Page 1

Mensuel de l’Armée du Salut - 128e année - N° 3 - 2018

Pâques

Où mon regard se porte-t-il  ? Sébastien Goetschmann

Quelle surprise pour Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, lorsqu’arrivées devant le tombeau de Jésus, elles le trouvèrent vide  ! Christ n’est pas mort, les ténèbres n’ont pu le retenir  !

F

rayeur, étonnement, effarement, doute, peur, tristesse, difficile de dire quels sentiments nous traverseraient si nous apercevions la lourde pierre qui bouchait l’entrée du tombeau, roulée sur le côté, et le corps de cet ami que nous aimions, volatilisé. Mais notre regard ne doit pas s’arrêter à cette sépulture. Non, ce tombeau n’est pas un lieu de mort, au contraire, il est générateur de vie, de vie nouvelle. Jésus l’avait pourtant annoncé à ses disciples : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup ; les anciens, les chefs des prêtres et les maîtres de la loi le rejetteront ; il sera mis à mort, et après trois jours, il se relèvera de la mort. » (La Bible, Évangile de Marc, chapitre 8, verset 31). Dans l’œil de Rembrandt Le point de vue que propose le peintre Rembrandt, dans le dessin ci-contre, est peu habituel. Il offre une perspective depuis l’intérieur du tombeau,   page 2

L’hiver, que c’est long  !   page 3

Les saintes femmes au tombeau – ce dessin de Rembrandt propose une perspective peu ordinaire de la tombe du Christ  : une vue sur l’extérieur, là où il y a la vie

Transformé par la croix   pages 4–5 


Pâques

son regard se porte sur les femmes attristées, mais aussi vers l’extérieur, vers la ville, vers Jésus qui est dehors et non plus à l’intérieur du sépulcre. C’est un regard vers la vie ! Ce que je regarde et ce que je vois Dans la Bible, l’apôtre Jean décrit ce passage au travers de trois personnes bien différentes, trois regards également, qui ne déduisent pas la même chose de ce tombeau vide. 1

Tout d’abord, il y a Marie de Magdala qui, dès l’aurore, se rend au tombeau et constate que la pierre a été roulée. Elle en devient folle, «  mais qui a bien pu voler le corps et pourquoi  ?  ». Elle ne pourra pas rendre un dernier hommage à son maître en versant les aromates et les parfums sur son corps, signe de son amour et de son dévouement. Son regard est embué par la tristesse, si bien qu’elle ne reconnaît pas Jésus, même lorsqu’il se présente à elle. Ensuite, il y a Pierre. Il entre dans le tombeau, voit et constate que les bandes qui embaumaient Jésus sont à terre et que le linge qui recouvrait sa tête est plié à part. Mais il lui manque la conclusion. Certainement, son esprit est encore accaparé de remords, lui qui a renié le Christ par trois fois. 2

Enfin, il y a le disciple que Jésus aimait. Son nom n’est pas indiqué, comme pour nous inclure dans le récit. Ce disciple-là voit et croit. Il s’est souvenu des paroles de Jésus. Son regard ne s’est pas arrêté à ce tombeau vide, il a compris que Christ devait souffrir la mort pour la vaincre définitivement. Une vision d’espoir La souffrance et la mort de JésusChrist n’étaient pas des fins en soi ; elles ont ouvert le chemin à la victoire sur le pouvoir du péché et vers la vie nouvelle dans l’amour éternel de Dieu. Le message chrétien est celui de l’espoir dans la vie au travers de la mort.

La Bible, Évangile de Jean, chapitre 20, versets 1 à 8 2  La Bible, Évangile de Matthieu, chapitre 26, versets 31 à 75

1 

La foi chrétienne, c’est l’espérance d’une vie nouvelle auprès de Dieu, grâce à la mort et à la résurrection de Jésus

  

Point de vue

  Pierre-André Combremont

L’incrédulité de ceux qui découvrent le tombeau vide Pour beaucoup de gens, la vue d’un tombeau peut être impressionnante. Elle peut éveiller des sentiments de crainte. Même le simple fait de passer à proximité d’un cimetière peut troubler une personne sensible et il n’est pas rare de voir, dans une telle circonstance, quelqu’un faire discrètement un signe de croix. Geste de superstition, comme pour se protéger de la mort  ? Dans sa représentation du tombeau du Christ vide, Rembrandt a justement dessiné des femmes aux visages inquiets. Comme on peut les comprendre  ! Quand on sait ce qu’une tombe toute fraîche peut être impressionnante, on imagine aisément l’impression terrorisée que peuvent avoir ces femmes à la vue du tombeau vide dans lequel elles s’attendaient à trouver le corps de Jésus. Il aura fallu que Jésus lui-même, ressuscité, se

2

fasse connaître par Marie de Magdala pour qu’elle comprenne la situation et puisse en avertir les disciples (la Bible, Évangile de Jean, chapitre 20). Aujourd’hui encore, cela ne va pas de soi de réaliser que le Christ, Fils de Dieu mort pour notre salut, est vivant. Qu’il est remonté dans la maison de son Père pour nous y préparer une place. C’est lui-même qui nous dit  : «  Que votre cœur ne se trouble pas, ayez foi en Dieu, ayez aussi foi en moi.  » 1 Le jour vient bientôt où Jésus reviendra pour nous chercher. Soyons donc prêts à le recevoir.

  L a Bible, Évangile de Jean, chapitre 14, verset 1

1


évangile

L’hiver, que c’est long  !   Monique Bürki

Dans la Bible Car ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel, le Saint d’Israël  : «  C’est dans la tranquillité et le repos que sera votre salut, c’est dans le calme et la confiance que sera votre force. [...]  » La Bible, Livre du prophète Esaïe, chapitre 30, verset 15

C

onsolez-vous, vous n’êtes pas seul à penser que l’hiver n’en finit pas. Mais l’hiver est-il vraiment une saison morte  ?

Munis de nos bottes rembourrées, nous affrontons la neige, les fortes pluies, le gel, souvent à l’affût d’un rayon de soleil car le soir arrive quelques heures seulement après le lever du jour. La nature paraît dormir d’un profond sommeil, en est-il vraiment ainsi  ? Nenni  ! Si la nature s’accorde une pause en hiver, c’est avant tout pour se régénérer. Durant cette période, la végétation et les animaux effectuent de patients préparatifs en vue du printemps. Pour de nombreuses espèces végétales, le gel agit même comme déclencheur de la floraison printanière, il suffit de les laisser en terre durant l’hiver pour les voir fleurir à la belle saison, garantissant ainsi la reproduction de l’espèce. Pour de nombreux êtres vivants, l’hiver est un moment crucial du cycle biologique   : si, pour certaines espèces, la saison froide permet le développement souterrain de la vie, pour d’autres elle est l’occasion d’hiberner et

de marquer une pause  : hérissons, marmottes ou chauves-souris. C’est durant cette période que, dans le sous-sol et les arbres morts, nombre de larves trouvent refuge. L’hiver correspond également à la période de métamorphose de certains insectes. Ce temps mis à part est la période où l’agriculteur peut dresser son bilan. La terre qui se repose a donné ses fruits, elle se prépare pour de nouvelles promesses. Il faudra bientôt penser à tailler les vignes et autres arbres fruitiers. «  La naissance des chevreaux et des agneaux est imminente. C’est un motif de joie qui récompense le labeur de l’éleveur.  » 1 Et si nous profitions de ce temps mis à part, au coin du feu, pour ouvrir la Parole et méditer sur les richesses que la Création nous réserve  ? Nous aussi nous avons part à la régénération de notre terre intérieure car  : «  Comme la pluie et la neige descendent des cieux et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en

Durant l’hiver, le hérisson se plonge dans des phases de léthargie

est-il de ma parole qui sort de ma bouche  : elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli avec succès ce pour quoi je l’ai envoyée.  » (La Bible, Livre du prophète Esaïe, chapitre 55, versets 10 et 11).

Texte inspiré de  :   cooperation.ch/La+nature+en+hiver

1

3


message de Pâques

Transformé par la croix   Général André Cox

Le message de l’amour réparateur et rédempteur de Dieu, comme en témoigne la croix et la tombe vide, est toujours aussi puissant et pertinent qu’il y a 2 000 ans. La croix est au centre de notre foi et de notre message évangélique. Elle fait partie intégrante de tout ce que nous croyons et elle est notre motivation pour atteindre, avec le message d’espoir, d’amour et de salut un monde qui se meurt. La croix est délibérément située au centre de l’écusson de l’Armée du Salut.

Le Général André Cox, Chef mondial de l’Armée du Salut, affirme l’actualité du message de la croix

Une rencontre personnelle Chacun de nous a besoin d’avoir une interaction personnelle avec la croix, car c’est là que nous nous agenouillons pour donner nos vies à Christ. La croix est le lieu de repentance de nos péchés, l’endroit où nous recevons la grâce réparatrice et où nous commençons une nouvelle vie en Christ. La croix est transformatrice comme l’amour, la grâce et le pardon de Dieu libèrent nos vies. Nous venons à la croix condamnés, mais nous la quittons pardonnés (Romains 8 : 1). Nous venons à la

4

croix morts à cause de notre péché, mais nous en repartons avec une nouvelle vie en Christ (2 Corinthiens 5 : 17, Galates 2 : 20). À travers la croix, notre destination éternelle passe de l’Enfer au Ciel (Jean 3 : 16). La sixième doctrine de l’Armée du Salut dit  : «  Nous croyons que notre Seigneur JésusChrist, par ses souffrances et sa mort, a réconcilié le monde entier avec Dieu ; ainsi quiconque le veut, peut être sauvé.  » La croix est à la disposition de chacun d’entre nous et le message de l’Évangile s’adresse à quiconque. Ceci est essentiel à notre foi et à notre témoignage, en particulier en tant que salutistes. Nous le savons. Nous prêchons cela. La question clé et le défi qui est le nôtre est  : est-ce que nous expérimentons toujours le pouvoir, la réalité et la transformation de la croix dans nos propres vies  ? Plus que ... Vous voyez, c’est plus que de simplement admettre notre péché et de reconnaître notre besoin de salut ; c’est plus que de reconnaître que Jésus est mort pour notre péché  ; c’est plus qu’un besoin

personnel et communautaire ; c’est plus qu’un simple acte sacrificiel. Oui, la croix est le signe du prix qui a été payé pour le pardon de notre péché, mais c’est aussi le moyen par lequel le péché a été brisé. Oui, la croix concerne le pardon, mais aussi la restauration. Oui, la croix nous rappelle notre faiblesse, mais c’est aussi un lieu de puissance. Nous venons dans la honte, mais nous repartons victorieux  ! La croix est la victoire sur les puissances du mal. La croix annule la malédiction du péché et rompt son pouvoir. Les chrétiens peuvent avoir des vies de victoire et de force à cause de la croix. La défaite s’est changée en victoire. La faiblesse est changée en puissance. Le vieil homme est laissé pour compte et le nouvel homme est né. Cet évangile du Christ et le pouvoir de la croix sont holistiques. Notre dixième doctrine stipule clairement que  : «  Nous croyons que c’est le privilège de tous les enfants de Dieu d’être sanctifiés tout entiers, et que tout leur être, l’esprit, l’âme et le corps, peut être conservé irrépréhensible pour l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ.  »


message de Pâques

Restez concentré Quelle réalité glorieuse   ! Quel œuvre   ! Tout cela à cause de l’amour de Dieu, révélé en Jésus et manifesté sur la croix. Ne perdez jamais de vue la croix. Nous chancelons et tombons quand nous oublions la croix. L’auteur-compositeur Fanny Crosby a fait la prière suivante  : «  À ta croix, Jésus, retiens mon âme captive  » (Délivrance & Louange, Chant N°93) et George Bennard a affirmé qu’il «  chérirait à jamais cette vieille croix, bois maudit du Calvaire  » (Délivrance & Louange, Chant N°379). L’apôtre Paul n’a jamais perdu de vue la croix. Dans Romains  1  :  16–17, nous lisons  : «  En effet, je n’ai pas honte de l’Évangile [de Christ]   : c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif. En effet, c’est l’Évangile qui révèle la justice de Dieu par la foi et pour la foi, comme cela est écrit  : le juste vivra par la foi.  » Paul affirme aussi ceci  : «  En effet, le message de la croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, il est la puissance de Dieu.   » (1 Corinthiens 1 : 18). La manière dont le monde considère la croix ne change en rien sa réalité. L’incapacité des générations existantes et antérieures à saisir la plénitude de toutes les réalisations de la croix ne diminue en rien sa puissance ou son impact éternel. Le message de la croix n’est peutêtre pas populaire, mais sa vérité est éternelle et pertinente. Le tombeau vide Le Vendredi saint et la croix ne sont qu’une partie de l’histoire de Pâques. Louez Dieu, l’histoire ne se termine pas avec un Sauveur

C’est par la croix que Christ nous ouvre le chemin vers le salut

mort  ! Nous adorons un Seigneur ressuscité qui, en plus d’annuler la malédiction du péché et de briser son pouvoir, est vainqueur de la mort pour donner à chaque croyant la vie éternelle et le pouvoir de résurrection  ! La glorieuse réalité du matin de Pâques est symbolisée par le tombeau vide  : «  Il n’est pas ici, car il est ressuscité  », sont les paroles de l’ange dans Matthieu 28 : 6. La question posée aux femmes qui se rendent au tombeau, ce matin-là est  : «  Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant  ?  » (Luc  24  :  5). Rien ne peut contraindre Dieu, surtout pas le péché et certainement pas la mort. Les événements de Pâques démontrent le pouvoir souverain de Dieu qui intervient dans nos

réalités physiques et spirituelles. Dieu révèle toute l’étendue de son pouvoir, vaincre Satan et écraser les deux aspects les plus restrictifs et les plus dominants de notre humanité déchue. Une prière pour vous Réfléchir, comme nous le faisons encore une fois à l’incroyable don de Dieu qui nous libère du péché, appelle une réponse personnelle de chacun de nous. Je prie pour que nous connaissions tous l’amour, le pardon, la grâce et la puissance de Dieu alors que nous faisons l’expérience de ressentir sa présence dans nos vies. Les citations des Écritures viennent de la Bible Segond 21 (SG21)

5


à bien y penser ... Le dessinateur Alain Auderset nous invite à la réflexion. Chaque mois, vous trouverez une nouvelle BD à cet endroit.

Pâques Chaque année au printemps il y a un souffle de vie qui permet à la nature endormie de se réveiller. On ne peut pas y rester indifférent  : les bourgeons qui éclatent, les fleurs qui s’épanouissent, les oiseaux qui chantent, un vrai renouveau, une résurrection. C’est aussi dans cette période printanière, que chaque année nous fêtons «  Pâques  ».

Sans tambour ni trompette

6

Déjà depuis plusieurs semaines, les grandes surfaces offrent à notre regard des étalages bien garnis de lapins en chocolat et des œufs teints. Il y a un air de fête que nous manifestons par des  : «  Joyeuses Pâques  »  ! Ça, c’est le décor, au risque de méconnaître et

  Major Jean Donzé d’oublier l’origine de cette Fête chrétienne  : la résurrection de Jésus. C’est dans la Bible, la Parole de Dieu, que nous pouvons lire et relire ce récit. Jean, un disciple de Jésus qui a vécu ces évènements, est un témoin oculaire. Il les relate au chapitre 20 de son Évangile. À la fin de son récit, il dit  : «  Ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie (éternelle) en son nom.  » Les lapins en chocolat, les œufs teints, pourquoi pas, mais s’il n’y a que cela, nous passons à côté de la Vérité, de l’essentiel.


infos

Au Foyer on est bien traité Oui, je m’abonne pour une année au mensuel «  Espoir  » pour la somme de CHF 48.– (CHF 67.– étranger)

Mardi 30 janvier 2018, le Foyer de l’Armée du Salut à Neuchâtel a fêté l’obtention du label «  Sonate – Bientraitance en institution  ».

Nom  : Prénom  : Adresse  :

Pour Laurent Imhoff, Directeur du Foyer, cette labélisation vient souligner les efforts consentis par tous les collaborateurs, mais aussi les 30 résidents de l’institution qui ont réfléchi ensemble aux valeurs à vivre au quotidien  : respect, sécurité, communication, confiance, liberté et dignité.

Localité  : Date  : Signature  :

Sébastien Goetschmann Article complet et galerie photos  : info.armeedusalut.ch Recherche  : label Sonate

Résidents et collaborateurs ont fêté ensemble l’obtention du label «  Sonate  » qui démontre la qualité de la prise en charge

A envoyer à  : Armée du Salut, Service des abonnements, Case postale, 3001 Berne redaction@armeedusalut.ch

Le 31 mars prochain, nous aurons la chance de vivre une journée avec le Général et la commissaire Cox, à la salle de la Marive, à Yverdon. Lors de cette journée, nous voulons vivre ensemble le parcours des disciples d’Emmaüs et, comme eux, nous laisser rencontrer par Jésus. Nous voulons faire un bout de chemin avec Lui et Lui permettre de se révéler à nous d’une manière nouvelle. Nous nous attendons à ce que beaucoup vivent un renouvellement comme les disciples d’Emmaüs l’ont vécu. «  Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent  ». (Luc 24 : 31). Programme :

10h30–12h15  : Session 1 «  Laisser mourir  » 12h30–13h30  : Repas en commun (pain et soupe) 13h45–14h15  : Concert 14h30 –16h30  : Session 2 «  Vivre  »

Venez participer à cette journée exceptionnelle  ! armeedusalut.ch/fete_de_paques La Rédaction

Mensuel de l’Armée du Salut | Laupenstrasse 5 | Case postale | CH-3001 Berne | Tél. 031 388 05 91 - Fax  : 031 382 05 91 | Courriel  : redaction@armeedusalut.ch | Internet  : armeedusalut.ch | CP: 30-3117-4| Abonnement 1 an  : CHF 48.-, CHF 67.- (étranger), CHF 72.- (par avion) | Fondateur  : William Booth | Général  : André Cox | Chef de territoire  : Commissaire Massimo Paone | Rédaction Berne: Florina German (responsable), Sébastien Goetschmann | Equipe de rédaction  : Pierre-André Combremont, Yverdon-les-Bains / Marianne Hefhaf, Les Evouettes / Annelise Bergmann, Suchy / Monique Bürki, St-Aubin-Sauges / Major Jacques Tschanz, La Tour-de-Peilz  | Concept graphique  : Didier Chassagnot | Mise en page  : Sébastien Goetschmann | Imprimerie  : Rub Media, Wabern | Tirage  : CH  :  3000 ex. BE  :  2000 ex. | Crédit photo  : P 1 & 2  : Ben Askew_flickr.com, Peinture de Rembrandt, winniegoespooh_flickr.com ; P  3  : pexels.com ; P  4  &  5  : Salvation Army IHQ, Adam W-CH_flickr.com ; P  7  : MAD ; P  8  :  Onasill ~ Bill Badzo_flickr.com  | L’Armée du Salut, mouvement international, appartient à l’Eglise chrétienne universelle. Son message se fonde sur la Bible. Son ministère est inspiré par l’amour de Dieu. Sa mission est d’annoncer l’Evangile de JésusChrist et de soulager, en son nom, sans distinction aucune, les détresses humaines.

7


détente « La vie, ce n’est pas avoir et obtenir, mais être et devenir. » Mirna Loy

1 7 3

2 4

1 5 8

9

2

1

9

8

7

4

3

Conceptis Puzzles

Solution du Sudoku

Règle du jeu

8 9 1

4 8 3

En partant des chiffres déjà inscrits, remplissez la grille de manière à ce que  :

5 6

06010017065

• chaque ligne • chaque colonne • chaque carré de 3x3 contiennent une seule fois les chiffres de 1 à 9. Pas besoin d’être fort en maths  !

Annoncer les rectifications d’adresses

Sudoku

8 9 5 2 1 4 3 6 7

6 2 7 8 3 5 1 4 9

4 1 3 6 7 9 5 8 2

9 3 6 1 5 8 2 7 4

1 7 4 3 6 2 9 5 8

2 5 8 9 4 7 6 1 3

5 8 9 7 2 1 4 3 6

7 6 1 4 9 3 8 2 5

06010017065

3 4 2 5 8 6 7 9 1

Espoir 03/2018 - Où mon regard se porte-t-il ?  

Alors que Marie se rend au tombeau, le corps de Jésus a disparu. Ce numéro spécial Pâques questionne notre façon de voir les choses. Il comp...

Espoir 03/2018 - Où mon regard se porte-t-il ?  

Alors que Marie se rend au tombeau, le corps de Jésus a disparu. Ce numéro spécial Pâques questionne notre façon de voir les choses. Il comp...

Advertisement