a product message image
{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade

Page 1

Mars 2020

Spécial 8 Mars

Ces fabuleuses Femmes qui boostent le tourisme à Tanger

Samira Ktiri

Maria Fanidi

Nihad Loulanti

Rajae Jouhari

Selwa Mestour Rkia Alaoui

Wiam AKHDIM

Najla Tligui


Sommaire

PingPong - Mars - 3

Actualité

7

Inauguration de la nouvelle gare routière d'Asilah

12

CGEM-TTA Conférence sur les dispositions de la loi de finances

24-27

11

Amendis organise son premier Hackathon sous le thème de “L’innovation au service de la préservation de la ressource”

Tourisme

20-21

CRT-TTA - Costa del Sol Vers une création d’une marque commune pour la promotion des deux régions

Culture

34

Directrice de publication

Samia ROFAJ Tél: 06 11 36 85 91 E-mail: samia.pingpong@gmail.com Directrice Administratif Samia ROFAJ

Directrice commerciale Samia ROFAJ Tél: 06 11 36 85 91

Magazine édité par

Rofaj Communication Direction Artistique Oula LAKHAL Photographe

Fête du personnel du Royal Tulip Une famille dévouée et enthousiaste

Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes de Tanger

Yara LAKHAL DANKIR Dépôt légal

2011 PE; 0028 ISSN: 2028 - 4543


Edito PingPong - Mars - 4

Mars : le mois du printemps et des bonnes nouvelles pour le tourisme

S

elon plusieurs sources concordantes, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sera à Tanger durant ce mois de mars et parmi les projets que le Souverain va certainement inaugurer, le nouveau palais des arts et culture construit sur la route de Malabata, à quelques mètres du Mövenpick Hotel & Casino Malabata.

Selon Tripadvisor qui a récemment dévoilé les 20 meilleures destinations émergentes à visiter en 2020, Tanger, 16ème, mérite d'être visitée cette année. Tanger n'est toujours pas dans le top 20 des destinations "Tendances", mais au moins le site touristique international la considère comme emergeante et c'est déjà très bien fait. En 2020, grâce aux efforts du Conseil Régional de Tourisme, Tanger abritera la 18ème édition du salon CONNECT. Il s'agit dun forum annuel de développement des connexions aériennes vers l’Europe et cet événement est un excellent moyen de promotion de la destination touristique régionale à l'impact positif irSamia ROFAJ

samia.pingpong@gmail.com

réversible. Tout récemment aussi, le CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima a élaboré des accords de partenariat avec les responsables de la Costa de Sol visant à créer une marque touristique commune. Les conventions relatives à ces accords seront sûrement signées bientôt et leurs répercussions seront très bénéfiques pour la destination régionale.

En parallèle, le projet de réaménagement des bâtiments menaçant ruines au sein de l'ancienne médina de Tanger, avance très bien et redonne petit à petit cette valeur historique et patrimoniale que ce quartier commençait à perdre. Le budget réservé à ce projet est de 50 MDH. Il est certes réduit par rapport à ce qu'il faudrait faire pour redonner à cet espace sa vraie valeur, mais il est vrai aussi que cette action reste très positive et qu'il serait toujours bien de la continuer dans le temps en trouvant d'autres budgets plus considérables.

Toutes ces informations et projets sont une excellente nouvelle pour le développement du secteur touristique à Tanger et dans sa région et auront des retombées plus que positives sur les établissements qui y investissent. Hôtels, restaurants et autres commerces. Mais le plus important est de pérenniser les effets de ces retombées le plus longtemps possible.


Actualité PingPong - Mars - 6

Région : Consultation régionale sur la stratégie d’intervention de l’ANRUR à l’horizon 2030

U

ne consultation régionale de l’étude relative à la stratégie d’intervention de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine (ANRUR) a été tenue, mardi à Tanger, afin d’impliquer l’ensemble des parties prenantes dans l’élaboration de cette stratégie.

Présidée par le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, gouverneur de la préfecture de TangerAssilah, Mohamed Mhidia, cette consultation régionale a été l’occasion d’identifier les attentes et besoins des parties prenantes quant à la rénovation urbaine et le traitement des bâtiments menaçant ruine dans la région.

La consultation régionale, tenue en présence notamment des gouverneurs des provinces de la région, de la directrice de l’ANRUR, des directeurs centraux du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, des élus, des chefs des services extérieurs et des représentants de la société civile, a aussi porté sur la méthodologie adoptée pour la réalisation de l’étude relative à la stratégie d’intervention de l’ANRUR, ainsi que les missions et prérogatives de l’agence. S’exprimant à cette occasion, M. Mhidia a indiqué que le sujet de la rénovation et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine ainsi que

la rénovation urbaine revêt une importance particulière, car il implique d’une part la vie et la sécurité du citoyen marocain, et d’autre part l’harmonisation du tissu urbain et la beauté du paysage urbain des villes.

Partant de cette idée, la loi n° 94-12 relative aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine a mis en place des dispositions pour remédier à des dysfonctionnements relevés à ce sujet, dont la création d’une agence en tant qu’établissement public chargé d’intervenir en termes de réhabilitation des bâtiments menaçant ruine, d’organiser les opérations de rénovation urbaine et de préparer les stratégies et programmes urbains relatifs à ce domaine, tout en veillant à leur mise en oeuvre, a ajouté M. Mhidia.

Par ailleurs, le Wali de la région a rappelé que la région comprend 7 anciennes médinas qui souffrent de dégradation du tissu urbain due à la vétusté des bâtiments et le manque d’entretien, précisant que grâce à l’attention particulière qu’accorde SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, aux anciennes médinas, les villes de Tanger et Tétouan connaissent actuellement la mise en oeuvre de programmes dédiés à la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine. La recherche du financement nécessaire pour la mise en oeuvre de ces programmes au niveau des villes de Larache, Ksar El Kébir, Ouezzane,

Chefchaouen et Assilah, demeure en cours, a ajouté M. Mhidia. Pour sa part, la directrice de l’ANRUR, Zahra Sahi, a fait savoir que cette rencontre organisée au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima constitue l’avant dernière étape d’une série de consultations régionales tenues dans l’ensemble du Royaume au sujet de l’étude relative à l’élaboration de la stratégie d’intervention de l’Agence à l’horizon 2030. Cette région, a-t-elle poursuivi, occupe une place importance compte tenu qu’elle recèle le plus grand nombre d’anciennes médinas au Maroc et a bénéficié de nombre de programmes, que ce soit en termes de rénovation des bâtiments menaçant ruine ou de réhabilitation et de rénovation des anciennes médinas. Cette consultation régionale a permis de passer en revue les défis auxquels font face les différentes parties prenantes au sujet de la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine et les expériences modèles à prendre en compte lors de l’élaboration de la stratégie d’intervention de l’ANRUR à l’horizon 2030.

En outre, cette consultation régionale a été marquée par l’organisation d’un atelier visant à débattre des dispositions de la loi n°94-12 et son décret d’application, ainsi que la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine dans la région de Tanger-TétouanAl Hoceima.


Actualité

L

PingPong - Mars - 7

Inauguration de la nouvelle gare routière d'Asilah

a nouvelle gare routière d’Assilah a été inaugurée lundi, avec un investissement de 44 millions de dirhams (MDH) financé par le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (34 MDH), l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du nord du Royaume (10 MDH) et la Fondation du forum d’Assilah (foncier).

L’inauguration a été marquée par la présence du vice-directeur général du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement, Khalifa Abdullah Al Qubaisi, du chargé d’affaires de l’ambassade des Emirats Arabes Unis au Maroc, Said Maher Al Ketbi, de la présidente de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fatima El Hassani, du président du Conseil municipal d’Assilah et secrétaire général de la Fondation du forum d’Assilah, Mohamed Benaissa, ainsi que le secrétaire général de la Wilaya de

L

Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Lahbib Alami. La nouvelle gare routière, qui se situe non loin du centre ville d’Assilah, s’étale sur une superficie de 15.000 mètres carrés et se compose d’un rezde-chaussée et d’un premier étage aux équipements modernes, ainsi qu’un poste de police, en plus de 10 quais et 6 guichets. La gare comprend également deux parkings souterrains et des passages équipés de manière à faciliter l’accès aux personnes en situation de handicap, outre 9 bureaux administratifs, deux salles de prière et des magasins. La Fondation du forum d’Assilah a confié ce projet à la municipalité de la ville, qui se chargera de la gestion de la gare routière, tandis que le foncier de l’ancienne gare accueillera une école primaire et un musée. Par ailleurs, le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement a financé la construction d’un complexe éducatif

et créatif modèle à Assilah avec un investissement d’environ 120 MDH, comprenant une école primaire « Nachoua », un musée d’arts et une académie d’art et de design. Ce complexe, unique en son genre, permettra aux enfants d’étudier et d’évoluer au sein d’un environnement artistique créatif. A cette occasion, la délégation a procédé à l’inauguration de l’école primaire « Nachoua » qui compte un total de 18 salles de cours ainsi que d’autres salles annexes, puis a visité le chantier de construction du musée d’arts ainsi que de l’académie d’art et de design, qui seront inaugurés l’année prochaine. La ville d’Assilah organise, depuis 1978, des festivals culturels internationaux, qui comprennent différents ateliers d’arts plastiques, notamment les peintures murales réalisées au niveau de l’ancienne médina, devenant ainsi une ville d’arts par excellence.

Ouverture de la 5ème édition du salon Taxi Expo

a cinquième édition du Salon des grands et petits taxis urbains et interurbains, Taxi Expo, s’est ouverte jeudi à Tanger, avec la participation d’une vingtaine d’exposants. Cet événement, qui se poursuivra jusqu’au 23 février, s’assigne pour objectif d’encourager les professionnels du secteur à acquérir de nouveaux véhicules à même d’améliorer

les services du transport destinés aux usagers. « Le Salon Taxi Expo s’inscrit dans le cadre du rajeunissement du parc automobile et de la lutte contre les accidents de la circulation et ambitionne de drainer un maximum de professionnels du secteur, afin de les inciter à concrétiser des achats sur place en leur présentant une panoplie de mesures de facilitation », a déclaré à la MAP le directeur du salon, Omar Magoul, à l’ouverture de cette édition. Le taux de renouvellement des taxis à Tanger est de 23% pour les petits taxis et de 48% pour les grands, a-t-il relevé, ajoutant que plusieurs solutions sont pro-

posées aux professionnels pour faciliter le renouvellement de leur outil de travail.

Ce salon connaît aussi la participation de différentes marques automobile et regroupe l’ensemble des professionnels intervenant dans ce secteur, dont les concessionnaires, les sociétés de financement, les assureurs, les réparateurs et les distributeurs de pièces, a indiqué M. Magoul. Cette manifestation vise à sensibiliser les professionnels du secteur à la nécessité de moderniser les taxis, tout en leur présentant une série de solutions de financement, des services d’assurance, ainsi que d’autres services et produits qui leur sont destinés.


Actualité PingPong - Mars - 8

Tanger – Mise en avant du rôle économique du foncier apuré

L

a contribution du foncier apuré dans le développement économique régional et la réussite des investissements a été mise en avant, jeudi à Tanger, lors d’une table ronde organisée par le Centre Ibn Battouta des études et recherches foncières.

S’exprimant à cette occasion, le président du Centre, Dahman El Mozariahi, a indiqué cette rencontre scientifique au sujet du foncier a pour but d’adopter une approche pratique pour étudier et examiner le foncier dans son volet relatif aux investissements, et ce afin de mettre la lumière sur son importance et son rôle dans la réussite des investissements.

Il s’agit également de définir le foncier épuré et de relever sa relation avec l’investissement, a-t-il ajouté, notant que les Centres régionaux d’investissements (CRI) sont aussi évoqués dans le sujet, notamment à la lumière de la loi relative à la réforme des CRI, qui leur a donné de nouveaux rôles très importants, dont l’étude des dossiers d’investissement ainsi que le conseil et l’assistance.

Pour sa part, le vice-président du Centre et chercheur universitaire spécialiste du foncier, Rachid Semlali, a précisé que l’organisation de cette table ronde s’inscrit dans le cadre des activités du centre visant à rassembler l’ensemble des acteurs économiques qui travaillent en contact direct avec le secteur du foncier, afin d’examiner le sujet du foncier apuré.

Cette rencontre a aussi pour but de permettre le partage des expériences des membres du centre dans ce domaine d’une part, et d’autre part celles des participants, notamment les administrations, les acteurs du secteur bancaire, les magistrats et l’ensemble des intervenants dans le processus de l’apurement du foncier, a ajouté M. Semlali.

Par ailleurs, le vice-président du Centre a énuméré, lors de cette rencontre, les différentes particularités du foncier dans la région de TangerTétouan-Al Hoceima, notamment la pluralité des statuts, la multiplicité des régimes, la micro-propriété, la difficulté de la topographie, la rareté de l’immatriculation et la dominance des zones humides et marécageuses, ainsi que le tissu forestier.

L’apurement du foncier revêt plusieurs aspects, notamment les aspects juridique, urbanistique, technique et sécuritaire, a-t-il expliqué, faisant savoir que ce processus nécessite énormément de temps et plusieurs étapes pour que le foncier puisse être prêt à accueillir tout investissement.

Il a souligné, dans ce sens, l’intérêt du foncier apuré dans la sécurité des transactions, l’affectation du foncier adéquat pour les projets d’investissement, la diminution du risque et l’augmentation de la valeur dudit foncier, précisant que le foncier apuré permet d’assurer la réussite des investissements, la rapidité de réalisation, la visibilité pour une bonne planification et la maîtrise du coût ainsi que le temps.

M. Semlali a, en outre, évoqué le rôle des Centres régionaux d’investissement dans la gestion des fonds d’appui aux investisseurs pouvant émaner des administrations, des organismes publics et des collectivités territoriales, estimant qu’ils ont ainsi la possibilité de s’approprier et/ou de gérer le patrimoine foncier dédié à l’investissement.


Actualité PingPong - Mars - 9

Sécurité à Tanger Renfort pour Réconfort

P

our assurer la sécurité et face à la recrudescence de la criminalité à Tanger, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a déployé, durant les deux dernières semaines des renforts de policiers sur le terrain. Une mesure sécuritaire qui lui a permis de démanteler des bandes et des gangs organisés et spécialisés dans le vol et le trafic de drogues.

Les actes de banditisme et d’agressions sont en passe d’être conjugués au passé à Tanger.

Grâce à ses moyens, la DGSN a ramené la quiétude dans cette ville. Les policiers, déployés sur le terrain, se sont positionnés à tous les points sensibles de la ville, et les patrouilles circulaient en permanence, rapporte Al Akhbar. Cette veille permanente a porté ses fruits. Les éléments de la police ont arrêté des membres de certains gangs, faisant objet de plainte, pour vols à l’arrachée ou sous la menace d’armes blanches. De même, ils ont interpellé d’autres membres de fi-

lières criminelles à Tanger, en particulier des trafiquants de drogues qui seraient impliqués dans un gros trafic de karkoubi.

À Beni Makada, la police judiciaire de Tanger a démantelé un gang spécialisé dans le vol de voitures de marque « Dacia Duster ». Outre l’arrestation des membres de ce groupe criminel, la police a réussi à récupérer plusieurs véhicules volés retrouvés dans un terrain vague, loin de la ville. Ces véhicules ont été restitués à leurs propriétaires.


Actualité PingPong - Mars - 10

APM Terminals MedPort Tangier Célébration du 1er million d’EVP

A

PM Terminals MedPort Tangier, 2ème terminal de APM Terminals au Complexe Portuaire Tanger Med, organisera le mercredi 19 Février une journée spéciale au Complexe Portuaire Tanger Med. L'objectif de ce Press Day est d'annoncer la grande performance pour ce terminal, joyau de l’industrie du transbordement mondiale. En effet, APM Terminals MedPort Tangier vient de dépasser son 1er million d’EVP en moins d’un an. Joignant célébration et immersion, cette journée sera l'occasion pour les nombreux invités d’APM Terminals MedPort Tangier, notamment des sphères économique et médiatique, d’être au plus près des multiples atouts du terminal derrière cette réalisation.

Le nouveau Terminal à conteneurs APM Terminals MedPortTangier, est opérationnel depuis l’été dernier. Cette installation est unique en son genre : d’une capacité de 5 millions EVP (Equivalent vingt pieds), le terminal compte parmi les terminaux les plus technologiquement avancés en Afrique et au monde, permettant ainsi de développer des compétences correspondant aux nouveaux défis de la logistique moderne. Fruit d’un partenariat entre le Groupe A.P.Moller - Maersk et TangerMed, APM Terminals MedPort Tangier a nécessité un investissement de plus de 800 millions de dollars, et deux années de travaux de construction afin de donner naissance à ce bijou technologique. Avec ce nouveau Terminal, le port Tanger Med pourra augmenter sa capacité annuelle pour atteindre 9 Million d’EVP.

L

Région du Nord Plus de barrages pour contrer la sécheresse

'Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos a annoncé la construction de 4 grands barrages d'une capacité totale de 1.420 millions mètres cubes et de 41 barrages collinaires et la surélévation de 2 barrages, dans le cadre de la mise en place du Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Le directeur de l'Agence, Abdelhamid Benabdelfadel, a expliqué que ce programme augmentera la capacité de stockage des eaux de surface dans la région de 1.698 millions m3 supplémentaires à l'horizon 2027, pour atteindre 6.941 millions m3, soit 26 % de la capacité totale à l'échelle nationale.

A rappeler que les réserves en eau des barrages de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont atteint 3,102 milliards de mètres cubes, alors que leur capacité totale est de 5,243 milliards de mètres cubes. Cette capacité totale prend en compte les réserves en eau au barrage d’Oued El Makhazine se sont situées à 655 millions de m3 (97%), tandis qu’elles ont atteint 133 millions de m3 (28%) au barrage Dar Khrofa, 80 millions de m3 (27%) au barrage 9 Avril, 6,8 millions de m3 (23%) au barrage d’Ibn Battouta, 13 millions de m3 (62%) au barrage de Tanger-Méditerranée, 5,9 millions de m3 (50%) au barrage d’Abdelkerim El Khattabi et 0,6 millions de m3 (13%) au barrage du Joumoua. S’agissant des barrages situés sur le bassin de la Méditerranée, les réserves en eau se sont situées à 4,2 millions de m3 (100%) au barrage de Nakhla, 22,7 millions de m3 (58%) au barrage de Smir, 15 millions de m3 (64%) au barrage de Moulay El Hassan Ben El Mahdi, 54 millions de m3 (44%) au barrage de Charif Al Idrissi et 12 millions de m3 (99%) au barrage de Chefchaouen.


Actualité PingPong - Mars - 11

Tanger-Med: Renforcement des mesures préventives pour détecter tout éventuel cas du coronavirus

L

e service du contrôle sanitaire de Tanger-Med a mis en place un programme pratique pour le contrôle des voyageurs transitant via le port, et ce en application de la décision du ministère de la Santé relative à l’instauration du contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), a indiqué le chef dudit service et coordinateur régional des services de contrôle sanitaire au niveau de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Abderrahim Rachdi.

Ce programme pratique se base sur la surveillance des navires en provenance directe des pays enregistrant des taux élevés de contamination au coronavirus (Covid-19), particulièrement la Chine, la Corée du Sud et l’Italie, a précisé M. Rachdi dans une déclaration à la MAP.

P

Amendis organise son premier Hackathon sous le thème de “L’innovation au service de la préservation de la ressource”

remier Hackathon sous le thème de “L’innovation au service de la préservation de la ressource” organisé par Amendis.

Dans le cadre de sa politique RSE et s’inscrivant dans la stratégie nationale de la promotion de l’entrepreneuriat chez les jeunes, Amendis organise son premier Hackathon intitulé “Innov’Resourcers” du 20 au 22 mars 2020 au Technopark de Tanger. Il s’agit d’un évènement créatif dans le domaine de la préservation de la ressource, la protection de l’environnement, où des groupes de jeunes se réunissent dans des ateliers de travail durant 72h pour développer ensemble des services innovants.

L’objectif de ce programme est, d’une part, permettre à des jeunes de concrétiser leurs solutions autour de trois domaines identifiés : E-participation citoyenne Solution pour la préservation de l'environnement Solution pour la sauvegarde du littoral D’autre part de faire émerger, de façon continue, les idées les plus novatrices dans le secteur afin d’améliorer des solutions existantes ou créer des services innovants, tout en sensibilisant sur la rareté de la ressource en eau et aux changements climatiques de manière générale. Cette compétition d’idées et de solutions innovantes réunira plus de 200 participants mixtes de la Région du Nord (étudiants, porteurs de projet, start’up et entrepreneur) qui seront sélectionnés sur leur motivation et la facilité de l’exécution du concept ainsi que sa efficacité. Les participants auront à leur disposition de nombreux outils pour faire aboutir leurs projets. Au terme de ces deux journées, les équipes présenteront leurs idées devant un jury composé d’experts et de responsables d’Amendis. A l’issue de ce Hackathon, trois idées innovantes seront primées et les projets retenus bénéficieront d’un prix de 15.000 dhs en plus de l’accompagnement pour faire aboutir la collaboration entre Amendis et les porteurs de projet gagnants.


Actualité PingPong - Mars - 12

CGEM-TTA Conférence sur les dispositions de la loi de finances

U

ne conférence sur les principales dispositions fiscales contenues dans la loi de finances 2020 s’est tenue, mardi au Mövenpick Hotel & Casino Malabata, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc Section Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CGEM-TTA).

Cette rencontre, organisée en partenariat avec la Direction générale des impôts et le Conseil régional de l’Ordre des experts comptables Rabat et Nord, a constitué l’occasion de discuter de l’ensemble des nouvelles mesures contenues dans la loi de Finances 2020 et leur impact sur les entreprises. S’exprimant à cette occasion, le directeur général par intérim des Impôts, Khalad Zazou, a souligné l’importance du renforcement de la confiance entre l’administration fiscale et les contribuables, un objectif qui a présidé à l’élaboration de la loi de finances, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI et aux recommandations des troisièmes Assises de la fiscalité tenues en 2019.

Ainsi, la loi de finances 2020 a comporté un ensemble de mesures visant à donner de la visibilité à l’investisseur, garantir la sécurité fiscale et rétablir la confiance des contribuables pour donner un nouvel élan à l’investissement et à la consommation, ainsi que pour favoriser l’esprit d’initiative et lutter contre l’informel, a-t-il ajouté.

Il s’agit de différentes mesures à l’image de la contribution libératoire en faveur des personnes physiques en situation fiscale irrégulière et celle concernant les avoirs à l’étranger, qui ont pour finalité de jeter les jalons d’une nouvelle relation Etat/contribuable fondée sur la contribution volontaire, la confiance et l’équité fiscale, tout en prenant en considération les spécificités de chaque entreprise, a poursuivi M. Zazou.

De son côté, le président du Conseil régional de l’Ordre des experts comptables Rabat et Nord, Aziz El Khattabi, a passé en revue les principales dispositions fiscales de la loi de finances 2020, ayant pour buts, entre autres, le rétablissement de la confiance, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, la mise en conformité de la fiscalité nationale avec les standards internationaux, l’incitation à l’investissement et l’amélioration du climat des affaires.

Cette rencontre, qui s’est déroulée avec la participation notamment du président de la CGEM-TTA, Adil Rais, a été marquée par un débat avec les opérateurs économiques et entrepreneurs de la région sur les dispositions de la loi de finances.


Actualité PingPong - Mars - 13

U

Le grand dauphin, bête noire des pêcheurs d’Al-Hoceïma

Les Tangérois Next Kids remportent la compétition nationale de robotique “First Lego League”

L

’équipe Next Kids, originaire de la ville de Tanger, a remporté, samedi à Casablanca, la 5ème édition de la compétition nationale de la robotique “First Lego League”, organisée par l’association “Loop For Science & Technology”.

Next Kids représentera le Maroc au Championnat du monde de la robotique, qui se tiendra du 29 avril au 2 mai 2020 à Détroit, dans le Michigan, aux États-Unis. S’y ajoute l’équipe Matrix de Casablanca, qui a fini deuxième et qui représentera le Maroc en Grèce du 13 au 16 mai. L’équipe GWA Synapse de Bouskoura, a pour sa part, fini troisième et participera à la compétition LEGO League Open Invitational, qui se tiendra du 26 au 28 juin à Rio de Janeiro, au Brésil. La quatrième place est revenue à l’équipe Team Inventor de Tétouan, tandis que l’équipe Space-X de Rabat a fini cinquième, et l’équipe Techmakers de Casbalanca a fini sixième. Ces trois équipes représenteront le Maroc dans la compétition de robotique arabe qui se tiendra à Hurghada, en Égypte, du 27 au 29 mars prochain. La cinquième édition de la compétition nationale de robotique “First Lego League”,organisée par la LOOP Association for Science and Technology, a connue la participation de 20 équipes, chacune composée de 2 à 10 élèves âgés de 9 à 16 ans de différentes villes du Royaume. La finale a pris place à Casablanca

Cette année, le concours était centré sur le thème de « la ville du futur », au cours duquel les équipes ont tenté de proposer des solutions innovantes aux problèmes liés aux bâtiments ou aux lieux publics à proximité de leur domicile.

ne conférence sur le thème « l’impact de la prolifération du grand dauphin sur l’activité de la pêche côtière à Al Hoceima et ses effets sur les conditions sociales et économique des marins pêcheurs » s’est tenue, jeudi à Al Hoceima, à l’initiative de l’Union marocaine du travail. Les intervenants lors de cette rencontre ont mis en avant l’impact néfaste du grand dauphin sur l’état des pêcheries dans les zones côtières d’Al Hoceima, proposant des solutions pour atténuer les dégâts causés en raison des attaques répétées de ce dauphin contre les filets de pêche.

Ces attaques ont tiré à la baisse le rendement de la pêche côtière, en particulier les prises de sardines, et a par conséquent affecté la situation économique et sociale des marins pêcheurs et de leurs familles et le développement local en général, ont-ils mis en exergue. Selon des données présentées lors de cet événement, la quantité de sardines débarquée dans le port d’Al Hoceima n’a pas dépassé 41 tonnes entre entre le 1er janvier et le 20 février courant, contre 207 tonnes durant la même période de 2019, en raison de l’efficacité limitée des filets utilisés face aux attaques du grand dauphin. Les représentants des associations oeuvrant dans le domaine de l’environnement marin ont estimé que la solution au problème du grand dauphin, également connu sous sa dénomination espagnole « Negro », passe par la lutte contre la surpêche, le respect des lois de la pêche maritime et la préservation des ressources marines face aux dangers de la pollution et de la surexploitation. Dans ce sens, les participants ont appelé à développer une vision globale pour réduire les effets des attaques du « Negro », notamment en permettant aux marins pêcheurs concernés de bénéficier du fonds de solidarité contre les catastrophes mis en place par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, tout en multipliant les recherches scientifiques sur le grand dauphin et en instituant une période d’arrêt biologique pour préserver les stocks de poissons de surface, avec indemnisation des marins pêcheurs pendant cette période. Ont pris part à cette conférence des responsables de la direction provinciale de la Pêche maritime, de l’Office national des pêches, de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée et des syndicats de la pêche côtière et artisanale, ainsi que des associations des armateurs et des professionnels du secteur.


Tourisme PingPong - Mars - 14

Spécial 8 Mars Ces fabuleuses Femmes qui boostent le tourisme à Tanger

S

i hôtel et tourisme sont des mots masculins, qualité, confiance, abnégation, fidélité ou encore réussite sont des noms féminins qui font des femmes travaillant dans le secteur hôtelier la base de tous les succès et savoir-faire.

A l’occasion de la journée mondiale des femmes, le magazine Ping Pong et le site newstourisme rendent, à leur manière, un vibrant hommage à quelques-unes de ces professionnelles qui contribuent au développement du tourisme à Tanger.

Rkia Alaoui Présidente du CRT-TTA DG de Marina Smir Hotel & SPA

Rkia Alaoui a su miser sur l'intelligence. Une intelligence pour discuter, influencer, promouvoir, séduire et persuader. Ce sont quelques-uns des points forts de la Directrice Générale de Marina Smir Hotel & SPA.

Élégante et sûre de ses pas, Rkia Alaoui a créé, non pas une surprise, mais une évidence en devenant la première femme présidente du Conseil Régional de Touriste Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Tous les opérateurs la respectent et applaudissent ses grands efforts pour assurer au tourisme régional la croissance et le développement qu’il a tant attendu. Son point fort : elle sait où et comment faire la promotion du produit touristique régional et séduire ses interlocuteurs jusqu’à en faire des partenaires solides et confiants. Et bien sûr ce savoir-faire se reflète au sein de l’hôtel Marina Smir Hotel & SPA, devenu la star de l'hôtellerie moderne à Tamuda Bay. Ce chic et moderne hôtel s’affirme aujourd'hui comme le meilleur établissement hôtelier de Tamuda Bay et l’un des plus prestigieux au niveau national. Rkia Alaoui, y assure une gestion des plus innovantes et intelligentes dont le résultat se note dans le nombre de plus en plus croissant de ses clients fidèles.


Tourisme PingPong - Mars - 15

Samira Ktiri DG de l’hôtel Kabila

Elle est actuellement directrice générale de l’hôtel Kabila et secrétaire générale de l’association régionale de l’industrie hôtelière Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Ceux qui la connaissent mieux se rappellent d’elle quand elle portait un casque de protection sur le chantier de l’hôtel Mövenpick lors du projet de reconversion de l’hôtel Malabata resté fermé durant plusieurs années, une fois ouvert, elle a pris les rênes de directrice commerciale et de Marketing. Ensuite Samira Ktiri prend un autre virage à l'hôtel Farah et pour les mêmes fonctions puis le Minzah et La Villa de France jusqu’à redonner à ces établissements un cachet moderne et séduisant. Après un passage au Kenzi Solazur, notamment, elle est nommée directrice générale de l'hôtel Kabila sur la côte tétouanaise où elle continue de se démarquer par son excellent savoir-faire.

Rajae Jouhari Dévouement et humilité

Rajae Jouhari est la Directrice des Ressources Humaines au Mövenpick Hotel & Casino Malabata. Pilier central dans la gestion quotidienne du 5 étoiles de la marque Suisse, Rajae Jouhari y assume un rôle essentiel qui fait démarquer les prestations de cet établissement.

Après ses études supérieures et un premier passage au Sheraton de Fès, cette grande professionnelle arrive à Tanger où elle est recrutée par le Mövenpick Hotel & Casino Malabata. C’est tours au sein du département RH qu’elle affile son expérience en commençant par le poste de responsable de la formation de 2000 à 2001, et puis assistante de direction du même département de 2001 à 2004. En 2005, Rajae Jouhari devient responsable de la formation ‘Qualité’ jusqu’à 2014, année où elle est désignée directrice de cet important département du Movenpick. Femme très aimable et attentionnée, Rajae Jouhari est une grande professionnelle qui domine à la perfection son domaine et sait y progresser. Les résultats en sont évidents au niveau de la gestion d’un hôtel qui est considéré comme l’un des meilleurs établissements hôteliers au niveau national. Le savoir-faire de cette dame, son sens de sacrifice, son humilité et son dévouement font d’elle un élément crucial dans le process de réussite de la gestion quotidienne du Movenpick.


Tourisme PingPong - Mars - 16

Maria Fanidi Gouvernante générale du Royal Tulip City Center Tanger

Maria Fanidi est actuellement Gouvernante générale du Royal Tulip City Center Tanger. Elle occupe cet important poste depuis 2016 après une longue expérience dans divers établissements hôteliers au Maroc et à l’étranger. Licenciée en droit privé, diplôme qu’elle a obtenu en l’an 2000, Maria a été d’abord Superviseur d’étage à l’hôtel Mansour Eddahbie à Marrakech (20012003), puis Gouvernante générale à l’hôtel Farouk kempinski de Bamako au Mali.(2003-2004), avant de s’envoler vers les Emirats Arabes Unis où elle a occupé le poste d’assistante G. Générale à l’hôtel kempinski Emirates Palace à Abu Dabï (2004-2009). Avant de s’installer à Tanger, au Royal Tulip City Center, elle a travaillé comme assistante G. Générale à l’hôtel Royal Mansour de Marrakech (2009-2016).

Selwa Mestour Assistante de direction au Movenpick Hotel & Casino Malabata

Selwa Mestour fait partie de ces grosses pointures du secteur hôtelier à Tanger. Sur son parcours professionnel, on retrouvera deux établissements et donc deux expériences dont chacune pèse de l’or. Selwa Mestour a en effet démarré son activité professionnelle au sein de l’hôtel El Minzah, quand cet établissement était la seule référence de luxe dans la catégorie des hôtels 5 étoiles. Assistante de direction, elle a côtoyé de grands directeurs et collaboré avec des professionnels de premier rang. Cette expérience lui a valu ce poste de confiance au Movenpick Hotel & Casino Malabata qu’elle gère depuis l’ouverture de l’établissement. Selwa Mestour est une grande référence en matière de savoir-faire, d’abnégation et possède un sens aigu pour innover et progresser. Des points positifs qui en font une ressource maîtresse à la direction du 5 étoiles.

Nihad Loulanti DRH au Royal Tulip City Center Tanger

Elle est la directrice du département ressources humaines du Royal Tulip City Center Tanger. Elle a un Master Spécialisé en Economie et Gestion des Ressources Humaines qu’elle a obtenu après avoir réussi sa licence en sciences économiques. Mais l'autre force de Nihad Loulanti, elle l’a tirée de sa qualification en PNL. Tout un savoir-faire qui l’aide amplement à saisir des domaines qui ne sont pas si faciles à gérer tel que la psychologie du travail, le bien-être au service de la performance, l’attitude et les comportements, l’utilisation des réseaux sociaux, le rôle des chefs de service ou encore comment adopter une communication positive. Après avoir obtenu une importante expérience dans diverses entreprises de renom à Tanger, aussi bien dans le secteur industriel que hôtelier, lui permettant de bien forger son savoir-faire dans le domaine de la gestion des ressources humaines, elle est vite remarquée par le Royal Tulip City Center où le poste de DRH du grand établissement hôtelier lui convient parfaitement.


Tourisme PingPong - Mars - 17

Najla Tligui L’excellente Sale Manager

Najla Tligui est la commerciale de l’hôtel Barcelo Tanger. Vive et très dynamique la jeune Najla a su cumulé les bonnes experiences dans différents établissements hôteliers depuis qu’elle a terminé ses études supérieures par l’obtention d’un Master Management des organisations Université Abdelmalek ESSADI, en plus d’un autre Master en Management Industriel et commercial et une Licence en sciences économiques et gestion.

Najla Tligui a une capacité incroyable à gérer une équipe et un excellent relationnel qui l’aide à fidéliser et à anticiper les attentes de la clientèle. “Best Manager of The year” 2016, elle est aussi membre de l’association AFAQ pour le civisme et le développement. Côté professionnel, Njala a entamé sa carrière en tant que responsable de réservations et puis attachée commerciale à l’hôtel Andalucia Golf de Tanger. Cette première expérience lui a valu un succès remarquable jusqu’à se faire remarquer par la direction du groupe Mogador qui la contracte en 2013 comme responsable commerciale & réservation à l’Hôtel Ryad Mogador Tanger et puis à l’Hôtel Ramada Encore Tangier comme attachée Commerciale Chargée du Corporate jusqu’à 2015 et Sales Manager jusqu’à 2018. Dès cette année Najla Tligui part sur Casablanca pour affluter davantage son expérience professionnelle où elle est recrutée par l’Hôtel Odyssée Center Casablanca en tant que Sale Manager mais elle est a très vite récupérée par la direction du Hyatt Regency Casablanca, pour occuper le bon poste de Senior Sale Manager, jusqu’à revenir de nouveau à Tanger et exactement à l’hôtel Barcelo Tanger.

Wiam AKHDIM Madame ‘Achats’ du Royal Tulip City Center Tanger

Son point fort est de combiner son savoir au savoir-faire d’une équipe dans une entité qui valorise l’esprit d’initiative et de créativité...

Wiam AKHDIM est une valeur sûre à l’Hôtel Royal Tulip City Center Tanger. Responsable des Achats au sein du grand 5 étoiles de la métropole, la jeune femme est un pilier essentiel de cet établissement et possède une riche expérience dans le domaine commercial nécessaire pour la progression de l’hôtel. Auparavant, Wiam AKHDIM a fait un long parcours professionnel qui lui a valu aujourd’hui son excellent talent. Avant de rejoindre le Royal Tulip City Center, Wiam était, en effet, responsable de développement commercial de la région (Tanger-Tétouan) à T.S.G et responsable commerciale au sein du groupe Tourist Sakane à Tétouan. Lors d’un premier passage à Tanger, elle avait effectué un excellent stage de fin d'étude à l’Agence Spéciale Tanger Med (TMSA) au Port Tanger Med et un autre au sein de l’Agence Nationale des Ports (ANP) au port Tanger-ville. Elle a aussi été coordinatrice du projet SEFED ATDL à Tétouan, projet monté en partenariat avec la fondation Inform basée à Barcelone.

Wiam AKHDIM possède un Master Spécialisé obtenu à la Faculté des Sciences Juridiques, Economique et Sociales de Tanger option Sciences Economiques et Gestion option «Logistique Portuaire et Maritime », en plus d’une Licence Professionnelle qu’elle a obtenue à la Faculté polydisciplinaire de Tétouan.


Tourisme PingPong - Mars - 18

Le CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima dévoile son plan d’action

D

es objectifs ambitieux à horizon 2023

- Un plan articulé autour de 4 axes stratégiques : Promotion, connectivité, produit, formation

Le Conseil Régional du Tourisme (CRT) Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) a dévoilé son plan d’action pour la promotion touristique de la région, élaboré en étroite collaboration avec l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) et la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Le plan d’action aura pour objectif de valoriser les atouts de la région auprès des touristes marocains et étrangers, et de promouvoir les différentes destinations qu’elle abrite.

Avec près d’un million d’arrivées et 2 millions de nuitées enregistrées en 2018, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima représente plus de 7,6% du total des arrivées de touristes au Maroc. Les établissements de la région ont affiché la même année un taux d’occupation de 39%. A l’horizon 2023, le CRT TTA se donne pour objectif de por-

ter le nombre d’arrivées à 1,6 millions et le taux d’occupation à 43%.

vité auprès des publics cibles.

Afin d’atteindre ces objectifs ambitieux, le plan d’actions développé par l’équipe du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima s’articule autour de quatre grands axes, à savoir la promotion, la connectivité, le développement produit et la formation. Des thématiques fondamentales pour consolider la performance de la région et renforcer son attracti-

Ce plan sera également accompagné d’une stratégie de communication visant à valoriser les atouts de la région et à consolider son attractivité auprès des visiteurs potentiels. Ce plan sera décliné aussi bien auprès des touristes domestiques qu’internationaux, particuliers ou professionnels, avec la volonté de se positionner fortement sur les

« Notre bureau est pleinement mobilisé pour la réalisation de ce plan d’actions ambitieux, qui bénéficie également du soutien de l’ONMT et des autorités de la Région », a déclaré Mme Rkia Alaoui, Présidente du CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima. « Notre région regorge de destinations attractives et dispose de tous les atouts pour attirer un large spectre de visiteurs. Notre objectif sera de mieux faire connaître ces atouts, promouvoir les différentes destinations et développer les outils nécessaires à une meilleure connaissance de la région de la part des touristes, pour in-fine améliorer la performance et l’attractivité de nos différentes destinations. »

En ce qui concerne le volet promotionnel, le plan d’actions met l’accent sur le canal digital, à travers notamment le développement de différents outils de facilitation de connaissance et d’exploration de la destination pour les touristes. Ces outils digitaux seront accompagnés par des supports d’édition physique. Sur le terrain, le plan prévoit des actions de promotion destinées à des publics précis, telles que l’organisation d’ateliers, de tours de familiarisation et de visites pour les professionnels du secteur, ainsi que pour la presse et les influenceurs. Le dispositif sera également complété par une participation intensifiée du CRT aux salons et foires professionnels du secteur.


Tourisme PingPong - Mars - 19

marchés espagnol et français. Par ailleurs, l’ambition du CRT à travers son plan de communication sera également d’attirer les touristes internationaux traditionnellement clients de la Costa Del Sol andalouse.

Afin d’améliorer la connectivité de la région au reste du Royaume et aux marchés émetteurs internationaux, le CRT se consacrera au renforcement des connexions aériennes dans les aéroports de la région, à savoir Tanger Ibn Battuta, Tétouan Saniat Rmel, Al Hoceima Acharif Al Idrissi. Les lignes maritimes feront également l’objet d’une attention particulière, aussi bien les traversées en ferry que les escales de croisières. En ce qui concerne les transports terrestres, la CRT capitalisera également sur le succès de la Ligne Grande Vitesse Al Boraq. Capitalisant sur les atouts naturels de la région et ses destinations, le plan d’actions prévoit le

développement de produits spécifiques pour renforcer son attractivité. Une première thématique de développement s’intéresse au tourisme actif. En effet, la particularité de la région nichée entre la mer méditerranée et les montagnes du Rif offre de nombreuses opportunités pour le tourisme actif, tels que les sports balnéaires, le trekking, les randonnées ou encore l’escalade. Cette thématique sera exploitée parallèlement au développement de l’offre, plus traditionnelle pour la région, des marinas de Tanger, de Marina Smir et d’Al Hoceima. Un plan d’animation sera également développé en ac-

compagnement de ces actions.

Dernier axe du plan d’action, mais non des moindres, la formation des acteurs et des ressources sur l’ensemble de la chaine de valeur touristique sera également une priorité. Le plan prévoit ainsi la mise en place de formations aux nouveaux métiers du secteur, ainsi qu’aux nouvelles tendances du tourisme. Les formations se consacreront aussi à la digitalisation, le relationnel, les nouveaux modèles d’affaires et l’adaptation aux nouveaux comportements client. A travers ce plan d’actions, le CRT Tanger-Tétouan-Al Hoceima confirme sa mobilisation et son plein engagement à renforcer l’attractivité touristique de la région et à promouvoir ses destinations et ses atouts auprès des différentes cibles internes et étrangères.


Tourisme PingPong - Mars - 20

"

Une grande première CRT-TTA - Costa del Sol - Vers une création d’une marque commune pour la promotion des deux régions

loppement des affaires, marchés émergeant et connexion aérienne, à la Costa del Sol, Concepción Martin, consultante en analyse et conseil en tourisme, Esther Martinez, responsable de tourisme à la Chambre de Commerce de Malaga, Matthias Werner, consultant de la promotion touristique à Costa Del Sol, Gael Vignon direcAprès deux rencontres, la pre- teur marketing int. El Corte Inmière à Malaga et la deuxième gles, Tarik Harrak directeur lors du salon FITUR de Madrid en général de l'hôtel PYR à Marjanvier dernier, se sont de nou- beilla, et Pedro Pablo Garcia, diveaux retrouvés le 19 février à Té- recteur général de l'agence de touan les membres du CRTT-TA voyage Euroamerica, pour discuprésidés par Rkia Alaoui et ceux ter des éléments qui constitueront de la délégation de tourisme de la la base d'une convention de parteCosta del Sol dont Mme Belen nariat qui sera élaborée et signée Pérez-Gascon, directrice du déve- prochainement. Promotion, marketing, formation, connectivité et communication. Tels ont été les éléments de base qui constitueront l'essentiel de la future Alliance entre la région Tanger-TétouanAl Hoceima et celle de la Costa del Sol. Détails d'une importante rencontre."

À la base, le contenu de ces discussions a porté sur la philosophie même du futur partenariat, ses objectifs et les moyens de le réussir sur les deux rives du détroit. Il s'agit ainsi d'une recherche de nouvelles opportunités commerciales et de positionnement de la Costa del Sol et sa capitale Malaga sur la destination du Nord du Maroc, et pareil concernant le positionnement de la région Tanger, Tétouan, Al Hoceima sur le marché de la Costa del Sol, la création d'un groupe Think Tank pour élaborer les moyens permettant de réaliser ces objectifs, l'amélioration d'une connectivité aérienne et maritime, le développement d'un plan de communication portant


Tourisme PingPong - Mars - 21

sur divers points dont la présentation de la zone comme une destination cosmopolite et de loisirs présentant des attractions qui inspirent et qui séduisent les touristes des deux régions.

Plusieurs responsables du secteur touristique et de la chambre de commerce de la Costa del Sol feront partie, côté espagnol de ce groupe Think Tank et mèneront une réflexion avec leurs homologues marocains qui composeront le même groupe sur divers points essentiels pour assurer à ce nouveau partenariat la force dont il a besoin et qui permettra de réaliser tous les objectifs tracés entre les deux parties. Parmi ces points les plus importants sont de pouvoir identifier de nouveaux marchés de niche permettant l'augmentation des flux touristiques entre la région nord du Maroc et la Costa del Sol. L'idée est aussi d'améliorer la qualité de la marque et de lui assurer plus de visibilité tout en améliorant le retour sur investissement, stimuler le I+D+I et alimenter le marketing d'intelligence. Les responsables des deux délégations se sont également mis d'accord pour réaliser ces objectifs de ce marché contenu dans le plan marketing de la Costa del Sol durant la période 2020-2023.


Tourisme PingPong - Mars - 22

Tanger aura son "CONNECT" du 24 au 26 février 2021

L

e Conseil régional de Tourisme Tanger-Tetouan-Al Hoceima a pu s'assurer l'organisation d'un grand événement qui aura des répercussions extraordinaires sur le secteur touristique.

Grâce au CRT TTA et au partenariat de l’Office national des aéroports (ONDA) et l’Office national marocain du tourisme (ONMT), la 18ème édition du forum de développement des routes aériennes “CONNECT 2021” se tiendra en effet à Tanger du 24 au 26 février 2021. La tenue de cette rencontre dans la capitale du Nord du Maroc vient après celle organisées à Cagliari (Italie) en 2019 et Antalya (Turquie) en 2020.

CONNECT est un forum annuel du développement des connexions aériennes vers l’Europe. Ce qui fait de cet événement un excellent moyen de promotion de la destination touristique régionale permettant de drainer vers la zone des

visiteurs potentiels à l'impact irréversible.

Selon Rkia Alaoui, présidente du CRT TTA, les organisateurs de l’événement ont fait une visite de repérage à Tanger et sa proche région où ils ont été agréablement surpris de l’importante infrastructure dont est dotée la région et des potentialités que présente celle-ci pour l’ensemble des participants du salon CONNECT. Pour elle, "le Salon jouera un rôle important dans la promotion de la destination auprès des décideurs de l’industrie aérienne et aura un impact très positif sur les ouvertures de nouvelles lignes aériennes et le renforcement des lignes existantes".

Durant 3 jours, ce salon international réunira plus de 600 participants et proposera un espace de discussions et de rencontres entre compagnies aériennes, aéroports et décideurs de l’industrie touristique, favorisant les rendez-vous

one-to-one. Il offrira également un programme de conférences et de tables rondes portant sur l’actualité et les grands enjeux de l’aérien.

Il constitue ainsi une excellente occasion de faire découvrir aux compagnies les potentialités de la destination Tanger & région, son aéroport et sa zone de chalandise, et les convaincre d’ouvrir, de développer ou de pérenniser des liaisons aériennes et se connecter à un maximum de pays européens.

En outre, CONNECT représente une garantie de visibilité exceptionnelle pour Tanger auprès des compagnies aériennes. Une parfaite occasion pour le CRT-TTA, l’ONDA et l’ONMT de promouvoir cette région et d’effectuer un networking intensif auprès de ces compagnies pour asseoir l’image de la destination et renforcer son attractivité. CONNECT 2021 représente ainsi une grande occasion pour bien promouvoir la destination Tanger et sa région.


Tourisme PingPong - Mars - 24

Fête du personnel du Royal Tulip Une famille dévouée et enthousiaste

Une histoire de lien et de reconnaissance”. Tel a été le thème de la soirée célébrant la fête du personnel du Royal Tulip City Center Tanger qui a eu lieu le dimanche 16 février 2020.

Et comme le veut la tradition, le luxueux 5 étoiles Tangérois a su parfaitement rendre hommage aux femmes et aux hommes qui se sacrifient jour et nuit pour que l’hôtel garde sa splendeur et sa classe parmi les meilleurs établissements hôteliers du Royaume. Après la fête de la Saint-Valentin célébrant l’amour, le Royal Tulip City Center Tanger sentait toujours les effets de ce sentiment d’amour qui veut dire aussi partage et reconnaissance. La fête hommage dédiée au personnel du fabuleux hôtel a en effet résumé cette affection.


Maestro dans toutes les actions qu’il décide et supervise, Rachid Khtouta, directeur général du Royal Tulip City Center Tanger et son équipe RH à la tête Nihad Loulanti, ont aussi était excellents dans le choix du programme de cette belle soirée et sa mise en scène. L’ambiance était parfaite, offrant beaucoup de joies, de rires, de danses, de remerciements et surtout plein d’enthousiasme et de volonté de faire mieux et de progresser dans les différentes missions que chacun des employés de l’hôtel assure avec brillance et dévouement.

En plus d’un dîner riche et succulent, la soirée de la fête du personnel du Royal Tulip City Center Tanger a été superbement animée par l’orchestre Rachid el Adoul, l’artiste Tangérois Oussama Abdedaim (un habitué de cette fête), l’artiste Farid Ghannam, la troupe de Issawa avec Abdessamad Hadef et le groupe Ahouach. Plus spectaculaire impossible!


Et pour faire plus beau encore, la famille du Royal Tulip City Center Tanger a eu droit à un magnifique défilé de mode du styliste Mohamed Azaimi en collaboration avec la makeup Hafsa Perez.

Par ailleurs, cette belle fête du personnel du Royal Tulip a aussi connu un moment extraordinaire quand des employés se sont disputés le titre du meilleur chanteur du concours “Got Talent”. Ils étaient trois candidats à s’affronter pour gagner le titre, remporté finalement par le jeune Younes Belmeftah, stagiaire commis de rang que le jury a sacré à l’issue de la finale.


Cerise sur gâteau! Une grande tombola a fait de nombreux heureux gagnants de plusieurs lots de cadeaux. L’occasion était également idéale pour rendre un hommage très spécial au meilleur employé de l’hôtel durant l’année 2019 et c’était Achhab Yassine, Senior Chef de partie en cuisine qui était l’heureux gagnant.


Tourisme PingPong - Mars - 28

Mandarin Palace Royal Club de Golf : Une convention pour le plaisir des clients

E

n choisissant de séjourner au Mandarin Palace les clients du splendide hôtel ont désormais l’opportunité d’avoir accès au Royal Club de Tanger.

Grâce à une convention signée récemment entre les deux établissements, les amateurs du golf qui s’installent au Mandarin Palace peuvent profiter de deux formules package qui sont très attrayantes. Les clients du bel hôtel qui choisissent d’y passer deux nuitées en

L

room single auront ainsi la possibilité de jouer pendant une journée en 9 trous à 2600 dhs ou à 3100 dhs en chambre double. Pour les 18 trous, la même offre est à 2800 ou 3500 dhs respectivement. Outre le petit déjeuner à l’hôtel, cette offre inclue le transfert au Royal Club de Golf plus le matériel et la voiturette. La beauté du Royal Country Club de Tanger, le plus ancien club de golf au Maroc, ne laissera personne indifférent surtout en jouant sur un parcours dessiné par des architectes renommés tel que Cotton

ICE On taxe aussi les guides touristiques

es guides touristiques marocains ont la vie dure, même très dure et au lieu de les aider à améliorer leur situation économique et sociale, le ministère de la tutelle, (et celui des finances aussi) ont trouvé l’astuce pour serrer davantage les vices.

Le département de Nadia Fettah Alaoui cherche en effet à coincer les guides touristiques de manière à ce qu’ils ne trouvent aucune issue leur permettant de ne pas déclarer leurs revenus et

donc ne pas payer les impôts qui en découlent.

Pour les faire bénéficier de leurs badges professionnels, qu’ils doivent obligatoirement porter pour exercer leur métier, le ministère de tourisme a exigé aux guides de présenter une panoplie de documents administratifs, dont un numéro de l’ICE, le nouveau code identifiant toutes les sociétés et entreprises marocaines, qui désormais affiché sur toutes les factures. De cette manière, toutes les activités des guides auprès des agences de voyages qui font appel à leurs services deviend r o n t automatiquement décla-

et Pennink, puis rénové en 2001 par Peter Harradine. Le parcours du Royal Country Golf de Tanger, compte 18 trous étalés sur 6,06 km.

rables au fisc. A priori, l’action est logique certes, mais n’était-il pas logique aussi de revoir l’état des lieux de cette fonction qui est tellement déplorable, pour ne pas dire misérable dans beaucoup de cas ? Pour avoir son badge, le guide touristique doit aussi fournir une attestation de capacité physique pour l'exercice de la fonction, la signature de consentement pour utilisation des données personnelles, une attestation de formation effectué chaque deux ans, une attestation d'affiliation à l'association régionale des guides.

Face à ces nouvelles contraintes, une bonne partie des guides trouvent illogique que le ministère déplore que le ministère ne réponde pas aux attentes sociales de la majorité absolue de ces professionnels avant de les taxer…


Tourisme PingPong - Mars - 30

En riposte au boycott économique marocain… Sebta fermée par les Espagnols

S

uite à l’interdiction de l’entrée du poisson marocain aux marchés de Sebta, et surtout à la fin de la contrebande qui faisait vivre tous les commerces du préside occupé, les autorités de la ville ont finalement réagi en interdisant depuis lundi dernier l’entrée à Sebta aux Marocains sans visa. Selon plusieurs témoins surplace, les Marocains sans visa ne peuvent plus entrer à la ville occupée et cette réaction les aurait même beaucoup surpris.

En effet, alors qu’elles devaient chercher des solutions qui serviraient les intérêts des commerçants de la ville, les autorités de Sebta ont opté pour le recours à l’ultime solution et la plus insensée d’ailleurs. La date de la réouverture du poste-frontière de Bab Sebta, permettant aux Marocains d’accéder de nouveau à la ville occupée, n’a pas non plus été annoncée. Ce qui laisse dans l’expectative, aussi bien

Tanger abrite le 12 mars le Forum des agences de voyages de Tanger-Tétouan-Al Hoceima

L

a ville du Détroit s’apprête à accueillir, le 12 mars 2020, le 1er Forum des agences de voyages de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Organisé à l'initiative de l'Association régionale des agences de voyage de Tan-

ger-Tétouan-Al Hoceima, en partenariat avec la délégation régionale du Tourisme et l'Institut supérieur international du tourisme de Tanger (ISITT) et avec l'appui du Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cet événement vise à informer et à sensibiliser autour des avanc é e s technologiques et du cadre réglementaire et économique de la profession. Pour le président de l'As-

les Marocains voulant visiter la ville et y faire du shopping. Sans nul doute cette interdiction est une riposte au boycott économique imposé par le Maroc. Sauf qu’elle est très mal pensée et fera couler davantage les commerces, les restaurants et les hôtels de la ville.

sociation régionale des agences de voyages, Mohamed Chioua, ce forum se veut le premier en son genre dans la région, et sera l'occasion d'échanger les expériences et les expertises entre les agences de voyages. Au programme de ce forum figurent des sessions sur "le nouveau modèle économique et réglementaire de l'agence de voyage" et "l'agence de voyage face à la digitalisation".

Une exposition sera organisée en marge de cette manifestation, mettant la lumière sur l'activité touristique au cours des années dans la ville de Tanger.


Culture

PingPong - Mars - 32

Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes de Tanger

L

a Fondation Nationale des Musées (FNM) a élaboré un projet de restauration et de réhabilitation pour le Musée de la Kasbah de Tanger dans le cadre de sa stratégie de rénovation des musées.

Après plusieurs mois de travaux, le Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes est depuis juillet 2016 un lieu plus accueillant et attractif, avec une nouvelle scénographie qui a permis de rendre toute leur dimension aux collections présentées. Présentation générale

Le Musée de la Kasbah des cultures méditerranéennes représente un lieu patrimonial incontournable et une partie importante de la mémoire collective méditerranéenne. Il compte également parmi les plus anciennes institutions culturelles témoignant de la richesse et de la diversité du bassin méditerranéen.

Il est niché au coeur de la Kasbah de Tanger, ville qui jouit de nombreux atouts géostratégiques. Cette situation lui confère le rôle essentiel d’interface entre l’Afrique et l’Europe, ainsi qu’entre les deux espaces maritimes que sont l’Océan Atlantique et la Méditerranée. Connu auparavant sous le nom du Palais de la Kasbah dit « Dar AlMakhzen » ou « Palais du Sultan », le Musée occupe la partie Est de la

Kasbah de Tanger. Bénéficiant d’une position stratégique, le site avoisinant le palais aurait été utilisé par les Carthaginois et les Romains, comme en témoigne la légende selon laquelle un temple d’Hercule s’y serait dressé autrefois.

Pendant la première période de l’occupation musulmane, les sources historiques parlent d’un gouverneur installé à l’emplacement du Palais de la Kasbah de Tanger au XIIème siècle. Cependant, les données archéologiques restent très insuffisantes pour confirmer cela. Plus tard, ce site vit l’édification successive de la résidence des gouverneurs portugais « Domos Praefecti » entre 1471 et 1661, puis d’un château plus important « Upper Castle » qui fut la résidence des gouverneurs anglais de 1662 à 1684.

Le palais de la Kasbah est l’oeuvre d’Ahmed Ben Ali, fils du Caïd Ali Ben Abdellah El Hamani Errifi, qui chassa l’occupant Anglais en 1684. Une inscription de fondation ciselée dans le revêtement mural en zellige de la « Qobbat dar el Boukhari » indique la date de 1151 de l’hégire, soit 1737-1738 après J.-C. Depuis, ce monument constitue le siège du pouvoir et le symbole de l’autorité

locale. Le bâtiment a connu plusieurs restructurations sous les règnes des sultans Moulay Slimane et Moulay Hassan Ier. Les collections

Le Musée la Kasbah des cultures méditerranéennes offre à ses visiteurs la découverte d’une exposition exceptionnelle, constituée de collections archéologiques et ethnographiques qui reflètent la diversité et la spécificité de Tanger.

L’exposition se déploie en un parcours flexible : il se décline en trois sections organisées suivant l’acheminement architectural du Palais. Un parcours chronologique éclairé par des arrêts thématiques permet ainsi aux visiteurs de contempler la beauté du bâtiment, mais aussi de reconstituer, de reconstruire et de s’approprier l’histoire de la ville et de ses interactions avec le monde méditerranéen. Première section

La visite s’ouvre sur un focus éclairant les sites archéologiques riches en matériel muséal et se poursuit par un voyage au travers des époques les plus éloignées de la préhistoire, dans un espace intitulé « Des premiers chasseurs aux pre-


Culture

PingPong - Mars - 33

miers paysans ». Les objets exposés démontrent la densité et l’ancienneté du peuplement, et ce déjà durant le Paléolithique inférieur (Acheuléen), du Paléolithique moyen (Moustérien, Atérien) et de l’Epipaléolithique. La néolithisation inaugure une époque nouvelle caractérisée par le façonnage de l’argile et le polissage des haches. La pratique d’élevage est bien attestée par la présence de restes d’animaux domestiques, les moules et les galets trahissent un début d’activité agricole.

Le visiteur est ensuite amené à se plonger au cœur des civilisations méditerranéennes pré-romaines avec un éventail d’objets illustrant l’histoire matérielle de Tanger et de son arrière-pays ; des céramiques, des figurines en terre cuite, des bijoux en argent de tradition phénicienne, des amulettes, des colliers en argent, des coquilles d’œufs d’autruche décorées. La salle suivante est consacrée à la période de romanisation de la région. Un bas-relief représentant une scène de banquet couché ainsi qu’un bloc d’entablement évoquant le thème de la victoire par le sacrifice y sont exposés. Des pièces emblématiques de la diversité iconographique des objets archéologiques romains qui attestent l’appartenance culturelle du Maroc à la grande civilisation méditerranéenne. Par la suite, l’exposition met en lumière une collection d’objets attestant l’islamisation et les grandes dynasties qui se sont succédé au Maroc. Le visiteur pourra admirer la « Koubba K’bira », une grande coupole ornée de plâtre et de bois de cèdre sculpté et

peint. Elle recouvre une salle majestueuse, meublée de zelliges et abritant une riche collection d’enluminures et d’écritoires.

A voir dans également dans cette section, des vers de poésies qui décorent les murs, ainsi qu’un magnifique manuscrit de Coran du XIIIème siècle doré et enluminé ainsi que le recueil de prières « Dalil Al Khayrat ».

Un espace est également exclusivement dédié au site de Qsar Sghir, tandis qu’un autre aborde l’occupation portugaise et la libération de Tanger par les Alaouites. Deuxième section

La suite du parcours amène le visiteur à découvrir une section dédiée aux traces matérielles renseignant sur les importantes activités commerciales qui opéraient entre la péninsule tingitane et d’autres civilisations méditerranéennes.

Le sol du patio est pavé d’une mosaïque provenant de Volubilis « Navigum Veneris », représentant la déesse Vénus dans une scène marine. Cette exposition est enrichie d’œuvres exceptionnelles, notamment, un vase à décor de poisson, un Ouchebti égyptien ainsi qu’une Oenochoé étrusque.

Témoignages des rencontres fécondes entre les civilisations méditerranéennes et les populations autochtones, ces objets confirment la richesse du positionnement géographique de la ville de Tanger, au confluent des routes maritimes.

Troisième section

L’exposition se termine par un focus thématique sur la « Religion et les rites funéraires », grâce à plusieurs témoins archéologiques exhumés des nécropoles de la région. Dans cette salle, le visiteur peut contempler une maquette grandeur nature du tombeau punique de Mghogha ainsi que son mobilier d’accompagnement, une sépulture d’un enfant inhumé dans une jarre, des sarcophages en plomb, des urnes d’incinération découvertes dans la nécropole de Marchan ou encore des fresques peintes de la nécropole Boukhachkhach. En dehors de l’exposition, le visiteur peut admirer le « Riad As Sultan ». Ce jardin de style maroco-andalou est doté d’une fontaine. Il présente à ciel ouvert, une collection lapidaire (chapiteaux en marbre, margelles de puits) et des canons. Informations pratiques : Horaires d’ouvertures : Ouvert toute la semaine, sauf le mardi, de 10h00 à 18h00. Tarifs d’entrée : 20 dhs pour les adultes – 10 dhs pour les enfants – 5 dhs pour les moins de 12 ans

Vendredi : gratuit pour les nationaux et les résidents étrangers au Maroc Visites guidés sur RDV.

Adresse : Place de la Kasbah, 90030, Tanger Téléphone : 0539 33 44 81


culture

PingPong - Mars - 34

L’artiste peintre et écrivaine Loubaba Laalej expose à Tétouan

L

’artiste-peintre et écrivaine Loubaba Laalej expose ses œuvres récentes à la galerie du Centre culturel de la Fondation Mohammed VI à Tétouan. «Matière aux sons multiples» est le thème de cette exposition qui se poursuit jusqu’au 12 mars.

Avec ses tableaux, Loubaba Laalej contribue à changer la conception de l’art hors de toute ligne directive classique. «Artiste contemporaine, Loubaba Laalej

brouille les frontières entre la picturalité et la matérialité. L’être au féminin pluriel demeure le motif privilégié de sa peinture éloquente.

Espace de l’expérimentation et de la contemplation, chaque tableau symbolise la richesse mentale et la verticalité spirituelle de l’artiste, mais représente aussi une version métonymique du monde, et peut servir à l’artiste pour réinterpréter les formes et les couleurs, dans lequel elle puise comme dans un véritable chantier de fouilles archéologiques». C’est ainsi que décrit Ahmed Chakir, écrivain et chercheur, l’artiste Loubaba Laalej.

Selon Ahmed El Yahyaoui, chercheur en esthétique, cette artiste aventurière forge son œuvre dans la matière et le temps. «Elle a ouvert le chemin à une nouvelle plasticité (néo-plasticisme) avec la magie de la matière».

L’acte pictural de Loubaba Laalej dépasse les matériaux traditionnels de la peinture. Elle a introduit dans la peinture des éléments non picturaux qu’elle mélange avec une grande sensibilité. Ses tableaux communiquent enthousiasme, intensité chromatique et états d’âme. On y découvre une volonté de partager, de redessiner et d’explorer. En parallèle avec cette exposition, le Centre culturel de Fondation Mohammed VI a présenté le 21 février en partenariat avec l’Institut national des beaux-arts de Tétouan, le nouveau livre de Loubaba Laalej.

«Fragments» a été présenté au public de Tétouan dans ses deux versions française et arabe. Loubaba Laalej a à son actif plusieurs publications telles que «Émergence fantastique», «Matière aux sons multiples», «Abstraction et suggestion» (écrits critiques), «Mes univers» (monographie), «Pensées vagabondes» (recueil de poèmes), «Mysticité et plasticité», «Malhoun et peinture» (écrits et œuvres).


Profile for Samia

Ping Pong Magazine / Tourisme - Actualités  

Numéro du mois de mars 2020

Ping Pong Magazine / Tourisme - Actualités  

Numéro du mois de mars 2020

Profile for rofaj
Advertisement