Page 1

2014

cata brune 1ersem 14.indd 1

21/01/14 10:35


la brune au rouergue

nouveautĂŠs janvier - mai 2014

cata brune 1ersem 14.indd 2

21/01/14 10:35


Julia Kerninon

buvard

premier roman

8 janvier 2014 14 x 20,5 - 208 pages - 18,80 e ISBN : 978-2-8126-0616-8

Cela ressemble à quoi, un écrivain ? Quand Lou passe pour la première fois la porte de Caroline N. Spacek, il ne connaît d’elle que ses livres. D’ailleurs, il ne comprend pas pourquoi elle a accepté de le recevoir, lui, le simple étudiant. À 39 ans, Caroline N. Spacek vit recluse dans la campagne anglaise, après avoir connu une gloire précoce et scandaleuse. Enfant terrible de la littérature, ses premiers romans ont choqué par la violence de leur univers et la perfection de leur style. Issue d’un milieu marginal, elle a appris très jeune à combattre, elle a aussi appris à fuir. Mais Lou va l’apprivoiser. Alors ensemble, durant un été torride, ils vont reconstruire une trajectoire minée de secrets. Avec Buvard, Julia Kerninon, âgée de 27 ans, fait preuve d’une grande maîtrise dans l’art de la narration pour nous raconter ce destin de femme exceptionnel. Le plaisir de lecture est renforcé par l’intelligence de sa réflexion sur le processus de création et l’ambivalente relation entre l’écriture et la vie.

Née en 1987 dans la région nantaise, Julia Kerninon est actuellement thésarde en littérature, et mène une recherche sur la revue américaine The Paris review. Buvard est son premier roman en littérature générale.

cata brune 1ersem 14.indd 3

21/01/14 10:35


Guillaume Guéraud

baignade surveillée C’est l’histoire d’un couple qui se défait, l’histoire de deux frères qui s’aiment et se regardent en chiens de faïence, une histoire de voyous aussi. Un été, sur les plages du Cap-Ferret, un homme patauge dans l’ennui pendant que sa femme lui tourne le dos et que leur gamin tente de profiter du soleil. Jusqu’à ce que son frère débarque à l’improviste pour dynamiter ces vacances comme un jeune chien fou. Malgré l’amour fuyant, malgré les crises et la perspective du vide, malgré le sirop gluant de la nostalgie. Il est trop tard pour regretter ou pour recoller les morceaux. Alors dans un crescendo sec et nerveux, la tension monte entre les fracas des vagues.

8 janvier 2014

Guillaume Guéraud, auteur important en littérature jeunesse, fait là sa deuxième incursion en littérature adulte, avec son style à l’os et sa coloration sociale offensive.

14 x 20,5 - 128 pages - 13,80e ISBN : 978-2-8126-0615-1

Né en 1972 à Bordeaux, Guillaume Guéraud vit à Marseille. Il publie depuis une quinzaine d’années en jeunesse, principalement des romans pour lesquels il est devenu un auteur incontournable. Plusieurs de ses textes ont été très remarqués par la presse et les professionnels, dont Cité-nique-le-ciel, Je mourrai pas gibier (2006, Prix Sorcières 2007, adapté en BD par Alfred chez Delcourt, 2009). Il publie son premier roman en Littérature générale dans la collection La brune en 2001, Dernier Western.

cata brune 1ersem 14.indd 4

21/01/14 10:35


Yannick Bouquard

squat

premier roman

5 mars 2014 12 x 18 - 368 pages - 12 e env. ISBN : 978-2-8126-0638-0

Durant deux ans, ils sont une vingtaine à squatter un lycée abandonné dans une banlieue chic, Vienspasissy-surSeine. On suit pas à pas l’histoire romancée de ce squat et de ses habitants hauts en couleur. Squat est à la fois un roman, avec ses personnages singuliers, ses histoires à rebondissements, c’est aussi une sorte de guide pratique du squatteur : on y découvre de façon très concrète comment « ouvrir » un lieu et le faire vivre, les procédures légales et les poursuites judiciaires, mais aussi le quotidien fastidieux : les sempiternels conflits sur le ménage ou les factures EDF, les fêtes et leurs dérapages, les consommations illicites et la violence… L’auteur a vécu des années dans plusieurs squats parisiens et dresse un tableau très précis de cette vie en marge. En ça, c’est un roman-docu rare sur la question des squats, du droit au logement et de ses sociabilités parallèles. D’autant que l’auteur manie l’ironie ravageuse à l’égard de tous et de lui-même !

Né à Marseille en 1981, Yannick Bouquard vivra successivement en Auvergne, au pied des Alpes et au cœur de la Provence. Par la force des choses, il quitte l’enseignement général pour un BEP de graphiste maquettiste, travaille dans différentes imprimeries puis s’oriente vers un BTS audiovisuel. Au tournant du millénaire, il débarque dans la grisaille parisienne, sac au dos, sans travail ni logement. De canapés en plans débrouille, il échoue en squat. Autodidacte, influencé par Debord, Korzybski, Laborit, le haïku et les maîtres de la SF (Ballard, Gibson, Dantec, K.Dick), il cultive sa bibliophagie toujours liée à une activité cinématographique expérimentale. Squat est son premier roman.

cata brune 1ersem 14.indd 5

21/01/14 10:35


Fabienne Juhel

Julius aux alouettes

5 mars 2014

Dans une ville en bord d’océan, un jour d’été lumineux, une famille enterre un homme appelé Julius. Il y a le père médecin, la mère galeriste, la grand-mère et les deux enfants. Pendant que le cercueil est porté vers le cimetière accroché à la falaise, chacun se souvient de ce bel homme élancé, à la peau noire comme de l’ébène, débarqué dans leur vie ordinaire un jour d’équinoxe. Qui était donc cet inconnu qui en quelques semaines leur a ouvert l’horizon ? Pourquoi portent-ils tous la culpabilité de sa disparition brutale ? Dans cette parabole, Fabienne Juhel propose une revisitation contemporaine de la venue du Christ, bien loin des canons orthodoxes. « Qu’est-ce qu’une histoire ? me demanderez-vous. La narration d’un miracle», écrit Fabienne Juhel dans ce nouveau roman qui est appel à la vie, à ses mystères et ses bouleversements.

14 x 20,5 - 208 pages - 18 e env. ISBN : 978-2-8126-0637-3

Née en 1965 à Saint-Brieuc, Fabienne Juhel est professeur de lettres dans les Côtes-d’Armor. Son premier roman, La Verticale de la lune, a été publié en 2005 par Zulma, les suivants au Rouergue, dans la brune : Les bois dormants (2007), À l’Angle du Renard (2009) pour lequel elle a obtenu le Prix Ouest France / Étonnants Voyageurs, Les Hommes Sirènes (2011) et Les Oubliés de la lande (2012).

cata brune 1ersem 14.indd 6

21/01/14 10:35


Tieri Briet

cosa mentale

2 avril 2014

Un jour d’été, le narrateur accompagne sa fille qui souffre d’anorexie à l’hôpital de Nîmes, Unité des jeunes adolescents. Elle entre en terminale à la prochaine rentrée, et espère pouvoir retrouver l’énergie du corps pendant ces quelques semaines qu’elle va passer à l’écart de tout et de tous. Parce qu’il ne peut pas la visiter, son père commence à lui écrire, lui parle d’elle et de son enfance, lui raconte des histoires, comme on le fait pour maintenir l’autre dans la communauté des hommes et lui insuffler l’envie de vivre. Et parce qu’il sait que le récit d’une vie peut nous servir à nous inventer une autre vie, il évoque deux figures de femmes écrivaines, l’albanaise Musine Kokalari, emprisonnée durant 15 ans sous la dictature, et l’Allemande Hanna Arendt, qui ont passé leur temps à écrire et à se battre. C’est donc un récit mêlé de plusieurs fils que nous offre Tieri Briet, un hommage à la littérature comme résistance, incrusté dans un récit intimiste, très beau portrait d’une jeune fille dont les faims véritables seront impossibles à rassasier.

14 x 20,5 - 160 pages - 16 e env. ISBN : 978-2-8126-0615-1

Né en 1964 dans la région parisienne, Tieri Briet vit aujourd’hui à Arles. Il a d’abord été peintre avant de travailler comme scénariste (notamment sur Sauvage de Jean-François Amiguet, 2010), a exercé quantité d’emplois comme scaphandrier et veilleur de nuit, et a créé la maison d’édition de livres jeunesse « Où sont les enfants ? » où il a publié deux albums. Il est aussi l’auteur d’un recueil publié à l’Amourier, Primitifs en position d’entraver ( 2007). Très investi dans la situation des Roms en Europe, il travaille avec des auteurs tziganes et gitans sur un projet de « Livre noir des persécutions ».

cata brune 1ersem 14.indd 7

21/01/14 10:35


Ahmed Kalouaz

Les solitudes se ressemblent Réfugiée dans une chambre d’hôtel, une femme d’une cinquantaine d’années se remémore son enfance, dans un camp de harkis du Gard. Les hôtels, elle connaît pour y travailler comme femme de ménage et pour des rencontres furtives avec l’homme aimé, qui est marié. Cette fois-ci, il ne viendra pas. Dans ce camp de Saint-Maurice l’Ardoise, la petite fille a mis longtemps à comprendre quel sort particulier leur était réservé. Les miradors et les barbelés, l’autorité quasi militaire d’un chef de camp qui gérait toute relation avec l’extérieur, le prénom français qu’on imposait à chaque enfant à l’école du camp, les mères recluses et les pères sans travail. Les incasables, on les appelait. Il fallut la révolte violente des jeunes générations pour mener les autorités à fermer ces camps. Poursuivant son travail de mémorialiste sur les populations maghrébines en France, Ahmed Kalouaz nous offre le portrait romancé d’une fille de harkis, fille de traître et d’arabe, qui, comme tous ceux de sa génération, a eu tant de mal à trouver sa place dans la société française.

7 mai 2014 14 x 20,5 - 160 pages - 16 e env. ISBN : 978-2-8126-0668-7

contacts Relations presse Brigitte Reydel 01 55 42 63 17 brigitte.reydel@lerouergue.com

Relations libraires

éditrice

Adèle Leproux Sylvie Gracia 01 55 42 65 12 01 55 42 14 42 adele.leproux@lerouergue.com sylvie.gracia@lerouergue.com

Le Rouergue 18 rue Séguier 75006 Paris

cata brune 1ersem 14.indd 8

21/01/14 10:35


Catalogue La brune janv-mai 2014  

Les nouveautés de la collection La brune du 1er semestre 2014

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you