Page 1

d ialogue

Photo :  Markus Walzer

Mensuel pour les salutistes et amis de l’Armée du Salut

6 /  2 0 1 2

Bougeons pour Dieu Enfilez votre maillot  ! Un nouveau service social au Locle Nouvelles salutistes

4-6 8 7-9


Photo  : Bernhard Hottiger

Dialogue

Annonces Le chanteur et compositeur Gil Bernard sera en tournée à travers la Suisse romande du 8 au 26 juin 2012. Retrouvez toutes les informations sur  : http://gil-bernard.pampc.net

Erratum Dans le dialogue de mai, le flyer de la Journée découverte du Centre de formation à Bâle, annonçait l’événement à la date du samedi 10 juin. Les Portes ouvertes du Centre auront bien lieu le dimanche 10 juin.

Une pratique rassembleuse Le sport est une activité particulière. La sociologie nous dit qu’il est un reflet de la société dans laquelle nous vivons. Codifiée, hiérarchisée, parfois violente et récompensant le rendement, la compétition sportive a cela de passionnant qu’elle rassemble autant qu’elle divise. Jamais un pays ne se sent aussi uni que lorsque son équipe nationale participe à la finale de la Coupe du monde de football et jamais des personnes, qui ne se connaissent pas, ne se haïssent plus que lorsqu’elles se croisent dans un stade, l’un avec un maillot vert, l’autre avec un maillot bleu.

Sébastien Goetschmann

Rassembler sans diviser. Se dépenser pour le plaisir de l’effort et non de la récompense. S’affronter sans se combattre. Voilà le défi que relèvent les nombreuses activités sportives proposées par l’Armée du Salut. Car au-delà de la compétition, l’activité sportive est un excellent moyen de prendre soin du corps que Dieu nous a donné, mais également d’aller à la rencontre de l’autre. Erratum Dans l’article de Dialogue 5/2012 «  A Vienne j’ai dû relever de réels défis  !  », il était écrit  : «  Il n’y avait du reste pas de Poste pendant des années.  » C’est une erreur. Le fait est que le Poste a été dirigé bénévolement, quelques années, par la sergente Ilka Rupp et son équipe, plus tard par Stefan Sörensen. Ensuite, les majors Leber l’ont pris en charge, en plus de leurs grandes responsabilités. Le 1er juillet 2010, la major Heidi Oppliger est nommée officière de Poste. Dans l’infobox était écrit  : «  Dans les logements sociaux de la Maison Erna vivent des personnes qui n’ont presqu’aucune chance de trouver un logement car elles

2

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

n’ont pas de travail ou des personnes qui, pour d’autres raisons, ne peuvent pas vivre seules.  » Cela pouvait prêter à confusion. Ce que nous voulions dire est que  : «  Dans les logements sociaux de la Maison Erna, d’anciens sans-abris, qui n’avaient pas grande chance d’habiter seuls ailleurs, ont retrouvé une maison.  » De plus, beaucoup de résidents de la Maison Erna travaillent et ont retrouvé un emploi par le biais de l’accompagnement professionnel de l’institution. Veuillez nous excuser pour les imprécisions contenues dans cet article. Florina German

Sébastien Goetschmann

Charte internationale de l’Armée du Salut L’Armée du Salut est un mouvement international et fait partie de l’Eglise chrétienne universelle. Son message se fonde sur la Bible. Son ministère est motivé par l’amour de Dieu. Sa mission consiste à annoncer l’Evangile de Jésus-Christ et à soulager, en Son nom, sans distinction aucune, les détresses humaines.


Info AdS

Quelle ligne de vêtements mérite-t-elle vos applaudissements  ? Les pilotes de Swiss, les serveurs de Starbucks, les collaborateurs du service externe d’une plomberie et le personnel de vente du fleuriste du coin portent tous un uniforme. A l’Armée du Salut, l’uniforme nous rend de grands services. Il nous distingue et témoigne de notre foi. Cela ne doit pas changer.

L’uniforme classique Afin de contribuer à la visibilité universelle de l’Armée du Salut, on ne peut se passer de l’uniforme bleu marine intemporel. Il nous tient à cœur d’offrir des habits adéquats, à des prix abordables et qui soient faciles à acquérir. Le look business Actuellement, de nombreux collaborateurs exerçant des fonctions dirigeantes ne sont pas salutistes. Pour ce groupe de personnes, il n’existe pour l’instant pas

de concept vestimentaire, qui tiendrait compte, tant de la visibilité de l’Armée du Salut, que de l’importance de l’habillement pour la branche. Un genre de look business doit combler cette lacune.

lut Suisse, Marketing, Case postale 6575, 3001 Berne. Martin Künzi, Chef du Département marketing et communication martin_kuenzi@armeedusalut.ch

Votre avis nous intéresse Nous sommes soucieux de vous offrir des habits adéquats à des prix abordables, qui puissent être utilisés de façon flexible, qui soient à la mode et qui vous plaisent. Un code vestimentaire, donnant des indications sur les vêtements à porter, est également en élaboration. Nous recueillons volontiers vos suggestions concernant les premiers projets d’habit et le code vestimentaire sur ha-shop.jimdo. com/modeschau/. Celui qui ne dispose pas d’accès à Internet Le message de l’Armée du Salut enthousiasme. Cet enpeut nous communiquer ses thousiasme doit aussi se refléter dans l’habillement  ! idées par écrit à  : Armée du Sa-

Image  : AdS

Conformément à la stratégie «  soupe, savon, salut  –  aujourd’hui  !  », le port de l’uniforme doit contribuer à nous rendre visible à l’époque actuelle. Nous vous présentons nos projets de vêtements sur le podium virtuel et vous invitons à les commenter et à les évaluer. Cela nous aidera à déterminer pour quel article nous devons lancer la production et quelles adaptations sont souhaitées.

De vous à moi

Photo  :  Werner Tschan

La couronne de la victoire Le Championnat d’Europe de football et les Jeux olympiques d’été seront certainement les événements sportifs majeurs de cet été. Durant cette période se dérouleront aussi des compétitions dans toutes sortes d’autres disciplines comme en course d’orientation. A l’Armée du Salut, à un niveau plus simple, les sportifs pourront se mesurer dans différentes disciplines au cours de la Rencontre Famille & Sport. Les vainqueurs seront désignés, récompensés et fêtés. Pour sortir vainqueur d’une manifestation sportive ou pour obtenir une médaille, beaucoup d’éléments doivent concorder.

La préparation physique, la forme du jour, l’engagement total, la disposition au renoncement et la chance sont des ingrédients indispensables à la victoire. Au cours d’innombrables heures d’entraînement, les athlètes se préparent à la compétition, mais ils seront peu nombreux à remporter la victoire (il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus). Aussi grand que puisse être le triomphe, il n’est que passager et le titre gagné devra tôt ou tard être à nouveau défendu.

de la victoire par Jésus-Christ. Il sait exactement pourquoi il se bat, il ne poursuit pas un but incertain, son coup ne part pas dans le vide et il est convaincu que son engagement total en vaut la peine. Par sa mort à la croix et par sa résurrection, le troisième jour, Jésus a remporté la victoire sur le péché et sur la mort. Tous ceux qui croient en Jésus-Christ peuvent participer à cette victoire. Cette victoire ne dépend pas de ma forme du jour, de mes difficultés et de mes sentiments. Elle constitue un cadeau durable et indestructible de Dieu.

L’apôtre Paul s’adresse aux Corinthiens en ces termes  : «  Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire ; mais nous, c’est pour une couronne indestructible.  » (1 Corinthiens 9  : 25).

Lorsque, cet été, vous participerez à une manifestation sportive ou au couronnement d’une victoire, pensez-y  : Jésus a remporté la victoire et, par la foi, nous y participons.

Il oppose la coupe éphémère de la victoire ordinaire à la «  couronne indestructible  »

Commissaire Franz Boschung, Chef de Territoire franz_boschung@armeedusalut.ch «dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

3


Dossier – Bougeons pour Dieu

Bientôt cinquante ans de foot pour la Bessonne

Photos  :  André Chevailler

Impossible de faire un numéro du Dialogue consacré au sport dans l’Armée du Salut sans parler du tournoi de foot de la Bessonne. Chaque année, ce tournoi, qui a maintenant lieu à Yverdon, rassemble près de 40 équipes de toute la Suisse, et même de France et d’Italie. L’année prochaine, ce sera la 50ème édition, occasion rêvée pour interviewer l’organisateur du tournoi  : Charly Paris, soldat au Poste d’Orbe. convaincu du bien fondé de la démarche. Est- ce qu’aujourd’hui, l’événement garde l’esprit du début  ? C. P.  : Beaucoup de paramètres ont changé. Il est par exemple admis de faire partie d’un club tout en étant engagé dans l’Armée du Salut, ce qui ne se concevait Dans les années 60, le Poste de La Chaux-de-Fonds était déjà présent. En pas à l’époque. Par reconnaissez-vous les joueurs  ? En haut, de g. à d.  : David Aellig, William contre, le témoiDorthe, Alain Aellig et Jean-Paul Buerki. En bas, de g. à d.  : Marcel Gin- gnage des arbitres drat, Jean-Henri Terraz et Pierre Dorthe est encourageant  : ils voient d’autres Pourquoi ce nom  : la Bessonne  ? tournois et constatent une grosse difféCharly Paris  : A l’origine, le tournoi avait rence avec le nôtre au niveau du comporlieu à La Bessonnaz, au-dessus d’Orbe tement et de l’amitié. Heureusement. sur la montagne du Suchet. Le terrain assez rustique, au milieu des sapins, était si- Pouvez-vous citer des souvenirs partitué à 1000 mètres d’altitude. culiers  ? C. P.  : Une fameuse édition à l’Auberson  : A quand remonte le 1er tournoi  ? retrait des bouses de vaches, franchisseC. P.  : A juin 1962. A l’époque, il y avait huit ment du col de l’Aiguillon en tracteur avec équipes  : Lausanne, Genève, Bâle, Zurich, Berne, La Chaux-de-Fonds, Thoune Münsingen et Orbe.

un rouleau pour aplanir le terrain, puis la neige en plein mois de juin  ! Je retiens aussi la participation d’un joueur argentin du Servette, Oscar Roman Acosta, il jouait si bien. Il y a aussi eu des coups durs, des accidents, des décès. Avec le recul, quel est votre regard sur ces événements  ? C. P.  : La vie est parfois très dure et si Dieu a permis ces moments tristes, je ne les ai jamais ressentis comme un désaccord de sa part par rapport à cette activité. Avez-vous des regrets  ? C. P.  : Non, au contraire. Ou si, un petit  : ne pas pouvoir faire encore quelques parties aux côtés de mon fils Marcel … L’année prochaine, c’est le 50ème. Un anniversaire qui se fêtera  ? C. P.  : Oui, mais très simplement. Et ensuite, pensez-vous rempiler  ? C. P.  : Non, car l’objectif que je m’étais fixé aura été atteint. A savoir  : cinquante éditions. Questions  : Capitaine Pascal Donzé

Qui en est l’instigateur  ? C. P.  : Daniel Paris, mon père. Il a toujours été un super modèle pour moi. Il m’a transmis ainsi la bénédiction de Dieu. Dans quel but le tournoi a-t-il été organisé  ? C. P.  : Pour permettre à des membres de l’Armée du Salut de pratiquer le foot sans devoir s’inscrire dans un club dont les activités se collisionnaient avec celles de l’Armée du Salut et aussi pour permettre d’inviter des jeunes externes à nos rangs. Après le décès de votre père, pourquoi avez-vous pris la relève  ? C. P.  : Simplement parce que j’étais

4

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

Le Poste de Lausanne participait déjà aux premiers tournois organisés à La Bessonnaz, ici en 1967.


Un bel esprit d’équipe dans la mini-ligue

Photo  : Obstgarten Rombach

Depuis 10 ans, le Foyer d’habitation de l’Armée du Salut Obstgarten à Rombach (Argovie) possède une équipe de football. L’entraînement régulier et la participation à des tournois renforcent non seulement la condition physique des joueurs et joueuses mais encore leurs compétences sociales.

Les footballeurs du Foyer Obstgarten (en rouge) lors d’un match amical.

Joachim Gangl est éducateur au Foyer Obstgarten. La plupart de ses patients souffrent de troubles psychosociaux graves et sont au bénéfice d’une rente AI. Les patients habitent et travaillent au Foyer afin de pouvoir un jour se réinsérer professionnellement et socialement. Beaucoup d’entre eux ont tendance à se replier sur eux-mêmes, surtout au début de leur séjour. «  Ce sont précisément les clients les plus jeunes qui sont les plus difficiles à motiver  », confie Gangl. L’idée d’offrir un programme de sport et d’exercice léger est née de la nécessité d’activer ces personnes. Gangl a d’abord fondé un groupe de football en 2002. «  Au début, il était difficile d’amener les participants sur le terrain. Il a souvent fallu beaucoup d’encouragements pour surmonter leur paresse physique et psychique  »,

explique l’entraîneur chevronné. «  Et comme nous n’étions pas en assez bonne condition physique, nous étions souvent confrontés à des blessures.  » Bientôt le nombre de joueurs participant à l’entraînement a augmenté, et un groupe fidèle, animé d’un bel esprit d’équipe a vu le jour, disposé à accueillir chaque nouveau joueur. «  L’entraînement et la participation à des tournois ont eu des effets positifs ; choisir en équipe l’engagement et le fair-play, cela change un homme, ajoute l’entraîneur. Il est intéressant de constater qu’aujourd’hui nous n’avons presque plus de blessures.  » Tournois à Zurich, Bâle et en Ecosse Les footballeurs du Foyer Obstgarten ont participé quatre à cinq fois par an à des tournois d’une journée, entre autres à la Rencontre Famille & Sport de l’Armée du Salut à Berne. Depuis 2005, ils participent avec succès aux tournois de streetsoccer pour sans-abris de Bâle et de Zurich. Trois des joueurs ont même pris part, avec l’équipe nationale, à la Coupe du monde à Edimbourg, l’un d’entre eux comme capitaine. Les tournois d’une journée devenant trop astreignants physiquement pour les footballeurs de Rombach, l’intérêt a commencé à diminuer. C’est la raison pour laquelle, en 2010,

«  Change ton monde ...  » Lancés en 2004, les Kids Games fêtent cette année leur 5ème édition en Suisse. Ces mini Jeux Olympiques pour les enfants de 7 à 14 ans se dérouleront du 12 au 17 août dans les différentes régions et se termineront par les finales nationales à Avenches le samedi 18 août. En l’espace de huit ans, le nombre de régions engagées dans toute la Suisse romande est passé de six à 13. Cette année encore, ce sont plus de 1’500 enfants qui sont attendus pour une semaine de sport et de découverte de la Bible. Axées autour du thème «  change ton monde …  », des activités concrètes seront organisées dans certaines régions.

Les Kids Games, c’est avant tout une semaine pour vivre les valeurs chrétiennes au travers de matinées de partage biblique et d’après-midi sportifs. Encouragez donc vos enfants à y inviter leurs amis. Les jeunes qui ont plus de 14 ans, peuvent s’engager comme bénévoles pour encadrer une équipe, pour arbitrer les compétitions, … Informations et inscriptions sur kidsgames.ch Sébastien Goetschmann

Gangl a créé avec des entraîneurs partageant ses idées, la mini-ligue de football, un championnat réunissant des institutions sociales. «  Cette solution correspond bien à nos besoins. Nous accueillons volontiers d’autres équipes intéressées  », poursuit-il (voir  : miniliga.ch). Son souhait pour les footballeurs du Foyer est que la ligue se répartisse en deux groupes régionaux afin de réduire les temps de déplacement et la fatigue. Reinhard Lässig

« More than Gold » Durant les Jeux Olympiques de Londres, 75% de tous les sites de l’Armée du Salut en Angleterre ont reçu le mandat d’organiser des activités tournées vers l’extérieur.

Toutes ces activités sont placées sous la direction de «  More than Gold  », qui regroupe de nombreuses dénominations de toute la planète. Avec une équipe de huit personnes, l’Armée du Salut de Suisse y sera aussi représentée du 3 au 13 août 2012. Pour Olivier Boschung, responsable de cette équipe, l’événement est une magnifique occasion de faire un pas de plus avec Dieu pour les jeunes qui participent et de grandir dans leur engagement de disciple. Mais c’est aussi une semaine durant laquelle il sera possible d’évangéliser à travers le service. Pour le moment, les tâches concrètes à faire sur place ne sont pas encore déterminées. Les jeunes se mettront à la disposition d’un Poste pour animer les activités prévues. Service, contact, distribution d’eau, danse, ministère par le sport, … tout reste ouvert. Si vous souhaitez suivre de près leurs aventures olympiques, il vous suffira de consulter régulièrement la page facebook  : facebook.com/SalvationArmySwissServiceTeam. Sébastien Goetschmann «dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

5


Dossier – Bougeons pour Dieu

Dans quelle équipe joues-tu ?

Image  : Sandrine Ray

La Bible dit que lorsque nous croyons en Dieu et acceptons son Fils Jésus-Christ comme Sauveur, nous devenons enfants de Dieu (voir Romains 8  :  14-19). Dans mon jargon sportif, cela signifie que nous faisons partie de l’équipe de Dieu.*

Et dans la vie, comme dans la majorité des sports, il n’y a que deux équipes. La Bible est aussi claire avec ceci. En Matthieu 12  : 30, Jésus dit  : «  Celui qui n’est pas avec moi est contre moi  !  » Si nous ne jouons pas pour Dieu, alors, nous jouons contre lui. Nous ne pouvons pas être «  spectateurs  ». Nous vivons, donc nous jouons  ! Et c’est à nous de choisir la bonne équipe.

partie de l’équipe de Dieu, nous recevons «  son maillot  »  :

* L’équipe de Dieu  : Dans une équipe sportive, chacun porte le maillot de l’équipe. Lorsque nous faisons

• Notre nom se trouve aussi sur le maillot  : c’est Dieu qui nous a créés, il nous connaît personnellement, jusque dans les moindres

• Au centre du maillot (logo de l’équipe) se trouve Dieu  : c’est pour lui que nous jouons, que nous donnons tout, que nous faisons des efforts, c’est pour lui que parfois nous nous faisons mal et c’est lui qui récolte les points de la victoire.

détails. Il nous connait même mieux que nous-mêmes, puisque c’est lui qui nous a façonnés. • Notre maillot porte un numéro  : les numéros indiquent bien souvent un rôle sur le terrain. Le n° 1 au hockey a le rôle de gardien. Le 9 ou 10 en football étaient habituellement les meneurs de jeu ou capitaines. De même, dans l’équipe de Dieu, nous avons un rôle à jouer. Dieu nous donne des talents, rêves, désirs, dons, ... et tout cela doit être utilisé pour faire gagner son équipe (son Royaume). • Finalement, notre maillot est sponsorisé  : les sponsors sont nécessaires afin que l’équipe existe. Une équipe sportive coûte très cher. Et l’équipe de Dieu a aussi un prix énorme. Afin qu’elle existe et que nous puissions en faire partie, le prix à payer a été celui de la mort de Jésus-Christ sur la croix, rien de moins  ! Mais cela va encore plus loin. D’habitude, lorsqu’une équipe a besoin de quoi que ce soit durant la saison (gourdes, crèmes, ...) elle peut toujours se tourner vers les sponsors pour recevoir le matériel nécessaire. Avec notre «  Sponsor  » Jésus, c’est pareil. Chaque jour, nous pouvons faire appel à lui et lui faire part de nos besoins. Nous pouvons le faire, car il a sa «  marque  » sur notre maillot. Et ce sponsor parfait pourvoit toujours à nos besoins, sans nous donner forcément ce que nous lui demandons, mais toujours ce dont nous avons besoin. Il ne vous reste plus qu’à choisir l’équipe de Dieu, à vivre et «  jouer  » pour et avec lui, car c’est son équipe qui, au bout du compte, est vainqueur. Sandrine Ray, ex-joueuse de l’équipe nationale féminine Suisse de hockey sur glace

Photo  : Sébastien Goetschmann

A la rencontre de l’autre et de Dieu Cette année, la Rencontre Famille & Sport (RFS) aura à nouveau lieu au Centre sportif Grien à Lyss, les 16 et 17 juin 2012. La RFS est un événement important dans le planning de l’Armée du Salut. Avec 1 500 sportifs, spectateurs et bénévoles, c’est même le plus grand rassemblement annuel de l’Armée en Suisse. Cette rencontre nationale est une formidable occasion d’inviter des gens qui ne fréquentent pas l’Armée du Salut, mais c’est aussi un moyen de réunir des salutistes de toute la Suisse. Cela permet, par exemple, à ceux qui se sont croi-

6

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

sés dans des camps ou aux officiers qui ont été mutés dans une autre région, d’avoir un lieu de rendez-vous annuel pour renouer contact. S’adressant particulièrement aux familles et aux jeunes, le week-end a pour vocation d’être un lieu de retrouvailles et de partage. Nous vous attendons nombreux et nombreuses les 16 et 17 juin à Lyss et si vous

avez envie de participer au bon déroulement de la RFST, vous pouvez encore vous annoncer comme bénévole (nous avons par exemple besoin d’arbitres de football) au Secrétariat de la RFST, 031 388 05 49 ou info@ rfst.ch. Toutes les informations sur rfst.ch Sébastien Goetschmann


Echos

La vieille passion des cuivres redécouverte Près de 100 personnes ont participé au Brass Event, les 28 et 29 avril 2012 à Berne. Claire-Lise Bitter, joueuse de cornet, raconte comment sa joie de jouer de la musique brass a grandi durant l’événement. Quand je me suis rendue au Brass Event, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. La tension a encore augmenté, lorsqu’un compte à rebours a été lancé, samedi peu avant 14h00, sur un écran de la salle assombrie du Poste de Berne. Des «  Talerschwingen  » et un cor des Alpes ont retenti, puis le reste de la Brass of Praise a entonné «  Salut infini  ». Magnifique, comme les instruments typiquement suisses conviennent à notre musique  !

est aussi un signe pour l’extérieur. C’est encourageant, particulièrement pour les heures d’entraînement passées en solitaire dans la cave.

La Brass of Praise, sous la direction de Mikael Dikantsa, a magnifiquement lancé l’événement.

Pratiquer la musique tourne au fitness J’ai participé à l’atelier de cornet le samedi. L’heure est devenue une expérience spéciale pour moi. Kevin Ashman (premier cornet de l’International Staff Band) a montré aux participants comment s’exercer efficacement pour obtenir des résultats. Pour présenter différentes techniques, il a joué chaque solo devant nous - tous par cœur  ! Pour démontrer la tension corporelle nécessaire pour le jeu, il s’est couché sur le dos et a laissé une participante du cours se mettre debout sur son ventre. Dans cette position, il a joué un morceau de musique connu  !

la louange  ! Encore une fois, cette heure a suscité en moi un enthousiasme renouvelé pour notre musique de fanfare. Je suis motivée à continuer d’étudier et de m’exercer.

D’une manière créative, il a rendu l’étude musicale fascinante. Nous devons nous efforcer d’offrir des exercices plus intéressants dans nos groupes resDans l’atelier «  Jouer dans des ensembles  », dirigé par Peter Haldi- pectifs. Pour que la mann, les musiciens ont pu améliorer leur jeu et leur technique. pratique devienne de

Le plaisir de jouer de la musique et le savoirfaire de l’ISB m’ont apporté beaucoup de merveilleux souvenirs et une nouvelle motivation pour m’exercer. Je ne peux qu’encourager tous les musiciens de l’Armée du Salut Suisse, qui n’ont pas pu participer au Brass Event, d’assister à un tel événement.

Photos  : Florina German

Deux messages vidéo, du maire Alexander Tschäppät et du dessinateur Max Spring, ont montré que la musique de cuivres de l’Armée du Salut n’est pas importante seulement au sein de notre organisation. Elle

Un concert comme récompense Dans la soirée, l’ISB a donné un impressionnant concert dans la salle bondée du Théâtre «  National  » de Berne. Trois rappels ont suivi le programme, avant qu’il soit possible d'arrêter le concert, tant l’ISB nous a ravis. Les participants du Brass Event ont encore eu droit à une session nocturne, où, entre autres choses, un percussionniste de l’ISB s’est inopinément changé en deuxième cornet - et avec quelle maîtrise  !

Claire-Lise Bitter

Du 20 au 22 avril 2012, les officiers retraités se sont retrouvés à Bex pour un week-end de détente et de partage. « Ils viendront d’Orient, ils viendront d’Occident… dit un cantique, c’est presque le cas puisque même de la Suisse alémanique, les retraités sont arrivés à Bex pour leur rencontre annuelle, préparée avec beaucoup de soin et de compétence par les majors Ruth et Jules-Henri Volet. Pour la première fois c’est l’hôtel des Cèdres (4 *) qui nous accueillait. Ah qu’on y était bien  : belles chambres, repas excellents, personnel très aimable.

Photo  : Theres Gaber

Rencontre des officiers retraités Le commissaire Huguenin nous a enrichis par des causeries fort intéressantes. Le premier soir, les capitaines Volet du Poste d’Aigle sont venus se présenter. Leurs témoignages nous ont montré, une fois de plus, que Dieu cherche, puis conduit ceux qui se laissent trouver. Le major Lucien Tschanz nous a impressionnés par les belles choses qu’il a fabriquées avec des déchets de cuivre. Quel talent  !

Merci aux organisateurs et merci au Seigneur pour Sa visitation. Nous sommes repartis en nous disant  : «  A l’année prochaine, Dieu voulant.  » Major (R) Annette Loosli «dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

7


Echos

Photo  : MAD

Un coup d’pouce pour les Neuchâtelois Depuis novembre 2011, l’Armée du Salut a ouvert trois studios au Locle. A la rue du Marais 36 (ancien bâtiment du Poste), elle accueille pour une durée déterminée d’environ deux à trois mois des personnes financièrement et psychiquement affaiblies. en charge des personnes présentant des trouble psychiques graves, mais de proposer une structure d’accueil et d’accompagnement simple permettant à des personnes momentanément fragilisées de trouver une solution viable. Ces studios, loués 20 francs la nuit, donnent la possibilité à ces personnes de se «  retourner  ». A côté de cela, l’Armée du Salut des Montagnes neuchâteloises désire également offrir un lieu d’écoute et d’accueil. Un repas de midi au prix de 5 francs est ainsi préparé tous les vendredis (8 à 10 personnes en profitent depuis début mars) et une permanence est établie lundi, mardi, jeudi (de 14 à 16h) et vendredi (de 12 à 16h). Le Tous les vendredis, le Centre propose un repas à midi. souhait de ce Centre d’accueil so-

Le Centre d’accueil social a pris ses quartiers dans l’ancien bâtiment du Poste.

cial est de collaborer avec les structures sociales existantes et l’Armée du Salut régionale. Le projet n’en étant qu’à ses débuts, les responsables du site, Sylvain et Claire-Lise Jacot, cherchent à donner une âme à ces nouveaux lieux et à ce que la population régionale se l’approprie. Le samedi 9 juin 2012, de 10 à 14h, une journée Portesouvertes, avec visite des lieux et stand de saucisses, servira à faire connaître ce projet à la population. Sébastien Goetschmann

Mettre le pouvoir entre leurs mains … et leurs pieds Photo  : MAD

Photo  : Sylvain Jacot

Le projet «  Coup d’pouce  » fait suite à une étude de 2007, relevant le manque de telles structures d’écoute et d’accompagnement dans le canton de Neuchâtel. Le but de ce nouveau service social n’est pas d’offrir un gîte à long terme, ni de prendre

Des adolescents locaux apprennent les bases de la fabrication de chaussures dans le cadre d’un programme de l’Armée du Salut. Port-au-Prince, Haïti – Des adolescents de Petite Place Cazeau apprennent avec enthousiasme une technique pouvant les aider à subvenir aux besoins de leurs familles. Dans le cadre du programme de l’Armée du Salut visant à soutenir émotionnellement les enfants et les adolescents, dix jeunes âgés de 16 à 17 ans se retrouvent chaque semaine pour apprendre à fabriquer des chaussures. Reginald François travaille avec les adolescents durant quatre heures chaque week-end afin de leur apprendre les bases de la fabrication de chaussures ainsi que l’histoire de cet artisanat. «  Il y a beaucoup de talent  », dit-il à propos des adolescents qui participent à ce programme. Une partie de ce talent repose entre les mains de Carline Charles, âgée de 16 ans. C’est sa première expérience avec l’Armée du Salut. «  Ça me plaît beaucoup, et ma fa-

8

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

mille se réjouit de savoir que j’apprends quelque chose  », dit-elle. Carline espère transmettre ensuite ses connaissances à d’autres. Reginald rêve d’organiser un atelier plus grand pour des jeunes et de pouvoir vendre les sandales partout où l’Armée du Salut est implantée. A Noël dernier, ce groupe a vendu 30 paires de sandales à des amis et à des parents. Il travaille actuellement à la conception d’une nouvelle sandale pour Flag Day (jour de quête pour une œuvre de bienveillance qui aura lieu le 14 juin de cette année). «  La fabrication de chaussures n’est pas juste un métier, c’est un art  », s’exclame-t-il. Il n’est pas difficile de sentir sa passion de transmettre cet art aux jeunes de Petite Place Cazeau. Kara Langford, Officier de communication, Haïti

Reginald François travaille sur des sandales pour enfants, avec la jeune Carline Charles (16 ans).

Si vous souhaitez soutenir concrètement ce projet, vous pouvez passer vos commandes de sandales directement auprès de la major Christine Volet  : christine_volet@armeedusalut.ch


Photos  : Florina German

Tournée de l’ISB Le renommé Brass band anglais a séduit des centaines de spectateurs à travers la Suisse.

Dans la salle comble du Théatre «  National  » de Berne, le légendaire International Staff Band a joué des mélodies salutistes, des medleys et de nombreux biss, sous la direction de Stephen Cobb. Les représentations à Morges et à Sirnach ont également été données à guichets fermés. Rédaction

L’Armée du Salut en Italie fête ses 125 ans

Photo  : MAD

Des salutistes de tout le pays se sont rendus à Rome pour fêter les 125 ans de l’Armée du Salut italienne, du 27 au 29 avril 2012.

La fanfare territoriale de France et de Belgique était responsable de la musique.

Du Piémont jusqu’en Sicile, des salutistes et des amis de l’Armée du Salut de toute l’Italie, ont pris part au congrès «  per

celebrare, per lodare, per crescere  » (pour fêter, pour louer et pour grandir). Une délégation d’Athènes et de Thes-

salonique a même fait le voyage jusqu’à Rome pour participer à la fête (la jeune Armée du Salut grecque fait partie du Command d’Italie). Parmi les différents hôtes, se trouvaient les commissaires Bary (Chef d’état-major) et Sue Swanson, ainsi que la fanfare territoriale de France et de Belgique. Leur présence et leur précieuse contribution ont conféré aux différents événements une couleur particulière. Dans les ateliers, les conférences, les concerts et les cultes sur le thème «  Que ton règne vienne  », l’action de Dieu était visible et perceptible. C’était encourageant de voir comment Dieu appelle une nouvelle génération qui s’investit avec beaucoup de dévouement pour le royaume de Dieu. Actuellement, en Italie, cinq cadets se préparent pour le service d’officier. Avant de rentrer chez eux, tous les participants étaient invités à partager le gâteau du jubilé. Ils sont ensuite rentrés chez eux fortifiés et touchés. Major Alfred Inniger (A servi durant 12 ans comme officier de l’Armée du Salut en Italie.) «dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

9


Nota bene

Lieutenant-colonel Massimo Tursi, Secrétaire en chef  : 15 juin  : Conférence stratégique, Berne 16 – 17 juin  : Rencontre Famille & Sport, Lyss

Félicitations

80 ans 21 juin  : Colonelle Ruth Stettler-Hanselmann, Waldstätterstrasse 11, 3014 Berne 70 ans 03 juillet  : Major Paul Burch-Haller, Scheidgasse 1, 3703 Aeschi b. Spiez

Candidats acceptés

La Commission des candidats a accepté les candidats suivants à l’Ecole d’officiers, session 2013-2015  : Regis et Sybille Cortat du Poste de Tramelan.

Mutations internationales

Au 1er septembre 2012 Les lieutenants-colonels Bradford et Heidi Bailey, officiers du Territoire USA Centre, actuellement Sous-secrétaires pour la Zone Amériques et Caraïbes au Quartier Général international, deviendront Secrétaire en chef, respectivement Secrétaire territoriale des Ministères Féminins du Territoire USA Sud. Ils endosseront les responsabilités de leur nomination avec le grade de colonel. Les lieutenants-colonels Bradford et Heidi Bailey succèderont aux colonels Terry et Linda Griffin, qui se retireront du service actif.

Shop

Le shop de l’Armée du Salut (Laupenstrasse 5, Berne) sera fermé du 9 au 20 juillet 2012. Nous vous remercions de votre compréhension.

10

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

Nécrologie

Major Ruth Vaterlaus Le 31 mai 2012, après 31 ans de service en tant qu’officière de l’Armée du Salut, la major Ruth Vaterlaus prendra une retraite amplement méritée.

Major Oscar IselinEgger

Troisième d’une famille de cinq enfants, elle est née à Rüdlingen le 17 mai 1948. Ruth Vaterlaus a grandi avec ses quatre frères et sœurs dans une famille chrétienne et a rapidement appris à connaître l’Armée du Salut.

Oscar Iselin, premier enfant d’Elisabeth et Oscar Iselin-Tischhauser, est né le 19 avril 1936 en Suisse orientale. Après sa scolarité obligatoire, il commence un apprentissage de commerce. C’est durant cette période qu’il apprend à connaître et à aimer Jésus, son Sauveur. Il veut alors le servir de tout son cœur.

Après sa scolarité obligatoire, elle suit une formation de trois ans d’employée de commerce et s’engage comme salutiste en février 1976. Ruth a toujours aimé chanter et aidait volontiers dans le cadre de la mission des cafés.

Il rencontre sa chère Hanna en 1958 et ils se marient en 1960. Le couple a quatre enfants  : Elisabeth (1961), Daniel (1962), Magdalena (1963) et Rahel (1967). En 1968, Dieu conduit la famille à l’Armée du Salut. Elle devient membre du Poste de Coire.

Suite à son entrée à l’Ecole d’officiers (session «  les Soldats de Dieu  ») et à la Consécration en 1981, elle a commencé son service en tant qu’officière de l’Armée du Salut au Poste de Schwarzenburg. Ce fut le début de toute une série d’affectations  : au Poste de Dübendorf, dans l’Unité d’organisation Finances & Controling du Quartier Général, au Poste d’Horgen, au Poste de Langenthal et au Poste de Birsfelden.

En 1970, Oscar Iselin-Egger choisit de servir en tant qu’officier de l’Armée du Salut. Après l’Ecole d’officiers à Berne, il reprend en 1973 la direction du Poste de Brienz. Après un an en tant que cadets-lieutenants, son épouse et lui-même sont consacrés officiers et reçoivent le grade de lieutenant. Ils sont ensuite affectés au Poste de Coire, qu’ils dirigent durant sept ans. Suivent des affectations à Herisau, la terre de son enfance, à Dübendorf, à Lenzburg, à Frauenfeld puis à Weinfelden. Durant ses 30 ans de service, ses plus belles expériences ont été de pouvoir conduire des hommes à Jésus.

En décembre 2004, Ruth Vaterlaus a relevé un nouveau défi en aidant à mettre en place le call center des Brocantes à Bümpliz. En novembre 2005, son dernier ordre de marche l’a conduite au Quartier Général à Berne, où elle travaille au sein de l’Unité d’organisation Finances & Controling de l’Œuvre d’évangélisation. Sa nature joviale et ouverte ainsi que son engagement sont très appréciés par son équipe. La Direction de l’Armée du Salut remercie chaleureusement la major Ruth Vaterlaus pour son engagement précieux et sans relâche dans le cadre de son service en tant qu’officière de l’Armée du Salut. Nous lui souhaitons tout le meilleur pour la retraite et la bénédiction de Dieu. Lieutenant-colonel Massimo Tursi, Secrétaire en chef

C’était aussi pour lui un sujet de joie et de bénédiction de pouvoir transmettre l’Evangile au travers de ses prédications, dans le cadre de la relation d’aide et par le chant, avec sa guitare et son concertina. Ses enfants aimaient le taquiner en lui disant  : «  Papa, tu chantes fort, pas forcément juste, mais au moins tu chantes fort  !  ». Le major Oscar Iselin-Egger a pris sa retraite en 2001. Ses dernières années avec Hanna ont été remplies de belles expériences mais aussi marquées par la maladie. Le Seigneur l’a rappelé à Lui le 1er mai 2012. Oscar Iselin-Egger et Rahel Gerber-Iselin

Photo  : MAD

Commissaires Franz et Hanny Boschung, responsables territoriaux  : 15 juin  : Conférence stratégique, Berne 16 – 17 juin  : Rencontre Famille & Sport, Lyss 6 - 14 juillet  : Conférence internationale des dirigeants, Toronto

Départ à la retraite

Photo  : MAD

Agenda des Chefs


Nota bene (suite)

Jubilés de service au 1er juin

Deviendront capitaines, avec 5 ans de service  : Lieutenant Markus D’Alessandro-Forster Lieutenante Silvia D’Alessandro-Forster Lieutenant Markus Weidmann-Schwizer Lieutenante Monika Weidmann-Schwizer 10 ans de service Capitaine Pascal Donzé-Chevalley Capitaine Muriel Donzé-Chevalley Deviendront majors, avec 15 ans de service  : Capitaine Yves Dawans-Vannieuwenhove Capitaine Isabelle Dawans-Vannieuwenhove Capitaine Jean-Daniel Egger-Favre Capitaine Nathalie Egger-Favre Capitaine Angelika Marti-Gugler Capitaine Bjørn Marti-Gugler Capitaine Andrew Morgan-Boutcher Capitaine Darlene Morgan-Boutcher 20 ans de service Major Cinzia Walzer-Carpagnano Officiers recevant l’insigne de long service  : 25 ans Major Martin Gossauer Major Fiona Hofer-Pressland Major Sibylle Kissuth-Magnin Major Jean Volet-Sterckx Major Christine Volet-Sterckx Major Gerhard Wyss-Pfister 30 ans Major Giovanni Catalanotto-Rindlisbacher Major Alfred Inniger-Etzensperger 35 ans Commissaire Franz Boschung-Abderhalden Commissaire Hanny Boschung-Abderhalden Major Myriam Huguenin Major August Martin-Beyeler Major Ruth Martin-Beyeler Major Markus Zünd-Cachelin Les officiers à la retraite suivants sont officiers depuis  : 35 ans Major Elisabeth Moser-Aenishänslin Major Martha Mosimann Major Yvette Schaffter-Staïesse 40 ans Lt-colonel Georges Donzé-Jeanneret Lte-colonelle Liliane Donzé-Jeanneret 45 ans Lt-colonel Rodney Bates-Volet Lte-colonelle Jacqueline Bates-Volet Commissaire Françoise Braun-Volet Major Susanne Bürki-Illi Major Marlis Dutler Major Jean-Pierre Geiser-Jan du Chêne Major Yvonne Geiser-Jan du Chêne Major Hans Knecht-Weidmann

Annonces

Major Heidi Knecht-Weidmann Major Roland Magnin-Linander Major Birgitta Magnin-Linander Major Ruth Schoch Major Werner Schwendener-Eggenberger Major Heinz Weidmann-Grohs 50 ans Lte-colonelle Andrée Dudan Major Alice Fuhrer-Tanner Major Heidy Kramer-Screta Major Heidi Marguth Major Konrad Raas-Bannier Lte-colonelle Edith Thöni-Geissmann 55 ans Lt-colonel Ernest Hofer-Hazell Major Ruth Hübscher Major Priska Stoll Major Lydia Walzer-Roggli Major Elisabeth Wittwer-Blatter Major Alice Zuber 60 ans Major Helena Fischer Major Arlette Flückiger-Gut Major Ruth Moor Major Max Schmid-Schöni Major Esther Steiner-Fuhrer 65 ans Commissaire Geneviève Cachelin-Booth Commissaire Simone Chevalley-Gindraux Major Georgette Dudan Lte-colonelle Martha Mägli-Egger Major Albert Zünd-Grogg 70 ans Major Simone Favre Brigadière Regina Thévoz-Chevalley Brigadière Gertrud Waber-Küpfer 75 ans Colonel Jacobo Nüesch-Brites

Canton de Vaud  : votations Le 17 juin 2012, le peuple vaudois devra se prononcer sur l’initiative populaire «  Assistance au suicide en EMS  » et sur le contreprojet du Grand Conseil. Tout en laissant chacun libre de ses choix, l’Armée du Salut conseille de voter 2 fois non.

Fête au Poste de Morges Le Poste de Morges fête ses 120 ans de présence, les 9 et 10 juin. Cet anniversaire coïncide également avec la fin des travaux du nouveau bâtiment. Ainsi, un culte d’inauguration aura lieu le dimanche 10 juin à 10h, à la Rue centrale 23. Infos sur eglise-lausanne.ch

100 ans du Devens Venez fêter le 100ème anniversaire de la présence de l’Armée du Salut au Devens, samedi 23 juin 2012. Animations, restauration et vente des produits des ateliers vous y attendront.

Inscriptions sur salvy.ch «dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

11


Maintenir le dialogue

Le sport a des effets secondaires Photo  : © Robert Kneschke - Fotolia.com

sportives de toutes sortes. Allais-je trouver un sport adapté à mon âge et à mon emploi du temps  ? A la lecture du fascicule, mon regard se fixa sur un entraînement prometteur. Cela s’intitulait «  Condition physique pour employés de l’Université  ». Le service des sports m’accorda une dérogation pour y participer.

Major Jean-Marc Flückiger

Impressum

Dans le prochain «  dialogue  »

Devant toi, Dieu notre Père, nous nous agenouillons. Nous te prions de nous associer à ton immense richesse et de nous affermir intérieurement par ton esprit. Nous prions que, par la foi, Christ prenne toujours davantage de place dans notre cœur. Fais que nous soyons fermement enracinés et fondés dans l’amour afin que nous sachions, avec l’ensemble des croyants, prendre la mesure de l’amour de Christ. Dieu, notre Père, remplis-nous de ta richesse divine, de ton amour et de ta force. Dieu, notre Seigneur, que ta puissance est grande, qui agit en nous. Tu peux faire infiniment davantage que ce que nous pourrions te demander ou que ce nous pourrions espérer. C’est la raison pour laquelle nous voulons te louer et t’adorer, avec toute la communauté des fidèles et au travers de Jésus-Christ, pour toutes les générations et aux siècles des siècles. Amen  ! (Ephésiens 3  :  14-21). Major Heidi Knecht

Avançons main dans la main ... Egger

Prière pour fortifier l’homme intérieur

Photo  :  Alexander

Dialoguer avec Dieu

«dialogue» · mensuel de l’Armée du Salut · juin 2012

Mensuel pour les salutistes et amis de l’Armée du Salut. armeedusalut.ch Edition et rédaction Quartier Général Suisse-Autriche-Hongrie Laupenstrasse 5 - CP 6575 - CH-3001 Berne Téléphone 031 388 05 02 redaction@armeedusalut.ch Les changements d’adresse doivent nous être directement communiqués. Equipe de rédaction Sergent Martin Künzi  (Chef Marketing et communication), Gabrielle Keller (Responsable Rédaction), Sébastien Goetschmann (Rédacteur), Major Christine Volet-Sterckx (Haïti), Monique Bürki (St-Aubin), Annelise Bergmann (Orbe) et Capitaine Pascal Donzé (Tramelan). Layout Rolf Messerli Impression rubmedia, Wabern/Berne Fondateur William Booth Générale Linda Bond Chef de territoire Commissaire Franz Boschung

2012 a été déclarée par l’Union Européenne Année du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations. Comment l’Armée du Salut vit-elle cette solidarité intergénérationnelle  ? Comment les différentes générations perçoivent-elles l’Armée du Salut  ? Voilà la trame du prochain numéro. Rédaction

12

JAB

Au cours de l’hiver je me demandais comment je pouvais lutter contre une classique prise de poids. L’Université de Bâle, où je prends quelques cours en théologie, m’avait envoyé le programme du département des sports. Sur plusieurs dizaines de pages s’étendait une offre alléchante d’activités

3001 Berne

Le sport permet parfois de nouer des contacts.

Quand pour la première fois je pus enfin pénétrer dans la salle de sport, j’étais heureux. Les séances demandaient beaucoup d’engagement, mais me procuraient de la joie. Pourtant ce qui me fit le plus plaisir se déroula après la deuxième séance d’entrainement. Deux hommes du groupe m’interpellèrent à la sortie du vestiaire  : «  Tu viens manger avec nous  ?  ». Cela faisait longtemps qu’une telle invitation ne m’avait pas été adressée par des personnes hors de l’Armée du Salut. Comme quoi le sport peut avoir des effets secondaires désirables. Et tant pis pour la prise de poids …

Abonnement annuel dialogue Espoir * Etranger

«

CHF 46.– | 65.–* CHF 48.– | 67.–*

  Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus Christ.   Philippiens 3  :  12

»

Dialogue 06/2012 - Bougeons pour Dieu  

Le sport occupe une place importante dans les activités proposées par l'Armée du Salut. Rencontre famille et sport, équipe de service aux Je...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you