Issuu on Google+


Christian Haller – Swatch Proteam


IC

D L O C E


DRINK RESPONSIBLY DRINK RESPONSIBLY

! D


PHOTO: MARCUS CASTON

www.shredoptics.com

RESI STIEGLER

SHREDDER


ART ths 072 shohei 068 Hundeunterwasser 062 asie one 056 street ART 052

design rĂŠcup fresh meal

canulART 050 respect it

sneakers caddie

Gustav poupee

recyclART 048 advertising 046 plumART 044

start

011

014

016

018

020

022

024

026

028

030

036

040

044 040 fst handwear

edito

brico

design caddie suite

042 hennessy gallery entract

STAI IILE


Welcome to

PIQUE SEL 098 makey makey

080

096 080 rampage

104

100 100 sape

086 fwt 090 fri-ride up and down 092 bourbousson

FREE DU STYLE

tori amos 130

104 rod trip

096 pique sel gallery

078

ZIK

ROD TRIP

caddie sport

world wild rock 126 108

126 108 julien lachausĂŠe 116 xoil

SOCIO CULTE

122 tattoo gallery

TATT OO

end


CHANGE THE TASTE, ENJOY THE PRICE

6

70 CHF

SPECIAL PRICE

SPECIAL SPECIAL CIAL P PRICE RICE *Le concourrs se déroule du u 7 janvier au 28 février 2013. Le tirage au sort aura lieu le 28 févrie er. La valeur maximale du prix est de 10.000 CHF (incluant vol, hôttel et coûts ad dditionnels). La participattio on est gratuite e.

NEW PALL MALL CLICK ON

WIN A HOLIDAY FOR 4!* WWW.PALLMALL.CH

Rauchen fügt Ihnen und den Menschen in Ihrer Umgebung erheblichen Schaden zu. Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage. Il fumo danneggia gravemente te e chi ti sta intorno.


ON L’AVOUE, ON A TOUJOURS EU DES PROBLÈMES RELATIONNELS AVEC LES ÉDITOS. AYANT ÉTUDIÉ CET ‘EXERCICE RÉDACTIONNEL’ DANS BON NOMBRE DE MAGAZINES, ON A VITE ÉTÉ DÉCOURAGÉ PAR CET ART DE DÉFENDRE DE NOBLES CAUSES AVEC JUSTE CE QU’IL FAUT D’HUMILITÉ, ET DE PROCLAMER LA BONNE PAROLE SANS JAMAIS TOMBER DANS LE PIÈGE DE LA VILAINE SOUPE À LA MORALE… EN TOUTE HONNÊTETÉ, ON NE SE SENT PAS CAPABLE DE RIVALISER SUR CE TERRAIN-CI, ALORS ON DÉLÈGUE. A MONSIEUR LENON. QUI FAIT COURT MAIS EFFICACE.

et du schnaps (ça c’est de nous) … mais je ne crois pas qu’il suffise de le dire pour que ça arrive. John Lenon Il a raison. Il ne suffit pas de le dire pour que ça arrive. La fratrie gustavienne, forte de défendre les armes de Monsieur Lenon, se lancera donc sur les routes, grimpera les collines en février et mars prochains pour amener au peuple montagnard plein d’amour et de schnaps. En bref, prêcher le bon après ski. Si vous êtes dans le coin, venez donc gustaver avec nous. Le GUSTAVcrew


007 ?

JA, DIESES SYMPATISCHE MAGAZINE GERNE ABONNIEREN OUI,ICH JEMÖCHTE M’ABONNE AVEC LA PLUS GRANDE JOIE

für pour1 1Jahr an (4 Ausgaben parutions // CHF. CHF. 35.35.- // Euros Euros 50.-) 50.-) für pour2 2Jahre ans (8 Ausgaben parutions // CHF. CHF. 65.65.- // Euros Euros 90.-) 90.-)

Affranchir siouplé

Hier Plierfalten ici

4) affranchir... et c’est parti!

I’m MAG, GUSTAVMAG!

3) Glisser la languette

VERSANDADRESSE ADRESSE D’ENVOI Name Nom Vorname Prenom Adresse

Email Geburtsdatum Date de naissance

GUSTAVmag abonnement Chemin du Couchant 4 1022 Chavannes-près-Renens / CH

Unterschrift Signature ODER DICH DIREKT OU VAABONNIERE SUR WWW.GUSTAVMAG.CH AUF WWW.GUSTAVMAG.CH, ET ABONNE-TOI D’UNE FAÇON ENCORE EINFACH UND SCHNELLER. PLUS SIMPLE ET RAPIDE! Glisser Glisser dans dans l’encoche l’encoche

1) Découper les

2) plier

PLZ NPA / Ort localité


Shave your style. “Mach das Leben zu deiner Leinwand.” Emil Kozak, 29, Künstler

Scanne den Code um exklusives Videomaterial von Emil zu sehen und herauszufinden, wie du mit cruZer deinen persönlichen Look rasieren, stylen und trimmen kannst. www.braun.com/cruZer Wenn Sie diesen Barcode scannen, gelten die Allgemeinen Geschäftsbedingungen und Datenschutzbestimmungen des von Ihnen verwendeten Barcode Lesers. Zusätzliche Internetkosten können anfallen, bitte prüfen Sie die Allgemeinen Geschäftsbedingungen Ihres Mobilfunkanbieters.

cruZer


Layout_ Jessica Gonçalves

01.

03. 05.

04.

06.

07.

01. WOOFER C’est ce qu’il est convenu de nommer du « kitsch fonctionnel » ; par l’ajout d’une fonction un objet burlesque acquiert de nouvelles valeurs esthétiques et adopte le statut d’objet de désir. Véritable jeu de mots, ce « Woofer » système de haut-parleurs se compose de deux enceintes coaxiales prenant forme de deux chiens sans têtes. Les enceintes « Woofer » contiennent des filtres électroniques sur mesure et un système de son haute qualité. uaredesign.com/woofer-enceinte-sander-mulder-blanc.html 02. ENCEINTE BEOPLAY A9 BY BANG & OLUFSEN B&O vient de dévoiler une nouvelle enceinte sans fil destinée à ceux qui aiment le design épuré et également écouter de la musique sur leurs smartphones. Pour écouter de la musique, on utilisera la technologie Airplay. Elle embarque également une connectivité WiFi, pour rester totalement indépendante physiquement. Côté son, le BeoPlay A9 propose un système bass reflex 2.1. 8 pouces, et dispose d’une puissance de 160 watts. 03. LA GUITARE FENDER STRATOCASTER AVEC PORT USB Guitare Hero est mort, vive la Stratocaster Squier by Fender.
 Son prix est abordable et permet de la connecter directement au iPod, iPhone, iPad ou Mac (et même PC) via le port USB.
Pratique, elle s’interface directement avec Garageband. store.apple. com/fr/product/HA153LL/A/guitare-stratocaster-usb-squier-par-fender 04. JUKEBOX DOCK pour iPad, iPhone ou iPod. Encore. 05.FLIPPER POUR IPHONE Magic Pinball est une machine qui recrée l’action de flipper classique d’arcade sur iPhone ou iPod touch. Le Pinball Magic a des boutons de flipper, des animations LED, ainsi que des pieds pliables. gadgeek.fr/jeux-pour-iphone 06. MEGA STOMP PANIC Le Mega Stomp Panic est un gadget qui permet de sonoriser nos pas avec les sons d’un robot géant, d’un zombie ou un des 9 effets inclus grâce à un détecteur de mouvement et un haut parleur. Le concept est puissant mais on n’a pas testé. Thinkgeek.com/product/ef56/?cpg=cj&ref=&CJURL=&CJID=2470763 07. FUUVI NANOBLOCK CAMERA Camera miniature créée par Fuuvi Nanoblock. Elle est dotée d’un capteur de 2 megapixels, 720×480/30fps, et possède une carte MicroSD et une connexion USB. fuuvi.com/nanoblock/

02.

STAI ART tatoo

freshmeal

14


Votre cadeau à l’achat d’une Samsung Smart TV: THE DARK KNIGHT RISESTM*

Contrôle par la parole

Contrôle par les gestes

Reconnaissance du visage

L’avenir est chez soi – maintenant! Avec Samsung Smart TV.

facebook.com/SamsungSwitzerland

Simulation d’écran. Connexion Internet nécessaire. La performance dépend des conditions environnantes. Représentation LED ES8080. * En téléchargement sur Acetrax Movies. Offre valable à l’achat d’une Samsung Smart TV, uniquement en Suisse, du 28 novembre au 31 décembre 2012. THE DARK KNIGHT RISESTM est disponible à partir du 28 novembre 2012 sur Blu-rayTM, DVD et en téléchargement. TM & © DC Comics. © 2012 Warner Bros. Entertainment Inc. All rights reserved.


05. 02.

d Layout_ Jessica Gonçalves

04.

01.

03. 01. COCOON 1 Cocoon 1 est un lieu de retraite d’un autre genre. Ce produit innovant associe de façon magique l’esthétique et la fonctionnalité. Dans son isolement, il offre de la protection et de l’intimité. micasa.ch 02. ROCK ING CHAIR C’est le designer français Adrien Rovero qui a conçu, pour la société Mountain Climbers, ce petit bijou de ROCKing chair. mountainclimbers.ch 03. MELTED SNOW TABLE Bucarest en Roumanie, AAStudio a conçu la table Melted Snow. Pour réaliser cette pièce, ils ont utilisé l’alliance du bois et du Corian, matière non toxique, non poreuse et qui peut prendre n’importe quelle forme via un procédé de thermoformage. aastudio.ro/ welcome.html 04. SWING TABLE Le studio de design

16

design Duffy London a une idée salvatrice des pieds de chaises avec ce projet baptisé Swing Table. Esthétiquement très réussie, cette table ajoute une dimension drôle et luxueuse en changeant les sièges classiques en balançoires. duffylondon.com 05. MÉGALOPOLE LUMINEUSE Le designer hollandais David Graas signe une lampe tout à fait singulière, intitulée Huddle. L’originalité se trouve au bout de l’ampoule LED, l’impression 3D d’un amas de gratte-ciel venant se fixer comme une étrange protubérance. davidgraas.com 06. BOOKBIKE STORAGE Meuble pensé par le studio BYografia pour les personnes possédant un vélo mais ne disposant pas d’un espace nécessaire pour le stocker. byografia.com/#/it/1-intro.html

02.

06.


07.

02. 04.

01. CHAISES BOUÉES PAR SACHIKO FUKUTOMI Les chaises Ukiwa sont le fruit de l’imagination débordante du designer japonais Sachiko Fukutom. Un cadre en métal accueille une assise qui n’est autre qu’une bouée. 02. L’HORLOGE MURALE CATENA PAR ANDREAS DOBER L’horloge Catena fonctionne de manière mécanique, les chiffres en cuir sont montés sur une chaîne de vélo qui fait référence à la nature cyclique du temps. unicahome. com 03. OLNI D’ANGÈLE RIGUIDEL La déco récup pour religion, Angèle recycle, assemble, détourne pour donner une seconde vie aux objets. Sans camouflage, les objets gardent leur identité première : ils semblent se prêter au jeu, dans hétérogénéité la plus totale des formes, des matières et des fonctions, ils se voient démontés et recomposés. bozea.com 04. CUSTOM = ROBINET  ?? Oui et on adore l’idée. tupeuxtoujourscourir.com 05. … ET FAUTEUIL ROCKABILLIEN Les besaces sur les côtés c’est pour les binches et c’est ça qui est beau. onapauméladresse.com 06. ORDI À CHAT C’est moins cher qu’un ordi mais atteint tout de même la rondelette somme de 129 dollars. A faire soit même donc mais on dit ça on dit rien. 07. PING PONG LUMINAIRE C’est fait avec des balles de ping pong et un rien de dextérité.

Layout_ Jessica Gonçalves

06.

01. 03.

05.

design récup

18


SWISS DISTRIBUTION : DAC SPORT IMPORT WWW.DACSPORT.CH - INFO@DACSPORT.CH


06.

05. 03.

01. SUSHI COLOGNE, LE PARFUM Quand Demeter rime avec téméraire : un parfum à l’odeur de Sushi, il fallait oser ! Pas de sushi ceci dit, l’odeur de poisson cru sauce wasabi aurait été remplacée par un zeste de gingembre et de citron. www.demeterfragrance.com 02. APEX PREDATOR Fantich & Young joue sur le mode creepy avec des chaussures semellées de quelques 1050 dents humaines. Oui des fausses, pour de vraies pompes « funèbres ». A croquer ! fantichandyoung.co.uk/apex-predator-shoes 03. T-SHIRT HUMAN SLICE Un t-shirt à l’illusion d’optique décapante. www.ufunk.net/ 07. fashion/human-slice/ 04. STYLETTOS POP ART « TAYLOR SAYS » L’artiste et designer californienne Taylor Reeve a créé la marque de street art “Taylor Says”, et présente une nouvelle collection de talons aiguilles uniques ! Inspirée par l’univers du tatouage, du pop art et du graffiti, l’artiste a peint le dessous de ces escarpins, les transformant en véritable œuvres d’art sexys. www.taylorsays.com/ 05. TOKIDOKI BARBIE Un événement dans le monde des p’tites filles : la toute première barbie tatouée. On la doit à Simone Legno, fondatrice de Tokidoki, en collaboration avec Mattel. www.barbiecollector.com 06. COLLECTION CHANEL BIJOU La marque revisite régulièrement ses grands classiques en leur offrant à chaque fois une touche originale mais toujours élégante. Cet hiver, c’est au tour de la dentelle ou plutôt de l’effet dentelle d’habiller les branches de ces nouvelles solaires. Pour un hiver à la baroque. www.chanel.com 07. UNE BOBINE BY FAWCETT Encoooore un gadget iPhone ?! Oui mais non, car une fois n’est pas coutume, le gadget fait une pierre deux coups. Le projet KickStarter propose un câble USB permettant de charger et synchroniser votre iPhone, mais est assez rigide pour tenir l’iPhone depuis la prise de dock. Design minimal, efficacité maximale. www.kickstarter.com 08. CUTE CROCHETED HEADPHONES Fini le choix douloureux entre la chaleur de son bonnet moelleux et son casque audio dernier cri. Si chou ce casque en laine qu’on y reste volontiers « crocheté ». www.amazon.com 09. VERRE A SHOT TÊTE DE MORT Parfait pour la prochaine pendaison de crémaillère ou la désespérante fête de famille à venir (ce serait drôle quand même non ?), voilà un verre à shot qui porte bien son nom. www.amazon.fr/Doomed-Crystal-Skull-Shot-Glass 10. SUITSUITCASE WASHING MACHINE Qu’est-ce qu’il fout avec une machine à laver à l’aéroport ?! La valise « machine à laver » de la marque Suit Suit vous permettra d’éviter deux ennuis principaux : les habits tous froissés grâce à son système de rangement inédit et les prises de tête avec les autres voyageurs aux abords du tapis roulant. www.suitsuit.com 11. BLACK SCALE «  Quelqu’un de créatif est motivé par le désir d’achever, pas par le désir de battre les autres  ». Tel est le leitmotiv de cette saison pour la marque streetwear de San Francisco. Une veste solaire nommée Désir. www.black-scale.com

11.

10. 04. 08.

01.

02.

caddie

20

09.


RANGE ROVER EVOQUE

A STAR IS BORN

LA TOYOTA HILUX. DUR À LA TÂCHE, TOUJOURS ET PARTOUT. RIEN N’EST IMPOSSIBLE

00.– 3A’0 S H B O N US C

% ASIN G 1,9 P-LEaffiche ET TO Elle un

succès insolent dès les premiers tours de roues. Version coupé à trois portes ou version à cinq portes, elle séduit d’emblée. Son pouvoir de séduction fait sensation partout où elle passe. Avec sa longueur de 435 cm, son design inimitable, son agilité étonnante et son intérieur luxueux, la Range Rover Evoque vous séduira dès le premier kilomètre. Effectuez une course d’essai au volant À partir 28’700.– ou à partir de la plus petite, de de la Fr. plus compacte et de deFr.la272.–/mois plus efficiente Range Rover de tous les temps, dès Illustration: Hilux Sol Premium 3,0 D-4D FAP 4WD Double Cab, Pick-up toyota.ch maintenant chez nous. www.landrover.ch *

Emil Frey SA, Centre Automobile Sion

Rue de la Dixence 83, 1950 Sion 4, 027 205 68 68, www.emil-frey.ch/sion

* Prix de vente net conseillé, déduction faite du Cash Bonus, TVA incl. Hilux Terra 2,5 D-4D FAP 4WD châssis Single Cab, 106 kW (144 ch), Fr. 31’700.– déduction faite du Cash Bonus de Fr. 3’000.– = Fr. 28’700.–, leasing mensuel Fr. 272.05. Conditions de leasing: taux d’intérêt annuel effectif 1,92%, montant mensuel du leasing TVA incluse, assurance casco complète obligatoire, paiement exceptionnel 20%, 5% de dépôt de garantie du montant à financer (mais au moins Fr. 1’000.–), durée 48 mois et 10’000 km/an. Autres variantes de calcul sur demande. Nous n’acceptons pas les contrats de leasing s’ils entraînent le


02.

01.

07.

10.

05. 13.

08.

06.

12.

03.

01. SAC HULA HOOP DE CHANEL Dans sa nouvelle collection Printemps / Été 2013, Chanel revisite son célèbre petit sac à main matelassé. L’art d’avoir plus d’un tour dans son sac. www.chanel.com 02. MONTRE SWATCH NEW GENT Pour son édition limitée spéciale Noël 2012, le groupe mise sur l’élégance. Le bijou se distingue par son style immaculé couvert de flocons dorés comme d’ailleurs le cadran et les aiguilles, mais aussi par son packaging en forme de bloc de glace dans lequel vous trouverez au côté de la montre une paire de moufles blanches siglée Swatch. Son slogan ? « Snow your time away ». shop.swatch.com 03. CERVEAU GONFLABLE EN CAS D’ATTAQUE DE ZOMBIE Le gadget inutile du jour ! Le “ Emergency Inflatable brain ” est un cerveau gonflable qui pourra toujours vous servir en cas de surchauffe du votre ou en cas d’attaque de Zombie, pour servir d’appât. Une fois dégonflé, il se range dans sa petite boite en forme de cerveau … Superbement inutile ! 04. PRANKPACK – LES FAUX EMBALLAGES CADEAUX DE NOËL WTF PrankPack est une série de faux emballages de cadeaux de Noël qui vous permet d’emballer vos vrais cadeaux dans des boites de faux gadgets WTF. Un best-seller pour les jeunes parents : le distributeur d’eau pour bébé. Une bonne idée de blague ! www.prankpack.com 05. PENTI BY KENAN DOĞULU Tout en finesse et en poésie ces collants de la marque turque Penti. Conçus par Kenan Dogulu, ils représentent un petit homme montant à l’arrière couture. www.penti.com/penti-by-kenan-do-ulu.html 06. CARHARTT DAWSON JACKET Dawson ! Vous avez détesté la mièvrerie de la série ? Vous aller adorer la qualité de la veste. Rembourrage duvet, capuche doublée « effet mouton » avec fourrure amovible, bas en tricot, tout pour avoir chaud. shop.carhartt-wip.com 07. CARHARTT WORK IN PROGRESS HERITAGE LINIE 2012-2013 La tenue utilitaire classique fusionnée aux formes et designs contemporains. Jefferson Jacket & Dawson Pant. shop.carhartt-wip.com/ 08. MISHKA NYC 2012-2013 Pour son shooting d’hiver, la marque rockn’roll jusqu’au-boutiste Mishka NYC a recruté des musiciens new-yorkais pour jouer les mannequins, ici Hot Sugar qui porte la veste Dragon Puffa in Denim Indigo Wash. www.mishkanyc. com/store 09. MARK MCNAIRY FOR HAVEN Chaque saison, le célèbre concepteur américain Mark McNairy se lie avec la boutique canadienne pour produire une collection exclusive qui inclut bottines et Derby. Les doubles coloris subtils et les contrastes de cuir n’enlèvent rien à leur sobriété. Uniques et classes ! shop.havenshop.ca/collections/mark-mcnairy 10. EOS MIXTAPE WATCH La cassette est devenue peu pratique dans l’ère de gigaoctet d’aujourd’hui, mais intégrée au design de la montre bracelet EOS, elle redevient chic et sexy. Le comble pour une cassette ? Etre dans l’ère du temps. store.eosnewyork. com 11. SOPHNET. FSF DOWN VEST Le label japonais Sophnet révèle sa dernière création, en coopération avec Fragment design, la nouvelle série de FSF Down Vests. On aime le contraste entre le glossy et le mat, pour supporter la pluie comme les larmes. shop.havenshop.ca/collections/sophnet 12. VANS VAULT X HARWEEN LEATHER CO HOLIDAY 2012 PIRAGUA LX Issue d’une collab’ entre les deux marques, la Piragua LX est une chaussure hybride, parfaite pour accompagner une tenue confort en ces mois glacials ... comme si les vacances à la mer ne s’étaient jamais terminées. vault.vans.com 13. PRISM Pour cette nouvelle collection, Fabien Baudin a non seulement voulu mettre des artistes suisses en avant mais aussi la tradition Suisse. La collection ‘’Helvetia’’ comprend de la bagagerie ET CETTE CASQUETTE , COUP DE COEUR GUSTAVIEN, réalisés en peau de vache. www.the-prism.ch

04.

11. 09.

caddie

22


RANGE ROVER EVOQUE

A STAR IS BORN

LA TOYOTA HILUX. DUR À LA TÂCHE, TOUJOURS ET PARTOUT. RIEN N’EST IMPOSSIBLE

0BO0N.– 3A’0 US SH C

% ASIN G 1,9 P-LEaffiche ET TO Elle un

succès insolent dès les premiers tours de roues. Version coupé à trois portes ou version à cinq portes, elle séduit d’emblée. Son pouvoir de séduction fait sensation partout où elle passe. Avec sa longueur de 435 cm, son design inimitable, son agilité étonnante et son intérieur luxueux, la Range Rover Evoque vous séduira dès le premier kilomètre. Effectuez une course d’essai au volant À partir 28’700.– ou à partir de la plus petite, de de la Fr. plus compacte et de deFr.la272.–/mois plus efficiente Range Rover de tous les temps, dès Illustration: Hilux Sol Premium 3,0 D-4D FAP 4WD Double Cab, Pick-up toyota.ch maintenant chez nous. www.landrover.ch *

Emil Frey SA, Centre Automobile Sion

Rue de la Dixence 83, 1950 Sion 4, 027 205 68 68, www.emil-frey.ch/sion

* Prix de vente net conseillé, déduction faite du Cash Bonus, TVA incl. Hilux Terra 2,5 D-4D FAP 4WD châssis Single Cab, 106 kW (144 ch), Fr. 31’700.– déduction faite du Cash Bonus de Fr. 3’000.– = Fr. 28’700.–, leasing mensuel Fr. 272.05. Conditions de leasing: taux d’intérêt annuel effectif 1,92%, montant mensuel du leasing TVA incluse, assurance casco complète obligatoire, paiement exceptionnel 20%, 5% de dépôt de garantie du montant à financer (mais au moins Fr. 1’000.–), durée 48 mois et 10’000 km/an. Autres variantes de calcul sur demande. Nous n’acceptons pas les contrats de leasing s’ils entraînent le


Layout_ Jessica Gonçalves

06.

02.

01.

07.

03.

04.

06. 05.

03.

sneakers

024

01. NIKE SNEAKERS BLAZER VINTAGE CUIR BLEU MARINE Nike réédite sa fameuse Nike Blazer originale dans une version vintage. Cette sneaker a subi un léger traitement de vieillissement de son upper et de sa semelle. Il n’empêche que le cuir est beau, bien épais, parfait pour cette fin d’année et ses temps froids et humides. 02. PUMA DISC BLAZE UNDEFEATED – LAKERS & CELTICS La marque streetwear Undefeated fait souvent référence aux sports US dans les designs de ses collections. Pour sa dernière collab’ de l’année avec Puma, elle sort deux paires de Puma Disc Blaze. La première est aux couleurs de l’équipe de sa ville, Los Angeles. La seconde est aux couleurs de sa grande rivale, les Bostons Celtics. 03. STUSSY X CONVERSE – F/W 2012 – PRO LEATHER CAMO Stussy s’associe une fois de plus à Converse et réalise cette saison une version en patchwork camouflage de la Pro Leather. La paire sortira ce weekend dans le chapter store Stussy à New York. Et là on dit : vive le patchwork ! 04. AIR JORDAN XX8 - 2013 Jordan Brand vient de révéler le design de la nouvelle Jordan XX8. Inspirée de la Nike SFB, le moins que l’on puisse dire c’est que son style est assez particulier ! C’est Tinker Hatfield assisté par Josh Deard qui sont à l’origine de cette nouvelle Air Jordan. Selon eux, elle serait la plus légère et la plus montante des sneaker conçue à ce jour. Comme un « pied-de-nez » au vintage : l’ultra-moderne ! 05. CLARKS SPORTSWEAR TAWYER LEOPARD PAR ATMOS Nous vous avions déjà présenté la tentative de Clarks de sortir quelques modèles sportswear. La marque anglaise continue de proposer de nouvelles déclinaisons de sa Clarks Tawyer avec cette série imaginée par le shop tokyoïte Atmos. Le chic de Clarks alliée à la fougue du léopard, un mix au top. 06. EWING 33 HI La marque Ewing Athletics a fait son grand retour aux USA pour la fin de l’été. Dès mi-novembre, les Ewing 33 Hi traversent l’Atlantique (oui, à pied !) et sont disponibles en Europe sur SNKRS. La chaussure la plus old school du moment, plein du swag des 80’s. 07. REEBOK OUTDOOR COURT VICTORY Reebok Classics remixe l’un de ses best-seller : les Court Victory. Daim gratté, Nylon anti-déchirure, néon « rose dynamique » et peau sur la semelle intérieure font de cette classique de tennis un must pour le plein air. Celle-ci est disponible dès maintenant chez les détaillants sélectionnés, y compris M.R. Sports.


Do your Pirate costume yourself ÉPATER SES AMIS AVEC TROIS FRANCS SIX SOUS DE BUDGET, C’EST TRÈS FAISABLE. IL FAUT ÊTRE UN TANT SOIT PEU « MANOUEL », NOUS LE SOMMES … DOTÉS DE DÉMERDISE, NOUS LE SOMMES ENCORE … AVOIR UN SENS DE LA CRÉATIVITÉ QUI NE SOIT PAS DONNÉ À TOUT LE MONDE, NOUS L’AVONS TOUJOURS. PARTAGER SES SAVOIRS, MÊME LES SECRETS, FAISANT PARTIE DES NOBLES CAUSES … SOYONS NOBLES !

Petite fiche « je bricole et je vous emmerde » no 25 Enfin larguer les amarres, donner des vacances à quelques marins goitreux voire même sauver certains passagers de Costa Croisières, possiblement chopper Vanessa Paradis (tout du moins pour connaître les défauts de son ex-), il n’y a pas de doutes, pirate, c’est un métier de rêve. Afin de vous transformer en ce bandit des mers pour un temps (indéfini), on vous propose un costume à faire vous-mêmes. Ce qu’il vous faut : - Une cuillère à soupe - Un couteau qui coupe - Un crochet de capitaine - Une scie (une tronçonneuse pour les pressés) - Un débouchoir en caoutchouc - Un burin ou des cailloux tout durs Coût de l’opération : une vie et 25. - env. Durée de l’opération : 5 min pour les vrais Difficulté de l’opération : fastoche

brico lage

26

Marche à suivre no 1 : Arracher soigneusement l’œil à l’aide d’une cuillère et recouvrir d’un cache-plus-d’œil-en-fait. Marche à suivre no 2 : Couper la main à hauteur de l’artère cubitale (mot compliqué mais assez cochon pour être digne de figurer dans la rubrique) et la remplacer par un crochet qui fait peur. Marche à suivre no 3 : Scier la jambe (avec l’autre main donc !) et remplacer par un débouchoir en caoutchouc. Marche à suivre no 4 : Arracher deux dents à coup de burin ou mâcher des cailloux jusqu’à ce qu’elles tombent. Sourire, c’est fini. Attention ! - Ne faites pas votre costume de pirate si vous vivez seul, que vous êtes enceinte ou hémophile. - Inclut des périodes prolongées de perte de sang et de douleur. Consulter un docteur en cas de coagulation sanguine. - Habits, barbe, bottes, bateau et rhum NON compris, l’odeur de dessous de bras non plus.


Text_ Tamara Berger Layout_ Jessica Gonçalves

Un moyen de déplacement fait main, signé Blackstar bikes BLACKSTAR EST UNE MARQUE DE VÉLOS TENDANCES, FABRIQUÉS À LA MAIN À BASE DE BAMBOU DU GHANA. CETTE BICYCLETTE UNIQUE A UNE HISTOIRE TOUTE À LA FOIS UNIQUE ET TOUCHANTE DANS UN MONDE DE REQUINS OÙ LES BÉNÉFICES SONT PLUS IMPORTANTS QUE LES INÉGALITÉS, AU DÉTRIMENT DU TRAVAIL DE L’HOMME.

S

i l’histoire est unique, quelle est-elle ? Est-ce un projet purement marketing ? BlackStar bikes porte bien son nom. En effet, le centre du drapeau comporte une étoile noire et le nom de l’équipe de football au Ghana est BlackStar. Cette marque fait également référence à la Black Star Line Expédition des années 1900, qui se chargeait du transport de marchandises africaines à travers le monde. BlackStar bikes n’est pas né d’un désir de créer un vélo fun et tendance pour satisfaire les bobos des capitales européennes, mais pour faire face à un véritable problème social. Ces bicyclettes sont le résultat d’un mix de tendance, d’élégance, d’écologie, de mobilité durable en répondant aux normes écologiques et économiques ! Tout a commencé lorsqu’un groupe d’entrepreneurs d’Amsterdam vivant en Afrique a décidé de prendre « le taureau par les cornes », en créant des emplois, pour combattre le manque d’exportation de produits manufacturés en Afrique. Ce pays est connu pour ses exportations de matières premières, comme le pétrole, le cacao, le café... Ceci étant, cela ne se résume souvent qu’à de l’expédition. Très peu de transformations sont générées par le continent africain. La plupart des matières premières sont simplement exportées vers des pays industrialisés, qui eux, les remanient.

respect it

28

Nous arrivons dans le cœur de cette histoire exemplaire. La marque BlackStar offre une véritable révolution économique aux Ghanéens en leur proposant de traiter leurs ressources de A à Z, en transformant une matière première en un produit fini. Chaque cadre de vélos BlackStar est créé à partir de bambou provenant du Ghana et fabriqué à la main par des artisans. Les éléments du vélo sont assemblés à l’aide de fibres de sisal, venant de l’agave mexicain. Ces bicyclettes sont résistantes et produites à l’aide de matériaux renouvelables, tout en gardant un look chic et rétro. Cette activité crée des emplois et permet aux Ghanéens de maîtriser toute la chaîne de réalisation. BlackStar incarne l’avenir en produisant des bicyclettes réalisées à partir de matériaux renouvelables et naturels, destinés à une consommation durable et écologique. Toutefois, à la lecture du sous-titre « fait main», tout laisse à croire que le coût de ces engins au design écolo sera élevé. Néanmoins, leur prix peut rivaliser avec n’importe quel autre vélo de ville tendance. Pas besoin de faire un compromis : faire un geste pour l’environnement en investissant dans une bicyclette, c’est possible ! www.blackstarbikes.nl/en/over-ons/


STAI entract ART

30


STAI entract ART

32


STAI entract ART

34


Text_ Crew Layout_ Kevin Roth

CHUCK NORRIS PRO MODEL C’est dans le vent. On appelle ça des art toys. Chaque artiste qui se respecte a son art toy. Alors qu’est ce qu’on fait, nous ? On suit. Mais à la Gustav : la version à monter soi-même. Et pas sous forme de trucs artistico-conceptuels, mais du concret. Des effigies en hommage à des personnages qui ont écrit l’histoire de la musique, de l’audiovisuel… Pour la quatrième édition de cette rubrique GUSTAVpoupée, nous avons jeté notre dévolu sur l’emblème des Etats-Unis d’Amérique, celui qui arrive, sans ordre donner mais juste le sourcil froncer, à faire sautiller les méchants autour de lui en attendant de l’attaquer un par un, afin qu’il puisse travailler toutes ses figures de défense : Monsieur Chuck Norris. Ciseaux ou poinçon tu as ? Dextérité des doigts tu as ? Chuck est à toi.

Gustav poupée

036


Laisse parler l’artiste qui est en toi Toute nue, celle-là. Offerte à toi lecteur bricoleur colorieur pour que tu puisses en faire ta GUSTAVpoupée signature exclusive. Par contre, comme toute bonne chose se partage, nous avons prévu une galerie afin d’y exposer les GUSTAVpoupées signatures qu’on voudra bien nous envoyer à l’adresse e-mail : art_designer@gustavmag.ch Toy design by

Gustav poupée

038


Text_ Tamara Berger Layout_ Jessica Gonรงalves

respect

ART

40 36


FST HANDWEAR C’EST LA NOUVELLE MARQUE TENDANCE ET ELEGANTE QUI CREE UNE REVOLUTION DANS LA GANTERIE. A COUP, ENTRE AUTRES, DE COLLABS AVEC DES TATOUEURS À quoi ça sert d’avoir des gants si de toute façon on finit par les oublier dans le bus ou dans le train ? Ces gants-là, produit du terroir grenoblois, sont si originaux et uniques que l’on ne les perd jamais. Ces ne sont pas juste un accessoire mais un véritable vecteur de communication. Un support artistique. Que penseriez-vous d’un attroupement de pingouins en costumes se dirigeant au bureau si l’un d’entre eux portait une paire de gants atypique ? Sans hésitation, votre regard se tournerait sur lui et vous penseriez qu’il a vraiment du style ! COMEBACK pour Grenoble! Cette ville, connue pour être la capitale historique de la ganterie de luxe au 19e siècle, permettait à une famille sur deux de vivre grâce à la production de gants. POURQUOI LE COMEBACK ? Parce qu’en 2008, trois garçons, Benjamin Cuier, Philippe Larguèze et

Simon Baret, ont décidé de réinventer les gants comme support artistique ! FST ne souhaite pas développer de communication sur l’aspect écologique, mais il est important de rappeler que chacune de leurs matières sont labellisées. Les encres sont sans solvant et la production est locale. Belle éthique pour une entreprise qui n’utilise pas ce créneau à des fins marketing. Chaque nouvelle édition de gants ( une collection par an ) est issue d’une rencontre, d’un feeling avec des artistes d’univers différents qui créent toute cette synergie positive. Les trois premières années, FST a collaboré avec des graphistes locaux pour designer les gants, puis s’en est suivi une collab’ avec des photographes. Pour cette nouvelle collection, la marque a travaillé avec sept tatoueurs, qui n’ont pas déposé leurs encres sur la peau mais sur du textile ! Quelle thématique inspirera leur prochaine campagne ? Mon petit doigt me souffle la BD, mais la marque reste ouverte à toutes les expériences. www.fsthandwear.com


Text_ Anne Laure M. Layout_ Kevin Roth

LA COLLAB EST TRÈS EN VERVE EN CE MOMENT. A L’IMAGE DE L’ÉTIQUETTE ÉCO-COMMERCEÉQUITABLE, LA SUBTILITÉ QUANT À L’IMPLICATION DES MARQUES EST SOUVENT CONFUSE. PRÉTEXTE MARKETING ? CERTES. DÉPLORABLE MAIS ÇA FAIT PARTIE. ET C’EST LA RAISON D’ÊTRE DE CETTE RUBRIQUE: PRÉSENTER DES MARQUES OU LABELS DONT LA COLLAB A TOUJOURS FAIT PARTIE INTÉGRANTE DE LEUR STRATÉGIE. HENNESSY EN FAIT PARTIE. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES DÉJÀ. EN FAISANT APPEL À DES ARTISTES ISSUS DU GRAFFITI. Ce lundi soir, un peu seul au milieu de deux mondes que tout sépare (celui du graffiti et du skate et celui, beaucoup plus classique et bourgeois, des vieux amis de la maison de cognac), réunis en une foule acquise à sa cause, il est là, monument historique de la street culture, bonnet noir sans âge sur cheveux longs et gueule abimée par les bombes de peinture. Futura –tout court- est à Paris, chez Colette comme de bien entendu, pour y présenter sa collaboration avec Hennessy. Pour l’édititon de cette année, le producteur de cognac a demandé à Futura de redessiner une bouteille du breuvage très en verve auprès des grosses légumes du rap américain, qui ont fortement et activement participé à la déringardisation dudit breuvage. Leonard McGurr, de son vrai nom, 55 printemps, est cultisé comme un pionnier du graff qui a passé sa vie dans les bas fonds urbains. Né à Brooklyn, Futura –jadis 2000, devient célèbre en 1980 en graffant sur les trains de la ligne n°5 du métro new-yorkais. Il en devient une référence dans son style impressionniste. En 1984 et avant l’arrivée du street art en France, il est démarché par la RATP pour une série d’affiches permettant de créer le buzz (ça n’existait pas sous ce nom là) sur un mouvement qui ne prendra que quelques années plus tard à Paris. Depuis, Futura promène sa dégaine et son talent dans plusieurs milieux : le rock industriel, le punk, le hip hop… L’underground et l’univers feutré des galeries aussi. Si la notoriété de Hennessy n’est plus à faire, le mariagae de cette cuvée 2012 avec un grand Homme comme Monsieur Futura ne peut qu’en faire un grand cru.

Video

ART

042


VOICI LA RUBRIQUE DÉMANGEUSE DE LA FIBRE GENTLEMENARTISTE-BAROUDEUR QUI EST EN VOUS. AUX QUATRE COINS DU GLOBE, DES ARCHITECTES ET DESIGNERS DU BON GOÛT (QUOIQUE…) REDOUBLENT D’INSPIRATION ET DE CRÉATIVITÉ POUR DONNER UNE NOUVELLE DIMENSION AU CONCEPT D’HÉBERGEMENT HÔTELIER ORDINAIRE. OU QUAND L’ART RIME AVEC PLUMARD…

Text_ Anne Laure M. Layout_ Jessica Gonçalves

À 200km au Nord du cercle polaire arctique se trouve un petit village nommé Jukkasjärvi (prononcer jouk-kass-yèr-vi avec la bouche pleine de schubling pas mâchés). C’est pas là qu’habite le Père Noël. Qui n’a rien à faire dans notre rubrique plumART, d’ailleurs. On y trouve par contre un palais sous forme d’hôtel érigé au nom de Dieu glaçon. Ce aujourd’hui légendaire ICEHOTEL n’est ni plus ni moins que du street art arctiquien : éphémère. Les 4000 m2 de superficie de cet hôtel fondent au printemps. LA BELLE HISTOIRE On est en 1989. Un stage de sculpture sur glace et sur neige est organisé dans le village de Jukkasjärvi. Un igloo - atelier est construit pour y suivre les cours, mais les participants sont plus nombreux que prévu, et c’est plutôt chaud de les faire dormir à la fraîche étoile. Que faire ? Les installer parmi les œuvres de neige et de glace, en leur donnant des sacs de couchage, des règles de survie, des conseils pour assurer leur hygiène sur la glace. L’ICEHOTEL vient de voir le jour. Désormais, chaque hiver à Jukkasjärvi, architectes, artistes et décorateurs du monde entier se rassemblent et aidés de maçons et leurs pelleteuses s’attaquent à d’énormes blocs de glace prélevés du fleuve gelé, le Torne. C’est au bout d’un mois de taille et de sculpture, et sans doute pas mal de schnaps et beaucoup de tendinites, que les nouvelles versions de l’ICEHOTEL et l’ICEBAR ressuscitent pour quelques mois. FONDATIONS Pas moins de 3000 tonnes de glace et 30 000 tonnes de neige sont nécessaires à l’édification de ce chef d’oeuvre architectural. Les tonnes de neige sont amoncelées sur des moules géants en acier qui vont favoriser la glaciation et, une fois ces plaques métalliques retirées, il ne reste qu’un labyrinthe de couloirs dans lesquels les chambres, les suites et autres dépendances de l’hôtel sont créées et aménagées. La première phase de construction, qui compte 60 chambres et suites toutes créées par des artistes différents, un hall de réception, une salle d’exposition où sont rassemblées les plus belles sculptures de glace, une chapelle de glace, un bar où l’on déguste des cocktails servis dans des verres en glace, un restaurant où l’on savoure des spécialités lapones dans des assiettes de glace translucides, et une salle de cinéma avec un écran en glace … La première phase s’achève le 10 décembre et s’achève le 7 janvier. DORMIR … OU PAS Si les températures à l’extérieur sont glaciales, avoisinant parfois les moins 40 degrés, à l’intérieur elles grimpent jusqu’à un bon moins 5 degrés. Ce qui veut dire que peaux de rennes et autres accessoires efficacement chauds sur les lits il y a, mais, froid omniprésent oblige, même la moins motivée de ces dames en chose avide de sex se transformera. Ce qui veut dire que oui, ça copule sec dans le ICEHOTEL et non, il n’y a plus de place jusqu’en 2050. Héhé. Raté.

ART

44

VIDEO 


Je prends régulièrement des médicaments, an de supporter la pression au travail.

Oui, je me suis dopé/e une ou deux fois pendant une période extrêmement stressante.

Non, au travail, je reste t en buvant du café.

voter

Ce n’est qu’avec votre voix que les sondages deviennent vraiment intéressants. L’actualité compte. Et votre avis à son sujet aussi. News les plus brûlantes, conseils et tendances. Interactif et toujours d’actualité. www.20minutes.ch


Layout_ Jessica Gonรงalves

WIDE-ANGLE LENSES_OMAX

WONDERBRA

REAL FRIES IN A FAKE WORLD

BAD FOOD, BAD DOG

ART

46


WONDERBRA

CAN YOU GET A SEXUALLY TRANSMITTED INFECTION BY SWALLING SPERM?

SURPRISINGLY MILD

MAYBE TOO STICKY

YOU EAT WHAT YOU TUCH

MORE SWEET THAN YOU THINK


Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth

Des messages transmis à travers une monticule de détritus, c’est possible. UN TAS DE REBUTS DE MÉTAL ET DE BOIS, UNE BONNE DOSE D’IMAGINATION ACCOMPAGNÉS D’UNE OMBRE PROJETÉE SUR UN MUR BLANC ET VOILÀ DES FORMES ABSTRAITES QUI DEVIENNENT FIGURES. La chanson; «J’aurais voulu être un artiste » ne sera jamais chantée par Sue Webster et Tim Noble, car ce sont déjà de véritables génies créatifs. Originaires d’Angleterre, nos deux plasticiens ont trouvé le meilleur moyen de recycler les déchets de la vie quotidienne pour en tirer une matière artistique rehaussée d’ombre chinoise. Les plus belles ombres de Sue & Tim se composent de «  choses  », les plus repoussantes comme des tas de rats morts, vieux sextoys ou dépouilles d’animaux... Amassées, entassées, agglomérées en un monticule désorganisé et anarchique, ces ordures forment des sculptures abstraites. Grâce à un jeu d’ombres portées sur un mur blanc, la sculpture se révèle silhouettes, figures humaines qui s’avèrent être le propre autoportrait de ce couple d’artistes ! Sue Webster et Tim Noble ont su redonner vie à de vulgaires détritus pour transmettre des messages. A travers ces quatre mains, tout objet ne cesse de vivre !

ART

048


ART

50


Text_ Tamara Berger Layout_ Jessica Gonçalves

GRUNGE • NERD • ROCKABILLY GLAMROCK • PUNK • MAFFIEUX TRENDY • EIGHTIES... 1 PHOTO + 1 COUPLE = 9 POSSIBILITÉS. JE EST-IL UN AUTRE? PEUT-ON JOUER AVEC L’APPARENCE? FINIT-ON PAR RESSEMBLER À SON CONJOINT ET DEVENIR UN « DOUBLE JE »? Le style définit-il la personne   ? Le connaiton à travers son look Nacho Rojo ? Allias « Reclarkgable  », Nacho Rojo, photographe et illustrateur espagnol a réalisé « Couples ». Un projet où il s’affiche avec sa girlfriend. Déclinaison de multiples autoportraits qui balaient les styles musicaux et la mode des vingt dernières années ! De la Rockstar au Nerd, ses autoportraits sont troublants, mais pas seulement ! À chaque cliché, le couple qui joue avec les codes féminin masculin, change de look et adopte un style stéréotypé, poussé à l’extrême ! Avec ce procédé, Nacho Rojo n’essaie  -  t’il pas de nous dire, qu’aujourd’hui, le jugement basé sur le premier regard est dénaturé par le look. Quelques détails peuvent modifier l’image d’une personne, son appartenance à un groupe social, à une époque ... Les apparences définissent-elles un homme ou une femme ? La série « Couples » semble répondre à ces questions à travers la métamorphose de deux sujets lambda. Retrouvez d’autres facettes du travail de Nacho Rojo sur : www.nachorojo.com


ART

052

SETH


Banksy

vilx

Chemic

Dan Witz

TSF crew


TSF crew

Megx

ART

054

HowNosm


Lump, Chazme, Sepe

Nomerz


QUI SE CACHE DERRIÈRE ASIEONE ? UN CHINOIS, UN JAPONAIS ? UN ALLEMAND APPELÉ OLLI FRAENKEL, SI SI, QUI INCARNE LE FREEDUSTYLE SOUS TOUTES SES COUTURES ET SES INTERPRETATIONS, SURFANT SUR LE FLOW DES VAGUES ET DE LA VIE. Agé de 36 ans, Olli Fraenkel est né à Nuernberg, petite ville au sud de l’Allemagne en Bavière. Dès l’âge de 10 ans, sous l’influence du classic Beat street, hip hop, style NY, il tombe raide dingue du graffiti ! Cette passion l’entraîne à décorer tout son environnement : les trains, les voitures, les murs en passant par les trottoirs. Diplômé en design graphique, il va se spécialiser dans le marketing publicitaire. Animé par le goût de la vie de nomade et par sa passion pour le surf, il va s’expatrier. En parcourant le globe, à la recherche de « la vague de sa vie », il se pose quelque temps en Australie. « Se poser » est un bien grand terme pour celui qui vit au jour le jour et dort dans un van ! Selon ses dires, il y a fait des rencontres inoubliables qui changèrent sa vie. Au pays des kangourous, il crée des vêtements de surf et se passionne pour la réalisation 3D ainsi que la photographie. La vie d’Olli est comparable à une vague, qui l’emmène de spot en spot et de pays en pays ! Mais c’est en Indonésie qu’il dépose ses valises pour plus longtemps qu’une simple vague à surfer. Qu’on ne s’y trompe pas, il est moins connu pour ses talents de surfeur que d’artiste. Cette deuxième passion pour la peinture l’a amené à louper quelques vagues au profit de surfer sur la toile. Son origine allemande ne l’empêche évidemment pas de s’inspirer de la culture indonésienne. Mieux, il partage ses œuvres avec les locaux et fonde une entreprise appelée aerosoul-indonesia.com. AEROSOUL-INDONESIA Aerosoul représente « l’art aérosol » : réalisé avec des sprays et « l’âme » qu’il met dans chacun de ses projets. A travers cette agence de création, il propose des représentations et des happenings pour des événements liés à la peinture, des vernissages, des manifestations corporatives ou privées. Le but ? Amener du FRESH AIR ! En annexe, Olli possède également un magasin à Bali, où il vend divers matériaux liés à l’univers du graff’.

ART

056

SA VISION DU SURF AU TRAVERS DE L’ART

Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth


ART

058


L’ARTISTE QUI SURFE SUR LA TOILE Olli travaille avec n’importe quelle matière et n’importe quelle technique. Il maîtrise pistolets de peinture, acryliques, pistolets à air comprimé, sprays sur textiles, affiches, fresques, murs .... Il aimerait à nouveau travailler avec du meilleur matériel comme à son plus jeune âge avec des bombes de sprays, mais il est difficile de trouver ces produits en Indonésie. Si c’est le surf qui l’a amené là, c’est l’art qui l’incite à rester en Indonésie. Au sud de Bali, à Seminyak, on peut trouver sa 1ère galerie où sont exposées toutes ses œuvres … de quoi se délecter de cette vague créatrice. http://www.asieone.com

ART

060


AVEC SETH CASTEEL Text_ Tamara Berger Layout_ Jessica Gonรงalves

ART

62


UNE BABALLE, LE MEILLEUR AMI DE L’HOMME, UN PHOTOGRAPHE, DE L’EAU, DE LA CRÉATIVITE, DU TALENT ET DE LA PASSION, BEAUCOUP DE PASSION, PEUVENT ABOUTIR À UN FOLIO CANIN PUISSANT D’ÉMOTION.

Le travail photographique de Seth Cas- contribuer à leur adoption. Pour en savoir teel est le fruit d’une complicité et plus à propos de ce projet à but non lud’un amour profond pour les chiens. Il cratif aidant ces boules de poils à trouver le dit lui-même : les chiens l’inspirent. toit et famille, voici le site (www.secondIl aimerait être un chien, mais ça n’est chancephotos.org). physiquement pas  :    LES Cette grande et belle âme possible, il fait de IL LE DIT LUI-MÊME  son mieux pour vivre CHIENS L’INSPIRENT. IL AIME- a travaillé dans la publicité RAIT ÊTRE UN CHIEN, MAIS ÇA pour Sony et Walt Disney comme tel. N’EST PHYSIQUEMENT PAS POS- Studio avant de devenir SIBLE, IL FAIT DE SON MIEUX photographe de canidés. SETH En rencontrant ce POUR VIVRE COMME TEL. Les travaux de Seth Caspersonnage amouteel ont été publiés par les reux des animaux, nous apprenons qu’en plus grandes agences comme dans le Natio2007, il a travaillé bénévolement pour nal Geographic, The New York Times, Time la SPA en photographiant tout ce qui Magazine, Good Morning America, EXTRA, est domesticable et abandonné, afin de Jeopardy et The Insider.

ART

64


ART

66


OUARF Seth Casteel a su montrer un aspect différent sous l’effet de l’eau, des bulles, de gueules ouvertes, de dents saillantes, de pattes en pagaie et de poils hérissés. Certains clichés nous donneraient même un chouillat les chocottes. Comment Seth Casteel a trouvé l’inspiration ? Il nous raconte qu’il s’est intéressé à l’émotion exprimées par les chiens et il essaie de raconter leurs histoires à travers la photographie. Lors d’un shooting avec un cavalier King Charles, Buster de son nom s’est littéralement jeter dans la piscine chercher une balle de tennis. “ Je me suis donc demandé: que se passe-t-il sous l’eau ? ” Après un investissement en matériel (un appareil “ Waterproof ”, un fisheye et un flash qui permet de donner d’avantage de détails sur la tête du chien), le projet est lancé. Durant les séances shooting pour Underwaterdogs, il lui arrive de travailler avec 25 chiens par jour.

urinoirs. “ La piscine était un désastre. Ayant peu de temps pour terminer cette séance photo, je devais continuer.” wLa meilleure photo de cette séance est devenue l’une des best-seller de la série, il est dorénavant ravi d’avoir fait de l’apnée dans le flux urinaire du canidé. Cette série de photos, intitulée Underwater Dogs, fait partie de plus de 80 photos publiées dans un livre du même nom qui vient de sortir en librairie.

UNE ANECDOTE Un jour, dans une piscine en Californie, un des chiens prend la belle piscine pour des

VIDEO


SHO HEI

a.k.a

Hak

uch

i

Text: Tamara Berger Layout: Kevin Roth

Et ses traits de stylos totalement nipponisés UN COUP DE CRAYON INIMITABLE, C’EST LE STYLE DE SHOHEI ! AVEC UN STYLE JAPONAIS CONTRE-BALANÇANT LE NOIR ET LE BLANC AVEC UNE TOUCHE DE ROUGE, SHOHEI ATTIRE L’OEIL SUR SES OEUVRES TRADITIONNELLES JAPONAISES ET MODERNES. LE RESULTAT DE SES ILLUSTRATIONS EST UNE INSPIRATION DU POLITIQUEMENT-PAS-TOUJOURS- CORRECT ET DU MANGA...

ART

068


SHO HEI

a.k.a

Hak

uch

i

Les travaux de SHOHEI vous parlent? CARHARTT EN A FAIT SA CAMPAGNE CETTE ANNEE et GUSTAVmag en est l’un des chanceux supports. En moins trash. Dynamique et intense mélange d’un style manga et occidental avec une touche rock, pop, violente, telle est la base sur laquelle Shohei réalise des oeuvres purement décalées mais bourrées de détails. Adepte ou non, le travail derrière ses dessins est bluffant. Qui est donc ce personnage? Shohei OTOMO aka Hakuchi est un graphiste japonais indépendant. Illustrateur dans le style manga, qui crée des dessins déjantés inspirés de l’univers fantasmagorique japonais. Et ne parlant que japonais, ce qui est un carrément un grand plus pour une itw. Issu de culture pop rock et traditionelle, Shohei réalise des images, parfois-souvent gores et fâchées mais toujours avec un coup de crayon soigné. Et contrairement à d’autres graphistes, Shohei ne passe pas par de multiples logiciels pour présenter un travail soigné. Un stylo, objet banal, et un talent surréaliste donnent naissance à ses oeuvres! On vous a même trouvé une anim’flash pour vous faire comprendre la dextérité du doigt de ce jeune garçon. Ça peut laisser songeur. http://hakuchi.jp/top.html

ART

070


Video


Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth

ART

072


ART

074


COLLISION ENTRE LE PORNO ET LA TYPO, VOILÀ L’ART DE LA PROVOCATION VERSION THS. POUSSÉ PAR L’ENVIE DE BOUSCULER LES LIMITES DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, THOMAS SCHOSTOK CRÉE DES OEUVRES DÉCALEES A L’ASPECT FATIGUÉ. “UNE TOUCHE DE SALETÉ SUR L’IMAGE PERMET DE LUI REDONNER DE LA BEAUTÉ, EN APPORTANT SON ZESTE DE PROVOCATION” TELLE EST SA DEVISE. Que signifie THS ? Dans un premier temps, nous avons découvert que l’artiste s’appelle Thomas Schostok, donc nous avons pensé à un jeu de lettres (logique pour un mec qui crée des typos!) “TH” pour Thomas et “S” pour Schostok ! Grave erreur! THS signifie Trash, Hero et Slut ?! Surprenant ! SON HISTOIRE Comment, Thomas Schostok, allias THS, vivant et travaillant à Essen en Allemagne de l’Ouest, est-il devenu cet artiste qui sème le trouble avec ses oeuvres ? Tout a démarré lorsqu’il est devenu graphiste designer. La conception graphique étant contraignante et beaucoup trop réglementaire à son goût, l’art est entré dans sa vie comme une bouffée d’air frais libératrice. Inutile de faire des études artistiques, a-t-il dit. Son but est d’éviter d’entrer dans un cadre de lavage de cerveau. L’art n’a pas de frontières, THS veut pouvoir repousser sans cesse les limites de la création. Mixer expériences graphiques, collages, typographies, illustrations, peintures et photographies pornographiques. Tels sont les ingrédients de sa recette.

Avant de créer son propre studio en 1999, il débute sa carrière dans la vente de carrelage de salle de bain, ce qui n’est pas, on est d’accord, une activité des plus intéressantes. Aujourd’hui, il travaille sur ses projets à Essen et parfois à l’étranger. En 2002, THS a collaboré avec Stefan Claudius pour fonder CAP ARCONA, société créatrice de typographie. Mais, comment a-t-il découvert la typo ? Cette passion est liée aux moyens financiers dans un premier temps. Au début de sa carrière, il n’avait pas assez d’argent pour acheter de nouvelles polices, le seul moyen d’en acquérir a donc été de les créer. Il le dit lui-même « c’était juste le pied d’utiliser des fontes sur des projets que personne n’avait encore utilisées. » Thomas est aussi à l’origine du magazine BEAST, dont les 12 exemplaires sont consultables sur son site. SON ART THS utilise les images destinées aux adultes comme outil pour exprimer ses idées. Celles-ci sont axées sur son style, qu’il définit lui-même comme «un doux mélange de trash–urban - warfare–porn - dirt - style - pop.»


SA RECETTE Prendre beaucoup de colle, quelques images, quelques croquis, quelques expressions suggestives et bizarres, avec une jolie typo, découper quelques photos pornos, salir le tout. Repeindre et rayer par-dessus avant de tout plier. Alors que nous lui demandons quel plaisir il y a à créer le trouble chez certaines personnes par l’extravagance de ses oeuvres, il nous explique que c’est certainement génétique!!! Heinchhh ?! Il a pourtant essayé de peindre de “belles oeuvres” dit-il, mais le résultat était toujours anormal. “Help me mommy”, qu’il dit. Et nous on répond qu’elle a bon dos sa mère. http://www.ths.nu

ART

076


05.

07.

10. 13.

12.

03.

11.

01. 06.

02.

08.

09. 04. caddie

78

01. NIKE SNOWBOARDING BOOTS Vous pouvez enfin jouir de la qualité des boots de la marque à virgule. La Nike Boots Zoom Force 1 sonne comme le nom d’un avion du président américain. www.freeride-attitude.com 02. VISVIM F/W 2012 SERRA PIZI BOOT Visvim renouvelle sa chaussure de randonnée Serra. Qui marchera verra Serra. store.unionlosangeles.com 03. SK8 BOX : JARDIN DES DELICES La SK8 BOX réunit 3 decks de collection inédites : un triptyque qui reproduit le fameux « Jardin des Délices » du peintre néerlandais Jerome Bosch. Il s’y mêle personnages, animaux et fruits géants, réel et fantastique, mythologie et sorcellerie. Un délire imaginatif avec tout ce qu’il a de langage métaphorique… à décrypter avec délice. www.boom-art.com 04. SMART PAR JEREMY SCOTT Le créateur américain donne des ailes à la Smart ForTwo Electric Drive. Une manière selon lui de signifier « la nouvelle légèreté de la mobilité », la voiture étant désormais libérée d’émissions nocives pour l’environnement. Commercialisée « courant » 2013, attention au «  vol » ! www.smart. ch 05. BOOM ART – DISNEY ORGY SK8 En fait, la parodie de l’imagerie Disney ne date pas d’hier. En 1967 déjà, Paul Krassner, rédac en chef du journal The Realist, fait appel au dessinateur Wally Wood pour réaliser « The Disneyland Memorial Orgy ». Alors publié en noir et blanc, puis colorié par un ex-employé de Disney, le dessin est maintenant disponible sur 2 plateaux de skate réunis dans une SK8 box. Avis aux collectionneurs et fans de Blanche Neige qui n’a décidément plus rien d’immaculé. www.boom-art.com 06. CITADIUM X CHEVIGNON : LA DOUDOUNE DE RETOUR VERS LE FUTUR Citadium & Chevignon ont collaboré afin de sortir en exclusivité une doudoune en l’honneur de la mythique veste de Marty McFly du Retour vers le Futur. « La route ? Là où on va, on n’a pas besoin de route » … mais d’une veste collector oui. www.citadium.com 07. LA BICYCLETTE A 7 EUROS Un ingénieur « Geotrouvetout » a réalisé un vélo durable en carton. Actuellement à l’état de prototype, l’Alfa pèse 9 kilos et peut supporter un cycliste pesant jusqu’à 200 kg. Au final, le vélo devrait coûter moins cher que son anti-vol ! 08. THONET BIKE – VELO FIXIE EN BOIS Il faut saluer le design original de ce vélo fixie : un cadre aérodynamique en hêtre épuré, des roues en fibre de carbone. Imaginé par le designer Andy Martin en collaboration avec Thonet. Surprenant et magnifique. 09. BAGHERA – VOITURE A PEDALES VINTAGE Elles font rêver depuis toujours… ou plutôt depuis 1999 pour Baghera qui a décidé de perpétuer la fabrication des voitures à pédales en métal. Version Riverside, Monaco, Le Mans ou classique rétro, elles ont toutes la nostalgie en elles. Des petits bolides made in France. www.baghera.fr/ 10. LIB TECH SKATE BANANA 2013 Une board puissante qui ne peut décevoir ni en neige dure grâce à son magne traction, ni en poudreuse avec son cambre inversé. Peu importe les conditions, sa tonalité fluo vous met la banane (oui, le freestyle autorise les singeries faciles). www.fluofun.fr 11. SHRED -  UNIVERSE FLAGSHIP SLAB Un grand cadre s’adaptant parfaitement au visage, une double lentille sphérique offrant un champ de vision inégalé, sans compter son style flashy à la Jean-Claude Duce, le nouveau masque de Shred a tout pour plaire. www.shredoptics.com 12. BONNET NEFF JACKIE NAVY Avec son nouveau bonnet Jackie, la marque californienne Neff brouille savamment les frontières entre les styles. Déconseillé aux têtes de nœud ! www.neffheadwear.com 13. CASQUE BATMAN À vous Gotham City !!! Le Joker ? Bien plus excitant que la salopette de plombier, le masque batman est aussi recyclable en sex-toy. À fabriquer vous-même dans votre cachette secrète.


.........................................freerideworldtour.com...................................

#FWT13


Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth

Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus dur, toujours plus gros, toujours plus loin. Et toujours pas d’aîles ! TOUS LES DEUX ANS, LA CRÈME DES MEILLEURS RIDEURS MONDIAUX SONT PRÉSENTS AU REDBULL RAMPAGE. TOUS LES PASSIONNÉS DE VÉLOS DE DESCENTE, DOWNHILL DANS LE JARGON DU VÉLO, ÉTAIENT DEVANT LEUR ORDINATEUR LORS DE CETTE COURSE ORGANISÉE PAR LA BOISSON ÉNERGÉTIQUE. S’IL Y A UNE COMPÉTITION DE VÉLO PLUS EXTRÊME QUE N’IMPORTE QUELLES AUTRES, C’EST SANS HÉSITATION LE REDBULL RAMPAGE QUI SE DÉROULE DANS LES MONTAGNES DE L’UTAH AUX USA. Réunissant les meilleurs compétiteurs de vélo, le Red Bull Rampage est LA compétition extrême ultime. Inutile de susciter votre intérêt et vous transmettre les résultats à la fin de l’article étant donné qu’ils sont déjà sur Internet. Pour cette édition 2012, le grand favori était Gee Atherton, rider britannique, victime d’une des chutes les plus violentes qui l’a poussé à abandonner. Le terrain de descente est extrêmement dangereux au milieu de ce canyon et la moindre chute est éliminatoire. Le gagnant est le canadien Kurt Sorge avec une maîtrise et des tricks de toute beauté, puis c’est le français, Antoine Bizet qui le suit sur la deuxième marche du podium, en réalisant un run incroyable. L’américain Logan Binggeli ferme le podium en signant une belle troisième place. Pour le best tricks, on félicite Cam McCaul pour son énorme backflip! La définition du mot limite n’existe plus, lors de cet événement. L’édition de cette année nous en a encore donné la preuve. En 2 ans, il était impossible d’espérer voir une si grande progression. En plus des meilleurs rideurs, un Set up énorme était mis en place, donc tout avait été pensé pour plaire. Seul le jugement laissait à désirer puisqu’il a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. Tous n’étant pas d’accord sur les résultats. Pour l’heure, nous n’allons nous lancer dans le débat, pas notre job, mais plutôt vous faire un report de cette magnifique compétition.

© John Gibson - rider James Doerfling

FREE DU STYLE

080

LE SET UP Concernant les modules, L’Oakley Icon Sender & le Canyon Gap sont restés fidèles et ce dernier a permis de jouer un rôle important au classement. N’oublions pas que sur le Oakley Icon Sender, Cam Zink a plaqué le plus gros 3.6 lors de l’édition 2010.


Š Christian Pondella


FREE DU STYLE

082

Š Christian Pondella - rider Pierre Edouard Ferry


© John Gibson

Entre le Transfert final, la grosse passerelle, le set up et la passerelle scindée au milieu obligeant chaque rider à lancer un double avant d’arriver à un quarter, traduisent la difficulté du terrain. Malgré l’énorme progression des bikers, l’énormité de certains modules s’est rapidement faite ressentir, vues les nombreuses chutes. Toutefois, la dernière passerelle n’a pas été utile, impliquant de nombreux accidents, car trop loin pour reprendre la pente. LE REPORT Après avoir dominé l’Oakley Sender, Cam Zink a varié les modules en tentant le Canyon Gap, mais son crash a refroidi tout le monde. Résultat des courses, Cam n’a pas reçu les points espérés. Le Canyon Gap a été déterminant dans les résultats car les juges s’attendaient à voir du très haut niveau, ce qui n’a pas été le cas dû à la difficulté du terrain! Beaucoup de compétitieurs ont préféré rider l’autre côté du set up afin d’apporter davantage de créativité pour obtenir de meilleures notes. Si nous pouvons nous permettre, Cam McCaul est le seul homme à avoir réussi ce module!


© John Gibson

Cet Event est la cerise sur le gâteau pour clôturer le Freeride Mountain Bike World Tour ! C’est Brandon Semenuk qui reste le meilleur rider de DH en remportant le titre, malgré ces deux chutes durant le Rampage. Martin Söderström, suédois, monte sur la seconde marche, suivi par le jeune Belge Thomas Genon qui signe là, une très belle saison en gagnant le Crankworx à Whitstler...

CONCLUSION Niveau ride, rien à dire! C’est un exploit qui nous a conquis une fois de plus. On se demande même quand la progression cessera. Grâce à la qualité des caméras embarquées, chacun peut se rendre compte des risques et de l’engagement pris par les compétiteurs. Sam Pilgrim, Thomas Genon et Anthony Messere n’ont pas réussi à rider à leur plus haut niveau, sans compter tous les blessés qui n’ont pas pu se qualifier.

Grâce au RAMPAGE, nous avons pu voir de vrais freerideurs jusqu’auboutistes de leurs limites. En attendant la prochaine édition, on vous laisse visionner les vidéos des athlètes du Rampage 2012 !

Le Rampage est un événement dans le style américain, privilégiant le spectaculaire avec des riders qui s’engagent sur des lignes dangereuses. Chacun a son propre style: du rider rapide avec une bonne technique, au rideur se procurant de gros vols en passant par ceux qui plaquent des tricks un peu partout sur le set up! Véritable pièce de théâtre 100% adrénaline!

Sur ce, Lecteurs Gustaviens, Ride on ! www.redbullrampage.com/

© John Gibson

FREE DU STYLE

084

Videos: Final, Crashs,TOP 5


Š Ian Hylands - rider Darren Berrecloth


LA VERSION EVOLUTIVE

QU’ON ATTENDAIT

© freeridewordtour.com/T.LLOYD

Text_ Anne Laure M. & Tamara Berger Layout_ Jessica Gonçalves

FREE DU STYLE

86


© freeridewordtour.com/T.LLOYD

© freeridewordtour.com/T.HALLER

Ça fait beaucoup de termes pompeux pour parler de cette emblématique, exclusive, fusionnelle, dangereuse relation avec l’élément. Elle en est pourtant la base. Mais cette ‘ relation avec l’élément ’, cet apprentissage du freeride jusque-là inexistant, ce qui est plutôt embêtant vu que l’on a qu’une vie, est désormais accessible grâce à cette puissante institution qu’est devenue le FWT. Et à Berti Denervaud, aussi, un de ces quelques garçons à avoir écrit l’historie du snowboard : de 1989 à 2002, il a décroché 8 titres aux mondiaux, fait pleurer dix fois plus de filles, inventé et pausé le Alley Hoop Mc Twist 900 (c’était en 1995 aux championnats du monde de Davos), et popularisé cette discipline qu’était le freestyle naissant. Bref, il a toujours eu le sens de la ligne et l’intelligence d’en faire bon usage. Aujourd’hui, nettement déradicalisé, mais l’oeil toujours vif et le sens de l’humour intact – on le croise parfois au petit matin partant faire du ski de fond en justaucorps canaris - il s’est lancé dans cet objectif – entre autres de créer des écoles de freeride pour minots un peu partout dans le monde. Sous le label FWT, on l’aura bien compris. LE FWT C’EST QUOI ? Freeride World Tour Fondé par Nicolas Hale-Woods, le Freeride World Tour regroupe les meilleurs skieurs et snowboardeurs dans la cathégorie freeride. Ils participent à 6 évènements qualificatifs à travers le monde. La finale est l’Xtreme de Verbier. Comme nous DURANT LE FWT JUNIOR, LES JEUNES SONT l’explique Berti Denervaud, « durant une compéti- FORMÉS AUX COMPORTEMENTS À ADOPTER PAR tion comme l’Xtreme de Verbier, sur le Bec des BERTI DENERVAUD ET CYRIL NERI, MAIS ÉGARosses, il est impossible de se relâcher, même LEMENT AUX MULTIPLES RÈGLES À CONNAÎTRE pas en pensée. Avant la descente, la pression est COMME LA SÉCURITÉ, LA RECHERCHE ARVA, LE présente, puis durant le run, la concentration est CHOIX DES LIGNES, L’ÉTUDE DES MANTEAUX à 100 %, aucune place pour des pensées parasites, NEIGEUX, LE MATOS... LE FWT JUNIOR PERcar la moindre chute est fatale... Les compétiMET D’OFFRIR AUX MINOTS D’APPRENDRE LE tions de freeride sont rudes, mais c’est un moyen FREERIDE. C’EST UN VRAI MÉTIER. de se surpasser qui te prend et te lâche plus. Les risques sont toujours présents et l’accident est un peu le passage obligé quand tu t’exposes à de telles pentes. C’est impossible de ne jamais rien risquer : il faut regarder, écouter, doser, savoir renoncer ». Et ne jamais perdre le sentiment de peur. Le perdre, c’est la mort. Dans ce sport, il n’y aucune fédération, raison pour laquelle le FWT est la référence, qui se veut évolutive :

© freeridewordtour.com/T.HALLER

LE FREERIDE WORLD TOUR, QUINTESSANCE DE L’ÉLITISSME. OUI MAIS NON. LE FREERIDE WORLD TOUR, C’EST AUJOURD’HUI UNE MULTINATIONALE À BUT FREERIDIF. OBJECTIF : DÉMOCRATISER LA DISCIPLINE. ON APPROUVE ET ON APPLAUDIT. ENFIN.


FREE DU STYLE

88 © freeridewordtour.com/T.HALLER


- le Freeride World Tour Qualifier, d’une part, qui compte 50 épreuves qualificatives organisées partout dans le monde afin de donner la possibilité à des freeriders, skieurs de compétition ou autres freestyleurs en voie de reconverssion de se faire repérer et de se qualifier pour le désormais moins fermé FWT. Et de le ré-oxygéner par la même occasion. - le Freeride World Tour Junior, ensuite, qui, fort du succès de sa 1ère édition en 2011-12, permet aux juniors de moins de 18 ans de se faire remarquer, gagner de la visibilité et d’entrer dans la cours des grands events. Durant le FWT Junior, les jeunes sont formés aux comportements à adopter par Berti Denervaud et Cyril Neri, mais également aux multiples règles à connaître comme la sécurité, la recherche ARVA, le choix des lignes, l’étude des manteaux neigeux, le matos... Le FWT Junior permet d’offrir aux minots d’apprendre le freeride. C’est un vrai métier.

© freeridewordtour.com/T.LLOYD

- le Freeride World Tour Club, enfin, nouvelle association qui promeut l’essence du freeride en formant adultes et plus jeunes aux comportements à adopter en montagne. En collaboration avec les écoles de ski, le

FWT Club permet aux jeunes de suivre des cours tous les samedis, soit 27 samedis durant la saison d’hiver et des formations sur une semaine pour les adultes. Ces cours se déroulent sur Verbier, Morgins et Champéry. Plusieurs options de cours sont mis à disposition : des cours à la journée, à la semaine, à la saison. Désormais, tout le monde peut découvrir le freeride, en apprenant les règles de bases (25 % de technique, 25 % de freestyle, 25 % de sécurité et 25 % de freeride). Le but est de minimiser les risques grâce aux connaissances comme : le choix de sa ligne, la lecture du terrain, les infos de la météo ou des patrouilleurs, la qualité du manteau neigeux, la technique pour rider vite et léger... La création de ces écoles de freeride permet d’expliquer aux jeunes et aux adultes comment faire face aux accidents, de leur apprendre à réagir comme un freerider pro face à cet élément qui, si on ne prend pas la peine de l’observer, l’écouter et le respecter, ne laisse aucune chance. INFO www.freerideworldtour.com OU S’INSCRIRE ? www.verbierbooking.ch/fr/ess/freeride-world-tour-club-0-711


ski urbain quand tu nous tiens...

FRI-RIDE Text_ Anne-Laure M. Layout_ Simon Charrière

LE SKI LIBRE N’A PAS DE LIMITE. DE JEUNES MOUSTACHUS HIRSUTES PROFITENT DE LA MAGIE DE LA NEIGE POUR FAIRE PARLER LEUR CRÉATIVITÉ DANS UN BAIN DE POUDREUSE URBAINE.

4 gaillairds réunis depuis plusieurs Rider, skier, descendre des pentes, années. La passion du ski et de la escalader les cîmes à la force du photo. Le simple plaisir d’être en- mollet, sauter des souches fournies, semble pour partager l’esprit de la des gros cailloux, tel est notre quomontagne. Faire des photos créa- tidien dévoilé par un photographe qui tives, recherchées, décalées. C’est a l’oeil aiguisé. Nourri à la merringue ce qu’on a fait ce jour-là alors qu’il double-crème et au bon vacherin friétait tombé 40 de QUI N’A PAS RÊVÉ DE bourgeois (AOC ?), fraîche en plaine. SKIER DEVANT CHEZ LUI? le collectif UpanOn a pris nos lattes, Down cherche la SIMON CHARRIÈRE EN vierge poudreuse nos trépiers, nos bonnets, nos bot- VILLE DE FRIBOURG. au bon moment, au tines en cuir pour se faire plaisir. De bon endroit. Dans nos secrets spots nombreux citoyens se sont réveillés (La Chia, Lorette, Plasselb, Treyvaux en s’interrogeant sur la provenance 3000), on cherche un état d’esprit de ces lignes tracées sur les abords simple, une ambiance authentique de la ville. ou encore une atmosphère particulière. Grâce à la construction des UpanDown.ch voit le jour en 2009 sur autoroutes et le perfectionnement les pentes du Cerro Flopi (Arg), un du moteur à explosion, nous avons eu des sommets marquants d’un trip la chance d’aller plusieurs fois dans estival dans les Andes. Créer un site de lontaines contrées, notamment et se donner un nom pour partager en Valais, ou encore dans l’Oberland notre passion. Bernois.

FREE DU STYLE

090


Photo: Valentin Baeriswyl


Text_ Anne-Laure M. Layout_ Kevin Roth Photos_ Oli Gagnon

Du style, du nu et d’la chansonnette nom de Dieu Freestyle.ch. _Festivité organisée chaque automne à Zürich au nom du Dieu Freestyle, festivité regroupant performances de skate, snowboard, ski, dirt et motocross freestyle, festivité que l’on pourrait plus communément nommer ‘foire de la nonchalance attitude’: on y expose ses coiffures, fringues et accessoires nonchalants dans une désinvolture acquise à forces d’heures d’entraînements. On y revendique son art de vivre, aussi : festif tu ne seras point - expressif de la face tu ne seras point non plus - rigolo encore moins - humble on n’en parle pas - et tous ceux qui ne l’ont pas comme des losers tu catalogueras. Freestyle.ch, c’est aussi le marché de Noël en septembre dédié au Dieu Freestyle, avec des brouettes de stands se tirant la bourre à celui qui aura l’animation la plus efficace. Apo et son Gaston_champion de France de air guitare version métââââââl nous a fait rire. Marker, le voisin, et la nonchalance attitude pas du tout : c’est interdit par le règlement. Trop bruyant, trop pas stylé, trop sale gosse… Au milieu de toutes ces joyeuseries, les col blancs qui officient pour Dieu Freestyle travaillent. Je te donne - tu me donnes ta carte de visite. Sur le stand Billabong, ‘l’homme-aux-cartes-de-visites-à-avoir’ se nomme David Pitschi, jadis snowboarder pro et présentement marketing et team manager, toujours fort distrayant de par le fait que c’est, comment dire, une sorte de bande trempée dans je ne sais quoi qui attire les mouches, mais version couilles. Il nous voit fort affairés du côté du bar à café schnaps et nous lance «hé, j’ai un bon jeune. Sylvain Bourbousson. Faut en parler.» Il y a trois ans, il nous avait vendu ce gars du Chili, Manuel Diaz, qui lui avait demandé une veste pour faire du snowboard et qui se trouve être, aujourd’hui, une des références mondiales du backcountry. On suit donc David et son fin nez pour trouver des bons jeunes.

FREE DU STYLE

092

Il est comment ce bon jeune? «Cubique. »​ ​Mais encore? «Bein cubique. Y se gratte les genoux sans se baisser. Moi j’ai jamais réussi à faire ça.» Mais encore? «Il très très taquin, a toujours la patate et a des goût musicaux complètement improbables.» Ça veut dire quoi ‘improbables’? « De la dance des années 80. Tu vois comment ? » Bon mais c’est quoi tes arguments pour nous vendre ton bon jeune. « Heu… ah oui là j’ai un truc qui va te plaire. Il est tout le temps à poil. C’est un vrai problème avec les riders ricains lors des shooting. Y refusent de sortir de leur chambre tant que je leur ai pas promis que Bourbous est habillé. C’est d’ailleurs comme ça qu’il s’est fait connaître: en ridant tout nu. » Y fait du snowboard acrobatique ? « Non, justement pas. » On prend. On est ravi. On a trouvé un rider pas atteint de nonchalance attitude et qui ne pratique pas le snowboard acrobatique. Par contre on ne sait pas grand chose sur Sylvain Bourbousson, à part le fait que c’est un sourire sur pattes, qu’il évolue depuis l’âge de 15 ans hors des contests, donc absent des ranking list, et qu’il nous a présenté du gros ride puissant, précis, propre et très très stylé dans le dernier Absinthe_Resonnance.


FREE DU STYLE

094


Il peut nous en dire plus David Pitschi ? « Son ride est ultra solide, fat et engagé mais ce n’est pas une tête brûlée. Ça pourrait laisser croire qu’il bourine mais non, et c’est pour ça que jamais personne ne pourra faire du Bourbousson: son style est juste magnifique, propre. Il sait arrêter ses figures et le temps comme personne. Les riders disent de lui qu’il est ‘under rated’. Ce que j’apprécie aussi et surtout, c’est qu’il ride pour rider : pas pour le pognon. Il n’est ni opportuniste, ni faux cul, ni sur-zélé. C’est un des seuls sur le marché à avoir cette relation avec son sport et ce qui va avec (contraintes liées aux sponsors, filming, etc.), et je peux te dire que je sais de quoi je parle. »

Comment gères-tu la progression du sport ? « Je gère rien haha, je fais de mon mieux et hallucine tous les ans en regardant les nouvelles vidéos. Le snowboard a grave progressé les dernières années. »

A Drew (qui a imaginé, créé et managé milles choses dont le TTR) qui passe par là sans ses cartes de visite, on en demande plus. « Sylvain Bourbousson ? Il est tellement puissant que si tu poses ta caméra au niveau de la réception, elle se prend de telles secousses quand il fait son landing que ton shot est niqué. »

Combien de jour de ride faut-t’il pour une bonne part? « Ça dépend de beaucoup de choses : trouver des bonnes conditions de neige, des bons terrains, avoir l’oeil et de la chance et puis enfin au final, replaquer ! Donc certains peuvent se faire une part en 1 mois, d’autres en 4.»

David Pitschi, si tu devais définir ton poulain en 4 mots ou adjectifs: « Cubique – coquin – insolite – sexybitionniste » Sylvain Bourbousson, si tu devais te définir en 4 mots ou adjectifs: « Brun, motivé, petit mais sympa » Quelle est ta playlist idéale ? « De la euro dance des années 90, de la pop et quelques morceaux de pianos. »

Quel est ton meilleur souvenir de film ? « Les voyages et les gens. Aller dans des pays insolites, faire la fête dans des endroits improbables avec des locaux et des potes... J’ai plein d’anecdotes de voyages, c’est définitivement un des meilleurs aspects de filmer du snow. »

Que faut-t’il mettre en œuvre pour avoir un shot correct ? « La partie recherche de spot/créativité est super importante. Chaque rider a sa propre vision et ne voit pas le terrain de la même façon. Une fois que t’as repéré ton spot idéal, t’as plus qu’à replaquer et le shot est dans la boite. » Pourquoi as-tu choisi le backcountry plutôt que la compet ? « Parce que je préfère vraiment tomber dans la pow que sur de la glace vive ! T’as plus froid mais moins mal ! »

Non mais sérieusement? «Passionné et conscient de ma chance. »

Ton parcours atypique serait t’il possible aujourd’hui pour un jeune loup ? (ne pas faire de contest) « Oui complètement. Par exemple le suisse Math Schaer, tout jeune genevois qui filme avec Absinthe depuis 2 saisons. Il ne fait pas de compets et ne pense qu’à rider du backcountry. Ce garçon va aller très loin, il est vraiment doué et il a la gnak ! »

Parle nous de ton rapport à la nudité ? « C’est agréable d’être tout nu, sauf pour ranger le natel. »

Vouala. C’était quelques grammes de Bourbousson dans un monde de nonchalance attitude.

Quel est ta valeur ajoutée ? « Je suis passionné »

C’est quoi ton problème ? « Qu’on puisse pas se foutre à poil quand on le souhaite » Si tu étais : --- une forme géométrique : «un flocon» (ndlr: raté) --- une tentation: «une femme» --- une femme: «asiatique» --- un sex symbol : «guitariste nu» --- un outil : «un marteau piqueur» Tu filmes avec Absinthe depuis des années, quelle est l’ambiance sur les tournages ? « L’ambiance est incroyable ! En début de saison on est tous impatients de se retrouver et de remettre ça. C’est plus comme des sorties en colo avec des potes mais avec un objectif commun, la video. » As-tu la pression de la performance ? « Pas la pression vraiment, mais tu veux toujours faire mieux que l’année précédente, c’est sûr. Donc dans un sens, oui, il y a une pression mais l’avantage c’est que je me la mets tout seul. » Il faut toujours rajouter un flip ou une rotation dans les contests, est-ce que vous avez les mêmes attentes dans le backcountry ? « Je pense que oui, on veut tous faire quelque chose de plus incroyable que ce qui a déjà été fait. En video, on peut aussi rajouter la recherche de créativité. Spots originaux, nouveaux terrains, nouvelles features... »


07.

03.

06.

PIQUE SEL

96

01. CONVERSE X DC COMICS Une nouvelle collaboration entre Converse et DC Comics vient de voir le jour et elle porte sur le dernier jeu vidéo Arkham City. Vous pouvez choisir entre plusieurs images issues du jeu : Batma, Robin, Catwoman, le Joker, le Riddler ou le Pingouin. Il est aussi possible de customiser les coutures, les lacets, etc. converse.com/#/products/shoes/ converseone/builder 02. LES BOUTONS DE MANCHETTE FACEBOOK « J’AIME » Facebook est devenu incontournable et le bouton j’aime est omniprésent sur les sites web. Il fallait bien s’attendre à des déclinaisons toutes plus commerciales les unes que les autres. baronbob.com/thumbs-up-cufflinks.htm 03. TAKARA X NEW ERA TRANSFORMERS CAP BOT Des casquettes New Era qui se transforment en robots. Takara x New Era, une collaboration assez insolite entre le géant Takara Tomy, célèbre fabriquant de jouet japonais et New Era, le fabriquant de casquettes américain. Le résultat est une excellente série de casquettes New Era 59FIFTY Transformers, déclinée en deux couleurs, noir pour Decepticon, rouge pour Autobot. 04. KEYPAD WATCH Une excellente montre que cette Keypad Watch, qui remplace le cadran par un clavier numérique. Une petite LED sur chaque touche vous permettra de lire l’heure affichée dès que vous aurez pressé un chiffre du clavier. watchismo.com/click-keypad-watch.aspx 05. MICKEY – DARK VADOR: AND THE WINNER IS … Le rachat de LucasFilm et de la Franchise Star Wars il y a quelques semaines par Disney a fait l’effet d’une bombe sur les la planète Geek. Et qui dit buzz dit parodie… 06. POWER-UP ARCADE LIGHT SWITCH PLATE Le “  Power-Up Arcade Light Switch Plate ” est un gadget qui va plaire aux gamers passionnés de bornes d’arcade … Ce joystick est en fait un interrupteur pour la lumière qui remplace vos classiques interrupteurs en se fixant sur le mur. En plus de vous permettre d’allumer et d’éteindre la lumière en jouant avec le joystick, le “ Power-Up Arcade ” est équipé de deux boutons qui émettent des sons de canons laser… Kitschissime ? 07. 8-BIT PALE ALE : LA BIÈRE DU GEEK Brewing Tallgrass (brasseur australien) s’intéresse aux Geeks et plus particulièrement à leurs bières. france44.com/browse.cfm/tallgrass-8-bit-pale-ale/4,14948.html 08. UNE VERSION KISS DES BONBONS PEZ USA – PEZ Candy, Inc. lance la collection PEZ KISS Gift Set. Une série de box qui contiennent 4 distributeurs de bonbons. Voici l’édition spéciale KISS avec les 4 membres du groupe mythique, The Demon, The Starchild, The Catman et The Spaceman. pez.com/news/news_detail. php?ID=24 09. ARCADE STICKER POUR FRIGO etsy.com/listing/105647594/turn-yourfridge-into-a-vintage-arcade 10. SEXY PACKMAN craziestgadgets.com 11. UNE ÉDITION SUPER MARIO BROS DE NIKE Les Dunks ont pris une tournure plus Urban Fashion dans les années 2000. Certains ont même repris le modèle pour exprimer leur créativité. C’est le cas de Happycash Fashion qui ont su rassembler deux icônes culturelles des années 80´s soit les Nike Dunk et Super Mario Bros. 12. GUITAR HERO PORTABLE Les céréales Frosted Mini-Wheats offrent une sorte de mini Guitar Hero dans chaque paquet. Du coup, il faut s’attendre à un jeu plutôt cheap avec un semblant de musique et une précision digne de la préhistoire des jeux vidéo.


01.

?@?!’ 09.

Layout_ Jessica Gonçalves

12.

11.

05.

08. 02.


Text_ Tamara Berger Layout_ Jessica Gonçalves

MÉTAMORPHOSEZ VOS OBJETS EN MANETTES DE JEUX VIDÉOS.

PIQUE SEL

98


MAKEY, C’EST L’INVENTION DE L’ANNÉE QUI PERMET DE TRANSFORMER LES OBJETS DU QUOTIDIEN EN UNE MANETTE... Trêve de bavardage ! Amis geek, êtes-vous bien en train de lire sur du papier et non sur un écran ? Evidemment que oui, mais Gustav n’est pas un magazine comme les autres ! Alors, dans cette rubrique GEEK, on présente MaKey MaKey, une invention extraordinaire permettant de contrôler un jeu video à partir de n’importe quel objet : une éponge, de la pâte à modeler, un bol d’eau et j’en passe. Quelques branchements et FEU DEPART pour une partie de Mario kart avec une manette en banane. Et oui, avec makey makey, les problèmes de manque de manettes, des piles, des rallonges, sont définitivement terminés. Il suffit de devenir THE BRICOLO MAKEY MAKEY ! Comment ça marche ? MaKey Makey permet de connecter une “CHOSE”, par exemple une patate en périphérie à votre ordinateur. Le système est composé d’une carte contrôleur, de six pinces crocodile et de six câbles de connexion. Branchez la carte à votre ordinateur, elle sera immédiatement reconnue comme un périphérique USB. Ensuite, branchez les câbles de la carte à ce que vous avez sous la main. Vos objets connectés sur le gamepad activeront directement les boutons ... Idéal pour les jeux simples en flash. Vous n’avez rien capté ? Regardez la video pour comprendre de quoi il s’agit. Makey Makey permet de transformer du “n’importe quoi” en manette. À vous de réinventer le monde des jeux vidéos !

VIDEO


Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth Photos_ Héctor Mediavilla Sabaté

SAPE: l’Être et le Paraître, une affaire d’allure ! MOUVEMENT HISTORIQUE MAIS PAS SEULEMENT, LA SAPE EST UNE MIGRATION DE PERSONNES GÉNÉRANT UN STYLE ET DES CODES VESTIMENTAIRES COLORES CLASSÉS. ENGENDRANT UNE RAISON DE VIVRE, LES SAPEURS VIVENT DANS DES BIDONVILLES MAIS SE VÉTISSENT COMME DES DANDYS. ET PAS DE PACOTILLE.

Issus d’un mouvement de mode originaire du Congo-Brazzaville, la SAPE est d’habitants qui a adopté cette mode mais la majorité. Même le président la raison de vivre de tous ces sapeurs. Que veut donc est devenu un Sapeur. Dans chaque arrondissement de bien dire SAPE ? C’est l’abréviation de Société des DANS LES FAMILLES D’AMBIAN- Brazzaville, il y a un leader, la sape est comme une Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Elle désigne CEURS, LE PÈRE EST SAPEUR, LE religion, une croyance qui se perpétue de génération en également le mot vêtement. Nous ne pouvons pas en FILS ET LE PETIT-FILS LE SERONT génération. Dans les familles d’ambianceurs, le père être certain, mais il est raconté que l’origine de la ÉGALEMENT, ÇA NE SE CHOISIT est sapeur, le fils et le petit-fils le seront également, SAPE vient des années 1920, durant la colonisation PAS, C’EST UNE RAISON DE VIVRE. ça ne se choisit pas, c’est une raison de vivre. Héritage du Congo-Brazzaville. Une époque au cours de laquelle ET ÇA SE TRANSMET DANS LES sans argent mais élégant. Comment cette mentalité ce dandysme d’origine congolaise a connu ses heures GÊNES. HÉRITAGE SANS ARGENT est donc arrivée chez les familles ? Au temps de la de gloire. Le premier sapeur était André Grenard colonisation, les locaux qui travaillaient pour les Blancs MAIS ÉLÉGANT. Matsoua, résistant aux colons, habillé d’un costume aisés ont finis par les imiter. Quand les Blancs sont à rayures. partis, ils ont continué à s’habiller comme eux, ce qui a donné naissance à un ce mode de vie. ORIGINE Le mouvement a réellement pris de l’ampleur dans les années 50, lorsque Vêtus d’habits de marque comme Pierre Cardin, Roberto Cavali, Dior, Fendi, les étudiants revenaient de France avec plein de vêtements de marques Gucci et j’en passe, les marques sont cruciales pour ces ambianceurs. Ils provenant de Paris, Londres ou encore Milan, principale volonté d’imiter les ne font pas semblant, l’étiquette du costume donne sens à leur vie et ils y blancs et de montrer son existence, sa réussite. mettent le prix. Un sapeur nous raconte, que le coût de ses vêtements et leurs salaires ne sont pas compatibles. Mais comment font-ils donc pour Dix ans plus tard, le mouvement se transforme en une véritable passion, se payer de telles marques ? Ils expliquent que pour être un sapeur, la presqu’une doctrine, donnant lieu à la SAPE. Ce n’était pas qu’une minorité question ne se pose pas, il n’y a pas de choix, il faut y mettre le prix ! Un

SOCIO CULTE

100


sapeur qui gagne seulement costumes et accessoires valant quelques milliers d’euros. En faisant du petit business, comme la revente de vêtements déjà portés. Et les femmes ? Les hommes uniquement peuvent être des sapeurs.

1000 euros achètera

couleurs sans jamais dépasser la quantité fatidique de 4. Chaque ton ayant sa NOS BONSHOMMES SUR-STYLÉS POR- propre désignation, en TENT BEAUCOUP DE COULEURS, MAIS voici quelques exemples: CHACUNE D’ELLES ONT UNE SIGNIFI- le rouge fait référence CATION BIEN DIFFÉRENTE. LE BUT à la combativité, le EST DE LES HARMONISER LES COU- blanc à la paix, le violet LEURS SANS JAMAIS DÉPASSER LA à la spiritualité, et j’en passe... Pour couronner QUANTITÉ FATIDIQUE DE 4. le tout, les accessoires Suffit-il juste de porter un costume Borsalino sont tout aussi importants que le costume et pour faire partie de la SAPE ? Evidemment que les chaussures, il est conseillé, voire obligatoire, non, c’est plus compliqué. Il ne suffit pas non d’assortir la pochette à la chemise, ceinture, plus d’avoir les moyens de se payer de la marque, montre .... car les ambianceurs expliquent très bien que « La sape est un art, qui n’a rien à voir avec Nous pourrions rédiger des centaines de pages les moyens ». Un sapeur, même s’il n’a pas bien sur la sape : il y a tant de choses à dire sur cette mangé, tant qu’il est bien habillé, est heureux. révolution de l’élégance! Selon l’adage, une image Il s’agit de ne pas confondre le fait de se vêtir vaut mille mots. Les photographies qui suivent «bien et cher » et « savoir s’habiller », c’est là où vont donc pouvoir vous en dire plus sur cette toute la puissance de ce mouvement SAPE prend communauté ou même sur cette éducation. sens. Un sapeur doit savoir marier les couleurs en respectant les diverses règles, comme porter La belle morale de ce mouvement élégant, c’est un costume accompagné d’une cravate ou d’un que quand on devient sapeur, on ne peut plus voler noeud papillon. Comme vous avez pu le voir, ni braquer, encore moins faire la guerre. nos bonshommes sur-stylés portent beaucoup de couleurs, mais chacune d’elles a une signification bien différente. Le but est d’harmoniser les http://lasape.com

Reportage

SOCIO CULTE

102


ROD TRIP

104


Hot Rods trip à travers les âges. De ceux des années 1940 à 1965, construits à partir de véritables automobiles anciennes et courantes comme la Ford T et la Ford B, à ceux qui apparaissent en 1980, devenus des répliques vendues clé en main, tout équipées, avec de gros V8 flambants neufs. Ces créateurs carrossiers poussent toujours plus loin leur vision du hot rot parfait, se tirant la

bourre dans des concours et sur la vente la plus chère qui soit de cet état d’esprit sous forme de bagnole dont le but, à la base, était justement le contraire. Un créateur carrossier comme le défunt Boydd Coddington ne fabriquait plus, dans ses dernières années, que des hot rods à 150 000 voire 350 000$ qui pouvaient se revendre jusqu’à 500 000$ dans certaines ventes aux enchères.

Depuis quelques années, par rébellion, un style de hot rods plus conformes à la manière originelle a repris le dessus, de nombreuses personnes reconstruisant leur hot rod « à l’ancienne». Cette nouvelle tendance consiste à l’utilisation de vraies voitures anciennes d’avant-guerre, mais sans aucune préparation ni aucune finition, des hot rods à l’état brut que l’on surnomme les rat rods. Layout_ Kevin Roth


ROD TRIP

106


I I L E U N J• • A U S H ÉE C AL

Text_ Anne-Laure M. Layout_ Jessica Gonçalves

PORTRAITISTE FERVENT DÉFENSEUR DE L’AUTHENTIQUE. ET DE L’ARGENTIQUE. CE QUI FAIT DU SENS. SON ŒIL CAPTE LE VRAI, DANS LE FOND ET LA FORME, LE BEAU ET L’HISTOIRE DU PEUPLE. CONNU OU PAS. On avait déjà dédié un folio à Julien Lachaussée, bluffés que nous étions par son don de raconter des histoires au travers de ses portraits. L’exercice consistant à donner l’envie de connaître une personne juste au travers de mots étant déjà fort complexe, il n’est que minime fasse à un portrait couché sur du papier. On a voulu en savoir plus sur le personnage et sa sensibilité pour arriver à entrer dans la vie des gens en un clic. Raté. Il ne parle pas, il montre. Et nous emmène nous promener le long de ses portraits qui parlent, eux.

TATT OO ART

108


Elle se fait appeler Frenchdoll. Une copine française expatriée à Montréal. Elle a un charisme photographique puissant et une attitude qui m’a donné envie d’aller la photographier au VIP Room. Le chihuahua, nommé Snoopy, est en prêt. Il collait parfaitement avec le décor.


Cette photo, je l’ai choisie comme cover de mon livre. Elle a été prise avec un Polaroid 665 dans un lieu dont j’adorais l’atmosphère : l’ancienne Petite Ceinture à Paris. Ce lieu n’existe plus à ce jour. Le modèle, c’est un ami de longue date et son chien Niki. Ce gars a une trajectoire de vie comme je les aime : elle n’est jamais rentrée dans aucun moule, que ce soit dans sa carrière dans la mode, comme dans son élevage de chiens en Pologne … Sa complicité avec son chien se lit très bien sur le cliché.

TATT OO ART

110


Ce garçon était pro bodybuilder. Il a dû se faire amputer d’un bras après un grave accident. J’ai voulu le contraste du masque avec son corps abîmé. Pour moi c’est le vrai super héro, pas le tout propre tout lisse qu’on nous vend, mais le VRAI super héro qui sait faire oublier le côté dramatique par sa force et sa belle personne.


Pascal Tourin. Ancien présentateur d’une émission pour enfants, c’est une grande et reconnue figure du milieu du tattoo, une espèce d’homme des bois recouvert de freaks. Il a entièrement été tatoué par Tin-Tin, à part les mains, les pieds et le zob. Son style de tattoo aidant, j’ai voulu l’immortaliser dans le musée des arts forins, dans un vieux stand de tir des années 30.

TATT OO ART

112


C’est Blanche Neige au pays du hard rock. Cette vieille boutique est mon spot. On y vend des vinyles et du hard rock. J’aimais l’idée d’y introduire Blanche Neige.


Tin - Tin. Qui a aussi plusieurs vies dont cavalier. Très bon cavalier, même. Il a cartonné en saut d’obstacles il y a quelques années et il a toujours son cheval dans ce haras près de Paris. Là aussi il y a décalage. Sur le fond et la forme. La réussite de cette photo est due en grande partie à l’attitude de Tin - Tin. Il a un côté hyper noble.

TATT OO ART

114


Justin Smith. Chapelier anglais très pointu, très fashion … et très anglais. Je trouvais que la laverie était le meilleur décor par rapport à son tattoo. On y est allé très tôt et on a fait la prise très vite : les clients, eux, ne trouvaient pas qu’il allait avec le décor.


tato uag e

XOIL age tatou

TATT OO ART

116

Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth


© BUREAU PHOTOGRAPHIQUE - Michael Legentil

LES BONS TATOUEURS NE SONT PAS CONNUS DE TOUT LE MONDE. IL N’EXISTE PAS D’ANNUAIRE DE BONS TATOUEURS NON PLUS, CE QUI NE FACILITE PAS LA TACHE! EN MEME TEMPS, CE N’EST PAS COMME SI UN TATTOO ETAIT IRREVERSIBLE ! POUR CETTE DEUXIEME EDITION DE LA RUBRIQUE TATTOO, SECONDE EXCEPTION: MONSIEUR XOIL.


Après des débuts difficiles, parce que plus ou moins autodidacte, Xoil a eu un chemin de vie fort souvent rocambolesque qui l’a amené, sa vision atypique du tattoo et lui, où il en est aujourd’hui: un tatoueur dont la finesse du trait laisse perplexe. Si sa vision du tattoo se veut graphique et novatrice, il aime aussi et surtout ce qui est ancien. Si on veut le croiser, il suffit de fréquenter les brocantes et les vide-greniers savoyards, mais il ne s’arrête pas là. Il fait aussi de la détection de métaux pour enrichir sa collection de vieux objets insolites. SON COIN A LUI Son studio se trouve à Thonon-les-Bains, en Haute Savoie. Son univers reflète assez clairement ses passions et ses voyages. On dirait un petit musée où chaque ‘pièce à conviction’ ne manque pas d’attiser notre curiosité. A l’intérieur, quatre personnes s’activent dont Cham, son manager qui gère ‘ses gars’ et la boutique. Ses ‘gars’, ce sont d’abord ses amis: celui de longue date, Laurent dit Toko Loren, et Kev, un artiste londonien venu apprendre le tatouage, surnommé Big Little Kev. «Tous font un super job», souligne Xoil. Sinon dans l’ombre, il y a son ex femme Anne qui s’occupe de la comptabilité et sa femme actuelle Taylor, son assistante qui donne une touche de bon goût à la boutique. ARTISTE TATOUEUR Xoil est un tatoueur demandé, plutôt normal avec son talent et sa finesse, toujours prêt à redonner une nouvelle peau à ses clients. Il nous explique qu’il a toujours été passionné par les tattoos. À 18 ans, il commence le chantier sur son corps, en se faisant tatouer un dessin tribal par son frère. Il nous dit que ces potes trouvaient ça forcément cool, mais sa famille était mitigée !

TATT OO ART

118


COMMENT DEVIENT ON XOIL ? « Mon charme irrésistible» lance-t-il du tac au tac! Plus sérieusement, il nous raconte que ses voyages, sa personnalité, son intérieur, les bonnes voies qu’il a suivies sans oublier ses heures de travail acharnées sont autant d’ingrédients qui ont permis sa réussite. Ses référence ? Elles viennent de partout: de l’art, de la rue, du collage, de l’architecture et parfois d’endroits les plus insoupçonnés. Elles sont très hétéroclites et donc difficiles à citer, mais l’enseignement sur le TAS et les informations glanées à droite et à gauche l’inspirent au quotidien. Ses premiers tatouages, il les a faits sur lui-même, puis peu de temps après, ses potes ont joué les cobayes. Aujourd’hui, ses tatouages se distinguent par leur finesse incontestable. D’après Xoil, le tatouage a sans doute un aspect rebelle, mais la signification du terme change au fil des années. Non réductible à un simple effet de mode, le désir du tattoo chez l’être humain revêt une dimension plus compliquée et ancestrale. Actuellement, sa clientèle a majoritairement entre 20 et 40 ans, elle est artiste ou banquier.


Tout le monde le sait, la plupart des personnes qui se font tatouer n’arrivent pas à s’arrêter. Le corps devient un terrain d’expérimentation, une obsession. Pourquoi? « Les fabricants d’encre dépensent une fortune en drogues non détectables dans les flacons», raconte Xoil. «Non, je déconne, le tatouage et très particulier, presque sacré sans que les gens s’en rendent compte». Les tatouages sont personnels. Un des tatouages les plus idiots qu’il a réalisé reste celui d’un hameçon sur un sexe. Mais lorsque nous quémandons quelques anecdotes supplémentaires, il avoue qu’il n’y a rien de très croustillant... Ou plutôt pas divulgable. Diantre, ce secret professionnel est vraiment partout.

TATT OO ART

120


TATT OO ART

122


Layout_ Jessica Gonรงalves


TATT OO ART

124


Text_ Tamara Berger Layout_ Kevin Roth Photos_ Jörg Brüggemann

Text_ Christian Hamm Layout_ Kevin Roth Photos_ Jörg Brüggemann

NUL N’EST PROPHÈTE EN SON PAYS ME SUIS-JE DIT COMME ÇA À MOI-MÊME ALORS QUE JE ME RÉCHAUFFAIS DANS LA BROYE DEVANT UN CAFÉ MÉDIOCRE AUX ABORDS D’UNE AUTOROUTE ROMANDE UN JOUR DE SEMAINE FROID ET BRUMEUX; UN JOUR BIEN MOCHE QUOI! AFIN DE NE PAS ME BRÛLER LES LÈVRES J’AVAIS PARCOURU UNE GAZETTE FRIBOURGEOISE, HISTOIRE DE LAISSER REFROIDIR MA BOISSON ET J’ÉTAIS TOMBÉ SUR UN ARTICLE ME COMPTANT LES TRIBULATIONS DE NEAR DEATH CONDITION AU NÉPAL. LE METAL EXTRÊME ROMAND S’EXPORTANT VISIBLEMENT PLUTÔT BIEN DANS DES LIEUX IMPROBABLES, MAIS QU’EN EST-IL RÉELLEMENT DU ROCK DANS CES CONTRÉES VRAIMENT SI ÉLOIGNÉES DES NÔTRES ?

ZIK

126


Après les Genevois d’Helmut qui avaient officié aux côtés des Polonais bourrins de Vader, c’est les Fribourgeois de Near Death Condition qui se sont rendus à Katmandou, une destination réputée être plus prisée par les chevelus qui arborent des chemises à fleurs que par ceux qui portent la veste à patch bardée de clous métalliques (même si certains adeptes des deux looks partagent un goût prononcé pour l’herbe qui rend nigaud). Un lieu plus enclin à accueillir les babas que les rockeurs…mais qu’en sait-on réellement ? Les trekkeurs de tous poils qui vont s’égarer sur les toits du monde sont-ils sensibles aux riffs plombés de X-Mantra qui blastbeat dans un registre assez proche de Soulfly ? Les amateurs de haute montagne s’en reviennent-ils du pays du Yeti avec les productions de Lost Oblivion qui déploie une énergie monstre pour envoyer du bois dans un style à quelques encablures des pointures teutonnes que sont Calibian et Heaven Shall Burn ? J’ai une vague idée sur cet état de fait vu l’écho qu’ont dans nos montagnes ces formations ma foi plutôt intéressantes … Il est clair que vu depuis nos sociétés ultranom-

brilistes, nous avons de la peine à considérer tout ce qui n’est pas issu du monde occidental comme pouvant produire autre chose que de la musique folklorique sur laquelle nous jetons un œil à la fois amusé et charitable. Il va falloir sérieusement descendre de notre tour d’ivoire, histoire d’y voir un peu plus clair sur ce qui se passe dans ce vaste monde. Naguère nous mations ‘Behind The Iron Curtain’ sur notre VHS avec un regard d’anthropologue musical. Il faut dire qu’Iron Maiden avait ramené des images de sa pré-tournée du World Slavery Tour quelque peu décalées, loin des lieux où la caméra occidentale se balade habituellement: du Bloc de l’Est. Ça, c’était avant la chute du mur en quatre-vingt-neuf; le monde a changé depuis et l’équilibre planétaire en a été conséquemment modifié. Iron Maiden ne nous ramène plus de docus montrant des Caucasiens se trémousser derrière des vopos; ces Britanniques nous rapportent des images de trains bondés d’Indiens venant savourer le grand show à la gloire d’Eddie (et des musiciens qui ont choppé la turista aussi). La vaste Inde a aussi été visitée il y a peu par


le plus grand groupe du monde: Metallica qui s’y est produit l’année de ses trente ans. La grande histoire du rock retiendra à coup sûr la petite histoire soit l’annulation pour des raisons de sécurité du show de Dehli. Ce pays qui a déjà vu défiler les plus grandes pointures du metal verra aussi bientôt les enfants sauvages de Gojira bouter le feu de Bangalore (ok je sors). Le monde bouge les enfants ! L’épicentre de la planète rock ne se situe plus tour à tour à Liverpool, New York, Manchester, San Francisco, Londres ou Seattle… d’autres acteurs ont rejoint le pogo et le moshpit. Il faut nous réveiller. Il faut faire preuve d’un soupçon de curiosité. Le petit groupe de keupons est-allemand Feeling B qui a accouché du monstre Rammstein figurait déjà au menu d’un catalogue indépendant français : Nada. Il est intéressant de constater que le rock se développe avant tout via les réseaux de l’underground mondial et que, dans une moindre mesure, c’est le cas aussi par ici. Si on fait la chasse aux punks dans certains régimes autocratiques, il ne faut pas perdre de vue que dans les années quatre-vingt une poignée de cul-bénits a bouté le feu à des albums de hard rock du côté de la Cathédrale de Lausanne et que trois ados étasuniens ont croupi dans les geôles de l’Oncle Sam – du côté de Memphis – condam-

ZIK

128

nés par des juges pour qui le goût pour le metal était un élément à charge qui compta pour beaucoup dans la sentence. D’ailleurs Marilyn Manson a bien fini par être inquiété lorsqu’Eric Harris et Dylan Klebold ont perpétré un carnage dans un établissement scolaire US. Comme le dirait ma concierge: ‘Faudrait voir à balayer devant votre porte mon p’tit père!’. Le Third World Posse des Brésiliens de Sepultura n’était que la pointe émergente d’un mouvement rock qui, sous d’autres latitudes, n’a pas grand chose à envier à celui qui, sous nos cieux, est relégué auprès des masses nettement après la variété, la musique électronique, le rap et tous ses dérivés ainsi que, pour les ricains, la country… ça rigole moins là ! En dehors des grosses pointues bancables, les rockeurs occidentaux n’ont rien à jalouser à leurs homologues des pays en voie de développement. Le rock est universel et c’est partout sur cette terre que ses représentants se distinguent. Comme souvent, les musiques extrêmes et, par conséquent, très éloignées des circuits traditionnels ont montré la voie et c’est avec une énorme satisfaction que je vois cette année l’Obscene Extreme Festival – événement dédié aux styles subtiles que sont le death metal et le grind – quitter son site unique de Tchéquie pour se décliner cette année


en quatre versions différentes : la traditionnelle à Trutnov, une sud-américaine au Mexique, une aux antipodes en Australie et surtout une version indonésienne à Djakarta. Ca vous étonne? Pas moi ! L’Indonésie qui nous semble si éloignée fourmille de formations intéressantes dans des registres assez divers dont la oï avec Anti Squad et sa cohorte de suiveurs ainsi que les fous furieux de Wormrot qui envoient du gros bois au rayon grind et bénéficient d’une aura internationale. IRON MAIDEN NE NOUS RA- Le streetpunk – ou la oï – est certainement, avec le metal, le style le mieux représenté en MÈNE PLUS DE DOCUS MON- ce qui concerne la représentation transfronTRANT DES CAUCASIENS SE talière : des scènes très actives existent aussi TRÉMOUSSER DERRIÈRE DES en Malaisie, en Chine, au Japon ainsi que sur VOPOS ; CES BRITANNIQUES tout le continent sud-américain ! De nomNOUS RAPPORTENT DES IM- breuses traces discographiques témoignent de la bonne santé de ces scènes et il n’appartient AGES DE TRAINS BONDÉS qu’à nous, pauvres occidentaux, de s’intéresser D’INDIENS VENANT SAVOURER un tant soit peu à ce qui se passe un peu plus LE GRAND SHOW À LA GLOIRE loin que là où nos regards portent ! Si une foule de formations du vieux monde ont décidé de D’EDDIE faire le voyage vers d’autres horizons pour y prodiguer leur art, certains en ont même profité pour graver leurs souvenirs pour la postérité comme La Souris Déglinguée (un précurseur du rapprochement Asie-Europe avec les défunts Molodoï ), Placebo et Indochine en incrémentant à leur musique des sonorités du sud-est asiatique. La grande internationale du metal fonctionne et, même si on

fait encore la chasse aux metalleux dans certains coins du globe, on voit des formations genevoises se produire chaque année à Cuba suite à une initiative aussi folle que réussie qui vit Cardiac, Sedative, Elizabeth, Deadly Sin Orgy et une tapée d’autres se rendre dans un des derniers bastions collectivistes au monde (pour la Corée du Nord ça risque d’être plus compliqué pour trouver de quoi alimenter les amplis). On voit aussi émerger une scène intéressante de Chine et de Mongolie, avec, pour ce dernier pays, la présence d’Altan Urag sur la bande-son du blockbuster ‘Mongol’. En mixant le metal à des influences traditionnelles, cette formation des plus intéressantes est un peu l’équivalent mongol de nos compatriotes d’Eluveitie ou des hongrois d’Ektomorf. Plutôt que de prendre un antiseptique, les sceptiques feraient bien de parcourir ‘Metalheads’ de Joerg Brueggermann qui est allé promener son objectif intrusif partout où bat le cœur du metal sur la planète terre. Dans un monde global, comme celui dans lequel nous évoluons, les connections musicales émanant de l’underground n’ont pas attendu que les formations soient estimées chez elles pour que d’autres inconditionnels leur offrent une chance de se produire à des milliers de kilomètres de chez eux et, régulièrement, des dignes représentants du rock grandissent sous d’autres latitudes déferlent dans les clubs indépendants, les arrièresalles des bars et les squats divers de Suisse. Alors bougez vos fesses, lâchez vos consoles de jeu, éteignez vos télés et pointez vos miches dehors : il se passe des choses plutôt intéressantes hors des sentiers battus et des préjugés snobs !


TORI AMOS: ROUQUINE ROLL? A L’AUBE DE SES CINQUANTE ANS, LA ROUSSE INCENDIAIRE VA FAIRE UN DÉTOUR PAR CRANSMONTANA À L’OCCASION DE L’ÉDITION 2013 DU CAPRICES FESTIVAL. CE SERA L’OCCASION POUR LES ADORATEURS RÉGIONAUX DE LA DIVINITÉ ÉTASUNIENNE DU PIANO DE SE TAPER UNE TRANCHE DE LA TOURNÉE CONSÉCUTIVE À LA SORTIE DE ‘GOLD DUST’, SA DERNIÈRE PRODUCTION EN DATE. MAIS, CONTRAIREMENT AUX PREMIÈRES DATES DU THE GOLD DUST ORCHESTRAL TOUR QUI VERRONT LA BELLE ACCOMPAGNÉE D’UNE FORMATION CLASSIQUE, CETTE DATE SERA UN ONE WOMAN SHOW. ENTRE DES PLANS INTIMISTES ALLANT DU REGISTRE GLACIAL À DES ATMOSPHÈRES NETTEMENT PLUS HOT, VOIRE SENSUELS, ET DES DÉLIRES DÉBRIDÉS: TORI LA TORRIDE NOUS CONFIRMERA – OU PAS – QUE LA SAGESSE NE S’ACQUIERT PAS NÉCESSAIREMENT EN PASSANT LE CAP DES ANNÉES. La native de Caroline du Nord a débuté sa carrière discographique il y a belle lurette en sortant une chose ronde le siècle passé; en 1488 : ‘Y Kant Tori Read’ qui demeure à ce jour non-réédité malgré le succès de Myra Ellen Amos – de son vrai nom – laquelle peut se targuer d’avoir figuré à plusieurs reprises dans le top ten des ventes de disques aux USA. Depuis ces temps anciens où le cd n’avait pas encore pris l’ascendant sur les bons vieux vinyles dans les échoppes des disquaires, et où on ne causait pas encore de musique virtuelle - c’est vous dire si c’est pas récent -, la pianiste a gravé dans le sillon près d’une quinzaine d’albums studios, plus quelques enregistrements capturés en public et des compilations diverses. S’attachant parfois la compagnie d’une formation classique (comme c’est le cas pour la première partie de sa tournée actuelle), de musiciens plutôt rock (ou pop, mais c’est nettement moins cool…) ou juste de ses claviers, Tori est une inconditionnelle de la scène; un exercice dans lequel elle excelle par ailleurs. Dotée d’une tessiture de voix impressionnante, Madame Amos a été plutôt bien gâtée par dame nature – et je ne cause pas de

ZIK

130

son physique bande de pervers à deux balles! – et ses années de conservatoire ont complété ses compétences musicales au rayon piano où elle fait des merveilles. Mais avoir une plastique avantageuse, une belle voix ainsi qu’un talent certain de musicienne ne suffit pas: la Ricaine sait aussi composer avec brio ce qui fait d’elle une artiste plutôt impressionnante et lui facilite certainement bien la vie pour se confronter à son public… Évoluant dans un univers plutôt hermétique: la chansonnette proprette sur fonds de lignes de piano tout en volupté, Tori Amos a touché un public pas nécessairement très réceptif à son style originel en allant régulièrement s’égarer dans des courants musicaux éloignés de son vieux clavier. Elle a vu son dernier hit en date: ‘Flavor’ être déconstruit par des bidouilleurs électro et s’est penchée sur des compositions assez improbables en plus de l’’Hallelujah’ de cette vieille couenne de Léonard qui demeure une réussite – en reprenant à sa sauce Depeche Mode, Eminem et Slayer (oui je vous assure: les gros méchants métalleux) sur ‘Strange Little Girls’. Cette production qui date un chouïa est plutôt bien fichue aves ses reprises sur

Text_ Christian Hamm Layout_ Kevin Roth

lesquelles la miss se frotte à un répertoire écrit par des mâles. Avec le regain d’intérêt que connaît actuellement le style mélopée - voir le succès de Nightwish et de ses suiveurs - la crinière rousse de Tori va encore faire des ravages dans le petit monde enchanté de la musique que ce soit auprès des amateurs de son côté angélique et apaisé ou auprès des adorateurs de la diablesse qui se déhanche frénétiquement en envoyant le dissonant ‘Raspberry Swirl’.


IMPRESSU

PUBLISHER & EDITORIAL OFFICE GUSTAVmag Chemin du Couchant 4 1022 Chavanne-près-Renens – CH +41 21 652 20 11 www.gustavmag.ch FOUNDER / EDITOR CHIEF Anne-Laure Monnard info@gustavmag.ch ASSISTANT EDITOR Claire Grange redac@gustavmag.ch

CONTRIBUTING WRITERS Tamara Berger _ Christian Hamm

CONTRIBUTING DESIGNERS Kevin Roth _ Jessica Gonçalves _ Simon Charrière

CONTRIBUTING PHOTOGRAPHERS Seth Casteel _ Nacho Rojo _ Julien Lachausée _ Oli Gagnon _ Valentin Baeriswyl _ John Gibson _ Christian Pondella _ Ian Hylands _ Le bureau photographique Michael Legentil _ Jörg_Brüg mann _ freerideworldtour.com/T.Lloyd_freerideworldtour.com/T.Haller 

GERMAN TRANSLATION HERZMANN Ruth Cathrin Dittmar Melanie Gut ADVERTISING Gustavmag advertising@gustavmag.ch +41 21 652 20 11

PRINTING Stämpfli Publications Berne

PUBLICATION Spring _ Summer _ Autumn _ Winter

SUBSCRIPTION 1 year CHF 35. – (4 issues) Other countries : 50 Euros www.gustavmag.ch/abo

COVER / Asieone


Janvier

25.1 Raggasonic 26.1 Kendrick Lamar 31.1 Paul Banks Février

Vader + Aborted 360° Fever Junior Tshaka & Guests Dinosaur Jr. The Bewitched Hands + Concrete Knives 25.2 Lianne La Havas 27.2 Cannibal Corpse

www.docks.ch • Av. de Sévelin 34 • 1004 Lausanne

01.2 02.2 09.2 13.2 15.2

Billetteries

2013



GUSTAVmag 25 issuu FR