Page 1

M A G A Z I N E T H E

N °10 EDITION NATIONALE - AOûT 2017 / AV 5777

Romi

NEST STEVE SUISSA 1er festival du théâtre

français

Justice

il faut sauver

DAN LAMPEL

Diaspora nos cousins

d’AMERIQUE

MODE les créateurs israéliens

BEAUTÉ

10 COMMANDE

les

MENTS

pour un ETE enbeauté

People

CYRIL

HANOUNA une rentrée sous haute tension


YAELGRAPHICDESIGNER.COM

pour Roula Communication

LOVE YOURSELF FIRST.


Profitez d’un maquillage et d’une coiffure de star

MAQUILLAGE & COIFFURE pour les lecteurs de Roula

350₪* seulement 03 566 5057

Hair.Makeup.Express l Hair.Makeup.Express@gmail.com www.hair-makeup-express.com Ben Yehuda 206, Tel Aviv

* Maquillage des cils non compris. Coiffure et maquillage seulement proposés sur la carte. * Sur présentation du ROULA Magazine n°10.


YAEL Graphic DESIGNER Logo - Flyer - Carte de visite - Poster Web & App Design ... DEVIS GRATUIT

058 630 5530 www.yaelgraphicdesigner.com

ROULA N°10 edition nationale - AOût 2017 / AV 5777 SIRET : 027844026 Siège social : Ashdod Contacts Léa Tov 083748814 lea@roula.fr Publication - Directrice de la publication : Léa Tov - Rédactrice en chef : Yaël König - Chef de projet : Yaël Nadjar - Correctrice : Yaël König, Nina Naggar - Comité de relecture : L. Tov, S. Assaraf Krieger, N. Naggar, Y. König - Directrice artistique : Yael Graphic Designer - Directrice de communication : Nina Naggar +972 (0)54 700 6012 Publicité - Directrice commerciale : Léa Tov - Régie publicitaire : Léa Tov - Directrice de communication : Nina Naggar - Création & Design : yaelgraphicdesigner.com +972 (0)58 630 5530 Impression et Diffusion - Imprimeur : Amir Solan - Distribution : Isaac Zenouda Rédaction et Participation Léa Tov, Sandrine Assaraf Krieger, Mégane Meimoun, Samantha Msihid, Nili Pitchon, Jean-Claude Elfassi, Yaël König, Ruben Layani, Isabelle Tahar Miller, Noémie Aknin. Judith Lossmann : judith.lossman@orange.fr (en collaboration avec « La Vie Est Belle Voyages ») Partenariat

Patricia Hassoun

Crédits photos et copyright Shutterstock (www.shutterstock.com)

ROULA Magazine est publié sous licence de Roula Communication et de Léa Tov. Tous droits sur les contenus sous licence leurs appartiennent et ne peuvent être reproduits, en partie ou en entier, sans leur consentement. Malgré le soin apporté par la rédaction pour assurer l’exactitude des informations publiées provenant de sources très diverses, ni l’éditeur, ni l’imprimeur ne pourraient être tenus responsables pour les photos et les textes fournis par les annonceurs. La citation de marque, dans les articles, est généralement réalisée sans aucun but publicitaire. L’éditeur s’autorise à priori à refuser toute insertion qui semblerait contraire aux intérêts moraux ou matériels de publication. La rédaction décline toute responsabilité en cas d’insertion publicitaire erronée, et seuls les annonceurs sont responsables des informations contenues dans leur visuels garantisant ainsi le magazine contre toute condamnation pronocée à son encontre sur ce point.

YA EL G

Instagram : roula_magazine Site : www.roula.fr Groupe facebook : « Je suis une roula car ... » Page facebook : ROULA Communication Radio : Roula Radio

RA PH IC D ES IG N ER .C O M

nadjar.yael@gmail.com

4

Roula mag

Yael Graphic Designer

Cover Production : Mégane Meimoun Production Model : Romi Nest from PMA Models Hair and Mua : Gil Abuhatsira Photographer : Eran Elster Styling : Mégane Meimoun Swimsuit : Gaelle Swimwear


SOMMAIRE

08

Romi Nest

12

Les créateurs israéliens

20

People : Cyril Hanouna, les fascistes du CSA ont encore frappé !

26

Steve Suissa

30

Diaspora : Nos cousins d’Amérique

38

Justice : Il faut sauver Dan Lampel

44

Les Juifs de Nice

54

La Roula du mois : Brigitte Benhayoun

56

Le Roul du mois : Guershon Nduwa

Roula mag

5


YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour

Roula Communication

INBAL DROR Haute Couture

6

www.inbaldror.co.il

Roula mag


the

EDITO

En jeune confrère des rares magazines francophones israéliens, Roula remercie les rédacteurs en chef qui ont eu l’élégance de l’accueillir par des encouragements et des félicitations. Les compliments sur nos journalistes – confirmés, il est vrai – sur nos sujets, nos prises de position, nous font chaud au cœur. S’il y eut des jalousies et des critiques machistes, nous n’en avons cure, nous ne les avons pas retenues. Le soleil appartient à l’humanité ! Et nous, chez Roula, nous aimons partager ! Roula Magazine, Roula Wedding, Roula Radio, Roula TV WEB, les créations fusent à jet continu. Et sans doute parce que c’est la joie de travailler qui nous anime, nous rencontrons un succès qui décolle ! Et décoller est à l’ordre du jour puisque Roula est lu dans certains états des Etats-Unis (nous n’avons pas dit notre dernier mot concernant une invasion de ce pays !), en Europe, et tenez-vous bien, nous avons la ferme intention de débouler en Asie et en Afrique ! Une réunion du Comité de Rédaction est chez nous comme un ball trap : les idées jaillissent, on les examine à chaud, on élimine l’irréalisable, ou bien on commence à le traiter ! Après tout, ça fait longtemps qu’en Israël on sait s’attaquer à l’impossible ! Nous voulons répandre notre enthousiasme, distribuer en larges parts notre joie d’exister, et bien entendu continuer d’aider largement les Olim à devenir Israéliens sans accros ni déceptions lourdes. Aider les Olim, mais aussi promouvoir les Israéliens, voilà notre cœur de cible.

De la culture ? A votre service ! Des infos people ? Jean-Claude Elfassi les distille avec talent ! La découverte de la FJN, Fédération des Juifs Noirs, présidé par l’incomparable Guershon Nduwa, dont la foi a soulevé des montagnes, vous laissera sûrement désireux d’en savoir davantage. Une Roula d’Amérique nous présente le Judaïsme américain, pendant qu’une Roula israélienne nous expose sa prise de position dans la controverse du Kotel. Ce qui nous permet d’annoncer pour le prochain numéro un dossier sur les différentes tendances du Judaïsme car il nous est apparu que certains articles appelaient à une meilleure information sur ces mouvements qui font cracher les uns et espérer les autres. Et puis nous vous exposerons notre cause du moment, qui risque de l’être longtemps. Faut-il extrader Dan Lampel, ce jeune garçon, un peu perdu, ayant pris de mauvais sentiers, et que l’on veut assassiner ? Absorbée par ses recherches et ses interviews, Yaël König a réuni un épais dossier sur le cas de Dan, dont elle nous livre ici quelques réflexions et sa prise de position, qui est à 100% celle de Roula. Nous sommes tentées ici de vous annoncer les scoops du numéro 11, mais chut !

C’est pourquoi vous trouverez en début de magazine un magnifique dossier qui met en valeur les créateurs de mode israéliens, ainsi que la talentueuse mannequin Romi Nest, qui sait ce que beauté veut dire.

Avant de sortir sur la pointe des pieds pour vous laisser en compagnie de Roula, nous tenons à vous dire merci, merci de vos retours élogieux, parfois dithyrambiques, merci de vos réactions chaleureuses. Et n’oubliez pas : si vous avez quelque chose à dire et si aucun membre du comité de Rédaction ne s’y oppose, nous vous publierons avec le même plaisir que celui que nous éprouvons à écrire !

Vous apprendrez les 10 commandements pour un été en beauté.

Léa Tov et Yaël König rédactrices en chef

Puis nous vous envolerons, comme le chante Goldman, vers la communauté juive de Nice, bien plus ancienne qu’il n’y paraît, pour revenir ensuite vers nos Rouls et Roulas du mois. Besoin d’un excellent ostéopathe ? Il existe ! Nous l’avons rencontré. Un jeune créateur d’une start up à l’éthique irréprochable ? Roula vous dira tout ! Des portraits d’Alya ? Il n’y a qu’à demander !

Léa Tov. Fondatrice et Directrice de la publication Roula mag

7


Romi NEST


Romi NEST nousparle PROPOS RECUEILLIS PAR MÉGANE MEIMOUN

d’elle

J’ai commencé le mannequinat à l’école primaire, par des publicités à la TV pour plusieurs sociétés. J’ai ensuite fait une pause pour poursuivre mes études et passer mon bac. Ensuite, à 18 ans, j’ai intégré l’armée. En 2016 j’ai participé à l’élection préparatoire au titre de miss Israël. Je suis arrivée seizième sur des milliers de participantes. Nous avons beaucoup voyagé, en groupe, participé à de longues séances photos dans le monde, et j’ai eu le plaisir de lire des articles me concernant. Cela m’a ouvert beaucoup de portes dans le milieu de la mode. J’ai eu l’opportunité de travailler avec de nombreuses marques israéliennes de prêt-àporter : Renuar, Crazy Line etc... J’ai également eu la chance de participer à de très beaux défilés à Tel Aviv et Berlin, parmi lesquels l’ouverture de la Fashion Week de Berlin. Grâce à Miss Israël j’ai été choisie pour une émission de télé réalité américaine. Mon rôle : représenter la beauté israélienne. Le but de la télé réalité est de présenter trente Miss Beauté issues de pays différents afin d’organiser un concours entre elles. L’émission est tournée aux États-Unis et sera diffusée en août. Il y aura des épisodes quotidiens sur nos concours. Je suis arrivée seconde au concours de beauté entre trente filles.

10

Roula mag

En Israël je travaille avec l’agence de mannequinat PMA Models, sous l’égide de l’agent Hagay Dor. Aujourd’hui je passe dans l’émission « Walla Buzzit ». J’ai plus de soixante mille followers sur Instagram et je suis également très suivie sur les réseaux sociaux, ainsi que sur mes «story», où je prodigue de nombreux conseils pour rester en bonne santé et garder une belle ligne fitness ! J’ai ce mois-ci, vous l’aurez remarqué, participé à la couverture du magazine « ROULA » grâce à la société de production de Mégane Meimoun, avec l’intervention du maquilleur Gil Abuhatsira et du photographe Eran Elster. Je suis très honorée de participer au numéro 10 du magazine branché Israélien. Merci à Léa Tov pour cette nouvelle opportunité et à toutes l’équipe de Mégane Meimoun, ainsi qu’à mon agent Hagay.

Production : Mégane Meimoun Production Model : Romi Nest from PMA Models Hair and Mua : Gil Abuhatsira Photographer : Eran Elster Styling : Mégane Meimoun Swimsuit : Gaelle Swimwear


YAELGRAPHICDESIGNER.COM

www.gaelle-s.com

pour Roula Communication

Où trouver ? Prestige by Gaelle Shevet levy, 14 Youd bet. Ashdod Tél : 088559290

Jo Tsniout Habanim 3, Raanana Tél : 053 708 1695 Dizingoff 33, Netanya Roula mag 11 Tél : 053 708 1695


ROULA MODE

Mégane Meimoun

www.meganemeimoun.com 052 262 6858 - 017 750 6186

Salut les roulas ! Sirotant un bon verre de champagne, à la proue d’un bateau, je réalise que nous fêtons ce mois ci le dixième numéro de Roula Magazine !! Wow! Incroyable comme le temps passe vite! Nous sommes déjà en août, les touristes et les roulas françaises sont arrivés! Les plages et les piscines sont pleines, le soleil brûle, ls bruit des raquettes sur les plages de Tel Aviv est assourdissant et n’arrête jamais! C’est enfin les vacances !!! Ça fait maintenant plus d’un an que vous me suivez chaque mois à travers mes articles de mode qui parlent très souvent des plus grands couturiers, tels Dior, Chanel, Louis Vuitton… Ainsi que pour les Fashion Week Parisiennes. Mais pour l’anniversaire de la dixième chronique mode de Roula, je vais vous parler des créateurs israéliens les plus en vogue, dont on parle en dehors de nos frontières.

Jennifer Lopez

12

Roula mag

Photographe : TelAviver

V GALIA LAHA

La première place est bien évidemment pour la célèbre Galia Lahav! Une créatrice de robes de mariée très populaire en Israël. Elle attire une nombreuse clientèle et ses modèles se vendent dans le monde entier. En novembre dernier Galia Lahav prend la tête du classement des créateurs de mode israéliens, et se fait adopter par la Chambre Syndicale de la Haute Couture à Paris. C’est la première créatrice israélienne inscrite officiellement dans l’agenda de la Fashion Week Haute Couture ! Pour l’occasion elle défilera dans l’endroit le plus prestigieux du monde pour la mode, le Grand Palais à Paris, à l’instar de Chanel ! Les plus grands stylistes rêvent de la rejoindre, et elle bénéficie d’une large presse, telle Vogue, L’Officiel, Marie Claire, et bien d’autres...


re Haute coutu

La deuxième place du classement est occupée par Inbal Dror, diplômée de l’école Shenkar. Vous la connaissez déjà grâce à ses robes de mariée magnifiques, célèbres dans le monde entier. Après ses études à Shenkar, Inbal a travaillé chez Roberto Cavalli en Italie pendant quatre ans. C’est seulement après qu’elle a construit son empire à Ashdod, en déclinant les modèles de robes de mariée. Elle enchaîne les défilés de La Fashion Week new-yorkaise, , les stars mondiales adorent porter ses créations dans les galas et lors de ses campagnes publicitaires.

INBAL DROR Après une telle notoriété, elle a ouvert sa boutique à Tel Aviv, face à la mer, et a gardé Ashdod pour en faire un immense atelier afin d’assurer les commandes de plus en plus nombreuses. Un magasin renommé à New York nous a même confié qu’il vendait ses robes quatre fois plus que celles de la célèbre marque Vera Wang ! Ces créations ne sont pas seulement des robes de mariée, mais la réalisation du rêve de toute jeune fille: se sentir star de gala au moins une fois dans sa vie! Beyoncé a porté une création de la talentueuse Inbal à chaque ouverture de ses concerts pendant sa tournée. Bar Rafaeli, la star israélienne, s’est mariée en robe Inbal Dror! Le mois dernier Inbal a présenté lors d’un défilé en Israël sa toute nouvelle collection. On avait l’habitude de la voir à la Fashion Week bridal de New York et de Los Angeles, mais cette fois la créatrice s’est dévoilée à la presse israélienne en avant-première: un succès incontestable ! Beyoncé

Roula mag

13

Bar Rafaeli


Paris Hilton

La troisième place est pour Alon Livne. Alon Livne est également issue de Shenkar Collège. Un très jeune créateur, qui a débuté sa carrière chez Roberto Cavalli et Alexander Mcqueen, avant de participer à l’émission télé israélienne «Project Runway». Il remporte la première place du jeu télévisé et se lance, grâce à sa notoriété, dans la création de mode. Très vite les stars se l’arrachent. Les plus grandes célébrités s’affichent dans les galas en robe Alon Livne. Lady Gaga, Naomi Campbell, Kim Kardashian, Paris Hilton, Beyoncé, et bien d’autres encore, sont les premières à avoir porté ses créations. Aujourd’hui son nom est devenu une grande signature de créateur. Il a présenté une ligne «Alon Livne» et «Alon Livne White» pour les robes de mariée. Le jeune créateur vit à présent entre New York et Tel Aviv et enchaîne les commandes.

ANO ARIEL TOLED

La quatrième place est pour le jeune Ariel Toledano. Un jeune talent sorti de l’école Shenkar, et ayant travaillé pour une des plus grandes maisons de couture française, Balmain. Après son expérience auprès des plus grands il revient en Israël et lance sa propre marque: «Ariel Toledano» il défile pour la Fashion Week de Tel Aviv et enchaîne les articles dans les grands magazines et se retrouve sur tous les plateaux télévisés d’Israël. Son nom devient une référence de la mode en Israël, on espère entendre parler de lui encore longtemps!

Photographe : Samuel Sarfati Mannequin : Vika from MC2 Styling & Production : Mégane Meimoun

ALON LIVNE Beyoncé


KEREN WOLF

Production : Mégane Meimoun Styling : Mégane Meimoun Photographe : Samuel Sarfati Dress : Dylan for Natali Sisauri Mua : Helena Henrion

La cinquième place est pour la magnifique Keren Wolf. Une créatrice de bijoux qui fait vibrer l’industrie de la mode israélienne et qui accomplit le tour du monde avec ses créations. Inbal Dror, Galia Lahav, ainsi que les plus grandes marques de robes de mariée défilent dans le monde entier en portant ses bijoux. Elle a également défilé à la Fashion Week de Tel Aviv, de Mayanmar et dans bien d’autres pays avec son Art Show. Les Miss Israël défilent aussi en portant des bijoux Keren Wolf. Les plus grandes stars israéliennes se marient, une de ses magnifiques couronnes sur la tête. Le monde entier s’arrache ses créations ! Bravo Keren !

NTY DYLAN PARIE Le prochain Roul talentueux est Dylan Parienty. Un très jeune étudiant de Shenkar qui a ouvert son blog de mode à seize ans, et qui très vite s’invite dans les Fashions Week de Paris, New York et Tel Aviv. Son Instagram s’élève à 70 000 abonnés. Grâce à d’heureuses opportunités il pose très vite ses pas dans le monde de la mode. Pendant sa deuxième année à Shenkar, Dylan collabore avec la marque israélienne de prêt-à-porter Castro, et créé une ligne de jeans pour la boutique. Il créé également, pendant sa deuxième année, une robe pour le projet de l’école. Elle provoque un énorme buzz! On la retrouvera, dans un magazine de mode, portée par l’égérie de Dior, Sofia Mechetner. Il a ensuite commencé à travailler au sein de l’atelier Inbal Dror. Il nous a confié qu’il a participé à toute la préparation de la dernière collection prêt-à-porter d’Inbal Dror.

Photographe : Aviv Avramov Robe : Dylan Parienty Makeup : NetArt Mannequin : Sofia Mechetner

Nouvelle colle ction de Dylan Parienty pour Inb al Dror


10 COMMANDE les

1

MENTS POUR UN ÉTÉ en beauté

T’HYDRATER TU DEVRAS Je ne vous le répèterai jamais assez, pour avoir une peau bien hydratée, il faut commencer par boire beaucoup! Rappelons à toutes fins utiles que le rosé n’hydrate pas, pas plus que le champagne ou tout autre alcool ! :) Toute l’année mais surtout lors de canicules ou de fortes chaleurs, il est important de boire au minimum 1,5l d’eau. Mais surtout, n’attendez pas, comme moi, d’avoir soif pour boire, car la soif apparaît lorsque le corps est déjà déshydraté !

Petite astuce d’une fille qui n’aime pas beaucoup l’eau : les eaux parfumées, les smoothies, les eaux détox ou drainantes (et oui autant optimiser : régime+hydratation), les soupes froides… sont aussi hydratants ! Bien plus que les sodas, même light ! Paroles d’une accro au coca zéro !

2

UN MAQUILLAGE LEGER TU PORTERAS L’avantage de l’été c’est que le teint est hâlé, alors les filles, on y va

doucement sur le make up ! Et oui, même les princesses transpirent en été. Mon conseil : à bas le fond de teint, utilisez plutôt une crème teintée. Ca tombe bien, le marché est inondé de CC crèmes, et BB crèmes en tout genre ! L’avantage : elles corrigent nos imperfections, unifient le teint et colorent légèrement la peau. Petit bonus, les meilleures contiennent un filtre protecteur pour le soleil :) Une petite touche de blush et, en cas de nuits difficiles, un peu d’anticerne: résultat garanti, même sans clim !


3

LA BRILLANCE TU EVITERAS Un dimant qui brille c’est beau, mais surtout pas sa peau ! Comme éviter de luire malgré une forte chaleur ? Conseils de pharmacienne : n°1: laver son visage matin et soir avec une eau démaquillante sans rinçage (les eaux micellaires de chez Bioderma sont incroyables) -> plus de 2 fois/jour si nécessaire. n°2 : choisir une crème hydratante « légère » et « matifiante ». Contrairement à une crème hydratante classique elle s’absorbera facilement et vous évitera de briller sur vos insta, snap et compagnie :) n°3 : un gommage au moins une fois par semaine! Pas trop astringent ça n’arrangerait pas les choses, au contraire! Petit bonus, c’est bien parce que c’est vous : mon coup de cœur, la Poudre de finition studio NYX !! J’ai testé lors d’une interview en studio! Comment vous dire… Waouh !!! Pour une fois pas de brillance !

4

DE CREME SOLAIRE TU TE COUVRIRAS Et oui, on rêve tous d’un bronzage parfait et presque instantané ! On oublie… Il faut souffrir pour être belle/beau, je dirai plutôt il faut être patient ! Pour l’avoir testé, un bronzage avec crème solaire et un bronzage sans

crème n’ont rien à voir. Je vous le garantis, avec une crème solaire, adieu : la peau qui pèle, l’écrevisse, les douleurs dès que l’on vous tape sur l’épaule. De plus votre bronzage durera bien plus longtemps ! (photos à l’appui pour ceux qui le désirent). Petit rappel : Indice 50 pour les peaux claires et les premiers jours de bronzage, indice 30 pour les peaux mates! La crème solaire n’est pas comme un patch : diffuse pendant 24h. Il est essentiel d’en appliquer régulièrement ! Dernière chose : la crème solaire n’a jamais empêché personne de bronzer, elle empêche de brûler (et donc évite les cancers de la peau) et pour couronner le tout elle ralentit le vieillissement. Si si, je vous jure ! Et plus d’excuses, avec les nouvelles textures huiles ou brumisateurs solaires, cela devient même un plaisir de l’appliquer. Petit plus pour tous ceux qui ont souvent des herpès/Boutons de fièvre : il existe des sticks solaires pour les lèvres.

5

DE TES CHEVEUX T’OCCUPERAS Trop souvent oubliés et pourtant tellement malmenés en

TU

hiver, vos cheveux ont eux aussi besoin d’être chouchoutés. Entre le chlore des piscines, le sel de la mer, le soleil… Si vous ne voulez pas ressembler à un épouvantail voici quelques petites astuces. Il existe des sprays protecteurs comme le Phytoplage Voile Capillaire Protecteur, qui vont protéger vos cheveux de toutes ces agressions. Pensez également à utiliser un shampoing extra-doux durant tout l’été (pour ceux qui ont des enfants, vous pouvez leur emprunter leurs shampoings, toujours plus doux que ceux des adultes :)) Et idéalement, dans le meilleur de monde et donc dans un monde où l’on a le temps, essayez de faire un masque au moins une fois par semaine. J’utilise Phyto Phytokarité, Masque Brillance Nutrition Extrême. Lorsque j’ai un peu moins de temps ou que je suis en déplacement, j’utilise une crème de jour nutritive Klorane, Crème de jour sans rinçage à la mangue.


6

UN BRONZAGE UNIFORME TU AURAS Pour avoir un joli teint hâlé, un bronzage parfait qui en fera rager plus d’un au retour de l’été ! Mon conseil beauté : le gommage ! Trop souvent oublié, pensez à en glisser un dans votre valise. Il en existe différents types : sur les peaux sensibles, utilisez un gommage à grains doux. Sur les peaux plus épaisses, utilisez un gommage à grains épais. Quand et comment l’appliquer ? Avant d’entrer dans votre douche le soir, massez doucement votre peau avec le produit. Ceci vous permettra d’éliminer les cellules mortes, et d’unifier ainsi votre teint en favorisant également la pénétration des soins hydratants. Pour les peaux fragiles, limitez-vous à un gommage par semaine max, pour les autres, deux à trois fois par semaine. Et parce qu’il vaut mieux tricher que trop abuser du soleil, il n’est pas interdit de mélanger un peu d’autobronzant à sa crème hydratante pour prolonger l’effet bonne mine :) Personnellement, j’utilise pour le corps un gommage doux corporel de chez Avène, parfait pour les peaux un peu fragiles, et l’aprèssoleil hydratant prolongateur et sublimateur de Nuxe. Pour l’autobronzant, j’ai testé le Jet Set Sun, que je vous recommande vivement !! Il s’absorbe très rapidement et colore la peau de façon très naturelle.

7

CHOUCHOUTER SERA

TA

PEAU

Même si on a souvent le sentiment d’avoir une peau plus belle en été, entre le vent, le sable, le sel de la mer, le chlore des piscines, et la climatisation, notre peau est très agressée et souvent très desséchée en fin de journée. Il est donc particulièrement important de redoubler d’efforts pour s’en occuper! Le bon réflexe : nettoyer et rafraîchir sa peau en rentrant à la maison le soir, soit avec une eau micellaire, soit avec une mousse nettoyante.

18

Roula mag

Pour les plus studieuses et méticuleuses, vous pouvez vous vaporiser le visage d’eaux florales après la douche, connues pour leurs vertus apaisantes. Et bien sûr pour tous, appliquez généreusement un soin après-soleil réparateur pour réhydrater en profondeur l’épiderme mis à rude épreuve par le soleil… Pour ma part, j’utilise : l’après-soleil hydratant prolongateur et sublimateur de chez Nuxe ainsi que l’Eau florale de camomille noble, ou au bleuet de Sanoflore, apaisante et adoucissante.

8

DES JAMBES LEGERES TU AURAS Si l’été est souvent synonyme de légèreté, cela n’est pas toujours le cas pour nos gambettes. En effet, dès que les grosses chaleurs arrivent, et en particulier pour toutes celles qui travaillent debout, les jambes sont lourdes et nos petits pieds enflent ! Pour garder des gambettes légères : appliquer un gel fraîcheur

9

A TES PETITS PETONS ATTENTION TU FERAS Si dès les premiers rayons de soleil, on pense à vernir nos orteils de couleurs toutes plus vives les unes que les autres, on oublie souvent que nos petits pieds sont mis à rude épreuve en été. Et oui même les pieds de princesses transpirent. Pour y remédier, vous pouvez acheter des semelles au charbon qui absorbent humidité et odeurs. Ou des sprays antitranspirants (la marque Akileine en propose un très efficace). Mais surtout n’oubliez pas que nos pieds aussi sont déshydratés en été, à chaque sortie de douche le soir, ou juste avant de dormir. Bien les hydrater (petite astuce perso : ma crème hydratante se trouve sur ma table de nuit : sinon j’oublierais à tous les coups). Pour celles et ceux qui portent des chaussures fermées, pensez à mettre de la poudre de Talc dans vos chaussures.

10

AIMABLE TU SERAS ;) SI SI…

(Gelée fraîche de chez Jouvence) matin et soir : il existe même des sprays à glisser dans son sac pour la journée. Masser de bas en haut, vous serez enveloppés d’une sensation de fraîcheur et re-boosterez votre circulation sanguine ! A bannir en cas de fortes chaleurs : les épices, l’alcool, les plats trop salés (si vous êtes comme moi, évitez de saler vos plats avant même de les goûter :)) ! Evitez également les pantalons trop serrés. Autre petite astuce : passez un jet d’eau froide sur vos jambes, toujours de bas en haut (de la cheville au haut des cuisses) : effet garanti !

Travailler son teint hâlé passe aussi par son alimentation… Et comme le dit le dicton, les carottes rendent aimables… Mais pas que !!! Pour un teint bronzé pensez à manger des fruits et légumes riches en béta-carotène, qui stimulent la mélanine et pigmentent ainsi votre peau. Et la protègent des radicaux libres. On en trouve dans les aliments orange : carottes, abricots, mangue, pamplemousse, mais aussi dans certains légumes verts comme les poivrons et les épinards !

Voilà mes 10 astuces pour un été en beauté ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles et bonnes vacances, légères, bronzées colorées : mais surtout en beauté !!

Noémie Aknin Directrice Cible Clinic


pour Roula Communication YAELGRAPHICDESIGNER.COM

Karine

MAQUILLAGE PERMANENT

Professionnelle du Microblading 23 ans d’expérience - Se déplace en institut et à domicile - Formatrice

054 691 7270


People par

Jean-Claude

L

e CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) en France a encore condamné Cyril Hanouna pour une séquence humoristique diffusée dans l’émission Touche Pas à Mon Poste (TPMP) le 18 mai dernier. C’est une amende de 3 millions d’euros qui est réclamé à l’animateur-producteur. Le CSA avait déjà condamné en juin Cyril Hanouna et la chaîne de télévision C8 à ne plus diffuser de publicités pendant 3 semaines avant pendant et après «TPMP» . Ces sanctions sont d’une importance unique dans l’histoire du CSA et s’apparentent à de l’acharnement. En effet, peu importe que les chaînes de télé diffusent à longueur de journées des images violentes, donnent la parole à des islamistes distillant leur haine, l’important c’est de sanctionner Cyril Hanouna et ses blagues potaches. Lors de son audition devant l’Assemblée nationale en juin dernier, Olivier Schrameck le président du CSA s’interrogeait sur l’impact de TPMP sur « les jeunes dans une cour d’école » Mais Olivier Schrameck ne se pose pas de question sur l’effet sur les jeunes de cour d’école quand ils voient des viols, des meurtres des actes de barbaries, du terrorisme au journal télévisé, dans des films ou des séries ? Des otages décapités, des femmes lapidées en Syrie, des centaines de cadavres en Irak, des corps démembrés après les attentats

20

Roula mag

ELFASSI

de Paris et Nice, d’après olivier Shrameck ces images dont nous sommes abreuvés n’ont pas d’impacts sur les jeunes dans les cours d’écoles. Lors de la prise d’otages de l’hyper casher, BFM TV a volontairement mis en danger de mort des personnes en diffusant une info selon laquelle des clients étaient cachés dans une chambre froide alors que la prise d’otage était en cours. Pour ces faits d’une gravité extrême qui auraient pu entraîner la mort de plusieurs personnes BFM TV a juste reçu une mise en demeure du CSA de ne pas recommencer ! En revanche, Cyril Hanouna représente un danger pour notre jeunesse, pour la France parce que son humour déplait aux vieux membres du CSA. Cyril Hanouna cumule deux défauts impardonnables pour le CSA; il a un succès insolent avec ses deux millions de téléspectateurs quotidiens et il est juif. Sous couvert de morale, les fascistes de la pensée et de la bienséance lui font payer son insolente réussite. Un juif qui gagne des millions ça crée des jalousies, il faut le spolier comme en 40. En attendant, Cyril Hanouna prend ces sanctions à la rigolade comme à son habitude et a décidé de contester cette décision.


B

elle, sportive, un cœur gros comme ça, une énergie à tout réussir, une âme d’artiste, voilà en quelques mots l’impression que fait Vanessa Allouche, la star de notre cœur ! Qui est-elle ? Waouh ! Une tornade d’amour, de force et de talent ! Vanessa n’est pas inconnue du public israélien puisqu’elle a participé à la première émission de « Big Brother », équivalent du « Loft ». Toujours imprévisible, elle vient de participer à Cash Island, une émission d’aventure qui sera diffusée à la rentrée sur C8 et présentée par Benjamin Castaldi. A

ROULA, nous parions tous sur son succès, malgré les immenses difficultés du jeu ! Depuis son plus jeune âge, Vanessa est une passionnée de chevaux. Elle a d’ailleurs été jockey professionnel pendant dix ans ! Elle a aussi créé un refuge où elle recueille tous les animaux abandonnés ou blessés. C’est notre Brigitte Bardot israélienne, les convictions politiques en moins ! On la sollicite pour une série franco-israélienne, pour une autre télé-réalité en France… Sans stress et sans précipitation elle examine toutes les propositions, et se ressource toujours dans la fréquentation de… Ses animaux !

Roula mag

21


participera à la seconde édition du Tel Aviv Comedy Club !

O

n vient de l’apprendre, L’humoriste Kev Adams a d’ores et déjà donné son accord pour participer au prochain festival d’humour francophone en Israël ! Il aura suffi d’une seule et première édition du Tel Aviv Comedy Club pour devenir LE rendez-vous incontournable et annuel de l’humour francophone ! Raphaël Elbaz, notre monsieur iCinema, a confirmé son statut et son talent de producteur surdoué avec le succès de ce premier festival d’humour francophone. Entouré de sa team, et en collaboration avec Emmanuel Smadja (producteur au Pranzo, ancien restaurant et café-théâtre parisien), le Tel Aviv Comedy Club a remporté un énorme succès ! Ce fut même le théâtre d’une demande en mariage très particulière grâce à « She said Yes » et Raphaël Dahan. Nous sommes déjà impatients d’être à la prochaine session et de découvrir encore d’autres talents, comme ce fut le cas le mois dernier ! Le chouchou de Roula Magazine, la révélation masculine Mirko Rochat, qui a déjà tout pour devenir une star! Ce jeune humoriste suisse, produit par Aurélie Candaux, a mis la salle dans sa poche avec son sketch désopilant sur des enfants et une mère déjantés ! On en veut et on en redemande ! Les français pourront aller l’applaudir au théâtre des Feux de la Rampe, les 25 et 26 septembre

prochains (34 rue Richer, Paris 9 ; 01 42 46 26 19), courez-y vite, vous allez l’adorer ! Mention spéciale pour Judith Mergui qui, depuis son dernier spectacle, a pris de l’envergure pour monter sur les planches des scènes internationales ! Larusso également, qui était remarquable aux côtés de Bérengère Krief. Le jeune David Smadja était toujours aussi décalé et hilarant ! Quant à Sacha Judaszko il a confirmé son talent ; un très grand humoriste, qui est aussi metteur en scène et auteur pour d’autres grands, tels que Gad Elmaleh, Kev Adams, Cauet, Anthony Kavanagh, Rachid Badouri. Un grand bravo aux deux artistes musulmans Waly Dia et Majid Berhila, pour avoir participé à cette aventure en Israël, périple qu’ils ont narré avec beaucoup de fraîcheur, d’humour et d’autodérision ! La présence remarquée également des deux premiers vainqueurs du Casting-Révélateur de talents : le grand gagnant Sébastien Amram Goëta, remarqué lors de la soirée de Gala, et Eric Litman, présent lors de la soirée scène ouverte aux nouveaux talents. En revanche, un bémol concernant le parrain du festival Elie Semoun ; malgré la standing ovation qu’il a reçue, il a néanmoins été quelque peu boycotté… Le prix à payer probablement pour entretenir des relations troubles avec Dieudonné et avoir affirmé qu’il serait près à remonter sur scène avec lui… Opportunisme ou réelle amitié ? Ce qui est certain c’est que nous n’avons pas eu vent, à ce jour, de propos réciproques émanant de son ex coéquipier négationniste…


ROULA RADIO

Egalement disponible sur les bouquets

et


les

Doubles ROULS des

Cocktails glacés

a y est les Rouls et Roulas ! C’est l’été ! Il fait beau il fait chaud, on profite du soleil, à nous les barbecues, les rendez-vous à la plage entre amis, les « swimming-pool parties » ! Mais voilà, gros dilemme : vous hésitez entre la fraîcheur d’une glace, le croquant d’une pastèque et un bon mojito ou une piña colada ? Alors la gamme IceDreams est faite pour vous ! Tout a commencé en 2015, une après-midi d’été dans les calanques de Marseille… Deux amis d’enfance, Jean-Baptiste et Grégoire, font bronzette assis sur leur serviette sous un soleil de plomb… Et le dilemme se pose à eux : cocktail ? Glace ?... C’est là que naît l’idée d’un bâtonnet glacé un peu spécial, le « Mister Freeze » revisité pour adulte : un cocktail légèrement alcoolisé (5% d’alcool) en bâtonnet glacé! Le buzz est immédiat, les deux compères décident alors de proposer leurs bâtonnets à glace à la grande distribution

locale. Dès 2016 le succès ne se fait pas attendre : la marque est référencée dans plusieurs enseignes majeures du sud de la France… A leur tour, deux entrepreneurs français, Hervé et Nathanel, trouvent l’idée géniale et décident d’importer le concept en Israël ! Banco ! Voilà IceDreams qui débarque en Eretz, soit dix parfums de cocktails différents, à déguster et emmener partout avec vous ! On retrouve les saveurs du mojito soit « Lime on the rocks », mais aussi « Piña colada », « Sex on the beach », « French summer », « Jet 7 », le whisky cola « Scotch & coke », et bien d’autres encore... Les bâtonnets IceDreams sont vendus par boite de 5 ou boite de 10, sous forme liquide à mettre au congélateur, soit vendus à l’unité… C’est vous qui choisissez, et c’est surtout une idée originale, sympa et conviviale à proposer lors de vos soirées, lors de mariages, ou pourquoi pas organiser carrément un bar IceDreams pour animer vos événements ?! Si l’idée vous séduit et vous a donné l’eau à la bouche autant qu’à nous, alors contactez IceDreams au 054 431 9898, ou par mail : icedreamsisrael@gmail.com Site : www.icedreams.eu

Sandrine Assaraf Krieger

24

Roula mag


Sophie Messika Coiffeuse et esthéticienne

YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour Roulapour Communication YAELGRAPHICDESIGNER.COM Roula Communication

Haute coiffure Spécialisée dans les extensions de cheveux

054 941 0255

Coiffeuse Visagiste & Soin du visage By Sophie

Tal Sophie Roula mag 25


la

SÉDUCTION sur

scène

Par SAMANTHA MSIHID - Sam’s et les mots

1er festival

le

du

26

français Roula mag


B

oucher de père en fils, Steve n’avait pas beaucoup d’options d’avenir ; son destin semblait tout tracé. Pourtant, le séduisant jeune homme aspirait à de plus grandes ambitions. Passionné par le jeu d’acteur mais sans aucune culture cinématographique, il tenta sa chance pour un casting au Cours Florent avec une interprétation du Parrain. Bien qu’on se soit moqué de lui à plusieurs reprises, jamais cet adorateur du 7ième art n’a baissé les bras. Curieux de tout, il se construisit peu à peu autour de ses découvertes et de ses nombreuses lectures, jusqu’à devenir lui-même un pilier du cinéma et théâtre français. Après des débuts en tant qu’acteur, il s’essaya à la réalisation – ce qui fut un véritable succès ! Il réalisa un film autobiographique* avant de mettre en scène son professeur le grand Francis Huster avec qui il s’associera à de nombreuses occasions. Mais Steve Suissa a deux autres passions dans la vie : partager son amour de la vie et du cinéma, et Israël. Israël, comme beaucoup d’autres pays, a toujours beaucoup aimé la culture française, ses chansons, ses comédies, sa gastronomie… Et pourtant, jusqu’à présent, les artistes français étaient frileux à l’idée de venir chez nous. Pour preuve : pendant plusieurs années, rares étaient-ils à nous offrir une de leurs prestations. Il y a pourtant aujourd’hui comme une nouvelle vague, un mouvement de reconnaissance d’Israël comme étant un point de chute incontournable et de nombreux artistes s’y sont déjà présentés, tels que Charles

Aznavour, Gérard Depardieu ou Fanny Ardant. Il y a quelques temps, on vous parlait de la première édition du Tel Aviv Comedy Club, avec ses comédiens à l’humour décapent, aujourd’hui on revient vers vous avec la première édition du Festival du Théâtre Français. Non, vous ne rêvez pas, nos artistes français, juifs mais pas que, viennent apporter un peu de leur culture tant adorée chez nous ! Il faut un début à tout et c’est avec la délicatesse d’un boulet de canon que notre cher Steve vient nous partager un peu de théâtre français en Israël. Pour notre plus grand bonheur, nous retrouverons sous la houlette de ce metteur en scène de génie des artistes comme l’indispensable Robin de son Batman Francis Huster mais aussi Pierre Arditi, Thierry Lhermitte ou encore François-Xavier Demaison et d’autres interprètes de renom, dans quatre pièces de théâtre traitant de sujets vastes telle l’identité juive, ou en innovant dans l’interprétation artistique en mêlant l’art visuel et l’art musical, le tout saupoudré d’une bonne couche d’humour pour passer un moment des plus fantastiques ! On l’aime pour sa créativité, pour son humour, pour sa passion et ses adorables yeux bleus, et il revient rien que pour nous ! Ce festival représente l’apogée de sa revanche sur le monde qui n’a pas cru en lui et on lui souhaite encore de nombreuses représentations ! Alors n’attendez plus et venez dès à présent réserver vos places pour cette première édition – et non pas la dernière ! *Voir L’Envol (2000)

© Pascalito

Roula mag

27


CULTURE

• Inconnu à cette adresse Mise en scène Delphine de Malherbe - Avec Francis Huster et Thierry Lhermitte « Inconnu à cette adresse » est un texte magistral, bouleversant. Dix-neuf lettres entre deux amis, un Allemand et un Juif américain, à l’heure de la montée du nazisme. Au fil de la correspondance, le ton s’assèche entre les deux amis. On assiste à l’idéologie fasciste qui s’infiltre, à l’horreur qui arrive... Qui est le bon, qui est le méchant ? Qu’aurions nous fait à leur place ? Le courage suffit-il à contrer le courant ? Et quand l’horreur advient, le pardon est-il préférable à la vengeance ?

40x60-IACA.indd 1

04/07/17 15:00

Dimanche 22 octobre 2017 Tel Aviv 20h30 Lundi 23 octobre 2017 Jérusalem 20h30 • L’être ou pas De Jean-Claude Grumberg Avec Pierre Arditi et Daniel Russo Neuf impromptus truculents et hilarants entre deux voisins qui se croisent dans la cage d’escalier de leur immeuble. Quand chaque rencontre est l’opportunité pour l’un de questionner l’autre sur ses origines juives ou comment en finir avec l’obstination des idées reçues sur la question.

Lundi 23 octobre 2017 Tel Aviv 20h30

• Horowitz Avec Francis Huster & ClaireMarie Le Guay - Mise en scène Steve Suissa Offrez-vous l’expérience d’une soirée exceptionnelle qui vous invite à revivre le destin fantastique, déchirant et incroyable de Vladimir Horowitz. Derrière ces deux virtuoses, une juxtaposition d’écrans nous raconte en images, l’enfance, la vie, l’oeuvre, les endroits parcourus, les concerts et fait revivre, au travers de films et de documents d’époque, la Révolution russe et deux guerres mondiales qui incendièrent la vie déchirante du plus grand pianiste du siècle. Une nouvelle façon de rassembler différentes formes d’arts unique, émouvante, drôle, vraie et accessible.

40x60-HOROWITZ.indd 1

04/07/17 14:59

Dimanche 29 octobre 2017 Tel Aviv 20h30 • François-Xavier Demaison Nominations aux Molières de l’Humour 2017 Qu’il y a t-il de commun entre la Corse, une Américaine, des parents bio, une séance de massage et une chèvre ? Rien ? Si ! Le tout nouveau spectacle de François-Xavier Demaison ! Il y a dix ans, il montait sur scène pour la première fois... Dix années de rires qu’il va nous raconter, ses dix ans à lui. En 1h30, François-Xavier, en virtuose, incarne une galerie de personnages toujours plus drôles et étonnants. Comédien génial, entre sketch et stand-up, il crée une complicité unique avec son public.

40x60-FXD.indd 1

04/07/17 14:56

Lundi 30 octobre 2017 Tel Aviv 20h30

Tel : +972 (0)03 602 36 19 Réservation : www.israstage.com www.festival-theatre-francais.com


MUSIQUE

CINÉMA

ÉVÉNEMENT

© Nicolas Aznavour

Concerts

Charles AZNAVOUR

TRANSFORMERS 5 The Last Night

Après avoir gagné 8 « Tony Awards », 9 « Drama Desk Awards » and 4 « Olivier Awards », et après de nombreuses productions dans le monde entier, la comédie musicale « Hairspray » débarque en Israël du 18 au 29 août 2017 à l’Opéra de Tel Aviv. Pour rappel, Hairspray a lieu à Baltimore (aux USA), dans les années 60, où une adolescente passablement arrondi, Tracy Turnblad, n’a qu’une idée en tête : danser dans la célèbre émission de Corny Collins. Par chance, ce dernier assiste à une de ses performances au lycée et lui propose de venir rejoindre son équipe. Tracy devient instantanément une star, s’attirant du même coup la jalousie d’Amber, qui régnait jusqu’ici sur le show. Réservation sur eventim.co.il

Charles Aznavour sera en concert en Israël le 28 Octobre prochain au Menorah Mivtachim Arena à Tel Aviv. Il reprendra ses plus grands titres pour le bonheur de son public israélien et frazncophone. Réservations : Leaan.co.il ( page disponible en Français) ou au *8780 Le 28 octobre 2017 à 20h30 Menora Mivtachim Arena, Rehov Ygal Alon 51, Tel Aviv

The Last Knight fait voler en éclats les mythes essentiels de la franchise Transformers, et redéfinit ce que signifie être un héros. Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n’est plus là… La clé de notre salut est enfouie dans les secrets du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. Sauver notre monde sera la mission d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Il arrive un moment, dans la vie de chacun, où l’on se doit de faire la différence. Dans Transformers: The Last Knight, les victimes deviendront les héros. Les héros deviendront les méchants. Un seul monde survivra : le leur… ou le nôtre. Dates et lieux des projections en VF : - Netanya : le 6 août à 21:00, Cinema City - Jérusalem : les 7 août à 21:00, Cinema City - Tel Aviv : le 8 août à 21:30, Yel Planet - Rishon Letsion : le 9 août à 20:30, GlobusMax - Netanya : le 10 août à 19:30, Cinema City Réservation sur www.centurymax-studios.com

YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour

crédit photo : wallpaperdj.com

Ecoutez aujourd’hui ce que les autres écouteront demain

Roula Communication

Lil Wayne sera en concert au Live Park de Rishon Letzion le 24 août 2017. Réservation au *2207 ou sur le site 2207.co.il

Maxximixx Maxximixx Radio TLV

www.maxximixx.com

Roula mag

29


NAcousins os

d’

MERIQUE


C’est par une journée du joli mois de Mai parisien que je suis tombée un jour nez à nez sur Roula Mag. Il était la posé nonchalamment sur la table du salon de ma copine Shirel et la couverture de papier glacé rosacé attira immédiatement mon attention.

S

ympa me suis-je dit; enfin un magazine pour nous les femmes fortes. Enfin fortes au sens imagé.. Et puis après tout moi aussi je me définissais comme la parfaite Roula : n’étais-je pas une petite juive tunisienne née à Paris qui avait réussi à s’installer il y a 20 ans aux USA en épousant au grand dam de mes parents de gentils Soussiens un Mr Roul américain de Nouvelle Angleterre né dans le New Hampshire ? Tout ça bien loin de mes origines Seph! Mais enfin le coeur a ses raisons que la raison ignore dit le dicton. De cette union peu classique sont nés trois beaux enfants « franco tunes new englando americains ». Mais enfin je m’égare. Revenons donc à nos moutons. En parcourant le magazine, je me suis de suite dit que je devais écrire un article pour ce magazine pour super nanas (en l’occurrence vous) Et voilà comment je suis arrivée là. Et que vous chères lectrices, chers lecteurs vous pouvez goûter à ma plume bien trempée. Mais quel sujet aborder ? Les roulas aux USA? Finalement il y a tant à dire sur le judaïsme américain et ses anachronismes que Léa Tov et moi-même nous nous sommes mises d’accord pour vous initier aux méandres complexes du judaïsme amerloque. Roula mag

31


Un peu de chiffres d’abord ! Selon un recensement de 2012 cité par Wikipédia, il y aurait environ 7 millions de juifs aux Etats- Unis, mais en élargissant il y aurait entre 8 et 10 millions de personnes avec des racines juives. Si on dit souvent il y a 1 juif et 2 opinions, on peut tout autant dire il y a 7 millions de juifs il y aura au moins 14 millions de types de Judaïsme américain.

C

ontrairement aux idées communément reçues, ce sont les sépharades qui furent, dès le milieu du 17eme siècle, les premiers immigrés juifs. Ils étaient d’origine espagnole et portugaise. Ils furent suivis par des vagues d’immigration de Juifs ashkénazes venus d’Europe de l’est. Ainsi Hayim Solomon un juif Polonais qui finança activement la révolution américaine contre la Grande-Bretagne. Les juifs ont toujours eu des

32

Roula mag

positions prédominantes dans la société américaine, une société essentiellement d’origine protestante et lavée de l’antisémitisme primaire du christianisme issu de l’église de Rome. Ils n’ont donc pas connu cet antisémitisme rampant qui gangrène depuis des siècles les vieilles sociétés européennes. Comment vit on son judaïsme aux USA? Quelle est la spécificité du judaïsme américain ? A la première question je répondrais simplement : on le vit très bien. On ne se cache pas d’être Juif et on ne peut pas dire que l’on ressente l’antisémitisme comme on l’a vécu en France. On peut dire je suis Juif sans se ramasser un tir de mitraillettes ou des crachats !et puis Hallmark cards qui vends les cartes de voeux (vendues au supermarché) a des cartes pour nos fêtes religieuses : Rosh Hashana, Hanoukkah (que l’Américain moyen

tends à comparer au Noel des Juifs), Pessah/Passover.. Nos fêtes sont même sur les calendriers grégoriens. A la deuxième question je dirais : Difficile à définir en un mot ! Il est le survivant parfois malmené de la Shoah et d’une assimilation dangereuse qui menace sa pérennité. A l’opposé par contre des milieux orthodoxes ou on a recréé avec zèle le judaïsme des ghettos d’Europe de de l’est. A n’y rien comprendre. Et bien sûr le fameux 770, résidence du Rebbe Menahem Schneerson devenu lieu de pèlerinage et en son temps lieu de rencontres des plus grands leaders et Présidents de la planète. Les 3 branches du judaïsme américain ne diffèrent guère du judaïsme des autres pays de type anglophone comme l’Angleterre ou l’Australie; « Reform », « Conservative » et « Orthodox ». Et entre ces 3 catégories il existe toute une


série de nuances très complexes. Plus récemment on a vu se développer le mouvement reconstructionist dans la région de Philadelphie, un cas à part et pas très clair dans ses croyances.

A

la différence de la France, Il n’existe pas de Consistoire centralise. Chaque mouvement suit donc ses propres professions de foi et fabrique sa propre tambouille halakhicorabbinique. Et ainsi il y en a pour tous les goûts. Et c’est la première chose qui vous surprend quand vous êtes confronté au phénomène religieux aux Etats-Unis. Alors que le mouvement orthodoxe ressemblerait plus à celui que nous connaissons en France et en Israël (respect du shabbat, fêtes de la casheroute et mariages mixtes interdits) il va du très orthodoxe (communautés de Lakewood, New Jersey, Williamsburg NY, Satmar. Chabad Brooklyn NY…) au moderne orthodoxe. Jusque la je me sens plus ou moins dans mon élément. La synagogue prie en hébreu, les hommes et femmes sont assis séparément, l’entrée des voitures n’est pas autorisée dans les parkings le shabbat et les fêtes. Le judaïsme conservative lui se donne des libertés dites pratiques telles que l’utilisation des voitures le shabbat, la tefilah entre hommes et femmes assis ensembles et le micro pendant les offices du shabbat et des fêtes. Attention nuance de taille : le judaisme conservadox contraction de conservative et orthodoxe est plus rigoureux et ne permettra pas par exemple l’utilisation de la voiture le shabbat. Bref même une chatte n’y retrouverait pas ses petits. Le « judaïsme reform » lui emporte la palme de l’excentricité et même du tout et n’importe quoi. Et je m’excuse si je heurte ici les

sentiments de certains mais la il y a beaucoup à dire tant c’est loufoque.. Ainsi je n’ai jamais autant ri que ce fameux Yom Kippour à Berkeley en Californie ou la Rabbine à la tebah toute vêtue de blanc, kippah vissée sur la tête et talith sur les épaules, récitait les prières du Grand pardon dans un micro et qui soudain saisit un grand verre d’eau pour étancher sa soif! Curieux non? A un seder tenu deux semaines après la date réelle de la fête de Pessah, les dix plaies d’Egypte avaient été transformées en ... Plaies modernes; Adieu grenouilles, poux et sang! Les plaies étaient remplacées par les maux de nos sociétés actuelles : chômage, exclusion, cancer etc.. De quoi faire plaisir à Jean-Luc Melenchon et Philippe Poutou…

Pour cela c’est dans la région de San Francisco où j’ai vécu plus d’un an et demi que j’aurais connu les expériences juives les plus loufoques. Comme les Shabbes dyke (ou shabbat pour gouines) ou la synagogue qui vous informe « we do not pray to the Divine » qui signifie nous ne prions pas Dieu (ah bon ? qui alors ?) Passons sur le défilé des voitures le jour de Kippour, les escarpins rutilants des femmes parfaitement maquillées et pomponnées au dernier Dior.. quand ça n’est pas une houppah pour un couple mixte dont la bénédiction sera faite avec du vin taref ! Véridique ! Bref tout ça ne fait pas très sérieux. Quant aux rabbins, ils sont parfois remplacés par des rabbines vivant en couple avec des femmes avec lesquelles elles ont

adopté des enfants. Impensable en France ou en Israël! Même genre de déviance dans la communauté reconstructionniste; ainsi je lisais récemment dans le Jewish Exponent journal juif local que c’est une jeune rabbine transsexuelle qui a pris la tête de la communauté de Philadelphie! Devait-on l’appeler rabbi (masculin) ou rebbetzin (féminin)? Voilà ce qui agitait les membres de cette communauté très particulière. Le judaïsme américain c’est un peu un mishmash infernal de tout et n’importe quoi ; ce qui vous arrange est bien plus important que ce qui est vrai et écrit dans la Torah. On prends des libertés incroyables avec les textes millénaires et l’interprétation qui en a été faite par nos Sages ou Hakhamim (Chachamim en Anglais ! ce qui me fait toujours beaucoup rire quand je le lis en Français) et ce sans honte aucune. Et c’est sans surprise que des orientations politiques tranchées s’articulent autour de ces mouvements religieux; ainsi les réformés et conservative Jews ont beaucoup plus tendance a voter Démocrates ; A l’opposé chez les religieux et orthodoxes, ce sont les Républicains qui ont leur préférence électorale. Et cette incidence n’est pas totalement une coïncidence. Plus vous êtes religieux plus vous vous retrouvez dans les idées conservatrices défendues par la droite républicaine américaine. Et c’est parce que les Juifs orthodoxes sont les moins nombreux que Trump aura obtenu très peu de voix dans la communauté juive, Hillary Clinton raflant presque toute la mise électorale. Suite au prochain numéro.

Isabelle Tahar Miller Juriste internationale Roula mag

33


TOURISME

Vis mavie de JAMES BONDà Londres ! Envie d’une petite virée londonienne qui sort de l’ordinaire ? Nous avons exactement ce qu’il vous faut. Loin des standards, suivez les traces de Bond. Vivez, mangez, bougez comme James et … 007 oblige ! rejoignez la capitale de sa Très Gracieuse Majesté à bord du Mont Saint-Michel, histoire de mettre un peu de glamour et d’art de vivre dans ce monde d’urbains stressés…

P

rêt à embarquer sur le Mont Saint-Michel, l’un des plus gros bateaux de la Compagnie Brittany Ferries, laquelle - comme son nom ne l’indique pas - est 100% française. Cocorico ! Depuis 40 ans, 2.500.000 passagers annuels ont apprécié les généreux espaces du navire, les prestations de qualité données à bord et ses lieux de vie : bar, salon de thé, salle de jeux vidéo pour les adolescents, cinémas…

©EON PRODUCTIONS

Un peu de glamour en attendant Londres Dès le départ du bateau, on se cale sur l’heure anglaise. C’est toujours 60 minutes gagnées ! Après un dîner à bord au restaurant gastronomique (menu Saveurs & tradition à 29,90€), en buffet ou à la carte, à la brasserie ou au selfservice (à partir de 8€), retour en cabine pour une traversée de 8 heures environ. Le bateau tourne au ralenti pour permettre aux passagers de se reposer et d’arriver frais et dispo au cœur de la City. Une petite musique, la signature sonore de la Compagnie Brittany Ferries, nous sort de notre sommeil. Petit déjeuner généreux et départ en autocar pour Londres avec une joyeuse bande de turbulents… James Bond n’a qu’à bien se tenir.


Bouger comme James Bond Tous les passionnés vous le diront, Londres est depuis longtemps dans l’histoire de cinéma, la capitale des agents secrets… On apprécie de (re)découvrir Londres, au travers les icônes mondialement connues que sont Bond mais aussi Austin Power, John Steed, Simon Templar, Brett Sinclair, Dany Wilde, Numéro 6 (quand il réussit à s’échapper).

embarque, harnachés comme pour partir dans les tranchées, sur un bateau jaune, une espèce d’énorme bourdon frétillant qui, l’hypocrite, démarre en douceur jusqu’au London Bridge, puis s’élance à une vitesse incroyable réalisant des 8 d’une rive à l’autre en se couchant sur l’eau. De véritables James pas encore des Bond… en tout cas des 00… On a peur et on adore ! Le retour, plus calme, permet d’admirer Londres tout en réinitialisant son rythme cardiaque. Les plus fous tenteront l’ascension de l’O2 Arena. On nous dit que de là-haut, la vue est saisissante et on les croit sur parole. Plus calme, la traditionnelle London Eye offre ses nacelles et à 125 mètres de hauteur propose une vue à 30 km à la ronde.

Spécialiste du tourisme cinématographique Le BritMovie Tours propose des visites guidées – dont les studios Pinewood – sur les lieux de tournages. Notre guide, Anne Mark, connaît sur le bout des doigts la saga de l’Agent 007. Elle donne des détails, raconte des anecdotes, trahi quelques secrets de tournage. Les décors des films permettent de relire la saga Bond d’un œil neuf et d’en L’art de vivre à la James Bond : cocktails traditionnels et reconstruire l’historique, de l’originel Military Intelligence à dîners raffinés l’actuel MI6, baptisé Legoland par ses voisins pas vraiment Londres regorge de beaux hôtels et de palaces. Des endroits heureux de sa présence dans les parages. On les comprend, hypes, chics, traditionnels comme les aime James. Le s’il finit comme dans Skyfall ! Millenium Copthorne Hotels Le MI6 est invisitable mais on dans Chelsea, le London peut en voir la rampe d’accès Waterloo sur Waterloo Road, « cinématographique » à Park Plaza County Hall à côté côté du plus grand marché à de Big Ben, London Marriott viandes de Grande-Bretagne, Hotel Regents Park au centre le majestueux Smithfield de Londres et l’un des derniers Market. Une fois là, ne nés londoniens, le Park Plaza ratez pas à quelques pas, un Westminster Bridge. Situé au charmant trésor architectural sud de la Tamise, pile face au caché au fond d’une ruelle Pont de Westminster, ce temple quasiment inaccessible, la St du luxe et du standing est tout en Bartholomew-the-Great, une verre et en transparence. Doté église romane datée de 1123. de nombreux restaurants et bars, Sans les taxis londonniens, Londres ne serait évidemment plus Londres © Judith Lossmann d’un service haut de gamme, Lieux de scènes mythiques d’une piscine avec salle de Dans cet « espion-tour bondien » on verra entre autres, Old fitness et spa, il a tout pour plaire aux chanceux dont les vastes Vic Tunnels (sous la gare de Waterloo) qui sert de camp chambres sont livrées avec vue sur Big Ben et la Tamise. d’entraînement de tir du MI6, Vauxhall Bridge : explosion aux quartiers généraux du MI6, le Department for Energy & L’apéritif Climate Change (DECC) avec la fameuse scène sur les toits. Avant un dîner, qu’il soit traditionnel (Galvin At Window) Petit temps de pause pour 007 au Four Season Canary Wharf ou carrément exotique (Nobu), James Bond prend dans la salle de sports Virgin Active, scène où Bond se baigne l’apéritif. Et dans le genre, Londres possède les meilleurs dans une piscine à Shanghai. C’est à la National Gallery ‘Gentlemen’s Clubs où ces messieurs adorent siroter un (Pièce 34) que Bond est assis dans une galerie pour rencontrer Martini entre eux, même s’il faut bien l’avouer, aujourd’hui secrètement Ben Whishaw. Enfin, la station de métro de quelques filles s’installent au milieu de ces Sirs en goguette. Charing Cross accueille la course poursuite entre James Bond Il est dans Londres, un lieu qui associe définitivement et et Silva dans le métro. La scène se poursuit à travers Parliament depuis toujours son nom au cocktail Martini : The Dukes. Square, remonte Whitehall et s’achève à Trinity Square où la Depuis 1908, planqué au fond d’une petite rue étroite, le séquence atteint son apogée. Ce ne sont que quelques exemples. Dukes accueille tout ce qui fait le Londres de nos fantasmes. La ville tout entière pullule de références et les « spy-tour » ne D’après le Maître es Cocktails, Alessandro Palazzi, c’est sont pas avares, extrapolant autour de Bond, pour « visiter » dans ces murs que la fameuse référence du Martini à cuillère d’autres hauts lieux de l’espionnage. aurait été « inventée ». Inventée ? Non ! Référencée. On Si vous êtes en mal de sensations, après avoir vu tous les raconte que Ian Flemming fréquentait assidûment les lieux exploits de Messire Bond, il est temps de réaliser le vôtre. et que Casino Royal, son premier roman, serait né autour de ces tables basses et de ces fauteuils clubs. De fait, s’il est un Moteuuuur… Action ! endroit dédié aux « Bond-addicts » pour déguster le Vesper Direction les bolides de la Thames RIB Experience. On vous Martini, créé par Ian Flemming c’est bien chez Dukes. Roula mag

35


INFOS PRATIQUES Quand Alessandro Palazzi en personne se lance devant vous à la confection d’un Martini, ce n’est pas du tout ce que vous imaginez. Dans cette institution, le Martini est un cocktail à base de Gin et de Vodka… Il arrive poussant une mythique servante à roulettes chargée de Vermouth, Gin, Vodka, olives. Tout est dosé, mesuré… Pas de shaker. Il fait tout … à la cuillère. Tout en œuvrant à la confection de votre cocktail, le maître vous expliquera les arcanes des bons mélanges avant de vous servir une « boisson » forte et goûteuse qui demande mesure et modération dans sa consommation.

© Thames rib experiences

Dîner d’exception L’heure du dîner ayant largement sonnée, on se dirige vers le fameux Nobu, une étoile au Michelin qui propose une cuisine japonaise métissée, créée par le Chef japonais Nobu Matsuhisa. Son art exceptionnel : mixer la présentation japonaise avec des épices et des viandes, notamment le fabuleux bœuf japonais de Kobé aujourd’hui élevé au Chili. Son inspiration : ses voyages partout dans le monde et surtout en Amérique du Sud. Dans une salle pleine à craquer, où une faune urbaine caquète avec forces, l’étrange ballet commence. Autour d’une table ronde, notre groupe voit arriver à chaque minute une myriade de petits plats posés au centre de la table. Chacun se sert. La délicatesse des mets est une invitation permanente à la découverte. S’enchaînent makis, légumes, tempuras, bœuf, poissons, sushis. On ne sait jamais quand cette débauche culinaire va s’arrêter. On ne choisit rien, on attend, on déguste et on attend la suite, jamais déçus. À ce rythme, l’addition peut très vite atteindre des sommets. Le minimum étant 150£ par personne. Une adresse londonienne toujours complète, il faut réserver longtemps à l’avance. Les attributs James Bondiens ! De la classe… en toutes circonstances L’agent se vêt chez Turnbull And Asser. LA maison du sur-mesure depuis 1885, au 71/72 Jermyn Street, affiche ses clients célèbres sur les murs. James Bond en tête. Il se parfume au 89, chez Floris le parfumeur également sur-mesure. L’illustre Maison fournit les fragrances de la Reine Elizabeth. Les connaisseurs pénètrent chez Fortnum and Mason par la petite porte de Jermyn Street.

Brittany Ferries. Informations, réservations, tarifs et coffret voyage sur : www. brittany-ferries.fr/traversees/navires/ mont-st-michel. - Quelques exemples de prix à destination de Londres. L’offre packagée Brittany Ferries sur Londres est conséquente. Il y en a bien d’autres : Package Plaza Westminster Bridge**** : 313€/personne comprenant 5J/4N dont traversées maritimes de nuit avec un véhicule au déprt de Caen/Ouistreham ou St Malo, 2 nuits au Plaza Westiminster Bridge, PD inclus. Supplément cabine par traversée. À 2 : 47€, à 4 : 72€ Happy-ferry : 64,50 € l’aller-retour par personne, tarif sur la base de 2 personnes soit 129€ pour 2 personnes, voiture incluse.
10 € à partir de la 3ème personne. Journée croisière vers l’Angleterre pour...39 € TTC / adulte - 19 € TTC / enfant* enfant : de 4 à 12 ans. Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans Discover London en couple : à partir de 199 € / adulte, 2 jours, 1 nuit à Londres, 1 nuit en hôtel, buffet petit déjeuner continental inclus. 2 visites : la Tour de Londres & le Tour panoramique avec croisière sur la Tamise - La traversée maritime A/R, siège en salon inclus, le transfert A/R en autocar privé de Portsmouth à l’hôtel. Traversée Caen-Portsmouth en cabine Commodore en haute saison : 80€ A/R/ personne + location cabine Commodore 215€ A/R (possible 3 couchettes + 1 enfant). Carnets d’adresses (par ordre d’apparition dans notre article) : BritMovie Tour www. britmovietours.comMaison à partir de 15£ | Hors bords sur la Tamise www. thamesribesxperience.com à partir de 20£| Escalade O2 Arena www.theo2.co.uk/ upattheo2 à partir de 22£ | Gentlemen’s Club Dukes www.dukeshotel.com | Restaurant Galvin At Windows www.galvinatwindows. com | Restaurant Nobu www.noburestaurants. com | Turnbull and Asser www.turnbullandasser. com | Floris www.florislondon.com/fr | Fortune and Masson www.fortnumandmason. co.uk | Musée Beaulieu : www.beaulieu. co.uk | Bond in motion www.beaulieu.co.uk/ attractions/bond-in-motion à partir de 8,95£| Film Skyfall www.skyfall-movie.com/site | Dormir à Londres Park Plaza Westminster Bridge**** - 200 Westminster Bridge Road - London SE1 7UT - Tél. +44 844 415 6790 - Cet hôtel ultra moderne et idéalement situé au coeur de Londres, s’élève sur la rive sud de la Tamise, à 500 mètres du London Eye et de la gare de Waterloo. www.parkplaza.com

Smithfield Market © Judith Lossmann

Texte et photos : Judith Lossmann - Judith Lossmann : judith.lossman@orange.fr (en collaboration avec « La Vie Est Belle Voyages »)

36

Roula mag

À lire Les James bond Girls, un magnifique livre de photos des belles actrices à la droite de 007 ! Éditions Du Chêne. 35€ Un guide, format de poche, à emporter pour découvrir des endroits ”vraiment” insolites. Guide Points 2 - 10,90€


#YAKAKIFFER

SPECIALISTE DU KIFF

YAELGRAPHICDESIGNER.COM

pour Roula Communication

3 5 2 0 1 7 054 6 EQUIPE A VOTRE SERVICE POUR SATISFAIRE LA MOINDRE DE VOS ENVIES DURANT TOUTES VOS VACANCES.

#YAKAKIFFER

#Z_INGA

#YAKAKIFFER_EILAT


il

S

faut auver

Dan LAMPEL


Faut-il extrader Dan Lampel d’Israël vers la France ? C’est la question qu’ont posée les reporters israéliens de l’émission Tik Bahakira, diffusée sur la seconde chaîne israélienne, et que vous pouvez regarder grâce à YouTube. Les Israéliens hésitent dans une affaire qui met en exergue des accusations racistes gluantes comme de la boue. Une affaire qu’en France on nomme l’affaire Saïd Bourarach. De quoi s’agit-il ? Et surtout pourquoi nos Roula, à la pointe de l’actualité, reviennent-elles sur cette affaire vieille de sept ans ?

L

e 30 mars 2010, aux alentours de 19h, Dan Lampel court au magasin Baktor, à Bobigny. Il veut acheter de la peinture et des pinceaux. C’est Pessah et il a décidé de repeindre une partie de l’appartement de sa mère. Mais le magasin ferme et le vigile, également maître-chien, Saïd Bourarach, 35 ans, refuse l’entrée à Dan. Dan Lampel insiste, demande « trois minutes ». Des injures fusent. Lampel retourne à sa voiture, appelle des proches en renfort, revient, « un cric à la main », assure un témoin. Dan Lampel affirmera que Saïd lui hurle : « J’ai pas trois minutes pour ta race » Ne me demandez pas si c’est vrai ou faux. Je n’y étais pas. Et ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. Le vigile lance son chien et utilise sa bombe lacrymogène. Les quatre garçons se ruent sur lui. Dans un lieu aussi sensible que Bobigny, les altercations dégénèrent vite, en grande violence. On ne saura pas toutefois si des coups ont été portés au vigile, l’enquête ne l’établira pas. Saïd Bourarach s’enfuit vers le canal de l’Ourcq, coursés par Dan, un de ses frères et deux amis. La peur contraint Saïd à sauter du pont, après qu’il se soit débarrassé d’objets lourds que l’on retrouvera sur la

berge. Des témoins le voient sauter du pont, nager quelques brasses, puis il disparaît aux regards. L’autopsie conclura qu’il est mort noyé. Arrestations, interrogatoires, enquêtes de voisinage… Cet épisode serait resté un dramatique fait divers si la victime n’avait pas été d’origine marocaine, et le client de religion juive. Saïd Bourarach, selon son épouse, Nathalie Potignon, « est venu clandestinement en Europe par la mer, à l’aide d’une barque. Le passeur l’avait déposé à 300 mètres des côtes espagnoles ». Etrange défense. Nathalie Potignon, proche groupie de Dieudonné M’bala M’bala, soutenue financièrement par lui, en fait des tonnes pour ameuter au crime raciste, applaudissant des deux mains lorsqu’on compare les quatre jeunes juifs aux membres du Gang des Barbares !!! Rien de moins !!! Certains s’embrasent car enfin on peut faire des jeunes voyous juifs des obsédés aussi cruels que les fanatiques musulmans qui torturent leur victime pendant 24 jours au rythme lancinant des sourates du Coran, lui infligeant des sévices que je refuse de décrire ici, malgré ma connaissance du dossier. Dan

Lampel, un Youssouf Fofana ? Mais Dieudonné est attiré par l’argent comme les vautours par la charogne. Il a même utilisé cette triste affaire pour en faire un sketch : « Libérez Fofana ». L’argent n’a pas d’odeur et Dieudonné n’a de toute façon pas beaucoup d’odorat… La moutarde nous monte au nez. Nous autres chez Roula, nous ne couvrons en rien les méfaits de Dan Lampel. Mais un pet de lapin n’a jamais égalé les rugissements d’un fauve en furie ? Dan Lampel aurait tabassé le vigile ? Le 10 avril 2010, l’autopsie mentionne « des traces d’ecchymoses au niveau du menton, du dos et des épaules » qui ne sont que des « traces d’ecchymoses non significatives ». Alors faire de Dan un Fofana qui brûle vive sa victime après l’avoir arrosé d’alcool à brûler ? Allons, voyons ! Le concert discordant des accusations et des fausses assertions vrombit et chauffe les esprits. Mais au fait, qui donc est Dan Lampel ? Il appartient à une fratrie de six enfants. Il a dix ans lorsqu’il perd son père. Sa mère fait de son mieux, à Pantin où ils habitent, pour élever des garçons sans référence paternelle.

Roula mag

39


Dan Lampel entouré de son père et de ses frères.

Dan a dix-neuf ans lors de l’agression du vigile, et vingt-trois au moment du procès. Deux de ses frères témoigneront que la famille, en grande difficulté financière, vit dans le respect des traditions juives, sans toutefois être vraiment pratiquante. Et dans ces traditions, le « Tu ne tueras point » figure en bonne place. Dans le casier judiciaire de Dan sont mentionnés plusieurs faits illégaux, Mais « rien d’autre que des conneries de voyous », déclarera un policier de Seine-Saint-Denis qui suivait l’affaire. Voilà donc que les communautés s’emparent de l’affaire, l’une pour charger la barque, même au prix d’insupportables invraisemblances, l’autre pour éviter le déferlement de haine que certains attisent à grand renfort de hurlements vociférés dans les rues. Le procureur Sylvie Moisson expliquera que « le système de vidéosurveillance du magasin n’étant pas branché lors des incidents, et aucun témoin oculaire n’ayant affirmé, à ce jour, avoir assisté à la scène, les circonstances dans lesquelles Saïd s’est retrouvé dans le canal de l’Ourcq sont

40

Roula mag

totalement inconnues ». Mais par la suite, deux agents SNCF, qui travaillaient sur l’une des berges du canal, témoignent sans hésitation en faveur du plongeon volontaire. Ni le mobile raciste ni l’intention de tuer n’ayant été démontrés par l’enquête, les agresseurs de Saïd Bourarach sont condamnés à des peines de quatre à neuf ans de prison et de lourds dommages-intérêts, entre 500000 et 600000 euros. Dan Lampel n’assiste pas à son procès. Effaré par la tournure des événements, l’engrenage des accusations et des menaces de mort lorsqu’il sera emprisonné, il écoute les conseils de certaines personnes et s’échappe vers Israël. Là, c’est un pauvre gamin paumé, abasourdi par ce qui lui arrive, qui vit comme il le peut, rencontre les mauvaises personnes aux mauvais moments, et n’a pas notre chance à nous, les Olim encadrés, aidés, soutenus. Dan Lampel traficote dans la drogue et se fait arrêter. L’Etat d’Israël, qu’on se le dise, ne badine jamais avec les délinquants. Israël n’est ni un repaire ni un refuge de malfrats. Dan Lampel est donc arrêté.

Il est actuellement sous les verrous, sous le coup d’une demande d’extradition vers la France, avec les menaces vitales que cela implique. Et voilà où nous voulons réagir et publiquement manifester notre grande inquiétude. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que Dan Lampel doive purger une peine après cet homicide involontaire. Mais qu’il soit attendu en France par des promesses de tortures et de terribles traitements, suivi de sa mort, dès son entrée en prison, on ne saurait l’accepter. Israël ne peut accepter d’extrader qui que ce soit, Juif, Musulman, Bouddhiste, Animiste, si des menaces claironnées et réitérées à coups de gosiers fanatiques pleuvent sur sa tête. M’hammed Henniche, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, va très loin en déclarant, contre le sentiment du procureur, que « Saïd a été victime d’un crime raciste odieux. Dan L. s’est défendu de ses actes en mentionnant que Saïd lui avait interdit l’entrée de Batkor au motif qu’il était juif. Un point fermement démenti par les témoins


présents. Saïd n’était pas un dur, c’était un père de famille au passé irréprochable. Cela prouve que Dan L. véhicule l’inadmissible préjugé comme quoi les Arabes seraient antisémites ». Ah bon ? C’est un fake ? Ils seraient philosémites, ces Sémites-là ? Loin, très loin de moi une pensée raciste. Mon passé et mon présent continuent de le prouver. Mon combat est celui de la justice et de la main tendue, de l’éthique la plus exigeante. J’ai œuvré depuis des années au « vivre ensemble » que certains naïfs semblent n’avoir découvert qu’en cette année d’élection. Mon vivre ensemble concerne encore et toujours Juifs et Musulmans. Donc muselez vos accusations de racisme. Abdelhakim Sefrioui, responsable du collectif pro-palestinien Cheikh Yassine, (c’est vous dire !) déclare lors de la manifestation du 5 avril : « On exige de nos hommes politiques le même respect, le même égard envers tous les citoyens ». Un membre de la famille Bourarach dira regretter que ce collectif ait instrumentalisé la mort de Saïd, et ajoute : « Que les agresseurs soient juifs, chrétiens, musulmans ou même bouddhistes, on s’en fout ! Tout ce que l’on veut, c’est un jugement normal ».

Selon la journaliste Caroline Fourest, « vouloir transformer toute altercation entre un Juif et un Arabe en affaire politique » est le souhait de l’extrême-droite et, dans le cas de l’affaire Bourarach, de « groupes victimaires » tels que l’Union des associations musulmanes de SeineSaint-Denis. En septembre 2013, la veuve de Saïd Bourarach a participé à la cérémonie d’inauguration de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) créée par l’ancien avocat Karim Achoui. L’émission « Tik Bahakira » a voulu alerter et sensibiliser l’opinion publique israélienne, et surtout la ministre de la Justice Ayelet Shaked ainsi que le procureur, à la demande d’extradition vers la France de Dan Lampel, l’État d’Israël ayant toujours respecté son adhésion aux clauses de la Convention internationale. Selon les reporters, le climat élevé d’antisémitisme en France engage les autorités israéliennes à revoir leur position de « bon élève ». D’autant qu’il n’existe pas de réciprocité judiciaire entre les deux pays. Rappelons-nous l’affaire Lee Zitouni. Deux Français, responsables de la mort d’une

israélienne à Tel-Aviv, s’enfuient, sont jugés en France et jamais extradés. Le danger encouru par Dan Lampel est avéré s’il était amené à être écroué aux côtés de détenus d’origine musulmane qui peuplent les prisons françaises en grand nombre. Le reportage évoque également une enquête policière et judiciaire biaisée, en dépit de la présence de témoins oculaires de premier ordre ayant assisté au plongeon volontaire de la victime dans le canal situé à proximité du supermarché et attestant de la mort naturelle du vigile. Enfin, pour les mêmes faits, Dan Lampel aurait été jugé en Israël pour homicide involontaire avec trois ans de prison, et non pas neuf. Pour les journalistes de « Tik Bahakira », Dan Lampel porte à lui seul, purement et simplement, le poids du conflit israélo-palestinien pour un délit de droit pénal. Pour nous aussi. Nous voulons qu’on protège Dan Lampel, nous voulons affirmer notre pacifique Judaïsme et ne plus être accusés à tord de tout et de n’importe quoi, quand la seule vraie raison de vouloir notre mort, c’est notre naissance. Que le succès grandissant de Roula Magazine porte notre voix orbi et urbi, faisant ainsi connaître que plus jamais, plus jamais ça ! L’éditeur des torchons baveux infectés du racisme purulent de Soral justifie ses publications en disant qu’il n’y voit « que de la colère ». Colère ? Est-ce le nouveau synonyme de haine viscérale ?

Yaël König Et toute la rédaction de Roula.

Roula mag

41


LE PACK ALYA Le “3 en 1” pour les Olim Hadashim

A chacun

sa formu le ! en solo, en duo, en famill e

1 ligne parent incluse jusqu’à 10 lignes au total

Tout compris

A partir de

Les chaînes françaises sans parabole

Lignes mobiles supplémentaires : Ligne Parents (illimité France - Israël) : +100₪ par ligne Ligne Enfants (Illimité Israël) : +50₪ par ligne Option internet 100MB : +30₪

Depuis Israël : 07-47-146-000 Depuis la France : 01-70-36-50-60 www.annatel.net - support@annatel.net

42

Roula mag

*Prix pour 1 ligne parent + Internet 30MB + TV Achat du boîtier ABOX : 1200₪ (payable en plusieurs mensualités)


‫ברוכים‬ ‫הבאים‬

YAELGRAPHICDESIGNER.COM

pour Roula Communication

US !

T A TO OUVER

Le Pack Alya ... Ne vous arrêtez pas à son nom ! Olé hadash ou pas, tout le monde peut désormais en profiter ! Roula mag

43


LES

Juifs NICE S i le comté de Nice fut rattaché à la France en 1860, les premières références de la présence juive en Provence remontent au 3ème siècle de l’ère commune ! Voilà de quoi faire taire ceux qui prétendraient encore que les Juifs ne sont pas Français, dans cette région comme dans d’autres ! On retrouve en effet des traces d’une vie juive dans le Cimellum romain, autrement dit l’actuel

44

Roula mag

DE

quartier résidentiel de Cimiez, sur les hauteurs de la ville. Puis, au vent fréquemment mauvais des événements, Inquisition, poursuites, massacres, et j’en passe, arrivent dans la région des populations juives qui, après avoir soufflé un peu, s’établissent et recommencent à vivre, souvent pour le plus grand bien de la cité. N’oublions pas que quel que soit le ciel qui abrite les Juifs, la règle talmudique est précise et immuable : Dina de malhouta dina, la loi

du royaume est ta loi. Les Juifs doivent, tant qu’elles ne les mettent pas en porte-à-faux avec la Tora, respecter les lois du pays qui les reçoit, puis voit leurs enfants naître en son sein. C’est pourquoi à Nice comme ailleurs, les Juifs respectent les règles, les font respecter selon la profession qu’ils choisissent, et participent avec enthousiasme au développement de la ville. Dès 1408 existent à Nice une synagogue et un cimetière, lieux essentiels à toute vie communautaire installée.


Après la Dédition de Nice, la communauté est tout de même soumise à des règles plus contraignantes. En 1430, d’Amédée VIII annule toutes les tolérances et privilèges passés. Il oblige les Juifs à vivre dans un quartier séparé, à porter un signe distinctif, et leur interdit de prêter à usure. Difficile quand aucune autre profession ne vous est autorisée. Quelques années plus tard, en 1446, Le Duc de Savoie ordonne l’installation d’un banc à part pour les Juifs à la boucherie, appelée mazel : « ... Vue la demande annexée, à laquelle il nous semble bon de nous conformer, en séparant les Juifs des chrétiens,... nous

ordonnons qu’il y ait au mazel de Nice un étal séparé et un seul, pour les Juifs habitant la ville, sur lequel vous ordonnerez qu’ils achètent leurs viandes... leur interdisant... d’en acheter à un autre étal... ». Et ce n’est pas tout. « Nous ordonnons... que vous fassiez proclamer dans les lieux habituels de notre cité de Nice que tout juif habitant dans la dite cité, tant homme que femme, devra porter la rouelle comme les autres Juifs de nos États, et à un endroit visible et non caché... afin de pouvoir les distinguer des chrétiens... ». La rouelle était un morceau d’étoffe rouge de 3 doigts de diamètre. A Nice, elle fut portée sur l’épaule gauche.

Pourtant on peut affirmer que du 14ème au 18ème siècle Nice, joyau du Comté de Savoie, comptait parmi sa population des Juifs relativement épargnés. Certains privilèges leur furent même accordés, concernant surtout la liberté de commercer. Dès 1669 Nice s’ouvrit avec une grande libéralité aux Juifs néerlandais, flamands, allemands, et même oranais ! En 1687, Rosh Hodesh 5443, deux personnalités juives niçoises, Joseph Rodrigue et Alexandre Sacerdote, fondèrent la SBIN, la Société de Bienfaisance Israélite de Nice. A cette époque, la présence juive à Nice est devenue stable et prégnante. Elle se développe et compte dans la Roula mag

45


vie de la ville, constituant de ce fait une force à ne pas négliger. Pourtant nombreux sont ceux qui ont besoin d’assistance, de soins, de nourriture.

J

oëlle Valente, historienne et éminente spécialiste de la vie juive à Nice, avance le chiffre d’un habitant juif pour cinquante habitants niçois. En outre, comme souvent, l’importance économique et sociale dépasse de très loin le poids numérique de la communauté. En 1723 cependant, le roi de Sardaigne oblige la communauté juive niçoise, appelée alors « l’université juive », à retourner dans les limites de l’ancien ghetto, nom dont l’origine se trouve dans le quartier des fonderies de Venise où les ouvriers s’encourageaient par des « Gietto ! Gietto ! » qui donnèrent ce nom au plus vieux ghetto d’Europe. En revanche le port d’un signe

46

Roula mag

distinctif par les Juifs fut aboli par décret de 1750. Puis l’arrivée des troupes françaises républicaines brisa les chaînes du ghetto. Pendant ce temps, les commerçants de Nice, et principalement les commerçants juifs, multiplient les démarches afin que soit mis en chantier le creusement du Port de Nice, Port Lympia, à l’encontre des notables de la cité qui préconisent plutôt le développement du port de Villefranche. Cette polémique prendra fin en faveur de la création du Port Lympia et de l’établissement du port franc de Nice. Dans une des lettres du Comte de la Chavanne au roi Charles Emmanuel, venu à Nice pour régler cette affaire portuaire, on peut lire : « … Afin de faciliter aussi le commerce de l’université des Juifs de Nice et les faire participer par quelques fonds à la construction du nouveau port. Il leur sera accordé des exemptions et

privilèges particuliers, notamment leur seront concédés des terrains hors du guet, dans l’enceinte du port… » Dès 1762 est nommé un rabbin, essentiel à l’étude et à la structuration de la communauté. Il s’agit du Rabbin Margalid, dont la tombe est devenue lieu de pèlerinage au moment des fêtes de Tichri dès la mort du rabbin, en 1774. Le premier conseil municipal niçois compta trois personnalités juives, messieurs Avigdor, Colon et Pollonais. Il faut savoir que jusqu’en 1943 la communauté juive niçoise ne fut jamais soumise aux persécutions observables ailleurs. Les Juifs vivaient en paix parmi leurs concitoyens. Cependant à Nice comme ailleurs, on peut noter le paradoxe souvent inhérent aux communautés juives,


celui d’être intégrée, et essentielle, à la vie de la cité, tout en étant différente, « à part quand même ». Pendant la Seconde Guerre Mondiale la population juive de Nice s’accrut considérablement, avec plus ou moins de bonheur pour ces pauvres gens arrivant de la zone occupée, pourchassés uniquement parce qu’ils étaient nés ! Aux abords de la gare des scènes atroces de séparations, fuites et arrestations marqueront à jamais les esprits de certains témoins, tel le romancier Alfred Hart qui n’a jamais pu les relater dans ses conférences sans retenir ses larmes. Avec la fin des protectorats marocain, tunisien, et de l’Algérie française, c’est encore une autre population juive qui débarque à Nice, les Juifs séfarades, qui quittèrent leur pays, où ils avaient parfois vécu depuis des millénaires. Nice dut alors créer d’autres structures, répondre aux besoins multipliés, satisfaire les communautés nouvelles fleurissant aux quatre coins de la ville. Chaque fois, à chaque époque, les

équipes consistoriales ont apporté une pierre nouvelle à l’édification et à l’implication de la communauté juive au cœur de la ville, cité très vite adoptée par amour, et non par nécessité. Nice a ouvert ses bras et donné sa protection à ceux qui sont venus l’aimer, et qui furent payés de retour par un climat bienveillant et familier, ainsi qu’un resserrement salutaire et bénéfique des liens extracommunautaires. Dans ce patchwork indescriptible qui compose la population niçoise les Juifs ont su se faire une place citoyenne, responsable, attentive et sereine. Outre les nombreux lieux de culte parsemés dans la ville, il y a surtout et avant tout la Grande Synagogue de la rue Deloye, en plein cœur de la cité, inaugurée en 1886, rénovée et décorée de vitraux de Théo Tobiasse, peintre auquel nul n’a jamais fait appel en vain. La mobilisation immédiate de la communauté juive de Nice face aux agressions racistes de toutes natures, l’implication militante de haut niveau

de sa radio, Radio Chalom Nitsan, le dévouement des femmes et hommes engagés dans la lutte contre les bêtes immondes jamais terrassées font de Nice un creuset d’espoir humaniste, malgré, pourrait-on aller jusqu’à dire, la menace mondiale ambiante, et malgré l’attentat épouvantable du 14 juillet 2016, qui a laissé la ville écartelée de souffrance, mais les Niçois réunis dans la lutte et la résistance à la violence de méprisables pseudo-croyants. Les Juifs par milliers croyaient dur comme fer à l’adage « Heureux comme Dieu en France ! » A Nice ils le furent, ils le sont, ils veulent le rester. Mais dès lors qu’ils viennent humer le parfum de la terre d’Israël, qui pourrait parier sur leur avenir ? Méditerranée ici, Méditerranée là-bas : abondance de biens ne nuit pas !

Yaël König Roula mag

47


YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour

Roula Communication


tout compris

*Cottage 120m2 + terrain env. 50m2 Prix promotionnel avant le début de la commercialisation officielle Rdc : salon, salle à manger, cuisine Etage : 4 chambres, 2 salle de bains, 2 places de parking Réservation : 350 000₪ à la signature du contrat

Pour plus de détails : +97239150739 ou +33176360605


La Politique

la

POLÉMIQUE nouvelle division KOTEL sur une

du

’ est derniers jours, nous avons entendu parler de « la nouvelle crise avec le judaïsme américain », de quoi s’agit-il? Le Kotel, mur occidental, est aujourd’hui pour certains d’entre nous le lieu le plus proche auquel nous pouvons nous rapprocher du a la haute sainteté se trouvant sur le Mont du Temple. Pour d’autres, qui y montent, le mur occidental est le lieu le plus proche du Saint des Saints ou nous sommes libres de prier, s’y trouver et s’y recueillir vu que l’accès aux juifs sur le Mont est restreint. Ce mur, si impressionnant pour ce dont il symbolise (mais en fait n’est qu’un mur), d’une part notre Beit Ha Mikdash détruit à deux reprises dans l’histoire et d’une autre, notre retour à Jérusalem et plus précisément dans la vieille ville suite a 19 ans d’occupation arabe entre la guerre d’indépendance en 48 et la guerre des 6 jours en 1967. Qui ne connaît pas ces paroles dans la radio ou les soldats de l’unité 55 parachutiste entrent dans la vieille ville a la recherche du mur occidental et leur voix lors de cette découverte puis la fameuse photo des 3 soldats à ses côtés…

50

Roula mag

Ce mur construit par Hérode, est ce qu’il reste de l’un des quatre marquant le périmètre du Temple. S’y rendre est pour tout juif, de vacances ou autre passage en Israël, une obligation spirituelle, idéologique et sioniste. Et c’est vers cette population juive «de passage» en Israël que se tourne ce conflit. Comme nous le savons, il existe plusieurs courants du judaïsme. Les deux extrêmes seraient les orthodoxes d’un côté (il existe plusieurs courants au sein de l’orthodoxie) et les réformistes de l’autre. Avant de commencer à donner MON interprétation sur la situation, je tiens à préciser que je ne suis moi-même pas religieuse mais traditionaliste sachant sans équivoque, que le judaïsme fait partie intégrale du sionisme et un peuple ignorant son passé ne peut construire et établir son futur et ferai de mon mieux pour ne pas offenser aucun des partis concernés. D’une part, nous avons en Israël une population orthodoxe grandissante (heureusement qu’ils sont là pour la continuité démographique du peuple juif). Celle-ci, est fortement représentée et engagée dans la vie politique, qu’elle soit au niveau municipal qu’au niveau national, et à ces deux


échelles, aucune coalition ne peut être faite sans les prendre en considération. De ce fait, leur poids dans les décisions prises et les projets de loi, est très puissant. De l’autre, nous avons une population juive aux Etats Unis, en nombre presque identique à celle de la population locale juive en Israël. La majorité de ces juifs font partis du courant dit «réformiste». Un judaïsme pratiqué «libéralement et ouvertement.». D’un côté c’est bien mieux que rien et grâce à cette «ouverture» d’esprit, non toléré dans le judaïsme «traditionnel/orthodoxe», permet que grand nombre de ces juifs éloignés fassent «encore» parti d’une communauté. De l’autre, ce mouvement accentue le danger d’assimilation car les valeurs d’obéir aux principes et aux mitsvot ainsi que l’importance de se marier sous la houpa comme il se doit, n’est plus une obligation mais un choix que nombre d’entre eux n’optent pas, ce qui en une génération ou deux, engendre l’assimilation à cause des mariages mixtes et l’éloignement de la religion. Du côté politique, ce courant est en termes politique israélienne, de gauche car d’une part antireligieux et d’un autre en majorité pro-arabe (jewish voice for peace, women watch, Jews for Justice for Palestinians, Jewish pro-BDS, J-street, b’tselem…).

Cette population regroupe de grands donateurs et de ce fait ils prennent le droit de dicter la politique israélienne à adopter sur certains sujets Cette «tendance» de judaïsme réformiste/libéral, désire donc qu’en Israël aussi, cette orientation soit respectée mais surtout écoutée et non pas uniquement l’orthodoxie. Au mois d’Octobre 2017, j’ai eu une colérique expérience de ce judaïsme réformiste et de gauche lors du dernier Congrès Sioniste Mondial ou j’ai été honorablement l’une des 515 délégués du monde entier, représentant le parti Likoud. Lors d’une session sur les différents projets de lois à adopter par les institutions nationales, j’ai inlassablement tenté de faire passer une loi qui vous semblera banale tellement elle est évidente, et pourtant… La loi exigeait le gouvernement à protéger et prendre soin des lieux de culte du judaïsme (tombeau de Joseph, Mont du Temple, Caveau des patriarches, tombeau de Rachel….). Hé bien, malgré une coalition de la majorité des partis, cette résolution est tombée à cause du nombre important des juifs réformistes membres de cette commission qui s’y en sont opposés. Oui, oui. Des juifs! Des juifs délégués du congrès sioniste mondial! Herzl doit se retourner dans sa tombe de voir que lors de ce congrès qu’il a lui-même instauré il y a Roula mag

51


120 ans, font partis des juifs tels quels. Et ce, non pas côté religieux car il ne l’était lui-même pas, mais côté politique/ idéologique, souvent donc antisioniste! Malheureusement, nous avons aujourd’hui, au sein des institutions nationales, beaucoup de soucis avec ce mouvement si puissant et de la politique qu’il impose.

N

ous en revenons à présent au Kotel. Le Kotel est séparé en deux. Un côté ou prient les femmes, et l’autre, les hommes. Ce mouvement réformiste exige un lieu de culte commun. Des dizaines de provocations pour y parvenir telles que des femmes se rendant sur le mur avec talit, tefillin (ce n’est pas interdit selon la religion mais n’ai plus toléré depuis plusieurs générations) et portant des Sefer Torah, prétendants avoir le droit elles aussi de pratiquer la religion comme les hommes et ce à l’encontre de maintes mitsvot. A ce mouvement en majorité composé de femmes américaines (réformistes bien sûr), se joignent des députés et personnalités des partis d’extrême gauche tel que merets (ce même parti composé de juives qui se recueillent sur la tombe d’Arafat et militent contre les soldats de Tsahal). Pour vous dire la vérité, le moment du shofar a Kippour ou toute ma famille nous blottissions contre mon père sous son Talit me manque. Si aujourd’hui ma synagogue me le permettait je le ferai… La population religieuse devient avec le temps il me semble, de plus en plus orthodoxe et de moins en moins tolérante pour qui ne respecte les mitsvot tels que eux le font ce qui pour moi n’est moins que du hiloul hashem, et c’est bien dommage car certains s’éloignent justement à cause de certains comportements non tolérants et extrémistes comme les leurs (punir et isoler de la communauté des jeunes orthodoxes qui désirent s’engager à servir leur pays, utiliser la violence physique pour parvenir à leurs intérêts…). Moi je dis toujours, que le principal est d’être une bonne personne, comme il est dit «‫»לתורה דרך ארץ קדמה‬.

52

Roula mag

Pour en revenir au Kotel, après être arrivé à un possible accord avec le gouvernement israélien sur une troisième division du Kotel (un peu plus bas vers la porte des immondices ‫ שער האשפות‬dite ainsi car les arabes avaient pour coutume d’y déverser leur déchets pour saillir le lieu saint juif) ou hommes et femmes pourront y prier ensemble, le gouvernement a annoncé l’annulation de ce projet ce qui a mis en «rogne» les juifs américains (je rappelle: les réformistes en y étant la majorité) et causant non seulement un conflit important mais le gel de certaines donations au pays. A mon avis, cette saga n’est pas encore finie et on en entendra encore parler. Ces deux extrêmes causent du tort au peuple juif. Qui a besoin des arabes lorsqu’on se tape entre nous. De ce côté là c’est justement peut-être pour ça qu’on a cet ennemi de l’extérieur et devrions peut être souhaitez continuer à l’avoir car je pense que la guerre de frères est bien plus cruelle et dangereuse… Beaucoup de personnes sont contre le fait qu’en Israël tout soit uniquement entre les mains du mouvement orthodoxe (mariages, divorces, enterrements…), ceci est à mes yeux d’une grande importance car cela nous préserve. Ainsi, nous ne sommes pas comme le «judaïsme américain» en péril au bout de 2 ou 3 générations. Le judaïsme est justement la même religion depuis toujours car c’est la seule religion qui n’a pas changé et pour cette raison qu’elle a su se préserver. Juste si possible un peu plus de compréhension pour des âmes perdues sionistes qui désirent vraiment se convertir et pratiquent la religion bien plus et bien mieux que moi-même ayant eu le luxe de naître juive…

Comme on dit en hébreu «‫( »איש באמונתו יחייה‬chaque homme dans sa croyance soit libre de vivre).

Nili Pitchon


Roula mag

53


la

Roula mois

du

RM: Bonjour Brigitte Benhayoun, parlez-nous de vos origines et de vos premiers pas en Israël ? BB : Je suis originaire de Grenoble, née après quatre garçons. Ca vous laisse imaginer le désarroi de mes parents quand j’ai décidé de partir pour Israël ! Je suis donc arrivée en Eretz en 1987, laissant ma famille derrière moi. Et je n’ai jamais regretté une seule seconde de cette vie ici. Un jour, par pur hasard j’ai rencontré quelqu’un au consulat qui m’a dit : « On recrute en ce moment, si tu veux envoie ton CV. » J’ai été recrutée au poste d’expansion économique, à l’ambassade de France, pour un remplacement, puis j’ai été intégrée officiellement le 1er août 1989. RM : Quel a été votre parcours ensuite ? BB : J’étais d’abord l’assistante personnelle du Chef du poste de l’Expansion Economique. Progressivement j’ai pris en charge le secteur des biens de consommation, ainsi que le secteur agroalimentaire et agricole. Petit à petit, j’ai pris d’autres fonctions. Lorsqu’il y a eu la scission entre deux bureaux, on a partagé la mission économique : il y avait le service économique qui gérait toute la partie régalienne, et le bureau qui est aujourd’hui Business France (qui s’est d’abord appelé Ubifrance, puis a fusionné avec l’AFII, l’agence française pour les investissements internationaux). J’ai donc démissionné du service économique pour travailler pour Business France, et ce depuis sept ans. Je suis en charge du département Art de vivre et Tourisme. Art de vivre au sens très élargi : la mode, le luxe, les cosmétiques, le design, l’architecture, bref, tout ce qui est lié à la personne et au luxe. Je dois vous avouer que j’adore ce que je fais, et surtout j’adore la France ! Cette relation entre mes deux pays, la France et Israël, me comble totalement.

Rencontre avec

Brigitte Benhayoun

O

riginaire de Grenoble, elle vit en Israël depuis trente ans. En charge de la filière Art de vivre et Tourisme, mais aussi conseillère Export à Business France, c’est surtout grâce à elle que les grandes marques et enseignes françaises sont de plus en plus nombreuses à s’implanter en Israël.

54

Roula mag

RM: Aujourd’hui vous œuvrez à faire en sorte que les grandes marques et enseignes françaises s’implantent en Israël. Expliquez-nous ? BB : Cela fait vraiment partie de la mission de notre bureau. Nous essayons de faire venir de nouvelles marques après un test du produit sur le marché local, d’activer le développement international des entreprises françaises. Mais nous essayons aussi de faire investir les entreprises israéliennes en France. Bien que nous ayons une double casquette, mon métier est vraiment l’export. Nous aidons les sociétés françaises à pénétrer le marché israélien. Nous les accompagnons tant au niveau réglementaire que pour les biens de consommation, en considération de la cacherout pour l’agroalimentaire, par exemple. Nous essayons avant tout de les inciter et de leur montrer qu’en Israël existe une belle présence française. Certes il reste encore beaucoup à faire : nous sommes dans un petit pays, mais avec un


La place sur le marché israélien pour les entreprises et les marques françaises est immense : alors venez ! Si vous êtes un Français en Israël et que vous êtes intéressé par l’implantation d’une nouvelle enseigne, alors n’hésitez pas à nous approcher, nous nous ferons un plaisir et un devoir de vous aider ! C’est une belle expérience que nous vivons au quotidien, et notre but est de voir de plus en plus d’exportations françaises vers Israël.

thlon est a c é D e d ’ouverture ! Cela faisait e v ê r n u i o pour m is de les a y a s s e j’ e u as dix ans q u’il n’y a p q t n ta u ’a d approcher, s Israéliens. le e u q fs ti r plus spo

L

très gros marché, donc un gros potentiel. Il faut souligner aussi que la France est la première destination touristique des Israéliens. Rentrés chez eux, ils aiment de plus en plus retrouver ce qu’ils ont découvert lors de leurs voyages, et il faut rappeler quand même qu’un Israélien sur dix a des origines françaises ou francophones ! Le consommateur a changé aussi, il devient de plus en plus exigeant, et quand il voit un produit français c’est pour lui un gage de qualité. Il y a vraiment ici de la place pour les entreprises françaises, et il y en a de plus en plus. Pour exemple, Dior cosmétiques a ouvert il y a quelques semaines. Mais il n’y a pas que des enseignes, il y a des multi marques qui importent des produits français, et aujourd’hui il y a énormément de marques françaises en Israël : La Maison de la Literie à Herzlya, Décathlon à Rishon Letzion, Yves Rocher, De Dietrich, Roche Bobois, L’Occitane, Catimini, Celio… Dans l’électroménager on trouve également Seb, Calor, Tefal ; de nombreuses marques également dans les arts de la table comme Haviland, Hermès, Saint-Louis, Lalique, Luminarc. Il y a aussi Renault, Peugeot, toutes les marques de L’Oréal, le Club Med… Le Mashbir aussi qui a « rentré » Promod et bientôt la marque Morgan. Sans cesse des sociétés nous approchent et souhaitent qu’on les accompagne, pour essayer de trouver le meilleur importateur. C’est important de voir que dans la grande distribution il existe également une approche pour intégrer les marques françaises. Il y a aussi de très belles marques de lingerie comme Lejaby, Chantelle, Lise Charmel, etc.

RM: Comment les entreprises françaises réagissent-elles quand il s’agit d’investir en Israël particulièrement ? Ne sont-elles pas un peu frileuses au départ ? BB : Je crois que les choses ont changé. Il y a quelques années oui, dans l’esprit collectif Israël restait un pays « en guerre ». Mais aujourd’hui la vision est différente. Concernant les nouvelles technologies par exemple, le High Tech, nous sommes très approchés par les sociétés françaises. Concernant les biens de consommation, il faut dire que l’Israélien est un vrai consommateur ! Israël a aujourd’hui le 23ème PIB par habitant, sur les 34 membres de l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques, ndlr). Cela représente environ 38000 dollars/habitant de PIB, ce qui montre un fort pouvoir d’achat. Israël fait partie des dix économies les plus innovantes. La conclusion est très claire, c’est un petit pays au potentiel extraordinaire ! Les personnes et les sociétés qui nous approchent ont compris, chiffres à l’appui, qu’il y a vraiment quelque chose à faire et à réussir en Israël. Je peux vous assurer que les entreprises qui nous contactent avec un réel intérêt sont très nombreuses, et j’ai beaucoup de mal à prendre des vacances ! (Rires). Pour conclure, l’ouverture de Décathlon est pour moi un rêve ! Cela faisait dix ans que j’essayais de les approcher, d’autant qu’il n’y a pas plus sportifs que les Israéliens. Et voilà que l’enseigne va ouvrir : c’est une très grande satisfaction personnelle ! D’ici la fin de l’année il y aura des événements côté Tourisme, puis en février 2018 un bel événement avec la semaine de la Gastronomie, le salon du Tourisme, et de nouveaux produits français qui seront à cette occasion disponibles chez Shufersal. Et dès septembre le salon du Digital DLD. Nous avons de beaux projets, et c’est le cas parce que la France nous suit. RM : Merci Brigitte Benhayoun, et bon vent pour ces projets en cascade !

Sandrine Assaraf Krieger Roula mag

55


le

Roul mois

du

Mais commençons par le début. Né en 1964 en République Démocratique du Congo, Guershon Nduwa est le fils d’un fonctionnaire du Ministère des Affaires sociales à Kinshasa. Sa famille est animiste. L’animisme reconnaît une âme à tous les êtres, ainsi qu’aux choses, dans l’univers. Ce ne sont pas les amoureux des animaux qui le contrediront ! En 1982 Guershon obtient son diplôme d’éducateur spécialisé. (Il le fera reconnaître en France plus tard, et étudiera en outre trois années à l’INALCO, « Institut National des Langues et Civilisations Orientales ») Guershon vit heureux dans sa famille, attendant le jour où il partira poursuivre des études à l’étranger. Il a un peu trop attendu car le temps venu, toutes les bourses, françaises, américaines et autres ont été attribuées ! Il ne reste qu’une bourse disponible, octroyée par Israël. Israël n’est pas inconnu de la famille Nduwa. Dans les années soixante, le père de Guershon y a travaillé comme diplomate congolais. Si sa mère se désole à l’idée qu’il parte dans « un pays en guerre », son père, lui, explique à sa femme que leur fils voulant étudier l’agriculture, c’est une chance inouïe car on apprend beaucoup en Israël dans ce domaine. Il la rassure sur la « mentalité israélienne » : ce sont des gens bien et courageux.

Guershon Nduwa Rencontre avec

A

ucune interview n’est plus difficile à réaliser que celle d’un homme humble. Vous lui demandez dix fois de vous parler de lui, et il répond dix fois en parlant des autres. Guershon Nduwa est de ceux-là. Sympathique, souriant et acharné au travail, l’homme force le respect.

56

Roula mag

En 1988, Guershon s’envole donc vers son destin. La première chose qu’il vous dira, les yeux dans les yeux : La société israélienne m’a accepté et formidablement bien accueilli. Je n’ai jamais rencontré le racisme là-bas. Pendant deux ans Guershon travaille pour la Wizo de Tel Aviv, s’occupant de personnes dans le besoin. Il s’intéresse au Judaïsme, jusqu’à l’adopter de toute son âme. Il se plonge dans l’étude de la pensée juive, dans la lecture de la Tora. La civilisation hébraïque le passionne. Il découvre SON univers, SA voie. Lui vous dira pudiquement : « J’ai appris ses coutumes et je me suis converti au judaïsme en 1995 ». Voilà comment notre invité évoque des années d’intense labeur, de solitude, de rebuffades réitérées de certains rabbins, de petits boulots pour subsister tout en étudiant avec acharnement. Il ne vous dira pas les années passées à être repoussé, refusé, récusé. Il ne vous parlera ni de la solitude, ni de la tristesse. C’est cet homme-là, Guershon. Pudique, sincère, obstiné au bien. Après quelques pérégrinations en Europe, il arrive en France en 1995. Il sait qu’en Afrique existent des peuples qui prient avec leur talith, il connaît l’épopée des Juifs éthiopiens : nous


sommes revenus à ce que nos ancêtres pratiquaient. Déplacés parce que esclaves, ils sont retournés à la foi de leurs propres ancêtres. Quoi d’étonnant ? Et puis, que dit la Tora à ce sujet ? Lisez-la bien, demande encore Guershon. Le constat de Guershon Nduwa est alarmant : La communauté juive noire en France n’est pas représentée. Son manque de visibilité est forcément un frein à son épanouissement. En 2007, il fonde donc la FJN (Fédération des Juifs Noirs, ndlr), qui succède à « Amitié Judéo-Noire », dont le but est de fortifier les liens entre les Juifs Blancs et les Juifs Noirs. Car Guershon Nduwa a toujours refusé de craindre et de se méfier de « l’autre ». Au contraire, il se bat assidûment pour la compréhension mutuelle, le respect, tout en cherchant à décrypter les racines de la xénophobie. A travers la FJN, Guershon a choisi la tactique collective.

des Juifs Noirs, originaires d’Israël et des pays anglosaxons. Accueil mitigé. Pourtant du « beau monde » s’est déplacé. La rencontre du fils du Pasteur Martin Luther King et du rabbin Funnye, cousin de Michelle Obama, annonce-t-elle une ère nouvelle dans le dialogue interculturel ? Une ère propice à accueillir les Juifs, noirs blancs jaunes ou rouges, sans préjugés destructeurs autant qu’erronés ? Guershon affirme : « Je revendique une approche purement spirituelle et non politique. Je pensais naïvement que le Judaïsme n’était pas une affaire de couleur de peau. » Ainsi donc, dans la communauté juive, une culture du racisme s’est insidieusement infiltrée dans toutes les instances, créant des situations de luttes internes. Des luttes qui ternissent considérablement l’image d’une communauté pourtant connue comme un havre de paix et de tranquillité. Le racisme, on le sait, Disons-le de suite : la est l’un des fléaux les e suis heureux d’être juif car communauté Juive plus difficiles à vaincre, cela me permet de traverser Noire à Paris est en raison de son caractère parfaitement en règle avec protéiforme. toutes les barrières de les codes régis par la foi On serait même tenté de dire couleur et de race. juive, la halakha. Elle est que la communauté juive de fidèle et respectueuse des laquelle nous rêvons tous préceptes de la Tora. Elle n’est pas pour bientôt. est aujourd’hui composée Guershon Nduwa vit et des Noirs d’Afrique, d’Outre-Mer, d’Amérique. Et de milite en France, en même beaucoup de Noirs éthiopiens de différentes tribus. temps qu’il se prépare à Il existe aujourd’hui une synagogue pour les 250 la fonction de rabbin. Il familles Juives Noires vivant en Ile-de-France, soit viendra prochainement 5% des Juifs du pays. Tous revendiquent haut et fort en Israël effectuer sa dernière leur appartenance au Judaïsme, qu’ils soient juifs année de séminaire rabbinique. par filiation, ou par conversion, consistoriale ou pas. Comme l’affirme le rabbin Funnye : « Je suis heureux Ils sont juifs. d’être juif car cela me permet de traverser toutes les barrières de couleur et de race. » Guershon a beaucoup travaillé : « J’ai prouvé avec Ainsi pense Guershon Nduwa. les Ibos du Nigeria et les Lembas d’Afrique du Sud Regardez-le enfiler ses Tefilin, poser son Talit sur ses que l’expansion du Judaïsme ne s’est pas arrêtée au épaules et prier, et vous croirez très vite à la force et la Bassin méditerranéen. beauté de l’humanité. Si de nombreuses tribus africaines, sur le continent africain, ne peuvent être désignées comme juives, leurs coutumes ont un héritage hébraïque. Ces populations, nos ancêtres, ont été déplacées à l’époque de la traite des esclaves. Nous retournons donc à la foi de nos ancêtres. » Yaël En novembre 2008, Guershon Nduwa fait venir à Paris König

J

Roula mag

57


YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour

Roula Communication

Boostez votre entreprise sur le marché israëlien !

Rejoignez nos annonceurs et profitez de la notoriété d’AshdodCafe.com dans tout Israël. Inscrivez-vous a notre annuaire et profitez de cet outil dynamique !

1

Faites-vous connaître et géolocaliser dans l’Annuaire Professionnel d’Israël.

2

Communiquez sur vos produits, vos services, vos promotions ...

Contactez Ruben au

3 4

Proposez des coupons de réduction et des offres spéciales.

Envoyez une newsletter hebdomadaire pour ateindre vos clients potentiels à l’aide de notre base de données de +8000 abonnés qualifiés.

053 708 2022 pour plus d’informations

www.business-cafe.biz - businesscafe.news@gmail.com


la

ROULA start up !

la

RÉVOLUTION

I

FACEPINPOINT

nterviewer Lionel Hagege, c’est se trouver face à un homme qui a une capacité d’écoute surprenante. Le jeune homme est passionné, et passionnant.

Franco-israélien né à Paris, féru de voyages et de découvertes, il file aux USA à 17 ans, apprend l’anglais, puis s’envole vers l’Afrique, où il crée une entreprise d’événementiels et de communication. Regardant un jour les infos, il remarque une sublime jeune fille. Elle est morte, affirme le commentateur. Découvrant sur le Net la diffusion d’une sex-tape intime de son couple, elle s’est suicidée. Pour Lionel, c’est un choc.

Lionel Hagege

développée par nos experts. Le système est automatique et nul ne voit son contenu. Une biométrie (mesures uniques de chaque visage) sera appliquée sur la photo de l’utilisateur et comparée en temps réel à notre base de données. En cas de matching et après des vérifications de sécurité supplémentaires, les liens des contenus intimes apparaîtront dans une interface graphique. YK : Une fois trouvés les contenus des sites, comment faire pour les extraire ? LH : Nous avons créé une solution clé en main. Les contenus trouvés, le dossier est transmis à notre service juridique pour extraction.

Père de deux superbes filles, il refuse de voir un jour l’une d’entre elles venir pleurer sur son épaule pour un tel motif.

YK : Révolutionnaire ! Quels sont vos objectifs ? LH : Dans 5 ans nous serons le Google des contenus intimes.

LH : J’ai effectué des recherches. Tout ce que j’ai entendu, c’est qu’il ne fallait pas créer ce type de contenu ! Dites-moi pourquoi ? Les femmes ont acquis le droit de voter, d’avoir un compte bancaire et le même salaire que les hommes, ainsi que l’égalité des droits. Si une femme prend une photo intime avec son ami, où est le mal ? En revanche partager cette photo est un délit, de même qu’humilier et harceler cette femme. Malheureusement une fois ce contenu partagé, il n’existe aucun moyen d’en maîtriser la diffusion, et souvent il alimente la base de données de sites inqualifiables. C’est pour cela que je suis fier de vous présenter Facepinpoint, le premier moteur de recherche de contenus intimes en ligne qui utilise une technologie de reconnaissance faciale

YK : Cela va coûter une fortune ! LH : Non. Environ 15 dollars par recherche dans une base de données de 100 millions d’images en perpétuelle évolution. On est loin de la fortune ! YK : Peut-on déjà utilisé vos services ? LH : Je vous invite à visiter notre site facepinpoint.com dès octobre 2017. Croyez bien que nous le ferons ! Yaël König Roula mag

59


le

Business de la

Roul... yeshiva

affaires

aux

Yaacov GORSD

est ce qu’on appelle un « business man » et « self-made man », à la tête aujourd’hui de la société d’investissement et de construction immobilière israélienne YBOX, mais travaille également avec la France. Il fait partie des plus jeunes entrepreneurs francophones, mais surtout cet autodidacte a un parcours très étonnant et exceptionnel, et rien ne le prédestinait au départ à devenir ce qu’il est aujourd’hui. Récit d’une véritable success story.

Y

aacov GORSD est né en France le 19 avril 1971. Son père est d’origine ashkénaze, sa mère sépharade ; tous deux appartiennent au mouvement ‘Habad Loubavitch, et font partie des pionniers du mouvement en France. Il grandit dans un univers très fermé, très pratiquant. Il étudie en yeshiva, à Brunoy, mais Yaacov a déjà en lui ce côté un peu « rebelle », bien qu’il soit plutôt bon élève… Jusqu’au jour où sa vie va changer.

60

Roula mag

Il suffit d’un magazine sur lequel Yaacov tombe par hasard chez lui pour lui donner envie de changer du tout au tout ! En feuilletant « l’objet défendu », il découvre au fil des pages qu’un autre monde existe ! C’est quasiment une révélation, Yaacov veut s’ouvrir aux autres. Il a alors une soif d’apprendre, il lit énormément, il dévore les magazines avec un appétit féroce, comme pour rattraper le temps perdu ! Puis au fur et à mesure des années, sa pratique religieuse n’étant plus en accord avec celui qu’il est intérieurement, il va par conséquent changer de vie radicalement…


‫ יעקב גורסד‬: ‫ עינת לברון בעל הזכויות‬: ‫צלמת‬

A 18 ans, il commence à travailler comme chauffeur livreur pour la société d’informatique LCI, dirigée par Itshak Kalfon, un ami de son père. Seulement quelques années plus tard, à 22 ans, il y travaille comme responsable commercial et, déjà débordant d’idées et fort d’une capacité de gestion remarquable, il y apporte de nombreux changements et dans la foulée il en devient actionnaire majoritaire. Il transforme la structure même qui devient Cibox-LCI. En très peu de temps la société connaît une croissance fulgurante. L’entreprise est cotée à la Bourse de Paris et Yaacov devient le plus jeune entrepreneur de France à gérer une entreprise cotée en Bourse ! Il fait alors partie des 300 premières fortunes de France ! Dans les années 2000 il quitte la compagnie et se lance dans le secteur de l’immobilier, en France, avant de créer en 2005 sa société d’investissement et de construction YBOX en Israël. C’est via cette entreprise que Gorsd a développé le quartier résidentiel des 4 Florentine, un ensemble de 4 immeubles gratte-ciel au design unique et luxueux, au cœur de Tel Aviv, avec un centre commercial. Aujourd’hui la société gère et bâtit aussi bien des appartements d’habitation que des locaux commerciaux, dans le centre d’Israël, notamment à Tel Aviv où il vient d’acquérir pour plus de 142 millions de shekels un terrain sur lequel devrait être construite une tour à l’exploitation mixte ; Netanya, et Hadera où devraient être bâtis prochainement des cottages à prix abordables.

Un parcours incroyable pour cet homme que rien ne prédestinait à diriger un tel empire. Si Yaacov Gorsd est aujourd’hui aux antipodes de la religion ou d’une quelconque pratique religieuse, il se sent juif certes, sioniste, mais reste un homme libre, un homme ouvert à la philosophie en général, à la philosophie juive, au look à la fois adulte et ado, bref il est un paradoxe à lui tout seul ! Il tient un blog suivi par près de 15000 personnes où il parle de lui et de ses idées qui peuvent prêter à controverse… D’ailleurs Roula Magazine ne serait pas étonné de le retrouver un jour en politique ! Affaire à suivre… Mais ses nombreuses qualités, toute la force de parole qui le caractérise, sa prise de risques, sa capacité de gestion, son leadership d’une manière générale, font de lui un homme d’affaires hors pair dont beaucoup devraient s’inspirer ! Blog Yaacov Gorsd : www.yaacovgorsd.com Site professionnel : www.ybox.co.il

Sandrine Assaraf Krieger Roula mag

61


YAELGRAPHICDESIGNER.COM

ETUDE PERSONNALISÉE ET DEVIS GRATUIT 62

Roula mag

LIONEL AZEROUAL : 053 708 27 92 LEVCUCINE@GMAIL.COM WWW.LEVCUCINE.COM

pour Roula Communication

Nous réalisons, votre Cuisine Design 100% Made in Italie en Israël, adaptée à votre budget


C et un

R

inq sous miracle ... de lecture !

Régalez-vous d’un fruit gorgé de soleil et de lumière : un des passionnants romans de Yaël König !

L’action se déroule dans les couleurs et les senteurs de la Tunisie du début du XXe siècle. Dans ce livre fascinant se côtoient une jeune fille, Sarah, et Simon, un rabbin érudit, un incroyable « faiseur de miracles », respecté des trois communautés religieuses ; juive, chrétienne et musulmane. Sarah aime l’étude, elle voudrait fonder une école de filles. Mais en ce temps-là, chanceuses déjà étaient les filles qui savaient lire ! Pourtant Simon encourage ce projet, entre deux miracles. Autour de Sarah et de Simon évoluent une quantité de personnages magnifiquement décrits : dégâzzâ, musiciens, voisines curieuses et gourmandes, gamins délurés galopant dans les rues encombrées, jeunes soldats inquiets… Vous croyez que Simon va tomber amoureux de Sarah et l’épouser ? Le destin est plus subtil… Rabbi Simon pressent les événements, guérit le condamné, protège le mendiant… Il voit ce que les autres ne peuvent distinguer, il est bon, sage et exigeant, malgré son sourire bienveillant au coin des lèvres.

Tous ces personnages ont existé. Yaël König a même rencontré la « bénéficiaire » d’un de ces miracles ! Avant de publier cet ouvrage, elle a demandé l’imprimatur au petit-fils du rabbin, vivant à Jérusalem, qui la lui a volontiers accordée après lecture. Cet émouvant roman met en exergue le talent de l’auteur, laquelle s’abreuve dans cet ouvrage à plusieurs sources de réflexion : le féminisme, l’explication du Judaïsme, les différences entre ses coutumes, ses pratiques, les superstitions de l’époque, la notion très particulière de miracle dans la tradition juive, et aussi un message plus « politique », abordant la présence juive dans les pays du Maghreb, et, plus implicitement, la tragédie des Juifs d’Europe Centrale. Le récit rebondit, les destins s’entrecroisent. L’intrigue prend aux tripes, l’histoire d’amour est intense, l’ambiance colorée reflète une époque heureuse. Le tout est délicieux et se savoure au fil d’une lecture épicée. On voyage loin au fil des pages et l’on voudrait que ça ne s’arrête jamais. En un mot, on en redemande ! Arthur de Foville. Journaliste. Sud Ouest. Pour obtenir l’ouvrage : 00 972 (0)53-7084719 00 33 (0)6 98 01 13 16 editions.yago@gmail.com

Roula mag

63


Par SAMANTHA MSIHID - Sam’s et les mots

« Ce que vous voyez aujourd’hui sera certainement différent de demain ». Voici le principe qui guide Munbaz dans ses œuvres picturales. L’artiste franco-israélien a séjourné quelques temps à New York où il y rencontra de nombreux peintres, sculpteurs et musiciens entre autres, qui lui ont permis d’ouvrir les innombrables portes de son inspiration. Une inspiration sans limite qu’il représente de toutes les manières possibles et inimaginables, laissant aux autres le loisir de les interpréter comme bon leur semble. Sa dernière œuvre en date est King Munbaz, une peinture abstraite narrant la vie du roi Munbaz de qui il a emprunté son nom d’artiste.

C

e patronyme trouve ses origines dans les pays d’Europe de l’Est, quelques années avant la destruction du Temple. À cette époque, l’Adiabène, ancienne région nordique assyrienne de Mésopotamie, était gouvernée par Munbaz Ier et ses fils. Izates, le successeur du roi, avait été éduqué loin du palais de son père afin de préserver sa sécurité jusqu’à son intronisation. Durant cet exil salvateur, Izates rencontra un marchand juif qui le convertit au judaïsme. Plus tard, en regagnant ses terres, il parvint même à convaincre sa mère, la reine Hélène, de se convertir. Cette dernière partit même vivre à Jérusalem, dans un palais dont les ruines ont été découvertes en 2007. En attendant le retour d’Izates et après la mort de ce dernier, ce fut Munbaz II, son frère, qui dirigea le royaume. Lui aussi se laissa convaincre à la conversion judaïque. Durant la plus grande période de leur vie, Hélène et ses fils vécurent en Judée et Galilée où ils se montrèrent très généreux envers la communauté juive. On recense à leur actif de la vaisselle d’or offerte au Temple pour Yom Kippour ou le Pentateuque (plaque d’or où est gravée la Torah). Les archives parlent également de l’aide apportée aux juifs lors de la famine

64

Roula mag

qui avait frappé Jerusalem à cette époque ; Hélène ellemême avait fait apprêter des navires pour rapporter le blé d’Égypte et les fruits de Chypre. Munbaz II, prosélyte juif, utilisait ses richesses pour subvenir aux besoins du peuple juif, malgré les réticences de ses oncles et demi-frères. Ce à quoi il leur répondit : « Mon père a économisé pour ici-bas et je suis en train d’économiser pour là-haut… Mon père a économisé dans un endroit qui peut être corrompu mais j’ai conservé dans un endroit qui ne peut être altéré… Mes pères ont réuni des trésors d’argent et moi j’ai recueilli les trésors de l’âme… » Pour lui, rien n’avait plus d’importance qu’à ce que le peuple juif s’en sorte et, soutenu par sa mère, il accomplit des merveilles, signes de sa grande bonté. Jérusalem représentait la Terre Sainte et, à la mort de son frère Izates et de sa mère Hélène, Munbaz ordonna à ce qu’on les enterre dans cette ville. Depuis lors, le prénom Munbaz, ainsi que tous ses dérivés orthographiques, est un grand honneur à porter, un symbole d’amour et de générosité, une fierté pour le peuple juif. Facebook : Munbaz Art Instagram : Munbaz


Dans l’ouest de Raanana, rue très calme, cottage neuf 380/375. sous-sol, belle piscine. belles prestations. 10.800.000 sh Spécial investissement. 5p entièrement rénové. 100m2. 3ème ss asc. Possibilite tama 38. 1.950.000 sh

Magnifique penthouse neuf 200m2. Terrasse 90m2 pleine vue mer. Haut standing. 7.300.000 sh

Au coeur de la ville, magnifique maison individuelle, style provencale, 430/620m2. Belle piscine exterieure. 13.800.000 sh Cottage neuf en plein centre ville. 284m2 habitable. Jaccuzi. Sous-sol avec entrée séparée 2 parkings souterrain. Rue très calme. Produit rare. 6.800.000 sh

YAELGRAPHICDESIGNER.COM

Magnifique appartement rénové 5p 143m2 et 50m2 terrasse. En plein centre ville. 2ème etage. Asc et parking 3.190.000 sh

pour Roula Communication

Contact : Laurence Zemour Real Estate Agent. 054 7353 514 00972-09-77-44-505 www.zemour-israel.com


PORTRAITS de la

FRENCH

ALYA !

Raphaël DAHAN

P

our celles et ceux qui ont eu la chance d’assister au Tel Aviv Comedy Club, le premier festival d’humour francophone en Israël, ils n’ont pas manqué ce moment émouvant où Nathan a demandé sa douce Pamela en mariage sur la scène du festival… Et *elle a dit oui ! Sous le regard attendri notamment de nos complices, Lea Tov et Raphaël Dahan. Et c’est ce dernier qui a eu l’idée lumineuse de faire de votre demande, chers Messieurs, un moment unique et inoubliable, et surtout un moment à part entière à intégrer aux souvenirs du plus beau jour de votre vie. Rencontre avec ce jeune et brillant entrepreneur olé ‘hadach qui vient de fonder sa société « She said yes » (*« Elle a dit oui » ndlr), qui a déjà tout d’une grande !

© Photos et vidéos Easycom (+de 40 000 vues en une semaine)

66

Roula mag

Raphaël Dahan est un jeune et dynamique (et sympathique !) chef d’entreprise de 26 ans, originaire de Lyon, qui a déjà à son actif une expérience confirmée d’entrepreneur. Après son Bac et une licence en agroalimentaire, il comprend très vite les attentes du


client consommateur lambda, bien qu’il ne travaillera jamais dans ce secteur en particulier. Il monte sa première société à Lyon, qui ne passe pas inaperçue, « Speed Cadeaux ». Elle suscite l’intérêt de la presse, de la télévision, car elle est novatrice et unique en son genre, et c’est là toute la particularité de Raphaël, qui sait trouver l’Idée avec un grand I. « Speed Cadeaux » se charge de trouver pour vous et faire livrer à domicile les cadeaux de dernière minute, ceux que vous n’avez pas eu le temps d’acheter, ou ceux que vous avez oubliés, pour un anniversaire, une naissance, une fête, etc. Il se charge de trouver le bon cadeau selon l’occasion ! Ce premier pas dans l’entrepreneuriat est un franc succès. Mais malgré la réussite florissante, un événement va changer le cours de la vie de Raphaël : il perd un ami, tombé lors de l’opération Tsuk Eytan en 2014, en Israël. Il cogite, revend sa société puis décide de changer de vie et fait son alya, seul ! « C’était le moment ou jamais, et si j’ai été capable de faire ça ici aujourd’hui, je serai capable de le faire plus tard ailleurs ». Raphaël fait tout son possible pour rejoindre les rangs de Tsahal, et intègre la police des frontières, Magav : « Ça m’a permis de m’intégrer, d’apprendre la langue, et de redécouvrir mon pays ». Ce ne fut pas chose facile car Raphaël passe du statut de chef d’entreprise en France à celui de soldat « boded » (seul) « bien qu’on ne soit jamais seul en Israël » comme il le souligne, entouré de soldats bien plus jeunes que lui, avec une mentalité et un parcours différents. Mais par moments l’envie d’entreprendre à nouveau le titille et il pense déjà à ce qu’il pourrait faire ici, plus tard… Il finit son service en octobre 2016, et après cette « coupure » d’un an et demi, il veut avancer, plus que jamais, et revenir à la vie active qu’il a laissée. Les idées ne manquent pas pour Raphaël, reste à choisir LA bonne… Mais c’est elle qui va le trouver ! En effet, ça commence lorsqu’un ami lui demande des idées pour faire sa demande à sa chère et tendre… Mais ça ne s’arrête pas là ; un autre ami vient le solliciter, puis encore un autre !... « C’est entre la troisième et la

quatrième demande que je me suis dit que l’idée était là, sous mes yeux ! ». Il se renseigne, et constate qu’environ 60% des femmes sont insatisfaites de leur demande en mariage… Aie ! Voilà comment et pourquoi « She said yes » a vu le jour… Raphaël propose 12 scénarios différents pour faire de la demande à sa dulcinée le premier souvenir du mariage… Du Golan à Eilat, il y a une multitude de possibilités pour en faire un moment unique et surtout inoubliable pour le couple… A cheval sur la plage de Césarée, en montgolfière, au milieu des dauphins à Eilat, c’est vous qui choisissez ; et le 12ème scénario est le vôtre, celui que vous avez en tête et que Raphaël vous aidera à réaliser. Notre petit génie d’entrepreneur, parceque c’est véritablement ce qu’il est, a mis à peine 6 mois pour tout organiser et développer tous les partenariats à travers tout le pays ! « C’est un événement à part entière qui va consolider le couple, le premier de leur vie à deux ! Et puis l’influence des films romantiques a fait son chemin et aujourd’hui on veut mettre du magique, du majestueux dans sa demande, comme preuve à part entière de son amour ». Le concept s’adapte à tout type de client, quel que soit son niveau de pratique religieuse, qu’il soit francophone, israélien, ou autre ; qui souhaite une demande avec du public, du faste, ou quelque chose de beaucoup plus intime et personnel… Raphaël met en oeuvre tout son savoir-faire, et le romantisme « à la française » pour faire de cette demande un événement unique et inoubliable. Alors messieurs, à vous de jouer et mettez toutes les chances de votre côté pour que la belle dise… Oui ! Vous pouvez contacter Raphaël Dahan au : 053 708 17 99. Page Facebook : www.facebook.com/shesaidyesisrael/ Sur le site : www.she-said-yes.co.il

Sandrine Assaraf Krieger Roula mag

67


PORTRAITS de la

FRENCH

ALYA !

I

l y a mille façons de visiter Jérusalem la belle, la sainte ville. Et désormais il y en a une mille et unième, que Chochana Behar vous fera découvrir avec beaucoup de plaisir, et tout l’amour qu’elle porte à cette ville. Auparavant, faisons connaissance avec cette femme multi-casquettes au parcours surprenant. Chochana Behar est française d’origine, de Paris, et issue d’une famille juive traditionnaliste. A la fin des années 1970, elle découvre le mouvement Habad et fait techouva…. Puis un ami appartenant au « Mouvement de l’Alya de France » l’incite à partir à la découverte d’Israël, sur les traces de la Bible en Israël (Netsa’h Israel). Chochana est alors loin de se douter que sa vie va changer du tout au tout ! Lors de ce voyage elle rencontre Léon Ashkenazi, dit Manitou, rabbin franco-israélien dont l’importance dans le redressement du Judaïsme français de l’après-guerre n’est plus à démontrer. Un philosophe doublé d’un érudit remarquable. La vie de Chochana en est à jamais bouleversée. La veille de son départ pour la France, Rav Manitou lui apprend qu’une place au sein de son école s’est libérée ! Elle rentre à Paris, et contre toute attente, organise son départ pour retourner en Israël. Après ses études à l’Institut Ora, puis Emouna, elle reste en contact avec les anciens élèves du Mahon Meir/Ora et met en place une association, « Koumi Ori » qui rencontre beaucoup de succès.

68

Roula mag

Chochana BEHAR Par SANDRINE ASSARAF KRIEGER

Chochana organise différents voyages à travers le pays, voyages en famille, où les enfants sont pris en charge de telle sorte que les parents ont le loisir d’assister à des cours, des conférences, des Shabbatot à thèmes. Puis Chochana décide d’organiser des sedarim de Pessah dans le but de réunir les personnes seules. Très rapidement les voyages sont plébiscités.

Connaissant l’univers du Tourisme, Chochana va créer à partir de chez elle une agence de voyages, « Les voyages santé en Israël ». Puis l’avènement d’internet apporte une façon de consommer nouvelle et inédite. Parallèlement, le Ministère du Tourisme israélien organise des sorties auxquelles elle participe afin de faire découvrir de nouveaux lieux. Pour cela, il est parfois question d’aller directement chez l’habitant. C’est la révélation pour Chochana ! Elle décide d’en faire autant. Elle rejoint le projet « Des femmes et des histoires » à Jérusalem, qui propose une nouvelle forme de tourisme, une façon de découvrir un endroit à travers le regard d’une femme qui y vit. On est reçu chez une dame, ou

plusieurs, chacune chez elle, qu’elles soient kurdes, yéménites, israéliennes, françaises… L’occasion de découvrir Jérusalem en allant de l’une à l’autre. Chaque fois un quartier différent se dévoile, sous forme d’une promenade, ou à l’occasion de fêtes, en échangeant entre femmes, en chantant aussi ! Une toute nouvelle façon de découvrir Jérusalem ! Cette version du tourisme, répandue à travers le monde, est une manière de découvrir un endroit tout en étant entouré de chaleur et d’humanité. Un moyen d’échanger et d’entendre de merveilleuses histoires sur les unes et les autres. Chochana est particulièrement polyvalente, elle peut aussi bien recevoir chez elle qu’organiser des séjours et événements à l’extérieur, le tout dans une ambiance chaleureuse et décontractée. Et comme si ce n’était pas assez, elle donne aussi des cours de préparation avant le mariage et organise des afrachat halla pour les futures mariées. Elle pratique également la thérapie de visualisation intérieure, et reçoit en privé et en groupe : une corde de plus à son arc. Et quand on parle d’alya, Chochana est formelle : « Selon moi, 90% de la réussite d’une alya, c’est de rencontrer des gens, de ne pas rester seule ! ». Une femme à rencontrer, pas de doute ! Page Facebook : Behar Chochana chotsra@gmail.com 052-382 8665.


YAELGRAPHICDESIGNER.COM

Créateur d’évènements

pour Roula Communication

DJ’s - Orchestres - Chanteurs

Toutes les animations pour votre évènement - Une seule adresse

Dreams come true / PL Production

+972 (0)52 775 3355 dctprod@gmail.com

+33 (0)1 77 50 27 48 www.dctprod.com

mag 69... DJ’S - Photographe - Feu d’artifice - Magnets - Décoration - Studio d’enregistrement - AttractionsRoula diverses


SANTÉ

I

Ostéopathie

Deux amis se rencontrent : — Je sors de chez mon ostéopathe : il est exceptionnel ! — Ton quoi ?

l est temps de découvrir l’ostéopathie ! Nous sommes donc allés à la rencontre de Yohan Amsellem. Né en Île de France, Yohan sait très tôt ce qu’il veut faire de sa vie professionnelle : soulager, soigner. Bac en poche, il intègre l’IPEO, institut agréé par le Ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. Cinq années durant il y apprend l’ostéopathie. Puis il s’installe à Paris. Spécialisé en ostéopathie périnatale (femmes enceintes et nourrissons) il se partage entre son cabinet et deux maternités parisiennes. Déjà l’Alya lui fait les yeux doux. Ulpan, consultations, d’abord à domicile, puis chez un confrère. Enfin, en juin 2016, Yohan, associé à Sarah Cohen, massothérapeute, créé sa clinique. L’ostéopathie, ce fil d’Ariane dans sa vie, Yohan l’explique avec clarté. YA : C’est une médecine manuelle douce qui rétablit l’équilibre du corps. Car les structures du corps sont interdépendantes et peuvent, en cas de dysfonctionnement, occasionner des douleurs. Elle soigne les douleurs liées au système musculo-squelettique : torticolis, lombalgies, dorsalgies, douleurs costales, pubalgies, douleurs articulaires entorses, tendinites, troubles de la mâchoire. Elle soulage aussi les douleurs articulaires liées à l’arthrose, et bien d’autres pathologies. YK : Quels sont les outils de l’ostéopathe ? YA : Ses mains ! Il étudie son patient dans sa globalité, physique et psychique, afin de rechercher et traiter la cause du problème. Puis il choisit la technique la mieux adaptée, la plus confortable, en fonction de l’âge et de la morphologie du patient. YK : Le succès de l’ostéopathie dépend-il de l’âge du patient ? YA : L’ostéopathie propose ses soins au nourrisson comme au senior, en passant par la femme enceinte et le sportif. Prenons le cas de la femme enceinte. Sa cambrure lombaire se modifie, ses points d’appui au sol changent, ses articulations souffrent de la prise de poids : tout cela peut se traduire par des douleurs dorsales, du bassin, du

70

Roula mag

coccyx, du pubis ou des membres inférieurs, suscitant une sciatique. L’ostéopathe peut agir sur ces maux. YK : Quid du nourrisson ? YA : L’accouchement, naturel, ou provoqué et aidé, peut être le premier des traumatismes pour un bébé. Le nouveau-né est soumis à des pressions crâniennes qui pourront avoir des conséquences : • Immédiates : tête un peu déformée, crâne aplati d’un côté, • ou ultérieures : scoliose, troubles ORL ... Un examen très doux du nouveau-né détectera les dysfonctions à l’origine de ces maux. Une correction manuelle appropriée permettra à l’enfant de bien démarrer dans la vie. L’ostéopathe peut intervenir avec succès dans bien d’autres cas, dont les régurgitations, les coliques ou constipations du nourrisson, les troubles du sommeil, un canal lacrymal bouché…


YK : Comment réagissent les patients que vous recevez dans votre clinique ? YA : Aujourd’hui en France tout le monde a son ostéopathe. L’ostéopathie est récente en Israël mais se développe grâce aux Français. Les Israéliens sont très sensibles aux médecines naturelles. J’ai de plus en plus de patients israéliens et j’en suis ravi ! YK : Un mot sur vous : que vous a apporté Israël ? YA : L’épanouissement. Je regarde la France de loin, mais je la regarde. Ici, je ressens chaque jour l’impression bienfaisante de participer à la chaîne médicale pour soigner et soulager. Je suis heureux. Ce que n’a pas dit Yohan, c’est que le vendredi il reçoit gratuitement des soldats en consultation afin de les soulager. YK : Vous avez évoqué l’action de l’ostéopathie sur le système neurovégétatif : l’ostéopathie est-elle efficace pour soigner un traumatisme psychique? YA : Elle aide. Par exemple lors d’attaques de panique, on intervient avec succès sur les tensions nerveuses. L’ostéopathie est une thérapie holistique, c’est-à-dire globale. Retenez cependant qu’elle ne soigne pas les maladies dégénératives et tumorales.

Alors oui, Yohan Amsellem est désigné le Roul Santé du moment ! Yohan Amsellem My Clinic Tel Aviv 47 Nahum Sokolov Tel Aviv 053 708 1910

Yaël König

‫למכירה באשדוד‬

Quartier City, Rehov Hatzionout. Proche de la tahana mercazit, des commerces et de la mer. 4 pièces, 131m2. 1er étage. Rénové avec goût (possiblité de garder les meubles).

‫ בוריס‬050-633-3558 ‫לפרטים נוספים‬ ‫יש ברשותנו מאגר גדול של דירות פנטהאוזים ווילות‬ .‫ והמושבים באזור‬,‫יבנה‬-‫ גן‬,‫בכל השכונות באשדוד‬

RA PH I YA EL G

A VENDRE SUR ASHDOD

‫ברובע הסיטי ברחוב הציונות‬ 131 ‫ חדרים‬4 ‫המבוקש דירה‬ ‫ מיקום שקט מצד‬,‫מ"ר‬ ,‫ מיקום מרכזי מצד שני‬-‫אחד‬ ‫ לקניונים‬,‫קרוב לתכנה מרכזית‬ ‫קומה ראשונה )יכולה‬,‫ולים‬ ,‫להתאים גם לדתיים( יחיד בקומה‬ ‫משופצת בטוב טעם )אופציה כולל‬ .‫ריהוט( נתן לסרטון לדבר‬

CD E

SIG

NE R. C

OM

pou r

Ro

ula C

omm

un i

cati on

(‫שמדובר במשרד תיווך )נדל"ן ישיר‬

Pour plus d’informations, contactez Boris 050-633-3558 Nous avons une grande base de données d'appartements, penthouses villas tous les quartiers de Ashdod, Gan Yavne et des moshav dans la région.

Roula mag

71


TOI, cher ASSASSIN ! l’humain,

mon

n peut dire ce que l’on veut, rien ne fait plus ressortir la médiocrité et la haine que ceux qui suivent une religion. Attention ! Avant que les râleurs de service ne montent sur leurs grands chevaux, laissez ces pauvres animaux tranquilles et écoutez-moi ! Je n’ai rien contre la religion en elle-même, ce que je fais ou ne fais pas, ce que j’en pense ou parle, peu importe !, je ne remets pas ici en question la religion en elle-même mais bien certains qui, soi-disant, la pratiquent. Oui, c’est bien à toi que je m’adresse avec la kippa, et à toi en short et débardeur, et puis là-bas toi aussi au fond avec ton foulard à la dernière mode… Peu importe ton degré de respect de la religion, que tu crois à Dieu, Allah, Bouddha ou même Zeus !, peu importe que ta peau soit blanche, noire ou orange de blush, peu importe que tu aimes les cheveux roux ou verts, et puis merde ! je vous vois aussi les albinos avec vos yeux pâles ou roses ! BREF ! Qui que tu sois, quoi que tu fasses, tu es HUMAIN ! Je sais, je suis profondément navrée de vous faire voir une vérité qui vous blesse mais, biologiquement parlant, vous n’êtes qu’humain. Un simple humain lambda. Et le pire, et ça va vous retourner l’estomac je le crains, c’est que vous avez les mêmes gènes que tous les humains peuplant la planète Terre. TOUS. Eh ouais mes chéris, Dieu a créé l’homme à son image et nous a fait de toutes les différences possibles et inimaginables à partir d’une même et unique cellule. D’ailleurs, les plus érudits d’entre vous sauront que nous n’appartenons qu’à une seule race : homo sapiens sapiens. Oui, celui qui mets du maïs dans sa pizza est de la même race que toi, de même celui qui prépare des borchtch ou une pkaïla, ou encore celui qui vit dans une région amazonienne avec une civilisation moins évoluée que la tienne… Nous descendons tous du même ancêtre même si nous nous sommes séparés au fil des années, créant différents groupements socio-culturels. Je comprends que ce soit une chose difficile à admettre pour toi, mon cher humain, mais c’est la stricte vérité. Et comme Dieu t’a créé à Son image, il connaît tous tes défauts, tous tes travers, même les plus intimes et secrets que tu caches aux autres humains. Alors, il t’a donné un ordre qui doit diriger ta vie tout du long : Aime ton prochain comme toi-même. Oui, voilà, tu dois l’aimer, un point c’est tout. Tu dois le respecter dans sa manière d’être car il est toi tout en n’étant pas toi. Tout est un et un est tout. Aucune différence. Respecte et surtout ne

72

Roula mag

Par SAMANTHA MSIHID - Sam’s et les mots

juge en aucun cas. C’est péché, ça tu le sais, bien sûr, et tu ne le fais donc pas, non, jamais ! Jamais tu ne te permettrais de juger les pensées d’un autre, sa façon de vivre ou de parler, non non, car tu respectes la religion qui t’interdit de juger ton prochain. Bien sûr que non ! Ah ben si en fait, suis-je bête, tu le fais ! Bien sûr que tu le fais ! N’en ai-je pour preuve tous ces messages haineux que tu postes sur les réseaux sociaux, ces véhicules de la haine qui se propagent comme une flambée ? Bien évidemment que tu renies que l’homosexuel est une création de Dieu et donc évidemment que tu te permets de le juger, de le haïr, de décider, toi, misérable petit humain sur Terre, qu’il n’ait droit à rien même pas à la vie ! Bien évidemment que tu médis sur d’autres personnes qui se disent plus érudits que toi et veulent partager avec toi leur bonne foi, leur vérité, car tu penses différemment d’eux ! Bien sûr que tu souhaites à tous ceux qui ne sont pas comme toi d’aller brûler en Enfer ! Mais attends, c’est étrange… n’avons-nous pas établi toi et moi que les autres c’était toi comme tu es les autres ? Mais bon, visiblement, comme tu n’es pas capable de comprendre le message de Dieu, tu commets le plus impardonnable de tous les péchés. Je ne me permettrais jamais, moi, de parler au nom de Dieu en disant qu’il pourrait te pardonner ou non si tu te repens et retourne sur le droit chemin. Mais ce que je peux dire à mon nom c’est que je doute de ton innocence. Car je me dis qu’il est impossible que tu ne te rendes pas compte du crime que tu commets. Que tu ne te rendes pas compte qu’avec tes paroles haineuses qui vont à l’encontre de Dieu, tu tues Sa création. «  Tu ne tueras point », un de ces dix commandements que Dieu a donné à l’homme. Je ne parle pas spécifiquement du juif – d’accord, je suis juive tout comme toi, donc je pense aussi que nous détenons la vérité et tout mais bon, soyons honnêtes trente secondes et admettons que les autres ont le même récit que nous, même s’il nous paraît tout simplement plagié. Bref  ! L’homme n’a pas le droit de tuer un autre homme. Et toi, que fais-tu ? Tu le tues. Pas toujours directement, même si Dieu a bien vu l’un ou l’autre de tes « semblables » ôter la vie d’une de Ses créations sous prétexte qu’elle ne vous ressemblait pas. Non, pas toujours de façon directe… Mais bon, pointer du doigt cette personne qui ne correspond pas à tes idéaux et prier en silence son/ton/ mon/notre Dieu ou en la blâmant ouvertement afin qu’elle disparaisse de la surface de la Terre,


qu’elle soit éliminée à jamais, eh bien, oui, c’est un meurtre. Cela ne s’appelle même pas un homicide involontaire si tu veux tout savoir car, techniquement, c’est quand tu commets un meurtre par négligence, maladresse, inattention… Or toi, tes intentions sont parfaitement pures ! Que tu fasses preuve de couardise ou que tu aies malgré tout un soupçon de bon sens qui t’empêche de prendre un flingue pour tirer au hasard dans un night club gay ou dans une école publique et laïque, cela ne change pas le fait que tu es un meurtrier ! Oui, tu es un assassin, toi, l’humain. Tu renies que toute création est de Dieu, tu juges Ses créations et donc tu renies Dieu. Par tes actions et tes paroles, alors même que Dieu te dit de surveiller tes paroles, tu désapprouves ses directives et tu répands la haine dans le sang. Tu es un assassin commettant le plus abject des crimes. Tu te sens toujours dans le respect de ta religion après avoir lu ceci ? Tu te sens toujours supérieur à Dieu lui-même pour oser aller à l’encontre de ses directives ? Tu vas continuer à répandre ta haine de celui qui semble être différent de toi ? Tu ne comptes pas te remettre en question ? « Dieu a créé l’homme à son image. » (Genèse 1,27) ; « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Lévitique 19, 18b) ; « Tu ne jugeras point. » (Exode 23, 2 Samuël 23,1-7, Luc 6,37-45) ; « Tu ne tueras point. » (Exode 20,13) Tu ne respectes aucun de Ses ordres alors arrête tes mensonges ! Ne dis pas que c’est au nom de ton Dieu, de ton texte sacré et/ou de ta religion que tu commets tes crimes ! La religion n’a rien à voir avec le mal qui se répand dans et hors de tes veines ! Tu nous fais honte ! Tu Lui fais honte ! Tu n’es pas quelqu’un qui suit les préceptes de la religion ! Mais là tu te dis que je fabule, que dans ta vie de tous les jours, tu respectes ces préceptes. Pourtant, n’est-ce pas toi qui, caché derrière un écran, te croyant à l’abri de tout et tous, pensant que, puisque tes paroles ne sont pas dites à l’oral, elles ne valent pas grand-chose ? Alors pourquoi être si véhément dans ta haine ? Pourquoi utilises-tu les réseaux sociaux pour montrer le plus vil en toi ? Pourquoi juges-tu, pourquoi critiques-tu ton prochain comme tu le fais ? Penses-tu sincèrement que la personne, parfaitement humaine, qui te lira derrière son écran ne va pas prendre pour argent comptant ce que tu dis ? Qu’elle ne va pas accorder de la valeur à tes propos ? Sais-tu combien d’enfants se suicident chaque année à cause de tes paroles  ? Combien de personnes se croient munies d’une destinée si formidable qu’elles doivent

aller battre ou, pire, massacrer ceux qu’elles considèrent comme des mécréants ? Tu te plains des terroristes, ceux qui se font sauter ou fusille d’autres humains… Mais, indirectement, tu fais exactement pareil. Tout ce qui n’est pas toi, tu lui interdis d’exister, tu désapprouves sa valeur et donne du sens à ceux qui agissent. Oui, tu es couard mais pas moins un assassin. Mon article n’a pas pour but de jeter la pierre à tout le monde, loin de là. J’en vois des défenseurs du bien et de la paix parmi ces vagues du mal et de la haine qui se répandent partout, notamment sur le net où le moindre sujet devient un centre de polémique vindicative. Mon article est une sorte de coup de gueule face à cette animosité hargneuse que certains s’amusent à véhiculer au nom de la religion alors qu’ils en sont loin, très loin. Je souhaite surtout que leurs mensonges ne s’ancrent pas dans les esprits de ceux qui ne cherchent pas la vérité par eux-mêmes, qui se contentent de répéter ce qui leur a été dit sans prendre conscience du mal qu’ils font. Je m’appelle Samantha, je suis une création de Dieu et j’accomplis comme je peux Ses lois : je ne renie aucune de Ses créations, je les respecte et les accepte comme elles sont et, surtout, je ne suis pas une assassin !


Le député fraîchement réélu Meyer Habib a tenu ses promesses, le permis de conduire français est désormais reconnu en Israël, sans examen d’équivalence! La conversion sans examen du permis sera automatique sur demande du titulaire auprès de l’administration du ministère des transports.

Le soldat Elor Azaria a terminé son service et a pu retourner auprès des siens ; il est en effet assigné à résidence et ne devrait plus retourner en prison, en attendant la prochaine étape, espérons-le, sa libération définitive.

Yehoudit, cette Française et maman de 5 enfants, prisonnière de son ex mari et dans l’attente du guet depuis plusieurs années, a enfin eu gain de cause ! Après sa lutte acharnée afin de remuer les institutions religieuses sur ce réel problème dont elle est devenue l’emblème, Yehoudit a enfin obtenu son divorce religieux et peut désormais commencer une nouvelle vie. Des chercheurs israéliens de l’Université de Bar-Ilan, avec l’aide de la cosméticienne Hava Zingboim, ont mis au point une crème anti-âge révolutionnaire, Prophecy. Fruit de la nanotechnologie, l’acide hyaluronique reste en petites molécules afin d’être absorbé par la peau de manière efficace, une première mondiale, et comble ainsi les rides et raffermit la peau comme seules les injections pouvaient le faire jusque là ! C’est déjà un razde-marée en Israël et le produit devrait débarquer dès septembre prochain sur le marché mondial.

Des chercheurs israéliens de l’Université de BarIlan, avec l’aide de la cosméticienne Hava Zingboim, ont mis au point une crème antiâge révolutionnaire, Prophecy. Fruit de la nanotechnologie, l’acide hyaluronique reste en petites molécules afin d’être absorbé par la peau de manière efficace, une première mondiale, et comble ainsi les rides et raffermit la peau comme seules les injections pouvaient le faire jusque là ! C’est déjà un razde-marée en Israël et le produit devrait débarquer dès septembre prochain sur le marché mondial.

Pour plus de renseignements, contactez Hila Nagar: hila@danilevy.co.il 052 468 0201 Dani Levy Communications

Une équipe de jeunes frenchies a décidé de venir au secours des francophones en Israël ; ils ont créé la plateforme en ligne MySpecialDate. com où vous trouverez en français – mais pas que - toutes les salles de réception pour vos événements en Israël ! Vous pourrez donc faire toutes vos recherches et sélections de salles selon sa localisation, son style, ou encore selon votre nombre d’invités, avec la possibilité de contacter directement la salle afin de répondre à toutes vos questions. Et le tout sur votre canapé mais surtout sans dépenser le moindre shekel !

Sandrine Assaraf Krieger


L’UNESCO cette organisation antisémite s’est ridiculisée avec une nouvelle décision aberrante. Le 7 juillet dernier l’UNESCO a déclaré la vieille ville de Hébron « zone protégée en tant que site d’une valeur exceptionnelle ». L’UNESCO octroie au peuple inventé par le terroriste égyptien « palestinien » la propriété et la sauvegarde de cette ville où les juifs habitent depuis plus de 4000 ans ! Il va sans dire qu’il n’y avait pas l’ombre d’un arabe, d’un palestinien ou d’un islamiste à l’époque de la construction du tombeau des patriarches. Mais les arabes qui n’ont jamais rien construit ou créé adorent voler les vestiges des autres quand ils ne les détruisent pas.

pays les plus pauvres et les plus arriérés du monde. Voilà ce qui arrive aux pays envahis par l’idéologie sectaire et criminelle islamiste. Seuls les islamistes détruisent les lieux archéologiques à travers le monde. Il ne subsiste pratiquement plus d’églises ou de synagogues dans les pays islamistes, mais l’UNESCO octroie aux terroristes islamistes palestiniens le droit de conservation de vestiges juifs !

Ce fut le cas pour l’Egypte, la plus brillante civilisation de tous les temps, qui a été envahie par les arabes en 645. Le premier acte notable a été de brûler l’inestimable bibliothèque d’Alexandrie.

Par l’UNESCO et avec la complicité de l’Europe antisémite, lâche et soumise, les arabes tentent de réitérer leur hold-up. Mais que ces pays complices ne se leurrent pas, leur tour viendra. Il n’y a qu’à voir l’état des capitales européennes où des hordes grandissantes d’islamistes commettent meurtres, viols, agressions et vols. Arrivera un jour où leur nombre sera si important qu’ils prendront le pouvoir.

Depuis ils se sont appropriés et exploitent les trésors archéologiques et l’Egypte est depuis devenu un des

Ne venez pas pleurer quand l’UNESCO déclarera la tour Eiffel et la basilique de Saint-Denis patrimoine islamiste. Roula mag

75


Végétal’Art Sarah Boukris

All events Fleurs eternelles

VJF E t e saire r e v i n An

Floral Designer

Votre envie, notre passion

Mariage YAELGRAPHICDESIGNER.COM

Bar/Bat Mitsvah

pour Roula Communication

054 700 7246

7007246@gmail.com Showroom - Re’hov Habanaïm 9 Ezor Hatassia, Ashdod vegetal.art Végétal’Art

eurs l f a r a B


KITCHEN

Temps de préparation : 10 min

Temps de cuisson : 10 min

INGREDIENTS

(Pour 2 personnes) • 2 petits camemberts • sel • 1 bol de chapelure • poivre • 1 oeuf • beurre

PRÉPARATION 1. Cassez l’oeuf dans un bol et battez-le à la fourchette. Versez de la chapelure dans un bol. Salez et poivrez.

2. Trempez chaque camembert dans l’oeuf battu puis dans la chapelure. 3. Faites fondre un morceau de beurre dans une poêle. Faites dorer chaque camembert dans la poêle pendant 2-3 minutes pour que le fromage soit coulant. 4. Servez ces camemberts panés avec une salade verte assaisonnée d’une vinaigrette. Roula mag

77


Appelez pour toute urgence

ETAN - 053 336 3810 Interventions rapides et efficaces

Tous travaux de plomberie Neuf et Rénovation • Appareillage sanitaire • Tous types de dépannages (débouchages, fuites, cumulus ...) • Recherche de fuite ...

Débouchage domestique WC, évier, lavabo ...

Recherche de Remplacement Fuite fuite d’eau de robinet Lavabo, évier, Chasse d’eau, cumulus, beignoir ... tuyauterie

YAELGRAPHICDESIGNER.COM

ALLO ... ETAN !

Installation plomberie sanitaire

pour Roula Communication

78

Roula mag


ROULASCOPE Bélier (21.03-20.04)

Un mois d’août pour le moins épicé. Mars en Lion vous gratifie d’une forme superbe. A vous la confiance, l’aisance et l’autorité, voire, pour les plus physiques d’entre vous, les exploits sportifs -attention néanmoins de ne pas trop en faire aux alentours du 20. Côté coeur, c’est un poil plus complexe. Vous êtes ardent et sans complexe, capable de faire de nombreuses conquêtes... Mais aussi de créer par contre coup rivalités et jalousies autour de vous. En couple, autour du 16, un partenaire possessif pourrait bien vous demander des comptes.

Taureau (21.04-20.05)

Un mois solaire, sensuel, ardent... mais non dépourvu de bras de fer musclés. Il y aura certainement quelques affrontements de volontés pour décider de la marche à suivre, que ce soit au travail ou pour le programme des vacances! Sur le plan affectif, vous aurez besoin de resserrer vos liens avec vos proches et de savoir que vous pouvez compter sur eux contre vents et marée. Moments d’intimité intenses au milieu du mois: vos sentiments sont entiers, vous vous montrez très attentionné... mais possessif aussi: il ne faudra pas trahir votre confiance.

Gémeaux (21.05-21.06)

Chouette mois pour récupérer de la fatigue de l’année: vous allez reconstituer vos réserves physiques au fil des jours et vous vous sentirez bien «rechargé» début septembre. Dans vos relations, vous serez prompt aux chamailleries, surtout après le 13: n’allez pas gaspiller votre énergie retrouvée à lutter contre les mesquins, ce serait dommage! Malgré les discussions et les atermoiements, votre optimisme devrait favoriser vos relations sentimentales tout comme vos partenariats professionnels, qui se stabiliseront définitivement en fin de mois.

Cancer (22.06-22.07)

L’amour est enfant de bohème en ce mois d’août. Entièr(e) dans vos histoires de coeur, vous aurez besoin que l’autre vous rassure, vous prouve que vous êtes le (la) seul(e) et l’unique. Mais le doute pourrait s’instiller et créer des remous du milieu du mois jusqu’au 24 -les portes risquent de claquer! Attention, car vos insécurités ne sont pas forcément fondées. Solo, vous êtes prêt à vous lancer dans des passions intenses, tumultueuses, potentiellement refondatrices. Si ça secoue trop, appuyez-vous sur vos amis proches qui vous offriront une oreille attentive.

Vierge (23.08-22.09)

Mercure est dans votre signe tout le mois: beaucoup de mobilité, géographique et intellectuelle, en vue. Vos déplacements et voyages devraient bien se dérouler jusqu’au 13.

Ensuite, la rétrogradation de Mercure pourra causer quelques menus désagréments: retards, malentendus... Restez zen et surtout ne soyez pas trop obnubilé par le petit détail qui cloche: votre sens pratique devrait finir par tout arranger. Côté coeur, Vénus vous invite à profiter du cocon douillet formé par votre tribu de proches. Vous vous ressourcez auprès d’eux.

Balance (23.09-23.10)

Jupiter vous sourit et vous convie à un mois d’août rayonnant et épanouissant, où vous serez en majesté. A une condition: ne pas vous laisser tirer en arrière par les ronchons et les mauvais coucheurs, qui tentent de vous culpabiliser de rechercher l’harmonie et le plaisir sans vous laisser marcher sur les pieds. Votre famille ou vos scrupules pourraient interférer avec vos affaires de coeur: vous aurez le champ pleinement libre la dernière semaine du mois. Ce qui n’empêchera pas la passion de brûler auparavant: le 21, vous aurez toutes les audaces.

Scorpion (24.10-21.11)

Vous ne ferez rien à moitié ce mois-ci, même si la force de votre implication ne sera pas forcément visible en surface. Vous vivrez et aimerez pleinement, farouchement, sans concession. Côté coeur, votre magnétisme naturel est renforcé: vous plaisez énormément. Vos relations ne seront pas pour autant un long fleuve tranquille: vous rechercherez des partenaires qui vous défient, vous stimulent... tout en étant capables de vous sécuriser. Au travail, l’autorité de certains peut vous paraître tyrannique: résistez... sans déclarer la guerre.

le signe du mois

Lion

(23.07 - 22.08)

Toujours superbe, sur la lancée de la fin juillet: vous avez mangé du lion. Grâce à Mars, c’est vous qui planifiez et organisez les réjouissances des vacances -ou la bonne marche du service au boulot. Mais vous n’imposez pas brutalement votre volonté. Bien au contraire, vous savez coopérer intelligemment et mettre en valeur le meilleur de chacun. Les activités de groupe vous réussissent particulièrement en milieu de mois. Côté coeur, vous vous montrez très attentionné et protecteur. Dans les quatre derniers jours du mois, c’est le feu d’artifice sentimental!

Charlize Theron 7 août 1975

Sagittaire (22.11-21.12)

Vous avez besoin de vous affirmer et de réaliser de beaux projets, mais il vous faut ménager votre monture: Saturne rétrograde vous freine et/ou vous fatigue un peu les trois premières semaines du mois. Période idéale pour des vacances détente dans des destinations lointaines! Au travail, dosez bien vos efforts et vous constaterez des avancées positives sur tous les plans. En toute fin de mois vous pourriez voir votre autorité reconnue et même gagner du galon. Côté coeur, vous êtes à la recherche d’une belle intimité sensuelle.

Capricorne (22.12-20.01)

Il va vous falloir apprendre à lâcher prise, à vous déconnecter des soucis et à fuir les rapports de force. Au travail, laissez donc les rênes aux autres au lieu de chercher à prendre la direction des opérations -voire à saboter ce qui ne vient pas de vous. En vacances, acceptez de «suivre le guide» sans interférer dans ses choix. En couple, faites confiance à votre partenaire, chassez les doutes et désamorcez les potentielles jalousies par un dialogue raisonné, à coeur ouvert. Mettez cartes sur table le 17, sinon le 24 pourrait être explosif.

Verseau (21.01-18.02)

Vos relations s’embrasent, dans tous les domaines! Cette fois, vous ne pourrez pas vous en tirer en gardant votre légendaire distance... Mars en Lion vous demande de vous engager, de prendre parti, d’aller à l’affrontement si nécessaire. Au travail, acceptez que vos collègues et/ou associés vous bousculent. Si vous ne laissez pas la situation dégénérer en rivalité, ils peuvent jouer un rôle moteur; des possibilités de collaboration positives verront le jour au milieu du mois. Côté coeur, c’est «je t’aime moi non plus» avec un happy end potentiel la dernière semaine.

Poissons (19.02-20.03)

Vous aurez besoin de romance, de douceur mais aussi de panache -et, bonne nouvelle, vos amours devraient vous les apporter à foison. Les solos adoreront se nicher dans de tendres bras protecteurs. En couple et/ ou en famille, vous goûterez à la joie de passer du temps avec vos proches. Vous saurez faire preuve de dynamisme et d’autorité dans la gestion du quotidien. Au travail, il y aura de l’action. Des projets ambitieux et emballants pourraient voir le jour: prenez le train en marche et ne vous laissez pas déconcentrer par des chicaneries.

Roula mag

79


GAMES Prototype d’un journal

ACIERISTE ADVERSAIRE ANNE ANNONCANT BABA BLEU BREVE CAVET CHIMISTE CITER DELASSEE DETECTE

LOTIONNANT MADREPORE MAGIE MARC MECONNUE NOISETTE OBSTRUCTIF PLAIGNANT PLAQUER PRECEPTE PREDICTION QUADRUPLE

DOUR ERSE FROTTE HALLUCINEE HANCHE INUSITE ISOLATEUR JAVELLE JEAN JUILLET LACUSTRE LEGUME

E

H

C

N

A

H

S

T

N

A

C

N

O

N

N

A

E

J

F

R

U

O

D

E

A

A

B

R

E

V

E

I

L

L

O

N

I

R

I

E

N

N

G

L

U

T

N

A

N

G

I

A

L

P

T

S

O

A

T

E

N

U

L

V

R

E

T

I

S

U

N

I

C

N

O

T

S

S

E

O

O

U

E

I

E

P

E

T

D

I

U

R

A

L

T

R

I

T

I

R

C

T

M

S

C

I

T

E

R

O

U

N

A

E

E

M

T

T

J

I

E

E

S

V

E

R

T

M

L

M

N

T

T

V

I

E

C

A

N

U

M

A

L

O

S

E

E

E

E

O

E

P

D

H

H

I

V

E

R

R

L

P

B

I

C

U

S

N

I

U

E

A

C

C

D

E

E

A

I

E

O

G

L

T

R

Q

I

T

R

C

B

R

A

E

L

P

U

R

D

A

U

Q

E

N

N

A

O

O

E

A

A

V

R

L

J

D

T

M

E

R

T

S

U

C

A

L

N

R

B

M

E

P

E

A

C

I

E

R

I

S

T

E

V

A

C

P

P

L

E

G

U

M

E

V

I

T

A

T

O

R

I

S

E

T

T

E

TOUTES LES RÉPONSES SUR ROULA.FR

80

REVEILLON RISETTE ROME ROTATIVE ROUGE RUMEN SAUVETEUR SENE TRAITEMENT TRIME VACHETTE VARA

Roula mag


YAELGRAPHICDESIGNER.COM pour

Roula Communication

SU DO KU

H A R O T E D R U E n VR

LI Gilles Mordekhai Bita 0 0 7 7 8 9 7 058


82

Roula mag

TEL IL : 052

241 4490 - TEL FR : 01 83 80 59 74

HENNADECO@GMAIL.COM - WWW.HENNADECO.COM


Guide de l’évènement en Israël

SALLES

MAQUILLAGE

ORCHESTRE, DJ

ROBES

LIEU, DECO, REPAS

HOMME

Vous êtes professionnels de l’évènementiel et vous souhaitez figurer dans notre guide ? Contactez nous : Léa : 052 244 5419 - lea@roula.fr / Nina : 054 700 6012 - nina@roula.fr


FROG2U

Cocktails Glacés Alcoolisés

Bar à cockails glacés alcoolisés pour vos soirées, mariages, évènements Contactez nous : 0544319898 ou : icedreams@gmail.com

Roula Magazine n°10  

Le Nouveau ROULA MAG 10 numérique est enfin disponible à la lecture sur tablettes !

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you