Issuu on Google+

ICI SAINT

NUMÉRO

17

Décembre 2013

DENIS LE MAGAZINE D’INFORMATION DE LA VILLE DE SAINT-DENIS

DOSSIER Révolution au centre-ville p. 9 à 17

Sa mem lé bon

Salé et sucré, des recettes pour les fêtes p. 40 et 41

À LA UNE Sophie Koo Hin Cheong, participe au marché de nuit solidaire.

Lettre au Père Noël

p. 4 à 7

p. 47

www.saintdenis.re


P.4

P.16

P.20

SOMMAIRE P. 4/7 //À LA UNE

P. 36/37 //REGARD SUR LA VILLE

P. 8 //L’ACTU

P. 38 //UNE JOURNÉE AVEC...

P. 9>17 //DOSSIER

P. 39 //ALON BAT LA LANG !

P. 18/19 //RETOUR EN IMAGES

P. 40/41 //LESPASS MARMAY

P. 20 //EN LÈR

P. 42/43 //SA MÈM LÉ BON !

P. 21>28 //AGENDA

P. 44/45 //TRIBUNES POLITIQUES

P. 29//évènement

P. 46 //INFOS PRATIQUES

P. 30/31 //TRAVAUX

P. 47 //lettre au père noël

Noël : Saint-Denis sous le signe de la solidarité.

Grand Prix du Roman Métis : la Saison de l’ombre dans la lumière ! Révolution au centre-ville.

Les évènements marquants de ces derniers mois.

Zaïna Ahamada Foundi, l’âme d’un quartier !

20 désanm : Saint-Denis au rythme du Mozambique.

Mise en place d’un Conseil des Sages.

Améliorer votre cadre de vie.

P. 32/33 //LA VIE DES QUARTIERS L’actualité de votre quartier.

P. 34/35 //ALÉ DI PARTOUT Les bons plans, les bonnes infos.

Familières ou insolites, des photos de Saint-Denis prises par ses habitants. Vincent Morel, plombier au Service de l’Environnement.

Jeux autour des expressions créoles, avec Lofis la lang kréol la Réunion. Jeux d’éveil pédagogique.

Alix Bernado vous propose 2 recettes pour Noël : salé et sucré ! Expression des groupes politiques.

VOS RÉACTIONS, VOS SUGGESTIONS : Envoyez-nous vos réactions : communication@saintdenis.re DIRECTION DE LA COMMUNICATION Mairie de Saint-Denis - 1 rue Pasteur - 97400 Saint-Denis Tél. : 0262 40 04 04 – Fax : 0262 40 07 66 www.saintdenis.re Directeur de la publication : Joël Périgaud Rédactrice en chef : Isabelle Wan-Hoï Coordinateur : H.-J. Riquel Rédaction : Amélie Fricker (Koïnè) Photos : David Dijoux, Gaël Ayan, Fabrice Picot Maquette : Facto Saatchi&Saatchi Impression : Graphica – Dépôt légal n° 5723 Ce magazine a été imprimé à 60 000 exemplaires sur du papier écologique.

P.43


À LA UNE

5

Noël :

Saint-Denis sous le sig ne de la solidarité Le CCAS organise comme chaque année à travers ses 17 antennes plusieurs opérations de solidarité afin de lutter contre toutes les formes d’exclusion.

Noël dans les quartiers, du 4 au 23 décembre. Ils étaient près de 8 000 à faire le déplacement en 2012 ! Depuis plusieurs semaines, les familles éligibles aux aides sociales ont pu inscrire leur(s) enfant(s) pour assister à la fête de Noël organisée dans leur quartier. Cette année encore, ce sera l’occasion de réunir les familles dans une ambiance conviviale, avec le concours des mairies annexes et de différents partenaires (associations, commerçants du quartier…). Au programme : des animations (structures gonflables, ateliers de maquillage), une distribution de cadeaux en présence du Père Noël, un goûter pour les marmays, et un pot de l’amitié pour les parents. Déjeuner dansant pour les aînés, le 12 décembre au Parc des Expositions. Organisé avec l’aide du SAAD (Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile), et rassemblant à chaque édition près de 2 000 personnes, le déjeuner dansant des aînés connaît toujours un franc succès ! Inscrits auprès des

34 clubs du 3e âge de la ville, les participants pourront cette année encore vivre une belle journée d’échanges et de rencontres. Après la messe à 9h30, ils participeront à l’apéritif et au déjeuner avant d’esquisser sur la piste quelques pas de danse. Sortie pour les populations sans domicile fixe, au Centre Jaques Tessier le 17 décembre. Pour la première fois, l’EDSI (Espace Dionysien d’Insertion et de Solidarité) a convié les partenaires avec lesquels il travaille toute l’année pour organiser un événement d’envergure à destination des populations sans domicile fixe en ces fêtes de fin d’année. Sollicités pour donner leur avis sur le déroulement de cette journée, les bénéficiaires ont souhaité dans leur majorité pouvoir sortir, pour une fois, de la ville. C’est donc au Centre Jacques Tessier à la Saline-les-Bains que jeux, loto quine, et déjeuner dansant attendent les participants.


À LA UNE

7

Le Marché de Nuit du 7 décembre ne sera pas tout à fait comme les autres. A proximité des animations du Téléthon, le Village Solidaire permettra de réaliser une vaste collecte de jouets pour les enfants démunis.

Le Marché de Nuit du 7 décembre ne sera pas tout à fait comme les autres. Le principe est simple : à partir de 19h, chaque enfant pourra déposer un jouet neuf ou d’occasion en bon état, à l’association de son choix, au cœur du Village Solidaire. Situés sur la place du Général de Gaulle, face au square Labourdonnais, des chapiteaux abriteront une dizaine d’associations : • l’Association Groupement Développement de Saint-François,

Pour la première fois, Saint-Denis sera cette année la ville ambassadrice du Téléthon !

• l’Association des Jeunes du Bas de la Rivière, • l’Association pour la Reconnaissance du Droit à la Différence, • le Secours Catholique, • Amnesty International, • l’Association SOUBIC (Secours Opérationnel Urbain Boutique d’Initiative Communautaire), • l’Association BAUHINIAS,

Pour la première fois, Saint-Denis sera cette année la ville ambassadrice du Téléthon ! Le samedi 7 décembre prochain, la ville relève le défi du combat de l’AFM et invite la population à se mobiliser pour ce grand rendez-vous de solidarité. Dans la journée, de nombreuses associations se relaieront pour présenter diverses animations : • zumba, • manifestation des seniors, • défis sportifs, • spectacle de haute voltige avec les xriders, • représentation du spectacle « Attention fragile », qui réunit un danseur handicapé moteur et une jeune danseuse valide,

(télévision, radio, Internet) pour relayer les avancées médicales et donner la parole aux malades et à leurs familles. Au programme de la soirée à laquelle participeront les parrains de cette édition 2013, le chanteur Davy Sicard et la karatéka Lucie Ignace : Ousanousava, Audrey Dardenne, Dominique Barret, Marie-Alice Sinaman, Stéphanie Thazard, Segael et bien d’autres encore… On annonce d’ores et déjà une surprise de taille : la participation des frères Lavillenie, fers de lance de la perche française, actuellement en déplacement à La Réunion.

• le Foyer des Jeunes de la Source, • l’Association LUPUS, • l’Association Ouzouri. A la fin de la soirée, le surplus éventuel de jouets sera donné à la Maison des Parents, à l’Hôpital d’Enfants, ainsi qu’aux services pédiatriques du CHU. Juste à proximité, les forains ne seront pas en reste et relayeront cette collecte auprès du plus grand nombre… tout en ramenant eux-mêmes des jouets lors de cette grande opération de solidarité. Sophie Koo Hin Cheong, en photo sur notre couverture, qui régale régulièrement les visiteurs du Marché de Nuit grâce à ses délicieux macarons, a déjà prévu de participer !

• course relais dans les quartiers de la ville… En parallèle, de nombreux défis seront réalisés par des entreprises et des collectivités du chef-lieu, mobilisant ainsi toutes leurs équipes. Dès 20h, un grand concert aura lieu au square Labourdonnais, en plein cœur du Marché de Nuit Solidaire, entrecoupé de nombreuses animations… le tout devant les caméras de Réunion 1ere qui mobilise toute sa station

Faites une bonne action et participez à la grande collecte des jouets de Noël ! Rendez-vous près du Square Labourdonnais, sous les tentes du Village Solidaire le samedi 7 décembre.


ACTU

8

Grand Prix du Roman Métis :

La Saison de l’ombre... dans la lumière ! Mardi 3 décembre, l’écrivaine camerounaise Léonora Miano recevra à l’ancien Hôtel de Ville le Grand Prix du Roman Métis 2013 lors d’une soirée animée par Yaëlle Trules, en présence du président du jury, Mohammed Aïssaoui. La Saison de l’ombre, paru chez Grasset, succède au Terroriste noir de Tierno Monémembo. Créé en 2010 par la Ville de Saint-Denis et le collectif La Réunion des livres, le Grand Prix du Roman Métis, doté de 5 000 €, récompense un roman de langue française, paru depuis moins d’un an, mettant en lumière les valeurs de métissage, de diversité et d’humanisme. Avec l’ambition de stimuler la vie littéraire péi et de renforcer les liens entre les écrivains et les éditeurs du monde francophone. Fin octobre, les douze membres du jury ont consacré La Saison de l’ombre, de Léonora Miano. Depuis ses premiers pas dans la littérature il y a près de dix ans, la romancière s’est toujours montrée attachée aux expériences subsahariennes, en particulier à l’esclavage. La Saison de l’ombre ne déroge pas à la règle... Cette fiction historique évoque les débuts de la traite négrière dans les villages africains. A travers la voix de ceux qui ne sont pas partis, auxquels on a arraché un ou plusieurs êtres chers, l’auteur y narre le choc et l’effondrement des repères engendrés par la traite. « C’est un grand honneur

C’est un grand honneur de succéder à d’illustres auteurs. de succéder à d’illustres auteurs. Je suis convaincue que les jurés ont su comprendre l’enraci-nement de mon livre dans une mémoire particulière mais aussi sa profonde universalité » a réagi Léonora Miano... qui connait une fin d’année riche en émotions. En effet, quelques jours plus tard, le 6 novembre, La Saison de l’ombre créait la surprise en recevant également l’illustre prix Femina ! Le jury réunionnais a donc eu le nez creux en saluant la qualité du sixième roman de cette Camerounaise, née à Douala en 1973 et arrivée en France à 18 ans pour y suivre des études universitaires. A noter que Léonora Miano s’était déjà notamment vu décerner le Prix Goncourt des lycéens en 2006 pour Contours du jour qui vient.

DO ssier Révolution au centre-ville ! Le centre-ville dionysien est en pleine évolution. Au-delà des retombées esthétiques et pratiques, c’est un véritable élan économique qui est insuff lé au centre-ville, poumon économique et élément central du rayonnement du chef-lieu. Les commerçants révolutionnent leurs horaires de fermeture et réhabilitent leurs enseignes, l’économie sociale et solidaire se développe, tandis que côté travaux, l’Espace Océan se dessine peu à peu et le projet d’entrée Ouest se précise. Petit tour d’horizon.

SOMMAIRE P.10/11 //CENTRE-VILLE :

Révolution, les commerçants changent leurs horaires.

P.12 // FONDS FISAC :

Un coup de pouce pour la modernisation des commerces du centre-ville.

P.13 //MAISON ECONOMIQUE SOCIALE ET SOLIDAIRE :

Ouverture rue Juliette Dodu.

P.14/15 //ESPACE OCEAN :

Après les fêtes, les travaux se poursuivent.

P.16 //NOUVELLE ENTREE OUEST : Un projet d’envergure.

P.17 //A VOUS LA PAROLE :

Êtes-vous tentés par le shopping en fin de journée en centre-ville ?


DOSSIER

11

Révolution,

les commerçants changent leurs horaires. Afin de répondre à l’évolution des modes de vie, les commerces du centre-ville ont choisi dans leur grande majorité de repousser leurs horaires de fermeture, passant de 17h30/18h en moyenne à 19h/19h30. Une étape importante dans la dynamisation du centre-ville. « L’enquête que nous avons menée avec Ipsos en 2012 révélait très clairement qu’il y avait une forte attente des actifs travaillant dans le Nord vis-à-vis d’une offre shopping en fin de journée » explique Christopher Glick, directeur de Karé’o, l’association de gestion du centre-ville dionysien. « Seuls 13% d’entre eux faisaient du shopping au moins une fois par semaine dans le centre-ville. La fermeture précoce des commerces du centre-ville les conduisant naturellement à se tourner vers les centres commerciaux. Or 65% de ces actifs déclaraient avoir l’intention de faire du shopping en centre-ville après 18h si les commerces avaient fermé plus tard, vers 19h/20h. Nous en avons tiré les conclusions qui s’imposaient. »

Les commerçants se sont engagés à ouvrir jusqu’à 19h minimum. Porté par Karé’o, ce projet de révolution des horaires a rencontré une adhésion massive des commerçants du centre-ville : plus de 75% ont signé une charte d’engagement afin de modifier leurs horaires simultanément à la date du 6 novembre. En signant cette charte, les commerçants se sont engagés à ouvrir jusqu’à 19h minimum, tous les jours de la semaine. Un bilan sera réalisé au terme d’une période de 6 mois. Le signe d’une forte mobilisation puisqu’elle impacte de façon significative l’organisation des commerces.

« Il fallait sauter le pas ! Du temps sera nécessaire pour ancrer les nouvelles habitudes. Mais à terme les clients viendront justement... parce que c’est ouvert » précise Amina Limbada, gérante de la boutique de linge de maison Carré Blanc et présidente de l’association des commerçants du quartier Grand Marché. D’autant qu’avec une circulation plus fluide, un stationnement gratuit après 18h en voirie ainsi qu’une température plus clémente, le shopping en fin de journée apparaît comme une expérience positive pour le consommateur, après sa sortie du travail et avant de rentrer à son domicile ou de dîner en ville. Des aménagements ont été prévus parallèlement à ces changements d’horaires : • la piétonisation tardive de la rue du Maréchal Leclerc jusqu’à 20h, • l’introduction de taxi-bus afin de desservir les écarts au départ de l’Hôtel de Ville et du Butor, • l’ouverture des parkings Rieul et Grand Marché jusqu’à 20h, • la mobilisation de la police municipale et de la police nationale en fin de journée. Une évolution indispensable pour offrir au centre-ville de Saint-Denis une image de destination shopping à la hauteur de sa place de première ville de l’outre-mer.

Karé’o, l’association de gestion du centre-ville dionysien. Ses missions ? Dynamiser le centre-ville afin de créer un environnement adapté au développement économique et aux attentes de ses habitants et de ses visiteurs. Rassembler les acteurs privés et publics autour d’un projet global intégrant l’aménagement de l’espace urbain, l’habitat, le développement commercial, la promotion et l’animation du centre-ville. A la différence d’une association de commerçants qui assure une fonction de représentation, Karé’o travaille

avec tous les acteurs du centre-ville au bénéfice de l’intérêt général. Son Conseil d’Administration rassemble des représentants du secteur public (Ville de Saint-Denis, Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, CINOR) et du secteur privé (La Poste, Sodiparc, associations de commerçants de Saint-Denis).


DOSSIER

13

Fonds FISAC :

un coup de pouce pour la modernisation des commerces du centre-ville Ce fonds d’aide à la modernisation des entreprises artisanales et commerciales a permis cette année à la Ville et à l’Etat de financer au total 20 projets de rénovation pour un montant total de 442 000 *. Cette initiative innovante a rencontré un énorme succès : ils étaient 120 commerces à postuler.

Rue Juliette Dodu :

ouverture de la Maison de l’Economie Sociale et Solidaire

Cette Maison de l’Economie Sociale et Solidaire, baptisée CAPAB (Centre d’Application de Projets Alternatifs et de Biodiversité) a ouvert ses portes au 107 rue Juliette Dodu en octobre dernier. Objectif de ce nouvel espace physique : accueillir, orienter et accompagner les porteurs de projets dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire. Dans un contexte de crise économique et de taux de chômage élevé, le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire a le vent en poupe. Dynamique et créateur d’emplois, il rassemble à La Réunion plus de 22 000 salariés, répartis au sein de 1 740 établissements : associations, coopératives, mutuelles et fondations. Ces établissements ont en commun un statut particulier, ainsi que le fait de concilier activité économique et utilité sociale, et ce dans de nombreux secteurs : banque, assurance, santé, insertion, service à la personne, commerce équitable, agriculture bio et durable… Les missions du CAPAB : faire connaître l’Economie Solidaire et Sociale et ses valeurs, mais surtout favoriser et accompagner l’expérimentation de projets novateurs, créateurs d’emploi et de richesses économiques et sociales

Au départ, un constat simple : pour dynamiser le cœur de Saint-Denis et le rendre plus attractif, il est essentiel de favoriser la modernisation des espaces de vente et des devantures commerciales. C’est dans ce cadre que la Ville a mis en place ce dispositif d’aide avec le soutien de l’Etat (FISAC), et en concertation avec les chambres consulaires (CCI Réunion, Chambre des Métiers et de l’Artisanat). Karé’o, l’association de gestion du centre-ville dionysien, a porté le projet auprès des commerçants. Une fois ces derniers informés, l’association a rencontré les acteurs intéressés pour une pré-étude personnalisée et les a aidés à constituer leur dossier, en liens étroits avec l’architecte des Bâtiments de France afin de faire respecter certaines contraintes éventuelles du patrimoine dionysien. Ce dispositif devrait être reconduit en 2014 selon le même mode de fonctionnement.

• L’aide représente 60% du montant HT des travaux retenus, pour un montant total de 10 000 e HT minimum et de 75 000 e HT maximum. • Les travaux doivent être achevés dans un délai de 6 mois à compter de la date d’émission de la notification d’attribution de subvention. • Les entreprises artisanales et commerciales éligibles doivent être situées de la rue Gasparin à la Ravine du Butor, et du Pôle l’Océan à la rue du Général de Gaulle.

CAPAB (Centre d’Application de Projets Alternatifs et de Biodiversité) 107 rue Juliette Dodu à Saint-Denis Tél. : 02 62 93 39 30 Ouvert du lundi au jeudi de 8h à 16h30 et le vendredi de 8h à 12h

sur Saint-Denis. Pour cela, le CAPAB rassemble en un même lieu des partenaires techniques et financiers pour répondre au mieux aux interrogations des porteurs de projets : la couveuse REUSIT, la CAE (Coopérative d’Activités et d’Emploi), l’URSIAE (Union Réunionnaise des Structures d’Insertion par l’Activité Economique), l’ADIE Micro Crédit Réunion, Réunion Active, le Collège Coopératif. Exemple de premier projet réussi : la mise en œuvre d’un Jardin Biologique à La Montagne, combinant jardin maraîcher bio à vocation d’insertion sociale et professionnelle et distribution des produits à destination d’adhérents-consommateurs. Alors, si vous aussi vous avez un projet de création d’emploi dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire, n’hésitez plus et poussez la porte du CAPAB !


DOSSIER

15

Espace Océan :

après les fêtes, les travaux se poursuivent Petit à petit, les éléments de l’espace Océan se mettent en place. Les aménagements qui sont déjà à l’œuvre préfigurent les ambitions de ce projet d’envergure : ouvrir la ville sur l’océan et faire du piéton un véritable acteur du centre-ville.

Un parking de 100 places a également été aménagé courant novembre, accessible depuis la rue Issop Ravate. Cette nouvelle offre de stationnement devrait permettre de compenser les places perdues notamment sur l’ancien

grand parking Pasteur, où les travaux ont commencé. Autre nouveauté, courant 2014, la rue Félix Guyon sera étendue, pour être reliée à l’aménagement d’une grande place réservée aux piétons.

Vue du pont Pasteur aujourd’hui

Vue depuis le carrefour Maréchal Leclerc/Issop Ravate Vue du pont Pasteur demain Les travaux de l’îlot A2, situé sur un espace entre les rues Pasteur et Mac Auliff ont bien démarré. Il s’agit d’une résidence avec 104 logements, 8 commerces, des jardins privatifs et un parking de 162 places dont une partie

réservée pour les commerces alentours. Ceux de l’ilôt C1, situé rue Maréchal Leclerc devraient commencer après les congés du bâtiment, fin janvier.

Le marché concernant les travaux de cette place a été attribué. Les travaux d’aménagement démarrent donc en janvier : cette dernière est conçue comme un lieu de passage et de rencontres, avec escaliers et gradins, terrasses de café et arrêts de bus, sur une surface de 1600 m2. L’objectif est de construire une place « évolutive », en fonction de la progression des aménagements qui seront réalisés en périphérie dans les années à venir.

Automobilistes, attention ! La capacité en transports en commun étant renforcée dès janvier avec la mise en circulation de 12 Bus à Haut Niveau de Service (bus articulés de grande capacité), la portion de la rue du Maréchal Leclerc comprise entre la rue Félix Guyon et le boulevard de l’Océan sera définitivement fermée à la circulation.


DOSSIER

17

Nouvelle Entrée Ouest,

un projet d’envergure

à vous la parole ! Êtes-vous tentés par le shopping en fin de journée au centre-ville ?

Circulation, embouteillages, façade littorale sous-exploitée… L’accès Ouest de Saint-Denis représente un défi majeur en termes d’aménagement, avec en ligne de mire, l’ouverture de la ville sur la mer.

Jean-Fred, Sudiste de passage à Saint-Denis

Yvonne, Centre-Ville

Moi ça me donne envie d’aller au centre-ville plutôt que dans un centre commercial. C’est plus convivial, en fin de journée il fait moins chaud, et c’est agréable de voir de l’animation au centre-ville.

Denis, La Montagne

Alors que Victorin Lurel a affirmé la volonté de l’Etat d’avancer sur le sujet, un comité de pilotage s’est tenu le 25 octobre, pour désigner le scénario choisi pour l’aménagement de cette nouvelle entrée ouest. Ce choix a également été confirmé par le Conseil Régional début novembre. L’Etat doit maintenant nommer avant fin 2013, une mission d’expertise pour la mise en oeuvre de ce projet. Les aménagements qui seront menés répondent à un triple objectif : • fluidifier la circulation des voitures de transit, depuis l’entrée de la Route du Littoral jusqu’à la rue Labourdonnais, • rendre le Barachois aux piétons par la construction d’une voie souterraine, • réhabiliter la façade littorale de façon à offrir un nouveau visage à la ville. Le dernier point est essentiel pour comprendre les enjeux de ce projet d’envergure. Un bassin d’eau de mer de 600 m2 devrait être construit afin de proposer aux Dionysiens un espace de baignade, de repos et de divertissement. Une façon de s’approprier enfin une fonction

majeure qu’habitants et visiteurs peuvent attendre d’une ville littorale.

Vu qu’on travaille tous de plus en plus tard, c’est logique que les commerces en tiennent compte. Regardez les centres commerciaux : c’est en fin de journée qu’ils sont pleins !

Gundo et Elke, Touristes allemands en visite à Saint-Denis

Non, parce que je suis contre le fait qu’on demande aux vendeurs de travailler aussi tard au détriment de leur vie de famille.

Majeur, le projet l’est aussi par son coût. D’un montant compris entre 400 et 500 millions d’euros, ce chantier est copiloté par la Ville et la Région, avec le concours de l’Etat et de l’Europe, la Cinor et le Département étant associés à la réflexion. Avec un objectif de livraison en 2020, en même temps que la Nouvelle Route du Littoral, ce chantier devrait profondément modifier le visage du chef-lieu.

Pour nous, c’est très agréable de venir au centre-ville pour faire quelques achats et se promener en fin de journée quand il fait moins chaud.

Chantal, Travaille au Centre-Ville

Bryan, Centre-Ville

C’est super, ça fait bouger la ville, c’est comme en métropole ! Pour moi, vu que je sors du lycée vers 17h30, j’ai moins la pression pour venir au centre-ville, je sais que j’ai le temps et que les commerces ne vont pas fermer tout de suite.

A titre personnel je trouve ça très bien, surtout vu mes horaires de travail, mais pour les employés des commerces, ça ne doit pas être évident.


RETOUR EN IMAGES

19

Relais de Saint-Denis

11 Novembre

Le Relais Pédestre de Saint-Denis fêtait sa 59e édition le 6 octobre, réunissant équipes masculines, féminines ou mixtes, ouvertes aussi bien aux licenciés qu’aux amateurs, sans oublier les sportifs porteurs de handicap.

Lors de la journée de commémoration de l’armistice de la 1ere guerre mondiale le 11 novembre dernier, une chorale de jeunes Dionysiens a entonné une Marseillaise devant des officiels enchantés.

Somèn Kréol Fête Moufia Bois-de-Nèfles

C’était la fête à Moufia et Bois-de-Nèfles du 9 au 11 novembre. «I Ar Biss», c’est son nom, a réuni marché des producteurs, village associatif, jeux lontan, manèges, concerts et tournois sportifs.

La Somèn kréol à Saint-Denis a été l’occasion d’un véritable zembrocal culturel ! Musique, théâtre, sobatkoz, village créole, tous les ingrédients ont été réunis pour de magnifiques moments de partage et de transmission. Ici, Firmin Viry, au Kabarachois.

Rencontre internationale

Du 14 au 16 octobre, plusieurs maires issus de villes francophones de l’océan Indien se sont retrouvés pour échanger et partager leurs expériences sur les thèmes de l’économie sociale et solidaire et de l’eau.

Total Danse

Grand Raid Marche Bleue

Le 19 octobre, une Marche Bleue organisée par la ville et l’Office Dionysien du Troisième Âge et des Retraités (ODTAR) a réuni plusieurs centaines d’aînés qui ont rejoint la Jamaïque à partir du Barachois en passant par le sentier du littoral.

Ovation pour le champion du Grand Raid, François d’Haene, qui boucle son parcours au Stade de La Redoute en 22h58’. Un grand bravo à Nathalie Mauclair qui remporte l’épreuve chez les dames en 28h45’. Sans oublier les athlètes locaux, nationaux, internationaux et tous les bénévoles qui font de cette course un événement planétaire exceptionnel !

Marché de Nuit Dipavali Le 2 novembre, la culture indienne était à l’honneur au Barachois, pour un marché de nuit, spécial Dipavali. Au programme : gastronomie, concerts, parades et bien sûr, des affaires à faire. Ici, un concert de musique carnatique, avec le groupe NAADA.

Dans le cadre du Festival Total Danse, la Compagnie Defracto a proposé une version courte de son spectacle «Flaque» sur le Barachois le 11 novembre dernier. A la grande surprise des passants, la danse contemporaine s’est invitée en plein jour au cœur du mobilier urbain pour une proposition artistique audacieuse.


EN LÈR

20

Zaïna Ahamada Foundi,

l’âme d’un q uartier

AG enda

Si le quartier du Bas de la Rivière avait un visage, ce serait celui (radieux) de Zaïna Ahamada Foundi. La jeune femme de 24 ans œuvre de façon hyperactive dans le milieu associatif de son quartier depuis 5 ans déjà. Son leitmotiv ? Fédérer pour plus d’échanges et de solidarité. Le chacun pour soi, ce n’est pas dans le vocabulaire de Zaïna. Une fois son BTS en poche, la jeune femme observe autour d’elle de nombreux jeunes désœuvrés traînant dans le quartier, comme elle majoritairement issus de familles modestes. C’est ainsi qu’elle fonde sa première association, l’Association des Jeunes du Bas de la Rivière (AJBLR). Sa mission : créer des activités pour ces jeunes, à l’aide d’autres jeunes un peu plus âgés jouant le rôle de « grands frères ». Dernier projet en date de cette association : monter un Accueil Collectif de Mineurs, actuellement en projet. La jeune femme poursuit sa voie professionnelle dans le domaine associatif : elle est actuellement Médiatrice chargée d’Intégration au CAP (Club Animation Prévention). Mais elle continue à investir son énergie au service de son quartier. Elle créée en 2012 l’Association Ouzouri qui rassemble aujourd’hui près d’une centaine de femmes de tous les âges, majo-ritairement d’origine mahoraise et toutes issues du Bas de la Rivière. L’association leur permet d’organiser des rencontres culturelles avec d’autres associations implantées sur d’autres villes de La Réunion. En parallèle, Zaïna participe à la création de l’Association Citoyenne des Quartiers du Bas de la Rivière. Cette structure, qui œuvre en faveur des familles, a pour mission de regrouper et fédérer un grand nombre de petites associations du quartier, définir avec elles des objectifs communs, et porter leurs voix de façon plus large. Si l’on demande à Zaïna les raisons de son engagement associatif, la jeune femme part dans un grand éclat de rire : « Je suis d’origine mahoraise et issue d’une famille pauvre et nombreuse. La solidarité ? C’est la clé pour s’en sortir. Je ne saurais pas vivre autrement ! »

10 questions à… Zaïna Ahamada Foundi Q : Quel est ta plus grande qualité ? Ma curiosité, toujours en éveil. Q : Et ton principal défaut ? J’ai tendance à trop foncer.

Saint-Denis au rythme du Mozambique !

Q : Ton plat préféré ? Moin lé gourmande ! Impossible de choisir !

Bougez et vibrez aux rythmes des percussions mozambicaines ! A l’occasion de la Fêt Kaf, Saint-Denis célèbre le Mozambique, pays d’Afrique de l’Est dont beaucoup de Réunionnais sont originaires. Du 10 au 20 décembre, danseurs et musiciens Makondé (nord du pays) et Chopi (sud), rattachés à la compagnie nationale de danse ou indépendants, installeront leur « Campement des Mozambicains » à l’ombre des grands arbres du square Labourdonnais. Alors, direction le Barachois pour profiter de ce lieu ouvert à tous ! Chaque jour, les artistes animeront des ateliers de danses et de percussions (tambours, timbila) le matin, avant de proposer des démonstrations dans l’après-midi. C’est le créateur visuel réunionnais Karl Charles Kugel qui est à l’origine de ce projet d’échange autour de la mémoire immatérielle. Depuis plus de quinze ans, ses réalisations perpétuent les liens entre Réunion et Mozambique. Cette fois, il a imaginé le « Campement des Mozambicains » autour d’un grand rond en terre damée de 6 m de diamètre, où se produiront les artistes mozambicains... et les participants aux ateliers ! Ludique et festif, l’espace apportera également de l’information aux visiteurs, au travers de photographies (danseurs, lieux...) et de textes qui vous éclaireront sur le contexte historique et l’actualité de ces pratiques vivantes mozambicaines.

Q : Quelle serait ta devise ? Gardons le sourire.

A partir du 10 décembre, réglez vos montres pour vivre à l’heure du Mozambique !

Q : Le don que tu aimerais avoir ? Pouvoir voler. Q : Ce que tu apprécies le plus chez tes amis ? La solidarité. Q : Ton occupation préférée ? Manger. Q : Ton idée du bonheur ? Avec lui. Q : Quel serait ton plus grand malheur ? Perdre ceux que j’aime. Q : Le pays où tu désirerais vivre ? L’Afrique m’intéresse mais finalement je suis bien dans le Bas de la Rivière !


AGENDA

DEC EMBRE

DEC EMBRE

décembre

dim 1eR - SAM 7 tournoi de pelote basque

//Gymnase Ybarnegaray - Chaudron

Tournoi international de Pelote Basque de la Réunion. Pelotari Club du Chaudron

dim 1er STAGE DE SELF DEFENSE FEMININE

//10h à 16h//Ecole mat. Champ Fleuri

Lors de la 1ère journée Stop Agression, le Spiridinov Sambo Association propose un stage de self défense exclusivement réservé aux femmes (1ère partie) Gratuit. Spiridinov Sambo Association - 0692 76 55 53

SAM 7 TELETHON

//Barachois

Pour cette édition 2013, la Ville de Saint-Denis a été nommée Ville Ambassadrice du Téléthon. Village avec de nombreuses associations, des défis, des bénévoles qui récolteront vos dons.Un grand concert avec notamment Davy Sicard, Ousanousava ou encore Audrey Dardenne. Et une surprise : une démonstration de saut à la perche par l’Equipe de France et Renaud Lavillenie. Gratuit. www.saintdenis.re

Remise du Grand Prix du Roman Métis 2013 en présence de l’écrivaine camerounaise Léonora Miano. Soirée animée par Yaëlle Trules. www.saintdenis.re

JEU 5 LEKOL PIED’BWA

//18h30//Ancien Hôtel de Ville Conférence débat. Gratuit. www.saintdenis.re - 0262 90 17 34

STAGE DE SELF DEFENSE FEMININE

L’association Sport Loisirs Océan Indien organise des épreuves de course à pied version trail et une randonnée sur le sentier du littoral nord entre le Barachois et le Bocage. Payant. Sport Loisir Océan Indien - 0692 04 04 55 26

MARCHE DE NUIT SOLIDAIRE

//19h à minuit// Barachois

Artisanat, produits frais, produits du terroirs et animations pour enfants et collecte de jouets. Gratuit wwww.saintdenis.re

CHAMPIONNAT DE LA REUNION DE SAVATE

//7h à 18h//Gymnase de Bellepierre

Plus de 150 jeunes de divers clubs de l’île s’affronteront lors du Championnat de la Réunion de Savate. Gratuit. Académie de Savate Dionysienne - 0692 46 48 48

JEU 12 Amours primitives

//20h//Teat Champ Fleuri

Piano bar électro, rêverie en chaise longue, Amours Primitives est une expérience mélodique et littéraire sensuelle orchestrée par le compositeur Vincent Corvec, entre érotisme grandiose et la fin du monde. Payant www.theatreunion.re

Prins rouz

dim 8

VEN 13 AEROBIC EN PLEIN AIR

//18h//Champ Fleuri

Tous les 2ème et dernier vendredis du mois, l’occasion de faire du sport gratuitement, en plein air et en musique. Gratuit www.saintdenis.re - 0262 20 39 00

KARTING SPECIAL TELETHON

//Circuit de la Jamaïque Dans le cadre du Téléthon 2013, le Rotary Club Bourbon met en place une journée karting. Gratuit Rotary Club Bourbon

kara telethon

//8h à 18h//Dojo de Champ Fleuri

La Ligue Réunionnaise de Karaté organiser comme chaque année un Kara Téléthon. Gratuit. Ligue Réunionnaise de Karaté - 0262 28 05 37

SAM 14 Tournoi de nOËL DE football

//13h à 18h30//Stade de la Redoute

Ce tournoi opposera des jeunes handicapés mentaux à des équipes d’artistes locaux, des journalistes, des sponsors,... Gratuit. Association Espace Handicap Dionysien - 0262 29 67 02

TRANS CINOR AVENTURE

MER 4

//14h ou 20h//Teat Champ Fleuri Kabar masqué, conte exotique, tragédie jeune public : Prins rouz incarne la vitalité d’un théâtre réunionnais en pleine recherche qui mélange avec audace toutes les références pour inventer un art créole populaire, exigeant et contemporain. Payant. www.theatreunion.re

L’OMS et la Ville de Saint-Denis organisent la nuit du roller spéciale Noël, c’est gratuit et si vous n’avez pas de roller, on vous en prête. (Prévoir une pièce d’identité).   Gratuit www.saintdenis.re - 0262 41 62 60

//7h à 11h//Littoral Barachois à Bocage

//9h à 16h//Champ Fleuri

//18h//Ancien Hôtel de Ville

NUIT DU ROLLER - SPECIAL NOËL

//19h à 23h//Vélodrome Champ Fleuri

La 2ème et dernière partie du stage. Gratuit. Spiridinov Sambo Association - 0692 76 55 53

JOURNEE INTERNATIONALE PERSONNES PORTEUSES DE HANDICAP

GRAND PRIX ROMAN METIS

VEN 6

//10h à 16h//Ecole mat. Champ Fleuri

MAR 3

Dans le cadre de la Journée Internationale des Personnes Porteuses de Handicap, une journée sportive est organisée. Gratuit www.saintdenis.re - 0693 93 93 72 - 0262 20 39 00

décembre

RELAIS NOCTURNE CAMELIAS

//18h à 20h30//Camélias

Une épreuve pédestre nocturne par équipe de 5 dans le quartier des Camélias. Payant. Centre de Loisirs des Jeunes - 06932 41 24 49

SAM 14 - DIM 15 CHAMPIONNAT AQUATHLON

//7h30 à 12h//Piscine du Chaudron

Evénement incontournable pour les athlètes de l’île ! Parallèlement, le Club Aquatique du Chaudron propose aux jeunes du quartier de découvrir l’Aquathlon. Le samedi, un après-midi récréatif est organisé pour les enfants du club et de la Clinique Sainte-Clotilde. Gratuit CAC

VEN 27 AEROBIC EN PLEIN AIR

//18h//Champ Fleuri

Tous les 2ème et derniers vendredis du mois, l’occasion de faire du sport gratuitement, en plein air et en musique. Gratuit www.saintdenis.re - 0262 20 39 00

23


AGENDA

DEC EMBRE

DEC EMBRE

décembre

decembre

sam 7 - SAM 14

VEN 20

20 DESAMB - LES REVOLTES DE L’HISTOIRE

20 DESAMB - HOMMAGE AUX ANCETRES

7 décembre//19h//Cinéma Ritz

//11h//Stèle Géréon et Jasmin - Pointe des jardins Barachois.

8 décembre//19h//Cinéma Ritz

Commentaire historique de Loran HOARAU chercheur en histoire, Danse Samblani avèk la Cie Tan dans, Fonnkèr avèk Ingrid VARON et kabar maron avèk Loïc PAÏNAYE é son bann dalon.

L’horizon cassé (Laurent Medea)

20 DESAMB - NUIT DE LA LIBERTE

Mai 67, un massacre oublié (Xavier Marie Bonnot)

//18h//Départ rue de Paris Plus de 3 000 participants venus de tous les quartiers de la ville, pour ce spectacle chorégraphié, avec des chars de plus de

9 décembre//19h//Cinéma Ritz La terre parle arabe (Maryse Gargour)

12 mètres habillés par des artistes peï. A leur bord, des artistes divers et variés (danseurs, Dj, etc.). Un défilé consacré cette année,au thème des percussions.

10 décembre//19h//Cinéma Ritz Les moussons intimes (Alain Gordon-Gentil)

11 décembre//19h//Cinéma Ritz L’oeil du consul (Jorge Amat)

12 décembre//19h//Cinéma Ritz Soweto. De larmes et d’espoir (Vuyani Sondlo)

13 décembre//19h//Cinéma Ritz Black Power Mixtape (Goran Olsson)

14 décembre//19h//Cinéma Ritz

Aimé Césaire et les révoltes du monde (Jérôme-Cécil Auffret) Entrée libre et gratuite. Infos et réservations : 0692 34 52 95

VEN 13 - VEN 20 20 DESAMB - KABAR A TER

13 décembre//13h à minuit//Ruisseau Blanc 13 décembre//17h à 23h// Camélias (Salle Polyvalente) 13 décembre//17h à 23h//La Bretagne (ZAC Bois Rouge - Plateaux sportifs)

14 décembre//17h à 22h//Moufia (Mahatma Ghandi) 14 décembre//18h à 23h//Primat (Amphithéâtre de l’église) 14 décembre//10h à 23h//Plateau Noir Laverdure 14 décembre//18h à minuit//Le Brulé (Place des Azalées) 14 décembre//16h à 22h//Bas de la Rivière (Place Fontaine Tortue) 14 décembre//16h à minuit//La Source (Angle rue Leblond et boulevard Jean Jaurés) 18 décembre//10h à 23h//Sainte-Clotilde (Plateau Noir les Lilas) 18 décembre//17h à 22h//Le Chaudron (Parvis Mairie annexe) 18 décembre//17h à 22h//Bois-de-Nèfles (Plateau Noir)

19 décembre//18h à minuit//Bellepierre (Salle des fêtes et Plateau Noir)

20 DESAMB - GRAN KABAR

//20h// Barachois

Avec Mory Kante, Les tambours de Guinée, Zan Mari Baré (maloya traditionnel), Sofy Mazandira (maloya contemporain), Risofé avec Simangavol (avec des invités du pays Mandingue- Afrique).

25


AGENDA

DEC EMBRE

JAN vier

decembre

VEN 13 - MAR 24

Saint-Denis, ville de Noël

janvier

LUN 6 - MER 15

BONS PLANS VACANCES Loisirs, sports, culture, des activités pour les enfants de 3 à 17 ans. 1€ par atelier.

Un MARCHE au Barachois

//13 au 23 décembre//12h à 22h //24 décembre//12h à 16h //20 décembre//Nocturne jusqu’à minuit //21 décembre// Nocturne jusqu’à 23h

Des artisans et des forains pour un shopping réussi avec un maximum d’idées cadeaux et de produits du terroir.

Inscriptions aux ateliers : //16 décembre//9h à 14h// Médiathèque François Mitterand //17 décembre//9h à 14h// Médiathèque François Mitterand //18 décembre//9h à 14h// Médiathèque François Mitterand Retrouvez la liste des ateliers et des activités sur www.saintdenis.re

Un espace enfant (de 16h à 22h) Des jeux ludiques et créatifs, manèges, ateliers, accueil des plus petits avec garderie et contes, musiciens ambulants, chants, chorale de Noël, parade clowns, jongleurs, patinoire et jeux géants... Et le Père Noël en invité prestige

des activités sans inscriptions

Cinéma (Gaumont Lacaze et Ritz) - Bowling : 0262 415 627 Renseignements : 0262 308 399

Un centre-ville féérique et magique //21 au 23 décembre//15h à 19h30 //21 décembre//Nocturne jusqu’à 23h Boutiques ouvertes le dimanche 22 décembre

Univers festif et féérique : Spectacles oniriques de cirque contemporain, boules de neige magiques, mères Noël et lutins en roller, grooms mis à la disposition des consommateurs pour les aider à porter leurs paquets, bienvenue au centre-ville de Saint-Denis ! (Organisé par Karé’o)

Et dès le 6 décembre, les commerçants du haut de la rue Maréchal leclerc lancent les festivités ! Trottoirs enneigés, sapin géant et animations de 18h à minuit.

Un espace forains et manèges

//13 au 24 décembre//10h à 19h30//Bas de la rue Maréchal Leclerc //21 décembre//Nocturne jusqu’à 23h

Pour les petits et les grands, tout un espace dédié aux loisirs, avec des points de restauration !

Pour profiter pleinement de Saint-Denis ville de Noël, reliez gratuitement le Barachois, le centre-ville et l’espace forain en petit train ou en calèche (de 16h à 22h) !

mer 8 - DIM 19 MAGIK’ LAND

//9h à 18h//Parc des expositions de Saint-Denis

Pour entamer l’année 2014 en beauté, toute l’équipe Magik’Land sera heureuse de vous retrouver. Spectacles inédits avec comme super héros : Les Toons (Bugs Bunny et Daffy Duck) et Iron Man, gonflables géants, ateliers manuels, de la danse, un village sportif, les défis gonflés, la fameuse boum de DJ Clown, Les Kids ont du talent etc. N’oubliez pas vos maillots de bain : en janvier c’est le retour du Waterslide géant ! www.nordev.re

27


ÉVÈNEMENT Mise en place

d’un Conseil des Sages Destiné à jouer un rôle consultatif dans la mise en place de la politique de la Ville en faveur des aînés, un Conseil des Sages a été mis en place, réunissant une vingtaine de personnes issues de la société civile. Ses missions ? Participer activement à enrichir la démarche de la Ville en direction des séniors. Dans ce cadre, un Conseil des Sages constitué d’une vingtaine de membres a été mis en place pour participer, sous l’égide d’un cabinet d’études, à l’élaboration d’un certain nombre de fiches d’actions destinées à améliorer la prise en compte des aînés dans la ville. L’engagement de ces « Sages » est libre, bénévole, et illustre bien la volonté d’un travail de collaboration et de concertation. Plusieurs ateliers de réflexion sont au programme de ce Conseil des Sages : • espaces extérieurs, bâtiments, transports, logement, Saint-Denis, comme toutes les villes européennes, est confrontée à un véritable enjeu de civilisation : une part de plus en plus importante des plus de 55 ans dans sa démographie globale, même si cette évolution est encore en cours dans l’île. C’est pourquoi la ville s’est engagée à améliorer de façon significative la qualité de vie des seniors, en respectant les différentes étapes du label Ville Amie des Aînés. Ce label, lancé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), a pour objectif de créer des environnements urbains qui permettent aux personnes âgées de rester actives en bonne santé et de continuer à participer à la vie sociale et citoyenne.

Marco Ah Kiem : « En tant que citoyen d’honneur, j’ai accepté avec plaisir de rejoindre le Conseil des Sages. C’est une forme de démocratie participative, de la politique au sens noble du terme. Chacun apporte ses compétences : elles sont nombreuses et ont fait leurs preuves ! Personnellement, sans être un spécialiste de l’aménagement du territoire, mon activité de sculpteur me rend particulièrement sensible au problème de l’accès à la culture pour le plus grand nombre, et notamment pour les personnes dont la mobilité est réduite en raison de l’âge.»

• participation au tissu social, respect et inclusion sociale, participation citoyenne et emploi, • communication et information, • soutien communautaire et services de santé. A travers ces 4 thèmes, ce sont les problématiques de l’aménagement, l’accessibilité, l’information et la qualité de vie qui sont abordées. La politique de la Ville vis-à-vis des séniors est traitée de façon transversale, tous services confondus. Penser la ville de façon globale, en donnant un statut d’acteur aux citoyens âgés de la commune ? Un véritable challenge pour Saint-Denis.

Bernadette Ardon : « Evidemment il faut considérer la dénomination « Sage » avec beaucoup d’humilité. Mais c’est vrai que la composition du Conseil est très diversifiée, et que chacun apporte ses compétences dans une large pluralité. Pour nous tous, c’est une opportunité de participer efficacement à la vie de la commune, à la vie citoyenne. Mon expérience professionnelle me conduit à sensibiliser le Conseil au rapprochement nécessaire entre les aînés, qui sont riches d’une solide expérience, et des jeunes en pleine désespérance. »


TRAVAUX

31

Améliorer votre cadre de vie ! De nombreux travaux sont régulièrement entrepris pour améliorer le cadre de vie des Dionysiens. Quelques exemples ici.

Chaudron

La Montagne / Sainte-Clotilde Renforcement du réseau d’adduction d’eau potable. L’objectif de ce nouveau programme est d’augmenter le rendement du réseau par le remplacement des canalisations vétustes et fragiles ainsi que de le renforcer pour alimenter de futures opérations immobilières. Lieux des interventions : • Route Digue à Sainte-Clotilde, • Allée des Becs Roses à Deux Canons, • Route des Bambous au Brûlé, • Allée Félicien Vincent au Brûlé, CENTRE-VILLE • Chemin Neuf à La Montagne, • Chemin Poinsétias à La Montagne. Les travaux comprennent le terrassement, la pose de canalisations, les reports des branchements particuliers, les raccordements de réseau, la réfection en enrobé de la chaussée. Budget : 1 207 000 e.

VAUBAN CAMÉLIAS

LA MONTAGNE

Sainte-Clotilde

Réfection du parking et du parvis de l’Eglise. Afin d’améliorer l’accès à l’église Sainte-Clotilde, des travaux de réfection du parking et du parvis ont eu lieu au courant du mois de novembre. Budget : 50 000 e.

BUTOR SAINTE-CLOTILDE

SOURCE BELLEPIERRE

MONTGAILLARD COLLINE DES CAMÉLIAS

SAINT-FRANÇOIS

Rénovation de la Maison de Quartier Hyacinthe Des travaux de réhabilitation, d’accessibilité et de mise en conformité vont permettre à la Maison de Quartier Hyacinthe au Chaudron de faire peau neuve. Ces travaux, seront livrés en janvier 2014. Budget : 125 000 e. €

CHAUDRON - PRIMA

Bois-de-Nèfles Un nouveau préau pour l’école maternelle. Au programme : réalisation d’un passage couvert depuis l’escalier d’accès du parking Nord jusqu’aux classes, la création d’un préau central, ainsi que l’aménagement d’espaces verts en gazon synthétique. Budget : 142 820 e. €

BOIS DE NÈFLES

MOUFIA

BRETAGNE


LA VIE DES QUARTIERS

33

q ue s’est-il passé dans votre q uartier ?

Nouveau « cœur de ville » à Saint-François : pose de la première pierre La pose de cette première pierre a été réalisée le 29 octobre dernier, en présence des conseils de secteurs. En lieu et place d’une ancienne gendarmerie désaffectée, ce futur pôle de centralité baptisé « Cœur des Bambous » proposera dans les prochains mois divers équipements à une population en forte augmentation : supérette, salon de coiffure, glacier, commerce de fruits et légumes, boulangerie, espace santé (médecin, infirmières, sage-femme) ainsi que des services administratifs.

La M.A.I.L du Chaudron a ouvert ses portes Le 18 octobre, la Maison d’Actions et d’Initiatives Locales (MAIL) a ouvert ses portes aux habitants du Chaudron, remplaçant ainsi l’ancien CASE, partiellement détruit lors des émeutes qui ont secoué le quartier en février 2012. Afin de réunir les habitants autour d’un projet de solidarité collective, la M.A.I.L abritent désormais dans ses locaux plusieurs structures associatives : • Le Club Animation Prévention propose des activités manuelles, culturelles ou sportives, ainsi qu’un atelier de réussite scolaire pour les jeunes de 9 à 16 ans ; • La Fédération Dionysienne d’Education Populaire anime un espace Entr’Aid pour échanger entre parents sur tous les sujets liés à la parentalité et à l’adolescence ; • Run Action met à disposition une activité informatique de qualité, avec 7 postes fixes et 3 portables, et un accès Internet Haut Débit ; • Le Centre Communal d’Action Sociale propose une halte-garderie pour l’accueil de 16 enfants de moins de 4 ans, un lieu d’accueil Parents/Enfants, ainsi qu’un Relais Assistantes Maternelles.

La bibliothèque de la Bretagne a fêté ses 20 ans ! Du 15 au 19 octobre, ateliers, contes, représentations, expositions et animations diverses se sont tenus pour célébrer l’anniversaire de la bibliothèque de la Bretagne. Il faut dire qu’en 20 ans, cette bibliothèque a prouvé son dynamisme ! Le fonds de livres a été multiplié par 10, le nombre de prêts par plus de 7. La bibliothèque compte aujourd’hui près de 3 000 inscrits et mène de nombreuses actions avec le tissu associatif. L’inscription est gratuite, sur simple présentation d’un justificatif adresse et d’une pièce d’identité. Informations : 02 62 52 69 21 Bibliothèque de la Bretagne – 5, chemin des Routiers

Le Brûlé, Saint-Bernard, Saint-François : ouverture d’agences postales communales (APC) Les bureaux de poste existants sont devenus des agences postales communales, afin de permettre le maintien de ce service public dans des écarts moins fréquentés. Les agents dédiés aux services postaux et bancaires sont désormais des agents communaux. Pour l’usager, aucun changement, si ce n’est la pérennisation de ce service de proximité et une réponse aux besoins les plus courants : vente de timbres et d’enveloppes, dépôt des lettres et colis y compris en recommandé, retrait des lettres et colis en instance, retrait d’espèces, paiement de mandat cash, etc… Horaires d’ouverture : du lundi au jeudi de 8h à 12h et le vendredi de 8h à 11h.

Inauguration du cynodrome de la Jamaïque Anciennement basé à Champ Fleuri, le cynodrome a dû être déplacé pour laisser place au futur Parc Aquatique. Le circuit, inauguré le 27 octobre, bénéficie désormais d’un terrain plus grand aux normes fédérales. Il permettra à l’ADESC (Association Dionysienne d’Education Sportive Canine) d’organiser des concours permettant d’être sélectionné aux championnats de France.


EN BREF

ALÉ DI PARTOU

34

Pour voter, il faut s’inscrire ! Mieux vous accueillir, pour mieux vous servir ! Depuis plusieurs mois, la ville met en œuvre un « plan accueil » afin d’améliorer la qualité de service offerte aux Dionysiens. L’hôtel de ville s’est ainsi mis aux normes en termes d’accessibilité, avec installation de rampes d’accès et d’ascenseur pour les personnes à mobilité réduite. Des bornes interactives ont été installées à l’état-civil pour mieux orienter l’usager et lui indiquer le temps d’attente estimé. La signalétique extérieure et intérieure a été revue afin de permettre au public de mieux se repérer tout en le renseignant sur les horaires d’ouverture des différents services. Enfin, le standard téléphonique fonctionne désormais sur des plages horaires élargis et s’engage à répondre avec un temps d’attente réduit. Une enquête, réalisée du 30 septembre au 4 octobre auprès d’un échantillon de plus de 500 personnes, est venue plébisciter ces aménagements : 95% des usagers se déclarent satisfaits de la qualité d’accueil globale au sein des deux sites de l’Hôtel de Ville. Autres chiffres : 93% estiment satisfaisantes la courtoisie et la disponibilité des agents, 91% la clarté et la précision des informations délivrées. Le temps d’attente en revanche mérite encore d’être amélioré avec un score de 57% de satisfaction.

Mobilisation générale pour l’emploi des jeunes Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, a présidé une table ronde le 14 novembre à l’ancien Hôtel de Ville. Thème de cette rencontre : la mobilisation pour l’emploi et la formation professionnelle des jeunes. Objectif : présenter des axes afin d’aider les jeunes les plus éloignés de l’emploi, former les demandeurs d’emploi peu qualifiés et soutenir les créateurs d’entreprises. Les services de la ville ont présenté au Ministre les dispositifs mis en œuvre pour l’accueil des jeunes dans la municipalité : en plus des 150 emplois d’avenir (dans les domaines de l’éducation, de la culture ou de la proximité), 15 jeunes sont accueillis chaque année en apprentissage, ainsi que 500 stagiaires. En outre, la ville contribue également à maintenir ou créer des emplois indirects grâce à la commande publique, de l’ordre de 300 à 500 par an.

Pour être électeur, il faut remplir les conditions suivantes : • Etre âgé d’au moins 18 ans la veille du premier tour de scrutin, • Etre de nationalité française, • Jouir de ses droits civils et politiques. Si vous avez 18 ans et que vous avez accompli les formalités de recensement, l’inscription est automatique. Pour vous inscrire, rendez-vous en Mairie avec les pièces suivantes, ou adressez les par courrier ainsi que le formulaire d’inscription, téléchargeable sur www.service-public.fr rubrique Citoyenneté / Vie Citoyenne : • Passeport ou carte d’identité prouvant la nationalité française, valide ou expiré depuis moins d’1 an, • Justificatif de domicile de moins de 3 mois. S’il s’agit du domicile de vos parents, joindre une attestation du parent sur papier libre certifiant que vous habitez chez lui ainsi qu’un justificatif de domicile du parent. Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année mais, mis à part quelques cas particuliers, il n’est possible de voter qu’à partir du 1er mars de l’année suivant l’année d’inscription. 
Pour pouvoir voter en 2014, il faut donc s’inscrire au plus tard le 31 décembre 2013.

Bons Plans Vacances de Janvier : c’est l’heure des inscriptions Les Bons Plans Vacances, c’est du 6 au 15 janvier, pour les enfants de 3 à 17 ans. Le principe ? Participer à des activités sportives et culturelles à tarif préférentiel ! Les ateliers sportifs ont lieu à Champ Fleuri, de 9h à 12h : trampoline, karaté et body karaté, boxe, tennis, VTT, golf. De nombreuses initiations culturelles sont également proposées : percussions, jonglerie, break danse, moringue, mosaïque, céramique, dessin, peinture sur soie et sur toile, et bien d’autres encore… Pour s’inscrire, rendez-vous à la médiathèque François Mitterrand, les lundi 16, mardi 17 et mercredi 18 décembre, de 9h à 14h. Des activités sont aussi accessibles sans inscription (cinéma et bowling) : renseignez-vous ! Bons Plans Vacances Tél. : 0262 308 399

La CDAC donne son feu vert au « Grand Plaza » Saint-Denis aura son multiplexe cinéma, moderne, fonctionnel et attractif, d’ici la fin de l’année 2014. La Commission Départementale d’Aménagement Commercial a donné son feu vert le 9 novembre dernier, pour ce projet comprenant six salles de cinéma et un complexe commercial de 4 500 m2, qui sera édifié sur l’emplacement de l’ancienne école d’architecture, rue du Moulin à Vent, face à l’ancienne Gare Routière. Résolument moderne, toutes les salles seront en projection numérique. Avec une programmation éclectique capable de satisfaire les cinéphiles les plus exigeants, qu’ils soient adeptes d’art et essai, ou de blockbusters.

Calendrier 2014 de collecte des déchets Les calendriers 2014 ont été distribués dans les boîtes aux lettres au courant du mois de novembre. Si vous n’avez pas reçu le vôtre, contactez gratuitement le numéro vert de la Cinor : 0800 315 316 (appel gratuit depuis un poste fixe). Vous pouvez également télécharger votre calendrier sur www.cinor.fr.


REGARD SUR LA VILLE Nous vous invitons à photographier Saint-Denis à travers des scènes de la vie quotidienne,

Photo prise par Patrick Rubens. Front de mer de Saint-Denis à la tombée de la nuit.

37 des paysages, des clins d’oeil insolites... Envoyez vos photos à communication@saintdenis.re


UNE JOURNÉE AVEC

ALON BAT LA LANG !

38

Vincent Morel,

kosa in shoz ?

plombier au Service de l’Environnement

Devine-devinaille… La po vér kouvér zépine, shèr blan, toute mon zanfan lé noir ? Peau verte couverte d’épines, chair blanche et tous mes enfants sont noirs ?

Une ville verte et fleurie, c’est le résultat d’une surveillance quotidienne ! Depuis 1973, Vincent Morel veille sur l’arrosage des espaces verts de Saint-Denis. Avec l’installation de nouveaux équipements, son métier a changé… mais son enthousiasme et sa passion pour une certaine forme de qualité de vie restent intacts !

7h : j’arrive au bureau et je commence par vérifier que les zones dont l’arrosage est géré par ordinateur (environ 20% des surfaces dont j’ai la charge) n’ont pas rencontré de problèmes durant la nuit. On arrose évidemment de nuit, pour limiter l’évaporation due à la chaleur.

15h : j’assiste aux réunions sur les travaux de proximité, afin d’être informé sur les futurs aménagements dans la ville, qui peuvent impacter et modifier les zones à arroser. Si le budget le permet, on essaye d’installer des équipements automatisés, comme sur le boulevard Sud où un capteur pluviométrique permet de cesser l’arrosage automatiquement à partir d’un certain nombre de millimètres de pluie tombée.

Kouto pandiyé ? Couteaux pendus ?

16h : j’interviens sur les fontaines présentes dans la ville. Au Barachois, devant la cathédrale, au Cœur Vert Familial et au Moufia. Il faut vider la fontaine, nettoyer les filtres pour que la pompe fonctionne de façon optimale et remplir à nouveau la fontaine. Je suis parfois choqué par le manque de civisme des gens : dans les fontaines je peux vous dire qu’on trouve peu de pièces de monnaie mais beaucoup de déchets !

9h : je pars pour une petite tournée des différents secteurs. Suite à une panne électrique ou un acte de vandalisme, je suis amené à réparer les équipements, remettre en état et vérifier ensuite pour voir si tout fonctionne normalement. Durant cette tournée, ce qui reste le meilleur indicateur, c’est quand même l’état des espaces verts. Une herbe qui jaunit, un arbre qui souffre du manque d’eau : je repère tout de suite là où il y a un problème. 13h

: les zones d’arrosage dans les écarts sont désormais de la responsabilité des mairies annexes, mais avec l’extension de la ville, et notamment la construction du boulevard Sud, les surfaces arrosées ont triplé en 40 ans ! Je fais donc le point régulièrement avec les 2 techniciens qui travaillent avec moi.

Bononme gro vante, la tète an flèr ? Gros ventre et tête en bouquet ? osa in soz

Fruits 01_k

KOSA IN

21/09/12

SHOZ…

I 14:58 Page

| N° 6 | LO

FRUI

ro be ro

bl an … uj, ji poPatricnk Booz la fé le déssin

Voir solutions page 46.

17h : je contrôle les factures d’eau reçues au bureau. D’une part parce que nous avons un budget que nous devons absolument respecte ts, c’est une ville plus agréable, et des habitants plus heureux !

Devinettes extraites de l’ouvrage «Robe Rouj, Jipon Blan»

dépôt légal

octobre 2012

Association Tikouti //tikoutiassociation@gmail.com //06 92 85 34 72 «Nous remercions pour leur aimable collaboration l’association Tikouti, M. Axel Gauvin et Lofis La Lang Kréol La Réunion. Ainsi que Patrick Booz, li la fé le déssin».


LESPASS MARMAY

41 Amuses toi en créant toi même les

say it in english

décorations

l’atelier

de ton sapin de Noël

Match each word with the correct picture

Santa Claus !

Christmas tree !

FOURNITURES ✔ Feuilles de papier cartonné ✔ Ruban (rouge, vert, doré ou argenté)

Snowman !

✔ Crayons de couleurs, feutres ✔ Paire de ciseaux ✔ Colle

Present !

- Découpe les formes selon le tracé et colle-les sur un papier cartonné. - Reproduis les formes en tracant leur contour sur le papier cartonné pour réaliser le nombre de décorations voulu.

- Colorie-les au crayon, feutre ou peinture selon tes goûts

Barley Candy !

- Fais un petit trou à l’aide d’une perforeuse ou d’une pointe de ciseaux pour y passer un ruban. - Suspends tes décorations facilement sur ton sapin de Noël.

Astuce : tu peux aussi utiliser ces dessins pour décorer les fenêtres de ta maison en les fixant avec de l’adhésif.


SA MÈM LÉ BON

Camarons au combava et lait de coco

Mousse de framboise cœur letchi aux zestes de citron vert

Originaire de Montpellier, Alix Bernado revisite la cuisine réunionnaise avec sa sensibilité méditerranéenne. Elle est également la seule à Saint-Denis à proposer des recettes qui conviennent à tous : sans gluten, sans lactose, sans sucre ou allégés en sucre. Idéal pour régaler une grande assemblée à Noël !

Ingrédients (pour 6 verrines) : Ingrédients (pour 6 personnes) : 500 g de camarons décortiqués Le zeste d’un combava 1 boîte de lait de coco (500 ml) Sel, poivre

Laisser mariner les camarons avec le zeste du combava pendant 1h au réfrigérateur. Piquer les camarons sur des tiges en bambou (3 camarons par tige). Poser les piques sur un plat, verser par-dessus le lait de coco. Saler et poivrer. Cuire au four à 210°C pendant 10 minutes. Laisser réduire le lait de coco. Servir chaud ou froid selon vos goûts avec une purée de patate douce aux épices.

450 g de framboises 2 c. à soupe de miel 20 cl de crème liquide 2 g d’Agar-Agar (disponible dans les magasins bio) 1 c. à soupe de sucre de canne roux 500 g de letchis Le zeste d’un citron vert

Mélanger dans un bol la crème liquide, le sucre roux et le zeste de citron vert, réserver au frais pendant au moins 30 minutes. Mettez 6 framboises de côté pour le décor. Dans un robot, mixer 300 g de framboises avec le miel, verser dans une casserole. Rajouter l’agar-agar, mélanger et porter à ébullition. Laisser frémir sur feu moyen pendant 45 secondes. Verser dans un grand bol, laisser tiédir pendant 5 minutes. Ajouter le restant des framboises, écraser grossièrement à l’aide d’un fouet, bien mélanger. Battre la crème froide en chantilly, l’incorporer au mélange à base de framboises. Décortiquer et dénoyauter les letchis en conservant le jus. Mettre le jus et la chair à feu doux, laisser réduire pendant 40 minutes pour les confire sans sucre ajouté ! Laisser refroidir.

Kali’x 189 A1, rue Marcel Hoarau – Le Moufia 97490 Sainte-Clotilde Tél : 06 92 611 649 Uniquement sur commande

Verser dans les verrines en alternant mousse de framboises et confit de letchis. Réserver au frais pendant au moins 3 heures. Rajouter une framboise dans chaque verrine au moment de servir.

Sucré

Salé

43


TRIBUNES POLITIQUES

45

Les veuves en deuil devorées par les caimans « Mon ennemi c’est la finance » avait dit le candidat Hollande alors que son Trésorier de campagne avait placé de l’argent dans le paradis fiscal des îles Caïmans. Le ministre louche Cahuzac nous regarde droit dans les yeux en nous mentant sur son argent planqué à l’étranger pour échapper à l’impôt ; et Cahuzac, payé par la République comme ministre, est supposé lutter contre la fraude fiscale. Tous ces éléments racontent la même histoire : les socialistes ont un problème avec l’argent et avec la vérité. Les socialistes pratiquent le mensonge comme programme politique. Les impôts, le chômage, la violence dans les quartiers ! Rien n’a changé ! Et en plus, ils s’attaquent à l’Ecole et aux enfants. « Nos enfants sont crevés » titrait la presse. Alors à quoi cela sert-il de voter socialistes ? La dernière attaque des socialistes c’est la réforme Peillon sur l’Ecole. Le verdict est sans appel : dans sa configuration actuelle une majorité est contre. Tous disent que cette réforme en l’état est mauvaise : les enseignants, les syndicats, les parents, les associations de parents d’élèves ….. et même la mairie de SaintDenis ! Car à Saint-Denis, la majorité socialiste a décidé de reculer et d’attendre après les municipales pour revenir à la charge. Cette réforme paradoxalement c’est plus de fatigue pour les enfants, plus de tracas pour les parents, moins de considération pour les enseignants et plus de mépris pour les animateurs de l’Education populaire poussés à la faute.

Bonnes fêtes à tous ! La Loi relative à la démocratie de proximité permet aux communes de 3500 habitants et plus d’avoir un espace de libre expression dans les bulletins d’information générale. C’est ainsi qu’en tant que groupe majoritaire, nous publions une tribune dans ce magazine, comme les deux autres groupes politiques composant le conseil municipal de Saint-Denis. Cependant, afin de rester conforme à l’article L52-1 du Code électoral qui ne permet pas aux groupes politiques d’utiliser des

moyens publiques à des fins publicitaires, au bénéfice d’un élu local candidat à une élection, nous n’avons pas voulu utiliser cet espace à des fins électorales. Nous renonçons donc à cet espace d’expression et vous souhaitons néanmoins à toutes et à tous de bonnes fêtes de fin d’année. Le groupe Saint-Denis pour tous

Où sont les deux députées de Saint-Denis déguisées en veuves, tout habillées de noir pour protester autrefois sous Sarkozy du sort supposément fait à l’Ecole ? On ne les voit plus et on ne les entend plus à Saint-Denis. A croire que c’est plus facile de faire du cinéma pour tromper la po nter n’importe quoi aux électeurs, puis une fois élues on ne les voit plus. Des élections arrivent bientôt, c’est la saison des promesses socialistes ; on risque de revoir nos veuves joyeuses. A moins que les caïmans ne les aient dévorées. Ceci étant, l’opposition municipale souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année. Ceci étant, l’opposition municipale souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’année. Le groupe Les dionysiens en toute confiance

Le g roupe Saint-Denis solidaire

Contenu non comuniqué

Ce magazine est ouvert à la pluralité des opinions, dès lors ces pages sont proposées aux trois groupes politiques qui composent le conseil municipal de Saint-Denis. Ces articles n’engagent que leurs auteurs et aucunement la rédaction.


Infos pratiques

INSCRIPTIONS SCOLAIRES 2014/2015

LETTRE AU PÈRE NOEL

46

Qui inscrire ? - les enfants nés en 2011 pour une rentrée en maternelle - les enfants des familles nouvellement installés sur le territoire de la Commune

À découper et à amener au Père Noël lors de l’évènement Ville de noël au Barachois

Où s’inscrire ? à partir du 25 novembre 2013 A la Direction du Projet Educatif Global (DPEG) Service des Inscriptions Scolaires Du lundi au jeudi de 8h à 13h - Vendredi de 8h à 11h 14 rue de l’Europe-La Trinité-97400 Saint DENIS Attention changement d’adresse, à partir de Février 2014 la DPEG déménage au 9 rue Vallon Hoarau - 97490 SainteClotilde (à côté l’imprimerie Puylaurent) ou

Cher Père Noël,

du 3 au 27 fevrier 2014 inscriptions dans les mairies annexes selon votre lieu de résidence Du lundi au jeudi de 8h à 14h

Je m’appelle ................................ et j’ai ......... ans. Cette année j’ai été très sage mais j’ai également fait quelques petites bêtises !

ou Télécharger sur le site www.saintdenis.re la fiche d’inscription Infos Direction du Projet Educatif Global : 0262 30 86 48

Je veux te remercier pour la magie que tu disperses autour de toi et pour la joie que tu mets dans les cœurs !

solutions jeux

J’espère que tu nous apporteras du bonheur et plein de belles choses sous le sapin.

BAT LA LANG

tamarin tamarin zanana ananas

Si tu passes par la maison beaucoup recevoir : - ..................................... ............ - ..................................... ............ - ..................................... ............ - ..................................... ............

Christmas tree Present Barley Candy Santa Claus Snowman

le 24 décembre, j’aimerais ................. ................................... ................. ................................... .................................................... ....................................................

Merci beaucoup Père Noël. Je t’attends avec impatience.

Sapotiy corossol

JEUX LESPASS MARMAY



Ici Saint-Denis N°17