Issuu on Google+

cru classé

EPICURIEN

N U M É R O 111

grand

EPICURIEN

château

EPICURIEN LE M A GA ZI N E DE L’ART D E VIVRE & D E L’HOMME CONTEMPORAIN

LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE ET DE L’HOMME CONTEMPORAIN

PHOTOS : CHRISTIAN SARRAMON, TWIN PHOTOGRAPHIE

S E P T E M B R E - O C T O B R E - N O V E M B R E 2 012

Le Guide des meilleurs vins de France 2013 de la Revue du Vin de France “ Une des valeurs sûres de l’appellation… le 2010 confirme son statut de très grande réussite, dans la foulée d’un 2009 brillant, avec une bouche étirée et beaucoup de fraîcheur. Le 2008 nous séduit toujours par son équilibre, sa matière riche mais bien travaillée. ”

L’EPICURIEN AU CŒUR DES VENDANGES PARIS

CHEFS & COOKING

CHAMPAGNE

LES HUÎTRES DE FRANCE

VINS

EVASION & DESTINATIONS

Palaces, écaillers & bars à vin Une centaine de cuvées dégustées Puligny, Meursault, Muscadet, Condrieu Corbières, Châteauneuf du Pape, Pommard Saint Emilion, Saint Julien, Saint Estephe...

Les Etoiles de Mougins, recettes de coquillage Papin - Poget, Gillardeau et les autres... Le Luberon hors saison La montagne tout schuss ! Macao : le Las Vegas asiatique

www.dourthe.com L ’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R AV E C M O D É R A T I O N

A U T O M N E 2 012

L’HOMME CONTEMPORAIN : Hi-tech - Auto - Montres - Art - Livres - Parfum Beauté & bien-être - Mode - Yachting - Déco

M 08288 - 111 - F: 5,00 E - RD

3:HIKSMI=]UZUU\:?k@b@l@b@a; www.l-epicurien.fr


110_ART_BIS_Mise en page 1 28/06/12 09:43 Page6

Caviar Grand Cru FRANCE

Les Barons de Gaspory Le caviar exclusif de vos minibars de prestige

LEAFLET CAVIAR A5.indd 4-5

DOUVET INVEST 18 rue Georges Bizet - 75116 Paris TĂŠl. / Fax : +33 (0)1 43 59 19 15 e-mail : caviar@douvetinvest.com

20/07/12 17:24

w w w . m y f r e n c h c a v i a r . c o m 20/07/12 17:24 20/07/12 17:24


Pendant les vendanges, c’est la foire !

Edito

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE

Cristophe Gorgeret

L’EPICURIEN

La foire aux vins, des vins de toutes les couleurs, de toutes les régions...la foire aux alcools, aux champagnes, la foire aux parfums, la foire aux livres, aux montres, aux objets high-tech, à l’art : c’est vraiment la foire. Une foire joyeuse, colorée, animée, festive, éclectique,  qui s’installe à chaque chapitre de notre magazine, le faisant vivre avec passion, sans modération, comme pour prouver que la crise marque le pas à chaque page que vous lisez.  Cent douze pages d’une foire organisée pour votre plaisir, celui de vos amis, de votre famille, pour que l’automne ne soit pas uniquement la fin de l’été mais le début d’une autre saison agréable, nous préparant à d’autres joies, celles d’un hiver grimpant à l’assaut de nos montagnes ou nous invitant aux voyages, à Macau par exemple, tandis qu’en pointillés, entre deux flocons virtuels, les grands rendez-vous de fin d’année  se précisent déjà, pour passer de la foire à la fête. Des foires, des fêtes, nous ne sommes pas dans l’inconscient d’une actualité oubliée mais dans notre rôle de conseiller permanent pour que les épicuriens que vous êtes, que nous sommes, gardent à l’esprit que notre beau pays porte dans son terroir, ses traditions, ses artisans, ses artistes, ses entrepreneurs, ses valeurs, tous les ingrédients d’une foire réussie : vive la foire ! L’actualité de L’Epicurien c’est également la sortie de notre Guide 2012, le retour sur nos soirées d’été avec la Pink & Rose’s Night à Monaco ou encore le Gala de L’Epicurien au Cap d’Antibes, une complète réussite. La franchise de L’Epicurien également se porte bien avec notamment l’ouverture d’un nouveau point de vente sur Rennes, en cette fin de mois d’octobre: nous ne faisons pas tout le temps la foire!

et de l’homme contemporain.

Le magazine de l’art de vivre

EDITO

1


8 L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Sommaire

e

2

10

18

28 48

sommair

1 Edito de L’Epicurien 4 ......................... Actus & brèves 8 .................... Actus de L’Epicurien 10...Paris - Capitale de l’Art de Vivre 16...La Chronique de P. Faure-Brac 18.....Champagne, Foire aux Bulles 28 ....La Route des vins de France 45 .................... Foire aux Alcools 48 .................................. Cigares

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

56

50 à 67 Chef & Cooking by L’Epicurien 52 .................................................. Huîtres 54............................. Les Etoiles de Mougins 56...................................Recettes de Chefs 62 .............................. Déjeuner sur l’herbe 65 ..................................... Electroménager 66............................ Roanne, table ouverte


70

95 74

Sommaire

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

-

CRÉE

Z VOS SOUVEN La vie est b IRS elle! Et si ce n’est toujou de travailler rs vrai au q à l’Epicurien uoti , entre deu deux dégust x essais auto dien, le simple fait ations, deux mobiles, deu restaurants faire voir la gastronomiq x voyages, vie autremen ues, est de n t. Vous en tant il est fa ature à nou rendre com cile de parta s pte est un ger les bons plutôt que d autre plaisir moments, le e les vivre s grands sou par magzine sorte que n venirs. Mais, interposé, m os colonnes ême si nou soient le refl trop vous in s faisons en et de notre citer à suiv passi re nos conse la dégustatio ils, parfois av on, nous ne saurions n des vins et ec modérat alcools, mai vous inviten ion quand à s jamais quan t au rêve. Po d ur passer du rêve à la réal toutes nos rubriques ité : on vous laisse faire! Bernard Van de Kerckho ve

MAGAZINE

68 à 87 Art de Vivre L’Epicurien 69 ..............................High-Tech 70 ........................... Automobile 74 .............................. Horlogerie 76 ................................. Yachting 78 .................................... Mode 80 .............................. Parfumerie 82 ......................... Art & Artistes 84 ..................................... Déco 86 ..................... Livres & Littérature 88 à 111 Destination évasion & event 88..............................Le Luberon 95......................... La Montagne 100 ................................Macao 104 ...........Le Gala des Epicuriens 112 ........................Abonnement

LE MOT DU RÉDAC CHEF

L’EPICURIEN

104

100

3


BREVES

actuS

Piloter des voitures de course dans le Gr and Nord ? C’est le propo s de cette structure qu i, en Laponie suédoise, à 70 km du cercle polai re, sur une piste en glace (lac gelé de 300 ha) rep roduisant à l’échelle exa cte le circuit du Caste llet ou celui de Silversto ne, vous invite à bord de l’un de ses véhicules : Audi RS4, Corvette Z06, Lamborghini Gallardo , Mitsubshi, Porsche (Cayman S, Boxster ou 997 GT3) ou Su baru Impreza STi, pour qu elques tours à nuls au tres pareils. En compagn ie d’instructeurs de haut niveau, menés par Er ic Gallardo, l’initiateu r du projet, sous les conse ils du pilote Yvan Mu ller, un as de la glisse, les programmes personn alisés, avec un, deux ou pilotes, de un à quatr e jours, par moins 15 ° tout de même, ne vous laisseront pas de glace. (De 3100 € la journé e à 11500 € les 4 jou rs). Vous devrez ajo uter l’hébergement à l’hôte l Hornavan de 1270 € pour une nuit (Forfa it 2260 € pour 5 nuits) ou 1740 € en couple (29 70 € pour 5 nuits)...e t le voyage (à partir de 40 0 € aller-retour)! www.laponie-ice-drivin g.com

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Actus / brèves

LAPONIE ICE DRIVING ÇA GLISSE SUR LA GLACE

4

DE L’OR

DANS LES HUÎTRES

LE CONCOURS DES MAIRES

Si les grands chefs de cuisine étaient en démonstration pendant cette septième édition des Etoiles de Mougins, d’autres animations ont marqué cette manifestation gourmande avec un concours de cuisine placé sous la responsabilité de Stéphane Raimbault (L’Oasis à Mandelieu, deux étoiles Michelin) et la présidence de Yannick Franquès, chef du Château Saint Martin à Vence (Deux étoiles Michelin). Avec l’aide commis précieux, en l’occurrence des chefs renommés de leurs communes, les maires de Saint Tropez, Pégomas, Gilette, se sont distingués en cuisine en préparant une recette à base de sole. C’est celui de Biot, la célèbre cité des verriers, au dessus d’Antibes : Jean Pierre Dermit, qui a remporté cette épreuve avec une superbe « Sole de ligne aux palourdes et émulsion iodée avec son jeune commis d’un jour : Mikael Fulci, chef des Terraillers (Une étoile Michelin) mais aucun n’a démérité.

ARMAGNAC CASTARÈDE

ANNIVERSAIRE

PIQUE NIQUE SUR LES CÎMES

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

ÉTOILES DE MOUGINS

CUVÉE SPÉCIALE

MEGÈVE Même si vous ne résidez pas au Chalet, à Megève, bel hôtel de charme et de caractère avec ses douze suites et son chalet privé, le jeune chef Julien Burlat saura vous faire découvrir le terroir avec un panier pique-nique plein de surprises et d’élégance avec des produits de producteurs locaux, de Sallanches à Ugine : Fromage, jambon, terrine, tarte aux fruits rouges et spéculos, limonade hivernale à base de sureau, gingembre et réglisse … Pour parfaire cette pause gastronomique en haut des pistes, un service de chauffeur et de majordome est proposé. Le panier pique-nique peut être déposé et installé selon son envie afin de ne pas s’encombrer pendant la journée ! Panier pique nique pour deux : 130 €, à partir du 3 décembre et pendant toute la saison, sur demande : Tel. +33 (0) 4 50 21 01 01 www.lechaletzannier.com

Nouvelles en vrac, Noël en frac, échos en vrilles, infos en vrai, le passé se rappelle à nous, le futur se distingue en bref mais pas en vain.

Il parait que l’on trouve parfois des perles dans les huîtres mais certaines, comme celles du Parc Saint Kerber (Voir nos pages « huîtres ») récoltent aussi de l’or...en médailles. C’est ainsi qu’au dernier Concours Général Agricole, l’exploitation a reçu l’Or pour ses huîtres plates et l’argent pour sa Tsarskaya, creuse, ferme et charnue. On ne se trompe pas à l’Epicurien ! www.saintkerber.com ( Photo : Yves Papin et Thierry Poget )

180 ans ! C’est assurément la plus ancienne maison familiale à revendiquer un passé aussi impressionnant et un présent plein d’avenir. Pour marquer l’anniversaire de sa création, en 1832 donc, la maison, sous la tutelle de Florence Casterède, digne héritière des traditions ancestrales, a voulu créer une Cuvée Spéciale Château de Maniban (Magnum) issue de ses vignes et composée exclusivement du cépage folle blanche non réduit de 18 ans d’âge : 180€. www.armagnac-castarede.fr


VÉLO HÉRITAGE

JE ROULE SUR L’OR...

À VOILE OU À VAPEUR ?

Avec des modèles magnifiques, dont la GranTurismo ou la GranCabrio, avec ou sans S, Maserati fait chanter son 8 cylindres dans la cour des grands, en attendant la nouvelle Quattroporte prévue l’an prochain. Mais la firme sait aussi démontrer que les records peuvent être établis sur l’eau. Au cours d’une journée ensoleillée, au départ du Yachting Club de Monaco, notre emploi du temps s’est donc partagé entre les essais des différents modèles sur route, dont la rugissante MC Stradale, et sur l’eau, beaucoup plus silencieusement mais avec de belles sensations, quand le bateau aux couleurs de Maserati filait ses trente nœuds dans la baie. www.maserati.com

90 ANNÉES TRÈS SUCRÉES

Vous voulez tout savoir sur la fabrication des berlingots et des sucettes qui font le succès de cette boutique depuis son ouverture en 1922 et ne s’est jamais démenti ? Il suffit d’aller voir travailler Jean Yves Matifas dans son atelier boutique à Berck. Sera-t-il en train de préparer le bonbon qu’il a crée pour les 90 ans de cette affaire familiale dont il est la quatrième génération : « Pomme Tatin flambée Calvados (Sûrement avec un de ceux de notre sélection !) ? Sinon, pour les fêtes, il est en train d’en peaufiner un autre : « Champagne et biscuit rose » : un bonbon pétillant ! Vous pouvez aussi aller le voir travailler sur sa page Facebook. 31 Rue Carnot 62600 Berck Tel. : +33 (0)3 21 09 61 30 www.succesberckois.com

-

POUR LE PAPE

MAGAZINE

UNE KANGOO ÉLECTRIQUE

LE SUCCÈS BERCKOIS

L’EPICURIEN

C’est la crise (bis repetita) ! Avec des gouvernements successifs autophobes, des carburants hors de prix, nous allons bientôt tous rouler en vélo. A l’Epicurien, notre vélo Héritage 007 Goldfinger signé par Cyril Saulnier est bien sûr différent, avec chaine en or, une fourche en or et des inserts en or! Pas sûr qu’il soit très prudent de le laisser garer n’importe où mais qui oserait voler un vélo au James Bond que vous êtes ! En vente pour 10.000€ à la nouvelle boutique parisienne : bicycle Store (17 bd du Temple). www.bicyclestore.fr

MASERATI

Actus / brèves

5

LE BAISER DU DIAMANT

PAR MAUBOUSSIN

On connaissait le célèbre carré d’Hermès, voici celui du joailler Mauboussin. Comme il se doit, le carré de soie, sous la signature d’une jeune artiste peintre : Charlotte l’Harmeroult, adopte aussi l’or et comporte également un véritable diamant. Edition limitée à 100 exemplaires : 395 €

C’est le carrossier français Gruau qui a été choisi par Renault pour conditionner et aménager les deux Renault Kangoo qui vont rejoindre la cité du Vatican. Le premier véhicule, prévu pour les déplacements du Pape dans sa résidence d’été, de couleur blanche et orné du blason pontifical est une version écologique et durable de la “Papamobile” réalisée sur la base de la Maxi Z.E, Le second modèle, très proche en conception du premier, est bleu avec une bande blanche et jaune sur le côté, et destiné à la Gendarmerie du Vatican pour les services de sécurité du Pape. C’est sûr cela change de la Mégane RS de nos gendarmes !

NESPRESSO CAFÉ ET GASTRONOMIE EN OSMOSE

Dans la gamme de ses cafés, Nespresso vient de sortir un tout nouveau cru à torréfaction lente : Créalto édition limitée, qui se suffit à lui-même pour une fin de repas plein de saveur comme il a inspiré Mauro Collagreco, chef du Mirazur à Menton (Deux étoiles Michelin) pour des recettes originales et savoureuses : Oursins crème parfumée au Créalto, Homard, confit d’oignons et bisque au Créalto, Pigeon cuit à basse température polenta au Créalto, Mousse de panais génoise au Créalto, Tartare de saint Jacques crème de maïs et... Créalto. Que j’aime ta cuisine café ! www.nespresso.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


SUSHISHOP THIERRY MARX

La sushis. Hélas ou tant mieux! Hélas quand on en voit certains, tant mieux quand ce sont ceux de cette entreprise qui a confié à Thierry Marx le soin de signer huit nouvelles ainsi que, dans t C’es . recettes exclusives ses sauces, avec livré et coffr beau un très riz son gingembre émincé, son wasabi, son rez pour vous ues, nature, sa salade d’alg yuzu, découvrir le Tartare bar kiwi sauce de are Tart le ou yu, Wag f Bœu p Tuli la enou a, vodk de bœuf wagyu à la crème trufcore le même en Tataki sauce miso es jacqu saint de i sush le me com tout fée, ons ositi prop s sauce yuzu, entre autre es délicieuses, parfaitement bien présenté prére l’heu à ettes bagu ses avec es et livré On cise ! Et même des boissons si besoin. (à aux plate des il, déta peut commander au sic Clas : ets coffr des ou 0), partir de 11€9 € (54 (60 € pour 54 pièces) ou le Luxe : 70 bouses breu nom pièces également). De p.eu isho .sush www ou ce tiques en Fran

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Actus / brèves

NOUS FAIT DES SUSHIS mode est aux

6

ENDERMOSPA NICE LA BEAUTÉ SOUS HAUTE MAÎTRISE Ce centre expert dans le domaine de l’Endermologie, unique à Nice, est équipé des dernières générations de Cellu M6 Endermolab et d’un espace réservé à l’activité physique ciblée avec le nouveau et révolutionnaire Huber Motion Lab. Tous les soins prodigués sont destinés autant à une clientèle féminine que masculine. 100 % naturelles, toutes les techniques minceurs et anti-âges LPG sont scientifiquement reconnues et totalement indolores. Il en va de même pour l’épilation définitive Sharplight. Après une évaluation personnalisée, vous serez pris en charge par l’équipe de professionnels formée aux dernières technologies LPG qui définira un programme de soins adapté, pour des résultats beauté spectaculaires et durables. 4, Rue Catherine Ségurane - 06300 Nice Tél. : +33 (0)4 93 07 01 17 - www.jioie.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

CAMPUS

CASQUE BLUETOOTH MANHATTAN

Les casques filaires ? Trop old school ! C’est d’ailleurs ce que vous répondra n’importe quel trendsetter qui se respecte. Désormais, ce sont les casques Bluetooth qui ont la première place sur le podium ! Campus l’a bien compris et déploie tout son savoir-faire avec sa nouvelle gamme de casques Manhattan ! 49€

LES PETITS CHEFS

AU FAIRMONT

MONTE CARLO : GRAND MOMENT Avec un jury d’exception, comprenant les plus grands chefs de la principauté, à commencer par Christian Garcia, le chef exécutif du Palais Princier, accompagné pour l’occasion de deux Meilleurs Ouvriers de France (Jean Claude Brugel, chef du Café de Paris) et de Jean Marc Delacourt, tout comme de Christophe Cussac, chef de Robuchon au Métropole, le tout sous la présidence de Claire Verneil (Finaliste Master chef 2011) la tâche a été compliquée pour attribuer les prix lors d’un dîner de gala réunissant les 50 élèves de classe monégasques. Pas de jaloux, chaque groupe, placé sous la tutelle d’un des cuisiniers du palace dont le chef exécutif est Philippe Johanès, MOF également et récemment décoré de la Médaille Nationale du Mérite, a remporté un prix: Meilleure entrée, Meilleur plat, Meilleur dessert et Meilleure présentation. Le dîner fût en tous points remarquables et le public (les parents !) conquis d’avance !

ETOILES DE MOUGINS

GRANDS CHEFS ET PETITE CUISINE !

Alors que cette édition des Etoiles de Mougins se déroulait sous un soleil radieux, et avec une représentation de chefs absolument remarquable, on pouvait s’étonner que ce millésime, placé pourtant sous le signe de la cuisine et des médias, fasse un distinguo pas très subtil entre les différents journalistes. Comme si on faisait des classes à part avec les chefs : les « petits » d’un côté, les « grands » de l’autre ! C’est ainsi que les « grands » journalistes “parisiens” étaient conviés partout tandis que les « locaux » se contentaient de les regarder. Evidemment, comme l’Epicurien était partenaire de la manifestation, il était justement invité partout mais on peut s’étonner à juste titre de cet ostracisme particulier. Il y aurait donc une grande et une petite presse ? A lire certains papiers je dirai plutôt qu’il y a des bons et des mauvais journalistes, mais je ne vais pas les classer par ordre de taille ! Et pour les grands et les petits organisateurs : on fait comment ? Bernard VDK

DOM PETROFF, LE JUSTE MILIEU

Déjà bien connu depuis plus de 30 ans pour ses gammes de caviar, Dom Petroff mise sur l’excellence pour ses saumons en proposant uniquement les cœurs de filets fumés selon des méthodes traditionnelles. Qu’ils soient nature, bio, ou même marinés au citron et à l’aneth, ils surprennent par leur texture moelleuse et leurs qualités gustatives. Leur saveur se révèle particulièrement à l’apéritif ou tout simplement accompagné de crudités. A partir de 11,70 € - www.dompetroff.fr


CALENDRIER

EPICURIEN

a

agend La 17ème édition de ce salon gourmand, sera cette année sur le thème des « Créations Gourmandes », avec de nombreuses démonstrations culinaires réalisées par les grands chefs de Monaco et de la Côte d’Azur, à commencer par Joël Garault (Le Vistamar de l’Hôtel Hermitage), notre photo. On pourra également goûter et acheter de nombreux produits de France, d’Italie et d’Europe issus des domaines de producteurs… www.mc-gastronomie.com

Remède anti crise, anti stress ? En tout cas le chocolat est sur tous les fronts cet automne. A Aix les Bains (Pays de Savoie 13 et 14 octobre), à La Roche sur Foron (20 octobre), à Roanne (Salon du chocolat et des gourmandises : 26/28 octobre), le même à Palavas les Flots (26/28 octobre). Bien entendu, avec 200 000 visiteurs, celui de Paris (Du 31 octobre au 4 novembre) sera l’événement chocolat de cette fin d’année, mais les autres villes ne sont pas en reste : à Vannes comme à Martigues (9-11 novembre), à Grenoble (Du 16 au 18 novembre) et enfin à Cannes, au Palais des Festivals (Du 23 au 25 novembre), avant d’entrer dans les salons d’hiver. www.salons-online.com

SAMEDI 20 OCTOBRE : 11 ÈME RALLYE DÉCOUVERTE DES VINS DE LA SAINTE VICTOIRE

16-18 NOVEMBRE : SALON INTERNATIONAL

DU 6 AU 9 DÉCEMBRE À LYON : FÊTE DES LUMIÈRES 2012 – SAVE THE DATE !

Venez vivre un week-end hors du commun. Lyon, la capitale des Gones, s’illumine de toutes parts pour célébrer sa Fête des Lumières. Toute la ville est parée de mille feux avec de nombreuses animations, des spectacles sons et lumières autour de chaque lieu historique. Vous allez vivre des moments envoûtants devant la splendeur de cette fête qui nous réserve une fois de plus de grandes surprises. Suivez l’évènement le plus populaire de la métropole lyonnaise (plus de 3 millions de visiteurs) sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, et découvrez la programmation ainsi que toutes les informations concernant la prochaine édition sur le site : www.fetedeslumieres.lyon.fr

MAGAZINE

LE CHOCOLAT TIENT SALON(S)

L’EPICURIEN

DU 23 AU 26 NOVEMBRE MONTE-CARLO GASTRONOMIE

L’automne fait la foire également et le calendrier aligne les dates festives et gourmandes avec un grand choix d’événements.

Actus / brèves

En équipe et en voiture, parcourez cette région merveilleuse en cette saison le long d’un circuit qui vous mène de caves en domaines... sans oublier la pause déjeuner ! 26 € par personne (Une bouteille de vin...des vignerons de la Saint Victoire offerte à chaque participant. Informations : +33 (0)4 42 61 37 60 www.vins-sainte-victoire.com

7

NOVEMBRE : MOIS DES PRODUITS TRIPIERS

VOUS N’Y COUPEREZ PAS ! DU LIVRE GOURMAND À PÉRIGUEUX Des rognons, du cœur, de la joue, de la langue, de l’onglet (c’est aussi un produit tripier !) de la pansette, du museau, de la cervelle de bœuf, de veau, d’agneau, de porc,… Les produits tripiers se rappellent à nos papilles pendant ce mois qui invite à redécouvrir une (bonne) cuisine de terroir. Un croustillant de ris de veau, un tataki de foie d’agneau, une cassolette de pieds et paquets, une brochette rognons, des bouchées de tête de veau, des rillettes de queue de bœuf ?

Des mots et des mets ! Tous les deux ans, la cité périgourdine, région gourmande par excellence, reçoit ce festival littéraire qui met les mots à la bouche. Pour cette édition, qui met en scène trois univers, le Pays Basque sera l’invité d’honneur avec : la Grande librairie, qui accueille les auteurs, les libraires et les revues spécialisées, le Monde des saveurs, avec les produits régionaux basques et périgourdins, et la salle du Théâtre de l’Odyssée qui accueille les grands chefs en démonstration. www. livre-gourmand.com

Certains des meilleurs artisans couteliers se réunissent les 17 et 18 novembre prochains à Lyon pour promouvoir le couteau, à travers des démonstrations de forge et de taille de silex. Les exposants présenteront des pièces uniques, fruits du savoirfaire artisanal et de la tradition coutelière. Couteaux de chasse, d’art, de poche, tactiques et coffrets de couteaux de table seront ainsi présentés. L’occasion est toute trouvée pour annoncer, en avant-première, notre dossier « Spécial Coutellerie » à paraître dans les pages de notre édition d’hiver. A Lyon – Espace Jean Couty Samedi 17 et dimanche 18 novembre Tél. : 04 78 24 43 16

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’actu & les news de

L’Epicurien

L’Epicurien ouvre à Rennes

- Actus

On ne va pas la rater ! 10 mètres linéaires de vitrine à Rennes pour la toute nouvelle Cave à Vins & Produits fins de L’Epicurien qui sera incontournable. A côté des superbes halles de la ville, et à deux pas de la rue piétonne, elle ouvrira ses portes à la mi-octobre avec une sélections de vins et produits locaux remarquables.

L’Epicurien « The Guide »

L’Épicurien 2012 poursuit l’œuvre des millésimes précédents avec de nouvelles rubriques et dossiers thématiques. C’est un guide pas comme les autres. Original et novateur, il est l’aboutissement d’une passion constante. Notre but : offrir les meilleurs choix en matière d’art de vivre, de bons vins, de produits fins, de gastronomie et d’hôtellerie de charme. Une concentration d’informations synthétisées en 432 pages d’expériences vécues et de témoignages enthousiastes.

Mieux appréhender le vin, s’émerveiller de la richesse du vignoble Français – si souvent copié mais jamais égalé -, approfondir sa connaissance du terroir, enrichir son carnet d’adresses gastronomiques “Gourmandes“ d’hôtels de caractère “de Charme“, découvrir les spécialités de nos régions ainsi que leur patrimoine, aller à la rencontre de nos artisans de nos chefs si exigeants avec eux-mêmes…Cet ouvrage est un vade-mecum d’épicurien en puissance.

Sans oublier la Cave & Boutique de L’Epicurien qui vous permettra de retrouver et de vous procurer les produits référencés sous notre marque et les vins coups de cœur de nos dégustations. Ce guide va à l’essentiel. “Le bien vivre“, comme disait Épicure, passe par la maîtrise du plaisir et l’exigence de qualité. Maîtriser les goûts et les choix, pour mieux apprécier les saveurs de la vie. Bien plus qu’un hédoniste vulgaire et suffisant, cette quête du bien vivre vise à atteindre cette “santé de l‘âme“ synonyme de plénitude et d’apaisement.

The Epicurean 2012 continues the work of the previous years with new categories of information and new themes. Epicurean is a guide books in a category all of its own. Original and innovative, it is the result of our never ending passion. Our goal: to offer the best choices with regard to the art of living, great wines, gourmet products, and hotels of charm. A concentration of information organized into 432 pages of enthusiastic commentaries of those who have actually experienced these fine establishments and products. Further, we work to give the reader a better understanding of wine -to be filled with wonder at the richness of the French vineyards--so often copied but never equaled; to look further into the local terroir, to enlarge your address book of gourmet “must sees” as well as hotels of charm and character; to discover the regional dishes and products as well as the cultural heritage sites, to introduce our readers to the local artisans and chefs who are so exacting of themselves in their work… which in the end is what makes France so interesting and loved for its “art de vivre.” Without forgetting the Epicurean Cellar & Shop which allows you to find the products that we have given our special seal of approval as well as the wines that we have selected for you. This guide goes to the essential French “good life.” “The good life,” as Épicure said, passes by the self-control of pleasure and the search for true quality. To master tastes and choices, allows one to better appreciate the wonderful flavors of life. Much more than just amassing many things, the work done in order to develop a discriminating palate and style is the true secret of attaining “the good life.”

www.l-epicurien.fr

prix TTC Europe 19,90€ ISBN 978-2-9530682

L’EPICURIEN

Christophe Gorgeret

L’Art de vivre ÉPICURIEN...

8

GUIDE L’ EPICURIEN 2012

MAGAZINE

COUV EPICURIEN 2012_Mise en page 1 24/08/12 16:48 Page1

L’ EPICURIEN L E G U I D E 2 0 1 2 D E L’ A R T D E V I V R E

L’Epicurien c’est plus de... 8 500 Vins dégustés à l’aveugle 2 000 Vins et cuvées commentées 1 500 Hôtels de Charme visités 1 100 Restaurants testés 500 Artisans référencés 100 Produits & alcools décryptés Tout sur les régions viticoles de France (Vignoble, vignerons, histoire, hôtels, restaurants…) Tout ce qu’il faut savoir sur le vin... (Histoire, vinification, dégustation, cépages, vocabulaire…) Et tout sur le Concept de L’Epicurien... “La Franchise, Le Guide, La Cave & Boutique, Le site de Vente, Les Evènements”

Le Guide de L’Epicurien 2012 remporte un vif succès en kiosque et s’ouvre de plus en plus à l’international avec une distribution en Asie et en Australie ce qui porte à 17 le nombre de pays qui diffusent le guide de la route des vins by L’Epicurien. En vente dans les boutiques de l’Epicurien, Virgin, Fnac, et… chez les bons libraires.

La foire des vendanges de L’Epicurien

Après la folie commerciale des foires aux vins ; L’Epicurien lance sa foire, celle des vendanges, plus longue et surtout exclusive. Un rendez-vous suivi pendant lequel tous les produits L’Epicurien sont en promo. Chaque jour un nouveau vin est vendu à prix coutant, un champagne à prix fracassé et tous les clients peuvent déguster gratuitement le vin du jour. Côté vitrine de saison, l’automne à fait pousser des champignons !

Franchiser ma ville

En organisant le salon « Franchiser ma Ville » Bézier souhaite relancer son activité de commerce en centre-ville et surtout attirer des enseignes nationales. L’Epicurien était invité à présenter son concept. Tout comme au salon de la franchise de Paris, le succès fût au rendez-vous. Un salon que l’on conseille à toutes les villes de France.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

L’Extra Age Blanc de Blancs de Lanson en exclusivité au Gala de L’Epicurien

Un grand merci à Monsieur Philippe Baijot, PDG de la maison Lanson, pour avoir présenté en exclusivité sa dernière création de la collection « Extra Age » : le blanc de blancs, et félicitations à Jean-Paul Gandon, le chef de cave de la maison depuis 1987, pour ce nectar, apprécié de tous les invités comme des chefs étoilés.

Pâtes à Tartiner de L’Epicurien

Gourmandises pour Epicuriens, les pâtes chocolatées à tartiner font leur entréedans les boutiques avec une dizaine de recettes comme le chocolat à la poire Williams (une pensée à la poire belle Hélène), la confiture de lait (souvenir d’enfance), le chocolat noir à la fève de Tonka (pour les puritains) , ou encore le Chocolat noir cannelle, muscade et zestes de citron confits, un délice d’originalité pure cacao pour les petits et les grands.

Formation franchise by L’Epicurien

L’ouverture de Rennes est prévue pour la mioctobre, et Fabrice Laporte, qui en sera le gérant, était dans nos locaux en septembre pour suivre sa formation. Une formation intense avec un programme marathon pour ne rien manquer : Œnologie, dégustations, stratégie de vente et communication… Fabrice nous confiait avoir passé une semaine enrichissante et intense, et compte envoyer sa fiancée suivre cette même formation. Son meilleur souvenir reste sa dégustation en privée avec Jean-Pierre Rous notre Maître sommelier.

Coffrets Cadeaux de L’Epicurien

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et L’Epicurien vient de sortir son catalogue de cadeaux d’entreprise : idées cadeaux et coffrets. Là encore ce sont les produits de L’Epicurien qui auront la part belle avec une multitude de nouveautés : qui en douterait !

Le Grand Cordon d’Or distingue L’Epicurien

Le grand Cordon d’Or de la gastronomie Française présidé par Marcel Athimon récompensait Christophe Gorgeret créateur du concept L’Epicurien et directeur du magazine. C’est au cours de la soirée annuelle de la confrérie, au cœur de la salle du Sporting, à Monaco, que ses nouveaux membres honorifiques : chefs étoilés, directeurs hôteliers et sommeliers de France et d’étrangers se voyaient à son image distingués. Bravo à notre big boss !

News design et Light

L’agencement du mobilier des Caves à Vins et Produits fins de L’Epicurien s’embellit avec des lignes plus modernes et pratiques. Les « Leds » font leur entrée dans l’éclairage des rayonnages pour plus de visibilité et invisibilité grâce à l’éclairage indirect.

Saint-Barth chez L’Epicurien

L’Epicurien accueillait le chef de l’hôtel & Spa Guanahani de Saint-Barthélémy à l’occasion du Gala de L’Epicurien. Philippe Masséglia est un chef talentueux et moderne à l’image de sa veste signée Christian Audigier. Il nous confiait qu’il réalisait et customisait lui-même certaine de ses vestes. Une touche d’authenticité et d’exclusivité appréciée des Epicuriens.

Norbert Tarayre chez L’Epicurien

Lors de la 7ème édition des étoiles de Mougins dont L’Epicurien était le partenaire presse exclusif, c’est Nobert Tarayre, finaliste du Top Chef 2012, qui venait cuisiner pour nos convives le homard de la maison Thador cher à Valérie Goussef (un compte rendu de l’évènement est présent dans nos pages chef & Coocking).


Pink & Rose’s night @ MONTE-CARLO BY L’EPICURIEN

L’Epicurien a fait son bal de la rose sur la plage de la Spiaggia à Monaco ! A peine l’été lancé que L’Epicurien jetait l’ancre sur la plage d’Eric Chauvet au Larvotto. Le thème : soirée « Pink », le rose sous toutes ses formes, de la décoration aux vins et champagnes en passant par les plats mais aussi l’art et la mode. Dès leur arrivée les hôtes de la Pink & Roses night sont mis dans l’ambiance « So-Pink » by Rothschild et son Mouton Cadet, un rosé surprenant, plus soutenu que ceux de Provence, très clairs, et qui fût très apprécié. Un met délicieux accompagnait ce vin, le « Sockeyes sur canapés ». Ce saumon sauvage d’Alaska, plus foncé que ses voisins de Norvège est certainement le plus goûteux et authentique (un goût originel) dans la famille des salmonidés.

La soirée se poursuivait en musique avec le DJ résident de L’Epicurien « Skand ». Un concept de soirée qui devrait voir le jour dans plusieurs plages branchées de la Côte d’Azur l’été prochain : vous pouvez compter sur nous !

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Events

Juste avant le dessert, un intermède ludique était orchestré par l’équipe de plage de la « Spiaggia » vêtus de tablier Lanson pour le service du Lanson Pink version laqué. La mode reprenait ensuite ses droits avec un nouveau fashion show signé Karen Millen dont la boutique fait face à la plage, et qui nous présentait une collection été fort réussie avec des « Touch » de rose. La photo des mannequins, (magnifiques !) se faisait devant une sculpture de glace réalisée par Marion de « Cristal Dream » qui revenait d’Alaska où il était sacré pour la 2ème fois « Champion du Monde de sculpture sur glace”. On notait la présence de Jean-Camille Oyac, attaché au Palais Princier de Monaco et coach personnel de SAS Albert II de Monaco. Le dessert faisait son entrée vêtu bien évidemment de rose : un délicieux Tiramisu aux cranberries qui s’accordait parfaitement au Lanson Pink.

L’EPICURIEN

Le show pouvait alors commencer, et les mannequins, vêtus avec grâce par Karen Millen, défilaient avec élégance. Il n’y aurait pas de soirée rose sans roses, et Damien, de Magenta Fleur, gentleman Epicurien, offrait à chaque femme présente une rose « pink ». L’art était de la fête et se déclinait sur toile avec une artiste passionnée de cheval et ancienne championne d’équitation : Christina JAGOW de la galerie Art & Passio. Elle était accompagnée du charismatique José Curti dont les tableaux reflètent la mer avec des impressions de blocs de glace qui jaillissent de l’eau tel des voiles « remarquables ». Cet artiste de talent nous faisait également le privilège de réaliser une toile en direct devant les convives. Convoitée de tous, c’est finalement Stéphane Evrard, du Groupe Atlantis, qui en fit l’acquisition. Le festival gastronomique version rose était lancé, d’abord avec un saumon sauvage fumé d’Alaska rose corail accompagné de tomates roses ; d’œuf tout aussi roses, servis avec de la burrata di bufala . Pour suivre c’est un autre saumon sauvage KING , très « pink », lui aussi d’Alaska, simplement grillé et accompagné d’un risotto de betteraves lui aussi rose écarlate, qui régalait l’assistance. Le tout était arrosé de Vins de Bandol, un AOC qui offre des vins succulents à boire avec modération bien sûr, mais pas sans plaisir.

9


s

Salons parisien Quel hôtel choisir ?

Alors que les salons : objets, décoration, mode, automobile, font l’actualité parisienne, les hôtels de la capitale, chacun dans sa catégorie, jouent de leurs atouts pour vous attirer, préparant déjà les fêtes.

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Paris

Vous êtes chic et glamour, profitant de votre séjour parisien pour une escapade romantique ? Ou choc et pragmatique pour un séjour professionnel et pratique. Nous, à l’Epicurien, nous avons notre préférence, choisissant toujours le bon côté des choses. Si nous privilégions le romantisme nous n’oublions pas le confort et si nous vivons d’amour nous préférons que nos rencontres se fassent autour d’une bonne table, avec de bons vins, même avec modération. Nous ne sommes là que pour affaires ? On ne saurait oublier cet art de vivre qui fait notre quotidien... Hôtels de luxe aux prestations exemplaires, hôtels de charme à la douceur légendaire, la sélection est éclectique... et la réservation nécessaire.

Sezz.... SOUVENIR DE SAINT TROPEZ ? Saint-Tropez, c’est assurément le refuge estival des épicuriens en quête de fêtes ensoleillées. Retrouver à Paris l’enseigne est donc peut-être une façon de prolonger les vacances. Shahé Kalaidjian, son propriétaire, féru d’art contemporain et passionné de décoration a largement participé à cette aventure, en compagnie de son ami Christophe Pillet, décorateur de métier bien connu. Shahé Kalaidjian n’est pas venu à l’hôtellerie par hasard car il a suivi les cours de l’école hôtelière à Londres, avant de parfaire son métier sur place et de le poursuivre sur Paris. Voilà pour l’historique. Pour le pratique, cet établissement un peu perdu dans un quartier (trop ?) tranquille, et qui fête tout juste ses dix ans, se fait donc le

reflet de sa passion comme de ses connaissances dans un métier qu’il aime. D’une chambre à l’autre, d’une suite à l’autre, sur les sept étages, les espaces se vivent différemment, les salles de bain en harmonie, chacune dans un style épuré. Hammam, Jacuzzi, salle de massage, les pièces suivent le mouvement dans un esprit similaire. Pas de restauration mais un bar convivial, en partenariat avec Veuve Clicquot. 26 chambres et suites, dont la suite Eiffel (70 m² : 1300 €) à partir de 335 €. Hôtel Sezz 6 Avenue Frémiet - 75016 Paris Tel. : +33 (0)1 56 75 26 26 www.hotelsezz-paris.com

HI MATIC c’est automatique Loin des standards d’une hôtellerie de tradition, le Hi Matic, dont la première mouture est niçoise, sous le label Hi Hôtel, suivie d’une aventure tunisienne avec le Dar Hi, est « monté » sur la capitale et entend bien défendre ses valeurs de « nouveau concept d’éco-logis urbain 100% web ». Pour l’occasion, lui renouvelant leur confiance, Patrick Elouarghi et Philippe Chapelet on donné carte blanche à Matali Crasset pour donner aux 42 chambres cabanes une identité « différente » dans

10

un esprit très bio. Il est clair que les clients de ces établissements doivent adhérer totalement à cet art de vivre singulier qui ne répond pas forcément aux goûts de tous. Prêts pour une expérience nouvelle ? Tout commencera par le déjeuner bio au réfectoire food, la suite est à l’image… mais on vous sait être aussi des épicuriens branchés. Entre 159 et 200 €.

Courtyard Boulogne BY MARIOTT N’allez pas croire que si la charmante directrice générale (Julie Van de Kerckhove) de ce tout nouvel hôtel aux portes du Grand Paris porte le même nom que notre rédacteur en chef ait pu nous influencer ! Quoi que… En tout cas, la reconversion de cette ancienne agence historique de la Banque de France dont les murs chargés d’histoire n’ont pas été touchés est une belle réussite et méritait d’être découverte. Cette enseigne comprend 119 chambres élégantes, parmi lesquelles 26 « business » et 6 « supérieures », avec terrasse privative pour certaines. La literie « Mariott New bedding » participe au confort tandis que le « Connectivity Panel » pour l’ensemble des Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

connexions de PC, tablette et autres équipements, est idéale pour rester au cœur des affaires. La carte du Bistro Oléo Pazzo, aux accents de la Méditerranée, permet à Caroline Tartour de revisiter délicieusement Bruschetta, Carpaccio, scalopine de veau au Marsala ou encore Mascarpone et Limoncello dans ses savoureux desserts (Formules déjeuner express : 24 €, et déjeuner d’affaires : entrée /plat/dessert à 29€ ; à la carte : 30€ à 35 €). Courtyard by Marriott Paris Boulogne 114, route de la Reine 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : + 33 (0)1 81 89 06 80 www.mariott.fr

71 rue de Charonne 75011 Paris France Tel. : +33 (0)1 43 67 56 56


Concorde Opéra À L’HEURE DE LA GASTRONOMIE Membre du Groupe Concorde, avec ce que cela implique en matière d’engagements dans d’hôtellerie de luxe, cette unité parisienne vit une heure nouvelle avec l’arrivée de David Le Quellec dans les cuisines. Ce jeune chef déjà aguerri vient du sud de la France pour apporter un peu de soleil dans les menus du restaurant Le Terminus Café. Au cœur d’un quartier qui mélange subtilement les affaires et le shopping, la majestueuse structure haussmannienne accueille 226 chambres auxquelles on ajoutera 39 junior suites et une suite présidentielle baptisée Maria

Callas : à deux pas de l’Opéra c’était logique de rendre hommage à la diva. Les épicuriens, avant de se rendre au restaurant, s’attarderont volontiers au bar, le Golden Black, avec sa décoration originale marquée par les tableaux de Valérie Calvi évoquant une Afrique d’un autre siècle, encore synonyme de mystère et d’aventures… 108, rue Saint-Lazare 75 008 Paris Tel. : +33 (0)1 40 08 44 44 www.concorde-hotels.com/operaparis

TERRASS HÔTEL un point de vue remarquable Ils ne sont pas nombreux les hôtels de luxe sur Montmartre, deux pour être précis, et un seul à bénéficier d’une aussi merveilleuse terrasse pour une vue unique sur Paris. Entre le Sacré Cœur et le Moulin rouge, cette entité du Groupe Maurice Hurand, comprend 98 chambres et suites, dont la fameuse suite Paris, au huitième et dernier étage, depuis laquelle on domine la capitale avec grandeur. A la fois hôtel de charme et agréable étape pour séminaires avec ses quatre salons étudiés, on réunira tout le monde sur le toit terrasse, au bar, The 7th, pour une carte bien fournie et un « snacking » inspiré ou encore, en d’autres saisons, au Cosy bar le 12 pour une ambiance feutrée. Et pour ceux qui veulent prolonger la semaine, le brunch dominical est une belle façon de vivre le week-end.

Le Notre Dame SOUS LE SIGNE DE LACROIX divin »... les Tasseaux de bois au sol, velours bordeaux et marine, damas beiges, assument la « bâche-fresque » la plus exubérante qui soit, quand les rois mages veillent sur la nuit, dans la chambre qui porte leur nom. La suite affirme les choix de l’artiste quand les chambres « cour » adoptent un ton plus classique : rideaux beige et écru à larges bandes, peau de toro tachetée de certains murs, motifs de rayures, kilims et arabesque, brun, naturel et chocolat des sièges ou du lit. « Sous les toits » : un patchwork géant joue avec toutes ces surfaces en biseaux, les rayures et chevrons rustiques sang et or à la toile de Jouy sépia, la peau tachetée au bois blond, douceur et chaleur sont au rendez-vous. A partir de 243 €

MAGAZINE - Paris

Ce n’est pas le premier hôtel sur lequel le talentueux Christian Lacroix jette son dévolu. A chaque fois cependant c’est une véritable découverte quand le couturier se prend de passion pour un lieu qu’il sait rendre magique. On pourrait parcourir à l’envi les six étages de cet immeuble situé au cœur de la capitale, à deux pas de la majestueuse cathédrale qui veille sur sa destinée. On découvrirait ainsi les six univers qui distinguent les chambres donnant sur la rue, sur la cour ou encore en duplex sous les toits. On s’attarderait (Et même on s’attardera !) sur « Les Anges », alliant les velours marine et jaune pistil au damas bois de rose ; sur « Les Epoux », quand le vert bouteille et l’acajou des velours contrastent avec le marron glacé des rideaux sur le plancher brut en trompe l’œil. Les velours deviennent bleu Roy et or rouille à côté du damas taupe et gris bleuté, sur le dallage de pierre en un autre trompe l’oeil sur la moquette des « Jardin

1, quai Saint-Michel 75005 Paris Tel. : +33 (0)1 43 54 20 43 www.hoteloriginalparis.com

11

BRISTOL rendez-vous au bar Loin de nous l’idée de vous pousser à la consommation. De toute façon, il y a aussi une belle carte d’eaux ou de thés ! Mais le Bar du Bristol, c’est son nom officiel, est un lieu de convivialité, de rencontre(s), l’endroit idéal pour souffler un peu après une journée bien remplie. Particulièrement dans ce palace. D’autant qu’il vient d’être totalement refait, sous la signature de Pierre Yves Rochon et toujours sous les conseils avisés de la propriétaire de l’hôtel, Madame Maja Oetker. Entre la fresque de l’artiste français Thierry Bruet représentant un jardin luxuriant, illuminée par la verrière et l’authentique tapisserie d’Aubusson de Charles Pinçon datant de 1740 mettant en scène un jardin chinois, le parquet en chêne et les boiseries en pin centenaire, prend place un mobilier qui, comme dans tout l’établissement, a été conçu par des artistes de renommés et est « d’époque ». Banquettes bleu canard de la prestigieuse maison vénitienne Rubelli, petits fauteuils anglais « Petworth Chair » en cuir

L’EPICURIEN

Terrass Hôtel 12, rue Joseph-de-Maistre 75018 Paris Tél : 33 (0)1 44 92 34 14 www.terrass-hotel.com

rouge ou bleu, tissu léopard de la Manufacture de soieries Le Manach, stools Giacometti de la Maison Porta Romana, … Le bar, c’est aussi une équipe remarquable menée par le jeune et brillant Edgar Vaudeville (33 ans), mais surtout par le chef barman : Maxime Hoerth, encore plus jeune (26 ans) et déjà Meilleur Ouvrier de France. Découvrez ses coktails création : le Bristol Old Fashioned N°1 - premier d’une série de cocktails dérivés du fameux « old fashioned », le Heartbreaker, long drink désaltérant et bien d’autres encore. Et si l’appétit vous vient, les deux restaurants, le 114 et Epicure (Trois étoiles Michelin), sous la férule d’Eric Fréchon ne sont pas loin, les chambres et suites non plus ! 112, rue de Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris France Tel: + 33 (0)1 53 43 43 00 www.lebristolparis.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Paris sur mer : après la plage, la marée !

Dans la capitale, les bistrots, brasseries, restaurants de fruits de mer sont très nombreux et proposent, pour la plupart, des produits de première fraîcheur : Paris, le plus grand port de pêche de France, et Rungis, la plus belle criée ?

CHARLOT Roi des Coquillages

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Paris

Cet établissement mythique, où, depuis 35 ans, affluent les amateurs de fruits de mer et crustacés, fait aujourd’hui parti du Groupe des Frères Blanc, qui propose une vitrine des plus beaux restaurants parisiens, gastronomiques, régionaux ou …de coquillages. C’est au cœur du IXème, dans un véritable petit « palais » Art Déco, aussi bien côté façade que décoration intérieure, que l’on peut déguster sans modération le nec plus ultra de la mer. Une belle sélection de poissons, ainsi qu’une bouillabaisse accréditée par les Marseillais eux-mêmes, proposée en deux services, sont à la carte. Fines de Claire Marennes d’Oléron, Spéciales de Normandie (Utah), Creuses de Bretagne, Plates de Belon

12

et, bien sûr, des Spéciales de Gillardeau, chacun peut y trouver son bonheur, grâce à des formules attractives : « Plateau Dégustation » d’huîtres à 27,40 €, « Plateau de Fruits de Mer » à 43,55 €, « Plateau Roi des Coquillages » pour deux personnes à 119,90 € (55,95 € pour une personne), « Plateau de Crustacés » à 57,10 € ou encore « Plateau Trésor des Mers » à 75,50 €. 81 Boulevard de Clichy 75009 Paris Tel : 01 53 20 48 00

Garnier SAINT-LAZARE Cette grande brasserie existe depuis la fin des années 30. Elle appartient aujourd’hui à Georges et Bertrand Menut, 3ème génération de cette dynastie de restaurateurs. Dans le quartier de la gare Saint-Lazare, vous serez surpris de découvrir ce « palace flottant », à l’architecture maritime d’époque, avec son grand bar à dégustation d’huîtres, un cercle complet, décoré de mosaïques, entouré de tabourets provenant du paquebot Normandie, comme les vitraux qui décorent l’escalier et l’étage où se trouve une salle à manger. Le décor est planté, avec parquet de bois noir, colonnes de wengué, statuettes de bronze et lampadaires Lalique qui entourent les viviers où s’ébattent langoustes, homards et tourteaux. Parmi les entrées proposées, à part le foie gras, elles sont définitive-

ment « iodées ». Une belle carte de poissons est également affichée, avec bar, sole, turbot et lotte, et même, une entrecôte de Black Angus pour les carnivores. Quant au banc de coquillages, entre amandes, bulots, bigorneaux, praires,… la jolie déclinaison d’huîtres est large : Creuses de Bretagne, Spéciales de Gillardeau et de Perle Blanche, Normandes Utah s’associent aux crustacés sur des assiettes dégustation (30 et 35 €) et des plateaux à 78 €, « Géant » pour deux personnes à 115 € et « Tout Crustacés » à 74 €. Le menu du Marché, fort appétissant au demeurant, est à 34 €. 111 rue Saint Lazare 75008 Paris Tel : 01 43 87 50 40

BALLON & Coquillages C’est le petit dernier de Georges et Bertrand Menut, qui ont installé, à côté du Ballon des Ternes, un bistrot « huîtrier ». Dans la petite salle boisée comme une cabane de pêcheur, on vient s’attabler de façon informelle pour déguster des fruits de mer autour du comptoir en fer à cheval, entouré d’une quinzaine de sièges : convivial et chaleureux, l’une des plus jolies façons de manger « sur le pouce » ! Si des assiettes de la mer sont à la carte, avec saumon gravelax, anguille fumée, salade de mesclun au crabe royal …, la star des lieux est l’huître et ses

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

associés privilégiés : coquillages et crustacés. Bien sûr, on y retrouve les Gillardeau, les Spéciales de Marennes-Oléron, les Fines de Claires charentaises et les Plates. Le plateau « Découverte » à 28 € est consacré aux huîtres, le « Plateau de la Mer » à 34 € est un panaché d’huîtres, de coquillages et de crustacés, tout comme le « Plateau Géant » pour deux personnes à 94 €. 71 Boulevard Gouvion Saint Cyr 75017 Paris Tel : 01 45 74 17 98


S’il est bien un domaine dans lequel l’excellence du produit est indispensable, c’est celui des crustacés et fruits de mer. Rien d’étonnant à ce que les grands chefs y consacrent certains de leurs établissements. Alain Ducasse a repris en 2007 l’un des établisse-

ments de poissons le plus célèbre de la capitale, surnommé le « restaurant de la mer » à Paris : Rech. Depuis 1925, cette brasserie au rutilant décor Art Déco a été créée, comme la plupart des brasseries parisiennes, par des Alsaciens-Lorrains, à deux pas de l’Arc de Triomphe. Très rapidement, la clientèle chic préfère les huîtres et coquillages à la choucroute ou autre jarret de veau. Alain Ducasse a respecté la décoration initiale, peint la façade aux couleurs marines et installé un superbe banc d’écailler à l’entrée, ou amateurs de coquillages et crustacés peuvent faire leur choix pour déguster sur place : Assiette de Fruits de Mer à 35 €, Assiette de Crustacés à 38 €, Plateau de Fruits de Mer à 42 € et Plateau Royal à 58 €…ou à emporter. C’est aussi un restaurant de poissons, qui décline une cuisine aux saveurs iodées, avec

Rech DANS LE XVIIÈME

une touche méditerranéenne due à Jacques Maximin qui s’occupe de la carte. Quelques belles créations, réalisées par le jeune chef Adrien Trouilloud, sont devenus des « plats signatures » : Sole de ligne épaisse, dorée au beurre et pommes rattes rissolées (pour deux), Gratin de macaronis au homard et champignons de Paris, Aile de à la grenobloise ou encore le très surprenant Carpaccio de mulet aux oursins de pleine mer. Pour les carnivores inconditionnels, un filet de bœuf rôti et une volaille des Landes sont à la carte. Les menus de déjeuner (32 €) et dîner (54 €) sont, bien entendu, très marins ! 62 avenue des Ternes 75017 Paris Tél : 01 45 72 29 47

DESSIRIER dans le 17ème « maison » a concocté de jolies créations : pressé de foie gras et crevettes grises ; frito misto de crabe, crevette et calamars ; filet de Saint-Pierre rôti, risotto d’épeautre aux herbes fraîches…, sans oublier les incontournables que sont la bouillabaisse en deux services et le Bar feuilleté façon Paul Bocuse pour deux. Au banc d’écailler, les huîtres qui viennent de Bretagne (Cadoret) et d’Oléron (Gillardeau), sont proposées avec crustacés et coquillages en « Assiette de l’Ecailler » (36 €), « Plateau Dessirier » (60 €) et « Grand Plateau de l’Ecailler », pour deux (66 € par personne).

Le Jarrasse DANS LE XVIIÈME C’est à Neuilly que l’on vient retrouver un petit coin de La Baule et de Deauville et déguster coquillages et crustacés. Repris également par la famille Rostang en 2005, cet établissement, relooké par Marc Hertrich et Nicolas Adnet, dégage une véritable atmosphère de bord de mer et de station balnéaire (maquettes de bateaux, cannes à pêche anciennes, marines des années 30), à deux pas de la Défense. En cuisine, Sacko Broulaye, chef talentueux et inventif, met en avant son goût des produits de la mer et de la justesse des cuissons des poissons : homard bleu entier poché ou rôti ; cocotte de joues de lotte et crevettes roses ; filets de rougets barbet à la plancha ; tranches de

Saint-Pierre grillées ; « steak poivres » d’espadon micru, mi-cuit. Côté fruits de mer, les huîtres viennent de Bretagne (Cadoret), d’Oléron (Gillardeau) et de Normandie (La Baie de Veyes) et s’associent aux coquillages et crustacés dans « L’Assiette de l’Ecailler » (27,60 €), « La Plateau Jarasse » (46,70 €) et « Le Plateau de L’Ecailler de Paris » pour deux (52,10 € par personne).

13

4 avenue de Madrid 92200 Neuilly sur Seine Tel : 01 46 24 07 56

MARIUS ET JANETTE dans le 17ème Au cœur du Triangle d’Or, avenue Georges V, à deux pas des Champs Elysées, cette véritable institution parisienne propose depuis des décennies le meilleur de la mer. Dans un décor atypique, à la fois luxueux comme un yacht aux finitions en acajou, et « bistrotier » avec ses nappes à carreaux traditionnelles, dans la grande salle à manger ou en terrasse, la fraîcheur des fruits de mer et des poissons de ligne n’est jamais prise en défaut. Fines de Claires, Spéciales de Marennes et Praires de Gillardeau, Belons de Cadoret, Pousses en Claires, coquillages et crustacés se retrouvent dans le superbe plateau de l’Ecailler (159 € pour deux personnes), particulièrement copieux, en provenance directe des mareyeurs bretons. Dans cette cuisine de la mer raffinée, on peut également déguster en entrées ; friture d’encornets sauce tartare ; langoustines de Loctudy en nem sauce Thaï, en ravioles au persil plat ou cuites vapeur. Des

MAGAZINE - Paris

9 Place du Maréchal Juin 75017 Paris Tel : 01 42 27 82 14

L’EPICURIEN

Rostang, Père et Filles : la passion en héritage. Michel Rostang, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de grands cuisiniers a transmis son savoir faire à ses filles Caroline et Sophie. Aujourd’hui à la tête de sept restaurants, dont le gastronomique bi-étoilé et les bistrots, deux sont consacrés aux produits de la mer. Renommé depuis 1883 pour cette spécialité, cet établissement repris depuis 1996 par la famille Rostang a fait « peau neuve », avec la complicité des architectes d’intérieur Hélène et Olivier Lempereur, qui l’ont repensé autour des deux passions du chef : la cuisine et l’art contemporain. La mosaïque de pierre au sol, qui reprend les courbes d’une empreinte d’écaille, les murs en lanières de cuir tissé mettent en valeur les œuvres d’Arman, Folon… Aux fourneaux, Olivier Fontaine, formé

poissons entiers, (Bar de ligne de Quiberon grillé ou en croûte de sel et sole de Saint Gilles Croix de Vie, grillée ou meunière) sont à la carte, ainsi que les filets de turbot grillés, de Saint Pierre dorés, accompagnés d’endives braisés au jus de truffe, et, bien sûr, l’incontournable homard breton et coquilles SaintJacques, et leur risotto carnaroli truffé. Un cœur de filet de bœuf normand est également à la carte. Tous ces poissons sont sauvages, pêchés par de petits bateaux et préparés le plus simplement possible pour laisser toute la saveur du produit. (Menu à déjeuner à 48 € : entrée-plat ou plat-dessert). 4 avenue Georges V 75008 Paris Tél : 01 47 23 41 88

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Les Bar à vins plus tendance que jamais !

Elégants, selects, traditionnels, conceptuels…les Bar à vins sont plus tendance que jamais ! Si le vin tient le premier rôle, il se boit désormais au verre, en accord avec les plats ou des assiettes apéritives... toujours avec modération bien sûr. Véritables lieux de convivialité, on y goûte des grands crus ou des vins peu connus, sous les conseils avisés du « patron », le plus souvent œnophile passionné, ou d’un sommelier compétent. L’objectif : découvrir et échanger, mais surtout revenir aux sources du terroir français. Alors, on abandonne volontiers la bière ou les alcools forts pour laisser place à la richesse de la terre. Bordelais, provençal, alsacien, blanc ou rouge… le vin se démocratise et s’ouvre à tous les goûts, toutes les bourses. Dans le paysage fourni de la capitale, l’Epicurien a sélectionné le meilleur des établissements bachiques.

BISTROT du Sommelier

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Paris

On ne peut parler dans nos colonnes des bars à vins sans citer l’établissement de Philippe Faure Brac, Meilleur Sommelier du Monde qui fête en ce millésime les 20 ans de cette distinction hors du commun ! Ouvert en 1984, son bistrot offre l’une des plus belles caves à vin de tout Paris. Pauillac, Margaux… les papilles s’émoustillent devant une carte des vins de plus de 30 pages grand format répertoriant 15.000 bouteilles et 1.000 références…il ne reste plus qu’a choisir ! Ticket moyen : 60€. A noter dans les agendas : les « vendredis du vigneron », une table d’hôtes autour d’un viticulteur, organisée dans le salon-cave.

14

97 Boulevard Haussmann 75008 Paris Tél : 01 42 65 24 85 www.bistrotdusommelier.com

Brasserie Les 110 DE TAILLEVENT Brasserie chic de la maison Taillevent, Le 110 de Taillevent c’est : 110 vins au verre pour 330 références à la carte. Au menu, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets puisque chacun des 30 plats proposés par Emile Cotte (second d’Alain Soliverès dans la maison mère depuis plusieurs années) est associé à 4 vins pour 4 propositions de prix. Originale et novatrice, la formule devrait satisfaire les amateurs les plus exigeants. En salle, de la barrique à la bouteille, en passant par les sets de table sur lesquels on note ses commentaires de dégustation, le bistrot élégant rend hommage au vin et aux étapes de sa fabrication. Ticket moyen : 60€ 195 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris Tél. : 01 40 74 20 20 les110@taillevent.com

FRENCHIE Bar à vins Dans un décor brut : pierres et poutres apparentes, comptoir zingué, quelques tables hautes et tabourets et un bout de terrasse, Grégory Marchand (Prix Fooding 2009 du meilleur cuisinier) vous attend dans son bar à vin au cœur des quartiers historiques des Halles et du Sentier. L’annexe du Frenchie propose, tapas après tapas (terrine de campagne, tête de cochon braisée, coleslaw d’encornet et carottes …) une soixantaine de vins. Domaine des Corbillières, domaine Lorenzon , château Mouton-Rotschild, château Pavie, la plupart de ces nectars sont consommables au verre. Seul hic : accessible sans réservation, les premiers arrivés seront les premiers servis !!! Ticket moyen : 45€ 5-6 Rue du Nil 75002 Paris Tel.: 01 40 39 96 19 www.frenchie-restaurant.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Restaurant JAJA Il suffit de passer une porte cochère au fond d’une cour plongée en plein marais pour découvrir le deuxième établissement de l’équipe du Glou. Avec un nom pareil (le jaja désigne le vin dans un argot un peu oublié) la cave est à l’honneur et deux pages de la carte sont consacrées à la sélection au verre. Classés en sept catégories : fruit, finesse, soleil, insolite, rare, bulle, vins du monde, les crus proviennent de 300 vignobles, bio quand c’est possible. Autour du vieux comptoir, on rit, on parle, on chante et ….on déguste avec la clientèle du coin, anonymes ou personnalités (Gaspard Ulliel, Clément Sibony, Maxime Nucci…). L’adresse du moment ! Ticket moyen : 35€ 3 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris Tél : 01 42 74 71 52 www.jaja-resto.com

O Château Plusieurs raisons vous mèneront au nouvel établissement de la société Ô château : l’accueil bienveillant des patrons, l’ambiance cosy des lieux, la cuisine de qualité et surtout les 300m² dédiés au vin et à la dégustation. Pétrus, Yquem, Romanée-Conti, Dom Pérignon, Latour, Margaux, Haut-Brion, Lafite-Rothschild…la carte présente plus de 400 références au verre. Toujours bien choisies, les grandes références et d’autres, plus abordables se dégustent dans une ambiance chaleureuse et festive. Ticket moyen : 30€

La GRAPPE

L’EPICURIEN

68 Rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris Tél : 01 44 73 97 80 www.o-chateau.fr

MAGAZINE - Paris

Nous sommes dans une ancienne confiserie datant de 1900 dont les décorations d’époque sont encore intactes. A deux pas de NotreDame, c’est dans l’atmosphère du vieux Paris que vous dégusterez la cuisine raffinée et les vins excellents sélectionnés par les gérants : 3 jeunes diplômés de l’école de cuisine Ferrandi. Derrière le bar de ce restaurant à vin, les crus choisis représentent la diversité de chaque région viticole française. Sancerre, Savigny-les-Baune, SaintEmillion… Leur point commun ? La qualité. Et comme on en redemande, la sélection est disponible en vente à emporter. Ticket moyen : 35€ 6 Rue du Petit Pont  75005 Paris Tél : 01 46 33 03 81 www.la-grappe.fr

15

SENS Unique Installé à la place du Wynch, dans le quartier de Montmartre et de la place Clichy, l’adresse vous séduira par son accueil chaleureux, son cadre élégant, un service haut de gamme et la cuisine française simple et inventive. Tous les éléments sont rassemblés pour partir à la découverte du vin, passion sans frontières des propriétaires. A la carte : Montrachet Grand Cru, Vin de Pays des Bouches du Rhône, Château Haut-Brion : grands crus classés se mélangent aux nectars venus d’Australie ou d’Allemagne pour le plaisir de la dégustation ou la curiosité des papilles. A noter : l’établissement organise une fois par mois un événement autour du vin. Et, le soir, de 18h à 20h, c’est happy wine ! Ticket moyen : 50€ 44 rue Damrémont 75018 Paris Tél : 01 42 23 04 63 www.sensuniques.fr Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


& e

Focus point de vu

Philippe Faure Brac Pour ce numéro de l’Epicurien, Philippe Faure-Brac, notre conseiller habituel pour le vin et le champagne, quitte son habit de sommelier et devient un de nos reporters. Il participe aux vendanges, nous parle de ses rendez-vous avec les dix meilleurs sommeliers du monde dont il fait partie, donne son avis sur les foires aux vins. Arrêts sur commentaires...

Ambiance vendanges ….

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Philippe Faure Brac

20 ans comme Meilleur Sommelier du Monde

« J’ai déjà participé à de nombreuses vendanges dans toute la France et dans le monde. C’est une période intense, toute en puissance, à la fois tendue et festive, et il faut la vivre au moins une fois pour s’en rendre compte. La récolte représente le fruit du travail de toute une année et c’est un enjeu économique très important pour le vigneron. Les vignes de ce millésime ont connu le pire avec des pluies intenses, la grêle et aussi la sécheresse…Le tout dans la foulée! Sans oublier le mildiou qui s’est aussi invité et a apporté sa (mauvaise) contribution à la bonne forme des grappes et donc aux vendanges 2012.

16

 Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne

Comme chaque année je vais à la rencontre de vignerons pour voir leurs raisins, les goûter et ainsi me forger ma propre opinion sur ce que seront les futurs millésimes. Globalement, l’évaluation de la récolte est nettement inférieure par rapport à l’année dernière: 42 millions d’hectolitres… soit 20% de baisse. J’ai même eu une discussion récemment avec un vigneron du Beaujolais qui me disait avoir fait cette année 25% de sa récolte habituelle soit une perte de 75%! A l’inverse, certains chanceux assurent les mêmes rendements. Il fallait avoir une bonne vision et une bonne lecture de leur rythme de vendange: attendre que le raisin sèche tout en restant extrêmement vigilant. Je pense qu’une fois de plus ce seront les Bourgognes grands crus qui garderont leur niveau habituel, et la champagne qui s’en sortira le mieux, grâce au vin de réserve. En effet, les excédents des années précédentes, mis en réserve spéciale depuis un certain nombre d’années, démontrent aujourd’hui l’intelligence de cette décision. Ce pourcentage de la récolte permet de débloquer le vin de réserve pour répondre aux besoins quantitatifs lors de rendements plus faibles, comme pour ce millésime.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Les 10 meilleurs sommeliers du Monde chez Moët & Chandon

C’est en compagnie de 10 membres des meilleurs sommeliers du monde que je suis allé vendanger une parcelle chez Moët. Merveilleux moment et superbes raisins: la qualité était au rendez-vous !  « Grand vintage 2004 », le produit de l’année dont ils peuvent et doivent être fiers, retrouve l’esprit Moët et Chandon avec un côté brioché, des arômes particuliers avec une bulle fine, une texture élégante, un bel équilibre et beaucoup de fraicheur, fruité, avec un petit côté agrume pêche. Nous avons également fait un exercice culinaire attrayant. J’étais associé avec un chef mexicain pour proposer un accord met et vin et la volaille de Bresse rôtie servie froide en médaillon, filet d’anchois, guacamole tomate verte, huile d’olive et dés de tomate a ravi les amateurs, pourtant exigeants.  

Mon avis sur les Foires aux vins

Est-ce vraiment intéressant de faire ses achats lors des foires aux vins? Je me suis souvent posé la question. A part quelques rares étiquettes, et quelques établissements plus organisés*, la Grande Distribution propose souvent lors des foires aux vins des lots bradés, des fins de série, des millésimes moyens ou en fin de vie. La multiplicité de ces foires induit le fait que les achats ne sont pas aussi intéressants qu’avant. En effet, aujourd’hui on retrouve des vins dont la production ne se fait plus, d’autres en perte de qualité, voir des vins mal notés. On « repasse les vieilleries », c’est un peu le vide grenier pour des millésimes en fin de vie. Ce n’est pas pour ça qu’ils sont tous mauvais mais c’est plutôt une loterie. Les millésimes 2007 par exemple étaient mauvais en Vallée du Rhône mais a contrario excellents en Loire. Grâce aux négociants, on parvient à dénicher des prix plus at-

tractifs avec des « châteaux soupape ». Au cours des années 2009 et 2010 on avait la chance de retrouver un déstockage de gestion et beaucoup de bonnes choses dans les grands millésimes : on ne tire plus les mêmes bénéfices dans les foires au vin aujourd’hui. Plus de la moitié des cavistes ne font pas cette foire car cela casse leur marché. En effet, ils peuvent réaliser de belles opérations commerciales toute l’année et ne sont pas obligés d’attendre cette occasion. Il faut aussi dissocier les enseignes nationales comme Nicolas, Lavinia, L’Epicurien,…dont le quotidien est de rechercher le meilleur rapport qualité prix. Aujourd’hui, grâce à Internet, aux moteurs de recherches et aux applications diverses, vous avez accès à toutes les disponibilités autour de chez vous aux meilleurs prix. Non seulement c’est facile mais cela modifie également les règles du marché.

Quelques conseils d’achat

Les millésimes 2009 et 2010 restent de très bonnes années. Ces « valeurs sûres » n’ont, en principe, pas subi d’augmentations de prix flagrantes. Plutôt que de se cantonner à certaines appellations, mieux vaut varier ses achats dans toutes les régions. On y trouve souvent de très bonnes surprises comme le Domaine du Blaille dans le bordelais ou encore le Domaine Gaffard avec ses gammes de blanc et de rouge aux alentours de 26€. Un prix très abordable pour un joli vin. On pourrait aussi cite le domaine Laroche dans le Languedoc. L’enquête de L’Epicurien sur les sites Internet : Les sites internet proposent des offres toute l’année, mais bien souvent les meilleurs coups sont en ruptures de stock lorsque l’on passe commande. Sur le site 1855 la foire aux vins était plutôt une foire aux fins de lots nous confiait le Château de Meursault pour son millésime 2002, vendu à prix coutant.

 *NDLR:

Nous sommes allés accompagner des sommeliers avisés dans un supermarché qui a l’habitude de positiver, dans le Sud de la France et, au rayon dédié « Grandes étiquettes », il y a avait selon eux un assez joli choix avec des différences de prix allant de 5 à 25 € par bouteille par rapport à leurs fournisseurs habituels: il y a donc quelques opportunités pour qui s’y connait!


Mes réactions face au sommaire de l’Epicurien L’ACTU DE PHILIPPE FAURE-BRAC

Philippe F-B : Avec la loi Evin personne ne fera quoique ce soit dans ce domaine : c’est inimaginable. Olivier Poussier (Meilleur Sommelier du Monde 2000) avait préparé une émission sur le vin mais rien n’a été diffusé. Il y a eu une émission sur M6 où le service du vin était évoqué puis dégusté mais malheureusement l’émission n’a pas marché. Ce numéro aborde aussi les vins avec les huîtres, pour ma part je les déguste avec un petit verre de Muscadet « un classique » ou un verre de Sancerre pour la vallée de la Loire ; pour la Bourgogne, le Chablis est vivement recommandé, alors que pour l’Alsace c’est le Riesling sans hésitation et enfin une Picpoul de Pinet du Languedoc Roussillon. Chaudes et légèrement crémées tel un sabayon, je les déguste volontiers (les huîtres !) sur un Pessac Léognan voir un petit blanc de cassis de « mon pays ». Côté champagne je suggèrerais plutôt du non dosé pour les accompagner.

L’Epicurien ne saurait passer sous silence la sortie du dernier livre du Meilleur Sommelier du monde qui célèbre ses 20 ans de détention de ce titre envié. « Tout sur le vin, de la vigne à la dégustation » aux Editions du Chêne, est composé de vingt chapitres et autant de mots clé autour du vin. « J’ai pris beaucoup de temps mais surtout beaucoup de plaisir à l’écrire » nous révèle son auteur. Nous prendrons, vous prendrez, autant de plaisir à le découvrir !

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Philippe Faure Brac

L’Epicurien était aux étoilés de Mougins et les chefs de la télé réalité avaient la vedette, le thème était cuisine et média. Hélas, on oublie trop souvent que le vin fait partie de la gastronomie. Heureusement, l’espace Laurent Perrier et l’espace de l’Epicurien étaient là pour le rappeler avec des cours de cuisine et dégustations accord mets et vins. Un concours des sommeliers de la Côte d’azur a été organisé et c’est l’un des sommeliers de l’Oasis qui a raflé la mise.

 L’Epicurien : Peut-on imaginer une télé-réalité sur le vin ?

L’EPICURIEN

 L’Epicurien aborde la montagne dans ses pages voyages: j’adore! Il faut savoir que l’on consomme plus de vins en montagne et on les apprécie souvent mieux grâce à l’altitude et la qualité de l’air. La pression atmosphérique est idéale pour révéler les arômes, ce phénomène gazeux plus puissant rend aussi le champagne plus effervescent.J’ai grandi dans les Hautes-Alpes, mes parents étaient restaurateurs à Briançon, et je me souviens très bien de mes jeunes années, quand les gourdes étaient remplies le plus souvent de vin, surtout du rouge, et de ce plaisir si particulier de déguster du (bon) vin dans un environnement merveilleux, après l’effort. Mon grandpère disait : «  il n’y a pas de mauvais vin en montagne »... La France regorge de vins « d’altitude ». Les pyrénéens avec les jurançons, des vins merveilleux, surtout les moelleux; les contours alpins, le Massif Central, Les Hautes Alpes et la Savoie dont je recommande deux domaines: Allemand et Tresbaudon. Côtés vins du monde, la Suisse toute proche avec Percy, perchée à plus de 1000 m d’altitude est réputée pour ses blancs. Parmi les vignobles les plus élevés, les Canaries ne sont pas en reste et les volcans de la Cordillère des Andes font partie des plus hauts sommets. Ce sont des vins souvent dotés d’une fraîcheur naturelle plus marquée, un terroir vivant affirmé, pourvus d’une maturité singulière.

17


Champagne…

Des réserves sans réserve !

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Champagne

Pour ce numéro qui consacre une large part au champagne, sorte de préambule au prochain qui mettra en avant les cuvées féminines et les coffrets de fêtes, un petit rappel sur quelques points essentiels nous paraissait une bonne idée.

PAROLES DE CHEFS DE CAVE EN VENDANGES :

Jean-Baptiste L ecaillon

chef de cave de la

maison Roeder Homme de te er rrain, c’est au cœur des vignes que nous le rencontrons . Il nous confie que le millésime 2012 lui fait penser à ceux des années 47 et 49, offrant des vins à maturité avec un e belle acidité. Il voit un beau potentiel pour ce millésime mais se réserve pour la la dégustation avant de se projeter.

18

andon anson à Jean-PaulueGchef de cave de la mnaibisleon, nLous le surprenons leesvet drr’uene

tation. Il emblématiq ais toujours aussi dispo fin de fermen c pour certains des cuves en s occupé m Ave

Trè ation jus ». leine dégust Vallée de ravi de ses «  la main en p ifique » tellement il est eunier de la se faire M le e m n ag va com humeur « m celles exceptionnelles amant « On comme le cr ibles « on s’attendait par es es d b s er ir p o su rr te oirs nt fa des grand n ndements so tant de dégât avec le la Marne et ai que les re au vr t re es iè Il rr l. ca -i e ïdium en a ute-t 40 ans d en s plaisir » ajo ai pagne et l’O m am ja h is C va la ’a n te u Je to à pire ». «  grappes, sur a ravagé les ière et une Mildiou », il che! ne belle mat u ec av fait e in cou ndange me ure et sa rajouté une faitement m bre. Cette ve u regard de ar ili p u t éq es el ge b ès « La vendan rmant un tr r sourire... A illésimer. ite, le tout fo s confiait-il avec un lége e année à m acidité parfa u n o u n r 9 e su 6 9 te 1 e en lles d n s’ori à hauteur d penser à ce s de réserve x dire que l’o n e eu vi d p s e o je ti n n ar er p io er une ns utilis mes dégustat t » nous allo car nous allons consacr ru b «  s o n Pour faire beaucoup qui est déjà 30 à 40% ce x millésime. la récolte au

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MIEUX COMPREND

VOCABULAIRE DU C Le mildiou :

RE LE

HAMPAGNE

francisation p l’anglais mild honétique de ew (moisissu re, mildeaw « substance co signifia llante sécrété e par les puce nt c’est le nom ron), générique d ’une série d dies cryptoga e m miques affect alaant de nomb espèces de p reuses lantes, mais pren tions épidém iques dans ce ant des proporrtaines cultu grande impo res de rtance écono mique, telles la vigne.

L’Oïdium : C ’est le nom donné à la verna

culaire forme asexu ée de certain pignons app s chamartenant à la famille d siphacées. L es éry’oïdium est une maladie togamique (t cryperme qui d ésigne les p fongiques). E a ra sites lle est aussi appelée mala blanc, causée die du par différente s espèces de pignons. Ce chams champigno ns sont resp de redoutab o n sables les épiphytie s qui parasi manière plu tent de s ou moins spécifique la vigne.


NOS DÉGUSTATIONS:

LES GRANDES CUVÉES DE CHAMPAGNE

Nos Dégustations Taittinger Cuvée Comtes De Champagne 2002 Blanc de Blanc

C’est toujours un plaisir mais aussi un honneur, de déguster cette cuvée! Ce millésime arbore une robe or aux reflets verts, sa robe est animée d’une belle effervescence avec un cordon légèrement perlé fort séduisant. Le nez est très élégant, sur un beau bouquet floral et une minéralité bien présente. L’attaque est franche et précède une bouche très bien structurée avec une fraicheur d’agrumes. A Reims – Tél : 03 26 85 45 35 – www.taittinger.fr

Bruno Paillard Brut Première Cuvée

Bruno Paillard a toujours le nez pour faire de ses cuvées des vins d’exception à l’image du nez qui nous est offert sur des arômes de brioche toastée et de fruits secs grillés. La bouche fait preuve de douceur et joue la carte de la gourmandise sur les fruits confits, mais aussi de caractère avec des notes épicées et une grande fraîcheur. La finale est agréable et longue. A Reims – Tél : 03 26 36 20 22 www.champagnebrunopaillard.com

Les cuvées Extra Age de Lanson sont reçentes mais le nectar qu’elles renferment nous parait éternel par sa rare complexité. Ce brut offre belle couleur or jaune aux reflets vert émeraude discret offrant ainsi une belle harmonie. Les bulles sont fines et forment un beau cordon, léger et discret. Le nez, apporte un bouquet floral très plaisant et des notes de miel. Une attaque bien charnue et une bouche complexe. Une finale en finesse et rafraichissante avec une bonne tenue et longueur qui nous laisse belle impression. A Reims – Tél : 03 26 78 50 50 www.lanson.com

Jacquesson Cuvée 735

Une maison discrète, tout comme ses cuvées série 7 surprenantes à découvrir sans plus attendre. Une robe avec une couleur jaune pâle et des reflets brillants. Le nez évoque les fruits mûrs. L’attaque s’avère charmante, suivie d’un palais frais, gourmand et bien équilibré. La longue finale laisse sur une bonne impression. Nous dégustons une seconde cuvée la «  736 » une robe or clair aux reflets verts. Le nez expressif offre de belles fragrances d’agrumes, rehaussées d’une agréable pointe épicée. Des notes se retrouvant en bouche, avec un bel équilibre et une finale agréable. A Dizy – Tél : 03 26 55 68 11 www.champagnejacquesson.com

Boizel Brut Cuvée Joyau De France 1996

Cette cuvée est réellement un joyau par l’élégance de la bouteille, la rareté et la pureté de son contenu: un joyau. Une robe de couleur jaune paille brillante avec des reflets brillants et un cordon perlé tel un collier de perles de Tahiti. Au nez, une très belle intensité, sur des arômes floraux et des touches boisées avec une grande complexité. Une belle attaque en bouche, vive et nerveuse et un palais riche gorgé de fruit murs et de petits épices avec une note d’agrume discrète. Une finale en longueur, d’une très belle tenue qui sera éternel. A Epernay – Tél : 03 26 55 21 51 www.champagne-boizel.fr

Diogène Tissier et Fils Brut Cuvée de Réserve Le verre se teinte d’or, parsemé de bulles fines. Le nez s’ouvre sur des arômes citronnés et de viennoiseries. L’attaque est droite et la finale se prolonge sur des notes minérales. A Chavot-Conrcourt – Tél : 03 26 54 32 47 www.champagne-diogene-tissier.com

Pierre Gimonnet et Fils Brut 1er Cru Cuvée Cuis

Les bulles fines s’épanouissent dans ce champagne à la robe de couleur or pâle. Un nez bien marqué, tourné vers des arômes de fruits à noyaux. Une belle attaque en bouche, toujours sur le fruité. Une finale particulièrement longue. A Cuis – Tél : 03 26 59 78 70 www.champagne-gimonnet.com

Laurent Lequart Brut Vieille Vigne

Une robe de couleur or jaune et une belle brillance. Un nez délicat, sur des notes de fruits très mûrs. La bouche nous séduit par sa fraîcheur. Une belle finale. A Passy-Grigny – Tél : 09 61 39 41 21 www.champagne-lequart.fr

Canard-Duchêne Charles VII Brut

Une robe jaune pâle aux reflets brillants. Le nez offre un agréable bouquet de fleurs blanches, avec des notes de fruits. La bouche démarre en douceur, sur le fruité, avant d’aborder une finale qui s’étend. A Ludes – Tél : 03 26 61 10 96 www.canard-duchene.fr

M.Hostomme Grand Cru Grande Réserve

La robe de couleur jaune or se dévoile sous son meilleur jour avec ses reflets brillants. L’olfaction est dominée par des parfums d’agrumes (pamplemousse, citron). Une bouche délicate, misant sur une finale longue et douce. A Chouilly – Tél : 03 26 55 40 79 www.champagnehostomme.fr Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Champagne

Cette décision a été unanime car nous estimons que chaque maison de Champagne a son style et chaque cuvée est élaborée différemment suivant un grand nombre de critères, souvent élaborée à partir de millésimes différents. De plus, nous avons tellement pris de plaisir à déguster chacune d’elles que l’on peut dire qu’elles sont toutes à découvrir ou redécouvrir… parole d’Epicurien

Lanson Cuvée Extra Age brut

L’EPICURIEN

L’équipe de rédaction de L’Epicurien dont le Monsieur Vin n’est autre que Philippe Faure-Brac « Meilleur sommelier du monde » et le comité de dégustation Présidé par Jean-Pierre Rous « Maître sommelier de France » a décidé de ne pas noter les grandes cuvées des maisons de Champagne.

19


Champagnes Millésimés

Tout comme les grandes cuvées, nous avons estimé injuste de noter les millésimés. Ce serait possible si tous les Champagnes présentés étaient du même millésime, ce qui est loin d’être le cas. Nous réaliserons prochainement une dégustation spéciale « millésimes » sur une décennie entière.

Legras et Haas Grand Cru 2007

Joseph Perrier Brut Cuvée Royale

Une robe brillante aux reflets or très présents. Le nez présente des notes de fruits très murs, voire confits. Le palais reste dans la même lignée, avec une bonne structure et une finale minérale. A Châlons-en-Champagne – Tél : 03 26 68 16 04 www.josephperrier.com

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Champagne

Laforge-Testa Brut Grande réserve

20

Une belle robe jaune paille parsemée de bulles fines. A l’olfaction, on décèle des arômes marqués sur le fruit très mûr, avec des notes beurrées et torréfiées. Une bouche élégante et persistante. A Charly Sur Marne – Tél : 03 23 69 74 82 www.champagne-laforge-testa.fr

Charles Collin Brut Cuvée « Charles »

Une jolie robe tirant sur le jaune pâle. Le nez est complexe et plaisant, dominé par les fruits à chair blanche bien mûrs rehaussés d’agrumes. Une attaque franche, avec des notes acides. Une finale harmonieuse. A Fontette – Tél : 03 25 38 31 00 www.champagne-charles-collin.com

J. Charpentier Cuvée Pierre-Henri

Une belle robe jaune foncée. Le nez se veut expressif et gourmand, sur des notes de brioche toastée et de viennoiseries. Une finale puissante, suivie d’une bouche harmonieuse aux arômes de poire mûre. Une finale citronnée agréable. A Villers Sous Chatillon – Tél : 03 26 58 05 78 www.jcharpentier.com

Une belle robe jaune pâle aux reflets brillants. Le nez, très délicat, est dominé par des arômes de fruit jaunes (pêche). L’attaque est bien droite et la bouche propose un bel équilibre et une bonne structure. Belle longueur. A Chouilly – Tél : 03 26 54 92 90 www.legras-et-haas.com

Perrier-Jouët Cuvée Belle Epoque 2004

Une robe or très harmonieuse, aux reflets cristallins avec des bulles fines et persistantes. Le nez est particulièrement élégant et complexe, sur des notes d’agrumes, de fleurs blanches, de miel et de fruits exotiques. La bouche offre une belle rondeur, avec une belle élégance . Une très belle longueur avec une fraîcheur acidulée. A Epernay – Tél : 03 26 53 38 00 www.perrier-jouet.com

Une robe de couleur or jaune. Les bulles fines forment un admirable cordon. Un nez au parfum de fruits frais, avec quelques notes d’agrumes. L’attaque en bouche est bien nette, suivie d’une belle minéralité. Une finale particulièrement longue. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 98 www.champagne-guy-charlemagne.com

Mailly Grand Cru 2006

Une robe de couleur jaune or avec de légers reflets verts. L’olfaction laisse apparaître des arômes de fleurs blanches et de fruits secs. La bouche offre une belle rondeur, avec une effervescence très agréable. Une finale fraiche. A Mailly – Tél : 03 26 49 41 10 www.champagne-mailly.com

Pierre Moncuit Brut Grand Cru Blanc de Blancs 2004

Une robe de couleur or aux bulles fines. Le nez, expressif, est dominé par des notes d’agrumes très marquées. Une attaque droite, très élégante, suivi d’une belle fraîcheur. Une finale longue. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 65 www.pierre-moncuit.fr

Guy Charlemagne Grand Cru 2004

Alfred Tritant Brut Grand Cru 2007

Gosset Brut Grand 2004

Champagnes Blanc De Blancs

Une belle robe avec des bulles soutenues. Le nez, assez complexe, s’ouvre sur des notes minérales, suivies de fragrances de fruits et de fleurs avec de légères notes de noisette. L’attaque est franche et bien droite. On note un bel équilibre en bouche avec une agréable finale. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 98 www.champagne-guy-charlemagne.com

Une robe limpide jaune dorée avec de légers reflets brillants. Une belle effervescence, de bulles fines. Le nez, expressif, présente des notes de fruits blancs et une fraîcheur d’agrumes. Après une attaque bien droite, une bouche bien équilibrée, avec une belle touche acidulée de pomme verte et une finale gourmande miellée. A Epernay – Tél : 03 26 56 99 56 www.champagne-gosset.com

Pierre Gimonnet et Fils « Special Club » 2005

Une robe jaune dorée. Le nez se veut très expressif, frais et minéral, comportant des notes de fruits jaunes avec une pointe épicée. La bouche est très élégante et bien structurée, s’exprimant dans un registre fruité et minéral. Une finale fruitée très longue de grande classe. A Cuis – Tél : 03 26 59 78 70 www.champagne-gimonnet.com

G.H.Mumm Brut 2006

Une robe jaune pâle aux reflets brillants. Les bulles, persistantes, forment un beau cordon. Le nez offre des notes d’agrumes (pamplemousse rose) et de fruits blancs. Une belle vigueur en bouche, une belle rondeur. Une finale très rafraîchissante. A Cuis – Tél : 03 26 59 78 70 www.champagne-gimonnet.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Guy Charlemagne Grand Cru Blanc de Blanc 2006

Une robe jaune claire aux bulles discrètes et au cordon mousseux. Un nez grillé toasté, avec des notes de fruits sur l’acidité. La bouche manque d’équilibre avec une certaine vinosité sur l’amertume. Et une finale qui confirme l’ensemble pour ce vin qui est sur la fin. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 16 www.champagne.tritant.pagesperso-orange.fr

Cette fois-ci, nous mettons des notes!

Le coup de cœur de L’Epicurien

19/20

Champagne Dosnon & Lepage Récolte Blanche

Une robe claire aux reflets cristallins, bulles fines et régulières sans trop d’intensité contrairement aux nez, très intense, sur des notes briochées beurrées voire pâtissières. Une belle mousse en bouche sur des impressions de notes vanillées, une belle acidité mêlée à des zestes citron vert. Une finale longue et agréable. On en redemande tellement c’est réussi! Félicitation au chef de cave A Avirey-Lingey – Tél : 03 25 29 19 24 www.champagne-dosnon.com


18/20

La découverte de L’Epicurien

Lanson Cuvée Extra Age blanc de blancs

Après l’avoir dégusté à l’aveugle nous avons admiré les flacons et celui-ci a retenu notre attention pour son élégance, sa sobriété et sa transparence, un packaging épuré de tout artifice… on aime. Mais c’est à la dégustation que ce grand champagne nous a le plus séduit. A commencer par sa robe limpide et cristalline aux reflets or, aux bulles fines et régulières. Le nez est net et pur, sur la fleur blanche, avec des notes infusées et un soupçon de fruits frais presque zestés. En bouche explosent les fruits du verger à chair blanche (pêche, poire, pomme) ce qui lui confère une grande fraîcheur, puis viennent des petits épices douces et des notes légères de miel et brioche. Un délice des dieux très abordable pour une cuvée de cette qualité. A Reims – Tél : 03 26 78 50 50 www.lanson.com

17/20

Les excellences de L’Epicurien

15/20

Les Expressions de L’Epicurien

Guy Charlemagne Brut Grand Cru Blanc de Blanc « Réserve »

La robe est de couleur jaune pâle avec de beaux reflets verts. Les bulles sont vives, formant un beau cordon perlé. Au nez, des notes d’agrumes (citron et pamplemousse) suivies de notes plus gourmandes d’amande et de noisette torréfiées. Une belle attaque en bouche, pour un champagne rond et frais avec une minéralité bien présente. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 98 www.champagne-guy-charlemagne.com

Maurice Grumier Brut Blanc de Blancs

La robe est de couleur or pâle, avec de beaux reflets verts. Au nez, les arômes de fleurs blanches se détachent, un peu moins marqués. Une belle sensation de minéralité. La bouche reste fidèle à l’olfaction, tournée vers les fleurs blanches et une minéralité exceptionnelle. A Venteuil – Tél : 03 26 58 48 10 www.champagne-grumier.com

L’Epicurien “Blanc de Chardonnay”

Une robe lumineuse aux bulles intenses et fines. Le nez présente une belle minéralité sur les fruits à chair blanche tout en fraîcheur avec des notes d’agrumes. La bouche est harmonieuse ronde et équilibrée qui en finale enrobe la bouche. A Eze – Tél : 04 93 13 01 01 www.l-epicurien.fr

Legras et Haas

Une robe de couleur or jaune, avec un cordon harmonieux et discret. Le nez présente des arômes de fleurs blanches et de fruits frais. L’attaque est droite et précède une belle minéralité. Une finale toute en longueur. A Chouilly – Tél : 03 26 54 92 90 www.legras-et-haas.com

M.Hostomme Grand Cru

La robe est de couleur or pâle aux des reflets brillant. Une belle effervescence avec des bulles fines et vivaces. Le nez fait preuve d’élégance en s’ouvrant sur des arômes fruités, complétés par les fleurs blanches et de petites pointes de réglisse. Un très bel équilibre et belle longueur. A Chouilly – Tél : 03 26 55 40 79 www.champagnehostomme.fr

De Saint Gall

Une robe de couleur or, avec une effervescence bien présente. Des arômes de fruit frais et des notes d’agrumes. Belle attaque en bouche, la minéralité est bien présente. Une finale dans la longueur. A Avize – Tél : 03 26 57 94 22 www.de-saint-gall.com

13/20

Les Tendances de L’Epicurien

Gosset Brut Grand Blanc de Blancs

La robe est de couleur or jaune avec des reflets d’un vert léger. Les bulles son fines et légères. Au nez, des arômes de fleurs et de fruits frais. En bouche, une attaque puissante, avec des arômes toastés. A Epernay – Tél : 03 26 56 99 56 www.champagne-gosset.com

Pierre Moncuit Grand Cru Blanc de Blancs «Pierre Moncuit-Delos  »

La robe est de couleur or jaune avec des reflets brillants. Le nez présente des notes de pamplemousse, de fleurs, avec un côté aérien et minéral. Une belle attaque en bouche, sur l’acidité, et toujours cette belle minéralité. Une finale longue et légèrement iodée. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 65 www.pierre-moncuit.fr

19/20

Le coup de cœur de L’Epicurien

Champagne Prévoteau-Perrier Brut Blanc de Blanc

Une robe couleur or pâle. Un nez frais et élégant, avec son côté agrumes. Une très belle fraîcheur en bouche, une bonne structure et un bon équilibre. A Damery – Tél : 03 26 58 41 56 www.champagne-prevoteau-perrier.fr

Champagnes Rosés 17/20

Les excellences de L’Epicurien

Bruno Paillard Brut 1ère Cuvée

La robe est de couleur rose saumonée et reflets or presque ambrés. Le nez, agréable, est marqué par des arômes de fruits rouges et de fleurs, tout en nuance et légèreté. Une belle attaque en bouche, avec une belle minéralité offrant une grande fraîcheur. Viennent ensuite des notes plus complexes mêlées de fruits et d’épices, on y prend plaisir. Une longue finale agréable et délicate fait de ce vin un grand cru dédié aux avertis et...aux Epicuriens. A Reims – Tél : 03 26 36 20 22 www.champagnebrunopaillard.com

MAGAZINE - Champagne

Une robe de couleur or jaune, avec de légers reflets verts. Le nez offre des notes d’agrumes et de fruits avec une grande complexite aromatique aux notes légèrement épicées. Belle attaque en bouche, une minéralité bien présente. Une jolie finale qui emplie le palis avec une grande finesse. A Reims – Tél : 03 26 36 20 22 www.champagnebrunopaillard.com

Une belle robe de couleur dorée, parsemée de fines bulles. Un nez agréable, très fruité et floral. Une attaque très fraîche, sur des notes de pêche blanche et de poire. Belle finale minérale. A Chavot-Conrcourt – Tél : 03 26 54 32 47 www.champagne-diogene-tissier.com

L’EPICURIEN

Bruno Paillard Brut

Diogène Tissier et Fils Blanc de Blancs

21

Yveline Prat Brut Blanc de Blanc Cuvée Sélection

Ce champagne offre une belle robe de couleur or jaune avec de très jolis reflets. Au nez, une belle fraîcheur, sur des notes d’agrumes et de fruits. Une belle attaque en bouche, avec une belle fraicheur également, sur des arômes de fruits et un petit côté sucré. A Vert-Toulon – Tél : 03 26 52 12 16 www.champagneprat.com

Pierre Moncuit Brut Blanc de Blancs « Hugues De Coulmet »

La robe est de couleur jaune or, avec des reflets brillants. Au nez, des arômes d’agrumes dominent. En bouche un attaque discrète, avec une finale toute en douceur. A Le Mesnil Sur Oger – Tél : 03 26 57 52 65 www.pierre-moncuit.fr

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


13/20

Les Tendances de L’Epicurien

Barnaut Grand Cru « Rosé Authentique »

17/20

Les excellences de L’Epicurien

Perrier-Jouët Rosé Cuvée Belle Epoque Millésimé 2004

 Une robe de couleur pétale de rose, avec de très beaux reflets. Le nez, très expressif, révèle des parfums de fruits compotés. La bouche démarre par une agréable attaque vive, suivie d’un palais très frais, avec un excellent équilibre et une bonne structure. Une finale fraîche et délicate. A Epernay – Tél : 03 26 53 38 00 www.perrier-jouet.com

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Champagne

Pierre Gimonnet et Fils Brut Rosé de Blancs

La robe est de couleur rose saumonée, avec des bulles fines et vives. Le nez est tourné vers des arômes de fruits rouges. Une attaque toute en finesse, pour une bouche toujours portée sur le fruité. Une finale agréable. A Cuis – Tél : 03 26 59 78 70 www.champagne-gimonnet.com

15/20

Les Expressions de L’Epicurien

G.H.Mumm Brut Rosé

La robe est rose pâle, parsemée de bulles régulières formant une jolie effervescence. Au nez, les notes de fruits rouges se démarquent bien, avec un léger côté floral et une pointe vanillée. L’attaque est belle, le palais est marqué par les fruits rouges et une légère fraîcheur minérale. Une belle finale. A Reims – Tél : 03 26 49 59 70 www.ghmumm.com

Raineteau-Grimet Brut Rosé 22

Une belle robe teinte rubis. Le nez est assez discret mais on décèle des notes de fraises des bois et de fruits rouges à noyaux. En bouche, l’effervescence apporte un côté crémeux agréable, sur un palais bien structuré. Une finale longue et puissante, sur des notes de groseilles et de cassis. A Chamery – Tél : 03 26 83 90 32

Laforge-Testa Brut Rosé

Une jolie robe couleur pétale de rose, traversée de fines bulles formant un beau cordon. Le nez est très marqué par des arômes de fruits rouges. Une belle attaque, suivie d’une bouche élégante. A Charly Sur Marne – Tél : 03 23 69 74 82 www.champagne-laforge-testa.fr

Taittinger Brut Rosé

Une robe de couleur rose saumoné, aux bulles fines et harmonieuses. Un nez expressif, dégageant des arômes de framboise et de fraise. Une belle attaque, très fraîche, prélude à un palais très élégant, vif et fruité. Belle durée en bouche. A Reims – Tél : 03 26 85 45 35 www.taittinger.fr Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

La robe est de couleur rose saumoné, traversée d’un beau cordon perlé. Au nez les arômes de fruits rouges sont bien présents. Une belle attaque, suivie d’un palais très fin, toujours sur des notes gourmandes de fruits rouges. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 54 www.champagne-barnaut.com

Alfred Tritant Brut Rosé Grand Cru

Une robe d’un beau rose soutenu aux reflets brillants. Le nez s’ouvre sur des notes de fruits rouges. Une belle fraîcheur de l’attaque à la finale. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 16 www.champagne.tritant.pagesperso-orange.fr

Dosnon et Lepage Récolte Rosé

La robe est d’un rose saumon intense, avec des reflets brillants. Au nez, les arômes de fruits rouges dominent. L’attaque est directe, avec une certaine fraîcheur évoluant sur des notes fruitées et une finale bien marquée. A Avirey-Lingey – Tél : 03 25 29 19 24 www.champagne-dosnon.com

Prévoteau-Perrier Brut Rosé

Une très belle robe rose tendre. L’olfaction dévoile des notes élégantes de fruits à noyaux. La bouche témoigne d’un bel équilibre, sur les fruits rouges. Une finale distinguée. A Damery – Tél : 03 26 58 41 56   – www.champagneprevoteau-perrier.fr

Charles Collin Brut Rosé

Une belle robe rose associée à une effervescence plaisante. Le nez transmet une agréable sensation de fraicheur, sur des notes de fraise des bois, de cassis et de myrtille. Très gourmand au palais avec des arômes de fruits rouges. Une finale longue, portée sur la vinosité. A Fontette – Tél : 03 25 38 31 00   – www. champagne-charles-collin.com

Champagnes Bruts 19/20

Le coup de cœur de L’Epicurien

Philipponnat Brut Royale Réserve

Une belle couleur or teintée de reflets paille. Le nez est marqué par des arômes d’agrumes et de brioche beurrée. Une attaque franche, une bouche aux saveurs citronnées et une finale présentant des notes minérales. Une harmonie et un équilibre parfait pour ce nectar à déguster en apéritif ou tout au long de votre repas…Bravo Charles! A Mareuil-Sur-Ay – Tél : 03 26 56 93 00 www.philipponnat.com

18,5/20

La découverte de L’Epicurien NEW

Boizel Brut Blanc de Noirs

Une robe jaune pâle et aux reflets brillants offrant un beau cordon perlé. Un nez empreint de notes d’agrumes et de fleurs. Une belle attaque. La bouche présente une bonne structure, avec un très bel équilibre. Une finale longue et savoureuse. Notez que le packaging a été entièrement revu et nous a déjà séduits. A Epernay – Tél 03 26 55 21 51 www.champagne-boizel.fr

18/20

La recommandation de L’Epicurien

Alain Thiénot brut

L’élégance définit parfaitement cette cuvée à travers ses bulles fines et régulières tout comme sa robe or léger aux reflets brillants presque étincelants. Ce nectar offre des arômes d’une grande complexité et finesse sur les fruits du verger à chair blanche et un nez printanier de fleurs blanches elles aussi. C’est en bouche que la magie opère avec une grande vivacité et délicatesse sur un fruit un peu mur, des épices douces et une note d’acidité rappelant l’agrume... mais tout en finesse encore une fois. Un grand plaisir à partager! A Reims – Tél : 03 26 77 50 10 – www.thienot.com

17/20

Les excellences de L’Epicurien

Nicolas Feuillatte Réserve

La robe est de couleur or pâle, avec de fines bulles. Un nez fruité, avec des notes d’acacia et d’agrumes. Ample et ronde, la bouche propose une très belle minéralité, sur des notes subtiles de fruits secs. Une superbe finale. A Chouilly – Tél : 03 26 59 55 50 www.nicolas-feuillatte.com

Diogène Tissier et Fils Brut Blanc de Noirs

Une robe de couleur or. Le nez compose avec des arômes de fruits secs grillés. Une bouche portée sur la douceur avec des notes gourmandes de fruits confits. A Chavot-Conrcourt – Tél : 03 26 54 32 47 www.champagne-diogene-tissier.com

Besserat de Bellefon Cuvée des Moines

Une robe jaune aux reflets cristallins. Une effervescence particulièrement fine formée de bulles légères. Un nez frais et expressif, sur des notes d’agrumes (pamplemousse, citron) et de fleurs blanches. Une bonne structure avec une bouche onctueuse et des notes de fruits frais évoluant sur une agréable touche miellée. Bonne longueur sur une finale à la fraicheur minérale. A Epernay - Tél. : 03 26 78 52 16 www.besseratdebellefon.com


L’EPICURIEN MAGAZINE - Champagne

49

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


17/20

Les excellences de L’Epicurien

Paul Berthelot Blason d’Or

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Champagne

Une robe jaune paille aux reflets brillants traversée d’un cordon fin et persistant. Le nez s’exprime sur des notes florales et une trame minérale. Une attaque élégante. La bouche est complexe, avec des arômes de pâtisseries jouant sur le beurre, l’amande et le miel. Une finale intense. A Dizy – Tél : 03 26 55 23 83 www.champagne-berthelot-paul.com

24

Duval-Leroy Brut 1er cru « Fleur de Champagne »

Une robe de couleur or clair, aux reflets vert émeraude. Bulles légères. Au nez, les arômes de fleurs blanches sont très présents. Une belle attaque, suivie d’un palais rond et généreux. Une belle longueur légèrement minérale en finale. A Vertus – Tél 03 26 52 10 75 www.duval-leroy.com

Barnaut Brut Grand Cru Blanc de Noirs

Couleur or jaune avec de légers reflets verts. Des bulles fines et vives. Au nez, les arômes de fleurs blanches dominent sur ceux de fruits. Une attaque puissante, avec une bouche agréable aux saveurs toastées. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 54 www.champagne-barnaut.com

Mailly Grand Cru Brut Réserve

La robe est de couleur or pâle, traversée de bulles fines. Un nez bien ouvert sur les fruits jaunes. Belle entrée en bouche, toujours avec cet agréable côté fruité. Une finale sur la longueur. A Mailly – Tél. : 03 26 49 41 10 www.champagne-mailly.com

Lanson Brut Black Label

Une robe de couleur jaune pâle, avec des reflets verts brillants, parsemée de bulles fines. Le nez compose avec des arômes subtils de fleurs et de fruits. Une agréable attaque, vive et nerveuse et une bouche très droite. Une belle finale en fraîcheur. A Reims – Tél : 03 26 78 50 50 www.lanson.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Dosnon et Lepage Récolte Noire

Une belle couleur jaune or. Au nez, des notes de fruits et d’agrumes. La bouche se montre complexe et généreuse, sur le fruit, les épices et des notes de viennoiseries. Une finale bien équilibrée. A Avirey-Lingey – Tél 03 25 29 19 24 www.champagne-dosnon.com

Charles Heidsieck Brut Réserve

Une robe jaune or, avec de jolis reflets et des bulles fines. Le nez est très fruité, on y retrouve des notes d’abricot et d’agrumes. L’attaque joue sur la fraîcheur et le palais perpétue cette belle sensation fruitée. Une finale longue et minérale. A Reims – Tél : 03 26 84 43 50 www.charlesheidsieck.com

Boizel Brut Réserve

La robe est de couleur or, avec des reflets verts. Le nez, complexe, révèle des notes beurrées et la fraîcheur de la pomme. L’attaque est vivace, toujours avec ce côté beurré. Une belle finale sur des notes sucrées. A Epernay – Tél : 03 26 55 21 51 www.champagne-boizel.fr

15/20

Les Expressions de L’Epicurien

Gosset Grande Réserve

Une robe délicate aux bulles fines formant un cordon élégant, à l’image de la bouteille de cette Grande Cuvée. Le nez offre une superbe fragrance de saveurs : fruits confits, épices douces et notes miellées et briochées. La bouche présente de la rondeur et un bon équilibre, avec des notes pâtissières et une belle acidité en finale. A Epernay – Tél : 03 26 56 99 56 www.champagne-gosset.com

Thienot Brut

Une robe de couleur or animée par de fines bulles vivaces. Le nez offre des notes de fleurs blanches et de fruits. Belle attaque, franche en bouche, offrant une très belle minéralité que l’on retrouve en finale. A Reims – Tél : 03 26 77 50 10 – www.thienot.com

Raineteau-Grimet Brut

La robe est de couleur or jaune avec des reflets brillants, avec une belle effervescence. Le nez, expressif, est dominé par des fragrances de fruits rouges et noirs, avec quelques notes florales. Une attaque puissante et bien droite, suivie d’un palais bien équilibré. Une belle finale, très fraîche. A Chamery – Tél : 03 26 83 90 32


15/20

Les Expressions de L’Epicurien

Perrier-Jouët Grand Brut

Une robe or jaune, avec des reflets vert pâle. Les bulles sont fines et persistantes. Un nez très expressif, sur des notes de fruits à chair blanche, de fruits secs et d’agrumes. La bouche est très équilibrée, sur les agrumes et les fruits exotiques. Une finale persistante, sur des notes de viennoiseries. A Epernay – Tél : 03 26 53 38 00 www.perrier-jouet.com

Tsarine Brut Cuvée Premium

La robe est de couleur or jaune avec des reflets verts bien présents, parsemée de bulles fines. Un nez très riche, sur les fleurs blanches, les agrumes et des notes de citronnelle. Une belle acidité en bouche, marquée par les agrumes et les fruits à chair blanche. Une finale très élégante. A Reims – Tél : 03 26 78 52 07 – www.tsarine.com

Morel Père et fils Brut réserve

Xavier Loriot Brut Cuvée Prestige

Nicolas Feuillatte Brut Grande Réserve

La robe est brillante et limpide. L’olfaction démarre sur des notes gourmandes de confiture. La bouche vient nous le rappeler avec un côté sucré très généreux. On décèle des arômes de fruits très mûrs avant d’aborder une finale remarquable. A Leuvrigny – www.champagne-francis-orban.fr

La robe est jaune or avec de légers reflets verts et une belle effervescence. Complexe, le nez offre des arômes de fruits secs grillés, de fleurs et une touche légèrement iodée. Une attaque très vive suivie d’une belle minéralité. A Chouilly – www.nicolas-feuillatte.com

Boulachin-Chaput Brut Carte Noire

Un chapelet de bulles fines et délicates. Le nez se veut très riche, alternant les arômes de pomme verte, d’agrumes et de noisette. La bouche témoigne d’une belle finesse, très fraîche et la finale se révèle longue et minérale. A Chouilly – Tél : 03 26 59 55 50 www.nicolas-feuillatte.com

Francis Orban Brut Réserve

De Saint Gall Brut 1er Cru Tradition

Une robe de couleur or jaune avec de légers reflets verts, troublée par un cordon de bulles fines. Un nez dominé par les fleurs et le fruit. L’attaque, puissante et dynamique, précède des arômes toastés. Une finale agréable. A Avize – Tél : 03 26 57 94 22 www.de-saint-gall.com

Maurice Grumier Brut

Une robe d’un or jaune très agréable avec ses reflets émeraude. Le nez est typique du chardonnay, avec un beau bouquet de fleurs blanches. La bouche reste dans la même lignée, sur les agrumes. Une finale agréable. A Venteuil – Tél : 03 26 58 48 10 www.champagne-grumier.com

MAGAZINE - Champagne

Robe de couleur or aux reflets brillants. Le nez est marqué par une sensation de fraîcheur florale et des notes de fruits bien mûrs. Une belle attaque précédant un palais gourmand, sur des notes de fruits exotiques. A BinsonOrquigny – Tél : 03 26 58 08 28 www.champagne-xavierloriot.com

suivie d’une belle fraîcheur et d’une bonne structure. Une finale très plaisante. A Leuvrigny – www.champagne-francis-orban.fr

L’EPICURIEN

Une robe or jaune et un joli cordon de bulles. Le nez s’ouvre sur des arômes de pêche blanche. Une agréable attaque franche et un palais aux notes briochées et beurrées se poursuivant sur une longue finale. A Les Riceys– Tél : 03 25 29 10 88 www.champagnemorelpereetfils.com

franc, sur des notes d’agrumes. Une attaque légère et un palais agréable. A Passy-Grigny – Tél : 09 61 39 41 21 www.champagne-lequart.fr

Francis Orban Brut Cuvée Prestige

Une belle robe d’or au cordon de bulles fines très harmonieux. Un nez porté par les fleurs blanches et les fruits (poire, pêche). L’attaque est franche,

Prestige Des Sacres Brut Prestige

Une robe dorée parcourue de bulles fines et persistantes. Le nez, très frais, s’ouvre sur les fleurs blanches et évolue vers les fruits jaunes (pêche, abricot). La bouche est charnue, avec une certaine fraîcheur et une belle longueur. Une finale en finesse. A Janvry– Tél : 03 26 03 63 40 www.champagne-prestigedessacres.com

25

Michel Loriot Brut Réserve Blanc de Noirs

La robe est d’or pâle, avec une belle effervescence. Un nez très élégant de viennoiseries toastées. Une attaque franche précède une bouche très harmonieuse, sur des notes fruitées. Une finale harmonieuse. A Festigny– Tél : 03 26 58 34 01 www.champagne-michelloriot.com

Michel Loriot Brut Prestige

Un beau chapelet de bulles. Le nez se révèle complexe, sur des notes fumées et grillées. La bouche présente une belle matière, avec une structure ronde élégante et des notes de viennoiseries beurrées. A Festigny– Tél : 03 26 58 34 01 www.champagne-michelloriot.com

Laurent Lequart Brut Carte d’Or

Une robe de couleur or avec des reflets bien marqués. Un joli cordon de bulles fines. Le nez est

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


9920

Yveline Prat Brut Réserve

13/20

Les Tendances de L’Epicurien

Mailly Grand Cru Brut Blanc de Noirs

Une robe de couleur or jaune aux reflets brillants. Un beau cordon. Le nez est fin, sur des notes de fruits confiturés. Une agréable fraicheur en bouche et une belle finale. A Mailly – Tél. : 03 26 49 41 10 www.champagne-mailly.com

Laurent Lequart Réserve Brut

La robe est de couleur jaune pâle aux des reflets brillants. Le nez nous emmène sur la piste des fleurs, des fruits du verger. La bouche y fait écho, avec une attaque douce et une bonne structure. A Passy-Grigny – Tél : 09 61 39 41 21 www.champagne-lequart.fr

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Champagne

Xavier Loriot Brut Cuvée Elégance

26

Belle robe de couleur or avec de beaux reflets soutenus. Le nez est fin, sur arômes toastés et de fruits. Une agréable attaque douce, sur les fruits mûrs voire confits. Une belle finale. A BinsonOrquigny – Tél : 03 26 58 08 28 www.champagne-xavierloriot.com

Paul Berthelot Eminence 1er Cru

Une robe jaune paille aux reflets brillants et aux bulles légères. Le nez est flatteur, sur les fruits à chair blanche évoluant vers le confit et des notes fumées. Une belle texture en bouche, avec un bel équilibre, des notes gourmandes et une finale soutenue. A Dizy – Tél : 03 26 55 23 83 www.champagne-berthelot-paul.com

Raineteau-Grimet 1er Cru Brut Tradition

La robe couleur or jaune est animée de bulles très fines formant un beau cordon. L’olfaction fait ressortir un côté fruités, avec quelques touches de miel. Une bouche très équilibrée succède à une attaque franche. Une belle rondeur en bouche et une finale sur l’acidité. A Chamery – Tél : 03 26 83 90 32

J. Charpentier Prestige

Une robe d’un jaune doré bien marqué. Le nez, complexe, s’ouvre sur des notes de fruits bien mûrs évoluant sur les fruits exotiques. Une belle vivacité en bouche, sur des notes d’agrumes, de fleurs et un léger parfum toasté. Une finale gourmande. A Villers Sous Chatillon – Tél : 03 26 58 05 78 www.jcharpentier.com

Tsarine Brut 1er Cru

Une robe scintillante aux reflets or marqués. Les bulles forment un harmonieux cordon perlé. Le nez évoque le pamplemousse et les fruits très mûrs, rehaussés de notes épicées . Après une attaque bien droite, on retrouve le côté fruité évoluant vers le confit et les viennoiseries. Une finale fraîche et minérale très bien équilibrée. A Reims – Tél : 03 26 78 52 07 www.tsarine.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Une robe de couleur jaune paille aux reflets brillants. De belles bulles fines. Le nez est subtil et bien ouvert, sur des notes miellées et toastées. Le palais rejoint le nez pour un instant gourmand, sur des notes grillées, avec des notes vanillées et épicées. A Vert-Toulon – Tél : 03 26 52 12 16 www.champagneprat.com

M.Hostomme Cuvée Tradition

Une belle effervescence. Un nez subtil, sur le fruité. En bouche, la fraîcheur est immédiate. Un bel équilibre pour ce champagne de bonne facture, bien structuré et élégant. Une finale longue et agréable. A Chouilly – Tél : 03 26 55 40 79 www.champagnehostomme.fr

Canard-Duchêne Authentic

Une robe jaune vif. Des bulles fines et délicates. Le nez se révèle très fruité, sur des arômes d’agrumes et de pomme verte. La bouche est délicate, tournée vers la finesse et la fraicheur minérale. A Ludes – Tél : 03 26 61 10 96 www.canard-duchene.fr

G.H.Mumm

La robe est de couleur or pâle, avec des reflets brillants et des bulles délicates. Au nez, on discerne des notes d’agrumes, comme le citron et le pamplemousse, ainsi qu’un petit côté iodé. Une belle rondeur en bouche, avec une très belle minéralité et des notes fruitées. Une belle finale. A Reims – Tél : 03 26 49 59 70 – www.ghmumm.com

Georges de la Chapelle

Une robe de couleur or présentant de beaux reflets et une agréable effervescence. Le nez est dominé par des arômes de fruits et de fleurs blanches. L’attaque est réussie et le palais joue avec des arômes d’agrumes. Une finale minérale. A Vert-Toulon – Tél : 03 26 52 12 16 www.georgesdelachapelle.com

Nicolas Feuillatte

Une belle robe brillante, sur des tons jaune paille. Un nez minéral, rehaussé par quelques subtiles notes d’agrumes et un côté iodé. Une belle attaque en bouche, très fraîche. Une belle structure, avec des notes de poire. Une jolie finale. A Chouilly – Tél : 03 26 59 55 50 www.nicolas-feuillatte.com

De Barfontarc Tradition

La robe est de couleur or jaune, avec des reflets brillants. Un nez subtil, tourné vers des arômes de fleur, de poire et de pèche. Une belle attaque en bouche, avec une jolie minéralité et une longue finale. A Baroville – Tél 03 25 27 07 09 www.champagne-barfontarc.com

Palmer et CO Brut Réserve

Une robe de couleur or avec de très jolis reflets et une belle effervescence.. Au nez des arômes d’agrumes et de fruits à chair blanche. Puissant en bouche, avec une belle minéralité. A Reims – Tél : 03 26 07 35 07 www.champagne-palmer.fr

Legras et Haas Grand Cru

Une belle robe jaune pâle aux reflets brillants. Le nez, très fin, s’ouvre sur des arômes de fruit jaunes. Une belle attaque et un palais bien équilibré. Une finale longue. A Chouilly – Tél : 03 26 54 92 90 www.legras-et-haas.com

Laforge-Testa Brut

Une belle robe dorée traversée d’une vive effervescence. Une réelle richesse au nez, sur des notes de fruits confits, de pain toasté et d’amande grillée. Un très bel équilibre en bouche, aux arômes de fruits, succèdent de délicates notes toastée et torréfiées. A Charly Sur Marne – Tél 03 23 69 74 82 www.champagne-laforge-testa.fr

Barnaut Brut Grand Cru Grande Réserve

Une robe d’or jaune aux reflets émeraude et une belle effervescence. Un beau bouquet floral se dégage au nez. Une attaque vive, suivie d’un palais à la fois rond et fruité. Une belle finale fraîche. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 54 www.champagne-barnaut.com

Xavier Loriot Brut Grande Réserve

Une robe de couleur or jaune avec de légers reflets verts, parsemée de bulles fines. Un nez très floral, avec quelques notes de fruit. L’attaque est puissante, le palais d’une bonne structure, aux arômes toastés. A BinsonOrquigny – Tél : 03 26 58 08 28 www.champagne-xavierloriot.com

Alfred Tritant Brut Grand Cru « Cuvée Prestige »

De couleur or pâle, traversé de bulles fines. Le nez est bien marqué par des arômes fruités. L’attaque est franche, toujours sur d’agréables notes de fruits. Une finale très longue.. A Bouzy – Tél : 03 26 57 01 16 www.champagne.tritant.pagesperso-orange.fr

Bernard Bijotat

Une robe dorée traversée d’une belle effervescence. Le nez, complexe, s’ouvre sur un beau bouquet floral, rehaussé de notes fruitées. Une belle texture charnue en bouche, sur des notes gourmandes miellées. A Romeny-Sur-Marne – Tél : 03 23 70 12 51 www.champagne-bernard-bijotat.fr

Paul Berthelot Réserve

De couleur jaune paille, il présente quelques reflets dorés. Le nez s’exprime sur des notes végétales et gourmandes : miel et fruits exotiques. La bouche témoigne d’une belle finesse, sur les fruits blancs. Une belle finale, sur de discrètes notes de menthe poivrée. A Dizy – Tél : 03 26 55 23 83 www.champagne-berthelot-paul.com


9920-LANSON-l'epicuriens - FD ok:Mise en page 1

21/06/12

10:42

Page 1

“L’Art d’assembler et d’élever de grands millésimes”

L’EPICURIEN MAGAZINE - Champagne

RIO GRANDE - Photo : Studios FOCALE 3 - Reims

49

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION


- Route des vins MAGAZINE L’EPICURIEN

Route des vins : la foire est permanente Les foires aux vins sont surtout devenues une spécialité des grandes surfaces. Mais à l’Epicurien, notre foire est permanente, il suffit de suivre les différentes routes des vins, à commencer par celles qui mènent chez nos partenaires.

28

C’est ainsi que dans ce numéro vous retrouverez : la route du Bourgogne, avec Meursault, Puligny-Montrachet, Pommard, la route du Bordeaux avec Saint-Emilion, Saint-Estèphe et SaintJulien, celle, de la Loire, avec le Muscadet, du Languedoc avec les Corbières et enfin du Rhône avec Châteauneuf du Pape.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


AOC MEURSAULT ET PULIGNY-MONTRACHET

LES ROIS DES BLANCS > LES RENCONTRES AU CAVEAU DE L’EPICURIEN BY CHRISTOPHE GORGERET La Bourgogne offre une multitude de vins tous dotés d’une grande complexité, chaque appellation à son style et chaque vigneron sa personnalité. Nous avons rencontré certains d’entre eux et souhaitions vous présenter leur domaine

Maison Frédéric Magnien

Domaine Ablert Bichot

Albert Bichot possède quatre domaines implantés au cœur des quatre grandes régions viticoles qui composent la Bourgogne : Chablis, Côte de Nuits, Côte de Beaune et Côte Chalonnaise. Chaque Domaine comprend à la fois des vignes mais également des installations et une structure dédiées à la vinification et l’élevage des vins de la région. Sous la conduite d’Alberic Bichot, les équipes se composent de chefs de culture pour les vignobles et de maîtres de chais pour les vinifications et l’élevage. Trois vins représentent la quintessence de leur savoir-faire et de leur style issus des domaines à Chablis, en Côte de Nuits ou en Côte de Beaune, ce sont des vins avec une âme particulière ( Chablis Grand Cru « La Moutone » Monopole, VosneRomanée 1er Cru « Les Malconsorts » et Corton Grand Cru « Clos des Maréchaudes » Monopole ). Ce savoir-faire repose sur le respect du terroir et de la nature. Pratiquant une viticulture durable, à base d’observation, de prévention et d’écoute des grands équilibres naturels, Albert Bichot souhaite préserver cette terre nourricière pour les générations futures. À Beaune - Tél : (+33) 3 80 24 37 37 www.albert-bichot.com

Frédéric Magnien, jeune et (déjà) célèbre, dirige une activité de négoce sous son propre nom, tout en assurant la suite de son père au Domaine Michel Magnien. Il propose des vins dans les plus prestigieuses appellations, en villages, premiers et grands crus : Gevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée,NuitsSaint-Georges, Chassagne-Montrachet, PulignyMontrachet, Aloxe-Corton et Meursault. Plusieurs des vignes d’où proviennent ses raisins sont cultivées en bio. Le style de la maison est contemporain, en évitant quand même les extractions excessives : macérations à froid plus ou moins longues, pigeages et remontages variables selon le millésime. Il vinifie et élève ses vins en biodynamie. La mise a lieu sans collage ni filtration. A Morey-Saint-Denis - Tél. (+33) 3 80 58 54 20 www.frederic-magnien.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Route des vins

Olivier Leflaive est issu d’une famille implantée à Puligny depuis 1635. Il est propriétaire de 14 ha de vignes, sur Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet (premiers crus Les Vergers, Clos Saint-Marc, Abbaye de Morgeot) et Meursault (premier cru Les Poruzots). Ses vignes sont en culture biologique. Olivier Leflaive mène également une florissante activité de négoce ; il suit de près ses fournisseurs, s’efforçant d’obtenir les raisins des meilleures parcelles. La liste des vins est impressionnante : trois des cinq grands crus de Puligny, le corton-charlemagne, dix premiers crus sur Chassagne, quatre sur Meursault, sept sur Volnay, quatre sur Pommard, cinq sur Saint-Aubin… En vinification, Olivier Leflaive privilégie la finesse et l’élégance à la puissance. Les raisins blancs connaissent un pressurage léger suivi d’un élevage (fûts neufs à 15 %) sur lies avec bâtonnages de durée variable. En rouge, la cuvaison dure de 15 à 21 jours et l’élevage peut s’étendre jusqu’à 18 mois. A Puligny-Montrachet - Tél. (+33) 3 80 21 37 65 www.olivier-leflaive.com

Le vignoble couvre environ 10 ha. La culture est raisonnée : le sol est labouré. Les vignes sont rigoureusement ébourgeonnées. Cuvaison traditionnelle d’environ 3 semaines. L’élevage en fûts peut durer de 12 à 18 mois. La gamme comprend trois blancs et six rouges. En Meursault, le Clos de Tavaux (en monopole) et le premier cru La Goutte d’Or. Le troisième blanc est un Puligny-Montrachet village. Les vins rouges : en Beaune, le premier cru Clos des Mouches ; en Volnay, le premier cru Clos des Chênes ; en Pommard, quatre cuvées : un village et les trois meilleurs premiers crus de l’appellation : Les Rugiens, Les Épenots et Les Grands Épenots. A Meursault - Tél. (+33) 3 80 21 22 40 www.gaunoux.com

L’EPICURIEN

Domaine Olivier Leflaive

Domaine François Gaunoux

29


Meursault 19/20

17/20 Les coups de cœur de L’Epicurien

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

Domaine F. Gaunoux « Clos de Tavaux » 2010

30

Une robe exceptionnelle, d’un jaune or intense brillant et vif. Le premier nez est frais sur le fruit avec des notes de sous-bois et d’épices fort séduisantes. On sent la richesse mais aussi la structure et une certaine minéralité. Le vin a du gras sans jamais être lourd, il donne une belle plénitude en fin de bouche. Tout en longueur et se montre intense avec une belle rondeur. A Meursault - Tél. 03 80 21 22 40 www.gaunoux.com

Château de Citeaux 1er cru « Charmes » 2010

Un jaune brillant anime le verre. Le nez se révèle en douceur avec la pêche mêlée de subtiles touches de miel. La bouche grasse et opulente est plaisante, avec d’intenses arômes de fruits. A Meursault – Tél. : 03 80 21 20 32 www.chateau-de-citeaux.com

18,5/20

La recommandation de L’Epicurien

Château de Meursault Charmes 2009

Une belle couleur or pâle aux reflets brillants. Le nez se présente de manière très harmonieuse, avec un certains fruité et une minéralité bien présente. Fruitée, la bouche offre une très belle longueur, minérale et rafraichissante. Un accord parfait avec les fruits de mers. A Meursault – Tél 03 80 26 22 75 www.meursault.com

Les excellences de L’Epicurien

Château de Citeaux « Vieux Clos Du Château De Citeaux » Monopole 2010 Un beau nez de fleurs blanches, avec quelques touches de miel. Le palais présente une belle minéralité qui lui donne de la longueur et des notes très gourmandes de miel et de fruits secs. Un vin qui réservera certainement de bonnes surprises dans quelques années. A Meursault – Tél 03 80 21 20 32 www.chateau-de-citeaux.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Les excellences de L’Epicurien

Maison Bouchard Ainé Et Fils 1er cru « Le Porusot » 2010 Cuvée Signature

Un Meursault de couleur paille. Le nez sort un peu de l’ordinaire avec son coté épicé rehaussant les parfums de fleurs blanches et de fruits secs. La bouche fait preuve d’un profil dense et généreux, sur une fraicheur d’agrumes et des notes de fruits. A Beaune – Tél 03 80 24 24 00 www.bouchard-aine.fr

Domaine Louis Max 1er cru Porusot 2010

Ce 1er cru présente une agréable robe dorée. Au nez, les fleurs blanches se font remarquer d’entrée, supplantées de notes minérales. Une minéralité toujours présente en bouche, avec une longueur et une richesse significative. A Nuits St Georges – Tél. : 03 80 62 43 00 www.louismax.com

Domaine Pierre Morey « Les Tessons » 2010

Une belle robe jaune. Au nez, le citron et les fleurs blanches dominent, avec des notes zestées. La bouche offre un profil boisé généreux ainsi que des notes très gourmandes de miel. Une belle longueur. A Meursault – Tél. : 03 80 21 21 03 www.morey-meursault.fr

Maison Bouchard Ainé Et Fils 2010

Une robe de couleur or pâle. Le nez dégage des parfums de fruits exotiques et de fleurs blanches. Une bouche généreuse et grasse et une belle finale, longue rafraichissante. A Beaune – Tél 03 80 24 24 00 www.bouchard-aine.fr

Domaine Antoine et Rachel Olivier « Les Pellands » 2010

Robe or brillant très élégante. Du nez s’échappe un agréable bouquet de fleurs et de subtiles touches vanillées. En bouche, la puissance prend les devants avec que ce vin dévoile sa richesse et sa belle longueur. A Santenay – Tél 03 80 20 61 35 www.domaineolivier.fr

15/20

Les plaisirs de L’Epicurien

Maison Ambroise Meursault 1er cru « Les Porusots » 2010

La robe se pare de reflets or. Les fleurs blanches succèdent en finesse aux fruits à noyaux lors de l’olfaction. Un très bel équilibre pour une bouche complexe et opulente et une finale longue et puissante. A Premeaux-Prissey – Tél 03 80 62 30 19 www.ambroise.com

Château de Meursault Perrières 2009

Une belle brillance pour cette robe de couleur or. Le nez prend les devants avec des fragrances florales très prononcées. La bouche s’épanouit sur des notes d’agrumes (pamplemousse et zest de citron) et offre une structure bien ronde et généreuse. Une garde de quelques années est à envisager. A Meursault – Tél 03 80 26 22 75 www.meursault.com

Domaine Changarnier 2010

Une robe atypique pour ce meursault, or très clair, presque cristallin. Une belle complexité aromatique, sur les fruits compotés, les fleurs du verger (abricotier). Les notes de fruits se retrouvent en bouche sur une belle acidité, pamplemousse. La finale reste sur la fraîcheur. A Nolay – Tél. : 03 80 21 7092


Puligny-Montrachet

15/20

Les excellences de L’Epicurien

Domaine Henri PRUDHON et Fils Les coups de cœur de L’Epicurien 19/20 « La Garenne » 2010 Une belle robe jaune paille, brillante, avec des nuDomaine Olivier Leflaive ances de vert et d’or qui dévoilent de la matière. « Champs Gains » 2010 Le nez est intense, fin, boisé, noisette avec des nu-

obe jaune pâle avec de légers reflets verts. Nez minéral et végétal d’humus de terre fraîche et d’amande macérée. Bouche ample sur le citron. Idéal sur un filet de perche, sauce champignons.Superbe vin d’une grande complexité. A Nuits-St-Georges - Tél: 03 80 61 04 55 www.bourgognes-faiveley.com

17/20

14/20

Les plaisirs de L’Epicurien

MAGAZINE - Route des vins

Domaine FAIVELEY 1er cru « Charmes » 2010

ances de fruits à chair jaune (pêche…) et une finale sur l’amande. La bouche est très élégante et lisse au toucher, on y retrouve ce petit côté noisette et acidulé et un bel équilibre ainsi qu’une fraîcheur printanière. A Saint-Aubin - Tél: 03 80 21 36 70

L’EPICURIEN

Une merveille en commençant par la robe jaune brillant presque nuptial aux jambes sirupeuses. Le nez se montre expressif et flatteur sur les fruits frais et exotique avec des notes grillées et légèrement boisées. C’est en bouche que la pâte du maître opère tant ce vin est volumineux, il a un style, celui d’un vrai Puligny tout en longueur et à la finale d’une rare élégance. A Puligny-Montrachet – Tél. : 03 80 21 37 65 www.olivier-leflaive.com

Domaine Lucien MUZARD et Fils 2010

A l’oeil on retrouve ce côté jaune paille et clair propre aux Meursaults, avec un aspect lumineux en plus… Très engageant. Le nez se montre ouvert, soyeux, avec des notes de fleurs blanches (lys, rose…) ainsi qu’une certaine puissance et complexité. En bouche, ce vin est dense et on retrouve les promesses du nez. Belle persistance des arômes. A Santenay - Tél: 03 80 20 66 02

La recommandation de L’Epicurien 31

EARL Bernard Millot Puligny Montrachet « Les Corvées » 2010

La robe est d’or jaune. L’olfaction offre un beau bouquet floral et des arômes de fruits tel la pêche de vigne. L’attaque est bien droite et précède une structure ample et minérale. Une belle finale en finesse. A Meursault – Tél 03 80 21 20 91 www.domaine-millot.com

Domaine CHANZY « Les Reuchaux » 2010

D’un aspect paille dorée et jaune, ce vin montre une douce brillance et de jolis reflets éclairés presque transparents. Son nez est à la fois complexe, floral, minéral avec une petite note de citronnelle très agréable, de fleurs coupées et un léger boisé. Peu alcoolique, la bouche est agréable, très aromatique, fine, soyeuse. Elle se conclut sur une belle longueur avec des notes épicées, puis chaudes. A Bouzeron Tél: 03 85 87 23 69 www.chanzy.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


MUSCADET

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

COQUILLAGES ET CRUSTACÉS !

32

> L’appellation de 3 600 ha est délimitée par la Bretagne au Nord, les premières collines des Mauges et du Bocage Vendéen l’est et au Sud-Est, la plaine alluviale du Marais Breton au Sud-Ouest et la frange littorale atlantique du pays de Retz à l’Ouest. Ici, le Melon de Bourgogne règne en maître. L’unique cépage de l’AOP jouit d’un climat océanique tempéré avec des précipitations bien réparties sur toute l’année. La vinification sur lies apporte aux muscadets une vivacité caractéristique, avec une belle fraîcheur, des arômes floraux très marqués et une minéralité typique. Le partenaire idéal des huîtres et coquillages !

Vendanges 2012 Avec des conditions climatiques peu clémentes au printemps et au début de l’été, une baisse de la récolte en 2012 était inévitable. Heureusement, ce phénomène a été compensé par une belle maturité des raisins, notamment due à l’ensoleillement généreux d’août et de septembre. Ces rendements moindres ne devraient pas pour autant augmenter les prix d’achat pour les consommateurs.

Muscadet Côtes De Grandlieu Domaine de la Coche « Les Rochettes » 2009

Un nez très expressif sur les fleurs blanches et les fruits exotiques avec une belle fraicheur. La bouche est bien ronde, avec une belle structure, sur des notes de brioche toastée. Une agréable finale très longue. A Sainte Pazanne – Tél : 02 40 02 44 43 www.domainedelacoche.com

Domaine de la Coche « La Salle Aux Fées » 2011

La robe est d’or pâle aux reflets verts. Un nez délicat, sur des arômes fins de fleurs blanches et de citron. La bouche est dominée par la fraîcheur, sur les fruits. Une finale longue et suave. Attaque souple en bouche avec côté fruité et jeune, modéré par une sensation de gras. La finale est douce et longue, très généreuse. A Sainte Pazanne – Tél : 02 40 02 44 43 www.domainedelacoche.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Domaine de l’Aujardière « Le Clos De La Butte »2011

Château De La Pingossière Vieilles Vignes 2010

Muscadet Sèvre et Maine Sur Lie

Domaine La Haute Févrie « Terroir Les Gras Moutons » 2010

Un nez gourmand, sur des notes de poire. L’attaque directe précède un palais d’un beau volume, caractérisé par une belle finesse et des notes de fruits blancs. Une finale élégante. A Saint Philibert De Grand Lieu Tél : 02 27 43 81 91

Domaine Menard-Gaborit « Cuvée Prestige » 2010

Le nez se montre particulièrement expressif, alliant la fraicheur citronnée à un beau bouquet de fleurs blanches. Après une attaque bien dosée suit un palais aux notes de pain grillé et de brioche. Une finale gourmande, longue et persistante. A Monniéres – Tél : 02 40 54 61 06 www.domaine-menard-gaborit.fr

Domaine de la Grange « Grand R de Prestige »

La robe est jaune aux reflets dorés. Le nez s’ouvre sur des notes fruitées avant de laisser la place à un bouquet floral. Un bon équilibre en bouche, avec une belle amplitude. Une finale élégante et persistante. A Le Landreau – Tél : 02 40 06 45 65 www.domaine-r-delagrange.com

Château de l’Oiselinière 2011

Une belle robe jaune clair. Le nez plutôt discret mais frais exprime des arômes de fleurs et de fruits. A l’inverse, la bouche est expressive, sur des notes florales et une belle minéralité. Une finale longue et rafraichissante. A Gorges – Tél : 02 40 06 91 59 www.chateau-de-l-oiseliniere.com

Château de l’Oiselinière « Les grands Gâts »

Une jolie robe or lumineuse. Le nez s’exprime bien, sur des parfums de fruits jaunes. L’attaque est douce alors que la bouche présente un très bel équilibre et un bon gras. Une agréable fraîcheur d’agrumes. A Gorges – Tél : 02 40 06 91 59 www.chateau-de-l-oiseliniere.com

Un nez assez complexe, porté sur des notes de fruits à chair blanche et une touche d’agrumes. L’attaque en bouche est bien nette, précédant un palais bien équilibré, sur des notes minérales et fruitées. Une finale longue et rafraichissante. A Clisson – Tél : 02 40 06 90 69 www.guilbaud-muscadet.com

Une robe dorée aux reflets verts. L’olfaction présente des notes délicates d’agrumes et de fruits exotiques. La bouche est dense et très aromatique, toujours avec une belle finesse. Une finale élégante. A Maison Sur Sèvre – Tél : 02 40 36 94 08 www.lahautefevrie.com

Domaine La Haute Févrie « Excellence » 2010

Une robe pâle claire argent, un nez citron frais et diode qui nous rappelle les embruns. Un bouche typée muscadet pleine de fraîcheur avec des notes de zest. Une belle acidité en finale. A Maison Sur Sèvre – Tél : 02 40 36 94 08 www.lahautefevrie.com

Domaine De La Foliette « Tradition » 2010

La robe est d’or pâle limpide. Le nez se montre très expressif et exhale des arômes de fruits jaunes avec une légère touche vanillée. Une très belle fraîcheur en bouche, avec un beau volume et des notes d’agrumes et de fruits secs. A La Haye Fouassière - Tél : 02 40 36 92 28


Domaine De La Foliette « Vieilles Vignes » 2011

Un vin très frais. Le nez s’ouvre sur de belles notes d’agrumes et de poire. Une attaque franche précède un palais très droit et bien équilibré. Une finale longue. A La Haye Fouassière – Tél : 02 40 36 92 28

Un nez très fin, sur un beau bouquet de fleurs blanches. La bouche, fraiche et légère, fait preuve d’un bel équilibre, sur des notes d’agrumes. Son perlant lui procure une belle vivacité. A Le Loroux-Bottereau – Tél : 02 40 33 81 15

Une robe pâle aux reflets verts. Le nez, plaisant, est marqué par des arômes de fleurs et de fruits, rehaussés d’une minéralité aérienne. Une bonne tenue en bouche, à la fois fraîche et souple. Un bel équilibre et une finale persistante. A Le Loroux-Bottereau Tél : 02 40 33 81 15 domainelandelle@hotmail.fr

Muscadet Sévre et Maine Domaine Menard-Gaborit « Monniéres-St Fiacre » 2007

Une belle robe jaune. Le nez, complexe, présente des arômes de fleurs et de fruits mûrs. Une attaque agréable, suivie d’une bouche ample d’une bonne tenue, sur des notes d’abricot. Une finale longue et raffinée. A Monniéres – Tél : 02 40 54 61 06 www.domaine-menard-gaborit.fr

Domaine de la Grange « Schistes de Goulaine »

Michel Libeau et Fils 2011

Une robe d’un jaune paille très clair, brillante et aux légers reflets verts. Un nez en fraicheur, sur des notes de poire et de fleurs blanches. La bouche suit le nez, avec une finale offrant une belle mâche, sur l’acidité. Un bel équilibre. A Le Loroux-Bottereau - Tél : 02 40 33 81 15 www.muscadet-libeau.com

Muscadet Sèvre et Maine Le Pallet

Château de la Fessardiére

Une belle robe jaune tirant sur le paille avec de légers reflets verts. Le nez est élégant, avec une certaine fraicheur et une belle pureté minérale. L’attaque est vive, suivie d’un palais ample. Une bonne structure et une minéralité crayeuse en finale. A Vallet – Tél : 02 40 36 20 88 www.muscadet-bio.com

Vignes de l’Alma 2009

Muscadet Coteaux de la Loire Une robe claire, cristalline et limpide. Un nez frais, sur des notes iodées et légèrement infusées. Une bouche portée sur les agrumes et une finale légèrement pétillante. A Saint Florent Le Vieil - Tel. : 03 2 41 72 71 09 www.vignesdelalma.com

Just’1 Vignerons « Jubilation Le Pallet » 2007

Le nez est frais, il offre des arômes de fruits blancs précédant ceux, plus discrets, de vanillé et de viennoiserie beurrée. Une bonne concentration en bouche, avec un palais bien gras. Une finale très élégante présentant une sensation minérale. A Le Pallet – Tél : 02 28 00 10 20 www.vigneronsdupallet.com

MAGAZINE - Route des vins

Domaine De La Landelle « Jeunes Vignes » 2011

Un nez marquant par sa belle minéralité, suivie de notes florales. L’attaque est vive et laisse place à des notes de fruits et d’agrumes. Un très bel équilibre pour cette cuvée de caractère à la puissance minérale bien affirmée. Une finale persistante pour un vin prometteur. A Vallet – Tél : 02 40 36 22 55 – www.sauvion.fr

Muscadet

L’EPICURIEN

Domaine De La Landelle « Les Treilles » 2010

Maison Sauvion « Jardins Secrets Brut 00 » 2010

33

Just’1 Vignerons « Jubilation Le Pallet » 2009

Une belle robe or pâle. Le nez, intense, fait preuve d’une admirable complexité, aux arômes de fruits succèdent les notes plus subtiles, de fruits secs et empyreumatiques. L’attaque est vivace, suivie d’un palais expressif. Une finale minérale raffinée. A Le Pallet – Tél : 02 28 00 10 20 www.vigneronsdupallet.com

Le nez présente une admirable palette d’arômes, sur les fruits mûrs et confits, les notes miellées rehaussées d’une pointe épicée. L’attaque est puissante et laisse apparaitre une très belle minéralité. La finale perdure, avec une certaine élégance. A Le Landreau – Tél : 02 40 06 45 65 www.domaine-r-delagrange.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


CONDRIEU

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

LA RICHESSE ET LA FINESSE DU VIOGNIER

34

> Ce vignoble, sur les flancs des coteaux qui dominent le fleuve, en face de Vienne, donne l’un des meilleurs vins blancs du monde. Ce sol granitique offre sa meilleure expression au viognier. Les coteaux aux pentes très prononcées bénéficient de la meilleure exposition possible, ce qui garantit une maturation optimale. Le condrieu se caractérise par sa finesse aromatique plus que par sa puissance. Il offre une palette aromatique riche et subtile, d’une intensité moyenne. Il se signale par un parfum d’abricot ou de pêche blanche. Beaucoup d’arômes différents peuvent se présenter : violette, tabac, épices douces, fruits exotiques, poire, miel, pain d’épice… En bouche, le condrieu offre rondeur et suavité. Sa concentration donne une impression de gras, voire de moelleux. Sa finale est persistante et très aromatique (sur des notes fruitées et épicées). Le condrieu est un vin à boire jeune, dans les 3 ou 4 ans ; ensuite, il tend à perdre de sa richesse aromatique.

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

18/20

La recommandation de L’Epicurien

Domaine Mouton Côte Bonette 2011

Ce Condrieu fait partie de ceux qui jouent la carte de la légèreté. Le nez d’abord, apporte une toute de fraicheur minérale sur les fleurs blanches. Le palais, ensuite, s’ouvre en délicatesse sur des notes de fruits exotiques. La finale est délicate, avec une légère acidité citronnée. Un vin équilibré doté d’une bonne acidité qui devrait évoluer et se dévoiler encore plus d’ici quelques années. A Condrieu – Tél 04 74 87 82 36 www.domaine-mouton.com

16/20

Les découvertes de L’Epicurien

Delas Frères 2009 « La Galopine »

Du verre s’échappe un nez expressif et gourmand, sur des notes de fruits à chair blanche, de fleurs blanches et une pointe de miel. Une belle ampleur dès l’attaque, emplissant bien le palais. La finale est agréable, longue et suave. A Saint Jean De Muzols – Tél 03 26 56 94 00 www.delas.com

Domaine Michel et Stéphane Ogier Maison Guigal 2010 « Les Vieilles Vignes De Jacques Particulièrement vif et expressif, le nez s’exprime sur des arômes de fleurs blanches, d’abricot et de Vernay» 2011 C’est une superbe robe qui s’ouvre à nous teintée or clair et léger reflets brillants. Le nez est intense et très riche, emporté par des arômes de fruits exotiques rehaussé de citronnelle très volatile. Une belle ampleur dès l’attaque, que l’on retrouve dans une bouche ronde aux arômes de pêche des vignes et de petits agrumes suivis de petits épices tout en finesse et une pointe infusé. Une finale équilibrée et rafraichissante. A Ampuis – Tél 04 74 56 01 75 www.domaine-ogier.fr

Chapoutier 2011 « Invitare »

Une robe jaune très pâle, aux accents cristallins. Le nez exprime une fraîcheur très agréable, soulignée par un beau bouquet de fleurs blanches. L’attaque est soyeuse, avec un côté lissé très appréciable. La bouche poursuit la sensation de fraîcheur, avec de fines notes boisées. Quelques années en cave en révèleront toute la saveur. Un très beau produit offrant un bel équilibre et rondeur…on a adoré… parole d’Epicurien A Tain – Tél 04 75 08 92 61 – www.chapoutier.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

fines notes d’agrumes. Frais et équilibré, la bouche est marquée par une légère amertume. Un peu jeune, il réservera certainement de très bonnes surprises dans une paire d’années. A Ampuis – Tél 04 74 56 10 22 – www.guigal.com

Domaine Michel Mourier 2010 « La Legende »

Le nez est distingué et gourmand, sur des notes de fleurs blanches et d’abricot. L’attaque est puissante mais soyeuse, prolongeant ce côté frais si agréable. Une belle texture jusqu’en finale. A Chavanay – Tél 04 74 87 04 07 www.michel-mourier.com

Domaine De Pierre Blanche 2011

La robe est jaune pâle aux reflets scintillants. Un nez très plaisant pour ce Condrieu, sur des notes florales mêlées de fruits à chair blanche. Une belle douceur dès l’attaque, agrémentée d’une texture enveloppante. Belle finale, sur la longueur et la fraîcheur. A Chavanay – Tél 04 74 87 04 07 www.michel-mourier.com

Delas Frères 2010 « Clos Boucher »

Sa robe est d’un jaune aux reflets dorés lumineux. Le nez est intéressant, avec sa dominante de frutis exotiques rehaussée d’une belle minéralité. L’attaque est distinguée, précédant un palais d’une belle intensité. Une finale présentant des notes minérales aériennes. A Saint Jean De Muzols – Tél 03 26 56 94 00 www.delas.com

Domaine du Chêne 2010

La robe est limpide et brillante aux reflets or et aux jambes longues. Un nez tout en chaleur sur les fruits cuits, légères notes de miel lacté. Sur un deuxième nez sur les agrumes. Une entrée en bouche lissée et soyeuse qui offre une belle intensité mais une légère amertume peut être due à sa jeunesse. Ce qui dérange un peu en finale. A Chavanay – Tél 04 74 87 27 34 www.domaineduchenerouviere.com

Domaine Mouton Côte Chatillon 2011

Une belle robe d’un jaune intense aux reflets brillants. Un nez bien tranché, au parfum de fleurs blanches très rafraichissant. Beau gras en bouche, accompagné d’agréables notes beurrées. Une finale particulièrement longue et puissante, qui laisse une bonne impression. A Condrieu – Tél 04 74 87 82 36 www.domaine-mouton.com

Domaine Michel et Stéphane Ogier « La Combe de Malleval» 2011 Le nez montre une très belle pureté, sur la fraicheur minérale et des notes, plus complexes, vanillées et toastées. Très désaltérant, le palais offre une belle texture de velours. Une belle illustration de l’appellation. A Ampuis – Tél 04 74 56 01 75 www.domaine-ogier.fr

Domaine Carrière-Ogier 2010

Une robe jaune claire au léger reflet vert. Un nez discret, qui laisse paraître toutefois des notes de fleurs blanches et fruits à chair blanche. La bouche est fraîche, elle nous donne une impression de puissance, mais retenue. Un bon équilibre entre l’acidité et l’amertume. Un beau produit. A Ampuis – Tél 04 74 56 01 75 www.domaine-ogier.fr


AOC CORBIÈRES

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

EN PLEINE RENAISSANCE

36

> Situées au sein du Languedoc-Roussillon, entre Narbonne et Carcassonne, les Corbières bénéficient de superbes conditions pour la viticulture avec une superficie de plus de 13 000 ha et une impressionnante diversité des sols : calcaire, grès, schistes et marnes,… Pour mieux s’y retrouver, le paysage viticole se retrouve divisé en onze crus bien distincts : Boutenac, Durban, Fontfroide, Lagrasse, Lézignan, Montagne d’Alaric, Quéribus, Saint-Victor, Serviès, Sigean et Termenès. Ici, le Carignan domine les assemblages de rouge et de rosé, même si le Grenache, le Mourvèdre, la Syrah, ou encore le Cinsault, sont aussi de la partie. Côté blanc, on retrouve plutôt des cépages tels que le Bourboulenc, le Grenache blanc ou encore le Maccabeu. Première appellation en volume du Languedoc et quatrième à l’échelle de la France, Corbières surprend par son dynamisme et sa qualité de plus en plus présente.

18,5/20

La recommandation de L’Epicurien

Vignobles Foncalieu “La lumière”

Une robe sombre et dense. Les fruits noirs mûrs dominent le nez, avec des notes de thym et de romarin. La bouche se montre puissante, sur des arômes grillés, des notes épicées et même une touche de moka. Un vin racé illustrant parfaitement la typicité des Corbières : sauvage et avec du tempérament. Une belle bouteille qui saura vieillir quelques années. A Arzens - Tel : 04 68 76 21 68 www.foncalieuvignobles.com

17/20

Les excellences de L’Epicurien

Abbaye Fontfroide 2009 « Deo Gratias »

De sa robe, rouge grenat, tirant sur le foncé, s’échappe des parfums de fruits bien mûrs et des notes de mokka torréfié. Une belle richesse en bouche, sur des tannins soyeux et une belle structure. Une finale agréable, sur des nuances épicées. A Narbonne– Tél. 04 68 45 11 08 www.fontfroide.com

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Château Pech-Latt « Sélection Vieilles Vignes » 2011

Une robe d’un grenat soutenu. Le nez, complexe, alterne les parfums de fruits rouges, d’épices et quelques notes animales. L’attaque est franche, précédant un vin de caractère, suivant le nez avec le fruité et le cuir. Une finale agréable, sur des notes empyreumatiques. A Lagrasse– Tél : 04 68 58 11 41 19,2

Château du Grand Gaumont 2010 Cuvée Spéciale

Une robe rouge aux reflets bruns. A l’olfaction, on distingue des notes de fruits rouges très mûrs, soulignées de notes épicées. L’attaque se présente de manière élégante, sur la fraîcheur. Le palais est puissant, sur des notes boisées et une structure tannique. Á Lézignan – Tél. 04 68 27 10 82 www.grandcaumont.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Château Beauregard Mirouze « Lauzina » blanc 2011

Une belle robe brillante aux légers reflets verts. Le nez surprend par une belle complexité, sur les fruits jaunes à noyaux et les fruits exotiques. L’attaque est vive, précédant une bouche élégante et de caractère. A Bizanet – Tél: 04 68 45 19 35 www.beauregard-mirouze.com

Château Etang Des Colombes rouge « Bicentenaire » Vieilles Vignes 2008

Une robe d’un rouge foncé très soutenu. Au nez, on retrouve des effluves boisées particulièrement marquées, avec des notes empyreumatiques. Le palais offre une très belle ampleur en bouche. Très rond, il présente un gras remarquable. A Lézignan– Tél : 04 68 27 00 03 www.etangdescolombes.com

Cellier des Demoiselles « Château Durfort »

Une robe d’un rouge sombre. Le nez est dans un premier temps discret mais se révèle à l’aération, sur des notes de fruits rouges et de petits fruits noirs. La bouche présente une belle structure, avec des tannins marqués mais bien fondus. A réserver quelques années en cave. A St Laurent de la Cabrerisse – Tél : 04 68 44 02 73 www.cellier-des-demoiselles.fr

Château Pech-Latt « Tamanova » 2011

Une robe grenat d’une belle brillance. Le nez, agréable, s’ouvre sur des notes boisées et évolue sur le fruit rouge. Une belle attaque, prélude à un palais bien équilibré : de la rondeur et des tannins bien fondus. A déguster dès à présent. A Lagrasse – Tél: 04 68 58 11 41

Château Montauriol Rigaud 2010 « Cuvée Les Crozes »

Une robe tendant vers le noir. L’intensité est bien présente à l’olfaction, avec une dominante de petits fruits noirs suivie de touches végétales. La puissance est encore au rendez-vous lorsqu’il s’agit de la mise en bouche, avec des arômes de fruits à l’alcool et des tanins très présents. Quelques temps en cave devraient lui permettre de s’affiner et de nous surprendre. A Arzens – Tél. 04 68 76 21 68 www.foncalieu.com

Château Beauregard Mirouze « Lauzina » 2009

Une robe sombre aux reflets lumineux. Un nez expressif, sur les fruits confits. La bouche poursuit cette sensation, évoluant sur des notes confiturées. Un bon équilibre, sur une texture enveloppante. La finale, longue et tannique indique encore un bon potentiel de vieillissement. A Bizanet – Tél: 04 68 45 19 35 www.beauregard-mirouze.com


16/20

Les bons moments de L’Epicurien

Château du Grand Gaumont 2010 « Réserve de Laurence »

Les reflets violines viennent animer sa robe sombre. Sur la finesse, le nez présente des notes de fruits et de fleurs colorées. Une belle souplesse en bouche, sur des notes de fruits noirs à maturité et des tannins fugaces. Á Lézignan – Tél. 04 68 27 10 82 www.grandcaumont.com

Val d’Orbieu Domaine Crémailhe 2009

Un rouge sombre aux reflets brillants. Le nez présente des parfums de fruits rouges à maturité, rehaussées de notes fumées et de poivre. Après une belle attaque, le palais évolue sur des tannins fondus témoignant d’une fort belle structure. Une finale gracieuse, sur la longueur. A Narbonne – Tél: 04 68 42 75 00 www.valdorbieu.com

Celliers d’Orfée 2010 « Cuvée l’Infernale »

La robe rouge est marquée. Très agréable, le nez présente des notes de fruits rouges et empyreumatiques. Tout autant séduisant, le palais joue sur son côté fruité et sa belle rondeur. Une finale harmonieuse. A Ornaisons – Tél. 04 68 27 09 76 www.cellierdorfee.com

14/20

Les découvertes de L’Epicurien

Domaine Espérou 2009

Une robe à la teinte sombre, aux reflets brillants. L’olfaction dévoile un côté boisé et empyreumatique très agréable. Après une attaque élégante, la bouche dévoile une très belle souplesse, suivant le nez sur des notes de fumée et de bois exotiques. Une finale de caractère, sur la longueur. A Boutenac – Tél: 04 68 40 28 05 www.domaine-esperou.fr

Château Montfin 2009 « Cuvée Mathilde »

Une belle couleur rouge rubis. Un nez élégant, sur des notes de fruits bien mûrs et une note de bois fumé. La bouche est particulièrement bien équilibrée, avec une attaque bien nette et des tannins bien fondus. A Peyriac De Ler – Tél: 04 68 41 93 30 www.chateaumontfin.com

Corbières Boutenac

MAGAZINE - Route des vins

Une belle robe grenat. Le nez se présente de manière élégante, chaleureuse et suave, sur des notes de fruits rouges. L’attaque recouvre le palais d’une matière généreuse, suivie de tanins fondus. La finale est très appréciable sur une note de réglisse. A Narbonne – Tél. 04 68 45 11 08 www.fontfroide.com

L’EPICURIEN

Abbaye Fontfroide Corbiéres 2010 « Deo Gratias »

16/20 Cellier des Demoiselles « Messaline »

Une robe particulièrement sombre laissant présager une belle concentration. Une impression confirmée par le nez intense, dominé par les petits fruits noirs très mûrs, voire confiturés. La bouche témoigne d’une fort belle amplitude, agrémentée de tannins bien fondus. La finale est longue et apporte une touche de fraîcheur bienvenue. A St Laurent de la Cabrerisse – Tél : 04 68 44 02 73 www.cellier-des-demoiselles.fr

15/20

37

Celliers d’Orfée « B de Boutenac » 2009

Une robe d’un rouge profond séduisant. Le nez joue la carte de la finesse avec un joli bouquet de petits fruits rouges et noirs et des notes poivrées. Un beau jeu de matières en bouche, entre la structure généreuse et les tannins soyeux. Une finale onctueuse, avec une pointe de réglisse. A Ornaisons – Tél. 04 68 27 09 76 www.cellierdorfee.com

14/20 Château Montfin 2008 « Cuvée Pauline »

Un rouge soutenu aux reflets violines d’où provient un nez délicatement fruité, agrémenté de touches boisées. L’attaque est admirable, révélant un palais bien typé Corbières, généreux et velouté. A Peyriac De Ler – Tél: 04 68 41 93 30 www.chateaumontfin.com

Cru Boutenac « La Vigie » 2009

Une robe d’apparence légère d’où s’échappe un nez bien concentré de fruits bien mûrs et boisé. La bouche fait preuve d’une bonne amplitude, avec un côté gourmand confituré. Une finale fraiche et élégante, sur des notes minérales. A Arzens – Tél. 04 68 76 21 68 www.foncalieu.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


CHÂTEAUNEUF DU PAPE

ISSU D’UN OCÉAN DE GALETS

La région s’attend à un bon millésime, avec une belle qualité, même si la récolte devrait être légèrement inférieure à celle de l’an passé. A l’inverse de beaucoup de régions viticoles françaises touchées par le froid et les orages, la vallée du Rhône a bénéficié d’un printemps pluvieux et d’un bel été, sec et chaud. La bonne concentration en arômes et en couleur des raisins laisse présager un bon millésime.

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Château Mont-Redon blanc 2010

Une pure merveille que ce blanc d’une grande complexité à la robe or brillante offrant des reflets argenté aux jambes longues. Le nez est d’une grande complexité sur les fruits à chair blanche un peu compotés, avec des notes grillées et exotiques sur fond de sous-bois et d’épices. La bouche offre un beau gras et une grande intensité tout en rondeur et délicatesse, un superbe vin. Messieurs Abeille & Fabre, félicitation pour ce nectar béni des dieux…on adore, continuez. A Châteauneuf-du-Pape - Tél. : (+33) 4 74 56 10 22 www.montredon.fr

Château la Nerthe blanc 2010

Doté d’une très belle robe dorée, brillante et limpide, aux arômes subtils sur l’épice et éloquents qui agrémentent un nez floral sur le fruit mûr voir un peu coing confit. La bouche est fraîche sur l’agrume et gouleyante, légèrement grasse et équilibré avec

Maison Guigal 2006

De sa robe pourpre tirant sur le sombre, s’échappe des parfums de fruits secs et de fruits rouges, rehaussés d’une fine pointe d’arômes animaux. Les saveurs en bouche suivent le nez, sur un beau gras et une bonne puissance. Déjà une belle bouteille prête à déguster. De grandes qualités qui font de ce vin un coup de cœur bien justifié. A Ampuis – Tél 04 74 56 10 22 – www.guigal.com

17/20

La recommandation de L’Epicurien

Domaine Paul Autard 2008

Le nez de fruits compotés est de bon augure, avec un excellent boisé qui lui donne un caractère fumé, voire d’encens. La bouche suit ce registre sensuel, avec un grain de tanin dense et frais, parfaitement enrobé. Un vin abouti sans rature qui en plus offre un grand potentiel de garde. A Courthezon – 04 90 70 73 15 - www.paulautard.com

Michel Chapoutier 2010 « La Bernardine »

On sent une belle puissance dès l’olfaction mais en retenue, sur des notes de petites baies rouges bien mûres et une pointe d’épices. L’attaque est bien nette, précédent un palais d’une fort belle amplitude, bien structurée et aux tannins plaisants. A Tain – Tél 04 75 08 92 61 – www.chapoutier.com

Cave St Pierre Ch. St-André 2011

Une robe rouge aux reflets violets. Le nez s’ouvre sur des notes de framboises et épicées. Après une belle attaque, la bouche offre une matière bien ronde et enveloppante, d’une belle longueur, sur des notes de griotte. A faire patienter quelques années en cave. A Châteauneuf du Pape – Tél 04 90 83 58 34 www.cavessaintpierre.fr

14/20 Vignobles Diffonty 2010 « Cuvée du Vatican Manus Dei »

Une robe pourpre, tirant sur le sombre. Le nez est complexe et distingué, emmené par des arômes de fruits rouges bien mûrs et des notes végétales. L’attaque offre une puissance maîtrisée, avec une belle structure et des tannins affinés. La finale se décline sur la longueur, sur la fraîcheur et une pointe de cacao en finale. Une belle bouteille de garde. A Châteauneuf Du Pape – Tél 04 90 83 70 51 www.cuveeduvatican.fr

Domaine de Beaurenard blanc 20010

Belle robe très intense profonde. Bonne expression aromatique. Fruit bien mûr. Bouche onctueuse. Un très bel équilibre. Superbe finale, soyeuse. A Jonquieres - Tél. (+33) 4 90 70 31 31

Côtes Du Rhône Villages… Des vins de plaisir de grande qualité

18/20 Domaine De l’Aure Cuvée André rouge 2010

Un nez d’une belle intensité, sur les petits fruits rouges avec quelques notes de fleurs. Après une attaque nette, le palais s’épanouit sur une belle longueur, jouant sur des tannins soyeux et bien fondus nous emmenant sur une finale élégante. La Cuvée Bois de Brignon rouge 2009 présente un nez gourmand, sur des notes de baies noires et rouges bien mûres et une fine pointe mielleuse. La bouche possède un beau fruité et un très bel équilibre. Des tannins soyeux accompagnent sa belle texture enveloppante. Un vin bien équilibré, déjà prêt à déguster. A Saint Hilaire d’Ozilhan – Tél 04 66 37 00 82 www.domainedelaure-vin-rhone.com

Delas Frères 2010 « Haute Pierre »

Sa robe rouge profond renferme un nez discret mais agréable sur les baies rouges. Le palais est de bonne facture, avec un beau gras et une bonne mâche, sur des arômes fruités et empyreumatiques. Une finale élégante, légèrement poivrée. A Saint Jean De Muzols – Tél 03 26 56 94 00 www.delas.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Route des vins

Vendanges 2012

un fort potentiel de vieillissement. A déguster avec un poisson en sauce voir une côte de veau rôtie dans son jus, morilles et fines asperges sauvages, on en a le Vieux télégraphe à la bouche. A Châteauneuf-du-Pape - Tél. (+33) 4 90 83 70 11

L’EPICURIEN

> Entre Avignon et Orange, les 3200 hectares du vignoble de Châteauneuf-du-Pape surplombent la plaine du Comtat. Traditionnellement, 13 cépages peuvent être utilisés, même si les vignerons privilégient plutôt le Grenache, le Cinsault, le Mourvèdre et la Syrah. La caractéristique principale de l’appellation reste l’homogénéité de ses sols : une couche de galets roulés tapissant l’ancien lit du Rhône. Dans sa jeunesse, un Châteauneuf présente un nez sur les fruits cuits, la réglisse, les épices, le cuir, des notes grillées, des notes animales… Avec l’âge apparaissent des notes empyreumatiques (goudron, fumée, notes balsamiques), des arômes de garrigue (laurier, romarin), de vanille, de tabac, d’épices rares, de bois exotique (cèdre), de sousbois ou encore de truffe ! La bouche, très ample, ronde et grasse, témoigne d’une suavité rare.

39


SAINT-JOSEPH

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

LA FINESSE DE LA SYRAH

40

> L’appellation Saint Joseph s’étend sur près de 50 kilomètres sur la rive droite du Rhône longeant les départements de la Loire et de l’Ardèche. Les 1000 ha de l’appellation reposent sur un socle granitique ainsi que des sols de gneiss et de schistes très filtrants. Sur la zone septentrionale, les vignes sont soumises aux influences semi continentales, les vendanges sont plus tardives, alors que la zone méridionale, plus tempérée, bénéficie d’un climat plus méditerranéen. Qu’il soit composé de Syrah en rouge ou de Marsanne et de Roussanne en blanc, Saint-Joseph est apprécié pour ses arômes puissants, son élégance et sa complexité en bouche. A la dégustation, les rouges offrent une matière ronde et ample, une texture charnue et suave et des tanins fins… Sans oublier leur saveur fruitée, sur les fruits rouges et noirs, évoluant vers le cacao, le fumé et les épices.

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Delas Frères 2010 « François De Tournon »

La gourmandise est de la partie avec ce nez confituré sur les fruits rouges, agrémenté de délicates notes poivrées. Une belle suavité au palais, marqué par le fruit et une très belle texture minérale. Son potentiel s’exprimera certainement mieux d’ici quelques années. A Saint Jean De Muzols – Tél 03 26 56 94 00 www.delas.com

Maison Chapoutier 2010 « Deschants »

Une robe magnifique intense, brillante sur fond carminé, un plaisir des yeux. Le nez se montre intense, sur des notes de baies rouges et de sous-bois avec des effluves d’épices. Une attaque bien nette précède un palais très fruité, sur un très beau volume en bouche. Les tannins boisés, bien fondus, nous accompagnent jusqu’en finale. A Tain – Tél 04 75 08 92 61 – www.chapoutier.com

18/20

Domaine De Pierre Blanche 2010

Un nez très expressif, sur des notes gourmandes de griottine relevées de touches épicées agréables. L’attaque fait preuve de douceur, puis le palais monte en puissance, sur des tannins bien fondus et une finale légèrement poivrée très appréciable. Un vin superbe qui en plus offre un potentiel de garde important. A Chavanay – Tél 04 74 87 04 07 www.michel-mourier.com

17/20

Les excellences de L’Epicurien

Domaine Xavier Mourier 2010 « Cep d’or »

La robe est d’un rouge très sombre, tirant sur le noir. D’abord discret, le nez s’ouvre complètement à l’aération, sur des notes épicées délicates. Après une attaque franche, le palais fait preuve de générosité. De bonne facture, il peut être dégusté dès maintenant. A Chavanay – Tél 04 74 87 04 07 www.michel-mourier.com

Delas Frères 2010 « Les Challeys »

La robe est d’un rouge sombre aux reflets violines. Charmant et expressif, le nez nous emmène sur la route des épices, avec des notes de fruits très mûrs. Une attaque ronde donne la réplique à des tanins fins, sur une trame aromatique délicate. Une bouteille qui révèlera tout son potentiel dans quelques années. A Saint Jean De Muzols – Tél 03 26 56 94 00 www.delas.com

Domaine du Chêne 2007 « Anaïs »

Le nez est intense, sur des arômes boisés et épicés avec quelques notes animales à l’aération. L’attaque, puissante, entraine avec elle une matière très ample, avec des tanins bien fondus. La finale prend de la longueur, sur un boisé élégant. A Chavanay – Tél 04 74 87 27 34 www.domaineduchenerouviere.com

Gabriel Meffre

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

La recommandation de L’Epicurien

« Saint-Etienne » 2010

Belle robe violine aux reflets grenat. Le nez se veut chaleureux, sur les fruits cuits et des notes de tabac. Une entrée en bouche très épicée, qui nous fait penser au bâton de réglisse. Une finale longue fort agréable. Il faudra attendre quelques années. A Gigondas – Tél : 04 90 12 30 21 www.gabriel-meffre.fr

12/20 Maison Guigal 2009

La déception de L’Epicurien

Une robe rouge grenat au disque violine. Le premier nez est dominé par les fruits rouges et les baies sauvages. Une attaque souple, presque trop avec des tannins encore présents et acérés. La bouche présente de légères notes de réglisse suivies de touches acidulées qui accroche au palet. Monsieur Guigal, c’est toujours un réel plaisir que de déguster vos vins mais sur cet échantillon nous restons sur notre faim. Toutefois nous reviendrons sur ce millésime qui peut-être demande à être dégusté d’ici quelques années A Ampuis – Tél 04 74 56 10 22 – www.guigal.com


POMMARD

RICHE ET SENSIBLE

19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Delas Frères 2010 « François De Tournon »

La robe est d’un grenat étincelant. Le nez présente d’agréables notes de petits fruits rouges, rehaussées par un côté légèrement épicé. L’attaque est discrète mais harmonieuse, précédant un palais d’un beau volume, témoignant d’une belle maitrise. Les notes fruitées et épicées sont toujours bien présentes, annonçant une finale particulièrement élégante. A Beaune – Tél. : 03 80 24 37 37 www.bourgogne-bichot.com

18/20

La recommandation de L’Epicurien

Maison Bouchard Père et Fils Pommard 1 er cru 2010

Une robe rouge grenat d’une belle intensité. Le nez se montre très fin, sur des notes de cassis et une touche musquée. Une très belle opulence en bouche, très riche. La finale est longue avec une dominante boisée. Encore jeune, il promet une belle garde et doit patienter en cave encore quelques années. A Beaune – Tél : 03 80 24 80 24 www.bouchard-pereetfils.com

Les excellences de L’Epicurien

François Gaunoux « Les Grands Epenots »2008

Une robe limpide et séduisante d’un pourpre profond aux reflets rubis. La palette aromatique de ce vin est surprenante, avec une dominante de fruits rouges et baies noires sur des notes d’épices et de vieux cuir. L’attaque est franche et souple, avec une belle amplitude et une finale longue et structurée. A Meursault – Tél. : 03 80 21 22 40 www.gaunoux.com

Albert Bichot 2012 - Monopole Château de Dracy Baron de Charrette

La robe est d’un agréable rouge grenat. Une belle complexité au nez, sur des parfums de petits fruits rouge, de fruits noirs très mûrs et de poivre. Elégant dès l’attaque, ce vin emplit la bouche d’arômes de fruits rouges très mûrs. Une belle structure, avec un équilibre bien maîtrisé. Un vin de garde, assurément. A Beaune – Tél. : 03 80 24 37 37 www.bourgogne-bichot.com

Maison Bouchard Père et Fils 2010

A l’œil, ce vin se présente sous une robe foncée et brillante. Un nez agréable et complexe, sur des senteurs de fruits rouges relevées d’une pointe d’épices. Une bouche savoureuse aux tannins bien fondus, sur des notes de fruits rouges et de fruits secs offrant une belle vivacité. La finale est élégante, toujours sur les épices. A conserver trois ou quatre années en cave pour en révéler toutes les saveurs. A Beaune – Tél : 03 80 24 80 24 www.bouchard-pereetfils.com

MAGAZINE - Route des vins

Nos Dégustations

17/20

L’EPICURIEN

> Dès le Moyen Âge, on voyait le Pommard comme un vin de référence, la fine fleur des vins bourguignons. Cette belle réputation de rouges très tanniques et corsés a traversé les siècles. Une idée à nuancer : même si le premier cru le plus célèbre, Les Rugiens, est bel et bien fidèle à la légende, les autres s’illustrent par la finesse de leurs tannins et le soyeux de leur texture. Sur les 320 ha de Pommard, 115 sont classés en premiers crus. Mûre, groseille ou encore noyau de cerise, les vins de l’appellation se distinguent par leur côté fruité, basculant avec le temps sur des notes de cuir, de chocolat et de poivre. Ils s’ouvrent pleinement après quelques années en cave et accompagnent à merveille gibiers, volailles et autres fromages de caractère.

Frédéric Magnien « Grands Epenots » 1er cru 2009

Une superbe robe intense aux reflets rubis. Le nez offre une grande fragrance de parfums mêlée de fruits rouge et d’épices avec des notes torréfiées. C’est en bouche qu’il s’exprime le plus avec une belle amplitude et un parfait équilibre. La finale se montre délicate et longue avec des tanins bien assimilés. A Morey Saint-Denis – Tél. : 03 80 58 54 20 www.frederic-magnien.com

41

Domaine Faiveley 1er cru « Les Rugiens » 2010

D’un grenat sombre, il propose un nez de caractère très intense. L’olfaction s’ouvre sur des senteurs de fruits noirs très mûrs comme le cassis et présente des notes de cuir plus discrètes. La bouche laisse apparaître un très beau gras, avec des tannins bien fondus et un très beau fruité. Une finale très élégante et veloutée. Son bel équilibre lui permet d’être savouré tout de suite mais de très bonnes surprises peuvent survenir d’ici quelques années en cave. A Nuit St Georges – Tél. : 03 80 61 04 55 www.domaine-faiveley.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


SAINT-EMILION

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Route des vins

L’ÉLÉGANCE DU MERLOT

42

> Cheval Blanc, Pavie, Angélus… Précédée par la réputation de ses premiers grands crus classés le vignoble de Saint-Emilion, traversé par la Dordogne et la Barbanne, s’étend sur les pentes d’une colline surplombant la vallée de la Garonne. Trois types de sols se partagent ce terroir d’exception. La côte calcaire d’abord, puis le plateau calcaire aux sols argilo-calcaires et enfin les graves argileux. Les vins rouges, hiérarchisés en quatre appellations (St Emilion, St Emilion Grand Cru, St Emilion Grand Cru Classé et St Emilion 1er Grand Cru Classé) sont issus des cépages Merlot, Cabernet franc et Cabernet Sauvignon. De leur assemblage naît la typicité des Saint-Emilion : riches en bouche, bien charpentés, marqués par le gras, la rondeur et la finesse.

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Château Grand Corbin-Despagne Grand Cru Classé 2009

De couleur grenat, ce vin s’ouvre sur des arômes de fruits rouges bien mûrs et révèle des saveurs boisées à l’aération. La bouche révèle un fort bel équilibre, sur les fruits à l’alcool avec une bonne présence tannique. Une finale longue, sur le toasté. A Saint Emilion – Tél : 05 57 51 08 38 www.grand-corbin-despagne.com

Château La Clotte Grand Cru Classé 2006

Une belle prestance dans le verre avec un vin pourpre aux reflets brillants sous un disque grenat. Le nez possède, lui aussi, de l’allure, sur de délicates notes de baies rouges et un côté boisé à l’aération. Une attaque bien droite donne le ton à un palais expressif relevé de tannins soyeux, tout en élégance avec un bel équilibre et une fin de bouche gourmande, quel plaisir. Á Saint-Émilion – Tél. 05 57 24 66 85 www.chateaulaclotte.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

18/20

Les découvertes de L’Epicurien

Château Teyssier Grand Cru 2009

De sa robe rubis s’échappent de délicats arômes de myrtille et de bois exotiques. La bouche est expressive, poursuivant sur des notes de fruits noirs agrémentés d’une pointe d’épices. Une finale longue, soutenue par une belle trame tannique. A oublier en cave trois ou quatre années pour en révéler tout le potentiel. A Saint Emilion – Tél 05 57 84 64 22 www.teyssier.fr

Clos des Menuts Grand Cru L’Excellence 2010

Une robe de couleur rubis aux reflets brillants. Le nez, assez discret, évolue sur un beau bouquet de fruits rouges rehaussé d’une pointe épicée. Très belle texture en bouche, toujours sur le fruit, présentant des tannins agréables. La finale est agréable, avec une pointe épicée. A Saint Emilion – Tél : 05 57 55 59 59 www.maisonriviere.fr

Clos des Menuts Grand Cru 2010

Sa robe rubis est marquée de reflets vifs. Élégant, le nez exhale un beau bouquet de fruits rouges et de petits fruits noirs à maturité. Dès l’attaque, on ressent un côté frais auquel se mêle une bouche ample et bien structurée. Une finale de caractère pour un vin jeune mais déjà apte à accompagner un bon repas. A Saint Emilion – Tél : 05 57 55 59 59 www.maisonriviere.fr

Château Corbin Michotte Grand Cru Classé 1999

Une belle robe grenat tirant sur le sombre. Le nez est élégant, dominé par des arômes de fruits bien mûrs, de sous bois et de légères notes empyreumatiques. L’attaque est franche, elle précède des arômes fruités et une belle texture enveloppant le palais. Une finale distinguée. A Saint Emilion – Tél : 05 57 51 64 88 www.vin-boidron.com

Château La Clotte Grand Cru Classé 2007

Une séduisante robe pourpre profond, un nez puissant et complexe mêlant les fruits rouges et noirs confits à des notes épicées, une bouche charnue, généreuse, bâtie sur des tanins soyeux: un vin de plaisir à apprécier dès aujourd’hui ou d’ici deux ans. Á Saint-Émilion – Tél. 05 57 24 66 85 www.chateaulaclotte.com

Château Chauvin Grand Cru Classé 2009

Une robe rubis soutenu. Le nez semble discret mais révèle d’élégantes notes de fruits noirs et une touche épicée à l’aération. A l’inverse, le palais s’exprime dès l’attaque, offrant une matière riche, avec une belle harmonie entre les notes de fruits et les tannins bien présents jusqu’en finale. A Saint Emilion – Tél 05 57 24 76 25 www.chateauchauvin.com

Le Dôme 2007

Une robe à la couleur sombre aux reflets violines particulièrement séduisante. Le nez, très expressif et complexe, est emmené par des arômes de petites baies noires, de fleurs de sous-bois et d’épices. Une attaque délicate, suivie d’une belle structure au palais, marqué par une admirable pureté et des tanins soyeux bien fondus. A Saint Emilion – Tél 05 57 84 64 22 www.teyssier.fr


SAINT-ESTÈPHE

UN CARACTÈRE BIEN TREMPÉ > Produits entre l’Atlantique et l’estuaire de la Gironde ces vins rouges sont souvent exceptionnels. Planté de cépages Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot et Petit Verdot, le vignoble s’étend sur plus de 1300 hectares. Les sols se composent de graveleuses tandis que le sous-sol argilo-calcaires protège les ceps contre l’excès d’humidité. Les vins produits ici portent la marque du terroir, avec une couleur intense, une belle robustesse et des tanins très ronds offrant complexité et longueur. Leur puissance en fait d’excellents vins de garde.

Nos Dégustations 19/20

Les coups de cœur de L’Epicurien

Château Montrose 2008

La recommandation de L’Epicurien

Château La Haye 2007

Une robe d’un rouge profond, parcourue de nuances violines. Le nez se révèle pleinement à l’aération, avec de belles notes fruitées et grillées. La bouche offre une bonne amplitude, une belle mâche sur une trame tannique fine et élégante. Une finale relevée d’une agréable touche boisée. Ce vin est prêt a boire il offre un parfait équilibre et une réelle longueur en bouche. A Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 32 18 www.chateaulahaye.com

16/20

Les découvertes de L’Epicurien

Château Le Crock 2009

Château Tronquoy-Lalande 2008

Une robe d’un pourpre profond. L’olfaction présente un nez distingué, jouant sur l’équilibre entre les notes de fruits noirs, animales et épicées. La bouche offre une rondeur et une ampleur étonnante, sur une trame de fruits rouges. Á Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 30 12 www.tronquoy-lalande.com

Château La Haye 2009

D’abord discret, le nez révèle ensuite des arômes de baies noires accompagné de parfums de sousbois. L’attaque est élégante bien que spécialement tannique, précédant un palais intense et savoureux, sur un bel équilibre. Une bouteille qui évoluera de manière très positive avec le temps. A Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 32 18 www.chateaulahaye.com

Une agréable robe rouge aux reflets violets. Le nez fait preuve de puissance, sur des notes de baies noires, de sous-bois et une pointe vanillée. L’attaque élégante annonce un palais riche et rond, aux tannins particulièrement soyeux. La final, légèrement épicée laisse sur une bonne impression. Un très bon potentiel de garde. Á Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 73 05 www.chateaulecrock.fr

L’EPICURIEN

SAINT-JULIEN

FINS ET ROBUSTES > Située entre Margaux et Pauillac, à mi-chemin entre la forêt des Landes et la Gironde, l’appellation Saint-Julien s’étend sur 910 ha, en plein milieu du Médoc. Les cépages Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot et petit Verdot s’y épanouissent pleinement. C’est ensuite une affaire d’assemblage et surtout de vinification. En général, les rouges de Saint-Julien possèdent une belle couleur, un bouquet fin et typé, du corps et une grande richesse. Des différences existent pourtant entre les crus teintés de finesse du Sud et ceux du Nord dont la puissance n’est pas sans rappeler celle des pauillacs.

Nos Dégustations 19/20 Château Talbot Grand Cru Classé 2009

Les coups de cœur de L’Epicurien

Une belle robe intense et brillante d’un grenat profond aux reflets violines qui se retrouvent dans le verre. Le nez, expressif et élégant, sur le fruit cuit est dominé par des notes animales de cuir tanné, accompagné de touches épicées et vanillées. Dès l’attaque, le palais révèle une forte belle structure, avec une belle amplitude et des tannins soignés. Ce vin offre un plaisir constant aussi bien olfactif que gustatif, plus on le déguste et plus il dévoile de nouveaux aromes et évolue en bouche. A Saint Julien Beychevelle – Tél 05 56 73 21 51 www.chateau-talbot.com

Château Léoville-Poyferré 2006

Une robe d’un rouge profond, parcourue de nuances violines. Le nez se révèle pleinement à l’aération, avec de belles notes fruitées et grillées. La bouche offre une bonne amplitude, une belle mâche sur une trame tannique fine et élégante. Une finale relevée d’une agréable touche boisée. Ce vin est prêt a boire il offre un parfait équilibre et une réelle longueur en bouche. A Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 32 18 www.chateaulahaye.com

18/20

La recommandation de L’Epicurien

Château Branaire-Ducru « Duluc » 2006

Une robe d’un rouge grenat bien franc. Après le plaisir de l’œil vient celui de l’olfaction, sur des notes fruité se greffent, dans une belle harmonie, des arômes empyreumatiques toastés et grillés. L’attaque est élégante et précède une structure tannique soyeuse et ronde. Une belle bouteille à consommer dès à présent. A Saint Julien – Tél 05 56 59 25 86 www.branaire.com

18/20

Les excellences de L’Epicurien

Château Branaire-Ducru 2007

Dès le service, ce vin s’annonce avec un nez très agréable, évoquant une étonnante fraicheur, sur des notes de baies rouges. Une belle harmonie qui se retrouve en bouche, d’une agréable longueur prolongeant sa belle structure jusqu’en finale. Un vin de garde, assurément. A Saint Julien – Tél 05 56 59 25 86 www.branaire.com

Château Moulin Riche 2009

Une robe sombre, tirant sur le violet foncé. D’entrée, le nez donne le ton, sur des arômes complexes et généreux de fleurs accompagnant des touches épicées. Une belle attaque très élégante, annonciatrice d’un palais très bien équilibré, présentant un beau volume sur des notes de baies noires et de toasté. Les tannins, soyeux et marqués, nous emmènent jusqu’à une finale généreuse et légèrement poivrée. Un excellent potentiel. A Saint Julien – Tél 05 56 59 08 30 www.leoville-poyferre.fr

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Route des vins

On retrouve une agréable robe rubis aux reflets brillants dans le verre avec un disque lipide et des jambes longues. Le nez joue la carte de l’élégance en misant sur des arômes fruités déclinés sur les baies rouges et noires et les fleurs d’été. Belle structure en bouche, enveloppant le palais d’un beau gras et de tannins bien présents. Quelques années en cave sont à prévoir pour que ce nectar nous offre toute sa plénitude. Á Saint-Estèphe – Tél. : 05 56 59 30 12 www.chateau-montrose.com

18/20

43


- Cigare MAGAZINE L’EPICURIEN

48

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Un petit calva ?

Non, un grand

Calvados L’EPICURIEN MAGAZINE - Alcool

A l’image d’une célèbre bande dessinée, le Calvados serait-il le dernier bastion d’un peuple en éternelle rébellion ?

Bernard van de Kerchove

Même si la mode des alcools « forts » a beaucoup souffert ces dernières années d’un processus législatif et réglementaire astreignant, souvent à juste titre d’ailleurs, s’attarder à la fin d’un repas sur la note parfumée d’un Calvados réalisé avec passion sera un vrai plaisir, sans modération, même si sa consommation ne doit pas oublier cette obligation. Dans le Calvados, département qui ne saurait se défaire de son riche patrimoine culinaire, il y a quelques irréductibles pleins de talent pour donner à l’appellation toute sa richesse. Même si l’AOC est ancienne (1942), depuis 1984, l’INAO a délimité trois appellations, pour trois aires de production distinctes pour cette eau-de-vie originaire de Normandie obtenue par distillation de cidre ou de poiré (« boisson alcoolisée effervescente, similaire au cidre, obtenue par fermentation du jus de poire issu de variétés spécifiques de « poires à poiré ») : le « Calvados » proprement dit, qui représente presque les trois quarts de la production, le Calvados « Pays d’Auge » (25%) et le Calvados « Domfrontais » qui a obtenu son AOC en 1997, avec ses propres pommes et au moins 30 % de poiré... pour un seul petit pour cent de la totalité.

Il est clair que si chacun revendique de fabriquer « son » Calvados avec « ses » pommes et « ses » poires (Pas moins de 200 variétés sont reconnues !), ce sont bien entendu des pommes et des poires « normandes » ! On mélange les pommes (Acides, sucrées, amères) avec des pourcentages différents selon les producteurs mais un certain équilibre pour un juste respect des goûts...et des normes. Après avoir été pressé, le jus, auquel on a ajouté le poiré, est distillé en eau de vie (40/42° maximum): distillation simple ou double (en alambic pour le Pays d’Auge), avant d’être vieilli au minimum deux ans en fûts de chêne.

Il n’est pas rare que cette production bénéficie d’un vieillissement nettement plus long et notre sélection compte de remarquables et vénérables étiquettes, de 20 à 50 ans !

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

45


Domaine de la Mérité Les traditions ancestrales peuvent très bien trouver dans des rencontres opportunes l’occasion d’écrire une nouvelle histoire. Celle de Jean Maizeret avec Leticia Réglade, issue d’une famille Mexicaine originaire de l’état où l’on produit la meilleure Téquila au Monde, a donné naissance à cette cuvée inédite qui n’oublie pas ses origines : le Pays d’Ouche. Elevée et vieillie en fûts de chêne, dans la plus pure tradition normande, cette cuvée 20 ans d’âge reflète tout le savoir-faire et l’expertise du domaine. 100 €

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Alcool

Domaine de la Mérité 2 rue de la Poterie 27 410 Gouttieres Tel. : +33 (0)2 32 44 43 83

46

Louis Dupont Ce domaine familial produit du Calvados depuis 1887 et quatre générations se sont succédées dans cette propriété de 30 ha de vergers. Après Jules, Louis et Etienne, c’est aujourd’hui Anne-Pamy et Jérôme qui ont rejoint l’affaire dans un esprit qualitatif soutenu. Afin d’obtenir des arômes fondus de pomme et de vanille, ce Calvados 30 ans d’âge a été élevé dans des barriques de 1200 litres puis dans des fûts de chêne de 400 litres. 150 € Domaine Louis Dupont RD6 14 430 Victot Pontfol Tel. : +33 (0)2 31 63 24 24 www.calvados-dupont.fr

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Michel Huard Si la famille de Michel Huard produit du Calvados depuis sept générations, Jean François Guillouet, son petit fils, à la tête du domaine depuis 2004, a choisi ce millésime 1984 (La majorité de la production est commercialisée en millésimé) issu de l’assemblage d’une vingtaine de variétés de pommes douces et douces amères. Son vieillissement a été effectué dans plusieurs fûts de différentes contenances (de 5 000 litres à 220 litres), dont certains ont plus de 100 ans. 90 € Domaine Michel Huard Le Pertyer 61 100 Caligny Tel. : +33 (0)2 33 65 22 32


Lecompte

Château du Breuil Harmonieusement posé dans son coffret de bois exotique, ce « Calvados N°14 », signé par Philippe Etignard, le maître de chai, est un bel assemblage de très vieux calvados vieillis en petits fûts de chêne. Son nom vient du fait que cette cuvée est le quatorzième produit de la gamme du château, vaste propriété dont le parc accueille 28 ha de vergers. Un joli cadeau avec sa carafe originale en verre extra blanc. 210/250 € Château Du Breuil 14 130 Le Breuil en Auge Tel. : +33 (0)2 31 65 60 00 www.chateau-breuil.com

Dans le Domfrontais, au cœur du bocage Normand, ce domaine produit, élève et assemble, depuis 1934, des Calvados qui mettent en valeur toutes les richesses de ce précieux terroir. Ce Calvados « Saint Vital 20 ans », dans son flacon original, le démontre avec évidence. 180/220 € 2 rue du Domaine de la Vectière 61 350 Mantilly Tel. : +33 (0)2 33 38 70 48

Domaine Adrien Camut La distillation s’effectue au cœur du domaine, dans des alambics de type charentais issus d’un brevet déposé dans les années 70 par Adrien Camut. Ce sont ses petits fils, dignes héritiers de six générations de producteurs, qui exploitent aujourd’hui la propriété de 45 ha de pommiers, dans le pur respect de la tradition. Cette longue histoire explique que le domaine peut proposer aujourd’hui un Calvados « 50 ans d’âge » absolument divin. 500 € Adrien Camut Domaine de Semainville 27 210 La Lande Saint Leger Tel. : +33 (0)2 32 57 82 01

Christian Drouin Véritable passionné, Christian Drouin est avant tout producteur de Calvados, de cidre et de Pommeau, mais aussi un auteur prolixe avec des ouvrages spécialisés comme Le Grand livre des Calvados, Cocktails Normands, Pommeau de Normandie, … La distillerie, située dans un ensemble de bâtiments en colombages à l’architecture typique Augeronne du XVIIème siècle qui se visite avec délectation, produit une belle gamme de millésimés, depuis le « 1989 » (111 €) jusqu’à ce superbe « Cœur de lion 1962 » qui affiche son âge avec force : 265 € Calvados Christian Drouin RD 677 14130 Coudray-Rabut Tel.: +33 (0)2 35 89 99 54 www.calvados-drouin.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Alcool

Calvados Lecompte 14 140 Notre Dame de Courson Tel. : +33 (0)2 31 48 24 07 www.calvados-lecompte.com

Domaine de la Vectière

L’EPICURIEN

2013 sera sûrement une grande année pour cette propriété fondée en 1923 par Alexandre Lecompte. 90 ans, c’est déjà une belle et longue histoire pour cette ancienne ferme de Notre Dame de Courson, petit village au coeur du Pays d’Auge. La distillerie, dans laquelle Richard Prevel, Maître de chai depuis plus de 20 ans, élabore avec passion les cuvées maison, dispose de deux alambics en cuivre à repasse permettant d’extraire les meilleurs arômes. Le Calvados pourra vieillir tranquillement dans l’un des 800 petits fûts de chêne répartis dans 8 caves, où mûrissent tranquillement de très vieux millésimes, à l’image de ce « 25 ans » plein de maturité. 180/200 €

47


Navarre l’unique cigare de luxe français Dans le Béarn, la manufacture de Navarrenx connaît une belle ascension, grâce à quelques passionnés qui ont réussi le pari de fabriquer les seuls et uniques cigares européens.

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Cigare

Patrick Flet

48

Dans le Sud Ouest, on produit bien un caviar réputé en France, pourquoi ne produirait-on pas un cigare capable de rivaliser avec les meilleurs puros? D’autant que les terroirs de la région ont longtemps été réputés pour la culture du tabac. L’aventure du cigare a commencé récemment, grâce à l’embauche de quelques “torcedoras” cubaines pour le savoir faire. Le premier cigare franco-français voit ainsi le jour en 2005. Deux ans plus tard, le Robusto de Navarre est élu 3ème meilleur cigare au monde. En 2010, Thierry Frontère, un entrepreneur dynamique, béarnais de souche, décide de lui donner une nouvelle impulsion. Dans la superbe bâtisse du

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

XVIème siècle, ancienne caserne qui abrita, dit-on, Porthos, le fameux mousquetaire du Roi Louis XIII, il développe la gamme en baptisant chaque nouveau module du nom d’un mousquetaire, Athos pour le Short, Aramis pour le Robusto, et d’Artagnan pour le double Corona. Les trois modules ont une place de choix dans les meilleures civettes de France, tout comme les deux dernières nouveautés: un grand Robusto, le Porthos, et un Corona Gorda, le Milady, plus long, plus fin et plus doux en arôme, spécialement destiné aux femmes.


Des “Puros” de grande qualité Culture du tabac et roulage des cigares ont lieu sur le même site de Mourmour et Navarrenx. Ils sont constitués uniquement de feuilles entières, totalement roulées à la main par des cubaines (les meilleures!). La cape est fine et élastique, brillante et nervurée. Au goût, ces cigares sont denses, plutôt moins puissants qu’un Havane, mais plus aromatiques. À cru, ils dégagent des notes de beurre, de vanille et d’humus. Une fois allumés, le tirage est ni trop difficile, ni trop facile. Le premier tiers apporte des notes douces, suaves, aux parfums de noisette et de muscade, tandis que le second tiers évolue vers des notes légèrement boisées et mentholées. Le troisième tiers tire sur les saveurs empyreumatiques, légèrement plus brûlantes, mais sans âcreté ni amertume, laissant en bouche, une fois le cigare éteint, des saveurs douces et toujours aussi suaves. Aujourd’hui, plus de 350 civettes sont clientes en France. L’objectif de Thierry Frontère est de toucher la totalité du millier de civettes françaises, tant ses cigares surprennent par leur douceur, leur finesse et leurs arômes supérieurs aux cigares caribéens.

Thierry Frontère

L’EPICURIEN MAGAZINE - Cigare

Une fabrication longue et minutieuse Confectionnés entièrement à la main, avec des feuilles entières, les cigares Navarre nécessitent pas moins de 300 opérations pour aller de la graine au module bagué. La culture (de mars à juillet) : Dès le 1er mars, les semis sont installés. Les graines sont déposées sur des plateaux alvéolés remplis de terreaux. Après un mois de germination, les plans sont repiqués sous “tapados” (filets de protection) pour la production de la cape (L’enveloppe), et en plein champ pour la production de la tripe (le cœur du cigare). Les tapados protègent les feuilles d’un soleil trop ardent et des pluies trop violentes tout en créant une atmosphère humide propice pour obtenir des feuilles de cape larges et élastiques. Le séchage et le triage (de juillet à septembre) : Après avoir été récoltés, les plans de tabac sont sus-

pendus dans un séchoir (construit selon la méthode cubaine). Pendant 50 jours, les feuilles vont perdre leur eau (85 % de leur poids), tout en devenant de plus en plus jaunes puis brunes. Les feuilles des plans sont ensuite triées, car chacun comporte trois étages de feuilles: celles du haut, dénommées le Ligaro, donnent au cigare sa puissance et sa force; celles du milieu, le Seco, contiennent les arômes; et celles du bas, le Volado, favorisent la combustion du cigare. Chaque type de feuilles est regroupé sous la forme de “Gabilles”, puis transporté à la manufacture. La fermentation et le vieillissement : Durant 12 jours, les gabilles sont placées dans des chambres de fermentation où la température et le degré d’humidité sont élevés. Au fur et à mesure que la température est baissée par palier, les matières azotées, les amidons et une partie de la nicotine disparaissent, tandis que l’expression des arômes se renforce. Ligaro, Seco et Volado ont un programme de fermentation distinct. Après avoir retiré la cote centrale de chaque feuille (écotage), celles-ci sont stockées dans des caisses et placées dans des

chambres de conservation à une température constante et tempérée, pour une durée de plusieurs mois à plusieurs années. En général, Navarre fabrique ses cigares avec du tabac ayant trois ans d’âge. La confection du cigare commence par la “tripe”, coeur du cigare: la rouleuse assemble plusieurs feuilles entières de tabac, pliées en accordéon et roulées ensemble dans une feuille appelée “capote”. Ils sont ensuite placés dans un moule, puis pressés pour leur donner leur forme définitive. Reste à enrober la nouvelle “poupée” avec une nouvelle feuille qui constitue la “cape” du cigare, puis à trancher le pied à la dimension voulue. Avant d���être disposé dans son conditionnement définitif, le cigare est habillé de sa bague, sorte d’armoiries de la manufacture. Un art ancestral pratiqué avec passion et talent par cette entreprise dont l’épopée se traduit aujourd’hui par la production annuelle de plus de 80000 unités....même s’il ne faut pas oublier que...

FUMER NUIT GRAVEMENT A LA SANTE Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

49


4

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

L’EPICURIEN

MAGAZINE - Actus / brèves


e

Surdeun R gourmandis

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chefs & cooking

Des huîtres, des coquillages, des vins, des épices, des salons, des chefs...des recettes! L’Epicurien, suit la saison et pour les mois en R retrouve le banc des écaillers, les conseils des sommeliers, en saupoudrant ses pages d’étoiles, celles de Mougins, qui ont fait briller la cité gourmande pendant quelques jours ensoleillés.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

51


L’Huître

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Perle des fêtes

52

Une ballade riche en iode s’impose pour connaître les différentes variétés…une histoire qui n’est pas sans coquilles ! Disposées dans un plateau, sur un lit d’algues fraîches, tout juste ouvertes, étalant leur nacre brillantes, des transparences de vert, de beige, de bleu sur une frange noire, ces fruits de mer, symbole des repas de fête depuis des siècles, sont largement répandus dans les parcs ostréicoles tout au long de nos côtes. Patrick Flet

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

On sait qu’elles existaient, il y a 150 millions d’années mais de là çà dire qu’elles figuraient au menu de nos lointains ancêtres, on ne saurait le prétendre ! Toutefois, on sait que les grecs élevaient les huîtres pour utiliser leurs coquilles comme bulletins de vote ( les mangeaient-ils avant ?) et que les romains en étaient friands. Pêchés librement jusqu’au XIXème siècle, ces mollusques hermaphrodites (Dire que l’huître est, comme les autres coquillages, le seul animal que l’on mange vivant !) étaient consommés sans aucune modération. Henri IV s’en gavait. D’Etretat, elles arrivaient à Versailles pour Marie Antoinette par des voitures à dix chevaux. Balzac les gobait par centaines. BrillatSavarin, comme bien de ses contemporains, n’en mangeait jamais moins de vingt douzaines. Les bancs ont fini par s’épuiser, au point qu’il a fallu réglementer par décret leur exploitation. L’huître est une bien étrange créature ! En la prélevant dans la mer, on peut considérer qu’on la chasse ou qu’on la pêche comme un animal marin. Mais comme elle est immobile, on peut aussi penser qu’on la cueille et que l’on n’a qu’à se baisser pour la ramasser. Quoiqu’il en soit, voilà bien une excellente nourriture,… vivante donc, avec un cœur, un foie, un appareil digestif, une bouche !... On en raffole, au point que les inconditionnels n’attendent pas les mois en « r » pour les mettre à leurs menus! Des Côtes de La Manche, à celles de l’Atlantique, et jusqu’en Méditerranée, l’huître révèle des formes et des saveurs subtiles de marées montantes.

Les plates et les creuses L’huître plate, ou belon, naît en petite quantité sur la Côte Atlantique et en Méditerranée. Son goût est fort en iode. Les creuses, les plus cultivées, originaires d’Arcachon et de Marennes-Oléron, sont élevées un peu partout, en Bretagne comme en Normandie ou dans l’étang de Leucate, et en Corse également. On les classe en « fines de claire », et en « spéciales » quand elles sont enrichies dans des parcs pour devenir plus charnues. A MarennesOléron, on élève ainsi de purs joyaux, des « pousses en claire ». Après leur élevage en mer, on les fait séjourner plusieurs mois dans des bassins où il n’y a que quelques individus au mètre carré. Résultat : leur chair est ferme, charnue et croquante. Chaque région développe ainsi des conditions particulières d’engraissement et d’affinage. Comme le vin, à chaque terroir sa saveur. La production française est d’environ 130 000 tonnes par an, (dont 98% en huîtres creuses et 2% en huîtres plates). Sur les autres continents, on trouve d’autres espèces suivant la nature de la mer : les huîtres américaines, les huîtres fixées sur les palétuviers en Afrique du Sud, ou encore les huîtres de Nouvelle-Zélande.


Les bienfaits de l’huître Pur produit de la mer, elle est un véritable réceptacle de tous les bienfaits marins. Reconstituante, elle est bourrée de vitamines (A,D,E,C,B1,B2,B6,B12), de fer, de cuivre, de magnésium, de potassium et de calcium. Ses propriétés revitalisantes ont été reconnues surtout pour les personnes fragiles. A cela s’ajoute ses vertus aphrodisiaques (surtout quand elle est plate). Mais ce qui prime dans ce produit anti morosité, c’est qu’il présente un faible apport calorique (57 kcal/100 gr). On peut donc en consommer à satiété et apprécier son (bon) goût sans modération.

A la fin du XIXème siècle, au coeur du bassin de Marennes-Oléron, le jeune Henri Gillardeau est le premier ostréiculteur à s’engager sur la qualité de sa production. Dans les années 40, l’épopée de l’excellence se poursuit avec Jean Gillardeau et sa femme. Au début des années 70, Gérard Gillardeau entreprend de créer un “label” Gillardeau. Pari réussi en 1978: “la Gillardeau” est reconnue de tous les écaillers, grâce à une qualité constante. Aujourd’hui, Thierry et Véronique Gillardeau veillent sur ces joyaux: des huîtres élevées pendant 4 ans en eaux profondes, riches en planctons, avec une densité au mètre carré faible, pour que chacune puisse se nourrir abondamment. Au fil de ces années, 60 manipulations seront nécessaires avant leur affinage en « claires » durant deux mois. Après avoir été lavées et triées, elles sont alors prêtes à être dégustées aux quatre coins de la planète. Que le plaisir commence avec celle qui est devenue la plus célèbre dans la filière ostréicole, avec leur goût exquis et ce charnu en plus. (Gillardeau – 17560 Bourcefranc Le Chapus – tél: 05 46 85 03 84)

La petite commune est située en Cornouaille, dans le sud-est du Finistère, près de Quimper. Entre les deux fleuves côtiers, de l’Aven à l’ouest et du Bélon à l’est, des ostréiculteurs ont su bâtir leur réputation internationale en produisant les fameuses « belons », au délicieux goût de noisette conféré par le mélange de l’eau douce des fleuves et de la mer. Cette eau douce provient notamment de sources qui surgissent dans le Bélon, sorte de rivières souterraines enrichies de sels minéraux et de métaux (dont le fer), procurant à l’huître de belon son goût inimitable. Citons la maison « Thaéron » sur les rives du Bélon, les huîtres du « Château de Bélon » de la famille de Solminihac, l’Etablissement « Cadoret » : toutes trois des maisons centenaires ! Citons encore « Anne de Bélon », une nouvelle génération d’ostréiculteurs qui a repris une affaire familiale aux méthodes traditionnelles. Comme on dit, chez ces gens là, « leurs plates ne manquent pas de relief ! » Cela vaut la peine de se rendre dans le tout petit port, au bout d’une ria, pour déguster, à l’ombre des arbres, ces huîtres accompagnées d’un morceau de pain de seigle, de beurre salé et d’un verre de Muscadet judicieusement choisi.

LES PARCS SAINT KERBER : UN TERROIR UNIQUE

LES FINES ET SPÉCIALES PAPIN-POGET

Pour une bonne dégustation Lors de l’achat, la première étape est de vérifier l’étiquette « obligatoirement » présente sur l’étal du vendeur, avec l’indication du lieu de production, le nom du producteur, le calibre de l’huître: de triple 0 (100 gr), au numéro 6 (20 gr) pour les plates, et du numéro 0 (150 gr) au 5 (40 gr) pour les creuses. Dernière indication précieuse: la date de la sortie de l’eau. Les huîtres doivent être lourdes, c’est-àdire bien pleines en chair et en eau, et bien fermées. Conservez-les au frais (dans le bac à légumes du réfrigérateur, à une température positive de 5 à 7 degrés). Ne pas dépasser 3 à 4 jours de conservation. L’ouverture se pratique généralement une demiheure avant la dégustation. Une huître résistante à l’ouverture est une garantie de fraîcheur. Une fois ouverte, videz la première eau. En moins de dix minutes, elle refera une seconde eau plus digeste. Ne jamais poser les huîtres directement sur la glace, vous casseriez les parfums et les saveurs. La meilleure dégustation se fait sans aucun aromate: ni citron, ni vinaigre et échalotes, pour mieux apprécier les arômes délicats, savourer le sucré-salé, le goût de noisette, l’iode,... Un savoureux mélange qu’apprécient les fins palais, comme le poête LéonPaul Fargue qui s’exclamait: “J’adore les huîtres: on a l’impression d’embrasser la mer sur la bouche”!

MAGAZINE - Chefs & cooking

RIEC-SUR-BELON : LE PAYS DES HUÎTRES PLATES

L’EPICURIEN

LA SAGA DES SPÉCIALES “GILLARDEAU”

53 La baie de Cancale est une baie ouverte sur 22 km, et profonde de 32 km, depuis les Iles de Chausey jusqu’à l’embouchure du Couesnon. Ici, l’amplitude des marées est la plus élevée d’Europe. C’est donc la puissance de cette fougue marine qui imprime la singularité des huîtres de Cancale. Mais, si ces huîtres des Parcs Saint Kerber parcourent le monde dans plus de 70 pays, c’est qu’elles proviennent, depuis 80 ans, du savoir-faire de la famille Pichot. La nouvelle génération perpétue la tradition avec François-Joseph et Pierre, les enfants de Joseph Pichot et Stephan Alleaume, le gendre. Depuis 2004, la famille a lancé la “Tsarskaya”, une huître creuse, ferme et charnue, croquante, bénéficiant d’un soin extrême durant 36 mois. Son goût est très iodé et se poursuit par des notes douces et sucrées persistantes, longues en bouche. Il y a aussi la “Muirgen”, une huître creuse née et élevée dans la baie de Donegal, dans le nord de l’Irlande, et affinée dans la Baie du Mont Saint Michel: une huître au goût plus féminin, plus doux, un goût de “sirène”, selon la mythologie irlandaise. Les Parcs Saint Kerber 35260 Cancale – Tél: 02 99 89 65 29

En Charente-Maritime, dans le bassin de MarennesOléron, la famille Papin élève des huîtres depuis quatre générations. Leurs creuses, fines de claire et spéciales de claire, ont une belle couleur verte, un petit goût de noisette, légèrement salé/sucré, caractéristique de la Marennes-Oléron, une coquille bien nacrée. Depuis les années 70, les huîtres grossissent d’abord en Normandie, profitant des courants forts et d’une nourriture plus abondante, avant de revenir à La Tremblade pour être affinées. Depuis 2009, les huîtres de Marennes-Oléron bénéficient d’une IGP, Indication Géographique Protégée, délivrée par l’Union Européenne. Toute l’année, ces huîtres sont pleines à craquer. Pour les chefs de cuisine, elles ont l’avantage de ne pas se rétracter à la cuisson, et de conserver leur goût de noisette. Papin-Poget – La Tremblade – Tél : 05 46 36 12 72

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Mougins : La tête dans les étoiles

54

Depuis 2006, Les Etoiles de Mougins font figure de référence dans l’univers de la cuisine française et internationale. L’espace d’un weekend, le vieux village perché sur les hauteurs accueille des chefs venus du monde entier. Leur point commun ? L’amour du métier.

1

Axel Menard

3

2 Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

« Médias et gastronomie ». Tel était le thème de cette 7eme édition du Festival International de la Gastronomie de Mougins qui s’est déroulée du 14 au 16 septembre dernier. Trois jours entièrement dédiés à notre beau et riche patrimoine culinaire. Cette année, Mougins a mis les petits plats dans les grands en proposant des concours, des conférences, des espaces de dégustation, un plateau télévisé mais aussi des ateliers de cuisine au cours desquels les chefs n’hésitaient pas à partager leurs petits secrets. Bien connu pour son rôle de jury de l’émission télévisé Masterchef, Frédéric Anton, chef du Pré Catelan à Paris, était l’invité d’honneur de la mani-

festation. Le Meilleur Ouvrier de France, 3 étoiles Michelin, a entrainé dans son sillage d’anciens candidats issus de la télévision, à l’image de la jeune Noémie Honiat, du trublion Norbert Tarayre, de Claire Verneil ou encore du futur chef du Prince de Galles à Paris, la brillante Stéphanie Le Quellec. Une chose est sûre, le public était au rendez-vous: difficile de se frayer un chemin à travers la foule et les espaces de démonstration culinaire qui affichaient presque tous complet. Une fois de plus, Les Etoiles de Mougins se sont révélées être un franc succès. Retour en images dont celles réalisées sur notre espace de démonstration.


6

5

4

7

8

L’EPICURIEN MAGAZINE - Chefs & cooking

11

55

9

10 1 Sylvie Masson “Alaska Seafood Institute” entourée de David Faure, Stéphanie Le Quellec, Christophe Gorgeret et Alain Quillet 2 L’ami de L’Epicuren Joel Garault de l’Hermitage Monaco déguste le Champagne Blanc de chardonnay Epicure 3 Les Finalistes de Top Chef (M6) et l’énorme (7kg) saumon royal sauvage d’Alaska 4 Le Chabichou de Michel Rochedy et Stéphane Buron en show cooking chez L’Epicurien 5 Rencontre Alaska Vs. Top Chef 6 Stéphane Saluzzo et Géraldine de L’Epicurien 7 Christophe Baille manager Boutiques de L’Epicurien 8 Davide Dalmasso “La Cambuse” 9 Stephanie Le Quellec du Prince de Galle Paris lève les filets de Saumon Kimg d’Alaska 10 L’espace dégustation de L’Epicurien 11 Tony Barusta entouré de ses amis 12 Andrea Giacchini du domaine des Andéols cuisine le Black Cod

12 Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Mougins : Recettes sous les étoiles

56

L’Epicurien aux Etoiles de Mougins, c’était aussi un espace dédié où quelques rares privilégiés ont pu profiter de cours de cuisine gastronomiques distillés par quelques-uns des plus grands chefs de France et d’ailleurs. Les voici en exclusivité, car la culture du beau et du bon se doit d’être partagée.

Norbert Tarayre

Homard, betterave et citronnelle, Choux fleur au citron, fines tranches d’eringy justes saisies Aussi exubérant que touchant, Norbert Tarayre, finaliste malheureux de l’émission « Top Chef », a su conquérir le cœur des téléspectateurs par sa générosité. Généreux, il l’est aussi derrière les fourneaux, avec ce petit grain de folie qui lui sied à ravir. La recette qu’il nous propose est aussi généreuse que folle !

Ingrédients pour 4 personnes 4 pièces de Homard U.S. ( Elafood ) 600 gr de Betterave rouge crue 10 bâtons de Citronnelle 150 gr de Sauce soja 150 gr de Sauce huître 150 gr de Mirin (Saké doux) 50 gr d’Huile de sésame 300 gr de Sirop d’érable 150 gr de Gingembre frais 2 gousses d’Ail 2 Citrons jaune 4 Betteraves chioggia (2 roses/2 jaunes) 1 Choux fleur 8 Champignons eringy (Famille des pleurotes) 1 Pomme Granny Smith 400 gr de Citron caviar 100 gr d’Avruga (œufs de harengs fumés) 300 gr d’Anguille fumée 200 gr de Lait 300 gr de Crème liquide 150 gr de Beurre 10 cl d’Huile de pépin de raisin 3 bouquets d’Oseille 2 branches de Thym 3 échalotes

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Préparation Passer à la centrifugeuse la betterave rouge dans une casserole, faire un caramel avec le sirop d’érable puis déglacer avec le jus de betterave, ajouter le soja , la sauce huître, le mirin , l’huile de sésame. Faire réduire de moitié à feux doux, à la fin ajouter le gingembre haché, l’ail en chemise et la citronnelle. Couper en rondelles, laisser infuser. Dans une casserole cuire dans l’eau bouillante le choux- fleur puis le mixer finement pour obtenir une belle purée. Récupérer les zestes des citrons jaunes et les hacher finement, incorporer-les à cette purée, rectifier l’assaisonnement. A l’aide d’une mandoline japonaise, réaliser une fine julienne de betterave chioggia rose et jaune faire tremper dans l’eau dans deux bacs séparés. Dans une casserole faire revenir une échalote dans un peu de beurre puis ajouter l’anguille fumée tranchée grossièrement puis mouiller avec le lait, la crème, le thym, laisser infuser au moins 30 min. Ensuite passer à l’étamine et faire réduire de nouveau, monter au beurre. Couper la pomme en petite brunoise, ciseler l’échalote finement et l’oseille émincée, ensuite égrainer le citron caviar et en réserver une partie pour le dressage. Mélanger tous les ingrédients cités avec les œufs de harengs fumés, réserver au frais. Trancher les champignons dans leur longueur puis les poêler aller-retour. Réaliser une grosse brunoise et poêler, ajouter celle-ci au condiment d’œufs de harengs. Plaquer les tranches de champignons, les recouvrir de condiments et enfourner au dernier moment 2 min à 200°c. Faire colorer les homards puis les plaquer, les laquer avec le caramel de betterave, citronnelle et enfourner 6 mn minimum.

Dressage : Dans une assiette tirer une virgule de choux fleur, parsemer de citron caviar et d’œufs de harengs, au centre : le homard, autour: la tranche de champignons, par-dessus : les juliennes de betterave finir avec le bouillon fumé à l’anguille.


Stéphanie Le Quellec

Rafraîchi d’un bouillon d’oignon brûlé, crémeux de Black Cod, courgette-fleur, condiments Top Chef 2011, Stéphanie Le Quellec, était seconde au Four Seasons Resort de Tourrettes dans le Var, avant de succéder, après l’émission, à son chef, l’étoilé Philippe Jourdin, dans le même établissement. La jeune chef quitte le Sud pour la capitale où elle va prendre la tête des cuisines du prestigieux hôtel Le Prince de Galles, au printemps prochain, dès la fin des travaux.

Ingrédients pour 4 personnes

Emincer le blanc de poireau et cuire dans ½ l d’eau, brûler les oignons à la flamme et infuser durant 25 mn, passer au chinois, coller avec la gélatine trempée. Passer la chair de poisson au hachoir, assaisonner avec les huîtres hachées, jus de citron, sel, poivre, huile d’olive et ciboulette ciselée. Garnir les fleurs de courgette de ce tartare. Ouvrir les coques et décortiquer. Cuire les queues de courgette à l’anglaise et couper en deux. Cuire les œufs de caille dur. Sécher au four les 2 fleurs restantes à 80°c. Réaliser la pâte à blinis : Mélanger farine, jaune d’œuf, levure délayée dans le lait et sel, laisser passer 1 h et ajouter le blanc monté en neige. Pocher de petites billes à l’eau frémissante 1 mn comme des gnocchis et glacer. Dresser le poupeton farci dans le fond d’une assiette creuse, surmonter du caviar, disposer harmonieusement les œufs et condiments sur la courgette mini, décorer de bourache, fleur séchée. Couler le bouillon glacé autour et les blinis dedans.

Suprême de Saumon d’Alaska rôti sur la peau, gnocchi de ricotta au basilic Lorrain d’origine, la passion de Claude Sutter pour la cuisine l’a successivement conduit aux côtés de Michel Guérard à Eugénie-les-Bains, de Gérard Boyer au Crayères à Reims et d’Emile Jung au Crocodile à Strasbourg. Trois établissements triplement étoilés. A 30 ans il a pris la direction du restaurant « La Barrière », près de Strasbourg où il a acquis une étoile qu’il a fait briller pendant dix ans. Il vient d’ouvrir cet été le Bistrot Saint-Sauveur, un établissement à son image : authentique et généreux.

Ingrédients pour 4 personnes 800 gr de saumon sauvage Sockeyes d’Alaska 50 gr de roquette 80 gr d’olives taggiasche 80 gr de parmesan râpé ½ botte de cébette 400 gr de girolles 4 grosses tomates 4 feuilles de basilic 50 gr de beurre 1 c à café de vinaigre de Xérès 3 gousses d’ail 1 échalote Thym, laurier piment d’Espelette sucre. 40 gr de farine 200 grammes de ricotta 1 œuf 6 feuilles de basilic Huile d’olive Sel de Guérande

Préparation

MAGAZINE - Chefs & cooking

Claude Sutter

L’EPICURIEN

100 g de chair de Black Cod 60g de caviar de France 2 courgettes-fleur 4 fleurs de courgette 4 œufs de caille ½ botte ciboulette 1 branche persil plat 1 citron jaune 10 g de citron caviar (facultatif) 100 g de coques 2 huîtres spéciales 250g d’oignon doux 250g de blanc de poireau 4 fleurs de bourrache 8 petits caperon 90 g de farine Sarrazin 1 œuf 15 cl lait 8 gr de levure boulanger 5 cl d’huile olive vierge 2 feuilles de gélatine

Préparation

57

Couper le saumon en tranches de 200 grammes. Saler et rôtir sur la peau tout doucement. Gnocchis : Mixer tous les ingrédients et pocher par petites quenelles dans une eau frémissante salée. Tomates concassées : Ciseler l’ail et l’échalote et les faire suer avec l’huile d’olive, le thym et le laurier. Ajouter les tomates émondées, épépinées et coupées, le sel, le sucre et le piment d’Espelette puis laisser cuire 10 minutes. Égoutter les tomates et les mettre en attente. Faire réduire le jus, le monter au beurre, ajouter un trait de vinaigre de Xérès et réserver au chaud. Girolles : Nettoyer et laver les girolles. Les égoutter et les sauter vivement à la poêle jusqu’à évaporation de l’eau. Dressage : Napper le fond de l’assiette avec la sauce tomate additionnée d’une giclée d’huile d’olive. Poser le saumon au milieu et tout autour disposer harmonieusement une quenelle de tomate concassée, les girolles et les gnocchis. Parsemer de cébette ciselée, d’huile et de basilic frais. Ajouter quelques olives. Saupoudrer d’un peu de parmesan frais et de quelques feuilles de roquette. Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Stéphane Buron

Huîtres et bœuf en tartare, Gelée de concombre-pomme, Caviar Osciètre, crème de Raifort C’est en 1987 que Stéphane Buron arrive à Courchevel et se fait remarquer pour ses qualités créatives par Michel Rochedy qui devient petit à petit son mentor. Meilleur Ouvrier de France, il est aujourd’hui Chef des cuisines au restaurant le Chabichou, deux étoiles au Guide Michelin.

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Ingrédients pour 4 personnes

58

320g de bœuf Angus d’Australie 24 pièces d’huîtres Papin Poget spéciales n°2 Assaisonnements 40g de ketchup 40g d’huile d’olive 15g de moutarde d’Orléans 1 jus de citron Sauce pimentée Sauce Worcestershire Vinaigre de riz Sel – poivre du moulin Crème de Raifort 80g de crème liquide 35% 60g de Philadelphia 20g de raifort Poivre du moulin Gelée concombre – pomme verte 1dl de jus de pommes vertes 1dl de jus de concombre 12g de gélatine végétale Jus de concombre-fleur de bourrache 2dl de jus de concombre 8g de Kuzu Quelques fleurs de bourrache

Préparation 1-Gelée de concombre –pomme verte, Passer les pommes à la centrifugeuse, puis dans un linge étamine pour pouvoir filtrer la pulpe. Passer le concombre à la centrifugeuse, mettre à chauffer la pulpe de pommes, ajouter la gélatine végétale, laisser cuire puis ajouter le jus de concombre. Verser en plaque. 2-Jus de concombre-fleurs de bourrache. Prendre le reste du jus de concombre et en peser 200g, mettre en ébullition avec le Kuzu et laisser cuire jusqu’à l’obtention d’un coulis épais. Refroidir sur glace et mettre en pipette. Après avoir mis sur l’assiette le jus, ajouter des filaments de fleurs dessus. 3-Crème au raifort, Ramollir le fromage Philadelphia au batteur ou dans un cul de poule avec un fouet. Ajouter le raifort râpé puis la crème légèrement montée. Mettre un tour de moulin à poivre. 4-Tartare d’huître et Bœuf. Ouvrir les huîtres et les laisser dans leur jus. Faire une vinaigrette avec tous les ingrédients, mettre dans un cul de poule, le ketchup, l’huile d’olive, la moutarde, le jus de citron, Tabasco, Worcestershire sauce et le vinaigre de riz. Parer le filet de bœuf de Salers et le couper en fins morceaux à l’aide d’un couteau. Mélanger le tout avec la vinaigrette, vérifier l’assaisonnement 5-Dressage et finition. Couper des rectangles de

gelée de 19cm sur 8cm, déposer ces rectangles dans les assiettes. Mettre le tartare d’huîtres et de bœuf dans des rectangles inox de 16cm sur 3cm et de 2.5cm de haut, au milieu de la gelée. Mettre la crème dans une poche avec une douille unie de 8mm et tirer un trait de crème au milieu de la barre de tartare. Décorer de pousses, de raifort, de radis, de fleurs de bourache et de fleur de concombre. Terminer par le jus de concombre en point.

Pascal Bardet

Black Cod poché puis effeuillé façon brandade, jus vert à peine acidulé Chef de l’Hôtel Belles Rives à Antibes Juan les Pins. Auréolé de son parcours qui l’a mené à conduire les cuisines du Louis XV à Monaco (Trois étoiles Michelin), Pascal Bardet gère avec talent et passion, depuis tout juste un an, celles de ce palace Art Déco dont le restaurant La Passagère est un des bastions de la gastronomie azuréenne.

Ingrédients pour 4 personnes 1 Black Cod d’Alaska 2 grosses Pommes de terre 50 cl d’Huile d’arachide 2 bottes de Cresson 1 botte de Persil plat 300 gr d’Epinards 2 cl de Fond blanc de volaille 500 gr de Pomme de terre 1litre de lait 5 baies d’Anis étoilé 1 botte de Persil plat 1 citron, 10 cl d’Huile d’olive 10 cl de Fond blanc 2 cl de Vinaigre de Xérès piment d’Espelette. Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Préparation Lever en filets, retirer la peau et les arêtes. Parsemer les deux filets d’un mélange de 400 gr de sel mêlé de 40 gr de sucre. Laisser mariner 1heure en fonction de l’épaisseur des filets. Les rincer, les sécher et séparer la chainette du cœur du filet. Réserver au frais.

Chips de pommes de terre :

Eplucher les pommes de terre, tailler à la mandoline des fines tranches puis frire ces dernières entre deux grilles rondes dans l’huile d’olive chauffer à 140° et les laisser sécher ensuite sur papier absorbant.

Jus vert :

Equeuter le cresson, le persil plat et les épinards, les laver et les égoutter. Les blanchir fortement dans l’eau salée, refroidir dans de l’eau avec de la glace, presser fortement, puis mixer au robot « style worckverck » avec un filet d’huile d’olive et une cuillère de fond blanc afin d’obtenir une purée très lisse. Passer au chinois

dans un cul de poule avec de l’eau et de la glace. Une fois rafraîchi rectifier l’assaisonnement avec un trait de xérès.

La brandade :

Chauffer une russe (Pas d’embrouille : il s’agit d’une casserole à bord droit !) avec le lait, l’ail et les baies d’anis étoilée, plonger les cœurs de filet et les cuire à feu doux, obtenir une température de 37 à 39° à cœur, retirer ces derniers, ajouter un trait de jus de citron et conserver au chaud dans un plat filmé. Dans cette même sauteuse cuire les chainettes et les conserver dans un plat à part toujours dans un endroit tiède et filmé. Cuire à l’anglaise les pommes de terre amandine avec la peau, une fois fondantes, retirer la peau et conserver ces dernières dans un plat au bain marie. Ecraser ensuite les pommes de terre à la fourchette avec le fond blanc, l’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’une purée onctueuse, effeuiller les cœurs de Black Cod en conservant les parties les plus épaiss-

es à part et tiédir au four, récupérer les chainettes et les petits morceaux pour les incorporer à la pomme de terre écrasée, ajouter à la fin le persil plat concassé, le piment d’Espelette et verser un filet d’huile d’olive bouillante dessus.


Akhara Chay

Le bœuf Angus d’Australie façon Tataki au miel-soja, Shiitaké sautés à crus Né en 1979 à Paris de parents cambodgiens et thaïlandais, Akhara Chay a toujours été séduit par la gastronomie française. Avec le plus grand respect du produit, le chef allie saveurs provençales à celles de ses origines avec brio. Depuis mars 2009, on peut le retrouver à la tête des cuisines du prestigieux Mas des Herbes Blanches, un des premiers Relais et Châteaux du Luberon.

Ingrédients pour 4 personnes

Préparer la marinade Tataki avec le soja, le soja sucré, le miel, 1 gousse d’ail haché, le sel, le poivre, l’huile de sésame et l’huile de tournesol. Faire mariner les tranches de bœuf assez épaisses dans la marinade Tataki pendant 45mn et laisser au frais. Cuire les pommes de terre en robe des champs (avec la peau) avec du sel ; une fois cuites, les éplucher à chaud et les faire sécher dans une casserole puis ajouter le beurre et l’huile d’olive à l’aide d’une fourchette ; vérifier l’assaisonnement ; au dernier moment, ajouter un peu de persil plat ciselé. Couper les shiitakés en fines tranches sans les pieds du champignon et les faire sauter à cru avec l’huile de tournesol ; ajouter un peu de beurre, l’échalote ciselée et l’ail haché puis assaisonner et finir avec le persil plat. Cuire le bœuf au dernier moment au charbon de bois ou à la plancha ou au sautoir puis laisser reposer le même temps de cuisson sur une grille ; faire des tranches et dresser avec les garnitures chaudes.

Andréa Giacchini

Black Cod, patates douces de Caroline du Nord écrasées, sauce tartara et glace au riz

Patates douces de Caroline du Nord :

Ingrédients pour 4 personnes 480 g de Black cod 2,5 l d’huile d’arachide 2 Patates douces de Caroline du Nord Persil Sel, poivre 2 œufs 10 g de moutarde 50 g de feuilles de persil 4cl de vinaigre de Jerez (Xérès) 50 g de céleri branche 2 anchois à l’huile 20cl d’huile d’olive 100g de riz originario 100g de crème 500g de lait 500g de farine 250g de beurre 100 g de spaghetti Encre de sèche Œufs de saumon Pousses de basilic rouge et de persil.

Eplucher les patates douces, les couper en petit cube et les cuire à la vapeur pendant 20 minutes. Les écraser au presse purée. Assaisonner la préparation avec du sel, poivre, huile d’olive, persil haché et une goutte de vinaigre. Garder au chaud de côté.

Sauce Tartara :

Avec les jaunes d’œufs, le sel, poivre, huile d’arachide, monter une mayonnaise et garder au frigo. Dans le Thermomix mixer les autres ingrédients jusqu’à obtenir une sauce verte très homogène. Mélanger le tout avec la mayonnaise et poser dans le frigo.

Glace au riz :

Cuire le riz avec le lait et la crème en mélangeant souvent pour ne pas laisser la préparation accrocher au fond de la casserole. Quand le riz aura absorbé le lait et la crème (après plus ou moins ½ heure), mettre l’appareil dans le thermomix et mixer jusqu’à obtenir une crème homogène. Placer la préparation dans un bac Pacojet (turbine-sorbetière émulsionneuse) et le congeler. Puis le passer au Pacojet pour former la glace.

Cod confits dans l’huile d’arachide à 60 degrés pendant 10 minutes. Puis rôtir un côté sur une poêle très chaude. Frire la peau de à 150° dans l’huile d’arachide jusqu’à obtention d’un aspect croustillant.

Pour le dressage :

Faire une goutte avec la sauce verte à gauche.de l’assiette. Au centre, mettre le Black Cod confit, une pincée de gros sel et le couvrir avec sa peau. D’un côté du poisson, mettre le crumble, servant de base à la quenelle de glace de riz. Poser quelques œufs de saumon au-dessus de la glace. Décorer avec un bouquet de pousse de persil. De l’autre côté, poser le rectangle de pâte, placer la 1ere quenelle au centre, plier le rectangle sur lui-même et poser la 2ème quenelle sur l’extrémité. Garnir les quenelles et les pâtes d’œufs de saumon, de pousses de basilic rouge et de persil. Finir l’assiette avec du poivre moulé et une goutte d’huile d’olive.

Crumble salé :

Travailler tous les ingrédients dans le batteur avec la feuille. Emietter la pâte à l’aide des mains en faisant

Pavé de spaghettis :

Préparation Black Cod : Nettoyer le Black Cod, lever les filets. Du dos, couper 4 morceaux de plus ou moins 110g. Retirer la peau et la mettre de côté.

Cuire les spaghettis 12 minutes dans l’eau salée. Les mettre dans un cul de poule avec une goutte d’eau de cuisson. Ajouter l’encre de seiche jusqu’à l’obtention de la couleur recherchée. Aligner les spaghettis sur le Silpat (toile pâtissière anti-adhérente). A l’aide d’un pinceau, recouvrez les pâtes d’encre de seiche diluée avec une goutte d’eau pour redonner de la couleur aux spaghettis. Une fois la pâte refroidie la couper en rectangle de 3cm sur 12cm. A l’aide d’un pinceau, passez de l’huile pour le faire briller. Cuire les pavés de Black Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Chefs & cooking

Jeune chef transalpin, Andréa Giacchini, exerce son art au magnifique Domaine des Andéols, véritable village du Luberon reconverti dans une version contemporaine de l’hôtellerie moderne. Restant attaché à mettre en avant les produits frais, tous droits venus du cœur de son Italie natale, il remet au goût du jour les plats authentiques des mamas italiennes.

L’EPICURIEN

600gr de bœuf Angus “Charles Martin” 400gr de champignons Shiitaké 1 Echalote 2 gousses d’Ail 30cl de soja salé 30cl de soja sucré 40gr de Miel d’acacia 10cl d’huile de sésame grillé 15cl d’huile de tournesol 250gr de pomme de terre nouvelle 50gr de beurre doux cuisine 2cl d’huile d’olive Persil plat, Sel et Poivre

Préparation

59


Arnaud Tabarec

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Le bar de ligne cuit à l’unilatéral au miso blanc, palourdes et fine purée de choux fleur caramélisé, marmelade de yuzu Avec dans ses bagages un cv musclé portant les plus belles références : Jacques Lameloise, Jean-luc Barnabet, Stéphane Rouville, Gilles Goujon, Antoine Westermann, ce jeune trentenaire est arrivé récemment dans ce bel hôtel de la cité des festivals, dans le sillage des frères Pourcel. On sent cette épopée dans une belle cuisine fusion qui marie les genres et les produits avec esprit, le soleil en plus. Hôtel Five, Restaurant Sea Sens 22 rue du Bivouac Napoléon 06400 Cannes Tel. : +33 (0)4 63 36 05 06 - www.five-hotel.com

Ingrédients pour 4 personnes • 600 gr de filet de Bar de ligne • 16 palourdes • 1 choux fleur • 2 dl de vin blanc • 50 gr d’échalotes • 2 dl de Crème fraiche • marmelade de yuzu • pâte de miso blanc (pâte fermentée japonaise) • huile d’olive • sel et poivre blanc du moulin.

Préparation Rincer les palourdes dans plusieurs eaux. Les égoutter. Faire suer les échalotes et ajouter les palourdes et le vin blanc, cuire à couvert. Réserver les palourdes. Réduire le jus de cuisson et ajouter 1 dl de crème, rectifier l’assaisonnement et mixer pour obtenir une jolie émulsion. Cuire le choux fleur dans de l’eau salée. Puis faire revenir jusqu’à une légère coloration. Ajouter 1 dl crème, assaisonner et mixer. Lisser avec le beurre frais. Tailler le bar en pavés de 150 gr en incisant la peau. Assaisonner. Coté chair badigeonner de pate de miso blanc et poêler à l’huile d’olive uniquement coté peau. Dressage : Dans une assiette disposer une quenelle

de uurée de choux fleur et étaler à l’aide d’une petite spatule. Ajouter des points de marmelade de Yuzu. Disposer le bar, les palourdes et quelques fines tranches de choux fleur crues. Ajouter un morceau de choux fleur caramélisé et l’émulsion de palourdes.

Dressage Dans une assiette disposer une quenelle de purée de choux fleur et étaler à l’aide d’une petite spatule. Ajouter des points de marmelade de Yuzu. Disposer le bar, les palourdes et quelques fines tranches de choux fleur crues. Ajouter un morceau de choux fleur caramélisé et l’émulsion de palourdes.

60

©Enila06photo

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Grégory Coutenceau

Huîtres chaudes en coquille sabayon au Pineau des Charentes

1 rue de la chaine 17000 La Rochelle Tél. : +33(0)5 46 41 90 79 - www.gregorycoutanceau.com

Ingrédients pour 4 personnes

Faire fondre doucement le beurre dans une casserole, le laisser reposer 20 mn, puis écumer. Verser dans un récipient en veillant à laisser le petit lait au fond de la casserole.

Préparation des huîtres : Ouvrir les huîtres, les retirer de leur coquille en récupérant le jus. Garder les coquilles. Rincer les huîtres et les disposer à plat sur du papier absorbant. Rincer les coquilles et les laisser sécher. Filtrer le jus d’huître. Pocher les huîtres dans leur jus durant 5 à 10 secondes et les disposer dans les coquilles préalablement dressées dans des assiettes plates avec

du gros sel pour les stabiliser. Ajouter le pineau des Charentes au jus des huîtres et faire réduire. Clarifier les œufs. Une fois le jus réduit, incorporer les jaunes d’œufs et monter le sabayon en fouettant vivement. Le corps doit être mousseux et doit épaissir. Le faire cuire légèrement et incorporer le beurre tiède en sabayon. Rectifier l’assaisonnement et napper toutes les huîtres. Les faire gratiner au grill jusqu’à une belle coloration blonde.

Astuce : Au moment de servir, décorer les huîtres avec des œufs de saumon.

MAGAZINE - Chefs & cooking

• 24 Huîtres spéciales n°2 Papin Poget • 2 cl de pineau des Charentes • 3 œufs • 125 g de beurre clarifié

Préparation du beurre clarifié :

L’EPICURIEN

Depuis 30 ans cette famille s’illustre dans une belle cuisine de la mer que Grégory, jeune chef rochelais de 36 ans, a mise aussi en livre : « la Classe des Gourmets », à découvrir dans l’un des restaurants du groupe.

61

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Au déjeuner,

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Pause déjeuner

variez les plaisirs

62

Quelques astuces pour profiter des derniers rayons de soleil en déjeunant à l’extérieur et en testant de nouvelles formules qui changent véritablement la vie : L’Epicurien prolonge l’été. Pour les enfants, comme pour les parents, le mois de septembre est synonyme de fin de l’été, de glissement vers l’hiver et d’enfermement. Bref, si la rentrée est un grand moment pour beaucoup de monde, ce n’est pas vraiment la période favorite pour bon nombre de personnes. Sans compter, qu’il faut ranger la plancha et le barbecue... Et si on vivait nos déjeuners autrement ?

Allison Fourrier

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Déjeuner en dehors de son domicile ou de son lieu de travail finit souvent par lasser. Entre le restaurant, parfois trop lourd et souvent trop cher, les sandwichs peu variés et les salades plus que lights, il est particulièrement difficile de trouver son bonheur gourmand et surtout de la diversité. Il est temps de s’intéresser aux nouvelles tendances « fast-food », dans le bon sens du terme. En effet, audelà du traditionnel jambon-beurre ou de la Caesar salad, il existe de nombreuses manières de se sustenter qui s’avèrent plus originales et parfois bien plus économiques !

Le sandwich à l’infini Pour les adeptes du sandwich, il est conseillé de varier les habitudes. Exit les jambons de dinde ou de porc, les émincés de poulet ou encore le fameux thon-mayonnaise et bonjour, les magrets de canard, le foie gras ou encore le saumon fumé ! Le sandwich n’est pas forcément associé à la « mal bouffe » et quelques grands chefs français se sont penchés sur le sujet afin de proposer aux gourmets de nouvelles recettes pleines de saveurs, à l’image de Guy Martin. Le chef savoyard a récemment sorti « Prêt à manger », un livre de recettes de sandwichs. Clubs, hamburgers, baguettes ou encore wraps : énormément d’idées pour changer le quotidien et se satisfaire les papilles.

Un bento complet Beaucoup plus complet encore, le bentô est une idée japonaise qui permet toutes les folies tout conservant un véritable équilibre nutritionnel. Préparé la veille, ou le matin même avant de partir au travail ou à l’école, ce plateau repas asiatique est traditionnellement composé de riz, de protéines (viande, œuf ou poisson), de légumes frais, ainsi que de légumes marinés ou de fruits frais. Mais comme les sandwichs, la nouvelle star du déjeuner, s’est aussi diversifiée. Outre le packaging - initialement une boîte en bois de chêne-, le contenu a beaucoup évolué ces dernières années. Ainsi les bloggers et autres cuisiniers en herbe y intègrent des aliments un peu délaissés comme les lentilles entre autres. Néanmoins, manger dans un bentô ne condamne pas pour autant au tofu, aux céréales en tout genre et aux galettes de riz. Cette lunch box asiatique aux compartiments hermétiques est avant tout très pratique et permet de rassembler toutes les envies. De la blanquette de veau de la veille à la salade de concombre minute, en passant par le smoothie aux fruits, il accepte toutes les folies.


Une salade peut en cacher une autre… Les salades composées peuvent aussi devenir incroyablement délicieuses et pleines de pep‘s. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la salade n’est pas fade et destinée aux personnes qui souhaite garder la ligne, quitte à mettre les plaisirs gustatifs de côté. Il existe tellement de légumes qu’il serait normalement impossible de se lasser des salades… Il est seulement nécessaire de ne pas oublier quelques fondamentaux : la salade ne se fait pas uniquement avec de la salade ! Poireaux à la vinaigrette, poivrons marinés, carottes au cumin ou encore tomates séchées… Les possibilités sont diverses.

1

3

7

L’EPICURIEN

Finalement, déjeuner à l’extérieur est simple : il suffit de faire travailler son imagination et de retrouver des saveurs oubliées afin de ne pas se lasser et d’acquérir les ustensiles de cuisine indispensables pour faciliter le quotidien : vous préparez le repas, on vous donne des idées pour l’emporter !

5

MAGAZINE - Pause déjeuner

6

63

4

2

Les idées shopping ! 1 • « Bento » box : www.black-blum.fr / 17,95€ 2 • Couverts Join : www.konstantinslawinski.com / 8,90€ 3 • Bouteille « Eau Good » : www.black-blum.fr / 17,95€ Le charbon actif “Binchotan” est utilisé au Japon pour puri fier l’eau depuis le 17eme siècle. Il réduit le chlore, minéralise l’eau et équilibre son pH. 4 • Lunch Box : www.packandfly.fr / 30€ 5 • Moulin à vinaigrette : www.culinarion.com / 19,50€ 6 • Lunch Pot : www.black-blum.fr / 19,95€ 7 • Miam Miam : Pylones / 22€ le set Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


- Cigare MAGAZINE L’EPICURIEN

48

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


La rentrée de l’électroménager Pour reprendre la vie en douceur voici une sélection de petits appareils qui vous donneront un grand coup de pouce. C. M.

C’est parti pour la rentrée 2012 ! L’occasion de découvrir une multitude de nouveaux appareils électroménagers pour vous faciliter la vie ! Compacts, standards ou très pointus, ils vous séduiront par leur facilité d’usage et trôneront bientôt dans vos cuisines grâce à leur look.

Smeg le lave linge en couleur

une gamme à l’offensive

Riviera & Bar c’est toujours les thés Du thé à la carte chez vous…c’est désormais possible grâce à cette première théière automatique entièrement programmable. Fonctionnelle et design, elle infusera thés et tisanes à votre goût, que vous les préfériez soutenus, normaux ou légers. Le secret d’un tea time royal! Prix : 299.99€ www.riviera-et-bar.fr

Lacanche partition sur douze notes Faites vos gammes culinaires avec les pianos gastronomes Lacanche. Parés de trois nouveaux coloris : rouge griotte, vert olive ou gris faïence, offrez vous, pour le plaisir des yeux et des papilles l’un des 12 modèles à composer à votre guise. La mélodie du bonheur est en cuisine. Prix : entre 4000 et 14 000€ www.lacanche.fr

65

Weber

Taurus White&Brown

Fumer devient un plaisir

on est dans le jus!

Cuisinart ou l’art de cuisiner Faites le plein de vitamines avec des jus aux qualités nutritionnelles intactes. Doté d’une technologie à vitesse lente, Liquajuice, dernier né des extracteurs de jus de la marque Taurus, promet des boissons 100% pur jus. Discret, compact et facile d’entretien, l’allié parfait de vos petits déjeuners. Prix : 159.99€ www.whiteandbrown.com

Habituée aux autres secteurs de l’équipement de la maison, la marque Thomson lance une gamme d’appareils pour cuisiner. Dévoilé au salon berlinois IFA, la collection comprend un blender (Robot culinaire) chauffant, une plancha vitrocéramique, un robot multifonctions et un autre pâtissier. Ludiques et pratiques, ils séduiront les cuisiniers amateurs comme les chevronnés. Prix : entre 70 et 199€. www.thomson-electromenager.fr

Envie d’un barbecue, d’une plancha, d’une grillade, de panini, de croque-monsieur ou même de gaufres ? Désormais tout est réalisable avec un seul appareil : le griddler. Partager de nombreux moments gourmands grâce à ce plan de cuisson multifonctions et ses nombreuses plaques utilisables fermées comme ouvertes, à l’intérieur ou à l’extérieur. Prix : 149€ www.cuisinart.fr

MAGAZINE - Electroménager

Thomson

L’EPICURIEN

Avec son look et ses coloris très années 50, ce lave-linge avec évier incorporé n’en reste pas moins moderne. Ultra-pratique dans un espace restreint, il se pose n’importe où et sa contre-porte équipée de 2 compartiments permet de ranger les lessives. D’une capacité de lavage de 7 kg, ses 15 programmes de lavage et ses nombreuses options vont vous faciliter la tâche ! Prix : 1599,99€ www.smeg.fr

Les adeptes du goût fumé ont désormais leur joujou : le fumoir traditionnel Smokey Mountain Cooker signé Weber. Comme autrefois, utilisez cette technique de cuisson originale pour tous vos poissons, légumes, viandes. Sur deux niveaux, la grillade peut être cuite et fumée pendant plusieurs heures à une température constante… L’appareil indispensable pour les amateurs d’aliments tendres et juteux cuits lentement. Prix: 489€ www.barbecueweber.fr Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


110_A

s

Roanne

fête les saveur

Depuis maintenant dix ans, la ville de Roanne, dans la Loire, s’anime au rythme de son célèbre festival d’automne: “ Roanne Table Ouverte ». Un véritable hymne à l’art, sur scène et dans l’assiette ! Jean-Christian Gorgeret

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Chefs & cooking

Du 22 septembre au 31 octobre, Roanne vit donc au rythme du spectacle et de la gastronomie. Des artistes, issus de toutes les disciplines, viennent se produire au cœur même des restaurants du Roannais. Leur talent fait écho à la créativité des chefs invités spécialement pour l’occasion. Mais pas seulement ! L’évènement s’articule autourd’une centaine de dîners-spectacles, d’une soirée-dégustation exceptionnelle, d’expositions, de cassecroûtes organisés dans les communes rurales des alentours faisant la part belle aux produits du terroir.

66

tivaablle Ous fe u d r u œ c Le ritable temps-fort de Roanne T « Savoir

Le vé le salon ns hésitation, samedi 20 et verte reste, sa se tiendra les i qu » teur s ur ve & Sa se veut fédéra L’évènement . , la 21 ie e m ch no an ro m di la gast ilier à la fois de nd fo r su et tend à conc ut lture, le to cu la rti et pa re le tu littéra a pris L’édition 2012 . sse an di tr an la m : ur go lique thème symbo tre no ns da te de choisir un an notion import rmi mission. Une si précieux. Pa t es e ir -fa ir vo sa hel ic le M où s, ys pa ez-vou ents au rend el an ab R uc -L les chefs prés Bras et Jean l he ic et M r , ie os ét Troisgr r du m er leur amou ag rt n pa io t as cc on dr l’o vien t aussi Le festival es opr s, an tis ar du produit. s, lumière auteur me de mettre en s un program er av tr à s te tis ar ns, et tio si rs eu po duct isine, ex strations de cu e, in is cu de rs varié : démon es, concou nd ro es bl ta , spectacles veurs… marché des sa stival : +33 (0)4 générale du Fe uverte.com Coordination bl w.roanneta eo w w 57 20 77 23

Les recommandations de L’Epicurien

Pour aller encore plus loin dans ce voyage à la rencontre des saveurs, L’Epicurien a sélectionné pour vous certains des établissements incontournables de la région

Château de Champlong****

Situé en plein cœur du Pays Roannais, au milieu d’un parc boisé, l’hôtel du Château de Champlong offre une formidable atmosphère de détente. Véronique et Olivier Boizet, les propriétaires, se feront un plaisir de vous recevoir dans leur château entièrement rénové au confort exemplaire : spa, sauna, hammam, jacuzzi et piscine chauffée extérieure. Pour les plus sportifs, un golf et un centre équestre se trouvent à proximité. Avis aux gourmets, la table du château est particulièrement renommée dans la région. 100 chemin de la Chapelle - 42300 Villerest Tél. : + 33 (0)4 77 69 69 69 www.chateau-de-champlong.com

Fromager Mons

En plein cœur de Roanne, dans les Halles Diderot, se tient une des boutiques de la maison Mons. L’occasion idéale de venir y déguster quelques-uns de leurs savoureux fromages affinés. Depuis 1964, Mons a construit une saga remarquable dans le monde du fromage, privilégiant les produits et les méthodes de fabrication authentiques. Tous issus de productions fermières ou artisanales, les fromages Mons représentent avant tout une belle histoire de famille qui se perpétue encore de nos jours. Halles Diderot - Roanne Tél. : +33 (0) 4 77 70 08 18 www.mons-fromages.com Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Domaine Robert Sérol

La région est aussi une terre de vin avec les 200 hectares que compte l’appellation Côte Roannaise. Dans ce domaine, le domaine Robert Serol reste une référence dans la région avec ses 25 hectares en viticulture durable. Il produit une belle gamme de rouges et trois rosés de caractère. Depuis 2010, une cuvée blanche (une réussite) à base de Viognier est aussi produite. Les Estinaudes - 42 370 Renaison Tél : + 33 (0)4 77 64 44 04 www.domaine-serol.com

François Pralus

Maître Chocolatier d’exception, François Pralus a hérité de l’amour du métier de son père, Auguste Pralus. Il a su perpétuer l’excellence de la Maison en travaillant avec les fèves séchées des plus grands crus de cacao qu’il reçoit du monde entier. L’occasion est trop belle pour ne pas visiter la première boutique ouverte en 1948 à Roanne. 34, rue Général Giraud 42300 Roanne Tél : +33 4 77 68 99 3 www.chocolats-pralus.com


110_ALCOOLS_Mise en page 1 10/10/12 17:56 Page4

L’EPICURIEN

Cranberry , la petite baie rouge du tonus est américaine, un superfruit rouge riche en antioxydants

MAGAZINE - Chefs & cooking

49

Relation avec la Distribution et l'Industrie Markonsult 58 rue Pottier | F-78150 Le Chesnay Tél : +33 (0) 139 55 73 29 - Fax : +33 (0) 139 23 20 17 - E-mail : Markonsult@wanadoo.fr

www.cranberries-usa.fr

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

L’homme Contemporain

68

C’est la foire... Aux nouveautés ! Après la foire aux vins, de toutes les couleurs, de toutes les régions...la foire aux alcools, aux champagnes, nos rubriques art de vivre s’en voudraient de ne pas faire partie de cette joyeuse mêlée. Les parfums, les livres, la mode, le hi-tech, l’art, l’automobile, le yachting, c’est encore la foire. Une foire toute de nouveautés, joyeuse, colorée, animée, festive, éclectique, organisée le plus souvent, qui s’installe sur nos pages, les faisant vivre avec passion, sans modération, comme pour prouver que la crise marque le pas, au moins dans nos têtes…

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Apple iPhone 5

SOURIEZ HI-TECH

Le nouvel iPhone est arrivé ! Et comme souvent, les premières critiques commencent à fuser sur l’absence de certaines fonctionnalités. En dehors d’un design remanié, quelles sont les innovations de cette version ? Un processeur A6  deux fois plus puissant que son prédécesseur, un écran “Retina” brillant plus grand et une connectivité ultra rapide qui améliore considérablement la navigation sur Internet. Une mise à jour très bien réalisée, qui connaitra assurément, comme les précédentes versions, de nombreuses heures de gloire. A partir de 688€

C’EST LA RENTREE

L’EPICURIEN

Comment aborder les nouveautés de cette rentrée sans vous parler de l’iPhone 5. La nouvelle tendance des appareils photo Hybrides n’aura plus aucun secret pour vous !

Tony Barusta

Leica V1 Pensé dès le départ pour réaliser des images fixes et des vidéos d’une qualité irréprochable, le Nikon V1 est incroyablement compact et va propulser votre technique de photographie vers des univers qui vous étaient jusqu’ici totalement inconnus. Un capteur de 10 millions de pixels, des modes de prise de vue optimisés, des performances exceptionnelles en conditions de faible luminosité, un viseur électronique haute définition, autant de fonctionnalités qui vous permettent de capturer des images fixes et des vidéos sensationnelles. Prix : 700€

M-E

Rx1

Depuis le lancement du système à viseur télémétrique en 1954, les appareils Leica argentiques étaient l’outil de travail parfait pour les photographes souhaitant capter la fascination d’un instant, d’une manière discrète et silencieuse avec une qualité sans compromis. C’est essentiellement le Leica M-E qui incarne la philosophie du système M à l’état pur : il se concentre sur les fonctions photographiques essentielles, tout en étant d’une utilisation facile et intuitive. Il compte parmi les appareils numériques plein format les plus compacts et utilise les objectifs parmi les meilleurs au monde - Un appareil, conçu pour découvrir la fascination du “M”. Son prix n’est pas encore communiquez, mais il avoisinerai les 6000€

L’appareil est petit : 11,3 x 6,5 x 7 cm. Ce qui, comparé à la taille d’un D800 ou d’un 5D Mark III, est totalement incroyable. Avec un capteur d’un pouce, le RX1 joue dans la cour du plein format de dernière génération sortant des clichés de 24 millions de pixels. Ce bijou technologique joue ses gammes entre 100 et 25 600 Iso, mais sait donner de la voix jusqu’à  102 400 Iso. L’effet de surprise passé devant la compacité et l’efficacité, la raison me pousse à dire : « enfin ! ». Depuis longtemps je m’interrogeais sur l’absence d’un tel appareil, en pensant aux modèles argentiques 24 x 36 comme l’Olympus XA, Minox 35 ou Rollei 35, des compacts de poche bien plus petits. Prix : 3200€

MAGAZINE - L’homme contemporain

Nikon

Sony

69

Olympus

Hasselblad

OM-D

Lunar

Si vous recherchez un appareil ultra rapide, ne cherchez plus. L’OM-D est aujourd’hui le plus rapide de tous les appareils à objectifs interchangeables, y compris parmi les reflex. Il intègre également un mode de suivi autofocus continu en 3D, une plage de 35 collimateurs activables à différents niveaux, des capacités de mise au point remarquables en basse lumière, ainsi qu’un mode de suivi autofocus prédictif. Prix : 1300€

Le fabricant suédois Hasselblad, bien connu des spécialistes pour ses boîtiers moyen format, a décidé de se frayer une place sur le marché des compacts APS-C haut de gamme. Pour ce faire, il a choisi un partenaire de taille : Sony. En toute logique, c’est un NEX-7, le modèle phare du constructeur nippon, qui lui a servi de modèle de base. L’étrange Lunar est ainsi né ! Un très bon produit mais un peu cher pour un Nex-7. Prix : 5000€

Canon Eos M

Un appareil photo compact de 18 millions de pixels, avec objectifs interchangeables, à emporter partout. Des commandes simples et créatives, des images saisissantes en basse lumière... Ses points forts : qualité d’un reflex numérique dans un boîtier compact, écran tactile simple d’utilisation, large panel de scène intelligente, flexibilité des objectifs interchangeables, des arrière-plans flous pour plus d’impact, et bien d’autres fonctions qui font de ce dernier né de la marque une belle réussite. Prix : 900€ Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


AUTO

EDITIONS SPECIALES

LE PLUS DU

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

PREMIUM

70

Quand les marques « premium » font de la surenchère, l’exceptionnel se fait exception. Chaque constructeur est fier de présenter pour son haut de gamme des voitures plus élaborées encore, et peu importe le nom que l’on voudra donner à ses modèles sortant de l’ordinaire.

Bernard Van de Kerckhove

Exclusive pour Audi, Black Edition pour Mercedes, Individual pour BMW, les constructeurs allemands tiennent le haut du pavé mais tout le monde veut participer à la fête, surtout quand les chinois ou les américains, les deux plus gros marchés au monde, en redemandent. A l’occasion du dernier Mondial, l’Epicurien s’est fait un devoir de trouver les plus beaux modèles du genre. Ils n’ont pas attendu le Mondial pour être au top et les trois principaux constructeurs allemands ont quasiment renouvelé toute leur gamme depuis l’an dernier. Après avoir mis en avant Mercedes et Audi, notre année a été très « BMW » avec des voitures toutes extraordinaires, depuis la Série 1 (Ah ! la M 135 i sur les routes du Périgord...), le X1 avec sa version XDrive (4 roues motrices), la Série 3 présentée dans sa version Touring, tout récemment, pour grimper dans la gamme à la Série 5, dans sa version ActiveHybrid, absolument exceptionnelle en termes de fiabilité et de consommations, puis la Série 6, d’abord dans sa version cabriolet puis en GranCoupé, essayée à la fois en Diesel avec la 6.40 D et en essence avec le 6.50 i et bien sûr la Série 7, point d’orgue du catalogue, également avec la technologie ActiveHybrid7... c’est mieux encore. Quelle gamme !

BMW :

je suis un « Individual » ! On peut tout à fait se contenter de ces versions « de base » déjà très performantes, dans tous les sens du terme, depuis leurs puissances, leurs accélérations, toujours étonnantes, jusqu’à leurs consommations de carburant, encore en baisse, comme des taux de rejet de CO² également en diminution, mais à l’Epicurien, on ne saurait se satisfaire sans avoir découvert le nec plus ultra proposé en concessions : la version « Individual ».

Ca change tout ! Accessible dès la Série 3, en option, c’est bien évidemment sur les grosses cylindrées : Séries 5, 6 et 7 que les équipements viennent apporter aux voitures ce gros plus qui transforme une belle voiture en une voiture exceptionnelle. Sur la BMW ActiveHybrid 5, les motoristes de la marque ont accouplé pour la première fois un six cylindres en ligne TwinPower Turbo à un moteur électrique et une boîte automatique 8 rapports pour une puissance cumulée de 340 ch. Il permet à la berline d’évoluer en tout électrique jusqu’à 60 km/h, de parcourir le 0 à 100 km/h en 5,9 secAutomne 2012 - www.l-epicurien.fr

ondes, de rouler à 250km/h (En Allemagne !) et de se contenter en moyenne de 6,4 à 7,0 litres aux 100 kilomètres, pour des rejets de CO2 de 149 à 163 g/ km : parfait ! En ce qui concerne la Série 6, printemps oblige, c’est par la version cabriolet que nous avions commencé, dans un endroit magique : La Réserve de Ramatuelle, et en longeant les plages de Pampelone, l’endroit rêvé pour les deux motorisations : le 6 cylindres de la 640 i (320ch. A partir de 88 650 €) et le puissant 8 cylindres de la 650 i (407 ch), avant de découvrir, un peu plus tard, le Gran Coupé (à partir de 81 000 €), présenté cette fois-ci en version Diesel, avec le 640 D (313 ch ! Existe aussi en 640i : 320 ch) dont le bruit très travaillé ne nous éloigne pas trop de la 650 i (450 ch) qui l’accompagnait, la même existant également en version X Drive comme à peu près tous les modèles de la marque. De vrais instants de bonheur, cela va


L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

s’en dire, surtout quand les consommations ne dépassent pas les 8 litres (Sur le papier !... Nous avons fait un peu plus, mais guère plus ! ) Grimper dans la gamme pour la phase ultime, la Série 7, ne peut que nous entraîner plus haut encore, même si ce n’est pas la puissance qui prime avec une belle palette de véhicules qui va de la 730 d (258 ch) à la 760 (544 ch tout de même !), en passant par la 740 (320ch) la 750 (450 ch) sans oublier les versions « Limousine ». Mais le plus vient bien sûr de cette finition remarquable qui porte le nom de « Individual ». On remarquera tout de suite, comme sur la photo de la Série 6 Gran Coupé, ce cuir bicolore qui donne à l’habitacle cette finition particulière, très haut de gamme. Mais si vous allez sur le configurateur de la marque, chaque modèle a ses spécificités. Les cuirs participent donc à l’ambiance, avec huit coloris, depuis le Havana, jusqu’au Sakhir orange en passant par le Singapure Grey, les bois également, avec trois sortes, les couleurs de carrosserie prennent des tons particuliers, les jantes passent en 19 ou 20 pouces avec des dessins accrocheurs, comme les « double spoke » par exemple, ... Malgré cette surenchère, il serait faux de croire que les modèles « de base », dans chaque série, ne disposent pas dès l’entrée de gamme de toute la technologie propre à BMW. Le LED fait bien sûr partie de ces atouts, notamment avec les phares adaptatifs, mais la liste des équipements est pléthorique, passant par une connectique d’un niveau exceptionnel, une sécurité accrue, un confort idyllique, un comportement routier parfait et une sportivité (à modérer biens sûr !) digne de l’image donnée depuis toujours par BMW. Le mieux pour vous en convaincre est de faire comme nous : essayez-les !

71

www.bmw.fr Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


- L’homme contemporain MAGAZINE L’EPICURIEN

Mondial :

le luxe subit aussi la crise mais... Avec plus de 1 200 000 visiteurs, le Mondial de l’Auto à Paris est un événement international majeur. Certes l’automobile française connaît une certaine crise mais nos constructeurs prouvent, notamment par leur projets, qu’ils ont des possibilités : il serait bon qu’ils deviennent réalité en redynamisant la filière... si les pouvoirs publics voulaient s’arrêter un petit peu de « taper » sur les automobilistes.

72

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - L’homme contemporain

Alors, si nous sommes allés voir la nouvelle Clio 4, plutôt réussie, si nous avons jeté un œil sur la Citroën DS3 qui se dcapotait tout découvrant la DS...9, si Peugeot n’a pas échappé à notre regard, avec notamment le concept car Onyx, ou le 2008 Concept, nous nous sommes surtout précipités, en bon épicurien, sur toutes les voitures qui invitent au rêve. On connait les noms ! Les allemands d’un côté, les italiens de l’autre et Jaguar pour jouer les trouble fêtes, notamment avec sa prochaine Type F, digne héritière de la mythique Type E, nous sommes allés de Audi à Ferrari, de BMW à Lamborghini, de VW à Maserati, de Porsche à Bentley sans trop nous soucier de qui est qui : les marques sont souvent mêlées aux mêmes groupes ! Alors, laissons la place à l’image, elles parlent mieux que les discours et nous aurons l’occasion de revenir sur les plus belles d’entre elles lors de nos prochains numéros.

73

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Breitling Navitimer Blue Sky Ltd. 60e anniversaries

HORLOGERIE

SOYEZ CHIC

En 1952, Breitling – déjà très présent auprès des professionnels de l’aéronautique – décide de créer un nouvel «instrument de poignet» conçu spécifiquement pour les daviateurs. Ce sera la Navitimer, avec sa fameuse règle à calcul circulaire permettant d’effectuer, de manière simple et rapide, toutes les opérations liées à la navigation aérienne. Un vrai tableau de bord au poignet. A une époque où n’existent pas encore les calculatrices électroniques, ce modèle unique en son genre est rapidement adopté par de nombreux pilotes pour la préparation et le suivi des plans de vol – qu’il s’agisse de calculer la vitesse moyenne, la distance parcourue, la consommation de carburant ou le taux de montée ou de descente. Seul vrai chronographe d’aviation utilisé à grande échelle, il sera choisi comme montre officielle par l’AOPA, l’Aircraft Owners and Pilots Association, la plus grande association de propriétaires d’avions et de pilotes au monde, dont le logo figure souvent sur les pièces des années 1950 et 1960. Modèle de design fonctionnel, la Navitimer se distingue également par son look très original, à la fois technique et élégant, reconnaissable au premier coup d’œil. C’est ainsi qu’elle s’est imposée comme l’un des dix grands classiques horlogers du 20e siècle, une référence intemporelle, une valeur sûre. Produit sans discontinuer depuis 1952, fidèle au modèle d’origine, il est aussi le doyen de tous les chronographes mécaniques fabriqués dans le monde. Prix : 11 000 €

POUR LA RENTREE - L’homme contemporain

Pour cette rentrée, L’Epicurien vous donne toutes les cartes nécessaires afin d’être le plus chic au bureau. Breitling, Jaeger ou encore Hublot, mettez-en plein la vu à vos collègue !

L’EPICURIEN

MAGAZINE

Tony Barusta

74

Romain Jérome

Audemars Piguet Royal Oak Ltd. Leo Messi

Pac-Man Fever LET’S PLAY… Héritières du boîtier très particulier de la collection Moon Invader, un rond dans un carré cambré de 46 mm, les montres PACMAN en ont conservé l’acier fusionné avec des fragments d’Apollo 11. Les quatre rotules aux coins du boîtier sont fonctionnelles et travaillées comme les pieds du LEM des missions lunaires américaines. Très sophistiquées dans leur construction et montées sur des axes ancrés dans le boîtier, les rotules supportent les barrettes du bracelet en caoutchouc et leur mobilité permet à la montre de s’adapter à toutes les tailles de poignet. Sur le fond de la montre, un disque en argent Moon SilverRJ, un alliage d’argent à très faible taux d’oxydation dans lequel des roches lunaires ont été fusionnées, reproduit la surface lunaire. Chacun des trois niveaux du cadran est gravé d’une matrice pixellisée. Les deux niveaux inférieurs sont microbillés alors que la finition du niveau supérieur est en traits « tirés ». Les personnages et les fruits décorant le cadran sont le résultat d’un véritable travail d’orfèvre. Usinés pièce par pièce, appliqués à la main et sertis, ils sont ensuite laqués de différentes couleurs ou avec du superluminova noir « green emission », recréant ainsi de véritables séquences de jeu. Power up! Prix : 12 900 € Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Giuliano Mazzuoli Trasmissione Meccanica Quoi de plus beau que la mécanique ? Éléments conçus pour leurs fonction sans tenir compte le moins du monde de leur esthétique. « Il fut un temps où j’avais l’habitude de regarder la boîte de vitesses démontée et de la remonter avec impatience afin de faire un tour au plus vite en voiture. Aujourd’hui, je vois les choses autrement. Je suis inspiré par les pièces mécaniques et les transforme en garde-temps. Le pignon d’engrenage devient boîtier, le disque d’embrayage transformé en un cadran original tandis que la couronne de la montre est identique à l’arbre cannelé (mécaniques toscanes appelées “sedano” – branche de céleri) qui transmet les rotations du moteur lors du changement de vitesse. Les aiguilles sont identiques à celles des appareils de mesure que l’on trouve sur les bancs de test du mécano ». Prix : 2 600 €

Icône intemporelle de l’élégance sportive, la Royal Oak réécrit, 40 ans après sa naissance, son destin horloger. En parallèle de cet anniversaire et des deux pièces en platine créées spécialement pour l’occasion, Audemars Piguet présente un chronographe de 41 mm dédié au meilleur footballeur du monde, Leo Messi. Ce sera l’unique autre édition spéciale Royal Oak de l’année 2012. Limitée à 1000 pièces et proposée dans trois versions différentes, la « Royal Oak Leo Messi » se distingue tant sur le plan des matières utilisées que par son design original et novateur. On dit de certains footballeurs qu’ils peuvent gagner un match à eux seuls. On dit aussi de certains autres qu’ils ont la capacité de rendre leurs coéquipiers meilleurs. Cas rarissime, Leo Messi fait partie des deux catégories. A seulement 24 ans, ce footballeur argentin de génie a déjà marqué l’histoire du football. Sacré trois fois Ballon d’Or, élu plusieurs fois meilleur joueur, vainqueur de cinq championnats d’Espagne et de trois Ligues des Champions, ce numéro 10 aux allures de magicien du ballon rond a révolutionné le football grâce à sa technique exceptionnelle, son sens du jeu collectif et son fair-play exemplaire.


Dior Homme Chiffre Rouge A05

A. Lange & Söhne Lange Zeitwerk Handwerkskunst

1966 41 MM

Redessinée et parée de nouveaux attributs horlogers, la montre Chiffre Rouge A05 revisite les volumes et proportions de son boîtier et de son bracelet, tout en conservant les codes qui font, depuis toujours, son succès : une structure en acier surmoulé de caoutchouc noir et un fond de boîtier rouge. Graphique et horloger, son nouveau cadran fait écho aux codes de l’univers Dior Homme. Ce chronographe certifié chronomètre avec échelle de tachymètre réaffirme le caractère technique et fonctionnel de la collection Chiffre Rouge. Prix : 5 000€

Hublot King Power Bayern Munich

MAGAZINE - L’homme contemporain

Digne héritière des grandes créations qui ont signé la réputation d’excellence de la Manufacture, la nouvelle montre Girard-Perregaux 1966 joue la carte de la sobriété, dans un diamètre de 41 millimètres. Éloge de la fonctionnalité, le garde-temps mène la ronde des heures dans un esprit intemporel, tout simplement horloger. Trois aiguilles sur un cadran opalin, et le temps trouve sa plus élégante expression. Le boîtier d’or rose redessiné pour l’occasion s’adapte idéalement au poignet. Les lignes pures et les finitions réalisées à la main, sans ostentation mais sans compromis, rendent hommage à la grande tradition horlogère. Prix : 13 400 €

L’EPICURIEN

Il y a trois ans, A. Lange & Söhne a présenté la Zeitwerk, première montre mécanique qui comporte un échappement à force constante et permet un affichage numérique à chiffres sautants. Depuis, ce lauréat de nombreux prix est classé parmi les plus grands succès de la marque. En édition limitée et portant la désignation Handwerkskunst, ce garde-temps atteint un nouveau niveau : son boîtier raffiné, ses cadran et décorations du mouvement ainsi que son échappement à ancre Glashütte bénéficient de la maîtrise artisanale et horlogère de la manufacture saxonne. Ils constituent un complément riche en tradition aux nombreuses innovations techniques à l’intérieur de ce chef-d’œuvre raffiné.

Girard Perregaux

75

Corum Admiral’s Cup Challenger 48 Day & Night Un appel à l’aventure ! Une invitation au voyage! Légère et robuste, la nouvelle Admiral’s Cup Challenger 48 Day & Night est une balise, un repère pour l’homme d’affaires comme pour le baroudeur. Parée de tous les codes qui font des montres Admiral’s Cup des pièces uniques, identifiables au premier coup d’œil, ce nouveau modèle offre en plus le monde à bout de bras. Apposé sur le cadran, une carte du globe vue du Pôle Nord permet de visualiser instantanément les fuseaux horaires ainsi que les zones vivant le jour ou la nuit autour de la planète. Une première que cette mappemonde et cette indication jour/nuit dans la collection Admiral’s Cup. Prix : 6 000 €

Urwerk UR-210 Jamais une montre ne vous aura montré autant d’attachement. La UR-210 d’Urwerk rend enfin visible ce lien si particulier qui lie l’humain à sa montre mécanique. Elle se distingue par un affichage original de l’heure cher à Urwerk et s’enorgueillit également, et avec justesse, de communiquer avec son propriétaire. Car si elle affiche une froide précision chronométrique dans le décompte des heures, elle joue la carte de l’émotion quand elle se fait l’écho du tempo de votre vie : « La UR-210 concrétise la relation symbiotique entre l’humain et sa montre. Cette machine humanisée vous en dira plus sur vousmême qu’aucun autre objet en votre possession » témoigne Martin Frei. Prix : 113 000 €

Equipé d’un compteur 45 minutes, en référence à une mi-temps de football, le chronographe en titane est proposée en édition limitée à 200 exemplaires numérotés. Un garde-temps exclusif, aux couleurs du club, qui rend hommage à ses passions et à ses valeurs communes à Hublot. Précurseur en étant la première marque de luxe à s’investir dans le football en 2006, Hublot n’a eu de cesse d’amplifier son engagement dans le football : Official Timekeeper de la Coupe du Monde FIFA, Montre Officielle de l’UEFA EURO 2012, le Bayern de Munich... Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


YACHTING

PLAISANCE LES GRANDS

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

SALONS FONT DES VAGUES

76

Vitrines des nouvelles tendances et des dernières technologies du yachting, les salons nautiques montrent un certain optimisme pour l’avenir.

Patrick Flet

CANNES

Premier rendez-vous de la saison, le Festival de la Plaisance de Cannes vient de fêter ses 35 ans. Pour l’occasion, il s’est offert un visuel raffiné : un écrin sur fond gris avec toutes les variétés de joyaux des mers exposés, exprimant, telle une collection de « pin’s » dorés, la diversité des bateaux présentés à flots, en avant-première mondiale. Une fois de plus, le « Vieux Port » et le « Port Canto » ont fait le plein, avec 585 bateaux exposés à flots et à terre, dont 173 unités en avant-première mondiale, et plus de 180 bateaux de plus de 20 mètres. Pas de doute le salon cannois monte en puissance. Et avec 50 000 visiteurs, il a retrouvé son niveau de fréquentation de 2010 ! Belle coïncidence : « France Hélices », leader en propulsion marine, a également fêté son 35ème anniversaire, en présentant pour la première fois la gamme complète de ses drives. Parmi les nouveautés, on retiendra : chez So Much Yachting, le nouveau « Haï-Requin », un day-boat de légende fabriqué en polyester à partir des moules d’origine, capable de procurer des sensations exceptionnelles lors des remontées au près ou des descentes sous spi au ras de l’eau ; chez Catana, le nouveau catamaran de 59 pieds ; Sunreef Yachts est passé dans la réalisation de catamarans de plus de 80 pieds, capables d’accueillir 9 invités et 4 membres d’équipage ; Selene Yachts Méditerranée a présenté son nouveau trawler de 42 pieds adapté pour la haute mer comme pour les rivières ; le chantier CNM Cantieri, ses deux nouveaux cruisers le 33 et le Continental 33, proposés en standard avec deux moteurs Volvo Penta D4-300HP. Parmi les unités les plus en vue,

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

le FB253, le « diamant des mers » de Benetti, le plus grand navire jamais exposé à Cannes , un palais flottant de 61 mètres de long, que son propriétaire, fan de James Bond, a baptisé « Diamonds Are Forever ». Et puis, le déjà réputé super yacht de 50 m, la « Pellegrina », du chantier aquitain Couach, construit en composite glass kevlar, renforcé en carbone. On additionne sans complexe, dans ce genre de navires, tous les superlatifs en matière de décoration, de motorisation, de performances et de prix (compter 40 M€).

Gastronomie au fil de l’eau Royalement fêtée, cette édition a bénéficié de deux atouts gastronomiques inédits, deux partenaires, amoureux de la mer, qui n’ont pas hésité à se mouiller pour offrir le meilleur de la gastronomie. Armen Petrossian a créé pour la première fois un restaurant éphémère sur l’eau, au cœur du Vieux Port : « L’Instant Petrossian », pour déguster toute la journée caviar, saumon et poissons fumés, zakouskis, et quelques fameuses préparations au caviar du restaurant parisien. Un peu plus loin, un autre champion de la gastronomie, sucrée cette fois, Jérôme de Oliveira, champion du monde de la pâtisserie, a ouvert un salon, « Intuitions By J. », où pâtisseries, macarons, glaces, chocolats et confiseries ont apporté une note de douceur au bord de l’eau… On en redemande ! Le Salon de Paris suivra-t-il ces beaux exemples d’exploration en contrées gourmandes ?

LA ROCHELLE

Le Grand Pavois de La Rochelle, s’est également tenu traditionnellement à flot au Port des Minimes en septembre dernier, avec 850 exposants pour 300 bateaux à flots et 750 à quais. Cette 40ème édition fut grandiose avec une soirée spéciale exposants, livre anniversaire, voiles de nuit, spectacle pyrodigital, et présence de bateaux ayant participé à la première édition du Grand Pavois en 1973. Même le « Belem » était présent,… souvenirs, souvenirs.


L’EPICURIEN

Le 52ème Salon Nautique de Gènes se déroule en octobre à la Fiera di Genova. Un salon toujours aussi immense, à flots et en intérieur, avec plus de 1500 exposants et 1200 embarcations en tout genre, et plusieurs centaines de nouveaux modèles : on vous racontera.

PARIS

Le Nautic de Paris, qui se déroulera du 8 au 16 décembre prochain, prend le large sur la Seine, en organisant une course de Stand Up Paddle, inédite au cœur de l’hiver, ainsi qu’un défilé nautique sur la plus belle avenue du monde, un grand rassemblement de la voile, du motonautisme, de la glisse, de la voile légère, des équipements, mais aussi des coureurs, aventuriers, plaisanciers, techniciens, architectes, comme une grande vague iodée, gonflée par la passion. Au premier rang des partenaires, la célèbre marque « Jeep ». Face à la saturation des ports, et à la vogue du nomadisme et à l’essor des semi-rigides, la marque présentera en situation une gamme de véhicules parfaitement adaptée aux besoins des plaisanciers, grâce à leurs capacités de traction remarquables. La billetterie en ligne du Salon est ouverte. www.salonnautiqueparis.com

SESSA FLY 40 le plus grand de sa catégorie

54 HERITAGE EU La nouveauté de Grand Banks

La firme italienne SESSA Marine, de la famille Radice, spécialisée dans les bateaux open et Fly de 18 à 68 pieds, présente un nouveau compact-haut de gamme (12,6 m de long). Construit en partie en fibre de carbone pour augmenter la rigidité du bateau, il dispose d’une surprenante terrasse, d’une exceptionnelle superficie, procurant une grande aisance de circulation autour du poste de pilotage double assise et du bain de soleil. À l’avant encore, un vaste de bain de soleil, à l’intérieur, un grand salon en L avec une table de salle à manger pour 6 personnes, une cuisine digne de ce nom avec réfrigérateur de 165 l, un grand four électrique Miele, une machine à laver le linge sous l’escalier. La firme a voulu privilégier l’espace à vivre, avec comme autre point fort, au pont inférieur: deux cabines dotées d’une salle de bain séparée avec douche. À l’arrière, une vaste plateforme hydraulique constitue une véritable plage de bain pour la baignade ou les loisirs nautiques. Ce FLY40 bénéficie de la nouvelle motorisation Volvo IPS 400, deux moteurs 4 cylindres D4 de 3,7 litres “Common rail”, permettant une vitesse maximale de 30 nœuds avec une consommation d’environ 80 litres à l’heure, avec une douzaine de personnes à bord. Un petit bijou très design et bourré de technologies : à partir de 320000 €.

Pour les plaisanciers avertis, qui aiment braver confortablement toutes les conditions météo, Grand Banks France dévoile son nouveau trawler : le 54 HERITAGE EU, le plus grand modèle familial de la série « Héritage ». Au pont inférieur, deux grandes cabines, avec leur salle de bain indépendante, encadrent la cabine propriétaire, située au centre du bateau, avec lit double central, grande salle de bain assortie d’une cabine de douche séparée. Sur le pont principal, tout l’espace à vivre souhaité : large banquette en L dans le grand salon, salle à manger en teck, cuisine ouverte en U, et poste de pilotage spacieux accueillant deux sièges pilotes. Une cabine équipage peut être prévue en option. Muni d’un système de propulsion V drive, le 54EU est équipé de moteurs Cummins de 8,3 litres permettant de naviguer aisément à 18 nœuds. Rien de tel qu’un essai en mer pour se convaincre de la suprématie de ce trawler par rapport à la concurrence, justifiant son prix également supérieur (USD 1.679.500 + TVA). www.grandbanks.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - L’homme contemporain

GENES

77


MODE

CL ASSIQUE

DANDY OU

BASIQUE

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

TOUJOURS CHIC !

78

La mode de l’automne 2012 vous mettra sur votre 31. Dans un style revisité des années 50, jouez les dandys modernes en mélangeant les matières. L’allure reste pourtant classique, à vous d’accommoder vos basiques aux indispensables de saison et d’opter sans hésitation pour un style plutôt chic mais qui vous correspond avant tout.

Dior

Kenzo

Ralph Lauren

Magali Gorgeret

Mélange de styles Au programme de la saison automnale, les créateurs ont imaginé des collections où le confort prime. Finies les silhouettes trop près du corps, les coupes sont destructurées et les lignes plutôt larges. La palette de couleurs est harmonieuse : du rouge, du bordeaux, de l’ocre, du bleu et du kaki. Le double boutonnage s’invite dans beaucoup de pièces, vestes de costumes et manteaux en tête ; mais aussi sur les cabans, les gilets en maille, les boutons sont partout. L’homme de l’automne 2012 est avant tout élégant, façon gentleman avec des allures de dandy rebelle en costume trois pièces à l’inspiration Edouardienne des Teddy boys des années 50.

Jean-Paul Gaultier

Façonnable

Couleurs et fantaisie Des tons de bleu et de vert profond pour les couleurs froides ; toute une déclinaison de tons rougeoyants et violacés, d’aubergine et bruns, de moutarde et d’ocre pour les teintes chaudes. Toujours d’actualité, le gris clair et ses dérivés d’anthracite, mais également le noir, plus qu’incontournable pour une allure minimaliste absolue. A mélanger avec du blanc pour des silhouettes black and white des plus élégantes (Dior, Lanvin). On trouve également de nombreux motifs géométriques sur la maille et même sur les pantalons (Kenzo) ou les pièces à manches.

Kenzo Dior Kenzo

Paul Smith Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Trussardi

L’EPICURIEN

Des formes et du confort

MAGAZINE - L’homme contemporain

La tendance est aux pantalons à la taille haute comme chez Lanvin. La jupe longue s’impose chez Jean-Paul Gaultier mais avec beaucoup de virilité : Messieurs, il faudra oser ! Les épaules sont parfois tombantes dans les vestes assurant des coupes douces et arrondies. Association idéale, la veste courte ou le petit blouson zippé sur le pantalon taille haute. Grand engouement également chez les créateurs pour la redingote. Façon dandy chic pour un style plus romantique, la redingote fait son grand retour en s’inspirant du style british.

Jeu de matières Laine, coton, velours et fourrure sont à mixer sans modération. Superposition de pièces en maille sur pantalon velours et manteaux de cuir, tout est permis. Le cuir reste une valeur sûre. En petites touches, sur des détails de chemises ou de manteau, brillant ou brut version pantalon, veste ou blouson ou même en total look, il révèle une élégance masculine des plus viriles. Pour les plus sportifs, vive le matelassé (Boss black); en petit blouson ou veste courte, il assure confort et allure citadine ; à la fois élégant et décontracté (Façonnable, Lacoste) sur une chemise Oxford et un pantalon velours.

Ralph Lauren

79

Les essentiels à ne pas manquer en ce début d’automne Pièce en double boutonnage : veste de costume, caban, parka ou gilet, à vous de choisir pour être in. •Veste ou pantalon de cuir •Petit blouson matelassé •Pantalon en velours

Accessoires et fantaisie : Paul Smith

Lacoste

Lanvin

le nœud papillon se retrouve en journée comme en soirée. Les têtes sont chapeautées pour un raffinement optimal. Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


PARFUM

FRAGRANCES

D’AUTOMNE

LE PARFUM

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

SUIT LA MODE

80

La rentrée, c’est aussi le temps des fashion weeks. Paris, Londres, NewYork, Milan, les plus grandes maisons font leur show. Nous dévoiler en même temps leurs nouveaux parfums est un plus indispensable.

Géraldine Gatier

En ce début d’automne, les effluves de châtaignes nous caressent légèrement les narines pour nous plonger dans l’ambiance de la saison. Pour rythmer cette transition, les plus grands parfumeurs et maisons de luxe viennent titiller notre odorat en nous enivrant de senteurs masculines encore méconnues. Boisées, fleuries, légères ou fruitées, ces nouvelles fragrances s’annoncent glamour, envoûtantes et sophistiquées ! Ces nouveaux parfums prolongent l’été avec une brassée d’accords fleuris et boisés et anticipent l’hiver sur une légère inclinaison pour des notes poudrées. Des fragrances très abouties ... Catalogué comme premier geste beauté, le parfum est l’essence même du chic et de l’élégance. En quête d’un nouveau sillage cette année ? Voici les parfums homme à ne surtout pas manquer, levons le voile sur ces petites nouveautés…

Azzaro

Night Time Good time

Une fragrance racée, symbole d’une masculinité intemporelle. « Night Time” s’ouvre sur des notes d’orange amère et de rhubarbe, agrémentées par des extraits de fougère, de poivre noir et de muscade. Ce mélange est relevé par des accords de vétiver et de cèdre. Une invitation à devenir ce gentleman séducteur et irrésistible, qui, sûr de lui, promet à chaque regard des moments uniques. 50 ml – 54 € / 100 ml – 76 € www.azzaroparis.com

Comme des Garçons Amazingreen… Une explosion de senteurs Amazingree cherche à offrir un bouquet unique et intense, cette fois ci avec l’expérience de l’odeur de fumée et de silex pour un parfum type « poudre à canon ». Offrant des notes audacieuses de musc et d’épices, le parfum délivre un arôme complexe qui combine également des notes de lierre, des racines d’iris, de graines de coriandre et de silex ainsi que de feuilles de palmier et de poivron vert. Une fusion éblouissante de matière organique et minérale, de fraîcheur et de profondeur. 50 ml – 70 € / 100 ml - 90 € www.comme-des-garcons.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Giorgio Armani Diptyque – Volutes pour faire un tabac !

50 ml – 56 € / 75 ml – 68,30 € www.armanibeauty.fr

Guilty Intense...plus encore La fragrance de cette nouvelle version de Gucci Guilty est plus provocante que l’originale. Sa note de cœur vous suit comme une invite insistante. La fleur d’oranger aphrodisiaque, à la fois stimulante et enchanteresse, s’incline devant un néroli étonnamment masculin. La puissance du patchouli, fil rouge des fragrances Gucci, atteint de nouveaux sommets grâce à une alliance avec l’ambre le plus sec et un riche sillage de cuir, pour un résultat à la fois fortement poudreux, suggestif et exotique. 50 ml – 63 € / 90 ml – 79 € www.gucci.com

Serge Lutens Santal Majuscule

Hanae Mori – HIM Hugo Boss – Orange Man

un masculin charismatique

Qui a volé l’orange? Un parfum puissant qui incarne l’homme libre, passionné, décontracté. C’est l’acteur de renommée internationale Orlando Bloom qui a été choisi pour donner vie à la campagne Boss Orange Man pour sa personnalité passionnée, chaleureuse et authentique. Des notes envoûtantes d’épices, de pomme, de vanille, encens et de bois de Bubinga.

Une parfaite harmonie entre élégance et intensité, donnant naissance à un jus frais, épicé et boisé. Des senteurs raffinées et magnétiques, dans la plus pure tradition japonaise, avec toujours un esprit « hautecouture ». HiM-ergez-vous dans cet univers de contrastes parfumés ou la fraîcheur des agrumes et des fleurs en note de tête se mêle à un cœur chaud et sensuel dont l’écorce de cannelle et la fève de tonka révèlent en douceur toute la puissance.

60 ml - 53 € / 70 ml – 70 € www.fragrances.hugoboss.com

50 ml – 39 € / 100 ml - 54 € www.parfums-hanaemori.com

MAGAZINE - L’homme contemporain

50 ml – 62 € / 100 ml – 82 € www.diptyqueparis.com

Armani Code, un best-seller, une fragrance orientale-épicée et fraîche a séduit un bon nombre d’hommes. La déclinaison « Code Ultimate » se veut encore plus sensuelle et boisée. Développée par le nez Antoine Maisondieu, elle est agrémentée de pamplemousse, de mandarine, d’anis, de bois de cèdre et de cyprès. Le tout est adouci par des touches d’héliotrope que nous attribuons facilement aux caractéristiques olfactives de l’amande.

Gucci

L’EPICURIEN

Un nom bien adapté pour un parfum, qui en outre sent vraiment le tabac ! Les épices, chères à la signature sont bien là ! En tête, le poivre et la baie rose piquent le nez, comme un air marin vif et tranchant. Puis, très vite, le bateau quitte les eaux agitées des mers de nos vacances pour celles plus calmes d’un fleuve d’Orient; le temps est en suspens, on savoure un moment de détente sur le pont une fois l’agitation retombée.

Armani Code Ultimate... Ultime plaisir

81

A l’origine... Le souvenir d’enfance de Serge Lutens. Le récit qui accompagne Santal Majuscule porte plutôt sur l’adjectif que sur le nom : narré à la troisième personne, il relate un incident de son enfance, raillé par son instituteur parce qu’il mettait des majuscules à certains mots dans une rédaction sur le Moyen-âge. Provoquée par la piqûre fraîche et poivrée de la Rose de Damas, rejaillit la douce amertume d’un souvenir d’enfance à travers l’Absolu de Cacao. 50 ml - 94,50 € www.sergelutens.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’ART ART

RUSSE

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

2012, année à la croisée des langues et des littératures avec la Russie, touche bientôt à sa fin. Retour en images sur un calendrier bien rempli…

82

Coralie Michard

Dans le cadre de cette « année croisée France-Russie 2012 », de nombreuses manifestations ont été programmées entre les deux nations. L’occasion de découvrir les grandes signatures mais aussi de revenir sur l’histoire artistique d’un pays tiraillé entre un régime autoritaire, la tradition et les influences extérieures. Byzantines, orientales, asiatiques et antiques, l’art russe tire son originalité à ce mélange de cultures. Les premières traces d’art répandus entre le sud de la Russie jusqu’à Kiev, sont des représentations des mœurs et de la vie de des peuples barbares venus des Steppes que l’on a étrangement retrouvées uniquement dans les tombeaux. Il faudra attendre la naissance de la principauté de Kiev au IXe siècle pour qu’une esquisse d’art dit « russe » voit le jour. Il se manifeste alors essentiellement dans l’architecture. Erigées sous le règne du Prince Vladimir, d’imposantes églises à la gloire du christianisme orthodoxe, comme la Cathédrale de Sainte-Sophie, témoignent de l’influence byzantine. Au milieu du XIII, la raideur et les codes religieux byzantins seront adaptés au style russe. On remarque dans les églises de nouvelles décorations plus originales et légères, des fleurs et des animaux ornementent les murs.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Entre traditions et influences occidentales Entre le XIII et XVIe siècles, la principauté de Moscovie annexe progressivement les territoires aux alentours pour devenir la Russie. Sous l’impulsion d’Ivan « le terrible » Moscou, devenue capitale (1328), laisse apparaitre le style moscovite auquel s’appliquent de nombreuses fantaisies d’influences orientales. La Cathédrale de Saint Basile illustre ce mélange étonnant entre grandeur architecturale et ornementation de type indien ou encore perse. Au XVII et XVIIIe siècles, la dynastie des Romanov ouvre la Russie à l’occident. Cette nouvelle influence remplace la dominante byzantine et asiatique. Cela se remarque dans l’architecture religieuse et palatiale où l’art baroque fait son apparition. A Saint-Pétersbourg, Elisabeth 1ere imprègne la ville du style rococo en engageant l’architecte italien Francesco Rastrelli, abandonnant ainsi les traditions anciennes. Elle fonde l’Académie des Beaux Arts puis la Manufacture impériale de porcelaines et la Manufacture des tapisseries où sont exécutées les commandes des souverains. Longtemps reléguées à la décoration des églises et à la reproduction des Saints, la peinture, la gravure et la sculpture retrouvent un nouveau souffle. Parmi les œuvres les plus célèbres de la sculpture du XVIII et XIXe siècle on retrouve le buste d’Alexandre 1er (Orlovski), la statue équestre de l’empereur Nicolas 1er ou le monument de Pouchkine…tous caractérisés par un réalisme accentué.

L’art russe identitaire L’invasion de la Russie par Napoléon en 1812 provoque un premier sursaut de patriotisme. L’élite intellectuelle s’oppose à l’occidentalisme pour développer un art national adressé au peuple. L’artisanat d’art ou « koustari » est encouragé par les assemblées afin de s’adresser au plus grand nombre. Matriochkas, boites laquées, châles d’Orenbourg… les artistes s’inspirent de leur pays et développent, en même temps qu’une industrie rurale, un art national. Vers la fin du XIXe siècle, ce protectionnisme artistique s’essouffle. Rassemblés sous le nom de « Mir Iskousstva » (le monde des arts), les artistes, des bourgeois cultivés, répudient toute tendance politique et sociale. Ils rétablissent le contact avec l’occident et trouvent de l’intérêt pour le dessin et la décoration, notamment celle des théâtres, mise à l’honneur au Grand Théâtre de Moscou. Ouverte à l’Europe, la peinture suit la mouvance novatrice dans une avant-garde de l’abstraction. Dans leurs recherches picturales, les peintres comme Larianov se mettent à concevoir des formes comme des rayons lumineux : le rayonnisme, reflet du futurisme italien. L’heure est à la création et en 1915, Malévitch et son « carré noir sur fond blanc » présente une œuvre abstraite annonciatrice du suprématisme… la révolution artistique est en marche…jusqu’à la vraie révolution : celle de 1917 !


L’art de la Propagande

L’EPICURIEN

L’art militant Plus de 20 ans après la fin du communisme et la chute du mur de Berlin, on remarque une scission entre les pays rattachés à l’Europe et ceux plus à l’Est. Berlin est considéré aujourd’hui comme une plateforme de création musicale et plastique influente à l’inverse des groupes d’artistes activistes russe. Les plus célèbres comme Voina ( Guerre ) sont devenus des professionnels du happening de revendications. L’objectif : créer pour résister au régime autoritaire. L’art devient une arme pour affranchir le peuple et protester. A l’image des Pussy Riot (groupe punk féministe), ces artistes militants sont conscients qu’il serait impossible d’effectuer ces démonstrations sans le soutien de la scène artistique internationale. De nombreuses manifestations ont récemment eu lieu en Russie et à l’étranger pour demander la libération des trois jeunes femmes du groupe, condamnées le 17 août à deux ans de camp pour hooliganisme, après avoir chanté une “prière” demandant à la Sainte Vierge de “chasser Poutine”. Fausses accusations, chantages, arrestations… l’affaire des Pussy Riot, qualifiée de “disproportionnée” à l’étranger, évoque des méthodes « staliniennes » cautionnées par le pouvoir de l’église orthodoxe.

LES JOYAUX DE L’ARTISANAT RUSSE

Les Matriochkas Véritables emblèmes de la Russie à travers le monde depuis le XIXe siècle, ces petites poupées gigognes étaient, au départ, des jouets pour enfants. D’inspiration japonaise, c’est le peintre Serguei Malioutine qui eu l’idée d’adapter cette idée au savoir faire de l’artisanat russe de l’époque. Des décorations naïves originelles aux dorures, de talentueux artistes en ont fait de vrais petits bijoux…toujours tendance ! La version glamour de Chanel souligne ce retour en force de ces petites dames plus fashion que jamais. En 2008, pour fêter ses 10 ans, l’édition russe de Vogue a invité, designers, créateurs et stylistes à donner leur vision de la poupée.

Les œufs de Fabergé Preuve d’amour, cadeau pour Pâques… en 1885 l’Empereur Alexandre III commande au joaillier Pierre - Karl Fabergé son premier œuf pour fêter les 20 ans de ces fiançailles avec la tsarine Maria Feodorovna. Cette tradition s’est poursuivie pour chaque fête de Pâques jusqu’à la révolution de 1917. Magnifiques et surtout astucieux, ils renferment en leur sein des mécanismes cachés et autres petites merveilles. Inestimable, c’est tout le savoirfaire, le talent et le luxe de l’artisanat russe. Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - L’homme contemporain

Répondant au nom de Réalisme socialiste, l’art devient expression du pouvoir et des valeurs Stalinienne. Sous propagande totalitariste, les artistes sont mis au service du régime, doivent être syndiqués et membre du parti. Beaucoup d’entre eux préféreront s’exiler. L’art est un vecteur culturel et social de l’idéologie politique et les caractéristiques de cette propagande sont multiples. Tous les supports sont bons pour faire passer le message. Même les films muets de Serguei Eisenstein à la gloire du régime arrivent encore à se faire interdire en partie par Staline. En sculpture, les travailleurs personnifient le progrès et l’homme nouveau (L’Ouvrier et la Kolkhozienne). Les enfants et les familles, mis en scène à travers des affiches géantes et peintures, entretiennent le mythe d’un avenir radieux. Le culte de la personnalité autour de Staline donne lieu à de nombreux portrait parfaitement codifiés (utilisation de la couleur rouge dominante, symboles révolutionnaires, uniformes…). Lourde et massive, l’architecture soviétique fait naitre de nouveaux styles tels le constructivisme appliquant une vision cubiste à des bâtiments qui se doivent d’être utiles (Golossov). Ivan Fomine l’une des figures majeures de l’architecture stalinienne développe la variante soviétique du néoclassicisme représentée notamment par le siège des chemins de fers russes à Moscou.

83


Resident se consacre au design contemporain et à la fabrication de mobilier et luminaires. Bien que basée en Nouvelle Zélande, la marque distribue ses produits dans le monde entier grâce à sa plateforme de distribution située à Londres. www.resident.co.nz

DECO

DÉCO INTÉRIEURE

SOYEZ TENDANCE!

“chiner de nouvelles pièces pour décorer l’intérieur”

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- L’homme contemporain

SOYEZ NATURE

Le soleil est encore dans les yeux mais on pense déjà à l’hiver. Envie de cocooning ? C’est le moment de revoir votre déco !

Allison Fourrier

Fous rires entre amis, barbecues sur la terrasse et bronzette au bord de la plage… Tous les souvenirs de nos étés sont encore dans nos esprits au moment de reprendre une nouvelle année de travail, déjà dans l’attente de retourner le plus rapidement possible sous le soleil. Néanmoins, un temps de réadaptation à la vie active sera certainement nécessaire… Alors, pour faciliter ce retour, pourquoi ne pas refaire sa décoration intérieure ? Cette saison automne-hiver 2012-2013 devrait ravir les adeptes de vieux objets et du charme ancien.

Pour cette fin d’année, les intérieurs vont se parer de couleurs chaudes. Taupe, marron et beige seront de mise et pourront ainsi donner une ambiance chaleureuse et conviviale, sans pour autant oublier l’élégance d’un intérieur contemporain. Afin de mettre un peu de légèreté, de vivacité, il ne faudra pas négliger les tons tout aussi naturels comme les rouilles, les jaunes et les oranges… En bref, les teintes automnales seront indispensables pour être raccord avec la saison mais aussi avec la tendance. Côté meubles et accessoires, les adeptes de brocante se plairont certainement à chiner de nouvelles pièces pour décorer leur intérieur. Si les couleurs de cet automne rappelleront les teintes flamboyantes des arbres après la pleine saison, les matériaux utilisés ne seront pas en reste. Finis les laqués et autres couleurs pop, en cette fin d’année, les cuirs, fourrures, bois bruts ou patinés arriveront en renfort afin de créer un espace qui rappelle les chalets savoyards.

84

Pour les décorateurs en herbe qui souhaitent donc réaliser un univers 100% tendance sans pour autant se ruiner, cette saison sera idéale. Les vieux meubles en bois seront rapidement customiser avec un bref passage au papier de verre ou une légère patine. Et les chineurs professionnels pourront ressortir tous les accessoires qu’ils ont entassés pendant des années dans le garage. Pour ceux qui n’ont, quant à eux, aucune idée de la direction à prendre, L’Epicurien leur donne quelques idées !

Bol “Bo” Ekobo : www.ekobohome.com / A partir de 7 €

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Applique à vis : www.ProduitInterieurBrut.com / 49 € Plaid en mohair et plumes d’autruche : www.goodobject.me / 375 €

Lampe en bois clair : www.lamaisonandco.com / 255 €

L’EPICURIEN

Bol collection Ecoliving : www.feelandco.com / A partir de 4,25 €

Pot à lait ancien : www.cote-table.com / 10 €

MAGAZINE - L’homme contemporain

Bacs de rangement en papier Kraft : www.marvelous-store.fr / 16 €

Coussin collection Fèves Noires : Le pré aux Clerc / 70 €

85 Fauteuil Cigar Club : www.ProfuitInterieurBrut.com / 995 €

Meuble TV Samoudra Meuble TV en bois recyclé à partir de coques de bateaux, composé d’un tiroir et d’une niche, finition brossée. Dimensions : longueur 120 cm, hauteur 45 cm, profondeur 40 cm. Fauteuil Cape : www.lodgecollection.fr

www.lamaisonandco.com Prix : 588 € Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


LIVRE

LECTURES AUTOMNALES

ETRE A

Du vin, de la gastronomie bien sûr, mais L’Epicurien sait aussi nourrir son esprit avec d’autres sujets.

Fromages de France Vins de France Gründ

Tour du monde des vignes et des vins Féret

Du fromage et du vin…le sacrosaint binôme emblématique de la table française nous est une nouvelle fois conté à travers deux guides révisés. Très complets, l’un et l’autre abordent tous les thèmes liés à leur sujet. L’histoire, la production...et les producteurs, conseils de dégustation, ingrédients et compositions…les différentes variétés de fromage ou de vins sont traitées de manière détaillée et instructive. Prix : 19.95€

L’oenotourisme à son paroxysme, cela donne un carnet de route original et humain de la viticulture mondiale. Du Chili au Pérou en passant par le Cambodge et l’Australie les auteurs Delphine et Christophe Derouet, amoureux…du vin, ont dégusté plus de 2000 cuvées pour ramener des quatre continents traversés des images et sensations aussi inoubliables que précieuses. Au fil des pages les passionnés du vin et/ou du voyage y trouveront leur compte. Prix : 35€

Tavel des hommes et des vins Féret

MAGAZINE

- L’homme contemporain

LA PAGE !

p i é

L’EPICURIEN

 « Roi des rosés, Rosé des rois », porté par des générations de vignerons depuis des siècles, Tavel fut le vin des rois de France et des Papes en Avignon. L’auteur, Rolf Bichsel nous parle de ce vin d’exception en partant à la rencontre d’hommes et de femmes témoignant de leurs terroirs et de leur savoir-faire. Une belle aventure œnologique et humaine. Prix : 26.90€

86

Mes cours de cuisine : Eric Léautey à l’atelier du Lion Vert Chêne A l’atelier du Lion Vert à Houdan, les amateurs passionnés par la gastronomie retournent sur les bancs de l’école. L’enseignant, Eric Léautey, meilleur apprenti de France 1981, dispense mois par mois un programme éducatif adapté aux saisons. Suivez le cours comme si vous y étiez grâce aux astuces, techniques, variantes et trucs de pro dispensés par le « Maître ». Raviolis de saint jacques, soupe de potimarron aux flans de foies de volaille ou tarte à l’abricot accompagnée de sa glace huile d’olive, cuisinez et/ou épatez comme un chef toute l’année. Prix : 19€

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Apéritifs, digestifs, vins maison… Eyrolles De nouveau tendance, le « fait maison » revient en force jusque dans notre bar avec ses 70 recettes de boissons, avec ou sans alcools. Vin de baies de sureau, Gin au concombre, cooler au cassis, les concoctions sont signées Susy Atkins, « aventurière culinaire » et surtout œnologue reconnue. Les préparations se feront selon les saisons à l’aide de conseils sur le choix du matériel, la cueillette, la fabrication et la conservation de vos breuvages. Prix : 19€

Que boire avec… Le figaro « Roi des rosés, Rosé des rois », porté par des générations de vignerons depuis des siècles, Tavel fut le vin des rois de France et des Papes en Avignon. L’auteur, Rolf Bichsel nous parle de ce vin d’exception en partant à la rencontre d’hommes et de femmes témoignant de leurs terroirs et de leur savoir-faire. Une belle aventure œnologique et humaine. Prix : 9.90€


cur i e n Jean & Pierre Troisgros cuisiniers à Roanne Marabout

Au fond d’une cuisine à la campagne, un carnet de cuisine datant de 1870 a été retrouvé il y a quelques années. Le voici aujourd’hui édité et illustré par le cuisinier Manfred Meeuwig, la styliste Marjolein Vonk et le photographe Sigurd Kranendonk. Vous y retrouverez les recettes de tous les classiques de la cuisine française façon grand-mère, de la traditionnelle blanquette de veau au jambon persillé, en passant par la tarte au citron meringuée… Les plats sont sans chichis, toujours aussi délicieux. Prix : 15.99€

Mon Happy cooking Book Alternatives 100 recettes gourmandes et inratables, pour passer un moment de bonne humeur autour d’un repas. Des invités débarquent à l’improviste ? Comment faire manger des légumes aux enfants? Nathalie Rodach, artiste contemporaine, partage ses tours de mains et ses astuces en tout genre. Classées par saisons, elle propose des recettes de bien-être comme le saumon en feuilles de figuier farci et bien d’autres encore. Prix : 19.90€

Ailleurs ici - Sarkis Flammarion « Ailleurs Ici », l’œuvre originale de Sarkis au Domaine de Chaumontsur-Loire s’enrichit de 40 vitraux dans le cadre du Festival International des Jardins. A cette occasion, les photos d’André Morin précédées de textes de présentation d’Anne Marquez et de François Barré, captent la subtilité des ambiances lumineuses et la poésie du travail du maitre dans un catalogue réunissant l’ensemble de ces vitraux. Prix : 39€

Maisons d’artistes Chêne Ouvre-moi ton foyer je te dirais qui tu es. Lieux de retraite, loisirs ou créativité, les maisons d’artistes racontent des histoires... artistiques. A travers l’Europe, Gérard Georges Lemaire écrivain historien et Jean-Claude Amiel, photographe, nous font une visite guidée de ces abris, sources d’inspiration pour leurs propriétaires. Prix : 19.90€

Sujet de fantasmes, moyen politique ou source de prestige : le sexe est indissociable du pouvoir. Le sexe serait même, « une des formes primaires du pouvoir » déclarait Ernesto Sàbato, écrivain argentin. Rédigé par l’historien Dimitri Casali et Sandrine Gallotta, spécialiste du libertinage, l’ouvrage relate des siècles de frasques d’alcôves, pour l’anecdote mais aussi pour leur impact sur l’histoire. De Cléopâtre à Napoléon, en passant par les déboires de Bill Clinton ou plus récemment ceux de DSK. Une étude distrayante de ce cocktail sulfureux couvert par les secrets d’Etat.. Prix : 18€

MAGAZINE - L’homme contemporain

Carnet Retrouvé des Meilleurs Petits Plats Français Marabout

A la conquête du nouveau monde, partez à la découverte de l’histoire de la cuisine des EtatsUnis. D’Est en Ouest vous y retrouverez les plats préférés des cow-boys et autres bandits de l’époque comme Billy the kid, Jesse James, Buffalo Bill, Les Daltons ou encore Calamity Jane. A table, les boulettes de maïs sont amérindiennes, la casserole de bison vient de l’ouest, le jambalaya ramené de Nouvelle-Orléans et la sopa de tortilla importé du Mexique. En selle sur les pas des pionniers et de leur gastronomie. Prix : 18€

L’EPICURIEN

Excellence et simplicité, la cuisine doit être à l’image des créations culinaires signées Troisgros. Pour la septième fois, la maison d’éditions Marabout invite les grands de la cuisine. Des classiques aux créations, les frères Troigros expriment leurs talents dans le respect des traditions. Au menu : escalopes de saumon à l’oseille, tête de veau amourette et clafoutis au kiwi. Une cuisine légère et toute en finesse. Prix : 6.99€

La cuisine des Hors la Loi L’àpart

Sexe & Pouvoir, secrets d’alcôves de César à DSK Editions de la Martinière

87

K X Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Luberon,

l’eldorado provençal Multiplicité des paysages, climat privilégié, patrimoine culturel, hôtellerie de luxe et de charme, gastronomie remarquable et vins en osmose, le Luberon est terre d’accueil, avec un grand A, comme Amour.

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Évasion

Coralie Bouisset

88

Entre les Alpes de Haute Provence et la plaine du Vaucluse s’étire la montagne du Luberon. Nichée au cœur de la Provence, on y retrouve la douceur du climat mais aussi les contrastes d’une nature riche. Les forêts aux nuances subtiles se balancent au rythme du mistral et les champs de lavande apportent d’immenses touches colorées aux falaises d’ocres. Ici, tout évoque l’enracinement de l’homme à son terroir. Le patrimoine culturel et l’authenticité de la nature demeurent, depuis des siècles, la priorité des habitants. Les villages datent du moyen-âge et sont perchés sur d’étroits espaces. Les passionnés d’architecture n’auront que l’embarras du choix pour occuper leur séjour en découvrant les anciennes cités médiévales. Les reliefs, quant à eux, diffèrent avec les plaines du petit Luberon face à la montagne du grand Luberon. Un plaisir pour les randonneurs ! Véritables musées à ciels ouverts, chaque village a son histoire, son patrimoine et ses secrets. Les espaces sauvages sont également nombreux. Colorado provençal, Gorges du Régalon, carrières du Roussillon... C’est ainsi qu’en 1977 est né le Parc naturel régional du Luberon. Un espace de 185 000 hectares qui a pour vocation de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain. Voguant au cœur de la Provence, l’Epicurien a sélectionné pour vous les lieux à ne manquer sous aucun prétexte. Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

La tour d’Aigues

Notre ballade débute à la tour d’Aigues, au sud-est du Luberon. Petite ville en pleine expansion située au bord de la rivière d’Eze, dans le parc régional, elle offre à ses visiteurs les vestiges d’un château Renaissance (Tél. : +33 (0)4 90 07 50 33) qui vaut le détour. Vous découvrirez les caves du château qui abritent un musée de la faïence et une exposition sur l’histoire du pays d’Aigues. Dans la cour d’honneur a lieu chaque année les festivals du Sud Luberon. La tour est cernée par de vastes plaines cultivées et des coteaux de vignes. Si vous avez la chance de vous y rendre le mardi, un joli marché typique s’y tient le matin.

Beaumont-de-Pertuis

A seulement quelques kilomètres de la tour d’Aigues se trouve un charmant village, Beaumontde-Pertuis. Situé au cœur du Parc régional, il est

au carrefour des quatre départements : Vaucluse, Alpes de Haute Provence, Var et Bouches-duRhône. Randonneurs et cyclistes font souvent de ce lieu le point de départ de leurs épopées, à partir du sentier GR9. Autrefois entouré de remparts, le village entretient ses nombreux vestiges. Le site de la chapelle Sainte Croix est incontournable et offre une vue incomparable sur le Luberon du haut de ses 524m d’altitude. Les Gorges du Verdon et le Lac de Sainte-Croix en font également un des lieux les plus prisés par les amoureux de la nature.

Manosque

En passant par Manosque, impossible de ne pas faire un tour à la maison Le Parais, qui fut celle de Jean Giono, ni dans le centre créé en son honneur en 1992. On y visite pour seulement 4 euros, médiathèque, bibliothèque et vidéothèque dédiées à la promotion de l’œuvre de l’écrivain. (Tél. : +33(0)4 92 70 54 54)


Oppède le Vieux

Véritable village typique du Luberon, Oppède le Vieux est construit au sommet d’un éperon rocheux. En toile de fond, un cadre sauvage avec forêts, vignes et champs de lavande. Véritable parcours du combattant, il faudra laisser sa voiture au parking en bas du village et grimper à travers des sentiers balisés bordés d’herbes folles. Au bout du voyage, place à un superbe panorama à 360° ainsi qu’aux ruines d’un château du Moyen-Age. Chineurs occasionnels, vous pourrez également profiter des échoppes et autres boutiques anciennes, véritables cavernes d’Ali Baba.

Lacoste

Quittons la capitale des fruits confits, direction Lacoste. Ce beau village du Luberon, accroché sur un plateau verdoyant, surplombe la vallée de l’Aigues. Son atout ? L’imposant château médiéval qui fut occupé par le célèbre Marquis de Sade. Si comme tout épicurien, vous n’avez cure du temps, n’hésitez pas à faire une pause pour admirer le magnifique panorama sur le Mont Ventoux et ceux du Vaucluse.

Lourmarin

L’EPICURIEN

A quelques kilomètres de Manosque se trouve le village paisible du Lourmarin. A l’origine, cette petite agglomération située au pied du Luberon fut formée autour de deux monastères bénédictins. Labellisé « un des plus beaux villages de France », il est bien connu pour ses ruelles étroites et sinueuses, ses placettes ombragées typiquement provençales et ses châteaux des XVème et XVIème siècles qu’il faut visiter par de curieux escaliers. Albert Camus y acheta une maison grâce à son prix Nobel de littérature. Il est aujourd’hui enterré dans le cimetière du village. Impossible de se rendre dans le Luberon sans passer par Apt, la capitale mondiale des fruits confits ! Située au cœur du Parc Régional, la ville est bien connue pour ses champs de lavande, ses cerisiers, ses vignes et ses carrières d’ocre. Il est d’ailleurs possible de visiter la maison du Parc du Luberon (Tél. : +33(0)4 90 04 42 00). A pied ou à vélo, vous tomberez forcément sur les exploitations ocrières, mais si vous préférez voguer dans les airs, les montgolfières sont également très prisées. Un point de vue idéal pour contempler le paysage et les villages hauts perchés du Luberon. (Tél. : +33(0)6 03 54 10 92).

Ménerbes

A moins de 10 kilomètres de Lacoste, nous voici arrivés à notre nouveau lieu de villégiature : Ménerbes. Entouré de vignes et de verdure, ce charmant petit village se niche au sommet d’une colline. Comme chaque bourgade du Luberon, Ménerbes propose son lot de ruines et de monuments anciens comme l’Abbaye de St Hilaire, un site fréquenté depuis 2000 ans. A quelques enclavures de là se trouve également un lieu spécialement conçu pour les épicuriens : le Domaine de la Citadelle (Tél. : +33(0)4 90 72 41 58). La culture de la vigne y est traditionnelle et l’on y retrouve 14 cépages différents. Mais le « plus » de ce domaine est sans nul doute son musée du tire-bouchon où l’on peut admirer plus de mille pièces de collection, du XVII ème siècle à nos jours. Un lieu à ne pas manquer !

Roussillon

Classé parmi les plus beaux villages de France, Roussillon est situé au cœur du plus important gisement d’ocre du monde. Un véritable sentier des ocres a même été aménagé et balisé (Tel. : +33(0)4 90 05 60 25) afin de visiter le lieu. Votre parcours vous conduira à la « Chaussée des Géants » au milieu de cheminées et d’une suite de splendides sites sculptés par l’eau et le vent... Avec, parfois, un petit coup de pouce de l’homme ! Dans le village même vous trouverez également le conservatoire des ocres et de la couleur (Tel. : +33(0)4 90 05 66 69) qui vous présente toutes les étapes de la fabrication : lavage, séchage, cuisson et broyage. Le musée propose stages et ateliers afin d’apprendre les techniques de peinture et de badigeonnage. Des activités ludiques pour petits et grands !

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Évasion

Apt

89


L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Évasion

Gordes

S’il existe bien une chose typique du Luberon que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, il faut citer le village des bories, classé monument historique en 1977. D’abord construites pour abriter les outils des paysans, ces petites huttes rondes en pierres sont devenues, au fil du temps, les maisons de campagne aménagées pour passer dimanches et vacances. La borie permettait également aux bergers de s’abriter avec leurs troupeaux. Enfin, pour terminer en beauté, cap sur l’Abbaye Notre-Dame de Sénanque (Tél. : +33(0)4 90 72 17 92). Enserrée dans son vallon, elle demeure l’un des témoins de l’architecture cistercienne primitive. L’abbaye est toujours habitée par des moines qui vivent grâce à leur production de miel et la culture de lavande. Vous pourrez bien sûr profiter d’une visite guidée (7 euros) et si le voyage Luberonais vous a épuisé... Optez pour la retraite spirituelle !

L’Isle sur la Sorgue

Dernière étape de notre beau parcours... L’ile sur la Sorgue. Ce charmant village tient son nom de la Sorgue qui prend sa source quelques kilomètres en amont à Fontaine-de-Vaucluse. Celle-ci se divise en de multiples canaux qui font alors apparaitre la ville comme un groupement d’îles. Surnommée « La Venise provençale », il s’agit d’une commune d’antiquaires et de brocanteurs, de notoriété internationale. Ville d’eau, l’Isle-sur-la-Sorgue vivait du négoce de ses pêcheurs. Puis le développement industriel l’a parsemée d’une centaine de roues à aubes. Par leur seule force motrice elles actionnaient le mouvement des moulins à huile et à grain, des papeteries, des teintureries, des filatures de soie... Il existe encore 14 roues à aube qu’il est possible de voir le long de la rivière tout autour de la ville. Leurs lentes rotations maintiennent ce souvenir et confèrent à l’Isle un charme fou.

A ne pas manquer

90

Fontaine de Vaucluse

Fontaine-de-Vaucluse est un village médiéval à la limite du Luberon. Célèbre pour son impressionnante source à l’eau vert-émeraude qui jaillit au pied d’une falaise de 230 mètres de haut, cette dernière est classée parmi les plus importantes émergences du monde. Son atout charme ? Cette vallée profonde avec un paysage parsemé de grottes et de vallons. Un site pittoresque qui a d’ailleurs inspiré nombre d’artistes tels Frédéric Mistral ou le poète René Char. La fontaine est une des plus importantes sources. Constantin y fit même construire un canal pour alimenter en eau les thermes et piscines d’Arles. Il est possible de se rendre à l’écomusée du Gouffre (Tel. : +33(0)4 90 20 32 22), dans une galerie souterraine où sont reconstitués les plus célèbres sites de spéléologie.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Le musée de la Lavande du Coustellet

Dans un Mas traditionnel bâti en pierre sèche de Gordes, au cœur du Parc Naturel Régional du Luberon, la lavande de Provence a enfin trouvé un lieu à la hauteur de sa réputation. La plus importante collection d’alambics en cuivre rouge datant du 16ème siècle à nos jours y est aussi exposée. Route de Gordes - Coustellet Tél. : +33 (0)4 90 76 91 23

Le musée de la crèche provençale de Cavaillon Ce lieu retrace la vie des provençaux à la fin du siècle dernier, grâce à des scènes et des lieux typiques animés par plus de 500 santons. Un bel hommage au riche patrimoine provençal. Avenue Taillades – Cavaillon – Tél. : +33 (0)4 90 78 34 55

Le musée du verre et du vitrail de Gordes

Au cœur d’un parc de trois hectares, ce grand musée revient sur l’histoire du verre depuis les temps les plus reculés jusqu’aux cellules photovoltaïques ! Vous pourrez également y admirer les monumentales sculptures de l’artiste Frédérique Duran. Route de St Pantaléon – Gordes Tél. : +33 (0)4 90 72 22 11

Le Mont Ventoux

Envie d’une escapade sportive ? Tout près du Luberon se dresse le Mont Ventoux, le paradis des cyclistes et des randonneurs. Ce géant de Provence est aussi une terre de saveur avec la truffe, la lavande et son vin, l’AOP Ventoux.


IMPRESSIONS DE

e

voyag

LE PHŒBUS à Gordes (Joucas) Si Xavier Mathieu est un chef étoilé de renom qui sait donner à la Provence des cartes ensoleillées rendant hommage aux produits de la région, il est aussi un hôtelier avisé qui a su donner à son établissement, bâti sur les vestiges d’une demeure datant des Chevaliers de l’Ordre de Malte, toute la modernité voulue digne d’un Relais et Châteaux. A un environnement magique correspond un confort exceptionnel, et des atouts de charme comme le Spa Carita, et ses rituels de soins, l’immense piscine chauf-

Toujours en quête de nouveautés, Christophe Gorgeret parcourt la France. Il était récemment dans le Luberon : petit retour ensoleillé.

fée, le hammam, la salle de sport, celle de repos avec sa tisanerie, compléments parfaits d’un séjour rêvé. On passera des moments gourmands au bistrot: le Café de la Fontaine, gastronomiques au restaurant dédié, et ludiques en suivant les cours de cuisine. Un vrai programme pour vacances heureuses! Le Phœbus & Spa Carita Joucas - 84220 Gordes Provence Tél. : +33(0)4 90 05 78 83 www.lephebus.com

écorces d’orange) et frais avec le traditionnel melon de cavaillon et surtout des jus de fruits excellents comme les « nectars expérience » à l’image de celui qu’il a créé : « Pomme Tatin », souvenir de Normandie. « J’ai passé six en ans en Normandie et j’adore la Tarte Tatin que j’ai adapté en jus de fruit en hommage à Jeremy Marcuccilli (Kookabarra Juice à Avignon). Akhara est pour L’Epicurien un homme de l’art, qui recherche le produit et s’adapte, à lui, qui aime Provence et le Lubéron en particulier. Il y retrouve une très belle qualité de vie avec des paysans qui viennent le voir régulièrement pour lui proposer des produits exceptionnels. « En hivers je cuisine la Truffe de Ménerbes et c’est mon ami Pierre qui vient me l’apporter ». Sur sa lancée, il nous a invités à le suivre sur les marchés de la région et nos photos se font les ambassadrices de ces promenades gourmandes et ludiques. Mas des Herbes Blanches Joucas 84220 Gordes Tel. : +33(0)4 30 05 79 79 www.herbesblancjhes.com

MAGAZINE - Évasion

Construite avec ses grosses pierres caractéristiques de la région et de ses fameux « bories », cette grosse bastide provençale domine avec panache la vallée. A quelques minutes de Gordes, la célèbre cité provençale très courtisée par les touristes, elle trône dans un lieu paisible idéalement exposé, seulement troublé par le chant des cigales. Hôtellerie raffinée, qui porte fièrement le sigle des Relais et Châteaux, elle est aussi un fief gastronomique auquel le chef Akhara Chay, émule d’Eric Provost, et ancien second de Serge Gouloumès, au Mas Candille à Mougins duquel il dit « « c’est avec lui que j’ai pris confiance en moi, il m’a mis sur le devant de la scène », prête son talent. Ce toujours jeune chef, né de parents cambodgien et Thaïlandais, pratique une belle cuisine de produits (Il forme un excellent duo avec son chef pâtissier qui crée à la demande), dès les petits déjeuners, particulièrement bien travaillés, avec charcuterie fine et saumon fumé, plateau de fromages (sans chèvres locaux!), mini crêpe à tartiner aux confitures maison, assortiments de fruits secs (abricots a la vanille pruneaux aux

L’EPICURIEN

MAS DES HERBES BLANCHES à Gordes (Joucas)

91

Domaine des Andeols À SAINT SATURNIN LES APTS Il existe un contraste absolument étonnant entre les premières impressions, à la découverte de ce village provençal typique perdu dans les lacets d’une campagne sauvage et celles qui suivent lors de sa visite. Il est clair que personne ne peut s’imaginer que son créateur, véritable passionné d’art contemporain, ait pu à se point mêler sa passion au métier d’hôtelier. En réalité, ce sont les maisons de cet ancien village redécoré qui servent de chambres. Maison des amis, des amoureux, maison rouge, blanche, maison des voyageurs, des lointains, des terrasses, il y en aura bien une pour vous, surtout si vous avez un penchant assumé pour l’art d’aujourd’hui. Quand vous visiterez ce village, vous pourrez le faire à pied, en vélo… et même à cheval ! Côté cuisine, c’est un chef tout aussi passionné : Andrea Giac-

chini, jeune Italien seulement âgé de 22ans, venu de Castrocaro Terme avec son second Luca, qui fait le bonheur des gourmands gourmet avec ses Fagottini farci à la carbonara courgette et guanciale croustillant et crème de parmesan,… à découvrir à l’ombre du platane géant (en été !). Véritables moments détente, c’est avec Philippe, le naturopathe que vous vous relaxerez totalement avec les soins signatures « l’essentiel », qu’il a créé (80 mn : 110 €), les différents modelages : Deep tissus, Harmonisant, Open (50mn, 90 €), rééquilibrage cranio-sacré (50mn, 90 €), éventuellement en chambre si vous le désirez. Les Andéols 84490 Saint-Saturnin-lés-Apt Tel : +33 (0)4 90 75 50 63 www.domaine-des-andeols.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Du terroir à foison ! Du vert à perte de vue ponctué par quelques touches bleu lavande. Des cités médiévales enracinées au cœur de villages provençaux. Le Luberon apparaît tel un paysage de carte postale... Mais pas seulement ! Privilégiant l’authenticité de la nature depuis des siècles, l’eldorado provençal regorge de produits bien typiques.

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Évasion

Le melon de Cavaillon

Le miel Les fruits confits De nombreuses plantations ont contribué au développement de la fabrication des fruits confits depuis le XIème siècle. Plongés dans un sirop de sucre chaud, les fruits jouissent d’une cuisson très lente puis d’un ultime glaçage. Depuis les prémices de leur fabrication, le village d’Apt est devenu la capitale mondiale des fruits confits. La bonne adresse : La fabrique de fruits confits Aptunion. Visites guidées gratuites, tout l’année sur demande et tous les mardi et jeudi à 14h30 jusqu’au 9 novembre. A Apt - Quartier Salignan Tél. : +33 (0)4 90 76 31 43.

92

La flore naturelle du massif et les productions végétales cultivées sont favorables au développement des abeilles. De nombreuses fermes apicoles proposent tout au long de l’année du miel de lavande, de garrigue, de romarin, d’acacia ou de tilleul. La bonne adresse : Les ruchers du grand Luberon Tous les produits à la vente sont biologiques. Miels, nougat blanc au miel de lavande, sirop de thym au miel, pain d’épices ou le “saucimiel”... Une belle panoplie.

A Menerbes - Place de l’horloge Tél. : +33 (0)4 90 72 38 37

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

A Cavaillon - 353 avenue de Verdun Tél : +33 (0)4 90 71 32 43

A Cucuron - Route du Lourmarin Tél. : +33 (0)4 90 77 29 70

Le fromage de chèvre Il est souvent préparé sur le lieu même de production, par petites quantités, aussitôt après la traite. Son procédé de fabrication lui permet de conserver toutes ses qualités naturelles. Attention, le fromage de chèvre est saisonnier et se déguste entre les mois de mars et d’octobre. La bonne adresse : La Cave Sylla. La cave coopérative propose une assiette de fromages fermiers, une salade fraîcheur, le tout accompagné de petits vins de la région que l’on peut aussi emporter. Les petites assiettes gourmandes sont à partir de 6,50 euros. Comptez 12 à 17 euros pour la formule complète.

Les truffes Leur récolte est un véritable art et les chiens parcourent les collines de Provence pour caver, c’est à dire creuser la terre, à la recherche du diamant noir. Présentes en grande nombre dans les truffières, elles poussent près des chênes blancs et verts. Elles sont idéales pour agrémenter des pâtes, des œufs brouillés, des pommes de terre à la crème... et se marient très bien avec le foie gras. La bonne adresse : La maison de la truffe et du vin. « Les journées truffes » pour partir à la recherche du Saint-Graal avec un trufficulteur et son chien. A la fin de la matinée, direction Ménerbes pour un repas tout truffes et vins.

Cultivé de mai à septembre grâce à la diversité de ses zones de production, il s’agit d’un melon lisse ou brodé, à chair orangée. Gorgé de sucre, le melon de Cavaillon est homologué par un syndicat et les producteurs sont suivis par un organisme technique. La bonne adresse : Restaurant Prévôt, « la maison du melon » Ancien comptoir de melonniers transformé en 1981 en restaurant voué au culte du melon de Cavaillon à déguster sous différentes formes, toute l’année. Menus à partir de 26 euros.

A Apt - Route d’Apt Tél : +33 (0)4 90 04 60 37.

L’huile d’olive La cueillette se déroule de septembre à février, l’extraction de l’huile, quant à elle, est réalisée du 15 novembre jusqu’à Noël. Verte, fruité noir ou biologique... Il y en a pour tous les goûts ! La bonne adresse : Moulin à huile Julien. Toute l’année, vous pouvez partir gratuitement à la découverte des secrets de l’huile d’olive. On vous y contera l’histoire de la culture de l’olive, vos visiterez bien sûr le moulin et terminerez le tout par une dégustation. Bouteille d’huile à partir de 15 euros. A St Saturnin lès Apt - Route d’Apt, Tél : +33 (0)4 90 75 56 24

Le vin Pays de vignes depuis l’Antiquité, le Luberon offre divers cépages comme la syrah, le grenache et le cinsault, typiques de la Méditerranée avec des coteaux secs et ensoleillés. Le Luberon propose ainsi des vins de trois couleurs avec une appellation contrôlée « côtes du Luberon ». De nombreuses visites de caves se font dans le parc régional naturel. La bonne adresse : Maison Lavau. Toute l’année, sur réservation, vous pouvez créer sur mesure votre vin à l’aide d’un œnologue. Repartez bien sûr avec votre création ! Tarif : 30 euros/personne. A Violes - Route de Cairanne Tél. : +33 (0)4 90 70 98 70.


Xavier Mathieu

Vichyssoise d’écrevisses de Camargue glacées, pomme et fenouil. Le chef du restaurant éponyme, au cœur de ce merveilleux Relais et Châteaux qui domine la vallée, n’en finit pas de contempler la campagne environnante toute de beauté et source d’inspiration, à quelques distances de l’incontournable village de Gordes. Et nous, nous nous extasions sur cette recette colorée, toute de saveurs.

Préparation des écrevisses :

• 200 gr de Brunoise de pommes de terre (cuit dans la bisque et mélangé avec l’aïoli) • 200 gr de Brunoise de fenouil • Disques de pain de mie + beurre clarifié au pinceau au four sur slim pat à170° • Copeaux de fenouil très fins • 250ml de jus de citron • 450ml huile d’olive extra vierge • Jus de gingembre • ½ bouteille de Cognac • Marjolaine • Concentré de tomate • Sel et poivre.

Bisque d’écrevisse : faire suer 500 gr de carcasses et de têtes d’écrevisses concassées jusqu’à coloration. Ajouter un oignon émincé, 2 cuillerées de concentré de tomates. Continuer jusqu’à évaporation totale de l’humidité. Déglacer et flamber avec 25 cl de cognac, mouiller à hauteur, laisser bouillir pendant 25 min. Passer au chinois et ajouter 1/2 litre de crème liquide, laisser réduire de 1/3 et infuser 100 gr de marjolaine et 100 gr de gingembre haché à couvert durant 35 min. Passer à nouveau au chinois. Tailler 200 gr de pomme de terre et de fenouil en brunoise, les cuire à l’anglaise. Une fois rafraîchit et assaisonnés, les mélanger dans une mayonnaise aillé type aïoli. Tailler de fins copeaux de fenouil crus, passer les dans l’eau glacée afin

de les rendre craquants. Au dressage, mélanger avec de l’huile citron (450 ml d’huile d’olive extra vierge, 250 ml de jus de citron jaune, sel, poivre). Disques de pain de mie: Tailler très fin à la machine à jambon des tranches de pain de mie. Former des disques à l’aide d’emporte-pièce. Poser sur slim pat, ajouter du beurre clarifié au pinceau, cuire 170°C pendant 7 min.

Dressage : Sur le fond de l’assiette, mouler à l’emporte-pièce la brunoise de fenouil de pomme de terre préalablement assaisonnée. Disposer en rosace les 1/2 queues d’écrevisses marinées, au centre des copeaux de fenouil préalablement assaisonnées, quelques points de mayonnaise aillées, quelques pousses de marjolaine, et des disques de pain de mie croustillants. Ajouter de légers filets d’huile de citron, une pincée de fleurs de sel et un tour de moulin à poivre. Servir la bisque à part en saucière afin que chaque convive dose en fonction de son goût..

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Évasion

Ingrédients pour 4 personnes

Châtrer les écrevisses, les cuire dans un cours bouillon de manière traditionnelle, les décortiquer, conserver les têtes et les carcasses. Faire mariner 24h les queues d’écrevisses décortiquées, huile d’olive, piment d’Espelette, gingembre, sel poivre.

L’EPICURIEN

Restaurant Xavier Mathieu, Hôtel Le Phébus & Spa Carita à Joucas - Gordes Tél. : +33 (0)4 90 05 78 83 - www.lephebus.com

93


- Évasion MAGAZINE L’EPICURIEN

102

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Des vacances qui glissent L’hiver arrive à grand pas. Pour autant, pas question d’hiberner ! Les spécialistes sont unanimes, une semaine de vacances à la montagne, rien de tel pour se refaire une santé.

Coralie Michard

L’EPICURIEN MAGAZINE - Évasion

95

Il est temps de réserver ! Mais où aller, où dormir, se restaurer? La France dispose de grands domaines skiables, dont celui des 3 vallées en Savoie: le plus vaste du monde, les Pyrénées, mais aussi les Alpes Suisse « le paradis des skieurs » dit-on, et nos voisins italiens. Autant de villages de montagne typiques et de pistes à perte de vue… c’est à s’emmêler les skis. L’Epicurien a sélectionné parmi les plus belles stations, des points de chute prestigieux, pour des vacances au sommet.

Chamonix et sa Mer de Glace, Hameau Albert 1er La « Pension du Chemin de Fer » était un petit belle et impressionnante : hôtel simple propriété de Joseph Carrier en 1903. c’est ce souvenir que conteront Windham et Pococke, deux anglais en expédition en 1741 dans le prieuré de «Chamouni», via leur récit publié dans toutes les gazettes littéraires d’Europe. Dès lors, de riches touristes viennent admirer cette mystérieuse Mer de Glace, située entre la Haute-Savoie et la Vallée d’Aoste italienne. La première auberge ouvre ses portes en 1770, le premier hôtel de luxe en 1816 : c’est le début du développement de l’hôtellerie et des ascensions du massif. Grâce à la mise en place d’infrastructures routières et ferroviaires, les cimes désenclavées, laissent grande ouverte la voie aux sports d’hiver. Au pied du MontBlanc, culminant à 4 810 mètres, les premiers Jeux Olympiques d’hiver sont organisé en 1924 : une véritable consécration !

Toujours tenu par la famille, le Relais & Château au pied des cimes du célèbre Mont-Blanc offre toutes les prestations d’un hôtel de luxe. A commencer par les chambres aux différentes décorations, typique, montagnarde, contemporaine et design, de confort égal. Implantés au cœur du jardin, deux chalets indépendants vous proposent un hébergement plus intime. Pour les gastronomes, rendezvous au restaurant mené avec brio par le chef Pierre Maillet (2 étoiles Michelin). Un deuxième restaurant sert les spécialités paysannes revisitées sur la terrasse au charme bucolique. La piscine intérieure et extérieure face au Mont-Blanc, le jacuzzi, la balnéothérapie, massages et soins esthétiques vous apporteront de vrais moments d’exceptions. 38 Route du Bouchet 74400 Chamonix-MontBlanc –Tel. : +33 (0)4 50 53 05 09 Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Courchevel 1850 la montagne accessible à tous

Tel était le souhait du Conseil Général de Savoie dès la fin de deuxième guerre mondiale. Pour l’architecte urbaniste Laurent Chappis et l’ingénieur Maurice Michaud, tout est à inventer dans ce domaine réparti en cinq villages au cœur des 3 Vallées. À 1850 (mètres) on installe les premiers terrains pour hôtels et chalets privés. Prisé par les oligarques russes dès les années 1990, Courchevel 1850 est aujourd’hui un haut lieu de la Jet set. Considérée comme la station prestigieuse des 3 vallées, elle dispose d’un golf neuf trous, de parcours VTT, de boutiques de luxe et de nombreux hôtels 5 étoiles. Connu pour ses grands restaurants, la station accueille les plus grandes toques avec 11 étoiles Michelin. Entre excellence, grand luxe et haute gastronomie, on en oublierait presque les 119 pistes à dévaler à toute allure !

Kilimandjaro :

MAGAZINE

- Évasion

Hameau de onze chalets situé au pied des pistes de la prestigieuse station, le Kilimandjaro atteint des sommets en matière de luxe. Dans un merveilleux écrin bicolore, entre neige et forêts, on retrouve le chalet détente spa avec salon de coiffure, institut de beauté, hammam, jacuzzi, hydrojet... autour d’une piscine de rêve. A la pointe de la technologie, les suites au charme des alpages d’autrefois. Rigoureuse et respectueuse des produits, la carte de « la table du kilimandjaro », élaborée par Nicolas Sale, vous propose une balade gastronomique dans un cadre intime. Route de l’altiport - 73120 Courchevel 1850 – Tel. : +33 (0)4 79 01 46 46 - www.hotelkilimandjaro.com

L’EPICURIEN

K2 : Suivez la trace des grimpeurs en séjournant

96

Chabichou :

On ne présente plus le Chabichou et la chaleureuse famille propriétaire : les Rochedy. Implantés au pied des pistes depuis 50 ans les deux chalets blancs, hôtel de luxe & spa offre un confort suprême. 41 chambres et suites aux décorations montagnardes accueillent leurs hôtes dans un univers au luxe discret. Le raffinement se poursuit au restaurant gastronomique, doublement étoilé. En cuisine, on retrouve Michel Rochedy, maître cuisinier de France et investigateur de l’aventure Chabichou, et son éternel complice Stéphane Buron, Meilleur Ouvrier de France, 1er prix international Taittinger. A quatre mains, ils concoctent une cuisine généreuse présentée, en salle, par les épouses de ces messieurs. Les plats s’accordent avec les grands crus classés dont regorge la cave. En liaison directe avec l’établissement : 1100m² d’espace multi sensoriel et aqua ludique construit sous une piste de ski vous feront frissonner de plaisir. Rue des Chenus Courchevel 1850 Tél : 04 79 08 00 55 www.chabichou-courchevel.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

au K2, nouvelle référence au célèbre sommet Himalayen. L’héritier du Kilimandjaro, privilégie l’intimité au sein d’un concept architectural original, moderne, et respectueux de l’environnement. Rien n’est laissé au hasard : les 29 chambres et 5 chalets font place aux dernières technologies dans un décor haute-couture. Une petite pause entre deux descentes ? Rendez-vous au « goji spa » ou retrouvez toute la ligne Shu Uemura pour vous faire une nouvelle tête au salon de coiffure du K2. Le bar «8611 » ou le « winston klub » sont autant de lieux animés où vous pourrez prendre un verre avant de passer à la table du gastronomique« kuintessence», toujours dirigée avec esprit par Nicolas Sale. Rue des Clarines - 73120 Courchevel 1850 Tél : +33 (0)4 79 40 08 80 - www.hotellek2.com

Les Airelles

Joyau au cœur de Courchevel, l’hôtel 5 étoiles fait partie des neuf premiers hôtels français de grand luxe et bénéficie du nouveau label officiel « distinction palace »… autant dire que tout ici relève de l’exception. A commencer par les 37 chambres et 14 suites au style « italo-tyrolien-hongrois ». A l’heure du déjeuner, « La Table du Jardin Alpin », s’ouvre sur la terrasse ensoleillée. Le Soir, dans un cadre surprenant et innovant, vous vous régalerez de la cuisine selon le thème de Sissi impératrice, du célèbre chef Pierre Gagnaire. Chaleur et féerie toujours, grâce au château fort avec créneaux, jeux d’arcade, salle de cinéma avec écran géant, spa merveilleux avce son sauna vitré, ses douches sensorielles, et toutes les distractions pour petits et grands. Rue du Jardin Alpin 73120 Courchevel 1850 Tel : +33 (0)4 79 00 38 38 - www.airelles.fr

Le Lana

Il y a plus de 50ans, Joseph Tournier, natif de Chamonix, crée le Lana, premier hôtel 4 étoiles de Courchevel. Le chalet d’origine s’est étendu et comprend 55 chambres et 28 suites et 2 appartements où la décoration allie le confort des matériaux avec la modernité des équipements : jacuzzi, sauna, hammam… Au cœur de l’hôtel, la piscine intérieure chauffée et le spa by Clarins vous accueille pour un instant de détente. Le chef étoilé Guy Martin met en scène la carte gastronomique de La Table du Lana où les saveurs savoyardes se conjuguent avec une cuisine moderne et contemporaine. 1 Rue de Bellecôte 73120 Courchevel Tél : +33(0)4 79 08 01 10 - www.lelana.com


considérée comme l’une des capitales mondiales du ski. Dans ce domaine skiable d’exception, de nombreux champions ont entretenu la flamme de ce village : les soeurs Goitschel : championnes olympiques en 1968, puis après les JO de 1992, Matthieu Bozzetto, Pierre Paquin ou encore Ingrid Jacquemod.

Les Barmes de l’ours : Résolument

Les Fermes de Marie :

Le refuge s’organise en un petit hameau de fermes d’alpage, au cœur de Megève. En tout, 9 chalets reliés entre eux proposent 70 chambres et suites au confort simple, au raffinement discret. Massages, soins, rituels… À vous les bienfaits apaisants des produits issus des extraits de plantes de montagne au « Pure Altitude », le spa de l’hôtel. Dans ce cadre enchanteur, on s’attarde volontiers au coin du feu, en réfléchissant à l’endroit où dîner. Vous aurez le choix entre les savoureux plats de saison cuisinés aux fourneaux du restaurant traditionnel, ou viandes rôties et les fromages de la région au restaurant alpin... une expérience gustative made in Savoie. Pour l’exception, direction « la Salle à manger » où truffes et autres produits prestigieux sont à l’honneur. 163 Chemin de la Riante Colline, 74120 Megève Tel.: +33 (0)4 50 93 03 10 www.fermesdemarie.com

Les Ménuires : reliée au domaine des 3

vallées, en Savoie, la Vallée des Belleville est le siège de deux stations internationalement réputées : les Menuires, la plus importante, et Val Thorens. Créée à la fin des années 60, elle offre aujourd’hui un panel de 4 décennies d’architecture “montagnarde” à 1850m d’altitude. Résolument moderne lors de sa création, le style savoyard prend aujourd’hui le relais de l’architecture citadine d’origine de la station. Chaleureuse et fonctionnelle vous pourrez parcourir les différents quartiers la composant « ski au pied » grâce aux réseaux de galeries marchandes, ascenseurs et télébennes. Possédant un enneigement exceptionnel, la station fut un site olympique lors des JO d’Albertville en 1992 grâce à ses 160 km skiables!

Kaya :

Dans un style cosy et contemporain, vivez un séjour d’exception dans cet établissement situé au pied des pistes du plus grand domaine skiable du monde. Dans une ambiance feutrée et décontractée, les 50 chambres et suites font la part belle à la modernité. Spacieuses, lumineuses, elles possèdent toutes un balcon exposé plein sud. Pour vous restaurer, David Archinard, le chef du K, revisite les saveurs traditionnelles avec fantaisie. Le soir venu, vous découvrirez un menu sophistiqué réinventé tous les jours à l’Ephémère. Enfin dans l’espace spa et beauté, certains opteront pour des séances de sauna et hammam, les autres s’essaieront à la salle fitness. Village de Reberty - Les Menuires. 73440 Saint Martin de Belleville – Tel. : + 33 (0)4 79 41 42 00 www.hotel-kaya.com

MAGAZINE - Évasion

nichée au cœur de la Savoie, Megève, dominée par les hauteurs du Christomet, du Mont d’Arbois, se trouve au milieu du Val de l’Arbon et de l’Arly. Le domaine installé dans le canton de Sallanches est l’une des plus prestigieuses stations des Alpes. Elle doit sa création et sa renommée à la famille Rothschild. Leur objectif : bâtir une concurrente française à la prestigieuse station suisse de Saint-Moritz. Dès les années 1910, le lieu de villégiature voit affluer la grande aristocratie. Qualifiée de « 21e arrondissement de Paris » par Jean Cocteau, Megève a su garder tout le charme d’un village typé…entre luxe et authenticité.

L’EPICURIEN

Megève :

ancré dans l’air du temps, ce cocon 5 étoiles à de quoi ravir la clientèle en quête de raffinement. Au pied de la face de Bellevarde, les 76 chambres et suites offrent à chaque étage un style différent : tantôt scandinave, chalet d’alpage, lodge des Amériques ou encore contemporain… un refuge idéal pour hiberner ! Après l’effort, le réconfort …du spa. Sur 800m², l’unique Spa des Alpes “Confort Zone”, offre en plus de ces 11 cabines de soins, des soins personnalisés, l’accès à la piscine, jacuzzi, sauna, hammam, balnéothérapie…Un petit creux ou une grosse fringale ? Que ce soit au coin du feu de cheminée de « la Rôtisserie », autour d’une fondue savoyarde venue du « Coin savoyard » ou dans son restaurant étoilé Michelin « la Table de l’ours », chaleur et partage riment avec plaisirs. Chemin des Carats 73150 Val d’Isère Tél : 04 79 41 37 00 - www.hotel-les-barmes.com

97

Val d’Isère : dans le massif de la Vanoise, à

1 850 m d’altitude en Savoie, Val d’Isère jouit d’une longue période d’enneigement, d’une bonne exposition des pentes, et de champs de neige nombreux et étendus. Il faudra attendre l’après-guerre pour que la station soit réellement opérationnelle. Dès lors, elle devient un site de renommé mondiale,

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


Tignes : à l’origine petit village de Savoie dé-

truit et englouti suite à la construction d’un barrage en 1952, Tignes se reconstruit durant les décennies suivantes. A 2100 m d’altitude la commune devient une station de ski. Installée sur deux sites principaux (Tignes le Lac et Tignes Val Claret), elle est couplée dans les années 70 avec celle du Val d’Isère. Sous l’appellation d’Espace Killy (faisant référence à Jean Claude Killy : 3 médailles d’or olympique), le domaine compte 155 pistes soit 300 km de descente… le paradis pour les sportifs !

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Évasion

Les Suites du Névada :

À proximité des pistes de l’Espace Killy, dans le parc national de la Vanoise, découvrez les Suites du Nevada : une réussite architecturale où se mêlent éléments naturels et design montagnard signée MGM. Composé de 24 suites personnalisées, elles bénéficient de prestations haut de gamme : lits king-size, derniers équipements hi-tech, baignoires à bains bouillonnants… Détente et bien-être sont à vivre au “Spa Ô des Cimes” aux allures de grotte sous-marine. L’espace bien-être dispose d’une grande piscine intérieure chauffée, d’un sauna, d’un hammam, d’un jacuzzi et d’une salle de cardio-training. Repaire pour amateurs de cuisine créative aux saveurs authentiques, le goût de la montagne est une réalité grâce aux talents de Jean-Michel Bouvier chef du restaurant, “La Table en Montagne” Le Val Claret 73320 Tignes/Val Claret – Tel.: +33 (0)4 79 41 68 30 – www.les-suites-du-nevada.com

La Suisse : l’autre paradis du ski

Au centre de l’Europe, italiens, français, autrichiens ou encore allemands se retrouvent en Suisse, pays frontalier loin d’être neutre pour ses attraits. Avec un caractère alpin très prononcé, (les Alpes et les Préalpes représentent 60 % du territoire) la Suisse demeure être le pays des sports d’hiver par excellence. A l’ouest de Genève on retrouve la région populaire du Valais et les « 4 vallées », le plus vaste domaine skiable helvète. À l’est, les Grisons bordés de forêts offrent, en plus de paysages somptueux, des stations de ski sublimes, à l’image de la célèbre station de St Moritz. Au sud des Alpes, le tunnel du Saint-Gothard franchi, nous voici en Suisse italienne, dominé à 4 478 m d’altitude par le Cervin. Entre installations ultramodernes et charme typique des villages, on chausse ses moonboots direction le grand air helvétique.

Saint Moritz :

Situé au cœur de la région des lacs de la Haute Engadine, le lieu doit sa notoriété à ses sources thermales découverte il y a plus de 3000 ans. Dans le canton des Grisons, à 1856 m d’altitude, St Moritz est l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver. Elle attire depuis le XIXème siècle monarques et autre membres de la « haute société ». Casino, polo sur lac gelé, événements culturels, piste de bob, courses de chevaux sur le lac, hôtellerie haut de gamme et restaurants d’exception en font un village convoité et élégant.

98

Badrutt’s Palace Hôtel : Propriété de

la famille Badrutt depuis 1896, un établissement mondialement reconnu pour un service impeccable et un accueil irréprochable. Dans un paysage digne d’une carte postale, vous garderez un œil sur le lac St Moritz et les Alpes depuis l’une des 157 chambres ou 38 suites tout confort. Du traditionnel « La Grande Dame », à l’innovant Nobu @ Badrutt’s, pas moins de 7 restaurants sont à la disposition des gourmets. Beauty Spa totalement rénové, piscines, espace wellness, galerie de shopping exclusive et discothèque huppée attirent les foules. Et pour que les adultes passent un séjour en toute sérénité, un club pour enfants et des formules de loisirs pour ados sont à disposition. Via Serlas 27 7500 St.Moritz Tel. : +41 (0)81 837 10 00 - www.badruttspalace.com

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

Gsaadt :

hôtels de luxe, restaurants étoilés, chalets prestigieux, aérodrome, toutes les qualités d’une station huppée prisée par de nombreuses personnalités. Depuis le centre du village exclusivement piétonnier, vous découvrirez l’artère commerçante la plus petite de toute la Suisse. Petit bourg, situé dans le canton de Berne à 1 050 mètres d’altitude sur la commune de Saanen, Gstaad se trouve dans un domaine skiable de basse et moyenne altitude…idéal pour les enfants !

Grand Hôtel Park :

Rénové il y a deux ans, l’établissement centenaire offre un service sur mesure à tous les amateurs de raffinement. A quelques pas de la promenade de Gstaad, on admire de la terrasse des 84 chambres et 10 suites, dans un décor épuré à l’ambiance zen, les Alpes bernoises. Temple de la gastronomie, célébrée par le chef Giuseppe Colella, l’hôtel propose 4 restaurants. Au « Grand Restaurant » vous dégusterez une cuisine méditerranéenne raffinée, des spécialités asiatiques au Marco Polo, une cuisine légère au Greenhouse et des plats régionaux au Waldhuus… sans parler du bar à sushis et de la cave à vin ! Sur les 1000m² de l’espace spa de luxe, s’étendent la piscine d’eau saline, la salle de fitness, saunas et hammams. Vol en montgolfière, sorties en calèches décorées, patinoire d’antan : l’équipe de l’hôtel rivalise d’imagination pour séduire les hôtes les plus exigeants. Wispilenstrasse 29 3780 Gstaad - Tel. +41 (0)33 748 98 00 - www.grandhotelpark.ch


Verbier :

Le Crans :

Zermatt :

surplombant la vallée du Rhône à 1500m d’altitude, sa situation géographique dans le canton du Valais, offre une vue imprenable sur une série de sommets, du Cervin au Mont-Blanc. La station présente une palette d’activités diversifiée : le domaine skiable monte à 3000 m d’altitude avec 140 km de pistes, snowpark, jardin des neiges, piste de luge, cascade de glace ou encore piste de kilomètre lancé. Une fois déchaussés, vous flânerez dans le plus grand paradis du shopping des Alpes, pendant que « Bibi » la mascotte du Fun Park de Crans-Montana s’occupera des bambins.

Cervo :

Nid douillet situé à proximité des pistes de ski et des sentiers de randonnée, l’établissement jouit d’un emplacement idéal, entre la forêt et le village. Constitué de 5 chalets de style rustique possédant leur propre espace wellness et cheminée, de 28 chambres doubles, 3 junior suites et 2 suites, leur architecture inédite entre contemporain et typique, vous mettent à l’aise. Pour déjeuner, diner ou boire un verre après le ski, le très design bar & lounge et l’élégant restaurant sont des lieux propices à la gourmandise et à la détente. Riedweg 156 3920 Zermatt Tel. +41 (0)27 968 12 12 - www.cervo.ch

En Italie :

au cœur des « Montagnes pâles » Cortina d’Ampezzo : à 40 km de la frontière autrichienne, au sein des Dolomites avec vue sur le Mont Cristallo, la station offre un décor naturel préservé. La Cortina fait partie de ces «Monts Pâles », fait de roches calcaires s’irisant de rose au crépuscule du soleil d’hiver. Composant le réseau international “Best of the Alps” regroupant les lieux de vacances les plus célèbres de l’arc alpin, la station dispose de services hôteliers de grande qualité, de nombreuses discothèques, de grands restaurants et de 140km de pistes.

Cristallo Hotel Spa & Golf :

Peintres, écrivains et poètes ont chanté les louanges des monts de la Vénétie. A votre tour de vous laisser enchanter par les dolomites dans le seul palace cinq étoiles du domaine skiable italien. Construit en 1901, l’hôtel entièrement rénové offre, en plus du confort absolu de ses chambres et de ses suites ornées de boiseries et de tapis précieux, la cuisine créative du chef Marco Badalucci sous une splendide véranda. Pour se détendre après une grosse journée sportive, un espace de remise en forme complet est à votre disposition : avec piscine chauffée, jaccuzzi avec vue panoramique sur les montagnes, bains turcs, sauna et même un relaxarium... le luxe ! 42 Via Rinaldo Menardi 32043 Cortina d Ampezzo - Tel: 39 0436 881111 - www.cristallo.it

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Évasion

Boiseries chaleureuses, panorama grandiose… entre luxe et évasion. Boutique, piscine intérieure et extérieure, spa signé Cinq Mondes, vinothèque, restaurant gastronomique avec aux fourneaux le chef Pierre Crepaud, tout le confort d’un 5 étoiles. Lieu d’exception et d’exclusivité, ne tardez pas à réserver l’une des 7 chambres ou 6 suites décorées avec goût. Route de Plans-Mayens 3963 Crans-MontanaTél : +41 (0)27 486 60 60- www.lecrans.com au pied du Cervin, l’une des montagnes les plus célèbres au monde, situé sur la frontière italo-suisse, Zermatt culmine à une altitude minimale de 1 620 m. Depuis le village vacances, vous aurez accès au 300 kilomètres de pistes, sur lesquelles on peut voir les candidats aux Jeux Olympiques s’entrainer régulièrement. Sportive, la station se veut authentique et familiale. Entièrement piétonne elle a su garder son aspect typique de village de montagne.

Crans-Montana :

L’EPICURIEN

à 1500 mètres d’altitude dans le domaine skiable des “4 Vallées” dans le canton du Valais, la station est synonyme de vacances actives avec ses 410 kilomètres de pistes et ses 93 installations comme les pistes de randonnée, mountain bike, golf, parapente... D’autant que le cadre est aussi au rendez-vous avec ses magnifiques paysages alpins à couper le souffle et son soleil légendaire. Chalet Adrien : Au pied des pistes, dominant la station avec une vue imprenable, le Relais & Châteaux de style chalet montagnard est doté d’aménagements luxueux. Dans les 29 chambres personnalisées, on retrouve les boiseries aux murs, tissus coordonnés et mobilier ancien. Coté saveurs, la Table d’Adrien (étoilé Michelin) propose une cuisine gourmande aux saveurs de l’Italie toute proche. Piscine face à la montagne, golf, programme spa “après ski”, pour se remettre de ses efforts ou encore salle de Fitness, en font l’endroit idéal pour se détendre et profiter des cimes enneigées. Route des Creux 1936 Verbier Tel. +41 (0)27 771 62 00 - www.chalet-adrien.com

99


Macao L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Évasion

l’île qui se joue du temps

100

Longtemps considérée comme l’enfer du jeu, la cité n’est plus un concentré de tripots dangereux mais bien la vitrine hôtelière modèle d’un troisième millénaire touristique et ludique.

Bernard Van de Kerchove

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

Les sampans louches qui parcouraient l’embouchure de la Rivière des Perles, ne sont plus que des images de cartes postales. Passée sous contrôle chinois, comme Hong Kong (Région Administrative Spéciale) l’île, d’abord baptisée Ou Mun (Porte du commerce), jadis occupée par les pêcheurs de Fujian et les fermiers de Guangdong, est restée un haut lieu du jeu dans une version luxueuse : le Las Vegas asiatique, mais dans une approche sécuritaire bienvenue et avec de multiples animations autours de ses casinos impressionnants. Le gigantisme de cette transformation a fait place à de nouvelles structures hôtelières, à l’image des trois derniers établissements ouverts au printemps dernier au Sands Cotai Central (Sheraton, Conrad et Holiday Inn) : 10 000 chambres d’un seul coup ! Dix mille nuitées de plus, avec un taux de remplissage qui laisserait rêveur les hôteliers de notre vieille Europe : 97 % en semaine, 100 % le weekend, les salles vont se remplir vite. Ces trois dernières entités viennent ajouter leurs noms à un palmarès hôtelier digne déjà de figurer dans un livre de records : on ne compte pas moins de 26 établissements marqués par cinq étoiles dont cinq ajoutent le mot luxe pour marquer leur différence. A part le Sofitel, dont le nom peut nous parler, tous ces palaces sont la propriété de groupe internationaux tentaculaires comme le Four Seasons, le MGM, le Crown, le Hyatt, le Mandarin Oriental ou encore le Banyan Tree.

MAGAZINE - Évasion

101

A la périphérie, le contraste est encore plus choquant entre les vieux bâtiments rongés par l’humidité ambiante (Plus de 95 % d’hygrométrie) de la cité historique et les toutes nouvelles tours contemporaines qui ont perdus les grilles qui en protégeaient jadis les accès : elles sont dorénavant interdites, la ville est sûre ! Un constat immédiat dans les rues quand la police chinoise, discrète mais présente, assure la protection des touristes. Ceux-là sont chinois, pour la plus grande part (90%) mais les américains et les européens aiment la démesure de ces casinos qui ne ferment jamais (Ouverts 24h sur 24 !). Tous implantés dans les hôtels de luxe, ils sont pharamineux et proposent une multiplicité de services pour que leurs clients n’aillent pas ailleurs ! Les joueurs pourront trouver sur place des galeries marchandes absolument exceptionnelles

dans lesquelles toutes les grandes marques sont présentes. C’est ainsi que l’on retrouvera partout les signatures des groupes de luxe : Armani, Chanel, Hermès, Gucci, Vuitton, Dolce Gabana, Dior...ils y sont tous. A chacun de jouer sur la différence pour retenir ses clients. C’est ainsi qu’au sommet du grand Lisboa, avec sa forme très particulière qui évoque une tulipe géante, on trouvera au 43 ème étage le restaurant de « Joël Robuchon au Dôme », le seul trois étoiles Michelin de la cité, avec des menus qui laissent rêveurs : 48, 58 et 68 € le midi (Trois, quatre et cinq plats), préparés par le chef (français) Franky Semblat et la plus impressionnante carte des vins jamais vue avec un livre de caves de plusieurs kilos pour près de 5000 références ! Vous pourrez vous extasier sur la cuisine mais aussi sur le décor, surtout avec le lustre géant, en cascade, composé de 131 500 pièces de Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


- Évasion MAGAZINE L’EPICURIEN

102

Lancez votre pièce au pied de l’arbre de la prospérité

cristal signées Swarovski. Au rez-de-chaussée, dans une galerie commerciale impressionnante, ne vous étonnez pas si de somptueuses créatures font également leurs courses, mais c’est « vous » l’objet de leur attention. Le shopping (le vrai !) est d’ailleurs une activité florissante et, en dehors des hôtels, les rues regorgent de marchands de bijoux (Particulièrement l’or à 24 carats qui est ici nettement moins cher !), de boutiques d’antiquités (Pas toujours très anciennes il est vrai !) dans lesquelles vous pourrez acheter d’étonnants souvenirs, notamment en bois peint, avec également des timbres, des boites à thé ou à café, ... Le progrès est aussi entré en force dans ces boutiques et l’électronique, les appareils photo, les téléphones mobiles, les montres font partie du panorama mais il vaut mieux être un spécialiste car le service après-vente est bien loin !

Portugaise ou chinoise : une double culture culinaire Tous les hôtels comptent cinq ou six restaurants : les chinois mangent à toute heure de la nuit. On ne saura donc pas étonné de trouver également dans toutes les ruelles de la vieille ville des échoppes pour manger des spécialités cuites à la minute, notamment du canard ou des bols de soupes variées. Au casino, entre deux parties enflammées, les salles résonnent de cris de joie...ou leurs jurons, tout dépend de leur chance. Dans la rue aussi ! L’occasion de souligner que les chinois n’ont pas encore acquis partout les « bonnes » manières que leur gouvernement souhaite être les leurs à l’approche des Jeux Olympiques : ils sont encore extrêmement mal élevés, parlant fort, s’apostrophant, jurant, pétant, même en public. Les bars aussi sont très animés, surtout quand, à l’image du The Venetian, les rideaux se ferment sur la clientèle afin que les joueurs ne soient pas choqués par les (splendides) escort girls qui attendent tranquillement que l’on vienne leur offrir une coupe de champagne : la boisson n’a pas de frontière, la prostitution non plus, même si elle est

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

officiellement interdite ! Dans ce même hôtel la cité des doges s’est installée, avec ses canaux et ses gondoliers qui chantent en play-back, sous un ciel artificiel éternellement bleu : il ne fait jamais nuit dans la cité des jeux !

D’autres établissements savent se démarquer. Dans l’hôtel Wynn par exemple (1008 chambres et suites), qui a la particularité d’avoir deux lobbys, dont un absolument époustouflant pour les clients VIP (Sûrement ceux qui séjourneront dans une des quatre « Encore Villas », au cinquième et sixième étage, de près de 650 m² chacune), avec des tapisseries du début du 18 ème siècle, comme « La journée de l’Empereur », des vases exceptionnels, comme ce quartet de porcelaines chinoises géantes de la période Jiaqing (1796-1820) ou encore ce Yuhuchunping de la dynastie Ming (1368-1398), brillent sous les feux du chandelier en cristal de baccarat du 19 ème siècle au Bar Cristal ou bien sous ceux d’un exemplaire lustre contemporain de Murano de près de 700 kilos ; quand l’art sait se faire complice dans toutes ses composantes et à toutes les époques. Vous trouverez une double attraction dans l’atrium de la Rotunda quand la « fortune du dragon » émerge d’un brouillard tournoyant pour s’élever jusqu’au plafond ou quand il laisse place à l’Arbre de la Prospérité dont les 2000 branches sont composées de 98 000 d’or et de cuivre. Vous irez ensuite dîner dans le salon raffiné du Wing Lei (Une étoile Michelin) sous la protection du dragon de cristal interminable avec ses quelques 90 000 pièces étincelantes, ou encore au Golden Flower (Une étoile Michelin), histoire de découvrir la merveilleuse cuisine cantonaise Tan. Il est évident qu’au royaume de la démesure les pas sont à l’image et le Spa At Wynn n’y manque pas avec ses 14 cabines de soins (Deluxe caviar therapy, Macanese massage, Ginseng hot stones, « Tui Na » et le Golden Fortune bath : le bain de la fortune dans lequel vous aimerez sûrement plonger !).


Une cité historique à visiter

Macao pratique

Bureau de représentation de Macau en France : 5 bis rue du Louvre 75001 Paris Tél. : 33 (0)1 44 77 88 06 Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Évasion

L’île de Macau est à 40 minutes de ferry depuis l’aéroport international de Hong Kong et beaucoup moins en hélicoptère : 16 minutes (Départs toutes les 30 minutes)! Vous serez venus de Paris avec Air France (Vol quotidien) : à partir de 1600 € l’aller retour ou avec Cathay Pacifique, dont le service est plaisant, à des conditions tarifaires équivalentes, à condition que la compagnie ne fasse pas comme lors de mon voyage en différant son départ pour remplir son avion et vous fasse ainsi rater votre correspondance à Paris (Trois heures d’attente dans l’avion sur l’aéroport, sans explications !) ! Un passeport en cours de validité est obligatoire. Il est conseillé de partir avec des euros ou encore des dollars américains (Les deux, c’est mieux). Sur place vous les échangerez contre des dollars hong-kongais ou des MOP (Monnaie locale). Attention, on peut échanger les premiers mais pas les seconds au retour ! 100 $ HK (10 €) valent 103 MOP. Le chinois et le portugais sont les langues officielles mais l’anglais est de mise partout...et très peu le français ! Les transports sur place : bus ou taxis (Toits couleur crème ou jaune), sont très bon marché (13 MOP pour les 1600 premiers mètres puis 1,50 MOP tous les 230 m) : soit environ 12 €uros maxi pour traverser la cité. Le prix des hôtels s’expriment en dollars américains le plus souvent. Un peu moins chers qu’en Europe, on peut trouver une chambre à partir de 150 € dans un palace ! Les restaurants sont très abordables et le prix des soupes ou du canard laqué dans les rues vous laisseront pantois ! La température extérieure n’est jamais inférieure à 16 ° et monte jusqu’à 29° en été avec une hygrométrie très importante : attention à la climatisation dans les hôtels, « crève » assurée rapidement ! Il n’y a pas de plage à Macau : on y va pour jouer ! Alors bonne chance...

L’EPICURIEN

Des hôtels fabuleux, comme le Sofitel Ponte 16 où vous visiterez la Musée Michaël Jackson le MGM, où vous prendrez un cours de Dim sum à l’Imperial Court, des casinos, des restaurants, mais aussi une cité historique qui nous plonge dans les souvenirs d’une Asie vénérant ses multiples dieux. Vous irez ainsi faire du shopping autour de Senado Square (Le Leal Senado, construit en 1784 fût et demeure la « première chambre municipale » de Macau) et au red market, grignoter des nouilles ou des brochettes de viande dans une des nombreuses échoppes de la Street food, vous faire photographier au pied des ruines de saint Paul, visiter le Musée de Macau ou celui des maisons de Taipa, le jardin de Lou Lim Leoc, les temples de Lin Fong, de Na Tcha et Mur ou de Kum Lam ou encore le siège du gouvernement de la Ras de Macau à Praia Grande... avant de retrouver l’air conditionné de votre palace ou l’un des multiples restaurants typiques pour déguster une Ta Pin Nou, version chinoise de la fondue, avec des crustacés ou encore des spécialités portugaises : Caldo verde, Cozido à portuguesa et bien sûr la traditionnelle bacalhau (Cabillaud ou morue)...Quant à la cérémonie du thé, vous trouverez sûrement un moment pour ce moment plein de calme et de raffinement dans cet emploi du temps très chargé. Pour cette fin d’année le Festival International de Musique, le Concours International de feux d’artifice (Septembre/octobre) ou le Grand prix automobile de Macau (Novembre) ou encore les fêtes de Noël sont au programme des événements : il faut bien se trouver quelques excuses culturelles....

103


2012

Le Gala

de L’Epicurien

L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Evènement

là où il fallait être !

104

L’Epicurien a jeté l’ancre sur la plage du somptueux Cap d’Antibes Beach Hôtel pour son traditionnel gala, le 2 juillet dernier. Immersion au cœur d’un art de vivre qui nous est cher. Une petite crique recouverte de sable fin à l’orée du Cap d’Antibes, face à la Méditerranée frémissant sous une brise légère… C’est dans ce cadre idyllique que les épicuriens de tous bords, chefs étoilés, pâtissiers, sommeliers, nos partenaires de renom et toute l’équipe de l’Epicurien, se sont donné rendezvous pour une soirée placée sous le signe de la convivialité. Au programme : gastronomie, vins, champagnes, animations et bonne humeur... Le tout sur fond de soleil couchant. L’Equipe de rédaction de L’Epicurien

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN MAGAZINE - Chefs & cooking

49

Christophe Gorgeret et son épouse, Magali au centre, ont remis à chaque chef présent un buste à l’effigie d’Epicure réalisé par Axel Maruhenda, ainsi qu’un coffret Lanson Extra-Age Blancs de Blanc, en signe de reconnaissance et d’amitié.

Les premiers invités ont commencé à fouler la plage très tôt, un délicieux cocktail de bienvenue « Cranberry » à la main. Le bord de mer s’est peu à peu animé autour du buffet et du millier de verrines préparées dans les cuisines du Cap d’Antibes Beach Hôtel par le chef Philippe Jégo et servies par une équipe divinement orchestrée par le directeur général des lieux lui-même : Franck Farnetti. Difficile de ne pas céder à la tentation face à la qualité exceptionnelle des produits présentés : Chips

de patates douces, saumon sauvage « sockeye » d’Alaska, tomates gorgées de soleil des Paysans de Rougeline, brandade de black cod à la patate douce de Caroline du Nord…! La maison Charles Martin, représentée ici par Philippe Lagarde, nous régalait de ses crevettes bleues (de circonstance sous un ciel d’azur) crues ou snackées à la plancha Krups. Bleu aussi par sa cuisson, le filet de bœuf Australien « Black Angus » qui nous a surpris par sa texture fondante. Des mets pour la plupart arrosés d’huile

d’olive extra vierge des Baux de Provence « La Lieutenante ». Le buffet Italien imaginé par Davide Dalmasso et signé La Cambuse remportait un vif succès, notamment le jambon Italien à la Truffe et les Anti-Pasti. La plus grande curiosité de la soirée venait de la maison Coppert Kress et ses herbes mystérieuses aux goûts insoupçonnés de pomme verte, d’huître ou encore de citron.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

MAGAZINE

- Evènement

Les plus grandes étiquettes

106

Les grandes étiquettes se côtoyaient entre le bar dédié, le club Epicurien et l’espace des vignerons, souvent venus en personne représenter leur domaine. Lanson a provoqué l’effervescence chez nos invités de marque en faisant couler à flots son exquise cuvée Extra-Age Blanc de Blancs en avantpremière. Pour notre plus grand plaisir, les grandes maisons champenoises étaient, elles aussi, de la partie : Besserat de Bellefon et sa Cuvée des Moines, Duval-Leroy et sa Lady Rose, Boizel et son Joyau de France, Taittinger avec son brut Prestige, Thiénot dont Jean-Pascal faisait (re)découvrir la gamme, Marie Demets et la cuvée de L’Epicurien en blanc de Chardonnay, Vincent d’Astrée et sa cuvée 50 ans. Les domaines viticoles n’étaient pas en reste, avec la présence d’un invité de marque : le Château D’Esclans de Sacha Lichine. De rares privilégiés ont pu déguster la fameuse cuvée Garrus, le meilleur rosé au monde… Mais aussi le plus cher (75€ la bouteille)! Baron Philippe de Rothschild a même dépêché ses ambassadeurs spécialement pour faire déguster ses inimitables cuvées Baron et Baronne, la trilogie Mouton Cadet et quelques malts triés sur le volet. L’été rime avec rosé, nos partenaires l’ont bien compris. Qu’elles proviennent du cœur de la Provence viticole à l’image du Château Rasque et du Château Peyrassol, toujours présents aux rendez-vous de L’Epicurien, sans oublier le Château Maïme aux Arcs, de la région de Bandol comme le Domaine de L’Olivette ou encore de la célèbre commanderie du Château Peyrassol, les cuvées rosées ont su séduire tout le monde. On comptait aussi parmi les ambassadeurs du rosé les vins sélectionnés pour l’occasion par le syndicat des vins de Bandol présentant une trentaine de domaines différents dont une partie avait fait le déplacement. Côté Bordeaux c’est la maison Dourthe qui proposait ses grands crus et vins de propriété, mais aussi le Château de Laudes en Saint-Emilion et de superbes bourgogne avec le Puligny-Montrachet d’Olivier Leflaive, le Meursault du Château de Meursault ou encore un Beaune 1er cru de chez Bichot. Côté Languedoc ce sont les cuvées Jamelles de la maison Badet Clément qui firent sensation. Tous ces vins se dégustaient dans des verres de grande qualité gustative « Arom-up » de « Chef et sommelier » du groupe Arc international.

9 Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

1

3 2

Le cercle très privé des chefs Avant que les dix chefs pressentis ne passent derrière les fourneaux, Christophe Gorgeret, fondateur du Concept de l’Epicurien et directeur du magazine, les a reçu pour une dégustation particulière. Philippe Jégo, chef du restaurant « Les Pêcheurs », Jacques Chibois de la Bastide Saint-Antoine à Grasse, Didier Aniès du Grand Hôtel du Cap Ferrat, Yannick Franques du Château Saint Martin de Vence, Sébastien Chambru du Moulin de Mougins, Patrick Raingeard du Cap Estel à Eze, Bertrand Schmitt du Fouquet’s de Cannes, Pascal Bardet du Belles-Rives, Bruno Calbocci du Domaine du Mont-Leuze et enfin Alain Carro, venu de Fayence avec sa fille Hermance : quel plaisir de réunir ces grands noms de la gastronomie française! Ces virtuoses du piano ont pu à leur tour savourer un assortiment issu des dernières créations des partenaires de l’Epicurien : le homard d’Elafood en tête, suivi des variétés de caviar Ebène et Diva signés Caviar de France, du saumon sauvage fumé « sockeye » à la chair rouge intense en provenance d’Alaska Seafood, avant de finir par les délicieuses huîtres spécial n°2 de Papin-Poget. La découverte fût grande avec le bœuf du Limousin de la maison Hirondelle de Blieux et celui d’Aubrac de la maison Truchi. Un délice ! Le porc noir de Bigorre était aussi à l’honneur avec la présence d’un Maître Affineur sur le carré V.I.P tandis que le foie gras Nadeau a fait des émules. Comme le disait Epicure : « il faut privilégier la qualité à la quantité », pour l’occasion les deux ne faisaient qu’un la fraîcheur en plus, celle des sushi dont le thon avait été sélectionné spécialement par Pascal Blanc des Mareyeurs du Sud-Est.

4

5

6

7

8


1

2

3

4

L’EPICURIEN

6

5

11 12 Page de gauche 1- Le Girls Team Lanson présente l’Extra Age 2- Christophe Gorgeret trinque avec les M.O.F. 3- Philippe Jégo Chef du Cap d’Antibes Beach Hôtel 4- Bertrand Schmitt le Fouquet’s Majestic Barrière 5- Jacques Chibois la Bastide St-Antoine 6- Yannick Franques le Château St-Martin 7- Didier Aniès le Grand Hôtel du Cap 8- Pascal Bardet le Belle Rives 9- Hermance Carro et Sébastien Chambru

9

10

8

Page de droite 1- Vignerons d’Estandon & de Bandol 2- Magenta fleurs 3- Vigneron de Bandol 4 - Domaine Martini Corse 5- Chateau Maïme en Provence 6- Longo Maï “Vin au basilic” 7- Jean-Pascal de la maison Thiénot Dourthe 8- Domaine du dragon 9- Chateau Peyrassol 10- Le Club de L’Epicurien 11- Service L’Epicurien pour la cuvée Extra Age de Lanson 12- Dégastion improvisée L’Epicurien by Chibois

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

MAGAZINE - Evènement

7

107


- Evènement MAGAZINE L’EPICURIEN

108

Un buffet gastronomique à ciel ouvert En quelques minutes, la plage s’est littéralement transformée en un restaurant à ciel ouvert, véritable concentré de saveurs. Revêtant toques et vestes - décorées pour certaines du col tricolore de Meilleur Ouvrier de France- nos chefs se sont affairés à démontrer l’étendue de leur talent, en petites portions mais grande réussite ! Le thème de cette année ? Terre et mer, un sujet qui a mis à l’épreuve leur créativité. Une chose est sûre, il y en avait pour tous les gouts. Sébastien Chambru nous a régalés de bouchées de flétan marinées au citron et à l’huile de truffe délicatement roulées dans un carpaccio de bœuf de l’Aubrac ; à deux pas de là, Pascal Bardet restait dans le même ton avec son saumon mariné d’Alaska enrobant un cœur de fromage blanc et concombre, Jacques Chibois a préféré concocter deux plats aux saveurs complètement différentes : une pissaladière de crevettes bleues servie avec sa purée de pommes de terre aux tomates et à l’orange mais aussi un filet de bœuf du Limousin et sa sauce à l’échalote et au céleri. A côté, entre le loup sauvage aux algues asiatiques de Bruno Calbocci, le homard bleu en duo avec le filet mignon cochon sauvage de forêt (de la Ferme des 3 cochons dans le Mercantour) concoctés par Bruno Calbocci « Chef Automne 2012 - www.l-epicurien.fr

exécutif de L’Epicurien et directeur de Saveurs & Prestige » (il proposait également un loup sauvage aux algues asiatiques qui lui rappelait bien des souvenirs), la brandade de Black Cod et magret de canard « Nadeau » de Bertrand Schmitt, l’espadon fumé et mi cuit de thon à fournis par la maison Deloy et crème d’avocat de Didier Aniès, le Black Cod à la plancha et son mangetout à la vinaigrette thaï et au soja de Patrick Raingeard, la part belle était faite aux produits de la mer. Quoi de plus normal, au pied du restaurant gastronomique Les Pécheurs ? Son chef, Philippe Jégo, nous a d’ailleurs régalés d’un surprenant tempura de black Cod et son coulis acidulé au fruit de la passion et d’un homard bleu en simple aller-retour à la plancha ; Hermance et Alain Carro misaient sur le mariage de la volaille aux herbes et sauce tomate et les St-Jacques U.S. d’Elafood, tandis que Yannick Franques agrémentait ses rougets d’un caviar d’aubergine et son King Crab de marjolaine. Tous ces délicieux mets étaient souvent accompagnés de légumes d’ici et d’ailleurs mis à disposition par Danielle Roblin de la maison Provence Primeur et par Michel Malizia de Cash Fruits, tous deux basés au M.I.N. de Nice. Et comme L’Epicurien est toujours en quête de perfection, nos chefs étoilés cuisinaient leurs mets dans des poêles de haute technologie signées All-Clad, et chacun des plats était accompagné d’un pain différent sélectionné par la maison « Pains petits fours ». Le pain se dégustait aussi avec le beurre d’Echiré et le sel de Guérande d’Erwan Bourdic de Natursel avec des combinaisons aromatiques fort séduisantes.


Vous reprendrez bien du dessert ? Finger » débordant de générosité alors que JeanMarc Regel la conjugue en nappage délicat sur un crémeux à l’huile d’olive. Enfin, Stéphane Saluzzo, de L’Epi d’Or à Mouans-Sartoux a pris le parti d’offrir un dessert rafraîchissant à nos invités : un sorbet allié à la douceur de la mangue et rehaussé par une pointe de gingembre… Givré et savoureux ! Bien sûr, les convives se sont empressés de dévorer cette farandole de miniatures en un temps record. A leur décharge, l’inventivité des pâtissiers et la qualité des produits étaient bel et bien au rendezvous ! Pour accompagner ces merveilleux desserts les Champagnes se déclinaient dans toutes les cuvées, mais pour les plus raisonnables, les eaux du groupe Nestlé Water rafraîchissent nos hôtes qui pouvaient aussi se délecter de smoothies de la maison Délifruit, shakées dans des blinder Kenwood dernier cris. En fin de soirée, on pouvait déguster une sélection de café grands crus signés Nespresso. Côté alcool les cocktails Délifruit et la vodka Belvédère faisaient sensation, tout comme les vieux whiskies distribués par la maison Baron Philippe de Rothschild (Laphroaig, Highland Park, Fine Oak, Glen Grant)

Jérôme De Olivera Champion du Monde des desserts

L’EPICURIEN

La crème des pâtissiers azuréens était réunie autour d’un seul et même thème : la cranberry ! La baie rouge venue des Etats-Unis dont on inonde les champs pour les récolter une fois remontées à la surface. Une chose est sûre, la cranberry, dont les mérites sont si souvent vantés est bien fidèle à sa réputation. Rivalisant d’ingéniosité, nos artistes culinaires ont chacun proposé leur interprétation. Pour Christian Cottard et son enseigne éponyme à Antibes, ce sera le « Clafberry », un clafouti aussi délicieux qu’agréable à admirer. José Andréoni, nous a surpris par l’originalité de son « Carré rose » juché sur un financier amandes/noisettes recouvert de crémeux et de compotée de cranberry. En parlant d’originalité, il faut citer le niçois Christophe Canet dont l’entremet « Marguerite » au cœur de chocolat et cranberry a fait sensation. En parfait gentleman, Jérôme de Oliveira a imaginé une pâtisserie très girly avec son glaçage scintillant rose framboise. Glamour toujours, François Fiers de la Mascotte à Vence a osé le rouge et le noir avec un entremet chocolat et sa compotée de… cranberry. La petite baie rouge se décline en gelée au jus d’orange, sur un financier à la noisette et une mousse de fromage blanc vanillée pour le cannois Philippe Brito. JeanLuc Pelé la préfère abondante, dans un « Macaron

MAGAZINE - Evènement

“The show must go on” Il y avait aussi du spectacle ! L’artiste José Curti, niçois d’adoption, a exécuté une performance live époustouflante. D’une main de maître, il a réalisé une toile aux accents marins devant une assemblée de personnalités, parmi lesquelles Gérard Spinelli, maire de Beausoleil, Jean-Camille Oyac, attaché auprès de SAS le prince Albert II de Monaco, Jean Pierre Galvez, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 06, Eric Israel, de la bijouterie Darmand 1937 ou encore Christian Petersen et la styliste Karen Millen. La « surprise » imaginée par Christophe Gorgeret a fait sensation : escorté de nos charmantes hôtesses et sous une pluie de champagne, le gâteau géant de L’Epicurien est venu illuminer de mille feux cette soirée déjà riche en émotion. Peu à peu, les groupes ont quitté le Cap d’Antibes Beach Hôtel le sourire aux lèvres, convaincus d’avoir participé à un des évènements incontournable de l’été, en toute convivialité et dans le plus pur esprit Epicurien. Quelques irréductibles ont pris plaisir à trainer sur la plage, les pieds dans

109

le sable et une coupe de champagne à la main, contemplant la baie comme s’ils ne voulaient quitter sous aucun prétexte ce rêve éveillé. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, même le Gala de L’Epicurien. Il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour l’édition 2013, qu’on imagine déjà riche en surprises.

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


L’EPICURIEN

MAGAZINE

-

Evènement

Et les nominés sont…

La belle aventure de l’Epicurien se construit grâce à des partenaires fidèles. Christophe Gorgeret a particulièrement tenu à remercier Céline Voide, attachée de direction Lanson et charmante ambassadrice de la marque, Jean-François Ferrante, le propriétaire du Cap d’Antibes Beach Hôtel et l’entrepreneur Stéphane Evrard, dirigeant du Groupe Atlantis. Sylvie Masson a, elle aussi, été récompensée pour son engagement à promouvoir, aux côtés de L’Epicurien, des produits de qualité, que ce soit la cranberry, la patate douce de Caroline du Nord ou encore la pêche raisonnée depuis plus d’un demi-siècle des succulents poissons sauvages d’Alaska. Chacun s’est vu gratifié d’un Trophée Epicurien, une magnifique sculpture de verre réalisée par l’artiste biotois Antoine Pierini.

110

Automne 2012 - www.l-epicurien.fr


LA BAS TI D E D E S A I N T TR O P E Z * * * * *

Route des Carles 83990 SAINT TROPEZ - TĂŠl: +33 (0)4 94 55 82 55 - Fax: +33 (0)4 94 97 21 71 contact@bastidesaint-tropez.com - www.bastide-saint-tropez.com


108_ABO + OURS_Mise en page 1 28/06/12 00:59 Page1

ONT PARTICIPE A CE NUMERO

de O N T P A R T I C I P ÉEditeur À &Christophe CDirecteur E N Gorgeret U laMPublication ÉRO

Comité de Dégustation UDSF Union des Sommeliers de France Association desdeSommeliers Comité Dégustation de Monaco UDSF Uniondes des Sommeliers de Européens France Association Sommeliers

Editeurs & Directeurs de la Publication

& Stéphane Cherki RédacteurChristophe en chef Gorgeret : Bernard van de Kerckhove bernard.vdk@l-epicurien.fr

Association des Sommeliers de Monaco

Rédacteur en chef : Bernard van de Kerckhove

Association desAmateurs Sommeliersde Européens La Confrérie des Vins L’Epicurien Philippe Faure-Brac - Sandrine Gargallo - Enrico Bernardo - Laura Marsotto La Confrérie des Amateurs de Vins L’Epicurien Bruno Philippe Scavo - Faure-Brac Patrick Franck Gérard Voisin Olivier Mercier - Jean-Luc Chavet - Sandrine Gargallo - Enrico Bernardo - Laura Marsotto Iorio Gennaro Dominique Guszkiewicz Jean-Pascal - Jean Bruno Scavo - Patrick Franck - Gérard Voisin - Olivier Mercier -Berha Jean-Luc ChavetPalanca Ali Hedaya Philippe Garcia - Roger Borde - Pascal Berha Paulze - Bruno - Lionel Compan Iorio -Gennaro - Dominique Guszkiewicz - Jean-Pascal - Jean PalancaCahu - Ali Hedaya Daniel Delcasse Fabrice Pépino Bernard Romain Philippe Magne Gérard Veyrat Philippe Garcia - Roger Borde - Pascal Paulze - Bruno Cahu - Lionel Compan Dominique Lebreton - Fabrice - Antoine - Jean-François Daniel Delcasse - Fabrice Pépino Volpi - Bernard Romain - Mordiconi Philippe Magne - Gérard Veyrat Mariani Dominique Lebreton -Hévrard Fabrice Volpi - AntoineGarcia Mordiconi - Jean-François Mariani Claude Galéra - Stéphane - Philippe - Davide Dalmasso - Charly Dalfin

Secrétaire bernard.vdk@l-epicurien.fr de rédaction : Axel Menard a.menard@l-epicurien.fr Assistante de rédaction : Coralie Michard c.michard@l-epicurien.fr

Vins & Vignoble Philippe Faure-Brac - Jean-Pierre Rous - Christophe Gorgeret Vins & Vignoble Philippe Faure-Brac - Jean-Pierre Rous - Christophe Baille

Chefs, Produits, Gastronomie

Chefs, Produits, Gastronomie Coralie Michard - Brigitte Brunot - Allison Fourrier - Axel Menard Coralie Michard - Brigitte Brunot - Allison Fourrier - Axel Menard - Christophe Gorgeret Christophe Gorgeret

Claude Galéra - Stéphane Hévrard - Philippe Garcia - Davide Dalmasso - Charly Dalfin

Photographes Photographe Tony Barusta - Axel Menard - Chris G. - Patrick Photos Riviera - Cyrille Margarit Tony Barusta Chris G. Patrick Photos- C.I.V.C. Riviera - Cyrille Margarit- Shutterstock­­­ Guillaume Gomez - Copyright : C.I.V.L. - B.I.V.B. Guillaume Gomez - Copyright : C.I.V.L. - C.I.V.C. - B.I.V.B. - Shutterstock

Vivre ArtArt dede Vivre Claire Perinetti - Bernard van de Kerckhove - Coralie Michard Claire Perinetti - Bernard van de Kerckhove Michard Tony Barusta - Axel Menard - Magali Gorgeret- -Coralie Allison Fourrier

Tony Barusta - Axel Menard - Magali Gorgeret - Allison Fourrier - Coralie Bouisset Destinations & Yachting : Patrick Flet

RégiePublicitaire Publicitaire Régie S.A.S. L’EPICURIEN avenue Jeanne Marlin 06300 Nice S.A.S. L’EPICURIEN - -3,3,avenue Jeanne Marlin - 06300- Nice Tél. (+33) 1301010101 / Fax. 4 93 54 81 31 Tél. (+33)44 93 93 13 / Fax. (+33)(+33) 4 93 54 81 31

g.gatier@l-epicurien.fr Marketing : Géraldine Gatier g.gatier@l-epicurien.fr

Chefde de Publicité Gorgeret Chef Publicité: Christophe : Christophe Gorgeret c.gorgeret@l-epicurien.fr c.gorgeret@l-epicurien.fr

Destinations : Patrick Flet

Marketing Géraldine Gatier

Directeur Communication : Tony Barusta t.barusta@l-epicurien.fr Directeur Communication : Tony Barusta

Service Commercial Com. Régie publicitaire : Patrick Azoulay - Christophe Baille - Sébastien Spanu Charles Bitoun - Joëlle Tassi - Stéphanie Blanc - Patrick Azoulay - Sébastien Spanu

t.barusta@l-epicurien.fr Maquette & Infographie : SK Design

Oualid Ben Hadj - Géraldine Gatier - Christophe Baille - Jacques Gozlan

Service Commercial : Charles Bitoun - Imprimerie Joëlle Tassi - Stéphanie Blanc Oualid Ben Hadj - Jacques PETRILLI - International - PRINT Gozlan - Italie

Maquette & Infographie SK Design Directeur Artistique :: Skand B. Directeur Artistique : Skand Månsson

Président du Comité de Dégustation : Jean-Pierre Rous

Corso Limone Piemonte 21 bis 18039 Vintimiglia (IM) tel. +39Franchise 01 84 352483 / Fax + 39 0184 357659 : Jean-Marie Pigassou www.petrilligroup.com - e-mail : info@petrilligroup.com jm.pigassou@l-epicurien.fr

Président du Comité jp.rous@l-epicurien.fr de Dégustation : Jean-Pierre Rous jp.rous@l-epicurien.fr SAS L’EPICURIEN Concept

Distribution Imprimerie Prestalis (France & internationnal.) PETRILLI - International - PRINT - Italie Tondeur Diffusion (Benelux)

SAS L’EPICURIEN Concept Administration Administration 34, avenue de la Liberté - Le Cap Roux - 06360 EZE - France 34, avenue de la (+33) Liberté Roux - 06360 Tél. 4 93-13Le 01 Cap 01 - Fax. (+33) 4 93 54 EZE 81 31 - France Rédaction & Service commercial 3, avenue Jeanne Marlin 06300 Nice Rédaction & Service commercial Marlin(+33) - 06300 Nice54 81 31 Tél. (+33) 43,93avenue 13 01Jeanne 01 - Fax. 4 93 redaction@l-epicurien.fr / commercial@l-epicurien.fr redaction@l-epicurien.fr / commercial@l-epicurien.fr / www.l-epicurien.fr

L’ EPICURIEN LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE ET DE L’HOMME CONTEMPORAIN

NOS FORMULES

Distribution Presstalis (France & internationnal.) Tondeur Diffusion (Benelux) www.l-epicurien.fr

être épicurien c’est s’abonner

+

D’ABONNEMENT

20

+ €

+ 50

80

L’abonnement Epicurien Classique

«Je désire souscrire 1 abonnement de 4 Magazines L’Epicurien » soit 1 ans Frais d’expédition inclus sur un point de livraison

L’Abonnement Epicurien Busin

+

L’abonnement Epicurien Complet

100 €

« Je désire souscrire

1 abonnement de 12 Magazines L’Epicurien » € 10 magazines + 2 offerts + 1 livre La Cuisine Cannoise offert Frais d’expédition et de livraison inclus

ess

« Mon entreprise désire souscrire un pack abonnement de 1 an au Abonnement 1 an de 5 magaz Magazine L’Epicurien » ines par édition soit 20 magaz ines dont 4 offerts. Frais d’expédition inclus sur un poin t de livraison

Epicurie L’abonnement

n Parrainage

picurien » 0 Magazines 1L’Eguide L’Epicurien en cadeau 1 de ts en m ne crire 2 abon magazines + 2 Offerts + pour votre confiance. « Je désire sousPa . rrain » : 10 ferte en plus Le « Pour moi de Champagne** L’Epicurien of1 Guide* L’Epicurien en cadeau + lle rts ei ffe ut O bo 2 1 + + s 0 magazines Pour le Filleul :tio1n sur 2 points de livraison inclu di Frais d’expé

* Guide de 464 pages d’une valeur de 19,90€ / ** Champagne L’Epicurien livré

Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ........................................................ Code Postal....................Ville. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . MOYEN DE PAIEMENT : chèque : OUI / NON - mandat : OUI / NON . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ci-joint mon règlement à nous retourner sous enveloppe affranchie à “L’Épicurien le magazine” - Service Abonnement - 3 avenue Jeanne Marlin - 06300 NICE Je règle la somme de :

euros à l’ordre de SAS L’EPICURIEN

avec le numéro d’hiver

Pack Classique...

Je joins un chèque d’un montant de 20€ à l’ordre de « L’Epicurien Magazine Abonnement »

Pack Complet...

Je joins un chèque de société d’un montant de 50€ à l’ordre de « L’Epicurien Magazine Abonnement »

Pack Business...

Je joins un chèque d’un montant de 80€ à l’ordre de « L’Epicurien Magazine Abonnement »

Pack Parrainnage..

Je joins un chèque d’un montant de 100€ à l’ordre de « L’Epicurien Magazine Abonnement »

signature :

Les informations que vous nous communiquez sont indispensables au taritement de votre commande et seront le cas échéant transmises au déstinataire les traitant. En application de l’article 27 de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978, le déstinataire et vous disposez sur ces données d’un droit d’accés et de réctification.

www.l-epicurien.fr


110_ART_BIS_Mise en page 1 28/06/12 09:43 Page6

Caviar Grand Cru FRANCE

Les Barons de Gaspory Le caviar exclusif de vos minibars de prestige

LEAFLET CAVIAR A5.indd 4-5

DOUVET INVEST 18 rue Georges Bizet - 75116 Paris TĂŠl. / Fax : +33 (0)1 43 59 19 15 e-mail : caviar@douvetinvest.com

20/07/12 17:24

w w w . m y f r e n c h c a v i a r . c o m 20/07/12 17:24 20/07/12 17:24


cru classé

EPICURIEN

N U M É R O 111

grand

EPICURIEN

château

EPICURIEN LE M A GA ZI N E DE L’ART D E VIVRE & D E L’HOMME CONTEMPORAIN

LE MAGAZINE DE L’ART DE VIVRE ET DE L’HOMME CONTEMPORAIN

PHOTOS : CHRISTIAN SARRAMON, TWIN PHOTOGRAPHIE

S E P T E M B R E - O C T O B R E - N O V E M B R E 2 012

Le Guide des meilleurs vins de France 2013 de la Revue du Vin de France “ Une des valeurs sûres de l’appellation… le 2010 confirme son statut de très grande réussite, dans la foulée d’un 2009 brillant, avec une bouche étirée et beaucoup de fraîcheur. Le 2008 nous séduit toujours par son équilibre, sa matière riche mais bien travaillée. ”

L’EPICURIEN AU CŒUR DES VENDANGES PARIS

CHEFS & COOKING

CHAMPAGNE

LES HUÎTRES DE FRANCE

VINS

EVASION & DESTINATIONS

Palaces, écaillers & bars à vin Une centaine de cuvées dégustées Puligny, Meursault, Muscadet, Condrieu Corbières, Châteauneuf du Pape, Pommard Saint Emilion, Saint Julien, Saint Estephe...

Les Etoiles de Mougins, recettes de coquillage Papin - Poget, Gillardeau et les autres... Le Luberon hors saison La montagne tout schuss ! Macao : le Las Vegas asiatique

www.dourthe.com L ’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R AV E C M O D É R A T I O N

A U T O M N E 2 012

L’HOMME CONTEMPORAIN : Hi-tech - Auto - Montres - Art - Livres - Parfum Beauté & bien-être - Mode - Yachting - Déco

M 08288 - 111 - F: 5,00 E - RD

3:HIKSMI=]UZUU\:?k@b@l@b@a; www.l-epicurien.fr


L'EPICURIEN magazine 111