Issuu on Google+

CONTES  POUR  PENSER  À  L’ENDROIT

Nadège Brun - Sophie Collin

Mamie Réglisse


L’auteure, Nadège Brun. Curieuse de nature, de voyages intérieurs en découvertes rêvées ou vécues, je papillonne de vies et d’envies. Je partage mon temps entre divers projets artistiques et l’éducation de trois lutins dynamiques.

L’illustratrice, Sophie Collin. Sophie Collin est illustratrice graphiste. Elle adore crayonner, construire des idées, fouiller, coller des pixels, mélanger les matières et inventer des couleurs. Elle ne quitte jamais ses lunettes, même pour dormir... histoire de voir ses rêves très nettement pour les dessiner dès le saut du lit ! Son site : http://sophiecollin.ultra-book.com/


Enfance : planète merveilleuse, magique et inaccessible où l’on se rend une seule fois dans sa vie. Merci à Lena, Johann et Thaïs de partager ce beau voyage avec nous. Nadège

Mamie Réglisse Pour Clara et Jules, Sophie


Papa, Maman et moi ne partageons pas du tout la même vision du monde. C’est drôle comme avec les mêmes yeux on peut voir des choses si

différentes.

C’est vrai qu’ils ont les yeux marrons et moi bleus mais je ne crois pas que ce soit ça. Je vous donne des détails, parce qu’apparemment quand on est un enfant, il faut toujours expliquer très longtemps avant de se faire comprendre. Encore que ma petite sœur, qui ne dit pas un mot mais crie et pleure formidablement bien, arrive très rapidement à obtenir ce qu’elle veut. Parfois, j’ai presque envie de me rouler par terre à nouveau. Mais en grandissant, on dirait que cela ne marche plus. Le monde est parfois bizarre tout de même.


Donc, comme je vous le disais, j’ai souvent l’impression d’être sur une planète différente de celle de mes parents et des autres grands. Peut-être que ce ne sont pas mes yeux, mais ma taille qui pose problème.

Alors, voilà une journée vécue sur ma planète et sur celle des grands. Vous verrez, ce ne sont pas les mêmes.

Hier, j’ai accompagné ma mère à la boulangerie.

On a croisé un copain, Gori. Ma mère a discuté avec l’autre maman et disait : «qu’il a grandi, il est gentil» en caressant les cheveux de mon copain (qui n’en est plus un d’ailleurs). Lui, souriait niaisement.


Ça c’est la planète de Maman.


Sur ma planète, Gori m’a tiré la langue et ouvert grand sa bouche pour me montrer le rouge du bonbon qu’il venait d’avaler. Son sourire narquois m’a fait lui donner un coup de pied. Et là, problème de planète, c’est moi qui me suis fait gronder, avant même d’avoir pu tout expliquer. Alors, j’ai ravalé mon discours et je lui ai piqué son ballon à la récréation.


Ce qui n’a fait qu’empirer mes problèmes. Parce que la planète de la maîtresse est encore différente et c’est moi qui ai été puni. Normal, ma maîtresse n’était pas à la bonne taille ni à la boulangerie.


L’après midi, on a fait un travail sur les arbres dans la cour. Il fallait dire si c’était des arbres à feuilles ou à aiguilles. Eh bien pendant quatre arbres je n’ai rien compris, parce que moi je ne voyais qu’un tronc et une fourmi qui grimpait dessus. C’était génial parce que mes miettes de pain du matin (finalement c’était bien d’être allé à la boulangerie), elle les avait trouvées par terre et elle les portait. Les miettes étaient énormes comme des dinosaures et la fourmi toute minus. Je me suis dit qu’elle devait faire du judo pour y arriver.


Je l’imaginais avec sa ceinture noire en train de faire une prise à Gori et là j’ai éclaté de rire. Mince, du coup, je ne savais pas répondre à la maîtresse pour l’arbre. Alors j’ai dû m’asseoir au pied du sapin pour observer les aiguilles. Enfin, pour une fois, nos deux planètes se sont rejointes parce que j’ai levé les yeux et compris le travail. J’étais presque content. Je dis «presque» parce que, comme j’étais puni, mon amoureuse me faisait les gros yeux. Mais, avec mon grand air triste, elle a fini par me sourire tendrement. Alors vraiment j’étais sur mon petit nuage.


Découvrez la suite de ce livre dans sa version papier éco-conçue et imprimée en France. Retrouvez la liste de nos points de vente sur :

www.pourpenser.fr


Des livres Céline Claire - Gwenaëlle Doumont

Mamzel Seultout

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

Céline Cidère

L’objet Magique

La tache rouge

Le pays de Papa

Et tu riras...

Petites histoires en chocolat

Qui a volé la lune ? MICHEL CORDEBOEUF - MARIE-CÉCILE DISTINGUIN-RABOT

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

Virginie Vignoles - Laurie Meslier

La chaise vide

TEXTES DE MICHEL CORDEBOEUF

Sytou - Marianne Pasquet

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

Michel Cordeboeuf - Mélanie Busnel

PETITS ET GRANDS PLAISIRS

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

PIERRE HÉDRICH - GALOU

CONTES POUR PENSER À L’ENDROIT

Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite sans autorisation de l’éditeur. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse Imprimé en Pays de la Loire - France - sur du papier provenant de forêts durablement gérées. Dépôt légal : octobre 2011

Des thèmes La vie à deux / Avec quel cœur aime-t-on ? / Les jeux dangereux / La différence / Que faire d’un problème ? / L’attention aux autres / Le sourire intérieur / Le rêve La pensée unique / Un parent emprisonné / Le lien entre les générations / Le chocolat / Une famille sans papiers / Oser sa vie / Les rumeurs / Les mots difficiles à dire /

Pour en savoir plus : www.pourpenser.fr


Prix public France : 7 €

à l’endroit

© Éditions Pour penser

editions@pourpenser.com - http://www.pourpenser.fr

� ������ ������

ISBN : 978-2-912125-87-0

TIORDNE’L  À  RESNEP  RUOP  SETNOC

Voyons-nous les choses de la même façon si nous sommes un enfant ou un adulte ?


Extrait du livre 'Mamie Réglisse'