Page 1

L’annotation L’ t ti du d pronom « nous » dans un corpus p de rapports pp éducatifs

objectifs méthodes, objectifs, méthodes résultats

Emilie Née CEDITEC, Université Paris Est Créteil, Paris 12 Frédérique Sitri MoDyCo, Paris Ouest Nanterre  Frédérique Sitri  MoDyCo Paris Ouest Nanterre Serge Fleury SYLED, Sorbonne nouvelle, Paris 3


Sommaire


Sommaire

• • • • •

Contexte de la recherche L Le corpus Annotation  Annotation Résultats Perspectives


Contexte


Contexte de la recherche • ANR Ecritures, Paris 3 – Sorbonne Nouvelle http://www.univ‐paris3.fr/anr‐ecritures/

• Objectif : étude du processus d’écriture de discours  professionnels • Corpus : rapports éducatifs produits par des  travailleurs sociaux (TS) dans le champ de la  protection de l’enfance • Approche génétique : différents états du texte +  suivi des modifications en temps réel (Inputlog)  • Approche textométrique : états finaux de rédaction


Corpus p


Le corpus Brouillons Le corpus p : une pile de dossiers 1 dossier : différents états de rédaction horodatés

Première étape : anonymisation et conversion en texte brut 7


Le corpus traité

22 dossiers, pour chacun 2 à 41 versions successives, allant de la  simple ébauche (ou de séquences de textes) au rapport complet


Partitionnement (dossier (dossier, rubrique) • Regroupement g p de tous les états finaux • Tous les états finaux de chaque dossier sont regroupés « les uns derrière les autres »

• Partitionnement en dossier

• Partitionnement P titi t en rubriques bi (Visualisation du fichier de données)


Genèse


Acquis des recherches antérieures • Depuis 2003 : recherche sur un corpus projet j ANR,, émanant de 4 antérieur au p services de protection de l’enfance, situés dans 2 départements différents ¾ Question des marques renvoyant au scripteur i t = centrale t l dans d l les rapports t éducatifs (en relation avec dispositif énonciatif, positionnement paradoxal du p et contraintes rédactionnelles)) scripteur


Annotation de « nous » : pourquoi ? • Un Un constat : emploi différencié de « constat : emploi différencié de « nous »  » selon les services  • Exemple  E l Service 1 : présence de « nous »  -D'avril à juillet 2005, nous avons rencontré très régulièrement la famille, aussi bien au service  qu'à domicile.  -Au cours des entretiens, il nous fera part de son agacement  -Pourtant nous ne pouvons que nous inquiéter sur l'évolution d'Isidore à plus long terme -Les étayages de la relation mère‐enfant doivent se poursuivre. Aussi proposons‐nous la mise  en place d'une mesure d'AEMO judiciaire.

Service 2 : évitement systématique de « nous »  ‐ Madame DUVAL n’est rencontrée qu’en début de soirée ‐ Au regard de ces éléments, Benjamin pourrait bénéficier de la mise en œuvre d’une mesure  d’AEMO


Hypothèse • Une première approche génétique (ajout/ ( / suppression de « nous ») sur le corpus « brouillon » ANR a permis de formuler ll’hypothèse hypothèse d d’une une différenciation selon les activités représentées : établissement d’un contact avec la famille, famille conduite des entretiens, décisions concernant la vie du jeune, analyse l et interprétation, é préconisation (cf IPRA, Sitri, 2011)


A Nous ! A


Nous : une forme qui pèse lourd ! • Fréquence de la forme « nous » =  environ 400  occurrences dans l’ensemble du corpus ¾ Une des formes les plus employées Une des formes les plus employées


Une forme prÊsente dans l’ensemble des dossiers


Des SR pointant la répétition de prédicats Fréquence

SR nous+ prédicat

Fréquence

SR nous+ prédicat3

65

nous avons

4

nous devons

15

nous constatons

4

nous restons

13

nous sommes

4

nous avons proposé

6

nous constatons que

4

nous constatons une

6

nous avons constaté t té

4

nous avions i

5

nous avons été

4

nous avons organisé

5

nous observons

3

nous avons donc

5

nous lui avons

3

nous avons tenté

5

nous allons

3

nous rencontrer

5

nous ne nous ne

3

nous rencontrons nous rencontrons

5

nous avons été

3

nous semblerait

5

nous observons

3

nous avons effectué

5

nous lui avons

3

nous avons rencontré

5

nous allons


Annotons !


Annoter les prédicats avec

nous

• Pour observer, décrire : • Leur fréquence respective  Leur fréquence respective • Leur répartition selon les rubriques • Leurs cooccurrents : mettre en évidence des  Leurs cooccurrents : mettre en évidence des patrons (cf colloque Grenoble : Née, Sitri, Véniard,  2013)


Comment ? • Annotation des formes  « nous » et non des  » et non des prédicats  • besoin besoin de distinguer nous  de distinguer nous sujet de nous objet p • annoter le prédicat  impliquait du coup  l’annotation de l’ensemble  d des prédicats quel que soit  éd l le pronom dont ils sont  précédés

• Outil d’annotation  • Le Trameur  Le Trameur (logiciel de textométrie) (logiciel de textométrie) http://www.tal.univ‐paris3.fr/trameur/

Démo annotation Trameur  Démo annotation Trameur par Serge 


Phase 1 : annotation « syntaxique » • Intuition • Nous_Sujet versus Nous_Objet

• L’annotation sur ce premier niveau confirme  une distribution asymétrique une distribution asymétrique • Nous_Objet : 70 occurrences • Nous ous_sujet sujet :  357 35

• Remarque sur l’annotation via le Trameur • Annotation au niveau du lemme puis de la  catégorie


Remarques q • Nous_Objet • Construction du type : x + nous + verbe de parole :  Didier nous informe que… Elle a pu nous dire que Elle a pu nous dire que… Etc. • Nous_Sujet • fonction sujet mais aussi  • modalisations avec constructions impersonnelles:  • Il nous semble que… / Il nous est apparu indispensable  de… de • constructions du type : p p • cela nous a permis de mesurer la capacité de 


Phase 2 : annotation « sémantique » • Deuxième Deuxième niveau d niveau d’annotation annotation : annotation  : annotation des prédicats lorsque « nous » est sujet   • Annotations catégorisant les activités des TS  Annotations catégorisant les activités des TS nous_sujet_faire nous_sujet_dire nous_sujet_performatif (=dire_faire) nous_sujet_sentiment nous_sujet_preco (= preconisation) nous_sujet_constat nous_sujet_pensée j t é


Problèmes rencontrés ¾ Dire et faire : Dire et faire : ‐ nous lui avons proposé un rendez‐vous ‐ nous n’avons pas sollicité les parents ‐ nous convenons  de gérer ensemble cette situation Æ Hésitations sur cette catégorie qui nous a amenée à créer la  Hésitations sur cette catégorie qui nous a amenée à créer la catégorie nous_sujet_performatif ¾ Nécessité d’annoter également « é é d’ é l notre » et « nos » dans  d notre service, de notre part, en réponse à nos remarques… 


RĂŠsultats


Premiers résultats • Répartition selon les « rubriques » : • Résultats attendus : lien de certains prédicats  avec certaines rubriques ; ex : préco et  conclusion  • la courbe de la ventilation des formes « nous »  + prédicat sur les rubriques met en évidence  des profils parallèles ou au contraire contrastés  en fonction des prédicats 


« nous » dans les rubriques q


Liens étroits de certains prédicats avec certaines rubriques nous_sujet_preco

chrono h jjugementt historique évolution évolution sur le groupe en famille f ill d'accueil d' il prise en charge quotidien relation éducative relation familiale santé té scolarité soins accompagnement parents conclusion


Nous_sujet_dire dans la rubrique ÂŤ relation familiale Âť


Modalisation/auxiliation • Fréquence de modalisateurs/auxiliaires pour  certains prédicats (FAIRE vs CONSTAT ou PRECO) :  nous avons dû organiser des rencontres nous avons dû organiser des rencontres plus adaptées  plus adaptées nous constatons que H est également moins dans le collage excessif à son assistante familiale  nous préconisons le renouvellement de la mesure de protection de houria

• 4 catégories de modalisateurs/auxiliaires  possibilité/contrainte//décision/tentative Contrainte : nous a fait rencontrer une diététicienne Possibilité : nous avons pu négocier avec elle la possibilité Possibilité : nous avons pu négocier avec elle la possibilité  Décision : nous choisissons de le conduire aux urgences Tentative : nous tentons de récupérer certaines informations auprès de la famille 


Analyse des cooccurrents • Mise Mise en évidence de l en évidence de l’attraction attraction entre  entre certains prédicats et certains connecteurs  (argumentatifs) ⇒ Nouvelle phase d Nouvelle phase d’annotation annotation : : • les connecteurs et en premier lieu les  concessifs


Attraction prĂŠdicats / connecteurs


Attraction prĂŠdicats / connecteurs


Motif : Conn CONCESSIF + * + nous + prédicat (sentiment/pensée/constat/preco)


Mise en évidence de patrons et routines discursives Patron « marqueur concessif + nous » CONN CONC + * + nous + prédicat (sentiment/pensée/constat)

il dit qu'il souhaite que sa présence ne soit pas facteur de perturbations pour didier mais nous sentons dans ses propos un souhait de réparation de la situation familiale compliquée qu'il a dû vivre toutefois, nous pensons qu'il y a lieu d'être vigilant aux nouvelles demandes de sa famille toutefois, f i nous constatons que toute proposition ii venant d'un adulte lui demande d'en vérifier le bien fondé

Patron « marqueur concessif + nous + predicat sentiment » CONN CONC + nous + predicat sentiment (peur/inquiétude)

en revanche nous restons inquiets en ce qui concerne les relations amoureuses de Jade le collège parle de possibilité d'intégrer un lycée professionnel standard mais nous craignons que adèle ne se retrouve en décalage important sur le plan scolaire nous restons toutefois attentifs à ll'évolution évolution dd'Elise Elise dans la mesure où elle présente un retard de langage important


Difficultés méthodologiques • Focalisation Focalisation sur « sur « nous », or constat, interprétation,  », or constat, interprétation, etc. peuvent s’exprimer sans un « nous » explicite: ‐ Expression : « il y a lieu de »

§ actuellement, il y a lieu de garantir ce lieu de vie et la prise en charge en famille d ' accueil qui répond à ses besoins ‐ Élision de « nous » cependant les attitudes de monsieur roux observées lors des rencontres avec evelyne et à l'occasion de la visite avec odile laissent très interrogatifs quant à sa capacité à porter de l'attention à ses enfants pendant un droit de visite.


Perspectives


Perspectives • Comparaison avec d’autres corpus de  genres à visée évaluative genres à visée évaluative ¾ Rapports d’inspection,…  • Annotation du premier corpus pour  Annotation du premier corpus pour validation des résultats 


Références


Bibliographie •

• •

• • • •

• •

Branca, S., Fleury, S., 2011, Textométrie et analyse de l’alternance futur simple / futur  périphrastique dans un corpus de français parlé parisien Sciences du langage et nouvelles périphrastique dans un corpus de français parlé parisien, Sciences du langage et nouvelles  technologies (ASL’09), édité par Th. Ponchon et I. Laborde‐Milaa (2011), Lambert Lucas Cislaru, G., Pugnière, F., Sitri, F., Veniard, M. (éds.), 2008, Les Carnets du Cediscor, 10, Analyse  de discours et demande sociale : le cas des écrits de signalement. Cislaru, G., Sitri, F., Pugnière‐Saavedra, F. (2012), « Figement et configuration textuelle : les  segments de discours répétés dans les rapports éducatifs », actes du colloque LPTS 2011  « Variation(s) sur la structure de l’oral et l’écrit », Corpora and Language in use.  Fleury S (2007) Le Métier Textométrique: Le Trameur Manuel d’utilisation Fleury, S. (2007), Le Métier Textométrique: Le Trameur, Manuel d utilisation. Université Paris 3  Université Paris 3 Centre de Textométrie. http://tal.univ‐paris3.fr/trameur/ Longrée D., Mellet S. (2013), « Le motif: une unité phraséologique englobante ? Étendre le  champ de la phraséologie de la langue au discours », Langages 189, 2013/1. Née E. Sitri F., Véniard M., 2013, « De la phraséologie aux routines discursives. Le cas d’un  discours professionnel », Rencontres Phraséologiques, Grenoble Née, E., MacMurray, E., Fleury, S. (2012), « Textometric Explorations of writing processes: a  discursive and genetic approach to the study discursive and genetic to the study of drafts of drafts”,, Actes des Journées internationales  Actes des Journées internationales d’Analyses statistiques des Données Textuelles (JADT 2012), Liège, 13‐15 juin 2012, [En ligne]  http://lexicometrica.univ‐paris3.fr/jadt/jadt2012. Roulet E. (1978). « Essai de classement syntaxique et sémantique des verbes potentiellement  performatifs en français », Cahiers de linguistique n°8, 437‐455. ° Sitri F., 2011, « Enunciative Approaches to Drafts : Reveling Generic Constrains of the Re‐ Writing Process », communication à l’IPRA, Manchester.


Des questions ?

Merci

Nous 14012014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you