Issuu on Google+

RAPPORT ANNUEL 2007

Mission & DĂŠveloppement


L’équipe

Markus Muntwiler Responsable Mission & Développement

Sarah Cox Projets de développement

Pierre-Alain Droz Comptabilité et administration Doris Droz Personnel outre-mer et relations publiques Suisse romande

Thomas Martin Parrainages et relations publiques Suisse alémanique Esther Martin Projets de parrainages et produits laitiers


Edito et sommaire Equipe / Edito

Chers amis, chers partenaires, En novembre dernier, j’ai visité Haïti dans le cadre d’un projet qui m’a conduit dans un village situé près de la capitale, Port-au-Prince. Comme je voyage souvent dans des pays très pauvres, j’ai l’habitude de côtoyer la misère et la pauvreté. Dans ce village toutefois, j’ai trouvé la pauvreté presque insupportable et j’ai été profondément affecté de voir ses habitants rester prisonniers de la pauvreté et végéter sans espoir, sans dignité ni perspectives d’avenir. Dieu déteste la pauvreté et l’injustice sociale. Le thème choisi par l’Armée du Salut pour 2008 : « Des valeurs pour la vie » signifie notamment que nous, en tant qu’Armée du Salut, voulons nous engager sans réserve, au niveau politique, pour la justice. C’est ainsi que nous avons activement participé à la campagne StopPauvreté.2015 l’année passée. Nous avons été parmi les premiers à signer la « pétition 0,7% » et depuis, avons recueilli des signatures

3

afin d’accroître la pression sur nos dirigeants et de sensibiliser les gens à cette cause. Notre rapport annuel 2007 et les douze brefs récits illustrent le combat concret et efficace contre la pauvreté que nous menons avec nos partenaires dans les pays du Sud. Les histoires personnelles indiquent clairement que, au niveau individuel, la pauvreté va souvent de pair avec la dépendance, un style de vie malsain et le désespoir. La Bible dit que « l’homme

ne vivra pas de pain seulement… », et, nous voyons souvent des personnes trouver en Jésus-Christ de nouvelles valeurs pour leur vie. Merci de tout cœur pour votre soutien et votre confiance. En tant qu’Armée du Salut, nous voulons poursuivre à l’avenir encore notre engagement dans la mission et l’aide au développement. Markus Muntwiler Responsable Mission & Développement Mai 2008

Les partenaires suivants ont soutenu certains de nos projets au cours de l’année 2007 : Pain pour le prochain DDC Solidarité Tiers-Monde

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

Fondation Lord Michelham of Hellingly ACCENTUS FOUNDATION, REDYW-TOTTA Funds

2−3 Equateur Juillet 2008 4−5 Congo - Kinshasa Août 2008 6−7 Brésil / Arco Verde Septembre 2008 8−9 Ruanda Octobre 2008 10−11 Haïti Novembre 2008 12−13 Brésil / Torre Décembre 2008 14−15 Pakistan Janvier 2009 16−17 Congo-Brazzaville/Yangi Février 2009 18−19 Brésil / Carmò Rio Claro Mars 2009 20−21 Haïti Avril 2009 22−23 Zimbabwe Mai 2009 24−25 Brésil / Recife Juin 2009 26−27 Finances / Concept 28−31 Collaborateurs outre-mer 32−33 Parrainages 34−35


JUILLET 2008


Espoir en un avenir meilleur Elena participe au projet pour femmes de l’Armée du Salut à Manta, en Equateur. Elle sert de bras droit à la directrice et assiste les membres du projet dans leurs tâches quotidiennes. Elena va bien, elle est motivée et se sent à l’aise dans son travail. Cela n’a pas toujours été le cas. Au début du mois de juin 2006, l’unité de police responsable de la prévention de la traite des êtres humains a prié le directeur du projet d’accueillir une jeune femme de seize ans menacée de mort. La jeune femme, Elena, était liée à un jeune homme de Manta qui la contraignait à se prostituer, une manière habituelle de gagner de l’argent dans ces milieux-là. Elena gagnait jusqu’à 200 dollars par jour, pour un revenu moyen de 20 dollars par passe. Le jour où elle découvrit que les autorités portuaires étaient impliquées dans la prostitution des jeunes, elle menaça d’en informer l’opinion publique, ce qui lui valut des menaces de mort. Elle trouva refuge chez une amie et y fut repêchée plus tard par une unité spéciale de la police. Celle-ci la confia à l’Armée du Salut, où

5

Elena trouva un nouveau chez-soi et acquit l’espoir d’un avenir meilleur. L’objectif du projet pour femmes est d’offrir une nouvelle perspective à des jeunes femmes souvent issues de familles brisées. Des entretiens thérapeutiques avec la psychologue et l’assistante sociale ainsi que des ateliers de travaux manuels et des activités sportives offrent un cadre aux participantes. Les jeunes femmes suivent les cours des écoles locales. Elles s’engagent également dans la communauté de l’Armée du Salut. La population et les autorités apprécient le projet. Comme un important responsable d’une organisation partenaire le souligne, « aucun autre endroit n’accueille des jeunes femmes en détresse 24 heures sur 24 et sept jours sur sept ». Peter Hauri Le capitaine Peter Hauri a travaillé de nombreuses années en Equateur. Il évalue régulièrement des projets dans ce pays.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

Ma Me Je Ve

17 18 19 20

Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

21 22 23 24 25 26 27

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di

14 Lu 15 Ma 16 Me

28 29 30 31

Lu Ma Me Je

Equateur


AOÛT 2008


L’envie d’apprendre « Je suis un garçon de dix ans. J’habite à Yolo, dans la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo. J’étudie dans une école de l’Armée du Salut de mon quartier. Mais quelle école ! Jusqu’à l’année passée, les murs étaient très sales et même cassés par endroit, la toiture était trouée et il manquait des tôles. Quand il pleuvait, nous n’étions vraiment pas à l’abri. C’est assis par terre que nous devions étudier. C’était presque une punition d’aller à l’école car ainsi, nous ne pouvions pas apprendre correctement. Pendant les vacances scolaires de cette année, nous avons eu la surprise de voir des gens arriver dans notre école avec du matériel de construction. Durant deux mois, nous avons pu les voir travailler, réparer les murs, recouvrir la toiture avec de nouvelles tôles, reconstruire le mur d’enceinte dont une partie était tombée, installer des portes et refaire les fonds. Puis, une équipe de salutistes a débarqué.

7

Ils ont acheté du bois et ont fabriqué des pupitres tout neufs : cent quarante en tout et cela, pour équiper notre école qui commençait joliment à changer d’allure. Tout le bâtiment a été repeint. A l’intérieur des classes, une peinture lavable, avec une bande d’un mètre cinquante a été appliquée en bas du mur pour que nous puissions l’entretenir. Quel changement ! Maintenant je vais à l’école fièrement, car elle est toute belle. Je peux même dire qu’aujourd’hui, j’ai envie d’aller étudier car nous sommes bien assis, la classe est claire et propre et nous savons que nous finirons nos études dans de bonnes conditions. Je remercie l’Armée du Salut de nous avoir, par amour, redonné l’espoir et la dignité qui nous avaient été enlevés ». Récit de Claude Huguenin Claude Huguenin est suisse et travaille en République démocratique du Congo en tant que responsable du service immobilier depuis 2003.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 Ve 2 Sa 3 Di 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Lu Ma Me Je Ve

17 Di 18 19 20 21 22 23 24

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

25 26 27 28 29 30 31

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa

Congo

-Kinshasa


SEPTEMBRE 2008


Larissa se sent acceptée Arco Verde est un projet social combiné avec une exploitation agricole. La terre doit être apprêtée pour recevoir les graines de maïs et de haricots. Le champ est labouré et passé à la herse avant que le semoir n’introduise engrais et semence dans la terre. Enfin, le champ est régulièrement sarclé afin de maintenir une bonne récolte. N’en va-t-il pas de même des êtres humains ? Une bonne vie peut croître sur une bonne terre et la semence divine peut grandir dans un cœur préparé. Des enfants et des jeunes, venant parfois de milieux difficiles, prennent part au programme social de devoirs surveillés. A douze ans, Larissa est rapide comme un lézard, pour grimper et pour courir, mais hélas aussi pour voler. Elle vit avec sa famille dans la région. Sa mère et son beau-père sont alcooliques et souvent absents. Seul le frère aîné prend soin de Larissa. Elle participe aux devoirs surveillés depuis quelques mois. Au début, son langage était émaillé de jurons, et son comportement y correspondait. De par

9

ses manières brutales, elle en venait rapidement aux mains avec les autres enfants et adorait rouer les garçons de coups. Vu ses blessures psychiques, il a fallu du temps avant que Larissa ne s’ouvre. La psychologue et l’enseignante lui ont fait découvrir de nouvelles valeurs. Se sentant acceptée, Larissa a pu s’exprimer et déballer ce qu’elle avait sur le cœur. Elle a progressivement accepté l’amour que Dieu lui offrait et suit maintenant, à Arco Verde, l’étude biblique destinée aux jeunes. A l’image des jeunes pousses du champ de maïs, Larissa grandit et se fortifie. Une bonne graine est transmise à Arco Verde et, grâce à Dieu, déploie son potentiel. Les yeux de Larissa brillent : elle se sent comprise et est pleine d’espoir pour l’avenir. Lucia Erni La major Lucia Erni est suissesse et dirige le Centre d’Intégration pour Jeunes Arco Verde à Prudente de Moraïs, Brésil.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Lu Ma Me Je Ve

17 18 19 20 21

Me

22 23 24 25 26 27 28

Lu

Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di

29 Lu 30 Ma

15 Lu 16 Ma

Brésil

Arco Verde


OCTOBRE 2008


Vers une réconciliation Il y a un peu plus de 10 ans, l’Armée du Salut commençait son travail au Ruanda. Tout avait débuté en 1994, par l’aide et le secours portés à la population touchée par la guerre civile et le génocide. Aujourd’hui, avec 17 officiers et 7 Postes d’évangélisation, l’Armée du Salut s’intègre davantage à la population pour partager l’amour du prochain et assister à la réconciliation d’un pays meurtri par la haine et des blessures profondes, encore très réelles aujourd’hui. Avec le soutien du gouvernement suisse et de l’Armée du Salut en Suisse et en Suède, les salutistes ruandais ont pu lancer, il y a un an, un programme alimentaire pour secourir les membres des communautés les plus vulnérables et les plus touchés par la malnutrition : les enfants, les femmes enceintes, les gens souffrant du SIDA et les personnes âgées. Les Postes salutistes collaborent avec les centres de santé et distribuent des rations de lait en poudre. 2800 enfants et adultes en bénéficient chaque

11

mois. Des cours de nutrition et des informations concernant divers thèmes actuels comme le SIDA, sont donnés aux bénéficiaires du lait en poudre. L’Armée du Salut encourage la responsabilité individuelle en matière de santé. Des visites à domicile se font régulièrement par des membres de l’Armée du Salut. Le contact régulier avec les sidéens permet à ces derniers, souvent mis à l’écart de la société, de retrouver leur dignité et de prendre conscience de leur responsabilité dans la transmission du virus. Les officiers de l’Armée du Salut, consacrés pour servir Dieu au Ruanda, font un travail remarquable et accomplissent ainsi la mission de l’Armée du Salut : dispenser aide et espoir, sans discrimination, à tous ceux qui vivent dans le besoin. Sarah Cox Sarah Cox est responsable des projets de développement, Mission & Développement.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Me Je Ve

17 Ve 18 Sa 19 Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

20 21 22 23 24 25 26

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me

27 28 29 30 31

Lu Ma Me Je Ve

Je

Ruanda


NOVEMBRE 2008


Riche malgré la pauvreté L’Armée du Salut gère près de cinquante écoles en Haïti, dont dix-sept sont soutenues par l’Armée du Salut de Suisse. La plupart des écoles sont rattachées à un Poste (paroisse) où se déroulent des cultes, des études bibliques ainsi que d’autres manifestations. L’un des objectifs du travail social dans les écoles consiste à encourager les jeunes à faire des expériences spirituelles et à se laisser toucher par l’amour divin. En août 2006, une école accueillant 58 écoliers a ouvert ses portes sur la colline dominant la vallée. Trois hommes de cette région pauvre s’étaient engagés avec beaucoup d’énergie et d’amour pour ce projet. Lors d’une discussion, le plus âgé, un salutiste, déclara : « J’ai une femme et des enfants et je ne peux pas offrir de biens matériels à mon peuple. Mais je partage volontiers ma foi et mes connaissances de Dieu, même contre une rémunération modeste. » Malgré la pauvreté, cet homme mène une vie de valeur. Il est riche de son espoir et de sa foi en un Dieu qui se soucie de l’humanité.

13

J’ai récemment visité cette école avec deux amis plus âgés. L’ascension a été pénible. La petite école, bien remplie, nous a fortement impressionnés. Les écoliers de première année nous ont chanté le refrain anglais : « Je sais que le Seigneur m’ouvre la voie » (traduction litt.). Nous avons écouté les enfants avec émotion et j’ai demandé à l’enseignant laïc où il avait appris ce refrain. « A l’école missionnaire », m’at-il répondu. Tous s’entraident, tant pour les tâches spirituelles avec les écoliers ou les malades que pour les travaux pratiques, pour remplacer une tôle ondulée sur un toit percé, monter une pompe à eau ou financer les coûts. Grâce à votre soutien et à vos dons, notre travail en Haïti demeure possible ! Emmi Zimmermann La major Emmi Zimmermann est suissesse et travaille depuis plus de 30 ans pour l’Armée du Salut en Haïti.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 Sa 2 Di 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Lu Ma Me Je

17 18 19 20 21 22 23

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Ve Sa Di Lu Ma Me Je

24 25 26 27 28 29 30

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Ve Sa Di

Haïti


DÉCEMBRE 2008


Une nouvelle direction pour la vie Voici l’histoire de Marcelo. Ce garçon est un exemple typique de jeunes qui ont pu bénéficier du programme du Centre Communautaire de l’Armée du Salut de Torre, à Recife. Marcelo n´a pas été gâté par la vie. Il est né dans une « favela ». De son père biologique, il ne garde qu’un douloureux souvenir : son alcoolisme chronique et son suicide. La situation familiale devenant insupportable, sa mère accepta de le placer dans une famille d’accueil, de condition pauvre certes, mais relativement structurée. Là, Marcelo put mener une vie plus ou moins normale jusqu´à ce qu’un nouveau drame éclate. Ne supportant plus les conflits provoqués par un de ses fils sous l’emprise de la drogue, sa mère adoptive mit fin à ses jours. Pour Marcelo alors adolescent, cette expérience fut terrible. Il ne savait plus à quoi se raccrocher, essayant de noyer ses problèmes dans la drogue et la prostitution.

15

Un jour, le jeune garçon fut invité par un ami à assister à des rencontres de l´Armée du Salut de Torre. Il refusa. Pourtant, un jour, il accepta de participer à une journée de détente à la maison de vacances « Estrela da Manhã ». Là, il rencontra des personnes attentives et put partager ses blessures du passé avec elles. C’est durant cette journée que Marcelo fit une expérience qui le transforma : il découvrit l’amour et le pardon que Dieu offre. Il comprit qu’il pouvait recommencer une nouvelle vie ; une vie utile pour les autres, une vie qui a un sens. Maintenant, il est motivé. Il vient de terminer ses études obligatoires et se prépare à devenir moniteur dans un foyer pour enfants et adolescents en situation critique. Roland et Rosa Meylan Les majors Roland et Rosa Meylan sont suisses et dirigent l’Armée du Salut à Torre, Brésil.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Lu Ma Me Je Ve

17 18 19 20 21

Me

22 23 24 25 26 27 28

Lu

Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di

15 Lu 16 Ma

29 Lu 30 Ma 31 Me

Brésil

Torre


JANVIER 2009


Des rêves de mariage Nasreen est une jeune femme de 20 ans qui se fait immédiatement remarquer. Elle apprend rapidement et travaille avec concentration. Elle a failli être la meilleure de sa classe « lire et écrire pour adultes » à l’examen final. C‘est tout simplement remarquable vu les difficultés qui ont marqué sa vie jusqu’à présent. Née dans les alentours de Faisalabad, au Pakistan, elle a perdu son père à l’âge de trois ans. C’est ainsi que, très tôt déjà, elle doit aider sa mère qui gagne son pain comme femme de ménage. Son modeste revenu et celui de sa mère permettent d’envoyer à l’école les frères aînés et les deux sœurs de Nasreen, mais l’argent ne suffit pas pour elle-même. A 18 ans, elle entend parler de l’école pour adultes de l’Armée du Salut, où l’on peut apprendre à lire et à écrire. Nasreen commence donc à fréquenter les cours. Beaucoup de choses ont changé dans sa vie depuis. Elle a davantage confiance en elle et a également trouvé

17

un appui dans la foi chrétienne. L’Armée du Salut a récemment présenté le projet « Sally Ann » dans son village. « Sally Ann » est une initiative de l’Armée du Salut pour promouvoir le commerce équitable. Enthousiasmée par le projet, Nasreen a été l’une des premières femmes à s’annoncer pour y participer. Elle avait déjà appris précédemment la broderie manuelle dans un cours de l’Armée du Salut et travaille maintenant avec beaucoup de plaisir aux broderies modernes de « Sally Ann », dont les produits sont écoulés en Norvège et en Suède. Nasreen reçoit une rémunération équitable pour son travail, avec laquelle elle souhaite aider ses deux sœurs à se marier. En tant que cadette, elle ne peut se marier que si ses frères et sœurs aînés le sont aussi. Depuis qu’elle participe au projet « Sally Ann », elle se prend de nouveau à rêver de son futur mariage. Markus Muntwiler Markus Muntwiler est responsable, Mission & Développement.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Je Ve

17 Sa 18 Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

19 20 21 22 23 24 25

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je

26 27 28 29 30 31

Lu Ma Me Je Ve Sa

Ve

Pakistan


FÉVRIER 2009


Bien-être à Yangi Yangi, un petit village de 102 habitants, situé à environ 75 kilomètres de Brazzaville en République populaire du Congo, est un endroit vert, vallonné, particulièrement pittoresque et charmant. Grâce à l’Armée du Salut, une polyclinique dotée d’une maternité y a vu le jour en 1949. A ses débuts, le centre de santé était dirigé par des Européens qui ont formé des sages-femmes, des infirmières et des infirmiers congolais. De nombreux enfants y sont nés ou y ont été soignés, et des personnes de tous les âges y ont été guéries. Quant à la chapelle attenante, elle a été un lieu de culte et de prière. Yangi était une localité agréable avec un passé très riche. Petit à petit, les Européens ont quitté la région et les indigènes ont repris la direction de la polyclinique. Toutes les activités ont été maintenues et tout le monde a été satisfait. En 1997, la guerre civile a éclaté en République populaire du Congo. La clinique a été pillée, partiellement détruite et transformée en lieu de désolation. Les rebelles étant restés dans la région, personne n’osait retourner au dispensaire pour le reconstruire.

19

La guerre civile a duré six ans. Une fois le calme revenu, les gens ont retrouvé l’espoir. Les rebelles sont restés mais se comportent pacifiquement. Une visite récente a montré que certaines maisons sont encore en assez bon état. Le chef du village a prié les représentants de l’Armée du Salut de rouvrir le dispensaire. En effet, le prochain centre médical équipé d’un hôpital est situé à 23 kilomètres de Yangi. Comme aucun moyen de transport n’existe dans la région, les habitants doivent parcourir de longues distances à pied pour avoir accès à des soins médicaux. La réouverture du dispensaire de l’Armée du Salut est donc importante pour les autochtones qui pourront ainsi disposer de services médicaux d’urgence à proximité. Cela contribuera grandement à améliorer le bien-être de ces personnes. Verena Henggi

1 Di

15 Di

2 3 4 5 6 7 8

16 17 18 19 20 21 22

9 10 11 12 13 14

Lu Ma Me Je Ve Sa Di Lu Ma Me Je Ve Sa

23 24 25 26 27 28

Lu Ma Me Je Ve Sa Di Lu Ma Me Je Ve Sa

Verena Henggi a travaillé plus de 10 ans au service médical de Kinshasa. En novembre 2007, elle s’est rendue au Congo-Brazzaville pour des évaluations de projets.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

Congo

- Brazzaville/Yangi


MARS 2009


Jeu, tendresse et sollicitude Carmò do Rio Claro est une petite bourgade d’environ 20 000 âmes. La région est connue pour ses plantations de café, récolté de mai à septembre. Durant cette période, le travail dans les plantations de café constitue la seule possibilité de gagner son pain pour bien des habitants de Carmò do Rio Claro. La pauvreté est grande, et certaines familles vivent en dessous du minimum vital. Les salutistes du Poste de l’Armée du Salut de Carmò do Rio Claro ont estimé qu’il était indispensable d’ouvrir une crèche, afin de permettre aux mères de travailler tout en sachant leurs enfants en lieu sûr. C’est ainsi que la crèche « Recanto de Alegria » a vu le jour. Du lundi au vendredi, elle accueille 80 à 90 enfants de 4 mois à 6 ans, qui reçoivent des repas équilibrés, apprennent les bases de l’hygiène personnelle (se doucher et se laver les dents) et bénéficient d’une éducation chrétienne et d’un accompagnement socio-pédagogique. Le directeur (un officier de l’Armée du Salut) et 13 employés sont responsables de la crèche et de l’encadrement des enfants. La crèche existe

21

maintenant depuis sept ans, et les fruits de ce travail sautent littéralement aux yeux : les enfants, dont le quotidien était avant tout fait de disputes et de violence, s’épanouissent dans l’atmosphère paisible de la crèche. Cependant, de nombreux enfants, adolescents et jeunes, vivent encore dans des conditions familiales dissolues et marquées par la violence et les problèmes d’alcool et de drogue. Ils ne reçoivent que peu d’amour et de sollicitude. Par ailleurs, le manque de places de travail et de centres de formation en ville, les empêche d’étudier ou d’apprendre un métier, réduisant à néant leurs espoirs d’un avenir meilleur. Il ne leur reste donc plus que le travail dans les plantations ou dans d’autres secteurs agricoles. L’Armée du Salut tient à leur enseigner la Parole du Christ. Pour beaucoup d’entre eux, le fait de croire en lui constitue le fondement d’une vie de qualité et d’espoir. Esther Ferreira-Benoit La major Esther Ferreira-Benoit est suissesse et dirige, avec son mari Salvador, l’Armée du Salut à Carmò do Rio Claro, Brésil.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 Di 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Lu Ma Me Je Ve

16 17 18 19 20 21 22

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

23 24 25 26 27 28 29

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di

30 Lu 31 Ma

Brésil

Carmò do Rio Claro


AVRIL 2009


La vraie famille de Savary « Bethany » est une maison d’enfants qui existe depuis plus de quarante ans, grâce aux dons et aux parrainages. Environ 37 enfants y sont accueillis. Le dimanche 6 janvier, les capitaines Clénat, officiers de l’Armée du Salut, responsables de cette institution à Fond-des-Nègres en Haïti, avaient préparé une petite cérémonie marquant le départ de Jean Savary, un garçon qui faisait partie de la maison depuis son enfance. Nous étions une quarantaine à y assister. La cérémonie commença par une prière, puis les enfants chantèrent une chanson. Enfin ce fut au tour de Savary de prendre la parole. Il remercia tout d’abord pour l’aide et le soutien que l’Armée du Salut lui avait apportés durant toutes ces années : son enfance heureuse, les leçons bibliques, la scolarité amplement réussie. Il raconta aussi les différentes épreuves qu’il avait traversées pendant son enfance et comment, à « Bethany », il avait été soutenu.

cette année, directeur d’école. A seulement 24 ans. L’Armée du Salut lui a aussi donné une famille par les autres enfants avec lesquels il a grandi et partagé beaucoup d’expériences. Lors de la cérémonie, les garçons les plus âgés, Ti-Jean, Brunel et d’autres, n’ont pu cacher leur peine de le voir partir, Savary étant comme un frère pour eux. Ti-Jean pense déjà à son départ pour la capitale Port-au-Prince où l’attendent des études à l’Université. Quant à Savary, il souhaite désormais aussi devenir le parrain d’un enfant de « Bethany », afin de l’aider comme il l’a lui-même été durant toute son enfance. Jonathan Grosjean Jonathan Grosjean est français et travaille dans l’enseignement primaire en Haïti.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Me Je Ve Sa

16 17 18 19

Je Ve Sa Di

Di Lu Ma Me Je Ve Sa

20 21 22 23 24 25 26

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Di

13 Lu 14 Ma 15 Me

27 28 29 30

Lu Ma Me Je

Aujourd’hui Savary est professeur d’espagnol et d’anglais et, depuis

23

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

Haïti


MAI 2009


Une joie de vivre renouvelée Le Zimbabwe, un pays merveilleux du sud de l’Afrique, traverse actuellement la plus profonde crise économique de son histoire. L’expropriation des fermiers blancs, il y a quelques années, a brisé le moteur de l’économie et coûté leur place de travail à des centaines de milliers de travailleurs. Le pays souffre d’un taux d’inflation faramineux. Les projets de l’Armée du Salut pâtissent eux aussi de ces conditions difficiles. Le Foyer pour personnes âgées de « Bumhudzo » illustre parfaitement la situation. Des personnes âgées sans famille y trouvent un chez-soi. Comme les conditions actuelles ne permettent plus de garantir un approvisionnement suffisant en nourriture pour toute l’institution, celle-ci ne peut plus occuper toutes ses places. Des plantations ont été effectuées autour du Foyer afin de disposer en permanence de légumes frais. Les revenus issus de l’élevage de poules permettent aux pensionnaires de manger chaque dimanche de la viande à midi. L’année passée, la station d’épuration des eaux du Foyer a pu être assainie

25

grâce à l’aide financière envoyée par la Suisse. Au sud du pays, en lisière du parc naturel du Matopo, le Masiye Camp de l’Armée du Salut lutte pour sa survie. Celui-ci sert à soutenir les orphelins du sida. L’aide financière provenant de Suisse a servi à l’aménagement de l’Internet café de Bulawayo, qui dépend du Masiye Camp. Ce café constitue une source de revenus importante. Quant aux orphelins participant au projet, non seulement ils n’ont pas de parents mais ils sont souvent eux-mêmes infectés. De ce fait, ils sont souvent petits, malades et refoulés par la communauté et à l’école. Au Masiye Camp, des activités sportives et une vie aventureuse les aident à reconstruire leur confiance en eux. Cela leur donne une chance de retrouver la joie de vivre. Philip Bates Philip Bates est chef du département des Finances au Quartier Général à Berne. En avril 2007, il s’est rendu au Zimbabwe pour des évaluations de projets.

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 Ve 2 Sa 3 Di 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Lu Ma Me Je Ve

17 Di 18 19 20 21 22 23 24

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

25 26 27 28 29 30 31

Lu Ma Me Je Ve Sa Di

Sa

Zimbabwe


JUIN 2009


Accueil, accompagnement et respect Evalinda a 47 ans. Avec son mari actuel et leurs 3 garçons, elle habite dans la favela de Mangueira, dans la ville de Recife, au nord-est du Brésil. Petite déjà, Evalinda s’échinait au harassant travail de la canne à sucre. A la mort de sa mère, la jeune fille n’a que 12 ans. Elle doit alors travailler en ville, comme femme de ménage. Aujourd’hui, elle vit depuis 19 ans avec son deuxième mari. C’est lui qui assure la survie de la famille en travaillant dans la construction, lorsqu’il a la chance de se faire embaucher. Evalinda et les siens partagent un petit logement de la favela de Mangueira : 3 chambres exiguës. En fait de chambres, ce sont plutôt des petits cagibis sombres et délabrés où la lumière et l’aération font totalement défaut ; c’est en général ainsi dans les favelas.

tes sanglant ne mette un terme à ce carnage. Ses deux fils cadets vont à l’école le matin et fréquentent le Centre communautaire de l’Armée du Salut l’aprèsmidi.

Malgré cela, Evalinda ne se plaint pas, d’autant plus que, depuis quelques temps, la violence a diminué. Plusieurs crimes avaient eu lieu dans la favela avant qu’un règlement de comp-

La major Doris Droz est responsable du Personnel d’outre-mer, Mission & Développement

27

Là, dit-elle avec enthousiasme, mes enfants sont accueillis avec chaleur. Ils reçoivent un appui scolaire et un goûter, ils peuvent faire des activités intéressantes et constructives. On leur donne aussi l’occasion d’étudier la Bible. Pour l’avenir, Evalinda espère que ses fils trouveront du travail, qu’ils seront honnêtes et respectueux. Et cela, assure-t-elle, ce sont des valeurs qu’on leur communique au Centre de l’Armée du Salut. Doris Droz

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Lu Ma Me Je Ve

17 18 19 20 21

Me

22 23 24 25 26 27 28

Lu

Je Ve Sa Di

Sa Di Lu Ma Me Je Ve

Ma Me Je Ve Sa Di

Sa Di

29 Lu 30 Ma

15 Lu 16 Ma

Brésil

Recife


Rapport financier 2007

Comptes annuels fonds Mission 2007

Autres produits

Contributions des fonds Armée du Salut 2.3 Collecte «Partage et Prière» Contribution de l’appel annuel Armée du Salut Produit des intérêts (fonds Mission)

Contributions de la Chaîne du Bonheur Contributions de Pain pour le prochain Contributions de fondations Contributions de la Confédération (DDC) Contributions de Territoires de l’Armée du Salut

5’689’686

2’333

1’639’902 123’399 839’097 44’458

0 199’518 186’342 1’217’200 0

768’543 15’085 303’126 350’683

2007

93’103 53’211 4’407’854 9’684 857’620

5’362’325

0

257’606 123’778 1’212’737 54’679

641’612 149’058 182’496 1’343’300 86’756

785’394 41’089 312’086 171’734

2006

(Comptes partiels de la Fondation Armée du Salut Suisse)

Total produits

75’203 2’400 3’139’477 53’506 865’944

5’421’472

Charges directes de projets

Charges de gestion de projets

Note

Frais de personnel Frais de voyage Contributions aux projets Advocacy Contribution au World Mission Fund 4’136’530

326’459 42’781 48’794 33’850

Produits

Total charges directes de projets

362’784 72’882 70’550 30’431

451’884

Dons Mission Dons Catastrophes Dons Parrainages Dons Legs

Frais de personnel Frais de voyage Charges d’exploitation Frais de collecte

536’648

2.4

2.1 2.2

Total charges de gestion de projets

0

511’031

-511’031 3.1

0

1’016’508

1’016’508

Résultat annuel 1 Attribution au fonds Mission Prélèvement du fonds Mission Résultat annuel 2

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

28


Rapport financier 2007

Comptes annuels fonds Mission 2007 (Comptes partiels de la Fondation Armée du Salut Suisse) 1 Principes de comptabilité La comptabilité et les comptes annuels sont tenus conformément à la loi suisse. La présentation des chiffres de l’année précédente a été adaptée à la présentation 2007. L’Unité d’organisation Mission & Développement fait partie de la Fondation Armée du Salut Suisse. La Fondation Armée du Salut Suisse établit des comptes annuels consolidés selon les normes Swiss GAAP RPC.

Afrique Congo-Brazzaville Congo-Kinshasa Liberia Zambie Zimbabwe Autres pays

2.3 Contributions du fonds Armée du Salut Fonds StopPauvreté Emergency Crisis Fonds Autres fonds Total

2.2 Contributions de la Confédération (DDC) Contributions aux projets Produits laitiers Personnel (via Cinfo) Total

364’993 139’694 44’735 317’498 169’055 76’877

159’717 370’618 136’077 156’762 343’476 347’431

1’068’837 152’534 418’531 1’639’902

239’700 977’500 0 1’217’200

2007 29’579 57’628 45’000 54’135 186’342

125’000 547’997 5’400 324’154 158’727 158’008

458’367 158’484 78’986 723’904 151’500 31’759

125’993 365’382 147’802 123’836 79’078 555’624

47’440 137’688 72’478 257’606

239’700 1’093’200 10’400 1’343’300

2006 17’619 36’493 37’700 90’684 182’496

2 Explications relatives au compte d’exploitation

Amérique centrale et du Sud Brésil Chili Equateur Haïti Pérou Autres pays

0 9’249 17’500 54’440 212’003 98’598

87’854 0

2.1 Contributions de fondations Accentus Foundation Fondation Lord Michelham of Hellingly Solidarité Tiers-Monde Autres fondations Total

Asie Chine Inde Myanmar Corée du Nord Pakistan Autres pays

95’920 24’835

4’407’854

2.4 Contributions aux projets par pays

Europe Europe de l’Est Autres pays

3’139’477

Total contributions aux projets

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

29


Rapport financier 2007

Comptes annuels fonds Mission 2007 (Comptes partiels de la Fondation Armée du Salut Suisse)

4% 20%

2007 2’222’924 1’016’508 3’239’431

2006 2’733’955 -511’031 2’222’924

Divers (entretien, eau, agriculture)

Amélioration du revenu

Formation

Santé

Aide humanitaire

Travail social

Répartition des contributions aux projets par domaine d’affectation (2007)

7%

Répartition des contributions aux projets

15%

16% 38%

3 Explications relatives aux mouvements du fonds 3.1 Fonds Mission Solde au 01.01.2007 Attribution / prélèvement du fonds Solde du fonds Mission au 31.12. 2007

Le fonds Mission correspond à la part des ressources provenant des dons pour le travail de mission et de développement de l’Armée du Salut qui n’a pas encore été utilisée. Le solde des projets en cours est chaque fois crédité ou débité du fonds Mission. 4 Autres informations 4.1 Prestations gratuites L’Unité d’organisation Mission & Développement de l’Armée du Salut reçoit des denrées alimentaires et des dons en nature, notamment pour l’aide humanitaire et le travail dans le domaine de la santé. Les dons de la Confédération en produits laitiers figurent à hauteur de KCHF 978 (exercice précédent : KCHF 1093) dans les comptes annuels. Le matériel médical provenant des installations de la protection civile et des stocks de l’armée, dont la valeur est estimée à KCHF 704 (exercice précédent : KCHF 0) ne figure pas dans les comptes annuels. Le travail bénévole des membres et amis de l’Armée du Salut constitue un élément essentiel à l’accomplissement de notre tâche. Lors de l’exercice écoulé, 2 296 heures ont été effectuées bénévolement, sans tenir compte de la recherche de fonds et du travail de sensibilisation (distribution de soupe, conférences, concerts, etc.).

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

30


Rapport financier 2007

A savoir ...

Charte internationale L’ Armée du Salut est un mouvement international et fait partie de l’Eglise chrétienne universelle. Son message se fonde sur la Bible. Son ministère est motivé par l’amour de Dieu. Sa mission consiste à annoncer l’Evangile de Jésus-Christ et à soulager, en Son nom, sans distinction aucune, les détresses humaines.

31

Rapport annuel Mission & Développement – 2007


Collaborateurs/trices outre-mer

Jonathan Grosjean

Emmi Zimmermann

Emmanuel Blackwell dès le 01.07.08

Rebecca Zünd

Claude et Matty Huguenin-Nkoko

Lucia Erni

Salvador et Esther Ferreira-Benoit, Etienne, Sara, Efraïm

Roland et Rosa Meylan-Lauber


Brésil

Roland et Birgitta Magnin-Linander, majors, ont séjourné 3 mois à Kinshasa (01.02 au 27.04.2008), en qualité d’administrateurs gestionnaires du service médical.

Lucia Erni, major, Exército de Salvação, Centro de Integração Familiar Arco Verde, Av. Antônio Pires 1790, Bairro Campo de Santana, Prudente de Morais – M.G. CEP 35715-000, Brasil E-mail : lucia.erni@salvos.org.br

Ghana

Salvador et Esther Ferreira-Benoit, majors, (Etienne, Sara et Efraïm), Exército de Salvação, Caïxa postal 18, Carmò do Rio Claro − M.G. CEP 37150-000, Brasil E-mail : esther.ferreira@salvos.org.br Roland et Rosa Meylan-Lauber, majors, Exército de Salvação, Rua Conde de Irajà 135, Torre Recife – P.E. CEP 50710-310, Brasil E-mail : roland.meylan@salvos.org.br E-mail : rosa.meylan@salvos.org.br Jakob Stalder-Schmid, brigadier (R), Comendador Elias Zarzur 269, Apt. 92, Boa Vista, São Paulo – SP, CEP 04736-000, Brasil

Emmanuel Blackwell, The Salvation Army, Territorial Headquarters Box CT 452, Cantonments, Accra, Ghana E-mail : Emmanuelblackwell@yahoo.com

Haïti Emmi Zimmermann, major (R), Armée du Salut, B.P. 2571, Port-au-Prince, Haïti E-mail : emmizimi@yahoo.com Jonathan Grosjean, Armée du Salut, Delmas 2 no. 18/20, B.P. 301, Port-au-Prince, Haïti E-mail : jongrosjean@laposte.net

République démocratique du Mexique Congo (Kinshasa) Rebecca Zünd, Ejército de Salvación, Hogar de Niños, Avenida de los CantiClaude et Matty Huguenin-Nkoko, Armée du Salut 8636, Kinshasa 1 République démocratique du Congo E-mail : claude_huguenin2002@yahoo.fr

33

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

les 16, Fraccionamiento Mozimba, Acapulco Gro. C.P. 39460, México E-mail : rebeccazuend@gmx.ch


Parrainages Nous soutenons des projets de parrainages dans les pays suivants: Brésil, El Salvador, Haïti, Inde, Kenya, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Myanmar (Birmanie), Panama, Philippines, Zimbabwe, Sri Lanka, Ruanda.

34

Rapport annuel Mission & Développement – 2007


COUPON–RĖPONSE Je désire de plus amples informations concernant

 un engagement personnel  une proposition d’exposé ( pays souhaité ) ............................................  un projet de développement ( pays souhaité ) ...................................... ............................................................................................................... Je désire m’engager pour un parrainage

 Pays souhaité ........................................  Veuillez me faire parvenir la documentation  Veuillez prendre contact avec moi Mes questions / remarques ..................................................................................................................... ..................................................................................................................... .....................................................................................................................

35

Rapport annuel Mission & Développement – 2007

 Parrainages

Soutenez-nous

Avec une contribution mensuelle régulière, vous pouvez parrainer une école ou un foyer pour enfants. Avons-nous suscité votre intérêt ? Veuillez alors remplir la carte ci-contre, la détacher et nous la renvoyer, afin que nous puissions vous faire parvenir de plus amples informations. Nous vous renseignerons avec plaisir par: courriel : mission@swi.salvationarmy.org ou par téléphone 031 388 06 04


Notre adresse : Quartier Général de l’Armée du Salut Mission & Développement Laupenstrasse 5 Case postale 6575 3001 Berne Téléphone 031 388 05 91 Fax 031 388 05 95 mission@swi.salvationarmy.org www.armeedusalut.ch/mission

...............................................

...............................................

...............................................

Tél. ........................................

Compte postal :

E-mail ..................................

Expéditeur

Affranchir s.v.p.

Armée du Salut Quartier Général Mission & Développement Laupenstrasse 5 Case postale 6575 3001 Berne

30-6709-1 / Mission

04/2008 - Graphisme: Rolf Messerli / Impression: Rub Graf-Lehmann SA, Berne

Rapport annuel Mission & Développement – 2007


Rapport Annuel 2007