__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 3

dimensions qui en fait s’imbriquaient les unes dans les autres, au sein même de la pratique. Multiplier les techniques et les compétences. Les techniques et les compétences sont des supports pour la pratique. Il s’agit donc de les multiplier. Mais de les multiplier jusqu’au domaine de l’expertise. Là, effectivement, on pourrait voir l’excellence praticienne y réussir. Enseigner, éduquer, encadrer, travailler en institution. Où travaille-t-on sinon en institution ? C’est fonctionner dans des groupes, dans des ensembles complexes, mus par des problèmes internes, externes, par le partage des objectifs, des buts ; qui vivent des crises à la mesure de cette machine vivante qu’est l’institution.

Il s’agissait, après s’être formé à des techniques, des compétences pour le travail quotidien ; après s’être formé à la dynamique des groupes, à la connaissance des groupes et des relations de groupe ; de rentrer un peu plus avant dans la relation humaine, en situation, dans la relation professionnelle, la relation pédagogique par exemple, et d’en peser voire d’en démonter tous les aspects conscients et inconscients. L’hypothèse étant ici que la relation pédagogique, la relation institutionnelle, est un construct, un montage résultant de la connaissance des dispositifs institutionnels. Mais cette relation échappe toujours à l’analyse qui, du coup, est interminablement nécessaire et ne tient dans l’institution que par un recadrage, une suite, une écoute et une attention particulières et permanentes. On pourrait dire qu’il s’agit de retourner les sciences humaines sur ellesmêmes. Et invoquer la revendication de Félix Guattari d’introduire dans le champ de l’institution une dimension analytique et militante. C’est au cœur de ce paradoxe qu’il faut penser l’intervention. L’analyse comme la recherche perdent tout sens en dehors d’une problématique du feed back et du retour. Il s’agit là d’une fonction essentielle de l’intervention mais tout autant de la pratique : la reversion. À la recherche des rapports sociaux C’est bien sûr l’intention des intervenants, quels qu’ils soient, depuis que l’intervention existe : débusquer les rapports sociaux, débusquer la réalité sociale. Certains pourraient dire : chasser le réel. Nous reprendrons ici Nabil Rifaï : les organisations sont des systèmes complexes, finalisés, où se produisent des biens et des services mais où également s’affrontent des acteurs et se médiatisent des logiques et des intérêts variés, différents et contradictoires. Elles sont gouvernées par le rationnel et le passionnel, et traversées par l’économique, le politique, le social, le culturel, le psychologique, le pulsionnel, l’imaginaire. Évidemment, ça fait beaucoup. Et pourtant c’est ça la réalité, l’ordre du jour de l’intervention, l’ordre du jour de la recherche-action. De l’explicite à l’implicite, on voit très vite s’ouvrir la réalité sur

Profile for Jacques PAIN

pédagogie institutionnelle d’intervention  

Article de Jacques PAIN La pédagogie institutionnelle d’intervention : une recherche-action institutionnalisée

pédagogie institutionnelle d’intervention  

Article de Jacques PAIN La pédagogie institutionnelle d’intervention : une recherche-action institutionnalisée

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded