Page 1

BU sciences Projet de service 2013-2015

Le projet de service de la BU sciences détaillé dans ce document porte sur la fin du contrat quinquennal 2011-2015 et plus particulièrement sur les années 2013-2015.

1 - Objectifs et fondements du projet de service 1.1 – Le contexte temporel Le projet de service trouve son origine dans le rapport d’activité 2011 de la BU Sciences. 2011 est en effet la première année complète de fonctionnement de la BU après sa rénovation lancée en 2007, rénovation qui avait donné lieu à la rédaction d’un projet spécifique désormais achevé. Le contexte politique de 2012, année d’élaboration et de rédaction du présent projet de service a apporté également d’autres éléments de nature à en délimiter le périmètre et à en cibler les objectifs précis : * renouvellement de la Présidence et des Conseils de l’UPS * première année du contrat quinquennal 2011-2015

1.2 – Les éléments factuels

1.2.1 - Les résultats du rapport d’activité 2011 Le rapport d’activité 2011 de la BU, du point de vue du fonctionnement structurel comme de l'activité, et sa comparaison avec l'année 20061, ont permis de mettre en exergue plusieurs éléments significatifs : * en matière de moyens : - doublement des surfaces et du matériel entraînant une augmentation du budget non documentaire (environ 50% du budget total), mais peu d'augmentation en moyens humains ; - augmentation des acquisitions et du budget correspondant. * concernant les publics : - baisse du nombre d'actifs emprunteurs, baisse du nombre de prêts ; - augmentation des consultations d’ouvrages électroniques ; - augmentation des entrées et des activités d'ordre utilitaire (impressions, photocopies, etc.). 1

2006 a été prise comme année de référence pour comparaison pour 2 raisons : - il s’agit de la 1ère année où des statistiques ont été tenues avec régularité - il s’agit de la dernière année de fonctionnement de l'ancienne BU avant travaux

S. Naegelen – décembre 2012

1


La conclusion de ce dernier point étant que les pratiques du public de la BU sciences ont évolué sur les dernières années. 1.2.2 – La documentation dans le contrat quinquennal 2011-2015 de l’UPS La partie du contrat concernant directement ou indirectement la BU est le paragraphe 2 intitulé "Mettre en œuvre une démarche d'amélioration permanente de la qualité des formations, augmenter et faciliter l'accès à l'offre documentaire", qui est elle-même déclinée en 3 actions : - développer en interne une "démarche qualité" ambitieuse - accroître la mobilité internationale - enrichir l'offre documentaire et favoriser l'accès aux documents 1.3 – La définition des objectifs

Le contexte temporel ainsi que les éléments factuels présentés dans les paragraphes précédents ont permis de définir les objectifs visés dans le projet de service 2013-2015 de la BU sciences. Ceux-ci sont au nombre de 2, un principal et un secondaire, qui sont déclinés en plusieurs actions destinées à en préciser le contenu. L’objectif principal est donc de répondre aux attentes du quinquennal, en les adaptant aux missions particulières et aux moyens de fonctionnement du service. En effet, l'amélioration de la qualité de la formation de l'étudiant a pour finalité de conduire celui-ci à la réussite dans son parcours universitaire, particulièrement au niveau L. La réussite de l'étudiant, du point de vue des missions et du fonctionnement de la BU, passe par : * l'enrichissement, l'amélioration de l'offre documentaire et un accès facilité à celle-ci. Deux axes d’orientation de l’activité de la bibliothèque sont donc identifiables pour cela : un sur la constitution des collections, le second sur les formations dispensées pour maîtriser ces collections. * l'enrichissement et l'amélioration de l'offre de services, qui repose sur la consolidation de toutes les fonctions liées à l'accueil au sens large, l'amélioration de l'utilitaire (services classiques et nouveaux), et le développement de l'apprentissage des langues (notamment anglais et Français Langue Etrangère). L'objectif secondaire du projet de service enfin porte sur l'enrichissement de l'offre documentaire du point de vue du signalement et de la mise en valeur de collections à vocation pérenne et patrimoniale.

2 – La mise en œuvre du projet de service 2.1 – Le contexte de réalisation des objectifs La mise en œuvre du projet de service nécessite au préalable une organisation mieux structurée de la BU qui permette d'assurer les moyens de le réaliser. L'organisation des services de la BU a donc été repensée fin 2012 en fonction des objectifs visés par le projet de service. La conséquence de cette réorganisation est double : refonte des organigrammes et refonte intégrale des fiches de poste des agents de la BU sciences. A l'issue de cette révision fin 2012, la BU sciences est structurée jusqu’à la fin du projet de service 2013-2015 autour de 3 services et 1 mission : - service des ressources et de la politique documentaire - services aux publics - service formation et valorisation - mission patrimoine S. Naegelen – décembre 2012

2


2.2 – La déclinaison des objectifs en actions sur 2013-2015

Documentation

Services

Objectif principal répondre aux attentes du quinquennal en les adaptant aux missions particulières et aux moyens de fonctionnement du service Action n°1 Enrichissement et amélioration de l'offre documentaire Action n°2 Accès facilité à l'offre documentaire par la formation Action n°3 Amélioration de l'offre de services par la démarche qualité Action n°4 Développement et amélioration des outils d'apprentissage des langues

Action n° 1 Enrichissement et amélioration de l’offre documentaire Constat : le rapport d’activités 2011 a mis en lumière le retour à un niveau convenable d’acquisitions pour la documentation pédagogique, mais qui reposent pour partie sur une source dont la pérennité 2 n’est pas assurée (crédits PRL ). Par ailleurs, la charte documentaire en vigueur datant de 2007 est obsolète et incomplète. Cette obsolescence tient notamment à l’arrivée de l’offre numérique pour la er documentation 1 cycle. La politique documentaire de la BU Sciences doit donc être reprise pour tendre vers un enrichissement et une amélioration de l’offre, en tenant compte de l’infléchissement majeur introduit par le numérique. Axes de travail : - consolider le budget d'acquisitions pour la documentation pédagogique sur la fin du quinquennal ; - actualiser la Charte documentaire et le Plan de Développement des Collections avec l'intégration de l'offre numérique 1er cycle ; - améliorer l’offre également par la valorisation des collections sur place et à distance, notamment par les fonctionnalités offertes par le site web du SCD et par la reprise du travail sur la signalétique initié en 2012. Moyens à mobiliser : - afin de justifier l’utilisation des crédits alloués et de démontrer la nécessité de maintenir, voire de renforcer, le niveau actuel d’acquisitions, définir et mettre en place les indicateurs et tableaux de bord permettant de suivre le budget, le volume des acquisitions et l’utilisation de ce qui est acquis ; - améliorer les outils statistiques d’utilisation de la documentation numérique ; - mettre en œuvre les formations du personnel et l’organisation de travail pour la valorisation des collections sur le site web ; - mettre en œuvre l’organisation de travail et les moyens pour la réalisation d’une charte de signalétique et de mise en valeur des collections dans les locaux de la bibliothèque. Calendrier et ordre de priorité : - identification des indicateurs et construction des tableaux de bord correspondants pour décembre 2013 ; application à compter de janvier 2014 ; - achèvement de la refonte de la signalétique des collections dans le cadre plus global de la réalisation d’une charte de signalétique et mise en œuvre des premiers outils de valorisation des collections sur place pour décembre 2013 ; - mise en œuvre de la valorisation des fonds sur le site web pour tous les secteurs disciplinaires hors culture générale pour décembre 2013 ; mise en œuvre de la valorisation des documents de culture générale sur le blog pour décembre 2013 ; er - actualisation de la charte documentaire pour la fin du 1 semestre 2014, en prenant en compte les éléments identifiés par les actions liées à l’objectif secondaire (reliure, politique de conservation) ; nd - plan de développement des collections pour la fin du 2 semestre 2014.

2

Plan « Réussir en Licence »

S. Naegelen – décembre 2012

3


Service(s) en charge de l’action : Service des Ressources et de la Politique documentaires Action n° 2 Accès facilité à l’offre documentaire par la formation Constat : suite au lancement du plan ministériel « Réussir en Licence », la BU sciences réalise depuis 2007 des formations à la méthodologie de recherche documentaire et aux ressources mises à disposition des usagers (papier et électronique) essentiellement pour les étudiants de L1, en recherchant la systématisation du dispositif et l’insertion dans les cursus pédagogiques. Le résultat de cette politique volontariste de la BU est une montée en puissance du nombre de séances, d’étudiants formés et d’étudiants plus à l’aise avec les ressources et services offerts par la BU, et rejoint en cela er 3 les objectifs du contrat quinquennal de l’UPS 2011-2015. L’arrêté du 1 août 2011 relatif à la Licence renforce par ailleurs la place accordée à la méthodologie de recherche documentaire. Mais cette montée en puissance remet en question la structuration actuelle du fonctionnement de la formation des usagers, et notamment ses fondements en matière de ressources humaines. Axes de travail : - redéfinir et préciser le périmètre d’intervention de la BU Sciences dans le cadre de la politique globale du SCD en matière de formation des usagers, notamment pour les niveaux autres que L1 ; - renforcer la présence auprès des composantes pédagogiques pour compléter l’intégration des formations dispensées par la BU dans les cursus ; - développer la formation à distance. Moyens à mobiliser : - structurer la formation des usagers au sein d’un service de la BU sciences et définir précisément le lien fonctionnel avec la formation des usagers niveau SCD ; - développer les moyens matériels et humains pour assurer dans de bonnes conditions le plan de formation L1 ; augmenter, ou a minima stabiliser (par CDI) les ETP consacrés à la formation ; - utiliser les nouveaux outils disponibles pour la formation à distance via le site web (tutoriels, webconférences, etc.). Calendrier et ordre de priorité : - redéfinition et précision du périmètre d’intervention de la BU Sciences dans le cadre de la politique globale du SCD en matière de formation des usagers, notamment pour les niveaux autres que L1 pour décembre 2013 ; er - création d’outils pour la formation à distance : premières réalisations pour la fin du 1 semestre 2014 ; - intégration de toutes les formations L1 dans les cursus pédagogiques pour décembre 2015 ; - obtention a minima d’un CDI pour la stabilisation de l’effectif consacré à la formation des usagers au plus tard pour la fin du projet de service. Service(s) en charge de l’action : Service Formation et Valorisation

Action n°3 Amélioration de l'offre de services par la démarche qualité Constat : depuis l’ouverture de l’intégralité de la BU rénovée fin 2010, les pratiques et les services liés à l’accueil des usagers, malgré un effort soutenu pour faire évoluer la situation, restent disparates ou liés parfois à un fonctionnement antérieur. Le règlement intérieur de la BU, qui est celui du SCD, n’a pas fait l’objet d’une révision intégrale officielle depuis plus de 5 ans. Par ailleurs, certains outils et services ne fonctionnent pas correctement ou n’ont jamais fonctionné. Enfin, les services aux publics sont par nature une branche de l’activité des bibliothèques en constante évolution, et afin de faire coïncider le plus possible l’offre avec les besoins des usagers, il apparaît désormais nécessaire d’enclencher un processus d’amélioration permanente, fondement d’une démarche qualité. Il n’est pas prévu en revanche que cette action débouche sur l’obtention d’une certification.

3

Arrêté du 1er août 2011 relatif à la licence. JORF, n°0185 du 11 août 2011, page 13800, texte n° 39, N OR: ESRS1119411A.

S. Naegelen – décembre 2012

4


Axes de travail : - améliorer les pratiques, activités et outils liés à l’accueil des usagers (procédures, téléphonie, signalétique, etc.) correspondants à des standards communément attendus pour un service public ; - améliorer les services utilitaires classiques et nouveaux : reprographie, bureautique, connexions et matériel informatiques ; - développer de nouveaux services en lien avec les technologies web ; - construire et mettre en place des enquêtes auprès des publics. Moyens à mobiliser : - réviser, homogénéiser et mettre en place les procédures liées à l’accueil ; - renforcer les formations internes du personnel et améliorer la communication interne ; - réaliser une charte de signalétique services et communication internes, applicable également aux collections (cf action n°1) ; - mettre à disposition du public un matériel de reprographie et informatique efficace ; - développer le partenariat avec les autres services et composantes de l'UPS impliqués dans une démarche qualité ; - utiliser des outils normés gratuits ou payants : Qualibib, Libqual + et obtenir les crédits afférents. Calendrier et ordre de priorité : - renouvellement du matériel de reprographie : avec le renouvellement de la délégation de service public en mars 2013 ; - charte de signalétique pour décembre 2013 ; - mise en place d’une organisation de formation interne pour décembre 2013 ; - renouvellement du parc informatique public pour la fin du quinquennal ; renouvellement du parc d’ordinateurs portables prêtables pour septembre 2014 ; - mise en place de Qualibib pour septembre 2013 ; souscription à Libqual + en janvier 2014 ; - mise à jour du circuit et des outils de communication internes pour décembre 2015 ; - procédures liées à l’accueil : révision et homogénéisation réalisées pour décembre 2015. Service(s) en charge de l’action : Services aux Publics Action n°4 Développement et amélioration des outils d'apprentissage des langues Constat : le contrat quinquennal de l’UPS met en avant la nécessité de renforcer les compétences linguistiques des étudiants pour favoriser leur réussite et pour accroître la mobilité internationale. L’arrêté de 2011 relatif à la Licence met également en exergue ce point central de la formation des étudiants. La BU sciences offre depuis 2010 un espace d’autoformation en langues, ainsi qu’une documentation renforcée en méthodes de langues. Axes de travail : - améliorer l’efficacité de l’espace d’autoformation en langues en éliminant les derniers problèmes techniques ; - développer des solutions techniques dans les locaux de la BU pour répondre à des besoins logistiques liés aux connaissances et apprentissages linguistiques ; - améliorer la communication à destination des étudiants autour de l’espace langues, en renforçant notamment le partenariat avec les autres services de l’UPS (composantes pédagogiques, UFR de langues, SCUIO) ; - étudier la pertinence de diversifier l’offre linguistique dans cet espace ; - renforcer l’accueil ciblé des étudiants étrangers. Moyens à mobiliser : - assurer un travail de partenariat avec le Service Informatique du SCD pour la résolution des problèmes techniques et pour les développements logistiques ; - réaliser le suivi statistique de l’utilisation des ressources documentaires et de l’espace d’autoformation en langues par l’élaboration de tableaux de bord spécifiques ; - élaborer un plan de communication sur les ressources et outils de la BU ; - assurer un travail de partenariat avec les services de l’UPS concernés par l’accueil des étudiants étrangers.

S. Naegelen – décembre 2012

5


Calendrier et ordre de priorité : - résolution des derniers problèmes techniques actuels de l’espace d’autoformation pour juillet 2013 ; - développement de solutions logistiques diverses dans les locaux de la BU pour juillet 2014 ; - définition et mise en place des outils statistiques spécifiques pour décembre 2013 ; application à partir de janvier 2014 ; - plan de communication sur les ressources et outils de la BU pour septembre 2014 ; - étude de la diversification linguistique de l’offre pour septembre 2014 ; - organisation de l’accueil des étudiants étrangers pour septembre 2014. Service(s) en charge de l’action : Services aux Publics Service des Ressources et de la Politique documentaires

Documentation

Objectif secondaire enrichir l'offre documentaire par le signalement et la mise en valeur de collections à vocation pérenne et patrimoniale Action n°5 Signalement catalographique de fonds spécifiques de monographies Action n°6 Mise en valeur du fonds cartographique Action n°7 Signalement catalographique et valorisation des collections de périodiques Action Signalement, protection et valorisation des documents anciens ou rares dans le n°8 cadre d'une mission patrimoine

Action n°5 Signalement catalographique de fonds spécifiques de monographies Constat : la BU sciences abrite dans ses magasins des fonds encore non signalés en 2012. Il s’agit majoritairement de dons antérieurs à la période de la rénovation, ou de collections arrivées à la BU sciences fin 2011 (documentation subsistante aux 39 et 41 Allées Jules Guesde avant le début des travaux de rénovation urbaine et immobilière). Certains documents spécifiques, propriété de la BU depuis plus longtemps, sont également toujours en attente de signalement. Ne sont pas concernées par cette action les monographies reçues en dons après 2011 qui seront traitées ultérieurement. Axes de travail : - signaler les monographies et thèses françaises issues des Allées Jules Guesde : après le tri réalisé par un stagiaire en juin 2012, la suite du travail consistera dans l'intégration des titres retenus (192 monographies et 7 thèses). - signaler les monographies de la Société d’Histoire Naturelle de Toulouse. - signaler les autres fonds particuliers : grands formats et dons en attente antérieurs à 2010 (laboratoire de mycologie d’Auzeville, fonds Gaussen, fonds Wolf, don CNES). Moyens à mobiliser : - soit mettre en place une organisation de travail interne reposant sur le service des ressources et de la politique documentaires de la BU sciences ou sur le service de catalogage centralisé ; - soit faire appel appel à des moyens extérieurs (appels à projets ABES, vacations, stagiaires professionnels). Calendrier et ordre de priorité : - achèvement du signalement des grands formats pour décembre 2013 ; er - achèvement du signalement des monographies SHNT pour la fin du 1 semestre 2014 ; nd - achèvement du signalement des collections allées Jules Guesde pour la fin du 2 semestre 2014 ; - achèvement du signalement des autres fonds concernés par l’action pour décembre 2015. Service(s) en charge de l’action : Service des Ressources et de la Politique documentaires S. Naegelen – décembre 2012

6


Action n°6 Mise en valeur du fonds cartographique Constat : La BU sciences possède de multiples documents cartographiques reliés ou en feuilles, sur des thématiques diverses (géographie, géologie, botanique, astronomie, etc.) acquises ou reçues en don. Par ailleurs, des documents cartographiques sont arrivés récemment en don (Ecolab en décembre 2010, Allées Jules Guesde fin 2011). Le volume ainsi que l’hétérogénéité imposent désormais de mettre au clair les priorités de traitement et de conservation pour établir le contenu et le périmètre d’une cartothèque qui apporterait une valeur documentaire scientifique et patrimoniale certaine à l’échelle locale et nationale. Il est à noter que l’objectif de cette action vise pour la fin du projet de service le début ou la poursuite du signalement catalographique des cartes, et non l’achèvement de celui-ci. Axes de travail : - assurer le traitement : le préliminaire à tout traitement repose sur un tri des documents concernés, déterminé par des critères objectifs tels que atteinte d’une masse critique pour constituer un ensemble pertinent, réponse aux besoins des usagers locaux et couverture d’une thématique spécifique ou rare. Les cartes non retenues feront l’objet d’une réorientation vers d’autres établissements. Le signalement ensuite des cartes retenues doit être envisagé de manière plus large qu’un simple catalogage dans le Sudoc/Horizon, via l’insertion dans des outils ou des répertoires nationaux ; - assurer la communication : établissement d’un document synthétique de recensement des collections de cartes à l’attention du personnel pour simplifier la communication auprès des usagers. La communication des cartes doit aussi être conçue de manière particulière (espace dédié pour la consultation, matériel spécifique de transport pour un prêt à domicile, etc.) ; - mettre en œuvre la valorisation : cet axe de travail est en partie le corollaire du travail de signalement catalographique. Les potentialités d’Internet et des techniques de numérisation permettent d’entrevoir à une échéance à plus ou moins long terme un possible décloisonnement des collections de la BU Sciences grâce à une insertion dans des répertoires ou bases déjà constituées offrant des fonctionnalités de consultation et de visualisation plus appropriées pour ces documents (géovisualisation). Moyens à mobiliser : - s’insérer dans des réseaux nationaux de cartothécaires ; - renforcer les formations du personnel au traitement des documents cartographiques ; - mettre en place une organisation du travail interne faisant appel à des moyens humains supplémentaires ou au service de catalogage centralisé ; - mettre en œuvre une organisation des locaux permettant un traitement adapté aux cartes (mise à plat des documents). - achat de matériel adapté à la conservation des cartes - appel à des moyens extérieurs (appels à projets ABES, vacations, stagiaires professionnels). Calendrier et ordre de priorité : - achèvement du tri des cartes pour décembre 2013 : identification des documents retenus, réorientation des cartes non retenues effectuée ; - réalisation d’un plan de classement des cartes pour décembre 2013 : identification des grands ensembles et estimation du volume de documents correspondants ; - identification des répertoires ou bases existantes et insertion dans ceux-ci pour décembre 2013 ; - à compter de 2014, signalement des documents retenus en fonction des priorités établies et des moyens disponibles. Service(s) en charge de l’action : Service des Ressources et de la Politique documentaires

S. Naegelen – décembre 2012

7


Action n°7 Signalement catalographique et valorisation des collections de périodiques Constat : Le retour des collections en magasin assorti d’un rangement plus rationnel des fonds de périodiques, ainsi que certaines évolutions récentes en matière de règle de signalement dans le SUDoc, imposent un travail de fond sur les périodiques papier conservés par la BU, dont les titres de la Société d’Histoire Naturelle de Toulouse. Les collections n’ont été en effet ni signalées ni désherbées intégralement. Par ailleurs, des dons récents sont venus augmenter le volume des périodiques papier conservés en archive et sont en attente d’intégration. Axes de travail : - achever les chantiers de mise à jour des notices de périodiques dans le SUdoc et Horizon : * trier les collections pour identifier les documents considérés désormais comme des monographies pour en préparer le catalogage rétrospectif ; e * vérifier le signalement des périodiques « anciens » (5 étage) : récolement, mise à jour du signalement catalographique et désherbage ; e * vérifier le signalement des périodiques de la Société d’Histoire Naturelle de Toulouse (4 étage) : récolement, mise à jour du signalement catalographique et désherbage ; - intégrer les périodiques papier reçus en dons (Ecolab, Allées Jules Guesde) : les fascicules reçus sont complémentaires des numéros déjà conservés à la BU. Il s’agit donc d’une intégration pour compléter des états de collection ; - achever le projet de numérisation du Bulletin de la Société d’Histoire Naturelle de Toulouse et suivre les projets identiques concernant d’autres titres de journaux de société savantes conservés par la BU sciences, dans le cadre du programme établi par la BnF en partenariat avec le CRL Midi-Pyrénées. Moyens à mobiliser : - mettre en place une organisation du service des périodiques permettant une structuration solide en ressources humaines ; - mettre en place une organisation du travail interne faisant appel au service de catalogage centralisé ; - faire appel à des moyens extérieurs (appels à projets ABES, vacations, stagiaires professionnels). Calendrier et ordre de priorité : - fin du projet de numérisation du BSHNT pour la partie concernant la BU (mise à disposition d’une collection papier pour la numérisation) : décembre 2013 ; - intégration des collections reçues en don en 2010 et 2011 (Ecolab, Allées Jules Guesde) pour juillet 2014 ; - collections périodiques anciens et SHNT à jour pour décembre 2015. Service(s) en charge de l’action : Service des périodiques, dons et échanges Action n°8 Signalement, protection et valorisation des documents anciens ou rares dans le cadre d'une mission patrimoine Constat : suite au retour des collections anciennes dans les magasins et suite à la mise en place d’un marché pour les travaux de reliure, il est désormais opportun de réaliser un état des lieux général et exhaustif des éléments à prendre en compte pour mener une politique efficace et raisonnée de signalement, conservation, communication et mise en valeur des monographies anciennes de la BU (1811-1950). Axes de travail : Les différentes tâches listées ci-dessous regroupent l’ensemble des opérations à prévoir pour les collections de la BU Sciences :

-

-

définir une politique pour la reliure externalisée : réalisation et suivi d’un tableau de bord qui permette de comptabiliser le nombre de documents des différents pôles (monographies / monographies neuves / périodiques anciens / périodiques courants, dont STAPS / cartes) et les sommes consacrées à chacun. Le résultat doit permettre de définir des critères précis pour la constitution des trains de reliure, et en corollaire les incidences sur la politique d’acquisition ; procéder à la sauvegarde des collections, composée de plusieurs opérations successives ou

S. Naegelen – décembre 2012

8


-

parallèles : * inventaire de l’état des monographies anciennes (lettres de secteurs) : réalisation d’un tableau de bord permettant d’identifier de façon synthétique l’ampleur des opérations de réparation / reliure / restauration ; * documents infestés et prévention des infestations : établir un circuit de traitement des documents touchés et établir une organisation de traitement préventif ; * documents précieux issus de l’ancienne réserve : établir un inventaire de ces documents et en définir les conditions de conservation ; * réalisation d’un plan de sauvetage des collections de la tour pour les documents les plus anciens et/ou les plus précieux ; mettre en œuvre une procédure de communication des collections anciennes : • règles de prêt/communication : sur la base de la règle actuelle d’exclusion du prêt des documents de plus de 100 ans (date mobile en fonction de l’année civile), étude en parallèle des critères d’exclusion et pratiques d’établissements similaires à la BU sciences pour en dégager une application locale, compatible également avec le signalement SIGB/OPAC ; • information du public : réalisation d’un document d’information expliquant les critères d’exclusion du prêt et les conditions de consultation et de reproduction sur place ; • suivi statistique : à l’aide des bulletins de communication magasin, tenir à jour un fichier mensuel de demande de consultation des documents anciens de la BU (utiliser comme critère minimal la date d’édition du document), avec les statistiques concernant les demandeurs.

Moyens à mobiliser : - assurer une formation avancée pour l’agent en charge de la mission sur le patrimoine en bibliothèque ; - chiffrer le budget nécessaire ; - mettre en œuvre une organisation des locaux adaptée au traitement des documents anciens et de l’organisation des trains de reliure. Calendrier et ordre de priorité : - organisation des locaux pour juillet 2013 ; - politique de reliure externalisée définie pour décembre 2013 ; politique de communication des documents anciens et élaboration des données statistiques définies pour décembre 2014 ; - inventaire et politique de conservation des documents les plus anciens et précieux (ancienne réserve) et plan de sauvetage des collections pour juillet 2014 ; - inventaire des monographies lettres de secteur pour les opérations matérielles de conservation (reliure/restauration) pour décembre 2015 ; - documents en péril : organisation de traitement préventif et curatif réalisée pour décembre 2015. Service(s) en charge de l’action : Mission Patrimoine

Les rapports d’activité de la BU Sciences à compter de 2013 permettront de faire régulièrement des bilans d’étape sur l’avancement des différentes actions et de vérifier la concordance avec le calendrier prévisionnel.

S. Naegelen – décembre 2012

9

Projet de service BU Sciences 2013-2015  

Projet de service BU Sciences 2013-2015

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you