Page 1

Entreprendre

Inspiration

Collaboration

Innovation

Édition 1 · 2016 | proximus.be/perspective

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise

Le bouche à oreille dans le monde numérique

Dans un e-shop, seulement 2 % des visiteurs concrétisent un achat. Dans un magasin physique, cela s’élève à

Herman Konings sur les innovations pour entreprises

En temps de crise, pouvez-vous générer plus de rendement grâce au Nouveau Mode de Travail ?

88%

Quel est le taux de satisfaction de vos employés ?

Cuisines Dovy prépare son avenir grâce à la fibre optique


Audi connect en partenariat avec Proximus. » 3 mois gratuits* 3 GB de données/mois pour chaque nouvelle Audi avec l’option Audi connect.

Profitez pleinement des services Audi connect et offrez du wi-fi à vos passagers. * Action valable pour toute Audi neuve équipée du service Audi connect - disponible en option sur tous les modèles Audi -, achetée entre le 15/12/2015 et le 30/06/2016. Abonnement Proximus Car Connect gratuit pendant 3 mois dans toute la Belgique, pour un volume de 3 GB/mois, à partir de l’activation de la carte SIM. La carte SIM doit être activée dans un délai de maximum un mois après la mise à disposition du véhicule. Après vos trois mois gratuits, votre service Proximus Car Connect est automatiquement interrompu. Pour profiter du produit à l’issue de la promo, vous devrez prolonger votre abonnement via le 0800 12 034. Vous payerez alors € 20 TVAC par mois pour 3 GB. Plus d’informations sur www.proximus.be/carconnect et sur audi.be.

4,4 - 7,6 L/100 KM ◆ 114 - 176 G CO2 /KM Informations environnementales (AR 19/03/2004) : www.audi.be


Un regard neuf ! Que représente Proximus pour vous ? Proximus vous aide à choisir un nouveau smartphone et un abonnement, vous fournit une ligne internet et téléphonique, connecte vos câbles au réseau et vous épaule lorsque votre connexion a des ratés. Notre objectif est simple : nous souhaitons vous fournir les meilleurs services possible. Mais parce que nous savons que votre entreprise exige bien plus encore, nous vous dévoilons aussi de nouvelles perspectives, afin de vous aider à mieux entreprendre au quotidien. Améliorer votre entreprise, innover et grandir avec vous, telle est notre ambition. Car pour nous, l’innovation est synonyme d’excellence et d’optimisation des méthodes de travail. L’innovation consiste aussi à investir à vos côtés dans le renouveau, en regardant vers l’avenir. Autant de raisons pour lesquelles nous vous proposons de nouvelles perspectives pour votre entreprise. Excellente lecture !

Stefan Bovy Director Medium Enterprise Market Enterprise Business Unit, Proximus

Collaboration

Entreprendre 06

Quand le client devient ambassadeur Le bouche à oreille à l’ère du numérique

08

Inspiration 10

Herman Konings sur l’entreprise de demain Le maître-mot ? L’innovation

18

Bouleversement numérique Le moment est-il venu de réinventer votre entreprise ?

Un regard inédit sur l’absentéisme Un travailleur heureux en vaut deux

Innovation 14

La fibre optique Entreprendre et innover

20

Le Nouveau Mode de Travail : plus de productivité, moins de frais ?

04

Nouvelle perspective L’inspiration vient souvent d’où on ne l’attend pas

17

Smartphone review Huawei Y5 et Samsung Galaxy S7

22

Le moment de Geert Noels “Le vélo me permet de déconnecter totalement”

Édition de Proximus SA de droit public / Année 1 / numéro 1 / Q1 2016 Éditeur responsable : Bart Van Den Meersche, boulevard du Roi Albert II 27, 1030 Bruxelles Coordination : Charline Briot, Robbin Sacré, Jean-Marie Stas. Ont collaboré à ce numéro : Nicolas Chartier, Dirk Haesevoets, Isabelle Latour, Dries Van Damme, Thomas Van den Bossche, Frank Van den Branden, Filip Van Loock. Concept et réalisation : Propaganda nv, Imperiastraat 16, 1930 Zaventem, www.propaganda.be Pour plus d’informations, contactez : perspective@proximus.com Nederlandstalige versie : mail naar perspectief@proximus.com om een exemplaar van dit magazine in het Nederlands te ontvangen. Les spécifications techniques sont fournies uniquement à titre indicatif. Proximus se réserve le droit de les modifier sans avis préalable. Vous aimeriez savoir qui est votre Proximus account manager ? Visitez www.proximus.be/mycontacts

Perspective

3


Le point commun entre ces entrepreneurs ?

Laurent Jaspers, Ethias

Gunther Bamelis, ’t Veer

Jean-François Potelle, Dapesco

Paul Danneels & Katrien Vereecken, VDAB

“Osez dire non”

Stijn Stragier & Peter Vermeesch, GeoDynamics

Michel Van Hemele, Essensys

4

Édition 1 · 2016


“Pensez à la durabilité de votre entreprise”

Jacques Van Bavel, Van Bavel

Wouter Torfs, Schoenen Torfs

Donald Muylle, Cuisines Dovy

Daniëlle Vanwesenbeeck, MASTERmail

“Trouvez de l’inspiration grâce à un bon entretien”

Ils voient leur entreprise sous une ‘nouvelle perspective’ ! À travers ce magazine, nous voulons vous offrir un regard inédit sur votre entreprise. Car entreprendre, c’est innover, être vigilant, s’informer et reconnaître les opportunités. Aujourd’hui, la technologie est le catalyseur de changements fulgurants. Pour garder votre position sur le marché et continuer à satisfaire vos clients, votre entreprise doit suivre ces évolutions. Redynamiser votre service à la clientèle ? Gagner en efficacité grâce au travail à domicile ? Revoir votre politique salariale ? Entreprendre à l’étranger ?

Plus d’infos proximus.be/perspective perspective@proximus.com #NouvellePerspective

Perspective

Laissez-vous inspirer par les récits et expériences d’autres entrepreneurs et faites souffler un vent nouveau sur votre entreprise. La meilleure source d’inspiration est souvent la plus inattendue. Vous le constaterez au travers des témoignages de Michel Van Hemele, Daniëlle Vanwesenbeeck et Wouter Torfs. Découvrez dans ce magazine quelles solutions ont offert de nouvelles perspectives à ces entrepreneurs.

5


Entreprendre

Le bouche à oreille à l’ère du numérique

Les clients peuvent porter votre entreprise aux nues, mais aussi la détruire. Présents sur les réseaux sociaux, ils y expriment leur enthousiasme, mais aussi leur déception et leur frustration. Les marques fortes reposent sur une communauté de clients convaincus. Comment faire de vos clients de véritables ambassadeurs de votre marque ?

U

ne entreprise dont personne ne parle n’existe pour ainsi dire pas. Selon le New York Times, 65 % du nouveau chiffre d’affaires d’une entreprise est directement lié aux recommandations des clients existants. Hélas, la confiance se gagne plus difficilement dans l’univers du numérique. Sur internet, le consommateur peut facilement comparer des produits et services. Un clic suffit donc pour voir ce que la concurrence a à offrir. De plus, sur les réseaux sociaux, les échanges entre clients sont très rapides et souvent peu nuancés. Cette réalité présente donc des

6

risques, mais également des opportunités. Un client satisfait fait le travail à votre place, recommande vos produits ou services aux membres de son réseau et devient un ambassadeur de votre marque.

Quand le client devient ambassadeur

Les marques fortes fleurissent grâce au soutien de ces ambassadeurs. Pour l’obtenir, elles satisfont, voire dépassent leurs attentes. C’est précisément de cette manière qu’elles fidélisent le consommateur, qui est alors moins vite tenté de comparer. De même, le prix

Édition 1 · 2016


La sélection de Wouter Torfs

De nouvelles perspectives pour Wouter Torfs, CEO de Schoenen Torfs SA

influence désormais moins sa décision d’achat. Le choix du client dépend en effet de plus en plus de sa satisfaction à l’égard du produit ou service, et de la valeur ajoutée qu’il lui a apportée : qualité, délais de livraison, etc. À un certain moment, il sera tellement enthousiaste qu’il partagera spontanément son expérience et jouera presque les agents commerciaux.

65 % du nouveau chiffre d’affaires est lié aux recommandations des clients existants. Impliquez vos clients

C’est le moment où vous impliquez officiellement ces ambassadeurs dans la vie de votre marque. Un groupe Facebook ou LinkedIn vous permet de les réunir. Définissez clairement l’objectif de cette collaboration : augmenter les ventes, attirer davantage l’attention des médias, créer une plateforme en ligne où les clients répondent à leurs questions respectives, etc. En fonction de ce but, publiez régulièrement des messages, des photos et des vidéos que vos clients pourront à leur tour partager avec leur réseau. Vous pouvez aussi réagir en partageant des promotions. Pensez également à publier des témoignages de clients ou de collaborateurs sur votre site web.. Il y a peu, le bouche à oreille ne visait que les collègues, la famille et les amis. Aujourd’hui, les médias sociaux en ont décuplé la portée.

Remercier vos clients ? - Surprenez vos clients de façon originale - Osez penser hors du cadre conventionnel - Vous générez ainsi du bouche à oreille - Cela donne à vos ambassadeurs la visibilité nécessaire

Quelques exemples

Apple glisse dans l’emballage de ses produits un logo autocollant. Coolblue surprend le client en lui envoyant un SMS quand sa commande est emballée. Le magasin en ligne Koffergigant ajoute une carte écrite à la main pour souhaiter un bon voyage à ses clients.

Perspective

Torfs est l’une des plus grandes chaînes de magasins de chaussures du pays. Une position que l’entreprise vient de renforcer grâce à la reprise de Brantano. Torfs a déjà décroché de nombreuses distinctions, dont sept titres de “Meilleur employeur de Belgique”.

Écrivez votre propre livre J’ai écrit un livre, que j’ai intitulé ‘Werken met hart en ziel’ (Travailler avec cœur et âme). Il m’a fallu 1 % d’inspiration, 99 % d’efforts et deux ans pour y parvenir. Cela m’a toutefois obligé à réfléchir à la durabilité (au sein) de mon entreprise, un aspect dont il faut tenir compte au même titre que la stratégie et la rentabilité. Je conseille à chaque entrepreneur d’écrire un livre.

La table ronde Ne vous précipitez pas d’office chez un consultant. Personnellement, je préfère demander conseil à mes compagnons d’infortune. Dans mon cas, ce sont les directeurs des entreprises familiales. Au total, nous sommes six. Nous nous rencontrons deux fois par an et parlons d’affaires privées, mais aussi de nos reprises, comme nous l’avons fait pour Brantano. Partagez vos préoccupations avec des patrons en qui vous avez confiance.

Réinventez votre organisation ‘Reinventing organizations’ (édition française disponible) de Frédéric Laloux, un coach et conseiller bruxellois, est un livre de management qui, pour une fois, n’a pas été écrit par un gourou américain. Il dévoile l’organisation de demain. Cela m’a donné de nombreuses idées sur la manière de continuer à développer Torfs au cours des 5 à 10 années à venir.

Si vous désirez vous aussi partager des conseils,

envoyez-nous vos coordonnées à l’adresse perspective@proximus.com

7


Collaboration

Un regard inédit sur l’absentéisme

Un travailleur heureux en vaut deux En 2015, le nombre d’absences pour cause de maladie de longue durée a atteint de nouveaux sommets, aussi bien chez les ouvriers que chez les employés. Voilà ce que révèlent les chiffres du fournisseur de services RH SD Worx. Quelle en est la raison ? Et surtout, comment inverser la tendance ?

S

elon de nombreuses études, des exigences de plus en plus élevées sont à l’origine de ce phénomène. En outre, le travail – technique, créatif ou commercial – devient de plus en plus complexe. Dans sa forme actuelle, l’organisation du travail n’est bien souvent pas assez adaptée à cette nouvelle réalité. En tant qu’employeur, vous pouvez heureusement changer la donne.

Quel est le niveau de satisfaction de vos collaborateurs ?

Saviez-vous qu’en moyenne, les personnes qui font un travail peu motivant sont 2,4 fois plus souvent absentes que les autres ? Inversement, une autonomie accrue, une bonne ambiance entre collègues et des possibilités de développement suffisantes améliorent la satisfaction des collaborateurs. Des entretiens de fonctionnement vous permettront de savoir à quel point vos collaborateurs sont passionnés par leur travail. Sachez toutefois que la plupart d’entre eux déclareront aimer ce qu’ils font. Il faudra donc aller plus loin. Échanger quelques mots près de la machine à café peut faire des merveilles. Le travailleur se sentira non seulement plus impliqué dans l’entreprise, mais cela vous permettra aussi de mieux évaluer sa situation personnelle, son niveau de stress et ses compétences.

8

Un esprit sain dans un corps sain

Le fait de favoriser la santé et la sécurité sur le lieu de travail réduira considérablement le nombre d’absences pour maladie. Remplacez le distributeur de bonbons par des paniers de fruits, organisez des réunions debout et encouragez les déplacements à vélo. Vous pouvez aussi distribuer des podomètres et compter qui fait le plus de pas, organiser des compétitions sportives amicales ou proposer des ateliers pour aider vos collaborateurs à arrêter de fumer. De plus, ce genre d’initiatives améliorera l’ambiance de travail et fidélisera davantage votre personnel.

Le télétravail dope la productivité De plus en plus d’employeurs proposent à leurs collaborateurs quelques jours de télétravail par semaine, ce qui réduit le temps passé

Édition 1 · 2016


La sélection de Daniëlle Vanwesenbeeck dans les bouchons et facilite l’organisation de la vie de famille. Les travailleurs se sentent plus autonomes et plus valorisés, et sont donc plus productifs. D’après les statistiques néerlandaises, les télétravailleurs sont moins souvent absents pour maladie (-0,5 %). Les conditions de télétravail doivent toutefois être aussi agréables que possible (chaise ergonomique, ordinateur portable et accès permanent aux documents et aux agendas dans le cloud). Une formule peu coûteuse, avec un effet positif sur la productivité.

De nouvelles perspectives pour Daniëlle Vanwesenbeeck, gérante et fondatrice de MASTERmail SPRL MASTERmail est une agence de marketing direct qui aide les entreprises à renforcer leurs contacts avec leur clientèle grâce au mailing direct. En 2012, Daniëlle Vanwesenbeeck a décroché le Womed Award, le titre d’entrepreneuse flamande de l’année.

Prospection 2.0

Que pouvez-vous faire ? Allez aux nouvelles

Bien souvent, vous pouvez prévenir l’absentéisme assez tôt en demandant régulièrement à vos travailleurs comment ils vont. Montrez-vous sincère et faites-le en privé. Vous réussirez ainsi à apaiser leurs craintes.

Aidez-les à déstresser

Les travailleurs ont tendance à ne pas évoquer leurs problèmes personnels et ne s’en rendent d’ailleurs souvent pas assez compte. Veillez donc à ce que chaque membre de votre équipe ait une personne de confiance à qui s’adresser.

‘Fanatical Prospecting’ (La prospection fanatique) de Jeb Blount, est truffé de conseils qui vous aideront à améliorer votre méthode de prospection qui est cruciale pour vos ventes. Ne vous contentez pas de cibler votre clientèle actuelle, cherchez aussi à la développer. Mon mari, Werner, qui fait partie des associés de l’entreprise, me fait souvent découvrir des livres de management. Nous essayons d’aller courir ou marcher chaque semaine. C’est l’occasion rêvée de discuter de ce genre de choses.

Établissez un dialogue constructif

Discutez individuellement les causes d’un risque d’absence. Si vous êtes vous-même à l’origine des problèmes, demandez à une personne neutre d’assister à la conversation, et montrez que vous êtes prêt à prendre vos responsabilités.

Améliorez votre entreprise

Récompensez vos troupes

Si l’entretien de fonctionnement a été concluant, pourquoi ne pas offrir au travailleur concerné un avantage qui soit aussi intéressant pour l’entreprise sur le plan fiscal, comme un abonnement à internet pour la maison ? Rien de tel pour motiver votre personnel !

Plus d’infos Prenez contact avec hrconsultancy@sdworx.com pour découvrir une offre étendue de rapports personnalisés sur l’absentéisme et des analyses RH. Un coach se fera un plaisir de vous assister.

Perspective

Un échange utile Je rencontre et discute souvent avec d’autres entrepreneurs lorsque je participe à des événements ou des congrès, mais rien ne vaut un échange personnel pour obtenir de bons conseils. Vous pouvez en profiter pour aller manger ensemble, ou même vous balader. Le fait de changer d’environnement créera une autre dynamique.

Il y a peu, j’ai assisté à un séminaire que donnait le coach Carl Van de Velde. L’énergie qu’il crée est incroyable ! Il vous donne vraiment envie de donner un coup de boost à votre entreprise. Cela vous oblige à poser un regard critique sur la manière dont vous l’organisez. Non seulement il faut travailler dans l’entreprise, il faut aussi travailler à l’entreprise. Voilà l’essence du message.

Si vous désirez vous aussi partager des conseils,

envoyez-nous vos coordonnées à l’adresse perspective@proximus.com

9


Inspiration

Herman Konings sur l’entreprise de demain

Le maître-mot ? L’innovation Si vous souhaitez que votre entreprise connaisse demain le même succès qu’aujourd’hui, vous auriez déjà dû être prêt hier. Spécialiste en la matière, Herman Konings nous parle des tendances de consommation qui émergeront selon lui dans un avenir très proche et qui vous permettront de vous préparer pour demain.

Herman Konings Titulaire d’un master en psychologie théorique (KU Leuven), analyste de tendances et psychologue de la consommation, il gère Pocket Marketing/nXt, un bureau d’études anversois sur les tendances et l’avenir.

10

Édition 1 · 2016


E

n Belgique, les observateurs de tendances sont encore une espèce rare, que l’on ne consulte qu’en prévision des fêtes de fin d’année. Le Royaume-Uni, l’Allemagne, les PaysBas et les pays scandinaves y font en revanche beaucoup plus appel. “Ce qui est drôle, c’est que ce sont précisément les pays qui innovent le plus. La Belgique est hélas à la traîne à ce niveau.”

L’opportunité manquée de l’e-commerce

Les Belges préfèrent regarder de quel côté vient le vent, ce qui, selon Herman Konings, n’est pas toujours la meilleure stratégie pour un entrepreneur. “Les entreprises belges viennent seulement de se lancer dans l’e-commerce. Elles ont trop attendu, contrairement à des entreprises étrangères comme Zalando et Sarenza, qui ont déjà saisi leur chance. Les entrepreneurs ne sont bien sûr pas les seuls responsables. Les achats en ligne doivent aussi être livrés rapidement et à bas prix, ce qui n’est pas encore possible ici, notamment à cause des législations. Les consommateurs belges passent donc plus souvent commande en France ou aux Pays-Bas où ils peuvent se procurer plus rapidement que dans leur propre pays des produits moins chers livrés à domicile. Selon les estimations, cela représente un manque à gagner d’environ 5 milliards par an.”

La plus grande boîte aux lettres de l’histoire

La situation pourrait changer. L’observateur de tendances cite l’exemple de Cardrops, une invention belge du Board of Innovation. “Il y a un an et demi, l’invention a été vendue à Volvo, qui l’a déployée avec succès en Suède. Le principe est simple : une puce électronique placée dans le coffre de votre voiture permet à un coursier de la trouver à l’aide de son GPS, d’ouvrir votre coffre et d’y déposer votre colis. Votre voiture se transforme ainsi en gigantesque boîte aux lettres. Plus besoin de réceptionner vous-même vos commandes. C’est un gain de temps énorme pour les coursiers, mais aussi pour le consommateur.”

Perspective

01

02

03

01

Avec Cardrops, un coursier peut ouvrir le coffre de votre voiture à l’aide d’une puce électronique et d’un GPS et y déposer un colis.

02

Une voiture avec pilote automatique vous ramène chez vous pendant que vous travaillez tranquillement.

03

En plus de ses vendeurs traditionnels, BMW a aussi des ‘Product Genius’ qui transmettent leur passion pour le produit.

Le réel contre le virtuel

Selon Herman Konings, le gain de temps sera le concept clé de demain. Surtout le temps hors ligne. Malgré toutes les innovations numériques, les adultes dans la vingtaine et la trentaine aimeraient ne pas être tout le temps dérangés pas leurs e-mails et les médias sociaux. “Regardez le retour que font les machines à coudre Singer ou les food trucks artisanaux. Ironiquement, ce sont

L’Internet des Objets L’Internet des Objets est une technologie et un développement de marché basé sur la connectivité d’objets de tous les jours entre eux et avec des applications. L’Internet des Objets peut être utile dans de nouveaux cas d’utilisation tels que le suivi des actifs et le contrôle de stocks, le transport et la localisation, la sécurité, le suivi d’individus, les smart cities et la conservation d’énergie. Personne ne sait exactement combien de machines seront connectées à internet et reliées les unes aux autres. Les prévisions prudentes parlent de 26 milliards, d’autres avancent des chiffres bien plus fous. Une chose est sûre : leur nombre dépassera largement les 4,3 milliards. Ces appareils rassembleront et transmettront aussi bien plus de données et imposeront vite l’usage de la 4G et de la 5G.

11


Inspiration

“Les mégadonnées et l’intelligence des superordinateurs ne remplacent pas encore l’expérience des humains” Herman Konings, observateur de tendances

les innovations numériques qui leur permettront d’avoir plus de temps pour eux. Le plus bel exemple est bien sûr la voiture avec pilote automatique. Fini le stress des embouteillages. Vous travaillez tranquillement dans votre voiture en rentrant chez vous et avez donc plus de temps à consacrer à votre famille. C’est aussi une bonne nouvelle pour les commerces du centre-ville : les clients ne devront plus chercher une place de parking, car leur voiture les déposera devant le magasin et viendra les rechercher.

Des objets qui communiquent

“Cette révolution ne se limite naturellement pas à la voiture autopilotée”, poursuit Herman avec enthousiasme. “Selon les estimations, 50 à 60 milliards d’objets usuels attendent de communiquer les uns avec les autres. Certains parlent même de 80 milliards. À terme, les machines effectueront toutes ces choses banales que nous faisons nous-mêmes – la lessive, conduire, etc. Nous aurons donc plus de temps à passer avec nos proches.”

Homme versus machine

Herman Konings ne pense cependant pas que les machines se chargeront de tout. Que du contraire ! “Une étude sur

12

les traitements du cancer a démontré que si vous remplacez les traitements recommandés par des professeurs par ceux sélectionnés grâce aux mmégadonnées, le taux de guérison passe de 50 à 70 %. La différence est énorme ! Mais un troisième scénario a aussi été étudié : la combinaison de mégadonnées et de l’expertise des professeurs. Le taux d’efficacité est alors de 90 %. Les mégadonnées et l’intelligence hypercognitive des superordinateurs ne remplacent donc pas encore l’expérience et l’intelligence sociale des humains.”

Le ‘Product Genius’

Selon Herman, les entreprises ont elles aussi tout intérêt à combiner les megadonnées et les capacités humaines. “Au cours de la décennie passée, le nombre de visiteurs dans les showrooms automobiles a diminué de 75 %, car les gens se renseignent désormais d’abord sur internet. En plus de ses vendeurs traditionnels, qui fournissaient simplement des informations, BMW a aussi des ‘Product Genius’, qui transmettent au consommateur leur passion pour le produit. Les mégadonnées ne sont pas près de remplacer cette passion et l’empathie nécessaire afin de jouer sur les désirs du consommateur.

Édition 1 · 2016


Mégadonnées : 5 conseils pour les PME

GeoDynamics

À l’instar des grandes entreprises, les PME peuvent elles aussi tirer profit des mégadonnées (big data). Voici quelques conseils pour exploiter cette précieuse mine d’informations.

Le machine-to-machine en pratique Ne vous laissez pas intimider

Le mot ‘méga’ fait peur à bon nombre de PME. Oubliez-le ! Tâchez simplement de savoir de quelles données vous avez besoin et essayez avant tout de les utiliser à votre avantage.

Prenez les commandes

Ne laissez pas vos employés informaticiens gérer vos mégadonnées. Il est inutile de vous lancer dans une analyse à grande échelle si vous ne savez pas quelles sont les informations que vous cherchez. Même si c’est l’informatique qui se charge de son exécution, les mégadonnées relèvent surtout du management.

Utilisez ce qui existe

Pourquoi créer votre propre système de mégadonnées alors qu’il en existe tant sur le marché ? Cherchez un système qui réponde spécifiquement à vos besoins : si vos données viennent, par exemple, principalement du cloud, alors un outil de mégadonnées d’Amazon Web Services est un bon choix. Recevoir les informations en temps réel est-il, pour vous, plus important que des analyses en profondeur ? Alors optez plutôt pour Splunk, qui reconnaît les tendances et modèles au moment où ils ont lieu. C’est également valable pour l’infrastructure : es solutions dans le cloud sont actuellement bien moins chères (et plus accessibles) que de construire et entretenir une infrastructure IT propre.

Utilisez les médias sociaux

Vous trouverez sur les médias sociaux une quantité incroyable de mégadonnées et de points de vue de consommateurs. Évaluez les besoins de vos clients en exploitant des canaux comme Twitter ou Facebook.

Ne restez pas sur la touche

Même si vous ne voyez pas l’intérêt immédiat des mégadonnées, mieux vaut vous y mettre dès aujourd’hui. Vous risquez autrement de vous faire distancer par vos concurrents.

Perspective

Spécialisée dans le développement de solutions machineto-machine (m2m) depuis 2004, la société courtraisienne GeoDynamics fait figure de pionnière sur le marché belge. Nous avons demandé à ses fondateurs, Stijn Stragier et Peter Vermeesch, quelle est la tendance qu’ils attendent avec le plus d’impatience. “Aujourd’hui, GeoDynamics est surtout connue pour ses solutions avancées de tracking et d’enregistrement des temps de travail. Pour faire bref, nous plaçons une boîte noire dotée d’une carte SIM dans les voitures de nos clients, ce qui leur permet de savoir exactement où et quand leurs collaborateurs travaillent. Nous préparons ces données, les envoyons directement au secrétariat social et les intégrons aux logiciels ERP du client. Résultat : le travail administratif de l’entreprise diminue, et elle sait, à la minute près, combien d’heures de travail elle va devoir payer. Pour une entreprise qui emploie beaucoup d’ouvriers, notre solution est extrêmement rentable.”

L’émergence de l’Internet des Objets

Interrogé au sujet des prochaines tendances en matière d’applications m2m, Stijn Stragier cite sans hésiter la LoRa Alliance. “LoRa® signifie Long Range, Low Power. Ce nouveau type de réseau se prête mieux aux applications m2m. Tout d’abord, il consomme moins d’énergie que le réseau actuel, ce qui fait que les batteries des applications m2m se videront moins vite que maintenant. Deuxièmement, LoRa® est surtout destiné à l’envoi

simultané de nombreux petits packages de données, et non à la transmission occasionnelle d’un important volume, comme c’est le cas sur le réseau actuel. C’est idéal pour des applications qui s’échangent sans cesse de petites quantités de données.”

Couverture nationale LoRa®

LoRa® couvre actuellement 10 villes en Belgique : Gand, Anvers, Louvain, Ostende - Zeebruges, Bruxelles, Charleroi, Liège, Namur, Mons – La Louvière et Tournai - Mouscron. Sans oublier Courtrai, bien sûr. Fin 2016, la couverture sera nationale. “Nous pouvons déjà bien tester le réseau dans la région. Une fois que LoRa® sera disponible au niveau national, l’Internet des Objets s’imposera sans aucun doute sur tous les marchés.”

GeoDynamics

• 28 collaborateurs • CEO : Stijn Stragier et Peter Vermeesch • Spécialisation : applications mobiles (tracking, enregistrement des temps de travail, de la température, du kilométrage, gestion de flotte…) • Récompensée à plusieurs reprises, la technologie de GeoDynamics équipe 26.000 véhicules, pour un total de plus de 2.400 clients.

D’autres expériences sur www.proximus.be/perspective

13


Innovation

La fibre optique

Entreprendre et innover Saviez-vous que 80 % des zones industrielles belges sont raccordées à la fibre optique, comme bon nombre d’entreprises en dehors de ces zones ? L’avenir est à la fibre optique : les entreprises équipées de réseaux innovants peuvent améliorer leur productivité de 10 %, et offrir un niveau de service toujours plus élevé à leurs clients. Découvrez ici comment préparer votre entreprise pour demain.

10 %

de productivité en plus grâce à un réseau innovant.

14

48 h

de travail garanti en cas de panne de courant.

7

appareils connectés par personne en 2020.

Édition 1 · 2016


Cuisines Dovy

L

a fibre optique est constituée de fils de verre ultra fins qui conduisent la lumière laser. Si le principe est comparable à l’envoi d’un message en morse avec une lampe de poche, la fibre optique est infiniment plus rapide et efficace : 200.000 km/sec. La rapidité obtenue est beaucoup plus importante que celle de tout autre réseau.

Continuité assurée

La fibre optique contribue à la continuité de vos activités. Sa rapidité facilite le travail à distance (par ex. dans le cloud) sur vos applications d’entreprise. Votre ligne internet ou votre réseau de données restent accessibles en cas de panne de courant de 48 heures. Et vos données ne risquent pas d’être interceptées : la fibre optique est parfaitement sûre.

Efficacité accrue

Votre consommation digitale ne cessera d’augmenter au fil des ans, et vous utiliserez de plus en plus d’applications et d’appareils. Votre administration sera peut-être gérée partiellement ou totalement en ligne. Vos collaborateurs travailleront plus souvent à domicile ou en déplacement, et contacteront leurs collègues par appel vidéo. Et vos vendeurs devront plus souvent envoyer des fichiers volumineux en temps réel ou consulter des infos commerciales chez un client ou prospect. Avec la fibre optique, la vitesse de connexion et la bande passante s’adaptent en fonction des besoins de votre entreprise.

Des clients encore plus satisfaits

Vos clients sont eux aussi entrés dans l’ère du numérique. Votre site web, votre système de réservation ou votre boutique en ligne se doivent d’être rapides. La fibre optique vous garantit toujours la vitesse la plus élevée, même aux heures d’affluence. De plus, des

“ Via la fibre optique, nous voulons communiquer numériquement avec les clients et prospects à partir des show-rooms” Donald Muylle

Les succursales Dovy connectées via la fibre optique Créée en 1980, l’entreprise Cuisines Dovy compte aujourd’hui plus de 300 collaborateurs et son chiffre d’affaires s’élève à 59 millions d’euros. Le siège social et l’usine de 37.000 m² sont situés à Roeselare. Dovy dispose aussi d’une vingtaine de salles d’exposition. Dovy était confrontée à des problèmes de connexion internet trop lente et de synchronisation dans l’exécution des commandes entre ses différentes succursales. “Les projets de cuisine et les applications utilisées pour les élaborer sont des fichiers techniques très lourds”, explique Donald Muylle, le fondateur et gérant. Pour pallier ce problème, Dovy a choisi la fibre optique qui permet d’envoyer plus rapidement de gros fichiers aux différents showrooms et représentants en déplacement. Désormais, les show-rooms sont suivis en permanence électroniquement. Autrefois, il y avait un décalage de 5 minutes, avec parfois des défaillances et des problèmes

d’envoi. Et la synchronisation ne se faisait qu’au bout d’une heure. La fibre optique ne connaît pas ce genre de problèmes. Deux minutes suffi sent pour synchroniser les show-rooms et le siège social. Les données sont plus sécurisées tandis que la communication numérique est beaucoup plus rapide et fiable, ce qui améliore considérablement la réputation de l’entreprise. La prochaine étape sera de communiquer numériquement, via la fibre optique, avec les clients et prospects à partir des showrooms. “Un investissement précieux et vite rentabilisé”, conclut Donald Muylle, visiblement séduit par la fibre optique.

D’autres expériences sur www.proximus.be/perspective

Perspective

15


Dapesco

perspectives innovantes s’offrent à vous : nouveaux services en ligne, nouveaux modes de communication numérique avec vos clients et nouveaux modèles d’entreprise. Volvo Cars a par exemple adopté une nouvelle approche personnalisée de l’entretien, basée sur la fibre optique : Volvo Personal Service. Les données du véhicule et du client, ainsi que les infos de programmation du logiciel, sont gérées en ligne pour plus de rapidité et d’efficacité durant les entretiens. Le client peut entre temps patienter tranquillement dans le lounge doté d’un accès wi-fi.

Votre entreprise sur fibre optique

Le réseau fibre optique de Proximus se déploie aujourd’hui sur 21.000 km. Si votre entreprise ne se trouve pas dans l’une des zones industrielles qui en sont équipées, des travaux de terrassement seront probablement nécessaires. Nous vous contacterons systématiquement si des travaux commencent dans votre région. Proximus met tout en œuvre pour vous faire passer sans encombre à la fibre optique, sans interruption de vos applications critiques. En outre, dans le cadre de notre Service Level Agreement, la surveillance proactive de l’infrastructure et la disponibilité 24h/24, 7j/7 d’un helpdesk professionnel sont garanties.

Plus d’infos Envie d’améliorer votre productivité grâce à la fibre optique ? Des questions sur cette nouvelle technologie ? Contactez votre account manager Proximus. Vérifiez sur www.proximus.be/fibreoptique si la fibre optique est disponible dans votre région.

“Nous sommes constamment reliés à nos clients via la fibre optique” Jean-François Potelle

Dapesco : suivi sans faille Créé en 2002 à Louvain-la-Neuve, Dapesco est un cabinet de conseils en optimisation énergétique qui aide les sociétés et les pouvoirs publics à réduire leur facture énergétique. Le siège principal est en Belgique et les clients sont répartis dans plus de 40 pays, sur 15.000 sites à travers le monde. L’entreprise reçoit chaque jour plus d’un million de données issues des points de mesure de ses clients. Dapesco fournit à des entreprises internationales (Ikea, Auchan, Casino, L’Oréal…) des appareils qui mesurent la consommation énergétique, conservent les données sur des serveurs dans le ‘cloud’ et proposent l’accès à une application d’analyse et d’exploitation de ces données. Dapesco traite des millions de données par jour et par entreprise, et travaille également pour le secteur public belge et français, selon son CEO Jean-François Potelle. Le plus grand défi est de garantir la disponibilité de la bande passante et d’une connexion permanente pour tous les utilisateurs qui consultent les données ou lancent

des analyses sur les serveurs de Dapesco. La fibre optique offre une connexion ultrarapide à tous les Energy Managers mais aussi un débit optimal, continu et sans faille de tout le trafic de données lourdes, y compris aux heures de pointe et quel que soit le volume. La capacité symétrique élevée (téléchargement en amont et en aval) de 30 Mbps/s n’y est évidemment pas étrangère. Les clients sont très satisfaits car le transfert de données est beaucoup plus rapide et sûr, sans défaillance de l’application web à cause de problèmes de connexion. Et ils peuvent désormais suivre toutes leurs données. Grâce à la fibre optique, Dapesco est passé de 10 à 100 points de mesure par site.

D’autres expériences sur www.proximus.be/perspective

16

Édition 1 · 2016


Review

Les smartphones à l’honneur Nous avons testé pour vous deux nouveaux smartphones. Le Huawei Y5 vous offre toutes les fonctionnalités imaginables à un prix imbattable, tandis que le Samsung Galaxy S7 établit un nouveau record de performances.

Huawei Y5

La mode, très peu pour vous ! Vous cherchez un téléphone convivial, qui vous offre mille et une possibilités. Dans ce cas, le Huawei Y5 fera votre bonheur. Pour le prix d’un simple GSM, vous recevrez un smartphone avancé fonctionnant sous un OS moderne, à savoir Android 5.1 Lollipop. Le Y5 se décline en version noire ou blanche.

Samsung Galaxy S7

De toute évidence, le nouveau représentant des Samsung Galaxy ne manque pas d’atouts. Épais de 7 mm seulement, cet appareil design doté d’un superbe écran tactile Super AMOLED 5,1” résiste à l’eau et à la poussière, et dispose d’un verre Corning Gorilla Glass 5 renforcé. À l’intérieur, le processeur tourne sur le tout dernier Android 6.0 Marshmallow.

Spécifications PROCESSEUR : 1,1 GHz Quad core SYSTÈME D’EXPLOITATION : Android 5.1

PROCESSEUR : Qualcomm Snapdragon 820 /

Exynos 8 Octa

MÉMOIRE : 1 GB RAM, 8 GB d’espace de stockage

SYSTÈME D’EXPLOITATION : Android 6.0

ÉCRAN : 4.5” multitouch FWVGA

MÉMOIRE : 4 GB RAM, 32/64/128 GB d’espace de

RÉSOLUTION : 480 x 854 pixels

stockage, fente micro-SD

DIMENSIONS : 136 x 68 x 10 mm

ÉCRAN : écran tactile capacitif Super AMOLED 5,1”

POIDS : 141 g

RÉSOLUTION : 1440 x 2560 pixels

CONNEXION : 4G LTE, HSDPA, Wi-Fi 802.11 b/g/n

DIMENSIONS : 143 x 71 x 7 mm

BLUETOOTH : 4.0

SIM : Nano SIM

APPAREIL PHOTO : 5 MP à l’arrière ; 2 MP à l’avant ;

CONNEXION : 4G LTE, NFC, 802.11ac

fl ash LED EXTRA : USB 2.0, GPS, capteur de luminosité, capteur de proximité, partage de connexion

BLUETOOTH : 4.2 APPAREIL PHOTO : 12 MP avec dual-LED, autofocus,

reconnaissance des visages ; appareil photo avant 5 MP EXTRA : Corning Gorilla Glass 5, contrôle actif du bruit, Samsung Pay, IP68

Avec des smartphones aussi bon marché que le Huawei Y5, il n’y a pas de raison de continuer à appeler à l’aide d’un simple GSM. Face au nouveau fleuron de la série des Samsung Galaxy, Galaxy la concurrence aura du mal à offrir des spécifications aussi avancées à un prix comparable.

Android 5.1 Lollipop

Perspective

Android 6.0 Marshmallow

17


Inspiration

Bouleversement digital

Le moment est-il venu de réinventer votre entreprise ? Des entreprises qui semblaient jusqu’il y a peu indétrônables se sont souvent fait rattraper par de nouveaux acteurs bien décidés à exploiter le filon numérique, comme Über dans le transport, Amazon dans la vente au détail, Airbnb dans le secteur hôtelier et Netflix pour la télévision. Votre secteur sera-t-il le prochain ?

L

e succès de ces nouveaux acteurs s’explique bien souvent par une utilisation intelligente des évolutions technologiques, combinée à une réponse adéquate au parcours d’achat du ‘nouveau client’.

Le pilier technologique

Pour l’heure, les évolutions technologiques concernent notamment la montée en puissance des petits écrans (tablettes et smartphones) au détriment des ordinateurs portables et télévisions, ainsi que l’avènement des wearables (ou prêt-àporter électronique) comme les smartwatches, des smart cars et de l’Internet des Objets. Mais qu’en sera-t-il demain ? Quelles seront les prochaines innovations ? Pour le savoir, il est essentiel de suivre de près les évolutions susceptibles d’influencer votre secteur et d’en évaluer l’impact potentiel sur vos activités.

Le nouveau client

Tandis que le client était auparavant guidé à travers le fameux entonnoir de ventes, il base désormais ses décisions sur toute une série de sources et canaux – généralement en ligne –, comme des avis d’utilisateurs, des plateformes de discussion, etc.

18

Édition 1 · 2016


L’innovation de rupture n’est pas neuve. Vous souvenez-vous du laitier ? Ce métier a disparu sous la pression des supermarchés lors de la décennie passée.

Voici quatre principes importants qui vous aideront à transformer en opportunités les défis liés aux révolutions dans le domaine du numérique. 1. Remettez votre organisation en question

3. Osez vous battre sur plusieurs fronts

L’entreprise à l’origine de WordPress, un système permettant à chacun de créer lui-même son site web, emploie plu­ sieurs centaines de collaborateurs, dont la plupart travaillent à distance. De plus, sa structure organisationnelle est essentiellement horizontale et il n’y a pas de cadre moyen. Les plus grandes entreprises, surtout, restent trop attachées à des règles et procédures dépassées, ce qui nuit à leur efficacité et empêche les changements de trajectoire rapides. Pourtant, dans un environnement placé sous le signe de l’innovation, cette flexibilité peut faire toute la différence.

Dites-vous qu’il vaut mieux devenir votre propre concurrent que de laisser une autre entreprise occuper cette place. Netflix était autrefois une sorte de vidéothèque proposant des locations de DVD avec livraison par la poste. En 2005, l’entreprise comptait environ 4 millions de clients. Consciente que ce succès ne durerait pas éternellement, Netflix a investi tous ses moyens dans la création d’un service de diffusion en flux continu. Bien qu’elle ait marché sur ses propres plates-bandes au début, l’entreprise est en fin de compte parvenue à fidéliser 74 millions d’abonnés.

4. Un nouveau modèle d’entreprise 2. En ligne ou hors ligne ?

Envie de discuter de l’innovation numérique  Proximus vous accompagne dans votre transformation digitale. Contactez-nous à l’adresse perspective@proximus.com pour obtenir plus de conseils.

Perspective

Les deux ! Les entreprises qui ne vendent qu’en ligne sont visiblement condamnées à disparaître, à moins d’ouvrir des points de vente physiques. En moyenne, seuls 2 % des consommateurs effectuent un achat lorsqu’ils consultent une boutique en ligne. Dans un ‘vrai’ magasin, ce chiffre peut atteindre les 88 %. De même, la majorité des commerces traditionnels finiront par fermer boutique s’ils ne développent pas rapidement une importante présence en ligne. Pour le secteur de la vente au détail, l’intérêt d’internet réside essentiellement dans sa force de persuasion. Un consommateur qui passe devant un magasin a en effet huit fois plus de chances d’y entrer s’il a été influencé en ligne...

Une chaîne américaine de magasins d’électronique se sentait fortement menacée par l’arrivée des boutiques en ligne bon marché. Sachant toutefois que le consommateur aimait voir et toucher les produits, l’entreprise a joué au maximum cette carte pour attirer les clients. Elle a également mis au point un comparateur de prix automatique, pour éviter que les consommateurs n’effectuent leurs achats en ligne après leur visite dans l’un de ses magasins. Enfin, elle a compensé ses coûts plus élevés (espace commercial, personnel, etc.) en demandant aux fournisseurs de l’argent en échange de l’espace réservé à leurs marques et des démonstrations de leurs produits en magasin. Sans ces changements radicaux, la chaîne aurait vraisemblablement disparu.

19


Innovation

Plus de productivité, moins de frais

Le Nouveau Mode de Travail : éphémère ou nécessaire ? Si les grandes entreprises sont nombreuses à avoir adopté définitivement les principes du Nouveau Mode de Travail, ce n’est pas encore le cas des PME. Pourtant, cette approche permet de réduire considérablement le montant total des dépenses.

B

ien que le Nouveau Mode de Travail soit sur toutes les lèvres, chaque entreprise semble appliquer ce concept à sa manière. Globalement, nous pouvons le définir comme une tentative de parvenir à un équilibre entre les avantages pour les travailleurs, d’une part, et une optimisation de la productivité et du budget de l’entreprise, d’autre part. Les modalités pratiques dépendent quant à elles de chaque entreprise, voire de chaque collaborateur.

Un enfant de la crise

Depuis 2008, l’Europe occidentale est confrontée à une crise qui semble par moments interminable. Dans ce contexte, les entreprises ont cherché à innover et à réduire leurs dépenses afin de maintenir leur équilibre budgétaire. Elles se sont alors tournées vers de nouveaux modèles permettant d’augmenter le rendement du capital humain – et donc bien souvent vers le Nouveau Mode de Travail. Déclinable sous diverses formes, ce concept permet non seulement à l’employeur de limiter ses coûts, mais

20

aussi d’améliorer les conditions de travail de son personnel. Le travailleur sera donc plus efficace, mais aussi plus heureux. Des accords clairs sont toutefois indispensables. Mieux vaut donc organiser des séances d’information lors de l’introduction de ce système au sein de l’entreprise.

Plus que le travail à domicile

Certains pensent que le Nouveau Mode de Travail est synonyme de travail à domicile. S’il est vrai que la technologie (cloud, appareils mobiles, etc.) en fait l’une des mesures les plus faciles à mettre en place, le concept est pourtant bien plus vaste et offre un intérêt financier évident : la taille des bureaux diminue et, avec elle, les frais de chauffage et d’électricité. De plus, l’employeur peut instaurer des postes de travail flexibles si tous les travailleurs ne sont pas en permanence au bureau, tout en prévoyant aussi de petites salles de réunion et des espaces où chacun peut travailler au calme. Un constat s’est toutefois rapidement imposé : certains collaborateurs, comme les réceptionnistes, n’ont pas la possibilité

de télétravailler. Le Nouveau Mode de Travail était sur le point de créer des inégalités et de devenir contre-productif. C’est ainsi qu’est né le fameux ‘menu’.

Durant la crise, le Nouveau Mode de Travail est devenu un moyen efficace d’augmenter les rendements Des avantages à la carte

Désormais, le Nouveau Mode de Travail correspond davantage à une sorte de menu : l’employeur propose à son personnel une série d’avantages. Parmi les choix populaires, on citera par exemple le plan de mobilité – un abonnement aux transports en commun combiné à une voiture de société ou la remplaçant. Les appareils mobiles et les abonnements qui vont de pair offrent un avantage (fiscal) incontestable à l’employeur comme au travailleur. Autre possibilité : le BYOD (bring your own device), dans le cadre duquel les travailleurs utilisent leur propre appareil

Édition 1 · 2016


La sélection de Michel Van Hemele à des fins professionnelles. L’employeur intervient alors dans les frais d’achat et d’abonnement.

Un regard sur l’horizon

À l’heure où nous commençons enfin à apercevoir la lumière au bout du tunnel, le Nouveau Mode de Travail conserve plus que jamais son intérêt. L’ombre de la guerre des talents plane de plus en plus à l’horizon. La population vieillit inexorablement, au point qu’en 2020, on ne comptera que sept arrivées sur le marché du travail pour dix départs à la retraite. Inutile de préciser que la pénurie de travailleurs sera bien réelle. La crise a en outre dissuadé bon nombre d’entre eux de changer d’employeur. Rien ne dit toutefois qu’ils n’iront pas voir ailleurs une fois le calme revenu. Les organisations qui n’ont pas encore adopté les principes du Nouveau Mode de Travail devront donc veiller à ne pas perdre leurs meilleurs éléments. Une entreprise se doit donc de soigner sa marque d’employeur, et le Nouveau Mode de Travail peut contribuer de manière significative à ses efforts.

De nouvelles perspectives pour Michel Van Hemele, Managing Partner d’Essensys SA Michel Van Hemele est managing partner d’Essensys depuis que l’entreprise s’est séparée d’Ernst & Young en 2004. Cet ancien professeur de la HUB et directeur général de Carestel et Solvus est aujourd’hui président du conseil d’administration de la brasserie Duvel Moortgat et membre du conseil d’administration de Delta Lloyd Bank et de Voka-VEV.

Osez dire non Je suis administrateur de la brasserie Duvel Moortgat. Alors que les meilleures entreprises doivent sans cesse trouver de nouvelles pistes et idées, Duvel, en tant que brasseur de qualité sur des marchés de niche, croule sous les opportunités, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Le plus dur est d’oser dire non au Conseil d’Administration dans l’intérêt de tous les acteurs de l’entreprise. N’acceptez pas tout ce que l’on vous propose.

Écoutez votre groupe cible Le choix de la HUBrussel (désormais Odisee) m’a appris qu’une entreprise qui redéfinit sa position sur le marché fait un pari risqué. En rejoignant l’Associatie KULeuven, la haute école a perdu la place unique qu’elle avait sur le marché et le nombre d’inscrits a diminué. Malgré les protestations publiques des étudiants, la HUB a refusé de reconnaître les conséquences de sa décision. Mes anciens collègues feraient mieux de déterrer la hache de guerre.

Plus d’infos Rendez-vous sur www.nwowcommunity.be

Perspective

Une vie à apprendre Des cours de management sont le moyen idéal de se ressourcer en été. Les grandes universités vous permettent de côtoyer des entrepreneurs venus des quatre coins du monde. J’ai suivi ce genre de cours à la célèbre université de Stanford, aux États-Unis. C’était une expérience aussi intense qu’enrichissante. Vous apprenez énormément de la formation, mais aussi de vos rencontres.

Si vous désirez vous aussi partager des conseils,

envoyez-nous vos coordonnées à l’adresse perspective@proximus.com

21


Le moment de Geert Noels De nouvelles perspectives sont bien sûr toujours profitables à votre entreprise. Mais où les découvrir ? Dans chaque édition de Perspective, un entrepreneur vous raconte où et comment il a élargi ses horizons. Dans ce numéro, Geert Noels évoque sa passion pour le vélo.

“Le vélo me permet de déconnecter totalement” Le sport m’a toujours passionné. J’ai pratiqué toutes les disciplines générales, celles sur roues, mais aussi les autres. Je me suis finalement concentré sur le ski, la marche et le vélo. Je ne suis pas vraiment adepte des sports extrêmes. J’ai bien essayé le foot, mais j’ai eu plusieurs blessures graves, ce qui n’est bien sûr pas le but. En cyclisme, les blessures sont rares, sauf si vous faites une chute en groupe. Pour le moment, j’essaie de rouler 10 heures par semaine. Je n’en ai pas toujours l’occasion, mais je fais quand même entre 400 et 600 heures de vélo chaque année. Sachant que le Belge passe en moyenne 14 heures par semaine devant la télé, je suis plus que content du résultat. Les gens qui affirment ne pas avoir le temps de faire du sport ont un problème plus grave. Quelqu’un qui travaille 13 heures par jour n’est pas plus productif que celui qui travaille pendant 10 heures et qui fait 2 heures de sport. Au contraire !

*

( )

Qui est Geert Noels ? • Entrepreneur et macroéconomiste • Fondateur de la société de gestion de patrimoines Econopolis • Auteur de ‘Econoshock’ et de ‘Econoshock 2.0’ * G  eert Noels roule sur un Pinarello Dogma avec un groupe Campagnolo Record. Le casque est de Laser (BE) et la tenue de Vermarc (BE). Photo prise du haut de La Redoute, une côte célèbre de Liège-Bastogne-Liège.

( )

22

Le vélo est le sport idéal. Vous vous oxygénez davantage le cerveau. Lorsque vous roulez, vous ne pensez pas à autre chose. Vous êtes seul dans vos pensées. Cela permet de déconnecter totalement, et vous êtes donc beaucoup plus productif ensuite. Je dis toujours que j’ai écrit mon livre ‘Econoshock’ à vélo. Pas littéralement bien sûr, mais j’en ai imaginé toute la structure pendant que je roulais.

Édition 1 · 2016


Work Time, Your Time. Tab Time.

10.5

Mince et léger

Couleurs plus vives et plus éclatantes

Jusqu’à 10,5 heures d’autonomie

La Galaxy TabPro S : une tablette 2-en-1 sous Windows 10 qui optimise la productivité et excelle sur le plan de la mobilité La Galaxy TabPro S, une tablette haut de gamme qui associe la technologie de pointe de Samsung au système d’exploitation Windows 10 de Microsoft. En intégrant les fonctions les plus populaires des ordinateurs portables et des tablettes, elle permet désormais aux utilisateurs de profiter de la fonctionnalité d’un PC portable au format poids plume d’une tablette, gage d’une expérience mobile plus productive que jamais, même en déplacement.


Profile for Proximus

Perspective • Édition 1 • 2016  

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise

Perspective • Édition 1 • 2016  

Un magazine rempli de nouvelles visions pour votre entreprise