Page 1

Les rapports d’inspection 1er degré Les rapports d’inspection 1er degré Une question de « q style y » ? Claire Doquet, Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3 Céline Poudat Université de Paris 13 Nord Céline Poudat, Université de Paris 13 Nord

QuickTime™ et un décompresseur sont requis pour visionner cette image.

QuickTime™ et un décompresseur sont requis pour visionner cette image.


Les données collectées - 115 rapports d’inspection d inspection 1er degré degré, réalisés par 6 inspecteurs du Finistère - 5 circonscriptions classiques + circonscription ASH 5 circonscriptions classiques + circonscription ASH - Rapports non traités :  - 15 rapports d’inspection de directeurs 15 t d’i ti d di t - 18 rapports comportant des anomalies ‐ Corpus effectivement traité : 82 rapports.


Rôle et statut des IEN Rôle et statut des IEN • Mission : évaluer les pratiques enseignantes dans une  circonscription.  • Tension : supérieur hiérarchique / caractère symbolique du  é hé h / è b l d pouvoir exercé.  • 1880‐1980 : l’inspection / depuis 1980 : l’évaluation.  1880 1980 l’i ti / d i 1980 l’é l ti •

« Dans toutes les périodes en tout cas, le discours sur le maître est le plus  souvent positif et même aujourd'hui souvent positif et, même aujourd hui, celui celui‐ci ci reste « un bon élève ». Une  reste « un bon élève » Une analyse du vocabulaire employé est d'ailleurs significative de cette  situation : « continuez en ce sens, satisfaisant, bien, très bien » sont des  formules que l'on formules que l on rencontre fréquemment dans les rapports concernant  rencontre fréquemment dans les rapports concernant les enseignants, comme on les trouve sur les devoirs des élèves du second  degré. Mais c'est aussi le vocabulaire employé par les recteurs sur les  fi h fiches annuelles de notation rédigées chaque année sur les inspecteurs. ll d i édi é h é l i »  (Jean Ferrier, 1999)


Les variables supplémentaires (métadonnées) Les variables supplémentaires (métadonnées) •

Identifiant : IEN (A, B, C, D, E, F)

Ancienneté : débutant / avancé (seuil : 5 ans)

Ecole : rurale / urbaine / bourg

Cycle : C1/C2/C3

Cl Classe : uni‐niveau/pluri‐niveau i i / l i i

Disciplines observées

Evaluation portée sur le travail de l’enseignant Evaluation portée sur le travail de l’enseignant :  – 1 = très satisfaisant – 2 = assez satisfaisant 2 = assez satisfaisant – 3 = peu satisfaisant – 4 = insuffisant 4


Le rapport comme genre : trame M/Mme Pr nom NOM

Inspection du

ƒcole :

Page 1

Disciplines observ es : Contexte g n ral 1. Suivi des

Contexte général

l ves

Assiduit : taux de pr sence En septembre

Le dernier mois entier avant la visite

1. Suivi des élèves

Parcours : nombre d' l ves En avance

En retard

Maintenus en d but d'ann e (redoublants)

PPS

PAI

Projets individualis s PPRE

Nombre d'AVS

2. Conformit des outils institutionnels

2. Conformité des outils institutionnels

Conformit de l'organisation p dagogique Oui Registre d'appel

x

Emploi du temps

x

Livret scolaire/ de comp tences

x

Non

Observations

4. Les séances observées

3. Pertinence des crits professionnels Oui Cahier journal

x

Programmations

x

3. Pertinence des écrits professionnels p

Non

Observations

4. Les s ances observ es(intentions p dagogiques, situations propos es,r sultatsobtenus.../analyses et conseils) 5. Les travaux et productions des l ves (constats, analyses, place de l' crit, diversit des attentes, affichages, outils de cycle.../analyses et conseils) 6. La place de l' valuation dans les pratiques. (outils d'observation et de suivi, adaptation p dagogique, mise en oeuvre de dispositifs, r frences aux indicateurs de r sultats.../analyses et conseils) 7 L'entretien 7. L entretien (analyse de pratique, pratique formation, formation reprise des pr c dentsrapports, dentsrapports parcours, parcours axes de travail...) travail )

5. Les travaux et productions des élèves 6. La place de l’évaluation dans les pratiques 7. L’entretien


Le rapport comme genre : trame Contexte général 1. Suivi des élèves 2. Conformité des outils institutionnels

I) C Contexte éd éducatif if : II) Travail en équipe, éthique professionnelle III) Observation des pratiques et de leurs effets 1. Séances observées 2 Travaux 2. T ett productions d ti des d élèves élè 3. Place de l'évaluation 4. Entretien IV) Organisation et conformité des pratiques professionnelles

3. Pertinence des écrits professionnels 4. Les séances observées 5 Les travaux et 5. productions des élèves 6. La place de l’évaluation dans les pratiques 7. L’entretien 7. Entretien et engagements

PRATIQUE PROFESSIONNELLE ET MISE EN OEUVRE DES APPRENTISSAGES Mise en oeuvre des apprentissages Observations de séance L'ELEVE ET SES APPRENTISSAGES, SES PRODUCTIONS, SON EVALUATION PISTES DE REFLEXION CONSEILS

CONTEXTE EDUCATIF ET PROFESSIONNEL Suivi des élèves CONFORMITE DES OUTILS INSTITUTIONNELS PERTINENCE DES ECRITS PROFESSIONNELS TRAVAUX ET PRODUCTIONS DES ELEVES PLACE DE L'EVALUATION DANS LES PRATIQUES DE DIFFERENCIATION CONTRAT D'OBJECTIFS CONSECUTIF A L'ENTRETIEN


Le rapport comme genre : désignation des disciplines Le rapport comme genre : désignation des disciplines accueil, regroupement, découverte du monde Histoire, mathématiques, français grammaire, conjugaison, lecture, mathématiques, aide personnalisée rituels langage, rituels, langage graphisme accueil de la sieste, ateliers et jeux, langage Construction du langage g g et structuration du récit. Nombre et quantité. q Forme et grandeurs. Raisonnement logique CE2 copie, CM1 calculs, histoire numération, é ti llecture, t éécriture it peinture, reconstitution d'image langage, lecture jeux mathématiques, s'approprier le langage, écriture, aide personnalisée

7


AFC – structure globale du corpus – rapports entiers

• Décrire les caractéristiques linguistiques des rapports, avec un échantillon représentatif et une méthodologie d’ d’analyse l statistique t ti ti d des d données é ttextuelles t ll • Proposer une description détaillée des stratégies linguistiques impliquées dans le processus de rédaction professionnelle • Spécifier la manière dont les contraintes linguistiques, ling istiq es sociales et cognitives sous-tendent les pratiques de réécriture.


AFC – structure globale du corpus – rapports entiers variables supplémentaires


AFC – Section Séances AFC  Section Séances

10


AFC ‐ Section Travaux

11


AFC ‐ Section Evaluation

12


AFC ‐ Section Entretien

13


Lexique : mots les plus fréquemment employés (hors mots-outils) (ensemble des rapports) Madame travail classe élève je enseignante séance temps place lecture mots situation compétences é évaluation activités oeuvre bien aide Monsieur cahier outils groupe productions difficultés langage

562 443 305 245 244 239 233 224 221 190 183 89 178 174 171 170 168 168 160 156 152 145 131 129 129

également entretien partir p activité mathématiques conseils analyses tableau cycle groupes cadre écrit apprentissages mettre ensemble école langue g observation sens compte travaux mais maître construction écriture

122 121 117 115 104 102 101 101 99 96 96 96 95 94 93 93 93 92 92 91 91 91 90 90 89

14


Lexique : mots les plus fréquemment employés (hors mots-outils) (répartition par IEN) travail t il 47. 141. classe 43. 38. enseignante 25. 10. séance 56. 54. temps 11. 41. lecture 13. 48. mots 1. 43. sit ation situation 10. 9. compétences 12. évaluation 45. 29. activités 18. 67. bien 11. . 47. . aide 19. 59. cahier 13. 30. outils

134 134.

18 18.

44 44.

59

74.

11.

66.

73.

52.

5.

31. 63.

48.

.

99.

4.

43.

45.

14.

46.

49.

56.

2.

55.

3.

59.

22.

21 21.

1 1.

11 11.

37 37.

59.

21. 26.

42.

24. 13.

40.

29.

30. 23.

5.

32. 38.

9.

32.

27.

21.

24.

38.

22.

5.

21.

42.

59.

7.

29.

52

7

20

18. 40

15


Lexique q : quelques q q paires p intéressantes •

langue 8. •

66.

langage 18.

enseignante 10.

évaluation 29.

écrit 3. écrite 2.

52.

5.

15.

48.

1.

99.

0.

26. 20.

25.

2.

13.

17.

23.

7. 54 54.

38.

30.

45.

13.

4. 4

2.

14.

8. 8

15 15.

0.

15.

14.

28.

travail 47. 141. travaux 3.

17.

0.

12.

écriture 1. 17. •

3.

34

42.

évaluations 3. •

5.

8.

maîtresse 0. 30. •

6.

28. 134.

2. 18.

35.

3.

22.

2.

26. 44. 16.

9.

activité 32 30

15. 59. 25. 16

8.

21.


Lexique : des mots spécifiques pour chaque IEN q p q p q IEN A -------------1 Mademoiselle 2 analyses 3 section 4 ateliers 5 langage 6 écrit 7 conseils 8 résultats -------------8 Entretien 7 je 6 DE 5 réflexion 4 la 3 concerne 2 été 1 qui

IEN B -------------1 enfants 2 très 3 bien 4 compétences 5 niveau 6 avec 7 CM2 8 et -------------8» 7 Monsieur 6 le 5 la 4à 3 Madame 2 pour 1 élèves

IEN C -------------1 madame 2 mais 3 encore 4 vocabulaire 5 pas 6 donc 7 également 8 la -------------8 sont 7 Les 6 langage 5 oeuvres 4 activités 3 place 2 travail 1 Monsieur

IEN D -------------1L 2 être 3 maître 4 Des 5 pourront 6 démarche 7 pourra 8 enseignante -------------8 plus 7 conseils 6 je 5 Madame 4 analyses 3 qui 2 madame 1 Je

IEN E -------------1 enseignant 2 fiche 3 séance 4 afin 5 évaluation 6 et 7 activité 8 projet -------------8 CP 7 école 6 cycle 5 langage g g 4 mots 3 Madame 2« 1»

IEN F -------------1 Madame 2 qui 3 agissant 4 concerne 5 construction 6 je 7 vers 8S -------------8 évaluations 7 classe 6 compétences 5L 4l 3 madame 2 enseignante 1 et

17


Lexique : des mots spécifiques pour chaque IEN q p q p q IEN A -------------1 Mademoiselle 2 analyses 3 section 4 ateliers 5 langage 6 écrit 7 conseils 8 résultats -------------8 Entretien 7 je 6 DE 5 réflexion 4 la 3 concerne 2 été 1 qui

IEN B -------------1 enfants 2 très 3 bien 4 compétences 5 niveau 6 avec 7 CM2 8 et -------------8» 7 Monsieur 6 le 5 la 4à 3 Madame 2 pour 1 élèves

IEN C -------------1 madame 2 mais 3 encore 4 vocabulaire 5 pas 6 donc 7 également 8 la -------------8 sont 7 Les 6 langage 5 oeuvres 4 activités 3 place 2 travail 1 Monsieur

IEN D -------------1L 2 être 3 maître 4 Des 5 pourront 6 démarche 7 pourra 8 enseignante -------------8 plus 7 conseils 6 je 5 Madame 4 analyses 3 qui 2 madame 1 Je

IEN E -------------1 enseignant 2 fiche 3 séance 4 afin 5 évaluation 6 et 7 activité 8 projet -------------8 CP 7 école 6 cycle 5 langage g g 4 mots 3 Madame 2« 1»

IEN F -------------1 Madame 2 qui 3 agissant 4 concerne 5 construction 6 je 7 vers 8S -------------8 évaluations 7 classe 6 compétences 5L 4l 3 madame 2 enseignante 1 et

18


Lexique : des mots spécifiques pour chaque IEN q p q p q IEN A -------------1 Mademoiselle 2 analyses 3 section 4 ateliers 5 langage 6 écrit 7 conseils 8 résultats -------------8 Entretien 7 je 6 DE 5 réflexion 4 la 3 concerne 2 été 1 qui

IEN B -------------1 enfants 2 très 3 bien 4 compétences 5 niveau 6 avec 7 CM2 8 et -------------8» 7 Monsieur 6 le 5 la 4à 3 Madame 2 pour 1 élèves

IEN C -------------1 madame 2 mais 3 encore 4 vocabulaire 5 pas 6 donc 7 également 8 la -------------8 sont 7 Les 6 langage 5 oeuvres 4 activités 3 place 2 travail 1 Monsieur

IEN D -------------1L 2 être 3 maître 4 Des 5 pourront 6 démarche 7 pourra 8 enseignante -------------8 plus 7 conseils 6 je 5 Madame 4 analyses 3 qui 2 madame 1 Je

IEN E -------------1 enseignant 2 fiche 3 séance 4 afin 5 évaluation 6 et 7 activité 8 projet -------------8 CP 7 école 6 cycle 5 langage g g 4 mots 3 Madame 2« 1»

IEN F -------------1 Madame 2 qui 3 agissant 4 concerne 5 construction 6 je 7 vers 8S -------------8 évaluations 7 classe 6 compétences 5L 4l 3 madame 2 enseignante 1 et

19


Extrait représentatif IEN A Les séances observées(intentions pédagogiques, situations proposées, résultats obtenus.../analyses et conseils) Accueil: Les leurs parents sont accueillis à partir de 8h50. Madame A14 échange rapidement avec les parents. Les élèves se répartissent ensuite d'ateliers (puzzles, coloriages, jeux d'emboîtement), préparés à l'avance, jusqu'à 9h15. L'espace disponible dans la classe,, très important, p , favorise la circulation des élèves mais rend difficile la régulation g des différents ggroupes. p Suggestion : Ce local extrêmement vaste permettre l'aménagement d' espaces différenciés mieux identifiés (regroupement, travail de groupes, jeux et imitation, évolution. L'apprentissage de l'autonomie est effectif : les élèves de moyenne section se rendent aisément au coin bibliothèque, d'autres au coin poupées. p p Regroupement : la classe entière est rassemblée. Madame A14 propose des comptines gestuelles pour mobiliser le groupe puis décrit la semaine de « Tchoupi ». Un élève décrit les photographies présentes sur son cahier de vie les montrer à l'ensemble de la classe. Durant le passage aux toilettes des petits, une situation de langage est mise en oeuvre avec les grands ((13 élèves)) à ppartir de qquestions sur le thème de l'automne ((« L'horloge g des saisons de Tchoupi p »)) et l'observation de feuilles (chêne, érable, châtaigner). Ce temps, s'étalant sur une durée trop longue, peine à mobiliser tous les élèves. Le passage aux toilettes et la collation qui suit interrompent le travail commencé. Suggestion:Au vu du groupe important et de manière à en améliorer la régulation il sera plus efficace de proposer deux temps p de regroupement, g p l'un ppour les élèves de ppetite section, l'autre pour p les pplus ggrands. vingtaine g de minutes consacrée à chaque groupe suffit à donner les consignes et mettre les élèves au travail. Les quatorze élève petite section (durant la collation des MS) sont confiés à l'ATSEM (présente uniquement un jour dans la semaine) et répartis en groupes : peinture, jeux d'assemblage, construction de colliers. Madame A14 a rédigé sur une feuille libre les consignes g correspondant p aux ateliers. Observations : La gestion des temps d'apprentissage et l'organisation doivent être revues : place de la collation, ateliers et mise en activité. Il conviendra également d'améliorer l'outil de liaison écrit avec l'ATSEM (préférer un cahier). L’atelier sur le principe alphabétique aurait gagné à être mieux encadré (consignes, position des élèves, découpage et collage des lettres, reconnaissance..). La synthèse y de l'atelier feuilles d'automne et tri d'animaux méritait d'être réalisée, au moins au sein du groupe. Suggestion : Afin de densifier les apprentissages ( 15 minutes d'activité réelle avant la récréation), il est préférable de rédui 20 nombre d'objectifs pour un même temps d'enseignement (décliner un objectif en plusieurs tâches de difficultés modulées en fonction des besoins des élèves).


Extrait représentatif IEN D p Observations de séance: Le maître a su installer un bon climat de travail. travail Les élèves sont attentifs aux sollicitations du maître, échanges et interactions sont centrés sur les contenus des apprentissages. Les compétences relatives àl'autonomie et l'initiative compétences sociales et civiques sont acquises pour une grande majorité des élèves. En ce début d'après midi, le maître donne à contenu de la demi-journée et ce pour chaque niveau du cycle. Bonne mise en place. place L L'observation observation montre ll'utilisation utilisation régulière tableaux pour chaque niveau niveau. Cette attitude favorise l'attention et les confrontations. La démarche est à poursuivre. L'utilisation d’outils informatiques et d'un vidéo projecteur peut être envisagée. Les séances se situent dans le domaine de la maîtrise de la l Lecture/compréhension, conjugaison pour les élèves de Cours Elémentaire 2ème année et orthographe/lecture pour les élèves de Cour Les lectures proposées entrent dans le parcours établi en début dd'année année : « Le nouvel élève » Kate Mc Mullan au CE2 et « Pirates » pour le CM. Le maître maîtrise l'alternance entre les niveaux au sein du cycle et veille à placer les élèves dans de bonnes co de travail en autonomie. Pour chaque séance conduite, le maître a ciblé les connaissances à acquérir. ( Lecture (CE puis CM) : élèves sont sollicités pour lire le texte à voix haute. Le maître est attentif à ll'aisance aisance et à la fluidité de lecture. Le questi maître aide à la compréhension de l'histoire et favorise l'anticipation de la suite. Le vocabulaire est au besoin expliqué. Les r personnages et leur caractère sont sujets au questionnement et le maître veille à une interprétation du sens du récit. Le maître veillera à solliciter ces élèves pour toute activité de lecture (consignes, exercices, textes documentaire, courrier). La lecture orale du maître doit constituer un bon exemple pour les élèves intonation, expression).

21


Extrait représentatif IEN F p CP. Lecture oralisée. La lecture d'une saynète, menée en binôme (les élèves, par groupes de deux, se voient confier successivement les rôles des deux ppersonnages g mis en scène), ), avec un objectif j annoncé de production d'une lecture expressive, me permet de constater que l'ensemble du groupe est entré dans un décodage actif. Même si un des élèves (il s'agit de l'enfant maintenu en CP) éprouve encore des difficultés, il a acquis les mécanismes de base pour la lecture oralisée. Alors que Madame F15 m'explique ' li que son élève élè estt pris i dans d le l cadre d du d soutien, ti selon l un volume l horaire h i hebdomadaire h bd d i pouvant s'échelonner depuis 40 minutes jusqu'à 1 heure 15, je suggère à la maîtresse de ne pas hésiter à intensifier le volume des aides qui lui sont accordées à titre individualisé. CE1. Résolution de p problèmes. Les élèves de CE1 se voient pproposer p deux pproblèmes pproches,, dans l'esprit, p , de situations de partage. Dans la mesure où ils ne peuvent recourir à des résolutions expertes (division ou distribution exprimée sous forme de type bq + r), qui n'ont pas encore été abordées, Madame F15 leur demande de produire un schéma ou un dessin visant à montrer comment ils parviennent à un résultat. é lt t Lors L de d notre t entretien t ti nous examinons i ensemble bl les l productions d ti réalisées é li é par les l neuff CE1. CE1 Six élèves obtiennent un niveau de réussite qui est satisfaisant ( satisfaisant). Un élève présente une performance assez convenable. Par contre nous convenons que deux élèves rencontrent des difficultés importantes. p Je présente p à Madame F15 quelques q q moyens y concrets qui q lui auraient permis p d'optimiser p le traitement de l'hétérogéné ambiante. En premier lieu, je lui explique que je n'aurais pas proposé d'emblée aux deux élèves les plus fragiles de se confronter aux situations. En second lieu, je lui présente un moyen pédagogique adapté (…)

22


Pistes de travail prochain Pistes de travail prochain • Le passif / la place du « if / l l d je j » • Les modalités de l’injonction – Le futur modal : valeurs et fréquence, verbes associés  (verbes modaux…) – Les personnes liées à l’injonction (il impersonnel / je) L lié à l’i j ti (il i l/j ) – Les verbes de parole

• SSpécifications des parties « é ifi i d i observations b i » et  « conseils » • Description comparative des appréciations générales  D i i i d é i i é é l et contenus des rapports.  23


Un faux rapport Un faux rapport… http://dans‐la‐classe‐de‐madame‐heidi.over‐blog.com/article‐7295388.html Madame Heidi Doudidouda , comme en fait foi son cahier de texte, organise  de manière appropriée et perspicace non seulement la méthodologie de la  méthode méthodologique, mais également les activités scripturales et  éh d éh d l é l l é l phonatoires. La progression annuelle, en tous points conforme aux  Instructions Officielles, relève une utilisation judicieuse et appropriée des  différents supports de ressources documentaires ainsi que de l'Outil  Informatique, la professeure ayant visiblement une conscience aiguë de  l'apport indéniable que peuvent fournir les Technologies de l'Information et de  pp q p f g f la Communication.  Certes on pourrait regretter que Madame Heidi Doudidouda n'ait pas donné,  au cours de la séance du 07/12/2007 la parole à chacun des 31 élèves de sa  d l é d 07/12/2007 l l à h d 31 élè d classe de petite section mais force est de constater que la distribution de la  parole est effectuée d'une manière impartiale et équitable, Madame Heidi  Doudidouda parvenant à une gestion remarquable des doigts levés. 24

Claire doquet interface2013  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you