Page 1

Diagnostic

du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes

Mars 2010

Activité du spectacle

en Rhône-Alpes L’activité du spectacle Les établissements en activité Les établissements employeurs Les employeurs d’intermittents du spectacle > Centre de recouvrement / Pôle emploi service CNCS > Guso / Pôle emploi service CNCS

Les actifs du spectacle Les Les Les Les

intermittents du spectacle professionnels du spectacle inscrits à l’ANPE intermittents du spectacle, indemnisés au titre des annexes 8 et 10 salariés permanents

La formation formation L’enseignement aux niveaux V à lll L’enseignement supérieur (niveaux ll à l) L’enseignement spécialisé La formation des actifs


Ce document de synthèse est issu du travail de collecte et d'analyse réalisé dans le cadre du diagnostic 2009 du Contrat d'Objectifs Emploi Formation Rhône-Alpes1. Parmi les dispositions du Contrat d'Objectifs Emploi Formation Rhône-Alpes figure la création d'un dispositif d'observation de l'emploi et de la formation dans le spectacle vivant et enregistré2 en région, porté par la NACRe. Ce travail d'analyse de l'emploi et de la formation a vocation à être diffusé et partagé largement.

La méthode

et ses limites

Le champ retenu couvre les secteurs du spectacle vivant, de l’audiovisuel, dans leurs activités de création, de diffusion, de formation et d’enseignement artistique. Les problématiques d’emploi et de formation dans le champ du spectacle sont complexes. Les sources de données permettant une approche plus minutieuse sont nombreuses mais leur exploitation malaisée. Cette absence de source unique rend l’analyse floue et sujette à de nombreuses interprétations. Même si la méthode retenue est celle que préconise la Commission Permanente pour l’Emploi du Comité National des Professions du Spectacle, il faut rappeler que les critères d’élaboration des données, les fréquences diverses de leurs mises à jour, les définitions variables des métiers ou des caractéristiques des emplois ne permettent pas toujours des totalisations exactes. En effet, une grande partie de ces données chiffrées n’ont pas comme objectif l’observation ou l’analyse, mais proviennent d’organismes gérant la vie sociale ou professionnelle des actifs du spectacle (caisse de retraite, fonds d’assurance formation…). Les champs d’application ainsi que les modes de calcul étant différents, ils rendent les comparaisons et les rapprochements objectifs difficiles et la lecture des données chiffrées confuse. Aussi, pour éviter toute interprétation inexacte, le lecteur de cette synthèse doit-il avoir particulièrement à l'esprit que les chiffres bruts présentés ne font qu’approcher la réalité multiforme du secteur.

Nouvelle Agence Culturelle Régionale (NACRe) Rhône-Alpes 50 cours de la République 69100 Villeurbanne 04 72 77 84 30 / www.la-nacre.org / contact@la-nacre.org Pour plus d’informations Léo Anselme / l.anselme@la-nacre.org

1

Ce contrat a été signé pour quatre ans le 5 février 2007 entre l'Etat, la Région Rhône-Alpes et les branches professionnelles du spectacle vivant et enregistré. 2 Les codes NAF du "spectacle enregistré" et du "spectacle vivant" et les codes ROME "artistes du spectacle", "techniciens du spectacle" ont constitué la base des nomenclatures utilisées.

2

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


L’a L’activité du spectacle Les établissements en activité Source : la source CLAP (Connaissance Locale de l’Appareil Productif) de l’INSEE permet de repérer l’ensemble des établissements, employeurs ou non, du secteur privé et des trois fonctions publiques. Seuls les établissements actifs administrativement sont comptabilisés.

Nombre d'établissements selon le secteur d'activité en Rhône-Alpes au 31/12/2006 et au 31/12/2007

Nombre Nombre Ev olution d'é ta blis- d'é ta blis2006se me nts se me nts 2007 e n 2006 e n 2007

Se cte ur

Activ ité

Activités artistiques

3267

3611

11%

Spectacle vivant

Services annexes au spectacle

496

491

-1%

Activités diverses du spectacle

392

409

4%

Gestion de salles de spectacles

253

249

-2%

Filière Audiovisuel C inéma

763

848

11%

Audiovisuel

Activités de radio

159

165

4%

Edition d'enregistrements sonores

122

134

10%

Tota l

5452

5907

8%

Tota l

Source : INSEE-CLA P

Selon l’INSEE, le nombre d’établissements du spectacle a augmenté en 2007 par rapport à 2006 (+455). Le spectacle enregistré progresse plus nettement ; au sein du spectacle vivant, ce sont les activités artistiques (et donc les compagnies et ensembles) qui poursuivent leur expansion. En 2007, le spectacle vivant représentait 80,6 % des établissements contre 19,4% pour le spectacle enregistré. Le Rhône (33%) et l’Isère (19%) regroupent toujours le plus grand nombre d’établissements. Répartition par forme juridique des établissements actifs au 31/12/2007 Structures de Autres droit public 30 64 1% Personnes 1% physiques 123 2% Autres sociétés Artisans, 260 commerçants 4% 509 9% Sociétés à responsabilité limitée (SARL) 1129 19%

Associations loi 1901 ou assimilés 2487 42%

42% des établissements actifs sont enregistrés dans la catégorie « association loi 1901 ou assimilé ». Professions libérales 1305 22% Source : INSEE-CLAP

Répartition du nombre d'établissements par secteur d'activité et nombre de salariés en Rhône-Alpes au 31/12/2007 4403

5000

Les établissements du spectacle vivant sont essentiellement composés de 0 à 4 salariés (92,5%), dans une proportion plus forte que l’audiovisuel (85,5%).

4000 3000 2000

981 92

1000

176

74

181

0 0 à 4 salariés

3

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010

Audiovisuel

de 5 à 9 salariés

Spectacle vivant

10 salariés ou plus Source : INSEE-CLAP


Les établissements employeurs Source : le fichier DADS (Déclaration annuelle des données sociales) de l’INSEE répertorie les établissements qui ont employé au moins un salarié au cours de l’année. Sont exclus du champ des DADS, les agents de l’Etat, les salariés des services domestiques et des activités extraterritoriales, ainsi que les entreprises sans salariés. Poste : un poste est un couple Etablissement-Salarié. Un salarié ayant travaillé plusieurs fois dans l’année au sein d’un même établissement correspond à un seul poste et ses périodes de travail sont regroupées.

3.270 établissements du spectacle (+95 par rapport à 2006) ont employé des salariés au cours de l’année 2007, dont 79% relèvent du spectacle vivant.

20%

19,2%

Evolution par département du nombre d'établissements du spectacle en Rhône-Alpes entre 2004 et 2007 15,1%

15%

12,1%

14,7% 12,1% 9,0%

10%

5,8%

5,8%

5% 0% Ain

Ardèche

Drôme

Evol 04-07

Isère

Loire

Rhône

Savoie

HauteSavoie

Source : INSEE - DADS

Moyenne régionale 04-07

Depuis 2004, ce nombre a augmenté de 12,9%. Aucun département n’accuse une baisse durant cette période. L’Ain, l’Isère et le Rhône se montrent les plus dynamiques. Evolution par département du nombre d'établissements du spectacle en Rhône-Alpes entre 2004 et 2007 1 178 1 200

1 027

800 564 400

202 146 174 155 164 191

649

268 292 272 305 273 306

Cette année encore, le Rhône enregistre la plus forte part d’établissements employeurs de la région avec 36% de l’ensemble. 20% des établissements employeurs de Rhône-Alpes sont répertoriés en Isère.

0 Ain

2004

2005

Ardèche

2006

Savoie

H-Savoie

Drôme

Loire

2007

Isère

Rhône

Source : INSEE - DADS

Effectifs au 31/12/2007 et nombre de postes en 2007 en Rhône-Alpes

En 2007, environ 59.000 postes ont été comptabilisés en Rhône-Alpes (+7,3% par rapport à 2006), dont les trois quarts dans le spectacle vivant. Ces 59.209 postes correspondent à 9.205 temps plein, soit un ETP pour 6,4 postes (contre 6,1 en 2005). La différence est notable entre les deux secteurs : 7,9 postes dans le spectacle vivant pour 1 ETP, 4,1 dans l’audiovisuel. Le nombre de postes ETP enregistre une hausse de 4,4% par rapport à 2006, soit 387 ETP supplémentaires. En 3 ans, Rhône-Alpes a gagné près de 720 ETP. 60% de cette augmentation est due aux activités artistiques (+14,1% depuis 2005). L’effectif au 31/12 repart à la hausse dans l’audiovisuel (+943), mais poursuit sa baisse dans le spectacle vivant.

Activ ité

Activités artistiques Services annexes aux spectacles Gestion de salles de spectacles Activités diverses du spectacle Spe cta cle v iv a nt A udiov isue l Tota l

Poste s Poste s Effe ctifs a u cours Equiv a le nt au de Te mps 31/12/06 l'a nné e Ple in 5327

29299

3472

2040

7990

937

3035

6338

1136

507

1054

132

10909

44681

5676

5153

14528

3529

16062

59209

9205

Source : INSEE - DADS

4

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


Les employeurs d’intermittents du spectacle (Centre de recouvrement / Pôle emploi service CNCS) Source : les employeurs du secteur privé ou public du spectacle (spectacle enregistré ou entreprises dont l’objet ou l’activité principale est le spectacle), qui emploient, à durée déterminée, des intermittents du cinéma, de l’audiovisuel, de la diffusion TV, radio ou du spectacle sont tenus de s’affilier et de verser les contributions d’assurance chômage au Centre de Recouvrement (Pôle emploi service CNCS) d’Annecy. Le centre de Recouvrement (Pôle emploi service CNCS) recouvre également les contributions des employeurs dont l’activité principale n’est pas le spectacle mais qui ont conclu un contrat de travail à durée déterminée avec un artiste pour une prestation de spectacle enregistré.

Répartition des employeurs actifs du spectacle par région en 2006, 2007 et 2008 11 246 12 000

10 716 10 389

8 000 2 122 1 983 1 887 2 029 1 874

4 000

1 215 1 121 1 182 1 074 1 164 1 035

1 988 0 Île-de-France

2006

Rhône-Alpes

2007

2008

PACA

Languedoc Roussillon

Midi Pyrénées

Source : Centre de Recouvrement

Avec plus de 2.100 employeurs actifs du spectacle en 2007, la région Rhône-Alpes se place, cette année encore, au deuxième rang (8,2%), devant la région PACA (7,7%), mais loin derrière l’Ile-de-France (43,6%). En Rhône-Alpes, de 2006 à 2008, la croissance du nombre d’employeurs (+6,7%) a été régulière et plus forte qu’en PACA (+5,1%) mais plus faible qu’en Ile-de-France (+8,2%).

76% des employeurs (habituels ou occasionnels) dépendent du spectacle vivant et 16% de l’audiovisuel. La masse salariale de ce dernier secteur représente 31% de l’ensemble (contre 67% pour le spectacle vivant). Ce ratio est en augmentation par rapport à 2007, accentuant le déséquilibre avec le spectacle vivant où les salaires sont déjà plus faibles.

Répartition des déclarations faites par les employeurs professionnels par emploi occupé en Rhône-Alpes en 2008 Autres 1% Techniciens & cadres 53% Artistes 46%

Source : Centre de Recouvrement

Répartition par secteur d'activité des employeurs actifs du spectacle en Rhône-Alpes en 2008

Autres spectacles 2% Activités complémentaires 6% Spectacle enregistré (Audiovisuel) 16%

Spectacle vivant 76%

Source : Centre de Recouvrement

En 2008, 260.941 déclarations ont été comptabilisées en Rhône-Alpes (+10,3% par rapport à 2007 et +16,8% par rapport à 2006). On observe un écart de 7 points entre les déclarations concernant les artistes et celles concernant les cadres et techniciens. Il s’accentue d’année en année. En 2006, les artistes représentaient encore plus de 50% des déclarations. En ce qui concerne les techniciens et cadres, 54% sont des métiers communs à différents secteurs, 25% sont du secteur cinéma et de la télévision (+9 points en un an) et 17% sont spécifiques au spectacle vivant. 40% des artistes sont des musiciens, 21% des artistes de variétés et 18% des comédiens. Cette dernière catégorie a perdu 3 points en 3 ans.

5

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


Les employeurs d’intermittents du spectacle (Guso / Pôle emploi service CNCS) Source : le Guso (Pôle emploi service CNCS) est réservé aux groupements d’artistes et aux organisateurs de spectacle dont l’activité principale n’est pas le spectacle qui emploient sous contrat de travail à durée déterminée des artistes ou des techniciens du spectacle qui concourent au spectacle vivant.

Répartition nationale des employeurs actifs non professionnels du spectacle en nombre et en pourcentage en 2008 10 000

9 509 11%

9 104

8 881

10%

12%

7 903

10%

7 001

9%

6 955

8%

5 000

8%

8% 4%

0

0% RhônesAlpes

Île-deFrance

Pays de la Loire

MidiLanguedoc- ProvencePyrénées Roussillon Alpes-Côte d'Azur Source : Guso

En 2008, Rhône-Alpes est toujours la région avec le plus grand nombre d’employeurs actifs non professionnels, devant l’Ile-de-France. Toutefois, comme dans les autres régions, ils sont en diminution constante (-540 depuis 2006). 9.509 employeurs actifs non professionnels ont employé au moins une fois un artiste ou un technicien du spectacle (-4,4% par rapport à 2007).

Répartition par forme juridique des employeurs actifs non professionnels en Rhône-Alpes en 2008

Près de la moitié des employeurs actifs n’ayant pas pour activité principale le spectacle vivant sont des associations (45%).

Artisans commerçants 3% Autres 4%

L’hébergement et la restauration représentent 10,5% des employeurs actifs. La part de ce secteur progresse constamment.

Structures de droit public 9% Sociétés industrielles ou commerciales 12%

Répartition par emploi occupé du nombre de déclarations en Rhône-Alpes et en France en 2008 60%

49%

56%

40% 20%

20% 15% 6% 4%

1%

8%7% 4%6%

10% 9% 2% 1%

0%

Rhône-Alpes

6

France entière

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010

Source : Guso

Associatif 45%

Particuliers 27%

Source : Guso

En 2008, 48.408 déclarations ont été enregistrées en Rhône-Alpes (+3,5% par rapport à 2007), soit 5,09 déclarations par employeur (en légère hausse par rapport à 2007). Près de la moitié des déclarations concernent des musiciens. Cette part est inférieure à la moyenne nationale (56%) et tend à diminuer. Les musiciens sont suivis des chanteurs (20%) et des techniciens (10%).


Les actifs du spectacle Source : la caisse retraite AUDIENS enregistre les salariés ayant travaillé au moins une journée dans le spectacle. Ils sont enregistrés à l’adresse du siège social de l’entreprise. Ces salariés peuvent être soit permanents3, soit intermittents (CDD d’usage). Les intermittents occasionnels sont comptabilisés (acteurs de complément par exemple) en tant qu'intermittents alors qu’ils ne sont pas bénéficiaires des annexes 8 et 10.

En 2007, AUDIENS décompte 24.502 salariés ayant travaillé comme permanents et/ou en CDD d’usage dans une entreprise du spectacle dont le siège social est en Rhône-Alpes. Une partie des salariés a régimes en 2007, ce qui cumul « CDD d’usage » et dépasse celui d’usage+permanents ».

connu les deux explique que le « permanents » de « CDD

Nombre de salariés ayant été embauchés comme permanents et/ou en CDD d'usage dans une entreprise dont le siège est en Rhône-Alpes en 2005, 2006 et 2007 30000

24502 21064 19266 17972 16551

20000

10000

On note une augmentation des effectifs dans chaque catégorie : + 16,4%, entre 2005 et 2007 de CDD d’usage, + 18,9% de permanents, + 16,3% de l’effectif « CDD d’usage + permanents ».

23007

4892 5496 5817

0 CDD d'usage (intermittence) 2005

2006

Permanents

2007

CDD d'usage+permanents Source : AUDIENS

Evolution du nombre de salariés d'entreprises dont le siège est en Rhône-Alpes par secteur d'activité entre 1999 et 2007 25 000 20 000 15 000

13 082

16 779 15 458 15 906 16 023 14 321 14 899

18 427 19 430

10 000 5 000 0

4 531

4 367 4 405

4 472

4 651

4 794

5 039

5 462

6 206

1999

2000

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Audiovisuel

2001

Spectacle vivant

Source : AUDIENS

Entre 2006 et 2007, le nombre de salariés du spectacle vivant progresse de 6,5%, celui des salariés de l’audiovisuel augmente de 13,6%. L’évolution est, cette année, marquée dans l’audiovisuel. Depuis 1999, on note une croissance de 48,5% dans le spectacle vivant et de 37% dans l’audiovisuel.

3

Toute personne qui exerce son activité de manière régulière, par opposition aux personnes qui l'exercent de manière épisodique ou extérieure, notamment les intermittents.

7

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


Les professionnels du spectacle inscrits au Pôle Emploi Source : sont comptabilisés ci-dessous tous les demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi (catégorie 1, 2, 3, 7, 8) qu’ils soient indemnisés ou non par un régime. Les intermittents indemnisés (annexe 8 et 10) sont comptabilisés parmi ces demandeurs d’emploi. Rappelons que la catégorisation dans un code ROME se fait sur déclaration du demandeur d’emploi.

Evolution du nombre de demandeurs d'emploi du spectacle entre 1996 et 2008 12000

De 1996 à 2005, le nombre de demandeurs d’emploi du spectacle n’a cessé d’augmenter (+54,2%). Depuis 2003, on notait une certaine stabilisation de ce nombre. Au 31/12/2008, il est de 10.236, soit en légère hausse par rapport à 2007 (+1,8%) après deux années de décrue.

10269 1011310200 10120

10236

10000 8991

8000 6000

10051

9592

6660 7063

4000 1996 1997 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 Source : Pôle Emploi-DIRECCTE

Répartition des demandeurs d'emploi par régime d'indemnisation au 31/12/2007 et au 31/12/2008 4583

5000

4826 3845

3895

4000 3000 2000

1457 1379 160 126

1000

6 10

0 Regime general

31/12/2007

Intermittents Autres du spectacle intermittents et interimaires

31/12/2008

Autres regimes

Sans indemnisation

Source : Pôle Emploi-DIRECCTE

Au 31/12/2008, 47% des demandeurs d’emploi du spectacle sont inscrits au régime des intermittents, 38% ne sont pas indemnisés et 13% sont inscrits au régime général. Par comparaison avec les données au 31/12/2007, l’effectif de demandeurs d’emploi du spectacle inscrits au régime des intermittents est à nouveau en hausse (+5,3%) alors qu’il avait subi une baisse de -7% entre 2006 et 2007. Le nombre de demandeurs d’emploi non indemnisés poursuit sa progression, mais de façon plus modérée.

Nombre de demandeurs d'emploi par profession au 31/12/2008

Mé tie rs

Près des deux tiers des demandeurs d’emplois inscrits au Pôle Emploi, sont répertoriés artistes. Parmi eux, la moitié exerce dans la musique et le chant. De 2006 à 2008, le nombre de techniciens demandeurs d’emploi a progressé, en particulier dans les domaines de la coiffure-maquillage, de l’éclairage et de la production.

Code ROME

%

Ev olution e ntre 2006 e t 2008

21211-Artiste dramatique

1520

15%

1,7%

21212-Artiste musique/chant

3032

30%

-2,4%

21213-Artiste de la danse Artistes du spectacle 21214-Artiste cirq/music-hall 21215-Prof mise scene/realisa

653

6%

5,3%

386

4%

0,3%

500

5%

0,2%

21216-Animateur-presentateur

205

2%

-2,4%

21217-Presentateur de modeles

9

0%

-35,7%

6305

62%

-0,3%

21221-Professionnel du son

936

9%

3,4%

21222-Professionnel image

469

5%

4,9%

21223-Professionnel eclairage

529

5%

9,5%

Techniciens 21224-Prof decor/accessoires du 21225-Prof costume/habillage spectacle 21226-Prof coiffur/maquillage

543

5%

3,0%

186

2%

-2,1%

Total Artistes du spectacle

108

1%

10,2%

21227-Prof montage image/son

198

2%

-14,3%

21231-Prof produc spectacles

911

9%

6,7%

21232-Agt promotion artistes

51

0%

-12,1%

3931

38%

3,6%

10236

100%

1,1%

Total Techniciens du spectacle Total général

8

Effe ctif

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010

Source : Pôle emploi-DIRECCTE


Les intermittents du spectacle, indemnisés au titre des annexes 8 et 10 Source : il s’agit ici des intermittents ayant réuni les conditions nécessaires pour être indemnisés par le régime de l’intermittence au titre des annexes 8 et 10.

Evolution du nombre d'intermittents du spectacle indemnisés entre 2004 et 2008

Alors que le nombre d’intermittents indemnisés avait fortement augmenté entre 2004 et 2006 (+25,3%) puis baissé de près de 6,9% entre 2006 et 2007, il repart à la hausse entre 2007 et 2008 avec une augmentation de 5,3%.

5500

4921

4919

5000

4826 4583

4500 4000

3928

3500 3000 2004

2005

2006

2007

2008

Source : Pôle Emploi-DIRECCTE

Evolution du nombre d'intermittents indemnisés par département 3000 2165 2273 2000 1000

344 246 246 259 197 159 197 191

492 458 492 481

836 759

0 Savoie 31/12/2006

Ain

HauteSavoie

31/12/2007

Ardèche

31/12/2008

Loire

Drôme

Isère

Rhône

Source : Pôle Emploi-DIRECCTE

47% des intermittents indemnisés sont localisés dans le département du Rhône. Contrairement à la plupart des autres départements, le Rhône a déjà retrouvé et dépassé son niveau de 2006, après la baisse générale de 2007. En revanche, les Savoie et l’Isère peinent à regagner leur niveau antérieur.

Répartition des intermittents indemnisés par profession au 31/12/2008

61% des intermittents indemnisés sont des artistes du spectacle. Cette part tend à diminuer ; elle était de 64% en 2006. Tout comme en 2007, les métiers les plus représentés sont les artistes du chant et de la musique (27%), les artistes dramatiques (18%) et les professionnels du son (9%).

Techniciens du spectacle 1890 39%

Artistes du spectacle 2936 61%

Source : Pôle Emploi-DIRECCTE

9

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


Les salariés permanents4 Sources : l’AFDAS, fonds d’assurance formation du secteur de la culture, de la communication et des loisirs, fournit des statistiques basées sur des données déclaratives. L’AFDAS demande aux entreprises d’indiquer, sur les déclarations annuelles, un effectif annuel moyen, ou équivalent temps plein.

Evolution du nombre de salariés permanents du privé entre 2005 et 2008

Selon l’AFDAS, le nombre de salariés permanents du privé, déclarés par les entreprises cotisantes, a augmenté de 39,1% entre 2005 et 2008. En 2008, l’AFDAS évalue à 5.999 le nombre de salariés permanents du secteur privé dans le spectacle vivant et enregistré en Rhône-Alpes (soit une progression de 14,2% par rapport à 2007).

8000 6000 4000

5252 4313

5999

4678

2000 0 2005

2006

2007

2008 Source : AFDAS

Evolution du nombre de salariés permanents entre 2006 et 2008 selon le secteur 4000 3000

2763

2789

2364 2463

Le nombre de salariés permanents a légèrement plus augmenté dans le spectacle vivant que dans l’audiovisuel (16% contre 12,2%) entre 2007 et 2008.

3236

2314

2000

54% des salariés permanents relèvent du spectacle vivant, 46% de l’audiovisuel et le cinéma. La part relative des salariés permanents du spectacle vivant a augmenté de 5 points en trois ans.

1000 0 Audiovisuel + cinéma 2006 2007 2008

Spectacle vivant Source : AFDAS

Evolution de la masse salariale (en millions d'euros) des salariés permanents du spectacle par secteur en Rhône-Alpes entre 2004 et 2007

Millions d'euros

100 80

65,5

62

76,5

70,2

60 40 20

35,2

37,8

39

26,8

27,7

31,2

42,5

34

0 2004 Spectacle vivant

2005 Audiovisuel

2006 Total spectacle

2007

Source : AUDIENS

En dépit d’effectifs inférieurs, la masse salariale des salariés permanents, qui s’élève au total à 76.507.182 euros, est plus importante dans l’audiovisuel (55%) que dans le spectacle vivant (44%). Toutefois, de 2004 à 2007 son augmentation est plus forte dans le spectacle vivant (+26,9%) que dans l’audiovisuel (+20,7%).

4

10

Hors fonction publique.

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


La formation L’enseignement aux niveaux V à lll

Formation professionnelle initiale du niveau V au niveau III

En 2008-2009, 718 jeunes sont inscrits dans des formations professionnelles allant du CAP au BTS. On note une augmentation de 27,8% par rapport à l’année précédente due essentiellement à la hausse des effectifs dans les filières du cinéma, de l’audiovisuel (+45,2%).

600

L’apprentissage reste, cette année encore, très marginal et seulement présent au niveau V de formation (27 élèves en CAP photographe) et au niveau IV (61 jeunes en titre homologué Animateur musical scénique).

0

BTS Titre homologué

400 200

BAC PRO CAP

517 12 47 57 Cinéma Audiovisuel

Photographie

24 61 Animateur musical scénique

Costumier réalisateur

Source : Base Centrale de pilotage - Ministère de l'Education nationale

L’enseignement supérieur (niveaux ll à l) Effectifs des filières universitaires en lien avec les métiers du spectacle en 2007-2008 et 2008-2009 31 42

Cinéma

2007-2008

Diffusion des Arts et de la Culture

48 55

2008-2009

62 50

Théâtre

151 150

Formations Techniques

193 146

Gestion culturelle

554 594

Musique

586 613

Arts du spectacle 0

200

400

600

800

Source : Base Centrale de pilotage - Ministère de l'Education nationale

Environ 1600 étudiants sont recensés dans les filières universitaires en lien direct ou logique avec les métiers du spectacle. Globalement, l’effectif reste inchangé en 2008-2009 par rapport celui de 2007-2008. Cependant, le nombre d’étudiants en « gestion culturelle » et en « théâtre » est en baisse (-24,4% et -19,4%). A contrario, les étudiants en « diffusion des arts et de la culture » et ceux en « cinéma » sont plus nombreux (+14,6% et +35,5%). Les deux secteurs les plus développés restent « arts du spectacle » et « musique » avec 37% et 36% des étudiants.

11

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


L’enseignement spécialisé Elèves engagés dans les filières proposées par les établissements d'enseignement supérieur artistiques 19 20

Ecole de la Comédie de Saint Etienne

Inscrits 2006-2007 Inscrits 2007-2008

50 78 60 41

CEFEDEM CFMI

Inscrits 2008-2009

164

ENSATT

144 550 570

CNSMD de Lyon 0

200

400

600 Source : NACRe

853 étudiants sont engagés en 2008-2009 dans les filières proposées par les établissements supérieurs d’enseignement artistique, soit une baisse de -5,7% par rapport à 2007-2008.

Evolution des effectifs des filières pré-professionnalisantes (CEPI) 10 7 12 9 12 10

CRD du Pays de Romans CRD Oyonnax CRD Bourg-en-Bresse

Effectif 2006-2007 Effectif 2007-2008 Effectif 2008-2009

32 30 33 32

CRD Nord-Isère CRD Valence

77 81 80 78 86 65 98 90

CRR d'Annecy CRR de Saint-Etienne CRR de Chambéry CRR de Grenoble CRD Villeurbanne

161 136 256 243

CRR de Lyon 0

50

100

150

200

250

300

Source : NACRe

Durant l’année scolaire 2008-2009, deux établissements ont accueilli plus de 100 élèves : le CRR de Lyon (243) et le CRD de Villeurbanne (136).

12

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010


La formation des actifs Evolution du nombre de personnes ayant suivi une formation en Rhône-Alpes de 2005 à 2008

En 2008, l’AFDAS comptabilise en Rhône-Alpes 3.293 personnes ayant suivi une formation (+14,7% par rapport à 2007). 32% des stagiaires sont des salariés intermittents du spectacle et 68% sont des permanents. La part des permanents s’accentue. Depuis 2005, le nombre de personnes ayant suivi une formation est en augmentation constante (+73,7%).

4000 3000

3293 2870

2000

2369 1896

1000 0 2005

2006

2007

2008 Source : AFDAS

En 2008, le Plan de Formation reste dominant dans les deux secteurs (80% dans l’audiovisuel et 83% dans le spectacle vivant). A noter que ce dispositif a été moins utilisé qu’en 2007 dans le secteur du spectacle vivant (-2,8%) alors qu’il enregistre une augmentation dans l’audiovisuel (+4,6%). Le DIF reste peu utilisé, mais il progresse dans le spectacle vivant (+21% en un an).

Nombre de dispositifs de financements utilisés par les stagiaires permanents de l'audiovisuel et du spectacle vivant en 2008 973 1000

845

800 600 400 146138

200

36 27

15 7

10 9

6 10

1 11

1 1

0 PF DIF CP CBC PP Audiovisuel et Cinéma Spectacle vivant

CIF

TUT

VAE

Source : AFDAS

Répartition des dispositifs de financements utilisés par les stagiaires permanents de l'audiovisuel en 2008 en France et en Rhône-Alpes

100%

Parmi les dispositifs, le DIF représente une part plus importante chez les permanents de l’audiovisuel de RhôneAlpes par comparaison à l’ensemble des stagiaires permanents en France.

85% 80%

75% 50%

14% 10%

25%

3%2% 1%1% 1%1% 1%0% 0% 0% 0%0%

0% PF

DIF

Rhône-Alpes

CP

CBC

PP

CIF

France

C’est aussi le cas pour les stagiaires permanents du spectacle vivant en Rhône-Alpes. Mais le plan de formation couvre une part plus importante, là où le bilan de compétence ou le CIF sont moins actionnés.

TUT

VAE

Source : AFDAS

Répartition des dispositifs de financements utilisés par les stagiaires permanents du spectacle vivant en 2008 en France et en Rhône-Alpes

100%

83% 74%

75% 50% 12% 9%

25% 0% PF

DIF

Rhône-Alpes

13

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010

2%3% 1%7% 1%1% 1%6% 1%0% 0%1% CP

France

CBC

PP

CIF

TUT

VAE

Source : AFDAS


Glossaire AFDAS : Fonds d’assurance formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs. AUDIENS : Groupe de protection sociale de l’audiovisuel, de la communication, de la presse et du spectacle. CCS : Caisse des Congés Spectacles. CEFEDEM : Centre de Formation des Enseignants de Musique (Ministère de la culture). CFMI : Centre de Formation des Musiciens Intervenants (Ministère de l’Education nationale). CLAP : Connaissance Locale de l’Appareil Production (INSEE). CNFPT et FPT : Centre National de la Fonction Publique Territoriale. CNSMD : Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (Ministère de la culture). CRR et CRD : Conservatoire à Rayonnement Régional (ex-CNR) et Conservatoire à Rayonnement Départemental (ex-ENM). DADS : Déclarations Annuelles des Données Sociales. DEPS : Département des Etudes, de la Prospective et de la Statistique du Ministère de la culture. DIRECCTE : Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence et de la Consommation, du Travail et de l'Emploi. DRAC : Direction Régionale des Affaires Culturelles. ENSATT : Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (Ministère de l’Education nationale). NAF : Nomenclature d'Activités Française, code lié à l'activité principale de l'entreprise. Pôle emploi service : ex-Groupement desdeAssédic deetla de Région Parisienne National Spectacle Guso Document réalisé parCNCS la mission d'observation l'emploi la formation duCentre spectacle vivantCinéma et enregistré de (regroupe la NACRe le dans le et le du Centre de Recouvrement). cadre Contrat d'Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes (2007-2011) : démarche contractuelle entre la Région Rhône-Alpes, l'Etat et les partenaires sociaux autour de trois grands objectifs : l'observation, l'orientation et la documentation ; la sécurisation des parcours professionnels et l'amélioration de l'emploi ; la structuration de l'offre de formation. > Document téléchargeable sur www.la-nacre.org et www.prao.org

Sous le suivi de membres du comité technique du COEF Rhône-Alpes Etat Patrick Arnould (SGAR) Christine Jakse (DIRECCTE/SEPES) Pierre Sigaud (DRAC) Caroline Covo-Poulard (Pôle Emploi) Région Rhône-Alpes Isabelle Chardonnier, Michel Rotterdam (service Culture) Sylvie Genoulaz, Christophe Nicolas (service Formation) Autres structures Jean-Claude Alérini (Pôle Rhône-Alpes de l’Orientation), Réjane Deschamps (AFDAS), Jean-Claude Lartigot (NACRe)

14

diagnostic du Contrat d’Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes – 2010

Diagnostique du Contrat d'Objectifs Emploi-Formation Rhône-Alpes - La NACRe  

document de synthèse issu du travail de collecte et d'analyse réalisé en Rhône Alpes dans le spectacle vivant et enregistré

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you