Page 1


scanné par QualityStreet Zine

- Gif-sur-Yvette - Orsay - Les Ulis Après le festival d'octobre aux Ulis, voici la seconde phase d'EUROP'ROCK. Placée sous le signe de la diversité, le mois d'avril 1991 fera date dans la culture Rock. Programmée conjointement par trois communes, Rock R 91, États généraux du Rock en Essonne propose : Des concerts

ROCK AMULETTE. . . . . . : . . . . . . .Gif-sur-Yvette . le 3 avril 1991 CHARLIE'BAD GOOSE. . . . . . . . . . .Gif-sur-Yvette . le 5 avril 1991 HAPPY DRIVERS. . . . . RAGE DEDANS. . . . . . . . ,Orsav - le 6 avril 1991 LES POUPÉES FANTÔMES. . . . . . . . . . .)

-k

M A N 0 NÉGRA.. . . . . . . . . . . . . . . . . ..Les Ulis - le 1 2 avril 1991 LA NUIT D U RAP - LITTLE MC - .TONTON.J.Les Ulis - le 2 0 avril 1991 Des conférences

ROCK CRÉATION : Le Rock : un âige, un art, une mode avec MM. ,Mignon, Marc Touche, Daphy et Lepage. . . . . . . . . .Gif-sur-Yvette - le 9 avril 1991 LE ROCK ET SES TRIBUS avec Marc Touche Orsay - le 1 6 avril 1991 L E ROCK : Histoires et nouvelles tendances avec C. Brault et J.F. Bensignor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les Ulis - le 1 3 avril 1991 Des nuits du cinéma

D O THE RIGHT T H I N C . . . . . . . . . . . MONA ET M O I . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les Ulis - le 1 3 avril 1991 LE TRÉSOR DES ILES CHIENNES.. . Et aussi...

Exposition, vidéo, animations de rue.

ieignements : Centre BORIS VIAN - B.P. 4 3

Tél. 69.07.65.53

. 9 1 9 4 2 Les Ulis Cedex


scanné par QualityStreet Zine

Mega Sonic Boom Bivt Park new M m ; 21 Megsdeth, Alieein Chains, The Almightg Paris Elys& Mmunarue; 21 Throwing Muses Paris New -\!an :Threwing Muses Ic20àLillc. M m ; 22 David Lee Roth, Warrant 21 à Parir Ornano. le 22 à Rennes et Paris Znirh, 3 avril Dread Zeppelin, r 3 à Lym: le 22, Kid Pharaon à Ramonas Paris Elysée; 5 Jesus Jones ' d e n Gnfon Modeme: Warrant à Parir Ornano: 6.7 ei 8 UB 40 Paris ?~irZaiith,MotorheadàLym;Csrr~ Zénith; 7 Ice Cube Paris Elysée: 9 3linc pour Skrie Noire à Thiers; Robert Fripp Paris Elysée; 15 Gong urlum Party. Little Nemo à Ris- Paris Elysee; 19.20 LKI Paris ElysCe; :angis Le Plan; le 23, Treponem Pal à parUr du 9 mai Noir Désir Paris Elyi Poitiers C.M. Motorhead à Evry; sée: 10 hommage à Bob Marley Paris Dileurs à Fougères; Dirty District, Palais des Spns; 21 Will Downing EjmtésàFumcl:AlainAim6àIssoire: Psris ElysCc. (Gamcetél.42527634). Dr Feelgcmd. Graggy Holly au Plan UB 40 sera àMeizlc27mars. Rennes iÿ:le24, Motorhead àRennes,Alain le 10aMil. Bordeau le 12.Toulouse le Aime à Dijon; Bliine Raininger, S. 17. Avignmle 18,Grenoblele27,Nice Brown à Nanm; le 26, the LA'S à le 28. Lyon le 29 et Bourges le 30. Peitien CM: Warrant à Toulaise; le Jesus Jmcr :4 avril Lyon.6 Lille. 27. Matorhead à Toulon: le 28. BarNew Moon (49 95 92 33) : Dirty rence Whitfiield & Poiuen CM. McDlstriet 19,20u21mars: Darksidele torhead à Nice, Satellites, Groggg 22. Boymtt Banco le 23: Louise VerHolly à Rennes: le 29, Warrant à tige Ic 25; le 26 Paris Dam; 27 TrepoGrenoble; le 30, Motorhead à nemPal;28,29Holy Gang: 3OD-Tails; #ulhouse.Dirty DistricI,Ludwigvon 31 Little Mc (18h exceptionnelle88, Busters, Inmnte, Lionel D, ment). (65nie Pigalle 75009 Paris). Mededne Dure à Saint Brieuc. .BoucherleTours: lesTelinesNoires .Avril : le 7, Ice Cube à Parir Elysde semntà EinsirheLrile 16mars.Annecy MmunaruE; 1s 17 AAlmeà Nancy; le le 6 avril. Paris 11. h c y 25, Cluzs 20. Wromble Experience à Rennes. 27. Bourges 3 mai. Calais 17. Pigalle .Moi : le ler. NoiseGateà Bairges. Nion 6 avril; R o m a r y Babies ai .TournéeSat~llites:Annecy20 man; toumee du 28 février au 5 juh, RoaLyon21;Thien 22:Valence23: Mont- d r u n n e r i h . Woodcntrucks30man pdlier24; Lille 26: R m e s 28;Lorient Rixensan. 11 avril Paris Elysée. 19 29: Brest 30: Quimper 31. Rennes. 4 mai Mmr Belgique. 30 juin Le Plan Ris Orangis :Amm G v e t t Namur. B~ngkokP~ddoek5 avrillssy. le 6 avril; Play Boys le 13 (+ Troggs); 10 Paris; BB Doc 6 avril Niort. 6 mai La Mano Negra Ic 19; ChrlsSped- Bourges. Hnppy Drivers 13 avril ding le 25 mai: Little Bob Ic 28: The Mmibéliard. 16 Renner. 20 Pau. 25 NeedIqRûldrunnerslc8juin.Thu~ .Anncrv -..... Harden le 15, Fleshtones le 22: Za. Aer&if Lille: le20Throwinp Mu. chary Riehardlen juillet. ws.21 Noir Desir; 23 Jmu~Jones.24 Tournke Hird Ons : 16 avril Parir; the I.A's: 25 Dr. I'eele<wd. 26 R. 17 Orléans; 19 Brest; W Nantes; 21 Quimpedt; 22 Angers: 23 Bordeaux; 28TOulouse: 29Montpellier.30Lyon. Supreme NTM : 22 man Montreuil: 23 Strasbourg: 24 Nancy. 27 Lyon: 28 .Bourbonese Qunlk le 13 avril aux Avignon; 29 Chambéry; 30 Annecy; 5 EPE Paris (indusuid). avrillillc;6Maubeugc. 12Achères;ZO Disharmonic OrchesIra, Gwefest, Les Ulis: 3 mai Brétigny; 4Baurges; 25 Broken Fear, Masacra Noise et In25 Angoulème; 7 ai 8 juin Auber- seminoid le 23 man à Saint-Omer. villien: 13 Limoges: 15 Tours. -22manFreneh lovers.6avrilCoyote .MPM Organisation :The Darkside 2024.26 Mme Bovary, 2 mai RimiIc 21 man Paria loamiotivc ei le 22 tives, 11 mai Kan<ha,TetinesNoires, Paris New M m : Buiïaio Tom le 12 24 mai Jivaros Quartet. 31 mai Doa d h+ital Ephémère 2 nie Carpeam minic Sonic.7 juin Marygws Round 75018 I'aris (té1 42 M 38 06). à la Chapelle de Bragny 71240 (iél. Confort Moderne Poitiers :2 avril Ninus 35 92 29 34) Les Petils Fier$ The Sirens; 4 avril Nahawa,Dwmbia,CheikhBarrayn, TiFox;5WalpurgisVolta; I l Jilland IheGun; 13 IesSuppositoiresof love, MalkaFamily; 18ZeSix,Wnmpas; 19 MST, Rubbennaids; 25 New model 20 F les 5 lignes ! army; 26 Boggeymen, Barrence Voila ce qu'il vous en coûtera WhiIMdd. (té1 49 46 08 08). pour vendreléchanger disques, Kid Pharaon :22man Capbreron;23 Saintes; 28 Poitiers; 29 L a Roche sur livres, vidéos, etc., faire des Yon; 30 Angers; 31 Blois. connaissances développer LcsRats :27 manLille: 5 avrilSaintvotre collectionnite aigu&.. Brieuc; 6 Quimper. "Iick Maria : 23 man Damparis; 7 Bref, tout ce qui vous passe par il Chambéry: 9 Nice; 10 Mmtpella tête. Paiement accepté : chè:11 Grenoble. iUes : 25 mai Rennes; 28 Nice; 31 que, timbres, mandat, espèces. ni;lerjuinBordeaux;3 Paris OlymAPMC "New Waves" BPno6 oi. , Id& Noires : 24 mars Montpcllicr. 75462 Paris cedex 10 I I avnl Marsalle; 12 La Sc)nc, 13 Nice; 19 V t m c : W Ragi.a sur CPm. 27 Si Gentnir: 30 avnl u I c i mai 0001. "Recherche disques 7", Tom; 3 mai ~ourgcs;10 Ris Orangis; 12",Lirnited Editions, Shapes, 11 Paris New Mmn. promos, de Prince. Contacter Madame Bovary : 10 a v d Vanner (+Il); 16 Lyon; 18Tailouse; 19 Bour- Franck au 46 36 99 09 entre 19 ges; 20 Angers: 11 mai Marseille; 13 h et 22 h, ou envoyer liste à Mmtpellier. 15Nantes. Toumée belge les 12.13 et 14avril avecPoésieNoire. Slakmon F.7 ~e duCher75MO Coronce : 16 mars IAM, Kid arori, Palis." Lionel D Paris Elysée Monunanre; 18

.

.

.

...

.

~

-

-

...

Pour leDupont moyen de nos ères préhistoriques. si on lui demande *quel htl'événementmajeurdel'rmnée 1 9 9 1 ~s~qu'ilvousrépondraniamort . deGainsbourg,. Evidemment il suffit de lue la presse, d'écouter laradio ou de visionner la télé pour être persuadé que le départ en hunée du beau Sergeestunévhement.Mais quevontfairedésormaislesLolitas,qu'elles soient paradisiaquement pubères ou birkiniennes quarantenaires? Bah elles tmuvemnt toujours un Nabot (kov ou pas) pour les entretenir. Quant ànous, permettez-nous de préférer retenir comme événementielle nnepaged'Histoueplusnauséabonde. 1991 amarquéleretourdelansono mondialem des va-ten-guerre universels. Concert de canons, symphonies des B 52 sur laplan&teIrak, rythmes des missiles. toute la terre avibré au son d e la lambada new look. B u s h mcker devant I'EtemeL a sorti son nouveau C D (CD . mur C o m ~ u t e rDestrov). ,, Le titre ? «Nouvel Ordre Mondiain. Avec àlaguitare Schweinkopf, à l a basse lemmon des medias aux ordres et à la batterie la cohorte des chiens couchant et couch6s. Déja des dizaines de milliers d'exemplaires vendus ! On s'étripe pou l'avoir ! Certains n'y voyaient qu'une carrière courte. mais déjà de nouveaux concers sont prévus. de Damas à Téhéran via Bagdad - et lemsalem. Alors, par-delà la convivialité du milieu musical. sa douce sopmification sonore. ~emettez-nousd e Denser bien haut et bien fort aue cet o ~ u s c u l e bushieu nous déplait, que la Kultur Cacacola et Mac Cadavre nous fait gerber etqueledéchetrésidant à l'Elyséenem&itequ'uncoupd'anti-mite errant. «Ecce Homo» disait Gainsbourg. #Moi, non plusn répondait Gaùisbarre.

1

.

Mars 1991 "New Waves" est édité p a r l'association A.P.M.C. et son comitéder&action. 11est gratuit. ISSNet Commission paritaireen cours. Dépôt légal à parution. Directricede publication: Aline Richard Rédacteur en chef: Patrice Maquette : Philippe, Fabrice Houmon Comité d e rbdaction : Samuel, Didier Kelvin. Manuela, Patrick Giordano, Reynald Dorman, Stéphane Delevaque. PhilippeRoizes, Gilbert m e ] , Gilles Elbaz. Juan. Lymphâm IF, Fred Boucher, Vincent Bouchard. Responsable de publicité : Catherine Servatius Un salut àDenis GRR. Stéphane Boralino, Corirme Micaeli, NathalieBellenfant et à tous ceux et celles qui nous soutiennent dans

lbmh

Requiem in Pace, Valy Elle avait proposé ses piemiers m~erviewsaux lecteurs de Sub Rock, avant d'être accueillie au sein d e New Waves. C'était une partie de New Waves. Elle a été suicidée par la société un triste soir de décembre 1990. No future ? Assurément dans un monde où assassiner des milliers d'Irakiens est considéré comme un nacte d e défense des droits & I'hommcs. Elle s'appel2 iit Valy. Elle resteraà jamais des notres. R apiem in pace, petite ir e m des bolugies.

SOMMAIRE NeYK KilliRgJoke

4 5

Dian<h)y

6

npponwm

7 8 9 10 11

ShametwT~CarpeG

nw HàmXreduRegp

CmJaMnrPupaM Faaay NRuOrdaReva>ge

%JaWmker Amred

DWmV DiityDi\ULt

12

U 14 16 17 18

*

ml

SmiCYrn Mo3cTinoes Cmi&evg, ROIR

A

Death

NewFastAubma&Daff& wachevaky ûass sihddl Satellitg

19

22 23

26 27 29 30 31 32

m

Klzltur

Vm povrez vais prrwiei les on&nr ~

38

i 8i ~ f&eiveileihmia .'NwWwer'n05 (6%90,Hq~, Monloyr en mrl.20 F p r t mnp. *'Hm Wms' n"6 I ~ t . 9 0 g~ofuit, . L#g dwrl 10 F p n anp. .Ne# W m ' n" 7 (PIN 91. ûSWM 10 F. Les obpnnemntrderaten uintdpltirdeSOF,etrair ~eimenentdewwirtatokousr.fhen.str . . . . ttui33f goluit PI tcut obpnnirrenf stgeiwr ù IO F. Contod: APMC. 'New Wover' BP ""6 75462 PoRr

m


scanné par QualityStreet Zine

s'ea~k15fév8erkmdcsEtarn GénéraiamiRa*à*er.,-les ~ala&fadreF+bal miR9bismwF.~312[0 TaikiiscU:61226422

NEWS

"O

.CHILI - h l 2 a u l 4 ~ ~ v a l s m o p m s i o c k . - Magarnie

B=OY~Merd has 46

(49 85 58). - B r o k m ~ ~ ~ fesivak Dearh Maal N i i 2 svec Haapbÿ, Ahmuive &mmr+.

datal Redi<baLa

Fw.ndoVdIepS P.0 Box 53415 CBI

chml Santiago d

c

s

Qislrer

D a 4 Bidrm k, Nencphiliac @vd ~~17niedehfCSS?~kups91~0

" ""2%u, 1, , d'Akmh% 38anCranbleakmiadescmmsa 5 e q é r i n m a ( a 7 6 7 0 12 03). -Advitésmi~lKamR&&~:Ze K7 &LinleRabaur?hc~vfirsiEPa: h

Ml22 - C ~ ~ l a b Ù ~ m ~ R a v . h m t i e r 7 M 1 1Pa9r45t Na Way (.u&hedge üaüe)a Pmmm~

Scare~sideby~&uz~'iw%b(*7 semdr).Disr"h Al di La

.

,

aw3. -RqplParabellinn:iPlive.&au Cwada m mai LP m sqmhe, & f ~ f n i 9 l a ~ a i m C ü & lmmnple-Mim,dimhhhFmCiub,6nirde~aquc75010

Rdreirnks45idsLiimam&Uma des ted CAL &. >(<dan@gl W& unoc xual rL: Karuecü. w C7dnda

M. neu 1J3;krli4ihiu - <hï l lhrilala rnrfiuaiCil & x A m c b h n b a > w / r h > ,I;'& M N R . UI ~

--"

-KWrnmCDdcslPs8idesde VulcainrüigB&m~&1986axikp rados>&1985.Baihardmdrfrs>F"i. -Enwyezm+oisàhB~Cenoalc&Ra,YvcsCarmoianinde CnixSelk BP 28621035 & -satpslrcocÜ~WmimiLF'&Dsvy JM a ,f m p m k n e de ' m i m a . (1éi42SZW).B~~leZIPdeG1Low p c h t p r C d E&h Wm-sm. Vi& 14Lrm7y)).dis& hxe&"a -LP8hs&.riMlpmR&+ m Alkmqm, &b. Fius auW grace a Wake Up -G%s&Paia4-té1675234

.

.

-.

C ~ . W -Catal~guipnkaeshardme:ATAX RIB PO Sox 146882 Chicago U. 60614 (A<mhSSrn.aî~.

-K717tms&R.geDedwsn)F.Fied B&i 9 iue &@in 948C0 VinW.

PmkpqrFn-~k2anilauNew MocnavecC~Hdiy,k6àkMlC d'OMyavecHappyhnienak7auBlues mi Nadavec Mega Scnie hB ~ L -~eK7C40RevwrheioXpn* (Vd- Prcds.31 m m G. Pai 92503 Rd-Malmaism. 20 E).W.Pùqm mmummulrwralcZ3Jarnrhc1 d'Q g Ki&. Bwwawrh au Kw. dc ILmC h Id p e Jr raitu Io -K7C60WaUn1empparrvi~a a i d l a ù u L i , k < c h u w z m m i h M'8npspamnaiMaClheMBb~ Chanty).UFJm~M~LaOm des Rameam 427M B M . -FlésuenceUndaeramdm~.dcsmi-

h R 9 a v . ImhnMl &klmu Ginlrgue A x a i Td+ L MYIC dcs html K&n Auin ünxaa Raer &

-

30. -Td&&(Xn(vsA)aExitMm(UK)mi9roiMmai W.ceapenprugie&Mm*dm iaiS,iin45tamK7.(~67506143 w C i a r i u s 2 1 nir&laBrèche34750 i b a m ler tvQwiane) -h,'ac,ia 12LPs&sdu~US m,?lad<E-m. Bd ~ntms, Dcîeihfs...). A 'kk",ir si vais ne I'avezp &jà fait l -Dqmd'occamnBcmanlMs~la

43. CS : I ~ limom O ~ W h I grm- h l 2 a u 2 0 a v r i l l e ~ d w s U I l S ~ e ~pl<hmume.&l~e9(m451mais91ite ~ : le f&vd d'ENïkk Suddai.M. au dcm d'un munurn le enun:s'm AsW U q K ~ IChma le 12; les Jarins. ~OTHkl3;AmulmekI7;lvlisra Mmnlightk 18: Jce He4 les ïhugs le 1% iAM.B~mFigh~as.Wa~ne~1e20(tCL 3239 16%) - L a ~ a i d e s R a d a s ~ s ~ R & Anluie. Mau l a I ln12 Rd<. 21-21 Albai S m H d d WN Y<dÿhliclil>1214 b h a i c

Le top des Découvem du Printemps de Bourges est organisé par le RESEAU PRINTEMPS créé en 1988 afin de promouvoir les talents

rkgionaux. 22 antennes locaies. trois en Belgique, Suisse mbourg, suivies en 1990 de sections italienne et polonais ant pour 1991 ceiles de la Réunion et du Québec. De j"n à décembre 1990. séiechons de groupes. De janvier B m m 1991. tournées. Du 30 avril au 5 mai, présentation des heureux elus au Fest~valde Bourges, puis extension de la promotion. Cette m é e ont dté retenus fe rap de ZeMa (Toulouse), le rock de Greta Sevices (Lyon). le ydy6 punk de Solipsic (Rennes), le rock de Nao Faz Mal (ionaine) et le swing de Rémi Ganaud (Grenot Pour plus de details : VBronique au 43 20 23 47.

-

-GiaiwarnAllcma~vcKéoPO Dur 426 Rmh7iiridi.(hvhAI ch 1a. m I : r m A 445 i IICP Knkm Kinine.

.AI.IEMAGNE

-

r M m h m't W.feaival & LaM K7 w a n d l e 2 3 fiYniiUiudkdosr Re-

W


-

xl"lC$G

.;);):K,

scanné par QualityStreet Zine

BLAGUE A PART

On les croyait finis ! Les revoilà ! On les croigneit fatigilbs ! Pos du tout ! On iro jusqu'd ojouter que KllllNG JOKE o su se ressourcer et crber Io surprise. Un nouvel olbum (double), une iournbo irbussie), des choses (b dire) : trois roisons de renouer avec ce groupe culte. Mois oui i Souveneluous ! Tout celo n'est pos si loin. KllllNG JOKE s'est formb en 1978 en Anglelene et le nom de groupe loissoit prbsoger une bpopbe sembe d'emb0ches. Les plus mbthonts diront que ces quotre-II ovoient pris le troin en morche en formont un groupe punk lorsque le soufflb cornmen(oit dbjd b retomber. Pourtant, il ne fout pos se mbprendro, lorsque sort le premier olbum en 1979, c'est un punk trbs personnel que joue KllllNG JOKE, froid, distant et tronchont comme une lome de rosoir qui o plus d voir avec KRAFTWERK et PUNISHMENT OF LUXURY qu'avec Io vaque finalement 118s rock'n roll des vedettes punks. KllllNG IOKE o crbb indbnioblement un slylo avec so botrerie trtoole. es morcearx ribr nacnbc el rbpbt~ls. e iecoJrs orx rynrhbire.rr el o ~ efierr x divers K l l l ~ h G IOKt ssre dbsarmois rne rblbrente, ce'le o. cola puni oie< des Iires phoies comme aWoraonces. ,(ronge#. .iRsqriem> ou .The w o i t ~qui foisoit Io ioie des punks bourrins, des punks intellos et de toute cette gbnbrotian spontonbe de tristes ovortons qu'on olloit surnommer les corbeaux. Essai tronsformb ovec un deuxibme olbum donnant lui oussi dons le oost ounk inouibtont :iWhot's this for* contient lui oussi son lot de iovoux bblouissonts tel ou0 [The fol1 of becouie~,runspeokobles ou dollow the ieodersi. KllllNG JOKE. en plus d'ttre un groupe importont. btoit bgolement un urouoe avec Io voix dbtochbe d'un Joz Colemon atteint de dbmence oui influence les nouveaux venus . Drbmonitoire . ao o cold uave. e s inc.rfens br.l:sier bvidenies chbiss d o pop noiry oc1.e e et es otcénts oono oien ovonr 'herie. Mo:> nentbi es premiers prao &mes crivent : l o i ( o m o n bpik ne mysrirrme q.'*ie le giorpe monerranbment pair pori'r en ,sana8 el le qLroriste :gb IIOP desrroy meniolemen! el phys:q.emonl erl remp oc&. De cette pbrioae t e tension, un i6mognoge : le ion,rb t'otr'dme o num. *Rere.oionr~ 01 r n crq.e 2 1 cm de six r'ires enregrirb en 1982. bo~isboeou s aont on ne so:t oor ires ben r'l es1 en toncen et s ' eri ollrc;el mo!s oonr on oeut ali rmer qu'il est'giniol. ~niuite, c'est un peu le dbbut du dbclin, <File donces> foit opporottre les premibrer'morques de I'ennui et de Io rbpbtitian inefficote. Long silence ovont un 45 tours tuba, le fumeux (Eightiesn dbjb trbs commercial et qui rompt ovec le style du KllllNG JOKE habituel, celui de I'ongoisse et de Io perpbtuelie bpbe de Domacles. Apr6s ? KllllNG JOKE grlmpe dons les charls d coup de 45 tours puant Io pop moisissonte et c'en est bien fini du Jaz ou cheveu rosb et d la figure dégoulinonte de peinture noire et de boue : dBsormois le triste chonteur o une coupe b Io Julien Clerc pbriode dbcodente. Et puis le silence : le groupe s'éteint. semblet.il le nouveou public vis6 n'o pot blb si mossif et I'ontisn n'a pas suivi, rouf peut-Blre Alain Monevol qui en tant que jeune homme moderne o du rester fidble ou clrouve. Deux ans d'obsence duronl lesouels les membres du orou~ese sont boorbs. Joz succombont m8me d une dbprëssion nerveuse. Et puis. c'est le r e t i r ! Et quel retour i ~ i m formotiin o que Io prbcbdente, II'exception du botteur qui est un ex-P.I.L. dont Io dbmartho musicaie s'op~orentoit porfois d celle du KllllNG JOKE des dbbuts. Les voild donc repartis avec comme premier mbfoit un double album, aExtremities>, sorti sur une filiole du lobel ollemond Noise. En deux ans, les membres de KllllNG JOKE ont eu le temps de mOrir cet olbum au son bnormo renoue ovec le meilleur du groupe. C'est bien en effet un disque fait de tripes, de roge et d'bnergie ouquel on o offaire. De plus, KllllNG JOKE o su se renouveller et c'est un mblnnge bien dosé de lourdeur noisy chbre aux groupes de lhicogo (entendez BIG BLALK et toute Io clique post.olbinienne) et de guitores metol oiguisbes (le fait que MEIAlll(A oit repris [The woits de nos b i o g ~ e ~assassins rs dons le possb n'y est d'ailleurs peut4tre pos Btronger). Sur scbne, KllllNG JOKE est ou meilleur de so forme et offre un set tendu et sincdre, comme oux premiers heures avec un synthb porfois house, focon non cornmertiolo. Une ombre d'angoisse plone ou-dessus do Jaz, I'eructeur ou regard fou. A quelques milliers de kilombtres, c'est Io guerre, n'est-ce pos ?

hindouiste et une panie ea chrétienne. Je n'ai pas bc~oind'me religion p a i r traduire mes sentiments. Ar>rèsmadémssion nerveuse. i'ai retrouvélar*lixdc l'éspd ' Que pcnsca-lu de b c h du Co& ? Les américains a i t I'intaitiai de monopoliser cetle régim. Ils ont peur que1'Europe devimnc une superpuissance. Ils font une grosse erreur et vont créer la discorde au sein du monde arabe. Cette guem sera vale. degucula<sc ci Icr suuffrancer SerLn! i.n<imr.r lnnque a l t c cnreacnmmcncr.j'ai plcuic par.? que j'aimclep.uptcankquuthonnêteei.xivcn.l'r\pni

nwi\di<rntïraciemcnt~~ "~'11sI C I I L I I ~ C ~CL I IUI n'estosr le cas des Anelais 11; vous disent ai iacke " qu'ils pensenL J'aime la culture arabe qui est très belle. Je sens qu'une partie de moi est arabe. Crois-tu que ks pnys de l'Est on1 choisi k bon syslèmepdiliquc ? C'est U M question difficile. û y a deux ans, j'érais invité par le gouvernement eri-allemand au sein de

.

m m éwie de musique classique. Le communisme avait semé la grisailie sur ce pays. Mais ils devraient trouver un c b m i n enue les deux systèmes prédominants. Legouvemmentdoitavoirdes responsabilités sociales aupRs des pauvres, des faibles, des chômeun. J c n e t r w v e p r ça dans Ic capitalisme. lepense que ça v i n d m avec le temps après que Ics gens aient p~sconi"ence&sréali~sémlogiques.Pwrl'instant, nous vivons dans le monde des extrêmes. Peurtu faim une... ça a étéune explosion.unelibération d'énergie. C'est Esl-cr <lue 1" voler ? JAZ COLEMAN. - ... grimace de Frank Simua? un a l h m de noue souffrance. Non, une crüiguc de 1. camiireavec le mcui? C'ealdoncporchoirquc vouravamninle~nlsigni Non. La démwratie est certainment le meilleur rystème politique mais toutes ces élcctkms onpêchent Avanrd'airegistrer*Enuani~es...>*. on a é c w t é t w s a m u n p l u piil lobe1 ? une politique w h é m i de se menre en place. ELl e les aibums de KiLLiNG JOKE. Et c'en défmitiveOui. On en avait tellement m a m &s majors -p. monde de la politique est tmp confus. Je crois plus mentleplusintensedemus. Pourlepremieralbum. ai gnies 1 Leurpolitique est de vous pairser à faire des dans la n a i a i de respea neconnaissait pas grand diose au studiomais il y a de tubw surfamai45 iours.Maisnousnesommespsun n a que b mvsiquc ? bais morcesuxtws écrits en 1979. Pourledeuxième g ~ p e 8 n i k . ~ y a v ~ i ~ ~ t e p ~ ~ ~ i 0 n ~ ~ lTouchcr-tu ~ e t ~ n p à~d'nulmr .& Oui. Ma plur grande inspiration artistique vient de .album,aiavaitdes vues surdes horizaisdifféren1s:je que nous faisons nepeut être réduit à trois minutes et l'aime beaucoup. Le plus dur est le troisième dmi.Ouach~riunlabdind$endantpourncpa~être Salvador Dali. C'est un génie 1 J'aime l'architecture des kglises a I'andes sociétés piimitives d'Amérique aRevelationm:c'estl>époqueoùjesuirpartienlrlande. emmadé. Latine. En Europe. beaucwp de c o n q ü d'architecj'étaiq une m d ~ ~ lC*turr. i'~ l'al écnt les tcitïs de Avez-vous un public di'érpN en loN q u gmvp tures viennait des romains qui s'inspiraient des grecs cetatbumdansI'étaid'e~pritdequiitcrlegn~upet lai Wqurtépunk ei lorsque iouséu'adons ki chans ? qui s'inspiraient der 6gypiens. J'aime aller aux sourterici le rcflàsni bien. Le qualnèmc album. xl:ire Son.. var \raimwir. Hcaucoun de ~ e n vimnmt s nais ces de la culture. dwcesn est le plur coloré et lumineux. il y s un voir après les m c c r t s ennoua disanide vous ai w il Aimes-tu k mp el la house ? morceau, aFrenzyr. je crois que c'est Yune des y adixansu. Aux Etats-Unis, beaucoupdegenrvcnant Non. C'est bien mais ce n ' a i par ma tasse de hé. meillwreschansonsdeKILLINGJOKE,unechansm du thrssh metal viennent nous voir, besumip de f w s J'aime le son d'une batterie. J'aime la musique qui a uèr intase. L'album suivant s'est très bien vendu et de METAUCA. Notre p b l i c va des p n k s am éluune âme humaine, pas les samplings. Je n'aime par avecceluid'ap&r.le ouceès s'cstrépété: il y a d e h s diants iniellm. û n'y a par d'arch&ype. Beaucoup de n m plus la scène de Manchester et mut ce revival moneauxmaironatoutperduaumixage.Etledemier gais aiment cc qucnous faisais :Jimmy Page, Eddie fut sabaéprnouemanagemenlquinws imposa r a i VanHaLlen,Lemmy&MOTORHEAD,METAUCA, sixtiesquivient dubluesaméricain.C'estdelamerde. Lesjeunesgmupesdevraienttrouverun $aieuropéen. point dewe. Cen'eît pasI'espritdeKILLL'iG JOKE. JANE'S ADDICl'iON. KILLüVG 10KE est un point un son des années 90 et non par de ces années M) de J'avair des id& surun mceptd'orchesiration etma de référence. merde. plus grandc mwr fut d'avoir voulu mixer ça avec la Peux-tu par&,& Ies oulres expériences mvrienlcs? Ton &Ileura ImvailUavecMINISTRY qui uliüre h musiquede KILLINGJOKE. Maintenant.jemaintien~ Tai f m m e n c é à écrire en Islande en 82 pairtout un baüe d rythmes cl les saniplers. Qu'en pnsrs-lu? les d e n séparés. Après cet album,notre batteur nous orchestre. C'est une auvre cmposée de dix-neuf k n'aime p s L'amosphère qu'ils créent, je ta üouve aqiutté.nous~aisenpmcèsavecnarcmanagement, parties sur le thème de I'homur de la i m après ra ués négative : énergie. dépravation et violence. "are maison de disques et noue maison d'édition. destmctiai. C'est très romantique. C'est une som de Ou. Li-tu ? Celasdurédeuxans etdemi. Manin quiétait lebatteur paysage. Sinai je travaille en collabratiai avec un D'abord. je préfere les livres aux fdms. Je ne pense de P.I.L. ei quenous avims renmnué en 1978 n w s a orchesue arabe : des chansons inspirées par mes pas que le cinéma soit un médium qui puisse porter rejoinr C l a i t le seul qui avait les mêmes racines origines i n d i m e r er iraniennes. Cern musique vient l'émotion. UeJ livres.eux,peuvenifaireptwrer. C'est musides que nous. C'est un batteur faniastique er de l'esprit et de la mtditatiai. L'inspiration m'est le cas de xNeiee de orinternos» de Mishima. Aods nwateur. Un jour, j'aivu Raven dans la nie etjelui ai vaiu en me vromenant très 61au lever du soleil. a i ' l'avoir lu. je ne pouvais plur parler. k n'ai plur parlé dit qu'il devait revenir jouer dans le groupe. Pendant . Egypie. paidantquaranteheures. Jene pensais pas qu'unlivre la période des prooès. je devenais fou. j'ai cassé avec Es-lu in/lucméuépor k boudhisme ? aurait pu m'affecter si profondément. mon amc,~'Ciaisb n k el Je n ' = v a - par une thunr Je n'a, pas vraiken1 d'atiiranœ p u r icr mliglons. Philippe ROIZES C'cta~it'enferqucj'aiiravcné.moi ci le< auimsauss~ ~ u r r puriamrditauon r Apprllccelacommriu veux Alon tonque nuus avonr mmgi~tréIc nouvel album. t'ncprniedemîf~miIlcc~imurulmane.uncpameca

.

.

u

-~~~ ~~~

~~~

~

-

.

5


scanné par QualityStreet Zine

I

RADIOS

.

Lundi

A I'heure où j ' h i s ces lignes. je ne sais où en sera la fameuse guerre du Golfe (une obsession chez Bush ... sur gazon ou sur sable). De toutes façonje n'ai pas ici la place (et est-ce bien l'endroit) de m'étalercomplaisamment sur les argumenis fallacieuxdes bellicistes quivous agitent du nMunich* sous le nez comme la pucelle sa gousse d'ail sous les canines du vampire. mais je profite de cet espace non encore épuré par la censure militaire pour écrire que je décline toute responsabilité dans celte singerie ubuesque. sanglante et superflue, où chacun joueàmeweillesapartitio~I'uncrapule nuisible, celle de démon coranique. l'autre vaniteux, de Satan maléfique, et leun peuples respectifs, troupeaux obnis, d'opinion publique (et pouriant combien privés de pensées) tous savourant avec délectation ceue pitoyable mascarade, et que je vous m e i l l e vivement, pour avoirfiéquentélonguementdesanciensdu cassepipe. de repousser toute invitation à ce joyeux carnage. Et que celui qui vous glapit de la litanieroucoulame et patriotique. mette en harmonie ses actes et ses paroles. Donnez lui voue place.

.Aprèss'êtrewpieusementrépandudanslapres Mardi (etnotammentdans cejournal cf. numéro d'été) surlcs joies de ladéfonce, Shaun Ryder. l'heureux vocaliste d'HAPPY MONDAYS, s'offre unecure de désintoxication(secrètemaisprobablement caftk par un infmier mal soudoyé) pour se sevrerdesonhéroüiomanie Technique épouvéejadis avecsuccès(même s'il s'agissait d'autres expédients) par quelques survivants des années hippies. qui. de Jerry Garcia àGrace Slick en passant par Keith Richards, en ont pas moins un bon container de cadavres sur lamnscience, vu les imp~dentesapsloaies . . du trip phytochimique qu'ils proférèrent auparavant. Déyeulasserie intégrale qui fmit de me rendre ce visqueux personnage tout à fait révulsant.

...

.

Mercredi Je ne doute pas qu'au detour d'un zapping malenconueux vous soyez tomM sur ce spectacle hallucinantdusous-produitTF1:RorentPagny

poférant«Pressequicoulemecasselescouillesx (rimepauvreje vous l'accorde. mais ô combien puissante) et que cette protest song essentielle ne vous interrogeât sur la réalité de ceue scène, du monde, de votre vie et & la théorie «de l'univers wmme volonté et comme représentationn schopenhauerienne. Laprofession,inquièteàl'idéed'êue àl'origine d'une inactivité sexuelle prolongée (et dériitive vu le diaenostic) de la ieune Paradis.. déoêcha son sewuriste la plus servile. la (moins jeune) Romance (rien que des pawonymes, on croit rêver) afm de vérifier les dégâts physiques occasionnés sur le jeune homme (avec tous les risques de changement d'octave que cela comporte, les fans imaginant avec frayeur le beau Florent brailler ses plans machos des sous-sols avecle timbrede Jimmy Sommerville).Moyennant quelques lignes flaneuses (je pèse mes

-

6

.

mots) dans Libération («curieux, pasSi0~6, entier et courageuxx) en guise de suspensoirs à bourses. le mal qui eût pu êue fait fut réparé. mais il y avait halementpeu hcraindre. Brass a lui-même ne chantait-il pas & lui aurait même coupé les choses1 Par bonheur il n'en avait pasn (adaptation libre :le Dimhiste) .Jeudi CANAL +, habiniellement associée avec les activités ~ooçides(imposons le tnmc) les plus nauséeuses. de laçonida à I'alihi dwumcntain: cynégétiquequandcen'estpourservirdecham; brc d'écho wrporatistc 3 la fureur des fourreurs oudcmbuneviand~rdebonchicbonze~c àson Raymond Olliver trémorreïque, se découvre depuis peu desvelléités molâtres (dénonçonsle Ienne) avec (et seulement) les ours, qui, promo oblige (le plantigrade ayant servi d'appât visuel l'automne dernier) se voient presque projetés emblèmeofficielde lachaîne, ou tout aumoins, investis d'une mission de uavestissement aussi inattendue que parfaitement vicelarde. Re$tom donc que CANAL + est bien toujours la chaütedusangdesbêtes etducmagepour tous, .. et qu'elle gatifiera de nouveau ses 3 millions d'abonnés de ses s~ectacles deboucheriebovine en arène dès l'été prochain

-

(llcn* IL"inth:L 47 C! 11 O!'. -.SiPy ll,1~11~1.. w a l i IX-!!m. ~ ~ r n l 0 l 2 l . y u i -I~~n:~im7prrr.~n!lK2,%n~.~m~.R<%6Ap

24 4 2 - Rado Graiaiille 88.3 &yctmctm I-5 19h30i21Ka @%iliPp.TinctéL:92û24444). -nbNECSnvaimedi21 hmaaedi 15li?ûsnCsialSud 926(PmR&BPS058Taibu~e&). -~~~m~2lnu3a~ioDijm6mipu92Z(iü80 66 33 54). - ~ ~ ~ ~ & 9 h R a d i o ~ 9 1 . 4 C ( a n nid<Rionpaia RP 30 597% R h ) . - & p ~ ~ - ! ? . p m ~aniroaimsuituee Chib Tam-Tm ~4üFM(aorpni&~29niedes 5 2 Z z D M d ~

F

%b~PhRadiqF&im98(1éL39911447). -&ematicnalhnQubrdimanchelU.Ro;l<Haidislr

RamrlOFMCkmau-Ferrari -nlleydraW&nmardi18/1%.~WT&89. -F~-MLmnelBj.9B~(~98050911). - nTumi]aresn h d i au vadredi ll/l4h d o FMR 89

ZINES

-Thars&y/Ediht&hrn946p17EBeddalWadjijja

Ce hEmg0 42 aXi si-&-

-LesîupitifsdeZwànanol.16LrqiarselesGeQlsS7MO Maz DU? -RaicheuspatXaviaDamiaine2~e&la~44203 Nantes(téi.:4043~76jDi-imh>eaussiSkaniaatér -Anmaiien"lm>edulan&bde%52pb.îO F. (BP62475367 Paris ceder 08).

-r7cjudidijnen?@~Mmm~gs,Td)lOF Vendredi Chuck D. de PUBLIC ENEMY poursuivi pour avoir chanté récemment «Votre drapeau américaid Je torche mon mou du cul noir avec». Il risque la prison, mais avouez que ça en valait la ~eine.Décrétée «Phrase de 1'Annéen sans discussion aucune. AquandPatrick Bmel l'imitant avec le drapeau français et KylieMinogue avec le drapeau australien? (pour cettedemière, si je peux me permettre un souhait, de préférence en public.) .Samedi La preuve que je n'ai rien de viscéral contre la variétoche française, c'est que ?avoue une faiblesse toute spéciale pour PauÏine Ester (euou sonoamlier). lorsau'ellechantedans demonde est fou* :«Lemondeest amoureux de sesMMsl Et c'est pour ça qu'il leur offre des caisses entikrespe ballesderevolver».Classieux non? Autre chose que les slogans et autres beuglements ahuris des punks franchouillards.

.

Maida BP5362lOl4Dijaader BlesCheszS<ealrFn06,~ksfik~Ie &(ruda 16~1&Bildie592MT&g). Depal "91 (K&, Palestinbe, kid Xxhùkz, Mam ) 2 4 p 10,MF.(NmDépanCMBBP7695126

-

Fmmt&l .. ~~~~~~. .~i&<;ivk%n'l nwdcnr-cpxmm O l W I h n O e ) . - 1 a x i n u n rdmrdln*n f n w 9 l L'SA b e w & (hioiiniu~mh( \iW PO. llur Ud W&yCA 94701 ~~

~

~

USA).~mmFm:Phissl~Sula~èles. -UpMeDaann?ZOF,lI6p+ilaiderF~@2~ der l'mes 547m mu à M a i s m i -Aregaiamana~royauaM1<~?n~4,1OF.(~ P m . Hm& Lmp,Meiryie). 34 (BmSmlËsiZs avmw F. ~ a u ~ c 9 3 3 3 0 ~ e u i 1 k m r k 1

-~

~

- -~ ~ -- , ~

~~ - ~ -

- Awik+?ine K7 Ca)RmiitiYimieU ~~~p

M himielMF. mirn a B m i W Kadi0 Cmmw Bai Ml USiL 59650 V i l h e d'As@ - ho Govemml lwckmt pmk (Arnaud %da 58 C a w n u e d ' ~ y 5 1 1 M R W i s )13,80F.

D. KELVIN

-

-OnaF~mn"l6+45iamR0~~Olri(p,~SS~~ Infmnas). 25 F. Awnhy a mlirik (BP 47 a902 S m

ru-

mi

K-)

icdn~

A t J a p q m m d r h m L 1 I m ~ (IOlawiue ~~r

Jan UPS-SUIY

I'mcu5i 124525 14 0

-

Dimanche Jevoulais conclure cette semaine (virtuelle)sur une nouvelle folklorique du genre «Yvette Homer rejoint PUBLIC ENEMY en touméen ou a ~ u r i ede l NIAGARA, délaissant la retape facile. exhibe enfm (à l'instar de la Cicciolina) son intimité sur scène*, mais je trouvai fmalementplushilarantgrâceàYvesBigotqui, accrochez-vous, vient d'êue promu «Programmateur de l'Annéen (si si). Que voulez-vous. on a les John Peel qu'on mérite.

1

-

- Dr&& NUr r m le m f i q w amaiczh Rn* magazDe.&l977RiansaZahuCwy112nieQiam~ 72lmLe Mans). - SSly H a n e Trihme v d 3 (DXI. ,N DOA. MLYZ~lOF+par(SKICeSIEx.paY6%a)~>

I La Playlist du Diar(rh)y - Bolt ïhrower açuioinph HEP@ara -Helma.aSmpitm»LP(Amp~ù rds) - Jallccll Recipis nXoi gle (Fim Str&e rds) - hmaur 3lanw & NegroMiE, - Skulülower uXmann LP (Shock rdr)

.


scanné par QualityStreet Zine

CommeiesGnomesetqueiquesautres,ilrnefontpasvroimentdurotk,enfin ieveuxdiredurad;n'iollausenspu~e du terme ! Ce au'ik font n'est ~s tir non plus comme I'o et6 une cetoine p a l du r d oheroof fionrais, mois plutât morbide, lourd d'one tension mokine. Le son est Id pour Bpaukr cette ombiond U s noire, puiaant, suinfon!, il pé@tre dons vos oceilles cmmelefemkntlertentoculesd'unpoulpvisqueux,km !Allez,ilsvontm'engwulermoistanlpis~oselotompmàan,on dirait du Bbdc Flag mutin4 de heovy m h l sensuel d'un D'large fin de comhre. Mo'a pour ne pos s'en tenir aux é$wttes, disonsqw lesinfluencesmnt~kd~erses, mBtal,gothique, hoid core. tmsh...LesTreponmsesenlentmol oimkporcequ'en France, tempBmmenibtinobilge, b noirceurgbque nefonciionneposUsbien;etquandonmrf&shoisouords plaquesair un iythme baburd, o l m ld ou secours, plus peimnne n'y comprend hn. Entre I'expbnmental et b r w c k rotk'n mlliinne perpbtueiie, ily a pourfant une morge que peu conno'issent. Treponem et beaucoup d'ouher gmupesmnt de teux40, a b n par i f 4 mrmez vos b okri et Brnutez ! L'inte~kwoui suit a Bib rbo).& iuste avant leur concert en tête d'aff~h?du amup ~ m 6 t o ~ f a l s e ~ r o ~(que h e tjevousrernmmande~usrichoudemen!). s LJ.-F. :Pouvez-vous nous expliquer ce nom Ilr Tnonnnsm -. ... -Pal-- ?-

hlarco. -C'est le virus qui donne la syphillis.

Rion a voir avec k supplice du pal ? Marco. - Euh. non.. (ha choisi ce nom oarx

que ça ressemblait pas b grmd chose. C a snnnait pas hard, punk ... rien: N peux pasdonner d'éiiouette A nom. ait n i m e n t ce au'on \oulait ru que m qu'on fait es! assez bLard: on \oulait un namqui nr soir pnséiiquetable !On nevoulaitpas êae wnsidéré comme un groupe hard ouwmme un groupe de hard core... On sent une tension dans votre musique, queL guechosequin'explosepa~,unfeuquicouve C'est voulu ?

...

Marw. - Ouais, on n'a pas envie de faire des oucs carrément s p d et puis ça vient de nos mfluences; plus N gagnes en puissance sans relâcher la tensionpluston wncerrou ton album sontmeilleun. En faitonchercheà fairequelque chose de puissant plutôt que quelque chose de déjà défini...

gens qui l'ont entendu Uouvent que çaressmblç ~ l u Bs ce au'on faisait avant au moment du pIcmier album que main iman^ donc cc n'es1 paç n6gatif. mais reste à voir dans I'avanir. En cc qui roncrrnc k s texter, quelkr i q o r . iances ontpour vous lesmots. Est-ce que Gous croyezque kpubücy aüachede l'imporfance?

Marco. -Ouais, forcbmait,sinontupourraispar. chanter ! Ce pueje veur dire. c'est que pour^ m d de groupes qa paroit accessoire ? htarco. - I'our certains lines ça peut I'èùe mais p u r d'autres c'est essentieiwmme Cop. par exemple ou pour les nouveaux : Fugitive sod.

Marco. - Non, je ne crois pas... Pour la scène alternative. les lakls. les organisateurs de concerts. ça a été vraiment le merdier ces @ois dernières années. IJ v a eu dein de labels. de petits labels qui ont sorti dck disques cl <aucoup sont iombés A !'mu parce qu'il n'v rivait i>'autr<sontgaléreet àftnw ilvont réuçr;à faire quelquecho=ede rolidc. les organisateursdeu: soir par exemple ou Jungle llop .. Sur la scène altemative il v a une baide debranleurs infernaux qui s'emplo:cni à faire dei ias de discussions. dcs iaçde p j u u ... quiniiiqiicnidcsgem parcequ'ilssignentàdroiic àgauchcmaisenfaii Ces m&-14 c'est d a beaux parleurs. et ils fonnentles troisquart deceuxqui sontsur Paris! Ils veulent absolument rest6.s soit disant pur, c'est-à-dire faire des w c s sans aucune thune ! Leur état d'esprit c'est. OK N peux être connu mais attention t'a. pas intérêt B gagner de la thune ! 'l''as pas inarEt dls que Ill Vair mille perw>nncs h pas pas laisser renùer grdios au moins autant parcs que sinon t'es vraiment un enculé...Et ça c'est n'importe quoi ! Stéphane.- Dans le genre tout le monde doit être un petit béru. quoi ! T u veux dire que dès qu'un groupe signe.

..

Marco. -T'es un vendu !

Ça a un coté religieux... Marco. - Ouais, un coté religieux à cent balles !

Là ça pulse, ça crache... Pour les textes que je n'aipas écritj'aiplusdemalàsentirlemorceau. Quelqu'un m'a dit, Treponem Pal ? Soit üs

Stéphane. -C'est des obscurantistes. à partir du inomentoùNn'agispnsexactement commeeux I ' o n t d é f ~Nn'aspiusledroitd'exister, , t'esun traite à lacause... Peur-€ire i a dernière question ;la crise du

parlent de ia guerre, soil üspnrkntdesfücs

Go[fe, vous êtes pour l'intervention militaire

...

Justement. en ce ~ uconcerne i les influences. quellrs sont-elks ? musirales et autres... ?

Marco. - On écoute pleindd musiqua diffzrentes, que ce soithard core ou plus industrieL des mics asez tormr6s en général... On écoute ce qu'il y a depluspuissantdanschaquegenre,par exemple dans le hard core : Black Flag ou... Discharge. mais on écoute aussi dit funk ... Marco. hl es m s é Dar les Gonocoaues . founk ..

primo&), pii, ks b r y r s (punk gothique et maintenunt c'est k ~<ul<ul, final, In syphilic ? 11s'ec une ambiance metuL.. et ie dirai.%nuhique ? M m . - Gothique, non... c'était juste qu'un

mouvement musical lié à une mode...

Je vouhis dire gothique dans son sens plus généml, c'est-àdire une ambiance noire et brhlrée 'Marco.- Dans la musique et dans les paroles I'ambianu:estnoire.mêmeUèsnoire.c'estde Ià .

...

que vimt la tension. Cm pourrait faire quelque choçrqiii éclate: nnreliche muret voili ...-lustement non on veut garder cette tension ! Stéphaneex-Füaox, est vofenouveau bassiste; question Rhirlie, qu'c.dse qu'il apporte ?

Marco. -Absolument rien.. Pardon ?.. (rires, Stéphnne vient justement d'arrivcrpüe !)

>larco. - Pour i'instant on rejoue les vieux morceaux, donc c'est limité ! Stéphane. - A partir du moment où j'aurais pu arnenerquelquechose, il y eu unchangement de >acteur donc il a fallu retravailler... Lo réwnse rituelle à celte ouestion. c'est :ii am3ne une noulrUe énergie au groupe, etc. ' l i r c o - Oiiais,... Tu peux IL metxc. ! es).

I)isons qii'il amCnc une éncrgic diffi~entep z ::?port 1 l'ancien bassiste mais on ne peur pas -i~:mentr l ~ n d r cà ça. vu les cli;uig,en:enü .LIS :s m o w ci le fait qu'il a fallu enreaistrer !-&S... &&l'instant av& cette toute nouvelle :-.iation onafaitqu'unseul morceau: lepeude

Marco. - De toutes façons,je pense qu'on vendra plus à l'étranger qu'en France!Nonepaysestulùa-consewateur,ulhamck! Doncpournousc'estpas naiment le m c ! En France on méfore la erorse rieolade avec des groupes cokmc ~ u d w & et avec~csgrouFs rigolard puisque lc francais est un groc rigolard. FlutGi qiie des groupcsdonton dit qu'ils fonidc . . la mus'iaue sérieuse... Or. il se niuve aue ie considère que le rock. c'est pas seulement de !a rigola&. ça peut Cire s6rieur.u: qu1"C veut pas direqu'onse prend ausiricux! Ccque ~'koule. ce a i e . ie .iouën'est oas vraiment m b r k . mais c'est ce que je ressens.. Cc qoi ne veut pas non plus dire qu'après le m c n t on soit tendu et qu'on preinesystématiquement des têtes de cons !

. .

.

Justement jyai rerenc0nb.e quelqu'un hier qui répètedans kmême studio que vous etquim'a dit qu'ü le croisail très souvent, que vous ne vous éhèZ jamais adressis ia parole et que hl tiraisplut6t la tronche Alors ?

-

...

.

Marco. -Les gens avec aui >ie n'ai suécialement pas de rapporu, j'ai pas envie de leur courrir aprks pour leur dire des banalités dont on aura res~ectivmentrien à foutre... 0n.parlait des groupesfranqab, qu>rst-ccque vous pensez dr ia siruaiion octulie ? Y-o-t-il une retombée actuelledu mouvementalternatif? Ou esi-ce que qn va rebondir ?

ou contre ? Marco. - Fautles buter... Mais qui ? Marco. - Tous ! Non, je pense qu'on est plutôt pacifste. Ca nous branche pas du tout ce qui se vasselà-bk.~arceaue . ,ie&e. . oueauandnotre . dbiim vasodr. s'il y alaguene. qui va I'achcier. je te Ic demandc ? Surioui qu'on est sur un label international! Stéphane. - Ladisaibution auKoweit est assurée !

..

Objecnis, projets ? Marco. -On aenregisU6 àZurieh. avecle b,

deCeltic Frost Çadevrait sortirenjanviei Roadnmner. Vous penser évoluer dans l'aven ir...

Marco. -Non.oasdutout! Lamsortledeu~ rième .. album. le aoisième, lequaùième et lecinqiiième seront absolument identiques. Et mur ceiix qui ne sont as contenu c'esïia mëmé chose !! Non ~. -. je rigole. on v 3 évoluer. évidemment mais jç ne peux pas le dire comment. Un a dans I'idCe de faire quelques trucs plus lenm... Définiaon de mire musioue ?

~ k c o-On . essaye de faiie des w c s qui dégagent, qui soient ulùa intenses ! Maintenant si N veux une étiquene. on peut due qu'on fait du thrash kardcore indruirielméga tendu ofdeath!

Jean-Franpb LYMPHAM

7

<'

6


scanné par QualityStreet Zine

BOMB M A N C H E S T E R !

DB Io newwavede <ln Gorbaihevwet~stib lodonremus'~de~Pqen~,qu'estiequiofoirpowrlsSHMENdoquihed douxdrer et qu'cake qui leur o fait l h r lomber l a guitors pur la wimpkrr ?Tour d'hoiizon avec te duo hmis de Ylngletene, hbnchester, Io dom, Io ieuflew, I'exüto $y.. et tout quoi ! ~x~xpügur-rni celle évoluh~ncnln ~rprrnieroibuin d Ir novvsnv ?

ans ?

Une naivelle tnergie. On a abandonne les rythmes mck classiaues. L e d u n e d e l a hase. c'estvrniment et les quelque chose de naiveau. Avec les +es smctores m k , on peut seulement d e r plus vite ai moins vite. La dan& est dus sodiirtiqu&. . Jouez-vousplur & m &s baller oudans &ss<iUlade concert ? Moiti6-moirie. C'est olus d i f i i d e m u r nous de iaicr dans les boîier à a l e d u sai. M& ai s'adr&. Comnenl a A g i voVrpublic ? le pense que la majeure p n i e du public a suivi. LeJ Joua-vous d m des mws ? ieuness'intéressmtde~lusen~lusàlanaivellescaie Moins suivent qu'avant Dans lcs raves il%gÙes. . il faut faire mniion En plus. ai uuliie deu. -plen dance indépmdante. Ir&lrur&qurl~ourovccrigné,Onrl>Wolndlnn Ar-lu f l i s q r i r p o r k ddpori &Tlulvher? e s i d i ~ ~ d ~ u n ~ c Y n i l l ~ m b n & F I . U X O F P I NPa< K vraimmr Depuis pas mal & m p s . Thalcher INDIANS. T'intiros~emirfuà celle scène ?

d i t du c i e d i ~j e distestais Thatcher mais ie emis Jrn r n i i ~ p. iin nnxrch~sirJe no Ics connairias- p. qw r o i i s u ~ ~ s çeriaursi w siupidema>scnpluo ~ l n ' a A I ' é t a q u i mair j'aimais him l ' t ~ p r i tde FI.CX. mdmc p 5 la forade caraciérc qu'eilc a v a i ~Je m i n CRASE;, P O E O N ~ ~ .

que ça va Cm p k . Même si son pmgramme etait L<i dance music a-l-cl& un nvlm message que mauvais.eUey croyaitsifonqueçapssaitmieux.Là rmusa-mur. ?

où j'habite. les gais srnt sottir dans la me pour fêter Je -se queladancemuricditnux nens au'ilsne sont sa d6mission EUe dbtestait tellement 1Bmsse. pas obliges d e ne p s s'muser pour a r e msciems. AUcnds-luquclquechosedemhurdehpartduP<vli J'siw une fêle réprimée p r la police. Les gens n'ont Imvaillicfe ? pas l a n d des bouteilles sur les fics.ilsair cmtinue à Non I Les travaillistes sont des uaîim. k u ï .la fui danserdcvanteux:lesflic~nesavaimplusquoifaire. delastowdeguemmmdiale.lePsrtitravaiEofcaa>

l e n e m i s p r queladancemusic soit aussinaïveque six chan- de diangercanpiètemmtla politique, de kr gnia le disent se débarrasser de la monarchie. Et ils n'ont rien fait. Q u ' r r k r que h dance muico opporcidepuir lm* Den traZves I

. .

C'estvenuxtitàxtitendnuans.Onvoulaitchaneer

les rmcaires der morceaux. On a intégr6 un sampler m p e . Maintenant lonqu'an va et un ordinateur au g~. m studio. c'wt b e s u m n ~DIOS rimdemur tkailler. . On amène unedisqueue -tenant u>us les samplings et on a déjà tmter les idées en tête. Ainsi on a plus de ianos rxur exdrimmter.

..

.

.

..

- .

As-tu lu xSMIrdi wY, dinuwhr rnolinr ? Oui, ce livre a Mécrit en +se au premier gui

nement de gauche de l'*+-guerre et qui n'a pr une politique diffemte. Le dernier gorrricmemcni vailliste avant ï h t d i e r a mânc p v 6 la voie pour 1 s mservaruirs. Je n'ai sucun respect pair eux. Quepmn4udchsit~n~luelledupy1deI'Esf

"

Jenoisquel'Eumpcdel'Estvad~~Bùrmgâcfos.C*r

pays ontberalli d ' q e m e t l e s banques del'Ckestvont dicter aux M ~ Y ~ S L ~gouvernenenu X de l'Est la poliequo à ~ppliquer. Ecrü-onLsniomcd@mmmnlà drvxqvrdnns "ru fornvrfion m k &sique ?

0ui;Maintenantaimerairpieddesideesdebased'une dianson fl e s on développe autour m roidio.Quand le gmipe wr p d de quatre à d m m m b m , nom avais Iéaliséquec'eiaitplus f a d e d e réalirerune idée. On passeplun d e m p surlapioductiai al- a-gcm m que surl'6eriNre elle-mbc. Pouqua' Irr D l du rrwd de I'AngLlem ru m t p Tmkibnx mu+ de lo thorrene Modchester. IB Inspiml (oipeis n'onl k n 1voir WK I'Arid Hotm

<hm le sudel rice-wmo ? Peurare m m aue les L11 mvaillmt r h ù i è n m m t II s'agit pluiDl iu de pop angr b'mn Ikhùes, quoi que pou originales.

d a n s u n d ; b . ~ s k t ~ l ustauqnes. s ~'wt&taidan<z Qu'am-vous wulufal.dans vo~rolbuin,rlife,? Je suis bien plus mt6rerdpirdevnü p i m i e r s tels que nouvelle Les DI du nord ne vont w besneaucaipdans le ClintBmn(aguc).-Naisvailionsunsmqarage.trashy G.ClailetAd.Shenvmdque~desmi~~genieAdamskisud égalemm p- qu'on ne s'int6m.w pas à a i x . mâneC'estunbcnpreMer ulequelnais a i G u n i 1 o a h . q u i n e f a i t q ~ e ~ ~ c h 0 ~ e ~ m WPlmerlu es qu'un D l en nnwonf un IMneauappN nm e n m . apnt fois ailleurs. avais fait pan mal d'emus. vmimi)>vmlgur~ue choiede nouvmv ? Nous avais t u i r fait à Manc me de oasscr Qu'wmdel'wnucau - .- ron desImdmlC-k ? üui, a apparait t m p u n l'esprit des p i m d e dana. C'utunpeuimfùmgequimutàuanrsimre<les prdestasdesnidiosetdepnuuuwrruunaisvdms @andPsulOakrnfoldan~&x~enr>,iiniifa naimcntgarderun-naturel,Cenainmdian-sdeca diwsms du groupe a q u i nous d ' kr m u n maceau dance. Mais dans n a n cas, e'éraii r i n ~ é m ~ E n f a i t . i a i ~ j c m e s u i s a ~ \morceau ni a l b a i t €té h m ii y a m i s ai quam ans, mair je suquel il a appaie sa mcheperpmdle imais ague d'ocessim simplemaitpvaquedéraiibeaumip pense qu'elles sont m m r& &muables. dansle~desSOUPDRAGONS.c'estlcDJauiacréé moins cher qu'm synlh&wr. Main-t, je me m d s Co-f e*ua-v0~1 " o h 3ucès c ~ e I C i n L 7 Jecroisqnenaisavonseuladianced'êin~~baimdmit mpequelefhaxéraiiban.rar1'agueeJtunvaitable i n r t m a i t alws que le synthétiseurest@ amficiel au hm manent :legâit acniel du public va vers un sm m m m e l e n b a m 8 n e n m e f a ~ d e n a i r f m i g u e r w t Y& sigMlurr sur Mulc a iti assez s q m m , vu ilrnejaiauqueles~nimrd'o~~eüyamegr

r u k hlnl eslplrilSL sp&M.sCdans Icsmuws dkdwenue à l a mode.J e m x que noue suce* va marre . diffCrencea m m g a i n de g m p e s er nais. Poniques ?

durerun an: a@. lorsque lamcdc se wra tarie. naisne Our - .mmes4u de h scèru de Manchrslrr ? amrmumns à avar du sucàs que si nms ronais deJ Ce qui nais a auirCr vm le labrl. c b t qu'il laisse l a El!cn'uisieprLcs3ndcManchonnestnCtpr cinq mistes travailler à l m pmpie rythme. JI n'y a pas de disques miment briuams. Deluites msnièm. n w n e DI qui icni tais dc Imdici. l a r w l v m gmupe de n'a wpirs p s dehiu dans dix am, prerriau. Si Wire -mer pas obsédés parles daw la suùe chose vrai.Manchesiri. c'en la HAPI'Y MONDAYS. (h ;avait mcntinthasantedansnmemccSJcanm~rrialest1efait jc suis sûr que Daid Miller m t i m ~ e r aquand même A jaiéavceeux,il y adeuxansetdemi. Etenémutantle sortir leun disques. qu'ilnais -we& mntittuerà fairedelamusiquean nowelalhmi.j'emmds bienlemânegrwpe,Inmême P o t i m ~ & a " n - w u s . ~ ~ ~kbcrolide ~ f ~ w n ~ idée ~ ~ Quand ils rmW.enl. ~e sont bien uix. üm de -dm des bailou m m i s .

INSPIRAL CARPETS

.

.

-.~~

-

~

~ ' m <usez d'& ioujovnrilpr en m. Nmr priÿon d r r W n lloppy Mondoys cf kr S l a r Roses ? Cela a Crg l a i g t a n p le a i a . mais. d t m m a i s . nais sanmes -sidérés sur un plan d'égalité avec euz De m m famis.. nais ne nous sairons absolument oas ai

fondci vobr prnpn h l n i cow ~ c r a d ? r Puceque nais voulions q m n d i e a m r & chmes que

..

1 1

p~lemrtmsles~&lamuaquc:mnyantsai prqne labei. cm w r m d à négmer d u mntrats de disuituom. des caitrals d'editiai.,, Duelles son1 vos influences~tinciml.?~ ? The ~ d~ , h ~mi&s. e Can. &c Laith. Erho and the

es1 & lien c n h l o dance musk d I'ccshv ? -Oucl L'AcidHaisemusicnepeutêu~dissociéedeL'efs

L'ecstasy a diange la musique. V a t a r y facilil m u n i c a t i o n A mwrs la musique. Qu'icaulc~-lu en ce m m n l ? Suitoutlarsdio. Mais&ai,MEATBEATMANii mnnimceavecces duurgmpes. Nais aùnm;buTO, HAPPY MONDAYS. la musique vibale Bmym.

mip la musique d'Happy Mmdays :l u u m wr a b j'uoliseir au debit pair les samphgs u que j.8 1tuniqui. Oui écd les iwvdcs du pmum ? I m b e n t mainrmant. L.musique arabe aussi. 1 ~ o m t mdi~Ü&%~-.our i v d r e nu& ? Graham. IC i w a . ei m i <aiiw que j . hsait m m p m d s p s les pamles mais c'est unemosiqui g b i M m i n i i ui- di=&,. a l m que Ccmmc&lapq><lcquslitbInnmaidcchur<aienrr* de Chham me tmche. saitplus abs&.menes à1'intemrération. J e p n s e 1 Quelest &dernierfiln <lue tu <u vu ? immitulteBnorye&: nous mvailionr 4tomibnentIcs &odi*i quekfaitquenairsyonsdauw~mwr@&;cela Le demin fhque j'ai vu. c'&ait hier, place Cl QurUcd v o l i s ~enwn r h dance musique? dauicunevari~ànoschan~ais~alonquelavisiaid'unmain je ne dwr& PM le menti-r. 3 anis. Si La +l'-, E ~ que L bcaucovp dc p - m . m ce seul parolier pwt m arriver à ê m cnnuyeu~eair la *Le misinier, le volair. sa fanme a son a m i rnanm~~amrntunteIs&ncemu~iemblae,almlaiguuird'undhmi. excellent !

G i l l e ELBAZ que cannie dans tms les aulm g a w de musique. il y Philippe ROI:

a debans disques a du disquesnuls. -plis 4 clicha.

.

~

~

1 1


scanné par QualityStreet Zine

dedisque etjem'ocaiped'un label. Qiaquefois que

jc ~ra~mmpt0irctquejevuuémuterundirque.je

metun CD.JeVouve p plus pratiquc.p prend moins que sur les de place. l'unire est moina impo-te ~s;maipnemeuaiblepoquele~dirparaissc aupmfit du CD. Par mut là où il y apmblùnc c'est pnr rappon nu 45 tom. vu que 9-te très chcr & ~$0" un CD. ics grwpes vont se lancer direcimient dans des albums.etce quel'm risque de s'apercevoir c'estquîlesgmipsneimtpaspêrsprdesalbumr

alors qu'ils seraient prCt p r des 45 toun avec un ai d m titm accnrheurs. Le CD single n"est pi un m c viable p a i r le m m m t p mûte uop cher par n .. m n au fait qu'il n'y a que deux m m c a m . C'er ,p u, r FI, q~i r ijc ~fair ~un labci qui r'spplle B U C K ri h'OlR.j'aid'nilleurs Lnc+unclub~inglcprqu'rly ait quelque chose qui continue par r a p p t à sa Pair Iw amws.p>urrefnirem~~relorssueni sa un an d'curicnce Ic 45 tous rwtelcmeileur imc I'aipu Ic

LerlHUM tumeni inionohlement Io Fronce depuis ne nombrauser années et ont drre tmsi d foire quelques tournées uux€tuMm'b eten Angleiene, chho ppitbt mrepur ungmupe frcnpis. Roiwn de pluipur ier retmuverpour une petite interviwv los deleut mntert poriBnova WUGHBOYS.

~

Touk ~ d l ÙMge . nhlivc aux lribvs que l'on n- MONSTERS PARTY. L'album d e m i t sortir M.

lrovvechcrlcr THUGS,crisepuconscpI,fa"=man si tout se passe bim.

hen ou jwtc comme <à ? Qu'cst-cc qui ie manque &pitu m tournée ?

Eric. -Non. c'est plus une idée, au dépan, en liaisai Ma copine ! Je pense que c'est p r t a i t le m o d e

iveclefaitquenousavimenviedefaireunemuîiquç al. I1 n'y a rien qui ,mmanqucvrnlnent, cequqil

relativement sauvage. Prendre une image de u i h s yac'estque~onertentouméeniesttaijoursmtent

mimitives w m r i m d a i t assez à ce qu'on paivait de rentrer chez roi. En toum&..c'est o a n i d e r il v a

b s e r ,ur la su8.W sur Ic fut que lamodckiie ne der mancntsni i n i t sFceid.auuci ~ ~ ~ ~ , nais farcime paspanieulièremaii .. relax. Gmcfaitdu hiencarquand~esuisàAngmj'ii Vos t o m d e s à l'éhnger vous onCelb apporlirr tendan~àfaireb~mu~&~de&oses. ~ w t ~ & s beaucoup ? me reposent un pu. Oui hiam6mmt !Pour on gmupe qui répète d w i sa Quel&Ueiononos-tu vis-à-vis& h rifwlion mondi& cavo à Angers. s'imaginer pouvoir un jour tourner ai v~eraveclesDlRTi'HANDS.UADM0NSTERS

acfuelk ? Europe, au Canada. aux Etats-Unis. c'est comme un PAK'IY ai les SHAKDI' DOI.IS Grandequesuon IJe suis relativementpessimiste, il y Rve. Quand ni te remuvea à tourner aux Etats-Unis L'fclosion des p f f s et iags un peu p<uiouf m a peu d'espoir à avoir dans la r a a humaine, c ' a i est Fmncc &puis gvolgurs annies. lu considina p p r quelques dates s'wt tenibls I Ça apporte aurri désenp6ranr n'y a qu'àvairce qui s'est pard enve conme un moyen d'rxpnrsion ou du vondnlkmc kiornément au niveau humain. dtjà en r e n c m m t laRoumanie et la Haigrie,la Polognequi se libèredu des gens vivant dans d w sofi6téstaalment diiférenp w Cf simple ? m m u n i s m e pair s'enclencher dans un phinanènc tesdcsnâres.etauuiveaodel'enrichissemcnt~r~~- dc mligion d'Etar C'osr affolant ! Dans les ghettos Jene peux pas msidérerça comme du vandalisme! nel. On a ainsi une autre vision par rappon au monde. d'Afriauc du Sud les noin se faitait sur la eueule entre eux. iIs m i à luuer conm l'Apartheid. tout ai -Oucl wvr t'a le .DBS.fasciné ? AUCMcn particulier. Cc sont sunail des images que devant résoudre des h u e s inter&uiquss. tu gaides.de.- fla~he< par rappnnà de- vrllcq plu<que La paix mondiale, Ir semble plus wre p n d e lepays en lui-même. l ~ n ' yauam pays àije me suis utopie qu'outre ehmr ? dit nhtain. j'mnai bien y vivre*, non. J'ai adoré Je pense que je continuerai toujours à y croire, er que Venise,Fiorna:. Athènes. En étant aux Emts-Cnia, je m'elèvcrai toujain m t n les fléaux quotidioir. le au boutd'iinmomeit. jemesuismême dit «Qu'est-ce Frmt natiaial ... Je cmtinuerai à c r i e r m h e si c'est qu'on est heureux en France-, dors que c'est mde sans espoir. même pas le paradis non plus ... Ln scèneporr'siemca uncrlpuleliondegrna snobiDs toute f a g w je me sens vraiment bien à Angers. m o r d s e l h & s b en province. qu'en penses-lu ? El ou nive= des gens ? Le problème avec l'espritparisien c'est demsidCrer Il y a beaueaupde gens que nous remuvons toujairs qu'en dehors de Paris il ne se psse plus rim. Les avec un aussi grand plaisir t e l s que MEGA CITY gmpesprisimraitunpuuoptmdanaàsesntirfaire

FOUR. les CATERAHS, en Angletem. n y a des de peu. un cmcen au Gibus, un m c e n au New amiUb qui se -&nt c'est très bien. Morning. une petite tournée et hop on est devmu un Andy WARHOL n ~ i 1r 1 eR4ussir en oflire est h super groupe ! Soni dc quelques salles, les meea fonned'ori h plus f a s " ~ n f e * ,qu'en penses-tu ? n'arriveitt pas à re démerderpourtrouverder dates m J'e~pèhque c'émir de la provocation I Je ne peux province. ils nesaveni par. AIon que pour un gavec p. Pour noos le vraùnent pas a r e d'-rd de pmvince. c'est essentiel il faut qu'ils en sorteni. Business vient tout d e même largement après. On ne Obligatoirementça &unedifférence.AuucUanent m g o i t pas le terne d e réussiteen t-e d'argent ui sur Paris, il n'y s pas eu grand chose d'intéressant, de popularit6. Ce qui nous impow le plus est d'être c'est sumut venu de 1s province. Là-basLes groupes satisfait de n<a cmipos, nos albums. h q u e naissavent qu'ils faut miment te m u e r ri tu veux t'en II y avairunexcellent bombagequi avaitéttfait mêmes t m u v m ça bien c'est çà la réussite. sortir. II faut que les groupes apprennent à mûrir. Il y il y a quelques années. l e message était «Mur Ça ne vous m v i e p à h longue d'êlre n u s i a tout de même un phénomène d e parisianisme blanc. Peuple muetx je trouvais ça n a i m e n t sovvcnl associés à h scène Hard C o n ? snobinard. C'est dûausri au faitqu'à Paris o n m u n excellent. G a n d tu vois uneville u > m m e ~ o u r s Non I Le vérirnblc poblèmc osr que les gmr ont uî facilemrnt les joumrlirter. m se fait der relatims oui est hvoer cl-. ils n e veulent olus d'affitoujours eu dumalànaisclassirier. Au dépanon aété plus vite, a lesmythes se d e n t plus rapidement (un ches.deiwmbages Jenouveçalamentable.La un gmupe garage, p i s Sixties/Garage. PsychélGapai uap même). Et cenains groupes finissent par m rage. Hardo Core, PopCore. Psyché Hard Corn.On a ville se meun.Les mggm et les bmbages jc uaive chope. la gmsse têtç plus facilement, mais bon c'est eu pratiquement rouies les étiquettes possibles et p vraiment uhs bien.onn'en voit pas trapà Angem... aussi unelhgende. Uy apleindegmperhypernynpri imagL>ables.msisb o n p ne me gène vraimat pas du C'est dommage l tels que PARABELLUM. les WAMPAS. On ne peut tour C'est vrai qu'onest proche du Hard C m w que Que penrrs-lu de b ricvpirnlion du m p pu k pas sepernenredegaiéraliserr~~pl~~(hcureu~~~m~ ça speed. en même temps c'ea pop puisqu'il y a dcs gouvernemeni, comme on n'apu k voir avec lmk d'ailleurs 1).

h g d c * ? mélodies. e'eit ausri R d ' " mU w que ce r m t nos Avez-vous bénéfii6dr I'aidcdu F.A.I.R. ?

origines. en fait je emis que c'es un h o m e bordel ... Jc ne pense pai que le g a i v e r n e n t réussira à le On s fait panie des 15 groupes qui en ont Meficies Commeml vous süulr-vous w m .p.o r l Ù h scène l'an Onaeuledroiiàuneaidede20.(YXmO.MO . - narré. ,~~~~ ~- ~ - - ~ -.~ ~. r é d r e r taalemmr De mute f a m on a un ioweroiumiiwfinqive 7 I: pour I ' m é e . Mais mn.num position a t i L très n m u i i socialiste en Fm-qui ~ d t î i d i d reécupfrer Jeput~equenwrnia~mstoujounfaitpanic,sm~mclaire là dcrvus. K <ui<rr>urle mC&atet tdalaneni un tant soit peu us Isa maivrmcnu dçvianis. C'est faire panie vraiment.. On n'a jamais Ç1é miment m t r e le sponso&. Jiveux biai prendrela thuncl& une mctiqueuès ~ocialiite.on est à I'&tedetuit le intégd. A In a c h e altemative franç&~ew qu'm ne monde d a i c en même mp m essaye de cnnaliser où elle est à panir du manenr où il, n'y a pas de chantait pas en français. et que nous n'avions pas de tout le mmde...B a i déjl,lemouvunenri prouvéaux emtrepanie. Onnevoulaitpasdegran&%-oncesde gros ~1ogansdemère.métait lecul muedeuxchaises USA qu'il était irrécuperable, par mue en France concerts dans BEST ou ROCK'N'FOLK avec entreles groupes Punks eiles gmupcsdcRocYn roll moins c'est un maivement pour I'ùistant beau-p RICARD. N a r c musique crt nu deerun. B m ça c'est uaditimels ... En fait. ai sc rend c m p t c qu'après 7 politique ... C'est on mouvement apniuné qui vient faitquandmême,vuqu'ilrn'mtpar mnprisccqu'm ans ai est un des rares gmupen de la scène indépendirecummt des banlieues. sui minsue un au de mais $1 vailait dire, ai n'ont pas vailu -prendre, dante à être encore 1,avec les RATS et les SHE+flexion. a:qiO fait que p atmdance i p a m r un pw onn'ttait pas d'accord. Parconire A pnir dumaneni RIFFS.Au Riwu des paroles. d c l'image et du mm- oùleminist&revcutfilcrdel'argentauxgroup,jene dans lais Ics sens. l'a, t m u i t 14M et MM et jcdois p t a n e n t on a toujours été alternatifs. Pour nous le dire quc j'ai été agréablement surpir, p bastonne vois pas p q u o i m s'en priveraiL C'est amplanent Rock est avant tout subversif et il le restera vraiment secsenplusil y a d e t r è n h s a m g e m e n t ~ . mérité. sans avoir à se m p m e t t r e p r autant Dcspmjels dons l'imnédiol ? Un dernier mal ? Qucprnscs-Lu de I'impwtonee g u r p n d k -hd Bm.llonm~gistremtrele3ct13janvierdansleSud Bon.pc'estt~~joursIrqucrtimàlamàlafii,~Ert. du compact dix, entmînnnl h dirp"'tion du Vynü dc L'Angleterre avec Steve Wildfield qui avait aireceque tu as qudquo C ~ S àCmj(>~ter?n ELbirn.nm I Jenenuispasun gros fanatiqueduvynil.jepenscqu'il gisiré sva: Chrirtaphe le D R T Y HANDS et MAD Steph D. faut avancer avec le progrès. Bon je timr un magasin

.

-

..

.

~

C

~~

..

...

-


scanné par QualityStreet Zine

LA G E N ~ S E N'attendez pas de moi, un panorama exhaustif du reggae, plusieurs bouquins n'y suffuaient pas. Jc vais simplement tenter d'effectuer un tour d'horizon de la musique moderne jamaïeaine et ce bien sf?z en décrivant l'évolution du ~ e & e mais aussi a m'efforçant de parler des grands groupes etchanteurs quiont marquéleur temps, desdikentes tendancesdureggae,dela sociétéjamaïcaine, de . la religion. etc. Ceci étantdi&lesraçi-

op,

@

=

méale ROCKSTEADY :la ligne de basse se fit plus lente aveç des temps de repos même si la ligne de piano reste SKA. De plus. on assiste parallèlement à une explosion d'une violence sociale expriméeàtravededével~~pementdes gangspolitiques.Les grands artistes de ROCKSTEADY furent ALTON ELLIS, DELROY WILSON ou KEN BOOTHE. Les SKATALITES pour de multiples raisons se séparèrent et certains membres formèrent d'abord les SOUL BROTHERS qui fût l'orchestre phare de la m o d e de transition entre le SKA et le ROCK-

R E , C ' O R D S de 11 B 20h. REGGAE SOUL

108 75011

-

FUNKLATIN - RARE- GJAZZ R~VE

RUE

DU

CHEPIIN

VER?

- PlRIS ( 4 9 29 9 5 6 2 )

nesdureggaeviennenl STEADY, iiav&nementdecelui-ci,ilschanghbiensûrdel'Afrique& rent de nom et s'appelèrent les SOUL V W 1: . v*$:w;7y<x*>:.:. .<, ..:.:.: ..,hX <...y. .:...>\<::.>:.:<e3~:.:*~~jx~~~*~:.~ .&..:.: ..<;*:;DD;!'<' .;:;:;n:$.. .?.! ...........

, 1 uavers des musiques DORS. uaditionnelles et po- Vers 1968. il parût manifeste que lerock Steady ,i , .. ;:. ........... . ........,: , . ., . . ., . .. . . ........... , , ,. ...

oulaires iamaïcaines allaitêtresuo~laméuar . un aune type d ' h m comme le BURRU. &MINA. RHUBA ct Jesais, vous allezmedire: encoreunenouvelii MENTO. vation rythmique plus comoilation de Boh Marley. Celle-cicontraire. A la fin des années50, sous M u e n c e des rapide: 1ereggae.n est mentàd'auuesn'estpas&ramassisdechutede assez difficilede désichanteurs amkicaim,leRythm'n'bluesexplose mais hien plus. En 1973, Bob Marley et en Jamaïque avec des artistes tels que Louis gner l e ~ o i n t d e a ~ a tks Wailen (Peter Tosh & B m y Waiter faide cette musique mais TOURDAN (mais aussi grâce ?A FATS DOMIsaientencorepartisdu groupe)partirententourNO), c'était la musique qui 6tait jouée & I ' W il semble bien que ,,&aux et;ou&tau~ax K~~ aue dans les Sound-Svstem. Les artistes POPU- Toots & the r>..; t b~NCIY . .. vnrk .-. fnlir. -. hirerit les premiers &utiliserLemot nissant toutes les nuits I'airesjamaïcainslorsdeceboniimusicala~~ent MAYTALS

pour nom Laurent AITKEN, OWEN GREY ou enemegisuant «DOTHE REGGAY*. Pendant trois prestations d'une JIMMY TUCKER. Dans les années 60, le déve- cette griode. les deux marques de disques do- demi-heurepadantune loppement du Rock'n'mll aux Etats-Unis et la minantes ont été SSTUDIO ONE & CLEMENT semaine. Ils se rendideLEÇLEY KONG. difficulté de se prociira les78 tours américainF DODDetBERVERLEYVS rent ensuite &Sanhanenuainèrent une diminution de populadé du Voyons maintenant plus précisément la musi- cisw où une radio loRythm'n'blues, ce qui incita les producteurs que.Lereggaerestedepuis toujourstributairede cale : KSAN organisa jamaïcains ?A d.4veloppr leur propre version de l'assise-rythmique : prédominance de la basse plusieurs concerts. Au cette musique. Dans un même temps, la Jamaï- qui évolue de maniEre discontinue a v s ses vu du s m d s rencontré, laradio décidade di&auesubitdemofaidschmzements:unebataille fameuses syncopes(certainesnotes sonnent «en ser un enregisuement effectué dans un studio I'aim. M sont pas jouées). La batterie. elle, local, malgré l'absence d'ambiance, le gmupe politique fait rage poin compose entre le binaire et le ternaire; le char- donna àcetteoccasionunconcertmagique. 7de contrôler le pays (qui leston pulse la régularité rythmique, les fûIs ses morceaux apparaissentsur ce disque (~Burobtient son indépendance en 1962) : cela jouants le rôle d'accent entre les temps forts et nin' & Lootinv. «Ki&' Reggae*. uGet up. les temp faiblw (n'est-ce pas NONO ?). Sur Standup*. ~Slavediivenet«Rastamanchanr*) contribua certainement celte cellule rythmique se wlle une ligne méio. à la transformation ratous tirAs de aCatch a fx- et uBumui's : le diquesimpleetrépétitive;lechantétant souvent grand avantage c'est de pouvoir entenüre ses ide du ryrhm'n'blues inspin? par les modèles afro-nord-américains morceaux dans des versions plus brutes peutnunemusique spécifi:le SKA (mot qui semble (GOSPEL. SOULMUSIC). Depuis 68. le reg- êbemais pluspercutanteset plusrapidesqueles uement j&aï&e me inspiré par l'effet rythmique de la guitare). gae évolue et modifieen permanencecette hase. versions originales. Nous retrouvons aussi sur Ceae musique est caractérisée par un tempo c'est cequenous essayeronsdevoirlesprochai- cc disque dei uersim différentesde morceaux rapide mut en gardant la même rythmique pia- n a fois. (Vuuspouvez~xommandnlesmeilleurs tir's de <Nam ûred. (rTakin' blues et-Rend COXSOM. STUDIO ONF..TREA- d o m dont les nouvelles orchesuatim sont -.. no-basseque lerythm'n'blues, le groupe instni- disauesde SU~EISLE.etc. àJAM 1/BP34/93301Auber- &tonnantes)etun inédit tir6de cette sesgion qui mental jamaïcain leplus mnnudel'épcqueétait bien sûr les SKATALiTES mais aussi DON villiers cedex/ Catalogue contre 3.80 F. vous vaut mesoue ' &luiseul l'achat du disaue d m - a pouvez &rei de ma part). DRUMMOND et ROLAND ALPHONSO. don morceau embryonnaire mais au wmhien Cependa% cenains musiciens épuisés d'avoir superbe.Nousuouvons enïm mir cet allnim une Gilbert xRaggô, Pytel version différente de «Rude boy* (nW& the jouOs pendant plusieurs heures pour les danseurs,ralentisïlientletempo,cequichangeaitla pudlandn), morceau qui glorifie les exploits nature du rythme du SKA. ce ralentissement des ieunes. habitants les bidonvilles nasseuxde ~ i n i s t o nL. e chanuni chantée par Peier Tosh (~Can'thlame the Youtb) et enfin une version livc inédite a<d'Isho~thesh~ff*.IIfaut signaler I'existencedebrefs extraits, entre Iles morceaux. d'unc interview auirdée par Bob Marley en 1975 à Dermont Hussey. journaliste jamaïcain. Ce qui nous donne un album exnaordinaue. indispensable pour les -fans wmme pour les aunes qui se doit de trôner fièrement dans la discothèque de tout amateur de reggae. Bob niles ! Gilbert *Rw& Pytel ~.::..:*.Y.:...:

.

; ~ B ( ~ & M ~ ~ ~ ~ ,

- - .-

.

-&


scanné par QualityStreet Zine

LE POISON QUI REND BOU

Depu~plusdeqiuitreons, un gmupe, AUSWIS, s'est otoquinbovec un des plus redautoblesDl Reggae de b topitole, le Seur

Puppo Leslie.

.

Anrèsuntrès bonoremierlP. lereffetssetondoiresd'AU5WFISsesontdissiobsdonslesilente. Pwttant. teilainsde nmlamns . relontotiwdhJisurfote &usle nom de GOMIABBAR (I'u.rime ptim dom ~ D L W ) i w g n wr Lerle ou toast, et en s'éiont cdpints les rs~icesd'unLosrisîe, Yao, el de l ~ i i e ng~itonnede Ln IMRABLWA ( d ' ~k~rs rdotmbs pour notre ~

l e poison a pu foire son effet le 15 dkembre dernier, et heureusement que I'odrbnalint?bose n'a rien de Io Raggi est en uain de faire h g e r la musique aux mortel, memesipresque toutlemondeestdevenufoudewntcesr~hmersonrreldche. Onimitmêmeiusqu'b p o r b r ~ t a i t e r t USA. Par exemple. Bmgie D o m R o d d m s sait @oisi&mdsprle~eggs.h~aivcçauèrfon.

de 1990 ! Quontàleurdemierfodoitenstudia, prenezen, reprenezan,obusezen,enIang, en bgeetenhavers,torlomoit et il faudrait que p mntinue. n'estposou b u t de ces pistes, et te n'esr pas le pmducteurfouMAD PROFESSOR qui nous cmhedim. Ces hurlubeilus Ib sont l'ai du mal P m p n n d r e a que dismt les DJ'r jamaïcains suna11 avec la vitesse B laquelle ils a s bel et bien p r é h i n o n h Quelle &poque ! GOM JABBAR t'est de la banne médecine. mr. l m lexies ml peutive moins vinilmts. ( P l = Puppo Ledie. les outrer rbponses btant amfiesou groupe : GJ + P.1) En fai1.1eToast est u& varid. il y amême du Lover's

plusgond phisir!).

Il y a peut êue des bandes de 200 personnes, padois Styletcasté. e t m r e diversité nous p M . malgré m u . 500. Ils ont peutêtre chacun un opinel, quclquca L'orienuuimdurcggaeestpcut-Eucmmmmminde

fingues. mais rien à voiravccles USA. Cenî wmpachanger en rn moment même, car la Jamaique est le raiwn doit cesser ! plusgror promiewrmmdiaide45mnprhabimt. P.I.. Ces bsndeq ru<tcni depiir toujairi. 1.c~PltC'est un hisiness incroyable quiéchappe aux artistes finisentau trou.en g6ntral. mcnisIçsplusJan~c~ux eux-mêmes. ils ne savent pas mujairs que leurs dirCenesituation est trop miseai avant. uop d'exagéraques sont sonil 3 I'éuanger. tim... t r è s bimparné:mêmcrilesgens ne-prennaitpas A .rom . de l'ltmnner. - . avez-vous d u .roi& *mur On secroirait dans un wesrzm rn&uranrlcs medias. tou&un les textes.ils aiment n o m musique. soni, vob. demiCr dbum d m d'aulrc~pays ? Qudcffel p l af~><t/oitdrImi&rrnfmnpkauQuéhc Les casseurs. c'est pas neuf. Ce n ' c n p s impossible. AuCanada.nais omme<m 7 LaRATPprend 1er~nulourpourcibles.alorsquec'est cmtsel avec leÏabe1 disuibutemcareo. et cela mur- . enfaituneminoritédecesjeunes qniestcaicem&.La P.L - Us compraiaimt =se= bien ce que jedisais. Je rait sefaire. Nais4smsplutôtlespysfrancophmes n'y. ai m . s w benu- . do .i-es blnckn. Nous man- simation est claire. Chirac veut erpilscr les moins pair l'instani. A pan ça. nous semns peut êm distiriches vers les banlieues. la pression csi mise 3 Paris. quimm J e a m p s . m q jours. c'éiait coun ! buts en HoUande,en AUemame.et - enGrande-Brerap l e s =range biai que des m e u n surie Crack elles - Ils ml une autre naion du français. l'air eux. c'en gne. Travailler avec Musidisc n a i s a daine plus de bandes c i x d e n r Les jeunes dcwaimt essayer de une revcndicaum. AUSWFJS et GOM JABRAR moyens,n~isr m m s i plus c f f i u w . nmcnrc les paidul-v à l'heure . il eri5tc une f m e chanimt en français pourune raüm asrcx idaitique. M<urProfessmapmduivolrrdenUerLPConiment portuve qw doit prrlrr pliiq fon que Icr fouteun de Sous voulais ù r c a m p n a dsnr "arepays. êta vaus en)rCI en conlacl avee lui ? P.L-l'ai dgrcuté avec unc wctiic femme noire. Elle merde. D'autre pan. le< F n n ~ a i qmoy :ne gotmttmp Nous lui avuir faii prrvaitr um. h o . On avmi puC facilementlewntenudesmediassensatimnalirter. ils m'a dit qo'ii y a moins dediaerlninntionr au Canada. en-emhlc cn RI BPans.aveedgalmmt la Marahinui. entendent dire. ils n'ont assiste 3 ne". i k n c situstim Les flics ne füfqmt pas par rapport aux gens qui ont Le K7 lui a 01". Nous av& enruire airseisué à est assez grave. un I d .il y a une grande différence svec la France. Qucpenvrr-vous dr settaim nrt*lps R e s s ~ e l R ~ s 8 ~ Nepenser-vouspis que b lension rnfnlrsdiiersrs muffin qui pirlenl de dke~minnlion,d qui, p i r con>mun<iuféses1 en min de pimper cn Fmncl ? mais ii reste Ic plus grand producur de Reggae m

conin. ont der altiludes homophober? Lei dioses dMmnent plus auêmss. Cs n'srr pas Grande-Bretagne.

-Yao.jenois quecesmecsquiontees attitadesmtdes c m e au Québec, ai ils nvendiquem une identité Qu'est-cequi wur inspire rn ce inmeni, mvsic&-

problèmes avec aix-mêmes. Ils devraientseposerdes sulmrsue. menl parhnl ?

queslims. non? Ncirouvez-vouspr qu'iiya une cnsslvcrntmin de Le Kepsae et l e R w s a i t der innuaices ~ m m m s às

- P.L Ces gens-là se mtentent decopierlestextes de uwirlrr membre%.Mir h p n p . n o v s a v m s d p . g o û u

s'effectuer cnbr lesjcvnos de difiimnkr orifinos ? certains DJ'rcommeShabbaRanks.par diven. a;hunr nlncni le Had 6 r e et I'induitccl.

exemple. Laculturejamaïcainen'a rim d'aumlasoul.du . .i ~ s t v l e M P o D a 4 r . d c l a H a i r c .

à voir w e e la nôm, c'en -me ces etc. Nais s m e s assez ouverts. r a w n fran~aisquiparlent dcla goerre U yadebmgroupcsen Fma,cabougepasmaLmais du Viemam. ce n'est par notre réalité ! Quepensa-vous de In conmerciol'sczQ u e k es1 votre allirudr vira-vis &8 drogmes ? tion du Rop ? U faut m t e i les legaliser ctquSeUusoientg6réer par Ce phénomène rnvnicai ne date pas 1eoin~unocsrnédider.c'ei~le snilmoymdesup~rid'aujourd'hui. On dirait que les medias mer !es abus. Cenains docreun et des ex-flics le ont découven ça l'an dernier. C'est pmpasent d'ailleun. y m p i s I'ancim chez de la maintenant une mode mise à mutes les police new yorkaise qui pnse que c'est la seule saucer. ii y a des gms qui sont dans ce mes= siabrlisauice possible. G m b a m la drogue trip depiir leddbutdes a n n h 80. ct ils est in dchec mral. C'cst Ic scul moyen pour que la n'mi par décroché. Les medias vont mafiaint~natimsles'mmett~moUudanrlespoches.

sans aucun doiile raccrocher. mais il Plus on interdit la d m- e . DIUSson eain mmte. Estresrna toujours der fans. ce que Is marijuana est une drogue ? Tout ça est un Quepcnrcr~vourdcI'évolulion<lctueUL pmblème de civilisation. Ici, ii y sdes tasde gens qui - Jene m i 8 ms vraiment. dann Ics -ahettm des cités ce du mmar ? .Se prnrrr-vous ps qu il y ail unr n'cstpasn~pluslrcas,~eli~tddes bander,c'estrûr, boivent du Ri-rd. Est-ce vraGentrnoins "&if 7 & cr"<unr rf~mssionou n i v t ~ udei &r>rr ? mais elles ne s r n i pas wmparahles à celles der USA endaite!Idempourlesmedicwimtr,maisiis'agitde - P.L Le message devient twjours plus mdchant. oui n e m u a n t oarfois cino miUe membres sur un g m i e r industries qui mpp>nait gros. Réenment, il -Il y a tnijoum w des twaem BIU ~ t y l c ts e s dlven. qulnier.de vraies a nCa... y a w un projet hast surune d r o g u e q u i p e t v a i t d e De9 cxtdrni<ie~.J c i mce- rool.rle- phllorophe<. les I3ler&umnntdevrairarsmsux.der Un.desamer ne plus domir p n d w t trois nuits. toasters anglais m m e Papa Levi. M x k a B, Sugar autmatiques. prfoir meillaires que celles des flics. M ~ M en Jamaïque. Ces gangs r m t puissanu ct riches a i l s vendent du C'est vrai que & &té samusement facilen qu'm na&. Quel rappon avec "areréalit6 ? muve dans IcSlacknersSiyle etr un a u iimité, mais Qu& es1 h d i f i n c e enbe AUSWEIS r; GOM JABBAR ? Deux m w k sait unrmuns aux deux emuocs. Dtus nomsuir d c w muriqucr diif<-as. A vn-vous joü & nombmur conrrrls ? Depuis un an. n o u s avuis.0~6 pas mal. y c o r n ~ ren

- .

..

.

..

.

u

.

.


scanné par QualityStreet Zine

F A C T O R Y J Joy Dlvision : Pour beaucoup, les pères de la cold wave restent l'emblhme de Factory. Une c d è r e météorique (78-80) mais cruciale. Des disques dkangeants. des concerts effrayants. Joy Division a réussi à allier iat et rock sans paraîtreprétentieux. Le groupe le plus influeni, avec les Scx Pitolr. de ces vingt demières années. malheureusement pas toujours le meilleur, les photocopies insipides étant innombrables. Ian Cunis (chant), Barney Summer (guitare). Peter Hook (basse), Steve Morris (batterie).Prmier concert au Pip's deMmchcster le 25 janvier 1978. dernier à l'université de Birmingham le 2 mai 1980 (remansnit intégralement sur l'album posthume uStill»).

R E C O R D S

Morky Paul :Journaliste au N.M.E. àpartir de 77. il fut le premier et leplus ardent d a délens e i a de Joy Division. il chroniqua même le prcmierconcrrtdes StüfKittens,nom d'origine du groupe. Reaucoup plus tard. il fonds la maisim de disques fil' et fut le «cmcaun dcnière Frankie ~ o e to s Hollywood

Punk: Lepuniramarquépmfondhenttoutela première génération des groupesde Factory. En particulier,le premierconceades Sex Pistols au Lesser Free Trade Hall de Manchester (juin 76) futunerévéiationpourbeauwup.IanCwtis.lui, préférait le npmaina Iggy Pop aux groupes punks anglais.

N

New Order : Après la mort de Ian Curtis. Joy Division devint New Order. Barney passa au chant et CiIlianGilbert fut remtée aux synthh. Le nouveau nom du groupe. à fortes wnnotations teutoniques. fit naître d'amples couuoverses. En fait, le groupe était tombé dessus en lisant un article sur le <<NewOrder of Kampuchean Literationr. New Order est un groupe de

K

singlesoupluscn~edernaxis~Onsedemande

Kallma : Intéressaut groupe de fusion jazzrock très influencé par Wayne Shoter. Les Jazz

si le remix n'apas 4th inventé pour eux. Leurs albums sont le plus souvent décevants par leur

Q

Quando Quango : groupe fonn6 en 81. qui laissa entrevon de réelles possibilités avec son album «Pigs and battleshipsn (1985). aux accents funket latina. Maheureusemeni, ilu'y eut pas de suite. (A suivre1 Gilles Elbsz)

Crédits photos :labels sauf p.5 Axel Perez, p.8 Harry Borden, p.9, 18, 20f21 Stéphane Delevacque, p.11, 27 R.V. Thouroude (tout comme celles p.819 et 12 de "New Waves" no 7); p.14 Sounds, p.22 Briar's, p.27 Louise Rhodes. Contact: APMC"NewWavesW BP NO6 75462 Paris cedex 10. Tél. :42 55 61 34 ou le mercredi 15-18 h Tél. :43 55 58 25. :fekton et 52nd Sueex ont été les deux autes ~ u pi sdominantejazzy du label.

Low-Lire : Tmisième album de New Onfer (1985) et d'assez loin le meilleur car le plus homogène dam son ambiance de danse mélancolique. C'est aussi la première fois que les visages des musiciens du gmupe apparaissent sur la pochette: bien quecachés sous un calque. M Manchester : Du nord et Fiers de I'êue. Tony Wilson a toujours revendiqué l'aspect local de son action. Très rares sont les groupes du label qui ne viennent pas de Manchester et il n'a jamais 6t.4 question de déménager Factory h Londres. Maintenant, c'est Londres qui va à Manchester.

manque dedirection et la faiblesse de certaines compositions. Northside: Forméen 1989,moyenned'âge:20 ans. Après les enfants de Joy Division. voici la progéniture d'Happy Mondays. Norrhside en fait pmie, aumoins dans l'attitude J ' m fousde toutr.Lamusiqueestunpowerpopauxguitares virevoltantes. Viennent de faire entrer dans le top 50 anglais le slogan : «Say LSD*. O

OMD : Avant d'être un groupe techno-pop à succès international, Orchestral Manœuvres in the Dark sortit sur Factory un plemia single assez expérjmental nElecuicity*. Forme à Liverpwl en 78 d'Andy Mc Cluskey et Paul Humphreys. P

Mertens Wlm :Le papedu minimalisme européen est distribué en Grande Bretagne par Factory. la wnnection classiquecommence Bprendre forme si l'on koute Dunitti Col& ou même «Closm de Joy Division.

Publicité : Se wnsidtant comme des artistes. les gens de Factory rehskent d'abord toute ~uhlicitédans la messe. Ils s'y sont mis en 80 à une pluslarge ampleur J O ~ ~ irision.puis v pour New (Xder à partir de «Law-lifer (85). Désorniais. iils jouent le jeu de la promo B fond.

I


scanné par QualityStreet Zine

esrjelescauiaisdepui denannées.Demâncpairlca S m e Roses, d m t j'ai produit un disque. Je pense

-

V

New Oder o ofteint pair la premiere fois, tel 614, le Nol der thcm bntonnques mec le monbiali eWo.ld in moi ion^. Fn moige, PeterHcck,ave<m ouhegmupe, Revenge. of06 pamiIreI'olbum (On hue p~scon~, o ~ inbnonoe x beouo~pplus I K que ~ dance. Es-ru s<rhlJdlde roue lrvep.w~ionir?

P a e r H d . -il ncrepr&enteplus vraiment Revmge. Nais sommes Onq désormais, alors que n a i s étims untiioaurl'albimi. Lendeuxnaiveauxmembresnms d m e n t une dimension sumiémentaire a l'album auiait&tmcilleuravcceux.l.'arpectpniufdudirquc enqu~ileiim~iiwédevkitab!e~ehansonr.Reauay> ~'-d&~,,t g un disaue e s dance. ~ o u s ë de m m i r Maisc'csrsunoulRamcyquiesimplandance music: je préfère le mçk. MEma au nivcau du défoule& Dhwisoe : ie ~r6fèreme défouler en

..

I I I

~

~

vaisan

ndre,l.mtenhmuioursdiresur

New Order : *ils ne parlent jamais. donc ils doivent êuesombres.mysté"metinteUgentgentg.Cçquej'aLne aussi &Manchester.c'ertqu'il y s iellmient de musiciens dans cettevillequelesgensquivaisrenconueni dans la me ne se j c m t pas sur vair : ils voient des musiciens celiement souvent. Ainsi, il n'y a pas d'aluudcs sucihoue aux musiciens :nais m u r ani-

. .

pOnmsetnuus~ommercxsctemmtammrlesauircs

hahiiwüdelavillc. ~ I ' l l a c i c n d a vendredi .~~ 3oir.d est murant de voir r 6 u ù s des m-bns d'InmVal Carpeu.lames.ACenain Kauin.Ncu 0rdci.Happy mcurrenwctla~sriondrns~~h~~in~~s.M A ~mNd e~ y ws , l m e R o i c r . c t c . Chder, nais avais dépassé ce stade à f o r a dc mvail Tu es: l'un der pmpriChZrs. de I'IiuYnd. :peuxJu :nous w o n s faire ce quenous voulons quand n a i s mc~rkrdcspmMnusliga~~~~~q~elsLe*rbd vailnis. f o i n Jocr netueUrmeni ? Q u r ~ n s c s ~ ~ d e b s i t u n t i ~ 1 ~ 1 c r ~ ~ U r ~ n A n g lLm e &police m ? e n en min d'essayerde faire cmin que l a par exemple, a taijours sa alterner chansons dynaL'année a été très agitée. entre la POU Taxe1 Suangemiques el chansons lenten. b o k s d e Manchesterne font p s ruffisammmt anenways. Jeme seniais paniculièmentpmhe des déteCommeni Revengc r ' r r f j l fd ? tion aw problèmes de la drogue. Nous sommer d m c En fai~lepmjaafisformeavantmêmeI'enregistre- nus emrh.olte,cnrj'aimoi-mêmeeuquelquespahlèsou* le mup d'un pmcès : ils cherdient canément i mes avec la justice avec Joy Division. Quant i la Pol1 n a i s faire femal'k1a"enda. Je suis assezoptimiste, ment de l'album <TeAnisue* d e New Order. Dave Tax. je m i s quc ïhatcher a crwsé sa pmpre m b e Htcks et U Jones <uni dcur amis de longue date Cl malgr6 tout, car ils ne semblent par avoir beaucoup avec a pmjet cni. .1 ; elle aneint à la vie de tous les uivaillaidansunsiudtoàiloy DivisionacnregiutÇ d'arguments r é d a n e n t valablcs p a i r soutenir leur @un de la popilarion entière. pouit de W. . . . Commentaver-vausdCcmchCk conlacl wurécrire uneacuvitér6gulièrc S m r a v m r ~ Kcvmge d Commeni expliques-lu &fail que Joy Division ai1 I ' h y i n n r d r l ' é q ~ p c d ' A n g P b n c & C o ~ p d ~ M o n d r une lelle inf7lvcner surb masique desannées 80 ? pair nou< amuser. mair plus m s unvoùtons. pldr en I'oeeurrrncr & ND/rH'orW in notion. ! nais a s a i s sue c'est m e affaire ré"cusc. EviLa réponse est simple :Le son du groupe &ait totaleFavid Hloomfield Je la fcdbrauni anglaise de foot danmeng j'aurai à faire face des problèmes de cament unique. Jene m i s p a r que In m m delan Cunis lendrier pour unialicr les daix grwpes. dans la léeende du eraioe : soit un fait ~iémndérant . . " Pourqua' N w O d e r o t i l tessenti & besoin d'une les disques p d m t d'wx-mêmes, ils sont brillants. o n n b sobbdiqur ? Celan'srien avoir aveclamondcIan. Jepnremême Nous -mes les uns sur ler sut- depuis &am ans qu'ilvautmiwx aiblierlamondeIan en h u n t les malitnian~C'est eanme dans un mariage, il y a disques deJoy Division: p s e r i sa mon peut rendn a&s manents CÙ on n'a qu'une seule mvie : l'auditeur uirte et rnéianwlique a I'empêdicr de n'enfuir seul. su moins pour m week-end. ii faut prendre du plaisir à les éeaiter. Pourmai-même. Joy mmnaîucsussi quenovs ne sanmcsplur aurri amis Division a été un vdritable épaiirsemenr, une déqu'autrefois. J'6rais uZs proche de Bamey, mais une m e n dumaide :avant le gmupi,je ne m a i s r a i r relationdeuavdgâchel'amitié.Maisiln'ajamais6té rien, je n'&ais jamais soni de Manchester. &Ilment quertiai d'arrêter défmitivement New Conirmnirrvois-l~~punl'hdbcnnÿ~~d~p~p Order. s u m u i p s ceue année oiinovr avmr enfin eu ? un Nol dans les chans. S i j'ai ressenti le besoin de Nwravonimûritrès IentemenLnouî sommer,iinhauavailler surRevcnge, c'est en bannepanie pame que lemat. dwcnus des musioims surle us.Dieu merci. Bameynevwtabsolumentps faire d-mméeravec n a i s n'avons runi nom premier d h u n que deux ans New d e r . il n'aime pas les concelis, alors que je ne apr* "are fornation. Si nous avions soni un d h i m p, moi, m'm passer. C'est un plaisir physique en 77, il aurait été absolument nul. rUnknown intense. que j'essaie de faix p m g e r au public. Pas plcasurernéiaitunalbun trèsmk. très agnssif.Mais beroin de mats wur ca : I'imaee «Closen.qui est àmmsensuneévoluumprrappon " du e m o e a la musique aoivml ~ f f i r c . i eCnknoum plairunsn. est plus puissant. car il cst Que pnsrs-tu d ' E k M n i r , k pmjel de B o m y ? passible d'y démuwii sans cesse de nouvelles diLwrpemia4Stoun,rGeninawaywithiir,éraittout menrimr. de nouvcllex textuces. .Closen est m m a fait bRUant. Ce que j'ai entendu de l'aibum qu'ils album préféré de ms les temps. vaitsonirestdanslarnEmeveùie.Cçquiestimnique. Un~ldedilnü:quijou<ulde~~ynihC~~~~~l wr cmtre, -naissant donc l'aversion deBamqr Bamcv. p r la chose, ç ' a r qu'Elecirniica joué dcs -ceDe queUrfaqon Ir groupe o-1-ü rumonll b nt& & conndr~aitnoVcmusiquc,carelleestutiliséea m m e cetéré aux Erats-Unis m praniàre panie de Depcche 1. ? Mde.StephmetGfianuavaùtnitCgaIementsurdes bande-mdenmbrwsesdmissionsdesponPlstélé. ~m~~~-es~è,,,d~,~,,,,,, du marahon au mao-cms<. Nous avions fait aussi. pmjels à ~ ' ~ i i é i i odeu ~N ~ WOrder . er.rntir0-ent pouvions par faim auvernent que de la rumaiter ci specifiqumen~.uncchansonpour.R~s~ and t 4 a - h ~ . queno, nous devions de cmunuer. R r m v e , nuis des bandes-son de films pctiu hudgetr. I l y o v o i i d r u r ~ i i ~ ' o n s n o ~ v e I * ~ p o ~ ~ i ~ ~uns cprogramme inde réalisé par l'ony Wilson sur dcur avw~~uw~ter>C"ode&fla~ment~rladihctlui fmballeun des années 70. Quand ce t p e nous s Rsveng.:Ieclionl el I'Ccntundeporolrs. Commod musicale quenws allions p m d r e sans laa. demandé de faire l'hymne, ça noos a paru tellanent i'esrps~ceIzadap&aon ? Dparrageàu~mus~ucdnn~~&a~ecN~Od Enaquimconelechan~e'étaiteffrayantsudépan. supide que nais avons accepté. pour le fun. Je ne à pldi, de ~ T e m p l a a o n a-cil ~ , éld une dCeiiion dirais pas que nWorld in motion* est du grand New Je n'avait jamais nsrenti le besoin de chanter. mais corncienle ? Order,mais c'estune bainechansmet.aumoins, eUc mainternt j'adore p et j'ai l'impression d'avoir Oui. parce que Bamey h u i a i t beaucoup de dinous a permis d'are N"1. Je n'aime par vop le f m . manqué beauaup d e choses pndant toutes cw ani r a l i e ~ àe l'&mueet au'il voulait absolumm1 fain j'ai eu ma +riode Manchester Uniled. mais je I'ai nées sans chant. Enirc des panles m'a donné un a p p a m h oute influence dance New Order. moyend'exprrriionauuequel'u~rationd'mb~~e. dépassée quand i'ai d h v e n l a mno. Queue rrr la chanson de NevOnirr? Commeni réagi-lu face à b fdL Manchesfer qui Ces pamles sont uZs pennmeiles. J'irakjusqu'à dire secove les ntediar depuis 18 mois ? qu'il me serait u* difficile d e faim. a u m e n t . J'esAvec quels d s f r s &Memir-lu c o h b o n r ? Cela m'a fait bsaumup "re. Jc savais depuis des père m e f o i s que les auditwrs y retrouvent lcun LouRd,JdinCale,Iggy Pop. On m'nvairp-éil années qu'il se passait des tas de choses ginides à prcpns ex+"ences et'lwrs pmpres Cmatiàis. JI ne y s vois ou quaire w s d e faire la basse sur l'album & Manchester. et le ~ s t du c mmde semble l'avoir difaut pounant pas palansa sur des p r o l a . Avec Joy Lou R d , mais je ne I'ai p s fait car j'ii ui Le uicl cwvcn cn 89. Cç nc soni mêmo p s les groupes qui Division, nomment. les gens demandaient toujwn ClllesELBAZ sont Mpomnu, mais les pnonnes. leurs idder. les :*Que valent dire ces pamles ?a. alon qu'en fait. il y clubs,l'amosphèn. J'aime bien la musique d'Happy a sutant de rignificatim dans de la musique que dans Mondayr, mais je min sunout très untent pour eux.

-

7

des paroles. faut P u opérerune s*mtiai enme les deux. New Orkr n'a K a de P M engagdes, p011rq“i ? Je ne pense Pas que des p m l c s & diansais WSsmt changer le monde. Pwr moi. la musique eSi une manièrede s'échspper.d'oublier s=pn>hlèm=. bim q~epourmmusicienprofessionnelcUepuisseêtrrau ~ t r a i *Iluwe a: rn>blèmes Sont graqdes la

.

ment. ai; c'est drôle enmême m m ..car il scDarrsc p'les Rurc5 la meme que PrNew @der :les joumdirtes se lmt der rasd'idéer survais

~

~

- .

.

.

- .

. .

. .

..


scanné par QualityStreet Zine

De pomge 13 Parb pour leurs deux mwteoux en dirett-live dons LES NULS L'EMISSION, les SOUP DRAGONS, encore tout enotgueillis de leur .rioutnée hiamphale:, aux Etah-Unir, ont bien vwlu m'occwder une peMe dentheure enhe deux rbpéfifonr Leurattent k a m i s est effmyoble, mais je poiviens pwrtont 6 soMri'essenfiel du t i u a de Sean D i h n :i'impanibitdb quosi pathologique pour un ioupe d'admenre qu'ils ont s l ~uni mowement [iu la donce) pow mieux rbussir. Wessousmesefforts(buobles, non ?), nonr&om~nds,pourobtenirleurmeo alpo en forme de <On foit & Io dance porce

Je vais èUcfranche, je prrere IargemeN k s SOUPDRAGONSde88 (*This Ir ourArtxLP) et de 89 (~Crotchdeep û'avhr) E P et *Rack-

vardsDog,EP)àccux&9O(*.LoveGod~LP) 03 vous wusêtesknsréulkrà[ndancc,comme

In plupart des groupes d'ailleurs. Que s'est-il passé en An&k?terrepour que ce mouvement, ou plutôt cetle mode, prenne à ce poinf ? Sean Dickson. - Jene dirais pas que I'on faisait du rock avant et de la dance maintenant, nous faisonslamusiquequenousvoulons.Quantaux autres grovpes, c'est leur problème.

I l y a quandmPntp r u un changrment radical donrlamusiqur indiuaveclpsurchd'tIAPPY ~ N D A Y S ?, ~ ~ ~

iPPY MONDAYS a toujours fait cette sorte musique. depuis des années.

...

lis fa n'explique pourtantpas cette mode

Cen'estpas unemode, ou en toutcas.onnepeut pas nous reprocher de I'avoirsuivie. Nous avons enregisué n b v e Godn, il y a un an et demi et

c'est exactement ce que nous voulions, un alhum anné dans son Cpoque. Nos influences éfaieni 115s sevenues. wmme d'hsbitude. je dir aismêrne. exactementcommeànos débuts, il Y ai 5 ans.

....

M.lis VOUS aviez une &de

...

beaucoup plus

rot:k frPs cuu

Miiis nous sommes toujours très rock, il y a be,aucoup de guitares dans «Love Gods. iilleurs j'adore les gens qui peuvent réeue:nt créer quelque chose avec leur guitare, rune SONIC YOUTH ou MY BLOODY LLENTINE, c'est un instrument tellement [Y ! rlons-en de MY BLOODY VALENTINE,

..

r aussi ont Inrgement sacrifi à ia dance, :mes'llfaufovouer que leur <Swns resfe k moins ddshono~ntdes singles noisy-roucedance

...

S i . ils ont gardé ce qui fait leur paniculatit6, :es guitares dont je viens de parler. C'est la même chose pour les SOUP DRAGONS, les gensdisent quenous avons changé, mais «Love Cod. est un album très SOUP DRAGONS si

14

l'onpeut dire,j'éçris toujoursle même genre de chansons. Qu'en est-ü de ceüe rumeur concernanl une version non dance de *Love God* retirée imddiatrmentde la disrribuflanenfaveurd'une remixée ? (que j'ai I'air d'énerver) : il n'y a eu que deux versionsde «bveGodn :lapremièreavales 12

titres prevus plus deux extra uacks sur le CD et une seconde avec «I'm freer en bonus. «I'm frew a marché ubs fort immédiatement. Nous I'avons donc rajoutéà l'album afmque le publicquiiiou~adCcouverlavoccesinglepuiîse aussi I'koutcr. NotretoumCeaussiest j a d e sur l'album et fialement il a très bien marché. et c'est tant mieux car c'est lui qui doit resta. E t vos viddos ? Eues aussi onf subi une neffe éwlution enfre In cave glauque de nCroich Dcrp T r w h r etlescouleurspsychéderMolher Universe* et de d ' m freem ?

xCrosh D e e ~ Trash». c'était notre idée. mais uousn'étionspassatisfaitsdurésulra~Enrevanche,uMother Universee correspond à ce que nous voulions faire depuis longtemps... les wuleurs, les effets, lumineux, I'influence de Jasper Jones et de ses cibles. Persorne ne faisait ça avant nous, tout le monde nous a copié et on nous reproche desuivre lamude ! Vous awz f i m k m e k pris vofre revanchesurSIRE RDScetété, en enrrant devant Madona dans ks chnris alors pue vous6tieztous les deux en première semine ? (Sire Rds les ovaientje;ésapr~k bidede eThk Q ourart.4

Nous ne sommes restés aue 6 mois chez SIRE. mais c'est vrai que le succès de «I'm ïrem a sutpris tout le monde. II est monté jusqn'à la Sème place et est resté 40 sanaines dans leTop 50britariniquealorsquelaplupartdessinglesne restent que 3 ou 4 semaines. Les gens l'ont vraiment aimé.

que penser-vous du phénomène <raves ?Va. t-il durer ?

L'énergie restera. Par contre, les gens ne pourront pas éternellement aller se défoncer àl'astasy dans les clubs ou ils seront tous morts au bout de six mois ! (ça n'a pas I'air d'être le cas pourtant...) Maisenfm lamusiquedeclubexisteramujours. celle 12 ou une autre... luni Hendrix par exemple. pourrait très bien passer dans les clubs... Peufdn esquiverplus ??! MANUELA

Ludwig von 88 *Ce jour heureux est plein d'allégesser (Houlala Danceteria) A défaut de qualité. LV 88 a cene fois-ci e :une prolichoisi I ' a ~ o c h quantitative fération bruvante de morceaux vides. une masse de sombres mots (ou devrais-je dire maux ?)et une guitare visiblement à court decordes... Unpibueoramnoplusdignede ménestrelsdyptiquementneux(vunotam. mentleurm&i& deriredesbabsetauues indig&nes)quedel'ùnagedejoyeuxd"lles h la<iuelleils nous avaient habitués. Chal The Liquidators eBlack'n'white picturesx (Unicorn rds Danceteria) A la ditférhce des autres groupes am&cains influencésparlamusique jamaïcaine des 60'5. the Liauidatorsontchaisilemcksteady plut6t que le ska. et il faut bien avouerquecechoixs'avèredespluspayants :une dizaine de titres aux nuances généralement douces-amères comme les chansons d'amour prisées dans les années soixante B Kingston,et de sympathiques et mélodiques vocaux masculins et féminins.

ktempos sontgkiéralmentpeurapi&s. mais ce jeune groupe insuffle un souffle nouveau à une musirlue que I'on croyait à iamais dimanie. A noter une remise du i é g e n d a i r e ' ~ d c k ~ a n i o t i«\;oT?». ~o Attention, disque contarieux. - -eare &lamélancolie ! Reynatd Dunnart Strange Fruit *At l a s b Machtoc d i p p y * (Uniwm rds Danceteria) Lors de la 3e vague ska. il y a eu de fins surfeurs (mais étiez-vous m p uccupés bronzer pour les avoir loupés ?)et de gros rameurs qui ne sont jamais sortis du port. Avec les Romains de Suange Fmit, la cobiade ne sent pas bon : trop pop, m p blanchement soul, et fade en skank. Quelques morceaux surnagent pourtant à la surface wmme cette assez agreahle version de wPeer Gyntn. Quant aux dieppis de Machtoc. leur ~ ~ D Dflotteenuedeux W f&e pendant qu'un cenain ska fran& boit la tasse. Catégoriejunior. vous pouvez prévenir vos p'tits frères, dks fois que... Reynald Dunnart snng <Sou1Cagesr (Polydor) Scène de la vie quotidienne : Pétasse téléphone à Grognasse : Pétasse : T'as vu, y'a le nouveau Sting qu'est sorti !.. Grognasse: Arrête, Sting ? Mais c'estmon idole ! l'vais l'acheterdks c't'ap' ! Pétasse : Oh N l'achète en compac' ou en disaw? : Anête ! en wmpaqueux ! Tu venais le son surla chaïne àGérard !.. Phtasse : Au fait oui et G6rard ?Toujours fou amoureux de toi ? Grognasse : Arrête ! Attend que je te raconte, l'antre soir en boîte.. D. Kelvin

1


scanné par QualityStreet Zine

EF I A N T

- AGENT

06

T0UT.E

C>ONCUKRENC% !

"american apartheid style" hardcore USA 55f.,r

metal 24 groupes 70f. - ÇS20 "le meilleur des mondes" HC/punk France 55f. et aussi les 33t de SACi? CITY, EPIDEYIC, INHUYJAN 55f. port compris.

Et en 4L.t.. .

- RETTY BONDAGE "Lolita" punk Fr - tout le death "thrash rds": H I J - INSIGHT straight-edge G.p - NOMED " live" speedthrash France - NECRACEDIA hardçore ES.& Txn-Zenna, BGT, Attanas etc . . . tous à 2 0 f . port compris Sans oublier les maxis . . . - PENETRATOH "now" thrashmetal de Strasbo du moment, entre SLAYER et NAPALM D - EXCES NOCTURNE cold wave de Lille - MALICIOUS GRIND "welcome to life" 14 titr

es death, contactez-nous pour la BO d'un film fantôme!). Adressez 10

APMC

FRANCE -

BP

6

75462

PARI


scanné par QualityStreet Zine

ce qu'elles aiment tout en sachant que dans le tas, cenaines productions n'atteindront même pas leseuil derentabilité.Jerespectecegenre de personnes.

Sarh de i'ombre vers Io fin de r o n d e 1989 ovec son E.P. ~Busyi,Jowbreoker o moq@lo xBne brdtoce ornériraine deson estompille indélebile. Nombreux ont été ceux 1 vok en cc trio & Los Angeles I'un der plur beaux fkurom du renaweau coiifwnien: opparitbnsrur diverses compilations, oupremierrnng desquellescelle& Very Smoll Records oimi que le sompler de New Red ArtK~es,SOL d'un album et ïeo passe. Sutdsd'esfime certes, mob d'outont plus rignkotif que lowhreoker nws oum propos! un hordtoresortont&s sentiers botlus, &loyb,b lofonincisif et mbbdique, t o d etroc8. Bref, en un mot MOI ! Vous ovez peuMtre relevb I'empbi d'une twrnure po& ... Oui, le gmupe o splinb (NDLR :k groupe vient& re reformer). Ceiininr d'entrevousvont donc penser que dom un tel cor, b publitofin d'une inteiview perd presque tout son intérkt. A ceuxld, je rétorquerai que loin d'$Ire injustifiée. elle esf en foif doublement intbrenonte. Tout d'abord, Bbke (chonteur/guitonste) se perhe sur m pos*, sons vague d i'nme ni suffisore nortolgiqueet lire les enseignemenis d'une expéiente qui s'esi parfoi kv5lée ombre et dwloureuse. Enmite, une fois lechopare elowhreake~cbs, ploie est foie oux pr%is de I'homme qui fOt, d n'en point doufer, b pièce mmoitm du gmupe précith. Or tes propb n'ml d'outre but que Io formotmn d'un noweou bond; k s mcis d venir coniinnemnt (ou non) I'exirteiite de liens mec son prbdhrreur. Alors, heureux... ? New Waves. - Salut Blake !Pourrais-nr te présenter à nos lect~ursbrièvement ? Blake. - Comme hi l'as dit, je m'appelle Blake. Je viens de tenniner mes études à New York et

jecherche unemploi. Voilàtoutce qui est de ma petite personne. Pourquoi dawbreakerir (linéralement =briseur de môchowea) ? Seriez-vous de vüoins garnements portés sur la cusrngne ?

autres organisateun de LA. ne se caractérisent pas par leur témérité mais par leur rentabilité. Tous veulent vendre un maximum d'entrées. tirerprofit delavente deboissons. Des aaranties . 6taientexigées.etnou~nepouvionsnipromemc quoi quece soit ni remplices conditions. Nous ne nous portions garants que denotre musique. La Cabifornie est un Etof 0 3 k HC s'est foujours b i e n p o d , que ce soir avec lespremières

Iln'y aniexplicationniexcusespourimtelnom. vagues (DK, B k u k F h g , Deseendents...) ou II faut le prendie au quinzième degré. Il y a des avec les nouvelles générations (Jowbreakr,, gens qui s'imaginent que nous sommes des Samiam, Pennywise ...). Verrois-fu u n lien ordures de la pire espèce qui s'amusent à déTon- quelconque entre les deux ? cm les cbicotsde leurs contemporains.Qu'ils se Oh oui. je respecte &ornément un groupe tel détrompent. Nous ne sommes que des anistes queBlackFlag.~allaislesvoirenconcenquand qui cachent leur lâcheté en se donnant un nom je le pouvais; ils ont beaucoup cnmpté pour moi mpessionnwt (N.D.R. :textuel !). <iuand . i'étais un môme. il en va de même DOW Boufadesmisesà pas, commenf évalues-tu les les Mimutemen. Ces groupes. et bien d'auues, d x f ~ i l f é srencontrées lorsdel'enrepistremenf ont fait de Los Angeles une des capitales du de vos EPs el du LP ? punkUS.n y avaitaussi des tasd'auuesgmupes Tout aura été difficile dans Jawbreaker, surtout qui m'ontmarqué même s'ils sont moins nconl'aspect fmancier. Nous avons dîi gratter le nus. : Red Scare, Nip Drivers. De ce côté là, moindre cent. taper nos familles pour enregis- L.A. a un passé certain. avec quelques groupes 0-er nos compos. La suarégie fmancièrc dc excellenü pour un tas de daubes. Cela a ses Jawbreaker était la suivante :dépenser de l'arinconvénients car les gens qui apprennent que gent sans jamais en revoir la couleur. s'endeuer voue groupe y habite vous étiquettent So. Cal jusqu'au cou et faire un dépôt de bilan. Tu vois. (c'est-à-dire South Califomia) HC. Et à cause n'importe qui voulanr appliquer cette suatégie des bagarres et des émeutes qui étaient alors aurai pu fine partie de ~awb,eaker! monnaie couranle. les gensne veulent pas prmJe sa& queje vais teposer une question débile drele"squed'organiser unconcert. Mais c'était (mais non Juan, hi &fais mai) car peu de excitant d'un aune côd; on prenait le risque de groupes aiment qu'on les calalope. Jawbrease faire exploser la tête ou de se faire arrêter en ker, du bon p u n m californien avec une allant à un concert. Quïl meilleur passe-temps bonne touche rémor ? pour un adolescent «agité> ? En ce qui me concerne. ni peux dire ce que ni L>outoproduerion, essentiel& pour Jawbrenveux (et pan ! dans lesdenu !). Honnêtementje ker ? trouve que c'est stupide de cataloxuer mou- Bien sûr. celavasans die. Nous avons faitnotre . les pes, mais cela est quand même bien pratique premier E.P. nous.mérncs et c'é!ait r a i m e ~ i lorsqu'il s'agitde donner uneidéede tamusique c<x>l.C'éiaiiaussi une prise<letèw. niais avec le à des gens qui ne te connaissent pas. Cependant recul le suis contrmt de 1':ivoir fait r i je comp:e l'étiquette «Hardmre D.C.n est devenueunlieu ré-utilisdr cc pro:alé pour me< prtqe~rfuturc. commun vide de sens. C'est un argument qui C'est eçccnticl de ç'sutol>roJuirïri l'un ne vcui poussera les gens à acheter ton disque et c'est pas trop de personne? énmgbrcs au groupe peut-Euedommage...Unedenospubsparlaitde faconnant d'une rnariiCic o u d'une auuc Ic n o rHC D C n et celanous afaitvraiment chier. Cela avant wut dc la ~<prrsonnalitL'r du résultat. i l est nous apprendra à vérifier ce que font les gens avec qui nous collaborons. De toute façon. 1 ' 6 ~ - primordial de garler ce dn-nimicr aussi proche <b quette ne m e dérange pas du morncnt que la sademarche quemssihle. Ace hue. icsuis uis . . pnsonne qui nous en affubleest sincère. contenidesrappom privilL;~iisque Jawhakn VousavezfailpIusdeconce~à LosAngelesou a entrcteniis a v a ShreJdçr Rccs ri avec Vep en dehors de la cîfé des Anges ? SmallRrcs.Lcspersonneiqtii~'occuycntdocei Largcrneiit plus en dehors. Les promoteurs et lakls sont vrsrmcni extias. Elles nr si>nntque

-

Tesparoies relatrnttrès souvent des expériencesavec desgens, ainsique lesémotwnsquien découlent. Une 6motion. c'est la réponse à un stimulus

..

provenant de l'environnement dans lequel on vit. C'est en toutcasma façondevoir les choses en ce qui concerne les paroles; en quelque sorte d'existe donc j'émsn. Les paroles sont pour moi importanteset elles ont leur place au même titrequeles instmmenu.Maisjen'en tirejamais aucune fierté, un ou deux couplets mis h part peutêtre. J'aiencore des choses à apprendre. Je veux écrire de façon plus détachée et avec plus <rd'espritr.~&cs~arolesde~'~himnem-'ont pas satisfaites:ellesmeparaissent trop rigideset surfaites. E t .tes projers ?

Eh bien Adam (batteur) est dans un groupe de Santa Monica qui s'appelleTri State Kill Spree. C'est un groupe excellent ! Chris habite New York, sans doute en traùi de composer de superbes lignes de basse. Er iene sais oas vraimentoù i'en suis... En fait je vais bientôt d é m h a. ~ e et z m'installer à San Francisco bienque je continue à Sumner les dettes inhkentes noue tournée de l'été dernier. Adam et moi allons bientôt former un groupe qui s'appellera M W . Alors surveillez la presse underground et vous aurez bientôt de nos nouvelles...

-

..

U n dernier mot ?

Oui. Sachez apprécier de temps en temps une borne tasse de café et prendre le tempsde vivre, avant qu'il ne soit trop tard. Conclusion épicurienne s'il en est ! Les fans de Jawbreaker pourront toujours sc procurer les productions de Jawbreaker sur Shredder Recs (dis~buéesparl'ineantoumableB1acklistMail Order). Des titres inédits des démos ainsi que dcs tincs live devraient bientôt sorti1 sur des compilations. Place àMINT désormais ! N'h6sitezpas à manifester voire support en écrivant à l'adresse suivante : PO BOX 480321LOS ANGELES CA 90048 USA. Juan *Breaker*

. y"= t .. 8

/-".-.,

.,'

-- 1 '. . / t, .L %

1

Discopnphie *Thr WsuW'i . I I SI, ~ J Yolum~ s I B 1' EY .ùiryil. i: titre, îittc4dzr 2 9 . i%\V!i.iîk B ! i w '1" ~ Cl'. Ep-ii2 riirix irn hie7Cj1r c 7 s s 6 . ,~1111<V* 7 ' f1' Shrul?er Rds.

1

(eu;.,&)1 &I% flceJASn t a I u ! ~ c c j , n ; ~ ~ h .

tmr,: j:ne.:s

5~)r.w. \':q Szul? K

M , ~:..

LP,C.lSS, ShzJ?:? ildc .<tln<l<i-.rr RtoAuci L'SA- 2 Ll'iC~rsjCD c~>m;>ilaci~.n ?Jeder P.rii Ardives ~diriiib.L*: cl'n::.n*

I


scanné par QualityStreet Zine

Tommy. - Oh oui. j'aimerai bien si seulement j'arrivais à trouver une fille idéale. Je n'arrive pas à garder de copine plus de six mois, c'est vraiment dommage... BM,y a des fw m m e p cd I'inrpiratiwi manque un peu p u r intduire un groupe. 4prk tout, ACmSFD tout le monde voussentez v o concernb ~ pnr legs , I G S . ~ ~ - ~ tonmit, non ? Si tetiains gmupes ont tendonce d s'opoiser au fur et d mesure de leurs productions yniliques, ce n'est o ~ è ~ ~ , i ~ ~ y:.~: q:.-~h T. ~ , . ~ : . cedainement paslecosd'AC(ilSEO. Touiwnousi muvagessur rrlne,ACOjSED n'en sont pos r n o i n s d ' a d-o r n:..b l e s f o r c e ~ ~ + ~ ~ ~me ~ ' ~ sens ~ f e w n d mais pouh.&.; __i.. S.' moment je res~dans.lhpcctativede l'ultima.sT>,,F:;2<.c,* ~-*,s--*-"..., . ..u n eneip~r&t'~ue lcschases s'arrangerm.Je-,' ?rn?*?g& Je n'en fait moi-même C I < K B Y ~ * . + ~ ~ C ~ ~ W ~ ne pense pas que la:@x mondiale soit viable suis pas assez doué pour ça !"' va-vous nous ie présenier? .-A.% Blaine. Oui c'est Josh. il nous arejointil Y a.~e-Tommy::~J'adore aussi ! J ' a i a i f a i t . q u e ~le. .-..p h s d'tm an. ï! avait fait partie de différents uns par contre mais ils n'étaient pas terribles. Tommy. -Même sicelarelève l'utopie ..-;-qu'auee; je pense sincèrement ~ U la P pai-6 groupes auparavant mais rien de vraiment m& ;J'aime lcs regarder. quand ils sont choueües. mondidilepourmit exister si ~eullilanentles gens morable.ûnavaiteupasmdde~bl6mesavec , avec de bonnes wuleurs. ça flashe et tu te .*.? anêtaientdesebaüre aussi stupidement. L e p l q Dana, maintenant je cmis qu'on tient vraiment,. égaies avec les yeux. Dommage que ce soit p" regrettable ce sont tous ces problémes drreliillCgd ci que les amnides soient aussi élev&s. le batteur id6al. tout roulc &.merveillé! ' ,gion qui viennent d'melm. ver-vousp~enr6 Ù xE.T.x ? -&puis voue premier aibum vous avez beau,@*W. Phaln-mws$& ie progrnm, u s s a t h f l ~ l a i n e . - Je n'ai pas vu E.T.. ét donc je ornmu-,e~.,pounai nais pss te répondre. IslamrsoiIunesohdionviobL , é f é i a f é i a " ~ d n i l r aux e Etots-Unis ? jhu T - eikie?fez- Tommy. - Je ne I'ai pas vÜ%~%F~Y.. dc-yi . ;cct quc l ' o n _les fibw dc toiire façori. Mes préf* -Pas vraimen".' '";.&. >. -6ivailla ensemble longtemps. OnvetW' restent «TheUnderiaker and his pais*, * < S C ~ - ' * ~ ~ OCe ~ seraitcertainementbicn~~me~'M ~'';,' bienàlafmduconp~ionlerenouvelleounon. bloody,G.oreu, iCaît House on thc Léftr ou «Iip.,mais jene sais pas si un tel systèmeréussirait8;): fonctiomm... M a h e u r e o s e m e n ~ j e n e ~ e p a s ': Je ne peu. vraimkt pas te répondre pour?@;: eaf yourskin». .& , de Mmtha . ce soit la solution. ~

~

-

.

sgke.nt,

que

Porlrs~noris'ï?~pe ... Pensez-vous que In Iégal&oRORonde In iliogue Vous rrve? spd&ïSjrbôL d9album sur Enzp$ >a"sp&nerhead ? . . . 1, Se'"ü unebonne ? . ' ., . .RÏM~& juste ,gvnnt, en ?.~esvo@'saf*.faiIsP., Blaine. ..C'est~&îq,, ,, , , , d et~o-m$$i +laine. -Oh oui ! Il y aurait beaucoup :(0nretrwv&un~fd2e& nouveoux &es qui ';.?lui a damé vie. Je ne sais pas si q s ' e n Servira : j' certains poblèmes'" ! ont Sté réenrpgimés par In s~iIe,+tfRe face !?'<, s y s 1 h a t i q u e r i i ï ~consaaciinc ~~i c h a m pom Live de Repdses tirées &&Archive Iape*). '.:::ou 2 de tenip~ en temps selon l'inspiration ... i Quel est vohr piusgrand souhaitpour 199r?:% Rlaine. - Je n'anive toujours pas rgaliser que ' -, Oui !Onenestpie%iment satisfaiv;Ce'sontdes- Mais on ne s3&ivraimcntpas fixé de quota ou no& sommes déjà en Y 1.. Pour le jour de 1' , etpuiS... '

.

ça

: '

91 quoi quece soit c'est selon... ' ., morceaux aue l'on.aimebe&oup, était dans l'avion en route p u r 1 ' E u r a ~ . tour:!".",, i le miive 1rès bien cet aIburit c'est Ce n'ext paç foi qui a dessiniM+ha sur lo ~. s'est rendu compte de rien ! >A.-:.. Sur le moirceau <Dow n Oui*, sur v<irrrucrritrr pochëue ? To&y. - Pour nous c'est wujo album ily qui rappe:,*$u&esl:Ce ? Tommy. - Non ! Je I'ai.j~.le,,ksinéep og le Ahrz-vous le Hap ? .: ,': prc~er~albumwpS&gstee.S~u, et ' L " " ~i~l .n ' ~ ? ~ ade s C~estjusteimcopalliàn~us.IlUs~tparriied!.~~~~utres, ..~ ,.~. , ., stuffs. Mais maintenantgn *lise d e s ' ~ ~ ~ ~ c ~ I ~ ? ~ , ~ n " ~ ~ ~ , - " wupe de Rap mais je ne sais pis du toiit'@Y -'~'des~&ateuk&f~ssupei~mcls.Remarquej'ai aussi . qu'ils d u iennïiit actuellement. Je ne me sou- derrinéles pchettesdes EP. tels queceun sortis Quebue chose ri 'jouer ? viens même pas du nom... sur Empty Reuirds et le dernier. ainsi que quel- Blaim. - Ali ! Voilà mon ami Josh ! On ahâte & As-hiécouféCRIMINALNATION(grouperap ques logos pour des copains tels que Mitch visiter Paris. on ne peut plus auendre... On est Harris et RIGmEOUS PIGS, MORPHIUS et nès excités. On est hès wntent de t'avoir rensorti sur NASTY MD()? Blaine. - Oui ! J'aùne beaucoup. d'auees ... Ce sont essentiellement des groupes contré ! Stéph. D. Tommy. - Leur musique est puissante, ça car- de mon secteur avec lesquels j'ai pass6 du bon tome vraiment sec. Je trouve ça mol aussi ! temps, pris quelques verres. Commentsepasse & vieà Washington ? Aimernu-Iu temarier eifonder unefarnüie ? Blaine. -Plutôt bien, c'es! vraiment un choueue Blaine. - Oui. certainement ! endroit oh vine. Alex. - Pw mntre il y a un pays où j'aimerais beaucoup habiter c'est la Hollande !C'est n a i ment un choueue pays.

~-

fi

Y

_*W.

~~

~~~

~

Avn-vous des projets dans Pimmidior ?

Oui !ûnvientjusted'emegistrerunMaxiavant de partir en tournée. Il y aura 4 nouveaux titres et 2 qui étaient déjà sur l'album. Situ étais un animal, kquelaimerais-tu être ? Blaine. - Un oiseau ou quelques chose de la sorle. Tommy. -Un chat ! Alex. - Ce serait d'être un oiseau pour pouvoir voler, ou alors devenir un chat volant ça serait original au moins ! E&s-vans dé$ venus à Paris P Blaine. -Non, c'est lapremihre fois. Onn'apas encore eu le temps de faire un tour en ville. On voudrait bien aller voir la Tour Eiffel, pendre quelques photos et visiter. Tommy. - On a vraiment envie de voir la Tour Eiffel. Eh ! Ce serait vraiment dommage d'être venu ici sans la voir ! Quepensn-vous dcr gmffs, Spray can A r t ?

Blaine. -Oui. jeeouve çauès bien. malheureu-

j@sEAD GHo OUT NOW

~?E~;P;TTYLNE -. NUISI\NCES

R.0.S

BP 5

-

7 5 4 6 2 P A R I S CEDEX 1 0 -

I


scanné par QualityStreet Zine

Avec b vogue de froid de lcembre noussont ornvk les Doughboyr, un des meilleurs guiiar bonds camdiens. L'spore d'une premibre pariie desThyls ils ont su réthodferi'ohosph8re. Formésen 1987 dom la bonne c i l & Monhéol, resspkialistes es envokes ly$w vocales el il c ~ d e smfiinbes en SM^ b leur IrMsihe L.P. depaiible cher Musidix, oprh avoir subi quelqueschongemenkdepersonnekpour aux debouddhiime intemf et ouhes m6ditotians immcendantolementp u r d . Leurs h&oous. su oumther b mtkeur moven fmncnk aui , .en w , t u l i e r l e fobuleux <Home owinr. " .n'wit nasentore , . nwiaue " enc~esuriescouronkadarrerd'unponéisme mal rkhouffé, erguiaumii mieux fait de redéphceh I'un leursconce* plutotqu'aux muvellesmessesbeO~fbm~~i~olesorth~tr&sdemOin de merde par E l m e r F d Beat,ettonso 15 conceris dons nohepoysendeux twmees n'esîposune minteoffoire ! Demondordoncoux HordOns,quifirentbienp~lefiguredevanr eux ce qu'ik pensent de ces chevelusBchoppés de <ces quelquesorpenh de neigea...

de m...

Est-ce facüe de vivre &ns une province biiingur ?

Çanemegënepas, j'y ai vécu toutemavie. elle est à 92% francophone. Je suis né dans les quartiers Ouest de Montréal qui sont anglophones, mais je me débrouille en Français. Les héricainsontlesRednecks, les Canadiens ont ces franwphones, des gens bizarres mais leurculturepittorequenelesrendpassi heaufr, eux au moins ! Les nationalistes francophones et les indépendantistessontenperpétuel conflit, les anglophones les observent. On ne saisit pas tout ce qui se passe. Un projet visant à séparer le Canada en quatre régions est à l'étude. II y aurait à l'Est les Maritimes. puis Québec, ensuite 1'Dntario et enfi les provinces de l'Ouest. Le Québec d e viendrait alors un Etat fédéral. D'auue p a n n'oublions pas le problème indien quiestunvrai désasee.nssesontrebelléscetété au Queôec, comme cela s'était déjà passé à Vancouver.où leurs barricades furenthalancées en vingt minutes. Mais comme il s'agissaitdu Québec, legower-

Vobe styie a queiquepeu changé sur <Happy Accidentw, q u e h orientafion musicak aUez vous choisir?

Cela dépendra de l'humeur du momeni Les morceauxévoluent leurproductionestmei!Ieu~e etnouspuvonsresterplus longtemps en studio. Nous progressons mais des morceoux comme «Countdoma ou «Sony> auraient pu figurer sin le premier LP et J rcmcrnbern sur le uoisitme. Des amis sont venus jouer sur «Happy Accidenun. Il y a du piano et d'autres insrnimenu : Michel «Aways de Voivod y joue de l'accordéan. Jefrouwquedeslitres ressembkntunpeu aux pius récents morceaux de 7 seconds...

C'est cequedisent pasmal degens. nous aimons ce groupe. Un Allemand a uouvé que nous avions un style à IaRoston. Vivez-vous de wtre musique ?

Non, pas vraiment. Quand on ne mume pas, on, travaille: moi àCargo Records, lui est cuisinier, les autres changent souvmr Quels sont ksgroupesquivovs ontpiu récemment ?

Les Hivi Madels d'Allemagne. Mega City 4, NOZEMS de Hollande. A L I les HardQns, Chemicd People, mais nos goûu respectifs varient. La plupart de ces groupes sont des amis... Celo vous dérange d'être comparés à HiiskerDü ? Non,pasvraiment.Celasesent peutêrxedanslcs

wmposdeBrockquiécouteCatStevens,comrne

nementalaissédégénérer la situation. pour faire ensuite les frais de cette politique douteuse :ils voulaient discréditer laprovince en montrant au monde un Ouébec inca~ahlede rénler ses nroblèmes internes, donc peu apte à s'auto-gouverner. Dans notre coin. laplupart des gens soutenaient les mdiens. Que s'est-il passé depuis ? Au dernia jour du contlit, il restait 75 indiens piégés dam un immeuble, puis plus rien. On les a ensuite uansfér& dans une base militaire. La pressen'apas pules approcher. onles a évacués en douce. point final ! \

18

-

Grant Hart. Onavaitlosmômesinfluences,voilà tout mais Brock n'a découvert Hüska DU que bicn amès la sarue du mernier album. ils ont sans doute influencé les LemonHeads, Moving Targets de Boston ou Dinosaur JR. A leur tour, les groupes ont influencé des groupes Pop uès énergiques comme Green Day ou SAMIAM. On aime beauwup HIisker Dü. c'est évident, mais... Au Canada, nous apprécions Change of Heart, THE NILS. VOIVOD. IdOcs Noircs. THE WONGS. NO MEANS NO et JR Gone wild. Que penser-vous de Pinfience des USA au Canada ?

Elle est inévilable. nous partageons une culNre nord-amdricaineassez semblable. Il y a cependant des différences difficiles à discerner pour les non-américains. Le Canada est plus propre. les gens y sont plus accueillants,je crois. Montréal est proche de 1'Etat de New York. Cela m'ennuie que les gens considèrent le Canada

comme une autre partie des USA. C'est Caux ! Vos teYcs sont très personnels...

Nous narlons de nos excériences. on ne se sent pas aptes à écrire des textes engagés, nos Inorceaux sont là pour que les gens ~. puissent pamer un bon moment Comment Pidenaté canadienne se fa&-.' connaîrre à hivers k monde ? Avec des hauts et des bas. Dans les 70"s. il avait Rush et Neil Young, maintenant il y a N

MEANS NO pour la musique. Ce sont ses artistes que le Canada exporte le mieux, regarde Dan A h y d , xsaturday Night Livev était à la base une .$missioncanadienne... il y a aussi Paul Anka, Joni Mitchell beaucoup dcgenspinsent d'ailleurs qu'ils sont américains car ils vivent aux USA. J'ignore s'ils sontconnus en France, on a souvent tendance à voir le Canada wmme un immense tmu paumé. L'esprit de la scène Hard Core nord amérL cainea heaucoup changé en I O ans. Quepensa-vous de son évolution ? Il y a eu beaucoup de bonnes choses. FUGAZl

en viennenl, ils sont très cornus aujourd'hui. Beaucoup de gens ont bolut. certains sont restés bloqués, ils sont étroits d'esprit. Deux directionsont étéprises enrèglegénérale. Soit ces groupes font dans le Metal soit dans la Pop. Certains ont conservé l'attitude, un peu wmme nous. Nous jouons ce que nous voulons sans savoir s'il y a public pour ça, sans avoir de visées commerciales. C'est ce que j'appelleune anitude~HardCoren.nousI'avons,maisn'avans pas besoin d'étiquette, mais il est bien de voir des gens 6voluer en gardant de h c s idées. E t voir k prix des concem augmenter avec votre popuhràtJ, Ca Fan vous dérange pas ?

On n'y peut rien, nous ne sommes là que pour distraire le public. Si l'on veut continuer à faire ce que l'on veut, il faut toujours plus d'arp-t juii. On ne peut pas rester toujours pareil. on f it P Z jouer dans de plus gros clubs, et un choix doit ëue fait : se séparer ou accepter des comprc>mis pour ne pas stagner. Ce qui est sûr est qu on galèremoins :pouvoir domir àl'hôtel. avoir de meilleures sonos. Noue latel européen nous aide beaucoup. Ils semblent très efficaces au niveau de la promotion. Nous voulons que nous disques soient facilement disponibles, même si nous ne sommes plus sur un label indépendant. Reynald DONNART


scanné par QualityStreet Zine

DlRTY DISTRICT :RUDE ROCK'N'REGGAE Bwutwpd'eaua cwlédepuisseptembre1985,dotede la naimntedugrwpe: des tonnesde wnietsunpeu parlout,ps maldegol8resév'demment,mois DitiyesttoupuaBtarOiwd b foi, I'espird'unthongement, d'une&volutioneniin posaive, d'une vk enfin vhwe. û'auord ily a du tmvoil, mais pourquai ne pas commencer maintemnt ? Un album tout d i a d vient d'omver sur nca pbtines, molgr6 resimperfdms il o k rnbrite d'dahe ld :un mbbnge de punkskoiegeggûe et plus nweau de rap. l'ai (vhmment voulu en mir plus. Label independant Rock <alternatif,> ou rock ~indépendanb,la question reste p s k , mouvement rkupéré par les médias qui ont mmmench A en parler au moment de son punissement, de son déclin si vous voulez (de Télérama h Best). Mouvement mck qui nedérange plus grand monde Bprésent : témoin les rewrtaees télé au ioumal de 20 . heures «alors la Mano. qu'est-ce que ça fait d'être au top50r>Alors bilanpositif ounégatif? nJenepemparquecesoitànousdedresser~1

plupartdesgroupesqui ont choisicPftenouvelk voie sont desgroupes qui auraientpu servir de locomolive aux labels et aur ouires groupes indépendanri.Au vu de la ligne de conduite du groupe, cela va de pair d'être sur un label . indépendant, c'est beaucoup plus simple d'être sur un label avec leouel il n'v O même oas au d k p m à disculer deprix de vente du disque, de conrrôle, sur norreproducrion, sur l'image que I'on veuf donner de nous-mememesr.

bilon.Dirty o commençéàtour~rà une époque où lascè&dire naiiernativer étair déjà enperte

Revoltes miales Beaucoup de groupes commencent par servir des causes qu'ils &~grenIsowent paf la suile lorsqu'ils ont du succès. ou alors ils continuent pour la pub. ce risque n'existe pas avec Dirty puisqu'ilssontnés avec cette envie

-

~

~

devitesse.Toullecircuifoarallèkcré~oudébut des d e r 80 commençait à disparaRre entre

aurre à cause d'une r6presswnsystémarique de

tour leslieux nsauvagess telsque 1essquans.lls étaient le poinl de dkpart de la plupart des iniiiaiiver proposant m fonctionnemeni différenf. Certains de ces lieux oni montré que I'on pouvait faire de la musique, de h peinture, organiser der concerts, des débats ou route . aulreforme d ' q r e r s i o n en refusant de r e n n e dam desra~~ortsdefric et en faisadaussi bien que ceur qui ont bonrformé ces expressions en produits morchondables. Cene répression iirani parti des embrouilles iniernes au mouvement, afiniparI'épuiser.Ajoulerà Ca unpublic, qui, n'ayantpasd'endroirsfuesoù seretrouver, o ù a w a i f p u s e c r ~une nouvelkdynomiquea conrinid à comommer passivement, quine à payer 80 ballespow undisque ou 12Opour un concert. Que reste-il de nos m u r s ??YQue

..

pensez-vous. alors des groupes alternatik qui ont signe sur une major-compagnie? scertains

ontchoisidepmtirsurdesmajorsaumomentoù celles-ci commençaient à se rendre compte du potentiel et de la qualitk de cene scène où les groupes jusque-[à avaient montrk qu'ils n'avaient besoindeperswviepoureriner. ça ne veulpasdirequerouscesgroqer~~ <retourné k w vestes mais ce qui est dommagec'esi que la

* O n a joué en soutien au SCALP (sectwncarrkment ami Le Pen), à REFLEX (revue anlifosciste) au RMI (Revenu m'nimum garanti) pour des réfugiés poliriqua Italiens en inrronce d ' a pulsion. Ça fait parti des actions qui vont de pair avec toutes les raisom et les r u k-bolquinousont pousséàfairedelormcrique.Ily odescausesqui méritent d'être soutenues même si l'on évite ou maximum dejouer pour des orgonisarionspolitiquesu.Les Great gangsters irom Diny District sontl'apour faircI'info~mationlavrnie,pascelle

rienàfoulre. Iifoui bien que Leugrns~ompren~ nentqu'ily apleindechosesqvisepassentetqui ne sonipaç normales et quand les gens auront vraimentpris conscience de ça,jepense que ça ira mieux. On en en train deprendre le modèle d r i c a i n qui est peut-être le pire qui existe d'individualisme, de rcapitolismeu. I i faul que

lesgensnepementpaîqu'àlewcu1,pourmmieu vivrez, il faur

que tu t'occupesarrrri de ce qui se passe chez ton voisin. Le rar-k-bol général finirapar kwpéter à la gueule!^ LePen B 14%.

le racisme au quotidie~comment pensez-vous que cela va fuùr ? <Lejour où les gens qui subissent le racisme en auront m r e , ça sera très chaud :ce sera des actions violentes elcertainr vont m & r . I Ifout agir c'es évident, au quotidien. dès qu'il y a des rnecscommeLePenqui

poinrentlewnez.ilf~uftout&si<ifelewmonrrer~tekwmntru que ce n'eslpaseuxqui feront la loi el que leurs solulions ne rienneru par la roule=.

Conclusion <On a I'impression que depuis &s millé~1'res, il n'y O rieil qui avance vraiment à port dans la technologieou dansla bêtise. Q d o n v o i t des mecs qui vivent dans des tribus dam la jungle, qui n'ont aucune notion d'argent, de nucléo. physique. aucune notion de tout ce qui . .fair tourner le monde dit civilid et que ces gens-là sont swer bien là où ilssont. on se dit oue c'est mus qui n'avonr rien compris (NDLR : tu m'étonnes) le peu qu'il reste de ces gem-là, je les envie ! r

(Disques chez HoulaldBondage) Gilbert .RR9N'R* Pytel PS : Ne les ratez pas sur sdne : ils valent vraiment le déplacement. Diny niles OK !

qui est déformée et distillée au compte-goutte . par des journalistes élitistes. complètement déconnectés de la réalité oui emmtent l'écran de leur médiocre suffisance. Que pensez-vous des erpulsions rhcentes de squatters à Paris ? <Ilest clair que c'est inadmissible dejeter des gens à la rue, comme ça !C'est aberrani. Cela correspond à une polirique des mnicipalités de routes les villes de F r m e et d'ailleurs. Les proprios ougrnenient kurs loyers, les promoteurs npromotenlu, les npauvresr et aulresparias se retrouve?à habiter en banlieue, loin du centre des villes qui tendent à devenir des vifriMS de la bonne conscience des maîrres du monde* Va&-en-Velin, les révoltes sociales vous en pensez quoi ? n l l y a unfléau actuellement c'est l'indiffkrme, il se passe p k i n de choses et les gens ne veuknt pas le voir. Par contre, tu les voisse regrouper pour des causes à 100 balles comme k bicentenaire ou k s gros concerts SOS-Racisme. alors qu'ils n'en ont

BOURBONESE QUALK

LE

13

AVRIL

CS- K - I N D U S -


scanné par QualityStreet Zine

NEGABLAST IN PARIS 9091 NEGUIONE fait partie de cesgmupes qui ont le plus m a q a la sdne Hard Core ou milieu des onnéeî 80 et qui ont su 6voluer d'album en album en6\ntont&se Mterindéfiniment. Annonds un nombrecons4auentdefo~dPom. ollezsavoir wumud. lesconte~de~~GU10~~onttoupu~bt6annukendemi~re minute.. pourunefoi~quecen'bto~pos~cosoutont~n pwr foire une petite inteiview, non ? Votre n o u d album s'inrifule 100%, en êtes vous vmiment saiisfuih à 100% ? R o b . -Eh ! Où as-tu entendu dire çà? C'est ce qui est mentionnésur les bios que We Bite envoie... Roberto. - Queileconnerie ! Enfm, d'ions plutôt

aue c'est unnon sens ! Chaaue album aue nous faisons est une totale satisfaction. Ce que nous avonsvouludireparlM)%.c'estqu'après toutes cesannéesdegalèrequenous avonsrencontrées àcausedesproblèmesde batteur,NEGAZIONE étaitenfmderetour aumeilleur de safome avec un line-Up stable ! Avec Jeff tout roule à merveille ! Jeff. - C'est une sorte de mot-clé, 100% ! Vous avez déjà joué 3 fois en France mais jamais à paris, ne wus-a-t-on jamais rien proposé ?

Roberto. -C'estlapremière fois quenousjouons à Paris,maisc'est aumoins la troisikme fois que nous essayons de le fahe. La première fois c'était il y a quelques années, on nous avait proposédevenirjoueràl'usine.Lemncen avait Lté convenablement organisé mais juste une semaineavantquenousvaiionsl'usine avaitété feméeàcausedeproblèmes aveclapolice...Le concert a donc tté annulé. Les deux autres fois lesdates àParisonté~mannuléespurdesraisons similaires et c'est bien dommage. Nous avons Lnomément p u é en Europe et nous regrenom juste de n'avoir pas pu venir plus souvent en France Quek souvenirs gardes-tu des eonceris que vous avez donné 6 Grenoble ou à Lvon ?

Roberto. - On en garde un très bon souvenir, excepté la dernière fois où nous avons joué à Grenobleilv adeux ans. oùnousnous étions fait dévaliser notre bus...Triste histoire ! Vousêtes-vous baLuiédonsParisdepuis voir* arrivée ? Roberto. - J'ai été faire un tour après notre

arrivée cette nuit, mais j'ttais relativement cas-

sé. alors... Tout ce que je peux dire c'est quc Paris estunetrèsbelleville. j'aime beaumup. Je me suis promenédu côté deBart&. c'est super. il y a plein de boutiques de musique, ainsi que pas mai de sex shop mais ce n'est vraiment pas ce qui me branche ! leff. Moi non dus ! Que pensa-vous de [a presse undergmund ?

Jeff. - Roberto est certainementplus àmême de répondre à cette question que je ne le suis, car lorsqu'il était encore un petit garçon mouillant ses couches. il faisait lui aussi un fanzine. De toute façon.je pense sincèrement que les fanzines sont très immrtants mur la scène. C'est un moyend'expressionqui ne peut pas êuecontrôléou achetéparle business, çavientdirectement du m u r der gens qui le f&t ! On est toujours content de répondre à des intmiews pour des Zines. Ce n'est pas pour autant que nous dénigrons la presse officielle mais nous accordons plus d'importance aux Zines. Vous ovez souvent changé de hrtreurs par le passé, avec Jeff vous semblez avoir trouvé le baaeur idéal, non ?

Roberto. -ÇafaitunanetdemiqueJeffestavec nous et tout se passe à merveille. Mais nous avons pas mal galéré avant de le trouver. nous avons essayé pas mal de batteurs, des amisnous ontdhmé~rovisoirementmaisiln'varien eu de concluant à ce moment ià ! Avais-hi faitpartie d'autres groupes avant & rejoindre NEGAZIONE ?

J'ai démarré en jouant avec quelques petits groupes . dont ie tairais les noms vu que . ca . ne présente pas un grand intérêt, sans ça au début des ann&s 80 je faisais partie ~'GPACT. ils avaient iuste acouis une bonne rhutation en Italie mais ils n'ont jamais été trks loin. Après quoi j'airejoint NEGAZIONE. Y-a-GiI quelques nouveaux groupes italiens quirisquent defaire forid'icipeu ? Jeff. - EXTENSION ! Roberto. -C'est uès différent en ce moment en Italie compare à tout ce qu'il y aeu avant. Tous

Jeff. - La dernihre chose que je puisse te dire concernant les nouveaux groupes italiens intéressants est que le bassiste et guitariste lead d'lNDIGESTI ont reformé un groupe intitulé MAGNIFICA SCARLATTI. Ils sont en train d'enregistrer unedémo en ce moment j'espère que beaucoup de gens pourront se le procurer ! Est-üfacüedehouver&sendroihoùjoueren

-IioEe.- .?

ROM.-No~c'estplutôtdifficile,maisd'après cesue . i'ai vu can'auas i'airbeaucou~mieuxen France... C'est sur que comparé au Nord de l'Europe (Allemagne,Belgique,Hollande) il y a un réel problhme d'organisation. Jeff. - Ce qu'il fautsavoirc'estquelegouvemement Italien n'est absolument pas intéressé par le développement d'une scène musicale. Ils essaient de se justifier en offrant des salles de concert ou de repet minables. mais ce n'est pas çaqui fait avancer les choses. Il faut vraiment êtredkang6pouressayerdefairequelquechose tout seul à ce niveau ià en Italie. Ce serait tellement mieux si le gouvernement apportait une réelle aide. Mais bm, comme Sa déjà dit Roberto, la situation n'a pas l'air meilleur en France... (oh, que non !)

-

C'est voire troisièmeaibum sur We Bite, êtesvous saiisfaitde leur 1ravm.l ?

Roberto. -Oui ! On adémmé ëvec WeRlte en 88. ils étaient en train de se lancer ce moment là, ,mais on les annaissait depuis quelques . . . années. du coup on adit OK pour bosser aveceux. On a bien sûr rencontré quelques problèmes, mais tout ne peut pas marcher impeccablement dans quelque domainequecesoit D'unemanière générale nous sommes vraiment satisfaits. Est-ce que votreprochain album sera luiaussi sur We Bite ?

IesvieuxgmupestelsqueCHEETAHCHROME Roberto. - On ne sait pas pour le moment. MOTHERFUCKERS. KINA. UPSET NOISE. INDIGESTI. RAWPOWER ont connu beaucoup de problèmes ces derniers temps er ont soit splitté. soit beaucoup moins joué ... Jeff. - J'ai quelquesnoms, jeveux dire quelques groupes qui sortent vraiment du lot tels que RABID DUCK. ou RTPTE CONTREBALLE deMilan. Sans ça il y apas mal de groupes avec une bonne pêche sur scène mais quand à savoir ce que ça donnera sur vynil... on ne peut rien promettre. Roberto. - Il y a un autre trèsbon groupequi fait sonretour.c'estPEGGI0 PUNX.Ilsontsortiun excellent Mini LP l'an passé et sont en train d'enregistrer un nouvel album en ce moment.

a100%n était le dernier album de notre contrat. Peut-êtrerenouveleronsnous n o m mntrat avec WeBite,o u chercherori-nous unnouveau label. on n'en sait rien pour le moment. *. ...- u- enunnément *-. Votre musque évolué depuis

-T(CITI PAZZI*, est-ce que vous jouez foujours certains de vos vieux M e s ? Roberto. - Oui bien siu ! Pour nous ce sont

toujours detrhsbons morceaux. Lorsque tu sors iouer les nouun nouvel album N as envie de , veaux titres, mais çanenous empêchepas d ' a p précier toujours autant ce que nous avons fait avant Bonquelquefois certains titrestegotûlent au bout de quelques années, mais il y en a certains que tu rejoues avec toujours autant de ~~~


scanné par QualityStreet Zine

Votre opinion sur la religion ? Roberto. - Jen'aimepas çà! Etçanem'intércsse Jeff. - Si jevais te dire un WC.la chose qui m'a le plus maquée c'est le jour où nous sommes pas ! arrivés h New York. On se tenait B la sortie de Jeff. -Moi non plus ! L'Italie est le bercez" dc l'aéroport. j'ai regardé autour de moi et je me l'6glise. lareligion est très forte ici. c'est dans ! a culture. Ma mère va à I'Eglise régulièremeni, suis dit : mat's it ! Roberto. -un autre bon moment sur cette tour- quwd j'étais môme j'y allai aussi, mais c'éir;t née. hitlesoirdeNoël.Onétaitsurlarouteentre pourjouer au fcot-bal1 ! Quand vas à1'E::l;se la Yougoslavie et Cologne, jute après les 12 il y a toujours des jeux pour lesenfants. C'al lc seul mic sympa. C'est vraiment très du? dc coupsdeminuitons'est ouvatquelquesbonnes ùouteiUes de vin italien avec guelques . . -gâteaux. grandiren restantétrangerà lareligion en lizüe! On s'est arréié sur le hord de la route pou faire I'ourquoiavoir mir un timr pnplur s i w 1.. ('I' ? R0berlo.- C'est parcc qu'un 31ri:C hizn ioiicr r: une wtite fétc. ~ ~ f f . ' - ainsi que ~ ~ b ~ transformé ~ t o morceaude~~~~~~~~~~.onl'adon le CD en bonus uack. en Jesus Farano. On voulait qu'il s'allonge nu dansI'herbeavecjustesaguitare,Ma~(basse) Jeff. - Les compacü coûtent plus c!ier qus.Icr, albums. alors autant que les gens 'Gntiiciçai. =ait fait le bceuf. et on essayait de petel pour d'un titre en plus et en aientpour leur argcni. Si qu'il ait un peu plus chaud. 0"avaiteUplus demorceaux on en aurnicntmis plaisir. Voussentcr-vous concernéspur ksprob[émcs deux ou trois en plus. Es& heureuxde vivre en I&üe ? du Koverï ? .--.~~ . Jeff. -Oui ! C'est sûr que ce n'estpas l'endroit Roherto. - Honnêtementje puis touj,,urs inquiet QU* penses-tu du phénomi.ne d~ r l c ~ c o r d C~Ik'c~orrqui.~'rr1d~pl~senph~divebp révé pour faire de la musique. Mais cela mis i de voir ressurpir der id8010eieî tellsaue part c'est vraiment un très chouettepays. il fait dam Hussein. C'est sûr que ces problèmes sont dans b Hurd Core ? Roberto. - C'est de la merde ! Je me fous de la relativement beau d'une manière générale, les très importants. mais d'un autrecôtéj'ai tout un valeur des disques. Si j'en avais qui aient une gensparlentlamhelwguequemoi.C'estmon fss de pr4occupations journalibres qui causent valeur extraordiaire je les vendrais certainepays. je serai incapablede dire queje ledéteste, tout autant de soucis. j'y ai mes racines. Je ne vois pas comment on Jeff. y adesgensquis'impliquentàfonddans ment p u r me faire un peut d'argent. Mais bon tout ce business. les conventions du disque, ça peut haïr son pays, pour moi cela équivaut i tous ces problèmes, c'est très bien. Mais je ne ne m'intéresse pas. détester la vie, sa propre vie. veux pas qu'ils pensent de moi que je suis un Roberto. - On adore voyager, mais jesais queje e prétexte quej'aid'autres préoc- Et k s Bootiegs ? gars f a ~ i lsous suis heureux de retrouver un point de chute cupations. Les gens devraient un peu plus pren- Roberto. - C'est encore plus de la merde ! Ic lorsque je rentre en Italie. Il n*y a pas que des dre conscience de leurrealité; car c'est la seule seraisnaimenttrèsfachCsijevoyaisunBootleg de NEGAZIONE, que quelqu'un se fasse de bons côtes ailtalie, c'estsûr, mais jeneconnais chose qu'ils puissent vraiment gérer de f a p n aucunpaysparfaitetceluicimecomientn y a efficace. Je ne me sens pas capable de faire l'argent sur ma musique $à ne me plaît pas du quelques annéasj'avais songé quitm l'Italie. quelquechosepourle KowRt. c'est trop abstrait tout ! jesuis parti à Am~terdamenHoUandeoiij'avais et lointain pour moi. il s'agit avant tout de ~u'auriez-vousfairdanslaviesivou.~nejon!ez beaucoupd'amis. J'y suisresté3 mois, etj'ai eu problèmes de puits de pétrole...Mais bon çà ne pas NEGAZIONE ? envie de retourner en Itaiie, ce que j'ai fait ! veut pas dire pour autant que je ferme les yeux. Roberto. - S'aurai certainement ~é des gens dans lame...(charmant !) Quelle est voirr opinion sur k Stage Diving ? Proche de la réalité. je me sens plus d'aider un Jeff. - S'aurai été roadie ou dealer de crack, ou Roberto. Si ai sais slammer avec style. c'est ami accro a u drogues dures à s'en sortir. C'est powquoi pas vendre du crack aux musicos mut OK ! tout aussi important. en faisant le roadie ! Je ferai des tournées avec Jeff. - -11 faut être absolument modeme, (en Et l'Europe & 1992 ? Français dans le texte. Jeancocteau). J'adorele Jeff. -Je ne pense pas que ça changera quoi que des groupes jamaïcains, rasta mais certainestage Diving. ce que je n'aime pas ce sont les ce mit pour les gens comme toi ou moi. Par mentpas p u r FUGAZi ! Non, je plaisantais ... VoaeopinionsurkmouvemeprtS@(~~hrEdge? gens qui montent sur scène sans se soucier des contre. ceux qui se font beauwup d'argentence Roberto. - C'est juste une mode de plus ! Lcs autres et des dégàts qu'iispeuvent faire. Lors de moment. s'en femnt e n m e plus en 92 ! On n'a notrepremièredateeuropéenne,enBelgiqueun pasbesoindedeux gouvernements au-dessus de idées étaient trèsbonncs à l'origine. mais ont été très mal r4utilisées. Ça ne présente plus beaucrétinestmonté sur scène et a fait tomber la tête nos têtes, un seul suffit ! Je ne veux pas d'un d'ampli. c'est un miracle qu'elle ne se soir pas gouvernement eutopeen en plus deceluidemon coup d'intérêt maintenant. Mais bon ça ne veut pas due pour autant que je sois pour la self bousillée. A Sarajevo en Yougoslavie, la sono. Pays ! desmnion à coup de drogues. J'aime boire de n'était pas temble. la scène très basse mais les que pensa-vous de l'invasion des gruffi ? gensdansaientsurscène,c'étaitvraiment super. Roberto. - J'adore ! Je ne m'y connais pas trop temps en temps, être un peu cassé, c'est tout ! En conclusion ? En final on a joué *rTüTîl PAZZI>. il y avait mais j'aime beaucoup. Jeff tagge pas mal tellement de monde queje n'arrivais m h e plus Jeff. -Je tagge mais je ne fais pas de graffs. Par Roberto. - Et bien, c'est vraiment dommageque à voir qui que ce soit du groupe... J'adore ça. contre. j'adore le hip hop. Je rappe un peu de nous n'ayons pas plus de tcmps p u r visiter quwd les gens peuvent s'éclater avec Fun. temps en temps pour délirer avec Roberto ! Paris. mais je crois queje reviendrai un jour ou Qu'est-cequivousninnque ieplisenrournée? J'adore les grafEs, j'ai des potes qui en font à l'autre en touriste. Roberto. -Parlons de nourriture... Bologne. etje trouveçàtrèscool. Jelessupporte Jeff. - J'aurai aimé répondre à une de tes questions que tu as oubliée... Jeff. -Labonnecuisinememanque. mes parenu en traînant et himant avec eux. Mais je ne peux Laquelle ? sont d'excellents cuisiniers. chaque fois que je pas faire plus ! Jeff. Celle sur les animaux... les appelle. 5 me disent %Tuvas bien. bl n'a Avez-vous pleur6 à rE.T.r ? envie de rien?* Si !D'un bon plat de Macaroni. Jeff. -Non ! Le seul film qui me fasse pleurer Situ étais un animul, lequel aimerais-tu ê ~ r e? Robeno. - Moi e t T m avons quelques problè- sontlesdessins wimésdeBipBip,j'aimeraitant Jeff. - Un dauphin ! Voilà, c'est coo! ! Merci pour ton interview, a à &ès bien184 j'espère ... mes vu que nous sommes végituiens. Mais ce que h coyote manKe cet oiseau srnide I n'est pas très grave. ce qui nous importe le plus ~ u e l e s t w t n ~ l u s g r < m d s o u h u i t ~ ~ w c e d ~ b u t c'est d'être en entournée ! d'année 1991 ? Jeff. - Ma copine me manque aussi beauwup ! Jeff. - Parler d'argent ! Quel est vobe meiikur souvenir en temps p u Roberto. -Ne pas parler de stupidités ! groupe ? Jeff. J'aimerai tant que le monde vive en paix ? o h . -II n'y a pas de souvenir précis. c'est et harmonie I Mais le meilleur souhait à faire .?zaiir!e faitd'étreunegrwdefamiUe,partiren dans la vie est de n'être pas plus mal qu'en ce :--k pradre du plaisir, sur la route. les moment. ainsi N iras très loin ! MnCeTtS...

-

-

-n

-

...

-


scanné par QualityStreet Zine

...

Dons les profondeurs du Death

Les dirques mrtent por centaines, les noweaux groupes Bmergent par milten, et ceIo dans tws les genres musitaux. Les setteun les plus ottifs sont kontestoblement le brdtoce, le metol et toutes leurs voruinler Dons chaque numéro, mus conmtremnsquelqas pages b présentertousces grimpes. Avec comme principe que vous n'8tes pos cen& twtconnoltre et que donc oXlez b vous y retmwer est foire preuve d'une bonne o&n ! Sodomestundesplus anciensgroupesdeath.Ce groupe allemand a démarré avec deux démos «Witching mefalu (1983) et «victirnsof deathr (1984) qui le fuent remarquer et signer par

BoltThmwerestmacoquelucheactuelle, àfond dans les baffles. Créé en 1987, ce gang origi-

Dernolition Hammer est un groupe thrashme& du Bronx de New York composé de Steve Reynolds (basse, vocaux), James Reilly (guitare). Derek Sykes (guitare) et Vimy D m (battene). Un concert mémorable devant 8000 kids È Mexico les lance. Une démo, «Necrology>,précèdele LP ~Tomuedexistence, (centurymedie New Rose) et le carnage commence. Automne 90. tournée européenne de 50 dates avec Morgoth et Obituary. Quittons le metal avec Maelstrom 1987 Zack

nairedeBirmighamUK,rassembleGavinWard @asse).Barryniompson(guitare).AndyWhale

Steamhammer.EnsonleminiLP«Inthesignof (batterie) et Al West (vocaux). Avril 1987, la ç v i l r (1985) suivi du LP «obsessed hy cmclty>r (1986).qui place de lai: Sodom dans le wloion

démo (<Inbaitlc ihcre is no lawu s'accompagne d'une wumée avec Sacnlèer. JO Bench orînd la de tête dés groupes killer de death metal. basse et Ward passe à la guitare. Septembre En 1987, leur rencontre avec le producteur har1987 2e démo nconcession of pain» attirant ris Johns (Voïvod Krator) accouche xexpurse John Peel qui leur oMe une session en janvier of sodomy,. maxi 3 titres. Le 2e LP, ~Persecu- 1988 et Vynil Solution intéressé les signer. tion Manian, suit. puis le double live «Mortal Karl Wiletts remplace alors Al West. Juin 83 way of lifen en 1988. sonle33 t dnbaitle there isno lawn. Novembre 88. ZesessionJohnPeel. Earachesignelegroupe etenoctobre 89 arrive«Realmofchaosx.Games Work~hopleur personnalise un design barbare dedeathheroicfantasy.Unxgrindmschertourn en Grande-Bretagne avec Napalm Death. Morbid Angel et Carcass, puis un «Rloodbrother tours en Europe avec Autopsy et Pestilence asseoientleursauvageriesonore.Er fin90. «War Mastera leur 3e LP vous w i v e dans la tronche. (Earache Danceteria). Black Sabbath rencontre Napalm Death ! Gare aux éclats !

«AgentOrange* marqueun tournant, un approfondissementdelamuîiq~~edeSodom. En 1990. le LP ~Betteroff dead n et sa superbe pochette moyen-âgeuse en relief précède le maxi «the saw is the lawx. La tournée est annul& à cause des convictions pacifistes (si si) du groupe. en pleine boucherie du Golfe. Sodom est actullement compose de Tom Angel Ripper (vocaux, basse). Michaiil Hoffmann (guitare)et Chris Witchhunter (batterie).Impertubablement, Sodom poursuit son massacre sonoreàlatronqonneuse.tandisquelevoletn03du fameux film sort sur nos écrans. Sans rapport direct honnis «un certain état d'esprit» ... de mauvais esprit ! (Discographie Steamhammer New Rose) Aversion a été créé en 1986. Egalement allemand ce groupe est composé de Christian Fulner (vocaux) qui les a rejoint en 1987. Dash (guitare). Edward Tatar (basse) et Joe Tatar (batterie). Détestant lesposeurs, ils développent un métal qu'ils qualifient de progressiste. En 1988. une démo et une tournée en Californiedu sud; 1991. sortiedu LP «the ugly tnrthb produit par Randy Burns (Megadeth, Nuclear Assault) et une tournée p u r une wmbo speed et mélodique. ( h a g e d d o n rds New Rose).

-

Master a eu une carrière mouvementée. Groupe thrash de Chicago formé en 83 par Paul Spckman (vocaux. basse), Chriss Minelbrun (guitare) et Bill Schmidt (batterie). il splitta lorsque Paul cr6a Dearhsmke. Les jours passèrent et Master se reforma sortant sa première démo. Combat rds les contacte mais la contrat leur déplait Et c'est la redissolution à New York, après un concert unique. Paul rejoint Assault devenuFuneralBitch. 1989,ildécidederegrouperles titresdeMastersurunLP (Nuclear Blast rds New Rose). Roblèmcs do sons. mixages et remixages. changement de line-up. Bill part. virée studio en Floride. fmalement le 33 t de ce groupe mythique sort. Un tesrament dont l'accouchement fut douloureux ! (Master 8700 Summerdale Sweet 3 N, Chicago IL 60656 USA).

Andnen (guitare). ~ ~ ~ ~ ~ h n a(batrenej ldson veulent créer un groupe creuset de diffkents styles. Ils ruinitent le japonais Shinichi Maüumoto au chant et le bassisteBill Fallon. *J'essayedesuggérer que les choses auxquelles je pense sont logiques. productives. progressives et positives. Nous faisons de la Life-Music. pas de la Death-Music» (Zack Andrien). Leur LP rstep l u vient de le prouver. en un maelstrom hardwre, metal, funk et rap. (Roa dmmer Musidisc). Cheny rcd est un gang féminin. Ancienneme Sweet Vengeance. Raven Roberts (basse vs caux). am& Lestat (guitare)et ~ s & evallel w (batterie)rcckententrîmetal cthardcare. Une . démo «Cry no more» marque leurs influences Runaways. A suivre ! (307 Hannum Avenue West Chester, Penn 19380 USA). Shcck Lore nous amène aux sentiers diffiçiles du grindcore onginal. Créé en 1989 par Mark Luther. ancien baneur de Malicious Grind ' maxi wWelwme to life» sur New Waverds groupe californien fusionne les rythme: Slayer, les guitares de Rudiment;niPeni. le1 rock de Circle Jerk ou Black Flag. le metal la Black Sabbath etle toutvous livre un ehardcore goulashs où la batterie a une gande place. Versatilité de la musique et intensité des textes sont les mots chocs de Shock Lore. selon Mark Luther. «nFolkloremusicalpourépoquenouble !». Jim Fuentes (guitare) ex-Energy et Genetic Damage, et Eric Wmd (basse) l'accompagnent. Un LP volume I r 25 titres aéré autoproduit. Un45 t 3 titres a suivi sur «New Waves rdsu (Le Silence de la Rue). Un 2e LP est enpr6paraùon. Leur démarche se résume 4. la pochette du 33 t : une adolescente se trouve face aux trois portes de la vie. Laquelle est la bonne ? Shock Lore. un gnndcore mblodique (est-ce possible ?), creuset de contradictions m a d i qua. ~

~

.

Herr Sang


scanné par QualityStreet Zine

El h scène n e w p h h e ? Blen'PstaasmaLün'vamsvrainwude~oue

f9,: , ',:-

y,

"

MX BRIENID SHELLEY

-' '

Des premiers pas pNhordcarerurlo xhneindlpendonte newyoikoisob la mn&mtion et Io Ygnoiuresurune m j o r p u r ce nouvel olbum intilulh .Goo>,U)NIC YOüiH en o fait du diemin. E l pouriont, pas de tmhàon musicoleconlmirement b ceque prbtendent lei puristes. Elnennemjomisplusmmmeovont! Ne~Yorkexpénmente.innoveetredhbanonederdidikhopsoutsnusquemntenoitlerotYn'mll. .a gio!perrci$cni oux lai-ny Ti.nae6 8101~RLPOIO He dZb IM aB<caenls m i c e n i i n Dar db, .r, e longcge ne l w o l i n t h lentoreo.rm. aaio.xroe om.n~'orion.hohmYoh~vonientwe~ :slon.K)hi(YOLlHvoentorpo.r o'n..ereiemiene~B.m iConfuriin ir ix,;~ili your i d o k ~ p r t e n dbp t I'errpreinte d'une Arque p e ~ n n e l l eovec ce dlange de son ioroge, hhiitoge :antoumobleetdeb~iliwoeinrolentelapprersont. K)NICYOUMoruci$sruneolmrph~requimet m l b I'oire.AvecrBad m n iirings, ahmicne en CFbanie : e WPI'CY 'le el es mic80,x10nt p r r iroiar legrope I< IPWudeison sb'e p6mnne 81 i g n e ~ i S S T w r l e r c I.ms.%a.i'r <fvo B. r.oeoaeiaba. 6. son Yi<'( YOJTtl en .rc r b E i c ~ e e i ~ i e ~ ~ e o e Ç e s i nlr~~' oi dn' .~ n e A r r 6 i a i e

- .

t: Tf

t~utkresre.Maisc'est~cilede~&lamk~ dmsunedeGte.ün'y a p a s u n s o n ~ a v w l lenowaveoulepkMii~toutest~ d e b e p m u p d ' é l b . C'est ài'imagedecequ'est

SAm&iauemainmCnaime~SiPavec qui on a . w d , il y a un màc de PUSSY GALDREdcdms.nn'yaqÿe&slillrrmnguiiarqp de bacseet uw bauerie. S h SURCURY a h gué ppnses-iu gmupff conune MIMSTRY, REVOLTING COCKS ? Je ne suis aas intaessé mu œ ~ w & e nusime. ~'aimet&mu~ladans~music~cces&nc me touchent p.LAKD est un bm grwpc <luard mànc J ' h %amuDINOSAUR i JU BABES Pi TOYLAND. hgrolipcs m m MINI.rnY. leun

eite d o n g e neabcon aqepir v i e r ?(Pi 16: en'ieme n.i(os o w e sgro.pe M ' J ~ L ' Om:! : OOS'IP'I~SO. son 6 giind ienlon thj,esdepan~lesncm'm[acrsaitpas:iIriem'~~. ce ~ ~ ~ r s . a ' e P e i s e : ~ ' ~ ~ ' ~ ~ ~ ~ e n or' 'f lmB j. e "kl oo' s car. Po.norl,K)E (YO.TI~:eio.ecvei oiioa ionc.\.tLVtlUIDIRGROU4D. -pas. rcnsortmPme 'nraincto~mceme(ea. 'oir~eom(wcerlo.xo'~Elonn(ce~.teo.II'IC ?ET~:rion htoore.ol. icFsiocqonie.i. Ceriains disent que MINISTRY esi un pdonge*Pour mi, NEUMTEN, THE BlillHOLI SU~FERS,SWNS sont les vhiloMes grnupas &dikdhliques omelr. Les groupes qui r e ooieni mni du SONIC YOUïHGily a cinq ans. Je ne m i s pas. prydi4d8liques auiourd'hui ne font qu'appliquer une fomle.* - 6 ruNent dbtee, I'olbum le plus recherthbet siioydieom noiioni, vhriteble ireque muricale. Et pu'&, %NI[ YOYH Ygne sur GeKen 01ù p & - i u d m ~ < m > C ~ d o n r r a n f & p i y s LA p u r un nouvelolbum, &O> b Io pohene dbpuillbet sobrement malmine. Asogi, genlllet, d i t ~ n! (ertes;lo vioienceert plus iusoet leson moins [N m i s rGWi est un grand olbum dont aucun mrtmun'ertb ieter. Lodoukurest contenue, brilleporso h u t b rmnrpoion dons am mfbcescr'imns)'re~r !es onnbs soxonle el soxontd x el cois !mr vox cm<'resae Tn.6101 h i e erreer, dB' o t n k el Demeoer ae Cm Goraol 5.1 rt8ne. 50\1( YOUlrl nypno'ire O. dkncqe wqom en 'nsranr'qw~iec i n k a . r 5 e nldons un f ~ ' o eg.'iaios cqoriie~ios61 o~ioles..re onme I"irc.re L6. orr60nue plis d o e c PI OR1, '.n .ri'mnl~o.,o.rr 'at1.e. a b 10'vBritoblëhomniëprenontlofomd'un dBferlementdlmoSon.Y)~~~~~Ü~~vourprendblo~or~~etp~larenrime~tr,lerere~~tr d'iine vie dkhue re bisent mont de casor. SONlt YOUTH peut foire peur m i s ne peut pos bissor indiffhrent. neviaitpasdesmémeshorizm. Enpeud'albums, J'ni lu dans une interview que vous c o d & 1esP~sonldevenusuèsœlebres.C'estéhmge. T m Waia d&<t NCWYork d'& mmibr m u rDoy &MI Maon* comme un albumpolifique. Nous avons sottis huit albums er mus avons beau- swic. Ii d i t qw c'en un lrucausw I'eauen fkmmes. Qu'en est-ilde 4 0 0 . v ? SHELLEY.-.Goo»,c'estl'histoired'unpup-qui mupmum6. PournougçaaéIéunechosenaNreUe. V~mrirsuh d u e de h rn*wfocon Y N v i w k est sur unlabel indépendanter qui vasur unema* Ca ne nous afieclc pas nous avons m s amis et mmpagnie.<X;m»atun~tdecette+& i'amitié ne d é p d pas du nomtre & disqueque lu après une pogxzssion mellc. vends. Pourquoi une mxhene sis*& ? Pourquoiavoirsig~v'surWEA? Pour que noud Asque mm en France. em Esl>agne. T ~ uce t qw rii'ach>is auPw<i'hui es1 si f i n 6 ci m Italie Pourqw nooedi-dluewirrc aii Knns;is. aux nmufaruilé. qî 3 l'air lrllcnicnr p é f b r i q d . p h À Ems-Unis.(ha<~swp;rîmaldelakL~inlipai!'cmtuUap,c. fail p u r le plaisir de I'iril mais cn dmLq. Filx1 I;irst ctaii comrnc une f m U c et iIs n h c icmm r'csr \,ide.Alors noucpochcte nc vs mririilsung<ritpxqui fairhauu&&réf-àla l a s j u ~ q u ' i l a ~ r l ~ t i o n . h c o r i rhicn u i i Raymond mmpcnairiir I . g r ~ i u p m u s p o u r c ~ i e s ~aùimc. CccirLntale dn vingt ou uaue demiércr an?~mbunaonesibonsms.nafziilapiikm~~ c ' l ' w i l d u r d c m i w e r i < x ~ r q u z ~ . C ' ~ l c r . ~nées. q w iBealmup & ces référaices ne pewait ê&e !~~s&BLACKFLA(;.ILI MlNLlTEMEI'oui nous ulvaillns. mm& dam dts mvs où la allure en d i f f b . &des temps forts delamusique maicaine, & I)onr quekpays loww-vous, ceffefois-ci? En ~ S Sp.u r l& k pu* nrk c ' a SiJ Pas dans aurant qu'on aurait voulu. On tourne en '7x1 au milieu des &quam-vingr C'est un Vioouc.I b u n < m ~ m d e ç h o s e ç r o r i i m v ~ d sL:i s films~spagnequi est pour nous un pays nouveau même &te, il a un style. fait amsi des lüm rrnk rock &mus. C'est dificilç de u a t u c n>uc 3and . 'II h Kirniouedans l'und'eux.üv a e n a u n m sion~estdéiàven~enIr1ande~enFrmce~Ondenait iinigagemusi&&lefairem&.~e-qw . c l & allr:&uer 3 ksli Hong Kimp. Bmgkok. On vuulsl .e;&bur~d/pmk n x k a & m ~ e s ~ ~ r ~ dDans sionpuaitfflfigÿîlepublicmusapp~~iplus * filnil y a un m m g e q q u i s'-]le dl* w Pi>rWrdmaispnc se fmpa~cetlcf<ii~ci. ~ c e q u ' o n p w a i t l w r ~ . Cm. .. Où ava-vous trouvé les meüiempu&s ? ? succ2s~wus c-hame f i Le public en E u m p &d diidrent de celui da ALun<bcs.II y a ~ a i i 4 0 0 0 ~ ~ r nEnIrlan&.en i&. 6 U.llemcnL 1xji';JcFiiî I'alhum anad m m WF-unis? F A . en Yougosl3vr. EN URSS. c ' & m l plus kg,,. bewuiupdc g m r ' i d ~ s d a i e n Ài S O N l C Wi il y aqueiques diaërfflces dur.A~~Eu5-Unis.lemvuxc'~zidmleMidwe~ 9LIH On a zigni: rw Blast rosi p u r l'AngleU enrn &s diffénnupnys européens ? la ûiié OUcsC s m > u I la Californie. le TCxac. :mer l a ~ ~ - ~ ~ ê ~ ~a (Iwi~mupaimd. ?liUçe On s ' a i Partnit les g m mus disent qu'ils aimm MUD Quep~nrer-rud ~ . % w Yod ? Te à heawup m m r . C'ai venu nuurellancnt. DHONEY,NICKCAVEANDWBADSEEDS. C'est Mcville U;.s euanpc. @ a d on r e n u e d ' m 3-c dhum se vcnl mieux qw le m&nr Cet Dnnr quel groupe jouemis-lu à pcvi SONIC tour&, ça me fait ~ u parcequ'onvoit r les choses fx,est disponible dmis &q'paysde plus que le YOUïH? les plus efkayantes dam les W .C'est dur àmire &&lent le ne sais pas. Paii-Enesaais-je Icbaku& Lemml qu'onvitkC'esiunendroiieftraywt B a m u p d e C o ~ o u & N c i l Y o ~ . O n & i l d ' a i l l ~ p u ~ a v ~ I musigue O changé ? ~pmccquemusavomchangé.Cenesontpasles gensviventvrallnaitdansla~e.Etilyale&e,la lui aux Etats-Unis. ~aif&eoueleaiblic~ous kma ~e~quiontchangélamusique.Onn'apas&but dmgut. Mais c'est amsi une belle ville. Des gens Lks bouleilles. macial. Parfoism pwx entaime un morceau géniaux y habitait Tout y est Tu vas dehors, tu as Quep~&hFmnec? : SONiC YOWH ei tedire «c'estplus pûp» ou u i u t c e q u e ~ v f f l x p ~ e X k u r e s s u ~Ladaruère ~.~ fois, c'etaitn~entchiWtpnunous& .'estd u s accffsible~.mais c'est seulement ~ a r c e ni y habim. tu vis à l'intérieur d'une bête sens te puaenpanjàepPt;edeHiJSKERDU.Simmh rn& umipb qlue C' S I M 'mimit dangaeux. TU z n H l c ini.inï Ys ~ i ~ i . < m un ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ; i k;mçaissont~ilsnoiauqu*auxEm-Unis,ü ~ o m n m h un dms Icc clia\. Ca ne niuc a mrçhrs iuus In purs ù.inc la me. ru aî w p n p e n'y a que les CRAMPS et Johrmy T h h e t w mu&. Et tu ne peux pas avoir darière la tête que ~ k i e ; ~ ~ ~ u : ~ m ~ t à ~ h & ~ -ES E I é l ' e t On aime la popet lamusique quelque chose d'hmible pinrait t'&va. C'est "?%queOn est des amoureux de lamusique. on mus ausi les C R A M P S mais il n'y a pas que qx naiment un endroit tmnge. Je n'y ai p gandi. -22 &s disques. on v a aux mnœrls. On est S ij'espàequ'on va faire un bm am& œ soir. =-aldes fans & la musique des autres. Tétais dans une wute petite villedam 1eMichigm Ils v&t aue l'ni wue à un niveau & èr. C'es 1- ~ ~. m. u j o m u n ~ p e d e p e ~ e p a r t i edans d eIeMidwest. .. , . Les d i a s n'erngèrenf-&pas & côtédnngemxr . .... .I -2. m~o~pmpard'amnprlogroszfête?On &New Yorks ? &pnblàie? . ;-2 Oui. catains. Mais d'un autre &té, c'est vrajmfflt >r !7(l.?E! oni b u c o u p chnngé. Philippe ROUES --,-...~. - ~ . = - . . > - ? zk:w !'~LX. @.

n

CI% 1

rI

. .

-.

--


scanné par QualityStreet Zine

leur premierolbtnn *TU& sou;, O été Io douceurpopr~otkde I'été. L e s M d Turfles sont beaucoup plus que xiurte un outre groupe de Manchester>. Un peu d'hlEioire ?

Martin Coogan (chant. guitare) :les MockTurtles, existent depuis 4 ans, et un an et demi dans la présente formation. C'est dans cette période quenous avons fait notre travail le plus intéressant Le oremier 45 tours. «And then she srniles*, est sorti surImaginery Records il y a un an et aété«45 tours delasemainen dans Sound%Le second, «Lay medom» estpassésurRadi0 1et à la télé. Notre premier album. «Turtle Soup». est sorti, toujours sur Imaginery. en juin 90. Vous venez de signer pour Siren Records, un sous-label de Virgin, éIaiI-ii impossibIe de continuer sur un [abel inddoendant?

Oui, de plus en plus, pour des raisons financi$res. Les majors peuvent réagir beaucoup plus . . vite. Sur Imaginery Records, nous avions la liberté de faire tout ce oue nous voulions. C'est un très bon label. qui a grandi très vite. et mené par Alen Duffy, un ami personnel. Mais tout prenait énormément de temps, parmanqued'argent. Nous n'aurions pas pu avoir le budget que nous désirions p u r le second album. De plus, nousnepouvionspasvivredenotremusique. Ce qui sera le cas désormais. Le contrat sur Siren précisait que tout, de la production aux pochettes en passant par les vidéos. devra recevoir notre approbation :c'€tait la condition sine qua non pour nous. ~

~

Commeni avez-vous congu l'album nTu& Soupv ?

Unemoiti6reprendles45 tourssortisprécédemment, l'autre a été écrite en studio. Nous voulionsréellementprésenternoschansons les plus pluvart directes. les d u s immédiates. La . . de ces morceauxpourraientêtredes singles. Cequi fait que l'albumnemontre que cette facette «classique* du groupe, alors que nous avons d'autres dimensions.Malgré tout. nous sommes très satisfaitsde cedisque, sunout sil'on tient wmpte du budget dont nous disposions. Y+-t-üeu une ivolution dansleson dugroupe depuis I'aIbum ? Nous écrivons encore des pop songs. mais, à

pour l'oreilles (sans tomber pour a u m dans le sirupeux) sont ce qui fait une bonne chanson à mes yeux. Voussentez-vousparüe intégrantede [ascène de Manchester ?

-

D'une certaine facon. , . nous v sommes obliebs. puisquenous venonsdeManchester.Nous avons aussi certainement Mneficié de cette vague. Maisnousnenous sentons absolumentpas associés au courant musical. Le seul groupe de Manchester aue nous aimons sont les insoiid Carpets. Happy Mondays aquelquesbons gooves. mais c'est sûrement dû à leur production. Au moins. les Mondays. eux, saventqu'ils sont nuls et rigolent de tout ça. Mais ils sont des individus géniaux, wmplètement dingues. N'avez-vous pas -peur d'un retour de bâton contre Manchester dans In presse ? ~

Si. bien sûr. c'est wurauoi . . nous orenons nos distances. L'affaire est allée bien w p loin, de toutes manières :toutcequivientdeManchester est automatiquementsaluéwmmegénial.cequi est loin d'être le cas. Y-a-t-il quelque chose qui rend Manchester spécial ?

Je pense que c'est nature industrielle, avec une base ouvrière. très importante. Mais je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de différences entre Manchester et Liverpool ou d'autres villes du Nord. Ce qui est bien à Manchester. pour un musicien c'est I'infrastmcNre aui existe dans ce domaine depuis une bonne dizaine d'années. C'est aussi une grande villeuniversiraire. ce qui la rend très dynamique. On ne parle que de la musiaue. . . mais. ces dernièresannées..ilv.aeudes peinws et des créateurs de mode (John Riehmon& par exemple) brillants qui se sontrév6lés à Manchester. De l'autre côté de la médaille. nous devons supporter Bemard Manning. un soi-disant comique carrément fasciste, James Anderton. un chef de la police plus réac que Thatcher. et un temps pourri. Comment avez-vous eu PidPe de renrendre <Are you expen'enced ?w ?

côte. nous exfiimentons aussi en studio. Le prochain album sera un cocktail de ces deux asmcts.

Assez naturellement. Nous aimions la chanson et nous voulions donner l'occasion à notre guitariste. Martin Glvn Munav. <. de se laisser aller. Commen)dc~ve~-vouskscha1~~012~dugmupe? de faite tout ce qu'il voulait. C'était presqueune Jusqu'à maintenanq j'écrivais tout tout seul. blague au début, mais le publicnous aredemanDepuis un moment le bassiste, Andrew, en écrit dé le titre à chaque concert et nous avons même auelaues . . unes avec moi. J'ecris ~énéralementà dû le sortir en sinele. Par contre. nous ne I'aula guitare acoustique :dès que je tombe sur une rions jamais fait si nous avions imaginé qu'il y suited'accordsquisembleallerdans ladirection aurait cette obsession sur tout ce qui touche à du groupe je travaille dessus. Ensuite. j'adapte Hendrix autour du vingtième anniversairede sa les paroles à la musique. mort. La, cela donne l'impression que nous Voussentez-vouspIusprochesde lapop ou du capitalisons sur cette mode .

-

rock ?

De la pop. Le mot rock, pour nous. représente Surtout le beavy rock, les pantalons de cuir, les guitares pompeuses, toutes choses auxquelles nous ne nous associons pas. T u apparais, c'est vrai, comme un amoureux de [a chanson pop ? Oui. Je suis constamment à la recherche de la

chanson pop parfaite. La mélodie. la «douceur

24

-

Queües sont les sources d'inspiration de tes poroks ?

Des sentimenü et des expériencespersonnelles plutôt que des événements politiques ou autres. l'essaie de décrire des émotions : par exemple, dans «Lay me dom*. j'essaie de dire que rien n'est comparable au sexe quand il est bien fait. ~ K d h ycomme homer et nwicker man* sonteües des histoires vraies ?

Oui : ~Kathywme home* rawnte la fugue d'une amie à moi. qui a eu ensuite des tas d'emmerdes 5 Londres. «Wicker man* est le souvenir d'une amitié d'enfance :chaque été. je jouaisdesjomentiers avecungaminaméricain qui venait passer ses vacances chez sa tante. notre voisine en l'occurrence. Je l'ai perdu de vue depuis. T u sembks très romantique ? Oui je suis un romantique incurable. Joni Mitchell a dit :*Tous les romantiques f ~ s e n t cyniques et alcooliquesr. Jesuis déjà alcmlo, je suppose quejedeviendrai aussi cynique !(rires). Parle-moi aussi de d n o t h e r Jesus w& W&n, .. -...

on

? .

Cette chanson est dirigBe en particulier contre les sectes: Mcan.les Scientoloeistes.auidétniisent des tu de personnes. D'une manière plus générale. je pense que les gens n'ont pas besoin delareligion. J'aisubimoi-mêmeuneeducation catholiaue très snicte et i'ai mis Ionetenos à m'en sortir et àneplus me sentir wupahledene pas pratiquer et B fortiori de ne pas croire ai Dieu. laculpabilisation6tantinhérente aucatholicisme.

-

..

- .

NJas-Iujamt*seu I'intenIion d'dcruedesparok s poiühées ?

l'ai essayé dans le passé, mais je n'y suis pas anivé, je pense qu'il est très difficile de ne par paraître lourdaud dans une chanson politisée. Les chansons engagées les plus efficaces sont des chansons très subtiles, telle aShipbuildingi d'Elvis Costello. Je suis membre du Parti travailliste. Les directives du Parti pourlaPollTax sont de la payer. car cette iaxe sera à peu près. désormais, le seul revenu des collectivitéslocales. Donc. si on ne paie, la communautéentière enoâtit:moinsdeHLM.moins&movensmur les éwles. les hôpitaux...

. .

M d , ne penses-- pas qu'en [a payant, c'en unemanidrede I'accepter.Alorsque k boycon amènerait TluYeher à abandonner kproje! ? En théorie. c'est parfair Mais, en réalité, beau-

coup de gens vont de toute manière lapayer. Le meilleur moyen est donc, pour les gens w n m nés. de la payer aussi mais d'exprimer lerr désaplnobauofipardesmeetingsetdesmanifestations. Queües sont tes influences musica&s majeures?

The Kinds, The Byrds, The Beatles, Joni Mitchell, J i Buckley, Branke Juice était un bor groupe, mais je ne dirais pas qu'il ait été un+ influence. Les seuls groupes actuels dont je me sensproehe. sans parler Ià non plus d'influence. sontlesCocteauTuvinsct PrefabSprout.J'ach2w très peu de disques récents. en fait. D e quoiestconsritué vorrepublic ? Une grande partie est très jeune. très enthocsiaste.Certainsnoussuiventpartout L'und'eur maiheureusementsepromènesans anêt avecc énorme Union Jack. Queües sont vos ambüians pour k groupe ? C'estsiqple: vendre desdiiques dans lemon& entier. Je pense que nous y arriverons : nox= sommes nès crédibles artistiquemenr, mais il : aaussiun atuaitmmmercialr&ldansnotresor Gllles ELBAZ


scanné par QualityStreet Zine

\!jt.

: 'on r -3 :-.e

-Te. c -+!e

.',,TA RS 01 NUIT HEAVENLY: THE MANIC STREET PREACHERS - EAST VILLAGE ST-€'TIENNE - I:LOWERl.:l) CP - Locomotive 02 FES'I'IVAI, IIEGGAE: PARLO MOSES CHINA FRICA - RAS DANIEL - SOUND SURPRISE BAND - Elysée Montmartre 02 "SCENE OUVERTE" : DECOUVERTE DE 4 GROUPES - Le Plan 03 MST - HOAX - 8 FORCES - Ornano 07 LES WAMPAS - BUMPINKS - Le Plan 08 PIGALLE - BB DOCK - Le Plan 08 STIFFY ROPES - Fahrenheit 09 LA FRONTERA 21JAPONESAS - Elysée Montmartre 09 BANLIEUES BLEUES : "LA NUIT DU RAP" avec I.A.M. - SHINEHEAD BOOGIE DOWN PRODUCTIONS SUPREME NTM - Saznt-Denzs 12 CHESTERFIELD KINGS - New Morning 12 GRAHAM PARKER - Ornano 73 STEVE WYNN - Ornano 74 HAINE ET SES AMOURS LES FRENCH LOVERS - Ornano 75 DIRTY HANDS THE GORGENS -Fahrenheit 15 LES MARACAS - Pigall's 15 SOIREE FREEDOM - Locomotive 15 IGGY POP - Olympza 15 OLIVE - SCREAMING TARGET - URBAN DANCE SQUAD - THE SUGARCUBES THE POGUES - Zénith 16 KAT ONOMA - SEGUERIDAD SOCIAL SOUP DRAGONS - ELMER FOOD BEAT DAVE STEWART - PREFAB SPROUT - Zénith 7 6 1AM - KID FROST - Elvsée Montmartre 76 LES MARACAS - LES FRERES - Le Plan 70 NEW FAST AUTOMATIC DAFFODILS - Locomotiue 3 1 MEGADETH - ALICE IN CHAIN THE ALMIGHTY - Zénzth

MARS ;suite) 21 THROWING MUSES - Ornano 22 DAVID LEE ROTH - WARRANT - Zénith 22 SOIREE HACIENDA - Locomotive 22 HUMAN SPIRIT -JUAN ROZOFF - Antony 22 ASYLUM PARTY - BABEL 17 LITTLE NEMO - Le Plan 22 CONCERT RAP DUB - Fahrenheit 23 DR FEELGOOD - GROGGY HOLLY - Le 1 25 THE LA'S - Cigale 29 HEROIC'S - Fahrenheit

-+!;?IL 03 DREAD ZEPPELIN - Elysée Montmartre 05JESUS JONES - Ornano 06 AMOSGARETT - Le Plan 06 CHAPTERHOUSE - Locomotive 07 ICE CUBE - Elysée Montmartre 06-07-08UB 40 - Zénith 09 HAWKWIND - Bataclan 09 ROBERT FRIPP & THE LEAGUE OF CRAFTY GUITARS - Elysée Montmartre 73 LES TROGGS - PLAYBOYS - Le Plan 15 GONG - Elysée Montmartre 19-20LINTON KWESI JOHNSON Elysée Montmartre

.MA ' 17 au 79 ROCK'N SOLEX : FLESHTONES KAT ONOMA - KID PHARAON BLACK MARIA - MINERS OF MUZO -Beaulieu INSA RENNES 25 CHRIS SPEDDING - Le Plan 28 LITTLE BOB - Le Plan

jL:I1l7 08 ROADRUNNERS - Le Plan 74 THUGS - HARD ONS - Le Plan 22 FLESHTONES - Le Plan

u .-% L

a

$ Y

2 L L

u

BILLETERZE ET RENSEIGNEMENTSA OUI FM 4, RUE BEAUBOURG - 75004 PARIS - TEL. 42 77 702 3 INFOS CONCERTS 36 75 LA OUI


scanné par QualityStreet Zine

ROIR :interview de Neil Cooper Que dVoisJv d quelqu'un qui f'accusemil d'avoir rmhi I'rspnt de ROIR en SOM* des conyroels disqucs el der disques nint'nlL~nt?

Le d é c h mluel du

NEILCOOPER. - J e dirais qu'il a mison, que je suis d'accord avec lui. L'idée oiieinals était de ne satir que dei cassenes mais il afallu saisir certaines siais. En fait. I o disques et lcs CD sont des l i m e s sur d'autres labels le marché éuanger. Mais sur quaa-vligt quinzr réftiaies, seulemmtvingt-anq

h i e r 1s musique. Persnuiellemeni je préerg la cassate. La seule victoire. c'est qu'on suMt aiors qo'm investit pas mal d'argent.

vynÿ cc n'est p un p u h n ~ n e h de e ROIR ? Non je me fais du fonnat sur leqnel les gens v m h t

--

-

Gr

Accrpteniis-lu d ' 5 k dislribuipar une major compagnL ?

Jenecroispas que jeme sentirais &l'aisedevavailler rontsniiessouslimœ,mdisquco~~CD.Laraisai p a i r quelqu'un d'autre que moi. Je ne voudrais pas

a plus de napcct poor la tradition rock'n'roll que lu EtluUnis. En Europe. Fa fait pariic des mentalités, c k m u s le rock est un amusement. Mais nous

mtinsons à soitirdurock. être inlimeid dans le choix des groupes à signer. a x i r laauelle -ie l'ai fa* est nrce que nous nviçns L e a prochniQ u r p n ~ e s - I Ide I h icènrandnminc odvrik ? Et pas mal de gmupes jïnt venus me besom "es sorties U n'y m a p s Fn m t cas. tln'y a p s d u t w t de scène sont une fasette & Sùv Baton et aussi pas mal de v a r pour me demandn purquo, je n'avais p s s m n r k II y a des scènes rap.dancc. musique t l e c t m i leur ca'reur. en CD N o n ic l'ai fait reggae et sunait du dub. qua, musique à synthg. reggae,blues. j n u L'Europe Tu <Y Io+n dtê ~ ~ I I I I I S C ~ I I .reggae el 1.dnb ? Non, j'ai m m m a i d à m'y intéressa il y a dix m. Accro~he~-lu <ru nouveau slyk mggrnufin 7 Oui. bucoup. C ' u t n c i m t tout œ m.6lwge de raggamufiitl, hip hop, rap, rka, dub et de reggar Cc qui se passe à New York ct pamailièrwent dans la canmunauté noire. c'en que depuis que b e a q se V u i s n e p a i v a p a s ~ u n ~ m a t e w ~ d e r e g g i ~ eWOODaGENFRALSANTestreste9mauiesN" si 1 sontuximéi vers le rap, denouveaux g-r expérivais m muiainsezps le label GREENSLEEVES. n a bh d i a n a reggae nglnis u Iair dernier45 t :SrOP mentmt tomes ces mmbinaisms. q d e p i i s 1979.&tede~aéatimêuea~àI'avan1- THAT MP a amint la 3e pkce der H i t - p d e m Que d o n ~ m i s - tconne ~ c o u d à quclqu'm qui garde du reggae, s ' d a p e r aux n m u x s m s m e HoUandeerNe IOaiBelgique. O n p t a u s s i m q u e r imposer de, naiveaux ~ r t i ~ t e ~ . ieonondu S ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ? ? P P A I R I E I R I Eveut H ~débulrr O D A Run U Nhbel R UIN ~ ~ ~ S'ilveutfaireunlabel demk.jeluidiraisd'abandaifinoire de GREENSLEWES m 1971, ut mué dans k top 50 ner mte id& S'il n u t f a i n mi label jazz ou reggae. Insdel'aivermredim~~culemaga~dansie West au déàn de I'année 86. jelui d i r i s de le faire. W g . p e e t à pi\ celuici se spégaïirteen Reggaepar Signalons enfin Y - o r i l der nrdrlcs que lu n'as pas pu s&Y sur la danande de plus en plunimportwte des a c h e u n . En SHABBA RANKS & carsene ri que IU I I ~ I ~ . ?S 1977, Ics f m & m de GREFSLEEVFS aivrent mi KRYSTAL qui m t 16Ouionn'aiamaisousntirunecassmedesCRAMPS. -veau magasin à SHEPHERDS BUSH mais ULS veill6 les joumalisteo S-.F voudrai travailler avec A d l a S h e w d du ra~demmtilsxlassmtdelaventededi~<1uePfdMdait anglais des grands lahel O-NU-SOUPID Sinm. t'aurai? aimé ~availler dc créer un l a h l de disque : GREENSLEEVES REHeMo anglais gr✠à avec Milu Davis. J'ai essaytdepuir dix ans de faire C O R D S e s t n ~ . C a i ~ e n a u x g m i p amusiciais cs l m m-u 'TWiCE français. quelque chose avec a fabuleux grde R d a de J q l e s adde reggaene signentpas MY A G b , BABYUIN FIGHTERS mais nous avons quelques de m t r a u d'aclusivites avecun label précis. maisdes Finirrms par les oioblèmer de m u n i c a t i m . m u a i r detamin& à 1 marquées par deux pmducteurr : AUGUSTUS Des n o v v m u x p u p r r d ngnrrà Y t w Y&? cu2disque,iésultat:m aGUSSIE>r CLARKE et MICHAEL =HOME T» Sun. v r a i m l k e n de mpsrableaujourd'huiavec uuiveparfms au même BENNElT. instigatairs de l'explosion raggamuffm m I'irnpaa des g n , y r i da 711 m e TELEVISION, moment plusieurs disAngluem a aux Etau-UNS. Us ait poduit les plus . RICIIARD Hli1.l.. JOllNNY TIILNDFRS, RI.ON. ques d'un &te surdcs grands DJ'S a m & : SHABBA W S . LTITLE DIE,'I'AI.KLYG HEADS. RA.MOVI'S Jc dinb qur labels düïkenu (exmiLWNY ou PAPA SAN. On pwt uaiver un uà t a je ne vois rien v a i r d e la communauté blanche. Wr , ple d'école en be moiém.6des pmductimi reflmo-ragga &as les dernières - m i l y ades bons gmipes issus de la mnmunauté m m :Grcgny Isaacs). m p i l a t i m s Greensleevw :SAMPLER 3. SAMPLER noirc.uèspdiuques,L'&rgie.aujaird'huiauxEtauD'ài I'Biorme diRïail4,.MUSICWORKS ;SHOWCASE91 (disqucmsuint Unis vient delammmunauténoire,pas du mck blanc. y I6pfoisderecaIsÙIuer d'unem~èresWque~ragg~:12m-uxdiantés Ar-tu vu -Mo brtrcr Muesr ? àcanièred'un anilte ou iautés p r des v e s diifkaitu mPir sur un Oui I Spike Lee est un génie. II a fait quatre fws 7 P m œüe nim. nais e x m i m m i s I'évolutim de mêmeryihme,immêmem-umu8d)mairsurtout cxccUaits. Par mm.il s'achète unemaison dans un GREENSLEEVES par l'intnmédiain: des diifémts dans la naivelle campilanai xHardmre Raggaa -tequinier blanc. h p s c qu'il mmmà se g&r. pnoduciausquismtdésàlaarêrç*dulaklaqui mtl<xislestubenpraluiuparG~ssie~eRUMOURS~~~Cf .;; aithnpasélwmquedepnodumm.Lesdaix~m nMIND W DLSn de GREGORY BAACS, ÙWFT rolulion aux problèmes de h corninunnutén~ réaüsatiais de aelsbel a i t étéles sin& *WHERE ILS RFSPECb de LADY um: sdutir JAH. par REGGAE RECULAR a =BORN FOR A G: <TELEPHONE Je ne crois pas . gu'ils . mncraicnt .. PURPOSb de m R ALiMENTAW. L O V b de JC LODGE intelligente. Le séparatisme. ladivision du pay unEtatpourles blancsetun EImpwr Lesnoinneme Le p m i e r dhmi :xBEST DRESSED CH1CKE"IIN mais aussi ko +sen semble pas êue une bonne ooluuon. Tout le monde TOWNTOWN ut une mmpilatim de ua< 1- 45 t e n r e g i h rDUB BE GOOD TO dans les rnuiéu 70 p r DR. ALIMENTADO. HENRY ME. de EEATS Di- p l v i v r e ensemble. Te sens-tu p m h c d'aufwr &bels ? 7 dUNJOa LAWES. un des plus grand p d u c t a i r TERNATIONAL e t Oui.. i'aime hiai les =ai-. d e Caroline.. Raieh Trade jsmaiCam. amarqué les d é h du label. m u grâceà *AU AROUND THE sa productim & reggae sDANU5HALI-m mais aussi WORLDx de U S A SST. Wax Trax. Je pense mêmeque W a x T m est ur meillairlabel quelemien. SpirimUementjeme sen: grâçe à des &ES aussi v&& que BARRWGTON STANSRELDSr e t proche de S i n Remrdr. LEVY, WAILWG SOUL, SCIENTIST, EEK-Acomme on dit ep MOUSE cubrnsurïELLOWMAN.EpJodiqurmeni Jmaique n'ME ONEIS BOOM.. En m m * la um- Qurpnscs-tu & SubPop ? CSestmie imxqu. ! airemxivecntainsauthsprodubairsmnmeLINVAL pllatim indispcnsablel DIpchod ? THOMPSON (qui a p d d l'aœlicnt alhun de dub : ~fautdirequelapiodubimdeG~ssie~~1~ssezmnOyable Très bon label. J e l u amnire rSgmtinmeasiheSpœhvaàem)PIUNCEJAMMï de qualit.6, lla DJ'S l-ens mmmencent mBnc à L'Europe b iurpnndeik ? (q! d . p u a e s t m u saislenan deKINK JAMMY, k passercenains de ses disques PU miliendes praluaims Oui. c'snuès cxcimL En Belgique. il y a & ai hn ra&lapOdubiaiiaggm~a~~1dc)cuhi~1BLACK HOU: ilWOOD, un dm DJ'S les plus RI laklsguisortcmdesdisquesfantastiques.demoriqui SCORPlO(mmdeYELLOwMANsurdaadhnn~ q u e nme aussi du iagga &sique PETE électmniqut indurinel. En AUemape, une &e si *GONG KI THE CHAPELx. e<.;DONT B W ïï TON< AF'iTAL'S SATURDAY NIGHT milaire est en uaùi de n a i f . b i a meiUeun au'au. D0WN.L On pwt essayer de s i s d e r les disques de CLUh artuna. le fuiilai pir signaler que les disques CXEENSLEEVES qui a i t eu un relatif su& ccm- GREENSLEEVES m t dimibu& m Franœ par MEmercial : tait d'abnd. Ic dwrième 45 1 de Reggae LODJE. FOWARD I Les labels ind$endanueuropémr savcntmiuix cm ? : RegulsrahcMadrSTA~a&t1eto(>3Odes Gilbert rRaggnr semer leur intégrité. Am Etats-Unis. les labels veu :singles franpis. Au dehitdes ami& 8 0 . 4 N O W E R lent Btre ùuégds p r des majors. . , B W 'IHEDUST. M m e single deCLiNT EASTPhilippe ROIZE . 76

.

GREENSLEEVES RECORDS

-

-

-

--.

'


scanné par QualityStreet Zine

jamais tout en haut des charts. Ava-vous un brge public ? Nous avons vendu 10 000 albums la première Il mainedesortieetwmmes~ientr~~, Top 50 des albums. Nous avons surtout beaucoupde fans àManchester et Londres. Lepublic leiiNewfast Aubmatk Dolfodk nom mppellent, de mani?re heureuse. lerguimres ogresiver du taiidébttdesannh 80 ~no,conce,sest .?, : au déoah s . il < avait re Engins, Pop Gmup), b u t en modelant un son rkellement contemp~ain. surtout des gens de 25 ans; depuis quelques temps. il y a de plus en plus de moins de 20 ans. Vousassocier-vous&hscèncdeM<uichcsler? la travailler. ce qui donne une large part à l'im?touren m ' è r e ? Absolument vas. Nous avons certainment tiré Andy Spearpont (chant) :Nous nous sommes provisation et aussi au hasard. Je crois que le parti decenemode. maisnoussommesvraiment rencontrésil'université &Manchesteril y a trois hasard est trèscréatif. Nous essayons d'avoirun en marge. C'est pourquoi, lorsqu'il y aura la son compact, homogène : ma voix. elle-même. am.Nous ne travaillons sérieusement que deavec beaucoup d'intonations différentes. est réaction anti-Manchester. ce qui est inévitable, nuis deux ans. Notrememier45 tours «Lion*. a nous n'aurons pas à en pâtir. Le seul groupe de été sorti sur Platyne. un label de Manchester, il considérée comme un instrument enregistre au cette vague que nous aimons est Happy Monmême niveau que les autres instruments et non y a dix-huit mois. Puis il y a eu *Music is Shi-. days; c'est le seul dont on parlera encore dws en avant comme c'est lecas généralepas mise mais c'est i partir du troisième single «Big* trois ans. Leur dernier album est très bon, très ment Nous travaillons aussi sur le bruit, le '-mi au débutde1'mée)etd'unemini-tom& inattendu : ils sont revenus au rock. à l'électrodynamisme. particulièrement sur scène. Nous 1 premihre ppartie de James que nous avons nique et même à l'acoustique, alors que tout le sommes très bmyants sur scène et l'improvisaimmenca à avoir un certain impact. tion y est aussi importante. notamment à la fm mon& attendait un truc dansant hyper-trafiqué. ~mmenta 6voiuC Io musique du groupe dedes chansons. Le wncert est un défoulement Par antre. les Stone Roses sont très moyens. puis k s débuts ? Parmi les groupes actuels, nous aimons plutôt Au départ, tout était très chaotique et désordon- d'énergie que nous apprécions énormément Sonic Youth Mark Stewar~,The Pixies. Jah Les New FADS sont a s s a à part sur la scène né. A la base. nous ne savions absolument pas Wobble, Lagfield Crane. jouer. Nous avons appris graduellement et nous britannique ? Comment est la vie à Manchester ? menons encore. Nous faisons des morceaux Oui, tout à fait. Cela nous a souvent posé des Manchester est unevillelaideet sale. Mais ilest problèmes,beaucoup&gmsnousuouvantwp us sophistiqués qu'avanf nous savons mieux originaux. Espérons seulement que nous ne se- agréable d'y vivre. carcen'estpas meville trop rire, mieux réaliser nos idées. mns pas reconnus pour notre originalité amès grande : les relations entre personnes y sont ù se s h e d vos infienees micures ? encore humaines. Il y a de bonnes boîtes. de les sont très variées. Pour le rock c'est Fire bonnes salles de concert. igines. Joy Division, Pop Croup, A Certain Tesparoies sont très surréalistes, pourquoi ce ~tio.Josef K. Orange juice. The Fall, The choix ? uee Johs. Mais nous aimons aussi le dub, le Je necherche pas ifaire passer des messages ou ggae, la sou1 des 70"s (Isaac Hayes. Rose àracouterdes histoires. Je suis plus intéressévar ~yce).le rap (De la Sou4 Public Enemy, Ruune approche abstraite, car j'aime beaucoup le les Rap Assassins, MCBuzzyB).lejazz.Cette son des mots. lamusiaue des mots. Jerecherche aiéd d'infiuences nous donne des tas d'idées aussi l'impactvisuel dans mes paroles. un peu à fférentes et nous essayons de combiner nos la manière de Captain Beenieart fluences pour en arriver à notre propre son. Je crois que hr es aussi un acteur ? m e musique est très dansante :travailkzJ'ai fni mes émdes d'acteur l ' m é e dernière. 'usspécifiquement là-dessus ? Pour l'instant je me concentre sur la musique, JUS développons beaucoup de nos chansons à mais j'airnerais pouvoir avoir du temps. dans le vtir de la rythmique. Nous croyons en la puisfutur. pour faire I'acteur. J'ai déjà joué dans nce du rythme; noire musique est très physiquelques trucs sur un plan local. J'ai mêmejoué le, organique. Je pense qu'un public a plus de dans deux épisodes de ncoronation Streetx;j'ai aisir en concert quand il peut danser sur la décrochéle rôlegrâce 8macartedusyndicatdes iiaioue dii eroiine. notre dissolution. . . .1 . --n---r-. .~ .~Z U C vouüeL-vousfaire dans l'album -PigeonPourquoiavez-vouschoLFidesigne~surPbyIt , acteurs. Ce n'est pas intéressant du tout, mais ?-s= Again Sam,a b r s que vous aviez des offres de c'était très bien payé. l e pense que mon ex@ho&* ? r-z.? riepce d'acteur m'aide àme sentir wnfiant lors Présenterl'image d'ungroupe blectique tout en mojors ? : n'a Parce que nous avons entendu parler de trop de d'un concar : T P ~ maintenantuncertainclimatpemeuant de faire groupes qui se sont fait avoir par desmajns. qui Quels sonires dmmofurgrsfovo* ? -c rrt !e lien. Ce climat est beaucoup plus calme que ! 7otre son live, car il nous parait impossible. à ont tout fait pour les modeler, les <msrketerr J'aime beauwup PeterBames.unauteurinitanpour un certain marché. Play It Again Sam nique d'une cinquantaine d'années.ii Bnit des -3W niveau de connaissances techniques, de & sur des muvoir recréer la spontanéité d'un wncen sur comprend notre musique. Je ne dirais pas que pièces très buangereg toujours b événements historiques. mais avec un fort élénous avons le contrôle créatif total, car je pense ':%que.Nous avons pris un gros risque en nous oduisant nous-mêmes, car nous ne connais- quecelan'existepas.maisnousavonsbeaucoup ment d'humour noir. il a notamment émit une ,nspratiqucmentriend'un studio.Nous avons de liberté et nous avons de bonnes relations, pièce sur le roi d'Espagne Carlos. l'un des d'égal à égal, avec les gens du label. Par exen- derniers Habsbourg. qui &ait wmplbtement it ce choix parce que nous avions eu des me rien ces malheureuses avec des producteurs ple. ils ne pensaient pas sortir nFishes eyes* en dingue a+s tous les mariages wns&uins de i-~aravant.Les producteurs avec lesquels nous single. mais quand on leur a donné nos raisons la famille. il v mon& ce oui se oasse d m une pour le faire, ils ont accepté. Playtime records smcture de pouvoir très rigide quand san dirii-~erions travailler sont : Cil Norton. John l ~'kie.Adrian Sherwwd, mais ils sont bien étaituntrèsbonlabel.maisilétait bientroppetit geant est fou. C'est m petit peu le cas actuelle(en fait, il est wustituéparunepersonne !)pour menten Angleierred'aiUwrs !(rires). Parmiles ':T chers pour nous. Dans l'ensemble, nous -:y = -mes assez satisfais de l'album. travailler correctement à l'échelle intematio- classiques. j'adore Shakespeare, même si c'est . . i chnnsons ont des smcNres très iâches : nale. Pour l'instant. nous vivons très difficile- un cliché de le due. Mais je ne suispas un grand expert en théâtre, je suis surtout passionné par mentdenotremusique. Nousn'avonspas d'amïrquoi ? bitions énormes : nous voulons juste avoir la l'acte de jouer en soi. i ' m a t classique couplet-refrain est' trop riGilles ELBAZ possibilité de wntinuer à faire de la musique et :z : ilavaillantdanscefomat,onestlimité .Y r peut éviter de tomber dans certains à faire progresser notre musique. Je pense qu'il ~. .... y a un attrait commercial dans mutines de nos : Gi?halemenf mus partons d'une id& -- . chansons. mais il est certain que nous ne serons -. -~ - .:-c.~sjemmonsensuitepour

lew Fast Automatic Daff odlils

~

-

. .

-

-.

-


scanné par QualityStreet Zine

BONDAGE PRODUCTIONS PRESENTE : AVECDANSLESROLESPRINCIPAUX: H O U L A L A L E L A B E L . H O U L A L A I N T E R N A T I O N A L , ZELIG,

IT

STOP

B A B Y . IMDEPENLPAIVGE E T V Y N l L SOLUTION.

-.--

.

.

BABRON FIGHTERS

BRIGADES DlLEWlS DlRTY DISTRICT LUDWIG VON 88

LAFAMlLlESAGRANDl7l POSITION CRASH RADICAL SYSTEM BOMBS'N'BLOOD CAPITAL MANGEUR D'IMAGES POUSSE AUCRIME HOU L A L A HOU LA LA 2 GUERRIER BALUBAS SPRINT L S D FOR ETHlOPlE - ~CE JOUR HEUREUX ... LE PREMIER MINI-LP SQUARE UP RICHES ET CELEBRES STliL HUNGRY STlLL ANGRY

CD K7 LP MINI-LP.. LP CD K7 LP CD K7 LP" CD K T LP K7 MAXI' MAXl CD'"" K7 MINI-CD" K P

.

PARAELLUM PARKINSON SQUARE SATELLITES LES THUGS

. .*m... BRUITS D UM W D E

-W.-...

ETTWITS DU CATALOGUE

MEGA CITY FOUR

(G B.)

SINK

1G.B.I

SENYLESS THINGS

(G.B.)

BOUWEEVILS EDSEL AUCTIONEER FUDGE TUNNEL JOYCE MC KINNEY

(G.B.) (G.8.)~ (G.B.) (G.B.)

CHEMICAL PEOPLE

VAP

(U.SA.1

TRANZOPHOBIA THERE GOES MYHAWY MARIAGE WHO CAREÇ WlNS ANOTHER LOVE TRIANGLE OLD MAN SNAKE OLD MAN ... + ANOTHER LOVE ... M&A SINK. THE FIRSTI~~EARS IS IT T W LATE CAN'T DO ANVTHING TAU< TO ME VOlCE OF THE HARmDS THE SWEET SOUND CUDDLE THIS

LP CD K7 MAXI' CD"' LP CD K7 LP MINI-LP CD LPCD MINI-LP MINI-CD MAX CD MAXI MINI-LP CD .. MAXI MAXI

OVERDOSED ON

LP CD

~

KORTAN

(PAYS BASQUE)

KOLPEZ KOLPE

LP CD K7

LA POLLA

PAYSBAÇWE)

DONDE SE HABLA

LP

I'M HARDLY E M R W O N G

MAY1

WASHINGTONDEAD CATS GO MGETABLE GO-LDEN AGE

... + GORE'IV

...

COMPILATION ROCK'N'HORREUR

THE WOULD BE'S (IRLANDE) CD DOUBLE LP CDK7 LP CD K7

..... ETPYEIN D~AUTRESENC~~E.

LOVE IS A BATTLEFIELD DICKCHEESE LOVE lS A BATTLEFIELD IDICKCHEESZ WORST - - OF W M n MUTINY IN THE SJBWAY FUNERAL LOVER ~

Y K E RIMBAUD

LP LP CD DOUBLE LP

SI\UF: .=35FI..=~F/...=50FI.".=59/..'..=SOF

......................................................................................... NOMBRE D'UNITES:

... A V M - G A R D E DAZIBAO OIE - - BUNIER NOISE GATE

AMCH MOTHER PEACE AND WORK m SONNMIL'INDIMIE (G B.) C R I E STORY

I

213

416

U T 1 K7 LP / M M 1 /CD

6.0ff 15,MF

8WF 17,OOF

ISWF 24,OOF

PARIS (COLISSIUO OBLIGATOIRE)

+ 4OW

+ 4,OW

+40W

1 2Y.UUT

+ 6.0W

..........................................................................................................

. C GUNÇHOT

CD : 80.00 F MINI-LP& K7 : 45.00 F

LP 8 K7 : 50,OO F MAXI 8 K7: 40,OOF

... W R E A GARAGEBANDI HARD ONS

MAXI

1

FRAISD'EMBALLAGE:

+ 5,Off

RECOMMANDE:

i7.WF

............................................................................................... CATALOGUE COMFtET DISPONIBLE CONTRE DEUX TIMBRES A L'ADRESSE SUIVANTE: BONDAGE 1 7 , RUE DE MONTREUK. 75011 PARIS. TEL : 4 !3 79 88 55 143 79 95 52


scanné par QualityStreet Zine

T

r

'

1

'

.

-

/= 1

r ' q p r e n i e aumyTherock'n'roll dela galère. On a ai des pmblànes mais ai en a uré der leçons. Avant ai avait une rénutalion de sens violents ci wrtainss de nos déclarariws out des acte3 eratuits denos orocher " beq<adms ne mine pc ana oonr e Nondek Usriein .cno t~9oFp.rd. m d e l r i o ~ dei s westeini ri lim Iiniostqxr m' ywadanr. k ou Je nwr-mémç nc n a i s ont p r ioulourr aider On hl36 VdllfY mi kd de m!mpur d x i i mer la anonmaa b n 6 r slœmnPr aa mirh.1~11 k onim ad;u n orni d<oIwlrgme r change l e piblic ne percevait chel "ou- qu'un m'wa kr hOm dor unir badÿ. ~ëh.brroce ce ika m&n a debute en 1986. il Muinton fwr Ia smd8mer de Io tore. Le wembr 45 tws crpritdepmvocatim et on a prfois ruscitédeviolentes réactions. Il y avait de gnivu malentendus sur n a = auiiudc. sur la munlry. I'çsp~tpimciei. Andy m vé.h~ble dinmsbn snollont raintrv. hord<ais.mck si ndwmr dron ~vobntoiiemntwidoml.hésitonttwiuaentis blbde n o k et Wdmol aussi éÿ<xi un pimncr. un pioiiniei dans 1s villc; il a m o d e l é l a wllc. Iicpimnirre<tceluiquiva de l'avant :les Black panthen ou sur le plan misical le hnrdmre. C'est celui qui aujourd'hui veul sonir du etin~htbmnthrCRAMPS:unevobnaouin'Mmibntmsoh61ée mir Liend~t~eenrelsfwrdsrt~mirerobmbiw~sw bwssrer , , carcan des annaes 80,lc; années dclamodbation, de hlinendwt honhmnt une diornon en qohe w Ù q lempr fom. la médiocrité et de la remversim. hoionthntun w n w p w m d b farinfelkdueletrpnta~ brWlTCHBV~~ntinierorts& LudyLuke reviste Pwlh!aBwet RuaMeyei. Ia slruclum de vos morceaux n'eslps c h - u e ? On y retmne m meme onmit px, k d$dt et k futib. l'oboufmsmentde une ooisdre pnlhre &un pemkr oltum, tqtsé ddrem reium JP. - Nm. c'est pluat une rrprésaitatiai de l'esprit nuris*, rottiaiiMoDo Fe Rm~drpiimtnte sr faid de f i q u a mfmb ymiialjwdenne (bdémna inheinabb en ph) uns wentutepaipk *e'9uidoitCape@tueuemaitenmwvement. & mutIer, ei & kender onamkr. 1erv.x y snt abréer et ler tainter moi rmhpler,du mbleuxiu hrk. wutenus ~ i d r sh n Ymhinr de les grno s'habit'ent à une luited'accords gpg3@drinn~nteretpnerrer. Unorgceomnip6sentwdirrietrobnler VtIer errenfce k wloindère p~diOdé$leinds~~bbpx~nt&s~uimm être Pur autant O la WNICYMm1et de b adaird h PIXIE5.ie tuneaautenvprunebnerLe w l hordtoie, soiiriziis :ks WII(HESVbLLtY.etoblarentIi Ien enhe

NOlSY WESTERN SOURCE

~~k;i~~~~~"'??~~

a:<

I 1

^

1

.

j

' i

!

rrr dux gsnira et mfeimnt b b c k :desonnes wuonte aux annéer quohevingi dix, n'qu+jl ps qu'un six d ietwmer ? i a ~ i M t S V ~ o K a ~ d o m l u 1 i m i ( s w m b r n s h 1 m ~ u e l . 8 ~ n t o n e t I 1 ~ f ~ 1 q ~ f 0 i f q ~ ~ ~ g m i p M ~ b f ~ ~ n i ~b b e~t q~j ~ ~~b b~d l a~~ l b~ . ~ ~ ~ ~ ~ ~ r r i n l 1 r i h s L p rhms nebrneplr mid &nr cette bnde dsybybr mkainr, disz m p m p g i d s . f e m lotaler Qorbrdanr wtb m!@e et celte wix -Aujourd'hui, les gens pensentqu,àleuravenir bwuis. Qahcedimenetoum~pmnd ~t c'est tant mieux. ! et il n ' v a olus de romantirme. Oue los lvs&ns trvmdiq~eni~urdemeilleuncond~tiaisd'&udesc'est lamaison,lecanfoR. Al'hairedela conquêtcspati~e, nomal mais qu'ils défilait avec les syndicats de nais jouons l'cxtaided m n t r y , la country d'aujourpolice c'est le signe qu'on est totalement dans une d'hui. Sa9elé de contrôle. Alors. face A cate situation. je ment angoissante. En taitcas,jen'snends pas de mon Mois lespionnien ne scsonlilrpas confmnlés eux soutiens les casseun qui opposent l'absurdité au rapublicqu'il vienne habillé -me moi au concen Je populoliom indiennrr d>r &ur &de ? tiaind. Je regrelie simplement qu'ils vol en^ nsnoispasnonplus~unegrandeunionenuelegraip: n'y a peut-êue pas d e mexislence mue ces deux KO. - Touren lesmanifestations de revendication sait et le publie. En plus, -me nous sommes ni perpémondermaislerpinuiien.danrleurmanièndevivre. encadrh dans IcsyrlBnedutravailetdel'intégnitim nielle évolutim depuis un an et demi, le publicnc sait étaient assez proches des indiens. Mais ils ne mnstisans qu'il y ai de possibilités de vdritables changeplus du mut se repérer. C'Liait plus f a d e de savoir ce luem pas un modèle pair moi. ments. qu'onmmmuniquaitaupublicIo~uUmetaitungmipî KIM OHIO. - Les hülbilliea SC sont Liaall6s depuis - A p n i r d e 1968,la rociétédeeontiôleremetpetit eaniee. " .. LE8 t"a i s nous meeaient dans une caste t&s longtemps dans Icsmontagnes et ne cherchcntpas JP. à petit en place. La libéralisatiai des meurs envahit irammimns pm qu'an avait den atui~dessexe sur à r'étrndre.~sviventuiauurcie.loindelacivilisaiion I'kran elest tour de suite récup5~&parlecanmercc. 3J'stlmd une nrtninc iyilqnie physique d u et des lois. Etdanscecadrr.jemmpiendlesdianteunderPD<IES publi:. Le gmupe a i hysténquc w i s c h c . si Icpuhlic p. - <Z sait des gais qui ml réussi à v i m avec la otdcDJNOSAURlûquin'en mtrienàfwtnderien :'est aussi. il le mmmunique au groupe. natuie sans la&nmba>br,~quin'esIpal'atumde de parœqueleurmani~redcs'opposeràcequi nevapas, Yom n'avcrpiirprur en a m n i d e s infiencesel l'américain moyen Le piomiier n'cst pas le cmquéc'est de vivre de manière laalement absurdc. ix une i m g r eounlryd'évoquer chez Lesgens un /guirani, le eowby h o i i y w d a i massacreur d'indiens. chanteur de DINOSAUR lû regarde la télé toute la deml du W IYSOIC fmnqak ? Dansle cinéma de John Fard. le message n'estpas les journée et celui des PMlES va vers une mon sociale. Von Pcut-êm Ics g n s pn-eront.ils John Wayne. bonscowbys et ler méchants indiens canme le croit dc l'argent plein les poches. Pour en revenir am D--ld Kesean u auc Ku Kiux Kim mai<mëmedanr la plupan des gens. C'est plus complexe el ambigü. lyc6ens. je tmive grave qu'à 17 ans, m ne désire pas r, ni &t loin du bal murem. L'Amérique des Pair c a n p m d r e n e indrêt p u r les pionniers. les changer le monde. ir ne m'interessc pas, je fair plutDl référence au gens devraient lire William Faulkner Lr Sud des Estce que ~ane vrulpirdim aussi qu'aujourd'hui. ait où les gens scnl partis, dkracin6s. au mmde Etats-Unis &raitplus obscurantiste, violent et raciste dis 1'6ge de 14 am, on se r d compte qu'on ne iyagc. C ' a I'tpoque der pi-ien.par celle de mais le nord n'est pas un monde merveilleux. C'est p o v m p i s changer le monde el qu'ii vaut mieux lsmnion d'me civiliratim. Des gens ont pms6 l'nvénement du capitalisme. Les gais qui habitait encore Imvdl&r loul simplememl ? 1 était d'extrême droite parce qu'on aùnait la retir.4 dans des mmiagnes échappent à la société de JP. -Mais ce qiii eanpie. c'err quand m â n s &faire y, ee qui est mralmmt ridicule. Johnny Cash eaisanmailon. L'homme est là pour cmquCrir. pas quelque choie p u r changer sa pmpn existence et SON unalbm al surla pochette il lève le poing forcément p u r k a s e r . celle des gais qui nous entourent direnement. -..un bandeauindien sutairdela tê1e.a hanmage Avez-vous tiré bénéficede vos errétiences misées ? me dvolte indienne qui mai1 fini dans le sang. LC ouilbien sûr. Le p ' ~ u r sdes W~?&ESVALLBY. Sajana Moski n i c i n ~ n m L c ' c s t l a ~ e n e d e ~ e s v a l e u r s m c'est e un Deu Erawrhtad. Mais ie ne crois oas aus ca

n

-

7~~~~~~~

~


scanné par QualityStreet Zine

Amour, Paix, AihestB CRASS.g m p e .anarcho-punk> (1) anglais désor-

i

-

mais mythique. qui tout au long de son aialence a r e p h e n t é quelque chose d'important pour enaines oersauies (dont ie fais mm). 'CRASS. g&sincèi, qkdianiait simplement la paix, l'amour, la libené et L'anarchie. Un espoir de ehaogment. delutte a m la société injuste uniquement régie par une élite Ccmomique. Un groupe qui nous afcanpagnait dans nos envies. nm -hm. nos colères :cerie aivie de plus baisser la tête. Une force qui a mI.6 de r&app&pierla vie réelle, une vie sans barrières, sans tabous. Unc musiquïdCfiniemmme violentectsnarchiqile mairqui ne f ~ i i a ~ t q u s i r s n s c ~ l ' a m a i r a n cCr~éC ICI L diffémiu membreideCRASS~cettebeautC C l a i t Ià.inlangihle, dan< Ic<hurlmcnur. <:KASS,gmupe qui voulait salcmeni fdire rLntchir. aidcrl~gensàprendredurrculmrecqu'il<pcnraient F m . a ~ u les r confmntei à la réalit6 :leur &]il6 1 9 7 cPvnk Is dead ? En 1978. am& de leur naissance. le groupe s'appmone le sloew ounk <do it vourselfr :mut le monde peut se juindn: à eux et leun rf+uii<nr tournaient invanahlmenten -lesuns d'ivrognes» UÎ on! m;me Çié n r l u r d u ICgaidaireROXY CI.LR.rr>urlah>nnç raison (1) qu'ils n'étaimt pas en ordre;. Pendant ce tmps,deagmipes~elesPISTOLSwlesCLASH signaiait sur des g m 1abels.aeréditant parlamême, que le p n k n'était plus qu'une mode rkupérable c m e les autres, CRASS devait se sentir bien seul. Le graipe décide alors de créer une réelle aitemarive à l'exploimtion de l'industrie musicale :les membres dcCRASS lairrefittmberl'alcooL s'habiiieutennoir pair protester contre la mode vestimentaire punk, et décident d'utiliser des vidéos et des f h s pendant ses uncens, se ftxam pour cbjecIif d'exister au moins jusqu'à l'annéemythiquc 1984. Leurpremierdisque : aPeeding O F THE AVE THOUSAND (2) son au p r i n m p s 1979, (aujourd'hui cc disque est même disque d'or) présenté avec une pochene dépliante incluwtlcspamles,unponeretdesmontages photos. avee la fameuse inscription rne pas payer ce disque plus de 2 livres.. la réaction des rock-mitiques est immédiate : rejet t w ù et critiquer mensmgères mut azimut, il en catain que CRASS refusant la mprmisriai avecl'indu<uiemusicale hoquala presse mu<içalc habituée à la soumissim. canme dit Ic g m p e e n m seulment 1'indiiri"ç muricalç achitc le< gnkiper mais clic paie la pnweu. Sui ce di~que.ai trouve bnen sûr &.r marcaiir tels que .PUNK IS L)LAUa ai .H&\XED FROM THE KOXYn mai5 aurit e A S n U M . j u g t hlarpntmatoireà i'tpoquc ci c a d r n a i t -sud par le sot.di<sni monde Libre. Lc gnuperCur<ttant hlenquemal àrurtir cemoreausur un 45 tours. avec sur l'autre face *SiIAVED WOMANr. L s &aiair ne se f i m t pas attendre : plaintes pair obscéniI.6. descente de la brlgade des mœurs au danicile du gmipe, des pressions se firent de plus en plus pressante pour que CRASS arrête. 1979. White Punk on Hope P a i r démentir œnaines nimeun r6pandues par (deWiwqui ?)la presserelonlesquelles legmpen'éiait cmpos6qued'extrhistes de d m i t e e b de gauche, CRASS ddcide d'accmherà ses concerts undrapeau avec le symbole de I'anarchisme,pui à l ' h u e &ait çloisonnéàunmiliw nsueinI,6liusle et ennuyeux. En quelques mois, il fut partout : sur les blousons. les badges,lesmun.legmupelui-mêmemenauneguerre degraffitis danslccentrede Laidres avec des slogans tels que .rFIGHT WAR, NOT WARSn (combats la gucrrc. pas de g u e m - 0 'm b i m d'aaualitd 1) ai aSTUFF YOUR SEXIST SHlT* (ravale ta merde sexiste). C'est à cc moment que CRASS décide de c~rsmpmpnlsbel&disque@ouraiderdesgmupes ou'ii estime intéressant) et son son dwxième album ~ S I K I I O NOF <:K,%ss~ avee un disque studio c m m a n t C s perler alles que XWHII'I: PCSK 0 1 ' HOPEx.alIL'RRY UPGARRYnmaisdur~iundisquc live, le L u t bien sur e n v e l e dans une pochéne cmtenant des posten,les paroles, des photor :le mut à M prix défirmrtwte cainirrence. La musique, dle. est mujours aussi bmtectpuissantc, cequi n'empêche pas de mwer des morceaux mélodiques m m e par e x m p l c *WAL!.SB. AupMtemps de 1980,legmupe fuiance la aCatim d'un aenue anarchiste avec un 45 tours :«BU)ODY REVOLUïïONn (la face B éranr

" .

friction- enire Icr anardio-pnkr cr cenainr anarchi-ter firrnt k m c r Ic cenire. Deouis ce tcmm. CKASS i.iuc ciclurivr. ment danr des concerts de Autien pour recueillir de l'argent. soutenir quantité de causes différentes. C'est le moment que choisit le gmupepour sortirun disque féministe : nPENIS ENVYn (cnvie de c-enis) qui occupOr par POISOS GR!.) mais .lçr

. ..

de l'affaire nTHATCllliRGATEn. c'était une bande

I'cmploi du mot nFucks. le groupe répond qu'il n'emploie pas ce mot de ngaiett de cœur» mais qu'il

vaisseauSHEFFIELDparl'inWicib1e(nouvelle tenue

provu<(iirun<~~~n.laleimmd~iatàla~uited'uncplainic bien rCaùsée. travaillée sous la f o m e d'une converJ i ~ i d epar Ic @rc a'un jeune clicnt CRAXS çit <duontilCph>honiquccnvr. i<eaginei'lha~dicr.~uwn in~ul~ad'ubrdn.i~i>etIcmorrrauxl~,VTAMO ITIa de laq~icllcce1lci.i ailmci:rii V I re~,n<ahilntid i n n e est censuré, I'accuration -se en particulier sur d i t s Ic naufraae du crolreur BLLGKAKO ci par

consBqum la -mnfirmation du banbardement 'du

secrète jusque la). Ceae bande fit son apparitim dws iefairr voim. Ce disque rage"; et mdlodique avec les un bureau du département d'Etat américain à superbes voix d'EVE LIBERTih'E et de JOY DE Wsshingtm. CRASS ~efonnûrpubliquement sa resVIVRE (écwtez aSmother 10"- ou sBERKERTEX pmsabilité ce qui ne fit qu'accentuer la niriosité des BRIBEn) fur une semaine après sa sortie en magasin medias. Legrcapeaccorda beaucaipd'uiteruiew,wii en quinzième place des venter, la semaine suivante des conférences de presse télévis6es en Angleterre et 01"s dc traces de lui. Si les maisair de disaues ont les au Japon, donnant scs opinimr selm un point de vue moyens de payer p a i r faire rentrer leurs disques su anarch~.ic.C'ciile mmciiio>le gmpe&mmei+ai Top 50, elles peuvent aussi bien payer pour que ceux scporcrdcnouveller quertinis.cn w m a n t d e c e q u i de CRASS et d'autres n'y soient pas. Chaque disque allait 6ue leur dernier u n i a n e n 19R4.en romirnaur du e m t x se vendant entre 50.W et M . W excmmineurs en grève, ils d&idèmtd'akterCRA&. ILs pla;k< depuis Icv vmter d u i ~ e n$ire t pulvenrées) l'expliquèmtde ceuemanière:uDepuirnms n'avais 1982. Shcep larming in the Falklands plus aiviedejwer.nous n'étimspluscmvainnirquc lin 1981. CKhSS son xCHKISl"1 Ill.' A L I ~ C U D . ~celaavaitun ~ sens,w quenos mcensétlientdevenus daible a l b m (un studio-un live) considéré par beauune occasion m e une autre de divenisremaiu c a i p c a m e le plus représentatif du gmupe, il son (...)»Noue erreura étéde défmkun emiemi,ilexiste sous la forme d'un coffret avec un livrer de 30pager. certainenent mais le vrai ennemi est à chercher en De superbes Iiinr qui mnrutuciii la ruire logiqu;du naisn. En guise de unclusion citons CRASS qui uavaal augroupc (Çmutezrnpnunl6-HA\'EA\lCF emclue Yes Sir 1will par la phrase li.: n'y a par DAYU,. chan*>i$<runait inspidcv par les penpcai. d'auwe autorité que vous-même». ver de r6volier popiilairer. d'agitations strlaler. ,\u Amour-Pai-Li bené... mEme mmieni. la g u c m aer M3louincr est dcclsrée. Gilbert ~ F i g hW t a n Pytel CRAU: déiide d'r~liicipar de- voici déiournCer ( a i 1ranîe)un flexi cuiilreceite guerre. a . i s ~ i t ~Icgmupe t (1) Anudi*pmk :coucnifd'individu. u de puprs d u reçoit un a\enis~emair<ifficicl de 13 Chamhn: dc9 sin, lcsvcds commacir1cf11 M-"0" iscpiisk- m s Communes danr lcauel m leur conseillai! de a f a i c tiniCsaivaildcmiliiuirspaciFL<lcrulibcna~mtLausn& ôctenuon à ce au'ils étaient en m m de fauex A la fm personnes c x c é d d pi Ic conservatisme ambiant du dela gucrrepanît le45 t nHOW WES IT FEEL TO &n'roll: cranplcdcgmipc: C0NFIICT.Fi.X. CHIIMBE THE MOTHER OP A THOUSANû DEA% BAWAMBA.ICON OF FILTH. (comment se sent-on lorsque I'on est la mkre demilie (2).Iimdripiiuiiaidca5000~.lctimesttuédc11Bibl%de mons),leguivememen~chargeaI'avocarcmservatcur Ir psnbolsdclamdtipliutiai d a p a u i s p l r l s c h r i ~ t ~ ~ l c a TIM EGGART depournuivreCRASS en justice mais 5000 affamés. celui-ci se tidiculisa l o n d'mi débat radio avec le g m p e . E n 1983,legmupesonxYESSIRIWILLn(A Dirmgraphle (CU + IP) vos ordres 1) un xhurlement enfiamné adressé aux r'lfil! IliBDLYU OFTllE 5 puissants et à ceux qui acceplmt leur autorit.5. il aSTi\TlOS OFCRASI règle. par ailleurs, ses acomptesu avec un cenain .ilESl$ EYVi'n a i i ~ r c h i ~ m*I.'anarchi~me c c'est devenu un autre ~CIIRIS:"i'1111 AI.RCIf. la(m de dim. t'sr p i $ cent W a s r T u Sans miier la ai'FA;SIK 1 Wll.l> bascdugroupc Pair.amwretlibcné l l f ~ ubiendire t .RFSY BEFOXB* quç~~Jirqueenmrcrvéaurfanrun,sulmorccausur (Cuiiip~Mvndcr 45 1) lesdcuxfacer.diffidcmentcmuUhlcG m m e d r c l a n 'l'oui !ev d i j q u e ~CK.4SS Re u Sud CKASS sur la p a h c n c du dxr+~e nhttcmum I l a

-

f o m & en juin 86 sous la forme d'un trio et à pan I'apparltia succincte d'un deuxième guitariste de scpanbre 89 à mars 90 aucun changemmt de penmnel n'est interven~ e soni

matièreergrâceaubongaîtdu gmupe.s'hmored'unesu~podieuedeRené Hansman. dessinateurbelgede55 ans EpeOalisédwslesjcuxderôle. Onles mmiuesvecwi iiiruiirui lamm~Vimlencenet pour leur f u m ils pensent sérieusement trouver un dcmxième guitariste et évoluer vers un s ~ ~ : plus travaillé, dans la Lignéede PRONG.influoicéparDlE KREUZEN.ouNiRVANA. Sil'on rajoute quedc-membres s m t végétariens et quela dCfcnse der droits der animaux leurtientmutpaniculi&ranentà cœur(et cle seul sujet social et inl6ressant qu'ils abordent) tuit semble avoir 616 dit. Vincent *Timr BOUCHARD


scanné par QualityStreet Zine

S. - Le succès de Thatcher tmait bzmmup B ra persmndité. Mair son -plaçant, aidirailm décer"el& L - Er puis enfui quelque . . chme se p s s c en Angletem. \ouYonoi t n c o ~ o o n i i o:esp i a .npr. ?B.I?.I O onoms.SILVERfIY1iBJnimc~oirememliese~pcrmllod8<'5eislcriil~oi1b S. - Des h e u t e s !iin'y en avaitpaseudcsmblables depuis 1980. C'csrbim cr même exci- de voir les oe IyaoLntn. .er,orrenr or Tb.( YO.r,i es c persrionrer,~p.~beoe10.1 In:m orcGo Reco.or. Ar'bccrer es rymplnr t Ang erfmo'o~o.io n i se ' k n n i c te ed ' k c do.re.Lnnslereiio papdéso.lioiie? f o r ' o ~C'ci. ~ D c r r l a q ~ n ~ e yin, m . ~ ~ ~gens se lever mue quelque chose. Et p a un effet

.n r ~ snn oeryiir o. qnno ocrs rs.sooneoc. exrie aer gro.ps no:v ei S., l l R l Sn '0'1 pona ccco io.ioir. Cesi d i n mncen oeMf6103DY iiiiil i t q.a norcn's c i t o i enrlori tonc rrcrc en! w.noiilnmi&mec 3 grycnoi'Iy.ok'cen: o o l o ~ m e i i n g m r p e ~ ~ r i eierr~.)e'o'gneirde.xe'o.i.er rer mamores~nscep.r ofspo.ilom1.Sn (0e.r m s o s r c n r e n t a i o iBaemenipnsee.oüurémii Ii.hios1 m i g i o i i e r o ' x d c e i i o c b d oeso<ryci'.A cn'iko'.r roncefi. Irremq:en'.rekmyi'sa noigne.9 ei eHtoni& QL en en im n oo so w l i o olec .n h o i m iaei,. t e o a mom O cr.onie.re oe Si3fPfIYI. s j i o . ~Bionr oPyimc:s O: mm?&r fors ' e i o m r e BB.17riCl[ S.RFtRS.'o o.ne m m b o oen '1.enno1 oe li.io ,os. s r n.rs el Ca pioroq,or I'exdtotion intense d'un oublic mowiuvont offilhimue. E l le hoc est bien ka1 : ouitore hvwr noirvovef w n flotde Iomnr el do fun '

Leslic,ns-lu&jàrudrspmbIèmrsd~ faitque Lusoir ume/iUr el d enuse de Lon imgepmmssivc ?

L -D'abord,persmenevoulaitno~quej'éraisune me. Et quand Les gais me voyaient, ils étaient très étonnés. Mair je n'ai psi eu de pmblèmei. S. Ça en a intimidé beaucoup.

-

L - L ajournalistes etler gais en gbérdn'atmdent par ceme imageder fdles qui jouent dans des groupes. ils sont plutôt habituées aux fdles polies très fbnuunes qui chantoit des chansons daices commeje serai supposée le faire. iughlrodeet'c'esrvbnln'blementune~titobombede b~iletdeiureur.Lerlie. ~unnchonteusequiodertouilles~%Ion Io propreoxp&rion Quel es1 volreplvr muvais souvenir rur seZnr ? J orouw. Bnidewins retenue et uront d'un v~obuloireossez BloianB du wivoirrivre bitonnique Door potier de oror reins. do mrdo et L -Manchester ! @elle neène de merde I ki.i L l t ~ i 1 5encnoho 4 ermorern ;nieni@ won! 0nuin:r:n won0 mr ,IO. o n riW .iRororos 0E.s o méw ue l e g.e S. -Oh m i 1 C'était horrible. Et puis n o u e m c e n en pikMfni 'ogm.pon'r6~1epcid ~ ' ~ : o f ? o e1'9 dA(/K,'of.ieoi~epo.ror~wfcesl~~mprr~oe~.~.xmmme e r i m i r o ~ première partie de FüGAZi à Londres. Le son éiait i ei O rrmn. IO 1o.r ioip.6 o.ü'no~). SIIViPf YI tommnrs d i m e : 'io'ex<e'eCn c r t 4 ~ e cies r O peüeong c 8 . dégueulasse. on ne s'entendait p s . On se satait ~oe:~mx'm s n i i~p:enésro.sk~mre'.i c ].m. e(otl;eyes 0.i wr: a8 e ooe o a i w s1d.u on? Go Recorr el ci'r,wone .n ncrvcvx dc j n i î r devant 3.000 personnes. lm en olus.,~ une reorise oeu fidele mon non moins excollonlo de *One siber doIbn de Morilvn Monroe oui fioumil wir Io mmoiloiion 1.. - C'était noue oremier cmcen aorés l'mneistn" PoholqKoln. (etté m i e cointide ovec un conteri4vénement oux Tronsmusimler de Rennes le déchom~menïert total; le yrhme es1 ment dc I'dmm Onn'avait)arnai< viaimmt mdé le$ n<uveaurmorceaux $urseénc On4taltperdu.parf<ns iutenu. le boüisle se twne ln tbtewr son insrniment et shoote dedonr. le ouilokie meurtil toules les oreiller ot lerie se conhaionno on avait I'impressiai de ne pas jaier. S. - Par mnue. nom ccmcert à Rennes fut une u è s banne surprise. l q j e e prenerrbniole o131m lani ri~ . : c~ecoio; poii 't.iox ei ri~o.o'oco Co ~;ioidr 30.1 nui QP.I n l i J e r i o . o ~* ei Fdquenlez-muskMvloid WmbConipany (NDLR pw,tpaiSaoA xi'icbdo'rpcnioocoii'erjaü. ~csoorfp.~..eotleeemeil~eç.'ic~ernoq el :' w-on roo eo. ffir: oneu :& tasisleporle le 1-ahitidr crue troupe d9<vh'sk-s yili or relder.vo~r.le5 svrczrer roci'n io d b o n k s picmnrnr .n bon m.pcons or genries, a yii os1 01.1 el Ions tonrenrn e'on ins~irésmrM<idM<uelseservonidcsdkhrlrelder O 10~0.6 .? mnelic'nbii:iîn er c ~ c . ' m r ~a~vo'r o ~CIO :QP'O n?w'mr?p . 8Z~'O!Pdoirson mono ~ i o . ) fe: 10 1 pAuil;urogés dt I. soeiolo m a i ~ r n o? ~ S - Son. en fait cm a plus dc liens avu: W0RI.D dons Io ... muntn, muYi. IKJ\1ISAIlON EST.RPK1ZES qui uir sont vrai. ment leurs amis. Mail on d e v a i t j a i e r p r e m . Ça ne 'ourqud celle drôle de disposüion de h ballene ? EsCcc facile de chmie, les :extes de quelqu'un s'est pas fait parcequ'ils onrperduleurücu. Us s n a i t TEWART. - Je ne voyais aunine raison de me d'nuln ? dor1x1eràladispositim ciassique. h plus jedeterte L - Oui. Jenepeur simplcmmtpas chanterlesrextes ouven un auue à Ba~cclone.no en ont m a n e de Laidresprcequec'estuneville~maali~wte. J'aime Les batteurs qui a i t vingt-cinq tans. h ne vois p s quejen'aimepas. Les textes dechris sontassezems. bien ce qu'ils font. d'milité au iom basrc. Pair <Total Fucking Asrhole~.il s'imaginait nu deAimez-VOUSI.dmce m Y N ? N'as-lu jamais wulu joue, dons un groupe comme vant m miroir et il se deaoûtait de lui-même L - Oui. On est surtout de erandr fans de BETiY STRAY CATS ? Utiliserdes insuiles l o v ~ klemps, c'es: un concepi ? 300 En tournée. on v t regarcei den v i d k dano Ic Oh si. ii y s des p p e s 03 le jeu dc baucrie est uès L - Nai. C'est juste la fapon dail ai p r i e . On jure e a m i a i On regarde rnuloiirr dm vi.160~ 61. BETIY >$isùqué a ça m e pwrtant comme de la merde. beaucaip dans la vie. hris (basse) a jni4 dans des groupes de rockabiiy. S. - Fu&g arsholeenanglail,c'estfinalmentassez î(K>. S: -Eisaivmi,mmetPCRl.lCENEMY dsnslasdlc )u'dlendez-vous de volrepublic ? m m n t et en p h s $2 veut tout dire. Nous ne sanmes avant de rn2nw.r sur rci.ne. Ça chauffe Ic pibtie. . -Riend e prticulier. pas FUGAZI, nos textes sont simples. Qurl r s i k d < r n k r / ü m que vovs o i a bu ! leslie. -C'en jusw un don d'excit=tion et d'énergie. L - Dans 1- naivd album. i l y a les p m l e s p r c e que L -.Le cuisinier. le voleur. sa femme et son amanw. L - Quelqu'unm'a ditquenow étims99% d'énergie ü>utle monde ne les comprend pas. même ai AngleEnfin un film qui donne mvie de gerber, qui srnt la et 1% demurique. terre à cause de notre accent etrange. merde :excellent l Euil« une bonnc expdrimce & Unvaiüer avec Avez-vous une virion négative de la vie ?On dimi: S. - La vidéo de B E T ï ï BOO. que F m es1 lrèspesrimirle ? Slew Albid ? Vousaimer kSfihs .sphtIer~ (NDLRgmd* eslie. -Au début ai a cru m'on avairfaùune erosse L - Jenois surtoutau'ondevientcniiauevir-à-vis de . rreur prce qu'on pensaitqu'il agirair eontre"noue gens. Sumut à ~on'dresoù il y a tant de cons et de genr d m 1 6 a qu'il nais manipulerait Mair une fois u'on a été ciair, qu'an lui a exposénos idées. il s fait horribles. Mair on apprécie au très h travail pour obtenirce que nous voulions. n o t r e vie malgré le peu d'argent d a i t nous dispoS. - U a mauvaise r$utation parce qu'il sait a qu'il veut. E t m psnsaitque c ' W t honiblc.lc premierjair sons. mais on lui a quand même laissé sa chance et le S. - Chris est un homme deuxièmejair.ilammmenc4 àbien se d6bmiller.Le solitainquigrognetaijours premier jour fut un peu tendu mais après ça a été. dans ra b a h . Ele'eslfoeiledc lmvaiüeravrc lui huminemrnl? L-nseplainttoutletemps. S. - (hisitant) - heu ... Que faites-voua <i pari k L -Oni.jecmis. Beaucoupdegens disaitquec'estm groupe ? dictateur et qu'il veut raijoun imposer ses w c s mais S. - Je suis ingénieur du son m fait. w va. dans une salle de concem. S. - J e crois qu'il a mnscience qu'il u t Sreve Albini. L -Je travaille à Soulhem. ü s'aime beaucoup. ü va racontermmbiondefilles il le distributeur de nos dis,, -~ r'cat tapé, queue taille fait sa bite. que son père ut <m ques. Chris et Fuzz se sont d'horreur Llèr violen$ el s~nghnl)? 5voilcur célèbre Il parle k a u m u p de lui. faits jeter de leur boulot SU"0UtChns I L - Mais 8 cst assezdrôle. Auender-vous quelque chose de h démission de L J'aimc bien Ics fùmr stupides ctordu"ern. J'aime S. -oui. il a n-té mut qvec hydUr. Thalcher ? V o v s n v e z d e r m o r c e o u x q u i ~ & d & s x b o e r b o y s ~ S. - Peut4ue. Quand Thatcheretaitpmiermiuirue, les films de Quepensez-vous de l'mire 2 L W E CREW ? 'Lr mecs bourrés) cl des rShmnsr. C'est quoi ks tout le mmde &ait si fatigué. S. - Smt-ils vraiment si choquanis que 7 Regarde hnmw 7 L . ~ i l n v~yapasi "raiment ~ $opwsition *ue i Lui au moins, il vajuiqu'aubout .- C'cstlc fbninin dcbîcr boy, les f i e s qui fnitent conservateurs. Thatcher se e m p a n a i t tellement GG i merde et qui sont pénibles. eanmeundictateurquelu endewnaientapthi. L - 0".2 CREW et leurs textes sexuels. P ne VaPS bienloin. . - Des grce seins eides chevwx blonds ! ques jusqu'à la Poll Tan. cù là tait le monde fut S. gnis que les '%lu que Civis Coivail lapluprldes~ertesel que dégoûl6 etlei émeutes mmençCrent.John Major ne Bcnny Hill. ,i, Leslie. lu ks remniair après ? p n a p s agir c o m m e Thatcher. d'abord parce qu'il rmiles B e n n ~Hill minp. ! - -C'était c m m e ça avant Maintenant. j'écris des n'a pi sa personnalité et parce que s'il continue la L.-O"s* S.-Lagmde diffirenccavec nous. c'estqu'ain'est irks 50i11e. Cenains t a t e r dechris étaienitellanent politique & la Pol1 Tax. il rem bauu aux pmchauien P" gmsier pur choquer. i r . Jsmsdiiais :*MonDicu.jc rie pcunpschanter éiectims. II devra être plus à I'acoute de ce que les z !m gais veulent. P h l l l p p e ROIZES

.

,'I

-

.

~

~


scanné par QualityStreet Zine

Les Satellites <PIED ORANGE2 tmiiirne disque desSatellii, l'album de Io confimotion moisouni olburn chornBre, puissonceet mélodie, lythm'n bluesb'ensOrmaisoussi reggae,w>ulfiroupesint8re,quiuoîtenso rnurique,qui pueso rhonceuanernent. Rbaimé sutcinrd'une bwsiai wec Pub et Jeff.

dam lefroid, on &ait hyper-surpris.lis avareni des banderoles, c e r t a k hurlaient. d'outrer pleuraientmême ! L w combac'éta'r de réussir à avoir un Fraqais a dormir chez eux, pour ~eur0fiircequ'i~&aientdemieux;i~av~ient bossé

des four pourpr~Fe, un alorsqu~ilsn~ontrienàmngerlà~bas, Ensuite,

en discutant avec toi, ils t'expliquent queCeaucescu était vraimenl un salopard, qu'il les a traînés dans la boue. Tout ce qu'ils souhaitent c'est la d h r a t i e e t tu te rendrcompte. héla<,

mhsique est c'est celle qu'on a envie & Courant alternatif II es: cc~uiinque Ics Satellites font pmti des jouer L'nri~ntnrionmusicale de cet albwn s'est erouxs h oui on wut roser dcs~ucstionssur le faite de manüre nmwelle. on a fait cet album ~ U b o ~ d ' ~ ~ ~ q ~ ' l ~ l n e s o n t p a s c o ' d'avoir une démacraie parce qu'ils sont trop parce qu'on le sentait comme ça, c'est I'essenrockditaaltwa~~.Cerrainsles~~:u~entd'avoir uahit la cause et d'avoir raVi6 le gand satan, tiel.IIestsÛrquecertainrvontdirequ'onfaitde racistes et intoiérants ;c'est super choqlronrr ! lasoupeparcequ'onesfchezCBS,ons'y attend. Ils ont été conditwMes pendanr des andes a alon vous en tirez quel biian ? nVaste p r o g r m . c'estpeut-être unpeupré- L'important, c'est d'être en phase avec ioi- étre antisémites, anticommunistesque maintetentieuxd'enfaire un bilan.jen'aipas l'impres- même. ce disque il me fait tripper :c'est leplus MN c'est carrément à la limile du fascisme ! sionqueça soir quelque chase de mort,do>iE sauvage, le plus méchant, le meilleur qu'on est C'est déjà entré dam leur culture. J'ai discuté avec des genr très cul!ivés, avec un prof d'uu;faitu. faire un biian. C'est quelque chose qui versitéerdèsqu'onaeu lemaiheurdeparler des les labels alfernatifsn'ont uas cessé d ' e x i s t W Hongrois, il m'a sortides bucs :j'étais &ay& Nom, on n'estplus sur un label alternatifmais d'entendre sespropos, parce qu'enplus il était çane veutpas dire qu'onsoit devenu un groupe amodéréh, tour ça pour m dire que les Honcwnplètement différent, qu'on farse ute m i grois de toute façon n'étaient pas des êrres que aseptisée pour cage d'ascenseur. Le chou hmLUMlns.PourewIaaëmocraiec'eslesJeam d'un label, ça regarde surtout l'artiste plutôt Levis à volonté et t'as du mal à leur eqiliquer que lepublic ou la presse :ce qui compte c'est ! que ça reprend la tête de voir les vitrines des la musique, si la galelte ne corire pasplus cher magasins qui montrent tout, tout le délire de : et que lamusquesoit enphaseavec cequeveut c o n s ~ i o qu'ily n a ici, que ler burs dam la faire le groupe, moi je dis parfait. Nous, on a vie, ici, c'estd'avoir unesiiùatwn, unemachine démarré dam un local de répète, on s'est mis à àlaver. C'est diffïilede leurezpliquerquechez : faire des concerts, on ri renconiré Bondage, on eux ça craint peut être mais que c h a nous $0 3 s'es bien entendu, on a fair deux a l b u m et au craint aussi, que la solution, elle, est encore : bout d'un moment on s'est séparé, ça s'est très ailleurs. Mais c'est un peu facile aussi, de les a bien p&. En résumé, le groupe a évolué et juger dans un conteoe où i'on ne crève pas la maintenant il est dans une structureplus adaptée à ce dont il a besoin pour travailler#. dale. peut-être que le jour où ils auront un minimum de confort, qu'ils mnngeront à leur Maisquellesdiff6racespeut-il avoir entreCBS .: faim, ilspourrontpeut-êtreenvisager d'éne w ,: et Bondage? nPow lenouvelalbum,onaeudes peu plus responrobles d'ew-mememess. moyens:maisonnevoulaitpaswoir de i'argent Petite anecdote pour fmir :le mega-FQmi rock powenregimerdansdessupe>.-studiar,luxueux j9ainomméSUB-ROCK(ex-OKmagazinedela avec oiscine. Ce au'on voulait c'est avoir du Pays de l'Est temps donr wi studia où on se sente à l'aise, le Comment s'estpassé la tournée avec les Baby- variétémckqui s'estécmulé après unnumérode la nouvelle formule) leur a proposé la wuverIon Fighters dans les pays de l'Est ? Qu'est-ce même que celui avec lequel on a fait nriches et ture du journal sous deux conditions : que I'un célèbresu; le dew'ème gros changement, c'est qui vous a frappé ? au niveau logistique,avec CES d e m e on n'a <C'est surement la~oumanie,parcequ'ony est des membres du groupe porte un tee-shirt CAMEL et qu'un autre tienne négligemment plurqu'àfairei'essentiellarm~~&ue.~'e&~nous rertetroisouquanejows,onaétPhé&rgédanr qui nous mcuponsde tout ce qui est pouvdir de desfamilles. On a eu le temps de discuter avec dans sa main un paquet decigarettede lamême deciiion pnur lesgrosrer chorer ;les tournÉes. les gens, dans l'ensembk ça a été une expé- marque. Devinez quoi ? lis ont refus6 ! Ah ! etc. er DOW ie reste c'est CBS oui l'uZcute et ils rience intéressante même si tout n'était pas j'allais oublier si vous voyez un concm <le< vraiment positif: on s'esîpris une bonne claque Satellites près dechez vous. allez-y. vous sont vraiment eficacess. dam la gueule. Ce qui est très surprenant c'est regrelterez pas ! de voir des gens qui sont complètement nlarSecond degr6 Gilbert rBreakdub* C'estvraiquecertpinespersmesonttendances guésr. Lorsque l'on a débarquépar le train, en critiquer Ics textes des Satellites. dernier Roumnnie, ilyavaitaumok300perso~essw le quai qui nous attendaient depuis une heure, exemple endate. un journaleux de Rock'n'Folk qui définie les textes de «pseudo-rigolards» ou deuDutroncdesewndezonenqu'enpensçnt-ils ? «C'es-à-dire que c'est une chronique alors le mec ilécrit ce qu'ilveut, leproblème c'est qu'il Cenuméro aborde plaieun qucîtions :révoltesdans les banlieues, fait un groupe qui s'appelle RATICIDE qui est guene du Golfe, développement des extrêmes droites en Eumpe canplètement~zeetjemedemandes'iln'apar (dossier).nibrique antifascisrne et antiracisme. unpeudefru.frawnderockcritque ià.dednn REFLEX organisc avec le Scalp et d'autres groupes des soirées1 voiiàcequejepenre.C'est-à-direqu'onpréfère débat mensuels qui donne l'oaslsion de se rencontrer et d'échanger aborder des sujets graves par le biais de l'hupour e l h r e r des r6pnscs aitrmatives et radicales face au rouleur mour, avec un petit second degré, avec des c o r n M ~ ~ s e u r c 3 ~ i l a l ililk.ral. ~ l ~ ~ çLa t farce manauille v a Eterses dix observations relevées dam des choses quorians..., le lermai rappelons aux sociaios-impérialistes queles exclus diennes, marrantes, plutôt que de brandir der seront toujours dans la rue wnke les systèmes autoritaires et capitalistes quels que soient grander théories. Ca ne veut pas dire que cela ceux qui les gouvernent ! n'est pas bien, mais d'autres groupes le font Contact: REFLEX 14rue deNanteull75015Paris.42509943.Prix20F. Abonnement bien, pas nom !On en a marre d'être toujours mésde clown, ily a autre chosepour nous que 100 F. Catalogue conlre 2,îO F I de la nchnerieu dam ce que i'on fait. Notre "

~

L

.

en\,

1

4

.,-


scanné par QualityStreet Zine

DISQ

BISQUES BEAT IN TIME *Tirne* Ilau saririPlus Au Sud) maxi nn'y pasùtergivencrdcr hures surce n a u .traivez-le et Eeaite&lc très fm jusqu'à&~semnitdevotreamplietde ~. . vos peu@pieds iellemml voiis aurez. danse. C'est de la house caplttemcnt furieuse avec un b a t marteau-piqueur qui restîra longtemps ancré dans voin peuie the, une msteiiatim de sais imlmts etde samplingsdivers. Toutcet ensemblevous fera r w u c r t o u t l e c ~ p s avec s m f l a d e rynthér en nappes et ce pl*ninattendupan@surStr~uss(~2cOl i'a$ssée deI'erpace.r.vour vous souLez?). N'attnidez plus m e seconde; SI uoç pcrlc je vair le dis I Phllippe ROIZES

i-

ce nmllegc punks.

..

PhiliooeROIZES EDSELAU(TIO3TER-Voiçeoflhe

indisp-nsablc et 1s version lente genre & d e fantsstioue , oui sc trâuie Pas vrniinmi do rurptirî l'clcnd>caic,i2 ronintenri~naiimim.lrspriitrhmtr strident navieuent mut le lone du morcciu et Ir r p l h é daninateur lairrc c'kibpprr i ~ n çsuie de noter accmcheuses. Lc seul hic, I i voir inrupportablequi nous fait parfois plus penserà une mauvais& imitaiion de Depeche Modo qu'à I'ssprit Wax Trai. Philippe ROIZES

..

.

-

haralds (Vinyl SolutiaJllvu lala) 33 tours l'as tris dificile de cerrer Ics inilucn. ces de ce grwpe anglais qui mntient desmembres der PALESATNTS. Tout au laig de a s titres plane l'ombre de DINOSAUR JR tairer #riodei confondues. EDSEL AUCIIONEER cultive le style pop noisy nonchalante ct rnonifib et ballade sur fond diffus de HARD ONS «Yurnniy !x -euitares sales omnbréscmer. La om- (VLiyI solutimiHou la la) 33 tours il semble quc le uio australien ait défiductiai est quasiexcellente u souligne nitivement opépourle r+'n'mU po toute la grâce maladroite de ces six perles de b u t é mutilée. La voix fait visant des débuts de Iwr foiie carrière uès pop anglaise bai teint mair cheCHEMICAL PEOPLE &verdo& v m e parfois -me celle d'un John m» Winyl soluiiai/Hm la la) 33 t Marcis qui serait enfin s o n i de sa tor" Pair ceux qoi niment le h~rd- mck o a i r EDSHLAUCIiONEEKemninte assènent un cinquième album de pap californien, auaine raison d'être d é p égalanent àdesgroup-s mmmeSOUL punk mckcollegeavec son lotdetexier par cet album qui regrmpe qua@ 45 A S Y L U M ~ R E P L A C E ~ ~ E N T S D Onunudies U~ comme les Ramoner uurounaUoisUmîinCdi1l.Cegmupecsl cette fraîcheur frivole aui vit de belles mêmes ne les renieraient oas. C'est but à las Angeles cl p <e sen1 ! l a s hm=< de gloire dans les c a m p < uniagréable et rdrajchi<smt mais rapidetnfluencep ASGKY SAMOANS. vcr\iiain~~smé~onino.enpaluculiersur iticni enniiyciu : lc gmrc ae Ji<que à I>ESCEXDEI\TS et early III.ACK d c d . table. chaim. Ce mini alhum est icwiercn fai5ant la vaisrcllç Cerus, FlAG suntp1urqu'~vidcntw.En grus. pnduit par l m Rurgers. d&romai<III. Icr voix sunt r~perbeset les nurceaiix c'ea di, pimi roek miérissrn vcrrion smiournahlc réffrcnccdunouvça~«n clfiracer mair nui nc «>nwaiment du Ixc ouest debu1 de* annees 8 0 .Wr à anglais. Mentiun<p<kidcrwuilcs:itrri I d ri la nrditcuon cri une \éniahlc sn qudques pointa exptrimeniale~, «Unbroken linea et «Necessary di- catastrophe.Défmitivmsni,lcr IIARD ~ I I E M I C A L P E O P ~ ~ seasen. ~ ~ ~ les ~ meilleurs ~ ~ ~ WdeLcet ~ album très ONS sont un gmupe de scène. in gmupe très classique. uès temage agréable. Philippe ROIZES paroles débiles et à 1s prétenticn Philippe ROIZES iiee. Les morceaux s a i t uès m u n s . JESUS LIZARD <Goab it dmit au but et ai ni dénombre FRONT 242 ~ T r a g e d yfor yeux Fouch and GoPlus Au Sud) 33 murs gtquaue mr cei album. Un groupe Plav Inévitablement le s m de Chicago ! Ce . . it =zain - Samfiimlsv).. maxi lin devrait beaucoup plain en France Tmir v m i m s diiiémter du même timélange d'angoisse el de perversité, le ru i'engniement qui exisie ici pour in. voilà de quoi vous meure en tête ce ryLhme maiiuiu. la basse permre. la 4 U et les HAKD ONS. J'ai du mal uTragedy for youa pour l'éternité. L e chuteder guitares dissonantes etlavoix m m n t à sinier le ventable intérêt de titre onginal ou Front 242 reste fidèle à légèmentdirtoniméecstreeauiaissa recctte.I'ntcnded mixpas vraùncnt ~

~

~

~

.

.

--w

ri

r.

-..-.

'Zn

~.

~

.

~-

-

~

~

~

rable entre mille. L'amiorphèn est malsaine à souhait a la puissanec de chacune des mporitions peuplant eer album est à la mesure de la démence habitant ces déjantés. Chique nae err appuyee ettransponée dans un déferle. mentdcguitarcsmalhabileretmalrdes. Le tempoest Ic plus géndralemeirlent, ce qui d a m e une unité à cet a l h m vaiant mut souffreteux entre RAPEMAN, BIG BLACK a les influencer cald waveparfois un peu tmpprCsmtes d'aiUcun.LcmeUleurmorceauestsanr daite rNuha qui réuni tous les atouts. delapoissanceàI'ambiance.Onregretten simplemalt quelques langueun et le style devenu presque prévisible. PhilippeROIZES MADHOUSE xRanle D ~ B (ScmeterylWild) 33 tovn De mésaventures en remaniemenu de personnel et en changements de nom, MADHOL'SE son fuialement r a i premier album. le gmipen'a rien à envier a u concurrents éuangenparcequeles ummsitions sont bim léchées. le son psrmauvai~r.tIçchanivansatoutceri r<n<iilueu? hon Jebui. LfADHOLSE ~uicunmclali~sin3ucnrîAVl1IKhX a EXCEI. 21 de plus cn plus dénuede ira<e~hnrdcum. Malgdthitm<entquc e t album aurait pu d n bien meilleuiet cela à cause de pWu détailrqui se sont acfflmulés. D'abord. les mo-ux en eux-mêmes manquent un peu d'originalité et on va finir par cmire que c'est le genre qui veut p. Ensinte, le M manque d'ampleur ni particulier au Nveau der guitares sans relief @as besoin d'enregistrer en AUanagne pair cerésultat). Enfin.lavéritahled&qtim

~-~

ET ~-

A c H E-93;VOS DISQUES E T VOS L I V R E S

--ir

47, rue S t Honoré - 75001 PARIS Mo LES HALLES-CHATELET .

'

42.33.62.70 A M A 7 VeNfe

NEUF - OCCASJON

DISQUES 33T et COMPACTS: Pop, Rock. Autoproduits 6LIVRES: iittérature, polar B.D., politique. vie pratique, musique (import G.B., USA), F A N Z I N E S , BADGES, REVUES Ouvert du lundi au samedi de 7 O h d 7 9h

~

-~

l !

.. 1


scanné par QualityStreet Zine

DISQUES vientdudiantdunton~ftendaitplw. En eff- il n'est jamais réellement assez fonetun dirait que le chanteur ne s'est pas donné à f m d et qu'il n'a utilisé qu'une partie de ses possibilit6s. D m a g e c a r l a v c i x r w b l e beauwup plus intéressante que la plupan des chanu des grwpes meral. A noter que l'assimilation à ANTHRAX est quasicomulète à cause der deux titres rapmetal (et du Imk). En& grande surprise :les textes ne sait pas mal du tout. cp ehanee " de la médiocrité intellccmellc habitude der g m i p metal. PhilippeROlZES

.

MAD MONSPER P A R T ï *Ten loVBBI

(Black et NoirDanceteria) 33 tours. Je ne vois dans ce gmupe qu'un c o m b

'

1

1

1

1

1

11

1'

garage de plus avec certes quelques marques bmitirtes deSONIC YOUTH bien timides, une utilisation systématique de 18 wah wah et quelques breaks bien oensCs 6vwuant le lointain Sub Pap. mais u>ur d a reste terriblancnt frangais malgré mut. Pas uèr excitant PhiiippeROIZES

Voilàunpremieralbum au m a n t i r m e bm teint qui smne très pop anglaise in6vitablment à cause des d f e m c e s . Cedisauecrtàraneerai~UvodCovle and The Canotimr et les Smiths d'un &éetlesKU*setlesBeatlesdei'autre : des rndlodier mlies et un chant berceur, lemut est très agréableà l'oreille. U n'y a pas vraiment de grand intérêt dans tout cela mais ça nataie et $s repose. Relaxant ! Philippe ROlZFS

-

n

MUSSOLINI

t

11,

HEADKICK a 1 - 1 on the flng* W l d DominationIF~irpIay)33 tairs A i'imagede laquasi-totaliibdes groupes d'élenro-agression. Mussolini Hea&ick est pissant et canment ne pas l'être avec ce manellemait incessant. ces plsariais dévastamees, ces euitares lames de fond et ces bnùu de " muter smer habilement muCr Letoui fait hiensùrpoiseràI'erp~W a T r a r . désormais lés maîues d i ce genre. La voix emprunte parfois des accenu à Amo (je veux dire l'ancien TC Matic), mais n'est pas taijours efficace les influencw orientales disséminées dans plusieurs monzaux mmbent à point. mais Dar m u e la ~seudo-analvseintuitive de la situatim des pays arabes dans uHoly waw est réductrice ct simuliste. Mis àwncedétail.il s'aeit d'un h u m réuside dance uès mus&. Phiiippe ROlZES NEW FAST ALTOMATIC DAFFODILS xFishes e g w play it again Samfirplay) maxi Le nom est trcp mmpliqué et pas assez évident pour qo'on s'ai souvienne, la musiaue en une sorte de mo dansante un tantinet déglinguée sans humeur. Si c ' e n p lemk.il estmalchoisi.Certes, p u r un groupedeManchester. pnais change du reste mais ça n'en est p s meiüair pour autant Philippe ROlZES

-

..

-

DISQUES

NOISE UNIT "Response frequency" (Auther Subwayflairplay) La recencesttaijounlamêmepource~ groupes dlectroniquer : synther en masse, ryrhmetétmnant,voixfmideet agressive. A croie quc ces groupes n'mt pas d'âme. On peut passer d'un morceau à l'autre sans mêmeen rendre a p t e : de toute façon ils sont telleInn.. .ment ..-.... -..--.

Phillppe ROlZFS RAGE eReflectionr of a shadow* (Noire XntemationaVWMD) Essayons sans àpriori (et c'est déjà très dur au vu des clichés insupportables que Ic metal nous fait subir) d'émuter ce disque : bcn son. bmnes cunpositimi dans le genre metal lyrique mid tempo à pan quelques morceaux hard mélodique insw<enables. Mais eeue voix abminable u fmalment surtout le genreen lui-mhetoralement dénud d'ktérêt :cette putréfaction mille fois répétées & hard à prétentim à la fois FM et agressives. A gerber ! Ai-je et6 impartial et s m à priori ? Philippe ROlZES

-

DISQUES

Malgd les rythmiques W m s et les breaks lents et puissants, une voix à chieretunbesoinnonmlérable de faire du beau alon qu'm t a n k inexomblement dans le wmiquefont decet a l h une h o m r . Phillppe ROlZES G O M JABBAR D.C. AND P W P A LESLIEaQueUeép.Sueu (Pou&Pat n l s Musidisc) Deux membres d'Auswcis ramuvent leur ami h u m Leslie. r e n u n m ai ehun hanme de la Marabunu u unba-sLrtcdeiplur lod<Cs.Nos sympa-

..

une foUc w ~ c p a i r s u i t e .v€ritablc déiugedelyrics effrénhsetdcmllisims rythmiques au temie de laquelle 3s parviendrait P &hwrir (ion de la Z phase) le smu de l'ultime h b sous l'influencemystiquedeMadpmfessor. Un suspeuse bien mené qui vous muperalesonfflependantplusdduneheure. Cmcial and WU ine. siiin ! Reynald Donnnrt

GREGORY PECK ~Lyricsfacmrp (King Jammy's Blue Mmn Express) LES RATS &mis et eraouodr avec Pas de suspense à la Hich& (Danceteria) 33 tours G n g n y peck. C e l u i 4 nous delivnc un Ah I Ah ! Le voilà venu le manent de bai coup de poing ragga & rigueur. l'ignominie du mois. l'inclassable de Habile pour le toast à açcéldratim Philippe R, le qunn d ' h e m défoulesoutenue. le petit Gregory adhère parment. Cemoisci. les RATS ! De toute fagm.~utestmntenudansunti~re.nJe fois à un phrase plus coule sur des riddims aux accents mots. Ceci tvite m'emmerdeu :c'est bien en dessous de efficacement à cet album une monomce que je ressens ai vous &mitantmes nie qui s'installe pariois dans cette pauvres I Votre album est à l'image de musique qui excelle souvent en format votre vic. sans doute. Pour ce quicst de maxi. Pasenmreàla hautwrd'unpapa la musique. c'est du sous PARABELSan. Tiger ou autres Chaka Demus, LUM (qui eux-mêmes sont tombés asmais des qualités bien présentes laissez bai mais au moins avec dignité et sent présagerune suiteplus palpitante à talent : c'est juste l'imagination el le cet album intéressant. second souffle qui leur manque) indéReynald Donnlrt cmtablwent franMair. Pour ce qui est des textes, m y parle sans aucun talent THE HOT SPOT de banlieue (SUPREME NTM k i t , (Antilie Island) avec mille fois plus de dasse et de Ouoidemeilleurou'unemusiouebluea/ cmviction), et d'histoires de punks et jazz 50"s pourun fùm américain surle de skins (votre monde est bien petit). sexe ? John Lee Hod<er, Miles Davis, J'haginevareviebien triste à6muter Tai Mahal.. s t w ! C'en t r w i Les mou vos vieuxJohnny Thunders.età gerber sont inoules. A Consanmer intellimute la bière ingurgitee le samedi soir. gmmenr Je vous emseille le suicide. messieurs. Pat No m o n fucking mck'n'mll I LA SOURIS D*GLING&E P.S. aLegoûtdela tripeu est carrément -Banza$ (Musidise) p p é sur «Rawhide». Faut le faire Le nouveau bnilôt denotre cunmando quand même ! des banlieues du monde, avec pour Philippe ROIZES drapeau un melting-p de m k . deska et. nouveaute oblige. de rap. Un rap LES RITA MiTSOUKO *Re* teintédehuik,avecdestextesàLaglok (Virgin) 33 t a i n des rebelles de Kaboul. de Bangkok. Amaque?Non ou en tout car beaucoup Paris et Rangoon. Musique moins moins que tous ces maxis de rap ou de aggrensivemais deplus enplun mlo&. hmse où firurenttr~s.voireiiuatreou épicée comme on en déguste aux cinqversions d u m h e titre. Ces mix echoppes d e n i a a n d e o u deBirmanie. dainait bien Widemmait une orientaPa t tim beaucoup plus dance à tour les

.

mcillain morceaux du duo. Mir à pan les rcmix quasi-inutiles de «C'est -me çan et de «Marcia Bailau et les v m i m r bassapua u live très chiantes de <rAndya.Ic nstc est exceUenL Philippe ROlZES SECRECY +Art in motion* (Noise UItemationaINMD) 33 tours Lemetal est malade. atteint par le virus impardonnable du hard m6lcdique.

Les arnnqueurflhe Grifteurs Elmer B~mstein(Varèse Sarabande Wotre Music) 17 titres couru wllant à l'anion du füm, lignée film d'aventures t m t public. Musique très classique rappdant d'autres hndes sonores américaines ou italiennes, à la tonalité légère et délassante, Pa t

OUR MAN FLINTlJlVE T L a K e50dollan bill:. (MiniCD Dana-@ a m mix de 50s Bill dont l u ::Y premiers se ressemblent 6tmngcrr axés sur des beau dance-rap r e l c ment sourds et quelque peu hrMoudaya il e a mseilié de sc kcher plutôt sur les demier m o m - d m t laversion de leuralbum, plus ?et ont& de mvstérievres voix m22 quea guitarelmk, ainsi queceie 45tvisiblwentmieuxtr~vailléeci:-, demêmeplusentraînnntequclesva~~ soos ovoïdes des précédentes. Chi'

.

...

BORED ~ T a l r eit w t m y o u ~(Glittetcmarr Danceteria) Groupe hardmre australien aux :i fluenrrs punk m k l la Hard Ons,ai-: une np&e des Sex Pistols er im dédié à G.G. AUin. Des titres m o i mélodiquesetbalanctscnplehe guee- e p a r r a d s de guitares sales. Avec r i impression d'inachevk (sraLe it o e J yaia)auneteintehendrUienne(&r LT solutio"~). p.GREMLINS 2 (Varèse Sarabande W a r e Music) BO de Jerry Goldsmith qui en s d6~~: beauuwrpà son a a i t C'estla classi.: grande pompe musicale hollywo:. dienne, grand orchestre, aiivres, te. audicdescripive de l'action, ~ y n r h i ~ c d'aniilerie cuivrée et de petits rmi chinais.

Pa:

BOLTHROWER ~ W a Maqten, r (farachc Danceana) HlackS~bhathnnuntrcNapalm Dw:Chant na~almaniséavec G e a m b i m digne des premien Blaek SabbatAt & death furieux. panni les meilleurs. Ci gmipe britannique de hemic f a n w gore est lourd à souhait (Heühammer: Pa! BLACKHOUSE <thefather. the s m and the holy ghort. (Body . . Rds New Rose) LP nouvel TUS des Français PaciR: 211 aswci6atir Amd~çainnLadd.l:n!! dans une messe new beat où sur fonC

.

.

~

efficace.. reictant loin la m o v m e der grouper new k t . Pnt FOOD FOR FEET W t o r h m Rds Musidisc) Bien sympathique. ce trio ricain, dont les membres sont d'origine sud-améri~ caine, et qui nous pmpose un rock à la fois dlectnque et diaud. Les rythmes latins. et notamment les pnussions. s'alignent à mcrvciflc à des mélodies plus m k mais neanmoins gorgées de soleil. La défmitim de !air style p u r nitêtrerésuméetantauniveaumceptuel que musical par le titre qcmnr culturem. Parfois echialosr (sretken); swvemdéianté(6.lareririaedeawuila). u>u)aindansant ce mini 1.P r a v i n le*fan~&Ch~huahus.&laManoNegra

et -sons.

Juan

rn


scanné par QualityStreet Zine

suffirait. Houwof~ov+ocfumdebwrsaifflé KLINIK qui éùmcra un jair. je l'espère. la &en (Antler Subway New Rose) gueule des journalistes des Groupe belge de musique indusvielie inmdrupibIes(qu'ainepeutpas achelignée T.GJDie Form. Excellentes ter. dailleurs unn'a pas dit combien !). ambiances. syiihés synmpes. fm de Dans un sutn genre, mais Uxit aussi siècle en musique. A s s M t - a n à un horrible. Wromble Experlence, nviv.1 inhisuiel de quslité après la g m p e de Nancy (rien que la ville dé~à pauvretédu new beai 7 W en est en 1) qui se sont bien musés dans leur tout cas un phare. hane-studio p u r nous sortir un w c Pal inéwutable, imitation ratée du déjà BAD RELIGION raté - «Re> des Rito Mitsouka. h l r a t <AgaLiathe g r a b &itaph Rds) : la gerbe mc maite au nez Pire : les h u i s leur grand retour en 88 après Mar~os.ungmqxderoos-varié& (si quélqlues années de silaice. Bad Religa n i n e ) pon&ve. teliement minable gion se sait asveine a mnir un a l h m qu'on n'a même p a s la force de Ics tour les ana(cen'estvasmoisdm'en mCp~scr,lcdégaitsansdaite... Ouaii. phindrait!).~misièm~l.~du~ad~eli. nscmnduwffle,avoecchnrdwcri sa aoit a r e p.Mark Knopner cn on bai guitariste, admettons. mais alors nplc et effirace -me on i'aime p a i q w i nous son-il der disques ausrii LI, emmené par la ru@ voix de chiants. vu les thuncc au'il s'est fait eg Graffm (cenainanen1i'ataitm8avccDinSuaits.ildoittraineraumoin~ jeurdlu groupel) claux mtes beauwup unevuigmined'&mis ill6giOnes derplus1nafonds quela majorité des gmiPes iauels. A u m e g m d e surprise rièreluiiau minimum).. CPnesSananee pas ive D r e m Commando: du sais. dmc,, p o u un album de qualité égale -irécédenu. mais quand c'est aussi Toio(<i~auinc)àmm avit.ilrferaimt mieux d'adooter le nom de Slceo ,nne peut qu'en redemander! Commando cela eampmdrait mieux Steph D à leur musique. Quant au mini CD des Objets, je ne sais plus où le mettn, .-..~khousea r i n k It's legab j'avais bien m e idée mais c'en déjà W n a n h e Organic Tapes) plein. Pour fuir, le pmipmi :Soldat Créé par Mike Sappol (Bump). ce Louis. en Cfoutmt ce disoue. i'ai eu gmpe US de New York aligne un envie de sortir dehors et de buter tais magma. freejazz indosuiel avec der les beaufsplanqu61danslcurbar-tabac. :ncen Renidenta p r moments. 23 Mais pouquoi est-ce que je me suis sims mores où tout est uimré. rem0 ? oix noirant par-dessus ce chaos. Gilbert ~Black.lisbPytel lant des BO h n g fu ou du Jéihm i m t va. Plein la rêre I CYCLE SLUIS FROM HELL Pot (Epic CBS) Groqxfaussanentfémininpuisqueles Lcgendaq Pink Dois üi'heMamusiciens sont des mecs et sue les ,lmensionu (BIAS New Rose) ' quatre m e r ne mntentait de chanter. wavemystieo-plananteoh s u m e P r a n i è partie des Motomead (après lue évolutive d a i m un chanteur nour dit sa mioe. ~Dirtur- Samanha; WOW, les ~lutr').les CO :xeaI'undcrmcille<irsUues,utr ne f a i t p s de hpavymetal.mals plut61 du pink h la Runnwnys bien cané. La oiiaues. Ur m t étéClus mmmele >e le ~ l u a inventif en ~ u ~ pK7 n t musique a5sum.b chant à 4 voix n'est pas déragrCable,maisça s n t un peu le :s AUemands. pst coupmédiatique...

Pat ULTRAMAN *Non-existeneer (NewRed Archives Le S i i a e de la Rue) Depassage en F m c e l m dcleurtwrnéesvecSamiam. Ultramanse smtfait

«Pairw que ça cesse> ? Mention pbelle. Philippe R o h

rUnderp(round 7 Smismr('iew Red Archivw l a Silence de la Rue) Samiam est cenainement Ic e" m o' e marquerparunpinchet~epréré~ncc (avec Jawbnakcr)dont niaura leplus rdniquc sans pareille. Cesidoneavec parlé L'an passé dans le milieu underuneimoatiemnondissimuléeaucl'm -e m n d . Et lemoins auaI'maiiracdire amndait leur nwvd albm (miaml). en qu'ils sont pmductiis. En moins de S'ils ont un pcu pcra, a> s p U U I 6 i l 6 . six mois. ils sait appanis sur trois . canvad à x F ~ c r i nInside*. Ultraman canpilen différentes et m t som un EP, ; ont largement gagné en puissance et unminiLP5titructunalh.pismal. r mamriié musicale et ce n'a vraiment n m 7 C'en bien gentil. Fa, me vas moi sui m'ai daindrait. 14 titres direz-vous. mais c'est comment. Sad ' i m h a r d k r e / m c k c s p e n ~ c l ~ ~ n o miam t ? lley him. si la meIodie ci ?). L'émotion omt deux de lcun qualités Steph D. essentielles. ils ont insufflésuffinammmait de pêche P leur hard eorr pour le LES ABLFITFS d r t conimandm rendte... indispemcnsesblc ! (Musidisc) . Stepb D. Alon là. j'm vois ~ e n r i n squi nit im : sourire au coin des lèvres... Nm, e t MAELSTROM r. albimin'ertvasmauuais.loins'en faut L: S t e p one* m . a n a- EmcmoMusidisc) C'est même unc uanche de rock and ~ r o & hardcore aux infliencea memi ioU. Et c ' e a pwt-are là son &faut un chanteur d'-ne japaise. Du majeur, ai sa qualité première, c'est solideavcun côté SNFU MI Cntciücks (le Japonais). et un travail de riffr, p s selon Hors des modm et de ses mniingences.mais aussi p r là même hemérapidesmais Mtonnés. Letout oéeune tiquc i mute évolution. l m Ablem L:, mbimceotiginale. rMcgamorphosÙ~ continuent leur petit bonhomme de a son c& funkrap. chemin avec leur mck fané et sans Pat concession. Les ammeun nedevraient pas eue deus. SCATPERBRAIN *H<~erecometraibler(UiEffeaCBS) Juan Cammc ça se fait beauwup moins deLIVE AU KREMLIN vuis deux ans sux Etati-Unin. ScniierVol. 1 et 2 (New Rose) brain y sont eux aussi aU6s deleurpetit mélange mazvfunlt déjà amorch sur Non. cen'estpas un festivalde groupes nisres. On est à Bicêve ici.pourle~10 xlhisp..ty sucksn s&s leur m i e n ans deNew Rose. 39 tiuea jouésprles puraiyme da Ludichrist. Suillcrbmin graipes les plus en vue de ce labd nais déverse donc un premier a l h m indépaidant. Du hardeare punk de beaucaipplus metalquefunkfrapmais Molodoi ldmt c'était le ~remiercmdmt m ne retiendra mahcureument cen) à lr "ew wavc de Egypt, via que 314 titres vraiment cruciaux I la rcfomauunercsprimcllcde.Ua~e Danmage, car les bargres sont vraiet les earcais. . . c'est un areensiel des ment de bons musiws. mais bai. la tedinique ne pourra jamais remplacer g a i u rock, avec nos préférences : le blua rapeux de Cal- Russd. David le fccling. ~incem~vrét mur le mw-wow. Chris Steph D Pst Bailey cxdaints. les iolitas, ~ i l o d o i . :O.MASSACRE Le ont sous supehpochatedc place DEAD FACi'S .Who needs the neu~ansletir(comedirairBush) THESOUND OPTHE SIXTIES rouge truth?~ (Stawing Misile New Rose). - enneigée. Groupe allemand de hardwre mélodisn-futorschaichaisdescanards @VA Wotn Music) Pa1 is, j'ai n-é Pawer 4Dreams Salle CD d'one compilation vynil que, typique de ce label de RFA. Cela rpremier album aussi précieux et 69"s avec Kim Fowley, the Animais, LES SHERIFFS sonne t&s américain. parfois même ndeux qu'un disque de Guy Yardbirds.etc.Maiscôtésan,leCDne ~Pou~iqueçadurrr(!3oileNewRo~e) Dead Kmedys ( d i s $ youa). A dél'arrange pas, tous les défauis de ces wick c'est dire ! J'oserai même Le genre de 45 t qu'on aimcraitchraiicaivrir. vieilles bandes v w s crachant aux luparler du nouveau Stlng. d6jà que querplvssouven~justehistoiredcpsPal oreilles. Un CD inutile. là où Ic vynil ~ e nnfs r sont bout. ni du dernier scr ses nerfs. D ' a b a d la biographie fournie gracieusement avec le DOUGHBOYS <Happy accldenb (Resilen. EnigmaJMuridisc) ?.t disquem'uifamcquelegroupe est animé par la frénésie TroisïmcalàimmurnosCanadienset mck'n'roü... breftoutunesprit u o i s i h e perle I Un sans faute ? Preafranchouillard. par;séistc. méque. Lwr hardwre à la Huskn Du est diocre.hmourgroslardnmékuiours de mise et les kUes méladies prisablc qui anime une partie ne font point défaut. Seulementla pmr : ~ ~ de la scène française. S'il exis- ductimlaissequdquepaiàdkirer(ah, ;;II le tenos Mni où Stevenson et Eeenon " r i s hitune dicianiredcl'imaginatim. les Sheriifs a&t sans de AU étaient aux manettes. ..)aL'em;-.S. daite été d é p n k . Lwrmusiphase mise sur le &6 *baba cmù (cc .the awmticeship of Lenny Kravitw que n'a auintérê~vaguedans ses piet rTuppenvave p n y a ) déjanté. s'il ment - n i q u e fera à n'eu point douter les délieps des res côtés. Punk m k variété et eColleae IUVERTURE DU M A R ~ IAU SANEDI DE 12 à 20H. d'n'rolldéprimantLesta- radios, américains. rissuc . quelquepai de dioqucrlu oniller des z-); tes smtàlshauteur.maI6nits. déjà vus mille fois et d'une puristes. Mais que ces demiers se rasc i METRO: PERE LACHAISE OU VOLTAIRE ~urar~ils~eratt~pemts~~~~intra~aius :a alarmante. Pendezde Milon. ~Countdowruai -Happy & ::* ACHAT/VENTE/ECHANGE les. ça leur rendrait sswice. Comme c'&t déjà le titre ? Homul, entre autres. Somme toute, un -

.

. -.

~

x>p

,

. :In

r;p

SKA - THRASH - 60's - FANZINES

. .


scanné par QualityStreet Zine

bai album aux couluin quelque peu 4psstel*.M&j'-eetfmredemande. Juan EXHORDER4laughterin IheVaUcanx (Tidracer Musidirc) Vu les titres (<homiciden. rlegions of deathn) et les m c h e s à la gros méchant tatoué, ces Américains d e la Nouvelle Orl&ns f m t dans le metal dur, rapidc,violenr Lechant estun peu faible, la musique un peu simpliste et dpéiitive (ie batteur surtait). le sm moyen (sauf qoand pralentit). Bref un CD pas essentiel. hormis qu'ils détestent le Vatican. et ça m peut les comprendre. Sinon,pfmceboUrrinetsans finesse. Pa1 MISERY B.O. de Mare Shalman (Bay Cities Wotre Music) Bande son de l'adaption cinématogniphigue d'un livre de Stephen King. Muiiqued'angoiose,mêlanidouceuret tempêtes. uès classiquement. Six titres en forniedeplages conceptuellesquise lais~entécaitersansl'image. cequiest tmp souvent raté dam les B.O. Mais que cela ne vous empêche pas d'aller voir le film, qui est une honnête sdapatatiai d'un livre d e 6Oû pages. Pal

meilluire facure (même si l'on peut regrater le f i t son). En tout cas. un graipe p m a t e u r et mmmeilr disent si bien :siléfendrenos idées c'est aussi &ois lancer le pavé.prendre la nie et la barricadem. Gilbert xpesce, Pytel

.

-

POWER WAKAN D h o K7 P-n e n r e g i ~ m e ntrès t pmetteur pair ce nouveau g m p e parisien : un melting-padedivenes infiuences bien digérées : Black Flag. Godflesh, Fugad. certains gmipes SubPop. a bien d'autres choses. Cela nous donne des morceaux déià très mâtures m r t n i i t s selon une logique percutmte. Bref. un gmipe qui devrait caitmer d'ici peu en France et même (sumut ?) ailleun. Il est en effet difficile de ne pas mire aux énormes possibilités de Power Walran ila dwrième démo au'ils viennmt d'enregistrer confume largement cette idée). Gilbert *My war* Pytel

DUB STORY r V d u m e one* (King Dragan/Meldie) Certains peut être se demandent pourquoi je suis si enthaidaste lorsque je chrmique les pmductions King Drag m u bien la raison est simple :c'est oarce suc ce sant Iw meüieurer sélecu m r du manail. vala toui. Cc1 album ne déruge. d'aiilcun pas à la r$le c'cnIcmerllaird>uiuedeDUHaue -!'ai entendu depuis biai longtemps. iL est cmstinié par les venions inst-entales des willeursmo-ux des anistes Pippereeggae Stepper. Pinchen...). A remarquer les fabulemses mélodies du meilleursaxoraggaamel :Dean Fraser. Que dire de plus ? Ce disque fait parti des r a m que v w rCRrmierez avec plaisir dans 10 ans. je tiens le paril Gllbert r R n g g v Pytel

.

General ~ r e e d ~ e n e r aDegree l *Battle of the peneralm (King ~ r a g o n k l o d i e ) PapaSan.toutd'abord.quinmsrevient avec un album m m e Ic p b l i c mgga françaislesadore: duspeed.rienquedu

mpieTurbo(MusicfaNatiai~~ iugusl ressemble fortement à Kreator. les f i s spirituels polaiair en quelque sorte, bien produit et bien exécuté, sans pmdrederisqu~musical~undeiaième disquepasmpma1,quidélivre sadme d'énergie. En tout cas ils n'mt rien à envier aux a m e r gmupes cumphs. Incroyable mais vrai. un double album live d'A-[ qstaying alive*. Et oui. f i t retour en arrière pisqu'il a été enregisué en 85. dans la borne cuvée du gmrpe,et ri& s e m b l e a n a h n i que, devant la baine tenue de mute de ces deux frisbee$ an ne peut que se remémorer quelques vieux s a i v e i n . Un digne live posthume qui redore un pai le blasai de ces teutons déchus. Vinemt .Bab"+ Bovehnrd THE BOSSTONES <Devils Night Ouu (ia' ang rdi Musidisç) Des bas-fonds de Boatan ressurgissent lesvilains Bosstones :infatigables gang ska-mkqu'onavaitenterréunpaivite

chez les indics du milieu. Après s'être obmyé les services d'un ex-guitariste TUXEDOMOON deGanggreeen, plur vnsd dans l'and" *Divine* (Cramby Crammed Disc rpeed.~DibiDibiDJaa~Gmdwanan*Rff assassin que du riddim m u a n t , la Danateria) vmtrumentfaireunm~Iheurdans1es maovaise m m revient avec une ven.Que Tuxedanmn muntre Béjart et sound-system parisiens et ce ne sera geance da poids. Voici donc l'arrivée fasse la bands son d'un de ses speaaque justice. Les basses de votre chaîne d'un nwvel hybride de ska a de metal elen de danse, c'dmit inévitable. Que vmtexploser.vosvoishsncreJistmnt sui a de suai &m.ndre. mair dans ce SPIRiT +Zen1 of m i r a d e a celasoituneréu~site.c'éiaitévident.Et pas au r a p p ' répétitif et pissant d e melting-pa américain. sUez savoir... (outline Woue Music) que ce disque vous donne envie de PapaSan,ler "dims deDanny Browne. 10 tives explosifs dont 2 reprises eaimirvoir le ballet, rien de plus "orNouvel album d'un vieux g m p e US Steelie & Clevie f i t par les rendre d'anciens tivei. avec un zeste de oï 7 0 " s o Ù ~ u r u n e a i m m ~ h è r e u è s p e r s ~ Alon, guettez, et m auendant fou. Foward I muricuCs bnush. allrant <pnianeiicu nelle. une euitare tisse un climat z cet wuscole new wave méQuant aux dwx Generals. ils viennent technique dans un dClm gchiLophrénitypiquemcnt&omicn7Oo's. Spirit fut lancdique avec san violon slave nosde nous pondreunepaite meweilic:le a h d a m m e n t pillt par diverses stan taleique (nNinotchkau). r a p p h de ces DJ's est précis et posé. un certain Vito Incognito. vanbanistc du m k etceCDvientrendreavec iuste Pat ils nms incniment avec méthode (et à +titiai des Bimskalabim. Faites raison ce qui appartient à ce g n u p : avecqudtalent!)denmélodiesquel'm vos prières. maintenanr.. justement un élar.. d'esprit I KID PHARAON se surprend à fredonner dans k m é u o : Repnald D o n n e h t (New Rorel véridiaue I %'in* et <Planr>s a i t . Etainani pour des Fmnpais. pop nrk d w r exemples parfaits). Vous ~ o u v e z WlTCHES WALLEY fcuvC qui n'a rien à envier I I'ouvcausridan~cetalbum1eMcgatubemgga CREME DE MARRONS %TomeIV* (autapmductim) xExtreme return Io L e murePr man~h~sicen'ert~armmentlcchant quevous allczreœvoùdanr les miUes Ussepdtaidm~lepmniergrmpeznik~ (Autoda-féJPLus au Sud) cetautomne: ~Lambadmquin'aqu'un encore un peu franchouillard. Une rock mais en fait on t m v c de tout sur On peut dire que 9 fait lmgtemps production parfaitemettant en avant le loin+ rapport avec l'original. mair cette K7 réalisée maison (4 live et 2 qu'onl'auendaitcet albumetbiencene quel m-au ! talent et les compos de ces vieux rives) da& d ' u f i e n c e s diverses rap, attente est largement récanpenré car routards. R i a i à jeter. Aurions-nous là Quand je vousdisair que vous nepourreggae. voilà un grand album. Un mélange .. flamenco. muk... Bref un mut un rival au raz de marée anglo-saxon ? riezpas échapper aux productions King amalgame demmxaux damant9 pair étonnant que dis-je, une symbiose parVincent ~ T i m Bouchard r Dragai. vous me croyez maintenant ? ne pas dire détonnanti tel le mp d'oufaite entre le Western, la country, le Gilbert*Rsggu p y t b vcmire aux paroles unnico-pomograPEGBOY psychédtlique a le h a r d m : écaitez phiques ou bien, r a m e n t entendu. du (maxi Tou* and Go Plus au Sud) par exemple u ï h e ride ana un Nbe CannibaiCorpseaestm badi tolite* punk r d à guitare h k a harmmiea Groupe d'un ex-membre de Naked complètement délirant et fou ou (Metal BladeNogue) vas encore à bout de souffle. voire cet Raygun,ronex-sppanenaneeà-ci rwonderful western h d a . Le s m est Dath metal ne faisant pas dans la fihispano-melantico-mggae arrogant sc retmivant dans Pegboy, sans pour b m , ~ r c u t a n til; y a des bnak partout nesse. comparable au premier Deathen mais efficace. Pour plus de détails sur autant être me simple copie. Un punk/ ce sui n&essitedusiwn &utes wur plur nidimentaire. et malgré une pmce g m p e qui a déje fait Les pmnièrer hardcore simple et mélodique à mi- ductim réussiec'est ennuyeux et aussi s ' ~ p r é p e r &l ' a m b i m de l'alL&, parties de h Mano Negn et des Satelcheminentre Fngazi.HüskerI)u et Hard passé ce manent on devient I'erdave bâclé que la pochette. Qu'ils r e s m t à lites, contact m c e n 46 M 96 04 et Ons, doté de sanorités bostonimner. des Witdics Wallev :an n'miveplus à New York lctemps d'éuolueretd'enredisuibution tous les j a i n à la sonie du Une réussite d'harmonie dûc tn erande émuter aum chGe. Précipitez>ous gisver quelque chose de moini linéaire méim Clipancourt Paris (25 awil à la chezvoire disquaire, vais nele regreret moins chiant. Ne parlons même pas Locaniùve et 30 avril 23 h au Neu mzpas1 der textes axés uniquement surleGore Gilbert rEnterprhe for ever* Pgtel. M m Paris). et suffisamment ridicules pour en ëtn FIAG OF DEMOCRACY risibles. Cbaf adown with people* ( B i w r e Le SiKOCHISE-EP Dans la série .on copie et on n'arrive Bous Mmuuc de la Rue) lence (On a Faim/ïoxic Grafitvl' pas à le cachera Bitter End qhanh *Breakfm~(maxiPL4S/=here~y~(LP Us m ' é t m n m t toujours. P ~ Nd'un L'ananbo-punk m m e n c e à. r'enraciw1iries-r(Metal BladeNogue) se pose CD Camline) à la Dead Kcnnedys s w s hardcore nerm Franceete'esttantmieux. Après en grand vainqueur. pur plagiat de La ~ o u ~ u r l a Ynais i e a déjà durnt l a Haine Brieade Megadeth speed metal mmplexe et - a Descn Culturel voici amph6iamuie,ldgressentunpeulon fameux üorghesiaa Idihlch. Volci ur d'un 2e LP. EN simplifiant letoutmais lepetitnouveau Kochise. Lesmembres hachud de breaks. Si ce gmupe de pait nouveaq new beat effrené, svu toujours aussi bnitalement. ils oequidu g m p e sontinvestis dans le saitien Seautie demeure coma, entre autre chants religieux dc moincs chrétiens m i u n son et une évolutim olus méloauxindiens.dan~lsdettariime.l'antigrâce au bon soin de Randy Burns aux onhodoxes. q u a d d e J de percussian! dique tait m gardani la puissance u la fasciameet biend'autres choses encore manettes. en aucun cas cela ne decolle électmniquesaiauves.Capulsenroi folie A rawrochcrde NoRmad Rcli:ilsmettentleurs idées enoratiquea se uèshautetlesuiflumeesucpmaqUees de la moyenne. Quelques guitares am . . eion. en &tant fou. Si le 2e LP avait battentpouruncsociétéplusju~teDeux - . laissentun-èregoûtdedéjàentendu. iills bien mck. dé+, celui-ci nais camble. moraauxpour ce 45 t :aviva Zapata, Un bon point p a i r la pochette. Autre Pa1 E s , Vincent eTim* Bouehard

-

.

.

-

36


scanné par QualityStreet Zine

piemiare 6mute. ce disque explose amme une xHand graiaden. album (Greenslecves/Blue M m Express) parfait de bout m h t avec en plus Nlnji Man *Out Pon Bail* «'Die stoppen le nibe ragga du mo(ExtemiBiatorlBlue M m E x p s ) ment. Pas dequanier. pas de repos :il "My Weaponr vais faut ce disque. this one is bonn I (MiDoolBlue M m Express) Grande nouvelle. revoilà Super CPt Shabba Ranks*Mv renlitvr. album deux (Blue MomrainlRliic MM R p e r r ) Dl's.JRDemusetN&Demus.Sanr Cultg Rankr -The Stoppem iFarhiunff4lue Mcrm Exrirers) aucun doute,œ s a i t les morcîaux cd @apent super et qui sont 1 s PIUS Super Cnt/Neeka ~ern;sl~u"lwDemus K n b i n Slabblnx p m u (Cabin Siabbing~,l'hüm1 «Dog i s bater than s gun» w *Baie (Wild Apache/Blue M m Express) U-Roy <The o r i g i n ~ t w r bonen), ai ne peut pas sc lasser de ce (Super P o ~ e r / B l uM~m i EX~ESS) ragga-hardeoie wmme on en e n t a d rarementdesibni. Ccn$uBl'HCFUau Bunny Wailer d u s 1 be n i e s (SolmonidBlm Mom Express) Penthouse Stdio.. ce m ~ d lae orcàuclion acniellc nous vient œue f o i r d de 'assons maùimant m m e les nonque l'on déApache. Un disque eautés Raggamuffin. enne c h ~ i ~ k s ~ nWild l a n m e t w ~ o u r sque 1- meilleun réc a i r n progressivement et qui ncuoie Les oreilles 1 On fmit avec un bon vieux %lions :tout d'abord,lenaivel album nmtsde U-Ray prcàuitprBunny Lee, de C o c a Tea, Le viem mutier de In ceux qui aimc ce D I vont adorer a mélodie sou1 qui nous revient avec un disque c'est, a je pèse mes mots ci^^ album pmduitpar un anouveaun dans I'écurieG-sleevcs: MrDoo.toutde védable mua On ramuve tows les uite on rewnnait le feeling si panicuingrédienu néassaires : la voix ' ua e r d e k a T e s : d e s b a l l a d e ~ a b é m ~ ~ordinaire de U-Rov. Io son e r m r n . bîui m u e n t dans la tête ai moins de wx, des mélodies vocales Ilffin&s et

C o c a Tea xRlkers Island.

.

~

Y

ercumtes(~uiezdm~lt~Onewoman hw. ou .Bad b w o p p o u r voir). dss suwsc du mois : le danier Bunny ibu ragga-mul. en v u u - N en voilà Waller, du ragga-funk-sou1(mi, vous

>a'

r

8

-- -

.Keep on doing ib+ ai aiBabylon get "de*). Bref. un a l h remplit de biaux-mgge p u r bicn Fommçnar l'an&. Deux nouveaux Ninja M m pour mtinuer(awlesDJ's)~Outdmbaib ibéré sous uution. titreréaliste, s'il en decepremieralhim.Dixmorceaux ipacu quiuLmnnentdurs.unevoix i d e , h u a n t sur les mas. qui sinue rapidemm1 dans votre ferA : auaine surprise c'est du bon jaMan. J ' a i q m d m h e u n e p d f é z pour le d e u x i è è disque : <My ponn pmdoit par... Mr Dm,beaum i p plus panituil plus varié : neuf paites perles qui montreil bien que le raggarnuffmn'estpas p s t de s'essouffler. l e s basru et les batteries d e Sb%ticetCleviefontunmatheur,Iesroisdu 3idims s'en donncnt à caur joie -rPowderWoman>rou .Dai badmam ront là p a i r lepmuver. A efouterabso:inneni <My weaponn et son inlm hantée pour bien percevoir mutes les qualitésdclavokdeNînjaMan. Deux superbes albums cn tait cas. Voici liaintenant le dernier Shabba R a n h luit par Bobby Digital et mixé par : r C h i s t (rememhr DubStyle?). :une mauvaise surprise : c'est du ....ha à son maximum : speed souimt. plus cm1 dans d u s t a realityn mais toujain puisrant et mnvaincsnt. Cegars fait vraiment cequ'ilveut avec -voix (<Rom and ailrurer en est un ; -'-exemple), quelques d a t e s vais

avez bien lu. lui aussi se met au rsggamuffin) avec une r i p e r k rcpnsc

de Sly stme xPamily alfaim lhat'r al1

folks.seeyni!ncitmmrh(NI>UI:ouf 1) Gilbert x R a g g v Pytd

SINGLES AUons-y, o u w o n s les hostilit6s : Gmsselivraisaid'dtrons sonores en a début d'année, à1 le petit monde clos

Silence ! Place & B a rue ! Du c61é d'on bon petit n o w w dimbutem intiaùé Ir.Sileuoc de la Rue.nais arriventqudqucr galeues belges debon aloi. Beaucatpde &'n'rdlhlgesurtwi. Soit très simcrpnk comme O r g a n d d i i (rrhefinal dead girlsx) ou au conmire plosstmgien comme Radogs (aheh canes lwyoey,Smrpo), au saifirs amtncaui. dw gutrres agressives pour un ml< dc basc I h e Sutkes (eht'em m e by onex snqxo)est IcpomtfablcdubLi.~akn'syintvraùnmt aucuneorigrnaliré,alon que KitchenofInianity (ed-away iynday:. scorpio) offreun climatde ballades manuques prrnant. a h a mubleu mppeUe .Le ptnintenùem avec un diant crmerrock,une h i l e musique mfiumcée hDmnwc go air). TheSpanksne bnlie pas nnaplus parl'iniérèa.tmp de g m u p r de =style écumant l'Europe Une grosse base. cenes, mais miuff-t (ahdry yaiu scorpio) Heureusement enmetal. IaBdgiquefrsppeplus f n t Cyclme (elnfenor ton-* JUS") affiche du speedmeral très technothrash a- der textes sur p u r , m m , angoissa, à Simagede leur podiette à la Dano Argento, gore itdcn. Dccadai~c (<gangs and vicums:. juruoe) en un escelient g m p e de crossever speedmeial, efimur Bxplo~ifest Sixteen Tons (maxinoblowdspla&chead) r / dvuPi ,-.,' -qw n o m entraîne aux USA , i ,r cette fois. avec son h a r d m e 1 Iign6e HickoidsiDeadmlkmen C W en 88 à Chicago. pmduit par Steve Altam. ce gangertpissanidanslahgnée hardcore U S 82. Pour les amateun de h i l e new wave, DieVisim(~TodureaWrds) ex-Kana h o , groupe pink est-aüemand.estlemmhoqui m o n 4 avec son gms son de guitare, rcs m ü d i e s , lori atwspher Crammed Ihrcs (Mecano. M i m a l Compact). Avec une pointe pl^. Passim Fodder. Biu>t& sur s à n e Elpour f n k , le 45 t de Mass (rprUmgm no Mow nlr plastichead) promiit ( e m mais quis'enplamdrait)p~rSteveAlbu11 Q u a d i t quele single m o o m ~7t Envodà on par ltv voie< de l'underground aticmt aes SOOOvcnros et -n'est qu'mi début f Excellent g m p e anglais de noiry harwre dant m anend avec un^auence LP et cmcens Bref. un csialoguc.de d ~ s t r i b ~ u a i d a u m i l ideq e t quelque sinoules belges érnngent de précieuses perles 1 Pa1 1

-

toralaBravo1ulianet~uprnehaincame hadr 1 lesGogo'seUes.refonnéspour durocketdelavariétémnhued'muje ne sais quelle occasion (un rappel ~~lagaleriependantlesmmbats~vieilled'impôts ?),passent au broyeur -Cm1 mditim du show biz depiir les rpecJcrku.lecélèbreda.sique Aucun inrétacles de Maurice ~hevalicrau r>linrêt si œ n'est la wdén où I'm peut mps 42. Ur palvicnncnt m h e . mals admirer Belinda Carslisle. boudm OÙ ON-d<In Iélc?. Pdéfuncer le nullb disgrâciuu au temps d'aOur ùps are mètre officiel alors qu'ils avaient déià. sealedn devenue d6somar tait à fait avant-guerre.ghéreusementcmuibu6 bmdanre Habùléeen simple saibreue àlagakgiemvimnnante.Maismtms et sans m h e se forcer. elle 6meut plus calmo CI ~ o y m cso t ~ c i ~ . son homme que la Madonmtc. sa luiPar ordre d'amarition à l'écran. nais gene noire et ses ~ p m u o nde s chienne tmiv<ns:IcsSpcman3,quimtvoqu6 empalée. On amverait à douter de tout lcur pnychtdelisme pusvif cl ré<>eu~if el de r m eaitnire si l'on se fiait a m m&&e sorte de d i s a synthéuque à ulumes avatars désolanu d'ex-excelpeuie digne d'un C e m c 75 (le rire lenrs erouiies - . tels que Jesus Jones..P m. s'éuande danr In nmne. dire qu'ilr - WiU cat iuelf. ai My b l d y valentinc payent lcur poll iax avec e l ) . Madma dmiles prcàuciions 91 sont rienmoins (je sais, c'est p s de la musique indéqu'attérantes :lemouleà danee afaitde pendante, mais je vous emmerde). qui cestroi~fiers wmbos ceque les moulidécalque u n k n e n t un beat de Public nates d'Aveny faisaient des MMs il y Enerny (le profès est en cours) pair y a 25 ans svrnas puits écrans. On s'eneollusessoupirsdej~sseu~elubriqu~ gagerait presque danr l'année afm bien qu'un peu usagée vu l'abondance d'échapperà de telles ogives soniques. @ire que le nombre de missiles dans le mais 1. Mascis. encore lui. vient nous m.vnin-ni j'cn suis sûr. quc V G ~ I trou du minisrbrr dc, 1. defcnsç iradissuadcrd'oncteUeincmscimœgr✠kienne).leiansignC(??)LoinyKravitz. !ES devant un des meilleur D I du moà ~ T h Wagon*. c dont m peut regrater bienqu'm nevoit pas quel fût s m rôle merit. Ledisane? Achetez-leou volezleremix.mair quiesiacumpagnéd'un c. .ir, : n c ~ u x p s l c s t v u i r r n a ~ ~ p ~ ~ l lexan ~ ~ - dans catc affaire si a n'est pmtrès beau *The linle babym et d'une voqucrlesperiucriscoïrauxdela sstm. b u i s I On u n i h u e avec le fabuleux reprise lacrymogaie du aQuicksanb E v a w s donc. ùbum d e Cutty R m k q qui marquele de Bowie. U faut I'cntmdre, seul et Au rayon <Le ruour de 1i revanche du p n d retour du label anglais Fashim accoustique, dérailler sur le refrain surevaant*, voilà le 28e wme back de remember Smiley culture ?) du b h e dç cc mo-" Iégendnre. En lulian Co= qui, pilld p r les Charlaiaeaamuffm. Hiri-Hwwmme ien'en -défniiif. le seul single à la hauteur des h s , d 6 c i d e de lairfain lanique (sais .ans enkndu Jcpuis longtemp<.s p d événernaiu nste le Bolt Thmwer et prndedo ternie)=" soitlntunmorceau ..neIodique à la fais avec der ramplcs son Kmopaihu. avant goût rageur de encore plus inripide qu'eux. Le ehal,eumiers pour la boîte erâniene leur pmchain album «War Mastenu lenge était ardu, mais la réussite est .Original rude boy style*). Dès la

. .

..

.--.

*

vont-rls fait exprès 7) etsurlequel on m v e m a D e s u u c t i v e i n h t p &vais

entemr wvanl. le restc. les Flowered up, The Fam, et auires EMF, vais I'sver déjà acheté ri vous faites pamc delauibitrép~dentcquicroitquelavie se dsume à s'aplover la ~Cteet se cmcssserlesvaîtesphtairessurdels chansonnette élémentaire Alors m m aws... Don't worry, I'avenir uanchcra. D. Kelvln SKULLFLOWER .iXnrnsnm (Shoek rds) Dcla musiquedefm de monde. Reprenant IcflambeauSonie Youth,quelpe m~aiuexbadMomRisme~ettEvo1.. ilsleponentjusqu'iu stade hypnotique le plus extrême (et n m pas palocement plagiaire à la Dust ~ e v i l o Ac ; Temple). Silepsychéddtisrne vmlaituanr-der l'esprit et lui faire a&r au NWann(înterprétatimlibre),SkulLno. wer perpétuent eux. une sone d'an cpsychélytiquea qu'Artaud et Munch

.

n'siirsit pas dérnvaie. Un d i q v s es-

sentiel. D. Kelvln

TEST DEPARTMENT *Pax Amerifana (Maxi Ncw Rose) D'icuialité. Ic naiveau disque de Test Dpt, un new best arabisant surla paix américaine der cimetières. que Bush veut nais imposer en Arabie M i m e hier en Indodiine. Déferlement sonon de grande ponée. Pa1


scanné par QualityStreet Zine

AKIRA

1

/

I

1

Voilà probablement, Disney mis à parf ce qui s'est jamais fait de mieux dans le longméuage animé. Akira est aud~artunebandedesin&japonaise(onappelleça un manga), une ceuvre messianique et destroy, riche de plusieurs centaines de pages, sirnée Katsuhio Otomo. Owmo estunesoaedeMœbiusnippo~toucheà toutde génie s'étant aussi bien iiiustré dans la publicité. la peinture. IaBD, oularéalisation dedeqsin animés. C'est donc lui qui s'est occupéde la réalisation d'.&ira, cequi L lui a évité les problèmes de trahison inhérente aux i adaptations en film de BD. Le flm est basé sur deux grands axes : la première partie ; voitunebanded'adoles~entsdhuvrirl'existenced'en!. :' fann mutantsélevésparlegouvanemcntàdesfinsrnilitaires.Et ce <Iwslin Tokyo fut1irister;i parunetroisièmegumemondialedesmicnice.Affrontementdebandesmotoriséesdansdes b dignes de Waniors (ie flm de Walter Hill). manifestations virant àl'émeute, teirmistcs les forces de I'ordre. on en prend plein la tête, dans un déluge de coulem et de subliminaux. lassondepartie estplus mystique, psychédélique même, mais mieux Vau endévoileretnepasgâchervouehihirplaisir.Quoiqu'il ensoit. foncezlevoir,vousne I pas... Puiscp'on parle du fhd'Akira, sachez que la BD est maintenant disponible en album, tout en continuant de sorrir en petin fascicules dispmiblc en kiosque. Le tout aux Editions pouvez aussi maintenant trouver une autre série d'Ommo traduite en Fran~ais,Rêv E+,N que cela annonce une grande vague de traductions françaises de BD japonaises.

. ..

«Aarflyx tourné par Barbet Schroeder et dont il fut le scénariste. Moins noir que son précedent ouvrage mais mut de même suffisamment sarcastique, on se fend la gueule en suivant les différentes $ripétics du tournage. en assistant aux facétiesdes acteurs (le beau «niais>Mickey Rourke et les «belles gambettesr deFayeDuna-

(CDBO H m ZimmerIVarèse Sarabande Wotre Music) L'Australien Peter Weir n'est plus à présenter. Ses références : «Picnic ai hanging rock», «the last waven et nl'année de tous les dangersu. Tendance fantastique, poétique et sociale. Ici. il s'attaque à la *Carte Verte», c'est à dire la carte de travail nécessaire aux immigrés pour demeurer aux USA. pays d'immigrants où celle-ci est pourtant hyper-contrôlée. Pour l'obtenir, le mariage blanc est la solution. Brontë (Andie McDowell) est américaine, écologiste, mi-fleur bleue. mi-b «Çuerilln Verte>,joyeux drilles écolos plantant des arbres dans les quartiers pauvres de New York. Georges Fauré est Français, c'est un garçon naairel, simple, à l'état brut. Pas un hasard que ce soit Gdraid Depardieu qui l'incarne. Loin de Cyrano et plus dans son élément primitif. Et pour Brontë. I'éeologistc debitume, Georges, c'est l'intrusion delajungle, lamauvaiseherbe qui vient perturber I'ordomance de ses jardins secrets. La révélation que la nature, c'est avant tout sauvage. Lamusique de Hans Zimmer, secondée par des apporn dc Soul Soul, Profesessor Griff. @adililce choc :entre écologie de salon (musique classique. Mozart) et 6uilogie réelle (tam-tam.1'Afrique). Bande-sonoù lajungle urbaine prend mute sa dimension. Un film à thèmes classiques (l'Amour. la Nature, IaCuIt-~re)mais bienfou~(comme Andie...), de l'humour. un Dcpardiau égal à lui-même. er. revenons-y. cette Andie McDowell, ma foi. quelle belle plante ! de

antipodesdurêve américain auqeul il administre une fois de plus un grnnd coup de pied dans les

J.-F LYMPHAM

, .

n 3 f flvfl S'ehN~,,,Q,~

no"!

ll v avait Rat Man. Bat Man. Voilà Bad Gan aventures clownesques. sous la faconde fémle

ceealad)FwrMkk

ÏNQU~SFC 7~19~Hpuui~pc ~Q

BAD t:AM 9

musique me passiorne. mon premier et dernier souci est de la décrire et non de gloser ! Je ne m'engoncepasdansundelireexistentiel wmme celuioù secornplaisentdes ~journalistesrinwrniptibles~(on n'a pas dit combien).je hais les rock-critiques car ils ne savent pas de quoi ils parlenL laplupartdécouvrelegroupequ'ilssont censés interviewer dix minutes avant l'interview. ns sont toutjustes bon à miser de haut les nouveaux groupes/chanteuses/chanteurrenleur faisantmiroiter monts et merveilles. Ceue sont que trop souvent des musiciens fmstrésdoublés de pisse.copies essayant de se faire remarquer parl~maisonsd'Mitions(pendonsRayon!).Je ne me sers pas de cette musique pour ma fuNre c~èrecarcommedisaitDebord:*Ilne fautpas oublier que mut médiatique. etpar salaire et par autres rhmpenses ou soultes, a hiIIjours Un maîue, parfoisplusieurs; et que tout médiatique se saitremplaqable~.Que crèvent ces journaiiites, esclaves des temps modernes ! Gilbert rRagga, Pytel


:1

scanné par QualityStreet Zine

8 rue de la Fontaine du but -75018 PARIS.

LA COCIPILATION NEW RIü) ARCHIVES

NOISY CORE FURIEUX FROM N.Y.

PRODUIT PAR STEVEALBINI

LE RETOUR

tel: 1.42 55 61 34

POWER POP BERLINOISE

COPROD Johx MOHR Steve ALBINI

d VENTE PAR

CORRESPONDANCE

Plus de 2000 références en LP, CD, K7, singles, T Shirts, badges Catalogue complet contre 2 timbres. EN DISTRIBUTION : NEW RED AR-S ( U.S.A. ) / WE BITE R d s ( R.F.A. / BITZCORE r d s ( R.F.A. ) CRYPT R d s ( R.F.A. ) / RELEASEU EMOTIONS ( G.B. ) / SHAKIhl'Sl'RBET RUS ( C.B. ) NOVECENTO PRODUCITONS (BI)/ NEW WAVE RUS ( F 1 / NO BLOW RDS ( U.S.A. )


H REGGIE STEPPER "KIM-BO-KING" CDRPIKI 79WH-21114

PAPASAN "FIRE M I MA DANCE HALL" CDAPIKI 79W3-21114

E GENERAL TREES & GENERAL DEGREE "BATTLE OF THE GENERAW" CDAPIKI 79004-21114

PIPER & KING DRAGON "DUE STORY Vol. 1" CDAPIKI 79005-21114

DAQDY YOD

DADDY YOD. "REDOUTABLEn CDILPM7 WW1.21114

,,,

New Waves n°8  

fanzine parisien rock alternatif

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you