Page 1

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MINISTRE-PRESIDENT DE LA REGION WALLONNE Le Groupe SINOMAX investit en Wallonie : Vers un pôle européen de fabrication de feux d’artifice à Vresse-sur-Semois (23-01-09) Ce 26 janvier, quelque 30.000 Chinois installés en Belgique fêteront le Nouvel An chinois. A cette occasion, le Ministre-Président de la Région wallonne, Rudy Demotte, a reçu, ce vendredi, à l’Elysette, l’Ambassadeur de Chine, M. Yuan Yuan Zhang, ainsi qu’une quarantaine de chefs d’entreprises chinoises installées en Wallonie. Avec eux, le Ministre-Président a évoqué leur présence sur le sol wallon, leur expérience ainsi que leur perception des services rendus par la Région wallonne. A cette occasion, les entrepreneurs chinois ont pointé quelques éléments auxquels ils souhaiteraient voir apporter des améliorations. Parmi ceux-ci, notons : - la nécessité d’identifier des normes communes à la Belgique et la Chine pour améliorer les échanges commerciaux, notamment dans les secteurs des nanotechnologies et des biotechnologies ; - l’amélioration des outils de communication à destination des entrepreneurs chinois afin qu’ils puissent obtenir davantage d’informations sur la Wallonie dans leur propre langue. Sur ce point précis, Philippe Suinen (AWEX) a indiqué qu’un projet de Business Center, sur lequel l’Agence travaille actuellement, vise précisément à répondre à ce besoin. En outre, lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre, le MinistrePrésident a annoncé un nouvel investissement chinois en Wallonie. Il s’agit du groupe SINOMAX qui a un projet d’investissement dans la commune de Vresse/Semois dans l’ancien dépôt militaire de Sugny. Le groupe SINOMAX est implanté en Belgique depuis 20 années. Il est spécialisé dans l’importation et la vente de feux d’artifice et emploie en basse saison 25 personnes et jusqu’à 50 personnes en haute saison. Suite à son expansion, le groupe SINOMAX s’est élargie au fil des années et constitue aujourd’hui un groupe important. Depuis une décennie, il rentre progressivement dans les mœurs de la population européenne de ponctuer toute une série de festivités par un feu d’artifice : fêtes nationales, fêtes patronales, festivités diverses, anniversaires, mariages, congrès d’entreprises, inaugurations… Ce faisant, le groupe SINOMAX a vu ses importations triplées et atteindre en 2007 une importation de matériel pyrotechnique de plus de 1.500 tonnes en provenance de Chine.


Afin de subvenir à ses besoins urgents, elle vient par ailleurs de racheter, par le biais de sa filiale PATRIMOZI, un ancien dépôt militaire à Velroux près de Bierset pour un montant de 1,6 million d’euros. Ceci étant, des constats s’imposent : · Vu la situation pétrolière, le coût du transport a augmenté de plus de 30% et risque, à terme, de ne plus permettre à l’entreprise de rester compétitive sur le marché belge et européen. · La fabrication de ce type de produits dans notre pays a pratiquement disparu au fil des années. Une des dernières, la firme Hendrickx, fondée en 1750 et reconnue au niveau européen, vient d’arrêter ses activités. · Sur le plan environnemental, il est clair que ces longs transports d’un continent à l’autre ne favorisent en rien la diminution d’émission de CO2. · La dispersion des sites de stockage engendre des coûts supplémentaires et nuit à l’environnement et à la sécurité de par la multiplication des transports. Fort de tous ces éléments, le Groupe SINOMAX souhaite créer, un pôle européen de fabrication de feux d’artifice à Sugny. Le groupe SINOMAX se renforcerait sur le plan européen, resterait compétitif et produirait des produits sur la base de la technologie européenne. Il diminuerait l’impact environnemental en réduisant les importations en provenance de Chine et diminuerait le nombre de transports sur notre territoire. Et, bien sûr, créerait un nombre d’emplois non négligeable dont une bonne part d’emplois locaux. Le choix de l’ancien dépôt militaire de Sugny n’est pas un hasard. En effet, le groupe SINOMAX occupe depuis longtemps une grande partie de ces installations afin de stocker le matériel importé de Chine avant de le dispatcher en Belgique et vers l’étranger. De plus, dans le cadre de la fabrication, la situation est idéale du fait de son isolement par rapport aux zones habitées, garantissant le maximum de sécurité vis-à-vis de la population et de l’environnement. Les feux d’artifice que le groupe SINOMAX se propose de fabriquer sont des constructions s’inspirant à la fois de la grande tradition et de l’art pyrotechnique européen et des technologies sophistiquées, les plus modernes. Des modèles correspondant à un cahier des charges très précis et régulièrement contrôlés dans toutes les phases de la production suivant un système qualité élaboré. La volonté du groupe SINOMAX est de proposer des créations de luxe. Des produits haut de gamme à forte valeur ajoutée, pour des spectacles d’une qualité exceptionnelle. Des artifices d’une précision et d’un rendu d’effets et de couleurs extraordinaires correspondant à un marché où l’exigence de l’excellence est requise.


L’installation de cette unité de production engendrera dans sa phase 1 (second semestre 2009) la création de 20 emplois et entre 50 et 80 emplois dans sa phase 2 (courant 2010), dont une bonne part d’emplois locaux. Le montant de l’investissement s’élève à 500.000 €. Le Ministre-Président de la Région wallonne a relevé le caractère remarquable de cet investissement. « Il intervient en effet dans un contexte économique et financier très difficile. En cela, il constitue une nouvelle démonstration de l’attractivité wallonne », a noté Rudy Demotte. La rencontre s’est achevée par un feu d’artifices lancé à partir de la Citadelle de Namur. Un spectacle offert et réalisé par SINOMAX. Plus d’infos ? Christopher Barzal - Attaché de presse de Rudy Demotte - 0474/779.870

Communiqué de presse Région Wallonne 23/01/09  

Communiqué de presse Région Wallonne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you