Page 1

Portrait_avr_2013_01_Layout 1 2013-03-29 12:29 Page 1

4,95$


Présenté par

Au profit de

Mode, beauté et vie active seront à l’honneur lors de la 2e soirée-bénéfice D’un chic fou. Cette soirée vise à amasser des fonds pour l'amélioration des soins et la diminution des tabous liés aux maladies mentales. Animatrice de la soirée

Véronique Bannon Venez découvrir sa collection printanière de lunettes de soleil !

Jeudi 25 avril 2013 Musée de la civilisation Femmes  - 75 $ Hommes - 125 $

Inscrivezvous !

Partenaires médias :

dunchicfou.com


Portrait_avr_2013_03_Layout 1 2013-03-29 17:08 Page 1

Édito

Un numéro printanier

Spécial Femmes Éditeur Stéphane Gadoury

enfin avril et la nature qui reprend vie grâce à la température plus clémente du printemps!

rÉdactrice en chef Sandra Gravel

avec lui arrive aussi le jour au cours duquel nous soulignons la grande place qu’occupent les mamans dans nos vies, la fête des Mères. À ce titre, portrait a justement choisi de consacrer

directrice de production aïcha ricbourg

presque entièrement son numéro du printemps aux femmes et à leur présence dans toutes

VenteS Stéphane Gadoury céline Lavoie 418 877-9735

les sphères d’activités de la société.

Vous découvrirez tout d’abord dominique tremblay, la femme énergique qui est à la tête

photoGraphieS christyna Mérette Michel roy, digitaldirect.ca

de La forfaiterie et carole Marchand, vice-présidente du Groupe Marchand. deux femmes d’affaires, deux mères de famille qui contribuent tous les jours au succès de leur entreprise

rÉdaction Sandra Gravel, Sylvie Lamothe, Joannie Langlois, diane Stehlé

et au bien-être de leur famille. en complément à ces portraits, notre coup de cœur du mois porte sur hélène-Lee Gosselin, une femme qui consacre sa vie à « faire valoir ce dont les

chroniqueur dre Julie Marois

femmes sont capables », particulièrement dans le monde du travail.

rÉViSion LinGuiStique Sandra Gravel, Sylvie Lamothe

des femmes artistes, alpiniste et acrobate vous seront aussi présentées à commencer par

GraphiSMe aïcha ricbourg, patrick Verret

la chanteuse populaire andrée Watters, la peintre Marie Linda bluteau, la chanteuse jazz

diStribution coMMerciaLe Serge Monico

Marie-noëlle claveau qui lance son très attendu deuxième album, et enfin, Véronique denys, la première québécoise à vaincre les sept plus hauts sommets du monde!

diStribution rÉSidentieLLe transcontinental postes canada

Mais ce n’est pas tout! Vous rencontrerez aussi une jeune femme qui pratique le droit aux

Site internet www.magazineportrait.com

pays-bas et qui nous parle des différences culturelles avec lesquelles elle vit tous les jours.

conception et hÉberGeMent Web www.neweb.ca - info@neweb.ca

Vous ferez de belles découvertes grâce à notre article historique sur les filles du roy et vous en apprendrez sur le portail, une maison de repos qui vient en aide aux femmes.

courrieL info@magazineportrait.com prochaine parution Juin 2013

enfin, plusieurs portraits d’affaires vous sont proposés dans ce numéro printanier, de même

Magazine portrait 815, boul. Lebourgneuf, bureau 212 québec (qc) G2J 1c3 téléphone : 418 877-9735 télécopieur : 418 624-8633

que la chronique du docteure Julie Marois et un retour sur le tout premier gala de la fondation air Médic.

À toutes et à tous, bonne lecture! et bonne fête à toutes les mamans de québec! Le magazine portrait est distribué dans la grande région de québec, à 40 000 exemplaires par parution, 6 fois par année.

Stéphane Gadoury

tous droits réservés. toute reproduction partielle ou intégrale de cette publication, par quelque procédé que

Éditeur

ce soit, est strictement interdite sans autorisation préalable. portrait

prend

toutes

les

précautions

pour

/magazineportrait

vérifier et corriger le contenu du magazine et se dégage de toutes responsabilités liées à des erreurs de typographie, d'impression ou autres qui pourraient s'y glisser.

PORTRAIT/3


Portrait_avr_2013_04_Layout 1 2013-03-29 12:04 Page 1


Portrait_avr_2013_05_Layout 1 2013-03-29 16:14 Page 1

SOMMAIRE

AVRIL 2013 6

lA FEmmE EN 2013 lOIN DU SEXE FAIblE!

10 PORTRAIT DE NOTRE hISTOIRE 

lES FIllES DU ROY PARTIR POUR lA FAmIllE

42 PORTRAIT D’ARTISTE

ChANSONS ChARmANTES DE mARIE-NOëllE ClAVEAU UN JAZZ DOUX COmmE UN PRINTEmPS

46 PORTRAIT DE JEUNE

12 PORTRAIT DE PERSONNAlITÉ

ANDRÉE WATTERS : UNE COUNTRY gIRl ACCOmPlIE

CONSTANZA SOmmI UN PARCOURS VERTIgINEUX!

16

50 PORTRAIT D’AFFAIRES

lE CERClE KAIZEN DE QUÉbEC l’ATTITUDE gAgNANTE

16

DOmINIQUE TREmblAY

EN COUVERTURE

DOmINIQUE TREmblAY : UNE FORCE VIVE!

56 VIVRE hORS QUÉbEC

mARIE-ÈVE RANCOURT AllER SImPlE AUX PAYS-bAS

24 PORTRAIT D’ARTISTE

blUTO : l’ART DU mOUVEmENT

60 PORTRAIT DE VIE

VÉRONIQUE DENYS AU-DElà DES SOmmETS

30 PORTRAIT COUP DE CœUR

hÉlÈNE lEE-gOSSElIN PRENDRE lES COmmANDES

62 ChRONIQUE SANTÉ

CANCER DU SEIN 3 CONSEIlS CIblÉS

34

12

PORTRAIT D’AFFAIRES

CAROlE mARChAND,  FIÈRE ET gÉNÉREUSE

38 PORTRAIT COmmUNAUTAIRE

lA RÉSIDENCE lE PORTAIl hISTOIRES DE FEmmES

64 PORTRAIT PhIlANThROPIQUE

ANDRÉE WATTERS

PREmIER gAlA  FONDATION AIRmEDIC UN FRANC SUCCÈS

66 PORTRAIT D’AFFAIRES

INSTITUT FRANçOIS  DE COURVAl FAIRE PEAU NEUVE  AVEC DAmE NATURE

72

60

VÉRONIQUE DENYS

PORTRAIT/5


Portrait_avr_2013_06-07-08-09_Layout 1 2013-03-29 09:44 Page 1

PORTRAIT thématique

6/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_06-07-08-09_Layout 1 2013-03-29 09:44 Page 2

LA FEMME EN 2013

LOIN DU SEXE FAIBLE! En toute honnêteté, une société sans femmes aurait un très court avenir. Non seulement parce qu’elles ont la capacité de donner la vie, mais aussi parce qu’elles se donnent le devoir de la rendre plus belle. À l’approche de la fête des Mères, Portrait a voulu rendre hommage aux femmes de chez nous, à celles qui éliminent souvent tracas et petits bobos de notre quotidien, tout au long de notre vie.

PORTRAIT/7


Portrait_avr_2013_06-07-08-09_Layout 1 2013-03-29 12:49 Page 3

DE NOËLLA À ROXANNE Noëlla aura 95 ans dans quelques mois et la famille a prévu toute

femmes occupent toutes les sphères d’emploi du marché du travail,

une fête pour souligner l’événement. À plus forte raison, la joie de

et dans des domaines au sein desquels Noëlla n’aurait jamais pensé

célébrer est grande cette année car, le même jour, sa première

les voir évoluer un jour. Entrepreneure, championne olympique,

arrière-petite-fille, Roxane, fêtera son premier anniversaire. Un petit

chauffeuse d’autobus, pilote d’avion, artiste, docteure en médecine

gâteau avec une seule grosse chandelle et un autre à partager,

nucléaire, ministre (et même première ministre!), chef de multinationale,

beaucoup plus gros, qui comptera plus de bougies que Noëlla peut

les femmes occupent une place prépondérante dans l’économie

en souffler. Quelle fête ce sera, mais aussi quelle différence, quand

sociale. On leur décerne même des prix Nobel et d’autres types de

on y pense, sépare les deux mondes dans lesquels elles sont

reconnaissance internationale.

arrivées : l’une en 1918 et l’autre en 2012. Les femmes n’hésitent pas à s’engager dans leur communauté en Roxanne grandira avec Internet et les communications sans fil

dirigeant des fondations ou en étant bénévoles auprès des démunis.

greffées à l’oreille, alors que Noëlla, née dans un autre siècle, a vécu

Elles sont mères ou alors elles prennent soin des enfants de leur

l’arrivée de la télévision – en noir et blanc. Comme Noëlla l’a fait avant

conjoint, de ceux de leur famille ou de leurs amies. Elles voient à

elle, Roxane s’adaptera à son monde qui, lui, continuera à évoluer

l’organisation de tout ce qui touche le foyer familial, en plus d’être

d’une façon pratiquement impossible à prévoir.

parfois aidante naturelle pour leurs parents âgés. Elles occupent plusieurs rôles à la fois, portent de nombreux chapeaux et se relèvent

Entre les deux, il y a Suzanne, Claire, Marie-Christine et Gabrielle qui

devant les épreuves en cherchant le soutien solidaire de leurs sœurs

forment le centre des cinq générations de femmes de la famille.

ou amies.

D’une à l’autre, elles ont vu leur monde quelque peu isolé se transformer en une planète qui semble, chaque jour, de plus en plus

DE DÉTERMINATION ET D’ENTRAIDE

petite. Quand on y songe un instant, on est vite fasciné par tout

Ensemble, elles forment une force tranquille bienveillante et se soucient

le chemin parcouru entre le téléphone à roulette accroché au mur

du bien-être et des rêves des autres – et de plus en plus des leurs –,

(que se partageaient plusieurs maisons) et le téléphone intelligent

de l’harmonie et encore beaucoup de l’éducation des enfants. Elles

multifonction via lequel on peut stocker des données dans un

se préoccupent grandement de la vie en général et de l’environnement.

« nuage ». Mais on est tout aussi impressionné par la capacité des femmes à s’adapter à tous ces changements et par leur soif

Soucieuses de leur propre santé physique et mentale, elles n’hésitent

d’évolution. Une évolution qu’elles ont vécue à petits pas et qu’elles

pas à consulter pour garder la forme, pour s’épanouir et atteindre le

ont nourrie quotidiennement de leur incroyable détermination.

maximum de leur capacité. Elles voient même bien souvent à la santé de leurs hommes qui, eux, la négligent sans trop de remords…

DE LA FEMME AU FOYER À LA CHEF D’ENTREPRISE

Heureusement, de plus en plus d’hommes s’en préoccupent aussi,

Noëlla n’a jamais travaillé. À son époque, on se mariait, on avait des

tout comme ils sont plus nombreux à prendre une plus grande part

enfants et on devenait reine du foyer ou enseignante. Aujourd’hui,

dans les responsabilités domestiques.

après avoir pris les bouchées doubles pendant plusieurs années, les

8/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_06-07-08-09_Layout 1 2013-03-29 09:44 Page 4

DE FORCE ET D’AMOUR La résilience des femmes est sans aucun doute un de leurs plus

Mais pour l’heure, Noëlla continuera à prendre part aux parties

précieux atouts, mais l’importance qu’elles accordent à la qualité de

de cartes matinales qui se déroulent à la résidence où elle habite.

leurs relations avec les autres les amène, de plus en plus, à utiliser

Suzanne, 79 ans, habitera encore avec bonheur un petit appartement

cette inépuisable ressource pour faire cheminer leur projet. Elles écoutent

tout propre qu’elle partage avec son mari. Les femmes des deux

et elles sympathisent. « La parole est d’argent, mais le silence est

générations suivantes de la famille, Claire et Marie-Christine, géreront

d’or », comme dit le proverbe. Elles aiment passionnément et elles

conjointement, pour encore quelques années, leur petite entreprise

donnent de leur temps.

de services comptables. Et Gabrielle, la jeune maman de 23 ans, poursuivra sa carrière dans un poste de conseillère en éducation à

En affaires, par exemple, les femmes placent leurs relations avec

temps partiel et, avec son conjoint, prendra soin de leur adorable

les autres au centre de leur quotidien. Elles décident aussi avec le

Roxanne.

cœur et, comme le précise Hélène Lee-Gosselin, titulaire de la Chaire

- SANDRA GRAVEL

Claire-Bonenfant – Femmes, Savoirs et Sociétés, « parallèlement à leur projet d’entreprise, les femmes visent l’accomplissement de leur projet de famille, d’éducation des enfants, etc. La dimension sociale a plus d’importance que la dimension financière ».

PORTRAIT/9


Portrait_avr_2013_10-11_Layout 1 2013-03-28 19:00 Page 1

PORTRAIT de notre histoire

Il y a 350 ans cette année, une première cohorte de 36 Filles du Roy débarquait à Québec, au terme d’une périlleuse traversée. L’arrivée de ces femmes à marier, suivies de centaines d’autres sur une période de dix ans, aura assuré la viabilité de la Nouvelle-France. Rien de moins! Trop longtemps restées dans l’oubli, les « Mères de la Nation québécoise », nos ancêtres, méritent d’être reconnues pour le rôle qu’elles ont joué dans le peuplement du Québec.

Au début du 17e siècle, en Nouvelle-France, les risques et périls étaient nombreux, mais les ressources, pratiquement infinies. Malgré le climat, les maladies et les conflits meurtriers, l’immense territoire offrait des terres à défricher, des rivières à canoter, du poisson à pêcher, du gibier à chasser, mais… peu de femmes à marier. À son arrivée, en 1665, l’intendant Jean Talon avait effectué le premier recensement de l’Amérique du Nord, ce qui lui avait permis de dénombrer 3 215 habitants d'ascendance européenne, soit 2 034 hommes et 1 181 femmes, répartis dans les trois îlots de population de Québec, TroisRivières et Montréal. Constatant que les hommes étaient presque deux fois plus nombreux que les femmes, Talon insista auprès du roi pour que de jeunes femmes célibataires continuent d’être envoyées de France. Deux ans auparavant, Louis XIV avait accepté de parrainer le recrutement organisé par le ministre Colbert qui recherchait des femmes françaises

Arrivée des filles du Roy à Québec, reçues par Jean Talon et Mgr Laval. Tableau d'Eleanor Fortescue-Brickdale .

prêtes à tenter l’aventure. Ainsi avait débuté le mouvement migratoire des filles à marier, ensuite appelées Filles du Roy par Marguerite Bourgeoys. En 1675, dix ans après le premier recensement de Talon et

quelques-unes étaient filles de notables. Elles furent pourvues d’un

12 ans après l’arrivée de L’Aigle-d’Or – avec à son bord les 36 premières

trousseau (vêtements, chaussures, accessoires) et le tiers environ reçut

Filles du Roy – la population avait plus que doublé!

une dot royale au moment du mariage. Toutes, elles espéraient une vie meilleure au Nouveau Monde, mais ce qu’on attendait d’elles était clair :

LEUR PROVENANCE

se marier et fonder une famille.

Des quelque 800 Filles du Roy venues ici pour y prendre mari, entre 1663 et 1673, la majorité provenait de Paris et de ses environs. Plusieurs vinrent

Surtout accueillies par des religieuses à leur arrivée ou encore par des

de la Normandie et d’autres, des régions de La Rochelle, de la Saintonge,

familles déjà établies, elles se mariaient généralement dans les cinq mois

du Poitou, de l’Aunis, de Champagne, de Picardie, de l’Orléanais et de

suivants. Les pupilles du roi descendaient d’abord à Québec, puis, si

Beauce. La plupart étaient d’origine modeste, certaines orphelines, mais

l’affaire ne se concluait pas après quelques semaines, elles étaient

10/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_10-11_Layout 1 2013-03-28 19:00 Page 2

acheminées vers Trois-Rivières ou Montréal. Ainsi, la moitié se serait 

à trois reprises. Leur grande fertilité changea le cours des choses, puisque

finalement établie à Québec et aux alentours, une centaine d’autres, à

dans les décennies qui suivirent le nombre des habitants nés au pays 

Trois-Rivières et approximativement 200, à Montréal et aux environs.

dépassa le nombre des immigrants venus de France, ce qui assura l’avenir de la colonie. Elles furent nos premières grand-mères, nos aïeules.

Une fois installées sur leur terre, souvent dans une habitation rudimentaire, elles devaient affronter le défrichage, les rudes hivers, la mortalité infantile

La Société d’histoire des Filles du Roy, en collaboration avec l’Association

et les problèmes de ravitaillement. Sans parler des tensions avec les 

Québec-France et plusieurs autres organismes québécois, souligne cette

peuples autochtones. C’est pourquoi le recrutement favorisait les femmes

année le 350e anniversaire de l’arrivée du premier contingent parti de La

solides, de bonne constitution. Celles qui venaient de la campagne se

Rochelle en 1663. On veut sortir ces femmes de l’ombre en organisant

sont d’ailleurs avérées plus résistantes. Il fallait avoir la « couenne dure »

des festivités qui les feront connaître et, ultimement, « reconnaître ».

pour survivre ici, au temps de la colonie. 

Parmi celles-ci, la plus remarquable est sans doute l’arrivée à Québec de 36 femmes personnifiant les 36 premières Filles du Roy, à bord du voilier

LEUR LEGS

L’Aigle-d’Or, le 7 août 2013, à l’ouverture des Fêtes de la Nouvelle-France.

Si certaines Filles du Roy semblent avoir « failli à leur mission » – une

Cette traversée commémorative entraînera dans son sillage une kyrielle

trentaine ne se seraient pas mariées, quelques dizaines seraient reparties

d’activités, des deux côtés de l’océan Atlantique, et sûrement beaucoup

et 16 seraient restées infécondes –, l’histoire démontre que les recrues

d’émotions. On pourrait comparer l’ensemble de ces événements à une…

ont satisfait, et même dépassé les attentes. Les familles de plus de dix

mégafête des Mères...

enfants n’étaient pas rares, et plusieurs se marièrent à deux, et même,

- SYLVIE LAMOTHE

Sources : SOCIÉTÉ D’HISTOIRE DES FILLES DU ROY. [En ligne]. [http://lesfillesduroy-quebec.org/]. Consulté le 13 mars 2013.  STATISTIQUES CANADA. Jean Talon: 1625-1694, [En ligne]. [http://www.statcan.gc.ca/pub/98-187-x/4064814-fra.htm]. Consulté le 13 mars 2013.  STATISTIQUES CANADA. L'établissement des Français (1605 à 1691), [En ligne]. [http://www.statcan.gc.ca/pub/98-187-x/4064812-fra.htm]. Consulté le 13 mars 2013. MUSÉE CANADIEN DES CIVILISATIONS, « Musée virtuel de la Nouvelle-France ». [En ligne]. [http://www.civilisations.ca/musee-virtuel-de-la-nouvelle-france/introduction/]. Consulté le 13 mars 2013.

PORTRAIT/11


Portrait_avr_2013_12-13-14-15_Layout 1 2013-03-28 18:20 Page 1

PORTRAIT de personnalitĂŠ

12/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_12-13-14-15_Layout 1 2013-03-28 18:21 Page 2

ANDRÉE WATTERS

Une country girl accomplie Auteure, compositrice, interprète et maintenant productrice : en une décennie, la petite fille de Charlesbourg est devenue une artiste et une femme accomplie. Retour sur un parcours déjà bien rempli.

PORTRAIT/13


Portrait_avr_2013_12-13-14-15_Layout 1 2013-03-28 18:21 Page 3

14/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_12-13-14-15_Layout 1 2013-03-29 12:51 Page 4

PASSIONNÉE, DEPUIS TOUJOURS D’aussi loin qu’elle se souvienne, Andrée a toujours eu une passion

virage country auquel personne ne s’attendait. « À l’approche de la

pour la musique bien que personne de son entourage ne s’y soit

trentaine, je souhaitais présenter un projet mature qui ressemblait

intéressé particulièrement. Petite, elle chantait déjà dans la chorale

à la chanteuse, mais aussi à la femme que j’étais devenue », nous

de l’église de Saint-Charles-Borromée en rêvant de devenir

confie-t-elle avec toute la sincérité qui la caractérise.

chanteuse. Élève à la polyvalente de Charlesbourg, elle était de tous les spectacles, de toutes les initiatives : « Je faisais les auditions,

L'auteure, compositrice et interprète qui avait toujours rêvé d’aller à

je montais les productions. À bien y penser, j’ai toujours eu envie

Nashville sort donc en 2011 l’album francophone Country Rock auquel

d’être une artiste, mais aussi d’organiser des événements. Ces deux

Sylvain Cossette participe activement. L’année suivante, Universal

volets ont toujours cohabité en moi et font partie de ma vie »,

Music Canada, qui avait été impressionnée par le talent de la jeune

commente-t-elle.

femme lors de sa collaboration avec Justin Bieber, lui offre de faire un album en anglais. Ce sera Country Rock Cover. Regroupant des

Après avoir obtenu la troisième place au concours Jeunes talents, elle

classiques de la musique country rock américaine tels que ceux de

fait ses débuts à l’âge de 15 ans dans la comédie musicale Noël à

Dolly Parton ou Johnny Cash, l’album obtient un succès phénoménal

Québec. « J’ai découvert la vie d’artiste, les répétitions, les spectacles.

et devient rapidement numéro un des ventes de country au Canada.

Ça a été un déclic : à partir de ce moment-là, j’ai voulu faire ce métier

« Ce succès m’a donné l’occasion de travailler avec des auteurs-

et je n’ai jamais arrêté. »

compositeurs de la scène country canadienne. »

Déterminée à se faire une place, la jeune fille quitte Québec deux ans

UNE FEMME D’AFFAIRES AVISÉE

plus tard pour s’installer à Montréal et décrocher un contrat de disque.

Andrée Watters ne se limite pas à son rôle de chanteuse. Inspirée par

Elle chante dans plusieurs publicités radiophoniques et se fait engager

des artistes comme Madonna ou, plus proche de nous, Véronique

comme choriste par le groupe d’humoristes Les mecs comiques,

Cloutier, qui sont aussi de redoutables femmes d’affaires, la jeune

formé par Louis Morissette, Alex Perron et Jean-François Baril.

femme multiplie les projets d’albums pour d’autres artistes telles que Marie-Chantal Toupin, Véronic DiCaire ou Marilou et produit également

DU ROCK…

des spectacles (Girls Wanna Have Fun).

En 2003, Andrée sort son premier album AW. Les chansons Dépendre

de toi et Si exceptionnel se hissent au sommet des palmarès québécois,

« Avec Sylvain, on s’autoproduit grâce à S7 Productions, la maison de

tandis que l’album remporte un an après cinq nominations au gala de

production qu’il a fondée il y a quelques années. J’aime être impliquée

l’ADISQ et le Félix de l’album rock de l’année.

dans les décisions et j’ose le faire aujourd’hui. La production occupe de plus en plus de place dans ma vie professionnelle. » Et d’ajouter

Dès lors, les albums et les tournées s’enchaînent. En 2006, son deuxième

avec fierté qu’elle vient tout juste de produire l’album de la chanteuse

album, À Travers, se voit décerner le Félix de l’album rock de l’année.

pour enfants Ari Cuicui qui sortira en avril prochain.

Il y aura ensuite la comédie musicale Dracula, entre l’amour et la mort, avec Bruno Pelletier, Minuit en 2008, puis, en 2011, sa compilation

Andrée a-t-elle toujours 1001 projets en tête? Il semble bien que oui!

Tout de moi qui souligne ses dix ans de carrière. Andrée fera aussi

Car lorsqu’on lui pose la question, elle répond qu’un autre album country

une petite incursion du côté du cinéma avec le film À vos marques…

devrait voir bientôt le jour, mais rassemblant cette fois des compositions

party! de Frédéric d’Amours dans lequel elle jouera son propre rôle.

originales en anglais, histoire d’élargir son public au-delà des frontières canadiennes. « Et puis, je rêve d’écrire un jour une comédie musicale

… AU COUNTRY

et de la coproduire avec mon chum. En fait, Sylvain et moi avons déjà

Mais surtout – et ce n’est pas un secret – c’est sa rencontre en 2006

écrit un projet… mais il dort dans nos tiroirs, car nous n’avons actuellement

avec le chanteur Sylvain Cossette qui va bouleverser la vie d’Andrée

pas le temps de nous en occuper! », ajoute-t-elle en riant.

Watters. En plus d’un amoureux, Andrée trouve en lui un formidable partenaire de travail. À eux deux, ils forment une équipe de choc.

Bref, Andrée Watters a le vent en poupe et risque encore de nous

Il lui compose sa musique, elle écrit ses textes. En 2009, Universal

surprendre dans les prochaines années. À suivre!

Music Canada lui propose d’adapter en français une chanson de la star du moment Justin Bieber.

Andrée Watters poursuit sa tournée au Québec avec Country Rock jusqu’au 31 décembre. Pour en savoir plus sur les dates et lieux de

Encouragée par son conjoint et mue par la volonté de présenter au

tournée, visitez www.andreewatters.com.

public une autre facette de sa personnalité, Andrée ose effectuer un

- DIANE STEHLÉ

PORTRAIT/15


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:52 Page 1

16/pORTRAIT


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:53 Page 2

en couverture

DOMINIQUE TREMBLAY : UNE FORCE VIVE! Dès le début de La Forfaiterie, Dominique Tremblay, sa présidente, y a mis tout son cœur et toute son énergie. Elle ignorait toutefois qu’un tel succès l’attendait au détour. Rencontre avec une femme déterminée et d’une simplicité chaleureuse.

UNE ÉNERGIE VENUE D’ALMA

UN VENT DE DÉTERMINATION

On peut le dire, oui, Dominique Tremblay est une femme énergique

Au début de 1997, l’idée de proposer des forfaits-cadeaux comme

et d’un enthousiasme contagieux. Son regard espiègle et son sourire

produit a été développée; le nom de l’entreprise a été trouvé; les

invitant n’en cachent pas moins une femme déterminée à réaliser

boîtiers compacts ont été conçus et l’emplacement d’un premier

ses rêves et à traverser les épreuves que la vie lui a envoyées, car il

comptoir-kiosque a été déniché. La Forfaiterie voyait le jour, pour le

y en a eu. Mais sur ces épreuves, elle reste vague; elle préfère parler

temps des Fêtes, le 24 novembre 1997, à Place Laurier, avec en cette

des belles choses de la vie avec une émotion bien sentie.

première journée un seul forfait à offrir : le brunch du restaurant Le Galopin! Le premier client de La Forfaiterie, toujours fidèle après

Native de la belle région du Lac-Saint-Jean et éducatrice spécialisée,

15 ans. « Ce fut très facile de collaborer avec Dominique, précise

la brunette travaille pendant quelque temps aux services des loisirs

Sylvain Boudreau, propriétaire du réputé restaurant. Dominique sait

de Saint-Augustin avec un de ses amis, André Sabourin. Tous deux

établir un lien de confiance avec les gens et elle m’a rapidement

partageront une amitié qui les mènera à fonder La Forfaiterie

convaincu que l’on pouvait tous être gagnants en collaborant », ajoute

quelques années plus tard. « Je me souviens du moment précis où

celui qui, au fil du temps, a développé une relation d’amitié avec

l’idée a germé, comme si c’était hier, nous dit Dominique Tremblay.

Dominique Tremblay. Au point où ils se consultent régulièrement pour

On était en plein mois de février et André souhaitait offrir une carte-

des questions qui concernent leur entreprise respective.

cadeau pour une ronde de golf à son père. Mais en hiver, tous les clubs de golf sont fermés! Il était impossible d’offrir un cadeau en prévision d’une autre saison. On ne le savait pas encore, mais c’était là la base du concept de La Forfaiterie. »

pORTRAIT/17


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 12:57 Page 3

Avec André Sabourin, son associé

Après un départ prometteur, Dominique Tremblay multiplie les

charnières de son aventure. « À cette époque, le monde des affaires

démarches pour intéresser d’autres établissements. Grâce à son

appartenait aux hommes et il n’était pas facile pour une femme d'y

approche sympathique, elle réussit à attirer la présidente de la Société

pénétrer. À ce titre, mon nom m’a souvent aidée à obtenir des rendez-

des casinos du Québec et le directeur général du Manoir Richelieu.

vous; ils croyaient que Dominique était un homme! Ils déchantaient vite

Une réunion autour d’un bon repas boucle une entente qui permettra

quand je me présentais, mais j’arrivais à les convaincre. Je suis bonne

à La Forfaiterie d’élargir son offre à une douzaine d’établissements, y

vendeuse! », conclut-elle, un sourire moqueur au coin des lèvres.

compris des forfaits casinos. « Ça a vraiment été notre coup d’envoi. Avec cet accord en main, nous avons pu convaincre de nombreux

En l’écoutant et en la regardant, on devine toutes les histoires qu’elle

autres fournisseurs, précise Dominique Tremblay. Mais il a quand

garde pour elle et toutes les anecdotes qu’elle pourrait nous raconter

même fallu travailler fort! C’était un concept nouveau. Rien n’était

concernant les embûches et les obstacles rencontrés. « Il m’est arrivé

acquis. Il fallait expliquer, convaincre, démontrer aux clients potentiels

de ramasser mes dossiers et de me lever devant un homme qui

que leur risque était très limité. »

répondait à ses appels téléphoniques dans son bureau et qui lisait ses dossiers pendant que je lui parlais de mon projet, précise la femme

Pendant que le marché de Québec continue de croître, Dominique

intègre. Durant cette période, je roulais environ 80 000 km par an

s’installe à Montréal pour des raisons familiales. Elle s’occupera alors

pour aller ici et là rencontrer des clients potentiels. Je n’aimais pas

de faire lever les affaires dans cette région. « Ce furent des années

beaucoup être reçue de façon cavalière, mais j’ai gagné beaucoup de

difficiles », souligne-t-elle en se rappelant certains moments

respect en m’affirmant et beaucoup d’expérience aussi! »

18/pORTRAIT


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:53 Page 4

pORTRAIT/19


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:54 Page 5

Aujourd’hui, La Forfaiterie compte 15 boutiques, toutes situées dans

de Dominique Tremblay l’a aidée à être présente dans toutes les

des centres commerciaux répartis dans les différentes régions du

sphères de sa vie. « Je crois avoir réussi à jumeler les deux, du moins

Québec et plus de 500 fournisseurs lui font confiance, car l’entreprise

c’est ce que mes enfants me disent », avoue-t-elle candidement. Sa

vend, bon an mal an, autour de 100 000 forfaits et comptabilise un

fille Mélanie le confirme d’ailleurs en nous confiant : « Je ne sais pas

chiffre d’affaires annuel de 12 millions de dollars. Pas si mal pour une

comment elle a fait pour tout accomplir ce qu’elle a fait. Pour être une

compagnie qui a débuté avec un capital de 500 $! « Je suis fière de

mère présente et une championne en affaires en même temps. Mais

ce que nous avons accompli et je partage ce succès avec toute

elle l’a fait, car je n’ai jamais senti qu’elle était absente à cause de son

l’équipe de La Forfaiterie », poursuit la présidente.

travail. C’est une grande femme d’affaires et je suis contente qu’elle reçoive un peu d’attention aujourd’hui. Elle le mérite. »

UNE VIE MUE PAR LE CŒUR Dominique Tremblay est une femme qui met son cœur dans chacune de

Du temps, Dominique Tremblay en trouve toujours. La preuve, elle

ses décisions d’affaires et donc, dans tous les forfaits proposés. « Mon

en a trouvé pour rencontrer Yves, il y a quelques années, celui qui

travail est d’offrir des forfaits de plaisirs aux gens. Ils viennent ici pour offrir

deviendrait son grand amoureux et son époux. Ensemble, avec leurs

des repas en cadeau, des sorties, des séjours ou des activités de détente

enfants, ils forment une famille unie et solide. Les enfants ont,

à quelqu’un qui leur est cher ou pour se les offrir à eux-mêmes. Je connais

de toute évidence, compris les sentiments profonds que partageaient

toutes les entreprises qui sont partenaires de La Forfaiterie et c’est sans

Dominique et Yves car, en août 2010, « ils nous ont mariés! », lance

gêne que je peux les recommander à nos clients », ajoute-t-elle.

la femme avec émotion. « Ils ont organisé une vraie cérémonie et c’est Mélanie qui a officié », poursuit-elle, les yeux légèrement

Mais équilibrer le développement d’une entreprise et la vie familiale ne fut toutefois pas de tout repos. C’est ici que l’énergie débordante

20/pORTRAIT

embués en regardant les clichés de la journée.


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:54 Page 6

Avec sa fille MĂŠlanie

pORTRAIT/21


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:54 Page 7

22/pORTRAIT


Portrait_avr_2013_16-17-18-19-20-21-22-23_Layout 1 2013-03-29 09:55 Page 8

En compagnie de son conjoint Yves Grondin

UNE TENDANCE AUX MULTIPLES PROJETS « Je suis une touche-à-tout!, avoue-t-elle, impuissante devant tout ce

Des projets, il y en aura toujours sur la table de Dominique Tremblay.

qui l’intéresse dans la vie. J’ai été la première femme maçonne du

Certains sont pour plus tard, mais d'abord « j’ai quelques voyages à

Canada. Je bricole. C’est moi qui ai dessiné les plans du chalet que

faire, dont ceux de découvrir la Loire en bateau l'été prochain et de

nous avons construit au lac Saint-Jean – j’ai même été chef du

me rendre à Bora Bora pour mon cinquantième anniversaire!

chantier! C’est un chalet confortable où j’aime me retrouver avec Yves et nos familles. On fait de la motoneige, du bateau, de la pêche. J’aime

Dominique Tremblay mord dans la vie avec jovialité, simplicité et

être dans la nature, respirer du bon air. Je peux passer des heures à

fougue, et elle est la même dans tout ce qu’elle fait. Son conseil aux

cueillir des fruits des champs. C’est comme un temps de méditation

jeunes femmes qui souhaitent devenir entrepreneures : « Ayez une

pour moi. »

confiance absolue en vos forces et restez intègres. Foncez, soyez déterminées et laissez votre cœur vous guider. » - SANDRA GRAVEL

P h OTO g r A P h i e S : m i C h e L rOY

pORTRAIT/23


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:23 Page 1

PORTRAIT d’artiste

BLUTO

L’art du

mouvement 24/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:23 Page 2

PORTRAIT/25


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:23 Page 3

E

lle vit dans une immense maison en grosses pièces de bois, un genre de « cabane au Canada » coiffée d’un toit en aluminium… jaune. Un foyer grouillant de vie : trois enfants, deux chiens, trois chats, des oiseaux et un conjoint (dans le désordre). Une cuisine où sont suspendus quantité de casseroles et d’ustensiles. Bref, un endroit où on aimerait vivre. Le monde de Marie Linda Bluteau est à son image : dynamique, chaleureux et enveloppant. L’atelier de l’artiste est à l’avenant. Un décor de bois, un heureux désordre et une grande fenêtre, pour surveiller les enfants. D’immenses toiles y reposent, attendant d’être adoptées. Les périodes marquantes de la progression picturale de la jeune femme sont nettement visibles. D’abord les nus, sa première collection. Des corps voluptueux et bien moulés, peints en camaïeu de teinte café – la couleur fétiche de Marie Linda Bluteau et celle de ses fonds de toile. Puis, les œuvres de la collection Nouvo Bluto, abstraites et contemporaines, composées de formes géométriques, de contrastes, de textures et de taches rouges. Et, enfin, celles de la dernière collection, Art Bluto, monochromes, sobres et épurées. Une création imposante, pour une si jeune femme!

« Je pratique jusqu’à ce que j’atteigne l’essence de chaque tableau. » Fortement inspirée par les œuvres de Michel Ange, son « maître à

d’une agence de spectacles qui recherchait une artiste du sable. « J’ai

penser », l’artiste travaille avec un amalgame de matières et de pigments

tout de suite pensé que je pouvais faire ça. Je maîtrisais déjà le dessin

qui donnent à ses créations un aspect vieilli, craquelé, très particulier,

et j’étais à l’aise avec la matière. » Enthousiaste, elle s’est lancée dans

qui rappelle les tableaux des maîtres anciens. Le contraste du style

l’aventure. Il ne lui restait plus qu’à maîtriser la performance.

moderne avec le fini antique est tout à fait étonnant et confère à l’œuvre une facture intemporelle, très riche. « J’ai beaucoup travaillé

Avec acharnement, elle a mis sa méthode au point : selon l’histoire

la matière et la transparence pour développer des textures spéciales.

à raconter ou le thème à exploiter, elle développe les idées et la

Je ne suis pas bien dans le confort, ajoute-t-elle. J’aime ressentir une

séquence, fais le croquis de chaque tableau et le reproduit sur la table

"délicieuse incertitude" qui me pousse à aller plus loin, à avancer. »

fabriquée sur mesure par son conjoint. « Je pratique jusqu’à ce que

Elle se préoccupe, par ailleurs, de n’utiliser que des produits

j’atteigne l’essence de chaque tableau. » En spectacle, une caméra en

écologiques et biologiques dans l’expression de son art. Un choix qui

plongée reproduit ses gestes sur un écran derrière elle1. Toujours en

s’inscrit tout naturellement dans son mode de vie.

mouvement, elle lance du sable, esquisse et dessine une histoire, avec rapidité, précision et fluidité. Accompagnée de musique, la

LE DESSIN DE SABLE

chorégraphie devient encore plus expressive. Aucun temps mort, on

Depuis avril dernier, son travail d’artiste a pris un nouvel essor grâce

retient son souffle, et pourtant : « Ça devient comme une respiration »,

au dessin de sable, une technique qu’elle a développée à la demande

confie-t-elle.

1

Quelques vidéos sont disponibles sur le web.

26/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:23 Page 4

PORTRAIT/27


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:23 Page 5

28/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_24-25-26-27-28-29_Layout 1 2013-03-28 18:24 Page 6

LE SPORT ET L’ART Femme polyvalente, Marie Linda Bluteau pense que l’art et l’activité

niveaux primaire et secondaire, à temps partiel. « Le bac s’inscrit dans

physique vont de pair. « Les deux se nourrissent mutuellement. si je

la continuité de ce que je suis, de mon style de vie sain et actif. J’adore

me lance à fond dans une activité, si je marche, je cours ou je fais du

enseigner l’art, mais le sport, encore plus », commente-t-elle.

jogging, ça stimule mon esprit, mon intelligence et ma créativité. Le

accumulant les diplômes, elle projette de commencer ensuite

mouvement crée une synergie qui me donne l’équilibre nécessaire

un autre baccalauréat en enseignement de l’anglais au primaire...

pour pratiquer mon art. » Ce ressourcement continuel lui permet de

« Étudiante ou enseignante, l’école c’est ma famille. »

créer. elle renchérit : « D’ailleurs, quand je peins c’est très physique. Comme je réalise de grands formats, ça demande un effort et j’ai

telle une courroie de transmission d’énergie, la sportive et l’étudiante

besoin d’être en forme. » Pour l’artiste, végétarienne, la santé, la

puisent d’un côté ce qu’elles redonnent de l’autre à l’artiste et à

forme physique et l’écologie, c’est un mode de vie. « Je ne peins pas

l’enseignante. et il en va probablement de même pour la femme

quand je ne me sens pas bien. Je ne veux pas transposer d’énergie

et la mère. Comme dans ses performances d’artiste du sable, le

négative sur mes œuvres. »

mouvement est continu et régénérateur, et chaque tableau ne laisse rien présager du suivant. Dans la vie de Marie Linda Bluteau, une

L’ÉTUDE ET L’ENSEIGNEMENT

vague perpétuelle rejette du sable sur sa table de travail. alors, elle

hors de son foyer et de son atelier, l’école et l’université constituent

dessine la scène suivante.

ces principaux points d’ancrage. elle y retrouve une ambiance familiale

- SYLVIE LAMOTHE

qui la réconforte. D’ailleurs, Marie Linda planche actuellement sur un baccalauréat en éducation physique, en plus d’enseigner l’art aux

418 841 0002

w w w. b l u t o. c a

P h oto g r a P h i e s : C h r i st Y N a M É r et t e

PORTRAIT/29


Portrait_avr_2013_30-31-32-33_Layout 1 2013-03-28 18:25 Page 1

HÉLÈNE LEE-GOSSELIN

Prendre les commandes

30/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_30-31-32-33_Layout 1 2013-03-28 18:25 Page 2

PORTRAIT coup de coeur

PORTRAIT/31


Portrait_avr_2013_30-31-32-33_Layout 1 2013-03-29 13:13 Page 3

« Ça n’a pas de bon sens! Ça n’a pas de bon sens! », s’exclame Hélène

À l’université, elle choisit les relations industrielles pour mieux

Lee-Gosselin lorsqu’elle parle de la faible représentation des femmes

comprendre l’adaptation des personnes au monde du travail. Elle

dans les postes de direction au Québec. Alors que les femmes sont

constate que les organisations sont le reflet de la société en général,

majoritaires parmi les diplômés des écoles d’administration depuis

avec les mêmes caractéristiques, les mêmes défis. Elle décide alors

1987, il n’y a, encore aujourd’hui, que 4 % des chefs de direction qui

de s’intéresser principalement à la réalité des personnes issues de

sont des femmes. Selon elle, si davantage de femmes ont accès aux

groupes minoritaires au travail.

postes décisionnels, la réalité de tous sera davantage prise en compte et nous pourrons mieux faire face aux problèmes complexes. Hélène

ÉTUDIER ET COMPRENDRE

Lee-Gosselin oriente toute sa vie professionnelle autour de cette

Alors qu’elle termine un doctorat en psychologie organisationnelle à

mission : « Ce que je veux, c’est simple, c’est changer la société. »

l’Université du Michigan, elle est recrutée par le Département de

Elle qui est aujourd’hui titulaire de la Chaire Claire-Bonenfant Femmes,

management de l’Université Laval, où elle est maintenant

Savoirs et Sociétés a tissé sa carrière en saisissant toutes les occasions

professeure titulaire. Comme elle est la première femme professeure

de faire entendre son message.

et, particulièrement, parce qu’elle s’intéresse davantage aux personnes qu’aux entreprises, elle passe quelque peu pour une originale

PRENDRE CONSCIENCE

aux yeux de plusieurs collègues. Malgré cela, trois ans plus tard, soit

Enfant, elle entend les blagues que l’on raconte au sujet de sa grand-

en 1984, elle devient directrice du Département. Ce fut un grand défi

mère, une femme qui dirige une entreprise familiale. Une affaire

et un point marquant dans sa carrière. Elle a mieux compris la réalité

réservée aux hommes, à l’époque. Bien qu’Hélène Lee-Gosselin grandisse

de ses collègues gestionnaires, et ceux-ci ont découvert ses capacités.

dans une famille modeste où tous et toutes doivent mettre la main

Il faut dire qu’Hélène Lee-Gosselin se sent investie d’une grande

à la pâte, elle remarque que l’on n’accorde pas la même valeur aux

mission, celle de « faire valoir ce dont les filles sont capables ».

rôles des hommes qu’à ceux des femmes. L’iniquité entre les deux sexes lui apparaît comme une évidence. Ce constat servira de base à toute sa carrière.

32/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_30-31-32-33_Layout 1 2013-03-29 13:13 Page 4

À la suite de cette expérience, elle souhaite reprendre ses activités

Hélène Lee-Gosselin continue de faire des recherches et de contribuer

de recherche, pour comprendre et faire connaître la situation des

à améliorer la situation des femmes. Selon elle, le défi actuel des

minorités au travail. Elle s’intéresse aux femmes entrepreneures, aux

féministes est de dépasser l’idée que les femmes ont fait suffisamment

immigrantes, aux stratégies de conciliation travail-famille, à l’équité

de progrès et qu’il leur faut maintenant passer à autre chose. Elle est

en emploi, aux aspirations professionnelles des femmes. Ses travaux

convaincue qu’en tant que société, il nous faut un meilleur filet social

sont remarqués et, dans les années 1990, elle est invitée, à titre

pour nous assurer que les soins aux enfants et aux parents vieillissants

d’experte, à poser les lignes directrices de la Loi sur l’équité salariale.

ne retombent pas dans la sphère domestique, le plus souvent sous la responsabilité des femmes. Bien sûr, cela doit aussi s’accompagner

S’ENGAGER

d’une redéfinition des rôles au sein des couples, des familles et de la

De fil en aiguille, Hélène Lee-Gosselin est invitée à s’engager dans

société.

diverses organisations. On cherche à bénéficier de son regard différent. Cohérente, elle saisit toutes les occasions de faire entendre la voix

Tout son talent et toute son énergie sont consacrés à sa « mission »,

des minorités au sein des organisations, même si cela complique sa

comme elle le dit. À tel point que ses interlocuteurs anticipent

vie déjà bien remplie. Selon elle, il faut être sur le terrain pour faire

maintenant ses remarques : « On me trouve prévisible, tannante ».

évoluer les mentalités et pour changer les organisations de l’intérieur.

Elle a toujours défendu ses convictions, même si à certains moments

Aujourd’hui, elle collabore avec la Fédération des caisses populaires

elle a eu besoin d’une bonne carapace. Elle recevait, au printemps

Desjardins du Québec, l’Agence du revenu du Québec et le Conseil

2012, le Grand prix Avancement de la femme décerné par la YWCA

supérieur de l’éducation pour différents programmes.

pour son parcours et ses réalisations remarquables et... elle ne compte pas s’arrêter. - Marie-Pier Bresse

P H OTO G r A P H i E S : C H r i ST Y N A M É r ET T E

PORTRAIT/33


Portrait_avr_2013_34-35-36-37_Layout 1 2013-03-28 19:06 Page 1

PORTRAIT d’affaires

34/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_34-35-36-37_Layout 1 2013-03-28 19:06 Page 2

CAROLE MARCHAND

FIÈRE ET GÉNÉREUSE Le sourire de Carole Marchand en dit long sur sa façon d’aborder la vie et son rôle de

vice-présidente du Groupe Marchand. Rencontre avec une femme d’affaires qui tient aussi à contribuer à la communauté.

Carole Marchand a participé au succès reconnu du Groupe Marchand

LE GROUPE MARCHAND

depuis plus de 40 ans, aux côtés de son mari, le docteur René Marchand.

Connaissons-nous réellement l’ampleur du Groupe Marchand?

Mais, cette femme qui a commencé sa vie professionnelle dans le

Plus ou moins? Le Groupe Marchand est une entreprise familiale

domaine de l’éducation ne se limite pas à son rôle de dirigeante au

purement québécoise dont les jalons ont été posés par le Dr Jean-

sein de l’entreprise. Elle est également présidente de la Fondation du

Raymond Marchand en 1925. Quarante-cinq ans plus tard, son fils

Centre psycho-pédagogique de Québec qui soutient, par l’intermédiaire

René prendra la relève avec son épouse et, ensemble, ils feront

d’une école spécialisée, des jeunes ayant des problèmes comporte-

connaître une expansion grandiose à l’entreprise. Le Groupe deviendra

mentaux importants. Elle s’investit aussi dans la mission de la Fondation

concessionnaire des lunetteries Sears Canada du Québec et acquerra

du Centre Casa de Saint-Augustin-de-Desmaures en plus de participer

les succursales Richard Giguère Opticien. En tout, plus de 60 points de

annuellement au tournoi de golf Le Filles Open qui amasse des fonds

services et de ventes en optométrie.

pour différentes causes. « C’est naturel pour moi de m’impliquer dans la communauté, précise-t-elle. Et c’est aussi très important! »

La plus récente innovation du Groupe fut l’ouverture de Marchand Boutique à Place Sainte-Foy, une adresse haut de gamme pour des

« Je suis heureuse de pouvoir améliorer la qualité de la vie des gens

services qui profitent des avancées technologiques les plus récentes.

en corrigeant leur vision – avec style –, mais mon plus beau rôle dans

C’est d’ailleurs cette boutique qu’Essilor, le leader mondial dans le

la vie, c’est celui de grand-mère, ajoute-t-elle avec fierté. » Quatre

domaine de l’optique ophtalmique, a choisie comme détaillant Varilux

petits-enfants qui semblent faire le bonheur de Carole Marchand.

Exclusif. Ceci a pour heureuse conséquence que Marchand Boutique

Parions qu’elle le leur rend bien!

peut compter sur le VisiofficeMD, un appareil qui peut mesurer avec une grande précision plus de 20 paramètres pouvant être utilisés pour la personnalisation des verres.

PORTRAIT/35


Portrait_avr_2013_34-35-36-37_Layout 1 2013-03-28 19:06 Page 3

36/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_34-35-36-37_Layout 1 2013-03-28 19:07 Page 4

« Le Groupe compte plus de 350 employés au service de la clientèle. De plus, sont associés aux services professionnels, plus de 120 opticiens, optométristes et ophtalmologistes, souligne la dirigeante. Les gens viennent vers nous pour le service, la qualité et les prix abordables que nous offrons. Et comme ils sont de mieux en mieux informés, nous nous faisons un devoir de rester à l’affût des nouveautés technologiques du domaine. Nos clients viennent aussi parce que nous développons de riches relations avec eux. Nous les conseillons en tenant compte de tous leurs impératifs et ils reviennent nous voir lors du renouvellement de leur prescription ou tout simplement pour s’offrir une nouvelle monture. » Un service compétent et personnalisé et toutes les grandes marques en plusieurs modèles, quoi de mieux lorsque vient le temps de soigner sa vision!

DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION Déjà, la troisième génération est en place au sein du Groupe. Le Dr Frédéric Marchand, un des fils de Carole et René, est devenu docteur en optométrie en 2001 et travaille au sein de l’entreprise à titre de vice-président. Son frère, Charles, a choisi le droit et est avocat sous la bannière Provencher Marchand. Cela ne l’empêche pas pour autant de s'impliquer aussi dans l’entreprise familiale comme administrateur. Est-ce qu’une quatrième génération poursuivra l’œuvre? « On va attendre un peu avant de leur en parler, répond Carole

P h OtO G R a P h i E S : M i C h E L ROy

Marchand en riant. Vous savez, le plus vieux des petits-enfants n’est âgé que de

Marchand Boutique Place Ste-Foy 418 653-8486

huit ans! » Mais qui sait? Jusqu’à ce jour en tout cas, il semble que les Marchand ont eu la fibre de l’optométrie bien implantée dans leurs gènes. - SANDRA GRAVEL

PORTRAIT/37


Portrait_avr_2013_38-39-40-41_Layout 1 2013-03-28 18:29 Page 1

PORTRAIT communautaire

38/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_38-39-40-41_Layout 1 2013-03-29 13:51 Page 2

LA RÉSIDENCE LE PORTAIL

HISTOIRES DE FEMMES Dans la société moderne où l’on vit, les problèmes de dépendance aux drogues, aux médicaments ou à l’alcool sont nombreux, complexes et ravageurs. De fait, les dommages associés à la consommation des substances psychotropes affectent sérieusement l’individu et son entourage, car on constate un processus d’éloignement des valeurs personnelles, une perte de liberté et un isolement. Les femmes touchées par ce fléau sont particulièrement fragilisées, puisque leur situation socio-économique est généralement plus précaire que celle des hommes. Aussi est-il important de leur apporter une aide bien adaptée à leur réalité.

PORTRAIT/39


Portrait_avr_2013_38-39-40-41_Layout 1 2013-03-28 18:29 Page 3

La Résidence Le Portail est une maison de thérapie qui s’adresse

Selon Pierre Vachon, directeur général de l’établissement : « La

exclusivement aux femmes qui souffrent de dépendance à l’alcool,

consommation, ce n’est pas le problème. C’est plutôt le symptôme

aux drogues ou aux médicaments. Situé à Saint-Augustin-de-

d’un malaise profond chez la personne dépendante, une stratégie

Desmaures, l’organisme accueille annuellement de 130 à 150 femmes

d’adaptation qui cause plus de problèmes qu’elle n’en règle. Ici, à la

qui y reçoivent une thérapie intensive de quatre semaines, avec

Résidence, on souhaite d’abord que les femmes retrouvent leur qualité

hébergement. Au besoin, cette période peut être prolongée jusqu’à

de vie, leur estime d’elles-mêmes et regagnent leur dignité, mais surtout

12 semaines. La philosophie de la maison s’appuie sur une analogie

qu’elles développent des outils pour affronter la vie autrement

entre les résidentes et… un iceberg! La partie visible, minime, représente

qu’avec la consommation comme seule réponse. Elles arrivent ici

les problèmes de consommation, alors que la partie invisible, plus

complètement déchirées parce qu’elles ne se reconnaissent plus.

importante, cache des secrets, des blessures et des souffrances, mais

Ce déchirement crée une souffrance intérieure, un grand vide. Alors,

aussi des rêves, des talents et des valeurs. Couper la partie visible de

on les aide à se reconnecter avec elles-mêmes et avec les autres. »

cet iceberg permet à la partie submergée de remonter à la surface et de laisser entrevoir des éléments jamais dévoilés.

Ultimement, il s’agit donc de leur redonner le droit à la parole, de les amener à raconter leur histoire. « C’est un privilège quand elles nous

L’APPROCHE THÉRAPEUTIQUE

font assez confiance pour oser dire quelque chose qui n’a jamais été

Le programme d’aide de la Résidence tient compte des aspects

dit », ajoute Pierre Vachon. Et de les guider ensuite dans les découvertes

médicaux, psychologiques et sociaux propres à chaque femme.

qu’elles font pour qu’elles conservent ce qui leur ressemble et leur

L’approche thérapeutique se décline en deux volets d’intervention :

appartient et prennent une saine distance avec le reste.

un suivi de groupe et un suivi individuel, pour lequel chaque résidente est jumelée avec une thérapeute.

40/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_38-39-40-41_Layout 1 2013-03-29 13:59 Page 4

Pierre Vachon, directeur général

DANS LES FAITS

participants ont accepté de rester sobres pendant une semaine et de

La Résidence Le Portail dessert une large clientèle, dont la moitié

solliciter leur entourage pour les sensibiliser à la cause en plus de

provient de l’extérieur de la région de Québec. Certaines femmes sont

récolter des fonds. Résultat : plus de 20 000 $ de dons!

dirigées vers le Portail par un médecin, un psychologue ou un travailleur social, mais d’autres s’y présentent par initiative personnelle. « L’une

À CHACUN SON HISTOIRE

de nos forces, c’est de répondre rapidement à la demande pour ne

Selon l’expérience personnelle de Pierre Vachon, le dénominateur

pas briser l’élan qui les a menées vers nous, précise le directeur général.

commun des personnes dépendantes serait l’hypersensibilité. « Y’a pas

On les rencontre rapidement, on évalue tous les aspects de leur

deux histoires pareilles. Pour un même événement, deux personnes

situation, y compris l’aspect médical. » Le jour, les résidentes peuvent

ne vivront pas la même chose, ni la même émotion. D’ailleurs, une

compter sur trois thérapeutes responsables de l’application du

seule phrase entendue dans l’enfance peut servir de base à une dérive

programme et du suivi individuel et, le soir comme la nuit, sur deux

qui surgira plus tard dans la vie. » L’hypersensibilité rendrait donc l’individu

intervenantes. Elles bénéficient donc d’un soutien continu, quel que

plus perméable à l’émotion. Et une émotion forte profondément

soit le moment.

imprimée risque de susciter d’importantes répercussions, d’où la possible démesure de la réaction. Et d’où l’importance d’apprendre à gérer

Si l’organisme tire avantage d’un financement public récurrent, il a

et à exprimer ses émotions. Heureusement, c’est possible. Les

néanmoins beaucoup augmenté son autonomie financière dans les

ressources sont là, à portée de main. Entre autres, dans une grande

dernières années, les fonds publics équivalant aujourd’hui à 50 % de

maison au toit rouge, à Saint-Augustin-de-Desmaures.

ses revenus, alors que la proportion était de 75 à 80 %, il y a cinq ou

- SYLVIE LAMOTHE

six ans. Les résidentes, quant à elles, paient des frais de séjour minimes, tenant compte de leurs ressources individuelles. Pour aider celles qui ne peuvent défrayer totalement le coût de la thérapie, la Résidence organise annuellement une activité de financement appelée Sobriothon. Ainsi, en février dernier, près d'une centaine de

418 878-2867 www.residenceleportail.org

P H OtO g R A P H i E S : m i C H E L ROY

PORTRAIT/41


Portrait_avr_2013_42-43-44-45_Layout 1 2013-03-28 19:04 Page 1

PORTRAIT d’artiste

42/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_42-43-44-45_Layout 1 2013-03-29 14:02 Page 2

CHANSONS CHARMANTES DE MARIE-NOËLLE CLAVEAU

Un jazz doux comme un printemps Étonnamment, c’est pendant une période de convalescence vocale de trois mois que la chanteuse jazz Marie-Noëlle Claveau découvre les chansons qui allaient être la base de son deuxième album, Chansons charmantes, dont le lancement aura lieu le 18 avril dans le magnifique décor de l’Hôtel Clarendon.

PORTRAIT/43


Portrait_avr_2013_42-43-44-45_Layout 1 2013-03-28 19:05 Page 3

Marie-Noëlle Claveau chante depuis qu’elle est toute jeune, mais ce

Cinq ans plus tard, le deuxième album de Marie-Noëlle Claveau,

n’est qu’une fois à l’université, alors étudiante en deuxième année en

Chansons charmantes, viendra combler un vide dans la section jazz

chant opéra, qu’elle découvre réellement le jazz, par la voix d’Ella

des disquaires en proposant un disque entièrement en français qui

Fitzgerald. Marie-Noëlle Claveau venait d’avoir un solide coup de cœur

fait renaître les airs jazzés de Fernand Robidoux, vedette québécoise

pour celle qui allait avoir un impact majeur sur sa carrière.

de la chanson et de la radio des années 1940-1950.

POUR L’AMOUR DU JAZZ

À la minute où Marie-Noëlle Claveau a entendu les mélodies et les

C’est avec un peu de tristesse que son professeur de chant opéra,

paroles des chants de Fernand Robidoux, elle n’a eu qu’un projet en

Michel Ducharme de l’Université Laval, voit Marie-Noëlle Claveau se

tête : les chanter! Elle communique alors avec le fils de Fernand,

présenter aux auditions de chant dans la catégorie jazz et être

Michel Robidoux, lui-même auteur et coauteur de plusieurs chansons

retenue. Elle poursuit ensuite ses études sous les conseils avenants

du répertoire francophone québécois. Il a écrit, entre autres, pour

de Pierre Lessard, son mentor et professeur de jazz vocal et de

Jean-Pierre Ferland, Léonard Cohen et a même collaboré au dernier

solfège, qui l’encouragera à prendre part à de nombreuses productions.

album de Pierre Lapointe.

Suivra un spectacle de fin d’études qu’elle produira elle-même et pour

« Il était tellement content que je m’intéresse à la musique de son

lequel elle recevra une Muse Interprétation du Gala des Muses de

père, qu’il a accepté tout de suite, souligne la Saguenéenne d’origine,

l’Université Laval, en 2001. Cette production hommage à Ella Fitzgerald

avec émotion. Et moi, j’étais renversée de sa réponse! » Michel

sera captée par Radio-Canada et diffusée dans le cadre de son

Robidoux ira même jusqu’à pousser la note en chantant avec elle le

émission Silence on jazz! S’enchaîneront ensuite d’autres prestations,

plus grand succès de son père sur l’album qui sortira dans quelques

des collaborations, des enregistrements avec d’autres artistes, des

semaines.

prix prestigieux et un premier album solo, Sailing, sorti en 2008.

44/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_42-43-44-45_Layout 1 2013-03-28 19:05 Page 4

C’est un disque au jazz léger, à la sonorité d’autrefois et aux paroles

Les cours de piano dès l’âge de six ans pour une douzaine d’années,

empreintes d’élégance et de chic. Le vouvoiement, les « mon chéri »

puis le chant, les concours, les cours et une participation à la toute

sont enveloppés avec soin par violons, pianos et cuivres. Marie-Noëlle

première version du spectacle à grand déploiement Québéc issime.

Claveau signe d’ailleurs la plupart des arrangements de cet album

C’est à ce moment que la chanteuse décide de s’engager sérieusement

qu’elle offre comme un cadeau à ses parents « et à tous ceux qui ont

dans des études en chant et de faire carrière dans la musique.

le goût de retrouver cette belle musique romantique qui donne le en écoutant les extraits de son deuxième album, on devine tout de

goût de sourire à l’amour et de danser joue contre joue ».

suite la maîtrise vocale et l’expérience qui se cachent derrière la

UNE VIE DANS LA MUSIQUE

justesse de la voix, mais aussi tout l’amour de l’artiste pour cette

« Je ne crois pas que j’aurais fait autre chose que de la musique dans

musique. Ce style de jazz où percent quelques improvisations vocales

la vie, avoue la belle brune. J’ai grandi dans la musique. Du côté de

sied parfaitement à Marie-Noëlle Claveau. sa voix chaude sur des airs

ma mère, tout le monde chante très bien. Mon père, en dirigeant des

jazzés accessibles nous annonce un printemps doux et romantique.

chorales, a aussi toujours évolué dans le monde de la musique. Chez

tentant non?

nous, chaque repas était accompagné de pièces musicales. »

- SANDRA GRAVEL

P h oto g r a P h i e s : C h r i st Y N a M É r et t e

w w w. m a r i e n o e l l e c l a v e a u . c o m

PORTRAIT/45


Portrait_avr_2013_46-47-48-49_Layout 1 2013-03-29 10:20 Page 1

PORTRAIT de jeune

46/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_46-47-48-49_Layout 1 2013-03-29 10:20 Page 2

Un parcours vertigineux! CONSTANZA SOMMI

Que diriez-vous de tout quitter pour aller vivre dans un pays où vous ne connaissez ni les gens ni un seul mot de la langue qu’ils parlent? C’est ce qu’a fait Constanza Sommi en quittant son Argentine natale pour venir s’établir ici, à Québec. Elle avait cependant une très bonne raison de le faire : c’était la seule façon pour elle de vivre de sa passion pour le cirque.

PORTRAIT/47


Portrait_avr_2013_46-47-48-49_Layout 1 2013-03-29 14:08 Page 3

Rester assise trente minutes pour répondre aux questions de PoRtRait fut un effort colossal pour Constanza! Si elle avait pu s’entretenir avec nous la tête en bas, vingt mètres au-dessus du sol, elle aurait sans doute été beaucoup plus dans son élément! C’est à l’âge de huit ans que Constanza découvre la gymnastique, d’une manière plutôt inusitée. « Quand j’étais petite, j’avais les pieds tournés vers l’intérieur. Pour améliorer ma posture, le médecin m’a suggéré de faire de la danse classique ou de la gymnastique rythmique. J’ai choisi la gymnastique parce que mes amies en faisaient aussi! » C’est donc ainsi que tout a commencé et que Constanza s’est découvert une véritable passion. Elle a fait partie de l’équipe nationale de gymnastique rythmique d’argentine pendant cinq ans, avant de devenir contorsionniste. Petit à petit, la gymnastique a fait place à l’art du cirque. « J’étais tannée des compétitions, alors j’ai commencé à faire du tissu aérien. » Une décision qui changea complètement la vie de Constanza.

POURQUOI QUÉBEC? En argentine, Constanza avait entrepris des études en médecine qui ne la passionnaient pas vraiment. Son plus grand rêve était de devenir une artiste de cirque professionnelle, mais ce n’était pas si simple. « En argentine, l’art du cirque n’est pas encore très reconnu et c’est difficile d’en faire un métier. J’ai donc cherché des écoles de cirque et quand une amie m’a parlé de celles qui se trouvent au Canada, j’ai eu un coup de cœur pour l’École de cirque de Québec. C’est une école qui a une très bonne réputation à travers le monde et, en m’informant un peu plus, j’ai tout de suite voulu m’inscrire! » L’école de cirque, c’est une formation de trois ans à raison de huit heures d’entraînement par jour. Pour Constanza, la particularité de l’École repose sur les rencontres qu’elle y fait et la liberté dont elle dispose. « il y a des écoles où tu n’as pas vraiment le droit de choisir les disciplines que tu veux pratiquer. C’est la direction qui décide pour toi. ici, on peut vraiment faire ce qu’on aime. » Constanza, elle, a opté pour le tissu aérien, le hula-hoop et la roue Cyr.

48/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_46-47-48-49_Layout 1 2013-03-29 10:20 Page 4

À SENS UNIQUE Malgré un horaire déjà très chargé, Constanza s’est joint à sept autres artistes du cirque il y a quelques mois pour former le collectif À sens unique. au départ, leur collaboration ne devait durer que le temps d’un spectacle. Mais au fil des rencontres et des discussions, le groupe a voulu s’investir davantage, se lancer dans quelque chose de plus gros. avec la précieuse aide d’olivier Normand, enseignant à l’École de cirque de Québec, ils ont monté le spectacle Léger démêlé qui sera présenté le 27 avril à l’École, sous un chapiteau et dans la rue. en septembre, un contrat les amènera en suisse, et ils comptent rester en europe pour réaliser d’autres projets par la suite. Constanza sommi est une jeune femme de 26 ans pleine de talent et d’ambition. son pire ennemi : la routine. Mais gageons qu’avec tous les projets qui l’attendent, elle n’aura pas à affronter son ennemi bien souvent! - JOANNIE LANGLOIS

www.asensunique.com www.constanzasommi.com

P h oto g r a P h i e s : C h r i st Y N a M É r et t e

PORTRAIT/49


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-28 18:31 Page 1

PORTRAIT d’affaires

Denis Perreault Président fondateur

Réjean Gauthier Développement des affaires

50/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-28 18:31 Page 2

LE CERCLE KAIZEN DE QUÉBEC

L’ATTITUDE GAGNANTE Le premier Cercle Kaizen à avoir vu le jour au Québec regroupe maintenant plus de 120 membres. Un mouvement international qui repose sur la force du capital humain et sur la loi du retour. Je donne, tu donnes = nous sommes tous les deux gagnants.

Denis Perreault, un des fondateurs du Cercle, croit profondément que pour réussir en affaires on doit respecter l’humain avant toute autre chose. « Ensemble, on multiplie notre potentiel », précise le dirigeant. Oui, mais, encore faut-il avoir la bonne attitude. Celle des gagnants, celle des champions qui savent redonner à la société le soutien qu’ils ont reçu alors qu’ils gravissaient les échelons. Kaizen vient du japonais et signifie évolution continue. Cette philosophie est la base de tous les Cercles Kaizen du monde et est partagée par

Sylvain Boudreau Partenaire fondateur

Robert Lachance Directeur général

les quatre dirigeants de Québec : Denis Perreault, Réjean Gauthier, Sylvain Boudreault et Robert Lachance. Les gens d’affaires peuvent intégrer le Cercle de Québec, mais il est essentiel qu’ils aient une entreprise qui connaît déjà un certain succès. Ils doivent surtout posséder ce profond respect pour l’autre et avoir une approche gagnant/gagnant en affaires. Ensemble, ils profitent des forces, des connaissances, de l’expérience et des contacts du réseau de chacun.

PORTRAIT/51


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-28 18:31 Page 3

RENÉE-CLAUDE AUCLAIR, DISTRIBUTION TEKNOLIGHT INC. LE GROUPE FÉMININ Divisé en six groupes d’une vingtaine de gens d’affaires de champs d’activités variés, le Cercle compte aussi un groupe féminin. Comme tous les groupes, celui des femmes se réunit une fois par mois autour d’un petit déjeuner afin d’échanger sur leurs connaissances respectives du secteur économique. Un deuxième volet permet aux membres d’en apprendre un peu plus sur le parcours personnel et professionnel de l’une d’entre elles. Ainsi le mur de solitude qui isole parfois les dirigeants d’entreprise tombe, les liens se tissent, les vies se rapprochent et les idées porteuses naissent.

Récemment nommée présidente du Festival de magie de Québec, Renée-Claude Auclair dirige Distribution Teknolight depuis 2004. Elle propose aux petites, moyennes et grandes entreprises des outils promotionnels, des vêtements corporatifs, des décors lumineux et même des magiciens, ce qui ne manque pas de créer des soirées originales. Persévérante et déterminée, Renée-Claude a travaillé au service du marketing pour une entreprise internationale pendant une dizaine d’années après avoir terminé ses études à l’Université d’Illinois. Sportive accomplie en plongeon, elle sait relever les défis qui se présentent à elle et aider ses clients à relever les leurs.

JULIE D'AMOURS, PIZZÉRIA CIRCUIT Julie D’Amours n’a pas eu peur de relever ses manches lorsqu’elle a fait l’acquisition de Pizzéria Circuit en 2008. Un restaurant à l’ambiance familiale, au menu varié, et même doté d’un salon privé pouvant accommoder les gens d’affaires qui veulent y tenir une réunion. Bachelière en administration avec une spécialisation en marketing, Julie a aussi été représentante pour un distributeur alimentaire, emploi où elle a développé son amour des défis et du contact avec les clients. Elle est fière aujourd’hui du chemin parcouru. Fière de s’être lancée en affaires et de diriger la belle équipe dont elle a su s’entourer.

52/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-28 18:31 Page 4

«

Notre mission : créer et entretenir un réseau basé sur l’attitude et l’immobilier, au sein duquel chacun de nos membres, des gens d’affaires respectés, accroissent leur développement personnel et celui de leurs affaires. »

JULIE MARIE DORVAL, PROSE COMMUNICATION

MARTINE FISET ET STÉPHANIE RICHARD,

À la tête de Prose communication se trouve Julie Marie Dorval, une

CONCEPT BEAUTÉ SIGNATURE

jeune femme dynamique qui accompagne ses clients vers des contenus

Concept Beauté Signature est dirigée par deux esthéticiennes de

justes, professionnels et originaux. Elle offre des services impeccables

formation aux parcours professionnels variés. Ceci leur permet d’offrir

d’analyse de contenu, de rédaction, de révision, de traduction et d’édition.

des services d’esthétique complets de grande qualité, mais aussi des

Heureuse de contribuer à l’image de marque de ses clients et à la

soins paramédicaux aux femmes et aux hommes qui les visitent à

croissance de leur entreprise, Julie Marie s’entoure immanquablement

leurs centres de Charlesbourg et du Lac-Beauport. Entourées de

de professionnels chevronnés. Tous les travaux remis subissent

24 professionnels de l’esthétisme, les copropriétaires se passionnent

d’ailleurs de précieux contrôles de qualité pensés par son entreprise.

pour le bien-être de leur clientèle et proposent même des plans

Julie Marie donne la chance à ses clients de faire une bonne impression

adaptés pour les personnes qui requièrent un suivi plus étroit. Fières

et de renouveler chaque fois la confiance.

entrepreneures, elles ont récemment ouvert la toute nouvelle école de formation en esthétique de Québec, l’Académie Compétence

NADINE DRAPEAU, AUTOS NÉRON

Beauté.

Nadine Drapeau d’Autos Néron trouve le monde de l’automobile fascinant et elle aime y évoluer. Autos Néron se spécialise dans la

DOMINIQUE GOSSELIN, MA CUISINE MON DÉCOR

vente de véhicules d’occasion, mais offre aussi de multiples services

Dominique Gosselin de Ma cuisine Mon décor est une mordue du

aux particuliers et aux entreprises pour l’entretien de leurs véhicules.

design et de tout ce qui touche l’aménagement intérieur. Artiste-née

Du financement à l’esthétique, en passant par les produits d’assurance

et diplômée en design d’intérieur, Dominique se passionne pour la

et la mécanique générale, Autos Néron touche à tous les aspects de

modélisation de l’espace. Ses créations sont uniques et elle aime

l’automobile. Heureuse de participer à un monde plutôt « masculin »,

surprendre ses clients avec des nouveautés qui leur donnent des

Nadine y a créé sa place et est aujourd’hui souvent appelée à donner

coups de cœur. Ma cuisine Mon décor touche aux domaines commercial

son avis sur de nouveaux produits ou services dans ce secteur d’activités.

et résidentiel et propose une gamme de produits et services personnalisés. Une des récentes collaborations de Dominique, avec

JULIE ÉMOND, JOURNAL

DE QUÉBEC

Julie Émond est une passionnée de la vente multimédia et se

Berthiaume Constructif, a même reçu la mention Nobilis 2012, Habitation neuve familiale de plus de 1 000 000 $.

consacre principalement à aider les détaillants, distributeurs et constructeurs pour la promotion de leurs produits et services. Après

CHANTALE LAROUCHE, BELLADORA COIFFURE ET ESTHÉTIQUE

12 ans d’expérience dans la vente de plan médias, Julie est toujours

Voici une coiffeuse qui partage avec ses clientes le goût de la beauté.

aussi enthousiaste lorsque vient le temps d’accompagner un client

Chantale Larouche a travaillé dans différentes villes du Québec et a

dans l’élaboration de son plan personnalisé. Équipière du Groupe

perfectionné son art avant de joindre l’équipe de Belladora où l’on

Québécor pour une grande variété de ses publications, la jeune

offre un peu plus que des soins ordinaires. Vous souhaitez tenir une

femme se soucie des valeurs comme le professionnalisme, la

journée « beauté-bichonnage » ou offrir une fête de princesse à votre

détermination dans l’atteinte des objectifs de vie professionnels,

fillette? Confiez cette mission à l’équipe de Belladora et tous vos

mais aussi personnels. L’un n’allant pas sans l’autre!

invités seront comblés par leurs soins personnalisés. Depuis quelques années, Chantale s’adonne aussi au chant, ce qui l’a conduite à accompagner, à plusieurs occasions, de grands noms de la chanson québécoise.

PORTRAIT/53


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-28 18:31 Page 5

CÉLINE LAVOIE, PORTRAIT

GENEVIÈVE LÉTOURNEAU, COMPO ORLÉANS

Céline Lavoie est directrice des ventes pour le magazine PORtRaIt. Elle

Geneviève Létourneau est représentante des chez Compo Orléans.

aide les commerçants à faire connaître leurs services et à atteindre

Elle et ses sœurs travaillent dans l’entreprise fondée par leurs parents

une clientèle distinctive, en leur offrant d’acheter de la publicité ou

en 1978. Compo Orléans se spécialise dans l’impression numérique

de publier un portrait d’affaires sur eux. Femme passionnée pour son

et offset, l’affichage grand format, le lettrage de vitrine et de

travail en marketing et en vente, depuis 17 ans, Céline est, chaque

véhicules, la sérigraphie, les structures d’exposition, les cartes cadeaux

jour, motivée par le côté créatif de son travail et par les relations

en plastique et plus encore. Compo Orléans imprime pour plusieurs

qu’elle développe avec ses clients. Elle est très fière de ce magazine

chaînes de boutiques et de restaurants. Le personnel de l’entreprise

qui se démarque par la qualité de son contenu, ainsi que par la

trouve toujours des solutions efficaces aux projets d’impression et

satisfaction élevée des annonceurs qui atteignent des résultats

livre avec courtoisie et rapidité. Leur règle : une clientèle satisfaite!

optimaux à un prix accessible.

Compo Orléans, c’est l’impression sans limites!

UN CERCLE KAIZEN, C’EST… - Un réseau qui met l’accent sur le développement personnel et l’immobilier; - Plusieurs occasions d’affaires, conférences et activités; - Une source de motivation et d’information pour chacun de ses membres; - Des groupes privilégiés d’hommes et de femmes d’affaires accomplis; - Dix réunions par année; - Des contacts-clés pour contribuer à l’évolution de votre entreprise; - Un réseau de gens d’affaires qui ont des talents différents, mais des valeurs communes; - Un réseau qui met d’abord l’accent sur l’aspect humain.

JOANIE LEMIEUX, ROYAL LEPAGE SATISFACTION

NANCY MAILLOUX, VÉLOCE COMMUNICATION RECRUTEMENT

après un début de carrière en communication, Joanie Lemieux réalise

Nancy Mailloux est une battante déterminée et une jeune femme

qu’elle a besoin d’un contact plus rapproché avec le public et elle

énergique. Pour preuve, elle participera à un combat de boxe en mai

bifurque vers l’immobilier qui lui permet de satisfaire ce besoin.

prochain au profit des enfants malades. Elle est aussi propriétaire de

Proche des clients qu’elle accompagne, et avec qui elle forme équipe,

Véloce Communication Recrutement, entreprise qu’elle a fondée il y

Joanie a un très grand souci de les aider à trouver les meilleures conditions

a six ans. Véloce se spécialise dans le recrutement et la chasse de

de vente ou d’achat possibles, sur les deux rives de la région de

tête de personnel, la rétention des employés, la formation sur mesure

Québec. Ses services personnalisés sont très appréciés, et c’est avec

et les communications/marketing. Bref, l’image d’une entreprise, c’est

une grande satisfaction qu’elle quitte le bureau du notaire après une

aussi sa main-d’œuvre. Diplômée en communication publique et

transaction qui rend ses clients heureux.

formée en psychologie, Nancy a plusieurs années d’expérience pour répondre rapidement aux besoins de ses clients et pour les aider à

JULIE LESSARD, CLINIQUE DENTAIRE DU QUARTIER

améliorer leur productivité.

Propriétaire de la Clinique dentaire du Quartier, Julie Lessard s’est donnée comme mission de traiter chaque patient comme un membre de la

ISABELLE PARENT, BLANC & NOIR IMMOBILIER

famille. Elle offre des soins de dentisterie générale, chirurgicale et

Isabelle Parent est la fondatrice et l’unique propriétaire de Blanc & Noir

esthétique. Le point fort de ses services : un plus beau sourire en une

immobilier. Son entreprise a vu le jour en 2010 et depuis elle ne cesse

ou deux séances seulement! Julie détient un certificat en psychologie,

de croître et d’attirer de nombreux constructeurs du marché de la

ce qui lui confère une aptitude particulière à traiter les patients

résidence neuve. Et avec raison, car elle et son équipe leur apportent

anxieux. Mannequin internationale jusqu’à l’âge de 24 ans, elle a

tout le soutien nécessaire à la commercialisation de leur construction.

choisi la dentisterie comme vocation et s'est découvert une passion.

Des services qui vont de la présence d'un représentant dans les unités

La famille demeure une priorité et la fière maman d’un garçonnet

modèles à la préparation de pochettes de vente en passant par le

attend son deuxième enfant sous peu.

suivi du financement auprès des acheteurs et le choix de matériaux de finition intérieure.

54/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_50-51-52-53-54-55_Layout 1 2013-03-29 13:42 Page 6

MANON ROY, VOYAGES ST-AUGUSTIN

ANNIE FORTIN, BOUTIQUE BALTAZAR

À propos de la réalisation des rêves, Manon Roy en connaît un brin

C’est tout un défi qu’a relevé Annie Fortin lors de l’acquisition de la

sur le sujet, car elle en a réalisé tout un en se lançant en affaires et

boutique Baltazar, située dans le recherché quartier « nouvo St-Roch »;

en devenant propriétaire de l’agence Voyages St-Augustin en 2010.

une populaire adresse pour y dénicher des objets urbains décoratifs

Forte d’une expérience dans le domaine des ventes et du marketing

et diversifiés qui garniront toutes les pièces d'une résidence. Baltazar

où elle a occupé un poste de haut niveau, Manon dirige aujourd’hui

offre aussi les services d’une designer en boutique et propose une

sa propre entreprise grâce à laquelle elle aide ses clients à réaliser

collection 2013 de trouvailles toutes plus sublimes les unes que les

leurs rêves… de voyage. Qu’ils souhaitent aller au soleil, vivre

autres. Annie, grâce à sa formation en administration, a su revoir avec

une croisière ou profiter de voyages « sur mesure », Manon les

intelligence les processus internes de l’entreprise afin de bien structurer

accompagne avec professionnalisme.

ses bases administratives et préparer la boutique à un avenir prospère.

MARIE-EVE TURGEON, EN VOGUE COMMUNICATION MARKETING

ME NADIA ROY, SOUCY ROY GAUVREAU, NOTAIRES

Marie-Eve Turgeon a occupé différents postes de gestion depuis 1997

Nadia Roy a commencé sa pratique il y a une douzaine d’années,

et y a toujours constaté l’importance des communications et du

dans Portneuf. Depuis 2005, elle est associée de l’étude Soucy Roy

marketing. En 2002, elle décide donc de se spécialiser dans ces

Gauvreau, notaires. Sa pratique se concentre principalement dans les

domaines, puis lance En Vogue communication marketing en 2010.

domaines de l’immobilier, du droit de la personne, des célébrations

Marie-Eve offre son expertise aux entreprises de toute taille qui ont

de mariage, des procédures non contentieuses, des testaments et

des besoins en communication ou en marketing, ponctuels ou à long

des mandats de protection. Ce que Nadia aime particulièrement dans

terme. Ses services clé en main comprennent l’impartition de la

le droit notarial est d'aider les gens. Elle trouve une grande satisfaction

direction de communication marketing, les plans de commercialisation,

dans le fait de les voir quitter son bureau avec une solution au problème

les stratégies de communication marketing et le design graphique

qu’ils rencontrent ou avec un poids de moins sur les épaules.

Web et imprimé.

CATHY VACHON, MULTI-PRÊTS Cathy Vachon se démarque comme courtier hypothécaire sous la bannière de Multi-Prêts Partenaires, un guichet unique donnant accès

LE MÉLANGE DES GENRES

à un éventail de possibilités hypothécaires, et ce, gratuitement!

À quelques reprises au cours de l’année, tous les groupes

Pour guider ses clients dans le choix d’un prêt hypothécaire pour un

se rassemblent dans des formules variées afin de

achat, renouvellement ou refinancement, Cathy fait les recherches

poursuivre cette évolution continue qui nourrit les

pour eux dans un souci constant de leur offrir la meilleure stratégie.

gagnants. Et l’approche semble attirer bon nombre de

Toujours à l’affût des nouveautés du marché, elle renouvelle

gens d’affaires, car plusieurs ont communiqué avec les

constamment ses connaissances des produits du marché hypothécaire.

dirigeants de Québec afin de découvrir la « recette »

L’immobilier la passionne depuis maintenant huit ans et sa satisfaction

Kaizen par laquelle chacun reçoit autant qu’il donne.

de trouver le bon produit pour le bon client est toujours aussi grande.

MANON ALLARD, MALLAR SERVICES BUREAUTIQUES Manon Allard a fondé MALLAR Services bureautiques dans le but d’accompagner les entrepreneurs et les travailleurs autonomes dans leurs besoins en services bureautiques afin qu’ils puissent se concentrer entièrement à leur mission principale. En comptant sur plusieurs contractuels hautement sélectionnés, spécialisés en secrétariat, comptabilité, traduction, narration et en soutien téléphonique, MALLAR Services bureautiques assure un soutien administratif à la carte. La durée et la forme des services s’accordent avec les impératifs du mandat. Gestionnaire de projets d’envergure, Manon Allard a créé cette filiale de son entreprise déjà existante, MALLAR Technologies inc., fondée en 2006.

418 933-2690

www.cerclekaizen.com

P h oTo G R A P h i E S : M i C h E L Roy

PORTRAIT/55


Portrait_avr_2013_56-57_Layout 1 2013-03-29 10:06 Page 1

PORTRAIT vivre hors Québec

MARIE-ÈVE RANCOURT

ALLER SIMPLE AUX PAYS-BAS Pour Marie-Ève Rancourt, étudiante en droit fraîchement diplômée de l’Université Laval, le stage exigé par l’École du Barreau constituait la dernière étape d’un long parcours. Quand s’est présentée l’occasion d’effectuer ce stage à La Haye, elle n’a pas hésité une seconde. Mais lorsqu’on lui a offert son premier emploi, le séjour temporaire s’est métamorphosé en une installation permanente, loin de sa famille, de ses amis et de tous ses repères culturels. Incursion aux Pays-Bas, dans l’univers de Marie-Ève Rancourt.

Originaire de la banlieue de Québec, Marie-Ève Rancourt affirme

AUTRE PAYS, AUTRES MŒURS

qu’elle avait « toujours rêvé d’une carrière en Europe ». Depuis 2009,

On serait portés à croire que la jeune femme a dû apprendre la langue

l’avocate travaille chez Statkraft, une multinationale norvégienne,

du pays pour pouvoir y travailler, mais non : « Mon néerlandais est

première productrice européenne d’énergies renouvelables. Ses bureaux

fonctionnel, mais sans plus. Mon quotidien se vit dans la langue de

sont situés à Amsterdam, mais Marie-Ève habite la banlieue

Shakespeare, même au travail. Étonnamment, on peut vivre aux

d’Utrecht, une agglomération d’environ 650 000 habitants, située à

Pays-Bas pendant des années sans ressentir le besoin d’apprendre le

une quarantaine de kilomètres d’Amsterdam. « Étrangement, il est

néerlandais, car la population, en général, maîtrise très bien l’anglais. »

fort commun aux Pays-Bas de travailler dans une ville, mais d’en

Question loisirs, toutefois, des différences flagrantes avec le Québec

habiter une autre, par choix. D’abord, les distances sont minimes

ont exigé une certaine adaptation de la jeune femme. « J’étais une

entre les villes, mais surtout les gens adhèrent à la mentalité qu’il est

amoureuse du plein air, en particulier de la randonnée en montagne.

sain de s’éloigner du travail, le soir venu. Comme conséquence directe

J’ai dû changer mes habitudes aux Pays-Bas… La plus haute “montagne”

de cette “philosophie” : un trafic monstre le matin, à la grandeur du

du pays fait 322,7 mètres d’altitude! Et puis, côté nature, c’est

pays! » Eh bien, de quoi se plaint-on ici?

décevant ici; on n’a pas les grands espaces du Québec. Je me contente maintenant du gym, je suis d’ailleurs devenue une accro du spinning. »

56/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_56-57_Layout 1 2013-03-29 14:41 Page 2

Bien implantée dans son pays d’adoption, Marie-Ève vient tout juste

souhaitent respecter les obligations de la législation européenne ou

d’y mettre au monde son premier enfant, un garçon prénommé

encore revendre ces quotas pour faire un profit. De plus, je conseille

Léonard. Cet événement lui a d’ailleurs fait découvrir un aspect

des clients et rédige des contrats pour faciliter la vente d’énergies

avantageux de la vie au Québec : « Lorsque qu’on se lance dans un

renouvelables sous différents régimes applicables en Europe.

projet de carrière à l’étranger après les études, les congés parentaux

C’est pourquoi je suis avec intérêt l’élaboration du système de

ne font pas partie des aspects considérés de prime abord, du moins

plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES au Québec,

pas dans mon cas. Aussi je pense maintenant avec regret aux

surtout depuis que le Québec s’est joint à la Western Climate Initiative1. »

conditions offertes aux parents québécois. Aux Pays-Bas, la mère a un congé de maternité de trois mois et son conjoint, de… deux

Ainsi postée à l’avant-garde des progrès juridiques dans le domaine

jours. » Avis aux jeunes femmes qui songe à émigrer…

du commerce (trading) des énergies vertes et des GES, Marie-Ève Rancourt acquiert, jour après jour, une expertise inestimable à

LA SPHÈRE PROFESSIONNELLE

l’échelle des pays industrialisés. Mais le prix à payer est-il trop lourd?

Quand on sait que son employeur, Statkraft, est un chef de file du

« À ce jour, mon bilan est très positif et je ne regrette pas ma décision

développement de solutions innovantes en matière d’énergie verte

malgré les difficultés économiques actuelles de l’Europe et la morosité

– en plus d’exploiter des centrales hydroélectriques (258 dans le

ambiante. Vivre ici offre beaucoup d’avantages, d’un point de vue

monde), des parcs éoliens, des centrales à gaz et des centrales de

touristique, culturel, architectural, etc. »

chauffage urbain –, on comprend mieux l’intérêt de l’avocate. « Mon travail est relié au droit de l’énergie, plus particulièrement aux énergies

Nostalgique des grands espaces et de la beauté naturelle du Québec,

renouvelables, et au système européen d'échange de quotas

la jeune femme y revient au moins une fois par an. Et la prochaine

d'émissions de gaz à effet de serre (GES). À cet égard, je négocie et

fois, un petit néerlandais l’accompagnera au pays de son enfance.

rédige des contrats de vente de ces quotas pour des sociétés qui

- SYLVIE LAMOTHE

1

Le gouvernement du Québec s’est joint à la Western Climate Initiative le 17 avril 2008. Il s’agit d’un regroupement d’États américains et de provinces canadiennes, dont l’objectif est de permettre à ses participants de se doter d’une approche commune pour faire face aux changements climatiques.

PORTRAIT/57


Portrait_avr_2013_58-59_Layout 1 2013-03-29 10:49 Page 1

Julie Marois MD Cliniques médicales Lacroix www.cliniquemedicalelacroix.com

3 conseils ciblés

58/pORTRAIT


Portrait_avr_2013_58-59_Layout 1 2013-03-29 10:49 Page 2

des milliers de Canadiens sont touchés. Chez la femme, c’est le cancer

PARTICIPEZ AU PROGRAMME QUÉBÉCOIS DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN

du sein qui remporte la palme des intrus. Mais qu’en est-il de cette

ALLEZ PASSER VOTRE MAMMOGRAPHIE TOUS LES DEUX ANS, À PARTIR

terrible maladie, des facteurs de risques associés et des méthodes de

DE L’ÂGE DE 50 ANS.

Le mot « cancer » est un mot qui fait peur. Pourtant, chaque année,

dépistage utiles et pertinentes? Entre la peur et l’espoir, c’est 5 500 Québécoises qui ont reçu ce diagnostic, en 2012. Ce cancer touche une

Il s’agit de la meilleure façon, à l’heure actuelle, de dépister le cancer

femme sur neuf. Et il faut se rappeler qu’une femme sur 29 en mourra.

du sein. Ne laissez pas la peur et la crainte vous priver de cet examen. L’amélioration des appareils de dépistage ont rendu la mammographie

Heureusement, le taux de mortalité associé à ce type de cancer a

beaucoup plus confortable qu’auparavant et il y a maintenant très peu

beaucoup diminué au cours des 15 dernières années, notamment

d’inconfort associé à ce test.

grâce à l’efficacité du dépistage précoce et des traitements disponibles. Bien qu’il affecte principalement les femmes âgées de 50 à 69 ans,

Enfin, souvenez-vous de parler à votre médecin de famille de vos

il arrive qu’il s’attaque à des femmes plus jeunes ou plus âgées.

antécédents familiaux de cancer du sein. Cela pourra faire, selon le cas, une différence sur l’âge auquel les tests de dépistage doivent

Grâce à ces trois conseils ciblés, vous mettrez toutes les chances de

commencer.

votre côté pour le reconnaître à temps. Nous savons également que certaines habitudes de vie diminuent

OBSERVEZ RÉGULIÈREMENT VOS SEINS

vos chances d’être frappées par cette terrible maladie :

Avisez votre médecin immédiatement de tout changement noté, qu’il s’agisse d’une bosse, d’une rougeur, d’une douleur, d’un alignement

- MANGER SAINEMENT ET MAINTENEZ UN POIDS SANTÉ.

anormal du mamelon, d’un changement de la peau, d’un écoulement,

- FAITES DE L’EXERCICE PHYSIQUE ET CESSEZ DE FUMER.

etc. En examinant vous-mêmes régulièrement vos seins, vous serez

- ADOPTEZ DE SAINES HABITUDES DE VIE.

en mesure de déceler la moindre transformation suspecte. Ainsi, vous favoriserez le maintien d’une bonne santé et les risques

FAITES EXAMINER VOS SEINS PAR UN PROFESSIONNEL QUALIFIÉ

de développer un cancer du sein seront plus faibles.

Cet examen devrait être fait tous les 12 à 24 mois par votre médecin

N’hésitez jamais à aborder ce sujet avec votre médecin de famille.

de famille. Il a lieu au cabinet du médecin et n’est ni douloureux ni

Il est là pour vous conseiller judicieusement et vous accompagner

invasif. C’est un moment privilégié pour partager vos inquiétudes

dans la préservation de votre santé.

concernant le cancer du sein.

59/pORTRAIT


La douleur est rarement l’un des premiers signes du cancer du sein

testez vos connaissances et démystifiez la santé du sein observationdesseins.org

La lutte contre le cancer du sein passe notamment par l’observation des seins, l’examen clinique et la mammographie. La Fondation vous encourage à adopter ces trois pratiques de santé du sein.

En collaboration avec

soutien et information 1 877 990-7171 #250 soutien@rubanrose.org

publicite_intrus.indd 1

13-03-27 10:18


Portrait_avr_2013_61-62-63_Layout 1 2013-03-29 08:52 Page 1

PORTRAIT de vie

VÉRONIQUE DENYS

Au-delà des sommets Première Québécoise à avoir atteint le plus haut sommet de chacun des sept continents, l’avocate Véronique Denys est la preuve vivante que si l’on veut vraiment quelque chose, on peut l’obtenir. Rencontre avec une femme qui a touché le toit du monde, mais qui a su garder les deux pieds sur terre.

pORTRAIT/61


Portrait_avr_2013_61-62-63_Layout 1 2013-03-29 08:53 Page 2

« Septième sommet! Yes! Je l’ai fait! » Voilà les mots prononcés par

UN DÉFI DE TAILLE

Véronique le 26 novembre 2011, au sommet du mont Vinson en

En 2004, Véronique atteignait le camp de base de l’Everest. Sept ans

Antarctique. Un sourire plein de fierté aux lèvres, elle atteignait enfin

plus tard, elle réalisait son plus grand rêve en atteignant son sommet.

l’objectif qu’elle s’était fixé.

L’ascension a été plutôt éprouvante pour Véronique, qui a dû faire face à des problèmes de santé et au mauvais temps. Elle était consciente

Au départ, son but était d’atteindre le sommet du mont Everest, la

qu’elle n’atteindrait peut-être pas son objectif, mais elle refusait de se

plus haute montagne du monde. Pour y parvenir, elle s’entraînait en

laisser abattre. « Ce qui comptait pour moi, c’était d’aller au bout de

escaladant d’autres monts, dont quatre faisant partie des plus hauts

ce que je pouvais faire. Si j’avais renoncé au sommet juste parce que

sommets de chacun des continents (les monts Kilimandjaro, Elbrouz,

j’étais fatiguée, en sachant que j’aurais pu continuer un peu plus, je

Aconcagua et McKinley). Une fois l’Everest vaincu, il ne lui restait donc

l’aurais regretté. Mon but n’était pas d’atteindre le sommet à tout prix,

plus que deux monts à gravir avant l’atteinte d’un nouvel objectif. C’est

mais plutôt d’atteindre ma limite à moi. » Cette même persévérance

donc presque un hasard si Véronique a finalement escaladé les sept

l’a amenée à voyager à travers le monde et à vivre des expériences

sommets, puisqu’au départ elle n’avait en tête que l’idée d’affronter

uniques.

l’Everest.

62/pORTRAIT


Portrait_avr_2013_61-62-63_Layout 1 2013-03-29 14:52 Page 3

Des souvenirs impérissables Tout au long de son parcours, Véronique a vécu des moments qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire. Les paysages hallucinants qui se dessinaient sous ses yeux l’ont particulièrement marquée. « Être au-dessus d’une mer de nuages, se remémoret-elle le regard pétillant. C’est comme si tu avais l’océan devant toi ou sous tes pieds, mais c’est un océan de nuages. C’est assez particulier comme sensation! Sur l’Everest, à environ 8 700 mètres d’altitude, j’ai vu le soleil se lever parmi les nuages. C’est certain que je vais me souvenir de ce moment-là toute ma vie. » Les gens que Véronique a côtoyés tout au long de son aventure l’ont également marquée d’une façon bien particulière. « Ce que je retiens des rencontres que j’ai faites, c’est qu’il y a un langage universel et ce n’est pas l’anglais, c’est le rire. J’ai toujours eu des fous rires avec les peuples que j’ai côtoyés. On ne se comprenait pas, on ne savait pas du tout ce que l’autre venait de dire, mais on riait ensemble vraiment facilement! » Cette même communication par le rire opérait avec le sherpa Rinji qui l’accompagnait lors de son ascension de l’Everest. Les deux alpinistes partageaient des fous rires au moins une fois par jour! La montagne a été pour Véronique un lieu de prédilection pour se ressourcer et vivre le moment présent. Elle y a également développé des amitiés uniques avec les autres grimpeurs. « Les liens que l’on crée sont des liens particuliers. Il n’y a rien de superficiel en montagne. Les vraies personnalités ressortent, avec leurs bons et leurs moins bons côtés! » Christine Dubé, une alpiniste avec qui elle a escaladé les monts Everest et Vinson, est d’ailleurs devenue une très grande amie.

prochain objectif : fonDer une famille Après un tel exploit, on se demande avec raison quelle sera la prochaine étape, quels sont les projets de Véronique. Peut-être escalader une autre montagne avec son conjoint, mais aussi fonder une famille. « J’ai pris le temps de vivre à 100 % mes passions et mes rêves, et maintenant j’ai beaucoup d’amour à donner. J’ai accompli beaucoup de choses sur le plan personnel et je me suis épanouie dans tout ce que j’ai vécu. J’ai envie de partager ce sentiment-là et je crois que fonder une famille est la meilleure façon de le faire. » Véronique Denys a tout donné pour aller au bout de ses rêves et elle n’a jamais baissé les bras. Voilà autant de belles valeurs qu’elle saura transmettre à ses enfants, qui pourront être fiers de dire que leur maman a marché sur les nuages! - Joannie LangLois

pORTRAIT/63


Portrait_avr_2013_64-65_Layout 1 2013-03-29 14:54 Page 1

P h oto g r a P h i e : M i c h e l roy

PORTRAIT philanthropique

François rivard, Stéphan huot et christian trudeau

Premier gala de la Fondation airmedic

Un franc succès PORTRAIT/64


Portrait_avr_2013_64-65_Layout 1 2013-03-28 19:12 Page 2

l’ambiance était festive au capitole de Québec, le 21 mars dernier, à l’occasion du tout premier gala de la Fondation airmedic. tout le gratin de Québec s’était déplacé pour assister à cette soirée-bénéfice, animée par le couple Jean-François Breau et Marie-Ève Janvier. le spectacle présenté mettait en scène Marie-hélène thibert, Paul Piché, le duo Dominic et Martin, Mélissa Bédard, Marco calliari, MarieDenise Pelletier, stéphane Fallu et plusieurs artistes de la relève.

les organisateurs sont particulièrement fiers des résultats de cette première édition : 1 100 personnes ont assisté au cocktail et au souper spectacle et 75 000 $ ont été amassés, alors que l’objectif était de 50 000 $! « on ne s’attendait pas à une telle générosité, s’est exclamée stéphanie huot, organisatrice. certaines entreprises

De gauche à droite christian trudeau (président d'airmedic), stéphanie huot (organisatrice du gala), Francois rivard (chef des opérations aéromédicales), stéphan huot (actionnaire d'airmedic)

ont fait des dons très importants. c’est sûr qu’il y aura une deuxième édition l’année prochaine. »

la Fondation airmedic a été créée pour transporter les enfants malades qui vivent en région éloignée vers des hôpitaux pédiatriques et ainsi leur permettre d’accéder à des soins spécialisés. la Fondation P h oto g r a P h i e : M i c h e l roy

soutient aussi les parents immédiats des enfants secourus en facilitant leur transport et leur hébergement à proximité du centre de traitement de leur enfant.

cette fondation a été mise sur pied par airmedic, une société créée

l’homme drapeau, Dominic lacasse

en mai 2012 pour offrir des services médicaux d’urgence, héliportés et aéroportés, partout sur le territoire de la province de Québec. elle y arrive grâce à une flotte de six appareils basés dans les centres opérationnels de saint-hubert, Mont-tremblant, Québec, saguenay et chibougamau. - SYLVIE LAMOTHE

Marco calliari

www.airmedic.net/fr/a-propos-fondation-airmedic.aspx

P h oto g r a P h i e s : c a ro l i N e r ac i N e

62/PORTRAIT

PORTRAIT/65


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:02 Page 1

PORTRAIT d’affaires

66/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:02 Page 2

INSTITUT FRANÇOIS DE COURVAL

FAIRE PEAU NEUVE AVEC DAME NATURE Comme un infatigable chercheur d’or, François de Courval poursuit depuis 50 ans une quête de sens, dans l’univers de la régénérescence cellulaire de la peau, et une quête de beauté avec sa principale  alliée, la nature.

« On ne commande la nature qu'en lui obéissant ». C’est par ce précepte que le philosophe anglais Francis Bacon a laissé entendre que pour tirer profit de la nature, il faut d’abord l'étudier et la comprendre. Guidé par cette vérité à travers les décennies, François de Courval peut se targuer, à l’âge de 84 ans, d’avoir brillamment fait ses preuves. L’Institut François de Courval, qui célèbre son 50e anniversaire en 2013, en témoigne par sa réussite incontestable. Pas surprenant quand on connaît la  philosophie du dermoesthéticien : « Je travaille de façon consciencieuse, pondérée et mesurée. Après 50 ans, on n’a pas le droit à l’erreur, on a une obligation de  résultat. C’est pourquoi je rencontre personnellement chaque cliente, je pose un diagnostic et j’établis un protocole de soins précis, adapté à chaque cas. Il arrive que ça prenne plus de temps, mais la nature répond toujours à mon appel. »  Une conscience professionnelle qui lui aura d’ailleurs valu le lauréat du prix du Choix du consommateur deux années de suite.

PORTRAIT/67


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:02 Page 3

QUÊTE DE SENS Le cheminement de François de Courval a suivi la route dictée par son intérêt pour l’esthétisme et la féminité. D’abord coiffeur durant sept ans, il lâche tout pour partir à Paris, en 1962, suivre un cours d’esthétique et de maquillage. Commence alors son long questionnement sur les fonctions biologiques et physiologiques du plus lourd organe du corps, la peau. À son retour au Québec, il fonde l’Institut François de Courval et poursuit ses recherches, frustré des résultats obtenus avec la cosmétologie de l’époque qu’il juge limitée et insatisfaisante. On traitait alors la peau en la nourrissant de crèmes grasses (qui ne se souvient pas du fameux cold cream?) plutôt que de la stimuler dans ses fonctions régénératrices. Pour le perfectionniste qu’il est, non seulement cette technique n’a pas de sens, mais elle ne donne pas les résultats escomptés. Son flair le mène à poursuivre ses recherches sur le terrain des produits naturels actifs dont la synergie avec les tissus est susceptible de créer une action régénératrice.

68/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:02 Page 4

PORTRAIT/69


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:03 Page 5

70/PORTRAIT


Portrait_avr_2013_66-67-68-69-70-71_Layout 1 2013-03-28 19:03 Page 6

« Ma fierté, c’est d’avoir continué là où les autres se sont arrêtés. J’ai compris la nature, je l’ai devinée et, en la laissant reprendre ses droits, je n’avais plus qu’à la suivre. Quand on l’invoque, la nature est miraculeuse. »

après 19 années d’expérimentation et de piétinement, il trouve enfin

est une personne habitée, qui irradie et qui a du charisme. la beauté,

la formule qui le conduira vers un succès technique, professionnel

c’est quelque chose d’authentique, de profond, d’inspirant. C’est ce

et commercial incontestable : la méthode Biovalmd, un traitement

que l’âme traduit par le visage et les yeux. l’âge n’a pas importance. »

innovateur qui stimule la peau et décuple sa capacité naturelle de se

Un discours mature et poétique qui va à contre-courant des diktats

réparer, de s’embellir et de se reconstruire. axée sur le pouvoir des

actuels d’une société qui magnifie la jeunesse et la beauté dans ce

enzymes d’éliminer les cellules mortes, les toxines et autres déchets

qu’elles ont de plus superficiel, sans doute pour mieux les vendre.

de la peau et d’accélérer la régénérescence des tissus et des cellules,

l’octogénaire, lui, a eu le temps de réfléchir à fond sur la question,

cette approche de François de Courval et de son équipe a littéralement

parce qu’il a aspiré toute sa vie à rendre hommage à la beauté de la

imposé une nouvelle norme dans le domaine des soins de la peau.

femme. Comment résumer sa quête? « Célébrer la beauté, c’est

« ma fierté, c’est d’avoir continué là où les autres se sont arrêtés.

aller chercher la nature dans sa primauté, dans ce qu’elle a de plus

J’ai compris la nature, je l’ai devinée et, en la laissant reprendre ses

fondamental. »

droits, je n’avais plus qu’à la suivre. Quand on l’invoque, la nature est miraculeuse. »

Fondation François de Courval en avril prochain, l’institut marquera son 50e anniversaire en inaugurant officiellement la Fondation François de Courval inc. créée pour venir en aide aux enfants de mères monoparentales qui ne peuvent pas exprimer leur talent – pour les études, le sport, la musique, etc. – sans une aide financière extérieure. aussi l’homme d’affaires, préparant ainsi sa succession, entend-il léguer l’ensemble de son patrimoine à ce fonds afin de « redonner aux femmes » qui, selon ses dires, lui ont permis de découvrir ce qu’il sait aujourd’hui. « Je ne suis pas un scientifique de formation, mais j’ai avancé avec la rigueur et le professionnalisme d’un scientifique. » et avec la créativité d’un artiste, pourrait-on ajouter. Ce qui lui vaut aujourd’hui la reconnaissance de centaines de femmes heureuses d’avoir rencontré ce précurseur sur leur chemin vers la… plénitude. - SYLVIE LAMOTHE

Quête de beauté le moins qu’on puisse dire à propos de François de Courval, c’est que le monde de la femme est un univers qu’il a totalement apprivoisé et où il évolue à son aise. Sensible et intuitif, le dermoesthéticien entretient un rapport fructueux avec les femmes. il les apprécie et les respecte, et elles le lui rendent bien, selon lui. Peut-être est-ce parce qu’il se soucie de leur beauté? Sa conception de la beauté, pourtant, englobe bien autre chose. « Une belle femme, pour moi,

1510, Chemin Sainte-Foy Québec, Qc G1S 2P3 Téléphone : 418 681-1510

www.institutfrancoisdecourval.com

P h oTo G r a P h i e S : m i C h e l roy

PORTRAIT/71


Portrait_avr_2013_72-73_Layout 1 2013-03-29 11:56 Page 1


Portrait_avr_2013_72-73_Layout 1 2013-03-29 11:56 Page 2


Portrait_avr_2013_74_Layout 1 2013-03-29 14:29 Page 1

Gagnez l’un des 4 forfaits de La Forfaiterie

La Forfaiterie est fière de vous gâter en vous offrant la chance de gagner un de ces quatre magnifiques forfaits! La Forfaiterie c’est plus de 1500 forfaits à offrir! Tout pour faire plaisir à votre maman pour la fête des Mères! Retrouvez nos forfaits dans 15 centres commerciaux majeurs au Québec. pas le temps de magasiner? Visitez laforfaiterie.com imprimez votre forfait et offrez-lui! La forfaiterie, la façon simple, rapide et efficace de faire plaisir!

1. Quelle discipline du cirque pratique Constanza Sommi? a) Le fil de fer b) Le tissu aérien c) La balançoire aérienne 2. Quel était le premier mont que voulait gravirVéronique Denys? a) Le mont Sainte-Anne b) Le mont Everest c) Le mont Harikokys 3. Où Marie-Ève Rancourt a-t-elle fait le stage en droit exigé par l’École du Barreau? a) Amsterdam b) Paris c) Athènes

LE MOuLIN DE MON COEuR

TABLE D'HÔTE DINGuE DE TOI

(souper, nuitée et déjeuner pour deux personnes)

pOuR DEux pERsONNEs

4. Combien de boutiques compte La Forfaiterie? a) Douze b) Vingt-deux c) Quinze 5. Quel genre musical chante Marie-Noëlle Claveau? a) Opéra b) Rock c) Jazz 6. Quand a eu lieu l’arrivée des premières Filles du Roy? a) Il y a 500 ans b) Il y a 350 ans c) Il y a 422 ans

MAssAGE ET spA

ENVOLÉE TRADITIONNELLE

pOuR DEux pERsONNEs

pOuR DEux pERsONNEs

pour participer, encerclez la bonne réponse et faites parvenir votre coupon-réponse dans une des 15 boutiques La Forfaiterie ou à : Concours — pORTRAIT 815, boul. Lebourgneuf, bureau 212 Québec (Québec) G2J 0C1

ou

visitez magazineportrait.com pour participer.

Inscrivez vos nom et coordonnées en caractères d’imprimerie :

7. Hélène Lee-Gosselin est professeure à quelle université? a) Université Laval b) Université du Québec c) Université du Michigan 8. Que fait Marie Linda Bluteau depuis avril 2012? a) Elle peint des fleurs b) Elle dessine à l’encre de Chine c) Elle fait du dessin de sable 9. De quel Cercle traite un de nos portraits d’affaires? a) Cercle Kainen b) Cercle Kairen c) Cercle Kaizen

Nom : ____________________________________________ Adresse : __________________________________________ Numéro de téléphone : _______________________________

w w w. l a f o r f a i t e r i e . c o m

74/PORTRAIT

10. Quelle fondation vient de tenir son premier gala? a) La Fondation Airmedic b) La Fondation Aérospatiale c) La Fondation des femmes

Tirage le 13 mai 2013 à 11 h - aucun achat requis.


portrait2_76_Layout 1 2012-09-19 21:08 Page 1


Portrait_avr_2013_76_Layout 1 2013-03-29 11:59 Page 1

Magazine PORTRAIT - Avril 2013  

Magazine PORTRAIT - Avril 2013