Page 1

C a h i e r d ’ a c t i v i t é s P e t i t Vo y a g e u r. A d o n n e r a u x e n f a n t s .

livret

jeux

#17 – Eté 2019


VENEZ VOIR DES ARMURES QUI ONT DE LA GUEULE.

Bourguignotte dite « au griffon » d’une armure de parade destinée aux Médicis (vers 1540-1545)

Hôtel national des Invalides 129, rue de Grenelle 75007 Paris

© Paris, musée de l’Armée, Dist. RMN-GP / Emilie Cambier

ENTREZ DANS L’HISTOIRE


Dessine, imagine, repère, avec l’album «Cachés dans les rêves» Illustrations Peggy Nille En partenariat avec Actes Sud junior

Complète les suites avec le dessin manquant.


Dessine des oiseaux partout dans les cages et cabanes.


-5-


Une seule ombre correspond Ă la silhouette du renard musicien. Laquelle ?

1

3

4 2

6

5

7 -6-


1 Je colorie

2 Dans l’appli Wakatoon*, je tape le mot-clé «CRAYON» 3 Je prends en photo et magique ! ça s’anime !

Colorie ce dessin et anime-le avec Wakatoon !

En 1984, Faber-Castell a lancé son propre projet de gestion durable de forêts au Brésil. Grâce au reboisement permanent, la forêt d’où viennent nos crayons « EcoPencil » n’a donc pas de fin. Nos vastes forêts ne sont pas seulement utilisées pour la production de bois pour nos crayons. En effet, environ un tiers de la forêt reste intact et est devenu un biotope important pour de nombreuses espèces animales et végétales rares. En protégeant la forêt, Faber-Castell contribue ainsi à préserver l’habitat naturel des animaux. Nous accordons une attention particulière aux sources certifiées FSC et PEFC pour le bois. Les forêts Faber-Castell sont elles-mêmes certifiées FSC.

Rejoignez @fabercastellfrance sur

*à télécharger gratuitement sur


Aide l’écureuil à ramasser chaque petit caillou pour retouver la sortie. départ

arrivée

-8-


Lmsq qmkkcq jcq njsq epylbq ylgkysv bs kmlbc cl fysrcsp. Lmrpc rygjjc ncsr yrrcglbpc jcq 5,80 k !

un film de Thomas

SZABO et Hélène GIRAUD

UNE NOUVELLE AVENTURE COMMENCE EN DVD, BLU-RAY ET VOD !!!

DEUX ÉDITIONS QUI

FOURMILLENT DE BONUS !

a = c b = d c = e… Suis ce modèle et découvre ce que disent les girafes.

• Livret de 32 pages • Les Secrets de fabrication du film (making of) • Introduction alternative (animatics) • La Nuit des Mandibules (moyen-métrage) • Mouches à merde (le court-métrage qui a inspiré la série Minuscule)

www.editionsmontparnasse.fr


Observe bien ces personnages. Lequel n’apparaît qu’une seule fois ?

- 10 -


PUBLICITÉ

La collection de livres jeu !

Le 10 juillet en librairie

PRÊT POUR L’AVENTURE ? Des énigmes, des choix à faire, des solutions à trouver, c’est toi le héros !

Geronimo Stilton © Atlantyca SpA. All Rights Reserved.

Des aventures, à lire et à relire, à jouer seul ou à plusieurs, sans papier ni crayon !

Découvre un extrait de T’es pris au piège, Stilton ! 11 titres disponibles


Retrouve dans cette grille les douze noms de fruits et légumes que tu vois dans cette page. Ils peuvent être écrits à l’endroit, à l’envers, à l’horizontale, à la verticale ou en diagonale.

N O R

T

I

C

A

R

P

R A

E

U G R

E

O O

A

S R G N A

U

I

M

I

L

I

R A M

G

V

A

S R S

E R B

I

R

T

I

F

O

E N A N A B

T

L N A C

A

E

F

G E N O O I

E R O D U S

R O

T

- 12 -

T

E B E


Joue avec

Retrouve les 7 erreurs qui se sont glissées entre les deux images.

Retrouve Tom-Tom et Nana sur téléToon+, tous les jours à 17 h, à partir du 2 septembre.

Tom-Tom et Nana, un duo de choc !


Parmi ces champignons un seul peut être mangé. Lequel est-ce ? Il arbore de belles couleurs roses et rouges. Son pied est parsemé de motifs bleus et son sommet est légèrement pointu.


Complète chaque case par le dessin manquant, sachant que chaque ligne et chaque colonne doivent contenir une seule fois chacun des dessins.

facile

moyen

difficile


MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION

Conception graphique : Doc Levin / Jeanne Triboul, Léo Quetglas. Photo : Princess Cheeto by Hugo Martinez © 2018.

MINISTÈRE DE LA CULTURE


JOUE ET GAGNE Un seul poisson n’est pas identique aux autres. Lequel ?

Des livres

Cachés dans les rêves

Pour jouer et tenter de gagner le livre Cachés dans les rêves, reporte ta réponse sur Parismomes.fr, rubrique « Bons plans ». Tu as jusqu’au 30 septembre 2019 pour participer.

1

5

3

2

6

de Peggy Nille

7

4

8

9

Songes d’une nuit d’été Toutes les illustrations de ce livret-jeu sont tirées de l’album Cachés dans les rêves, un « Cherche et trouve » imaginé par l’illustratrice Peggy Nille. Formée à l’école Estienne et aux Beaux-Arts de Paris, elle puise son inspiration, pour créer ces grandes images éclatantes et fourmillantes de détails, du côté des fresques égyptiennes, du peintre Jérôme Bosch, des miniatures persanes…. Elle compose ainsi des paysages d’une beauté improbable, comme issus des rêves, et vous invite… à y plonger ! u  Cachés dans les rêves. A partir de 5 ans. De Peggy Nille. 14,80 €. Actes Sud Junior.

PV_ETE_2019_pagelivre4.indd 18

10/06/2019 15:08


Le Mucem, c’est aussi un musée pour les enfants ! Venez découvrir la programmation de l’été en famille

Mucem

Marseille

Musées des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée Informations et réservation sur mucem.org/famille


AVEC E JOUUNIFAB

Attention au toc en ligne

L’union des fabricants L’Unifab, Union des Fabricants, lutte contre la contrefaçon, c’est-à-dire la fabrication d’objets ou de produits qui ressemblent à ceux de vraies marques, mais qui sont des faux, souvent de mauvaise qualité. Parmi ces faux, une grande partie peut même représenter un danger pour la santé et la sécurité. Pour en savoir plus, il existe un petit musée rigolo à Paris, le Musée de la Contrefaçon au 16, rue de la Faisanderie, Paris XVIe. Plus d’informations sur unifab.com.

On se fait facilement piéger sur Internet. Le web c’est vraiment le royaume des offres promotionnelles, des bonnes affaires et autres braderies et, à distance, on se laisse facilement aller à la dépense. Difficile, quand on n’a pas l’article sous les yeux, de vérifier la qualité dans les moindres détails, la conformité des marques et des logos. Alors une double vigilance s’impose ! Assure-toi d’une part que tu peux retourner l’article et te le faire rembourser aisément. Et surtout veille à ce que le site consulté soit un vrai site et non un simple paravent à arnaque.

Toutes ces paires de lunettes de soleil vendues sur Internet sont des contrefaçons sauf une. Trouve laquelle en la comparant à l’originale ci-dessous. Observe bien le prix, la qualité et le design. 159 € ACHETER

159 € ACHETER

159 € ACHETER

89 € ACHETER

159 € 159 € ACHETER

119 € ACHETER

- 20 UNIFAB4.indd 20

11/06/2019 12:14

1


DĂŠ co uv du rez to un m ex e1 t ra

it

K. D. Halbrook

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 1

17/05/2019 10:30


Chapitre 1

D

ans la ville de Jaspaton perchée à flanc de falaise au-dessus du désert, quand la poussière envahissait les rues et que les bourrasques de vent se faisaient trop violentes, même les plus irréductibles des tisserandes installées sous une enfilade de tentes colorées finissaient par jeter l’éponge et fermer boutique. Et, quand elles rentraient s’abriter, tout le monde les imitait… Du moins, tous les habitants dotés d’un tant soit peu de bon sens. C’est par un jour comme celui-là que Silver Batal dévalait l’un des innombrables escaliers du bourg, tous taillés à même la roche. Elle sautait les volées de marches quatre à quatre, sans quitter des yeux le marchand qui se préparait à s’aventurer, loin en contrebas, sur les sables du désert. Elle plaqua contre elle, pour l’empêcher de rebondir, le sac de cuir où elle avait glissé sa lettre. — Attendez ! Ne partez pas ! hurla la jeune fille. Mais le vent emporta ses paroles dans la mauvaise direction et lui souffla dans la bouche plusieurs mèches de cheveux qu’elle recracha à grand-peine. Au bas de la falaise, le négociant déroulait la bâche de son chariot, qu’il luttait contre les éléments pour arrimer solidement. L’homme finit par brandir un poing rageur vers le ciel, ce qui arracha un petit rire à l’adolescente. Plus le voyageur se débattrait, plus elle aurait de chances de le rattraper à temps… — Silver ! C’était son cousin Brajon, campé un peu plus loin devant le four à pain du quartier, qui avait crié son nom. — Pas le temps, désolée ! rétorqua-t-elle en sautant par-dessus un poulet qui agitait furieusement les ailes pour éviter d’être emporté par les bourrasques. — J’ai une sacrée nouvelle à t’annoncer ! hurla le jeune homme. Tu ne me croiras jamais ! À ces mots, Silver hésita une fraction de seconde… juste le temps pour ses chevilles de tourner dans deux directions opposées ! L’adolescente fit une brusque embardée, n’évitant que de justesse de dévaler la volée de marches tête la première. Mais le sac qu’elle portait à l’épaule, lui, ne put arrêter sa course aussi brusquement : il bascula vers l’avant, déversant l’intégralité de son contenu sur le sol de l’un des nombreux niveaux de la ville. — Laisse, je m’en occupe ! s’écria Brajon.

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 2

17/05/2019 10:30


Il s’élança dans la pente, empoignant au passage la volaille, qu’il serra contre sa poitrine pour dévaler l’escalier d’un pas léger. — Cooot codec ! protesta le volatile. Le jeune homme ramassa dans la poussière l’assortiment hétéroclite d’objets que sa cousine conservait dans son sac : outils de joaillerie, pralines enveloppées de papier de soie ainsi que quelques piécettes. Mais c’est une autre paire de mains qui le devança et s’empara de la lettre la première. Nebekker, l’une des plus vénérables tisserandes de la ville –  et la plus mystérieuse de toutes à vrai dire – ouvrit sans se presser la missive pour la parcourir des yeux. L’adolescente descendit d’un pas vif l’escalier de pierre poussiéreux, puis lui tendit la main. — Merci ! lança la propriétaire du courrier. Comme la vieille femme poursuivait malgré tout sa lecture sans paraître la remarquer, Silver tapa impatiemment du pied. À Jaspaton, on traitait toujours les anciens avec révérence, mais voir Nebekker déchiffrer son courrier sous ses propres yeux sans le moindre scrupule avait le don de lui hérisser le poil. Absolument aucun respect pour la vie privée des autres ! Voyant que la filandière continuait de prendre tout son temps pour étancher sa curiosité, Silver alla se planter sur l’un des promontoires rocheux qui surplombaient le panorama et se pencha par-dessus la rambarde en métal pour contempler le paysage. La bâche du chariot du marchand était bien en place, désormais, mais l’homme peinait à présent à calmer ses bêtes. Bonne chance… pensa-t-elle : aucun Jaspatonien digne de ce nom ne se serait jamais aventuré aux confins du désert par un orage pareil. — Je crois que tout est là  ! s’exclama Brajon en déposant ses affaires (accompagnées d’une bonne grosse poignée de poussière) dans le sac. — Ou presque, soupira l’adolescente en désignant la vieille femme d’un vague geste de la main. — Attends… C’est une lettre pour… L’intéressée le lui confirma d’un signe de tête : c’était bien une missive adressée à Sagittaria Prodigo, la plus célèbre des dresseuses de dragons d’eau du monde, l’enfant chérie des Contrées désertiques – le modèle absolu de Silver dans la vie. Son cousin haussa les épaules et, resserrant sa prise sur le poulet qui s’entêtait à essayer de glisser la tête dans l’encolure de sa tunique, déclara : — Eh bien bonne nouvelle : tu pourras lui dire tout ça les yeux dans les yeux quand elle viendra visiter la ville… dans deux semaines environ ! Le cœur de la jeune fille se mit à tambouriner si fort qu’elle aurait juré qu’on pouvait l’entendre depuis l’autre bout du désert.

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 3

17/05/2019 10:30


— Attends… elle vient ici, à Jaspaton ? bafouilla-t-elle, incrédule. Mais… pourquoi ? Elle risqua un nouveau coup d’œil par-dessus son épaule : désormais installé à l’avant de son chariot, le négociant ajustait autour de sa tête le foulard qui lui protégerait le visage tout le long du chemin. — Tu te rappelles le gros filon d’or qu’on a découvert la semaine dernière ? répondit son ami. L’adolescente leva les yeux au ciel, un sourire moqueur aux lèvres. Brajon disait « on », comme s’il était déjà un mineur à part entière et non un simple apprenti – ce qu’à Jaspaton on appelait un élé-mineur. — Oui, bien sûr. Mais… quel rapport avec Sagittaria Prodigo ? — Ce matin, Sormie Mohan m’a dit… (Le garçon se racla la gorge pour adopter la voix grave du vieil homme aux cheveux d’argent et aux manières brusques qui servait de contremaître à leur confrérie.) « La reine fait le déplacement depuis Calidia rien que pour voir ce que donne notre filon. Elle vient accompagnée de sa meilleure dresseuse, en plus. Elles veulent commander à nos maîtres joailliers la conception d’un nouveau trophée pour la prochaine course de dragons d’eau. » À la fois folle de joie et complètement prise au dépourvu, Silver empoigna brutalement son cousin par les deux épaules. Son corps tout entier tremblait comme une feuille. — Tu es en train de me dire que Sagittaria Prodigo va vraiment venir ici ? — C’est ce que dit la rumeur, en tout cas ! confirma-t-il. Et il s’arracha avec délicatesse à l’étreinte un peu trop énergique de son amie. Sagittaria Prodigo – la championne, la prodige, la meilleure dresseuse que la terre ait jamais portée ! La respiration haletante, Silver tira de son sac un fusain. — Si seulement Nebekker voulait bien me rendre ma lettre, haleta-t-elle, je pourrais y ajouter une dernière ligne : lui dire que je meurs littéralement d’envie de la rencontrer ! La coureuse de légende… là, dans leur vieille cité balayée par la poussière ? Un tel miracle semblait impossible ! Après tout, il n’y avait pas un seul plan d’eau à des lieues à la ronde, pas même un malheureux ruisseau – tout au plus quelques rivières souterraines. Pourtant, la virtuose allait faire le voyage… C’était une chance unique de faire sa connaissance ! Si seulement Silver arrivait à convaincre ses parents de lui laisser rencontrer son idole… Si seulement elle parvenait à persuader Sagittaria de ramener avec elle à Calidia une jeune dresseuse encore débutante – certes inexpérimentée, mais très prometteuse et surtout prête à donner sa vie pour en faire son métier ! Silver aurait fait n’importe quoi pour étudier auprès de la meilleure coureuse de tous les temps : nourrir ses dragons, astiquer

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 4

17/05/2019 10:30


leurs écailles, balayer leur enclos, ramasser leurs excréments avec le sourire… Elle se jura d’être l’écuyère la plus obéissante de la création ! Et peut-être, un jour, son tour à elle viendrait-il enfin ? Peut-être deviendraitelle la plus grande championne que le monde ait jamais connue ? Loin en contrebas, au pied de la ville nichée à flanc de falaise, l’un des pans de bâche s’était détaché du chariot du marchand, qui agonissait d’imprécations les bourrasques. Le cœur de Silver battait désormais à tout rompre. Elle avait encore un peu de temps pour agir, mais il lui faudrait faire vite. Elle se tourna d’un bond vers la filandière : — Nebekker ! Rends-moi ma lettre, je t’en prie… La vieille femme sursauta comme quelqu’un qui sort d’un mauvais rêve. — Dis-moi… Tu écris souvent ce genre de courrier à Sagittaria Prodigo ? rétorqua-t-elle sèchement. Les deux adolescents échangèrent un regard inquiet. — Euh… À chaque fois qu’un marchand part pour Calidia, répondit la jeune fille avec précaution. Et justement, là, tout de suite, l’un d’entre eux est à une minute à peine de prendre le départ… aurait-elle voulu ajouter. Mais elle se retint : malgré l’urgence, elle refusait de se laisser aller à se montrer désagréable avec l’une de ses aînées. — Et ça dure bien depuis… oh, deux ans déjà ! précisa Brajon. — Codeeec ! renchérit le poulet. — Et combien de fois as-tu mentionné… (Nebekker désigna du doigt l’une des lignes de la missive.) « Une vieille tisserande un peu étrange venue d’on ne sait où » ? — Jamais ! Enfin, juste cette fois-ci… se défendit Silver, rouge de honte. Je lui ai déjà parlé d’absolument tous les gens que je connais alors… il ne restait plus que toi. L’ancienne dévisagea longuement sa cadette. La vieille couturière avait des prunelles vertes – non pas translucides, mais opaques comme le jade –, très différentes des iris de quartz brun scintillant qu’arboraient la plupart des habitants de Jaspaton. Quand Silver ne put plus soutenir ce regard pénétrant, elle finit par baisser les yeux. — Désolée d’avoir dit que vous étiez étrange, murmura-t-elle. Brajon poussa un petit grognement amusé. Sa cousine lui asséna un coup de coude discret et fixa la vieille femme d’un air contrit, les cils baissés. Mais elle ne manqua pas de remarquer la fugitive lueur d’amusement qui passait dans les yeux de Nebekker. La couturière reprit cependant sans tarder son air solennel pour déclarer : — Je connais, moi, une bonne manière d’impressionner Sagittaria Prodigo,

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 5

17/05/2019 10:30


figure-toi ! Et, tu peux me croire, ce ne sont pas ces lettres sirupeuses d’admiratrice éperdue qui vont attirer son attention ou te gagner son respect. Et, sans attendre la réponse, la tisserande s’engagea sur l’une des multiples rues en pente qui remontaient vers le sommet de l’escarpement. Un frisson de curiosité secoua l’échine de Silver. Un vent violent fouettait ses vêtements, soulevant un véritable maelström de poussière. Sans réfléchir, elle s’élança à la poursuite de la tisserande. — Que veux-tu dire par là ? lui demanda-t-elle, hors d’haleine, quand elle la rattrapa enfin. — Passe me voir chez moi cette nuit, après l’extinction de la dernière lanterne : je te montrerai ce que tu dois savoir. Je t’apprendrai à fabriquer une tenue de course qui saura impressionner même la grande Sagittaria Prodigo. L’adolescente en resta bouche bée. Dans tout le pays, les artisans capables de tisser les précieux costumes des coureurs professionnels se comptaient sur les doigts d’une main. — Attends… Tu sais coudre une tenue de course ? — Absolument. Et toi aussi, bientôt, si tu prends la peine de t’appliquer… Et, sur ces belles paroles, Nebekker s’évanouit dans l’ombre d’un escalier. Un cri victorieux retentit alors au pied de la falaise : le négociant prenait enfin la route. Mais Silver, à présent, n’en avait plus rien à faire et se contenta de fourrer la lettre dans son sac. Un rire irrépressible monta de sa gorge. Un sourire vaste comme le désert aux lèvres, elle se mit à tourner sur elle-même. Brajon avait lâché le poulet, qui passa à quelques pouces d’elle en se jetant dans l’étroite allée entre deux bâtiments. — Tu as entendu ça, cousin ? Si ça se trouve, dans deux semaines, je pars pour la capitale ! — Tu crois ? Nebekker n’est pas du genre affectueux… Tu crois qu’elle va t’enseigner tout ça par simple bonté d’âme ? la taquina son meilleur ami en agitant les doigts sous son nez d’un air menaçant. Et si c’était en fait une vilaine sorcière qui va… — M’emprisonner et me forcer à tisser à sa place pour le restant de mes jours ? s’esclaffa-t-elle. C’était l’intrigue d’une vieille légende. Mais la tisserande n’était pas une vieille illuminée et Silver vivait dans le monde réel, pas dans une fable des temps anciens. La jeune fille s’aventura de nouveau sur le promontoire, dont elle agrippa la balustrade à pleines mains. Là-bas, aux confins du désert, l’orage commençait à s’apaiser : un tout nouveau paysage de dunes se dessinait, façonné par les vents. Quelque part, de l’autre côté de ces collines dorées, une immense ville dressée au bord de la mer n’attendait plus que l’arrivée de Silver Batal. À suivre…

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 6

17/05/2019 10:30


Ă€ tes crayons !

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 7

17/05/2019 10:30


Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d’a rrivée ! Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier. Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

2 tomes

16€ À PARTIR DE

10 ANS

Copyright © 2019 by Kristin Halbrook

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le Dragon d’eau marque le début d’une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d’empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l’esclave des hommes…

THÈMES

courses de dragons - fantasy amitié – lutte pour la justice

Découvrez le tome 1 dès à présent en librairie !

Copyright © 2013 by Shannon Messenger

Silver Batal T01 - Extrait Paris Mo me 2019.indd 8

17/05/2019 10:30


Le magazine de la culture et des loisirs pour les parents et les enfants

LE PARIS DES ENFANTS DE 0 A 12 ANS

LE

PAR

IS

ENF DES

A

DE NTS

12 0 A

Colore la ville

DOSSIER

ANS

TOUT-PETITS Rendez-vous p.22.

LE PARIS DES ENFANTS DE 0 A 12 ANS

Oh les beaux jours d’été !

el de L’app ture la na

N° 120 février - mars 2019 Gratuit. A donner surtout aux parents.

2019 - mai nts. re 1 avril N° 12out aux pa rt er su 19

UNE120_OK2.indd 1

nn

Gr

A do atuit.

28/03/20

24/01/2019 17:26

19:48

N° 122 juin - juillet - août 2019 Gratuit. A donner surtout aux parents. UNE122seule.indd 1

28/05/2019 20:00

1 io.indd

1sansb

UNE12

Dans les pages qui suivent, Paris Mômes vous propose un extrait de sa sélection cinéma. Pour découvrir le numéro d’été dans son intégralité, rendez-vous sur parismomes.fr.

PETIT_VOYAGEUR_part4.indd 29

10/06/2019 15:32


PAR CROF

© 2019 – 2.9 FILM HOLDING LTD – MORGEN PRODUCTION GMBH – M6 FIILMS

en salles cet été

© EUROZOOM

© STUDIO CANAL

cinéma

Océan très pacifique

Pour le meilleur et pour le rire

Des Playmobil bien de chez nous!

Nous ne sommes pas assez « mangaphiles » pour connaître le réalisateur Ayumu Watanabe qui a dirigé nombre de séries japonaises, mais le film Les Enfants de la mer incite à retenir son nom. Sur la forme, c’est juste sublime. Sur le fond, c’est édifiant. Une adolescente en vacances à la mer, fascinée par les fonds marins depuis sa plus tendre enfance, croise le chemin de deux garçons étranges, au rapport plus que fusionnel avec l’océan. S’en suit un conte initiatique, d’une poésie renversante, d’une richesse inhérente à la jap’anim exigeante, dont est issue une bonne partie de l’équipe du film (Kenichi Konishi, qui s’est occupé de l’animation et Joe Hisaishi pour la musique). Les Enfants de la mer offre également un magnifique message préventif et écolo, déclaration d’amour à un monde menacé par l’homme. u  Les En-

On ne peut pas ne pas montrer au moins une fois La Cité de la peur à ses enfants. Voici la reprise de La Cité de la peur dans une version restaurée aux petits oignons de la meilleure comédie des années 1990. La chasse à un tueur en série de projectionnistes en plein Festival de Cannes, avec une attachée de presse qui ose manger une saucisse pendant un interrogatoire, un acteur exécrable qui vomit quand il est content, son garde du corps qui joue de la trompette... La Cité de la peur va bien au-delà du divertissement de masse lambda. Certaines références échapperont aux minots, mais il n’y a pas d’âge pour apprécier le reste, quintessence d’un humour hélas disparu. La Cité de la peur n’est pas qu’une franche rigolade, c’est aussi une leçon de choses – entre autres, de cinéma. u  La Cité

Un gamin et sa grande sœur, parachutés dans l’univers Playmobil, sont devenus des héros en plastique. Leur retour au monde réel sera pavé d’aventures délirantes au cours desquelles ils croiseront un ersatz de James Bond, des Vikings… Difficile d’éviter la comparaison de Playmobil, le film, avec La Grande Aventure Lego. Soyons honnête : le second l’emporte grâce à un surplus de gags. Mais le premier vaut quand même le détour grâce à un humour brindezingue comme on aime et à une animation au moins égale au barnum Lego. Précision d’importance : Playmobil, le film est français ! Et là, on est bouche bée. Car il est clair que ce long-métrage a vocation à sortir dans le monde entier, et qu’il ravira enfants et adultes dont l’imagination a été en grande partie stimulée par une licence au slogan imparable : « En avant les histoires ! » u  Playmobil,

fants de la mer. A partir de 10 ans. D’Ayumu Watanabe. Sortie le 10 juillet.

de la peur. A partir de 8 ans. D’Alain Berberian, avec Alain Chabat, Chantal Lauby, Dominique Farrugia… Déjà en salles.

le film. A partir de 6 ans. De Lino DiSalvo. Sortie le 7 août.

- 30 PETIT_VOYAGEUR_part4.indd 30

10/06/2019 15:32


dvd © EDITIONS MONTPARNASSE

Un nouveau héros débarque en librairie !

Minuscule sur un canapé Le premier était très bon. Le deuxième est excellent. Si vous avez loupé le début ce second film n’est pas une suite, mais de nouvelles aventures pour la coccinelle… C’est mené tambour battant, proche de l’esprit d’un Tex Avery, à cette différence qu’il ne s’agit pas ici d’un dessin animé, mais d’images de synthèse collées sur des décors réels. La preuve en bonus avec un making-of, assorti d’un court-métrage inédit, La Nuit des mandibules, aussi riche en idées que le film. La saga Minuscule est le fruit d’un travail exceptionnel, visuellement époustouflant, scénaristiquement parfait – au point qu’aucun dialogue n’est requis, juste des sons qui augmentent les fous rires. u  Minuscule 2 - Les Mandi-

À partir de 2 ans

Conception-réalisation : Elodie Coulon. Coordination et iconographie : Aïcha Djarir. Ill. des pages 1 à 18 : Peggy Nille, Actes Sud junior. Publicité/ partenariat : Armelle Collomp (armelle.collomp@parismomes.fr) et Nathalie Senbel-Bakry (nathalie.senbel-bakry@parismomes.fr). Tél. : 01 82 83 84 00. Diffusion : 150 000 ex. Editions Paris Mômes, SARL au capital de 27 622 euros. Siège social : 9-11 passage Plantin, Paris XXe. - ISSN 1282-1322. La reproduction même partielle des articles, photos et illustrations est interdite. Les solutions aux jeux sont disponibles sur Parismomes.fr.

PETIT_VOYAGEUR_part4.indd 31

© Frédéric Pillot

bules du bout du monde. A partir de 4 ans. De Hélène Giraud et Tomas Szabo. En dvd et blu-Ray (éd. Montparnasse).

10/06/2019 15:33


Une fable écologique pleine d’aventure qui fait rimer émotion et imagination…

AU CINÉMA LE 9 OCTOBRE UN FILM DE EDMUNDS JANSONS

scénario LĪGA GAISA producteur artisique ELĪNA BRASLIŅA d’après le livre « DOG TOWN » de LUĪZES PASTORES musique KRZYSZTOF A. JANCZAK Producteurs SABĪNE ANDERSONE, JAKUB KARWOWSKI

PUB-JACOB-148x210.indd 1

06/06/19 10:51

Profile for Chantal Herrmann

Cahier Petit Voyageur n°17  

Cahier d'activités édité par Paris Mômes

Cahier Petit Voyageur n°17  

Cahier d'activités édité par Paris Mômes

Advertisement