albertville, and the World Football Cup in 1998. It organises major sports events every year (the Tour de France Cycling Race, the Roland-Garros Tennis Tournament, the Paris Marathon) and cultural events such as the Music Festival. These events, broadcast to the four corners of the country and throughout the world, have allowed us to test the capacities of our health, security, transport, telecommunications and broadcasting systems.

Paris - offering the Games more Access to medical care for all. The cost of treatment and repatriation for all members of the Olympic family, whatever their country of origin, will be fully borne thanks to an insurance policy taken out by the OCOG. Three reference hospitals, located in the immediate vicinity of the Olympic venues, will be specially mobilised for the Games: the BichatClaude Hospital, neighbouring north-eastern zone; the Georges Pompidou European hospital, close to the south-western zone and the Pitié-Salpêtrière Hospital in the centre of the capital. A centralised security system that respects the festival atmosphere. A single authority will be in charge of maintaining public order and transport in the Ile-de-France region during the Games: the Paris Prefect of Police. In close co-ordination with him, the OCOG will provide full, efficient and discreet security. While maintaining a high level of vigilance, it will preserve the convivial nature of the Games. No Olympic venue will be located in a risk zone, whether natural or other. Guaranteed comfort of accommodation and easy access to the venues. The hotel unions have made a commit-

ment to reserve 45,000 rooms for the duration of the Games. Fourteen of the largest hotels in Paris are guaranteeing nearly 2,000 rooms for members of the Olympic family. The special maximum price for rooms reserved for them is also guaranteed. Should it exceed this by 2008, the OCOG will bear the difference. A reservation centre will be created by professionals from tourism, exclusively dedicated to offering hospitality and accommodation for spectators at the Games. It will simplify all procedures and will guarantee price control within an open and competitive context. A programme of investments reaching nearly one billion dollars will reinforce public transport. It will be completed by shuttles that will link the centre of Paris to the Olympic venues and the venues to each other. Spectators will be dissuaded from using their private vehicles and encouraged to use public transport. Decentralised car parks will be created. The public transport companies will create a single ticketing system that can be linked to that for the Games. Nearly 2,000 non-pollutant vehicles equipped with a satellite guidance system will be made available to the Olympic family, which will benefit from reserved lanes along Olympic routes. Optimum conditions for organising the Games and welcoming the media. Tried and tested technology will be used and technical tests will be carried out to ensure that information technology and telecommunications systems at the Games will run smoothly. The OCOG will listen to users, suppliers and partners. It will negotiate the lowest possible telecommunications prices, taking advantage of the growing liberalisation of the market regarding competition and the general downwards tendency in telecommunications prices. The MPC and the IBC will be housed together in a single building with a surface area of 130,000 m2, the International Media Centre (IMC). This will be located 2 minutes from the Olympic village and the main installations in the north-western zone, and 5 minutes from the Olympic stadium. Although the hotel capacity is sufficient to house all media representatives, two villages will be created: the first in the north-eastern zone in the immediate vicinity of the IMC, and the second close to the south-western zone in the Paris international university residences that will be entirely reserved for this use during the Games. Spreading the Olympic spirit. A crescendo of artistic festivities open to all the cultures of the world will be scheduled throughout the Olympiad. They will be oriented around spreading the Olympic spirit, promoting young creative talents on an international level, and integrating the Games in the heart of the city. Paris and the Ile-de-France region will welcome the 200 countries represented within the Olympic movement over four years by means of the cultural programme. The festivities will culminate in the opening and closing ceremonies. Artists and writers from throughout the world will be commissioned to contribute towards constituting the legacy of these Games and their mark on history.

P A R I S

2008

5


Table des matières

Contents

VOLUME III THEME 11 :

SANTÉ/SYSTÈME SANITAIRE

page

8

THEME 11 :

MEDICAL/HEALTH SERVICES

page

8

THEME 12 :

SÉCURITÉ

page

24

THEME 12 :

SECURITY

page

24

THEME 13 :

HÉBERGEMENT

page

40

THEME 13 :

ACCOMMODATION

page

40

THEME 14 :

TRANSPORT

page

50

THEME 14 :

TRANSPORT

page

50

THEME 15 :

TECHNOLOGIE

page

74

THEME 15 :

TECHNOLOGY

page

74

THEME 16 :

SERVICES DE LA COMMUNICATION ET DES MÉDIAS

page

90

THEME 16 :

COMMUNICATIONS AND MEDIA SERVICES

page

90

THEME 17 :

OLYMPISME ET CULTURE

page

110

THEME 17 :

OLYMPISM AND CULTURE

page

110

THEME 18 :

GARANTIES

page

118

THEME 18 :

GUARANTEES

page

118

LA

TERRASSE DES MÉDIAS , VUE PAR L ’ ARCHITECTE

M EDIA

6

VOLUME III

P A R I S

TERRACE , AS SEEN BY THE ARCHITECT

2008

B EN V AN B ERKEL

B EN V AN B ERKEL

LA

PLACE DU CANAL , VUE PAR L ’ ARCHITECTE

C ANAL

PLAZA , AS SEEN BY THE ARCHITECT

B EN V AN B ERKEL

B EN V AN B ERKEL

P A R I S

2008

7


• Une capacité d'accueil exceptionnelle • Des hôtels prestigieux déjà réservés au centre de la capitale

HÉBERGEMENT

• Une offre adaptée à tous les besoins et tous les budgets

THEME 13 ACCOMMODATION

• An extraordinary accommodation capacity • Prestigious hotels already reserved in the heart of the capital • A range of accommodation to suit all needs and budgets


V

O L U M E

13.1

III

13 H

V

É B E R G E M E N T

O L U M E

III

13 A

C C O M M O D A T I O N

13.1

Le plan de localisation des hôtels

Paris ouvre ses portes aux Jeux

Paris opens its doors to the Games

Pour : invités des FI, For : IF guests, other IF, autres FI, juges et arbitres, judges and referees, volontaires, médias : volunteers, media: 3 600 chambres dont 3,600 rooms: 800 5* et 4* et 800 5* and 4* and 2 800 3* et 2* 2,800 3* and 2*

ne Sei

PARIS Place Vendôme Champs Élysées

Hotels location plan

PÔLE OLYMPIQUE NORD-EST NORTH-EASTERN OLYMPIC ZONE Pour : Accrédités AS, invités des FI, autres FI, juges et arbitres, volontaires, médias : 13 200 chambres dont 4 450 5* et 4* et 8 750 3* et 2*

For : SA accredited, IF guests, other IF, judges and referees, volunteers and media: 13,200 rooms: 4,450 5* and 4* and 8,750 3* and 2*

N

95

N

PUISEUXEN-FRANCE

CERGY PONTOISE

Pour : CIO-FI-CNO, invités des CNO, sponsors : 10 800 chambres dont 10 000 5* et 4* et 800 3*

10 km

For : IOC, IFs, NOC, NOC guests, sponsors: 10,800 rooms: 10,000 5* and 4* and 800 3*

78

5 km VERSAILLES

92

93

VAIRESSUR-MARNE

PARIS

94

CRÉTEIL

Puiseux-en-France Vaires-sur-Marne Créteil

Bois de Boulogne

Ma

in Pa ris Bypass

ÉVRY

PÔLE OLYMPIQUE SUD-OUEST

SOUTH WESTERN OLYMPIC ZONE

Pour : Invités des FI, autres FI, juges et arbitres, volontaires, médias : 11 000 chambres dont 3 700 5* et 4* et 7 300 3* et 2*

For : IF guests, other IF, judges and referees, volunteers, media: 11,000 rooms: 3,700 5* and 4* and 7,300 3* and 2*

5 km

Bou

lev

ar

riq hé rip é dP

ue

77

50 k

0

1 km

0

1/2 mile

Pour : Invités des FI, autres FI, juges et arbitres, volontaires, médias : 3 200 chambres dont 700 5* et 4* et 2 500 3* et 2* For : IF guests, other IF, judges and referees, volunteers, media: 3,200 rooms: 700 5* and 4* and 2,500 3* and 2*

91 Bois de Vincennes

MARNE-LA-VALLÉE "Euro Disney"

m

FONTAINEBLEAU

Totalisation à la commune des hôtels, toutes catégories confondues Symboles proportionnels au nombre de chambres de la commune Total hotels by commune, all categories included Symbols proportional to number of rooms in city Localisation des hôtels à l'adresse selon la catégorie et le nombre de chambres Symboles proportionnels au nombre de chambres Hotel locations according to category and number of rooms Symbols proportional to number of rooms

Catégorie des hôtels existants Existing hotel categories

Hôtels existants Existing hotels

4* / 5* 3*

100

500

1 000

2 000

100

250

500

1 000 chambres / rooms

Nombre total de chambres à Paris / Total number of room in Paris : 77 306 chambres / rooms dont hôtels 4* et 5* / 4* and 5* hotels : 42 400 chambres / rooms dont hôtels 3* / 3* hotels : 27 512 chambres / rooms dont hôtels 1* et 2* / 1* and 2* hotels: 7 394 chambres / rooms

42

P A R I S

2008

Projets d'hôtel autorisés Authorised hotel projects Principaux pôles d'hébergement Main accommodation zones

20 km

0

10 miles

Projets d'hôtels autorisés Authorised hotel projects

5 000 chambres / rooms total total

petite couronne inner circle

grande couronne outer circle

68 953 ch. / r.

29 139 ch. / r.

39 814 ch. / r.

dont hôtels 4* et 5* / 4* and 5* hotels : 24 906 ch. / r. dont hôtels 4* / 4* hotels : 30 036 ch. / r. dont hôtels 1* et 2* / 1* and 2* hotels : 14 011 ch. / r.

10 703 ch. / r. 14 214 ch. / r. 4 222 ch. / r.

14 203 ch. / r. 15 822 ch. / r. 9 789 ch. / r.

1* / 2* 50

0

Nombre total de chambres en Ile-de-France (hors Paris) / Total number of rooms in the Ile-de-France region (outside Paris):

P A R I S

2008

43


V

O L U M E

13.2

III

13 H

V

É B E R G E M E N T

O L U M E

hôtelière soit suffisante pour héberger la totalité des représentants des médias, il est prévu d’installer deux villages médias : l’un dans le pôle Nord-Est à proximité du Centre international des médias, l’autre à proximité du pôle SudOuest, dans la Cité universitaire internationale de Paris (cf. infra 16.4 et 16.7).

13.2.1 Hôtels existants

Les documents originaux figurent dans le classeur « Garanties » sous la rubrique 18.24. Pour répondre aux souhaits du CIO, et bien que la capacité

13.2.2 Nouveaux hôtels Les nouveaux hôtels, indiqués en jaune sur la carte (cf. supra 13.1), approuvés en commission départementale d’équipement commercial (CDEC), seront réalisés prochainement. Ils agrandiront le parc hôtelier mais ne sont pas nécessaires à l’organisation des Jeux.

Nombre de chambres

Intercontinental Paris Grand Hôtel Intercontinental Scribe

5 ✰ Prestige 5 ✰ Prestige 5 ✰ Prestige

445 514 217

250 100 217

Sofitel le Faubourg

5 ✰ Prestige

154

154

Royal Monceau Château Frontenac Rochester Champs-Élysées Le Méridien Étoile Concorde La Fayette

5 ✰ Prestige 5✰ 5✰ 5✰ 5✰

217 104 90 1 025 966

40 40 40 400 400

Courtyard by Marriott Splendid Étoile Comfort Inn Paris Progress Ampère Relais Mercure Opéra Garnier Total chambres garanties

5✰ 5✰ 4✰ 4✰ 4✰

242 57 172 100 140

Garanties obtenues Nombre de chambres garanties Garantie signée par

100 25 50 50 70 1 936

M. Humeau, Directeur commercial M. Humeau, Directeur commercial M. Achard, Directeur général Chaînes Hôtelières groupe ACCOR M. Achard, Directeur général Chaînes Hôtelières groupe ACCOR Mme Greault, Directeur commercial Mme Malherbe, Directeur commercial Mme Malherbe, Directeur commercial M. Chiaruttini, Directeur commercial Mme de La Chaise, Directeur commercial adjoint M. Kamerbeek, Directeur général Mme Malherbe, Directeur commercial Mme Ouaniche, Responsable commerciale M. Chevallier, Directeur général Mme Bertrand, Directeur général

Les catégories « internationales » d’hôtel 5✰ , 4✰ , 3✰ , 2✰ , 1✰ , du tableau correspondent respectivement aux catégories 4✰ , 3✰ , 2✰ , 1✰, 0✰ , en France.

P A R I S

2008

13.2

To fulfil the wishes of the IOC, and although the hotel capacity is sufficient to house all representatives of the media, two media villages are planned. One is in the northeastern zone, close to the International Broadcasting Centre, and the other is near to the south-western zone at the Paris International University Campus (see themes 16.4 and 16.7).

Number and allocation of hotel rooms available

All categories of hotels in all neighbourhoods The Ile-de-France is the region of the world that welcomes the highest number of foreign visitors each year. The hotel capacity is equal to the attraction it exerts: it offers 146,000 rooms, of which 77,000 are in Paris and 69,000 in the Ile-de-France region. This represents a concentration of 50% of the hotels in the city itself, and 70% within a radius of 10 km from the heart of our capital. In addition, other types of accommodation are available, corresponding to all requirements and budgets (see 13.7 below). Paris is fully

13.2.1 Existing hotels See tables below and following page.

13.2.2 New hotels The new hotels, shown in yellow on the chart (see 13.1 above), and approved by the Commission for Commercial Installations in the “département” (CDEC) will be built shortly. They will increase the number of rooms available but are not necessary for organising the Games.

GUARANTEE not applicable. 13.2.1 EXISTING HOTELS–OLYMPIC FAMILY

Catégorie

44

GUARANTEE Hotel unions have made a formal commitment to reserve 45,000 rooms for the duration of the Games, including 22,000 in the four to five-star category and 23,000 in the two to three-star category. Rooms specially intended for the Olympic family have been specifically reserved by relevant hotels.

GARANTIE : sans objet.

13.2.1 HÔTELS EXISTANTS - FAMILLE OLYMPIQUE Nom des hôtels

capable of accommodating all visitors that the OCOG makes a commitment to receive: the number of rooms required here is 42,000 in total, which currently represents less than a third of the total hotel capacity.

The original documents can be found in the “Guarantees” file under theme 18.24.

Voir tableaux ci-dessous et page suivante.

Les syndicats hôteliers se sont engagés à réserver, pour la durée des Jeux, 45 000 chambres, dont 22 000 sont de catégorie quatre et cinq étoiles et 23 000 de catégorie deux et trois étoiles. Les chambres plus spécialement destinées à la famille olympique ont fait l’objet de réservations spécifiques par les hôtels correspondants.

C C O M M O D A T I O N

Place Vendôme is one of the finest locations for luxury hotels, ready to accommodate the Olympic family

Des hôtels de toutes catégories et dans tous les quartiers

GARANTIE

13 A

La place Vendôme, l’un des quartiers d’hébergement de la famille olympique dans des hôtels haut de gamme.

Nombre et répartition des chambres d’hôtel disponibles

L’Ile-de-France est la région du monde qui accueille chaque année le plus de visiteurs étrangers. Son parc hôtelier est à la hauteur de l’attrait qu’elle exerce : 146 000 chambres, dont 77000 à Paris et 69 000 dans le reste de l’Ile-de-France. Plus de 50 % des hôtels sont concentrés dans la ville même et plus de 70 % dans un rayon de 10 km à partir du cœur de la capitale. Il existe, en outre, d’autres modes d’hébergement conçus pour répondre à toutes les exigences et à tous les budgets (cf. infra. 13.7). Paris est largement capable d’accueillir l’ensemble des visiteurs que le COJO s’engage à héberger : le nombre des chambres requises dans ce but (42 000 au total) représente actuellement moins d’un tiers de la capacité hôtelière totale.

III

Name of hotels

Category

Number of rooms

Obtained garantees Rooms number garanteed Garantees approved by

Intercontinental Paris Grand Hôtel Intercontinental Scribe

5 ✰ Prestige 5 ✰ Prestige 5 ✰ Prestige

445 514 217

250 100 217

Sofitel le Faubourg

5 ✰ Prestige

154

154

Royal Monceau Château Frontenac Rochester Champs-Élysées Méridien Étoile Concorde La Fayette

5 ✰ Prestige 5✰ 5✰ 5✰ 5✰

217 104 90 1,025 966

40 40 40 400 400

Courtyard by Marriott Splendid Étoile Comfort Inn Paris Progress Ampère Relais Mercure Opéra Garnier Total rooms guaranteed

5✰ 5✰ 4✰ 4✰ 4✰

242 57 172 100 140

100 25 50 50 70 1,936

Mr. Humeau, commercial manager Mr. Humeau, commercial manager Mr. Achard, general manager Chaînes Hôtelières groupe ACCOR Mr. Achard, general manager Chaînes Hôtelières groupe ACCOR Mrs. Greault, commercial manager Mrs. Malherbe, commercial manager Mrs. Malherbe, commercial manager Mr. Chiaruttini, commercial manager Mrs. de La Chaise, associate commercial manager Mr. Kamerbeek, general manager Mrs. Malherbe, general manager Mrs. Ouaniche, commercial representative Mr. Chevallier, general manager Mrs. Bertrand, general manager

International hotel categories 5✰, 4✰, 3✰, 2✰, 1✰, from the chart respectively correspond to 4✰, 3✰, 2✰, 1✰, 0✰, French hotel categories .

P A R I S

2008

45


V

O L U M E

III

13 H

V

É B E R G E M E N T

13.2.1 HÔTELS EXISTANTS - AUTRES GROUPES DE CLIENTS Localisation géographique des hôtels

Catégorie d’hôtel

a : Accrédités AS

Près des sites de compétition

2 ✰ et 3 ✰

b : Autres besoins des FI, invités des FI, invités des CNO

Près des sites de compétition

3 ✰, 4 ✰ et 5✰

c : Juges et arbitres

Près des sites de compétition

3 ✰, 4 ✰ et 5✰

2 000

d : Médias

Près du Centre des médias et des sites de compétition

3 ✰, 4 ✰ et 5✰

17 000

e : Sponsors

Paris : place Vendôme Arc de Triomphe

4 ✰ et 5 ✰

7 000

f : Volontaires

Près des sites de compétition

1 ✰ et 2 ✰

13 500

Confort et qualité au juste prix

13.3.1 Les chambres Pour l’hébergement des membres du CIO, des FI et des CNO, près de 2 000 chambres de catégories quatre et cinq étoiles sont déjà garanties. Elles sont situées dans un périmètre qui va de la place Vendôme à l’Arc de Triomphe et la Porte Maillot.

13.3.2 Le prix maximal Le prix spécial maximal des chambres (doubles) réservées pour la famille olympique dans les hôtels indiqués dans le tableau 13.2.1 n’excédera pas 600 US$ (valeur 2008) en 5✰ Prestige, 450 US$ dans les autres 5✰ et 300 US$ (valeur 2008) en 4✰, toutes taxes comprises et petit déjeuner inclus. Dans le cas où, en 2008, le prix de ces chambres serait supérieur à celui indiqué ici, le COJO prendra la différence à sa charge.

46

P A R I S

2008

Garanties obtenues Nombre de chambres garanties Garanties signées par

700 2 800 Le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH)

Famille olympique (chambres et prix)

III

13 A

C C O M M O D A T I O N

13.2.1 EXISTING HOTELS–OTHER GROUPS OF CLIENTS

Population à héberger

13.3

O L U M E

13.4

et Le président de chacune des organisations professionnelles hôtelières de Paris et de la région Ile-de-France, membres de l’UMIH

Autres catégories de personnes (chambres et prix maximaux)

Un très large éventail de prix Pour les personnes ne bénéficiant pas du tarif spécial « famille olympique », les prix maximaux des chambres, actuels et futurs, selon leur catégorie, sont les suivants : Chambres doubles Catégories d’hôtels Hôtel 5 ✰ Prestige Hôtel 5 ✰ Hôtel 4 ✰ Hôtel 3 ✰ Hôtel 2 ✰ Hôtel 1 ✰

Prix maximal 2001(1)

525 395 270 165 90 45

Prix maximal 2008(1)

635 475 325 200 105 55

(1) en US dollars, toutes taxes comprises et petit déjeuner inclus. Les prix maximums 2008 ont été établis, par sécurité, avec une hypothèse de rythme d’inflation spécifique au secteur de l’hôtellerie supérieur de 1 % par an au taux moyen d’inflation prévisible sur l’indice général des prix.

accommodation required

Geographical location of hotels

Hotel categories

a: Accredited SA

Close to competition sites

2 ✰ and 3 ✰

b: IFs other needs, IFs guests, NOC guests

Close to competition sites

3 ✰, 4 ✰ and 5✰

c: Judges and referees

Close to competition sites

3 ✰, 4 ✰ and 5✰

d: Media

Close to Media Centre and competition sites

3 ✰, 4 ✰ and 5✰

e: Sponsors

Paris: Place Vendôme Arc-de-Triomphe

4 ✰ and 5 ✰

7, 000

f: Volunteers

Close to competition sites

1 ✰ and 2 ✰

13, 500

13.3

Olympic family rooms and prices

Comfort and luxury at fair prices

13.3.1 Rooms A total of nearly 2,000 rooms in four and five-star hotels have been already reserved to house members of the IOC, the IFs and the NOCs. These are located within a perimeter stretching from the Place Vendôme to the Arc de Triomphe and the Porte Maillot.

13.3.2 Maximum price The special maximum price proposed to members of the Olympic family for double rooms at hotels shown in table 13.2.1 will not exceed US$ 600 (value 2008) for five-star prestige hotels, US$ 450 for other five-star hotels and US$ 300 (value 2008) for four-star hotels, taxes and breakfast included. Should the prices for these rooms be higher in 2008 than those indicated, the OCOG will cover the difference.

Guarantees obtained Number of rooms garanteed Guarantees approved by:

700

2, 800

The President of Hotel Professions and Industries Union (UMIH)

2, 000

and

17, 000

13.4

The President of each professional hotel organisation from Paris and the Ile-de-France région, UMIH members

Rooms and prices

A very broad range of prices For those who do not benefit from the Olympic family’s special prices, the current and future room rates per category are as follows: Double rooms Hotel categories

Maximum rate 2001(1)

Maximum rate 2008(1)

5 ✰ Hotel Prestige 5 ✰ Hotel 4 ✰ Hotel 3 ✰ Hotel 2 ✰ Hotel 1 ✰ Hotel

525 395 270 165 90 45

635 475 325 200 105 55

(1) In US$, taxes and breakfast included. The 2008 prices have been calculated, for security, using an hypothetical inflation rate specific to the hotel sector that is 1% above the average annual inflation rate foreseen for the overall price index.

P A R I S

2008

47


V

O L U M E

13.5

III

13 H

V

É B E R G E M E N T

Le plan d’hébergement des spectateurs pendant les Jeux

Une aide efficace pour choisir et réserver La création d’une centrale de réservation par des professionnels du tourisme et de l’hôtellerie, dédiée exclusivement à l’accueil et l’hébergement des différents spectateurs pendant les Jeux, permettra notamment de simplifier leurs démarches et de garantir à tous une maîtrise des prix dans un contexte concurrentiel ouvert. D’autres services et prestations touristiques seront également proposés pour compléter le dispositif et offrir les meilleures conditions de séjour. Cette centrale sera mise en œuvre en trois phases : conception, quatre ans avant les Jeux, mise en place des infrastructures, deux ans avant et gestion opérationnelle, un an avant les Jeux.

Les membres de la famille olympique seront logés dans des hôtels desservis par de grands axes parisiens (rue de Rivoli, avenue des Champs-Elysées…). Ces artères centrales permettent de rejoindre chacun des deux pôles olympiques en une vingtaine de minutes par le boulevard périphérique. Les trois sites excentrés de l’Ile-de-France (Créteil, Vaires-surMarne et Puiseux-en-France) sont aisément accessibles depuis Paris par le boulevard périphérique et l’autoroute. Chacun d’entre eux est doté d’hôtels, qui pourront héberger les personnes désireuses de réduire leur temps d’accès aux lieux des compétitions. L’ensemble des sites olympiques est desservi par un réseau de transports en commun dont les performances seront encore améliorées d’ici à 2008. Le plan stratégique de transport prévoit de limiter le trafic automobile pendant la période des Jeux et d’optimiser l’utilisation des transports en commun (cf. infra thème14).

13.7 13.6

Le plan d’hébergement et le transport local

Trafic modéré, voies prioritaires, transports optimisés Élaboré en fonction des trois pôles olympiques, le plan d’hébergement se divise en trois secteurs géographiques :

ADÉQUATION DU TRANSPORT LOCAL AVEC L’HÉBERGEMENT Pôles olympiques

Localisation

Cœur de Paris

Place Vendôme Arc de Triomphe

Pôle Nord-Est de Paris

Pôle Sud-Ouest de Paris

- Membres de la famille olympique - Sponsors

Nord de Paris - Athlètes et officiels Plaine Saint-Denis des délégations (Village olympique) - Accrédités As - Médias (Village Nord-Est) - Juges et arbitre - Volontaires

P A R I S

2008

13 A

C C O M M O D A T I O N

Accommodation plan for spectators at the Games

Efficient assistance for selecting and reserving rooms A tourism and hotel professionals reservation centre will be created and exclusively dedicated to receiving and proposing accommodation for spectators during the Games. It will ease the process and guarantee price control within an open and competitive context. Other tourist services and support will also be offered in order to complete the system and to offer the best possible conditions for visitors. This centre will be implemented in three phases: concept, four years prior to the Games, installation of infrastructures, two years in advance and operational stage, one year prior to the Games.

- Médias (Village Sud-Ouest) - Juges et arbitres - Volontaires

des Champs-Elysées, etc.). From there, and upon reaching the Paris bypass, it is possible to reach both of the two Olympic zones in less than twenty minutes. The three Olympic venues located in the non-central communes of the Ile-de-France region (Créteil, Vaires-sur-Marne and Puiseux-en-France) are easily accessible from Paris via the bypass and highway. Each of them have hotels capacity for visitors wishing to reduce their access times to the competition venues. This also applies to the few Olympic venues located beyond the Ile-de-France region: La Rochelle for sailing, and some provincial towns that will host football matches. All the Olympic sites are served by a dense public transport services network. Their performance will be further improved by 2008. The strategic transport plan foresees limiting automobile traffic during the period of the Games and optimising the use of public transport (see theme 14).

13.7 13.6

Un programme étudié pour les petits budgets

A programme designed for lower budgets

Afin que les volontaires puissent disposer, s’ils le souhaitent, d’un hébergement à prix modique, 3500 chambres universitaires ont été garanties, à proximité des sites olympiques. Six autres types de logements seront disponibles. Ils représentent une réserve d’hébergement importante, qui mérite d’être signalée bien qu’elle ne soit pas nécessaire à l’organisation des Jeux.

Moderate traffic, priority lanes and an optimum transport system Developed on the basis of the three Olympic zones, the accommodation plan is divided into three geographical sectors:

LINKING LOCAL TRANSPORT WITH ACCOMMODATION Olympic zones

Autres modes d’hébergement

Chambres d’hôtes Résidences de tourisme Centres de jeunes Gîtes ruraux Bateaux Total de lits Campings Total des emplacements

Dans un rayon de 10 km des principaux sites de compétition

Dans un rayon de 10 à 50 km des principaux sites de compétition

Location

Visitor category

285

285

13 550

690

14 240

4 200

1 360

5 560

0

1 160

1 160

536

0

536

18 286

3 495

21 781

13 665

14 855

3,500 rooms in university residences will represent low-price accommodation for volunteers requiring this alternative. These residences are close to the Olympic venues. Six other types of accommodation are available. They represent an important reserve capacity that should be noted although it is not necessary for the organisation of the Games.

OTHER ACCOMMODATION POSSIBILITIES

Heart of Paris

Place Vendôme Arc de Triomphe

- Members of the Olympic family - Sponsors

Other types of accommodation

North-eastern zone of Paris

North of Paris Saint-Denis Plain

- Athletes and officials from the delegations (Olympic village) - “As” accreditations - Media (NE Media village) - Judges and referees - Volunteers

Guest houses

Total

0

1 190

Other accommodation possibilities

Accommodation and local transport arrangements

Catégories de personnes

Ce plan d’hébergement simplifiera les déplacements vers les sites olympiques. Les deux pôles Nord-Est et Sud-Ouest sont reliés par le boulevard périphérique. Cet axe rapide majeur qui ceinture Paris sera en partie dédié à la famille olympique, grâce à des couloirs réservés.

48

13.5

III

Les autres possibilités de logement

AUTRES POSSIBILITÉS DE LOGEMENT

Sud de Paris bois de Boulogne

O L U M E

South-western zone of Paris

South of Paris Bois de Boulogne

- Media (SW Media village) - Judges and referees - Volunteers

Tourists residences Youth centres Rural accommodation Ships

This accommodation plan is aimed at simplifying travel between the Olympic sites. The two zones to the northeast and south-west are linked by the main Paris bypass. Some lanes in this fast and major highway around Paris will be partly reserved for the Olympic family. Members of the Olympic family will be housed in hotels served by major Parisian axes (Rue de Rivoli , Avenue

Within a radius of 10 km from the main competition venues

Total beds Camp sites Total capacity

Within a radius Total of 10 to 50 km from the main competition venues

0

285

285

13,550

690

14,240

4,200

1,360

5,560

0

1,160

1,160

536

0

536

18,286

3,495

21,781

1,190

13,665

14,855

P A R I S

2008

49


• Tous les sites olympiques sont déjà bien desservis • Les déplacements seront facilités, dans le respect du cadre de vie et de l’environnement

TRANSPORT

• Un plan stratégique fondé sur l’utilisation des transports en commun

THEME 14 TRANSPORT

• Excellent access to all the Olympic venues • Travel will be facilitated while respecting life in the city and the environment • A strategic plan based on the use of public transport


V

O L U M E

14.1

III

14 T

V

R A N S P O R T

O L U M E

III

14 T

R A N S P O R T

Données aéroportuaires (2000 et 2008)

14.1

La première place aéroportuaire de l’Europe continentale Durant les Jeux Olympiques, la desserte aérienne internationale de Paris sera assurée par l’aéroport de RoissyCharles-de-Gaulle. Situé à 20 kilomètres au nord de la capitale, celui-ci a des atouts multiples : • l’importance de ses infrastructures (trois pistes et trois aérogares), qui permet une souplesse de fonctionnement (voir tableau 1) ; • sa fonction internationale : Paris est une porte d’entrée sur l’Europe; sur 45 millions de passagers par an, 35 % sont en correspondance ; • la qualité de sa desserte terrestre, par la route (autoroutes A1, A3, A104) et par le réseau ferroviaire (TGV et RER B); • les améliorations dont il va bénéficier, d’ores et déjà prévues par un programme d’investissement à court et moyen terme (voir tableau 2). En complémentarité avec l’aéroport d’Orly, il fait de Paris la première place aéroportuaire continentale en Europe. D’autre part, l’aéroport de La Rochelle est relié à Paris en une heure (33 vols par semaine).

The leading airport hub in continental Europe

Roissy-Charles-de-Gaulle, à 20 km de Paris, accueille 45 millions de voyageurs par an

Every year, 45 million visitors travel through Roissy Charles-de-Gaulle Airport, 20 km away from Paris

TABLEAU 2 : AMÉLIORATIONS APPORTÉES À L’AÉROPORT DE ROISSY-CHARLES-DE-GAULLE

TABLE 2 : IMPROVEMENTS TO ROISSY–CHARLES-DE-GAULLE AIRPORT

Projet

Date d’achèvement

Extension aérogare 2 de Roissy (en cours de construction) Quatrième piste nord de Roissy (en cours de construction) Liaison ferroviaire Paris-aéroport (en projet)

2003 2001 2007

Source : Aéroports de Paris (ADP).

Internationales Europe (Schengen) Mixtes Total

Capacité de l’aéroport, (comptée en nombre de passagers/heure) Capacité de programmation des pistes, comptée en [mouvements/heure]

Minimale (observée durant la plage horaire 22h00 - 6h59) Maximale (observée durant les plages horaires 8h00 - 11h59 et 17h00 –20h59)

Limitation des vols de nuit

Source : Aéroports de Paris (ADP).

52

P A R I S

2008

Les avions du chapitre 2 OACI ne peuvent ni décoller entre 23h15 et 6h00 ni atterrir entre 23h15 et 6h15

Completion date

Extension to Roissy, terminal 2 (under construction) Fourth runway, north of Roissy (under construction) Rail link Paris-Airport (project)

2007 2007 2007

TABLE 1 : MAIN CHARACTERISTICS OF ROISSY–CHARLES-DE-GAULLE AIRPORT Situation 2000

Situation 2008

97 59 4 160

128 61 4 193

14 650

17 900

76

Capacité fixée par arrêté ministériel

Situation 2000 Number of departure gates

Runway capacity, [in movements per hour]

128 61 4 193

14,650

17,900

76

Fixed capacity governed by Ministerial decree

Minimum (during period 22.00 - 06.59 hrs.) Maximum (during periods 08.00 - 11.59 hrs. and 17.00 - 20.59 hrs.)

Capacité fixée par arrêté ministériel

101

1,607

Total number of daily movements Restriction on night flights

Situation 2008

97 59 4 160

International Europe (Schengen treaty) Mixed Total

Capacity of the airport, [in number of passengers per hour]

101

1 607

Nombre total des mouvements journaliers

Project

During the Olympic Games, international air traffic to Paris will be handled by the airport of Roissy - Charles-de-Gaulle. Located 20 km to the north of the capital, it has numerous advantages: • the size of its infrastructures (three runways and two terminals), providing operational flexibility (see table 1). • its international function: Paris is a gateway to Europe; of 45 million passengers per year, 35% are in transit; • the quality of its land services by road, A1, A3, A104 highways and the rail system, i.e. high speed trains (TGV) and the Regional Express Network (RER B); • improvements that are already planned thanks to an investment programme for the short and medium term (see table 2). Complemented by Orly airport, Roissy has made Paris the leading airport hub within continental Europe. Moreover the airport of La Rochelle is linked to Paris by one-hour flights (33 per week).

Source: Paris Airports Authority (ADP).

TABLEAU 1 : PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE L’AÉROPORT ROISSY-CHARLES-DE-GAULLE

Nombre de portes d’embarquement

Air transport data (2000 and 2008)

Fixed capacity governed by Ministerial decree

Aircraft governed by chapter 2 of the legislation on air traffic may not take off between 23.15 and 06.00 hrs. or land between 23.15 and 06.15 hrs.

Source: Paris Airport Authority (ADP).

P A R I S

2008

53


V

O L U M E

14.2

III

14 T

V

R A N S P O R T

Réseau de desserte aérienne (2000)

Un carrefour international À partir de Roissy-Charles-de-Gaulle, 249 villes réparties dans 127 pays sont desservies par environ 320 compagnies aériennes (voir tableau 3). TABLEAU 3 : VOLS RÉGULIERS ASSURÉS PAR FAISCEAU ET PAR SEMAINE 1996 1997 1998 National 457 523 Europe 2 263 2 335 Afrique 48 97 Amérique 185 194 Moyen-Orient 49 41 Extrême-Orient 71 80 Total 3 073 3 270

596 2 490 128 242 55 83 3 594

1999

2000

Nombre de villes desservies

629 2 764 192 312 74 92 4 063

556(1) 2 924 165(2) 347 85 98 4 175

35 111 42 31 14 16 249

Source : Aéroports de Paris (ADP). (1) Baisse due à l’extension du réseau TGV. (2) Baisse due au regroupement des vols des compagnies commerciales.

14.3

Réseau autoroutier et routes principales (2000 et 2008)

Un réseau routier dense, en constante amélioration Le réseau routier de l’Ile-de-France est un réseau au maillage serré et fortement hiérarchisé. À Paris, un système de régulation du trafic efficace gère l’ensemble des rues, des avenues et des boulevards. La ville et ses environs immédiats sont desservis par le

boulevard périphérique, voie rapide à deux fois trois ou quatre voies qui ceinture entièrement la capitale. Il accueille chaque jour plus d’un million de véhicules. La région est couverte par un réseau autoroutier en constante amélioration. Cinq radiales conduisent jusqu’au boulevard périphérique (A1, A13, A6, A4, A3) ; trois radiales aboutissent en petite couronne (A15, A14 et N118) ; deux rocades desservent les agglomérations périphériques (A86 et A104, dite la Francilienne). Ce réseau autoroutier compte 576 km de voie. Seules les autoroutes A14 et A86 Ouest (en cours de construction) sont à péage. Pendant les Jeux Olympiques, la plus grande partie du périmètre utilisé sera située à l’intérieur de l’autoroute circulaire A86. D’ici à 2008, le réseau routier d’Ile-de-France fera l’objet d’extensions et d’aménagements prévus par le XIIe Plan (2000-2006). Certains d’entre eux favoriseront l’application du Plan stratégique de transports (cf. infra 14.11). Deux projets supplémentaires sont programmés en vue du déroulement des Jeux : la création du Boulevard des Sports et la couverture du boulevard périphérique aux abords du Village olympique. Ces divers projets sont présentés dans le tableau ci-dessous (tableau 4). Aujourd’hui, à Paris, le trafic moyen journalier est de 22,02 millions de véhicules par kilomètres (période de 7 à 21 heures, année 1999). Ce trafic s’élève en période de pointe à 23,71 millions de véhicules par kilomètres. Au cours de la seconde quinzaine de juillet, il s’abaisse à 21,14 millions de véhicules par kilomètres, soit une baisse de 11 % par rapport à la pointe. Les évolutions à moyen terme sont les suivantes : dans Paris intra-muros, le trafic annuel est en baisse depuis 1996 (-1 % entre 1997 et 1998) ; sur le boulevard périphérique, il est relativement stable, voire en légère baisse ; enfin sur le réseau régional, la circulation est en légère augmentation. Les investissements prévus par le XIIe Plan et les mesures prises dans le cadre du Plan de déplacements urbains d’Ilede-France devraient permettre d’inverser cette dernière tendance d’ici à 2008. L’objectif est de diminuer le volume du trafic de 3 % dans la région et de 5 % à Paris.

TABLEAU 4 : AMÉLIORATIONS DU RÉSEAU AUTOROUTIER ET ROUTIER PRÉVUES D’ICI À 2008 ET INTERVENANT DANS LE PLAN STRATÉGIQUE DES TRANSPORTS Projets

Intérêt olympique

Prévus indépendamment des Jeux Élargissement de l’autoroute A1 (Blanc-Mesnil) et sa couverture Requalification de la RN 2 Bouclage de l’A86 (en cours de construction) Prévus à l’occasion des Jeux (d’ici à 2008) Aménagement du boulevard Macdonald et des bretelles du périphérique Couverture du boulevard périphérique à Paris-Porte d’Aubervilliers Source : Contrat de Plan État-Région 2000-2006 et lettres de garantie (cf. infra 14.18).

54

P A R I S

2008

O L U M E

14.2

III

14 T

R A N S P O R T

Air connection network (2000)

An international crossroads A total of 249 cities in 127 countries can be reached from RoissyCharles-de-Gaulle, via approximately 320 airlines (see table 3). TABLE 3: REGULAR FLIGHTS BY TIME ZONE AND WEEK 1996 1997 1998 National Europe Africa America Middle East Far East Total

1999

2000

457 523 596 629 2,263 2,335 2,490 2,764 48 97 128 192 185 194 242 312 49 41 55 74 71 80 83 92 3,073 3,270 3,594 4,063

556(1) 2,924 165(2) 347 85 98 4,175

Number of cities served

35 111 42 31 14 16 249

Source : Paris Airports Authority (ADP) (1) Drop from extension to TGV network. (2) Drop from grouping of flights by commercial airlines.

14.3

Highway network and major roads (2000 and 2008)

A dense road network under constant improvement The road network in the Ile-de-France region is an extremely dense one, with a clear hierarchy. In Paris, an efficient traffic regulation system manages all streets, avenues and boulevards.

The city and its immediate surroundings are served by the main Paris bypass, the "Boulevard périphérique", a rapid three- or four-lane highway in each direction that completely encircles the capital. It is used by over one million vehicles daily. The region is covered by a constantly improving highway network. Five radial axes lead to the main bypass (A1, A13, A6, A4, A3); three radial routes lead to the immediate surrounding area (A15, A14 and N118); two bypasses serve the peripheral conurbations (A86 and A104, the 'Francilienne'). This highway network consists of 576 km in total. Only the A14 and A86 West highways (the latter is under construction) are toll paying. During the Olympic Games, most of the perimeter used falls within that of the circular A86 highway. By 2008, the Ile-de-France road network will be extended and development is planned in accordance with the XIIth Plan (2000-2006). Some of this work will favour the application of the Strategic Transport Plan (see theme 14.11 below). Two additional projects in particular are programmed with a view to the Games: the creation of the 'Boulevard des Sports' and the cover of the main Paris bypass near to the Olympic village. The various projects are presented in the table below (table 4). Today, in Paris, the average daily traffic is 22.02 million vehicles per kilometre (period from 07.00 - 21.00 hrs. in 1999). At peak hours, this rises to 23.71 million vehicles per kilometre. During the second half of July it drops to 21.14, i.e. a decrease of 11% compared to the peak hours. The medium-term developments are as follows: Within Paris, the annual traffic has been dropping since 1996 (-1% between 1997 and 1998); on the main Paris bypass, it is relatively stable with a slight downwards tendency. On the regional network, traffic is increasing slightly. Investments foreseen within the XIIth Plan and the measures taken within the Urban Movement Plan for the Ile-de-France region should make it possible to reverse this latest tendency by 2008. The objective is to decrease the volume of regional traffic by 3% and that within Paris by 5%.

TABLE 4: IMPROVEMENTS TO THE HIGHWAYS AND ROADS NETWORK PLANNED BY 2008 AND INCLUDED IN THE STRATEGIC TRANSPORT PLAN

Date d’achèvement

Accès à l’aéroport Accès au vélodrome Mise en œuvre de l’anneau métropolitain (cf. 14.11)

2006 2006 2006

Aménagement du Boulevard des Sports Accès au Village olympique

2007 2007

Projects Planned independently of the Games Extension of the A1 highway (Blanc-Mesnil) Development of the RN2 Linking the A86 (under construction) Planned for the Games (by 2008) Development of the Boulevard Macdonald, entrances to main Paris bypass Cover, main Paris bypass (Porte d’Aubervilliers)

Olympic interest

Completion date

Access to the airport Access to the velodrome Implementation of the metropolitan ring (see 14.11)

2006 2006 2006

Development of the Boulevard des Sports Access to the Olympic village

2007 2007

Source : State-region contractual plan 2000-2006 and letters of guarantee (see 14.18 below).

P A R I S

2008

55


V

O L U M E

14.4

III

14 T

Principaux lieux de stationnement (2000 et 2008)

Une offre largement suffisante Dans Paris, l’offre de stationnement est de 800 000 places. La moitié d’entre elles sont privées, 30 % sont situées sur la voirie, et 20 % en parcs. À l’extérieur de Paris, d’importants parcs de rabattement ont été installés à la jonction du réseau routier et du réseau ferré afin de favoriser l’utilisation des transports en commun. Ces parcs offrent au total 107 500 places. Le Plan stratégique des transports repose sur un stationnement de rabattement pour les spectateurs en provenance de l’aire métropolitaine (cf. infra 14.11). Ce dernier exige environ 16 000 places. Il sera donc largement couvert par l’offre régionale (cf. infra 14.18, carte 2). Sur les sites olympiques, aucune aire de stationnement supplémentaire ne sera nécessaire pour les spectateurs, compte tenu de la priorité donnée à l’usage des transports en commun.

14.5

V

R A N S P O R T

Réseau de transport public (2000 et 2008)

Densité, rapidité et confort Transports nationaux et internationaux Paris et l’Ile-de-France sont desservis par six grandes gares SNCF : gare de l’Est, gare du Nord, gare Saint-Lazare,

gare de Montparnasse, gare d’Austerlitz et gare de Lyon. Le réseau ferroviaire est composé de lignes classiques et de lignes à très grande vitesse (TGV), dont les liaisons avec les grandes villes d’Europe du Nord concurrencent les lignes aériennes. L’Eurostar dessert Londres en trois heures grâce au tunnel sous la Manche ; Thalys dessert Bruxelles en une heure trente. Deux nouvelles lignes de TGV sont en cours de réalisation : le TGV Est et le TGV Grand Sud.

Transports régionaux La région parisienne bénéficie d’un réseau de transports publics considéré comme un des meilleurs au monde. Il se décompose ainsi : • un réseau ferré de banlieue SNCF, desservant près de 400 gares ; • le Réseau express régional (RER), long de 190 km au total, répartis en 5 lignes, accessibles depuis 83 gares ; • un réseau métropolitain particulièrement dense, comptant 14 lignes, 211 km de voie et 380 stations ; • une ligne de métro léger desservant l’aéroport d’Orly; • des lignes de tramway développées sur 20 km de voie accessibles depuis 34 stations ; • un important réseau de bus, de plus de 3 000 km de rues, et jalonné de plus de 7 000 stations. Outre les transports publics, la région parisienne possède une flotte de 17 000 taxis. Ceux-ci seront disponibles pendant la durée des Jeux. Les sites olympiques sont tous desservis par les transports publics actuels (cf. infra 14.10). D’ici à 2007, ce réseau sera renforcé grâce aux projets prévus dans le cadre du XIIe Plan, ou accélérés à l’occasion des Jeux (cf. tableau 5). De surcroît, plusieurs services spécifiques seront mis en place pour la durée des manifestations dans le cadre du Plan stratégique des transports.

TABLEAU 5 : AMÉLIORATIONS DU RÉSEAU DE TRANSPORT COLLECTIF Projets

Source : Contrat de Plan État-Région 2000-2006 et lettres de garantie (cf. infra 14.18).

56

P A R I S

2008

14.4

III

14 T

R A N S P O R T

Main parking areas (2000 and 2008)

Ample parking A total of 800,000 parking spaces are available within Paris. Half of these are private, 30% are located on public highways, and 20% are in car parks. Outside Paris, major decentralised car parks have been installed at junctions between the road and rail networks in order to favour the use of collective transport. These offer a total of 107,500 spaces. The Strategic Transport Plan is based on such decentralised car parks for spectators coming from the metropolitan area (see 14.11). A total of 16,000 spaces are required, which will be largely covered by these regional facilities (see 14.18 below, map 2). At the Olympic sites, no additional parking areas will be necessary for spectators, bearing in mind the fact that priority will be given to collective transport.

14.5

Public transport network (2000 and 2008)

Density, speed and comfort National and international transport Paris and the Ile-de-France region are served by six major stations of the French Railways: the Gare de l'Est, the Gare du Nord, the Gare Saint-Lazare, the Gare de Montparnasse,

the Gare d'Austerlitz and the Gare de Lyon. The rail network consists of traditional lines and high speed (TGV) lines, whose links with the major cities of northern Europe compete with those of the airlines. The Eurostar reaches London in three hours thanks to the Channel Tunnel; Thalys serves Brussels in one and a half hours. Two new TGV lines are under construction: the TGV Est and the TGV Grand Sud.

Regional transport The Paris region benefits from a public transport system that is considered to be among the best in the world. It consists of the following: • a French Railways suburban network serving nearly 400 stations; • the Regional Express Rail Network (RER) system, 190 km long in total over 5 lines and accessible from 83 stations; • a particularly dense metropolitan network numbering 14 lines, 211 km of tracks and 380 stations; • a light metro line serving Orly airport; • trams running on a total of 20 km of tracks and accessible from 34 stations; • a vast fleet of buses serving over 3,000 km of streets and including more than 7,000 stops. In addition to public transport, the Paris region has a fleet of 17,000 taxis. These will be available throughout the duration of the Games. The Olympic sites are all accessible via current public transport systems (see 14.10 below). By 2007, this network will be strengthened thanks to projects within the XII Plan, or accelerated for the occasion of the Games (see table 5). Moreover, several specific services will be implemented for the duration of the competitions within the framework of the Strategic Transport Plan.

TABLE 5 : IMPROVEMENTS TO THE PUBLIC TRANSPORT SYSTEM Intérêt olympique

Prévus indépendamment des Jeux (d’ici à 2008) Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Épinay-Villetaneuse Prolongement de la ligne de métro n°12 à Pont de Stains 1re phase station Évangile RER E Prolongement tramway Val-de-Seine Tramway en rocade sud sur les boulevards des Maréchaux Prolongement de la ligne de métro n°8 à Créteil-Sud Station RER D (Pompadour) Prévus à l’occasion des Jeux (d’ici à 2008) 2e phase station Évangile RER E Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Évangile

O L U M E

Date d’achèvement

Dessert le Stade olympique Dessert le Village olympique Dessert le Boulevard des Sports Dessert les sites du sud parisien Dessert les sites du sud parisien Dessert la piscine de Créteil Dessert la piscine de Créteil

2006 2006 2006 2006 2006 2006 2006

Dessert le Boulevard des Sports Dessert le Village olympique et le Boulevard des Sports

2007 2007

Projects Planned independently of the Games (by 2008) Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Epinay-Villetaneuse Extension of line 12 of the metro at Pont de Stains 1st phase RER E Evangile station Extension of the Val-de-Seine tramway Tramway bypass south on the Maréchaux Boulevards Extension of line 8 of the metro at Créteil-South RER D station (Pompadour) Planned for the Games (by 2008) 2nd phase of the RER E Evangile station Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Evangile

Olympic interest

Completion date

Serves the Olympic stadium Serves the Olympic village Serves the Boulevard des Sports Serves the venues to the south of Paris Serves the venues to the south of Paris Serves the Créteil pool Serves the Créteil pool

2006 2006 2006 2006 2006 2006 2006

Serves the Boulevard des Sports Serves the Olympic village and the Boulevard des Sports

2007 2007

Source: State-Region contractual plan 2000-2006 and guarantees (see 14.18 below).

P A R I S

2008

57


V

O L U M E

14.6

III

14 T

V

R A N S P O R T

O L U M E

III

14 T

R A N S P O R T

Transports publics : véhicules et trafic (2000 et 2008)

Rendre les transports publics accessibles à tous

Making public transport accessible to all

Le parc de véhicules de transports en commun est important et offre d’excellentes conditions de confort (cf. tableau 6). Une politique de constante amélioration est engagée par les pouvoirs publics. Ainsi, la totalité des autobus de la RATP seront rendus accessibles aux personnes à mobilité réduite d’ici à 2005 et équipés de moteurs non polluants d’ici à 2004.

14.7

The fleet of vehicles used for collective transport is a vast one and offers a high standard of comfort (see table 6). A policy of constant improvement is carried out by the public authorities. In this regard, all the RATP bus fleet will be made accessible to the disabled by 2005 and equipped with non-pollutant engines by 2004.

Tableau des distances et des déplacements (2008)

Compact and close: two major objectives

Le choix des sites du projet Paris 2008 traduit la volonté de réduire au maximum les distances et les temps de transport. Le tableau 8 fait apparaître nettement ce parti pris.

The choice of venues for the Paris 2008 project is a reflection of a determination to reduce the distances and travelling times as much as possible. This is shown clearly in table 8. Le parc de véhicules de transports en commun est important et offre d’excellentes conditions de confort

Informer les spectateurs, un objectif majeur du Plan stratégique des transports

The fleet of vehicles used for collective transport is a vast one and offers a high standard of comfort

Informing spectators, a major objective of the Strategic Transport Plan

TABLE 6: VEHICLES AND TRAFFIC PROVIDED BY THE MAIN TRANSPORT COMPANIES

TABLEAU 6 : VÉHICULES ET TRAFIC ASSURÉ PAR LES PRINCIPALES ENTREPRISES DE TRANSPORT

Situation 2000 Matériel roulant

Situation 2008 par rapport à 2000

Capacité Capacité

Passagers x km/an

Passagers/ heure de pointe

Companies

Situation 2000 Rolling stock Total

SNCF-Ile-de-France (train banlieue)

3 950

850 000 places

10,5 milliards

400 000

+5 %

RATP RER Métro Tramway Autobus APTR (autobus) ADATRIF (autobus)

1011 3 589 105 4 286 1 558 1 575

815 000 places 2197 600 places 18 690 places 415 000 places 150 000 places 152 000 places

3,9 milliards 5,7 milliards 0,1 milliard 2,3 milliards 0,8 milliard 0,8 milliard

200 000 510 000 15 000 380 000 138 000 140 000

stable + 5% + 80 km de lignes + 10 % + 10 % + 10 %

Source : Syndicat des transports parisiens (STP).

Table of distances and travelling times (2008)

14.7

Compacité et proximité : deux objectifs majeurs

Entreprises

Public transport: vehicles and traffic (2000 and 2008)

14.6

French railways, Ile-de-France (suburban lines) RATP RER Metro Tram Bus APTR (buses) ADATRIF (buses)

Situation 2008 versus 2000

Capacity Capacity

Passengers/ per km year

Passengers peak hours

3,950

850,000 seats

10.5 billion

400,000

+5 %

1,011 3,589 105 4,286 1,558 1,575

815,000 seats 2,197,600 seats 18,690 seats 415,000 seats 150,000 seats 152, 000 seats

3.9 billion 5.7 billion 0.1 billion 2.3 billion 0.8 billion 0.8 billion

200 ,000 510, 000 15,000 380 ,000 138 ,000 140,000

stable + 5% + 80 km of lines + 10 % + 10 % + 10 %

Source : Paris Transport Union (STP).

58

P A R I S

2008

P A R I S

2008

59


V

O L U M E

III

14 T

V

R A N S P O R T

TABLEAU 7 : DISTANCES ET DURÉES DE PARCOURS ENTRE LES PRINCIPAUX SITES DES JEUX OLYMPIQUES Aéroport olympique

Région des hôtels

Aéroport international

23 km 29’ 34’

Région des hôtels Village des athlètes Stade olympique CIRTV-CPP Village des médias (le plus proche) ●

19’ 21’ 23’

26’ 26’ 20’ 20’

7 km 17’ 21’ 8 km 18’ 22’ 6 km 17’ 20’ 6 km 16’ 20’

26’ 19‘

19’ 19’ 19’ 17’

0.5 km 2’ 2’ 1 km 2’ 2’ 2 km 2’ 2’

18 km 15’ 19’ 8 km 18’ 22’ 0.5 km 2’ 2’

26’ 19’ 5’

5‘ 5‘ 5‘

4 km 5’ 6’ 4 km 6’ 8’

18 km 18’ 21’ 6 km 17’ 20’ 1 km 2’ 2’ 4 km 5’ 6’

20’ 19’ 5’ 7’

7’ 9’

1 km 2’ 2’

17 km 20’ 23’ 6 km 16’ 20’ 2 km 2’ 2’ 4 km 6’ 8’ 1 km 2’ 2’

19 km 20’ 18 km 19’ 10 km 11’ 15 km 13’ 15 km 18’

23’

20’

23’

20’

12’

15’

17’

23’

20’

27’

6 km 16’ 6 km 17’ 28 km 31’ 11 km 21’ 6 km 19’

20’

17’

20’

19’

36’

45’

25’

21’

24’

25’

0.5 km 2’ 2’ 1 km 4’ 4’ 21 km 17’ 20’ 3 km 4’ 6’ 3 km 5’ 8’

5‘ 5‘ 29‘ 8‘ 10‘

3 km 4’ 4 km 5’ 21 km 17’ 3 km 4’ 6 km 7’

5’

6’

6’

7’

19’

29’

5’

3’

8’

15’

Esplanade des Invalides Grand Palais

1 km 2’ 2’ 0.5 km 2’ 2’ 21 km 18’ 22’ 5 km 7’ 9’ 2 km 4’ 6’

Hotel region

41’ 39’ 38’

3 km 4’ 6’ 1 km 3’ 4’ 1 km 2’ 3’

7’ 5’ 4’

10 km 19’ 25’ 8 km 18’ 23’ 8 km 17’ 21’

23‘ 21‘ 19‘

11 km 21’ 24’ 9 km 20’ 24’ 9 km 19’ 22’

29’ 20’ 18’

9 km 16’ 20’ 7 km 15’ 18’ 7 km 13’ 16’

Bois de Boulogne-Est (Pelouse de la Muette) Bois de Boulogne-Ouest (hippodrome et allée de Longchamp) Parc André-Citroën

17’ Olympic village 5’ Olympic stadium 9’ IBC / MPC 3’

3’ 30’ 12’ 5’

3’ 3’ 30’

22’ 20’ 18’

7 km 14’ 17’ 6 km 14’ 17’ 6 km 15’ 19’

Parc de Saint-Cloud Porte de Saint-Cloud (stades Jean-Bouin, Parc des Princes et Coubertin) Porte de Versailles (Palais des sports, Paris-Expo)

34’

50’

35’

58’

37’

50’

39’

48’

35’

53’

34’

50’

5 km 12’ 6 km 13’ 3 km 4’ 10 km 19’ 6 km 16’ 8 km 13’

14’

21’

16’

23’

6’

7’

21’

24’

24’

18’

14’

16’

11 km 14’ 15’ 13 km 17’ 20’ 10 km 19’ 25’ 18 km 21’ 23’ 14 km 15’ 17’ 12 km 17’ 19’

29‘ 38‘ 23‘ 36‘ 33‘ 29‘

12 km 15’ 18’ 14 km 19’ 21’ 11 km 21’ 24’ 19 km 23’ 25’ 15 km 18’ 20’ 13 km 19’ 20’

29’ 38’ 29’ 35’ 33’ 36’

11 km 11 km 12’ 14’ 35’ 15’ 13’ 12 km 10 km 15’ 17’ 41’ 16’ 18’ 9 km 7 km 16’ 20’ 22’ 14’ 17’ 17 km 11 km 21’ 22’ 41’ 15’ 19’ 13 km 7 km 13’ 15’ 34’ 9’ 11’ 12 km 5 km 16’ 16’ 36’ 8’ 10’

12’ Aubervilliers velodrome 5’ Champ de Mars Esplanade des Invalides 20’ Grand Palais 20’

32’

Base nautique de Vaires-sur-Marne Halle Carpentier Palais omnisport Paris-Bercy Piscine olympique de Créteil Stade Charléty Stade Pershing

32’

8’

2008

Porte de St-Cloud (Jean Bouin, Parc des Princes and Coubertin Stadiums) Porte de Versailles (Palais des sports, Paris Expo) ●

26 km 28’ 27 km 28’ 25 km 30’ 33 km 30’ 27 km 30’ 24 km 30’

30’ 31’ 37’ 38’ 34’ 36’

45’ 50’ 38’ 56’ 41’ 51’

29 km 39’ 8 km 20’ 6 km 15’ 19 km 25’ 7 km 17’ 12 km 23’

46’ 21’ 20’ 30’ 20’ 29’

39’ 21’ 10’ 35’ 23’ 29’

24 km 32’ 38’ 11 km 15’ 16’ 9 km 17’ 21’ 22 km 21’ 26’ 11 km 17’ 18’ 13 km 18’ 21’

38‘ 23‘ 14‘ 25‘ 18‘ 23‘

26 km 34’ 12 km 17’ 10 km 19’ 24 km 23’ 12 km 19’ 15 km 20’

Remarques : Les distances de l’itinéraire le plus court ont été relevées sur le réseau de voirie principale. Elles sont arrondies à l’unité la plus proche, sauf pour les distances < 1 km, arrondies à 0,5 km. Les durées de parcours sont celles de juillet 2008 (90 % du trafic ordinaire) et prennent en compte les mesures d’exploitation. Pour de courts déplacements, la durée forfaitaire est de 2 minutes. Dans les transports en commun, elle est mesurée de station à station. Les distances et durées indiquées pour le Village des médias concernent le village le plus proche du site concerné.

P A R I S

Bois de Boulogne east (La Muette lawns) Bois de Boulogne west, (Longchamp racecourse and roads) André Citroën Park St. Cloud Park

SUD ET EST DE LA CAPITALE 37’ 18’ 22’ 27’ 19’ 23’

40’ 23’ 14’ 25’ 18’ 23’

23 km 33’ 35’ 10 km 14’ 14’ 8 km 17’ 20’ 21 km 20’ 25’ 11 km 17’ 18’ 11 km 18’ 21’

distance km 1’ 1 = durée réseau routier heure creuse

42’ 25’ 17’ 25’ 22’ 27’

22 km 33’ 35’ 2 km 4’ 6’ 5 km 11’ 15’ 12 km 19’ 23’ 0.5 km 2’ 2’ 10 km 12’ 15’

2’ 2 = durée réseau routier heure de pointe

Vaires-sur-Marne Basin Carpentier Hall 6’ Paris-Bercy Multisports Complex 19’ Créteil Olympic pool 37’ Charléty Stadium 2’ Pershing Stadium 38’

3 = durée transport en commun

21’

26’ 20’

23’

20’

23’

20’

23’

20’

12’

15’

17’

23’

20’

27’

19‘

19’ 19’ 19’ 17’

0.5 km 2’ 2’ 1 km 2’ 2’ 2 km 2’ 2’

18 km 15’ 19’ 8 km 18’ 22’ 0.5 km 2’ 2’

26’ 19’ 5’

5‘ 5‘ 5‘

4 km 5’ 6’ 4 km 6’ 8’

18 km 18’ 21’ 6 km 17’ 20’ 1 km 2’ 2’ 4 km 5’ 6’

20’ 19’ 5’ 7’

7’ 9’

1 km 2’ 2’

17 km 20’ 23’ 6 km 16’ 20’ 2 km 2’ 2’ 4 km 6’ 8’ 1 km 2’ 2’

20’ 17’ 5’ 9’ 3’

3’

19 km 20’ 18 km 19’ 10 km 11’ 15 km 13’ 15 km 18’

6 km 16’ 6 km 17’ 28 km 31’ 11 km 21’ 6 km 19’

20’

17’

20’

19’

36’

45’

25’

21’

24’

25’

0.5 km 2’ 2’ 1 km 4’ 4’ 21 km 17’ 20’ 3 km 4’ 6’ 3 km 5’ 8’

5‘ 5‘ 29‘ 8‘ 10‘

3 km 4’ 4 km 5’ 21 km 17’ 3 km 4’ 6 km 7’

5’

6’

6’

7’

19’

29’

5’

3’

8’

15’

1 km 2’ 2’ 0.5 km 2’ 2’ 21 km 18’ 22’ 5 km 7’ 9’ 2 km 4’ 6’

3’ 3’ 30’ 12’ 5’

2 km 2’ 2’ 0.5 km 2’ 2’ 21 km 22’ 26’ 4 km 7’ 9’ 2 km 4’ 6’

3’ 3’ 30’ 12’ 5’

26 km 33’ 37’ 25 km 31’ 37’ 24 km 30’ 36’

41’ 39’ 38’

3 km 4’ 6’ 1 km 3’ 4’ 1 km 2’ 3’

7’ 5’ 4’

10 km 19’ 25’ 8 km 18’ 23’ 8 km 17’ 21’

23‘ 21‘ 19‘

11 km 21’ 24’ 9 km 20’ 24’ 9 km 19’ 22’

29’ 20’ 18’

9 km 16’ 20’ 7 km 15’ 18’ 7 km 13’ 16’

22’ 20’ 18’

7 km 14’ 17’ 6 km 14’ 17’ 6 km 15’ 19’

22’ 20’ 20’

29 km 31’ 31 km 33’ 28 km 34’ 34 km 37’ 30 km 32’ 28 km 33’

34’

50’

35’

58’

37’

50’

39’

48’

35’

53’

34’

50’

30’

45’

31’

50’

37’

38’

38’

56’

34’

41’

36’

51’

5 km 12’ 6 km 13’ 3 km 4’ 10 km 19’ 6 km 16’ 8 km 13’

14’

21’

16’

23’

6’

7’

21’

24’

24’

18’

14’

16’

46’

39’

21’

21’

20’

10’

30’

35’

20’

23’

29’

29’

11 km 14’ 15’ 13 km 17’ 20’ 10 km 19’ 25’ 18 km 21’ 23’ 14 km 15’ 17’ 12 km 17’ 19’

29‘ 38‘ 23‘ 36‘ 33‘ 29‘

12 km 15’ 18’ 14 km 19’ 21’ 11 km 21’ 24’ 19 km 23’ 25’ 15 km 18’ 20’ 13 km 19’ 20’

29’ 38’ 29’ 35’ 33’ 36’

11 km 12’ 14’ 12 km 15’ 17’ 9 km 16’ 20’ 17 km 21’ 22’ 13 km 13’ 15’ 12 km 16’ 16’

11 km 15’ 13’ 10 km 41’ 16’ 18’ 7 km 22’ 14’ 17’ 11 km 41’ 15’ 19’ 7 km 34’ 9’ 11’ 5 km 36’ 8’ 10’

35’

25’ 32’ 22’ 32’ 20’ 8’

SOUTH AND EAST OF CAPITAL

42’

3’

19’

26’

7 km 17’ 21’ 8 km 18’ 22’ 6 km 17’ 20’ 6 km 16’ 20’

26’

SOUTH-WESTERN ZONE

22’

20’

18’

38’

19 km 16’ 18‘ 7 km 17’ 21’

Media village*

IBC / MPC

CENTRE

22’

25’

34’

38’

Olympic stadium

NORTH-EASTERN ZONE

Boulevard des sports west (badminton, basketball and handball halls) Boulevard des sports east, (Superdome, pool) Puiseux centre (Baseball and softball) Courneuve complex (shooting)

29 km 31’ 31 km 33’ 28 km 34’ 34 km 37’ 30 km 32’ 28 km 33’

23 km 29’ 19 km 16’ 18 km 15’ 18 km 18’ 17 km 20’

3’ 2 km 2’ 2’ 0.5 km 2’ 2’ 21 km 22’ 26’ 4 km 7’ 9’ 2 km 4’ 6’

Olympic village

23 km 29’ 34’

Media village (closest)

3’

Hotel region

International airport

PÔLE SUD-OUEST

60

Olympic airport

26 km 33’ 37’ 25 km 31’ 37’ 24 km 30’ 36’

R A N S P O R T

20’

CENTRE

Champ de Mars

18’

38’

19 km 16’ 18‘ 7 km 17’ 21’

14 T

Village des médias*

CIRTV CPP

Vélodrome d’Aubervilliers

34’

38’

Stade olympique

III

TABLE 7 : DISTANCES AND TRAVELLING TIMES BETWEEN THE MAIN SITES OF THE OLYMPIC GAMES

PÔLE NORD-EST

Boulevard des sports ouest (pavillons badminton, basket-ball et handball) Boulevard des sports est (Très grande salle, Piscine olympique) Centre de Puiseux (base-ball et softball) Complexe de la Courneuve (tir)

23 km 29’ 19 km 16’ 18 km 15’ 18 km 18’ 17 km 20’

Village des athlètes

O L U M E

26 km 28’ 27 km 28’ 25 km 30’ 33 km 30’ 27 km 30’ 24 km 30’

29 km 39’ 8 km 20’ 6 km 15’ 19 km 25’ 7 km 17’ 12 km 23’

24 km 32’ 38’ 11 km 15’ 16’ 9 km 17’ 21’ 22 km 21’ 26’ 11 km 17’ 18’ 13 km 18’ 21’

38‘ 23‘ 14‘ 25‘ 18‘ 23‘

26 km 34’ 12 km 17’ 10 km 19’ 24 km 23’ 12 km 19’ 15 km 20’

37’

40’

18’

23’

22’

14’

27’

25’

19’

18’

23’

23’

Notes: Distances for the shortest route were noted for the main road network. They are rounded to the nearest unit, except for distances of < 1 km, rounded to 0.5 km. Travelling times are those for July 2008 (90 % of normal traffic), and take into account operating conditions. For short distances a fixed time of 2 min. is supposed. For public transport, it is calculated from stop to stop. The distances and times noted for the media village concern the closest village to the venue concerned.

61

P A R I S

2008

23 km 33’ 35’ 10 km 14’ 14’ 8 km 17’ 20’ 21 km 20’ 25’ 11 km 17’ 18’ 11 km 18’ 21’

distance in km 1’ 1 = time by road network, off peak

42’ 25’ 17’ 25’ 22’ 27’

22 km 33’ 35’ 2 km 4’ 6’ 5 km 11’ 15’ 12 km 19’ 23’ 0.5 km 2’ 2’ 10 km 12’ 15’

2’ 2 = time by road network, peak hours

P A R I S

2008

42’ 6’ 19’ 37’ 2’ 38’

3’ 3 = time by public transport

61


V

O L U M E

14.8

III

14 T

R A N S P O R T

Cartes 2008

V

O L U M E

14.8

III

14 T

R A N S P O R T

Maps for 2008

1. CARTE DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORTS 1. MAP OF TRANSPORT INFRASTRUCTURES Extension aérogare 2 de Roissy Extension terminal 2, Roissy Quatrième piste nord de Roissy Fourth runway, Roissy (north) Liaison ferroviaire Paris-aéroport Rail link Paris-airport Élargissement de l’autoroute A1 (Blanc-Mesnil) et sa couverture Widening of A1 highway (Blanc-Mesnil) and cover Requalification de la RN 2 Reclassification of the RN 2 Bouclage de l’A86 (en cours de construction) Link to A86 (under construction) Aménagement du boulevard Macdonald et des bretelles du périphérique Development of Boulevard Macdonald and bypass entrances Couverture du boulevard périphérique à Paris-Porte d’Aubervilliers Cover, main Paris bypass at Paris-Porte d’Aubervilliers Tramway Saint-Denis (Porte de Paris) -Épinay-Villetaneuse Tramway Saint-Denis (Porte de Paris) -Épinay-Villetaneuse Prolongement de la ligne de métro n°12 à Pont de Stains Extension of métro line n°12 at Pont de Stains 1re phase station Évangile RER E 1st phase station Évangile RER E Prolongement tramway Val-de-Seine Extension tramway Val-de-Seine Tramway en rocade sud sur les boulevards des Maréchaux Tramway bypass south on Boulevards des Maréchaux Prolongement de la ligne de métro n°8 à Créteil-Sud Extension of métro line n°8 at Créteil-South Station RER D (Pompadour) Station RER D (Pompadour) 2e phase station Évangile RER E 2nd phase station Évangile RER E Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Évangile Tramway Saint-Denis (Porte de Paris)-Évangile

62

P A R I S

2008

P A R I S

2008

63


V

O L U M E

III

14 T

V

R A N S P O R T

2. SCHÉMA ORGANISATIONNEL 2. ORGANISATIONAL PLAN

O L U M E

III

14 T

R A N S P O R T

SCHÉMA ORGANISATIONNEL (INFRASTRUCTURES GÉNÉRALES ET ADDITIONNELLES) ORGANISATIONAL PLAN (GENERAL AND ADDITIONAL INFRASTRUCTURES) STADE DE FRANCE - Navettes athlètes - accompagnateurs - Navettes médias - Navettes spectateurs - Desserte de maillage

in Se

e VILLAGE OLYMPIQUE Gare routière du village olympique - Navettes athlètes - accompagnateurs vers tous les sites - Navette interne - Véhicules individuels propres Devant le village olympique - Navettes médias - Desserte de maillage

BOULEVARD DES SPORTS - Navettes athlètes - Village olympique - Navettes médias : village des médias centre de presse - village olympique stade olympique - Navette spectateurs - Pôle sud-ouest - Centre de Paris - Desserte de maillage Bd P é r ip

h ér i q

ue

Marne

STADE DE FRANCE - Shuttles, athletes and team officials - Shuttles, media - Shuttles, spectators - Service within network

1er niveau : anneau métropolitain Level 1: Metropolitan ring

Stade olympique Olympic stadium

2e

niveau : anneau capitale Level 2: Capital ring

Village olympique Olympic village

3e niveau : anneau de dissuasion Level 3: Dissuasion ring MEDIA

4e niveau : anneau de contrôle Level 4: Control ring 5e niveau : anneau d'organisation Level 5: Organisational ring

OLYMPIC VILLAGE Bus station, Olympic village - Shuttles, athletes and team officials to all venues - Internal shuttle - Private individual vehicles In front of the Olympic village - Shuttles, media - Service within network

Village des médias Media village CIRTV/CPP MPC/IBC

P

BOULEVARD DES SPORTS - Shuttles, athletes - Olympic village - Shuttles, media: media village Press Centre - Olympic village Olympic Stadium - Shuttle, spectators - South-western zone - Centre of Paris - Service within network

Parc de rabattement Decentralised parking

Mesures d'exploitation pour assurer la fluidité du trafic olympique Operational measures to guarantee fluidity of Olympic traffic

14.9

Ressources humaines : besoins globaux pour 2008

Des volontaires et des professionnels expérimentés et passionnés En renfort des agents permanents, 12 000 personnes seront nécessaires à l’organisation des transports et de la logistique pendant les Jeux Olympiques, dont 80 % seront des volontaires et 20 % des salariés. Le recrutement des volontaires se fera en priorité parmi les jeunes retraités des grandes

64

P A R I S

2008

14.9

entreprises de transport RATP et SNCF pour encadrer de jeunes Franciliens. Tous ces volontaires auront en commun une bonne connaissance de Paris et de l’Ile-de-France, ainsi que des compétences linguistiques. Des séminaires et des séances d’entraînement sur le terrain seront organisés à leur intention plusieurs mois avant les Jeux.

Overall human resources required for 2008

Volunteers and professionals: experienced and enthusiastic In addition to permanent staff, 12,000 persons will be necessary to organise the transport and logistics during the Olympic Games. Some 80% of these will be volunteers and the others salaried personnel. Recruitment for volunteers will be primarily carried out among recently retired employees of the

major transport companies RATP and the French Railways, to support younger staff from the Ile-de-France region. All the volunteers will have in common a sound knowledge of Paris and the Ile-de-France region plus language skills. Seminars and training sessions on site will be organised for them several months prior to the Games.

P A R I S

2008

65


V

O L U M E

14.10

III

14 T

V

R A N S P O R T

O L U M E

III

14 T

R A N S P O R T

14.10

Spectateurs

Informer, orienter, acheminer...

Inform, direct and transport

Les experts estiment à un million environ les déplacements quotidiens effectués par les spectateurs durant les Jeux, soit pour se rendre sur les sites, soit pour des motifs touristiques et de loisirs. Dans le tableau 8 figurent les nombres moyen et maximal de spectateurs présents sur chaque site ainsi que les différents modes de transport permanents qui leur seront proposés. Le tableau 9 précise la répartition des spectateurs selon leur provenance. Un service de navettes renforcera les moyens de transport permanents pour desservir les sites. Ils seront mis en place : • entre les sites et les gares, lorsque les distances de rabattement seront trop importantes ; • entre les deux pôles olympiques (Sud-Ouest, NordEst) et le centre, ce service fonctionnera de manière permanente et en boucle ; • entre le cœur de Paris et les sites, ce service sera destiné en priorité aux spectateurs désorientés. Ceux-ci seront en effet informés qu’en rejoignant un point central, facilement acccessible en transports en commun (par exemple la gare de Lyon), ils seront pris en charge et orientés. Ils pourront ainsi se rendre sur l’ensemble des sites de compétition. Ces services seront complétés par des navettes fluviales sur la Seine et ses canaux.

An average of 86,700 spectators will travel to the Stade de France every day

86 700 spectateurs, en moyenne, se rendront chaque jour au Stade de France

TABLEAU 9 : RÉPARTITION DE SPECTATEURS SELON LEUR PROVENANCE Aire de provenance

Part des entrées

Aire métropolitaine Bassin parisien élargi accessible en moins de 2 heures Reste de la France Total national Europe accessible en moins de 3 heures Europe éloignée Autres continents Total international

TABLEAU 8 : NOMBRE DE SPECTATEURS PAR SITE ET MOYENS DE TRANSPORT PERMANENTS Site ●

Nombre moyen de spectateurs/jour

NORD-EST

150 000

Nombre maximal de spectateurs/jour

CENTRE

86 700

103 000

35 000

80 000

Paris (Champs de Mars, Esplanade des Invalides, Grand Palais) ●

SUD-OUEST

108 000

SUD-EST

64 000

LA ROCHELLE

66

P A R I S

70 000

2008

90 000

Metropolitan area Extended Paris basin, accessible in under 2 hours Rest of France National total Europe accessible in under 3 hours Other parts of Europe Other continents International total

Site

RER B, D et E, lignes de métro 7, 12 et 13 tramway Paris – Saint-Denis - Bobigny SNCF banlieue, gare du Nord

Paris (Boulevard des Sports, Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, Puiseux-en-France)

NORTH-EASTERN ZONE

including Stade de France ●

CENTRE

RER, métro, bus

Paris (Champs de Mars, Esplanade des Invalides, Grand Palais)

RER C, lignes de métro 9 et 10 SNCF banlieue - gare Saint-Lazare tramway Val-de-Seine

Paris, (bois de Boulogne parc André-Citroën Porte de Saint-Cloud, Porte de Versailles) Saint-Cloud Park

RER A et D, ligne de métro 8 SNCF gare de l’Est

Paris (Bercy, Charlety, Carpentier Créteil, Vaires-sur-Marne)

Tramway, bus, taxis, bus de mer

90 000

Paris (Bercy, Charléty, Carpentier Créteil, Vaires-sur-Marne)

Area of origin

Moyens de transport permanents (situation 2008)

172 000

Paris (bois de Boulogne, parc André-Citroën, Porte de Saint-Cloud, Porte de Versailles) Parc de Saint-Cloud

38 % 17 % 12 % 67 % 12 % 12 % 9% 33 %

TABLE 9: DISTRIBUTION OF SPECTATORS ACCORDING TO ORIGIN Proportion of entries 38 % 17 % 12 % 67 % 12 % 12 % 9% 33 %

Experts are estimating approximately one million daily movements by spectators during the Games, either to the sports venues or for tourism and leisure activities. Table 8 shows the average and maximum number of spectators present at each venue, plus the different, permanent means of transport that will be available to them. Table 9 provides details of spectators according to origin. A shuttle service will reinforce the permanent means of transport serving the venues. This will be used: • between the venues and the railway stations when connection differences are too great; • between the two Olympic zones (south-west, northeast) and the centre. This service will function permanently and in a loop. • between the heart of Paris and the venues. This service will primarily serve spectators who become disorientated. These persons will be informed that by rejoining a central point, easily accessible by public transport (for example the Gare de Lyon), they will be taken care of and shown the way. They can then reach all the competition venues. These services will be completed by river shuttles on the Seine and its canals.

TABLE 8: NUMBER OF SPECTATORS PER VENUE AND PERMANENT MEANS OF TRANSPORT

238 000

Paris (Boulevard des Sports, Saint-Denis, Aubervilliers, La Courneuve, Puiseux-en-France) dont Stade de France

Spectators

SOUTH-WESTERN ZONE

SOUTH-EASTERN ZONE

LA ROCHELLE

Average number of spectators per day

150,000

Maximum number of spectators per day

Permanent means of transport (situation 2008)

238,000 RER , D and E, metro lines 7, 12 and 13 tramway Paris – Saint-Denis–Bobigny Suburban railway lines, gare du Nord

86,700

103,000

35,000

80,000 RER, métro, bus

108,000

172,000 RER C, metro lines 9 and 10 Suburban railway lines, Gare Saint-Lazare Val de Seine tramway

64,000

90,000 RER A and D, métro line 8 French railways, gare de l’Est

70,000

90,000

Tram, bus, taxi, sea shuttle

P A R I S

2008

67


V

O L U M E

14.11

III

14 T

V

R A N S P O R T

Plan stratégique des transports : objectifs principaux (2008)

Répondre à la demande en respectant le cadre de vie Au million de déplacements quotidiens des spectateurs, il faut ajouter ceux de la famille olympique qui représentent moins d’un million de déplacements supplémentaires. Afin de répondre à la demande, le futur COJO mettra en place un Plan stratégique des transports, selon trois objectifs principaux : adapter les services à chaque catégorie d’usagers, respecter l’environnement, éviter d’entraver le fonctionnement de l’agglomération parisienne. Pour atteindre ces objectifs, la stratégie du COJO reposera sur : • la définition rigoureuse des besoins (ponctualité, rapidité, confort, sécurité) pour chaque catégorie d’usagers ; • des restrictions d’utilisation de véhicules particuliers, par une forte dissuasion du public et une forte incitation à choisir les transports en commun ; • une utilisation raisonnée du réseau routier, mettant à profit la baisse estivale du trafic ; • une régulation du trafic par l’information. Le système des « cinq anneaux » présenté dans le tableau 10 est une application concrète de la stratégie envisagée. Le Plan stratégique des transports s’appuiera sur l’expérience de la Coupe du monde de football et des Jeux Olympiques de Sydney. L’existence d’un réseau de transports publics fiables et réguliers et la baisse du trafic pendant la période estivale faciliteront sa réalisation. Cette baisse est de 10 % sur la route, et de 15 % sur le réseau de transport collectif, pour 22 millions de déplacements quotidiens habituels. Elle permettra, à elle seule, de couvrir la demande supplémentaire engendrée par le déroulement des Jeux Olympiques , qui est estimée, comme indiqué ci-dessus, à 2 millions. Le Plan stratégique des transports sera géré par un Centre de contrôle (cf. infra 14.16). Disposant de véhicules de réserve et d’unités d’intervention, il sera à même de faire face aux événements imprévus. Il pourra mettre en place des plans de déviation, des parcs relais et des systèmes de guidage des véhicules.

Les temps de débarquement et d’embarquement y seront écourtés par des services appropriés : signalétique, portes réservées, prise en charge des bagages, accès simplifiés aux navettes et aux voitures. Des dispositions similaires seront adoptées dans les gares TGV. L’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle est parfaitement adapté à ce surcroît d’affluence (cf. supra 14.1). En effet, même si les départs sont groupés sur deux jours, le trafic engendré par la famille olympique représentera moins de 10 % de la capacité des aérogares. S’agissant de la logistique, l’accueil des chevaux et des conteneurs sera assuré dans une zone spécialement affectée dans l’emprise aéroportuaire. Les athlètes pourront circuler entre les sites de compétition, les sites d’entraînement et le Village olympique grâce à un service de navettes réservé à leur usage. Celles-ci seront fréquentes sur une large amplitude horaire. En outre, chaque délégation bénéficiera de un à huit véhicules selon son importance. Un bus sera attribué à chaque équipe de sport collectif. Les membres du CIO et les personnalités du monde olympique auront à leur disposition un parc de 1800 véhicules particuliers, dont 200 limousines nommément affectées et 1600 voitures de standing. Les juges et arbitres, les salariés du COJO et les volontaires pourront rejoindre les divers sites olympiques par un service de navettes particulier, lorsque leurs horaires ne leur permettront pas d’utiliser les transports publics. Tous les véhicules affectés au Plan stratégique des transports seront des véhicules non polluants. Ils seront tous équipés d’un système de guidage par satellite (GPS) grâce auquel les conducteurs connaîtront à chaque instant les itinéraires qu’ils doivent emprunter. Enfin, tous les membres de la famille olympique pourront accéder gratuitement pendant les Jeux au réseau de transports publics de Paris et d’Ile-de-France.

Les médias Les médias bénéficieront de conditions d’accès identiques à celles de la famille olympique. Entre les villages des médias, le Centre international des médias et les pôles olympiques, des navettes qui leur seront dédiées circuleront en boucle. De plus, les médias bénéficieront de la gratuité des transports publics.

Les spectateurs

14.12

Organisation (2008)

Une grande liberté de circulation pour tous les visiteurs La famille olympique

L’usage des transports en commun sera fortement privilégié. Un dispositif d’information spécifique sera mis en place à destination des spectateurs. S’ils éprouvent des difficultés d’orientation, ces derniers pourront rejoindre un point central de Paris où ils seront pris en charge pour gagner la destination de leur choix (cf. supra 14.10).

O L U M E

14.11

III

14 T

R A N S P O R T

Strategic Transport Plan: main objectives (2008)

Respond to demand while respecting living conditions To the million movements per day by spectators should be added those of the Olympic family, which represent less than a million additonal movements. In order to respond to demand, the future OCOG will set up a Strategic Transport Plan with three main objectives: to adapt services to each category of users, to respect the environment and to avoid disrupting the functioning of the Paris conurbation. To achieve these objectives, the OCOG's strategy will be based on: • the rigorous definition of needs (rhythm, rapidity, comfort, security) for each category of users; • restrictions regarding the use of private vehicles by means of strongly dissuading the public and strong encouragement to use public transport; • reasonable use of the road network, taking advantage of the drop in traffic during the summer months; • traffic regulation thanks to information. The system of the 'five rings' presented in table 10 is a concrete application of the strategy envisaged. The Strategic Transport Plan is based on experience during the Football World Cup and the Sydney Olympic Games. The existence of a public transport network that is reliable and regular, plus a decrease in traffic over summer will facilitate its implementation. This drop amounts to 10% on the roads and 15% on the public transport network over with the 22 million movements per day under normal circumstances. This decrease will in itself permit the organisers to cover the extra demand created by holding the Olympic Games; this is estimated, as indicated above, at 2 million movements. The Strategic Transport Plan will be managed by a command centre (see 14.16 below). With reserve vehicles and intervention units, this centre will be able to face unforeseen events. It will be able to implement diversion plans, relay fleets and guidance systems for vehicles.

14.12

Organisation (2008)

Considerable freedom of movement for all visitors The Olympic family The main arrival and departure point for the Olympic family will be the Roissy–Charles-de-Gaulle airport. Disembarkation and embarkation times there will be reduced thanks to the appropriate services: signboards, reserved gates, baggage services, simplified access to shuttles and cars. Similar arrangements will be adopted in the high speed train stations. The Roissy–Charles-de-Gaulle airport is perfectly adapted to this increased traffic (see 14.1 above). In fact, even if departures are grouped together over two days, the traffic created by the Olympic family will represent less than 10% of the airports’ capacity. As far as logistics are concerned, horses and containers will use a specially allocated arrival zone within the airport boundary. Athletes will be able to circulate between the competition and training venues and the Olympic village thanks to a specially reserved shuttle service. These vehicles will be frequent and will run according to a daily schedule over an ample period of hours. In addition, each delegation will benefit from between one and eight vehicles depending on its size. A bus will be allocated to athletes in the team events. The IOC members and leading personalities from the Olympic world will have a fleet of 1,800 vehicles available, with 200 personally allocated limousines and 1,600 upperrange cars. The judges and referees, salaried OCOG staff and volunteers can reach the Olympic venues via a special shuttle service if their timetables do not permit the use of public transport. All vehicles included within the Strategic Transport Plan will be non-pollutant. They will all be equipped with a satellite guidance system (GPS), meaning that their drivers will be able to follow their itineraries at all times. Finally, all members of the Olympic family will be offered free access to the public transport network in Paris and the Ile-de-France region during the Games.

The media The media will benefit from access conditions identical to those for the Olympic family. Shuttle buses will run in a loop between the media villages, the International Media Centre and the Olympic zones. In addition, the media will benefit from free public transport.

Le principal point d’arrivée et de départ de la famille olympique sera l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

68

P A R I S

2008

P A R I S

2008

69


V

O L U M E

III

14 T

V

R A N S P O R T

TABLEAU 10 : PRINCIPE DES CINQ ANNEAUX Niveaux

DEUXIÈME

Principales mesures

Dissuader le public national et régional de pénétrer dans l’anneau en voiture. Inciter le public régional à utiliser les parcs de rabattement.

Contrôle des accès sur les autoroutes radiales et l’A86 pour maintenir un trafic fluide. Signalisation et organisation des parcs de rabattement reliés au réseau de transport public. Inciter le trafic poids lourds de transit à utiliser l’A104.

NIVEAU

Anneau capitale Un anneau de priorité aux transports olympiques délimité par le boulevard périphérique avec des extensions vers le Stade de France, le bois de Boulogne et le bois de Vincennes.

TROISIÈME

QUATRIÈME

Mettre à profit la baisse estivale du trafic pour donner priorité aux déplacements olympiques.

14.13

Utilisation des systèmes d’information pour dissuader les usagers d’utiliser un itinéraire passant par l’anneau. Forte dissuasion du stationnement public par un contrôle strict de l’offre, voire sa limitation. Limitation horaire des livraisons et du trafic des poids lourds. Maintien des fréquences de pointe sur le réseau de transport public.

Stricte limitation de la circulation automobile à la famille olympique. Accès du public uniquement par transports publics, en vélo, ou à pied.

Enceinte strictement contrôlée avec une entrée pour le public et une entrée pour la famille olympique, les médias et les services.

À l’arrivée et au départ Dans l’enceinte aéroportuaire, les mesures prévues pour faciliter la circulation reposent sur : • l’accélération des formalités pour les détenteurs de la carte d’identité et d’accréditation olympique qui bénéficieront d’un dispositif d’accueil spécifique ; • la simplification des procédures grâce à la collecte des informations nécessaires à l’entrée dans le pays, lors de la vente des billets de transports aux spectateurs ; • la création de centres d’accréditation relais.

Pendant les Jeux Principales mesures du Plan stratégique des transports : • une campagne de dissuasion de l’usage des véhicules particuliers ;

2008

TABLE 10: THE ‘FIVE RINGS’ PRINCIPLE Level

General policy

Contrôle des véhicules (famille olympique et riverains). Stationnement réservé aux personnes accréditées, à la sécurité, aux services, et aux éventuels résidents (munis d’un badge électronique). Réglementation des livraisons.

Metropolitan ring A single ring, with the A86 as its perimeter.

SECOND

Mesures (2008)

P A R I S

Within the perimeter of the airport, measures planned to facilitate traffic are as follows:

Main measures within the Strategic Transport Plan: • a dissuasion campaign regarding the use of private vehicles; • strict organisation of parking facilities (free at decentralised car parks, reduction of number of spaces in the dissuasion rings, no parking at all in control rings); • control of access to the rapid lanes for the first ring (A86); • creation of lanes reserved for the Olympic family within the perimeter of the second ring. Two lanes will thus be closed to general traffic and reserved for the Olympic family on the main Paris bypass between the

Main measures

FIRST LEVEL

Priorité à la famille olympique

70

Measures (2008)

At the arrival and departure areas Dissuader la circulation générale dans l’anneau lors des épreuves sportives.

• accelerating formalities for holders of Olympic ID cards and accreditation, who will have special reception facilities; • simplifying procedures for spectators thanks to collecting information necessary for entry to the country when reserving transport tickets; • creating a relay of accreditation centres.

During the Games

Priority for the Olympic family

CINQUIÈME NIVEAU Anneaux d’organisation Anneaux délimités par les enceintes d’équipement.

R A N S P O R T

Création de couloirs réservés au trafic olympique sur le réseau de voies rapides (grands axes, boulevard périphérique et autoroutes).

NIVEAU

Anneaux de contrôle Anneaux correspondant aux principaux sites des Fillettes, Macdonald, Invalides, porte d’Auteuil...

14 T

The use of public transport will be strongly encouraged. A specific information system will be implemented for spectators. If they have difficulties with orientation, visitors will be able to rejoin a central point within Paris where they will be shown how to reach their required destination (see 14.10 above).

14.13

NIVEAU

Anneaux de dissuasion Trois anneaux correspondant au pôle Nord-Est, au pôle Sud-Ouest et au centre.

III

Spectators

Politique générale

PREMIER NIVEAU Anneau métropolitain Un anneau unique délimité par l’A86.

O L U M E

Contrôle d’accès (sécurité, accréditation ou billet). Stationnement des officiels se rendant dans le site.

• une organisation stricte du stationnement (gratuité dans les parcs de rabattement, diminution du nombre de places dans les anneaux de dissuasion, interdiction totale dans les anneaux de contrôle) ; • le contrôle des accès aux voies rapides au niveau du premier anneau (l’A 86) ; • la création de voies réservées à la famille olympique dans le périmètre du deuxième anneau. Deux voies seront ainsi fermées à la circulation générale et dédiées à la famille olympique sur le boulevard périphérique, entre le Village olympique et le pôle Nord-Est d’une part, et le pôle Sud-Ouest, d’autre part. Certaines mesures concernent plus particulièrement les véhicules réservés aux athlètes : • la priorité aux feux (calquée sur celle qui profite habituellement aux bus de la RATP) ; • la possibilité d’emprunter les couloirs réservés aux bus ; • l’utilisation d’ordinateurs de bord et d’un sytème de guidage par satellite (cf. supra 14.12) ; • la mise en place d’une liaison permanente avec le Centre de contrôle (cf. supra 14.11 et infra 14.16).

Control of access to radial highways and the A86 to maintain fluid traffic. Signalling and organisation of decentralised car parks linked to the public transport network. Encourage heavy goods vehicles in transit to use the A104.

To take advantage of the summer drop in traffic to give priority to Olympic movements.

Creation of lanes reserved for Olympic traffic along rapid routes (major axes, main bypass and highways).

To dissuade general traffic from using the rings during the Olympic events.

Use of information systems to dissuade users from taking an itinerary that crosses the rings. Strong dissuasion from using public parking by strict control, or restrictions of availability. Time limits for deliveries and heavy goods traffic. Maintenance of peak rhythm on the public transport network.

Stringent restriction of car traffic: Olympic family vehicles only. Access for the public only by public transport, bicycle or on foot.

Control of vehicles (Olympic family and local inhabitants). Parking reserved for accredited persons, security, services and some residents (equipped with an electronic badge). Deliveries regulated.

Strictly controlled areas with a 'front' entrance for the public and a 'back' entrance for the Olympic family, the media, and services.

Access control (security, accreditation or ticket). Parking for officials using the site.

LEVEL

Capital ring A priority ring for Olympic transport, with the main Paris bypass as its perimeter and with extensions to the Stade de France, the Bois de Boulogne and the Bois de Vincennes.

THIRD

To dissuade the national and regional public from entering the ring by car. To encourage the regional public to use the decentralised car parks.

LEVEL

Dissuasion rings Three rings corresponding to the northeastern, south-western zones and centre

FOURTH

LEVEL

Control rings Rings corresponding to the major venues at Les Fillettes, MacDonald, Les Invalides, Porte d'Auteuil, etc.

FIFTH LEVEL

Organisational rings Rings with the installations as their perimeter.

P A R I S

2008

71


V

O L U M E

14.14

III

14 T

Billetterie (2008)

Une technique innovante mise au service des Jeux Un système de billetterie intégré de tous les transports publics de la région parisienne sera prochainement mis en place. Il consiste en une carte à puce sans contact, la communication se faisant par induction. L’installation en a été décidée en 1999 par le Syndicat des transports parisiens, autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. Commencée en 2001, elle sera effective en 2003. Grâce à cette technique innovante, les organismes publics de transports mettront en place une billetterie unique qui pourra être couplée à celle des Jeux.

14.15

Phases de test et d’entraînement (2000 à 2008)

Ville internationale, Paris met en permanence ses transports à l’épreuve Les grands événements internationaux qui seront accueillis en Ile-de-France d’ici à 2008 fourniront au COJO l’occasion de mettre le Plan stratégique des transports à l’épreuve, d’en améliorer les performances, de former le personnel et de tester les installations. Parmi ces événements figurent les championnats du monde d’athlétisme en 2003, l’Exposition internationale prévue pour 2004, et les épreuves tests des Jeux dans chaque discipline.

14.16

V

R A N S P O R T

Autorités chargées du contrôle et de la gestion (2008)

Un responsable unique soutenu par des services expérimentés Le contrôle et la gestion des activités de transport seront assurés par une autorité unique : le préfet de police de Paris, en sa qualité de préfet de la zone de défense de Paris (cf. supra 12.7). Il s’appuiera, d’une part, sur les forces de l’ordre et, d’autre part, sur les moyens techniques de l’Administration (Syndicat des transports parisiens, directions départementales de l’Équipement, services d’exploitation).

En outre, un centre de contrôle des transports sera créé au sein du COJO. Il aura la charge de l’application du Plan stratégique des transports. À ce titre, il assurera la coordination avec la préfecture de police, les services publics concernés par le déroulement des Jeux, les entreprises de transports et les prestataires de services.

14.17

Information (2000 et 2008)

Un système d’information très performant Des systèmes efficaces de régulation du trafic par l’information sont déjà en place pour faciliter les déplacements et améliorer la qualité de vie des Franciliens. Dans le centre de Paris, les feux tricolores sont adaptés aux conditions réelles de circulation. Sur le réseau autoroutier et le boulevard périphérique, des panneaux donnent en temps réel les conditions de circulation (temps de parcours, travaux en cours et incidents sur le réseau). Sur le Réseau ferré express régional, des écrans communiquent en temps réel les temps d’attente et les perturbations éventuelles. Sur le réseau des bus, les informations sur les temps d’attente et les incidents éventuels sont diffusées aux points d’arrêt. À domicile, chaque usager dispose de services d’information par téléphone, par Minitel ou sur Internet, qui fournissent les temps de parcours, les itinéraires optimaux, des comparaisons ponctuelles sur les différents modes de transport, le taux de remplissage des parcs de stationnement, la liste des zones d’engorgement. Ces systèmes de régulation du trafic sont les plus performants d’Europe. Ils seront encore améliorés d’ici à 2008 et mis au service de l’application du Plan stratégique des transports, pour l’information et le confort du public.

14.18

Projets (2000 et 2008)

O L U M E

III

14 T

R A N S P O R T

Olympic village and the north-eastern zone on the one hand and the south-western zone on the other. Certain measures particularly concerning the vehicles reserved for athletes are as follows: • priority at traffic lights (using a system based on that normally used by RATP buses); • the use of on-board computers and a system of satellite guidance (see 14.12 above); • creation of a permanent link with the command centre (see 14.11 above and 14.16 below).

14.14

Ticketing (2008)

14.17

Innovative technology in service of the Games An integrated ticketing system for all public transport in the Paris region will shortly be implemented. This is a nocontact smart card that functions by induction. The decision to install this system was taken in 1999 by the Paris Transport Union, the authority governing transport in the Ile-de-France region. The introduction will begin in 2001 and be effective in 2003. Thanks to this innovative technology the public transport authorities will be able to set up a single ticketing system linked to that of the Olympic Games.

14.15

Test and training phases (2000 and 2008)

An international city, Paris constantly puts its transport system to the test The major international events that will be held in the Ile-deFrance region between today and 2008 will provide the OCOG with an opportunity to test the Strategic Transport Plan, to improve its efficiency, to train staff and to test the installations. Among these events are the World Athletics Championships in 2003, the International Exhibition in 2004 and the test events for each sport on the Olympic programme.

GARANTIES Les garanties de réalisation des projets mentionnés dans les réponses aux questions 14.1, 14.3 et 14.5 ont été apportées par le Premier ministre, le Président du Conseil régional d’Ile-de-France et le Maire de Paris.

Les documents originaux figurent dans le classeur « Garanties» sous les rubriques 14.1, 14.3 et14.5

14.16

Authorities in charge of control and management (2008)

A single authority supported by experienced services The control and management of transport activities will be

72

P A R I S

2008

under the command of a single authority: the Paris Prefect of Police, in his quality as Prefect of the Paris Defence Zone (see 12.7 above). He will receive support from the various law enforcement agencies and from the technical resources of the public authorities (Paris Transport Union, Départemental Installations Authorities, operating authorities). In addition, a transport command centre will be created within the OCOG. This will be responsible for applying the Strategic Transport Plan. It will co-ordinate with the staff of the Prefect of Police, the public services concerned with running the Games, transport companies and those providing services.

Information (2000 and 2008)

A highly efficient information system Efficient traffic regulation systems based on information technology already exist, facilitating the movements and improving the lifestyle of local inhabitants. In the centre of Paris, the traffic lights are adapted to actual traffic conditions. On the highway network and the main bypass, information panels show real time traffic conditions (travelling time, work in progress and incidents occurring on the network). On the Regional Express Rail Network, screens display waiting times and any incidents that occur in real time. On the bus network, information on waiting times and possible incidents are shown at the various stops. In local homes, users have access to information systems by telephone, Minitel (telephone terminals) or the Internet. These systems supply travelling times, optimum itineraries, comparisons on the various types of transport, the occupancy status of car parks and a list of heavy traffic areas. These systems for regulating traffic are the most efficient in Europe. They will be further improved by 2008 and made available to the Strategic Transport Plan to ensure that the public are informed and may travel in comfort.

14.18

Projects (2000 and 2008)

GUARANTEE: Guarantees that the projects mentioned in the replies to questions 14.1, 14.3, and 14.5 will be carried out have been given by the Prime Minister, the Chairman of the Ilede-France Regional Council and the Mayor of Paris.

The original documents can be found in the “Guarantees” file under 14.1, 14.3 and 14.5 above.

P A R I S

2008

73


• Tout le savoir-faire de la technologie française au service des Jeux • Faire jouer la concurrence pour s'entourer des meilleures compétences au meilleur coût

TECHNOLOGIE

• Une organisation efficace, adaptée à l'envergure et à la nature de l'évènement

THEME 15 TECHNOLOGY

• All the know-how of French technology in service of the Games • Bringing competition into play to obtain optimum competency at the best price • Efficient organisation adapted to the scale and type of event


V

O L U M E

15.1

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

Le recrutement des personnels chargés de la technologie sera mis en phase avec le calendrier de réalisation des équipements sportifs nécessaires aux Jeux. Le programme des épreuves tests sera également pris en compte. Enfin, le rythme de recrutement devra permettre de réaliser, dans les délais suffisants, les tests techniques propres au fonctionnement des systèmes d’information et de télécommunications des Jeux. Le personnel professionnel du futur COJO sera composé, dans un premier temps, des directeurs de projets, des chefs de projet, et d’ingénieurs chargés du support des systèmes d'information et de communication. Il sera recruté dès le début de l’année 2004, afin de pouvoir observer la phase finale de la préparation et le déroulement des Jeux d’Athènes de 2004 pour bénéficier du transfert d’expérience. Durant l’Olympiade, ces équipes initiales seront renforcées par d’autres professionnels, au fur et à mesure des besoins. Elles seront complétées, en outre, par de futurs diplômés des grandes écoles d’ingénieurs, en stage de longue durée à la fin de leurs études, ainsi que par des volontaires. L'appel aux volontaires a toujours connu un succès considérable dans toutes les manifestations précédentes. Il sera donc possible de sélectionner les candidats dont les profils sont les mieux adaptés à l’organisation de l’événement, parmi lesquels des étudiants en informatique et en télécommunications, des préretraités, et des professionnels d’entreprises implantées en France (françaises, européennes, extra-européennes), mis à disposition dans le cadre des partenariats avec le COJO. Les volontaires seront plus particulièrement affectés aux fonctions d’assistance aux utilisateurs. La politique de recrutement des personnels, professionnels et volontaires, fera l’objet d’une programmation détaillée et concertée avec SEMA GROUP dès la mise en place du COJO, afin de garantir la bonne intégration des systèmes.

Personnels professionnels et volontaires

Compétence et enthousiasme, les mots clés du recrutement La France possède une grande expérience des manifestations sportives internationales. Elle accueille chaque année le Tour de France, les 24 Heures du Mans, le tournoi de tennis de Roland-Garros, le Grand Prix de France de Formule 1. De surcroît, elle a organisé les Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville en 1992 et la Coupe du monde de football en 1998. Elle a également l’expérience du recrutement international. Membre de l’Union européenne, elle attire les meilleures compétences du vaste ensemble économique auquel elle appartient et l’harmonisation de la législation du travail facilite la mobilité des professionnels à l’intérieur de l’Europe. Pour les Jeux, les programmes d’échange permettront à des volontaires originaires de pays étrangers de participer à l’organisation des événements sportifs en France. Le plan de recrutement du personnel professionnel et des volontaires suivra les grandes phases des opérations technologiques décrites dans le schéma ci-dessous ; il sera également commandé par le calendrier de mise en place des infrastructures et des services nécessaires à l’organisation des Jeux (cf. infra 15.13). Le département technologie du COJO, dirigé par un noyau de professionnels, animera, impulsera et coordonnera la montée en charge des moyens nécessaires à l’organisation des Jeux ; ceux-ci seront fortement externalisés. Structure d’état-major légère, il assurera l’interface entre les besoins du COJO et les fournisseurs extérieurs (partenaires ou non). Il s’appuiera sur les compétences reconnues de ses futurs partenaires et fournisseurs : ses personnels seront avant tout des animateurs et des coordinateurs.

O L U M E

15.1

III

15 T

E C H N O L O G Y

Professional staff and volunteers

Competence and enthusiasm: the key words for recruitment France possesses considerable experience in organising international sports events. Every year, it hosts the Tour de France cycling race, the Le Mans 24-hour race, the Roland-Garros tennis tournament, and the French Formula 1 Grand Prix. In addition, it organised the 1992 Olympic Winter Games in Albertville and the Football World Cup in 1998. France is also experienced in international recruitment. A member of the European Union, it attracts highly competent experts from this vast economic area where the harmonisation of legislation concerning employment facilitates the mobility of professionals within Europe. For the Games, exchange programmes will permit volunteers from other countries to take part in the organisation of the sports events in France. The recruitment plan for professional staff and volunteers will follow the major phases of the technological operations shown in the plan below; it will also be governed by the calendar for implementing the various infrastructures and services necessary for organising the Games (see 15.3 below). The Technology Department of the OCOG, headed by a core group of motivated professionals, will provide the driving force and coordination for setting up the resources necessary to organise the Games. Naturally, the resources will be mainly external. The OCOG's department will have a small staff who will act as an interface between the needs of the OCOG and external suppliers (partners or others). Its actions will be supported by the recognised competencies of its future partners and suppliers, and its staff will above all play a role of providing guidance and coordination. The recruitment of staff in charge of technology will

Grandes phases des opérations technologiques

Major phases of the technological operations

Systèmes d’information et de télécommunications

Information and telecommunications systems

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2001

2008

Conception Transfert d’expériences

Concept Transfer of experience

Consultation Choix des partenaires et fournisseurs

Consultation Choice of partners and suppliers

Déploiement

Deployment

Intégration

Integration

Support aux opérations et sécurisation

Operational support and security issues

Démontage et clôture

Dismantling and closure

76

P A R I S

2008

be timed to correspond to the calendar for creating the sports installations required for the Games. The programme of test events will also be taken into account. Finally, the recruitment schedule will make it possible to carry out technical tests for the functioning of the information and telecommunications systems for the Games within sufficient time limits. The professional staff of the future OCOG will initially be composed of project directors and leaders, and engineers responsible for information and communications systems support. They will be recruited as of the beginning of 2004 to enable them to observe the final preparatory phases and the running of the 2004 Games in Athens in order to benefit from the transfer of experiences from this event. During the Olympiad, these initial teams will then be reinforced by other professionals as needs arise. They will also be complemented by volunteers and by future graduates of the leading schools of engineering who will be employed for long-term practical experience contracts at the end of their studies. The call for volunteers has always been highly successful for comparable previous events. It will thus be possible to select candidates whose profiles are best suited to organising the Games, such as information technology and telecommunications students, recently retired persons, and professionals affiliated with companies operating in France (French, European and other enterprises) made available within the framework of partnerships with the OCOG. Volunteers will be primarily deployed in order to assist users. The personnel recruitment policy for both professional staff and volunteers will be the subject of a detailed and concerted programme established in collaboration with SEMA GROUP–a project which will be realised as soon as the OCOG is constituted in order to guarantee that the systems are well integrated.

2002

2003

2004

2005

2006

2007

P A R I S

2008

2008

77


V

O L U M E

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

15.2

État de la concurrence en France

O L U M E

15.2

III

15 T

E C H N O L O G Y

Status of competition in France

1.6 RÉPARTITION DES PARTS DE MARCHÉ FRANÇAIS DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 1.6 TELECOMMUNICATIONS MARKET SHARES IN FRANCE 180 170

Un marché dynamique

A dynamic market

160 150

L'ouverture de la concurrence dans tous les domaines des télécommunications est effective en France depuis le 1er janvier 1998. Elle participe d’une politique menée à l’échelle de l’Union européenne pour accroître l’offre de services au meilleur coût au sein de cet ensemble économique. De fait, l’ouverture à la concurrence a permis aux utilisateurs de bénéficier d’une baisse des prix et d’un élargissement de l’offre de services. Ceux-ci, moins coûteux, sont plus utilisés, et la demande ne cesse de croître. Toutefois, les marchés sont régulés afin que l’égalité soit assurée entre les entreprises concurrentes (cf. infra 15.4). L’opérateur historique, France Télécom, reste dominant ; en effet, la forte croissance du secteur lui a permis de maintenir son chiffre d’affaires, tandis que les nouveaux venus gagnaient des parts de marché.

All areas of telecommunications systems were opened up to private operators as of 1st January 1998 as part of a policy on a European Union level intended to increase the range of services available, at optimum prices, within this economic domain. Opening up the sector to competition has in fact permitted users to benefit from lower prices and a wider choice of operators. The services are more widely used now prices are lower, and demand is growing constantly. However, the markets are regulated in order for equality to be guaranteed among competing companies (see 15.4 below). The historic operator, France Télécom, has maintained its dominance; the strong growth within the sector has permitted it to maintain its turnover while the newcomers have won market share.

140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20

France Télécom (Tél. fixe) / Networks FT-Fixed

Avec l’ouverture à la concurrence des télécommunications, l’offre des services s’est élargie et la demande des utilisateurs ne cesse de croître

Itinéris-France Télécom (Tél. mobile) / Itinéris Mobile Bouygues Téléphone / BYT

10 0 1994

1995

1996

1997

1998

1999

Autres services de télécommunications de France Télécom / Other services

As telecommunication systems opened up to private competition, the range of services increased, and demands are constantly growing

Autres opérateurs de services de télécommunications / Other operators

Source : SAGATEL

Autres opérateurs de tél. fixe / Other fixed networks Autres / Others

Marchés

Dynamique depuis l’ouverture en 1998

• Communications longue distance

• forte croissance de l’usage des services offerts depuis l’ouverture ; • diminution de tarifs 1999/1998 : - moins 22 % sur les communications interurbaines ; - moins 20 % sur les communications internationales.

• Boucle locale

• croissance modérée du volume des communications locales 1999/1998 (+5 %) : - hausse des communications locales Internet (+153 %) ; - émergence de nouvelles technologies : boucle locale radio, ADSL (Asymetrical Digital Subscriber Line), réseaux câblés, dégroupage.

Pour l’heure, l’opérateur historique détient encore 98% des parts de marché. L’accroissement de la part prise par Internet dans les communications locales, le développement des offres tarifaires et l’émergence des nouvelles technologies vont accroître la concurrence entre les opérateurs.

• Téléphonie mobile

• forte croissance du volume des communications 1999/1998 (+115 %) ; • hausse du nombre d’abonnés (+84%) : le taux de pénétration de la population française est de 40%.

Les nouveaux opérateurs détiennent ensemble la moitié des parts de marché, face à l’opérateur historique.

• Transmission de données

• accroissement des communications 1999/1998 : + 11 %, hausse, en particulier, du trafic Internet Protoco.

L’essor d’Internet va accroître la concurrence entre les opérateurs.

78

P A R I S

2008

Répartition des parts de marché Les nouveaux opérateurs captent 15 à 20 % du marché.

Markets

Growth since liberalisation in 1998

• Long distance calls

• Strong growth in use of services offered since liberalisation; • decrease in prices 1999/1998: – less 22% lower for interurban calls; – less 20% lower for international calls.

• Local connections

• Moderate growth in the volume of local calls 1999/1998 (+5%): – increase in local calls to the Internet (+153%); – emergence of new technologies: local radio link, ADSL (Asymetrical Digital Subscriber Line), cabled networks, degrouping.

Market share The new operators have gained 15 to 20% of the market.

For the time being, the historic operator still possesses 98% of the market. The growth in the proportion of Internet use in local communications, the development of price offers and the emergence of new technologies will increase competition among the operators.

• Mobile telephony

• Strong growth in the volume of calls 1999/1998 (+115%); • Increase in the number of subscribers (+84%): the penetration rate for the French population is 40%.

The new operators together account for half the market share compared with France Télécom.

Data transmission

• Increase in communications 1999/1998: +11% increase in Protoco Internet traffic in particular.

The Internet boom will increase competition among operators.

P A R I S

2008

79


V

O L U M E

15.3

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

O L U M E

III

15 T

E C H N O L O G Y

The ART investigates licences for networks that are open to the public and licences for telephony services issued by the Ministry of Telecommunications. It attributes frequencies for telecommunications and audio-visual carriers. The ART ensures that operators respect their obligations. Sanctions usually take the form of fines, but may also lead to cancellation of the authorisations.

Nombre de licences

Quatre licences 3G seront délivrées en 2001 Autorisations délivrées

Nombre au 1er septembre 2000

Autorisations de type fixe Autorisations de type mobile TOTAL

108 12 120

15.5

Frequency control

Source : Autorité de régulation des télécommunications (ART)

La procédure de sélection des candidats pour l’obtention des licences de réseaux mobiles de troisième génération (3G) a été lancée le 18 août 2000. Elle prévoit la délivrance, au cours de l’année 2001, de quatre licences couvrant l’ensemble du territoire métropolitain, pour une ouverture commerciale au 1er janvier 2002.

Frequencies reserved for the Games 15.5.1 Control and allocation of frequencies The National Frequencies Agency (ANFR) is a public organisation whose task is notably to plan, manage and control the use of public domain radio-electric frequencies. As such, it allocates frequency bandwidths to those requiring them, i.e. administrative bodies or independent public bodies such as the ART (see 15.4. above). The ANFR may also manage frequencies on behalf of those authorised to operate them (planning, usage control, and fee management).

Au cours de l’année 2001, quatre licences 3G seront délivrées. L’ouverture commerciale est programmée le 1er janvier 2002

15.4

Autorité de régulation

Un organisme public indépendant L'autorité de régulation des télécommunications (ART) est un organisme public indépendant, composé de cinq membres nommés par les pouvoirs publics, mais non révocables. L’ART instruit les licences de réseau ouvert au public et les licences de services téléphoniques, qui sont délivrées par le Ministre chargé des télécommunications. Elle attribue les fréquences des télécommunications et de transports audiovisuels. L’ART contrôle le respect de leurs obligations par les opérateurs. Le plus souvent pécuniaires, les sanctions peuvent aller parfois jusqu’au retrait de l'autorisation.

15.5

Gestion des fréquences

Des fréquences réservées aux Jeux

Four 3G licences will be issued in 2001. Commercial operation is planned for 1st January 2002

15.5.2 Fréquences pour les Jeux Olympiques Un régime forfaitaire est appliqué aux réseaux radio mobiles professionnels de terminaux portatifs de type talkie-walkie, sur la base de 500 F (73 US$) par canal et par an. Cela correspond, pour la durée des Jeux, à un forfait de 42 F (6 US$) par canal de largeur 12,5 kHz. Des entreprises françaises proposent des offres basées sur des terminaux radios. Ces offres commerciales incluent généralement le paiement de redevances. Les utilisateurs sont exonérés de redevances sur les fréquences de transport audiovisuel (microphones sans fil, auxiliaires de radiodiffusion…).

15.5.3 GARANTIE

15.5.1 Contrôle et affectation des fréquences L’Agence nationale des fréquences (ANFR) est un organisme public qui a pour mission, notamment, d’assurer la

Le document original figure dans le classeur « Garanties » sous la rubrique 18.27.

P A R I S

2008

Number of licences

Four G3 licences issued in 2001 planification, la gestion et le contrôle de l’utilisation du domaine public des fréquences radioélectriques. À ce titre, elle alloue des bandes de fréquences aux affectataires, administrations ou organismes publics indépendants comme l'ART (cf. supra 15.4). L'ANFR peut aussi gérer des fréquences pour le compte des affectataires (planification, contrôle des utilisations, gestion des redevances).

L'ANFR garantit l’allocation des fréquences nécessaires à l’organisation des Jeux Olympiques (délibération du conseil d’administration du 20 septembre 2000).

80

15.3

Authorisations issued

15.5.2 Frequencies for the Olympic Games

Number as of 1st September 2000

Fixed networtk authorisations Mobile network authorisations TOTAL

108 12 120

Source : Telecommunications Regulatory Authorities (ART)

The procedure for selecting candidates to be granted thirdgeneration mobile licences (G3) was launched on 18th August 2000. It plans the issue of four licenses covering all metropolitan territory during 2001, which will be commercially operative as of 1st January 2002.

An all-inclusive system is applied to professional mobile radio networks of portable terminals (walkie-talkie type) on the basis of FRF 500 (US$ 73) per channel per year. For the duration of the Games, this corresponds to a fee of FRF 42 (US$ 6) per channel for a bandwidth of 12.5 kHz. French companies propose offers based on radio terminals. Usually, these commercial offers include the licence fees. Users are exonerated from paying fees for audio-visual carrier frequencies (cordless microphones, broadcasting accessories, etc.).

15.5.3 GUARANTEE The ANFR guarantees the allocation of the frequencies necessary for organising the Olympic Games (deliberation by the Board of Directors on 20th September 2000).

15.4

Regulatory body

The original document can be found in the "Guarantees" file under theme 18.27.

An independent public body The Telecommunications Regulatory Authority (ART) is an independent public organisation composed of five members nominated by the public authorities. The composition cannot be revoked.

P A R I S

2008

81


V

O L U M E

15.6

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

Infrastructures de téléphonie fixe et de transmission de données

15.6.7 Connectivité optique des sites olympiques Tous les sites olympiques, quelle que soit leur situation, seront raccordés par des boucles optiques.

Un équipement de pointe largement partagé

Taux d’équipement Nombre de lignes (millions)

15.6

III

15 T

E C H N O L O G Y

15.6.7 Optical connections to the Olympic venues

Fixed telephone and data transmission infrastructures

All the Olympic venues, wherever they are located, will be linked by optical networks.

Cutting-edge technology, widely available

15.7

15.6.1 Équipement des foyers Téléphones

O L U M E

1997

1998

1999

98 % 33,7

98 % 33,9

98 % 34,2

Infrastructures de téléphonie mobile

15.7

15.6.1 Domestic telephony

Une offre diversifiée et adaptée pour couvrir le trafic pendant les Jeux

Telephones Penetration rate Number of lines (millions)

1997

1998

1999

98 % 33.7

98 % 33.9

98 % 34.2

15.7.1 Niveau d'équipement

15.6.3 Transmission numérique Le taux de numérisation des systèmes de transmission entre les commutateurs publics est de 100%. Les nouvelles artères de transmission sont toutes réalisées en systèmes SDH (Synchronous Digital Hierarchy), sur fibres optiques. Près de 500 000 kilomètres de fibres optiques sont installées en Ilede-France.

15.6.4 Réseaux et services de transmission de données Les différents types de services de transmission de données sont disponibles en France : liaisons spécialisées, X25, Frame Relay, IP, ATM, tunneling, VPN, Giga Ethernet. Les offres de base proposent des débits de 2,4 kbit/s à 155 Mbit/s. Les débits supérieurs, 625 Mbit/s, 2,5 Gbit/s et bientôt 10 Gbit/s, se négocient au coup par coup avec les opérateurs.

15.6.5 Niveaux de sécurisation L'architecture des réseaux, avec en particulier l’utilisation massive de boucles optiques, garantit des niveaux de sécurité élevés. Lors de la Coupe du monde de football de 1998, tous les sites étaient raccordés de cette manière. Ce dispositif a permis d'atteindre 100 % de disponibilité. Les nouveaux opérateurs combinent souvent ce mode de sécurisation technique avec l'utilisation de ressources en transmission provenant de différents fournisseurs de capacité de transmission.

15.6.6 Réseaux virtuels privés Ce service est offert par tous les grands opérateurs. Cette offre est proposée depuis plusieurs années au plan national et international. Elle est disponible aujourd'hui sur les réseaux voix et sur les réseaux de données.

82

P A R I S

2008

A varied offer, adapted to cover traffic during the Games 15.7.1 Level of equipment

15.6.2 Commutation électronique Le taux d'électronisation de la commutation téléphonique dans les réseaux publics en France est de 100 %.

Mobile telephone infrastructures

15.6.2 Electronic switching Téléphones Taux de pénétration Nombre de lignes (millions)

1997

1998

1999

2000 (au 30/06)

10 % 5,8

19 % 11,2

34 % 20,6

40 % 24,3

15.7.2 Couverture du territoire Opérateur France Télécom Mobiles (Itinéris) SFR Bouygues Télécom

Couverture démographique

Couverture géographique

99 %

89 %

The proportion of electronic telephone switching within public networks in France is 100%.

15.6.3 Digital transmission The level of digitisation of transmission systems between public switches is 100%. New transmission channels all use SDH (Synchronous Digital Hierarchy) systems with optical fibres. Nearly 500,000 km of optical fibres are installed in the Ile-de-France region.

15.6.4 Networks and data transmission services 98 % 97 %

83 % 88 %

Source : ART + SAGATEL (estimations pour juillet 2000, sur la base des portatifs 1-2 W)

Les obligations de couverture minimale imposées aux futurs titulaires de licences 3G sont les suivantes : • obligation à 2 ans : 25 % de la population pour les services voix et 20 % pour les données à 144 kbit/s ; • obligation à 8 ans : 80 % de la population pour les services voix et 60 % pour les données à 144 kbit/s.

15.7.3 Type de service offert Transmission de la voix : les services actuellement offerts sont de deuxième génération (norme GSM). Les licences de réseaux mobiles de troisième génération (3G) seront attribuées dans le courant de l’année 2001, pour une ouverture commerciale au 1er janvier 2002. Transmission des données : il est d'ores et déjà possible de transmettre des données sur GSM, en utilisant le service de messages courts (Short Message Service - SMS) et le mode circuit (9,6 kbit/s). Le service General Packet Radio Services (GPRS), supportant des canaux partagés jusqu'à 115 kbit/s, doit être offert par les trois opérateurs au 1er trimestre 2001. Le service Enhanced Data rates for GSM Evolution (EDGE) et les réseaux 3G permettront des transmissions de données à quelques centaines de kbit/s.

Various types of data transmission services are available in France: specialised links, X25, Frame Relay, IP, ATM, tunneling, VPN, Giga Ethernet. Basic offers provide speeds of 2.4 kbits per second to 155 Mbits per second. Higher speeds, i.e. 625 Mbits, 2.5 Gbits or soon 10 Gbits per second are being negotiated with the operators on a case to case basis.

15.6.5 Level of security The architecture of the networks, with massive use of the optical network in particular, guarantees a high level of security. During the 1998 Football World Cup, all venues were linked in this way. The system made it possible to reach a 100% level of availability. New operators often combine this technically secure system with the use of transmission resources from various suppliers with transmission capacity.

15.6.6 Private virtual networks This service is offered by all the larger operators, and has been available on a national and international level for several years. Today, it is available on voice and data networks.

Telephones Penetration rate Number of lines (millions)

1997

1998

1999

2000 (30/06)

10 % 5,8

19 % 11,2

34 % 20,6

40 % 24,3

15.7.2 Coverage of territory Operator France Télécom Mobiles (Itinéris) SFR Bouygues Télécom

Demographic coverage

Geographical coverage

99 %

89 %

98 % 97 %

83 % 88 %

Source : ART + SagaTel (estimations for July 2000, based on 1-2 W portables)

Future G3 licence holders have the following obligations regarding minimum coverage: • obligation within 2 years: 25% of the population for voice services and 20% for data at 144 kbits per second, • obligation within 8 years: 80% of the population for voice services and 60% for data at 144 kbits per second.

15.7.3 Type of service offered Voice transmission: the services currently offered are those of the second generation (GSM norm). Licences for thirdgeneration mobile networks (G3) will be allocated during 2001 for commercial operation as of 1st January 2002. Data transmission: it is already possible to transmit data by GSM, using the Short Message Service (SMS) system and the circuit mode (9.6 kbits per second). The General Packet Radio Services (GRPS) system, which can handle shared channels up to 115 kbits per second, should be offered by the three operators as of the first quarter of 2001. The Enhanced Data Rates for GSM Evolution (EDGE) and G3 networks will make it possible to transmit data at several hundred kbits per second.

P A R I S

2008

83


V

O L U M E

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

15.7.4 Protocole WAP (Wireless application protocol) Le protocole WAP d'accès à Internet est opérationnel sur les trois réseaux GSM depuis le 30 novembre 2000.

O L U M E

III

15 T

E C H N O L O G Y

15.7.4 WAP (Wireless Application Protocol)

15.8

Infrastructures satellites et sous-marines

WAP for Internet access has been operational on the 3 GSM networks since 30th November 2000.

15.8

Satellite and submarine infrastructures

15.7.5 Traffic for the Olympic Games 15.7.5 Écoulement du trafic des Jeux Olympiques

En prise directe avec le monde entier

Des moyens exceptionnels seront mobilisés pour couvrir le trafic généré par les Jeux, à l’instar du dispositif qui fut mis en place lors de la Coupe du monde de football de 1998. Un opérateur se consacrera à l’ensemble de la couverture des sites olympiques.

15.7.6 Répartition des fréquences par opérateur :

Bande 900 MHz Bande 1800 MHz

10 à 12,4 MHz 7,4 à 10,8 MHz

SFR

Bouygues Télécom

10 à 12,4 MHz 0 à 4,8 MHz 7,4 à 10,8 MHz 15 à 23,2 MHz

Opérateurs 3G. Les opérateurs se verront octroyer une quantité de fréquences identique : • dans un premier temps, de l’ordre de 2x10 MHz chacun, dans les bandes de fréquences 1940–1980 MHz / 2130–2170 MHz dans les plus grandes agglomérations ; • à terme, de l’ordre de 2 x 15 MHz dans les bandes appariées (1920–1980 MHz / 2110–2170 MHz) et 5 MHz dans les bandes non-appariées (1900–1920 MHz).

15.7.7 Radiomessagerie Deux opérateurs, E*Message et Bouygues Télécom offrent à 1,7 million d’abonnés des services de messagerie analogique, à la norme POCSAG et numérique, à la norme ERMES.

84

P A R I S

2008

In direct contact with the entire world France is covered by 40 satellites and has 20 submarine cables.

15.7.6 Frequency allocation by operator

15.9

Opérateurs GSM. Les trois opérateurs disposent de la même quantité de fréquences dans les sept principales agglomérations métropolitaines. Tous les terminaux commercialisés depuis 1998 fonctionnent sur deux bandes de fréquences. Dès que les fréquences correspondantes seront complètement libérées, les opérateurs pourront disposer au total de 30 MHz duplex sur l'ensemble du territoire. En MHz duplex France Télécom Mobiles (Itinéris)

La France est couverte par 40 satellites, et reliée à 20 câbles sous-marins.

Exceptional resources will be mobilised to cover traffic generated by the Games, similar to the arrangements made for the 1998 Football World Cup. An operator will be specifically allocated to covering the Olympic sites.

Infrastructures Internet

Un million d’abonnés de plus par an 15.9.1 Fournisseurs d’accès (ISP) L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) décomptait au début de 1999 environ 600 fournisseurs d'accès à Internet en France, dont une vingtaine de dimension internationale.

15.9.2 Équipement des foyers En août 2000, 5,2 millions d’abonnements individuels actifs (ie. ayant fait l’objet d’une activité au cours des trente derniers jours) étaient recensés, ce qui correspond à un taux d'équipement des ménages de l'ordre de 15 %. Le nombre d’abonnés individuels devrait croître d’environ 1 million par an au cours des prochaines années.

15.9.3 Types d’accès rapides à Internet à large bande Actuellement, des services d’accès à Internet à haut débit, via la technologie ADSL, sont proposés par France Télécom et trois câblo-opérateurs sur leurs réseaux. Au 1er septembre 2000, le nombre d'abonnements à Internet à haut débit est estimé à 200 000 en France (2e rang mondial). La part des abonnements ADSL est d’environ 20 %. À partir du 1er janvier 2001, la mise en œuvre du dégroupage permettra la multiplication des offres ADSL. En outre, de nouveaux services haut débit d’accès à Internet seront également proposés en 2001 par les opérateurs de boucles locales radio.

• GSM operators. The three operators have the same quantity of frequencies in the seven major metropolitan conurbations. All terminals marketed since 1998 function on dual-band frequencies. As soon as the corresponding frequencies are freed, the operators will have a total of 30 MHz duplex on the entire territory. In MHz duplex 900 MHz band 1800 MHz band

France Télécom Mobiles (Itinéris) 10 to 12,4 MHz 7.4 to 10,8 MHz

SFR

Bouygues Télécom

10 to 12.4 MHz 0 to 4.8 MHz 7.4 to 10.8 MHz 15 à 23.2 MHz

• G3 operators. These will be given an identical quantity of frequencies: • initially, around 2 x 10 MHz each, in the frequency bands 1940–1980 MHz / 2130–2170 MHz in larger conurbations; • later, around 2 x 15 MHz in a similar group of bands (1920 - 1980 MHz / 2110–2170 MHz) and 5 MHz in nonaligned bands (1900–1920 MHz).

15.7.7 Pager networks Two operators, E*Message and Bouygues Télécom offer analogue (POCSAG norm) and digital pager systems (ERMES norm) to 1.7 million subscribers.

15.9

Internet infrastructures

A further million subscribers every year 15.9.1 Internet Services Providers (ISPs) The National Institute of Statistics and Economic Studies (INSEE) recorded approximately 600 ISPs in France at the beginning of 1999, of which around twenty were active on an international level.

15.9.2 Homes connected to the Internet In August 2000, 5.2 million active subscribers were recorded (i.e. those having carried out an Internet activity over the last thirty days). This corresponds to a level of approximately 15% of homes. The number of individual subscribers should grow by about one million per year over coming years.

15.9.3 Types of broadband rapid Internet access Currently, rapid Internet access service using ADSL technology is proposed by France Télécom and three operators having rapid cable networks. As of 1st September 2000, the number of rapid service subscriptions to the Internet is estimated at 200,000 in France (ranked second in the world). The proportion of ADSL subscriptions is approximately 20%. As of 1st January 2001, the implementation of de-grouping will permit ADSL offers to multiply. In addition, new rapid Internet access services will also be proposed by local radio networks in 2001.

P A R I S

2008

85


V

O L U M E

15.10

III

15 T

V

E C H N O L O G I E

15.11

Réseaux radios privés

Une capacité technique et une compétence éprouvée 15.10.1 Fréquences des « trunk radio » Il existe en France deux types de « trunk radio » : les Réseaux radioélectriques à ressources partagées (3RP), en technologie analogique, et les Radiocommunications professionnelles numériques (RPN), en technologie numérique. Les fréquences attribuées au réseaux 3RP sont des canaux duplex de 12.5 KHz dans les bandes des 170 MHz et des 450 MHz. Une dizaine d’autorisations temporaires pour des réseaux analogiques ont été délivrées à l’occasion de la Coupe du monde de football pour la couverture des sites. La bande de fréquence allouée au réseau RPN est de 2 MHz duplex extensible à 5,2 MHz duplex dans la bande des 420 MHz.

15.10.2 Caractéristiques des « trunk radio »

Services de cartes téléphoniques prépayées

200 millions de cartes prépayées en 2000 Sur les réseaux fixes, des services basés sur des cartes prépayées sont offerts par la majorité des opérateurs et sont accessibles depuis tous les postes d’abonnés. Les publiphones de France Télécom (250 000 postes) acceptent ces cartes et également des cartes à puce spécifiques ainsi que les cartes bancaires. Les trois opérateurs GSM font des offres de cartes prépayées avec ou sans la fourniture du terminal. Ces cartes sont disponibles dans de nombreux points de vente (guichets de La Poste, bureaux de tabac, grandes surfaces…). Le nombre de cartes prépayées dépasse les 200 millions en 2000.

Technologie analogique

15.10.3 Nombre d’abonnés Nombre d’abonnés

Abonnés

de réseaux

de type « trunk radio »

Ensemble des abonnés à des réseaux mobiles professionnels

45 000

450 000

60 000

160 000

par type Nombre d’abonnés à des réseaux 15.10.3

Réseaux de sécurité (gendarmerie, police, pompiers et sécurité civile

15 T

E C H N O L O G Y

15.11

Private radio networks

Tried and tested technical capacity and competence 15.10.1 Trunk radio type frequencies Two types of trunk radio exist in France: radio-electrical shared resource networks (3SR), using analogue technology, and professional, digital radio communications (DRC). The frequencies allocated to the 3SR networks are duplex: 12.5 kHz channels in the 170 MHz and 450 MHz bands. About ten temporary authorisations for analogue networks were issued for the Football World Cup in order to cover the venues. The frequency bands allocated to the DRC network are 2 MHz duplex, extensible to 5.2 MHz duplex, in the 420 MHz band.

15.12

Tarifs

Technology Digital technology

• 1 réseau public, à la norme Tetra : – ouverture commerciale au 4e trimestre 2000, – obligation de couverture de 90% de la population en mai 2002 ; • 1 réseau radio privé ; • 2 réseaux nationaux réservés aux services de sécurité publique à la norme Tétrapol : – Acropol (police nationale), – Rubis (gendarmerie nationale) ; • 49 réseaux privés ; • 2 réseaux publics ; – Dolphin Telecom, – Serta (aéroports parisiens).

Réseaux civils

15.10

III

15.10.2 Characteristics of trunk radio networks

Technologie Réseaux Technologie numérique

O L U M E

Les tarifs seront négociés avec les partenaires des Jeux L'ouverture à la concurrence des différents segments du marché des télécommunications a eu pour effet une diminution sensible des tarifs. Sur la période 1996-1999, la baisse, calculée par l’ART sur un panier de services, a été de 22% pour les entreprises et de 6% pour les particuliers. À l’instar de la procédure suivie pendant les Jeux Olympiques d'Albertville et de la Coupe du monde de football, les prix appliqués aux participants (sportifs, médias, délégations…) ne relèveront pas des grilles tarifaires ordinaires : ils seront négociés avec le ou les partenaires retenus pour fournir les services de télécommunications. Il reviendra au COJO de négocier les conditions tarifaires les plus avantageuses, en tirant parti de l’ouverture croissante du marché à la concurrence et de la dynamique de baisse générale des prix des télécommunications.

Analogue technology

Prepaid telephone card services

200 million prepaid cards in 2000 On fixed networks, services based on prepaid cards are offered by most operators and are accessible from all subscriber telephones. Public telephones owned by France Télécom (250,000 phones) accept these cards and also specific smart cards and bank cards. The three GSM operators offer prepaid cards with or without supplying the mobile phone. These cards are available at numerous points of sale (post offices, tobacconists, department stores, etc.). The number of prepaid cards exceeded 200 millions in 2000.

15.12

Tariffs

Networks • 1 public network, Tetra norm: – commercial launch during the 4th quarter of 2000, – obligation to cover 90% of the population by May 2002; • 1 private radio network; • 2 national networks reserved for public security services, Tetrapol norm: – Acropol (national Police), – Rubis (national Gendarmerie). • 49 private networks; • 2 public networks: – Dolphin Telecom, – Serta (Paris airports)

15.10.3 Number of subscribers No. of subscribers per type of network

Civilian networks Security networks (Gendarmerie, Police, Fire services and civil security forces)

Subscribers to trunk type radio networks

Total subscribers to mobile professional networks

45, 000

450, 000

60, 000

160, 000

Tariffs will be negotiated with partners to the Games The liberalisation of the various sectors of the telecommunications market resulted in a significant drop in prices. Over the period 1996-1999, the drop calculated by the ART for a selection of services was 22% for companies and 6% for private users. Similarly to the procedure followed during the Albertville Olympic Games and the Football World Cup, the tariffs for participants (athletes, media, delegations, etc.) will not be those ordinarily applied, but will be negotiated with the partner or partners selected to supply telecommunications services. The OCOG will negotiate the most advantageous price conditions, making use of the growing opening of the market among competing companies and the general tendency for decreasing telecommunications prices.

The business plan for the national DRC network foresees 800,000 subscribers by 2005.

Le plan d'affaires du réseau national RPN prévoit 800 000 abonnés à l'horizon 2005.

86

P A R I S

2008

P A R I S

2008

87


V

O L U M E

III

15 T

La capacité de déploiement et d’adaptation du potentiel technique des opérateurs de télécommunications a été prouvée lors de l’organisation de grands événements

The capacity for deploying and adapting the technical potential of telecommunications operators has been regularly proved when organising major sports and cultural events.

15.13

Nouvelles infrastructures et nouveaux services

Un environnement ouvert et dynamique Le futur COJO pourra obtenir le meilleur niveau de service au moment des Jeux, grâce à la qualité des infrastructures de l'Ile-de-France, en particulier, et de la France, en général. La capacité de déploiement et d’adaptation du potentiel technique des opérateurs de télécommunications a été régulièrement prouvée lors de l’organisation de grands événements sportifs et culturels. Sans préjuger des évolutions technologiques qui, d’ici 2008, se traduiront par une diversification de l’offre, il est déjà possible d’assurer que le COJO bénéficiera de l’accroissement de la compétition entre les opérateurs sur un marché des télécommunications ouvert à l’échelle mondiale. Dans cet environnement ouvert et dynamique, le COJO favorisera l’émergence des meilleures offres en mettant en concurrence les opérateurs et les industriels. De leur côté, les opérateurs voudront tirer parti de l’exceptionnelle vitrine des Jeux pour présenter leur savoir-faire au monde, ce qui doit permettre d'obtenir un financement, pour l’essentiel en nature, de la fourniture des services au COJO sans nuire en rien à la qualité de ces derniers. La sélection des partenaires s’effectuera selon le calendrier décrit au 15.1. La stratégie mise en œuvre par le COJO s’efforcera de tirer le meilleur parti de ces évolutions, tout en se fixant deux grandes séries d’objectifs : • les dispositifs technologiques devront être fiables, rapides et adaptables : le COJO veillera particulièrement à

88

P A R I S

2008

V

E C H N O L O G I E

élaborer sa stratégie dès 2001 (cf. calendrier 15.1), à bénéficier d’un bon transfert d’expérience et à mettre en œuvre les tests techniques dans des délais appropriés (tests du fonctionnement des systèmes, tests du contenu des bases de données) ; • les dispositifs technologiques déployés devront prendre en compte les besoins des utilisateurs : ce parti pris aura pour effet d’écarter les prototypes au profit de techniques éprouvées afin de permettre aux utilisateurs de retrouver leur environnement technologique familier ; il conduira également à leur donner les moyens qui leur sont nécessaires, et à écarter ceux qui sont superflus. Un dispositif d’écoute constante des utilisateurs et de leurs besoins, notamment lors des phases de test, permettra d’atteindre cet objectif. Les prestations de télécommunications comprendront plusieurs lots : le câblage des sites olympiques et la mise en place de terminaux radio ; la fourniture des services de télécommunications au COJO. S’agissant des services de télécommunications, le COJO distinguera en particulier les services téléphoniques, les services de transmission de données, les services de réseaux radio privés, la télédistribution, les services au radiodiffuseur hôte. Les candidats devront garantir la sûreté et la sécurité du système de communications et des échanges avec l'extérieur. Selon les offres des prestataires, deux stratégies seront envisageables : • choix d'un fournisseur unique, qui ne sera pas forcément le plus performant pour chacun des lots, mais dont l'offre globale sera la plus intéressante : il obtiendra alors l'exclusivité des services de télécommunications liés aux Jeux ; • choix de plusieurs fournisseurs, qui seront les plus performants sur chacun des lots ; dans cette hypothèse, il reviendra au COJO de prévoir un dispositif permettant d’assumer directement la maîtrise d'œuvre de l'ensemble du projet. Dans tous les cas, le partenaire unique ou le maître d'œuvre du COJO, intégrateur du domaine des télécommunications, travaillera en collaboration avec SEMA GROUP, intégrateur des systèmes d’informations.

GARANTIE : Le Comité de candidature s’engage, au nom du futur COJO, à mettre en place, en liaison avec le CIO, les meilleures infrastructures et les meilleurs services. La sélection des fournisseurs sera organisée de façon à faire bénéficier la famille olympique et le COJO des dernières évolutions technologiques et des conditions tarifaires les plus intéressantes. En outre, les infrastructures et les services seront mis en place dans le respect des accords conclus par le CIO avec SEMA GROUP.

Le document original figure dans le classeur « Garanties » sous la rubrique 18.28.

O L U M E

15.13

III

15 T

E C H N O L O G Y

New infrastructures and new services

An open, dynamic environment The future OCOG will be able to obtain an optimum level of service at the time of the Games because of the quality of the infrastructures in the Ile-de-France region in particular, and in France in general. The capacity for deploying and adapting the technical potential of telecommunications operators has been regularly proved when organising major sports and cultural events. Without being able to forecast technological developments that will lead to more varied services becoming available by 2008, it is already possible to confirm that the OCOG will benefit from the growing competition among operators on a telecommunications market open on a world level. Within this open, dynamic environment, the OCOG will stimulate the best possible offers by encouraging competition among operators and industrialists. For their part, the operators will wish to benefit from the exceptional showcase of the Games to present their expertise to the world, and this will allow the OCOG to obtain financing for the services that are mostly in kind but without jeopardising quality. The selection of the partners will take place in accordance with the calendar shown in chart 15.1 above. The strategy adopted by the OCOG will be aimed at drawing benefit from developments while focusing on two main series of objectives: • The technological systems must be reliable, rapid and adaptable. The OCOG will particularly ensure that its strategy is drawn up as of 2001 (see calendar in table 15.1), and will assure a high level of experience transfer and the completion of technical tests within the appropriate deadlines (functional tests of systems, tests of the data base contents). • The technological systems used must take into account the needs of the users: this approach means avoiding the use of prototypes in favour of using tried and tested technology, thus permitting users to feel at ease within a familiar technological environment. It will also mean providing resources that are necessary and rejecting what is superfluous. A constant system for monitoring users and their needs, notably during the test phases, will make it possible to achieve this objective. The telecommunications services will include several sectors: the cabling of the Olympic sites and the installation of radio terminals as well as the supply of communications services to the OCOG. Regarding telecommunications, the OCOG will notably distinguish among telephony ser-

vices, data transmission services, private radio network services, tele-distribution, and services to the host broadcaster. Candidates must be able to guarantee the security and reliability of the communications systems and exchanges with the exterior. Depending on the offers of services, two strategies will be envisaged: • choice of a single supplier, which will not necessarily be the most efficient for each sector but whose overall offer is the most interesting: this supplier will then obtain the exclusive contract for all telecommunications services linked to the Games; • choice of several suppliers, each the most efficient in their given sector. If this scenario is selected, the OCOG will set up a system whereby it will be possible to supervise the entire project. Whichever alternative is chosen, i.e. a sole partnership or overall responsibility of the OCOG, the telecommunications provider will work in collaboration with SEMA GROUP, the integrator of the information systems.

GUARANTEE: The Candidature Committee makes a formal commitment, on behalf of the future OCOG, to set up the best possible infrastructures and services in liaison with the IOC. The selection of suppliers will be organised in a way to ensure that the Olympic Family and the OCOG will benefit from the latest technological developments and the most favourable tariffs. Moreover, the infrastructures and services will be implemented in accordance with agreements concluded between the IOC and SEMA GROUP.

The original document can be found in the "Guarantees" file, under theme 18.28. Obtenir un financement, pour l’essentiel en nature, de la fourniture des services au COJO sans nuire en rien à la qualité des prestations

The OCOG will aim to obtain financing for services that is mainly in kind but without jeopardising quality

P A R I S

2008

89


• S'enrichir des expériences passées pour bâtir la communication de Paris 2008

SERVICES DE LA COMMUNICATION ET DES MÉDIAS

• À proximité des sites, un centre des médias unique et très accessible • L’audiovisuel français au service des Jeux

THEME 16 COMMUNICATION AND MEDIA SERVICES

• Drawing benefit from past experience to build communications for Paris 2008 • Close to the venues, a single, very easily accessible media centre • French audio-visual technology in service of the Games


V

O L U M E

16.1

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

M É D I A S

Événements sportifs Communication des Jeux

Une stratégie conçue pour valoriser l’olympisme « Contribuer au progrès de l’olympisme et à la diffusion de ses valeurs »: ainsi pourrait-on résumer le défi de Paris 2008. Pour atteindre cet objectif, il sera utile de tirer les enseignements des erreurs et des succès du passé avant de construire le schéma de communication de 2008. L’audit et l’analyse des plans de communication menés par les Comités d’organisation des Jeux depuis Barcelone seront conduits dans deux directions. • Une consultation mondiale sera lancée auprès des différentes cibles. Un questionnaire sera adressé à un échantillon représentatif de membres du CIO, de représentants des CNO, de journalistes de la presse nationale et internationale, écrite et audiovisuelle, et d’agences de presse. Il permettra de déterminer les réussites et les échecs des plans de communication mis en place à Barcelone, Atlanta et Sydney ainsi que du programme en cours à Athènes. • Des entretiens qualitatifs approfondis seront par ailleurs conduits auprès des responsables de communication des quatre précédents Comités d’organisation des Jeux. Les résultats de ces investigations permettront d’affiner le positionnement du COJO et des Jeux. La stratégie de communication sera conçue de façon « Glo-Cale », c’est-à-dire à la fois « globale » (planétaire) et « locale ». Coïncidant avec les valeurs de l’olympisme, ce concept répond également à la demande des opinions publiques, des audiences et des médias. Des informations de proximité ainsi que des informations génériques se prêtant à une communication mondiale seront développées. Le plan de communication sera conçu pour assurer la montée en puissance de l’attente et de l’implication des différentes cibles jusqu’au rendez-vous olympique. Tout au long de la préparation des Jeux, le COJO saisira les opportunités qui lui seront données de valoriser l’olympisme et les Jeux de 2008. Le tableau ci-contre recense les principales d’entre elles.

• Jeux olympiques d’été de 2004 • Jeux olympiques d’hiver de 2002 et 2006 • Championnat du monde d’athlétisme de 2003 • Coupes du monde de football de 2002 et 2006 • Épreuves tests

Actualités du CIO et des FI • Travaux des commissions du CIO • Sessions du CIO et congrès des FI • Travaux de la commission de coordination CIO/COJO

Grands travaux • Concours d’architecture et d’urbanisme • Lancement et grandes étapes des travaux : - Construction ou réhabilitation des équipements sportifs - Village olympique - Centre international des médias - Infrastructures de transports

Programme culturel • Manifestations prévues durant l’Olympiade • Préparation des cérémonies d’ouverture et de clôture, et du parcours de la flamme

Volontaires • Recrutement et formation des volontaires français et étrangers qui participeront aux Jeux, dans les domaines suivants : - Organisation sportive - Sécurité - Santé - Médias et technologie - Traduction - interprétariat - Accueil et services

Marketing • Lancement et principales étapes de la réalisation du programme marketing durant l’Olympiade : - Signature des accords de partenariat - Produits dérivés - Monnaies et médailles - Philatélie - Loterie

Préparation de l’accueil des publics • Hébergement • Transport • Billetterie

92

P A R I S

2008

V

O L U M E

16.1

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

S E R V I C E S

Sports events Communications at the Games

A strategy developed to promote Olympism “Contributing towards the progress of Olympism and the spreading of its values”: This phrase summarises the challenge taken up by Paris 2008. To achieve this objective, it will be useful to learn from the past before building up the communications plan for 2008. The audit and analysis of the Strategic Communications Plans by Organising Committees for the Games since those in Barcelona will take two main directions: • worldwide consultation of various targets. A questionnaire will be forwarded to a representative sample of experts in order to determine the successes and failures within communications plans implemented in Barcelona, Atlanta and Sydney. The perception of the current programme in Athens will also be studied. The sample group will unite members of the IOC, representatives of the NOCs, journalists from the national and international, written and audio-visual press, plus generalised press agencies. • qualitative, in-depth interviews will be held with heads of communications from the four preceding Organising Committees for the Games. The results of these investigations will make it possible to refine the positioning of the OCOG and the Games. The communications strategy will be one that could be termed “glo-cal”, meaning both “global” and “local”. In line with the values of Olympism, this concept also corresponds to the demand by public opinion, audiences and the media. “Proximity” information plus generic information suitable for worldwide communication will be developed. The communications plan will be developed to gain impetus and scope during the period preceding the Games. Throughout the preparations for the Games, the OCOG will seize opportunities to promote Olympism and the 2008 Games. The table opposite lists the major possibilities here.

• 2004 Olympic Summer Games • 2002 and 2006 Olympic Winter Games • 2003 World Athletics Championships • 2002 and 2006 Football World Cups • Test events

News from the IOC and the IFs • Work of the IOC commissions • IOC Sessions and IF Congresses • Work of the IOC/OCOG Co-ordination Commission

Major constructions • Architecture and urban planning competition • Launching of major phases of work: - Construction or redevelopment of sports installations - Olympic village - International Media Centre - Transport infrastructures

Cultural programme • Events planned during the Olympiad • Preparation of the opening and closing ceremonies and the torch relay

Volunteers • Recruitment and training for French and foreign volunteers who will take part in the Games in the following areas: - Sports organisation - Security - Health - Media and technology - Translation and interpreting - Reception and services

Marketing • Launch and major phases of the marketing programme during the Olympiad: - Signature of partnership agreements - Associated products - Coins and medals - Philately - Lottery

Preparation for welcoming the public • Accommodation • Transport • Ticketing

P A R I S

2008

93


V

O L U M E

16.2

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

V

M É D I A S

16.2

Promotion des Jeux et soutiens

Une communication relais pour créer une image forte Partenaires institutionnels et économiques

Leaders et relais d’opinion

O L U M E

Univers sportif et culturel

Tous les jeunes

Tous les Français

Le monde entier

Le premier chantier engagé sera la construction d’une image forte. L’identité de Paris 2008, écho de l’identité des Jeux, sera conçue pour s’inscrire de façon pérenne dans le temps et dans l’espace. Elle sera définie, notamment, par : • un logo, « Paris Ville olympique de 2008 », assorti d’une charte graphique ; • une promesse emblématique, « Paris 2008 : la France au service du monde », véritable bannière sous laquelle se placera Paris tout au long de l’organisation et du déroulement des Jeux Olympiques de 2008. L’identité des Jeux Olympiques à Paris en 2008 sera progressivement déclinée dans le temps par : • la création d’une mascotte olympique ; • l’apposition d’une signalétique identitaire à l’ensemble des actions engagées dans la perspective des Jeux (programme culturel qui se déroulera avant et pendant les Jeux [cf. infra thème 17], chantiers de réhabilitation et de construction des équipements sportifs et des infrastructures de transport, etc). La communication des Jeux sera construite en cohérence avec celle de la candidature. Afin de toucher l’ensemble des publics, une stratégie de communication relais sera adoptée. Ainsi, les thèmes du projet Paris 2008 gagneront-ils peu à peu les différents « univers », notamment ceux du tourisme et du sport (en collaboration avec le CNOSF et les fédérations sportives). Cette stratégie de communication sera développée par cercles concentriques. De la pré-sensibilisation à l’implication en passant par la sensibilisation et la mobilisation, l’objectif est d’intégrer toutes les populations afin qu’à

94

P A R I S

2008

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

S E R V I C E S

Promotion of the Games and support

A communications chain to create a strong image Institutional and economic partners

Fondateurs

Stratégie

III

Opinion leaders and channels

The sports and cultural universe

All young people

All the people of France

The entire world

Founders

terme, celles-ci contribuent activement à faire des Jeux Olympiques de Paris un souvenir inoubliable.

Outils de diffusion En cohérence avec le plan de communication, l’esprit des Jeux sera diffusé par des outils de communication de proximité. Il est en effet primordial d’entretenir une relation forte et pérenne avec les cibles prioritaires (leaders d’opinion et médias). Dans cette optique : • un site Internet, résolument interactif, sera développé et organisé par cible et par type d’information. Il offrira des possibilités de dialogue grâce à l’organisation de « chats » et de rubriques « posez vos questions » ; • une lettre d’information sera diffusée chaque mois ; • une banque de données sera mise à disposition des médias, pour proposer des brèves et des dossiers « clés en mains » ; • une banque de données sera réservée aux partenaires institutionnels et économiques ; • un catalogue trimestriel des informations disponibles sera édité. Par ailleurs, des rendez-vous réguliers permettront au COJO d’établir des échanges avec ses interlocuteurs prioritaires : • réunions d’échange trimestrielles avec les organismes fédératifs de la presse écrite et audiovisuelle et du mouvement sportif ; • voyages de presse organisés pour permettre aux médias de découvrir les futurs sites olympiques.

Strategy The first step will be that of constructing a strong image. The identity of Paris 2008, an echo of that of the Games, will be designed to be a lasting one in terms of both time and space. It will notably be defined by: • a logo: “Paris, Olympic City for 2008”, together with a graphic charter; • an emblematic promise: “Paris 2008: France in service of the world”; a veritable banner under whose colours Paris will operate throughout the organisation and operational phase of the 2008 Olympic Games. The identity of the 2008 Olympic Games in Paris will be gradually introduced by: • the creation of an Olympic mascot; • the creation of signs and pictograms for all actions taking place with a view to the Games: cultural programme that will take place prior to and during the Games (see theme 17) renovation work and construction of the installations, transport infrastructures, etc. Communications at the Games will be built up in a coherent way following the approach of the candidature. In order to reach the entire public, a chain of communications will be adopted. In this way, the themes of the Paris 2008 project will gradually reach the various “universes”, notably those of tourism and sport (in collaboration with the NOC of France and the sports federations). This communications strategy will be developed in the form of concentric circles. From pre-awareness campaigns to involving the public in general, the objective is to integrate all levels of the population in order for them all to

make an active contribution towards making the Olympic Games in Paris an unforgettable memory.

Communications tools In line with the communications plan, the spirit of the Games will be spread by proximity communications tools. It is essential to maintain strong and lasting relations with priority targets (opinion leaders and the media). With this in mind, we shall create: • an extremely interactive Internet site, which will be developed and organised by target and type of information. It will offer opportunities for dialogue thanks to the organisation of “chats” and features such as “ask us questions”; • an information letter will be issued every month; • a data bank will be made available to the media to propose brief news and all-inclusive press kits; • a data base will be reserved for institutional and economic partners: • a quarterly catalogue of information available will be published. In addition, regular meetings will make it possible for the OCOG to exchange information and ideas with their primary dialogue partners. • quarterly exchange meetings with associations of the written and audio-visual press and the sports movement; • press visits organised to permit the media to discover the future Olympic venues.

P A R I S

2008

95


V

O L U M E

16.3

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

M É D I A S

V

O L U M E

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

Organisation de la fonction communication du COJO

S E R V I C E S

16.3

Un responsable unique entouré d’une équipe compétente

Organisation of the OCOG communications function

A competent team with a single leader

Le département communication et promotion du COJO sera placé sous l’autorité directe du directeur général. Interlocuteur privilégié du département de la communication du CIO, il sera en charge de la stratégie générale du COJO et sera le porte-parole des Jeux. Réunissant des compétences opérationnelles, son équipe sera progressivement renforcée, grâce à l’intervention d’une agence de communication globale qui sera choisie à l’issue d’une consultation internationale. Le département sera organisé selon le schéma suivant :

The Communications and Promotions Department of the OCOG will report directly to the Director General. The main dialogue partner to the IOC’s Communications Department, it will be responsible for the overall communications strategy of the OCOG and will act as spokesperson for the Games. Uniting operational competencies, its team will be gradually reinforced thanks to the intervention of a global communications agency that will be chosen following international consultation. The department will be organised as shown below:

FUTUR CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS (VUE EXTÉRIEURE) THE FUTURE INTERNATIONAL MEDIA CENTRE (EXTERIOR VIEW)

Director of the Communications and Promotions Department Spokesperson

Directeur du département communication et promotion porte-parole

Relations et opérations

Médias

Édition et publications

Relations and operations

Media

Publishing and publications

Relations publiques et événements

Médias nationaux et internationaux

Édition et print on-line

Public relations and events

National and international media

Publishing and online services

Internet

Presse écrite et photographique

Radio-télévision

Promotion

Internet

Written press and photographers

Radio Television

Publications

96

P A R I S

2008

Promotion

Publications

P A R I S

2008

97


V

O L U M E

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

V

M É D I A S

Village olympique Olympic village

O L U M E

16.4

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

Location of the International Media Centre

M E D I A

S E R V I C E S

16.5

International Media Centre (IMC)

Stade olympique Olympic Stadium MEDIA

Close to the Olympic and Paralympic venues

Village des médias Media village CIRTV/CPP MPC/IBC

MEDIA

HOTELS

Distance (in kilometres)

Hôtels Hotel

MPC/IBC

HOTELS

MEDIA

MEDIA

HOTELS

MEDIA

0

Travelling time (in minutes) Normal Peak conditions hours

Olympic village

1 km

2 min.

3 min.

Media village, north-eastern zone

1 km

2 min.

2 min.

Media village, south-western zone

11 km

17 min.

18 min.

Hotels

6 km

17 min.

20 min.

Olympic stadium

3 km

5 min.

6 min.

3 km

0

2 miles

16.4

Localisation du Centre international des médias

Distance (en kilomètres) CPP/CIRTV

Durée de parcours (en minutes) conditions heures normales de pointe

1 km

2 mn

3 mn

Village des médias du pôle Nord-Est

1 km

2 mn

2 mn

Village des médias du pôle Sud-Ouest

11 km

17 mn

18 mn

Hôtels

6 km

17 mn

20 mn

Stade olympique

3 km

5 mn

6 mn

MEDIA

16.5

C e n t r e i n t e r n a t i o n a l d e s m é d i a s (CIM)

FUTUR CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS (VUE INTÉRIEURE) THE FUTURE INTERNATIONAL MEDIA CENTRE (INTERIOR VIEW)

Un bâtiment dédié, pensé pour les médias

Village olympique

MEDIA

Located on the Boulevard des Sports, a building will be entirely reserved for the International Media Centre (IMC). This will consist of the International Broadcasting Centre (IBC) and the Main Press Centre (MPC). The choice of a single, international media centre guarantees: • the same quality of services for the written press, radio and television; • better access and better dissemination of information to all the media; • good collaboration between the written press, radio and television; • facilities for journalists working on different systems. The reasons behind the choice of this site are as follows: • an exceptional location: the building is located within Paris, in the north-eastern zone and in the immediate vicinity of the Stade de France and the

Proche des sites olympiques et paralympiques

HOTELS

A building devoted to and designed for the media

Situé sur le Boulevard des Sports, un bâtiment sera entièrement réservé au Centre international des médias (CIM). Il sera composé du Centre international de radio et de télévision (CIRTV) et du Centre de presse principal (CPP). Le choix d’un centre international des médias unique garantit : • la même qualité de services à la presse écrite, à la radio et à la télévision ; • un meilleur accès et une meilleure diffusion de l’information à tous les médias; • la bonne collaboration entre la presse écrite, la radio et la télévision ; • des facilités aux journalistes travaillant sur les différents supports. Les raisons qui ont présidé au choix de cette implantation sont les suivantes : • une localisation exceptionnelle : l’immeuble est situé dans Paris intra-muros, dans le pôle Nord-Est, à proximité immédiate du Stade de France et du Village olympique

98

P A R I S

2008

P A R I S

2008

99


V

O L U M E

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

V

M É D I A S

O L U M E

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

S E R V I C E S

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS INTERNATIONAL MEDIA CENTRE

Olympic village (see 16.4 above). Representatives of the media will need to travel less than 500 metres to reach each of the five major sports installations on the Boulevard des Sports. Installed in an easily accessible district, close to the Science and Industry Complex and the Music Complex, the building offers a panoramic view of Sacré-Coeur and the Stade de France; • a remodelled urban environment: the Boulevard des Sports and its surrounding area will be the object of large-scale rehabilitation work. Already planned, this project will be accelerated for the Games; • a large range of transport and of access routes: located between the Porte d’Aubervilliers and the Porte de la Villette, the IMC is served by all types of Parisian transport: the main bypass (access to the various Olympic zones), the external boulevards, the Metro, the Regional Express Rail system (line E), the tram (linking the IMC to the Olympic village and the Stade de France (see theme 14); • a layout perfectly corresponding to the needs of the media: the IMC will have a surface area of 130,000 m2, and will consist of two storeys plus a terrace level, each with an area of nearly 40,000 m2. The ground floor will house the MPC and joint services, while the IBC will occupy the two upper levels. All three levels will be directly accessible by all types of vehicle (even heavy goods vehicles), thanks to ramps that are 26 metres wide. The two first levels will include unloading bays. The architecture of the building will provide it with all the advantages of a single-storey construction.

N Village olympique Olympic village

Pavillon Handball Handball hall

Future tram Future ligne tr line amwa y

Pavillon Badminton Badminton hall

Boulevard périphérique Main Paris bypass

Porte d'Aubervilliers

Boulev ard péri phé Main P aris by rique pass

Pavillon Basketball Basketball hall

Future dépose-reprise navettes médias Future media shuttle pick-up and set-down

Boulevard Ney

Future station tramway "Évangile" Future tram station "Évangile"

Future gare routière médias Future media bus station

Piscine olympique principale Main Olympic pool

Très grande salle Superdome

Boulevard Macdonald

M

Accès médias Access for media

M M étr ét o L ro ig Lin ne e 7 7

(cf. supra 16.4). Les représentants des médias auront moins de 500 mètres à parcourir pour atteindre chacun des cinq grands équipements olympiques situés sur le Boulevard des Sports. Installé dans un quartier bien desservi, à proximité de la Cité des Sciences et de l’Industrie et de la Cité de la Musique, le bâtiment offrira une vue panoramique sur le Sacré-Cœur et le Stade de France ; • un environnement urbain remodelé : le Boulevard des Sports et ses environs immédiats feront l’objet d’une requalification importante. D’ores et déjà planifié, le projet sera accéléré à l’occasion des Jeux ; • un large éventail de transports et de voies d’accès : situé entre la Porte d’Aubervilliers et la Porte de La Villette, le CIM est desservi par toutes les formes de transport parisien : le périphérique (voie d’accès aux différents pôles olympiques), les boulevards extérieurs, le métro, le RER (ligne E), le tramway (reliant le CIM au Village olympique et au Stade de France (cf. supra thème 14); • une configuration du bâtiment parfaitement adaptée aux besoins des médias : il comptera environ 130 000 m2. Il sera constitué de deux niveaux construits et d’une terrasse aménageable, couvrant chacun près de 40 000 m2. Au rez-de-chaussée, il accueillera le CPP et les services communs ; sur les deux niveaux supérieurs, le CIRTV. Les trois niveaux seront directement accessibles à tout type de véhicules (même lourds) au moyen de rampes larges de 26 mètres. Les deux premiers niveaux comporteront des quais de déchargement. L’architecture du bâtiment donnera au site tous les avantages du plain-pied.

Future gare RER E "Évangile" - Aubervilliers Future RER E station "Évangile" - Aubervilliers

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS INTERNATIONAL MEDIA CENTRE Parking extérieur 290 places Outdoor parking 290 spaces

Parkings 20 21 22

Entrée parking souterrain Entrance to underground parking

Extérieur voitures Bus, navettes Livraison

Piscine Olympique principale Main Olympic pool

Future dépose-reprise navettes médias Future media shuttle pick-up and set-down

20

21

Sortie parking souterrain Exit from underground parking

N

Parking 20 21

Boulevard Macdonald

22

Exterior, cars Buses, shuttles Deliveries

21

22

21

Future station tramway "Évangile" Future tram station "Évangile"

100

P A R I S

2008

21 Future gare routière médias Future media bus station

Gare routière 16 quais bus, navettes médias Bus station 16 platforms media shuttles

Accès médias Access for media

Future gare RER E "Évangile" - Aubervilliers Future RER E station

0

200 m P A R I S

2008

101


V

O L U M E

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

V

M É D I A S

III

O L U M E

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

S E R V I C E S

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS - NIVEAU 2 INTERNATIONAL MEDIA CENTRE - LEVEL 2

Les locaux ne seront pas cloisonnés. Ils possèdent une trame de poteaux de 8m x 8,5m offrant des espaces libres de 130m2. La hauteur disponible (6,25 m) et la charge au sol (2T/m2) sont adaptées à l’installation des équipements du CIM. La terrasse sera aménagée sur mesure pour les radios et les télévisions souhaitant disposer de studios de grande hauteur. Un espace sera mis à la disposition des stations satellite. Le bâtiment est compact et sera donc facile à sécuriser. Un parking de 1 200 places sera aménagé en sous-sol, complété par quelques centaines de places aménagées à l’extérieur de l’immeuble. Les schémas fonctionnels ci-contre permettent de visualiser les aménagements du CPP, du CIRTV et des services communs.

11

11

11

11

11

11

11 11

11

11

11

9 22

22

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS - NIVEAU 1 INTERNATIONAL MEDIA CENTRE - LEVEL 1

The space available will be open-plan, with a network of pillars on an 8 x 8.5 m grid, offering units of 130 m2. The height available (6.25 m) and the load-bearing capacity (2 T per m2) will be adapted to the installation of equipment required in the IMC. The terrace will be developed as required by radio and television companies which need studios with high ceilings. An area will be made available to satellite channels. The building is compact and security measures will thus not cause any difficulties. A car park with 1,200 spaces will be created in the basement, completed by several hundred outdoor spaces. The functional plans opposite show the layout of the MPC, the IBC and the joint services.

GUARANTEE: GARANTIES Les propriétaires du bâtiment (la Société nationale des chemins de fer français et l’établissement public Réseau ferré de France) ont donné leur accord pour sa mise à disposition du COJO. Le Ministère de l’Intérieur et Ville de Paris, actuels occupants de la terrasse utilisée comme fourrière, se sont également engagés à la rendre disponible pour les Jeux.

Les documents originaux figurent dans le classeur « Garanties » sous la rubrique 18.29

9 11

11 2

11

8

11

11

11

22

13a

5

16 9

11

13b

23

11

13a

11 11

11 9

11

18b

18c

18b

11

13b

9

11 11

11

The original documents can be found in the “Guarantees” file, under theme 18.29.

24

Parking extérieur 100 places Outdoor parking 100 spaces

The owners of the building the French Railway Authorities have agreed to make it available to the OCOG. The occupants of the terrace (Ministry of the Interior and City of Paris), which currently use this a pound, are equally committed to its availability for the Games.

Accès médias passerelle Future gare RER E Media access footbridge Future RER E station

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS - REZ-DE-CHAUSSÉE INTERNATIONAL MEDIA CENTRE - GROUND FLOOR Salle conférence

Accueil - Services 1 2 3 4 5 6 7 8 9

10 11 12 13

14

Contrôle, accréditation Accueil, boutiques Information, reprographie Centre télécommunication Documentation Vidéothèque Consignes Assistance technique Restaurants, bars

15

Zone de travail

19

Surfaces privatives Zones diffuseurs Espaces photographiques Locaux techniques a-Locaux techniques RH b-Locaux techniques télécoms Salles communes de travail

20

16 17

Salle 800 places Salle 200 places Salle modulable 20à 50 places

10

14

16

4

14

9

10

10

14

5

A

6

3

2

2

B 1 7

Administration 18 18 18

a-Administration presse et CIM b-Bureaux radio diffuseur hôte c-Booking

9

14

15

21 22 23 24 25

2008

12

10

10

9

10

10

2 3

12

10

10 10

4 5 7 8 9

10 11

CENTRE INTERNATIONAL DES MÉDIAS - SOUS-SOL INTERNATIONAL MEDIA CENTRE - BASEMENT

12 13

14

Circulation verticale Circulation horizontale A - Accès accrédité B - Accès non-accrédité

P A R I S

17

6

2

Circulation piétons

102

1

12

18a

Parkings Souterrain voitures Extérieur voitures Bus, navettes Livraison Cars régie TV Antennes Clôtures périphériques

Conference rooms

Reception - Services A

Control, accreditation Reception, shops Information, copying Telecommunications centre Documentation Video library Left luggage Technical assistance Restaurants, bars

15

Working zone

19

Private surface areas Broadcasters' zones Photographers' zones Technical areas a-Host broadcaster tech. areas b-Telecom technical areas Communal working rooms

20

16 17

Room to seat 800 Room to seat 200 Modular room to seat 20-50 Administration

18 18 18

a-Administration press and IMC b-Offices, host broadcaster c-Booking Parking

21 22 23 24 25

Underground parking Exterior, cars Buses, shuttles Deliveries Television production vans Aerials Peripheral fences

Pedestrian traffic 19 13

13

13

13

Vertical traffic Horizontal traffic A - Access, accredited persons B - Access, non-accredited persons

P A R I S

2008

103


V

O L U M E

16.6

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

Utilisation post-olympique du Centre international des médias

Un moteur de la requalification du quartier Le bâtiment est actuellement utilisé comme entrepôt et le toit comme fourrière pour la préfecture de police de Paris. Il sera libéré et modifié de manière à accueillir, dans un premier temps, le CIM et, ultérieurement, d’autres activités permanentes. L’opération de réhabilitation du bâtiment participera au plan de requalification du quartier.

16.7

Village des médias

Paris est prêt à accueillir les médias La capacité d’accueil et d’hébergement de Paris est exceptionnelle : la ville dispose d’ores et déjà des structures suffisantes pour accueillir les Jeux (cf. supra thème 13). De surcroît, les Jeux se déroulant hors des périodes dévolues aux manifestations professionnelles, la disponibilité et la qualité des lieux d’hébergement est doublement garantie. En outre, pour accroître encore les possibilités de choix offertes aux journalistes, deux villages des médias leur seront réservés : l’un dans le sud de Paris, près du pôle SudOuest, l’autre dans le pôle Nord-Est, à proximité immédiate du Centre international des médias (cf. supra 16.4).

E T

D E S

M É D I A S

Chacun des villages disposera de moyens de transport dédiés, qui permettront un accès rapide au CIM et aux sites sportifs. Un point d’information sera installé dans chacun des villages pour fournir tous les renseignements utiles aux représentants des médias. Les services de télécommunications seront renforcés pour permettre à chaque journaliste d’organiser son travail dans les meilleures conditions. • Le Village des médias du pôle Nord-Est de Paris : situé à moins d’un kilomètre du Centre international des médias, il sera construit sur des terrains d’ores et déjà retenus pour la réalisation d’opérations immobilières (hôtels, résidences universitaires ou autres). Réservé exclusivement aux représentants des médias, il comptera près de 3 000 chambres qui, après les Jeux, trouveront leur usage définitif, à savoir l’accueil d’étudiants (résidences universitaires), l’accueil de touristes et d’hommes d’affaires (hôtels). • Le Village des médias du pôle Sud-Ouest : il sera installé dans la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP), qui sera entièrement réservée aux médias. La CIUP gère actuellement 5 500 chambres réparties dans 37 « maisons nationales ». Le projet d’extension en cours augmentera cette capacité de 1 000 chambres supplémentaires d’ici à 2008. Une politique de prix modérés, destinée à offrir un hébergement de qualité aux journalistes disposant de moyens financiers limités, sera menée. La CIUP offre de nombreux services : restauration, équipements sportifs et culturels. Elle est située dans un parc boisé de 33 hectares. Elle est particulièrement bien desservie par les transports en commun : une ligne de métro et plusieurs lignes de bus conduisent au centre de Paris. Une ligne de RER relie directement la CIUP au stade olympique, en moins de 20 minutes.

GARANTIE : S’agissant du Village des médias du pôle Nord-Est, les propriétaires des terrains (Société nationale des Chemins de fer français, le Réseau ferré de France et la Ville de Paris) s’engagent à les rendre disponibles pour réaliser le programme immobilier correspondant. S’agissant du Village des médias du pôle Sud-Ouest, le propriétaire des lieux (la CIUP) garantit la disponibilité, durant les Jeux, de la totalité de ces logements.

Les documents originaux figurent dans le classeur « Garanties » à la rubrique 18.30.

La Cité internationale universitaire de Paris sera entièrement dédiée au Village des médias du pôle Sud-Ouest

The Paris international university residences will be entirely reserved for the media village in the south-western zone

104

P A R I S

2008

V

O L U M E

16.6

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

M E D I A

S E R V I C E S

Post-Olympic use of the International Media Centre

A driving force for rehabilitating the district The building is currently used as a storage depot and the roof as the pound of the Paris Prefecture of Police. It will be made available and modified in order to host the IMC at first and later other permanent activities. The rehabilitation of this building will form part of the overall plan for the district.

16.7

The media village

Paris is ready to welcome the media The accommodation capacity in Paris is exceptional: the city already possesses sufficient structures for the Games (see theme 13). Moreover, the Games will take place outside the periods when professional events are held, meaning that the availability and quality of accommodation are doubly guaranteed. In addition, and to increase the possibilities available to journalists still further, two media villages will be reserved: one to the south of Paris, close to the south-western zone, and the other in the north-eastern zone, in the immediate vicinity of the International Media Centre (see 16.4). Each village will have transport specifically allocated to the media, permitting rapid access to the IMC and to the sports venues. An information point will be installed at each village to supply all information required by representatives of the media. The telecommunications services will be reinforced in order to permit each journalist to organise his work under optimum conditions. • The media village in the north-eastern zone of Paris: located less than one kilometre from the International Media Centre, this will be built on ground that has already been reserved for real estate projects (hotels, university residences, etc.). Exclusively reserved for representatives of the media, it will have nearly 3,000 rooms available, which are later destined to become student residences or hotels for tourists and business travellers. • The media village in the south-western zone: this will be installed in the Paris International University Residences (CIUP), which will be entirely reserved for the media. The CIUP currently manages 5,500 rooms in 37 “national houses”. The extension project that is today in progress will increase this capacity by an

La Cité internationale universitaire de Paris offre de nombreux services : restauration, équipements sportifs et culturels. Située dans un parc boisé de 33 hectares, elle est bien desservie par les transports en commun

The Paris international university residences offers numerous services; restaurants, sports and cultural facilities. Located in a 33 hectare woodland park, it is well served by public transport

additional 1,000 rooms by 2008. A policy of moderate prices will be implemented, allowing journalists with limited financial resources to obtain quality accommodation. The CIUP offers numerous services: restaurants, sports and cultural installations. It is located in a 33-hectare woodland park and is particularly well served by public transport: a metro line and several bus lines link it with central Paris. A line of the Regional Express Rail system links it directly to the Olympic stadium in less than 20 minutes.

GUARANTEE: Regarding the media village in the north-eastern zone, the owners of the land the French Railway Authorities formally undertake to make this available for the corresponding real estate programme. Regarding the media village in the south-western zone, the owner of the property (the CIUP), guarantees the availability of its entire capacity during the Games.

The original documents can be found in the “Guarantees” file, under theme 18.30.

P A R I S

2008

105


V

O L U M E

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

M É D I A S

V

O L U M E

16.8

III

16

C

O M M U N I C A T I O N

A N D

Experience of French television

Renowned competence and genuine motivation

Les entreprises audiovisuelles françaises ont acquis, au cours des cinquante dernières années, une grande expérience technique, éditoriale et artistique

French audio-visual companies have acquired considerable technical, editorial and artistic experience over the last fifty years

16.8

Expérience de la télévision française

Une compétence éprouvée et une réelle motivation Les entreprises audiovisuelles françaises sont présentes sur l’ensemble de la chaîne de l’image et du son. Elles figurent parmi les plus réputées dans le monde, ayant acquis, au cours des cinquante dernières années, une très grande expérience technique, éditoriale et artistique. Plusieurs dizaines de milliers d’heures de programmes sont produites et diffusées chaque année, en particulier dans le domaine du sport. Le secteur audiovisuel français est à la pointe des technologies. Des compagnies françaises ont joué un rôle de premier plan dans la mise au point des normes européennes de télévision numérique (DVB). Le marché national a été l’un des premiers à lancer de nouveaux services de télévision numérique reçus aujourd’hui par plus de deux millions de foyers. De nouveaux développements sont actuellement engagés dans le domaine de la télévision interactive. La radiotélévision française comprend : • 6 chaînes hertziennes, dont 3 publiques et 3 privées ; • 2 bouquets satellites numériques, composés chacun d’une trentaine de programmes thématiques originaux (films, documentaires, informations, sports, musiques,...),

106

P A R I S

2008

sans compter la reprise des chaînes étrangères. Ces chaînes thématiques sont également diffusées sur les réseaux câblés dans la majorité des villes françaises ; • 3 grandes radios historiques nationales et de très nombreuses radios locales ou nationales, apparues après l’avènement de la bande FM. Les principales sociétés de radio et de télévision françaises sont membres de l’Union européenne de radiodiffusion (UER), à travers le Groupement des radiodiffuseurs français (GRF). Événements sportifs internationaux annuels • Internationaux de tennis de Roland-Garros • Marathon de Paris • Tour de France cycliste • 24 heures du Mans, Grands Prix de France et de Monaco (automobile) • Meeting d’athlétisme Nikaïa • Meeting Villeneuve-d’Ascq

French audio-visual companies are present in all areas of sound and image transmission. They are among the most reputed in the world, having acquired considerable technical, editorial and artistic experience over the last fifty years. Several tens of thousand programming hours are broadcast each year, and in particular in the area of sport. The French audio-visual sector is at the cutting edge of technology. French companies played a leading role in creating European norms for digital television (DVB). The national market was one of the first to launch the new digital television services, today received by over two million homes. New developments are currently in progress in the area of interactive television. French radio and television facilities include: • 6 television channels, of which 3 are public and 3 are private; • 2 digital satellite arrays, each consisting of approximately thirty original thematic programmes (films, documentaries, news, sport, music, etc.), plus various foreign channels. These thematic channels are also broadcast on cabled networks in the majority of French towns and cities;

M E D I A

S E R V I C E S

• 3 major, historical, national radio stations and an extremely large number of local or national radio stations that appeared after the arrival of the FM band. The major radio and television companies in France are members of the European Broadcasting Union (EBU), via the Group of French Broadcasters (GRF). Annual international sports events • Roland-Garros International Tournament • Paris Marathon • Tour de France (cycling) • 24-hours Race, Le Mans, French Grand Prix, Monaco Grand Prix (Formula 1) • Nikaïa Athletics meeting • Villeneuve d’Ascq meeting

Sporadic international sports events • Alberville Olympic Games (1992) • 100th et 101st Sessions in Paris and Monaco • Mediterranean Games (1993) • Francophony Games (1994)

• Basketball Final Four (1996) • Football World Cup (1998) • European basketball Championships (1999)

Other events • 50th anniversary of the Allied Landing in Normandy (1994) • World Youth Days (1997)

Événements sportifs internationaux ponctuels • Jeux Olympiques d’Alberville (1992) • 100e et 101e sessions du CIO à Paris et Monaco • Jeux méditerranéens (1993) • Jeux de la francophonie (1994)

• Final Four 1996 de basket-ball • Coupe du monde de football (1998) • Championnat d’Europe de basket-ball (1999)

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’heures de programme sont produites et diffusées.

Every year, several tens of thousand programming hours are produced and broadcast

Autres événements • 50e anniversaire du débarquement allié en Normandie (1994) • Journées mondiales de la jeunesse (1997)

P A R I S

2008

107


V

O L U M E

III

16 S

E R V I C E S

D E

L A

C O M M U N I C A T I O N

E T

D E S

V

M É D I A S

16.9 Calendrier de mise en place de l’ORTO PHASE PRÉLIMINAIRE

O L U M E

III

PHASE OPÉRATIONNELLE 2008

PHASE PRÉ-OPÉRATIONNELLE 2003 - 2008

Jeux Olympiques et Paralympiques

S E R V I C E S

OPÉRATIONAL PHASE 2008

15/07/03

15/01/05

15/07/06 15/01/07

15/01/08

18/07/08

15/07/01

05/09/08

General concept for audio-visual coverage

Sélection des prestataires et fournisseurs

Selection of service providers and suppliers

Commandes de moyens unilatéraux

Orders of unilateral resources

Mise en place pré-opérationnelle (ressources humaines, moyens techniques, câblages des sites)

Pre-operational implementation (human resources, technical equipment, cabling of sites)

Déploiement opérationnel

Operational deployment

Démontage

Dismantling

Organisme de radio-télévision olympique (ORTO)

Un appel d’offre pour s’entourer des meilleures compétences Pour la création de l’ORTO (Organisme de radio-télévision olympique), deux possibilités s’offrent au COJO : • créer la structure radiodiffuseur hôte au sein du COJO ; • sélectionner, par appel d’offre international, l’opérateur le plus qualifié pour créer et animer la structure radiodiffuseur hôte. La seconde formule sera préférée pour les raisons suivantes : • en invitant des organismes nationaux de télévision à participer à la procédure, elle favorise leur motivation et leur implication ; • le radiodiffuseur sélectionné aura toute latitude pour mettre en place une équipe de haute qualité et pour la faire bénéficier de l’ensemble de ses compétences propres;

• composée de professionnels reconnus, l’équipe gagnera plus aisément la confiance des représentants des radiotélévisions qu’une équipe intégrée au COJO. Ces relations de confiance lui permettront de bénéficier des conseils, voire de la collaboration des meilleurs professionnels internationaux du secteur ; • le radiodiffuseur hôte disposera d’un contrat et d’une mission claire, définis avec le COJO, ce qui lui offrira l’autonomie nécessaire à son succès. La procédure de sélection sera menée en étroite concertation avec le CIO, les détenteurs des droits radiotélévisés de 2008, l’Union européenne de radiodiffusion (UER), et le Groupement de radiodiffuseurs français (GRF), représentant les membres français de cette Union. Conformément au Guide des médias du CIO, le radiodiffuseur hôte sera désigné dans les deux ans suivant le choix de la ville organisatrice, c’est-à-dire avant le 15 juillet 2003. Le calendrier de mise en place de l’ORTO et les principales phases de son fonctionnement sont indiqués dans le schéma ci-dessus.

Olympic and Paralympic Games

Designation of host broadcaster

Conception générale de la couverture audiovisuelle

2008

M E D I A

PRE-OPERATIONAL PHASE 2003 - 2008

PHASE

Creation of specifications for host broadcaster and selection

P A R I S

A N D

PRÉLIMINARY

Rédaction du cahier des charges du radiodiffuseur hôte et sélection

108

O M M U N I C A T I O N

2001 - 2003

Désignation du radiodiffuseur hôte

16.9

C

16.9 Schedule for the OBO

2001 - 2003

15/07/01

16

16.9

15/07/03

15/01/05

Olympic Broadcasting Operator (OBO)

A tender in order to obtain optimum competencies Two possibilities are open to the OCOG for the creation of the OBO (Olympic Broadcasting Operator): • to create the host broadcaster structure within the OCOG; • to select, by international tender, the most qualified operator in order to create and operate the host broadcaster structure. The second alternative appears preferable for the following reasons: • inviting national television companies to take part in the procedure will favour their motivation and involvement; • the broadcaster selected will have complete freedom to set up a high quality team whose members will benefit from all its specific competencies;

15/07/06 15/01/07

15/01/08

18/07/08

05/09/08

• composed of recognised professionals, the team will win the confidence of representatives from radio and television more easily than a team integrated within the OCOG could achieve. These relations of confidence will allow the team to benefit from advice and from the collaboration of leading international professionals within the sector; • the host broadcaster will be under contract and be given a clear mission, defined in collaboration with the OCOG, which will offer it the autonomy necessary in order to be successful. The selection procedure will be carried out in close collaboration with the IOC, the holders of broadcasting rights for 2008, the European Broadcasting Union (EBU), and the Group of French Broadcasters (GRF), representing the French members of this union. In accordance with the IOC Media Guide, the host broadcaster will be designated within two years following the choice of the Host City, i.e. before 15th July 2003. The schedule for setting up the OBO and the main phases of its work are shown in the above table.

P A R I S

2008

109


• Toutes les garanties sont réunies pour le bon déroulement des Jeux • Paris 2008 fait l'unanimité des collectivités publiques • Un projet qui remporte l’adhésion de l’ensemble des partenaires publics et privés

GARANTIES

THEME 18 • All the guarantees have been obtained for the Games to run smoothly

GUARANTEES

• Paris 2008 has unanimous support from the public authorities • A project with the full backing of public and private partners

L AURA FLESSEL , DOUBLE CHAMPIONNE OLYMPIQUE À L ’ ÉPÉE ( INDIVIDUELLE A TLANTA 1996, MÉDAILLE DE BRONZE INDIVIDUELLE , S YDNEY 2000. L AURA F LESSEL , DOUBLE O LYMPIC EPEE CHAMPION ( INDIVIDUAL AND A TLANTA 1996, AND INDIVIDUAL BRONZE MEDAL , S YDNEY 2000.

ET PAR ÉQUIPE ),

TEAM ),


V

III

O L U M E

Réf.

18 G

Question Objet de la garantie

18.1

1.2

Soutien des autorités nationales, régionales et locales

18.2

1.10

Soutien des autorités des autres localités concernées par le déroulement des Jeux Olympiques

18.3

2.1.1

18.4

2.1.2

Garantie d’exécution des obligations : respect de la Charte Olympique, y compris le libre accès au pays hôte et la libre circulation des personnes accréditées Garantie d’exécution des obligations : respect de la Charte Olympique

18.5

2.2.1

18.6

2.3

18.7 18.8

3.1 3.3

18.9

4.6

18.10

5.1

18.11 18.12

5.2 7.1.2

18.13

7.2.4

18.14

7.2.5

Représentation de la ville candidate par le comité de candidature et délégation des pouvoirs pour signature des contrats et engagements Mesures juridiques nécessaires afin de faciliter la protection des marques olympiques Libre exercice de la fonction olympique Importation, utilisation et exportation des marchandises Conformité des travaux avec la législation en matière d’aménagement du territoire et de protection de l’environnement Garanties financières comprenant la couverture d’un éventuel déficit et des dépenses du COJO durant la période précédant les Jeux Contrôle des prix Tenue d’aucune autre réunion, ni d’aucune autre manifestation pendant les Jeux Olympiques, la semaine les précédant ou la semaine les suivant Financement des travaux nécessaires sur les sites de compétition Utilisation des sites de compétition

● Obtenue

120

P A R I S

V

A R A N T I E S

18 G

U A R A N T E E S

Garanties obtenues

Réf.

Président de la République Premier ministre Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Président du Comité national olympique et sportif français Maire de Saint-Denis Maire d’Aubervilliers Maire de La Courneuve Maire de Puiseux-en-France Président de la Communauté de communes Roissy Porte de France Maire de Vaires-sur-Marne Maire de Torcy Maire de Chelles Maire de Créteil Maire de La Rochelle Maire de Marseille Maire de Lens Maire de Lyon Maire de Nantes Maire du Havre Président de la Communauté d’agglomération du pays de Montbéliard Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Premier ministre

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

18.1

1.2

Support from the national, regional and local authorities

18.2

1.10

Support from the authorities of other localities concerned by the holding of the Olympic Games

18.3

2.1.1

Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Maire de Saint-Denis Maire d’Aubervilliers Maire de La Courneuve Maire de Puiseux-en-France Président de La Communauté de communes Roissy Porte de France Maire de Vaires-sur-Marne Maire de Torcy Maire de Chelles Maire de Créteil Maire de La Rochelle Maire de Marseille Maire de Lens Maire de Lyon Maire de Nantes Maire du Havre Président de la Communauté d’agglomération du pays de Montbéliard Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Maire de Paris

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

18.4

2.1.2

Guarantee of fulfilment of obligations; respect of the Olympic Charter including free access to the host country and free movement of accredited persons Guarantee of fulfilment of obligations; respect of the Olympic Charter

18.5

2.2.1

Premier ministre

18.6

2.3

Premier ministre Premier ministre

● ●

18.7 18.8

3.1 3.3

Premier ministre

18.9

4.6

Premier ministre

18.10

5.1

Premier ministre Premier ministre Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Maire de La Rochelle Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Maire de La Rochelle Premier Ministre Ministre de l’Intérieur Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Directeur général du consortium Stade de France Directeur général de l’établissement public d’aménagement de Marne-la-Vallée Maire de Vaires-sur-Marne

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

18.11 18.12

5.2 7.1.2

18.13

7.2.4

18.14

7.2.5

Provenance

● En cours

2008

III

O L U M E

Question Subject of the guarantee

● Obtained

Representation of the Candidate City by the Candidature Committee and delegation of authority to sign contracts and undertakings Necessary legal measures to facilitate the protection of Olympic marks Freedom to perform Olympic function Import, use and export of goods Compliance of work with town planning and environmental protection legislation Financial guarantees including covering any OCOG deficit and expenditure during the period preceding the Game Price control Holding of no other meeting or event during the Olympic Games, one week before or one week after the Games Financing of work needed at the competition venues Use of competition venues

From

Obtained guarantees

President of the Republic Prime Minister Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Chairman of the NOC of France Mayor of Saint-Denis Mayor of Aubervilliers Mayor of La Courneuve Mayor of Puiseux-en-France Chairman of the Association of Communes Roissy Porte de France Mayor of Vaires-sur-Marne Mayor of Torcy Mayor of Chelles Mayor of Créteil Mayor of La Rochelle Mayor of Marseilles Mayor of Lens Mayor of Lyons Mayor of Nantes Mayor of Le Havre Chairman of the Community of the Montbéliard Conurbation Chairman of the Seine-Saint-Denis General Council Prime Minister

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Mayor of Saint-Denis Mayor of Aubervilliers Mayor of La Courneuve Mayor of Puiseux-en-France Chairman of the Association of Communes Roissy Porte de France Mayor of Vaires-sur-Marne Mayor of Torcy Mayor of Chelles Mayor of Créteil Mayor of La Rochelle Mayor of Marseilles Mayor of Lens Mayor of Lyons Mayor of Nantes Mayor of Le Havre Chairman of the Community of the Montbéliard Conurbation Chairman of the Seine-Saint-Denis General Council Mayor of Paris

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Prime Minister

Prime Minister Prime Minister

● ●

Prime Minister

Prime Minister

Prime Minister Prime Minister Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Mayor of La Rochelle Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Mayor of La Rochelle Prime Minister Minister of the Interior Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Director General of the Stade de France Consortium Public Development Authority for Marne-La-Vallée (EPAMARNE) Mayor of Vaires-sur-Marne

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

● Pending

P A R I S

2008

121


V

O L U M E

Réf.

III

18 G

Question Objet de la garantie

18.14

7.2.5

18.15 18.16

8.5 9.5.3

18.17

10.8

18.18

10.9

18.19

10.10

18.20 18.21

10.12 11.2.2

18.22

12.12

18.23

12.13

18.24

13.2/3

18.25

13.2.2

18.26

14.18

18.27

15.5.3

18.28

15.13

18.29

16.5

18.30

16.7

Utilisation des sites de compétition (suite)

Utilisation des sites de compétition Financement pour l’organisation des Jeux Paralympiques Choix et utilisation du site prévu pour la construction du Village olympique

Financement de la construction du Village olympique et éventuelles subventions gouvernementales Autorisation d’utilisation de biens existants pour le Village olympique Prise en charge des frais de voyage par le COJO Réalisation des investissements nécessaires dans le domaine médical Mesures à prendre pour que les Jeux se déroulent en toute sécurité Mesures à prendre pour que les Jeux se déroulent en toute sécurité Disponibilté et prix des chambres et logements nécessaires durant les Jeux Olympiques

Réalisation des infrastructures d’hébergement à construire Transformations nécessaires en matière de transports Allocation des fréquences radio Mise en place de nouvelles infrastructures et de nouveaux services Utilisation ou construction du CPP et du CIRTV

Utilisation ou construction du ou des village(s) des médias

● Obtenue

122

P A R I S

V

A R A N T I E S

Provenance Maire de Puiseux-en-France Président de La Communauté de communes Roissy Porte de France Directeur général adjoint de l’Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP) Président du Centre des monuments nationaux Maire de Lens Maire de Marseille Maire de Lyon Maire de Nantes Maire du Havre Président de la communauté d’agglomération du pays de Montbéliard Directeur général de réseau ferré de France (RFF) Directeur Ile-de-France de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) Maire de Créteil Président de l’établissement public Voies navigables de France (VNF) Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis Présidente du Syndicat interdépartemental pour la gestion des parcs de sports de Bobigny et La Courneuve Maire de La Rochelle Présidents des 28 fédérations internationales Premier ministre Maire de Saint-Denis Maire d’Aubervilliers Président de la communauté de communes Plaine Commune Maire de La Rochelle Premier ministre Ministre de l’Éducation nationale Président du Conseil régional d’Ile-de-France Président directeur général de la RATP Maire de La Rochelle Président de la commission exécutive du comité de candidature Premier ministre Premier ministre

O L U M E

Garanties obtenues

Réf.

● ●

18.14

III

7.2.5

Ministre l’Intérieur Maire de Paris Directeur général de réseau ferré de France (RFF) Directeur Ile-de-France de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) Maire de La Rochelle Maire de Paris Délégué général de la cité internationale universitaire de Paris Directeur général de réseau ferré de France (RFF) Directeur Ile-de-France de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)

Use of competition venues (continued)

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

● (27) ● (1) ●

18.15 18.16

8.5 9.5.3

Use of competition venues Financing of the organisation of the Paralympic Games Choice and use of the site for the construction of the Olympic village

18.17

10.8

18.18

10.9

Financing of the construction of the Olympic village, and any Government subsidies

18.19

10.10

18.20 18.21 18.22

10.12 11.2.2 12.12

18.23

12.13

18.24

13.2/3

Authorisation to use existing property for the Olympic village Payment of travel costs by the OCOG Completion of necessary medical investments Measures to be taken to ensure the peaceful holding of the Games Measures to be taken to ensure the peaceful holding of the Games Availability and prices of rooms and accommodation during the Olympic Games

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● (14)

18.25

13.2.2

18.26

14.18

18.27

15.5.3

Allocation of radio frequencies

18.28

15.13

● ● ●

18.29

16.5

Setting up of new infrastructures and new services Use or construction of the MPC and IBC

18.30

16.7

Sans objet Premier ministre Président du Conseil régional d’Ile-de-France Maire de Paris Président du conseil d’administation de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) Président de la commission exécutive du comité de candidature

U A R A N T E E S

Question Subject of the guarantee

Sans objet Président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Président du Syndicat national des restaurateurs, limonadiers et hôteliers Président de la Chambre syndicale des hôteliers de Paris et de sa région Président de la Chambre syndicale de l’industrie hôtelière de l’Ile-de-France Président du Groupement des chaînes hôtelières d’Ile-de-France Président du Syndicat français de l’hôtellerie Président du Groupement des professionnels de l’industrie hôtelière seine et marnaise Président de l’Union patronale des CHRD d’Ile-de-France Directeur du centre régional des œuvres universitaires et scolaires de Créteil Directeur du centre régional des œuvres universitaires et scolaires de Paris Hôteliers

18 G

● ● ●

Completion of accommodation infrastructures to be built Necessary transport-related alterations

● ● ● ● ●

● Obtained

Use of construction of media village(s)

From

Obtained guarantees

Mayor of Puiseux-en-France Chairman of the Association of Communes Roissy Porte de France Vice-Director General, Paris Region Real Estate and Technical Agency (AFTRP) Chairman of the Centre for National Monuments Mayor of Lens Mayor of Marseilles Mayor of Lyons Mayor of Nantes Mayor of Le Havre Chairman of the Community of the Montbéliard Conurbation Director General of the French Railways Authorities (RFF) Director of the French National Railways, Ile-de-France region (SNCF) Mayor of Créteil Chairman of the French Public Waterways Authority (VNF) Chairman of the Seine-Saint-Denis General Council President of the Interdépartemental Union for the Management of the Bobigny and La Courneuve Sports Parks Mayor of La Rochelle Presidents of the 28 International Federations Prime Minister Mayor of Saint-Denis Mayor of Aubervilliers Chairman of the Association of Communes Plaine Commune Mayor of La Rochelle Prime Minister Minister of National Education Chairman of the Ile-de-France Regional Council Chairman of the Paris Transport Authority (RATP) Mayor of La Rochelle Chairman of the Candidature Committee's Executive Board Prime Minister Prime Minister

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

● (27) ● (1) ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● Not applicable

Chairman of the Union of Hotel Trades and Industries Chairman of the Nation Union of Restaurant, Hotel and Café Owners Chairman of the Union Chamber of Paris and Region Hotel Owners Chairman of the Union Chamber of Ile-de-France Hotel Owners Chairman of the Ile-de-France Hotel Chains Chairman of the French Hotel Union Chairman of the Group of Professionals of the Hotel Industry, Seine and Marne Region Chairman of the Union of Hotel Employers in the Ile-de-France Region Director of the Regional Centre for Créteil University and School Affairs Director of the Regional Centre for Paris University and School Affairs Hotel owners

● ● ● ● ● ● ● ● ●

● ● (14) Not applicable

Prime Minister Chairman of the Ile-de-France Regional Council Mayor of Paris Chairman of the Board of Directors of the National Frequencies Agency (ANFR) Chairman of the Candidature Committee's Executive Board

● ● ●

Minister of the Interior Mayor of Paris Director General of the French Railways Authorities (RFF) Director of the French National Railways, Ile-de-France region (SNCF) Mayor of La Rochelle Mayor of Paris General Delegate of the Paris International University Complex Director General of the French Railways Authorities (RFF) Director of the French National Railways, Ile-de-France region (SNCF)

● ● ●

● ●

● ● ● ●

● Pending

● En cours

2008

P A R I S

2008

123

Paris 2008 Olympic Bid Volume 03  
Paris 2008 Olympic Bid Volume 03  
Advertisement