Page 1


///projets///2OO4/2OO8///

///Malenfant Pierrick///Architecte DPLG/// ///34, rue Pelleport///75O2O///Paris/// ///pm4@club-internet.fr///pagesperso-orange.fr/pm-4/// ///+33/O/14O3O9O83///+33/O/67863413O///


///parcours/.../

///études/// ///Architecte DPLG///

///12/2OO7///

///école d’Architecture de Paris Villette/// ///2OO4/2OO7/// ///TPFE/Paris gare de l’Est/2O32/// ///dir. d’études L.Adrian Araneda/// ///mémoire/l’architecture en mouvement/// ///dir. d’études J.Famery/// ///atelier F.Meadows/// ///facoltà di architettura di Ascoli Piceno/It/

///2OO3/2OO4/// ///atelier P.Ciorra/// ///atelier C.Toraldo di Francia///

///école d’Architecture de Bretagne/// ///2OOO/2OO3/// ///mémoire/Yves Klein et l’architecture/// ///2OO2/2OO3///atelier O.Delépine/// ///2OO1/2OO2///atelier L.Allegret/T.Heuzé/// ///2OOO/2OO1///atelier M.Velly/D.Crass///

///expérience/// ///réhabilitation d’un appartement///

///2OO8/.../// ///Villefranche/Mer/O6///

///agence OAL Edouard François/// ///2OO7/// ///assistant de chargé de projet en phase APS/APD/PC et conception/// ///groupe scolaire Ampère///Chartres/28/// ///concours pour le collège la Maillière///Lognes/77/// ///autoconstruction/autoréhabilitation/mon appartement/// ///2OO4/2OO7/// ///réfection totale d’un appartement/plans/&/travaux/// ///participation aux journées de la maison contemporaine/O6/2OO8/// ///Paris/75/// ///suivis de chantier/maisons particulières/// ///2OO2/2OO3/// ///maître d’oeuvre D.Billot/// ///environs de Rennes/35/// ///participation/agrandissement d’une villa///

///guide sur le chantier des Champs Libres///

///2OO2/2OO5/// ///arch.N.Foucher/// ///Pornic/44/// ///2OO2/2OO3/// ///arch.Ch.de Portzamparc/// ///Rennes/35///


///concours/workshop/// ///habiter Paris///

///minimaousse2///

///workshop à Tunis///

///Coast2Coast///

///Villard V///

///2OO7/// ///concours d’idées///CAUE75/// ///2OO6/// ///minimaisons roulantes///IFA/// ///2OO5/// ///ENSAPLV/ENAU/Tunis/// ///2OO4/// ///workshop/UNICAM/California State University/// ///Italie/// ///2OO3/2OO4/// ///séminaire itinérant d’architecture/// ///Italie///

///écrits/// ///Yves Klein et l’Architecture/// ///commande des archives Klein///avec Jacques Bouzerand/// ///Ed. Actes Sud///en cours/sortie fin 2OO8/// ///autoconstruction/autoréhabilitation/un appartement à Paris/// ///publication hors série Architecture à Vivre///sortie O5/2OO8///

///divers/// ///informatique/// ///maîtrise/mac/pc/// ///Autocad/Archicad/Rhino/Artlantis/Adobe Creative Suite/.../ ///site web en construction///pagesperso-orange.fr/pm-4/// ///menuiserie///

///2OO6/// ///fabrication de la cuisine de mon appartement/// ///menuiserie la Sile/Paris///

///le Nombril///

///2OO1/2OO3/// ///journal de l’école d’architecture de Bretagne/// ///création de la nouvelle maquette/rédaction///

///théâtre///

///2OO1/2OO7/// ///cours et représentations théatrales///Paris/// ///cours d’improvisations///Rennes///


///le port/;/un monde autre aux nouvelles règles dont le mystère sera preservé/// ///imaginer un passage entre réel/irréel/// ///rappeler l’ancienne fonction du lieu///conserver les traces des ouvriers/;/ ///par la rampe/,/se réalise l’objet d’un bloc brut devenant précieux/;/ ///la forme de verre soulevée au dessus des murs/;/un repère dans la ville/// ///contenant culturel///expositions d’art vidéo et cinéma/// ///des ateliers/magasins/,/modulables/et/insaisissables/,/où travailleront artisans/// ///un bar/discothèque/recouvert de verre///

///r éhabilitation/cantiere navale Orlando/// ///Livorno/IT/// ///p r o jet réalisé avec Lars Thyboe Th orsen/// ///prof.C.Toraldo di Fr ancia/// ///2OO4///


///photos du site///De Chirico/l’enigme du jour///Yves Klein/le vide///M.Pialat/nous ne vieil

///maquette conceptuelle///la rampe et le glassvolume///le passage sous le volume

///le projet dans le site et vu de la ville///les façades côté mer///

///cinema///projection box///contemporary art exhibit///

///restaurant///discotheque///kitchen/bathroom///workshops///

///plan masse///1/1OOO///


lirons plus ensemble///mise en scène de Bob Wilson///M.Duchamps/why not snooze rose selavy///

et sa structure///le restaurant et la rampe le traversant///les ateliers/magasins///

le passage, la rampe et le glassvolume///vue intĂŠrieure du glassvolume///

///coupe///1/1OOO///

///coupe///1/3OO///


///perturber un monde agressif/,/règne d’asphalte/,/de vitesse/et/de bruit///

///un être ondulant autour du bitume s’enroule autour des installations des hommes/,/ ///créant un espace temps de repos pour celui qui le rencontrera/// ///unique élément sur la zone du péage/,/ ///de l’entrée/sortie de l’autoroute au grand axe menant vers la ville de Fano/// ///un ruban qui naît du sol/,/ ///s’élève/et/s’enfonce/,/formant superficies/et/volumes/,/devenant mur/sol/toit///

///l’être de la route/// ///r é o r g a n i s a t i o n d’une gare de péage et ses env irons/// ///Fa no/IT/// ///projet réalisé avec Camille Ansquer/// ///prof.P.Ciorra/// ///2OO4///


///photogrammes in-situ///

///plan masse///1/2OOO///


///la tête/,/le long de la route de Fano/,/un petit complexe accueillant/:/ ///voyageurs venant à se reposer/gens des alentours/usagers du covoiturage/// ///elle comporte restaurant/café/bar au niveau de l’autoroute/,/ ///à l’étage espace de relaxation/,/au niveau de parking point d’informations routières///

///ensuite un parking semi couvert/// ///et un espace pour manger rapidement///

///de l’autre côté de la route surélevée/,/les services routiers hangars et bureaux/// ///puis le ruban devient couverture du péage///

///le long des habitations/,/vers l’autoroute/,/ /,/l’être se met à la verticale se muant en mur anti-bruit/// ///l’animal se termine en ondulant le long de l’autoroute près de l’échangeur/,/ ///signalant aux automobilistes la présence de la ville de Fano, et les services du péage///

///coupe longitudinale restaurant///1/1OOO///

///coupe transversale restaurant///1/1OOO///

///plan masse///1/4OOO///


///flow/// ///une station mar itime/// ///C o a s t 2 C o a s t ///w o r k s h op internationnal sur la cité côtière/// ///San Benedet to/IT/// ///p r o j e t r é a l i s é avec Nemesio Mabini/US/Nebi Naz ar/US/,/ ///Elena Pompei/IT/Manuela Vittori/IT/// ///pr o f . P . C i o r r a /,/J .Reich/,/M.Sae/,/C.Toraldo di Fr ancia/// ///3/8 mai 2OO4///

///port de San Benedetto///février 2OO4///


///le port de San Benedetto/// ///la station maritime sera construite entre partie industrielle et partie touristique/// ///visiteurs comme pêcheurs ne changeant jamais de zone/,/ ///apparaît un espace vide aux hangards désaffectés/// ///seront dans le projet des attractions urbaines/,/piazza/bars/commerces/station maritime/,/ ///pivots mélangeant travailleurs du port et touristes///

///un morceau de la ville/;/la rue piétonne/,/ ///se glisse sous le phare/,/obstacle jusqu’alors infranchissable/,/ ///passe sous la route à forte fréquentation/,/ ///remonte doucement pour former une piazza/,/ ///puis/,/suivant le terrain/,/se scinde en deux parties/,/ /,/couvrant magasins/bars/services/,/ ///créant pour le piéton une nouvelle promenade surélevée/,/ ///nouveau panorama sur l’étendue du port/la tour/le phare///

///zone portuaire///

///route côtière///

///phare/// ///zone piétonne/// ///tour médiévale/// ///centre historique/// ///estuaire du Tronto/// ///zone touristique///

///insertion dans la ville///


///le centre ville de San Benedetto/// ///une longue artère commerciale relie centre historique à l’avant port/// ///entre tour médiévale et phare/// ///entre le phare et le port/,/un espace desert/,/ ///routes/hangards/parkings/,/que personne ne franchit/// ///le projet sera continuité entre ville et port///

///croquis/coupe/du parcours piétonnier/,/du passage sous le phare à la station maritime///

///piazza/// ///promenade piétonne/// ///station maritime/// ///restaurant/bar/// ///location de bateaux/// ///salle d’exposition/// ///parking/// ///phare/musée de la mer///

///insertion sur le site///


///une géographie de montagnes/// ///descendant vers la mer/// ///ville et port sont installés/// ///à l’encontre/rencontre des deux éléments///

///r e s tructuration urbaine quartier V oltri/// ///V i l l a r d V ///s é minaire internationnal d’archite cture/// ///Geno va/IT/// ///projet réalisé avec Camille Ansquer/// ///2OO4///

///recréer une géographie/// ///interrompue artificiellement par le port/// ///une nouvelle liaison mer/montagne/// ///un nouveau morceau de ville/,/ ///géographique et végétal/,/ ///vient sur l’eau/,/ ///en un reflet des hauteurs de Voltri///

///la nouvelle géographie sera deux lignes/// ///traversera le port/,/ ///pour aller flotter indéfiniment sur la mer///


///Voltri à l’ouest de Genova/;/fin de la ville et du port industriel/// ///zones d’habitations séparées par les zones industrielles/// ///le port fait barrière entre ville et mer/// ///situation actuelle///

///légende générale/// ///port industriel///

///espace de sport///

///habitations///

///port de plaisance///

///végétation///

///espace vide///

///routes///

///nouvel habitat///

///voies ferrées///

///réinventer une liaison entre différentes zones habitées/// ///donner un regard neuf sur l’activité du port/;/centre du projet/// ///la nouvelle ville grandira simultanément à l’extension du port/et/selon ses besoins/// ///à l’ouest l’habitat freinera le développement de la zone portuaire/,/ ///laissant libre la plage et les équipements sportifs/// ///l’augmentation de la population de Voltri permettra l’extension du port de plaisance/,/ ///la zone vide deviendra nouveau pôle de dynamisme///

///situation projective///

///la croissance se fera selon deux départs/;/équipements sportifs/et/habitat existant/// ///puis deux sols lancés sur la mer/// ///sur lesquels seront projetés espaces d’habitations/et/espaces publics/// ///ces espaces croîtront sans fin/;/leur sol s’étendant sur la mer/// ///ce nouveau morceau de ville offrira un liant actif entre les parties de Voltri/// ///proposant à la fois espaces publics attractifs à tous/et/ ///espaces privés d’habitations dans de petits collectifs///

///situation conceptuelle///


///les deux légères langues d’habitat se poseront sur terre et s’ancreront sur la mer/// ///les espace publics naissent des reliefs créés par les sols/// ///les habitations sont des dépressions de l’eau au dessus sur le sol/et/ ///croissent en s’appuyant sur la structure verticale de soutènement/// ///espaces publics///

///habitations///

///plan général du projet///

///zone sportive/// ///promenade piéton/// ///piazza/// ///commerces/// ///thalassothérapie/// ///espaces publics culturels/// ///espaces vides à voir la mer/// ///jardins méditérranéens/// ///piazza et commerces/// ///ligne de construction/// ///immeubles d’habitation/// ///amphithéâtre/// ///cinémas/// ///route d’accés/// ///commerces/// ///point de connexion/// ///coupe générale d’un sol///1/6OO///

///Maquettes conceptuelles///

///relation à l’ensemble///


///Berthes/// ///Paris/B erlin/// ///p r ojet réalisé avec Christina Kimmerle/// ///d ’ a p r è s “animali domestici” d’Andrea Branzi/// ///prof.Fiona Meadows /2OO4/// ///2OO 4/...///

/“/l’homme poétiquement habite sur terre/;/ ///le rapport qui le relie à son milieu est de nature littéraire/,/ ///en partie obscure et symbolique/”/ ///Friedrich Hölderlin///

/“/si

nos maisons ne sont pas aimables, nos métropoles seront à jamais inhabitées/”/ ///Andrea Branzi///


///un jour sont apparues dans la ville les berthes/;/ ///animaux domestiques proches de l’homme sans lui être dévoué/,/ ///elles apparaissent là où nul ne les attend///

///le passant se laissera envahir par l’imaginaire diffus du demi-sommeil/,/ ///cet état intermédiaire entre le rêve et la veille///

///devant ces animaux aux longs poils/,/il se laissera à rêver d’un monde/,/ ///où vitesse et consommation ne sont plus les maîtres mots/et/ ///las de son parcours d’homme pressé dans la ville/,/ ///chacun viendra se ressourcer à l’intérieur d’une douillette Berthe/,/ ///étendu sur son sol moelleux/.../


///des objets vivants/.../

/.../qui provoquent des ĂŠmotions/.../

/.../qui nous font penser/.../

/.../qui nous attachent///

///dĂŠtails de fabrication////


///maison plug/// ///maison Phénix nouvelle génér ation/// ///partenariat avec l’entreprise Géoxia/// ///projet réalisé avec Malek Be ssaad/// ///prof.Fiona Me adows/// ///2OO4 /2OO6///

/”/il vous suffit de choisir un modèle de maison et de l’adapter ensuite à vos besoins, de la personnaliser à loisir, votre maion Phénix sera unique...comme vous/”/ ///décembre 2OO4///http://www.maisonphenix.com///

/”.../je ne conçus pas une véritable maison, mais une sorte d’habitation primitive à un seul étage. Ce devait être une structure ronde avec au centre un foyer et des couchettes aux murs. J’avais plus ou moins en tête une cabane africaine où le feu, bordé de quelques pierres, brûle au centre et toute la vie de la famille se déroule autour de ce centre/...”/ ///Carl Gustav Jung///ma vie(souvenirs et pensées)///


///les maisons Phénix actuelles ciblent un marché global/// ///la maison Phénix de demain devra s’adapter à la personnalité de chacun///

=

X

///l’ancienne maison Phénix est un dédale de pièces circonscrit dans un rectangle/// ///la personnalité des habitants ne pourra dépasser les murs/// ///la maison Phénix de demain sera un espace commun ouvert et central/// ///au cœur de l’espace commun/;/le foyer/;/cheminée/et/ou/cuisine/// ///la personnalité des habitants explosera les parois en autant de plugs nécessaires/// ///Les espaces intimes seront des plugs se greffant progressivement à l’espace central///

g

g

i

f

f

1

2

///seront deux sortes de volumes centraux/:/ /1/la maison ouverte/,/ ///aux parois en polycarbonate translucide/// /2/la maison fermée/,/ ///aux parois opaques/,/ ///servant de rangements ou d’ouvertures///

///à l’intérieur de l’espace commun/,/les habitants choisiront leur foyer central/:/ /3/une cheminée centrale/// /4/une cuisine/cheminée/,/ ///intégrant plan de travail/ /et/table/// /5/un L associant cuisine/,/ ///cheminée/et/table///

3

4

5


///la famille s’agrandit et les besoins évoluent/.../ ///un jeune couple achètera une maison Phénix avec espace central et deux plugs intimes/puis/ ///ajoutera de nouveaux plugs avec l’arrivée d’enfants et des ressources financières s’élevant/// ///ex///mr & mme Barricco sont un jeune couple qui a trois enfants en bas âge///

///ex///mr & mme Artaud sont tous deux professeurs et leur fille unique adore le piano///

///les plugs pourront être construits de façons différentes/:/ /-/respectant le système constructif Phénix/-/ /-/apportés préfabriqués sur le chantier/-/ /-/résultant de l’association entre une structure Phénix et une construction préfabriquée/-/ /-/imaginés et construits par les habitants/,/sur base structurelle Phénix ou non///

///un catalogue de differents plugs sera ainsi développé et proposé par Phénix/:/


///en se retirant/,/la mer a laissé posé nombre d’objets sur le sable/// ///les plus naturels sont des écumes aux bulles fragiles/et/mouvantes/// ///progressivement elles seront séchées par le vent/// ///elles sont masses habitées d’une multitude de cellules/,/les bulles/// ///souvent/,/les Hommes traversent le site/,/marchant entre les courbes/// ///puis vint l’envie d’habiter l’écume/// ///dans l’écume/,/on se fond/,/on disparaît/// ///c’est un endroit où l’extérieur se devine///on y ressent les mouvements du vent/// ///autour de l’écume/,/le vent remodèle le sable laissé à nu/// ///pour accéder à l’écume/,/les Hommes construisent de longues passerelles/// ///liant la forêt/,/les différentes hauteurs des écumes/et/une étendue d’eau/// ///sur l’étendue d’eau/,/les Hommes installent une grande terrasse pour y pêcher/// ///puis du côté des dunes/,/des pêcheurs commencent à construire de petites cabanes/// ///puis l’eau finalement s’infiltre dans le sol et disparaît de la surface/// ///dans ce nouveau creux humide/,/naît un jardin foisonnant/// ///le dessous de la terrasse commence à être aussi occupé/// ///les Hommes décident de rallonger les passerelles vers la mer afin de pouvoir pêcher///

///jumpcut Gam marth/// ///un hôtel en Tu nisie/// ///workshop à Tunis/// ///projet réalisé / avec /// ///Céline Wurtz/et/Jean Philippe A lbert/// ///prof.Fiona Meadows/// ///2OO5///

///Dziga Vertov/l’homme à la caméra///Yves Klein réalisant des cosmogonies///écume à Gammarth///


///le site comme succession de séquences paysagères et architecturales///

///la forêt///les écumes///la terrasse///le jardin///la rue et commerces///

///séquence O1///découverte de la forêt/// ///un tramway liant le métro au site traverse la forêt/// ///différents parcours piéton y sont aussi proposés/// ///Gammarth/// ///tramway/// ///métro (tgm)/// ///Tunis///

///liaison Tunis/Gammarth///tram dans la forêt///gare de tramway///le parcours land art///parking///

///séquence O3///la terrasse/// ///abritant dans ces ondulations divers équipements publics///

///plans des espaces sous la terrasse///

///coupes des différents élements de la terrasse///

///bar/// ///restaurant/// ///hammam/// ///piscine///

///restaurant///

///piscine///

///hammam///

///vestiaires///

///espace beauté/// ///services///


///séquence O2///les écumes/// ///l’hôtel sera objets d’écume bougeant au vent/,/ ///posés sur le sable/// ///liant les écumes par des passerelles de bois/// ///traversant les autres séquences jusqu’à la mer///

///plan///coupe///photos intérieures des chambres modulables///vues extérieures des écumes///

///séquence O4///le jardin/// ///frais et foisonnant/,/contraste avec l’aridité du sable///

///séquence O5///la rue passante et ses commerces/// ///attirant visiteurs/,/touristes et tunisiens///

///plan des restaurants et activités niveau rue///plan des restaurants et activités niveau jardin///

///la rue piétonne et ses activités///passerelle traversant le jardin///vue de la terrasse///


///1977///

i i

///autodestruction///autorĂŠhabilit ation/// ///m o n a p p a r tement///34,rue Pelleport/75O2O/Paris/// ///r e m e r c i e ments///mes parents/et/grands pa rents/,/ ///C a m i l l e Ansquer/Dean Zarka/menuiserie la Sile/,/ ///Pierre Leblanc/Alessandro Sp itili/,/ ///Jordi Patillon/Vincent G ouvil/,/ ///ste Testas/Metalarc industri e/CMR/// ///2OO4 /2OO7///

///2OO7///


///la cuisine///

i

i

i

i

i

///médium huilé/// ///un plan de travail envahit l’espace restreint/// ///est découpé pour la circulation/puis/ ///posé sur les étagères abritant l’électroménager/// ///aucune fixation nécessaire/// ///l’assemblage à mi bois s’effectue dans l’heure///

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i

i


///la salle de bain///

i

///médium verni/aluminium anodisé/lanières de soudure/// ///un plan de travail/,/attaché à la cuisine/,/ ///envahit l’espace restreint/// ///est découpé pour la circulation/et/ ///se réplique vers le haut et vers le bas formant étagères/// ///des lanières oranges viennent fermer étagères et baignoire///

i

i

i

i

///la pièce principale/// ///après destruction des murs un faux plafond en médium est posé/// ///le sol est ragréé puis peint ainsi que les murs///


...block party...un tissage2...

///block party...un tissage 2 /// ///concours d’idées habiter Paris/C AUE75/// ///lots D et E/ZAC Porte Des Lilas/Paris/// ///projet réalisé/avec/// ///Coralie Huon/et/Nicolas Tom melin/// ///2OO7///


///bandes urbaines/plots hauts/// ///accepter la densité sans la contraindre///une nouvelle typologie/// ///de larges bandes dues a l’orientation héliothermique/et/à la liaison aux parcelles voisines/// ///répondent aux villas de faubourg riveraines///(re)tissant la ville/// ///les bandes urbaines sont simples ou doubles et s’élèvent de trois ou quatre étages/// ///favorisant circulations en coursives et logements traversants/// ///par trois fois ces bandes prennent de la hauteur/en plots hauts/de sept à neuf étages/// ///points de repère du site/accélérant la densité/et/s’intégrant à l’hétérogénéité alentour///

///Plan masse///

///typologies/// ///dix huit typologies d’habitat sont créées/// ///les logements sont traversant et les duplex favorisés/// ///chaque typologie/T1 à T5/est faite de 2 a 9 cubes/,/ ///qui s’emboîtent aléatoirement/,/créant de l’imprévu/// ///sans zoning social ou générationnel/// ///7O% des logements sont handicapables///

///vue extérieure d’un bloc type///

///vue intérieure d’un bloc type///


///179OOm2 de S.H.O.N/283 logements/36% de t4 et plus/// ///les cubes préfabriqués des logements s’intégrent dans une trame structurelle de béton/// ///restriction des coûts/de la durée du chantier/et/classification en chantier propre/// ///la façade est assemblage de différents bardages/;/ ///entre bois/métal/panneaux végétaux/polypropylène de couleur/.../ ///les habitants choisiront le matériau de façade de leur logement/// ///créant rythmes et séquences///

///vue d’une rue intérieure///

///vue de la rue des frères Flaviens///

///vue d’une façade///

///coupe///

///toit actif/// ///le bâti est surmonté d’un second toit/,/ ///créant une lame d’air isolante/// ///la structure du toit actif est en acier/// ///il comprend/;/ /-/des points d’entrée énergétique/-/ ///stato-éoliennes et panneaux photovoltaïques/// /-/une toiture végétale sur lame d’air/-/ ///tampon thermique pour stabilité hygrothermique/// /-/une résille métallique protégeant du soleil/-/ ///élément fort et constitutif du projet/// ///atout environnemental/// ///un accent sur l’orientation urbaine/// /et/développement des franchissements/,/ ///entre les différentes hauteurs de bâtiments/,/ ///signalant passages et circulations///


///Paris gare de l’Est///2O32/// ///u n p r o c e s s u s urbain au dessus des voies ferrées/// ///prospective/fiction pour un TPFE/// ///d i r e c t eur d’études/prof.Luis Adrian Araneda/// ///i n v i t é s /p r o f . L aurence Allegret/,/Brigitte Deno zière/,/ ///prof.Olivier Delepine/// ///2OO7///

“/.../la vie est variabilité, pulsation, dynamisme, alors que la forme bâtie est statique. Tout ce que l’on a bâti dans le monde jusqu’à présent est statique, invariable, c’est à dire mort. La transformation sociale des villes exige une révision radicale des techniques d’urbanisme et de construction, le nombre croissant de la population terrestre exige un rythme inouï de construction, les transformations techniques...amènent des exigences imprévisibles/...”/ ///Günther Kühne/1958/préface du catalogue de l’exposition du GEAM///


///évolution de la gare de l’Est et de son quartier///1855/2O54///

///1855///

///1877///

///1889///

///19OO///

///1931///

///2O32///

///2O36///

///2O48///

///2O54///

///un quartier au raisonnement écologique qui viendra se développer et proliférer progressivement/// ///en puisant dans le milieu ambiant les substances nécessaires à sa propre matière/// ///des moisissures///

///des tagliatelles///

+ ///les circulations///liant///

= ///habitations proliférantes///

///des tagliatelles/// ///les circulations se forment///à l’intérieur/les éléments publics///

///magasins///

///gare de l’Est 2///

///village Olympique///

///espace aquatique/// ///principe des circulations///

///des moisissures/// ///les hyphes des moisissures seront circulations habitables/// ///liant circulations principales et espaces publics/// ///les spores/habitations viendront croître et décroître dans les hyphes///

///principe de développement///

///évolution des habitations///

///détails habitations et circulations///

///concept du quartier/// ///principes de développement des habitations///

///chaque habitant pourra architecturer son espace/// ///conçu dans un matériau issu de la haute technologie les parois des habitats seront meubles/// ///les habitants créeront leur espace loin des références et des codes/// ///dans une architecture de la perte de repères stimulant constamment ses occupants///


///évolution de la gare de l’Est et de son quartier///2O32/2O54///

///2O32///

///2O36///

///2O48///

///les circulations habitables/les voies///du pont rue La Fayette///

///2O54///

///plan masse///

///les spores/les hyphes/le village Olympique///

///les circulations habitables/les voies///

///l’espace aquatique///

///une circulation///de la rue du Terrage///


///Ă suivre/.../

///Malenfant Pierrick///Architecte DPLG/// ///34, rue Pelleport///75O2O///Paris/// ///pm4@club-internet.fr///pagesperso-orange.fr/pm-4/// ///+33/O/14O3O9O83///+33/O/67863413O///


BooK  

2004/2008

Advertisement