Issuu on Google+

2012


NOTE DE LA DIRECTION ARTISTIQUE Les contraintes ont parfois du bon. Pour en finir avec celles de la réservation du hall, avec les représentations éparpillées sur plusieurs semaines, alors que les examens approchent, l’idée d’un week end de théâtre à l’antique a été lancée ! L’idée se concrétise cette année puisque les spectacles des différents groupes sont tous concentrés sur le week end du 18 mai où nous aurons le plaisir d’accueillir des invités venus d’Italie et où nous espérons vous voir nombreux. Pour que la référence à l’Antiquité ait plus de sens, chaque groupe a décliné le thème commun des mythes et légendes de la Méditerranée qui est aussi celui du festival Médithéâtre dans lequel s’inscrit la venue des élèves de Rome. Mais d’autres orientations ont aussi été prises qui vous permettront de voir des travaux d’élèves en marge de ce thème comme Voyage en Ovalie ou Conversation Sinfonietta. Nous serons très heureux pendant ces trois jours festifs de faire rencontrer à ceux qui ne les connaîtraient pas encore les partenaires qui, conformément aux instructions officielles de l’Education nationale, nous suivent toute l’année dans nos projets, comme EliKa qui animera pour l’occasion des matchs d’improvisation, Pavlina Tsiatsiou chorégraphe, Sandra Stefanidou costumière de théâtre, et DK-Bel qui, après avoir présenté deux spectacles en mars, présentera le spectacle Hugo, vers à Prévert associant des élèves de 1èreA. À propos de la compagnie DK-Bel, l’Option Théâtre est fière d’avoir pu relayer à ses côtés un projet de sensibilisation au handicap soutenu par l’UNESCO, grâce auquel certains de nos élèves seront intégrés le temps d’une préparation de spectacle dans le travail d’une troupe professionnelle, sans perturbation de la scolarité. Encore cette année, élèves et professeurs de l’Option Théâtre ont eu la satisfaction de voir les cours de théâtre proprement dits prolongés par la pratique des arts plastiques qui restitue au théâtre son essence pluridisciplinaire et permet aux élèves qui se tournent vers des écoles d’arts appliqués, de développer leurs talents, malgré l’absence des disciplines artistiques des programmes de lycée. À tous, un très beau printemps théâtral !

MICHÈLE, JOËLLE & ISABELLE


1ER FESTIVAL

MÉDITHÉÂTRE 18-21/05/2012 | LFHED


L’OPTION THÉÂTRE ET LE LYCÉE FRANCO-HELLÉNIQUE EUGÈNE DELACROIX SONT FIERS DE PRÉSENTER LE ER

1

FESTIVAL MÉDITHÉÂTRE

LE FESTIVAL DE THÉÂTRE SCOLAIRE FRANCOPHONE DE MÉDITERRANÉE

Le Lycée Franco-hellénique a la joie et la fierté d’accueillir cette année la première édition du festival de théâtre scolaire francophone Médithéâtre. Né de la volonté des équipes de Rome et d’Athènes de faire partager à leurs élèves des expériences théâtrales, ce festival devrait s’étendre chaque année à d’autres pays du bassin méditerranéen et peut-être au-delà s’il rencontre le succès que nous espérons. En 2012, ce sont deux philhellènes qui se retrouvent puisque Chateaubriand rend visite à Delacroix ! Le thème de leur rencontre théâtrale est « mythes et légendes de la Méditerranée ». Ainsi, on verra dans le cadre de ce festival Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, dont l’action a lieu en Grèce, et qui sera présenté par les élèves du lycée Chateaubriand ; on verra par les différents groupes de l’Option Théâtre du Lycée Franco-hellénique Eugène Delacroix des variations tragiques, épiques et même burlesques sur la guerre de Troie, avec Les Choéphores d’Eschyle, l’Odyssée d’Homère et La Belle Hélène d’Offenbach ; une adaptation de Médée d’Euripide ainsi que des Oiseaux d’Aristophane et beaucoup d’autres choses encore. Nous souhaitons que ces quatre jours, par le biais des représentations, des moments partagés dans les familles et des activités communes, permettent à ces jeunes de créer des liens qui leur donneront envie de se revoir, seront le point de départ d’autres réalisations et renforceront les solidarités au sein du réseau AEFE. A tous ceux qui ont aidé à la concrétisation de ce projet, un grand merci !

SPECTACLES PRÉSENTÉS

LA BELLE HÉLÈNE N’EST PAS UNE POIRE BÊTES DE SCÈNE FAMILLES MAUDITES HUGO, VERS À PRÉVERT L’ODYSSÉE LE SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ VOYAGE EN OVALIE LYCÉES PARTICIPANTS

LYCÉE CHATEAUBRIAND DE ROME LYCÉE FRANCO-HELLÉNIQUE D’ATHÈNES - EUGÈNE DELACROIX COMPAGNIES ASSOCIÉES

CIE ELIKA CIE DK-BEL


ontr c o t l ontra

tre c

it le a t é ' rc u e i s n ur Mo adamceeauB jo n o pub a

le t

c

c tion la

a

'or

ait chef d chat qui ven it a t é ' c t at cha o s Croyez-m ontralto c o t l ontra

face au publ aujourd' a

t le c

c'étai

sieur adame Bonjour Mo n

voile bon r u à ante sost d ah ah

l

aujourd' a

f

face au publ 'aujoaurd'

bon à votielesoste re n da ah ah

e bon à voitel soste re n da ah ah

ieur Madame Bonjour Mo ns

se facue au pu a qu' jou

le

t c'étai

adame Bonjour

c

it le c'éta ieur

s adame Bonjour Mo n

bon à votielesoste re n da ah h a adame Bonjour Mon s

i eu r

ge chose tran ts é vous qu' ad M

choristes chestre

er

an ts étr ge ch pri rez-vous

collection

la

es b assne Aanteau d

es b ass eAanteau n

voile bon r u à nte sost da ah ah

er

étrange cho rits ez-vous

face au publ aujourd' a

on la l tes coll ecti

ce ose fa au pu qu'aujou

rchestre choris

la let it lec c'éta

s batea assnee A n u

tes collec tion

e ch

hestre choris

it l c'éta

s batea assnee A n u

nsieur

ge tran chose ts é -vous qu Mad

M adam e Bonjour M o

ge c tran hose ts é vous qu' Mad

n la l e

le bon à voite soste re n da ah ah

batea asseesA n n

io oristes collec t chestre ch

e bon r à vonitle soste e a h a ah

M

ge chose tran ts é vous qu' ad

la le

bate asseesA n n a

es b assne Aanteau

de Jean Tardieu

t i on horistes collec chestre c

arlons bas P llons jeu b

Conversation Sinfonietta

faitesaim ic f ui CC h me

rds esp endais les BouvloeuvsaFig ri - rle ureza r

fa faim it blic 'hui C rd

rds espri ais les Boul euvsaF vo igurez ous descend illez-v arler i cue

Bonjour s a p uto bas n hA a

M arlons bas b P llons jeu

royez-m traltos C

ds e endais les Bo-uvloeuvas r sp es a Figur C rl

ns b arlo as b llons jeu

levards descendais les Bs-ovuous F es llez-vous te igu CCarl

s Bonjour epa uto bas en ah A

lto con

desc illez-vous

a contr

oi cue

ettre

l et t

faim fai blic u i rd'h

d'o

rds esp endais les BouloeuvsaFig ri v urez arler

at c'était chat ch

r d'o

desc llez-vous i cuei

chef

i cuei mo

Bonjour pas uto bas P n ahA

chat qui venait

d'or

M arlons bas b llons jeu

t c'était

eztraltos Croy alto con re contr

it chef chat qui vena

s Bonjour epa uto bas en ah A

qui venait chef

faites aim ic f i CC hu me

M arlons bas b P llons jeu

c 'or

tre c

z-mo

faitesaim ic f i CC hu me

Bonjour pas uto bas P n hA a

rds espri ndais les BouloeuvsaF -v rle igurez a r

M arlons bas b P llons jeu

ait chef d

roye traltos C lto con ontra

a hat ch

Bonjour pas to bas nu h A a

c'était chat

mo os Croyezcontralt ontralto

M arlons bas b P llons jeu

ous desce

faites aim ic f i CC hu e m

at hat ch

ttre c

ttre c

chat qui ven

o s Croyez-m

illez-v i c ue

tralto lto con ontra

Bonjour pas to bas nu h A a

t c'était at cha

d

ous desc illez-v

le ch était ' c r eu Mon si

le tion la horistes collec chestre c

i cue

ttre c

venait chef

'or

at qui c'était ch

at hat ch


LES PREMIÈRES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

CONVERSATION SINFONIETTA DE JEAN TARDIEU

Dans un studio, des choristes enregistrent une pièce qui a toutes les apparences d’une pièce musicale, intitulée Conversation Sinfonietta. Mais il n’y a pas de musique ! C’est de l’opéra sans mélodie, un opéra qui peut prendre des formes bien peu académiques, où l’on reconnaît l’humour fantaisiste de Jean Tardieu… L’œuvre est une conversation : elle commence par un babillage de voisins qui, après s’être salués, commentent la rencontre de deux amoureux et finissent par échanger des banalités pour que ces derniers ne soient pas gênés d’être la cible des regards. Tous concluent sur la nécessité d’être en bonne santé. Le dialogue se poursuit sur le thème de l’esprit et dérive assez rapidement sur les esprits, de façon complètement loufoque. Les deux amoureux ramènent l’attention sur eux. On annonce leur mariage prochain « avec un bon repas ». Dans le dernier mouvement, chacun dit ce qu’il aimerait voir au menu et explique comment il prépare telle ou telle recette. Amateurs et détracteurs d’opéra y trouveront leur compte, pourvu qu’ils soient sensibles à la drôlerie de ces dialogues décalés. REPRISE - SPÉCTACLE REPRÉSENTÉ POUR LA PREMIÈRE FOIS DURANT LA SAISON 2009-2010

MISE EN SCÈNE

AVEC

ISABELLE MOULARD CARLA BENASSIS MAXIME CHRISTODOULOU DIRECTION ARTISTIQUE LÉO DE LAVARENE MICHÈLE GASLAIS AUGUSTIN DE MARCELLUS PRUNELLE GARRET MAXIME JARLET THIBAULT NAMAN VICTOR SEBROS ALEXANDRE SKOURIAS MÉLINA STYLIANIDOU ELIA TOHMÉ- KANELLOPOULOS MIRTO TOMARA CHRISTINA TRIANTAFILLOU MARGAUX VLACHOS

6 AVRIL 2012 / 29 MAI 2012 20MIN

SANS ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE


L’Odyssée

d’Homère, traduction de Philippe Jaccottet, adaptation d’Isabelle Moulard


LES TERMINALES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

L’ODYSSÉE

D’HOMÈRE TRADUIT PAR PHILIPPE JACCOTTET ADAPTÉ PAR ISABELLE MOULARD Lorsque vous prendrez le bateau cet été pour aller sur les îles, vous regarderez peut-être autrement les paysages qui s’offriront à votre regard, car on ne peut pas se plonger dans l’Odyssée d’Homère sans considérer l’Egée d’un autre œil. C’est l’épopée par excellence que donnent à voir cette année les Terminales de l’Option Théâtre du Lycée Franco-hellénique Eugène Delacroix, un des textes fondateurs de la culture occidentale, une œuvre qui touche petits et grands. Avec ce texte proposé dans la traduction poétique qu’en a faite Philippe Jaccottet, ils ont cherché à créer du rêve, à restituer le merveilleux épique, à donner corps et volume aux images des vases, à faire que les éléments déferlent sur la Scène Centrale, que les héros, les princesses, les monstres s’y succèdent avec leur énergie sauvage, leur beauté hiératique, leur formes effrayantes. Nourris de tous ceux que le périlleux voyage d’Ulysse a inspirés, ils nous invitent à revisiter notre imaginaire individuel et collectif en montrant comment d’une époque à l’autre, l’Odyssée nous inspire et nous construit.

MISE EN SCÈNE

ISABELLE MOULARD AVEC L’AIDE DE

ELISE APOSTOLOU KARINE PAPIN PAVLINA TSATSIOU DIRECTION ARTISTIQUE

MICHÈLE GASLAIS AVEC L’AIDE DE

SANDRA STEFANIDOU AVEC

FLORENTIN COTI DAPHNÉ EMVALOMENOS HUGO GEOFFROY LYKIA GIANNIKOUPAPADIMITRIOU MARINA GONCALVES ALEXIA KAFFES ARIANE KOUTSAFTIS SERGE KARBOULONIS ALEXIS KONTOGHIANNIS

DIMITRI KOUTSIVITIS ARIELLE KRARUP LAURA KYRIAKIDIS PAULINE LEONIDAKOU DAPHNÉ LIANOS CHRISTOPHE MALTAS MARIE-CHRISTINE MANTELOS CATHERINE MASSARDIER CLAUDIO MIRILLAS KATERINA PIPERIGOS LUDOVICO SAINTAMOUR DI CHANAZ MARGUERITE SALLES ELEFTHERIA SIDERIS FÉLICIA SIDERIS ALEXANDRE SIOUTAS VICTORIA SPANOS GWENDOLINE SPILIOPOULOS IOANNIS TOULOUPAS ROSEMARY VAN DE GOOR LAURA WIESENFELD

18 & 31 MAI 2012 / 18 JUIN 2012 2H15MIN

AVEC ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE

ATTENTION ! - DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 10 ANS VIOLENCE SUR SCÈNE


La

Belle Hélène n’est pas unepoire

d’après l’opéra-bouffe de Jacques Offenbach réécrit par Joëlle Montech


LES PREMIÈRES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

LA BELLE HÉLÈNE N’EST PAS UNE POIRE D’APRÈS L’OPÉRA-BOUFFE DE JACQUES OFFENBACH RÉÉCRIT PAR JOËLLE MONTECH À l’issue du concours opposant Héra, Athéna et Aphrodite, Pâris choisit la dernière, non pour sa beauté, mais parce que la déesse lui promet l’amour de la plus belle femme du monde. C’est la raison pour laquelle, même le jour de la fête d’Adonis, Hélène, épouse du roi Ménélas de Sparte, rêve du jeune berger, luttant comme elle peut contre ses scrupules mais aussi son désir, et surtout, contre la fatalité. Mais voilà Pâris : sémillant, il triomphe des épreuves que lui tendent les rois de la Grèce réunis, et Hélène se donne à lui en rêve, sans savoir que cette idylle va changer l’histoire de son pays. Inspiré d’une des plus célèbres opérettes d’Offenbach, le spectacle La Belle Hélène n’est pas une poire possède un caractère féministe et bouffon. Il retrace l’histoire d’Hélène jusqu’au jour où elle cède à Pâris, abandonnant son pays et son mari pour vivre pleinement son amour. Un spectacle optimiste et provocant.

MISE EN SCÈNE

AVEC

JOËLLE MONTECH

LOUISE BAKALIS CÉLESTINE BOSSU APOSTORIS HÉLÉNA CHALKIADAKIS ALYA DIRIX MÉLINA DOGAS ANGELA FABRE CHRYSSI GONTIKAKIS ALVINI KIRITSIS ELEANA KONSTANTELLOS NÉFÉLI LEBAUT DIMITRI MYRAT NATACHA PIGUET SPYRIDOULA SÉGHIR LOUKIA SENSEY JOHNNIE SOWERS ANGÉLIQUE TRAGIN ALEXANDRA ZERVAS

SCÉNOGRAPHIE

MICHÈLE GASLAIS AVEC L’AIDE DE

SANDRINE LUYCKX ASSISTANTE CHORÉGRAPHIES

PAVLINA TSIATSOU ASSISTANTE CHANTS

TINA PIGUET

19 & 28 MAI 2012 1H30MIN

SANS ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE


Bêtes de scène d’après Les Oiseaux d’Aristophane, adapté par Joëlle Montech


LES SECONDES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

BÊTES DE SCÈNE D’APRÈS ARISTOPHANE ADAPTÉ PAR JOËLLE MONTECH

Découragés par la succession des crises financières et politiques et par l’endettement de la cité, deux hommes fuient. Ils nourrissent en effet l’espoir de retrouver Terrée la Huppe et son serviteur, deux transfuges qui mènent à présent une vie légère, sans obligations ni souci, au sein de la société des oiseaux. Coeurfidèle et Dumoral ne tardent pas à persuader la gent ailée de sa supériorité et, par conséquent, du droit qu’ont les oiseaux de réclamer aux dieux le pouvoir qu’ils détenaient jadis sur le monde. Une fois que la cité de Coucouville-les nuées est fondée, quantité de parasites se présentent : les oiseaux doivent apprendre à se protéger en révisant leurs lois. Les oiseaux ont affamé les dieux : l’Olympe mande des ambassadeurs pour négocier. La stratégie des oiseaux triomphe, de sorte que la gent ailée retrouve sa souveraineté : la pièce se conclut par un beau mariage associant les dieux, les oiseaux et les hommes. Inspirée de la comédie antique Les Oiseaux d’Aristophane, la pièce Bêtes de scène nous engage à refaire société.

MISE EN SCÈNE

AVEC

JOËLLE MONTECH

SOPHIE AMMERMAN DANAÉ ANDRÉADIS ELLA ATTIAS SARIA BAHRI MIKAEL BAILLY DU BOIS ANGÉLIQUE BANTIKOS MARIE-HÉLOÏSE BESSON THÉOPHILE CONTARGYRIS ANTOINE FARRAN SALMA FARRAN ELECTRA FEROUKA STYLIANOS GRIGORIADIS ANGELICA KAKRIDAS MADO KARZI TOM DE LAVARENE AZÉLIE LOUARN VASSILIKI MALOUCHOU SILVANA MARIANOU FLORIAN MARTINY ALEXANDRE MITSI MARIE-HÉLÈNE PAPAVASSILOU MARIANNA PAPPA NINA PEHLIVANIDIS CATALINA ROCA LYDIA ROUBOPOULOU MARIANNE SANTOZA

ASSISTANTES À LA DIRECTION D’ACTEURS

ELISE APOSTOLOU KARINE PAPIN SCÉNOGRAPHIE

LAURENCE BAUZA MICHÈLE GASLAIS

19 & 30 MAI 2012

EN PARTENARIAT AVEC

1H45MIN

SANS ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE


FAMILLES MAUDITES d’après Les Choéphores d’Eschyle et Médée d’Euripide adaptation d’Isabelle Moulard


LES PREMIÈRES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

FAMILLES MAUDITES D’APRÈS ESCHYLE & EURIPIDE ADAPTÉ PAR ISABELLE MOULARD

« Terreur et pitié » : c’est, d’après Aristote, les sentiments que doit inspirer la tragédie au public. Et en effet, quoi de plus horrible que de s’entretuer froidement au sein d’une même famille par vengeance ? Dans Médée d’Euripide, la magicienne délaissée par Jason à qui elle a tout sacrifié, va basculer par désespoir dans l’horreur absolue et rendre au centuple l’offense reçue en tuant ses propres enfants, afin que leur père comprenne les conséquences des engagements non tenus. Dans Les Choéphores d’Eschyle, Clytemnestre, après le meurtre d’Agamemnon à son retour de Troie, redoute la vengeance de ses deux derniers enfants que le règne d’Egisthe a éloignés du palais. Oreste revient auprès de sa sœur Electre pour que la fatalité s’accomplisse et que la malédiction cesse. Il inaugure pour l’humanité une justice autre que la loi du talion. Dans les deux cas, « terreur et pitié » permettent aux spectateurs de circonscrire l’horreur dans les limites de la scène et de construire une société où elle est tenue à distance.

MISE EN SCÈNE

AVEC

ISABELLE MOULARD CARLA BENASSIS AVEC L’AIDE DE MAXIME CHRISTODOULOU ELISE APOSTOLOU LÉO DE LAVARENE KARINE PAPIN AUGUSTIN DE MARCELLUS PRUNELLE GARRET DIRECTION ARTISTIQUE MAXIME JARLET MICHÈLE GASLAIS THIBAULT NAMAN VICTOR SEBROS ALEXANDRE SKOURIAS MÉLINA STYLIANIDOU ELIA TOHMÉ-KANELLOPOULOS MIRTO TOMARA CHRISTINA TRIANTAFILLOU MARGAUX VLACHOS

20 & 29 MAI 2012

EN PARTENARIAT AVEC

1H30MIN

AVEC ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE

ATTENTION ! - DÉCONSEILLÉ AUX MOINS DE 12 ANS VIOLENCE SUR SCÈNE


Voyage en Ovalie un texte du Théâtre Réel de Toulouse, réécrit pour la Grèce par Joëlle Montech


LES SECONDES DE L’OPTION THÉÂTRE PRÉSENTENT

VOYAGE EN OVALIE ÉCRIT POUR LE THÉÂTRE RÉEL ADAPTÉ PAR JOËLLE MONTECH

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le rugby n’est pas né avec Jésus ; le ballon n’est pas le fruit de l’Immaculée conception. Ce sport remonte à l’Antiquité. Bien avant l’Anglais William Webbs Ellis, ce sont les Grecs qui l’ont inventé. Coproduction du Lycée Francohellénique Eugène Delacroix et du XV de Gaule d’Athènes, le spectacle Voyage en Ovalie retrace l’histoire de ce sport. Il répond aux questions métaphysiques essentielles (par exemple  pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ?), avant d’ouvrir en grand les coulisses du rugby. Voyage en Ovalie présente en effet toutes les étapes de la vie d’une équipe, de l’entraînement à la remise des médailles, sans oublier les massages chez le kiné, les pompons girls ni la fête finale ou troisième mi-temps. Impudique, il dévoile les émotions et les astuces des joueurs avant et pendant le match. Le théâtre est un terrain de jeu, le rugby une scène moderne. Longtemps après la fin du match, le stade respire encore : il est vivant. C’est un espace mangeur d’âmes : comme au théâtre, on y laisse la sienne… ainsi qu’une ou deux vertèbres.

VOYAGE EN OVALIE EST INSPIRÉ DU SPECTACLE RUGBY EN SCÈNE MONTÉ PAR LE THÉÂTRE RÉÉL, À TOULOUSE EN PARTENARIAT AVEC

MISE EN SCÈNE

AVEC

JOËLLE MONTECH

SOPHIE AMMERMAN MIKAEL BAILLY DU BOIS AMÉLIE BARDOUT ELISA BULBULYAN LAETITIA CAPSALAS STRATIS CHOMENIDIS THÉRÉSA EFREMIDIS COLINE GEOFFROY ARIANE GEORGE RACIL HADDAD AHMAD KHALIL MARGUERITE DE MARCELLUS FLORIAN MARTINY PÉTROS SITMALIDIS CASSANDRE SPILIOPOULOS ATHINA WASILA

AVEC L’AIDE DE

BRUNO GEOFFROY JEAN-CHRISTOPHE VAN DE GOOR SCÉNOGRAPHIE

MICHÈLE GASLAIS AVEC L’AIDE DE

SANDRINE LUYCKX JEAN-CHRISTOPHE VAN DE GOOR EXPERTISE SPORTIVE

BRUNO GEOFFROY JEAN-CHRISTOPHE VAN DE GOOR REMERCIEMENTS

ELISE APOSTOLOU KARINE PAPIN

21 MAI 2012 / 1er JUIN 2012 1H30MIN

SANS ENTRACTE

SCÈNE CENTRALE


CALENDRIER DE LA SAISON 2012 6 avril / 29 mai

19 & 30 mai

DE JEAN TARDIEU Scène Centrale *REPRISE*

D’APRÈS ARISTOPHANE ADAPTÉ PAR JOËLLE MONTECH Scène Centrale

Conversation Sinfonietta Bêtes de scène 18 - 21 mai

1er FESTIVAL

MÉDITHÉÂTRE LYCÉE CHATEAUBRIAND DE ROME OPTION THÉÂTRE - LFHED Scène Centrale & Théâtre de Thorikos 18 & 31 mai / 18 juin

L’ODYSSÉE D’HOMÈRE TRADUIT PAR PHILIPPE JACCOTTET ADAPTÉ PAR ISABELLE MOULARD Scène Centrale 19 & 28 mai

La Belle Hélène n’est pas une poire D’APRÈS L’OPÉRA-BOUFFE DE JACQUES OFFENBACH RÉÉCRIT PAR JOËLLE MONTECH Scène Centrale

20 & 29 mai

FAMILLES MAUDITES D’APRÈS EURIPIDE & ESCHYLE ADAPTÉ PAR ISABELLE MOULARD Scène Centrale 21 mai / 1er juin

Voyage en Ovalie ÉCRIT POUR LE THÉÂTRE RÉEL ADAPTÉ PAR JOËLLE MONTECH Scène Centrale

POUR + D’INFOS Retrouvez toute notre programmation, les horaires des spectacles, les représentations supplémentaires et bien plus encore sur notre site internet : lfh.edu.gr/theatre


2012

Option Théâtre

Direction Artistique Michèle Gaslais Joëlle Montech Isabelle Moulard

Lycée Franco-hellénique Eugène Delacroix Direction Bernard Luyckx Veerle Henninot Zoï Polymeropoulou Maria Hatzikonstantinou Sylvie Juvenal

Scène Centrale Salle Théâtre “Épidaure” Chloïs & Trikalon Agia Paraskevi 2113009100

rédaction Option Théâtre graphisme, illustrations & mise en page Théo Koutsaftis crédits photographiques supplémentaires Pierre-Jérôme Coulmin (p.4) ArwenArts / deviantART (p.14) impression Mathilde Botton & Alphavito

Imprimé sur du papier recyclable, avec un taux réduit de chlore. Toutes les informations présentées ici étaient correctes au moment de l’impression - l’Option Théâtre se réserve le droit de changer les dates et heures des spectacles ainsi que sa programmation : pour plus d’infos visitez lfh.edu.gr/theatre


lfh.edu.gr/theatre


Brochure Saison 2012