Page 1

Le magazine Canadien pour les photographes professionnels

CONGRÉS ET SALON 2017 TOUJOURS UN CONTEUR + APPRENEZ DES MAÎTRES + LA PHOTOGRAPHIE DE VOLUME

+


Simplify Your Workflow: ShootProof + Technicare Showcase your images in ShootProof's beautiful online galleries, and then fulfill client orders through Technicare Imaging with just a few clicks.

Sign up for ShootProof today and save 25% on your first year when you the code below at ShootProof.com. TECHNICARE25


NUMÉRO 15 // HIVER 2017 // ÉDITION SPÉCIALE : CONGRÉS ET SALON

CONTENU 7

TOUJOURS UN CONTEUR

12

COMMENT SE DÉMARQUER DANS LA FOULE DES PHOTOGRAPHES DE MARIAGE

Le magazine American Photo décrit Joe McNally comme « peut-être le photographe le plus polyvalent en activité »

12

COMMENT SE DÉMARQUER DANS LA FOULE DES PHOTOGRAPHES DE MARIAGE Damon Tucci, photographe de mariage extraordinaire, partage les idées qui ll’ont propulsé au sommet de l’industrie.

17

AU-DELÀ DES CONFÉRENCIERS Le Congrès et salon international de la photographie est tellement plus que juste des conférenciers fantastiques.

20

UN APERÇU DU CONGRÈS Tout ce que vous devez savoir à propos du Congrès et salon international de la photographie à Ottawa du 29 avril au 2 mai 2017.

Image par Damon Tucci

26

30

Joe Grimes, artiste photographe, partage ses sentiments sur comment améliorer vos compétences de photographe.

Lee Simmons explique comment ajouter la photographie de volume à votre entreprise pour augmenter vos revenus.

APPRENEZ DES MAÎTRES

LA PHOTOGRAPHIE DE VOLUME

SECTIONS 4 32 33 34

Message de la Présidente Mon PPOC Partenaires commerciax Du concept à la couverture

PHOTO DE COUVERTURE PAR JOHN WILLS. EN SAVOIR PLUS SUR CETTE PHOTO SUR LA PAGE 34

Hiver 2017

GALLERIE

3


MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Les Photographes professionnels du Canada sont heureux d’organiser le Congrès et salon international de la photographie dans notre capitale cette année ! 2017 marque le 150ème anniversaire du Canada, et Ottawa célèbrera toute l’année, ce qui en fait l’endroit parfait pour célébrer le meilleur de la photographie du Canada ! TINA WELTZ, MPA PPOC président national

L’ASSOCIATION DES PPOC EST HEUREUSE DE VOUS PRÉSENTER SA PUBLICATION, GALLERIE. AVEC DES IMAGES PRIMÉES, DES ARTICLES DE FOND, DES INFORMATIONS ÉDITORIALES, DES SERVICES AUX MEMBRES ET DE LA PUBLICITÉ, GALLERIE EST LE MAGAZINE PAR EXCELLENCE POUR LES PHOTOGRAPHES PROFESSIONNELS À TRAVERS LE CANADA. GALLERIE EST PUBLIÉ TROIS FOIS PAR AN ; FÉVRIER ( NUMÉRO EN LIGNE) JUIN / JUILLET (IMPRIMÉ ET EN LIGNE ) OCTOBRE ( NUMÉRO EN LIGNE) ÉDITRICE Bruce Allen Hendricks, MPA 204-227-9447 - editor@ppoc.ca CONCEPTEUR Tamsin Lambert

4 GALLERIE

ppoc.ca

Le Congrès a un excellent programme de conférenciers qui vous aideront à propulser votre entreprise et votre photographie. Bien entendu, passer du temps avec des photographes du pays entier, ainsi que s’amuser avec de vieux amis (et de nouveaux !) est toujours une part importante de la

ABONNEMENT Tous les membres des ppoc reçoivent le magazine imprimé par la poste. une version numérique en ligne est disponible pour tous les photographes. Pour être ajouté à notre liste de diffusion, veuillez contacter le bureau des ppoc à info@ppoc.ca en indiquant votre province de résidence. Des exemplaires additionnels de gallerie sont disponibles au coût de 6,95 $, plus les frais de poste.

SOUMISSIONS Les articles ainsi que les textes des membres sont les bienvenus. Veuillez les soumettre à l’éditeur pour examen.

fantastique expérience du Congrès. Les connaissances et compétences que vous obtiendrez en participant en personne aux programmes présentés par des conférenciers de classe mondiale, tout en étant entouré de photographes aussi dévoués à leur industrie que vous, est incomparable à d’autres expériences éducationnelles. Au-delà de l’enseignement et de la camaraderie, vous pourrez consulter les nouveautés de l’industrie. Célébrez avec nous les accomplissements et le dévouement de nos membres qui ont travaillé dur à travers les compétitions et leur service à l’industrie pour obtenir de nouveaux titres et les barres à ajouter à leurs titres existants. Et n’oubliez pas l’annonce des gagnants de la Compétition de l’image 2017 ! Nous espérons vous voir à Ottawa – nous savons que vous ne serez pas déçus !

PUBLICITÉ L’achat d’un espace publicitaire vous assure une présence dans chacune des éditions du magazine pendant un an. page complète 975$ / année page complète intérieure (intérieur ou extérieur) 1125$ / année page complète quatrième de couverture 1375$ / année double page 1575$ / année demi-page 630$ / année Quart de page 400$ / année Les partenaires commerciaux des ppoc ont un escompte de 20%. pour réserver votre espace publicitaire contactez l’éditeur.. DIRECTRICE DE PUBLICITÉ BRAD KELLY, MPA COURRIEL ADVERTISING@PPOC.CA


International Photography Conference & Expo Congrès et Salon international de la photographie

Get INSPIRED at the International Photography Conference and Expo. April 28 to May 3, 2017, in Ottawa! For more information, please visit: www.ipce-csip.com Speaker Lineup: Joe McNally, Joel Grimes, Drake Busath and more..!

photography by: Joel Grimes

photography by: Joe McNally

Venez vous INSPIRER au Congrès et Salon International de la Photographie à Ottawa, du 29 avril au 2 mai 2017! Pour plus d’informations, visitez-le:

www.ipce-csip.com

Les conférenciers: Joe McNally, Joel Grimaes, Drake Busath et bien plus...! Hiver 2017

GALLERIE

5


TOUJOURS UN CONTEUR IMAGES PAR JOE MCNALLY MOTS PAR CHELSEA JONES 6 GALLERIE

ppoc.ca


La carrière photographique remarquable de Joe McNally s’étend sur 35 ans et 60 pays. Lorsque l’on regarde son portfolio incroyable, on ne peut s’empêcher d’être étonné par sa créativité et sa maîtrise dans tant d’industries et de domaines de la photographie. Venez le voir en action lors du Congrès international de la photographie 2017 ! Hiver 2017

GALLERIE

7


L

e magazine American Photo décrit Joe McNally comme « peut-être le photographe le plus polyvalent en activité ». Il s’appelle lui-même un « caméléon » photographe. Cela peut être l’opposé de ce que de nombreux photographes pratiquent ou recommanderaient comme modèle d’affaires ; cependant, avec un talent et une expérience immenses ainsi qu’une exubérance pour la lumière, la narration et la croissance personnelle, la spécificité n’aurait pas permis à Joe McNally de devenir le photographe qu’il est aujourd’hui. En tant que photographe pour plusieurs journaux et magazines de haut niveau, dont Life, National Geographic et TIME, Joe McNally a dû s’adapter à divers environnements. Ces environnements posent chacun des défis uniques qui exigent la préparation, la spontanéité, la pensée rapide et la patience. Grâce à ces expériences, il pense qu’il a développé un ensemble de compétences large plutôt qu’un style spécifique. Cette diversité n’a pas toujours été purement bénéfique ; certaines parties prenantes des projets préfèrent un portefeuille avec une certaine cohérence dans le style et l’apparence. Bien que ses images variées n’aient peut-être pas conduit à remporter tous les projets, la polyvalence a contribué à l’identité de la marque McNally et transmet la passion et le talent qui ont poussé ses images au-dessus du lot. Chacune de ses

8 GALLERIE

ppoc.ca

images exceptionnelles a la capacité d’émerveiller et d’attirer le spectateur dans son sujet ou son histoire. Que l’image soit créée pendant qu’il était penché sur le bord d’un bâtiment, dans une salle d’opération stérile, lors d’un événement sportif international, lors d’une représentation de ballet ou dans un environnement banal, le contrôle, la composition et l’éclairage créent de l’intrigue et de l’intérêt. Les images de McNally peuvent impliquer des productions à grande échelle avec plusieurs membres pour faire une équipe ou il peut simplement travailler comme un artiste solitaire avec la lumière disponible. Indépendamment de son approche de la mission, sa connaissance et sa créativité autour de l’utilisation de la lumière sont évidentes dans ses

images. McNally dit : « l’éclairage est toujours honnête ». Il n’a pas peur d’expérimenter et d’adopter de nouveaux équipements technologies pour créer des images qui parlent au spectateur. Certaines images sont chorégraphiées de sorte que le spectateur ne remarquera pas la main du photographe avec son éclairage doux et naturel. Par ailleurs, McNally aime photographier des sujets qui sont plus traditionnels ou ennuyeux et les rendre intéressants en communiquant avec la lumière ; dans cette situation, le spectateur peut voir que le photographe a eu une forte influence dans l’élaboration de l’image. La couleur, l’intensité, la direction et le style ne sont que quelques éléments d’éclairage qui peuvent être utilisés de façon créative dans chaque environnement unique pour maximiser l’intrigue. La capacité de McNally à utiliser l’éclairage comme un élément de la narration est tellement habile que certaines de ses photos peuvent ressembler des compositions. Le drame et l’imagination dans ses images sont créés avec une lumière variée et à l’intérieur de l’appareil ; pas l’ordinateur. McNally attribue cette capacité à manipuler de façon créative la lumière aux années pendant lesquelles ils photographiait avec l’appareil Kodachrome. Le post-traitement et les ajustements à ses images d’aujourd’hui se limite principalement à ce qui pourrait être accompli chambre noire. La technologie et l’équipement


« JE SUIS TOUJOURS ÉTONNÉ PAR LE POUVOIR D’UNE PHOTO À INFLUENCER LA VIE. LA PHOTOGRAPHIE CONTINUE D’ÊTRE UN LANGAGE UNIVERSEL ET UN MOYEN DE COMMUNICATION. ELLE CRÉE LA COMPRÉHENSION. » impliqués dans l’éclairage évoluent constamment et augmentent le contrôle créatif de l’opérateur. Cela implique une courbe d’apprentissage abrupte pour suivre l’aspect technologique de l’éclairage, mais McNally croit qu’il est important de le faire et que ça en vaut la peine. En ce moment, McNally est impressionné par les flashes Nikon SB 5000. Leurs capacités radio offrent un nouveau degré de liberté et de polyvalence, ce qui en fait les « meilleurs flashes que j’ai utilisés ». La variété de projets auxquels

Joe McNally s’engage régulièrement demande de la préparation pour des environnements intérieurs et extérieurs qui lui créent parfois des embûches uniques. Chaque projet nécessite beaucoup de recherche, de planification et de résolution de problèmes. Il est important de connaître le sujet et le temps nécessaire et disponible pour le faire. Il souligne l’importance de maintenir une bonne mobilité physique, car un photographe est tenu de se déplacer constamment, et souvent tout en transportant des équipements lourds.

Lorsqu’on lui demande ce qui permet la longévité et la durabilité de ses images, McNally croit que c’est sa passion et sa curiosité. Il expérimente toujours, cherche des opportunités différentes et se réinvente. Selon lui il est important de rester humble et de continuellement travailler à être le meilleur que vous pouvez dans votre métier. Il pense toujours: « Que vais-je faire ensuite? » Et il s’efforce quotidiennement de créer de meilleures images. Joe McNally est également un instructeur et conférencier recherché. Il sera présent au Congrès international de la photographie du 28 avril au 2 mai 2017, à Ottawa, Ontario, Canada. Il dit que les participants peuvent s’attendre à une discussion plutôt qu’une présentation. « En tant que photographes, nous sommes tous ensemble. Nous sommes tous dans le même bateau. Le partage de l’information est essentiel à notre succès ». En partageant ses expériences, d’autres photographes auront un aperçu de la façon de survivre dans l’industrie. En tant que représentant de Nikon, McNally fera également un cours impliquant des flashes pour aider à mettre à jour et à démystifier cet outil évolutif du métier. Voici le lien pour plus d’informations sur Joe McNally et le Congrès international de la photographie http://ipce-csip. com/speakers/joe-mcnally/ et http:// www.joemcnally.com. La photographie de Joe McNally est exposée dans des galeries de premier plan comme la Galerie nationale du portrait des États-Unis et le Mémorial et musée national du 11 septembre. McNally a aussi reçu plusieurs récompenses et distinctions prestigieuses en photographie. Malgré ses nombreux succès, Joe McNally reste un artiste qui cherche à créer des images remarquables qui communiqueront avec le spectateur. « Je suis toujours étonné par le pouvoir d’une photo à influencer la vie. La photographie continue d’être un langage universel et un moyen de communication. Elle crée la compréhension. » «Ce qui ne changera jamais, c’est qu’en tant que photographe, nous devrons toujours être un conteur.» Hiver 2017

GALLERIE

9


Be Inspired.

Sell more. Inspire your clients. Grow your business. WHCC’s Inspiration Guides will inspire your photography clients with fine art products they won’t want to live without! Your clients will want to transform their space into a warm and welcoming place with imagery from their baby, family, high school senior, or wedding sessions. Use your photography in ways you never thought possible.

Learn more by visiting whcc.com/inspiration


Flush Mount Albums

Beau Photo is the Canadian distributor for Renaissance Albums, high quality albums, handmade in New York.

Studio samples up to 50% off. Bowery Book

We ship anywhere in Canada. Nous livrons partout au Canada. Proud to be a PPOC Commercial Partner, Beau Photo has been supporting professional photographers for over 30 years!

Cameras / Lenses / DSLR Video / Lighting Rentals / Camera Bags / Albums / Accessories Film / Darkroom Supplies / Advice Beau Photo Supplies 1520 W. 6th Ave. Vancouver, B.C. 604.734.7771 1.800.994.2328

www.beauphoto.com

@beauphotostore

beau1520

Beau Photo


COMMENT SE DÉMARQUER DANS LA FOULE DES

PHOTOGRAPHES DE MARIAGE MOTS & IMAGES PAR DAMON TUCCI

12 GALLERIE

ppoc.ca


C

e n’est pas un secret que le marché de la photographie de mariage est très saturé. J’ai commencé ma carrière et travaillé chez Walt Disney World, d’abord comme photographe commercial pendant 2 ans, puis j’ai ouvert WDW Fairy Tale Weddings en 1992. Mon objectif a ensuite changé de la photographie commerciale vers la photographie de mariage. Quand j’ai quitté Disney pour travailler pour moi-même en 2000, il y avait 5 concurrents à surveiller. Vous imaginez-vous ? Maintenant, dans le centre de la Floride, il y a probablement 700 personnes à concurrencer. Beaucoup offrent des services de cabines vidéo et photo regroupés en forfait, certains ont des emplois à temps plein et le font le « week-end ». Un autre vendeur m’a dit une fois que s’agissait d’un organisateur de mariage, d’un disc-jockey, d’un groupe de musique ou d’un traiteur, les clients sauraient immédiatement si le service, la musique ou la nourriture était inférieurs à la normale. La nouvelle se répand vite et leur entreprise est freiné encore plus vite. Dans le monde de la photographie, vous pourriez être en affaires pendant 6 à 12 mois avant que les produits soient livrés et que la nouvelle se répande au sujet d’un travail de mauvaise qualité ou d’horribles expériences client. Néanmoins, ces vendeurs ont pris une autre part de marché. Un autre feu de paille qui était peut-être très talentueux visuellement, mais avait des pratiques commerciales atroces et des compétences de service à la clientèle horribles, ou vice versa. Mais heureusement, tout n’est pas sombre. Notre industrie est géniale. J’adore le travail que je peux produire comme artiste visuel avec la technologie d’aujourd’hui. Ne vous méprenez pas, j’aime le cinéma et j’en fais toujours de façon régulière, mais c’est principalement pour des projets personnels. Notre industrie est étonnante et continuera à l’être de plus en plus. Oui, cela m’inquiète que ma mère puisse obtenir des photos audessus de la moyenne avec son iPhone 7. Zut, j’ai même entendu dire que certains des gagnants de la compétition IUSA ont créé leur image avec un téléphone. Le résultat, c’est nous disposons de plus d’outils qui vont simplement pousser les limites de notre créativité. Alors, comment vous démarquerez-vous dans cette océan de compétition ? Eh bien, ma mère m’a toujours dit que la crème monte au sommet. Il n’y a pas de raccourci etHiver il faudra travailler dur. 2017 GALLERIE 13


EMBRASSEZ VOTRE MÉTIER / VOS COMPÉTENCES TECHNIQUES

Les 3 premières bases sont l’ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. La combinaison de ces 3 choses peut faire des choses étonnantes. Le plus bas mon ISO, moins j’aurai de grain. Si je veux prendre des photos en faible lumière, j’ai besoin de monter l’ISO et d’une grande ouverture. Si je veux obtenir de l’eau brumeuse, je dois utiliser un trépied et photographier à une exposition de 1/4 à 1 seconde. Si je veux un flou crémeux, j’ai besoin de photographier à une ouverture de f/1,2 ou f/1,4. Si je veux une très grande profondeur de champ, je vais y aller avec une ouverture de f/22. Est-ce que je connais la règle de 16 ensoleillé ? Apprenez tout ce que vous pouvez sur ce merveilleux outil et apprenez à travailler dans n’importe quelles conditions. Apprenez à utiliser votre flash. Découvrez les éclairages naturels et de studio. Ce que j’aime à propos des mariages, c’est que vous pouvez employer des techniques photographiques de nourriture, de concert, d’architecture, de paysage, de portrait, d’éditorial et de mode. Trop souvent, je vois de jeunes photographes avec un œil impressionnant, obtenir des résultats supérieurs à la moyenne sans idée de la façon dont ils les ont atteints. C’est génial quand ça marche, mais pour obtenir des résultats supérieurs à la moyenne de façon constante, apprenez tout ce que vous pouvez au sujet de votre équipement. Étudiez aussi l’histoire de l’art, les magazines de mode, les photographes de rue comme Henri Cartier Bresson, les conceptualistes comme David LaChappelle. Il existe de nombreux styles et techniques, tous visuellement magnifiques et diversifiés. En ce moment, la mode est la pose non-posée, en photographiant à grande ouverture - léger et aéré. Bien que j’aime le style populaire et l’incorporer quand je pense qu’il peut bien s’intégrer, je ne suis pas paralysé parce qu’il pleut ou que la cérémonie est la nuit, et que c’est la seule chose que je sais faire, et que je n’ai que 2 objectifs fixes. Les styles vont et viennent, comme la musique, devenez un artiste qui peut s’exécuter

rapidement dans n’importe quel environnement. Mon style personnel est éditorial/documentaire de mode. Je suis constamment à la recherche de véritables moments, de tension, de signaux visuels non verbaux. Parfois, des moments incroyables ne se produisent pas, parfois cela peut être, oserais-je dire, un peu terne. Dans ces moments-là, je fais bouger les choses. J’ai embrassé la pose non-posée, mais j’excelle aussi à faire paraître les autres à leur meilleur. Ma méthode est appelée promotion visuelle. C’est une façon de voir toutes les possibilités visuelles et nous l’apprendrons dans ma classe. Si vous pouvez travailler rapidement dans n’importe quelle condition et constamment fournir des images au-dessus de la moyenne, vous monterez au sommet.

DÉPASSER LES ATTENTES

TCelui-ci est facile. Disney était un excellent endroit pour apprendre à traiter les clients qu’ils appellent « des invités ». Si vous employez la règle d’or « traitez les autres comme vous voudriez être traité vous-même » vous ne pouvez pas vous tromper. Trop souvent, les nouveaux photographes prennent trop de projets, promettent beaucoup trop et ne livrent pas assez, et cela nous fait tous mal paraître. Puis, quand ils sont totalement dépassés, ils quittent l’industrie avec un assaut de clientèle non satisfaite dans leur sillage. Promettez seulement ce que vous POUVEZ livrer, puis essayez de dépasser cela avec la mentalité treize à la douzaine du boulanger. Votre réputation est une marchandise précieuse et il suffit d’une mauvaise critique pour ruiner une entreprise. Ne dépassez pas seulement les attentes de vos clients, mais aussi d’autres fournisseurs. Vous voulez que les gardiens (directeurs de la restauration, les coordonnateurs de mariage, les hôteliers, les lieux) s’amourachent de vous et soient heureux de travailler avec vous.

généraux bas. J’ai eu beaucoup d’amis / collègues qui ont eu les yeux plus gros que le ventre, avec des résultats désastreux. Aller à des cours aux PPOC est une étape énorme dans la collecte de précieuses informations sur le sens des affaires en photographie. Notre industrie est difficile, car elle change constamment. Ce qui a fonctionné il y a 3 ans ne fonctionne pas aujourd’hui. La génération du millénaire un groupe volage. Savoir ce qui se passe dans leurs têtes et les amener à réserver demande un engagement aux médias sociaux et à la technologie en constante évolution. Dans 5 ans, ce sera une approche différente. Comment allez-vous au Carnegie Hall ? La pratique, la pratique, la pratique. Je fais cela depuis longtemps et je pratique toujours et je suis excité chaque jour. C’est comme le golf ou le violon, si vous prenez une pause, vous deviendrez rouillé. Ne vous reposez jamais sur vos lauriers, que vous soyez un pro chevronné ou juste au début. Restez sur votre garde. Sortez de votre zone de confort, continuez à apprendre de nouvelles choses et continuez à vous efforcer de dépasser les attentes de vos clients !

APPRENEZ TOUT CE QUE VOUS POUVEZ SUR LES AFFAIRES / GARDEZ VOS FRAIS GÉNÉRAUX BAS !

Je suis un grand fan de garder vos Je suis un grand fan de garder vos frais Hiver 2017

GALLERIE

15


AU-DELÀ DES CONFÉRENCIERS : PAR KIMBERLY ROSS MORRITT MPA

En cette ère de l’éducation à bon marché ou gratuite sur Internet, pourquoi voudriez-vous envisager d’assister à un congrès en personne ? Que faire si les conférenciers ne correspondent pas au marché dans lequel vous êtes ? J’ai récemment demandé sur la page Facebook des PPOC pourquoi les photographes ont apprécié assister au congrès national. Les réponses ont évoqué plus les possibilités de réseautage que les programmes des conférenciers ! À partir de cette publication, j’ai compilé les dix raisons pour assister à l’IPCE-CSIP qui vont au-delà des ateliers :

1

Salon : l’IPCE-CSIP a un salon

qui met en vedette des fournisseurs dans l’industrie de la photographie couvrant tout, des caméras à l’éclairage, en passant par l’impression et les produits imprimés. Lors de notre salon, les fournisseurs ont leur propre horaire afin que vous puissiez y assister sans manquer les conférenciers ! « Le salon est l’occasion de voir les dernières nouveautés et de continuer à établir votre relation d’affaires avec les fournisseurs, ce qui est très important pour une entreprise ! C’est aussi la chance de voir de nouveaux produits offerts par vos fournisseurs et en apprendre davantage sur les nouveaux équipements qui peuvent vous aider à faire votre travail. » Ian Grant, MPA SPA - Edmonton, AB

2

Critique de portfolio : un

des avantages les plus inconnus du congrès est la critique de portfolio qui a lieu pendant le salon. Certains des conférenciers et des maîtres photographes de tout le Canada s’assoient et examinent un portfolio avec vous. Vous désirez une aide spécifique sur l’éclairage, le post-traitement ou la pose ? C’est la meilleure façon d’obtenir de l’aide personnalisée de certains des meilleurs photographes de notre métier ! « J’ai eu le privilège de conseiller de nombreuses personnes avec leurs portfolios au fil des ans. C’est une expérience magique de voir des gens s’épanouir devant moi et de voir leurs moments « aha » quand la lumière s’allume ! Juste cela vaut son pesant d’or ! » Tracey Harper, MPA,

SPA, F / PPOC-BC, F / CAPA, F / SWPP - Victoria (C.-B.)

3

Suite Hospitalité : la

suite hospitalité fonctionne tous les soirs et vous donne une chance de vous détendre chaque jour avec d’autres photographes. C’est une excellente façon de vous présenter aux photographes d’autres régions du Canada et de trouver des mentors ou des photographes qui veulent avoir une caisse de résonance tout au long de l’année pour partager des idées ! « C’est un grand moment et un endroit pour rencontrer de nouvelles personnes dans une atmosphère détendue. Souvent, les conférenciers sont présents et vous avez alors l’occasion de passer quelques minutes avec eux, des les connaître davantage et parfois vous entendez une pépite d’information que vous pourriez manquer lors de leur présentation. » Kirk Saint, MPA Truro, Nouvelle-Écosse

4

Gala : Le gala de remise des

prix est formel et célèbre les meilleures images créées par nos photographes ! Inspirez-vous, rencontrez les créateurs derrière ces images incroyables que vous verrez et ayez l’occasion de parler avec les plus récents maîtres photographes du Canada ! « L’un des points culminants du congrès national pour moi est le gala de remise des prix, en particulier la répétition avant le gala. Rassemblés avec ses pairs, chacun étant honoré pour un succès durement gagné,

cela nous fait vraiment comprendre l’importance du service que chacun d’entre nous a pu rendre à notre industrie. Vous pouvez sentir une excitation palpable dans la salle lorsque chacun des membres marche vers la scène pour recevoir son prix. Tant de photographes dévoués travaillant ensemble vers un but commun. C’est incroyablement motivant ! » Jay Terry, MPA - London (ON)

5

Critique d’image :

la critique d’image est un événement gratuit qui dure une journée, lors de laquelle vous pouvez vous asseoir et écouter, ou demander des critiques de vos images qui ont participé à la compétition de l’image. C’est un excellent outil d’apprentissage car vous aurez la chance de poser des questions aux juges nationaux qui ont jugé le salon de l’image. « Vous êtes-vous déjà demandé, ‘Pourquoi mon image n’a-t-elle pas été acceptée au Salon de l’image ?’ ‘Est-il possible de retravailler mon image Acceptée afin qu’elle ait le potentiel d’obtenir un Mérite ou une Excellence ?’ La Critique de l’image du Congrès national des PPOC 2017 est votre chance de recevoir des commentaires sur vos images par des juges qui ont jugé vos images lors du Salon national de l’image de 2017. La critique d’image est une expérience d’apprentissage étonnante pour tous ceux qui travaillent à leur désignation d’artisan ou de maître. » Charles van den Ouden MPA, SPA - Toronto (ON)

Hiver 2017

GALLERIE

17


6

Jugement d’accréditation : dans une

accréditation, un photographe soumet dix images sur un sujet spécifique qui sont jugées par un panel de juges certifiés. Lors de notre congrès, vous pouvez vous asseoir et écouter les juges discuter sur des centaines d’images, ce qui les rend magnifiques ou ce qui fait qu’elles sont refusées. Vous verrez tous les genres de photographie et vous apprendrez ce qui fait qu’une image se démarque plus qu’une autre ! « L’énorme avantage de participer au congrès est la capacité de regarder le jugement d’accréditation ! Être capable d’écouter les commentaires et les critiques des images fait de moi un meilleur photographe. Comme j’ai grandi dans mon propre niveau de compétence, je juge également en silence les images pour voir si je suis en accord ou non avec le panel (les deux cas arrivent). En particulier pour les nouveaux photographes, assister à un jugement d’accréditation permet une meilleure compréhension, non seulement du processus, mais aussi du calibre attendu et du standard de travail. On y gagne aussi dans l’appréciation du travail des autres et de la capacité d’apprendre des forces et des faiblesses d’autrui ». Cheryl Struss, CPA - Winnipeg (MB)

7

Tour photo : c’est l’occasion

de visiter notre capitale nationale pendant les fêtes du 150e anniversaire du Canada ! Le centre de conférence est situé à dix minutes des édifices du Parlement et de nombreux musées nationaux de notre pays. Vous aurez la chance de visiter ces endroits avec des photographes de tout le pays ! Vous serez inspiré à « voir » de façons tout à fait différentes ! « Le meilleur, c’est la variété des niveaux de photographes professionnels qui assistent au congrès. Les nouveaux photographes peuvent voir comment un professionnel chevronné approche la création d’une image et les professionnels chevronnés peuvent regarder de nouvelles approches créatives qu’ils n’avaient peut-être pas expérimentées auparavant ! » Jean Chartrand MPA, APPO Ottawa (ON)

8

Réseautage : vous êtes peut-

être un photographe de paysages des Rocheuses, ou peut-être un photographe de portrait dans une zone rurale, chacun de vous fait face à des défis uniques dans vos entreprises. Lors du congrès, vous avez la chance de vous asseoir avec d’autres photographes qui font face exactement aux mêmes défis que vous, ou vous rencontrerez peut-être votre opposé dans l’industrie de la photographie qui vous poussera à penser d’une nouvelle façon afin créer de nouvelles sources de revenus dans votre entreprise ! « Plus je participe à des congrès nationaux, plus je me fais des amis, plus il est amusant de revenir chaque année. Après 25 ans dans ce métier, ce sont les gens, le sens de la communauté et la connexion dans la vraie vie qui apportent vraiment l’inspiration et le bonheur. Quelque chose dont j’ai besoin en tant que photographe «plus âgé». Il y a 16 ans, j’ai été accueilli à bras ouverts en tant que jeune photographe à mon premier congrès où je ne connaissais personne. Depuis, j’ai appris et grandi non seulement de façon créative mais aussi comme personne d’affaires. J’ai reçu une aide précieuse et des encouragements de mes nombreux amis dans les PPOC. Parfois c’est le moment autour d’une table dans un bar après un séminaire qui est le plus inspirant ! » Louise Vessey, MPA, SPA, F / PPOC Atlantique, Charlottetown, Î.-P.-É.

9

Apprentissage en personne : regarder des

ateliers en ligne vous permet rarement de poser des questions individuelles ou d’obtenir des réponses ayant des répercussions sur votre entreprise. Lors du congrès, vous pourrez poser des questions aux orateurs et avoir des réponses directement ! Vous serez en mesure d’interagir avec d’autres photographes qui peuvent avoir vécu une situation identique et vous asseoir avec eux afin qu’ils vous expliquent comment ils ont résolu leur problème. Vous ne pouvez pas obtenir une aide individualisée dans les ateliers en ligne et cela peut

être l’un des plus grands atouts afin d’assister à un congrès en personne ! “« Vous voulez plus que de survivre dans la photographie ? À quel point votre modèle d’affaires estil différent des autres ? Comment savez-vous que vous êtes différent ? En se mêlant et en se connectant avec des collègues dans un environnement de partage, vous êtes en mesure d’obtenir des réponses spécifiques à vos questions et cela ouvrira la porte à votre propre signature entrepreneuriale ! Vous n’obtiendrez pas ceci en lisant seulement des messages sur Facebook! La photographie fait partie de l’économie de réseau ! Connectez-vous ! » André Amyot, MPA HLM - Roxton Falls, Québec

10

Inspiration : dans le

fonctionnement quotidien de notre entreprise, nous nous embourbons en retournant des appels téléphoniques, en éditant des images et en dirigeant nos entreprises. Le congrès est une chance pour vous de mettre tout ça de côté, d’être inspiré par des images surprenantes, de vous promener dans une nouvelle ville et de photographier un modèle dans un paysage qui ne vous est pas familier et d’écouter d’autres photographes et de voir comment ils créeraient la même image que vous êtes en train de faire. Vous trouverez une nouvelle inspiration pour retourner dans votre région, regarder autour et voir avec un nouveau regard ! « Le véritable pouvoir d’un congrès n’est pas dans les conférenciers, il est dans les intangibles, ce qui est difficile à commercialiser. Vous êtes immergé dans une communauté, le soutien, les solutions à vos problèmes, les connexions avec les photographes avec qui vous pouvez échanger ; tout cela a une valeur inestimable. Il y a plus d’apprentissage dans les couloirs et les dîners que dans les présentations. Compte tenu de la puissance des conférenciers, considérez que cela en dit beaucoup. » Mark Laurie MPA, SPA, Mphotog, F / PPOC, F / SWPP, Calgary (AB)

Hiver 2017

GALLERIE

19


Venez vous INSPIRER au Congrès et Salon International de la Photographie! International Photography Conference & Expo Congrès et Salon international de la photographie

PROGRAMME INCLUS

Ottawa, ON 28 avril au 3 mai 2017 Ottawa Conference and Event Centre

HORAIRE

LÈVE-TÔT, ATELIER, PHOTO SAFARI (ACHAT ADDITIONNEL REQUIS)

Vendredi 28 avril 2017 Photo Safari Ottawa

Drake Busath

22h à 1h

(Parrainé par WHCC)

(Parrainé par Panasonic)

Jean Chartrand, photographe commercial basé à Ottawa, sera l’hôte du safari photo qui se déroulera à Ottawa. Vous pourrez explorer certains des emplacements les plus emblématiques tels que la Colline parlementaire, le marché By, le canal Rideau, le monument national de guerre, Rideau Hall, et encore plus. Vous aurez également l’occasion d’essayer les appareils photo sans miroir Panasonic car le représentant Panasonic sera sur les lieux afin de répondre à vos questions.

SUITE HOSPITALITÉ

20 GALLERIE

ppoc.ca

10h à 17h

9 h au crépuscule

Guidé par Jean Chartand

Drake démontrera comment créer un éclairage naturel en studio et comment modifier l’éclairage extérieur afin de la transformer en lumière douce et resplendissante à n’importe quel moment de la journée. Vous apprendrez comment placer les familles et les enfants tout en allant chercher une émotion véritable. Au cours de l’après-midi, Drake partagera comment réaliser un portrait de famille avec sept personnes qui génère peu de vente mais qui fera revenir les clients.

Tous les soirs, c’est votre moment de réseautage! Dressez un compte rendu des événements de la journée tout en profitant d’une boisson et de la compagnie d’autres photographes et conférenciers. Ouvert à tous les participants de la conférence. Bar payant. (parrainé par Technicare)


Hiver 2017

GALLERIE

21


22 GALLERIE

ppoc.ca


Hiver 2017

GALLERIE

23


24 GALLERIE

ppoc.ca


Ottawa Photo Safari Friday April 28th

with:

Jean Chartrand MPA, APPO A full day of exploration of the National Capital Region. Panasonic will join the walk for a chance to try products from their mirrorless line up. Have some fun, make connections and enjoy some landscape, architecture and street photography.

Hiver 2017

GALLERIE

25


APPRENDRE

DES MAÎTRES MOTS & IMAGES

PAR JOE GRIMES

En tant que photographe / artiste, je ne sais pas ce que sont vos buts. Peut-être vous regardez-vous en pensant qu’il est impossible pour vous de devenir un des grands maîtres. Vos buts sont peut-être plus simples. Vous aimez peut-être simplement le processus de création de vos images et la joie que vous en recevez est tout ce dont vous avez besoin. Il n’y a rien de mal à ça, et d’une certaine façon, c’est ce qui nous a motivé à prendre un appareil photo à l’origine. Alors que je présente à travers le monde, je projette souvent une diapositive avec les noms de certains des plus grands maîtres de la photographie. Je pose la question « Qu’est-ce qui les a rendus si spéciaux ? Qu’ontils que vous n’avez pas ? » Savez-vous qu’aucun de ces grands maîtres n’est allé dans une grande université de photographie, et qu’aucun d’entre eux n’a été le stagiaire ou l’assistant de grands maîtres de la photographie avant eux. Aucun d’entre eux n’avait même une fraction de l’équipement que nous avons aujourd’hui. Alors, quel était leur secret ? Étaient-ils de brillants génies créatifs ? Savez-vous que la plupart d’entre

26 GALLERIE

ppoc.ca

nous connaît mieux qu’eux le processus technique de la photographie ? Nous avons des ressources infinies d’information à notre portée. Vous avez une question ? Demandez à Google et vous aurez la réponse. La connaissance est l’accumulation de faits, et c’est un point de départ. La sagesse vient en appliquant cette connaissance par tâtonnement sur la durée. Ce processus dure toute la vie. La connaissance peut être apprise, mais la sagesse doit être acquise. En tant qu’éducateur, le défi est de guider, ou dans la plupart des cas, motiver les gens au-delà de la collecte de connaissance, et de passer à l’aspect du tâtonnement. Il est impossible

d’avoir un quelconque succès sans répéter ce processus encore et encore. Vous pouvez être diplômé en photographie de l’université la plus prestigieuse de la planète ; vous pouvez être l’assistant du plus grand photographe de tous les temps ; vous pouvez avoir le meilleur équipement photographique qui existe ; mais si vous ne vous levez pas du canapé pour répéter le processus encore et encore… vous ne deviendrez jamais un des maîtres. C’est aussi simple que cela. Trouvez un photographe qui est au sommet, suivez-le pendant une semaine et il vous épuisera. Pourquoi ? Car ils ont découvert le secret du succès. C’est de travailler plus que la compétition. J’aimerais que ce soit plus facile, mais ça n’est pas le cas. Les maîtres de la photographie qui ont existé avant nous n’étaient pas de brillants génies créatifs, ils avaient une passion pour le processus photographique et ont passé leur vie à perfectionné leur art. Apprenez des maîtres.


« La

connaissance est

l’accumulation de faits, et c’est un point de départ. La sagesse vient en appliquant cette connaissance par tâtonnement sur la durée. Ce processus dure toute la vie. La connaissance peut être apprise, mais la sagesse doit être acquise » Hiver 2017

GALLERIE

27


ADVERTISEMENT

FE 24-70mm F2.8 GM (SEL2470GM),

7R II, 1.6 sec., F8, ISO 200

Š 2016 Sony Electronics Inc. Sony and the Sony logo are trademarks of Sony Corporation. All rights reserved. Reproduction in whole or in part without written permission is prohibited. All other trademarks are trademarks of their respective owners.


ADVERTISEMENT

Realize the potential of every shot. SONY

7R II AND G MASTER LENSES

Put the revolution in resolution, sensitivity and refinement in the palm of your hand with the world’s first 42.4MP full-frame, back-illuminated 7R II. Bring groundbreaking resolution and stunning bokeh together like never before with our new G Master series lenses. The result is a new level of truth and artistry in every image. It’s reality realized.

sony.ca


LA PHOTOGRAPHIE

DE – LES PENSÉES D’UN PHOTOGRAPHE MOTS & IMAGES

PAR LEE SIMMONS Ces 5 dernières années, un nombre grandissant de studios canadiens expérimentés ont diversifié leur entreprise en incluant la photographie de volume. En tant que photographes professionnels familiers avec l’éclairage avancé de portrait et la conception visuelle, ils mènent souvent leur marché avec une offre supérieure de photographie de volume. Travailler pour satisfaire les besoin d’un client dans des délais serrés est naturel pour les photographes professionnels expérimentés. Il y a une satisfaction créative considérable à utiliser vos compétences photographiques pour offrir des produits de pointe de façon fluide à des centaines ou des milliers de clients enthousiastes. Quel enfant refuse d’être un héros et d’imiter le style de leur vedette sportive préférée? Les studios à succès offrent des produits graphiques imitant les médias de divertissement à un prix que les parents sont heureux de payer. Apporter un éclairage et une photographie de niveau professionnel à ce marché rapporte des milliers de clients loyaux avec qui vous être en contact plusieurs fois par an. Pour beaucoup, l’obstacle est la pénibilité perçue du post-traitement, et cela les fait fuir. Si la photographie de volume demandait de l’attention pour chaque photo individuelle et un traitement manuel, vous ne pourriez pas facturer assez pour rester sain d’esprit et respecter les dates limites. Cette perception repousse beaucoup de compétiteurs. En réalité, cet aspect du travail est celui qui a connu les plus grandes avancées. Le photographe de volume peut maintenant se concentrer sur la création d’images et de produits en utilisant des logiciels

30 GALLERIE

ppoc.ca

qui automatise l’alimentation, la création et la livraison de produits. Ces systèmes permettent au photographe d’être compétitif avec n’importe quel fournisseur de volume. Il est très satisfaisant pour les studios indépendants de surenchérir et de surpasser la compétition corporative dans le marché de la photographie des écoles. Les studios indépendants peuvent maintenant utiliser le pouvoir de logiciels spécifiques à la photographie de volume pour générer des produits riches en graphisme qui sont alimentés automatiquement au clic d’un bouton. Ces systèmes permettent aux photographes de traiter de grosses commandes qui arrivent à votre studio emballées et prêtes à être livrées. Le potentiel de profit est souvent associé à la photographie de volume. Tous les photographes que je connais qui ont fait un effort sérieux dans la photographie de volume en ont fait la fondation de leur entreprise grâce à la croissance d’activité. Je suis impatient de faire des démonstrations en direct des flux de travail pour les photographes qui considèrent la photographie de volume lors du prochain Congrès des PPOC.

Lee Simmons est un photographe professionnel depuis ses vingt ans. Lee a eu une carrière variée et prospère. Il a commencé en tant que photographe commercial de tourisme à la fin des années quatre-vingt-dix, et sa liste de clients comportait la fine fleur de l’industrie du tourisme. Ses paysages et photos de banque d’images continuent de se vendre en galerie, en carte postales et dans des livres. Il a ensuite formé un partenariat qui deviendra le plus grand fournisseur de photographie dans les Rocheuses canadiennes, avec 25 employées, 5 boutiques et services de photographie professionnelle. Travaillant en lien étroit avec les propriétés Fairmont, Lee et son équipe offraient de la photographie pour évènements corporatifs de classe mondiale pour entreprises et célébrités. En 2009, l’appel de l’Ile de Vancouver se fit sentir et Lee déménagea à Campbell River, BC. Un fort désir de créer une entreprise rentable et fiable le mena vers le modèle d’affaires de la photographie à haut-volume offert exclusivement par Technicare Imaging Ltd. Aujourd’hui, Lee domine le marché du sport des jeunes dans sa zone géographique avec une gamme complète de produits fournis en flux continu. Son entreprise croît régulièrement et vient tout juste de déménager dans un nouveau studio, où il continue de développer son offre pour écoles et diplômés en utilisant la plateforme Flow.


Hiver 2017

GALLERIE

31


MON PPOC

UN MEMBRE DES PPOC PARTAGE SON HISTOIRE

Les photographes professionnels du Canada (ppoc) sont un groupe d’artistes créatifs variés qui est dévoué aux plus hauts standards dans le domaine de l’imagerie professionnelle. Les photographes de tous les genres sont les bienvenues pour se joindre aux PPOC. rencontrez de nouveaux amis et mentors et profitez de la richesse de l’expérience et de la connaissance. PPOC offre aux photographes un moyen de s’élever au statut de professionnel. Les possibilités d’éducation, de réseautage, d’avantages directs aux membres et la possibilité de gagner des prix et des titres vous aideront à atteindre votre potentiel de croissance et à l’amélioration de votre situation économique. Une fois devenu un membre accrédité, votre expertise personnelle et vos images sont promues sur notre site internet afin que les clients et les autres photographes ayant besoin de références sachent à qui s’adresser. CONTACTEZ NOUS BUREAU : (519) 537-2555 SANS FRAIS : (888) 643-PPOC (7762) FAX : (888) 831-4036 COURRIEL : info@ppoc.ca www.ppoc.ca

ADRESSE POSTALE: BUREAU DES PPOC 209 LIGHT STREET WOODSTOCK, ON CANADA N4S 6H6

32 GALLERIE

ppoc.ca

Ces 9 dernières années, on m’a souvent demandé ce que je tire de mon adhésion et pourquoi je continue d’être membre des PPOC. Bien que les PPOC aient beaucoup de partenaires commerciaux qui offrent à nos membres des rabais, un programme d’accréditation, un programme de titres, un Salon national de l’image, et, si vous êtes du type social, de la camaraderie, un avantage intangible est que les PPOC soient reconnus dans notre industrie comme l’Association canadienne des photographes professionnels du Canada et je voudrais partager quelques exemples personnels. C’était l’été 2013, je me rendais chez un client quand mon téléphone cellulaire a sonné. Pas d’identification de l’appelant, mais un message avait été laissé. J’ai pensé que ce pourrait être mon client appelant pour me faire savoir un problème possible avec notre rendez-vous, donc je me suis arrêté sur le bord de la route et j’ai écouté le message. Le message n’était pas de mon client, mais d’un chef de projet qui voulait me parler d’un projet de photographies architecturales qui devaient être faites dès que possible. Je l’ai donc appelé pour discuter du projet qui devait être photographié. C’était pour le nouveau centre Ismaili Jamat Khana à Ottawa, mais il fallait le faire dans les deux prochains jours, des impressions étaient demandées, et cela sous forme d’un album. Cet album allait ensuite être présenté à l’Aga Khan pour sa révision et l’approbation du bâtiment - OK, pas de pression, si ? À un moment donné, j’ai demandé à mon contact comment il m’avait sélectionné, et il m’a dit qu’on lui avait recommandé les PPOC où il a trouvé la « recherche d’un photographe », il a tapé « Ottawa » et « photographe d’architecture » et mon nom est apparu. Il est allé sur mon site internet, a aimé ce qu’il a vu et m’a appelé. Inutile de dire que ce contrat a été lucratif et a payé plusieurs fois le montant de mes cotisations annuelles. La deuxième instance a été un courriel que j’ai reçu pour la photographie d’un produit manufacturé. Dans le courriel, ils avaient mentionné qu’ils

JEAN CHARTRAND MPA avaient vu mon site internet et voulaient discuter d’un projet avec moi, ce qui n’est pas quelque chose de nouveau, sauf que c’était une société basée aux États-Unis. Au lieu de répondre au courriel, j’ai appelé. La société fabriquait de nombreux produits différents à l’aide de caoutchouc recyclé, dont l’un était un plancher de caoutchouc qui est utilisé dans les installations de sport. C’était leur première installation au Canada et ils voulaient des photos de leur plancher sur place. Les détails ont été discutés et j’ai eu le projet. Encore une fois, j’ai demandé comment ils sont arrivés à moi, et mon client m’a dit qu’un membre des PPA avec qui elle avait travaillé lui a recommandé le site des PPOC, et boom, c’est moi encore. Mon dernier exemple est celui où j’ai reçu un courriel un mardi matin demandant si j’étais disponible pour une affectation de type de presse ce jour-là. Il s’agissait de photographier une délégation syndicale de la CSN qui faisait une présentation au comité sénatorial des finances sur la Colline parlementaire. Voici comment ils sont arrivés à moi : leur photographe habituel n’était pas disponible, mais il a recommandé Sébastien Lavallée, un membre du PPOC qui n’était pas disponible non plus et il m’a recommandé. Le seul point commun ici est les PPOC. Ses 54 ans d’histoire et ses liens avec d’autres associations et autres membres qui cherchent à aider d’autres membres. Comment pouvez-vous mettre un prix sur cela ? Demander ce que les PPOC peuvent faire pour vous n’est pas la seule question, vous devez également vous demander ce que vous êtes prêt à faire pour promouvoir les PPOC et vos collègues.


PPOC PARTENAIRES COMMERCIAUX ces partenaires commerciaux soutiennent les photographes professionnels du canada et la photographie professionnelle au canada.

Hiver 2017

GALLERIE

33


CONCEPT DE LA PAGE COUVERTURE

MOTS & IMAGES PAR JOHN WILLS, CPA

L

’image “Glace Bleue” a été conçue dans le moment, puisque c’est l’opposé de ce que j’avais planifié avec le mannequin. La session devait être beaucoup plus élaborée, avec des costumes colorés et des accessoires délibérément choisis. Lors d’un changement de décor, le mannequin a mis une de mes chemises blanches pour se couvrir pendant qu’elle attendait. Quand je suis revenu dans la pièce et que j’ai vu la combinaison de ses cheveux blancs et de la chemise blanche, j’ai immédiatement su que je devais l’utiliser et j’ai abandonné mes précédents plans. Bien que j’étais excité à l’idée de photographier le concept original, et qu’il aurait été attrayant, ce changement de plans m’a paru avoir du sens. Ce qui m’a frappé le plus avec cette

FIN GALLERIE

ppoc.ca

combinaison blanc-sur-blanc est la façon dont les yeux bleus du mannequin sont devenus le centre de l’attention, en gardant le tout simple au niveau de la garde-robe et des accessoires. Ensuite, j’ai commencé à penser à mon habitude à sur-analyser mes sessions, pensant qu’elles doivent être élaborées. En fin de compte, c’était la simplicité de la chemise d’un homme et de ses cheveux blancs qui ont fait la majorité de l’impact ici. Cette image est un simple portrait hautes lumières photographié sur un fond pur blanc. Des ajustements de base ont été faits dans Lightroom ; les finitions plus avancées, comme le changement des tons et du travail de la peau ont été réalisées dans Photoshop.


The full-frame, FX-format Nikon D810 is the ideal match for the professional photographer. Count on impeccable image quality, meticulous detail and rich tonality in virtually any light, rendered awlessly in 36.3 megapixels. If you’re seeking the ultimate in DSLR performance, this is the one for you. For more information, visit Nikon.ca or your Authorized Nikon Canada Dealer. Made for Generation Image.

Hiver 2017

GALLERIE

35


Magic in a kit The magic behind classic portraits? Lighting. Every photographer knows it, which is why a lighting kit that offers versatility is a photographer’s best friend.

Make some magic. Put Elinchrom’s BRX 500/500 Softbox To Go Set to work for you. Elinchrom’s BRX 500/500 Softbox set gives you all the tools you need, along with the flexibility to light your subjects in new and exciting ways. It’s a versatile two-light kit that delivers wireless control. It’s ideal for fashion, portraiture, and event photography. At the heart of the kit, 2 BRX 500 multi-voltage 500Ws monolights. Variable power down to 31Ws • Recycling time at 115V (1.45 sec at full power/ 0.34 sec at lowest power) • Flash duration of 1/1158 sec at full power for freezing fast-moving subjects • Recognizes AC power source from 90-260VAC, allowing its use anywhere in the world •

EL-Skyport Transmitter Plus for wireless remote triggering and power control. • Works up to 656 feet (200m) • 16 frequency options, each having four groups • Uses AA batteries The BRX kit also includes two Elinchrom softboxes, one rectangular, one octagonal, a translucent deflector, a pair of light stands, a light stand case, and a durable storage bag for the lights and light modifiers. Available at Vistek.

PHOTO | V I DEO | D IG ITA L | S A L E S | R E N TA LS | SERV ICE TORONTO • M I SSI SS A U G A • OT TAWA • C A L G A RY • ED M ON TON

VI STEK. CA

2017 Hiver Gallerie Version Française  

Le premier magazine pour les photographes professionnels au Canada.