a product message image
{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade

Page 1

de l’industrie électronique & numérique mars MARS 2015 2020 > > N°83 N°103

INFORMATIONS COMMERCIALES & TECHNIQUES

Vous créez ! Objets communicants

Automatismes Embedded*

Nous industrialisons et fabriquons votre électronique

Faisceaux intelligents Lighting*

Design www.dcomconseil.com - 02 98 50 18 53 / iStock : VasjaKoman

* Embarqué - éclairage

NOUVELLES DATES !

DOSSIERS >

GLOBAL INDUSTRIE

L’électronique et la transition écologique à l’honneur sur Global Industrie 2020

0 23-26 JUIN 20N2TE  PARIS NORD VILLEPI

SOUS-TRAITANCE

Gilles Benhamou Pdg d’Asteelflash : la nouvelle répartition des métiers est un phénomène inéluctable

INSPECTION ET IA

Comment Vi TECHNOLOGY utilise le « machine learning» pour accroître l’automatisation et la fiabilité de l’inspection


L’inspection nouvelle génération Le moyen le plus sûr pour un PCB parfait

Assurez-vous d’une couverture de test complète à toutes les étapes. Réduisez vos faux défauts. Identifiez et éliminez les erreurs de procédé avec notre logiciel d’analyse des causes profondes. Avec nos gammes SPI et AOI 3D, renforcées par notre logiciel de Process Control SIGMA Link, nos clients améliorent en permanence leurs rendements, leurs coûts de production, et leur qualité finale, quelle que soit la complexité des produits. C’est un élément de l’offre Mycronic 4.0, et un pas de plus vers la perfection. Contactez-nous pour découvrir comment nos solutions d’inspection vous aident à mieux contrôler votre process: Tel: +33 (0) 4 76 75 85 65 www.vitechnology.fr

2 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 3


Combien de temps passez-vous aux recomptages des composants en bande ? Avec SMART:count, ne recomptez plus ! Première machine de comptage équipée d’une tête d’impression ! Imprime directement sur la bande et supprime ainsi le besoin de recomptages. Une véritable aide au contrôle d’entrée, gestion des stocks et inventaires.

ZAE du Gué Langlois, 18 Avenue du Gué Langlois 77600 Bussy Saint Martin Tél : 01.64.62.68.00 Mail : infoMJB@mjb.fr Site : www.mjb.fr 4 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


FUJI, LE PLACEMENT D’AVENIR PAR EXCELLENCE ! Des solutions techniques et financières pour tous les profils de production

Un service de proximité depuis plus de 30 ans Une solution complète pour votre ligne de production électronique Sérigraphie • Placement CMS • Insertion Exotique Contact : www.fenwick.fr

Gilles Figueira +33 1 40 10 69 37 gfigueira@fenwick.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 5


L’inspection nouvelle génération Le moyen le plus sûr pour un PCB parfait

Assurez-vous d’une couverture de test complète à toutes les étapes. Réduisez vos faux défauts. Identifiez et éliminez les erreurs de procédé avec notre logiciel d’analyse des causes profondes. Avec nos gammes SPI et AOI 3D, renforcées par notre logiciel de Process Control SIGMA Link, nos clients améliorent en permanence leurs rendements, leurs coûts de production, et leur qualité finale, quelle que soit la complexité des produits. C’est un élément de l’offre Mycronic 4.0, et un pas de plus vers la perfection. Contactez-nous pour découvrir comment nos solutions d’inspection vous aident à mieux contrôler votre process: Tel: +33 (0) 4 76 75 85 65 www.vitechnology.fr


63

Sommaire de l ’ i ndus t r ie é lec t r onique & numér ique

Revue d’informations des entreprises de sous-traitance électronique éditée pour le SNESE (Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Électronique)

4

Editorial

6 DOSSIERS • L’électronique et la transition écologique à l’hon-

42

neur sur Global Industrie 2020 • Mixant low cost, facilites multiples et convivialité, les Sepem* font un tabac dans les régions • Gilles Benhamou Pdg d’Asteelflash : la nouvelle répartition des métiers est un phénomène inéluctable • Laudren Electronique : le changement permanent vraie garantie du succès • SERMA Technologies le couteau suisse de l’Industrie électronique • Comment Vi TECHNOLOGY utilise le « machine learning» pour accroître l’automatisation et la fiabilité de l’inspection

67

50 Fabricants d’électronique 56 Informations commerciales 56 Nouveautés technologiques 70 Offres et demandes d’emplois

et de stages

72 Bibliothèque RÉDACTION Richard Crétier REPORTERS : Dominique Lemière - Louis Gildas RÉGIE PUBLICITAIRE Franck Rannou D’COM CONSEIL - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 L’envoi des textes ou photos impliquent l’accord de leurs auteurs pour une reproduction libre de tous droits. Dépôt légal : mars 2020 - ISSN 1774 - 5438 CONCEPTION & RÉALISATION D’COM CONSEIL DIFFUSION Service Abonnements Les Cahiers - 7 rue Douric Ar Gueben F 29510 LANDREVARZEC - Tél. : + 33 (0)2 98 50 18 53 Tarif France 1 an ou 4 numéros : 92 euros Tarif étranger 1 an ou 4 numéros : 129 euros Prix de vente au numéro : 23 euros CRÉDITS PHOTOS Photos de couverture : CIF STPGroup ViTECHNOLOGY

62 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 7


I N F O R M AT I O N S > SNESE

É D I TO

La souveraineté industrielle Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances l’a dit le vendredi 21 février de la France en souffrance C’est de la responsabilité de l’Etat de préserver l’autonomie industrielle de la France, bousculée au cœur même de sa souveraineté. Tant dans le domaine numérique que dans l’industrie.

Eric BURNOTTE Alliansys - 14 Président du SNESE

Tout cela est le résultat d’une politique bien ancrée aujourd’hui de la recherche permanente des coûts les plus bas. C’est aussi le résultat de la difficulté pour certains industriels français a trouver la motivation et les ressources financières pour investir dans des productions en volume...

Aujourd’hui, l’ancien monde est balayé par la révolution numérique. Notre pays comme l’Europe se sont fait vassaliser par les Etats-Unis et leurs GAFA. Les géants du Net ont mis la main sur le gros des précieuses données, des entreprises et des Etats. Dans l’industrie le mal est plus profond car plus ancien. Pour l’industrie électronique, un premier signal d’alarme s’est allumé lors de la pénurie mondiale de composants de 2018-2019. Cette crise a montré la dépendance de toute la filière électronique à des fabricants de composants qui avaient sous-estimé les besoins de la Chine, ou qui temporisaient pour lancer la construction de nouvelles unités de fabrication. Un deuxième signal a retenti lorsque le monde a découvert, au mois de février 2020, que son usine était malade, atteinte par le virus COVID-19 qui avait anesthésié tout son appareil productif. N’a-t-on pas vu un constructeur automobile arrêter sa production en raison de l’absence d’un aimant indispensable au fonctionnement d’une boîte de vitesse. Cette crise chinoise, autant sanitaire qu’industrielle a mis en évidence notre extrême vulnérabilité face aux fabricants chinois de circuits imprimés, ainsi que l’extrême dépendance des fabricants continentaux de circuits aux fournisseurs des matières entrant dans leur fabrication. Tout cela est le résultat d’une politique bien ancrée aujourd’hui de la recherche permanente des coûts les plus bas. C’est aussi le résultat de la difficulté pour certains industriels français à trouver la motivation et les ressources financières pour investir dans des productions en volume.

8 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

2020 devant un parterre de décideurs économiques : Cette épidémie montre que dans certaines filières, les difficultés d’approvisionnement posent un problème stratégique. Et de mettre en avant pour montrer sa volonté d’y remédier, la création d’une filière européenne des batteries pour les véhicules électriques : C’est une manière de dire que lorsqu’on a une industrie automobile puissante, nous ne pouvons pas dépendre à 95% de la fourniture de batteries électriques venues de Chine ou d’Asie. C’est pour cela que nous avons pris la décision avec l’Allemagne de créer notre propre filière de batteries pour être indépendant économiquement et rapatrier la création de valeur en France ou en Europe. Cela vaut pour toutes les filières industrielles. 24 heures avant cette déclaration, le SNESE dévoilait les résultats de son enquête sur les conséquences de la crise COVID-19. Et à la question posée aux sous-traitants en électronique : Envisagezvous, à l’avenir, de consacrer une partie de vos achats à des fournisseurs locaux ou européens afin de réduire les risques liés à des évènements sanitaires, sociaux, politiques aggravés par l’éloignement géographique, la réponse est sans appel : 53% des fabricants d’électronique ont répondu OUI ! Et le SNESE d’inviter toutes ses entreprises adhérentes à informer leurs clients. Alors chiche monsieur le Ministre ! Etesvous prêt à déployer la même énergie pour favoriser la naissance de champions européens de la fabrication de circuits imprimés ? Vous pourriez ainsi réduire l’extrême vulnérabilité de secteurs hautement stratégiques pour notre pays tels que le médical, la défense, les transports. Et comme il est vrai qu’on est plus fort à plusieurs, nous savons qu’à l’Elysée, les sujets de souveraineté constituent désormais une priorité.


Placement CMS Europlacer

Placement CMS Europlacer

Sérigraphie

AOI SPI Mirtec

Four BTU

Transitique

Placement CMS Europlacer

Espace de Rangement

Nettoyage de cartes et d’écrans

EUROPLACER FOURNISSEUR DE LIGNES COMPLÈTES Depuis plus de 40 ans nous fabriquons supportons et commercialisons une gamme complète d’équipements de production. Notre savoir faire est reconnu pour la fourniture de lignes complètes clé en main.

www.distribution.europlacer.fr

+33 (0)2 5131 0303

+1 813 246 9500

+49 (0)60 419 692 300

+39 (0)40 0640 180

+44 (0)1202 266500

+34 (0)673 171 249

+86 (021) 5868 3500


INFORMATIONS > SNESE BIENVENUE AU SNESE ! Les fabricants d’électronique HELIOSENGI

61100 SAINTE OPPORTUNE Contact : Vincent HELIE accueilhelios@gmail.com Tél. : +33 (0)2 33 37 36 46 www.heliosengi.com VIRUS COVID 19

LE PLAN DE SOUTIEN DU GOUVERNEMENT Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, a mis en place au sein du ministère une cellule de crise qui remonte quotidiennement les informations sur la situation des entreprises : des PME aux grandes entreprises en France et dans le monde. Cette cellule évalue notamment au jour le jour les problèmes d’approvisionnement auxquels pourraient être confrontés un certain nombre d’entreprises en France. Le SNESE participe à cette opération de veille, à partir des informations transmises par les entreprises adhérentes. Bruno Le Maire est par ailleurs en relation constante avec ses homologues partout dans le monde, les représentants d’organisations européennes et internationales, afin d’échanger les informations sur les conséquences de cette épidémie et coordonner, si nécessaire, les réponses à apporter pour soutenir l’activité économique. Des mesures immédiates de soutien aux entreprises S’agissant des mesures immédiates de soutien aux entreprises et l’accompagnement, Bruno Le Maire a confirmé que seront mises en place des possibilités de recours à l’activité partielle et l’étalement des charges sociales et fiscales pour les entreprises qui en auront besoin. Le gouvernement a pris aussi une mesure supplémentaire réclamée par les PME : l’État considère désormais le coronavirus comme un cas de force majeure pour ses marchés publics. Cela

Le Club des Partenaires

VI TECHNOLOGY 38120 SAINTE EGREVE Fournisseur de systèmes d’inspection optique Contact : Olivier PIROU opirou@vitechnology.com Tél. : +33 (0)4 76 75 85 65 http://www.vitechnology.fr/ veut dire qu’en cas de retard de livraison, l’État n’appliquera pas de pénalités. Un courrier sera adressé aux PME et aux entreprises pour les informer de cette décision. Cette reconnaissance du coronavirus comme étant un cas de force majeure dans le cadre des marchés publics est, bien sûr, un élément favorable dans l’appréciation qui pourrait être faite par les juges du fonds, ou par les entreprises (au cours de leurs propres négociations liées à une situation de retard de livraison/ approvisionnement). Il n’en demeure pas moins que pour les relations contractuelles privées entre clients et fournisseurs, si les parties n’ont pas prévu de clause précisant que les épidémies font partie des cas permettant d’invoquer la force majeure, la partie au contrat qui souhaite invoquer la force majeure devra démontrer qu’elle est confrontée à un évènement imprévisible et irrésistible. Les CGV du SNESE précisent à l’article : 9.3. Les délais contractuels sont prolongés à la demande du Fournisseur ou du Client pour toute cause indépendante de leur volonté et ayant placé le demandeur de cette prolongation dans l’impossibilité de remplir ses obligations en particulier en cas de force majeure. Sont considérés comme cas de force majeure notamment : les grèves internes ou externes à l’entreprise, les émeutes, la guerre la mobilisation, les décisions des pouvoirs publics, les difficultés d’approvisionnement de matière première ou d’énergie, les bris ou pannes de machines, les incendies, dégâts des eaux, explosions, catas-

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Retrouvez la présentation détaillée des entreprises adhérentes du SNESE sur www.snese.com

trophes naturelles. La partie défaillante doit informer par écrit l’autre partie de cette impossibilité dès sa survenance et l’une et l’autre doivent alors se concerter immédiatement pour convenir des dispositions à prendre en conséquence. 14.4 : Le Client ne peut différer une échéance contractuelle de paiement si la procédure de réception ou d’expédition des fournitures mises à disposition à l’usine du Fournisseur, sont retardées ou ne peuvent être réalisées en cas de force majeure. 16.4. La garantie ne s’étend en aucun cas : … - aux dommages imputables à la force majeure ou au fait d’un tiers ; Dernière décision prise par le ministre : bpifrance se portera garant de prêts de trésorerie pour les entreprises qui en auraient besoin. Vous pouvez être accompagné dans vos démarches : Par accès directe à la DGE (Direction Générale des Entreprises) du ministère de l’Economie et des Finances : covid.dge@finances.gouv.fr Coronavirus COVID-19 : tirer les conséquences de long terme La relocalisation de certaines productions stratégiques doit être engagée. Le ministre a en effet rappelé la nécessité d’étudier la réorganisation à plus long terme de l’échelle de production, secteur par secteur. Lors de chaque réunion hebdomadaire avec le Comité Stratégique de Filière (CSF) et les autres syndicats de la filière (ACSIEL et SPDEI), le SNESE insiste sur la nécessité de voir se développer en France et/ou en

Europe une filière forte de fabrication de circuits imprimés. Ce souhait, comme celui de voir relocalisées des fabrications de cartes électroniques est exprimé par le Président du SNESE lors de chaque interview aux média (le SNESE est le seul syndicat de la filière électronique à s’exprimer) : France Inter, Reuters, France TV, ARTE Journal, RTL, L’Usine Nouvelle, L’Usine Digitale, VIPress.net, etc. Source : Note d’Information SNESE n° 123 CORONAVIRUS COVID-19 : 50 QUESTIONS - REPONSES Si les effets du virus COVID-19 en Chine impactent toujours l’industrie électronique, sa propagation en Europe impose des mesures sanitaires qui peuvent concerner la marche de votre entreprise. Vous pouvez ainsi être confrontés à des contraintes nouvelles, telles vos obligations de prévention, la mise à jour du document unique d’évaluation des risques (DUER), les frais de rapatriement de vos collaborateurs à l’étranger, les conditions d’application de l’AIT (avis d’interruption du travail), etc. Tout comme il vous appartient de bien maîtriser les questions relatives à l’activité partielle, d’organiser la continuité de la production, etc. Dans ce guide de 50 questions/ réponses vous trouverez l’essentiel de ce qu’il faut connaître sur ce virus. Ce document sera alimenté et actualisé pour prendre en compte les évolutions de la crise. (Source : UIMM/SNESE – Observatoire du virus COVID 19)


PEMTRON, LA VISION D’AVENIR PAR EXCELLENCE ! Une programmation simple et rapide Un SPC au service de vos performances

Un service de proximité depuis plus de 30 ans Une solution complète pour votre ligne de production électronique SPI 3D  • AOI 3D : TOP/Bottom - Inline/Offline  • Conformal Coating Contact : www.fenwick.fr

Gilles Figueira +33 1 40 10 69 37 gfigueira@fenwick.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 11


INFORMATIONS > SNESE NOUVEAU EN 2020 : LE LABEL SNESE COMPETENCES PROCESS Pour appuyer la démarche de valorisation des entreprises de fabrication électronique auprès des prospects et clients, le SNESE a créé le Label Compétences Process. Il remplace le label RoHS 3. Ce nouveau label est délivré pour une période de 3 ans lors d’un audit initial (audit de renouvellement tous les 3 ans) réalisé par une équipe

d’experts indépendants. Pour connaître le détail de la mise en oeuvre du Label SNESE Compétences Process, faites-vous connaître sur www.snese.com/fr/Contact

LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE Suspendue par la FIEEC depuis le mois de juin 2018, la veille environnementale reprend du service ! Commune à toutes les entreprises certifiées ISO 14000,

mais intéressant également les entreprises non certifiées, la veille environnementale suit l’activité réglementaire nationale et européenne. Chaque trimestre, vous trouverez dans cette rubrique La Lettre de l’Environnement qui

LABEL COMPÉTENCES PROCESS N° 2020/1261 Le SNESE certifie que les engagements de sous-traitance et de prestations de services industriels en électronique réalisés par

ALLIANSYS dont les activités sont :

COMPOSANTS

SOUS-ENSEMBLES LOGICIELS

SOUS-ENSEMBLES MATERIELS

ENSEMBLES COMPLETS

n

n

ETUDES

n

FABRICATION, REALISATION

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

n

TESTS CONTROLE INSTALLATION MAINTENANCE

n

RECONDITIONNEMENT

n Activités exercées par l’entreprise mises en oeuvre sur le site :

Avenue Dupont Grave - 14601 Honfleur ont été évaluées et jugées conformes aux exigences du référentiel Label Compétences Process 2020 pour la conception, l’industrialisation, la fabrication RoHS, non RoHS et la maîtrise des ESD et des MSL. Le présent Label, délivré dans les conditions fixées par le SNESE, est valable à dater du :

jusqu’au :

01-01-2020 31-12-2024

Le délégué Général du SNESE

Des informations complémentaires concernant le Label Compétences du SNESE peuvent être obtenues en consultant l’organisation.

SNESE : 7 Rue Douric Ar Gueben - 29510 LANDREVARZEC Tél : 02 98 55 04 56 - info@snese.com - www.snese.com

Ensemble, agissons * pour plus de fabrication électronique en France RASSEMBLER

REPRÉSENTER

AGIR

*

- 50% sur la cotisation de la 1ère année

Syndicat National des Entreprises de Sous-traitance Electronique en France et services associés

LES PROS DE L’ÉLECTRONIQUE REJOIGNENT LE SNESE Tél : +33(0)2 98 55 04 56 - info@snese.com - www.snese.com

12 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Design : dcomconseil.com - crédit photo : iStock / DESKUBE / invincible_bulldog / oksana latysheva / Eduardo Fuentes Guevara

fait le point sur les nouveaux textes d’application, fournit des explications sur des sujets environnementaux, etc. A (re)découvrir dans l’Espace Adhérents du site www.snese.com à la rubrique Veille environnementale.


Crédit photo : Maudit Salaud

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 13


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE

L’électronique et la transition écologique à l’honneur sur Global Industrie 2020 Le rendez-vous européen de l’excellence et des perspectives industrielles, qui ouvrira ses portes du 23 au 26 juin prochains à Paris Nord Villepinte. Ce changement de dates est imposé par la paropagation du virus COVID-19. En effet des dispositions réglementaires de protection sanitaire empêchant la tenue de Global Industrie à Paris Nord Villepinte au mois d’avril. Le salon se réorganise autour de 20 grands domaines industriels, parmi lesquels l’électronique, afin de proposer une sectorisation plus facilement lisible par les visiteurs.

Autres grandes nouveautés de cette édition : un concours inédit, les Golden Tech, et un grand thème à l’honneur : la transition écologique.

Le plus grand événement industriel français Auréolé du succès grandissant de ses deux premières éditions, GLOBAL INDUSTRIE revient en 2020 à Paris sur 80 000 m² d’exposition où sont attendus 2 500 exposants couvrant l’ensemble de l’écosystème industriel. Son offre internationale, unique dans l’Hexagone, réunira à la fois :

• tout l’écosystème industriel : offreurs de produits/solutions, équipementiers, soustraitants, start-ups, donneurs d’ordres, grands groupes, • toute la chaîne de valeur : Recherche & Innovation, Conception, Production, Services, Formation..., • toutes les filières utilisatrices : Transport & mobilité, Énergies, Agroalimentaire, Chimie, Défense, Métallurgie... Sur ce salon à taille humaine et à l’atmosphère conviviale, visiteurs et exposants trouveront le produit, l’équipement, le savoir-faire ou la solution qu’ils recherchent pour améliorer leur process,

et ce, de la conception à la production, en passant par les services. Une offre plus lisible « Pour être exploitable à 100 %, cette offre pléthorique se devait d’être clarifiée. C’est pourquoi GLOBAL INDUSTRIE 2020 se réorganise autour de 20 grands secteurs industriels qui permettent une meilleure lisibilité de l’événement, explique Sébastien Gillet, le Directeur. Pour autant, les salons qui composent GLOBAL INDUSTRIE (MIDEST, INDUSTRIE, TOLEXPO et SMART INDUSTRIES), marques chères aux visiteurs comme aux exposants, gardent leur identité propre. » Cette nouvelle sectorisation*, plus lisible, a pour objectif de clarifier l’expérience du visiteur, en l’aidant à mieux préparer sa venue, à optimiser son temps passé sur le salon, à trouver rapidement les fournisseurs qui l’intéressent et à avoir une vision la plus complète et exhaustive possible de l’industrie en général, et de celle du futur en particulier. Elle permet également de proposer une lecture amontaval de l’industrie autour de grandes thématiques réunissant les fournisseurs de matières premières, de machines et d’équipements et de savoir-faire (sous-trai

10 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


keeping you ahead.

LA

3D SUR TOUTE LA LIGNE www.accelonix.fr

Inspection Rayon X 3D Cougar de Yxlon

Inspection SPI 3D SIGMAX de PARMI

Inspection automatique Rayon X 3D AXI V810i de VITROX

Inspection AOI 3D XCEED de PARMI

Accelonix SAS PA du Long Buisson • 260, rue Clément Ader 27000 Evreux • France. T: +33 (0)2 32 35 64 80 F: +33 (0)2 32 35 00 66 Accelonix delivers innovative solutions to electronics organisations around the world www.accelonix.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 15


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE L’électronique à l’honneur sur GLOBAL INDUSTRIE 2020 L’élargissement de cette offre sur le salon, résolument tourné vers l’avenir, était une évidence tant ce secteur est central dans ce que l’on appelle «l’industrie du futur». Ainsi, interrogé dans le cadre d’un article pour la revue du salon, Gilles Rizzo, Délégué Général d’ACSIEL Alliance Electronique, souligne que «la digitalisation pour les électroniciens n’est rien d’autre que l’utilisation de moyens et d’outils combinant électronique (hardware) et informatique (software) dans le but d’améliorer l’efficacité de production. Grâce aux multiples capteurs présents dans les procédés de fabrication et aux réseaux industriels maîtrisés, la collecte et l’analyse en temps réel des très nombreuses données machines est rendue désormais possible, permettant une amélioration continue de la production. Pour la filière Industrie électronique, c’est à la fois une grande opportunité de rendre encore plus compétitive notre chaîne de valeur et c’est aussi un devoir de contribuer à une meilleure efficacité industrielle des filières clientes en aval». Et c’est précisément parce que «l’électronique aujourd’hui est partout, a diffusé dans l’ensemble des applications industrielles et domestiques, et que cette tendance avec l’arrivée de composants et d’équipements toujours plus performants ne fera que s’accentuer dans le futur» que la filière a souhaité présenter sur un Village spécialement consacré à l’Electronique les nouvelles technologies impactantes pour la fabrication future des cartes et des équipements électroniques. L’occasion également pour les PME de connaître les moyens d’intégrer l’électronique dans leur activité. Les visiteurs pourront ainsi y assister à des démonstrations de nouveaux composants actifs, passifs et d’interconnexion, toujours plus performants, à forte compacité et plus économes en énergie, ainsi qu’à de nouveaux équipements pour les assembler et les caractériser. tants), et d’élargir l’offre des secteurs Électronique et Plasturgie à l’ensemble de leur filière : équipements de production, périphériques, savoir-faire & matières premières). La transition écologique au cœur de GLOBAL INDUSTRIE Pour la première fois de son histoire, GLOBAL INDUSTRIE met à l’honneur un grand thème d’actualité, qui se traduira par diverses animations.

Ainsi, à l’initiative du salon, les Arts & Métiers – Institut de Chambéry ont mené une étude exclusive afin de dresser un premier bilan des actions mises en œuvre par les exposants et l’ensemble de la filière en matière d’industrie durable. Parmi les différents parcours de visite thématiques proposés, le parcours labellisé “Eco-industrie” identifiera les stands des exposants sélectionnés pour leur démarche écologique.

16 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Les conférences ne seront pas en reste puisqu’une grande table ronde rassemblera sur ce thème Sylvie Padilla, Responsable du service industrie de l’ADEME, Fabrice Bonnifet, Président du C3D et Directeur Développement durable et QSE de Bouygues, Renaud Antoine, Directeur général de Servinox et PMS, Luc Ronfard, Fondateur et Gérant de la Biscuiterie Lou Bio, et Jonathan Scherrer, Engineering and Energy Manager chez AkzoNobel Powder Coatings. Le même jour, une keynote technologique du Cetim analysera « L’enjeu de la transition énergétique et environnementale et les opportunités pour les PME » et une seconde table ronde sera consacrée à «L’énergie, grand défi de l’industrie du futur». Enfin, dans le cadre des GLOBAL INDUSTRIE Awards, qui seront décernés le 23 juin, un prix spécial «Transition écologique» distinguera l’action remarquable menée en 2019 par une entreprise en matière d’électrification / hybridation, économie circulaire, efficacité énergétique…

Mix d’épreuves techniques individuelles et d’épreuves créatives collectives, ce nouveau concours est un show en continu qui, sur la durée du salon, évaluera la dextérité, les connaissances techniques, le savoir-faire et la créativité des candidats pour 15 métiers sélectionnés, soumis au vote d’un Grand Jury composé d’une dizaine de personnalités de renommée internationale (Yann Vincent, directeur industriel de PSA, Philippe Starck, designer…**).

Un concours inédit en or ! En 2020, GLOBAL INDUSTRIE proposera, parmi les nombreuses autres animations, un nouveau temps fort qui distinguera et récompensera les meilleurs professionnels de tous les métiers industriels (tous âges confondus), ceux-là même qui font la fierté de notre industrie : les Golden Tech, un concours inédit dont l’ambition est d’attirer l’attention sur la variété des métiers de l’industrie, mais aussi sur les hommes et les femmes qui l’incarnent au quotidien.

** Sous réserve de confirmation

* Smart Tech - Robotique Électronique - Machine-outil pour l’enlèvement de métal et périphériques - Outillage - Équipement d’usine et fournitures industrielles - Mesure et Contrôle - Fixations industrielles - Assemblage et montage - Soudage Informatique industrielle - Tôlerie, tube, fils et profilés - Traitement des matériaux - Bois, textiles techniques & autres matériaux - Usinage, Décolletage et Machines spéciales - Semifinis - Fabrication additive et 3D - Forge et Fonderie Plastiques, Caoutchouc et Composites - Services.

Pour en savoir plus : www.global-industrie.com Du 23 au 26 juin 2020, à Paris Nord Villepinte Mardi et mercredi : 9h - 18h Jeudi : 9h - 20h (nocturne) Vendredi : 9h - 17h


provided by Cepelec

LUSIVE

UTÉ EXC OUVEA

R-NH M r e s bra Pâte à ance Perform n io Innovat N

&

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 17


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE La fabrication électronique : la filière clé de toutes les industries… L’électronique s’intègre aujourd’hui dans tous les types d’équipements et systèmes numériques. Elle se trouve au cœur de la transformation digitale des entreprises en leur apportant intelligence, autonomie, connectivité et performance : • filière transversale en amont, du fait du poids des achats dans son modèle économique (composants électroniques, consommables de production ou de prestations complémentaires en mécanique ou plasturgie), • filière transversale de par sa position au cœur d’autres secteurs industriels permettant l’émergence de filières innovantes à l’image de l’optoélectronique, de la mécatronique et de la plastronique, • filière diffusante enfin en aval du fait de l’intégration massive de l’électronique dans tous les secteurs d’activités. Ce phénomène, appelé « pervasion », désigne la pénétration croissante et progressive de l’électronique tout azimut,

à la fois dans les segments historiques (automobile, aéronautique et défense, médical, …) et dans les nouvelles applications (Usine du Futur, IoT, Smart City, mobilité…). Le syndicat des fabricants d’électronique (SNESE) vous invite à rencontrer des professionnels de la conception, de l’industrialisation (il y a un monde du prototype à la fabrication en série !), de la fabrication des cartes et systèmes électroniques et de la maintenance. Les fabricants d’électronique s’engagent Les fabricants d’électronique présents à GLOBAL INDUSTRIE et réunis sur le Village de l’Industrie Electronique sont tous signataires d’une charte éthique et déontologique professionnelle (https://www. snese.com/fr/La-charte-desadherents) qui garantit aux clients le respect de valeurs et de principes d’action respectueux de la réglementation et de l’environnement sociétal et écologique. Ces

18 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

entreprises s’engagent à faire bénéficier leurs clients des progrès technologiques et organisationnels. Créez ! nous industrialisons et fabriquons vos produits, cartes et systèmes électroniques ! Les fabricants d’électronique, signataires de la charte SNESE (en gras dans la liste ci-desous), présents à GLOBAL INDUSTRIE sont : A2E, ACCENTRICS, ACEA, ADEX ELECTRONIQUE, ALLIANSYS, ALP’ TRONIC, ALTRICS, AQLE, ASTER TECHNOLOGIES, CANON BRETAGNE, CATS POWER DESIGN, CREATIVE EURECOM, CREATIVE MECATRONIQUE, ELMITECH, ELLSWORTH, EOLANE, ESTELEC, EURO PROCESS, GERAL, GROUPE ZEKAT, IBL ELECTRONICS, PIGE ELECTRONIQUE, POLYGONE CAO, PROTO-ELECTRONICS, SCAITA, SEICO, SERMA TECHNOLOGIES, SOUDOTIQUE, SUDELEC, SYSTECH, VILLELEC. (liste arrêtée au 5/03/2020)

Aucune industrie ne peut prétendre être performante et à la pointe des technologies sans un réseau de fournisseurs performants et réactifs. Les fabricants d’électronique affiliés au SNESE font confiance à un réseau de partenaires regroupés au sein du Club des Partenaires (en gras dans la liste ci-dessous). Ces partenaires de confiance sont également présents à GLOBAL INDUSTRIE : ACCELONIX, ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES, ADDIX, AXON CABLE, AXON’MECHATRONICS GROUP, CEPELEC, CIF, DAVUM TMC, DEL, EDA EXPERT, ELMITECH, ERSA, i-TRANS, LEMO, OC2i, G4 Sourcing, IFTEC, INVENTEC, JBG METAFIX, KURTZ ERSA FRANCE, METRONELEC, PHOENIX CONTACT, SAFE PCB, SEICA FRANCE, SN SERITECH, SOITEC, STMICROELECTRONICS, TDK ELECTRONICS, W-TECH, WURTH ELEKTRONIK. (liste arrêtée au 6/03/2020) Contact: info@snese.com


Fabricant et Distributeur d’équipements pour l’électronique depuis 20 ans

Test à sondes mobiles

Test in-situ/fonctionnel

Brasage sélectif laser

AOI/SPI 3D par OMROM

AOI 3D par OMRON

Inspection CC/THT

Placement CMS par ESSEMTEC

Dosage par ESSEMTEC

Transitique

20, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny ZAC de la Clé St Pierre Parc de l’Envol - 78990 ELANCOURT

01 39 30 66 77 seica@seica.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 19


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE Ils exposent sur le Pôle Electronique du salon Global Industrie autour d’ACSIEL, le SNESE et le SPDEI … A2E www.a2e.fr A2E Applications Electroniques Européennes, fournit depuis 1992 des services de conception, d’assemblage et de test de systèmes électroniques. Notre équipe de 100 personnes basée à Héricourt (70) est à vos côtés durant toutes les phases de la vie de vos produits. A2e fait parti du groupe SYNOV, plus de 300 collaborateurs avec des moyens de production en France 6 sites et en Tunisie.

ACCELONIX www.accelonix.fr Accelonix est une société indépendante et fournisseur de solutions équipements et logiciels pour l’assemblage et le test des cartes électroniques et microélectronique. Elle est reconnue par ses clients pour son savoir-faire, son expérience et son sens du service. ACCENTRICS www.accentrics.fr ACEA www.acea-ems.com ACEA, votre partenaire dans le métier de la sous-traitance électronique depuis plus de 30 ans, développe, fabrique et assemble des cartes et des ensembles électroniques. -certifications iso 9001et iso 13485 ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES www.addis.fr La Maison ADDIS distribue les marques leaders du marché de composants électroniques pour vous garantir des produits à la hauteur de vos attentes.

ADDIX www.addix.fr ADEX ELECTRONIQUE www.adex-electronique.fr Créée en 1995, la société ADEX Electronique est une Entreprise qui fournit des services de fabrication en soustraitance pour les produits électroniques. ALLIANSYS www.alliansys.fr Basé à Honfleur dans un parc de 4 hectares, notre bâtiment de 9 300 m2, nous permet la fabrication de produits volumineux, en petites, moyennes et grandes séries. Nous disposons également d’un entrepôt de stockage, d’une plateforme logistique, ce qui nous donne la possibilité de vous proposer un service complet et à la carte. D’une grande polyvalence, nous intervenons dans des domaines d’activité variés : médical, télécoms, multimédia, domotique, mesure, sécurité, militaire et industriel. Nous faisons ainsi bénéficier nos clients de l’expertise acquise dans d’autres activités. ALP’TRONIC www.alptronic.fr ALTRICS www.altrics.com “ Notre Excellence, Votre Succès” Nous mettons à votre disposition nos moyens de production CMS dernières générations (01005 / µBGA / BGA / QFN) en salle grise classe 8 et notre main d’œuvre qualifiée en France, en Tunisie

20 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

et au Portugal pour vos volumes à partir de 1 carte électronique câblée ou produits complets jusqu’à plusieurs centaines de milliers. AQLE www.aqle.fr ASTER TECHNOLOGIES www.aster-technologies.com ASTER Technologie est un éditeur de logiciels destinés à l’industrie de la conception, de l’assemblage et de la testabilité des systèmes électroniques. AXON’CABLE www.axon-cable.fr Axon’ Cable conçoit et fabrique des fils, câbles et harnais pour des marchés de haute technologie tels que l’électronique de pointe, l’automobile, l’aéronautique, le spatial, la défense, le médical, l’industrie et la recherche. Miniaturisation, conditions extrêmes, poids et encombrement réduit, haute fréquence : tels sont les besoins auxquels les produits Axon’ peuvent répondre. AXON’MECHATRONICS GROUP www.axon-cable.fr CANON BRETAGNE www.canon-bretagne.canon.fr Canon Bretagne, basé à Liffré ( 35 ), acteur incontournable dans le domaine de la sous-traitance électronique et mécanique, vous propose une gamme complète de prestations (Bureau d’études, Industrialisation / sourcing, Réalisation de cartes élec-

troniques, Développement et fabrication de pièces usinées et de pièces en injection plastique. CATS POWER DESIGN www.catspowerdesign.fr CATS POWER DESIGN conçoit, qualifie, et fabrique des électroniques spécifiques sur cahier des charges. Nos Spécialistes en électronique de puissance, Alimentation, convertisseur, commande moteur, chargeur de batterie, calculateur, associent leurs savoir-faire à nos experts du numérique pour une optimisation des rendements et des performances des applications des segments du médical, de l’industrie, et des applications embarquées CEPELEC www.cepelec.com Cepelec, l’architecte de vos ambitions, vous accompagne dans vos projets de développement, par la proposition de solutions globales à forte valeur ajoutée. Présent dans le monde industriel depuis plus de 30 ans, nous savons prendre en compte vos problématiques pour vous proposer des réponses adaptées et personnalisées à vos besoins.

CIF www.cif.fr Fabricant et distributeur d’équipements, produits et services pour la réalisation de cartes électroniques. Depuis 40 ans, nous concevons et distribuons des équipements, produits et services pour la réalisation de cartes électroniques.


®

Training Center

«L’ÉTAT DE L’ART ET LA MAÎTRISE DES PROCÉDÉS»

®

Authorized Distributor

Pb

Pb

www.iftec.fr

CENTRE DE RESSOURCES ET DE FORMATION SUR LES PROCEDES DE FABRICATION DES CARTES ÉLECTRONIQUES : Conception, Circuits imprimés, Brasage des composants, Câblage filaire, Certifications IPC

Décret Qualité Formation : IFTEC éligible Datadock Z FORMATION CONTINUE Z CERTIFICATIONS IPC Z TRAVAUX D’EXPERTISE Z VENTE NORMES IPC

NOUVEAUX STAGES : Nº 102 LES CARTES ÉLECTRONIQUES (Session délocalisée à Angers - Visite de l’atelier de We Network ) N°14 INITIATION AU BRASAGE AU FER N°52 MISE EN ŒUVRE DU PRESS FIT (des DFM au montage et contrôle) N°67 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-A-610 (CSE) Acceptabilité des assemblages électroniques N°68 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-WHMA-A-620 (CSE) Exigences et critères d’acceptabilité pour l’interconnexion des faisceaux de fils et de câbles N°69 FORMATION ET CERTIFICATION D’EXPERT IPC-7711/7721 (CSE) Reprise, modification et réparation des assemblages électroniques

IFTEC - 33 rue Ravon - 92340 Bourg-la-Reine - France - Tél.: +33 (0)1 45 47 02 00 - iftec@iftec.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 21


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE Avec plus de 3000 articles, la gamme CIF couvre toutes les étapes de la réalisation d’une carte électronique, de sa conception au contrôle final. CREATIVE EURECOM www.creative.fr CREATIVE EURECOM est un bureau d’études en systèmes électroniques. Nous effectuons des études et réalisations en électronique, mécanique et génie logiciel, pour compte de tiers. CREATIVE MECATRONIQUE www.creative-mecatronique.fr DAVUM TMC www.davumtmc.fr Distribution de materiels et de consommables pour les industries electroniques et aeronautiques. Support technique et SAV assurés par nos équipes sur toute la France et l’Afrique du Nord DEL - LA DISTRIBUTION ELECTRONIQUE

www.del.fr Distributeur franchisé de composants électroniques et d’outillage depuis 1973, certifié EN 9120 et ISO 9001. Notre concept : 3 métiers au service de l’industrie électronique. La vente de composants, l’étude et le développement, la fabrication et la logistique accompagnent nos clients dans toutes les étapes de la chaîne de valeurs. EDA EXPERT www.eda-expert.com EDA Expert a été créé en 2012 avec comme objectif initial de former les personnes à la conception d’une carte électronique. Aujourd’hui, c’est une équipe de 10 personnes spécialisées (vente de logiciels, formation technique, marketing) ELLSWORTH Adhesives France Distribution de colles , adhésifs , résines, vernis et produits de dissipation thermique pour le domaine de l’électronique.

Distribution matériel de dosage , robots , valves, doseurs, seringues et aiguilles ELMITECH www.elmitech.fr éolane www.eloane.com Leader des services industriels en électronique : - Conception et fabrication d’équipements électronique en sous-traitance (R&D, prototype, industrialisation, production en série, intégration, SAV,...) - Services à haute valeur ajoutée (gestion des obsolescences, stockage longue durée des composants électroniques, maintien en condition opérationnelle, après-vente) ESTELEC INDUSTRIE www.estelec-industrie.com Une histoire de passionnés… depuis 34 ans déjà ! Créée en 1986, ESTELEC Industrie, au cœur de l’Alsace Centrale dans l’Est de la

France est spécialisée dans le domaine du câblage électronique dans les secteurs d’activités industrielles, médicales et professionnelles. EURO-PROCESS www.euro-process.com EURO-PROCESS est une entreprise spécialisée dans la réalisation de systèmes et de cartes électroniques. Nos compétences couvrent des prestations allant de l’industrialisation, au sourcing, à l’assemblage, au test jusqu’à l’intégration et la logistique. G4 SOURCING www.g4sourcing.com Nous sommes une société de courtage en composants électroniques de type actif / passif / connectique / relais / écrans d’affichage. GERAL www.geral.com GERAL vous accompagne, depuis la conception jusqu’à la mise en service avec une capacité d’intégration multitechnique : électronique, électromécanique, design et packaging. GROUPE ZEKAT www.groupezekat.com Groupe ZEKAT maitrise l’ensemble du cycle de développement en électronique et mécatronique, de la conception à la production, et est fournisseur de solutions sur mesure en robotique et radiocommunication sécurisée pour applications IoT. I-Trans - Pôle de compétitivité www.i-trans.org

22 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


STATIONS HAUTES PERFORMANCES Industrie 4.0

EFFICACITÉ DU SOUDAGE PAR INDUCTION

FER À SOUDER DE PUISSANCE 300 W

DESSOUDEURS AUTONOMES 150 W ET 300 W

ASPIRATION ET TRAITEMENT DES FUMÉES

STATION DE RÉPARATION POUR CMS

30, rue du Bois Moussay – Bâtiment DELTA ZAC du Bois Moussay 93240 STAINS Téléphone : 01 48 36 84 01 | Télécopie : 01 48 36 14 62 www.davumtmc.com

✦ VOS CONTACTS EN RÉGION ✦ SUD-OUEST

Romain Campanacci +33 6 70 62 57 87 rcampanacci@davumtmc.com

✦ OUEST, BRETAGNE, PAYS DE LA LOIRE

David Jacquet +33 6 07 81 22 20 djacquet@davumtmc.com

✦ RHÔNE-ALPES / PACA

Nicolas Verdun +33 6 07 81 18 05 nverdun@davumtmc.com

✦ ILE-DE-FRANCE NORD ET EST

Sébastien Bianconi +33 6 27 82 80 56 sbianconi@davumtmc.com

✦ NORMANDIE

Florent Radde +33 6 80 59 40 28 fradde@davumtmc.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 23


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE IBL Electronics www.ibl-tunisie.com IFTEC www.iftec.fr IFTEC est un centre de formation et d’analyse spécialisé dans les techniques de fabrication des cartes électroniques : de la conception jusqu’au test. IFTEC est distributeur autorisé IPC et IPC training Center. INVENTEC PERFORMANCE CHEMICALS www.inventec.fr Inventec, une société du Groupe Dehon, est un fournisseur mondial de matériaux de nettoyage, de brasage et de revêtement, pour les industries de l’automobile, de l’aérospatial, des semiconducteurs, de l’énergie et de la médecine. JBG - METAFIX www.jbg-metafix.com Votre distributeur : Composants électroniques passifs et actifs. Isolants électriques thermo-conducteurs. Accessoires de câblage. Mica et produits micacés. KURTZ ERSA FRANCE www.kurtzersa.de La société Kurtz Ersa propose des solutions optimales pour vos productions électroniques LEMO FRANCE www.lemo.com The Original Push-Pull Connector LEMO est le leader reconnu dans la conception et la fabrication sur mesure de connecteurs de précision et de solutions de câblage depuis plus de soixante-dix ans. Les connecteurs Push-Pull

LEMO de haute qualité peuvent être trouvés dans une variété d’applications exigeantes, les applications médicales, contrôle industriel, test & mesure, audio-vidéo, télécommunications, etc. La société offre une gamme de plus de 75’000 combinaisons de produits. Cette gamme de produits continue de s’agrandir à travers des designs LEMO spécifiques. LEMO et ses sociétés associées REDEL, NORTHWIRE et COELVER servent aujourd’hui plus de 100’000 clients dans plus de 80 pays autour du globe. LES CAHIERS DE L’INDUSTRIE ELECTRONIQUE & NUMERIQUE www.dcomconseil.com Revue d’iformations commerciales et techniques du secteur électronique. Quatre numéros par an, diffusé à 5 000 exemplaires et lus par 10 000 décideurs. METRONELEC www.metronelec.com Depuis 1975 Metronelec est spécialisé dans la fabrication et la distribution d’équipements et de produits consommables pour l’industrie électronique et micro-électronique. Spécialisé au départ dans le contrôle qualité, Metronelec a évolué depuis plusieurs années dans le secteur de la production et offre une gamme étendue couvrant toutes les opérations depuis la conception jusqu’à la fabrication. OC2I www.oc2i.fr OC2I est éditeur et intégrateur de la solution Excalibur ERP, le logiciel de gestion dédié aux PMI technologiques.

24 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

PHOENIX CONTACT www.phoenixcontact.fr Leader mondial du marché de l’ingénierie électrique, électronique et de l’automatisation Phoenix Contact compte 18000 collaborateurs à l’international dans plus de 50 filiales à travers le monde. Notre objectif est de créer des «Solutions pour l’avenir». PIGE ELECTRONIQUE www.pige-electronique.com Depuis plus de 30 ans, Pige Electronique a su se positionner comme une entreprise reconnue pour son expertise en ingénierie de test in situ et fonctionnel et pour son activité de sous-traitance électronique en proposant l’industrialisation et la fabrication de cartes électroniques. POLYGONE CAO www.polygone-cao.fr Polygone CAO est un bureau d’études spécialisé en Conception et Industrialisation de cartes électroniques. Nous disposons de l’agrément CIR pour les développements R&D et prototypes. Nous sommes certifiés IPC CID+ avec maîtrise des standards IPC. Organisme de formation référencé DATADOCK. PROTO-ELECTRONICS www.proto-electronics.com Proto-Electronics.com est LA plateforme européenne spécialisée dans la fabrication de prototypes de cartes électroniques câblées (de 1 à 50 pièces) dans des délais extrêmement courts tout en garantissant une véritable qualité de fabrication au sein de son atelier en France.  Réalisez votre devis en ligne en 10 min et recevez vos prototypes à partir de 5 jours ouvrés.

SAFE - PCB FRANCE www.safepcb Safe-PCB, le fabricant de circuits imprimés fiable et réactif pour prototypes et séries en délais courts. . Une usine ultra-moderne au coeur de la plus grande zone de production de PCB - Un site web intuitif et puissant pour simuler/configurer/ commander/suivre vos circuits imprimés en toute sécurité - Un support technique local pour vous accompagner et répondre à chacune de vos questions. SCAITA www.scaita.fr SEICA FRANCE www.seica.fr SEICO www.seico.fr Vous avez des projets : d’industrialisation ou/et de fabrication de cartes ou produits électroniques, de développement de bancs de test; Vous avez besoin de réactivité ! Venez nous rencontrer à Global Industrie. SEICO, en croissance continue est concepteur et fabricant de produits électroniques. SERMA TECHNOLOGIES www.serma-technologies.com SN SERITECH www.snseritech.com Chez Seritech nous fabriquons depuis 26 ans des interfaces homme machine dans beaucoup de domaines comme : le militaire, l’aéronautique, le médical, l’industrie. Cette expertise, de milliers de pièces


SOITEC www.soitec Soitec joue un rôle clé dans l’industrie de la microélectronique. Elle conçoit et produit des matériaux semi-conducteurs innovants : des substrats sur lesquels sont gravés puis découpés les circuits de composants électroniques. SOUDOTIQUE www.soudotique.com STMicroelectronics www.st.com ST, un leader mondial sur le marché des semiconducteurs, fournit des produits et des solutions intelligents qui consomment peu d’énergie et sont au cœur de l’électronique que chacun utilise au quotidien. Les produits de ST sont présents partout, et avec nos clients, nous contribuons à rendre la conduite automobile, les usines, les villes et les habitations plus intelligentes et à développer les nouvelles générations d’appareils mobiles et de l’Internet des objets. Par l’utilisation croissante de la technologie qui permet de mieux profiter de la vie, ST est synonyme de « life.augmented ». En 2019, ST a réalisé un chiffre d’affaires net de 9,56 milliards de dollars auprès de plus 100 000 clients à travers le monde. Des informations complémentaires sont disponibles sur le site : www.st.com. 

SUDELEC www.sudelec42.com SUDELEC est un partenaire privilégié pour la fabrication de vos cartes et ensembles électroniques. Nos compétences combinent des solutions électroniques avec un service à haute valeur ajoutée : 1. Conception, études ; industrialisation  2. Achats ; logistique 3.Production ; fabrication  4. Test ; assemblage d’ensembles électroniques. SYSTECH www.systech-ste.comCréée depuis plus de 25 ans, SYSTECH étudie et réalise des prototypes de cartes électroniques, des sous-ensembles et ensembles complets de petites et moyennes séries. TDK ELECTRONICS FRANCE www.tdk.eu TDK Corporation is a leading electronics company based in Tokyo. TDK’s comprehensive portfolio features passive components such as ceramic, aluminum electrolytic and film capacitors, as well as magnetics, highfrequency, and piezo and protection devices. The product spectrum also includes sensors and sensor systems such as temperature and pressure, magnetic, and MEMS sensors. VILLELEC www.villelec.com W-TECH www.w-tech.com

Hall 5 é lectr Stand onique 5J11

CIRCUITS PRO ...

RIGID METAL FLEX RIGID-FLEX

FR4 ROGERS SMI POLYIMIDE

ISO 9001 EN 9100 EN45545

QUALITY MANAGEMENT AIRCRAFT CERTIFICATION RAILWAY CERTIFICATION

www.safe-pcb.com

fabriquées, nous permets d’apporter des solutions à nos clients par le conseil. Et ensuite, nous les développons dans notre Bureau D’Etude puis les fabriquons dans nos ateliers de la pièce unique à la vie série.

... POUR LES PRO !

WURTH ELEKTRONIK www.w-tech.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 25


DOSSIER > SALON GLOBAL INDUSTRIE La qualification régionale France du Concours IPC de brasage manuel aura lieu pendant le salon

Avec IPC, sacrons nos Champions & célébrons nos meilleurs talents Le brasage manuel de cartes électroniques à haute densité nécessite des techniciens hautement qualifiés pour garantir un brasage manuel zéro défaut Le concours international de brasage/reprise manuel organisé par IPC est une opportunité unique pour notre industrie de d’identifier les meilleurs talents de notre industrie et de promouvoir ces compétences si spécifiques qui commencent à se faire rare actuellement.

Ce concours récompensera les meilleurs ! Les participants au concours international de brasage/reprise manuel IPC devront débraser puis rebraser des composants d’une carte fonctionnelle en moins de 45 minutes. Un jury, composé de maîtres instructeurs (MIT) IPC, sera chargé du contrôle et de l’attribution des notes, qui porteront entre autres critères, sur la qualité du processus de réparation et d’assemblage, la vitesse d’exécution ainsi que sur la fonctionnalité de la carte. L’assemblage sera noté suivant les critères des normes IPC-7711/7721 et IPC-A-610 Classe 3.

En Europe, le programme 2020 inclut : ¥ ¥ ¥ ¥ ¥ ¥ ¥ ¥

Qualification régionale France, Global industrie, Paris, 9-12 23-26juin juin2020 2020 Qualification régionale Russie, expoelectronica, Moscou, 14-16 avril 2020 Qualification régionale Allemagne, smtconnect, Nuremberg, 5-7 mai 2020 Qualification régionale Danemark, E-20, Odense, 1-3. septembre 2020 Qualification régionale UK, WNIE, Birmingham, 29-30 septembre 2020 Qualification régionale Pologne, Varsovie, 3-4 novembre 2020 Qualification régionale Allemagne, Munich, 10-12 novembre 2020 Finale mondiale, Allemagne, Munich, 12-13 novembre 2020

Récompenses pour les gagnants 1ère place = €-300

n

2ème place = €-200

n

3ème place = €-100

Le gagnant de chaque qualification régionale sera également invité par IPC à participer, tous frais payés, à la finale mondiale qui se tiendra à electronica à Munich, Allemagne du 10 au 13 novembre prochains. L’inscription au concours est gratuite. Conditions d’inscription et règlement du concours sont disponibles. Pour vous inscrire, merci d’envoyer votre demande à philippeleonard@ipc.org. Pour plus d’information : http://www.ipc.org/ContentPage.aspx?pageid=IPC-Hand-Soldering-Competitions

26 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


ICAPE GROUP

x

E pert en Equipements, Produits et Services pour l’Electronique

FOUR DE REFUSION PHASE VAPEUR VS-500 - CIF by Exmore

ENGINEERING

PRODUCTION

TRADING

GLOBAL

PROTOTYPES

SOLUTIONS

LABORATOIRE

LOGISTIQUE

PIECES TECHNIQUES

3 Brasage des cartes, même les plus complexes 3 Format utile 500 x 500 x 60 mm 3 Faible consommation du fluide (medium), à l’aide d’un système de récupération de vapeur unique 3 Atmosphère inerte sans emploi d’azote 3 Delta de température incomparable aux autres technologies sur toute la zone de travail 3 Compatible pour la réparation Retrouvez l’essentiel de la gamme CIF sur

CIRCUITS IMPRIMES

Les équipements de laboratoire

YOUR EXPERT SERVICES PROVIDER IN CHINA* www.icape-group.com *Votre fournisseur expert de services en Chine

/ ICAPE GROUP

Les équipements de production

Retrouvez toute la gamme CIF sur WWW.PCB-CIF.EU ou contactez-nous au +33 (0) 1 3966 9683

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 27


DOSSIER > SALONs SEPEM et FORUM DE L’ELECTRONIQUE

Mixant low cost, facilites multiples et convivialité, les Sepem* font un tabac dans les régions Interview Philippe Dutheil, créateur d’Even Pro

Monsieur Dutheil, pourquoi avoir créé les SEPEM ? Ph. Dutheil : J’ai travaillé une bonne partie de ma vie sur différents salons. L’idée de créer des salons professionnels pour l’industrie, mais cette fois en région, m’a parue intéressante et porteuse. En clair, il s’agit d’amener le salon vers les industriels plutôt que l’inverse. On demande d’habitude aux industriels de faire le voyage vers les grandes villes où ont lieu de grands salons. Even Pro, c’est un autre état d’esprit. Les industriels restent dans leur région et leurs clients se déplacent. Ainsi, ils sont sûrs de les voir ! C’est un système qui a bien fonctionné depuis le premier SEPEM que nous avons organisé à Colmar en 2007 ; cette expérience a été pour-

suivie avec le SEPEM de Douai, ensuite d’Avignon, puis d’Angers, de Toulouse, de Rouen, et maintenant ici à Grenoble. Ce SEPEM a ceci de nouveau, qu’il est pour la première fois couplé avec le Forum de l’électronique. Que vous a appris la « délocalisation » de ces manifestations ? Ph. Dutheil : En premier lieu, disons que c’est une évolution naturelle. Aujourd’hui il y a des professionnels qui exposent au SEPEM et qui précédemment, lors d’autres salons, n’ont pas toujours trouvé leur public et sont repartis déçus. Donc petit à petit, la nomenclature du salon s’est affinée, et en même temps elle est devenue plus large. Le SEPEM aujourd’hui c’est 11 familles-produits différents, plus cette année le forum de l’électronique – ce qui fait 12. Sur ce salon de Grenoble par exemple, vous pouvez trouver aussi bien des équipements, des lubrifiants, des logiciels de maintenance, des chariots élévateurs, des gants de sécurité, des nacelles et des matrices, tout ce que vous pouvez trouver à l’intérieur d’une l’usine est représenté au SEPEM.

28 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Quelles sont les raisons du succès de cette formule basée sur la région ? Ph. Dutheil : J’ai eu l’occasion pendant 10 ans d’étudier l’évolution des salons dans l’industrie, j’ai cru m’apercevoir que sur tous les salons à l’époque il y avait une déperdition cruelle du visitorat à Paris et que les exposants n’étaient pas satisfaits. Si l’on prend l’exemple de Grenoble, vous avez effectivement toutes les petites sociétés de mécanique générale de la vallée de l’Arve : l’industrie agro alimentaire comme Yoplait, mais il y a aussi de très grosses structures : hier nous avions une délégation de Caterpillar ; beaucoup de gens de l’usine étaient là ; STMicroelectronics, présents aussi en nombre, comme la société Araymon (équipementiers automobiles), mais aussi POMA, une très importante usine spécialisée dans les remontées mécaniques. C’est s’il en était besoin, la preuve qu’on sait recevoir de grandes usines, ou des mastodontes comme Renault à Rouen, ou les centrales nucléaires de la vallée du Rhône ou le grand Port de Marseille qui sont inscrits au SEPEM d’Avignon.

Exposer sur un SEPEM est économique, et d’excellentes infrastructures sont en place. Comment avez-vous fait pour obtenir ce résultat ? Ph. Dutheil : Nous avons beaucoup investi sur le principe d’avoir des coûts raisonnables pour les exposants. Dans les grandes villes, les coûts sont devenus exorbitants. Il y a des raisons à cela. Les parcs d’exposition sont très chers à louer et naturellement, cela se répercute sur les exposants. Nous, c’est le contraire. Nous avons tenté de réduire les coûts et d’augmenter la convivialité. Savez-vous que les exposants nous appellent « les Ryan Air du salon » ! Nous apportons une structure correcte, avec du mobilier pour les stands, des cloisons… mais par contre on négocie régulièrement avec les parcs d’exposition. Ils doivent nous donner des parkings gratuits pour les visiteurs comme pour les exposants. Nous devons pouvoir vendre des m2 à des prix étudiés qui permettent à tout un chacun d’exposer. Il faut aussi nous donner les moyens de communiquer : si Even Pro fait une base de données de 42000 personnes à inviter, il faut des hommes et des moyens.


Machine de mise en bande

Universelle, pour tous vos composants, pièces mécaniques, connecteurs et modules IOT, Bluetooth, Wi-Fi...

www.w-tech.fr commercial@w-tech.fr 04 74 93 01 54

3, Rue Jean Gonnet 38110 - St Jean de Soudain - France Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 29


DOSSIER > SALONs SEPEM et FORUM DE L’ELECTRONIQUE

Il faut trouver le juste équilibre entre le coût qui sera demandé à l’exposant, et qui dans le même temps permette d’organiser un bon salon. En gardant présent en tête que l’exposant doit pouvoir rentabiliser son stand très rapidement. Notre vraie préoccupation c’est d’avoir de bons industriels dans les allées, avec suffisamment de projets ou de besoins pour rentabiliser le salon. Comment avez-vous réglé le problème de la logistique des transports ? En région, c’est un élément clé de la fréquentation Ph. Dutheil : Nous proposons aux industriels des navettes gratuites qui permettent aux visiteurs de faire venir leurs équipes sans rien débourser, et cela sur l’ensemble des salons SEPEM sans exception. Par exemple, prenons l’exemple d’Angers : nous avons des navettes sur Rennes, Nantes Tours, Niort. On va jusqu’à 2 h a 2 h ½ du parc des expositions ! Autre avantage : nous offrons un ticket de repas de 5 E à tous les visiteurs pour leur permettre de ne pas quitter le salon. Ainsi ils peuvent accorder davantage de temps aux exposants, on les encourage à déjeuner sur place pour qu’ils puissent continuer leur visite l’après midi. C’est la première fois que vous mettez en place un village électronique au cœur même d’un salon, ici à Grenoble. Que pensezvous de cette expérience ? Ph. Dutheil : C’est un succès, sans aucun doute. L’intégration récente d’Even Pro chez GL Events nous a permis de nous mettre autour d’une table et de faire le point sur les événe-

ments qui étaient organisés par le groupe. Il s’agissait d’optimiser les connaissances et les savoir faire de chacun. Historiquement il y avait un salon pour tout ce qui concernait la mesure et l’électronique, qui tournait en région : c’était E- Nova. Cette manifestation avait beaucoup de qualités mais un problème majeur : c’est un salon qui tournait seul. Avec 120 ou 130 exposants c’est très compliqué de dégager des marges qui permettent d’avoir une présentation, un marketing suffisamment importants, un salon qui vous rapporte en gros 300 ou 350 000 euros. Une fois tous les frais payés, en fait, il ne reste rien. Vous êtes donc dans l’incapacité de communiquer, vous ne pouvez pas attirer les visiteurs, et du coup vous dites aux exposants : « Envoyez vos invitations pour faire venir du monde ! ». Pour moi, le monde du salon, ce n’est pas ça ! Le fait d’adjoindre l’ex E-Nova à un SEPEM, comme aujourd’hui à Grenoble, nous a permis de dégager un budget de plus de 200000 E uniquement dédié à la communication. Et comme aujourd’hui sur le plateau nous avons plus de 530 exposants, nous avons en conséquence disposé d’un budget beaucoup plus élevé. Nous avons réalisé notamment un magazine, qui a été diffusé à 42000 exemplaires aux industriels, uniquement sur la région Rhône-Alpes. Dans ce magazine, nous avons consacré 6 pages entièrement dédiées au forum de l’électronique, ce qui a permis à ce forum d’avoir déjà reçu en 2 jours plus de 1000 visiteurs.

30 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

C’est un donc un regroupement satisfaisant Ph. Dutheil : Tout à fait. Il arrive que les salons se regroupent parce qu’ils ne sont pas en pleine santé et que l’on cherche à faire des économies d’échelle. Là, ce n’est pas le cas. L’électronique est une famille de produits qui n’était jusqu’alors pas présente, mais elle est devenue incontournable et très attractive. Nous avons accueilli plus de 5000 visiteurs à ce jour au lieu de 4200 : c’est grâce à l’électronique. Cela prouve bien qu’un apport supplémentaire de technologie est profitable. En outre l’électronique a besoin d’événements porteurs pour continuer à présenter ses évolutions dans l‘industrie du futur. Mais il faut des lieux où d’autres savoir-faire sont représentés. Aujourd’hui beaucoup de technologies sont interdépendantes, les besoins sont pluriels ou complémentaires. Il y a une logique à les réunir. Est-ce que vous avez d’autres projets pour améliorer les SEPEM ? Ph. Dutheil : Oui, car il faut toujours innover ! Cette année a vu l’apport du forum de l’électronique sur

les salons, et nous allons répéter le concept : en septembre à Avignon, puis à Toulouse en juin et enfin à Angers en octobre. Nous travaillons aussi très activement sur le développement d’un campus pour l’électronique. Mais pas seulement. Dans beaucoup d’autres métiers de l’industrie, il y a d’énormes problèmes de recrutement et d’image auprès des jeunes. Aussi, nous avons décidé de développer des relations entre les industriels et le monde de l’emploi. Nous avons mis en place des conférences techniques, assorties de retours d’expérience des industriels. Aujourd’hui il y avait 3 salles de conférence totalement combles, notamment celle de STMicroelectronics. Ce sont des conférences très recherchées, très demandées. Et puis, nous allons estampiller les entreprises régionales. Une image éco-responsable, matérialisée par le recours à des entreprises de proximité, est un argument fort dans un monde préoccupé aujourd’hui d’écologie et de gestion raisonnée des ressources de la planète. •*Sepem Industries (Services, équipements, process et maintenance)


Parce que la défaillance n’est pas une option. Dans votre vie quotidienne, vous dépendez de nombreux produits. La voiture que vous conduisez, l’avion dans lequel vous voyagez ou l’appareil ECG qui contrôle votre cœur. Vous attendez d’eux qu’ils soient d’une fiabilité irréprochable. Tous les produits électroniques ont un circuit imprimé à l’intérieur. À première vue, ils semblent tous identiques. Mais il peut y avoir une multitude de différences entre un PCB de fiabilité normale et élevée. Tout est question de détails et de minutie. Cela commence par le design, la bonne spécification et le choix du bon partenaire de production. A cela s’ajoute la logistique, la précision de livraison et rendre l’ensemble du processus aussi durable que possible. PCB de haute fiabilité. Parce que la défaillance n’est pas une option.

www.ncabgroup.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 31


DOSSIER > SALONs SEPEM et FORUM DE L’ELECTRONIQUE Edition 2 ‘’tout schuss’’ pour le SEPEM Industries Auvergne-Rhône-Alpes 2020, à Grenoble.

Le visitorat. Arrivent en tête des industries représentées – comme pour 2018 - la métallurgie/ fonderie, la fabrication de machines/outillages, la mécanique générale/chaudronnerie, les industries auto/fer/nautique et les énergies.

Le SEPEM Industrie AURA s’est tenu mi-février à Grenoble : 5 010 Visiteurs pour cette édition 2020, soit une augmentation du taux de fréquentation de plus de 20% par rapport à 2018 ! De nombreuses nouveautés avaient été entreprises cette année, notamment l’organisation en parallèle du Forum de l’Electronique, secteur industriel qui manquait à la nomenclature déjà complète du salon (11 familles de savoirfaire), pour une opportunité unique de rassembler en région les industriels de la Filière Electronique et les autres filières industrielles utilisatrices : près de 150 exposants pour ce nouveau rendez-vous en région, qui se tiendra l’an prochain aux mêmes lieux et dates que les SEPEM Industries Angers et Toulouse avant de se rapprocher de Rouen en 2022. Le message est d’ailleurs

Bilan de la 1 ère édition Forum de l’Electronique tenue conjointe au sepem industries : des opportunités régionales de rassembler les industriels de la Filière Electronique et les autres filières industrielles utilisatrices. Du 11 au 13 Février, les salons FORUM DE L’ELECTRONIQUE/SEPEM Industries ont rassemblé 5 010 visiteurs grâce à la synergie des produits et solutions proposés.

Le quinté de tête des services rassemble sans surprise les profils techniques opérationnels : responsables de sites, production/ fabrication, maintenance, achats et BE/BM.

bien passé, puisque – outre un Visitorat très spécifique aux métiers de l’IoT et de l’embarqué, des conférences ont pu créer la surprise en faisant le plein d’auditeurs, attentifs aux thèmes proposés comme aux retours d’expériences commentés par des Grands du secteur… Autre nouveauté, dont le succès permettra de la dupliquer sur d’autres SEPEM Industries en France

Forum de l’électronique Grenoble - 1 251 visiteurs professionnels - 4 tables rondes et 20 conférences qui sont venues rythmer cette 1 ère édition sur des thématiques d’actualité, notamment sur les systèmes connectés, interfaces Wireless, I.A & Cyber sécurité. La Cybersécurité : le gardien stratégique des PME industrielles, la fiabilité des assemblages, l’industrie réinventée grâce au numérique, comment l’IoT

32 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

: un CAMPUS des industries, proposant aux jeunes de la région de rencontrer des spécialistes de l’emploi, de la formation, mais d’abord de venir à la découverte des métiers et des formations dans l’industrie d’aujourd’hui et de demain (espace métiers et formations, espace démonstration, espace recrutement…). Et bien entendu couplé à un espace emploi industriel : speed-datings, murs de CV, …

et la connectivité vont révolutionner les opérations de maintenance industrielle et la chaîne de production, les défis communs entre la Filière Electronique et l’Industrie 4.0. Tous ces sujets ont suscité une vive attention. - 310 auditeurs aux conférences ont pu échanger avec les divers intervenants sur ces sujets.

Quant à la répartition géographique des Visiteurs et après les départements de la zone de chalandise, l’Ile de France est particulièrement représentée. Nous avons le plaisir de vous confirmer les dates de l’édition 3 du SEPEM Industries AURA du 8 au 10 février 2022, toujours à Grenoble et accompagné d’une seconde édition du Forum de l’Electronique, et de toujours plus de conférences et de temps forts !

PROCHAIN RENDEZVOUS EN 2020 Forum de l’Electronique avignon 2 9 - 3 0 S e p t e m b r e , 1 er Octobre En parallèle se tiendra le salon SEPEM Industries sud-est. Pour plus d’informations : Martine RENOULT Tél. 06 10 96 12 90 martine.renoult56@gmail.com


TEMOIGNAGES :

DE L’ELECTRONIQUE GRENOBLE – PC2A

1er témoignage : La combinaison des 2 salons (SEPEM industries et FORUM DE L’ELECTRONIQUE) est à l’évidence une très bonne chose. La ville de Grenoble et sa région sont un berceau où les fabrications électroniques sont présentes depuis fort longtemps, et y restent ! La présence des Géants du Semiconducteurs y ajoute un intérêt évident. Lyon, Valence et Annecy sont proches. Donc le choix de la ville est tout aussi intéressant que Lyon – CAP’TRONIC

Interview d’un exposant « Un salon à taille humaine et un réel retour sur investissement »

2ème témoignage : Merci pour l’organisation de ce très bel évènement. Les conférences organisées par les membres de notre association PC2A ont remporté un vif succès, plus de 60 personnes présentes dans la salle. Nos adhérents sont très satisfaits. Expérience à renouveler au prochain FORUM

lisation de cartes électroniques, et ce, depuis plus de 40 ans. Les clients de Guy Berthon sont classiquement des industriels. Mais aujourd’hui qui peut se passer de l’électronique ? « Un industriel de la région grenobloise est venu me voir ce matin », relate Guy Berthon, « il voulait ajouter une fonction électronique sur un de ses produits, mais il ne savait pas du tout comment s’y prendre ; l’électronique n’était pas dans ses compétences. Il nous demandait si nous pourrions l’aider. Evidemment, nous avons répondu par l’affirmative. Nous sommes convenus de nous rencontrer rapidement pour élaborer ensemble un cahier des charges et développer son projet dans la foulée. Dans cette affaire, la proximité a joué un rôle important, et il y a toutes les chances que le projet démarre le mois prochain ». Les Cahiers : Vous êtes enthousiaste quant au SEPEM de Grenoble, qu’y trouvez de plus que dans les autres salons ?

Guy Berthon, directeur général de RAC Electronic, ne cache pas sa satisfaction. C’est sa 2e participation au SEPEM, il était exposant lors de la cuvée 2018 de Grenoble. «Ça c’était très bien passé il y a 2 ans, et cette année, avec en sus le Forum de l’Electronique qui venait se greffer, j’ai tout de suite été d’accord pour prendre un stand ». L’activité de RAC est basée sur la conception et la réa-

de Grenoble. Aussi, tous nos contacts sur ce salon sont des contacts régionaux, des gens qui sont à 30 ou 50 km de notre entreprise au maximum, et les projets se concrétisent très vite, dans la semaine ou dans les 15 jours. Les Cahiers : c’est plus difficile ailleurs ? Guy Berthon : C’est exactement le contraire des contacts que nous pouvons avoir sur les salons parisiens, où nous enregistrons des contacts qui sont très variés, très diversifiés, mais qui n’aboutissent souvent pas. De plus, les salons de proximité tel le SEPEM sont réellement à taille humaine. En une journée, on peut visiter tous les exposants, contrairement aux salons à forte concentration. Au SEPEM, il est facile pour un client de trouver au même endroit tous les fournisseurs dont il a besoin. En toute logique, pour l’exposant, cela aussi c’est l’idéal.

Guy Berthon : Déjà, un avantage économique. C’est moitié moins cher qu’à Paris. Avec un stand d’angle de 9 m², grosso modo, exposer me revient environ à 5000 E La fréquentation, probablement due au Forum de l’Electronique, est supérieure cette année à ce que je m’attendais. Nous avons déjà gagné 2 nouveaux clients, c’est ce qu’on espérait à minima, et le salon n’est pas terminé. La proximité sur laquelle se base le succès SEPEM est un atout de toute première importance. RAC est situé à Seyssins, dans l’aire urbaine Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 33


DOSSIER > sous-TRAITANCE

Gilles Benhamou Pdg d’Asteelflash : la nouvelle répartition des métiers est un phénomène inéluctable Par Dominique LEMIERE, reporter. L’annonce en janvier dernier de la vente d’Asteelflash a été un choc pour le monde de l’électronique européenne. En 20 ans, vous êtes passé de 0 salariés à près de 7000, en 2018 le chiffre d’affaires d’Asteelflash a bondi de 47 %, pour dépasser le milliard d’euros. Asteelflash se positionne comme le 21e sous-traitant mondial, challengeant des géants comme Foxconn. Et là, vous vendez ! Vous vous êtes expliqué à de nombreuses reprises auprès de nos confrères. Notre interview élargira le scope. L’homme d’Asteelflash, c’est vous, Gilles Benhamou. Et l’homme « est » ce qu’il réalise. Remontons aux sources, si vous le voulez bien. Votre cursus, c’est d’abord Polytechnique. A la sortie de l’X, vous intégrez la haute fonction publique, d’abord dans le secteur de la navigation aérienne, puis pour une direction régionale de l’industrie. Qu’est ce qui vous a amené, au bout de 10 ans, à passer de l’autre côté de la barrière, à devenir chef d’industrie ?

Ce qui a changé, c’est qu’il y a encore 3 ans, le manifeste était : « Nous en Europe, nous sommes détenteurs de la technologie, et la richesse se fait en Asie ». Allez voir les acheteurs et les donneurs d’ordre : c’était le même raisonnement : « Si je veux avoir de la compétitivité et des prix, je dois trouver des solutions asiatiques ». Ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Le monde a changé. Il est en mutation, et se répartit davantage à l’échelle mondiale ; on reprend en considération l’importance de la proximité autant au niveau technique qu’au niveau humain...

Gilles Benhamou : Quand on est jeune, on se cherche un peu… Je voulais faire de l’industrie dès le départ, en

34 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

étant entré dans le domaine de la navigation aérienne. Une fois que j’ai eu bien compris l’administration, j’ai

souhaité me lancer par moimême dans le monde industriel. Je préférais le secteur privé au public. Il y a eu un moment clé, lorsqu’en tant que fonctionnaire, j’ai été en charge de la reconversion de la papeterie Chapelle Darblay. J’étais alors en relation directe avec ce monde de l’industrie, celui de la formation, de la reconversion, avec de multiples interlocuteurs dont, bien sûr, des industriels pour favoriser les implantations d’usines en Normandie. A ce moment, j’ai sauté le pas en me disant c’était à moi de prendre les responsabilités, plutôt que de les laisser à d’autres. En fait, c’est comme dans votre passion, l’aviation : un jour vous prenez les commandes et vous pilotez ! Comme je me souviens de vous l’avoir vu faire à bord


Vous créez ! Objets communicants

Automatismes Embedded*

Nous industrialisons et fabriquons votre électronique

Faisceaux intelligents Lighting*

Design www.dcomconseil.com - 02 98 50 18 53 / iStock : VasjaKoman

* Embarqué - éclairage

A2E ACCELONIX ACCENTRICS ACEA ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES ADDIX ADEX ELECTRONIQUE ALLIANSYS ALP’TRONIC ALTRICS AQLE ASTER TECHNOLOGIES AXON’CABLE AXON’MECHATRONICS GROUP CANON BRETAGNE CATS POWER DESIGN CEPELEC CIF CREATIVE EURECOM CREATIVE MECATRONIQUE

DAVUM TMC DEL - LA DISTRIBUTION ELECTRONIQUE EDA EXPERT ELLSWORTH Adhesives France ELMITECH EOLANE ESTELEC INDUSTRIE EURO-PROCESS G4 SOURCING GERAL GROUPE ZEKAT I-Trans - Pôle de competitivité IBL Electronics IFTEC INVENTEC PERFORMANCE CHEMICALS JBG - METAFIX KURTZ ERSA FRANCE LEMO FRANCE Les Cahiers de l’industrie Electronique & Numérique METRONELEC

OC2I PHOENIX CONTACT PIGE ELECTRONIQUE POLYGONE CAO PROTO-ELECTRONICS SAFE - PCB FRANCE SCAITA SEICA FRANCE SEICO SERMA TECHNOLOGIES SN SERITECH SOITEC SOUDOTIQUE STMicroelectronics SUDELEC SYSTECH TDK ELECTRONICS FRANCE VILLELEC W-TECH WURTH ELEKTRONIK

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 35

*En rouge, les adhérents du SNESE et membres du Club des Partenaires, signataires de la Charte de bonne conduite.


DOSSIER > sous-TRAITANCE d’un Beechcraft en revenant d’une usine de Bretagne de nuit, avec pluie et vent. Vous avez demandé au pilote de vous passer les commandes, et posé l’avion au Bourget. Gilles Benhamou : Tout à fait. Prendre les commandes. Ce sont des aventures. Quand vous démarrez vous ne savez pas exactement où vous allez, mais il faut d’abord tenter pour réussir. Vous aimez l’aventure ? Gilles Benhamou : Oui ! Donc, vous achetez alors Facon, en 1986, pour vos débuts en tant qu’industriel, et vous créez le groupe Carier Industries, orienté vers la mécanique automobile. Gilles Benhamou : Oui, Facon était une petite société que je croyais en bonne santé, mais qui s’est avérée être au bord du dépôt de bilan. Vous mettez un an à la redresser et à passer d’un résultat négatif de 10 % à un résultat positif de 10 %. C’est le début d’une longue série de succès dans vos entreprises. Gilles Benhamou : Vous enjolivez les choses ! Je n’ai pas eu que des succès, les choses ne sont pas si simples. Mais je me suis appuyé sur des grands principes qui ont guidé mon comportement industriel. Le premier est de savoir faire confiance à votre encadrement, de faire partager vos ambitions, et aussi savoir agir en commun ; ce n’est pas un homme qui réussit, c’est une équipe.

Mais vous vouliez dans vos débuts dans l’industrie, monter une petite entreprise et vous vous retrouvez avec rien moins qu’une ETI. Vous avez donc dépassé votre objectif ou changé d’avis ? Gilles Benhamou : Cela s’est passé en 2 étapes, la première de 12 ans avec le groupe Cartier. Quand j’ai quitté l’administration, j’ai repris une entreprise qui était en dépôt de bilan, avec mon équipe nous l’avons redressée ; et le groupe Cartier a réalisé 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, 10 ans plus tard. Mais pour mener un projet, il faut savoir mobiliser les hommes. J’insiste là-dessus. Dans la réalité on ne va pas de succès en succès parce qu’on est génial. La mobilisation des hommes et le fait de leur faire partager des projets ambitieux, c’est ça qui permet de voler de succès en succès. C’est avec une équipe que nous avons réussi à créer un ensemble qui avait un sens au niveau industriel. C’est vrai que malgré tout, nous avons été un des premiers groupes industriels qui a réalisé un tel chiffre d’affaires à partir d’une entreprise en dépôt de bilan. J’ai vendu le groupe Cartier en 2000. Alors que je pensais vouloir rester à un stade très technique, je me suis senti tenté de continuer l’aventure. Le caractère profond, la personnalité d’un individu reprend naturellement le dessus. Et j’ai enchainé les acquisitions et les développements dont nous parlions.

36 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Comment faites-vous pour vous adjoindre des personnels ouverts à cette stratégie de partage d’une aventure, comment les recrutez-vous ? Gilles Benhamou : Quand j’ai repris Cartier c’était une petite équipe que je connaissais bien, de gens qui avaient la même philosophie industrielle que moi. Au fur et à mesure des acquisitions s’agrègent des personnes de valeur qui partagent le même projet, qui sont prêts à se battre pour le même objectif, une même vision. Pourquoi dans vos conférences, déplorez-vous le fait que les industriels changent souvent leur fusil d’épaule ? Vous, vous avez adopté une stratégie. Et vous vous y êtes tenu. On dit souvent, le monde évolue, qu’il faut changer avec. Ce n’est pas votre avis ? Gilles Benhamou : C’est clair, la stratégie que j’avais au début n’a pas changé sur le fond. Sauf que maintenant c’est devenu quelque chose d’évident. Alors qu’en 2000 ce n’était pas évident du tout. J’avais le sentiment que l’industrie manufacturière était un élément de fond, dont on aurait absolument besoin. J’étais persuadé que les grands donneurs d’ordre internationaux, les constructeurs, auraient tous besoin d’industriels cotraitants, qu’on pourrait appeler en quelque sorte « leur bras armé ». Qu’ils ne leurs demanderaient pas seulement de fabriquer leurs cartes, mais d’assembler des produits complets, de les accompagner de la conception à la fabrication de leurs produits. Ce n’était pas dans les gènes des

grands groupes internationaux de maintenir du manufacturing en interne. Moi, j’ai toujours eu foi en cette idée. Cette délégation permettait aux donneurs d’ordre une présence mondiale, globale, des plateformes dans le monde entier. C’était cela, la vision stratégique des constructeurs de l’automobile, et j’ai compris que l’ensemble du monde industriel allait évoluer exactement de la même manière. C’est une approche pour le moins avant-gardiste ? Gilles Benhamou : En effet, ce n’était pas du tout, à ce moment, la philosophie du monde industriel, hors automotive. C’est peut être là qu’il y avait une stratégie : transposer le modèle automobile - parce que j’étais persuadé qu’il allait se répandre dans les autres segments industriels mondiaux, et c’est exactement ce qui s’est passé. Quand on a commencé à constituer le groupe Asteel, cette stratégie a été mise en place. Je me suis orienté vers la co-traitance dans le domaine électronique parce que c’était une activité que je connaissais. Mais j’aurais pu choisir un monde lié à la mécanique, ou un segment différent. J’ai aussi choisi l’électronique parce que c’était un élément de manufacturing porteur sur le long terme, et ce choix ne s’est jamais démenti depuis. En 2007/2008, nous avons décidé d’avoir une politique à l’international pour répondre justement à ce critère de globalité, et pour être en mesure de nous déployer dans les années à venir. C’est ce qu’on a fait. La seule variante, inscrite dans notre doctrine, c’était de ser-


vir des clients locaux. C’est un élément clé : se dire qu’on ne pouvait pas se développer mondialement, faire de la co-traitance, être une société de services - c’est-àdire proche des clients - en fermant des sites en France ou en Allemagne, pour ne faire que du low cost. Le low cost seul n’a aucun intérêt, en termes de manufacturing. Dans les scoring réalisés sur les entreprises par leur personnel, comme Glassdoor, est décrite comme entreprise « permettant et surtout requérant de ses employés, de l’autonomie et de la prise de responsabilité » - ce qui est d’ailleurs jugé comme « qualitatif ». Qu’en pensez-vous ? Gilles Benhamou : Qu’ils ont raison. Une entreprise ne se développe pas sans le respect et la responsabilité des hommes. Il s’agit réellement de philosophie, de responsabilité sociale, et de responsabilité des individus. Bien sûr, c’est aussi à vous, le manager, de vous adapter en fonction des cultures des individus. Il faut travailler à la façon de donner ces responsabilités. Ces types d’approche sont différents en fonction des pays. Ce n’est pas aux gens de s’adapter à vous, c’est à vous de vous adapter aux gens. Il faut inverser le système pour pouvoir tirer le meilleur parti des personnes. Dans une structure comme celle d’Asteelflash, il y a sans doute des personnes qui arrivent avec une autre culture d’entreprise, et qui tentent de renouveler ces schémas connus, voire de les imposer ? Gilles Benhamou : C’est tellement difficile ! ça n’a

jamais marché, d’introduire des gens qui ont une autre culture de fonctionnement et je m’y suis toujours refusé. Je choisis systématiquement, non pas les meilleurs en compétences, mais les meilleurs en adaptation à la culture d’Asteelflash. Vous êtes à contre courant de la doxa managériale actuelle  Gilles Benhamou : C’est clair. Le management que j’ai mis en place est différent de celui de beaucoup de chefs d’entreprise. Peut être est cela qui a fait la différence ? Clairement, c’est au management de s’adapter à l’entreprise pour en tirer le meilleur parti. C’est comme si vous alliez à l’étranger de la manière dont on a colonisé l’Amérique. Vous arrivez avec vos navires, vous posez vos bonshommes vous dîtes je suis le roi ! Ou vous arrivez en disant : on a un projet, est ce que vous partageriez ce projet, si oui, nous le mettons en route ensemble, sinon je vais voir ailleurs. Il m’est arrivé fréquemment de poser la question, voilà mon projet, je ne le mets en route que si vous êtes d’accord avec moi. Sinon, il y a tellement de choses à faire partout, inutile de se compliquer la vie. C’est comme ça que nous avons procédé pour Asteelflash, y compris dans les acquisitions extérieures. Le plus important pour moi, c’est de rencontrer les cadres qui partagent le projet que vous leur mettez entre les mains. Et surtout pas d’arriver avec une équipe de conquistadores qui prétendent vous apprendre à faire. Ça c’est le premier point. Le deuxième point, qui fait la différence entre Asteelflash et d’autres groupes : c’est que

LA NOUVELLE GÉNÉRATION DES MACHINES DE SÉRIGRAPHIE Les machines de sérigraphie de la gamme VERSAPRINT 2 convainquent par « les options sur demande », la flexibilité, l’écran tactile intuitif, le concept opérationnel et un design clair.

VERSAPRINT 2 ELITE plus Machine de base avec inspection. Evolutive avec toutes les options disponibles incluant la caméra 2D et 3D.

VERSAPRINT 2 PRO 2 Equipée avec la caméra LIST 2D. Adaptée pour des produits à fortes exigences d’inspection.

VERSAPRINT 2 ULTRA3 Equipée avec la nouvelle caméra LIST 3D. Réalise la sérigraphie et la SPI 3D en même temps.

w w w . e r s a . c o m Ersa France | remy.lutz@kurtzersa.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 37


DOSSIER > sous-TRAITANCE notre succès comme le fait de conserver nos cadres, consiste à donner à chacun des degrés de responsabilisation et de décision qu’ils auraient rarement ailleurs. Dans les scoring, vos employés sont fiers de leurs responsabilités mais en même temps ils sont conscients du poids qui repose sur leurs épaules. Gilles Benhamou : C’est un des points importants. J’ai discuté avec beaucoup de chefs d’entreprise. Quand ça va bien c’est grâce à eux – et quand ça va mal, ce sont les autres les responsables. Ce n’est pas comme ça que j’entends la vie. La vie, c’est de confier à ses collaborateurs des responsabilités, et de savoir les épauler quand il y a un échec ; et de savoir les remercier et les gratifier de leurs bonnes décisions quand on enregistre des succès. Après, effectivement, le rôle du manager c’est de peser dans la balance là où il y eu échec et là où il y a eu succès. Il faut que les succès soient supérieurs aux échecs. Sinon le manager n’est pas à sa place. Il faut en outre ne pas décrier un échec, savoir le partager avec les collaborateurs, et réagir positivement. Tout le monde est faillible. Moi le premier. Quand vous dites que je vole de succès en succès, c’est faux ! J’ai eu beaucoup d’échecs et si on en est où on en est, c’est parce que le nombre de succès est supérieur aux échecs. Par contre, je n’ai pas peur de prendre des paris. Vous ne pouvez pas gagner si vous ne prenez pas de paris.

Vous êtes joueur ? Gilles Benhamou : Non, pas au casino en tout cas. La balance dans un casino c’est 80/20. Donc si vous jouez, vous entrez avec 100 et vous ressortez avec 80. Je suis joueur que si je sais que le gain pourra être de 120. Il y a des joueurs qui jouent de façon aveugle. Moi je joue uniquement si statistiquement je peux gagner. Et si vous ne gagnez pas ? Gilles Benhamou : Il faut accepter l’échec et en tirer les leçons. Quand on joue, il faut aussi savoir perdre. Ma position à moi, c’est qu’il faut savoir prendre des risques, donner aux collaborateurs le pouvoir de les prendre, à la condition ultime qu’ils aient plus de chances de gagner que de perdre. J’ai vu des dirigeants, y compris dans mon groupe, dont la première préoccupation est de bétonner tout ce qu’on doit faire ou ne pas faire pour ne pas perdre ! Et tout ce qui peut permettre de gagner est laissé de côté. C’est très fréquent ! Seulement, il y a une contrepartie : si on bétonne, on s’immobilise. J’avais un super directeur financier, on se complétait bien. Moi je voyais tout ce qu’on pouvait gagner, et lui, il me disait : voila tout ce vous pouvez perdre. Mais une fois qu’il avait exprimé les raisons de ne pas prendre le risque, c’était à moi au final qu’il revenait de prendre la décision. Il y a une part d’instinct dans ces décisions ? Gilles Benhamou : On ne peut pas nier qu’il y a une nature profonde des individus contre laquelle on ne peut pas aller. Ce n’est pas par hasard que je me suis lancé dans l’aventure entrepreneuriale.

38 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

On va revenir à l’acquisition d’Asteelflash par USI. Asteelflash est perçu comme un modèle de développement en Europe. Et vous êtes largement connu pour vos positions en faveur de la production électronique en Europe et sa relocalisation. Ne peut-on voir dans cette vente à une entreprise taïwanaise une contradiction ? Gilles Benhamou : Au contraire ! J’ai vendu à une entreprise qui développait la même vision que moi du développement mondial de notre métier. Le deal s’est décidé en une heure, lorsque j’ai rencontré les dirigeants de la société à Paris. Nous avons parlé de stratégie, et celle du chairman d’USI est la suivante : « Nous avons réussi en Asie, nous avons un site magnifique en Chine, mais je n’achète pas Asteelflash pour la Chine. Je n’en ai pas besoin, j’ai ce qu’il faut sur place. Mais nous n’avons pas la culture de l’Europe, et de celle-là, nous avons besoin pour poursuivre notre extension sur les autres continents ». En quoi cette approche estelle différente au niveau stratégique ? Gilles Benhamou : Ce qui a changé, c’est qu’il y a encore 3 ans, le manifeste était : « Nous en Europe, nous sommes détenteurs de la technologie, et la richesse se fait en Asie ». Allez voir les acheteurs et les donneurs d’ordre : c’était le même raisonnement : « Si je veux avoir de la compétitivité et des prix, je dois trouver des solutions asiatiques ». Ce n’est plus le cas aujourd’hui ! Le monde a changé. Il est en mutation, et se répartit davantage à l’échelle mondiale ; on reprend en consi-

dération l’importance de la proximité autant au niveau technique qu’au niveau humain. Et autant au niveau de la logistique, que celui du coût, et par conséquent, la réflexion s’oriente sur une régionalisation beaucoup plus marquée qu’elle ne le fut par le passé. Tant aux USA, dans la zone ALENA, qu’aujourd’hui en Europe étendue en zone EMEA, la régionalisation s’impose. Avant, on ne jurait que par « les prix ». Et l’Asie était l’eldorado des prix. Alors que ma vision à moyen terme, comme celle du chairman d’USI, est de développer des supply chains de proximité, avec notamment l’apport de la Tunisie, pour des heures de production. Mais aussi pour y implanter de nombreuses compétences connexes, métal, plastique, câblage, permettant de réaliser le produit fini complet. En un mot, pour éviter d’avoir une supply chain asiatique non compétitive par rapport aux demandes du marché. Une nouvelle répartition des métiers se met en place. C’est un mouvement inéluctable de long terme. Le partage de ce projet avec USI doit être perçu comme un projet de déploiement encore plus fort de l’Europe, de la co traitance et du co manufacturing en Europe. Les industries européennes ne sont elles pas en danger de se voir phagocytées ? Gilles Benhamou : Certainement pas. L’Europe va pouvoir bénéficier de cet élan et de ce support d’USI pour localiser encore plus de productions sur le Vieux Continent. USI et moi avons le même projet. Le mien, et donc le leur, est de faire d’Asteelflash un


acteur encore plus puissant en Europe, et donc de poursuivre vite et fort notre capacité de développer notre production en Europe. Est-ce-que vous pensez que la taille et l’implantation d’USI permettra de meilleurs conditions d’achats de com-

posants électroniques aux industriels français ? Gilles Benhamou : Le premier point de cette vision stratégique commerciale est de développer la production en Europe ; pas nécessairement envers et contre nos partenaires

dans l’électronique déjà en place. L’objectif n’est pas une conquête de marché en Europe. Bien sûr qu’il y a par nature, une concurrence. Mais ce n’est pas là le gain escompté, qui est la relocalisation en Europe de productions qui aujourd’hui n’y sont plus.

USI est une entreprise qui a bien réussi dans la zone asie, et qui, comme moi, à conclu a un développement non pas asiatique mais mondial. Il s’agissait d’acquérir ou de mettre dans la même « famille » non seulement un mode de raisonnement asiatique, mais un mode de

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 39


DOSSIER > sous-TRAITANCE raisonnement américain et un mode de raisonnement européen. Le deal s’est fait d’abord entre des hommes qui se sont entendus sur la même manière de voir l’évolution stratégique des entreprises. Deuxième point, et pour répondre à votre question, nous allons bénéficier d’une massification et d’un volume d’achats supplémentaire nous permettant probablement de gagner en compétitivité achats. Vous restez fidèle à vos fondamentaux : on travaille avec des hommes dont on partage la vision. Mais quelles sont les différences, au niveau des pratiques commerciales, de Taïwan et de la Chine ? Gilles Benhamou : La Chine est un pays honorable. Il n’empêche qu’aujourd’hui les règles sont en train de changer. La Chine, c’était tout de même le Far West au plan de la propriété industrielle. Cette image colle à la Chine et la dessert. Ceci dit, Taïwan et l’industrie taïwanaise, ce n’est pas du tout le même monde. Taïwan pratique des règles beaucoup plus occidentales. USI dispose d’un bureau d’études doté de 1000 ingénieurs sur son site taïwanais. On a trop longtemps considéré que l’Europe possédait les technologies, et que l’Asie industrialisait. Cette fois, j’espère qu’on va faire l’inverse, on va pouvoir bénéficier du savoir faire d’USI qui est une mine d’or technologique, pour progresser encore en Europe. Pour moi c’est redonner encore plus de puissance à l’électronique européenne, et j’espère que cela entrainera d’autres acteurs dans

le même sens, non pas de cession, mais de déploiement et de développement en Europe. Vous pensez qu’on a manqué quelque chose en France ? Qu’on manque d’ambition ? Que s’est-il passé à votre avis ? Gilles Benhamou : Nous sommes régis qu’on le veuille ou non par des règles économiques et nos grands groupes industriels. Ce qu’ils ont en ligne de mire, c’est comment gagner plus d’argent. Mais au final ce n’est pas la bonne démarche. La bonne question est plutôt : « Comment être plus compétitifs pour rester sur le marché et garder sa place ? ». Au moment où le monde industriel européen est très fragmenté en petites et moyennes entreprises, plutôt que de construire une industrie globale européenne, chacun se débrouille dans son coin, chaque pays a son fragment industriel. Alors qu’en Chine ou aux USA, on parle en termes de masse. Les grands groupes industriels européens sont allés là où ils trouvaient leur intérêt… Ils n’ont guère été encouragés à rester sur place non plus ? Gilles Benhamou : Il y a une responsabilité politique, car construire une industrie, ce n’est pas uniquement des impôts. Il faut donner des moyens, des modes de fonctionnement qui permettent pour le moins d’atténuer ce phénomène de délocalisation. Par exemple en ayant des plans de soutien pour le manufacturing, lequel ne fait aujourd’hui partie d’aucune stratégie européenne. Mais ces manques ne sont

40 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

pas limités à l’électronique, tous les secteurs sont touchés. On laisse faire en se disant qu’inéluctablement, on va perdre notre industrie manufacturière comme on a perdu notre agriculture auparavant. Que l’on va se concentrer sur le service etc. C’est très bien mais très insuffisant. Je pense qu’on peut avoir des ambitions en Europe industrielle et manufacturière car 1 emploi dans l’industrie manufacturière génère 5 emplois de services. Et ça, personne ne l’a soutenu. Et pourtant il y a une capacité de rééquilibrage non seulement en Europe mais aussi aux Etats Unis via le Mexique. Encore faut-il des acteurs capables d’impulser cette action ! N’oublions pas qu’il y a une question de savoir faire et de compétences techniques. On a un peu vite oublié la compétence technique dans le monde occidental. On risque même maintenant de manquer de ressources ! Comme cela se passe aujourd’hui pour des produits que nous sommes en train de transférer d’Asie chez nous. On doit démarrer des productions, et on galère parce que notre donneur d’ordre ne sait même pas comment est fait son produit ! Ils ont traité pour le prix l’ensemble de la fonction externe, et donc la relocalisation où la capacité de trouver des solutions même plus compétitives, deviennent difficiles. Cette obsession du meilleur prix est un non-sens industriel coûteux ? Gilles Benhamou : Tout à fait, c’est pour cela qu’il faut avoir une stratégie dans une politique industrielle qui soit organisée avec tous les

acteurs économiques, une stratégie pour pouvoir être forts demain. L’idée dominante a été de se dire : on ne sait pas faire face, donc abandonnons ce champ de bataille pour aller se positionner sur des terrains où on peut gagner demain. Et une bataille n’est jamais perdue, parce que le monde évolue, sans cesse. La possibilité de relocalisation existe. Et tout le monde y gagnera. C’est probablement le poids de tout ce qu’on a bien voulu mettre dans la balance. Dans la gestion de la structure industrielle nationale par les politiques, on est loin de faire des étincelles. Gilles Benhamou : On souffre en France d’un péché d’orgueil. On pense que « les autres », ce sont des gens finalement peu capables, et que la vraie compétence intellectuelle, elle est chez nous. Or, quand on visite des sites à l’étranger, on s’aperçoit qu’en fait, on est souvent en retard. Nos politiques feraient bien de passer un an à l’étranger avant d’intégrer les fonctions qui sont les leurs. Il faut comprendre et connaitre l’international pour savoir organiser intelligemment une politique industrielle locale. On est dans un monde ouvert, on l’a voulu, maintenant il faut l’assumer.


PRINTER AOI

DISPENSER AOI

SPI

MOUNTER

YAMAHA FACTORY TOOLS

HYBRID PLACEMENT INTELLIGENT STORAGE

La solution TRUE TOTAL LINE de YAMAHA est la gamme industrielle de pointe sur le marché électronique pour le prototypage, haut mixage petit/moyen volume jusqu’aux multi productions grand volume ainsi qu’à l’ultra production de masse. Les solutions de YAMAHA INTELLIGENT FACTORY offrent la plus complète gamme de logiciels pour l’industrie 4.0. Chez YAMAHA INTELLIGENT FACTORY nous sommes focalisés sur la connexion 4M par la technologie numérique dans la fabrication électronique : MACHINE – MATERIAU – HUMAIN – MÉTHODE. Optimisez la productivité de la ligne et le rendement de l’usine avec 4 connexions M2M : Machine à Machine, Matériau à Machine, Méthode à Machine et Machine à Humain. www.yamaha-motor-im.eu

05.– 07.05.2020, Nuremberg, Allemagne

HALL 4 STAND 319

VISITEZNOUS !

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 41


DOSSIER > sous-TRAITANCE Henri Civel et Gilles Benhamou : Du CAP d’ajusteur à la rencontre avec un Tycoon français

Henri Civel fondateur et premier président du SNESE, est également créateur du présent magazine. Mais avant d’en arriver là il y eut le parcours d’un jeune homme qu’à priori rien ne destinait à devenir une figure incontournable de la sous-traitance électronique et qui a trouvé sur la route un autre visionnaire de sa trempe en la personne de Gilles Benhamou, le créateur d’Asteelflash. Rencontrer Henri Civel est en vérité un authentique bonheur tant l’homme derrière ses grosses lunettes rondes et rouges, resplendit de joie de vivre, resplendit aussi d’un parcours professionnel qui mérite le respect. Comme son père il aurait du devenir ébéniste mais il a, à moins que ce

ne soit le fait du pater familias, choisit d’être ajusteur. En ces années soixante et soixante dix, les tourneurs, les fraiseurs, les outilleurs, les ajusteurs relèvent de ce qu’il appelle l’aristocratie ouvrière. Ajusteur, un boulot au top qui demande rigueur et précision. L’industrie est alors en plein boum mais la guerre du Kippour aura bientôt raison de ce que l’on ne nomme pas encore, « les trente glorieuses. » A l’époque pas grand monde, à part peut-être quelques économistes visionnaires, et encore, ne se doute que la fin de partie est proche. CAP en poche il va débuter dans le vie active comme soudeur. Pourquoi ? Un ajusteur est un homme de précision, pas droit à l’erreur « je suis entré dans une société qui s’appelait Polysoude, et

42 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

je me suis éclaté, j’aimais ça . Un jour mon patron me dit qu’il faudrait passer des brevets pétrole et gaz, je me suis demandé si j’en étais capable mais je les ai obtenu » s’amuse-t-il encore. « Je suis allé tirer les sonnettes, mains dans les poches »  Un jour on lui demande d’aller chez un client, Caravelair, alors filiale de Sud Aviation qui fabriquait notamment la Caravelle. Polysoude y a vendu une machine à souder, tombée en panne. Nous sommes au mois d’août, les techniciens sont en vacances et la direction de Polysoude demande à Henri Civel de se rendre sur place. On ne lui demande pas de réparer l’outil, mais de montrer au client que l’on s’occupait de son problème. « Curieux comme je suis j’ai mis le nez dans la machine et j’ai trouvé la panne. » De retour à Nantes, au siège de Polysoude, on est enchanté. A tel point que le soir le patron sabre le champagne et annonce à Henri Civel, qui a 18 ans tout juste, devient formateur pour les utilisateurs de cette machine à souder l’inox. Allant de société en société Henri rencontre l’âme sœur mais la jeune personne vit et travaille à Redon et Henri Civel se met à chercher un emploi dans la ville. « A l’époque pas besoin de curriculum vitae et encore moins de lettre de motivation. Je suis allé mains dans les poches tirer les sonnettes et je suis arrivé jusqu’à la SRPI, la Société Redonnaise de Perfectionnement Industriel. » « Contremaitre ? je ne savais même pas ce que c’était » La SRPI est une vieille entre-

prise créée au début de la seconde guerre mondiale, spécialisée en mécanique de précision. Elle travaille en sous-traitance quasi exclusivement pour la CIT. CIT qui deviendra par la suite CIT-ALCATEL avant de disparaître dans des rachats successifs. Mais à cette époque là, CIT est un constructeur et installateur de centraux téléphoniques. C’était la préhistoire de la téléphonie avec une moitié de la France qui attendait le téléphone et l’autre moitié la tonalité. C’était aussi l’époque des opératrices et du 22 à Asnière. Le téléphone automatique c’était pour l’essentiel le système R 6 que fabriquait CIT. Après une période d’essai de quinze jours il est expédié à Aix les Bains pendant six mois pour apprendre, dans une usine CIT, toutes les malices du câblage des platines de relais téléphoniques. « Les produits fabriqués à Aix les Bains sont arrivés à Redon et là j’ai monté des équipes. » Il est promu chef d’équipe puis technicien et contremaitre « contremaitre je ne savais même pas ce que c’était » plaisante-t-il. Un jour le patron de SRPI, M. Moreau, lui demande s’il serait intéressé par des cours en vue de devenir ingénieur. « Je lui ai rétorqué que même si je prenais à ce moment des cours par correspondance, j’étais loin de devenir ingénieur. » Mais finalement Henri Civel accepte et s’inscrit à l’Esiee, ( Ecole d’ingénieurs en électrotechnique et électronique), une émanation de la Chambre de commerce de Paris. Durant plusieurs années, chaque samedi au très petit matin, à Redon il prend le train pour Paris et il en revient très tôt le dimanche matin, la besace


rebondie de problèmes à résoudre. « J’en voulais et j’ai eu la chance d’avoir des professeurs aussi dévoués qu’altruistes.» « Bull nous a fait confiance » Deuxième moitié des années 70 : la commutation spatiale électronique s’impose face au crossbar électromécanique. « A SRPI, nous n’avons pas tout de suite été touchés par le virage technologique. CIT nous confiait toutes les fins de série et d’ailleurs nous n’avions pas les moyens de passer à l’électronique. De plus nous fabriquions les petites séries au même prix que les grandes et nous perdions de l’argent. Fatalement nous avons déposé le bilan. Un nouveau Pdg est nommé. Il nous explique qu’il va fermer la société qui comptait tout de même plus de 500 salariés. A l’époque SRPI est composée de trois divisions, mécanique, traitement de surface et câblage. Les trois responsables de ces départements plus le Pdg vont solliciter le CMB, Crédit Mutuel de Bretagne. « Personnellement j’ai hypothéqué tout ce que je possédais. Progressivement nous sommes passés à l’assemblage de cartes électroniques, notamment pour BULL à Angers qui nous a fait confiance et nous a aidé a obtenir les qualifications nécessaires. Par ailleurs la CIT nous étant redevable nous a donné du matériel. Nous avons ainsi reçu un testeur. En France il n’y avait pas un sous-traitant a en posséder. » Cependant SRPI est contrainte de se restructurer. Exit la mécanique et le traitement de surface. Débute alors une autre aventure industrielle

avec Les CHANTIERS de L’ATLANTIQUE et SUD AVIATION, aujourd’hui l’AEROSPATIALE. Président du SNESE et fondateur des CAHIERS Restent 240 salariés et l’entreprise les forme aux nouvelles technologies de l’époque. « Nous avons récupéré beaucoup de machines de chez CIT, LMT, ERICSSON, et avec les techniciens de SRPI nous avons remis ces machines en état.» De ce temps là Henri Civel se souvient « lorsque nous étions en difficulté nous avons toujours trouvé des gens prêts à nous aider. » En 1986 il est sollicité pour être président du SNESE, il crée les CAHIERS. Nous avions alors des activités complémentaires avec OUEST COATING dont Bolloré est l’actionnaire principal. Nous sommes allés le voir et il s’est montré intéressé par notre savoir-faire. Nous avons monté une société à 50/50 et Michel-Yves Bolloré, frère de Vincent, devient président de la SRPI » Mais Bolloré qui n’a que faire de la société redonaise, désigne un président délégué. « A l’époque j’étais en négociation avec plusieurs industriels du SNESE en vu de constituer un groupe en complémentarité avec une usine dans les Vosges, qui produisait de très petites séries, et OPTION un bureau d’études de Grenoble. » Mais le président nommé par MichelYves Bolloré ne voit pas les choses de cette manière. Il souhaite rien de moins que de déplacer la production à Grenoble. Il donne trois ans à Henri Civel pour fermer l’usine de Redon. « Devenir premier le premier sous-traitant français. » « Un soir je rencontre Alain

Madelin, député maire de Redon et alors Ministre de l’Industrie et je lui raconte mon histoire. A cette époque je pense que les hommes politiques ça parle et c’est tout. » Henri Civel se trompe ! Le lundi il reçoit un appel téléphonique du cabinet d’Alain Madelin, qui lui demande de fournir les documents comptables de la société. A l’issue de l’examen le cabinet sort une étude où il est préconisé de se baser sur les rapprochements industriels et de construire une nouvelle usine à Redon. L’étude est présentée au Pdg. Ce dernier s’en étonne et demande à rencontrer l’auteur c’est à dire Madelin. Dans un café de Lohéac, un bourg connu pour son musée et son circuit automobile, le ministre argumente devant ce P-DG qui en reste coi. « C’est ainsi que l’usine est restée à Redon » rit encore Henri Civel du bon tour joué à l’envoyé de MichelYves Bolloré. SRPI devient SERIXEL et devenu plus tard le vaisseau amiral d’Asteel. Cependant Bolloré et son missi dominici sont toujours dans la boucle. Pour Henri Civel ce n’est guère sécurisant tant leurs décisions sont parfois surprenantes. Il lui faut trouver une porte de sortie pour l’usine de Redon. Cette solution arrive en la personne de Gilles Benhamou qui est alors à la tête de la société Facon et du Groupe Cartier Industrie centré sur l’électronique et l’électromécanique automobile. « Gilles Benhamou se montre intéressé, il décide de reprendre SERIXEL et il me charge de m’occuper de la croissance de l’entreprise en me disant qu’il veut devenir le premier soustraitant français. » Le sourire aux lèvres Henri Civel

ajoute « Gilles Benhamou : un type exceptionnel. » Nous sommes en 1999 et Gilles Benhamou crée ASTEEL ou Alimentation Stabilisé Electrique, Electronique, qui deviendra en 2008 ASTEELFLASH après l’acquisition de la société FLASH ELECTRONIQUES.  « Il a fait un bon choix » Lorsque l’on aborde avec Henri Civel les derniers événements concernant ASTEELFLASH il martèle « il a fait un bon choix, c’est quelqu’un qui sait voir à dix ans. »  Oui mais certains adhérents du SNESE semblent inquiets « il y aura de gros investissements, oui, la concurrence peut faire mal. Mais dans la sous-traitance, il y a la confiance, il y a une équipe qui donne du travail et une qui fabrique. » Quant aux transfères de technologies de la France vers la Chine, Henri Civel n’y croit pas : « Gilles Benhamou sera présent pendant encore trois ans, je lui fais confiance. Sans parler qu’ASTEEL FLASH à un savoir faire qu’USI ne possède pas. » Aujourd’hui à la retraite Henri Civel se partage entre sa jolie longère de Saint Dolay, à quelques encablures de Redon et les îles de l’archipel guadeloupéen. Ce radio amateur n’est pas peu fier d’avoir été un jour, à moins que ce ne soit une nuit, entré en relation avec la station orbitale « Mir ». Il est également président de la Mission Locale du Pays de Redon et membre du conseil d’administration de l’EREA (Etablissement régional d’enseignement adapté) une association. qui œuvre pour l’intégration professionnelle de jeunes en grandes difficultés scolaires.

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 43


DOSSIER > FABRICATION : BRASAGE

Laudren Electronique : le changement permanent vraie garantie du succès C’est incontestable : la sérigraphie est le processus le plus important dans la production électronique. 70 % de tous les défauts de la ligne CMS lui sont imputables. La majorité de ces défauts peut être facilement éliminée s’ils sont détectés à temps en inspectant le résultat. C’est exactement ce à quoi le prestataire de services EMS Laudren Electronique, basé en Bretagne, accorde une grande importance : il souhaitait intégrer la SPI 3D alors qu’elle n’était pas encore disponible sur le marché. Aujourd’hui, Laudren Electronique dispose de deux machines de sérigraphie Ersa VERSAPRINT 2 Ultra3 qui utilisent exactement cette fonction.

Laudren Electronique, qui fait partie du groupe Laudren, composé de dix sociétés et actif dans la fabrication électronique depuis 1975, est spécialisée dans les assemblages électroniques en petites et moyennes séries. Implantée à Lanester (district de Lorient), avec un accès direct au principal axe routier desservant la Bretagne, le reste du territoire français et l’international, l’entreprise dispose de 7 000 m2 consacrés à la production. À l’heure actuelle, 160 collaborateurs mettent en œuvre des projets de haute technologie exigeants dans le domaine des assemblages électroniques - en tant que fournisseur de services

Par Rémy LUTZ, Kurtz Ersa FRANCE

L’inspection tridimensionnelle de la VERSAPRINT 2 Ultra 3 permet de détecter de manière fiable les écarts de volume des dépôts de pâte à braser par triangulation laser...

complets, depuis l’approvisionnement, la production, l’intégration et les essais jusqu’au service à la clientèle et à la logistique. Fort de 40 ans d’expérience, Laudren Electronique intervient dans les secteurs de l’Energie, la Défense, le Transport, l’Aéronautique, l’Image et Réseaux, les Automatismes et l’Eclairage notamment. Chiffres clés : CA : 18 ME Effectif : 160 personnes Espace de production : 7 000 m2

Localisation de Laudren Electronique à Lanester dans le district de Lorient (Bretagne).

44 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


Brasage sélectif ? La relation d’affaires commence avec la machine de brasage sélectif VERSAFLOW 3/66 Laudren Electronique et Ersa GmbH se connaissent et « s’apprécient » depuis huit bonnes années. En 2014, le contact commercial s’est transformé en une véritable relation d’affaires avec l’achat d’une machine de brasage sélectif Ersa du type VERSAFLOW 3/66 pour les grandes cartes. L’exigence posée par Laudren Electronique pour un projet concret était la suivante : pouvoir disposer de la technologie de brasage sélectif. Compréhensible, car les circuits imprimés sont de plus en plus complexes dans leur conception – avec un nombre toujours croissant de composants, une mixité CMS et traversants en moyenne série qui devient la norme pour les assemblages complexes. «Quoi de plus évident que de frapper à la porte du leader technologique du brasage sélectif ! La technologie Ersa permet d’assembler des cartes d’une taille maximale de 610 x 610 mm

et chaque point de soudure peut être traité individuellement - c’est-à-dire avec ses propres paramètres - pour obtenir une qualité optimale» explique l’ingénieur process chez Laudren Electronique. Après de nombreux tests, l’équipement conçu pour Laudren comprend un système à double pot de brasage pour la production mixte, et depuis son installation, fonctionne en 2 équipes pour une plus grande productivité et qualité de la production.

Ersa ! Leader mondial. Techniquement optimal. Concept modulaire. Toujours approprié.

Ersa VERSAPRINT S1 avec option sur SPI-3D L’efficacité de cette machine de brasage sélectif et la qualité des services Ersa ont rapidement conduit Laudren Electronique à s’intéresser à la machine de sérigraphie du fabricant allemand. Déjà, la première génération était plus qu’une simple machine de sérigraphie, mais un véritable système multifonctionnel. Mais ce qui intéressait les responsables de Laudren Electronique, c’était la fonction SPI 3D qui n’était pas encore disponible sur le marché mais

Quand il s‘agit de brasage sélectif, ERSA répond toujours présent avec des solutions adaptées à vos exigences, tant par des équipements en ligne VERSAFLOW intégrant un module unique VERSAFLEX jusqu‘ à des solutions intelligentes en îlots. VERSAFLOW 3 & 4 Machines de brasage sélectif en ligne, de concept modulaire, pour les plus grandes exigences de capacité et flexibilité.

ECOSELECT 1 & 4 Équipements de brasage sélectif pour une production en îlot ou en ligne avec un rapport prix/performance optimal

SMARTFLOW 2020 Machine de brasage sélectif compacte, sans compromis, très smart.

ECOCELL Machine de brasage sélectif en- ou hors ligne, très flexible et de grande capacité.

L’ingénieur de process avec l’opérateur sur la VERSAPRINT 2 Ultra3

w w w . e r s a . c o m Ersa France | remy.lutz@kurtzersa.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 45


DOSSIER > FABRICATION : BRASAGE

Flexibilité optimale : La programmation de nouveaux produits peut être mise en œuvre rapidement

sur laquelle la R&D Ersa travaillait d’arrache pied. Dès sa sortie, l’EMS breton a fait l’acquisition d’une machine de sérigraphie VERSAPRINT S1 équipée de la technologie SPI, idéale pour la production en ligne. Les caractéristiques particulières de la S1 sont l’inspection à 100 % de la pâte à braser (SPI), une interface conviviale et intuitive pour l’utilisateur selon la norme SEMI (Semiconductor Equipment and Materials International), nettoyage automatique de la face inférieure du pochoir et la possibilité d’upgrader la machine avec des options à venir. Dés la sortie de la VERSAPRINT 2, en 2018, qui, dans sa version haut de gamme, l’Ultra3, disposait de la fonction SPI 3D, Laudren Electronique a pu en équiper sa machine Versaprint S1, dans les locaux d’Ersa à Wertheim. Pendant le montage, Ersa a mis à la disposition de

Laudren une machine Versaprint 2 Ultra 3. L’inspection tridimensionnelle de la VERSAPRINT 2 Ultra 3 permet de détecter de manière fiable les écarts de volume des dépôts de pâte à braser par triangulation laser - un faisceau laser est projeté sur l’objet à mesurer, la lumière réfléchie par celui-ci est représentée sous un angle de triangulation sur le capteur de la caméra et l’information sur la hauteur est calculée à partir de la géométrie du dispositif optique. Les points suivants sont évalués : volume, surface, hauteur, court-circuit, décalage. Si le système détecte des écarts dans la sérigraphie par rapport aux spécifications, une image 2D de la zone concernée est également enregistrée pour une meilleure analyse par l’opérateur. En outre, l’image 3D peut être orientée et agrandie selon les besoins

46 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

pour une analyse sûre et efficace. Un autre avantage de l’inspection intégrée est la fonction en boucle fermée pour la correction du décalage de la sérigraphie. La correction s’effectue automatiquement en fonction du sens de sérigraphie. Un partenariat bien compris, un service rapide Après le rétrofit de la version améliorée de VERSAPRINT S1, il y a eu quelques échanges de mise au point, concernant entre autres l’optimisation du logiciel. Cependant, au vu de la qualité du travail effectué pendant la phase transitoire vers l’Ultra 3, Laudren Electronique a commandé deux machines de sérigraphie VERSAPRINT 2 Ultra3 et Ersa a repris la machine S1. «Une nouvelle augmentation de la fiabilité a été constatée avec la nouvelle

version, ainsi qu’une plus grande flexibilité grâce à des processus plus rapides qui rendent les résultats de l’inspection immédiatement disponibles», déclare le responsable du process chez Laudren Electronique. Autre bénéfice : aucune machine SPI externe supplémentaire n’est nécessaire, ce qui permet d’économiser un espace de production précieux. Depuis l’installation des machines, qui fonctionnent en trois équipes, l’entretien et la maintenance sont réduits au minimum : 5 minutes pour le nettoyage et tous les 6 mois un peu de graissage sur les axes. Outre les bonnes relations commerciales basées sur le partenariat et la confiance, Laudren Electronique apprécie surtout la rapidité de réponse du service Ersa. En plus de la compétence reconnue de par le vaste monde du brasage, un autre point fort de l’équipe Ersa France est son expertise du processus de sérigraphie, qu’elle transmet sans mesure à ses clients comme une véritable valeur ajoutée. Les utilisateurs sont également impressionnés par la flexibilité en termes de programmation, souvent nécessaire pour les petites et moyennes séries. L’analyse des données SPC (Statistical Process Control) est un outil important de l’amélioration continue du processus de fabrication et un facteur clé de l’entrée dans l’univers de l’industrie 4.0, de l’automatisation, de la communication 5G, de l’intelligence artificielle et de la transformation numé-


rique de l’entreprise. Le SPC intégré de la VERSAPRINT 2 recueille toutes les données pertinentes du processus, y compris les résultats des inspections, les résume sous une forme compacte et indique les tendances. Ainsi, il est alors facile de comparer plusieurs lots ou équipes de production, de qualifier des procédés et des composants. Les images d’inspection peuvent être stockées en tant qu’images de défauts avec les données, même les PCBS sans défauts peuvent être entièrement documentés. Une base parfaite pour une qualification, une analyse ulté-

rieures des résultats obtenus et une traçabilité totale. Le changement permanent et l’amélioration continue sont les deux faces d’une même médaille ! Dès que Laudren Electronique est confronté à la nécessité d’imaginer des nouveaux systèmes de refusion, de brasage sélectif ou à la vague, Ersa, en tant que fournisseur expert est toujours prêt à apporter son soutien ! ERSA Rémy LUTZ +33(0)6 07 78 01 87 remy.lutz@kurtzersa.com www.kurtzersa.com

Fabricant de brasure tendre & Produits innovants

Enfin ! SIA® le véritable alliage sans plomb pour le remplacement des alliages Sn63Pb37 et Sn60Pb40 SIA® pour le process vague

Très bonnes performances en cycle thermique

Meilleure mouillabilité que les alliages de type SAC 305 et SnCu

SIA® pour le process de sérigraphie ou de dispensing

Point de fusion avec liquidus 189°C Éco-responsable

Nos ingénieurs ont une longue expérience dans la brasure tendre et seront heureux d’échanger sur le SIA® et sa mise en œuvre.

APresse-MBO.indd 1

Excellentes propriétés mécaniques Réduction des coûts de production

Tél : +33 (0) 3 80 46 12 58 - Fax : +33 (0) 3 80 46 66 59 E-mail : admin@mbosolder.com

www.mbosolder.com

19/02/2020 Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 47 11:24


DOSSIER > ExPERTISE,

cartes et process

SERMA Technologies le couteau suisse de l’Industrie électronique

Par Louis GILDAS, Journaliste

Le couteau suisse : la comparaison pourra paraître incongrue ou encenseuse, c’est selon, pourtant c’est bien de cela qu’il s’agit lorsque l’on évoque SERMA Technologies. Pour en savoir plus nous sommes allés à la rencontre de Francis Dupouy le boss de ce fameux couteau suisse Francis Dupouy : Oui boss si l’on veut mais en vérité je suis directeur des opérations de SERMA Technologies. Les Cahiers : Directeur des opérations soit mais quid de ces opérations ? Francis Dupouy : Au préalable je vais expliquer ce qu’est SERMA Group. Tout d’abord c’est une société d’expertises créée en 1991 née de l’héritage des laboratoires d’IBM et de THOMSON. En 1994 SERMA Technologies voit le jour, puis en 1998 SERESO/BTMS, IDMOS et SEAL Industries intègrent le groupe pour donner SERMA Ingénierie. En 2005, création du CESTI et en 2012 l’’ acquisition de HCM, SYSTREL et PE GmbH viennent renforcer l’offre en microélectronique. En 2019, HCM SYSTREL devient SERMA Microelectronics (voir Les Cahiers n° 102)

En 2015, création de SERMA Safety & Security, en 2018 ce sera SERMA Energy, et AW2S et Science et Surface intègrent le groupe. Les Cahiers : Votre job, en plus d’être directeur des opérations, c’est l’expertise n’est-ce pas ? Francis Dupouy : C’est tout à fait ça. Je vais donc développer ce qu’est l’expertise mais précédemment, petite présentation de SERMA Technologies qui comporte cinq départements installés sur cinq sites différents. A Pessac et à Grenoble, nous traitons de l’expertise physique. A Pessac et aux Ulis, on s’occupe d’expertise électrique. A Chambéry et à Grenoble, l’activité est centrée sur les énergies, renouvelable et photovoltaïque. A Pessac et Grenoble sont aussi basés les conseils technologiques tandis qu’à Lyon on traite l’analyse de surface. Notre maître-mot est la maîtrise des technologies et des procédés de fabrication. Cela concerne les composants, les cartes, les systèmes électroniques, les batteries et les modules photovoltaïques.

48 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Les Cahiers : Dans la pratique, lorsque les industriels arrivent jusqu’à vous, ont-ils des demandes précises ? Francis Dupouy : Les demandes sont extrêmement variées mais souvent ils viennent vers nous pour des analyses de défaillances. Dans cette partie d’expertise physique on passe au crible les compo-

sants actifs et passifs, les cartes, les brasures, etc. Le client peut avoir identifié une défaillance très précise sur un composant. Dans ces cas-là nous faisons une analyse de défaut et à travers un process rigoureux que nous définissons en fonction du besoin client, nous expliquons comment par exemple en ouvrant


le composant en question nous avons remarqué des dysfonctionnements dûs par exemple à une surcharge électrique sur telle ou telle broche ou encore un problème de vibration engendrant à l’intérieur du composant un décollement des stitchs. Nous allons alors expliquer le mécanisme est défaillant et pourquoi il a défailli. C’est la première étape. Certains clients s’arrêtent là, ils estiment qu’ils pourront régler ou gérer le problème en interne. D’autres par contre souhaitent aller plus loin. Prenons l’exemple

de cette broche ayant subi une surcharge électrique. Dans ce cas précis, nous allons analyser le schéma électrique afin de trouver la cause racine du problème, comprendre pourquoi il y a eu un over shoot et pour ce faire nous allons reproduire le défaut. Les Cahiers : Les cartes que vous expertisez sont-elles en fonctionnement ? Francis Dupouy : Oui ce sont des cartes qui sont installées et en service mais il y a également des cartes qui ont défailli en cours de qualification.

Les Cahiers : Vous procédez également à des expertises en amont, une sorte de prophylaxie. Comment cela se passe-t-il ? Francis Dupouy : Avant d’analyser les causes de la défaillance, nous allons tester les composants et faire des analyses physiques, caractériser l’aspect électrique, procéder à des qualifications de cartes et de systèmes. Nous allons aussi définir un plan de fiabilité par rapport au profil de vie du produit. Nous allons intégrer les contraintes du produit, comme les vibrations, les

cycles thermiques ou encore l’humidité. Nous allons également nous pencher sur le profil de mission. En amont de l’utilisation, nous analysons les contraintes de process, d’intégration, d’assemblage etc. Cela peut être un calculateur pour l’aéronautique, comportant plusieurs cartes, ou le calculateur d’un véhicule automobile qui n’a pas le même environnement. Mais une seule chose compte : la fiabilité. La diversité des expertises de nos laboratoires, la diversité des analyses que nous réalisons, nous confèrent une légitimité et vaste expertise.

NEW!

ment e l i c a f s u l p encore avec > 40 000 clients, le plus grand fabricant de prototypes en Europe z e d n a m m Co p avec le

o Drag & Dr

*

+ PCB-POOL® est la marque déposée de

* fichiers compatibles

Essayez tout de suite : www.beta-layout.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 49


DOSSIER > ExPERTISE,

cartes et process

Nous intervenons sur une très large palette de secteurs industriels, automobile, aéronautique, spatial, pétrolier... Dans ces multiples domaines on n’utilise pas les mêmes composants, dans l’aéronautique on utilise souvent des éléments à maturité plus importante que dans l’automobile. Forts de ces savoir-faire, nous savons travailler en amont sur les aspects fiabilités puisque nous connaissons les mécanismes des défaillances. Comme nous savons également comment elles s’activent cela nous permet d’intervenir en amont sur les aspects de fiabilité, de définition des plans de qualification et de réaliser les essais physiques des composants. Il nous faut aussi connaître la technologie des cartes électroniques, la technologie des brasures, la technologie des process de fabrication, la technologie des composants, leurs aspects électriques et environnementaux, les chocs thermiques, l’humidité, et la maturité du design. Par ailleurs, nous pouvons à partir d’un simple composant, extraire des paramètres pour les placer dans des modélisations qui sont utilisés ensuite dans le but de simuler le design d’une carte électronique avant réalisation d’une maquette . Nous intervenons ainsi sur l’ensemble de la chaîne. Nous sommes également consultés sur le design. Là, nous venons en support de la conception, sur le choix des composants et sur l’analyse des risques. En somme et au sens large, nous intervenons sur la fiabilité. Pour des clients se trouvant dans le monde entier, nous expertisons également

le process de manufacturing que ce soit pour des cartes électroniques, des batteries, des câbles, des faisceaux, des harnais. Nous vérifions le niveau technique de qualité de fabrication attendu par le client. Les Cahiers. Vous êtes donc bien le couteau suisse de l’électronique. Comment ce fait-il que l’on parle si peu de vous ? Beaucoup ne vous connaissent pas ! Francis Dupouy : (éclat de rire). C’est un peu ça, SERMA Technologies travaille dans l’ombre que voulez-vous que je vous dise ! Néanmoins, nous sommes le plus gros laboratoire européen indépendant. Nous ne sommes alliés à personne ce qui ne nous empêche pas de travailler pour de grands groupes comme Thalès, Safran, Airbus, Renault, etc. Finalement nous sommes bien connus des industriels. En détail, SERMA Technologies, à Pessac, traite les aspects composants actifs passifs avec les aspects package, des cartes et des systèmes. A Grenoble nous sommes dans MINATEC, partenaires aussi avec le CEA plus sur l’aspect puce. D’autres experts maîtrisent également les investigations sous microscope mais tous n’ont pas les équipements que SERMA Technologies propose à ses clients et son expertise. Nous couvrons à la fois les composants passifs et actifs, les connecteurs, les puces, les cartes électroniques. Toutes ces analyses font partie de notre quotidien. Nous réalisons plus de quatre cent analyses chaque mois.

50 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Les Cahiers : Nous croyons savoir que SERMA Technologies, s’active aussi dans la R&D qu’en est-il ? Francis Dupouy : En effet la R&D intervient sur deux axes. Le premier est celui des nouvelles technologies et des nouvelles générations de composants. C’est donc d’abord un travail de veille de tous les instants, facilité par le fait que nous intervenons dans des secteurs très diversifiés. Le second axe d’intervention de notre R&D est de développer des méthodologies. La France n’est pas en retard en matière de « fiabilité » mais nous sommes à la traîne sur les aspects HM Health Monitoring et PHM Prognostic Health Management, qui ont pour but d’améliorer la maintenance prédictive et préventive et sont des élémentsclés de la disponibilité des systèmes. Notre intervention débute dès la conception d’un système ou parfois sur un design existant pour mettre en place le Health monitoring puis le prognostic. C’est la première étape, pour définir les modèles de prévision. Grâce à ces analyses de données nous pourrons ultérieurement nourrir l’Intelligence artificielle. Ces modèles de prévisions « prognostic », première version, sont ensuite améliorés en collectant au fur et à mesure de la vie du système, durant le manufacturing et la mise en exploitation en incluant les analyses big data. SERMA Technologies propose également ses services dans l’implementation HM et PHM, grâce a une approche POF Physic of Failure qui est, si je puis dire, notre ADN, bâtie sur notre

expérience, celle acquise par le travail quotidien, celle acquise par notre croissance organique et celle acquise par nos différentes opérations de croissance externe. SERMA Technologies :  180 à 200 personnes réparties sur les cinq sites comme cité plus haut. Contact : Francis Dupouy :  f.dupouy@serma.com SERMA Group 1 100 ingénieurs et techniciens Total Capex > 45 ME (Plus grand laboratoire européen indépendant) Investissements annuels >3 ME Efforts internes de recherche annuels >2 ME 700 Clients facturés annuellement Top dix clients : 60 % du CA 1er client : 10 % du CA Serma Technologies sera présent à Global Industrie du 9 au 12 juin au Parc des Expositions du Bourget.


PARIS, THE GLOBAL MEETING PLACE OF THE INDUSTRY

! S E T A D S E L NOUVEL

0 2 0 2 N I U J 6 2 23VILLEPINTE PARIS NORD

TOMORROW’S INDUSTRY IS BEING SHAPED HERE L’INDUSTRIE DE DEMAIN S’INVENTE ICI

global-industrie.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 51


DOSSIER > INSPECTION ET IA

Comment Vi TECHNOLOGY utilise le « machine learning» pour accroître l’automatisation et la fiabilité de l’inspection Les équipements d’inspection de Vi TECHNOLOGY (Groupe Mycronic) font appel au Machine Learning avancé afin d’augmenter considérablement la fiabilité du processus en éliminant les potentielles erreurs, d’affranchir les opérateurs des tâches répétitives et de leur permettre de se concentrer sur le processus de fabrication. Le Machine Learning est une catégorie d’Intelligence Artificielle (IA) permettant à un logiciel ou à un système contrôlé par ordinateur de prendre des décisions et d’apprendre en se basant sur l’analyse de données empiriques provenant d’une base de données ou de capteurs physiques. AOI 3D Série K

La facilité d’utilisation des SPI 3D de Vi TECHNOLOGY est rendue possible grâce au Machine Learning L’ergonomie révolutionnaire et la simplicité de programmation plusieurs fois primées des équipements d’inspection de pâte à braser (SPI) série Pi sont le résultat d’algorithmes brevetés intégrant le Machine Learning. Le principe est simple mais radical : seules les informations que le système ne peut pas identifier ou reconstruire par lui-même sont demandées à l’opérateur, comme par exemple le nom du produit, le numéro d’OF, etc. Toutes les étapes de la programmation SPI 3D sont gérées automatiquement par le système sans intervention humaine. • Afin d’optimiser la détection

de la pâte à souder, le niveau d’éclairage est automatiquement ajusté en fonction de la couleur du circuit imprimé, blanc ou noir. En outre, la couleur et donc la forme et la position de la sérigraphie sont également apprises pendant la phase de programmation.

• La

machine est également capable d’apprendre à

52 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

géré par l’opérateur ne soit nécessaire.

Toutes les étapes

de la programmation SPI 3D sont gérées automatiquement par le système sans intervention humaine... reconnaître les points de colle lors de la numérisation du premier circuit imprimé et optimise automatiquement ses paramètres internes en conséquence. Il en va de même pour la reconnaissance des «skip marks» : le système apprend à les identifier lors de la première inspection, quelle que soit la forme de la gommette ou de la trace de marquage sur les cartes suivantes.

La position d’arrêt du convoyeur, quelle que soit la géométrie ou la position de la carte sur le convoyeur, est précisément calculée en temps réel sans qu’aucun apprentissage

Un algorithme mesure la hauteur exacte des dépôts de pâte Le département R&D de Vi TECHNOLOGY a développé un algorithme permettant au système d’apprendre à localiser les dépôts de pâte sans se fier uniquement aux modèles de localisation, qui sont souvent insuffisants en raison de l’étirement ou du gauchissement des cartes. De plus, cet algorithme permet de mesurer précisément et individuellement le point de référence de hauteur «0» de chaque plage d’accueil en tenant compte de l’épaisseur du cuivre, afin d’obtenir une mesure extrêmement précise de la hauteur de chaque dépôt de pâte à braser. Cet algorithme breveté confère à la série PI ses performances exceptionnelles en termes de précision et de répétabilité, tout en présentant une ergonomie et une simplicité de programmation uniques sur le marché permettant les coûts d’exploitation les plus bas.


Programmation AOI 3D assistée par Machine Learning Remarquée lors de Productronica en novembre dernier, la nouvelle plateforme logicielle des systèmes d’inspection AOI 3D série K de Vi TECHNOLOGY intègre désormais des algorithmes de programmation de nouvelle génération. • Auto MatchMaker : Lors de la création du programme AOI d’une nouvelle carte, tous les composants disponibles dans la bibliothèque sont automatiquement reconnus par ce nouvel algorithme. Il n’est plus nécessaire de faire cette recherche manuellement pour chaque composant : la reconnaissance automati-

que des packages s’en charge en quelques secondes. • Auto Teach : Lors de l’ajout d’un nouveau composant dans la bibliothèque centrale, quelques secondes suffisent à l’algorithme d’apprentissage pour reconnaître les formes du boîtier et des pattes le cas échéant, et pour créer le modèle de référence d’inspection. Les tests AOI requis pour ce type de composant sont automatiquement associés. Ce nouveau modèle est ensuite soumis à l’opérateur pour approbation avant d’être enregistré dans la bibliothèque centrale.

Grâce à cette technologie, le temps de programmation est quasiment divisé par deux et SPI 3D Série Pi

Le temps de programmation est quasiment divisé par deux et la qualité des programmes d’inspection AOI 3D est constante...

la qualité des programmes d’inspection AOI 3D est constante quel que soit le niveau de compétence du programmeur. Le Machine Learning garant de la précision AOI 3D Seul un système capable de s’adapter en temps réel à des conditions physiques réelles et instables est en mesure de relever les défis imposés par la complexité grandissante des cartes électroniques et la miniaturisation des composants, tout en respectant la cadence de production et en préservant le rendement au premier passage (First Pass Yield).

déformation de chaque carte en temps réel et d’adapter son comportement de manière autonome. Obtenir un First Pass Yield de 99% : Une colonne optique ultratélécentrique avec une résolution sub-pixel de 4,75μm dans le plan XY alimente l’algorithme avec des données brutes et des images extrêmement précises, ce qui lui permet de fournir des résultats d’une qualité métrologique. De plus, cela confèreau système une grande stabilité de processus lors de l’inspection avant ou après refusion,avec une couverture de test optimale. •

• Optimiser la durée du cycle d’inspection : Lors de la phase de programmation, il est nécessaire d’associer les zones remises à plat à leurs composants, et d’en déduire le meilleur chemin d’inspection offrant le temps de cycle le plus court. Grâce à notre algorithme POPE («PCBI Optimal Path Estimation»), la machine adapte son comportement en fonction de ce qu’elle doit scanner et calcule la trajectoire d’acquisition optimale sans dégrader la qualité du scan.

L’AOI 3D de la série K intègre la technologie Machine Learning pour : • Fournir une capacité analytique exceptionnelle : Le scan de chaque carte est instantanément ajusté à sa topographie réelle, et non à une topographie théorique ou moyenne. Cette caractéristique technique ne peut être obtenue que lorsque le système est capable de mesurer la

Vi TECHNOLOGY Yan Manissadjian Product Marketing +33 (0)6 69 65 96 45 ymanissadjian@vitechnology.com www.vitechnology.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 53


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE SELHA GROUP

EASYNDUS : Co-développement & industrialisation Partenaire électronique des marchés de haute-technologie (4 sites, 1000 collaborateurs, 100ME de CA), Selha Group accompagne ses clients dès la phase de conception de leur produit avec sa solution de co-développement et d’industrialisation EASYNDUS. Parce qu’un design solide est déterminant pour la réussite d’un projet, nous proposons à nos clients de travailler le plus en amont possible avec leurs équipes de développement pour affiner la conception de leur produit et le préparer à sa fabrication industrielle. Avec nos méthodes et outils Design for Excellence (DFX), nous apportons toute notre expertise et notre expérience d’EMS pour que leur produit réponde à leurs objectifs cibles.

5 bonnes raisons de choisir EASYNDUS • Fiabiliser son produit : nous vérifions le design du produit et anticipons les éventuels défauts qui pourraient survenir au cours de la production. • Rationnaliser la nomenclature : nous aidons nos clients à sélectionner les bons composants (technologies, fabricabilité, testabilité, approvisionnement…) et anticipons la gestion de l’obsolescence.

• Améliorer la couverture de test : nous proposons des solutions pour optimiser la couverture de test du produit et construire la meilleure stratégie de test en fonction des objectifs. • Réduire ses coûts de conception et de fabrication : baisse des coûts de main d’œuvre et de matières, diminution du nombre de prototypes, réduction des cycles de fabrication, rationalisation des opérations, amélioration des rendements aux tests…

SODALEC

En 2017, SODALEC a reçu de la DGE un agrément Crédit d’Impôt Innovation (CII) au titre des années 2017 à 2021. Si un tel agrément peut profiter financièrement à ses clients sous certaines conditions d’éligibilités, il témoigne surtout des capacités d’innovation de SODALEC, tout comme la reconnaissance d’ « Authorized Microchip Design Partner », par le fabricant mondial de semi-conducteurs.

Depuis sa création, SODALEC a orienté ses activités dans le domaine de l’industrie, des télécommunications, du médical et de l’agroalimentaire. Certifiée ISO 9001, elle propose à ses clients de prendre en charge tout ou partie du cycle de vie du produit. Son activité couvre la petite et la moyenne série en prenant en compte les enjeux financiers de chaque projet. SODALEC possède aussi en interne un bureau d’études composé d’une dizaine d’ingénieurs. Avec le service commercial, il aide le client à l’élaboration du cahier des charges en le conseillant sur les meilleures technologies envisageables. La conception porte naturellement sur l’étude matérielle des cartes électroniques à travers des logiciels de CAO/DAO spécialisés mais elle intègre également l’étude des logiciels embarqués équipant les produits et les cartes électroniques.

Pour plus d’informations sur EASYNDUS & pour découvrir nos études de cas clients, rendez-vous sur : www.selhagroup.com

• Optimiser le cycle de fabrication : nous conseillons nos clients sur les améliorations de conception à apporter pour optimiser le process de fabrication et les opérations d’assemblage.

La solution EASYNDUS permet d’améliorer les performances du produit, d’accélérer sa mise sur le marché et de réduire les coûts sur le long terme.

a reçu la reconnaissance «Authorized Microchip Design Partner»

Ces prestations s’adressent tout autant à des nouveaux produits qu’à des produits existants lors d’un changement de génération.

Mais SODALEC propose aussi de l’expertise en design, câblage filaire, études de moules, qualification d’essais pour le marquage CE. Elle peut prendre en charge les projets dans leur ensemble. SODALEC, c’est enfin une société de fabrication qui s’appuie sur une

54 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Contact : SELHA GROUP Pierre-Marie KERHERVE +33(0)2 43 09 14 30

pierre-marie.kerherve@selhagroup.com

www.selhagroup.com

ligne de production CMS performante mais aussi sur des opératrices et opérateurs de production spécialisés. Le service achat optimise les approvisionnements en veillant à la pérennité des composants et des secondes sources. Quant au service qualité, il veille au respect de la qualité et des engagements clients. SODALEC, c’est toute une équipe à votre écoute et à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !

Contact : SODALEC Francis L’HUILLIER +33(0)2 99 60 16 55 francis.lhuillier@sodalec.fr www.sodalec.fr


eolane

Quelles sont les missions de l’entreprise ?

sous-ensemble électronique, de la Spécification - Conception jusqu’à la Maintenance et les Services AprèsVente. Quels sont les services qu’éolane propose à ses clients ?

éolane conçoit, industrialise, fabrique des produits et solutions électroniques professionnels de haute précision et accompagne ses clients dans huit principaux secteurs stratégiques : • Défense, sécurité civile, naval • Industrie, équipements industriels • Télécoms, multimédias • Ferroviaire, transport public • Automobile, engins roulants • Médical, santé bien-être • Énergie, ressources naturelles • Aéronautique civile, spatial Quel est le type de solutions que propose éolane ?

éolane intervient sur toutes les étapes de la vie d’un produit ou d’un

M3E Conception Electronique De la conception à la réalité

En Normandie près d’Évreux, notre société est un bureau d’études en sous-traitance électronique. Nous conseillons et accompagnons nos clients dans la réalisation de leur projet, du prototypage à l’industrialisation et tenons compte de leurs exigences en termes d’environnement, taille, normes et budget. M3E conception électronique leur propose dans leur réalisation une ou plusieurs de ces étapes : • Recherche et développement de projets : prototypage, de la réalisation à l’assemblage. • Élaboration et conception de diagramme schématique. • Le routage : conception du PCB, placement des composants, routage de cartes électroniques (simples,

L’EMS (Electronic Manufacturing Services) est le cœur de métier d’éolane. Compte tenu de la nature de ses clients issus de secteurs hautement technologique, éolane s’est spécialisé dans de nombreux domaines : • La conception, l’industrialisation et la fabrication d’équipements (Cartes et équipements électroniques, Câbles et structure câblées, développements mécaniques) • Le développement de cartes électroniques notamment de haute technologie (Compétence contrôle et finition de classe 3 et Chip On Board). • Le développement mécanique • Le développement de systèmes, de bancs de tests et d’essais • L’électronique de puissance • Le New Product Introduction • L’ODM : Original Design Manufacturer • L’Intégration coffrets et baies • La radio Fréquence et les Télécoms • La Logistique • Les services à haute valeur ajoutée comme le Maintien en Condition Opérationnelle (MCO), • La gestion et maîtrise de l’obsolescence, le stockage longue doubles ou multi-couches ; rigides, flexibles ou flex-rigides) pour des circuits analogiques, numériques, hf ou mixtes. • Élaboration de documents techniques pour le développement, le plan principal et le plan d’assemblage. • Gestion de la fabrication via nos soustraitants et partenaires. • Création de boîtiers électroniques sur mesure pour la protection des prototypes et des petites ou grandes séries. Nous nous adaptons à l’obsolescence, la pénurie et l’évolution des composants. Nous prenons en compte, la faisabilité en fonction de la routabilité, les contraintes mécaniques et électroniques du projet et travaillons selon le standard IPC. Notre personnel est certifié CID

durée, la Sûreté de fonctionnement, la métrologie en laboratoire et sur site, les Tests d’endurance • La conception de plateformes de développement de produits et services élaborés et connectés en technologies IoT et M2M. Combien de sites composent l’entreprise ?  • éolane compte en tout 14 sites de production répartis dans le monde dont 8 en France.  • L’entreprise dispose de sites de production en Allemagne (éolane Syscom), en Estonie (éolane Tallinn), au Maroc (deux sites : éolane Berrechide et éolane Temarra) et en Chine dans la province de Jiangsu (éolane China). Sur la totalité des sites, 200 ingénieurs R&D accompagnent les clients dans toutes les phases de développement de leurs produits..

Contact : éolane Georges KERDO +33(0)7 76 35 16 61 georges.kerdo@eolane.com www.eolane.com (Certified Interconnect Design) qui est la certification de concepteur IPC. Nous apportons aux bureaux d’études, une aide pour le routage de carte. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter. Au plaisir de travailler prochainement avec vous.

Contact : M3E Conception Electronique Yannick TREBERT +33(0)6 74 67 75 37 contact@m3e-conception-electronique.com www.m3e-conception-electronique.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 55


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE SYSTECH SYSTECH et son équipe de plus de 70 collaborateurs étudient et réalisent des prototypes, petites et moyennes séries de cartes électroniques, des câbles spécifiques, des baies, des sous-ensembles et des ensembles complets.

Grâce à nos câbleurs cartes/filaires, techniciens méthodes, routeurs, ingénieurs, chargé d’affaires et acheteurs nous répondons à des marchés pour nos clients les plus prestigieux qui nécessitent une qualité irréprochable comme l’aéronautique et la défense.

ACEA

Imaginez le futur, nous le fabriquons pour vous. ACEA a le plaisir de vous annoncer sa participation au salon global industrie qui se tiendra du 31 mars au 3 avril 2020 au parc des expositions de Villepinte à Paris. Venez nous rencontrer sur le stand 5G18 afin d’échanger avec notre équipe sur vos projets futurs de cartes et produits électroniques. ACEA vous accompagne de la conception à la fabrication de cartes électroniques, jusqu’à l’intégration et l’assemblage de produits finis. A l’heure où le made in France a le vent en poupe, ACEA se positionne et souhaite mettre à votre service son savoir-faire. La communication avec nos clients et prospects reste essentielle, elle nous permet de cerner au mieux les besoins et de s’adapter à toutes les spécificités. Le recrutement reste un objectif prioritaire pour ACEA. Dans ce domaine nous avons créé une école de formation interne afin de former nos collaborateurs sur les métiers techniques de l’électronique. En effet à l’occasion de notre plan de gestion prévisionnelle d’emploi et des compétences, et le départ en retraite de quelques collaborateurs, ce sujet est apparu comme très important. Peu de candidats formés à nos métiers sont

Dotées des certifications EN9100, ISO 9001 et IPC-A-610, nos réalisations ont été remarquées par les grands donneurs d’ordre avec qui nous continuons de travailler main dans la main.

Nous investissons tous les ans pour répondre au mieux aux demandes et parce que nos maitres mots sont réactivité, efficacité, flexibilité, notre progression a été de 10% en 2019.

Nous avons développé notre site internet de cotation en ligne de prototypes de cartes électronique (maximum 50 unités) et de passage de commande instantanée pour une réception des cartes rapides : www.monproto.fr

A une heure de Paris, nous sommes installés sur plus de 1 300m² avec un atelier de câblage traditionnel, 2 lignes CMS, une machine de contrôle AOI en ligne, un atelier de réparation BGA, une machine RX, un banc SYNOR et une nouvelle zone dédiée à l’intégration.

Contact : SYSTECH Vincent FANON +33(0)2 37 31 40 00

v.fanon@systech-ste.com www.systech-ste.com

disponibles sur le marché du travail, ainsi nous avons décidé d’investir dans le secteur de la formation en interne avec pour objectif de préparer le futur et d’intégrer plusieurs nouveaux collaborateurs issus de milieux divers et variés. Dans cette optique d’évolution et de croissance, nos collaborateurs sont motivés et compétents afin de répondre au mieux aux besoins de nos clients Les domaines d’activités d’ACEA sont très variés :  - le ferroviaire - le médical - l’industrie - les télécommunications - l’automobile - la sécurité N’hésitez pas à nous solliciter, nos équipes sauront répondre à votre besoin en intégrant vos exigences. Quelques chiffres : - Chiffre d’affaires 10 Me - Effectifs : 69 personnes - Surface de production 3000 m2 - certification iso 9001 version 2015 - certification iso 13485 version 2016 - certification UL produits

56 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Contact : ACEA Nathalie WALLART +33(0)6 08 54 64 80 n.wallart@acea-ems.com www.acea-ems.com


AXIS ELECTRONIQUE

Tentez la qualité du « made in Mayenne » Axis Électronique est une entreprise industrielle de 15 collaborateurs, certifiée ISO 9001 et engagée dans une démarche de labellisation RSE. Notre offre de services est flexible pour s’adapter à tous vos besoins. Nous pouvons être un renfort de votre bureau d’études ou de votre chaîne de fabrication mais aussi prendre en charge l’intégralité du processus de conception et de fabrication électronique. Dans tous les cas, vous gardez une bonne visibilité sur ce que vous nous confiez grâce à nos devis et nos dossiers d’industrialisation précis et documentés. De plus, nous vous accompagnons de la conception jusqu’après la livraison en vous aidant à : • Définir vos besoins, • Identifier les risques, • Choisir les bonnes solutions de conception, d’achats / approvisionnements, de fabrication et de contrôle.

PIGE ELECTRONIQUE PIGE Electronique est une société familiale née en 1983, située à Valence, au cœur de la première région industrielle française. Spécialisée initialement dans l’ingénierie de test, la société s’est progressivement diversifiée pour proposer un large panel de services en électronique : • Conception de cartes et ensembles complets • Industrialisation • Assemblage et intégration d’ensembles complets  • Tests et validation de produits finis A travers une expérience solide et une offre sur-mesure PIGE ELECTRONIQUE accompagne ses clients tout au long de leurs projets dans les phases d’industrialisation et dans la fabrication de cartes

Nos moyens sont optimisés pour assurer des productions allant de l’unité jusqu’à des séries de 1000 cartes standards par semaine. Quelque soit votre volume de commande, nous vous garantissons le niveau de qualité adapté à vos besoins, grâce aux nombreuses options de contrôle en production à disposition. Depuis 15 ans, nous nous appuyons pleinement sur les différentes fonctionnalités offertes par l’ERP Excalibur, pour assurer, notamment, la maîtrise et la traçabilité de nos approvisionnements. D’ailleurs, OC2I, l’éditeur de ce logiciel, nous considère comme l’un de ses utilisateurs les plus avancés. Cette maîtrise et notre fiabilité sont particulièrement appréciées par nos clients dans le domaine médical. La fidélité de nos clients récompense nos performances et notre expertise, mais ce n’était pas suffisant : nous avons donc engagé un plan de développement commercial par un accompagnement « Dinamic Entreprise » et par une externalisation d’une partie de notre processus de communication et de prospection. Notre nouveau site internet est un des éléments de cette nouvelle démarche.

électronique. PIGE ELECTRONIQUE est dotée d’un bureau d’études, qui lui permet d’intervenir tout au long du cycle de vie du produit (étude, industrialisation, production, support) en apportant des solutions innovantes et à forte valeur ajoutée.

Contact : AXIS ELECTRONIQUE Maxime REUZE +33(0)2 43 59 09 99 maxime.reuze@axis-electronique.com www.axis-electronique.com

PIGE ELECTRONIQUE est certifiée ISO 9001, ISO 13485 et UL.

L’entreprise bénéficie d’un savoir-faire unique lui permettant d’intervenir dans des secteurs variés : • projets médicaux • nouvelles technologies : drone aérien, filaire ou sous-marin • industrie : imprimantes industrielles, échange d’air • transport En petites et moyennes séries, PIGE ELECTRONIQUE met en œuvre des process d’achat et de production optimisés pour garantir une production de qualité, fiable et aux meilleurs coûts en France ou depuis les ateliers de son partenaire basé en Tunisie.

Contact : PIGE ELECTRONIQUE Laurie BARNAUD +33(0)4 75 83 05 15 laurie.barnaud@pige-electronique.com www.pige-electronique.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 57


LES FABRICANTS D’ELECTRONIQUE ALLIANSYS

et la commercialisation. Ce service rencontre de plus en plus de succès notamment avec les clients de l’Ile-deFrance.

Développe la logistique pour accompagner ses clients. ALLIANSYS, basée à Honfleur, est implantée sur une surface couverte de 9 300m² à proximité d’un nœud autoroutier et maritime (8 km) du Havre.

Dans un contexte de démondialisation, la proximité du port du Havre constitue un plus car cela permet une parfaite synergie à la fois pour la réception des containers mais aussi pour expédier des produits vers l’Asie.

Pour capitaliser sur ces atouts ALLIANSYS propose depuis quelques mois à ses clients un service clé en main : • Industrialisation, fabrication des produits  • Personnalisation, distribution des produits France et international Ainsi, une fois la production réalisée, le client a la possibilité de commander des prestations de personnalisation logicielle, d’ajout d’accessoires, d’étiquetages normatifs selon destination… Alliansys procède ensuite aux formalités documentaires et à l’expédition. Le retour d’expérience des clients est très positif et l’offre est plébiscitée pour la simplification du process qu’elle induit.

AQLE Installée aux portes de Paris, AQLE est une entreprise de 140 collaborateurs, spécialisée dans le câblage électronique : carte, filaire et intégration d’équipement. Portée au quotidien par une équipe de prototypistes, de câbleurs et de chefs de projet, AQLE répond à l’expertise technologique attendue par les plus grands donneurs d’ordres. En travaillant sur ses organisations managériales, AQLE a acquis, des outils de pilotage qui permettent d’offrir les meilleures performances (OTD, PPM, …). Un système qualité robuste et un système logistique agile sont utilisés quelle que soit la complexité du produit et sa quantité. Petites et moyennes séries, lancements à l’unité comme pour plusieurs centaines de pièces, ce sont plus de 3000 références produites qui sortent chaque année des ateliers d’AQLE et de SOMALEC (en Tunisie).

A titre d’exemple, des « setup box » pour la VOD destinés à des hôtels, divers produits dédiés à l’univers médical sur des systèmes complexes, des enceintes directives destinées à de la PLV… sont gérés ainsi.

En outre, cette organisation qui évite des transports multiples sur des plateformes de distribution, répond également à la problématique environnementale que l’on ne peut plus ignorer aujourd’hui. Ce mode de fonctionnement permet à nos clients de se concentrer sur leur valeur ajoutée le développement

Contact : ALLIANSYS Jean-Luc PAUMIER +33(0)6 24 43 92 32 jl.paumier@alliansys.fr www.alliansys.fr

Dans la recherche systématique de réduction des coûts de production, en prenant en compte les contraintes liées aux lancements, AQLE assure aussi pour ses clients les choix les plus judicieux pour l’achat des composants. AQLE est dotée de nombreux moyens technologiques : • Une ligne CMS MYCRONIC. • Un testeur à sonde mobile TAKAYA. • Un laboratoire PRESSFIT. • Un robot de vernissage NORDSON. Les produits de nos clients réclament les plus grandes attentions c’est pour cela que depuis presque 10 ans, AQLE investit chaque année dans du matériel dernière génération. * En 2017 un rayon X Nikon/X-Tek XTV160 * En 2018 une machine AOI a rejoint nos ateliers. Ils permettent de se doter de briques supplémentaires de contrôle et d’expertise associée aux nombreuses possibilités techniques de ces investissements.

58 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Contact : AQL ELECTRONIQUE Frédérique DANNE +33(0)3 44 19 29 39 f.danne@aqle.fr www.aqle.fr


ALTRICS Altrics renforce son offre de services

Pour toujours mieux correspondre aux besoins de nos clients, ALTRICS propose de nouveaux services économiques : En tête au Portugal, pour répondre aux grands donneurs d’ordres, Altrics met en place la possibilité pour ceux-ci d’externaliser de la charge de production d’ensembles électroniques (cartes et intégration) ponctuelle ou linéaire en panier garni (fourniture de la matière par le client) en passant directement par le site de Braga afin de minimiser les coûts de gestion sans passer par le siège social à Rosheim en Alsace. Ce nouveau service proposé fait suite à un constat « les grands donneurs d’ordres sont de plus en plus tributaires de la fluctuation des marchés ». Des pics de volume arrivant avec un « time to market » réduit et une incertitude sur la pérennité du maintien de la portance des marchés. Des doutes aussi sur le bienfondé d’investissements coûteux pour absorber une charge ponctuelle cumulé avec des temps de mise en place longs nécessitant des charges de formation. Après sur l’ensemble des 3 sites (France / Portugal / Tunisie), nous développons fortement notre prestation d’intégration sur les sous-ensembles et produits complets avec « enveloppe plasturgie et tôlerie »

Pour ce faire, nous investissons dans des moyens de vision 3D numérique pour les contrôles d’entrée de matière (plastique /métal). Associé à cela, nous renforçons notre pôle achat et notre département méthodes avec un expert plasturgie ayant travaillé dans l’automotive et l’industrie avec l’expérience production, design sur CREO et formé sur des presses à injecter pour apporter à nos clients une plus-value sur leurs dossiers. Pour la partie qualité, nous finalisons le recrutement d’un ingénieur qualité spécifique plasturgiste. Pour la partie méthodes sur la Tunisie, nous avons recruté un ingénieur spécialisé en aérostructure pour la partie mécanique. Notre prestation va jusqu’au packaging spécifique. Des espaces dédiés et confidentiels peuvent être attribués aux clients qui le demandent. L’avantage des 3 sites de production nous permet d’offrir, en fonction des contraintes tarifaires, délai et made in France une vraie opportunité différenciatrice pour nos clients.

Les technologies et les marchés en perpétuelles évolutions génèrent de nouvelles demandes de nos clients, ses paramètres viennent renforcer les défis d’Altrics à fédérer ses équipes et développer ses moyens de fabrication sur nos différents sites de production pour répondre favorablement au futur. A propos du groupe ALTRICS : Aujourd’hui avec plus de 650 collaborateurs répartis sur ses trois entités (France, Portugal et Tunisie), le groupe Altrics performe dans la réalisation des cartes et produits à base d’électronique et se positionne comme le partenaire industriel pour les produits électroniques allant des prototypes aux très gros volumes en coûts compétitifs de proximité. Les sites de production sont certifiés ISO 9001, ISO 14001, ZPVI2 et ZPVI8 avec aussi des productions spécifiques certifiées NF. Notre ADN : EXCELLENCE, FLEXIBILITE, COMPETITIVITE

Sans oublier une démarche volontariste d’investissement régulier et intense qui nous permet d’être en avance sur les nouvelles technologies. « Usine du futur / Altrics 4.0 / clients connectés » La construction de la nouvelle usine tournée vers le futur a commencé.

Contact : ALTRICS Patrick GUERINEL +33(0)6 52 69 32 35 guerinel@altrics.com www.altrics.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 59


INFORMATIONS COMMERCIALES CI ELECTRONICS

La traçabilité outillage pour votre usine 4.0 Spécialisée depuis plus de 20 ans dans la fabrication d’outillages pour l’industrie électronique et électrotechnique, CI ELECTRONICS accompagne ses clients dans les phases d’industrialisation et d’amélioration de leur production. En partenariat avec les équipes méthodes et process et forte de ses compétences internes, CI Electronics codéveloppe des outillages à valeur ajoutée permettant d’atteindre les objectifs coûts – qualité de ses clients dans des délais courts. Les besoins croissants en traçabilité avec notamment le développement des technologies présentes dans les usines 4.0 nécessite de nouvelles solutions. En permanence à l’écoute des besoins clients, CI Electronics a donc développé un marquage Datamatrix de ses outillages.

appairage du numéro de série de la carte avec l’outillage, analyse plus fine des données qualité, gestion des emplacements de stockage, suivi maintenance … Ce système permet d’identifier les outillages avec une référence unique qui sera alors lisible en automatique sur les lignes de production par lecteur 2D. Pour cela, il suffit simplement d’envoyer un fichier comportant l’ensemble des références à reporter sur vos outillages. Exemple d’identification : référence outillage + numéro de série. La solution proposée s’intègre parfaitement aux outillages et résiste aux agressions des process de fabrication : température de four, abrasion, flux de brasage, cycles de lavage... En cas d’évolution de marquage, la modification des informations se fait par simple changement de la plaque signalétique. N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.

La traçabilité des outillages permet un meilleur contrôle de vos process :

STPGroup

nouveau partenariat : les produits emilotto

Contact : CI ELECTRONICS Emmanuel HOUZÉ +33(0)2 99 49 77 49 info@cielectronics.fr www.cielectronics.fr

Une gamme de produit à base aqueuse a aussi été développée pour garantir encore plus la sauvegarde de l’environnement et la santé des utilisateurs. Ce partenariat, nous permet de continuer à vous proposer les meilleurs process sur votre ligne de production. Echantillons disponibles sur demande ! Pour plus d’informations :

Des produits fiables et un haut niveau de satisfaction client ! Voici la devise d’EMILOTTO, fabricant de produits spécialisés pour l’électronique (pflux pour vague sélective et traditionnelle, flux pour soudage manuel, flux de nettoyage, produits de nettoyage pour les fours et vagues.)

- Web : www.stp-emcgroup.com - LinkedIn : STPGroup - YouTube : STPGroup

Pour garantir une qualité constante, Emil Otto investit en permanence dans le développement de produits et propose des solutions répondants aux normes les plus élevées tout en certifiant une notion d’environnement. 60 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Contact : STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com


EDA Expert

Le regard de l’expert sur « l’élaboration de l’empilage » EDA Expert fournit des solutions logicielles et son expertise pour la conception et la fabrication de systèmes électroniques. Fort de nos expériences dans le monde de l’électronique, une équipe de spécialistes met à profit leurs compétences pour proposer une vision globale de la conception à la fabrication avec un regard neutre sur le marché des logiciels. Problématique Les cartes multicouches constituent la base de notre travail pour la fabrication des circuits imprimés et l’une de nos compétences fondamentales. Ces cartes sont en premier lieu caractérisées par le nombre de couches et le nombre de connexions entre les couches individuelles. L’empilement incorrect des couches constitue l’une des erreurs les plus courantes lors de la fabrication de circuits imprimés. Si l’empilage n’est pas vérifié, le processus de conception tout entier peut échouer… Identifier les couches à l’aide d’un schéma Lorsque l’on dispose des éléments nécessaires, il est alors possible de concevoir l’empilage aussi appelé «stackup» ou «Laminé». Le nombre de couches du PCB est déterminé par les boîtiers dont la topologie va définir le nombre de couches signaux et par le nombre de plans d’alimentations et de masses. Autrement dit, dès que l’on est en possession du schéma, on connait déjà le nombre de couches prévisible du PCB. Connaissant le nombre de couches et les impédances à respecter, il devient possible de définir l’empilage réalisé à partir des modèles proposés par le fabricant, qui seront adaptés au besoin. Plans d’alimentation et calculs d’impédance L’impédance des pistes n’est qu’un élément parmi tant d’autres et il est

nécessaire d’obtenir les informations complémentaires que sont l’inductance et la capacité parasites de la piste, le temps de propagation couche par couche des signaux, l’affaiblissement de ceux-ci, etc. Ces éléments seront indispensables ultérieurement pour calculer les charges d’adaptation des pistes de longueur critique.

Ersa ! Systèmes primés et brevetés pour réparations CMS/BGA difficiles.

ICD Design Integrity pour la conception d’un circuit imprimé complexe Le logiciel ICD Stackup Planner est une solution bien précieuse qui devrait faire partie de la boîte à outil de tout concepteur de PCB. Encore une fois, attention à la pertinence des informations diffusées gratuitement sur la toile ou par certains logiciels ne prenant aucunement en compte le comportement électromagnétique du PCB pour leurs calculs, ni l’influence des vernis épargne, mais juste quelques formules arithmétiques particulièrement alambiquées. Extrait du papier blanc « Méthodologie et conception du circuit imprimé » écrit par Monsieur Jean-Pierre Josse, expert et formateur chez EDA Expert. Pour lire l’intégralité de l’article, connectez-vous sur le site web d’EDA Expert (onglet Formation / Le regard de l’expert).

Ersa HR 550 product video

HR 200 Rework out of the box ! Soudage et dessoudage rapide et simple des composants CMS.

HR 550 Guided Rework ! Précision de placement maximale et profils de refusion sécurisés.

HR 600/2 One click Rework ! Dessoudage, placement et soudage entièrement automatique des composants CMS.

HR 600/2 VOIDLESS Contact : EDA EXPERT Victor TRUONG +33(0)1 49 84 86 26 contact@eda-expert.com www.eda-expert.com

Système de réparation ultime avec module voidless.

w w w . e r s a . c o m

France cyril.descombaz@kurtzersa.com Les Cahiers de l’Industrie Ersa Électronique et |Numérique - mars 2020 - n° 103 - 61


INFORMATIONS COMMERCIALES CIF

Acquisition de la division PHASE VAPEUR d’Exmore par CIF

La société CIF a signé un accord portant sur l’acquisition de la division phase vapeur de la société Exmore/ Belgique Pionnière dans le domaine du brasage par phase vapeur Exmore a cédé l’ensemble de cette activité à la société CIF. Cette cession a effet immédiat permet à CIF de renforcer sa gamme d’équipements d’assemblage et devient ainsi un acteur majeur dans les systèmes de brasage phase vapeur. Un accord de coopération a été signé pour permettre ce transfert d’activité dans les meilleurs délais tout en préservant la qualité du service client. Ce rachat rentre dans le cadre du renforcement de la gamme CIF dans les équipements de laboratoire de haute technologie et dans les équipements de production avec la division CIF PROD. Les cartes électroniques étant devenues de plus en plus complexes, la refusion devient une phase critique ou la précision de température et la répartition de la chaleur sont des éléments essentiels.

La phase vapeur peut répondre aux exigences des assemblages électroniques brasés que l’on retrouve notamment dans les différentes normes IPC. Le modèle principal de la gamme CIF by Exmore est la phase vapeur VS-500. V4. Le concept de la machine permet de braser des cartes, même les plus complexes d’un format de 500 x 500 x 60 mm tout en assurant une qualité optimale grâce à :  • L’atmosphère inerte issue du fluide (médium) employé • Un delta de température incomparable sur l’intégralité du composant • Aucune erreur de manipulation possible pendant le cycle Les principales applications concernent le brasage plomb et sans plomb, les colles conductrices et la réparation.

Spécificités techniques de la phase vapeur VS-500.IV Dimensions max du PCB : 500 x 500 x 60 mm Chargement max : 2 Kg Contenance du medium : 5 Kg Dimensions (L x l x H) : 830 x 775 x 1140 mm Puissance installée : 3,5 KW/H Raccordement électrique : 3 x 400 V +N / 50 Hz Retrouvez cette machine depuis la mi-janvier dans l’espace de démonstration de CIF à Buc dans les Yvelines. La phase vapeur VS-500.V4 sera présente également sur le stand CIF à Global Industrie - du 23 au 26 juin 2020, à Paris Nord Villpinte

Le concept de la phase vapeur CIF by Exmore permet aujourd’hui :  • La réduction de la consommation du fluide (medium) à l’aide d’un système de récupération de vapeur unique ; cela diminue fortement les coûts de production • Retour sur investissement rapide et une haute capacité pour des productions mixtes • Atmosphère inerte sans emploi d’azote • Compensation des fluctuations de pressions dans le réservoir • Delta de température incomparable aux autres technologies sur toute la zone de travail • Consommation d’énergie réduite • Possibilité de braser des cartes de grand format 500 x 500 x 60 mm dans un faible encombrement

Contact : CIF Bruno DELMAS +33(0)1 39 66 96 83 cif@cif.fr www.pcb-cif.fr 62 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


INVENTEC Fournisseur mondial de brasage, de nettoyage et de vernis de protection Inventec Performance Chemicals est un fournisseur mondial de solutions de brasage, de nettoyage et de vernis de protection pour le semi-conducteur, l’assemblage électronique et la mécanique. Ces trois solutions sont étroitement liées. Afin de garantir la plus grande fiabilité des équipements, il est impératif de nettoyer les résidus de flux après le brasage ou d’éliminer toute contamination indésirable sur les pièces. Il est généralement recommandé de nettoyer avant l’application du vernis de protection afin d’assurer une adhésion parfaite entre le substrat et le revêtement et pour empêcher toute corrosion qui peut se produire en raison des résidus de flux emprisonnés sous le revêtement.

ACCELONIX

Distribue les Systèmes d’inspection par rayon X 3D (AXI3D) : VITROX V810iS2 et V810S2 XXL Accelonix est le spécialiste français de l’inspection 3D SPI, AOI, MXI. Dans ce cadre la société VITROX leader mondial pour l’inspection automatique par Rayon X en 3D, a confié à

BRASAGE

Améliore la fiabilité et la compatibilité du flux

Optimise le flux pour un nettoyage facile

FIABILITE

VERNIS DE PROTECTION

NETTOYAGE

Optimise le process de nettoyage pour retirer toute contamination non désirée et retravailler

Ceci-dit, le nettoyage peut finalement être évité pour certaines utilisations. Dans ce cas, il est important que les résidus de flux restants aient très peu d’impact sur la fiabilité et, lorsqu’un revêtement de protection est nécessaire, une excellente compatibilité avec le vernis de protection. Quels que soient vos besoins ou vos exigences, Inventec a une solution sur ACCELONIX la distribution de ses produits pour la France, le Royaume Unis et l’Afrique du nord. Avec sa série V810i, VITROX propose le système AXI le plus rapide au monde pour tous les types de PCBA. VITROX a obtenu 8 récompenses technologiques internationales en 5 ans pour ce système.

mesure à vous proposer. S’adresser à un fournisseur qui maîtrise parfaitement ces trois process est bien plus efficace pour atteindre le résultat attendu avec un coût d’exploitation moindre. Pour plus d’informations : www.inventec.dehon.com. Retrouvez-vous au salon Global Industrie, du 23 au 26 juin 2020, à Paris Nord Villpinte.

Contact : INVENTEC Allegra PITTARELLI +33(0)1 43 98 75 32 apittarelli@inventec.dehon.com www.inventec.dehon.com

Il offre une couverture de test très large avec inspection de tous les boitiers modernes ainsi qu’un environnement de programmation convivial avec bibliothèque de composants et base de données. Grâce à l’utilisation de la 3D CT (Computed Tomography) et la technologie brevetée VITROX, Le V810 est le seul système capable d’inspecter automatiquement en ligne ou hors ligne des PCB avec un taux de faux défaut et un temps de cycle compatible avec les plus hauts standards du marché.

Contact : ACCELONIX Patrick LEGENRE +33(0)2 32 35 64 80 patrick.legenre@accelonix.fr www.accelonix.fr Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 63


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES NCAB GROUP Fiabilité En matière de fiabilité, l’IPC a défini trois niveaux de classification différents pour les critères d’acceptation du circuit imprimé (observables en interne et externe). Les critères d’acceptation de la classe 3 sont plus stricts car les exigences du produit fini, interdisent toute défaillance de la carte (pas d’interruption de fonctionnement toléré). Ce audit se déroule sur 3 à 4 jours et couvre l’ensemble du processus (de la réception de la commande à l’expédition) en mettant l’accent sur le process de production.

NCAB sait que la fiabilité est assurée par un bon équilibre entre la vérification au niveau du produit et la vérification du process. Cela ne peut pas être réalisé que, par un tri, en final, au niveau du produit - vous ne pouvez pas vous contenter «d’inspecter» uniquement la qualité du produit. Classifications selon IPC Classe 1: • Produits électroniques grand public • Produits de consommation, certains ordinateurs et périphériques • Les imperfections cosmétiques ne sont pas importantes • La principale exigence est le fonctionnement de la carte. Classe 2: • Produits électroniques à service dédié • Matériel de communication, instruments sophistiqués • Des performances élevées et une durée de vie prolongée sont requises, et pour lesquelles des services ininterrompus sont souhaités, mais ne sont pas critiques. • Certaines imperfections cosmétiques sont admises Classe 3: • Produits électroniques à haute fiabilité  • Fonctionnement critique • Impact sur la vie humaine • L’interruption de fonctionnement n’est pas toléré. • Souvent utilisé pour: médical, militaire, aérospatial, automobile

Acceptable class 3 - Les trous ne sont pas centrés dans les pastilles, mais la collerette résiduelle mesure 0.050mm (0.0020in) ou plus. - La collerette résiduelle externe minimum peut être réduite de 20% par rapport à sa valeur minimum due à des défauts tels que des piqures, des creux, des entailles, des trous d’épingles ou des évasements. Cependant, il n’est pas aussi simple que d’imposer une conformité à la classe 3 sur n’importe quel design. La conception elle-même doit permettre de respecter les exigences de la classe 3 IPC - par exemple, la ratio diamètre du trou/diamètre pastille, permettant un « annular ring » conforme Choisir la bonne usine La sélection de l’usine est également un facteur important, car, dans de nombreux cas, la qualité de l’usine est directement liée au contrôle du process en place qui régit la capacité de l’usine à satisfaire ces exigences. NCAB sélectionne avec soin les usines qui, selon notre expérience, sont capables de travailler avec le groupe NCAB et de respecter les demandes variées des nombreux clients que nous accompagnons. La qualification d’audit comprend le processus de qualification, réalisé par trois experts de NCAB, du Factory Management.

64 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Spécification PCB de NCAB GROUP PCB Ce niveau d’évaluation permet le contrôle des process et de la capacité à atteindre des niveaux d’acceptation plus stricts est ce qui permet au groupe NCAB d’avoir confiance dans la promotion de nos solutions de classe 3. Cependant, lorsque vous prenez connaissance des exigences supplémentaires en matière de vérification associées à la classe 3 de l’IPC, vous comprenez que la quantité de vérification entraîne une hausse spectaculaire du coût unitaire et que, pour certaines applications, cela est absolument justifié, alors que pour d’autres, la justification entre la vérification et le coût est difficile. Cela ne porte pas atteinte à la qualité ou à la fiabilité sousjacente du produit, le surcoût provient de la vérification approfondie prouvant que les contrôles du process ont bien été effectués. En particulier lorsque nous considérons le nombre de microsections à examiner, pour les critères IPC observables en interne. C’est là que les solutions NCAB de classe 3 offrent une option crédible à nos clients. Nous maintenons les exigences IPC associées au contrôle des produits et des processus et vérifions la capacité de l’usine à répondre aux exigences de la conception. Le nombre de coupes que nous proposons au client, présente un coût acceptable, et basé en fonction de l’application:


NCAB NIVEAU 1 Vérification complète selon IPC-6012, tableau 4-2, 4-3 • Répondre aux demandes des clients finaux • Nombre d’usines limité • coût extrêmement élevé • Recommandé pour les produits aux exigences extrêmes (applications nucléaires, avioniques) NCAB NIVEAU 2 Vérification conformément au Tableau 4-3 de la norme IPC 6012. Le nombre de panneaux à vérifier sera conforme à la « norme AQL (4.0) applicable à la classe 3 » du Tableau 4-2 « Plan d’échantillonnage », sauf en ce qui concerne les lots dont la taille est inférieure à 26 panneaux, auquel cas la vérification sera effectuée par contrôle de deux panneaux par lot de production.

NCAB NIVEAU 3 Production et vérification selon IPC A 600, IPC 6012, deux micro-sections / lot de production.

voulons. La formation des usines, assurées par nos équipes qualité , veillent à ce que cette spécification soit comprise et respectée.

• Répondre aux demandes spécifiques des clients finaux • Coût moindre • Multi sourcing possible • Recommandé pour la plupart des produits (industriel,automobile)

Ce faisant, nous sommes convaincus que la qualité et la fiabilité de nos circuits imprimés sont assurées. Mickaël Cavoleau, fait partie du Technical Council de NCAB et ayant travaillé chez un EMS Français, leader dans l’assemblage électronique. Mickaël a une idée précise des besoins au niveau du circuit imprimé, afin de répondre aux exigences de fiabilité du produit fini.

Bien que nous ayons abordé trois aspects clés de la fiabilité qui se rapportent directement aux normes IPC (conception et capacités, contrôle des processus et vérification), il reste un dernier point à ne pas sous-estimer: la spécification du produit. Sans une bonne spécification de produit, il est presque impossible à la fois de transmettre et de vérifier que le produit répond aux exigences. C’est la raison pour laquelle nous avons défini nos propres spécifications de • Répondre à la majorité des produits PCB, car ce sont les petits demandes des principaux clients détails qui peuvent faire toute la finaux (également haute fiabilité) différence. Même si les contrôles des • Coût moindre équipements et des processus peuvent • Possibilité de double source / être les mêmes d’une source à l’autre, limitation moindre au niveau des usines nos spécifications de produits PCB • Recommandé pour les produits très précisent exactement ce que nous exigeants (médecine industrielle) Un implant qui ouvre des voies CARTHERA & LEMO Des ultrasons pour aider les chimios Inséré dans l’os crânien, SonoCloud est activé lors des séances de chimiothérapie S o n o C l o u d o u v r e u n e b a r r i è r e à l’aide d’une aiguille d’alimentation physiologique pour faciliter le passage transdermique reliée à un générateur des molécules médicamenteuses dans externe (connecté par une solution le cerveau. Une première qui rend le LEMO). traitement des tumeurs cérébrales plus Les ultrasons qu’il émet, n’ayant pas efficace. d’obstacles osseux à franchir, pénètrent G l i o m e s , g l i o b l a s t o m e s , directement dans le cerveau et ouvrent la astrocytomes… autant de types de BHE. Les molécules médicamenteuses tumeurs cérébrales, primaires ou (arrivant par voie veineuse) peuvent secondaires, dont l’incidence annuelle ainsi franchir la BHE dans la zone ciblée, en Europe et aux États-Unis dépasse et pénétrer plus efficacement dans le les 250 000 personnes. Les traitements cerveau. sont encore peu efficaces, car les Actuellement en phase d’étude clinique chimiothérapies ne pénètrent que portant sur le glioblastome (la forme de faiblement dans le cerveau. En cause : tumeurs cérébrales la plus courante), la barrière hématoencéphalique (BHE), SonoCloud ouvre la voie à des applications une barrière naturelle empêchant les plus vastes dans le traitement des maladies substances présentes dans le sang de neurologiques ou neurodégénératives, passer dans le cerveau. dont Alzheimer. Il devrait être La startup française CarThera, client commercialisé en 2021 ou 2022. Pour de de LEMO France, leader dans la nombreux patients, il signifiera un gain conception et la fabrication sur mesure de précieux mois de vie sur la maladie. de connecteurs, câbles et cordons, s’est Pour plus d’informations :  attaquée à ce problème avec SonoCloud. www.carthera.eu

Contact : NCAB GROUP Carol OUCHAKOFF +33(0)2 18 20 01 41 carol.ouchakoff@ncabgroup.com www.ncabgroup.com

Contact : LEMO Cindy DANLOUX +33(0)1 60 94 60 76 infor-fr@lemo.com www.lemo.com

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 65


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES SEICA FRANCE

d’interface fixe-récepteur utilisés sont les «unités de connexion Pylon™» configurables qui offrent une qualité de contact solide et fiable.

NOUVEAU COMPACT RT Seica répond aux besoins de la tendance continue du marché de la miniaturisation des circuits imprimés électroniques en lançant le nouveau Compact RT entièrement automatique basé sur une table rotative, idéal pour la production de volumes moyens/ élevés. Le Compact RT, d’une largeur de 450 mm, a été conçu pour permettre une intégration immédiate du robot en ligne afin de réduire l’impact des temps de chargement/déchargement des produits finis. Dans tous les cas, le système peut fonctionner en mode automatique (par robot/cobot) ou en mode manuel (par opérateur). Le plateau rotatif permet de gagner du temps de chargement et de déchargement : pendant que l’UUT est en cours de test, l’UUT suivant peut être chargé dans le logement vide. Grâce à sa polyvalence et à sa conception modulaire, différents concepts de lignes de manutention automatisées peuvent être mis en œuvre : plus de systèmes peuvent être alignés ou peuvent être placés en cercle. Ressources ate - tests ict et fonctionnels Comme toute autre solution Seica, le système de test Compact RT utilise la plateforme NEXT>, dont la principale caractéristique est la possibilité d’offrir la meilleure intégration de la technologie et la facilité d’utilisation. Il est possible de combiner les solutions de test ins-situ et fonctionnel. Ceci est possible grâce au système de mesure de pointe (basé sur le module propriétaire ACL) et au logiciel de gestion VIVA. Le module ACL contient les instruments internes de mesure et de stimulation. La technologie DSP intègre toutes les capacités de test tout en permettant l’exécution entièrement automatisée des tests. Intégration en ligne : table rotative Le Compact RT a été conçu pour permettre une intégration immédiate en ligne, puisque tout élément qui le rendait incompatible avec les lignes robotisées d’un point de vue mécanique a été réduit. Pour assurer la facilité d’utilisation et pour faciliter l’approche des opérations de chargement/

A propos de SEICA France : Créée en 1986, Seica est un fournisseur mondial d’équipements de test, avec une base de plus de 2200 systèmes installés sur 4 continents différents. La société est implantée en Italie, aux États-Unis, en Allemagne, en France, en Chine, au Mexique, une présence complétée par un vaste réseau de distribution couvrant les autres régions du monde.

déchargement de l’USE, 2 modes de fonctionnement sont disponibles : • Avec opérateur : l’opérateur charge l’USE manuellement, puis la séquence de test est exécutée automatiquement.

La filiale française propose depuis 20 ans une large gamme d’équipements destinée aux marchés de l’automobile, de l’industrie grand public, du milaérospace et de la soustraitance électronique. A travers ses produits propres mais également en commercialisant des produits complémentaires grâce à des solides partenariats avec des leaders de renommée mondiale, l’offre est construite autour de 3 divisions : Test/ inspection, Production et Industrie 4.0 (dont sa marque Cubeek3D dédié à l’impression 3D).

Depuis toujours, l’accent est mis sur le support technique pour accompagner les clients au quotidien • A v e c R O B O T / C O B O T : l e s dans l’utilisation des équipements, p r o c é d u r e s d e c h a r g e m e n t / dans les formations aux nouvelles d é c h a r g e m e n t s o n t g é r é e s technologies, dans la maintenance automatiquement par le ROBOT/ préventive et curative des machines et COBOT, puis la séquence de test est des logiciels grâce à la mise en place exécutée automatiquement. de contrats de maintenance adaptés, Table rotative et adaptateur de fixation et la fourniture des pièces de rechange Le concept de table rotative répond au meilleur prix. aux applications qui exigent un débit élevé pour atteindre une productivité maximale dans un processus automatique en ligne. Pendant que le ROBOT/COBOT charge un UUT, un second est en cours de test. L’adaptateur pour luminaire est un matériel dédié, personnalisé pour le produit spécifique et peut être facilement échangé pour différents Contact : appareils. De plus, les petites SEICA France dimensions facilitent la manipulation Stéphane DUPOUX de l’appareil pour les opérateurs et +33(0)1 39 30 66 77 pour le stockage. En effet, les coûts dupoux@seica.fr de stockage des appareils sont www.seica.fr considérablement réduits. Les blocs

66 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103


FENWICK / FUJI

de colle. Elle permet de sécuriser davantage le process et d’éviter ainsi tout défaut susceptible de se produire lors de la phase de refusion.

En complément des outils de pose de composants déjà existants sur la tête de placement DX (Dynahead), FUJI a développé un nouvel outil de distribution de points de colle, poussant encore plus loin le concept de modularité.

Grâce à cet outillage complémentaire, l’acquisition d’une machine indépendante et dédiée à la pose de points de colle n’est plus indispensable.

Nouvel outil de distribution de points de colle

Une seule tête de placement DX permet de poser des composants allant du 01005’’ au 102 x 102 mm. La prise en charge d’une large gamme de composants par la tête DX est rendue possible grâce à ses changements d’outillages rapides et automatiques. L’incorporation de l’outil de colle à la tête DX permet à cette dernière d’être également distributrice de points

OC2I

Sortie de la version 11.00 : OC2I poursuit sa stratégie ambitieuse de développement d’EXCALIBUR ERP vers l’industrie 4.0 Dans la continuité du positionnement d’EXCALIBUR ERP vers les PMI de la filière électronique (fabricants et EMS), les derniers mois ont été riches en développement de nouvelles fonctionnalités résolument tournées vers l’industrie 4.0 et l’amélioration de la productivité. Les principaux axes d’améliorations sont :  Accélération des transactions de stock et de la productivité globale de la chaine logistique par le déploiement de terminaux nomades Le nombre de transactions de stock dans le cadre d’une activité de production de produits électroniques (composants, sous-ensembles, produits finis) est particulièrement élevé. La totalité des transactions de stock peuvent être effectuées en temps réel via une application Web sur des terminaux nomades Zebra, notamment : • Entrée et sortie de stock d’un article • Validation du servi d’OF (composants ou conditionnement) • Transfert de composants vers des sites distants • Inventaire périodique et tournant • Rangement des composants après réception fournisseur • Expéditions des produits finis vers les clients

Les machines AIMEX III et AIMEX IIIc de FUJI sont des plateformes orientées High-mix offrant notamment un nombre important d’emplacements de feeders (130 emplacements). L’intégration de la fonction colle à la tête DX ne prend que très peu de place : 7 emplacements sont dédiés à l’unité de contrôle des points de colle et 6 autres à l’accueil de la station d’outils de colle. La combinaison AIMEX III(c), DX et Glue-tool permet ainsi d’obtenir une machine tout-en-un. L’étiquetage des composants, des conditionnements, des emplacements est assuré par EXCALIBUR ERP (norme 2D Datamatrix) Interface Excalibur ERP avec les équipements CMS Cette nouvelle fonctionnalité permet d’intégrer les échanges de données entre EXCALIBUR ERP et les équipements de production CMS et inversement. Elle permet aux PMI exploitant EXCALIBUR ERP d’accéder à l’intégration des technologies numériques dans le processus de fabrication, sans investir nécessairement dans une application MES (Manufacturing Execution System) complexe et couteux. Elle intègre : • La gestion des numéros uniques de conditionnement principalement pour les composants CMS. EXCALIBUR ERP devient donc maître de l’étiquetage des composants à la réception • De nouveaux paramètres d’informations techniques relatifs aux composants et aux conditionnements, nécessaires aux équipements de production • Les interfaces bi-directionnelles avec les équipements de production : machines de pose des composants CMS Mycronic et Europlacer et équipement de comptage des composants sur les conditionnements Visiconsult. Accélération des échanges avec les distributeurs de composants Farnell et RS Components Basés sur la technologie des API, ces

Contact : FENWICK Dominique CHAU +33(0)1 40 10 69 14 dchau@fenwick.fr www.fenwick.fr

web service permettent : • Une maintenance automatisée des conditions d’achats des composants • Un accès direct à la page Web des composants + datasheet • La dématérialisation des commandes • L’intégration des AR Web service Octopart Vi a u n e i n te rro ga ti o n d u s it e d e référencement de composants électroniques Octopart, ce web service permet un contrôle des nomenclatures du bureau d’études et donc gain de temps sur les chiffrages ainsi qu’une augmentation de la qualité de la base de données techniques /  • Confirmation de l’existence du composant • Vérification des fabricants et références fabricants • Fournisseurs potentiels  • Conditionnements

Contact : OC2I Francis MOURER +33(0)3 88 18 37 73 fmourer@oc2i.fr www.oc2i.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 67


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ISIT

Test et Analyse Boundary Scan (JTAG) : Des ateliers gratuits à Lyon et Paris • Comment réaliser un schéma compatible JTAG ?

• Quels outils pour tester des composants compatibles JTAG, p.ex., FPGA et Processeurs ? • Comment utiliser le test JTAG pour le debug de prototypes ? • Comment tester des composants nonJTAG (tels que mémoires ou composants Flash) en utilisant le Boundary Scan ? • Comment programmer à haute vitesse avec un système de test JTAG ?

• Quelles solutions pour les tests en fabrication ? Pour des réponses à ces questions (et bien d’autres encore !), ISIT, en partenariat avec XJTAG, organise des Workshops gratuits dans toute la France en 2020. Les deux premiers ateliers se tiendront le 17 mars à Lyon et le 19 mars en région parisienne.

GOEPEL ELECTRONIC

Module AOI avec intelligence artificielle pour les processus de montage et d´assemblage THT Dans la recherche de défauts de fabrication, la production électronique peut tirer parti de l’intelligence artificielle (IA). Le MultiEyeS plus de GÖPEL electronic est un nouveau module de caméra AOI pour les processus de montage et d’assemblage THT, qui permet une classification robuste dans des conditions d’éclairage changeantes. L’assemblage THT et de nombreux autres processus d’assemblage ne sont toujours pas entièrement automatisés. Des erreurs d’inattention, par exemple dues à la fatigue, se produisent en conséquence plus souvent que dans les processus automatiques. Une solution pour détecter immédiatement de telles erreurs serait un système d’inspection optique haute résolution directement sur le site d’assemblage. Les obstacles à la mise en œuvre d’un tel système sont des systèmes

Les outils XJTAG peuvent être utilisés à tous les stades du cycle de vie d’un produit électronique, de la conception jusqu’au maintien en conditions opérationnelles, en passant par la production. Organisé sur une journée et entièrement gratuit, l’atelier vise à introduire le test Boundary Scan (JTAG) à l’aide d’exemples pratiques avec une carte de démonstration. Il intéressera toute personne active dans les domaines de la conception, du développement, du test ou de la fabrication de produits électroniques. Les participants apprendront comment utiliser la méthode d’analyse et de test Boundary Scan (JTAG) pour améliorer la conception de cartes électroniques et le diagnostic de défauts de montage. Grâce à une approche de testabilité dès la CAO et la phase de prototypage, ils découvriront comment augmenter la couverture de test des cartes, en particulier sur les circuits complexes équipés de boîtiers BGA. Ces ateliers seront animés par un ingénieur d’application terrain très expérimenté. Aucune connaissance préalable de JTAG n’est nécessaire.

de caméras à balayage ou à arrêts multiples (qui sont techniquement difficilement réalisables) ainsi que des conditions d’éclairage changeantes en raison de l’environnement ouvert de l’installation. Avec le MultiEyeS plus, GÖPEL electronic propose un module d’inspection optique intelligent et automatique à intégrer dans les stations de montage et d’assemblage THT, qui répond aux exigences grâce à l’utilisation constante des dernières technologies. Le concept du système, basé sur la technologie d’imagerie multi-caméras permet une inspection avec une qualité d’image et une résolution exceptionnelles. Grâce aux fonctions d’intelligence artificielle utilisées, le système en autoapprentissage fonctionne de manière totalement fiable même sans protection de la lumière ambiante. La surveillance en temps réel des processus de montage et d’assemblage directement sur le lieu de travail est donc totalement indépendante des conditions d’éclairage et d’ambiances.

68 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Par ailleurs, XJTAG célèbre les 30 ans de Boundary Scan JTAG, et pour cette occasion, une offre promotionnelle liée au développement d’un premier programme de test et à un essai gratuit est proposée. Pour découvrir le programme de la journée, et s’inscrire, il suffit de se rendre à l’adresse :https://www.xjtag.com/fr/ company/events/workshops/

Contact : ISIT Christian BESSOUDOUX +33(0)5 61 30 69 09 cbessoudoux@isit.fr www.isit.fr Le module caméra MultiEyeS plus prend en charge les contrôles de conformité, ainsi que la détection de position et de défauts des composants électroniques et équipements automobiles assemblés. La présence, la position correcte, la polarité et le marquage (OCR) des composants THT peuvent être vérifiés. Le module avec caméras disposées de manière matricielle avec jusqu’à 120 mégapixels garantit une haute résolution sans aucune usure et est intégré directement au poste d’assemblage.

Contact : GOEPEL ELECTRONIC Matthias MULLER +49(0) 3641 6896 739 presse@goepel.com www.goepel.com


MBO

SIA®, le nouvel alliage sans plomb RoHS.



Suite à l’application de la directive RoHS en 2006 par les industriels et les sous-traitants électroniques, les alliages à base d’étain-argent-cuivre (type SAC) ou étain-cuivre (type SnCu) ont été recommandés dans la brasure tendre. La température pour réaliser les soudures a été augmentée de 30 à 50°C par rapport à celle de l’alliage Etain/Plomb. Par cette première expérience de la brasure sans plomb dans la fabrication des cartes électroniques, les utilisateurs font souvent le constat du manque de mouillabilité de ces alliages. De plus les performances mécaniques des joints sont peu élevées par rapport à celles des joints basés sur des alliages étain-plomb (SnPb) et étain-plomb (SnPbAg).

d’utilisation en production autour de 230°C, cet alliage est proposé sous forme de barre, de lingot ou de grenaille pour le process à la vague et de crème pour la sérigraphie avec les caractéristiques décrites ci-dessus.

Nos ingénieurs ont une longue expérience dans la brasure tendre et seront heureux d’échanger sur le SIA® et sa mise en œuvre. Vous pouvez les contacter à l’adresse admin@mbosolder.com

Contact : MBO Francesco FURNARI +33(0)3 80 46 12 58 ffurnari@mbosolder.com www.mbosolder.com

Partant de ce constat, un nouvel alliage sans plomb nommé SIA®, RoHS et basse température est proposé aux clients améliorant notamment la mouillabilité et les performances mécaniques. Avec une température ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES qui propose tout type d’équivalence.

Présent sur le marché français de la distribution de composants électroniques, la Maison ADDIS propose des solutions techniques adaptées à vos besoins. En partenariat avec des leaders internationaux, la Maison ADDIS vous garantit des produits à la hauteur de vos attentes. Nous comptons parmi nos partenaires, ROYALOHM, fabricant et distributeur de résistances depuis plus de 42 ans. En 1978, ROYALOHM commence par la production de résistances conventionnelles. 20 ans plus tard, en 1998, la société élargie sa gamme de produits à des résistances CMS en augmentant son impact sur le marché mondial. Aujourd’hui, ROYALOHM emploie plus de 1500 personnes et 70% de sa production est exportée dans le monde. L’adaptabilité aux temps changeants contribue à la croissance continue de ROYALOHM,

Des designs personnalisés réalisés par une équipe d’ingénieurs expérimentés qui œuvre pour des applications spéciales et la capacité OEM, font de ROYALOHM un partenaire fiable.

Contact : ADDIS COMPOSANTS ELECTRONIQUES Catherine FRIBOULET +33(0)1 56 31 43 10 catherine.friboulet@addis.fr www.addis.fr www.addislighting.com Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 69


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES YAMAHA

L’YRM20 : modularité et haute efficacité haut de gamme

Yamaha Motor lance sa machine de report haute efficacité haut de gamme YRM20 dotée d’une nouvelle plateforme et d’une tête rotative haute cadence, affichant les meilleures performances au monde Yamaha Motor Europe annonce le lancement de sa nouvelle machine de report de composants YRM20 le 1er avril 2020. Construite sur une toute nouvelle plateforme de dernière génération qui incarne l’usine intelligente, cette machine de report modulaire haute efficacité haut de gamme utilise deux types de têtes : une nouvelle tête rotative polyvalente (RM) à grande vitesse qui, associée au nouveau chargeur à grande vitesse, offre les meilleures performances d’assemblage au monde (dans des conditions optimales) avec 115 000 composants/ heure, ainsi qu’une solution à une seule tête, la nouvelle tête en ligne (HM) qui allie rapidité et polyvalence. Avec une précision de placement élevée de ±25 μm (Cpk supérieur ou égal à 1,0), elle permet le report de composants CMS 0201 de très petite taille (0,25 x 0,125 mm). En parallèle, le nouveau convoyeur accepte une largeur maximale de carte de 510 mm, une fonctionnalité qui améliore la vitesse de transfert et réduit considérablement le temps nécessaire au remplacement des cartes. L’intégration de la fonction Overdrive héritée de la série modulaire haut de gamme , qui a prouvé son efficacité pour l a p r o d u c t i o n , réduit les restrictions d’entrée de la tête en cas d’interférence des tables avant et arrière tout en maximisant la productivité. En outre, l’interface utilisateur graphique (GUI) de l’écran de commande a été renouvelée, ce qui favorise une utilisation intuitive. Contexte de marché et présentation du produit Ces dernières années, la miniaturisation, la haute densification, la grande fonctionnalité et la diversification, mais aussi le raccourcissement des cycles

de produits, n’ont cessé de s’accélérer pour de nombreux produits tels que l’électronique grand public, les microordinateurs et les téléphones portables. Par conséquent, les usines de fabrication doivent être suffisamment flexibles et efficaces pour s’adapter aux innovations, changements et mises à jour que les installations de production exigent. La pénurie de main-d’œuvre étant fréquente, les dépenses de personnel en augmentation et la productivité sous haute surveillance, l’augmentation des coefficients d’exploitation et la réduction des besoins en maind’œuvre via l’automatisation des usines grâce à la robotique, l’IA et l’IoT sont des pratiques prometteuses. Yamaha Motor a mis au point une toute nouvelle génération de plateformes d’assemblage compatible avec les volumes croissants de données en circulation générés par les évolutions futures en matière d’automatisation et en réponse aux exigences de l’ère de la communication à grande vitesse et gros volume et du partage accéléré des données. Nous avons par ailleurs adopté une approche qui utilise des mécanismes de tête complètement différents pour élaborer l’YRM20, un nouveau modèle modulaire haut de gamme et très performant. Cette

70 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

machine associe deux technologies uniques qui représentent le meilleur de la technologie historique de Yamaha Motor : la tête rotative de la série Sigma et la tête en ligne de la série YSM, pour obtenir une solution à une tête capable de traiter aussi bien des composants de très petite comme de grande taille, sans remplacement de la tête. Nous exploitons toutes nos forces en proposant une gamme complète d’équipements d’assemblage, du report de composants CMS à la sérigraphie en passant par la dépose de colle et l’inspection. Ces équipements ont en commun une grande productivité et la possibilité d’être connectés à d’autres équipements, en particulier au sein d’une ligne de montage. Nous soutenons l’Usine intelligente, un système qui peut être mis en place de A à Z.

Contact : YAMAHA MOTOR EUROPE N.V. Oumayma GRAD +49(0)2131 2013538 oumayma.grad@yamaha-motor.de www.yamaha-motor-im.eu


STPGroup

Nous vous avons entendu ! decouvrez notre machine de detourage des pcb sans outillages ! La dépanelisation par fraisage a déjà fait ses preuves et a convaincu de nombreuses sociétés dans le monde de l’électronique. En effet ce procédé ne stress pas les composants et assure une découpe rapide, précise et automatisée. Grands groupes, PME, sous-traitants et donneurs d’ordres, notre gamme répond à tous les environnements de production. Utilisation en milieu industriel fonctionnant 24h sur 24 et 7 jours sur 7 ou plutôt destiné à de la petite série, c’est la garantie d’un équipement professionnel à un prix imbattable « Made in France ».

La gamme STPConcept : DMC 303 : Chargement / déchargement par tiroir ergonomique et assistance pneumatique. Format de PCB allant jusqu’à 300x330mm. DMC 603 : Double tiroirs avec assistance pneumatique pour plus de productivité (deux tiroirs de 300x330mm). Pour voir le système en fonctionnement, rendez-vous sur notre chaine YouTube : STPGroup. Dernière évolution suite aux demandes clients : Notre service recherche & développement penche sur le sujet depuis quelques mois : la dépanélisation sans outillages. Fortes de leur simplicité d’utilisation, de leurs résultats d’usinage étonnants de finesse et de leur large surface d’usinage, les CM 4U/2U font référence dans leur domaine avec la capacité d’usiner des métaux tels qu’aluminium et laiton, pour un budget réduit. • Maintien des PCB Universel sans outillage dédié : Système de plateau à chandelles pour accueillir des formats variés • Système d’aspiration démontable : Pour un changement d’outils facile.

W-Tech

propose le compteur de composants à Rayon-X Nordson ASSURE. Le compteur à Rayon-X : Assure est le moyen le plus rapide et fiable d’inventorier vos composants en temps réel. Assure vous permet d’augmenter votre productivité, et d’éviter les pertes de temps due au manque de composants. L’algorithme logique spécialisé et les capacités d’auto-apprentissage habilite les opérateurs à ajouter (et non pas programmer) des nouveaux types de composants, sans requérir à une librairie lourde qui nécessite une programmation. La gestion des opérations par bouton unique et l’interface tactile intuitive permettent aux opérateurs de prendre le système en main en quelques minutes.

• Zéro poussières : Brosse ESD autour de la fraise • Machine de table • Système idéal pour : Prototype, petite & moyenne série Pour plus d’informations : - Web : www.stp-emcgroup.com - LinkedIn : STPGroup - YouTube : STPGroup

Contact : STPGROUP Éric VIGNARD +33(0)4 76 45 69 25 contact@stp-emcgroup.com www.stp-emcgroup.com

Facile d’installation et avec une empreinte au sol minime, le système ne nécessite pas de maintenance, limitant ainsi les interruptions lors de l’utilisation au jour le jour.

Le mode comptage de groupe peut automatiquement rejeter les autres lots, lorsque qu’un groupe est inventorié, assurant ainsi que toutes les bobines du groupe restent ensembles.

Le système compte une bobine Ø330 mm en 10 secondes et 4 bobines Ø180 mm simultanément en moins de 15 secondes. Le système est également capable de compter les composants en bout de bande, en plateau ou en tube avec une précision supérieure à 99,9% sur la plupart des composants.

Plus d’information sur le site de notre partenaire : www.metronelec.com.

Assure peut être interfacé avec vos MRP, machines de pose ou systèmes de stockage et s’intègre sans soucis avec tous les systèmes d’ERP majeurs incluant SAP et Oracle. Enfin Assure permet de générer des rapports de quantité par client ou autre groupe d’inventaire.

Contact : W-Tech Olivier WEEGER +33(0)4 74 93 01 54 commercial@w-tech.fr www.w-tech.fr

Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 71


NOUVEAUTES TECHNOLOGIQUES ASM ASSEMBLY SYSTEMS

Usine intelligente : ASM Factory Chat - Une application professionnelle de communication rapide en atelier Il s’agit d’un nouveau produit software d’ASM permettant l’intégration intelligente des processus, des personnes, des machines et des matières. C’est un tout nouveau genre de logiciel destiné à l’usine intelligente. Aussi facile à utiliser que les applications de chat bien connues du grand public, cette application professionnelle et sécurisée a été conçue pour répondre aux besoins spécifiques de communication en équipe, dans le cadre d’une fabrication électronique. ASM FactoryChat permet non seulement aux intervenants de communiquer, mais aussi aux machines connectées de générer des messages et de gérer leur propre calendrier. L’usine de fabrication, agile et connectée, implique des temps de réaction de plus en plus courts. Pour cette raison ASM a développé ASM FactoryChat, permettant une communication d’équipe rapide au sein d’un atelier moderne. Outre sa facilité d’utilisation, bien connue des utilisateurs habitués à d’autres applications de chat au quotidien, cette application professionnelle répond à des spécifications essentielles en matière de sécurité informatique et de données. Elle est conçue pour une gestion flexible des droits des utilisateurs et permet la structuration et l’archivage des messages et donne accès à bien d’autres contenus. ASM est ainsi le premier fournisseur mondial de solutions pour la production électronique, offrant une application moderne, intégrée et facilement évolutive pour la communication professionnelle en usine. Cette application peut intégrer des équipements tiers, d’autres secteurs que la fabrication d’électronique et d’autres sites de l’entreprise.

Le logiciel englobe toutes les communications liées à la fabrication sur toute la chaîne de production spécifique à une entreprise, en conformité avec la norme ANSI / ISA 95. Cela permet de rechercher et de trier les chats en fonction des machines, des lignes ou des emplacements. Les utilisateurs peuvent se voir attribuer des affichages et des droits restreints selon leurs rôles au sein de la structure.

Ouvert et évolutif, ASM FactoryChat est flexible et hautement évolutif. La gestion intégrée des rôles et des droits permet de la déployer à l’échelle de l’entreprise ou sur plusieurs sites et secteurs de production, et à différents niveaux d’équipe et de hiérarchie. De nouveaux utilisateurs et de nouvelles machines peuvent être ajoutés rapidement et facilement.

Outre des discussions datées, toutes les machines ont des profils dans lesquels les informations telles que les calendriers de maintenance, les notes, les tutoriels de formation sous forme de vidéos et autres documentations peuvent être stockées. De ce fait ASM FactoryChat est bien plus qu’un simple service de messagerie. L’application fonctionne également comme un générateur de rapports d’équipe, une base de données de connaissances et de documents et une plateforme de formation et de maintenance. Les machines connectées deviennent des participants actifs dans la communication et peuvent générer des alertes de panne sous forme de messages de chat.

72 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

Contact : ASM Assembly Systems Thierry CHARLOT +33(0)6 29 96 67 17 thierry.charlot@asmpt.com www.asm-smt-solutions.com


Equipements Equipements ASM installés ASM installés dans plus dede dans plus 100 pays 100 pays

Plus dede Plus 166.800 machines 166.800 machines chez plus chez plus dede

5.730 clients 5.730 clients

ASMEST EST LE LE PARTENAIRE PARTENAIRE ASM DECHOIX CHOIX POUR POUR VOTRE VOTRE DE USINEINTELLIGENTE INTELLIGENTE INTEGREE INTEGREE USINE ASM dans votre ASM dans votre

digital life digital life

Des logiciels Des logiciels primés pour des primés des Usinespour Intelligentes Usines Intelligentes

service mondial service mondialà et interventions et interventions distance à distance

ENABLING THE DIGITAL WORLD ENABLING THE DIGITAL WORLD

asm-smt.com asm-smt.com

Téléphonie mobile, voitures intelligentes, technologie médicale ou informatique – pas un seul appareil électronique sans technologie ASM. Nous sommes là pour votre Téléphonie mobile, voitures intelligentes, médicaledéjà ou informatique connexion, votre sécurité, votre bonne santé et votre divertissement. – pas un seul appareil électronique sans ASM. Nous sommes déjà là pour votre Faites nous entrer dans votre production Appelez-nous ! connexion, votre sécurité, votreprocess bonnede santé et votre–divertissement. Faites nous entrer dans votre process Contactez de production Appelez-nous ! votre– interlocuteur Thierry Charlot +33(0)1 79 94 21 21 Contactez votre interlocuteur Tournevis FG-20i et 40i thierry. charlot@asmpt.com Thierry Charlot +33(0)1 79 94 21 21

Les Cahiers de l’Industrie et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 73 thierry. Électronique charlot@asmpt.com


OFFRES Job Tronic’S D’EMPLOI Retrouvez les offres d’emplois et de stages, les demandes d’emplois et de stages de la filière électronique sur www.snese.com/fr/job-tronic-s-emplois-offres-et-demandes-82.html

Offres d’emploi VIGNAL SYSTEMS (69) RECRUTE UN TECHNICIEN PRODUCTION ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2020 JOBOFFRES0301 POLYGONE CAO (27) RECRUTE UN TECHNICIEN EN DESIGN DE CARTES ELECTRONIQUES (CAO ELECTRONIQUE) (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1201

ACEA (67) RECHERCHE UN OPERATEUR EN BRASAGE/RETOUCHE CARTES ELECTRONIQUES (H/F) CDD EVOLUTIF EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0701 SERCEL (44) RECHERCHE UN PILOTE DE LIGNE DE FABRICATION (H/F) A TEMPS COMPLET annonce 2019 JOBOFFRES0606

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN TECHNICIEN METHODES UAP CMS (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0403 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN COORDINATEUR DEVIS (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0402 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN ACHETEUR INDUSTRIEL SERIES (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0220

CEPELEC (38) RECRUTE UN ASSISTANT COMMERCIAL (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1104

SERCEL (44) RECHERCHE UN TECHNICIEN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0605

CEPELEC (38) RECRUTE UN TECHNICO COMMERCIAL ITINERANT (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1103

ASTEEFLASH LANGON (35) RECHERCHE UN TECHNICIEN REPARATION (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0603

EOS ELECTRONIC (35) RECRUTE UN COMMERCIAL SEDENTAIRE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1102

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE 6 CABLEURS FILAIRES (HF) annonce 2019JOBOFFRES0506

SUDELEC (42) RECRUTE UN ACHETEUR DE COMPOSANTS (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1101

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT (HF) annonce 2019JOBOFFRES0505

EXXELIA (77) RECRUTE UN OPERATEUR DE PRODUCTION (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1016

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN TECHNICIEN QUALITE HSE (HF) annonce 2019JOBOFFRES0504

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN RESPONSABLE DES METHODES PREOCEDES ELECTRONIQUE (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0216

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECHERCHE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1011

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE QUALITE ET ENVIRONNEMENT (HF) annonce 2019JOBOFFRES0503

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN INGENIEUR MAINTENANCE (H/F) CDI annonce 2019JOBOFFRES0213

SYSTECH (28) RECHERCHE UN CABLEUR FILAIRE EN ELECTRONIQUE ET AERONAUTIQUE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1008

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE METHODE ET INDUSTRIALISATION (HF) annonce 2019JOBOFFRES0502

AQUITAINE ELECTRONIQUE (64) RECHERCHE SON RESPONSABLE QSSE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0210

SYSTECH (28) RECHERCHE UN D’ATELIER MANUEL (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1007

RESPONSABLE

NOVATECH TECHNOLOGIES (29) RECRUTE UN RESPONSABLE METHODE ET INDUSTRIALISATION (HF) annonce 2019JOBOFFRES0501

SYSTECH (28) RECHERCHE UN CABLEUR CARTES NIVEAU P3 (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES1005

ASTEELFLASH (35) RECRUTE UN INGENIEUR TEST (HF) CDI TEMPS PLEIN annonce 2019JOBOFFRES0412

LACROIX ELECTRONICS (49) RECRUTE UN INGENIEUR PROCESS - CARTES ELECTRONIQUES - CDI (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0209 ASTON TECHNOLOGIES (31) RECRUTE UN TECHNICIEN DE CONTROLE EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0205

SGAME (69) RECHERCHE UN DIRECTEUR TECHNIQUE/ BUREAU D’ETUDES (H/F) CDI- POSTE A PLEIN TEMPS annonce 2019 JOBOFFRES1001

ASTEELFLASH (35) RECRUTE UN PLANNER (H/F) CDI TEMPS PLEIN annonce 2019JOBOFFRES0411

ASTON TECHNOLOGIES (31) RECRUTE UN PREPARATEUR DE COMMANDES (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0204

W TECH (siège social 38110) RECHERCHE UN TECHNICOCOMMERCIAL EXPORT (H/F) EN REGION PARISIENNE annonce 2019 JOBOFFRES0801

BUYMANAGER (38) RECHERCHE UN CUSTOMER SUCCES MANAGER (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0409

CIF (78) RECRUTE UN RESPONSABLE ACHATS / LOGISTIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0203

ACEA (67) RECHERCHE UN APPROVISIONNEUR (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0707

ASTEELFLASH (76) RECHERCHE UN TECHNICIEN QUALITE CLIENT(H/F) annonce 2019JOBOFFRES0408

CIF (78) RECRUTE UN TECHNICO COMMERCIAL (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0202

EOLANE VALENCE (26) RECHERCHE UN CONTROLEUR RECEPTION (H/F) CDD 6 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0407

CIF (78) RECRUTE UN ELECTROTECHNICIEN (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0115

CIF (78) RECHERCHE UN ELECTROTECHNICIEN (H/F) EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0705 SEICA (78) RECHERCHE UN INGENIEUR COMMERCIAL (H/F) EN CDI annonce 2019 JOBOFFRES0704 ACEA (67) RECHERCHE UN CONDUCTEUR DE LIGNE (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0703 ACEA (67) RECHERCHE UN REPARATION CARTES SAV (H/F) annonce 2019 JOBOFFRES0702

TECHNICIEN

EOLANE VALENCE (26) RECHERCHE UN MAGASINIER / GESTIONNAIRE STOCKS (H/F) CDD 6 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0406 LASER TECHNOLOGIE FRANCE (78) RECHERCHE UN OPERATEUR FAO EN ELECTRONIQUE (H/F) annonce 2019JOBOFFRES0405 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN CHARGE QUALITE UAP (H/F) 2 POSTES CDI et CDD annonce 2019JOBOFFRES0404

74 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN TECHNICIEN METHODES UAP (H/F) CDI annonce 2019 JOBOFFRES 0219 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE UN ORDONNANCEUR CMS (H/F) CDD 10 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0218 EOLANE COMBREE (49) RECHERCHE APPROVISIONNEUR (H/F) CDD 12 MOIS annonce 2019JOBOFFRES0217

UN

ASTEELFLASH (92) recherche un responsable qualité sites H/F annonce 2019JOBOFFRES0114 SCEL (91) recherche 2 opérateurs brasage/retouche de cartes électroniques CDD évolutif en CDI H/F annonce 2019JOBOFFRES0102 ASTEEFLASH (67) recrute un concepteur Banc de Test H/F en CDI annonce 2019JOBOFFRES0101


Technologie de panne active

Une plateforme WX intelligente

Les pannes ont un capteur de température intégré et un parfait transfert de chaleur, ce qui autorise une montée en température et une récupération ultra rapides. Réduit les temps de pause et augmente la quantité de travail avec de meilleurs résultats.

Choisissez n’importe quelle panne RT sur une station WX, en répondant à tous les besoins de brasage, avec la détection de mouvement ou la traçabilité avec stockage des données numériques dans l’outils et la station.

Une unité panne-manche brevetée

Contrôle précis, prise ergonomique

Changement des pannes sans outils, rapide et sans problèmes.

Le manche de type boomerang assure une manipulation précise et une prise ergonomique et sûre.

Pour en savoir plus :

weller-tools.com/nocompromise/ Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103 - 75


A LIRE Bibliothèque Comprendre les comptes annuels pour améliorer la situation financière de l’entreprise. Auteur : Damien PEAN

Quel responsable ou manager n’a jamais été confronté à des données financières ? Bilan, résultat, taux de rentabilité, besoin en fonds de roulement... Des termes souvent flous pour les non-initiés !

Circuits électroniques pour les kids 9 circuits simples à monter sans soudure Auteurs: ØyvindNydal Dahl

Parents électroniciens, ou désireux de faire de vos enfants la relève brillante dans une technologie en plein essor, voici le livre qu’il faut leur offrir absolument ! Et

Management de la qualité en industrie Auteurs : Anis Hamrouni, Nejib Jlassi

Ce nouveau livre décrit pas à pas la marche à suivre pour mettre en place et réussir sa certification ISO 9001. Un sésame qui, plus que jamais, offre une formidable perspective d’avenir à toute l’industrie. Ecrit à quatre mains par Anis Hamrouni et Nejib Jlassi, ce livre est organisé à travers l’étude de cas complète d’une entreprise industrielle. Il donne ainsi toutes les clés pour réussir sa démarche de mise en place d’un

Batteries Li-ion - Du présent au futur Auteurs : Didier Bloch, Thierry Priem, Sébastien Martinet, Christian Ngô Grâce à l’amélioration de leurs performances et la diminution de leur coût de fabrication, les accumulateurs au lithium initialement commercialisés en 1991 par SONY pour alimenter les équipements portables, jouent désormais un rôle-clef dans le développement massif attendu de la mobilité électrique. Connectées au réseau électrique via les véhicules électrifiés dans lesquels elles seront embarquées, les batteries au lithium seront de surcroît utilisées comme moyen massif de stockage

Pourtant, du business plan aux bilans et comptes de résultat, en passant par la gestion quotidienne de la trésorerie, toute la vie de l’entreprise est dépendante de ces chiffres. Et à chacune de ces étapes, le manager se retrouve en première ligne, confronté à des éléments financiers qu’il doit comprendre et interpréter pour bien les présenter et ainsi prendre les meilleures décisions. 100 % actualisé et opérationnel, illustré

de nombreux exemples, cet ouvrage dé-

vous pourrez leur dire ceci : “Le livre que tu as entre les mains va te faire découvrir l’électronique grâce à 9 projets simples et amusants à réaliser. Il t’expliquera d’abord comment lire les schémas des circuits, puis comment utiliser une plaque d’essais pour connecter des composants sans avoir à les souder. Tu seras alors prêt pour monter ces différents circuits à l’aide de composants faciles à trouver : LED, résistances, transistors... Au fur et à mesure des mon-

tages, tu apprendras à quoi servent ces composants, leur fonctionnement et comment les combiner. À la fin de ta lecture, tu seras alors capable de créer tes propres circuits électroniques !” Succès garanti !

système de management de la qualité. En quelque cent cinquante pages, on y apprend comment : – mettre en place un système de gestion de la qualité efficace et efficient ; – garantiruneamélioration des processus de travail ; – obtenir la confiance de sespartenaires, en démontrant le niveau d’efficacité́ de la gestion de la qualité de son entreprise ; – améliorer sa réactivité face aux opportunités du marché ; – fidéliser ses clients. L’ouvrage se compose de deuxgrandes parties. La premièreprésente la démarche de certification et le cadre du projet afin

d’élaborer le cahier des charges. La seconde propose une méthodologie de mise en œuvre d’un système de management de qualité, s’appuyantsur la méthode PDCA, pour le cas d’une enterprise industrielle. Illustré par de nombreux graphiques, schémas et autres tableaux, ce livre propose également beaucoup de matrices de fiches et rapports, qui constituent autant de précieux outils pour mettre en place et réussir sa certification ISO 9001. Éditions Afnor Prix : 21,80 €

tampon des énergies renouvelables, ainsi que comme outils de soutien au réseau (effacement des heures de pointe, régulation de fréquence...), permettant, audelà de leur fonction première (assurer la mobilité du véhicule), de démultiplier leur utilité. Ces évolutions vont profondément transformer nos sociétés, et permettre non seulement de réduire très significativement les émissions de CO2, et la consommation d’énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon), mais également, si elles sont conduites et coordonnées efficacement, de contribuer à la croissance économique. Le développement de la mobilité électrique offre ainsi une opportunité unique de faire coïncider des exigences légitimes de protection de l’environnement avec des objectifs de développement industriel.

Cet ouvrage a pour objectif d’offrir au lecteur une vue d’ensemble des technologies d’accumulateurs au lithium, de fournir un état des lieux des initiatives en cours dans le monde, et de dresser quelques perspectives pour l’avenir. Chercheurs au CEA et au CNRS, les auteurs de cet ouvrage disposent, tous, d’une expertise fondée sur plusieurs années d’expérience dans le développement des filières d’accumulateurs au lithium et des filières post lithium-Ion, sur l’ensemble des éléments de la chaîne de la valeur, depuis le design et la synthèse des matériaux d’électrodes, jusqu’à l’intégration dans le véhicule.

76 - Les Cahiers de l’Industrie Électronique et Numérique - mars 2020 - n° 103

crypte toutes ces notions financières par une explication pratique à la portée de tous. Dirigeants, managers, cadres, responsables, actionnaires... Bien plus qu’un guide d’initiation à la finance, ce livre vous présente un véritable outil de gestion d’entreprise !

Éditions Gereso Prix : 25 €

Éditions Eyrolles Prix : 15 €

Éditions EDP sciences Prix : 49 €

Profile for RICHARD CRETIER

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE 1 NUMERIQUE N° 103 MARS 2020  

Revue professionnelle d'informations commerciales et techniques pour les entreprises de la filière électronique et numérique en France. Numé...

LES CAHIERS DE L'INDUSTRIE ELECTRONIQUE 1 NUMERIQUE N° 103 MARS 2020  

Revue professionnelle d'informations commerciales et techniques pour les entreprises de la filière électronique et numérique en France. Numé...