Page 1

EDITO

RIAL

Sous la conduite éclairée du Président Ben Ali, la Tunisie démontre une aptitude remarquable à surmonter les difficultés conjoncturelles et relever les défis de l’intégration à l’économie mondiale en avançant à pas sûrs et maîtrisés dans la voie de l’édification de l’économie du savoir et de l’intelligence. Ainsi, et en l’espace de deux décennies, la Tunisie a déclenché une dynamique industrielle porteuse en instaurant différents programmes de mise à niveau et de modernisation visant la dotation du secteur de tous les atouts pour une intégration sûre et efficace à la zone de libre échange avec l’Union Européenne. Le bilan des réalisations de ce secteur est aujourd’hui, édifiant et à la hauteur des ambitions affichées par l’étude de la stratégie industrielle nationale à l’horizon de 2016, qui, en s’appuyant sur les performances enregistrées au niveau de différents indicateurs (exportations, IDE, valeur ajoutée, créations d’entreprises, …), se propose de lancer de nouveaux défis en vue de renforcer son positionnement en tant que pôle régional d’excellence et de rayonnement industriel et technologique. Les atouts dont dispose cette jeune industrie résident en plusieurs facteurs dont les plus importants sont : une capacité de diversification, une attraction des investisseurs étrangers, l’abondance d’une main d’œuvre flexible et de plus en plus qualifiée et surtout, la dotation du secteur d’une infrastructure technologique renforcée en permanence et adaptée aux besoins spécifiques de chaque secteur d’activité.

SOMMAIRE

Ainsi, les multiples réformes institutionnelles et juridiques, la mobilisation des ressources humaines et financières pour l’innovation technologique, la multiplication des espaces et infrastructures de base nécessaires au développement de l’innovation et de la recherche, l’accélération du rythme de création de projets à haute valeur technologique, la consolidation du partenariat entre les différents partenaires de la recherche et leur rapprochement dans des pôles de compétitivité sous forme de clusters, technopôles, … sont autant de mesures incitatives susceptibles de doter nos produits d’une valeur technologique qui saura conforter le positionnement stratégique de l’industrie nationale à forte connotation technologique. D’ailleurs, la récente décision présidentielle d’intégration de la Technologie au sein de l’Industrie ne fera que consolider cette orientation de rapprochement de la recherche à la production. Le tout converge vers l’optimisation des moyens de production pour servir au mieux la compétitivité, à travers une exploitation rationnelle et à bon escient des résultats de la recherche finalisée. Coopération internationale:

Edito : - L’apport de la technologie pour l’industrie Actualités : - Contribution du CETIME à l’étude de faisabilité du projet électronucléaire tunisien

- Coopération - Acquisition d’une plate-forme virtuelle pour la

qualification des compétences en soudage - Suivi du Congrès International en Soudage et Techniques Connexes de l’IIW. - Une unité d’ingénierie numérique (CAO, CFAO) en perspective

CETIME news

En effet, la prochaine étape de développement économique et social, telle que présentée dans le programme présidentiel (2009 – 2014), sera fortement imprégnée par l’apport technologique en tant que priorité absolue pour notre économie, à la recherche d’une valeur ajoutée tant nécessaire pour améliorer la qualité et la productivité et par voie de conséquence, la compétitivité du secteur.

- Visite d’une 2ème délégation officielle du CETIME au

P. 8

P. 1

pôle français de la mécanique ViaMéca

- Coopération triangulaire: Tunisie - Japon - Ethiopie Veille & Informations : - Le prototypage rapide se démocratise

P. 9

P. 2

- Le Dali : la gestion fine de l’éclairage, il sait faire!

P. 11

- Une plate-forme d'innovation moulée sur mesure

P. 12

Données du Secteur : - Les indicateurs du secteur IME pour l’année 2009

P. 13

Agenda :

P. 16

P. 3 P. 4 P. 5 P. 7

Responsable de la publication:

Mohamed Férid HERELLI

Coordination : S. Ben Fadhel - ont participé à ce numéro : M. Ouazaâ - T. Ben Saâd - W. Ouerghi Photographe : E. Trabelsi - Conception et réalisation: A. Ghariani

LE CETIME - GP7 - Z.I. Ksar Saïd - 2086 La Manouba - Tél.: 70 146 000 - Fax : 70 146 071 Numéro vert : 80100348 - E-mail : contact@cetime.com.tn - site web : www.cetime.ind.tn

P. 10


ACTUALITES

LE CETIME

CETIME NEWS N° 38

Contribution du CETIME à l’étude de faisabilité du projet électronucléaire tunisien

En prévision de la mise en œuvre du programme électronucléaire tunisien qui fait appel à plusieurs activités d’infrastructures de base, de services et de fournitures d’équipements nécessaires à la construction et l’exploitation de la centrale électronucléaire, la STEG, en charge, par décision présidentielle du 3 novembre 2006, de l’étude de faisabilité de l’introduction de l’électronucléaire dans le système électrique tunisien, a sollicité le CETIME pour réaliser activités mécaniques et électriques. Afin d’honorer les clauses de ladite convention, le CETIME a mobilisé durant 6 mois tous ses moyens pour mener à bien cette étude qui a aboutit à la création d’une base de données

M. F. HERELLI recevant l’attestation de reconnaissance de la part de M. O. BEN ARFA, PDG de la STEG.

couvrant les entreprises potentielles pouvant participer à ce programme ainsi que celles qui le pourront moyennant l’introduction de quelques améliorations dans leur fonctionnement (renforcement de capacités, programme de mise à niveau, etc.). Il importe de signaler que ces activités constituent un levier de développement socioéconomique pour le pays et devraient être renforcées continuellement en vue de développer notre tissu industriel. L’étude de faisabilité de la première centrale nucléaire est à cet égard édifiante en ce sens qu’elle permet de déterminer le taux optimum d’intégration industrielle nationale dans la concrétisation de ce programme. Notons par ailleurs, qu’une cérémonie de clôture de cette étude a été organisée au siège de la STEG le 15 janvier 2010 en présence de Messieurs Othmane Ben Arfa PDG de la STEG,

Ameur

B’chir DGA,

Mustapha Fekih Chef du Projet, Férid Herelli DG du CETIME, Abdeljaoued Sayadi DG du CTMCCV et toute l’équipe du projet. En signe de satisfaction et de bonne collaboration entre les trois partenaires du projet à savoir : la STEG, le CETIME et le CTMCCV, une attestation de reconnaissance pour la contribution du CETIME et du CTMCCV à la dite étude a été délivrée au Directeur Général du CETIME et à son homologue du CTMCCV par le Président Directeur Général de la STEG. Le CETIME, pour sa part, a renouvelé sa prédisposition pour enrichir cette base de données et la mettre à jour continuellement.

Signature du P.V. de réception de l’étude

Séance de présentation des résultats de l’étude présidée par M. Ben ARFA PDG de la STEG.

Contact : M. M. Hajji – Tél: 70 146 033

Page 2


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 38

COOPERATION Convaincus de l’apport de la coopération bilatérale et des avantages multiples qu’elle apporte au développement des activités liées aux domaines d’activités des deux parties et désireux de renforcer les liens qui les unissent avec le CETIME, des délégations d’institutions financières et industrielles ont décidé de tout mettre en œuvre pour donner une nouvelle dimension à leurs relations de partenariat gagnant/gagnant.

Délégation de la BFPME : Une délégation conduite par Monsieur Khelil Ammar Président Directeur Général de la BFPME, a rendu visite au CETIME le mercredi 13 janvier 2010. L’objectif voué à cette visite étant de discuter avec les responsables du CETIME sur les possibilités de tisser un partenariat avec le Centre en matière d’étude et d’expertise dans le montage de projets industriels et de définir les modalités pratiques pour bénéficier de l’expertise du CETIME.

Réunion de la délégation de la BFPME avec les responsables du CETIME

Au terme de cette visite, les deux parties ont convenu d’engager des études de projets industriels soumis à la BFPME pour un éventuel financement et de réaliser un audit énergétique des bâtiments du siège de la BFPME. Une visite guidée des laboratoires et des pôles de compétence du CETIME a été organisée au profit de la délégation du BFPME.

Délégation d’investisseurs Italiens En collaboration avec Enfidha Industrial Park, son Président Directeur Général monsieur Isnardo Carta, accompagné d’une délégation d’investisseurs italiens ont été reçus au CETIME le 14 janvier 2010.

Photo de groupe avec la délégation Italienne

Les prestations du CETIME aux industriels en matière d’accompagnement technique, de contrôle et essai, de formation continue et de qualification du personnel technique ont été au cœur des préoccupations de cette délégation qui ont exprimé leur satisfaction pour le haut niveau de qualité de ces prestations. Ils ont par ailleurs, exprimé leur volonté de venir s’installer en Tunisie pour bénéficier des encouragements qu’offre le site industriel tunisien aux investisseurs étrangers et des démarches modernes d’accompagnement menées par le CETIME. Contact : M. M. Hajji – Tél: 70 146 033

Page 3


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 38

Acquisition d’une

plate-forme virtuelle

pour la qualification des

compétences en soudage

Dans le cadre du projet de Coopération Tuniso-Français signé entre le CETIME et le ministère français de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire et en vue d’améliorer la qualité des prestations du Centre au profit des entreprises du secteur des industries mécaniques et électriques pour les différentes applications (énergie, pétrochimie, transformation, construction métalliques, aéronautique…) par la formation de soudeurs hautement qualifiés selon des standards internationaux notamment dans le domaine du soudage des alliages d’aluminium en aéronautique, le CETIME viens d’acquérir une plate-forme virtuelle pour la formation dans le domaine du soudage. Cette plateforme est dédiée à la formation en soudage. Sans remplacer les formations existantes, Elle apporte un complément pédagogique et optimise l'apprentissage de la gestuelle et de la concentration nécessaire aux futurs soudeurs. Aussi, ce nouvel outil permet de reproduire les situations de soudage à travers divers exercices. Une architecture professeur/apprenants permet de contrôler simultanément la formation de plusieurs apprenants. Des scénarios prédéfinis et modifiables par le formateur optimisent la formation en terme de planning, d’évolution et de qualité des gestes effectués. L’apport de cette plateforme répond à l’ensemble de la problématique initiale des centres de formation en soudage et va encore plus loin en : améliorant la formation au soudage en temps et en qualité. L’apprentissage de la gestuelle est progressif et ludique, réduisant le coût de la formation initiale jusqu’à 50%, et le cout des consommables à 30%. offrant un suivi pédagogique unique et en temps réel, particulièrement apprécié par les formateurs, détectant les erreurs liées au geste avec une précision difficile à atteindre à l’œil nu et a posteriori, permettant une approche sécurisée du soudage, donnant une dimension innovante et technologique au soudage valorisant l’apprentissage, autorisant l’auto apprentissage jusqu’alors impossible, favorisant une homogénéité accrue des formations entre les différents centres, apportant une contribution à la protection de l’environnement. A l’occasion de cette acquisition, une action de mise en place et d’installation a été entamée le 25 janvier 2010 au CETIME. Elle durera 2 semaines et sera appuyée par une formation pour le compte du personnel technique du Centre portant sur les principes techniques, théoriques et pratiques pour une utilisation optimale de cet outil. Le coup d’envoi officiel de cette plateforme sera donné par Monsieur Afif Chelbi ministre de l’Industrie et de la Technologie et son excellence Monsieur Pierre Ménat, Ambassadeur de France à Tunis le mercredi 10 février 2010.

Déroulement de la formation

Exercice de soudage en corniche ou en vertical – Procédé MIG/MAG

Exercice de soudage en corniche – Procédé

Résultat de suivi de la performance du soudeur

Contact : M. K. Bouaziz – Tél: 70 146 076

Page 4


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 38

Suivi du Congrès International en Soudage et Techniques Connexes à l’IIW Paris 18 - 19 Janvier 2010

Lors de la 61ème Assemblée Annuelle de l’International Institute of Welding (IIW - l'Institut International de la Soudure) organisée à Graz en Autriche du 6 au 11 juillet 2008, il a été décidé de confier l'organisation du 2ème Congrès International de l’IIW en Afrique du Nord sur le soudage et les techniques connexes au Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques (CETIME-Tunisie), du 26 au 28 mai 2010 à l’hôtel Diar el Medina – Yasmine Hammamet. Ce choix vient conforter l’adhésion du CETIME à l’IIW depuis juillet 2007 en tant que Membre représentant la Tunisie. Ce Congrès traitera de tous les aspects se rapportant à la maîtrise des procédés de soudage et des techniques connexes ainsi que des innovations et évolutions technologiques en vue d’obtenir un rendement et une qualité optimaux. Il vient à point nommé, renforcer les efforts nationaux et régionaux en matière de développement de l’infrastructure d’un secteur aussi stratégique que l’Industrie. Mis en place, en prévision des grands projets prévus pour la prochaine décennie (construction d’un nouvel aéroport, un port en eau profonde, une raffinerie, des constructions pétrolières off-shore, etc.), le Congrès International sur le soudage et les techniques connexes portera sur les principaux thèmes suivants, jugés particulièrement appropriés à la région : Innovations et techniques avancées de soudage Méthodes et instrumentation Métallurgie du soudage Normalisation internationale en soudage Formation virtuelle des soudeurs Qualification et certification selon les référentiels internationaux Contrôles Non Destructifs (CND) des soudures et inspection en service,…. Pendant les trois journées, il est prévu plus d’une vingtaine de conférences scientifiques et techniques, animées par les éminents experts nationaux et internationaux. En parallèle, une exposition avec démonstrations sur des équipements de dernières générations sera tenue en présence de fournisseurs de services liés au soudage, à la formation virtuelle et à la maintenance des équipements. Dans ce cadre, une réunion a été tenue les 18 et 19 janvier 2010 à l’IIW à Paris en présence de représentants du CETIME, ayant pour objectif le suivi des réalisations et des manifestations organisées par l’IIW et

Page 5


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 38

par les pays membres (53 membres). Lors de cette rencontre, une présentation sur les actions réalisées dans le cadre des travaux de préparation dudit congrès a été exposée et les points suivants ont été exposés : La mise en place d’un comité d’organisation La mise en place d’un comité scientifique international regroupant 37 experts et scientifiques nationaux et internationaux La mise en place d’un comité d’honneur regroupant 37 membres d’entreprises nationales, industrielles et internationales. La conception et l’hébergement d’un site web informatif sur le congrès présentant tous les documents promotionnels, les fiches d’inscription et les documents d’information. La conception et l’impression d’un poster relatif à la première annonce et l’appel à contribution. La conception et l’impression d’un dépliant d’information sur le congrès. La prospection et la promotion du congrès auprès des sponsors et de l’espace d’exposition qui regroupe 28 stands dont 10 ont été réservés par des industriels tunisiens et internationaux. La prospection et la promotion du congrès auprès des conférenciers. Par ailleurs, les entreprises industrielles sont invitée, à contribuer par leur expérience à la réussite de ce congrès, notamment par la réservation de stands, participation, témoignages, présentation de conférences sur leurs

expériences

techniques

et

technologiques,…(Site

Web

:

www.iiwctunisia.com

email

:

iiwctunisia-info@cetime.com.tn – iiwctunisia@cetime.com.tn ).

VUE D’ENSEMBLE DE LA SALLE DE REUNION

PRESENTATION DE L’ETAT D’AVANCEMENT

GROUPE DE TRAVAIL Contact : M. K. Bouaziz – Tél: 70 146 076 Page 6


ACTUALITES

CETIME NEWS N° 38

Une unité d’ingénierie numérique (CAO, CFAO) en perspective

Dans

le

contexte

de

globalisation

actuel,

Actuellement,

Le CETIME

mène, une

étude

l’amélioration de la compétitivité reste un enjeu

technico-économique

majeur pour les entreprises manufacturières.

radioscopie

Ceci se traduit évidemment par un objectif

d’ingénierie numérique; identifier les besoins

d’innovation constant, doublé d’une optimisation

quantitatifs et qualitatifs du secteur concerné,

permanente du triptyque Coût/Délai/Qualité. Une

élaborer un schéma de développement et mettre

gestion efficace des données et informations

en place des actions concrètes répondant aux

liées au produit ainsi qu’une capitalisation et

besoins identifiés. Cette étude rentre dans le

réutilisation

cadre

du

savoir

et

savoir

faire

de

d’un

du

afin

secteur

projet

de IME

d’intégration

dresser en

au

la

matière

sein

du

l’entreprise s’avèrent plus que nécessaire pour

CETIME d’une unité opérationnelle d’ingénierie

faire face à la concurrence.

numérique :

Conception,

Calcul,

Fabrication

Assistée par Ordinateur (CFAO) L’essor

des

technologies

de

l’information

à

travers ces quinze dernières années a conduit à

Les entreprises déjà visitées dans le cadre de

des changements majeurs dans le processus de

notre enquête (ETS, SIAME, PAF, FUBA, TTE I,

conception des produits et vient à la rescousse

COFAT, INTERMETAL, MISFAT, SEA LATE-

des entreprises dans leur quête de solutions

LEC, TPR,…) ont montrés un grand intérêt à ce

toujours plus innovantes et plus compétitives.

projet. Comme ils utilisent tous, la CAO et/ou la

Ainsi,

d’ingénierie

CFAO dans leurs cycles de production, ils ont

numérique (CAO, FAO, Simulation,…) s’est

tous exprimés leurs motivations à coopérer avec

imposée dans le développement de plateformes

le CETIME pour faire aboutir ce projet. Ceci nous

de gestion collaborative du cycle de vie des

motive à continuer notre travail avec plus

produits. Il existe aujourd’hui un besoin réel

d’enthousiasme et de confiance.

l’utilisation

des

outils

d’intégration des différentes phases constituant un processus industriel (phases de conception,

A Suivre …

de calcul, d’industrialisation, de fabrication, …) dans la gestion effective et efficace de l’ensemble des données, informations et connaissances liées à ces produit. Contacts : M. M. Abdelhédi-Tél: 70 146 000 M. N. Makhlouf– Tél: 70 146 050 M. F. Mrabet – Tél: 70 146 032

Page 7


COOPERATION INTERNATIONALE Visite du pôle français de la mécanique

CETIME NEWS N° 38

Le groupe de travail CETIME/VIAMECA avec M. André MALET, Président de VIAMECA à l’IFMA et M Férid HERELLI , DG du CETIME

ViaMéca

Dans le cadre du renforcement du réseau de partenariat international, une 2ème délégation officielle du CETIME a effectué une visite au pôle de compétitivité de la mécanique ViaMéca en France, dans le but de développer un partenariat entre les deux parties ayant comme objectif principal : le transfert technologique dans les domaines liés aux activités du Centre. ViaMéca, est un pôle de compétitivité, regroupant sur un même

territoire

des

recherche

publics

formation

pour

entreprises,

et

privés

accélérer

et

des

des

l’innovation

organismes

de

établissements

de

dans

la

filière

mécanique et faire émerger des projets collaboratifs innovants avec une concentration sur les activités suivantes :

Le

centre technique des industries mécaniques

CETIM - Saint-Etienne : Cet établissement développe notamment les thématiques de recherches suivants : - les technologies de production usinage : UGV 5 axes, usinage grande vitesse et usinage haute performance, - les technologies de production forgeage et mise en forme des poudres ou comment fabriquer directement vos pièces

développer l’innovation dans le domaine des machines

en minimisant les reprises d’usinage et pertes de matière,

spéciales, machines outils et augmenter la part de

- les technologies de production découpage-emboutissage,

marché

chaudronnerie, plate-forme de production en temps partagé

des

PME

sur

le

marché

local

et

à

l’international,

3 axes et 5 axes (UPDP - Unité pilote à dispositif partagé) et

Accélérer le transfert de technologie sur la thématique

à plate-forme Dental, technologie de conception et de

systèmes

fabrication informatisées de bridges et de couronnes),

intelligents

et

robotique

de

façon

à

développer l’innovation chez les fabricants de véhicules

- les technologies de fabrication directe par Compression

spéciaux pour renforcer leur positionnement marché,

Adiabatique (ou découpe à grande vitesse).

Valoriser les savoirs faire et compétences du territoire

Le

pour la production de pièces de structure et développer

Rhône-Alpes a pour mission générale au sein de la région

pôle Optique Rhône-Alpes : Le pôle Optique

les synergies entre la R&D et les besoins d’acquisition

Rhône-Alpes

de nouvelles technologies soit directement, soit via le

économique dans le domaine de l'optique-photonique

de

stimuler

par

ses

actions

l'activité

concept d’Unité Pilotes à Dispositifs partagés (UPDP).

mais aussi dans les domaines connexes pour lesquels ces techniques, particulièrement diffusantes, permettraient

Le pôle de compétitivité ViaMéca (http://www.viameca.fr) anime les activités et collabore avec les établissements qui ont été visités, à savoir :

Nationale d'Ingénieurs de Saint-Etienne (UGV, l’usinage par enlèvement de copeaux, Traitement de Surface, Fabrication Directe assistée laser par injection de poudre et

fabrication

pilotée directe

http://www.pole-ora.com/ A l’issue de cette visite, les responsables de ViaMéca

La Plateforme Technologique de l’ENISE : l’Ecole

coaxiale

d'apporter de nouvelles ruptures technologiques.

par par

SINUMERIK, frittage

laser

systèmes de

de

poudres

ont formulé l’intention de tisser avec le CETIME des relations de partenariat dans les domaines suivants : Le transfert technologique vers les entreprises tunisiennes des nouveaux procédés de fabrication (UGV: Usinage Grande Vitesse, Fabrication Directe assistée Laser,

Traitement de Surface).

céramiques et métalliques).

L’accompagnement du CETIME dans la mise en place

http://www.enise.fr/

d’une plate-forme mécatronique en partenariat avec

La

plateforme

de

transfert

technologique

de

l’Institut Français de Mécanique Avancée (IFMA) : La mission de l’IFMA est de former des ingénieurs à dimension internationale de haut niveau scientifique, experts en mécanique avancée et en génie industriel. Des

ingénieurs

dont

le

savoir

harmonieusement par un savoir-faire. http://www.ifma.fr/

Page 8

doit

être

enrichi

le technopole de Sousse. L’accompagnement du CETIME dans la mise à disposition via le concept d’UPDP, de technologies nouvelles et émergentes, permettant aux entreprises tunisiennes de gagner en compétitivité (triptyque : réduction des coûts, diminutions des délais, accroissement de la performance) etc..... Contact : M. K. Bouaziz - Tél: 70 146 076


COOPERATION INTERNATIONALE

CETIME NEWS N° 38

Coopération triangulaire : Tunisie - Japon - Ethiopie

Dans le cadre du projet Tuniso-Japonaise dans le domaine de la Qualité et au vu des résultats probants enregistrés durant les trois dernières années (2006 – 2008) qui ont servi pour l’élaboration d’un programme d’étude sur les moyens d’amélioration de la Qualité / Productivité au sein des entreprises tunisiennes, (secteurs de l’industrie agroalimentaire et de l’industrie électrique), une délégation éthiopienne a effectué une visite en Tunisie le 12 janvier 2010 en vue de s’enrichir de l’expérience tunisienne dans le domaine de la qualité et de la productivité. A cette occasion, une visite au CETIME a été effectuée le jeudi 14 janvier durant laquelle une présentation du CETIME et de ses activités de coopération avec la JICA dans le domaine de la productivité ont été exposées. La visité a été clôturée par une visite aux différentes pôles de compétences et laboratoires spécialisés du CETIME.

Photo de groupe avec la délégation Ethiopienne

Contact : M. M. Zouari – Tél: 70 146 025

Page 9


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 38

Le prototypage rapide se démocratise Plusieurs constructeurs d'imprimantes 3D ouvrent la voie à une utilisation plus large du prototypage rapide. Visite dans les allées du salon Euromold à Francfort.

Visiteur avisé du salon Euromold 2009, en décembre dernier à Francfort, Ziad Abou est formel. «Cette fois-ci, on y est: les technologies de fabrication additives partent à la conquête du grand public», constate le directeur de CEP, une société de service spécialisée, implantée près du Mans (Sarthe). Pour ce vieux routier du prototypage rapide, «tous les moyens sont désormais à portée de main». Un exemple? «Une rapide visite sur le site d'achat en ligne de David Laser permet de trouver un scanner dont le premier prix est de 12,90 euros. Avec ce dernier, on pourra, grâce au logiciel RhinoPhoto de Rhino3D, numériser son produit. Et ensuite le fabriquer sur l'une des imprimantes 3D bon marché qui existent. » Les machines de prototypage rapide n'effraient plus les utilisateurs moins fortunés que les industriels et s'adressent à un champ d'applications très large: écoles, designers, bureaux d'études... mais aussi bricoleurs qui veulent remplacer une pièce cassée ou construire un modèle original. La moins chère, la machine de BfB, vendue en kit par Multi station pour moins de 1000 euros a fait sensation au salon de Francfort (lire «L'Usine Nouvelle» n° 3173). Mais d'autres constructeurs suivent la même tendance, avec toutefois des performances (précision et vitesse) plus proches des exigences professionnelles. Le constructeur américain 3D Systems a été le premier à proposer en 2008 une imprimante 3D efficace et peu chère, la VFlash. Vendue à moins de 7 000 euros, elle a une technique de fabrication originale. Une cartouche vient enduire un film de résine époxy.

En se déroulant, le film est flashé au fur et à mesure par les lampes U.V. pour former, à l'aide d'un masque, les couches une par une. La qualité des pièces est comparable à celle obtenue par stéréolithographie. L'imprimante se présente sous la forme d'un cube de 65 centimètres de côté et peut fabriquer des objets en plastique aux dimensions de 17 x 22 x 20 cm.

DES PIÈCES PAR LAMINAGE D'UN PVC Dans la même veine, l'imprimante 3D uPrint de Dimension (filiale de Stratasys), commercialisée début 2009, s'installe sur un bureau et coûte moins de 12 000 euros. La machine fabrique des pièces très résistantes en ABSplus par le procédé de fusion de filament de Stratasys. L'épaisseur de couches est de 0,254 mm. On peut cependant mieux faire. « Nous allons proposer une imprimante 3D à 2000 dollars d'ici à cinq ans», avait lancé Abe Reicbental, le PDG de 3D Systems en 2007, lors de la première annonce de la VFlash.

Deux ans après, Solido lui a grillé la politesse avec une imprimante 3D révolutionnaire. Dévoilée à Euromold 2009, sa SD300 Pro fabrique des pièces par laminage d'un PVC (la société annonce pour bientôt d'autres matériaux comme l’ABS) et l'assemblage avec une colle maison. Sa précision : +/- 0,1 mm sur les axes X et Y et une épaisseur de couche de 0,168 mm. Mais son point fort, c'est le prix, qui la met à la portée du plus grand nombre. Le constructeur met en œuvre une stratégie comparable à celle de vendeurs d'imprimantes classiques. Il a baissé le prix de la machine et se rattrape sur les consommables. Trois packages sont proposés : 2950 euros (12950 avec les consommables), 3950 euros (9950 euros pour la solution complète) et 5 950 euros (7950 euros l'ensemble). Selon Vic Leventhal, le directeur de Solido, «le prix de la machine pourra baisser au fur et à mesure de sa démocratisation». La balle est maintenant dans le camp des autres fournisseurs qui devront suivre cette stratégie. Une histoire à suivre...

L'USINE NOUVELLE - n° 3176 - 21 JANVIER 2010 Page 10


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 38

Jusqu'à 70 % de la consommation d'énergie liée à l'éclairage peut être économisée dans le bâtiment grâce à des technologies de gestion de la lumière telles que le système Dali. Ce protocole ouvert, simple et flexible, a beaucoup d'atouts et mérite qu'on s'y intéresse.

Le Dali: la gestion fine de l’éclairage, il sait faire! Le protocole numérique Dali (Digital Addressable Lighting Interface) est un bus de communication international normalisé (CEI 62386). Ce n'est donc pas une interface propriétaire. Défini pour l'éclairage, il évolue régulièrement grâce au groupe de travail AG-Dali [www.dali-ag.org] qui regroupe les acteurs fondamentaux du secteur de l'éclairage. Un système Dali se compose d'un contrôleur et d'alimentations pour les sources d'éclairage reliées entre elles par un même câble de 5 conducteurs, distribuant à la fois puissance et commande. Des éléments communiquant par radiofréquence existent également, si on ne souhaite pas installer ce câble. Pour davantage de facilité d'utilisation, certains fabricants intègrent parfois dans leurs alimentations Dali une fonction qui permet de se passer de contrôleur et de faire de la gradation avec un simple bouton-poussoir.

passerelle Dali (voir figure 1). Il de- Certes, la mise en place d'une gestion de vient alors possible de connaître l'état l'éclairage par l'ajout d'un contrôleur, de d'une installation, de gérer les sources, ballasts gradables et de détecteurs engenles pannes... et, par conséquent, de dre des coûts supplémentaires, mais les faire de la maintenance préventive. gains importants réalisés permettent un Une fois connecté à une GTB, le systè- retour sur investissement au bout de me peut gérer l'éclairage d'un bureau, quelques années. Une installation d'éclaid'un immeuble, d'un quartier, voire rage tertiaire a une durée de vie supél'éclairage public d'une ville. Dans ce rieure à 15 ans en moyenne. Il est intéresDe l'animation lumineuse à la main- dernier cas, il gère le retour d'informa- sant de considérer le coût global d'une tenance préventive tion et la réduction de puissance au installation sur sa durée de vie : l'investissement matériel, l'installation, les Cette technologie permet de piloter, point lumineux. coûts de fonctionnement incluant l'énerindividuellement ou par groupe, jusqu'à gie, la maintenance, le remplacement du 64 luminaires adressables. Il permet aussi la gestion par zone, la mémorisa- Savoir investir pour faire des écono- matériel avec la main-d'œuvre, le recyclage (DEEE) et enfin les taux d'inflation de scènes lumineuses, la création de mies Grâce au Dali, il est possible de faire de tion sur les années de durée de vie en scénarios dynamiques de variations lusensibles économies d'énergie en gérant tenant compte d'une augmentation du mineuses, la simulation de lumière natula présence et la mesure de luminosité coût de l'énergie bien supérieure à l'inrelle ou du cycle circadien... naturelle (voir figure 2). flation générale. L'apport du système Les séquences et les synchronisations Dali est significatif. peuvent être très rapides ; les variations lumineuses très flexibles. La variation lumineuse logarithmique, par exemple, est adaptée à l'œil humain pour que la gradation soit perçue comme douce et progressive. Et comme rien n'est figé par le câblage, une simple reprogrammation permet de.modifier les groupes, les zones, les scènes et les scénarios. Autre force de Dali : une communication bidirectionnelle, c'est-à-dire un retour d'informations exploitable dans le cadre du contrôle automatique des bâtiments (GTB). Que cette GTB fonctionne en EIB, LON, Ethernet, KNX ou autre, l'éclairage, lui, se fera toujours via une LUX n° 2 5 5 - NOVEMBRE/DÉCEMBRE 2009

Page 11


VEILLE & INFORMATIONS

CETIME NEWS N° 38

Une plate-forme d'innovation moulée sur mesure Pour répondre aux attentes des moulistes, le Cetim et le pôle européen de plasturgie Plastipolis lancent une plate-forme d'innovation dédiée à cette profession.

Dotée d'un budget de 3,4 millions d'euros sur trois ans, elle mutualisera un certain nombre de moyens technologiques de pointe et suscitera des projets de R&D, pour aider la profession à résister à la concurrence des pays low cost. Baptisée Platinno (plate-forme d'innovation outillage), la structure est ouverte à tous les industriels français qui veulent se différencier par l'innovation dans les moules. Elle s'appuiera à terme sur des moyens collaboratifs de réalisation de moules. Sont prévues une machine haute productivité de fusion laser métal d'empreintes de moules et une machine-outil UGV 5 axes continus.

La plate-forme comptera en outre un parc de petites presses électriques (15, 50, 150 et 320 tonnes) pour les essais et la recherche ainsi que des systèmes d'acquisition de données équipés d'un logiciel de rapport d'essai automatique. La transmission d'informations aux professionnels du secteur sera réalisé au moyen de formations et journées techniques à Plastipolis. Sept projets de recherche sont déjà en cours au pôle plasturgie sur la thématique moule : thermique outillage ; fusion laser; moule PIM ; chauffe des moules par induction; revêtements des moules; microréplication; décoration dans le moule. Mais la plate-forme a pour vocation d'en faire naître d'autres, à l'initiative des partenaires moulistes ainsi que des transformateurs.

Industries et Technologies - n° 917 - Décembre 2009

Page 12


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 38

Les indicateurs du secteur IME pour l’année 2009 Durant l’année 2009, les paramètres du secteur des industries mécaniques et électriques « IME » ont affiché une légère baisse au niveau des exportations par rapport à l’année 2008. Cette baisse est de l’ordre de 3,7 % soit

231,8 millions de dinars (6001,0 MD en 2009 contre 6 232,8 MD en 2008)

et ce, d’après les dernières données publiées par l’INS.

Exportations en millions de dinars Industries mécaniques et électriques 7000 6000 5000

Exportations du secteur IME (Comparaison de 2005 à 2009)

4000 3000 2000 1000 0 2005

2006

2007

2008

2009

Source: INS

Durant la même période, les importations ont aussi subi une baisse de 1,4 % soit 166,3 millions de dinars (11 754 MD en 2009 contre 11 920,3 MD au cours de l’année 2008).

Importations en millions de dinars Industries mécaniques et électriques 12000 10000 8000 6000 4000

Importations du secteur IME (Comparaison (de 2005 à 2009).

2000 0 2005

2006

2007

2008

2009

Source: INS

Contact : M. A. Elloumi – Tél: 70 146 046 Page 13


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 38 Prix unitaire

Liste des indices des prix de vente industriels

en DT

Décembre 2009

Base 2000 / année 2009 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

aout

sept

octobre

novembre

décembre

Moy. 09

Produits de la sidérurgie

205,2

194,4

194,4

181,7

181,7

181,7

181,7

181,7

172,8

172,8

172,8

172,8

182,8

Rond à béton (barre de 10)

263,3

235,0

235,0

235,0

235,0

235,0

235,0

235,0

211,5

211,5

211,5

211,5

229,6

Fer forgée pour le bâtiment (carré 12)

216,1

216,1

216,1

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

158,4

172,8

Fils émaillé

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

143,4

Tubes et tuyaux

132,5

132,5

117,6

117,6

117,6

117,6

117,6

111,1

111,1

111,1

121,8

121,8

119,2

Tubes et tuyaux en acier noir

132,5

132,5

117,6

117,6

117,6

117,6

117,6

111,1

111,1

111,1

121,8

121,8

119,2

Produits en acier

297,2

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

200,6

200,6

225,4

Tréfiles en acier

297,2

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

222,9

200,6

200,6

225,4

Métaux non ferreux

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

Soudure d'étain

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

103,2

Produits de fonderie

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

Regard alvéolaire

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

Construction métallique

170,3

161,3

158,8

158,8

158,8

158,8

158,8

158,8

150,8

150,8

150,8

150,8

157,3

Pylônes métalliques

156,3

121,0

121,0

121,0

121,0

121,0

121,0

121,0

89,1

89,1

89,1

89,1

113,3

Charpentes métalliques

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

198,6

Porte en aluminium

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

209,7

Bureau métallique

110,4

110,4

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

100,3

102,0

Réservoirs métalliques

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

158,7

Citernes (le kg)

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

145,7

Citerne à eau (réservoir)

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

170,8

Outillage et quincaillerie

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

153,5

Lames à raser

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

100,0

Fait tout

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

124,1

Niveau à eau

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

203,4

Serrures de porte

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

147,1

Paumelles(110 par 55*2.7)

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

189,2

Crémones

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

197,5

Autres ouvrages en métaux

139,8

138,5

137,6

137,6

135,0

135,0

135,0

135,0

134,5

134,5

134,1

134,1

135,9

Bidons en fer blanc (1/2L;1L)

119,7

119,7

119,7

119,7

118,1

118,1

118,1

118,1

118,1

118,1

114,9

114,9

118,1

Boites à conserve

120,8

120,8

120,8

120,8

115,5

115,5

115,5

115,5

115,5

115,5

115,5

115,5

117,3

Vis boulon (à métaux M 5/10)

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

171,4

Ressorts à lame

300,0

266,7

266,7

266,7

266,7

266,7

266,7

266,7

253,3

253,3

253,3

253,3

265,0

Articles de ménage divers (casseroles série)

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

122,9

Couscoussier

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

124,7

Théière

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

139,5

Coffres forts

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

154,6

Classeur métallique

152,2

152,2

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

138,4

140,7

Poignets

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

188,9

Ensemble salle de bain

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

176,0

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

94,5

Mélangeur évier

Page 14


DONNEES DU SECTEUR

CETIME NEWS N° 38 Prix unitaire

Liste des indices des prix de vente industriels

en DT

Décembre 2009

Base 2000 / année 2009 IND. MECANIQUES ELECTRIQUES

Autres appareils d'usage général Filtres

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Sept

octobre

novembre

décembre

Moy. 09

99,5

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

99,5

99,5

99,5

99,5

97,8

99,5

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

96,6

99,5

99,5

99,5

99,5

97,8

Equipements ménagers Réfrigérateurs Machines à laver Chauffe eau électrique Cuisinières Radiateur à gaz Chaudière simple Chauffe eau à gaz

116,8 109,6 102,2 116,4 144,0 99,4 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,3 110,7 104,3 116,4 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,2 110,7 104,3 108,2 145,9 105,7 118,9 97,2

118,1 110,6 104,1 112,3 145,8 105,1 118,9 97,2

Moteurs électriques Moteurs électriques Transformateurs

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 172,2 110,2 110,2 182,5 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

172,2 110,2 182,5

Matériel électrique Interrupteur Prise de courant

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 138,8 150,6 150,6 123,5 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

138,8 150,6 123,5

Fils et câbles isolés Fils électriques (H07 , SYT1) Fils et câbles téléphoniques

245,6

245,6

245,6

245,6

245,6

245,6

245,6

245,6

245,6 245,6

245,6

245,6

245,6

285,6

285,6

285,6

285,6

285,6

285,6

285,6

285,6

285,6 285,6

285,6

285,6

285,6

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

85,0

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1

190,1 190,1

190,1

190,1

190,1

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 252,5 106,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

252,5 106,5

117,9

117,9

117,9

115,4

115,4

115,4

115,4

115,4

115,4 115,4

115,4

115,4

116,0

117,9

117,9

117,9

115,4

115,4

115,4

115,4

115,4

115,4 115,4

115,4

115,4

116,0

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

46,3

43,6

46,1

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 135,6

37,3 37,3 135,6 135,6

37,3 135,6

34,3 135,6

37,1 135,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6 180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6

180,6 180,6

180,6

180,6

180,6

Matériels optiques Montures de lunettes (enfant) Montures de lunettes (adulte) Monture de lunette Femme

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

139,9 140,0 142,1 138,5

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

148,4 150,0 150,4 146,2

156,9 160,0 158,8 153,8

146,3 147,5 148,3 144,2

Cycles et Motocycles Motocycles Pièces pour motocycles (câble de frein)

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 120,5 126,2 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

120,5 126,2

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

76,5

149,6

144,3

143,8

142,9

142,5

142,5

142,5

142,5

141,0 141,0

140,0

139,7

142,7

Accumulateurs et piles électriques Batteries (TR14;M12PG) Piles et câbles électriques Lampes et tubes électriques Lampes et tubes électriques Appareils de réception de l'image Téléviseurs couleurs Antennes T.V. (6VHF , 8UHF) Instruments de mesure Compteur électrique (Monotriphasé)

TOTAL BRANCHE I.M.E.

85,0

46,3

76,5

Le CETIME mettra régulièrement à votre disposition la liste actualisée des indices des prix Contact : M. A. Elloumi – Tél: 70 146 046 Page 15


AGENDAS

CETIME NEWS N° 38

Formations spécialisées au CETIME : mars 2010 Thèmes de formation continue 2010

Dates

Durée

08-12/03/2010

5 jours

22/03/ - 01/04/2010

9 jours

Démarche de marquage CE des produits électriques

29-30/03/2010

2 jours

L'autodiagnostic énergétique des installations industrielles

03-04/03/2010

2 jours

Les techniques de la thermographie infrarouge en maintenance industrielle

09-10/03/2010

2 jours

Formation pédagogique par simulation en G.P.A.O

23-26/03/2010

4 jours

Maitrise de l'approche processus selon les exigences de la norme ISO 9001 V.2008

09-10/03/2010

2 jours

La directive ROHS (restriction de l’utilisation de certaines substances dangereuses) et ses incidences

29-31/03/2010

3 jours

Inspection en soudage

08-12/03/2010

5 jours

Règlementations, normes et codes de constructions soudées des appareils

22-26/03/2010

4 jours

Formation pratique en soudage à l'arc avec électrodes enrobées (EE) : niveau 1 Radiologie industrielle niveau I protection)

(pré-requis formation en radio-

Contact: Mme F. Ammar - Tél: 70 146 000

HANNOVER MESSE 2010 Foire de Hanovre (19– 23 avril 2010)

INDUSTRIE PARIS Le salon des professionnels des technologies de production

Du 22 au 26 mars 2010

http://www.hannovermesse.de/homepage_e

http://www.industrie-expo.com/index.php

ENERGISSIMA 2010

Maintenance Expo,

Du 15 au 18 avril 2010

Le salon de toutes les solutions maintenance Du 02 – 05 novembre 2010

http://www.forum-fribourg.ch/

http://www.maintenance-expo.com

Salon suisse des énergies renouvelables et technologies nouvelles

Page 16


38

"

2010 ."

2010

17

.

2009 21/21 .2008

70146094 :

Page 17

:

2004

CETIME NEWS N째 28

15


:

% 1,5

1,25 2014 %1 .

-

)

.

.(...

2016

.

. – 2009 )

( 2014

.

.

: -

-

-

:

/

:

: -

2086 –

www.cetime.ind.tn - 70 146 071 :

–6

: 7 . . : 70 146 000 :

Cetime News , n° 38 - Janvier 2010  

Cetime news bulletin électronique mensuel, édité par Le Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - Le CETIME - TUNISIE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you