Issuu on Google+

EDITO

RIAL

La stratégie industrielle de la Tunisie à l’horizon 2016 établit la clusterisation en tant que l’un des facteurs clés de croissance, visant l’ancrage d’une dynamique d’innovation et de valeur ajoutée. Cette tendance confirme le choix stratégique des pouvoirs publics qui ont mis en place, depuis des années déjà, un programme ambitieux pour la création de dix pôles technologiques qui sont actuellement en phase de conception ou de développement, appuyé par la récente décision présidentielle de doter chaque gouvernorat de son propre parc technologique à l’échéance de 2014. Cette tendance traduit aussi, le souci permanent de consolider l’infrastructure technologique de l’industrie nationale et d’optimiser les moyens qui lui sont dédiés. Les décisions présidentielles d’élever la part de la recherche scientifique et technologique dans le PIB de 1,25 à 1,5 % à échéance 2014 et de consacrer 1 % du C.A des grandes entreprises à la Recherche Scientifique et au développement technologique sont une illustration de cette stratégie avant-gardiste faisant de la technologie un moteur de développement et de croissance de notre économie pour se distinguer de la concurrence et renforcer son positionnement en tant que pôle régional d’excellence et de rayonnement industriel et technologique. Parmi les ingrédients de cette nouvelle économie, il est question de disposer de plateformes innovation dans chaque pôle technologique pour pouvoir engager et développer des processus d’innovation au sein des PME de ces pôles. Chose qui, nécessite, en plus d’un cadre général propice et de proximité (infrastructure appropriée regroupant les différents acteurs intervenant dans le processus d’innovation : entreprises, unités de recherche – institutions d’enseignement), la présence d’une structure d’appui technologique à l’instar du Centre de Ressources Technologiques « CRT » dont la mission essentielle consiste à apporter l’assistance technologique aux PME/PMI du même pôle, adaptée à leurs besoins spécifiques. Cette entité assurera le rôle de support auprès des institutions de recherche. Dotée d’un fort positionnement stratégique et de moyens spécifiques, elle assurera la mise en œuvre de projets

Une fois opérationnel, le CRT occupera une place de choix dans la plateforme innovation dédiée à chaque pôle, en tant que « prometteur technologique du pôle ». Son activité constitue le prolongement des activités du Centre Technique Sectoriel dans la région en rapprochant leurs services destinés aux PME/PMI du même pôle tout en veillant à la complémentarité et à la concordance. A partir d’une démarche claire et de moyens souples et adéquats mis à disposition à travers un véritable partenariat public–privé, les pôles seront en mesure de connaître un développement certain étant donné l’importance des thèmes autour desquels se profilent les nouvelles technologies tels que la mécatronique, les systèmes embarqués, le prototypage rapide, la micro-électronique, les nano- matériaux, les TIC, …etc. L’impact sera, dès lors, directement relevé sur la qualité du produit en le dotant d’une haute valeur ajoutée technologique. Pour atteindre cet objectif, plusieurs facteurs doivent être réunis dont notamment une forte mise en réseau entre les différents acteurs de l’innovation précités pour garantir une rentabilité optimale, une meilleure visibilité à l’international pour drainer davantage d’IDE dans les créneaux porteurs et à haute valeur ajoutée pour l’industrie tunisienne pour assurer une remontée de filière plus rapide et moins couteuse ainsi que des efforts de marketing et de communication visant la valorisation du produit tunisien et le développement de son potentiel à l’export. Veille & Informations : - Nanomatériaux : Suivons-les à la trace !

SOMMAIRE Edito :

P. 1

- Les outils de l’innovation

Actualités : - Inauguration de la plate-forme virtuelle pour la qualification des compétences en soudage

P. 2

- Relance des essais de vibration sur les batteries - Visite d’une délégation des Etats Unies d’Amérique au CETIME

P. 4 P. 5 P. 5

- Formation qualifiante sur les appareils sous pression

- Renforcement du Centre National de Production Propre

CETIME news

innovants dans les secteurs ciblés comme étant porteurs et à forte valeur ajoutée.

P. 6

- Métallurgie des poudres : Et si on diminuait le temps de remplissage ? - Huit anémomètres portables passés au banc d’essai

Données du Secteur : - Des signes prometteurs pour le début de l’année 2010 Agenda : Thèmes de formation continue du CETIME 2010

Workshop : comment améliorer la productivité de son entreprise ?

Responsable de la publication:

Mohamed Férid HERELLI

Coordination : S. Ben Fadhel - ont participé à ce numéro : M. Ouazaâ - T. Ben Saâd - W. Ouerghi Photographe : E. Trabelsi - Conception et réalisation: A. Ghariani

LE CETIME - GP7 - Z.I. Ksar Saïd - 2086 La Manouba - Tél.: 70 146 000 - Fax : 70 146 071 Numéro vert : 80100348 - E-mail : contact@cetime.com.tn - site web : www.cetime.ind.tn

P. 7 P. 8 P. 9 P. 13 P. 15 P. 16


ACTUALITES

L’

NT E M NE E EV

CETIME NEWS N° 39

Inauguration de la plate-forme virtuelle pour la qualification des compétences en soudage LE CETIME

Le coup d’envoi officiel de la plateforme virtuelle destinée à la qualification des compétences en soudage a été donné par Monsieur Afif Chelbi ministre de

l’Industrie et de la

Technologie en présence de son excellence, Monsieur Pierre Ménat, Ambassadeur de France à Tunis, Monsieur Ali Slama, vice-président

de

l’UTICA,

Monsieur

Kamel

Ben

Ali

Gouverneur de la Manouba, les membres du C.A. du CETIME et les cadres locaux et régionaux et ce, le mercredi 10 février 2010 au pôle de compétences en soudage du CETIME.

Ce projet, à haute valeur technologique aussi bien pour le CETIME, les institutions de formation et les industriels utilisant les techniques développées dans le domaine du soudage et des techniques connexes, s’inscrit dans la continuité des actions de coopération déjà entreprises par le CETIME avec ses

partenaires français,

notamment CETIM- France, l’Institut de Soudure, l’Institut International de la Soudure et tout récemment

ViaMéca pôle de compétitivité de la mécanique, avec qui le Centre entretient d’excellents rapports de

coopération sous forme de

partenariat gagnant/gagnant.

L’acquisition de cette plateforme virtuelle s’est concrétisé grâce notamment à la signature d’un accord de partenariat entre le CETIME et le Ministère français de l’Immigration, de l’Identité Nationale, qui s’inscrit dans le cadre du développement solidaire. D’un montant de 100 000 DT, cet outil, à la pointe de la technologie, vient consolider le potentiel du Centre en matière d’engineering et d’assistance au profit des entreprises opérant dans les secteurs d’activité faisant appel à des compétences qualifiées en soudage selon les référentiels internationaux. Cet investissement vient au moment opportun pour combler les besoins de plus en plus pressants en soudeurs qualifiés du fait de l'essor important de ce métier sollicité par les grands projets en cours et ceux qui seront entamés incessamment en Tunisie. Ce besoin s'élèverait à 1.500 durant les cinq prochaines années. Nombre qui est difficile à atteindre avec les techniques classiques de formation nécessitant une durée plus élevée.

Dans son allocution prononcée à l’occasion de l’inauguration du simulateur de soudage, Monsieur Afif Chelbi a salué l’initiative du CETIME qui, a-t-il précisé, s’insère parfaitement avec

les

orientations

stratégiques

nationales

visant

l’instauration d’une économie à contenu technologique élevé, amie de l’environnement, économe en énergie et innovante telle que présentée dans le programme présidentiel pour 2009 – 2014.

Page 2


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 39

Pour

M. Pierre Ménat, Ambassadeur de France en Tunisie,

l'acquisition de cette plateforme s'inscrit dans le cadre des programmes de coopération tuniso-français qui ont pris une nouvelle

tournure

avec

la

visite

de

M.

le

président

Sarkozy en Tunisie en 2008. Depuis cette date, une coopération très étroite a été initiée entre les deux pays visant la concrétisation d'un développement solidaire. Cette coopération permettra, entre

autres, la formation de compétences à de

nouveaux emplois correspondant aux besoins des entreprises des deux pays. Il a annoncé, à cette occasion, qu'un forum franco-tunisien de l'emploi sera organisé à Tunis les 21 et 22 avril prochain.

De son côté, M. Férid Herelli, directeur général du CETIME, a mis l’accent dans son intervention sur les avantages de cet outil de technologie récente dans les procédures de qualification des compétences en soudage sachant qu’il permet de réduire les coûts d'environ 35% (matière première), d'économiser l'énergie et les délais d’environ 50% et de protéger l'environnement. Ainsi, le simulateur serait une réponse

appropriée à la

problématique initiale des centres de formation moyennant une utilisation rationnelle et à bon escient de cet outil à la pointe de la technologie.

M. Herelli a rappelé à cette occasion, de la tenue du 2ème congrès international de l’IIW en

Afrique du

Nord sur le soudage et les techniques connexes, qui se tiendra à Hammamet – Diar Lemdina du 26 au 28 mai 2010 et l’importance de cet évènement qui présentera l’occasion propice pour les industriels tunisiens de s’enquérir des dernières nouveautés dans le domaine du soudage et de nouer des relations de partenariat avec les investisseurs étrangers qui seraient intéressés par les grands projets en cours de réalisation.

Démonstration sur le fonctionnement de la plateforme virtuelle

Simulateur de soudage

Contact : M. K. Bouaziz – Tél: 70 146 076

Page 3


ACTUALITES

NOUVEAU

CETIME NEWS N° 39

Relance des essais de vibration sur les batteries

Le CETIME s’est doté depuis des années, d’un système pour les tests de vibration destiné aux applications sur les batteries de démarrage au Plomb. Ce système qui fut non exploité pendant des années, est actuellement réintégré dans la procédure des essais et ce, dans le cadre de développement du laboratoire d’essais des batteries au CETIME.

Il s’agit d’une vieille machine de marque B.K acquise en 1993 qui est composée d’un générateur d’excitation, d’un amplificateur de puissance, d’un excitateur (corps + tête) et d’un accéléromètre piézoélectrique formant la chaîne de mesure de vibration. L’objectif de l’essai est bien simple : simuler les vibrations que peut subir une batterie installée dans une voiture, et ensuite, contrôler son aptitude au démarrage et ce, conformément aux exigences de la norme en vigueur. L’essai consiste à imposer à la batterie une vibration d’une durée de 2 à 4 heures selon le type de l’échantillon tout en mesurant son accélération

grâce

à

l’accéléromètre piézoélectrique qui assure à la fois la mesure et la régulation vibration boucle

de

l’amplitude

de

(fonctionnement

en

f e r mé e ) ,

p u i sq u ’ u n

fonctionnement en boucle ouverte entraîne une élévation d’amplitude

Excitateur de commande + Amplificateur de puissance

Table de vibration au dessus de l’excitateur

qui

enclenche

sécurité

le

et

dispositif

arrête

ainsi

de la

machine. La relance de ces essais a été dictée

par

répondre

la

aux

nécessité exigences

de des

normes appliquées dans les pays du Maghreb et devant faciliter les démarches d’exportation.

Le système complet avec l’accéléromètre piézoélectrique

Page 4

Contact : M. A. Nzayem—poste 1485


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 39

Visite d’une délégation des Etats Unis d’Amérique au CETIME Une délégation de responsables de l’administration américaine des petites entreprises, accompagnée d’un représentant de la chambre de commerce TunisioAméricaine et d’un représentant de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique a effectué le 23 février 2010 une visite au CETIME . L’objet cette visite étant de prendre connaissance des Photo en souvenir da la visite

moyens existants au CETIME et d’examiner les domaines prioritaires de collaboration avec la partie américaine en

vue d’arrêter un plan d’actions qui fera l’objet d’une convention entre le ministère de l’Industrie et de la Technologie et l’administration américaine des petites entreprises et ce, dans le cadre de l’assistance aux pays de la région MENA. La délégation américaine a, à cette occasion, effectué une visite guidée aux laboratoires et pôles de compétences du CETIME. Contact : Mme. B. Zarrouk - Tél: 70 146 021

Formation qualifiante sur les appareils sous pression du 15 au 19 mars 2010 & du 22 au 27 mars 2010 Dans le cadre de son programme de formation pour l’année 2010, le CETIME organise, en collaboration avec la Direction de la Sécurité relevant du Ministère de l’Industrie et de la Technologie, un séminaire de formation qualifiante sur le thème :

« Inspection des appareils sous pression » Ce séminaire s’adresse aux cadres techniques des industries mécaniques, chimiques et pétrochimiques ainsi qu’aux cadres techniques des organismes de contrôle technique agréés par l’Etat et qui sont appelés à inspecter et à éprouver des équipements sous pression. A l’issue de cette formation, les participants seront dotés des connaissances techniques et réglementaires nécessaires leur permettant de mener des actions de contrôle et de vérification des appareils sous pression à la réception et en service et de réussir l’examen de qualification sur les appareils sous pression. L’animation de cette action de formation est confiée à des experts spécialistes dans le domaine des appareils sous pression avec la participation des cadres du CETIME. Pour plus d’informations sur les modalités de participation et d’inscription, N’hésitez pas à nous contacter : Tél. 70 146 093 / 70 146 000 E-mail : w.ouerghi@cetime.com.tn

Page 5

- poste 1493 / poste 1403 -

f.ammar@cetime.com.tn


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 39

Renforcement du Centre National de Production Propre en Tunisie Dans le cadre du projet « renforcement du centre national de production propre en Tunisie (PPPT) en collaboration avec l’organisation des Nations Unis pour le Développement Industriel (ONUDI), une réunion du comité de pilotage dudit projet a été organisée au CITET le 10 février 2010. Ce projet qui s’étale sur trois ans (de 2010 à 2012) s’insère également dans le programme présidentiel 2009-2014 et plus précisément au point 21 portant sur l’approche de la politique de l’environnement et de la protection des richesses naturelles. Il concerne notamment les deux axes suivants : - la certification à l’horizon de 2014, de 500 entreprises selon la norme internationale ISO 14001 - La dynamisation du programme de mise en place de l’Ecolabel Tunisien La réunion a porté sur les points suivants : - Présentation du cadre logique du projet - Choix des secteurs prioritaires, - Mobilisation des entreprises - Contribution financière des bénéficiaires du projet - Discussion des lignes directrices du plan d’actions au titre de l’année 2010 Le nombre des entreprises qui seront ciblées par ce projet pendant les trois années est 75 entreprises dans différents secteurs (Mécanique, Agroalimentaire, textile et cuir, chimie et tourisme) Le CETIME a été choisi comme partenaire de ce projet et le secteur IME a été sélectionné pour faire partie de ce projet qui touchera le traitement des surfaces de pièces mécaniques étant donné qu’il offre des opportunités potentielles d’amélioration en matière de performance environnementale notamment en production propre. A cet effet, 15 entreprises seront sélectionnées par le CETIME. Les actions d’accompagnement pour les entreprises faisant partie de ce projet seront assurées pendant la première année par une expertise internationale avec en parallèle, une assistance à l’expertise nationale. Pour la seconde et la troisième année, l’intervention de l’expertise internationale sera diminuée au profit de l’expertise nationale formée lors de la première année. A l’issue de cette réunion, il a été convenu de lancer au titre de l’année 2010 les actions suivantes : organisation d’une journée d’information pour le lancement officiel du projet, formation de 25 experts nationaux (centres techniques et secteur privé) dans les domaines de production propre, accompagnement de 20 entreprises pour l’introduction du concept de production propre.

Contact : M. H. Belhadj - Tél: 70 146 044

Page 6


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 39

Nanomatériaux

Suivons-les à la trace ! La traçabilité des nanomatériaux est l'une des conditions majeures à leur plus grande utilisation. Soucieux d'un développement responsable de ces technologies, le CEA Liten a mis au point deux méthodes de marquage efficaces. Dans

l'industrie,

l'environnement

les ou

sources la

d'énergie,

médecine...

les

quantité

réduite

d'informations,

cette

technique présente l'avantage de fournir un

nanomatériaux sont omniprésents. Le traçage

marquage

minutieux de ces produits est devenu l'une des

chimiques, température...). En outre, le CEA a

principales conditions de leur acceptation par le

développé un spectromètre portable offrant

grand

à

une lecture fiable en quelques secondes. Autre

de

approche, provenant des travaux du Léti sur

public.

convaincre

Une

les

nanoparticules synthèse,

à

solution

fabricants

de l'aide

les de

consisterait majeurs

marquer, traceurs

dès

leur

susceptibles

les

puces

très

à

nanomatériaux

résistant

ADN

:

par

le

(UV,

produits

marquage

de

courts

des brins

d'indiquer leur présence, voire de donner des

d'oligonucléotides. Cette technologie brevetée

informations précises quant à leur nature. Ils

code un grand nombre d'informations : nature

garderaient ainsi l' “étiquette” associée aux

du produit, nom du fabricant, numéro de lot,

nanoparticules entrant dans leur composition.

date de production... Et les essais réalisés

Agissant

développement

prouvent qu'il est possible de détecter des

responsable, le Liten a adapté les technologies

ultra-traces d'oligonucléotides greffées sur des

de marquage mises au point pour la lutte

nanoparticules (appliqué aux nanotubes de

anti-contrefaçon à ce nouveau défi. Ainsi, il a

carbone). Les quantités de marqueurs utilisées

montré

dans ces deux approches sont compatibles

en

faveur

qu'une

fluorescents

d'un

combinaison

(quantum

dots,

de

marqueurs

fluorophores...)

avec

la

plupart

des

utilisations

des

peut être utilisée dans des nanotraceurs pour

nanomatériaux,

réaliser un véritable code-barres optique. Si elle

requérant des nanomatériaux ultra-purs, en

permet le stockage d'une

microélectronique par exemple.

à

l'exception

de

CEA Techno(s) - n°95 - Décembre 2009

Page 7

celles


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 39

Métallurgie des poudres

Et si on diminuait le temps de remplissage ? Dans le cadre du projet ANR TechnoRemp, un système de remplissage de poudres dans des moules de formes complexes est développé. Trois fois plus rapide que la méthode classique, il garantit la reproductibilité des pièces métalliques.

En

métallurgie

remplissage

des

des

poudres,

moules

de

le

formes

complexes est un vrai casse-tête. La technique

classique

du

remplissage

gravitaire, suivi d'un arasage de la surface du

moule,

pose

un

reproductibilité

problème

des

de

pièces.

“Le réarrangement aléatoire des grains dans les milieux granulaires fait que, même à volume égal, les pièces n'ont pas systématiquement

la

même

masse,”

explique Luc Federzoni, chercheur au CEA Liten.

Dans

TechnoRemp,

le

cadre

dont

du

l'objectif

projet est

obtenir des surfaces de remplissage planes, ce qui permet locales

après

d'éviter pressage.

les surdensités L'utilisation

de

cette technique divise par trois le temps de remplissage

des

matrices

complexes

;

sachant que cette étape représente la moitié du temps de production de certaines pièces

métalliques

(notamment

dans

l'automobile), on mesure vite son intérêt industriel. Protégé par trois brevets, le procédé peut s'adapter à la fabrication de pièces

en

différents

métaux,

dont

la

céramique.

de

développer un système susceptible de remplir

proprement

une

matrice

multi étagée pour la production de pièces de formes complexes, les chercheurs du CEA et Federal-Mogul Sintertech se sont affranchis de cette difficulté en mettant au point un dispositif original : une masse de poudre prédosée est injectée dans la matrice

à

l'aide

d'une

turbine

spécialement conçue et dimensionnée. En adaptant

sur

mesure

le

profil

de

la

turbine, les scientifiques ont inventé un

Les scientifiques ont mis au point un prototype de sabot de remplissage industriel dont les résultats sont convaincants.

prototype industriel dont les résultats sont convaincants ; ils ont en effet réussi à Page 8

CEA Techno(s) - n°95 - Décembre 2009


VEILLE & INFORMATIONS

Page 9

CETIME NEWS N째 39


VEILLE & INFORMATIONS

Page 10

CETIME NEWS N째 39


VEILLE & INFORMATIONS

Page 11

CETIME NEWS N째 39


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N째 39

MESURES 822 FEVRIER 2010- www.mesures.com

Page 12


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 39

Des signes prometteurs pour le début de l’année 2010 Durant le premier mois 2010, les paramètres du secteur des industries mécaniques et électriques « IME » ont affiché une augmentation significative au niveau des exportations par rapport à la même période de l’année 2009. Cette augmentation est de l’ordre de 31,7 % soit

137,1 millions de dinars (569,1MD

pour

le mois de janvier 2010 contre 432,0 MD pour la même période 2009) et ce, d’après les dernières données publiées par l’INS. Ce volume d’exportations est le plus élevé par rapport aux cinq dernières années comme on peut le constater au diagramme ci-dessous.

Exportations en millions de dinars Industries mécaniques et électriques 569,1

600

509,9 432,0

500 363,4

400

Exportations du secteur IME (Comparaison du premier mois de 2006 à 2010)

251,0

300 200 100 0

1 er mois 2006

1er mois 2007

1 er mois 2008

1er mois 2009

1 er mois 2010

Source: INS

La même tendance a été aussi relevée au niveau des importations du secteur qui ont affiché une augmentation de 49,3 % soit 406,8 millions de dinars ( 1232,7 MD pour le premier mois 2010 contre 825,9 MD pour la même période de l’année 2009).

Importations en millions de dinars Industries mécaniques et électriques 1 232,7

1 400 1 200 864,2

1 000

740,3

825,9

800 600

485,5

400

Importations du secteur IME (Comparaison du premier mois de 2006 à 2010)

200 0 1 er mois 1er mois 1 er mois 2006 2007 2008

1er mois 2009

1 er mois 2010

Source: INS

Contact : M. A. Elloumi – Tél: 70 146 046 Page 13


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 39 Prix unitaire

Liste des indices des prix de vente industriels Base 2000 / année 2010 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

Produits de la sidérurgie

Janvier 2010 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

janvier

172,8

en DT

Autres appareils d'usage général

Janvier

96,8

Rond à béton (barre de 10)

Filtres

Fer forgée pour le bâtiment (carré 12)

Equipements ménagers Réfrigérateurs Machines à laver Chauffe eau électrique Cuisinières Radiateur à gaz Chaudière simple Chauffe eau à gaz

118,2

Moteurs électriques Moteurs électriques Transformateurs

172,2

Matériel électrique Interrupteur Prise de courant

138,8

Fils et câbles isolés

293,8

Fils émaillé Tubes et tuyaux

121,8

Tubes et tuyaux en acier noir Produits en acier Tréfiles en acier

200,6

Métaux non ferreux Soudure d'étain

103,2

Produits de fonderie Regard alvéolaire

124,1

Construction métallique

150,3

Pylônes métalliques Charpentes métalliques Porte en aluminium Bureau métallique

Fils électriques (H07 , SYT1) Fils et câbles téléphoniques

Réservoirs métalliques Citernes (le kg) Citerne à eau (réservoir)

158,7

Outillage et quincaillerie

153,5

Accumulateurs et piles électriques Batteries (TR14;M12PG) Piles et câbles électriques Lampes et tubes électriques

Lames à raser Fait tout Niveau à eau Serrures de porte

Lampes et tubes électriques

Paumelles(110 par 55*2.7)

Téléviseurs couleurs Antennes T.V. (6VHF , 8UHF)

Appareils de réception de l'image

Crémones

Instruments de mesure Autres ouvrages en métaux

190,1

134,1

115,4

43,0

180,6

Compteur électrique (Mono-triphasé)

Bidons en fer blanc (1/2L;1L) Boites à conserve Vis boulon (à métaux M 5/10) Ressorts à lame Articles de ménage divers (casseroles série) Couscoussier Théière Coffres forts Classeur métallique Poignets Ensemble salle de bain Mélangeur évier

Matériels optiques Montures de lunettes (enfant) Montures de lunettes (adulte) Monture de lunette Femme

156,9

Cycles et Motocycles Motocycles

120,5

Pièces pour motocycles (câble de frein)

TOTAL BRANCHE I.M.E.

140,6

Le CETIME mettra régulièrement à votre disposition la liste actualisée des indices des prix Page 14

Contact : M. A. Elloumi – Tél: 70 146 046


AGENDAS

CETIME NEWS N° 39

Formations spécialisées au CETIME : mars-avril 2010 Thèmes de formation continue 2010

Dates

Durée

22/03/ - 01/04/ 2010

9 jours

Règlementations, normes et codes de constructions soudées des appareils

22-26/03/2010

4 jours

Formation pédagogique par simulation en G.P.A.O

23-26/03/2010

4 jours

Démarche de marquage CE des produits électriques

29-30/03/2010

2 jours

La directive ROHS (restriction de l’utilisation de certaines substances dangereuses) et ses incidences

29-31/03/2010

3 jours

Contrôle des installations intérieures de gaz selon la norme NT 109.05

12-16/04/2010

5 jours

Radiologie industrielle niveau 2

12-29/04/2010

14 jours

La métrologie de la température dans la chaine de froid

14-15/04/2010

2 jours

Les techniques de lubrification et de graissage des mécanismes industriels

14-16/04/2010

3 jours

Formation pratique en soudage MAG : niveau 1

19-23/04/2010

5 jours

Estimation et calcul des incertitudes de mesure

22-23/04/2010

2 jours

Radiologie industrielle niveau I (pré-requis formation en radioprotection)

Contact: Mme F. Ammar - Tél: 70 146 000

Date limite de soumission des résumés des conférences est fixée pour le 31/03/2010

Biennale Espagnole de la machine-outil

Contact: M. K. Bouaziz—Tél: 70 146 076 M. W. Ouerghi—Tél: 70 146 039

Du 31 mai au 5 juin 2010 Bilbao Exhibition Centre Ronda de Azkue 1 48902 Ansio-Barakaldo Espagne +34 94 404 00 00 +34 94 404 00 01 Email: bec@bec.eu Site web: http://www.biemh.com/

Page 15

Du 19 au 23 avril 2010

Deutsche Messe - Messegelande 30521 Hannover - Allemagne +49 511 89-0 +49 511 89-32626 Email: hannovermesse@messe.de Site web: http://www.hannovermesse.de/


AGENDAS

CETIME NEWS N° 39

Présentation: La globalisation des marchés, les pressions concurrentielles et la crise économique et financière qui touche la majorité des pays développés placent l'amélioration de la productivité au centre des préoccupations des entreprises tunisiennes, La productivité étant le rapport entre une production et les ressources mises en œuvre pour la produire, elle a un effet majeur sur la performance et la compétitivité des entreprises. Comment améliorer la productivité de son entreprise ou comment produire plus avec les mêmes moyens ? L'objectif de ce premier workshop « Système d'information orienté métier : moteur de la productivité des entreprises » est de proposer des éléments de réponse à ce souci central des chefs d'entreprises et plus particulièrement les PME-PMI tunisiennes. L'amélioration de la productivité nécessite en premier lieu une sensibilisation des chefs d'entreprise à ce concept et à son importance dans la compétitivité des entreprises d'aujourd'hui. L'intervention de M. Sadok Ben Jomaa, Président de la Consultation Nationale sur la Productivité et du Conseil Consultatif National de la Recherche Scientifique et de la Technologie a pour objectif de présenter le concept de productivité, les recommandations de la consultation et le plan d'action préconisés pour les PMl-PMI Tunisiennes. L'amélioration de la productivité nécessite également une bonne connaissance l'environnement actuel et futur de l'entreprise. Tel est l'objectif de l'intervention de M. Férid Herelli Directeur Général du CETIME qui présentera les axes majeurs de la Stratégie Industrielle 2016. L'amélioration de la productivité passe aussi par la mise en place d'un système d'information capable de suivre, en temps réel, les indicateurs de performance et de pouvoir identifier les axas d'amélioration possibles, Mme Lobna Jribi, Expert en Systèmes d'information, M. Serge Hoyet, Expert International exposeront comment les systèmes d'information informatisés peuvent être des moteurs de la productivité des entreprises tunisiennes et européennes, Ces deux interventions seront appuyées par un cas concret grâce au témoignage de M. Slim Riahi Directeur de Production chez Metalplast. Après cette vue d'ensemble sur la productivité et comment l'améliorer grâce aux systèmes d'Information, six ateliers sont organisés afin de traiter en profondeur ce sujet, Les trois premiers ateliers présentent en parallèle et respectivement des systèmes d'Information spécifiques aux entreprises industrielles, aux entreprises du secteur BTP et aux entreprises prestataires de services. Ces systèmes d'information orientés métier permettent aux entreprises de chaque secteur de suivre en temps réel leurs processus de production, les indicateurs de performance qui leurs sont rattachés et de pouvoir piloter ainsi leur productivité. Les trois ateliers suivants proposent la comptabilité analytique de gestion, la maintenance du matériel et la gestion da la relation client comme instruments complémentaires pour améliorer la productivité des entreprises. Des outils informatisés sont également présentés afin de faciliter l'organisation, la mise en place et le suivi de ses dispositifs. Améliorer la productivité d'une entreprise est un sujet sérieux et ambitieux qui mérite une profonde introspection de la part des entreprises tunisiennes. L'objectif de ce premier workshop est de montrer comment les avancées technologiques et l'efficience dans l'utilisation des intrants contribuent a améliorer la productivité. Nous comptons sur votre participation afin d'atteindre ensemble cet objectif.

Page 16


AGENDAS

Page 17

CETIME NEWS N째 39


39

CETIME NEWS N째 28

21/21 2010 . .

3313

1307

:

. 21/21 :

-1

. :

-2

. :

-3

. :

-4

. :

-5

. :

-6

. .

70146093 :

Page 18

:

-7


39

CETIME NEWS N째 28

.

2010

27

.

. .

Page 19


2016

. «Innovation» (VRR) ( 2014 – 2009) "

"

. 2014

% 1,5

1,25 %1 .

.

.

: :

-

– -

-

:

/

: -

2086 –

–6 www.cetime.ind.tn - 70 146 071 :

: -

7

. . : 70 146 000 :


Cetime News , n° 39 - Février 2010