Page 1

Tu n i s i e

‫ﺗﻮﻧﺲ‬

N E W S L E T T E R du Programme d’Appui à la Société Civile (PASC-Tunisie) MAI - JUIN 2015

Programme financé par l’Union européenne


EDITO UNE INSTITUTION DE LA DÉMOCRATIE LOCALE VIENT DE NAÎTRE!

S

i la journée du 17 juin 2015 est passée inaperçue pour avoir été une journée ordinaire en Tunisie, pour les actifs dans le domaine de la société civile et de la promotion de la démocratie, cette journée est considérée comme un moment historique dans le bâti démocratique. En effet, ce jour là a vu la naissance d'une institution de la démocratie locale, " Les facilitateurs du PIC participatif", dont la première promotion vient d'achever sa formation. Mais de quoi s'agit-il au juste ? Le Plan d'Investissement Communal participatif ou PIC participatif est un projet pilote de promotion de la participation Citoyenne à la planification, budgétisation et gestion des investissements communaux. Dans ce processus, le rôle du citoyen va au-delà de la participation active par l'information ou la consultation pour couvrir la conception, la mise en œuvre et le suivi. Cette initiative pilote, qui fait suite à celle des budgets participatifs, s’inscrit parfaitement dans le cadre de la nouvelle Constitution Tunisienne, adoptée le 27 janvier 2014 par l’Assemblée Nationale Constituante et qui consacre en son chapitre 7 les principes fondamentaux d’une gestion locale décentralisée, démocratique et participative. Les collectivités locales y sont désormais appelées à assurer une participation citoyenne soutenue au processus décisionnel local dans son ensemble et plus particulièrement en matière de planification et de budgétisation locales.

1

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


EDITO Dès lors, la préparation du nouveau Plan d’Investissement Communal (PIC) qui couvrira la période 2016-2020 constitue une occasion importante pour concrétiser ces principes. C'est dans ce cadre que le PASC, en partenariat avec la Caisse des Prêts et de Soutien des Collectivités Locales (CPSCL), ont lancé une opération d’identification, de sélection et de formation des facilitateurs PIC en vue de mettre à la disposition de l’ensemble des municipalités tunisiennes des facilitateurs accompagnateurs chargés d’organiser le processus de participation citoyenne à la budgétisation et la planification des programmes d’investissement communaux. Ces facilitateurs prendront en charge la mission de facilitation et de suivi de la participation citoyenne dans leurs régions, à toutes les phases (idée du projet, mise en œuvre et suivi et évaluation) et assureront le renforcement de la communication entre les collectivités locales et la société civile et les citoyens. Ce statut nouveau de " Facilitateur local" ou "Modérateur local", adopté par la société civile (étant son représentant) et reconnu par les collectivités locales, confère à cette forme de représentation citoyenne à la fois une légitimité mais surtout le statut d'institution de démocratie locale et participative. L'originalité de la genèse de cette institution informelle qui aurait, par ailleurs, toutes les chances d'être "formalisée", est qu'elle est le pur produit d'une approche Bottum-up où les citoyens exercent leur participation citoyenne à travers leur mobilisation collective, positions, plaidoyer et initiatives et influencent les autorités publiques dans la mise à l’agenda d’un problème spécifique et dans leurs prises de décisions. Le PASC, depuis son lancement, s'est distingué par une méthodologie 100/100 Bottum-up avec accompagnement des organisations de la société civile pour qu'elles assument le rôle d'interlocuteur crédible. Aujourd'hui, les pratiques citoyennes accompagnées semblent aller dans la bonne direction et peuvent être institutionnalisées par des lois et des mécanismes participatifs. C'est à travers ce genre d'initiatives et de bonnes pratiques qu'une démocratie naissante se renforce, diversifie ses outils et assure sa pérennité. Imed Abdeljaoued Directeur du PASC

2

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


D

ans le cadre de sa conférence annuelle, PASCTunisie a organisé en partenariat avec le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation (CFAD) et l’ENA (Ecole Nationale de l’Administration de Tunis) un colloque international sur le thème de la « Décentralisation et Cohésion Sociale » et ce, le 11 juin 2015 au local du CFAD à Tunis. (Plus de détails page 4 )

D

ans le cadre de ses activités de renforcement de capacités des organisations de la société civiles tunisienne, PASC-Médenine a planifié une série de formations en

formulation de projets associatifs et en rédaction du formulaire complet aux profits des OSCs, pour qu’elles soient en mesure de préparer une proposition de projet et de postuler à l’appel à projet publié le 21/05/2015 par le PNUD sous la référence GL_01. Le choix de la thématique de ces ateliers, en l’occurrence le montage et la gestion de projets a été basé sur le besoin identi-

PASC-MÉDENINE ACCOMPAGNE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR FORMULER DES PROJETS SUR LA PROMOTION DE L’ENGAGEMENT CITOYEN AU NIVEAU LOCAL

fié et explicitement exprimé par ces associations concernant la maitrise du savoir-faire nécessaire pour la gestion et le suivi de la mise en œuvre des projets de développement mais également le développement des compétences nécessaires pour la rédaction du formulaire complet de la demande de subvention en préparation à l’appel à projets lancé par le PNUD Tunisie à l’attention des OSCs de Médenine et de Tataouine. Dans ce cadre, PASC-Médenine a lancé un appel à manifestation

D

u 1er au 14 juin 2015, 5 sessions de formations ont été tenues dans 5 villes : Zarzis, Medenine, Tataouine, Djerba et Ben Guerdane, pour renforcer les capacités de 113 représentants d’associations des gouvernorats de Médenine et de Tataouine.

U

d’intérêt à l’attention des associations porteuses de projets, d’initiatives et d’actions se rapportant à la promotion de l’engagement citoyen au niveau local. Les associations sélectionnées sur la base des critères d’éligibilité établis, ont bénéficié d’une formation en formulation de projets et rédaction du formulaire complet.

n partenariat entre l’UGP PIC participatif et le PASC a été mis en place pour assurer l’identification, la sélection et la formation de facilitateurs/trices issus de la société civile dont le rôle sera d’assurer le bon déroulement du processus de participation citoyenne au PIC participatif. (Plus de détails page 20)

3

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


CONFÉRENCE ANNUELLE DU PASC COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LA THÉMATIQUE « DÉCENTRALISATION ET COHÉSION SOCIALE » 11 JUIN 2015 – SIÈGE DU CFAD

D

ans le cadre de sa conférence annuelle, PASC-Tunisie a organisé en partenariat avec le Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation (CFAD) et l’ENA (Ecole Nationale de l’Administration de Tunis) un colloque international sur le thème de la « Décentralisation et Cohésion Sociale » et ce, le 11 juin 2015 au local du CFAD à Tunis.

Monsieur I. Abdeljaoued, (Directeur du PASC), durant son intervention

L’objectif de ce colloque était d'apporter plus d'éclairages sur les conditions de réussite du processus, en particulier en mettant en exergue les dimensions sociale, économique (Fiscalité Locale) et découpage territorial, éléments essentiels d'un développement local réussi et inclusif. Cette manifestation a rassemblé plus de 200 participants issus de la société civile et de l’administration publique des 24 gouvernorats ainsi que des élus de l’assemblée des représentants du peuple (ARP), des universitaires et des représentants d’organisations internationales.

Monsieur J.L Rodríguez Zapatero, (Ancien Chef du Gouvernement Espagnol), durant son intervention

Etaient également présents M. Hédi Majdoub, le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur, chargé des affaires locales et M. José Luis Rodríguez Zapatero, ancien Chef du Gouvernement Espagnol et membre du Club de Madrid ainsi qu’une pléiade d’experts venus d’Allemagne, de Turquie, de France et de Tunisie.

Séance plénière

4

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


CONFÉRENCE ANNUELLE DU PASC Durant la séance d’ouverture, M. Hédi Majdoub a souligné l’importance de la décentralisation en tant que choix stratégique favorisant l’instauration de la cohésion sociale et des plans de développement régionaux. Il a par ailleurs mis l’accent sur le rôle de la société civile, des collectivités locales et des partis politiques dans la mise en place de ce processus dans le cadre de partenariats durables entres les différentes parties prenantes. De son côté, l’ancien Chef du Gouvernement espagnol a manifesté toute son admiration envers l’expérience tunisienne en qualifiant d’historique le moment actuel « La Tunisie est l’espoir du monde arabe!» a t-il dit. D’autre part, il a évoqué l’expérience de l’Espagne qui représente l’un des pays les plus décentralisés, l’engagement social des communes ainsi que son combat contre la violence faite aux femmes dans son pays.

De gauche à droite: Messieurs M. Sellami, (Directeur de l'ENA), I. Abdeljaoued, (Directeur du PASC), J.L Rodriguez Zapatero, (Ancien Chef du Gouvernement Espagnol), K. Godfrey, (Directeur exécutif d'EPD) et A. Ben Yakhlef, (Directeur général du CFAD)

A la fin de la séance plénière, une discussion a eu lieu sur l'élargissement du concept de cohésion économique et sociale avec la création d’un nouvel instrument financier destiné au développement des pays en transition pour rappeler que l'expérience tunisienne est encore fragile et que pour s’engager dans une politique de restructuration qui s’impose, le pays a besoin d'investissements européens et d'ouverture des frontières aux jeunes tunisiens. Compte tenu de l’importance de la thématique de ce colloque qui coïncide avec la réflexion sur le contenu des lois organiques sur la décentralisation et afin d’éclairer l’opinion publique sur les enjeux de ce processus pour qu’elle participe activement à sa mise en œuvre, la journée s’est déroulée en deux parties distinctes. La première partie était dédiée à l’ouverture officielle, à des interventions institutionnelles ainsi qu’à des présentations faites par des experts internationaux sur leurs expériences respectives en décentralisation. La deuxième partie quant à elle, était consacrée à trois ateliers portant sur les thématiques suivantes : Décentralisation et Développement Local, Décentralisation et finances locales et Décentralisation et niveaux territoriaux à l’attention d’associations et d’acteurs publics des régions et animés par des experts. L’ensemble des recommandations des 3 ateliers qui ont rassemblé une centaine de participants a fait l’objet d’une séance de clôture. 5

Atelier 2: "Décentralisation et finances locales"

Photo de groupe

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


BUREAUX DE TERRAIN LE KEF (NORD OUEST)

TUNIS (NORD EST) GRAND TUNIS NABEUL BIZERTE ZAGHOUAN

LE KEF SILIANA BÉJA JENDOUBA

GAFSA (CENTRE OUEST)

SOUSSE (CENTRE EST)

GAFSA KASSERINE SIDI BOUZID

SOUSSE SFAX KAIROUAN MONASTIR MAHDIA

TOZEUR (SUD OUEST)

MÉDENINE ( SUD EST)

TOZEUR KÉBILI GABES

MÉDENINE TATAOUINE

6

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU PASC

PROFESSIONNALISATION ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION I

P

l s'agit de créer une citoyenneté active en favorisant l’éclosion et la multiplication de nouveaux espaces publics d’initiatives et de responsabilité. Les espaces de dialogue et de concertation créés dans les bureaux de terrain se veulent un cadre propice pour susciter et stimuler la concertation et le partenariat entre acteurs publics et OSCs en vue d'aboutir à des actions pilotes "duplicables" et enraciner une culture de dialogue et de partage de responsabilités.

rofessionnaliser les organisations de la société civile, c'est les aider à évoluer dans un cadre légal et réglementaire favorable, à se structurer et à concevoir et réaliser ,de manière durable des actions pertinentes d'intérêt collectif, en plus de promouvoir des valeurs de partage, de démocratie, de transparence de redevabilité, de non violence, de tolérance et de civisme.

S ERVICES ET CONSEILS C APITALISATION I E l s’agit d’un ensemble d'actions conçues d'une manière souple et itérative par les bureaux de terrain, pour mieux répondre aux besoins des OSCs. Elles couvrent des domaines variés tels que le partage d'information, la valorisation de l'expertise locale, les stratégies de mobilisation de ressources pérennes et le renforcement des capacités en matière de gouvernance, de réseautage, de coordination et de concertation etc.

ngager un travail de capitalisation des pratiques de concertation, de coordination et de réseautage pour permettre aux différentes parties prenantes de tirer les leçons de leurs tentatives et de leurs expériences, de partager les acquis dans un objectif d'apprentissage mutuel et de diffuser ces leçons d'expériences pour mieux les valoriser et les partager.

7

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


LES AXES THÉMATIQUES DU PASC 1

LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET INCLUSION SOCIALE

2

DYNAMIQUE DE CRÉATION D’EMPLOIS

3

DÉCENTRALISATION, DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE ET DÉVELOPPEMENT LOCAL

4

DROITS DE L’HOMME ET CITOYENNETÉ

5

FOURNITURE DE BIENS COLLECTIFS LOCAUX

6

FEMMES, ACTEURS INCONTOURNABLES DU DÉVELOPPEMENT

7

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET ENVIRONNEMENT

8

MÉDIAS ET LIBERTÉ DE PRESSE

9

JEUNESSE

10

CULTURE, PATRIMOINE ET TOURISME ALTERNATIF

11

PROTECTION DES GROUPES VULNÉRABLES

12

PROCESSUS ÉLECTORAL

8

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

KEF

( NORD OUEST) LE KEF-SILIANA-BEJA-JENDOUBA

9

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

KEF ( NORD OUEST)

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

ATELIER MIXTE SUR « LE DÉVELOPPEMENT DE L’ENVIRONNEMENT ÉDUCATIF ET LA VIE SCOLAIRE DANS LA RÉGION DU KEF» - 5 JUIN 2015

P

ASC-Le Kef a organisé le 5 Juin 2015 à son local, un atelier mixte sur « le développement de l’environnement éducatif et la vie scolaire », en présence de six acteurs associatifs

et publics à savoir : la direction régionale des affaires sociales du Kef, le commissariat régional de la femme, le directeur du centre des arts dramatiques et scéniques du Kef, l’association des arts pour le cinéma et le théâtre du Kef, l’association les amis de la bibliothèque et du livre, et le représentant régional de l’institut Arabe des droits de l’Homme. L’objectif de cette rencontre est de formuler d’une façon participative des recommandations sur le développement de l’environnement éducatif et la vie scolaire dans la région du Kef. Le débat a fait émerger plusieurs propositions qui ont traité notamment : - Le développement de la vie scolaire en adéquation avec les besoins de l’enfant et l’adolescent. - L’infrastructure des institutions éducatives - Protection des institutions éducatives du phénomène de la violence. - Les temps consacrés à l’éducation et aux activités sportives et culturelles. - Le renforcement du dialogue et du partage dans l’espace scolaire. - Les services sociaux que l’école peut donner aux apprenants. Ces recommandations constituent l’apport des acteurs intervenant dans la thématique de l’éducation et seront partagées avec les différentes parties prenantes du dialogue.

10

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

KEF ( NORD OUEST)

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

LA SOCIÉTÉ CIVILE DE SILIANA SE MOBILISE POUR L’ANIMATION DE LA VILLE PENDANT LE MOIS DE RAMADAN 20 JUIN 2015

À

l’initiative du PASC-Le Kef, un groupe d’associations de Siliana, actives dans les domaines de l’environnement, de la culture et de l’urbanisme, s’est rencontré au complexe culturel de Siliana le 20

juin 2015. Cette rencontre a été organisée pour répondre à un besoin de collaboration entre les différentes associations pour l’organisation d’événements culturels et de sensibilisation dans la région. Ce débat matinal a favorisé l’échange pour identifier un projet qui peut être réalisé, pendant le mois de Ramadan, pour l’animation de la ville. La réflexion tournait essentiellement autour de l’embellissement, le nettoyage des espaces verts, et l’animation des rues et des quartiers, ainsi que la sensibilisation des jeunes à travers des débats, de café citoyens et de projection de films. Afin de pouvoir réaliser ces activités, une stratégie préliminaire d’intervention a été fixée ; - Identification des espaces des zones vertes d’intervention ; - Prise de contact avec des partenaires publics tels que la municipalité, les délégations régionales (culture, jeunesse…) ; - Mobilisation des associations qui peuvent contribuer à l’organisation; - Mise en place d’une stratégie de communication sur les réseaux sociaux et les radios locales pour la mobilisation des citoyens ; PASC-Le Kef, continuera son appui à cette initiative associative, comme il encadrera également de prochains ateliers mixtes qui seront organisés pour mettre en œuvre ce projet.

11

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

KEF ( NORD OUEST)

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

ATELIER MULTI-ACTEURS (ASSOCIATIONS / ACTEURS PUBLICS) SUR LA GOUVERNANCE LOCALE ET LA PARTICIPATION DE LA SOCIÉTÉ CIVILE AU KEF 23 JUIN 2015

P

ASC-Le Kef a organisé le 23 Juin 2015 à son local, un atelier mixte sur « La gouvernance locale et la participation de la société civile », en présence de sept acteurs associatifs et publics à savoir,

l’association des artistes indépendants Keffois, l’association femme et progrès, l’association jeunes vers leaders, l’association des arts pour le cinéma et le théâtre du Kef, l’association jeunes leaders, ATIDE et un représentant de la municipalité du Kef. Cet atelier a été organisé pour renforcer la collaboration entre les différents acteurs dans la région et de promouvoir la participation citoyenne, surtout des jeunes dans les affaires locales. C’était également l’occasion de débattre autour des outils de participation comme le plan d’investissement communal participatif (PIC) et le plan de développement municipal (PDM). Cette rencontre vient aussi suite à l’appel à propositions intitulé « KOLNA BALADEYA 2015 », qui sera lancé le 25 juin 2015, dans le cadre du partenariat entre la GIZ, l’association RESEAU et la municipalité du Kef. Elle a en outre permis d’inciter les associations à collaborer pour l’élaboration de projets à postuler dans le cadre de cet appel et qui seront entièrement financés par la municipalité. A la demande des participants, d’autres réunions seront organisées au bureau du PASC du Kef pour travailler sur l’élaboration et la formulation des projets à proposer.

12

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

KEF ( NORD OUEST)

PROFESSIONNALISATION

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

SESSION DE FORMATION SUR LES TECHNIQUES DE COMMUNICATION, MODÉRATION ET GESTION DE CONFLITS EN FAVEUR DU CONSEIL LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DE BÉJA

D

ans le cadre d’un partenariat, PASC-Le Kef, la délégation de Béja Nord, ainsi que l’Association Renouvellement et Appartenance et l’association FNARA,

organisent, pour une période de 3 semaines successives, chaque mercredi et jeudi soir, un cycle de formation sur « les techniques de communication, modération et gestion des conflits », en faveur du conseil local de développement de Béja. Ce conseil comprend

57 membres

représentants

d’organisations de la société civile, des acteurs publics, des partis politiques et des indépendants. Les formations sont assurées par des animatrices en développement humain : Mme Salwa MEKNI, Mme Dhekra OMRANI et Mme Yosra BOUAAFIA. La première session de formation a été tenue au complexe culturel de Beja, les 24 et 25 juin à 21h00, dans le but de renforcer les compétences de communication des membres du conseil local de développement afin de pouvoir collaborer ensemble et de trouver un terrain d’entente tout en minimisant les conflits. La formation s’est basée sur une approche participative qui a intégré l’approche genre. Les formatrices ont eu recours à une méthodologie interactive et inductive qui a impliqué un maximum de participation, transformant les participants en sujets actifs. A suivre…

13

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

KEF ( NORD OUEST)

FOCUS

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

QUAND LA SOCIÉTÉ CIVILE DE BÉJA SE MÊLE DE L’ÉDUCATION

L

e PASC du Kef a entrepris une activité de collaboration entre des acteurs de la société civile et des acteurs publics de la région de Béja visant le renforcement

des liens de partenariat entre ces deux composantes dans le domaine de l’éducation. En effet, pour amorcer cette collaboration, PASC-Le Kef a organisé un premier atelier inter-associatif le 25 janvier 2015 au complexe culturel de Beja, au cours duquel les participants se sont mis d’accord sur la création de clubs pour les élèves internes dans les espaces scolaires. Pour mener à bien cette mission, une première rencontre de coordination entre les associations motivées et Mme Rabaa Romdani, directrice du Collège Ayadh Al Baji, a eu lieu. Suite à cette rencontre, un atelier de réflexion qui a permis d’élaborer de manière collective la programmation des activités des clubs, a été tenu le 19 février 2015 au sein du même collège en question en présence de la directrice, la surveillante générale de l’internat, le coordinateur régional du PASC du Kef, du point focal du PASC à Béja , six animateurs de l’association « Manifeste », six animateurs des Scouts de Béja, un animateur de l’Association de Sauvegarde de l’Environnement et trente cinq élèves (Filles). Ainsi, six clubs ont vu le jour le 25 février 2015 touchant à divers domaines : l’environnement (6 séances), la santé (6 séances), la citoyenneté (3 séances), le théâtre (3 séances), la cuisine (une séance) et l’aérobic/ danse (7 séances)

14

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

KEF ( NORD OUEST)

FOCUS

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

Le travail des clubs a commencé sérieusement à gagner de l’ampleur puisque le 4 mars 2015, des représentants du planning familial ont rejoint le club de santé en participant à l’encadrement des élèves et à l’animation des séances. Dans l’optique du renforcement des acquis et des compétences des animateurs en matière de communication avec les jeunes collégiennes, principales bénéficiaires par la création de ces clubs, le PASC a organisé, en collaboration avec l’association « Tanit », une formation pour les animateurs qui s’est déroulée les 2 et 3 mai 2015 au complexe culturel de Béja qui porte sur le thème de « la technique d'animation pour les enfants » et qui à été animée par Chokri Maalmi. À l’occasion de la fin de l’année scolaire, une cérémonie de clôture des clubs a été organisée le 22 mai 2015 au collège Ayadh Al Baji en présence de plusieurs acteurs et organisations : o Commissariat régional de l’éducation de Béja o Office nationale de la famille et de la population de Béja o Directrice de la maison de culture de Béja o Associations o Professeurs o Administrateurs de collèges o Elèves (200 filles)

15

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DU

KEF ( NORD OUEST)

FOCUS

LE KEF-SILIANA-JENDOUBA-BEJA

Les festivités ont commencé par l’inauguration du jardin du collège dont l’entretien a été assuré par le club de l’environnement. Les membres de ce dernier ont transformé des bouteilles en plastique et des roues en des pots pour les plantes. Les convives ont ensuite apprécié deux tableaux de danse préparés par le club d’aérobic. Le club de théâtre a présenté, pour sa part, deux pièces intitulées « histoires des filles » et « Non au terrorisme». Les présentations se sont closes avec un défilé d’habits traditionnels de la région de Béja. La célébration s’est terminée avec la remise des certificats aux soixante-quatre élèves membres des clubs ainsi qu’aux animateurs ayant bénéficié de la formation organisée par le PASC et Tanit. Le travail qui a été élaboré durant quatre mois, sera repris dès la rentrée scolaire prochaine. Si ce projet a été couronné de succès c’est grâce à l’engagement et à la collaboration des différents partenaires et intervenants, le délégué régional de l’éducation séduit par cette initiative a promis d’appuyer ces activités para scolaire qui peuvent être dupliquées dans d’autres établissement éducatives de la région de Béja.

16

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TUNIS

( NORD EST) TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-BIZERTE-ZAGHOUAN

17

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TUNIS ( NORD EST)

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

ZAGHOUAN : CRÉATION D’UN ESPACE DE DISCUSSIONS ET D’ÉCHANGES D’EXPÉRIENCES AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE LOCALE 15 MAI -2015 LOCAL DU CROISSANT ROUGE À ZAGHOUAN

V

endredi 15 mai 2015, le point focal du PASC à Zaghouan s’est réuni avec sept représentants de la société civile locale venus de quatre délégations (Zaghouan, Nadhour, Zriba et El Fahs).

Cette réunion avait pour objectif la création d’un espace de discussions et d’échanges d’expériences entre les associations de la région. Une discussion dynamique basée sur une interaction mutuelle a été créée spontanément. Elle a porté principalement sur le rôle de la société civile dans la gouvernance locale, « la société civile qui n’a pas d’étiquettes » ou encore « qui ne porte pas de casquette », selon les participants. A tour de rôle, les participants ont pris la parole pour évoquer leurs expériences respectives et pour exprimer les obstacles existants et affrontés par leurs associations. Un seul mot d’ordre : « la société civile de la région est scindée et divisée ». Le manque de communication entre les différentes associations a causé quelques soucis dont, par exemple, la programmation d’activités simultanées, à la même date, qui ne fait que « diviser l’audience et diminuer la présence et la performance ». La solution principale proposée est le renforcement de communication entre tous les organismes de la société civile et l’éventuelle possibilité de réseautage et d’union entre les différentes associations de diverses délégations.

18

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TUNIS ( NORD EST)

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

SHARE-K : RÔLE DES MÉDIAS ALTERNATIFS DANS LA PROMOTION DE LA GOUVERNANCE LOCALE 6 JUIN 2015 – PASC – TUNIS

D

ans le cadre de son travail sur la création d’espaces de dialogues et de débats, PASC – Tunis a conçu un lieu de rencontres mensuelles intitulé "Share-K". Un jeu de mots qui représente un mélange entre

l’idée de la participation et du partage (en arabe « sharek » signifie « participe ! » et en anglais, cela signifie « partage- clé »). "Share-K" est un lieu de rencontre et de participation où les différentes expériences vécues dans la société civile tunisienne pourront être partagées et discutées dans une ambiance conviviale. L’objectif est de créer une dynamique entre les différents participants pour que leurs expériences soient capitalisées et pour qu'un futur travail inter-associatif soit lancé. Samedi 6 juin 2015, le thème de Share-K a porté sur le "Rôle des médias alternatifs dans la promotion de la gouvernance locale". Slim Ayedi, coach média, spécialisé en médias alternatifs nous a fait le plaisir de partager avec nous son expérience dans ce domaine. Une vingtaine de participants sont venus des gouvernorats du Grand Tunis, Bizerte, Zaghouan et Nabeul, pour débattre de ce thème. Entre représentants d’associations et professionnels des médias et dans une ambiance conviviale, le débat a été intéressant et enrichissant.

19

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TUNIS ( NORD EST)

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

Hormis les expériences racontées et partagées, un état des lieux des médias en Tunisie a été fait : la promotion et la protection des libertés de presse et d’expression est un point qui a été unanimement soulevé par l’ensemble des présents « C’est un acquis de la Révolution et tout le monde est responsable pour protéger la liberté de la presse ». Il a été également question des règlements relatifs à la mise en place de radios associatives. « Le rôle de la HAICA est très important pour préserver le professionnalisme et le respect de la déontologie, il faudra juste qu’on nous facilite les procédures pour la prolifération de radios associatives et locales. La régulation est certes nécessaire, mais le principe est la liberté. » Le débat a également porté sur l’importance du traitement de l’information et du rôle des associations dans la création de l’information locale et spécifique (relative aux zones et aux domaines d’action d’une association). Une bonne communication associative permet une meilleure information et peut éventuellement servir de matière fiable pour informer sur une thématique donnée dans une localité donnée. Des besoins en renforcement dans les domaines de la communication et la création de contenu ont été exprimés par les représentants des associations. Les associations ont également réitérer leur besoins en des rencontres similaires afin de capitaliser les expériences et d’échanger les bonnes pratiques. Le rendez-vous de Share-K aura lieu au PASC – Tunis sur un nouveau thème après le mois de Ramadan. Suivez-nous pour plus d’information.

20

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TUNIS ( NORD EST)

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

RENCONTRES AVEC LES ASSOCIATIONS DE RAS JBAL 29 JUIN 2015 – RAS JBAL (BIZERTE )

11

associations de la région de Ras Jbal ont été représentées lors de la réunion qui a eu lieu le 29 juin 2015 dans le local del’association « C’est ma voie » (« hadhihi sabili »).

L’accueil chaleureux de nos hôtes a été le signe d’une volonté sincère de renforcer les liens avec les composantes de la société civile de la région dans le but de promouvoir le travail associatif d’une part et d’améliorer son niveau d’autre part. En effet, la rencontre s’est organisée sous la forme d’un « focus group » qui se voulait une occasion pour faire l’état des lieux de la situation des associations représentées et de celle du tissu associatif de Ras Jbal en général. L’analyse « SWOT » et le débat qui s’en est suivi ont permis aux présents de mieux cerner les pistes d’amélioration communes. (Un meilleur réseautage, une nécessité d’une meilleure communication, un besoin de connaissances organisationnelles …) Ensuite, et après avoir effectué une visite au local de l’association « Nisa’ouna » (Nos Femmes), le groupe s’est dirigé vers la maison des jeunes de Ras Jbal où la rencontre des animateurs et particulièrement d’une animatrice de la radio de la MJ, nous a donné l’opportunité de tisser les liens avec cette institution publique en visant des activités communes à l’avenir.

21

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TUNIS ( NORD EST)

FOCUS

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

PASC-TUNIS : LANCEMENT D’UN PARTENARIAT ENTRE LE PASC ET L’UGP PIC PARTICIPATIF MAI- JUIN 2015

A

fin de répondre aux exigences de l'article 139 de la constitution*, une nouvelle relation entre les citoyens et les conseils municipaux doit voir le jour.

Il est évident que les principes fondamentaux de la démocratie participative et ouverte dans le domaine de gestion des affaires locales nécessitent une mise en place de mécanismes opérationnels qui garantissent une participation citoyenne réelle et effective. Pour cela, les structures du ministère de l'intérieur ont conduit un processus de concertation avec les acteurs concernés pour définir les « règles de base » nécessaires à l’élaboration des (Plans d'Investissement Communaux (PIC). Un guide de la participation citoyenne a été élaboré par l’UGP chargé du pilotage du processus PIC participatif. Cet outil se présente comme un cadre de référence pour la participation de la population. L’UGP a mis en place un programme de formation sur la facilitation PIC participatif. Dans ce cadre, un partenariat avec le PASC a été mis en place pour assurer l’identification, la sélection et la formation de facilitateurs/trices issus de la société civile dont le rôle sera d’assurer le bon déroulement du processus de participation citoyenne au PIC participatif. La durée nécessaire pour mettre en place ce processus varie entre 4 et 6 mois. Pendant cet intervalle de temps, les futurs facilitateurs doivent assurer un travail qui, selon les communes, ira de 25 à 45 jours. Ceci demeure à titre indicatif, puisque plusieurs variables sont à tenir en compte (population, obstacles organisationnels, événements imprévus…etc.)

22

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TUNIS ( NORD EST)

FOCUS

TUNIS-ARIANA-BEN AROUS-LA MANOUBA NABEUL-ZAGHOUAN-BIZERTE

Le bureau du PASC – Tunis a été le premier à entamer les activités de ce programme de partenariat en organisant la première séance d’information et de sélection destinée aux candidats du Grand Tunis, le mercredi 27 mai 2015 dans ses locaux, suivie par une autre le 3 juin 2015. La première session de formation en PIC participatif s’est déroulée du 4 au 16 juin 2015 au profit de 17 participants. La remise des attestations à la première promotion de facilitateurs/trices a été un moment d’une grande émotion « Un moment historique pour la Tunisie ! Un premier pas vers un travail participatif entre l’administration et la société civile tunisienne ! ». A déclaré M. Imed Abdeljaoued, directeur du PASC. Les rendez-vous d’information et de sélection liés au bureau de Tunis ne se sont pas arrêtés à ce stade, puisque d’autres sessions de formation ont eu lieu. Ainsi, le 17 juin s’est tenue une séance d’information et de sélection à Bizerte pour des candidats de la région. Une autre au profit du Grand Tunis a été faite le 25 juin dans les locaux du PASC – Tunis et une dernière le 26 juin à Zaghouan pour les représentants de la société civile du gouvernorat. La séance prévue pour les intéressés au poste de facilitateur PIC participatif de la région de Nabeul a été fixée pour le 14 juillet 2015. Les détails seront annoncés très bientôt sur le site et la page du Programme d’Appui à la Société Civile. Restez connectés ! *Article 139. - Les collectivités locales adoptent les mécanismes de la démocratie participative et les principes de la démocratie ouverte afin de garantir la plus large participation des citoyens et de la société civile à la préparation des projets de développement et d’aménagement du territoire et le suivi de leur exécution, conformément à la loi.

23

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE

( CENTRE EST ) SOUSSE-SFAX-KAIROUAN MAHDIA-MONASTIR

24

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

SOUSSE ( CENTRE EST )

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

ATELIER INTERASSOCIATIF « JEUNES FEMMES ACTIVES EN MILIEU URBAIN » 13 MAI 2015 – PASC – SOUSSE

P

ASC-Sousse s’est réuni avec différentes jeunes femmes actives dans les associations locales de M’saken (Sousse) le 13 mai afin d’étudier avec elles les possibilités de réseautage et de mettre en

exergue les thématiques premières qui touchent le genre femme. Les débats assez animés se sont essentiellement basés sur la tranche d’âge des 18-30 ans, vu le profil des participantes. Les échanges ont révélé à quel point il était difficile pour certaines de faire entendre leur voix, pointant au passage le fait que l’esprit de dialogue et de concertation n’existait pas encore de façon régulière. Plusieurs problèmes d’ordre social existent certes notamment ceux concernant la femme rurale. Néanmoins, les participantes ont également mis l’accent sur le fait que même pour une jeune femme active en milieu urbain, « arracher sa place dans le monde du travail » n’était pas aussi simple que ça en avait l’air. En effet, elles font face à divers problèmes de reconnaissance de la part de la société et ce, malgré l’existence de lois en vigueur instaurant l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Tout le travail de cet atelier consistait à soulever ce point et faire en sorte de créer une dynamique de plaidoyer dans la mise en application de textes de lois déjà existants et qui se doivent d’être appliqués.

25

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

SOUSSE ( CENTRE EST )

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

ATELIER DE RÉFLEXION « DÉVELOPPEMENT LOCAL ET GOUVERNANCE TERRITORIALE » 15 MAI -2015 MUNICIPALITÉ D’AGAREB

A

vec la nouvelle constitution adoptée en janvier 2014, la Tunisie s’est engagée en faveur d’une vision de l’organisation politique dans laquelle les autorités locales sont maîtresses de leurs

décisions, en toute autonomie et transparence, en respectant les principes de la participation citoyenne et de redevabilité vis-à-vis des populations locales. Or pour que la décentralisation puisse fonctionner, les autorités locales doivent gagner en autonomie et en capacités et compter sur la mise en place de mécanismes qui aident les citoyens, à jouer un véritable rôle dans la prise de décisions et de suivi. Ces grandes lignes ont été développées lors d’un atelier, tenu le 15 mai 2015 à Agareb, et qui a vu la présence de vingt cinq participants dont des représentants de l’administration locale et des membres de la société civile. La discussion a porté sur la participation de la population à la définition des priorités d’intervention des autorités locales. A la fin des travaux, il a été décidé de créer une plateforme de collaboration entre les acteurs pour la pérennisation du processus avec pour objectifs de : - Faciliter la participation des acteurs locaux à la conception de projets et améliorer la gouvernance de leur municipalité. - Renforcer les capacités des acteurs locaux - Créer un cadre d’échanges entre les organisations de la société civile locale

26

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

SOUSSE ( CENTRE EST )

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

ATELIER INTER-ASSOCIATIF « INSERTION DES JEUNES : RÉFLEXION ET PERSPECTIVES » 15 MAI -2015 PASC - SOUSSE

P

ASC-Sousse a convié les membres du réseau « Tawassol », à un atelier inter-associatif organisé à son local le 15 mai 2015, afin d’expliciter l’approche participative et le mode de création

d’un réseau. En présence d’une dizaine de membres du réseau en question, il était question d’aborder dans un premier temps, les mécanismes et outils du programme PASC qui serviront à la mise en place d’une concertation régionale. Dans un second temps, un tour de table fut élaboré afin d’identifier les problématiques régionales de premier plan. Il a clairement été détecté que les membres présents, voulaient mettre leur énergie et leur savoir-faire dans la mise en place d’une approche inclusive d’aide et de soutien aux jeunes des quartiers dits défavorisés ou en difficulté scolaire. C’est via cette méthodologie que seront inculquées les valeurs civiques et citoyennes aux nouvelles générations. Ce réseau, mettra en place une structure assez large couvrant diverses délégations et communes du gouvernorat de Sousse dans le but de commencer à travailler sur la mise en place de documentation aidant les jeunes en situation précaire à trouver les ressources de se réinsérer dans la vie scolaire, la deuxième phase de soutien sera un appui et un soutien aux administrations publiques concernées. PASC- Sousse fera le suivi de cette initiative et assistera le réseau afin qu’il atteigne les objectifs mis en place.

27

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

SOUSSE ( CENTRE EST )

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

LANCEMENT D’UNE CONCERTATION LOCALE AMBITIEUSE À AGAREB 29 MAI -2015 MUNICIPALITÉ D’AGAREB

L

a Coordination Agareb pour le développement durable et intégré (CADDI), une démarche de concertation citoyenne multi acteurs a vu le jour vendredi 29 mai 2015 à Agareb, petite ville située à

20 km à l’ouest de Sfax. Cette plateforme prend place dans le nouveau contexte de participation des citoyens et vise à faciliter l’expression de toutes les parties prenantes et favoriser l’émergence d’une culture de l’engagement et de l’innovation sociale sur leur territoire. « La Coordination Agareb pour le développement durable et intégré », s’est donné pour but de réunir les représentants du secteur privé, public et société civile, actifs dans le développement économique régional, pour identifier les obstacles au développement économique et proposer et soutenir des initiatives concrètes en vue de stimuler les activités et le développement économique dans la région. Le coordinateur régional du PASC à Sfax, associé à cette initiative citoyenne se propose de promouvoir le décloisonnement en offrant des espaces d’échanges entre les parties prenantes, de renforcer les compétences des acteurs en leur proposant un programme de formation adapté à leurs besoins et d’alimenter une réflexion sur les enjeux de la décentralisation et de la gouvernance locale.

28

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE ( CENTRE EST )

SERVICES ET CONSEILS

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

ATELIER D’ÉCOUTE ET DE RENFORCEMENT DE CAPACITÉS ORGANISÉ PAR L’ORGANISATION TAMSS

4 JUIN 2015 – PASC-SOUSSE

P

ASC-Sousse a ouvert ses portes le 4 juin 2015 à l’association TAMSS (Association Tunisienne pour le Management et la stabilité sociale ; tamsstn.org) dans le cadre de son projet KARAMA pour l’organisation d’un atelier d’écoute et de renforcement de capacités de femmes en situation précaire. Le projet KARAMA vise à remettre en valeur des femmes ayant subi des violences dans leurs milieux familiaux, les aidant à reprendre confiance en elles en mettant sur pied des projets sociaux ou économiques. Ce projet se développe sur plusieurs phases : l’identification des personnes confrontées à des sévices ou à des violences en tout genre, l’écoute avec des spécialistes et enfin l’organisation d’ateliers collectifs réunissant des femmes ayant la volonté d’aller de l’avant. L’objectif étant de les aider et de les guider à reprendre une confiance totale en elles et de s’émanciper socialement afin qu’elles puissent évoluer dans la société « la tête haute ». La violence faites aux femmes reste un phénomène encore très répandu et les chiffres parlent d’eux-mêmes : 50% des femmes en Tunisie ont subi un sévices physique au moins une fois dans leur vie, une majorité d’entre elles considèrent ce sujet comme étant encore tabou voire un mode de vie « normal », et seules 3,6% des femmes violentées ont émis une plainte aux services administratifs concernés.

29

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE ( CENTRE EST )

SERVICES ET CONSEILS

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

PRÉSENTATION ET SESSION D’INFORMATION « DÉCENTRALISATION ET APPROCHE PARTICIPATIVE » 13 JUIN 2015 - MUNICIPALITÉ DE MAHDIA

P

ASC-Sousse et ATIDE-Mahdia (Association Tunisienne pour l’intégrité et la démocratie des élections) ont organisé conjointement une session d’information ayant pour thème « La décentralisation et approche participative » et ce, le 13 Juin 2015 à la Municipalité de Mahdia. Une vingtaine de participants ont pris part à cette session qui fut fort animée par les interrogations et les échanges entre les personnes présentes. Alors que la décentralisation occupe une place très importante dans le débat public du fait qu’elle est aujourd’hui constitutionnalisée, la société civile et les acteurs publics locaux (collectivités locales, collectivités territoriales…) doivent entreprendre des pistes de discussion en commun afin de mieux cerner les problématiques relatives à cette réforme organisationnelle et institutionnelle de l’Etat Tunisien de grande envergure. Il est de ce fait très important de noter que l’approche participative constitue un outil à explorer établissant ainsi une relation de confiance entre les acteurs publics et les OSCs locales afin que les solutions les plus judicieuses et les approches les plus pertinentes soient entendues. Le travail d’accompagnement d’ATIDE Mahdia se poursuivra. Il est en effet question de poursuivre les efforts de renforcement de capacités de ses membres ainsi que tous les acteurs de la société civile locale par le biais d’autres visites et d’autres présentations.

30

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE ( CENTRE EST )

SERVICES ET CONSEILS

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

SESSION D’INTRODUCTION AUX PRINCIPES DE GOUVERNANCE LOCALE ET DE DÉCENTRALISATION 27 JUIN 2015 – PASC-SOUSSE

P

ASC-Sousse a organisé une session d’introduction aux principes de la gouvernance locale et de la décentralisation et ce, le 27 Juin 2015 à son local.

Une vingtaine de personnes venues de tout le gouvernorat de Sousse ont pris part à cette session d’information. La journée avait pris une forme assez interactive avec des échanges, des débats et des remarques très pertinentes de la part des participants. Il a été question dans un premier temps d’aborder la gouvernance qui est un processus alliant un mode de gestion bien particulier et une approche politique. Il est important de noter que dans le cadre du PASC, l’explication de ce concept au plus grand nombre demeure une priorité. La gouvernance amène à analyser le concept et les principes de la décentralisation, objet premier qui a été abordé lors de la conférence annuelle du PASC du 11 juin dernier (portant sur la décentralisation et la cohésion sociale). Des cas d’analyses pratiques ont été mis en exergue durant la présentation, tels que la réforme territoriale qui doit être mise en place en France prochainement. Par ailleurs, une explication des douze articles du chapitre 7 de la constitution Tunisienne du 27 Janvier 2014 (de l’article 131 à l’article 142) a été une source d’inspiration afin de mieux mettre en lumière des cas concrets de gouvernance locale.

31

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE ( CENTRE EST )

FOCUS

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

UNE MISE EN RÉSEAU DES ASSOCIATIONS EN GESTATION À KERKENNAH 23 MAI -2015 BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE, RAMLA, KERKENNAH

D

ans le contexte de la démocratie naissante, une démarche de réseautage d’associations issues de la société civile, est un objectif fort louable, mais il n'est pas toujours évident de passer de la théorie à la pratique, a fortiori sans une stratégie claire qui prend en considération les éventuelles difficultés de conception, d’adaptation et de mise en œuvre. A Kerkennah comme un peu partout en Tunisie, on peut dire que le milieu associatif est très peu structuré. La très grande majorité des organisations de l’Île intervient dans les domaines du développement durable, du microcrédit, de la vulgarisation scientifique et de la culture, du sport et des activités de loisirs. L’hétérogénéité du tissu associatif de l’Île constitue l'une de ses forces, mais cela l’empêche d’apparaître comme une force sociale uniforme. Or aujourd’hui, les citoyens de l’Île mais aussi les pouvoirs publics commencent à reconnaître son rôle d’intermédiaire afin de favoriser et renforcer la cohésion sociale. Conscientes que leur impact dans les débats et dans la prise de décisions au niveau local demeure très faible, les associations de l’Île souhaitent mieux se structurer, s’impliquer et peser davantage dans les décisions publiques. Un travail de structuration est en train de se mettre en place au niveau local avec 13 représentants d’associations, réunis samedi 23 mai à la Grande bibliothèque de Remla, réunion à laquelle a pris part le secrétaire général du Forum des associations de Sfax. « Chacun s’accorde sur son importance et ressent l’urgente nécessité ou son efficacité, insiste le secrétaire général du Forum des associations de Sfax…Il ajoute que « La maîtrise du réseau constitue un facteur clé de réussite pour les associations». Les débats autour du projet d’un réseau associatif à Kerkennah s'annonçaient animés. Promesse tenue.

32

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

SOUSSE ( CENTRE EST )

FOCUS

SOUSSE-SFAX-KAIROUAN-MAHDIA-MONASTIR

Le représentant régional du PASC à Sfax a rappelé que la mise en réseau des associations permet de rompre l’isolement et de bénéficier de ressources mutualisées auxquelles l’association n’aurait pas eu accès en temps normal. Le réseau devient ainsi un espace d’échange de bonnes pratiques et d’identification de synergies, un lieu qui favorise la professionnalisation des responsables associatifs par la formation. Il a ajouté que dans les années à venir, les défis à relever pour la société civile locale résident notamment dans la mise en place de stratégie d’action et d’un cadre financier durable. Tout un travail de sensibilisation des pouvoirs publics reste à faire afin qu’ils mettent à la disposition de la société civile des points de convergence (maison des associations) et permettent une réelle participation à la prise de décision. De même, des campagnes d’information et de sensibilisation auprès des jeunes et des femmes sont nécessaires afin de montrer le rôle important que la société civile devrait jouer dans une démocratie naissante.

33

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA

( CENTRE OUEST ) GAFSA-KASSERINE-SIDI BOUZID

34

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

GAFSA ( CENTRE OUEST ) GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

ORGANISATION D’ACTIVITÉS TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DANS LA THÉMATIQUE DE L’ÉDUCATION ACTIVE À DJERBA, 23 MAI 2015

D

ans le cadre d’un partenariat entre l’école 2 Mars de Djerba, la bibliothèque régionale de Djerba (BRD) et l’association les anciens enseignants, une activité dans la thématique de l’éducation

active s’est tenue au local de la BRD sous la supervision du PASC. Des enseignants, des dirigeants de la BRD, des élèves et des parents se sont retrouvés avec l’association Mashhed durant une journée d’« information active » et de formation sur les nouvelles méthodes d’éducation active. La journée s’est déroulée en trois temps : 1- Un temps pratique qui a consisté à mettre en œuvre des activités techniques et scientifiques et à évaluer l’esprit analytique des participants. 2- Un temps théorique qui a permis de conceptualiser l’éducation active et de la confronter avec les pratiques pédagogiques scolaires et extrascolaires. 3- Un troisième temps qui a consisté à mettre sur la même table des écoliers et un écrivain pour discuter d’un livre. Trois principales recommandations se sont découlées: • Créer une association spécialisée dans ce domaine • Organiser des formations au profit des enseignants et des animateurs de la bibliothèque • Continuer à organiser des activités mixtes. Il est à rappeler que des associations de Gafsa ont signé un protocole de partenariat avec le commissariat de la jeunesse et du sport pour la reconnaissance de l’éducation active et le métier du volontaire.

35

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

GAFSA ( CENTRE OUEST ) GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

LA SOCIÉTÉ CIVILE FACE À LA SITUATION DES FEMMES TRAVAILLEUSES 26 MAI -2015 PASC-GAFSA

L

a société civile face à la situation des femmes travailleuses » est le thème d’un atelier qui a été organisé mardi 26 avril 2015 par, PASC-Gafsa, le Club UNESCO-ALECSO et l’association Dynamique

»

femme Gafsa. L’atelier de sensibilisation était adressé aux militant(e)s de la société civile opérant dans le domaine de la femme, ainsi qu’à des représentants de la presse locale. Ce fût l’occasion de discuter de la place de la femme travailleuse dans le tissu socio-économique et dans le cadre juridique et institutionnel ainsi que du rôle primordial de la société civile dans la défense du droit des femmes victimes de la précarité. Les femmes rurales sont minoritaires dans les tâches d’administration des terres. Moins de 7 % des chefs d’exploitation sont des femmes (ministère de l’agriculture). Selon une étude faite par l’Association Tunisiennes des Femmes Démocratiques, sur un panel de 200 femmes rurales, seules 27% travaillent sans disposer d’un jour de repos hebdomadaire et 73% ne disposent pas de contrats de travail. L’absence des cadres juridiques et de lois qui protègent les femmes travailleuses, l’importance de travailler sur le changement de la mentalité et des pratiques qui marginalisent les femmes, la nécessité de la création d’une coordination entre toutes les parties prenantes ont été les principales recommandations des participants durant cet atelier.

36

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA ( CENTRE OUEST )

PROFESSIONNALISATION

GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

FORMATION SUR "LE RÔLE DU LEADERSHIP ET L'IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION DANS L'INNOVATION ET LA REFORME" 20 MAI 2015 – PASC – GAFSA

P

ASC-Gafsa a organisé le 20 Mai 2015 dans ses locaux une journée de formation sur " Innovation, réforme et rôle du leadership ". Cette manifestation destinée à

certaines associations et quelques acteurs publics de la région, a été organisée en partenariat avec la Faculté de Gafsa, la Municipalité de Gafsa, l’Association du Développement Durable de Gafsa et La KOICA (Korea International Cooperation Agency). La journée s'est déroulée en présence du Commissaire régional de l'agriculture et de représentants de la Faculté de Gafsa ainsi que des organisations de la société civile de la région. Les participants ont abordé le rôle du leadership et de l’innovation dans les approches associatives pour le prolongement de vie des organismes de la société civile, dans la réforme des systèmes et dans le secteur public pour un changement meilleur de la société. La formation a aussi porté sur "La planification stratégique", ses notions de base et ses utilités. La planification stratégique permet d’organiser et d’orienter les objectifs du plan selon les besoins de la société. C’est donc un engagement envers le citoyen et un réel souci de ses intérêts. En outre, la planification permet d’avoir une vision correcte et réaliste sur les résultats escomptés, pour ce faire, la concertation est un exercice obligatoire permettant l’atteinte de ces objectifs.

37

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA ( CENTRE OUEST )

PROFESSIONNALISATION

GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

FORMATION SUR LA RECHERCHE ET L’OBTENTION DE FINANCEMENT DÉDIÉE À LA SOCIÉTÉ CIVILE DE M’DHILA (GAFSA) 26 JUIN 2015- PASC-GAFSA

T

rouver et diversifier les sources de financement pour une association a été le majeur souci et la préoccupation la plus importante des associations débutantes en vue

de se structurer et de participer activement dans le développement local. C’est dans cette optique, et dans le cadre des services et conseils offerts par le Programme d’Appui à la Société Civile en Tunisie, que PASC- Gafsa a organisé jeudi 26 juin une formation sur le thème de la recherche et la diversification des ressources de financement. Cet atelier s’est adressé à 13 associations de la délégation de M’dhila du gouvernorat de Gafsa ainsi qu’à des personnes impliquées dans le développement des associations civiles. Parmi les modules qui ont composé la formation, l’évaluation des besoins de financement d’une association ainsi que l’identification des sources et la construction d’une démarche de financement. La séance a aussi porté sur la présentation d’une boîte à outils pour la recherche de fonds. Les mêmes associations auront un deuxième rendez-vous avec PASC-Gafsa le 2 Juillet pour parler du « rôle de la société dans le développement local ».

38

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA ( CENTRE OUEST )

SERVICES ET CONSEILS

GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

STAGE DE FORMATION EN ANIMATION ET JEUX DANS LE CADRE DE L’ÉDUCATION ACTIVE

1ER – 6 MAI 2015 – PASC-GAFSA

P

ASC-Gafsa a abrité une formation en animation et jeux organisée par l'association MASHHED et les CEMEA Pays De La Loire du 1er au 6 mai 2015.

Il s’agit d’un stage de 6 jours qui s'inscrit dans le cadre de la coopération décentralisée Gafsa-Pays De La Loire, en partenariat avec le Commissariat Régional de la jeunesse et des sports de Gafsa (CRJS) et l'institut supérieur du sport et d'éducation physique (ISSEP). Il est à rappeler que les trois partenaires ont signé le 18 février 2015 un protocole d’accord pour la reconnaissance de l’éducation active en milieux scolaire et extrascolaire et du métier de volontaire. Cinq étudiants de l’ISSEP, huit animateurs et enseignants du CRJS et plus de dix associations participent à ce stage pour renforcer leurs capacités avant d’entamer la phase de plaidoyer.

39

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA ( CENTRE OUEST )

FOCUS

GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

PROJET DE GOUVERNANCE LOCALE : LE MARCHÉ CENTRAL DE GAFSA

A

ujourd'hui et après la révolution, la société civile tunisienne se prend en charge et acquière de la maturité. La nouvelle constitution tunisienne a prévu la participation active des communautaires à la gestion du quotidien par l'adoption de la démocratie locale en tant que moyen et une façon qui permettent aux citoyens et citoyennes de s'intéresser et de participer activement aux activités des structures institutionnelles. La société civile au niveau de Gafsa et notamment " Capsa la Nouvelle", une jeune association et dynamique s'est attelée pour orchestrer une dynamique autour de la gouvernance locale. Son initiative se veut une action qui invite les communautaires à s'ingérer dans les affaires de leur localité. Dans un cadre agréable, les citoyens d'un coté et la mairie avec d'autres intervenants de l'autre, s'initient en ateliers aux principes et aux concepts de la gouvernance locale pour en faire un modèle de collaboration. Pour ce faire, appuyée par PASC-Gafsa dans la programmation des ateliers interassociatifs, des réunions avec les acteurs étatiques concernés et une formation en formulation participative des projets, « Capsa la Nouvelle » a invité ses adhérents et des actifs de la société civile (Association Sanad, Comité Régional de Solidarité Sociale de Gafsa, Conseil Civil de développement Durable d’ElGuettar) pour se concerter sur sa démarche de mise en place d'une dynamique autour de la gouvernance locale à Gafsa. Dans un premier temps il est ressorti qu'un cursus de formation en concepts, techniques et applications est plus qu'indispensable. Cette démarche s'est étoffée et élargie à d'autres acteurs de la gouvernance locale et le choix s'est porté sur la mairie, qui reste une structure où les communautaires sont très en lien dans les affaires courantes et l’Office National de l’Assainissement.

40

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

GAFSA ( CENTRE OUEST )

FOCUS

GAFSA-SIDI BOUZID-KASSERINE

Une fois contactée, la mairie de Gafsa a manifesté son engagement pour renforcer le processus de gouvernance locale dans la délégation de Gafsa Sud et avoir la restauration et la réhabilitation du marché central comme exemple édifiant de l'adoption et de l'application participative de ce processus pour permettre à cet édifice- qui est un bien public et qui rend des services aux communautaires- de retrouver son image d'antan, puisqu'il est actuellement dans un état lamentable. Dans une dynamique autour de la gouvernance locale, les activités programmées se résument en: - la formation des membres des ONGs locales et d'acteurs de développement local (mairie et administrations publiques afférentes) en concepts de démocratie locale, développement économique local et techniques de développement humain (gestion des conflits, gestion du temps etc..) - la sensibilisation des communautaires en campagnes et journées menées par la société civile - la production de documents de sensibilisation (flyers, plaquettes et manuels) - la restauration et la réhabilitation du marché central de Gafsa - la mise en place des actions démonstratives du concept de la gouvernance locale par des expériences de terrain. Le projet consiste également à étayer par la pratique, les proximités institutionnelles et organisationnelles pour un mode de fonctionnement durable tout en instaurant les règles de la gouvernance locale et la base de travail collaboratif pour des actions futures. Le programme fait appel au renforcement des compétences des acteurs via les formations des parties prenantes et la création d’une dynamique de partenariat. Il permet de sensibiliser et d’accompagner les acteurs pour le droit à la gouvernance locale et sa mise en place et aussi d’activer une plateforme de consultation et de dialogue structurée sur les réformes politiques.

41

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TOZEUR

( SUD OUEST ) TOZEUR-KÉBILI-GABES

42

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TOZEUR ( SUD OUEST ) TOZEUR-KÉBILI-GABES

DÉMARRAGE DU MODULE OPTIONNEL : "CULTURE ASSOCIATIVE ET PARTICIPATION CITOYENNE ACTIVE " À L’ISET TOZEUR 8 MAI 2015

P

ASC-Tozeur a entamé vendredi 8 mai 2015, en partenariat avec l’Institut des Hautes Études Technologique (ISET) de Tozeur, les premières séances du Module optionnel « Culture associative et

participation citoyenne active » au profit des étudiants au quatrième semestre de la section Génie mécanique et Génie civil de l’ISET. Cette expérience inédite est le fruit des concertations et recommandation issues du séminaire qui a été organisé par le PASC et l'ISET, le 9 et 10 janvier 2015 à Tozeur avec la participation de plus de 150 étudiants et plus de 50 associations venues de Sidi Bouzid , Kaserine ; Gafsa, Tozeur , Kebili ,Gabes , Médenine et Tataouine. La formation qui a été animée par M. Oussama Rjab, Coordinateur du PASC-Gafsa, a permis aux étudiants de connaitre les concepts clés du travail associatif et de l’engagement civique pour un changement positif.

43

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TOZEUR ( SUD OUEST ) TOZEUR-KÉBILI-GABES

KÉBILI : ATELIER INTER-ASSOCIATIF SUR « SOCIÉTÉ CIVILE, DÉVELOPPEMENT LOCAL ET COHÉSION SOCIALE » 27 JUIN 2015 - MAISON DE LA CULTURE DE DOUZ

P

ASC-Tozeur a organisé à Kébili un atelier inter-associatif dans le cadre du processus de concertation sur le rôle de la société civile dans le développement local et la cohésion sociale et ce,

le 27 Juin 2015 à la maison de la culture de Douz /Kébili. Une quinzaine d’associations se sont réunies lors de ce premier atelier pour débattre de l’actualité de la région. En effet, les derniers mouvements de protestations et de tensions survenus dans la région durant les deux derniers mois ont été suivis par de grands changements au niveau de l’administration locale et au niveau gouvernemental. Les associations présentes à ce rendez-vous ont pu débattre des problématiques liées au programme de développement régional en plus de la participation de la société civile dans la priorisation et dans le choix des projets publics. A ce titre, les associations présentes ont affirmé la nécessité de repenser la relation avec les administrations locales et régionales et ont suggéré au PASC un accompagnement spécifique notamment en matière de concertation. Ces demandes consistent en des formations et des cycles de séances de sensibilisation sur le découpage administratif ainsi que sur le rôle et les attributions des conseils locaux et régionaux de développement. De même que le futur potentiel des sociétés pétrolières dans le développement local.

44

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

TOZEUR ( SUD OUEST ) TOZEUR-KÉBILI-GABES

LANCEMENT DU PROGRAMME D’ACTIVITÉS RAMADANESQUES « TOZEUR LIN7BOUHA » À LA PLACE DE BAB EL MANCHAR À TOZEUR 27 JUIN 2015

D

ans le cadre de ses activités ramadanesques « Tozeur lin7bouha » , PASC-Tozeur a organisé samedi 27 Juin 2015 une rupture du jeune à la place de Bab el Manchar.

Cet évènement vient dans des circonstances exceptionnelles à la suite du regrettable attentat survenu à Sousse la veille. Et c’est au cœur de l’oasis qu’une trentaine de convives sont venus participer

à cet évènement

intitulé « Illama ». On pouvait compter parmi les présents une vingtaine d’associations œuvrant dans la région en plus de trois acteurs publics et des journalistes venus en famille. La soirée placée sous le signe de la solidarité, de la paix et de la cohésion sociale s’est étalée sur deux heures durant lesquelles les participants se sont recueillis en allumant des bougies en hommage aux victimes. Durant les cercles de discussions, les convives ont exprimé leur détermination et leur amour pour la vie et pour la patrie. Tous étaient unis pour une Tunisie solidaire, clémente généreuse et unie contre le terrorisme. Les invités se sont engagés pour réussir ce programme d’animation ramadanesque et une réunion d’évaluation et de reprogrammation sera tenue le Mardi 30 Juin 2015 au PASC-Tozeur.

45

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TOZEUR ( SUD OUEST )

FOCUS

TOZEUR-KÉBILI-GABES

NOUVELLE ÉDITION DU « CERCLE DU PASC » SUR LE FINANCEMENT PUBLIC DES ASSOCIATIONS TENUE À TOZEUR 19 MAI 2015 – PASC-TOZEUR

C

’est à la suite de la demande de plusieurs associations que PASC-Tozeur a organisé à son local une nouvelle édition du « Cercle du PASC » le 19 mai 2015. Cette rencontre a été présidée par M. Mohamed Mansouri, Gouverneur et Président du Conseil régional de Tozeur, avec pour objectif de discuter du financement public des associations. Rappelons que cet événement vient à la suite de l’annonce faite par le Conseil régional de Tozeur le 30 avril 2015 sur le financement public d’un montant de 90 000 DT au profit des associations de la région. Plusieurs associations de la région ont participé pour discuter de ce sujet en présence de représentants d’institutions publiques. Cette rencontre a permis l'échange d'opinions et d'idées sur l'approche participative et le renforcement du partenariat entre la société civile et les institutions publiques ainsi que sur l’institutionnalisation de cette approche afin qu’elle soit en conformité avec les objectifs des programmes qui garantissent la transparence, le contrôle et les fondamentaux de la bonne gouvernance. Ce fût également l’occasion pour les associations de s’exprimer sur les difficultés rencontrées pour l’obtention de financements de leurs activités notamment les problèmes pratiques liés au décret 5183-2013 du 18 Novembre 2013 relatif au financement public des associations.

46

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

TOZEUR ( SUD OUEST )

FOCUS

TOZEUR-KÉBILI-GABES

Les principales recommandations de cette réunion étaient les suivantes : • L'invitation d'un ou de plusieurs représentants des associations à participer aux réunions du Comité de financement public des associations en tant qu'observateurs. • L’engagement du Contrôleur des dépenses publiques de Tozeur d’organiser une journée de formation au profit des OSCs sur "les conditions du financement public pour les associations". • L'invitation des institutions publiques à annoncer chaque année les crédits ouverts du financement public des associations. • L’Invitation du PASC pour la composition d'un comité mixte entre la société civile et l'administration chargée de la rédaction d'un manuel de procédures de financement public pour les associations. • L'accord sur l'établissement d'un cycle de rencontres et de dialogues dans le cadre du PASC. Le sujet du mois prochain serait : «Le Contrôle ultérieur du financement public pour les associations, en coopération avec la trésorière régionale et la Cour des comptes" • La nécessité de travailler conjointement pour relancer le "Conseil régional de la société civile "ou le" Conseil régional pour le dialogue entre les associations" dans le gouvernorat de Tozeur comme un cadre commun pour une action civile collective. Il est à noter que plusieurs éditions du « Cercle du PASC » traitant des sujets liés à la gestion financière et administrative des associations et à la relation entre les acteurs publics et les organisations de la société civile ont été organisés au PASC-Tozeur durant l’année 2014. Cette série de rencontres a pour objectif ultime de contribuer à la promotion de la culture du dialogue et aux principes de compréhension mutuelle et de confiance, pour la mise en place de partenariats stratégiques entre les deux acteurs.

47

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

MÉDENINE ( SUD EST)

MÉDENINE-TATAOUINE

48

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

MÉDENINE ( SUD EST ) MÉDENINE-TATAOUINE

ATELIER DE RÉFLEXION SUR L’AUTONOMISATION ÉCONOMIQUE DE LA FEMME RURALE À GUERMESSA, 23 MAI -2015 - TATAOUINE

L

e Conseil rural de Guermessa Tataouine a abrité le 23 Mai 2015 un atelier participatif autour de l’autonomisation économique de la femme rurale organisé par PASC-Médenine en collaboration

avec le Hilfswerk Austria International, L’association du Développement Durable et de Coopération Internationale, l’Association des amis de Guermassa et le Conseil rural de Guermessa. Cet atelier avait comme objectifs la sensibilisation d’un groupe de femmes de la zone de Guermessa qui pratiquent le tissage et la broderie artisanaux sur l’importance de créer ou d’adhérer à un organisme social solidaire et l’identification de leurs besoins. L’atelier a commencé par une intervention sur l’organisation des entreprises sociales et solidaires (ESS), puis quatre formes d’ESS ont été présentées à savoir les associations, les sociétés mutuelles de services agricoles, les groupements de développement agricole et les groupements à intérêt économique. La deuxième session était dédiée à un brainstorming au cours duquel le groupe a tenté de dégager un maximum d’idées pour avoir une vue d’ensemble sur la situation et pour identifier les différents besoins de ces femmes. Parmi les demandes formulées : un besoin d’appui de la part des associations pour que ces femmes puissent bénéficier de microcrédits et monter des petits projets surtout qu’il existe plusieurs produits spécifiques au village de Guermessa, plus particulièrement le « bakhnoug brodé par le point de croix ».

49

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

ACTIONS DE DIALOGUE ET DE CONCERTATION

MÉDENINE ( SUD EST ) MÉDENINE-TATAOUINE

ACTION DE TERRAIN « LES ÉBOUEURS DE LA MÉDITERRANÉE » 30 MAI 2015 - PLAGE DE HESSI JERBI À ZARZIS

P

ASC-Médenine a participé samedi 30 Mai 2015 à un événement médiatique et écologique méditerranéen: "les éboueurs de la Méditerranée", qui vise à mobiliser, grâce à une couverture

radiophonique, des activistes de la société civile pour participer à un nettoyage des littoraux des villes participantes. Si le littoral tunisien est des plus magnifiques et constitue une fierté nationale, il est cependant à l’image de l’ensemble du pays, gravement touché aujourd’hui, par les problèmes de pollution et d’accumulation des amoncellements de déchets. Cette action citoyenne s’est déroulée dans une ambiance conviviale, en partenariat avec RTCI, 10 associations de la ville de Zarzis et la Municipalité de Zarzis. Elle arrive au bon moment, à la veille de la saison estivale et touristique. Elle contribue donc au nettoyage de la plage de Hessi Jerbi village situé à 14 km de Zarzis, zone réputée très polluée et investie par les moustiques, le village s’est mobilisé pour une grande opération de lifting, histoire de faire de ce village là il fait bon vivre. Les 150 bénévoles des OSCs partenaires ainsi que les habitants de Hessi Jerbi, qui se sont succédés toute la journée de 8h à 17h, ont ramassé et trié plus de 3 tonnes des déchets qui encombrent la plage, avant de les remettre entre les mains de la municipalité.

50

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

MÉDENINE ( SUD EST )

FOCUS

MÉDENINE-TATAOUINE

COLLOQUE RÉGIONAL SUR : « LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE: LES CAUSES, LES EFFETS ET LES SOLUTIONS » 16 JUIN 2015 – HÔTEL KSSOUR À MÉDENINE

L

e décrochage scolaire est un phénomène qui concerne tous les maillons de la chaîne éducative: parents, professeurs, pouvoirs publics au niveau national ou local, société civile et acteurs privés. Ainsi, il est du rôle de la société civile, d’œuvrer pour que chaque jeune puisse bénéficier d’un environnement sain lui permettant de poursuivre son cursus scolaire dans de bonnes conditions afin de trouver sa place dans la société. La réussite de la lutte contre le décrochage scolaire est donc conditionnée par une mobilisation massive de l’ensemble des ces acteurs. C’est dans ce cadre de là que s'inscrit le colloque régional sur le décrochage scolaire qui a été co-organisé par PASC-Médenine, la maison des jeunes de Médenine et l’Association la Voix de l’Enfant Rural (AVER) le 16 juin 2015 à l’hôtel Kssour à Medenine, réunissant 92 participants représentants d’organisations de la société civile ainsi que des administrations publiques. Les objectifs de la manifestation ont été essentiellement l’analyse et la réflexion sur la situation actuelle, pour aboutir à des recommandations opérationnelles et donc à une stratégie de lutte contre ce phénomène.

51

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


ACTIVITÉS DU BUREAU RÉGIONAL DE

MÉDENINE ( SUD EST )

FOCUS

MÉDENINE-TATAOUINE

Les participants aux 4 ateliers de réflexion organisés par la suite, ont abordé ces différents aspects en identifiant et en analysant les causes, les effets et les impacts tout en proposant les éventuelles solutions. Des recommandations partagées et approuvées par l’ensemble des acteurs ont été formulées pour appuyer les réformes en cours du système éducatif national, améliorer l’état et l’environnement des établissements scolaires et les rendre plus attractifs et satisfaire ainsi les attentes et les besoins des jeunes sur tous les plans. Les principales recommandations et les axes d’amélioration qui se sont découlées de la journée sont notamment : • Une meilleure répartition des heures de classe • L’amélioration des méthodes pédagogiques scolaires en adoptant une démarche pédagogique active et innovante suscitant la motivation des élèves • L’amélioration des outils d’évaluation des élèves. • L’Accompagnement individualisé intégrant des modules de rattrapage scolaire • L’introduction de nouvelles modalités de formation qui prennent mieux en compte les compétences acquises (renforcement des capacités) • La mise en place d’alliances éducatives inter et intra-établissements et avec les partenaires externes pour organiser le travail d’encadrement et de suivi des élèves • La participation à la prévention et à la protection des mineurs en danger • L’organisation de sessions de sensibilisation pour l’amélioration de la communication au sein de l’établissement éducatif • La création de clubs pour assurer le développement personnel des jeunes • La mise en place d'une stratégie préventive pour éviter l'abandon scolaire chez l'enfant en particulier dans les zones rurales. • Intensifier les séances d’encadrement surtout dans les cas de troubles et rendre obligatoire le contrôle médical • Donner plus d’intérêt aux mécanismes nécessaires pour l’intégration des élèves et le renforcement de leurs compétences.

52

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


DU DIAGNOSTIC PARTICIPATIF PROCHAINEMENT À LA CONCERTATION -Poursuite des ateliers de réflexion dans les régions -Poursuite du Cursus PASC -Poursuite des activités culturelles dans le cadre de "Tozeur Lin7bouha" -Nouvelles éditions du Cercle du PASC -Nouvelle session de Share-K au PASC-Tunis

53

NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


CONTACT Unité de gestion du programme (UGP)

Bureau de Tunis (PASC-Tunis)

37 Avenue Charles Nicolle 1082 Tunis (+216) 71 842 785 - (+216) 71 845 200 (+216) 71 845 245 contact@pasctunisie.org

37 Avenue Charles Nicolle 1082 Tunis (+216) 71 845 225 (+216) 71 845 245 contact.tunis@pasctunisie.org

Bureau du Kef (PASC-Le Kef)

Bureau de Sousse (PASC-Sousse)

App. n°12, Résidence Essaada, Avenue Mongi Slim- 7100 Le Kef (+216) 78 228 627 (+216) 78 228 843 contact.kef@pasctunisie.org

Rue Andalib (Rossignol) - 4051 Khézéma 3 Sousse Nord (+216) 73 274 898 (+216) 73 274 899 contact.sousse@pasctunisie.org

Point de contact à Sfax

Bureau de Gafsa (PASC-Gafsa) Rue Tebessa, Cité des jeunes - 2133 Gafsa (+216) 76 200 094 (+216) 76 203 125 contact.gafsa@pasctunisie.org

7 rue Ali Bach Hamba, coin rue Mongie Bali (1er étage) contact.sfax@pasctunisie.org

Bureau de Tozeur (PASC-Tozeur)

Bureau de Médenine (PASC-Médenine) Rue Abdelhamid Elkadhi, route de Benguerdane - 4100 Medenine (+216) 75 632 095 (+216) 75 632 096 contact.medenine@pasctunisie.org

6, avenue Farhat Hached - 2200 Tozeur (+216) 76 452 222 (+216) 76 462 178 contact.tozeur@pasctunisie.org

/pasctunisie

@pasctunisie

www.pasctunisie.org 54

http://cdp.pasctunisie.org/ NEWSLETTER MAI - JUIN 2015


NEWSLETTER

du Programme d’Appui à la Société Civile(PASC-Tunisie)

MAI - JUIN 2015 Programme mis en oeuvre par EPD

© A l l r i g h t s r e s e r v e d - PA S C ( Tu n i s i a ) - 2 0 1 5

Newsletter PASC Tunisie Mai Juin 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you