Page 1

Juillet Juli2017 2017Magazine Businessmagazine business pour voorles ICT-professionals professionels de| l’IT proximus.be/one | onemagazine.be

Vision “L’ère du ‘one size fits all’ est révolue. Délivrer des contenus personnalisés constitue désormais la norme.” Muriel De Lathouwer, ICT Woman of the Year 2017 et CEO chez EVS Broadcast Equipment

10 ans

One magazine ! Spécial : Les films prédisent-ils l’avenir technologique ?

Transformez votre business Dossier

Transformation digitale

Les relations traditionnelles avec vos clients, collaborateurs, fournisseurs mais aussi avec des objets changent du tout au tout dans l’économie digitale. Les entreprises qui y répondent avec de nouveaux ‘business models’ peuvent conquérir de nouveaux marchés.


10 30 30 ans

magazines

couvertures

L’équipe One se transforme aussi au fil du temps et songe à demain. Ici, vous voyez comment le magazine a évolué de la 1re à la 30e édition. Vous souhaitez également paraître dans One ? Prenez contact avec votre account manager ou envoyez un mail à one@proximus.com. Vous trouverez d’autres témoignages clients sur www.onemagazine.be.


Bienvenue

Prêt pour demain Le monde actuel repose en grande partie sur les processus digitaux. Nier la tendance de la digitalisation et de la transformation digitale serait donc une grave erreur. Les entreprises qui temporisent manqueront le train du numérique et le regretteront amèrement. La transformation digitale s’accompagne en effet d’une certaine urgence : la différer, c’est y renoncer. Une question récurrente et très concrète se pose toutefois : ‘Comment se lancer dans cette transformation digitale ?’ De nouvelles entreprises comme Uber ou Airbnb ont déséquilibré tout un secteur en très peu de temps. Faut-il s’inspirer d’un tel scénario ? Pas forcément, mais il a le mérite de démontrer qu’il faut oser expérimenter. Bien sûr, ce n’est pas si simple. Une valeur ajoutée concrète doit toujours constituer le point de départ : apporter une vraie solution à un vrai problème, pour vos clients, vos collaborateurs ou vos partenaires.

ne prend pas, vous bénéficiez quand même de l’expérience de l’apprentissage. Dans un tel contexte, il est essentiel que le top management soutienne pleinement les expérimentations. Rien n’est facile, mais rien n’est impossible non plus. Nous vous invitons à découvrir dans ce magazine les opportunités liées à la transformation digitale.

Bonne lecture !

– Bart Van Den Meersche

Dans le domaine de la transformation digitale, les petits projets se succèdent rapidement. Si la sauce prend, c’est parti. Si elle

Chief Enterprise Market Officer Enterprise Business Unit Proximus

Tendances

Apps professionnelles en réalité augmentée : phase de test En 2017, 25 % des entreprises IT testeront des apps professionnelles en réalité augmentée pour smartphones. La réalité augmentée appliquée aux appareils mobiles permettra aux entreprises d’explorer les atouts potentiels de cette technologie. Parmi ses points forts, la superposition du monde physique au virtuel.

www.onemagazine.be

Plus de 250 EB dans les clouds collaboratifs Les clouds collaboratifs créent de la valeur pour les entreprises. Ils génèrent actuellement plus de 500 millions de dollars de revenus, lesquels devraient dépasser les 20 milliards d’ici fin 2020. Les clouds axés sur les informations et les données sont appelés à tripler (150 en 2018 contre 50 en 2016) et excéderont les 250 EB de données, soit 250.000.000.000 GB !

Des vêtements intelligents pour 10 % des entreprises Selon IDC, 10 % des entreprises, motivées par les incitants de grandes compagnies d’assurances, s’intéresseront aux vêtements intelligents dans le cadre de leur politique santé et sécurité au travail d’ici 2018. Les vêtements intelligents deviendront des dispositifs portables essentiels dans de nombreux secteurs publics et privés en vue du contrôle passif et continu des travailleurs.

3


SOUS LES PROJECTEURS | L’avenir du transport

Vol électrique Lilium Jet est le premier avion électrique à décollage et atterrissage verticaux. Aussi rapide qu’une formule 1, il peut atteindre la vitesse de 300 km/h et est particulièrement silencieux. L’engin très léger est propulsé par 36 moteurs électriques reliés à 12 ailes mobiles. Cinq personnes peuvent y prendre place, pour un trajet cinq fois plus rapide qu’en voiture. L’appareil reliera Londres à Paris en une heure. Un premier vol avec passagers est prévu pour 2019. Les réservations seront possibles dès 2025. Le transport aérien sur demande deviendra alors une réalité.

4

Juli 2017


Dans ce numéro CONVERSATION

VISION

09

12 “J’ai instauré une approche plus stricte et plus analytique, sans tabou.” Muriel De Lathouwer, ICT Woman of the Year 2017 et CEO d’EVS Broadcast Equipment

39

DOSSIER

21-28

Q+A Daniel Sluysmans, IT Manager de Liège Airport Q+A Valerie Taerwe, Young ICT Lady of the Year 2017, Senior Consultant chez AE et Manager chez c-Quilibrium

SOLUTION 06

15

32

Le Nouveau Mode de Travail et la guerre des talents DRaaS La force de la virtualisation itsme ® de Belgian Mobile ID simplifie l’authentification en ligne

EN PRATIQUE 08

NEWTONE

34 Deux masses s’attirent. Autrement dit, les collaborateurs se cherchent pour élaborer des projets. Comment un employeur peut-il veiller à ce que son personnel reste rigoureux et concurrentiel ?

Transformation digitale Noludits évoque l’accompagnement des entreprises dans leur transformation digitale, 5 managers autour de la table soulignent l’importance d’une réflexion axée sur le futur, Katia Battheu et Bart Watteeuw dévoilent comment Proximus mène sa transformation digitale.

16

30

36

SCOOP 20

29

Publication de Proximus SA de droit public / Année 11 / Numéro 30 / Q2 2017 Éditeur responsable : Bart Van Den Meersche, bd du Roi Albert II 27, 1030 Bruxelles Coordination : Charline Briot, Erik Hendrix, Robbin Sacré et Jean-Marie Stas. Ont collaboré à ce numéro : Andrew Beavis, Klaar De Groote, Michael Dehaspe, Jean-François Dinant, Robert Doran, Davy Goris, Isabelle Latour, Frederic Petitjean, Anneke Stoffels, Dries Van Damme, Frank Van den Branden, Filip Van Loock, Philip Verhaeghe et Thomas Jossa. Concept et réalisation : Propaganda SA, Imperiastraat 16, 1930 Zaventem, www.propaganda.be Pour plus d’informations, contactez : Robbin Sacré robbin.sacre@proximus.com Nederlandstalige versie: mail naar robbin.sacre@proximus.com om een exemplaar van dit magazine in het Nederlands te ontvangen. English version: e-mail to robbin.sacre@proximus.com if you want a copy of this magazine in English. Les spécifi cations techniques sont fournies uniquement à titre indicatif. Proximus se réserve le droit de les modifi er sans avis préalable. Aimeriez-vous savoir qui est votre account manager chez Proximus ? Visitez www.proximus.be/mycontacts

www.onemagazine.be

Maison Amoroso Service continu aux clients grâce à Mobile Back-up Beobank Concept d’agence innovant pour une clientèle professionnelle Ville de Saint-Ghislain Stationnement de courte durée bénéfique pour le centre-ville Konvert Collaboration plus efficace grâce à la centralisation de la téléphonie

Lu pour vous Alec Ross décrit les entreprises du futur Équipements à la une Samsung Galaxy S8 et Huawei P10 Lite

AUSSI INTÉRESSANT 10

40

41

Technologie Comment les entreprises peuventelles réagir aux situations de crise ? Comment fait Proximus ? Approche agile Dessert Des besoins privés aux besoins professionnels 5


SOLUTION | Le Nouveau Mode de Travail est essentiel pour attirer de nouveaux talents

Convaincre la génération Z de vos qualités d’employeur Née à partir de 1993, la génération Z arrive sur le marché du travail avec ses spécificités. Ces ‘digital natives’ savent que les entreprises mènent une lutte acharnée pour attirer les meilleurs talents. À l’heure de la ‘modération salariale légale’, quelles sont vos armes dans ce combat ? Êtes-vous prêt à accueillir la génération Z ?

6

Mesures incitatives et attentes Le numérique est une évidence pour ces jeunes. Ils veulent un ‘smart office’ et une infrastructure technologique au top pour être en permanence en contact avec leur réseau. Leur offrez-vous cette liberté ou freinez-vous (in)consciemment ce processus ? La loi du 3 mars 2017 sur le ‘travail faisable et maniable’ arrive à point nommé. Ces jeunes attendent beaucoup plus de flexibilité réciproque. Privilégiez-vous déjà l’harmonie entre vie privée et travail avec des horaires flexibles ? Avez-vous défini de bonnes modalités et procédures de télétravail ? Les jeunes hautement qualifiés connaissent leurs capacités et savent quelles étapes ils souhaitent encore franchir dans leur développement. Mais vos cadres ont-ils compris les attentes précises de cette génération en matière de formation, flexibilité et autres conditions de travail ? La génération Z ne supporte pas la communication hiérarchique autoritaire. Elle veut un lieu de travail agréable, une culture d’entreprise ouverte. Elle aime le travail d’équipe innovant et le changement créatif. Proposez-vous suffi samment d’outils de brainstorming ou de collaboration virtuelle ? L’ambiance est-elle bonne dans votre entreprise ? Offrez-vous des possibilités de détente ?

Comment appliquez-vous la rémunération flexible ? Depuis plus de 20 ans, la ‘norme salariale’ légale incite les entreprises à la modération. Les DRH cherchent donc des possibilités de rémunération alternatives. Répondez-vous à l’intérêt croissant pour la personnalisation et la modularité des packages salariaux ? Les jeunes y sont très sensibles et se sentent plus impliqués s’ils peuvent participer aux décisions concernant leur rémunération. De plus en plus d’entreprises ont recours aux fameux ‘plans cafétéria’ qui proposent des rémunérations variables à côté du salaire fixe. Les collaborateurs apprécient, car ils peuvent chaque année faire leur choix parmi divers avantages : voiture de société, indemnités de mobilité, chèques-repas et chèques-cadeaux, budgets formation, assurances (hospitalisation), jours de congé supplémentaires, épargne-pension, smartphones et/ou tablettes… Réfléchissez bien à votre politique salariale, demandez des conseils fiscaux et abordez la question en profondeur.

Êtes-vous prêt Contactez votre account manager, surfez sur www.proximus.be/nwow ou téléchargez le livre blanc sur www.proximus.be/pfe

Juillet 2017


50%

des digital natives en Europe, préfèrent un meilleur équilibre entre vie privée et travail à un job au statut plus important.

Comment renforcer votre position d’employeur idéal ? 1. Créez une flexibilité réciproque maximale en ce qui concerne le travail sans horaires et lieux fixes 2. Comblez le fossé technique entre le bureau et le domicile 3. Instaurez un leadership ouvert et participatif 4. Composez un package salarial variable avec chaque collaborateur 5. Tenez compte des préférences et besoins de votre personnel

www.onemagazine.be

7


EN PRATIQUE | Mobile Back-up garantit la continuité des activités chez Maison Amoroso

“Pas d’à-peu-près dans la ponctualité des livraisons” Geoffrey Dubuisson

Maison Amoroso livre des fruits et des légumes frais aux grossistes et à la grande distribution Elle échange des informations en temps réel, sur l’heure de livraison p. ex., et doit donc disposer d’une connexion de données en permanence.

Maison Amoroso est une entreprise spécialisée dans l’importation de fruits et de légumes frais venant d’Italie, de France et d’Espagne. Ses clients sont des grossistes et la grande distribution du Benelux, de France et d’Allemagne. Elle compte 25 collaborateurs.

L

a technologie est incontournable dans notre secteur depuis une bonne dizaine d’années. La communication avec nos clients et nos fournisseurs s’effectue principalement via notre portail et par e-mail”, déclare Geoffrey Dubuisson, Quality Manager & Commercial Relationship chez Maison Amoroso. L’entreprise a développé son propre portail et trois sites – Bruxelles, Marcinelle et Péronnes-lez-Binche – utilisent le système. “Les applications doivent être disponibles en permanence, c’est capital pour nos activités ; la journée, nous communiquons avec nos clients et partenaires, la nuit, nous devons préparer les commandes du jour suivant.” Grâce à ce portail, Maison Amoroso fournit à ses clients des informations en temps réel sur leurs commandes et livraisons.

Connexion internet redondante Les clients exigent une extrême ponctualité – la fiabilité de livraison est donc 8

essentielle. “Si un de nos camions arrive en retard, il y a un grand risque de voir le détaillant refuser la livraison.” Bref, l’à-peu-près n’étant pas toléré, Maison Amoroso a pris les mesures nécessaires pour garantir la disponibilité des systèmes. Tous les sites sont ainsi équipés d’une connexion internet redondante.

Solution de secours mobile Mobile Back-up offre à Maison Amoroso une solution de secours fiable. Si la connexion de données est interrompue, Mobile Back-up fait immédiatement basculer la transmission de données sur le réseau mobile. Les applications et les données restent dès lors accessibles – sans limitation du volume de données mobiles – jusqu’à ce que la connexion internet principale soit rétablie. “Avec Mobile Back-up, nous sommes tranquilles à 100 %”, affirme Geoffrey Dubuisson. Jusqu’à présent, Maison Amoroso n’a dû utiliser Mobile Back-up qu’une seule fois. “Grâce à la connexion

mobile, toutes les applications sont restées disponibles et nos clients n’ont rien remarqué.”

Les avantages de Mobile Back-up • Disponibilité garantie des données et des applications • Pas d’interruption des services aux clients • Un point de contact unique pour toutes les solutions de connectivité

Votre histoire dans One Voulez-vous apparaître dans One ? Contactez votre account manager ou envoyez un e-mail à one@proximus.com

Juillet 2017


CONVERSATION | 7 questions à Daniel Sluysmans, IT Manager de Liège Airport SA

“Le CIO du futur devra avoir les qualités d’un chef d’orchestre.” Quel est le meilleur moment de votre journée de travail ?

Daniel Sluysmans IT Manager de Liège Airport SA

Il y en a deux : le moment où je passe en revue tout ce qui doit être fait, le matin en allant au travail, et le moment où je rentre à la maison en sachant que la plupart des attentes ont été satisfaites.

Qui aimeriez-vous rencontrer un jour ? Edmund Hillary, qui a conquis l’Everest en 1953, ou un explorateur moderne comme Mike Horn. Des gens qui prennent de gros risques pour découvrir l’inconnu. Je voudrais savoir où ils trouvent la force de surmonter autant de barrières physiques et personnelles.

Comment décririez-vous votre manière de travailler ? Je laisse généralement beaucoup de liberté à mes collaborateurs, même s’ils n’ont probablement pas toujours cette impression. S’il y a un blocage, j’interviens. Dans ces moments, je peux apparaître comme un manager aux accents autoritaires.

Quel outil technologique issu d’un film aimeriezvous avoir ?

Personnalité Daniel Sluysmans est un IT Manager passionné ayant une grande expérience de la gestion des personnes. Il aime organiser des voyages d’aventure et voue une grande admiration aux explorateurs modernes. Carrière Daniel est IT Manager de l’aéroport de Liège depuis mars 2009. Avant cela, il a passé huit ans à la tête du département IT d’Audi Brussels. Il y dirigeait les activités industrielles et back-office. De 1986 à 2000, il a d’abord géré la partie informatique du projet de la nouvelle Tôlerie, puis géré les systèmes et réseaux informatiques de Volkswagen Bruxelles. Entreprise Liège Airport SA est détenue par trois actionnaires, dont la Sowaer (Société Wallonne des Aéroports). Liège Airport gère les infrastructures de l’aéroport, emploie plus de 200 personnes et voit transiter chaque année quelque 660.000 tonnes de marchandises, ce qui fait de Liège-Bierset le plus grand aéroport de fret de Belgique. L’aéroport accueille également chaque année plus de 300.000 passagers. Les cinq collaborateurs de la division IT se chargent de centraliser toutes les données qui sont générées par les visiteurs et collaborateurs. www.onemagazine.be

La faculté d’ubiquité, c’est-à-dire d’être présent à deux endroits en même temps, doit être particulièrement utile, car je trouve que beaucoup de temps est perdu dans les déplacements. Ce « retour vers le futur » me rendrait très heureux.

Quelle est pour vous l’invention la plus importante au niveau IT ? Les premiers ordinateurs des années quarante et les PC qui ont ensuite démocratisé l’informatique. C’est bien que tout le monde ait un PC chez soi, mais aujourd’hui, beaucoup de gens pensent bien s’y connaître en informatique. Or, ce n’est pas le cas, évidemment, et cela a aussi un impact négatif.

Comment voyez-vous évoluer le rôle du CIO au cours des 20 prochaines années ? Quelles compétences de leadership seront importantes pour un CIO, selon vous ? Le CIO du futur ne devra plus nécessairement avoir autant de connaissances techniques. Il lui faudra surtout de bonnes facultés d’écoute et la capacité de savoir quels outils sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. Il devra donc avoir les qualités d’un chef d’orchestre.

Que voulez-vous encore réaliser dans votre carrière ? Je voudrais que nous ayons à l’aéroport de Liège des systèmes agiles et flexibles, pour que les collaborateurs aient tous les outils pour être performants. Nous faisons aussi de gros efforts actuellement pour offrir à tous nos passagers et clients cargo un service personnalisé.

9


TECHNOLOGIE | Entreprise : comment réagir en situation de crise ?

Grève, tempête, incendie, problème d’infrastructure IT… Et si votre entreprise rencontrait un imprévu ? Dans notre numéro précédent, vous avez découvert comment utiliser votre smartphone pour gérer une situation de crise en tant que personne. Voyons à présent ce que vous pouvez faire si votre entreprise est elle aussi touchée.

Paré contre les mauvaises surprises

10

Juillet 2017


Soyez toujours prêt Une entreprise doit être prête à faire face à n’importe quelle situation de crise. Quelles mesures devez-vous prendre pour vous y préparer ?

L’incident se produit

Analysez et identifiez régulièrement les risques

Analysez l’incident

1 Évaluez chaque année les risques pour savoir quels

5 En cas d’incident, évaluez-en au plus vite la

problèmes pourrait rencontrer votre entreprise et quelles en seraient les conséquences potentielles. Voyez comment réagir et à qui faire appel pour chaque type d’incident. Définissez pour cela différents niveaux de gravité.

nature et l’impact. Quand vos activités pourront-elles reprendre ? Combien de collaborateurs, clients, fournisseurs, etc. sont concernés ? Vérifiez ensuite l’impact potentiel sur l’image de la société. Êtes-vous une entreprise cotée en Bourse ou bien une PME ? Parle-t-on de cette crise dans la presse ou sur les réseaux sociaux ?

Créez une Emergency Response Team (ERT)

2 Créez une liste avec les coordonnées des personnes internes et externes à mobiliser en cas d’urgence. Expliquez clairement à l’équipe qu’elle doit être disponible 24h/24, 7j/7. Assurez-vous que ses membres savent quel moyen de communication utiliser selon les cas pour un maximum d’efficacité.

Lancez les groupes de travail nécessaires

6 Lancez un groupe de travail technique. Sa mission : voir comment résoudre au mieux l’incident, qui fait quoi et combien de temps va durer la crise. Tâchez aussi de déterminer la cause du problème. Lancez un groupe de travail qui utilisera les bons canaux pour communiquer les bons messages aux clients, aux collaborateurs, à la presse, au helpdesk, etc. Informez chacun de la situation.

Élaborez un plan de continuité des affaires

3 Votre entreprise doit pouvoir continuer à fonctionner, même en situation de crise. Prévoyez des back-up pour l’infrastructure, le personnel, etc. pour que vos activités ne soient pas totalement paralysées.

Le suivi

7 Les situations de crise rendent les entreprises plus

Définissez un plan de continuité pour 4 votre communication Prévoyez des connexions de secours, enregistrez vos données dans le cloud et utilisez des plateformes distribuées pour qu’en cas d’urgence, vos collaborateurs et les membres de l’ERT, notamment, puissent répondre aux appels, consulter les données, etc., chez eux ou en déplacement.

efficaces et plus intelligentes. Vérifiez après chaque incident si la réaction a été bonne et si elle peut être améliorée. Tenez un journal pour mieux évaluer la qualité du suivi.

Prévoyez les moyens de communication adéquats :

Vos actions chutent de 15 % !

Une étude de Rory Knight et Deborah Pretty a révélé qu’un an plus tard, les actions des entreprises qui avaient mal réagi aux incidents avaient perdu 15 % de leur valeur. La valeur des actions des entreprises qui avaient bien réagi avait en revanche progressé de 5 %. Comment faire la différence ? Évitez d’être vague et d’attendre trop longtemps. Communiquez de manière ouverte et proactive et préparez-vous correctement aux incidents éventuels.

www.onemagazine.be

Facebook

Twitter

WhatsApp

E-mail

Messenger

SMS

Politie

Offi ce 365

Intranet

SMS e-mail portail intranet médias sociaux (WhatsApp, Facebook, etc.) affichage dynamique site web externe app propre pour les messages in-app central téléphonique PABX répondeur

11


VISION | Muriel De Lathouwer, ICT Woman of the Year 2017 et CEO d’EVS Broadcast Equipment

Parmi les domaines concernés par la transformation numérique, il est impossible d’ignorer celui de l’industrie de la télévision. La recherche, le développement et l’innovation sont le moteur d’une sorte de marathon technologique pour lequel la ligne d’arrivée n’est jamais en vue. Chez EVS, les ‘athlètes’ se surpassent au quotidien en suivant le rythme de la CEO Muriel De Lathouwer.

“L’ère du ‘one size fits all’ est révolue. Délivrer des contenus personnalisés constitue désormais la norme.”

De nouveaux acteurs poussent EVS à se réinventer

M

uriel De Lathouwer se rappelle l’émergence de l’IP dans les télécoms. Un océan de possibilités s’ouvrait alors pour ce secteur. “Notre industrie surfe aujourd’hui exactement sur la même vague. Rien de plus logique pour moi que de transposer mon expérience télécom dans le paysage en pleine transformation du broadcast”, affirme Muriel De Lathouwer. “Nos produits sont sophistiqués, mais leur utilisation par les opérateurs se doit d’être simple vu la réactivité exigée par le direct”, confie Muriel De Lathouwer. Une chose est claire, EVS a comme objectif de faciliter la transformation numérique engagée dans son industrie et son écosystème.

12

EVS Broadcast Equipment, entreprise liégeoise leader mondial des technologies de production vidéo en direct, détient pas moins de 94 % de parts de marché au sein des cars de régie à l’échelle mondiale. Si le développement technologique et l’assemblage du hardware s’effectuent à Liège, EVS est également présent dans de grandes villes européennes, au Moyen-Orient, en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord.

Juillet 2017


Ingénieur en physique nucléaire et détentrice d’un MBA de l’Insead, Muriel De Lathouwer débute professionnellement en tant que consultante IT chez Accenture et poursuit comme associée chez McKinsey. On la retrouve également au poste de CMO de Base. Membre du Conseil d’administration d’EVS depuis 2013, Muriel De Lathouwer est la CEO de la société et de ses 500 collaborateurs depuis fi n 2014.

www.onemagazine.be

13


VISION | Muriel De Lathouwer, ICT Woman of the Year 2017 et CEO d’EVS Broadcast Equipment

“Pour moi, toutes les occasions sont prétextes à animer ma curiosité intellectuelle et à identifier comment en tirer des leçons applicables à notre activité.”

One size doesn’t fit all Qui dit nouvelles technologies dit aussi nouvelles compétences, mais surtout nouveaux business models. Ne pensez plus liaison point à point mais plutôt cloud et virtualisation. L’IP entraîne avec lui des modes de fonctionnement inédits et des nouveaux acteurs. “La mise à disposition du contenu vidéo sur différentes plateformes comme le mobile ou la tablette en complément de la télévision offre l’opportunité de délivrer des contenus personnalisés. L’ère du ‘one size fits all’ est révolue.” Révolution disruptive En tant que leader, EVS est bien positionné. Muriel De Lathouwer rappelle que c’est donc le moment de rester vigilant. L’arrivée de nouveaux acteurs pousse l’entreprise à continuellement se réinventer. “Demain peut être fait de tout autre chose ; il faut pouvoir anticiper pour créer des opportunités.” Selon Muriel De Lathouwer, les partenaires et les clients d’EVS font face aux mêmes défis. Il faut être toujours plus efficace, plus réactif, plus productif, plus innovant. Les produits sont donc en partie le reflet des clients, mais aussi une réponse proactive 14

2 conseils pour CEO

1

Analysez le marché

Restez vigilant face aux concurrents de demain. Ne vous contentez jamais d’une analyse des concurrents classiques, mais détectez les acteurs disruptifs de votre marché.

2

Pensez à l’avenir

à chaque défi. “Nous avons une réputation d’innovateur pragmatique et nous savons que nos clients doivent réaliser toujours plus avec moins. C’est le challenge de notre approche au quotidien”, confie Muriel De Lathouwer.

Management collaboratif Sur le plan RH, la manœuvre n’est pas à sous-estimer. Dans une mouvance jusqu’ici plutôt hardware, EVS adopte désormais une approche software, avec une méthodologie agile et une adaptation des processus. Une réalité pour les 500 collaborateurs que Muriel De Lathouwer pilote quotidiennement : “Je crois fermement au travail en équipe. Rien ne peut remplacer la richesse des idées, la variété des cultures et du background des collaborateurs. Cela permet d’envisager les défis en confiance et d’aligner les décisions collégialement.” Quant au comité de direction, Muriel De Lathouwer lui a attribué un rôle central ; les décisions se prennent de manière factuelle sur base d’indicateurs de performance pertinents. “Je n’ai pas fait du reporting un sport, j’ai apporté de la rigueur et une approche plus analytique, sans tabou.” Un award qui a tout son sens Muriel De Lathouwer est élue ‘ICT Woman of the Year 2017’ pour avoir réussi à faire évoluer EVS vers une organisation davantage orientée software et business. Muriel De Lathouwer est bien sûr honorée et agréablement surprise par cette reconnaissance, mais pour elle, ce prix est surtout porteur d’un message qui lui tient à cœur : la femme, la technologie et le leadership. “De mon point de vue, il y a toujours trop peu de femmes dans le secteur de l’ICT. Encore moins qui ambitionnent un rôle de leadership. Je n’y vois pourtant aucune raison rationnelle et il est grand temps de casser les stéréotypes afin de faire évoluer les mentalités.”

Être une société leader, c’est aussi savoir rester humble, à l’écoute des clients et mériter de conserver cette position. Réinventez-vous tous les jours car rien n’est jamais acquis.

Juillet 2017


SOLUTION | Grâce au Disaster Recovery as a Service, le cloud continue à travailler

Pas de perte des données critiques Le rapport ‘2016 State of Ransomware’ se base sur les réponses de 540 CIO, IT Managers… de 4 pays :

40 % 4

des entreprises ont été confrontées à des ransomwares l'année passée

30 %

ont subi des pertes financières

20 %

ont dû arrêter leurs activités immédiatement

Source : Rapport ‘2016 State of Ransomware’

Récemment, les ransomwares ont atteint un nouveau niveau de maturité. Payer une rançon ne garantit pas de récupérer les fichiers verrouillés. Une sauvegarde de vos données est essentielle. Les entreprises utilisent de plus en plus les technologies numériques. Les collaborateurs, les appareils, les applications et les processus sont tous connectés. Dès lors, les pertes de données ne viennent plus uniquement de problèmes matériels et d’erreurs humaines, mais aussi de la cybercriminalité et des défis numériques. Plus les entreprises utilisent le numérique, plus l’impact d’une attaque est grand, financièrement, juridiquement, au niveau de la productivité, de l’image de l’entreprise, de la fidélité de la clientèle… www.onemagazine.be

Selon plusieurs analystes, l’utilisation du DRaaS pour faire face à l’indisponibilité des applications de production augmentera de plus de 200 % entre 2016 et 2020.

La virtualisation limite le temps de réparation Il est essentiel de créer des sauvegardes sur des systèmes alternatifs dans des emplacements physiques séparés. Les systèmes traditionnels de récupération après incident font place aux modèles as a service. Avec le DRaaS, vos données sont dupliquées sur des serveurs virtuels du centre de données de votre partenaire responsable du matériel, de la maintenance, du suivi et de la protection. En cas de problème, vos activités continuent via le cloud.

RPO et RTO limités Grâce à la puissance de la virtualisation, les objectifs de point de reprise (la quantité de données perdues depuis la dernière sauvegarde) et de temps de reprise (la durée d’indisponibilité) restent limités. Et qui ne préfère pas exprimer ces délais en minutes et secondes plutôt qu’en heures ?

Vos données sont-elles sécurisées Contactez votre account manager ou regardez la vidéo sur www.proximus.be/draas

15


EN PRATIQUE | Beobank lance un concept innovant de bureaux pour ses clients

L’agence du futur S Beobank est la première banque en Belgique à ouvrir un point de ralliement pour ses clients professionnels. Ils pourront y travailler et y recevoir leurs propres clients. Chaque Beobank PRO Center dispose d’outils de communication performants. Visite guidée par Bob Vanmeerbeek, Directeur commercial.

16

uite à notre fusion avec BKCP Banque, nous nous sommes interrogés sur notre rôle de banquiers et sur la plusvalue que nous pouvions offrir à nos clients”, explique Bob Vanmeerbeek. “Cette réflexion – appuyée par une étude de marché auprès de 400 clients et prospects – nous a permis de réaliser que nos clients

professionnels avaient besoin d’un véritable partenaire financier, capable de mener une réflexion proactive conjointe et qui leur propose des solutions concrètes ne se limitant pas à de simples conseils”.

Coworking avec des conseils Les Beobank PRO Centers font partie de ces solutions concrètes.

Juillet 2017


“Nos clients professionnels ont besoin d’un partenaire financier qui leur propose des solutions concrètes.” La clientèle professionnelle y a accès à des espaces de coworking, des salles de réunion, un forum pour ses événements et un accueil partagé. Le tout mis gracieusement à disposition, insiste Bob Vanmeerbeek : “Prenons l’exemple d’un entrepreneur gantois qui doit rencontrer un prospect à Anvers, mais ne dispose pas de bureau sur place et cherche un cadre plus formel qu’un hall d’hôtel.

Il lui suffit d’ouvrir notre app sur son smartphone pour réserver une de nos salles de réunion ou de nos capsules de tête-à-tête pour la durée de son rendez-vous. Le service est gratuit et sans engagement. Il peut en outre, durant sa réunion, faire appel à un de nos experts sur place en cas de besoin. Le scénario gagnant-gagnant”.

Outils de communication performants “Nous avons équipé nos PRO Centers d’outils de communication performants (visioconférence, streaming…). Résultat : nos clients n’ont qu’à activer une URL pour se mettre en contact direct avec un expert financier du siège, ou avec le reste du monde.” Des écrans numériques ont été prévus, notamment dans la

Beobank est une filiale du groupe Crédit Mutuel Nord Europe. Beobank possède un réseau de 230 points de vente et compte 610.000 clients et quelque 1.500 collaborateurs. Il y a actuellement 7 Beobank PRO Centers : Bruges, Courtrai, Gand, Kontich, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Midi et Liège.

www.onemagazine.be

17


EN PRATIQUE | Beobank lance un concept innovant de bureaux pour ses clients

Bob Vanmeerbeek est, en tant

que Directeur commercial Clientèle professionnelle, responsable de la branche professionnelle de Beobank. Il est titulaire d’un master en économie d’entreprise et possède 22 ans d’expérience dans le secteur bancaire.

zone d’attente, pour diffuser en temps réel des informations ou des messages professionnels destinés aux visiteurs. Grâce à la connexion par fibre optique, les PRO Centers disposent d’un réseau solide pour répondre aux exigences de ces outils de communication.

Un avis positif unanime Les Beobank PRO Centers rencontrent un franc succès. “Dans un premier temps, ce nouveau service étonne nos clients. Sa gratuité et sa facilité d’utilisation ont toutefois vite fait de les convaincre. Nous sommes toujours dans la phase de déploiement du concept ; nous avons déjà ouvert quatre PRO Centers et trois sont prévus dans les mois à venir. Avant d’en faire la publicité, nous souhaitons donner à notre clientèle actuelle l’opportunité de découvrir le PRO Center de leur région. En quelques mois, près de 10 % de nos clients y ont déjà eu recours à Gand, Courtrai 18

et Kontich. Les réactions sont toutes positives, ce qui est de bon augure pour l’avenir”.

Marche à suivre pour la mise en place des outils de communication 1. Déterminez quels collaborateurs peuvent disposer de quels outils et où – au bureau, à la maison, dans la salle de réunion, en route… 2. Vérifiez quels espaces vous souhaitez mettre à la disposition de vos clients et les outils de communication dont ils auront besoin. 3. Vérifiez quelle connectivité prévoir pour le bon fonctionnement des outils de communication – pensez ici au wi-fi, à la fibre optique… 4. Informez vos clients et collaborateurs des nouvelles possibilités et stimulez-en l’usage à l’aide de workshops.

“Nos Beobank PRO Centers sont le scénario gagnantgagnant idéal.”

Coworking pour vos clients Voulez-vous en savoir plus sur les PRO Centers ? Regardez la vidéo sur www.proximus.be/futureoftelephony Vous voulez les bons outils pour votre espace de coworking ? Contactez votre account manager ou surfez sur www.proximus.be

Juillet 2017


Les outils de communication des Beobank PRO Centers Dans le centre, chaque client Beobank PRO peut rencontrer un conseiller expérimenté et bénéficier d’un conseil sur mesure. Les clients professionnels peuvent également disposer gratuitement à tour de rôle d’un espace privé de coworking afin d’y recevoir leurs propres clients et relations professionnelles. Ils peuvent à cet effet faire appel à toute une série d’outils de communication qui fonctionnent via un wi-fi protégé et une connexion par fibre optique.

SALLE DE RÉUNION Possibilité de donner ou de suivre une formation grâce à la visioconférence.

BACK OFFICE ESPACE DE PARTAGE OUVERT - FERMÉ

Espace de travail pour les conseillers Beobank disposant de toutes les connexions utiles à la prise de rendez-vous, à la gestion de dossiers, etc.

Espace dédié aux entretiens privés.

ESPACE D’ATTENTE ET DE DÉTENTE Écrans numériques diffusant des messages en temps réel.

TABLE DE TRAVAIL COMMUNE

Un espace de coworking pour les clients et/ou les collaborateurs équipé d’un wi-fi gratuit.

FORUM

Espace polyvalent pour des entretiens informels, conférences, présentations, etc. via visioconférence et streaming. www.onemagazine.be

19


SCOOP | Lu pour vous

Pourquoi lire ce livre ? À quoi ressembleront les entreprises du futur ? Comment fonctionneront-elles ? Qui embaucherontelles ? Quel sera l’impact de la sécurité IT et de la vie privée ? Alec Ross identifie des schémas récurrents dans le chaos qui nous entoure, ce dont tout entrepreneur peut tirer un bénéfice.

De quoi s’agit-il ? Les vingt dernières années ont vu l’avènement d’internet et des smartphones. Ces deux révolutions ont transformé nos vies, fait naître de nouveaux secteurs et été à l’origine d’une incroyable création de valeur. Que va-t-il se passer à présent ? Une question à laquelle Alec Ross tente de répondre dans son livre.

The industries of the Future L’évolution du monde dans les dix prochaines années

20

À propos de l’auteur

À propos du livre

D’abord enseignant dans le secondaire à Baltimore, Alec Ross se retrouve rapidement à Washington. Conseiller de Barack Obama durant sa campagne présidentielle, il a également travaillé pour Hillary Clinton lorsqu’elle était ministre des Affaires étrangères. Il est professeur invité à l’université de Columbia et à celle de Johns Hopkins. Il a récemment posé sa candidature au poste de gouverneur du Maryland.

Comment le numérique a-t-il bouleversé des secteurs entiers ? Vous n’avez encore rien vu, affirme Alec Ross dans Industries of the Future. Il y décrit la manière dont les dernières innovations (cryptomonnaie, big data, génétique, cybersécurité…) vont influencer notre vie dans les prochaines décennies. ‘The industries of the Future’ n’est pas un plaidoyer sans nuance en faveur de la technologie. Alec Ross nous met en garde contre les effets néfastes potentiels des changements sociaux qui découleront des nouvelles technologies, comme le chômage massif chez les ouvriers non qualifiés.  a vision d’Alec Ross repose sur des recherches approfondies L et des faits, mais est présentée de manière claire et compréhensible. Son livre s’adresse donc à un large public.

Juillet 2017


Dossier

Transformation digitale Parole aux experts

Eric Lecoutre, Hans Verstraeten et Filip Geuens, de l’agence de conseil Noludits : “Un golfeur moyen qui s’offre du matériel haut de gamme ne deviendra pas un champion du jour au lendemain.”

22 Si vous n’avez aucune idée de votre maturité numérique, il vous est impossible de mettre au point une stratégie cohérente… 90 minutes

sur les défis de la transformation digitale chez Belfius, VRT, Mediabrands, Vanbreda Risk & Benefits et Proximus.

24 … L’entreprise doit aussi comprendre que cet exercice est récurrent. Interview

Katia Battheu et Bart Watteeuw, de Proximus : “Il s’agit de numériser les bons processus. Que numérise-t-on et où conserve-t-on le facteur humain ?”

28 www.onemagazine.be

21


PAROLE AUX EXPERTS | Noludits accompagne ses clients dans leur transformation numérique

La maturité digitale

ne grandit pas sans être mesurée

Les technologies numériques influencent pour ainsi dire tout autour de nous. Il existe toutefois une règle d’or : les entreprises qui utilisent les bonnes technologies de la bonne manière l’emportent sur leurs concurrents. Voilà le véritable enjeu de la transformation numérique. Mais comment se lancer ?

P

our mener à bien votre transformation numérique, vous devez tenir compte de ses deux dimensions : l’aspect numérique et la transformation. Si vous ne concentrez vos efforts que sur l’une d’elles, vous êtes voué à l’échec. Et si vous restez les bras croisés, votre entreprise ne tardera pas à mettre la clé sous la porte. Le problème, c’est que les technologies évoluent bien plus vite que le rythme auquel une entreprise peut se réinventer. Voilà où se situe toute la difficulté d’une transformation numérique.” “Pourquoi une entreprise ne peut y échapper ? Parce que la transformation numérique est essentielle à sa survie, tout simplement ! Voilà son vrai objectif : survivre, rester compétitive et prospérer à l’ère de l’économie numérique. Pour y parvenir, une entreprise doit atteindre un niveau de maturité digitale adéquat dans son domaine d’activités. Vous pensez qu’il suffit d’installer quelques logiciels et l’un ou l’autre gadget ? Détrompez-vous ! Un golfeur moyen qui s’offre du matériel haut de gamme ne deviendra pas le nouveau Tiger Woods du jour au

22

Juillet 2017


Eric Lecoutre, Hans Verstraeten et Filip Geuens sont partenaires chez Noludits. L’entreprise accompagne ses clients dans leur transformation numérique et les aide à développer leur maturité numérique.

lendemain. Il devra analyser correctement son jeu, suivre des cours et des stages et s’entraîner. Il en va de même des entreprises. Vous devez disposer des bonnes technologies, mais aussi les utiliser correctement et vous réinventer pour rester compétitif dans l’univers digital. Et pour cela, il faut aussi analyser la situation, prévoir des améliorations et les mettre en place.”

le monde numérique et sont ouverts au changement, la manière dont celle-ci touche ses clients grâce au marketing numérique et à quel point elle est orientée client. Nous mesurons également la disponibilité des technologies numériques, la maturité de la stratégie en matière de données, l’efficacité du back office et la position concurrentielle de l’entreprise sur le marché.”

“Si vous voulez réussir votre transformation numérique, vous devez faire le point sur la situation. La maturité numérique d’une entreprise indique à quel point elle est concurrentielle sur le marché virtuel. Ce n’est qu’une fois que vous en connaissez le niveau que vous pouvez définir des objectifs et élaborer une stratégie pour l’améliorer. Pour évaluer cette maturité numérique, nous utilisons le modèle des spécialistes américains de Future Point Of View et lui attribuons un score pour neuf points différents. Nous évaluons notamment dans quelle mesure la direction et le personnel de l’entreprise sont prêts à passer dans

“Sur la base des résultats de l’analyse, nous formulons des recommandations et proposons des actions concrètes. Si vous n’avez aucune idée de votre maturité numérique, il vous est impossible de mettre au point une stratégie sensée et cohérente et de définir les bonnes priorités. L’entreprise doit aussi comprendre que cet exercice est récurrent, que la transformation numérique est un processus continu qui lui permet de se réinventer. En résumé, elle doit se réinventer entièrement à l’aide de technologies numériques. Et pour y arriver, elle devra trouver un juste équilibre entre la contribution de  ses collaborateurs et le recours à la technologie.”

www.onemagazine.be

23


90 MINUTES | 5 managers échangent à propos de la transformation numérique

Une question de valeur ajoutée Pour réussir dans le monde numérique, la technologie ne suffit pas : l’aspect humain – c’est-à-dire le conseil – et la proximité locale sont également importants. Mais il s’agit surtout d’oser prendre les initiatives nécessaires pour concrétiser une vision basée sur la valeur que vous voulez créer pour le client. Vous devrez ensuite voir ensemble quels changements apporter pour obtenir le résultat optimal.

24

L

a transformation numérique consiste à appliquer les technologies numériques à la plupart des aspects de la société. Elle concerne à la fois la numérisation de processus existants et la création de nouveaux modèles. Elle va des applications pour la communication numérique et la consommation de médias aux solutions innovantes qui chamboulent des secteurs tout entiers, comme Uber et Airbnb. “Je n’aime pas ce terme”, explique Stijn Lehaen, manager du Digital Production Center de la VRT. “Ce n’est pas uniquement numérique, puisqu’on ne se limite pas à la technologie. Et ce n’est

pas une transformation, car il ne s’agit pas d’un parcours avec une destination finale. Ce qu’il faut, en revanche, c’est une organisation flexible qui s’adapte constamment.”

Pas tous à la même vitesse Le plus important pour une entreprise, c’est de se donner une mission et de définir un budget pour ses activités numériques. Comme cela s’est fait dès le départ chez Belfius. “Nous sommes partis de zéro, avec une nouvelle marque et une nouvelle manière d’interagir avec le client”, explique Geert Van Mol, Chief Digital Officer chez Belfius. Juillet 2017


Participants

Le magazine One a invité cinq managers du monde belge des affaires à une table ronde sur la transformation digitale.

Stijn Lehaen

Manager du Digital Production Center de la VRT “ Dans le parcours numérique, un petit pas en avant peut déjà changer beaucoup de choses pour le consommateur.”

Geert Van Mol

Chief Digital Offi cer chez Belfi us “Une application numérique aura du succès si elle off re une solution concrète à un problème concret.”

Sven Bally

Consultant chez Mediabrands “La transformation numérique, c’est avant tout du people management, car c’est un changement.”

Pedro Matthynssens

Administrateur délégué chez Vanbreda Risk & Benefits “Il faut commencer par de petits changements basés sur un business case.”

Geert Kelchtermans

Directeur E-Transformation chez Proximus “La rupture se fait sur plusieurs fronts. Elle porte à la fois sur les technologies et sur les modèles commerciaux.”

“Nous avons vu arriver les smartphones et avons adopté la devise mobile first.” Le fait que Belfius ait nommé un CDO et lui ait donné un mandat et des moyens témoigne de l’engagement de la banque. “Cela montre que le terme transformation numérique n’est pas adapté”, ajoute Sven Bally, qui travaille chez Mediabrands comme consultant en expérience client et en transformation dans le secteur du retail. “Il s’agit avant tout de people management. Le consommateur et le secteur évoluent. Les entreprises du commerce de détail ont souvent du mal à s’adapter en conséquence.” www.onemagazine.be

“Ce qu’il faut, c’est une organisation flexible qui s’adapte constamment.” – Stijn Lehaen, manager du Digital Production Center de la VRT

Le changement constitue également un défi important dans le monde des assurances. La distribution numérique des assurances prend de l’ampleur, surtout pour les produits de base comme les assurances auto et voyage. De nouveaux modèles viennent perturber le marché classique, notamment la vente numérique d’assurances de très courte durée. “Les produits d’assurance professionnels très complexes évoluent eux aussi”, explique Pedro Matthynssens, administrateur délégué chez Vanbreda Risk & Benefits.

25


90 MINUTES | 5 managers échangent à propos de la transformation numérique

“Nous évoluons vers un modèle axé sur les conseils, où nous analysons les risques pour le client et élaborons une solution adaptée.” Mais la numérisation ne se fait pas partout à la même vitesse. Les entreprises ont beaucoup à apprendre des marchés précurseurs. La Silicon Valley reste un modèle à suivre, mais c’est aujourd’hui en Chine que se produisent des évolutions exponentielles vraiment impressionnantes.

Par où commencer ? “Il faut oser faire des choix”, affirme Stijn Lehaen. “Vous ferez peut-être des erreurs, mais vous devrez vous assurer de pouvoir corriger le tir. Il faudra donc commencer simplement, avec des initiatives qui auront beaucoup d’impact et qui créeront un engagement important.” Mais les choses ne sont souvent pas aussi simples que ça. Le CEO doit défendre ses projets auprès des actionnaires. Le changement se heurte souvent à une opposition. “Chez nous, la rupture se fait à deux niveaux”, explique Geert Kelchtermans, directeur E-Transformation chez Proximus. “Elle porte à la fois sur les technologies

Votre avis nous intéresse ! Envie de réagir à ce débat ? Rendez-vous sur www.onemagazine.be ou tweetez @ProximusEnt

26

et sur les modèles commerciaux. Nous optons pour une méthode agile, avec des cycles de développement rapides. Nous pouvons ainsi accélérer ou, justement, ralentir quand il le faut.” “Un big bang est effectivement déconseillé”, ajoute Pedro Matthynssens. “Il faut commencer par de petits changements basés sur un business case. Il faut aussi tenir compte du fait que beaucoup de projets échouent.” Mais attendre d’avoir un produit complètement fini n’entraînera que des retards inutiles. “Dans le parcours numérique, un petit pas en avant peut déjà changer beaucoup de choses pour le consommateur”, déclare Stijn Lehaen. “Avec vrt.nu, nous ne proposons qu’un quart de ce qui est au programme. Mais les réactions sont très positives et cela crée un climat favorable pour la suite, chez le client comme en interne.”

L’expérience client comme point de départ Cette approche partielle ne fonctionnera que si les informations fournies sont correctes. “C’est particulièrement vrai dans le domaine du commerce de détail”, explique Sven Bally. “Dans ce secteur, tout tourne autour de l’expérience client. La disponibilité des informations, comme le statut de la commande, est une évidence pour le client. Le défi réside dans les services complémentaires. Les clients qui commandent dix articles, par exemple, pour les essayer et en renvoyer

neuf. Les clients qui souhaitent obtenir des conseils supplémentaires via un canal numérique. C’est là que se trouve la difficulté.” Et la solution, ce n’est pas vraiment la technologie, mais plutôt ce qu’il y a autour. “L’aspect humain”, explique Geert Van Mol. “Les conseils fournis doivent être utiles. Mais il ne faut pas non plus oublier le côté local. Un service de commande ne peut pas garantir une livraison dans les dix minutes sans un appui local. Si des clients téléphonent via un canal numérique, il faut pouvoir leur répondre directement dans leur langue.” Selon Pedro Matthynssens, il ne faut pas non plus sous-estimer le rôle de la technologie. “Dans le monde numérique, tout tourne autour des logiciels. Est-ce que cela signifie que les logiciels sont au centre de notre activité ? Cela rend, quoi qu’il en soit, le choix de la technologie particulièrement important. En tant qu’entreprise, il est donc essentiel de disposer en interne de l’expertise nécessaire.” Mais il faudra avant tout un changement de culture. Les entreprises devront tout revoir et devront, en principe, se positionner en start-up. “Elles peuvent aussi un peu choquer”, considère Sven Bally. “Par exemple en recrutant des professionnels issus d’autres secteurs, même si ce n’est que temporaire. Le secteur des voyages, par exemple, a dix ans d’avance au niveau numérique. Un professionnel du secteur peut apporter une vision innovante. ” De manière Juillet 2017


générale, il faut toujours lutter pour attirer les bons talents. “C’est pourquoi nous recrutons aujourd’hui avant tout des personnes qui ont le bon état d’esprit”, explique Geert Kelchtermans, “même s’ils n’ont pas encore toute l’expérience technique nécessaire.”

Trouver la bonne solution L’essentiel dans la transformation numérique, c’est que les entreprises apprennent à réfléchir davantage en fonction de la valeur ajoutée qu’elles souhaitent proposer à leurs clients. “Une application numérique aura du succès si elle offre une solution concrète à un problème concret”, explique Geert Van Mol. La difficulté principale, c’est de trouver cette solution. “Le meilleur moyen d’y arriver, c’est d’essayer”, ajoute Geert Kelchtermans, “en faisant des ébauches et en interagissant avec le client. C’est un processus itératif qui vous permettra de perfectionner la solution grâce à un feed-back continu.” La réaction des clients est essentielle à cet égard. “Nos clients ont déclaré qu’ils n’aimaient pas envoyer des documents pour les déclarations de sinistre”, explique Pedro Matthynssens. “Nous sommes en train de développer une app pour cela. Nous constatons à nouveau que les assurances sont avant tout ce que l’on appelle des experience products : un consommateur ne connaît la valeur du service que quand il en a vraiment besoin.” Outre le feed-back des clients, une solide présence locale est un atout supplémentaire. “Si l’on combine les aspects numérique, humain et local. Conclusion : nous ne devons pas avoir peur des start-up ou d’autres éléments perturbateurs”, conclut Geert Van Mol, “tant que l’on arrive à offrir au client ce qu’il recherche.”

Qui dans votre entreprise est responsable de la stratégie digitale ou qui devrait idéalement l’être ? Veille à la stratégie digitale

Devrait idéalement veiller à la stratégie digitale

38 %

33 %

10%

8%

3%

27 %

30 %

17%

8%

9%

Chief Executive

Chief Information Offi cer

Chief Digital Offi cer or Head of E-commerce

Chief Marketing Offi cer

Chief Strategy Offi cer

Source : Forrester/Accenture 2015

Top 10 des compétences en matière de transformation digitale dans une entreprise 01 Digital Security

86 %

02 Business change management 03

Business networks

04

Big data analytics

05 Internet of things 06 Product service offerings 07 Mobile technologies 08 In-memory databases 09

Cloud computing

10 Social media

84 % 79 % 73 % 67 % 65 % 63 % 62 % 61 % 61 %

Source : IDT/SAP 2015

Conclusion Les entreprises qui considèrent la transformation numérique comme un effet de mode minimisent leurs chances de survie et prennent un grand risque. Mais l’absence d’une approche ingénieuse peut aussi être fatale. Dans la pratique, la devise doit être try fast et fail cheap. Autrement dit, il faut, avec rapidité et flexibilité, tester des projets qui offrent une véritable valeur ajoutée en restant attentif à l’aspect humain et au côté local.

www.onemagazine.be

Téléchargez l’app

One magazine pour l’édition numérique de ce magazine. Rendez-vous sur l’App Store ou sur Google play.

27


INTERVIEW | Katia Battheu et Bart Watteeuw à propos du projet de transformation numérique de Proximus

L’expérience acquise comme source de conseil La transformation numérique n’est pas un concept ‘sans engagement’, mais un exercice stratégique majeur qui dessine l’avenir de l’entreprise. Proximus utilise l’expérience glanée au fil de sa transformation numérique pour aider ses clients.

“La transformation numérique ne se limite pas à proposer quelques applications.” – Katia Battheu, Director Enterprise Operations chez Proximus

D

ans les grandes lignes, notre transformation se distingue sur trois points”, explique Bart Watteeuw, Director Enterprise IT Solutions chez Proximus. “La numérisation de l’interaction avec le client, la numérisation de la collaboration entre collègues dans l’entreprise et la numérisation du modèle d’entreprise

28

en lui-même.” Plusieurs programmes sont en cours pour rendre le service client plus efficace et améliorer la collaboration entre collègues – appuyés systématiquement par les outils numériques nécessaires. “Notre transformation numérique a ceci d’unique qu’elle génère un enrichissement mutuel. En premier lieu, nous améliorons le service que nous offrons aux clients. En même temps, notre expérience en la matière nous permet de leur fournir des conseils ciblés lorsqu’ils entament un parcours de transformation numérique”, précise Bart Watteeuw.

Un vrai changement “Nos clients pourront passer commande beaucoup plus facilement grâce à une application numérique”, indique Katia Battheu, Director Enterprise Operations chez Proximus. “Ils pourront ajouter ou modifier des produits et des services et suivre l’état des commandes. Le signalement et le suivi des incidents et des interventions seront également disponibles en numérique et sur application mobile. Nous simplifions en outre la facturation et proposons des outils pour un meilleur suivi numérique des factures.” La transformation numérique ne se limite toutefois pas à proposer des applications. “Le changement est la véritable clé du succès”, poursuit Katia Battheu. “La transformation numérique est essentiellement une question de gestion du changement. C’est une nouvelle manière de travailler, tant pour le client que pour nos collaborateurs Proximus. Le numérique est généralement plus efficace pour nos clients, mais pour avoir cette efficacité, il faut encadrer correctement le changement.” Le bon choix Les choix stratégiques que pose une entreprise sont à la base de son succès. “Il s’agit de numériser les bons processus”, affirme Bart Watteeuw. “Que numérise-t-on et où conserve-t-on le facteur humain ?” Cette évaluation est

“Que numérise-t-on et où conserve-t-on le facteur humain ? Cette évaluation est essentielle.” – Bart Watteeuw, Director Enterprise IT Solutions chez Proximus

essentielle pour l’adoption des solutions proposées. “Car, encore une fois, il s’agit de changement. Si les clients ou les collaborateurs ne suivent pas, il n’y a aucune transformation possible. Au contraire : on perd alors du temps et on donne l’opportunité à la concurrence de nous dépasser. Pour qu’une entreprise reste pertinente à terme, il faut gérer rapidement et correctement la transformation numérique.”

La transformation de Proximus Sont numérisés : 1. l’interaction avec le client 2. la collaboration entre les travailleurs de l’entreprise 3. le modèle d’entreprise en lui-même Choix : que numériser et où garder la touche humaine ? L’essentiel : l’adhésion des clients et des collaborateurs.

Juillet 2017


SCOOP | Équipements à la une Samsung Galaxy S8

L’écran de smartphone classique est dépassé Si vous recherchez un nouveau smartphone, vous ne pourrez pas passer à côté du porte-étendard de Samsung. Légèrement moins cher que les modèles phares d’Apple, le Galaxy S8 du constructeur coréen n’a rien à leur envier en termes de fonctionnalités. L’appareil est équipé d’un processeur rapide, d’une mémoire plus que suffisante et d’une batterie affi chant une autonomie de deux jours. Avec son ratio spécial de 18,5:9, l’écran de 5,8” off re une dalle élargie et tient bien dans la main. Le bord fi n et incurvé off re une prise en main suffisante et apporte une touche d’élégance. Le S8 est par ailleurs équipé des dernières nouveautés : capteur d’empreintes digitales, reconnaissance faciale et scanner d’iris pour un déverrouillage automatique. Le dernier Bluetooth 5.0 est également présent. Un bouton virtuel sensible à la pression, avec alerte vibrante, remplace le bouton home physique. Processeur : Octa-core Exynos 8895 Système d’exploitation : Android 7.0 Mémoire : 4 GB RAM, 64 GB de stockage, micro-SD jusqu’à 256 GB Type d’écran : Super AMOLED Résolution : 2960 x 1440 Dimensions : 149 x 68 x 8 mm Poids : 155 g

Connexion : 4G LTE, wi-fi 802.11ac, NFC, USB-C Bluetooth : 5.0 Appareil photo : 12 MP avec autofocus et LED fl ash, 8 MP à l’avant, enregistrement vidéo 4K Extra : capteur d’empreintes digitales, scanner d’iris, bord incurvé, résistance à l’eau et à la poussière IP68

Le nouveau fleuron de Samsung est un appareil haut de gamme au look séduisant et équipé d’une foule de nouveautés. Huawei P10 Lite

Le smartphone moderne sans bouton home physique Le nouveau Huawei P10 Lite est un excellent compromis entre smartphone moderne équipé d’Android 7 et budget raisonnable. Une fois de plus, le géant chinois nous démontre ses capacités à fabriquer des appareils très performants à bas prix. Le P10 Lite est composé de verre et de métal, gages d’une grande robustesse. L’écran IPS Full HD de 5,2 pouces reste facilement lisible à la lumière directe du soleil. Comme le veut la nouvelle tendance, ce modèle ne possède pas non plus de bouton home physique. La capacité de la batterie est de 3.000 mAh, mais le temps de charge est relativement long. Le P10 Lite embarque un capteur d’empreintes digitales à l’arrière, un compteur de pas et une boussole.

Processeur : Octa-core Cortex-A53 Système d’exploitation : Android 7.0 Mémoire : 4 GB RAM, 32 GB de stockage, micro-SD jusqu’à 256 GB Type d’écran : tactile capacitif 5,2” IPS LCD Résolution : 1080 x 1920 Dimensions : 147 x 72 x 7 mm

Poids : 146 g Connexion : 4G LTE, wi-fi 802.11ac, NFC, microUSB 2.0 Bluetooth : 4.1 Appareil photo : 12 MP avec autofocus et LED fl ash, 8 MP à l’avant Extra : capteur d’empreintes digitales, carte SIM Dual

L’excellence à prix raisonnable avec de nombreuses fonctionnalités modernes.

Surfez sur www.proximus.be/appareils ou visitez un Proximus Center pour choisir votre nouvel appareil mobile. www.onemagazine.be

29


EN PRATIQUE | Le parking intelligent booste la zone commerciale à Saint-Ghislain

Daniel Olivier

• Bourgmestre de la Ville de Saint-Ghislain depuis 2006 • Licencié en sciences économiques, UMons • Domaines de prédilection : l’action sociale et les fi nances

Les capteurs dynamisent le stationnement urbain 30

À Saint-Ghislain, le stationnement est gratuit et s’intègre dans une politique de stationnement bien réglementée dont Daniel Olivier, le bourgmestre, confirme les avantages. Zoom sur la phase de test concluante d’une solution intelligente au service d’une ville qui bouge.

Juillet 2017


Première ville wallonne À Saint-Ghislain, le stationnement est gratuit mais limité dans le temps selon 3 types de stationnement : de longue, moyenne et courte durée. Les 30 minutes gratuites sont possibles grâce au nouveau système de stationnement intelligent ‘Shop&Go’. “Cette troisième alternative est une réponse à ce que nous appelons les ‘voitures ventouses’ qui abusent du système en zone bleue,” confie le bourgmestre. Le principe permet, entre autres, un moment de shopping efficace sans contrainte financière liée au parking. Saint-Ghislain est la première ville wallonne à proposer cette solution. “Le stationnement gratuit fait définitivement partie de mes principes de base et la technologie nous aide à encore mieux réaliser ce défi,” explique Daniel Olivier.

5

Parkings intelligents actifs

13

Parkings intelligents prévus

Mode d’emploi Dans une première phase, la solution Smart Mobility de Proximus a permis de tester cinq places de stationnement équipées d’un capteur et d’une signalisation adaptée. Le véhicule stationné devra donc libérer l’emplacement dans les 30 minutes à défaut d’une taxation. “Nos statistiques actuelles dans le cadre des excès de temps de stationnement démontrent une moyenne de 14 minutes. Un délai que nous jugeons raisonnable,” affirme le bourgmestre. www.onemagazine.be

Dans une seconde phase, l’objectif est d’environ tripler le nombre de places de stationnement intelligent pour arriver à 13 au total. À Courtrai, où un système similaire est en place, l’impact pour les pouvoirs publics et pour l’utilisateur est également confirmé. “Les données récoltées par les capteurs peuvent également aider la Ville à mieux géolocaliser les excès éventuels et en analyser les causes,” explique Jean-Paul Vandewinckele de Parko, l’entreprise de stationnement autonome de la ville.

Une Smart City en vue La Ville de Saint-Ghislain est aujourd’hui prête à franchir l’étape suivante qui consiste à élargir le système et à interconnecter le stationnement intelligent au smartphone de l’automobiliste. La combinaison permet une information

30

Nombre moyen de rotations/ place/jour

4

“Le stationnement intelligent est l’une des clés d’un centreville durable.” – Daniel Olivier, Bourgmestre de la Ville de Saint-Ghislain

Nombre moyen de dépassements temps/place/jour

précise quant aux places disponibles et à la durée exacte de stationnement de son véhicule. Mais Daniel Olivier ne s’arrête pas là. Son ambition est de créer une Smart City. Après le stationnement intelligent, place au compteur électrique intelligent (en collaboration avec ORES et UMons), à la technologie LED pour un éclairage dynamique urbain et à la mise à disposition d’un réseau wi-fi dans la ville. Les valeurs de Saint-Ghislain, convivialité et performance, sont entre de bonnes mains.

14

Durée moyenne du temps excédentaire en minutes

Plus d’infos sur le parking intelligent Pour voir la vidéo, rendez-vous sur le canal YouTube de Proximus. Voulez-vous apparaître dans One ? Contactez votre account manager ou envoyez un e-mail à one@proximus.com

31


SOLUTION | itsme® lance une app d’identité mobile

Les mots de passe, lecteurs de carte et autres tokens font partie du passé avec itsme®, un système d’authentification fiable qui permet à l’utilisateur de s’identifier en ligne en toute sécurité.

eID + carte SIM = authentification mobile 32

Juillet 2017


itsme® est un produit de Belgian Mobile ID, un consortium composé des quatre grandes banques et des trois principaux opérateurs mobiles belges. “La société est mobile et numérique”, affirme Kris De Ryck, le CEO de Belgian Mobile ID. “L’authentification mobile restait problématique, avec sa multitude d’identifiants, mots de passe, lecteurs de carte et tokens.” Pour résoudre cela, itsme® combine deux éléments. D’un côté, la banque dispose de l’identité vérifiée et validée de l’utilisateur. De l’autre, l’opérateur mobile connaît l’appareil de l’utilisateur grâce à sa carte SIM. Chez Proximus, itsme® permettra bientôt d’accéder notamment à l’outil d’administration Doccle. “Il s’agit des documents RH confidentiels de nos collaborateurs”, explique Syrah Mohaideen, Business Development Manager EBU chez Proximus. “Le collaborateur n’a plus besoin d’identifiant ni de mot de passe. Il se connecte simplement et en toute sécurité via son téléphone mobile.” Dans un premier temps, itsme® facilitera les opérations bancaires, le shopping et toutes sortes d’opérations administratives en ligne. À terme, l’app permettra aussi de signer électroniquement des documents, ce qui simplifiera de nombreux processus administratifs. Proximus EnCo fait fonction de marché de produits numériques et d’environnement de développement de Proximus. “Sur enco.io, les développeurs ont un accès direct à l’IoT, au cloud, au big data et aux API Telco afin de les intégrer dans leur propre solution numérique. Proximus EnCo intègre la connexion itsme® et un lien vers le compte existant pour les comptes itsme® afin d’offrir un accès rapide, sûr et pratique aux données avec la simplicité d’un code PIN unique,” précise Robert Heyvaert, Strategy Manager EBU chez Proximus.

www.onemagazine.be

“itsme® remplace la multitude d’identifiants, mots de passe, lecteurs de carte et tokens actuels.” - Kris De Ryck, CEO de Belgian Mobile ID

Qu’est-ce qu’itsme®? • Identité numérique basée sur une identité vérifiée et une carte SIM • Données d’identification correctes • Respect de la vie privée garanti • Disponible sur iOS et Android • Initiative de BNP Paribas Fortis (y compris Fintro et Hello Bank), KBC, ING, Belfius & Proximus, Telenet et Orange

Comment fonctionne itsme®? • Authentification en ligne via l’app et un code itsme® unique de 5 chiffres ou votre empreinte digitale • Compatible avec GSM ou smartphone • Déploiement transparent, pas besoin d’une nouvelle carte SIM • Six partenaires l’utilisent déjà : Randstad, Bolero, Rombit, Doccle, Proximus EnCo, ClearMedia

Plus d’infos sur itsme® Contactez votre account manager ou rendezvous sur www.itsme.be

33


COMMENT FAIT PROXIMUS ? | N  ewTone encourage le travail par projet pour renforcer les compétences des collaborateurs

Dans la loi de la gravité de Newton, deux masses s’attirent mutuellement. Chez Proximus, le projet NewTone fonctionne de la même façon : une plateforme en ligne permet aux travailleurs de trouver des collègues pour collaborer sur des projets temporaires.

Les collaborateurs pèsent dans la balance “Actuellement, tous les collaborateurs de Proximus travaillent dans une structure très traditionnelle où chacun exécute ses propres tâches. Mais nos travailleurs ont tant d’autres compétences à offrir”, explique Vincent Dock de l’Enterprise Business Unit (EBU) Strategy. “De plus, nous devons souvent trouver de nouveaux profils. Plutôt que de les chercher en externe, nous préférons proposer un nouveau défi à nos collaborateurs.”

“La plateforme NewTone permet aux collaborateurs de s’essayer à de nouveaux projets sans changer de poste directement”, poursuit Dorian Kronenwerth, qui a participé à la mise sur pied de cette initiative. “Pour eux, c’est une bonne façon de se développer sur le plan personnel. Ils peuvent sortir de leur zone de confort, démontrer leur engagement et leurs compétences.”

Bart Van Den Meersche Chief Enterprise Market Officer “Dans cinq ans, il existera des métiers qui nous sont encore inconnus. Les besoins évoluent et Proximus doit pouvoir y répondre. Notre grand défi, pour les années à venir, est de mettre à profit les compétences de nos collaborateurs de manière optimale. Le projet NewTone profite à tout le monde.

1. A  ux individus Les collaborateurs développent et gèrent leurs compétences. 2. À Proximus La flexibilité et les compétences des collaborateurs nous permettent de choisir le bon profil pour chaque projet, avec un avantage concurrentiel à la clé. 3. A  ux clients Grâce à des compétences renforcées et variées, les clients bénéficient d’un meilleur service. 34

Nicolas Rollier – Strategy Manager EBU “J’aime la possibilité de faire partie intégrante d’une autre équipe pendant quelque temps, de décloisonner les services. Cela permet d’échanger bien plus de connaissances.” Juillet 2017


NewTone = annoncé avec

750 pommes

32

projets publiés

9

projets lancés

60 % de portée

90 %

de collaborateurs complémentaires

Via NewTone, Proximus entend 1. Se préparer à adapter la structure traditionnelle de la société à un marché en mutation 2. T irer parti des aptitudes de ses propres collaborateurs pour demeurer compétitive 3. M  ettre fin au travail en silo et diffuser les connaissances dans tous les services 4. Motiver davantage les collaborateurs et leur permettre de se développer sans cesse

Les managers

publient des ‘annonces’ en ligne pour trouver des candidats.

Les collaborateurs

peuvent ‘postuler’ pour des projets qui ne relèvent pas de leur fonction.

Les projets temporaires Kristien De Clercq Operations Manager EBU “J’ai foi en cette plateforme, car les collaborateurs apprécient la possibilité de participer à un projet sur une base volontaire. NewTone repousse les limites de la collaboration. Je cherchais un conseiller pour une équipe autogérée : j’en ai trouvé deux en un rien de temps !” www.onemagazine.be

sont organisés sur une base volontaire : les collaborateurs se concertent librement.

90 % de satisfaction

150

abonnés sur Instagram

Un lancement rapide Ébauche du projet : 7 novembre 2016 Lancement : 7 mars 2017 Le projet a pu démarrer après quatre mois.

“Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.” Isaac Newton

35


EN PRATIQUE | Konvert centralise sa téléphonie et opte pour la collaboration intelligente

Ingénieur industriel en électrotechnique, Koen Vanneste travaille depuis 1998 chez Konvert. Avant cela, il a été Sales Support Engineer chez Barco. Il a fondé le département IT de Konvert et gère tous les projets d’informatisation.

36

Juillet 2017


Appelez-nous

24/7

Une agence d’intérim se doit d’être joignable par téléphone. Koen Vanneste, CIO et CTO de Konvert, évoque la centralisation de la téléphonie de l’entreprise. “Cet investissement a rendu la collaboration plus intelligente !”

N

ous utilisons depuis 2000 un réseau de communication Explore sécurisé. Mais jusqu’en 2015, les appels entre nos centraux PABX passaient encore par un numéro externe”, explique Koen Vanneste. “Cela faisait bien sûr longtemps que nous savions qu’il fallait investir. Il n’est toutefois pas évident pour un décideur IT de peser le pour et le contre et de veiller dans le même temps à une intégration cohérente.”

Le groupe familial Konvert et ses divisions (Interim, Office, Construct, Food & Logistics et Amby titres-services) occupent plus de 380 personnes sur 85 sites. Konvert fait partie du top 10 du marché belge de l’intérim.

www.onemagazine.be

Changement Pour chaque investissement IT, Koen Vanneste souhaite comparer ­plusieurs options. Il en évalue la facilité d’utilisation et la compatibilité avec l’infrastructure en place. “La qualité des appels et la facilité d’utilisation de la solution globale sont essentielles. Konvert souhaitait bien entendu aussi passer au VoIP.” Fin 2014, des tests ont été réalisés et plusieurs options comparées. “Ces tests ont révélé quelques manquements. En fin de compte, nous avons opté pour une solution globale et avons procédé à l’installation et à la configuration de la plateforme UC de Cisco au siège. Depuis, le centre de formation de Proximus a aussi organisé des cours consacrés aux détails techniques pour tous nos administrateurs systèmes.”

Smart collaboration La collaboration intelligente et la disponibilité maximale sont basées sur 4 concepts clés.

1. Business efficiency Les collaborateurs des entreprises de services passent 50 % de leur temps à répondre à des messages et à traiter de l’information. Les nouvelles technologies doivent améliorer la joignabilité et permettre d’instaurer de nouvelles manières de collaborer. 2. Employee mobility Plus de 6 personnes sur 10 souhaitent pouvoir travailler à distance. Leurs dossiers doivent donc être accessibles à tout moment. Les applications cloud doivent faire du télétravail une véritable option. 3. Customer experience 2/3 des clients raccrochent si personne ne répond à leur appel dans les plus brefs délais. Un plan de service bien pensé et des infrastructures techniques qui transfèrent rapidement le client à la bonne personne sont donc indispensables. 4. Business continuity Ne laissez pas une panne vous faire manquer des opportunités. Votre infrastructure est de plus en plus complexe. Prévoyez donc toujours des procédures d’urgence et des back-up.

37


EN PRATIQUE | Konvert centralise sa téléphonie et opte pour la collaboration intelligente

Des airs futuristes En 2018, Konvert emménagera dans son nouveau siège. “Notre nouveau bâtiment sera doté de tous les moyens de communication modernes. Nous examinons pour le moment les différentes possibilités en termes de visioconférence et d’écrans interactifs pour nos salles de réunion. Ces technologies s’améliorent sans cesse et évoluent tellement vite que vous avez à présent accès à différentes formes de collaboration qui, avant, vous semblaient impossibles au niveau technique.”

Entretien d’embauche par chat vidéo “Tôt ou tard, nous mènerons des entretiens d’embauche préliminaires en visioconférence sur notre site web. Nous avons déjà pris les premières mesures en ce sens, avec une refonte totale de notre site. Nous sommes par ailleurs en train de créer une application myKonvert pour nos clients, pour qu’ils puissent suivre en ligne tout le processus de recrutement, consulter les statistiques et les rapports ou encore introduire des données.

Il y a peu, notre infrastructure locale a été entièrement renouvelée et diverses applications ont migré dans le cloud. Nous sommes aussi en train de passer à Office 365. La transformation numérique est un processus continu. Elle n’est jamais terminée !”

Les avantages UC pour Konvert • La solution UC offre une plateforme unique gérée au siège de manière centralisée, qui assure une connexion rapide et efficace entre tous les sites via Explore. • La maintenance et le raccord de nouveaux bureaux sont très simples. • Les collaborateurs ne sont plus liés à un bureau précis. Leur profil d’utilisateur est disponible partout, tout le temps. Pratique pour ceux qui assurent la permanence continue. • Les consultants Konvert disposent d’un téléphone fixe et d’un softphone doté d’un casque ergonomique et utilisable via leur ordinateur. • La fonction de présence indique si les collaborateurs Konvert et leurs collègues sont présents ou disponibles. • Les collaborateurs utilisent plutôt la messagerie instantanée que l’e-mail pour les messages rapides. • La fonction vidéo one-on-one et le partage d’écran sont pratiques. • Traitement automatique des appels entrants. L’appelant est automatiquement mis en attente et transféré vers le premier téléphone libre. • La fonction ‘click to dial’ est appréciée de tous les consultants. • Les collaborateurs composent un numéro pour rejoindre directement une formation en téléconférence.

38

Plus d’infos Surfez sur www.proximus.be/futureoftelephony pour visionner la vidéo ou téléchargez le livre blanc sur www.proximus.be.

Juillet 2017


CONVERSATION | 7 questions à Valerie Taerwe, Young ICT Lady of the Year 2017

“Je n’ai plus besoin de maîtriser les moindres détails pour croire au bon déroulement des choses.” Valerie Taerwe, Young ICT Lady of the Year 2017

Quel est le meilleur moment de votre journée ? Les journées ne se ressemblent jamais et je suis souvent en déplacement. Je savoure donc les moments où je peux travailler chez moi via conference call. Comment décririez-vous votre méthode ? Co-créative, avec une collaboration transparente entre collègues et avec les clients, ce qui permet d’obtenir les meilleurs résultats. Mais j’aime que les choses avancent. Je suis plutôt du style à les accélérer. À quel défi ou choix difficile avez-vous été confrontée ? Postuler chez AE était un grand pas à franchir. Je voulais être sûre de faire le bon choix car je cherchais une entreprise dont les valeurs me correspondaient. J’ai découvert que l’on pouvait aussi embrasser le changement. Je n’ai plus besoin de maîtriser les moindres détails pour croire au bon déroulement des choses.

Personnalité Valerie Taerwe est une manager empathique qui croit en la coopération avec les clients. Pendant son temps libre, elle fait de la plongée une fois par semaine pour être prête à explorer les profondeurs lors de ses périples lointains. Carrière Valerie est diplômée en Computer Science Engineering & Software Engineering et a créé G-flux avec d’anciens condisciples. La start-up développe des applications mobiles pour smartphones, tablettes et wearables. Valérie est entrée chez AE en 2012 et travaille aussi à temps partiel pour c-Quilibrium depuis avril 2014. Data News lui a décerné le titre de ‘Young ICT Lady of the Year’ en mars 2017. Entreprises  AE - Architects for Business & ICT est spécialisé dans la transformation digitale. Le consultant aide ses clients à élaborer et mettre au point de nouveaux modèles d’entreprise, services et produits. Les 200 collaborateurs s’appuient sur leur connaissance du marché, leur expertise technologique et des techniques novatrices. c-Quilibrium emploie 20 personnes. L’équipe est leader du marché européen des solutions d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement en espèces pour le secteur financier (Belfius, HypoVereinsbank, LCL…) et les grossistes. Vu que les transports de fonds et les besoins en espaces de stockage diminuent, les clients économisent jusqu’à 25 %.

www.proximus.be/one

Que feriez-vous si vous n’exerciez pas ce métier ? J’aurais aimé être psychologue. Je m’intéresse aux interactions entre individus. L’empathie est très importante pour moi et les psychologues apportent quelque chose aux autres. Qui aimeriez-vous croiser dans un ascenseur ? J’aime les contacts de qualité et enrichissants sur le plan personnel. Je choisirais donc Wouter Torfs. Il attache de l’importance à l’efficacité de l’organisation et à la qualité de la dynamique d’entreprise. Deux priorités que nous partageons aussi chez AE. Quelle sera la prochaine tendance dans le monde de l’IT et de la technologie ? Il reste des progrès à faire en matière d’économie collaborative. Je pense par exemple au partage des vélos et des outils de jardin. Mais les possibilités vont bien au-delà. Qui sait si je ne créerai pas un jour une start-up spécialisée dans ce domaine ! Quelles seront selon vous les compétences de leadership indispensables pour un CIO ? Nous évoluons vers une organisation de réseau. Les grandes entreprises qui veulent tout contrôler ne sont plus viables. Nous devons donner plus de pouvoirs aux équipes pour qu’elles puissent décider vite et de manière autonome.

39


COMMENT FAIT PROXIMUS ? | Pourquoi les entreprises ont-elles intérêt à adopter la méthode agile ?

MARCHÉ CHANGEANT Entreprise flexible

Des spécifications définies dès le premier jour ? Un ou deux ans de développement sans test de marché ? Des projets qui passent à tour de rôle d’une équipe à l’autre ? En 2017, cette approche est révolue : les entreprises doivent faire preuve de plus d’intelligence et de flexibilité. Bienvenue dans le monde du travail agile.

Geert Goethals

L

es besoins du marché changent à un rythme jamais vu, tandis que les besoins en termes de qualité, flexibilité et rapidité évoluent constamment. Si nous voulons anticiper ces besoins, notre regard sur le développement des services et solutions doit changer. L’approche agile implique une méthode de travail flexible : le client est au cœur des préoccupations, le produit est testé à plusieurs reprises avant d’être livré dans sa version finale. Il faut tenir compte des changements éventuels en cours de processus et ajuster ses priorités si nécessaire. Les équipes de développement IT ont adopté la méthode agile depuis longtemps, mais une approche efficace exige l’implication profonde de tous les acteurs dans tous les domaines de l’entreprise.

Équipes cross-fonctionnelles Notre ambition étant de déployer davantage ce nouveau mode de collaboration, nous avons lancé plusieurs projets pilotes et constitué des équipes cross fonctionnelles auto-organisées. Elles se composent d’experts produits, de spécialistes marketing, de designers UX (User eXperience), d’analystes, d’ingénieurs IT, d’architectes et de testeurs. Tous partagent le même objectif et la même définition du succès. Des coaches agiles ont été recrutés pour soutenir les équipes et diffuser la culture agile chez Proximus. Ils ont notamment organisé des ‘agile games’ qui furent accueillis avec enthousiasme à tous les niveaux.

40

Chief Information Officer chez Proximus

Stimuler l’interaction Nous adaptons nos environnements techniques et réformons le processus de release de façon à pouvoir lancer de nouvelles solutions très fréquemment et sans risque. Notre méthodologie de projet est elle aussi en cours de révision et lorsque c’est possible, nous utilisons le cloud pour développer rapidement de nouvelles solutions clients. Enfin, pour mieux stimuler la collaboration et l’interaction entre les individus, nous adaptons aussi notre environnement de travail. Nous intégrons de plus en plus la méthode agile au sein de Proximus. Notre objectif est qu’elle devienne une méthode de travail standard. Cela implique une transformation significative et progressive, mais à un bon rythme. Si la continuité et l’évolution de nos services sont cruciales, nous voulons aussi laisser à nos collaborateurs le temps d’évoluer dans cette transition nécessaire.

La valeur ajoutée du travail agile • Produits innovants qui répondent mieux au besoin du marché • Clients plus satisfaits • Plus d’implication et meilleure collaboration entre les différentes équipes

Juillet 2017


DESSERT | Des besoins privés aux besoins professionnels

La cuillère en bois

“By the way, we ordered you a knife and fork.”

L

a crèche ferme un mois pendant les vacances. Quel casse-tête pour les parents de notre petitefille durant ces quatre semaines ! Ils ont réservé un voyage de deux semaines à l’aventure, mais leur fille est encore trop jeune pour les accompagner. Le casse-tête s’est transformé en véritable nœud gordien. Mais pas de panique, il y a toujours une solution : c’est à cela que servent les grands-parents et les frères et sœurs, non ? Ma petite-fille fêtera son premier anniversaire durant les prochaines vacances. En tant que grand-père fan de technologie, je me réjouissais déjà de lui offrir un beau jouet moderne. Mais qu’offre-t-on à un enfant d’un an ? Ses mains sont trop petites pour tenir une tablette. Un smartphone ? Elle ne pourra pas l’utiliser, même si elle adore s’en emparer. Pour les drones et les hoverboards, on verra plus tard. Un livre à lecture automatique ? Un abonnement à Netflix ou Spotify ? Non, décidément, elle est encore trop petite.

l’arrière-arrière-grand-mère de notre petite-fille, donc. Âgée d’un an, la petite était un peu difficile ce jour-là et ne voulait plus de son jouet préféré. Joignant le geste à la parole, sa grand-mère a dit : “le meilleur jouet, c’est encore une cuillère en bois”. Et, à part le bruit de la cuillère, nous n’avons plus entendu notre petite-fille durant une heure. Conclusion : en cinq générations, nos besoins n’ont pas changé. Et c’est de bonheur que je vous parle ici. Donnez à quelqu’un ce qui le rend heureux, pas forcément un objet super cool, cher ou rare ! Donnez-le-lui de bon cœur, avec un grand sourire, pour qu’il sache qu’il le mérite, qu’il y a droit et que c’est très bien. Cette ‘méthode’ revient d’ailleurs au goût du jour : donnez à vos collègues ce dont ils ont besoin et faites-le de bon cœur. Le succès de votre entreprise passe lui aussi par là : fournissez au client ce dont il a besoin, au moment où il en a besoin. Comme promis et comme convenu. En comblant un besoin de base, de manière simple et amusante.

Et puis, j’ai eu un fl ash. Un jour, j’avais emmené ma petite-fille chez la grand-mère de mon épouse, www.onemagazine.be

41


bien plus qu’un magazine

Tenez-vous toujours au courant des dernières nouveautés en matière d’IT grâce à nos différents canaux de communication.

Proximus Discover www.onemagazine.be

LinkedIn Proximus for enterprises

Twitter @ProximusEnt

YouTube Proximus

Nos lecteurs sont notre inspiration ! One est votre magazine. N’hésitez pas à nous donner votre feed-back ou des suggestions de contenus qui vous intéressent. Envoyez un mail à one@proximus.com


Your phone as a desktop experience. Samsung DeX lets you connect your Galaxy S8 | S8+ to a monitor, keyboard and mouse for a desktop experience powered by your phone. Just plug your phone into the DeX Station to use apps, review documents and set or check notifications on a desktop interface. So you can turn any place into a workplace. How does it work? • Connect the DeX docking station to a monitor via an HDMI cable. • Connect a keyboard and mouse via Bluetooth or a USB port to the DeX docking station. • Samsung DeX starts when the Galaxy S8 | S8+ are placed in the DeX docking station. For more information, please visit: http://www.samsung.com/global/galaxy/apps/samsung-dex/

Infinity display

12 MP Dual Pixel (Back) 8 MP autofocus (Front)

IP68 water- & dust resistant

Iris scanner

SAR: Galaxy S8: 0,315 W/kg (Cat. A) - Galaxy S8+: 0,260 W/kg (Cat. A)

Micro SD slot, up to 256 GB


Perdre 50% de son temps à lire des mails, c’est grave, non ?

Collaboration efficace Avec votre téléphonie et vos applications IT dans un seul réseau, vous avez tous les outils pour communiquer à tout moment et de partout, aussi en temps réel.

Avec des outils de communication digitaux, vous êtes déjà prêt pour demain. Entreprendre dans le monde digital commence sur

proximus.be/pretpourdemain

Profile for Proximus

Proximus one q3 2017 fr  

Magazine business pour les professionels de l'IT

Proximus one q3 2017 fr  

Magazine business pour les professionels de l'IT