Page 1

d’après l’opéra-bouffe de

JACQUES OFFENBACH réécrit par

JOËLLE MONTECH

La Belle-Hélène n’est pas une poire présenté par les

PREMIÈRES


La Belle Hélène n’est pas une poire

2012

d’après l’opéra-bouffe de Jacques Offenbach réécrit par Joëlle Montech première représentation : 19 mai 2012 LFHED Scène Centrale 1h30m, sans entracte

Option Théâtre

Direction Artistique Michèle Gaslais Joëlle Montech Isabelle Moulard

Scène Centrale Salle Théâtre “Épidaure” Chloïs & Trikalon Agia Paraskevi 2113009100 lfh.edu.gr/theatre

Lycée Franco-hellénique Eugène Delacroix Direction Bernard Luyckx Veerle Henninot Zoï Polymeropoulou Maria Hatzikonstantinou Sylvie Juvenal

rédaction Option Théâtre graphisme, illustration, photographies & mise en page Théo Koutsaftis www.thkstudio.com impression Mathilde Botton & Alphavito

Calendrier de la Saison 2012 Avril Mai Juin SPECTACLES 06/04 29/05 Conversation Sinfonietta SCÈNE CENTRALE 18/05 31/05 18/06 L’Odyssée SCÈNE CENTRALE 19/05 28/05 La Belle Hélène n’est pas une poire SCÈNE CENTRALE 19/05 30/05 Bêtes de scène SCÈNE CENTRALE 20/05 29/05 Familles Maudites SCÈNE CENTRALE 21/05 01/06 Voyage en Ovalie SCÈNE CENTRALE


La Belle Hélène n’est pas une poire

Quelques mots sur la pièce À l’issue du concours opposant Héra, Athéna et Aphrodite, Pâris choisit la dernière, non pour sa beauté, mais parce que la déesse lui promet l’amour de la plus belle femme du monde. C’est la raison pour laquelle, même le jour de la fête d’Adonis, Hélène, épouse du roi Ménélas de Sparte, rêve du jeune berger, luttant comme elle peut contre ses scrupules mais aussi son désir, et surtout, contre la fatalité. Mais voilà Pâris : sémillant, il triomphe des épreuves que lui tendent les rois de la Grèce réunis, et Hélène se donne à lui en rêve, sans savoir que cette idylle va changer l’histoire de son pays. Inspiré d’une des plus célèbres opérettes d’Offenbach, le spectacle La Belle Hélène n’est pas une poire possède un caractère féministe et bouffon. Il retrace l’histoire d’Hélène jusqu’au jour où elle cède à Pâris, abandonnant son pays et son mari pour vivre pleinement son amour. Un spectacle optimiste et provocant.

Quelques mots sur la scénographie L’époque choisie par la mise en scène est celle des années 50. Clin d’œil acidulé à cette periode les robes et costumes sont revisités avec humour, comme le décor qui reprend le thème du carrousel, en l’habillant de couleurs pop. MICHÈLE GASLAIS


ménélas Mon premier est un lac chez nos voisins d’Albion. Mon deuxième, c’est vous ou moi. Mon troisième, quand cuit le poisson, enlève l’odeur du graillon. Mon quatrième est une rive où manque l’air absolument. Mon tout par les chemins s’en va comme le vent. J’ai dit . et il mange le troisième carambar


Équipe créative MISE EN SCÈNE

DISTRIBUTION

Joëlle Montech

athéna

orestine

Alexandra Zervas

Spyridoula Séghir

SCÉNOGRAPHIE

héra

agamemnon

Michèle Gaslais

Loukia Sensey

Natacha Piguet

vénus

achille

CHORÉGRAPHIES

Nefeli Lebaut

Johnnie Sowers

Pavlina Tsiatsiou

hélène

ajax premier

COSTUMES

Michèle Gaslais Sandrine Luyckx

Angela Fabre Chryssi Gontikakis Alya Dirix ajax deuxième Eleana Konstantelos Louise Bakalis pâris & prêtresse de vénus ménélas Célestine Bossu Apostoris Dimitri Myrat

ASSISTANTE CHANTS

calchassette

Tina Piguet

Héléna Chalkiadakis philocômie

Melina Dogas Gilles Tardy parthémis Marie-Thérèse Daris Angélique Tragin Cie EliKa léana Sophie Bulbulyan Alvini Kiritsi REMERCIEMENTS

Avec le soutien de


Un mot de la mise en scène La Belle Hélène n’est pas une poire, un spectacle sexiste ? Parfaitement ! Avec seize filles et un garçon… Les personnages tournent dans un petit manège rose, comme dans une fête foraine des années cinquante, lorsque survient Marlon Brando : c’est Pâris, venu livrer le secret du bonheur à l’issue d’une fête burlesque : « le culte de Vénus est un culte joyeux » ! « Je suis gai ; soyons gai ! Il le faut ; je le veux ! » Pas facile d’adapter une opérette et d’en faire une comédie ! Il faut réécrire et dynamiser le texte afin de mettre l’action en avant. Pas facile de faire un spectacle rythmé, enlevé et gai dans un contexte de crise… mais la troupe aime chanter, jouer la comédie, faire du clown et danser, et puis encore être ensemble, goûter à la vie, plaisanter. « (Buvons), chantons, dansons » est son mot d’ordre, en répétition comme à la scène. JOËLLE MONTECH


lfh.edu.gr/theatre

La Belle Hélène n'est pas une poire (saison 2012)  

Le programme du spectacle La Belle Hélène n'est pas une poire, monté durant la saison 2012 par les Premières sous la direction de Joëlle Mon...

Advertisement