Page 1

de l’industrie électronique & numérique mars 20152017 décembre > N°83 > N°94

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

2 7

DOSSIERS > FORMATION

Licence PASTEL : Le Campus ESPRIT forme aux compétences de demain

3 0

JURIDIQUE

Valoriser vos développements

MARS

2 0 1 8

PARIS

FABRICATION ELECTRONIQUE

BSE parie sur les objets connectés et le «made in France»


1

Any Mix, Any Volume Solutions Après NPM-W2: la nouvelle plate-forme NPM-W2S

v

Productivité

4

N

・Plus grande capacité de chargeurs à prix abordable ・Rendement élevé jusqu’à 38 500 composants/h, adapté aux formes exotiques, une force de 100 N, et application Pin-in-Paste

Changement de production

・Fonctions automatiques permettant un changement de production en 3 mn par module ・La solution MES PanaCIM permet une intégration M2M totale, incluant l’intégration de machines tierce

la nouvelle plate-forme

NPM-W2S

Qualité

・Traçabilité depuis le niveau d’ordre de fabrication jusqu’au niveau référence, pour un contrôle parfait des flux ・Haute performance et excellente qualité des cartes, avec inspection 2D/3D en une seule caméra

pour les fabricants qui privilégient les temps réduits de préparation et de changement de série à la cadence pure...

En savoir plus: eu.industrial.panasonic.com ・ E-mail: PFSE.info@eu.panasonic.com

© 2017 Panasonic Factory Solutions Europe


49

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

6

Informations SNESE

12 DOSSIERS

46 34

• Le WEF, l’usine du futur, la formation et la région.

• Licence PASTEL : Le Campus E.S.P.R.I.T

forme aux compétences de demain

• Valorisez vos développements !

• En 2018, MIDeST, Le salon mondial de tous

les savoir-faire en sous-traitance industrielle

rejoint le grand rassemblement de l’industrie

française : GLOBAL INDUSTRIe.

• Finale mondiale du concours de brasage manuel

IPC : Thales Etrelles s’octroie une place

d’honneur... et brigue une revanche en 2018

• BSE parie sur les objets connectés

et sur le « made in France»

• Portrait de Michel De Nonancourt : Aujourd’hui

nos entreprises sont capables de récupérer des

fabrications faites à l’étranger

36

Fabricants d’électronique

42 Informations commerciales 46 Nouveautés technologiques 54 Offres et demandes d’emplois

RÉDACTION Richard Crétier REPORTERS : Dominique Lemière - Françoise Monfort - Louis Gildas RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : décembre 2017 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTOS Photos de couverture : iStock : nd3000 Europlacer Secad Thales

et de stages

18

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO

Alors que les nuages perturbent le ciel

novembre revient au SNESE, qui dès le mois

de la filière électronique, cette indus-

de février 2017 a alerté le gouvernement des

trie n’a jamais bénéficié à ce jour d’une

menaces pesant sur le secteur de la fabri-

telle visibilité et reconnaissance de sa

cation de cartes et systèmes électroniques.

place pleine et entière dans le tissu

Après appel d’offre public, c’est le cabinet In

industriel français.

Extenso qui réalisera l’étude, supervisée par la DGE qui finance ce programme à hauteur

Richard CRETIER Rédacteur en chef

le gouvernement doit accepter sans ambiguïté qu’il ne peut y avoir de développement du numérique – la French Tech sans une industrie de fabrication électronique de proximité – la French Fab...

Côté nuages, la gourmandise de la Chine

de 56% et un comité de pilotage composé du

pour les véhicules électriques fait toujours

SNESE qui contribue au financement à hau-

peser des menaces sur l’approvisionnement

teur de 22%, d’Acsiel, du Spdei et de la Fieec,

mondial de stratifié à base de cuivre, matière

également contributeurs.

première des fabricants de circuits imprimés.

Cette étude baptisée ENJEUX ET PERSPEC-

A cela s’ajoute la réalité de la pénurie de com-

TIVES POUR LA FILIÈRE FRANÇAISE DE LA

posants, aggravée maintenant par de nom-

FABRICATION ÉLECTRONIQUE dont l’objet

breuses annonces d’obsolescence.

est d’enrichir la réflexion des pouvoirs pu-

Cette situation met en évidence l’impérieuse

blics et des entreprises intéressées sur la

nécessité pour les OEM et ODM de faire

filière, constituera une base de travail pour

preuve de plus de réalisme dans la planifica-

l’établissement d’une proposition de plan

tion de leurs besoins. Et comprendre que la

d’action de la filière à l’horizon des dix pro-

rareté d’un composant a systématiquement

chaines années.

une incidence sur son prix !

Il y a ensuite le livre blanc ÉLECTRONIQUE

A ces aléas propres à la filière électronique,

DU FUTUR édité par le cluster We Network,

s’ajoute la difficulté des PME à obtenir le rem-

présidé par Vincent Bedouin, directeur géné-

boursement de son Crédit Impôt Recherche,

ral du groupe Lacroix.

lorsqu’elle en fait la demande. Pour tout dos-

L’objectif de ce livre blanc est de tirer parti

sier supérieur à 50 000 euros, l’administra-

de la vague des objets connectés industriels

tion fiscale se réserve le droit – légitime, de

pour transformer la filière.

contrôler la conformité du dossier. Procédure qui n’exonère pas pour autant l’entreprise

Gageons que ces deux études soient suffi-

d’un contrôle spécifique comme le prévoit

samment convaincantes pour décider le gou-

la réglementation. Dès lors que l’administra-

vernement à ne plus ignorer l’électronique.

tion déclare le dossier conforme, le paiement

Comme le gouvernement doit accepter sans

devrait intervenir dans un délai maximum de

ambiguïté qu’il ne peut y avoir de dévelop-

trois mois. En réalité, que nenni ! Il semble-

pement du numérique – la French Tech sans

rait que l’état ait décidé tout simplement de

une industrie de fabrication électronique de

reporter le règlement du CIR sur 2018 afin de

proximité – la French Fab.

ne pas alourdir le déficit 2017.

Gageons également que ces deux études soient suffisamment convaincantes pour

Côté lumière, ce dernier mois a été riche en

décider les chefs d’entreprises de la filière à

signaux en faveur de l’industrie électronique.

investir maintenant dans des équipements de

Il y a tout d’abord l’annonce par le gouver-

production modernes et communicants. Et

nement du lancement d’un audit des filières

croire aux innovations que sont l’impression

industrielles, dont l’électronique. La pater-

3D des circuits imprimés ou encore le papier

nité de l’étude lancée officiellement le 13

conducteur électrique.

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94


LA PARFAITE SOLUTION POUR VOTRE PLAN DE TRAVAIL Process complet et contrôle des coûts inclus en standard.

Génération WT Weller

Aspiration de fumée Zero Smog TL

programme convivial ● Meilleure de sa catégorie – rapport prix attractif / performance ● Flexibilité maximale – compatible avec les fers à souder déjà existant (sauf WX)

● Hub

● Nouveau

Plus d’information

www.weller-tools.com

WT permet d’augmenter le niveau de performance ● Plus d’air filtré grâce à la cartouche filtrante de très grande capacité ● Système de notification automatique du changement des filtres avec une alarme audio-visuelle ● Faible niveau sonore


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE !

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

Les fabricants d’électronique

 78140 VELIZY VILLACOUBLAY Contact : Michel BENKEMOUN Tél. : +33 (0)1 30 67 74 13 goobie.sales@goobie.fr www.goobie.fr

78550 BAZAINVILLE Contact : Christophe BLANADET Tél. : +33 (0)1 30 46 80 88 contact@soudotique.com www.soudotique.com

FINANCES PUBLIQUES DÉPÔT DE VOS FACTURES ÉLECTRONIQUES DESTINÉES À VOS CLIENTS PUBLICS À COMPTER DU 1er JANVIER 2018 À compter du 1er janvier 2018, la facturation électronique devient obligatoire pour les entreprises fournisseurs du secteur public (État, collectivités locales, hôpitaux, établisse-

ments publics, entreprises publiques dont l’État ou les collectivités territoriales détiennent au moins 51% du capital, etc.) de taille intermédiaire (250 à 5 000 salariés), comme elle l’est depuis janvier dernier pour les entreprises de plus de 5 000 salariés. Elle le sera au 1er janvier 2019 pour les petites et moyennes entreprises (10 à 250 salariés) et au 1er janvier 2020 pour les TPE.

L’administration met à votre disposition un portail internet – CHORUS PRO, permettant de dématérialiser facilement, gratuitement et de façon sécurisée vos factures. Plusieurs dizaines de milliers de fournisseurs ont ainsi déposé depuis le début de l’année plus de six millions de factures dématérialisées. Pour tout savoir sur la facturation électronique,

rendez-vous sur le site internet Communautés Chorus Pro à l’adresse https:// communaute-chorus-pro. finances.gouv.fr

AIDES AUX ENTREPRISES UNE BASE DE DONNÉES DE RÉFÉRENCE SUR LES AIDES AUX ENTREPRISES OUVERTES À TOUS

Au terme d’une analyse de faisabilité menée en 2014, le ministère chargé de l’économie a choisi de s’appuyer sur la base de données de l’Observatoire des aides aux entreprises de l’Institut supérieur des métiers (ISM), en raison de sa robustesse, de la qualité des mises à jour régulières, de son exhaustivité dans le champ des aides financières et de son homogénéité géographique.

locuteur de référence sur chaque dispositif visé. Aides-entreprises.fr s’adresse à de multiples acteurs économiques : Entreprises, notamment PME et TPE, • Porteurs de projet de création d’entreprise et de reprise d’entreprise, • Acteurs souhaitant apporter une information ou de nouveaux services à destination des entreprises : -Réseaux d’accompagnement de la création d’entreprise et de la reprise d’entreprise, chambres consulaires et organisations professionnelles, -Développeurs économiques,  -Administration centrale et collectivités locales et territoriales  -Services de l’Etat.

garantie, allégement fiscal, bonification d’intérêt, participation en capital, appel à projet, crédit-bail.

Dans le cadre du programme de simplification en faveur des entreprises, le Gouvernement a décidé la mise en place d’une base de données unique sur les aides publiques aux entreprises. Cette base de données doit permettre la consultation par les chefs d’entreprise et les porteurs de projet des informations sur les aides financières aux entreprises ainsi que la mise à disposition de ces informations auprès des organismes publics souhaitant les relayer auprès des entreprises. Le pilotage de ce projet a été confié à la DGE - Direction générale des entreprises.

La base de données disponible à l’adresse www. aides-entreprises.fr, constitue la base de données de référence sur les aides financières aux entreprises, sélectionnée par l’Etat. Aides-entreprises.fr offre une information complète et actualisée sur plus de 2 000 aides aux entreprises, à l’échelle locale, nationale ou européenne et oriente le demandeur vers l’inter-

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

Aides-entreprises.fr recense les aides par nature : prêt d’honneur, prix, subvention, prêt, avance remboursable,

Vous y trouverez toutes les informations utiles pour comprendre le fonctionnement de Chorus Pro et choisir le mode de raccordement ou d’utilisation qui vous conviendra le mieux.

La recherche d’information peut se faire à partir du projet de l’entreprise : création, reprise, emploi-formation, gestion financière et exonérations, développement commercial, expert, innovation, éco-développement, investissements matériels et immobiliers, transmission de l’entreprise. Autres clés d’entrée dans le système de recherche : le Siret ou encore la localisation géographique. Aides-entreprises.fr, outre la mise à disposition des informations relatives aux aides accessibles, propose un simulateur de coût et d’embauche et une application mobile.


Le nouveau manche Rouge de Puissance Augmentez la puissance de votre station de brasage Metcal MX! •

Réduisez le risque: Associé à la technologie SmartHeat® le nouveau manche Rouge délivre plus de puissance et limite ainsi le risque de dommages dus au temps de contact prolongé

Montée en température plus rapide Diminuez votre temps de production en toute sécurité

Ergonomie et légèreté: Plus de puissance, et toujours le même manche confortable

Choisissez le nouveau manche Rouge de puissance!

metcal.com/htd

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 9


INFORMATIONS > SNESE LES ADHÉRENTS DU SNESE AU CŒUR DE L’ÉTUDE SUR LA FABRICATION ÉLECTRONIQUE LANCÉE PAR LA DGE À l’initiative du SNESE, le Gouvernement qui souhaite dynamiser l’ensemble des filières industrielles, a lancé une étude sur la fabrication électronique en France. C’est le Ministère de l’Économie et des Finances - Direction Générale des Entreprises – DGE, Bureau des Systèmes électroniques qui pilote ce programme, lancé officiellement le lundi 13 novembre 2017 chez Alliansys (14), en présence des partenaires et du cabinet In Extenso. Début 2017, inquiet des conséquences néfastes pour l’ensemble de l’industrie française des pénuries de matière servant à la fabrication des circuits imprimés

et plus généralement de la pénurie de composants électroniques, le SNESE a interpellé la DGE et fait part de son souhait de voir le secteur de la fabrication électronique passé au crible d’une étude prospective. Dès le mois de mai, le cahier des charges était établi, en vue d’une part de sensibiliser les acteurs de la filière électronique et d’autre part de lever le financement nécessaire. Fin Juin, une fois le financement acquis à raison de 56% par la DGE et 22% par le SNESE (le reste étant assuré par les syndicats Acsiel 11% et SPDEI 5,5% et la Fieec 5,5%), un appel d’offre via la procédure de marché public a été lancé. Début Octobre, à l’issue de la réunion du Comité de pilotage, c’est le cabinet In Extenso qui a été retenu pour conduire cette étude prospective.

ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA FILIÈRE FRANÇAISE DE LA FABRICATION ÉLECTRONIQUE C’est le nom de l’étude dont l’objet est d’enrichir la réflexion des pouvoirs publics et des entreprises intéressées sur la filière. À terme, cette étude constituera une base de travail pour l’établissement d’une proposition de plan d’action de la filière à l’horizon des dix prochaines années. La durée de l’étude est de neuf mois à compter de son lancement. Le cabinet In extenso, selon un plan validé par la DGE, travaillera sur les outils de veille, bases de données, observatoires économiques mis à sa disposition par les partenaires. Il réalisera des entretiens auprès d’entreprises de sous-traitance électronique sur proposition du SNESE, de clients des principaux secteurs d’acti-

vité et des fournisseurs (fabricants de composants, distributeurs, fournisseurs d’équipements de production et de consommables), d’organismes de formation, etc. L’ossature de l’étude est la suivante : 1. État des lieux de l’offre en matière de fabrication électronique en France 2. Analyse de la demande 3. Analyse de l’écosystème français (formation, emplois, compétences, règlementation, etc.) 4. Benchmark international 5. Les perspectives pour la fabrication électronique 6. Propositions et recommandation stratégique. Cette étude sera publiée et prioritairement mise à la disposition des adhérents.

Un tarif exceptionnel !!! 2 7 – 3 0 M AR S . 2 0 1 8 PAR I S

Le rendez-vous que l’industrie française attendait De dimension internationale, GLOBAL INDUSTRIE réunit, sur 5 halls, toutes les étapes de la chaîne de valeur industrielle, y compris les électrotechnologies. Avec le SNESE, participez à GLOBAL INDUSTRIE - MIDEST 2018 en bénéficiant des atouts du VILLAGE DES ELECTROTECHNOLOGIES : - Une excellente visibilité auprès des visiteurs, - Un allégement des contraintes budgétaires (tarif exceptionnel réservé aux partenaires de GL Events) avec un différé de paiement (solde février) - Un plan média renforcé dans les Cahiers de

l’industrie électronique et numérique, les supports de communication du Midest et le plan de communication du SNESE (à venir) Des animations pour mettre en valeur votre métier et votre entreprise - Le concours international IPC de brasage manuel - Une ligne de fabrication de cartes électroniques, avec des process innovants Votre stand clé en main sur le Village des Electrotechnologies

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

*Ce tarif, incluant le droit d’inscription et le pack communication correspond à une présence au Midest, sur un espace Village métiers, dont le Village des Electrotechnologies, mais en dehors du dispositif SNESE. Conditions de paiement MIDEST : - acompte de 40% à la commande - solde avant le 15 décembre 2017. **Ce tarif, incluant le droit d’inscription et le pack communication correspond à

une présence au Midest, sur l’espace Village des Electro technologies - l’espace collectif du SNESE - avec un stand aménagé et équipé. Tarif réservé en priorité aux adhérents du SNESE, aux adhérents des syndicats membres de la FIEEC ou du CENAST. Informations, réservations : SNESE 02 98 55 04 56 info@snese.com


Metronelec vous accompagne dans les principales étapes de votre process > MACHINES AUTOMATIQUES D’INSPECTION 3D AOI

> MACHINES D’INSPECTION 3D DE DÉPÔTS DE CRÈME À BRASER EN LIGNE

> ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES

> MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

Toute notre gamme de produits consommables et d’équipements sur notre site www.metronelec.com 01 30 15 20 00 / contact@metronelec.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 11


INFORMATIONS > SNESE EMS REJOIGNEZ LE SNESE RASSEMBLER - REPRÉSENTER - AGIR

Les fabricants d’électronique adhérent au SNESE

www.snese.com

Bibliothèque Réinventer nos PME Le rôle essentiel de la RSE Dans son premier ouvrage, Réinventer l’Industrie, le rôle essentiel des achats, le Club Rodin proposait aux acheteurs des grandes entreprises de contribuer à la renaissance industrielle. Dans ce deuxième ouvrage, il interpelle les PME en leur recommandant de s’engager en RSE. Chacune des trois parties du livre est étayée par de nombreuses citations provenant des témoignages de 50 dirigeants de PME (ou représentants institutionnels : 12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

Partie 1 : La RSE crée de la valeur Partie 2 : La RSE n’est pas une priorité Partie 3 : Lancez-vous en RSE ! En tout cas, cet ouvrage, synthèse de plus de 250 citations extraites des 50 interviews, est essentiellement destiné à interpeller les dirigeants et managers de PME par les témoignages de leurs pairs. «La RSE, de PME à PME !» Tarif : participation aux frais d’édition, d’emballage et de port : 24.10 € H.T. par exemplaire. Adressez votre commande au SNESE : info@snese.com ou au 7 Rue Douric Ar Gueben 29180 Landrévarzec


Téléphone : +49-2131-2013-520

info-ymeim@yamaha-motor.de

www.yamaha-motor-im.de

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 13


DOSSIER > FORMATION

Le WEF,l’usine du futur, la formation et la région. Par Dominique SEGURA, société LATEM www.atelier-du-futur.fr Le World Electronics Forum 2017 : pendant quatre jours, décideurs économiques et politiques du monde entier ont échangé sur l’avenir des objets connectés à Angers. La capitale de l’Anjou qui mise beaucoup sur l’événement, sur sa notoriété, a parié avec la Région sur un apport de fonds avec l’inauguration d’une réflexion unique pour le secteur. Avec pour objectif : avancer vers l’Usine électronique du futur. En demandant au Cabinet Roland Berger

d’écrire un livre blanc à partir des réflexions des acteurs de la filière - We Network, l’ACSIEL, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maine et Loire, Angers French Tech, le SNESE et le SPDEI avec le soutien de la FIEEC - la Région des Pays de la Loire a répondu à une conviction partagée par de nombreux acteurs présents durant toute la démarche. Cette conviction est très bien résumé par Vincent BEDOUIN, président du groupe LACROIX et président de WE Network : pour développer la filière et espérer exister demain, il faudra

« Cette régionalisation n’exclue en rien les acteurs nationaux, qui sont les garants d’une approche unifiée et coordonnée sur l’ensemble des régions ».... coopérer, même en contexte de compétition. L’objectif de construire une feuille de route pour l’industrie électronique du futur et de remettre au gouvernement un livre blanc pour la filière donne un nouveau coup de projecteur sur la filière, sur lequel il faudra s’appuyer pour lancer une dynamique d’action. Les thèmes et la démarche 7 axes essentiels ont été délimités : • Axe 1 Supply Chain • Axe 2 Compétitivité • Axe 3 Traçabilité • Axe 4 Convergence des roadmaps composants/procédés d’assemblage • Axe 5 Accès aux compétences et formations • Axe 6 Relation start up / acteurs traditionnels des industries d’application • Axe 7 Processus de transformation.

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

A partir du mois de juillet 2017, les groupes de réflexions se sont réunis pour produire une feuille de route. La spécificité, clé de la réussite du projet est la composition des groupes : l’ouverture à un échantillon diversifié de parties prenantes permettait à des prestataires, des fournisseurs et des institutionnels d’échanger concrètement sur l’avenir et en orientant la production vers les solutions concrètes à mettre en place. Le groupe de l’axe 5 Accès aux compétences et formations s’est réuni trois fois entre juillet et octobre. Il s’est retrouvé une dernière fois à la CCI d’Angers le 26 octobre pour une présentation à trois contradicteurscontributeurs et aux publics concernés par la thématique. Pour Ana LOIZEAU, ingénieur pédagogique du programme WISE, Le livre blanc est une nouvelle étape du programme WISE – wiseprogram.eu – pour construire les formations innovantes de l’industrie électronique du futur. L’emploi dans l’électronique, une concentration dans quelques régions. Le premier constat est que l’enjeu emploi et formation se concentre sur les bassins d’activité de l’électronique avec des particularités liées aux spécialisations


présentes sur les territoires. 3 grandes régions + 1 dont un grand Ouest (Bretagne Pays de la Loire élargie) concentrent les activités d’électronique. « Les 150 000 emplois de la filière électronique se répartissent sur l’ensemble du territoire français. Trois grands bassins d’emplois, le grand Ouest, l’Auvergne Rhône Alpes et l’Île-de-France, marquent la géographie française de l’électronique ». « Le profil des entreprises employeurs du secteur est radicalement différent entre les deux grands bassins d’emplois que sont le Grand Ouest et l’AuRA. Si le Grand Ouest est fortement orienté vers la fabrication de cartes électroniques assemblées et la sous-traitance électro-

nique, l’AuRA est polarisée sur la fabrication de composants électroniques. Ainsi le Grand Ouest représente environ 50% des emplois en sous-traitance électronique en France avec une concentration de l’emploi dans la région des Pays de la Loire.

plus que jamais importante et à l’échelon régional. Le système de la formation étant pluri-acteurs, ce ne sont pas seulement les financements directs régio-

naux qui sont en jeu mais aussi celle de l’ensemble des acteurs, qui pour être pertinents se régionalisent.

Les fonds de formation, une régionalisation toujours plus poussée La carte de la concentration des emplois fait écho à la régionalisation des financements de la formation et réciproquement. C’est en effet parce que les pouvoirs publics ont compris l’impératif d’adaptation aux réalités économiques des filières et les diversités territoriales que la décentralisation de la formation est aujourd’hui

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 15


DOSSIER > FORMATION Cette régionalisation n’exclue en rien les acteurs nationaux, qui sont les garants d’une approche unifiée et coordonnée sur l’ensemble des régions. Cette régionalisation impose néanmoins aux acteurs de penser leurs actions dans un cadre régional, en s’appuyant sur les relais territoriaux si elles veulent que les enjeux nationaux soient intégrés dans les actions régionales. Quelques exemples Il n’y a qu’à s’en rendre compte avec l’appel à projets « Formations rares » du FPSPP dont les conseils régionaux sont les cibles ; « Cet appel à projets s’inscrit dans le prolongement de l’appel à projets Programme National de Formation (PNF) 2014-2015. Celui-ci avait permis la mise en place de programmes soutenant les métiers rares. Leur poursuite, désormais en partenariat avec les Conseils régionaux, revêt un caractère stratégique pour les secteurs concernés. (…) Sur certains métiers, les demandes continuent de ne pas être pourvues. D’autres métiers ont aussi été recensés par les partenaires sociaux et des réflexions ont été conduites en parallèle sur l’offre de formation, en conjuguant tous les leviers disponibles, et pouvant s’inscrire dans un partenariat avec les conseils régionaux : - la formation professionnelle et continue, via l’OPCA ; - l’apprentissage dans une logique de transmission du geste professionnel, via l’OCTA et la Région ; - la reconversion, en construisant des ponts entre les métiers (…) via l’OPACIF.

Appel à projet «formations rares» 2. Condition d’accès à l’appel à projets Peuvent répondre au présent appel à projets les Conseils régionaux. Ils doivent répondre aux conditions préalables suivantes :  - Capacité à mener des projets : moyens humains, financiers et techniques suffisants ; - Capacité à répondre aux exigences de suivi : caractéristiques des participants et des formations dans un système d’information ; - Capacité à suivre les indicateurs permettant la mesure des impacts des formations : taux d’insertion dans l’emploi 6 mois après la formation notamment ; - Capacité à suivre de manière distincte les dépenses correspondant au cofinancement du FPSPP dans un système d’information ; - Qualité et complétude des dossiers de demande d’aide financière. Ces critères feront l’objet d’une étude

Sur l’appel à projet Mutations économiques, si ce sont les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA/ OPACIF/FONGECIF) qui peuvent répondre à l’appel à projets. « Comme prévu par l’article 3.4.2 de la ConventionCadre Etat/FPSPP (…), la mobilisation des partenariats sur les territoires doit permettre la combinaison des dispositifs de formation professionnelle et de leur financement pour intervenir au bénéfice des salariés des entreprises, en particulier des TPE-PME, des secteurs d’activités confrontés à des mutations. » Ce diagnostic partagé factuel fera apparaitre : • Le territoire concerné = territoire de projet (régional ou infra régional) ; • Les mutations économiques et technologiques rencontrées ; • Les répercussions de ces mutations sur le territoire,

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

en particulier vis-à-vis des petites et moyennes entreprises. Le concept d’innovation dans le cadre de l’appel à projets « Mutations économiques et technologiques» implique que l’on distingue nettement le résultat concret (produit, service, procédé, etc.) de l’action d’innover ayant un impact direct ou indirect sur l’emploi et qualifications professionnelles des salariés au sein du secteur et/ou territoire. Ainsi, les cas de figure d’innovations financées dans le cadre du présent appel à projets pourront être multiples : 1. Innovations technologiques/industrielles issues de la recherche et développement, de la stratégie, du management et de la gestion (du processus, du marketing, des nouveautés et des nouveaux produits et prestations), de la fabrication, de la logistique etc. quand ils sont effectués pour la première fois. Les principaux domaines visés sont la transition énergétique et numérique. 2. Mise en place des actions de formations innovantes par les OPCA/OPACIF/ FONGECIF dans le cadre de leur réponse à l’appel à projets. (Tiré de www.travail-emploi. gouv.fr)

En guise de conclusion Sans entrer dans le détail de l’ensemble des discussions du groupe, Roland Berger synthétise l’enjeu en précisant : « pour unir en mobilisant la filière sur les thématiques d’accès aux compétences, il semble donc urgent de mettre en place une structure « task force » dédiée. (…) pour coordonner les actions, la maille régionale semble la plus pertinente, car plus proche des bassins d’emplois et des besoins des entreprises locales. Par ailleurs l’accès aux financements se fait également au niveau régional et est la condition sine qua non de déploiement d’actions communes de filière ». Le travail en réseau et le rôle de coordination national restent néanmoins importants pour construire les synergies, éviter les redondances et participer à la construction d’une filière forte.

LATEM Dominique SEGURA +33(0)6 30 04 65 68 dominique.segura@latem.fr www.latem.fr www.mesepi.fr www.atelier-du-futur.fr


TEST - INSPECTION - ASSEMBLAGE - BRASAGE - INDUSTRIE 4.0

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 17


DOSSIER > FORMATION

Licence PASTEL : Le Campus E.S.P.R.I.T forme aux compétences de demain

Par Louis GILDAS, reporter

Redon, 10 000 habitants ou peu s’en faut, ville moyenne, carrefour entre Basse et Haute Bretagne cultive au moins trois singularités. C’est en effet à Redon que le canal de Nantes à Brest, terminé en 1858, coupe la liaison fluviale Rance-Vilaine reliant la Manche à l’Océan, faisant à l’époque de Redon un important port fluvial. Quelques quatre années plus tard avec l’arrivée du chemin de fer en Bretagne, Redon devient ce que l’on nommait au temps de la traction vapeur un nœud ferroviaire, point de rencontre entre sud et nord de la Bretagne. Ça c’est pour la gloire passée la troisième singularité de la ville, est elle très actuelle, en effet aujourd’hui Redon se prépare à une réputation de cité à la pointe de la formation technologique. A Redon il n’existait pas de formation au delà de Bac + 2 Tout commence en 1993 avec l’installation sur le territoire de l’E.S.L.I ou Ecole Supérieure de Logistique Industrielle, ce qui va amener en 2014 la création du « Campus E.S.P.R.I.T » ou Enseignement Supérieur, Professionnalisation, Recherche, Innovation et Technologie. Campus, constitué dès ses origines sous forme de groupement d’intérêt public avec pour

vocation de déployer sur le pays de Redon l’enseignement supérieur et l’innovation. Ce campus est né de la volonté du territoire de consolider le pôle d’enseignement supérieur qui à Redon était en place avec E.S.L.I. Partant du constat que passé Bac +2 il n’existait pas de formation supérieure, c’est à la rentrée 2015 qu’une licence pour l’industrie électronique voit le jour, ceci en partie pour répondre à la demande des entreprises du secteur. « Nous avons décidé de créer cette formation de type licence en contrat de professionnalisation par l’alternance et nous accueillons exceptionnellement des étudiants en formation initiale. Nos étudiants en effet doivent avoir un contrat de travail » explique le directeur de l’établissement, Thierry Sauvage. En pratique l’étudiant présente à l’école un dossier de candidature et « soit il trouve lui même une entreprise soit ici, forts de nos partenariats nous collectons des offres de contrats par alternance et nous pouvons l’aider dans sa recherche. Cependant comme ils sont diplômés Bac +2 il est préférable qu’ils prospectent eux-même, cela prouve en quelque sorte leur motivation. Ces jeunes postulants sortent d’IUT où arrivent de leur lycée titulaires d’un BTS. Ils connaissent déjà un peu le

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

les étudiants sont en situation, on part donc d’un cahier des charges client avec moyens de contrôle et test in situ, tout ce que peut réaliser une entreprise fabriquant des cartes électroniques...

monde de l’entreprise grâce notamment aux stages qu’ils y ont effectués» avance encore Thierry Sauvage Mais Il arrive aussi que se soit directement l’entreprise qui aiguille un étudiant dont elle souhaite développer les compétences. Evolution des métiers suivie avec attention Le campus accueille chaque année, toutes filières confondues, 250 étudiants « la filière électronique est présente avec la licence P.A.S.T.E.L pour Production Automatisée des Systèmes Electroniques, soutenue notamment par le Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique

Bertrand DELANOE sur le nouveau plateau technique du Campus ESPRIT.


www.safe-pcb.com

Circuits imprimés pour l’industrie électronique Prototypes et séries en délai express Safe-PCB, le fabricant de circuits imprimés fiable et réactif pour prototypes et séries en délai court.

www.safe-pcb.com

R

. Une usine ultra-moderne au coeur de la plus grande zone de production de PCB. . Un site web intuitif et puissant pour simuler / configurer / commander / suivre vos circuits imprimés en toute sécurité. . Un support technique local pour vous accompagner et répondre à chacune de vos questions. Contactez notre agence de Limas (69) au 09 86 61 47 09 ou réalisez votre devis, en ligne sur www.safe-pcb.com - gratuit et immédiat.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 19


DOSSIER > FORMATION (SNESE) accueille, elle, 13 étudiants par an. En projet nous avons le souhait de développer une formation sur le test des cartes électroniques, un domaine où il y a une forte demande de techniciens spécialisés » précise le directeur.

de contrôle et test in situ, tout ce que peut réaliser une entreprise fabriquant des cartes électroniques. » Il est bon aussi de souligner que 30 % des cours se passent à l’IUT de Rennes qui prend également en charge la partie administrative.

Par ailleurs la collaboration avec l’I.U.M.M. Bretagne, le SNESE, et les établissements d’enseignement supérieur de Bretagne comme les IUT ou les grandes Ecoles, a permis de travailler sur l’évolution des métiers et sur des réponses aux besoins de compétences, techniques au niveau de la filière électronique. Evolution des métiers qui est suivie avec attention par Bertrand Delanoë, professeur principal et responsable du plateau technique où est reproduite à l’identique une unité de conception et de production de cartes électroniques. Dans son quotidien Bertrand Delanoë est en quelque sorte le chef d’orchestre du cursus et gère la fabrication des cartes électroniques, de la conception jusqu’à la livraison. Et il précise « les étudiants sont en situation, on part donc d’un cahier des charges client avec moyens

Thomas Tobie, en alternance à Novatech Pont de Buis.

De quelle manière les étudiants apprennent l’existence du campus E.S.P.R.I.T ? Cela peut être par le bouche à oreille comme pour Thomas Tobie étudiant en cours de formation « j’étais en BTS système numérique à Vannes, c’est un ami qui m’en a parlé. Il avait intégré le campus E.S.P.R.I.T et suivait la formation par alternance. Ce qu’il m’a expliqué m’a intéressé et j’ai donc postulé. Mais il fallait

trouver une entreprise et là je dois reconnaître que j’ai été bien aidé par le campus. Actuellement je suis en contrat jusqu’en septembre prochain dans le Finistère, à Pont de Buis à l’usine Novatech où je développe un projet visant à éradiquer les défauts sur les cartes dans la partie composants. » En septembre prochain il soutiendra face à un jury son mémoire de fin d’étude. Et après ? « Après j’aimerai travailler à l’étranger pour améliorer mon anglais » avance-t-il encore. Florian Lelièvre major de la 1e promotion, aujourd’hui technicien projet chez SEICO.

Certains étudiants postulent après avoir rencontré sur un salon des repréThierry SAUVAGE directeur du GIP CEI - ESLI

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

sentants du campus ou encore suite à des présentations qui sont faites dans les IUT et lycées préparant aux BTS. Cette licence est quasiment unique en France « il en existe une autre à Montauban près de Toulouse mais nous sommes les seuls à posséder un plateau technique de cette qualité » affirme sans fausse modestie, Bertrand Delanoë. Il avance également que c’est lui qui a imaginé et créé ce plateau. Coté résultat c’est une indéniable réussite « sur la première promo, 2015/2016, 70 % des étudiants ont été embauchés dans l’entreprise où ils étaient en contrat de professionnalisation et quatre mois plus tard 95 % étaient en CDI. » Comme Florian Lelièvre, major de la première promotion, encore aujourd’hui chez SEICO, l’entreprise qui l’a accueilli en contrat de professionnalisation. « J’ai découvert l’électronique lors de mon stage de découverte lorsque que j’étais collégien. Ça m’a tout de suite passionné » soutient Florian, le Redonnais. C’est donc naturellement qu’en septembre 2015 il a intégré le campus E.S.P.R.I.T « en fait c’est par ma mère, elle travaille dans l’électronique, qui m’a conseillé de


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 21


DOSSIER > FORMATION présenter ma candidature au campus » et c’est par le bouche à oreille qu’il a postulé pour un contrat par alternance chez SEICO à Maleville à quelques encablures de Nantes. Sur sa formation au campus il ne tarit pas d’éloges. « j’ai été très bien accompagné, bien soutenu aussi » dit-il avec toutefois un petit regret : qu’il n’y ait pas un peu plus de cours théoriques. Aujourd’hui il est technicien projet dans cette entreprise travaillant, entre autre, dans le haut de gamme avec par exemple la fabrication de thermomètres cryogéniques pour l’industrie nucléaire. Sélection rigoureuse Les étudiants sortant de formation ne rencontrent aucune difficulté sur le marché de l’emploi et Bertrand Delanoë de renchérir « j’ai régulièrement des offres d’emploi venant de plusieurs entreprises. Et comme je suis moi-même issu de l’industrie électronique j’ai tout un réseau d’entreprises en Bretagne. Mais nous commençons aussi à réceptionner des offres de Normandie et du grand ouest.» Le campus a donc gagné ses lettres de noblesse et cela ne doit rien au hasard : treize étudiants au maximum par promo et sélection on ne peut plus rigoureuse. « Lors du dossier d’inscription, nous demandons les bulletins de notes de l’année du bac, les notes à l’examen et bien sûr les bulletins des deux années suivantes, nous recevons environ une cinquantaine de dossiers pour la licence Pastel. Au final la licence est validée par l’université de Rennes et certifiée par l’IUMM ». Mais avant cela il y a encore des étapes à franchir. « D’abord dans l’entreprise ils ont une

mission, un projet défini entre le campus et l’entreprise en rapport bien évidemment avec le programme pédagogique. Pour la soutenance finale ils doivent rédiger un rapport de quarante cinq pages et réussir une soutenance de vingt cinq minutes, dont cinq minutes en anglais, devant le tuteur industriel, le tuteur pédagogique, deux représentants de l’IUMM et des responsables de l’IUT de Rennes. » dévoile Bertrand Delanoë qui ajoute également que de septembre à septembre les étudiants sont suivis en entreprise par leur tuteur pédagogique. « En décembre il y a une première soutenance où l’on vérifie l’émergence du projet. A chaque retour d’entreprise, ils sont tenus de rédiger un rapport de quatre pages validé par le tuteur industriel. A cette étape nous faisons un point d’une demie heure avec l’étudiant. Ceci pour vérifier la conformité du projet en regard de la formation, tant du côté entreprise que du côté de l’étudiant.» Autant dire que rien n’est laissé au hasard et à l’heure où l’industrie électronique de pointe peine à trouver des compétences le campus E.S.P.R.I.T contribue à assurer l’avenir de la filière. Depuis quelques semaines salles de cours et plateau technique ont intégré les nouveaux locaux du campus situé à deux pas du centre ville de Redon. Le campus est financé par le Conseil Régional de Bretagne, la Communauté de communes du pays de Redon, la CCI d’Ille et Vilaine, le Programme des Investissements d’Avenir de l’Etat (PIA PFPE) et l’Europe (fonds Leader)..

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

Liste des formations du Campus : • Licence professionnelle mécatronique et robotique : . Parcours électronique PASTEL (Production automatisée des systèmes électroniques) . Parcours ISAR (Ingénierie des systèmes automatisés et robotiques) • Licence professionnelle logistique et pilotage des flux Parcours LFI (Logistique des filières industrielles) • Licence professionnelle énergie et génie climatique Parcours Maintenance et Ecotechnologie • Mastère 1 Responsable logistique et Supply Chain (bac+4) en 1 an ou 2 ans • Mastère 2 Diplôme de Manager de la Supply Chain Achats (bac+5) en 1 an en apprentissage Parcours ACS (Achats collaboratifs & stratégiques) • Mastère 2 Diplôme de Manager Logistique Achats Industriels (MLAI) (bac+5) en 1 an ou 2 ans Parcours LSI (Logistique sécurisée intelligente) Parcours MAC (Manager achats, cybersécurité, collaborations)

Campus E.S.P.R.I.T. Industries - ESLI

+33(0)2 99 71 60 20 contact@campus-redon-industries.com www.campus-redon-industries.com

PASTEL Bertrand Delanoë +33(0)2 99 72 35 42 bdelanoe.esli@campus-redon-industries.com


Tel:01.64.62.68.00 infoMJB@mjb.fr www.mjb.fr

32-1 Senju Asahi-cho, Adachi-ku, Tokyo 120-0026, Japan Tel:+81 3-5244-1521 www.ko-ki.co.jp Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 23


DOSSIER > JURIDIQUE

Valorisez vos développements ! Par Albert ANSTETT, Avocat au Barreau de Paris Ingénieur INSA

L’innovation produit des actifs immatériels qui contribuent beaucoup à la valorisation de l’entreprise. Les entrepreneurs sont parfois démunis quant aux possibilités qui s’offrent à eux de protéger leurs inventions de manière efficace à un coût maîtrisé. Pourtant, cette valorisation est fondamentale pour le succès de l’activité. Cette situation est rendue d’autant plus complexe, dans le cas d’inventions relatives à l’électronique, que l’offre qui en résulte procède à la fois d’une gamme de matériels, d’un environnement logiciel et de la collecte d’informations. C’est le cas par exemple pour une offre relative à une gamme d’objets connectés de mesure. La protection doit couvrir à la fois le matériel, le logiciel et les données connectées. A titre liminaire, il convient d’attirer l’attention des opérateurs sur le fait que les données collectées dans ce type d’utilisations constituent souvent des données personnelles qui doivent être protégées. L’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) met à la charge de ces opérateurs des obligations inédites qui sortent

du cadre du présent article. Des réponses appropriées devront être prises pour faire face à ces nouvelles obligations ! La protection des savoirfaire et des investissements en recherche & développement dans le secteur de l’électronique - notamment des objets connectés - fait appel à plusieurs notions : le brevet d’invention, le droit d’auteur pour le code informatique et la protection des bases de données pour les données collectées. Les notions juridiques de concurrence déloyale et de parasitisme peuvent également constituer des fondements intéressants pour la protection d’une activité. Enfin, il conviendra d’être attentif à de nombreux points lors de la rédaction de contrats de licence de cette technologie. Chacun de ces aspects va être abordé tour à tour dans la suite de cet article. Le brevet d’invention est un titre de propriété intellectuelle qui protège son auteur contre l’utilisation non autorisée de son invention. Pour être robuste, le brevet d’invention doit décrire en détail l’invention à protéger et proposer un ou plusieurs modes de réalisation. Lorsque l’invention concerne surtout un algorithme innovant mis en œuvre sur une plateforme

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

Constituez une protection sur mesure pour vos inventions pour une valorisation optimale...

matérielle répondant largement à l’état de l’art antérieur, il convient de rédiger le brevet avec soin. En effet, le domaine du logiciel en tant que tel est exclu de la protection par le brevet d’invention. Si un brevet protège seulement un algorithme, il court le risque d’être annulé. Si cette annulation intervient après plusieurs années d’exploitation, par exemple dans le cadre d’un procès en contrefaçon, le préjudice pour le titulaire du brevet peut être important : échec de l’action en contrefaçon, coûts judiciaires importants, pertes des sommes investies dans la rédaction et le maintien en vigueur du brevet, annulation des licences, etc. Pourtant, il est intéressant, dans la pratique, de recourir au brevet d’invention pour protéger une invention essentiellement logi-

cielle. Une rédaction judicieuse permet de contourner l’exclusion du logiciel. Il conviendra de libeller le brevet comme décrivant une gamme de matériels électroniques mettant en œuvre un logiciel. La jurisprudence de l’Office Européen des Brevets a en effet reconnu la validité d’un brevet portant sur une telle gamme de matériels électroniques, dont le caractère innovant réside dans la mise en œuvre d’algorithmes. Au contraire, une rédaction présentant un algorithme mis en œuvre sur des matériels exposera fortement le brevet au risque d’annulation, surtout si la mention de la plateforme qui le sous-tend n’intervient que dans les dernières revendications. Cette subtilité peut paraître ténue, mais elle a toute son importance. Il est fortement conseillé de faire rédiger le brevet par un Conseil en Propriété Intellectuelle. En effet, la rédaction d’un tel brevet est complexe. De nombreuses années de pratique sont nécessaires pour maîtriser l’art d’une rédaction efficace et sûre. La relecture par un avocat maîtrisant le litige du brevet est évidemment une sécurité supplémentaire. La protection apportée par le brevet d’invention peut être judicieusement complétée par celle résultant du droit d’auteur.


N O U V E L L E P L AT E F O R M E EUROPLACER

LE SECRET EST DÉVOILÉ. V O U S P O U V E Z AV O I R L A C A D E N C E E T L A F L E X I B I L I T É . Aujourd’hui, il n’y a plus de compromis. L’ère du choix entre cadence et flexibilité est terminée. La plateforme ATOM vous offre le meilleur des deux mondes. Grâce à la technologie des barillets Tornado, l’indétrônable technologie qui rend la machine EUROPLACER flexible et aux 2 têtes inédites Pulsar aux performances redoutables, ATOM 3 pose à une cadence de 65000 composants par heure. A moins que vous soyez tentés par la performance brute. Les 4 têtes inédites Pulsar permettent à ATOM 4 de reporter jusqu’à 104000 composants par heure. Découvrez tous les atouts de la plateforme ATOM pour restructurer votre productivité. europlacer.com/atom

contact@europlacer.fr +44 (0)1202 266500

+1 813 246 9500

+33 (0)2 5131 0303

(0)60 de 419l’Industrie 692 300 Électronique +39et(0)40 0640 180 +86-21-5868 3500 Les+49 Cahiers Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 25


DOSSIER > JURIDIQUE Le logiciel est protégé par le droit d’auteur. Cet état de fait peut paraître bizarre, mais il est en vigueur dans le monde entier. A travers le droit d’auteur, le titulaire d’un logiciel peut empêcher les reproductions non autorisées de son logiciel. Lorsque le développement d’un logiciel est fait par des salariés, il appartient à leur employeur de s’assurer qu’ils lui cèdent l’ensemble de leurs droits. La loi prévoit que la cession est automatique si le travail de codage intervient dans le cadre des missions du salarié. Cependant, il vaut mieux préciser cette cession des droits dans le contrat de travail. L’intervention d’un professionnel du droit pour la rédaction des contrats de travail ou d’avenants spécifiques à la cession de ces droits permet d’assurer la sécurité juridique de l’entreprise. Dans le cas général, le droit d’auteur naît de l’empreinte que laisse l’auteur sur son œuvre. Cette définition est apparue dans le cadre des expressions artistiques, à une date antérieure à l’invention du logiciel. Dans le cadre du logiciel, il ne s’agit pas d’une empreinte au sens propre du terme. Bien plutôt, le droit d’auteur sur le logiciel naît du travail intellectuel fourni pour écrire le programme, d’un effort personnalisé allant au-delà de la simple mise en œuvre d’une logique automatique et contraignante, permettant de matérialiser une structure individualisée. Il est opposé à la prestation de service, constituant la mise en œuvre de techniques connues et caractérisée par l’absence d’apport personnel et original de l’auteur.

La protection du logiciel par le droit d’auteur ne nécessite pas toujours une démarche spécifique de la part de son auteur. Le droit d’auteur sur un logiciel est attribué à celui qui sait démontrer qu’il a été le premier à produire le code constituant ce logiciel. Toutes les apparitions postérieures de ce code pourraient en effet être des copies. On parle alors d’antériorité du code. Dans la pratique, cette antériorité peut s’avérer difficile à démontrer. C’est pourquoi il existe des services qui permettent de générer une preuve de date certaine pour un code donné, par l’intermédiaire d’un dépôt. Cette preuve de date certaine est reconnue devant la justice. Le code déposé pour générer une preuve de date certaine reste secret, de sorte que ce dépôt ne conduit pas à la diffusion du code. Contrairement au brevet qui contraint à rendre publique la substance de l’invention, la protection du logiciel ne

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

nécessite jamais sa divulgation. En raison de sa nature même, le code doit être tenu secret. Des réglages d’optimisation lors de la compilation permettent de rendre le programme machine chargé dans un équipement électronique illisible. Ce type de mesure est à mettre en œuvre de manière systématique. En plus de la protection par le droit d’auteur, le recours à une protection du code par un procédé inspiré de la méthode du canari peut être très efficace. Cette méthode consiste à isoler une ou plusieurs signature(s) caractéristique(s) du code. Les jeux de données et les réponses caractéristiques sont stockés auprès d’un service fournissant une preuve de date certaine et tenus secrets. Dans le cadre d’une action en justice en contrefaçon de droit d’auteur, il est alors possible de demander le traitement des jeux de données par l’algorithme argué de contrefaçon. Si les résultats

obtenus sont conformes à la signature, un indice fort de contrefaçon est produit. Ce type de jeux de données peut parfois être extrait d’une base de données. La protection des bases de données résulte d’un régime spécifique du Code de la propriété intellectuelle. Ce régime protège à la fois la structure de la base de données et son contenu. C’est un régime qui est rendu bien plus robuste par le dépôt préalable d’une preuve de date certaine. Cependant, comme les données sont appelées à évoluer par nature, ce dépôt peut être partiel. Le régime juridique de la protection est relativement complexe et en cette matière, il est recommandé de faire appel à un juriste maîtrisant parfaitement la matière. L’utilisation combinée des protections par le brevet, par le droit d’auteur et par les bases de données permet de construire un mécanisme de défense très efficace. Certes, le coût de rédaction


d’un brevet est relativement élevé, mais les redevances de maintien du brevet sont plutôt faibles les premières années. Une protection efficace ne se conçoit que dans le cadre de l’octroi de licences. Les redevances perçues au titre de ces licences permettent alors largement de financer la protection. Le contrat de licence doit être rédigé avec soin. On distingue plusieurs types de licences. La licence exclusive octroie à un seul licencié le droit d’exploiter l’invention. Les gains sont potentiellement moindres que dans le cas de licences multiples, mais une partie des responsabilités liées au maintien des droits sur l’innovation peut être déléguée au licencié. C’est notamment le cas pour la poursuite des contrefacteurs et pour le paiement des droits annuels. La licence simple, par nature non exclusive, permet d’avoir plusieurs licenciés et ainsi de multiplier les sources de revenus. L’octroi de licences simples laisse toutes les démarches de maintien des droits à la charge du titulaire de l’invention. Etant donné qu’il doit la jouissance paisible à ses licenciés, il se doit d’être rigoureux dans la gestion de ses droits et poursuivre systématiquement les contrefacteurs. Il est fortement conseillé de déclarer les contrats de licence au registre national des brevets notamment, puisque la licence doit être inscrite pour permettre au licencié de s’associer, voire de conduire une action en contrefaçon – cette dernière possibilité n’étant ouverte qu’au licencié exclusif.

Outre la nature de la licence – simple ou exclusive -, la rédaction du contrat de licence pose d’autres questions. Il y naturellement celle de la rémunération du titulaire de l’invention. Elle peut être constituée d’un paiement à la signature de la licence, qui en général est réputé couvrir une partie des frais de développement. Elle peut en outre être constituée de redevances annuelles fixes ou variables, indexées éventuellement sur le chiffre d’affaires, la marge dégagée par le licencié pour la gamme de produits ou de services concernés, ou le nombre de produits ou services vendus utilisant la licence. Chacune de ces composantes de rémunération est facultative et les parties bénéficient d’une grande latitude pour définir les conditions de la rémunération. Le contrat de licence doit également régler la question du support technique. Ceci revient à définir les obligations du titulaire de l’invention si le licencié rencontre des difficultés de mise en œuvre de cette invention. Le support technique peut inclure une assistance téléphonique ou sur place, de la formation, de l’aide à la résolution de problème et bien d’autres dispositions encore. Il convient de protéger les deux parties en ce domaine. Le titulaire de l’invention aura intérêt à limiter les coûts du support, surtout si ce dernier inclut le détachement d’un ou plusieurs membre(s) de son personnel chez le licencié, qui peut être très éloigné géographiquement. Le licencié au contraire voudra bénéficier du support le plus étendu possible, au moindre coût pour lui.

La question du perfectionnement de l’invention est également très importante : si le licencié découvre un moyen d’améliorer l’invention, qui est titulaire de cette amélioration ? Le champ des possibles est très vaste et là encore, il convient d’avoir recours à un spécialiste pour une rédaction judicieuse protégeant les deux parties. Si le titulaire de l’invention ne souhaite pas l’exploiter sur le long terme, il peut renoncer à la licence et opter pour la cession pure et simple. La cession pure et simple s’apparente à la vente d’un bien, ici immatériel (alors que la licence s’apparente à la location). La cession a pour avantage de générer un profit immédiat et de décharger l’inventeur de toute mission et de toute responsabilité relatives au maintien des droits sur l’invention. La licence permet quant à elle de percevoir une rémunération sur une durée plus importante. Elle présente également, dans la majorité des cas, un intérêt sur le plan fiscal.

en œuvre relativement complexe. Il est recommandé, si ces notions doivent entrer en jeu, de consulter un juriste détenant la compétence pour traiter ce type de cas. Il doit impérativement être consulté très en amont. En aucun cas il n’est suffisant de le contacter une fois que l’utilisation indue d’une invention est constatée. Il doit intervenir bien plus tôt pour conseiller sur les mécanismes à mettre en place afin de disposer des preuves pertinentes le jour où l’utilisation indue est constatée. A titre d’exemple, la notion de secret des affaires, définie dans une directive européenne de 2016, est très protectrice. Elle permet d’obtenir un dédommagement indexé sur le manque à gagner résultant de l’utilisation par un tiers d’une information identifiée au sein de l’entreprise comme confidentielle et stratégique. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter l’auteur de cet article.

Il est des cas où la protection d’une invention par l’une des méthodes décrites cidessus n’est pas pertinente, notamment pour des raisons de coûts, de difficulté à démontrer la contrefaçon ou d’indisponibilité de ressources pour le maintien des droits. Les notions juridiques de concurrence déloyale, de parasitisme et de secret des affaires peuvent être précieuses dans de tels cas. Elles donnent au titulaire de l’invention un moyen d’action en justice sans titre de propriété intellectuelle particulier. Ces notions juridiques sont également d’une mise

Albert ANSTETT Avocat au Barreau de Paris toque B1201 Ingénieur INSA +33(0)6 37 33 94 71 albert@anstett.pro www.anstett.pro www.droitindustriel.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 27


DOSSIER > SALON

En 2018, MIDeST, Le salon mondial de tous les savoirfaire en sous-traitance industrielle rejoint le grand rassemblement de l’industrie française : GLOBAL INDUSTRIe.

Il se tiendra conjointement à SMART-INDUSTRI e S, INDUSTRIe et TOLeXPO, du 27 au 30 mars 2018, à Paris Nord Villepinte. 2 700 exposants seront présents sur 5 halls, soit 100 000 m² d’exposition. 50 000 visiteurs sont attendus dont 25 % d’internationaux et 80 % de décideurs représentant 50 filières.

GLOBAL INDUSTRIe : La naissance du rendez-vous que l’industrie française attendait Pour répondre aux attentes des pouvoirs publics autour de l’industrie et de l’innovation française, GL events, dans un rôle d’animateur de ces communautés, a mis en œuvre une stratégie offensive pour réunir une offre sans précédent dans les salons industriels de notre pays. 

l’Alliance pour l’Industrie du Futur (AIF), et les organisations socio-professionnelles dans leur ensemble.

Les visiteurs trouveront ainsi, en un seul lieu : • Tout l’écosystème industriel : start-ups, offreurs de produits/solutions, équipementiers, sous-traitants, donneurs d’ordres, grands groupes, régions. • Toute la chaîne de valeur : recherche & innovation,

De dimension internationale, GLOBAL INDUSTRIe réunit, sur 5 halls, toutes les étapes de la chaîne de valeur industrielle. Cette synergie inédite peut compter sur le soutien des autorités publiques, nationales et territoriales, 28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

conception, production, services, formation. • Toutes les filières utilisatrices : transports & mobilité, énergies, agroalimentaire, infrastructures, biens de consommation, chimie, cosmétologie, pharmacie, mécanique, défense/militaire, métallurgie, sidérurgie… MIDeST Conçu comme un véritable réseau-animateur de l’in-

dustrie, MID e ST permet d’initier, de concrétiser et de développer toute opportunité de collaboration entre acteurs impliqués dans la conception et la production de pièces ou sousensembles réalisés sur mesure. Fournisseurs de solutions en transformation des matériaux, électronique, microtechniques, informatique


et services à l’industrie exposent ainsi leur savoirfaire afin de proposer aux fabricants, équipementiers et assembleurs venus chercher des savoir-faire spécifiques, des solutions pour répondre à leurs projets concrets. MID e ST a un rôle décisif dans le sourcing et la mise en relation entre donneurs d’ordres et sous-traitants, qui s’y retrouvent dans un lieu à taille humaine et une atmosphère conviviale pour : • évaluer et affiner son panel de sous-traitants, • identifier les bons partenaires,  • nouer des contacts déterminants pour la réussite de leurs projets,  • s’informer et échanger sur les sujets clés de l’industrie • découvrir et comprendre les tendances technologiques et innovations. DES OPPORTUNITES BUSINESS ENTRE EXPOSANTS ET VISITEURS

MIDeST Le Club MID e ST est un espace d’animation réunissant des ateliers exposants valorisant une entreprise, une solution ou un savoirfaire ; des rendez-vous experts, en partenariat avec Usine IO, et une zone de co-working afin que les visiteurs puissent optimiser leur participation au salon. Durant quatre jours, cet espace sera rythmé par de nombreuses prises de paroles (séances de pitchs pour les start’up et participants aux Trophées, accueil des ateliers exposants, zone «meet the speaker» pour échanger avec les intervenants aux conférences …). • Club

• Les

business meetings

En 2018, MIDEST propose à ses exposants et visiteurs, des rendez-vous d’affaires gratuits et sur mesure. Ces entretiens de 40 minutes sont la promesse de contacts de qualités, d’échanges constructifs et de concrétisation de projets porteurs. UN PROGRAMME INEDIT D’ANIMATIONS Durant 4 jours, savoir-faire, métiers et formations seront à l’honneur sur MIDEST à travers des espaces d’animations : • 8 places «métiers et filières», dont 1 place européenne et 1 place régionale, associeront démonstrations techniques et savoirfaire spécifiques. • Emploi, formation et attractivités des métiers sont plus que jamais au centre des préoccupations du secteur particulièrement à l’heure de l’industrie du futur, de l’automatisation et de la spécialisation. Nouveauté 2018, le Campus Global Industrie permettra sur 1 500 m² de valoriser les métiers de l’industrie, montrer la richesse des carrières proposées, évaluer les postes disponibles dès aujourd’hui et montrer l’impact de l’industrie du futur dans ces évolutions. Dédié aux étudiants – du collège aux écoles d’ingénieurs -, demandeurs d’emplois, actifs en reconversion, professeurs, parents d’élèves ou recruteurs, le Campus répondra à leurs questions au travers de retours d’expériences, témoignages d’industriels, séance de coaching, découverte des métiers de l’industrie, formations associés…

LES ANIMATIONS GLOBAL INDUSTRIE COMPLETENT L’INFORMATION, LA VEILLE, ET LES RENCONTRES Les visiteurs de MIDEST pourront aussi profiter des animations organisées sur les autres salons de GLOBAL INDUSTRIE, telles que :  • L’Usine Connectée, une usine en fonctionnement sur 1000 m².  • Le LABO Industrie, un espace de démonstrations de technologies émergentes axées Industrie du Futur. • Les Plateaux TV qui informeront sur l’industrie du futur et l’innovation. S’y succèderont chefs d’entreprises français et internationaux, grands comptes et experts qui partageront leurs retours d’expériences… • 20 conférences qui porteront sur des thématiques clés • Les Global Industrie Awards Consacré à l’ensemble de l’industrie, Global Industrie se devait d’avoir des prix à la hauteur pour honorer les entreprises les plus innovantes. C’est chose faite avec les Global Industrie Awards et ses catégories qui reflètent la pluralité et la modernité du secteur. Ils seront dévoilés et remis à l’occasion d’une grande soirée spéciale le 27 mars, en présence de la presse et des industriels. • Performance productive distinguera les innovations apportant une amélioration notable via des gains de productivité, de ratios clés ou de performance. • Nouvelle technologie mettra en valeur des nouveautés issues d’un transfert de technologie ou d’une innovation technologique majeure. • Réussite collaborative valorisera la réalisation d’un projet, d’un produit ou d’un

service issue d’une collaboration poussée entre différents acteurs industriels. • Réalisation exemplaire récompensera les savoirfaire exceptionnels déployés pour la réalisation de pièces, services, sous-ensembles et autres systèmes. • Mutation industrielle mettra en lumière des offreurs de services et de technologies qui accompagnent les entreprises en mutation et celles qui ont réussi à s’adapter. • Solution responsable honorera les innovations intégrant des notions d’efficacité énergétique, économie circulaire, RSE, ergonomie, éco-conception… FACILITER SA VISITE SUR MIDEST Le salon proposera de nombreux services afin de faciliter sa venue.  • Newsletters pré-salon • Des services de transports renforcés depuis 5 villes pour rejoindre le Parc des Expositions • Une application mobile pour bénéficier pleinement de toutes les opportunités du salon

Informations pratiques Du mardi 27 au vendredi 30 mars 2018, Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte Horaires : 9h00 - 18h00 (mardi 27 au jeudi 29 mars) et 9h00 17h00 (vendredi 30 mars) Entrée gratuite pour les professionnels munis d’un badge ou d’une carte d’invitation www.midest.com

Contact :

Tél : 05 53 36 78 78 contact.globalindustrie@glevents.com  www.global-industrie.com GLOBAL INDUSTRIe, un événement made by GL events

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 29


DOSSIER > concours de brasage

Finale mondiale du concours de brasage manuel IPC : Thales Etrelles s’octroie une place d’honneur... et brigue une revanche en 2018

Par Dominique LEMIERE, reporter

C’est la dure loi de la compétition. Avec une 6e place sur 16 candidats, le podium n’était pas loin pour Marina Bouvet, qui a défendu les couleurs de Thales et de la France lors de la finale mondiale de l’édition 2017 du salon Productronica à Munich. Thales n’alignait pas moins de 3 candidates lors de cette finale. Les trois premières places ont été remportées dans l’ordre par des concurrents venus de Chine, du Vietnam et de Malaisie. Des techniciens très difficiles à challenger et auprès desquels les collaboratrices de Thales n’ont pas démérité.

Catherine Cardinal-Simon était nouvelle dans la compétition, mais pour Eliane Chesnais, c’était la deuxième participation internationale. Elle avait pointé à la 6e place en 2016 lors de la compétition de Shenzen (Chine). Centre de formation et vitrine de recrutement Pour Thales Microelectronics, l’intérêt de la compétition initiée par IPC depuis plusieurs années dépasse l’enjeu du classement final. Avec aujourd’hui 577 personnes sur son site d’Etrelles, dont 350 en production, l’entreprise de la région de Vitré (Ille-et-Vilaine), a régulière-

Eric NORMAND, Directeur Général

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

l’entreprise a régulièrement besoin de ressources humaines et voit d’un bon œil les retombées médiatiques qui contribuent à faire connaître l’industrie électronique et les métiers qu’elle offre, dans un contexte où le recrutement reste difficile... ment besoin de ressources humaines et voit d’un bon œil les retombées médiatiques qui contribuent à faire connaître l’industrie électronique et les métiers qu’elle offre, dans un contexte où le recrutement reste difficile. Les performances Thales Etrelles à ce championnat ont, selon Eric Normand, le Directeur Général du site,

un impact positif auprès des clients : «Cela démontre notre savoir faire, la plupart des grands EMS participent à la compétition, et nous avons la chance grâce à la valeur de nos équipes d’être mis en avant à chaque compétition ». Thales Etrelles qui dispose déjà d’un centre de formation en microélectronique à d’ailleurs pour projet de se doter en 2018 d’un centre de formation dédié aux cartes électroniques complexes. Pour recruter les candidats formés dans ces centres, Eric Normand, souligne que l’analyse du curriculum vitae n’est pas le seul critère d’appréciation. La capacité d’adaptation joue en effet un rôle important. En partenariat avec la maison de l’emploi de Vitré (Meef) et Pôle emploi, il a ainsi misé sur des méthodes de recrutement par simulation qui s’appuient sur l’évaluation de la dextérité des postulants. «Ce nouveau centre de formation bénéficiera de notre expertise et de la notoriété des personnes qui se sont qualifiées et ont participé aux finales mondiales ».


Sylvain Branchu : Au-delà de la performance, la reconnaissance et la valorisation d’un métier peu connu.

et coaché les candidats de son entreprise, qui a assuré l’organisation, le support, la formation, la sélection des volontaires en interne.

Sylvain Branchu est ingénieur technologue au service de Conception & Développement du site d’Etrelles depuis plus de 10 ans. C’est lui qui a été à l’origine de la participation à la compétition de soudure manuelle d’IPC, avec qui il a des contacts fréquents en tant qu’expert. C’est encore lui qui a sélectionné

Les Cahiers : Comment vous est venu l’idée de faire participer Thales à la compétition ? Sylvain Branchu : J’ai pensé que ce serait intéressant de valoriser le savoir faire de nos équipes. Je connaissais le fort potentiel de nos collaborateurs puisque certains ont plus de 20 ans d’expérience dans la pratique du brasage manuel. A partir de là, nous avons effectué une sélection à partir d’une épreuve basée sur le volontariat. Pour la sélection interne, nous avons développé de petites cartes avec des composants CMS et traversants. Nous proposons une carte assez représentative de celle du concours. Lors

de l’épreuve, il peut y avoir des pièges ! Lorsque nous avons participé aux premières compétitions IPC, nous en avons découverts quelques uns. On essaye de les anticiper, de les imaginer, mais la norme IPCA- 610F est une véritable bible ! Il est impossible de la connaitre parfaitement et en détail ! Les Cahiers : En quoi consiste l’entraînement ? Sylvain Branchu : Nous travaillons sur le câblage de composants qui demandent de la technicité. Typiquement, il y a des composants de la taille d’une puce, de 500 microns par 1mm qui ont été développés pour la pose automatique. Les poser à la main requiert une dextérité extraordinaire. Il y a beaucoup de paramètres à mettre en œuvre : le choix de la panne, celui

de fluxer ou non, par quel composant commencer, comment mettre de la brasure sur un composant miniature... Tout est très technique. En termes de fréquence, nous tentons de trouver le temps de travailler 2 ou 3 fois par semaine, en fonction de nos disponibilités. Mais nos techniciennes s’entrainent aussi chez elles, car elles sont très motivées. Il y a une véritable émulation. Les Cahiers : De quoi relève cette motivation ? Sylvain Branchu : Il est clair qu’elles sont fières pour Thales, fières de porter le maillot d’une entreprise de prestige. Mais au-delà, après des années de travail, c’est aussi la reconnaissance et la valorisation de leur métier somme toute fort peu connu.

De gauche à droite : Eliane Chesnais, Sylvain Branchu, Catherine Cardinal-Simon et Marina Bouvet - l’équipe de Thales Etrelles. Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 31


DOSSIER > concours de brasage LE CONCOURS INTERNATIONAL DE BRASAGE, UNE EPREUVE DE LOGIQUE ET DE DEXTERITE MANUELLE Le concours de brasage manuel organisé par l’IPC consiste à braser des composants CMS et des composants traversants sur un circuit imprimé double face selon un plan d’implantation fourni et en respectant les règles de l’IPC-A-610F classe 3, et ce en un maximum de 75 minutes. Les participants disposent de tout l’outillage nécessaire : fers à braser et pannes, bobines de fils d’alliage à flux incorporé, tresses à débraser, flux liquides ou en stylo, équipements ESD, loupe éclairante, caméra, aspirateur de fumées et petits outils tels brosses, brucelles, pinces.. Il y a deux clauses éliminatoires : la non-réalisation du travail dans le temps imparti et le non fonctionnement de la carte finalisée. Concours IPC de brasage manuel - Phases de qualification pour la finale mondiale, du 14 au 16 novembre 2017 Stand IPC - Salon Productronica Munich - Nombre total de participants sur les 3 jours : 38 - 3 juges Master IPC Trainer IPC- A-610 : Jonathan Albrieux IFTEC (France) – Rob and Stefan Walls PIEK (Pays Bas) - Nombre de participants ayant terminé la carte : 8 - Nombre de points maximum pouvant être obtenus : 446 - Temps alloué pour câbler la carte : 60 mn Classement 1 - Monsieur Grzegarz SZYMANCZUK (Pologne) - 421 points 2 - Madame Marina BOUVET (France – Thales Etrelles) - 418 points 3 - Madame Ekaterina STAHLMANN (Allemagne – Grundig) - 402 points Monsieur SZYMANCZUK est qualifié pour participer à la finale mondiale du 17 novembre. Madame Marina BOUVET était déjà qualifiée (Midest 2016) pour participer à la finale mondiale du 17 novembre.

Concours IPC de brasage manuel - Finale mondiale – 17 novembre 2017 Stand IPC N°307 Hall A1 Salon Productronica Munich - Nombre total de finalistes : 16 - 11 pays représentés : Chine (3 finalistes) ; Corée (1 finaliste) ; France (3 finalistes : Mme Marina Bouvet, Mme Eliane Chesnais, Mme Catherine Simon-Cardinal) ; Hongrie (1 finaliste) ; Inde (1 finaliste) ; Malaisie (1 finaliste) ; Pologne (2 finalistes) ; Russie (1 finaliste) ; Thaïlande (1 finaliste) ; United Kingdom (1 finaliste) ; Vietnam (1 finaliste). Nombre de finalistes ayant terminé la carte : 6 Le jury : 5 juges Master IPC Trainer IPC- A-610 : Jonathan Albrieux IFTEC (France) – Stefan Walls PIEK (Pays Bas) - Kris Robertson IPC (USA) - Andres Ojalill IPC (Estonie) - Mr X IPC (Chine) Nombre de points maximum pouvant être obtenus : 500 Temps alloué pour câbler la carte : 75 mn Classement final : 1 - Madame ZHANG YI (Chine) - 473 points 2 - Madame VU THI XUAN (Vietnam) - 452 points 3 - Monsieur HOSREL MIZOM HASSAN (Malaisie) - 440 points Madame Marina BOUVET de THALES Etrelles a terminé la carte et s’est classée 6ème avec 355 points Les 4ème et 5ème sont Chinois et ont obtenu respectivement 434 et 373 points Prochaine épreuve : elle aura lieu à Paris, dans le cadre du Salon Global Industrie (Midest, Industrie, Smart Industries et Tolexpo) du 27 au 30 mars 2018 sur le Village des Electrotechnologies.

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94


®

Training Center

«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS»

®

Authorized Distributor

Pb

Pb

www.iftec.fr

CENTRE DE RESSOURCES ET DE FORMATION SUR LES PROCEDES DE FABRICATION DES CARTES ÉLECTRONIQUES : Conception, Circuits imprimés, Brasage des composants, Câblage filaire, Certifications IPC

Décret Qualité Formation : IFTEC référençable Datadock FORMATION CONTINUE CERTIFICATIONS IPC TRAVAUX D’EXPERTISE VENTE NORMES IPC

Prototypes de circuits imprimés et petites séries

NOUVEAUX STAGES : Nº 50 Stockage et manipulation des composants électroniques Nº 44 Formation et certification de spécialiste IPC-A-6012 (CIS) Nº 64 Formation et certification de formateur IPC/WHMA-A-620 (CIT) Nº 35 Test électrique de cartes électroniques Nº 40 Formation et certification de concepteur IPC (CID) Nº 41 Formation et certification avancée de concepteur IPC (CID+)

Fabrication de circuits imprimés à partir de 8 heures Assemblage de circuits imprimés à partir de 4 jours ouvrables Appel Gratuit: 0800 903330

www.pcb-pool.com Les Cahiers de l’Industrie et -Numérique - décembre - 33 IFTEC - 33 rue Ravon - 92340 Électronique Bourg-la-Reine France - tél.: +33 (0)1 452017 47 02- n° 00 94 - iftec@iftec.fr


DOSSIER > fabrication électronique

BSE parie sur les objets connectés et sur le « made in France»

Par Dominique LEMIERE, reporter

En célébrant en septembre dernier ses 30 années d’existence, la société de Saône et Loire a démontré sa fidélité aux objectifs de ses fondateurs et affirmé son attachement à une production sur le territoire français.

Pendant la période qui a précédé et suivi l’élection présidentielle, BSE a reçu la visite d’un certain nombre d’hommes politiques de haut niveau. L’entreprise du

Creusot spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions électroniques globales et d’équipements, s’est imposée à eux comme une excellente vitrine de communication. Une PME innovante, dynamique, collaborative, qui défend bec et ongles le made in France, quel meilleur symbole pour illustrer une excellence nationale revendiquée ? Chez BSE, l’excellence se vit tous les jours. Et le

Marc BALUSSAUD

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

L’expertise de BSE, et de ses ingénieurs spécialisés dans les domaines de l’ultra low power, les systèmes embarqués, les transmissions radio et communications de tous types, les systèmes temps réel, et autres interfaces tactiles, est un atout majeur... dynamisme du sous-traitant ne date pas d’hier. Car dès son origine, la volonté de ses créateurs JeanMarie Maublanc et Daniel Puymèges a été d’en faire une entreprise largement ouverte sur de nouveaux clients, de nouvelles technologies. Pari tenu, BSE qui vient de fêter ses 30 ans en septembre, déploie ses productions sur des segments tel que la sécurité, le multimédia, le médical, la domotique, l’industrie, l’IoT, les télécommunications, et accumule les succès en remportant des marchés de produits de très haute technologie. Mieux encore, Bourgogne Services Electronique s’im-

pose comme un partenaire privilégié des start up. Cette vague d’innovations requiert du partenaire industriel, des compétences technologiques spécifiques et une adaptabilité à toute épreuve. Marc Balussaud, qui a pris les rênes de BSE en 1998, a fort bien relevé ce défi. « Avoir toujours un coup d’avance » « Il faut toujours avoir un coup d’avance », prône-t-il. Ainsi, entre 2013 et 2014, le sous-traitant a développé un vaste plan d’investissement de plus de 2,5 Me : une ligne CMS à grande capacité (8 millions de composants/mois) un système d’inspection de dépôt de sérigraphie, deux AOI, des vagues sélectives sous azote, un équipement rayon X de dernière génération, un robot de vernissage, un laboratoire CEM pour son département R&D. Mais BSE ne s’arrête pas en si bon chemin et Marc Balussaud prévoit un investissement tout aussi important pour les années à venir « notamment sur la partie qualité, robotisation, procédés spéciaux, intégration » pour faire face à une très forte demande dans les objets connectés et une montée en puissance de la miniaturisation. Partenariats et collaborations  Forte de sa technologie et de ses valeurs, BSE est très impliquée dans ce segment


Rétrospective 2017 … BSE Electronic a fêté ses 30 ans et les 10 ans de sa nouvelle unité de production

très dynamique. Les objets connectés représentent 30 à 40% de l’activité. L’expertise de BSE, et de ses ingénieurs spécialisés dans les domaines de l’ultra low power, les systèmes embarqués, les transmissions radio et communications de tous types, les systèmes temps réel, et autres interfaces tactiles, est un atout majeur. Récemment, BSE a développé un partenariat avec l’éditeur de logiciels nantais IS2T, qui lui a fourni l’interface logicielle qui lui manquait pour réaliser des objets connectés sécurisés à un coût optimisé – et un temps réduit de mise sur le marché. BSE a également rejoint le club des partenaires de Scientipôle pour

apporter ses compétences dans l’accélération de la phase d’industrialisation des start up hardware. BSE n’hésite pas non plus, en fonction de ses besoins, à collaborer avec des bureaux d’études indépendants ou universitaires. Les écosystèmes dynamisent aussi le « made in France »… « Nous nous battons pour le made in France, et nous sommes convaincus que nous sommes meilleurs à plusieurs », affirme Sandrine Lonak, la responsable du développement commercial. « L’écosystème sert à gagner des affaires grâce à la coopération de plusieurs entreprises complémentaires ».

Marc Balussaud souligne : « Le partenariat avec IS2T et un designer nous a permis de prendre une belle affaire à l’export, et de décrocher un marché global de plusieurs millions d’euros. A l’inverse, certains partenaires ont amené de nouveaux clients chez BSE. C’est un écosystème qui s’autoalimente », dit Marc Balussaud. « Nous disposons par exemple dans l’écosystème d’excellents designers pour la mécanique, la plasturgie, le packaging. Nous assurons le stockage et nous pouvons également accompagner nos clients jusqu’à la livraison d’un produit chez leurs distributeurs ». BSE se positionne sur tous les fronts du service : «Nous sommes non seu-

lement le bras industriel de nos clients, mais aussi leur bras logistique» renchérit Sandrine Lonak. « On peut produire en France et rester concurrentiel » Au travers de son expertise dans le domaine des IoT, Marc Balussaud entend renforcer les valeurs de base de BSE. Innovation, réactivité, agilité, excellence – « bon du premier coup voilà l’ADN de BSE » appuie Sandrine Lonak. Des valeurs qui ont fait leur preuve dans l’accompagnement des start up, éloignées du monde industriel, mais qui a aussi permis a BSE d’exercer son agilité et respecter le time to market. Cette collaboration

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 35


DOSSIER > fabrication électronique Fiche d’identité de BSE

• Création : 1987 • Site : Le Creusot (Saône et Loire) • Superficie : 4 200 m² • PDG : Marc Balussaud • Effectifs : 90 personnes • CA 2016 : 15,2 Me • Achats : 10 Me • Filiales : AES (Hong-Kong) - EOT (Tunisie) • Normes et certifications : RoHS, ISO 9001, ISO 13485, MFI, CIR HISTORIQUE 1987 – création de Bourgogne Service Electronique au Creusot : assemblage de cartes électroniques, composants CMS et traversants. BSE – 2013 - Mise en place de la nouvelle ligne automatisée CMS

est fructueuse. « C’est une excellente carte de visite dans un milieu où toutes les start up « se connaissent, et se retrouvent notamment au CES Las Vegas (Consumer Electronic Show) ».  L’ADN de BSE ne se résume pourtant pas à l’excellence industrielle : l’entreprise porte les couleurs du made in France et a rejoint en 2017 la French Fab. Ainsi Marc Balussaud et son équipe sont légitimement fiers d’avoir rapatrié un système de téléassistance fabriqué en Chine, tout en abaissant, grâce à l’automatisation, son coût de production de 20%.

20

17

Position forte La stratégie de l’entreprise consiste à consolider le développement des marchés de l’IoT. « Dès l’année

ADHÉRENT

prochaine, nous allons entrer dans une phase d’essor de la production, et BSE récoltera les dividendes du travail de conquête du marché de l’IoT comme celui de son bureau d’études. Nous sommes d’ores et déjà dans une position forte pour aborder la croissance exponentielle de l’électronique qui se produira dans les prochaines décennies. Et bien sûr, nous restons très attachés à prouver la viabilité d’une filière électronique en France, en particulier dans ce domaine particulier des objets connectés, qui restent essentiellement fabriqués à ce jour en Asie » conclut Marc Balussaud.

Contact : BSE ELECTRONIC Sandrine LONAK +33(0)6 80 90 52 76 s-lonak@bse-electronic.com www.bse-electronic.com

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

1989 – Construction d’un bâtiment à usage industriel de 1200 m² – Effectif : 30 personnes 1994 - Certification ISO 9002 1996 - Doublement des effectifs et du chiffre d’affaires : 8,5 Me - 60 personnes 1997 - BSE crée avec la société Tunisie Câbles une joint venture de production de cartes électroniques à Tunis : ACE qui deviendra plus tard l’actuelle société Eleonetech, filiale minoritaire de BSE. 1998 - Marc Balussaud, ingénieur INSA, devient le Directeur Général de BSE – Augmentation du chiffre d’affaires à 12 Me 1999 - Partenariats avec plusieurs sociétés chinoises pour la fabrication de certains sous-ensembles électroniques 2000 - Nouvelles ligne CMS, de soudage à la vague et système de convoyage + ERP spécifique aux métiers de l’électronique Syteline 2002 - La filiale tunisienne Eleonetech crée une nouvelle usine de 4000 m² à Bizerte 2003 - Création d’une cellule de design électronique, d’une cellule de réalisation de bancs de test. 2004 – Création de Asia Electronics Services (AES) à Hong-Kong pour renforcer la position de BSE en Asie 2005 – Un incendie accidentel détruit totalement l’usine BSE. Grâce aux efforts de tous et une bonne protection des données informatiques et technique une usine provisoire est remontée en moins d’un mois. 2007 – Inauguration en février de la nouvelle usine de 4 200 m² reconstruite sur le site de l’ancienne. 2008 - production de produits certifiés UL – Certification ISO 13485 en complément de ISO 9001  2011 - Marc Balussaud devient PDG de BSE Electronic 2013 & 2014 - vaste plan d’investissement industriel de 2,5 Me

Et encore : près de 3 Me d’investissements prévus pour les 3 prochaines années, concernant notamment : la robotisation du test et de l’intégration des produits, les procédés spéciaux d’intégration, nouvelles capacités CMS et de miniaturisation des productions, contrôles optiques et moyens de développement pour le bureau d’études.


PORTRAIT > Michel de Nonancourt

Aujourd’hui nos entreprises sont capables de récupérer des fabrications faites à l’étranger

Par Françoise MONFORT, reporter

Diplômé de l’ESCP et titulaire d’un DESS de gestion, Michel de Nonancourt a débuté sa carrière au CIC. 16 ans plus tard, et après un passage de 10 ans au sein du groupe Laurent-Perrier, il intègre le groupe SMV International (Sopha Medical). Nommé secrétaire général du groupe GRME (Groupe de réalisations mécaniques et électroniques), il crée ensuite Thurmelec (2004), Thurconnect Systems (2006), Villelec (2007), Cartelec (2008) et Thurmed (2009). En 2016 il rachète Alliansys et, en juin dernier, quitte ses fonctions de président du Snese à 71 ans.

Les Cahiers : Comment êtesvous entré dans le milieu de la sous-traitance électronique ?  Moins passionné par la banque, d’autant plus après les nationalisations qui m’avaient un peu refroidi, j’ai quitté le secteur à 40 ans pour le groupe Laurent- Perrier puis j’ai voulu faire autre chose. Une relation à laquelle j’avais demandé de me trouver un grand défi avec

une entreprise nécessitant un redressement d’envergure m’a présenté le cas de SMV international, entreprise spécialisée dans le matériel de haute technologie pour la médecine nucléaire quasiment proche de la faillite. J’ai rejoint une équipe pour une aventure de 4 ans à l’issue desquels on a redressé l’entreprise au-delà de toute espérance. Ce qui a incité les actionnaires à céder l’entreprise à General Electric et m’a conduit à la quitter. Les Cahiers : Après la création de plusieurs entreprises, vous rachetez Alliansys en février 2016. Pourquoi et quel bilan en retirez-vous en tant que PDG ? Considérant que l’ensemble Villelec et Cartelec était trop petit et qu’en-dessous d’un certain niveau d’activité il y avait peu d’espoir que l’entreprise se pérennise, je cherchais depuis quelques années à réaliser une autre opération. En 2015 j’ai eu l’opportunité de m’intéresser avec la famille CACHAT, celle de mon gendre, à Alliansys, société nécessitant une sérieuse remise à niveau. C’est ce que je me suis proposé de faire. Avec le recul on voit le chemin parcouru via, notamment, une redéfinition de stratégie pour redéployer l’entreprise sur une nouvelle clientèle plus conséquente en termes d’activité et développer par ailleurs le secteur médical.

Les Cahiers : Comment voyez-vous le développement d’Alliansys en 2018 et au-delà ? L’acquisition d’une clientèle étant très longue, on sentira le plein effet de nos démarches à partir de 2018 où nous allons connaître un fort rebond suite à de lourds investissements : achat de robots de dernière génération et d’un bâtiment que nous avons rénové. Mais aussi développement d’un système d’information englobant l’ensemble des activités de l’entreprise de la commande jusqu’à la comptabilité en conversationnel avec des robots pilotés en décalé. Cet outil est le fruit de mon expérience et d’une réflexion menée avec Eric Burnotte (directeur général) autour d’une approche globale et transverse qui nous a valu d’être reconnus comme use case « Industrie du futur » pour un concept d’usine pilote copiable dans notre secteur et déclinable ailleurs. Il tournera autour de 3 idées fortes : un système informatique unique et accessible à tous. Des investissements capables de robotiser toutes les tâches automatisables et une inscription dans l’écosystème en matière de relation clients, fournisseurs et institutions. Les Cahiers : Quelle est votre vision du secteur en France ? Pourquoi la plupart des startup, confient-elles systématiquement leur production en Chine ? En remontant la filière nous

avons vu que cette notion prenait racine dans les écoles et les universités françaises. Pourtant les prix des composants et des machines sont les mêmes dans le monde entier. La différence tenant au coût de main d’œuvre local, avec des fabrications de plus en plus robotisées nos prix sont équivalents à ceux de la Chine. Aujourd’hui nos entreprises sont capables de récupérer des fabrications faites à l’étranger, dans l’industrie mais aussi pour des produits grand public comme l’électroménager. Tout tient à l’investissement, insuffisant en France, et à la communication locale des entreprises : il leur appartient de bien connaître leur écosystème et de nouer des contacts. Les Cahiers : A propos de communication n’y a-t-il pas un problème sémantique lié à l’électronique qui est ignorée par l’Education nationale par exemple ?  On parle aujourd’hui plus de numérique que d’électronique mais on ne fait pas de numérique sans électronique. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai rebaptisé notre petit village gaulois de la soustraitance en électronique du Midest 2016 en Village des électrotechnologies. Pour la prochaine édition en mars 2018, notre ambition est de rassembler au moins 70 participants sous cette bannière.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 37


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE

SODALEC possède aussi en interne un bureau d’études composé d’une dizaine d’ingénieurs. Avec le service commercial, il aide le client à l’élaboration du cahier des charges en le conseillant sur les meilleures technologies envisageables. La conception porte naturellement sur l’étude matérielle des cartes électroniques à travers des logiciels de CAO/DAO spécialisés mais elle intègre également l’étude des logiciels

Mais SODALEC propose aussi de l’expertise en design, câblage filaire, études de moules, qualification d’essais pour le marquage CE. Elle peut prendre en charge les projets dans leur ensemble. SODALEC, c’est enfin une société de fabrication qui s’appuie sur une ligne de production CMS performante mais aussi sur des opératrices et opérateurs de production spécialisés. Le service achat optimise les approvisionnements en veillant à la pérennité des composants et des secondes sources. Quant au service qualité, il veille au respect des engagements clients.

PROTOELECTRONIQUE.COM électroniques ont été renégociées pour

Nouvelle offre : des prix encore plus compétitifs et de nouveaux avantages pour plus de flexibilité et de réactivité dans vos projets ! Pour vos projets de prototypage de cartes électroniques câblées, ProtoElectronique.com fait évoluer son offre et propose désormais des tarifs encore plus compétitifs et des délais de fabrication repensés.

Pour imposer sa place de n°1 Européen dans la fabrication de prototypes de cartes électroniques câblées en ligne, ProtoElectronique.com a renégocié ses accords avec ses partenaires pour proposer une offre encore plus avantageuse.

Achats des composants électroniques au meilleur prix Le moteur de recherche de composants, déjà très performant dans sa version initiale, a été optimisé sur les points clés suivants : • la vérification du niveau de stock  • la sélection du conditionnement optimal • la recherche du meilleur prix par comparaison entre les différents cataloguistes Autre avantage conséquent : les conditions d’achat auprès de nos différents fournisseurs de composants

des tarifs encore plus avantageux.

Gains de productivité Afin de réduire davantage les coûts, nous avons travaillé sur l’amélioration de la productivité au sein de notre atelier de fabrication, tout en veillant à conserver nos exigences de qualité et de services. Plus de flexibilité avec un nouveau délai de livraison Pour apporter encore plus de flexibilité dans la création des projets, nous avons repensé nos délais de fabrication : • ajout d’un délai supplémentaire, nommé “super-éco” • réajustement des délais intermédiaires. Les délais de fabrication sont désormais répartis de la manière suivante : • Urgent : Livraison en J+5* ouvrés. • Rapide : Livraison en J+8 ouvrés. • Standard : Livraison en J+12 ouvrés. • Économique : Livraison en J+15 ouvrés. • Super-éco : Livraison en J+20 ouvrés. *pour un PCB 2 couches avec prestation de câblage. Testez la nouvelle offre ! Si vous êtes prototypeur sur la plateforme ou que vous ne la connaissez pas encore, c’est l’occasion pour vous de (re)venir tester la nouvelle offre sur la plateforme en vous connectant à l’adresse : www.protoelectronique.com.

38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

20 17

En 2017, SODALEC a reçu de la DGE un agrément Crédit d’Impôt Innovation (CII) au titre des années 2017 à 2021. Si un tel agrément peut profiter financièrement à ses clients sous certaines conditions d’éligibilités, il est surtout la reconnaissance des capacités d’innovation du bureau d’études.

SODALEC, c’est toute une équipe à votre écoute et à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !

ADHÉRENT

Contact : SODALEC Francis L’HUILLIER +33(0)2 99 60 16 55 francis.lhuillier@sodalec.fr www.sodalec.fr

Et si par le passé, vous avez déjà chiffré un projet, c’est le bon moment de constater la différence prix & délais. N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions en retour. Confier ses projets de prototypage à ProtoElectronique.com, c’est faire le choix d’un savoir-faire unique, d’un gage de confidentialité et d’un support client dédié mais aussi de tarifs préférentiels et exclusifs.

Inscrivez-vous en moins d’une minute : https://www.protoelectronique.com

17

Depuis sa création, SODALEC a orienté ses activités dans le domaine de l’industrie, des télécommunications, du médical et de l’agroalimentaire. Certifiée ISO9001, elle propose à ses clients de prendre en charge tout ou partie du cycle de vie du produit. Son activité couvre la petite et la moyenne série en prenant en compte les enjeux financiers de chaque projet.

embarqués équipant les produits et les cartes électroniques.

20

SODALEC

bénéficie à présent d’un agrément au Crédit d’Impôt Innovation CII dont ses clients peuvent profiter !

ADHÉRENT

Contact : PROTOELECTRONIQUE.COM Leonie GAUL +33(0)3 88 48 04 07 contact@protoelectronique.com www.protoelectronique.com


En travaillant sur ses organisations managériales, AQLE a acquis, des outils de pilotage qui permettent d’offrir les meilleures performances (OTD, PPM, …). Un système qualité robuste et un système logistique agile sont utilisés quelle que soit la complexité du produit et sa quantité. Petites et moyennes

Les produits de nos clients réclament les plus grandes attentions c’est pour cela que depuis presque 10 ans, AQLE investit chaque année dans du matériel dernière génération. En 2017 un rayon X Nikon/X-Tek XTV160 a rejoint nos ateliers. Il permet de se doter d’une brique supplémentaire de contrôle et d’expertise associée aux nombreuses possibilités techniques de cet investissement.

SECAD

Innover c’est notre métier ! Implantée en région Rhône-Alpes (à St MARTIN DU FRESNE et GRENOBLE) depuis plus de 30 ans, nous sommes une PME qui étudie et fabrique des cartes et des systèmes électroniques sur cahier des charges client. Notre société s’articule autour d’un bureau d’études et d’une unité de production. Nous prenons en charge tout ou partie des projets de nos clients : de l’aide à la rédaction du cahier des charges, en passant par l’étude, la fabrication de cartes, leur intégration dans le produit final, le test, l’assistance technique pour l’homologation des produits développés (pré-qualification CEM, essais en laboratoire…), jusqu’au SAV et à la veille technologique. Nous mettons en œuvre nos compétences dans des secteurs d’activité variés : industrie, aéronautique, transport routier, automobile, machinisme agricole, paramédical / médical, recherche, sport…  Nous disposons d’un large faisceau de compétences : • Développement de carte d’unité

17

AQLE est dotée de nombreux moyens technologiques : • Une ligne CMS MYCRONIC • Un testeur à sonde mobile TAKAYA  • Un laboratoire PRESSFIT • Un robot de vernissage NORDSON

20

Portée au quotidien par une équipe de prototypistes, de câbleurs et de chefs de projet, AQLE répond à l’expertise technologique attendue par les plus grands donneurs d’ordres.

Dans la recherche systématique de réduction des coûts de production, en prenant en compte les contraintes liées aux lancements, AQLE assure aussi pour ses clients les choix les plus judicieux pour l’achat des composants.

Nous vous invitons à prendre connaissance de nos dernières News sur notre site internet : * Juin 2017 : Erick Maillet élu Président de l’UIMM Picardie - Interview * De AQLElectronique à AQLE : Méduse, prolongement d’entreprise * Renforcement de l’équipe commerciale - « Entretien avec Aurélien » * AQLE digitalise sa relation client, c’est désormais un robot qui répondra à vos appels !  « Témoignage d’une consultante »

ADHÉRENT

Contact : AQL ELECTRONIQUE Frédérique DANNE +33(0)3 44 19 29 39 f.danne@aqle.fr www.aqle.fr ISE, VIVADO… • Développement d’applications sur Androïd et iOS • Prise en charge certifications : CEM, CE, Emarking… Nous sommes certifiés ISO9001 : 2015 et bénéficions d’agréments ministériels CIR/CII.

centrale à base de microprocesseurs, microcontrôleurs, et de FPGA • Acquisition et traitement de signal • Interface homme machine • Régulation de process, température, position, vitesse, débit… • Positionnement GPS • Internet of Things : GSM, GPRS, Edge, radio, LoRa, Sigfox, ZigBee, WiFi, Bluetooth, BLE, RFID ... • RSxxx, USB, Ethernet, CAN, LIN, fibre optique • Bus PCIe • Audio, synthèse et reconnaissance vocale • Programmation : assembleur, C/C++, VHDL, Java, HTML, SQL… • OS : Temps réel, Windows, Linux, ANDROID sous Visual, QT, Eclipse,

Toute votre expérience et la nôtre en plus… Telle est notre devise. Notre volonté est de travailler en partenariat avec nos clients pour mutualiser nos compétences respectives en vue d’optimiser la compétitivité du produit final à travers la mise en œuvre de technologies innovantes. 17

Installée aux portes de Paris, AQLE est une entreprise de 140 collaborateurs, spécialisée dans le câblage électronique : carte, filaire et intégration d’équipement.

séries, lancements à l’unité comme pour plusieurs centaines de pièces, ce sont plus de 3000 références produites qui sortent chaque année des ateliers d’AQLE et de SOMALEC (en Tunisie).

20

AQLE

ADHÉRENT

Contact : SECAD Fabien MENU +33(0)4 74 76 35 45 fabien.menu@secad.fr www.secad.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 39


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE ALTRICS

Nouvelle unité de production ALTRICS Portugal C’est nouveau, c’est beau et c’est performant, la nouvelle unité de production d’ATRICS Portugal est née. Elle permettra au groupe d’augmenter très fortement sa capacité de production de cartes électroniques dès 2018, en coût calculé au plus juste. Finalisée depuis fin novembre, elle accueille désormais l’ensemble des moyens humains et matériels pour la réalisation des cartes et produits complets à base d’électronique.

Sécurisé, climatisé, sol antistatique, salle grise, éclairage performant, surface optimisée pour la gestion des flux, hauteur sous plafond et bureau agencé pour la performance des collaborateurs, tout est pensé pour fabriquer vos matériels dans les meilleures conditions possibles. Conçu pour accompagner la croissance à deux chiffres depuis 5 ans du groupe, ce nouveau site entièrement neuf est complémentaire aux deux unités de manufacturing se trouvant à Soliman en Tunisie pour les cartes assemblées, faisceaux et produits complets en moyenne, grande et très grande série. Cet établissement dispose de deux lignes de production en ligne entièrement automatisées comprenant dépileurs, machines de sérigraphie, SPI pour le contrôle de la sérigraphie en 3D, machines de pose de composants CMS allant jusqu’au 01005, fours de refusions inertes, contrôle AOI 3D en sortie de four et stockage automatique des cartes en fin de cycle associé à des lignes d’ajout de composants

traversants avec machine à vague sous azote et des moyens de test in situ et fonctionnel. La nouvelle usine produira des cartes électroniques dans des systèmes embarqués dédiés au secteur Automotive par l’arrivée future de deux nouvelles lignes CMS très haute cadence dès 2018 et restera fidèle aux clients historiques de l’industrie, médicale et autres secteurs par ses deux autres lignes pour les petites et moyennes séries. Ce déménagement du site précédent où ALTRICS était locataire est dans la logique de la croissance soutenue afin d’accompagner le développement pour satisfaire les clients. Ce nouveau site industriel à Braga est une véritable vitrine des possibilités offertes par le groupe, l’outil de production de référence et d’excellence pour sa flexibilité et sa technicité. Cette flexibilité et cette technicité permettent un positionnement multi-technologique et multi-marchés ; (Aéronautique, automotive, sécurité, industrie, médical, Transport, environnement, énergie....) ALTRICS avec ses 530 collaborateurs répartis sur ses trois entités (France, Portugal et Tunisie) performe dans la réalisation des cartes et produits à base d’électronique du prototype à la très grande série.

40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

La diversité des secteurs en électronique des clients ALTRICS est un pilier de la performance du groupe. Cela permet aux différents sites de production d’évoluer avec des technologies différentes et des règles spécifiques associées aux exigences clients. Notre engagement pour la flexibilité, l’expertise et la prise en charge au quotidien envers nos clients nous permettent de maintenir et de développer sur le sol français une écoute et une proximité d’intervention. Elle s’accompagne d’un plan de recrutement annuel qui permet au groupe de maintenir la satisfaction client et d’assurer une réactivité par son siège social se trouvant à Rosheim.

17

Opérationnelle, ce nouveau complexe dédié à l’électronique est le must de ce qui peut se faire dans ce domaine.

Vue partielle du département CMS salle grise 

20

L’engagement du groupe ALTRICS dans la recherche des meilleurs coûts pour ses clients avec un service de proximité associant la flexibilité et la réactivité en particulier, prend tout son sens avec la création de ce nouveau site de production de cartes électroniques sur 13 600 m² de terrain à Braga près de Porto au Portugal.

ADHÉRENT

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com


Agrément CIR  L’agrément Crédit d’Impôt Recherche a été renouvelé pour les années 2016-17. Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche reconnait donc à SYSTECH sa faculté à mener des travaux R&D éligibles au titre du CIR.  A ce titre, les clients, confiant à SYSTECH des travaux de R&D, peuvent bénéficier de cette aide fiscale. EN 9100 Après 9 mois de travail, SYSTECH est certifié EN9100.  Positionné comme le meilleur du couple « Réactivité et Excellence Opérationnelle » cette certification

A v e c 5 3 collaborateurs, SYSTECH couvre 5 domaines de compétences allant de l’étude à la réalisation de prototypes, petites et moyennes séries : • R&D  • CAO mécanique et électronique • Achat composants et pcb • 4 ateliers de production : CMS, traditionnel, filaire et intégration conçus pour répondre avec une plus grande réactivité. SYSTECH dispose de 2 lignes de pose automatique haute cadence de CMS avec machine SPI de contrôle 3D du dépôt de pâte à braser, 1 vague ROHS.  Son atelier filaire est spécialisé dans le montage mécanique de châssis, racks, et armoires, la réalisation de câbles, faisceaux, harnais, et de bancs de test. • Contrôle (certifié IPC-A-610E) teste

fonctionnellement avec AOI et/ou visuellement les équipements réalisés par SYSTECH. Ils peuvent aussi utiliser les bancs de test de nos clients ou ceux étudiés et réalisés par nos soins. 17

Agrandissement SYSTECH En 2017, SYSTECH a agrandi son parc machines CMS avec une extension permettant aujourd’hui de doubler la surface de l’atelier. Les flux sont ainsi maximisés pour faire face à une augmentation des volumes de production. Le magasin et l’emballage ont aussi doublé de taille pour accompagner le développement du chiffre d’affaires de 15% cette année.

est l’assurance supplémentaire pour ses clients de la maitrise de tous ses process à un niveau aéronautique.

20

SYSTECH

ADHÉRENT

Contact : SYSTECH Vincent FANON +33(0)2 37 31 40 00 v.fanon@systech-ste.com www.systech-ste.com

SUDELEC Récompensé pour ses performances industrielles.

L’objectif de ce programme est de permettre à des PME d’atteindre un niveau minimum de maturité industrielle de manière durable. Les principales avancées visées sont l’amélioration de la ponctualité de livraison (95 % des livraisons à l’heure) et la réduction de la non qualité (les pièces livrées doivent être conformes à 99%). Le Forum 2017 de SPACE a récompensé Sudelec d’un Award pour l’engagement total de l’entreprise dans son programme d’amélioration. Sudelec est

17

De gauche à droite : François BERTRAND Président de SPACE AERO, Serge CALMARD Gérant de SUDELEC, Eric FANIO Directeur du projet « Performances Industrielles » 20

Dans la foulée de l’agrandissement de ses locaux en 2016, Serge Calmard a engagé son entreprise dans un ambitieux programme d’amélioration de ses performances industrielles. Pour réussir ce nouveau challenge, Sudelec s’est engagé dans le programme SPACE - Supply chain Progress towards Aeronautical Community Excellence, piloté par le GIFAS et financé par la Région Auvergne – Rhône-Alpes, le Gifas, l’Opcaim et les entreprises participantes.

aujourd’hui reconnu classe A dans la maîtrise des critères aéronautiques. ADHÉRENT

Je dédie cette récompense à l’ensemble de mes collaborateurs et à nos parrains du programme SPACE se félicite Serge Calmard qui voit dans cette récompense l’opportunité de conquérir de nouveaux clients dans des secteurs sensibles aux exigences qualité du secteur aéro.

Contact : SUDELEC Serge CALMARD +33(0)4 77 50 63 36 direction@sudelec42.com www.sudelec42.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 41


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE

Afin de répondre au mieux aux exigences de chacun de ces métiers, ACEA recherche en permanence l’amélioration de son organisation et l’optimisation de ses processus. En 2018, des investissements viseront l’acquisition de nouveaux équipements destinés à la production. La performance, la diversité de l’offre et la qualité de service en seront donc accrues.

SERPROTRONICS

Du conseil au prototype, des solutions électroniques clés en main adaptés à vos besoins.

Dès à présent, une équipe expérimentée et engagée à la satisfaction client vous propose une offre complète de services :  • Gestion des achats et approvisionnements • Industrialisation  • Pose CMS (0201, fine pitch, BGA) • Tests fonctionnels  • Tests in situ  • AOI • Montage de sous-ensembles et d’ensembles  • Vernissage des cartes et résinage de produits  • Réalisation de prototypes et échantillons initiaux  • Rework

Électronique pour l’Industrie et Milieux Sévères // Installations pétrolières.

- *ISO13485

- *Certification UL produits

ADHÉRENT

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

Nous accompagnons les entreprises de l’étude de leur besoin à la conception du produit électronique sur les secteurs de l’énergie (ATEX), IOT, lighting, médical, ferroviaire et domotique.

SERPROTRONICS recherche des partenaires et/ou associés et futurs clients afin d’investir dans une machine de pose CMS pour réaliser des prototypes industriels au plus près de la conception.

SERPROTRONICS, c’est également un service R&D externalisé ou une assistance technique proposée aux entreprises s’appuyant sur :

N’hésitez pas à nous contacter ou nous consulter sur vos projets.

• Son savoir-faire  • Sa flexibilité • Sa proximité • Sa capacité à apporter des solutions innovantes et efficaces SERPROTRONICS vous accompagne depuis 2016 dans la réalisation de vos projets spécifiques, du prototype aux petites et moyennes séries.

Quelques chiffres : • CA 2017 : projection à 8 Me • Effectifs : 65 personnes  • Surface de production : > 3000m² • Certifications :  - *ISO9001 version 2015

17

Au fil des mutations du marché électronique, ACEA a su accompagner les besoins de ses clients et se diversifier pour pouvoir servir aujourd’hui des domaines variés tels que :  • la sécurité • le ferroviaire • le médical • l’automobile • les télécommunications • la domotique • l’industrie électronique

Depuis septembre 2017, l’organisation interne est renforcée par les arrivées récentes d’un responsable du service achats et d’un responsable industriel. Nos clients peuvent donc profiter d’une expertise technique pointue tout en étant assurés d’obtenir des tarifs ajustés au mieux.

• Service après-vente  • Contrôle rayon X

20

ACEA fabrique et assemble des cartes, sous-ensembles et ensembles électroniques depuis plus de 20 ans.

Un nouvel ERP adapté aux besoins spécifiques de l’électronique est déjà en cours d’implémentation. Celui-ci permettra une gestion optimale des flux internes et externes.

En 2017, SERPROTRONICS a développé des produits, tels que des cartes d’éclairage à LED pour le ferroviaire, ainsi que des capteurs de température de surface sans fil et capteurs bluetooth. A l’occasion de cette fin d’année,

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

17

Flexibilité et expérience au service du client

20

ACEA

ADHÉRENT

Contact : SERPROTRONICS Fabrice COCKENPOT +33(0)7 68 07 14 17 f.cockenpot@serprotronics.fr www.serprotronics.fr


IND

U

STRY

4.0

nant ! L’USINE INTELLIGENTE c’est mainte www.accelonix.fr ls pour l’Électronique

Test • Inspection • Assembly • Micro Assembly • Solutions Logicie

Nous avons les solutions à chaque étape du procédé de fabrication Le modèle Industrie 4.0 passe du rêve à la réalité dans l’industrie électronique. Nos nouvelles solutions pour l’usine intelligente permettent à nos clients d’améliorer la traçabilité et la qualité de leurs produits tout en gagnant en productivité. Accelonix fournit des réponses matériels, logiciels et des services adaptés à chacune des étapes du procédé de fabrication de cartes électroniques ou de composants (micro-électronique).

U NO CH

E

VE

keeping you ahead. Accelonix SAS PA du Long Buisson • 260 rue Clément Ader • 27000 Évreux • France T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66

AU

IN ZL

TE

CH

FILS DE BRASAGE

La référence du soudage

La gamme TRILENCE répond aux exigences du soudage propre en électronique Grâce à leur fabrication avec flux mono canal, les projections de flux lors du soudage sont nulles et la mouillabilité est exceptionnelle. Utilisés en brasage manuel sans contrainte particulière excepté l’aspiration des fumées et aussi fréquemment employés pour les robots de brasage, ils permettent une diminution considérable des arrêts machines. N’hésitez plus, contactez-nous pour qualifier la gamme de fils TRILENCE.

FILS DE BRASAGE

FLUX DE BRASAGE

CRÈMES À BRASER

ALLIAGE DE BRASAGE

Z.A de Courtaboeuf, 1 avenue de Norvège, 91140 Villebon / Yvette Tel: 33 (0)1 64 86 70 90, E-Mail: info@lintech.fr www.lintech.fr www.oec.lintech.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 43


INFORMATIONS COMMERCIALES 20 17

SOUDOTIQUE

Votre partenaire en RESINAGE ENROBAGE, en protection de vos cartes électroniques.

ADHÉRENT

Surmoulage & enrobage par Hotmelt, Résine PU, Epoxy ou Silicone.

Contact : SOUDOTIQUE Christophe BLANADET +33(0)1 30 46 80 88 +33(0)6 10 18 66 18 contact@soudotique.com www.soudotique.com

Résines et Colles classe MIL, UL 94V0, classe F, classement feu/fumée I3F0

DB PRODUCT

Le capital réussite pour l’assemblage des cartes électroniques ! En réponse aux fortes demandes d’assemblages complexes de cartes électroniques, DB Products met à disposition des industriels, son département Drill & tooling. Composé d’un bureau d’études et d’une unité de 3 machines d’usinage, nous accompagnons nos clients sur les différentes phases critiques de leurs productions.

pour les phases de refusion ou l’aide au brasage en process vague.

leur développement lors des études commerciales et techniques.

Nous concevons les plans 3D des futures pièces à partir du cahier des charges de nos clients, en avance de fabrication, ou, bien souvent en partant d’une « page blanche » lors d’une problématique survenue en production. La flexibilité et l’organisation de l’atelier Drill & Tooling permet une réactivité de fabrication importante et des délais de livraisons courts malgré la technicité de ce type de pièces. Le choix d’une fabrication 100% Française et la disponibilité d’une large gamme de matériaux est un atout majeur sur ce marché.

Quels que soient le challenge et les difficultés techniques à relever, une solution d’aide à la production peut être envisagée pour un résultat répétable et qualitatif. N’hésitez pas à nous soumettre vos demandes sur screens-fr@dbproducts.fr

L’utilisation d’outillages d’aide à la production réduisant considérablement les défauts qualités et les surcoûts induits par les réparations, nos clients incluent de manière systématique

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

17

Le bureau d’étude analyse et met en évidence les problématiques liées aux différentes composantes de la carte (routage complexe, proximité et forte densité de composants) proposant une palette de solutions adéquates. La synergie avec le département stencils permet une expertise précise et l’intervention sur toutes les phases d’assemblage. Depuis la sérigraphie, par la définition de la bonne technologie d’écran associée à un outil de supportage et maintien de carte, jusqu’à l’intégration du produit fini par la réalisation d’outillages d’accompagnement aux opérations manuelles. Certains projets nécessitent l’association d’un ensemble de solutions, pour palier à l’addition des contraintes tout au long du process de fabrication, tels que le manque de support et planéité lors de la sérigraphie, le maintien de composants

20

Notre expérience permet d’intervenir dès la phase de préproduction, sur les solutions adaptées à chaque cas.

ADHÉRENT

Contact : DB PRODUCTS Laurent KLINGELSCHMITT +33(0)4 72 26 82 01 laurentk@dbproducts.fr www.dbproducts.fr


Votre Partenaire... Montage - Intégration

Câblage

Boitiers, coffrets, racks, armoires, baies, rails énergie...

Contrôle - Test - Réglage

Câblage filaire (fils, cordons simples, harnais, torons, faisceaux...) et câblage de cartes, cms, traditionnel et prototype...

Contrôle production à 100%, test manuel ou sur banc automatique, réglage de cartes

TECHNIPART ÉLECTRONIQUE 30 Rue Georges Boucher - 95480 PIERRELAYE Tél : +33 (0)1 34 30 76 01 - Fax : +33 (0)1 34 30 07 72 technipart@wanadoo.fr - www.technipart.fr

◊ Toutes les technologies et brevets de Pillarhouse

Vagues sélectives

Pilot

Fusion

De table

En ligne

Handex Hors ligne

◊ Détecteur de flambage de carte ◊ Correction automatique de hauteur de buse ◊ Compatible avec tous types d’alliages ◊ Bain de soudure garantie a vie Tél : 04 74 93 01 54 - www.w-tech.fr - commercial@w-tech.fr

◊ Fluxeur ultra sonique ◊ Fluxeur Drop-Jet ◊ Buses sur-mesure ◊ Buses larges & Micro-buses

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 45


INFORMATIONS COMMERCIALES

Transformez cet impôt en investissement pour l’avenir ! Pour votre entreprise, c’est l’opportunité : • d’accompagner le développement des compétences des futurs diplômés • d’améliorer les conditions et la qualité des formations de vos futurs salariés • d’investir dans les formations de votre choix et en devenir un partenaire privilégié • de promouvoir le développement des formations en apprentissage Votre taxe d’apprentissage représente 80% de nos sources de financement ! En 2016-2017, grâce à votre soutien, nous avons pu financer : • Les interventions de professionnels au niveau des formations techniques

ISIT

Nouvelle génération de programmateurs FlashRunner 2.0 : Systèmes de programmation IN SITU de production en volumes Les nouveaux programmateurs FlashRunner 2.0 (FR2.0) de SMH (distribués en France par ISIT) allient performances et fonctionnalités, qui les rendent particulièrement adaptés à la production en volume de flancs de cartes numériques : • Rapidité de programmation : Une conception (hardware et firmware) pour optimiser les processus de communication. Cette fonctionnalité fait du FlashRunner 2.0 l’un des programmateurs In-System universels les plus rapides du marché, réduisant considérablement les coûts de production. • Capacité de programmer jusqu’à 16 voies indépendantes en parallèle : Efficace dans la programmation de cartes hybrides intégrant plusieurs composants (microcontrôleurs ou mémoires) avec des contenus différents, et de manière simultanée.

• L’acquisition et la maintenance de matériels pour les travaux pratiques de nos étudiants (mutualisation avec les moyens de la plateforme technologique Micropacc)  • Les visites d’apprentis sur site en entreprises

Licence professionnelle CPSE de l’université Paul Sabatier (Toulouse III) Code : 25022506P

Nous avons besoin de vous pour pérenniser cette formation bâtie sur vos besoins. Elle est habilitée à recevoir le quota et le hors quota. 1- Indiquez le montant à verser à votre organisme collecteur de taxe d’apprentissage (OCTA) avant le 15 février 2018 2- Précisez bien à votre OCTA l’intitulé de la formation avec le code diplôme comme suit : UAI 031 24 99 Y CFA UPS MFCA 118 route de Narbonne 31 062 Toulouse Cedex 9

Contact : Delphine COUDERC delphine.couderc@univ-tlse3.fr www.eea.ups-tlse.fr/LPCPSE Christina Villeneuve-Faure Responsable de la formation +33(0)5 61 55 84 10

christina.villeneuve@laplace.univ-tlse.fr

• Robustesse et fiabilité : Chaque composant du système a été conçu pour résister aux environnements de production les plus difficiles. Des fonctionnalités telles que l’optoisolation, l’isolation galvanique, la protection ESD, le CRC sur les transferts de données et les rapports détaillés font du FR2.0 le choix parfait lorsque la maitrise du flux de programmation est d’une extrême importance.

d’interconnexion proposée : - Module de multiplexage, permettant de monter à 32 voies. - Modules pré câblées pour l’interfaçage avec les systèmes de tests.

Par ailleurs, des fonctions de sécurité des données (encryptage, gestion droits utilisateurs, tracking…) permettent de « cybersécuriser » la fabrication. • Nombre de voies de programmation configurable : Deux bases matérielles disponibles (8 et 16 voies), chacune d’entre elle pouvant être proposée dans une version limitée en nombre de voies (respectivement 4 et 12 voies) ; un upgrade en nombre de voies pour ces dernières versions étant toujours possible dans le futur (mise à niveau par remote session du firmware du FR2.0). • Intégration simple et rapide : Une gamme complète de modules

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

17

La TAXE D’APPRENTISSAGE 2018 : Pensez à la Licence Professionnelle CPSE (Conception et Production de Cartes Electroniques)

20

LICENCE CPSE

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : ISIT Christian BESSOUDOUX +33(0)5 61 30 69 09 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr


STPElectronics devient STPGroup : 3 Entités, 1 Equipe, des solutions complémentaires ! STPElectronics a été créée en 2006 par une équipe imprégnée de plus de 25 années d’expérience dans l’industrie électronique. Suite au développement de la société et après le rachat d’une autre entité, nous vous apportons une identification nouvelle de nos activités d’innovation, production, distribution. STPConcept Conception & Développement de systèmes Au fil des années, vos besoins et attentes ont évolués. Nous avons donc pris l’initiative de miser sur la recherche et le développement, pour vous proposer des systèmes innovants et performants. Nos axes majeurs de R&D : • Inspection FAI et AOI • Séparation des PCB par fraisage • Stockage • Réparation

Delta Service Production 30 ans…

C’est le nombre d’années de service de Delta Service Production (DSP) dans l’assemblage de cartes électroniques en région Montpelliéraine. Du prototypage, à la présérie, petite et moyenne série, DSP vous assure des prestations de qualité dans le respect des délais. Situé à Castries dans ses nouveaux locaux, la société s’est dotée

STPElectronics Distribution d’équipements et consommables de production STPElectronics est spécialisée en distribution d’équipements industriels dédiés à l’univers de la production. Nous recherchons chaque jour de nouveaux partenaires afin de vous proposer les meilleurs process sur votre ligne de production. Découvrez nos solutions en Assemblage manuel, Soudure sélective, Insertion manuelle ou encore traçabilité… STPMecanics Etude, Usinage & Mécanique de précision  STPMecanics étudie, produit et fabrique des outillages dédiés, pièces mécaniques ou encore machines spéciales. Nous nous adaptons à tous les environnements (petites, moyennes, grandes séries) en intégrant les outils informatiques nécessaires de gestion, de conception et de programmation. STPMecanics c’est plus de 30 ans d’expérience à votre service ! N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations supplémentaires.

20 17

STPGroup

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : STPGroup Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

Web : www.stp-emcgroup.com LinkedIn : STPGroup YouTube : STPGroup d’équipements high-tech permettant : • Tous types d’assemblages : manuels, traditionnels, CMS • L’expertise de vos cartes au rayon X • Le Rework de vos composants même les plus petits et les plus délicats : Bga, µBga et QFN • Le câblage filaire, l’intégration et les tests fonctionnels de vos cartes et appareils. DSP propose aussi un service rapide et efficace pour du prototypage à délai très court de 2 à 5 jours ouvrés. Forte de ses années d’expertise et de son professionnalisme, la société DSP travaille essentiellement avec des acteurs dans le secteur des équipements médicaux, du nucléaire, de l’industriel et du pétrole. Son réseau de fournisseurs fiables allié à la rigueur de ses employés avec plus de

25 ans d’expérience pour certains, permettent à la société d’obtenir un niveau de qualité irréprochable sur l’ensemble des produits fabriqués. Pour finir l’année 2017 et affirmer ses 30 ans de service, DSP est en cours de validation des certifications ISO 9001 et ISO 13485 afin de pouvoir proposer ses services aux clients les plus exigeants.

Contact : Delta Service Production Franck COSCUJUELA +33(0)4 67 22 22 24

dsp34@deltaserviceproduction.com

www.deltaserviceproduction.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 47


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES STPGroup

Audit de qualité, spécification de vos éléments, limitation des coûts liés aux erreurs, simplicité, ergonomie, flexibilité, performance, voici ce que vous gagnerez à utiliser les solutions Modi !

Traçabilite et gestion des entrées en stock : découvrez un système clé en mains chez STPElectronics (filiale STPGroup) !

En quoi cela consiste ? Une première caméra détecte toutes les étiquettes des bobines, qui sont placées sur la grande zone de lecture (vitre ESD 400*400). Une seconde caméra détecte automatiquement la bonne étiquette avec les bons codes (quantité, OF, …) via son système de miroir breveté. Cette opération s’effectue en +/- 1 seconde.

GOEPEL ELECTRONIC

Productronica 2017: Flexibilité et gain de temps lors du test et l´inspection des PCBs GÖPEL electronic présentait lors du dernier productronica de Munich, des solutions d’inspection entièrement automatiques, qui offrent à l’utilisateur une détection d’erreur élevée et une flexibilité maximale, tout en réduisant les coûts, grâce au gain de temps. Le nouveau détecteur à rayons X StingRay constitue une autre option pour la famille X-Line • 3D. Grâce à un concept d’acquisition d’images extrêmement flexible, composé d’axes à grande vitesse et d’un détecteur flatpanel, il est possible d’effectuer une inspection sélective par rayons X 2D, 2,5D et 3D de cartes électroniques complexes. La nouvelle technologie assure une meilleure séparation des

OBJECTIFS : • Gestion des entrées en stock • Ré-étiquetage par codification interne • Possibilité de recontrôle pour « matching » des étiquettes • Assurer une traçabilité totale depuis la réception • Gain de temps via une opération automatisée • Sécuriser et accélérer le process de traçabilité couches et des images plus lumineuses, en particulier pour les images en 3D, mais maintient l’équilibre entre la qualité de l’image et le temps de cycle. Dans le domaine de l’inspection optique automatique, le logiciel du système PILOT AOI est présenté en avant-première: avec MagicClick, les programmes de test AOI, y compris la bibliothèque de composants, sont générés entièrement automatiquement et optimisés à l’aide d’une carte électronique modèle. Seulement 3 minutes environ suffisent à générer un programme de test prêt pour la production. Par rapport à l’approche conventionnelle, MagicClick offre des économies significatives et permet l’utilisation d´AOI même avec les plus petits nombres de pièces. MagicClick est présenté sur le système d´inspection VarioLine•3D, le système AOI pour la mesure 3D complète des soudures et

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

17 20

Découvrez le SCANNER ADODAT 5000 : Inventaire détaillé et traçabilité fine des composants. Le scanner AdoDat 5000 vous permet une identification et un contrôle automatisé des éléments de type bobines, dry pack, cartons, …

Pour plus d’informations : Site internet : www.stp-electronics.com rubriques « Traçabilité » Youtube : STPGroup LinkedIn : STPGroup

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : STPGroup Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-electronics.com www.stp-emcgroup.com des composants avec une inspection angulaire supplémentaire de 360°. PILOT Connect, la base des solutions d’inspection en rapport à l’industrie 4.0, permet les connexions MES les plus flexibles. En combinaison avec le PILOT Supervisor, une vérification centrale de tous les résultats d’inspection devient réelle. 17

MODI Vision est une société allemande spécialisée sur les produits d’identification depuis plus de 10 ans. De cette expérience est née une technologie de caméra révolutionnaire : la technologie ADOMO.

Les premières installations systèmes ont eu lieu cette année et beaucoup d’autres sont à venir… alors n’hésitez pas à nous contacter !

20

Pourquoi la traçabilité ? Il s’agit d’un gage de qualité pour vos clients et s’inscrit d’ailleurs dans la démarche qualité de votre entreprise. Aussi, la traçabilité des produits consiste à : • tracer un produit et contrôler sa qualité tout au long de son parcours, • identifier les causes d’un problème qualité.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Katharina PETERS +49(0) 3641 6896 717 sales@goepel.com www.goepel.com


EUROPLACER

Atom, une nouvelle ère commence. Après 5 ans de développement, Europlacer a présenté une nouvelle plateforme de report CMS, une innovation majeure dans l’industrie CMS.

La précision est rendue compatible avec la haute cadence par un travail pointu réalisé sur les axes à moteurs linéaires X-Y à double entrainement, synchronisés par les encodeurs linéaires et une gestion intelligente en temps réel, nécessaire pour tirer profit du travail mené sur le poids des ensembles mobiles. ATOM 3 est configurée avec 2 têtes Pulsar indépendantes et

propose une troisième tête à barillet Tornado, tête “tout terrain” historique, agrémentée des innovations portant sur l’entrainement des axes. ATOM 3 atteint une cadence de 65000 CPH et propose un spectre de composants du 01005 au 99mm. L’équipement EUROPLACER le plus flexible jamais réalisé. ATOM 4 affole les compteurs. Quatre têtes indépendantes Pulsar développent une cadence de 104000 CPH, en posant des composants allant du 01005 au 13mm. ATOM 4 est l’équipement EUROPLACER le plus rapide jamais réalisé. Une nouvelle ère pour EUROPLACER.

20

Le cœur de la nouvelle capacité de production proposé par ATOM est la tête inédite Pulsar. Cette nouvelle technologie intègre 8 pipettes, à buses compatibles aux autres plateformes. La tête ultra rapide Pulsar embarque le 01005 jusqu’au composant de 13mm de côté, tout en maintenant la précision qui a fait la renommée de l’entreprise.

17

Europlacer est réputé pour sa flexibilité. L’équipe R&D s’est employée à concevoir une plateforme supplémentaire qui combine la flexibilité et la haute cadence. Avec succès. L’ATOM est née. C’est le nouveau porte drapeau d’une nouvelle gamme très étendue, tout en étant compatible avec les autres plateformes EUROPLACER.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : EUROPLACER Pierre CHATAIN +33(0)2 51 31 03 03 contact@europlacer.fr www.europlacer.com

avant j’achetais les composants sans discuter et je ne valorisais pas mes stocks. maintenant je paye le bon prix et j’ai des exigences sur la livraison.

e-FICIO l’appli du SNESE qui fait tourner les stocks ! e-ficio@snese.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 49


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES • Médical : Sécurisation « à la source » des données de suivi des paramètres vitaux et échanges sécurisés.

ACCELONIX

Inspection Xpress Le logiciel d’aide à l’inspection visuelle Une Inspection plus performante Basé sur la capture d’une image de la carte et d’un procédé unique et innovant d’affichage des images des composants (breveté), Inspection Xpress permet une analyse de la carte à 100% extrêmement rapide, fiable, limitant ainsi les temps d’attente et d’arrêt de la ligne de production.

Dans un boitier compact de type bracelet connecté sont réunis les capteurs biométriques, un microcontrôleur de sécurité, un afficheur OLED, un accéléromètre, des interfaces de communication (BLE et NFC) ou encore une batterie rechargeable par induction. La multi-modalité permettant notamment d’augmenter la robustesse de l’authentification, les applications d’un tel bracelet sont nombreuses : • Transactions sécurisées : vérification de l’identité et paiement sécurisé sans contact ne nécessitant ni carte ni smartphone, • Contrôle d’accès : autorisation ou restriction d’accès à certaines zones avec critère d’authentification variable, Une inspection Intuitive Inspection Xpress apporte une aide logicielle à l’inspection visuelle manuelle d’une carte assemblée en utilisant un procédé de contrôle intuitif, l’utilisateur est plus efficace, plus rapide et plus fiable. Cet effet est obtenu par la possibilité de rassembler les images dans un panneau d’inspection, les composants sont automatiquement groupés et affichés par code article ! Facilité et rapidité de mise en Œuvre Le principe mis en œuvre ne nécessite pas de programmation, il ne nécessite pas de connaissance particulière en Informatique. La préparation à l’inspection est réalisée avec les documents utilisés dans l’atelier avant que la production ne commence. Inspection Xpress fonctionne sans

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

17

« L’intégration de technologies d’authentification biométrique dans un système embarqué est complexe. Elle demande du temps et nécessite de nombreuses compétences, du design électronique au développement d’algorithmes spécialisés » explique Frédéric Briand, le dirigeant d’Eff’Innov Technologies. « Notre bracelet a la particularité d’intégrer deux modalités biométriques : l’empreinte digitale et la voix. Associée à une plateforme logicielle sécurisée (JCOP) et à des algorithmes optimisés pour des systèmes à ressources limitées, l’authentification (de la capture jusqu’au test de correspondance) est directement réalisée sur le bracelet,

et ne nécessite donc aucun dispositif supplémentaire. »

20

Simplifier le déploiement de services à forte valeur ajoutée est l’objectif du bracelet d’authentification biométrique développé par Eff’Innov Technologies.

« Notre bureau d’étude de plus de 20 personnes accompagne ses clients dans leurs projets de R&D à travers une offre de services « de la conception à l’industrialisation ». Nous investissons continuellement dans des programmes d’innovation propres afin d’anticiper les besoins technologiques de nos clients. Cela se matérialise par un ensemble de briques technologiques permettant de déployer rapidement une solution tout en réduisant les risques » précise Frédéric Briand.

ADHÉRENT

Contact : EFF’INNOV Technologies Pierre-Antoine LEMETTEIL +33(0)6 49 67 87 70 pierre-antoine.lemetteil@effinnov.com www.effinnov.com apprentissage, dispose de nombreux outils comme l’import de BOM, la panélisation, les bibliothèques boîtiers et codes articles... C’est un outil puissant qui permet d’automatiser la construction du scénario de contrôle. La Partie Matérielle L’offre logicielle est complétée par du matériel de capture d’images. Accelonix commercialise une gamme de scanners industriels allant jusqu’au format A3 en haute résolution. 17

Eff’Innov Technologies a conçu un bracelet d’authentification biométrique multi-modalités, réponse à la demande de sécurisation croissante des dispositifs « wearables ».

20

EFF’INNOV Technologies

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)6 08 03 86 05 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr


d’options compatibles : Préchauffe IR haute et basse, contrôle de la température, micro buse de soudure Ø 1,5mm, le fluxeur ultrasonique ou encore le générateur d’azote. De plus, Pillarhouse intègre deux nouvelles fonctionnalités : l’auto-étamage des buses et l’accès simplifié des bains de soudure et des pompes.

W-Tech

W-Tech distribue la toute nouvelle ‘’Jade’’ de Pillarhouse la « MK IV » 

W-Tech s’adresse à une clientèle Automobile - Industrielle - Militaire - Spatiale - Médicale - Ferroviaire - Aéronautique - Télécom… ainsi qu’à tous les acteurs de la fabrication de cartes électroniques. Forte d’une expérience de plus 25 ans dans cet environnement, l’équipe W-Tech est spécialisée dans la fourniture de solution de gestion de l’humidité (norme Jedec 033C), de la température, de conditionnement, d’emballage et de stockage (norme EIA 481-IEC) d’inspection, d’outils de programmation et de vague sélective. Aujourd’hui, W-Tech étoffe son catalogue de machine de brasage sélectif en introduisant la dernière de chez Pillarhouse : La Jade MK IV

20

17

La société W-Tech, basée à St Jean de Soudain (entre Lyon et Grenoble 38 Isère), est spécialisée dans la distribution d’équipements et de consommables pour les professionnels de l’électronique.

Fluxeur Drop- Jet…..) et de l’expérience des anciennes générations. La Jade MK IV fournie une qualité et une répétabilité optimale du process de soudure. Pour parfaire le système et se rapprocher au plus près de votre besoin, Pillarhouse propose un catalogue

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : W-Tech Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 commercial@w-tech.fr www.w-tech.fr

Prototypes de circuits imprimés et petites séries

Ce nouveau système à chargement manuel reprend les performances de ses prédécesseurs mais s’adapte cette fois aux PCB’s grands formats.

En effet là où les Jade MK II & III supportaient des cartes jusqu’à 457 × 508 mm, la Jade MK IV peut désormais accueillir des cartes pouvant atteindre 610 × 610mm. Ce changement de gabarit n’impacte en rien le prix de la machine puisqu’elle reste accessible, au même niveau de budget que les MKII et III. Pillarhouse a conçu cette vague sélective en ayant pour maître mot, efficacité, précision et faible coût. Le résultat, la Jade MV IV offre donc polyvalence et performance tout en gardant sa place de « produit d’entrée de gamme ». À la pointe de la technologie, la Jade MK IV dispose de tous les brevets Pillarhouse (µNozzle, Buse Hélicoïdale,

Fabrication de circuits imprimés à partir de 8 heures Assemblage de circuits imprimés à partir de 4 jours ouvrables Appel Gratuit: 0800 903330

www.pcb-pool.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 51


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES MJB

Brasage CMS de capteurs, caméras, LEDs…où comment s’affranchir des projections de flux pendant la refusion sans modifier son process.

A quel moment du profil de refusion apparaissent les projections de flux ?

Toujours à la pointe de l’innovation, KOKI a présenté, en exclusivité à PRODUCTRONICA 2017, la crème à braser S3X58-HF912, unique en son genre, à savoir, sans projections de flux. Au cours du process de refusion, des projections de flux peuvent apparaître. Les projections de flux sont générées lorsque les composés du flux explosent après vaporisation. Si les projections de flux adhèrent sur des diodes émettrices de lumière (LEDs), des lentilles optiques ou des capteurs, celles-ci peuvent engendrer des défauts d’éclairement, de reconnaissance, de détection…

Avec l’essor des Systèmes d’Aides à la Conduite, de plus en plus de capteurs, caméras, LEDs sont assemblés sur les cartes électroniques et le phénomène de projections de flux devient une problématique pour bon nombre d’assembleurs. KOKI a donc mobilisé des ressources en R&D pour étudier plus en détails ce phénomène et développer une nouvelle crème à braser. Cet article étudiera le phénomène de projections de flux et explicitera la solution technique offerte par la crème KOKI S3X58-HF912. Méthode Expérimentale : Un dispositif, consistant en une plaque de cuivre sur laquelle de la crème à braser a été sérigraphiée et une plaque de verre située 2mm au-dessus de la plaque de cuivre, a été placé dans un simulateur de refusion, reproduisant un profil de refusion. Trois profils différents ont été testés. Deux paramètres ont été mesurés : le nombre de projections, et à quel moment du profil les projections apparaissent.

Les résultats des différents essais ont mis en évidence que les projections de flux apparaissent rarement pendant la préchauffe. Bien que les composés du flux comme les solvants soient déjà vaporisés pendant la préchauffe, l’alliage, lui n’est pas encore fondu, et offre suffisamment d’espace entre les billes, ce qui permet aux gaz de s’échapper facilement, sans projections. Mais, au pic de refusion, l’alliage fond, les billes s’amalgament et le flux est emprisonné. Le flux emprisonné se vaporise et cherche à s’échapper hors de l’alliage souvent par des mini-explosions, d’où les éclaboussures de flux. Corrélation entre profil de refusion et nombre de projections de flux : Le phénomène de projections de flux a été observé en utilisant trois profils de refusion avec des préchauffes différentes. Il a été confirmé que plus la température de préchauffe est basse, et lente, plus il y a de risque de projections de flux. En effet, dans ce cas, peu de composants du flux s’échappent pendant la préchauffe. Une plus grande quantité de flux demeure emprisonnée et s’échappera brutalement, au pic de refusion, avec un nombre accru de projections.

Une nouvelle technologie de flux pour éliminer les projections : Sachant que changer le profil de refusion en augmentant la température de préchauffe n’est pas toujours une solution facile à mettre en œuvre par les utilisateurs. Et qu’une température de préchauffe plus importante peut générer des phénomènes de flambage des Circuits Imprimés, voire de

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

dégradation anticipée des composés du flux et de ce fait des problèmes de mouillabilité. KOKI a donc choisi de développer une nouvelle génération de flux, réduisant les projections, quel que soit le profil de refusion : S3X58-HF912. Les résidus de flux forment sur le joint brasé une couche de protection qui empêche les gaz de s’échapper et ainsi les projections. Comme le montrent les résultats d’essais comparatifs avec deux autres crèmes du marché, la crème S3X58-HF912 ne génère pas de projections de flux, et ce quel que soit le type de profil de refusion.

En résumé, ne changez rien, essayez la crème KOKI S3X58-HF912 : • Alliage SAC305, granulométrie Type 4 • Sans Halogènes, ROL0 selon l’IPC J-STD-004A • Refusion sous Air • Compatible avec tout type de profils de refusion • Et SANS PROJECTIONS DE FLUX

Contact : MJB Magali HERBUEL +33(0)6 07 70 23 68 magali.herbuel@mjb.fr infoMJB@mjb.fr www.mjb.fr


Grenoble INP, pionnier des composants électroniques multigrilles Aujourd’hui présents dans la plupart des circuits électroniques les plus avancés, les composants MOS multigrilles ont été imaginés il y a 30 ans dans un laboratoire co-piloté par Grenoble INP, et plus précisément, au LPCS, ancêtre de l’IMEP-LAHC. Il y a un peu plus de 30 ans, en septembre 1987, était publié un article qui allait faire date dans le milieu de la microélectronique. Dirigés par Francis Balestra, chercheur CNRS au LPCS (Laboratory of Physics of Semiconductor Devices), les travaux présentés posaient les bases des composants électroniques avancés, aujourd’hui présents dans les circuits électroniques les plus intégrés. Publiés dans IEEE Electron Device Letters*, ils décrivaient des composants électroniques à l’architecture très originale pour l’époque, comportant plusieurs grilles au lieu d’une seule. Très prometteurs, les résultats des simulations numériques ont été vérifiés expérimentalement sur des composants réalisés sur des couches minces de silicium, la couche d’oxyde enterré jouant le rôle de grille supplémentaire. Car ces recherches faisaient suite à d’autres travaux novateurs réalisés pendant la thèse de doctorat de Francis Balestra**, qui ont donné naissance aux technologies FD (Fully Depleted)-SOI, aujourd’hui développées notamment par STMicroelectronics à Crolles et Global Foundries à Dresde. Performances et économies d’énergie L’association de ces deux innovations, multi-grille et couche mince de silicium, fait apparaître un nouveau phénomène physique appelé «volume inversion», lequel correspond à une conduction forte d’électrons dans tout le volume de silicium, favorisant le transport électronique et le contrôle électrostatique dans les composants. Ce faisant, il crée les conditions idéales pour les futurs dispositifs nanoélectroniques, en améliorant les performances en fréquence

tout en réduisant la consommation énergétique jusqu’à des dimensions nanométriques. En avance sur leur temps, les architectures multi-grilles n’ont été adoptées que bien des années plus tard, à mesure que les dimensions des composants se réduisaient et que les architectures classiques (grille unique sur silicium massif) atteignaient leurs limites de performance et d’intégration. Industrialisées pour la première fois par Intel en 2011, elles sont aujourd’hui devenues le standard dans les transistors MOS les plus performants sur silicium massif ou sur Silicium-Sur-Isolant (SOI) et les plus intégrés (longueur de grille inférieure à 20 nm). On les trouve dans tous les objets électroniques compacts à haute performance et/ou basse consommation, et tout particulièrement dans les ordinateurs, les smartphones et les applications de l’internet des objets. * F. Balestra et al, Double-gate siliconon-insulator transistor with volume inversion: A new device with greatly enhanced performance, IEEE Electron Device Letters EDL-8, pp. 410-412 (1987) ** Voir l’historique dans “Challenges to ultra-low-power operation, F. Balestra, Chapter in Future Trends in Microelectronics, Journey into the Unknown, S. Luryi et al Eds, Wiley, 2015”

Contact : AGENCE MCM Morgane LANDRAS +33(0)4 91 31 47 37 m.landras@agence-mcm.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 53


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES Productronica 2017: ASM ouvre la voie vers l’usine intelligente CMS

Au travers de ses initiatives inédites, tels que le Standard Hermes et ADAMO, ASM se pose en précurseur sur des sujets comme l’ouverture des données d’intégration et l’IIoT ((Industrial Internet of Things – mise en réseau des moyens de production). Enfin, pour la toute première fois, ASM présentait une ligne complète de production de composants complexes (advanced packaging) ouvrant ainsi aux fabricants électroniques l’accès à un marché dont la croissance est particulièrement attractive.

17

Dans le domaine des nouveautés, ASM présentait la dernière version de la machine de grande vitesse SIPLACE TX dont les têtes aux performances sensiblement élargies permettent encore plus de flexibilité. Autres nouveautés : un changeur de plateaux JTF et de très nombreuses innovations software telles qu’ASM Production Planner (planification des O.F.), la possibilité de programmer hors ligne les machines de sérigraphie DEK, l’Inspection On Board - inspection de la carte sur machine de placement pour contrôle du dépôt de pâte à braser ou

présence des composants déjà placés, le placement sans contact ou bien encore le cockpit SIPLACE Commande Center. 20

De nombreuses solutions et huit workflow intégrés Lors de Productronica 2017 à Munich, sous le slogan „Check-In to the Smart Factory“, ASM vient de présenter nombre de solutions innovantes dans tous les domaines de la fabrication électronique intelligente. En répondant au questionnaire « Quick factory check », les visiteurs ont pu comparer leur propre méthode de travail avec celles d’usines intelligentes reconnues pour leur excellence et ont ainsi pu identifier les workflows utilisés (chaîne de tâches) et leur potentiel d’optimisation en termes de coûts, de temps et de qualité.

ADHÉRENT

Club des Partenaires

Contact : ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com

LE REPERTOIRE OFFICIEL DES ENTREPRISES DE SOUS-TRAITANCE ELECTRONIQUE EN FRANCE Si vous cherchez une entreprise de sous-traitance électronique, avec le Répertoire Officiel des Entreprises de Sous-traitance Electronique, vous trouverez le partenaire idéal. Contact : +33 (0)2 98 55 04 56 - info@snese.com

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94


En route pour la Smart #1 SMT Factory

Ne confiez pas vos résultats de production au hasard CAPABILITES PRODUCTION AUTOMATISATION

Des machines DEK et SIPLACE de classe mondiale Pour des capabilités de production et de process très poussées Peu d’interventions, Aides en ligne, Coûts réduits Outillages et software sophistiqués pour maximiser les performances globales

INTEGRATION PROCESS

Sophistication des process, design et contrôles Systèmes experts intelligents et lignes de production autocorrectrices

LOGISTIQUE MATIERES

Systèmes automatisés de gestion des composants Jamais de rupture de stock grâce à l’intégration du système d’approvisionnement

ASM – LA clé de votre Smart #1 SMT Factory Pour toute information contacter: Thierry Charlot – ASM Assembly Systems SAS – France – Tél. : 06.29.96.67.17

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 55


OFFRES Job Tronic’S D’EMPLOI Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html

Offres d’emploi TECH POWER ELECTRONICS RECHERCHE UN INGENIEUR ELECTRONIQUE BUREAU D’ETUDES SENIOR (H/F) annonce 2017JOBOFFRE11003 A2E RECRUTE SON DIRECTEUR COMMERCIAL (H/F) SUITE DEPART RETRAITE annonce 2017JOBOFFRE11002 CREATIVE MECATRONIQUE RECHERCHE SON RESPONSABLE DE CONCEPTION ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE11001 ASTEEFLASH RECHERCHE UN INGENIEUR MECANIQUE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE10005 ASTEELFLASH RECHERCHE UN SUPERVISEUR (H/F) annonce 2017JOBOFFRE10004

BUYMANAGER RECHERCHE UN CONSULTANT FONCTIONNEL E-SOURCING (H/F) annonce 2017JOBOFFRE10001

NOVATECH TECHNOLOGIES RECRUTE UN TECHNICIEN ORDONNANCEMENT (H/F) annonce 2017JOBOFFRE08005

GOOBIE RECHERCHE UN INGENIEUR/ PROJETEUR CAO MECANIQUE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE09004

NOVATECH TECHNOLOGIES RECRUTE UN COMPTABLE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE08004

GOOBIE RECHERCHE DES INGENIEURS ET CHEFS DE PROJETS DEVELOPPEMENT SOFTWARE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE09004

NOVATECH TECHNOLOGIES RECRUTE UN RESPONSABLE D’ATELIER CMS (H/F) annonce 2017JOBOFFRE08003

GOOBIE RECHERCHE DES INGENIEURS ET CHEFS DE PROJETS DEVELOPPEMENT HARDWARE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE09003

AQUITAINE ELECTRONIQUE (64) RECRUTE UNCABLEURCARTESELECTRONIQUE(H/F) annonce 2017JOBOFFRE08002

EOLANE ENGINEERING RECHERCHE UN RESPONSABLE DE PROJET R&D (H/F) annonce 2017JOBOFFRE09002

ASTEELFLASH RECHERCHE UN DFX CAO (H/F) annonce 2017JOBOFFRE10003

BSE RECRUTE SON PILOTE ACHATS EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2017JOBOFFRE09001

ASTEELFLASH RECHERCHE UN RESPONSABLE LOGISTIQUE ADJOINT (H/F) annonce 2017JOBOFFRE10002

EOLANE RECHERCHE UN RESPONSABLE COMPTE CLIENT SECTEUR AER (H/F) annonce 2017JOBOFFRE08006

demandes d’emploi INGENIEUR QUALITE INDUSTRIALISATION CONCEPTION ET PRODUCTION D’ELECTRONIQUE annonce 2017JOBDEMANDE10001

APPRENTI MANAGER annonce 2017JOBDEMANDE04001

offre de stage ALTERNANT BUREAU D’ETUDES (H/F) annonce 2017STAGEOFFRE05001

demande de stage CHERCHE ENTREPRISE POUR UN STAGE DE COMMERCE INTERNATIONAL EN ALTERNANCE annonce 2017STAGEDEMANDE06001

56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94

MONTEUR CABLEUR qualifié AMCE annonce 2017JOBDEMANDE03001


LYON Cité Centre de Congrès

Salon de l’innovation en électronique, mesure, vision et optique

7-8

FÉVRIER 2018

PRENEZ DE L’AVANCE SUR LE FUTUR Thèmes à l’honneur

◊ AUTOMOBILE ◊ MÉDICAL Votre badge gratuit sur www.enova-event.com

2018

LYON

7-8 FÉVRIER

TOULOUSE 30-31 MAI

PARIS

23-24 OCTOBRE

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 57


A LIRE Bibliothèque « Industry X.0 » Créer de la valeur à l’ère du digital Eric Schaeffer 296 pages - 40 € - G 56849 Des orientations stratégiques et des recommandations pour les industriels sur la manière de réaliser de la valeur à l’ère du digital Industry X.0 porte un regard neuf sur l’impact de l’Internet industriel des objets (IIoT) dans la sphère industrielle. Combinant analyse approfondie et préconisations stratégiques pour les industriels, Eric Schaeffer propose des recommandations concrètes sur la manière de créer de la valeur à l’ère du digital. Il montre, à travers de nombreux exemples (Schneider Electric, Merce¬des Benz, AirREE 2018- Etude IoT 2018 Résultat des travaux menés au sein du cercle des entreprises de la SEE, l’étude « Internet des objets 2018 » est le document de référence que doivent posséder tous ceux qui s’intéressent à l’IoT

bus...), quels sont les changements que cette technologie implique dans le modèle industriel, qui sont les acteurs les plus avancés sur ce terrain, quelles sont les barrières à son déploiement et comment l’IIoT peut être exploité dans le but d’en tirer un avantage concurrentiel majeur, en s’appuyant notamment sur la maîtrise de compétences clés telles que : •La gestion des données intelligentes ; •Le développement de produits digitaux ; •La montée en compétence des collaborateurs ; •La maîtrise de l’innovation ; •Le recours aux plateformes et aux écosystèmes. Sommaire :  L’internet industriel des objets - Transformer l’industrie pour la réinventer Comment profiter au mieux de la transformation industrielle digitale L’avenir, c’est maintenant et demain

ou qui souhaitent en tirer parti. L’IoT est un ensemble de technologies qui permettront, en France comme dans la plupart des pays industrialisés, de gagner quelques points de croissance, évalués à horizon 2021/2025 aux environs de 3 à 3,5 % de PIB. L’étude IoT 2018 fait un tour d’horizon complet de l’IoT : Aperçu et définitions Enjeux et marchés Architectures

L’auteur : Eric Schaeffer est Senior Managing Director chez Accenture. Il y dirige le programme Digital Industry X.0 qui vise à aider les entreprises industrielles à exploiter le digital - création de nouveaux services et modèles de business - ainsi qu’à anticiper et à accompagner les vagues de transformation qui affectent leur activité. Il dirige aussi Accenture Product Lifecycle Services, une « Business Service » globale d’Accenture qui fournit des services destinés à optimiser la valeur et l’efficience à partir des données sur toute la chaîne de valeur du produit. Il est entré chez Accenture en 1987. Ingénieur de formation, il est diplômé de l’École supérieure d’électricité (Supélec). >Contact presse : Sabine JACQUIER 01 44 41 46 03 sjacquier@eyrolles.com Flore DESMAREST 01 44 41 41 53 fdesmarest@eyrolles.com Réseaux de communication Protocoles Plates-formes de traitement et de stockage des données 300 pages – 230 figures – 7 chapitres et 8 annexes – 230 acronymes expliqués et remis dans leur contexte. Souscription à, prix préférentiel jusqu’au 31 décembre 2017 Version imprimée : 395 euros Version électronique : 340 euros Version DUO : 445 euros

de l’industrie électronique & numérique

abonnez-vous G R A T U I T E M E N T

58 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94


Fan de PCB. Fan depuis toujours. Nous sommes les “geeks”! Les allumés! Les passionnés! Nous pensons, parlons, rêvons tous de ce petit chef d’œuvre vert. Nous l’appelons Your Key Component, car c’est ce qu’il est. Et notre mission est de produire des PCB pour des clients exigeants, dans le respect des délais, avec zéro défaut et au coût total le plus bas. Nous sommes NCAB Group, l’un des plus grands producteurs mondiaux de PCB. Nous produisons des PCB, et seulement des PCB depuis 1993.

Appelez-nous au +33 218 200 140, envoyez-nous un email à carol.ouchakoff@ncabgroup.com ou rendez-vous sur www.ncabgroup.com pour plus d’informations.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - décembre 2017 - n° 94 - 59


La qualité FUJI

A U DA S C E N E

au service des PME

à partir de

5000 € HT/mois* * Sous réserve de la configuration finale et de l’acceptation du dossier

Pour en savoir plus sur les plateformes FUJI AIMEX II et AIMEX IIS contactez FENWICK au 01 40 10 69 10 ou par email : yfontaine@fenwick.fr

FENWICK • 69 rue du Docteur Bauer 93400 Saint-Ouen • www.FENWICK.fr

VIDEOS

SUR FENWICK.FR

FLASHEZ LE CODE

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE ET NUMERIQUE N° 94  

Revue trimestrielle d'informations commerciales et techniques de la filière électronique et numérique française.

Advertisement