__MAIN_TEXT__

Page 1

de l’industrie électronique & numérique SEPTEMBRE mars 2015 2020 > > N°83 N°105

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

DOSSIERS >

COVID-19

KYD, la solution française pour faciliter la distanciation physique en milieu de travail

TEST

AOI

Les fabricants de machines les fabricants de cartes d’AOI fourbissent leurs électroniques plébisarmes citent les systèmes flexibles et économiques


> MULTITESTEUR PROSPECTOR > ÉQUIPEMENT DE COMPTAGE DE COMPOSANTS

> MACHINES DE SÉRIGRAPHIE

> SYSTÈME D’INSPECTION PAR RAYONS X

> SOLUTION DE PLACEMENT

> SYSTÈMES D’INSPECTION

> ÉQUIPEMENTS DE DÉPOSE DE FLUIDES

3D AOI & 3D SPI

METRONELEC® vous accompagne dans les

SONOSCAN

principales étapes de votre process !

www.metronelec.com

0_105*210.indd 1

> MICROSCOPE ACOUSTIQUE GEN7 HAUTE RÉSOLUTION

contact@metronelec.com

10/02/2020 16:16

filiale de METRONELEC® www.w-tech.fr

I

commercial@w-tech.fr

I

04 74 93 25 84


FUJI, LE PLACEMENT D’AVENIR PAR EXCELLENCE ! Des solutions techniques et financières pour tous les profils de production

Un service de proximité depuis plus de 30 ans Une solution complète pour votre ligne de production électronique Sérigraphie • Placement CMS • Insertion Exotique Contact : www.fenwick.fr

Gilles Figueira +33 1 40 10 69 37 gfigueira@fenwick.fr


L’inspection nouvelle génération Le moyen le plus sûr pour un PCB parfait

Assurez-vous d’une couverture de test complète à toutes les étapes. Réduisez vos faux défauts. Identifiez et éliminez les erreurs de procédé avec notre logiciel d’analyse des causes profondes. Avec nos gammes SPI et AOI 3D, renforcées par notre logiciel de Process Control SIGMA Link, nos clients améliorent en permanence leurs rendements, leurs coûts de production, et leur qualité finale, quelle que soit la complexité des produits. C’est un élément de l’offre Mycronic 4.0, et un pas de plus vers la perfection. Contactez-nous pour découvrir comment nos solutions d’inspection vous aident à mieux contrôler votre process: Tel: +33 (0) 4 76 75 85 65 www.vitechnology.fr


44

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

4

Editorial

6 DOSSIERS • Europlacer célèbre ses 50 ans d’activité

70

• Le mirage du fabless a t’il vécu ? • Les fabricants de machines d’AOI fourbissent leurs armes • La transformation digitale des achats, véritable levier pour la performance de l’entreprise • Test fonctionnel : les fabricants de cartes électroniques plébiscitent les systèmes flexibles et économiques • KYD, la solution française pour faciliter la distanciation physique en milieu de travail • Evolution des systèmes de réparation ERSA • L’AFEST, mise en pratique d’une modalité pédagique connue à adapter

75

• L’ «AUSTRAL WAVE», une seule machine de brasage à la vague pour vos 2 productions avec 2 alliages différents en toute sécurité en flux continu !

58 Fabricants d’électronique 63 Informations commerciales 69 Nouveautés technologiques 78 Offres et demandes d’emplois

80 Bibliothèque RÉDACTION Richard Crétier REPORTERS : Dominique Lemière - Louis Gildas RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : septembre 2020 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTOS Photos de couverture : Fenwick Sudelec TEST OK Ultratech

61 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 5


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO

L’INDUSTRIE ELECTRONIQUE RECONNUE … SECTEUR CRITIQUE ! La crise sanitaire Covid-19 a mis en exergue la dépendance technologique et industrielle de notre économie. Cette crise fragilise durablement la situation financière de toutes les entreprises et leur capacité à investir et à porter des projets d’avenir.

Richard CRETIER Rédacteur en chef

peut-on vraiment croire à la relance de notre industrie si l’appel à la résilience de notre économie concerne uniquement 100 entreprises...

Cette situation va accroitre l’affaiblissement de la souveraineté économique de la France. Sont plus particulièrement concernés des secteurs considérés comme critiques : la santé, l’agroalimentaire, les entreprises fournissant les matières premières stratégiques des secteurs de la métallurgie et de la chimie, et l’électronique. La tentation aurait été grande, pour le gouvernement de mettre sur la table 10 milliards d’euros sur les impôts de production après avoir lancé – effort louable, un plan aéro et un plan auto. Car l’enjeu est de taille : aujourd’hui des milliers de PME sont sous anesthésie et vont connaître un réveil violent au fur et à mesure que s’écarte le scénario espéré de reprise en V. Comment vont-elles payer leurs charges, leurs taxes, leurs impôts et rembourser en avril ou mai prochain les premières échéances des prêts accordés au printemps 2020 ? «De très belles entreprises ‘’Vitrines de l’industrie du Futur’’ vont mettre la clé sous la porte alerte Bruno Grandjean, le président de l’Alliance industrie du futur. Dans l’aéro ou l’auto, plus on descend dans la chaîne de valeur, plus les entreprises sont abandonnées » Non ! Le gouvernement n’a pas eu cette tentation. Il a fait le choix d’un plan de soutien à l’investissement dans des secteurs stratégiques pour la résilience de notre économie. Un plan dont le marqueur principal est un fonds d’aides aux entreprises d’un montant de 100 millions d’euros pour 2020, pour accélérer la relocalisation, la modernisation et la transformation écologique de secteurs critiques, dont l’industrie électronique.

6 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Donc 100 millions à partager entre les entreprises de la santé, de l’agroalimentaire, les 1 000 entreprises (dont près de 500 soustraitants) de la filière électronique et le secteur des intrants industriels. Pour en bénéficier, les entreprises sont appelées à présenter des projets, au plus tard le 17 novembre prochain d’un montant minimum de dépenses de 1 million d’euros. Selon la nature des projets, et la taille des entreprises l’aide de l’état, sous forme de subvention, allant de 25% à 80% (dans la limite de 800 K€). Soit dans l’hypothèse où le montant moyen des projets serait de 2 M€ avec une aide moyenne de 50%, ce sont donc 100 entreprises qui profiteraient de ce plan. L’industrie est le socle du pays. Les grandes puissances mondiales sont d’abord des puissances industrielles. En France c’est parce que l’industrie a reculé, notamment du fait de la mode «fabless», que l’Hexagone ne cesse de reculer dans les classements mondiaux, de perdre ses savoir-faire, au point pour l’éducation nationale de supprimer l’enseignement de l’électronique … Alors que nous risquons d’assister en 2021 à l’hécatombe de dizaines de milliers de PME, peut-on vraiment croire à la relance de notre industrie si l’appel à la résilience de notre économie concerne uniquement 100 entreprises…


ÉVÈNEMENT GRATUIT !

Kurtz Ersa FRANCE – 04 et 05/11/2020 à Wertheim

JOURNÉES TECHNOLOGIQUES. DRIVEN BY KURTZ ERSA. Vous pouvez vous attendre à un séminaire riche en informations:

Enfin, la normalité est revenue ! C’est pourquoi nous sommes très heureux de vous inviter aux «Journées technologiques Kurtz Ersa FRANCE» les 4 et 5 novembre 2020 à Wertheim, le siège historique de Kurtz Ersa. Bien entendu, notre manifestation se déroulera dans le strict respect des mesures sanitaires. Profitez de cette rencontre pour échanger avec nos experts sur vos thèmes de préoccupations du moment. Inscrivez-vous rapidement, le nombre de places est limité – vous recevrez en temps utile les informations détaillées qui nous permettront de vous accueillir dans les meilleures conditions. Votre contact Anne Reymann au +33 3 88 09 14 86 ou envoyer un e-mail à anne.reymann@kurtzersa.com.

La technologie traversante THT et ses solutions de brasage à la vague et de brasage sélectif Les avantages du brasage basse température LMPATM-Q Les solutions pour les nouveaux défis de la sérigraphie et de l’automatisation L’augmentation des performances d‘un four à refusion avec une technologie de mesure intégrée et l‘utilisation d‘une chambre sous vide Nous vous présenterons également des solutions 4.0 pour optimiser votre productivité Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer aux journées technologiques qui comprendront des présentations théoriques et des essais pratiques, nous restons à votre disposition Rémy Lutz +33 6 07 78 01 87 – remy.lutz@kurtzersa.com

Rainer Krauss, General Sales Management Kurtz Ersa FRANCE | 2, avenue de Wissembourg | 67500 Haguenau | E-mail: kefrance@kurtzersa.com


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE ! Les fabricants d’électronique

ROBERT BOSCH 14125 MONDEVILLE Contact : Laurent COLIN laurent.colin@fr.bosch.com Tél. : +33 (0)2 31 70 40 00 www.bosch.fr CORONAVIRUS COVID - 19

PRET DE MAIN D’OEUVRE En cette période de crise sanitaire où certain(e)s d’entre vous peuvent rencontrer une baisse ou une hausse d’activité, le SNESE relaye le dispositif d’annonces de prêt de main d’œuvre mis en place par l’UIMM. Ce dispositif permet de mettre

Pourquoi le SNESE ? Les professions ont toujours ressenti le besoin de se doter d’instances collégiales, y compris celles dont les ressortissants font preuve du plus fort esprit d’indépendance et d’autonomie. En 1983, la sous-traitance électronique française a été confrontée à cette nécessité ; c’est sur cette base qu’a été créé le Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique - SNESE. Les missions du SNESE sont celles de toutes les organisations professionnelles :

LE CLUB DES PARTENAIRES PANASONIC INDUSTRY EUROPE GmbH 85521 OTTOBURN - ALLEMAGNE Contact : Jérôme CLOUET Jerome.clouet@eu.panasonic.fr Tél. : +33 (0)7 85.94.67.37 www.eu.industrial.panasonic.com

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

facilement en relation des entreprises confrontées à une baisse d’activité depuis la pandémie, et d’autres, qui au contraire n’ont temporairement pas de main d’œuvre suffisante pour honorer leurs commandes. Ce dispositif, piloté par les UIMM Territoriales, est encadré et sécurisé (voir cette vidéo de présentation pour les

entreprises : https://youtu.be/ s8TKyReqpos) : - Le contrat de travail n’est ni rompu, ni suspendu. Il est maintenu tout comme le salaire à 100% - Le salarié est volontaire et la mise à disposition fait l’objet d’un avenant au contrat de travail - Les entreprises signent une convention de mise à disposi-

tion - Le salarié garde le lien avec son entreprise et conserve un seul employeur ; les avantages conventionnels sont préservés - Le salarié réintègre son poste ou un poste équivalent à la fin de la mise à disposition - Le salarié qui refuserait une mise à disposition ne peut-être li sanctionné, ni pénalisé

Il n’y a plus aujourd’hui de production sans prise en compte des aspects environnementaux. L’industrie du futur non seulement porte son propre impact comme une donnée constituante mais, en plus, il s’agit de la concevoir comme un modèle de développement durable. Bruno Grandjean

Président de l’Alliance Industrie du Futur Pour accompagner votre réflexion sur cet enjeu, l’Alliance Industrie du Futur a éditer un guide explicatif qui comprend également la liste des usines Vitrines ayant déjà mis en œuvre des actions, que vous pouvez contacter pour un partage d’expérience.

Ce Guide est disponible dans votre Espace Adhérent, à la rubrique Veille Environnementale.

AGIR, pour accompagner le développement de toutes les entreprises adhérentes.

environnemental. Des groupes de travail sont créés en fonction des besoins et leur nombre n’est jamais définitif. Le SNESE est administré par un Comité Directeur de 16 membres élus par l’Assemblée Générale. Il se réunit 10 fois par an et aussi souvent que l’exige l’intérêt de la profession. Tous les adhérents peuvent assister au Comité Directeur.

- Conception et Production de Systèmes Electroniques qui forme des étudiants au techniques d’assemblage en électronique, de la Licence PASTEL – Production Automatisée des Systèmes Electroniques, de l’IFTEC et l’Institut de Soudure.

RASSEMBLER, REPRÉSENTER, AGIR

Aujourd’hui, le SNESE regroupe plus de 200 entreprises. Il est reconnu par le Gouvernement et de nombreuses institutions, les donneurs d’ouvrage et les fournisseurs de l’industrie électronique et numérique. Son programme d’actions au service de la profession ne cesse de s’étoffer. Le SNESE est également membre de la FIEEC – Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de communication, du Comité Stratégique de la Filière Electronique (CSF-E) et du CENAST. L’union fait la force !

RASSEMBLER, pour faciliter la circulation d’informations et les transferts d’expérience, pour promouvoir les synergies entre spécialistes confrontés au même environnement économique. REPRÉSENTER, pour veiller au respect des intérêts professionnels de toutes les entreprises concernées par les acteurs économiques et institutionnels avec lesquels elles sont amenées à travailler.

LE SNESE, un lieu de réflexion et de débat Qu’il s’agisse de définir une politique commune ou de s’intéresser à des problèmes spécifiques, le SNESE organise le dialogue. Pour justifier son rôle d’organisme représentatif, le SNESE consulte régulièrement ses adhérents sur des sujets donnés et les informe sur l’environnement législatif, technique, économique, organisationnel,

8 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

LE SNESE, une organisation professionnelle reconnue Le SNESE participe directement aux réflexions de multiples institutions et organismes qui construisent chaque jour l’avenir de la fabrication électronique. : • La Direction Générale des Entreprises – DGE du ministère de l’Economie, des Finances. • Le CENAST – Centre National de la Sous-traitance. • De nombreux syndicats professionnels (mécanique, plasturgie, composants électroniques et fournisseurs, etc.). • Pacte PME. Le SNESE est également partenaire de la licence professionnelle de niveau II / bac+3 CPSE

LE SNESE, vecteur de promotion et de communication Les activités du SNESE dans le cadre de la communication et de la promotion permettent la diffusion d’informations directement utiles aux adhérents ou à la représentation de la profession, ainsi que la transmission d’informations à destination des partenaires de son environnement, les clients notamment. • Le label Compétences : il a pour objectif de mettre en valeur et la reconnaissance des compétences des entreprises adhérentes auprès des prospects/clients et institutions et de faciliter la diffusion et la mise en œuvre des bonnes pratiques dans différents domaines. Le principe d’attribution du label est calqué sur les grands


PEMTRON, LA VISION D’AVENIR PAR EXCELLENCE ! Une programmation simple et rapide Un SPC au service de vos performances

Un service de proximité depuis plus de 30 ans Une solution complète pour votre ligne de production électronique SPI 3D  • AOI 3D : TOP/Bottom - Inline/Offline  • Conformal Coating Contact : www.fenwick.fr

Gilles Figueira +33 1 40 10 69 37 gfigueira@fenwick.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 9


INFORMATIONS > SNESE met aux clients et fournisseurs d’identifier les sous-traitants les plus performants. Il permet également aux sous-traitants d’identifier des partenaires complémentaires. • Les Cahiers de l’Industrie Électronique & Numérique : le SNESE est partenaire de la revue d’informations commerciales et techniques paraissant quatre fois par an et diffusée à l’ensemble de la filière électronique. Les adhérents du SNESE bénéficient d’avantages tarifaires importants sur les annonces commerciales. • Le GUETTEUR : système de mise en relation entre donneurs d’ouvrage et sous-traitants, exclusivement réservé aux adhérents. • La veille environnementale : la protection de l’environnement est un élément maintenant indissociable d’une production électronique de qualité. Les adhérents sont informés en permanence de l’évolution, de la réglementation. • La veille juridique • Net Tronic’S : pour vous permettre de réduire vos excédents de stocks (Net Tronic’S l’offre) et rechercher les composants qui vous manquent (Net Tronic’S la demande) • Des Conditions Générales de Ventes : déposées

*

officiellement au bureau des usages du Tribunal de Commerce de Paris, elles sont les bases d’une relation équilibrée entre les sous-traitants et leurs clients. Le SNESE met également à la disposition de ses adhérents un contrat type, une formule de révision de prix, etc. • Job Tronic’S : Les offres et les demandes d’emploi de la filière électronique et numérique • CANAL SN’Z : une revue de presse hebdomadaire qui dresse un large panorama de l’actualité des entreprises et leur environnement socio-économique. • Le Club des Partenaires : de nombreuses entreprises et institutions ont besoin d échanger en permanence avec le monde de la sous-traitance électronique. Ils se retrouvent au Club des Partenaires, reçoivent les mêmes informations que les adhérents, bénéficient des mêmes avantages et services (Répertoire, salons, services web, tarifs préférentiels Les Cahiers, etc.). À leur contact, les adhérents du SNESE découvrent les nouvelles tendances du marché, les évolutions technologiques, etc. • Le site www.snese.com : dans l’espace adhérents, des fiches conseil, des notes d’information, des études économiques, …

Ce site est également une vitrine permettant à l’ensemble de l’industrie électronique d’accéder aux excédents de stocks de composants des adhérents (Net Tronic’S), aux offres et demandes d’emplois (Job Tronic’s), aux offres d’investissement (Invest Tronic’S) et à la valorisation des compétences des entreprises adhérentes (label compétences). • GSC - Garantie Sociale des Chefs et Dirigeants d’entreprises : tout chef d’entreprise a besoin d’être garanti, en cas de perte d’emploi, au même titre qu’un salarié. • Club HA&SCM – pour les acheteurs qui échangent des informations sur les fournisseurs, les contrefaçons ; etc. Autres services : Formations et normes IPC à tarif préférentiel, dématérialisation, GPAO - veille juridique - études économiques - indicateurs économiques – formations - missions à l’étranger - représentation dans les salons professionnels. Les cotisations versées à une organisation professionnelle par des entreprises soumises à un régime réel d’imposition constituent par nature une charge déductible du revenu imposable de ces entreprises.

Ensemble, agissons pour plus de fabrication électronique en France

RASSEMBLER

REPRÉSENTER

AGIR

*

- 50% sur la cotisation de la 1ère année

Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique en France et services associés

LES PROS DE L’ÉLECTRONIQUE REJOIGNENT LE SNESE Tél : +33(0)2 98 55 04 56 - info@snese.com - www.snese.com

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Design : dcomconseil.com - crédit photo : iStock / DESKUBE / invincible_bulldog / oksana latysheva / Eduardo Fuentes Guevara

principes de la certification ISO. • e-FICIO : Application logicielle conçue par le SNESE pour permettre aux adhérents de déterminer avec précision leur cout horaire. • traducteur universel permettant aux entreprises de communiquer entre elles. C’est une solution permettant, à un fournisseur de pouvoir échanger des informations numériques (EDI) relatives à sa production et à sa logistique, avec son client en toute sécurité, indépendamment des standards d’échanges utilisés par l’un ou l’autre. TICIO est la solution déchanges de données de nouvelle génération accessible à tous. Son faible niveau d’investissement de départ ainsi que la facilité de sa mise en oeuvre, font de TICIO la solution idéale pour les PME souhaitant se connecter à leurs clients ou fournisseurs en EDI, sans avoir de compétences particulières dans ce domaine et à moindre coût. TICIO est la porte ouverte des EMS à l’Industrie du Futur • Le Répertoire Officiel des Fabricants d’Électronique et services associés : c’est l’unique base de données dédiée exclusivement à la soustraitance. Le Répertoire per-


NANO IMPRESSION 3D TECHNOLOGIE ADDITIVE

Distribué par

keeping you ahead.

NanoDimension confie la distribution de ses équipements DRAGONFLY LDM, de ses Nano encres et de sa technologie associée AME1 à Accelonix France. ➜ Prototypage de circuits imprimés complexes : multicouches, doubles-faces ➜ Rapide et en toute autonomie : maîtrise de sa Supply Chain ➜ Réalisation de MID2 de nouvelle génération : grande liberté de design ➜ Nano impression de circuits complexes doubles-faces, multicouches, en 3D non planar avec impression dans leur structure de composants passifs sans contrainte axiale ➜ Dépose simultanée par jet d’encres conductrices à base de nanoparticules Ag, frittées et encres diélectriques, polymérisées en cours de process pour l’impression de circuits complexes 1 2

Additive Manufacture Electronic Molded Interconnect Devices

Accelonix SAS PA du Long Buisson • 260, rue Clément Ader 27000 Evreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 E: sales@accelonix.fr Accelonix delivers innovative solutions to electronics organisations around the world www.accelonix.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 11


DOSSIER > ASSEMBLAGE

Europlacer célèbre ses 50 ans d’activité. Par Alain-Michel CERETTI, Business Development & France Sales Manager Europlacer Industries. Le Mercredi 8 Juillet 2020 a marqué une étape importante pour Europlacer. Cela faisait 50 ans jour pour jour que la société fondatrice, Blakell Systems Ltd, a été constituée et enregistrée en Grande-Bretagne par son dirigeant Pat Kellard. Un demi-siècle d’existence en ayant surmonté toutes les crises, toutes les mutations technologiques et vagues de délocalisation. 50 ans d’existence avec toujours la volonté farouche de fabriquer sur place en France des machines complexes à très forte valeur ajoutée. Depuis maintenant un demisiècle, l’activité du groupe Blakell s’est renforcée et est désormais mondialement connue et reconnue pour l’ultra-flexibilité de ses équipements de placement de composants électroniques montés en surface de marque Europlacer, ainsi que pour ses machines haut de gamme de sérigraphie de marque Speedprint. Pour rappel, Blakell a fait l’acquisition d’Europlacer en 1991 et de Speedprint en 1998. Aujourd’hui, le groupe Blakell Europlacer est le plus grand fabricant mondial indépendant et non coté en bourse d’équipements industriels d’assemblage CMS.

Avant de s’intéresser au marché de la fabrication électronique, Blakell Systems était historiquement une société d’ingénierie et de conseil spécialisée notamment dans la fabrication de feux de circulation, de chariots élévateurs et de systèmes de levage pour moteurs. Le tout premier produit dédié au secteur de l’électronique proposé par Blakell fut une machine dite « d’aide à l’insertion » : Un système de guidage et d’assistance optique pour aider l’assemblage manuel des composants traversants. C’est une acquisition externe qui en 1987 propulsera la société Blakell au cœur de l’industrie du placement automatique de composants électroniques, la positionnant aux portes du secteur encore émergeant des technologies CMS

Monsieur Pat Kellard, une véritable légende de l’industrie et fondateur de la société Blakell, a commencé son activité en 1970 avec seulement 10 livres sterling en poche. En 2019, le groupe Blakell Europlacer a réalisé un chiffre d’affaires de 33 millions d’Euros et compte 700 clients répartis dans 40 pays différents. Le groupe emploie aujourd’hui plus de 180 salariés dans le monde,

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Pat Kellard, fondateur de Blakell Europlacer

et parmi ses salariés, plusieurs font état de plus de 40 ans de services. En mémoire de son fondateur, Europlacer a récemment adopté la devise PAT : Performance, Adaptabilité, Trust [« Confiance » en français] dans son logo. Un affichage clair de ses valeurs et de son engagement éthique « Ce que nous sommes devenus aujourd’hui, nous le devons entièrement à ce que nous étions hier », explique Robert Conway, président du groupe. « Pat Kellard a posé des fondations solides. » Europlacer est spécialisé dans le développement de machines pour l’assemblage des cartes électroniques depuis les années 70.

Europlacer a inventé les premiers feeders intelligents dans les années 80, puis a obtenu un succès significatif avec ses machines de placement EP928 et EP600 dont certaines produisent encore. Depuis, plus d’une douzaine de modèles de machines de placement ont été développés et produits. Aujourd’hui la plateforme atom s’impose comme le fleuron de la gamme des machines de pose CMS, mais c’est iineo, la machine hyper flexible d’Europlacer, qui est le moyen de production le plus populaire que l’entreprise ait jamais fabriqué avec pas moins de 550 installations dans le monde. Si toutes les machines iineo aujourd’hui produites étaient placées de bout en bout sur une même ligne, celle-


MV6e omni 2 machines en 1

AOI 3D OU SPI À VOUS DE CHOISIR La MV6e OMNI 3D première plateforme AOI/SPI sur une seule machine grâce à la fonction SWITCH. MV6e OMNI 3D disponible en ligne ou à chargement manuel. Ce n’est pas pour rien que la MIRTEC MV6e OMNI est en France l’AOI 3D préférée des sous-traitants. Machine de démonstration disponible

www.europlacer.com +1 813 246 9500

+33 (0)2 5131 0303

+49 (0)60 419 692 300

+39 (0)40 0640 180

+44 (0)1202 266500

+86 (021) 5868 3500

519 US Highway 301 South

Route de Cholet

Im Böning 24

Strada Monte d’Oro 4

30 Factory Road

Floor 1, Building 1

Tampa, FL 33619

85620 Rocheservière

63695 Glauburg

34147 Trieste

Upton Industrial Estate

No.80 Huashen Road,

USA

France

Germany

Italy

Poole , Dorset BH16 5SL

Shanghai Waigaoqiao

contact@europlacer.com

contact@europlacer.fr

contact@europlacer.de

contact@europlacer.it

UK

Free Trade Zone,

contact@europlacer.co.uk

P.R.China 200131

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembrecontact@europlacer.cn 2020 - n° 105 - 13


DOSSIER > ASSEMBLAGE

ci serait longue de 1,6Km. Comme pour la machine atom, iineo est réputée pour son importante capacité de chargement de composants (une qualité appréciée notamment dans l’univers de la sous-traitance et de l’Aéronautique). Europlacer remercie tous les industriels qui depuis ces dernières cinq décennies lui ont fait confiance, mais aussi tous les salariés qui dans le monde font le groupe. Europlacer est préparé pour les défis de demain avec toujours l’ambition de fabriquer en France les meilleures machines de pose CMS.

A propos de Blakell Europlacer Le groupe Blakell Europlacer comprend Speedprint Technologies, Europlacer et Blakell Europlacer Distribution. Ces trois entités sont particulièrement actives et présentes dans le secteur de l’assemblage de cartes électroniques avec des solutions technologiques mais aussi des services d’expertises dans le monde entier. Speedprint Technologies est un fabricant et fournisseur d’équipements de sérigraphie utilisés dans les processus d’assemblage en surface. Europlacer est un fabricant et fournisseur d’équipements de placement de composants en surface. Europlacer avec son département Distribution,

14 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

augmente en France son offre de machines de sérigraphie et de placements CMS par une gamme d’équipements associés comme les machines AOI et SPI Mirtec, les machines de Nettoyage PBT, les fours de refusion BTU et la transitique de PCB SovTech.

EUROPLACER INDUSTRIES Alain-Michel CERETTI Business Development & France Sales Manager +33(0)2 51 31 03 03 alain-michel.ceretti@europlacer.fr www.europlacer.com


provided by Cepelec

LUSIVE

UTÉ EXC OUVEA

R-NH M r e s bra Pâte à ance Perform n io Innovat N

&

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 15


DOSSIER >

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

Le mirage du fabless a t’il vécu ?

Par Bernard BISMUTH Professeur MBA HEC

FABLESS est un terme introduit en 2001 pour annoncer une stratégie de cessions des centres de production afin de se concentrer sur la conception de produits. Le terme a été perçu et reçu comme « ‘Sans fabrication’ ou ‘On ne fabrique plus ici’» et a eu un impact très négatif sur l’industrie et sur les formations industrielles de nos jeunes.

pays pourraient se contenter de fabriquer et laisser les autres penser ont fait preuve d’inculture et de mépris pour ceux auxquels ils ont transmis la fabrication.

Jusqu’en 2001, les grandes industries en Europe, USA et Japon avaient leurs propres centres de production et leur supply chain de soustraitants souvent dans leurs propres pays.

‘ Bravo !’ au peuple chinois et aux peuples asiatiques pour leur formidable progression et les centaines de millions d’emplois créés. Que l’Asie se soit développée par la délocalisation de la fabrication est une très belle histoire.

S’en est suivie la cession de ces centres. Les grands groupes industriels se sont concentrés sur la conception de leurs produits et ont délocalisé en Chine tout ce qui était fabrication et les maillons des chaines ou filières en ont beaucoup souffert. J’ai vu s’organiser les délocalisations et me souviendrai toujours de celui qui m’a dit « Vous ne comprenez rien, nous sommes un pays de penseurs et de concepteurs et on va tout faire fabriquer ailleurs dans des pays pas chers ; mais on gardera les centres de recherche et la maitrise du produit.». La recherche et toute la chaine de valeurs ont suivi la production et le produit final est parti avec. Ceux qui ont imaginé que des

La Chine en récupérant la production a su investir, développer la recherche, ses ingénieurs, devenir à la pointe du progrès en développant sans faiblesse tous les maillons de la chaine jusqu’au produit final.

Mais en ce qui nous concerne en Europe, cela ne doit pas se traduire par une dépendance complète et il nous appartient de préserver les différents maillons des chaines de valeur à un niveau qui ne compromette pas notre indépendance. Nous devons aussi fabriquer car la production est une étape cruciale de la chaine de valeur, elle accompagne l’innovation, et crée des emplois tout autour d’elle. Ne plus fabriquer précipiterait l’Europe vers une phase de régression. C’est une décision stratégique à adopter et un changement de culture à imprimer dans tous les domaines que de relancer l’industrie en le faisant dans tous les maillons des chaines.

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

En Europe il n’y a pas d’engagement à moyen terme de grands donneurs d’ordre de la filière électronique (sauf dans le domaine défense), ni de volonté clairement exprimée des gouvernements. Les sous-traitants en Asie, eux, confiants d’être considérés comme des maillons stratégiques par leur gouvernement et leurs clients, ont investi et investiront dans les meilleurs équipements et personnels. Les pays asiatiques font des ensembles dans la supply chain en reliant tous les maillons dans des lieux proches les uns des autres sous forme de cluster. Les sous-traitants européens sont prêts à investir et recruter, si les grands donneurs d’ordre les soutiennent en s’engageant sur des relations durables et en les impliquant dans des nouveaux programmes. Pour les grandes entreprises la préservation des maillons d’une chaine peut devenir un facteur économique gagnant grâce à la

plus-value de la relation fournisseur client créée par la proximité et porteuse de valeur pour les deux. Produire en France et en Europe ne doit pas être un exploit, un entêtement, une course sans fin contre la délocalisation mais une vraie stratégie, respectée et nécessaire. La relance industrielle est une idée forte porteuse d’emplois, de création de valeur ajoutée et de sécurité pour toute la chaine. 2020 tout a changé ! Les derniers mois ont tout changé, la dépendance de notre industrie a été mise en lumière et est devenue une véritable préoccupation et un vrai danger. Des tensions entre la Chine et les USA provoquent des blocages d’approvisionnement dans des maillons critiques de la supply chain, la pandémie a mis en évidence qu’il faut disposer de maillons solides et locaux tout au long de la chaîne. Dans des périodes mou-


Vos besoins, nos expertises pour l’électronique du futur Parce que les besoins d’hier ne sont pas les besoins de demain, notre équipe accompagne nos clients au quotidien pour améliorer la production et le test de cartes électroniques. L’accent est mis depuis toujours sur l’innovation pour soutenir les mutations technologiques avec une offre d’équipements et de services adaptés à chaque étape du process.

OMRON VT-S730-H AOI 3D jusqu’à deux fois plus rapide grâce à ses 2 projecteurs moirés associés à la technologie de traitement d’image. seica@seica.fr www.seica.fr Test - Assemblage - Automatisation - Usine Connectée - Impression 3D

nous suivre

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 17


DOSSIER >

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

3% de la production mondiale En 2020 en France il y a 1500 emplois, 25 000 sur toute l’Europe et en Asie 3.000.000 d’emplois. La fabrication actuelle uniquement sur des pays tels que la Thaïlande ou le Vietnam est supérieure à celle de l’Europe.

vementées des ruptures d’approvisionnement pourraient compromettre toute la chaine. La proximité est un atout qui reprend sa valeur. La chaine a sa valeur, celle du maillon le plus faible. Il devient dangereux de ne devenir qu’une Europe de consommateurs La bataille n’est pas perdue car les industries Européennes survivantes de la délocalisation sont actives et de qualité et je vais prendre un exemple dans lequel j’ai vécu 40 ans de carrière. Le circuit imprimé dans la Filière Electronique Le circuit imprimé est un maillon de la chaine de fabrication de l’électronique pratiquement présent partout. Un circuit imprimé est un support permettant de maintenir et de relier électriquement un ensemble de composants électroniques entre eux, dans le but de réaliser un circuit électronique complexe. Ce sont ces cartes vertes que vous voyez souvent dans un équipement et sur lesquelles on vient braser les composants ensuite. Ce n’est pas un produit standard. Pour chaque application on conçoit un circuit imprimé sur mesure.

C’est un maillon stratégique et très technique dont la technologie évolue très vite. L’électronique est maintenant partout, du jouet à la fusée et au respirateur. La complexité de ses circuits imprimés permet des dizaines de milliers d’interconnexions dans des smartphones ou dans la voiture électrique par exemple. En 1990 il y avait en France 200 entreprises fabriquant des circuits imprimés, 5000 emplois directs et de grands espoirs dans le futur. Le chiffre d’affaires correspondrait aujourd’hui à 500 millions de dollars. Depuis l’électronique est incontournable dans presque tous les secteurs : transports, télécom, médical, défense, produits grand public … Pourtant en 2019 le chiffre d’affaires des circuits imprimés fabriqués en France n’est plus que de 150 millions de dollars (0.2% de la production mondiale) avec une quinzaine d’entreprises alors que le chiffre mondial de fabrication de circuits imprimés est de 70.000 millions dollars soit 500 fois plus qu’en France. L’Europe ne fabrique que 2.000 millions de dollars soit

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Les fabricants de circuits imprimés Européens survivants de l’effet FABLESS sont pour une bonne partie des entreprises solides techniquement qui, s’ils avaient un engagement sur le futur, pourraient accompagner les grandes évolutions à venir et apporter beaucoup. Il ne s’agit pas de relocaliser la production asiatique mais le petit pourcentage gardé et préservé du marché Européen apporterait beaucoup en termes de maitrise du produit final, en termes d’innovation, en termes d’emploi et de préservation d’une indépendance. Auront-ils leurs chances ? Quoi faire pour quitter le temps du FABLESS ? Modifier les liens et les engagements le long de la Supply Chain. Sauver les grandes entreprises ce doit être aussi sauver les maillons de la supply chain qui conduisent au produit final. On doit conditionner l’appui apporté par les pays aux grandes entreprises au respect d’un quota de production minimum dans les différents maillons tout le long de la chaine et aux implications de ces maillons dans les nouveaux projets. Enseignement  Le FABLESS a donné à l’industrie une terrible perception négative auprès des étudiants, de leurs parents et des enseignants.

L’Education Nationale pourrait favoriser l’enseignement industriel nettement mieux qu’actuellement car on ne pourra pas remonter d’usines sans les compétences. La formation en Electronique a besoin d’un grand changement car l’Education Nationale a arrêté la plupart des formations pratiques. Aides et actions fiscales pour l’industrie - Aide à l’embauche des jeunes en prenant une partie du coût des apprentis/ l’alternance/stages. - Aide aux investissements et à la transformation numérique. - Baisse des impôts de production (créatrice de beaucoup de valeur ajoutée). - Aide aux projets collaboratifs entre les maillons des chaines ainsi qu’avec les centres de recherche. - Soutien prioritaire des maillons des chaines industrielles créant des emplois industriels en Europe car un emploi industriel crée 2 emplois autour de lui. - Exonérer d’impôt sur les sociétés les résultats remontés aux fonds propres ou réinvestis dans l’entreprise. Conclusion Ce que nous venons de vivre et les tensions potentielles existantes doivent nous pousser à changer. La mondialisation future doit s’accompagner de la préservation de notre indépendance, du développement de l’industrie et de l’emploi en Europe. Bernard BISMUTH Président du Club Rodin Chef d’entreprise dans la filière du circuit imprimé pendant 40 ans. Actuellement Professeur MBA HEC.  bdebconsulting@gmail.com


®

Training Center

«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS»

®

Authorized Distributor

Pb

Pb

www.iftec.fr

CENTRE DE RESSOURCES ET DE FORMATION SUR LES PROCEDES DE FABRICATION DES CARTES ÉLECTRONIQUES : Conception, Circuits imprimés, Brasage des composants, Câblage filaire, Certifications IPC

Décret Qualité Formation : IFTEC éligible Datadock Z FORMATION CONTINUE Z CERTIFICATIONS IPC Z TRAVAUX D’EXPERTISE Z VENTE NORMES IPC

NOUVEAUX STAGES : Nº 102 LES CARTES ÉLECTRONIQUES (Session délocalisée à Angers - Visite de l’atelier de We Network ) N°14 INITIATION AU BRASAGE AU FER N°52 MISE EN ŒUVRE DU PRESS FIT (des DFM au montage et contrôle) N°67 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-A-610 (CSE) Acceptabilité des assemblages électroniques N°68 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-WHMA-A-620 (CSE) Exigences et critères d’acceptabilité pour l’interconnexion des faisceaux de fils et de câbles N°69 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-7711/7721 (CSE) Reprise, modification et réparation des assemblages électroniques

IFTEC - 33 rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - Tél.: +33 (0)1 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 19


DOSSIER >

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

Covid, relocalisation et souveraineté La crise économique déclenchée par le Covid a augmenté la fréquence d’utilisation de 2 mots : relocalisation et souveraineté.

chaînes d’approvisionnement (« supply chains »). Il faut donc relocaliser « à portée de camions » et non plus à portée d’avions, car la crise Covid n’a pas bloquée le transport routier. Pour relocaliser la supply chain d’un secteur industriel il faut la connaître dans toute son étendue. Or cette connaissance est floue. Plusieurs cabinets de conseils viennent de tenter des études de filière en partant de la demande, mais buttent sur le fait que les entreprises en amont de la filière sont multisectorielles.

La souveraineté, car la fermeture temporaire ou partielle d’usines a fait apparaître un manque de composants pour des industries stratégiques... La France, qui fut un leader des terres rares dans les années 70 en les extrayant des sables noirs d’Australie, ne l’est plus, remplacée depuis 3 décennies par la Chine, mais qui ne vend les terres rares que sous forme transformée, notamment d’aimants pour moteurs, ce qui a fait disparaître la quasi-totalité des entreprises européennes fabricant des aimants. La relocalisation, car l’arrêt du transport aérien a fait remarquer que les laboratoires pharmaceutiques avaient transféré la production de médicaments essentiels totalement en Chine et d’une façon plus générale a mis en relief la fragilité des

Prenons le cas de 2 secteurs industriels particulièrement impactés par la crise Covid, que sont l’aéronautique et l’automobile. Le secteur automobile est très hiérarchisé. Le constructeur audite son équipementier. Celui-ci audite son fournisseur de rang 1. Ce dernier est en charge d’auditer le rang suivant, et ainsi de suite. Ce système permet une maîtrise des coûts, mais bride l’innovation transversale. En comparaison, TESLA intègre l’essentiel de sa supply chain dans 2 énormes usines, l’une en Californie pour l’assemblage des voitures, l’autre au Nevada pour les batteries. Les ateliers des fournisseurs sont acceptés dans ces usines. Cela permet de résoudre rapidement les difficultés qui apparaissent. Toutefois, le directeur de l’usine du

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Par Joseph PUZO PDG AXON’CABLE Membre académie des Technologies

Nevada dit que la seule fonction qu’il n’ait pas réussi à automatiser est le câblage. Le secteur aéronautique découpe l’avion en sousensembles qui sont produits sur des sites différents, puis assemblés. Par exemple pour un Airbus, le fuselage arrière est fait en Allemagne, les ailes en Angleterre et l’assemblage final à Toulouse. Chaque sous-ensemble a donc sa propre supply chain. Certes cette coopération internationale a pour objectif de vendre ultérieurement plus facilement les avions. Mais elle crée des difficultés de coordination. Lorsque Louis Gallois présentait en janvier 2008 son Business Plan « VISION 2020 » devant l’Académie des Technologies, il affirmait que son « problème le plus épouvantable était le câblage », car c’est le câblage qui interface tous ces sousensembles et il diffère selon les options désirées par le client final. Il pensait alors créer un service d’ingénierie de câblage pour régler ce problème, mais en définitive, il ne l’a pas fait et ses successeurs non plus. La racine de ce problème épouvantable serait-il ailleurs que dans le câblage ? dans la structuration de la supply chain ? Le monde industriel est en mutation. Tous les grands pays ont établi un plan industriel national à 5 ou 10 ans sous des appellations

diverses, d’usine du futur à smart industry. C’est l’Allemagne qui a le mieux formulé cette mutation en parlant de 4ème révolution de l’automatisation industrielle et en lui donnant l’acronyme 4.0, qu’il faut prononcer quatre-point-zéro. La 4.0 englobe la transformation numérique, la robotisation, la télémaintenance, l’analyse par intelligence artificielle… L’automatisation des processus fait perdre l’intérêt des localisations dans les pays à bas coût. Comme le disait déjà Nicolas HAYEK, qui redressa l’industrie horlogère suisse en lançant la Swatch dans les années 80 : « quand la part main d’œuvre représente moins de 15% de la valeur d’un produit, le lieu de production n’a plus d’importance ». Cette mutation s’accompagne d’un changement organisationnel : les projets doivent être menés par de petites équipes apprenantes et pluridisciplinaires. Ce changement a été conceptualisé en 2001 par 17 experts dans l’Agile Manifesto pour le développement rapide d’applications numériques. L’un d’eux, Jeff Sutherland, en a détaillé la méthode dans son livre de 2014 sur la méthode Agile Scrum « The art of doing twice the work in half the time ». Pour tirer tout le bénéfice d’une relocalisation, il faut certes concentrer toute la supply chain à l’intérieur d’un territoire restreint. Mais en outre la supply chain doit


STATIONS HAUTES PERFORMANCES Industrie 4.0

EFFICACITÉ DU SOUDAGE PAR INDUCTION

FER À SOUDER DE PUISSANCE 300 W

DESSOUDEURS AUTONOMES 150 W ET 300 W

ASPIRATION ET TRAITEMENT DES FUMÉES

STATION DE RÉPARATION POUR CMS

30, rue du Bois Moussay – Bâtiment DELTA ZAC du Bois Moussay 93240 STAINS Téléphone : 01 48 36 84 01 | Télécopie : 01 48 36 14 62 www.davumtmc.com

✦ VOS CONTACTS EN RÉGION ✦ SUD-OUEST

Romain Campanacci +33 6 70 62 57 87 rcampanacci@davumtmc.com

✦ OUEST, BRETAGNE, PAYS DE LA LOIRE

David Jacquet +33 6 07 81 22 20 djacquet@davumtmc.com

✦ RHÔNE-ALPES / PACA

Nicolas Verdun +33 6 07 81 18 05 nverdun@davumtmc.com

✦ ILE-DE-FRANCE NORD ET EST

Sébastien Bianconi +33 6 27 82 80 56 sbianconi@davumtmc.com

✦ NORMANDIE

Florent Radde +33 6 80 59 40 28 fradde@davumtmc.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 21


DOSSIER > compter le moins possible d’acteurs successifs. Déjà le Dr SHINGO dans son livre paru en français en 1983 sur la méthode Kanban, rebaptisée plus tard lean manufacturing, disait qu’il ne fallait pas acheter des composants, mais une fonction. A titre d’exemple, la fonction la plus proche du câble est le cordon, parfois appelé harnais en aéronautique, c’est-à-dire le câble équipé d’un connecteur à chaque extrémité, et qu’il suffit de brancher. Mais un harnais est le résultat de multiples étapes : le conducteur, le connecteur, les traitements de surface, l’assemblage… Chaque étape est encore souvent réalisée par une PME spécialisée. Pour réduire le nombre d’acteurs de la fonction harnais, il faut donc constituer une entreprise qui regroupe toutes ses étapes. Une telle entreprise est de la taille d’une ETI. Le fait que l’Allemagne compte plus d’ETI que la France s’explique aussi par ces regroupements d’étapes qui y sont plus fréquents. La relocalisation doit aussi

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

conduire à une souveraineté économique. Les USA ont mis en place 2 règlementations qui protègent leur souveraineté. D’une part la réglementation ITAR : pour acheter à une entreprise, dont les actionnaires sont américains, un composant dual, utilisable en civil comme en militaire, il faut donner le nom du client final et du projet. Et les USA s’en sont servis plusieurs fois ces dernières années pour bloquer des ventes françaises de satellites et de missiles. La communication du projet final est aussi un formidable outil d’espionnage industriel. Et d’autre part la règlementation « America first » : en situation de pénurie, comme celle provoquée par le Covid, une entreprise, dont les actionnaires sont américains, doit d’abord livrer ses clients américains avant les clients étrangers. Pour les connecteurs, la France comptait dans les années 80 d’importants et nombreux fabricants. Ils sont presque tous passés sous pavillon américain : Souriau, Berg, FCI, Bernier... La connec-

tique mondiale est désormais détenue à 50% par les américains, et la connectique aéronautique à près de 90%. Certes l’Europe a émis en 2018 une directive imposant une autorisation gouvernementale préalable pour la vente à un non-européen d’une entreprise spatiale, aéronautique, de défense ou considérée comme stratégique. Mais cette directive retranscrite en droit français ne semble pas avoir déjà été utilisée en France. La souveraineté économique met en œuvre les principes du colbertisme : une vision, un plan pragmatique, des analyses fréquentes. Charles de Gaulle les a mis en œuvre après la seconde guerre mondiale pour créer la filière nucléaire et la force de dissuasion françaises. Il l’a tenté pour la filière informatique en créant le Plan Calcul, une superbe prémonition de l’importance du numérique, mais avec beaucoup moins de succès face à l’hégémonie américaine d’IBM et d’Intel. Le Commissariat Général au

Plan, le CGP, créé par de Gaulle en 1946 et rattaché au Chef du Gouvernement, a perduré jusqu’en 2006. Pour relancer l’économie, faisant suite à l’impact du Covid, le premier ministre, Jean Castex, a confirmé le 8 juillet 2020 vouloir recréer un commissariat au plan* . Relocalisation de filières 4.0 et souveraineté économique seront donc au menu de ce nouveau CGP. *note de la rédaction :  le Haut Commissariat au Plan et à la Prospective a été créé et François BAYROU nommé Commissaire.

Rédigé le 1er août 2020 AXON’ CABLE est une ETI patrimoniale dont le siège est à Montmirail-Marne, fabricant de harnais. Elle a 20 filiales : Chine, Inde, USA, Brésil, Allemagne, Ecosse, Lettonie…. Elle compte 2 400 salariés, dont 1 000 en France. Elle réalise 150 ME de chiffre d’affaires dont 70% à l’export.

Il faut mettre fin à la désindustrialisation Aurons-nous un jour un gouvernement suffisamment lucide et fort pour mettre fin à cette débâcle ? Les grands patrons que vous citez sans les nommer, très intelligents mais dépourvus du simple bon sens, ont raisonné en dehors de contingences

pragmatiques et bien réelles de notre économie nationale. Ainsi, aujourd’hui on découvre que nos systèmes sociaux sont en grand danger de financement (santé, prévoyance, retraite). Un risque de rupture majeur est devant nous. C’est le résultat

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Par Paul RAGUIN

de l’abandon de l’industrie et des millions de salariés en France qui y cotisaient. Les grandes entreprises ont généré des profits qu’elles ont versés à des organismes souvent étrangers chargés de gérer plans de retraite extra territoriaux. Cet argent a quitté la France, privant

de ressources nos propres systèmes de santé – prévoyance désormais en déshérence


Fabrication des PCB : l’exemple autrichien Juillet 2020: le fabricant de Circuit Imprimé AT&S (N°1 en Europe) présente un programme d’investissement de 120 Millions d’euros (100M en machines et process et 20M en recherche et développement) pour son site de Leoben-Hinterberg afin d’y développer et augmenter la production de circuit imprimé support de « puces » (Integrated Circuit Substrate like circuit imprimé)

Ces « IC substrates » connectent les circuits imprimés de base aux puces et permettent d’augmenter considérablement les performances énergétiques et de rapidité de l’ensemble électronique. C’est un exemple à suivre pour la France. Sa réindustrialisation passera par l’investissement, la formation (réactivation des filières professionnelles et

apprentissage) la flexibilité de ses chaines de production (défiscalisation des heures supplémentaires par exemple) afin de rendre, enfin, nos métiers attractifs pour les jeunes et rentables pour des financiers adeptes d’un temps plus long. Le rebond est à notre portée.

Par Alain KAHN

Alain Kahn Président du Groupe CCI EUROLAM/CHIMIETECH SERVICES

Le prix ne doit plus être l’élément clé de la chaine de valeur des telecoms optiques Par Philippe BREGI Les récents événements l’ont encore montré, nous sommes tous dépendants des communications pour travailler, se distraire, se faire soigner et prendre des nouvelles de nos proches. Imaginez ce qu’aurait été notre confinement en l’absence de ce lien indispensable que nous apportent les télécommunications. La technologie qui a permis l’essor d’internet, de la visioconférence, du streaming et de tout ce qui constitue notre vie quotidienne sont les transmissions par fibres

optiques, un domaine où la France a été pionnière et leader durant une vingtaine d’années avant que des choix malheureux, au premier rang duquel le fabless, viennent détruire cette position dominante que nous pensions pourtant voir durer longtemps ; l’excellence de nos formations, la qualité de notre recherche et développement, l’inventivité de nos ingénieurs semblaient nous garantir ce leadership pour longtemps … et pourtant, en quelques années, cette industrie a été emportée et notre pays est de plus en plus dépendant de la seule

Chine pour cette technologie clé. Durant ma vie professionnelle, j’ai travaillé à 3 niveaux différents de cette chaîne de valeurs : - le niveau système, ayant été responsable au niveau mondial de la ligne de produits transmissions optiques d’Alcatel - le niveau composant optoélectronique, comme directeur du marketing, puis directeur des opérations d’Alcatel Optronics - le niveau boîtiers, comme PDG d’Egide.

La première surprise, quand on descend comme je l’ai fait dans la chaîne de valeurs, c’est de constater

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 23


DOSSIER >

que ce qu’on prenait pour un « raw material », un composant de base simple, est toujours plus complexe que ce que croit le niveau supérieur. Pour le constructeur ou le concepteur d’un système de transmission optique, une tête laser est un composant, donc un objet que l’on suppose simple. Pour le constructeur, ou le concepteur de tête laser, c’est là un produit bien complexe, puisque comprenant une puce laser, une fibre, une férule, un pigtail (ou queue de cochon pour les puristes), de nombreuses pièces mécaniques servant à l’assemblage du tout dans un boîtier hermétique qui lui n’est certainement qu’un composant. Et bien non, quand on découvre le monde du boîtier, on constate que ce composant aussi est bien complexe, puisque nécessitant des dépôts de nickel et d’or, un usinage délicat de haute précision, des inserts en céramique, un ou plusieurs tubes et parfois des fonds dissipants ou des perles de verre. Donc, chaque élément de la chaîne de valeurs est complexe et nécessite une expertise et un savoir-faire que nos entreprises ont mis longtemps à acquérir.

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

Malheureusement, au sommet de la chaîne, on ne perçoit qu’une chose : la pression des prix doit s’exercer sur tous les fournisseurs parce que des prix bas, c’est ce que demande le client final, dans notre cas, les opérateurs de télécom. Et c’est ainsi qu’une dizaine d’euros sur le prix d’un boîtier, ce qui n’est qu’un battement d’aile de papillon pour l’ouragan opérateur de télécoms, devient une pression sur les prix qui tire le fabricant de boîtiers vers le bas, met son activité télécoms en déficit, et risque ainsi de faire disparaître une expertise unique en Europe, mais hélas pas en Asie, car les Chinois ont les moyens politiques et économiques d’apprendre vite et les ressources financières pour éliminer tous leurs concurrents. L’opérateur de télécoms estil vraiment à ce point pressé par ses actionnaires à un point tel que pour une poignée d’euros, il va se rendre totalement dépendant de la Chine pour un composant critique ? Bien sûr que non ! La vérité est que l’opérateur de télécoms, comme d’ailleurs son fournisseur de premier niveau, l’équipementier de

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Ce n’est pas une critique adressée au personnel de la DGE, la Direction Générale des Entreprises, où j’ai toujours rencontré des interlocuteurs compétents et motivés, que de constater que ses moyens sont bien différents de ceux de la DGA et ne lui permettent pas le travail d’expertise menée par celle-ci, ni son soutien direct à des projets de développement portés par des PMEs et non initiés par les seuls Grands Groupes...

télécoms, ignore tout de la complexité et du savoir-faire unique présent plus bas dans la chaîne de valeurs. Et c’est bien par ignorance, et non par volonté, qu’ils se rendent, et rendent notre pays, dépendant des fournisseurs chinois. Alors, notre problème est-il donc sans solution ? Heureusement non ! La preuve : il est un domaine où la France a su garder une position de premier plan au niveau mondial, le domaine militaire. La France a su comprendre la complexité des chaînes de valeurs pour ses produits clés et a su préserver l’existence de petits fournisseurs en bas de chaîne mais au savoir-faire et à l’expertise unique. Cela nécessite une connaissance fine et approfondie de ces chaînes, un travail parfaitement réalisé par la DGA, la Direction Générale de l’Armement, qui s’est dotée des moyens pour étudier, comprendre et suivre les différents acteurs, même les plus petits. Ce n’est pas une critique adressée au personnel de la DGE, la Direction Générale des Entreprises, où j’ai toujours rencontré des interlocuteurs compétents et motivés, que de constater que ses moyens sont bien différents de ceux de la DGA et ne lui permettent pas le travail d’expertise menée par celle-ci, ni son soutien direct à des projets de développement portés par des PMEs et non initiés par les seuls Grands Groupes. Mais pour renforcer les moyens de l’industrie civile française, il faut sans doute une prise de conscience politique de l’importance


d’une industrie nationale ou européenne forte, basée sur un tissu de PMEs clés à protéger, afin d’éviter les délocalisations, le fabless, et la destruction des compétences qui s’ensuit. C’est ainsi qu’à terme sera assurée la pérennité de notre pays. Cette absence de visibilité globale sur l’ensemble de la chaîne est d’autant plus regrettable qu’aux différents niveaux élémentaires clients-fournisseurs les acheteurs de formation technique disparaissent rempla-

cés par des acheteurs de formation commerciale. Le problème n’est pas seulement que ces nouveaux acheteurs ne sont préoccupés que par la baisse des prix de leurs fournisseurs, sans se préoccuper de leur pérennité et donc à terme de la pérennité de leur propre entreprise quand celle-ci sera totalement dépendante de fournisseurs « bas coût » asiatiques. Le problème est aussi que ces acheteurs techniques savaient parfaitement expliquer leurs besoins à leurs fournisseurs

proches et les guider vers les meilleurs choix techniques. Ils comprenaient également leurs difficultés et savaient les défendre. Cette disparition des acheteurs techniques a sans doute plusieurs causes, mais l’une des causes principales est la désaffection des jeunes pour les métiers techniques et pour l’industrie. Là encore une volonté politique permettrait de redonner de la noblesse aux métiers industriels et de présenter aux jeunes

et à leurs formateurs la belle gamme de fonctions diverses, variées et motivantes qu’offre l’industrie. Philippe BREGI Membre du Club Rodin philbregi@gmail.com

La production en France, vecteur d’ascension sociale et d’enracinement de la culture du travail en France

Par Jean-Christophe PRUNET

Qui a-t-il de plus crédible qu’un patron qui a grimpé toutes les marches de l’entreprise ? De l’apprentissage en production à la direction ? Chose courante, voire valorisée, dans les grands pays industriels, la culture de l’élite et la faible présence des usines rendent cette vertu rarissime en France. Et pourtant, comment mieux bâtir la fidélité, la compétence, le succès, l’innovation (il y a autant d’innovation différenciante en production qu’en R&D) qu’en impliquant et donnant sa chance à tous ? Encore faut-il pouvoir le faire ! La production a ceci

d’unique, qu’elle ouvre ses bras à chacune et à chacun. Elle permet aux plus qualifiés d’évoluer rapidement vers de nombreux métiers et aux moins, ou peu, ou pas, qualifiés d’apprendre, de se former, et de rapidement contribuer, visiblement au succès collectif, puis pour les plus courageux, de se développer et d’évoluer sans limites. Démarrer en bas de l’échelle, et progressivement, 40 ans de carrière c’est très long, à force de courage, de chance et de volonté, grimper toutes les marches, surtout si la hiérarchie est elle-même issue, et supportrice de cette évolution de carrière vertueuse,

quelle fierté ! Mais encore faut t’il qu’il y ai une première marche, pas trop haute ! Pour réussir ce pari, il faut 2 choses indissociables : des productions modernes et source d’innovation sur le sol français. Partout, intégrées au paysage aussi bien urbain qu’en région, ouvertes, lumineuses, visibles de tous et respectées. Et de grands managers, responsables d’usines, d’entreprises mais aussi élus, responsables locaux, prêt à valoriser, supporter, aider, avec sincérité et conviction, tous ceux qui voudront, ou pourront, réaliser leurs rêves de carrières en production.

Jean-Christophe PRUNET Président Gajmah SAS Tel : 0033(0)6 85 76 92 20

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 25


DOSSIER >

( RE)LOCALISATION - REINDUSTRIALISATION

Le possible est français ! Quiconque aurait déclaré en 2019 qu’il est aussi stratégique de fabriquer des masques que des avions aurait été pris pour un huluberlu ! Et pourtant… Quiconque aurait déclaré en 2019 qu’il est aussi stratégique de fabriquer des masques que des avions aurait été pris pour un huluberlu, et pourtant… La dimension stratégique d’une activité reste une affaire d’appréciation dans un contexte précis. Mais finalement, comment un fabricant de parfum de luxe devient en quelques jours fournisseur de gel hydro-

alcoolique ? Comment une usine d’électroménager se reconvertit en producteur de vélo électrique ? Ils ont en commun l’expertise de savoir fabriquer, l’art de travailler la matière, cette faculté de transformer par la valeur ajoutée. Nos entreprises évoluent sur des marchés difficiles et associent du service, de la réactivité, une proximité. La situation actuelle doit (enfin) nous amener à porter une culture industrielle volontariste avec : - Un pacte de confiance (#grandsgroupesPME #administrationpartenaire #justeprix),

- Des équipes compétentes et engagées (#formations #managementinspirant #partagedesbénéfices), - Des ressources financières mobilisables (#fondspropres #investissements #fiscalitéincitative #réglementsàéchéance), - Un mix produit/service compétitif (#excellenceorganisationnelle #écoproduction #qualité #innovation). L’habitude de la complexité nous éloigne souvent du possible. Ce dernier se cache dans deux vertus : la sincérité et l’audace. Si nous voulons réellement fabriquer en France, rendons «le possible» français.

Par Maxime FRACHON

Maxime Frachon Président de CIRLY cirly@cirly.com www.cirly.com

Délocalisation et externalisation

Par Jean-françois MAHE

De par mon parcours dans des grands groupes industriels, j’ai pu vivre de l’intérieur les mises en œuvre des politiques « fabless » et la délocalisation de notre savoir-faire. Nous avons même formé de nouveaux acteurs loin de nos frontières pour qu’ils puissent atteindre le niveau d’exigences attendu. Mon appartenance à SelhaGroup depuis de nombreuses années m’amène à constater que le « fabless » de nos clients nous a conduit à reprendre certaines de leurs activités de fabrication ; notre raison de vivre en qualité d’EMS. Même si nos activités ont évolué dans le temps, notre cœur de métier reste la fabrication qui reste très loin

des considérations guidant le choix stratégique d’industrie sans usine - fabless. Cependant, nous avons été parmi les premiers EMS à proposer dans notre offre l’externalisation de certaines fabrications de nos clients au Maroc, répondant ainsi à leur exigence d’optimisation des coûts de main d’oeuvre. De mon point de vue, ces partenariats sont indissociables à ce jour de l’offre industrielle que nous devons promouvoir. Mais dans quel périmètre ? Une zone d’influence Europe-Maghreb me semble raisonnable, élargir ce périmètre pose la question du risque souverain. Se refermer sur nous-mêmes et rapatrier les activités dans

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

nos usines, oui, mai à quel prix ? Il faudrait alors réinvestir dans l’outil de production - la filière en a-t-elle les moyens ?- en prenant le risque fort de déstabiliser des zones en voie de développement. La crise actuelle amène les donneurs d’ordres, qui ont gardé un outil de production, à ré internaliser des activités réalisées par les EMS. Donc relocalisent mais fragilisent ainsi la filière. Au moment du redémarrage des activités, leurs « partenaires » serontils toujours présents et les sirènes de la sous-traitance en Asie ne retentiront-elles pas à nouveau ? Un vecteur fort de relocalisation pourrait s’accompagner d’une analyse des impacts RSE et environnementaux :

quel coût REEL d’un produit fabriqué en Asie ? En y incluant l’empreinte carbone et la difficulté de surveiller une activité à 10000 kms… c’est peut-être le bon moment pour retisser des liens forts de partenariat industriel de proximité. SELHA GROUP Jean-François MAHE Consultant Group Tél : 02 43 09 14 30 jeanfrancois.mahe@selhagroup.com


Parce que la défaillance n’est pas une option.

Dans votre vie quotidienne, vous dépendez de nombreux produits. La voiture que vous conduisez, l’avion dans lequel vous voyagez ou l’appareil ECG qui contrôle votre cœur. Vous attendez d’eux qu’ils soient d’une fiabilité irréprochable. Tous les produits électroniques ont un circuit imprimé à l’intérieur. À première vue, ils semblent tous identiques. Mais il peut y avoir une multitude de différences entre un PCB de fiabilité normale et élevée. Tout est question de détails et de minutie. Cela commence par le design, la bonne spécification et le choix du bon partenaire de production. A cela s’ajoute la logistique, la précision de livraison et rendre l’ensemble du processus aussi durable que possible. PCB de haute fiabilité. Parce que la défaillance n’est pas une option.

www.ncabgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 27


DOSSIER > AOI

Les fabricants de machines d’AOI fourbissent leurs armes Par Dominique LEMIERE, reporter. Dans un marché dynamique et très concurrentiel, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour synthétiser dans un même équipement la fiabilité, la qualité de l’image et la facilité de programmation. Si les machines d’inspection automatique (AOI) sont entrées timidement dans la fabrication électronique il y a une vingtaine d’années, elles sont aujourd’hui partout présentes dans les ateliers français. Pendant ces années, cette technologie est devenue l’indispensable outil pour l’assurance de la qualité, la minimisation des défauts, l’optimisation de la production. Outre l’inspection de la pâte à braser (SPI), la vérification des composants assemblés sur la carte grâce à la technologie 2D ou 3D, voire une combinaison des deux, sont aujourd’hui incontournables. Car depuis 4 ans, les entreprises d’AOI ont amorcé une transition remarquable dans le domaine de l’inspection des composants. De nouvelles capacités dans le domaine du software comme du hardware, qui permettent d’inspecter les composants en 3D, en pre refusion, en post refusion, en post vague. Certains fabricants proposent même un système de « switch » pour pouvoir inspecter non seulement les composants mais aussi la crème à bra-

ser (SPI), sur une seule et unique machine. Qu’est ce qui compte le plus pour les utilisateurs ? Que faut-il savoir à propos de ces différents équipements ? Qu’ont-ils chacun de spécifique ? Dans un marché très dynamique, avec des performances à la base identiques, les fabricants de cartes électroniques recherchent les caractéristiques clés correspondants à leurs besoins particuliers. Ainsi, presque tous les systèmes AOI 3D offrent la même couverture d’inspection. Cependant, le différenciateur essentiel est la capacité à maintenir cette capacité d’inspection, sa précision, dans tous les types d’applications et de configuration. Par conséquent, il est important d’intégrer ces paramètres clés dans le processus de référence. Mais aussi, de simplifier l’utilisation de ces machines. Une quadrature du cercle pas forcément facile à atteindre. Le tableau présenté offre une synthèse des caractéristiques des équipements d’AOI les plus récents, un par constructeur, sans toutefois prétendre à l’exhaustivité. Les Cahiers se sont aussi tournés vers des distributeurs et des utilisateurs d’AOI pour leur donner la parole, et anticiper éventuellement avec eux les développements d’une technologie en pleine évolution.

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

L’interférométrie de Moiré : un maillage pour pièger les anomalies sur la carte électronique Les éléments clés d’un système d’inspection optique automatisé reposent avant tout sur les systèmes de capture d’image. Il existe de nombreuses variantes de ces systèmes, dont le plus récent est l’effet Moiré. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et comment ce système fonctionne-t-il ?

La méthode d’acquisition en temps réelle, dite de Moiré n’est pas, en tant que tel, une technique de mesure. C’est un effet qui vient se surajouter à la technique de la grille, et qui modifie le contenu spectral des informations délivrées par cette technique. Le Moiré est l’effet non-linéaire de battement entre deux signaux de fréquences spatiales voisines. Cet effet nonlinéaire peut être obtenu de différentes façons. Le cas le plus simple est la superposition de deux grilles transparentes d’orientations voisines. Les grilles sont en conséquence décrites par les transparences. Interférences et battements dans l’espace Ce système s’appuie sur l’observation des interférences spatiales

entre les deux réseaux. Ainsi, la technique de mesure de courbure dite de « shadow moiré » permet de mesurer la topographie à la surface d’un échantillon. En pratique, un motif de Moiré constitué de rayures espacées de traits de pas, est projeté sur l’échantillon avec un angle de 45°. La source lumineuse passe au travers une grille de Moiré qui représente le motif, et projette l’ombre de cette grille sur l’échantillon. L’image du motif réfléchie est capturée par une caméra perpendiculaire au réseau. Le champ de déplacement des points à la surface de l’échantillon est ainsi reconstruit par le traitement algorithmique des données fournies par la caméra. Décalage de franges Si l’échantillon est parfaitement plat et horizontal, les franges captées par la caméra auront le même profil que les franges initiales envoyées sur l’échantillon. A l’inverse, si l’échantillon présente une anomalie dans la topologie de surface, celle-ci se traduira par un décalage des franges aux endroits de variation de hauteur. Le


décalage entre les franges quantifie la hauteur relative du point responsable du décalage par rapport à ses voisins. L’effet Moiré s’inscrit donc dans une méthode sensible pour visualiser de très petits déplacements. Une variante de structure moirée résulte de la superposition de deux familles de courbes de couleurs différentes : des franges d’une troisième couleur sont alors produites. Cette technique est intéressante parce que l’échelle du motif moiré est beaucoup plus grande que la déflexion qui la provoque, ce qui facilite la mesure. 3D, MOIRE, IA, les avis des fabricants, distributeurs et utilisateurs A la in-Mic he l C e r e tti Directeur commercial d’Europlacer, distributeur de MIRTEC Inspecter les composants et le report de la crème à braser sur une machine unique : Mirtec relève le défi avec l’AOI MV-6 OMNI

Les Cahiers : à qui s’adresse la dernière-née de la gamme d’AOI de MIRTEC ? Alain-Michel Ceretti : La MV-6 OMNI est une machine d’AOI 3D idéale pour les sous-traitants, car elle est proposée aussi en version

dite « de table » à chargement manuel et en ligne dite « pass throught ». 30% des ventes en France de machines AOI 3D MIRTEC sont des modèles à chargement manuel, en particulier pour les sous-traitants spécialisés sur les petites séries. Les machines Mirtec disposent de projecteurs à effet Moirés nécessaires pour les mesures 3D. Cette technologie est indéniablement le meilleur compromis entre cadence d’inspection et précision des mesures. Les industriels qui multiplient les petites séries ne disposent que rarement d’une machine SPI d’inspection de crème à braser. Si le besoin est là il est plutôt ponctuel pour valider un process, et donc insuffisant pour justifier un investissement spécifique SPI. Depuis peu, les machines AOI MV6 OMNI disposent d’une option, l’option Switch, qui permet de basculer votre AOI3D vers une SPI3D. En effet, avec les projecteurs à effet Moirés, les machines AOI et SPI chez MIRTEC disposent des mêmes optiques. Il suffit donc de disposer des logiciels AOI et SPI sur une même machine pour pouvoir switcher de l’une à l’autre. Deux machines en une, c’est la nouvelle proposition de MIRTEC. A l’évidence, pour les sous-traitants ne disposant pas d’une machine SPI, cette fonction sera d’un intérêt majeur tant industriel que commercial. Les Cahiers : Quid de la facilité d’utilisation ?  Alain-Michel Ceretti : MIRTEC se démarque dans ce registre. Pas question de devoir embaucher un ingénieur pour programmer une MIRTEC. Depuis 2006

les machines MIRTEC sont réputées pour leur facilité de programmation. En passant à la 3D les MIRTEC sont encore plus simples à programmer que les anciennes AOI 2D, et avec beaucoup moins de risques de faux défauts compte tenu de la précision et de la pertinence des mesures des machines. C’est ce qui fait que MIRTEC est une marque très présente chez les sous-traitants. En France la majorité des entreprises de sous-traitance électronique emploie moins de 100 salariés. Ces PME ne disposent pas d’une pléthore d’ingénieurs capables de passer du temps sur les machines. Il faut des équipements robustes simples et rapides à programmer et c’est encore plus vrai pour une machine AOI. Il faut que ces équipements de production soient à la portée de profils tels que Bac Pro ou DUT Les Cahiers : Le marché de l’AOI est-il ralenti par la conjoncture actuelle ? Alain-Michel Ceretti : C’est un point intéressant, car malgré la crise, les investissements liés à l’amélioration de la qualité perdurent, l’AOI est un maillon fort de l’amélioration de la qualité des cartes assemblées. Dans ce domaine les investissements ne sont pas remis en cause. L’AOI est un marché dynamique tiré par le remplacement des AOI 2D par des 3D, et la hausse constante du niveau d’exigence des donneurs d’ordre en termes de maitrise de qualité Les Cahiers : Quels sont les points forts de MIRTEC ? Alain-Michel Ceretti : Une gamme très large de machines en ligne et de

table, faciles à programmer, hyper fiables et un service après-vente en France efficace soutenu par MIRTEC Europe installé en Allemagne. Depuis 14 ans, nos clients nous font confiance, et ce n’est pas pour rien si Europlacer a vendu 130 machines MIRTEC sur le territoire national. Emmanuel Girault Directeur industriel chez AsteelFlash Les Cahiers : Où en est selon vous le marché de l’AOI ? Emmanuel Girault : Le marché de l’AOI sur les lignes CMS est stabilisé ; mais il est clair que sur les composants traversants, ce n’est pas aussi abouti. Sur les forts volumes comme l’automobile, il existe des solutions dédiées. En revanche les sous-traitants comme nous, qui sommes multi-produits, multi-clients, recherchons des solutions pour contrôler les composants insérés avant vague et les joints soudés après la vague. La CMS est bien maîtrisée, et l’on arrive à atteindre des taux de défauts très faibles ; en revanche sur la partie manuelle, celle des pays low cost en particulier, le process vague n’est pas forcément facile à maîtriser. Les Cahiers : le développement et la complexité des softwares est-il compatible avec une prise en main aisée des machines ? Emmanuel Girault : La facilité d’utilisation ! S’il y a bien un sujet qui peut fâcher … L’AOI comporte des utilisations connues, mais ce qui nous intéresse, c’est : com-

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 29


DOSSIER > AOI bien de temps faut il pour programmer une carte, pour faire la mise au point ? Est-ce que la mise au point bloque la ligne ? Peut-on déporter la mise au point sur un PC ? C’est important. Et après, programme et mise au point réalisés, c’est vraiment la fiabilité de l’inspection, qui entre en jeu. C’est-à-dire le nombre de faux défauts que la machine a détectés. Jusqu’ici on avait des machines qui faisaient beaucoup de faux défauts, chose qui s’est améliorée avec l’AOI 3D. Les Cahiers : Un sujet brûlant, les faux défauts … Emmanuel Girault : Les faux défauts créent beaucoup de problèmes. Car s’il y a beaucoup de faux défauts, les opérateurs finissent par valider, un peu mécaniquement, et quand un vrai défaut se présente l’opérateur peut parfois valider encore une fois mécaniquement. Et le vrai défaut passe ! Il est donc important de vérifier ce point. Mais c’est un problème lié à la façon de programmer, donc au software de la machine. Et là, tant qu’on n’essaie pas la machine, on ne sait pas ce qui va se passer. Les Cahiers : quels sont à votre avis les avantages du Moiré … et ses inconvénients ? Emmanuel Girault : Le Moiré, c’est du stop and go ; la carte est découpée en plusieurs morceaux et avec les images on reconstitue la carte. A ce stade entre en jeu la puissance des algorithmes. Le Moiré est plus rapide, plus précis pour les petits composants, plus

répétable. En revanche, il ne fonctionne pas avec les composants réfléchissants ou transparents. Dans ces cas là, il faut rajouter une option laser. Les Cahiers : le support local est-il important ? Emmanuel Girault : Chez Asteelflash, quand nous devons choisir, acheter pour le groupe, c’est la représentation et le support qu’on peut avoir dans chaque région qui fait partie des éléments essentiels de la prise de décision : et c’est bien là le problème des classements qui n’en font naturellement pas état. Les Cahiers : Où en est le marché de l’AOI aujourd’hui ? Emmanuel Girault : Contrairement à certains équipements pour la fabrication électronique, le marché de l’AOI n’est pas arrivé à maturité. Dans le domaine de l’AOI, il y a des différences entre une machine qui a 5 ans ou une machine d’aujourd’hui, on est sur des technologies qui n’ont plus rien à voir. J’en conclus que ce marché n’est pas arrivé à maturité, c’est important d’intégrer cela. Et par conséquence, le support local devient extrêmement important. La maturité en AOI c’est le zéro faux défaut. C’est la condition ultime. L’autre point important, c’est qu’en AOI, vous allez beaucoup vous focaliser sur les composants. Mais ce qui est aussi important, c’est qu’on aille inspecter le reste de la carte, là où il ne doit pas y avoir de composant et s’assurer qu’il n’y en a effectivement pas : car vous pouvez

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

avoir des corps étrangers sur la carte, qui vont générer des défauts. Cela doit être inspecté. Ce sont des options qui existent ; elles augmentent néanmoins le temps de cycle. Idéalement, on vérifierait l’ensemble de la conformité de la carte, et ce quelle que soit la couleur du composant, et sans que des disparités (couleur, hauteur) ne créent un faux défaut. Emmanuel Sonntag Directeur technique chez AQLE qui utilise la machine OMRON VT-S730-HE Les Cahiers : Quel est à votre avis l’apport de l’effet Moiré dans l’AOI ?  Emmanuel Sonntag : La difficulté de l’AOI, c’est le fait que le système d’inspection des composants va vérifier là où il doit y avoir des composants et les inspecte. La difficulté, c’est de pouvoir vérifier qu’il n’y a rien … là où il ne doit rien avoir. Et, le signaler. Mais aujourd’hui, avec ce système d’éclairage Moiré, cette inspection fonctionne très bien. Les Cahiers : Le risque de faux défauts est-il minimisé ? Emmanuel Sonntag : En fait quand on a un faux défaut, c’est qu’on a une image décalée, et ça, avec une caméra, ou 3 caméras … Pour nous, il n’y a pas de faux défauts. Une caméra prend une image et si l’image ne correspond pas à ce qu’elle est sensée voir, cela crée un faux défaut. En revanche si le même composant est restitué par 4 images comparées il y a 4 fois plus de chances d’avoir de faux défauts qu’avec

une seule caméra. Pour moi il y a plus de risques de faux défauts avec plusieurs caméras. Le faux défaut est un problème temporaire. La machine a la capacité à retenir les informations, donc il y a de moins en moins de faux défauts. Les algorithmes y pourvoient. La machine « apprend » au fur et à mesure des validations signalées par les opérateurs, puis en dernier ressort par le technicien qui valide une tolérance par exemple. Les Cahiers : La base logicielle nécessite-t-elle la présence continue d’un technicien ? Et si oui, pour combien de temps ? Emmanuel Sonntag : La base logicielle est importante. Il y a beaucoup de paramètres à intégrer. Au départ on a besoin d’un technicien à plein temps, pour « enseigner » à la machine ce qu’elle doit savoir. Les Cahiers : L’intelligence artificielle peut-elle apporter plus à l’AOI ? Emmanuel Sonntag L’Intelligence artificielle, on y est déjà. Ce que la machine apprend, on peut lui désapprendre. Maintenant c’est une intelligence artificielle qui est sous contrôle. Les Cahiers : Quels développements estimez-vous probable pour l’AOI ? Emmanuel Sonntag : Les logiciels continuent à se développer et ça promet d’être impressionnant. Ce sont des machines qui ont des niveaux de précision visuelle de telle nature qu’elles ne seront pas rendues obsolètes par la nature


des composants miniatures. L’AOI y trouvera toute sa place. Les composants se miniaturisent, et les fabricants recherchent ces solutions. L’industrie n’aura pas le choix que d’utiliser des composants plus petits, et d’avoir à inspecter ces composants qui ne seront pas visibles à l’œil nu. Ce sont des machines qui demandent des compétences techniques d’un niveau pointu au début car il faut les programmer, et là c’est l’affaire des techniciens. Dans le cadre de l’utilisation au quotidien, il n’y a aucun problème pour que ce soit des opérateurs. C’est très convivial. Un avantage aussi, c’est que la machine fournit des statistiques. C’est-à-dire qu’on est capable sur un produit, de voir l’évolution du niveau de contrôle. Cela permet d’agir sur les vraies causes racines, et ça c’est important. Dominique CHAU Ingénieur commercial – FENWICK Groupe, distributeur de l’AOI Eagle 3D 8800 PEMTRON

Les Cahiers : comment se présente le marché de l’AOI aujourd’hui ? Dominique Chau : C’est un marché en pleine croissance et très concurrentiel. Les Cahiers : Pourquoi la technologie Moiré équipe-

t- elle les AOI ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Dominique Chau : La technologie Moiré est employée dans les AOI 3D comme la EAGLE 3D 8800 de PEMTRON afin de reconstituer l’image en relief. L’effet Moiré permet d’analyser la déformation d’un objet/ composant au travers d’une projection de réseau de ligne sombre et claires. Cet effet est réalisé grâce aux 8 ou 10 projecteurs équipant la EAGLE 3D 8800. Tout cela est capté par une caméra télécentrique et ensuite traité par les algorithmes PEMTRON. L’effet Moiré permet une reconstitution en 3 dimensions précise et rapide des composants et PCB. Cette technologie est robuste, économique et facile à mettre en œuvre. PEMTRON est une société coréenne issue du monde de la nanoscopie, leur savoir-faire dans le traitement de l’image n’est donc plus à démontrer. Les Cahiers : A quelles cartes électroniques sont destinées plus particulièrement l’AOI ? Dominique Chau : Toutes les cartes électroniques sont concernées. Les machines d’inspection PEMTRON peuvent inspecter les cartes CMS et/ou les cartes avec des composants traversants. De plus, la dépose de pâte à braser peut être également inspectée grâce à la SPI TROI 7700 de PEMTRON utilisant le même principe et philosophie que l’AOI EAGLE 3D 8800. Les Cahiers : Sur quoi se base la concurrence ? Dominique Chau : La qua-

lité de l’image dépendant du traitement de l’image et donc du logiciel. L’intuitivité de l’interface et la rapidité de programmation de la machine AOI est un point majeur pour l’utilisateur et PEMTRON en a fait son cheval de bataille en dédiant une équipe interne. Les philosophies de programmation sont bien entendu différentes en fonction de chaque constructeur. Une myriade de fonctionnalités vient également faciliter les tâches du programmeur et de l’opérateur. Et pour finir, le prix reste également un point à ne pas négliger dans ce type d’investissement. Les Cahiers : Le logiciel se présente donc comme l’élément central et différenciateur Dominique Chau : Effectivement, c’est dans le software et la puissance des algorithmes que se joue la capacité d’une machine AOI 3D à reconstituer des images rapidement, d’une manière fiable et répétable. La facilité de programmation et l’accompagnement/ le support est également un élément crucial. Les Cahiers : Quels sont les points forts de PEMTRON ? Dominique Chau : L’historique de PEMTRON permet d’en déduire sans équivoque qu’il est un grand spécialiste de l’imagerie de précision. En effet, historiquement PEMTRON développe des microscopes à super-résolution numériques destinés à la nanoscopie. La philosophie de PEMTRON depuis de nombreuses années c’est le traitement de l’image et l’optique. Grâce à cette philosophie et expertise, PEMTRON a su s’inscrire parmi les leaders de la SPI et l’AOI depuis

maintenant plus de 10 ans. La large gamme de machine proposée par PEMTRON permet à chaque acteur de l’électronique de trouver la machine qui lui convient. En effet, PEMTRON propose des machines d’inspection automatisée pour la sérigraphie, le CMS, le traditionnel, le vernissage, les semiconducteurs… En plus des équipes entièrement dédiées au logiciel, la maitrise totale du cycle de développement et production des équipements d’inspection permet à PEMTRON une réactivité et flexibilité maximale. Par ailleurs, FENWICK est présent dans le secteur de l’électronique depuis près de 30 ans, notre expérience dans ce domaine combinée à la technologie PEMTRON permet aux utilisateurs de bénéficier de machines et d’un support performant. Les Cahiers : Est-il simple de programmer une machine AOI PEMTRON ? Dominique Chau : C’est un point intéressant, PEMTRON a pris en compte ce critère primordial dans l’élaboration de ses machines d’inspection. C’est pour cela que sa programmation est rapide et intuitive. Par ailleurs, comme toutes machines, les résultats obtenus dépendent de l’utilisateur et/ou programmeur. Un programme mal réalisé amènera à coup sûr à des résultats qui ne reflètent pas la réalité. L’accompagnement de l’utilisateur et du programmeur à travers l’IHM PEMTRON et le soutien FENWICK permettent ainsi une prise en main rapide des machines d’inspection PEMTRON.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 31


DOSSIER > AOI Vi TECHNOLOGY -  Yan Manissadjian, product marketing et Alexia Vey, chef de produit  Machine : 5K 3D

de microns à quelques centimètres - c’est un exercice complètement différent et pour cela Vi TECHNOLOGY a fait le choix d’utiliser le laser avec toujours un système de caméras angulaires pour vérifier la déformation du laser sous différents angles, échapper aux problèmes d’ombre portée, etc. Alexia Vey : Ce qui fait la qualité des reconstructions 3 D, c’est toute l’algorithmie que vous allez mettre au service du traitement du signal.

Les Cahiers : Quels sont les avantages, ou les inconvénients comparés du laser et du Moiré dans le domaine de l’AOI ? Yan Manissadjian : Nous utilisons les 2 technologies sur nos machines : le Moiré sur la machine SPI (pour inspecter la pâte à braser) et le laser sur notre machine d’AOI 3D. On a fait ce choix de Moiré sur la crème à braser parce que la hauteur, la taille des dépôts sont beaucoup plus petits. C’est plus précis, moins soumis à différentes hauteurs à gérer entre les différents composants, C’est un environnement mieux maîtrisé et plus stable. En revanche sur l’AOI 3D, c’est le far west ! I faut inspecter des composants extrêmement petits, d’autres extrêmement gros, différents types de matériaux : du plastique, de la céramique, du métal avec de la réflexion ou sans, des hauteurs très variables, quelques dizaines

La puissance du logiciel est scindée en 2 parties : la première consiste à déterminer ce qu’on fait du signal brut qui vient du laser et du Moiré pour en faire une image exploitable. La 2e partie ce sont tous les algorithmes de traitement qui vont permettre de tester les composants, les joints de brasure, suivant les normes déterminées. Pour limiter les effets d’ombre, toutes les scènes sont vues au moins par 2 caméras 3 D. Les Cahiers : Qu’est ce qui détermine le nombre de caméras ? Yan Manissadjian : Cela relève d’un choix technologique. Si l’on regarde notre machine SPI, nous utilisons 32 caméras. Nous avons fait un choix différent sur l’AOI avec seulement 3 caméras en prenant en compte tous les paramètres d’ombre, de qualité de reconstruction, de résolution attendue, de vitesse pour les traitements. Le nombre de caméras influe peu sur le résultat final. Une fois encore chacun fait un choix techno sur le hardware, mais ce sont les algorithmes et l’interface

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

de programmation qui vont faire la différence. Le but est d’optimiser les algorithmes pour que le processing (la «réflexion» de la machine) se fasse en temps masqué. Les Cahiers : Quid des faux défauts ? Yan Manissadjian : Chez Vi TECHNOLOGY, le taux de faux défauts est un indicateur de performance majeur pour l’inspection : les choix technologiques de conception de notre AOI 3D ont été définis avec l’objectif de réduire les faux défauts au maximum dès les premiers programmes créés par l’utilisateur. Dans certaines évaluations que nous menons actuellement nous atteignons un taux de First Pass Yield (rendement au premier passage) supérieur à 95%. Autrement dit, seule une carte sur 20 est arrêtée pour défaut, vrai ou faux. Mais nous allons encore plus loin car le système s’améliore au fil du temps en apprenant de chaque cas de faux défaut détecté. De ce fait, notre AOI 3D est probablement le système d’inspection avec le plus faible taux de faux défaut du marché. Et cela se vérifie évaluation après évaluation. Les Cahiers : Quelle est la politique de Vi TECHNOLOGY pour améliorer ce rendement ? Alexia Vey :  Vi TECHNOLOGY a pris le parti de faire de l’optimisation continue. C’est-à-dire que tous les faux défauts acquittés par les opérateurs de production sont enregistrés de façon à permettre une optimisation hors ligne qui ne vienne pas perturber la production, et optimiser

les paramètres tout en vérifiant que lorsqu’on élargit une tolérance, on capte à coup sûr les vrais défauts. C’est ce qu’on appelle les tests de non régression : c’est fondamental et tous les fournisseurs d’AOI ne proposent pas cette fonction. Nous travaillons pour des marchés de haute fiabilité comme l’automobile l’aérospatial, la défense. On ne peut pas se permettre de laisser passer un vrai défaut. Donc à chaque fois qu’on va optimiser le process d’inspection, la machine va aussi tester l’ensemble des images de vrais défauts, afin de garantir la fiabilité de la bibliothèque. La bibliothèque est le cœur des algorithmes de tests de composants. Les Cahiers : Quel sera l’apport de l’intelligence artificielle ? Alexia Vey : L’IA va s’imposer dans un avenir plus ou moins proche. Des réseaux de « neurones » vont nous permettre d’analyser les images que les algorithmes ont détectées comme « défaut », de déterminer d’après un certain nombre d’images de «vrais » défauts et de « faux » défauts, qui auront été appris, de déterminer que l’image qu’on a sous les yeux est un vrai ou un faux défaut. Yan Manissadjian : Il y a plusieurs niveaux dans l’IA. C’est un argument marketing, mais dans le groupe de tête des machines d’AOI, le niveau de développement est similaire : toutes ont implémenté le premier stade de l’IA, qui est le machine learning. Mais les paramètres de l’algorithme ne s’adaptent pas encore


en temps réel en fonction du sujet. Ce qui sera le cas avec les algorithmes de deep learning. Ils seront sans aucun doute la prochaine génération d’algorithmes implémentés sur les machines d’AOI. Les Cahiers : Quels sont les points forts de l’AOI 5K3D ? Yan Manissadjian : Selon les retours de nos clients, ce qui caractérise nos machines c’est la flexibilité, la capacité à s’adapter à leurs profils : par exemple du high mix avec du low volume, mid volume - voire plus important. Mais c’est surtout la multiplicité des composants inspectés qui est plébiscitée. Notre machine

est une vraie boite à outils. Elle permet d’inspecter tous les types de composants, y compris des composants que l’on n’a jamais vus, qui ne sont même pas dans la librairie - ce qui arrive assez souvent avec l’automobile par exemple. C’est une des grandes forces de notre système : sa flexibilité, son adaptabilité à tous types de situations qui sont très répandues dans le marché européen et nord américain. Beaucoup d’EMS de petites ou moyennes tailles sont vraiment des jongleurs, qui passent d’une application à une autre parfois plusieurs fois dans la même journée. Au delà des performances intrinsèques de notre AOI 3D, le fait d’être un fabricant

français apporte une proximité et réactivité très appréciées par nos clients EMS et comptes clés, en France et en Europe.

Nouvelle solution d’insertion de composants exotiques – NPM-VF

info.pewswef@eu.panasonic.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 33


DOSSIER > AOI GOËPEL Electronic

KOH YOUNG TECHNOLOGY

MEK

MIRTEC

SQ3000 3D AOI System

Vario Line 3D

Zenith 2 side cameras

ISO Spector M1A

MV-6 OMNI

510X500 mm

Standard 510 x 510 mm large PCB system 710 x 610 mm

570mm (920mm optional) x 510mm

L : 330 x 510 mm XL : 510 x 690 mm

510 mm x 680 mm

510 x 460 mm

Hauteur max. cp inspectés

40mm

24 mm en 3D 30 mm en 2D

40 mm

20 mm

50 mm en dégagement 25 mm mesurable

45 mm

Temps de cycle

nc

44/sq/cm/sec @10 μm + 15sq/cm/sc@7μm

100 cm²/sec

nc

nc

4260 mm²/sec

Aspects de la production couverts

post refusion, mais peut être programmé pour pre refusion et post vague

3D SPI, pré et post refusion, post vague, packaging, CMM

Tous

Pré et post refusion

Pré et post refusion, post vague, OCR, OCV

3D SPI, pré et post refusion, post vague

Nombre de caméras

1

1 camera multifonction 3D MRS Sensor

4 caméras avec technologie 12 Mpx (vue d’angle), 1 caméra de 28 Mpx vision orthogonale

1 (4 d’angles en option)

1 + 4 sur les côtés

1 caméra + 4 caméras inclinées

Type de caméra

caméra télécentrique, 12 Mpx, IA

Projecteur programmable + 4 x caméras obliques 1 X camera HR couleur 2D

Caméra 4 angles 360° + caméra orthogonale

Capacité de la caméra

nc

Mesure 3D + analyse statistique des images

3D / 2D / 360°

3D

HD / 3D

HD / 2D / 3D

Qualité de l’image (par taille de pixel)

15 μm

10 μm + 7 μm option HR

10,5 μm / pixel

15 μm / 20 μm

15 μm

7,7 μm

Eclairage

LED

LED

Multispectral, multidirectionnel réglable en intensité et direction

8 projecteurs 3D / IR RGB LED en dôme

RGB LED Omni directionnel

Eclairage 8 phases avec RGB

Projecteur

4 projecteurs digitaux

nc

Projection multi franges / projection 360°

8 effet Moiré

4 Multi franges Moiré

projecteurs numériques multi-fréquences à effet Moiré

Facilité d’utilisation

aisé, auto programmation

Intuitif (GUI)

Très simple et intuitif

Moyenne/ Dépend des algorithmes utilisés

Programme semi-automatique composants + mesure automatique crème à braser pilotée par IA

Très facile et intuitif

Création de programmes

interface intuitive, auto programmable

Off et on line, basé sur CAD, Gerber, ODB++

Programmation automatique de carte de test et optimisation

Facile

Par importation fichiers Gerber et CAD

Création en mode automatique + deep learning

Oui

FABRICANT

A LEADER Europe Ltd

MODELE

ALD8720S

Taille maxi des cartes

CYBER OPTICS

INSPECTION

SYSTEME DE CAPTURE D’IMAGE

SOFTWARE

Mode offline

oui

Logiciel de inclus dans le système conversion CAO SW CARTE TEST

pas nécessaire

25 Mpx Coax Press Caméra 12 Mpx haute Interface + 2,5 Mpx Coax vitesse haut / 2 d’angles Press (sides)

Caméra principale jusqu’à 25 Mpx ; caméras inclinées 18 Mpx

Oui

Oui

Oui

En offline : programmation, débogage pendant la production. Débogage 100 % automatique des joints de soudure

Oui

Intégré au software

Aisée, ePM

En option

Oui

Oui

En option

Oui

En option

Possible mais pas indispensable

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105


OMRON

PARMI Corporation

PEMTRON EUROPE GmbH

SAKI Corporation

TRI Test Resarch Inc.

VI TECHNOLOGY

VISCOM AG

YAMAHA MOTOR EUROPE N.V

VT-S730-H

XCEED

EAGLE 3D 8800

3Di-LS2

TR 7500QE

AOI 3D Série K

S3088 ultra gold

YSi-V Type HS2

50 x 50 - 510 x 460 mm

1200 x 610 mm

510 x 510 mm

500 x 510 mm (single lane) – 320 x 510 mm (dual lane)

519 x 460 mm (510 x 590 mm en option)

de (XxY) 533 x 609 mm à 939 x 609 mm en fonction du modèle

508 x 508 mm

610 x 560 mm

40 mm (25 mm resconstruction complète 3D)

50 mm

27 mm

25 mm

50 mm

34 mm (40 en option) Bas : 60 mm bord de carte : 3 mm

50 mm

45 mm

3D intégrale à grande vitesse en inspection – FOV 60x45 mm

65 cm²/sec

58,3 cm²/sec

52 cm²/sec

50 cm²/sec

nc

nc

32,94 cm²/sec

Soudure après refusion et à la vague

Pré et post refusion, post vague / underfill, Die, IGTB, CCOD etc

Pré et post refusion, post vague

Pré et pos refusion, post vague, applications spéciales

Pré et post refusion, post vague

Pré et post refusion, post vague

1 caméra vue directe + 4 d’angles

Caméra de gamme texturée couleur + caméras côté

1 caméra + 4 caméras d’angles (en option)

5

5 caméras HR, 4 projecteurs digitaux fringe pattern

3

9

5

La vue directe est l’œil du système, pour capturer des images d’un PCB utilisant une camera CMOS de 12M de pixels. Vue oblique utilisant les 4 caméras CCD additionnelles @10μm

Capteur d’image UHS CMOS

Télé centrique HR / Highspeed caméra Jusu’à 12 Mpx

Caméra CMOS

Mpx

1 caméra verticale haute résolution avec CCD 12-bit pour l’image texture 2D du PCB 2 caméras angulaires pour la reconstruction 3D par triangulation du laser

Viscom

1 caméra verticale 12Mpx + 4 caméras angulaires 5Mpx

Caméra CMOS avec technologie unique brevetée 3D

3D / HR

2D / 3D

3D

3D motif frangé

HD / 3D

4D / 3D

2D / 3D / 4D

Imagerie 3D de haute qualité utilisant une caméra télécentrique CMOS

de 3,5μm à 14μm

10μm / 15μm / 18μm

Axe XYI : 7 μm / 12 μm / 18 μm axe Z : 1 μm

12 Mpx haut ; 65 Mpx caméras côté

résolution en X et Y : 4.75 μm (technologie sous-pixel) résolution en Z : 1 μm, constante de -5 mm à +20 mm

10 μm

12 μm / 7 μm option

Le système d’éclairage breveté d’Omron est composé de LEDs rouges, vertes et bleues

Multi LED / RGB

RGB LED

2D / 3D LED

Multiphase LED / éclairage coaxial

LED axial + périphérique avec diffuseur holographique

LED

LED + infrarouges

Les projecteurs à déphasage DLP projettent un éclairage frangé (effet Moiré) pour l’imagerie 3D. Déphasage multifréquences

Dual laser triangulation

8 projecteurs + 2 projecteurs en option techno Moiré

Numérique multifonctions

Projection multi franges

Laser rouge avec 2 cameras angulaires

nc

4

Très simple

Interface GUI, Auto apprentissage

Saki Self Programmation, flexible, aisé

Programme en 5 points

Simple via interface graphique intuitive Grande flexibilité pour inspection de composants atypiques, connecteurs custom, etc.

Aisée

Bonne

ePM (Gerber, BOM, CAD)

Oui

Programme de création automatique- standards IPC

contrôlé par menu

Gui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Facile à utiliser

Logiciel QupAuto Process utilisant la fonction de contrôle de l’IA ePM (ODB++, BOM,CAD)

Pré et post refusion, inspection Pré fusion, post de la pâte à braser fusion, post vague (3D SPI)

Oui

Oui

Oui

Fonction auto tuning pour l’apprentissage + station d’évaluation (réparation / vérification)

ePM

Oui

Oui

ODB++, OPM, ePM en option

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui, mais pas obligatoire

non

Non obligatoire

nc

Utile mais pas nécessaire

Pas nécessaire

Golden card

Circuit imprimé nu

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 35


DOSSIER > ACHATS

La transformation digitale des achats, véritable levier pour la performance de l’entreprise

Par Loïc Biarez VP Product Marketing - SaaS - Supplyframe

Les EMS aux avants postes de la transformation digitale des achats. Le marché des services d’assemblage en électronique (EMS), fortement concurrentiel, a été confronté à la globalisation dès les années 2000. Les EMS ont donc été les premiers dans l’écosystème électronique à rechercher des gains de productivité en automatisant la fonction Achats. En commençant par les acteurs de grande taille, la digitalisation des Achats s’est poursuivie jusque dans les PME. Un marché en croissance qui ne profite pas à tous Etude de 35 EMS français Nous avons conduit une analyse des données financières de 35 sous-traitants électroniques en France. L’échantillon comporte 35 EMS sur la période 20152018. Les chiffres d’affaires des entreprises étudiées sont distribués comme suit. Le marché de l’électronique est tiré par une croissance liée à l’augmentation de la part de l’électronique dans les produits, quels que soient les secteurs. Sur la période 2015-2018 on observe une croissance moyenne annuelle du chiffre d’affaires de 6% et 20% des

• Une grande quantité de données liées aux nomenclatures et à la gestion des multi-sources • Des difficultés d’approvisionnement de plus en plus fréquentes sur le marché des composants électroniques • Un marché de fabricants de composants électroniques mondial avec des réseaux de distributeurs franchisés

EMS ont une croissance moyenne sur 4 ans supérieure à 10%. L’analyse des données financières fait apparaître une marge moyenne de 4%. Ce faible niveau n’est cependant pas une fatalité puisque 16% d’entre eux ont une marge supérieure à 10%. Certains atteignent même près de 20% de marge. Préserver la marge L’enjeu des Achats La part des achats dans le chiffre d’affaires varie de manière importante, de moins de 30% à plus de 80%. Cet écart dépend de la nature de l’activité, des marchés et de la politique commerciale. En moyenne les achats

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

représentent 68% du chiffre d’affaires. Ils constituent donc un levier majeur pour augmenter la marge. Pour augmenter la marge de 1% il faut baisser les coûts matière de 1,5%, alors qu’il faut réduire les coûts de main d’œuvre de 4,5% pour atteindre le même résultat. La complexité des achats en électronique Les Achats dans l’électronique, sont caractérisés par une forte complexité : • Une pression accrue sur les délais à toutes les étapes, de l’établissement du devis, à l’approvisionnement en passant par la négociation. • De plus en plus de produits à gérer liés au HighMix Low-volume

Les sources d’érosion de la marge Les sources d’érosion de la marge sont présentes tout au long du processus

Source d’érosion

Impact sur la marge

1. Augmentation du prix d’achat composants Par exemple, dans le cas d’une production répétitive, les prix de certains composants augmentent et ne sont pas répercutés. 2. Achats de dépannage à des prix plus élevés Le délai nécessaire aux Méthodes lors de la réception de la commande ne laisse pas assez de temps pour faire les approvisionnements aux conditions de prix du devis. Une surcharge de travail faisant prendre du retard dans les approvisionnements et oblige à se dépanner plus cher. Ecarts de stocks (stock incorrect) conduisant à devoir se dépanner. 3. Surcoûts liés aux frais de port Par exemple, parce qu’on avance une production à la demande du client, ou pour des raisons d’ordonnancement / planification 4. Prix de composants plus valides Une référence composant proposée dans le devis n’est plus disponible et la solution de remplacement est à un prix plus élevé. 5. Négociation par le client lors de l’attribution de la commande Surcoûts liés à une nouvelle version de BOM MOQ plus faible que celui prévu

+++

+++

++

++

++

6. Renégociation de prix par le client lors de la phase série

+

7. Le taux de perte/casse n’est pas pris en compte dans le devis

+


d’achat et d’approvisionnement. Le tableau ci-dessous présente l’impact des différentes causes, selon nos retours d’expérience.

développer des leviers tels que : faire des prévisions d’achats, globaliser les achats, réduire le nombre de fournisseurs et massifier.

le Coût Global Acquisition (TCO) : Optimiser la logistique, prendre en compte les coûts de gestion des commandes, les coûts de non-qualité.

Les leviers d’optimisation des achats De nombreux leviers sont disponibles, pour certains pas toujours faciles à mettre en œuvre pour un EMS. La liste suivante les présente par importance décroissante.

3. Benchmark avec les prix Web : Le marché étant de plus en plus imprévisible et fluctuant, il est intéressant de Benchmarker les prix avec le marché (Findchips.com, prix web des distributeurs)

6. Rechercher de nouvelles sources (Cross-référence) : Disposer de nouvelles sources alternatives est un levier d’achats très puissant. Cependant dans le contexte d’un EMS l’utilisation d’une nouvelle source doit être validée par le client, ce qui introduit un frein important.

1. Négocier plus souvent, plus d’articles : Le marché évolue rapidement, négocier plus souvent permet de tirer parti des opportunités d’achat disponibles. 2. Négocier des contrats d’approvisionnement auprès des fournisseurs : Il faut

4. Rechercher de nouveaux fournisseurs : C’est un levier classique dans les achats, cependant sur le marché de l’électronique la contrainte des franchises pour la distribution des composants électroniques limite les possibilités de mise en concurrence. 5. Prendre en compte le coût global d’acquisition : Au-delà du prix prendre en compte

Quelle visibilité pour la Direction ? Quels sont les indicateurs à la disposition de la Direction pour assurer le suivi de la marge et d’engager des actions ? • La marge donnée par le

compte de résultats Même en établissant des situations intermédiaires en cours d’exercice, l’information est disponible avec un décalage important dans le temps, et ne constitue pas un élément permettant d’engager des actions correctives concrètes et précises à court terme. • Un calcul de marge par produit Cette information peut être élaborée par l’ERP en valorisant la BOM au Prix Moyen Pondéré (PMP) par exemple. Il y aura également un décalage temporel qui limitera les leviers d’actions. • Les baisses de coûts obtenus par le service Achats Lorsque des négociations régulières sur la base de

C´est de la bombe! L´AOI 3D au meilleur prix, Made in Germany! La nouvelle série 3D XE!

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 37


DOSSIER > ACHATS prévisions sont menées, les Achats communiquent les gains qu’ils ont obtenus. Cependant, il est souvent difficile de retrouver ces gains théoriques dans le compte de résultats. Les gains sont constatés lorsque les commandes sont passées, livrées et facturées. De nombreux aléas peuvent intervenir, comme des commandes de dépannage en délais courts, des prévisions qui s’avèrent caduques. En l’absence de négociations régulières globales, la mise en place d’indicateurs achats donnant une vision des gains cumulés est souvent absente. La Direction dispose bien souvent de peu d’éléments pour piloter les actions correctives pour restaurer une marge en érosion ou insuffisante. Le dilemme des Achats pour la direction de l’entreprise Dans une organisation où le service Achats est déjà sous pression, si le chef d’entreprise souhaite engager un plan d’action durable de réduction des coûts, augmenter les effectifs apparaît comme la seule solution. Prenons l’exemple suivant : • Une équipe de 5 personnes à charge de 13Me d’achats  • Un coût global (chargé avec frais de structure) des 5 personnes : 400ke  • Recruter un acheteur supplémentaire correspond à un coût global supplémentaire de 75ke  • Pour compenser le coût de l’acheteur supplémentaire, il faut une réduction des coûts d’achats de 0,5% (75ke /13Me ) • Une réduction des coûts d’achats de 3% donnera une

amélioration de la marge de 1,7%. Dans l’illustration ci-contre, si la société fait 2% de marge, le renforcement de l’équipe Achats représente une augmentation des coûts de structure correspondant à 25% de la marge.

Organisation en place pour les achats Le processus ci-dessous illustre les activités qui sont réalisées sur la base des demandes d’achats issues du Calcul de Besoins Nets (MRP – Material Requirement Planning). Ce processus s’applique aux besoins qui ne disposent pas de contrats cadres d’approvisionnement qui ont pu être négociés, annuellement par exemple. Les nouvelles affaires gagnées Lorsqu’une nouvelle affaire est gagnée, la pratique courante est de créer les articles et les nomenclatures des produits correspondants dans l’ERP à réception de la commande d’un nouveau produit. Les besoins associés à la fabrication vont apparaître dans le flux des besoins du MRP avec l’ensemble de la production. Les faiblesses de l’organisation Dans la situation où des contrats d’approvisionnement n’ont pas été négociés, le travail d’achat est fait lors de la phase d’approvi-

38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

sionnement. Il y a couramment plusieurs centaines de demandes d’achats par semaine à traiter. La négociation de prix, si elle est faite, est réalisée avec l’épée de Damoclès du délai de livraison de plus en plus proche. Ce ne sont pas des conditions pour négocier efficacement.

Les conséquences d’un processus Achat pas assez efficace  L’efficacité insuffisante du processus d’achat a de multiples répercussions : • Erosion des marges. C’est la conséquence directe la plus visible. • Augmentation du délai de fabrication lié au temps nécessaire pour passer toutes les commandes. • Confirmation des dates de livraison client tardives du fait du temps nécessaire pour engager toutes les commandes d’achats

• Replanification de la production : La faible prédictibilité des approvisionnements induit des replanifications plus fréquentes, générant des surcoûts et une baisse du taux d’utilisation des moyens de production. • Perte de flexibilité. Les ajustements de la production et des approvisionnements liés aux demandes clients sont plus fastidieux. Engager des négociations annuelles, une solution ?  Engager des négociations annuelles basées sur des prévisions de vente est une approche séduisante. Cette solution est largement déployée dans les sociétés de taille importante (CA > 100Me ). Le principe est simple : • Estimations des volumes d’achats prévisionnels article à partir des prévisions client, • Large appel d’offre avec une forte mise en concurrence, • Négociation de contrats d’approvisionnement définissant les prix, les conditions associées (MOQ, délais stock de sécurité etc…) voire un niveau de performance pour la fiabilité


des livraisons, des délais pour les accusés réception de commandes, • Les demandes d’achats issues du MRP deviennent de simples appels de livraisons liés à ces contrats. Inconvénients : • L’entreprise doit être en mesure d’élaborer des prévisions de vente.  • La fiabilité des prévisions est limitée, surtout si elles sont sur un horizon de 12 mois. • Avec l’imprévisibilité croissante, l’exercice est de moins en moins pertinent. • En l’absence d’outils adaptés, le cycle complet atteint dans certaines organisations jusqu’à 4 mois ! Pour les entreprises de taillemoyenne, cette solution n’est généralement pas viable. Le statuquo n’est plus acceptable Depuis 20 ans les organisations achats ont dû faire face successivement à : 1. L’augmentation de la concurrence liée à la globalisation, 2. L’accroissement du HighMix/Low volume, 3. Une réduction perma-

nente des délais de la part des clients, 4. Des ruptures de stock de plus en plus fréquentes sur le marché des composants électroniques, 5. La guerre des tarifs douaniers USA/Chine. Et doivent désormais faire face à une pandémie mondiale ! La transformation digitale des Achats chez les EMS Compte tenu des enjeux que constituent les achats, les EMS ont engagé la transformation digitale de leurs achats directs à partir de 2010 en France. Celle-ci a débuté dans les années 2000 aux Etats-Unis.

marge de 1,53%, tandis que ceux qui ne sont pas équipés affichent une régression de leur marge.

incluant la mise en place d’outils, permet d’accompagner l’évolution des pratiques achats au sein de

Les étapes de la transformation digitale La transformation digitale,

l’entreprise et leur adaptation au contexte en perpétuelle évolution.

Un taux d’équipement élevé L’étude menée sur 35 EMS Français, montre qu’en 2019, près de 60% des EMS sont équipés d’une solution d’automatisation des achats. Impact de la transformation digitale Toujours selon cette étude, les EMS équipés d’un logiciel d’achats ont une progression annuelle de leur

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 39


DOSSIER > ACHATS La matrice de maturité permet d’identifier le positionnement d’une organisation dans le processus de transformation

Les outils de Sourcing Intelligence L’objectif est d’apporter aux équipes achats les moyens pour se focaliser sur le cœur de leur mission : • La réduction des coûts et des stocks, • Des approvisionnements rapides et flexibles, • Une Supply-Chain robuste.

de prévisions d’achats trimestrielles

3. Des leviers de négociations adaptés à chaque processus 4. L’équipe achats focalisée sur l’optimisation des coûts et la robustesse de la Supply-Chain 5. L’exploitation des données marchés pour accroitre les performances et l’agilité

La démarche vise à développer : 1. Des indicateurs achats dynamiques • Liés aux objectifs d’entreprise • Destinés au pilo- -tage concret des actions • Mis à jour hebdo- -madairement 2. Des processus achats ciblés a. Négocier pour approvisionnement des besoins MRP b. Négocier lors de l’introduction de nouveaux produits c. Négocier des contrats sur la base 40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Les bénéfices • Des prévisions sur un horizon plus court, plus fiables et qui constituent un levier de négociation • L’amélioration continue des prévisions avec l’historique des achats • La prise en compte des données marché dans les prévisions • Des négociations ciblées

prenant en compte l’enjeu financier et la sécurisation des approvisionnements La mise en œuvre suppose : • Une plateforme logicielle • Une intégration avec l’ERP (Import automatisé de l’historique des achats et des besoins MRP) • La mise à disposition des indicateurs de performance achats


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 41


DOSSIER > ACHATS

• La connexion avec les plateformes de données marchés (Supplyframe, SiliconExpert) • Des capacités d’intelligence artificielle pour fiabiliser les données de l’ERP (MPN, fabricant) Conclusion La transformation digitale est bien engagée chez les EMS en France, majoritairement centrée sur l’automatisation du processus de chiffrage. Dans la période actuelle de bouleversement écono-

mique lié à la crise sanitaire, nous notons un accroissement des EMS engageant ou poursuivant leur démarche. Le contexte économique à venir va accroitre la pression sur les marges, rendant le besoin d’améliorer la performance achats encore plus critique. Développer les capacités de Sourcing Stratégique est donc un enjeu crucial. Dans l’écosystème, chez les distributeurs de composants électroniques, la digitalisa-

tion des processus et des échanges de données fait désormais partie des stratégies d’entreprise. Ces évolutions apportent de nouvelles opportunités d’optimisation. Notre mission et notre ambition sont de fédérer les pratiques, les compétences dans nos solutions logicielles, pour vous accompagner dans la transformation de vos Achats et en faire un vecteur de création de valeur.

Contact : SUPPLYFRAME Loic BIAREZ +33(0)4 57 13 81 29 lbiarez@supplyframe.com www.supplyframe.com

cette appli c’est juste un truc de dingue ! avant j’étais soumis aux donneurs d’ordre maintenant je négocie avec mes clients.

e-FICIO l’appli du SNESE qui fait gagner des parts de marché ! Demandez une démonstration e-ficio@snese.com

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 43


DOSSIER > TEST

Test fonctionnel : les fabricants de cartes électroniques plébiscitent les systèmes flexibles et économiques Par Dominique LEMIERE, reporter Etablie à Marignier, en Haute Savoie, la société Le-Tess est spécialisée dans le service et conseil aux entreprises. Son dirigeant, Fabrice Letesse, est distributeur en France des testeurs modulaires de TEST-OK - un fabricant néerlandais qui depuis 10 ans développe une gamme de testeurs fonctionnels pour les circuits imprimés et les produits assemblés. Les Cahiers : Quelles sont les principales spécificités des testeurs fonctionnels de TEST-OK ? Fabrice Letesse : Ces testeurs ont l’avantage déterminant d’offrir la possibilité aux utilisateurs de développer des solutions de tests sur mesure. Le module se compose d’une base fixe, sur laquelle l’utilisateur peut changer d’interface aussi fréquemment qu’il le désire et tester toutes ses cartes sans exception. C’est un équipement modulaire, versatile, qui s’adapte tant à l’analogique qu’au numérique. Les Cahiers : en pratique, comment utilise-t-on cette machine ?

Le banc de test TEST-OK a totalement répondu aux attentes d’Alp’Tronic. Il faut aussi souligner – car c’est important – le service client, qui s’est montré impeccablement réactif et efficace... Fabrice Letesse : Très simplement. Il suffit à l’utilisateur d’intégrer la carte qu’il a développée pour un PCB donné. Cette carte est détectée par l’interface logicielle et le test fonctionnel peut démarrer sans autre intervention. Le test fonctionnel dans toute l’étendue de son spectre ! On peut également tester la commu-

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Fabrice LETESSE

nication comme des liaisons de type USB HDMI. Il est également possible d’utiliser la technique du boundary scan : l’appareil intègre le registre du client - et le rack peut recevoir en sus une carte externe. Les Cahiers : Que recherchent vos clients en priorité ? Fabrice Letesse : Nos clients veulent avant tout un système économique qui va pouvoir tester différents types de cartes, tout en gardant la même base. Les concurrents par exemple vont proposer un testeur spécifique, qui ne sera pas réutilisable, pour chaque produit. Avec la conception TEST-OK il suffit de changer le système de connectique :

la base du testeur reste la même. La construction d’un dispositif spécifique est très onéreuse, ce qui la rend inadaptée aux petites séries ou aux très petites séries. En outre, tous les produits, peuvent être testés sur cet équipement. Les Cahiers : Vos clients peuvent-ils réaliser leurs bancs de test en interne ? Fabrice Letesse : Oui, mais tous ne le font pas. Nous avons 2 types de clients : ceux qui sont autonomes et fabriquent eux-mêmes leur interface de test, comme Alp’Tronic par exemple, et d’autres qui nous achètent notre système et nous demandent de faire pour eux la personnalisation.


Les Cahiers : Et dans ce domaine, quels sont vos points forts ? Fabrice Letesse : Notre réactivité, la capacité à fournir un banc de test, plus rapidement que la concurrence, simplement parce que nous n’avons pas de câblage à réaliser. Les autres testeurs sont réalisés le plus souvent en wrapping pour réaliser la liaison entre les clous et les appareils de mesures. Notre principe chez TEST-OK est de réaliser un PCB sans câblage - ce qui nous permet d’intégrer sur cette carte de l’électronique pour adapter les signaux. C’est un système très compact. C’est une carte intelligente. Le délai standard à partir de

l’envoi du dossier de la carte est d’une semaine. Mais le meilleur critère de différenciation reste de répondre à la demande d’un test à la fois économique, polyvalent, mais aussi d’utilisation simple et intuitive. Retour d’expérience : Alp’Tronic La société Alp’Tronic, située à Epierre (73) est spécialisée dans la conception et la fabrication de cartes électroniques. Elle assure la prise en charge des projets de ses clients depuis le cahier des charges jusqu’à la logistique, la conception des cartes, leur fabrication et les tests in-situ et fonctionnels.

David Martin-Chevalier, stagiaire à Alp’Tronic, est un étudiant ingénieur à PHELMA Grenoble INP - et en cours de spécialisation dans le domaine des systèmes électroniques intégrés. Il effectue un double diplôme avec un cursus à Sciences Po Grenoble sur les transitions écologiques « pour rendre l’électronique durable et responsable ». Les Cahiers : Vous avez développé le banc de test de TEST-OK durant votre stage chez Alp’Tronic. Comment s’est passée cette mission ? David Martin-Chevalier : Après 2 mois d’utilisation, nous avons pu relever tous

David Martin-Chevalier

les avantages de ce banc de test. Côté hardware, le produit TEST-OK fait partie des bancs de tests modulables. Après le développement des planches à clous pour chaque type de PCB à tester (sur logiciel de conception de type Altium), il suffit simplement de changer ces supports de test, pour com-

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 45


crédit photo : TEST-OK BV

DOSSIER > TEST

mencer l’analyse d’autres cartes. Rentable dans sa conception, ce banc de test couvre un large spectre des tests fonctionnels (analogique, numérique, PWM, mesure de courant sur les sources de tensions, module Ethernet, CAN, etc.), permettant de centraliser les tests sur un seul équipement. Les Cahiers : Comment s’organise la partie software ? Sa prise en mains ? David Martin-Chevalier : C’est dans le domaine du software que ce banc de

test tire son épingle du jeu. Après un court temps d’adaptation, il devient très intuitif. Il embarque une interface de script simplifiée, où l’on peut retrouver des commandes déjà préécrites, ce qui diminue les temps de codage. On retrouve également un suivi facilité des commandes clients. L’utilisateur rentre les numéros de commande, le format des numéros de série, les quantités, et le soft classe toutes ces informations. Nous avons apprécié la création automatique de rapports, avec les résul-

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

tats des mesures. Il devient alors très facile d’archiver et de retrouver les tests effectués, stockés dans une base de données SQL. Les Cahiers : Votre analyse finale est donc positive sur tous les plans ? David Martin-Chevalier : Oui, tout à fait. Le banc de test TEST-OK a totalement répondu aux attentes d’Alp’Tronic. Il faut aussi souligner – car c’est important – le service client, qui s’est montré impeccablement réactif et efficace.

Contact : LE-TESS Fabrice LETESSE +33(0)6 88 80 63 99 fabrice.letesse@le-tess.com www.le-tess.com


PRINTER AOI

DISPENSER AOI

SPI

MOUNTER

YAMAHA FACTORY TOOLS

HYBRID PLACEMENT INTELLIGENT STORAGE

La solution TRUE TOTAL LINE de YAMAHA est la gamme industrielle de pointe sur le marché électronique pour le prototypage, haut mixage petit/moyen volume jusqu’aux multi productions grand volume ainsi qu’à l’ultra production de masse. Les solutions de YAMAHA INTELLIGENT FACTORY offrent la plus complète gamme de logiciels pour l’industrie 4.0. Chez YAMAHA INTELLIGENT FACTORY nous sommes focalisés sur la connexion 4M par la technologie numérique dans la fabrication électronique : MACHINE – MATERIAU – HUMAIN – MÉTHODE. Optimisez la productivité de la ligne et le rendement de l’usine avec 4 connexions M2M : Machine à Machine, Matériau à Machine, Méthode à Machine et Machine à Humain. CONTACTEZNOUS

Yamaha Motor Europe N.V. · Robotics Division · SMT Section Tel: +49-2131-2013 520 · info-ymeim@yamaha-motor.de · www.yamaha-motor-im.eu

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 47


DOSSIER > COVID-19

KYD, la solution française pour faciliter la distanciation physique en milieu de travail

Par Louis GILDAS, reporter

A l’époque, en 1918-1919, tout comme aujourd’hui, les autorités, imposèrent les masques, préconisèrent le lavage fréquent des mains et la mise en place des gestes barrières. Cette grippe qui n’avait d’espagnol que le nom, fit, entre septembre 1918 et août 1919, date de la fin de la pandémie, des millions de morts. 100 millions selon certaines sources. En 2020 nous n’en sommes pas là mais cette crise a notamment révélé notre dépendance industrielle à l’Empire du Milieu. Aujourd’hui les politiques de tous bords clament sur tous les toits qu’il faut relocaliser... On verra bien ce qu’il en adviendra. C’est aussi lors des crises que l’on voit naitre des nouveaux concepts, de nouveaux objets dédiés pour vivre et travailler dans un environnement aussi anxiogène. C’est de cet axiome qu’est née la solution KYD (Keep Your Distances, en français, gardez vos distances.) KYD est le résultat réussi de la collaboration tripartite entre Zozio, Wizzilab, et le fabricant français d’électronique, Asteelflash. Comment en ces époques de confinement, de difficultés d’approvisionnement et de logistique, les trois entreprises ont-elles réussi à

surmonter les obstacles dans un délai très court et à mettre au point ce projet de grande ampleur ? C’est ce que nous sommes allés leur demander. Ce serait peu dire que ce virus mondialiste a mis à mal, tous secteurs confondus, nombre d’entreprises. Ça donne le vertige ! Il y a eu un avant virus. Il y aura donc un après. Un après où il nous faudra apprendre à vivre différemment et peutêtre de façon pérenne avec la Covid-19. Masques et distanciation sont aujourd’hui inscrits dans notre vie quotidienne. Cependant cette distanciation est diversement respectée et les médias n’ont de cesse de nous seriner, sur tous les tons, que les gestes barrières, ici et là, ne sont pas sérieusement observés. Sur ce sujet on pourrait épiloguer sur une communication gouvernementale pour le moins erratique ! Venons-en aux problèmes sur les lieux de travail. Ici, la distanciation de sécurité est estimée à un mètre. Là, un peu plus loin, à un mètre cinquante et ailleurs encore à deux mètres. On ne peut toujours, pour s’assurer que l’on se trouve à bonne distance de ses collègues de travail, avoir un mètre ruban à portée de main sans parler des lieux informels que sont les vestiaires, les cou-

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Pour Asteelflash, les relations entre les sociétés impliquées dans le projet KYD ont été managées par monsieur Benhamou, PDG fondateur de l’entreprise toujours très impliqué dans la relation clients. Dans un tel contexte, marqué par une crise sanitaire sans précédent et une désorganisation latente des circuits d’approvisionnement et de la supply chain, l’implication personnelle du chef d’entreprise est indispensable... loirs, la machine à café, le photocopieur etc. Forte de ce constat, Zozio, start-up parisienne, a eu l’idée d’un

système de respect des distances en milieu de travail. Elle a fait appel à WizziLab, société spécialiste des objets connectés, pour la phase de développement et du design hardware. Quant à la production, elle a été soumise à Asteelflash. Pourquoi Asteelflash ? C’est ce que nous sommes allés demander à Tiphanie Picard manager marketing et communication chez Asteelflash Group. Les Cahiers : Avant de parler de cette collaboration avec Zozio, voudriez-vous, s’il vous plait, présenter Asteelflash. Tiphanie Picard : Asteelflash est un des leaders mondiaux de services de fabrication électronique (EMS) et de solutions de gestion de la chaîne d’approvisionnement. Notre société est le plus important EMS français et le deuxième en Europe. Avec 17 sites de fabrication et plus de 5 000 employés à travers le monde, nous sommes spécialisés dans le high mix –


low to medium volume, et travaillons pour une grande variété d’industries telles que l’automobile, la défense, l’aéronautique, le médical, l’industrie, l’énergie, l’IoT, etc. Nos prestations courrent des services de co-design et d’ingénierie à la production de masse (assemblage de circuits imprimés -PCBA, box build, intégration complète de produits, vernissage et résinage, test in-situ et test fonctionnel, …). Nous nous concentrons également sur des marchés technologiquement avancés avec des cartes à forte complexité. Les Cahiers : Comment en cette période de confinement et d’instabilité sanitaire avezvous pu assurer le process de fabrication du KYD ? Tiphanie Picard : Nous n’avons pas fermé nos usines et ainsi avons évité les ruptures de production. C’est vrai, nous avons connu des difficultés avec la supply-chain, les livraisons de composants étant fortement ralenties. Mais nous n’avons pas eu d’arrêt de production même si cependant nous avons connu un peu de chômage partiel jusqu’à fin juin. A l’étranger, aux USA par exemple et notamment en Californie, des sites ont été fermés partiellement par décret gouvernemental. Ce fut aussi le cas au Mexique. Aujourd’hui ils sont tous ouverts et refonctionnent quasi normalement. Pour ce qui concerne l’approvisionnement en composants, une task force supply-chain a été en permanence sur le qui-vive pour trouver des solutions de proximité. Nous avions notre stock de sécurité, c’est aussi notre métier d’anticiper et de savoir gérer les crises. Le transport a été un autre problème. Par rap-

port à l’année dernière le coût du transport aérien a augmenté considérablement. Aujourd’hui nous travaillons en symbiose avec nos clients pour trouver les solutions les mieux adaptées. Les Cahiers : Pourquoi selon vous Asteelflash a-telle été choisie par Zozio pour produire le KYD ? Tiphanie Picard : Nous sommes le 21ème EMS mondial. Nous avons l’expérience du design et également l’expérience de la valeur ajoutée. Un des challenges a été le développement des moules plastiques en deux semaines au lieu de six semaines en temps normal. C’est notre équipe value chain qui a réalisé cette prouesse. Et c’est cela qui a boosté le projet de Zozio. Pour Asteelflash, les relations entre les sociétés impliquées dans le projet KYD ont été managées par monsieur Benhamou, PDG fondateur de l’entreprise toujours très impliqué dans la relation clients. Dans un tel contexte, marqué par une crise sanitaire sans précédent et une désorganisation latente des circuits d’approvisionnement et de la supply chain, l’implication personnelle du chef d’entreprise est indispensable. Le développement et le design ont été réalisés par Wizzilab. Zozio a mis à disposition sa technologie, et Asteelflash a mis en place l’industrialisation. Pour avoir une idée de la collaboration d’Asteelflash et de Zozio nous sommes allés interroger Elizaveta Piskareva, responsable marketing et communication de la start-up. Les Cahiers : Comment est née l’idée de développer un

système de distanciation sociale sur les lieux de travail ? Elizaveta Piskareva : Pendant le confinement le problème de la mesure de la distanciation physique s’est très vite rendue indispensable. Au cours d’une rencontre avant le confinement, Bastien Triclot, (fondateur de Zozio) et Gilles Benhamou (PDG d’Asteelflash) ont décidé de travailler ensemble. Il se trouve que leur collaboration commença autour d’un système permettant aux salariés de garder leurs distances. Les Cahiers : Pourquoi Zozio a choisi Asteelflash pour produire le système KYD ? Elizaveta Piskareva : Simplement parce que Asteelflash est, en France, leader sur le marché de la fabrication électronique ! Par ailleurs, l’appui de Gilles Benhamou fût déterminant. Les Cahiers : Comment va être commercialisé le KYD ? Elizaveta Piskareva : Nous allons passer essentiellement par des distributeurs qui commanderont le système pour leurs clients. Mais les entreprises pourront aussi se fournir directement chez nous. Nous avons commencé à communiquer sur notre site web, sur les réseaux sociaux et également dans la presse. Nous

allons aussi développer une communication BtoB sur un panel très large. Nous prospectons actuellement le marché francophone et le marché anglophone. Nous avons obtenu la certification CE. Nous travaillons actuellement sur la certification US (FCC). Les Cahiers : Selon le dossier de presse du KYD les badges sont anonymes estce bien cela ? Elizaveta Piskareva : C’est vrai, l’usage des badges reste anonyme.  Néanmoins, si une personne atteinte de la Covid-19 choisit d’alerter les collègues ayant été en contact avec elle, elle peut communiquer son numéro de badge à son supérieur. Notre solution alertera directement les collaborateurs à risques pour limiter le développement de foyers infectieux. Cette procédure n’est possible qu’avec l’accord de la personne malade. Les Cahiers : Qu’en est-il aujourd’hui de la production et de la commercialisation du KYD ? Elizaveta Piskareva : La production est lancée et nous avons reçu nos premières commandes. Les livraisons sont en cours. Les premiers résultats sont prometteurs.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 49


DOSSIER > FABRICATION : BRASAGE

Evolution des systèmes de réparation ERSA Automatiques - flexibles - reproductibles

Des composants à pas fin tels que le µBGA et le minuscule 01005 aux grands composants, les systèmes de réparation Ersa se sont continuellement adaptés aux changements en production électronique. Lors de Productronica 2019, Ersa a présenté trois systèmes hybrides qui ont un point commun : un traitement précis, fiable et de haute qualité des assemblages électroniques. Depuis l’introduction du premier système breveté IR à ondes moyennes en 1997, plusieurs milliers de systèmes de réparation ont été installés dans le monde. Aujourd’hui, ils sont utilisés dans la fabrication électronique, le développement de produits, l’analyse et le test. Partout où ils sont actifs, ils

le « zéro défaut » ne peut pas toujours être atteint en production»...

Par Yoerg NOLTE, product manager, ERSA GmbH

des composants puissants et volumineux, crée sans cesse de nouvelles tâches de soudure et de réparation. Malgré les meilleurs équipements et un personnel hautement qualifié, le « zéro défaut » ne peut pas tou-

sont parfois simplement ressoudés directement. Les connecteurs CMS, les sockets ou encore les sousensembles complexes sont difficiles à appréhender, mais peuvent généralement être traités en toute sécurité.

maintiennent la valeur ajoutée de leurs clients. Avec les systèmes hybrides HR500, HR550XL et HR600/3P, Ersa innove encore en proposant de nouvelles technologies à ses utilisateurs. Le développement constant en électronique, comme l’extrême miniaturisation ou la technologie 5G utilisant

Pas un grain de poussière, mais un composant 01005 qui est traité avec l’Ersa HR 600 / 3P

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Prêt pour le placement : le grand dôme lumineux à LED du HR600XL permet une détection entièrement automatique des composants et des contacts

jours être atteint en production. Afin de couvrir la plus large gamme d’applications possibles, la flexibilité des systèmes de réparation est primordiale. Les processus de dessoudage, placement et soudage doivent être réalisés de manière aussi universelle que possible et sans accessoires complexes. Lors de réparations classiques, des composants tels que BGA, MLF ou QFP sont dessoudés et remplacés par des neufs. Dans les opérations de maintenance, les ensembles défectueux

Plus de développement, plus de systèmes. Les départements de R&D de nombreux industriels utilisent les systèmes de réparation Ersa pour le prototypage. Ainsi, de nouvelles formes de boîtiers ou de nouveaux composants sont montés et soudés pour la première fois. Il est encore plus courant que les prototypes soient pourvus de composants nouvellement programmés ou modifiés. Des domaines encore plus exotiques comme la


criminalistique technique utilisent des systèmes de réparation. Les échanges croisés lors du dépannage sont tout aussi courants que le dessoudage de modules de mémoire à partir de téléphones portables ou d’ordinateurs portables pour analyser les données stockées. Il est logique qu’Ersa élargisse sa gamme de produits et fournisse à ses clients les systèmes adéquats. Les domaines d’application des systèmes que nous proposons peuvent certai-

nement se chevaucher. Par exemple, réparer un BGA peut être réalisé aussi bien avec HR600/2 et HR550. Le spectre actuel de retouches comprend pratiquement tous les composants CMS tels que ceux intégrés dans les smartphones, les ordinateurs portables, les commandes industrielles ou les cartes serveur hautes performances. Le client décide en fonction de la tâche de soudage et de ses exigences quel système Ersa est le plus approprié.

Processus de soudage et de dessoudage de haute qualité. La technologie de chauffage hybride Ersa est présente sur le marché depuis de nombreuses années. L’apport d’énergie pour le brasage a lieu grâce à une combinaison de rayonnement infrarouge à ondes moyennes et une proportion de convection. Grâce à cette technologie, les assemblages sont chauffés en douceur et de manière homogène. L’asservissement en boucle fermée contrôlé par capteur garantit des processus de soudage et de dessoudage précis et reproductibles. Les influences externes sont automatiquement régulées et largement compensées. La technologie de chauffe Ersa fonctionne sans buses spécifiques et peut donc être utilisée de manière très universelle, sans frais supplémentaires ni temps d’attente. Les dommages causés aux composants environnants par le débit

d’air chaud sont exclus, les composants miniatures ne sont pas soufflés. Le développement continu du savoir-faire ERSA se voit notamment dans ses éléments chauffants toujours plus efficaces et dans la préparation des surfaces de contacts. Les connexions des composants - par exemple BGA, QFP - sont automatiquement plongées dans un flux ou une crème à braser avant le soudage. Des composants tels que LGA ou MLF peuvent également être sérigraphiés avec de la crème à braser. Ainsi, les joints de brasage sont de qualité équivalente à ceux réalisés en production. Outre les processus de dessoudage et de soudage, un placement précis est une étape primordiale du processus pour les composants « fine pitch ». Seuls des écarts mineurs par rapport à la position idéale sont autorisés. Les systèmes Ersa ont soit un placement

Précision et puissance : le système semi-automatique HR550XL avec huit zones de préchauffage, réglage fin X / Y motorisé et rotation des composants

Réparation entièrement automatique avec HR600/3P pour des composants extrêmement petits jusqu’à 01005

L’Ersa HR 500 offre une technologie de reprise hybride pour les utilisateurs soucieux de leur budget - sans sacrifier la précision et la qualité lors du traitement des assemblages électroniques Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 51


DOSSIER > FABRICATION : BRASAGE automatique avec traitement d’image, soit des systèmes optiques avec une excellente qualité d’image pour l’alignement manuel. HRSoft2 : plate-forme uniforme pour les nouveaux systèmes de réparation.  La partie logicielle a elle aussi énormément évolué. Avec HRSoft2, une plateforme uniforme pour tous les nouveaux systèmes de reprise a été conçue. Un fonctionnement précis, des conseils d’utilisation clairs sont autant d’atouts permettant de se familiariser rapidement avec tous les systèmes Ersa. De nouvelles fonctionnalités telles qu’une « mini carte » et le « clic dans l’image » raccourcissent le temps de recherche de la position de travail pour les très grandes cartes. Une mire graduée aide à saisir les composants exactement en leurs centres pendant le processus de dessoudage. Dans HRSoft2, toutes les étapes du processus et les états du système sont transparents pour l’utilisateur à tout moment et sont documentés de manière exhaustive. L’archivage des données permet de renseigner avec quels paramètres une carte a été traitée. Bien entendu, HRSoft2 fournit également la base pour connecter les appareils aux systèmes d’exécution de fabrication (MES). De nombreux industriels ont intégré que la réparation fait partie du processus de fabrication. Cela signifie que toutes les données associées à ces étapes de travail sont tout aussi importantes que les données de la production en ligne. La connexion des systèmes

Visualisation d’un profil avec HRSoft2, avec affichage des 25 zones de préchauffe matricielles IR du système HR600XL

Cette capture d’écran montre la représentation d’un composant 01005 après alignement automatique

de reprise à l’infrastructure MES existante est donc une conséquence logique. HRSoft2 peut fournir les paramètres de processus requis par le client et établir le lien avec la commande correspondante.

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

La famille des systèmes de réparation hybrides à son apogée. Le best-seller Ersa IR550 et les stations hybrides HR 100 et HR 200 sont sur le marché depuis de nombreuses années et ont de nombreux fans. Le premier système de reprise automatisé HR600/2

et HR550 sont également fermement établis dans l’industrie. Le nouveau système hybride HR600XL fait sensation. Il dispose en effet d’une technologie de chauffe innovante grâce à sa grande matrice infrarouge. Toutes les zones de chauffe de la matrice peuvent être réglées individuellement et ainsi


Brasage sélectif ? Ersa ! Leader mondial. Techniquement optimal. Concept modulaire. Toujours approprié.

XL et précis : réparation automatique de systèmes complexes jusqu’à 625 x 625 mm

préchauffer idéalement des ensembles complexes. Le système - équipé d’une tête de chauffe extra large - permet la réparation automatique de très grandes cartes jusqu’à 625 x 625 mm avec des dimensions de composants jusqu’à environ 120 x 120 mm. Les plus jeunes membres de la famille des systèmes Ersa se distinguent par leurs technologies de chauffe et de placement et offrent désormais encore plus de choix aux clients. Le système semi-automatique HR500 est conçu pour les utilisateurs soucieux de leur budget. Il permet la réparation flexible de cartes standards jusqu’à 380 x 300 mm et des dimensions de composants de 50 x 50 mm. Son grand frère, le système semi-automatique HR550 XL, possède huit zones de préchauffe performantes et

un réglage fin X / Y motorisé couplé à un système de rotation des composants motorisé. Il convient à l’électronique industrielle et de puissance ainsi qu’aux cartes grands formats jusqu’à 530 x 530 mm. Pour ces systèmes semi-automatiques, le composant est aligné par l’opérateur à l’aide d’une caméra couplée d’un prisme. Enfin, les utilisateurs qui exigent la plus grande précision d’un système de réparation automatique se tourneront vers l’HR600/3P. Il permet la réparation automatique de composants à pas fins tels que µBGA et les plus petits composants 01005. Le système d’axes de haute précision et les caméras 5 MP offrent actuellement l’une des technologies de dessoudage et d’assemblage précise du marché.

ERSA Cyril DESCOMBAZ Responsable commercial Outillage, Systèmes d’Inspection & de Réparation +33(0)6 31 83 38 10 cyril.descombaz@kurtzersa.com www.kurtzersa.com

Quand il s‘agit de brasage sélectif, ERSA répond toujours présent avec des solutions adaptées à vos exigences, tant par des équipements en ligne VERSAFLOW intégrant un module unique VERSAFLEX jusqu‘ à des solutions intelligentes en îlots. VERSAFLOW 3 & 4 Machines de brasage sélectif en ligne, de concept modulaire, pour les plus grandes exigences de capacité et flexibilité.

ECOSELECT 1 & 4 Équipements de brasage sélectif pour une production en îlot ou en ligne avec un rapport prix/performance optimal

SMARTFLOW 2020 Machine de brasage sélectif compacte, sans compromis, très smart.

ECOCELL Machine de brasage sélectif en- ou hors ligne, très flexible et de grande capacité.

w w w . e r s a . c o m Ersa France | remy.lutz@kurtzersa.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 53


DOSSIER > FORMATION INTERNE

L’AFEST, mise en pratique d’une modalité pédagique connue à adapter Heureuse nouvelle pour ceux qui ont à leur charge le développement des compétences. La loi Avenir de 2018 a en effet reconnu la situation de travail comme potentiellement génératrice de développement des compétences. Cette reconnaissance fait suite à une expérimentation dans différentes filières permettant de préciser le cadre à mettre en place pour rendre la situation de travail « apprenante » et développeuse de compétences. Ce rapport n’est qu’une première étape qui reconnait cette nouvelle modalité pédagogique dans les actions de formation. C’est maintenant aux acteurs de s’emparer du dispositif pour inventer de nouvelles modalités efficaces de développement des compétences. L’article présente le cadrage de la méthode. L’expérimentation AFEST L’expérimentation a été lancée officiellement fin 2015 par la DGEFP et pilotée avec le Copanef, le FPSPP et le Cnefop. L’expérimentation visait l’inscription de l’AFEST dans le cadre légal et règlementaire et s’il semblait acquis, dans le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, que l’action de formation pouvait être réalisée en situation de

L’analyse des différents projets prouve que l’AFEST est applicable à différents contextes professionnels pour différentes finalités et selon des modalités d’applications diverses...

“Nous sommes partis d’un constat, déclarait Stéphane Rémy, pour la DGEFP [1], lors de la présentation du rapport final de l’expérimentation : nous observions de plus en plus ces modalités d’apprentissage en situation de travail dans les entreprises. Peu visibles et pas assez valorisées, elles apportent pourtant des réponses pertinentes aux enjeux de compétences des plus petites d’entre elles.” Et d’expliquer : “Nous avons donc engagé une expérimentation afin de préciser le périmètre et les modalités de mise en œuvre de l’Afest. Nous voulons la sécuriser en lui offrant un environnement réglementaire et un financement dédiés.”

travail, il restait à déterminer les modalités d’application de cette future nouvelle disposition du code du travail. L’expérimentation visait « à poser une première brique, en caractérisant les contours et conditions d’installation de cette modalité de formation de sorte à ce qu’elle soit : • reconnue par la règlementation comme une véritable action de formation ;  • mais aussi, efficace en termes de processus pédagogique et de développement de compétences ;  • et praticable pour les différentes parties prenantes à commencer par les TPEPME » (synthèse du rapport, juillet 2018)

L’analyse des différents projets prouve que l’AFEST est applicable à différents contextes professionnels (productions ou fonctions supports), pour différentes finalités (compétences spécifiques ou génériques) et selon des modalités d’applications diverses (en solo ou en combinaison avec du présentiel et du digital). Ce qui est retenu du lien entre le savoir et l’action est que la mise en situation doit être préparée, organisée et aménagée à des fins didactiques et qu’elle doit être accompagnée d’une séquence réflexive.

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Par Dominique SEGURA, société LATEM www.atelier-du-futur.fr Ce que dit la loi Article L6313-1 Les actions concourant au développement des compétences qui entrent dans le champ d’application des dispositions relatives à la formation professionnelle sont : 1° Les actions de formation ; 2° Les bilans de compétences ; 3° Les actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience, dans les conditions prévues au livre IV de la présente partie ; 4° Les actions de formation par apprentissage, au sens de l’article L. 6211-2. Article L6313-2 L’action de formation mentionnée au 1° de l’article L. 6313-1 se définit comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel. Elle peut être réalisée en tout ou partie à distance. Elle peut également être réalisée en situation de travail. Les modalités d’application des deuxième et troisième alinéas du présent article sont déterminées par décret. Article D. 6313-3-2.  La mise en œuvre d’une action de formation en situation de travail comprend :  1) L’analyse de l’activité de travail pour, le cas échéant, l’adapter à des fins pédagogiques ;  2) La désignation préalable d’un formateur pouvant exercer une fonction tutorale ; 3) La mise en place de phases réflexives, distinctes des mises en situation de travail et destinées à utiliser à des fins


pédagogiques les enseignements tirés de la situation de travail, qui permettent d’observer et d’analyser les écarts entre les attendus, les réalisations et les acquis de chaque mise en situation afin de consolider et d’expliciter les apprentissages ; « 4 o Des évaluations spécifiques des acquis de la formation qui jalonnent ou concluent l’action. »

Le logigramme qui ressort de l’expérimentation précise qu’il s’agit tout d’abord d’identifier les besoins en montée en compétences et de valider que l’AFEST peut être opportune, ensuite d’étudier la faisabilité d’une AFEST et d’analyser l’activité. Très pratiquement, ces trois étapes sont évidemment enchevêtrées. C’est parce qu’on connait bien

l’activité qu’il est possible de reconnaitre un besoin de développement des connaissances et l’opportunité d’une AFEST. Ces trois étapes se construiront donc plutôt dans une suite d’approfondissement, en circulaire plutôt qu’en linéaire. Il est néanmoins intéressant de maintenir l’idée que toute AFEST n’est pas opportune, que la faisabilité n’est pas toujours aisée et demande une organisation et que c’est au plus proche de l’activité, dans ses rouages que l’AFEST se construit.

De nos interventions il ressort que l’une des compétences clés est la capacité à analyser l’activité réelle et notamment les savoirs non formalisés ou peu formalisés. L’intuition, le « pif » n’est pas une catégorie descriptive opérante en formation !!! L’observation et l’analyse de l’activité permettent de ressortir des descriptions de situation de travail caractéristiques, souvent autour de situations problèmes et d’identifier les connaissances qui sont mobilisées dans l’action. Nous avons

Ce fichier est dérivé de : Blooms rose.svg:, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25219597

Par Blooms_rose.svg: K. Aainsqatsi derivative work: PatrickHetu 

La mise en oeuvre d’une AFEST L’action de formation en situation de travail n’est pas une autre façon de dénomi-

ner la formation sur le tas. Introduire la pratique de l’AFEST dans l’entreprise nécessite une méthodologie de mise en œuvre.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 55


DOSSIER > FORMATION INTERNE développé une description des compétences simple qui permet de faciliter cette analyse et que nous transmettons pas à pas dans une approche formation action lors de nos interventions. La compétence en situation de travail est définie comme une organisation d’actions en vue d’objectifs, guidée par des contextes et des savoirs mobilisés dans l’action. Cette description, assez intuitive, et débarrassée des raffinements superflus, permet d’ordonner la description de l’activité afin de faciliter la reconnaissance des savoirs à mobiliser dans l’action et la construction des séquences AFEST. Nous avons choisi cette structure de description car elle nous permet de préparer le parcours de formation AFEST qui est l’étape suivante de la construction d‘une AFEST et qui a trait à l’ingénierie d’apprentissage. C’est dans cette étape que seront mis en avant les objectifs d’apprentissage et formalisé un parcours permettant d’atteindre les objectifs de développement des compétences par étape. Il ne s’agit en effet jamais d’apprendre tout d’un bloc mais plutôt dans une suite de zones dites « proximales », selon une logique de palier. En termes de compétences, de manière générale, une personne sera capable d’évaluer la pertinence entre plusieurs solutions conçues en toute autonomie que si elle a acquis les compétences d’analyse sur cette situation, mais aussi d’application ou de schématisation, de compréhension et de reconnaissance de cette situation, ce qui

dépendra de la capacité à mémoriser et identifier des situations diverses existantes. Atteindre l’objectif final demande de passer par différents paliers qui seront des jalons du parcours de formation. Pour aider à la formalisation des séquences, nous utilisons la taxonomie cognitive de bloom (cf rosace page précédente) complétée par deux autres de ses taxonomies (proprioceptive et affective). Outre ses qualités d’accompagnement, l’intérêt de cette catégorisation est qu’elle est la plus utilisée dans le champ de la formation ce qui facilite les liens avec les autres canaux de formation (digitaux et présentiels) et rassure les financeurs. Une fois les séquences formalisées, il faudra les mettre en œuvre. Les modalités de mise en œuvre dépendent des compétences visées mais il est possible d’identifier deux grands modèles : d’une part un modèle qui est plutôt poussé par la formation et qui ressemble à un cas pratique organisé en situation de travail, d’autre part un modèle tiré par l’expérience, par les situations de travail et dont on reconnait sur le moment la capacité à devenir une expérience apprenante. L’acteur fort du premier modèle est le formateur interne, l’acteur fort du second modèle est le manager. Le premier modèle, plus simple à mettre en œuvre apparait comme une première étape à enrichir peu à peu en formalisant les situations et avec la maturité organisationnelle de l’apprentissage en situation de travail. Celle-ci s’acquiert à notre avis très pratiquement dans la der-

56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

nière étape de l’AFEST qui est l’étape de réflexivité. Cet espace de discussion sur le travail et le développement des compétences qui peut aussi être utilisé dans une logique de cercle de qualité sont une occasion très pratique de développer une organisation apprenante à partir de parcours AFEST. Cette étape permet aussi d’évaluer l’éventuel besoin de séquences complémentaires, en tout cas les acquis et d’estimer les retombées de ces actions de développements des compétences.

Compétences, cycle de l’expérience et modalités d’apprentissage par LATEM

Conclusion Les opportunités d’aborder des AFEST sont nombreuses dans l’électronique, dans les compétences traditionnelles où celles à viser dans l’usine du futur. Souvent, de façon formelle ou informelle, les entreprises de l’électronique s’y sont, d’une certaine façon, attelées. La réflexion autour des modalités pédagogiques, la mise en place de dispositif d’apprentissage en ligne sur les postes de travail, de nouvelles compétences à expérimenter, peuvent être des opportunités à saisir pour approfondir la démarche. Le cadrage proposé par la loi et des outils d’ingénierie et d’organisation leur permettraient de gagner en efficacité et en maturité.

LATEM Dominique SEGURA +33(0)6 30 04 65 68 dominique.segura@latem.fr www.latem.fr www.mesepi.fr www.atelier-du-futur.fr


MARCH 2021 16/19 E U R E X P O LY O N

R E N D E Z- V O U S À

LY O N EN

2021

RÉSERVEZ V O T R E S TA N D !

TOMORROW’S INDUSTRY IS BEING SHAPED HERE L’INDUSTRIE DE DEMAIN S’INVENTE ICI

global-industrie.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 57


DOSSIER > BRASAGE A LA VAGUE

L’ «AUSTRAL WAVE», Une seule machine de brasage à la Vague pour vos 2 productions avec 2 alliages différents en toute sécurité en flux continu !

“Le Groupe ACTIA et la Sté VAGUES SERVICES s’unissent pour un projet commun ! Apporter à ses clients souplesse et réactivité tout en sécurisant leur process, c’est le pari qu’a décidé de relever le site industriel du Groupe ACTIA situé à Colomiers (proximité de Toulouse) en s’équipant de la nouvelle machine de Brasage AUSTRALWAVE de VAGUES SERVICES. Le Groupe ACTIA, de renommée mondiale, spécialisé dans la conception et la production de systèmes électroniques dans diffé-

rents secteurs de pointe, a ainsi convié le fabricant français VAGUES SERVICES à réfléchir sur une solution de brasage « Double Pot » sur-mesure pouvant allier flexibilité, traçabilité et sécurité. En effet, ce poids lourd de l’Industrie a souhaité améliorer ses offres de produits auprès de sa clientèle en se lançant un redoutable défi : optimiser les délais et gagner en réactivité tout en maintenant les notions de qualité et de sécurité. C’est en approfondissant leur réflexion, qu’ACTIA s’est

58 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

naturellement tournée vers l’unique entreprise nationale spécialisée dans la fabrication de machines à la vague. La clé de ce partenariat réside dans une action de confiance mutuelle et les différents projets bâtis ensemble depuis de nombreuses années. Le savoir-faire et l’expérience de la société VAGUES SERVICES dans les machines conçues surmesure selon cahier des charges a fini par convaincre ACTIA de renouveler sa confiance et renforcer ses liens.

L’AUSTRAL WAVE, la nouvelle machine tournée vers la flexibilité et la sécurité optimale ! Cette machine est née d’une problématique existante dans le marché actuel de l’électronique : comment rendre une production extrêmement flexible tout en limitant au maximum les risques liés au « double process » ? L’étude a été élaborée et soigneusement analysée en étroite collaboration. Chaque point a été étudié minutieusement afin d’éviter tout risque au niveau du process comme la pollution du


bain sans plomb par le plomb ou la gestion de différents types de flux en simultané.

Deux trappes automatisées par gâche électrique permettent à la logistique de livrer les cartons d’alliage en lisant la référence du carton et en l’associant au bain correspondant.

Ainsi, la conception a été orientée vers un maximum de contrôles process mis en place sous format automatique en informatique et mécanique (nombreux « poka-yoké »). Fluxeur : 3 types de flux possibles La zone de fluxage peut être équipée de 3 buses de pulvérisation sur un axe électrique. La quantité de dépose de flux de chaque buse est maîtrisée grâce à son capteur de contrôle de débit par ondes ultrasoniques qui enregistre automatiquement les données de quantité d’éjection et l’envoi au PC pour une analyse et gestion rapide. Les contrôles process tels que la pression d’air, le débit d’air et le débit de flux sont paramétrables via le soft machine, ce qui permet l’absence totale de réglage mécanique. Les bidons de flux sont stockés dans une armoire de sécurité étanche pour limitation des risques avec détrompage informatique de la référence de flux dans le fluxeur. En fin, la vitesse de balayage du fluxeur est asservie à la vitesse du convoyeur. Préchauffages : Un mixte de technologies L’Austral Wave bénéficie d’une longue surface de préchauffages inférieurs et supérieurs réglables par soft. La zone 1 possède 2 cassettes à infrarouges ondes moyennes en top et botom. La zone 2 est à convection forcée, et la zone

3, en ondes courtes dont une entre les deux bains. Les modules à infrarouges sont équipés chacun d’un contrôleur de puissance Triphasé du courant afin de contrôler le bon fonctionnement des tubes. Brasage : 2 Pots en « série » sans arrêt de production L’empreinte incontestable du fabricant français, est sans doute la longévité de ses pots et de ses buses entièrement en titane et garantis 20 ans contre la corrosion. Les deux têtes de vague sont équipées de volets automatiques de protection des bains et de nombreux dispositifs « Poka-Yoke » mécaniques afin de garantir l’absence de risque de mixité des alliages. La maintenance est assez aisée grâce au système d’extraction automatique des deux pots à l’arrière de la machine ou à la trappe d’écrémage située en face avant pour un nettoyage rapide des bains. Ces deux systèmes sont sécurisés par le soft et demandent une autorisation spéciale d’accès via le pupitre IHM.

Traçabilité des paramètres Process Garantir une remontée efficiente des informations est devenue indispensable pour sécuriser le process et la qualité des produits. Chaque paramètre est ainsi associé au cadre rentrant dans la machine par la lecture de son numéro de série. Cahute de Maintenance Objectif « Salle Blanche » Une zone fermée et aérée entièrement dédiée à la maintenance a été conçue à l’arrière de la machine avec un accès sécurisé par badge pour réduire l’empreinte poussière / particules au sein de l’atelier de production.

Contact : Technique : M. Tissier Commercial : Mme Nieto info@vagues-services.fr +0033 (0) 1 47 39 12 10 www.vagues-services.com Bureaux Adm.&Commercial : 28 Ter rue Villeneuve 92110 Clichy – France Atelier de production : 34 rue Villeneuve 92110 Clichy – France

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 59


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE OSE

Fabricant de Cartes et d’Ensembles Electroniques depuis plus de 35 ans, situé à Corps en Isère.  Potential Entreprise to Real Leader (PERL) et industrie 4.0 de la Région AURA.

Pourquoi nous choisir comme PARTENAIRE Nous sommes un partenaire qualifié : 100 collaborateurs, 14 personnes sont certifiées spécialistes IPC-A-610 plus un trainer et 4 personnes sont certifiées spécialistes IPC-A-7711/7721 plus un trainer. Nous sommes certifiés, ISO9001.2015 par le LNE, UL, Expert RoHS de niveau 3, IPC-A-610 et 7711/7721, French Fab. Certification ISO-13485 en cours ! Nous sommes un partenaire engagé : OSE et LEAN, une stratégie gagnante depuis 2009. Notre équipe KAIZEN de 6 personnes travaille dans la philosophie

SODALEC

a reçu la reconnaissance «Authorized Microchip Design Partner» Depuis sa création, SODALEC a orienté ses activités dans le domaine de l’industrie, des télécommunications, du médical et de l’agroalimentaire. Certifiée ISO 9001, elle propose à ses clients de prendre en charge tout ou partie du cycle de vie du produit. Son activité couvre la petite et la moyenne série en prenant en compte les enjeux financiers de chaque projet. SODALEC possède aussi en interne un bureau d’études composé d’une dizaine d’ingénieurs. Avec le service commercial, il aide le client à l’élaboration du cahier des charges en le conseillant sur les meilleures technologies envisageables. La conception porte naturellement sur l’étude matérielle des cartes électroniques à travers des logiciels de CAO/DAO spécialisés mais elle intègre également l’étude des logiciels embarqués équipant les produits et les cartes électroniques.

d’amélioration continue qui met à contribution toute l’organisation dans une démarche de responsabilisation dans son travail. Nos outils : 5S, Gemba walk, 8D, 5P, PDCA, Audits internes. Nous sommes fiers d’une fabrication 100% Française. Nous sommes experts dans votre secteur d’activités : OSE a pour activité principale la fabrication de produits électroniques dans différents segments de Marchés :  • L’Équipement Industriel.  • L’Automatisme / Contrôle-Régulation. • Le Transport Ferroviaire.  • La Recherche, InstrumentsScientifiques. • Le Médical.  • La Sécurité.  • Le Lighting.  • La Communication & Radiofréquences. Nous investissons (en 2019) : • Graveur laser pour vous offrir une traçabilité à la carte,  • Rayon X 3D pour vous garantir un travail de pointe et une maîtrise totale des procédés, 

En 2017, SODALEC a reçu de la DGE un agrément Crédit d’Impôt Innovation (CII) au titre des années 2017 à 2021. Si un tel agrément peut profiter financièrement à ses clients sous certaines conditions d’éligibilités, il témoigne surtout des capacités d’innovation de SODALEC, tout comme la reconnaissance d’ « Authorized Microchip Design Partner », par le fabricant mondial de semi-conducteurs.

Mais SODALEC propose aussi de l’expertise en design, câblage filaire, études de moules, qualification d’essais pour le marquage CE. Elle peut prendre en charge les projets dans leur ensemble. SODALEC, c’est enfin une société de fabrication qui s’appuie sur une

60 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

• Une ligne Fuji haute cadence pour vos projets grandes séries,  • AOI, et deux AOI 3D en test pour vous assurer un contrôle CMS total. Remerciements clients : pendant le COVID-19: “Je tenais à remercier toute l’équipe Ose pour avoir réalisé ces prototypes dans un délai normal malgré la situation compliquée du moment.” “ Merci beaucoup ! Ça fait du bien d’avoir de bons et de vrais partenaires pendant ces temps difficiles.”

Contact : OSE Bertrand SAVOIR +33(0)6 26 62 49 57 b.savoir@ose.fr www.ose.fr

ligne de production CMS performante mais aussi sur des opératrices et opérateurs de production spécialisés. Le service achat optimise les approvisionnements en veillant à la pérennité des composants et des secondes sources. Quant au service qualité, il veille au respect de la qualité et des engagements clients. SODALEC, c’est toute une équipe à votre écoute et à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !

Contact : SODALEC Francis L’HUILLIER +33(0)2 99 60 16 55 francis.lhuillier@sodalec.fr www.sodalec.fr


AIHDAC Groupe

Ne jetez plus… réparez ! L’Entreprise Adaptée du Phénix est spécialisée dans la fabrication d’ensemble électronique et électromécanique, depuis plus de 35 ans. Nous réalisons : • les cartes électroniques,  • le câblage électrique, • l’intégration en coffret métallique ou plastique, conçu et fabriqué dans le Groupe, • le test de fonctionnement, selon vos recommandations ou sur conception. Forts de notre expérience en électronique, nous réalisons des prestations de réparation de cartes. Grâce au schéma ou au produit final, votre carte électronique est réparée pour un coût moindre qu’un produit neuf.

Nous pouvons également vous aider à corriger des malfaçons sur vos cartes, en vous proposant un service rapide ! De plus, vous participez à la fois au développement durable, à l’économie circulaire et à la responsabilité sociétale (emploi de travailleurs en situation de handicap). Les devis sont gratuits et sans engagement. Nous vous répondons dans les plus brefs délais. Notre certification ISO 9001, maintenue depuis 1994, assure à nos clients une qualité de produits et de services, ainsi que le respect de leurs exigences. Nos clients bénéficient d’une réduction de leur contribution en faveur de l’Emploi de Travailleurs Handicapés. Nous sommes à l’écoute et accompagnons tous les projets.

ACEA

L’expertise de nos équipes couplée d’équipements de haute technologie nous permettent de répondre aux demandes actuelles les plus complexes.

Le site de production localisé à Gundershoffen (au nord de Strasbourg) nous permet de travailler avec un grand nombre de clients sur le secteur Grand Est mais aussi de livrer des clients dans le monde entier : tout proche l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg et plus loin les Etats-Unis, la Malaysie, la Pologne, Singapour, l’Australie, la Chine…..

Confiez-nous vos projets et consultez nous sur vos prochaines relocalisations en France !

votre partenaire EMS pour l’industrialisation, l’équipement de cartes électroniques et le montage d’ensembles et de sous-ensembles.

Petites, moyennes, grandes séries de cartes électroniques, ACEA est capable de répondre à l’ensemble de ces demandes grâce à sa flexibilité et sa réactivité. Ainsi nous comptons parmi nos clients fidèles des grands groupes, des PME et également des start-ups. Notre relation de confiance avec nos clients reste la base de notre réussite et de ceux qui nous accompagnent. Malgré le contexte sanitaire et économique compliqué que nous traversons tous, ACEA se réjouit des nombreux nouveaux projets à réaliser en cette rentrée.

Contact : AIHDAC Céline BESSONNIER +33(0)2 54 78 57 55 direction@blois.aihdac.com www.aihdac.com

Notre équipe d’experts est à votre écoute. Les domaines d’activités d’ACEA sont très variés : • le ferroviaire, • le médical, • l’industrie, • les télécommunications, • l’automobile, • la sécurité. N’hésitez pas à nous solliciter, nos équipes sauront répondre à votre besoin en intégrant vos exigences. Quelques chiffres : - Chiffre d’affaires : 10 ME - Effectifs : 69 personnes - Surface de production 3 000 m² - Certification iso 9001 version 2015 - Certification iso 13485 version 2016 - Certification UL produits

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 61


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE ALTRICS

renforce son offre de services Pour toujours mieux répondre aux contraintes de nos clients (charge ponctuelle / coûts / délais) et rester vigilant face à l’épidémie du Covid 19, ALTRICS propose de nouveaux services économiques : Avec la création d’un département intégration pour les marchés FrancoFrançais à Rosheim. Le groupe Altrics permet à ses clients de pouvoir faire du « made in France » avec la mise en place de surfaces dédiées à l’intégration de produits complets et ce, en France. Pour l’intégration de vos produits, nous pouvons dès à présent les assembler en France pour vos marchés nécessitant une part importante de prestation Française. Nouveaux ateliers et espaces dédiés à l’intégration de sous-ensembles et produits complets client, possibilité d’ateliers confidentiels client. Investissement dans des systèmes de mesures dimensionnelles par imagerie « IM7030 » pour le contrôle d’entrée des pièces. Nos atouts : Force de proposition / supply chain maîtrisée avec nos différents partenaires / compétitif avec notre modèle économique spécifique. Pour le « made in France » (Rosheim) Pour « l’aspect volume & coûts » Portugal (Braga) & Tunisie (Soliman)

Cet été, nous avons renforcé notre pôle account manager, notre service planner et notre département méthodes par le recrutement de nouveaux collaborateurs à Rosheim. Pour la Tunisie, nous avons recruté un ingénieur spécialisé en aérostructure pour la partie mécanique. Notre prestation va jusqu’au packaging spécifique. Sur notre site de production au Portugal, Altrics met en place la possibilité de transférer de la charge ponctuelle ou linéaire en panier garni pour les gros donneurs d’ordres (fourniture de la matière par le client et ALTRICS met à disposition ses moyens de production « update »). Ce nouveau service proposé fait suite à un constat « les gros donneurs d’ordres sont de plus en plus tributaires de la fluctuation des marchés, Covid19 oblige ». Les paramètres déclencheurs : Des pics de volume avec un « time to market réduit » et une incertitude sur la pérennité des marchés. Une gestion plus rigoureuse d’investissements coûteux pour absorber la charge ponctuelle et les coûts de mise en place pour la formation du personnel. C’est une prestation gagnante pour les donneurs d’ordres avec un service de proximité dans un environnement dédié à la réalisation de cartes électroniques câblées en salle grise pour la partie CMS et des coûts attractifs au Portugal.

La différenciation gagnante de nos sites de production au Portugal et en Tunisie est d’être « full » compatible par nos moyens de production, ce qui sécurise nos clients. Sans oublier une démarche régulière volontariste d’investissement fort en moyens de production nous permettant d’anticiper et d’être à la pointe sur les nouvelles technologies. A propos du groupe ALTRICS : Aujourd’hui avec plus de 650 collaborateurs répartis sur ses trois entités (France, Portugal et Tunisie), le groupe Altrics performe dans la réalisation des cartes et produits à base d’électronique et se positionne comme le partenaire industriel pour les produits électroniques allant des prototypes aux très gros volumes en coûts compétitifs de proximité. Les sites de production sont certifiés ISO 9001, ISO 14001, ZPVI2 et ZPVI8 avec aussi des productions spécifiques certifiées NF et L’ISO 13485 en cours de certification et prévue pour la fin d’année. Notre ADN : EXCELLENCE, FLEXIBILITE, COMPETITIVITE

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com 62 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105


DELTA SERVICE PRODUCTION

Certification ISO 9001 : 2015 et ISO 13485 : 2016 Située à Castries à proximité de Montpellier (34), la société s’est dotée d’équipements high-tech permettant : • Tous types d’assemblages : manuels, traditionnels, CMS • L’expertise de vos cartes aux rayons X • Le Rework de vos composants même les plus petits et les plus délicats : Bga, μBga et QFN • Le câblage filaire, l’intégration et les tests fonctionnels de vos cartes et appareils. DSP propose aussi un service rapide et efficace pour du prototypage à délai très court de 2 à 5 jours ouvrés.

Forte de ses années d’expertise et de son professionnalisme, DSP travaille essentiellement avec des acteurs des équipements médicaux, du nucléaire, de l’industriel et du pétrole. Son réseau de fournisseurs fiables allié à la rigueur de ses employés avec plus de 30 ans d’expérience, permettent à la société d’obtenir un niveau de qualité irréprochable sur l’ensemble des produits fabriqués. Dans l’optique de vous fournir un service qui évolue et qui soit toujours plus performant, nous avons passé avec succès les certifications ISO 9001 : 2015 et ISO 13485 : 2016 que nous avons obtenu en Mai 2019. Nous tenons à mettre en avant nos équipes qui ont répondu présentes pendant la crise du COVID19 et

donc assurer la continuité de notre production pour faire face à une grosse demande de nos clients du secteur médical.

Contact : DELTA SERVICE PRODUCTION Franck COSCUJUELA +33(0)4 67 22 22 24 contact@deltaserviceproduction.com www.deltaserviceproduction.com

SUDELEC

ne cède rien sur la qualité Travailler avec Sudelec, qui rayonne sur l’ensemble de la région Rhône-AlpesAuvergne, c’est la certitude d’avoir à faire à un partenaire qui a un sens aigu de la coopération inter-entreprise, basée sur le respect des accords passés et l’équilibre des relations. « Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que nous figurons parmi les leaders des fabricants de cartes et systèmes électroniques de notre région, notamment en matière de qualité puisque SUDELEC présente l’un des meilleurs taux de conformité des produits et l’un des meilleurs taux de service. » déclare Georges Lorente, directeur commercial de Sudelec. L’entreprise certifiée ISO 9001/2015, vise en permanence le zéro défaut. Pour y parvenir, Sudelec s’entoure des meilleurs consultants, experts et formateurs, investissant en permanence dans la formation de ses collaborateurs. L’entreprise maintient, chaque année, un niveau élevé d’investissement dans des équipements de production de dernière génération. Ainsi, du brasage sélectif, du test AOI et du vernissage robotisé. Ce mariage, parfaitement orchestré par Serge Calmard, le dirigeant, est la clé majeure de la réussite de l’entreprise sur le terrain de

la qualité et de la ponctualité. Tout en garantissant à ses clients la maîtrise totale du Made-in-France. La crise COVID chez Sudelec : anticipant très tôt les mesures sanitaires, l’entreprise a maintenu un niveau élevé de production, sans rupture de la relation clients et fournisseurs.

Contact : SUDELEC Georges LORENTE +33(0)6 99 91 65 30 commercial@sudelec42.com www.sudelec42.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 63


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE M3E Conception Electronique De la conception à la réalité

En Normandie près d’Évreux, notre société est un bureau d’études en sous-traitance électronique. Nous conseillons et accompagnons nos clients dans la réalisation de leur projet, du prototypage à l’industrialisation et tenons compte de leurs exigences en termes d’environnement, taille, normes et budget. M3E conception électronique leur propose dans leur réalisation une ou plusieurs de ces étapes : • Recherche et développement de projets : prototypage, de la réalisation à l’assemblage. • Élaboration et conception de diagramme schématique. • Le routage : conception du PCB, placement des composants, routage de cartes électroniques (simples,

doubles ou multi-couches ; rigides, flexibles ou flex-rigides) pour des circuits analogiques, numériques, hf ou mixtes. • Élaboration de documents techniques pour le développement, le plan principal et le plan d’assemblage. • Gestion de la fabrication via nos soustraitants et partenaires. • Création de boîtiers électroniques sur mesure pour la protection des prototypes et des petites ou grandes séries.

la certification de concepteur IPC. Nous apportons aux bureaux d’études, une aide pour le routage de carte. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter. Au plaisir de travailler prochainement avec vous.

Nous nous adaptons à l’obsolescence, la pénurie et l’évolution des composants. Nous prenons en compte, la faisabilité en fonction de la routabilité, les contraintes mécaniques et électroniques du projet et travaillons selon le standard IPC. Notre personnel est certifié CID (Certified Interconnect Design) qui est

Contact : M3E Conception Electronique Yannick TREBERT +33(0)6 74 67 75 37 contact@m3e-conception-electronique.com www.m3e-conception-electronique.com

ALLIANSYS

fait de la résilience. ALLIANSYS, basée à Honfleur et implantée sur une surface couverte de 9 300m² à proximité du grand port maritime du Havre, diversifie ses activités en capitalisant sur ses atouts et sur la conjoncture. L’évolution des marchés impose la résilience et c’est dans ce contexte qu’ALLIANSYS développe ses activités grâce à l’acquisition de nouveaux contrats : consommables pour dispositifs médicaux destinés à des respirateurs, ré-industrialisations et productions de produits grand public auparavant fabriqués en Chine et câblage filaire pour des applications de stockage d’énergie. Ces nouveaux marchés ont permis à ALLIANSYS de développer ses compétences sur les techniques de soudure et de découpe par ultrasons, de process automatique d’ensachage de pièces, des flux logistiques sur de gros volumes, avec investissements de robots et de machines spéciales offrant des solutions 4.0 …..

La diversification des activités est un point clé de la résilience que la conjoncture impose à l’industrie française. ALLIANSYS s’appuie sur ses compétences historiques dans le domaine du câblage et intégration de produits à base d’électronique pour se diversifier.

64 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Contact : ALLIANSYS Jean-Luc PAUMIER +33(0)6 24 43 92 32 jl.paumier@alliansys.fr www.alliansys.fr


INFORMATIONS COMMERCIALES ABchimie

Nouvelles dynamiques régionales pour l’électronique. L’industrie locale fait son évolution post covid-19 A l’heure où l’on parle de relocalisation… 3 industriels de la Région Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour encourager cette démarche. Allez de l’avant, réfléchir autrement… le confinement a marqué un coup d’arrêt pour de nombreuses industries en plein essor. Quelques semaines de pause pour se poser les bonnes questions et initier de nouvelles perspectives régionales. Et si l’industrie, aussi, devenait plus locavore ? C’est ainsi qu’ABchimie, leader français des vernis de protection des cartes électroniques, a contacté Cirly et Cepelec pour structurer et valoriser les savoir-faire technologiques locaux. Ce nouvel élan s’est traduit par une campagne de communication digitale pour que les clients respectifs soient informés qu’ils peuvent trouver en Auvergne-Rhône-Alpes des compétences complémentaires et pointues en électronique. Nom : Cepelec Activité : expert fiabilisation des process d’assemblage de cartes électroniques.

Particularité : démarche RSE et soutien marqué pour des événements sportifs et culturels locaux Année de création : 1987 CA : 3,6 millions Nombre d’employés : 10 Clients de référence : Chanel, Eolane, Hager, Valéo.. Nom : Cirly Activité : spécialiste de la fabrication rapide de circuits imprimés prototypes et petites séries  Particularité : engagée dans une démarche RSE : conflict minerals, recyclage, eco paturage, ruches… Année de création : 1980 CA : 3,6 millions Nombre d’employés : 21 Clients de référence : Alstom,Thales, Valéo Nom : ABchimie Activité : vernis de protection des cartes électroniques. Particularité : Gamme de produits sans COV pour protéger manipulants et environnement. Année de création : 1997 CA : 4 millions Nombre d’employés : 12 Clients de référence : Airbus, Alstom, Schneider, Zodiac…

Cette initiative créative a déja porté ses fruits avec une nouvelle notoriété pour ces pépites locales ; une idée que souhaitait partager Jean-Pierre Douchy, chef d’entreprise d’ABchimie. « Nous encourageons chaque chef d’entreprise à se rapprocher de ses pairs pour initier, à leur tour, des dynamiques vertueuses pour renforcer un ancrage territorial dont tout le monde sort gagnant. La Chine n’est pas incontournable dans l’électronique et même si les coûts d’achat sont plus élevés en France ; on gagne en délai, en transport, en fiabilité… et en responsabilité sociétale. L’objectif n’est pas de se renfermer localement mais d’essayer de sourcer au plus près, notamment en France ou en Europe pour rebâtir une industrie locale forte. » ABchimie, Cepelec et Cirly espèrent ainsi conquérir de nouveaux marchés et encourager d’autres industriels à faire de même. Idéalement, ils souhaitent que syndicats professionnels et territoires puissent s’inspirer de ces nouvelles dynamiques pour aller encore plus loin.

Contact : ABchimie Jean-Pierre DOUCHY +33(0)4 74 83 12 19 info@abchimie.com www.abchimie.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 65


INFORMATIONS COMMERCIALES SEICA FRANCE

Automatisation de vague Grâce à une expertise dans les process de vague et l’automatisation, Seica France est en mesure de fournir des lignes complètes de brasage THT avec des configurations personnalisées, qui peuvent être adaptées à toutes les machines de soudure à la vague et sélective du marché. Les PCBA sont le plus souvent soudés à la vague lorsque les composants présentent une très grande différence de masse. Le défi réside dans la maîtrise du processus permettant d’atteindre une répartition équilibrée de la chaleur malgré la différence de masse.

Pour cela, Seica France utilise tout son savoir-faire et son expérience pour dimensionner l’équipement et l’intégrer au mieux dans une ligne automatique. Très récemment, Seica France a installé chez des industriels français des lignes complètes équipées de leur transitique d’entrée et de sortie fabriquée par Seica Automation Srl autour de vagues Vitronics Soltec et Electrovert. L’une d’entre elles a été couplée à 8 stations de travail en amont qui alimentent le convoyeur central d’entrée de la vague, ascenseur en entrée des stations de travail, descenseur en sortie de vague et convoyeur de retour sous la vague. Malgré un process traditionnel, les lignes sont ainsi totalement automatisées pour un gain de temps et de productivité important, en phase avec les enjeux de l’Industrie du Futur.

Retour d’expérience d’Heliosengi Composé d’une équipe jeune et dynamique, Heliosengi possède un bureau d’étude spécialisé dans l’électronique, l’informatique embarqué et la mécatronique. Elle sait également

répondre aux besoins en soustraitance électronique et propose divers services complémentaires tels que l’assemblage et la mise en boîtier, la fabrication de transformateurs sur mesure, la vente de connecteurs, etc. Après l’acquisition d’un nouveau four de refusion RO400FC d’Essemtec et de la plateforme PARAQUDA d’Essemtec, Heliosengi maintient sa confiance en Essemtec, et son partenaire Seica France, avec l’acquisition de la nouvelle plateforme de pick & place FOX. Cette plateforme FOX permettra de réduire les temps de fabrication, de réutiliser l’ensemble des programmes de la PARAQUDA et permettra de fournir les cartes électroniques avec des petits composants (0201) et encore plus de précision de placement. Heliosengi renforce donc sa position de bureau d’étude et de sous-traitant en électronique en augmentant ses capacités de production ainsi qu’en améliorant son outil de production. La miniaturisation des composants et les délais de fabrication de plus en plus réduits font de la plateforme FOX un atout certain pour répondre à ces problématiques. Sur un encombrement machine très réduit (~1m² hors feeders), la FOX peut accueillir jusqu’à 180 feeders en version « standalone »

66 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

et 120 feeders en version « inline ». La gamme de composants admissibles s’étend du boîtier 01005 jusqu’au boîtier 80x33mm, conditionnés en bobines, sticks, plateaux ou bout de bandes.

« Nous avons fait le choix de maintenir notre confiance pour les solutions de pick & place d’Essemtec. La FOX nous permet d’accroitre notre capacité de production tout en pouvant réutiliser les chargeurs de la PARAQUDA et en pouvant migrer les programmes pour un gain de temps. La faible surface au sol de la FOX est aussi un atout pour nous, puisque nous devons gérer l’espace de manière optimale. Bref, nous sommes entièrement satisfait de la FOX et du support que fournissent Seica France et Essemtec » Vincent Hélie, Directeur et gérant d’Héliosengi.

Contact : SEICA France Stéphane DUPOUX +33(0)1 39 30 66 77 dupoux@seica.fr www.seica.fr


STPGroup

Le contrôle qualité chez STPGroup La complexité et la densité des cartes câblées de nos jours rendent l’usage des machines d’inspection de plus en plus indispensable… Quotidiennement, sur les lignes d’assemblage automatique, les hommes inspectent la qualité de la fabrication. Mais est-ce vraiment un travail pour eux ? En effet , les cad enc e s d e s l i g n e s d’assemblage sont devenues trop rapides. Les yeux ne sont plus suffisants pour les processus de fabrication ultras-fins dont nous disposons. Heureusement, des solutions existent ! STPGroup fait le point sur les solutions développées pour répondre à VOS besoins. Caméras de vision : Améliorez vos postes de contrôle Les caméras de vision sont des systèmes d’inspection destinés au contrôle visuel. Idéales pour les environnements de production, elles permettent d’améliorer les postes de contrôle. En effet ces systèmes vous offre une excellente résolution d’image, ainsi qu’un gain de confort pour l’opérateur. Gagnez jusqu’à 60% de temps de contrôle visuel ! Cela reste néanmoins une aide opérateur destinée aux prototypes et très petites séries.

IS-S² : Outil de contrôle et d’inspection pour l’environnement CMS. Entièrement développé, fabriqué et commercialisé par STPConcept, IS-S² est une aide opérateur conçu à partir d’une technologie à capteur linéaire, spécialement dédiée pour l’inspection en environnement CMS. Vous pourrez capturer une image complète de la carte en une seule numérisation. Les logiciels associés (voir la suite Proto) offrent ensuite plusieurs possibilités de contrôles de chaque composant, par

Le système semi ouvert est léger et complètement intégré (PC, Eclairage, Electriques). Bénéficiez d’un logiciel avec IHM de programmation et production avec fonction de vision incluse. AOI Modulaire : 4 applications pour 1 Ce système peut être adapté en fonction système : CMD / TRAD / Vernis / Finitions des besoins ! Une machine d’inspection de nouvelle génération agrémentée d’un système de convoyage intégré a vu le jour cette année. Plus rapide avec une vitesse d’avance de 400 mm /seconde, plus précise +/- 1 centième avec une nouvelle mécanique, elle est dotée de 2 caméras (dont une de COBOT VISION : Outil de contrôle et 18 mégapixels couleur) embarquées dont d’inspection pour l’environnement une avec une mobilité de 360° et inclinaison Mécatronique réglable 0 / 90° ainsi que de 4 caméras fixes. Les opérations de montage et assemblage Ce nouveau système de vision est très à fortes valeur ajoutée nécessitent des innovant et il n’existe aucune équivalence contrôles qualité importants. sur le marché à ce jour. L’objectif de cette solution est d’assister De fabrication 100% française, le système a ce contrôle visuel par un système expert été développé dans nos ateliers selon des en collaboration avec les opérateurs et demandes clients. opératrices. Voici les éléments inclus et les Il s’agit de concentrer le sujet sur les configurations possibles, qui apportent sa contrôles en fin de lignes atypiques ; par modularité : exemple sur les étiquettes, les modifications - Table XY intégrée avec motorisation filaires, la visserie, le collage, l’absence de Brushless pour une vitesse de 400mm/Sec rayures, les corps étrangers, les vernis... et une répétabilité au centième Le dispositif comprend une cellule - Convoyeur avec taquage + clampage permettant un chargement universel, un intégrés pour intégration en ligne ou hors Software développé spécialement et un ligne de l’équipement Hardware (caméras embarquées mobiles). - Une caméra 5mpx couleur focus variable A terme, la cellule est interopérable avec mouvement XY, rotation 0 à 360°, avec son écosystème et permettra la angularité 0 à -90° pour les prises de vue collecte d’informations utilisables pour du en 3D diagnostic, du partage avec nos clients - Une caméra 18mpx couleur à focale fixe et du traitement de causes racine sur les avec mouvement XY et une résolution de 9μ postes amont. pour des tests de très haute précision L’apprentissage dynamique, rapide, et - Eclairage blanc, UV et laser embarqué intuitif directement par l’opérateur via un avec une nouveauté sur les éclairages LED IHM est une des réussites du projet. CMS UV de puissance et instantané Pour plus d’informations : - PC embraqué environnement Windows et écran tactile sur bras flexible - Web : www.stp-emcgroup.com - Hauteur de passage de pièces à 60 mm - LinkedIn : STPGroup - Deux formats de machine possible 300 x - YouTube : STPGroup 300 mm ou 600 x 600 mm d’observation - Ensemble des fonctions de Vision (couleur, vernis, datamatrix, ocr, …) - Logiciel avec mode de programmation, mode de production et mode de maintenance - Et également logiciel de diagnostic et de programmation déportée comparaison d’images. Dès aujourd’hui vous pouvez acquérir la nouvelle génération intégrant un capteur linéaire pour une acquisition d’image 3 fois plus rapide !

AOI Fixe : Vision Box L’objectif de cette solution est d’aider les opérateurs de contrôle avec une « cellule ouverte » avec une programmation simplifiée pour programmer différents types de produits, de références... Il s’agit d’une boite de Vision Automatique avec caméra 18mpx couleur et focus variable.

Contact : STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 67


INFORMATIONS COMMERCIALES INVENTEC Nettoyage des stencils : jouez gagnant avec TOPKLEANTM EL 606 d’Inventec ! Découvrez TOPKLEAN TM EL 606, le carré d’as de l’élimination des crèmes à braser non refondues et des colles SMT sur vos stencils. Un produit : • Écologique : Le TOPKLEANTM EL 606 peut s’utiliser sans rinçage et permet, dans ce cas, de limiter la pollution des eaux de rejet et leur traitement ultérieur dans les stations d’épuration.

Produit non COV, il n’a pas d’impact sur la pollution de l’air tel que le définissent les règlements européens. Depuis des années, Inventec Performance Chemicals conçoit et développe des solutions de nettoyage visant à réduire les impacts écologiques des produits chimiques utilisés dans l’industrie. Inventec a d’ailleurs été la première société industrielle européenne de son domaine à créer une démarche de certification de réduction des impacts écologiques de ses produits, certifiée et validée par Bureau Veritas, du nom de GreenwayTM. • Technique :

Le TOPKLEANTM EL 606 répond aux exigences de propreté des stencils en vue de leur réutilisation dans la chaîne de production. Il est compatible avec les process « cross-contamination »

qui permettent d’éviter les pollutions liées à l’emploi de crèmes plombées. Formulé sans tensio-actifs, il peut être filtré facilement, en évitant ainsi un dépôt filmogène à la surface des stencils pendant un grand nombre de cycles, même lorsqu’il n’est pas rincé. • Sécurisé : Produit ininflammable et sans point éclair, le TOPKLEAN TM EL 606 est aussi un fluide neutre et non corrosif, qui permet à son utilisateur de travailler en toute sécurité, dans le respect des préconisations de la fiche de sécurité disponible sur simple demande. Il est non toxique et ne contient aucun composant cancérigène mutagène ou reprotoxique.

Conforme au REACH, il n’est cité dans aucune annexe du règlement européen. • Économique :

Ses performances techniques, liées à une formulation adaptée à la filtration, diminuent les taux de rébus. La longue durée de vie du bain et sa facilité de mise en oeuvre (version concentrée ou prête à l’emploi) réduisent considérablement les temps de maintenance. Pouvant être aussi utilisé sans rinçage, l’emploi du TOPKLEANTM EL 606 permet une nette diminution de la consommation d’eau au poste de nettoyage. Alors jouez gagnant avec Inventec et remportez la mise !

Contact : INVENTEC Allegra PITTARELLI +33(0)1 43 98 75 32 apittarelli@inventec.dehon.com www.inventec.dehon.com

ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES nécessitant un niveau de qualité

La Maison ADDIS, présente sur le marché français des composants électroniques, distribue une large gamme de produits et de marques. Afin de répondre au mieux aux besoins des clients, la Maison ADDIS s’entoure de leaders internationaux et compte parmi eux ITELCOND. Depuis 1976, ITELCOND, société Italienne, produit des condensateurs électrolytiques en aluminium de grande capacité pour des applications

élevé. La gamme va du condensateur type SNAP-IN 2,4,5 Broches aux condensateurs à vis 90x220 et ce jusqu’à 500Vdc. Les applications de ces produits sont nombreuses, les condensateurs sont utilisés pour des équipements électroniques, dans le domaine des énergies alternatives (solaire, éoliennes), des onduleurs, des équipements électro médicaux etc…

68 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Contact : ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES Catherine FRIBOULET +33(0)1 56 31 43 10 catherine.friboulet@addis.fr www.addis.fr www.addislighting.com


DU 29 SEPTEMBRE AU 1er OCTOBRE 2020

AVIGNON AVIGNON PARC EXPO

SEPEM INDUSTRIES AVIGNON 7ème ÉDITION / 300 exposants Le salon des services, équipements, process et maintenance avignon.sepem-industries.com

FORUM DE L’ELECTRONIQUE 1ère ÉDITION / 120 exposants Le salon de l’innovation, de l’imagerie et des solutions électroniques www.forum-electronique.com

RENSEIGNEMENT ET INSCRIPTION AU +33(0)5 53 36 78 78 I CONTACT@EVEN-PRO.COM

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 69


INFORMATIONS COMMERCIALES AGIGA

Une solution aux excédents de stocks de composants électroniques désormais disponible Le 15 Septembre prochain, AGIGA mettra à disposition une plateforme permettant aux entreprises électroniques françaises de vendre et d’acheter entre elles, leurs excès selon un process simple et sécurisé. Les stocks morts de composants électroniques représentent 2% des achats EMS et leur coûtent 1% de leur C.A. Alors que l’industriel est soumis à de plus en plus fortes fluctuations de délais d’approvisionnement, la gestion de ses stocks représente un enjeu considérable. Produire en 4 semaines lorsqu’on dépend de L.T composants très fluctuants, pouvant dépasser les 20 semaines, est une prouesse pouvant aussi s’avérer très coûteuse. En effet, pour certaines affaires, plus de 10% des composants restent sur les étagères et ne les quitteront plus jusqu’à la dépréciation de leur actif. « Vendre et Acheter ses composants directement entre industriels est la solution de bon sens économique. Elle offre au vendeur et à l’acheteur un gain de productivité indéniable et favorise par ailleurs une économie circulaire vertueuse » déclare Michel Loriot, co-fondateur de AGIGA.FR. Ayant rejoint l’industrie électronique en 1989, l’entrepreneur a souvent été témoin de ce non-sens économique. Il souligne : « La solution est digitale et doit se tenir entre industriels, au sein de leur propre écosystème. La plateforme de place de marché a fait ses preuves dans le B2C et C2C. Elle est désormais applicable au B2B » Le site, développé spécifiquement pour répondre aux attentes des entreprises pourra également accueillir l’offre de distributeurs eux-mêmes confrontés aux surstocks.

AGIGA créée en 2019 après 12 mois de développement propose une solution complète reposant sur trois piliers ;

• L’acheteur a 21 jours pour accepter les pièces.

• Une plateforme Web industrielle. • Un processus d’évaluation et de suivi

Un geste pour la planète : • Transmettre c’est mieux que jeter. • Pourquoi aller chercher très loin ce qu’on a sous la main ?

Des fonctionnalités toutes pensées ‘’satisfaction utilisateurs’’ : • Aucun investissement spécifique nécessaire. • Aucun engagement pour l’industriel. • Une mise en ligne simple et rapide des pièces à vendre. • La gestion sécurisée des transactions. • Un interlocuteur unique.  • Une présence discrète ne faisant pas apparaitre le nom de l’entreprise. • Un accompagnement personnalisé de l’industriel par Tél, Chat ou Email afin d’assurer un succès optimal et rapide de ses démarches.

A propos de AGIGA : AGIGA a été fondée sur des valeurs profondes détenues par les co-fondateurs qui ont tenu à les inscrire dans les statuts de leur société à mission « Au-delà du business au quotidien, c’est l’affirmation d’une vision de long terme qui précise la place de l’entreprise dans la société. En tant qu’acteur économique bien sûr, dont la finalité est de créer de la valeur. Mais aussi en tant que contributeur à un intérêt collectif ». En se dotant d’une raison d’être, AGIGA s’affirme dans un projet de société et explicite le rôle qu’elle va y jouer : « S’inscrire dans un modèle de respect environnemental et social vertueux et promouvoir ses valeurs auprès de son écosystème »

qualité fournisseurs adapté à ces échanges. • Un hub logistique où sont assurés le contrôle des colis et la gestion des flux.

Un mode opératoire simplissime pour le vendeur : • L’industriel ‘’vendeur’’ se rend sur le site. • Il charge son fichier de pièces à vendre. • AGIGA lui fait ses préconisations avant mise en ligne. • A la commande de ses pièces, le vendeur reçoit un BL d’AGIGA pour appel de livraison. • Il expédie ses pièces au hub d’AGIGA en conformité avec le BL reçu. • Il reçoit son règlement d’AGIGA. Une garantie pour l’acheteur : • AGIGA s’assure des bonnes transactions réciproques. • L’intégrité des colis est contrôlée par AGIGA avant réexpédition • Les expéditions amont et aval sont tracées. • Les pièces d’origine industrielle sont issues de lots déjà testés par le vendeur. • Le type du vendeur, industriel ou distributeur est clairement identifié ainsi que son indicateur qualité qui seront visibles en ligne dès la recherche produit.

Startup totalement française, l’entreprise, son capital, ses équipes, sa logistique, ses entrepôts, son serveur ainsi que ses données sont tous localisés en France. Son modèle assure une totale neutralité. Ses intérêts sont les mêmes que ceux des vendeurs et des acheteurs, : Aboutir à une transaction favorable et réussie.

Contact : AGIGA Michel LORIOT +33(0)4 28 39 03 30 contact@agiga.fr www.agiga.fr

avant j’achetais les composants sans discuter et je ne valorisais pas mes stocks. maintenant je paye le bon prix et j’ai des exigences sur la livraison.

e-FICIO l’appli du SNESE qui fait tourner les stocks ! Demandez une démonstration

e-ficio@snese.com

70 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ULTRATECH

le partenaire de votre réussite Depuis 1980, ULTRATECH est spécialisée dans la conception et la fabrication de composants mécaniques et de systèmes d’interconnexions électriques de Haute Fiabilité pour les applications Médicales, de Défense, des transports, de l’Aéronautique et de l’Industrie … Le siège social d’Ultratech est au Chesnay dans les Yvelines, le nombre de salariés est de 10 personnes. Selon Razvan ILIE, Président d’Ultratech, l’Innovation est son énergie, la Qualité son obsession, le Service Client sa philosophie. Les engagements Qualités et Services d’Ultratech sont obtenus par la mise en place d’une stratégie industrielle robuste de Production Intégrée, la maîtrise des procédés spéciaux et de la sous-traitance via le tissu industriel Français toujours selon les normes ISO9001 & EN9100, le respect des Réglementations environnementales RoHS & Reach. Le Taux de service d’Ultratech présente un kpi « On Time Delivery > de 90% ». Afin de proposer une grande flexibilité industrielle Ultratech pratique une Gestion sur stock matière première et de produits finis. Ultratech est inscrit au Panel Fournisseur d’importants groupes industriels, comme : Thales, Safran, Nexter , .. Ultratech réalise différents Types de projets : • Le Développement de Produits innovants dans l’objectif de compétitivité « Design To Cost » via des modèles internes ou clients (PPAP, DVI, FAI) • La Ré industrialisation pour maximiser le trièdre Coût/Qualité/Délai via des AMDEC Process et Plans de surveillance • La Fabrication suivant plan, comprenant le Prototypage, la Production unitaire et de Mass Production avec des Métaux Usinés : Acier, Inox, Inconel, Titane,

Chromel, Alumel, FN42, FN48, FN52, Constantan, à partir de la Définition du brut (Forge, Fonderie, Plat, Tube, Injection plastique…). Ultratech a la maitrise de différentes technologies : Décolletage, Tournage, Fraisage, Taillage/Rectif denture, Rodage, Rectification Plane/ Cylindrique, soudage, brasage, Sablage, Grenaillage, Tribo- finition, Superfinition, Revêtement par projection, … mais aussi le Traitement Thermique : Trempe, Revenu, Trempe HF, Cémentation, Nitruration, Cryogénie, …et le Traitement de surface : Nickelage, Dorage/argenture Sélectif ou non, Zingage, Brunissage, OAS, …

Spécialiste du design et de la conception technique de produits adaptés à l’utilisateur, Ultratech a développé une expertise dans le développement de systèmes d’interconnexions Electriques basés sur ses connaissances en ingénierie mécanique, métallurgique et d’approche globale des systèmes électroniques /design industriel.

• Faire entretenir et réparer les connecteurs et contacts pour allonger leur durée de vie

- Vos Connecteurs sont défaillants ? Faites appel au service de réparation express Ultratech. - Vos Connecteurs nécessitent une maintenance ou une Mise à niveau ? Confiez leurs Retrofits à Ultratech. - Vos Connecteurs sont introuvables ? En questionnant Ultratech, nous trouverons ensemble une solution pour gérer l’obsolescence Quels sont Les éléments nécessaires pour consulter Ultratech • Photo / Référence fournisseur / Date Code • NDA si nécessaire • Description de la défaillance ou de la prestation attendue. • Si Expertise nécessaire envoyer les connecteurs et câbles associés, si possible.

Les premiers résultats d’ Ultratech, sont la réparation sur site client de connecteurs d’acquisition DATAS moteurs. Ultratech est partenaire de votre réussite.

Dans le cadre du développement de l’Economie Circulaire qui change les modèles de consommation afin de limiter l’impact de l’homme sur la nature et d’améliorer le bien-être collectif en limitant le gaspillage des ressources énergétiques. Il faut arrêter de consommer pour consommer. Nous devons réapprendre à identifier nos besoins et n’acheter que ce qui est nécessaire. Aussi, Ultratech a mis en œuvre des nouveaux services, basés sur : • L’éco-conception  • La Fabrication en quantité nécessaire sans surplus, et la réduction des distances de transport avec un atelier en ile de France et en Isére

Contact : ULTRATECH Razvan ILIE +33(0)1 39 55 58 91 razvan.ilie@ultratech.fr www.ultratech.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 71


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ACCELONIX Nouvelle fonctionnalité disponible pour les systèmes XCEED de chez PARMI L’entreprise PARMI est aujourd’hui le leader mondial dans le domaine l’inspection de pâte à braser SPI 3D et aussi l’acteur incontournable pour l’inspection AOI 3D avec des solutions et des technologies adaptées à l’analyse des CMS, des traversants, des press fit et autres applications de haute résolution dans le semiconducteur. Dans une optique de gains de temps et de réduction du nombre de manipulation, PARMI propose sur ses versions XCEED AOI 3D et XCEED PCI 100 la fonction double side inspection. Nouvelle fonctionnalité : DSI (Double Side Inspection) Le Système AOI intègre un convoyeur à bascule pouvant inspecter les côtés Dessus et Dessous en retournant la carte directement à l’intérieur de la machine.  Avec le flipper interne, il est possible d’inspecter rapidement et en minimisant les processus inutiles les deux faces de votre circuit imprimé. Cette fonctionnalité est disponible sur les systèmes d’inspection Vision 3D XCEED ainsi que sur les systèmes d’inspection Vernis 3D PCI 100.

Parmi Xceed AOI3D : Cette plateforme est basée sur une technologie exclusive de triangulation optique utilisant deux lasers. Cette technologie secondée par un capteur

3D de texture des couleurs innovant fournissant un principe d’inspection 3D intelligent, pour des résultats justes, indépendants de la couleur et de la surface de vos cartes électroniques et qui assure un nombre très faible de faux défauts. Autres versions disponibles: Multi Purpose :  Une nouvelle ère de machine d’inspection 3D avec cette plateforme AOI 3D Xceed qui excelle dans l’inspection AOI 3D Pré et Post brasage et qui aujourd’hui est configurable en version multifonctions pour l’inspection de la crème à braser SPI, des composants et brasures AOI, des fluides cohésifs (époxy, underfill) à l’inspection du vernissage sélectif et à la détection de corps étrangers et des contaminations. Bottom Side Inspection – composants traversants : Xceed BSI est l’une des dernières innovations PARMI pour cette plateforme Xceed AOI 3D. La tête d’inspection est placée sur la partie basse de la machine. Les soudures des composants traversants peuvent être inspectées sans que le PCB ne soit retourné au préalable. La Xceed BSI peut être utilisée avant vague pour détecter la position des broches des composants et après vague pour les soudures.

IGBT: La version IGBT est la seule solution du marché capable d’inspecter les composants de puissance IGBT ainsi que leurs interconnexions filaires.

72 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

XCEED MICRO – Inspection automatique pour les semiconducteurs : Xceed MICRO est une machine de 2D et 3D AOI précise et à grande vitesse. Il est optimisé pour les inspections requises dans les processus d’assemblage de PCB, leadframe, FC, SiP les procédés d’assemblage tels que die attach, cu clip attach, underfill, solder paste et ball attach. «Xceed MICRO» offre une capacité d’inspection 2D précise tout en effectuant des inspections 3D à haute vitesse (hauteur, inclinaison, levage et volume) avec son faisceau laser hautement focalisé. En outre, ‘Xceed MICRO’ est la seule machine capable d’inspecter simultanément des matières étrangères / la contamination et le flambage de la surface du «Die», « lead Frame » et des PCB. XCEED PCI 100- Inspection des vernis : La PCI 100 est la première machine AOI d’inspection de revêtements à haute vitesse avec capacité de mesure de couverture et d’épaisseur. Les principales applications d’inspection sont l’inspection du vernissage, la détection de contamination/ pulvérisation excessive et la détection de bulles.

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)2 32 35 64 80 +33(0)6 08 03 86 05 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr


W-TECH

distribue un nouveau compteur à rayon-X : Nordson Assure. Le compteur à rayon-X Nordson Assure est le moyen le plus efficace et rapide de compter les composants dans leurs emballages, en quelques secondes seulement, avec une précision supérieure à 99,9% sur la plupart des composants, garantissant la qualité et la fiabilité du comptage. Assure est l’outil idéal pour vos inventaires de production, vos contrôles d’entrée ou la gestion de vos encours de production. Facile d’installation et avec une empreinte au sol minime, le système ne nécessite pas de maintenance, limitant ainsi les interruptions lors de l’utilisation au jour le jour. La gestion des opérations par bouton unique, l’écran de contrôle tactile et la porte d’accès automatisée permettent aux opérateurs de prendre le système en main en à peine quelques minutes. L’interface logicielle intuitive et entièrement traduite en français, vient renforcer la simplicité d’utilisation et permet à l’opérateur de paramétrer le compteur ou à l’administrateur de configurer le système sans problème et rapidement. De plus, L’algorithme logique spécialisé et les capacités d’auto-apprentissage donnent la possibilité aux opérateurs d’ajouter (et non pas programmer) des nouveaux types de composants, sans requérir à une librairie lourde, qui nécessite une programmation. Pour lancer un scan, il suffit à l’opérateur de placer le lot à compter dans l’enceinte de l’appareil et d’appuyer sur le bouton d’action. Le scan démarre alors, puis le résultat est affiché à l’écran après quelques secondes. Le compteur Assure, rapide et polyvalent, est capable de compter les composants, jusqu’aux 01005, en bobines de Ø330 - 380 mm, en bouts de bandes et en plateaux JEDEC ou thermoformés en 10 secondes seulement ou les composants contenus dans 4 bobines Ø180

mm simultanément en moins de 15 secondes. Enfin, Nordson Assure peut être relié à votre parc informatique pour remonter les résultats à votre ERP ou communiquer avec vos machines de pose et système de pose pour une gestion du stock précise en temps réel. Le compteur propose également une fonctionnalité de comptage par groupe d’inventaire ou client. Le système s’assurera alors que tous les lots du groupe soient comptés avant de laisser l’opérateur compter un lot provenant d’un autre groupe afin que tous les lots du groupe restent ensembles. Pour parfaire à la fiabilité des comptes, le système propose l’impression d’étiquette entièrement paramétrable en langage ZPL. Retrouvez plus d’informations sur www.w-tech.fr

Contact : W-Tech Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 commercial@w-tech.fr www.w-tech.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 73


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES METRONELEC

Dans le contexte actuel difficile, Koh Young Technologie a développé une machine d’inspection 3D AOI plus économique en utilisation et à des tarifs très compétitifs. Cette nouvelle machine Zenith Alpha utilise une technologie de pointe et la toute dernière génération de composants 3D, associée à un logiciel unique d’auto-programmation, permettant d’assurer une analyse haute précision des défauts à la hauteur des exigences actuelles du marché et basée sur les standards de qualité et de haute fiabilité qui ont fait la renommée des systèmes Koh Young. La société METRONELEC, commercialise en France, la nouvelle génération AOI 3D KOH YOUNG

• Vitesse d’inspection plus RAPIDE EN 3D  • Puissants Algorithmes 3D avec projection (gestion par Intelligence Artificielle) pour la mesure de joint de soudure de grande précision. • Hauteur de mesure de composant avec projecteur additionnelle jusqu’à 25 mm.

L’ Intelligence Artificielle au service de la technologie KOH YOUNG avec des algorithmes de mesure des joints de soudure de grandes précisions

• Vitesse d’inspection 3D : 27.14 cm²/ sec • Lecture de codes-barres 1D et 2D par caméra. • Station de programmation hors ligne. • Station d’inspection de défauts. • Station de réparation • Solution serveur KSMART avec suite logiciels. • Cale de contrôle de calibration intégrée. • Inspection de corps étrangers sur le PCB.

Caméra 8 MPixel /Résolution 15 µm • Résolution en Z : 1 µm. • Taille min. de composant : 300 µm (0402). • 4 projecteurs ayant une capacité identique à 8 projecteurs. • Taille des PCB : 490 x 510 mm. • Poids des PCB : 4kg.

Contact : METRONELEC Alain DUFLOS +33(0)1 30 15 20 00 contact@metronelec.com www.metronelec.com 74 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105


GOEPEL ELECTRONIC

présente une nouvelle série de systèmes 3D AOI économiques Afin de répondre à la demande croissante de systèmes AOI 3D et face à la pression des coûts des grands comme des petits fabricants d’électronique, GOEPEL electronic lance deux nouveaux systèmes d’inspection optique automatique. La série 3D XE se caractérise par un faible coût d’acquisition et une fonctionnalité 3D complète. La série comprend le système autonome Basic Line · 3D XE et le système en ligne Advanced Line · 3D XE. Des interfaces adaptables, telles que Hermes ou PULSE permettent à la version en ligne de s’intégrer dans les lignes de production. Pour de plus petites quantités, le système AOI 3D hors ligne à chargement manuel est une solution intéressante. En outre, les deux systèmes peuvent être utilisés

comme systèmes d’inspection de pâte à braser (SPI) en 3D. Ainsi, en particulier l’Advanced Line · 3D XE en tant que solution isolée offre une grande efficacité pour un environnement de fabrication flexible. La série 3D XE peut être utilisée avec les logiciels PILOT AOI et MagicClick pour la création et l’optimisation entièrement automatique de programmes d’inspection basés sur l’IA. Cette fonctionnalité permet d’utiliser le système en quelques minutes pour la production d’un nouveau PCB sans aucune bibliothèque de composants. Cela garantit un haut degré de rentabilité, pour les prestataires de services de fabrication ayant une grande variété de produits, même pour les plus petites quantités et permet d’économiser jusqu’à 80 % dans la génération et l’optimisation des programmes. Les systèmes AOI 3D de GOEPEL electronic, développés et fabriqués en Allemagne, se caractérisent

par des composants matériels et logiciels innovants, un concept d’exploitation extrêmement convivial et un coût d’achat et d’exploitation très avantageux. Cela ouvre la porte aux petits fabricants d’électronique par l’utilisation d´une technologie 3D-AOI à part entière.

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Matthias MULLER +49(0) 3641 6896 739 presse@goepel.com www.goepel.com

FENWICK / FUJI

Chargeurs et plateaux pour bouts de bandes FUJI Il arrive fréquemment que les composants conditionnés en bout de bande soient employés dans la production de cartes électroniques en petite série. Ce conditionnement permet ainsi d’optimiser l’approvisionnement des composants en évitant des éventuels surstocks. Ce type de conditionnement demandait jusqu’à maintenant différentes manipulations pour l’opérateur afin de l’utiliser sur un feeder FUJI. Afin de faciliter les tâches manuelles et ainsi optimiser les préparations de chargement lors de la production de cartes électroniques, FUJI a développé des solutions permettant une prise en charge rapide des bouts de bandes sans modification de la machine répondant aux caractéristiques suivantes : 1) Adaptateur sur feeder : un guide vient se positionner sur votre feeder existant (de 12 à 88 mm) permettant la prise en charge d’une référence ;

2) Plateau pour bouts de bandes : cet équipement permet la prise en charge jusqu’à 10 bandes allant de 8 à 88 mm. L’équipe FENWICK se tient à votre disposition pour toute information complémentaire et vous invite à visiter son tout nouveau site internet sur www.fenwick.fr.

Contact : FENWICK Dominique CHAU +33(0)1 40 10 69 14 dchau@fenwick.fr www.fenwick.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 75


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ISIT

« Power PC MCU : Gagnez en temps de flashage grâce au FlashRunner 2.0 » ISIT, distributeur des outils SMH Technologies en France, annonce une mise à niveau importante des programmateurs FlashRunner 2.0 pour les microprocesseurs Power PC qui réduit considérablement les temps de flashage. Les composants concernés par ces mises à jour sont ceux des familles MPC57xx et S32Rxx chez NXP et SPC58xx chez ST. Comme vous le savez peut-être, ces composants ne sont pas très nouveaux sur le marché, ils sont basés sur l’architecture Power PC qui a été développée par Apple, IBM et Motorola au début des années 90. De nos jours, ST Microelectronics et NXP (Freescale) sont ceux qui produisent ces puissants microcontrôleurs et ils sont très courants pour les applications automobiles, en particulier pour les tâches de sécurité, telles que :

• Airbag Management • Electronic Stability Control (ESC) • Anti-Lock Braking System (ABS) • Higher-End Electrical Power Steering

(EPS) • Battery Management • Engine Management • Radar Applications for Advanced

Driver-Assistance Systems ( ADAS) Si vous êtes familier avec ce type de composants, vous devez savoir combien de particularités ils ont et à quel point ils sont complexes. En utilisant FlashRunner, vous serez en mesure de programmer correctement ces MCU Power PC et de gérer toutes leurs fonctionnalités spéciales. Remarque : la mise à niveau mentionnée ici est disponible pour FlashRunner 2.0, FlashRunner NXG et FlashRunner High-Speed.

Êtes-vous curieux ? Consultez le wiki sur le site web SMH Technologies pour obtenir le document Significant Upgrade for Power PC MCUs où nous expliquons les changements, les améliorations, toutes les fonctionnalités de notre nouveau pilote PowerMCU (anciennement appelé FSL_E) et comment mettre à niveau votre système. Connaissez-vous SMH Technologies ? SMH Technologies est une société indépendante et de haute technologie, leader dans la programmation de composants et services connexes pour la fabrication de cartes électroniques. La série FlashRunner, la plate-forme de programmation in situ, aide nos clients à améliorer la qualité, à gagner du temps et à optimiser les cycles de fabrication. SMH développe continuellement son offre avec de nouveaux algorithmes de programmation utilisés sur tous les modèles grâce à la conception flexible et modulaire des FlashRunner. Son portefeuille de propriété intellectuelle, combiné à des alliances stratégiques avec les fondeurs et les fabricants d’équipements de test, place SMH à l’avant-garde de l’industrie de la programmation. SMH s’engage à soutenir ses clients et à leur offrir la meilleure technologie de programmation associée à un support technique hautement spécialisé à une série de services personnalisés pour intégrer harmonieusement tout système de programmation dans les lignes de fabrication de cartes OEM/EMS/ODM. Connaissez-vous ISIT ? ISIT, implanté à Toulouse, à quelques minutes de l’aéroport international et des principaux sites d’Airbus, est un distributeur à valeur ajoutée, spécialisé

76 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

dans la commercialisation d’outils matériels et logiciels, utilisés dans les bureaux d’études et sur les sites de production, et destinés aux systèmes temps réel embarqués. ISIT représente en France des marques prestigieuses, leaders sur leur marché, et offre un catalogue de produits importants et variés, permettant de bâtir des solutions performantes, répondant précisément aux besoins des industriels. Autour de sa gamme produits, ISIT propose des prestations d’accompagnement, allant de l’expertise sur les technologies et les produits, au développement d’applications, en passant par la formation, les tests et la validation. Depuis plusieurs années, ISIT a développé une forte compétence dans la sécurité et les contraintes de certification, positionnant l’entreprise au cœur des enjeux de nombreux domaines, avec une véritable valeur ajoutée pour ses clients.  http://www.isit.fr

Contact : ISIT Christian BESSOUDOUX +33(0)5 61 30 69 09 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr


STPGroup

Découvrez le nouveau logiciel de notre gamme de système de détourage des cartes électroniques !

La dépanelisation par fraisage a déjà fait ses preuves et a convaincu de nombreuses sociétés dans le monde de l’électronique. En effet ce procédé ne stresse pas les composants et assure une découpe rapide, précise et automatisée. Grands groupes, PME, sous-traitants et donneurs d’ordres, notre gamme répond à tous les environnements de production : DMC 303 : Chargement / déchargement par tiroir ergonomique et assistance pneumatique. Format de PCB allant jusqu’à 300x330mm. DMC 603 : Double tiroirs avec assistance pneumatique pour plus de productivité (deux tiroirs de 300x330mm).

programmation • Accès sécurisé vers le programme lecture code - Surveillance de positionnement lors de la production • Surveillance automatique de la position de la caméra • Surveillance automatique de la position du tiroir - Nouvelles fonctionnalités d’usinage

• L’importation DXF prend en compte

les arcs de cercle et d’autres formes plus complexes • Usinage multi-passe pour les grandes épaisseurs ou pour le SMI • Gestion de l’approche sur le point de découpe avec une vitesse d’approche Rapide

Nouveauté 2020 : nouveau logiciel ! - Une interface simplifiée • Rajout des coordonnées X, Y et Z • Rajout d’un voyant pour savoir si le logiciel est en train de travailler - De nouvelles fenêtres facilitant le paramétrage et la programmation • Une fenêtre pour la calibration • Une pour les conditions de coupe • Une pour les fonctionnalités de la machine • Une pour le changeur d’outil - Amélioration de la sécurité de programmation • Alerte permettant de savoir si le

tiroir est bien bridé avant de faire un enregistrement de programme • Message de retour pour confirmer l’enregistrement d’un programme • Sauvegarde automatique lors de la

Pour plus d’informations : - Web : www.stp-emcgroup.com - LinkedIn : STPGroup - YouTube : STPGroup

Contact : STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 77


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ASM Assembly Systems

Evénement de lancement chez ASM - Intérêt marqué pour la diffusion en direct des innovations ASM Assembly Systems a présenté ses derniers produits et mises à jour dans les domaines de la sérigraphie et du placement CMS. L’événement a été organisé pour la première fois en direct sur Internet sous le titre «ASM Impact - Release Summer 2020». L’intérêt international a été fort - plus de 900 clients, internautes intéressés et représentants des médias du monde entier ont assisté à l’événement d’une heure et aux ateliers qui ont suivi sur divers sujets. L’événement en direct a ciblé tous les process de la production CMS et a présenté les innovations matérielles et logicielles d’ASM, apportant encore plus de performances, d’efficacité et de flexibilité aux fabricants d’électronique. Les participants ont pu poser leurs questions pendant l’événement. Après la présentation d’une heure, de nombreux fabricants d’électronique ont saisi l’occasion d’approfondir l’information au cours de vidéoconférences séparées et de sessions de questions-réponses. «Du fait que la pandémie rend impossibles les salons professionnels et les réunions de grande ampleur, nous avons dû trouver de nouvelles façons de communiquer. Le streaming direct via internet a été un énorme succès pour ASM, comme l’indique la participation impressionnante dans le monde entier et la participation active aux sessions qui ont suivi », déclare Gabriela Reckewerth, Senior Director Global Marketing chez ASM. «ASM présente son large portefeuille d’innovations deux fois par an. Cet événement a été une expérience qui a reçu un écho exceptionnel, c’est pourquoi à l’avenir nous continuerons à offrir des événements « Impact ASM » comme un format et un canal de communication supplémentaires. Cela permet des économies sur les frais de déplacement et le format de streaming interactif moderne permet aux clients de poser des questions et d’interagir directement avec des confrères et avec nos experts. » Large spectre d’innovations Cette nouvelle version d’ASM Summer 2020 a lancé de nombreuses innovations

améliorant la productivité. Une nouvelle génération de SIPLACE SX -machine qui a déjà rencontré un énorme succès en fabrication électronique flexible- est désormais disponible avec des têtes de placement encore plus performantes SIPLACE SpeedStar, SIPLACE TwinStar et SIPLACE MultiStar. Le résultat : des améliorations significatives en termes de flexibilité, de performances de placement et de spectre de composants. Concernant la machine de sérigraphie grand volume DEK TQ récemment lancée, la nouvelle version dispose d’un système de dépression à haut débit permettant le maintien de circuits imprimés de petites dimensions et très complexes. Des améliorations ont également été remarquées concernant le logiciel des équipements de sérigraphie DEK comme la programmation ASM. Les utilisateurs disposent désormais d’une solution de gestion RFID des pochoirs avec ASM SmartStencil, pour un contrôle fiable de leurs cycles de vie. Le système n’est pas restreint aux pochoirs ASM les pochoirs d’autres fabricants peuvent facilement être équipés d’étiquettes RFID ASM SmartStencil. Première mondiale d’ASM Works  L’un des temps forts a été la première mondiale d’ASM Works, la nouvelle suite logicielle modulaire grâce à laquelle les clients vont créer leur structure logicielle vers l’usine intelligente intégrée, étape par étape, conformément à leurs besoins spécifiques. Le package de base ASM Works fournit déjà l’architecture avec laquelle les machines peuvent échanger des données de manière transparente et les utilisateurs peuvent planifier les commandes et les configurations pour l’ensemble de la production. Il inclut la possibilité de créer des programmes de sérigraphie et de placement, des fonctions de surveillance affichant l’état, la progression de la commande et la consommation de matières pour chaque ligne, ainsi que des fonctionnalités de maintenance à distance. Actuellement huit modules complémentaires ASM Works peuvent être ajoutés à tout moment et dans n’importe quel ordre pour optimiser les principaux process de production, en y ajoutant d’autres fonctionnalités intelligentes. Tous les outils de la suite peuvent être démarrés et administrés à partir d’un site de lancement commun, et les droits, rôles

78 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

et autres paramètres généraux sont gérés de manière centralisée pour tous les modules. Le grand avantage : avec ASM Works, les fabricants d’électronique n’ont plus à se soucier des interfaces, des compatibilités, des transferts de données entre les lignes, des licences et des mises à niveau. Les projets sont considérablement accélérés grâce à ASM Works avec la mise à niveau et la prise en charge des logiciels en temps réel pour une production électronique hautement intégrée et intelligente.

Des participants enthousiastes Le nouveau format a été accueilli avec enthousiasme par les fabricants d’électronique qui ont assisté à l’événement : «Ce qu’ASM a réussi à transmettre en une heure seulement était très excitant et attrayant», a déclaré l’un d’eux. «Les discussions d’experts et les discussions qui ont suivi m’ont beaucoup aidé à approfondir les différents sujets», a déclaré un autre. De nombreux utilisateurs sont ravis qu’ASM leur fournisse à l’avenir l’information en direct et en personne, sans avoir à se déplacer.

Mais il n’est jamais trop tard : ASM Impact est disponible sur demande

Pour tous ceux qui n’ont pu assister en direct, ASM propose le Videostream et les informations sur https://www.asm-smt.com/en/aktuelles/ asm-release-event-2020/

Contact : ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com


Equipements Equipements ASM installés ASM installés dans plus dede dans plus 100 pays 100 pays

Plus dede Plus 166.800 machines 166.800 machines chez plus chez plus dede

5.730 clients 5.730 clients

ASMEST EST LE LE PARTENAIRE PARTENAIRE ASM DECHOIX CHOIX POUR POUR VOTRE VOTRE DE USINEINTELLIGENTE INTELLIGENTE INTEGREE INTEGREE USINE ASM dans votre ASM dans votre

digital life digital life

Des logiciels Des logiciels primés pour des primés des Usinespour Intelligentes Usines Intelligentes

service mondial service mondialà et interventions et interventions distance à distance

ENABLING THE DIGITAL WORLD ENABLING THE DIGITAL WORLD

asm-smt.com asm-smt.com

Téléphonie mobile, voitures intelligentes, technologie médicale ou informatique – pas un seul appareil électronique sans technologie ASM. Nous sommes là pour votre Téléphonie mobile, voitures intelligentes, médicaledéjà ou informatique connexion, votre sécurité, votre bonne santé et votre divertissement. – pas un seul appareil électronique sans ASM. Nous sommes déjà là pour votre Faites nous entrer dans votre production Appelez-nous ! connexion, votre sécurité, votreprocess bonnede santé et votre–divertissement. Faites nous entrer dans votre process Contactez de production Appelez-nous ! votre– interlocuteur Thierry Charlot +33(0)1 79 94 21 21 Contactez votre interlocuteur Tournevis FG-20i et 40i thierry. charlot@asmpt.com Thierry Charlot +33(0)1 79 94 21 21

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 79 thierry. charlot@asmpt.com


OFFRES Job Tronic’S D’EMPLOI Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html

Offres d’emploi GERAL (01) RECRUTE UN CHEF DE PROJET EN ELECTRONIQUE A DOMINANTE HARDWARE (H/F) EN CDI annonce 2020 JOBOFFRES0709

SEICA (78) RECHERCHE UN INGENIEUR COMMERCIAL (H/F) EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0704

LASER TECHNOLOGIE FRANCE (78) RECHERCHE UN OPERATEUR FAO EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0405

GERAL (01) RECRUTE UN CHARGE D’AFFAIRES ADJOINT EN ELECTRONIQUE (H/F) EN CDI annonce 2020 JOBOFFRES0708

ACEA (67) RECHERCHE UN CONDUCTEUR DE LIGNE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0703

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN CHARGE QUALITE UAP (H/F) 2 POSTES CDI et CDD annonce 2019JOBOFFRES0404

LE CENTRE DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE JACQUES ARNAUD, BOUFFEMONT (95) RECRUTE UN FORMATEUR ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0705 ADTP (74) RECRUTE UN RESPONSABLE D’ACTIVITE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0704 ADTP (74) RECRUTE UN RESPONSABLE LOGISTIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0703 REC (91) RECRUTE UN RESPONSABLE DE PRODUCTION EN MATERIEL ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0702 INSTITUT DE SOUDURE (33) OU (69) RECRUTE UN FORMATEUR BRASAGE ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0701 ADTP (74) RECRUTE UN ORDONNANCEUR (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0405 EUROPLACER (85) RECRUTE UN TECHNICIEN SERVICE APRES-VENTE (H/F) EN CDI annonce 2020 JOBOFFRES0404 EUROPLACER (85) RECRUTE UN INGENIEUR ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0403 ADTP (74) RECRUTE UN RESPONSABLE QUALITE ET AMELIORATION CONTINUE EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0403 VIGNAL SYSTEMS (69) RECRUTE UN TECHNICIEN PRODUCTION ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0301 EOS ELECTRONIC (35) RECRUTE UN COMMERCIAL SEDENTAIRE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1102 SUDELEC (42) RECRUTE UN ACHETEUR DE COMPOSANTS (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1101 EXXELIA (77) RECRUTE UN OPERATEUR DE PRODUCTION (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1016 NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECHERCHE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1011 SGAME (69) RECHERCHE UN DIRECTEUR TECHNIQUE/BUREAU D’ETUDES (H/F) CDI- POSTE A PLEIN TEMPS annonce 2019 JOBOFFRES1001 ACEA (67) RECHERCHE UN APPROVISIONNEUR (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0707 CIF (78) RECHERCHE UN ELECTROTECHNICIEN (H/F) EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0705

ACEA (67) RECHERCHE REPARATION CARTES SAV (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0702

UN

TECHNICIEN

ACEA (67) RECHERCHE UN OPERATEUR EN BRASAGE/RETOUCHE CARTES ELECTRONIQUES (H/F) CDD EVOLUTIF EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0701

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN TECHNICIEN METHODES UAP CMS (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0403 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN COORDINATEUR DEVIS (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0402

SERCEL (44) RECHERCHE UN PILOTE DE LIGNE DE FABRICATION (H/F) A TEMPS COMPLET annonce 2019 JOBOFFRES0606

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN ACHETEUR INDUSTRIEL SERIES (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0220

ASTEEFLASH LANGON (35) RECHERCHE UN TECHNICIEN REPARATION (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0603

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN TECHNICIEN METHODES UAP (H/F) CDI annonce 2019 JOBOFFRES 0219

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE 6 CABLEURS FILAIRES (HF) annonce 2019JOBOFFRES0506

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN ORDONNANCEUR CMS (H/F) CDD 10 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0218

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT (HF) annonce 2019JOBOFFRES0505

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN RESPONSABLE DES METHODES PROCEDES ELECTRONIQUES (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0216

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN TECHNICIEN QUALITE HSE (HF) annonce 2019JOBOFFRES0504

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN INGENIEUR MAINTENANCE (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0213

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE QUALITE ET ENVIRONNEMENT (HF) annonce 2019JOBOFFRES0503

AQUITAINE ELECTRONIQUE (64) RECHERCHE SON RESPONSABLE QSSE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0210

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE METHODE ET INDUSTRIALISATION (HF) annonce 2019JOBOFFRES0502

LACROIX ELECTRONICS (49) RECRUTE UN INGENIEUR PROCESS - CARTES ELECTRONIQUES - CDI (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0209

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE METHODE ET INDUSTRIALISATION (HF) annonce 2019JOBOFFRES0501

ASTON TECHNOLOGIES (31) RECRUTE UN TECHNICIEN DE CONTROLE EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0205

ASTEELFLASH (35) RECRUTE UN INGENIEUR TEST (HF) CDI TEMPS PLEIN annonce 2019JOBOFFRES0412

ASTON TECHNOLOGIES (31) RECRUTE UN PREPARATEUR DE COMMANDES (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0204

ASTEELFLASH (35) RECRUTE UN PLANNER (H/F) CDI TEMPS PLEIN annonce 2019JOBOFFRES0411

CIF (78) RECRUTE UN RESPONSABLE ACHATS / LOGISTIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0203

BUYMANAGER (38) RECHERCHE UN CUSTOMER SUCCES MANAGER (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0409

CIF (78) RECRUTE UN TECHNICO COMMERCIAL (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0202

ASTEELFLASH (76) RECHERCHE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT(H/F) annonce 2019JOBOFFRES0408 EOLANE VALENCE (26) RECHERCHE UN CONTROLEUR RECEPTION (H/F) CDD 6 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0407 EOLANE VALENCE (26) RECHERCHE UN MAGASINIER / GESTIONNAIRE STOCKS (H/F) CDD 6 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0406

80 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

CIF (78) RECRUTE UN ELECTROTECHNICIEN (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0115 ASTEELFLASH (92) recherche un responsable qualité sites H/F annonce 2019JOBOFFRES0114 SCEL (91) recherche 2 opérateurs brasage/retouche de cartes électroniques CDD évolutif en CDI H/F annonce 2019JOBOFFRES0102 ASTEEFLASH (67) recrute un concepteur Banc de Test H/F en CDI annonce 2019JOBOFFRES0101


x

E pert en Equipements, Produits et Services pour l’Electronique

x

LE PROTOTYPAGE RAPIDE D’E CELLENCE MODELES DCT DL300

GLOBAL. AHEAD. SUSTAINABLE.

3 Laser fibré avec refroidissement à air 3 Table granite X/Y 3 CircuitCAM 7 Laser Plus 3 Caméra haute résolution, reconnaissance automatique des mires 3 PC de contrôle industriel et écran 3 Base à vide

3 versions disponibles selon vos applications DL300B Perçage

ÉVÈNEMENTS GRATUITS !

û ü

Fraisage

DL300B-ADV

DL300G

û ü

ü ü

Retrouvez toute la gamme CIF sur WWW.PCB-CIF.EU ou contactez-nous au +33 (0) 1 3966 9683

ERSA WEBINAIRES. DRIVEN BY KURTZ ERSA.

ICAPE GROUP

S’inscrire maintenant par E-mail: anne.reymann@kurtzersa.com

ENGINEERING

n Le brasage sélectif:

Possibilités techniques 6 octobre 2020 à 10:00 h

PRODUCTION

TRADING

n Les défauts lors du

processus de la sérigraphie et leurs conséquences dans la ligne CMS 24 novembre 2020 à 10:00 h n Les points clés du

GLOBAL

PROTOTYPES

SOLUTIONS

LOGISTIQUE

PIECES TECHNIQUES

processus de refusion et refusion sous vide 15 décembre 2020 à 10:00 h

LABORATOIRE

CIRCUITS IMPRIMES

Renseignements: Rémy Lutz + 33 6 07 78 01 87

www.kurtzersa.com Kurtz Ersa FRANCE | Haguenau, France

YOUR EXPERT SERVICES PROVIDER IN CHINA* www.icape-group.com *Votre fournisseur expert de services en Chine

/ ICAPE GROUP

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105 - 81


A LIRE Bibliothèque Balance ton burn-out ! Auteur : Chiara CARRENO Le burn-out, cela n’arrive pas qu’aux autres ! Le corps et le mental ont leurs limites et, lorsque nous les atteignons, ceux-ci nous lâchent, nous laissant paralysés ou dans un état d’épuisement qui semble insur-

Le grand guide de l’organisation et de la gestion de la maintenance La maintenance ne peut se restreindre aux réparations et aux actions techniques sur le terrain : c’est aussi de la gestion et de l’organisation ! C’est pourquoi Driss Bouami donne, en un livre, toutes les clés pour adopter l’organisation la plus efficiente et mettre en place toutes les fonctions de gestion requises en matière de maintenance. Une encyclopédie consacrée à cette fonction stratégique de l’entreprise. Auteurs : Driss Bouami Ce grand livre propose une approche globale et détaillée du sujet : – en définissant et maîtrisant les organigrammes, les fiches de fonction, les flowcharts et leurs imprimés, la codification des 5 M, la documentation, la centralisation, la décentralisation et la sous-traitance ;

Vers la renaissance industrielle

Auteurs : Anaïs Voy-Gillis et Olivier Lluansi. La crise économique et financière de 2008 la pandémie liée à la Covid19 nous ont montré les dégâts causés par la désindustrialisation : fracture sociale et territoriale, sentiment de relégation voire d’abandon d’une partie de la population, etc. Depuis quelque temps, l’industrie est de nouveau une préoccupation de premier plan. Mais l’industrie d’aujourd’hui connait de

montable. Pourtant, le burn-out n’est pas une fatalité ! Quelles sont alors les pistes que nous pouvons suivre pour l’éviter ou nous en sortir lorsque nous en souffrons déjà ? L’auteur partage avec vous le témoignage de son propre burn-out et vous explique, étape par étape, le chemin qu’elle a elle-même emprunté pour aller mieux au plus vite. Facile à lire, ponctué d’humour mais on ne

peut plus sérieux, cet ouvrage vous présente des techniques pour travailler en profondeur sur vous-même, afin de prévenir ou surmonter le burn-out. La patience est de rigueur, mais vous découvrirez que tout est possible et que vous pouvez y arriver par vous-même !

– en proposant des formes de maintenance à appliquer (curative, palliative, ronde, automaintenance, systématique, conditionnelle, prévisionnelle et améliorative) ; – en détaillant les plans, gammes et instructions pour chacune d’elles, en appliquant l’approche processus à la maintenance ; – en mettant en place et maîtrisant les fonctions d’ordonnancement, lancement et préparation ; – en gérant, de façon optimale, les stocks et les approvisionnements ; – en élaborant efficacement les budgets de la maintenance ; – en analysant la rentabilité des investissements en maintenance. Il propose également les solutions et méthodes pour exploiter la « Total Productive Maintenance (TPM) », mettre en œuvre une nouvelle démarche d’optimisation de la maintenance, exploiter le retour d’expérience (REX), informatiser la maintenance par l’utilisation d’un progiciel approprié

de GMAO, et s’inscrire dans la révolution digitale par l’adoption de la maintenance prévisionnelle 4.0. Somme de travail colossal et d’une grande rigueur, ce livre, au style simple, a été conçu afin d’être exploitable aussi bien par les professionnels de la maintenance que par les dirigeants, les enseignants ou les étudiants. Dans sa quête de l’applicabilité professionnelle permanente, il s’accompagne également de nombreux outils, tableaux, schémas et autres formules. Avec Le Grand Livre de la maintenance et Le Grand Livre de la gestion des stocks et approvisionnements, ouvrages déjà publiés chez AFNOR Éditions, ce livre constitue l’une des références les plus complètes, voire la plus complète dans le domaine de la maintenance.

nombreux bouleversements qui questionnent son modèle et appellent à faire émerger une nouvelle approche et une nouvelle définition. « Digitalisation », « industrie du futur » ou « numérisation ». A nouvelles technologies, nouvelles compétences, nouveaux business model, nouvelles organisations. Quelles seront les conséquences concrètes de la révolution en cours sur l’outil productif ? Quels seront ses impacts sur la manière de produire ? Éditions Marie B Prix : 16 €

82 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - septembre 2020 - n° 105

Éditions GERESO Prix : 17 €

Éditions Afnor Prix : 36,96 € H.T.

Profile for RICHARD CRETIER

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE N°105  

Revues d'informations techniques et commerciales de la filière électronique française. N°105 du mois de septembre 2020

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE N°105  

Revues d'informations techniques et commerciales de la filière électronique française. N°105 du mois de septembre 2020