Page 1


# 26 Edito - Sommaire Et bien, cela faisait un bail n’est-ce pas ? Mais tout vient à point à qui sait attendre, et nous revoilà avec une nouvelle fournée de dessins inédits ! Après les deux numéros hors-série consacrés aux artistes Québécois et Espagnols, nous vous proposons cette fois un numéro régulier très éclectique, contenant un mix d’artistes d’horizons divers (avec toutefois une petite majorité d’Italiens)... En page 2 (et déjà en deuxième de couverture), nous prenons la direction des States avec une interview et un sketchbook consacré à Jonboy Meyers. Ensuite, une section “portfolio” qui débute en page 15 avec Nicolas Vandewalle (B) qui nous présente une Space Pin-up un brin rétro. Une autre pin-up de l’espace page 16, cette fois réalisée par Antonio Lapone (que l’on retrouvera un peu plus loin avec un sketchbook). Page 17, “Barbarian”, un dessin exclusif de l’artiste Philippin Alex Niño. On continue page 18, avec un magnifique Wolverine de Stefano Caselli (I) et pour terminer, en page 19, Davide Gianfelice (I) propose un Daredevil très acrobatique ! Déjà présent en couverture et dans la section portfolio, Antonio Lapone débarque en page 21... Cet extraor-

Batman par Alex Niño © DC Comics

dinaire représentant de la ligne claire, originaire de Turin en Italie, est depuis deux ans installé à Andenne en Belgique !!! Antonio signe également la troisième de couverture avec une version féminine de Thor pour le moins surprenante !

Et enfin page 79, c’est l’inimitable Sylvain Delzant qui boucle en humour ce #26 de L’INEDIT. Ne manquez pas de jeter un oeil sur nos diverses productions sur : www.lagrandeourse.be

A partir de la page 36 notre Nathalie Polfliet nationale propose un sketchbook contenant un mix d’illustrations et de recherches pour un projet BD ! Page 51, Thomas Frisano (France) débarque avec un recueil d’illustrations tantôt coquin, tantôt comics... Julien Lambert est Belge, et il a remporté le concours Jeunes Talents BD 2010 organisé par La Grande Ourse A.S.B.L. à l’occasion de la Fête de la BD d’Andenne... Découvrez son étonnant travail à partir de la page 64 ! Page 68, retour en Italie avec Luca Erbetta, suivi page 75 par sa compatriote Paola Antista.

Dessin de Nicolas Moraës

# 26 LES DESSINS QUE VOUS N’AURIEZ SANS DOUTE JAMAIS VUS ! Une production “La Grande Ourse” A.S.B.L. (Association Sans But Lucratif), avec le soutien de I’IPES de Seilles et de La Province de Namur. Magazine édité sans but lucratif, voué à la promotion de la Bande Dessinée, de l’Image et de ses Auteurs. Parution aléatoire - Dépôt légal : Premier trimestre 2011 - BD46508 Rédacteur en chef : Tony Lariviere Comité A.S.B.L. : Patrice Chauvaux (Président), Tony Lariviere (Trésorier, relations publiques), Olivier Peignois (secrétaire), Bernard Moreau (relations internationales et institutions). Collaborateurs au présent numéro : Bernard Moreau, Fred Massa et tous les auteurs présents au sommaire Maquette : Tony Lariviere & Bernard Moreau Contacts : La Grande Ourse A.S.B.L. Rue SaIm, 187b B-5300 Landenne-sur-Meuse (Belgique) Tél. : 0032 85 31 84 80 - e-mail : tony.Iariviere@skynet.be La Grande Ourse sur Internet : http://www.lagrandeourse.be Tirage : 1200 exemplaires - Imprimé en janvier 2011 par l’Imprimerie Provinciale de Namur. Les illustrations reproduites dans ce numéro sont © des auteurs et éditeurs respectifs. Reproduction interdite sans accord préalable.

1


Spiderman © Marvel Characters, inc.

Jonboy Meyers est un de ces nouveaux auteurs touche à tout. Il a travaillé pour l’industrie du jeux vidéo, dans le dessin animé et surtout dans l’industrie du Comics (Marvel, DC, Image, Wildstorm…). Son style ultra dynamique lui vaut de nombreux fans de part le monde et le classe dans cette nouvelle vague d’artistes qui puisent leurs influences sur tous les continents et dans tous les domaines. Pour en savoir plus sur cet auteur bourré de talent, voici les 3 sites où vous pourrez le trouver : http://jonboy007007.deviantart.com/ http://fromthecan.blogspot.com/ http://www.scribble.ws/ Salut Jonboy, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs? Quel fut ton environnement familial en grandissant ? Dessinais-tu beaucoup étant enfant ? Bien sûr, je suis dessinateur professionnel depuis environ douze ans et j’ai dessiné toute ma vie, en gros. Mes premiers souvenirs de dessins sont ceux que j’ai réalisés pour mon père qui travaillait pour l’armée et qui était stationné à l’étranger. Mes frères et moi lui envoyions des dessins là-bas. J’étais aussi obsédé par un film appelé le «Trou Noir» dont je dessinais religieusement les robots. Je suis le seul de mes frères qui a persévéré dans cette voie et qui en ait fait son métier. Enfant de soldat,déménageais-tu régulièrement ? On a pas mal déménagé en effet, et ce fut dur, mais ça s’est arrêté quand j’ai eu 6 ou 7 ans. Après, mon père a voyagé seul et nous sommes restés dans le Colorado. Heureusement, j’avais le dessin qui fut pour moi une constante salvatrice.

As-tu déjà vécu en dehors des USA

dans ce contexte ? Non malheureusement, mais maintenant que je suis adulte, j’adorerais vivre un an en Italie ou en Espagne. Paris serait sympa aussi mais j’aurais peur que mon amour pour le fromage et le vin ne me perde.

Comme Jim Lee a pu le faire avec son studio ? Oui. C’est bien de pourvoir sortir de tes habitudes graphiques et d’être influencé par d’autres types d’artistes. Je pense que nous arrivons tous à un moment où nous voulons puiser dans d’autres sources créatives. On ne peut s’arrêter de progresser en tant qu’artiste. Si je suis le même dessinateur dans dix ans, dessinant de la même manière et faisant la même chose, il n’y aura aucune progression et mon style sera fade et daté. Le but, c’est de toujours être frais et d’essayer d’autres choses. Tu dois toujours pouvoir, et progresser et identifier cette progression. 2


Au vu de tes origines vietnamiennes, penses-tu qu’il existe une influence consciente ou inconsciente dans ton dessin ? Non, je ne pense pas ou alors je n’en ai pas conscience. J’apprécie tous les types de dessins et si je peux apprendre quelque chose d’un style et l’intégrer au mien, je le ferais. Y-a-t-il des artistes asiatiques dont tu suis les travaux ? Oui, Jo Chen, Bobby Chiu, Benjamin, Koji Morimoto, Kenichi Sodona, Ugetsu Hakua... Et tout ce qui sort du Studio 4°C. C’est plutôt intéressant parce qu’au moment où le Manga est devenu ultra populaire aux USA, j’ai souvent vu ton style qualifié d’être influencé par les mangas, un label que beaucoup de critiques vont utiliser pour qualifier un style qui sort de ce qu’ils ont l’habitude de voir. Je sais et je déteste être qualifié de la sorte. Mais ça démontre aussi à quel point les éditeurs (pas tous, je précise) n’y connaissent pas grand-chose au dessin.

As tu reçu une formation officielle en matière de dessin ? Un peu, j’ai suivi un cursus pour obtenir un diplôme en matière d’animation par ordinateur, mais j’ai abandonné à un an de la fin ... De plus, beaucoup d’écoles de dessin ne t’apprennent pas à dessiner aux USA....Elles se contentent d’affiner un talent brut que tu dois posséder à la base et si tu n’en possèdes pas, tu es mal parti. Mais si tu adores le dessin, que tu es sérieux et t’investis en regardant le travail d’autres artistes, tu peux progresser. Te souviens-tu quand tu as fait le choix de devenir un artiste et plus précisément un artiste de bd ? Je ne pensais qu’à ça quand j’étais enfant. Aujourd’hui, après avoir bossé dans l’industrie du comics durant douze ans, je ne veux plus me limiter à la BD mais voudrais m’essayer à l’industrie du film et à l’animation. A cette époque, as-tu annoncé à tes parents que tu voulais bosser dans la BD ou l’animation ? Haha, ils le savaient mais n’étaient pas super encourageants. Ils avaient peur que je n’arrive pas à en vivre.

3


Combien de temps t’a-t-il fallu pour vivre de ton dessin? Comment as-tu percé dans la bd ? Je l’ai envisagé sérieusement il ya douze ans donc. Je travaillais comme Directeur Marketing pour un éditeur de comics appelé « MV Créations », situé en Virginie, qui publiait tout ce qui touchait à Musclor et les Maîtres de l’Univers. Cet éditeur n’allait plus très bien financièrement à cause du manque de soutien de Mattel (le fabriquant des jouets de cette licence) et du fait que l’industrie de la BD et son modèle de publication étaient en train de changer. J’ai donc démissionné et suis rentré dans le Colorado. J’avais rencontré CB Cebulski et Joe Quesada lors de différents festivals et j’ai décidé de faire le grand saut. J’ai envoyé des pages tests à Joe et trois semaines plus tard je bossais sur Spiderman. Ceci dit, mon premier boulot fut une historiette de 8 ou 10 pages avec Robert Kirkman. Mais en règle générale, il faut cinq à dix ans de travail sérieux à un dessinateur pour qu’il trouve sa voie et son créneau. Penses tu avoir trouvé le tien justement ? Je commence enfin. Ce que j’ai fait sur Miss Hulk chez Marvel et la Doom Patrol chez DC, c’est mon vrai style. Je suis enfin content de ce que je fais, bien que tu puisses toujours t’améliorer bien sûr et que c’est ce à quoi j’aspire avec chaque nouveau projet. Tu cites de nombreux artistes comme sources d’influence sur ton site. Peux-tu identifier les plus importants selon toi et préciser ce qui t’as plu dans leur style ? Oh, c’est assez évident, la plupart bossant dans les comics, comme Joe Madureira, Jeff Campbell, Art Adams, Jason Pearson et Michael Golden qui ont été mes influences majeures durant ma carrière. Et c’est très cool de parler à tes héros et de te rendre compte qu’ils connaissent ton boulot. Je reste un vrai fan. Ceci dit, c’est normal d’avoir des influences, de les digérer et de n’en retenir que ce qui fonctionne pour toi. Ceci étant, c’est Joe Mad qui m’a le plus inspiré. Etais-tu un lecteur vorace de BDs étant enfant? As-tu des personages favoris ? Oui, j’ai grandi en lisant des comics de guerre genre Creature commandos et Weird War tales. Puis j’ai découvert Captain America et Batman que j’adore. J’adorerais bosser sur ces persos. Regardais-tu beaucoup de dessins animés en grandissant ? Essentiellemment des series animées américaines. J’ai seulement découvert la production animée japonaise ces quinze dernières années. Je sais, j’ai honte. J’aimais beaucoup “Spiderman and his Amazing friends” petit, les Herculoids et Thundarr. Les Cosmocats bien sûr. Pas trop Musclor qui me paraissait bête. Au niveau japonais, Burst angel, Ninja Scroll, Sword of the Stranger, Robotech et Ranma 1/2 étaient mes préférés. Par contre, j’ai détesté Dragon Ball. Vivant dans le Midwest, tout ca me parvenait avec beaucoup de retard. Maintenant que je vis à Los Angeles, j’ai l’impression d’être dans un magasin de bonbons.


Wolverine © Marvel Characters, inc.

Dans ce contexte, était-ce un accomplissement pour toi de dessiner Ninja Scroll pour Wildstorm ? Oui! C’était un rêve devenue réalité même si en définitive la BD fût décevante. Les autres dessinateurs impliqués, bien que talentueux, n’ont pas dessiné les autres numéros dans un style « anime ». Je pense que ça a été une claque au visage des fans et que cette série aurait dû véhiculer une ambiance animée. Et donc la BD a fini par être annulée. En plus les couleurs étaient atroces. J’ai voulu la coloriser moi-même mais mon éditeur était satisfait en l’état. En définitive, il n’y avait que peu ou pas d’argent derrière cette série. Elle aurait dû aussi être plus mature, plus violente. Tu as pas mal travaillé pour Wildstorm. Apprécies-tu particulièrement leurs personnages ou leurs artistes ? A l’époque, oui. Wildstorm était un Eldorado dont je voulais tellement faire partie. Et heureusement j’ai pu le faire et bosser sur Gen 13, danger girl, Ninja Scroll entre autres. J’ai donc pu réaliser cette envie artistique avant que Wildstorm ne disparaisse. Travailles-tu plus dans les comics ou les jeux videos, ou est-ce du 50/50 ? Depuis que je vis à LA, j’ai plus bossé sur des jeux vidéos et un peu dans l’animation. Les comics me manquent mais à ce stade de ma carrière, je voudrais lancer mes propres titres.

Tu m’as parlé de Vatine et Cassegrain. Quelle est ton opinion sur le marché franco-belge? Suis-tu des artistes franco-belges en particulier ? J’adore la bd franco-belge dans son ensemble. Elle m’inspire tellement ! Personne ne fait ce que vous faites en Europe. C’est inspiré, frais et unique. Tu peux voir à quelle point il y a de l’implication dans les oeuvres. J’essaie d’en chopper le plus possible. Tao Bang est incroyable. Le Hip Hop et le graphiti sont des constants dans ton style. Oui, ça m’a énormément influencé. Je découvre de nouveaux artistes tout le temps et je bosse sur quelques trucs qui ont cette « vibe » hip hop. J’essaie de tout mélanger en un tout cohérent.

Catwoman © D.C. Comics

Aurais-tu un ou plusieurs collaborateurs rêvés ? Oui je voudrais rebosser avec Chris Litchner. On a fait du World of Warcaft ensemble. Sinon, j’adorerais bosser avec Brad Metlzer, Mark Millar, Grant Morrison ou Rick Remender. Comment décrirais-tu ton style ? Wow, question difficile! Je ne vois pas comment je pourrais le décrire autrement qu’en chantier permanent. En termes de label, beaucoup nous rangent sous l’expression « American Manga » bien que je ne sois pas aussi cartoon dans mon dessin ni super réaliste comme Bryan Hitch ou Ivan Reis. Désolé, ce n’est pas vraiment une réponse… 5


Hulk & Wolverine Š Marvel Characters, inc.

66


77


Captain America Š Marvel Characters, inc. 8


Robin & Flash © D.C. Comics

Hawkeye © Marvel Characters, inc. 9


Ok, donc orienté manga ne te convient pas? Animé te conviendrait mieux ou est–ce encore trop général? Pas vraiment. Mais je préfèrerais animé plutôt que cartoon à choisir. De quel job es-tu le plus fier? Niveau Comics, ça serait l’histoire courte de Doom Patrol parue dans le DC holiday special de 2009 concernant Beast Boy. C’est très orienté Noel mais j’y atteins quelque chose que j’aime et le coloriste est un pote qui a peint mes dessins. En deuxième position, le one shot de She-Hulk que j’ai fait avec Peter David. Sinon, des projets personnels sur lesquels je bosse pour l’animation que je termine actuellement et ce que j’ai fait pour Sony sur le jeu MotorStorm 3 : Apocolypse. Sur quel type de projet as-tu déjà bossé? Des Comics évidemment, des jeux vidéos, du design de jouet? L’animation? Il manque quelque chose? C’est à peu près tout. Je n’ai jamais encore bossé dans le milieu du cinéma, ceci étant. Une préférence? Si je devais n’en choisir qu’un, j’adore créer des design pour l’animation. C’est fun et tu peux te lâcher en termes de créativité. Et c’est plus simple que de storyboarder ou de dessiner des BDs. Et puis c’est bien d’exercer différents muscles créatifs de temps en temps. Tu apprends peut-être moins sur l’art séquentiel, ceci dit? L’animation est une bonne école pour ça. Oui, mais quand je fais du character design, j’essaie de raconter toute une histoire en une seule pose. En cela, c’est fort similaire à l’illustration. Et puis ça paie vraiment bien. J’aime bien bosser sur des projets où je peux m’investir à fond, qui m’intéressent.

Qu’est-ce qui t’importe quand tu dessines? Que veux-tu faire passer dans ton art? Sur quoi diriges-tu ton attention? L’art séquentiel? Cela varie. En BD ou dans l’animation, c’est avant tout une histoire qui doit être racontée. Est-ce que le mouvement de caméra est aasez clair ? L’action lisible ? Dessiner une pleine page sans fondement n’a aucun sens. C’est tout une histoire de rythmer le récit pour le lecteur en accélérant et faisant des pauses. Et quelle est ton approche en termes de character design? Cela demande un état d’esprit particulier? J’essaie de déterminer quels sont les pouvoirs des persos et d’en discuter avec le scénariste ou le réalisateur pour comprendre leur personnalité. Sera-t-il intelligent, confiant, idiot ? Balèze ou maigrichon ? Au plus tu te renseignes, au plus tu seras efficace. D’habitude, on me demande de designer des monstres. Tu dois savoir si c’est un zombie, un vampire, etc. Autant se renseigner pour être performant et rencontrer les attentes du scénariste ou du réalisateur. Y a-t-il un sujet que tu ne souhaites pas aborder? Un autre que tu adorerais traiter? Du porno peut être? Haha, non, pas de porno pour moi. Mais créer mes propres persos pour la BD ou l’animation me plairait beaucoup. Mais, je ne pense pas vouloir dessiner des pénis toute la journée. Tu ne rêves pas de dessiner un western ou une série médiévale par exemple? Si, j’adorerais dessiner un western. J’adore les vieux films de Sergio Leone. Dessiner une série d’époque pourrait être très fun si tu peux l’interpréter à ta sauce. Comme un western avec une touche de Steampunk ou de Science Fiction. La BD ou l’animation te permettent de ne pas t’autolimiter. 10


As-tu beaucoup recours à des références ou des éléments du réel dans tes travaux? Oui, pour les décors et les machines, c’est incontournable. Mais “Sketch up ” t’aide dans 90% des cas. J’adore ce programme. Tu lances les bases et il continue. Es-tu un artiste rapide? Je peux l’être. Avant, je dessinais une page et demi encrée par jour. Mais je préfère me limiter à 4-5 pages de qualité par semaine qu’en viser 7 ou 8. Combien de temps pour dessiner une couverture? Cela a pu varier de quelques heures jusqu’à un jour complet. Cela dépend de ce qu’il y a dessus mais d’habitude un jour, ou un jour et demi au maximum. Est-ce que tu fait un découpage préliminaire de ta page? Est-ce que tu réalises des esquisses d’abord ou travailles-tu au crayon bleu directement sur la page pour la construire? Enfin, utilises-tu beaucoup l’ordinateur dans ton travail? En effet, j’avais pour habitude de tout esquisser sur des demi-planches mais maintenant je fais mon découpage sur ma tablette graphique. Par soucis de rapidité, j’imprime ces découpages en bleu sur une page normale et je les affine au crayon. Préfères-tu t’encrer toi-même? Non, je déteste ça. Mais beaucoup d’éditeurs ne veulent pas payer un bon encreur de nos jours. Dans ce cas, je préfère m’encrer moi-même via photoshop que de voir mon boulot détruit ou bâclé. Comment s’agence ta journée de travail type? Es-tu très discipliné ou bosses-tu un peu quand tu en as envie ou quand les délais se font pressants ? Tu dois être auto-discipliné quand tu es freelance. En général je bosse de 7h30 à midi, mange en 30 minutes et retourner bosser jusqu’à 18h. Après je mange et décompresse, puis j’y retourne jusqu’à 20h-24h. Si j’ai un délai à respecter, je peux bosser jusqu’à 2h du matin. Et ça sera pareil le lendemain. Mais je me ménage des pauses. J’essaie de jogger ou d’aller à la sale de sport quatre fois par semaine, histoire de ne pas rester assis en permanence. J’essaie toujours d’être régulier dans ma productivité même si quand je bossais pour Sony, j’ai atteints des semaines de 6065 heures. Est-ce que cette façon de travailler influence ton choix de projet? Recherches-tu des projets dans lesquels on te donne de l’avance en suffisance? C’est toujours mieux, mais en général, c’est tout le contraire qui se passe et tu arrives quand le projet est déjà en retard. L’industrie du comics est orientée vers les scénaristes, lesquels ne lâcheront pas leur scénario tant qu’il n’en sont pas tout à fait satisfaits.

11


Préfères-tu travailler sur des scenarios complets, super détaillés ou recevoir une ébauche, dessiner la BD et voir le scénariste repasser dessus après pour la dialoguer (la “méthode marvel”) ? Je préfère en effet la méthode marvel qui est plus ouverte mais de nos jours, les scénarios sont souvent longs de 40 à 60 pages, plein de détails et précisions. Mais ca fait partie du job. Vas-tu contacter le scénariste si tu as un changement ou une suggestion à proposer à son scénario, son découpage ou simplement son rythme ? J’ai essayé mais dans le cas de Chris Claremont , il est super occupé, donc ça n’a pas marché. Parfois, j’essaie par email mais c’est souvent l’éditeur qui centralise. Les 10 derniers projets sur lesquels j’ai bossés ont été gérés de cette manière, sans contact... Sauf avec Jeff Parker qui privilégie la communication. Si seulement tous les scénaristes fonctionnaient comme lui. Hellboy © Mike Mignola

Pourtant, ça semble évident que c’est la meilleure façon de procéder pour tirer le meilleur d’une collaboration artistique. C’est ce qu’on pourrait penser mais les scénaristes passent tellement de temps sur leur script qu’ils attendent de toi que tu les suives à la lettre. Apprécies tu qu’un éditeur se mêle de ton travail ? En as-tu peur ? Non, mais ca arrive et j’essaie d’aplanir dans ce cas.

Serais-tu intéressé par créer et posséder tes propres persos? Souhaites-tu t’essayer à l’écriture ? Oui, j’aimerais essayer. C’est plus gratifiant de faire son propre truc. Ce qui est dommage dans l’industrie du Comics, c’est que tu n’es qu’un rouage de la machine et que tu n’as donc pas une vraie implication vis-à-vis des personnages que tu dessines. J’en suis à un point où je veux travailler pour moi et me créer une réputation plutôt que de promouvoir Batman ou Spiderman, même si je les adore. Joe (Madureira) m’avait dit que c’est dans cette optique qu’il a envisagé Battlechasers. Il voulait faire son propre truc et se distancier le plus possible des Mutants (les X-Men). Sur ton site, tu fais référence à un projet appelé “La main du Démon”. Est-ce toujours d’actualité ? Est-ce une de tes créations ? Peux-tu déjà en parler ? Je suis toujours occupé à travailler dessus et je ne cesse de le modifier. C’est assez adulte et je voudrais d’abord faire un projet tout public. J’ai 6 projets en attente que je modifie tout le temps. Dernière question... Quel est ton prochain projet ? Je travaille actuellement pour Blizzard sur leur license World of Warcraft et je développe deux projets plus personnels pour l’animation. Et bien Jonboy, merci pour ton temps et... continue à dessiner aussi bien ! C’est moi qui vous remercie. Interview réalisée par Frédéric Massa.

12


13 Tigra Š Marvel Characters, inc.


14


STRANGE creatures Featuring

AMAZING PORTFOLIO

Alex Ni単o

Don Marquez

Sketch by Don Marquez

Gianfelice

Caselli

Lapone 15


16


Alex Nino

17


Wolverine par Stefano Caselli Š Marvel Characters, inc.

18


19 19

Daredevil par Davide Gianfelice Š Marvel Characters, inc.


Notre partenaire depuis le premier numéro !!!

Régulièrement : Expositions et dédicaces ! Ouvert du mardi au samedi de 12h30 à 19h30 25, rue de Tamines - 1060 Bruxelles - Belgique Tél +32 (0) 2 538 85 78 & +32 (0) 2 534 63 67 Fax +32 (0) 2 528 24 52

-

www.forbiddenzone.net 20


21


Wonder Woman Š DC Comics 23


24


Hommage à l’univers de Spirou

25


Recherches de personnages pour “Accords Sensibles� 26


Croquis pour des cartes postales “plaizier” Bruxelles

27


28

Recherches de personnages pour “Accords Sensibles�


Antonio Lapone aurait voulu que l'Expo 58 ne s'arrête jamais, que Rita et Marilyn brillent encore au grand écran, que Twilight Zone et Star Trek passent en boucle à la télévision et que les voitures ressemblent à des paquebots. Illustrateur inspiré du style atome, il coule dans la même veine que Serge Clerc, François Avril et le regretté Chaland, sans renier les vénérables de la ligne claire: Tillieux, Franquin et Attanasio... Trop rare dans la bande dessinée, il a imaginé l' " Antique Detective Agency " (Paquet 2001/2006) avec Pierre Vanloffelt et ensuite Regis Hautière. C'est avec ce dernier qu'ilcréé "Accords sensibles" qui paraîtra en février chez Glénat Treize-etrange... Retrouvez ses illustrations sur son blog : http://laponeart.blogspot.com/ Patrick Verlinden

29


30

Recherches de personnages pour “Accords Sensibles�


31

Recherches pour la couverture de “Accords Sensibles�


Bases de travail pour la réalisation de toiles. En bas, à droite : “Sweet Lady Winter” pour l’expo Winter Time chez Champaka (Bruxelles)

32


Dessin pour une ĂŠtiquette de Champagne Marcel Vautrain

33


Planches inĂŠdites de A.D.A. t.3 (sc. David Ratte) 34


35

Recherches de personnages pour un projet avec Vitaliano Fausto


SKETCHBOOK

présente

NATHALIE POLFLIET

N

ée le 23 septembre 1974 à Bruxelles‚ Nathalie Polfliet est diplômée de l’Institut Saint–Luc de Bruxelles. Travaillant d’abord comme professeur de dessin‚ designer et graphiste textile‚ elle se fait connaître en 2006 en remportant le Prix du public au festival de la bande dessinée à Huy (Belgique). Son premier album pour enfant,

“Un Cadeau pour l’Âne” paraît en février 2008 chez Mijade, bientôt suivi de “Un Ogre à la Maison” chez le même éditeur. .. Nathalie à aussi réalisé bon nombre d’illustrations pour la Ville de Namur ! Elle travaille actuellement sur un projet BD avec le scénariste Philippe Nihoul... Illustrations, affiches, cartes, FairePart,... à découvrir sur son blog : http://nathalie.polfliet.over-blog.com/

36


Š Nihoul/Polfliet

37


38


39


Š Nihoul/Polfliet

40


41


42


43


44


© Nihoul/Polfliet

© Nihoul/Polfliet

45 © Nihoul/Polfliet


Š Nihoul/Polfliet

46


© Nihoul/Po lfliet

Polfliet

oul/ © Nih

© Nihoul/Polfliet

47


48


49


Š Nihoul/Polfliet


présente

SKETCHBOOK 51


T

homas

Frisano, le

dernier en date d’une lignée d’artistes d’exception Le nom des Frisano est bien connu des amateurs de bande dessinée. Jean Frisano, le père de Thomas, a orné les couvertures des revues LUG pendant des décennies – donnant ses lettres de noblesse aux superhéros Marvel - mais rendant également hommage à l’univers Star Wars de George Lucas. Pierre Frisano, Oncle de Thomas, est le dessinateur de séries telles que Courtisanes (scénario de Maric), Aïda, Otello ou encore de nombreux épisodes de l’Histoire de France en BD sans oublier… San Ku Kaï ( !). En véritable maître du pinceau, Jean Frisano a su transmettre son héritage artistique à son fils Thomas, lequel a également réalisé de nombreuses illustrations de couvertures pour le compte des Éditions LUG (Strange,Spécial Strange,Titans,

Nova…), avant de se lancer dans une carrière d’illustrateur et d’auteur de bande dessinée. Né en 1963 à Antibes, Thomas suit en effet les traces de son père et embrasse une carrière artistique, car outre le dessin et la peinture, il est également sculpteur et photographe. Il réalise divers travaux d’illustration et de BD pour Fripounet, Dorothée Magazine, L’Écho des Savanes, Pilote ou encore Métal Aventures,. Il collabore avec Jean-Pierre Dionnet sur Les 12 Travaux d’Art Cool, puis avec Raymond Maric sur deux albums de la série Relations Publiques parus chez Glénat. Gardien du temple des oeuvres de son père, il continue à réaliser - dans un style graphique proche – des peintures et commissions. Récemment il a collaboré avec l’équipe d’Organic Comics dans le cadre de la nouvelle version du magazine Strange. Thomas vit dans le sud de la France et participe depuis quelques années à de nombreux festivals où il présente ses travaux et ceux de son père. Il prépare également de nouveaux projets BD que l’on espère voir publiés prochainement. Thierry Mornet

52

NB  : Plusieurs articles ont été consacrés à ses travaux et couvertures, publiés dans Comic Book Artist #17 (janvier 2002), Comic Book Market Place #54 (décembre 1997) et plus récemment dans les #21 & 25 du magazine Star Wars La Saga en BD.

All artworks © Thomas Frisano All rights reserved. Catain America, Spiderman, Wolverine, The Black Panther, Dr. Doom, Dazzler, Daredevil, The Black Widow, The Green Goblin, Storm, Adam Warlock, Thanos are © Marvel Characters, inc.


53


54


55


56


57


58


59


60


61


Scarce Le magazine de référence sur les comics

Disponible par abonnement pour 4 numéros au tarif de 25€ (soit 6.25€ par numéro) partout dans le monde auprés de SAGA, frais d'envois inclus. (abonnement de soutien: 40€) -A l’unité 7 € Auprès de l'Association SAGA, 10 rue Bugeaud, 69006 LYON

Offres spéciales anniversaire sur les anciens numéros: consultez le

blog

http://scarcemag.blogspot.com/

Tarifs Pub

:

-Quart de page noir et blanc 30 € -Demie page noir et blanc 50 € -Pleine page intérieure noir et blanc 80 € -Pleine page couleur (2nde ou 3ème de couv, selon dispo) 120 € Ces tarifs baissent en cas d’engagement sur 4 numéros

Contact

: scarce@neuf.fr

(paiement par chéque au nom de SAGA, par mandat, virement, paypal ou timbres)


DECOUVREZ L’INCROYABLE TALENT DE DON MARQUEZ DANS UN ARTBOOK EXCLUSIF EDITE PAR LA GRANDE OURSE !!!

rétro sci-fi monstres dinosaures barbares amazones etc...

Seulement 10 € + port Softcover, 50 pages dont la moitié en couleurs !!! à commander à : la grande ourse a.s.b.l. rue salm, 187b b-5300 landenne - belgique ou via mail : tony.lariviere@skynet.be infos sur : www.lagrandeourse.be

UN ETONNANT UNIVERS DE S-F ET DE FANTASY ! 63


présente

de la 17ème Fête de la BD d’Andenne ! Julien annime un blog : “Beaurhain-Est”. .. il s’agit d’une ville imaginaire étrange, peuplée de curieux personnages, qui y vivent de truculentes et improbables aventures...

est âgé de 24 ans et réside à Liège où il a effectué des études artistiques à l’Institut St-Luc...

Beaurhain-est, c’est l’univers dans lequel se situe tous les dessins, toutes les histoires et toutes les illustrations du jeune artiste…

Son style n’est pas sans rappeller quelques grands maîtres de la nouvelle Bande Dessinée comme Nicolas De Crecy...

Mais voyez plutôt cela sur :

L’histoire qui suit a été primée lors du concours Jeunes Talents BD organisé par La Grande Ourse A.S.B.L. à l’occasion

http://beaurhain-est.overblog.com/

64


65


66


67


68


présente

LUCA ERBETTA

Ci-contre, ci-dessus et page suivante : Scalped Ci-dessous : Catwoman ( © DC Comics )

L

uca Erbetta est née à Gênes le 27 avril

1979. Il a passé son diplôme au Lycée Artistique « Ego Bianchi » de Cuneo. Ensuite il a étudié un an dans une école d’Arts Plastiques à Nice. Après avoir collaboré avec le magazine italien de moto « Tuttomoto » comme dessinateur, il publie en France « 1881 », sa première BD, en collaboration avec le scénariste Luca Blengino (Editions Semic). Du 2005 au 2008 il a travaillé sur la série WATCH, pour les Editions Delcourt, pour un total 6 tomes. Avec Luca Blengino, il est aussi co-scénariste des séries Flamingo et Gaijin, toujours chez Delcourt. Luca Erbetta travaille également pour le marché américain, pour lequel il a récement réalisé la mini-série “Sam & Twitch : The Writer” (Image Comics) ! 69


70


Sur cette page et page suivante, Tests pour BATMAN Batman Š DC Comics

71


72


The Joker © DC Comics The Green Goblin © Marvel Characters, inc.

Phenix © Marvel Characters, inc.

The Phantom © King Features

73


Conan par Luca Erbetta Š Marvel Characters, inc.

74


présente

PAOLA ANTISTA

75


76


A

près avoir assisté aux cours de dessin de "Disney Académie", Paola Antista a commencé à travailler comme designer pour Piemme, Red Whale, Barbie Magazine, des livres et des organismes éducatifs... Elle a à son actif deux albums de la série “Chats” parus chez HugoBD !

Son blog : http://paola-antista.blogspot.com/

77


78


SYLVAIN DELZANT

79


Ce sont des partenaires de la fête de la BD d’Andenne !!!

VILLE D’ANDENNE

Paris en Thalys, c’est aussi au départ de Liège, Namur, Charleroi et Mons

Avec le soutien de la Présidence du Gouvernement Wallon

80


L'INEDIT #26  

Sketches, drawings, ... by artists from USA, Italy, Belgium, France

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you