Page 1

Rencontre avec J

#2

J-M UEBERECKEN

Spa-Francorchamps EN FERRARI

Rencontre avec INES TAITTINGER

ag

SPECIAL

VOLKSWAGEN POLO R WRC ANALYSE - SHOOTING - TEST - FICHE TECHNIQUE

- Photography Motorsport Magazine -


EDITO

. . . et de 2 !

Et de 2 !

C’est avec un immense plaisir que je lance le numéro 2 du Mag.

Plus complet, il commence à prendre forme et se diversifie. Dans ce numéro vous pourrez trouver des photos mais aussi des interviews et le test de la toute dernière VW Polo, la série R WRC limitée a 2500exemplaires… au monde ! Le contenu va encore évoluer dans le numéro 3 pour qu’en 2014 ce magazine soit au « top » et permette de suivre et de rentrer au cœur du sport automobile, de découvrir les « backstages » mais aussi de faire connaissance avec des pilotes, des mécanos ! Il sera aussi question d’une partie dédiée plus sur l’automobile avec des essais, des avis . Pour finir une rubrique « carnet de voyage » verra le jour au moment ou les championnats reprendront pour vous faire découvrir les « à côtés » des circuits ou encore les bonnes adresses !. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture et à très bientôt ! Michael Dautremont www.pleasurefoto.be www.michaeldautremont.be


3


GRAND

FORMAT


5


GRAND

FORMAT


7


GRAND

FORMAT


9


GRAND

FORMAT


11


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken


Rencontre avec

JEAN-MARC UEBERECKEN 13


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre parcours dans le sport automobile ? Mes débuts dans le sport automobile remontent à 2007 où une rencontre fortuite avec Jean-Pierre Lequeux m’a permis de trouver un compère animé par la même passion de la course. Depuis 2008, nous faisons équipe et nous formons un duo qui a non seulement la même vision du sport automobile, mais qui est aussi totalement homogène et complémentaire sur la piste. Ensemble, nous avons réalisé de belles saisons, gravis à de nombreuses reprises les marches des podiums et terminé comme vice-champions en Silhouette 2 en 2011 et vice-champions en GT4 en 2012.

Votre meilleur souvenir comme pilote ? Mes meilleurs souvenirs remontent avant tout à la défunte course des 12H de Spa-Francorchamps. Il s’agit d’une durée idéale pour une course d’endurance et cette course mythique se déroulait à chaque fois dans des conditions météorologiques exceptionnelles : soit il faisait 38°C à l’extérieur et 65°C dans la voiture, soit c’était le déluge le plus complet pendant des heures. Disputer une course sur le circuit de Spa sous la pluie, sans aucune visibilité et sur une piste inondée en tant qu’amateur laisse des souvenirs. En plus, j’ai pu monter sur le podium de catégorie à chacune de mes trois participations, avec même une victoire en Seat Trophy, ensemble avec Pierre-Yves Rosoux.


15


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken

Pourquoi une Ginetta ? Qu’aim La Ginetta GT4 est une propulsion à moteur central avant. Cette configuration la rend très stable et très prévenante. Ces deux caractéristiques sont surtout utiles lors des courses qui se déroulent dans des conditions météorologiques difficiles. Et tous ceux qui connaissent Spa-Francorchamps et Zolder savent que le soleil y brille rarement pendant les trois jours d’un weekend de course. De plus, la Ginetta est basée sur un châssis tubulaire avec une carrosserie en


mez-vous dans cette voiture ? polyester, une combinaison qui est l’apanage des authentiques voitures de compétition car elle permet de construire une voiture qui est à la fois légère et rigide et donc très précise. Enfin, le moteur V6 de 3,8L de cylindrée basé sur le bloc de la Ford Mustang possède beaucoup de couple facilement exploitable. En conclusion, il s’agit d’une voiture idéale pour les courses d’endurance disputées sous une météo belge

17


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken


19


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken

Jean-Marc, quel bilan faitesvous de cette saison 2013? La saison 2013 a été une saison en demie teinte. Nous avions acheté la Ginetta début 2013 et il nous a malheureusement fallu un peu de temps pour fiabiliser la mécanique. Quelques abandons sur casse mécanique ont anéanti nos chances au championnat. L’équipe de Triple One autour de Mathieu Faveere et Peter Jaques appelée à la rescousse après un weekend à Zolder catastrophique a permis de redresser la barre et mon co-équipier JeanPierre Lequeux et moi avons pu décrocher une victoire en Endurance GT4 et quelques podiums par la suite. Dans tous les cas, nous avons pris beaucoup de plaisir à conduire cette superbe voiture et certains duels sur la piste étaient mémorables. De plus, nous avons réussi à concrétiser en 2013 notre ambition de monter une structure PRIME Racing autonome avec notre propre infrastructure.


21


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken


23


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken

Et pour 2014, vos ambitions ? Notre première ambition sera de retrouver la constance des années antérieures et d’éviter les hauts et les bas que nous avons traversés en 2013. Le championnat BRCC se concentrera en 2014 sur des courses de type endurance qui ont toujours été notre format de prédilection.


25


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken


27


Rencontre

Jean-Marc Ueberecken


DĂŠcouvrez le site de Prime Racing www.primeracing.lu

29


TEST

Polo R WRC série limitée


VOLKSWAGEN POLO R WRC

31


TEST

Polo R WRC série limitée

La POLO R WRC est une série spéciale créée par Volkswagen pour fêter son engagement en championnat du monde des rallyes.


33


TEST

Polo R WRC série limitée


35


TEST

Polo R WRC série limitée


A part son moteur qu’a-t-elle de spécial cette super Polo ?

Comme toute bombinette qui se respecte, elle arbore une robe reconnaissable au premier coup d’œil. Cette série spéciale limitée à 2500 exemplaires est uniquement disponible en version 3 portes aux couleurs de VW Motorsport, soit une carrosserie blanche habillée de bandes grises et bleues sur le capot et les bas de caisse. Ses superbes jantes multibattons de 18’’ teintées canon de fusil et son becquet de toit noir brillant (estampillé de son numéro de série) complètent sa panoplie de petite championne. Dans l’habitacle, on a droit à des sièges sport tissus alcantara et à un superbe volant sport, lui aussi en alcantara, le tout siglé du logo WRC. Ajoutons encore un pavillon intérieur noir et c’est tout ce qui la différencie d’une Polo lambda ; un peu maigre vu le tarif conséquent…

37


TEST

Polo R WRC série limitée


39


TEST

Polo R WRC série limitée

L’analyse de

Antonio Da Palma pilote et ingénieur.


Jamais une Polo n’avait affiché une telle puissance ! 220 ch. et 350 Nm, c’est tout simplement du niveau d’une Golf GTI et c’est logique puisqu’elle dispose de son moteur, le fameux 2 litres TSI. Ainsi dotée, elle surpasse largement la Polo GTI et devient donc la Polo la plus puissante jamais produite. Mais ce surplus de puissance estil exploitable par son châssis ? C’est pour en avoir le cœur net que nous l’avons emmenée sur notre base d’essai… Verdict au bout de ce récit !

41


TEST

Polo R WRC série limitée


Sur la route L’installation à bord est bonne sans être parfaite, c’est qu’à l’inverse de la Golf son assise est un peu haute pour une sportive. Le volant tombe bien en main et se révèle très agréable au touché avec son revêtement en alcantara, par contre, pas sûr qu’il vieillira aussi bien que du cuir. Le maniement de la boîte de vitesse est correct, au-dessus de la moyenne pour une VW, c’est déjà ça ! Par contre il vaut mieux remonter l’accoudoir central en conduite sportive car il limite l’amplitude des mouvements du bras droit. De son côté le pédalier alu est bien disposé pour la technique du talon-pointe qui peut s’avérer utile « à l’attaque » ou sur chaussée glissante. Les premières impressions de conduite sont mitigées, le comportement routier est particulier, le châssis donnant l’impression d’être réglé à la fois un peu haut et un poil dur, ce qui ne favorise pas le débattement de ses suspensions et fait sautiller la voiture en posture trop haute … Bizarre pour une auto qui fait référence à une voiture WRC, serait-elle plutôt une pistarde ? Pas sûr…

Pour exemple, feu la Focus RS était bien plus homogène et fidèle à sa version WRC question réglages. Pas très à l’aise sur circuit, elle devenait redoutable sur route ouverte, bosselée de préférence ! Bref, rien de rédhibitoire pour la Polo mais on a du mal se sentir confiance de prime abord. Au niveau des performances par contre, il n’y a pas de quoi se plaindre tant son moteur déborde de santé. Une telle puissance associée à un poids limité (1249 kg) ça parle ! Si les départs arrêtés sont à éviter à cause de la motricité déficiente et du XDS castrateur, les reprises sont enthousiasmantes… qu’est-ce que ça pousse ! Finalement, on s’habitue à son comportement et elle se révèle efficace sur route mais on perçoit tout de même des effets de couple dans le volant quand on envoie la sauce.

43


TEST

Polo R WRC série limitée


45


TEST

Polo R WRC série limitée


Sur circuit Pour cerner les limites d’une sportive, rien de tel qu’un circuit !

Pour cette raison, nous n’avons pas hésité à emmener notre Polo survitaminée sur notre base d’essai habituelle, le circuit de Chambley situé aux alentours de Metz. Son tracé, très technique, exigeant pour les freins et la motricité, permet de mettre en lumière les qualités et défauts de toute sportive. Dans ces conditions, la Polo R s’est plutôt bien débrouillée face au chrono puisqu’avec un temps de 2’11’’42 elle a battu de justesse la Focus ST que nous avions testée l’année dernière. Cependant les sensations qu’elle a distillées à son pilote étaient assez éloignées de celles de la Focus au comportement vif et rigoureux. En réalité la Polo dispose d’un excellent moteur

qu’elle ne peut pleinement exploiter à cause de son châssis un peu brouillon, de son antipatinage purement électronique intrusif et, surtout, de son ESP non déconnectable. Ses freins commencent à faiblir après 4-5 tours, ce qui est logique pour une routière. Les loupiottes XDS et ESP n’ont cessé de clignoter tout au long de nos tentatives chrono et ce n’est qu’avec le XDS débranché que nous sommes parvenus à sortir notre meilleur temps… tout en patinant généreusement en sortie de courbe ! Il est fort à parier qu’avec un ESP débranchable et des freins plus endurants, on aurait probablement pu gagner une bonne seconde, voire plus…

Que la Polo R WRC est une voiture image avant tout ; elle manque de développement pour être une arme sur circuit. Par exemple, il lui manque un autobloquant mécanique, des freins 4 pistons à l’avant avec des disques flottants et des suspensions réglées correctement pour permettre d’en exploiter tout le potentiel ESP OFF… Comme une certaine Mégane RS ! Mais il faudra alors un peu de métier à son pilote pour la garder sur la piste !

Bref, quelle conclusion tirons-nous de cet essai ?

47


TEST

Polo R WRC série limitée


49


TEST

Polo R WRC série limitée


51


TEST

Polo R WRC série limitée


53


TEST

Polo R WRC série limitée


POLO R WRC

29’’ 22

22’’ 90

28’’ 67

17’’ 82

32’’ 84

2’ 11’’ 45

Moteur 4 cylindres / 1984 cm3/ Turbo Puissance (ch. / kW @rpm) 220 @ 4500-6300 Couple (Nm @rpm) 350 @ 2500-4400 0-100 km/h (s) 6,4 Vitesse Max (km/h) 243 Consommation (l/100 km) 7,5 Emissions CO2 (g/km) 174 Prix de base (EUR)

33.900

55


TEST

Polo R WRC série limitée

Entretemps notre Polo est passée chez Shiftech pour un boost, résultat : 300 ch. et 445 Nm ! Découvrez son essai et ses relevés chrono sur www.carcoach.lu et bientôt dans MDmag ! Remerciements au Circuit de Chambley qui a mis à notre disposition ses installations récemment remises à neuf. Contact : www.fmaillet.com


57


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


SPA-FRANCORCHAMPS retour en images sur une journée privée en Ferrari

59


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


61


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


63


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


65


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


67


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


69


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


71


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


73


ZOOM

« Ferrari @t Spa-Francorchamps »


75


Rencontre

Ines Taittinger


Rencontre avec

INES TAITTINGER 77


Rencontre

Ines Taittinger

Pouvez-vous nous en di un peu plus sur vous et votre parcours dans le s automobile ?

J’ai commencé en 2009 en V Ma première course était en proto Magny-Cours. Une course de 6 heu en pleine nuit et sous la pluie. Parfa débuter.. Les années suivantes j’ai con en VdeV et depuis 2013 je suis che Sport. C’est une très bonne équipe m’apprend beaucoup.


Votre meilleur souvenir comme pilote ?

Et pour 2014, vos ambitions ?

Ma victoire sur le circuit d’Albi cette année. J’ai pris un départ en Pole position et mon coéquipier et moi avons mené la course de bout en bout. Etre le premier pilote à voir le drapeau à damiers c’est magique.

Refaire une saison de VdeV. Je voudrais faire la meilleure saison possible avec des podiums et des victoires. J’aimerai aussi essayer le LMP2 pour faire un jour le championnat ELMS et les 24 heures du Mans.

Pourquoi la série VdeV ? Qu’aimez-vous dans cette voiture ? Le VdeV est un championnat ou il y a énormément de temps de roulage dans le week end. Ca nous laisse beaucoup de temps pour progresser et régler la voiture avant des courses qui durent 12 heures. Le niveau est devenu très élevé avec plusieurs pilotes des 24 Heures du Mans et de Formule 1. Les protos du VdeV sont vraiment amusant à piloter. Il y a de vraies sensations dans la voiture, avec beaucoup de vitesse et d’aeros mais c’est aussi très physique.

ire

sport

VdeV. à ures ait pour

ntinué ez CD qui

Ines quel bilan faites-vous de cette saison 2013? C’etait une très bonne saison. Mon équipe m’a beaucoup soutenu et mon coéquipier était très rapide et m’a vraiment aidé à progresser toute la saison. J’ai vraiment vu une évolution dans mon pilotage et mes performances. On est arrivé 3e aux 12 heures de Motorland Aragon, c’etait une course magnifique.

79


Rencontre

Ines Taittinger

SOUVENIR


Peux-tu me donner tes impressions et ressentis lors de ta participation au 25h VW funcup? Les 25h de Spa c’est une course extraordinaires. On est au mileu de plus de 100 voitures qui se font la course et tout ca dans une très bonne ambiance. J’étais avec KRONOS cette année avec entre autres Margaux Laffite et Arnaud TSAMERE. J’ai vraiment adoré.

81


Rencontre

Ines Taittinger

DÊcouvrez le site d’Ines sur www.nestaittinger.fr


83


VOUS AIMEZ ? dites le ! www.michaeldautremont.be www.pleasurefoto.be facebook.com/MdMotorsportmagazine facebook.com/MichaelD.photographe twitter.com/DautremontM

Toutes les photographies & textes de ce magazine sont sous Š RÊdaction , communication & Photographie Dautremont Michael michael@pleasurefoto.be www.pleasurefoto.be www.michaeldautremont.be

85


Mdmag #2  

Motorsport Photography magazine #2 by www.pleasurefoto.be / www.michaeldautremont.be

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you