Page 1

PRODEP Sept Ans Après Construire nos communautés Pierre par pierre, Débat après débat...


PRODEP, avec la PADF, a réalisé

762 petits projets en cinq années avec 710 organisations communautaires de base dont 97 organisations de femmes.

PRODEP, projet de l’Etat Haitien financé par la Banque Mondiale, intervient dans les 10 départements d’Haïti avec la PADF dans l’Ouest et le Grand Sud et CECI dans l’Artibonite, le Centre et le Grand Nord. L’objectif du PRODEP est de contribuer à la réduction de la pauvreté et la valorisation du milieu rural par la promotion d’activités génératrices de revenus, l’augmentation de l’accès aux infrastructures sociales et économiques, le renforcement de la cohésion sociale, en augmentant le transfert direct des ressources publiques aux Organisations Communautaires de Base et en renforçant le partenariat public/privé dans les communautés pauvres rurales et périurbaines.


Susciter la bonne gouvernance et offrir des perspectives d’avenir Le Projet National de Développement Communautaire Participatif (PRODEP) exécuté par la Fondation Pan Américaine de Développement (PADF) représente aujourd’hui le modèle de processus participatif à travers tous les départements d’Haïti. Au cours de ces 7 dernières années, le PRODEP s’est attaqué aux obstacles qui compromettent l’amélioration de la qualité du capital social dans les communautés. L’approche d’habilitation des capacités adoptée par excellence, non pas pour une simple participation des communautés mais plutôt pour une prise en charge communautaire effective, a fortement contribué au renforcement de la cohésion sociale, tant dans le partenariat public/privé que dans les relations interorganisationnelles dans les communautés cibles. En effet, depuis près de 7 ans, nous avons contribué non seulement à la construction ou à l’amélioration d’infrastructures scolaires, de santé, de développement rural, mais encore à la création d’emplois temporaires, d’emplois durables, d’initiatives productives au bénéfice de plus de 100,000 membres d’organisations communautaires de base, acteurs principaux du processus de développement participatif. Notre conception du développement, à travers l’approche participative endogène, est axée sur un processus itératif de l’apprentissage de la gestion communautaire. Ce processus est couplé d’actions indicatrices de cet apprentissage, qui sont centrées sur l’amélioration des conditions de vie des acteursbénéficiaires. Après un bilan de nos réalisations, nous sommes aujourd’hui en mesure d’améliorer encore notre démarche qui suit un processus évolutif, dans le but d’accroitre la qualité du programme PRODEP et d’obtenir des résultats toujours plus tangibles avec les communautés d’intervention. Nous remercions tous ceux qui ont soutenu ce projet, tous ceux qui représentent aujourd’hui les piliers du PRODEP. Ils ont permis à ce projet, ce symbole d’engagement de l’État Haïtien vers la décentralisation, le transfert direct des ressources vers les communautés, d’accomplir des pas concrets et de donner espoir à la génération d’une culture de participation, de transparence, d’inclusion et de cohésion sociale.

Arsel Jerome Directeur Projet National de Développement Communautaire Participatif (PRODEP) PADF Haiti

Henriot Nader Coordonnateur UCP Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) PADF-PRODEP

1


PRODEP, avec la PADF, a travaillé à la mise sur pied dans les communes cibles de 28 COPRODEPs qui représentent le pilier central de son implantation.

Mobilisation communautaire et habilitation de capacités Entre janvier 2006 et mars 2011, la PADF a recensé 2,400 organisations communautaires de base (OCB) dont 384 organisations de femmes (16%) dans les cinq départements et 28 communes où elle exécute le PRODEP. De ces 2,400 OCB, 1,680 ont bénéficié d’un programme de formation continu et 2,081 ont présenté des sous-projets pour exécution. 710 organisations dont 97 organisations de femmes (13.7%), bénéficiant des sous-projets gagnants aux assemblées de priorisation ont pu exécuter 762 sous-projets durant les cinq années, soit une moyenne de 152 sous-projets par année. Ce travail de mobilisation se dynamise avec la création des 28 Conseils du Projet de Développement Communautaire (COPRODEP), structures fédératives qui regroupent l’ensemble des OCB mentionnées plus haut pour assurer l’implémentation effective des actions au niveau local.

2

PADF-PRODEP


Création d’emplois, stimulus à l’économie locale Le PRODEP joue un rôle significatif dans la création d’emplois par le biais du transfert direct des ressources financières aux communautés bénéficiaires. A travers l’exécution de ses 762 petits projets, le projet a pu fournir 508,471 personnes-jours en termes d’emplois temporaires aux communautés. Les 147 petits projets productifs implantés ont pu, de plus, créer 410 emplois durables.

En créant directement plus d’un demi-million de personnes-jours, sans compter les emplois indirects temporaires ou durables stimulés, le PRODEP a apporté une participation significative à la dynamisation de l’économie locale.

Emplois par Département Grand'Anse 36,119

Ouest 31,923

Nippes 67,439

Sud 131,406

Sud-est 241,584

PADF-PRODEP

3


Le PRODEP met une emphase spéciale sur l’éducation en contribuant non seulement à accroître le taux mais encore à améliorer les conditions de scolarisation des enfants dans les zones cibles.

Appui soutenu à la scolarisation des enfants et la formation des jeunes

E

n termes de contribution à la scolarisation des enfants et la formation des jeunes, le PRODEP a construit 65 salles de classe supplémentaires dans 18 écoles nationales et communautaires existantes, construit ou réhabilité 30 écoles nationales et communautaires et 14 centres tech-

niques professionnels. Le PRODEP projette pour les années qui viennent d’apporter une emphase spéciale sur la construction de salles de classe supplémentaires, la réhabilitation des structures scolaires existantes et la construction de nouvelles écoles, la formation des maîtres, afin de contribuer efficacement à la scolarisation universelle mais tout en restant en ligne avec les assemblées de priorisation des COPRODEPs.

4 PADF-PRODEP


Centres de loisirs

Petit à petit, mais sûrement, nous améliorons l’accès aux services sociaux de base

30 Centres de santé

et de mettre en marche 30 centres socioculturels, 24 centres de

professionnels etc. dans le but d’améliorer l’accès aux services

Prévention et lutte contre le choléra

Écoles communautaires

24 17

Les petits projets sociaux de PRODEP ont permis de construire

santé, 30 écoles primaires, 17 radio communautaires, 14 centres

30

Radios communautaires

6

sociaux de base.

14

Les centres socioculturels sont des centres communautaires polyvalents qui servent aux activités de loisir pour les jeunes, de formation, de réunions ou de rencontres d’information et d’animation communautaire pour les organisations de base.

Centres d’hébergement

Dans le même objectif, les petits projets d’infrastructure

d’assainissement, 68 ouvrages d’adduction d’eau potable, réalisé 36 électrifications de zones non alimentées, 19 ouvrages d’irrigation, 46 travaux de conservation de sol et de pro-

3 110

ont réhabilité 110 pistes en terre battue accompagnées

Projets eau potable

tection de bassins versants, 5 places publiques

Projets d’irrigation

Projets d’electrification

19 46

Places publiques

Pistes avec assainissement

68 36

et 17 citernes communautaires.

Centres professionnels

Projets de conservation de sol

5 17

Citernes communautaires

PADF-PRODEP

5


L’entreprise PRODEP : des retombées socioéconomiques significatives

T

rois sous-projets productifs de PRODEP ont été sélectionnés parmi les 220 nominations dans six catégories distinctes pour participer

au concours « entrepreneur de l’année » 2010 organisé par la DIGICEL. Après l’évaluation initiale des juges et une série d’entretiens, 96 entreprises ont été promues durant les finales régionales du concours dont le thème était : « exalter l’esprit d’entreprise ». Parmi elles, le Centre de Purification d’Eau d’Aquin.

L ’encadrement des sous-projets productifs aura un impact sur le renforcement de l’esprit d’entreprise

Cette petite entreprise mise sur pied par l’organisation communautaire de base « Fondation Pain de Vie » a été issue d’une priorisation organisée par l’assemblée générale du COPRODEP d’Aquin.

PRODEP permet la mise sur pied et la réussite d’entreprises innovatrices avec des retombées tant sociales qu’économiques. 6 PADF-PRODEP


L’idée du projet a été retenue comme prioritaire par l’ensemble des organisations présentes. Lancée en novembre 2006, l’entreprise a été rendu fonctionnelle en juin 2007. Le centre de purification d’eau, entreprise du PRODEP, fonctionnant aujourd’hui avec une capacité de production journalière de 3,000 gallons d’eau traitée et considéré comme un bien collectif sur lequel tout le monde veille, est une initiative modèle dans une commune très affectée par la rareté de l’eau potable. Géré par deux jeunes entrepreneurs, il permet à la population de la zone de s’approvisionner sur place au lieu d’être obligée d’acheter l’eau aux Cayes ou à Miragôane.

Les structures communautaires sont organisées pour déterminer et définir les priorités économiques locales, choisir les projets, mettre en œuvre les initiatives et suivre les progrès.

Aujourd’hui, le centre de purification dessert Aquin, St-Louis du Sud et Vieux-Bourg d’Aquin et certaines institutions ont déjà discuté avec la Fondation Pain de Vie des possibilités d’un renforcement substantiel de l’entreprise. Les entreprises de PRODEP, qui contribuent à la création d’emplois durables au sein des communautés, parallèlement aux emplois temporaires créés par les projets d’infrastructure, jouent un rôle important dans la création de revenus durables, particulièrement pour les membres des organisations communautaires de base et leurs familles. De plus, ces entreprises au sein du PRODEP ont le rôle majeur de créer l’esprit d’entreprise, de générer toute une culture de l’entreprenariat formel dans les communautés cibles.

L ’encadrement des sous-projets productifs aura un impact sur le renforcement de l’esprit d’entreprise

Les autorités locales supportent fortement l’initiative PRODEP qui renforce le partenariat public/privé et encourage plus de transparence et de confiance. PADF-PRODEP

7


Promouvoir les sources d’augmentation de revenus des agriculteurs

des vaches achetées par l’organisation sur le

« Une vache est l’actif qui sera le plus proche

financièrement, moi et mes enfants; la vache va

de notre compte d’épargne », déclare Louis

se multiplier et nous espérons qu’un jour, cha-

Ernest Mogène, Coordonnateur du groupe

cun en aura une ».

d’agriculteurs appelé Hommes en Action de Dubreuil qui a bénéficié d’une subvention de $17,500 USD de PRODEP pour mettre en œuvre un projet d’élevage de bœufs dans leur communauté. « Les agriculteurs survivent seulement à partir de ce qu’ils produisent. Avec les prix tels qu’ils sont de nos jours, nous ne pouvons nous permettre quoi que ce soit. Sans nos jardins et nos animaux, nous ne pourrions survivre ».

marché local de bétail. Après l’accouplement, chaque vache est donnée en garde à un petit agriculteur sélectionné. Quand elle se reproduit, ce dernier conserve le petit et retourne la vache à l’association afin qu’elle soit donnée à un autre fermier. « C’est vraiment intéressant pour nous

Mogène a des plans plus importants pour les membres de son groupe. « Dans quelques années, quand nous aurons beaucoup de vaches dans la région, nous prévoyons construire une laiterie », dit-il. Il veut également améliorer le cheptel par l’élevage de bovins de qualité supérieure et plus robustes. « Ainsi les fermiers pourront obtenir une meilleure production de lait et un meilleur prix au cas où ils

Lana Constant est d’accord. Mère de 50 ans avec huit enfants, qui se bat pour joindre les deux bouts, Constant est l’une des agricultrices de Dubreuil sélectionnées pour recevoir une

8

PADF-PRODEP

Le sous-projet élevage : générateur de revenus par excellence


décident de vendre leur bétail », dit-il. Avec des projets similaires qui permettent aux

sur les revenus des familles des agriculteurs membres. L’idée des organisations de base

agriculteurs un accroissement de leurs revenus,

bénéficiaires est, avec le support technique

Constant croit que la réalité des agriculteurs de

de PRODEP, de parvenir à l’avenir à mettre sur

subsistance changera. « Demain, nous pourrons

pied de petites entreprises agricoles de produc-

envoyer nos enfants à l’école et aussi faire face

tion de lait, de fabrication de produits dérivés

aux coûts des soins de santé. Nous devons nous

comme le fromage, lorsqu’elles auront atteint

sacrifier pour eux aujourd’hui, parce qu’ils seront

une masse critique de bovins améliorés.

nos bâtons de vieillesse », dit Constant. Seulement dans la commune de Torbeck, le PRODEP a subventionné 7 projets similaires de

La discussion des états financiers:

bovins améliorés et un projet de caprins amé-

des sous-projets productifs.

élément important de la gestion

liorés selon la même approche de redistribution. Ceci a des retombées positives significatives

Les sous-projets productifs de PRODEP sont, par ordre de quantité, les magasins communautaires, les projets d’élevage, les moulins, les boutiques d’intrants et d’autres petites entreprises. Les petites entreprises font 43% de l’ensemble des sous-projets de PRODEP. PADF-PRODEP

9


Projet Productif, en amélioration à l’infrastructure communautaire de base

C

’est un samedi matin. Des dizaines de personnes se tiennent à la porte du moulin à maïs à Gros-Marin, un communauté rurale de la ville de Cavaillon. A l’intérieur, Sony Anesteus, 26 ans, et Ismael Michel, 41 ans, sont en train de vérifier méticuleusement les livres de

comptes. Ils sont tous deux membres d’une petite organisation de base locale appelée Jeunesse en Marche pour l’Avenir, qui est responsable du moulin. « Les autres organisations de cette zone exécutaient tous des projets pour construire ou réparer des routes, mais nous savions que la région avait plus besoin d’un moulin », dit Anesteus, l’administrateur du moulin. La communauté a montré qu’elle avait raison de choisir ce projet. Avant que le moulin ait été construit, les habitants devaient marcher des kilomètres pour arriver à la ville et avoir accès à ce service. Ce type de projet apporte des bénéfices importants aux communautés non seulement parce qu’il apporte de la valeur ajoutée à leur production par la transformation, mais encore en termes de réduction des coûts de transport, de temps et d’effort. Le PRODEP, avec PADF, a déjà soutenu l’implantation de 55 moulins dans les cinq départements d’intervention. « Ce moulin est une bénédiction », affirme Saintha Augustin, une commerçante de 62 ans. « Avant, je devais aller à Cavaillon et je devais payer pour le transport. Lorsqu’il y a trop de gens au moulin, nous sommes obligées de passer la nuit dans la ville, pour avoir le service le lendemain ». Maintenant, à quelques pas du marché de la zone, les agriculteurs et commerçants font la queue quotidiennement pour moudre leur maïs. Le président de Jeuneuse en Marche pour l’Avenir, Ismael Michel, fait l’éloge du projet parce qu’il améliore les conditions de vie. « Le moulin est extrêmement important pour cette région », déclare ce leader de 41 ans. L’absence du moulin a été un problème. Beaucoup de maïs se gaspillait, ne pouvant être utilisé pour la cuisson. Maintenant, nous avons plus de maïs moulu sur le marché et il offre une alternative moins coûteuse au riz ». Michel est particulièrement fier du fait que la communauté ait contribué jusqu’a 40 pour cent du financement du projet. « Ce n’était pas facile, mais les membres de la communauté ont euxmêmes choisi ce projet, tout le monde a donc contribué ».

10 PADF-PRODEP


PRODEP contribue au capital social par l’établissement des normes et le renforcement des réseautages qui facilitent ou rendent possible l’action collective.

« Nous avons un projet avec CRS ; nous aurons bientôt un autre avec le PNUD. A ce moment là, nous demanderons à l’animateur de PRODEP, Leverne BienAimé, de quitter la PADF pour venir travailler avec nous », dixit Ronald Louis Charles, Président d’un OCB à Pestel renforcée par le PRODEP.

PRODEP habilite les capacités locales par : • La participation et l’inclusion • L’accès à l’information • La responsabilisation • Le renforcement de la capacité organisationnelle locale

PADF-PRODEP

11


Aperçu financier 2006–2011 (en dollars américains)

Total des recettes

$

21,068,960

Dépenses liées aux activités

$

13,354,962

Dépenses de sous-projets

12,805,497

Dépense de renforcement de capacités 549,464 Dépenses liées aux opérations

$

Gains ou pertes divers

$ 24,688

Solde au 31 mars 2011

12 PADF-PRODEP

7,475,446

Total des dépenses

20,830,408

$ 263,241


La PADF est reconnaissante à tous ceux qui ont soutenu le projet à Port-au-Prince et dans les villes de province. Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude pour leur engagement.

Supporteurs de PRODEP Jean Marie Acquissa Louis Alexander David Guivenson Alexandre Jonas Anastal Joseph Andrénor André Michelet André César Anglade Sainterlien Antoine Ruth Archange Bénissoit Auguste Myrtha Azor Guerdie Barreau Roswald Bazile Carmel André Beliard Leverne Bien-Aimé Alix Bien-Aimé Emma Violnide Blanc Bernie Von Bronkhorst Marie Elvire Cadet Souvenir Cadet Rebeca Jean Calebre Ernest Camille Eustache Celestin Michelet Célestin Gary Charlier Pierre Michel Chérilus Enis Choulou Lorena Cohen Jouvens Corantin Amy Coughenour John Currely Muracin Daréus Jean Audain Débé Jean Erick Déryce Donald Deshommes Rulio Desouce Laurentus Destin Dominique Dimanche Kémas Dominique Rose Marceline Domond Anel Dorléan Prédelma Dort Denise Dortilus Remercil Douchard Georges Dubuche Jean Renel Dugoirant Quesnel Durosier Jean Claude Dutélien Jean Pierre Richard Duvert

Rolan Duvil Ronald Etienne Jure Etomg Jacquelin Eugene Pétuel Fénélus Rosvel Fénélus Reginald Féquière Paul Fisher Rincher Fleurant-Fils Fénord Fleurmont Michelet Fontaine Shmid Saint Fort Jean-Claude Fortuné Jean Roland François Rolbert François Mathurin Gbetibouo Berne Gelin Beausil Gener Guy Gérard Georges Sherley Germain Kenol Gilet Louis Ney Gilles Roldy Gilles Monique Grandville Arnold Gustave William Gustave Allessandre Heinemann Gladys Horat Georges Hoyah Jean Kensley Jean Moise Jean Micheline Jean Fresnel Jean-Baptiste Dieuvert Jean-Louis Edline Jean-Pierre Jean Edgar Jeanniton Arsel Jerome Marc Milrand Jeudy Jean Robert Jeudy Terminot Joachin Mme Guillaume Jocelyn Jean Sansan Joseph Jacques Washington Joseph Fontange Joseph Romy Joseph Roosevelt Joseph Yvon Joseph Jeffrey Kerzner Yanick Lagranade

Alain Lamour Gilbert Landart Evil Lavillette Onel Lazarre Lucresse Daphnée Leblanc Michael Lecorps Nathalie Liautaud Renauld Lindor Jonas Lolo Angéla Lotin Nicolette Louis Michelet Louis Jean Panel Lundi Patricia Manyari Jean Sagaille Marcelin Joubert Marcelin Jasmin Mérisier Falide Michel Guypsy Michel Archange Moise Carl Mondé Paul Marcel Moriné Rudler Moss Rose Verlande Musac Ulrick Myboto Henriot Nader Frankel Nelson Frantz Nelson Anéus Nelson Jean Alix Nicolas Watson Nicolas Carmelle Noël Daniel O’Neil Eustache Ouayoro Guy F. Philippe Garry Philippi Pierre Amos Pierre Anise Pierre Elia Pierre Martine Pierre Guerline Pierre Jean-Marie Pierre Doudy Pierre Crisla Pierre Wilsa Pierre Sergo Placide Jean Edixon Polycarpe

Pour vous informer plus sure nos partenaires d’entreprise et institutionnels, veuillez visiter www.imunitedforhaiti.org et www.padf.org.

Fritznel Presmy Weastene Presna Antonio Présumé Navid Rahimi Jean Robson Rémonvil Léonel René Marjorie Rivette Daniel Rivette Dieutène Sainclair Mombia Saintemene Evy Sainvil John Sanbrailo Jocelyn Sanon Magalie Saoud Jean Fildor Seloi Arnel Similien Ayat Soliman Rosemonde Sopin Marcorel St-Elien Joaline St-Fort Berthony St-Hilaire Carl Edouard St-Louis Yanick St-Vil Elsie Suréna Joseph Dieunold Tavéus Rose Marlaine Tervil Milias Tham Lionel Tham Michelor Théodor Guy Toussaint Roland Trasilna Heind Loudy Turenne Egla Valmont Denis Veillard Robert Viau Samuel Victor Micheline Victor Roland Victor Eric Vilmont Pierre Werbrouck Hérard Jules Yves Collins Zamor Antoniel Zamor Nicolia Zéphir

PADF-PRODEP

13


À Propos de la PADF La Fondation Pan Américaine de Développement (PADF) travaille à mettre ensemble tous les différents acteurs pour créer les opportunités économiques at améliorer la qualité de vie des populations les plus démunies ou vulnérables, répondre aux catastrophes naturelles, habilitier les communautés, renforcer la société civile, promouvoir le respect des droits humaines at protéger l’environement en Amérique Latine et dans les Caraïbes. La PADF travaille en Haïti depuis près de 30 ans. La PADF, une organisation indépendante à but non lucratif, a travaillé dans tous les pays de la région. Le siège social de la PADF est à Washington, D.C.

padf

P A N A M E R I C A N D E V E L O P M E N T F O U N D AT I O N

1889 F Street, NW, 2nd Floor Washington, D.C. 20006 Tel. 202.458.3969 Bureau de la PADF Haïti JBE Plaza, Blvd. du 15 Octobre, Belvil 7 Route de Tabarre Port-au-Prince, Haïti padf.org /padforg @padforg

Profile for Pan American Development Foundation

PRODEP  

PRODEP  

Profile for padforg
Advertisement