Page 1

www.cotemaison.fr

N°180 — octobre - novembre 2019

S AV O U R E R L’ A U T O M N E NICE OU LA RIVIERA HEUREUSE D E S M A I S O N S C O U L E U R N AT U R E

M 02230 - 180 - F: 6,00 E - RD

3’:HIKMMD=UU[UU^:?k@b@i@a@k";

CUISINES À LA POINTE ET TERROIRS ARTISTIQUES

FRANCE MÉTROPOLITAINE €6 / D OM €6, 50 / BEL €6,5 0 CH11 FS / A €8, 90 / AND € 6 / CDN $9 ,50 / D €8, 90 / ESP €6,5 0 GR €6,50 / ITA €6,90 / LU X €6, 50 / MAR 70DH / NL €9 .30 / PORT C ONT €7 TOM 1100F CFP / TUN 8, 40 DT / U SA $10, 50


Contre-jour. Lit, design Studio Roche Bobois. L. 177 x H. 107 x P. 215 cm pour couchage 160 x 200 cm. Tête de lit avec 2 retours latéraux revêtus de tissu Ondéa matelassé (82 % polyester, 8 % viscose, 7 % lin, 3 % coton) à l’intérieur. Extérieur et cadre de lit tissu Ondéa lisse (43 % polyester, 23 % coton, 17 % viscose, 17 % lin). Structure sapin massif et multiplis de pin. Piétement en aluminium finition nickel noir. Existe dans toutes les dimensions de couchage (prix sur demande). * Prix de lancement TTC maximum conseillé valable jusqu’au 31/12/2019 en France métropolitaine, hors livraison (tarifs affichés en magasin). Coussins déco et parure de lit en option. Chevets Rondo, design Studio Roche Bobois. Poufs Charlie, design Joëlle Rigal. Tapis Nénuphar, design Delphine Chopard. Fabrication européenne.

Services conseil décoration et conception 3D en magasin

French : français


Photo Michel Gibert, non contractuelle. Sculpture www.jeanchristophebelaud.com

2 290 € *

au lieu de 2 790 € (dont 5,20 € d’éco-participation)

French Art de Vivre


FRANCE 01 Atelier Pia Thoiry 04 50 20 88 10 02 HM Deco Saint Quentin 03 23 05 71 88 06 Intérieur Sud Cannes 04 93 39 06 55 06 Baze Carros 04 92 08 89 00 06 Passion Deco - Data SaRL Vallauris 04 93 74 08 33 10 Ivoirine (Simonel) Troyes 03 25 41 06 97 13 Séries Décoration Marseille 04 91 37 24 95 14 Option Ameublement Caen 02 31 85 75 75 20 L’Adresse Décoration Ajaccio 06 82 57 76 12 21 Contremurs - Sarl Magnin Beaune 03 80 24 26 13 24 Florence Soulet L’Atelier 60 Monpazier 06 73 51 84 66 28 Les Décors de Maïté Chartres 02 37 21 18 43 29 Décors Lindivat Brest 02 98 44 14 67 33 Atelier Du Fauteuil Tissuthèque Bordeaux 05 56 98 22 22 34 Ar’Deco Montpellier 04 67 69 92 87 35 Intra-Domus Saint-Malo 02 99 81 69 94 35 VBA Décoration Montgermont 02 99 23 17 41 37 Atelier Décor Yvonneau Tours 02 47 50 82 72 38 Galerie Victor Hugo Grenoble 04 38 02 15 47 42 L’Eclisse Saint Etienne 04 77 41 58 05 42 L’Atelier de Marie Unieux 04 77 89 00 06 44 Mon Artisan Tapissier Pornic 02 40 82 90 14 44 L’Atelier De Cécile La Baule 02 40 24 12 80 47 Villa d’Ouest Boe 05 53 66 86 76 49 Clemski Décoration Angers 02 41 87 05 40 49 La Boutique Des Matieres Cholet 02 43 63 00 99 50 Poutas Décoration Valognes 02 33 40 18 15 51 Danielle Fancony Reims 03 26 40 42 81 51 Boutique Décoration H.G. Reims 03 26 02 65 65 53 Mury Ernée 02 43 05 40 79 54 Nicole Lhotte Décoration Nancy 03 83 36 48 40 54 Maison Varry Nancy 03 83 37 32 66 56 Blanche Duault Décoration Vannes 02 97 42 68 83 59 Ton sur Ton Dunkerque 03 28 59 24 99 59 Demeure De Famille Bondues 03 20 76 00 77 62 Côté Déco Hardelot Hardelot-Plage 03 21 87 51 71 62 Côté Déco Mérignies Mérignies 06 31 64 24 91

62 Lionet Décor Saint Omer 03 21 39 31 31 62 Honnay Décoration Le Touquet Paris Plage 03 21 05 80 35 62 Minimalist Cucq 03 21 94 90 90 67 Au Tape Clous Erstein 03 88 98 63 69 67 Ateliers Marc K Sélestat 03 88 92 13 38 68 Sièges & Décoration Kuster Eguisheim 03 89 41 18 24 69 Maison Perrin Courtieu Lyon 04 78 37 26 98 69 Mis en Scène Lyon 04 78 42 69 01 69 Variation Intérieure Lyon 04 78 28 37 81 69 Pénates Lyon 06 74 67 90 87 69 Histoire d’Intérieur Neuville Sur Saône 04 72 73 43 74 72 Au Bonheur du Jour Le Mans 06 08 69 21 17 75 Designers Guild Paris 01 44 67 80 71 75 Les Deux Portes Paris 01 42 71 13 02 75 Loulou Jasmin Paris 01 46 47 18 36 75 Dumesnil Simmoneau Paris 01 48 72 65 61 75 Artisane Paris 01 42 72 10 83 75 Au Fil d’Or Paris 06 50 44 08 69 76 L’Heure Bleue Rouen 02 35 71 84 35 77 L’Atelier des Charmettes Melun 06 19 02 13 25 77 Ram Décoration Nanteuil Les Meaux 01 60 23 26 48 77 La Maison Bellifontaine Fontainebleau 01 60 70 08 59 78 Tout Autre Chose Versailles 01 39 50 18 70 78 La Maison du Rideau Saint Germain en Laye 01 34 51 25 59 78 Boulay Bougival 0130780805 83 Maîtresse de Maison Saint-Tropez 04 94 54 86 55 86 Yves Robert Chatellerault 05 49 93 14 72 87 Christine Masneuf Limoges 05 55 33 39 55 89 Harmonie Sens 03 86 65 02 07 91 Les Ateliers Caffin Corbeil Essonnes 01 60 89 80 28 91 Racyne Palaiseau 06 21 59 01 23 91 Serge Bonnat Décoration Montlhéry 01 69 01 12 97 91 Allemand Savigny sur Orge 01 69 05 29 65 92 La Maison de Céline Saint Cloud 01 47 09 18 82

92 Ambiances d’Intérieur Bois Colombes 01 56 05 50 40 92 Galeo Colombes 01 47 84 55 90 94 Imagine La Varenne St-Hilaire 01 48 83 45 93 95 Souffle d’Intérieur Enghien Les Bains 01 39 64 83 41 97 Atelier Séverine Ile de la Réunion 06 92 03 98 86 BELGIQUE 1000 Les Tissus du Sablon Bruxelles 02 502 48 60 1050 X Trente 8 Bruxelles 02 544 14 24 1180 Le Tri Logis Uccle 02 633 36 78 1200 Polydecor Bruxelles 02 771 69 64 1410 Isabel Gilles Creation d’Intérieur Waterloo 02 353 13 16 4000 Le Jardin de Nanie Liège 04 232 14 41 4432 Fayen Alleur 087 33 03 45 4557 Rulot Home Décoration Tinlot 085 51 17 62 4800 Fayen Verviers 04 263 27 54 5100 Maison Antoine Namur / Jambes 081 30 30 03 6280 Contraste Tellier-Moncousin Gerpinnes 071 21 75 67 6880 La Courbeure Bertrix 061 41 12 59 6900 La Maison Laloux Marche En Famenne 084 31 17 15 7000 Wattiaux Mons 065 31 31 00 7500 Wattiaux Tournai 069 87 10 12 8930 V Decor Rekkem 056 41 21 70 SUISSE 1003 Bovet Tissus SA Lausanne 0041 21 323 91 80 1170 Image De Marc Aubonne 0041 21 807 25 46 1204 Duo sur Canapé Genève 0041 22 311 22 41 1260 Christine Yerly Nyon 0041 22 361 77 72 1800 Amelys Vevey 0041 21 922 08 44 8803 Style Your Home Rüschlikon 0041 43 537 10 03 LUXEMBOURG 1930 Lucien Schweitzer Interieurs Luxembourg 23 61 61 1660 Tapis Hertz Luxembourg 22 73 27 4210 Rideaux-Center Valerius Esch-sur-Alzette 54 20 79 7240 Lemogne Bereldange 35226336520

MAISON

Designers Guild 4 Rue Vide-Gousset, 75002, Paris 01 44 67 80 71 showroomparis@designersguild.com Service clients 01 44 67 80 70 franceventes@designersguild.com Suisse francophone 08 48 80 87 18 swissfr@designersguild.com Belgique et Luxembourg 09 333 77 05 info@alinee.be

designersguild.com

Panoramique Otto Mosaic De La Collection Scenes And Murals T i s s u F i t z r o v i a , Ta p i s A l p h o n s e M o s s , P l a i d K a t a n


Tissus

|

Papier

Peints

|

Peinture

|

Ta p i s

|

Accessoires


LE ST YLE

Showrooms exclusifs

06 NICE 04 93 88 00 27

06 VALLAURIS 04 92 95 14 34

13 AIX EN PROVENCE 04 42 26 53 70

34 MONTPELLIER 04 67 92 45 51

75 PARIS 01 56 81 87 26


JC BD ES I G N GR AP H I C . CO M

S t PA U L

83 SAINT TROPEZ 04 94 43 11 00

84 AVIGNON 04 90 88 40 03

www.atelier-saintpaul.com


Déjà iconique, le sérum Double R Renew & Repair a convaincu les femmes grâce à ses résultats visibles sur la jeunesse de la peau1 :

Les rides sont moins visibles - 29%

Le grain de peau est affiné +34%

La peau est éclatante +40%

Le nouveau programme de Crèmes Jour & Nuit Abeille Royale conçu pour toutes les peaux2, même sensibles, complète l’action du sérum : la peau est plus ferme, plus lisse, plus éclatante.3

1

Auto-évaluation par scorage, 32 femmes caucasiennes, 2 applications/jour pendant 1 mois. 2Existe en 3 textures : Crème Jour, Crème Jour Riche et Crème Jour Matifiante 3Test de satisfaction, 60 femmes chinoises, 1 mois.


N° 18 0

L’ÉDI TO M ARTIN E D UTEIL , D IRECTR ICE DE LA RÉ DA CTIO N

© STYLISME BÉRENGÈRE ABRAHAM. PHOTO VALÉRIE LHOMME.

E

n cuisine comme pour tout apprentissage, les recettes existent pour être transmises et interprétées. Empiler les strates d’expériences pour écrire son itinéraire personnel est une vérité constitutive de l’évolution. De même que, s’engager, militer, être dans l’action appartient à une dynamique de pensée. Au sommaire de ce numéro, la cuisine du Sud, celle du partage, qui s’observe et se transmet. Celle qui se prépare dans une cuisine ouverte à tous, équipée d’un îlot central ou en prolongement de la salle à manger, et se savoure autour d’une table qui invite à son bord, l’échange et le suc des rencontres. Ce plaisir fédérateur est intimement lié à la nature et sa culture. La préserver sans la trahir est une nécessité. Devant l’urgence qui fait sursauter les consciences, il faut en appeler à toutes nos convictions pour conjurer la dérive de certains comportements. En toile de fond, l’invariable schéma opposant ceux qui font et ceux qui défont. Au nom de ce qui devait être une Terre à partager, reprenons le fil interrompu du bon sens, respectons l’ordre des saisons, protégeons la biodiversité qui nous a été confiée, mangeons ce qui est à proximité, apprivoisons les imperfections des fruits et des légumes non calibrés, cessons de polluer nos fleuves comme nos océans, notre air et notre Terre… Autant de lieux devenus communs à force de ne pas être entendus. Heureusement, un contre-courant creuse son sillon. Cette lame de fond bouscule les esprits La cuisine du Sud, celle du partage, qui s’observe sceptiques et arides. Avec elle, et se transmet. Celle qui se prépare dans une cuisine des aventuriers du goût se reconà la terre avec humilité. ouverte à tous et se savoure autour d’une table qui nectent Dans le sillage de Sepp Holzer, invite à son bord, l’échange et le suc des rencontres. paysan-auteur, fervent défenseur Ce plaisir fédérateur est intimement lié à la nature. de l’agriculture naturelle, ayant développé des techniques de référence au cœur des Alpes autrichiennes, le parcours initiatique de Jean-Baptiste Anfosso, maraîcher en permaculture et agroforesterie à Bandol, essaime une sagesse qui nous invite à en prendre de la graine en relevant tous une part du défi. L’homme qui renoue viscéralement avec la nature « sème et laisse faire, développe sa forêt comestible, manifeste personnel d’une lutte contre le réchauffement climatique, geste pour la sauvegarde de la planète dont l’exemple pourrait susciter bien des vocations. » souligne le sujet qui lui est consacré. Portait réconfortant et route à suivre pour que l’avenir ait encore du goût.

CI-DESSUS Une planche en bois d’érable et une branche de myrte, caractéristique du maquis corse.

9


N° 1 80

L E SO MMA IR E OC TO B R E - N OV E M B R E 20 19

SAVOURER L’AUTOMNE 48 UN M ON D E V É G É TA L Incubateur de goût, Noväa ouvre la voie au bien manger. Retour aux sources d’un lieu beau et bon.

50 A U N O M D E L’ O L I V IE R Les huiles du Domaine du Sud racontent les terroirs d’Italie et illustrent une palette de saveurs.

66 É C OS Y S T È M E A RT IST IQ UE En inaugurant l’Hôtel des Collections, le Moco (Montpellier Contemporain) fait figure de plateforme culturelle cosmopolite et hybride pour la ville.

68 P OT I E R À FA C E T TE S De la conception à la production, Jonathan Reynaud insuffle une énergie nouvelle à la tradition potière de Vallauris.

52 L’ AV E N TU R I E R D U G O Û T Jean-Baptiste Anfosso a créé dans le Var une forêt de la biodiversité et un éden des plus grands chefs.

176 UN TRÈFLE SUR L’ÉPERON Dans un palace surplombant la valléee du Luberon, le chef Jean-François Piège orchestre Clover Gordes.

110

72

186 CUISINES ET EXPÉRIENCES Comment croiser le savoir-faire d’un chef, Carlo Cracco, et la qualité d’exécution d’un fabricant, Scavolini, autour d’une cuisine domestique.

188 ÎLOT CENTRAL ET

VARIATIONS CONVIVIALES Épicentre de l’espace cuisine, l’îlot offre une solution conviviale et fonctionnelle.

200 ÉLECTROMÉNAGER

ET HAUTE TECHNICITÉ L’électroménager multiplie les propositions pour s’adapter à une cuisine de plaisir et de partage.

ACTU ET CULTURE 14 V I G N O BL E D’ A R T Dans le Var, la Commanderie de Peyrassol est un vignoble d’exception autant qu’un parc dédié à la sculpture contemporaine.

25 L’ ŒI L DU S U D

72 N I C E , L’ O DY S S É E

C I N É M ATO G R A PH IQ UE À Nice, les studios de la Victorine renaissent, le nouveau tramway redessine la ville et les saveurs se goûtent sans effets spéciaux à la Gare du Sud.

DÉCO ET STYLES 110 C O U L E U R S E T V I BRAT IO NS

Revenir aux essentiels, à l’épure, à la minéralité, s’écarter de l’inutile est au programme cet automne.

34 C A N A PÉ S E N BO N N E P O ST U R E Autour d’éléments modulables ou de canapés enveloppants, designers et éditeurs nous proposent de vivre autrement nos moments de détente.

42 C I N É N O U VE L L E VA G U E L’esprit d’un ciné-club, la modernité d’une salle high-tech et la chaleur d’un bistrot à La Baleine.

56 D ’ Î L E E N Î L E

Avec ses teintes et ses motifs qui osent tout, Tricia Guild dévoile sa création dans son dernier livre, à travers ses maisons de Londres et d’Ombrie.

126 MAISON D’EXPLORATEUR L’art de vivre Quintana Partners Design Studio se partage à l’hôtel Casa Telmo, à Minorque.

150 R I VI E RA M O DE R NI ST E À Villefranche-sur-Mer, la rénovation de l’hôtel Versailles rend hommage à la Riviera d’autrefois.

138 ÉTÉ INDIEN AU MAROC

L’insularité, thème de la rentrée au Mucem, est aussi une singularité à aborder, par l’audace et la curiosité.

62 É L O G E D E L’ I M P E R FE C TI ON

138

VIE DES VILLES

Esthétique de la modestie, le wabi-sabi nous reconnecte à la nature et célèbre la valeur du temps.

64 J A R DI N DE S C U L P T U RE S Fondé par Eduardo Chillida, le parc de sculptures Chillida-Leku, près de Saint-Sébastien, reprend vie.

Le rêve orientaliste se réinvente à Marrakech, avec cette famille installée près du Beldi Country Club.

158 VERRE-LUMIÈRE À Lisbonne, la ligne de verre d’Emmanuel Babled redessine les contours d’une œuvre en fusion.

168 LE BOIS SACRÉ Christian Caulas, faisant corps avec la nature, donne vie à des créations en bois sculpté.

Couverture nationale et couverture couplage Au Maroc, une chambre mêle une tête de lit en cuir, des appliques, « Lampe Gras N°214 », DCW éditions, une suspension « Rowan », Ebb & Flow, des chaises de Pierre Jeanneret trouvées à Chandigarh et une table des puces de Marrakech. Par Laurence Dougier. Photo Bruno Suet. Couverture Nice Vue d’une chambre de l’hôtel Le Negresco sur la promenade des Anglais et ses plages de galets. Par Cécile Vaiarelli. Photo Anthony Lanneretonne. Cette édition est diffusée dans le département des AlpesMaritimes. Ce numéro comporte un encart abonnement broché entre les pages 182 et 183, et un encart abonnement jeté sur les exemplaires en kiosque.

www.cotemaison.fr

N°180 — octobre - novembre 2019

S AV O U R E R L’ A U T O M N E NICE OU LA RIVIERA HEUREUSE D E S M A I S O N S C O U L E U R N AT U R E CUISINES À LA POINTE ET TERROIRS ARTISTIQUES

www.cotemaison.fr

N°180 — octobre - novembre 2019

NICE

COM M E AU C INÉM A

PROJETS - PORTRAITS - SAVEURS - CHAMBRES EN VILLE EN 27 PAGES

13


L’ I N S TA N T

VIGNOBLE D’ART

PA R PHOTOS

14

Aurélie des Robert et Cécile Vaiarelli T E X T E Cécile Vaiarelli Anthony Lanneretonne et Jean-Marc Palisse

CREDIT © JEAN-MARC PHOTO PALISSE.

Dans le Var, naturellement promis aux délices de la terre, la Commanderie de Peyrassol est un monde à part. Vignoble d’exception autant que parc dédié à la sculpture contemporaine, pour une halte d’un jour ou un long séjour au cœur des vignes, le goût de l’art et du vin tient du rite initiatique.


DÉMESUR E PAGE DE G AUC HE La beauté fragile de Color Mix de Dennis Oppenheim appelle au plaisir dans un terroir d’exception.

CREDIT PHOTOLANNERETONNE. ©. ANTHONY

PAGE DE DROI TE Une porte ouverte à l’imagination. Un tableau naturellement surréaliste : L’âge d’or de Gavin Turk.

15


16

© JEAN-MARC PALISSE. © ADAGP, PARIS 2019.


© ANTHONY LANNERETONNE. © ADAGP, PARIS 2019.

MINIMA LISTE PAGE DE G AUC HE La Ligne indéterminée de Bernar Venet dialogue avec le passé millénaire de l’ancienne commanderie datant des Templiers. PAGE DE DROI TE Dans l’espace d’exposition, du geste libre à la ligne conceptuelle, une Vitrine de Bertrand Lavier et Incomplete Open Cube de Sol LeWitt.

17


18

1. 2.

3.

4. 5.

6.

7. 8.

9.


© JEAN-MARC PALISSE. © ADAGP, PARIS 2019.

TERR OIR ARTISTIQUE PA GE D E GAUCHE 1. L’étape de vinification pour des vins fins et élégants. 2. Une sculpture de Bernar Venet.

3. Au cœur des chais. 4. Le chevalier templier Clément de Jean-Jacques Tosello, tout un symbole. 5. Grande petite fille, Grand lapin et Lapin papillon de Fabrice Langlade.

6. Scherzo, une sculpture de Patrick Fleury. 7. À l’heure de la dégustation une répartition de 20 % blanc, 20 % rouge, 60 % rosé. 8. À perte de vue, cent hectares de vignes. 9. La propriété fut

fondée au XIIIe siècle par les Templiers. PAGE DE DROITE Pour Socle de la réalité, Jean Pierre Raynaud surélève un habitat vernaculaire sur un socle en marbre blanc.

19


COULEU R N ATUR E PAGE DE G AUCHE Dans le reflet des Deux colonnes surmontées de sphères mobiles de Pol Bury, la nature généreuse des collines du pays varois. PAGE DE DROITE 1. L’expressivité joyeuse et baroque de Petit Gâteau de Joana Vasconcelos. 2. Suspendu dans l’espace et le temps, un mobile de l’artiste Xavier Veilhan. 3. La Galerie d’art contemporain dessine

un espace en béton où la succession de paliers fait écho aux restanques du domaine. Sur un mur, l’œuvre Tengan Tenganan de l’Américain Frank Stella. 4. Contre le caveau de dégustation de la Commanderie Cylindre ouvert et aux couleurs, des damiers en quinconce. Une œuvre in situ de Daniel Buren où « la lumière est à l’épreuve de l’instant ».

© ADAGP, PARIS 2019.

AL

20


© ANTHONY LANNERETONNE. 1. © JOANA VASCONCELOS/ADAGP, PARIS 2019. 2. © VEILHAN / ADAGP, PARIS 2019. 3. © ADAGP, PARIS 2019. 4. © DB/ADAGP, PARIS 2019.

1. 2.

3. 4.

21


PAYSAGE COMPOSÉ PAG E DE GAUC HE Littéralement posées sur le paysage, les lignes brisées monumentales de Top of the roof de Bernar Venet se

22

dressent sur l’espace galerie. Dédié à la collection permanente, le projet d’architecture est de Charles Berthier. PAGE DE DROIT E 1. Métaphore d’un monde enveloppant et

devient alors un laboratoire d’idées où se mêlent œnologie, art contemporain et art des jardins. Passion de vignerons et audace d’une collection ne font plus qu’un pour exprimer des vins de qualités et savourer des œuvres d’exception. Dans le parc et les vignes, les sculptures sont dispersées en un parcours initiatique où il est admis de vagabonder et se perdre. Des œuvres d’Ugo Rondinone, Felice Varini, Victor Vasarely, Anne et Patrick Poirier, Barry Flanagan… des sculptures entraperçues au loin, entre les feuillages et dont on se rapproche avec l’intuition qu’une autre peut surgir ici ou là, à l’impromptu. Dès l’entrée du hameau de la Commanderie, Daniel Buren introduit le voyage avec une installation saturée de couleurs. Sous le soleil de Provence, les vins de Peyrassol se distinguent par leur finesse, leur fraîcheur, leur élégance. Des rosés pionniers et des blancs aériens, des rouges expressifs qui demandent une grande maîtrise technique pour atteindre leur point d’équilibre entre puissance et vivacité. La collection de Philippe Austruy, exalte cette même dimension d’exigence visionnaire et de plaisir. Adresse page 208

créatif, Univers de Vladimir Skoda accueille les visiteurs. 2. Triangular Pavilion de Dan Graham, un jeu de perspectives et de lumières. 3. L’impertinence de l’artiste belge

Wim Delvoye dessine un Portail sous les chênes. 4. Vivre libre, signé Ben Vautier, invite à savourer la visite des chais, les ateliers de dégustation, la table et les chambres d’hôte du vignoble… en toute liberté.

© ANTHONY LANNERETONNE. PHOTOS N°1,2, 3, 4. JEAN-MARC PALISSE. 1, 2, 3. © ADAGP, PARIS 2019. 4.© BEN VAUTIER/ADAGP, PARIS 2019.

En symbiose avec un environnement exceptionnel, la rencontre entre un paysage unique et des amitiés artistiques scelle le destin du grand vignoble. Le site naturel capture le regard et étire le temps. Est-elle si loin cette époque où, par sa position stratégique sur les contreforts du massif des Maures, l’ordre des Templiers en faisait un lieu d’accueil et d’étape pour les pèlerins ? Du XIIIe au XXIe siècle, l’histoire fait son chemin et la nature garde en mémoire le travail des hommes. Dans un écosystème, soigneusement protégé, d’oliviers, de garrigue, de chênes blancs et de chênes truffiers, les vignes de Peyrassol, enfouies dans neuf cent cinquante hectares sont bordées de murs de pierre sèche. Un ouvrage d’art qui surprend et fascine au détour des cépages et qui introduit un fil rouge où le bon sens terrien croise à coup sûr le sens esthétique. Lorsque Valérie Bach et Philippe Austruy, relèvent le défi d’acquérir le domaine, leur collection de sculptures monumentales emprunte des chemins de traverse, pour se lover dans les interstices du paysage. Au-delà d’un terroir magnifié, la Commanderie de Peyrassol


1. 2.

CREDIT PHOTO

3. 4.

23


Sublimez votre intérieur... Osez la lumière

ORIGINAL BTC Luminaires faits à la main en Angleterre

SUSPENSION FIN HORIZONTAL FP560N

WWW.ORIGINALBTC.COM

32 RUE BONAPARTE, 75006 PARIS

+ 33 1 40 46 80 46

RETROUVEZ-NOUS SUR


L’ Œ I L D U S U D

BAZAR INSPIRÉ MIROIR D’UNE ÉPOQUE QUI CHERCHE DES RÉPONSES DE TOUTES PARTS, LES SAVOIR-FAIRE, LES PIÈCES UNIQUES, LES MATIÈRES NATURELLES OU ISSUES DE LA TERRE, LES OBJETS FAÇONNÉS PAR LE TEMPS, ÉCLAIRÉS PAR L’ESPRIT APPORTENT DES RÉPONSES À CETTE QUÊTE DE SENS. REVENIR AUX ESSENTIELS, À L’ÉPURE, À LA MINÉRALITÉ, S’ÉCARTER DE L’INUTILE ET DES ARTIFICES EST AU PROGRAMME DE CET AUTOMNE. EXTRAITS CHOISIS… PAR

Martine Duteil et Julie Rebeyrol

1.

2.

© 1. VINCENT THIBERT. 2. LE MONDE SAUVAGE. 3, 4, 5. SDP

3.

4.

5.

SAVOIR-FAIRE CROISÉS 1. « Bois Tourné », une collection d’objets du quotidien qui met à l’honneur l’artisanat d’exception régional français et le savoir-faire séculaire des tourneurs sur bois. Grande coupe en sycomore de Jean-Paul Rossi, assiette et vase en dentelle de chêne de Pascal Oudet, assiettes en noyer, sycomore, poirier et pots à crayons en pommier d’Antonis Cardew, prix sur demande, La Maison de Commerce. 2. « Outre Mer », « Antalya » et « New York », émulsions Mat Velouté, une collection de peintures qui correspond aux 15 modèles de papiers peints inspirés du voyage. Imaginée par Béatrice Laval en collaboration avec Argile Peinture, 15 coloris, à partir de 39,80 € les 0,75 l, Le Monde Sauvage. 3. « Farouche », design Alessandra Benigno, tapis tufté main en laine de Nouvelle Zélande, 200 x 300 cm, 2 460 €, Roche Bobois. 4. « Limpidi », design Luca Binaglia, vases en faïence d’argile rouge, H 36 cm, 56 cm et 66 cm, de 480 € à 650 €, Roche Bobois. 5. « Collection Mezcalienne », design Constance Guisset, série de 7 vases en terre noire, pièces uniques d’artisans mexicains. Un projet présenté à l’Institut Culturel du Mexique lors de la Paris Design Week pour tisser des liens entre les grands noms du design international et le savoir-faire mexicain, prix sur demande, Maison Marcoux Mexico.

25


L’ Œ I L D U S U D 1.

3.

2.

4.

5.

10.

7. 8.

9.

COULEURS D’AUTOMNE 1, 5. Ann Demeulemeester dresse la table avec Serax et présente une collection de vaisselle, verres et couverts. Autant sculptures qu’objets utilitaires, c’est tout un savoir-faire que la créatrice de mode belge décline. Ici, « Dé », en porcelaine peinte à la main, 4 tailles, 3 coloris, 19,80 € et 50,40 €, Serax. 2. « Feuilles Tropicales », collection réalisée en collaboration avec John Derian, plat en céramique, 9 versions, 92 €, Astier de Villatte. 3, 4. Fêter 30 ans d’esprit du Sud, de styles renouvelés et d’inspirations multiples est un marqueur d’ancrage durable. Partir à la découverte de talents, favoriser les rencontres aussi fortuites soient-elles, est un gage d’ouverture et de modernité. Depuis deux ans, l’enseigne expérimente de nouvelles expériences. Aux Docks Village, en plein cœur de Marseille, alinea ouvre « La Boutique », un pop-up store qui abrite, à côté de lignes intemporelles, des collections de saison comme la dernière collaboration avec Sophie Ferjani, experte en métamorphose déco. Avec alinea, elle a conçu une collection inspirée d’une balade aux portes des Calanques. 6. « Mille Et Une Nuit 2 », canapé en lin et coton Verone Chenille Soft Washed, grands coussins en velours Tsar Ciment, coussins en tissu Zahara Emeraude. Installée à Saint-Rémy-de-Provence, Bérangère Leroy vient d’ouvrir un showroom à Paris, place des Victoires. Créations réalisées à la main et sur mesure, 3 480 €, Bérengère Leroy. 7, 8. Verres, design Stories of Italy, en Murano, à découvrir parmi les autres accessoires du Bazar Diptyque, un pop-up store installé au 16 rue Saint Roch à Paris jusqu’au 31 décembre, 85 € l’unité, Diptyque. 9. « Maillol », design Guillaume Hinfray, canapé habillé de tissu wax à l’occasion des 30 ans du modèle, prix sur demande, Duvivier Canapés. 10. « Plissé », design Michele de Lucchi, bouilloire électrique en résine thermoplastique, 4 coloris, 75 €, Alessi.

26

© 1, 5. VICTOR ROBYN. PORTRAIT MARC WOUTERS. 2, 7, 8, 10. SDP. 3, 4. ALINEAA 6. BÉRANGÈRE LEROY. 9. DIDIER DELMAS.

6.


COMMUNIQUÉ

INNOVATION ANTI-ÂGE

CAUDALIE réinvente l’anti-âge

A NTI - ÂG E EN FRANCE

(3)

Avec sa Crème Cachemire, Caudalie s’érige en star de l’anti-âge. Un succès planétaire dû à une découverte majeure… À 40 ans, notre épiderme a perdu 50 % de son acide hyaluronique(1). La peau se relâche et les rides se creusent. Face à ce problème de vieillissement, Caudalie et le Professeur de génétique Dr. David Sinclair (Harvard Medical School) ont testé la combinaison inédite de deux actifs anti-âge ultra-efficaces : Resvératrol de Vigne + Acide Hyaluronique. Intuition géniale et découverte capitale : ce cocktail anti-âge inédit va jusqu’à tripler la production(2) d’acide hyaluronique naturel par la peau ! Cet assemblage exclusif et breveté est la clé de la fabuleuse efficacité de la Crème Cachemire Redensifiante Resveratrol [LIFT]. À la fois légère et nourrissante, elle corrige les rides et redessine l’ovale du visage.

Resvératrol de Vigne

Acide Hyaluronique

ANTI-RIDES + FERMETÉ

REPULPANT + HYDRATANT

Brevet n°PCT/IB2015/054257 (déposé par Caudalie et Harvard University)

En ce moment, découvrez en exclusivité votre offre Duo Jour & Nuit ! C ADEAU

(4)

TESTÉ ET APPROUVÉ PEAU RAFFERMIE (5)

100 %

PEAU DÉFROISSÉE (6)

90 %

Diminution visible des rides de la patte d’oie(7) CRÈME CACHEMIRE 50mL

CRÈME TISANE DE NUIT 15mL

EN PHARMACIES, PARAPHARMACIES ET SUR CAUDALIE.COM (1) Propriétés mécaniques de la peau : évaluation comparative sur 300 femmes et hommes. S. Luebberding, N. Krueger et M. Kerscher, 25/07/2013. (2) Test in vitro - expression génique. (3) IQVIA - Pharmatrend - marché des soins anti-âge visage et yeux en pharmacie en France CMA Mars 2019 - en valeur. (4) Coffret existant aussi en version Crème Tisane de Nuit 50mL + Crème Cachemire 15mL offerte. Dans la limite des stocks disponibles. Photos non contractuelles. (5) Crème Cachemire Redensifiante, étude clinique, % de satisfaction, 42 femmes, 84 jours. (6) Crème Tisane de Nuit, test consommateurs, % de satisfaction, 30 femmes, 28 jours. (7) Étude clinique réalisée sur le duo Crème Cachemire Redensifiante et Crème Tisane de Nuit, évaluation instrumentale pendant 56 jours, 19 femmes.


L’ Œ I L D U S U D 2.

1.

3.

4. 5.

6.

8. 7.

9.

10. 11.

en forme de visages ou de têtes d’animaux. Le créateur édite avec esprit et humour des objets-sculptures décalés, inspirés d’œuvres d’art ou sortis tout droit de son imagination. Les pièces en bois sont travaillées et découpées au laser puis peintes à la main par des artisans et assemblées dans son atelier de Tel-Aviv. 1, 2, 7, 10. Masques Modern African Collection, une collection inspirée de la tradition des masques africains. 3, 9. Masques Ma.Net Collection, cette collection se distingue par la mise à jour du fond du masque. 4. Tzachi Nevo, dans son studio de Tel Aviv, fondateur de la marque et directeur artistique, derrière le grand modèle de la collection Modern African. 5. Contrôle qualité avant d’emballer les masques pour s’assurer que toutes les finitions soient parfaites. 6. Zoom sur la découpe laser du bois. 8, 11. Masques Abstrasso Collection, inspirés des visages de la peinture cubiste, en MDF et peinture laquée. 28

© UMASQU.

CULTURE MASQUE Le designer Tzachi Nevo a créé Umasqu, diminutif d’Urban Masquerade et conçoit des décorations murales


C O M M U N I Q U É R I T U A L S PA R M A I S O N S C Ô T É S U D

Rituals a créé une nouvelle Collection parfumée pour la Maison composée de bougies, de bâtonnets, d’un gel lavant, d’un baume hydratant pour les mains, mais aussi d’un parfum d’intérieur pour se sentir bien chez soi. Les lignes « Floral », « Rich », et « Fresh » proposent, chacune à leur façon, une expérience unique à la maison. Une collection de produits qui libère, selon l’envie recherchée, soit des notes printanières et délicatement fleuries, soit des senteurs orientales boisées, soit des accents verts et fusants.

L’Art de vivre selon Rituals

TROIS UNIVERS PARFUMÉS

RITUALS A IMAGINÉ UNE COLLECTION POUR LA MAISON QUI FAIT LA PART BELLE À L’IMAGINAIRE ET AUX IMPRESSIONS. PLUS QUE DES SENTEURS, L’IDÉE EST AINSI DE CRÉER UN VÉRITABLE DÉCOR PARFUMÉ. DIRECTEMENT ASSOCIÉS AU BIEN-ÊTRE ET À TOUTES SES VARIATIONS, RITUALS ET MAISONS CÔTÉ SUD PARTAGENT LA MÊME RECHERCHE D’ART DE VIVRE ET D’HARMONIE.

Faire de la maison un véritable havre de bien-être, c’est l’intention qui a réuni Rituals et Maisons Côté Sud. L’idée n’était pas d’ajouter de nouvelles senteurs à un paysage olfactif déjà bien représenté, mais plutôt d’imaginer des collections pour « se sentir bien chez soi ». Évasions et rencontres, saveurs et convivialité, objets d’ici et d’ailleurs, attentions aux autres et à soi-même… Bien des routes menaient à des territoires d’expression communs. Aujourd’hui, c’est la maison qui est aussi au cœur de ce croisement d’univers. C’est dans cet espace qui nous ressemble que naissent les souvenirs, c’est dans ce lieu si personnel que prennent forme nos rêves et nos projets. Dans la sérénité de notre intérieur, notre histoire dessine ses repères. Rituals accompagne cette recherche d’équilibre et de quiétude en ayant imaginé trois lignes pour se sentir bien chez soi. La ligne « Floral » aux notes printanières et délicatement fleuries de la rose, du jasmin, de l’iris et du mimosa, la ligne « Rich » aux tonalités intenses et enveloppantes de l’ambre, de l’oudh, de la figue, et la ligne « Fresh » aux accents verts et fusants de la cardamome et du vétiver. Des lignes complètes qui

plantent un esprit et créent une véritable atmosphère. Parfum d’intérieur, ambiance parfumée… La Collection pour la Maison propose des senteurs en fonction de nos envies, de notre esprit et de notre humeur. Elle compose des moments pour mieux se ressourcer. Ainsi, les bâtonnets parfumés créent une ambiance dès l’entrée. Comme un sas de décompression, leurs senteurs nous emportent en nous ancrant chez nous. La bougie parfumée fait vibrer une flamme chaleureuse et reposante. En un seul geste, le parfum d’intérieur invite à la relaxation, le gel lavant et le baume pour les mains apportent leur dose CO LLEC TION MA ISON de réconfort. À travers cette — collection maison, Rituals proBougie 29,50 €, bougie XL pose de créer son propre décor 49,50 €, bâtonnets 44,50 €, parfumé. Chacune des trois mini-bâtonnets 19,50€, parfum lignes de la Collection Maison d’intérieur 19,50€, gel lavant 10,50€, est ainsi la promesse d’une et baume pour les mains 10,50€. expérience sensorielle unique. www.rituals.com


L’ Œ I L D U S U D

1. 2.

4.

3.

6.

5.

9.

7.

8.

10.

210 €, Cartouge Création. 2. « Bizarre 13 », vase en verre soufflé et crins, réalisé pour le musée du Quai Branly à l’occasion de l’exposition « Océanie », H 40 x D 25 cm, 550 €, Vanessa Mitrani. 3. « Beard Leopard », design Tom Dixon, tapis en laine, L 249 x l 206 cm, 2 180 €, Tom Dixon chez Made in Design. 4. Dessous de bougie en dolomite, D 11 cm, existe en 2 coloris, 3,99 €, Monoprix. 5. « Orah », vase en jonc de mer, D 23 x H 31 cm, 29 €, Habitat. 6. « Ecueil », buffet en manguier naturel, façades des portes en cannage de rotin, 695 €, Alinea. 7. El Observador de la Tierra, Keka Ruiz-Tagle, sculpture en céramique et tissage de ñocha, prix sur demande, galerie Hélène Aziza. 8. « Talim », collection Luxury weaving, revêtement mural tissé artisanalement sur intissé, fabriqué à la main, existe en 8 coloris, 183 € le mètre en 110 cm de large, Elitis. 9. Coussin macramé en coton, 35 x 50 cm, 49 €, En fil d’Indienne au Printemps. 10. « Princesse à Paris », divan composé d’un empilement de matelas à choisir parmi différents tissus, sommier en rotin tressé à la main, cannage disponible en plusieurs coloris, L 190 x P 90 x H 46 cm, à partir de 820 €, Caravane. Adresses page 208. 30

© SDP

DÉSIR DE DÉSERT 1. « Infini Noir », lampe à poser ou à suspendre en cannage, tissage de rotin naturel et moelle de rotin noire, H 42 x D 25 cm,


CITROËN C4 CACTUS REPRISE DE VOTRE VÉHICULE

Suspensions avec Butées Hydrauliques Progressives ® Tablette tactile 7’’ avec Mirror Screen* Sièges Advanced Comfort* 10 aides à la conduite*

+ 3 000 €(1) CUMULABLE AVEC

(1) 3 000 € TTC pour l’achat d’une Citroën C4 Cactus neuve, hors finition Live, composés d’une remise sur le tarif Citroën conseillé au 02/09/19 et d’une aide reprise Citroën de 1 000 € TTC, sous condition de reprise d’un véhicule et ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien véhicule. Cette valeur est calculée en fonction du cours de l’Argus®, selon les conditions générales de l’Argus® disponibles sur largus.fr, déduction faite d’un abattement de 15 % pour frais et charges professionnels et des éventuels frais de remise en état standard. La prime reprise Eco Inspired de 300 € TTC est valable sous condition de reprise de votre ancien véhicule immatriculé avant le 01/01/07. Elle est cumulable avec la prime reprise et avec la prime à la conversion gouvernementale en vigueur selon éligibilité (conditions sur www.service-public.fr). Offres réservées aux particuliers pour l’achat d’une Citroën C4 Cactus neuve, non cumulables, valables jusqu’au 31/10/19 dans le réseau Citroën participant.

CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE CITROËN C4 CACTUS (SOUS RÉSERVE D’HOMOLOGATION) : DE 3,4 A 4,8 L/100 KM ET DE 90 À 109 G/KM

avis clients CITROEN ADVISOR

citroen.fr


Le groupe BSH est titulaire d’une licence pour la marque Siemens, marque protégée par Siemens AG.

Avec Siemens votre cuisine devient extraordinaire. Les appareils Siemens offrent des perspectives exaltantes, en combinant le meilleur de l’innovation, un design remarquable et des solutions d’installation uniques. Découvrez le film sur vos écrans (ordinateur, mobile, tablette) en flashant ce code ou rendez-vous sur www.youtube.com/user/SiemensHomeFrance. siemens-home.bsh-group.fr Le futur s’installe chez vous.

Siemens Electroménager


Faites entrer le futur dans votre quotidien. Vous rêvez d’une cuisine high tech ? Les appareils électroménagers Siemens vous ouvrent les portes du futur. Imaginez que votre hotte libère l’espace au-dessus de l’îlot pour une suspension design, en s’intégrant directement dans votre table de cuisson et qu’elle absorbe vapeurs et odeurs avec autant d’efficacité que de discrétion. Imaginez que derrière de superbes lignes en inox noir et grâce à deux appareils photo, votre réfrigérateur connecté vous permette de visualiser son contenu depuis votre smartphone, lorsque vous faites les courses par exemple. Imaginez enfin que votre four vous offre toute la magie de Home Connect et que vous puissiez le préchauffer à distance pour lancer la cuisson immédiatement après être rentré chez vous. Découvrez les innovations Siemens et prenez goût à l’extraordinaire.

Table de cuisson inductionAir system EX875LX34E

Table inductionAir system Parfaitement adaptée aux cuisines ouvertes, la table inductionAir system combine en un seul appareil deux zones de cuisson flexInduction et un système d’aspiration discret mais puissant. Compacte, elle permet de conserver des tiroirs sous le plan de travail. Place au design.


L’ Œ I L D U S U D

CANAPÉS EN BONNE POSTURE

DES SYSTÈMES POLYMORPHES QUI RÉINVENTENT L’ESPACE DE VIE OU DES CANAPÉS DE GRAND CONFORT QUI INVITENT À LA DÉTENTE… AUTOUR D’ÉLÉMENTS MODULABLES À COMPOSER INTERCALANT D ES TAB LES D ’A PPO I NT, I NT ÉG R A N T D E S R AN GE M EN TS O U C OMB IN ANT D IF F É R EN TES P R OF ONDE URS D’ASSISES ET D’INCLINAISONS DE DOSSIERS, DESIGNERS ET ÉDITEURS NOUS PROPOSENT DE VIVRE AUTREMENT NOS MOMENTS DE REPOS, DE LECTURE OU DE CONVERSATION. PAR Ju l ie Rebey rol 1.

2.

3.

4.

CANAPÉS À COMPOSER 1. « Avio », design Piero Lissoni, système polyvalent de canapé à composer, en tissu ou en cuir, piétement finition aluminium, noir ou chrome brillant, prolongé par une table en marbre de différents coloris. Différentes combinaisons et dimensions possibles, prix sur demande, Knoll. 2. « Flying Landscape », design Piero Lissoni, canapé compatible avec des tables basses indépendantes à intercaler, à placer en angle ou à l’une des extrémités, en tissu ou en cuir, piétement finition aluminium, noir ou chrome brillant, base en acier peint de couleur gris, plusieurs finitions, 2 tailles, 7 070 € et 2 760 €, De Padova. 3. « Armand », système de canapé composable, en tissu ou en cuir, structure en métal, diverses configurations et dimensions, à partir de 8 760 €, Flexform. 4. « Daniels », design Christophe Delcourt, système de canapés polyvalents à associer, en cuir « Lodge Sabbia » et tissu « Fisher » écru, structure en contreplaqué, piétement en fonte d’aluminium, différentes dimensions et configurations, prix sur demande, Minotti. 5. « Dock », design Piero Lissoni, système flexible de canapés permettant de nombreuses combinaisons, en cuir ou en tissu, structure en métal et bois, table d’appoint en verre, à partir de 6 094 €, B&B Italia.

34

© SDP

5.


Sol : Grande Marble Look Golden White Murs, ameublement et plan de travail : Grande Stone Look Ceppo di Gré

Human Design Depuis plus de quatre-vingts ans, nous imaginons des céramiques qui mettent la technique et l’innovation au service des individus. Parce que le vrai design se base toujours sur les émotions de son utilisateur Marazzi – 63, Boulevard Saint-Germain, Paris – 117, Avenue Jean Jaurès, Lyon


L’ Œ I L D U S U D

1.

2.

3.

4.

CONFIGURATIONS MULTIPLES 1. « Piaf», canapé associant des modules en angles ou suivant différentes configurations, en cuir, prix sur demande, Baxter chez Silvera. 2. « Cosy », design Francesco Rota, système de canapé composable avec des tables à intercaler, structure en bois massif et multiplis, plusieurs profondeurs et dimensions, à partir de 8 670 €, MDF Italia. 3. « Skyline », design Carlo Colombo, canapé modulable avec porte-revues intégré, diverses compositions en angle ou en ligne possibles, en tissu ou en cuir, rembourrage en polyuréthane à mémoire de forme, structure en bois, dossiers disponibles en 2 versions, accoudoirs disponibles en 3 hauteurs, prix sur demande, Giorgetti. 4. « Temps Calme », design Studio Roche Bobois, canapé composable avec les différents éléments, en tissu « Ondéa », assise et dossier en mousse HR, structure en sapin massif et multiplis de pin, 8 490 €, Roche Bobois. 5. « Get Back », design Ludovica et Roberto Palomba, système de canapé avec éléments modulaires pour différentes combinaisons linéaires ou en angle, en cuir « Pelle Frau », coussins en tissu, existe en plusieurs revêtements, prix sur demande, Poltrona Frau

36

© SDP

5.


DÉCOUVREZ LA COLLECTION PLANQUE

e

COLLECTION JEAN PLANQUE

GRANET XX

rue maréchal Joffre

Musée Chapelle tarif unique

AIX-EN-PROVENCE

museegranet-aixenprovence.fr

04 42 52 88 32

Photographie de Jacqueline Picasso, David D. Duncan, Picasso et Jean Planque devant le portrait de Madame Cézanne. Photo prise à La Californie le 7 juillet 1960 © Coll. Jacqueline Picasso / Adagp, Paris, 2019 © Succession Picasso


L’ Œ I L D U S U D

2.

3.

1.

4. 5.

6.

7.

Roset. 2. « Cotone », design Ronan et Erwan Bouroullec, en velours, structure en aluminium, autres dimensions et revêtements disponibles, prix sur demande, Cassina. 3. « Uncover », design Marie Christine Dorner, canapé en mousse polyuréthane habillé de tissu « Harald 3 », existe aussi en tissu extensible à maille élastique, à partir de 2 822 €, Cinna. 4. « Moon », design Studio Marelli, canapé en velours, structure en bois, disponible dans d’autres tissus et en cuir, 4 tailles, des poufs et des tables basses complètent la collection, prix sur demande, Marelli. 5 « Nuvola 10 », design Paola Navone, canapé habillé de tissu, rembourrage en mousse polyuréthanne avec couche en duvet et polyester, structure en multiplis et bois massif, prix sur demande, Gervasoni. 6. « Triennale Sofa », design Studio Rubelli, canapé en tissu velours « Underground », plusieurs coloris disponibles dans la collection Rubelli, structure en métal, existe en plusieurs dimensions, 8 316 €, Rubelli Casa. 7. « Grande Soffice », design Francesco Binfaré, canapé modulaire pour compositions d’angle ou linéaires, en tissu, rembourrage en Gellyfoam® et plumes d’oie, prix sur demande, Edra chez Silvera. 38

© SDP

BIEN ENVELOPPANT 1. « Philéas », design Philippe Nigro, canapé en cuir, différents coloris, autres tailles disponibles, à partir de 4 551 €, Ligne


L’ Œ I L D U S U D

1.

2.

3.

4.

FAÇON PUZZLE 1. « Blok », canapé à composer avec une méridienne d’angle, en tissu, pouf assorti en option, structure en bois, 1 159 €, Kave Home. 2. « Shiki », design Damian Williamson, canapés monoblocs et modulables habillés de tissu « Tocco », 4 coloris, structure en bois, différentes compositions possibles, également disponibles avec tous les dossiers hauts, prix sur demande, Zanotta chez RBC Mobilier. 3. « BFF », design Marcel Wanders, système de canapé modulable avec méridienne, en tissu, structure bois et métal, à partir de 4 960 €, Moooi chez ATù. 4. « Westside Divano », design Jean-Marie Massaud, système polymorphe composé de modules fondamentaux à associer pour créer un îlot, un canapé d’angle ou un divan modulaire, en tissu et en cuir, prix sur demande, Poliform chez Silvera Poliform. 5. « Tessoun », canapé droit dont l’angle permet une plus grande profondeur d’assise sur l’un des côtés, en tissu « Beige Roucas », structure en pin massif, pieds en acier, 800 €, Alinea. Adresses page 208

40

© SDP

5.


L I E U M U LT I P L E

Marseille

CINÉ NOUVELLE VAGUE

L’ESPRIT D’UN CINÉ-CLUB, LE CONFORT D’UNE SALLE HIGH-TECH, LA CHALEUR D’UN BISTROT CRÉATIF À LA CUISINE MÉDITERRANÉENNE : NOUVEAU MODÈLE DE CINÉMA, LA BALEINE MÉLANGE LES CODES ET RALLIE TOUS LES PUBLICS. UN PARI AUDACIEUX REMPORTÉ PAR UNE ÉQUIPE DE PASSIONNÉS. PA R Marie-Hélène Balivet P H O T O S Pierrick Verny

Au cœur du « cours Ju », l’un des quartiers les plus animés de Marseille, La Baleine propose de savourer le cinéma autrement.

42


L I E U M U LT I P L E

1, 4. Entrepôt converti dans les années 1990 en caféthéâtre par Jacqueline Régis et Maurice Mistre, puis en lieu de spectacle pour enfants, le numéro 59 est désormais un cinébistrot qui a accueilli

44

en un an pas moins de 30 000 spectateurs. 2, 3. Une volonté affichée : celle de programmer les films dans la durée pour leur permettre de bénéficier du bouche-à-oreille et de prendre leur envol.

1.

2.

3.

4.


LE LUXE SUISSE NE SE PORTE PAS SEULEMENT AU POIGNET La société V-ZUG s’est fixé pour objectif, il y a un siècle de cela, de faciliter le quotidien de ses clients en mettant à leur disposition des appareils électroménagers à la fois novateurs et de qualité irréprochable. Leader sur le marché helvète, nous ne vivons pas seulement les valeurs suisses, nous les rendons accessibles à tout un chacun grâce à des solutions simples et sur mesure. Des solutions qui inspirent et facilitent la vie. vzug.com

La prefecftion suisse à la maison

Combi-Steam MSLQ


L I E U M U LT I P L E

1.

2.

3.

4.

1, 3. Estampillé Honoré, un décor chic et décontracté. Au comptoir tout de bois et granito vêtu, on peut déguster un apéro de tapas arrosé de bons vins locaux sur des tabourets en velours et fer doré à la bombe. Luminaires House Doctor. 2, 4. Couleur terracotta, l’arrière-salle est le repaire des spectateurs qui s’y donnent

rendez-vous avant ou après la séance, sous une ribambelle de lustres frangés en raphia créés par Annick Lestrohan. Étagères sur mesure en fer peint couleur or.

Travelling avant sur le cours Julien… Dans ce quartier effervescent plébiscité par les artistes et les étudiants, un lieu hybride, ouvert il y a un an, ne désemplit pas. Mi-bistrot, mi-salle d’art et essai, La Baleine, c’est son nom, renouvelle les codes du cinéma. Au générique, quatre complices aux talents complémentaires : Thomas Ordonneau, fondateur de la société Shellac spécialisée dans la production et la distribution de films indépendants, Cyril Zimmermann, entrepreneur de l’économie numérique, Juliette Grimont, programmatrice du cinéma Le Gyptis, et Nicolas Grasset, spécialisé dans l’évènementiel et directeur du lieu. Objectif : proposer une nouvelle façon de consommer le cinéma. « L’offre d’art et essai est encore limitée à Marseille, et la bistronomie n’en est qu’à ses débuts… Nous nous sommes dit qu’il y avait de la place pour un lieu conciliant les deux », rapporte Thomas. Le quatuor investit un local laissé vacant par un théâtre pour enfants, « La Baleine qui dit vague », dont le nom, en hommage, a été conservé. Il sera transformé en un cinéma moderne mono-écran de 90 places ; mais il faut réinventer le lieu. Annick Lestrohan, la créatrice de la marque 46

Honoré, entre alors en scène, épaulée par sa fille Ingrid Giribone. Pour faire de cet ancien entrepôt un repaire de l’avant et l’après spectacle, le duo farde les murs d’un rouge réconfortant, suspend une constellation de lustres parasols, fait dialoguer le velours et le métal doré… Côté cuisine, Alan Kloniecki (ex-Lacaille) élabore une carte simple et efficace, proposant des tapas – burrata et haddock, chiffonnade de speck et coppa – et de vrais plats – joue de bœuf à la polenta, cabillaud et mousse de fenouil… Côté cinéma, la programmation, exigeante, laisse aux films le temps d’exister en les gardant longtemps à l’affiche et soigne le jeune public. Rencontres, avant-premières, brunchs pour les séances en matinée se succèdent. Résultat : un LA BAL EINE rendez-vous transgénérationnel, — chaleureux et élégant, adopté Ouvert de 17 h à minuit du par les cinéphiles marseillais… mardi au vendredi et de 11 h à et les autres. La Baleine, c’est sûr, minuit les samedi et dimanche. vise le haut de la vague. Adresse page 208


BÉRENGÈRE LEROY Canapés, tapis, rideaux sur mesure & Projets

Saint Rémy de Provence (13210) – 3 avenue Albert Schweitzer – Tél : 09 35 69 45 03 Paris (75002) – Place des Victoires – 54 rue Etienne Marcel – Tél : 09 51 26 74 27 www.berengereleroy.fr


R E S TA U R A N T

Cannes

UN MONDE VÉGÉTAL

INCUBATEUR DE GOÛT, NOVÄA OUVRE UNE NOUVELLE VOIE AU BIEN MANGER. À QUELQUES PAS DU BORD DE MER ET DE LA CÉLÈBRE CROISETTE, LA DÉMONSTRATION EST AUSSI SIMPLE QUE LES SAVEURS SONT SOPHISTIQUÉES. LE MONDE VÉGÉTAL EST AUTOSUFFISANT ET LES ASSAISONNEMENTS ÉTUDIÉS POUR COMPOSER UN CRESCENDO DE PLAISIR. RETOUR AUX SOURCES D’UN LIEU BEAU ET BON.

PA R

Cécile Vaiarelli

PHOTOS

Anthony Lanneretonne 1.

48


R E S TA U R A N T

2.

4.

5.

3.

6.

7.

1. Le Studio Bianco signe l’identité du restaurant. 2. Noväa est ouvert sur une rue calme, avec une agréable terrasse. 3. Associés aux briques Geopietra, des murs terracotta par Little Shop of Colors. Le mobilier HK Living en paille tressée est recomposé sur des estrades en chêne. 4. Un saladier en bois d’olivier pour des légumes de saison rôtis à la thaï. 5. Une équipe tout sourire. 6. Cakes faits maison pour le petit déjeuner. 7. Sur place ou à emporter, une salade de choux rouge fumé, orange et noisettes torréfiées.

Avec ses murs terracotta, ses briques recyclées, son mobilier en chêne et sa fraîcheur naturelle, Noväa signe son retour à la terre. À l’origine du projet, trois garçons – professionnels de la restauration – convaincus que la cuisine végétarienne s’adresse à tous, prêts à repenser leur mode nutritionnel de bons vivants sans renoncer au cuisiné, au mitonné, au subtil. La carte de saison se compose de produits transformés sitôt cueillis dans les collines environnantes. Ici, la pierre à l’édifice des enjeux sociétaux et environnementaux n’est pas un vain mot. L’agence d’architecture et de communication Studio Bianco a peaufiné un logo rond en bouche et un agencement à l’image de la capitale du cinéma : chic et ouvert sur la ville, mais assaisonné d’une pointe de glamour terrien et de valeurs de transparence et d’équité. Une grande vitrine joue le jeu du dedans-dehors pour inviter à cueillir un repas au vol à déguster sur la plage ou à se lover à l’ombre des murs pompéiens. Une façade enduite en béton minéral naturel, des parquets en chêne massif, de véritables briques, mais aussi le choix d’une vaisselle en

bois d’olivier ou émaillée à l’ancienne ponctuent l’espace d’un côté vintage. La passion d’une jeune équipe véhicule une perception gourmande de la cuisine végétarienne, à l’image des générations voyageuses qui y retrouvent des touches épicées venues d’Inde ou du Moyen-Orient. Accueillis dès le petit déjeuner avec un jus pressé à froid betterave-pomme-carotte, un cake maison, un bol de tapioca cuit dans un lait de coco, les vitrines s’animent et se parfument de légumes rôtis à la thaï, d’orge perlé, de butternut, de feta et menthe, de patates douces au paprika fumé, d’une salade de pois chiches, noix de coco, jalapeños, coriandre et citron vert… Les eaux infusées pamplemousse-romarin ou  concombre- fenouil-menthe accomNOVÄA pagnent de délicieux sandwichs faits minute. — L’équilibre est à portée de plaisir. La liberté Ouvert du mardi de créer ses propres compositions est récréaau samedi, tive. Et si ces acteurs du bien manger étaient de 9 h à 19 h. ceux du changement, tout simplement ? Adresse page 208 49


AV E C G O Û T

2.

1.

3.

4.

1. Fuité mûr, fruité noir ou fruité vert, sur une tranche de pain à l’ancienne, une dégustation des gammes d’huile « Premium » du Domaine du Sud. 2. Véritable esthète de la terre, c’est en Italie, au cœur des plantations d’oliviers que Frédéric Castex sélectionne ses crus. 3. En cuisine, retour de marché avec les artichauts violets de la côte ligure. Les huiles d’olive attendent d’entrer en scène. 4. La recette d’artichauts à la barigoule de Frédéric Castex mêle saveurs provençales et italiennes.

Aix-en-Provence

AU NOM DE L’OLIVIER

ILLUSTRATION DES TERROIRS D’ITALIE, LES HUILES D’OLIVE DU DOMAINE DU SUD EMPRUNTENT TOUS LES CHEMINS DU GOÛT. DES POUILLES À LA TOSCANE, C’EST EN ÉPICURIEN QUE FRÉDÉRIC CASTEX ARPENTE LES TERRES MILLÉNAIRES DE L’OLIVIER ET COMPOSE SES GAMMES D’HUILES À L’IMAGE DE SON IDÉE DE LA MÉDITERRANÉE. PA R Cécile Vaiarelli P H O T O S Bernard Touillon

Arbre de lumière, l’olivier abolit les frontières des rivages méditerranéens. Du nord au sud, Frédéric Castex, qui a créé Domaine du Sud, parcourt l’Italie à la rencontre de crus exceptionnels, d’élixirs extra-vierges, d’huiles rares dont il suit les récoltes en cheminant de la Toscane à la Basilicate et aux Pouilles. De la complicité avec les oléiculteurs naît le label. C’est aussi au cœur de ses racines aixoises qu’il puise les bienfaits d’un goût sûr et exigeant. Aux côtés de Nicole Houques, l’aventure de Côté Bastide n’est pas si loin. Lorsqu’elle est nourrie d’art de vivre, la passion sait toujours se faufiler dans un cœur épicurien. Dans la gamme d’huiles « Premium » qu’il imagine, sous son étiquette jaune, le fruité vert si typique et si prononcé de la Toscane partage des arômes ronds et fruités. Le bandeau vert de l’huile d’olive biologique vierge extra monovariétale de la Coratina affiche vivacité et ardence. Les notes légèrement épicées au goût d’amande et de noix du flacon orange sont un assemblage d’olives des Pouilles et de Basilicate qui donne du corps à une huile équilibrée, au fruité 50

doux. De la terre à la table, créées par Nicole Houques, des collections de linge d’office en lin naturel enrichissent les collections d’huile avec des rayures vert olive et vert tendre. Une épopée textile qui signe l’attachement de Domaine du Sud à des gestes d’artisanat et de cueillette millénaires. Jean Giono ne disait-il pas que respirer l’odeur de l’huile d’olive pouvait dispenser de lire L’Iliade et l’Odyssée ? Pour l’heure, Frédéric Castex arpente sa Méditerranée et célèbre d’heureux mariages. Sa recette d’artichauts violets de Ligurie, en barigoule provençale, parfumés à l’huile d’olive des Pouilles en est une belle illustration. La signature DO MAINE DU SUD de l’huile grand cru ajoute un sup— plément de sincérité à des instants En gamme « Premium » de partage. Savoir prolonger le ou « Quotidien », des huiles terroir des uns par les traditions d’olive grand cru culinaires des autres, c’est aussi pour savourer l’Italie. cela le goût de la Méditerranée. Adresse page 208


S AVO N ÉG A LÉ G N EMB LÉMATI QU E AVOIIR-FA R-FA IR E IIN AL É - DESI DE SIGN EMBLÉMATIQ UE Q UA L I TÉ I NA LT ÉR ABL E POINTE ÉRA BL E - PERF PE R F ORMANCES OR MAN CES D DE POI NTE

www.subzero-wolf.fr 135 rue dÕAntibes, 06 400 Cannes +33 (0)4 93 999 888


P E R M A C U LT U R E

1.

2.

1.

2.

1. À des kilomètres de sa forêt comestible dans le Var, le maraîcher en permaculture Jean-Baptiste Anfosso installe au Cap Corse un potager pour l’hôtel

5 étoiles Misincu. Consultant sur ce projet mis en place par les propriétaires de l’hôtel, l’objectif est de transformer les terres en zones de cultures respectueuses de l’environnement, en un écosystème promis à l’autosuffisance. 2. Mise en place de buttes en permaculture propices à la biodiversité.

Bandol et ailleurs

L’AVENTURIER DU GOÛT Jean-Baptiste Anfosso est un homme engagé. Un homme de conviction, ardent défenseur de la terre nourricière et de son corollaire, le goût. De ses racines provençales et italiennes, il a hérité de la culture du bon, et de son enfance au bord de la Méditerranée puis dans les Antilles, d’un bon sens paysan affûté au contact de la nature. Son parcours professionnel, de la restauration à la viticulture et l’œnologie, fera le reste. Revenu entre Bandol et Saint- Cyr- sur-Mer, il décide de créer son potager, avec comme désir de bien se nourrir en cultivant une terre biologiquement active. Autodidacte, curieux insatiable, il s’initie à l’art de la permaculture grâce aux enseignements de Sepp Holzer et à travers un apprentissage quotidien. À partir de l’observation de la topographie de son terrain, de la course du soleil, du sens des vents, des zones humides, du calendrier lunaire, en se reconnectant à la nature et en s’inspirant du monde forestier, il ne laisse jamais le sol nu, mais toujours couvert de végétaux ou de paille, afin de réintégrer les nutriments 52

et oligoéléments nécessaires à la vie, il sème et laisse faire. Sans labourer, il construit des allées, des buttes, y mêlant plantes compagnons et arbres à l’ombre bienfaisante, recréant un écosystème naturel et autonome dans lequel l’intervention des pesticides et engrais n’a pas droit de cité. Ainsi se développe sa forêt comestible, manifeste personnel d’une lutte contre le réchauffement climatique, geste pour la sauvegarde de la planète dont l’exemple pourrait susciter bien des vocations. Devenir le gardien des graines oubliées et les sanctuariser dev ient son leit mot iv. Il précise sa démarche : « 96 % des semences végétales ne sont pas exploitées. Je me suis fixé pour objectif de rechercher, sélectionner, multiplier et diffuser des semences exceptionnelles du point de vue gustatif. Ma quête est de relier le monde de la table à celui de la terre et proposer aux chefs toujours plus de variétés aux saveurs multiples. » Il fait revivre yacón, poire-melon pépino, tamarillo, burbankii, morelle de Quito, tomate de garde, épinards de Malabar, melon gravé, poireau perpétuel, échalote

© DR

« P OUR DE MEI LLE UR E S S AV EU R S , I L FA UT D E M EI L L E U R ES C U LTU R E S . » C ’ ES T AV E C C ET T E C ON V I C TI ON QU E J EAN - BA PTIST E A N F O S S O A C O M M E N C É I L Y A S E P T A N S S O N P O TA G E R P R I V É D A N S L E VA R , D E V E N U D E P U I S U N E F O R Ê T E X E M P L A I R E PA R Julie Chanut DE LA  BIO D IVER SI T É, M O D È LE D I D A CT I QUE D ’ AG R OF OR E S TE R I E E T É D E N D E S P L U S G R AN D S C H E F S .


P E R M A C U LT U R E

3.

4. 5.

3, 4. En Corse, à l’hôtel Misincu, Jean-Baptiste Anfosso teste une méthode originale : des jardinières en bois munies d’un système d’électropermaculture qui, grâce à la présence sous la terre de cages de Faraday, diffuse une onde de 1,4 volt, comparable à celle émise par le corps humain et favorisant une meilleure implantation racinaire. 5. Au quotidien, les chefs de l’hôtel pourront récolter les fruits des semences oubliées plantées par le maître maraîcher.

universelle, allant jusqu’à planter des espèces tropicales pour pallier les désordres écologiques engendrés par l’impact carbone. Des avocats, mangues, goyaves, caramboles, agrumes de collection, piments, gombos que les grands chefs s’arrachent, séduits par sa démarche, conquis par le bonheur des saveurs retrouvées. Gérald Passédat d’abord, fervent défenseur de la cuisine méditerranéenne, le fait entrer au Collège culinaire de France. Alexandre Mazzia aussi, auréolé il y a peu d’une seconde étoile, guette chacune des livraisons de l’orfèvre du végétal. Et ce ne sont pas les seuls, des chefs de l’Astrance, de Septime, du Plaza Athénée, de Lucas Carton, de l’hôtel du Castellet et de la Villa Madie, en passant par la jeune garde marseillaise, Julien Diaz (Saison), Arnaud Carton de Grammont (Le Café des Épices) ou encore Harry Cummins (La Mercerie). Un joli palmarès fondé sur une admiration réciproque et le partage de valeurs communes. Une notion d’engagement dont est pétrie la démarche de Jean-Baptiste Anfosso. Une expertise en permaculture et agroforesterie qu’il souhaite partager pour éduquer et sensibiliser au goût dans les écoles, les maisons de retraite… « car celui-ci crée des émotions et redonne du sens ». Actif sur de multiples fronts, il endosse la casquette de consultant sur des projets de potagers urbains, de forêt comestible en ville, et participe à un projet de recherche-action sur l’intelligence des plantes. Initié par deux chercheurs, ce dernier porte sur l’observation des relations que les agriculteurs

entretiennent avec les plantes, les dotant d’une forme d’intelligence, chez ceux qui impulsent de nouvelles pratiques agricoles non intensives à leurs cultures. « Je suis comme un bon père de famille, je donne les meilleurs atouts à mes plantes, à elles de choisir leur destin en faisant preuve d’adaptabilité et de sensibilité », s’amuse Jean- Baptiste Anfosso. Des travaux passionnants qu’il met actuellement en pratique au Cap Corse pour l’hôtel cinq étoiles Misincu. Le rêve d’un écosystème promis à l’autosuffisance, voilà ce qui unit les propriétaires, Sylvain Giudicelli et Reza Zographos, et les chefs, Georgiana Viou et Paul Bertheau, de l’hôtel Misincu avec le maraîcher devenu consultant pour eux. Un idéal qui se dessine autour de l’aventure de la permaculture que mène Jean-Baptiste Anfosso. Sur place, en alternative au modèle agricole dominant, sur un parcours conduisant de l’hôtel à la plage, s’organisent des espaces pensés et raisonnés pour révéler la richesse de la biodiversité locale et du terroir corse. Un jardin mandala, inspiré du bouddhisme et agencé autour de formes cylindriques, favorise la circulation d’énergie entre les plantes et invite à se relier à l’univers, tandis que dans des bacs octogonaux, il expérimente JEAN-B AP TIST E AN FOSSO l’électropermaculture, y faisant — courir une onde électrique qui Maraîcher en permaculture favorise l’implantation racinaire. et agroforesterie Un paradis expérimental qu’on à Bandol dans le Var. espère un jour devenir la norme. Adresse page 208 53


E N N E Y O M R N E E S S A P Z E L L A S U O V S E R U E H 2 1 . 4 E N I 39 S I U C E R T O . V R I S S I N O H DA C A L N E I B T AUTAN

lapeyre.fr *Étude habitudes des consommateurs sur échantillon représentatif de la population française (1083 répondants de 18-69 ans) - Mai 2018 - BVA Group. LAPEYRE Société par Actions


Simplifiée au capital de 20.000.000 € - RCS Nanterre 542 020 862 - Siège social : Les Miroirs - 18 av. d’Alsace - La Défense 3 - 92400 Courbevoie


I N S TA N T S D ’ A R T

D’île en île CHAQUE DÉMARCHE ARTISTIQUE FAIT SURGIR UNE ÎLE À EXPLORER, TOUS SENS ÉVEILLÉS. L’INSULARITÉ, C’EST JUSTEMENT UN THÈME DE RENTRÉE AU MUCEM. C’EST AUSSI UNE SINGULARITÉ À ABORDER, PAR L’AUDACE ET LA CURIOSITÉ. D’ANDRÉ MASSON À CLAIRE DEGANS OU GILBERT GARCIN, VOYAGEONS D’ÎLE EN ÎLE. PA R

Marie-Hélène Balivet

instant. N°1 Marseille La Méditerranée compte plus de dix mille îles. Son histoire est marquée par ces lieux tour à tour centres et marges, paradis et espaces de rétention. Cerner l’insularité et ses effets sur les imaginaires et les savoirs, tel est le défi de cette exposition qui s’aventure sur toutes les mers du globe. Dédiée à tous les Robinsons, une passionnante itinérance entre îles rêvées et îles vécues. « Le temps de l’île », jusqu’au 11 novembre. Mucem, 13002. Tél. 04 84 35 13 13 et mucem.org 1. Chris Kenny, Fetish Map of the British

© CHRIS KENNY, PHOTO GABRIEL KENNY-RYDER.

Isles, 2018. Carte imprimée, clous, épingles.

56


PIERRES ET DALLAGES | PARQUETS | CARRELAGES ET BAINS

PIERRE NATURELLE SAINT-LÉGER 40 X 60 X 1,5 cm

AUXERRE 89

PERTUIS 84

LYON 69

HOSSEGOR 40

TOURS 37

AIX-EN-PCE 13

MANOSQUE 04

Z.I Plaine des Isles 89470 MONETEAU Tél : 03 86 52 47 35

Z.A Terre du Fort 84120 PERTUIS Tél : 04 90 68 62 49

405 Allée de Viadorée 69480 Anse Tél : 04 74 03 50 90

23 route de Cantegrit 40230 Bennesse Maremne Tél : 09 53 25 54 77

193 Avenue du Grand Sud 37170 Chambray lès Tours Tél : 02 47 27 82 53

5830-5870 Route d’Avignon RDN7 13540 Puyricard Tél : 04 42 50 36 15

2045 Route de Volx 04100 Manosque Tél : 04 65 03 05 69


I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°2 L’Isle-sur-la-Sorgue Hautement symbolique à l’heure de la biodiversité menacée, cette exposition réunit des plasticiens célébrant l’élégance naturelle, la fluidité des corps, l’extravagance des parures, en un mot, l’incomparable beauté du peuple animal. Prune Nourry, Annette Messager, Robert Combas, Barry Flanagan, Laurent Perbos… À la Villa Datris, quatre-vingt-cinq artistes de tout poil ont parsemé les salles et les jardins d’œuvres résonnant comme des alertes. « Bêtes de Scène », jusqu’au 3 novembre. Fondation Villa Datris, 84800. 7, avenue des Quatre-Otages. Tél. 04 90 95 23 70 et fondationvilladatris.com

instant. N°3 Gordes

instant. N°4 Avignon Ernest Pignon-Ernest au palais des Papes, une expo qui fera date ! Sous les voûtes se déploie une aventure sans équivalent : depuis plus de 60 ans, du Chili à Soweto, d’Alger à Naples, de Ramallah à Ostie, les icônes de ce pionnier de l’art urbain, surgies dans les rues, interpellent les passants sur les grandes questions contemporaines. « Ecce Homo, interventions 1966-2019 », jusqu’au 29 février 2020. Palais des Papes, 84000. Tél. 04 32 74 32 74 et palais-des-papes.com 2. Dimitri Tsykalov, Head, 2015. Caisses de munitions en bois, 166 x 133 x 83 cm. 3. Gilbert Garcin, Lorsque le vent viendra, 2007. Tirage sur papier Easy dot, 50 x 70 cm. 4. Ernest Pignon-Ernest, Piéta Africaine, Soweto I, 2002, photo in situ d’une des interventions de l’artiste (collage d’une image) dans le township de Soweto à Johannesburg.

58

© 2. G. ESMIEU. 3. GILBERT GARCIN. 4. ERNEST PIGNON-ERNEST.

Photographe autodidacte, Gilbert Garcin se met en scène dans un univers surréaliste, théâtre ouvert aux vents de l’ironie et de l’absurde. Poétiques et drôles, ses photomontages explorent des thèmes universels – amour, solitude ou liberté. Les interprétations en sont multiples : un monde d’ombre et de lumière, dans lequel on doit chercher son chemin. « Gilbert Garcin, photographe », jusqu’au 3 novembre. Château de Gordes, 84220. Tél. 04 90 72 02 08 et gordes-village.


I N S TA N T S D ’ A R T

instant. N°5 Céret Pour le centenaire de l’arrivée d’André Masson à Céret, le musée d’art moderne explore la relation que l’artiste entretint avec la nature. Blessé durant la Grande Guerre, il s’apaise au contact des paysages occitans et mène ensuite une carrière, faite d’itinérances entre Europe et Amérique. Une centaine d’œuvres évoque les lieux où il a vécu, les décors qu’il a transfigurés. « André Masson, une mythologie de l’être et de la nature », jusqu’au 27 octobre. Musée d’art moderne, 66400. Tél. 04 68 87 27 76 et musee-ceret.com

L’envie de « libérer la couleur de la prison de la ligne » et de « voir ce que l’absolu avait de visible » : tel fut le moteur du Niçois Yves Klein, figure ardente et audacieuse qui passa comme un météore au firmament de l’art moderne. Dans sa quête d’immatérialité et d’infini, Klein prit le bleu outremer pour véhicule, et conçut son œuvre aux frontières de l’art conceptuel, corporel et du happening. Le musée Soulages nous emmène dans les turbulences azurées de ce trublion innovant : un étonnant saut dans l’espace, doublé d’un fervent hommage. « Yves Klein, des cris bleus… », jusqu’au 3 novembre. Musée Soulages, 12000. Tél. 05 65 73 82 60 et musee-soulages.rodezagglo.fr.

instant. N°7 Villeneuve-lès-Avignon Claire Degans, jeune artiste et illustratrice montpelliéraine, compose patiemment des paysages méditerranéens à la beauté surnaturelle, baignée de lumières étranges. Des paradis perdus dans lesquels les traces humaines et les rares silhouettes se fondent dans une nature méditative, proche du souffle taoïste. Perdus dans la brume des âges, ces tableaux ensorcelants, émergeant de glacis translucides, donnent à voir, plus qu’un décor, une image intérieure. À découvrir dans le remarquable domaine en belvédère de l’Abbaye Saint-André. « Claire Degans, le souffle du paysage », jusqu’au 3 novembre. Abbaye SaintAndré, 30400. Tél. 0 4 90 25 55 95 et abbayesaintandre.fr 5. André Masson, Le couvent des Capucins à Céret, 1919, huile sur toile, 61 x 73 cm. Musée d’art moderne de Céret. 6. Yves Klein, Héléna (ANT 111), 1960. Pigment pur et résine synthétique sur papier marouflé sur toile, 218 x 151 cm. Succession Yves Klein. 7. Claire Degans, Les pins alanguis, 2018, acrylique sur toile, 60 x 60 cm.

60

© 5. PHOTO ROBIN TOWNSEND. ADAGP, PARIS 2019. 6. SUCCESSION YVES KLEIN C/O ADAGP, PARIS, 2019. 7. CLAIRE DEGANS.

instant. N°6 Rodez


CONCEPTION E T R É A L I S AT I O N DE CUISINES DE LUXE

CANNES

M O N AC O

85, avenue Maréchal Juin 06 40 0 Cannes T. +33 (0)7 77 9 8 49 98

11, a llée Lazare Sauvai go 98 000 Mon aco T. +3 3 (0)6 07 93 43 51

co nt act @ c u isin e p roj e c t .com w w w.c ui si n e pro je c t .co m


I N S TA N T S D ’ A R T

1.

3.

4.

2.

5.

1. Tables d’appoint conçues à partir de vieux livres au sein du studio de design et d’insertion professionnelle Les Résilientes. 2. Céramique-calebasse avant cuisson, signée Ln Boul. 3. Coussin en chanvre et lin de récupération, pièce unique de Martine Persault. 4. Les dernières créations de José Esteves, lampes en papier recyclé et métal recouvert de matière végétale. 5. Le Japonais Mitsugu Sasaki rapièce et magnifie les vêtements qui ont vécu. Ici, une veste de travail.

Marseille

TANDIS QU’UNE ASPIRATION À PLUS DE SOBRIÉTÉ ÉMERGE DANS NOS SOCIÉTÉS, UN ART DE VIVRE ANCIEN, ISSU DU BOUDDHISME ZEN JAPONAIS, MONTRE LA VOIE. ESTHÉTIQUE DE LA MODESTIE, LE WABI-SABI NOUS RECONNECTE À LA NATURE EN CÉLÉBRANT PA R Marie-Hélène Balivet LA VALEUR DE L’USAGE ET DU TEMPS. DÉMONSTRATION CET AUTOMNE CHEZ MARIANNE CAT.

Toute beauté est imparfaite, incomplète et impermanente, comme le flux même de l’existence. De cet axiome hérité du bouddhisme zen, les Japonais ont tiré une esthétique et un art de vivre singuliers, nommés wabi-sabi. Prônant la simplicité et l’authenticité, cette philosophie cherche l’inspiration dans la nature et l’harmonie de ses imperfections. Une branche de cerisier noueuse, un tabouret de bois usagé, un tablier de lin ravaudé avec soin, une dalle de pierre patinée par le temps acquièrent, par leur vécu unique, une valeur spirituelle. Art de la modestie et de la résilience, le wabi a pratiqué le surcyclage (upcycling en anglais) bien avant l’heure, en sublimant les cicatrices des matériaux et des objets : on connaît la délicate méthode du kintsugi, qui consiste à réparer les fêlures de la porcelaine avec de l’or. De cette démarche étroitement connectée à nos préoccupations actuelles, Marianne Cat, l’infatigable dénicheuse de tendances marseillaise, a fait le thème de son exposition automnale. Dans le bel espace de son concept store, à l’Hôtel de Paul, elle a convoqué des artistes du Japon, de Belgique, d’Italie ou de France, animés par l’esprit wabi et l’idée 62

qu’on peut faire beaucoup avec peu. Ln Boul et ses céramiques couturées, Mitri Hourani et ses abat-jour sauvés de l’oubli, Ysabel de Maisonneuve et ses voiles de soie recousus, Vintage Customan et ses fripes transfigurées par le patchwork, Martine Persault et ses coussins à récits… Une quinzaine de créateurs a répondu à l’appel. José Esteves, le poète de la lumière, est venu accompagné de lampes fabuleuses, mi-végétaux mi-oiseaux, fabriquées avec un mélange de sciure et papier recyclé. Géraldine Tubéry, designer textile, présente une série de tapis issus de sa résidence dans le studio de design d’Emmaüs Alternatives, Les Résilientes : épatante structure d’insertion qui, sous « WA BI-SABI » la houlette d’Eugénie de Larivière, uti— lise matériaux et objets obsolètes pour Jusqu’au 30 novembre. créer des meubles et éléments décoratifs. Concept store Refus du gaspillage, retour à l’essentiel, Marianne Cat. quête d’une nouvelle sagesse : le wabi 53, rue Grignan, est, décidément, pile dans l’air du temps. 13006 Marseille.

© 1. LES RÉSILIENTES 2. LN BOUL 3. MARTINE PERSAULT 4. JOSÉ ESTEVES 5. VINTAGE CUSTOMAN

ÉLOGE DE L’IMPERFECTION


MUSÉE

1. 2. 1. Photo tirée des archives personnelles d’Eduardo Chillida, montrant l’artiste et son épouse Pilar à Grasse, en 1985. 2. Matin d’octobre sur Zuhaitz VI (acier Corten, 1999) à Chillida-Leku. 3. Le sculpteur à l’intérieur de son géant de métal, Buscando la luz I (acier Corten, 1997), dans la première phase d’oxydation de l’œuvre. 4. Vue de la rétrospective « Échos » à la ferme Zabalaga, rénovée par l’agence parisienne Laplace. 5. Peine del Viento XV, une œuvre emblématique, sur le littoral basque.

JARDIN DE SCULPTURES

FO NDÉ PA R EDUA R D O CH I LLI D A QUI CHE R CHA I T U N F O YE R P OU R Y E X P OS E R S E S Œ U V R E S , C H I L L I D A- L E K U , PRÈ S DE SAI N TS ÉBAST IEN, VI EN T D E R E PR E ND R E V I E. LE VAS T E PA R C P E U P L É D E G É AN TS D E M É TAL E T S A F E R M E B AS QU E , FRAÎC HE ME N T PA R Marie-Hélène Balivet RÉNO VÉE, O FF RE N T UNE B ELLE OC CA S I ON D E R E D ÉC OU V R I R « L’H OM M E Q U I P E I G N A I T L E VE N T ».

Au pays basque espagnol, c’était devenu un secret bien gardé : fermé en 2011, le musée de la Fondation Chillida ne s’ouvrait depuis qu’à de rares initiés, amoureux de l’œuvre du « sculpteur-forgeron ». Or, le destin en a voulu autrement. Grâce à l’aide de la galerie Hauser & Wirth, le parc verdoyant et sa maison du XVIe siècle, achetés dans les années 1980 puis aménagés et restaurés par l’artiste et sa femme Pilar, viennent d’être rendus au public, qui découvre à nouveau ce domaine extraordinaire. Chillida-Leku, « le lieu de Chillida », avait été pensé comme une expérience immersive, où, déambulant dans une forêt de sculptures ou sous la charpente de la ferme Zabalaga, le visiteur pouvait appréhender l’itinéraire créatif du sculpteur. Épaulée par l’architecte argentin Luis Laplace, la famille nous restitue le musée dans son intention première. L’exposition inaugurale, baptisée « Échos », retrace un parcours couvrant la fin des années 1940 jusqu’en 2000, en insistant sur la découverte du fer comme matériau de prédilection et sur l’invention d’un langage particulier, défiant l’espace et la gravité. Œuvres en fer donc, mais aussi 64

en acier Corten, en granit, en plâtre, en terre chamottée, en papier : diverses matières furent prétexte à traduire une « géométrie organique », telle une partition secrète qui ordonnerait la danse du monde. C’est donc en toute logique que ses créations s’échappèrent de l’atelier pour entrer en résonance avec d’autres sites, espaces urbains ou environnements naturels. Conçus comme des lieux de rencontre, ces projets publics, animés par le goût de la tolérance et de la paix, forment une constellation de plus de quarante monuments répartis sur le globe. Parmi eux, l’impressionnant Peine del Viento XV fait l’objet d’un éclairage spécial à la ferme Zabalaga. En quittant Chillida-Leku, le visiteur pourra CHI LLI DA-LEKU contempler l’installation amarrée à une — extrémité de la plage d’Ondarreta, à l’ouest Le musée est ouvert de Saint-Sébastien : accrochés aux rochers, toute l’année. trois peignes d’acier géants résistent depuis Barrio Jauregi, 66, 1977 aux assauts de la mer, cardant le vent, Hernani, Espagne. l’écume… et les rêves d’Eduardo Chillida. museochillidaleku.com

© ZABALAGA LEKU, SAN SEBASTIÁN, VEGAP, 2019, SUCCESSION D’EDUARDO CHILLIDA ET HAUSER & WIRTH 1. HANS SPINNER 2. MIKEL CHILLIDA 3. STEPHAN ERFURT 4. GONZALO MACHADO 5. XDR

Hernani


MUSÉE

3. 4. 5.

65


MUSÉE

1.

2.

3.

4.

1. L’Hôtel des Collections par l’agence d’architecture PCA-STREAM. 2. Œuvre de Pierre Huyghe, Zoodram 4, 2011, écosystème marin vivant, coquille en résine d’après La muse endormie de Constantin Brancusi (1910), Fondation Ishikawa, Okayama. 3. Œuvres de l’artiste Anri Sala, devant, Another Solo in the Doldrums (Serpentine), 2011, et Answer Me, 2008, vidéo, Fondation Ishikawa, Okayama. 4. Une installation lumineuse de Loris Gréaud, Idle Mode, 2019, techniques mixtes, collection Ville de Montpellier.

Montpellier

ÉCOSYSTÈME ARTISTIQUE Derrière le Moco, la volonté de deux hommes. Celle du maire Philippe Saurel, désireux de faire de l’art contemporain l’ADN de sa ville, positionnant Montpellier en destination internationale de la création. Celle de Nicolas Bourriaud, directeur général du Moco, cofondateur du Palais de Tokyo et ancien directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, dont l’expertise a permis l’ouverture de ce centre d’art nouvelle génération. « Il s’agit de rompre avec les modèles existants : abandonner le modèle vertical pour lui préférer une approche collaborative, source d’émulation, et d’affirmer Montpellier comme la contre-scène culturelle française ». Regroupant l’ensemble de la filière artistique en un écosystème inédit, le Moco satellise trois entités : un espace d’enseignement avec l’École supérieure des Beaux-Arts ; un espace d’expérimentation et d’exposition pour artistes émergents avec le centre d’art La Panacée ; et, désormais, l’Hôtel des Collections, un espace muséal dédié aux expositions temporaires de collections, publiques ou privées, du monde entier. Ouvert depuis fin juin, il a été pensé comme un lieu d’émulation 66

par l’architecte Philippe Chiambaretta (agence PCA-STREAM). Avec une approche non formaliste, à rebours du geste architectural gratuit, il a conçu un bâtiment-outil au service de l’art, rassemblant passionnés et néophytes en un lieu de vie bouillonnant. Le projet, frugal et économe, n’est pas une œuvre en soi mais un lieu au service de l’œuvre, flexible et apte à accueillir tous les formats, installations, sculptures, vidéos… Seul signal fort dans le paysage urbain, côté cour, un cube de lumière minimaliste couronne le bâtiment. Au-delà des expositions temporaires, souvent inédites et renouvelées trois fois par an, l’espace est voué aux interventions d’artistes en lien direct avec son architecture, une transformation du fonctionnel en fictionnel. Sous LE MO CO la présidence de la styliste Vanessa — Bruno, s’ouvrait « Distance intime », 13, rue de la République, exposition inaugurale de la collection 34000 Montpellier. des œuvres contemporaines de l’inTél. 04 99 58 28 10. dustriel japonais Yasuharu Ishikawa. Adresses page 208

© 1. JEAN-PHILIPPE MESGUEN. 2. PIERRE HUYGHE. 3, 4. MARC DOMMAGE.

EN INAUGURANT CET ÉTÉ LE TROISIÈME VOLET DE SON TRIPTYQUE AVEC L’HÔTEL DES COLLECTIONS, LE MOCO (MONTPELLIER C O N T E M P O R A I N ) FA I T F I G U R E D E P L AT E F O R M E C U LT U R E L L E C O S M O P O L I T E P O U R L A V I L L E . I M M E R S I O N A U C Œ U R D ’ U N NOUVEAU MODÈLE MUSÉAL HYBRIDE ET CONVIVIAL, À LA PROGRAMMATION D’AMBITION INTERNATIONALE. PA R Julie Chanut


TA L E N T

1.

2.

3.

4.

5.

1. Hommage à la cafetière de Bialetti, la ligne « Facettes » décline les gobelets en plusieurs volumes, de l’expresso à l’américain… 2, 5. La collection « Structure » est née d’un système de moules modulaires imaginés pour se combiner en de multiples formes, et générer des pièces uniques à la personnalité identifiable. 3. Jonathan Reynaud examinant un vase « Structure ». 4. Petits personnages drôles et attachants, les « Curieux » forment une famille décorative avide de contempler le monde.

Vallauris

POTIER À FACETTES « Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. » Cette opinion de Walter Gropius, publiée dans le Manifeste du Bauhaus, Jonathan Reynaud l’incarne à merveille. Croisant l’inventivité du créateur et la technicité de l’ouvrier, le jeune céramiste aborde son métier avec une audace nouvelle. Originaire de Lyon, formé au design industriel, puis à la céramique artisanale, il a finalement choisi Vallauris pour y installer son atelier. Une décision loin d’être anodine, tant la saga des potiers locaux, réunis dans les années 1960 autour de la figure de Picasso, constitue un héritage lourd à porter. Mais la nostalgie n’est plus ce qu’elle était… Jonathan préfère dépoussiérer et inaugurer. Il ne modèle pas, il module. Son credo, « fonctionnalisme et sobriété », a abouti, après une quête patiente, à la création de plusieurs lignes d’objets utilitaires (vases, carafes, plats…) qui dynamisent la céramique traditionnelle. La collection « Structure » est réalisée grâce à une technique permettant de combiner à l’infini 26 formes et 270 modules : un jeu de Lego coloré qui, là encore, semble un clin d’œil au principe du Bauhaus stipulant que « le but de toute activité 68

plastique est la construction ». La ligne « Facettes » décline tasses et gobelets en divers volumes pour rendre hommage à la cafetière italienne d’Alfonso Bialetti. Quant à la famille des « Curieux », petits cyclopes impertinents, c’est une concession faite par Jonathan Reynaud à l’artisanat décoratif. « J’avais envie de créer des personnages qu’on pourrait mettre en situation, comme des touristes découvrant le monde. » Vite adoptés, ils ont investi maisons et terrasses, et leur territoire s’étend, pendant que, de Vallauris à Paris, le talent du céramiste commence à résonner. Repéré par Habitat, il est en effet l’invité de la rentrée au nouveau Design Lab de l’enseigne, dans le quartier République à Paris. JONATH AN REYN AUD Ce lieu, créé pour promouvoir — un design expérimental et Boutique-atelier, du mercredi moins industrialisable, accueille au samedi, 10 h-12 h 30 et pour un temps ses créations : 14 h-18 h. Jusqu’au 28 octobre une  escale animée, avant le au Design Lab d’Habitat à Paris. retour au bercail provençal. Adresses page 208

© JONATHAN REYNAUD

DE LA CONCEPTION À LA PRODUCTION, LE JEUNE JONATHAN REYNAUD INSUFFLE UNE ÉNERGIE NOUVELLE À LA TRADITION P O T I È R E D E VA L L A U R I S . F R U I T S D ’ U N E R E C H E R C H E E X I G E A N T E , S E S C É R A M I Q U E S É P U R É E S , M O D U L A B L E S , F L I RT E N T AV E C LA SCULPTURE ET L’ARCHITECTURE. UN TALENT À SUIVRE, DÉJÀ REPÉRÉ PAR LE DESIGN LAB D’HABITAT. PA R Marie-Hélène Balivet


PA GE DE G AUC HE Suspension « Neal », 59 €. Fauteuil « Sospel » en rotin, 160 €, nappe « Sidi » à rayures, 50 €, chemin de table « Abou », 25 €, bougeoir « Cong » en bois 30€ l’un, couronne « Siam » rose, 90 €, bougeoir et chandelier « Etretat » en métal doré, 5 € et 20 €,

photophore « Busuanga » or, 40 €, bougies cylindriques « Bejaia », 5,20 €, carafes « Optima », 6 €, et« Belem », 25 €, plateau « Duong », 35 €, vase « Baguio », 39 €, fauteuil « Vence », 650 €, coussins « Youss », 20 € l’unité, images encadrées « Vulcano », 25 €, « Ciel », 30 €, « Nataqua », 45 €, « Antus », 40 €.

PAG E DE DROITE 1. Boule « Héro » en verre rouge, 2,90 € l’unité, serviette de table « Mila », 10 € le lot de 2, assiette à dessert « Copa » en grès noir, 10 € l’unité, assiette plate « Taza » en céramique, 30 € le lot de 6, verre à vin « Cella », 30 € le lot de 6, gobelet « Belli » rouge, 4 € l’unité. 2. Suspensions « Egaliere »

en jute, 49 €, « Caroubier » en bambou, 45 €, et « Neal » en bambou, 59 €. 3. Bougeoirs « Baltic » or, 20 € et 25 €, bougeoirs « Noiro », 20 € et 25 €, bougies flambeaux « Halba », 5,80 € le lot de 8. 4. Gobelet « Martin » en verre, 36 € le lot de 6, branchage artificiel « Longan » en plastique et paillettes, 12 €.

5. Plateau « Olympe » en bronze, 30 €, lanterne « Luz » en métal or, 20 €, bougies « Lumen », 8 € l’unité, coupelle « Copa » en grès, 20 € le lot de 2. 6. Assiette à dessert « Sidi » rouge, 30 € le lot de 6, boule « Nourade » en verre, 5 €, ménagère « Delta black, 50 €. 7. Assiette plate orange « Splendide », 5 € l’unité,

assiettes à dessert « Splendide », 4 € l’unité, « Mosaïque » rouge, 5 € l’unité, bougies « Lumen » dorées 10 € l’unité, branche « Pasay » effet or, 6 €. 8. Plat rond « Ciste », 15 €, set de 6 couverts Inox « Louto », 70 €. 9. Fauteuil « Sospel », 160 €, coussins « Niko » noir et or, 15 €, coussin « Ginko » bleu et or, 15 €.

C O M M UN I Q U É PA R CÔ T É SU D

LES 30 ANS D’ALINEA

TABLE EN FÊTE C’est autour de la table que tout se noue et s’invente. Quand Noël vient installer son imaginaire dans la maison autour d’un décor qui accueille lumières et traditions, ce moment de partage prend alors tout son sens. Fêter Noël sur fond d’anniversaire des 30 ans d’alinea en invitant l’esprit Côté Sud, voici une belle façon de finir l’année ensemble !

© STYLISME AURÉLIE DES ROBERT. PHOTOS JEAN-MARC PALISSE

EN LU MIÈR E


1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.


VIE D ES VILLES BLEU HOR IZON PAGE DE G AUC HE Vue d’une chambre de l’hôtel Le Negresco sur la promenade des Anglais et ses emblématiques plages de galets. PAGE DE DROI TE 1. L’artiste Ben inscrit en toutes lettres l’art de vivre à Nice. 2. En 1963, Jeanne Moreau sublime la baie des Anges dans un film de Jacques Demy.

72

3. La plage et l’hôtel Amour, tout un programme ! 4. Sur le parcours du tramway, l’œuvre Fruitée de Joana Vasconcelos. 5. Beauté irréelle d’une scène mythique : Romy Schneider et Alain Delon dans La Piscine.


VIE D ES VILLES

NICE 1.

2. 3. 4. 5.

L’ODY SSÉE CI NÉMATO GRAPHI QU E TRAVERSÉE PAR UN VENT DE FRAÎCHEUR ET DE JEUNESSE, NICE S’ÉPANOUIT SOUS LE SOLEIL DE LA BAIE DES ANGES. LES MYTHIQUES STUDIOS DE CINÉMA DE LA VICTORINE RENAISSENT EN UN LENT TRAVELLING. LE NOUVEAU TRAMWAY ARTY REDESSINE LES CONTOURS DE LA VILLE AVEC DES ANGLES DE VUE INÉDITS. À LA GARE DU SUD, LES SAVEURS NATURE SE GOÛTENT SANS EFFETS SPÉCIAUX ET LA GRANDE HALLE RÉENCHANTE LA VIE DE TOUT UN QUARTIER. LES SAVOIR-FAIRE SONT À L’ŒUVRE ET COHABITENT AVEC LES BELLES TABLES. CONTRE-PLONGÉE ENTRE MER ET CIEL. DE PLANS-SÉQUENCES EN PLANS RAPPROCHÉS, ON ZOOME SUR LA CITÉ BERCÉE PAR UNE ÉNERGIE CONTAGIEUSE. PA R

Cécile Vaiarelli

PHOTOS

Anthony Lanneretonne

73


NICE

N

ice, capitale méditerranéenne ? Ce n’est plus seulement un rêve. Loin des clichés glamour, les frémissements d’une ville du XXIe siècle, contemporaine et vivante, se profilent au quotidien. De la mer à la montagne, sur le territoire des Alpes-Maritimes, un concentré de décors ancre un art de vivre curieux, tonique, cultivé et cosmopolite. Nice cueille dans le sillage de sa baie des Anges le sel de la vie, démultiplié par l’énergie bienveillante de ses collines. La ville se développe à l’est, dans la plaine du Var, avec un projet d’urbanisation durable et concerté. Le nouveau tramway relié à l’aéroport ouvre des horizons sur des quartiers oubliés. En décembre, son terminus sous les arcades ocre du port fera un clin d’œil au quai des traditionnels pointus bariolés. En 2019, Nice fête son amour du cinéma et les cent ans des studios de la Victorine, et c’est tout un monde d’images et de souvenirs heureux qui ressurgit dans les mémoires. On cite depuis toujours la lumière qui un beau jour a ébloui Matisse, mais rappelons-nous que la lumineuse Jeanne Moreau embrassait aussi la baie des Anges à pleine bouche. Depuis l’arrière-pays niçois, Maryline Desbiolles écrit les plus belles pages du cinéma muet avec son dernier opus intitulé Machin. Les studios de la Victorine se souviennent des Enfants du paradis de Marcel Carné, de La Nuit américaine de François Truffaut, du Mystère Picasso d’Henri-Georges Clouzot… Le fantasque Jean-Pierre Mocky, les talentueux Francis Lai, Joseph Kosma et Michel Legrand n’étaient-ils pas aussi niçois ? Plus qu’un retour en arrière nostalgique, l’anniversaire de cette odyssée du cinéma témoigne de la vivacité des

74

studios. Une nouvelle Rebecca d’après Daphné du Maurier s’y tourne actuellement, ainsi que la série Riviera pour sa troisième saison et celle d’animation La Cabane à histoires. Les studios de la Victorine restent ce territoire fantasmé où l’on passe de l’ombre à la lumière. Dans le secret des tournages, mille projets se dessinent dont nous serons un jour les spectateurs émerveillés, et le clap de la fin n’est pas pour demain. L’aventure de la renaissance des studios ne fait que commencer. Elle s’accompagne du renouveau du quartier de la Libération qui, autour de son marché et de la grande halle de la gare du Sud, inaugure un complexe de salles de cinéma high-tech pour vivre en instantané de belles images et des instants gourmets. Ici ou là, Nice mixe plus que jamais la vie de ses quartiers à des escales culinaires unies autour d’une même idée : explorer le goût de la Méditerranée. SILENCE, ÇA TOURNE ! PAGE DE GAUCHE La célèbre grue du film La Nuit américaine de François Truffaut, véritable hommage au cinéma. PAGE DE DROITE 1. L’entrée des studios

de la Victorine, face

à la mer et à l’aéroport Nice-Côte d’Azur. 2. Odile Chapel a passé sa vie au cœur du septième art. Elle est la directrice des studios de la Victorine, et a fondé et dirigé la Cinémathèque de Nice. 3. Jeanne Moreau et Claude Mann dans La Baie des Anges.

4. Place à l’imagination dans la menuiserie des studios, où naissent et disparaissent les décors de tournage.


1. 2. 3.

4.

75


NICE

Côté tramway D’OUEST EN EST, LA LIGNE 2 DU TRAMWAY EST UNE PETITE RÉVOLUTION. ELLE REDESSINE LES CONTOURS ET LE RYTHME DE TOUTE LA VILLE EN UNE CIRCULATION FLUIDE QUI RELIE L’AÉROPORT NICE-CÔTE D’AZUR AU PORT LYMPIA. EN VINGT-SIX MINUTES, LES ÉLÉGANTES RAMES OCRE CITADIS D’ALSTOM SIGNÉES PAR LE DESIGNER ORA-ÏTO RELIERONT VINGT NOUVELLES STATIONS. PARTIR À LA DÉCOUVERTE DES PROJETS ARTISTIQUES QUI JALONNENT LE TRACÉ DU TRAMWAY EST UN INCROYABLE JEU DE PISTE.

L’A RT D E C I RCU L ER Instantanément adoptée par les Niçois et les hôtes de passage, la nouvelle ligne du tramway répond à une volonté d’inscrire Nice dans le XXIe siècle. En entrant de plain-pied dans la démarche « Nice Ville verte de la Méditerranée », il allie innovation et respect de l’environnement. L’objectif n’est pas seulement de se déplacer autrement, mais bel et bien de vivre mieux. Moins de voitures, plus de plaisir. Conséquence immédiate, le projet de végétalisation pour lequel les anciens couloirs de bus seront transformés en ruban vert sur plus de 6 kilomètres de chaussée. Respirer la ville et la mer, c’est aussi cela Nice. En prenant appui sur son riche passé artistique, la valorisation de la création contemporaine fait partie du voyage. De station en station, un programme de commandes d’œuvres court le long du trajet. Au total, treize réalisations de Jean-Pierre Raynaud, Noël Dolla, Joana Vasconcelos, Jean-Charles Blais, Philippe Ramette… dont les plus attendues sont l’installation vidéo de la Coréenne Kimsooja et l’œuvre de Tania Mouraud à la station Durandy. Et, plus encore, la déesse Niké – divinité à l’origine du nom de Nice – d’Ernest Pignon-Ernest, réalisée par les ateliers du Louvre pour la station qui dessert la plus belle place de la ville : Garibaldi. UNE LIGNE ÉC OR ESPONSA BL E

Alors que la mise en service complète de la ligne 2 du tramway est annoncée pour décembre, elle agit déjà comme un accélérateur de mobilité et de développement durable.

PARCOURS CRÉATIF PAGE DE GAUCHE

À la station Magnan, les célèbres Pots dorés de Jean-Pierre Raynaud donnent une dimension mystique. PAGE DE DROITE 1. Les figures inspirées

du visage bifron de Janus par Jean-Charles Blais, sur les quais de la station Alsace-Lorraine. 2. Philippe Ramette ou

76

L’Éloge du déplacement à la station PaulMontel - Les Moulins. 3. Trois des cinq figures ailées de Stéphane Pencréac’h, une allégorie de la liberté à la station Jean-Médecin. 4. Hommage à la mer à Carras avec un Poseïdon signé Sasha Sosno. 5. Démocratisation culturelle : les mots de Ben ponctuent le parcours du tramway.


1. 3.

4.

2. 5.

77


NICE

Côté art dans la ville NICE FÊTE LE CINÉMA. UNE ODYSSÉE QUI PREND SA SOURCE DANS LE CENTENAIRE DES STUDIOS DE LA VICTORINE ET DANS LA LUMIÈRE NATURELLE DE LA RIVIERA. LA THÉMATIQUE SE PROLONGE DANS LES MUSÉES. AU 109, L’EXPOSITION DE BEN ET DE SES AMIS S’INTITULE « LA VIE EST UN FILM ». AU MUSÉE CHAGALL, UNE RÉFLEXION AUTOUR DE L’IMAGE EN MOUVEMENT AVEC CLÉMENT COGITORE. ET À TRAVERS « CINÉMATISSE », LE MUSÉE MATISSE EXPLORE LES LIENS ENTRE LE PEINTRE ET LA NOUVELLE VAGUE.

CI-DESSUS Sur le site des anciens abattoirs, les espaces hors norme du 109 autorisent toutes les démesures. Figure artistique majeure, Ben y donne libre cours à sa réflexion sur les limites de l’art, avec l’impertinence qui est devenue sa signature. Entre exposition et œuvre ouverte, sur 2 500 m2, il invite ses amis créateurs autour de performances et de débats. Une tribune libre et foisonnante, doublée d’une rétrospective émouvante, à l’image du parcours d’une vie où l’art est définitivement une question d’ego. « La vie est un film », jusqu’au 18 octobre.

78


Côté art dans la ville NOUVEAU VENU SUR LA SCÈNE NIÇOISE, YELLOWKORNER RESTE FIDÈLE À SON PRINCIPE ÉLÉMENTAIRE : RENDRE LA PHOTOGRAPHIE D’ART ACCESSIBLE À TOUS. IDÉALEMENT SITUÉE RUE BONAPARTE, SOUS LA FAÇADE DE L’ABEILLE ET FACE AU SALON DE THÉ DÉLI BO, LA GALERIE INITIE DE BELLES RENCONTRES. LES GRANDS NOMS DE LA PHOTOGRAPHIE S’Y RETROUVENT AU FIL DES THÉMATIQUES SUR LE VOYAGE, LA MODE, LE NU, L’ARCHITECTURE, LES SCÈNES DE VIE, LA NATURE, L’ESPRIT VINTAGE…

1.

2.

ARRÊT S UR I MA GE Devant les vitrines de YellowKorner, l’esthétique parfaite des grands tirages argentiques et l’architecture rythmée des arcades de la galerie interpellent les passants. Exercice du regard. Chaque photographie exposée peut se suffire ou susciter un récit. Sébastien de la Croix et Christina Lanteri sont toujours disponibles pour reconstituer le fil narratif de ces instants magiques où les photographes capturent l’émotion. La Chine vue et fantasmée par Thierry Bornier, la grâce des gestes simples et fugitifs de Tuul et Bruno Morandi en Asie, la sophistication et la sensualité des images en noir et blanc signées Formento+Formento à Cinecittà, ou encore l’art du portrait selon Juliette Jourdain… YELLOWKORN ER

Espace de culture et de partage, la galerie se positionne comme découvreur de talents et premier éditeur de photographie d’art. CI-DESSUS 1. Photographe lui-même, Sébastien de la Croix connaît l’histoire de l’image de l’intérieur. Il vit son métier de galeriste comme une interrogation permanente sur les champs possibles de la représentation. Ses coups de cœur vont vers les Sortilèges de Damien Dufresne, une démarche à la croisée du body art et de la photographie, et l’imaginaire des ruines saisi par Aurélien Villette. 1. Dolce vita ou l’atmosphère surannée et voluptueuse des clichés de mode de la photographe russe Elena IV-Skaya.

79


NICE

Côté mains de maîtres MÉTIER RARE POUR PASSEUR D’HISTOIRES. DEPUIS 1993, FRANÇOIS PASSOLUNGHI RÉNOVE ET FABRIQUE DU MOBILIER ET DES MOTIFS EN ROTIN. AUX PORTES DE NICE, DANS SON ATELIER DE CONTES, SON SAVOIR-FAIRE RENCONTRE LE DESIGN ET L’ESPRIT RIVIERA. AVEC DES GESTES SÛRS, LA PASSION TISSE SA TRAME DE PATIENCE, DE TALENT ET DE LONGUEUR DE TEMPS. LA MATIÈRE PREMIÈRE BRUTE RETIENT LA LUMIÈRE. L’OBJET ACHEVÉ EST TOUJOURS UN INSTANT SUSPENDU À LA MAGIE D’UN SAVOIR-FAIRE VIRTUOSE.

1.

2.

3.

ROTINIER, UN BEAU MÉTIER Réparation, rénovation ou création, depuis deux générations, le rotin n’a plus aucun secret. Malacca, Tahiti, Manau, Loonty : les variétés qu’il identifie en un clin d’œil s’accumulent dans l’atelier. Rotin naturel ou écorcé, moelle de rotin pour le tressage… Il est important de comprendre d’emblée que le rotin écorcé peut être teinté, tandis que le naturel, avec sa peau étanche, ne peut qu’être verni. Dans tous les cas, il faudra le tremper, puis le chauffer pour lui donner ses courbes élégantes. Main dans la main avec les designers et les architectes, François Passolunghi collabore avec India Mahdavi, Pierre Marie ou Charles Zana. La reconnaissance de sa pratique artisanale est sa fierté. ATEL IER FRANÇOIS PA SSOLUN GHI

4.

5.

L’artisan expose régulièrement ses réalisations lors de la Design Parade à la Villa Noailles à Hyères.

CI-DESSUS 1. Conçues à partir d’un gabarit, les feuilles stylisées attendent d’être assemblées. 2. Seul le chauffage du rotin et son cintrage permettent de créer des formes variables à l’infini. 3. L’artisanat d’art selon François Passolunghi. 4. Un élément de paravent aux motifs naturalistes. Commande pour un projet de GCG Architectes. 5. Création ou rénovation, la clé du savoir-faire consiste à respecter et écouter la matière. Les ligatures font partie du métier. Fauteuils, chaises, tables… l’écologie d’un style.

80


RCS Pau 351 150 859

NOUVEAU canapé Stressless® Emily motorisé et fauteuil et repose-pied Stressless® View (M) Signature en cuir Cori Silver Cloud, boiserie Grey

Il est temps de se détendre Installez-vous, allongez-vous et sentez votre corps tout entier se détendre. Que ce soit pour lire, partager un moment avec des amis ou simplement se ressourcer, un canapé confortable vous aidera à apprécier encore plus cet instant précieux. Les nouveaux canapés motorisés Stressless® donnent une nouvelle dimension à la sensation de confort. Il est temps de venir les essayer en magasin.

www.stressless.com

(1)

Gratuit depuis un poste fixe *Il est temps pour Stressless®


NICE

Côté mains de maîtres ELLE DESSINE COMME ELLE RESPIRE. ET C’EST EN ARPENTANT TOUS LES INTERSTICES DE SA VILLE QUE LA COULEUR S’INVITE PAR TOUCHES SUBTILES. ENCRE DE CHINE ET AQUARELLE NE FONT PLUS QU’UN LORSQUE SYLVIE T CROQUE LA VIE NIÇOISE : SES FAÇADES ROUGE ET OCRE, SES PANS DE PATRIMOINE ET SON TERROIR SAISIS SUR LE VIF. LA LIGNE DEVIENT TRAIT D’UNION ENTRE LA BEAUTÉ DE LA RIVIERA ET L’INTIMITÉ DE SES SECRETS. ELLE RETIENT LA POÉSIE D’UNE VILLE-MONDE.

1.

2.

D E SS I N E - MO I N IC E Rue Droite, au cœur de la vieille ville, on peut choisir de visiter les splendeurs baroques du palais Lascaris ou bien aller à la rencontre de l’atelier de Sylvie T. Mais les deux sont recommandés et ce n’est certainement pas le fruit du hasard s’ils se font face. La passion de la dessinatrice pour l’architecture est immense. Elle y puise la rigueur et la liberté qui composent son langage. De venelles en horizons bleutés, l’architecture de la cité s’inscrit dans un geste à main levée, où la beauté de l’imperfection fait partie du voyage. De la feuille blanche au récit du quotidien, son fil narratif est entretenu par le plaisir de partager et par une générosité peu commune. ATEL IER-GALERIE SYLVI E T

Installé depuis 1993 dans le cœur historique de Nice, l’atelier-galerie présente tableaux, livres, papeterie… CI-DESSUS 1. Sylvie T peaufine son style en esquissant les trésors d’architecture du patrimoine local. Ses créations originales à l’encre de Chine et à l’aquarelle capturent des instants immobiles, des angles de vue précieux, dérobés au monde qui bouge. 2. Depuis toujours, l’artiste pose un regard émerveillé sur sa ville. Habitée par les petites histoires qui tressées aux grandes forment un langage universel, elle publie des livres et anime des ateliers d’initiation à l’architecture pour les enfants.

82


NICE

Côté mains de maîtres REMETTRE AU GOÛT DU JOUR DES INTÉRIEURS DES ANNÉES 1950, CHINER MEUBLES, LUMINAIRES ET CÉRAMIQUES, VOICI CE QUI ANIME HEDDI HAMMACHE. DANS SON ATELIER PROCHE DU PORT, SA LONGUE SILHOUETTE SE DÉCOUPE DANS LA VITRINE. ON LE VOIT INLASSABLEMENT PONCER, PEINDRE, VERNIR ET FAIRE REVIVRE L’ESPRIT FIFTIES QUI HABITE SES FAMILLES DE MEUBLES ET D’OBJETS DE DÉCORATION. SON SAVOIR-FAIRE MINUTIEUX DONNE DES AILES À DES OBJETS OUBLIÉS.

1.

2.

B R O C A N T E CI NQ UAN T E Objets inanimés avez-vous donc une âme ? Dans la boutique d’Heddi Hammache, où le design populaire des années 1950 a élu domicile, les souvenirs s’égrènent, mais pas les regrets. À des prix tout à fait raisonnables, on peut emprunter la machine à remonter le temps. Buffets, cosy-corners, chevets, tables, fauteuils… composent une joyeuse tribu qui a du goût et du style. En bois, paille, formica ou céramique, chaque pièce est restaurée et raconte son époque. Coussins aux motifs vintage et luminaires actuels en origami se mêlent à des objets de curiosité. La couleur réenchante des intérieurs qui furent témoins de modes de vie nouveaux, dans une société en mutation. ATELIER 26

Un atelier où la patine construit d’heureux mariages. Meubles restaurés et vitrines scénographiées font revivre une époque. CI-DESSUS 1. Une impression chaleureuse et familière se dégage des ensembles de mobilier 1950 composés par l’Atelier 26. À l’aube du design pour tous, esthétique, confort et économie s’allient pour le meilleur. On peut lire aisément les héritages modernistes et une touche de bienveillance dans ces objets du quotidien qui s’affirment par des formes libres et fonctionnelles. 2. Sculpté dans une seule pièce de bois, un ponçage minutieux redonne éclat à cette coupe à fruits transformée en centre de table.

84


BRUXELLES - PARIS www.william-concept.com

+32 2 534 37 23 - +32 489 164 555 CUISINE - BIBLIOTHEQUE - SALLE DE BAIN - DRESSING - LAMBRIS


NICE

Côté mains de maîtres RESTAURATRICE EN CÉRAMIQUE, PORCELAINE, FAÏENCE ET IVOIRE, LINE LISCHA SCRUTE LE MONDE DES ANTIQUITÉS DU XX E SIÈCLE AVEC LE PRISME DÉFORMANT DE SON MÉTIER D’ART. DU DÉTAIL AU TOUT, SON ŒIL S’ATTARDE SUR LES MATÉRIAUX ET LES COULEURS QUI FAÇONNENT UN STYLE. ELLE ENGAGE SON SAVOIR ET REDONNE VIE À DES ŒUVRES ORIGINALES. POUR RÉPARER AVEC EXIGENCE UN TABLEAU OU UN OBJET ENDOMMAGÉ, LE TEMPS DÉDIÉ SERA CELUI DE LA PERFECTION.

1.

2.

L’A R T DE R E S TAU RE R Sur la rue, l’espace de Line Lischa a toutes les apparences d’une galerie d’art et d’antiquités. Mais, côté cour, son atelier de restauration mène une vie secrète dans un amoncellement de céramiques. Si le cœur de son métier est bien celui de restauratrice, elle chine également avec passion des fauteuils et des tableaux, et propose des formations à la restauration pour professionnels et amateurs. Apprendre les étapes d’une restauration implique de plonger dans l’histoire, de s’approprier tous les codes et les savoir-faire d’une époque. « Il faut se fondre dans le décor, jouer avec la matière. C’est un travail de patience… et d’illusionniste », explique-t-elle. GALERIE LINE LISCHA

La rue Defly rassemble une communauté de métiers liés au livre, à l’art et au design. Line Lischa y a naturellement sa place. CI-DESSUS 1. Dans la galerie, l’éclectisme est assumé. Exercice du regard et plaisir de l’assemblage l’emportent. Un buste classique cohabite avec des céramiques des années 1950, un vase émaillé Keramis et des pièces signées Vallauris. Au mur, un collage de l’artiste ukrainienne Anna Staritsky. Parmi le mobilier chiné, un buffet danois des années 1950, un fauteuil en cuir des années 1930. 2. Line Lischa partage sa recherche d’objets d’art et de décoration, avec une préférence pour les années 1940 et 1950.

86


COMMUNIQUÉ

PA R C Ô T É S U D

2.

1.

3.

1. La gare de Marseille-Saint-Charles, point d’arrivée de nombreuses destinations ensoleillées du Sud, Aix-en-Provence, Avignon… 2. Les calanques de Sugiton, situées entre Marseille et Cassis, deux petites criques et leur plage de galets. 3. Le port de pêche traditionnel du vallon des Auffes, près du quartier d’Endoume.

Paris - Marseille

L’ART DE VOYAGER LÉGER

« PLIEZ BAGAGES SANS LES PORTER ». AU PROPRE COMME AU FIGURÉ, L’OFFRE TGV INOUI TIENT TOUTES SES PROMESSES. À L’HEURE OÙ LA FRANCE SE FAIT VOYAGEUSE, L’INVITATION CONJUGUE ÉVASION, CONFORT ET SÉRÉNITÉ. CÔTÉ SUD S’EMPARE DE L’IDÉE ET, À L’ O C C A S I O N D ’ U N PA R I S - M A R S E I L L E , D É V O I L E T O U S L E S AVA N TA G E S D ’ U N V O YA G E E N T R A I N L I B R E C O M M E L’ A I R .

Paris - Marseille, les mains et l’esprit libres. Marseille, ville grande ouverte sur la Méditerranée, est le point d’arrivée de nombreuses destinations aux couleurs du Sud. Avignon, Aix-en-Provence, la Riviera… Plages, randonnées, restaurants, musées, découvertes d’artistes, d’artisans et de créateurs. À chacun son voyage. Pour le promeneur inspiré, le service TGV INOUI Mes Bagages est un préambule à la détente absolue. Valises, sacs marins, malles seront pris en charge, de bout en bout, durant tout le trajet. Fini le stress de porter ses bagages jusqu’à la gare puis de trouver de la place dans le train ! Un service pertinent pour les familles qui ne se restreindront pas au moment du départ : on emportera les valises des enfants mais aussi, dans la catégorie équipement volumineux, vélos, poussettes, planches nautiques… Sérénité également pour le voyageur d’affaires qui pourra se concentrer sur ses projets professionnels. Pour les bagages classiques, comptez environ 29 euros par bagage si vous en emmenez deux et une réduction supplémentaire de 15 % avec les nouvelles cartes SNCF Avantage. Les dimensions totales ne doivent pas dépasser 2,5 m et le poids doit être inférieur à 25 kg.

Une offre ouverte à tous. Le service TGV INOUI Mes Bagages s’adresse à tous les clients qui achètent un billet de train SNCF, quelle que soit la destination en France, le tarif ou l’âge. Comment voyager léger ? La prise en charge des bagages se fait à domicile et la livraison à l’adresse de destination indiquée. Ce service sur mesure les accompagne du début à la fin du voyage. Selon la distance, les livraisons peuvent être proposées dès le lendemain. Les bagages sont emballés et étiquetés avec soin. Confirmation de commande et rappel du rendez-vous envoyés par mail ou SMS quarante-huit heures — avant l’enlèvement. Suivi en temps SERV IC E EN 3 ÉTA PES réel sur mesbagages.oui.sncf ou par 1. Réservez le service Mes Bagages en quelques clics au plus tard la téléphone. Service disponible en veille de votre départ en train. gare, par téléphone au 36 35 et sur 2. Prise en charge à votre Internet. Un Paris - Marseille l’esprit domicile par un livreur. et les mains libres, ou un voyage 3. Livraison dès le lendemain sur votre lieu de vacances. dégagé de toute contrainte.


NICE

Côté déco en scène LES COULEURS DE LA CRÉATION COMPOSENT UN ART DE VIVRE TYPIQUEMENT MÉDITERRANÉEN. DU PETIT OBJET CHINÉ JUSTE POUR LE PLAISIR, À L’AGENCEMENT D’APPARTEMENTS, LES NOUVELLES ADRESSES DE LA DÉCORATION ONT UNE PROPOSITION ADAPTÉE. EN BONS VOISINS, COBALT, CARAVANE, OSE ET COSI’ ILLUMINENT LE CARRÉ D’OR DES BELLES ADRESSES NIÇOISES. LE DESIGN DE GOOD GUETTE LE RENOUVEAU DU QUARTIER DES ANTIQUAIRES. AVEC BOLIA, LA CRÉATION SCANDINAVE CONQUIERT LE QUARTIER NOTRE-DAME.

1.

2.

3.

D E UX-EN -U N

TON SUR TON

Sur la bien nommée rue de la Liberté, Cobalt est une boutique joyeuse et colorée, animée par le souci de plaire et par un humour contagieux. Les collections d’objets Seletti ne sont pas étrangères à sa tonalité très second degré. Au premier étage, l’agence Bleu Gris animée par France Bittel et Olivier Chanard s’ouvre aux désirs de ses clients pour des projets d’agencement et de restauration.

Sur deux niveaux, dans sa boutique à échelle humaine MarieCaroline Roustan ose des assemblages qui illustrent un bon goût inné. Minimalisme et matières naturelles composent des harmonies de terre cuite, lin, papier mâché et… instants beauté. L’utile se marie à l’agréable et, lorsqu’elle déjeune devant sa porte, le concept store devient le prolongement d’un art de vivre essentiel.

4.

COBALT

OSE

Véritable cabinet de curiosités où chiner objets de décoration et petit mobilier décalés.

Un concept store présentant une sélection d’objets du quotidien dans un décor minimaliste.

5.

6.

CI-DESSUS 1. Cobalt ou la vie en bleu. 2. France Bittel et Olivier Chanard inspirent les projets d’agencement Bleu Gris, avec une préférence pour le mobilier outdoor Drucker pour des terrasses élégantes. 3. Au premier étage de Cobalt, une suspension en métal « Meshmatics », Moooi, au côté d’exclusivités Gubi et GamFratesi pour Thonet. 4. Ose complète son offre d’objets par une sélection de collections à porter. 5. Marie-Caroline Roustan et une composition de miroirs Art. 6. Tasses en terre cuite, Vallauris.

88


NICE

Côté déco en scène LA LUMIÈRE DE NICE RETIENT LES AMOUREUX DE MATIÈRES ENVELOPPANTES, DE COULEURS BIGARRÉES, DE TEXTILES NOBLES, DE MOTIFS EXUBÉRANTS. LA TERRE ET LA PAILLE RÉCHAUFFENT LES CŒURS. LE LIN TRAVERSE TOUS LES HORIZONS DE LA DÉCORATION. POURVU QU’ILS SOIENT NOMADES, LES INTÉRIEURS SUIVENT LES CHEMINS DE LA LIBERTÉ DANS UNE CONVERSATION AVEC LE STYLE. ALORS QU’EN TERRASSE, LA VALSE DE MOBILIERS DEDANS-DEHORS SE JOUE DES OMBRES ET DES CIELS CHANGEANTS.

1.

2.

COU L EURS DU T E M P S

BONNE MAISON

Caravane parle au Sud. C’est une évidence, tout comme le soleil éclabousse la baie des Anges. Avec ses espaces thématiques et ses volées d’escaliers, le showroom de la rue de la Liberté rassemble tous les plaisirs de la maison. Nuancé, vivant, confortable, il est animé par Marie Robinson, Muriel et Odin qui racontent la couleur et l’Orient jusqu’à offrir leur monde en partage.

À deux pas de la place Garibaldi, Good n’a que du bon. Après Marseille, on retrouve à Nice tout son esprit mariant le Scandinave à l’esprit latin. Couleurs de Sarah Lavoine, univers sophistiqué de Ferm Living, meubles en bois massif d’Ethnicraft cohabitent intelligemment avec Muuto et Petite Friture. Sous les voûtes, la douceur d’un espace dédié aux kids insuffle la fraîcheur de l’enfance.

CA RAVANE

GOO D

L’esprit nomade et déco scénographie la passion textile en créant des univers contemporains, dans une démarche éthique.

300 m2 d’accessoires pour la maison et de mobilier contemporain, et une équipe aux petits soins.

3.

4.

5.

CI-DESSUS 1. Derrière la verrière de Caravane, l’humeur est créative et décontractée autour d’une table aux chaises dépareillées. 2. Source d’inspiration, l’artisanat tisse un esprit raffiné. 3. Chez Good, sur du mobilier Week-End signé Petite Friture, les céramiques Casa Cubista, faites main au Portugal. 4. De fines porcelaines M.S.G. céramique à Vallauris, sur une table « Bok » en chêne, Ethnicraft. 5. Douces au toucher, les suspensions en silicone « Unfold », Muuto, design Form Us With Love.

90


NICE

Côté saveurs du Sud AVEC L’AMBITION DE VALORISER UN PATRIMOINE ARCHITECTURAL REMARQUABLE ET D’IMPLANTER DANS UNE HALLE UNE OFFRE COMPLÉMENTAIRE AU TRADITIONNEL MARCHÉ DE LA LIBÉRATION, LA HALLE DE LA GARE DU SUD DYNAMISE TOUTE LA VIE DU QUARTIER DE LA LIBÉRATION. DIFFICILE À IMAGINER, MAIS AU CENTRE NORD DE LA VILLE, LE SITE RÉNOVÉ REPRÉSENTE UNE SURFACE DE DEUX HECTARES. LIEU DE CONVERGENCE POUR UNE RUCHE DE COMMERCES, RESTAURANTS, MARCHÉ DE PRIMEURS ET AUX POISSONS, CINÉMAS…

1.

2.

G A R E D U T ER R OIR Il semble bien loin ce jour où l’on parlait de détruire la gare du Sud. Victoire contre l’oubli, aujourd’hui, la grande halle rayonne. Cœur battant d’un quartier populaire et authentique dont la mue interroge l’avenir, elle fourmille de kiosques et de terrasses ouvertes sur le marché où l’on aime s’attabler. Les enseignes se suivent et s’interpellent, les curieux d’un jour deviennent des habitués. Sur la coursive de la grande verrière, le bar à olives du moulin Alziari et la Maison du Citron cohabitent avec le couscous créatif des Amalgames. Autour du bar à huîtres du Café de Turin, Le J’GO spécialiste du terroir gascon, la trattoria italienne et la cuisine niçoise respirent le Sud. LA H AL LE DE LA GARE DU SUD

Concept innovant dans l’ancienne gare, mêlant restauration, street food et métiers de bouche. CI-DESSUS 1. Entre passé et avenir, la grande verrière de la gare du Sud entretient l’esprit du voyage. Ici ou là, en famille ou entre amis, on s’attarde dans les kiosques et on s’attable à volonté. Sur le bar central, le néon donne le ton et entonne « La vie en rose ». 2. Sur une hauteur de 18 mètres, la prouesse technique consistait à rendre un ouvrage du XIXe siècle conforme aux normes en vigueur. Pilotage du projet par l’agence d’architecture Reichen Robert & Associés.

92


3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

CI-DESSUS 3. Face à la halle, un cinéma multiplexe high-tech. 4. Frais comme la rosée, le marché de primeurs de la Libération. 5. Une pizza ? Oui, mais faite minute, avec le sourire. 6. Chez SuperLobster, le véritable lobster roll au homard venu de la côte Est des États-Unis. 7. Au comptoir de la trattoria. 8. Coqueluche des chefs : les courgettes trompettes. 9. Goût d’Italie. Un décor de films de l’inimitable Toto. 10. Aix&terra, à l’heure de l’apéritif, des crostini au confit d’oignon et caviar d’aubergine.

93


NICE

Côté saveurs du Sud SUR LA PROMENADE DES ANGLAIS, LA ROTONDE OCCUPE DEPUIS TOUJOURS L’AILE EST DE L’HÔTEL LE NEGRESCO. POUR ACCÉDER À LA BRASSERIE OU BIEN AU CHANTECLER – LA TABLE ÉTOILÉE DU PALACE –, LA TRAVERSÉE DU GRAND SALON ROYAL EST UN VOYAGE DANS LE TEMPS ET LA SPLENDEUR BELLE ÉPOQUE. UN NOUVEAU DÉCOR POUR UN NOUVEAU CHALLENGE. LA CHEF VIRGINIE BASSELOT CONQUIERT LA LABELLISATION « CUISINE NISSARDE » POUR COMPOSER LA TONALITÉ DE LA BRASSERIE QUI SE RÉINVENTE.

1.

2.

3.

C O U L E U R L OC AL E Après des travaux d’embellissement, la métamorphose de la nouvelle brasserie de La Rotonde se dévoile. Une seconde collaboration fructueuse entre Le Negresco et le Studio MHNA. Le duo d’architectes d’intérieur Marc Hertrich et Nicolas Adnet, en charge de la rénovation de l’aile Rivoli, prolonge avec brio le défi de faire revivre le thème du carrousel. Les chevaux blancs caracolent et les murs sont tapissés de feuilles d’or. Le manège est traversé par le ballet des serveurs. La carte élaborée par Virginie Basselot est une déclaration d’amour au pays niçois, à son terroir ensoleillé et à la mer. Une cuisine de partage juste et brillante, à l’image de l’éclat du Negresco. BRASSERIE L A ROTOND E

4.

5.

Sous sa coupole, Le Negresco fidélise un art de vivre à la française. Sa table fraîche et élégante valorise une carte aux accents niçois.

CI-DESSUS 1. Le Negresco, un mythe à vivre. 2. Plutôt rare dans le paysage français, la chef étoilée du Negresco, Virginie Basselot, est honorée du titre de Meilleur Ouvrier de France. Transmission et excellence sont au cœur de son métier. 3. Variations sur un même thème. Du petit déjeuner au dîner, le décor de la Rotonde signé Studio MHNA s’anime sous un ciel changeant. 4. Au cœur du carrousel ou en terrasse, on partage panisses, pissaladière et fleurs de courgette. 5. Sain, simple et sophistiqué : l’aïoli.

94


Côté saveurs du Sud UN ACCENT DE SINCÉRITÉ PLANE SUR LES JEUNES TABLES DE LA RIVIERA. MÉTIER MAÎTRISÉ, PRODUITS CHOISIS, RIGUEUR ET CRÉATIVITÉ SONT LEUR SIGNATURE. ON SAIT DE QUOI ON PARLE QUAND ON ÉVOQUE DE VRAIES SAISONS, DES CUEILLETTES DANS LES VALLÉES, DES VINS À L’UNISSON. LES AMIS DES AMIS SONT LE MEILLEUR RÉSEAU POUR PARTAGER CES LIEUX DE CONVIVIALITÉ QUI DÉNICHENT DES PÉPITES DE CARACTÈRE.

1.

2.

3.

BIS T RO T EN T RE A M I S

G É N É R AT I O N T E R R E

Deux Niçois, Alexandre et François-Xavier élaborent leur vision personnelle du bistrot. Si un discret portrait de Joël Robuchon trône dans la cuisine ce n’est pas un hasard. Ils ont fait leurs classes au Métropole à Monaco comme sous-chef de cuisine et pâtissier adjoint. Soufflés, pâté en croûte, tête de veau roulée, noix de cochon-palourdes… la purée divine qui accompagne tous leurs plats est aussi un hommage.

Engagés à 100 %, ils défendent la cause saine et vitale de la terre à la table. Légumes, fruits, œufs, fromages, pains, viandes, épices, légumineuses… proviennent des petites fermes sélectionnées dans l’arrière-pays niçois et sont livrés dans l’épicerie-restaurant ou même chez vous directement. La défense d’une cuisine du quotidien simple et créative est au cœur de leur savoir-être.

LE GOUPIL

21 PAYSANS

Un bouchon traditionnel ancré dans la cuisine française, avec les belles valeurs de propositions simples et franches.

Épicerie, restaurant et paniers en ligne, dans le respect de la terre, des hommes et des produits.

4.

5.

6.

CI-DESSUS 1. La salle à manger du Goupil, un petit chez soi. 2. Alexandre en cuisine et François-Xavier, pâtissier de formation, en parfaite communion. 3. Ris de veau, foie gras poêlé, légumes glacés et bon vin. 4. Pour prendre soin de soi : comptoir sain et gourmand, et épicerie bio. 5. Julien et Ewa peaufinent une carte de saison aux accents de terroir. Ils adhèrent à la charte « Les pieds sous la table », un projet solidaire. 6. Magret de canard sauce aigre-douce et pommes de terre rôties à l’ail.

95


NICE

Côté saveurs du Sud SEUL OU ACCOMPAGNÉ, LÀ N’EST PLUS LA QUESTION. ON VIT LE TEMPO BISTRONOME DE CETTE BELLE ADRESSE AU CŒUR DE LA VIEILLE VILLE COMME UN CADEAU PERSONNEL OU À PARTAGER ENTRE AMIS. LE LAVOMATIQUE A UNE LIBERTÉ DE TON QUI DÉFIE TOUS LES CLICHÉS. LIEU INCLASSABLE ENTRE BOUCHON NIÇOIS ET RESTAURANT À TAPAS, SA CUISINE LOCAVORE ET SES VINS NATURE EN FONT UN LIEU DE VIE AUTHENTIQUE POUR GOURMETS EN QUÊTE D’ÉMOTION.

1.

2.

3.

4.

M A DE I N MÉ D I TER R AN É E À deux pas de la cathédrale Sainte-Réparate, les habitués de la Cave du fromager seront heureux de retrouver les frères Loubert au Lavomatique. Avec son enseigne bleue, l’ancienne laverie se love tout contre le bazar aux merveilles de Trésors Publics. Sitôt franchie la porte, le grand comptoir en bois clair dévoile de petites assiettes divines à déguster religieusement. Simples comme un bon produit nu et cru : des maquereaux de pêche locale marinés au cidre avec un croquant de concombre, oignons et betteraves, ou une demi-caille fermière dans son jus de viande. La bonne nouvelle, ce sont les petits prix qui démultiplient les envies : 8 ou 9 euros l’assiette, servies dans l’ordre que l’on voudra. LE LAVOMATIQUE

5.

Des « tapassiettes » à choisir au feeling. Quelques tables et un comptoir pour déguster des produits bien sourcés et bien traités.

CI-DESSUS 1. Dans l’étroite rue du Pont-Vieux, impossible de rater la façade bleue et l’enseigne du Lavomatique. 2. Le programme des réjouissances est étendu dans la vitrine. 3. Juste cuisson pour de divins couteaux accompagnés d’un vin blanc naturel. 4. Le chef Hugo Loubert s’active derrière son comptoir. 5. Autour d’Hugo, son frère Grégoire au service et en sommellerie, Mélanie la pâtissière naturelle de Méla patisserie vivante et Ivgeny dont les falafels moelleux aux herbes sont inoubliables.

96


Côté saveurs du Sud TOUT NOUVEAU DANS LE PAYSAGE NIÇOIS, FACE AU MUSÉE D’ART MODERNE ET D’ART CONTEMPORAIN, PERLONE ARRONDIT LES ANGLES DE LA RUE DEFLY. UNE PAUSE IDÉALE APRÈS UNE EXPOSITION, LE TEMPS D’UN CAFÉ, D’UN DÉJEUNER FRAÎCHEUR, D’UN COCKTAIL OU D’UN DÎNER. LA PROPOSITION CULINAIRE EST JUSTE : LE VÉGÉTAL, L’EAU, LA TERRE, LE SUCRÉ. CEVICHE MISO, TRUITES DES GORGES DU CIANS, NAGE DE MÉDITERRANÉE, POITRINE DE COCHON… TOUT EST SIMPLEMENT BON.

INSP IRAT I ON RI V I ERA Inventé hier, Perlone a l’âme d’un bistrot d’époque. Celle de Le Corbusier, esprit cabanon ou de Vallauris, version Madoura. Un sol en terrazzo années 1950, des chaises fabriquées par un chaisier au Portugal, des suspensions en céramique inspirées de Capron, des couleurs passé-présent et des fauteuils en ruban rouge de notre enfance… La passion d’un chineur est passée par là. Michael Naumain a du goût, indéniablement. Monsieur Edmond, sa boutique d’antiquités du XX e siècle est juste en face du restaurant. Les allers-retours de l’un à l’autre se font en un clin d’œil tandis que le chef de cuisine, Valentin Mercier, a des mains d’or et des idées plein la tête. P ERLONE

En cœur de ville, du café le matin jusqu’au bar musical le soir. La culture du goût y est assaisonnée d’un décor vintage. 1.

2.

3.

4.

5.

CI-DESSUS 1. Inspirée de l’esthétique des années 1950, la fresque murale réalisée par Chantal Descamps reprend les codes et les couleurs de Le Corbusier. 2. Le temps d’une dégustation, lové dans le confort des banquettes bleues, des murs ocre et des tables en marbre vert. 3. Table, chaises, jeu de dominos : tout ici est vintage. 4. Esprit Vallauris pour le bar en canisses et céramiques vernissées. 5. Un gravlax de truite sauce wasabi dans des assiettes en terre cuite inspirées des formes libres de Fernand Léger.

97


NICE

Côté saveurs du Sud SUR LES CHEMINS DU GOÛT, LA SINCÉRITÉ EST UNE VALEUR QUI N’A PAS DE PRIX. LA CURIOSITÉ EST TOUT SAUF UN DÉFAUT. IL SUFFIT DE POUSSER LA BONNE PORTE, DE SAVOIR LIRE ENTRE LES LIGNES D’UNE CARTE, DE DÉNICHER LE LABEL DE LA CUISINE NIÇOISE OU LE LOGO DES RESTAURANTS DE QUALITÉ RECONNUS PAR LE COLLÈGE CULINAIRE DE FRANCE. CÔTÉ CUISINE OU CÔTÉ VIN, SOUS UNE APPARENTE SIMPLICITÉ, LE TERROIR NISSO-LIGURE GORGÉ DE SOLEIL RÉVÈLE UNE BELLE SOPHISTICATION.

1.

2.

3.

V I N S D E PA RTAG E

H I S T O I R E D E FA M I L LE

Repaire d’initiés, la Cave du cours se niche derrière le cours Saleya. On y retrouve les amis des amis d’Armand Crespo qui y réunit les vins de ses quatre restaurants et les propose à la dégustation. Au Bar des oiseaux, au Bistrot d’Antoine, au Comptoir du marché ou chez Peixes, une gamme de vins naturels et traditionnels salue la diversité des cuisines et des préférences. À la confluence naît la Cave du cours.

Trois générations se sont succédé en cuisine. Chez Davia, la fidélité est presque inscrite à la carte. Pierre Altobelli a grandi à Nice. Enfant, sa grand-mère l’emmenait aux marchés de la Buffa et de Vintimille. Après Shangaï et Hong Kong, puis une étoile glanée au Japon, où il découvre un savoir-faire ancré dans des micro-terroirs, il revient à Nice avec une envie décuplée de cuisiner à hauteur de paysage.

4.

LA CAVE DU COURS

CH EZ DAV IA

Autour d’une petite faim avant dîner ou d’un alcool pour prolonger la soirée, la cave s’anime.

La cuisine comme sacerdoce, avec des plats d’anthologie : rougets de ligne, petits farcis, tourte de blettes…

5.

6.

CI-DESSUS 1. Décor rupestre sous les caves voûtées du Vieux-Nice. 2. L’équipe s’affaire autour d’assiettes de charcuterie et de fromage, et de vins coup de cœur. 3. Autour d’une terrine et de bon pain, La Sauvignonne, monocépage nature, une belle cuvée grolleau de la Loire et un Lammidia, vin rouge nature italien. 4. Chez Davia, nappes vichy et table d’hôtes. 5. Pierre Altobelli cultive l’appartenance à son terroir d’origine. 6. Le traditionnel stockfish, un plat bienfait aux propriétés énergétiques.

98


Côté saveurs du Sud À FLEUR DE COLLINE, CHAQUE NIÇOIS QUI SE RESPECTE CONNAÎT DES COINS SECRETS OÙ IL ENTRETIENT SES HABITUDES ET SES MANIES. CHEZ CANE POUR LES RAVIOLIS À LA DAUBE ET LA SALADE D’ARTICHAUTS CRUS À L’ANCHOIS, À GAIRAUT SOUS LES TILLEULS DU RENDEZ-VOUS DES AMIS OU À L’AUTOBUS POUR UNE CUISINE NISSARDE BIEN MITONNÉE. À SAINT-ISIDORE, DEUX NOUVEAUX VENUS ONT SUIVI LE FIL DE L’ESPRIT CABANON ET DE LA BIÈRE ARTISANALE.

1.

2.

3.

C AB AN E A U VE RT

B R A S SÉ E À N I C E

Fille des collines et enfant d’horticulteurs et de maraîchers, Émilie et son mari Fabien dessinent un cabanon à leur image : solaire, chaleureux, accueillant. Leur chef Stéphane Cazzulini y propose une cuisine fusion, limpide et libre. La carte change toutes les semaines. Le bonheur, comme le marché, est local. Sous la pergola, on vit l’instant présent et on se régale en oubliant la ville.

Au cœur de l’éco-vallée, la Blue Coast Brewing Company est une brasserie artisanale moderne installée dans un hangar industriel. Dans l’espace contemporain de dégustation, on vit une expérience sur mesure avec la belle amertume d’une IPA classique, l’élégance fines bulles d’une blonde ronde en bouche, d’une blanche d’inspiration bavaroise ou d’une bière ambrée avec sa robe caramel.

4.

FIGUE & OLIVE

BL UE CO AST B REWING C OMPANY

Une table exigeante et décontractée où les produits de saison sont à la fête. Belles pizzas à base de farine bio.

Produite à partir d’ingrédients soigneusement sélectionnés, la bière se déguste les samedis autour d’un food truck.

5.

6.

CI-DESSUS 1. Sur le chemin Cal de Spagnol, Figue & Olive est une étape gourmande proche des vignobles de Bellet. 2. Dans sa cuisine ouverte, le chef Stéphane Cazzulini prolonge ses années d’expérience dans de belles brigades. 3. Perugina et polenta crémeuse au parmesan, petits légumes et jus de viande. 4. Brassage artisanal chez Blue Coast. 5. Avec des notes d’agrumes et de miel, toute la fraîcheur d’une bière blonde. 6. L’espace de convivialité est signé par l’architecte d’intérieur Nicolas Duchateau.

99


NICE

Côté néocafé POURQUOI SE LIMITER À UNE SEULE ACTIVITÉ ? ONE LOVE CAFÉ COMBINE DEUX UNIVERS : CAFÉ-RESTAURANT ET COIFFEURBARBIER. DANS LE CARRÉ D’OR DU SHOPPING CHIC DE NICE, DEUX FRÈRES ÉCRIVENT UNE HISTOIRE SINGULIÈRE. LES HABITUÉS DU SALON PASSENT FAIRE RAFRAÎCHIR LEUR COUPE, LES AUTRES SE RAFRAÎCHIR AUTOUR D’UNE BOISSON DÉTOX MINUTE OU D’UN FRAPPÉ VANILLE, D’UNE SALADE DE BŒUF THAÏ OU QUINOA-PASTÈQUE. AMBIANCE GARANTIE !

1.

2.

D U O C A F É - B AR BIER Acte 1 : au commencement, rue du Lycée, il y a un barbier et salon de coiffure pas comme les autres. Avec son audacieux décor vintage et son équipe aux petits soins, il remet au goût du jour le métier de barbier. Acte 2 : dans le prolongement de cette activité naît le One Love café. Perpétuellement en mouvement, du mardi au samedi, il accueille une communauté de gens pressés qui prennent le temps de savourer un bon moment. Une verrière sépare le coiffeur du cafetier, où Camille mitonne des petits plats justes et équilibrés, avec des produits frais livrés chaque jour. La carte change toutes les semaines. Le tartare de saumon, mangue, avocat et riz noir est un délice. Carpe diem au One Love café. ONE L OV E CAFÉ

L’époque est à l’exploration : café cool à la cuisine saine et créative, et coiffeur-barbier attentif. L’alternatif a du bon. CI-DESSUS 1. Côté café, Camille et sa cuisine intuitive, Julie la pâtissière et Kevin officient derrière un grand comptoir. On parle, on s’interpelle dans la salle au décor paillé. Le quartier de la mode est au rendez-vous et a pris ses habitudes. 2. Kevin le coiffeur-barbier (à gauche), Flo le barista-cafetier. Deux frères venus d’ailleurs pour qui Nice est une friche qui promet monts et merveilles. La ville mue et rajeunit. Une nouvelle génération y savoure le soleil et le goût d’entreprendre.

100


Côté néocafé VENIR À LA LIBRAIRIE OU JUSTE POUR UN CAFÉ, TOUS LES CHOIX SONT PERMIS, L’IMPORTANT EST DE SUSCITER DES ENVIES. IL SUFFIT DE PASSER CHEZ LES PARLEUSES POUR ÊTRE HAPPÉ PAR CET ESPACE BIENVEILLANT, CALME ET UN PEU HORS DU TEMPS. TOUT AU BOUT DE LA RUE DEFLY, LA LIBRAIRIE JEUNESSE ET LE CAFÉ-LIBRAIRIE GÉNÉRALE SE FONT FACE. ANOUK ET MAUD ANIMENT LES DEUX ESPACES ET PARTAGENT LEURS COUPS DE CŒUR AVEC UNE FORME DE GOURMANDISE.

1.

2.

LIBRES P E N S EU S ES Les « parleuses », ce sont elles ? Arrivées à Nice l’été dernier, Anouk et Maud ont fait le choix de changer de vie et de prolonger l’idée de transmission en créant un lieu à leur image. En réalité, les « parleuses », ce sont Marguerite Duras et Xavière Gauthier, dont les entretiens sont une discussion brute sur la parole des femmes. Posés sur de grandes tables, on cueille du coin de l’œil les Carnets de Gogliarda Sapienza, Désordre de Leslie Kaplan, Monsieur Palomar d’Italo Calvino, Né d’aucune femme de Franck Bouysse… Les découvertes de la rentrée littéraire se partagent autour d’un verre. Et les ateliers « art et littérature » dans la Caverne des Parleuses s’adressent aux enfants. CAFÉ-LIBR AIRIE L ES PA RLEUSES

Littérature générale et jeunesse. Guidé par la passion de lire, un lieu pour prolonger le lien à l’enfance et rencontrer des auteurs.

3.

CI-DESSUS 1. Venues de l’enseignement, Anouk et Maud ont l’instinct de la pédagogie et du partage. 2. À l’abri de la frénésie de la ville, face aux grands arbres de la place Marshall, la terrasse du café-librairie Les Parleuses est un îlot de tranquillité. 3. Discuter littérature autour d’un thé, d’une bière ou d’un verre de vin, cela semble si naturel, mais pourtant inédit dans le paysage niçois. En traversant la rue, les rayonnages sages comme des images invitent les enfants à découvrir des mondes imaginaires.

101


NICE

Côté chambre en ville NICE OUVRE SES PORTES POUR RECEVOIR ET SÉDUIRE. LES HÔTELS BELLE ÉPOQUE DE LA PROMENADE DES ANGLAIS DEVIENNENT MUSÉES TOUT EN PEAUFINANT L’IDÉE D’HOSPITALITÉ CONTEMPORAINE. UNE ÉCLOSION DE NOUVELLES ADRESSES FAVORISE DES SÉJOURS SUR MESURE. DANS LE DOS DU MYTHIQUE NEGRESCO, L’AROME BOUTIQUE HÔTEL CULTIVE UN SUPPLÉMENT D’ÂME. VERSION GRAND BLEU, LE DECK EMBRASSE À PLEINS FLOTS L’ESPRIT RIVIERA. L’ABEILLE BUTINE EN VILLE, L’HÔTEL AMOUR TIENDRA TOUTES SES PROMESSES.

1.

2.

E S CA L E MY T HIQU E Emblématique d’un art de vivre à la française, Le Negresco n’a pas attendu la candidature de Nice à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco pour raconter un rêve de villégiature hédoniste. Son profil aristocratique veille depuis 1913 sur la promenade des Anglais et scrute l’horizon. Chacune de ses chambres renferme des collections de meubles et d’objets. La suite France se déploie autour de la maquette du célèbre paquebot en une saga maritime qui invite au voyage. La Baie des Anges de Jacques Demy, La Cage aux folles d’Édouard Molinaro, Magic in the Moonlight de Woody Allen… Ce n’est pas un hasard si les salons et le légendaire bar du Negresco sont le décor de films inoubliables. HÔ TEL L E NEGRESCO

3.

4.

Sur la promenade des Anglais, l’architecture Belle Époque protège ses collections d’œuvres d’art et de mobilier ancien.

CI-DESSUS 1. Sur l’arc parfait de la baie des Anges, la façade néoclassique du Negresco abrite une verrière classée Monument historique. 2. Bleu intérieur et extérieur. Dans la suite France, toutes les fenêtres de la rotonde s’ouvrent sur la mer. 3. La maquette du France appartient aux collections patrimoniales du Negresco acumulées par Jeanne Augier, l’ancienne propriétaire de l’hôtel. 4. Une tête de lit tapissée en figure de proue par les artisans de l’hôtel classé Entreprise du patrimoine vivant.

102


DE L’OMBRE À LA LUMIÈRE CARRÉ BLEU, CRÉATEUR DE BLEU

LA RÉNOVATION PAR CARRÉ BLEU OU COMMENT FAIRE RENAÎTRE VOTRE PISCINE Avec CARRÉ BLEU, offrez un coup d’éclat à votre piscine, à l’image de vos envies. Nouveau confort, nouveau design… Laissez-vous séduire par un nouvel art de vivre. CARRÉ BLEU, Créateur de Bleu, vous accompagne pour (re)donner vie à votre piscine.

www.piscines-carrebleu.fr www.carrebleu.ch www.piscinascarrebleu.pt


NICE

Côté chambre en ville ENTRE LE QUARTIER DU PORT ET L’ITALIANISSIME PLACE GARIBALDI, LA RUE BONAPARTE EST L’ÉPICENTRE DE LA MOVIDA NIÇOISE. SI L’ABEILLE Y A ÉLU DOMICILE, C’EST POUR VIVRE DES MOMENTS PRIVILÉGIÉS, EN MODE PIÉTON PLANÉTAIRE, LE TEMPS D’UN SÉJOUR EN CŒUR DE VILLE. L’ARCHITECTE MYLÈNE DUQUENOY, LE GRAPHISTE THOMAS DIMETTO ET LE COLLECTIF SUPERNICE RELÈVENT LE DÉFI D’UN PROJET AUDACIEUX ET ÉCORESPONSABLE COMPRENANT NEUF APPARTEMENTS À LOUER.

1.

2.

3.

R U C HE C O NN EC T ÉE Avec ses appartements graphiques éclaboussés de couleur, L’Abeille est avant tout une ruche de talents au service d’un mode d’hébergement différent. Ni hôtel, ni B & B, le concept de boutique-appartement est innovant, tout comme l’ossature en bois de l’édifice et la réponse globale de l’association Supernice pour croiser la pensée d’architectes, de graphistes, de designers et d’artistes. L’Abeille c’est être chez soi, mais aussi ailleurs, dans un espace hyperconnecté. C’est également un clin d’œil à l’histoire et à Napoléon Bonaparte qui séjourna à cette adresse. Le nouveau tramway et les belles tables sont à une minute. Avec les délices de Déli Bo en guise de petit déjeuner, L’Abeille est à la fête. L’ABEILLE

4.

5.

Une construction durable dans un quartier historique avec neuf appartements, tous différents, à louer en un clic.

CI-DESSUS 1. Harmonies de bleu et vert, façade ocre, lobby bleu nuit. Pour vivre une autre expérience du voyage. 2. Fil rouge d’un projet de développement durable. Mylène Duquenoy, architecte, Thomas Dimetto, graphiste, et le collectif Supernice signent L’Abeille. 3. Mélange des genres avec un sol en carreau de ciment et une cuisine Bulthaup linéaire. 4. Douceur des chambres, telles des cocons. 5. Parti pris de l’essentiel. La valeur sobre – noir, blanc, bois – dessine un espace fluide.

104


NICE

Côté chambre en ville AVEC SON CODE COULEUR ROSE-BLEU-MER, LA PLAGE DE L’HÔTEL AMOUR S’ÉTIRE AU SOLEIL DE L’ARRIÈRE-SAISON. SOUS LES GALETS, LA PLAGE. SA BELLE ÉQUIPE RESPIRE LA BONNE HUMEUR. TANDIS QUE LE QUARTIER GAMBETTA SE RÉINVENTE AVEC UN TRAMWAY FLAMBANT NEUF, LE TOUT NOUVEL HÔTEL AMOUR ANNONCE LA COULEUR. L’AÉROPORT EST À QUELQUES MINUTES, LE CŒUR DE VILLE AUSSI. LA VIE EN ROSE C’EST POUR AUJOURD’HUI, ET POUR DEMAIN AUSSI.

1.

2.

3.

D É CL A R AT I O N D’ AM OU R Après l’hôtel Amour et le Grand Amour à Paris, le dernier-né de la famille jette l’ancre entre l’avenue des Fleurs et la promenade des Anglais. Là où, autrefois, se dressait le Hi Hôtel designé par Matali Crasset, la chance sourit à nouveau aux amoureux de Nice. Trente-huit chambres, un patio, une piscine sur le toit, un restaurant au rez-de-chaussée et un autre en saison sur la plage, des photos de pin-up sur les murs, des meubles et objets chinés au fil des années… l’hôtel Amour coche toutes les cases de l’hospitalité, là où le soleil brille à l’année. De Paris et d’ailleurs, Thierry Costes, Emmanuel Delavenne, André Saraiva et Julien Nataf adressent un message de bienvenue. HÔ TEL ET P LAGE A MOUR

4.

5.

À quelques pas de la promenade des Anglais, l’hôtel ouvre ses portes à une clientèle trendy.

CI-DESSUS 1. Fraîchement ouverts, la plage privée et le restaurant de l’hôtel Amour s’étirent sur l’horizon de la baie des Anges. 2. Servis à table ou sur son transat, les déjeuners à la plage ont toujours la saveur particulière des vacances. 3. Dessinée par André, légende du graffiti, la carte invite à la douceur de vivre. 4. Un verre de rosé bien frais, autour d’une bagna cauda et ses légumes croquants. 5. Sous la pergola, la table d’hôtes de la plage Hôtel Amour a une âme partageuse. Adresses page 208

106


Marseille, Mulhouse

D

© SDP

ans les années 80, Vincent Tasselli brocanteur, se spécialise dans le mobilier industriel et les meubles de métiers. Il récupère dans les usines désaffectées et dans les vieilles boutiques comptoirs, meubles à tiroirs, casiers de rangements qu’il décape, restaure et replace chez les particuliers ou dans les magasins de prêt-à-porter désireux d’un agencement original et décalé. Très vite, Vincent lance sa propre collection qui vient compléter le stock ancien de plus en plus difficile à débusquer. Il repeint les modèles dans une gamme à effet blanchi à dominante grise et mastic, puis agence boutiques, épiceries fines, restaurants. Après quelques années, il est rejoint par son fils Antoine formé à bonne école. Ensemble, ils repensent les modèles en couleur (une palette d’une trentaine de teintes), avec la possibilité d’une réalisation sur-mesure dans les ateliers de Marseille. De là, l’idée de développer une gamme de cuisine à la carte vient renforcer leur concept. Ensemble, ils pensent à 4 mains. Antoine réalise en 3D le projet, suggère des pistes nouvelles et les détails d’une modernité bien campée. L’intérieur des meubles est équipé de la dernière technologie en matière de rangement technique et utile.

La force de leurs showrooms. Dès l’ouverture des portes de leurs showrooms, vous commencez « l’expérience » et vous vous retrouvez plongé dans un univers vintage et singulier, qui mélange meubles de métiers et décoration soignée dans le détail (luminaires, objets de curiosité, accessoires…). De la table de drapier aménagée en meuble de salle de bain, jusqu’au style industriel adapté en meuble de cuisine, tout est surprenant et rigoureusement bien pensé. Finition à la carte. Tout l’intérêt de ce concept est de pouvoir personnaliser entièrement la finition de son meuble. Vous pouvez choisir ainsi votre couleur parmi une gamme de 40 teintes au choix, optez pour des poignées industrielles, en laiton, en porcelaine, etc. La fabrication sur-meM A R SE ILLE sure s’adapte aussi avec souplesse aux 58, Bd. Fifi Turin exigences du projet. Grâce à un atelier de 13010 Marseille menuiserie dédié à la conception personTél. 04 91 78 81 92 nalisée, permettant de s’adapter aux attentes de la clientèle. L’ouvrage des ébéM U L HO USE nistes y est particulièrement mis en avant, 5, Passage de l’Hôtel de avec l’objectif de toujours mettre le meuble Ville - 68100 Mulhouse au coeur de la conception d’une pièce. Tél. 03 89 42 74 30

Livraison da ns to ute l a F ran ce . w ww. le sm eu ble sd e m e t ie rs .c om


Se mettre à l’heure du Sud en ouvrant ses portes à un style qui conjugue couleurs, matières, mobilier et accessoires, inviter l’esprit Côté Sud dans son appartement pour mieux y projeter sa vie future… Voici la proposition créative qui réunit autour de cahiers d’inspirations et d’idées à expérimenter, le promoteur Kaufman & Broad et le magazine Côté Sud.

© PAGE DE GAUCHE, STYLISME AURÉLIE DES ROBERT. PHOTOS SYLVIE BECQUET. PLANCHE EN BOIS D’OLIVIER, ROCK THE KASBAH. TISSUS, DE GAUCHE À DROITE, « ZIGZAG », CRÉATIONS MÉTAPHORES, « COUNTRY », « TASMA-NIA » ET REVÊTEMENT « GEMINI », LE TOUT PIERRE FREY. PEINTURE COLORIS « KÉRYLOS », ATELIER MÉRIGUET-CARRÈRE. PAGE DE DROITE, ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN NEW MAJESTIC © GOLEM IMAGES. VILLENEUVE-LOUBET PEARL BEACH © MYISIS. CANNES HORIZON BAY © INFIME ARCHITECTURE.

COMM UN IQ UÉ KAU F M A N & B RO AD PAR C ÔT É S U D

INVITER LE STYLE CÔTÉ SUD


C OMM UNI QUÉ KA U FM A N & B RO AD PAR C ÔT É S U D

ROQUEBR UNE-C AP -MARTIN NEW MAJESTIC

L

a décoration, les beaux volumes, la lumière, les matières, sont des valeurs communes à Kaufman & Broad et Côté Sud. Constructeur d’espaces pour tous types de projets, Kaufman & Broad propose aux acquéreurs de se projeter dans leur futur logement en s’inspirant de l’art de vivre cultivé dans les pages du magazine. Les équipes de Kaufman & Broad ont ainsi confié aux stylistes de Côté Sud la création de planches d’inspiration des-

tinées à décorer les vues 3D des appartements et maisons Kaufman & Broad. Des propositions invitant à planter son propre décor intérieur et à partager des palettes de couleurs et de matériaux, à côté d’une sélection de mobilier, de luminaires et d’accessoires. Avec, pour toile de fond, la Méditerranée, la Provence, la Riviera… Les appartements Kaufman & Broad de Provence-Alpes-Côte d ’ A z u r, d ’ O c c i t a n i e e t d’ailleurs accueillent l’esprit solaire de Côté Sud. VIL LENEUVE-LOUBET PEARL BEACH

CA NN ES HORIZON BAY

ROQ UEBRUNE-CAP-MA RT IN N EW MAJE STI C


P ÉROU S E

BAIGNADE EN PERSPEC TIVE La piscine s’inscrit en miroir de l’ancienne bâtisse centenaire. Le jardin à la française invite la nature environnante, qu’elle soit apprivoisée,

110

domestiquée ou sauvage. Le blé pousse en parterre sous les érables et les cyprès alors que l’oliveraie côtoie le parc. La piscine en béton poli inscrit une figure contemporaine dans le paysage. Chaises longues « Asta », Gloster.


COULEURS ET VIBRATIONS Avec sa palette de couleurs qui ose tout et ses motifs aux mille références, la grande dame de la décoration anglaise, Tricia Guild, dévoile dans son dernier livre « In my View », à travers ses maisons de Londres et d’Ombrie, son processus créatif, sa façon d’envisager un intérieur qui a pour vocation « d’élever la vie dans une forme d’art ». Elle parle d’architecture holistique et de vouloir… moins vouloir. TEXTE

Virginie Bertrand

PHOTOS

James Merrell

111


NATU RE APPR IVOISÉE En référence aux élégants jardins à l’italienne de la Renaissance – les giardini segreti (jardins secrets) –, le paysagiste Arne Maynard en imagine une version moderne, épurée, avec des chemins en pierre ponce broyée, un mur de béton peint en bleu cernant une fontaine contemporaine.

112


113


1. 2.

114


L’Italie, loin de l’effervescence londonienne… Vous revendiquez dans votre dernier livre, In my View, l’inspiration de ce pays. Que vous insuffle l’Ombrie, si discrète voisine de la Toscane ? La campagne idyllique de l’Ombrie occupe une place particulière dans mon cœur. La vue de la maison et du jardin est à 360° sur les vergers lointains. C’est un cadre magique. L’héritage artistique de l’Ombrie me subjugue. Il y a une petite sacristie dans l’église de Città della Pieve, non loin de la maison, avec une fresque de Pietro Perugino, dit le Pérugin. C’est une source d’inspiration, de vie, une composition extraordinaire de couleurs. Quelle chance de côtoyer ce patrimoine ! Et il va sans dire que le savoir-vivre italien me séduit toujours avec la même intensité : les marchés quotidiens, la cuisine généreuse, les vins délicieux, l’art omniprésent et l’architecture fabuleuse.

Avec l’architecte Stephen Marshall et le paysagiste Arne Maynard, vous avez repensé, pour mieux le révéler, le bâti de cette maison, pratiqué « une interprétation contemporaine du vernaculaire local ». Comment cette réécriture se traduit-elle ? Nous nous sommes mis d’accord sur un plan, un langage et un modus operandi pour transformer la collection plutôt modeste des bâtiments – maison principale, d’hôtes et un studio –, qui existait auparavant en une série d’espaces contemporains ouverts qui estompent les frontières entre l’intérieur et l’extérieur, et qui optimisent les volumes et la lumière naturelle. Nous nous sommes restreints à un choix de matériaux : béton, pierre, verre, métal et bois. Nous avons mis en contraste leur sévérité avec l’exubérance des plantes locales, plantées de manière entièrement nouvelle et moderne.

PREMI ÈRES IMPRESSIONS PAGE DE GAUCHE 1. La bande bleue bordant la fontaine fait écho aux murs du salon. 2. L’entrée de la maison a été redessinée afin d’imposer dès le premier regard, le nouveau vocabulaire architectural de l’ensemble. PAGE DE D ROITE La vue de la piscine s’ouvre sur des paysages sauvages. Sa couleur émeraude, aux mille reflets, provient d’un mélange unique de carreaux de mosaïque en verre, Bisazza, dans des tons gris et verts, ponctués de quelques éléments métalliques.

115


IN MY V IEW Livre de l’architecte d’intérieur Tricia Guild en collaboration avec Amanda Back, photographies de James Merrell, éditions Merrell.

116

Intérieur et extérieur conversent. Les arbres, les végétaux, les ciels semblent s’étirer à l’infini sur votre palette. Votre approche de la couleur semble ici se radicaliser. La couleur changerait-elle de mission, d’un impact visuel à une émotion, serait-elle une expression de bien-être ? Ma maison en Italie est différente de celle de Londres. L’Italie est mon « évasion ». J’y viens me détendre, passer du temps avec ma famille et mes amis, rafraîchir ma façon de penser. J’ai donc souhaité que la palette de couleurs reflète cette nouvelle donne. J’ai convoqué certaines de mes teintes préférées, apaisantes et vivifiantes : rose pétale, lilas, jade, bleu cobalt et vert intense. Chaque nuance a été choisie pour parvenir à une harmonie entre la maison, les jardins et le paysage. À la fois décoratif et minimal. Cette audace des contraires révèle-t-elle une nouvelle direction créative, comme les couleurs en aplat, les images dans les parties basses qui laissent l’œil vagabonder ? Je fais toujours un pas en arrière. Je me tiens à la porte de la pièce : avec ce point de vue, vous « cadrez » la pièce. Puis, un peu à la manière d’un artiste abstrait plaçant son pinceau sur la toile, je positionne les objets, les meubles, les œuvres…

au bon emplacement, dans la bonne composition, exprimant mon art de vivre. Vous dites dans votre ouvrage « Vouloir moins. Et vivre plus de pair avec la nature. » Quel est l’enjeu dans la conception d’un lieu, le choix du mobilier, des matières ? Des lignes architecturales nettes, épurées et de larges perspectives donnent une modernité à cette maison authentiquement italienne. Les sols en béton poli apportent une dimension presque monastique. La lumière naturelle inonde chaque pièce. Couleurs, formes, matières s’expriment dans un mix de meubles contemporains et vintage, une alternance d’unis et de motifs, des tapis refaçonnés. « On est ce que l’on voit », remarquez-vous. Y a-t-il une Tricia Guild italienne, et une londonienne ? Ou une même philosophie anime-t-elle vos deux maisons ? J’ai toujours pensé que l’on était ce que l’on voyait et cela se traduit dans mes maisons. Elles représentent deux facettes de mon existence : en Italie, ma vie est en lien avec la saisonnalité, la nature, c’est un lieu de détente, alors que la vie à Londres est intense. Elle est centrée sur ce que nous faisons chez Designers Guild et sur ma création, elle s’envisage de façon plus expérimentale. Adresses page 208

PALETTE COULEURS PAGE DE GAUCHE La peinture bleue « Cloudless », Designers Guild, couvre la totalité du mur. Les disques de verre du lustre vintage de Murano dispensent leur chatoiement. PAGE DE D ROITE Le mood board de Tricia Guild rassemble ses différentes sources d’inspiration : motifs, couleurs, matières. Dans des jeux d’association, elle étudie leur harmonie avant d’en faire sa charte visuelle. Inspirée par le travail de l’architecte vénitien Carlo Scarpa, Tricia Guild encastre directement dans le béton des découpes de carreaux anciens formant ainsi des motifs à même le sol.


117


VIBR ATION S Les pièces ont été totalement repensées : les ouvertures agrandies et encadrées de métal galvanisé, les plafonds surélevés. Ici, la peinture « Borage Flower », Designers Guild, est posée sur l’un des murs. Son rapport au blanc intensifie sa vibration. Les céramiques s’inscrivent en partie basse comme les photographies, afin de

118

laisser l’œil vagabonder. Conversation haute en couleur entre le long canapé, MDF Italia, recouvert du tissu « Padua », Designers Guild, avec le fauteuil « Man » de Kerstin Hörlin-Holmquist et, en arrière-plan, le fauteuil « Papa Bear » de Hans Wegner pour PP Mobler, face à trois tables basses « Tulip » d’Eero Saari en pour Knoll. Lampadaire « Dandelion » de Richard Hutten pour Moooi.


119


LUMIÈRE ET FLUIDITÉ PAGE DE G AUCHE Jeux de lignes et de volumes tout en symétrie pour la cuisine. La lumière projette des jeux graphiques dans l’espace à partir de la grande baie vitrée et du sas de verre au plafond. Les îlots centraux dissimulent batterie de cuisine, ustensiles et ingrédients.

120

PAG E DE DR OIT E L’escalier en béton et en acier galvanisé dessine des lignes sculpturales, tout en légèreté. Canapé, MDF Italia, recouvert de tissu « Padua », Designers Guild, en premier plan, fauteuil « Papa Bear » de Hans Wegner pour PP Mobler, face à trois tables « Tulip » d’Eero Saarinen pour Knoll. Les tapis vintages sont proposés à la vente chez Designers Guild.


121


COLOR THÉR AP IE PAG E DE GAUC HE Tricia Guild opte pour des chambres presque monochromes. Ici, les murs sont peints en « Parsons Green », Designers Guild. Viennent en touches, à la manière des peintres pointillistes, quelques coussins et plaids à motifs, Designers Guild. La lumière zénithale arrive comme un coup de projecteur. Au premier plan, le fauteuil « Clam » de Philip Arctander pour Paustian se distingue par sa dualité textile, recto verso.

122

PAGE DE DROIT E 1. Les verts, « Chiron Alabaster », « Brera Lino Pale Jade », « Parsons Green », « Lauziere Chalk »…, Designers Guild, se déclinent dans la salle de bain, autour d’une baignoire centrale « Lövestad », Copenhagen Bath, et d’une table « Tulip » d’Eero Saarinen pour Knoll. 2. Variations en blanc et vert sur une table et dans les cruches en verre vert. 3. Le mood board, une palette guidant la mise en couleurs des pièces. 4. La salle de bain conjugue minimalisme et éléments décoratifs.


1. 2. 3. 4.

123


POU R INSPIR ATION PAG E DE GAUC HE La serre se prête à de multiples usages. Elle reprend les matériaux des autres bâtis : béton poli, métal galvanisé et verre. Voilages, Designers Guild. PAG E DE DROI TE 1. Le jardin rejoint dans un infini de verts les paysages de la vallée.

124

2. Un herbier-palette, Centaurea cyanus, Plumbago auriculata, Agapanthus Black Pantha, un condensé d’inspiration pour Tricia Guild. 3. Les pelouses aménagées en terrasses adoucissent la pente. 4. L’architecte d’intérieur Tricia Guild. 5. Un banc pour méditer face à l’immensité du paysage. 6. Association de bleus.


1. 2. 3. 4.

5. 6.

125


MINOR QUE

M A I S O N D’ E X P L O R A T E U R L’art de vivre Quintana Partners Design Studio se partage et se vit en douceur à la Casa Telmo. Cet hôtel confidentiel installé au cœur de Mahon, capitale de l’île de Minorque, illustre la signature bohème et raffinée du tandem Benito Escat et Polls Castells. PA R

126

Caroline Clavier

PHOTOS

Nicolas Millet


PETITE JU NGLE PA GE D E GAUCHE La Casa Telmo profite d’une belle cour végétalisée avec des plantes locales qui restent vertes même en hiver. Meubles et tissus chinés prolongent un décor bohème et convivial où l’on peut prendre le petit déjeuner ou faire une pause. PA GE D E DROIT E Dès l’entrée de l’hôtel, l’esprit vintage donne le ton, avec, en toile de fond, les murs qui ont gardé les décors peints d’origine.

127


128


1. 2.

CONV IVIAL PAGE DE G AUC HE Dans le grand séjour, pierres de marés, typiques de l’île, et sol en carreaux de ciment d’origine. Sur un tapis des années 1970 chiné, canapé « Arne », Antonio Citterio, B&B Italia, plats en céramique, mobiliers et lampes achetés dans les marchés et brocantes locaux. PAGE DE DROI TE 1. Dans la cour, un lit ancien en métal a été reconverti en banquette de repos extérieure. 2. Dans le couloir de l’entrée, le grand escalier mène aux différentes chambres.

I

nspirés par le style britannique des maisons géorgiennes de la capitale d’une des îles les plus sauvages de l’archipel des Baléares, Polls et Benito multiplient les projets de rénovation de maisons privées. Loin du flux touristique, le charme discret de Minorque et le port de Mahon offrent un véritable terrain d’expression à l’énergie créative du jeune duo. Ces deux passionnés de décoration et d’architecture d’intérieur, qui se sont rencontrés à Barcelone, ont fait de l’histoire leur cible. Attentifs aux sujets d’éthique qu’impose l’époque, à 25 ans pour le plus jeune, les décorateurs-ensembliers voient la transformation de l’existant comme une philosophie essentielle, et même nécessaire. Chez eux, la « récup’ » est un langage inné, et non une trajectoire nostalgique. Chaque lieu revisité joue la fusion entre passé et futur, juxtapose les origines à la multiplicité des styles pour offrir un point de vue résolument contemporain. Entre bohème raffinée et tendances brutalistes, leur décor séduit les partisans d’un art de vivre authentique et sensibles aux valeurs simples. Une griffe qui s’inscrit parfaitement dans son temps et qui se partage aujourd’hui dans un lieu ouvert à tous. Imaginer un hôtel à vivre est vite devenu une évidence pour Quintana Partners. Retrouver l’âme d’une maison de famille, ses strates, sa mémoire, en offrant l’intimité et l’indépendance d’un hôtel, composer de vraies atmosphères, s’est finalement concrétisé

grâce à l’enseigne Casa Telmo. À deux pas du port de Mahon, au cœur de la ville, cinq chambres, avec salons et cour à la mode Quintana, se sont installés dans une maison XIXe siècle typique de l’île. L’esprit qui fait le succès de Polls et Benito est bien là. Pochoirs d’origine et découpes graphiques des pierres de marés sur les murs, carreaux de ciment d’époque et traitement à la chaux pour la partie existante. Le culte du recyclage se cultive par une somme de détails, d’humour et de surprises vintage. Le passé colonial franco-anglais des maisons de l’île a laissé un héritage qui refait surface. Peinture altérée sur les murs, tuyauterie et système électrique apparents appartiennent au décor. Inspirées par les voyages de l’explorateur Telmo (XIXe siècle) qui posa l’ancre à Minorque à la fin de sa vie, les chambres évoquent sa garçonnière de Londres, la savane africaine et l’aventure des colonies que prolonge une cour ombragée par une petite jungle de bananiers et autres plantes locales. « Une oasis dans la ville devenue aussi un lien avec nos clients. Ici, nous les recevons et passons du temps ensemble. Un premier contact privilégié qui nous permet de cerner leurs choix et de leur donner accès à notre travail. Au-delà de la partie esthétique, les lieux que nous créons sont des atmosphères, des ressentis et des impressions à vivre », souligne le binôme, rappelant que l’expérience de chaque projet est une pierre de plus à leur édifice et à leur cheminement de pensée. 129


130


UNE POIN TE D’EXOTISME PAGE DE G AUC HE Conçue avec des matériaux bruts, la cuisine en ciment, bois et chaux, a gardé l’esprit authentique et rustique. Au-dessus de l’évier, une fenêtre s’ouvre en grand sur la petite jungle extérieure. Tabouret « Sinnerlig » en métal et liège, Ilse Crawford, Ikea. PAGE DE DROI TE Échappée dans le coin repas, composé d’une table récupérée dans une ancienne usine, de tabourets en bois repeints en vert minorquin. Chandeliers achetés à Marrakech. Applique à bras pivotants Serge Mouille, Voltex.

131


132


STYLE COLONIA L PAG E DE GAUC HE Dans l’une des chambres, conçue dans l’esprit des maisons coloniales, les murs ont été peints en coloris Stiffkey Blue, Farow & Ball. Tête de lit réalisée sur mesure, Quintana Partners, tables de chevet achetées à Mercantic, les puces de Barcelone, lampe des années 1970, linge de lit en lin, Maison de Vacances. PAG E DE DROI TE Dans la salle de bains, sur le sol en carreaux de ciment d’origine, baignoire à pied de lion, tabouret en bakélite et chaise scandinave en bois, le tout chiné.

133


1. 2. 3.

134


BLANC DE CH AUX PA GE D E GAUCHE 1. Détail dans l’une des chambres d’un portant 1940 venant de chez Dior. Peignoirs et panier portent la griffe de la maison.

2. Dans l’une des salles de bains, les carreaux en ciment au sol et ceux de la crédence sont typiques de l’île. Tabouret « Sinnerlig » en métal et liège, Ilse Crawford, Ikea. Suspension chinée.

3. Lumière tamisée par des volets intérieurs tons sur tons, murs peints à la chaux. Table de salle de gymnastique vintage chinée reconvertie en table basse.

PAGE DE DROITE Tête de lit en bambou tressé dans l’esprit des maisons balnéaires des années 1950.

135


ROSE KITCH PAGE DE GAUC HE Dans la salle de bains, carreaux de faïence rose, étagère, accessoires et appliques en céramique, Zangra. Miroir chiné. La partie douche est protégée par une paroi en verre fixe transparent.

136

PAGE DE D ROITE Dans la chambre attenante, la banquette et la méridienne anciennes ont été tapissées de coton beige et écossais. Bibliothèque, Antic Center à La Bisbal, occupée par des objets rapportés de voyages. Suspension « GT7 », Santa Cole. Tapis chiné.


L ES AD RE SSE S D E Q U IN TAN A PAR TN E RS Pour ses antiquités asiatiques et ses céramiques japonaises, Jade. Pour sa sélection de pièces vintage du XXe siècle, 177Kensington. Pour ses carreaux de ciment typiques, Mosaics Adrover.

Pour ses matériaux de récupération et ses éléments d’architecture historiques, Otranto Barcelona. Pour sa sélection de pièces de décoration vintage, Triana et Dos Ana.

Adresses page 208

137


MAR RAK E CH

DÉD ALES OMBRA GÉS PAG E DE GAUC HE Enduite de pisé, la maison est reliée à la partie dédiée aux amis par une multitude d’oliviers et un tau en bois façonné par les artisans locaux. PAG E DE DROI TE Pour d’agréables baignades, Julie, Alexandre et ses trois enfants profitent de la piscine à double bassin de l’hôtel familial, le Beldi Country Club.

138


ÉTÉ INDIEN AU MAROC Le rêve orientaliste ne cesse de se réinventer à Marrakech, la preuve par cette famille de voyageurs qui a installé son histoire en lisière du Beldi Country Club, un domaine hôtelier, unique en son genre, qui mixe références traditionnelles et design contemporain, autrement dit un Maroc reçu en héritage et un autre en train de naître. PA R

Laurence Dougier

PHOTOS

Bruno Suet

139


140


IMMER SION NATU RE Dans le jardin de leur maison privée, le couple a aménagé un coin salle à manger d’été sous les oliviers. Julie a dressé le couvert avec la vaisselle

en céramique verte, créée par Corinne Bensimon et réalisée dans les ateliers du Beldi Country Club. Verres et carafes, Le Verre Beldi. La table, les chaises et le salon de jardin ont été fabriqués ici.

141


142


COLLECTIONNEURS PAGE DE G AUC HE Dans le salon, Julie et Alexandre ont intégré des panneaux de plafond d’un vieux palais. Fauteuil en cuir, Objekto. Sur le canapé, fabriqué au Maroc, coussins, Jennifer Shorto. Banquette danoise et console des Puces de Saint-Ouen. Table basse, puces de Marrakech. Sur un établi indien, vases verts de Tamegroute. Au mur, dessin de la tribu Kayapos d’Amazonie. PAGE DE DROI TE L’espace salle à manger abrite aussi le coin bibliothèque. Sur la table, réalisée au Maroc, céramiques blanches de Corinne Bensimon. Chaises vintage « Pirkka » d’Ilmari Tapiovaara pour Artek et lampadaire des puces de Marrakech. Bibliothèques en métal rapportées de Jodhpur et de Shanghai.

J

ulie et Alexandre Leymarie ont trouvé leur lieu d’existence. Comment et par quel chemin, arrive-t-on ici ? Il y a d’abord eu cette forêt d’oliviers centenaires, aux racines et aux bras noueux qui filtrent le soleil et le vent. Puis des oiseaux partout, qui animent le ciel et les arbres en toute saison. Il y a eu aussi les senteurs de jasmin, d’orangers et de roses qui se mélangent, inventant le parfum d’ici. Et derrière ce rideau de verdure, les murs en pisé couleur ocre qui contrastent avec le bleu limpide du ciel. Surtout prendre le temps d’apprécier la beauté des lieux, apprivoiser la maison qui se dévoile comme une promesse. « Quand nous avons quitté la ville de Bombay, les klaxons, le bitume, vingt millions d’habitants, il a fallu un temps d’adaptation, un sas de décompression pour apprécier cette nature silencieuse et cette nouvelle vie toute en douceur, se souvient Julie, imaginez un champ de quinze mille plants de rosiers au printemps. Nous le traversons chaque matin pour emmener nos trois enfants à l’école… » Ceux qui ont eu la chance de séjourner au Beldi Country Club, au cœur de douze hectares de jardins luxuriants à quelques envolées de Marrakech, peuvent imaginer ce plaisir… Les autres fermeront les yeux et convoqueront l’idée d’une oasis de fraîcheur où la discrétion est devenue règle d’or, une adresse un peu secrète dissimulée au bout d’une piste pous-

siéreuse. Ce domaine, on le doit à Jean-Dominique Leymarie, heureux bâtisseur qui partage avec son fils Alexandre, l’orchestration des lieux et des deux autres hôtels de la famille, la Kasbah Beldi à Talet au pied des montagnes de l’Atlas et L’Iglesia à El Jadida sur la côte atlantique. « Les Leymarie sont des passionnés d’architecture et de décoration, ajoute Julie, mon mari et son père ont dessiné ensemble les plans de la maison. On sait que le Maroc est un endroit idéal pour fabriquer des meubles, des objets sur mesure. Le Beldi possède son propre atelier de menuiserie et de ferronnerie. »Mais l’Inde a laissé des traces. Avec son associée Cecilia Morelli, Julie a créé il y a huit ans le Mill à Bombay, un concept store de luxe où des marques prestigieuses voisinent à côté de créations de designers indiens. Internet permet désormais ce genre de passerelles. Tous les deux mois Julie se rend à Bombay et en profite pour meubler sa maison. « Nous avons beaucoup chiné à Bombay et à Jodhpur. Ainsi, les meubles indiens sont mélangés avec du mobilier fabriqué par des artisans marocains ou trouvés aux puces de Bab El Khemis à Marrakech. » Leurs amis et leur famille ne se font pas trop prier pour venir occuper les lieux. « C’est une véritable joie ces retrouvailles qui sont beaucoup plus faciles qu’à Bombay. Voir nos enfants grandir ici est une chance. Au retour de l’école, ils profitent des piscines du Beldi, du terrain de tennis, du potager et de l’atelier de poterie. » 143


COULEURS EN ACCORD PAG E DE GAUC HE La chambre d’amis mêle les teintes délicates. Sur le lit en métal, réalisé au Maroc, draps et plaid, Society. Rideaux, Pierre Frey. Tapis, le Souk by Beldi. Photo de l’artiste indienne Neha Choksi.

144

Applique repérée aux puces de Bab El Khemis et table de chevet, Corinne Bensimon. PAG E DE DR OIT E Dans le petit salon, deux fauteuils, une console et une applique « Potence » de Jean Prouvé, le tout trouvé aux puces de Bab El Khemis. Coussins,

Lindell & Co. Céramiques anciennes de Tamegroute, au sud du Maroc, et carreaux de ciment « Demi Hex Long », coloris Indigo, Oyster, Marine et Azure, Popham Design. Au mur, une affiche de Saint Laurent. Sur la console, lampe chinée à Bab El Khemis. Tapis, le Souk by Beldi.


145


LE S ANNÉES 1930 R EVISITÉES Pour la salle de bain, Julie et Alexandre ont sélectionné le modèle « Tate » dans la collection de carreaux ciment de Popham Design. Ici, les coloris Fjord, Flush, Robins Egg, Turquoise et Milk s’associent subtilement. La baignoire et le double lavabo des années 1930 de Jacob Delafon proviennent des puces de Bab El Khemis. Serviettes de toilette, Society. Produits de beauté, Chanel.

146


147


1. 2. 3. 4.

148


DEDANS-DEHO RS PAGE DE GAUC HE 1. Fauteuils, Corinne Bensimon, banquette réalisée sur mesure et table basse provenant de Jodhpur en Inde. 2. Portrait de famille : Julie, Alexandre et leurs enfants, Carmen, Salomé et Vadim. 3. Sous un tau recouvert de bougainvilliers, une table du Magasin Général à Marrakech. Tabourets réalisés sur place. Verres et carafe, Le Verre Beldi. 4. La terrasse sur le toit, banquette fabriqué ici et coussins en lin, Jennifer Shorto.

Ebb & Flow, le tout acheté au Magasin Général. Draps, Society. Chaises de Pierre Jeanneret trouvées à Chandigarh. Table à trois plateaux, puces de Marrakech. Au mur, une ancienne couverture marocaine encadrée. Tapis ancien, le Souk by Beldi. Rideaux « Dolino » en lin corail, Pierre Frey.

PAGE DE DROITE La chambre parentale mêle une tête de lit en cuir, des appliques, « Lampe Gras N°214 », DCW éditions, et une suspension « Rowan »,

L E S ADR ES S ES D E J UL IE E T A LE X AN D R E L EY M ARIE Pour leurs collections de carreaux ciment déclinés dans plus d’une centaine de modèles et de nuances, Popham Design. Pour ses créations de céramiques, ses objets de décoration, ses textiles… Corinne Bensimon. Pour ses authentiques modèles de verres, carafes, saladiers, photophores en verre recyclé, Le Verre Beldi. Pour ses anciens établis de menuiserie, ses décors en bois ou en métal de maison des années 1940, son mobilier de jardin ancien et ses collections de verres en cristal, d’argenterie et de luminaires contemporains, Le Magasin Général. Adresses page 208 149


VI LLE F RANC HE- SUR-M ER

150


FAN DES SIXTIES PA GE DE G AUC HE Sur les plans dessinés en 1961 par les architectes Bernasconi, Dietrich & Lassablière, l’encre bleue est délavée, mais l’intention est bien là. Le projet d’un hôtel moderne à l’entrée de la ville.

PAG E DE DR OIT E Nicolas Duchateau a grandi à l’hôtel Versailles. Entre conservation et rénovation, il en connaît chaque pierre.

RIVIERA MODERNISTE Suspendu sur la rade de Villefranche, l’hôtel Versailles entame sa mue générationnelle. Petit-fils d’hôteliers et designer d’intérieur, Nicolas Duchateau y vit l’architecture des sixties comme une seconde nature. Sa rénovation vivifiante et essentielle rend hommage à l’esprit moderniste de la Riviera d’autrefois. PA R

Cécile Vaiarelli

PHOTOS

Anthony Lanneretonne 151


BAYADÈRE PAGE DE GAUC HE Tournée vers la citadelle et le port de Villefranche, la façade est entièrement dédiée à la mer. Rythmée par de larges rayures noir et blanc, chaque

À

quelques kilomètres de Nice, Villefranche-sur-Mer est un îlot niché entre terre et mer. Dans son anse de bougainvilliers, la petite ville rouge et ocre s’étire au soleil. Sa citadelle monumentale, ses églises, la chapelle SaintPierre décorée par Jean Cocteau, le port de plaisance de la Darse ont su préserver une douceur de vivre typique de la Riviera d’autrefois. Lorsque, dans les années 1960, on y construit l’hôtel Versailles, le projet semble strict et sévère. Pourtant, sous l’apparente rigueur de sa géométrie rectiligne, l’aventure est radieuse. Elle n’est pas sans rappeler un certain Le Corbusier, dont la radicalité s’harmonise à hauteur d’homme pour enraciner les rythmes de la modernité. Adossé à la colline, avec une vue sur la rade d’une beauté quasi insolente, l’hôtel épouse le ciel et la mer. Tandis que sa famille l’exploite depuis deux générations, Nicolas Duchateau s’imprègne d’architecture dans le tracé régulier des espaces et des couloirs où il a grandi. En fin observateur, il ne résiste pas à l’attrait des matériaux, à la vibration du bâti, aux savoir-faire artisanaux. Sur ce paquebot ancré sur la colline, tout lui paraît simple, limpide. Les proportions sont justes. Toutes les chambres sont identiques, tournées vers la mer et prolongées par une terrasse. L’idée de vacances sur la Côte d’Azur 152

chambre jouit d’un point de vue unique. PAGE DE DROITE Tout en rondeur, la piscine a conservé son dessin d’origine. Un petit air de Palm Springs plane sur les jardins suspendus.

se nourrit d’une expérience de l’architecture ou l’économie de moyens décuple la valeur du plaisir. Plus tard, devenu designer d’intérieur, lorsqu’il entreprend la rénovation de l’hôtel, il s’empare de sa composante graphique avec délice. Il habille les balcons de rayures, souligne de traits noir et blanc le sol des chambres, ainsi que les matelas bains de soleil autour de la piscine. Il s’attache à retrouver la palette réduite de couleurs des années 1960 en jouant sur des codes simples : bleu, jaune, bois. Pour redonner ses lettres de noblesse au Versailles, se réapproprier les matériaux d’époque et les traces d’origine est un chemin essentiel. Les espaces rénovés entrent aussitôt en résonance avec cette notion de plaisir balnéaire sobre et fonctionnel, qui nous évoque Le Cabanon de Le Corbusier ou l’épure d’Eileen Gray à la villa E1027 toute proche. Vivre le chemin de la modernité à rebours devient une évidence. Le luxe est bien celui de l’espace ouvert, de la vue, d’une mer si présente et pourtant fantasmée qu’il faut aller la cueillir, là, dans la rade, au bas de la colline. Dans ce terrain de jeu grandeur nature, Nicolas Duchateau cultive sa passion pour l’architecture et le design pour en faire un métier. De la Riviera à Doha, ses chantiers reflètent cet exercice du regard ancré au sud de la modernité. Adresses page 208


153


1 . 2.

3.

4. 5.

6. 7.

154

8.


VIE EN BL EU PAG E DE GAUC HE 1. Sur l’avenue Princesse-Grace-deMonaco, l’enseigne du Versailles, conservée telle qu’elle était dans les années 1960.

2. Jus de cranberries sous les oliviers. 3. Le port de plaisance de la Darse est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. 4. Subtilité des saveurs

d’un carpaccio betterave-mangue. 5. La piscine au cœur du jardin en restanques. 6. Délice à la japonaise, udons à l’avocat et au citron vert. 7. Le poolhouse offre une pause fraîcheur.

8. Au rythme des saisons, une savoureuse salade fraises-tomates. PAGE DE DROITE Pause gourmande dans le poolhouse, avec son mobilier, édité par Emu.

155


1. 2. 3. 4.

156


ESPACE FL UIDE PAGE DE GAUC HE 1. Coin bureau minimaliste, chaise, Chandigarh Project, Phantom Hands, collectif d’artisans en Inde. Céramiques, Bolia. 2, 3. À l’étage jaune, les salles de bains sont blanches. À l’étage bleu, elles sont roses. Vasques, Scarabeo, miroirs et mobilier de bains, Cielo, carrelage, Ceramica Vogue.

4. De la commande locale au chantier international, Nicolas Duchateau, dessine des espaces fluides et crée du mobilier sur mesure. PAGE DE D ROITE Dans toutes les chambres tournées vers la mer : rayures toniques, couleurs franches et fraîcheur de draps en lin. Tapis « Stockholm », Ikea

157


L I SBON NE STYLE POMBAL IN PAGE DE GAUCHE L’entrée du bâtiment abritant le studio du designer Emmanuel Babled, rua Da Madalena. PAGE DE D ROITE Installé au centre de Lisbonne, dans le quartier de la Baixa, le studio a posé l’ancre dans un immeuble de style pombalin du XVIIIe siècle, nommé ainsi en référence à Sebastião José de Carvalho e Melo, marquis de Pombal, qui joua un grand rôle dans la reconstruction de la ville après le tremblement de terre de 1755.

VERRE-LUMIÈRE Chromatique, organique, électrique, la ligne de verre d’Emmanuel Babled redessine les contours d’une œuvre en fusion. Plongée dans la lumière lisboète de son atelier du quartier de la Baixa, la signature solaire du designer-artiste s’allume d’un nouvel éclat autour d’un espace de travail imaginé comme un lieu à vivre. PA R

158

Caroline Clavier

PHOTOS

Jean-François Jaussaud


159


À

1. 2.

Lisbonne, la lumière est une composante de l’espace. Le nouveau studio du designer Emmanuel Babled, n’échappe pas à cette impression immédiate. L’éclat se joue dès l’extérieur, sur la façade habillée de carreaux couleur ciel d’un immeuble XVIIIe de style pombalin, en référence au marquis de Pombal, à l’origine de la reconstruction de la ville après le tremblement de terre de 1755. À l’intérieur, la lumière allume l’œuvre de verre en transparences, reflets et brillances. Voyageur polyglotte, Emmanuel Babled émaille ses phrases d’italien, d’anglais puis revient au français sa langue natale. L’ailleurs, les rencontres, les découvertes ont inspiré une vie de recherche. L’Italie bien entendu, pays des souvenirs d’enfance, Milan où il obtient son diplôme à l’Institut européen de Design et enfin sa lumineuse rencontre avec Ettore Sottsass qui l’invite à confronter ses formes organiques à la technique du verre. Vient alors l’odyssée de Murano, les ateliers Venini et la conquête de la matière. Une expérience qui aiguise la connaissance. « Le verre oblige à ne pas dire trop et force l’exigence », rappelle le designer. L’époque est réactive, libre, audacieuse et tourne le dos au baroquisme. Les ateliers Venini lui offrent les outils pour transgresser les codes. Pop, ondulant, acidulé, pictural, le verre d’Emmanuel Babled fusionne modernité et savoir-faire. Le plaisir de la forme organique souple guide son travail. Pendant ces vingtcinq ans passés à Milan, le designer crée des pièces uniques, des luminaires, des meubles, essentiellement en édition propre ou pour des grandes maisons comme Baccarat, Rosenthal et Covo. Il s’expose dans les plus grands musées et galeries, intervient auprès de la Domus Academy, et conçoit le master « Glass and Venetian Art » à l’Institut européen de Design, à Milan. Après cinq années à Amsterdam, Emmanuel Babled a posé l’ancre, depuis deux ans, à Lisbonne. « La culture de l’artisanat et l’authenticité portugaise ouvrent un champ considérable. Croiser les savoirs, les nouvelles technologies, l’histoire et le futur, dans un pays aujourd’hui plus que jamais prêt à vivre l’aventure est passionnant », souligne-t-il. Dans la foulée, il ouvre au-dessus de son studio, The 3rd Floor, un espace de coworking. L’objectif, mettre en place un laboratoire de partage international et fusionner les énergies créatives afin d’ancrer un vrai pôle d’influences. Récemment, la manufacture portugaise Vista Alegre Atlantis, soucieuse de revisiter le verre artistique, sollicitait son expérience. Ce mois-ci, le projet Web « Prime Matter » à vocation éditoriale associé à une démarche de e-commerce, mis en ligne par Emmanuel Babled, dévoilera les coulisses secrètes entre design et artisans, livrant chaque mois un produit et son histoire. Une fenêtre sur un monde cher au designer dont l’œuvre de verre illustre le désir immense de gommer les frontières, les époques, les disciplines et les techniques, au nom de la création.

CRÉATIONS CROISÉES PAGE DE GAUC HE 1. Le designer Emmanuel Babled dans sa lounge chair pivotante « Jangada ». 2. Le bahut « Arcana Chest » a été réalisé en noyer. À l’arrière,

160

série de vases « Pyros » en verre soufflé chez Venini à Murano, l’ensemble création Emmanuel Babled. PAGE DE GAUC HE Sur le tapis « Breeze » réalisé au Népal, table basse en bloc de Plexiglas « Quark », et

une pièce de la série « Osmosi » en verre de Murano et marbre de Carrare. Dans le fond, sur le buffet « Arcana Chest », une pièce en verre «The Last Supper », collection « Titled », l’ensemble création Emmanuel Babled. Photo de Josef Schulz.


161


DÉCO R D’ORIGINE PAGE DE GAUC HE Dans l’espace repas jouxtant les bureaux, sur la table, un prototype en Corian, au-dessus lustre « Coroa 480 » dessiné en 2009 pour Oluce. Dans le fond, lampadaire « Digit Regular » et lustre « Digit Mini » en verre soufflé noir et blanc. Table basse « Etnastone » avec un plateau en pierres de lave colorées, assemblées comme un puzzle. L’ensemble, création Emmanuel Babled. PAGE DE DROITE 1. Sous le lustre « Digit Light Large » en verre soufflé noir et blanc, trois tables basses

162

« Quark » se déploient en enfilade, le modèle à l’avant est en Plexiglas, derrière en cuivre patiné et au fond en marbre de Carrare. Devant les portes-fenêtres, vases « Pyros » en verre soufflé chez Venini à Murano. Sur la droite, lounge chair pivotante « Jangada », assise en cuir et socle en marbre. L’ensemble, création Emmanuel Babled. 2, 3, 4. À l’étage, dans l’espace de coworking, The 3rd Floor, des carreaux typiques du Portugal habillent les pièces et le couloir. Ils ont été mis en valeur lors de la rénovation. « Traffic Armchair » blanc dessiné par Konstantin Grcic pour Magis en 2013.


1. 2. 3. 4.

163


PIÈCES D’ARCH IVES PAGE DE GAUC HE Dans le studio, un espace dédié aux pièces d’archives du designer rassemble des prototypes de pièces en verre et en porcelaine réalisés ces dernières années.

164

PAGE DE DROITE Détail des collections du designer. 1. « Fante » pour Venini, 2016. 2.« Edizioni » pour Covo, 2000. 3, 5. « Pyros » pour Venini, 2016. 4. « Primitif », Babled Edition, 1998.

6. Différents prototypes réalisés avant 2000. 7. « Simbiosi » pour Venini, 2012. 8. « EXX », vase pièce unique, 1999. 9. Collection « The happy few », Babled Edition, et lampadaire « Ferea » pour Vistosi.


1. 2.

3.

4. 5.

6.

0. 7 . 18.

9.


L ES AD RES S ES D ’ EM MA N U EL B AB LE D

à l’artisanat et son travail sur la restauration, Fondation Do Espirito Santo Silva.

Pour les meubles du designer Marco Sousa Santos qui allient savoir-faire et technologies de pointe, Branca Lisboa.

Pour s’initier à la céramique, participer à des workshops, mais aussi acheter des pièces, Caulino Ceramics.

Pour le travail de Fatima Durkee et ses nombreux rapprochements entre design et artisanat portugais, l’association Passo ao Futuro.

Pour toutes ses porcelaines historiques et ses collaborations contemporaines avec des artistes et des designers, le museu da Vista Alegre.

— Pour ses initiatives dédiées à la protection des savoirs,

166

Adresses page 208


TRANSPA RENCES PAGE DE G AUC HE Sous le lustre « Digit Light Regular », de gauche à droite, vase « Koori » pour Venini, 2016, trois vases « Unit » en verre soufflé dessinés pour l’exposition « Toys » à la Fondation Bevilacqua La Masa de Venise, produits à Murano pour Venini et une pièce unique de la série « Seaform », réalisée avec le maître verrier Andrea Zilio. Photo de la série « Übergang » par l’artiste Josef Schulz, 2005.

PAG E DE DROIT E De part et d’autre, l’espace de travail est rythmé par les créations du designer. Au fond, séries « Toys Megalit » pour Venini et « Mae » pour Covo. Sur les étagères, vases en verre blanc opaline et bleu « Seaform ». Devant la photo Blau Grau de Josef Schulz, 2004, une pièce noire et blanche de la série « The Happy few ». Fauteuils sur roulettes « OHM » pour Felicerossi, l’ensemble, création Emmanuel Babled.

167


AL PES DE H A UTE -PR OVE NC E

168


NATU RE INSP IRANTE PAGE DE GAUC HE Vases en niangon brûlé, une essence tropicale de haute qualité, labellisée FSC (Forest Stewardship Council). Sa technique : le tournage sur bois,

l’assemblage et un traitement particulier à l’huile de lin. Derrière, une pièce unique en chêne brut. PAGE DE D ROITE Vers Sisteron, la nature n’est qu’inspiration pour le créateur Christian Caulas.

LE BOIS SACRÉ À Saint-Vincent-sur-Jabron, l’artiste Christian Caulas, en faisant corps avec une nature brute et sauvage, donne vie à des créations en bois sculpté dont la force primitive est l’expression de son intuition pure. Des objets écologiques au caractère trempé qui, au-delà d’un usage fonctionnel, ressuscitent les arbres et enchantent le quotidien. PA R

Julie Chanut

PHOTOS

Pierrick Verny

169


GESTES ANCESTRAUX PAGE DE GAUCHE Dans son atelier, Christian Caulas travaille le bois à la main de façon ancestrale. Dégrossir les bûches à la hache, tourner le bois, le sculpter, le brûler pour le noircir. Il n’utilise aucun produit chimique, juste un traitement à l’huile de lin. PAGE DE DROITE 1. Pour teinter naturellement le bois, Christian Caulas le brûle au chalumeau en surface puis le brosse, le lave et renforce la couleur à l’huile de lin. 2. Toute la simplicité de son atelier. 3. Tournage du bois pour y apposer des motifs primitifs. 4. Pièce unique en niangon brûlé.

170


1. 2. 3. 4.

171


172


À L’ÉTAT B RU T PAGE DE G AUC HE De la bûche à la forme, ébauche de quelques pièces en chêne brut. PAGE DE DROI TE Autodidacte, Christian Caulas jette des idées sur son carnet mais se laissera plus tard guider spontanément par le geste de sa main, toujours à l’écoute de son intuition créative. Une certaine façon de vivre l’instant présent.

173


174

1. 2.

3.

4. 5.

6.

7. 8.

9.


D

ans les Alpes de Haute-Provence, entre montagne de Lure et massif des Baronnies, le refuge de Christian Caulas est la source même de sa créativité, l’élan vital qu’il recherchait. Un mode de vie choisi en conscience, immergé de nature, respectueux de l’environnement, frugal dans ses moyens, généreux dans sa quête. Une quête commencée en 2013 comme un coup du destin. Alors parqueteur à Marseille, suite à des blessures au dos, il tend l’oreille à sa voix intérieure qui lui souffle des envies de créer. Sensible au design et à la pollution générée par le gaspillage et la surconsommation, il décide de lutter contre le système en redonnant vie à des objets usagés. Sous le nom de Poinçonneur, il amasse ses trésors, de vieux objets en bois, métal, verre qu’il transforme en meubles et objets du quotidien avec un savoirfaire artisanal et un sens de l’esthétique sensible. Artiste dans l’âme, pétri d’écologie, autodidacte et libre, sa quête de vérité va bientôt le pousser encore plus loin, au cœur des forêts alpines où il décide de s’installer avec Clio, sa compagne. Porté par l’énergie de la nature, entouré de végétation, de mules et de brebis, au rythme des saisons, Christian Caulas va œuvrer avec ce que son environnement lui offre : le bois. Mais pas n’importe lequel, du bois éthique, celui d’arbres déjà morts, un bois prêt à reprendre vie sous l’alchimie de sa main d’homme. De ses inspirantes balades, il rapporte des troncs de chêne, qu’il troque parfois contre du bois de scieries, du châtaignier ou du niangon, un bois fin du Gabon, toujours labellisé pour une gestion saine des ressources de la Terre. Devant son atelier, les bûches s’amoncellent et le processus créatif commence. Un processus archaïque, fait de peu de moyens, qu’il enclenche assis sur son banc d’âne, occupé à ôter l’écorce de la matière, l’esprit déjà possédé par la pièce à créer. Quelques coups de hache plus tard, le morceau de bois fixé sur un tour est sculpté à la main, à l’aide d’un ciseau à bois et d’un vieux maillet. Et tandis que tourne la pièce, de même en est-il des pensées de l’homme qui, excepté quelques esquisses préalables, ressent sa créativité comme une intuition fulgurante. Une inspiration connectée à son monde, une énergie vitale, sensuelle, un mélange de force et de douceur puisées en son âme, un éveil au présent. Jailliront alors de son antre des pièces uniques, des formes minimalistes, parfois nourries de l’imagerie de l’œuvre du sculpteur Constantin Brancusi, des totems primitifs noirs comme l’ébène, une technique de bois brûlé sans adjonction de produits chimiques, mise au point par Christian Caulas en s’inspirant de celle des Japonais pour rendre leurs granges imputrescibles. Objets d’art ou objets du quotidien revêtant la fonction de plateau, vase ou bougeoir, il laisse à chacun la liberté d’interpréter ses pièces. Un avenir d’artiste engagé prometteur, lancé par le décorateur Pierre Emmanuel Martin qui fut le premier à l’exposer chez Maison Hand à Lyon. Adresse page 208

CONTRÉE SAUVAGE PAGE DE G AUC HE 1. Tête de taureau en bois et paille, une commande spéciale. 2. Quelque part dans le sud de la France. 3. Coups de hache sur une bûche en devenir. 4. Christian Caulas et sa femme Clio, elle aussi

créatrice, puisent joie et inspiration dans la nature. 5. Les ânes vivant dans le domaine forestier. 6. Élevage de brebis. 7. Sur le banc d’âne que Christian a fabriqué pour enlever l’écorce du bois qu’il ramasse dans la forêt sur des arbres morts, un plateau et une coupe redonnent vie

à la matière première. 8. Massif de plantes sauvages des Alpes de Haute-Provence. 9. Bougeoir à quatre trous en niangon brûlé. PAGE DE DROITE À la fois douce et brute, minimaliste et primitive, une pièce unique en chêne sculpté.

175


AVE C G OÛ T À FLEUR DE R OCH E Dans le Luberon, l’arrivée sur Gordes laisse apparaître le château autrefois sauvé de ses ruines par l’artiste Victor Vasarely et, à flanc de roches depuis le XVIe siècle, La Bastide, désormais palace au sein des Maisons Airelles Collection.

176


U N T R È F L E S U R L’ É P E R O N Si la légende veut que le trèfle porte bonheur, alors le chef étoilé Jean-François Piège a bien choisi l’emblème de ses deux tables parisiennes, Clover Green et Clover Grill. Ici, sur les hauteurs d’un palace de Provence, surplombant la vallée du Luberon, il les mixe et les exporte savoureusement, sous le nom de Clover Gordes. PA R

Julie Chanut

PHOTOS

Pierrick Verny

177


ATTABLÉ AU JAR DIN PA GE D E GAUCHE À La Bastide de Gordes, prenant la suite du chef Pierre Gagnaire, Jean-François Piège inaugure Clover Gordes. Il y mêle des saveurs végétales à l’art de la cuisson sur la braise et à la broche. PA GE D E DROIT E 1. Gordes, beau village perché du Luberon. 2. L’hôtel en restanques, construit sur des remparts du XIIe siècle.

178


Légumes sous la cendre, fondue de parmesan, olives de Maussane 1. 2.

Agneau de pays de la Crau mariné au pèbre d’aï

179


Bohémienne d’aubergines, pignons et fines tranches de pain grillé

Saint-pierre en feuilles de figuier, jus de tomate 180

Pizza soufflée sur la braise, aubergine, mozzarella, tapenade


Carbonara de calamars sauvages

SIGNATU RES PAGE DE G AUC HE Jean-François Piège, le chef qui aime sublimer les produits du terroir. PAGE DE DROI TE Plat emblématique du chef, découvert

au Cover Grill à Paris : carbonara de calamars sauvages, composé de fines lamelles de calamars nappées d’une sauce carbonara et saupoudrées de parmesan.

181


Churros, glace vanille, chocolat Pot de glace à la fleur d’oranger, pompe à l’huile et framboises

Giboulée de fruits rouges du jardin, glace verveine 182


Maître dans l’art du feu, dénicheur de produits d’exception, connu pour mixer les codes du palace à ceux de la cuisine populaire, le chef Jean-François Piège décline sa culture de la cuisine aux quatre coins de la capitale. Ces dernières années, il y aura ouvert Le Grand Restaurant, racheté La Poule au Pot et développé avec son épouse le concept Clover, l’un axé sur le végétal, l’autre sur la cuisson. Mais l’homme gardait chevillé au cœur le plaisir de la mémoire, celle d’une enfance dans la Drôme, nourrie d’émotions culinaires familiales et d’une telle quête du bon produit qu’il se rêvait jadis jardinier. Une rencontre plus tard avec Stéphane Courbit, propriétaire des hôtels Airelles Collection, et il renoue avec ses racines provençales. Sur l’éperon rocheux de La Bastide de Gordes, palace de campagne en lévitation sur le Luberon, le chef a installé cet été Clover Gordes, un bistrot comme une maison de famille, une terrasse ombragée où servir une cuisine d’instantanéité

et de vérité. Renouer avec les plaisirs paysans, s’ancrer dans la terre, se rappeler l’odeur du fenouil sauvage et de la sarriette, choisir les meilleures huiles d’olive et produits du terroir… L’appétit s’ouvre avec des toasts de poutargue, de la chiffonnade de jambon de bœuf de Galice, de la burrata à la truffe de la Saint-Jean. Côté végétal, tomates sauce tonnato aux noisettes, légumes sous la cendre, fondue de parmesan et olives cassées de Maussane, salade de haricots coco, sauge, citron et sardines. Après la pizza soufflée et la carbonara de calamars sauvages, plats signatures, de généreuses planches accompagnées de jus et sauces : poissons de Méditerranée cuits sous des feuilles de figuier, agneau de pays mariné au pèbre d’aï… Pour finir, chèvres marinés et desserts au goût d’enfance : churros, glace vanille et chocolat ; glace à la fleur d’oranger et pompe à huile ; giboulée de fruits rouges du jardin et glace verveine. Recettes page 206 et adresse page 208

DESSERTS D’EN FANCE PAGE DE G AUC HE À la préparation du service. PAGE DE DROI TE La terrasse et sa vue exceptionnelle sur le parc naturel régional du Luberon.

183


FONCTION. ÉLÉGANCE. HARMONIE.

www.leicht.com


MOSAÏQUE D’IDÉES

CUISINES ET EXPÉRIENCES ÎLOT CENTRAL E T VA R I AT I O N S C O N V I V I A L E S ÉLECTROMÉNAGER ET HAUTE TECHNICITÉ

© SYLVIE BECQUET

R E C E T T E S A U N AT U R E L

185


I N S P I R AT I O N INT ELLI GENCE AUX FOURN EAUX PAGE DE GAUCHE « MIA by Carlo Cracco », cuisine professionnelle à personnaliser, qui respecte les étapes de préparation des aliments : lavage, coupe et cuisson, avec une composition murale « Line System » munie de crochets pour ranger des épices, des cuves porte-aliments ou des bouteilles, disponible en différentes matières et finitions, prix sur demande, Scavolini.

L E G O Û T E T L’ E S P R I T S’appuyer sur l’expérience d’un expert, prendre en compte la réflexion et les gestes répétés d’un chef, voici une approche qui fait son chemin. Fruit de deux ans de travail entre le chef italien étoilé Carlo Cracco – qui crée des restaurants dont le décor et l’esprit campent à chaque fois une histoire différente et qui fut l’ambassadeur du goût pour la région Lombardie à l’Exposition universelle Milano 2015 – et Scavolini, le projet « MIA by Carlo Cracco » propose une interprétation domestique de la cuisine professionnelle. Sur l’idée de créer un espace sur mesure et innovant, la modularité des aménagements a été repensée. Structure suspendue pour le rangement et l’aspiration, capacité des meubles bas et des meubles hauts amplifiée, système de rangement mural à moduler autour d’accessoires dédiés ou encore appareils électroménagers aux performances professionnelles intégrés… Autant d’intentions qui infusent le savoir-faire du chef.

186

© SCAVOLINI

PAGE DE DROITE Bouquet d’herbes aromatiques du Sud.


© STYLISME BÉRENGÈRE ABRAHAM. PHOTO VALÉRIE LHOMME

I N S P I R AT I O N

CUISINES ET EXPÉRIENCES Ou comment croiser le savoir-faire d’un chef et la qualité d’exécution d’un fabricant au profit d’une cuisine domestique. Carlo Cracco et Scavolini sont un bel exemple de collaboration réussie. Tout l’art de se mettre aux fourneaux comme dans la cuisine d’un grand restaurant. PA R Julie Rebeyrol 187


I N S P I R AT I O N

1.

CUISIN E EX PER TE

2. Le chef italien étoilé

5. Équipé de profils

Détails de la cuisine « MIA by Carlo Cracco », Scavolini. 1. Composition articulée autour de l’îlot central surmonté d’une hotte professionnelle et de niches de rangement avec vaisselier et rayons d’appui. Autour, des armoires-vitrines aux façades pliantes.

Carlo Cracco au cœur du projet de cuisine conçu avec Scavolini. 3. Lampe chauffe-plats pour maintenir les plats à température sans les dessécher. 4. Conçue pour ranger des ustensiles et des petits appareils électroménagers, une vitrine avec façades pliantes en verre.

à crochets, « Line System » est un concept de rangement mural équipé de panneaux en mélaminé chêne rayé permettant diverses compositions grâce à ses accessoires. 6. Personnalisé, le four est équipé d’une cellule de refroidissement rapide et d’un tiroir de mise sous vide.

5.

3. 6.

© SCAVOLINI

4.

2.

188


I N S P I R AT I O N CI-CONTRE « Twenty Frame », design Carlo Presotto et Andrea Bassanello, projet de cuisine composé des programmes « Twenty » et « Frame »,

îlot monolithe avec évier, plan de travail en grès effet chaux, prolongé d’une table. Existe en différentes configurations, prix sur demande, Modulnova.

ÎLOT CENTRAL E T VA RI AT I ON S CON VIVIALES

E S PA C E D E PA R TA G E S Autour de blocs fonctionnels, les programmes et solutions d’aménagement ouvrent le champ. Le rôle principal revient à l’îlot central, qu’il soit dédié exclusivement à la préparation des repas, prolongé d’une table, ou doté d’un plateau coulissant à double fonction pour faire disparaître la cuisine. La conception invite à repenser les habitudes en intégrant des éléments de stockage pour mieux conserver les produits frais, gérer le tri des déchets ou encore maîtriser les consommations d’énergie. Une recherche de sens qui va au-delà de la fonctionnalité et de l’ergonomie.

190

© GABRIOTTI FOTOGRAFI

Épicentre conçu d’un bloc, foyer fédérateur, cœur vibrant de l’espace cuisine où l’on se retrouve pour passer du temps ensemble, l’îlot offre une solution conviviale et fonctionnelle aux cuisines contemporaines. Préparer, concocter, échanger, orchestrer… voici une configuration ouverte qui permet une belle respiration. Point sur les dernières innovations. PA R Julie Rebeyrol


CHALEUR INTEMPORELLE

LE TEMPS FAÇONNE NOTRE NATURE DEPUIS 1853 Et si nous partions en voyage ? Cap au nord, vers la Norvège... D’abord il y a les montagnes. À leurs pieds, les forêts intenses distillent leurs légendes. Une lumière singulière embrase les fjords ; le jour et la nuit s’enlacent dans un reflet troublant. À fleur d’eau, une poignée de maisons de bois coloré se perchent sur pilotis. Entrez. La magie scandinave est là. Le poêle en fonte rayonne et baigne le foyer tout entier d’une douce chaleur. Ici bat le cœur de la maison.

Fière de son héritage, la marque Jøtul combine depuis plus de 160 ans son expertise technique avec l’art de dompter le froid. Chaleur écologique, chaleur économique mais aussi chaleur confortable, les poêles Jøtul possèdent toutes les qualités nécessaires pour vivre votre moment. Jøtul vous invite à prendre le temps de voyager, de partager et de vous réchauffer. Entre vous et nous, tout est une histoire, une histoire de temps.

www.jotul.fr

J¿tul F 373

Dans ce pays, le feu de bois est un art de vivre que cultivent les artisans Jøtul dans leurs ateliers de Fredrikstad.


I N S P I R AT I O N

1.

D E S I G N M O N O L I T H I Q U E « Convivium », design Antonio Citterio, îlot avec plan de travail en marbre Calacatta et portes en acier inoxydable PVD bronze, hotte suspendue, grande table encastrée « Era » en chêne fumé NTF, dimensions selon la composition, prix sur demande, Arclinea. 2. « K6+6 », design Norbert Wangen, concept évolutif de cuisine compacte, monobloc, avec plateau coulissant pouvant servir de table, structure portante avec profils en aluminium et panneaux en particules de bois, plan de travail et finition extérieure en acier inoxydable brossé Scotch Brite, prix sur demande, Boffi. 3. « Lignum et Lapis Isle », design Antonio Citterio, plan de travail-sculpture en marbre de Carrare, repose-pieds en bois et acier, prix selon la conception, Arclinea. 4. « b3 », projet de cuisine réalisé sur mesure, îlot de préparation en stratifié avec évier et rangements, coloris Silex, prix sur demande, Bulthaup. 4.

© 1, 3. ARCLINEA 2. TOMMASO SARTORI 4. SDP

2. 3.

192


M

AS

PROVENC

E

RT

2012


I N S P I R AT I O N

1. 2.

© 1. L’ATELIER DE SAINT PAUL 2. TOMMASO SARTORI

BELLES MATIÈRES 1. « F3 SP Minéral », dans une cuisine réalisée sur une base texturée de laque métal bouchonnée à froid exclusive, îlot en feuille de cuivre verni étuvé, piètement en tôle pliée, ce savoir-faire de transformation des matières brutes, comme le métal patiné, le cuivre poli et l’acier, témoignent d’un travail de haute précision réalisé par L’Atelier de Saint Paul qui privilégie les projets personnalisés sur mesure, prix sur demande, L’Atelier de Saint Paul. 2. « K5 », design Norbert Wangen, concept évolutif de cuisine compacte, avec plateau extérieur coulissant en noyer Canaletto qui se transforme en comptoir, dissimulant le plan de travail intérieur en acier inoxydable brossé, structure portante en profils filés en aluminium avec cadres recouverts de panneaux en particule de bois, prix sur demande, Boffi.

194


PROCHAINEMENT À EYGALIÈRES

Réalisation :

- Crédit photos : Gérard Rossignol. Visuels non contractuels - 04/2019

Votre villa de grand standing dans les Alpilles. Situé au cœur de la Provence, dans un cadre d’exception, le Hameau des Amandiers va bientôt dévoiler ses maisons d’architecte aux prestations soignées.

+33 (0)6 82 80 13 34 / +33 (0)4 42 56 35 50 contact@sopri.eu / www.hameau-amandiers.com Elu Médaille d’or au Challenge de l’Habitat innovant LCA-FFB 2019


I N S P I R AT I O N

LIGNES PROF ILÉES 1. « Pigments », cuisine

à composer, façades en MDF mélaminé blanc brillant, portes avec poignées invisibles en aluminium effet Inox brossé, plan de travail en quartz noir, existe en 10 coloris et 3 finitions, à partir de 1 809 €, Lapeyre. 2. « Kube », cuisine monobloc. Toutes les bases, les colonnes et les armoires hautes existent en différentes profondeurs, hauteurs et largeurs. Une réalisation sur mesure et étudiée par Valente Côté Bain qui a su développer une approche innovante de la conception et une grande précision

des finitions. Îlot et plan linéaire en céramique Laminam, façades des colonnes hautes en finition Argile, prix sur demande, Rifra chez Valente Côté Bain. 3. De l’aménagement d’espace aux cuisines équipées, Cuisine Project propose un accompagnement sur mesure dans l’élaboration des projets ou l’ajustement des détails, des finitions et le choix des matériaux. Ici, sous une hotte en verre sculpturale, plan de travail en granit noir absolu, évier en granit massif, façades en laque noire, noyer et Inox, vitrines éclairées, prix sur demande, Poggenpohl, Cuisine Project.

1. 2.

© 1. LAPEYRE 2. RIFRA 3. CUISINE PROJECT

3.

196


CHAUDIÈRES À GAZ • ENERGIES RENOUVEL ABLES

CHAUDIÈRES À GAZ

CHAUDIÈRES HYBRIDES

SOLUTIONS ENR

Condensation, Basse température & traditionnelle

Condensation gaz / Solaire

Pompe à chaleur, ballon solaire & capteur plan

Depuis toujours, nous impulsons toutes les nouvelles tendances du chauffage au gaz et bien avant que le développement durable soit d’actualité, nous y pensions déjà. Il a toujours été au coeur de nos innovations : chauffer mieux en consommant moins pour un confort durable.

Conception et fabrication fran•aise Nom . . .. . .. .. . .. . .. . . .. . .. . . . .. . .. . . . ... . ... . ... . ... . ................................... Côté Maison Octobre 2019

Pour recevoir nos catalogues, renvoyez ce coupon FRISQUET SA 20 rue Branly 77109 Meaux Cedex ou rendez-vous sur frisquet.com Chaudières :  Tradition  Basse Temp.  Condensation  Hybride  Ballons et capteurs solaires  Pompes à chaleur  FrisquetConnect

Adresse .. . .. .. . .. . .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . ... . ... . ... . ... . ................................. CP & Ville . . .. . .. .. . . . .. . .. . . . .. . .. . . . ... . ... . ... . ... . . .................................


I N S P I R AT I O N

1. 2.

SAV OIR-FAIRE ET INNO VATIONS 1. « Green concept »,

cuisine privilégiant la conservation des produits frais, la gestion des déchets et des énergies, et, en bonus, une jardinière avec arrosage automatique et éclairage leds pour cultiver herbes aromatiques et petits légumes. Façades en FénixTM Verde Comodoro, plan de travail en céramique Kélia, prix sur demande, Perene. 2. Concepteur installé en Provence depuis 1960, Les Ateliers Poivre d’Ane s’appliquent à allier le meilleur de la technologie à un savoir-faire artisanal. Ici, composition d’angle en chêne naturel sur mesure, 4. 5.

198

plan de travail et évier massif en granit Zimbabwe, équipé d’un piano de cuisson et d’une hotte, Lacanche, prix sur demande, Ateliers Poivre d’Ane. 3. « Palermo », cuisine réalisée pour Darty Cuisine en collaboration avec le fabricant italien Tratto Cucine, plan de travail en stratifié hydrofuge végétal, façades laquées blanches brillantes avec une crédence en coloris Cognac, sur mesure, équipements de meubles vitrés noirs, 4 688 €, Darty Cuisine. 4. « Contino » et « Topos », deux cuisines associées pour un îlot intégrant un espace repas, des surfaces de préparation et de cuisson et des systèmes de

rangements qui illustrent les multiples possibilités de réalisations proposées par les concepteurs de Cuisines Fabre. Plans de travail en céramique Noir Marquina, façades en placage Noyer et Bondi, laque mate noire ardoise, prix sur demande, Leicht chez Cuisines Fabre. 5. Cuisine réalisée sur mesure autour d’un îlot qui accueille petits déjeuners ou dîners. Les plans de travail en chêne comme la plaque de granit autour de l’évier témoignent du savoir-faire artisanal et d’un style industriel perpétués depuis plus de 40 ans par l’entreprise familiale installée à Marseille, prix sur demande, Les Meubles de Métiers.

© 1. PERENE 2. SANDRINE MARSALA/ATELIERS POIVRE D’ANE 3. DARTY CUISINE 4. LEICHT 5. ANTOINE TASSELLI

3.


980-Une idée sur le toit

Déplacer la lumière Jean Perzel conçoit une colonne de lumière dont la taille lui permet d’être utilisée en hauteur ou en chevet pour adapter la lumière à vos besoins. Ainsi débute la légende…

www.perzel.fr/legende


I N S P I R AT I O N CU ISSO N ET ASPIRATION 1. « Série 200 », hotte

silencieuse suspendue en aluminium anodisé noir, réglable en hauteur grâce au levage motorisée, aspiration commandée via la table de cuisson, moteur silencieux, éclairage leds, 3 vitesses, disponible en version montée en surface ou encastrée, 5 990 €, Gaggenau.

2. « Gourmet », table

de cuisson à induction ultraflexible, avec 4 foyers induction, 4 zones indépendantes, jusqu’à 8 zones de cuisson, commandes tactiles, contrôle de la puissance avec 18 niveaux, 1 060 € . Autour, « Chef Sign », multicuiseur à induction intégrable, et « KEBDS 90020 », hotte rétractable, 2 990 € et 2 710 €, KitchenAid.

ÉLECTROMÉNAGER ET HAUTE TECHNICITÉ L’esthétique et l’efficacité du design, associées à la précision d’une technologie, aussi ciblée qu’affûtée, invitent à toutes les expériences culinaires. Autour d’espaces de cuisson flexibles, de hottes aspirantes performantes, de fours polyvalents ou de centres de fraîcheur innovants, l’électroménager multiplie les propositions pour s’adapter à une cuisine de plaisir et de partage, comme on sait si bien la vivre dans le Sud. PA R Julie Rebeyrol 1. 2.

consacrée si l’on en croit notre sélection rapprochée de produits électroménagers. Autour d’un design qui opte pour l’épure et se met au service d’une technologie de pointe, on identifie une tendance de fond privilégiant une recherche de sur-mesure dans l’élaboration des plats et un service à bonne température. Si l’approche technique est complexe, l’impression sensorielle se veut limpide. Moins de bruit dans la cuisine, maîtrise des odeurs, service à bonne température, comme ce cœur coulant qui frise la perfection ou ce champagne qui restitue toute la subtilité de son élaboration, à côté d’une conservation maîtrisée afin d’éviter le gaspillage… À cet ajustement, le panorama des nouveautés répond par des produits qui ouvrent le champ de toutes les expériences en cuisine. Hotte silencieuse suspendue, réglable en hauteur, qui intègre un mode d’aspiration commandé via la table de cuisson, table à induction ultraflexible qui permet d’activer jusqu’à 8 zones de cuisson, ou encore réfrigérateur s’ouvrant tel un tiroir pensé pour s’adapter aux contraintes architecturales puisqu’il est intégrable sous plan… Autant d’innovations qui ciblent en priorité la haute précision. 200

© 1. SDP 2. KITCHENAID

P RÉ C I S I O N E T A J U S T E M E N T A U CŒ UR D E LA C U I S I N E Le diable se cache dans les détails. Expression


MODÈLE LONGCHAMP


I N S P I R AT I O N

1.

CHAU D ET FR OID À VOLON TÉ 1. « UIKo 1550 », réfrigérateur à tiroir intégrable sous plan, porte tiroir avec capacité de chargement de 20 kg, clayettes sur glissières télescopiques, séparateurs en Inox, porte-bouteilles, 2 espaces pour les fruits et légumes, capacité de 124 l, H 82 x L 59,7 x P 55 cm, 1 585 €, Liebherr. 2. « Fontenay Classic », piano de cuisson en émail blanc et Inox brossé, avec plaque coup de feu, 2 brûleurs à gaz, une friteuse électrique, 2 feux vifs, équipé de 2 fours, un four multifonction statique/air pulsé avec gril rayonnant et un four gaz, armoire chaude pour maintenir les plats au chaud, cuire à basse température et préchauffer les assiettes, L 150,5 x P 65 x H 93 cm, à partir de 6 760 €, Lacanche. 3. « ICBIC-24R », colonne réfrigérateur intégrable, façade en acier inoxydable, avec clayettes en verre, balconnets de porte et autres compartiments ajustables, système de purification de l’air, capacité de 351 l, H 213,4 x L 61 x P 61 cm, 11 830 €, Sub-Zero.

© 1. LIEBHERR 2. BERNARD DE CLERK/LACANCHE 3. SDP

2. 3.

202


SILVERA Nouveau showroom C’est au cœur de la cité phocéenne, berceau de la famille Silvera, que le distributeur de mobilier design a installé son premier showroom dans le Grand Sud. Situé rue Paradis, ce lieu d’exposition marseillais de 200 m2 présente une sélection pointue de

pièces de grands éditeurs de mobilier design, dans un espace lumineux et minimaliste. Ce nouvel écrin met à l’honneur l’excellence du « Made in Italy » avec un espace dédié en grande partie aux salons et aux salles à manger de la marque de mobilier contemporain Minotti, vendue en exclusivité par Silvera dans les Bouches-du-Rhône. silvera.fr

RENDEZ VOUS

DOMATERRA Nouvelle matière Dans la lignée des produits contemporains et pour des intérieurs toujours plus design, Domaterra propose des teintes d’alliages chaleureux et colorés. Gris acier, vif argent, laiton, oxyde de fer, copper ou fer blanc, autant d’ambiances pour personnaliser son cadre de vie. Chaque teinte de Domasteel sera proposée en couleur dominante dans une harmonie dédiée et associée aux tons unis Domaterra. Il sera ainsi aisé d’associer la peinture des portes, plinthes et poutres aux murs nouvellement peints en Domasteel. domaterra.fr

BELL & ROSS L’instrument urbain Marque horlogère référente de la montre d’aviation avec son modèle carré iconique BR 03 conçu pour les professionnels de l’extrême, Bell & Ross dévoile sa nouvelle collection BR 05 au caractère singulier. Fidèle aux codes de lisibilité, fonctionnalité, fiabilité et précision de la Maison, cette nouvelle montre s’inscrit dans un style et un porter très urbains. Affirmée dans son design, elle catalyse l’énergie et l’effervescence de la ville. bellross.com

BAOBAB Bougies d’exception Baobab Collection puise son inspiration au rythme des voyages, des richesses de la nature et des tendances de la mode. Fort de son savoir-faire, les bougies sont coulées main dans des verres soufflés bouche, faisant de chaque bougie une création unique, un véritable objet de décoration. Les meilleures essences de parfum sont utilisées et déclinées également dans des diffuseurs de parfum d’une grande élégance. Chaque collection raconte une nouvelle histoire. L’hiver sera coloré et joyeux avec les nouvelles éditions limitées de bougies parfumées et de diffuseurs Nirvana. baobabcollection.com

© SDP

DIFFAZUR Piscines sur mesure Spécialiste de la piscine en béton armé, Diffazur construit des piscines dans les règles de l’art depuis plus de 45 ans en s’adaptant à tous les terrains et à toutes les envies. Incontournable, Diffazur offre de nombreuses exclusivités performantes comme le nettoyage automatique intégré ou le pilotage automatique à distance. Faire le choix d’une grande marque qui offre les meilleures garanties en matière de qualité et de durabilité, c’est aussi faire le choix de réaliser de véritables économies. diffazur.fr


I N S P I R AT I O N

1.

F R A Î C H E U R M A Î T R I S É E 1. « UCSL », cave à vin à encastrer sous plan, 2 zones de température, clayettes en bois étirables et un filtre à charbon actif, capacité de 34 bouteilles, L 60 x H 82 x P 57 cm, 3 350 €, V-ZUG. 2. « Dual No Frost W », réfrigérateur et congélateur combinés, avec 2 systèmes Total No Frost indépendants pour un environnement sans givre et sans mélange d’odeurs, technologie 6th Sense Precision Control pour détecter en continu les variations de température, tiroir FreshBox+ pour la conservation des fruits et des légumes, 251 l pour le réfrigérateur et 97 1 pour le congélateur, H 201,1 x L 59,5 x P 68,8 cm, 1 199 €, Whirlpool. 3. « iQ500 », réfrigérateur et congélateur Side by Side américain, avec contrôle indépendant de température, distributeur d’eau, de glace pilée et de glaçons, portes en Inox anti-traces, H 177 x L 91 x P 72 cm, 359 l pour le réfrigérateur et 15 l pour le congélateur, 2 599,99 €, Siemens. Adresses page 208

© 1, 3. SDP 2. WHIRLPOOL

2. 3.

204


onna-noko.com - Image : Magic World - Synthes’3D

Savourez l’instant présent

RÉVÉLATEURS D’INTÉRIEUR

LES PIANOS GASTRONOMES Brochure gratuite et liste des distributeurs agréés sur demande. ASC. Lacanche - 6 rue Hubert Coste - 21230 Lacanche. Tél. 03 80 90 35 00 - www.lacanche.fr


RECETTES

Un trèfle sur l’éperon RECETTES

Jean-François Piège

PHOTOS

1.

1. Bohémienne d’aubergines, pignons et fines tranches de pain grillé Marché pour 4 personnes Préparation 20 min. Cuisson 10 min. 4 aubergines, 80 g de tahini, 120 g de mascarpone, 150 g de crème, du tabasco, de la sauce soja, jus d’1/2 citron. Lavez et équeutez les aubergines. Grillez les aubergines entières sur le gril, jusqu’à ce qu’elles soient très cuites et leur chair bien molle. Récupérez la chair et gardez la peau d’une aubergine. Mettez la chair d’aubergine, le tahini et le mascarpone dans un thermomix, ou dans un robot mixeur, pendant 5 min à fond. Passez au chinois. Détendez avec la crème et assaisonnez avec quelques gouttes de tabasco et le jus de citron. Mettez en siphon, cartouchez 1 fois. Servez avec des tranches de pain grillé. 2. Légumes sous la cendre, fondue de parmesan, olives de Maussane Marché pour 4 personnes Préparation 30 min. Cuisson 2 h environ + 2 h d’infusion du bouillon. 1 céleri boule, 4 fenouils, 60 g de courgettes crues, 2 0 g de condiment riquette (30 g de riquette, 40 g d’olives noires, 30 g d’huile d’olive) sel, poivre, huile d’olive. Pour la sauce parmesane : la parure de céleri boule, 400 g de bouillon de céleri, 250 g de parmesan, de la sauce soja, du Viandox, de la Maïzena. La sauce parmesane : réalisez d’abord un bouillon. Placez les parures de céleri à colorer au four puis mettez-les dans une casserole et mouillez à hauteur. Faites bouillir, filmez et laissez infuser 2 h. Assaisonnez de Viandox et de sauce soja si besoin. Passez le bouillon au chinois. Faites bouillir et épaississez avec de la Maïzena, la consistance doit être un peu dense.

206

Pierrick Verny

2.

Ajoutez le parmesan et mixez. Réservez la sauce. Les légumes : rincez-les. Mettez chaque légume séparément dans de l’aluminium. Ajoutez du sel, arrosez d’un filet d’huile d’olive, puis fermez les papillotes et mettez-les au four à 220 °C. Faites cuire environ 1 h 40 pour le céleri et 40 min pour les fenouils. Une fois cuits, épluchez les céleris et taillez-les en 8, et les fenouils en 2. Mettez à griller les légumes. Pendant ce temps, faites le condiment riquette en hachant au couteau assez finement la riquette et les olives puis mélangez-les à l’huile d’olive. Le dressage : réchauffez légèrement la crème parmesan et mettez-la dans une assiette creuse puis disposez les légumes et par-dessus le condiment riquette. Assaisonnez de fleur de sel et du poivre du moulin. Râpez légèrement du parmesan sur le dessus 3. Pizza soufflée sur la braise, aubergine, mozzarella, tapenade Marché pour 8 personnes Préparation 45 min + 2 h d’infusion pour l’huile à pizza. Cuisson 20 min. Huile à pizza : 15 cl d’huile d’olive, 1/2 tête d’ail, 1 branche de romarin, 1/4 de botte de thym,15 g de piment d’Espelette. Pâte à pizza : 500 g de farine T55, 50 g d’huile d’olive,14 cl d’eau, 60 g de blancs d’œufs Garniture : 1 petite aubergine, 15 cl d’huile d’olive, 125 g de riquette fine, vinaigre balsamique, 2 boules de 250 g de mozzarella fumée, 125 g de tapenade, 1/4 de botte d’origan, 125 g de parmesan en bloc, 100 g de soubressade ou chorizo. L’huile à pizza : séparez les gousses d’ail, écrasez-les sans les éplucher. Effeuillez le romarin et le thym. Versez l’huile d’olive dans une casserole, ajoutez les gousses d’ail en chemise écrasées, le thym, le romarin

3.

et le piment d’Espelette. Faites chauffer le tout sans ébullition. Couvrez et faites infuser pendant 2 h. Passez au chinois étamine et conservez à température ambiante. La pâte à pizza : préchauffez le four à 280 °C (th. 9-10) et mettez une plaque à chauffer. Mettez la farine dans un saladier et ajoutez l’huile d’olive, l’eau et les blancs d’œufs. Réalisez une pâte homogène. Abaissez la pâte très finement. Repliez-la et étalez-la à nouveau. À l’aide d’un emporte-pièce, ou d’un cercle de 18 cm, coupez environ 14 disques de pâte. Recouvrez chaque disque de pâte d’un second disque puis pincez les bords avec précision afin de les souder. Déposez les disques de pâte sur la plaque bien chaude du four. Enfournez pour quelques minutes. La pâte va immédiatement se mettre à gonfler. La garniture : taillez des rouelles d’aubergine de 1 cm d’épaisseur et salez-les. Faites-les cuire à la vapeur pendant 15 min environ. Faites-les ensuite griller à la poêle avec un filet d’huile d’olive. Égouttez-les puis taillez-les en quatre. Équeutez, lavez et essorez la riquette. Assaisonnez celle-ci d’huile d’olive et de vinaigre balsamique. Placez-la dans le cœur de la pizza, en creusant le dessous de la pâte cuite. Retournez ensuite la pizza. Taillez finement les tranches de mozzarella fumée puis disposez-les sur la totalité de la surface du dessus. Assaisonnez la tapenade avec l’huile d’olive et l’origan haché. Parsemez celle-ci sur la mozzarella. Disposez des quartiers d’aubergines et des morceaux de soubressade sur la mozzarella fumée et assaisonnez. Passez la pizza au gril pendant 1 min. Le dressage : placez la pizza au milieu d’une assiette plate. Râpez

4.

5.

généreusement le parmesan en bloc. Assaisonnez d’huile à pizza, ajoutez une bonne pincée de piment d’Espelette et décorez d’une petite poignée de riquette assaisonnée. 4. Carbonara de calamars sauvages Marché pour 8 personnes Préparation 25 min. Cuisson 20 min . 800 g de calamars sauvages vidés et nettoyés, 200 g de lard espagnol au paprika, 8 jaunes d’œufs, 1 botte de ciboulette, 300 g de parmesan, 1 cuil. à soupe d’huile d’olive, sel fin, poivre du moulin, 1 grain de poivre réduit en mignonette. Crème de lard : 60 cl de crème liquide, 2 tranches de lard d’Alsace au goût très fumé (50 g chacune), 3 gousses d’ail rose. La crème de lard : dans une cocotte, faites rôtir le lard sur les deux faces. Ajoutez l’ail en chemise. Mouillez à la crème. Portez à ébullition. Faites cuire à petite ébullition jusqu’à consistance. Passez au chinois étamine. Réservez au frais. Les calamars : ciselez finement la ciboulette et clarifiez les œufs en réservant les jaunes dans leur coquille. Taillez le lard espagnol en fins lardons. Faites sauter ceux-ci dans une poêle puis égouttez-les. Taillez les calamars en bandes de 1 mm de large dans le sens de la longueur, façon spaghettis. Assaisonnez les spaghettis de calamars d’huile d’olive et de sel fin. Faites cuire 1 min. sous le gril du four. Sortez-les, puis ajoutez la crème de lard chaude et remuez bien. Poivrez généreusement. Ajoutez la ciboulette ciselée, puis mélangez. Dressez dans des assiettes creuses, disposez les lardons sur les spaghettis de calamars puis ajoutez le jaune d’œuf au milieu. Assaisonnez avec une pincée de mignonette sur le dessus. Râpez généreusement du parmesan en bloc pour terminer.


RECETTES

6.

5. Agneau de pays de la Crau mariné au pèbre d’aï Marché pour 5 personnes Préparation marinade la veille + 30 min . Cuisson 6 h 20. 1 kg d’agneau du pays de la Crau (côte, gigot ou quasi d’agneau au choix). La marinade d’agneau : 10 g de piment d’Espelette, 6 branches de pèbre d’aï, 1 gousse d’ail écrasée. Le jus d’agneau : 4 kg de parures d’agneau, 3 gousses d’ail, 50 g de beurre, 1 oignon. La marinade : la veille de la préparation, réalisez la marinade en mélangeant tous les ingrédients et faites mariner votre morceau de viande toute la nuit. Le jus d’agneau : faites colorer les parures au four à 250 °C, ventilation au maximum avec 0 % d’humidité. Remuez-les régulièrement. Une fois colorés, dégraissez et réservez. Dans un rondeau, faites suer l’oignon et l’ail. Ajoutez les parures mouillées avec la remouille d’agneau. Laissez cuire et faites réduire. On doit obtenir 1 l. Une fois bien réduite, passez au chinois sans fouler. Mettez en barquette. Gardez les parures et mettez-les dans un bac, mouillez avec de l’eau filtrée. Mettez au four à 180 °C pendant 30 min. puis 110 °C pendant 5 h. Égouttez et gardez en saucière. La cuisson de l’agneau : pour qu’il soit rosé, faites-le cuire entier environ 20 min sur le gril. Puis découpez-le. Le dressage : servez chaud avec le jus d’agneau en saucière, des frites maison avec de la sauge et du thym frits et une salade verte. 6. Saint-pierre en feuilles de figuier, jus de tomate Marché pour 2 personnes Préparation 30 min. Cuisson 30 min. 200 g de filet de saint-pierre, 6 feuilles de

7.

figuier, 50 g d’huile d’olive, 2 tranches de citron. La sauce : 100 g de jus de tomate, 70 g de bouillon de légumes, 1 g d’origan frais, 1 g d’origan frit, 35 g d’olives dénoyautées, 20 g d’huile de figuier. Le jus de tomate : 1,5 kg de tomates, 4 gousses d’ail, 10 g de sucre, 1 branche de thym, 3 g de sel, 20 g d’huile d’olive. La sauce : mélangez tous les ingrédients dans une casserole, faites chauffer à feu doux. Attention, la sauce ne doit pas être trop épaisse ni trop liquide. Une fois que la préparation est chaude, ajoutez l’huile de figuier. Mélanger et dressez en saucière. Le jus de tomate : lavez les tomates, coupez-les en deux. Mélangez tous les ingrédients dans une casserole et faites cuire la sauce 15 min. à 220 °C. Il faut que les tomates soient caramélisées. Mixez, passez au chinois, versez l’huile, mélangez. Dressez en saucière. Le poisson : huilez au pinceau les feuilles de figuier et mettez-les sur le gril du four jusqu’à ce qu’elles soient un peu grillées. Huilez les 2 morceaux de saint-pierre puis faites-les cuire 5-6 min. sur une feuille de figuier sur le gril. Couvrez le saint-pierre avec une deuxième feuille de figuier pendant la cuisson. Sortez le tout du four. Dressez les feuilles de figuier sur une assiette ronde en bois. Placez les 2 morceaux de saint-pierre avec 2 rondelles de citron préalablement grillé. Salez à la fleur de sel et poivrez. Servez avec les deux saucières. 7. Churros, glace vanille, chocolat Marché pour 2 personnes Préparation 20 min. Cuisson 30 min. La poche de pâte (soit 8 churros) : 33 cl de lait, 133 g de beurre, 6,6 g de sel, 1,6 g de vanille poudre, 6,6 g de sucre, 266,6 g de farine, 240 g d’œufs. La sauce au chocolat

8.

(50 cl) : 125 ml de lait, 125 ml de crème, 200 g de chocolat à 70 %. La sauce au chocolat : faites bouillir le lait et la crème. Versez le chocolat, mixez et débarrassez. La pâte à churros : faites bouillir le lait, le beurre, le sucre, le sel et la vanille poudre. Ajoutez la farine au liquide chaud et faites cuire pendant 8 min. environ. La pâte ne doit plus coller et le fond de la casserole doit être légèrement marron. Mettez la pâte dans la batteuse avec la feuille et faites tourner pour refroidir. Une fois bien refroidi, ajoutez les œufs un à un. Il n’est pas nécessaire de mettre tous les œufs. L’appareil doit légèrement coller aux doigts. Mettez en poche sans trop les remplir. La friture : préparez un bain de friture bien chaud et saisissez-y les morceaux de pâte à churros découpés à la taille souhaitée. Sortez-les à l’écumoire au fur et à mesure quand ils sont bien cuits et dorés, et déposez-les sur du papier absorbant. Le dressage : Disposer les churros sur une assiette, sucrez et dégustez-les vite bien croustillants, accompagnés de la sauce au chocolat dans un bol et de glace à la vanille. 8. Giboulée de fruits rouges du jardin, glace verveine Marché pour 2 personnes Préparation 15 min. Cuisson 10 min. La giboulée : 70 g de fraises, 5 framboises, 20 g de crème fraîche crue, 20 g de fromage blanc, de la chantilly, du sucre vanillé, du coulis de fraises. La glace verveine : 33 cl de lait, 11,1 cl de crème, 100 g de jaunes d’œufs, 1,1 g de stabilisateur, 11,1 g de glucose atomisé, 38 g de verveine fraîche. La glace verveine : effeuillez et lavez la verveine. Séchez-la et réservez. Dans une casserole, faites bouillir le

9.

lait et la crème. Mélangez le sucre, le stabilisateur et le glucose atomisé. Faites blanchir les jaunes d’œufs avec le mélange sucre, stabilisateur et glucose. Versez un peu de lait et de crème chaude sur les jaunes blanchis. Remettez en casserole et faites cuire jusqu’à 84 °C en remuant. Passez au chinois et mixez. Faites refroidir rapidement. Mettez l’appareil en Pacojet (genre de sorbetière), ajoutez la verveine. Mettez au congélateur jusqu’au service mais sortez-le un peu avant de servir. Le dressage : disposez les fraises et les framboises en faisant du volume dans une assiette. Dans un bol à part, mettez de la chantilly. Dans un autre bol à part, superpositionnez ensemble une cuillère de fromage blanc, de crème crue, du sucre vanillé et une quenelle de glace verveine. Dans une saucière, mettez le coulis. 9. Pot de glace à la fleur d’oranger, pompe à l’huile et framboises Marché pour 1 pot de glace Préparation 10 min. Cuisson 10 min. 1 l de lait, 500 g de crème, 200 g de sucre, 10 jaunes d’œufs, 20 g de fleur d’oranger, 10 g de stabilisateur pour glace, 1 pompe à huile. 50 g de fraises des bois. Faites bouillir le lait et la crème. Faites blanchir les jaunes, le sucre et le stabilisateur. Versez une partie du liquide sur les œufs blanchis. Mettez le tout dans la casserole avec le reste du liquide. Montez à 84 °C en remuant. Ajoutez la fleur d’oranger, passez au chinois et mixez. Faites refroidir rapidement. Mettez en Pacojet (genre de sorbetière). Pacossez le Pacojet. Mettez dans le plat de présentation. Dans une coupe, disposez les fraises des bois. Grillez la pompe à huile et coupez-la en 4, disposez sur une assiette.

207


ADRESSES

Vignoble d’art Page 14 Commanderie de Peyrassol. RN7, 83340 Flassans-sur-Issole. Tél. 04 94 69 71 02. peyrassol.com Bazar inspiré Page 25 Alessi. alessi.com Alinea. Les Docks Village, 10, place de la Joliette, 13002 Marseille. alinea.com Astier de Villatte. astierdevillatte.com Bérengère Leroy. berengereleroy. fr Caravane. caravane.fr Cartouge Création. cartougecreation.book. fr Diptyque. diptyqueparis.com Duvivier Canapés. duviviercanapes. com Elitis. elitis.fr Habitat. habitat.fr Galerie Hélène Aziza. Tél. 01 48 74 27 80. Made In Design. madeindesign.com La Maison de Commerce. lamaisondecommerce. com Maison Marcoux Mexico. maisonmarcoux.com.mx Le Monde Sauvage. lemondesauvage.com Monoprix. monoprix.fr Printemps. Tél. 01 42 82 50 00. Roche Bobois. roche-bobois.com Serax. serax.com Vanessa Mitrani. vanessamitrani.com Canapés en bonne posture Page 34 Alinea. alinea.com ATù. agenceatu.fr B&B Italia. bebitalia. com Cassina. cassina.com Cinna. cinna.fr De Padova. depadova.com Flexform. flexform.it Gervasoni. gervasoni1882.it Giorgetti. giorgettimeda.com Kave Home. kavehome.com Knoll. knolleurope.com Ligne Roset. ligne-roset. com Marelli. living.giuliomarelli. com Minotti. minotti.com MDF Italia. mdfitalia.com Poltrona Frau. poltronafrau.com RBC Mobilier. rbcmobilier.com Roche Bobois. roche-bobois.com Rubelli Casa. rubelli.com Silvera. silvera.fr. Silvera Poliform. Tél. 01 55 35 82 33. Ciné nouvelle vague Page 42 La Baleine. 59, cours Julien, 13006 Marseille. Tél. 04 13 25 17 17. labaleinemarseille.com Un monde végétal Page 48 Noväa. 3, rue des Frères-Casanova, 06400 Cannes. Tél. 04 93 38 99 35. novaafood.com Geopietra. geopietra.fr HK Living. hkliving.nl Little Shop of Colors. littleshopofcolors. eu Studio Bianco. 1, rue Foncet. 06000 Nice. Tél. 06 20 24 24 40. studiobianco.fr Au nom de l’olivier Page 50 Domaine du Sud. domainedusud.com L’aventurier du goût Page 52 Misincu. Lieu-dit Misincu, 20228 Cagnano, Cap Corse. Tél. 04 95 35 21 21. hotel-misincu.fr Écosystème artistique Page 66 Moco Hôtel des Collections.

Ouvert tous les jours de 12 h à 22 h, fermé le lundi. Entrée de 5 à 8 €. 13, rue de la République, 34000 Montpellier. Tél. 04 99 58 28 10. Moco Esba. 130, rue Yehudi-Menuhin, 34000 Montpellier. Tél. 04 99 58 32 85. Moco Panacée. 14, rue de l’École de Pharmacie, 34000 Montpellier. Tél. 04 99 58 28 09. moco.art. Potier à facettes Page 68 Jonathan Reynaud. 21, avenue Georges-Clemenceau, 06220 Vallauris. Tél. 06 27 83 87 12. jonathan-reynaud-design-ceramique.fr Habitat Design Lab. 10, place de la République, 75011 Paris. Nice Page 72 21 Paysans. 2, rue Valperga, 06000 Nice. Tél. 09 87 02 05 72. 21paysans.com Le 109, pôle de cultures contemporaines. 89, r o u t e d e Tu r i n , 0 6 3 0 0 N i c e . Tél. 04 97 12 71 11. le109.nice. fr L’Abeille. 4, rue Bonaparte, 06300 Nice. Tél. 06 48 81 41 80. labeillenice.com Atelier 26. 26, rue Arson, 06300 Nice. Tél. 06 13 61 92 27. Atelier Galerie Sylvie T. 14, rue Droite, 06300 Nice. Tél. 04 93 62 59 15. sylvie-t. com Au rendez- vous des amis. 179, avenue de Rimiez, 06100 Nice. Tél. 04 93 84 49 66. rdvdesamis.fr L’Autobus. 142, avenue de Gairaut, 06100 Nice. Tél. 04 93 84 49 88. Blue Coast Brewing Company. 18, chemin de Saquier, 06200 Nice. Tél. 04 97 07 95 08. bluecoastbrewing.com Bolia. 31, avenue Notre-Dame, 06000 Nice. Tél. 09 73 72 51 02. bolia.com Caravane. 18, rue de la Liberté, 06000 Nice. Tél. 04 22 70 00 10. caravane.fr La Cave du cours. 24, rue Barillerie, 06300 Nice. Tél. 04 92 14 56 03. Chez Cane. 317, avenue de Fabron, 06200 Nice. Tél. 04 93 86 78 03. chezcane.fr Chez Davia. 11 bis, rue Grimaldi, 06000 Nice. Tél. 04 93 87 91 39. chez-davia.fr Cobalt. 19, rue de la Liberté, 06000 Nice, Tél. 04 22 16 31 20. cobalt-nice.fr et bleu-gris.com Cosi. 16, rue de la Liberté, 06000 Nice. Tél. 09 54 70 79 80. cosistore.com Figue & Olive. 152, chemin du Cal de Spagnol, 06200 Nice. Tél. 04 93 86 70 44. François Passolunghi. 1593, chemin de Las Ayas, 06390 Contes. Tél. 04 93 79 18 05. passolunghifrancois.com Halle de la gare du Sud. 35, avenue Malaussena, 06000 Nice. Tél. 04 93 17 47 71, 06000 Nice. la garedusud.com Le Goupil. 21, rue Barla, 06300 Nice. Tél. 06 09 14 06 37. Good. 12, rue Catherine-Ségurane, 06300

Nice, Tél. 09 73 19 94 69. good-designstore.com Hôtel Amour. 3, avenue des Fleurs, 06000 Nice. hotelamourparis.fr Hôtel Le Negresco, La Rotonde. 37, promenade des Anglais, 06000 Nice. Tél. 04 93 16 64 00. hotel-negresco-nice.com Le Lavomatique. 11, rue du Pont-Vieux, 06300 Nice. Tél. 04 93 55 54 18. Line Lischa. 5, rue Defly, 06000 Nice. Tél. 06 23 66 64 12. linelischa.com Musée Matisse. 164, avenue des Arènes de Cimiez, 06000 Nice. Tél. 04 93 81 08 08. musee-matissenice.org Musée national Marc Chagall. Avenue Docteur Ménard, 06000 Nice. Tél. 04 93 53 87 20. musees-nationaux-alpesmaritimes. fr One love café. 3, rue François 1er, 06000 Nice. Tél. 04 93 81 57 51. Ose. 1, rue Raynardi, 06000 Nice. Tél. 09 51 09 87 77. ose-decoration.com Les Parleuses. 18, rue Defly et 5, place Marshall, 06000 Nice. Tél. 04 93 01 27 34. Perlone. 1, rue Defly, 06000 Nice. Tél. 04 93 85 41 94. Plage Hôtel Amour. 47, promenade des Anglais, 06000 Nice. Tél. 04 97 14 00 83. Les studios de la Victorine. 16, avenue Édouard-Grinda, 06200 Nice. Tél. 04 97 25 81 81. studiosdelavictorine. fr YellowKorner. 4, rue Bonaparte, 06000 Nice. Tél. 07 66 81 94 73. yellowkorner.com Couleurs et vibrations Page 110 Designers Guild. 4, rue VideGousset, 75002. Tél. 01 44 67 80 70. designersguild.com Bisazza. 26, rue Madame, 75006. Tél. 01 53 63 02 03. bisazza.it Copenhagen Bath. copenhagenbath.com Knoll. 268, bd Saint-Germain, 75007. Tél. 01 44 18 19 99. knoll-int. com Gloster chez Silvera. 264, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008. Tél. 01 56 68 76 00. silvera. fr MDF Italia chez Silvera. 264, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008. Tél. 01 56 68 76 00. silvera. fr Kerstin Hörlin-Holmquist. pamono.fr Moooi. Made In Design au Printemps, 6e étage. 64, boulevard Haussmann, 75009. moooi. com Paustian. paustian.com PP Mobler. pp.dk Maison d’explorateur Page 126 Hôtel Casa Telmo. De 180 € à 350 € la nuit pour deux personnes, petit déjeuner inclus. C/ Costa d’en Deia 27, 07702 Mahon, Minorque. Tél. +34 660 78 30 79. casatelmo. com 177Kensignton. Carrer de París, 177, 08036 Barcelone. Tél. 0034 932 00 45 42. 177kensington. com Antic Center. Carrer dels Brucs, 4, 17111 Vulpellac, Gérone. Tél. 0034 972 64 52 62. antic-centre.

com B&B Italia. bebitalia.com Farow & Ball. farrow-ball.com Ikea. ikea.com Jade. Carrer Nou, 33, Mahon, 07701 Minorque. Tél. 0034 971 35 75 75. jademenorca.com Maison de Vacances. maisondevacances.com Mosaics Adrover. Carrer de San Manuel, 145, 07702 Mahon, Minorque. Tél. 0034 971 361 501. mosaicadrover@ hotmail.es Otranto Barcelona. Passeig de Sant Joan, 142, 08037 Barcelona. Tél. 00 34 932 07 26 97. otranto.es Quintana Partners. C/ Costa d’en Deia 22, 07702 Mahon. Tél. 0034 676 970 097. Et Rambla Catalunya 49, Ppal 1ª, 08007 Barcelona. Tél. 0034 930 132 489. quintanapartners.com Santa Cole. santacole.com Triana et Dos Ana. Calle Bon Aire, 17, 07701 Mahon. Tél. 0034 666 09 65 87. Voltex. 40, boulevard Henri IV, 75004. Tél. 01 44 61 90 34. voltex.fr Zangra. zangra.com Été indien au Maroc Page 138 Beldi Countr y Club. Km 6, route de Barrage, Marrakech, Maroc. Tél. + 212 5 24 38 39 50 / + 212 6 79 89 26 07.beldicountryclub.com Artek. artek.fi Chanel. chanel.com Corinne Bensimon. Souk du Beldi Country Club. Km 6, route de Barrage, Marrakech. Tél. +212 660 10 37 98. corinnebensimon.com DCW editions. d c w - e d i t i o n s . f r E b b & F l o w. ebbandflow.dk Jacob Delafon. jacobdelafon.fr Jennifer Shorto. jennifershorto.com Le Magasin Général. Quartier Sidi Ghanem, 369, route de Safi, Marrakech. Tél. +212 524 336 673. magasin-general-marrakech.com Le Verre Beldi. Souk du Beldi Country Club. Km 6, route de Barrage, Marrakech. Tél. +212 524 383 950. verrebeldi.com Lindell & Co. lindellandco.com Objekto. objekto.fr Pierre Frey. pierrefrey.com Popham Design. 60, rue du Vertbois, 75003 Paris. Tél. 09 80 97 52 32. pophamdesign. com Society Limonta. societylimonta.com Soufiane Zarib. Dar el Bacha, 16, rue Riad Lâarouss, Marrakech. Tél. +212 661 853 487. Riviera moderniste Page 150 Hôtel Versailles. À partir de 152 € la chambre standard. 7, avenue Princesse-Grace-de-Monaco, 06230 Villefranche-sur-Mer. Tél. 04 93 76 52 52. hotelversailles.com Nicolas Duchateau Design d’intérieur. 14, bis rue Honoré-Labande, 98000 Monaco. Tél. 06 74 05 11 05. nicolasduchateau.com Bolia. bolia.com Ceramica Cielo. ceramicacielo.it Ceramica Vogue. vogueceramique.fr Emu. emu.itv


ABONNEZ-VOUS

VOTRE CADEAU

ET RECEVEZ EN CADEAU

La bougie parfumée

LA BOUGIE PARFUMÉE www. cotem aison.

r - mars N°176 — févrie

GÉOGRA

4€

seulement tous les 2 mois

fr

2019

XTILES PHIES TE

ROLE N T L A PA S PRENNE N T S , TA P I TURE PIERS PEI ’ARCHITEC D’ART ET D T I S S U S , PA PORTRAITS LIER, VILLE

Fabriquée et décorée à la main dans les ateliers Durance, cette bougie parfumera votre intérieur tout en créant une atmosphère douce et délicate. Vous recevrez une des 3 fragrances suivantes : Bain de Lait, Plume ou Santal Blanc. 180 g. Durée de brûle : env. 40h.

/ BEL €6,50 / DOM €6,50 ESP €6,50 OLITAINE €6 / D €8,90 / €7 FRANCE MÉTROPAND €6 / CDN $9,50 / PORT CONT / NL €9.30 €8,90 / / MAR 70DH CH11 FS / A LUX €6,50 / USA $10,50 ITA €6,90 / CFP / TUN 8,40DT GR €6,50 / TOM 1100F

BULLETIN D’ABONNEMENT

À renvoyer à : Côté Sud – Service Abonnements 4, rue de Mouchy – 60438 Noailles Cedex

Oui, je profite de cette offre d’abonnement exceptionnelle à Côté Sud. Je recevrai en cadeau la bougie parfumée Durance. Voici mes coordonnées :

M.

Mme

CSP180

M 02230 - 176 - F:

6,00 E - RD

3’:HIKMMD=UU[UU^:?a@l@r@g@a";

MONTPEL OURNE EN LE ET MELB OTOSENSIB VENISE PH

Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal qqqqf Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Je choisis mon mode de paiement : Je règle par prélèvement automatique de 4€ tous les 2 mois, soit plus de 30% de réduction. Je remplis le mandat ci-dessous et je joins un RIB. Je préfère payer en une seule fois 49€ au lieu de 72€, soit plus de 30% de réduction. Je recevrai 12 numéros. Ci-joint mon règlement par : Chèque à l’ordre de Côté Maison Carte bancaire N° Expire fin

Clé

Date et signature obligatoires

Les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte bancaire

MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA En signant ce mandat, vous autorisez Côté Maison à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions de Côté Maison. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de remboursement doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte. VOS COORDONNÉES

Adresse

Nom

qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf

qqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqqf

Code Postal

Prénom qqqqqqqqqqqqqqqqqf Ville qqqqqqqqqqqqqqqqf

qqqqf

LES COORDONNÉES DE VOTRE COMPTE (recopier votre RIB)

IBAN qqqf

qqqf qqqf qqqf qqqf qqqf qqf

BIC

qqqqqqqqqqf

CRÉANCIER : Côté Maison SAS - 16 rue de Saint-Pétersbourg - 75008 Paris - ICS : FR49ZZZ83708A

Signé à (lieu) : Le :

...........................................

....../....../......

Signature obligatoire

En signant ce mandat, vous acceptez que par dérogation aux nouvelles normes européennes SEPA, le premier prélèvement soit effectué dans un délai de 5 jours avant sa date d’échéance. Vos droits concernant le présent mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.

Offre valable jusqu’au 31/03/2020 en France Métropolitaine. Le cadeau est expédié sous 5 semaines environ après l’enregistrement de votre paiement dans la limite des stocks disponibles. En cas de rupture de stocks, vous recevrez un cadeau de valeur équivalente. Photos non contractuelles. Les informations sont destinées à Côté Maison SAS. Elles sont enregistrées dans notre fichier clients à des fins de traitement de votre abonnement. Elles pourront être cédées à des Partenaires commerciaux pour une finalité de prospection commerciale sauf si vous cochez la case ci-contre . Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et le Règlement européen n°2016/679, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition et de suppression des données que vous avez transmises en adressant un courrier à COTE MAISON à l’adresse suivante : Côté Maison - Service Abonnements - 4 rue de Mouchy - 60438 Noailles Cedex. Pour plus d’informations : http://www.cotemaison.fr/divers/donnees-personnelles-cookies.html 


ADRESSES Ikea. ikea.com Phantom Hands. phantomhands.in Scarabeo. scarabeosrl.com Verre-Lumière Page 158 Babled Design. Rua da Madalena, 85, 1100-319 Lisbonne. Tél. +351 21 8870 033 et +351 21 8872 781. primematter.net ; à Paris, Galerie Yves et Victor Gastou, galerieyvesgastou. com, à Milan, Galleria Nilufar, nilufar.com, à New York, Twenty First Galler y, 21stgaller y.com Association Passo ao Futuro. Rua Da Magdalena, 85-3, 1100319 Lisbonne. passaaofuturo. com Branca Lisboa. Rua Filipe Folque, 26 C, 1050-113 Lisbonne. Tél. +351 218 229 161. branca-lisboa.com, marcosousasantos. com Caulino. Rua de S. Mamede ao Caldas, 28 A e C, 1100-535 Lisbonne. Tél. +351 912 447 703. caulinoceramics.com Fondation Do Espirito Santo Silva. Largo das Portas do Sol, 2, 1100-411 Lisbonne. Tél. +351 21 881 46 00. fress.pt Museu da Vista Alegre. 3830-292 Ílhavo. Tél. +351 234 320 628. vistaalegre.com Le bois sacré Page 168 Christian Caulas. christiancaulas.com

Fondé en 1990 par Élisabeth Lefebvre 79 bis, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne-Billancourt

Un trèfle sur l’éperon Page 176 Clover Gordes. La Bastide de Gordes, rue de la Combe, 84220 Gordes. Tél. 04 90 72 12 12. gordes. airelles.com Cuisines et expériences Page 186 Scavolini. scavolini.fr

Société éditrice Côté Maison SAS au capital de 10 000 euros Siège social 16, rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris. Tél. 01 70 19 33 74. RCS 831 991 633 Paris Président-directeur de la publication François Dieulesaint Principal actionnaire FDL Holding Pour joindre votre correspondant, par e-mail : initiale du prénom + nom@cotemaison.fr

Îlot central et variations conviviales Page 190 Arclinea. arclinea.com AteliersPoivre d’Ane. atelierspoivredane.com Boffi. boffi.com Bulthaup. bulthaup. fr Cuisines Fabre. cuisinesfabre.fr Cuisine Project. cuisineproject.com Darty Cuisine. darty.com Lapeyre. lapeyre.fr L’Atelier de Saint Paul. atelier-saintpaul.fr Les Meubles de Métier. lesmeublesdemetiers.com Modulnova. modulnova.it Perene. perene.fr Valente Côté Bain. valentedesign.com

Rédaction Directrice de la rédaction et rédactrice en chef Martine Duteil. Tél. 01 70 19 33 64. mduteil@cotemaison.fr Premier rédacteur graphiste Bruno Rafaud. Tél. 01 70 19 33 77. brafaud@cotemaison.fr Rédacteur graphiste Louba Bilo-Hotzky. Secrétariat de rédaction Hélène Abdessadok. Tél. 01 70 19 33 78. Jean-Emmanuel Richomme. Ont collaboré à ce numéro Marie-Hélène Balivet, Virginie Bertrand, Julie Chanut, Caroline Clavier, Laurence Dougier, Julie Rebeyrol, Aurélie des Robert, Cécile Vaiarelli. Photographes et illustrateurs Sylvie Becquet, Jean-Francois Jaussaud, Anthony Lanneretonne, James Merrell, Nicolas Millet, Jean-Marc Palisse, Bruno Suet, Pierrick Verny, Bernard Touillon. © Adagp, Paris 2018, pour les œuvres de ses membres. Site Internet www.cotemaison.fr Rédactrice en chef du site Côté Maison Émilie Cointe. Tél. 01 70 19 33 66. ecointe@cotemaison.fr Côté Régie Directrice commerciale Sophie Gadonneix. Tél. 01 70 19 33 67. sgadonneix@cotemaison.fr Directrice de publicité Delphine Smatt. Tél. 01 70 19 33 79. dsmatt@cotemaison.fr Publicité digitale Emna Troeira. etroeira@cotemaison.fr Assistante commerciale Daniela Meli. Tél. 01 70 19 33 70. dmeli@cotemaison.fr Publicité dans le Sud et immobilier RCM Sandrine Cassar. Tél. 04 93 83 28 33. Publicité Allemagne Gruner & Jahr, Key Account Director Claudia Scheil. Tél. +49 40 37 03 29 44. scheil.claudia@guj.de Publicité Benelux Gruner & Jahr, Sales Director Stefanie van Biesen. Tél. +32 9 235 02 13. vanbiesen.stefanie@guj.com Publicité Italie et Suisse Gruner & Jahr, Managing Director, Stefanie Meierfrankenfeld. Tél. +41 442 697 072. meierfrankenfeld.stefanie@guj.de Publicité Royaume-Uni Gruner & Jahr, Managing Director Chris Turner-Green Tél. +44 207 437 437. turner-green.chris@guj.de Publicité Espagne AIM, Olga Martinez. Tél. +34 91 320 37 70. olga.martinez@aboutim.es

Électroménager et haute technicité Page 200 Gaggenau. gaggenau.com KitchenAid. Tél. 09 69 321 500. kitchenaid.fr Lacanche. lacanche. fr Liebherr. liebherr-electromenager.fr Siemens. siemens-home. b s h - g r o u p . c o m / f r S u b - Z e ro . subzero-wolf.fr V.ZUG. vzug.com Whirlpool. whirlpool.fr

Diffusion Production Fabrication Laetitia Vantillard. Tél. 01 70 19 33 80. lvantillard@cotemaison.fr Événements et salons Julie Guillemin. Tél. 01 70 19 33 69. jguillemin@cotemaison.fr Abonnements 1 an – 6 numéros – 29 € Maison Côté Sud. 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex. Tél. 01 55 56 70 89. abonnements@cotemaison.fr Vente au numéro Stand Up Presse. Tél. 06 60 90 93 41/06 60 18 81 46. Photogravure Key Graphic. Impression Roularta Printing. Meiboomlaan 33, 8800 Roeselare, Belgique. Affichage environnemental. Couverture : origine du papier : Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0 % (100 % de fibres vierges). Impact sur l’eau : Ptot = 0,015 kg/ tonne. Intérieur : origine du papier : Allemagne. Taux de fibres recyclées : 0 % (100 % de fibres vierges). Impact sur l’eau : Ptot = 0,021 kg/tonne. Dépôt légal : 4 e trimestre 2019 Commission paritaire : 0123 K 87355 ISSN : 1148-3326 N° TVA Intracommunautaire : FR 11831991633

www.cotemaison.fr

N°180 — octobre - novembre 2019

S AV O U R E R L’ A U T O M N E NICE OU LA RIVIERA HEUREUSE D E S M A I S O N S C O U L E U R N AT U R E CUISINES À LA POINTE ET TERROIRS ARTISTIQUES

retrouvez l’édition digitale de ce numéro sur tablette et smartphone app store et google play

PROCHAIN NUMÉRO LE 2 DÉCEMBRE 2019

© PIERRICK VERNY

Pour commander d’anciens numéros : https://boutique.cotemaison.fr

210

Maisons Côté Sud, ISSN 1148-3326, is published bimonthly (6 times per year, February, April, June, August, October, December) by Côté maison SAS c/o Express Mag, 12 Nepco Way, Plattsburgh, N Y, 12903. Periodicals Postage paid at Plattsburgh, N Y Postmaster : send adress changes to Harper’s Bazaar c/o Express Mag, P.O. Box 2769, Plattsburgh, NY 12901-0239. Abonnements États-Unis/Canada. Pour vous abonner aux États-Unis ou au Canada, contactez Maisons Côté Sud c/o Express Mag, P.O. box 2769, Plattsburgh, N Y 12901- 0239. Canada : 3339 rue Griff ith, Saint-Laurent, Québec (C A NA DA) H4T 1W5. Tél. 1 800 363-1310 ou (514) 355-3333 ; fax : (514) 355-3332. Abonnement annuel (6 numéros) : pour les États-Unis, 69 $ US ; pour le Canada : 78 $ CAD+taxes


LE BIEN-ÊTRE EN PEINTURE formule unique à base de composants naturels et biosourcés

En exclusivité sur VEIA.FR et dans les magasins COMPTOIR DE L’OURS, découvrez le nuancier composé de 142 teintes disponibles en finition Mat et Velours.

.


Profile for Superprime

Addwdwqdsqsq  

Addwdwqdsqsq  

Advertisement