Issuu on Google+

Š illustration de Redouane El Farhaoui

La danse, ma passion

par : Florane


Š illustration de Redouane El Farhaoui


La danse, ma passion par : Florane

-2-


-3-


Prologue

Moi c'est Fanny ! Je fais de la danse depuis mes 3 ans et aujourd'hui j'ai était admise dans une grande école spécialiser dans ma passion à New-York ! Je vais emménager là-bas et laisser malheureusement ma famille et mes amis derrière moi pour me concentrer sur ma future carrière. Sinon moi j'ai 16 ans, je suis blonde aux yeux vert, fine et plus ou moins grande.

© illustration de Redouane El Farhaoui

-4-


Chapitre 1

Le Mardi 1 Septembre, je m'en souviendrais toute ma vie. Ce fut mon premier jour au États-Unis. Le voyage a était super long, je n’avais pas réussi à trouver le sommeil a cause des quelques turbulences qui ont eu lieu. Et oui je flippe quand je prends l'avion, tout le long du trajet j'avais les épisodes de "Lost" qui défilait dans ma tête. Bref ensuite je suis allé directement dans le petit studio que je louais en face de mon école de danse. J'y déposais mes valises puis je décidais d'aller au -5-


supermarché le plus proche pour acheter le minimum: de quoi manger cette semaine, PQ, shampoing, sac poubelle ...etc. La soirée passa vite. A 21h je partis me coucher. Demain était mon premier jour de cour dans cette fabuleuse école ! Il était 6h45 quand je me levée. J'avais tellement d'appréhension sur cette journée: est ce que je serrai en dessous du niveau, est ce que las bas les gens était super snob ou plutôt sympas, est ce que j'allais m'intégrer. Je me prends souvent la tête. Bon fallait que je me prépare ! Je partis dans la salle de bain, pris une douche, me fis une couette haute et me maquilla juste se qu'il fallait. J'enfiler un slim avec une petite chemise et mis un jogg dans mon sac ou cas je commencerais directement les cours de danse. Je ne vous est pas dit le style de danse que je pratiqué; Le classique se n'est pas mon truc, trop cul-cul a mon gout, moi c'est le modern jazz ! Une fois prête je partis en direction de mon nouveau lycée. Arrivé là-bas je me rendis à l'accueil. Le système de l'école était bien trouver. Toute la matinée (de 8h à 12h) nous avions cour normalement puis l'après-midi, cour de danse. A l'accueil on me donna un emploi du temps, puis j’allai à la bibliothèque pour prendre mes livres de cours. Il était maintenant 8h l'heure de commencer les cours.

-6-


Chapitre 2

La sonnerie se faisait entendre quand je passais les portes du bâtiment. Le temps que je sortais mon emploi du temps de mon sac il n'y avait plus personnes dans les couloirs. Ils devaient être super ponctuel dans cette école. Bon j’étais complètement pommer, je ne savais plus ou je devais aller, sur les portes était inscrit des numéros, mais aucun n'afficher les mêmes que sur le bout de papier que je tenais entre les mains. J’entendis du bruit derrière moi et me retournais. Un garçon -7-


plutôt pas mal, grand, brun (le genre Bad-boy si vous voyer) arriva dans ma direction. "-Salut ! T'es nouvelle ici non ?, me dit-il avec un sourire en coin complètement craquant. -Euh ouai et la je suis complètement perdue, lui répondis-je en lui montrant mon emplois du temps. -Fait voir sa. Il me prit ma feuille des mains et l'observa un instant. -Tu n'es pas au bon étage, suit moi dit-il en rigolant. Je le suivi donc en joignant mon rire au sien. Apres avoir monté les escaliers, on s'était arrêtés devant une porte. -Voilà c'est là ! M’indiqua t-il comme si je n'avais pas compris. -D'accord merci, mais tu ne vas pas en cour toi ? -Oh j'ai était viré de cour ! -En début de cour, t'es même pas resté 5 minutes dans la classe ! Di-je étonnée -On se voit plus tard ! -Attend et ton nom c'est quoi ? -Ben. Il partit et moi je rentrais dans la salle. A peine j'ouvris la porte que tout le monde tournaient la tête dans ma direction. -Euh... Bonjour, excuser moi pour mon retard.-Tu es la nouvelle c'est sa ? Vas t'asseoir, il y a une table de libre au fond de la classe. Je ne répondis rien et alla donc m'installer au fond de la salle. L'heure passa rapidement, et a la sortie de la classe une jeune fille vint a ma rencontre. -Salut, moi c'est Angie ! Ta besoin d'aide pour trouver ton prochain cour ? Me proposa t-elle gentiment. -Oui merci. Et moi c'est Fanny ! Je lui montrais donc mon emploi du temps, j'avais histoire des arts. -8-


-C'est a cet étage, la troisième porte a droite. Si tu as un problème ou quoi que se soit je suis là, ah et sa te dit de manger avec moi a la cafet cet après-midi ? Dis-donc, elle était tes sympas cette fille. -Pas de problème, je t'attendrais devant alors. Je te laisse, je n'ai pas envie d'arriver une fois de plus en retard. -On se voit tout à l'heure ! Puis je me diriger en directions de mon prochain cour. Les gens était sympas ici, et je réussi à passer le reste de la journée sans arriver en retard en cour. Il était 12h05 quand j'attendais Angie devant la cafet'.

-9-


Chapitre 3

lèvre.

Je la vis, qui s'avançait dans ma direction avec le sourire au

-Salut ! Désolée, je suis un peu en retard, le prof de Math nous a un peu retenu, s’excusa t-elle. -10-


-Pas de souci. Nous nous avançâmes vers la grande porte de la cafétéria, Angie pénétra dans la grande salle en première et moi j’étais derrière elle. La salle était deux fois plus grande que la cafet de mon ancien lycée. Je suivie ma nouvelle amie qui s'installa sur une grande table ou il y avait déjà foule. Elle fit les présentations vite fait ce qui m'alla très bien. Pendant que nous mangions elle m'énuméra les personnes les plus importantes: -Elle c'est Lauryne, le genre de fille frimeuse, qui pète plus haut que son cul. Lui c'est Mathias, le mec parfait: beau, populaire, intelligent... Apres il y a Ben, le beau gosse de l'établissement du genre rebelle, tout se qui fait craquer les filles quoi ! -Oui je le connais, c'est lui qui ma aider pour trouver ma classe quand je suis arrivé en retard. C'est vrai qu'il était très craquant ! - Non ?! Il ta adresser la parole ! Tu en as de la chance toi, dit-elle d'un air rêveur. Je rigolais quand la sonnerie retenti et tout le monde se dirigea vers l'autre partie de bâtiment, celui de la danse. Il y avait plusieurs "classe" comme au collège, Angie et moi étions séparé, et je ne connaissez personnes de mon groupe. Juste un nom qui ne mes plus inconnu grâce a Angie, Mathias. Après mettre changer dans les vestiaires, j'entrais dans cette grande salle, spacieuse et lumineuse grâce à toutes ses fenêtres qui faisait le tour. Il n'y avait pas encore la prof alors je commençais à m'échauffer, quand Mathias vint à ma rencontre. -Tu es la nouvelle venue de France je me trompe ? Me demanda t-il -Euh oui, répondis-je bêtement. -Moi c'est Mathias. -Oui je sais une amie ma parler de toi vaguement, moi c'est Fanny! -Cool, si un jour sa te dit de me parler ou quoi, je te passe mon numéro. Et il me donna, en souriant un bout de papier où il y avait un -11-


numéro inscrit dessus. Je lui rendis son sourire et glissa le bout de papier dans ma veste de survêt'. C'est se moment qu'à choisi la prof pour faire son entré. Le cour de danse était super et j’étais loin d'être en dessous du niveau ! J'attendais Angie devant le bâtiment en sortant des cours. Elle arriva avec une dizaine d'amis à elle et me proposa de les rejoindre dans un pub appelé "The cube" vers 21h pour allé faire la fête comme elle le disait. Comme je n'avais rien de prévu et qu'ici je n'avais pas mes parents sur le dos, j’acceptai sans hésitation. Je rentrais chez moi, pris une douche et passa une heure devant mon armoire pour savoir se que j'allais porter se soir. Au final je me décidai pour une robe noir classique mais ravissante, courte se qu'il fallait et passa dans la salle de bain pour me mettre un couche de far a paupière et une touche de gloss transparent. J'avalais une salade de pates avant de partir en taxi. Arrivée la bas, il y avait déjà Angie et ses amis devant l'entrée. Le videur nous laissa passer et à l'intérieur, il y avait une ambiance de fou ! -Vient on va danser, me proposa Angie. -Pourquoi pas ! Lui répondis-je. Sur la piste j’étais déchainé, je dansais avec toute mon énergie et j'adorais sa. A mon avis c'était ma façon de me défoulais de tout le stress de cette journée pas comme les autres, nouveau lycée, nouveau pays, nouveaux amis. C'est que quand la chanson se termina que je me rendis compte que plusieurs personnes m'observais. Et j'aperçus Ben dans cette foule. Gêner je partis au toilette des filles, je n'aimais pas apporter l'attention sur moi. Angie vint me retrouver dans les toilettes. -J'était ridicule ? Ma robe est tachée ? Pourquoi tout le monde me regarder ? M’inquiétai-je. J’étais complètement affolée à l'idée de mettre ridiculiser. -Mais non, tu dansais bien c'est tout ! Allez viens, j'ai promis a ma mère d'être chez moi avant minuit. -Ok on y va. -12-


Je pris 10 minutes pour trouver un taxi et je rentrais chez moi. J’étais frigorifier j'augmentais le chauffage, et pris l'ordinateur que je posais sur mon lit pour me mettre en web Cam avec Jenna. Je ne vous est pas encore parlez d'elle: Jenna, c'est ma meilleure amie je la connais depuis mes 3 ans et malheureusement elle est resté en France pendant que moi j'aménager ici. Mais je lui avais promis que chaque soir ou presque je la verrais par internet. Mais elle n'était pas connecter. J'allais l'appeler quand je me rendis compte qu'un océan nous séparer et que j'allais surement payer le prix fort, j'attendrais donc demain. Je me rappelai alors le numéro de Matthias qui était toujours dans la poche de ma veste, j'allais le cherché et lui envoya un sms. Moi: Salut c'est Fanny, enregistre mon numéro :D Matthias: J'attendais ton sms (: Moi: T'es pas le genre à douter de toi hein ? Matthias: Non pas trop mdr' Sinon ta journée c'est bien passer ? Un nouveau lycée dans un nouveau pays... Moi: J'ai rencontré une fille elle s'appelle Angie, je ne sais pas si tu la connais mais elle et sympas. Ensuite je t'ai rencontre toi et je te trouve sympas aussi et plutôt mignon :$ ♥ Matthias: Ben sa s'est bien passé alors :p Et merci je te retourne le compliment ♥ Moi: Merci ♥ Bon désolée je te laisse, je suis crever. Matthias: Attend ! Tu mange avec moi demain ? Moi: owiii :3 Matthias: Bonne nuit ♥ Rêve de moi hein ! ;) Moi: J'essayerai de suivre ton conseil ;) Bonne nuit ♥ Et a demain ! Et j'allais me coucher.

-13-


Chapitre 4

Je me reveillai avec un joli petit sms de Matthias qui disait: "Ma première pensée en me réveillant est pour toi, n'oublie pas que ce midi tu manges avec moi ♥" C'est vrai que je n'aimais pas les garçons trop fleure bleue mais j'avoue que cette petite attention était tout simplement adorable. Ce matin j'étais loin d'être en retard et j'en profitais pour écrire la petite synthèse que j'avais en devoir car je n'avais pas pu la faire hier soir. J'arrivais au lycée 10 minutes plus tôt, je m’asseyais donc sur un banc a écouter de la musique avec mon Ipod. Quelques minutes après, je vis arriver Angie, nous discutâmes et je penssai à lui donner mon numéro comme sa la -14-


prochaine fois je pourrai la contacter quand je le voudrai et puis les portes de l'établissement s'ouvraient. Nous nous rendîmes ensuit chacune de notre côté en cour. La matinée a était relativement normal. Ben était en cour d'Espagnole avec moi mais nous nous sommes pas adressée la parole étant donné que j'étais encore,arrivée en retard, qu'il était a l'autre bout de la classe et dès que le cour s'était terminé il avait filé comme une flèche. A part sa comme je le disais normal, j'avais rencontré des gens plus ou moins sympa et je crois que je m'étais fait ma place ici même si s'était encore trop tôt pour le dire, sa ne fait que 2 jours que je suis inscrite. Enfin bref, il était 12h l'heure de mon rendez-vous avec Matthias. J'étais toute excitée, Matthias était beau, intelligent, populaire et très gentil et je ne le connaissais pas encore assez pour vous énuméré ses défauts. Je croisai rapidement Angie devant la cafétéria. -Tu viens manger avec nous ? -Non désolée, j'ai déjà dit a quelqu'un que je mangerais avec lui aujourd'hui, lui dis-je un peu confuse, c'est vrai que je ne l'avais même pas prévenu. -Oh un garçon ? Déjà, dit-elle pas le moins du monde vexée mais plutôt amusée -Oui, lui répondis-je en ne jugeant pas important de mentionné qui était le garçon en question. Puis je partis le sourire au lèvre avec ma bonne humeur habituelle en saluant le peu de monde avec qui j'avais fait connaissance. Je le vis qui m'attendait a une table où il était seul. Super ! Donc je m’avançais dans sa direction avec un sourire a m'en décrocher la mâchoire. -Bonjour princesse me salua t-il en me faisait un baiser sur la joue. Un vrai gentleman pensais-je. Je ne me rendis pas compte que je le -15-


dévisagée debout devant ma chaise sans rien lui répondre. -Tu ne t’assieds pas ?me dit-il inquiet. -Euh, désolée, lui répondis-je en reprenant mes esprits. Puis je m’asseyais un peu maladroitement, je devais avoir l'air complètement idiote. -Tu ne m'as pas encore parler de toi, lui fis-je remarquer. -Toi non plus, contraqua t-il -Un point pour toi, dis-je en rigolant. Que veut tu savoir ? -Commençons par le début, pourquoi t'es tu installée a N.Y ? -Alors je suis venue ici pour la danse, qui est ma passion depuis toute petite. Pour l'instant je vis dans un petit studio pas loin du lycée, tu sais les nouvelles résidences bref ma famille et mes amis sont en France, je ne connais presque personne ici. A moi de te poser une question ! T'es plutôt du genre "mauvais garçon" ou "don-juan intelo" ? -Aucun des deux, je suis bien vu des profs' et des élèves, je suis même plutôt doué en cour. Mais pas don-juan, je n’enchaîne pas les conquêtes les une sur les autres. Et ma plus courte relation est d'un ans. Et nous continuâmes à en connaître un peu plus chaque minutes sur l'un et sur l'autre jusqu'à que la pause déjeuner fut terminer. Nous allions donc en cour de danse ensemble. Pendant le cour en question nous devions se mettre deux par deux pour interpréter un duo sur le thème Roméo et Juliette. Magnifique ! A la sortie des cours, j'était devant le lycée toute seule car Matthias était déjà partit "désolé, j'ai un truc a faire, on se voit demain" disait-il. Puis mon téléphone vibra et je reçu un sms de Ben. -16-


Chapitre 5

Un message de Ben qui disait: "Rejoins moi a 21h au club où on s'est vu la dernière fois. Ben" Je ne savais pas trop quoi faire. Curieuse comme je l'était j'étais sûr a 99% d'aller à son -17-


rendez-vous. Mais le 1% restant est le peu de bon-sens qui me restais. La question était: Serais-je assez idiote pour accepter un rendez-vous d'un inconnu ou presque ? Et la réponse était oui bien-sûr. Arrivé chez moi je décidais d’appeler mes parents. Ils me manquaient et je me moquée du prix de la facture. Ma mère décrocha qu'à la 4ème sonnerie. -Allô ? Fanny ? -Oh Maman ! Sa fais tellement de bien d'entendre le son de ta voix! -Ma petite fille tu me manque beaucoup, sa fait drôle de ne plus te voir à la maison. -Je sais moi aussi je n'y suis pas encore habitué ! Je vais pas rester trop longtemps au téléphone à cause de la distance qui va me coûter cher, je voulais juste te dire que tous se passe bien ici, je me suis pas mal intégrée et j'ai le niveau en danse. -Je n'en doutais pas ma chérie, la prochaine fois c'est moi qui t’appellerais pour que tu n'ai pas a payer. Ici tous se passe bien aussi. - Papa est là ? -Non désolée il est à l'hôpital. -A l'hôpital ?! -Ma puce je ne voulais pas t'embêter avec ces histoires mais tu as le droit d'être au courant, ta grand-mère a besoin de soins médicaux mais ton père et moi n'avons pas l'argent, le médecin a dit qu'elle pouvait avoir une vie normal mais dans a peu près 2 mois les symptômes de sa maladie se manifesteront. -Oh non c'est horrible. Je je vais peut-être essayer de de faire un -18-


petit job a coter des études pour aider ou quelque chose comme sa, lui proposai-je en beguéyant a deux doigt de pleurer. -Non ne t’inquiète pas pour sa c'est a nous de régler le problème. Continue de faire se que tu as a faire. Je t’appellerais dans le courant de la semaine pour t'en dire plus si tu le souhaite, je te laisse j'ai un double appel ça doit être ton père bisous. -D'accord, bisous a vous tous, je t'aime. Et je me laissé pleurer toutes les larmes de mon corps pendant au moins un bon quart d'heure. Il était maintenant 20h je me réparais et partis au Cube. J'étais pile à l'heure il était 20h59. Je cherchais Ben des yeux mais ne le vis pas, je continuais de le chercher quand la musique s'arrêta et que le DJ annonça au micro: -Salut tout le monde ! Se soir est un soir exceptionnel, le groupe LINX est dans la place ! Et là tout le monde s'était mit à crier leur nom. Je trouvais sa frustrant de ne pas comprendre, en même temps je ne pouvais pas savoir de quoi ils parlaient vu que je venais d'aménager ici. Puis je vis arriver un groupe de personnes et Ben était avec eux. Les gens faisait cercle autour d'eux, la musique revint (http://www.youtube.com/watch?v=dl2WV9RlW_w) et à ma grande surprise Ben et sa bande s'était mis a danser comme dans les films, ils dansaient la danse de rue. J'étais bouche bée d'admiration, c'était un mélange de break et d'hip hop. Le résultat de leurs enchainements était scotchant. Pendant mon temps de réflexion le spectacle était terminé et Ben venait dans ma direction. J'en profitais pour lui poser deux trois questions. -Whoua c'était magnifique ! Pourquoi tu voulais que je vois ça ? Et t'es bien au courant que si tu te fait prendre tu es viré de l'école ? -Oh doucement ! rigola t-il. Alors oui je suis au courant des sanctions si je me fait prendre et je voulais que tu sois là parce que -19-


je comptais te proposer quelque chose, répondit-il d'un ton hésitant. -Euh... d'accord, lui répondis-je bêtement. -Suis moi on ne s'entend pas parler ici. Et je le suivi vers la sortie, je ne sais pas pourquoi mais j'avais confiance en ce garçon qui m'était presque inconnu.

-20-


Chapitre 6

A peine nous nous retrouvions dehors je lui demandais se qu'il voulait. -Je veux que tu rejoigne mon groupe, répondit-il cache. -Euh...pourquoi moi ? répondis-je prise au dépourvu. -On a besoin de quelqu'un comme toi, quelqu'un avec un style de danse différent que celui de la rue. Tu as aussi besoin de nous ! -J'ai raté un truc ? Pourquoi j'aurais besoin de danser dans votre groupe ? -21-


-Je t'ai vu danser à l'école et tu te démerder super bien et je t'ai vu aussi au Cube, là c'était différent, tu était différente. Tu dansais avec une énergie tellement puissante, tu rayonné. Je suis prêt a parier que tu adorais ça et je sais que tes profs de danse ne te laisse pas danser de cette manière. On a une grande battle dans un mois et il y a de l’argent à gagner, beaucoup d'argent ! S'il te plait accepte ma proposition, sa fait des mois que mon groupe t moi cherchions un danseur ou une danseuse comme toi ! -Et toi alors tu est au même lycée que moi, on t'étudie la danse de la même façon que moi, répondis-je têtu. -Non moi je ne danse pas, mon père est le directeur de cette école alors je n'y suis pas obligé. -Ah euh d'accord, c'est pour ça qu'il te laisse faire de la danse de rue ? -Non il ne le sait pas, personne ne le sait mais ne changeons pas de sujet tu es d'accord ou pas? -Je risque d'être viré si j'accepte ! me défendis-je. -Personne ne serra au courant je te le promet, répondit-il sûr de lui. -Laisse moi au moins le week-end pour réfléchir ça marche ? -Ok, tu me met au courant Lundi. Je te raccompagne chez toi ? -Non ça va aller je vais prendre un taxi merci. Et je partit avant qu'il ne puisse me contredire, je ne sais pas

trop pourquoi mais je n'avais aucune envie de rester avec lui le temps qu'il me ramènerait. Le lendemain, il devait être midi quand on sonna chez moi. Je -22-


me levais en vitesse j'avais les cheveux en bataille, du noir autour des yeux a cause du maquillage qui avait couler durant la nuit et je portais un short en coton avec un léger débardeur. En ouvrant j’eus la grande surprise de découvrir Matthias sur le pas de ma porte. Il me relookait de haut en bas lentement pendant que moi je le regardais stupéfaite. -Sexy, commenta t-il Je me mis a rigoler pendant 5 bonnes minutes, lui me fixait sans comprendre -T'appelle ça "sexy" ?! Perso je trouve sa embarrassant. Entre, lui dis-je en m'écartant pour le laisser passer. -Merci. -Laisse moi 10 minutes d'intimité je reviens, fais comme chez toi. -Tu viens de te réveiller ? me demanda t-il -Oui avec le décalage horaire et tout j'étais complètement crevé. En réalité je n'avais pas réussi à dormir a cause de toutes ces questions que je me posais en rapport avec la proposition de Ben. Après m'être douché et préparé je rejoignis Matthias. Il était assis sur une chaise et faisait passer ses clefs de voiture d'une main à l'autre. En me voyant arriver il arrêta et se leva. -Au faite, comment tu as eu mon adresse ? lui demandais-je en tiltant qu'il ne me l'avait pas demandé. -Euh... quand tu m'as dit que tu habité dans les nouvelles résidences de studio je savais où c'était, un pote habite dans le coin. Et après j'ai -21-


regarder les noms sur les interphones, tu m'en veux pas ? Dit-il avec un sourire contrit. -Bien sûr que non rassure toi, dis-je penaude. En réalité j'étais toute contente qu'il ai fais ça pour moi. -Bon je suis venu ici parce que je voulais te proposer de t'emmener répéter la chorégraphie que nous devons faire sur "Roméo & Juliette". -Pas de soucis ! Je n'ai rien de prévu aujourd'hui. Après avoir cherché 10 minutes mes clefs pour fermer la porte, et oui je suis doué pour les perdre tout le temps, nous étions arrivés devant sa voiture: une cabriolé rouge flamboyante. -C'est la tienne ? demandais-je complètement ahuri -Oui tu veux qu'elle soit à qui ? répondis t-il en rigolant -Je sais pas, à tes parents ? Mais comment tu fais pour te payer une voiture pareille, continuais-je en m'installant sur le siège passager. -C'est à dire que dans ma famille... nous avons les moyens de s'acheter des voitures comme ça, me dit-il plutôt gêné. -Bon tu m'emmène où alors ? dis-je en changeant de sujet . -Surprise ! me répondis t-il simplement en démarrant la voiture.

-22-


Chapitre 7

Le trajet dura 1h, durant ce temps là nous nous étions mis d'accord sur quelques enchaînements mais il restait à voir se que cela donnait. Matthias bifurqua sur une petite route et quitta la national. Se que je vis était magnifique ! Un petit lac en bordure de forêt avec de jolie fleurs de toute les couleurs et de belles plantes bien verte ; l’eau du lac était claire et transparente d’un bleu ciel a vous peter les yeux. -Bon tu te décide à sortir de la voiture ? dit Matthias en me sortant de ma rêverie. -Oui désolé j’étais en train de réaliser a quel point cet endroit est -23-


magnifique, lui répondis-je en sortant de la voiture. -Oui je viens souvent ici quand j’ai besoin d’inspiration, bon on s’y met ? demanda t-il en sortant de sa voiture un petit poste radio. -Ok, tu as déjà choisi la musique ? -Non je voulais avoir ton avis. Du coup nous écoutâmes une à une les chansons de ses CD. Nous avions arrêté notre choix sur « Maroon 5, Misery » Je sais, drôle de musique pour une chorégraphie sur Roméo et Juliette mais nous avions idée de faire en mode « amour modern ». Nous devions travailler sur plusieurs choses : la technique bien sûr, la présentation et l’émotion donnée. Nous avions surtout travaillé sur le deuxième point, la présentation. Alors qu’il me rattrapait après un saut, tout s’arrêta autour de nous. Son visage était a 2 centimètres du mien, mon cœur s’emballait et j’entendais le sien faire de même, je sentais le sang me monté au joue quand il approchait son visage du mien millimètre par millimètre. Se moment étais tout simplement magique, j’attendais plus que sa bouche se colle contre la mienne mais le moment semblait interminable alors j’attrapais son visage à deux main et se fut un baisé inoubliable. Lui m’attrapait par la taille pour me rapprochais plus de lui et moi j’avais ma main dans ses cheveux. Après ça nous étions tout essoufflés et tout rouge mais nous nous remettions à danser comme si rien ne s’était passé mais notre façon de danser était maintenant plus passionnel, nous avions donc aussi travaillé sur le dernier point, l’émotion. Après avoir répété 3 bonnes heures, nous avions fait la moitié de la chanson, on peut dire que nous avions bien avancé ! Il était 5h de l’aprèm quand nous nous décidions à rentré. Une fois dans la voiture Matthias me proposa de venir chez lui car ses parents n’étaient as là du week-end et j’acceptai. J’avais eu l’impression que le trajet au retour avait duré moins longtemps -24-


peut-être car j’avais ri du début à la fin avec Matthias. La voiture s’arrêta devant une villa qui devait faire 6x la maison de mes parents en France, je comprenais mieux pourquoi il avait une voiture si cher maintenant. -Quand tu disais que ta famille avait les moyens, tu ne rigolais pas ! Dis-je ébahie Il ne répondit rien, je ne comprenais vraiment pas les gens qui avait de l’argent et en était gêner mais bon je laissé passer se détail inutile. Je le suivis donc sans mot dire, même quand je passais le seuil de la porte et découvrit le plus grand salon que je n’ai jamais vu. -Tu veux quelque chose ? Tu as soif ? -Je voudrais bien un ver d’eau s’il te plait. Nous passâmes la soirée sur le canapé à regarder des films, à rire, à discuter… Je me réveillai en sursaut quand j’entendis du ver tombé par terre. Je me rendis compte que je m’étais endormie sur le canapé de Matthias qui n’était justement pas là. -Matthias ? T’es là ? Dis-je d’une vois endormie. -Oui, dans la cuisine ! Désolé je ne voulais pas te réveiller, s’excusa t-il en me voyant arrivé. -C’est pour moi ça ? Demandais-je surprise d’une telle attention. Il y avait un plateau avec une tasse de café, des gâteaux et un petit vase avec une rose rouge. -C’était sensé être une surprise.

-25-


-Oh c’est trop mignon, ça me fais super plaisir, le remerciais-je en déposant un baiser sur ses lèvres. Le temps passait super vite en sa compagnie, l’après midi avait était super romantique avec tous ses petits compliments par si par là, ses petites attentions et les baisers volé. Il était déjà 17h quand je regardais l’horloge. -Vraiment désolé faut que j’y aille, demain on est Lundi et j’ai plein de choses à faire encore. -D’accord, je te ramène. Une fois arrivé chez moi je fis la tonne de devoirs que les profs m’avaient donné, je faisais un peu de ménage aussi et partit au supermarché en bas de chez moi acheter les deux, trois trucs qui manquait. De retour à la maison j’allai sur l’ordinateur et fut tellement contente car Jenna, ma meilleure amie était connecter. Je lui envoyai donc une invitation Web Cam. J’avais tellement de choses à lui raconter !

-26-


Chapitre 8

Jenna accepta l’invitation et je vis son beau visage familier, rassurant, réconfortant, le visage de ma meilleure amie quoi ! Jenna : Tout le week-end j’étais connecté et toi comme d’hab à la dernière minute, tu attends Dimanche soir. Moi : Oui j’étais un peu occuper ses derniers temps ! Jenna : Raconte-moi tout ! Je lui parlais donc de Matthias, d’Angie, de l’école, de ma -27-


grand-mère et je finie par la proposition de Ben. Jenna : Nan déjà un petit copain ! Mais t’es forte toi dit donc. Raconte il est comment ? Moi : Il est gentil, drôle, intelligent, beau, il est parfait quoi ! Bref j’ai besoin d’aide pour la proposition de Ben, je peux en parler qu’à toi. Jenna : On va faire le pour et le contre comme avant ! Pour = tu as besoin d’argent pour ta grand-mère et il y a de l’argents à gagner. Moi : Contre = Je risque d’être renvoyer. Jenna : Pour = T’apprend un nouveau style de danse. Moi : Contre = c’est presque un inconnu. Jenna : Pour = tu m’as dit qu’il était craquant. Moi : C’est important ! On le fait sérieusement ok ? Jenna : Ok. Pour = Amuse toi merde ! Moi : J’ai plus de contre… Jenna : Et c’est le POUR qui a gagné, alors tu accepte voilà c’est fait. Moi : Tu as raison on verra bien. Jenna : Bon maintenant parle-moi encore de toi et ton nouveaux chérie ! Moi j’ai rien a raconté c’est toujours pareil ici. Et je restais à parler avec Jenna une bonne partie de la nuit avant de partir me coucher. -28-


Lundi matin j’étais claqué je partis me regarder dans le miroir, c’était horrible. J’avais les yeux gonflé et de grandes cernes. Bon moi qui n’aimer pas me maquiller de trop, là j’y serais obliger ! Quand j’arrivais au lycée je vis tout de suite Angie qui venait dans ma direction. -Coucou, alors dis moi je n’ai pas oublié que Vendredi aprem tu avais mangé avec Matthias ! Vous vous êtes vu pendant le week-end ? Ah et y parait que vous devais faire une chorée sur Roméo et Juliette c’est vrai ? Et aussi Ben m'a demander ton numéros ! -Stop ! Un, oui on s’est vu pendant le week-end, lui dis-je en passant les détails. Deux, comment tu sais ça ? Et trois, alors c'est toi qui lui a donné. -Ben les ragots qui courent ! Tu t’y habitueras si tu sors avec lui va. Et oui désolé, dit-elle gené. -Pas grave, bon on va en cours ? -On se met à coter comme sa tu me raconte ton week-end en détail, dit-elle comme si elle parlait d’une série tv. Après des heures de cours plus barbantes les une que les autres et l’interrogatoire complet d’Angie il était midi et je me dirigeais vers la cafétéria quand quelqu’un m’attrapa le bras. Je me retournais et c'était Ben. -Salut ! Alors tu as réfléchis ? -C'est d'accord. -Sérieusement ? Moi qui pensé devoir essayer te convaincre ! dit-il choqué. -Bon on commence quand ? lui demandais-je en ignorant ce qu'il -29-


venait de dire. -Euh je sais pas je t’envoie un texto après les cours. C'est ce moment qu'à choisi Matthias pour faire son entré.

-30-


Chapitre 9

-Bonjour n’amour ! dit-il en me prenant par la taille et en m’embrassent longuement je n’aimais pas ça du tout, et le repoussais. J’avais l’impression qu’il le faisait pour rendre Ben jaloux. Genre je lui appartenais, non mais n’importe quoi ! -Euh bonjour, bon on se voit plus tard Ben ! Et je partis en tirant Matthias par le bras. -Qu’est ce qui ta pris bon dieu ! m’énervais-je -Et toi qu’est ce que tu foutais avec lui ! Ce mec est pas bien, traine pas avec lui, cria t-il -31-


-Écoute moi bien il y a un truc que je ne supporte pas, la jalousie. On dit souvent que c’est une preuve d’amour mais on ne devrait pas être jaloux si on fait confiance à la personne avec qui on est non ? Alors je traine avec qui je veux ! Je vis du coin de l’œil que Ben était toujours au même endroit et rigolais en nous observant. Par contre Matthias ne rigolait pas lui et avait l’air furieux. Puis je décidais de m’en allais vers la cafétéria en le laissant là. J’étais partit m’installer à la table d’Angie. Elle me demandait ce qu’il y avait en voyant ma tête qui laissé paraître mon énervement. -C’est quoi son problème à Matthias, pourquoi il est jaloux de Ben ? Je parlais juste avec lui putain. -C’est deux là sont connu pour se détester, m’apprit-elle en rigolant. -Oui mais pourquoi il en avait après moi alors ? m’entêtais-je. -Je suppose que sa ne lui a pas plut de te voir faire ami avec un mec qu’il déteste, répondit-elle en haussant les épaules. -C’est pas mon problème, il avait qu’à me prévenir aussi. Bon on parle d’autre chose ? -Comme tu veux mais juste essaye de te mettre à sa place, c’est un conseil ne t’énerve pas. -Tu as peut-être raison mais il n’avait pas à m’embrasser comme ca devant Ben jute pour dire que j’étais avec lui ! Un problème en plus : quand je passerais du temps avec ben je devrais le cacher à Matthias. Je savais que je ne devais pas révéler l’existence du groupe mais je comptais au moins lui dire avec qui j’étais. Ben c’était raté !

-32-


-Bon tu voulais parler d’autre chose ? Il y a une fête chez moi Vendredi soir et tu à intérêt à venir, en plus se sera l’occasion de te faire connaitre. Dit-elle en me sortant de mes pensés. -Bien sûr, juste rappelle le moi pour ne pas que j’oublie hein ? Je suis une vraie tête en l’air. Et nous continuâmes à bavasser comme ça jusqu'à la fin de la pause déjeuner. En cour de danse l’après midi je fis exprès d’arriver en retard pour ne pas avoir à parler avec Matthias. Ma colère était redescendu mais je n’avais pas envi de me prendre la tête avec lui. Mais ce dernier n’en décidait pas ainsi et me rattrapa à la sortie des cours devant le lycée. -Ecoute Fanny, je suis désolé je ne voulais pas faire sa. Je ne voulais pas t’embrasser comme sa juste parce qu’il avait Ben je sais que ça ne t’as pas plus. Mais le reste je ne retire rien, ce type c’est un salo. -Oui tu as raison ça ne m’a pas plus du tout et Angie m’a appris ce midi que toi et Ben ne vous entendez pas très bien alors je comprends ta réaction. Mais s’il te plait la prochaine fois met moi au courant au lieu de t’énerver comme ça d’accord ? -D’accord dit-il d’un air contrit en déposant un baiser sur ma joue.

-33-


Chapitre 10

Le soir j'avais reçu un appel de ma mère qui m'expliquait plus en détail la maladie de ma grand mère et je réalisais que j'avais bien fait d'accepter la proposition de Ben. J'allais m'entrainais dur, nous gagnerons et j'enverrais les sous à ma grand mère qui était une personne importante pour moi, petite elle me faisait des gâteaux quand je passais le week-end chez elle, adolescente j'allais -34-


la voir quand j'étais en mauvais thermes avec mes parents, c'était une personne en or, elle était toujours là quand j'avais besoin d'elle, quand je n’étais pas bien. Je venais à peine de réaliser que je serrai prête a tout pour l'aider même à me faire renvoyer de mon école de danse et d’abandonner mon rêve. Cette nuit là je rêvais de Ben. Dans mon rêve nous avions l'air de super bien nous entendre, on rigolait, on se chamaillait, on se battait. Le matin j'en fus toute secouer ça avait eu l'air tellement réel. Mais je retournais rapidement à la réalité en regardant le texto d'Angie. Angie: Ça c'est arranger avec Matthias alors ? Moi: Oui il s'est excuser hier et je lui est dit que je comprenais un peu sa réaction. Angie: Tout va bien et tout est rose alors ! Moi: Tout ne dur pas éternellement. Angie: Quelle pessimiste tu es alors ! Bon on se voit en cour m'attend pas je vais arriver en retard ! Moi: Okey bisous a toute à l'heure. La matinée se passait sans aucun évènement important, à par mon interro surprise que j'avais complètement raté. A midi moi et Matthias avions mangés avec Angie puis dans l'après midi j'avais appris que la chorégraphie en duo serrai présenter devant des spectateurs pour se qu'ils appelaient le gala de noël. Il était 17h30, je rentrais chez moi, j’étais toute seule sur un trottoir et la route était déserte. Puis j'entendis des pas derrières moi de plus en plus proche, je ne me retournais pas et continuais à marchais en accélérant le pas la tête baissé. Soudain l'inconnu m'appela par mon prénom et je reconnu Ben. « Qu'elle idiote me réprimandais-je. » -Oh c'est toi, lui dis-je quand mon cœur s'était décidé à reprendre un rythme normal. -Depuis ce matin tu ne réponds pas à ton téléphone, j'ai eu peur qu’après la scène d'hier tu aurais changé d'avis. -35-


-Non j'ai juste oublié mon téléphone chez moi, lui répondis-je en tâtant mes poches et en constatant effectivement qu'il n’était pas là. -Bon demain ici à la même heure c'est bon ? - Euh ici t'es sûr ? -Oui ou devant le lycée mais je suis sûr que ton prince charmant serrait contre alors je passe te chercher ici en scoot, allez à demain, dit-il avec un sourire en coin sans me laisser en placer une. Je réfléchis sur ses derniers mots un instant. « En scooter ?! » Oh non j’avais une peur terrible des deux roues. Je sais j’ai l’air ridicule, tous les adolescents rêve d’en conduire un. Mais moi j’en ai peur. J’étais excitée et terrifiée à la fois à l’idée de rejoindre son groupe et d’apprendre un nouveau style de danse. Excitée car cela était nouveaux pour moi et terrifiée de me faire renvoyer, que Matthias découvre que je lui mentais et tout simplement terrifiée de ne pas être à la hauteur. Ben avait l’ai confiant mais pour ma part je n’en étais pas si sûr. Une fois chez moi je m’ennuyais fermement ce qui laissé place à la réflexion mais la réflexion me donnais mal à la tête, j’avais besoin d’une distraction, de faire quelque chose. Alors j’appelais Angie et lui proposais de venir dormir chez moi, elle accepta et nous avions passé une soirée d’enfer que toute les deux. Musique et alcool ! On était complètement pétées en plein milieu de semaine mais c’était pour moi une façon de relâcher tout le stress que j’avais et de laisser de côté les questions que je me posais.

-36-


Chapitre 11

Le matin chaque son me donnait une migraine épouvantable, je ne me souvenais même plus de la soirée d'hier à par quelques flashes. J'étais en train de faire couler le café quand Angie se réveilla: -T'es dans le même état que moi, me demanda t-elle en se massant les tempes. -Mal de tête et gros trou noir ? -Ouai, répondit-elle même si je connaissais déjà la réponse. Après deux tasses de café bien noir chacune nous avions -37-


meilleure mine et je partis prendre ma douche en première pendant qu'Angie buvait sa troisième. A l'heure ou je partais habituellement pour le lycée, nous étions toutes les deux dans ma salle de bain à nous partager le miroir. Au final nous arrivâmes en retard et le prof ne nous accepta pas dans son cour. Angie proposa de nous installer sur un des bancs devant l'établissement en attendant. Dehors régner un grand soleil avec une légère brise d'air fraiche et pour finir un grand silence, il n'y avait personne, enfin jusqu'à que je vis Ben sortir de l'accueil à son tour pour s'asseoir su un banc en face à 6 mètre de là. Je l'observais mais lui ne le remarquait pas. En même temps il regardait ses chaussures et avait des écouteurs dans les oreilles. Il portait un sweet avec un jogg noir, au passage je notais intérieurement dans acheter un pour les futures répèts que j'aurais avec son groupe. Pour le modern jazz je portais souvent un ligging avec un tee-shirt assez long qui m'arrivait à mi-cuisse ou un short avec des chaussettes qui ‘arrive aux genoux. Puis il releva la tête et me vis l'observer. Au lieu de détourné mon regard je le plongeais dans le sien, il ne lâcha pas le mien non plus. Je ne pourrais même pas vous dire combien de temps nous étions restés comme ça. -Matthias ! cria Angie au creux de mon oreille se qui me fis sursauter. Je regardais alors autour de moi mais il n'y avait pas de Matthias en vue. -Pourquoi tu as crié sa dans mon oreille, lui demandais-je en frottant cette dernière. -Pour te rappeler que c'était ton petit copain, me répondit-elle comme si tout était logique. -Je ne vois pas pourquoi j'aurais oublié. -Arrête je vois bien qu'il y a un truc entre toi et Ben ! -Mais n'importe quoi, tu délire ! -Ben en tout cas il y a un truc que tu ne m'a pas dit, tu peux tout me dire je ne le répèterais pas promis ! Insista t-elle. - ... -Tu ne me fais pas confiance ? -38-


-Oui mais c'est que je n'ai rien à te dire je ne sais pas ou tu a était cherché que je te caché quelque chose mais tu te trompe ! Je n'aimais pas mentir mais il le fallait. Angie n'avait plus parlé après ça et j'espérais qu'elle ne s'était pas vexé ou autre par mes paroles. Toute la mâtiné je ne pensais qu'à mon premier cour d'hip hop que j'allais avoir et le groupe que j'allais rencontrer. Par conséquent je n'étais pas très attentive en cours ni à midi quand Matthias me parlait. -Pardon ? J’avais l'esprit ailleurs tu peux répéter s'il te plait ? Lui demandais-je quand je m’étais aperçu qu'il attendait que je dise quelque chose. -Je disais que je t'invité au ciné se soir. -Euh on peut pas faire ça demain ? Je ne suis pas très en forme aujourd'hui, mentais-je pour la deuxième fois de la journée. -D'accord demain alors tu voudras voir quoi ? - Je ne sais pas il y a quoi en ce moment ? -Un film romantique a succès sa te dit ? -C'est pas trop mon genre mais je suis d'humeur très romantique avec toi, lui répondis-je. -Moi aussi, bon je passerais te prendre à 18h ? Comme ça on ira manger quelque chose après. En cour de danse nous travaillions sur les nuances car notre prof n'était pas satisfaite de nous de se coter là. Puis je partis en direction de chez moi et je m’assis sur le trottoir au même endroit que la veille où j'avais parlé avec Ben.

-39-


Chapitre 12

Cela faisait déjà 10 minutes que j'étais assise là. Il se foutait vraiment de ma gueule lui ! J'étais en train de me lever et de partir quand j'entendis un klaxon derrière moi. -10 minutes de retard ! Lui dis-je exaspéré en me retournant. J'eus un sursaut de surprise en m'apercevant que ce n'était pas Ben. Le garçon en question était grand, blond aux yeux bleus. Il s'arrêta et enleva son casque. -Tu es Fanny non ? me demanda l'inconnu. -40-


-Oui mais t'es qui toi ? -Jason ! Ben ne t'as pas prévenu ? Il m'a envoyé te chercher j'habite juste à coter de chez toi. -Ce mec est un idiot ! Même pas capable de me prévenir. Tu permets 2 secondes je l'appelle. -Pas de souci va-y. Je sortis mon téléphone de ma poche et appelais donc Ben. -Allo, Fanny ? -Oui c'est moi ! Tu envoies quelqu'un me chercher en scooter comme sa s'en me prévenir, ni demander mon avis normal. -Désolé j'allais t'appeler, s'excusa t-il -Ouai bref j'ai super peur des scooters je peux lui faire confiance ? -Bien sûr sinon je ne lui aurais pas dit de passer te cherché dans le cas contraire. -Ok a toute alors. Je raccrochais en me tournant vers Jason qui était en train de me détailler de la tête au pieds. -Ben avait raison t'es plutôt sexy comme fille. -Ok...merci bon on y va ? Il me tendait un casque noir simple et lui mettait le sien. Je montais sur le scooter, quand Jason démarra j'enroulais mes bras autour de lui et serré de toutes mes forces. Je détestais être en scooter, j'avais les yeux clos et tout mon corps était crispé. -Relax Fanny je suis bon conducteur. Après 10 minutes de route qui m'ont semblé 10 heures j'entendis le moteur s'éteindre, nous devions être arrivés. Mais impossible de bougé j'étais paralysé. -C'est bon tu peux me lâcher maintenant, rigola t-il -Peut pas ! Lui répondis-je les yeux encore fermé. J'entendis ensuite un groupe de personnes arrivé en rigolant et -41-


sentis des mains fraiches sous mes aisselles qui me soulevaient et me posaient à terre. -Et bien tu ne rigolais pas quand tu disais avoir peur, me dit Ben. Au son de sa voix j'ouvris les yeux et le remerciais. Autour de moi se tenait 4 garçons dont deux que je connaissais déjà. Il y avait donc Ben, Jason, un grand baraqué à la peau noir et un petit, enfin il devait faire ma taille, assez costaud. Je les suivis dans une grande salle qui ressemblait à entrepôt abandonné. Mais ils avaient bien restauré, une grande sono se trouvait au fond de la salle et les murs était repeint en violet et noir. -Ici c'est un deuxième chez nous, commenta Ben en me voyant tout détailler. -Tu ne me présente pas t'es amis, lui demandais-je en détachant mon regard de la salle pour le posais sur ces 4 gaillard. -Lui c'est Jason, il n’habite pas loin de chez toi il pourra venir te chercher quand il y aura répète et son truc c'est le popping. Lui c'est Jackson, me dit-il en désignant le grand baraqué à la peau noir, il est super doué pour le krumping et pour finir lui c'est Max et sa spécialité c'est le Break. -Ok t'es bien gentil avec tes mots popping, Krempin -Krumping, m’interrompais Max -Ouai krumping, mais j'y connais rien. -On lui montre ? demanda Jackson à la petite troupe. Tous était ravi de montrer se qu'il savait faire, Jackson alla donc allumer la sono. Il y avait des basses dans les quartes coins de la pièce, on aurait pu se croire en boîte de nuit c'était génial. Max commença avec sa démo de break, bon ça je savais se que c'était, il tournait sur sa tête, fit des figures que je n'avais jamais pensé réalisable. C'était au tour de Jackson, je trouvais son style de danse légèrement agressif, son expression sur son visage reflété haine et violence. Se que Jason faisait lui était... comment expliquer ça... on aurait dit un robot, ses pat était cassant. Ben éteignit la musique et j'applaudis mais j'avais une dernière petite -42-


question en tête. -Et toi Ben c'est quoi ton truc ? Demandais-je plus qu'intéressé de connaitre la réponse. -Le locking. -Montre moi, je t'ai dit que j'y connaissé rien. -Comme tu veux. Son style de danse à lui était mon préféré, il était super synchro avec chaque son de la musique, on voyait vraiment qu'il y avait du travail. Puis Max baissa le son de la musique pendant que Ben s'approchais de moi. -Bon voilà on a chacun notre style à toi de trouver le tient maintenant.

*POUR CEUX QUI NE CONNAISSENT PAS: http://www.youtube.com/watch?v=K0mTvBlLQWc (krumping) = Jakson http://www.youtube.com/watch?v=MvCpzZwXq38 (locking) = Ben http://www.youtube.com/watch?v=SkYu33eAjRA (popping) = Jason http://www.youtube.com/watch?v=2Etn2DKZros (break) = Max

-43-


Chapitre 13

-Bon je met la musique, défoule toi, amuse toi, fait nous ressortir de la vitalité ! me dit Ben avec entrain. Je hochais simplement la tête. Quand la musique se fit entendre je me laissais emporter par le son comme je le faisais en boîte ou en soirée. Mais Ben me coupa dans mon élan et stoppa la musique. -Non, non et non. C'est trop jazz ça, me dit Ben. -Ouai ok mais en même temps si tu m'aide pas un peu... me plaignis-je -Tu veux que je fasse quoi, me répondit-il de mauvaise fois. -Je sais pas, apprend moi, aide moi, fait un truc quoi ! insistais-je -Bon déjà arrête de te tenir bien droite comme ça, commença -44-


Jason. -Et il faut plus d'énergie que ça ! continua Max. -Surtout la danse ça ne se passe pas ici, dit Jackson en pointant son doit sur son front, mais ça se passe ici, finit-il en tapant son point contre son cœur. -Merci les gars, leur répondis-je avant de me tourner vers Ben et de lui tirer la langue. Après avoir passé deux heures dessus, j'en arrivé à un résultat plus ou moins satisfaisant et Jackson m'avait promit de m’emmener dans une boutique ou j'achèterais "une tenu convenable pour faire de la danse" disait-il ! Jason me ramena chez moi et je m'écroulais comme une masse en rentrant. Le lendemain j'étais en pleine forme, il faut dire que je m'étais couchée à 20h. Je devais parler à Angie, car depuis notre petite discussion sur le banc elle ne m'avais pas adressé la parole. A peine arrivé devant le lycée je lui sautais au cou. -Mais qu'est se qui t'arrive ? me demanda t-elle. -Depuis notre discussion sur le banc tu ne me parle plus, lui répondis-je. -Alors tu t'es décidé à me dire se que tu me caches ? -Je t'ai dis que je ne te cache rien, je ne sais pas se que tu veux que je te dise. -Bon on oublie. Entre l'interclasses de 9h à 10h j'avais croisé Ben dans les couloirs: - Salut tu vas bien ? me demanda t-il en me faisant la bis. -Oui ça va mais je te rappelle que si Matthias nous vois il va encore criser. -C'est vrai que ça serait assez marrant,rigola t-il. -Bon qu'est se que tu veux ? lui demandais-je en prenant sur moi. -Juste te rappeler qu'il y a répèts. -45-


-Ah non je ne peux pas se soir ! -Et pourquoi ça ? La battles est dans deux mois ! -Fallait me prévenir plus tôt, et j'ai un rendez-vous se soir, lui dis-je avec un grand sourire espèrent qu'il est pitier de moi. -Bon c'est d'accord pour se soir, allez passe une bonne soiré avec ton chéri, me répondit-il avec un clin d'oeil. -Euh on va juste se faire un ciné rien de plus ! lui répondis-je mais il était déjà partit. A par se petit épisode, rien de très 'intéressent. La journée au lycée était passé vite. J'étais chez moi, j'attendais Matthias.

-46-


Chapitre 14

J'entendais un klaxon de voiture et regardais par la fenêtre, c'était la magnifique voiture de Matthias. Je descendais les marches quatre à quatre impatiente d'être avec lui. Une fois en bas je le vis qui sortait de sa voiture pour m’accueillir. Il s'était fait tout beau et portait une petite chemise blanche avec un jean. Il n’emmena au cinéma, nous avions regardé Time out, -47-


j'avais versé ma petite larme (j'arrivais à toujours verser une larme dans n'importe quel film: sensible bonjour !) Il m'avait ensuite emmenait diner. En sortant du restaurant je lui proposais de monter chez moi prendre un café, tout était parfait. Nous étions sur le canapé en train de rigoler comme toujours quand nous étions ensembles. Puis, prit d'une pulsion, Matthias m'embrassa fougueusement, mes mains étaient agrippé à ses cheveux pendant que lui continuait et m’embrassait le cou. Je sentis ensuite ses doigts frais dans mon dos. Il essayait de m'enlever ma robe. C'est a ce moment que je réalisé se que je faisais, je n'étais pas prête a sauté le pas. Et oui j'étais vierge, je n'avais jamais rencontré un garçon avec qui je me sentais prête. Pendant que je réfléchissais, lui continué et en reprenant mes esprits je le repoussais. -Qui a t-il ? -Je...je peux pas, désolée, m'excusais-je. -T'es vierge ? me demanda t-il presque choqué, puis il se mit à éclater de rire. Sa réaction me blessé fortement. -Excuse moi de ne pas être une pute et d'avoir sauté sur le premier venu ! m’énervais-je. Lui continuait de rire. -Dégage, lui ordonnais-je. -Je voulais pas, c'est que... -Dégage ! criais-je cette fois ci. -Non mais... -Dégage, dégage, dégage ! lui hurlais-je en le poussant vers la sortie. Après avoir fermé la porte je ne m'écroulais pas en larme comme dans les films, ce n'est pas comme si il m'avait tromper ou plaqué. Mais j'étais une fille hyper susceptible, surtout rancunière et je savais déjà que je lui ferais la gueule un petit moment. Ses paroles, enfin son rire en l'occurrence, m'avait blessé et je n'allas pas l'oublier de si tôt. Après avoir fermé la porte je partis donc cherché un pot de glace et m'affalais sur mon canapé. Le lendemain je me rendis compte que je m'était endormie la veille -48-


sur le canapé. J'avais encore mon pot de glace dans une main et la cuillère dans l'autre. Quand je vu l'heure je sautais du canapé et courra à la salle de bain. Il était 7h40 et j'avais cours à 8h00, vous voyer le truc ? J'arrivais au lycée pile à l'heure mais toute débraillée. Toute la mâtiné j'essayais d'éviter Matthias, je lui en voulais encore. Et dans les alentours de 10h, par pur coïncidence, en décryptant le signe de Ben qui était à 3, 4m de moi comme quoi il allait me téléphoner après je me heurtais violemment à Matthias et tombé à la renverse. Tous mes cahiers étaient étalé par terre, je vis Matthias un peu confus qui me tendait la main. Et à sa droite Ben qui avait ramassé mes cahiers et me les tendait. Je prenais donc la main que Matthias me tendait sans un bonjour ni merci de ma part, je me tournais ensuite, pris les cahiers que Ben me tendait et lui fis un grand sourire tout en le remerciant. -Fanny je voulais te dire... commença Matthias. -Je ne me suis toujours pas décidé à t'écouter ! le coupais-je. Mon attitude pouvais paraître un peu prétentieuse ou je ne sais quoi mais j’aimais bien faire culpabilisé les gens qui m'avaient blessé. Après ça je partis vers mon prochain cour. A midi j'expliquais en bref les détails de ma dispute à Angie qui avait simplement remarqué que Matthias n'était pas avec moi. En danse je le boudais toujours, puis en sortant mon téléphone sonna.

-49-


Chapitre 15

Le numéro m'était inconnu. - Oui, allô ?, dis-je d'une voix hésitante , ne sachant qui était à l'autre bout du fil.

-50-


- C'est Jason. Je voulais simplement te dire de ne pas m'attendre assise sur le trottoir comme avant-hier. L'homme galant que je suis passera te chercher chez toi ! Mais le problème , c'est que je ne sais pas exactement où tu habites... , me dit-il enthousiaste. - Toi galant ?! Je ne savais pas... Je me souviens surtout des dix minutes de retard que tu as eu le premier jour où l'on c'est vu , répliquais-je. Sinon , pour venir jusque chez moi , tu continues tout droit puis tu prends le feu à droite. Là , sur ta gauche , tu apercevras deux grands immeubles. Je t'attendrai en bas. - Je ne savais pas à qui j'avais à faire , me répondit-il en s'esclaffant. Bon , je serai là dans une demi-heure. Bouges toi ! - Quel homme galant tu fais... , lui dis-je en raccrochant. Après cette brève discussion au téléphone , je rentrais chez moi et me préparais. Je m'étais faite un chignon à la va-vite et enfilais un short. J'avais hâte de me retrouver avec les garçons et continuer de m'améliorer. Le Hip-Hop est un style de danse particulier qui demande plus d'énergie que de précision. Enfin je m'entend car tout styles de danse requièrent un minimum de précision. Après être sortie de la salle de bain , les trentes minutes c'étaient déjà écoulées et je partis donc attendre Jason. À ma grande surprise , il était déjà en bas... Avec un engin plus gros que la dernière fois ! Celui que j'avais vu avant-hier n'était qu'un simple scooter. Là , devant mes yeux , se trouvait une vraie moto gris acier et je n'osais même pas imaginer sa puissance ! J'en restais scotchée et mon coeur s'emballa rien qu'à l'idée de devoir monter dessus. Jason , lui , avait l'air tout fier de sa moto et quand il vit ma tête je compris qu'il attendait une autre réaction de ma part. - Qu'est ce qui ne va pas ? Elle ne te plaît pas ?! , demanda-t-il sincèrement choqué. -51-


- Et bien... t'as oublié ma petite phobie ? - Aaah mais oui... J'avais oublié ! désolé. Bon , et bien tu vas devoir surmonter ta peur sinon tu y vas à pieds , répondit-il en haussant les épaules. - C'est bien ce que je disais , tu es un homme très galant ! , lui fis-je remarquer en soufflant. Après m'être calmée cinq minutes en contrôlant ma respiration et me répétant que ce n'était rien , je finis par accepter de monter derrière Jason. Le trajet me parut plus court et j'étais moins effrayée. Nous avions à peine posé pied à terre que les trois garçons venaient en notre direction. - Alors ? T'as bien flippé quand t'as vu le bolide que c'était , non ? , me dit cache Max qui , lui , n'avait pas oublié ! - Pire ! , lui répondis-je en rigolant. -Aujourd'hui nous allons nous pencher sur la chorégraphie, il ne faut pas perdre de temps ! Nous coupa Ben.

-52-


Chapitre 16

Je n'avais pas vraiment de style de danse particulier, je touchais un peu à tout en quelque sorte, a tout sauf au break où je n'étais vraiment, mais vraiment pas douée. Au bout d'une heure déjà j'étais épuisée. -Stop je m'arrête là les gars je n'en peux plus,leur déclarais-je en m'appuyant contre le mur à bout de souffle. -Ah non pas maintenant,nous avons même pas finis l'enchainement, râla Ben. -Je n'arrive a rien, nous n’avancerons pas je te dis ! répliquais-je. -Commencez -53-


pas à vous chamailler vous deux, intervint Jackson. Écoute Ben, elle vient de se taper 4h de modern jazz, tu peux la comprendre, dit-il à Ben avec compassion. Qu'il était mignon de me défendre. Je le remerciais chaleureusement du regard, lui me rendit un sourire. -De toute façon ça m'arrange j'ai un rendez-vous ! Enfin ma futur petite amie organise une petite fête chez elle et je suis invité ! Nous dit fièrement Jason. -Futur petite amie ? Tu es bien sur de toi mec, rigola Ben. -Tu aimerais en dire autant hein ? Répondit Jason avec un clin d’œil à mon attention -Euh... Bon Jackson tu ne m'avais pas promis de m'emmener trouver un nouveau style vestimentaire, intervenais-je car je trouvée la discutions embarrassante. -Je n'avais pas oublié, t'inquièt pas, me répondit-il. -Je vous y dépose, proposa Ben. -Et moi je vous laisse, nous dit Jason avant de partir démarrer sa grosse bécane. -Moi aussi, nous dit Max. Je trouvais ce dernier légèrement étrange, il était plus en retrait que les autres et ne m’inspirai pas vraiment confiance, mais je n'y faisais pas très attention. En apercevant la voiture de Ben je notais qu'elle était similaire à celle de Matthias, seul la couleur les différenciaient. Le trajet n'était pas bien long, Jackson m'avait laissé la place de devant en rapport à ma nausée habituelle en voiture, cela me permis de contempler ces grand immeubles. Ben s'arrêta devant un magasin à l'opposé de mon style,je sentais que nous allions bien rigoler. A vrai dire je rigolais déjà ! -Non c'est mort je vous le dis d'avance ! Déclarais-je. -Fait nous confiance un peu, répondit Jackson. -54-


-Nous entrâmes donc: Ben, Jackson et moi dans un magasin immense qui avait pour devanture un style sportswear avec des joggs, des casquettes et des baskets. Je n’eus même pas le temps d'être impressionnais par ces grands rayons que Jackson me tirait pas le bras pour m’amener au deuxième étage. En un coup d’œil j'en déduisit que c'était l'étage pour femmes. -Mmmmm, on commence par les joggs? Proposa Ben. -Euh...ok ! Répondis-je un peu perdu(e) Jackson choisissait alors 3 pantalons pour moi qu'il m'ordonnait d'aller essayer: un était rose pâle en peau de pêche, le deuxième noir avec inscrit NIKE en blanc à hauteur de la poche et le troisième était beaucoup plus flash, un bleu pétant séré aux chevilles. Pour chaque essayage je sortais de la cabine faire un petit défilé à Ben et Jackson, qui étaient chacun assis sur une chaise, ce qui provoqua quelques fous-rires. Après ses jolies compliments de ses deux gentlemen, nous passions au tee-shirts puis aux chaussures. Au final je sortis du magasin avec une parie d'Addidas noir et blanche, deux joggs (le noir et le bleu pétant) et 5 tee-shirts, dont 2 qu'aurais pu porter mon père tellement qu'ils étaient larges mais Jackson m'affirmait que cela donnait un style et que ça m'allait bien. Arrivée dans la voiture je reçus un texto d'Angie: "Coucou ma belle, j’espère que tu n'as pas oublié ma petite fête, soit là dans une demie-heure, a tout de suite" -Oh merde ! J'avais complètement oublié, m'exclamais-je à haute voix. -De quoi tu parle ? Demanda Ben. -Angie vient de me rappeler que sa fête était se soir. Démarre, vite! Lui ordonnais-je. -Ah oui c'est vrai j'y suis inviter ! Pendant que Ben roulait, moi je répondais à Angie: "Je serais légèrement en retard, ne m'en veux pas. Bisous" A peine la voiture s’arrêta en bas de chez moi, j'ouvrais la -55-


porte et descendis en furie avec tous mes sac à la main. Dans ma précipitation j'avais oublié de remercier Jackson mais quand je me retournais, la voiture n'était déjà plus là.Je me préparais en vitesse: pris une douche le plus vite possibles, enfilais une robe rouge pâle et descendis chercher un taxi. J'arrivais donc chez Angie en même temps que Ben avec 10 minutes de retard. Il y avait déjà un monde fous. Je passais le seuil à côter de Ben et découvris une maison tout aussi ravissante qu'immense ! J'étais en train de cherché Angie pour m'excuser d'être en retard mais se que je vit était déconcertant. Elle était au bras de...

-56-


Chapitre 17

Angie était au bras de Jason ! C'était donc elle « la future petite amie » dont il avait parlé. - Fais comme-ci tu ne le connaissais pas , me chuchota Ben avant de partir en leur direction opposée. Après avoir inspiré une grande bouffée d'air et m'être préparée à mentir , une fois de plus mais c'était le prix à payer pour pouvoir aider ma grand-mère , je les rejoignis. - Salut Angie ! Désolée du retard... -57-


- Ooooh , ce n'est pas grave. Sinon , j'adore ta robe ! , me répondit-elle. - Merci ! Tu ne nous présentes pas ? , lui demandai-je en désignant Jason du regard. C'est quoi ces manières ? , plaisantai-je. - Lui , c'est Jason. Je l'ai rencontré il y a deux jours. C'est un garçon très gentil ! , me dit-elle. Et elle , c'est Fanny. Je l'ai connu à la reprise des cours. Elle vient de France et c'est une très bonne amie ! , ajouta-t-elle. - Contente de te connaître , prétendai-je lançant un regard insistant à Jason en espérant qu'il comprendrait le message. - De même , dit-il en retour en affichant un sourire « colgate ». J'en déduisis qu'il avait compris et en fus soulagée ! Puis j'entendis quelqu'un derrière moi m'appeler et reconnu immédiatement la voix de Matthias. Ah , mes problèmes n'étaient pas tout à fait réglés ! - Tu devrais l'écouter , me conseilla Angie. - Je sais. Je n'ai juste pas envie de me prendre la tête. - Ton petit ami je suppose ? , me demanda Jason d'un air curieux. - Oui , concédai-je avant de me retourner. Et c'est là que je vis cette magnifique gueule d'ange , toute triste... J'en culpabilisais presque et me demandai comment j'avais pu ne pas lui parler et l'ignorer. - Écoutes ce que j'ai à te dire , ce n'est pas ce que tu crois ! , me supplia-t-il. -58-


- Vas-y , dis-je d'un ton neutre , sans méchanceté ni douceur non plus. Non , je ne me suis pas jetée dans ses bras en réalisant que je regrettais et oui , je suis une fille dotée d'une grande fierté ! - Tu te trompes complètement ! Moi aussi je... Enfin , tu vois , commença-t-il d'un air gêné , je pensais que tu en attendais plus de moi quand tu m'as invité à monter chez toi. J'étais super stressé et quand tu as … refusé , j'ai rigolé de ma bêtise. S'il te plaît , crois moi ! , m'implora-t-il. Je me sentais bête à vrai dire. Je m'étais encore vexée trop vite et ne lui avais pas laissé le temps de s'expliquer. Sans savoir trop quoi répondre , je le pris dans mes bras et lui chuchota un « désolée » au creux de l'oreille. Il réagit à mon étreinte et je le serrai encore lus fort. Je me rendis compte alors que j'avais de réels et forts sentiments envers lui. Je n'étais plus juste sous son charme. Je tombais amoureuse de lui et pour ma part , il y a une grande différence entre les deux. En regardant par dessus son épaule j'aperçus le visage sans expression de Ben. Quand nos regards se croisèrent je ressentis comme un pincement , de la culpabilité. J'enfouis donc ma tête dans le cou de Matthias espérant cacher ma frimousse. J'appréciais beaucoup Ben. C'était un garçon gentil malgré sa réputation... La soirée c'était bien passée. Matthias était venu dormir chez moi. Nous avions passé un week-end en amoureux emplit de jolis compliments et mots doux.

-59-


Chapitre 18

Un mois était déjà passé ! Ces derniers temps je n'avais pas vu le temps passer, il faut dire que tout allait magnifiquement bien: Tous les jours j'étais sur un petit nuage avec Matthias, je l'aimais vraiment, c'était le garçon parfait à mes yeux. De plus Angie et moi avions liées une sincère complicité, ces derniers temps j'avais de plus en plus de mal à ne pas lui confier mon secret. A part ça j'avais de bonnes notes en cour, j'étais la première de mon groupe en danse, ma famille était fière de moi et ma grand mère allait bien. En parallèle, je m’améliorai de jour en jour au hip-hop j'avais -60-


même atteins le niveau du groupe. Jason avait raison, Angie et lui étaient en ensemble 1 mois et je trouvais qu'il formais un jolie couple. Jackson était un garçon attachant, j'adorais sa bonne humeur habituelle, son sourire et par dessus tout ses blague qui me faisaient temps rire. Max, ce n'était même pas si je lui avait décroché quatre mots, il me semblait étrangement distant. Et avec Ben on était tous les deux sur la même longueurs d'ondes, on se comprenait mutuellement. On se confiait tous nos secrets et chacun soutenait l'autre en cas de besoin. C'était un peu comme mon meilleur ami. Certe il y avait bien quelque chose d'autre entre nous mais je préféré le mettre de côtés. A part ça les premières éliminations pour la grande Battle était dans 2 semaines. Par curiosité j'avais demandé à Ben quels étaient notre concourant principal, il m'avait répondu que nous avions un groupe comme principal adversaire "Pop It". Sinon les vacances de la toussain étaient dans deux jours et mon père venait de m'appeler pour m'annoncer une super nouvelle: en récompense de mes résultats plus que satisfaisant en danse et en cour, mes parents m'avaient offert un aller/retour pour Paris ! Et comme si ce n'était pas assez ils avaient pris un deuxième billets pour Matthias, car oui je les avaient mis au courant pour mon histoire avec lui. Comme je vous le disais: tout va extrêmement bien en ce moment ! Après ça il fallait que je partage ma joie avec quelqu'un et qui d'autre de mieux que ma meilleure amie ? D'autant plus qu'elle sera tout aussi excité que moi ! Je pris alors mon portable et au moment même ou j'allais appuyer sur "appeler", un appelle entrant s'afficha ...

-61-


Chapitre 19

Un appel entrant s'affichais... c'était Matthias. changement de programme il sera le premier au courant !

Bon,

-J'ai une super nouvelle ! Annonçons simultanément. -Toi d'abord, lui proposais-je. -D'accord, ma tante qui habite à San Francisco m'a envoyer deux billets d'avion pour aller la voir, tu vas adoré il y a des plages magnifiques avec... -Attends deux seconde, tu rigole pas vrai ? -Euh non pourquoi tu dis ça, me demanda t-il dubitatif. -Et bien j'allais t'annoncer que j'ai deux billets d'avions pour aller voir ma famille à Paris. -Oh non pas possible ! Je suis vraiment désolé mais ça fais plus de deux ans que je ne l'ai pas vu et de ton côté je sais que tu ne va -62-


pas refuser de voir tes parents et tes amis. -Ne t'inquiet pas je comprends je suis juste un peu déçu c'est normal, la deuxième place sera finalement pour Angie. -Oui moi aussi, j'irais donc avec un pote à moi. -Bon je te laisse il faut que j'appelle Jenna pour lui dire la bonne nouvelle ! -Oui, de toute façon on se voit demain, je t'aime. Il ne s'en ai peut-être pas rendu compte, mais moi si, c'était la première fois qu'il me disait qu'il m'aimait ! -Je t'aime aussi, a demain. Puis je raccrocha pour finalement appeler Jenna, elle répondit à la troisième tonalité: -J'ai une super nouvelle ! M'exclamais-je. - Salut ! Oui moi aussi je vais bien, sinon c'est quoi ta bonne nouvelle, me dit-elle en rigolant. - J'ai deux billets d'avion pour aller à Paris ! - Waouh mais c'est super poulette ! dit-elle tout excité. Mais attends, tu m'as dit 2 billets ? Je suppose que je vais faire la connaissance de ton namoureux ! continua t-elle encore plus hereuse. -Non malhereusement il va voir sa tante à San Francisco au même moment et chacun de notre côté nous ne voulons pas annuler pour l'autre donc... -Ah ben merde, tu viendras avec Angie alors ? J'aimerais bien la connaitre aussi, comenta t-elle positive. Et oui elle connais toutes les personnes de mon entourage et leur lien avec moi, en même temps tous les vendredi soir je lui racontais ma semaine en d'étail via internet. -Oui enfin je verrais ça avec elle demain. Bref dans tous les cas on va s'é-cla-ter ! De ton côter préviens tout le monde, j'organiserais une fête dans la semaine. Et je veux te voir à l'aéroport ! Lui -63-


ordonnais-je. -Promis, me répondit-elle au moment où je jetais un bref coup d'oeil à la pendule, Jason devait déjà m'attendre en bas avec sa saleté de becane ! -Bon je t'appelle plus tard, Jason doit être en bas à l'heure qu'il est, me justifiais-je. -Bonne chance pour le trajet, me charia t-elle comme si elle avait lu dans mes pensés, ce phénomène arrivait souvent entre nous deux. Aller bisous. Heuresement j'étais déjà prête, je n'avais plus qu'à enfiler mes baskets. Puis je sortis en fermant derrière moi.

-64-


Chapitre 20

Effectivement Jason m'attendais en bas. -Encore en retard, quel sera ton excuse cette fois ? dit-il en croisant ses bras sur sa pointrine. -Mon père m'a apellé et je part pendant ces vacances à Paris !!! Lui dis-je comme une gamine qui partirait à Disney. -A ça change des "Je ne savais pas quoi me mettre" ou "J'avais pas vu l'heure". Non serieusement, je suis content pour toi. J'imagine que tu vas y aller avec Matthias ? me dit-il avec une pointe de dégou dans la voix. -65-


-Non il va voir sa tante à San Francisco et pourquoi tu dit ça comme si ce n'était pas bien, presque t'es dégouté c'est quoi ton problème? -Il n'y a pas de problème arrête de te faire des idées aller monte on va être en retard ! Ces derniers temps j'avais de moins en moins peur de la moto, en même temps presque tous les soirs maintenant je l'empruntais. Quand nous arrivions, il n'y avais que Ben et Jackson et tout deux n'avait pas l'air très joyeux. -Coucou les garçons que se passe t'il ? leur demandais-je en m'interrogant sur l'origine de leur mauvaise humeur. -Max nous lache, il est passé tout à l'heure pour nous annoncer qu'il déménagait, enfin ses parents, vers Chicago donc on ne pourra pas compter sur lui pour la battle et les premiers tours éliminatoires sont dans 2 semaines. Nous n'avons pas le temps de recruter quelqu'un d'autre le temps nous manque, pendant la semaine des vacances il faudra travailler à fond. -Euh je t'arrête, je suis vraiment désolée mais je part pour une semaine à Paris, dis-je d'une toute petite voix ayant peur que sa colère se déverse sur moi. Au lieu de ça, je vis son visage s'assombrire encore plus. -Mais ne t'inquiet pas je pourais suivre les répets en web cam, je te promet de travailler pendant que je ne serais las-bas, en plus je connais déjà la choré par coeur, me rattrapais-je. -Bon et si on commençait a répeter ? proposa Jackson. Toute la présentation était à refaire, et je venais de réaliser un GROS problème, notre choré sera sans figure de break et ça en donné de la geule se qu'il faisait Max ! Bon Jackson se débrouillait un peu alors nous allions faire avec. L'entrainement dura plus lontemps que d'habitude, il se finit vers les 21h alors j'invitais les trois gars à venir mangé une pizza chez moi. Demain il y avait cour mais c'était bientôt les vacances ! Arrivé chez moi Jason appela -66-


directement un livreur de pizza, 10 minutes plus tard les pizza étaient livré et nous mangeâmes comme des porcs. J'étais en train de pensé au ménage que j'aurais à faire quand quelqu'un sonna à la porte.

-67-


à suivre.. -68-


La danse, ma passion par : Florane

-69-

Š illustration de Redouane El Farhaoui


La danse, ma passion