Issuu on Google+

Le conseiller

Renaissance

PROFILS DE FONDS TRIMESTRIELS / GESTION DES PRATIQUES / PERSPECTIVES / OPINION

La croisée des chemins : Les décisions actuelles à l’égard du revenu Votre campagne RER clé en main. Gérer le risque, produire du revenu et battre l’inflation

T3 – 30 SEPTEMBRE 2012


POUR DÉFENDRE NOTRE EMPIRE, DRESSONS UNE PETITE BARRIÈRE.

LES VRAIS LEADERS ÉLABORENT DES PLANS SOLIDES : DÉCISIONS ACTUELLES À L’ÉGARD DU REVENU. C’est une décision difficile à prendre, mais le moment est venu d’aller de l’avant. Nous avons atteint la croisée des chemins. Se réfugier derrière des actifs plus « sûrs » pour contrer les marchés volatils peut avoir fonctionné jusqu’ici, mais la faiblesse record des rendements s’avère maintenant une menace. Le temps est venu de planifier.

TROUSSE D’OUTILS POUR LES DÉCISIONS RELATIVES AU REVENU

Renaissance est déterminé à en faire encore plus pour vous. Nous disposons d’outils pratiques, de solutions et d’un soutien hors pair qui facilitent la prise immédiate de décisions relatives au revenu. Procurez-vous dèsaujourd’hui votre trousse d’outils. Visitez decisionderevenu.ca ou téléphonez 1-888-888-3863.

S O LU T I O N S A C T U E L L E S À L’ É GA R D D U R E V E N U Portefeuille optimal de revenu Renaissance

Fonds de revenu à court terme Renaissance

Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance

Fonds de revenu élevé Millénium Renaissance

Portefeuille optimal d’avantages sur l’inflation Renaissance (Atténuation de l’inflation)

VIIe siècle av. J.-C., La Chine a entrepris la construction de sa Grande Muraille.

MD

Investissements Renaissance est offerts par et est une marque déposée de Gestion d’actifs CIBC inc. Les placements dans les fonds communs peuvent être assortis de commissions, de commissions de suivi, de frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus simplifié de la famille des fonds d’Investissements Renaissance avant d’investir.


PAGE

Dans ce numéro

8 6 14

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

Planification fiscale et successorale Le point sur les dividendes

3

Perspectives économiques Faut-il commencer à s’intéresser à l’inflation?

4

À l’endos de la serviette Relations clientèle

6

La croisée des chemins Les décisions actuelles à l’égard du revenu

8

Solution clé de placement Solutions de revenu dans le contexte actuel

12

Merci à ceux qui nous ont offert leur soutien Être à l’écoute

13

Décembre, le mois des réceptions des fêtes!

14

Pour un cerveau en pleine forme

17


Lettre du chef des ventes nationales

Joyeuses Fêtes! Je vous souhaite de finir l’année 2012 en beauté et j’espère que votre planification pour 2013 est bien avancée. La saison du football de la NCAA touche à sa fin et nous connaîtrons bientôt le tableau du championnat national. Je suis un passionné du football universitaire américain et j’ai hâte de suivre la « saison des bowls », qui se déroulera durant les Fêtes. Je voudrais vous parler de Lou Holtz, qui compte parmi les meilleurs entraîneurs de l’histoire du football universitaire. Il a remporté des victoires dans toutes les écoles, en particulier avec l’Université Notre Dame, et il est un orateur de talent. Si vous avez l’occasion d’assister à un événement où il doit s’exprimer, sautez sur l’occasion. Vous vivrez une expérience déterminante, dans votre vie personnelle et professionnelle. Je vais vous résumer son message. Son discours repose sur six aspects du leadership, qui font partie intégrante de la réussite et sur trois règles de vie. Je vais vous parler ici de ces trois règles comme je l’ai fait avec notre équipe, à Renaissance. La première règle de vie est « Fais ce qui doit être fait ». Cela semble simple, a priori. Pourtant, c’est très difficile à mettre en pratique. Pensez à vos clients et au contexte actuel, à la difficulté de les convaincre à investir dans les bons placements, à long terme. La peur s’est emparée de vos clients et nombre d’entre eux ne s’intéressent qu’aux placements sûrs, sans tenir compte de vos recommandations. Il est impératif de « faire ce qui doit être fait » pour nos clients. La deuxième règle est « Fais-le du mieux possible ». Soyez fermes dans vos recommandations et résolus au moment de les appliquer pour vos clients. Vous êtes convaincu que c’est la bonne approche et cela doit ressortir dans vos actions. La troisième règle de vie est « Montre-leur que cela te tient à cœur. » Réfléchissez à chaque interaction avec vos clients et à leurs émotions. Dépassez leurs attentes et intéressez-vous véritablement à tous les aspects de leur bienêtre, pas seulement à l’aspect financier.

Fais ce qui doit être fait

|

Fais-le du mieux possible

|

Montre-leur que cela te tient à cœur

En appliquant ces trois règles de vie, nous tisserons de meilleures relations avec nos clients. Nous prendrons de meilleures décisions et nous serons constants dans nos conseils et dans nos interactions. Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Nous continuerons de mériter votre confiance. Nous nous emploierons à rester votre partenaire de confiance en vous offrant ce qui ce fait de mieux dans le domaine du conseil et de la relation clients. Je vous souhaite de Joyeuses Fêtes et un bon départ en 2013.

Cordialement,

Dave Wahl Chef des ventes nationales 416 943 6959


LES DÉCISIONS ACTUELLES À L’ÉGARD DU REVENU

Le point sur les dividendes PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

Les dividendes représentent la part de son revenu après impôt qu’une société distribue à ses actionnaires. Il s’agit d’un concept assez simple, toutefois le mode d’imposition des dividendes au Canada est assez complexe.

peuvent être versés en franchise d’impôt à un résident de l’Ontario qui demande le crédit d’impôt personnel de base et qui n’a pas d’autre revenu pour l’année 2012.

Les revenus d’une société sont assujettis à l’impôt des sociétés. Lorsque la société distribue une part de son revenu après impôt à ses actionnaires, ceux-ci paient un impôt personnel sur les dividendes qu’ils reçoivent. Pour réduire l’incidence de la double imposition (des sociétés et des particuliers), les actionnaires peuvent demander un crédit d’impôt sur dividendes, qui vise à compenser l’impôt payé par la société.

Les dividendes étrangers font l’objet d’un traitement fiscal différent. Lorsqu’une société étrangère verse un dividende à un actionnaire canadien, une retenue d’impôt de 15 % s’applique habituellement dans les pays qui ont conclu une convention fiscale avec le Canada (toutefois, aucune retenue d’impôt n’est prélevée lorsqu’un dividende est versé à l’égard des titres américains détenus dans un REER ou un FERR). L’actionnaire peut demander un crédit pour impôt étranger pour la retenue d’impôt qui s’applique au Canada sur le dividende étranger, à condition que les titres soient détenus dans un compte non enregistré.

Lorsque le revenu d’une entreprise exploitée activement dépasse la limite de la déduction accordée aux petites entreprises (DPE), qui est de 500 000 $ pour le gouvernement fédéral et pour la plupart des provinces en 2012, ce revenu est imposé au taux général d’imposition des sociétés, qui varie de 25 % à 31 %, selon la province où l’entreprise est établie. Les dividendes versés aux actionnaires particuliers à même ce revenu donnent droit à un crédit d’impôt pour dividendes bonifié destiné à compenser le taux d’imposition relativement élevé des sociétés. Le taux d’imposition personnel le plus élevé s’appliquant à ces « dividendes déterminés » varie de 19 % à 36 % environ, selon la province. Les sociétés privées sous contrôle canadien paient un impôt variant de 11 % à 19 % sur le revenu tiré d’une entreprise exploitée activement en deçà de la limite de la déduction accordée aux petites entreprises. Comme ce revenu est assujetti à un impôt de société moins élevé, les dividendes versés à même ce revenu ne donnent pas droit au crédit d’impôt pour dividendes bonifié et sont appelés « dividendes non déterminés ». Certains revenus gagnés par une société canadienne ne sont pas imposables, notamment 50 % des gains en capital nets et certaines prestations de décès d’assurance-vie. Ces revenus peuvent être distribués en franchise d’impôt aux actionnaires, sous la forme de « dividendes en capital ». Fait intéressant, lorsque le taux marginal d’imposition des particuliers est peu élevé, le crédit d’impôt sur dividendes combiné (fédéral / provincial) peut être supérieur à l’impôt personnel. Par exemple, en Ontario en 2012, le taux d’imposition des particuliers le plus bas est de 20,05 %, mais le crédit d’impôt s’appliquant aux dividendes déterminés est de 21,42 %, de sorte qu’une part du crédit peut servir à réduire l’impôt à payer sur un autre revenu. En raison des avantages qu’offre le crédit d’impôt sur dividendes aux particuliers dont les revenus sont peu élevés, jusqu’à 47 885 $ de dividendes déterminés

Certains revenus gagnés par une société canadienne ne sont pas imposables, notamment 50 % des gains en capital nets et certaines prestations de décès d’assurance-vie. Jamie Golombek est directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour le groupe Gestion privée de patrimoine CIBC. Il collabore étroitement avec les conseillers pour les aider à offrir des solutions intégrées de planification financière aux clients à valeur nette élevée. M. Golombek est fréquemment présenté par les médias comme un spécialiste de la fiscalité. Twitter @JamieGolombek www.conseiller.ca/endirect Balado > L'importance d'un bon testament www.investissementsrenaissance.ca/fr/jamie_golombek/

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 3


LES DÉCISIONS ACTUELLES À L’ÉGARD DU REVENU

Faut-il commencer à s’intéresser à l’inflation? PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES

Le troisième programme d’assouplissement quantitatif adopté par la Réserve fédérale américaine (la Fed) se distingue des deux précédents, de par sa durée et sa portée illimitées. La Fed continuera d’actionner la planche à billets tant qu’elle ne constatera pas une « amélioration notable du marché de l’emploi ». Cela pourrait prendre un certain temps. Le marché a porté son attention sur l’effet que cette décision aura sur les marchés boursiers. Mais la réaction la plus importante a été la révision à la hausse des prévisions d’inflation, qui sont passées à 2,5 % (+0,5 %). Le marché semble donc s’attendre à ce que la Fed tolère une certaine hausse de l’inflation pour que les conditions économiques s’améliorent. Et peut-être que cette fois-ci, le marché est dans le vrai.

des signes d’amélioration pouvant créer des pressions inflationnistes, le point de départ de l’inflation ne sera pas 0 %, mais environ 2 % (cible de la Fed). La cible pourrait donc être dépassée très facilement. La question qui se pose est donc : la Fed acceptera-t-elle un tel dépassement?

En fait, l’évolution récente de l’inflation n’est pas conforme à la théorie économique. Étant donné la morosité actuelle de l’économie américaine, en théorie, l’IPC de base devrait ralentir. Pourtant, des deux côtés de la frontière, l’IPC de base a progressé pour s’établir à environ 2 %. Où est donc passée la désinflation? Le fait que l’inflation ne parvienne pas à passer sous la barre des 2 % est peut-être dû au décalage grandissant sur le marché américain du travail entre le niveau de compétence offert et le niveau de compétence recherché par les entreprises. Cela signifie que le pouvoir de négociation de la main d’œuvre active est plus fort que ce qu’il n’y paraît, comme en témoigne la trajectoire des salaires réels depuis le début de la récession. De plus, la Fed s’est employée à laisser entendre qu’elle ne laissera pas l’IPC descendre trop bas, même si les facteurs à l’origine de la désinflation des années 1990 (en particulier le déplacement de la production de biens de consommation vers les marchés émergents) n’ont plus d’effet.

Selon nos prévisions, la réponse est oui. Du moins pour quelque temps. Compte tenu de son double objectif de faible inflation et de plein emploi, la Fed sera disposée à accepter une hausse de l’inflation afin de tenir sa promesse de plein emploi. Par conséquent, même si l’économie donne des signes de dynamisme, il ne faut pas s’attendre à voir la Fed retirer les liquidités du marché tant qu’elle ne sera pas certaine de la viabilité de la reprise. Nous n’en sommes pas encore là. Dans l’ensemble, l’activité économique est bien trop faible pour déclencher une accélération de l’inflation à court terme. Toutefois, dans le courant de 2013, le marché commencera à évaluer le potentiel inflationniste des trois programmes d’assouplissement quantitatif sur une économie qui se redresse graduellement et une banque centrale plus tolérante. C’est à ce moment-là qu’il faudra peut-être s’attendre à des pressions inflationnistes, qui auront inévitablement des répercussions sur l’économie canadienne.

Autrement dit, l’inflation pourrait rester faible un bon moment. La conséquence pratique de cela est que, lorsque l’économie américaine commencera à donner Indice des prix à la consommation de base 3,0

a/a

2,5 2,0

« l’évolution récente de l’inflation n’est pas conforme à la théorie économique. »

Benjamin Tal est économiste en chef adjoint à la Banque CIBC. Désigné comme l’un des principaux experts canadiens du marché immobilier par le Fonds monétaire international, il est responsable de l’analyse de l’actualité économique et de ses répercussions sur les marchés nord-américains des titres à revenu fixe, des actions, des changes et des produits de base.

1,5 1,0

Canada

0,5 0,0 2009

2010

2011

Source : Statistique Canada, BLS (Bureau Labour Statistics)

4 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

2012

É.U.

Vidéos > Inflation 101 Inflation 201 www.investissementsrenaissance.ca/fr/


IL N’ALLAIT PAS ARRÊTER AVANT D’AVOIR PARCOURU LA MOITIÉ DU CHEMIN.

LES VRAIS LEADERS VOIENT PLUS LOIN ET SONT PRÊTS POUR TOUTES LES CONDITIONS. Pour atteindre le sommet, il faut garder les yeux rivés sur l’avenir. Il faut voir plus loin que la une du jour et comprendre les enjeux qui vous concernent, vous et vos clients. Dans le domaine de l’inflation, Renaissance se concentre sur des solutions qui vous aideront à explorer ce que l’avenir vous réserve. Nous parcourons toute la distance pour que vous puissiez vous concentrer sur le chemin à suivre et vous rendre directement au sommet.

SOLUTIONS D’INFLATION

investissementsrenaissance.ca

1953

Sir Edmund Hillary conquit l’Everest.

MD

Investissements Renaissance est une marque de commerce déposée de Gestions d’actifs CIBC inc.


Relations clientèle Consolider les liens en période difficile

À L’ENDOS DE LA SERVIETTE

Alors, où en sommes nous?

Au fil des années, j’ai beaucoup parlé de l’importance de créer un véritable lien émotionnel avec nos clients, actuels et potentiels. Dans le contexte économique actuel, ce lien est plus crucial que jamais!

La période que nous vivons actuellement comporte son lot d’obstacles et de défis et, de ce fait, de nombreux conseillers ont mis un frein à leurs activités de prospection et d’accumulation d’actifs. Ils préfèrent concentrer leur énergie sur la gestion des relations avec leurs clients existants. C’est une fascinante caractéristique de la nature humaine et cette tendance s’est répétée dans le passé. Lorsque les marchés des capitaux entrent dans une nouvelle phase, nos priorités collectives de conseillers changent également. Les conditions de marché influent sur l’humeur et déterminent notre comportement. Parfois, nous sommes occupés à faire fructifier les actifs, parfois, à protéger des avoirs durement gagnés, parfois nous sommes en quête de revenu et parfois nous sommes pris d’une frénésie de prospection. Et même si cette dynamique en constante évolution définit véritablement notre vie professionnelle, la période que nous vivons semble quelque peu différente. Récemment, plusieurs professionnels des placements extrêmement productifs m’ont avoué leur totale perplexité face aux conditions actuelles. Même leurs clients les plus matures, qui comprennent la nécessité de rester axé sur le long terme, commencent à perdre patience. Et, à mesure que nous parviennent les effarantes nouvelles sur la dette mondiale et autres indicateurs d’incertitude économique, la liste des arguments en défaveur du placement s’allonge.

6 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

Après le quasi-cataclysme de 2008 et ce qu’il serait tentant de désigner une « fausse » reprise, nous nous trouvons aujourd’hui face à trois réalités convergentes : 1

Une crainte et une méfiance généralisées à l’égard des marchés boursiers

2

Des taux historiquement bas sur le marché des obligations

3

Un marché au comptant qui nous coûtera de l’argent en termes réels

Il est vrai que les difficultés économiques n’ont rien de nouveau. Nous avons tous traversé des périodes sombres ponctuées de krachs boursiers, de marchés baissiers historiques et de consolidations ponctuelles. Mais, si vous vous souvenez bien, en parallèle de ces épreuves et péripéties, bien souvent, les marchés obligataires et au comptant offraient des solutions de rechange efficaces.

Quand nous nous trouvons dans une situation inextricable, nous avons tendance à réagir en êtres humains : frustration grandissante, montée d’angoisse et impuissance. Il ne suffit pas toujours de dire à nos clients que l’indice S&P 500 a atteint des sommets inégalés depuis cinq ans ou de leur présenter des articles annonçant une amélioration des bénéfices. Les marchés sont gouvernés par la peur, l’avidité et toute émotion intermédiaire, y compris la léthargie. Dans le contexte actuel, des signes de solidité des données économiques fondamentales n’entraînent pas automatiquement des décisions de placement judicieuses de la part de nos clients. Le contexte actuel exige une approche émotionnelle délicate. Au bout du compte, notre travail consiste à prospecter, à trouver des clients… et à les garder. Le principe sous-jacent étant la nécessaire fonction de gestion de portefeuille.


En tant que professionnels des placements inscrits, nous avons facilement accès à une vaste gamme de produits, processus et systèmes, conçus pour faciliter la gestion des actifs. Si nous ajoutons à cela une connaissance élémentaire de la théorie de portefeuille, de la répartition de l’actif et des principes du placement éclairé, nous pourrions très rapidement reproduire les antécédents de certains des meilleurs experts de la planète. Cette réalité n’enlève rien au savoir-faire spécialisé de certains conseillers. Il s’agit de rappeler qu’il existe une foule d’outils pour vous simplifier la tâche. Malheureusement, cette vaste gamme d’outils n’est pas d’une grande utilité pour la gestion des états d’âme. Fait ironique, la véritable difficulté ne réside pas tellement dans les aspects techniques de la gestion de patrimoine, mais plutôt dans la subtile gestion de la nature humaine. La nature humaine peut être la pire ennemie de la réussite en placement, mais elle reste l’essence de ce que nous sommes et doit par conséquent être prise en compte dans la matrice de communication avec nos clients.

PROCESSUS

DE

Dans notre travail de conseiller, qui est axé sur les relations d’affaires, une des plus belles compétences que nous puissions acquérir est la capacité à passer librement et facilement dans la « deuxième position perceptuelle », avec nos clients. Quand nous passons à la deuxième position, nous faisons passer notre propre personne au second plan pour nous mettre à la place de notre interlocuteur. Nous imaginons ce que doit ressentir ce client, étant donné son histoire personnelle, sa situation familiale, sa profession, ses moyens financiers et ses difficultés. Lorsque cet exercice est pratiqué avec conviction, il procure une profonde compréhension de l’état émotionnel de la personne et de ses besoins particuliers.

« ...consolider vos relations, car vos clients découvriront votre capacité à vous mettre élégamment à leur place »

PERCEPTION Ce processus exige simplement que nous prenions la décision de passer en deuxième position perceptuelle et de pratiquer cet exercice régulièrement, aussi bien avec nos clients qu’avec d’autres personnes. Ce faisant, non seulement vous comprendrez mieux les besoins de vos clients, mais vous commencerez aussi à consolider vos relations, car vos clients découvriront votre capacité à vous mettre élégamment à leur place.

NOUSMÊMES

LE CLIENT

PREMIÈRE POSITION PERCEPTUELLE

DEUXIÈME POSITION PERCEPTUELLE

vos besoins

meilleure compréhension

les besoins du client

En décidant de vous mettre pleinement à la place de vos clients, vous aurez accès à leur expérience personnelle, ce qui vous permettra de communiquer en faisant appel à l’empathie.

Pour nombre d’investisseurs, rien n’égale un conseiller en placement chevronné qui maîtrise l’art de l’attention personnalisée.

Utiliser les positions perceptuelles pour mieux comprendre Les conseillers sont humains, eux aussi. Durant les périodes prolongées d’incertitude, il arrive que nous soyons accaparés par nos propres difficultés. Mais parfois, il faut se secouer pour se remettre en selle et s’efforcer de redécouvrir ce que vivent nos clients. La plupart d’entre nous consacrent la majeure partie de leur journée à ce que l’on appelle la « première position perceptuelle ». Dans cette position, une personne est pleinement consciente de ce qu’elle voit, de ce qu’elle entend et des émotions qu’elle ressent. Dans ce cas, nous sommes presque exclusivement centrés sur nos propres besoins et désirs et donc, sur nous-mêmes. Naturellement, de par sa nature même, la première position laisse peu de place à l’empathie ou à la compassion.

Grant Shorten est directeur, Analyses stratégiques à Investissements Renaissance. Il donne une foule de conseils et de stratégies qui seront efficaces auprès de vos clients et qui auront une incidence immédiate sur vos activités.

www.investissementsrenaissance.ca/fr/

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 7


L A

C R O I S É E

D E S

C H E M I N S

LES DÉCISIONS

ACTUELLES À L’ÉGARD DU REVENU

De nos jours, 51 % des actifs des investisseurs canadiens sont investis dans des placements équilibrés, à revenu fixe ou dans des instruments du marché monétaire. Lorsqu’on compare cette situation à celle qui prévalait il y a 12 ans, il s’agit d’un bond de 50 % vers des actifs plus sûrs*. Cette ruée vers des actifs perçus comme « sûrs » comporte des risques intrinsèques que les investisseurs ne peuvent plus se permettre d’ignorer.

8 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE


L’incertitude devient la nouvelle certitude

Des aperçus spéciaux de :

Compte tenu des sombres perspectives économiques mondiales et d’une volatilité des marchés encore jamais vue, il n’est pas étonnant de voir s’accroître le scepticisme. Au final, de nombreux investisseurs restent sur la touche et misent sur les CPG et les obligations en se raccrochant aux méthodes de placement traditionnelles pour protéger leur capital. Toutefois, comme elles sont confrontées à des taux d’intérêt qui atteignent des niveaux historiquement bas, les méthodes de placement traditionnelles à revenu fixe ont perdu leur efficacité d’antan. En fait, si l’on tient compte de l’inflation, le rendement réel de ces placements est susceptible d’être faible ou même négatif.

« Nous avons observé une hausse importante des prix des obligations. Celle-ci a commencé en septembre 1981 et s’est poursuivie jusqu’à ce jour » déclare Barry Morrison, gestionnaire du Fonds de revenu élevé Millénium Renaissance et chef de la direction de Morrison Williams Investment Management. « Lorsqu’on regarde les États-Unis et l’Angleterre, on constate que les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas depuis 284 ans. C’est du jamais vu, mais le problème se situe au niveau du rendement typique de l’obligation moyenne qui est de 2,29 % de nos jours; cette tendance ne va pas se résorber à l’avenir. »

« ...mais le problème se situe au niveau du rendement typique de l’obligation moyenne qui est de 2,29 % de nos jours; cette tendance ne va pas se résorber à l’avenir. » Barry Morrison Ces faibles rendements mettent en péril l’apport de revenus pour la population vieillissante du Canada. Comme le montre le graphique 1, il y a 12 ans, les investisseurs n’avaient besoin que de 800 000 $ d’économies pour générer un revenu annuel de 50 000 $ en investissant dans les obligations du Trésor américain à 10 ans. Aujourd’hui, il faut posséder des économies de 3,3 millions de dollars – quatre fois plus qu’il y a 12 ans – pour générer ce même revenu de 50 000 $. Faibles taux = revenu inférieur Actif nécessaire pour procurer un revenu de 50 000 $ 3,3 M$

(en M$)

3,5

Barry Morrison

Patrick O’Toole

Patrick Bradley

Le besoin de solutions d’apport de revenus plus importants est plus criant que jamais. Pour leur part, les investisseurs doivent repenser à la fois leurs stratégies et leur comportement à l’égard du risque. Patrick O’Toole, vice-président, Titres à revenu fixe mondiaux, Gestion globale d’actifs CIBC, et cogestionnaire du Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance estime pour sa part que « les anciennes méthodes de placements dans les obligations (fractionnement 60/40, portefeuille d’obligations échelonnées, etc.) ne fonctionnent pas. Nous devons repenser ces anciennes méthodes; la crise du crédit a d’ailleurs accéléré une partie de cette réflexion ». « Nous sommes dans un environnement qui deviendra de plus en plus volatil, que ce soit pour les actions ou les obligations, affirme-t-il, mais cela ne vous empêche pas de vouloir bénéficier des retombées de vos placements davantage que dans le passé. Vous n’êtes pas tellement préoccupés par la croissance; vous êtes préoccupés par la stabilité et un peu plus par la sécurité. Enfin, vous voulez obtenir un certain rendement pour votre placement. Il s’agit d’un nouveau contexte. » Nous avons atteint la croisée des chemins. Le moment est venu de prendre une décision : suivre le chemin du revenu « traditionnel » ou emprunter une nouvelle route.

L’occasion est là Une nouvelle approche s’avère nécessaire pour réussir à générer un revenu, gérer le risque et surpasser l’inflation. Il ne s’agit pas d’un objectif facile à atteindre. Les conseils professionnels deviennent plus importants que jamais pour la plupart des investisseurs qui n’ont pas d’accès direct au marché, qui n’ont pas le temps ou la volonté de s’en occuper, qui ne possèdent pas les outils de recherche nécessaires et n’ont pas une vision globale des marchés. Tous ces éléments sont essentiels pour repérer de nouvelles occasions d’apport de revenus.

3,0

Passer le monde au crible pour trouver le meilleur rendement

2,5

« De nos jours, il est difficile de croire qu’un placement dans les obligations d’État est automatiquement un placement sûr », explique Patrick Bradley, cogestionnaire du Portefeuille optimal de revenu Renaissance et membre de l’équipe Revenu fixe mondial chez Brandywine Global Investment Management.

2,0 1,5 1,0

0,8 M$

0,5 0,0 31 juillet 2000

31 juillet 2012

Sources : département du Trésor américain, Bloomberg. Calculs fondés sur le taux des obligations du Trésor américain à 10 ans.

La question est la suivante : comment séparer le bon rendement du mauvais? « En tant que gestionnaires d’obligations mondiales, explique-t-il, nous possédons les ressources nécessaires pour repérer les titres de crédit à rendement supérieur les plus solides partout dans le monde et laisser de côté ceux que nous ne considérons pas comme une bonne occasion ou que nous croyons à risque ». INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 9


Augmenter le rendement par la diversification des actifs à revenu fixe

Aller au-delà du revenu traditionnel

Patrick O’Toole estime qu’une nouvelle méthode à l’égard des placements à revenu fixe est nécessaire. « Je pense que les conseillers et les investisseurs doivent diversifier leurs titres à revenu fixe, comme ils le font pour les actions », affirme-t-il.

Titres à revenu traditionnels CPG, obligations gouvernementales Titres à revenu de base canadiens Actions à dividendes, obligations de sociétés

« Je pense que les conseillers et les investisseurs doivent diversifier leurs titres à revenu fixe, comme ils le font pour les actions » Patrick O’Toole

Autres titres à revenu canadiens Obligations à rendement élevé, actions privilégiées Titres à revenu de l’extérieur du Canada Obligations étrangères, dividendes mondiaux

« Achetez des fonds d’obligations ordinaires, ajoute-t-il, mais penchez-vous aussi sur les fonds d’obligations de sociétés, les fonds d’obligations à rendement élevé, les fonds d’obligations à rendement réel. Il y a plusieurs instruments à voir de près sur le marché pour tenter d’augmenter le rendement de vos placements et améliorer votre situation, y compris la planification de la retraite. » Avec le resserrement du crédit bancaire, plusieurs entreprises mobilisent du capital sur le marché des obligations de sociétés. Par conséquent, pour les investisseurs avides de rendement, les obligations de sociétés offrent des rendements invitants soutenus par des bilans solides. Avantages d’un accès professionnel au marché Patrick O’Toole croit que les gestionnaires professionnels apportent une valeur certaine en repérant des titres de qualité et en y investissant. « Nous pouvons avoir accès à des titres à revenu fixe beaucoup plus facilement qu’un investisseur particulier pourrait le faire, par exemple. » « La grande majorité des émissions de sociétés consistent en de nouvelles émissions d’obligations de sociétés. Elles sont achetées par des investisseurs institutionnels qui sont des joueurs importants comme nous, et nous avons tendance à mettre de l’avant une nouvelle émission. J’entends par là que nous allons essayer de déterminer les modalités de l’émission, aussi bien l’écart ou le coupon que l’investisseur reçoit sur cette obligation au final. Être un gestionnaire institutionnel important représente, je crois, un avantage sur le marché canadien. »

Rendements en dividendes plus intéressants que jamais La crise financière de 2008 a amené de nombreuses entreprises à assainir leurs bilans et à réduire leurs dettes. Actuellement, bon nombre de ces entreprises sont en bonne santé financière et versent de solides dividendes. « Je pense que le marché offre actuellement des occasions incroyables en ce qui concerne les rendements en dividendes d’entreprises bien dirigées », affirme Barry Morrison. « Dans une méthode axée sur le revenu de dividendes, vous achetez un portefeuille diversifié de titres que nous surveillons de près à tout moment afin d’en éliminer les mauvais placements. Au fil du temps, votre capital augmente et vous avez beaucoup plus d’argent au moment voulu. Les dynamiques des deux approches s’opposent. D’une part, le capital et les dividendes qui sont en croissance; de l’autre, un revenu fixe et une position fixe pour le capital. »

C’est le temps de prendre la bonne décision de revenu Dans la réalité actuelle de faible croissance et de faible rendement, les investisseurs qui se tournent vers des titres de revenu traditionnels, tels que les CPG et les placements en espèces, ne seront probablement pas en mesure de combler leurs besoins et d’atteindre leurs objectifs de retraite. Investissements Renaissance reconnaît que les investisseurs doivent *Source : Investor Economics

Commencez dès aujourd’hui vos propres discussions à l’égard du revenu avec vos clients en vous procurant votre trousse d’outils Investissements Renaissance. Visitez decisionderevenu.ca ou téléphonez 1-888-888-3863.

VOTRE TROUSSE D’OUTILS POUR LES DÉCISIONS RELATIVES AU REVENU 10 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

Guide détaillé à l’intention des conseillers

Lettre à l’intention des clients

Présentation à l’intention des clients

Vidéo à l’intention des clients

Vidéo > À la croisée des chemins : les décisions actuelles à l’égard du revenu

Outils de vente sur les solutions actuelles à l’égard du revenu

Suivi pour un séminaire


s’adapter et travailler avec leur conseiller pour naviguer avec succès dans cette nouvelle réalité en ce qui a trait au revenu. Quelle que soit la tolérance au risque de vos clients, il existe plusieurs manières de générer un revenu, y compris la diversification des titres à revenu fixe, les fonds de revenu d’actions et les placements à l’abri de l’inflation. Notre gamme complète de solutions de revenu peut être adaptée pour satisfaire à la fois le goût du risque des clients et leurs besoins.

EFFICIENCE FISCALE ET REVENU D’INTÉRÊT NE SONT PLUS CONTRADICTOIRES Jamie Golombek

GESTIONNAIRES EnDirect Accédez aux experts quand vous le voulez

Accédez aux experts quand vous le voulez

Écoutez les courtes balados de nos experts cités dans cet article, y compris : www.conseiller.ca/endirect

Les investisseurs cherchent depuis des années une façon fiscalement avantageuse d’investir dans des titres à revenu fixe à l’extérieur d’un régime enregistré.

Barry Morrison Morrison Williams Investment Management

Balado > Apprivoisez l’instabilité

Nous nous sommes donc adressés aux alchimistes d’Investissements Renaissance qui ont élaboré une stratégie permettant de réaliser des gains en capital et d’investir dans un portefeuille d’obligations de sociétés sous-jacent diversifié et géré par des professionnels, qui offre un avantage fiscal pour les investisseurs.

Patrick Bradley Brandywine Global Investment Management

Balado > Petit tour du monde des obligations souveraines

Grâce à des ententes de vente à terme, le Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance vise à produire et à verser une distribution mensuelle avantageuse sur le plan fiscal, qui sera considérée comme un gain en capital et non comme un revenu ordinaire.

Patrick O’Toole Gestion globale d’actifs CIBC

Balado > Migration vers les actifs à risque

Présentés par

Comme l’indique l’exemple, un investisseur ontarien imposé à un taux marginal maximal de 46,41 %, qui investit dans le Fonds et reçoit un rendement de 3 % avant impôt obtiendrait un rendement de 1,92 % après impôt et après déduction des frais liés aux ententes de vente à terme si le revenu est versé sous forme de gains en capital. En revanche, son rendement ne sera que de 1,61 % si le même rendement avant impôt est imposé comme des revenus d’intérêt. Il s’agit d’un avantage fiscal de près de 20 %.

Un exemple du traitement fiscal des revenus en intérêts et des gains en capital Rendement avant impôt

3%

4%

5%

3%

4%

5%

Impôt sur le revenu

1,39 %

1,86 %

2,32 %

Rendement net après impôt

1,61 %

2,14 %

2,68 %

2,50 %

3,50 %

4,50 %

Impôt sur les gains en capital

0,58 %

0,81 %

1,04 %

Rendement net après impôt

1,92 %

2,69 %

3,46 %

Scénario – revenu d’intérêt Revenu d’intérêt gagné 1

Scénario – gains en capital Gains en capital nets avant impôt2 1

1 Suppose un taux d’imposition de 46,41 % sur les revenus d’intérêt et de 23,20 % sur les gains en capital (taux le plus élevé en Ontario pour 2012, sans tenir compte de la surtaxe sur les revenus élevés proposée dans le budget provincial de l’Ontario de 2012). 2 Le rendement des gains en capital nets avant impôt est présenté après déduction des frais associés aux ententes de vente à terme utilisées dans la structure. Un placement dans le Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance comporte des risques, y compris des risques à l’égard du traitement fiscal des rendements produits. Pour plus d’information concernant ces risques, veuillez consulter le prospectus simplifié. Des frais de contrepartie sont associés à l'entente de vente à terme.

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 11


LES DÉCISIONS ACTUELLES À L’ÉGARD DU REVENU

Décisions à l’égard du revenu dans le contexte actuel Le moment est venu d’adopter une nouvelle approche

SOLUTION CLÉ DE PLACEMENT

La ruée vers les « valeurs sûres » en période de volatilité des marchés ne permet plus d’obtenir un revenu suffisant pour atteindre les objectifs de retraite, gérer le risque et neutraliser l’inflation. Partez en quête de nouvelles sources de revenus pour répondre aux besoins de vos clients en termes de revenu, de stabilité et de croissance :

Portefeuille optimal d’avantages sur l’inflation Renaissance Diminution du risque

Cadre de référence adaptable pour s’orienter sur le marché actuel des titres à revenu

Atténuation de l’inflation

Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance

Portefeuille optimal de revenu Renaissance

Fonds de revenu élevé Millénium Renaissance

Fonds de revenu à court terme Renaissance Revenu avantageux sur le plan fiscal Revenu prudent

Revenu de base

Revenu amélioré

Cadre de référence De base

Revenu et prudence

Revenu accru

Protection contre l’inflation

Objectif

Procurer un revenu fiscalement avantageux, une appréciation du capital, une faible volatilité et une protection contre l’inflation

Procurer un flux régulier de revenus tout en réduisant le risque, pour les investisseurs plus prudents

Offrir des occasions d’accroître le revenu, à partir de sources de revenus diversifiées et fiscalement avantageuses

Offrir une protection contre l’inflation tout en assurant une diversification au moyen d’actifs non traditionnels

Solution

Portefeuille optimal de revenu Renaissance

Fonds de revenu à court terme Renaissance

Fonds d’obligations de sociétés à rendement en capital Renaissance et/ou Fonds de revenu élevé Millénium Renaissance

Portefeuille optimal d’avantages sur l’inflation Renaissance

Z

Si vous désirez faire profiter vos clients de cette solution et souhaitez un complément d’information, communiquez avec votre représentant Investissements Renaissance.

12 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE


Être à l’écoute MERCI À CEUX QUI NOUS ONT OFFERT LEUR SOUTIEN

Sans le soutien de conseillers comme vous, Investissements Renaissance n’aurait pas le privilège d’aider tant de Canadiens à atteindre leurs objectifs financiers. Nous vous présentons un des spécialistes exceptionnels avec qui nous sommes très fiers de travailler. Ce que j’aime dans notre secteur Ce travail me procure une liberté totale. Selon moi, ce qui fait qu’un client potentiel devienne concrètement un client, c’est le travail acharné, la patience et l’engagement de procurer à mes clients un service qui dépasse leurs attentes. Pour tous ces éléments, c’est moi qui décide. Mes résultats sont le fruit de mes efforts. Une autre raison pour laquelle j’aime ce travail, c’est que je peux bâtir ma clientèle en offrant des services personnalisés. Je peux mettre l’accent sur ce qui, selon moi, sera le plus avantageux pour ma clientèle. Ce travail m’accorde de la souplesse qui me permet de suggérer des solutions avec lesquelles je suis confiant qu’elles rencontreront les besoins propres de mes clients. Enfin, j’aime rencontrer de nouvelles personnes, comprendre leurs besoins et travailler étroitement avec eux pour répondre à leurs besoins à l’aide d’un plan financier complet, qui peut comprendre un portefeuille, des solutions d’assurance et d’autres produits financiers, que je peux me procurer chez mes partenaires de Renaissance. Comment je prépare et dirige les rencontres avec les clients afin qu’elles soient productives Mon équipe et moi suivons de près les portefeuilles de nos clients et sommes constamment à l’affût de l’actualité. Afin d’offrir un service de qualité supérieure à nos clients, nous préférons être proactifs. Si nous repérons une occasion ou une idée qui pourrait s’avérer avantageuse pour un de nos clients, je vais fixer un rendez-vous avec lui. Cette approche nous permet de discuter avec le client de l’évaluation de son portefeuille et de lui suggérer de nouvelles idées et stratégies. Le résultat est un client qui participe et qui est en confiance. La conjoncture économique entraîne une forte volatilité des marchés financiers. En étant proactifs avec nos clients, nous les aidons à être plus sereins concernant leurs placements. Ce que je fais pour donner une première impression favorable aux clients potentiels La première rencontre avec un client potentiel est la plus importante. Elle nous permet de faire connaissance et pour moi, c’est l’occasion de déterminer ses besoins. Exception faite d’une page de présentation de notre équipe, je ne

prépare aucun document pour une première rencontre. Mon but est d’être pleinement à l’écoute des besoins du client potentiel. L’écoute, c’est essentiel. Meilleur conseil pour acquérir de nouveaux clients Le meilleur conseil pour recruter des clients et les conserver, c’est de toujours être soi-même, sincère, transparent et capable de sortir des sentiers battus. Il n’y a pas de formule établie pour le placement. Les clients veulent une efficience fiscale, un faible risque et un plan financier intégré qui répondra à tous leurs besoins. Au fil des années, je me suis rendu compte que chaque client est unique. Il est donc important de comprendre les besoins et la tolérance de chacun. Aussi, vous ne pouvez pas répondre à tous les besoins de tout le monde. Il est donc important de déterminer le profil des clients avec qui vous aimeriez travailler. C’est plus difficile au début, car vous vous sentez contraints de bâtir votre clientèle. Cependant, refuser des clients peut vous aider à faire croître votre clientèle à partir d’un noyau existant qui possède une attitude positive. Ceci permet de créer une clientèle loyale ainsi qu’un cercle d’importantes sources de référence. Ce que j’offre au marché local et à mes clients Ces dernières années, nous avons dû composer avec une conjoncture très difficile. Nous ne pouvons pas maîtriser les marchés financiers ou l’incertitude politique. Nous devons donc mettre l’accent sur ce qui est de notre ressort, c’est-à-dire la planification et la construction de portefeuilles à faible risque, fiscalement avantageux et un niveau élevé de service à la clientèle. Il faut toujours être proactif. C’est mon engagement envers mes clients. Passe-temps préférés Je pratique le yoga et les sports d’équipe, et je passe du temps en famille. Ce dont je ne saurais me passer durant une rencontre avant un client Un stylo et un calepin! J’aime prendre des notes.

Darren Carmosino

Société : CIBC Wood Gundy Années au sein du secteur : 14 Nombre de personnes dans l’équipe : 3

Filomena Catallozzi Rizwan Moorji

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 13


Décembre le mois des réceptions des fêtes!

14 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

Pour entretenir vos relations d’affaires les plus précieuses, tenez une réception des fêtes en décembre. Voici quelques conseils pour une réception réussie, qui fera l’envie de tous.


Planifiez vous-même la réception La planification d’un événement pour vos clients peut sembler une tâche énorme, surtout la première fois. À l’instar de tout autre projet important, toutefois, elle peut être répartie en quelques étapes faciles à gérer. Peu importe le nombre de courriels, textos ou gazouillis que vous transmettez, si vous voulez établir et entretenir d’étroites relations avec vos clients, vous devez les rencontrer en personne à l’occasion. La tenue d’un événement saisonnier permet d’avoir des entretiens sincères et ininterrompus, ce qui donne aux clients le sentiment d’être vraiment importants. Planifiez un événement chaleureux en décembre, qu’il s’agisse d’un cocktail, d’un déjeuner ou dîner ou d’une réception très animée. C’est la période de l’année où vous pouvez mettre l’expansion des affaires de côté pour vous concentrer sur l’établissement de relations, l’amélioration de votre réputation et la création d’un climat « de paix et de bonne volonté » avec vos clients.

Un événement qui se démarque Les activités sociales étant nombreuses en décembre, les gens choisissent avec soin les événements auxquels ils participeront. Assurez-vous que votre événement figure sur la liste de vos clients en offrant un divertissement hors du commun. Avant de commencer à planifier, pensez à vos invités. Qu’aiment-ils le plus? Devriezvous inviter aussi leurs enfants? Préféreraient-ils une soirée d’apparat ou décontractée? Réfléchissez à l’ambiance que vous voulez créer et à l’impression que vous voulez laisser. Un dîner servi à table convient pour un groupe restreint de personnes qui se connaissent bien, mais si vous voulez que vos clients se mêlent aux autres invités pour discuter, un cocktail est sans doute un meilleur choix. Voici quelques conseils pour que votre réception se démarque des autres durant les fêtes : divertissez vos invités à l’aide d’écrans interactifs (activités brise-glace, devinettes) et de jeux (Guitar Hero). Servez des aliments et boissons sortant de l’ordinaire : gastronomie moléculaire, stations interactives, comptoir de fruits de mer ou cocktails spéciaux. Au lieu de desserts, prévoyez une station libre-service de coupes glacées. Pour inciter les gens à accepter votre invitation, prévoyez un tirage au sort, une vente aux enchères silencieuse, des cadeaux saisonniers, des sacs de surprises ou invitez également les conjoints et les enfants. CONSEIL : Assurez-vous d’inclure des détails sur la nourriture servie et les cadeaux publicitaires dans votre invitation. Plutôt que de transmettre l’invitation de groupe habituelle par courriel, envoyez une invitation colorée tirée des sites www.evite.com ou www.punchbowl.com. Les deux sites sont gratuits et vous pouvez personnaliser votre invitation, télécharger votre liste d’invités et transmettre le tout en moins d’une demi-heure. Vous pouvez aussi faire une excellente impression en envoyant par la poste de belles cartes d’invitation : consultez des modèles sur le site www.vistaprint.com ou faites affaire avec un imprimeur ou un designer graphique de votre région.

1. Dressez la liste de vos invités. Invitez des clients de longue date, des collègues, des employés et des clients éventuels. Une réception est un excellent moyen de remercier vos clients pour les affaires qu’ils vous ont confiées durant l’année. L’ambiance décontractée vous permet de passer du temps librement avec des gens que vous aimeriez connaître davantage. CONSEIL : Plus vous inviterez de gens, mieux ce sera. 2. Choisissez un endroit et une date. Lorsque vous savez à peu près combien de personnes assisteront à votre réception, choisissez un endroit approprié et facile d’accès. Dressez une courte liste de vos endroits préférés, téléphonez pour demander les meilleures dates et heures disponibles et réservez dès que possible; les restaurants affichent complet rapidement durant cette période de l’année. CONSEIL : N’oubliez pas de vous assurer que vos invités pourront trouver l’emplacement facilement et s’y rendre. 3. Déterminez le thème de la soirée, le cas échéant. Si un cocktail semble trop simple, songez à une soirée « Feliz Navidad » dans un restaurant mexicain ou à un « 5 à 7 », une activité populaire où l’on sert vins et hors-d’œuvre, mais qui permet aux invités de rentrer chez eux pour le souper. CONSEIL : Votre réception pourrait être axée sur une activité : la visite d’une galerie, une soirée « cours sur les cocktails » ou « cours de cuisine », une dégustation de champagne, de bière ou de vin. 4. Envoyez vos invitations par la poste ou par courriel. 5. Si nécessaire, choisissez un menu et commandez à l’avance. Certains établissements permettent de commander les hors-d’œuvre à l’avance, vous laissant ainsi libre de passer la soirée à discuter avec vos invités au lieu de choisir et de commander. Si vous invitez beaucoup de personnes à un dîner servi à table, demandez au restaurant de présenter aux invités un mini-menu sans prix. Les gens seront ainsi plus à l’aise de commander et le dîner dans un endroit public ressemblera davantage à une réception privée. CONSEIL : Assurez-vous que vos invités ont accès à un vestiaire et qu’un verre de bienvenue, préparé à l’avance, leur est servi immédiatement. 6. Arrivez tôt pour accueillir vos invités. Peu importe ce que vous planifiez, n’oubliez pas de respecter les goûts, les intérêts et le niveau de confort de vos invités. CONSEIL : Répondez aux besoins de vos invités et votre soirée sera un succès. INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 15


Consignes de base pour les réceptions Tenir une réception est déjà stressant en soi, mais lorsqu’il s’agit de vos clients les plus importants, cela peut devenir paniquant… et l’hôte ne devrait jamais avoir l’air paniqué. Si vous avez tout planifié soigneusement, vous ne devriez avoir aucun souci durant la réception, sinon celui de vous assurer que vos invités s’amusent. Si un petit problème surgit, réglez-le rapidement, souriez et poursuivez. Passez du temps avec chacun, serrez les mains cordialement et ne soyez pas trop à cheval sur les principes. La courtoisie est plus importante que les règles à suivre pour les mouchoirs et les ustensiles à utiliser.

Bien sûr, il y a quelques règles à suivre. Voici les 10 principales consignes à respecter pour une réception d’affaires.

16 INVESTISSEMENTS RENAISSANCE

1

Soyez ponctuel

2

Portez vos meilleurs vêtements d’affaires

3

Envisagez un mot de bienvenue (au plus 30 secondes) pour remercier vos clients de leur fidélité, d’une excellente année, etc.

4

Assurez-vous que tous les membres de votre équipe connaissent les noms et titres de vos invités ainsi que leurs réalisations durant l’année écoulée

5

Circulez et parlez aux gens auxquels vous ne vous adressez pas habituellement

6

Consultez les nouvelles sectorielles et générales pour avoir des sujets de discussion

7

Le sujet préféré de la plupart des gens est eux-mêmes; si vous éprouvez des difficultés à entamer une conversation, posez des questions aux gens sur leur vie personnelle

8

Limitez le réseautage, il s’agit d’une fête

9

Soyez attentif, demandez aux gens s’ils veulent boire ou manger quelque chose

10

Assurez-vous de consacrer quelques minutes à chaque invité


Pour un cerveau en pleine forme Lettres mélangées – Remettez les lettres ci-dessous dans le bon ordre pour former des mots se trouvant dans l’article aux pages 8 à 11.

Sudoku – Remplissez le casse-tête sudoku afin que chaque rangée, colonne et boîte de 3 cases par 3 cases contienne les chiffres de 1 à 9 une seule fois.

1

1. cstfai 2. citispsmece

5

6

2

3. dniiséoc 4. veuern 5. incracoess

5

4

3

1

2 9

3

4

6

7 2

6. teatrrei

7

8

5

7. iraetnetd 8. iptlaac 9. rigaalnm

5

2

6

9 4 2

10. teitsr

1 4 Source : 4puz.com

Encerclez les différences – Pouvez-vous trouver les cinq différences entre les images ci-dessous?

Vérifiez vos réponses à l’adresse www.investissementsrenaissance.ca/magazine/reponses

INVESTISSEMENTS RENAISSANCE 17


Pour en savoir davantage sur la façon dont Investissements Renaissance peut vous aider vous et vos clients, visitez le site www.investissementsrenaissance.ca ou appelez au 1888 888-3863.

À L’USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Investissements Renaissance et les portefeuilles Axiom sont offerts par Gestion d’actifs CIBC inc. Le présent document a été préparé à l’intention des spécialistes en placements uniquement et ne doit pas être diffusé au grand public. Il est fourni à titre indicatif seulement et ne vise pas à donner des conseils de placement ni des conseils juridiques ou fiscaux. Ce document ne peut être reproduit ou distribué, en totalité ou en partie, sans le consentement formel écrit d’Investissements Renaissance. MD Axiom, Portefeuilles Axiom et Investissements Renaissance sont des marques déposées de Gestion d’actifs CIBC inc.


NOUVELLES BALADOS dans Conseiller.ca

GESTIONNAIRES EnDirect

ACCUEIL

CATÉGORIE

S

BALADOS

ʝ ez l’instabilit  Apprivois iams rison Will orrison, Mor Par : Barry M t en anagem Investment M tenant Écouter main

es du monde d   Petit tour s e souverain obligations Global e in yw nd Bradley, Bra Par : Patrick t en em ag an M Investment tenant Écouter main

fs vers les acti  Migration à risque  bale , Gestion Glo O’Toole Par : Patrick C IB d’actifs C

tenant Écouter main

plus rÊcents Thèmes les

es Tous les thèm

ACCÉDEZ AUX EXPERTS QUAND VOUS LE VOULEZ. Comment prendre la bonne dÊcision à l’Êgard du revenu pour les clients dans ces conditions de faibles taux? t $  PVSUFTCBMBEPTQFSUJOFOUFTEF gestionnaires de portefeuille t ²  DPVUF[MFTËQBSUJSEFWPUSF appareil mobile ou votre bureau t ²  DPVUF[DFTCBMBEPTEÒT maintenant et plus

PrĂŠsentĂŠ par

$POOFDUF[WPVT

7JTJUF[OPVTĂ‹XXXDPOTFJMMFSDBFOEJSFDU


À COURT DE TEMPS, ILS ONT DONNÉ LEUR 50 %.

LES VRAIS LEADERS NE CROIENT PAS AUX DEMI-MESURES. ILS SE DONNENT À FOND. En affaires comme en sport, certains leaders sont prêts à déployer tous les efforts possibles tandis que d’autres se contentent de faire le minimum. Chez Renaissance, les demi-mesures n’existent pas. Tous les jours, vous et vos clients faites face à de nouvelles réalités économiques. Vous avez besoin d’une société de placement qui comprend que, pour réussir, il ne suffit pas de garder le rythme : il faut aller plus loin encore.

investissementsrenaissance.ca

1972

Le but. Le Canada vainc les Soviétiques.

02001F(201210) MD

Investissements Renaissance est une marque de commerce déposée de Gestions d’actifs CIBC inc.

Crédit Photo: Frank Lennon/Toronto Star


Le conseiller Renaissance