Issuu on Google+

Soutenu par les investissements d’avenir

En partenariat avec


Le Science Tour

Télévision

Le Science Tour débute au Mans

http://www.youtube.com/watch?v=73ApRefqxG8&feature=youtu.be

Un tour de France de la science!

http://www.dailymotion.com/video/x12a1g3_un-tour-de-france-de-la-science_tech

France Trois Pays de la Loire


Le Science Tour

Télévision

Reportage de TV Vendee

Passage TV d’Evan le van sur l’étébéo

http://mediaspip.ptitdeb.infini.fr/medias/videos/article/reportage-de-tv-vendee-le-science

http://www.dailymotion.com/video/x142u13_passage-tv-d-evan-le-van-sur-l-etebeo-en-aout-2013_tech?search_algo=2


Le Science Tour

Télévision

Passage du Science Tour JT 13H de France 2

Passage du Science Tour Télé Villeneuve

http://www.dailymotion.com/video/x144uwp_passage-du-science-tour-sur-le-jt-13h-de-france-2_tech?search_algo=2

http://www.youtube.com/watch?v=OCo5_kd9HfQ


Le Science Tour

Les gros titres


Le Science Tour

Aménagement des camions

ans

Le Mans

Rédaction : 35, rue Gambetta. Tél. 02 43 21 76 76 - Tél. sports : 02 43 21 76 65 Courriel : redaction.lemans@ouest-france.fr Relations abonnés : tél. 02 99 32 66 66

Ouest-France Vendredi 19 avrilRédaction 2013 : 35, rue Gam

Tél. 02 43 21 76 76 - Tél. s Courriel : redaction.lema Relations abonnés : tél.

camions « C’est pas sorcier »

Hôpital : la pose des RTT fait tousser Gruau fabrique les camions « C’est pas sorcier »

t les douze véhicules dédiés au Science tour, Lors du comité technique d’établissement de jeudi, les syndicats Hôpital : la p ité classique se porte bien.le carrossier fabrique actuellement les douze véhicules Au Mans, dédiésleau Science tour, ont voté contre « changement de règles ». Lors du comité tec organisé par Les Petits débrouillards. L’activité classique se porte bien. Il y a une semaine, estimant que la di-

rection de l’hôpital « essaie de faire passer les décisions en force », les organisations syndicales (CGT, CFDT et FO) avaient boycotté le comité technique d’établissement. Il a donc été reporté à jeudi matin. Cette fois, dès l’ouverture, une trentaine d’agents de l’hôpital sont venus exprimer leurs revendications, occasionnant un léger retard à la réunion. Sur le fond, les syndicats ont campé sur leurs positions, refusant le nouveau système de pose de RTT. « Avant, relate Jean-Philippe Dhuy, permanent CGT, la direction imposait un tiers des jours ; et le salarié les deux tiers restants, en fonction des possibilités. Désormais, les jours seront fixés à l’avance. Mais susceptibles d’être annulés au dernier moment, en fonction des

Le carrossier a plutôt l’habitude des fourgons de l’administration pénitentiaire, des camions de bouchers ou de poissonniers, des ambulances, des véhicules funéraires ou encore les fourgons jaunes des autoroutes… Gruau, au Mans, vient d’obtenir un nouveau marché : la fabrication de douze véhicules « C’est pas sorcier la science », une opération menée par l’association nationale Les Petits débrouillards, visant à vulgariser les sciences auprès du jeune public et des adultes. À l’intérieur du camion, une cabine aménagée pour recevoir deux animateurs, une paillasse pour réaliser toutes sortes d’expériences et un emplacement prévu pour l’ordinateur. À l’extérieur, il sera possible d’ajouter une tente pour accueillir le public. Pourquoi douze véhicules ? Parce qu’ils sillonneront les routes de douze régions, répond Patrick Guiraud, directeur du site. La livraison devrait avoir lieu fin juin, début juillet. En attendant, les Petits débrouillards du Mans invitent des enfants à visiter l’entreprise, mercredi après-midi.

ont voté contre le nécessités du service. Et comme nous sommes partout en fluxIltendu y a une semaine, es au niveau du personnel… » rection de l’hôpital « La directrice des ressources hu- les décisio passer les organisations sy maines, Anne Metzinger, justifiait CFDT ce changement par une volonté deet FO) avaient mité technique d’éta « clarifier les règles en positiondonc été reporté à je nant les récupérations sur l’anfois, dès l’ouverture née ». L’ensemble des syndicats a d’agents de l’hôpital voté contre. Ce qui sera sans conséprimer leurs revend quences, puisque le CTE n’est que un léger ret sionnant consultatif… Sur le fond, les syn Autre nouveauté qui provoque le leurs positio pé sur courroux des organisations nouveau syndi- système de « Avant, cales : les jours de RTT non pris relate Jean permanent CGT, la pourront être versés sur un compte sait un tiers des jou épargne-temps (60 jours maximum). Et récupérables en joursriéetles endeux tiers res tion des possibilité heures. Ou bien convertis en « les points jours seront fix retraite » ou argent. « Nous sommes Mais susceptibles contre, mais comme c’est la loi… » au dernier moment,

Joaquim Pueyo chez Thuard samedi

Joaquim Pueyo a Hommes et d Joaquim Pueyo a dirigé les plus grandes prisons de France. Des Dans

Des Hommes et des murs, il raconte.

Patrick Gruau, directeur de Gruau au Mans, dans la cabine d’un véhicule « C’est pas sorcier la science ». Bureaux mobiles, cabanes de chantiers de Gruau au Mans, dans la cabine d’un véhicule « C’est pas sorcier la science ». ou de Vinci (Eu- français », se réjouit le directeur. Le douze véhicules pour les Petits dé(Colas-Screg-Sacer)

vées ou publinéraires reprévité sarthoise. s camions en rderies (un ou

aménageons pénitentiaires

e cabanes de mulation de feu cial.

Gruau ne fait pas dans la mécanique, rovia). la société ne fabrique pas de moteur. Lesvéhicules ambulances, privées ou publifrançais », se réjouit le directeur. Le douze pour les Petits déLeasite d’Arnage four- brouillards ques et véhicules marché permis de transforme toucher à les l’exparticipefunéraires bien sûr repréà l’enet camions clients lui li- thousiasme sentent 40 ambiant. % de l’activité sarthoise. port : gons sur la trentaineque deles véhicules Gruau travaille vrent ou qu’il achète pour en faire un Gruau transforme des camions en transformés par an, la moitié part à aussi à l’extension de sa gamme de véhicule utilitaire. Un tiers de son acti- bibliobus, en haltes-garderies (un ou l’étranger. Selon les pays,L’équipe les condichevaux. Le site sarthois vité dépend du BTP. de 112 vans, deuxpour par an). tions de transport des sur détenus ne est rattaché au groupe dont le siège personnes travaille les camions Depuis peu, « nous aménageons sont pas à Laval. Le chiffre pénitentiaires d’affaires local de identiques… chantier des filiales de Bouygues esttous les véhicules

Le début de l’année, en terme d’activités, « semble prometteur », annonce Patrick Guiraud. La flotte de

s’élève à 15 millions d’euros.

Florence LAMBERT.

Entretien

marché a permis de toucher à l’ex- brouillards participe bien sûr à l’enport : sur laPueyo, trentaine de véhicules thousiasme ambiant. Gruau travaille Joaquim transformés an, maire la moitié part à aussi à l’extension de sa gamme de député de par l’Orne, d’Alençon. l’étranger. Selon lesde pays, les condivans, pour chevaux. Le site sarthois Ancien directeur prison (Bois-d’Artions de transport des détenus ne est rattaché au groupe dont le siège cy, Fresnes, Fleury-Mérogis…). sont pas identiques… est à Laval. Le chiffre d’affaires local Le début de l’année, en terme d’ac- s’élève à 15 millions d’euros. D’où vient l’envie d’écrire », antivités, « semble prometteur ce livre surGuiraud. votre carrière nonce Patrick La flotte de Florence LAMBERT.

professionnelle ? Au cours de ma carrière, j’étais frustré d’être tenu par le devoir de réserve. Refermer la porte de ces prisons sans dire un mot n’aurait pas été très courageux. J’ai souhaité raconter des histoires sur les gens à l’intérieur des prisons : détenus célèbres ou anonymes, surveillants… Comment l’avez-vous écrit ? J’ai toujours pris beaucoup de notes dans des carnets. Je me suis imaginé prendre mon vélo, partir d’Alençon et aller jusqu’à Moscou. Sur la route, je fais des étapes dans « mes » prisons, je fais des rencontres frappantes… C’est un récit de voyage.

Les véhicules Gruau sont utilisés comme bureaux mobiles, comme cabanes de chantier ou comme lieux de formation incendie, équipés d’une simulation de feu et de fumée, ici présentée par Bertrand Gasse, technico-commercial.

Entretien

Joaquim Pueyo, député de l’Orne, mai Ancien directeur de p cy, Fresnes, Fleury-Mé

D’où vient l’envie d ce livre sur votre c professionnelle ? Au cours de ma carr tré d’être tenu par l serve. Refermer la p sons sans dire un m été très courageux. conter des histoires l’intérieur des prisons bres ou anonymes, s Christophe Richard

u de Vinci (Eu-

Joaquim Pu

Comment l’avez-vo

Quelles sont les raisons quiJ’ai toujours pris bea vous avaient conduit dans dans des carnets. Je l’administration pénitentiairené? prendre mon vél et aller jusqu’à Le hasard. J’étais prof auxiliaireçon d’hisroute, toire-géographie au Mans. Un jour,je fais des étap prisons, je fais des r dans Le Monde, j’ai lu une annonce pantes… C’est un réc sur les concours de l’administration pénitentiaire. Je me suis dit « Tiens, Un voyage parfois je tenterais bien ce concours ».introspectif… J’ai été reçu. Au départ, j’avais bea

tudes sur l’être huma

Recueillipeine. par Aujourd’hui, j en moins. Ce voyage Stéphanie SÉJOURNÉ-DUROY.

Un voyage parfois très mieux comprendre l’ê introspectif… Auvéhicules départ,de j’avais beaucoup de certi- pour Samedi 20 avril, Joaquim Pueyo déLes l’administration pénitentiaire, le transfert des détenus. tudes sur l’être humain et le rôle de la dicace son livre à la librairie Thuard, peine. Aujourd’hui, j’en ai de moins à 16 h. Des Hommes et des murs, en moins. Ce voyage m’a permis de éditions Cherche-Midi, 224 pages. mieux comprendre l’être humain. 14,50 €.

Les véhicules de l’administration pénitentiaire, pour le transfert des détenus.

PORTES OUVERTES

SAMEDI 27 AVRIL 2013 de 9H à 17H

Publicité

Papeterie, fournitures d


e MansLe Science 10 514 Tour Le chiffre

Le Maine Libre

Rédaction : 28-30, place de l’Eperon - 72013 Le Mans Cedex 2 Tél. 02 43 83 72 72 - Fax : 02 43 28 28 19 redaction@maine-libre.com Publicité : 38, bd d’Estienne-d’Orves BP 28301 72008 Le Mans Cedex 1 - Tél. : 02 43 39 98 98 Petites annonces : Tél. : 0 820 000 010 - Fax : 02 99 32 50 32 (0,12€ /mn) Annonces emploi : Tél. : 0 820 200 212 (0,12€ /mn) Annonces légales : Tél. : 0 820 321 086 - Fax : 0 820 309 009 (0,12€ /mn)

tat civil

ANCES AU MANS ue du Tertre-Rouge Langin, Lise Bondu, Léa . nité de l’hôpital Daoud, Taïbou Diallo, Daoudi, Guillermo Rona Christa, Adam Chrishis Rousseau, Mérédith ignon, Romie Lautru. AGES AU MANS aymond Levert et Gwlamude. AU MANS Benoist, 83 ans, 23, e du Général-de-Gaulle, ns. ottereau, veuve Lange, «Poissard», Mansigné. nd Guillet, 83 ans, 24, la Mairie, Rouillon. Verrier, épouse Aleton, , 38, rue de Saint Segré, s

Les 10 ans de Loisirsland

Aménagement des camions

Abonnements et portage : 02 43 83 72 77 (non surtaxé)

voir

Animations

C’est le nombre d’étudiants accueillis à l’Université du Maine. Un chiffre en hausse qui se confirme depuis maintenant 4 ans.

L’an dernier, ce sont quelque 200 étudiants supplémentaires qui ont rejoint l’Université du Maine. Aujourd’hui, le campus universitaire accueille 1 700 étudiants étrangers représentant quelque 96 nationalités.

Cette année Loisirsland fête ses 10ans. Un anniversaire qui se fête . Aussi, pour sa présence au centre des expositions, le parc d’attraction intérieur propose plus d’une trentaine de structrures gonflables, des jeux en bois, des parcours etc . Bref, toute une gamme d’animations jusqu’au vendredi 3 mai, à partir de 10 heures le matin. L’occasion , pour petits et grands de découvrir un vaste espace ludique sur plus de 6500m2. Tarifs à partir de 5,5€ pour toute entrée avant 11heures.

Gruau se diversifie et fabrique des camions « C’est pas sorcier » Pour faire face à la crise, l’entreprise de carrosserie s’ouvre à de nouvelles activités. Sa dernière commande : douze véhicules pédagogiques pour le Science tour des Petits débrouillards.

’est fermé

sserelle ué-de-Maulny

savoir sur la iété industrielle

ence et l’INPI( Institut al de la Propriété Inle) organisent une perce le jeudi 30 mai de 0 à 16 h 30 dans les loEmergence, 19-21, rue de-Milet. Une question ? oblématique ? Un litige priété industrielle ? Un de l’institut national de riété industrielle répond terrogations en toute entialité. Gratuit. Renseints au 02-43-39-48-70.

élévision

urd’hui sur LMtv

0 : La Quotidienne. L’Inimages. Mon Village : he. Rencontre avec Berreslon, président du club by USF. Litiges : saison ode 5 et des Chroniques aises. ures : Y’a Plus K. Jeanphe K vous propose de vrir l’exposition « Passé mpagne », le MJC Pixel et ert jeunesse des Tarabi r. Avec un trio de chroes : Faustine, Alisson et . ures : Evasion. Au bone Nacre. Pascal Savard vite à un voyage musical rs les talents musicaux gions de France. DirecCôte d’Azur, avec Chrisssi, concertiste interna. Puis l’Aveyron avec me Fric, l’Auvergne et la France. 0 : L’Info.

f Le rendez-vous Le CAUE de la Sarthe et l’épiderme des murs Les 2es rencontres architecturales « hauts en couleurs » se dérouleront au Mans le 16 mai prochain. Organisées par le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de la Sarthe, ces rencontres sont un événement destiné au grand public. Après avoir traité en 2 011 de la couleur de la ville, le thème de la 2e édition portera sur l’épiderme des murs. Il sera question du patrimoine et de l’architecture contemporaine, des décors de façades, des enduits en Sarthe, de leur réalisation et de leur restauration. Des tables rondes permettront de répondre aux questions sur le traitement des façades avec les produits à utiliser. Dans le cadre de cette journée du 16 mai, organisée au Carré Plantagenêt, une balade sera également proposée aux participants

f C’est noté

ravaux de peinture, la elle du Gué-de-Maulny rmée au public jusqu’au de 8 heures à 18 heures u 13 au 17 mai. La passera rouverte en fin de e à partir de 18 heures. nséquence, les usagers nvités à emprunter le Arnage pour le franchisde l’Huisne.

a permanence

L’essentieL

La brocante de la cathédrale

Lundi, dans l’atelier de fabrication de Gruau. Les ouvriers s’activent pour la commande de camions des Petits débrouillards. Photo « Le Maine Libre », Olivier Blin Alice PAPIN alice.papin@maine-libre.com

D

rôle de marché pour l’entreprise de carrosserie Gruau ! D’ici l’été sortiront des locaux manceaux non pas des camions utilisés pour le BTP - 40 % de son activité -, mais douze véhicules « C’est pas sorcier ».

Ces petits camions sillonneront la France Dans le cadre du Science tour, ces petits camions sillonneront la France, un par région, pour faire découvrir aux jeunes via des expériences des thématiques environnementales (transition écologique et exploration des milieux).

Le marché remonte à fin 2011, date à laquelle ont eu lieu les premières discussions avec Les petits débrouillards, réseau de culture scientifique et technique. En janvier 2013, tout se concrétise. L’entreprise est retenue et le projet est évalué à 650 000 euros. Bingo ! « C’est la plus grosse commande de véhicules spécifiques ! », se félicite Patrick Guiraud, le directeur de l’entreprise.

Près de 350 heures sont nécessaires pour réaliser un véhicule. Car les corps de métier se succèdent : il faut réaliser l’habillage, l’électricité, le ferrage, les peintures automobiles… Lundi, huit camions avaient leur ossature de prête. « On est obligé de se diversifier à cause de la crise », explique Patrick Guiraud après la visite de ces dr��les de camions. En 2009, le chiffre d’affaires

Une cellule aménagée Après des réflexions sur la conception des camions, la fabrication peut débuter. Les véhicules du Science tour, dispose d’une cellule aménagée de 9 mètres carrés avec des paillasses pour les expériences, des rangements, une base informatique et des pupitres de présentation.

Les chiffres cLés Chiffre d’affaires annuel : 14 millions d’euros Effectifs : 112 personnes Transformations : 1 500 par an (dont 850 bennes basculantes) BTP : 40 % de l’activité

a chuté de 30 %, « une moyenne dans la carrosserie », selon le directeur. Véhicules pénitentiaires et autoroutiers, vans à chevaux… Pour se maintenir, l’entreprise s’attaque aux secteurs des véhicules spécifiques et des flottes personnalisées. Selon son directeur, depuis 2009, le chiffre d’affaires a repris de 4 % au maximum. Aujourd’hui, il s’élève à 14 millions d’euros par an.

Véhicules spécifiques : 15 % de l’activité Flottes personnalisées : 25 % de l’activité Services : 5 % de l’activité

Les Petits débrouillards en visite Mercredi après-midi, un groupe de Petits débrouillards est venu visiter l’entreprise de carrosserie. L’occasion pour les apprentis scientifiques de découvrir les futurs camions « C’est pas sorcier ». Ils ne souhaitaient rien louper. Tels de grands reporters, les six jeunes en stage avec l’association Les Petits débrouillards étaient tous munis d’un appareil photo. Pour sûr, les propos de Patrick Guiraud, le directeur de l’entreprise qui s’improvisait guide pour l’occasion, ont bien été enregistrés. Durant plus d’une heure, les apprentis scientifiques ont déambulé dans toute l’entreprise en s’arrêtant à chaque étape de fabrication. Ils ont pu voir et comprendre la fabrication et l’agencement des panneaux nécessaires pour constituer une cellule,

Photo « Le Maine Libre ».

la création d’une pièce en polyester etc. Le camion jaune du Science tour La première pause était une des plus importantes : sur le parking de la société, était installé le premier camion du Science tour dont la peinture était finie. Sa couleur jaune vive ne pouvait qu’attirer les petits scientifiques qui n’ont pas tardé à grimper à l’intérieur. « Tout ce que vous voyez là est fabriqué ici », indique Patrick Guiraud pour capter l’attention de ces têtes blondes cachées derrière leur appareil. Malgré les explications pédagogiques du directeur, les questions n’ont pas arrêté de fuser. « Combien de temps peut-on conserver un camion ? Combien de personnes sont nécessaires pour en fabriquer un ? Quels sont les différents corps de métier ? », ont demandé les jeunes. Toutes les

La traditionnelle brocante de printemps de la cathédrale aura lieu le samedi 4 et dimanche 5 mai de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures, paroisse de la cathédrale, 1, place Saint-Michel. De nombreux objets, antiquités, bijoux, bibelots, livres, sont à chiner.

services

f Urgences Pompiers 18 Police ou gendarmerie 17 Samu 15 Centre hospitalier 02-43-43-43-43 CMCM-Pôle Santé Sud 28, rue de Guetteloup 02-43-78-45-45 SOS Mains (24 h/24) - Clinique du Pré 02-43-77-62-62 Pharmacie de garde : Sornic le, 95 rue Gambett a 02-43-28-21-48 SOS 72 Visites médicales à domicile 08-20-08-20-72 Centre antipoison 02-41-48-21-21 Info SIDA (24 h/24) 0-800-840-800 Urgences gaz 0-810-433-072 Urgences EDF 0-810-333-072

f Aujourd’hui

Mercredi, dans l’atelier de fabrication de Gruau. Le groupe de jeunes bombarde de photos l’entreprise et son dirigeant.

photos et vidéos prises lors du reportage seront montées puis postées sur

internet pour en faire profiter le plus de Petits débrouillards.

Marchés : Jacobins et place Washington. Médiathèque : de 10 heures à 18 h 30. Piscines : Les Atlantides : de 10 heures à 22 heures. Les Ardriers : de 17 heures à 20 heures. Patinoire : de 10 heures à 12 heures 14 h 30 à 17 heures et de 21 heures à minuit.

Vendredi 26 aVril 2013

COMM

GRUAU LE MAN POUR LE UNE OPÉRATION


-trois mois des robes e que je vois aujoursoldées. Ce qui est constater que ce ne ements démodés, qui ans ». magasin, la politique ême concernant les i qu’il y a davantage ollection d’été avec on n’aurait peut-être mps n’avait pas été si ique Patricia, d’une ments pour enfants. loche du côté des ussures où Jérôme, s avoue que « 80 % oldés. On a un gros

vendu depuis plusieurs mois » Un constat que Brigitte, tout en essayant une paire de nu-pieds s’est fait : « on voit qu’ils n’ont pas bien vendu depuis plusieurs mois car il y a du choix ». Une variété d’habits de toutes les couleurs et où « toutes les tailles sont encore disponibles », comme le souligne Camille, 20 ans, en vacances chez ses parents au Mans. Des soldes qui auront même cette année fait déplacer Albrecht-Pierre, 45 ans : « Je ne les avais plus faits depuis quatre ans, car c’était toujours des articles des années soixante-dix à vendre et les beaux modèles étaient toujours de la collection à venir, donc non soldés ». Mais, hier, il a trouvé son bonheur

ardins

Les véhicules du Science Tour ont quitté les ateliers de Grau

la ville », assure le cet endroit permete belles animations, s le cadre du festival

ra aussi un lieu de La plupart des Mans mis les pieds ici. Il y llement autour de la allons remettre tout mettre de faire le tour . eté est actuellement ervice territorial de du patrimoine qui nt rejoindre le site serne Paixhans.

 Avant

lle Collection

chat d’un matelas mier est offert !*

A sAvoir

Le Science Tour La réglementation

Les soldes ont commencé hier matin dès 8 heures au Mans et se poursuivront jusqu’au 30 juillet inclus. Même si il n’y a pas de date déterminée pour les deuxième et troisième démarques, il faut compter en moyenne une semaine après le premier jour des soldes pour la deuxième démarque et deux pour la troisième. Les produits soldés doivent avoir été proposés à la vente et payés depuis au moins un mois à partir de la date de début des soldes.

Aménagement des camions

Laval, le 4 juillet 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Photo « Le Maine Libre »

GRUAU LE MANS AMÉNAGE 12 VÉHICULES POUR LE « SCIENCE TOUR » : UNE OPÉRATION MENÉE POUR L’ASSOCIATION « LES PETITS DÉBROUILLARDS » EN COLLABORATION AVEC L’ÉMISSION «  C’EST PAR SORCIER »

Laval, le 4 juillet 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE GRUAU LE MANS AMÉNAGE 12 VÉHICULES POUR LE « SCIENCE TOUR » : UNE OPÉRATION MENÉE POUR L’ASSOCIATION « LES PETITS DÉBROUILLARDS » EN COLLABORATION AVEC L’ÉMISSION «  C’EST PAR SORCIER »

Laval, le 4 juillet 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Derniers préparatifs avant le départ, hier, pour l’équipe des Petits Débrouillards

Les douze camions du Science Tour, ce projet pédagogique à destination des jeunes mais aussi du grand public conçu et développé par l’association des Petits Débrouillards en partenariat avec la série d’émissions « C’est pas Sorcier » de France Télévision sont sortis mercredi soir des ateliers de l’entreprise Gruau, dans la zone industrielle Sud du Mans, où ils étaient préparés depuis le mois de février. Après le lancement officiel du Science Tour, ce week-end à Paris, chaque camion effectuera des étapes successives dans la région qui

lui a été affectée. L’étape sarthoise est prévue le 5 juillet au Mans, au parc Marcel-Paul dans le cadre des Quartiers d’été, où les scolaires seront accueillis. En concluant ce marché, Gruau a signé là sa plus grosse commande de véhicules spécifiques, le projet avait été évalué à l’époque à 650 000 €. Chaque véhicule du Science Tour dispose d’une cellule aménagée de 9 mètres carrés avec des paillasses pour les expériences, des rangements, une base informatique et des pupitres de présentation.

Le « SCIENCE TOUR » a été inauguré vendredi 28 Juin sous le parrainage du Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Vincent Peillon, et de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Geneviève Fioraso.

GRUAU LE MANS AMÉNAGE 12 VÉHICULES POUR LE « SCIENCE TOUR » : UNE OPÉRATION MENÉE POUR L’ASSOCIATION « LES PETITS DÉBROUILLARDS » EN COLLABORATION AVEC L’ÉMISSION «  C’EST PAR SORCIER »

Dès cet été, 12 véhicules aménagés par GRUAU, véritables petits laboratoires ambulants, sillonneront les routes de France à la rencontre du public. Dans la même logique que la démarche qui visa à créer les médiabus (bibliobus) pour lutter contre l'illettrisme et promouvoir la lecture, le « Science Tour » est une réponse   concrète et mobile, pour lutter contre l'illettrisme numérique   et scientifique, encore baptisé l'illectronisme. Le site de Gruau Le Mans, filiale du Groupe Gruau a été retenu par l’association « Les Petits Débrouillards » pour adapter ces véhicules utilitaires en optimisant l’aspect ludique et l’aspect pratique. La ludification de l’apprentissage offre ainsi une meilleure appropriation desvendredi enjeux affichés, au cœur d’une société Le « SCIENCE TOUR » a été inauguré 28 Juin sous le parrainage du en pleine transition écologique, numérique etVincent sociale.Peillon, et de la Ministre de Ministre de l’Education Nationale, Monsieur l’Enseignement Supérieur et debelle la Recherche, Madame Geneviève Fioraso. En rendant mobile cette initiative en collaboration avec Gruau, l’association « Les Petits Débrouillards », va au devant du public et offre une Dès cet été, 12 véhicules aménagés véritables petits laboratoires belle opportunité pour les jeunes par de GRUAU, faire connaissance autrement avec la ambulants, sillonneront les routes de France à la rencontre du public. Dans la science. même logique que la démarche qui visa à créer les médiabus (bibliobus) pour Communiqué de presse GROUPE GRUAU - Le Science Tour des Petits Débrouillards 4 juillet 2013 lutter 1 contre l'illettrisme et promouvoir la lecture, le « Science Tour » est une réponse   concrète et mobile, pour lutter contre l'illettrisme numérique   et scientifique, encore baptisé l'illectronisme. Le site de Gruau Le Mans, filiale du Groupe Gruau a été retenu par l’association « Les Petits Débrouillards » pour adapter ces véhicules utilitaires en optimisant l’aspect ludique et l’aspect pratique. La ludification de l’apprentissage offre ainsi une meilleure appropriation des enjeux affichés, au cœur d’une société en pleine transition écologique, numérique et sociale. En rendant mobile cette belle initiative en collaboration avec Gruau, l’association « Les Petits Débrouillards », va au devant du public et offre une belle opportunité pour les jeunes de faire connaissance autrement avec la science. 1 Communiqué de presse GROUPE GRUAU

- Le Science Tour des Petits Débrouillards 4 juillet 2013

conditions en magasin

Double-rideaux

e Galeries Lafayette

43 28 49 28

Le « SCIENCE TOUR » a été inauguré vendredi 28 Juin sous le parrainage du Ministre de l’Education Nationale, Monsieur Vincent Peillon, et de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Geneviève Fioraso. Dès cet été, 12 véhicules aménagés par GRUAU, véritables petits laboratoires


Le Science Tour

Le lancement


Le Science Tour

Le lancement


Le Science Tour

Le lancement


Le Science Tour

Le lancement


Le Science Tour

Le lancement


Le Science Tour

Inauguration


Le Science Tour

Inauguration


Le Science Tour

Inauguration

F LEUR PELLERIN MINISTRE DELEGUEE AUPRES DU MINISTRE DU R EDRESSEMENT PRODUCTIF, CHARGEE DES P ETITES ET M OYENNES E NTREPRISES , DE L’I NNOVATION ET DE L’E CONOMIE NUMERIQUE

Communi qué de presse

Communi qué de presse

w ww.red res se me nt- pr od uct i f .go u v. f r Paris, le 1er juillet 2013 N° 564

Fleur PELLERIN inaugure le Science Tour et salue une initiative au service de la révolution numérique pour tous Fleur PELLERIN, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Economie numérique a inauguré, vendredi 28 juin 2013, le Science Tour, un projet créé par « C’est Pas Sorcier » et les Petits Débrouillards, lauréat des Investissements d’Avenir. Le Science Tour est un dispositif éducatif itinérant équipé de douze minibus, et de tentes colorées, accueillant matériel scientifique et numérique. Dès cet été, puis toute l’année, cette flotte de camions va circuler en France et s’installer dans les quartiers urbains, mais aussi sur la place des villages, pour rendre les sciences accessibles à tous de manière ludique. 10 000 professionnels accompagneront tous les projets et 800 villes/étapes sont prévues dans l’année. Fleur PELLERIN a visité ces différents « laboratoires ambulants» équipés d'appareils technologiques, de mesures et d'observation, en compagnie de Fred et Jamy de « C’est Pas Sorcier ». Elle s’est réjouie de ce mouvement d’éducation aux outils numériques et multimédias qui « ré-ancre dans le territoire l’envie d’innover par le partage des savoirs et des technologies. » Pour la ministre, « ces fablabs mobiles (ateliers de fabrication numérique) vont offrir à chacun la possibilité de découvrir le plaisir du bricolage numérique, et redonneront goût aux sciences à près de 150 000 enfants et jeunes. » « Ce projet s’inscrit dans un grand mouvement d’alphabétisation numérique, comme l’appel à projets pour le soutien au développement de fablabs que j’ai annoncé mardi dernier », a-t-elle déclaré. Cet appel à projets permettra de subventionner une part importante des dépenses d’investissements nécessaires pour la mise en place ou l’amélioration de fablabs partout en France. Il sera clôturé le 13 septembre, et la sélection des projets soutenus aura lieu mi-octobre.

Contact presse : Cabinet de Fleur PELLERIN – Aziz RIDOUAN, conseiller presse et communication : 01 53 18 41 00


Le Science Tour

Inauguration


Le Science Tour

Près de chez vous


Le Science Tour

Près de chez vous


Le Science Tour

Près de chez vous


Le Science Tour

Près de chez vous


s intimes. Lorsque oliciers pénètrent l’agence bancaire ’interpeller, elle se e encore. ée en garde à vue, t sortie du commis­ avec une convoca­ n justice. ■ Aurore Malval

mie vorter

ppartement et en dé­ nt son véhicule.

cèlement essant andalisme

uis leur séparation, ril, nombreuses ont s mains courantes ées au commissariat amie en proie à un ement incessant et à tes de vandalisme. barre, le prévenu a rmé sa volonté ger son amie à avor­ uite aux résultats amniocentèse effec­ u mois de mai. damné précédem­ à sept reprises, le nal a fait preuve de té en prononçant eine de deux ans de n, dont seize mois ursis, avec interdic­ d’entrer en contact a victime, obligation ns et de suivre une tion ou de travailler. andat de dépôt a été né à son encontre à ence. ■

ntroduit on

ndamnée, jeudi Orléans, à quatre r avoir introduit d’Orléans. 23 mars dernier, mpagnon, qu’elle ets de cannabis

u’elle avait été mme qui lui avait ami les sachets, s connaître le drogue a écopé, prison ferme. ■

M. D.

que son conducteur venait de mettre le contact.

Le Science Tour David Creff

I

l est peu avant 17 heu­ res, hier, quand le con­ ducteur de ce bus des Rapides du Val­de­Loire, desservant une ligne TAO, monte à bord. « Je prenais mon ser vice, et au mo­ ment où je mets le con­ tact, j’entends comme une détonation derrière moi », expliquera Thierry. Pour une raison indéterminée, des flammes jaillissent du capot arrière, contenant le moteur du bus. Thierry bondit hors du véhicule.

Près de chez vous

Le mystère est entier Au terminus de la ligne 16, devant le collège de Saint­Denis­en­Val, le bus 516 – sans passager – s’embrase. Dix minutes suffisent aux flammes pour le dévorer dans son intégralité, sous les yeux de dizaines de ri­

FEU. En dix minutes, les flammes avaient dévoré le bus dans son intégralité. verains, contenus derrière un périmètre de sécurité, aussitôt établi par les sa­ peurs­pompiers d’Orléans. L’épaisse fumée noire qui

se dégage alors du véhicu­ le est visible, dans le ciel, à plus de dix kilomètres. Il faudra quinze bonnes minutes aux secouristes

PHOTO DAVID CREFF

pour venir à bout du bra­ sier métallique, qui n’a fait aucune victime. Mais qui nécessitera une enquête, afin de déterminer son origine. ■

■ FAITS DIVERS MARCILLY-EN-VILLETTE ■ Deux blessés graves

Hier, peu avant 14 h 30, un véhicule utilitaire est entré en collision avec une voiture, sur la départementale 921, au lieu­dit Les Chapelles, sur la commune de Marcilly­ en­Villette. Dans l’accident, deux femmes, de 40 et 41 ans, ont été gravement blessées, un homme de 21 ans, légèrement. Ils ont été transportés à l’hôpital. ■

LOIRET ■ Une nuit du bac plutôt calme

Les gendarmes ont procédé à des contrôles d’alcoolé­

mie ponctuels toute la nuit, mais, selon les militaires, les « chiffres restent dans la norme », la même tendance est observée pour les accidents survenus dans la nuit de vendredi à samedi : trois accidents matériels sans rap­ port avec les festivités des bacheliers. Seule intervention des gendarmes, à Chécy, dans le cadre d’une soirée pri­ vée organisée au domicile d’un jeune : un adolescent de 17 ans a été retrouvé ivre et inconscient sur la voie pu­ blique. Il a été transporté au CHRO, son pronostic vital n’est pas engagé. ■

SCIENCES ■ Douze camions sillonneront la France cet été

Expérimenter « Jeanne la caravane » Vendredi et hier, le parvis de la cathédrale d’Orléans était « squatté » par un camion un peu particulier, la « Jeanne caravane ». Une halte qui s’inscrit dans le cadre du Science Tour, un événement à portée nationale.

« Jeanne la caravane », fi­ nancée par le conseil ré­ gional et les investisse­ ments d’avenir, est dirigée dans le bassin de vie par l’association Les Petits Dé­ brouillards Centre.

« Chercher les trouveurs de demain » Douze camions vont ain­ si sillonner la France tout l’été, l’objectif étant, com­ me le rappelle Laurent Vayssade, directeur de l’association Les Petits Dé­ brouillards Centre, « de

MANIPULATIONS. Les visiteurs ont découvert comment extraire l’ADN... d’une banane ! faire pratiquer les sciences aux citoyens. On veut aller chercher les trouveurs de demain et remettre les sciences dans les grands débats de société. » Ainsi, petites expérimentations scientifiques et discus­

sions vont rythmer la Ré­ gion cet été. « Jeanne la caravane » passera notam­ ment à Tours (Indre­et­ Loire) et à Chartres (Eure­ et­Loir). Dans le Loiret, Orléans et Montargis ac­ cueilleront le camion. Et Gilles Deguet, vice­prési­

dent de la région (EELV ) en charge de l’environne­ ment, de saluer cette opé­ ration qui « va permettre d’insuffler un véritable es­ prit scientifique, marqué par une réflexion systémi­ que. » ■ Arnaud Charrier

Rep


Le Science Tour

8 h 30 à 17 h 30, sur ren­

9 h 15 pour les enfants de compagnés d’une person­

Près de chez vous

née

29 27 10 61. Nicole DRELLER, tél. gemer), tél. 06 43 58 69 38. 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30.

ugel à Gérardmer. 0, au 42, rue Haute. ce SMUR : de 9 h à 19 h, tél.

es Déportés, tél. 03 29 27 27 27 :

7 h à 19 h.

tinoire et mur d’escalade : 17 h à wling : 14 h 30 à 1 h. hokuzaï celles qui voulaient se

he et Méchant 2 » à 18 h, « World

ntine Nancy des Vosges

Journée rando­barbecue avec l’association franco­turque.

ministratifs

position du public le recueil a commune (période allant du mpter du 5 juillet à l’accueil de a pour objet de porter à la à caractère réglementaire, de s communales.

Dimanche dernier, le président de l’association franco­turque de Gérardmer avait donné rendez­vous à tous ses membres et amis à l’ancienne école du Bergon pour une journée randonnée et barbecue. Dès dix heures, les randonneurs ont pris la direction du lac avec l’objectif d’atteindre la tour de Merelle que plusieurs partici­ pants ne connaissaient pas. Un circuit en boucle qui a ramené les marcheurs à leur point de départ où d’autres membres de l’association avaient préparé tous les éléments pour bien réussir un barbecue géant. Une météo clémente a contribué au bon déroulement de cette journée festive qui a fédéré une soixantaine de personnes.

Pour les enfants et les juniors

Un festival mêlant sciences et citoyenneté Pas de chance ! Il y a quelques jours, le festival « Aux sciences citoyens ! » organisé au bord du lac par Les Petits Débrouillards du Grand Est s’est déroulé sous la pluie. Et donc, il a fallu… se débrouiller !

P

our la quatrième année consécutive, c’est donc en Perle des Vosges que l’association Les Petits Débrouillards du Grand Est a organisé son festival. La coor­ dinatrice de l’événement

Christelle Laurent explique : « Cette année, le festival s’adresse plutôt aux juniors et il s’articule autour des théma­ tiques de la transition énergé­ tique et de l’habitat. Cette jour­ née, qui se veut aussi festive, a

l’ambition de mettre la culture scientifique et technique à la portée de tous. » Et donc, dès 10 h, l’accueil de la centaine de jeunes parti­ cipants s’est effectué par la trentaine d’encadrants ; puis les participants, répartis par petits groupes, ont « tourné » durant des plages d’une demi­ heure dans les différents ate­ liers – une dizaine environ – qui leur étaient proposés. Après le repas tiré des sacs et pris en commun à l’Espace Lac, une « conférence Junior » a été organisée avant la repri­ se des ateliers, de 14 h à 16 h. Le festival s’est ensuite ache­ vé par un sympathique goûter offert par la ville de Gérard­ mer, représentée pour l’occa­ sion par Lydie Guillemain et Marie­Rose Briot, adjointes au maire.

« Il n’est pas nécessaire d’être triste pour être sérieux »

ncy Torre réalisera une toile bord du lac, le 14 juillet.

: lundi 15 et mardi 16 juillet, ncy Torre animera un sémi­ re à la galerie Célestin de chesson, pour des peintres ont déjà une certaine prati­ e. L’atelier du Verger fournit toiles, Nancy Torre fournit peinture, une gamme elle vient de créer. Le sta­ aire devra apporter ses tils, pinceaux, couteaux… Il partira avec son œuvre et rticipera à une tombola tée d’un tableau de l’artiste exposera certaines de ses uvres à la galerie, e déplacement de Nancy rre sera suivi par la télévi­ n argentine qui l’accompa­ e dans son premier périple ropéen, puisqu’elle se ren­ a ensuite en Autriche. our s’inscrire au séminaire prendre d’autres rensei­ ements, contacter Alain y au 06 84 90 63 02, par il à atelierduverger@wana­ o.fr ou contact@galeriece­ tin.com. Site de Nancy Torre : ww.nancytorre.com.ar

Randonnée et barbecue à l’ancienne école du Bergon

Les jeunes Gérômois étaient présents avec leurs expositions.

Cette phrase pourrait résu­ mer la philosophie du festi­ val… et également des Petits Débrouillards du Grand Est. Et aussi peut­être « Mieux vaut avoir de bonnes interroga­ tions que de mauvaises certi­ tudes » ou « Ramène ta scien­

Concentration tout au long des ateliers de découverte. ce, pas ta fraise ». Côté intervenants, on notait la pré­ sence de quelques partenai­ res : ODCVL, Association Etc...Terra, APPMMA de Rol­ lainville, ainsi que le service social et la MCL de Gérardmer. Et aussi des « parrains scienti­ fiques », en la personne de Jean­Paul et Marie­Christine Haton qui accompagnaient le camion « Le Science Tour ». Parmi les jeunes partici­ pants, des Petits débrouillards extérieurs à la Perle des Vos­

ges, mais aussi des jeunes Gérômois du conseil munici­ pal des jeunes, de l’accueil de loisirs de la MCL et du Bergon, d’Acti’vacances, des garderies scolaires… D’ailleurs à l’Espa­ ce Lac, on pouvait découvrir une exposition des travaux réalisés cette année sur le thè­ me de l’habitat. Bien entendu, la pluie a un peu plombé l’aspect festif recherché. Mais si elle a gêné les organisateurs, aucun parti­ cipant n’en a beaucoup parlé à l’heure du bilan.

Avec Les Petits Débrouillards le camion Science Tour était là On ne pouvait pas le rater, mercredi dernier sur le parking de la Villa Monplai­ sir ! D’un jaune éclatant, le camion Scien­ ce Tour a été visité par tous les partici­ pants du festival « Aux Sciences Citoyens ! » « C’est un camion pour aller au plus proche des jeunes, investir l’espace public. Il est équipé d’outils scientifiques dernier cri, comme des laboratoires mobiles, des malles thématiques pour observer, mesurer et analyser les phéno­ mènes, des expositions pour décrypter, expérimenter et comprendre les con­ cepts, des espaces de débats et de ren­ contres… », explique Quentin Houbre, administrateur de l’association Les Petits

Débrouillards. Très récent lauréat des Investissements d’Avenir, le Science Tour rend les sciences accessibles à tous, à travers un dispositif pédagogique itiné­ rant, modulable et numérique et il est conçu de façon à remplir des missions bien définies : démultiplier les lieux de pratique de sciences et techniques au plus près des publics, développer des programmes de sciences participatives et citoyennes, éduquer aux outils numé­ riques et multimédias, mieux socialiser les enjeux scientifiques et technologi­ ques. Tout à fait les objectifs qui étaient visés lors de cette belle journée de partage qui Le camion Science Tour, un outil tout à fait adapté aux missions des Petits Débrouillards. s’est déroulée à Gérardmer.

Trois Gérômois qualifiés aux interrégionaux de bowling

La randonnée cyclotouriste toujours très suivie

s Anciens

des Anciens, le prochain et, à l’Auberge du Couchetat part à 11 h 30 aux endroits et de 9 h 30 à 11 h et de 14 h

la LDH : compensés

omas Kondolff a représenté s camarades à Paris.

Première participation pour Thomas, Quentin, Baptiste, jeunes licenciés au club Vélo Sport Gérardmer.

Les jeunes Lorrains se sont affrontés pour la qualification aux interrégionaux de bowling. La Perle des Vosges accueillait, dimanche dernier, le troisième volet de la phase

classement individuel au sco­ re débouchant sur un nombre de points comptabilisés au fil

les entraîne tous les mercre­ dis, en fin d’après­midi, sur les pistes du bowling municipal

Créée depuis 1987, la ran­ donnée cyclotouriste Gilbert­ Valentin, en alternance, une année sur deux, avec celle des Lacs vosgiens, attire toujours nombre d’amateurs de cyclis­ me pour une pratique sportive de loisirs et de compétition. Organisée par Gérardmer Cyclotourisme et Loisirs, cette manifestation est propice à la découverte des petites routes des Hautes­Vosges.

explique : « Cette année, nous avons innové avec la mise en place d’un parcours en mar­ guerite de trois boucles avec un contrôle à Fraize. Nous pro­ posons quatre nouveaux rou­ tiers de 30, 50, 80 et 110 kilo­ mètres. Les deux grands parcours comptent pour le Brevet Cyclo grimpeur vos­ gien ». Une randonnée cyclotouris­ te qui a connu une importante


Le Science Tour

Près de chez vous


Le Science Tour

Près de chez vous

Grand-Combe

LLE

on sera suivie dʼune du chantier du Parc nal au Fesc.

ncert : ntre-ville fermé

ison du grand concert é demain soir sur Bouzac comme invité le groupe de la rime, le centre-ville ermé à partir de ures jusquʼà 2 heures du . Cela concerne le pont ain Soustelle, la rue du as à hauteur de section avec le pont, le vard Talabot, du pont à section avec la rue -Zola, la rue de la blique, du parvis de la e à lʼintersection avec la mile-Zola, les rues de re, Abbé-Méjean, -Masson, Saint-Éloi, le de la rue Pasteur depuis ntersection avec la rue -Vincent, le boulevard n.

défense urée

euses années.

et-Elze, de la 2e adjointe aire de Malbosc, du rentant du SDIS 07, d’un sentant de l’entreprise ent, l’adjoint chef de é forestiers sapeurs. En t depuis 1988, la piste désormais de Malbosc par Fabre Les Vans c et sort à Malons (Cros oulis). La piste couvre départements, deux réet trois communes. le Gard, elle a été subonnée à 70 %.

Salles-Gardon

and prix a chanson

and prix de la chanson ays cévenol, désormais é désormais “Alès-Cées-Camargue” sera de revendredi 12 juillet sur le ng de la salle Louis-Araà partir de 21 heures.

Midi Libre midilibre.fr

MARDI 9 JUILLET 2013

Science: les petits débrouillards ont fait étape vendredi à Bouzac Ce dispositif pédagogique itinérant se déplace en milieu rural.

C

’est vendredi matin et donc au lendemain du départ en vacances, que le Science tour a fait étape sur la place Bouzac baignée de soleil. Les petits débrouillards, premier réseau d’éducation populaire à la culture scientifique et technique, s’étaient invités dans la cité minière pour une répétition générale, en plein air et en public, de leur tout nouveau dispositif pédagogique itinérant, le Science tour précisément.

Un laboratoire mobile Conçu en partenariat avec l’émission C’est pas sorcier, le Science tour ambitionne de développer la pratique scientifique sur l’ensemble du territoire, particulièrement en milieu rural. Au cœur de ce dispositif à forte dimension partenariale, un véhicule coloré et équipé sur le modèle du célèbre camion de Fred et Jamy. Véritable laboratoire mobile, ce bus qui répond au joyeux nom de “Charlotte la Roulotte” ici en région, se déplace à la rencontre des publics les plus éloignés, accompagné de nombreux outils péda-

■ Lors d’un des nombreux jeux prévus dans cette étape grandcombienne.

gogiques. Avant l’inauguration régionale officielle prévue à Montpellier le 10 juillet, le Science tour s’est donc offert une répétition générale grandeur nature, en clôture d’une semaine de formation pour animateurs scientifiques à Malataverne. C’est ainsi que vendredi, de nombreux élèves des écoles du Pays

Grandcombien ont pu tester les outils flambant neufs du Science tour, en partenariat avec le Contrat urbain de cohésion sociale, (CUCS), du Piémont cévenol et de la mairie. Un événement festif en guise de baptême du feu pour “Charlotte la Roulotte” avant de prendre la route.

Kermesse à la maison de retraite C’est sans doute la chaleur régnant samedi après-midi qui en avait peut-être retenu plus d’un à la maison. En effet, il fallait être animé de bonne volonté pour grimper à l’Arboux et honorer la kermesse des résidents de la maison de retraite Maurice-Larguier. Disons que les organisateurs sans être déçus le moins du monde, pouvaient s’attendre à une fréquentation plus soutenue. C’est même en fin d’après-midi que les visiteurs ont été les

plus nombreux et ont pu découvrir, tous ces stands bien achalandés sur lesquels l’art et les pâtisseries étaient mis en évidence. Il convenait également de s’attarder dans le vaste local réservé au vide-greniers qui tenait donc une large place dans cette kermesse. Enfin, comment ne pas faire un petit détour dans la salle du restaurant panoramique où régnait l’ambiance au travers d’une animation musicale bien sympa.

■ Le stand des pâtisseries a été très prisé samedi après-midi.

Le Collet-de-Dèze Mairie : Ghislaine Gonzales a fait valoir ses droits à la retraite Il y a de cela un an déjà, Jean Insalaco faisait valoir ses droits à la retraite. Et voici que tout dernièrement, c’était au tour de Ghislaine Gonzalès, employée à l’administration municipale également, d’en faire de même. En une année, les deux plus proches collaborateurs du maire Philippe Hugon, les deux piliers même de ce service, tournaient simultanément une page, tirant un trait sur leur vie professionnelle. En cette occasion, cela se passait lundi au grand air dans l’espace extérieur à la mairie, beaucoup de Collétains étaient présents, mais aussi quelques privilégiés des communes voisines, invités à partager ce moment de joie, mais

■ Ghislaine découvre ses cadeaux aux côtés du maire Philippe Hugon.

aussi de tristesse. Et notamment pour le premier magistrat voyant là une de ses pièces maîtresses avec qui il avait partagé 30 ans de vie communale, quitter ce bureau dans lequel Ghislaine avait semble-t-il laissé une emprein-

te indélébile. Philippe Hugon ne laissera d’ailleurs le soin à personne de retracer la carrière de celle qu’il qualifiera « d’employée modèle et dont l’arrivée après avoir terminé première d’un concours sélectif, avait coïncidé en 1983

avec la requalification du village et notamment de ce bâtiment abritant jadis les anciennes écoles et devenu l’hôtel de ville. En un mot, le village était tourné vers l’avenir et son développement économique ». D’y ajouter, « Nous ne pouvons que vous souhaiter au nom du conseil municipal une bonne et heureuse retraite ». Très émue et plus modestement, Ghislaine se limitera à parler « du plaisir qu’elle a eu à travailler dans cette mairie. Mais une nouvelle page s’ouvre désormais à moi. Et je vais m’employer à la partager avec ma famille et me consacrer à quelques loisirs comme la randonnée et la cueillette des champignons ».


Le Science Tour

Près de chez vous


aire

onts-de-Cé née

Saint-Barthélemy-d’Anjou

Le Science TourDes rencontres intergénérations entre enfants et aînés

es de et projets à l’Institut médico-éducatif Europe oposé

fants. et un hanie)

Près de chez vous

e, un e sur apsen ercrefait la t (une

ie

La nature et le monde animal au programme des aînés lors de la rencontre intergénérationnel de mercredi dernier.

f Mûrs-Erigné. Les camions de Science tour ont stationné dans le parc du Jau

ance à la fête de fin d’année organisée avec l’aide des jeunes, mardi 2 juillet.

oi.

dans des locaux plus spacieux, pou- Une convention a été passée avec vant accueillir 28 jeunes autistes. le lycée Simone-Weil, à la Rose« Pour l’instant, nous allons rester raie. » Un sacré défi pour les jeunes avec quatorze autistes, auxquels se qui ont souvent peur d’aller à l’extéjoindront quinze jeunes en forma- rieur, mais « il faut qu’ils acquièrent tion professionnelle. » D’autres lo- les compétences pour s’adapter ». caux vétustes vont être démolis, pour Pour l’heure, mardi 2 juillet, l’esprit être remplacés en 2014 par des ins- était plutôt tourné vers les vacances, née fut marquée notam- tallations permettant un meilleur ac- lors de la première journée de clôe séjour au ski de la SEHA compagnement des jeunes. ture festive organisée à l’IME. Au pro’éducation handicaps asMais « ce qui s’envisage de plus gramme : jeux, barbecue, danse et ui a permis à quatorze en plus », souligne Laurent Malou- musique. utistes accompagnés de vet, « c’est le projet d’établissement ateurs d’aller « faire de la qui a pour objectif de mettre une ‡Rencontre avec Philippe c des chiens de traîneau. partie de l’IME hors les murs, se- Bodard, conseiller général rience très bonne, qui a lon les préconisations de l’Agence Vendredi 12 juillet, 11 h à 12 h, Hôtel ur comportement envers régionale de santé. Cela fait suite à de Ville. Philippe Bodard, conseiller cateurs et entre eux », la loi de 2005 sur l’intégration des général du canton des Ponts-de-Cé, e Laurent Malouvet, chef personnes handicapées. 25 jeunes vient à la rencontre des citoyens en à l’IME. majeurs, ayant un projet préprofes- instaurant des permanences sur tout ses bougent dans l’établis- sionnel bien défini, iront une demie le canton. Pour renforcer la proximité, Après avoir des par insectes, les enfants onten analysés grâce à social une caméra. l’écoute, le lien et la mobilisation des travaux importants setrouvé journée semaine en classe, qui vont aboutir en sep- milieu ordinaire, accompagnés par permanente. Gratuit. Contact : p.bo13 à l’installation du SEHA des enseignants de l’établissement. dard@cg49.fr

llet au 26 août, l’Institut ducatif (IME) fermera ses ne coupure bien méritée après une année riche en ts, pour les 105 jeunes de ns qui le fréquentent et la d’éducateurs qui les enca-

Le Science tour est un dispositif concepts et des espaces de valorencontres des itinérant et numérique. Il a été risation, de Marcel Guchetavec a fêté chercheurs. Douze minibus vont créé en pardeux l’association desles Petits certs gratuits jours dans douves ses 101 ans Débrouillards en collaboration de donc sillonner la France dans les quartiers urbains mais aussi dans l’émission « C’est pas sorcier ». Le Science tour est tout nouveau des villages. car son lancement a eu lieu le Samedi dernier, des camions de vendredi 28 juin à Paris. Son ob- Science tour ont stationné dans le jectif est d’aller à la rencontre du parc du Jau. Ce milieu est complègrand public. Les enfants âgés de tement adapté à ce projet. Durant huit ans peuvent participer à ses la journée, près de 200 personnes animations. Cette pratique cultu- ont découvert ce nouveau mode relle permet aux enfants une culturel. Les enfants sont donc meilleure compréhension de son allés à la chasse aux insectes et environnement écologique et du les ont analysés par la suite. Envivant. Le Science tour est compo- fants et parents se sont montrés sé de camions d’animations, de curieux. Tout le monde peut être plate-forme numérique, de labo- acteur pour faire partager la bioérock, electro-rock balka- Oncle Strongle, à 17 h avec Kunde, Marcel Guchet avec son épouse ratoires mobiles pour rechercher diversité de son environnement ove et world music, swing avant le grand concert final des Tam- Marie, au foyer logement. grâce milieu et naturel, mallesà thés 30, rythmesleafricains bours des du Bronx, 19 h. Des jeuxau site www. Lestaxinomes. observer, sieurs ns urbaines matiques : difficile depour pour les famillesdes sontexaussi org. installés Mardi 2 juillet, au foyer logement Les les lomè- ! Lepositions Champs Fleuris, Marcel Guchet a cééclectique festival despour danscomprendre les douves. lébré ses 101 ans aux côtés de son musicales a soif débutera same-

Plusieurs rencontres intergénérationnelles entre les enfants de l’accueil de loisirs Planète enfants et les aînés, se sont déroulées au cours de la saison. Ainsi, des temps d’échange ont été organisés autour d’une initiation à la vannerie. D’autres retraités se sont improvisé conteur… La randonnée, le bricolage, la culture du café, la couture, la danse en ligne ont été autant de sujets de rencontre qui témoignent de l’éclectisme des savoirs que les aînés ont eu plaisir à partager avec les petits.

épouse Marie, 81 ans. Un moment

‡Messe d’émotion partagé en toute simplicif Saint-Rémy-la-Varenne. Aujourd’hui, Dimanche 7 juillet, 11 h, à l’église té avec les résidents, le personnel, le

Quatre enseignants quittent leurs postes dans la com Le 2 juillet, élus, enseignants, agents, association des parents d’élèves étaient réunis autour de Martine Blégent, maire, pour fêter et remercier les enseignants qui quittent leurs postes. Antoine Boisseau part à la retraite. Sa carrière l’a conduit de Faye-d’Anjou à Mozé-sur-Louet et La Meignanne, avant d’arriver en 1995 à Pellouailles où il a choisi de prendre en charge les CP. A travers les quelques phrases prononcées, le poète a partagé avec les présents son amour des mots. Fabrice Séchet quitte la direction de l’école élémentaire, exercée depuis neuf ans, pour reprendre le poste d’Élise Raffin : remplaçant rattaché à Pellouailles. Ainsi il aura du temps dégagé pour faire de la formation syndicale, mission qu’il exercera à temps plein dans quelques années. Élise Raffin laisse son poste de remplaçante à Pellouailles pour un rattachement à Seiches et un temps fractionné avec deux autres communes, Soucelles et Marcé. Son souhait est

Philippe Huet, Fabrice Sechet, Antoine Boisseau, Martine Marie Guignard et Agathe Desblé.

de pouvoir revenir à Pellouailles dans quelques années. Marie Guignard rejoindra la direction de l’école maternelle de Cheviré-le-Rouge. À la rentrée 2013-2014, Philippe Huet prendra la direction de l’école élémentaire : huit classes et 193 élèves inscrits. Agathe Desblé poursuit la direction de l’école maternelle (interrompue quelques mois par son congé maternité). Les quatre classes accueilleront 106 élèves.

Mûrs-Érigné

Saint-Barthélemy-d’Anjou Samedi, un bus de ScienceTour fait étape au Jau directeur du CCAS (Centre commu-

édico-éducatif Europe

iant»

ocaux plus spacieux, poueillir 28 jeunes autistes. stant, nous allons rester

Une convention a été passée avec le lycée Simone-Weil, à la Roseraie. » Un sacré défi pour les jeunes

àsylvain-anjou.fr la vannerie. D’autres retraités se sont improvisé conteur… La randonnée, le bricolage, la culture du café,

‡Conseil mun Lundi 8 juillet, 2 verture et moda préalable à la c Dolantines ; cré adjoint adminis joint technique subventions exc ciations dans le ment du Festiv participation a public ; interco des sièges au c pour 2014.

Ouest-France Vendredi 5 juillet 2013

partez à la découverte de cenalqui grouille ualité d’action sociale) et des élues. Habitué du festival du Film nature, Gratuitement mis à disposition des njour l’animateuretdeaînés l’émis- ‡Médiathèque Marie,rencontres qui a travaillé intergénérations dans la vigne Fred Courant, enfants et des familles, un vaste disL’association du Prieuré de SaintDes entre enfants nnaie : nouvelle salle et microcrèche Horaires du samedi aborde 6 juillet le au thème samee outoute sa vie, et Marcel, ancien des- sion C’est pas sorcier, reste en positif numérique Rémy-la-Varenne organise aumédiathèque, mail Georgex de sinateur dans les paquebots, sont contact étroit avec la municipalité. di de31laaoût, transition écologique, des lic dedémolition des bâjourd’hui une sortie juniors intituFermeture samedis ués à côté de la salle de résidents du foyer logement, un lieu Aussi, lorsqu’il a présenté à Valérie Sand. sciences du vivant tous et deles l’exploration speclée « Ça grouille là-dessous ! » auen juillet et août. Prêt jusqu’au 7 sepe vont démarrer. Dans le qu’ils ont choisi ensemble, il y a plus Brossard le Science Tour, un nou- des milieux. Guidés par des animalaissé departicipants 11 imprimés (livres expéet rejourd’hui, a restructuration du quar-à partir de 16 heures. veau projet mis au point avec les tembre de 10 ans. teurs, les peuvent ssionet 4des cd. Pas de réservations pose de la Monnaie sera rePetits débrouillards, elle n’a pas hé- vues) rimenter contenus scientifiques. Cette escapade scientifique est pectasur les documents durant l’été. pour être livrée en mai-juinAccueil du Parc natusité. Après le camion de C’est pas sibles En complément du camion, trois labellisée ureux et vendredi de 15 hà sorcier venu il y a quelques années, Ouverture tentes vontmardi être dressées pour projerel régional Loire Anjou Touraine. 30 films et mercredi de 10 à 12 h et aux représentent un invesle bus rempli d’outils pédagogiques 18 des ter hdes ou mettre enhplace Dans ces mares de Loire vit une 14 h àsur 18les h 30. de 1, 1 million d’euros. de Science Tour stationnera samedi de débats enjeux socioscientifimultitude de petites bêtes qui uillet, Saint-Sylvain-d’Anjou dans le parc du Jau. ques. en nele conseil municipal et nagent ! À Ici, l’ancienne salle de la Monnaie. é la demandegrouillent, d’une sub- glissent L’objectif est de rendre les sciences Samedi 6 juillet, de 10 h à 12 h et ‡Concours de maisons La nouvelle livrée l’an uprès du Conseil accessibles au plus grand nombre de 14 h à 18 h, parc du Jau. Gratuit. l’aidegénéral d’épuisettes et desera loupes, les prochain, La nature et fleuris le monde animal au programme des aînés lors8de la rencontre et balcons 00Ville, €. Enfin, toujours dans en ou juin. d’enfants dès ans. « C’est aussi ‡Château musée de la explorateurs enmai herbe sont appensors intergénérationnel de mercredi Lundi 8 juillet, mairie, place dedernier. la Mai- une nouvelle façon de montrer que communication de la Monnaie, minilés une à découvrir toute une populaédixmurie. Inscriptions. Plusieurs catégories : la science et la découverte peuvent Découverte places va tion être installée seront prislimitée en charge ‡Messe des spécificités du parc aquatique. Sortie à 25par la CAF. Plusieurs rencontres intergénérationPignerolle : ses franLe point d’orgueamusants, de ces rencontres Samedi 6 juillet, 18jardins h 30, à la l’église maisons centre-bourg et lotissements, être chaussée d’un immeuble Cette structure, qui créera quatre des sujets stimu- de ussite Une emescapade scientifique personnes. Participation 3 €. Préentre les enfantsbalcons de l’accueil l’art topiaire… Puis découverte été et mercredi dernier,! »une expédi- çaise, Saint-Pierre, 16, rue Pierre-Lévesque. maisons de campagne, et ap- a ments.; L’installation re- plois à temps plein, sera rattachée à nelles lants passionnants bliés à découvrir aujourd’hui. voir des bottes. de loisirs Planète enfants et les aînés, tion au zoo de la Flèche organisée des « Jardins d’expression », une vingpartements, jardins et jardins privatifs. 341 000 €, dont 92 000 € la structure du multi-accueil. Rendez-vous au Prieuré. Sortie se sont déroulées cours de la sai- conjointement par Planète enfants et taine de scénographies végétales préGratuit. Inscription au avant le 08 juillet. L’Embarquement jouesociale. la diversité c l’aide des jeunes, mardi 2 juillet. sentéesartistique dans le potager du Domaine. son. Ainsi, des temps d’échange ont le centre communal d’action Contact au : 02024141 2157 12 32 82,32. ville@villeadaptée aux enfants mais ouverte Information 15 h,entendu, château 11 h et été organisés autour d’une initiation cars ont véhiculé 122 enfants « Nous essayons d’agrémenter tous Lundi saint-sylvain-anjou.fr, www.ville-saint- Trois zeste 8 dejuillet, fantaisie. » Bien aux parents. Saint-Aubin.

‡Château mu communicatio Découverte de de Pignerolle : çaise, l’art topi des « Jardins d taine de scénog sentées dans le Lundi 8 juillet, musée de la co Beaufort-en-Val duit 4,70 €, 2,5 Les tarifs comp site du musée. 02 41 93 38 38 nication.com, w cation.com

Pellouailles-les-Vignes

nd-Angers

alima à 17 h 30, suivi de ne passe à 20 h 30 et du awa Diffusion à 22 h 45. Il une vra dimanche à 15 h avec

Le point d’orgue de ces rencontres a été mercredi dernier, une expédition au zoo de la Flèche organisée conjointement par Planète enfants et le centre communal d’action sociale. Trois cars ont véhiculé 122 enfants de 3 à 13 ans, avec 17 animateurs et une dizaine d’aînés. Stéphanie Bois annonce d’ores et déjà : « Les temps d’échange intergénérationnel se renouvelleront dès septembre. Ils seront programmés en fonction de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. »

‡Médiathèqu Horaires du sam di 31 août, méd Sand. Fermetu en juillet et aoû tembre de 11 vues) et 4 cd. P sibles sur les d Ouverture mard 18 h 30 et merc de 14 h à 18 h 3

de à 13 une ans, programmation avec 17 animateurs et les 3jours riche une dizaine d’aînés. Stéphanie Bois et savoureuse, militante et poéannonce d’ores et Marie déjà : «Séchet, Les temps tique » confirme res-

musée de laactivités communication, routepas de toutes ces n’empêchent Beaufort-en-Vallée. Tarifs : 5,50Le€,serréle restaurant de fonctionner. duit 4,70assuré €, 2,50 € moins de 18 ou ans. vice est dans des yourtes à

Sainte-G sur-Loire

‡Rencontre a Bodard, conse Vendredi 12 jui salle des fête conseiller gén Ponts-de-Cé, vi citoyens en in nences sur tout cer la proximité et la mobilisatio Contact : p.bod

‡Messe Dimanche 7 jui Air.

‡Annoncez v dans Ouest-Fra Vous voulez an un spectacle, u Saisissez votre cale.fr et vous Ouest-France e et ouest-france


Le Science Tour

Près de chez vous


Le Science Tour

Près de chez vous


ck, electro-rock balkaet world music, swing 0, rythmes africains et urbaines : difficile de ectique ! Le festival des sicales débutera samema à 17 h 30, suivi de passe à 20 h 30 et du a Diffusion à 22 h 45. Il dimanche à 15 h avec

Ploufragan

Le Science Tour

Ploufragan Près

de chez vous

L’Aviron-club du Gouët vers un titre national ?

Oncle Strongle, à 17 h avec Kunde, avant le grand concert final des Tambours du Bronx, à 19 h. Des jeux pour les familles sont aussi installés dans les douves. ‡Messe Dimanche 7 juillet, 11 h, à l’église Saint-Aubin.

aie : nouvelle salle et microcrèche

de démolition des bâs à côté de la salle de ont démarrer. Dans le estructuration du quarde la Monnaie sera reur être livrée en mai-juin

représentent un inves1, 1 million d’euros. et, le conseil municipal a demande d’une subès du Conseil général €. Enfin, toujours dans la Monnaie, une miniplaces va être installée aussée d’un immeuble nts. L’installation re000 €, dont 92 000 €

Marcel Guchet avec son épouse Marie, au foyer logement.

Mardi 2 juillet, au foyer logement Les Champs Fleuris, Marcel Guchet a célébré ses 101 ans aux côtés de son épouse Marie, 81 ans. Un moment d’émotion partagé en toute simplicité avec les résidents, le personnel, le directeur du CCAS (Centre communal d’action sociale) et des élues. Marie, qui a travaillé dans la vigne toute sa vie, et Marcel, ancien dessinateur dans les paquebots, sont résidents du foyer logement, un lieu qu’ils ont choisi ensemble, il y a plus de 10 ans.

Claire Benslimane, Ewen Méheut, Gireg Boschet, Alexandre Louazon et Coralien Pink sont qualifiés pour participer aux championnats de France.

Les jeunes de l’Aviron-club du Gouët vont concourir pour l’obtention d’un titre national. Durant la dernière Ici, l’ancienne de la Monnaie.de la manche dessalle championnats La nouvelle sera livrée l’an prochain, zone nord-ouest à Mantes-la-Jolie, en ouéquipages juin. lesmai sept ont effectué de beaux parcours en progressant et seront pris en leur charge par la CAF. en confirmant classement deCette qui créera puis lestructure, déplacement des quatre régatesemde plois à temps plein, sera rattachée à masses. la Claire structure du multi-accueil. Benslimane, Ewen Méheut, Gireg Boschet, Alexandre Louazon et Coralien Pink sont qualifiés pour participer aux championnats de France à Vichy du 4 au 7 juillet. Deux

équipages bretons en catégorie cadets sont à nouveau prêts à concou-

Saint-Sylvain-d’Anjou rir pour l’obtention d’un titre national.

Les résultats : en deux de couple ‡Concours junior femmede(2maisons 000 m) : Mélanie et balcons fleuris Mahé se classent Huet et Morgane es Lundi place de la Maifinalemairie, B. 2 de8lajuillet, rie.EnInscriptions. Plusieurs skiff cadet (1 500 m)catégories : Florian Le: er maisons centre-bourg et finale lotissements, C. Bozec termine 1 de la maisons campagne, balcons et apEn skiffdecadette (1 500 m) : Claire e de la finale partements, privatifs. A. Benslimane jardins termineet4jardins Gratuit. Inscription avantsans le 08barreur juillet. En quatre de pointe Contact : 02 41 21 12 82, Gireg ville@ville(1 500 m) : Ewen Méheut, Bossaint-sylvain-anjou.fr, www.ville-saintchet, Alexandre Louazon et Coralien sylvain-anjou.fr Pink terminent 3es de la finale A.

nt

District de football : 600 € aux Blouses roses nce seniors la Girandière repoussée en 2017 Le Plessis-

maire Guy Sabadel a anseil municipal que la réGirandière, dont les tradû débuter initialement reportés au début de pour une ouverture probut 2017. ui s’explique, selon les ar le souhait de ne pas des résidents pendant nse des travaux actuels bâtiments collectifs, sur

cette zone d’urbanisation de Provins, proche de l’hippodrome. Le projet porte sur la construction d’une résidence seniors de 90 logements de type 1 et 3 en accession à la propriété ou en location, chemin de la Chabolais. Un établissement privé qui sera doté d’un restaurant et de 900 m2 de surfaces communes. Ce type de structure est déjà implanté en Ille-et-Vilaine, ou plus récemment à Avrillé.

Grammoire

‡Bibliothèque Samedi 6 juillet, 11 h à 12 h 30, bibliothèque, 20, rue Saint-Gilles. ‡Bibliothèque Samedi 6 juillet, 11 h à 12 h 30, bibliothèque, 20, rue Saint-Gilles. ‡Bibliothèque Samedi 6 juillet, 11 h à 12 h 30, bibliothèque, 20, rue Saint-Gilles.

Pierre Guéno, vice-président, responsable du secteur jeune du district des Côtes-d’Armor de football, Chantal Schvartz de l’association Les Blouses roses et Jean-Paul Heder, représentant l’US Saint-Donan.

Samedi matin, Pierre Guéno, viceprésident, responsable du secteur jeune du district des Côtes-d’Armor de football et Jean-Paul Heder, représentant l’US Saint-Donan, ont remis un don de 600 €, à Chantal Schvartz de l’association Les Blouses roses. « Cette année encore, nous avons associé la journée nationale des débutants (U6-U9) du 1er et 8 juin, à une action caritative. Sur deux jours et cinq sites ce sont plus de 2 500 jeunes participants », a souligné Pierre Guéno.

Chaque enfant qui le souhaitait pouvait, en début de journée, s’inscrire pour participer à trois défis techniques. C’est la participation de 1 €, d’une partie des 2 500 jeunes qui est intégralement reversée, à l’association. C’est avec émotion que Chantal Schvartz a reçu le don. « Notre association a pour mission de distraire en milieu hospitalier les malades de tout âge, du bébé à la personne âgée, par des activités ludiques, créatives ou artistiques. »

Adot 22 informe sur le don d’organes

ques phrases prononcées, le poète a partagé avec les présents son amour Philippe Huet, Fabrice Sechet, Antoine Boisseau Marie Guignard et Agathe Desblé. des mots. ‡Co Fabrice Séchet quitte la direction de l’école élémentaire, exercée de- de pouvoir revenir à Pellouailles dans Lundi puis neuf ans, pour reprendre le quelques années. Marie Guignard re- verture poste d’Élise Raffin : remplaçant rat- joindra la direction de l’école mater- préala Dolan taché à Pellouailles. Ainsi il aura du nelle de Cheviré-le-Rouge. temps dégagé pour faire de la formaÀ la rentrée 2013-2014, Philippe adjoin tion syndicale, mission qu’il exerce- Huet prendra la direction de l’école joint t Laà Saint-Jean fêtée à Saint-Hervé subve ra temps plein dans quelques an- élémentaire : huit classes et 193 L’inn nées. élèves inscrits. Agathe Desblé pour- ciation Élise Raffin laisse son poste de rem- suit la direction de l’école maternelle ment plaçante à Pellouailles pour un ratta- (interrompue quelques mois par son partic chement à Seiches et un temps frac- congé maternité). Les quatre classes public des si tionné avec deux autres communes, accueilleront 106 élèves. pour 2 Soucelles et Marcé. Son souhait est

Mûrs-Érigné Samedi, un bus de ScienceTour fait étape au Jau Habitué du festival du Film nature, Gratuitement mis à disposition des Fred Courant, l’animateur de l’émis- enfants et des familles, un vaste dission C’est pas sorcier, reste en positif numérique aborde le thème contact avec la municipalité. depetit la parcours transition écologique, des Défilé desétroit enfants de l’école à vélos avec un pour les maternelles Aussi, lorsqu’il a présenté à Valérie et plus grand parcours pour les primaires. sciences du vivant et de l’exploration Brossard le Science Tour, un nou- des milieux. Guidés par des animaveau projet mis au pointd’élèves avec les les participants L’association des parents de teurs, des enfants de l’écolepeuvent à vélos expéavec Petits n’a pas son hé- rimenter contenus l’écoledébrouillards, Louise-Michelelle organisait un petit des parcours pourscientifiques. les matersité. Après feu le camion de C’est àpas complément du parcours camion, pour trois traditionnel de la Saint-Jean la En nelles et plus grand sorcier venu il y adequelques années, vont être dressées pour projesalle Alain-le-Dû Saint-Hervé. Dès tentes les primaires. le d’outils pédagogiques mettreeten place des 17bus h, larempli kermesse de l’école à démar- terÀdes 21 films h, lesoutables chaises ont de surà les enjeuxdansante. socioscientifirer Science la soiréeTour bienstationnera chargée etsamedi dès le débats fait place la soirée Dès dans le parc du Jau. ques. début la structure gonflable fut prise la tombée de la nuit, le grand feu réL’objectif est de rendre les sciences Samedi 6 juillet, de 10 hrestés à 12 htrès et d’assaut. chauffa parents et enfants, accessibles au plus grand nombre 14 h à 18 h, parc Jau. Gratuit. S’en est suivi le traditionnel défilé de nombreux malgré le du temps. d’enfants dès 8 ans. « C’est aussi une nouvelle façon de montrer que la science et laen découverte ‡Innovations cuisine peuvent ‡Messe Il fera un tour d’horizon des nou6 juillet, 18ethoutils 30, àvia l’église être des sujets amusants, stimu- Samedi moléculaire velles techniques des Saint-Pierre, 16, rue Pierre-Lévesque. lants et passionnants !» Conférence. Le physico-chimiste démonstrations et explications. VenRaphaël Haumont propose de plon- dredi 28 juin, 18 h, espace Victor-Huger en plein cœur de joue la structure go. Gratuit. Contact et réservation : L’Embarquement la diversité artistique des aliments, dans les bulles du 02 96 78 89 00, communication@ «blanc Nousd’œufs, essayons d’agrémenter tous zeste de fantaisie. » Bien entendu, dans les gouttelettes ploufragan.fr, www.ploufragan.fr les joursdans une programmation riche toutes ces activités n’empêchent pas d’huile, les fibres végétales… et savoureuse, militante et poé- le restaurant de fonctionner. Le sertique » confirme Marie Séchet, res- vice est assuré dans des yourtes ou à ponsable de la base bucolique et l’extérieur en surplomb du Louet. Des animations cet été à l’espace Sciences et métiers culturelle l’Embarquement. Ce 5 juillet, à 20 het30ateau L’Embarquement. prés. De vendredi nombreuses animations Vendredi 19, de 10 Rue h à 12des h, police Plongeoir, Little Ballroom de Apprendre 16 h à àminuit. Tél. liers sont proposés durantdonnera l’été à Ouvert mener une scientifique. un concert. Les quatre et 06 70 07scientifique 31 38. lembarquement.cal’Espace Sciences et musiciens Métiers qui enquête (moyens mis en chanteuses le chic du nalblog.com constitue la revendiquent vitrine de la technopole œuvre, procédures, études, décrypvulgaire : « Leurs cognent et tage e messages codés…). Saint-Brieuc Armor,textes en termes de difcaressent commeetautant de pieds fusion scientifique technique. Mardi 23, de 10 h à 12 h, archideAu nez à lade société. ‡Tournoi tennis de table mois juillet : » tecture, les d’été Petitsde déb’cassent la ba5 juillet, 19 hd’expériences 30, salle MyDimanche 7 juillet, sur la Vendredi Mardi 9, de 10 h à à1217h,hvoyage raque. Réalisation route de comment Nantes. Ouvert terrasse, Miam-Miam au centreladecompagnie la terre. Découverte du riam-Charrier, pour comprendre on licenciés et non-licenciés, avec fera de l’acrobatie : « terre Une aux fonctionnement de culinaire la machine construit des maisons, des immeuet consolante. Inscriprecette aux petits oignons, avec à partir d’expériences de géologie et deux bles, tableaux ici et ailleurs, techniques de et restauration sur place. Tarif : comme principaux ingrédients, tions d’astronomie. construction… 4 €. deMercredi l’acrobatie, de l’absurdité et un 10, de 14 h à 16 h, le Vendredi 26, astronomie, des platechnopole tour. Visite du site de la nètes aux étoiles. Découverte de la technopole de Saint-Brieuc Armor en science de l’observation des astres bus et présentation des différentes à partir d’expériences simples et lustructures qui y sont implantées ainsi diques. que de l’exposition « Regards sur le Mardi 30, de 10 h à 12 h, ça grouille vivant ». sous nos pieds. Découverte de la vie Jeudi 11, de 10 h à 12 h, l’informa- des insectes. tique sans ordinateur. Transmission Ces animations s’adressent aux endes notions de base sur l’informa- fants de 7 à 12 ans, accompagnés tique de façon ludique sans avoir re- ou non. Leur accès est gratuit mais cours à l’ordinateur. le nombre de places est limité à 24, Vendredi 12, de 10 h à 12 h et sauf pour le technopole tour qui pourde 14 h à 18 h, le bus science tour. ra accueillir 50 personnes. Les insDéveloppement du goût pour la criptions sont donc obligatoires au science de façon ludique avec des 02 96 94 43 99 ou contact@esm22. animateurs de l’association, les Petits fr. Plus d’infos sur www.esm22.fr. EsDébrouillards et un camion autour pace Sciences et métiers, 6, rue Cadu thème de la transition écologique. mille Guérin. Tous publics. ‡Soirée de préparation aux baptêmes Vendredi 28 juin, 20 h 30, chapelle de la Villette, maison paroissiale. ‡Zoom : les métiers de l’armée Venez découvrir les métiers de l’armée : armée de terre, marine nationale, armée de l’air. Des professionnels vous informeront collectivement et répondront aux questions du public.

‡Conférence de Jean-Loup Chrétien Premier français et européen de l’Ouest à aller dans l’espace en 1982, Jean-Loup Chrétien vient témoigner de son parcours hors du commun, de la terre aux airs puis à l’espace, et nous raconter comment, de l’école de Plouha au centre de la NASA de Houston, il a touché les étoiles. Mardi 25 juin, 18 h, ISPAIA, rue Jean-Rostand. Gratuit. Contact et réservation :

Sain sur

‡Re Boda Vendr salle Quatre conse et élev Ponts consa citoye nence La jou cer la dredi la m «etL’inn Contad vice cond ‡Me novati Diman SaintAir. À ce breton ‡Ann tions a danss sont Vous mum un spin nels Saisis lière a cale.fr « Ce Ouest avant et oue de de éleve tier, s

Mon Sou

Aub

‡Co Lundi la Gra 2013-2 Anger des si té pou à l’acc cative pour l mare ;

Un pa

Vendr bres d renco à l’éco était m direct L’ac fut dig rock, des m group avec

Chri


L’histoire de la Confrérie

éval • A l’école

l’aïoli, la confrérie du cardon de Vaulx-en-Velin ou encore la confrérie du bleu du Vercors de Sassenage. Le défilé a connu un grand succès et beaucoup de Chabeuillois ont salué les confréries du bord de route guidées en musique par Los Cailletos. Pascal Pertusa, maire mais aussi chevalier de la Taste Caillette a reçu l’ensemble des

Le Science Tour

La Confrérie de la Taste Caillette a été fondée le 25 août 1967 par le comité de la foire sous la houlette de Clovis Idelon. L’idée était de trouver un moyen de raviver l’intérêt du public pour la•Confrérie, Les Grandes-Ventes Festivitésfondée dans le but de concourir avec les fabricants et les charcutiers de Chabeuil et des environs à la promotion de cette spécialité culinaire locale : la fameuse caillette de Chabeuil. Elle est dirigée par le Grand chevalier qui à ce jour est Monique Sahuc. Elle est secondée par le Grand Maître, Jean Despeisse. La Confrérie compte à ce jour un peu plus de 70 chevaliers.

Les enfants réalisent un livre interactif

Près de chez vous

Les trois animations à ne pas louper en juillet

P

armi les festivités programmées cet été aux Grandes-Ventes, trois événements phares devraient marquer les esprits. Programme.

confréries drapées de leurs capes 33 sur le perron de la mairie. Plusieurs chevaliers ont été intronisés devant la mairie et au centre culturel après le traditionnel apéritif et avant le repas dansant. Afin d’ouvrir l’appétit des convives, le traiteur a proposé en entrée la traditionnelle le caillette de Chabeuil.

Le « Science tour » a fait escale à Chabeuil

es enfants devant une partie de la fresque

juillet après-midi, de CE1-CE2 de la e de Pommeréval heureux mais surfiers d’accueillir les pour leur préuit de leur travail . Autour de DelMoigne, leur instiJulia Rodriguez, laire de vie scorès-midi a débuté entation de la frese par les élèves. ntier qui a débuté is qui a été soumis udes du temps, ce oqué quelques ins. Cette fresque it pour thème l’art Les élèves ont été œuvre mais, c’est ui a financé le proant toutes les maières.

internet

nts ne se sont pas Leurs parents ont en avant-première tation du livre in-

Centrale du Tricastin

Samedi 26 de bacs no

Avec ce numéro, notre supplément Seniors

> Banquet Noix AOC

Votre annonce légale dans Drôme Hebdo

Du retard, mais une belle récolte en vue

Le Science Tour mobilisera 10 000 professionnels qui accompa-

Les nuciculteurs de la Drôme sont actuellement en pleine récolte. Avec une quinzaine de jours de retard, la noix AOC de Grenoble, dont 20 % est produite par les vergers drômois d’Hostun, La Baume-d’Hostun, Jaillans ou encore Saint-Paullès-Romans, arrivera sur la table du consommateur en quantité équivalente aux autres années. Reportage au cœur d’une exploitation de Châtillon-Saint-Jean. Page 12

10 000 professionnels mobilisés

L

ÉDUCATION - Le collège Seignobos affiche des bons résultats au brevet Caravelles invite les Petits Débrouillards au château de la Petite Heuze

Une remise deLadiplômes collective découverte des sciences au château de la Petite Heuze N

ouvellement arrivé sur le collège Marc Seignobos de Chabeuil, M. Parra, princiercredi 3 juillet, le car pal, a proposé à l’ensemble de « Sciences Tour » s’est l’équipe pédagogiquearrété unedans noule parc du château de la les Petite Heuze, le velle façon de remettre faire découvrir un diplômes obtenus partemps les de colléaspect des sciences aux nomgiens l’an dernier. Enbreux effet, afin visiteurs de tous âges. de permettre aux ex-collégiens Plus de 300 personnes ont profitéancien de cette visite. Trois de se retrouver dans leur ateliers étaient organisés. établissement, de se revoir ou de L’atelier ordinateur, sous une rencontrer leurs anciens tente,profespermettait de découLe principal a remis les diplômes aux collégiens. visages connus au fond vrir ce quiune se cache dans les seurs, M.W Parra a organisé d’une classe ou sous les entrailles remise des brevets des collèges les d’un diplomes plus officiel et plus gné le principal. couleurs d’un club sportif. ordinateur : un animateur dans sallelespolyvalente. « Je suis sympathique. Je voulais vous féliciUne foisla publiées photos présentait un ordinateur seront rendues. ravi de vous accueillir en même si je ne vous connais 27 mentions très-bien éclatési etgrand expliquaitter, le foncPhotos àetenvoyer au tionnement interne de car la les taux de réussite l’an Le collège Marc Seignobos est nombre d’inaugurer avec vous pas, Réveil de Neufchâtel, machine. L’atelier biodivercette nouvelle manière de remettre dernier ont été très bon », a souli- arrivé troisième du département 11, rue des Tanneurs,

Envoyez vos clichés !

mais premier en nombre de diplômes remis soit 175. Avec neuf collégiens qui ont échoué à l’épreuve, le collège obtient un résultat de 94,6 % de réussite. Côté mention, l’établissement n’est pas en reste avec 27 élèves ayant obtenu la mention trèsbien, 43 mention bien et 44 mentions assez-bien. Avant de partager le pot de l’amitié et permettre aux élèves et aux nouveaux lycéens de partager quelques bonnes anecdotes, Mr Parra a conclu : « ces résultats sont le signal que le travail a porté ses fruits ».

sité, dans une fourgonnette aménagée baptisée « Lisette la fourgonette », faisait découvrir la richesse de la vie cachée dans les herbes du parc. Les enfants ramassaient Les ateliers sciences ont eu un véritable succès des petites bêtes à l’aide d’un aspirateur à insectes et pouvaient les observer au micros- « Sciences Tour » mis en pulation. Ces préoccupations assuré par les centres sociaux cope électronique avant de place par l’Association les Pe- rejoignent celles du Centre de ces communes. Cette journée se déroulait les replacer dans leur milieu tits Débrouillards » . Cette as- Social Caravelles et des autres centres sociaux de l’ACSAD, dans le cadre de la semaine sociation issue de et naturel. L’atelier informatipréparées par les bénévoles ans le cadre d’une journée de fête organisée par le centre toujours soucieux d’apporter l’émission « C’est Pas Sorcier que, présentait le principe de de l’ADMR, une deuxièsalariés organisée par l’ADMR dans codage qui permet d’entrer » a reçu de nombreux agré- de la culture pour tous. C’est social Caravelles. Une façon comédie acte ravissait la magnifique salle Jean-Giomentsen dansun le domaine de la donc Caravelles qui a pris en de découvrir les nombreuses toutes sortes de me données Contactez-nous charge l’organisation de cette actions de ce centre qui veut recherche, de l’éducation le public, « La pomère un ordinateur.également no avec la gracieusedans participadès maintenant au halte au château. Parmi les être plus qu’un centre social pulaire et de la Poulet. jeunesse. Une François Après tion de la troupe de théâtre TGB luche » deflotte Préoccupations de cars circule tout l’été nombreux visiteurs, on a pu et appporter en plus de l’aide décors, la troupe de Granges-les-Beaumont, les avoir rangé communes dansles toutes les régions de voir les jeunes de Fontaine Le matérielle nécessaire, des accomédiens pour dun, d’ Arques la Bataille et tions culturelles de qualité. pour invitée amener la spectateurs ont pu apprécier le faitde Ce dispositif partie du France était de Tôtes, leur transport étant science auen contact de la po- de présence talent incontestable de ces géné- une collation BP 100, 76270 Neufchâtelen-Bray (n’oubliez pas de préciser vos coordonnées).

MONTÉLIER

SPECTACLE - Succès mérité pour la troupe de théâtre TGB

Les comédiens montent sur scène pour l’ADMR

Votre publicité dans

D

02 32 97 53 80

reux comédiens. En première partie ils ont interprété avec brio une comédie en deux actes de Pierre Chesnot « Un beau

Michel Gauthier, président de l’ADMR, et de quelques bénévoles. Les bénéfices de cette journée étant destinés pour la

Le repas am Montalivet, qu’au 31 oc

24 octobre 2013 7, av. Verdun - VALENCE - 04 75 86 20 00 - Fax : 04 75 86 20 02 - ISSN : 1630-6783 - N° 3348- 1,50 ¤ • redaction@drome-hebdo.fr • www.drome-hebdo.fr

lants, et de tentes colorées, teractif réalisé par les enfants Les festivités du 14 juillet accueillant matériel scientifique gneront tous les projets, du plus et leur enseignante. Ce livre commenceront le 13 avec la interactif sera consultable sur fête des sapeurs-pompiers qui et numérique, le « Science Tour » petit au plus ambitieux. 800 internet par les parents. Les se tiendra au complexe sporse déplace de villages ruraux en villes/étapes par an sont préenfants ont pu participer à tif des Hôtelets. Démonstraquartiers populaires, attendu par vues, 150 000 enfants et jeunes une semaine d’équitation, tions, jeux et stands s’offriont pu s’exercer à diverses ront aux Ventois avant, en des milliers d’enfants. Tout com- qui prendront goût aux sciences disciplines comme le “horse soirée, le non moins tradime les bibliobus qui ont été créés par la pratique, manipulant des ball”. Dix albums de photos tionnel bal des pompiers. pour lutter contre l’illettrisme et objets technologiques et numéde ce séjour équestre sont Restauration assurée. Dans la riques pour mieux s’approprier disponibles sur internet. même soirée, la municipalité pour promouvoir la lecture, le « Un CD contenant, entre des Grandes Ventes offrira à les enjeux d’une société en tranScience Tour » est une réponse autres, un petit film à partir ses administrés un spectacle sition écologique, numérique et pour lutter contre l’illettrisme des photos et reprenant les pyrotechnique sonorisé sociale. L’inauguration de ces petites histoires écrites par d’une durée de 15 minutes scientifique L’an passé, le podium France bleu avait réuniet un numérique. public impressionnant véritables « fablabs mobiles » a chacun des enfants autour Le camion a fait un arrêtsurdans la commune. le thème de l’eau. Le lensur la place de l’Hôtel de ville (photo d’archives) des chevaux est édité en di- demain, au groupe scolaire eu lieu en juin dernier, avec leurs soir-là et applaudir ensuite 2 h du matin sur la place de journée tournait rection parents et« vendu 20 juilletautour de e des camion Science-tour » a se cette des Feullantines déroulera prestigieux parrains et mar“John et son orchestre”. L’an la mairie. Il s’agit là d’une au bénéfice de la escale coopérative des associations avant le l’environnement. Dans le cadre fait une sur lelatircommuraines, les militants des Petits passé, cet événement avait partie remise puisque ce scolaire. repas républicain du Samedi 20 juillet, le pode14lajuilFête de la Science, Valence Chaque minibus sera était reliéinitialement à Débrouillards ainsi que tous leurs ne.quelques Plusieurs d’élèves concert Après chantsclasses en- let organisé par Alaj (Associa- dium France Bleu reviendra marqué les esprits. prévu au moisinnode juin pour la Agglomération s’est associée tonnés par relayées les élèves, Delplateforme numérique se sont tout tion au long Loisirs de Animation Jeu- cette année le 20 juillet à par- au une partenaires et amis, en présence 26 juillet de la musique. phine Le Moigneafin a procédé nesse), animé cette centre année par culturel tir de 21 h.Le 1 000 personnes Clévos pour vante et permettrafête de connecter de Fleur Pellerin, ministre déléla journée, de participer aux aux remises de récompenses un groupe musical antillais. sont attendues pour venir dénoter que toutes ces ani26 juillet, l’orles jeunes entre euxÀet d’échan- guée à l’Economie numérique. activités les ani- inviter le « Science Tour » dans la Vendredi des lauréats proposées des deux po- par Le repas se fera l’écho de ce couvrir les chanteurs régio- chestre Andrews se produira mations sont libres et gratuidiums CE1 etprésents. CE2 du rallyeLethème. de 12 minibus, mateurs thème de Drôme. Équipé ger sur leurs projets scientifiques. GHISLAIN DIDIER (CLP) naux qui se produiront ce dans la commune, de 21 h à tes. mathématiques. Tous les élèves ont reçu un petit cadeau. L’après-midi s’est terminé par la présentation de petites pièces de théâtre par les enfants de l’atelier théâtre.

M

gardez des ancienos de classe, des noir et blanc, des d’équipes de footésitez pas à nous yer pour les faire ratuitement dans titulée C’était hier ages région au déjournal). Ce sera n de retrouver des

véritables laboratoires ambu-

> Contene

GHISLAIN DIDIER (CLP)de sécurité nucléaire Une ouverture alléchante Un exercice Page 19 Page 4 ce jeudi 24 octobre le 7 novembre Cité du chocolat à Tain

ANIMATION - Dans le cadre de la fête de la science, le bus s’est installé dans la commune

13 et 14 juillet

Ce Chabeui spontanéme beuil afin de pour l’aide recherche d’e curriculum v « Retraité, j’av les autres. Aya l’idée m’a sem rue du 19 m tous renseign

Jeudi 11 juillet 2013

GHISLAIN DIDIER (CLP)

Page 30

Un 3e parc économique à Rovaltain

> Permane

Autour de la gare TGV, l’expansion économique se poursuit. Début novembre, sera lancé officiellement l’aménagement du parc de la Correspondance qui accueillera le pôle d’écotoxicologie. Page 3

Samedi 9 n

Royans-Vercors: débat politique autour du futur découpage cantonal

> Théâtre

Vendredi 25 cription : 04 Page 26

Valence: la piscine Jean-Pommier devient un complexe nautique Page 7 Montélimar: c’est parti pour la ZAC Nord

> Club péd

Mercredi 3 Page 29

R 28196

– 3348 –

F : 1,50 ¤

MONTV

> Marché d

En avant M lera le 1er d à 19 h à la auprés de M

> Banquet

Le repas am à l’auberge Inscriptions

> Foire aux

Dimanche 1 arbres pour

MONTÉL

> Semaine

Jeudi 24 oc de lectures, nationale d tées.

> Fête de l

Dans un m novembre. exposition s cera l’histo aux laboure

> Échos de

Résultats : 0 ; Montélie les U15 I, Aouste : 0 Prochains Dimanche pour la cou

PAROIS

SAINT-MART

> Célébrat

Samedi 26 midi spiritu Dimanche Baptêmes d Fête de la Montélier e

> Célébrat

Dimanche 2 par Mgr Lag


Le Science Tour

Près de chez vous

www.pharedere.com  

n

Mercredi 27 novembre 2013

Réduction des déchets

Le camion “Science Tour” rétais Dans le cadre de la Semaine nationale de réduction des déchets, l’association Les Petits Débrouillards a proposé une animation dans toutes les écoles de l’île avec le camion Science Tour.

Un camion à la manière de celui qui sillonnait la France pour l’émission “C’est pas sorcier”, un bon moyen de sensibiliser les enfants aux sciences. Photo B.L.

D

ans le cadre de la Semaine nationale de réduction des déchets, la Communauté de communes a mis en place, en partenariat avec l’association Les Petits Débrouillards, un dispositif d’animation itinérant pour accueillir les écoliers du primaire au camion

Formation

“Science Tour.” Un camion équipé pour de la vulgarisation scientifique, en partenariat avec la célèbre émission télévisée pour enfants “C’est pas sorcier”. Mardi 19 novembre, sur la place du marché d’été, ont été accueillies, le matin, les classes de cycle 3 d’Ars.

L’après-midi, c’était au tour des 18 enfants de CE2, CM1 et CM2 du RPI Les Portes/ Saint-Clément avec leur institutrice, Julie, de se répartir en deux groupes pour une sensibilisation autour de trois thèmes : la transition écologique, la gestion durable des ressources et l’exploration des milieux. La moitié du groupe a investi le camion pendant une heure pour inspecter en détails l’intérieur de trois ordinateurs, la composition des matières premières, de leurs éléments, pour savoir comment on peut résoudre les problèmes environnementaux en recyclant ces produits. L’autre groupe, pendant la même durée, dans un stand installé sous une tente, planchait sur la composition de divers emballages présentés, en métal, carton, plastique et verre, avec un petit interrogatoire pour savoir s’ils étaient recyclables ou pas. Cette animation itinérante a eu lieu dans tous les villages de l’île de Ré jusqu’à vendredi. n

L

P

1 jour = C

x Retrouv

https://www. pour des coffret

09 67 11 07 38

La C

Brigitte Labouheure

Devenir “guide-composteur” en trois leçons... a formation pour devenir “guide-composteur” bénévole a débuté le 16 novembre dernier au centre de transfert rétais. Ils sont quinze volontaires à s’y être inscrits et à suivre les sessions de formation par petits groupes de cinq. Ces sessions sont animées par les membres de l’association Compost’Âge. Une fois formés par session de

b fête

• Choc


Le Science Tour

Près de chez vous

V a l d e S e i n e / V a l d ’ Ye r r e s BOUSSY-SAINT-ANTOINE

Première édition du Science tour à l’espace de vie des Buissons

L

La science débarque en camion

es éprouvettes et les tubes à essai sont de sortie. Jusqu’au 12 juillet, “Edgar”, un des petits camions bleu du Science tour, fait une escale à l’espace de vie des Buissons pour célébrer sa première édition dédiée à la découverte de l’environnement. Ce concept a été créé par l’émission “C’est pas sorcier”, en partenariat avec “Les petits débrouillards”, une association de culture scientifique et technique. Le Science tour est un dispositif itinérant et numérique constitué de camions et de différents outils pédagogiques à destination des enfants et des jeunes à partir de 8 ans. Le but est de démultiplier les lieux de pratique de la découverte en se déplaçant au plus près des publics. C’est également un moyen de rendre les sciences accessibles tout en s’amusant et en partageant des savoirs. A compter de cet été, et tout au long de l’année, douze petits camions sillonneront la France à la recherche de scientifiques en herbe, essentiellement dans les quartiers urbains.

Des sujets stimulants et accessibles à tous Que se cache-t-il à l’intérieur du petit camion Edgar ? Des plates-

Fête champêtre

Edgar, le petit camion bleu du Science tour, dévoile ses outils pour les petits scientifiques en herbe, jusqu’au 12 juillet, de 10h à 12h et de 14h à 17h, à l’espace de vie des Buissons.

formes numériques, des laboratoires mobiles, des malles thématiques..., tout le matériel du parfait petit scientifique est mis à la disposition des enfants qui souhaitent tenter l’expérience. « La semaine de découverte est rythmée par le principe de l’émission organisatrice “C’est pas sorcier”, soit une exploration du terrain puis une explication ludique à l’intérieur du camion », indique Ludivine Sandrin, coordinatrice de l’association “Les petits débrouillards”.

Pour le premier jour du Science tour, les enfants du centre de loisirs ont joué les cobayes en participant à des ateliers sur le thème de l’eau, encadrés par Yonna et Abder, deux animateurs de l’association. « Le Science tour est une façon d’intéresser les enfants à la découverte en dehors du système scolaire. Il faut leur apporter de l’amusement avant le questionnement », souligne Ludivine Sandrin. Vendredi 12 juillet, pour clôturer cette semaine riche en expéri-

QUINCY-SOUS-SÉNART

mentation, les ateliers et les défis préférés du Science tour seront réalisés une nouvelle fois par les enfants devant leurs parents et Romain Colas, maire de la commune, qui en profitera pour lancer le programme des festivités de “un été à Boussy”. Une petite dose de sciences avant les vacances.

❚ Candice Cheuret-Clérel • http://www.lesciencetour.org/ Le Science tour sera aux Ulis du 16 au 20 juillet et à Arpajon du 8 au 12 octobre .

Au rond-point Pasteur

YERRES

Un repas festif La première sur les bords de l’Yerres guinguette de l’été

Les lycé le

C’

est un so soixantai et du Val ginaires de Mon ces familles ont enfants dans un rentrée prochain des collèges privé et de collèges pu légiens ont passé d’affectation pour par Nicolas Dupo d’Yerres, et de Fr position de Mont pétition sur Inter au lycée Rosa-P voix. Finalement voté l’ouverture à Rosa-Parks. Le privés ont eux au justifié un problè quer cette situati Enfin, l’essentiel aient trouvé une que nos enfants p serein. »

Les rendez-v

Barbecue, initia soirée musicale Vendredi 12 juille de vie des Buis nariat avec TAJS Fête nationale L’association B des fêtes, en pa invite, samedi 1 festivités de la fê aux flambeaux, d aux enfants pou du Pré-des-Hau la tombée de la n au parc de la m bal populaire s Espace buvette Baptêmes de p Proposés par le les mercredis 1 21h, à la pisc Rochopt à Bou


CONTACT PRESSE : lesciencetour@lespetitsdebrouillards.org +33.140057557 lesciencetour.fr


Revue de presse 2013 du Science Tour