Page 1

PETITS ET GRANDS PLAISIRS

TEXTE DE MICHEL CORDEBOEUF

Petites histoires en chocolat


Aline et Albert de Pétigny

s

Couverture Aline de Pétigny

s

on i t tra

Illu

Dans les livres que nous éditons, il y a de jolies images, de beaux textes, mais plus encore... Il y a des princes et des princesses, des fées et des dragons, des bergères et des sages, mais plus encore... Dans les livres que nous éditons, il y a de quoi rêver, de quoi discuter, de quoi avancer, mais plus encore... Nous espérons que ces livres, dans lesquels nous avons mis un peu de nous, vous apporteront, à vous et à vos enfants, émotions, plaisir, un supplément de bonheur, et peut-être plus encore...

Page 1 Natacha Wawrzyniak

Page 3 Céline Cidère

Page 5 Lise Daulin

Page 7 Marie-Cécile. Distinguin

Page 9 Stéphanie Léon

Page 11 Galou

Page 13 Olivia Paroldi

Page 15 Katia Belsito

Page 17 Dimitri Lecoussis

Page 19 Peggy Nille

Page 21 Marianne Pasquet

Page 23 Nathalie Trouvé


Cet ouvrage est protégé par le droit d’auteur. Toute reproduction est interdite sans autorisation écrite de l’éditeur.

La diffusion de cette version électronique au format PDF feuilletable est autorisée afin de permettre à nos lecteurs de partager et faire connaître les livres de nos auteurs. N’hésitez pas à faire circuler ce document dans son intégralité en indiquant son origine.

Pour acheter la version papier, éco-conçue et imprimée en France, retrouvez la liste de nos points de vente sur :

www.pourpenser.com Bonne lecture...


Une boîte de chocolats Une boîte de chocolats s’ouvre doucement, avec dans son cœur des saveurs et des sentiments que l’on devine en croquant ! La vie est ainsi faite, il faut oser sans rien casser !


La gourmandise d

e Maman

Je trempe mon do

igt ocolat.

dans la crème au ch Je sais que c’est in

terdit, mais c’est bien mei lleur ainsi ! D’ailleurs, Maman m’a avoué qu’elle en faisait autant quand elle était en fant ! Elle me dit souven t que j’aurai mal au foie si je mange trop de chocolat ! Heureusement, je ne la crois pas !

GourmandAirnsaeud, cacao !

on cher m , d n a rm u o g is su ocolat ! Je h c , a n n A re è h c a Je suis gourmet, m i et les autres jours aussi, Du lundi au lund ns une pâtisserie, j’ai grandi da uri ! un beau magasin fleou encore à Marie enise D à , is u o L à z e d Deman et de pluie e c n fa n e ’ d rs u jo s e qui ont sucré m s, je me souviens... Quand je revien gourmand Enfant, j’étais mps ! te le t u to is su le je , et devenu grand


Le petit carré de chocolat Un petit carré de chocolat s’est perdu dans le buffet de la cuisine chez Rémi. Personne ne l’a jamais mangé et il est couvert de poussière. Il se cache entre la boîte à sucre et le bocal de cornichons. Pourtant, un jour de printemps, la mère de Rémi fait le grand ménage et sort tout le contenu du buffet. Au risque de se retrouver dans la pelle ou emprisonné dans un chiffon, le petit carré de chocolat réussit à sortir sans se montrer, pour aller se réfugier sur une poutre. Menacé par une araignée, il se laisse glisser le long du mur, traverse la cuisine, puis le jardin en se piquant aux orties. Il erre ensuite dans la forêt, échappe au flair du renard et à la gourmandise du loup. Puis il embarque à bord d’un avion. Aux dernières nouvelles, il est devenu, grâce à sa voix veloutée, chanteur romantique au Brésil. Avec un petit carré de chocolat aussi aventurier, tout peut arriver !


La bouillie de Marie-Marcelle

Marie-Marcelle tourne, tourne la bouillie de onze heures à midi. Elle sait y faire dans sa casserole de grand-mère, et les enfants qui passent par là viennent tous savourer sa crème au chocolat. Ils savent toujours l’heure du goûter et ils repartent enchantés avec le bout du nez chocolaté. Et puis le lendemain, de onze heures à midi, MarieMarcelle tourne, tourne la bouillie. Mais aujourd’hui, elle change de parfum pour surprendre les petits coquins.

Chaque matin, en un tour de main, il emplit son magasin de chocolats fins. Mais quelques heures plus tard, il ne reste plus un seul chocolat sur les étagères en bois ! Vous trouverez, si vous le voulez, cette bonne pâtisserie au numéro cent de la rue des gourmands ! Allez-y très tôt pour être bien servi !

Le pâtissier Perlimpinpin

Le pâtissier Perlimpinpin est un magicien !


Le Père Noël a perdu son chemin Cette nuit-là, une tempête se leva et le Père Noël, qui avait peur de ne pas retrouver son chemin, sema derrière lui des croquettes au chocolat. Mais la pie, qui remarquait tout, ramassa tous les bonbons... Quand le vieux monsieur à la barbe blanche prit le chemin du retour, les flocons de neige se collaient sur ses lunettes. Il avançait tant bien que mal dans la tourmente et finit par se perdre. Il traversa une avenue, s’égara dans un jardin public, entra dans l’ascenseur d’un grand magasin où il signa une centaine d’autographes à des enfants heureux de le rencontrer. Puis, il se retrouva sur un parking avant de piétiner un massif de fleurs gelées. Il regarda le ciel, mais un épais brouillard cachait les étoiles. Heureusement, un enfant très gentil lui offrit une jolie boussole et il put retrouver à l’envers son chemin qui s’envolait. Le Père Noël se promit de punir la pie qui lui avait volé ses bonbons. Alors, il décida pour l’année suivante de mettre à l’intérieur du poivre et du piment, de quoi décourager la plus gourmande des gourmandes !


Le diamant noir Grand-mère aime beaucoup les bijoux. Elle porte deux bagues à chaque doigt, douze bracelets à chaque poignet et tellement de colliers que je n’arrive jamais à les compter ! Quand je vais la voir, elle m’offre le diamant noir ! C’est ainsi qu’elle appelle le chocolat ! Comme je ne veux pas la contredire, je mords dans le petit bijou qu’elle ne porte pas au cou, qu’elle ne met pas au doigt ni à son poignet, mais qu’elle garde au fond d’un tiroir en attendant que je vienne la voir !

Ce n’est pas toujours meilleur chez les autres ! Le chocolat est bien meilleur chez moi que chez les autres ! Mon copain Toto le fait toujours à l’eau ! Mon copain René n’avale que du café ! Ma sœur Danièle rajoute trop de miel ! Ma cousine Irénée ne boit que du thé !


Un jour, peut-être... Zacharie regarde depuis des heures la vitrine de la pâtisserie Anatole. Il rêve devant la cascade de chocolats de toutes les couleurs. Soudain, Arthur surgit et s’accroupit à côté de lui. Il commence lui aussi à dévorer des yeux toutes les confiseries. Puis Christophe arrive en tenant son chat Gasoil. Il s’assoit à son tour auprès de ses deux compagnons tandis que son animal retrouve Tulipe, la chatte de la voisine, pour jouer avec une vieille balle. Les voici tous les trois, léchant la devanture, songeant dans le froid aux lointaines friandises, pensant dans la neige à des saveurs exquises. Mais le soir tombe, et les trois enfants rentrent à la maison avec le ventre vide. Ils espèrent qu’un jour, une bonne fée leur offrira quelques papillotes et qu’ils pourront, les pieds dans la neige, déguster les tendres chocolats du bonheur.


La fête du chocolat

Une fourmi danse la java sur un carré de chocolat et cela fait rire un gros rat en délire. Le cafard aime se coucher très tard et le petit asticot se gaver de cacao. Le coléoptère se roule toujours par terre avant d’avaler une boule au praliné et les souris préfèrent chaque soir croquer du chocolat noir ! Le chien louche sur les croquettes du chat tigré en croyant qu’elles sont chocolatées ! Dans la cave de la maison, les animaux font réveillon et c’est chaque journée qu’ils se souhaitent une bonne année !

Les inoubliables goûters Le meilleur des goûters n’est pas compliqué : un peu de chocolat râpé éparpillé sur du pain frais beurré. Si tu n’as jamais goûté, tu vas te régaler et tu ne pourras plus jamais oublier ce parfum de liberté !


Ma maîtresse est gourmande Ma maîtresse raffole du chocolat, mais elle ne le dit pas. Elle aime le chocolat noir comme le chocolat au lait et, dans la poubelle de la classe, les élèves trouvent chaque soir de beaux papiers multicolores. Un jour, Rémi a écrit sur le tableau son seul défaut : Notre maîtresse est gourmande ! Au lieu de le gronder, elle a ri aux éclats et elle a ajouté sous les mots de l’enfant : C’est vrai ! Le lendemain, elle a sorti de son cartable une jolie boîte de chocolats. - En voulez-vous ? demanda-t-elle juste avant la récréation. Personne n’osa répondre, sauf Rémi qui murmura : - Non merci ! en pensant oui. Heureusement, la maîtresse a insisté et nous avons tout dévoré. Alors, Rémi a rajouté sur le tableau : Les enfants aussi !


Les copines ont de drôles de goûts ! Marie connaît une fille qui n’aime pas le chocolat et qui s’appelle Vanille ! Elle va en parler à Cerise et à Chloé qui aiment le praliné, ou à Charlotte, cette petite sotte, qui mange du chocolat avec de l’huile de noix ! Mais Marie raconte n’importe quoi car toutes les petites filles aiment les friandises. Elles sont championnes en gourmandises quoi qu’on en dise !

Mon copain Adrien Adrien est premier en mathématiques. Il connaît tous les nombres. Mais quand il mange des chocolats, il ne sait plus compter ! Il en met sur le museau du chat, dans l’écuelle du chien, dans le trou de la souris et même dans la toile de l’araignée ! Comme sa maman achète de grosses boîtes bien garnies, ses copains en veulent aussi ! Mais Adrien est étourdi. Il en perd dans ses chaussettes, dans ses cahiers, sur le chemin de l’école et aussi le soir jusqu’au fond de son lit !


C a d e au

mitié a ’ d Un jour, Eloïse est partie pour une autre école.

Pour fêter son départ, elle a apporté une corbeille emplie de chocolats. Estelle en a choisi un, rond comme une île, avec un papier couleur de la mer. Elle ne l’a pas mangé et l’a posé sur sa table de chevet. Ainsi, elle pense que son amitié avec Eloïse ne pourra jamais s’effacer. Parfois, elle regarde cette petite boule de chocolat et si une larme vient à naître dans ses yeux, elle écrit à son amie. Elle pense souvent à elle. Elle vit sur une île lointaine qui ressemble à une petite croquette sur la carte du monde. Un jour, quand elles se reverront, Estelle posera alors entre leurs deux cœurs, un petit chocolat usé que personne ne mangera jamais.


Le chocolat de Grand-père Grand-père me raconte souvent ses Noëls quand il était enfant. Le soir, avant de se coucher, il posait ses sabots de bois devant la cheminée. Le lendemain, il y trouvait un petit bâton de chocolat. C’était tout, mais c’était beaucoup ! Il le croquait un peu chaque jour pensant qu’il durerait toujours. Quand il en parle aujourd’hui, le temps n’a pas vieilli. Il ferme les yeux et se revoit enfant, découvrant son petit bâton de chocolat qui semblait bien plus grand que lui !

Ma tante Amandine Ma tante Amandine n’est pas radine ! Quand elle achète son pain tous les matins, elle n’oublie pas ma tablette de chocolat ! Mais si je ne viens pas la voir, c’est elle qui la croque le soir ! Quand elle va se coucher, elle chiffonne le papier car elle a tout mangé !


Glace fondante avec des copeaux croquants. Croquette enrobée au cœur tendre. Crème onctueuse et parfumée. Tablettes enrubannées. Chaud ou froid, le chocolat est toujours là, comme un bon copain qui sait consoler les douleurs et les chagrins.

Récréation

Chocolat chaud, chocolat glacé !

Le chocolat aime se déguiser pour se faire aimer !

Chaque jour, à la récréation, Adrien raconte ses exploits. Tout le monde le croit sauf Nicolas ! Mais il a promis de ne rien dire aux amis ! Et il leur laisse croire qu’Adrien a vaincu un dragon et assommé une sorcière ! Contre quelques carrés de chocolat, on peut faire n’importe quoi !


Les thèmes • des livres • Le bonheur • Au bout de ses rêves • Qui suis-je ? • Accepter les différences • Les mots difficiles à dire • L’amour • L’attention aux autres • Les rêves • Les petites pensées • La confiance • Au-delà de la peur de l’autre • S’ouvrir au monde • Des sourires et des larmes • La mort • La confiance en soi • La confiance en la vie • L’intuition • Le sourire • La rancœur et le pardon • Les vies successives • •••

Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse Imprimé à Cholet par AMD sur du papier provenant de forêts durablement gérées.

Pour en savoir plus : www.pourpenser.com


Des petites histoires au chocolat à déguster doucement, tranquillement, comme toute bonne chose !

Michel Cordeboeuf aime la beauté de la vie et de la nature, ainsi que les vagabondages dans l’imaginaire. L’écriture n’est-elle pas dans ce subtil mélange de réels et de fictions au goût de voyages et de richesses de la différence ? Auteur-interprète, il offre ses mots sur de jolies mélodies, œuvres de rencontres musicales, à travers des spectacles de création pour enfants ou pour les plus grands. www.michelcordeboeuf.com

A propos des illustrations : Pour les illustrations, nous n’avons pas demandé aux artistes d’illustrer les petites histoires de Michel, mais de dessiner ce que le chocolat leur inspirait. Nous aurions pu nous retrouver avec 12 dessins assez semblables dans l’idée, mais, comme vous pouvez le constater, le chocolat se déguste de manière multiple...

Petites Pensées • Comptines pour penser • Histoires pour penser • Contes pour penser • Petites histoires pour penser • Nouvelles pour penser... A chaque âge, sa collection. Découvrez notre catalogue complet sur www.pourpenser.com Penser à l'endroit : c'est continuer à dire "pourquoi ?"

à l’endroit

© Éditions Pour penser

13 rue Léon Pissot - 49300 Cholet - Fax : 02 34 09 04 14 editions@pourpenser.com - http://www.pourpenser.com ressources pédagogiques : http://www.pourpenser.com/educ

� ������ ������ ISBN : 978-2-91512558-0 Dépôt légal : septembre 2009

Prix public France : 7 €ttc

S R I S I AL P S D N A R G T E S T IT E P

A propos de l’auteur :

Profile for Pourpenser suoıʇıpǝ

Petites histoires en chocolat  

Recueil de courts textes autour du chocolat. Textes : Michel Cordeboeuf Illustrations : Natacha Wawrzyniak, Céline Cidère, Lise Daulin, Mar...

Petites histoires en chocolat  

Recueil de courts textes autour du chocolat. Textes : Michel Cordeboeuf Illustrations : Natacha Wawrzyniak, Céline Cidère, Lise Daulin, Mar...