__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

MARTINEZ magazine

LECTURE SEREINE, MAGAZINE À USAGE PERSONNEL. EMPORTEZ-LE AVEC VOUS. A MAGAZINE FOR PERSONAL USE TO READ AT YOUR LEISURE. TAKE IT WITH YOU.

N° 18 - 2020 / 2021


D I O R . C O M - 01 4 0 7 3 7 3 7 3 P H O T O G R A P H I E S R E T O U C H É E S


www.redline-boutique.com

www.redline-boutique.com


EDITO

Very Martinez We usually conclude our editorial by welcoming you among us. This year, I can’t resist the temptation to tell you from the outset how happy we are to be making you welcome once more at the Hôtel Martinez, the emblematic Maison that has stood on La Croisette for more than 90 years. House, a term that has never had so much meaning: as we reopen our doors we aim to offer our visitors – travelling as well as local – much more than a hotel, much more than a stay. Unforgettable memories of moments with every detail focused on their wellbeing. The different experiences proposed as part of our Summer House concept, a tribute to the bliss of holiday homes, attest to this: gastronomy, VIP services and festive propositions, so many variations of the Very Martinez art of living. Very Martinez? A retro-chic way of life topped off with comfort, tinged with casual elegance, days marked by la dolce vita and carefree evenings. A spirit that makes perfect sense in the setting of the French Riviera and the iconic city of Cannes. I would add benevolence and openness, values borne by the Hyatt RiseHY programme rolled out at the Martinez, values that drive us in this magazine to carry actress Amber Heard’s message of tolerance, and finally, values that motivate our daily eco-responsible commitment.  A house? A cocooning ambience? Yes, and a lot more besides… Don’t worry about a thing, we take care of it all. We take care of you… Enjoy your reading. © Patrice Lapoirie - Nice Matin

Nous avons d’ordinaire l’habitude de conclure notre édito en vous souhaitant la bienvenue parmi nous. Cette année, je ne résiste pas à la tentation de vous témoigner dès ces premières lignes tout le bonheur que nous avons à vous recevoir à nouveau à l’Hôtel Martinez, maison emblématique de la Croisette depuis plus de 90 ans. Maison ;  voilà un terme qui n’a jamais eu autant de sens : en rouvrant nos portes nous souhaitons proposer à nos visiteurs -voyageurs mais également locaux-, bien plus qu’un hôtel ; bien plus qu’un séjour, le souvenir inoubliable d’instants durant lesquels chaque détail sera tourné vers leur bien-être. Les différentes expériences proposées dans le cadre de notre concept  Summer House, hommage à la douceur des maisons d’été, en sont l’illustration : gastronomie, services VIP et propositions festives, autant de déclinaisons de l’art de vivre « Very Martinez ». Very Martinez ?  Un way of life retro chic nappé de confort, teinté d’élégance décontractée, de journées placées sous le signe de la dolce vita et de soirées insouciantes. Un esprit qui prend tout son sens dans la cadre de la French Riviera et de l’iconique ville de Cannes. J’y ajouterai la bienveillance et l’ouverture, valeurs qui ont porté le programme Hyatt RiseHY mis en œuvre au sein du Martinez, valeurs qui nous poussent dans ce magazine à porter le message de tolérance de l’actrice d’Amber Heard, valeurs, enfin, qui motivent notre engagement éco-responsable de chaque jour.  Une maison  ? Une ambiance cocooning  ? Oui, et bien plus encore... Ne vous souciez de rien, nous nous chargeons de tout. Nous prenons soin de vous… Bonne lecture.

Yann Gillet, Directeur Général • General Manager

5


Haute Joaillerie, place VendĂ´me depuis 1906

Boutique en ligne www.vancleefarpels.com - +33 1 70 70 02 63


Sautoir Alhambra Vintage Or jaune GuillochĂŠ, diamants.


CrĂŠations


71 RUE D’ANTIBES, CANNES +33 (0)4 93 39 30 68 WWW.BIJOUTERIE-JULIAN.COM

Créations Julian


L'ART DE VIVRE

Avec vous depuis plus de 20 ans

15 PAYS 90 BUREAUX 900 CONSULTANTS IMMOBILIER ART YACHTS VIGNOBLES HARAS CHASSES

120 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris +33 (0)1 85 34 70 55 sainthonore@barnes-international.com www.barnes-international.com


SUPER CANNES Villa contemporaine de 550 m² bâtie sur un terrain paysager de 3 200 m². Double séjour, salle-à-manger, cuisine et 5 chambres en suite avec salles de bains et dressings. Home cinéma, hammam, fitness, cave à vin, piscine miroir à débordement chauffée, terrasses, parkings et garages pour 3 voitures. DPE : B / GES : B. 15 000 000 €

MOUGINS

PORT LA GALÈRE

Propriété de 800 m². Salon, salle à manger, cuisine équipée, 6 chambres en suite. Appartement indépendant. Terrain de 3 000 m² avec piscine chauffée et vue village. DPE : B / GES : B. 7 900 000 €

Duplex de 137 m². Salon cathédrale, cuisine aménagée et 4 chambres. Terrasses. Vue mer. Domaine privé. DPE : E / GES : C. 1 600 000 €

BARNES Saint-Tropez

BARNES Sainte-Maxime

BARNES Théoule

BARNES Cannes

BARNES Valbonne

BARNES Monaco

+33 (0)4 94 43 32 47 sainttropez@barnes-international.com

+33 (0)4 23 15 02 08 saintemaxime@barnes-international.com

+33 (0)4 22 70 01 08 theoule@barnes-international.com

+33 (0)4 97 06 33 33 riviera@barnes-international.com

+33 (0)4 22 70 01 07 valbonne@barnes-international.com

+377 93 30 85 85 monaco@barnes-international.com


L’EXCELLENCE P O U R VO T R E PAT R I M O I N E

Vous et votre famille avez forgé une histoire particulière qui se construit sur plusieurs générations. Votre patrimoine en est la signature. Parce que cette histoire est unique, nous avons développé, pour vous, une Banque Privée. Un service d’exception avec un Banquier Privé dédié qui s’engagera à vos côtés dans la mise en œuvre d’une stratégie patrimoniale personnalisée. Notre ambition : vous apporter le niveau d’excellence que vous attendez d’une Banque Privée.

BANQUE PRIVÉE Cannes : Tél. : 04 97 06 69 30* Nice : Tél. : 04 92 00 78 38* Saint-Raphaël : Tél. : 04 22 55 04 20* Saint-Tropez : Tél. : 04 83 09 50 41* Toulon : Tél. : 04 94 31 70 50* BANQUE PRIVÉE DU DIRIGEANT Nice : Tél. : 04 93 18 48 71* *Prix d’un appel local depuis un poste fixe en France métropolitaine. Caisse d’Epargne et de Prévoyance Côte d’Azur, société anonyme coopérative à Directoire et Conseil d’Orientation et de Surveillance, régie par les articles L.512-85 et suivants du Code monétaire et financier – Capital social 515.033.520 euros – Siège social 455, promenade des Anglais, 06200 Nice – 384 402 871 RCS NICE – Intermédiaire d’assurance, immatriculé à l’ORIAS sous le n° 07 002 199. Titulaire de la carte professionnelle Transactions sur immeubles et fonds de commerce, sans perception d’effets ou valeurs, n° CPI 0605 2017 000 019 152 délivrée par la CCI Nice-Côte d’Azur, garantie par la Compagnie Européenne de Garanties et Cautions, 16 rue Hoche, Tour KUPKA B, TSA 39999, 92919 LA DEFENSE Cedex. Adresse postale : CS 3297 06205 Nice Cedex 3.Photos : iStock.


SOMMAIRE

16

MARTINEZ

Métamorphose au sommet / Metamorphosis at the top Un été au Martinez / Summer at the Martinez Summer House : des expériences “Very Martinez”

Summer House: “Very Martinez” experiences

26

CIT Y GUIDE #InstaCannes!

33

W O R L D O F H YAT T

Green Attitude à l’Hôtel Martinez / Green Attitude at the Hôtel Martinez RiseHY par Hyatt : Agir en faveur de l’inclusion et de la diversité sociale

RiseHY : Inviting Youth to reach Higher with Hyatt

38

T H E U N B O U N D C O L L E C T I O N BY H YAT T The Great Scotland Yard Hotel, là où l’esprit british a fait son nid

The Great Scotland Yard Hotel, where the British spirit built its nest L’appel de Londres / London calling

42

CINEMA

AMBER HEARD fait bouger les lignes / AMBER HEARD: The game-changer L’Oréal Paris : la beauté grand écran / L’Oréal Paris: the big screen beauty

Who’s who at Hôtel Martinez

Une décennie à Cannes / A decade in Cannes Les nouvelles activistes du 7e art / The new activists of the 7th Art

13


SOMMAIRE

62

MODE

La confusion des genres / The Gender confusion

67

SHOPPING

71

NEWS

L’automne-hiver selon BOSS / Fall-Winter season according to BOSS

72

EXPRESSIONS

Art et gastronomie pour des moments d’exception au Martinez

Art and gastronomy for exceptional moments at the Martinez’s Arty 90 th Anniversary !

79

SPORTS

Cannes, paradis des runners / Cannes, paradise for runners

14


MARTINEZ

Métamorphose au sommet METAMORPHOSIS AT THE TOP

À L A FOIS BIJOU ET ÉCRIN, RENDEZ-VOUS DES PLUS GRANDS ÉVÈNEMENTS DURANT LE FESTIVAL DE CANNES, L A SUITE PENTHOUSE DU 7E ÉTAGE DU MARTINEZ DÉVOILERA TOUT PROCHAINEMENT SON NOUVEAU DÉCOR. LEVER DE RIDEAU SUR UNE MÉTAMORPHOSE.

Both jewel and case, meeting places for the biggest events during the Cannes Film Festival, the Penthouse Suite on the 7th floor of Martinez will soon unveil its new decor. Raising the curtain on a metamorphosis. Il faut monter au tout dernier étage de l’Hôtel Martinez pour accéder à celle qui, avec ses 1670m2, peut se targuer de figurer parmi les plus grandes Suites d’Europe. Mais surtout, pour admirer sa vue à 360 degrés sur la baie de Cannes. Non incluse dans le cadre de la grande

métamorphose de l’Hôtel Martinez dévoilée en 2018, la Suite Penthouse n’avait plus fait l’objet de rénovation majeure depuis 2001. Elle est désormais au cœur de toutes les attentions et dévoilera tout prochainement sa nouvelle identité.

16

RUPTURE ET CONTINUITÉ Là encore, c’est l’architecte Pierre-Yves Rochon et ses équipes qui signent ce nouveau chapitre, tissant ici une histoire, à la lisière entre rupture et continuité. Continuité tout d’abord, dans le choix des matériaux, les références Art déco et les


MARTINEZ

typologies de détails : tout comme dans les zones publiques ou une partie des Chambres et Suites, voilà par exemple le terrazzo mis à l’honneur, fruit d’une volonté de l’architecte de renouer avec l’idée originelle d’un hôtel de luxe sur la Côte d’Azur. Rupture cependant, puisque si jusqu’ici l’ensemble des Suites avaient été conçues selon une seule et même vision, s’est cette fois imposée la volonté d’une nouvelle identité forte, en référence au septième art. Un clin d’œil à l’Hôtel Martinez, fleuron des années folles, ainsi qu’à la ville de Cannes qui lui sert d’écrin. UNE SUITE, DEUX UNIVERS À Suite spéciale, thématique spéciale donc. Ainsi l’ensemble de ce très vaste espace pouvant être divisé en deux Suites distinctes, il a été choisi pour chacune d’elles un univers spécifique. La Suite de l’Actrice tout d’abord, décline ses espaces dans une harmonie de couleurs allant du blanc au doré, en passant par des touches de crème, dévoilées à travers différents effets de cuir et de soie. Un écrin de

douceur pouvant à loisir être connecté au deuxième espace qu’est la Suite du Réalisateur, imaginée quant à elle comme un boudoir masculin dans lequel mobilier au design strict et tonalités plus sombres dessinent une ambiance puissamment élégante. Partout, des prestations de très haut standing et un souci du détail porté à son paroxysme : baignoire vue mer, espaces wellness adaptables en fonction des envies (zone de yoga, salon de massage ou de coiffure). Preuve s’il en fallait que luxe se taille surmesure. DEDANS -DEHORS Un changement de décor radical pour lequel certains espaces ont été reconfigurés avec également une attention toute particulière portée à l’extérieur, à l’immense terrasse de 600m2 qui fera l’objet d’un enrichissement paysager. L’architecte Pierre-Yves Rochon s’est ici tout spécialement attaché à reconstruire un dialogue entre extérieur et intérieur via l’installation d’une immense baie vitrée ayant nécessité

17

une intervention sur la façade même de l’hôtel. À la clé, un bain de lumière mais surtout, la sensation que la baie cannoise et avec elle la grande bleue, s’invitent en toile de fond dans le décor du penthouse. Le « mediterranean way of life », dans sa version 5 étoiles.

You have to go up to the very top floor of the Martinez Hotel to access the one who, with its 1670 sqm, can boast of being one of the largest Suites in Europe. But above all, admire its 360-degree view over the bay of Cannes. Not included as part of the great metamorphosis of the Martinez Hotel unveiled in 2018, the Penthouse Suite had no longer been subjected to a major renovation since 2001. It is now at the heart of all attention and will soon reveal its new identity. RUPTURE AND CONTINUITY There again, it is the architect Pierre Yves Rochon and his teams who sign this new chapter, weaving a story here, right on the


MARTINEZ

L’ensemble de ce très vaste espace pouvant être divisé en deux Suites distinctes, il a été choisi pour chacune d’elle un univers spécifique. The entire very vast space can be divided into two separate Suites, thus a specific ambiance was chosen for each of them. edge between rupture and continuity. Continuity, firstly, in the choice of materials, Art Deco references and typologies of details: just like in public areas or a part of the rooms and Suites. Here is, for instance the terrazzo in the spotlight, the result of the architect’s desire to revive the original idea of a luxury hotel on the Côte d’Azur.Rupture, however, as even though all the suites had been designed so far according to a single vision, this time, the will of a new strong identity prevailed with reference to the seventh Art. A nod to the Martinez Hotel, flagship of the Roaring Twenties, as well as to the city of Cannes which serves as background.

ONE SUITE, TWO AMBIANCES A Special Suite, therefore, a special theme. The entire very vast space can be divided into two separate Suites, thus a specific ambiance was chosen for each of them.First of all, the ‘Suite de l’Actrice’ showcases its spaces in a harmony of colors ranging from white to gold, through touches of cream, revealed through different effects of leather and silk. A soft backdrop that can be easily connected to the second space that is the ‘Suite du Réalisateur’, imagined as a male boudoir where furniture, with a strict design and darker tones, create a powerfully elegant atmosphere. Everywhere, very high standing services

18

and attention to detail are brought to the climax: sea view bath, wellness areas adaptable according to one’s desires (yoga area, massage or hair salon). Proof that luxury had to be tailor-made. INSIDE - OUT. A radical change of décor for which certain spaces have been reconfigured also with a very particular attention given to the exterior, with the huge terrace of 600 sqm to which will added a landscaping enrichment. Here, the architect Pierre-Yves Rochon is especially attached to reconstructing a dialogue between exterior and interior using the installation of a huge picture window even requiring the necessity to intervene on the very facade of the hotel. In the end, a bath of light but above all, the sensation that the Cannes bay as well as the big blue, invite themselves as the background in the decor of the penthouse. The “mediterranean way of life”, in its 5-star version.


MARTINEZ

© Jean-François Roméro

Un été au Martinez SUMMER AT THE MARTINEZ

IL EST UNE ADRESSE QUI SAURA COMBLER LES ATTENTES DES AMATEURS DE LUXE ET D’ÉVASION, AVIDES DE DÉCOUVRIR DE NOUVELLES EXPÉRIENCES ESTIVALES. L’HÔTEL MARTINEZ CONJUGUE À TRAVERS SES DIFFÉRENTS ESPACES LE MEILLEUR DE L’HÔTELLERIE ET DE LA GASTRONOMIE, DONNANT SES LETTRES À L’ART DE VIVRE SUR LA FRENCH RIVIERA. LA PREUVE EN 24 HEURES.

It is an address that will meet the expectations of luxury and escape lovers, eager to discover new experiences. The Martinez Hotel combines, through its different spaces, the best of the hospitality and gastronomy, lending prestige to the art of living on the French Riviera. Proof in 24 hours.

20


MARTINEZ

Petit Déjeuner au Jardin… …mais pas n’importe quel jardin : le jardin du Martinez. Quoi de plus agréable en effet que d’entamer la journée dans cet écrin luxuriant, véritable invitation pour un voyage en Provence entre son oasis de palmiers, ses bigaradiers et citronniers. L’élégance de l’ancienne terrasse, haut lieu de rendez-vous des années 30 en lieu et place duquel a été imaginé cet éden méditerranéen n’est pas très loin et le lieu prend, le temps de la matinée, des allures de marché provençal. Dans l’assiette, un petit déjeuner servi à table, imaginé comme un pique-nique sucré et salé, faisant autant que faire se peut la part belle aux produits locaux et de saison.

8H 8AM

© Hôtel Martinez

Breakfast in the garden... But not just any garden: the Martinez garden. What could be nicer, indeed, than starting the day in this luxuriant setting, a real invitation for a trip to Provence between its oasis of palm trees, bigaradiers and lemon trees. The elegance of the old terrace, a high meeting place of the 1930s where this Mediterranean Eden was imagined, is not far away and during the morning, the place takes on the appearance of a Provencal market. On the plate, a breakfast served at the table, imagined as a sweet and savory picnic, giving prominence to local and seasonal products, as much as possible.

11H 11AM

Each to own his program. There are those who will be eager to discover the city, to wander towards the Port, or between the stalls of the Forville market. How to move around? Nothing could be simpler, the hotel provides electric scooters. Others will prefer to start the day more gently, enjoying from morning, the serenity prevailing by the sea on the deckchairs of La Plage du Martinez.

Rendez-vous à La Plage du Martinez Pour un déjeuner les pieds dans le sable cap vers La Plage du Martinez. A table, on y savoure la carte spécialement imaginée par le Chef Christian Sinicropi : des recettes fraicheur conjuguant la méditerranée à quelques accents exotiques. Pizza azuréenne et Pan bagnat Martinez partagent ainsi la vedette avec ceviche et assortiments de mezzés à partager. A la carte également, la large sélection du marché au poissons, véritable étal sur lequel il est possible de choisir directement parmi la pêche du jour. Déjeuner à La Plage du Martinez de 12h à 16h30 (dernière commande)

Rendez-vous at La Plage du Martinez. For a lunch, feet in the sand, let’s head to La Plage du Martinez. At the table, we savor the menu particularly imagined by Chef Christian Sinicropi: fresh recipes combining Mediterranean with some exotic accents. French Riviera pizza and Martinez Pan bagnat share the limelight with ceviche and assorted mezze to share. Also, on the menu, the wide selection of the fish market, a real stall on which you can choose directly from the catch of the day. Lunch at La Plage du Martinez served from 12pm to 4:30pm (last order)

21

13H 1PM

© Kalice & Vlaemynck

© Qorz

A chacun son programme Il y a ceux qui seront pressés de découvrir la ville, partir flâner vers le Port, ou entre les étals du marché Forville. Pour se déplacer ? Rien de plus simple, l’hôtel met à la disposition des trottinettes électriques. D’autres préfèreront démarrer la journée plus en douceur, en profitant dès le matin de la sérénité qui règne en bord de mer depuis les transats de La Plage du Martinez.


MARTINEZ

SOIRÉES ESTIVALES AU JARDIN Durant tout l’été, le Jardin accueille des soirées music live faisant place à un répertoire éclectique. Tous les jeudis à partir de 19h, la terrasse s’électrisera sur les notes du live band Brazil-latino style, tandis que les vendredi, même heure, l’ambiance sera au Jazz. Les samedis à partir de 21h 30, le Jardin du Martinez s’anime au rythme des sets de Kailly Jensen, DJ resident pour l’été. Ceux qui ont apprécié ses lives confinés seront heureux d’encore en profiter dans une ambiance lounge et conviviale au bord de la Croisette. Les dimanches accueilleront quant à eux les set du Dj Coin Vinyl dès 19h. Et dans l’assiette ? Place à la convivialité avec planches à partager, panier gourmand bois d’olivier, ou encore un large sélection de viandes et poissons cuisinés authentiquement selon différents modes de cuisson (rôti à la broche, four tandoori ou encore cuisson à la pierre de lave…). © Ugo Richard

Summer evenings in Le Jardin. Throughout the summer, Le Jardin du Martinez will be hosting live music evenings embracing an eclectic repertoire. Every Thursday from 7pm, the terrace will be wired to the sounds of a live BrazilLatino-style band, while on Fridays, starting at the same time, the atmosphere is Jazz. On Saturdays from 9.30pm, Le Jardin du Martinez comes alive to the rhythm of sets by Kailly Jensen, resident DJ for the summer. Those who enjoyed her live shows during the confinement will delight in going for it again in a convivial lounge atmosphere on La Croisette. On Sundays, DJ Coin Vinyl will be playing sets from 7pm. And to eat? Make way for conviviality with sharing platters, a gourmet olive wood basket, and a wide selection of meats and fish authentically prepared using different cooking methods (spit roast, a tandoori oven and lava stone cooking...).

19H 7PM

© Slp Cannes

Ohlala Le Martinez ! Coté mer, La Plage du Martinez accueille tous les soirs un nouveau concept, avec les soirées «  Ohlala Le Martinez  », quintessence du summer spirit sur la Riviera. Avec vue sur l’une des plus belles baies du monde, profitez d’une ambiance Beach way of life chic et bohème, au goût de liberté qui règne sur les soirs d’été.  Côté restauration, une proposition inédite qui dépoussière les codes de la Croisette avec cagettes à emporter et à partager, savoureux rosés, Gin chic et bar à shots, le tout, sur les beat du DJ Baptiste C.

© Jérôme Kélagopian

Ohlala Martinez! On the seaward side, La Plage du Martinez hosts a new concept every night with “Ohlala Martinez” evenings, the quintessence of summer spirit on the Riviera. Enjoy a boho-chic “Beach Way of Life” atmosphere overlooking one of the most beautiful bays in the world, with the taste of freedom that reigns on summer evenings. As for dining, a new offering dusts off La Croisette codes with baskets to take away and share, delectable rosés, Gin Chic and a shots bar, all to the beat of DJ Baptiste C.

22


WWW.SOLARIS-POWER.NET

SOLARIS POWER 55. DES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES UNIQUES UN COMPORTEMENT MARIN SANS FAILLE

LE CONFORT EST UNE PRIORITÉ ABSOLUE

• • • • • •

Capable de naviguer à vitesse lente, comme à 35 nœuds, contrairement aux autres bateaux à carène planante Une carène à l’aise dans les mers formées Une consommation réduite pour une plus grande autonomie Réduction des émissions de CO2 Plus grande maniabilité grâce aux joysticks Faible niveau sonore et vibrations nulles Grande stabilité, même au mouillage

• • • • •

Des passavants larges et bien protégés par de hauts pavois Des terrasses basculantes qui agrandissent le cockpit Une porte latérale au poste de pilotage qui facilite les manœuvres Toit ouvrant avec bain de soleil intégré Grand garage pour l’annexe et un espace de rangement Une salle des machines spacieuse et bien ventilée qui permet d’accéder facilement aux moteurs et aux autres systèmes

POUR CEUX QUI NAVIGUENT

48

57

68

80

LB YACHTING 06 - ANTIBES - T. +33 (0)4 92 90 33 95 - INFO@ LB-YACHTING.COM


© Alan Walsh

MARTINEZ

Summer House : des expériences “Very Martinez” SUMMER HOUSE: “VERY MARTINEZ” EXPERIENCES

CET ÉTÉ L’HÔTEL MARTINEZ DÉPLOIE LA SUMMER HOUSE, UN CONCEPT ÉPHÉMÈRE DÉDIÉ AUX VOYAGEURS NOUVELLE GÉNÉRATION, QUI POURRONT PROFITER DE VACANCES AZURÉENNES SUR-MESURE, AVEC UNE TOUCHE « VERY MARTINEZ »

This summer the Martinez hotel is deploying the Summer House, an ephemeral concept dedicated to new generation travelers, who will be able to enjoy a tailor-made French Riviera vacation, with a “Very Martinez” touch

24


MARTINEZ

Placing the well-being of its guests at the center of its attentions, the 5-star hotel invites them to enjoy experiences bringing together the best of the hotel, gastronomy and art of living in an elegantly relaxed atmosphere. Very Riviera chic, Very Martinez. To achieve this, particular attention will be given to every detail throughout your stay: customizable, the different offers of Summer House enable the traveler to enjoy a tailor-made holiday. Evidence.

Plaçant le bien-être de ses hôtes au centre de ses attentions, l’hôtel 5 étoiles invite ces derniers à vivre des expériences réunissant le meilleur de l’hôtellerie, de la gastronomie et de l’art de vivre dans une ambiance élégamment décontractée. Very Riviera chic, Very Martinez. Pour cela, une attention sera portée à chaque détail tout au long de votre séjour : personnalisables, les différentes offres Summer House permettent ainsi au voyageur de profiter de vacances qui lui ressemblent. La preuve par 3.

Good moves Pour qui ? Les citadins stressés

Good moves For who? Stressed city-dwellers Here is a program that shall de-stress the ones who are against the idea of “disconnection” enabling them to recharge the batteries during their stay. From breakfast to dinner, this exceptional package invites you to enjoy the Jardin du Martinez as well as La Plage du Martinez, two spaces conducive to total escape and letting go.

Voilà un programme qui saura détendre les plus réfractaires à la déconnexion en leur permettant de refaire le plein d’énergie le temps d’un séjour. Du petit déjeuner au diner, ce package d’exception invite à profiter du Jardin du Martinez ainsi que de la Plage du Martinez, deux espaces propices à l’évasion totale et au lâcher prise.

Good Vibes Pour qui ? Les voyageurs souhaitant s’amuser

Good Vibes For who? Travellers willing to have fun For those for whom holidays mean relaxation and celebration, here is a program tailor-made: breakfast at the Jardin du Martinez, sun lounger and lunch, feet in the sand, at La Plage du Martinez, yoga session or relaxing massage.

Pour ceux pour qui vacances riment avec détente et avec fête, voici un programme taillé sur-mesure : petit déjeuner au Jardin du Martinez, transat et déjeuner les pieds dans le sable à La Plage du Martinez, séance de yoga ou encore massage relaxant.

Good Life Pour qui ? Les Gatsby le magnifique

Good Life For who? The Great Gatsby Thanks to the Good Life offer, enjoy a program full of chic, luxury and elegance: transfer with private driver from the airport, sun lounger and massage at La plage du Martinez, champagne lunch and dinner or dinner at the double starred table of the Palme d’Or. French Riviera in its finest version.

Grace à l’offre Good Life, savourez un programme tout en chic, luxe et élégance : transfert avec chauffeur privé depuis l’aéroport, transat et massage à La Plage du Martinez, déjeuner et diner champagne ou diner à la table doublement étoilée de La Palme d’Or. La French Riviera dans sa plus belle version.

Alan Walsh illustre la SUMMER HOUSE

C’est l’artiste britannique Alan Walsh qui signe l’identité visuelle de cette SUMMER HOUSE. Outre un style facilement identifiable, ce dernier est un des rares artistes à sérigraphier lui-même ses œuvres. A découvrir au sein de sa galerie à Monaco.

Alan Walsh illustrates the SUMMER HOUSE. It is the British artist Alan Walsh who signs the visual identity of this SUMMER HOUSE. Besides an easily identifiable style, the latter is one of the rare artists to screen-print his works himself. To be discovered in his gallery in Monaco. alan-walsh.com - Monaco Gallery, 11 rue Grimaldi

Informations et réservations hotel-martinez.com - reservations@hotel-martinez.com & +33 92 98 74 10

25


CITY GUIDE

#InstA

Cannes LA MYTHIQUE CROISETTE, LE CHARME DU SUQUET, LES COULEURS DU MARCHÉ FORVILLE ET LA MER EN TOILE DE FOND… INDÉNIABLEMENT, CANNES EST UNE DESTINATION « HAUTEMENT INSTAGRAMABLE ». LA PREUVE AVEC LE PARCOURS #INSTACANNES

The legendary Croisette, the charm of Le Suquet, the colors of the Forville market and the sea as a backdrop… Undeniably, Cannes is a “highly instagramable” destination. The proof with the #InstaCannes course

Imaginé par la Ville de Cannes, ce parcours thématique vous invite à arpenter les lieux à la recherche des plus belles prises de vue et des clichés incontournables ! Des spots époustouflants même en version #nofilters. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive et à vous ensuite de dénicher d’autres repaires à l’esthétique 3.0. En prime ? Les conseils d’instagrameurs et photographes cannois pour des posts ultra-photogéniques qui séduiront vos followers. Petit conseil : pour plus de visibilité, taguez le compte @cannesisyours. Une nouvelle manière de découvrir la cité balnéaire qui séduira les afficionados de Hudson et Amaro !

Cannes Insider au marché Forville

Rien de tel qu’un passage au marché Forville pour une immersion dans la vie locale. Porté par l’effervescence ambiante, on se faufile entre les produits locaux et les bouquets fleuris à la recherche d’un joli cliché coloré aux accents de Provence. Autre possibilité : un plan large des étals couronnés par l’horloge du marché, ou encore une perspective sur l’originale façade du bâtiment depuis la rue Louis-Blanc.

Imagined by the City of Cannes, this thematic route invites you to roam the city in search of the most beautiful shootings and must-see clichés! Breathtaking spots even in #nofilters version. Of course, the list is not exhaustive and it is then up to you to find other spots with 3.0. aesthetics. As a bonus? Advice from Instagramers and photographers in Cannes for ultra-photogenic posts that will appeal to your followers. Tip: for more visibility, tag the account @cannesisyours. A new way to discover the seaside city that will appeal to the fans of Hudson and Amaro!

Cannes Insider at the Forville market Nothing like a visit to the Forville market for an immersion in local life. Driven by the ambient excitement, we weave in the local products and the flower bouquets in search of a nice colorful shot with tones of Provence. Another option: a wide shot of the stalls crowned by the market clock, or even a perspective on the original facade of the building from the ‘rue Louis Blanc’.

26


CITY GUIDE

La vue depuis la place de la Castre

Les ruelles du Suquet

Rendez-vous au point de départ rue SaintAntoine et ensuite… on ne saurait trop vous conseiller de vous perdre entre les ruelles étroites de la vieille ville avec leurs façades colorées et fleuries. Comme un autre Cannes aux allures plus provençales.

Certes il faudra un peu de courage et surtout de force dans les mollets pour l’atteindre : la place du château de la Castre se mérite, mais en vaut largement la peine ! À la clé, un panorama sur la Croisette, la baie de Cannes et les îles de Lérins. Pour les plus beaux jeux de lumière, ne restera plus qu’à trancher entre les #sunshine et #sunset !

The alleys of Suquet Rendez-vous at the starting point ‘rue Saint-Antoine’ and then ... we can only advise you to get lost between the narrow alleys of the old town with their colorful and flowered facades. Like another Cannes with more Provencal looks. Charming!

The view from the Place de la Castre Surely, it will take a little courage and especially strength in the calves to reach it: the place of the castle of Castre must be earned, but is worth the effort! As a bonus, a panorama of the Croisette, the Bay of Cannes and the Lérins Islands. For the most beautiful plays of light, all that’s left is to decide between #sunshine and #sunset!

27


CITY GUIDE

Le Suquet… mais depuis le Vieux Port

Bleu de tes yeux, aux îles de Lérins

Rendez-vous d’abord au Vieux Port, au pied de la vieille ville ! Une belle manière de se rappeler qu’à l’origine, Cannes était un village de pêcheurs. Ce spot vous permettra d’avoir, sur un seul et même cliché, l’authenticité des façades colorées du quartier historique, une vue sur le château et, en premier plan, les jolis pointus du Vieux Port !

Tant qu’à être sur le Vieux Port, rendez-vous à l’embarcadère des îles pour mettre le cap vers les deux joyaux de la baie de Cannes : les îles Saint-Honorat et Sainte-Marguerite. L’occasion d’admirer les camaïeux de bleu qui prennent parfois d’époustouflants accents turquoise.

Blue of your eyes, in the Lérins Islands As long as you are on the old port, go to the pier of the islands to set sail for the two jewels of the bay of Cannes: Saint-Honorat and Sainte Marguerite islands. The opportunity to admire the shades of blue which sometimes take on breathtaking turquoise tones.

Le Suquet… from the Old Port though... First, go to the Vieux Port, at the foot of the old town! A nice way to remember that Cannes was originally a fishing village. This spot will enable you to have in one single picture, the authenticity of the colorful facades of the historic district, a view of the castle and, in the foreground, the pretty pointed faces of the Old Port!

28


CITY GUIDE

Le monastère de l’île Saint-Honorat

Montez les marches

L’allée qui mène vers le monastère de l’île SaintHonorat, sur laquelle vivent les moines de l’Abbaye de Lérins depuis 1600 ans, fait partie des lieux les plus instagrammés de la Côte d’Azur, et on comprend pourquoi. Outre l’architecture exceptionnelle du lieu, l’allée de palmiers qu’on emprunte pour s’y rendre fera succomber les mordus de #palmtree.

De retour sur la terre ferme, direction le Palais des Festivals pour une photo sur ses célèbres marches (24 exactement). Petit conseil : favoriser un plan moyen ou large et, pour cela, venir à un horaire où il n’y a pas encore beaucoup de monde (voire personne) sur le tapis rouge !

Climb the steps Back on dry land, head to the Palais des Festivals for a photo on its famous steps (precisely 24). Little tip: favor a medium or large plan, and to do so, come at a time when not yet many people (if not anyone) are on the red carpet!

The Monastery of Saint-Honorat Island The alley that leads to the Monastery of Saint Honnorat island, on which the monks of Lérins Abbey have lived for 1600 years, is one of the most instagrammed places on the Côte d’Azur, and we understand the reasons why. In addition to the exceptional architecture of the location, the #palmtree fans will succumb while walking down on the palm alley leading to it.

29


CITY GUIDE

73 boulevard la Croisette

La Pointe Croisette

Vous voilà sur un des boulevards les plus mythiques (et les plus glamour) au monde ! La mer, les palmiers à perte de vue, les passants et les luxueux hôtels : la composition rêvée pour un post instagram parfait ! Rendez-vous au numéro 73 : le spot #InstaCannes est situé juste devant le Martinez. Bien sûr vous ne résisterez pas à la tentation d’immortaliser sa magnifique coupole et sa façade Art Déco.

Tout au bout de la Croisette se trouve la Pointe Croisette. Avec un accès un petit peu caché, peu couru des touristes et à 30 minutes du Palais des Festivals, voilà un lieu qui se mérite. C’est pourtant le spot idéal pour des photos de coucher et lever de soleil avec une vue imprenable sur l’île Sainte-Marguerite et le massif de l’Esterel. Bonus : si la météo le permet, vous pouvez également immortaliser les prouesses des kitesurfers locaux !

73 boulevard la Croisette Here you are on one of the most legendary (and most glamorous) boulevards in the world! The sea, palm trees as far as the eye can see, passers-by and luxury hotels: the perfect composition for a perfect Instagram post! Rendez-vous at the no. 73: the #InstaCannes spot is located just in front of the Martinez. Of course, you will not resist immortalizing its magnificent dome and its Art Deco facade.

La Pointe Croisette At the end of the Croisette, you find la Pointe Croisette. With a little hidden access, not really popular among tourists and 30 minutes from the Palais des Festivals, this is a place that has to be earned. Yet, it is the ideal spot for sunset and sunrise shots with a breathtaking view of the Sainte Marguerite island and the Esterel massif. Bonus: if the weather allows it, you can also immortalize the prowess of local kitesurfers!

30


CREATE

I

EVOLVE

I

DELIVER

BUREAU SHOWROOM I 799 Avenue de Tournamy I 06250 Mougins I France Tel : 0033 492 98 13 20 I info@nathalieludwig.com I www.nathalieludwig.com


The most fashionable address in Cannes

24 Rue MacĂŠ 06400 Cannes, France +33 4 93 68 99 36 kiton.cannes@gmail.com


W O R L D O F H YAT T

© Hôtel Martinez

Green Attitude à l’Hôtel Martinez GREEN ATTITUDE AT THE HÔTEL MARTINEZ ON PEUT ÊTRE UN ÉTABLISSEMENT QUASI CENTENAIRE TOUT EN ÉTANT RÉSOLUMENT TOURNÉ VERS L’AVENIR. POUR PREUVE, PREMIER ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS À RECEVOIR LE STATUT PLATINUM DE LA CERTIFICATION GREEN GLOBE, L’HÔTEL MARTINEZ EST AINSI RÉCOMPENSÉ POUR SON ENGAGEMENT RESPONSABLE.

A building can be a centenary and yet, be resolutely turned towards the future. As proof, the first French establishment to receive Platinum status with Green Globe certification, the Martinez Hotel is thus rewarded for its responsible commitment.

33


W O R L D O F H YAT T

UNE APPROCHE GLOBALE, DES ACTIONS CONCRÈTES À développement durable, engagement durable. Et pour preuve : la récente métamorphose de l’édifice en 2018 fut l’occasion d’intégrer de nouvelles technologies réduisant les consommations d’eau et d’énergie. Jusqu’au moindre détail, tout a été pensé afin de minimiser l’impact environnemental de l’activité de l’hôtel et de ses clients, ceci selon de grands objectifs clés, qu’énumère Yann Gillet : « Une réduction des plastiques à usage unique, l’amélioration de la gestion des déchets alimentaires ainsi qu’un soutien auprès des communautés locales ». Une volonté partagée par l’ensemble des équipes, à commencer par Christian Sinicropi, Chef exécutif des cuisines du Martinez, qui s’emploie à travailler de concert avec des producteurs de la région pour proposer aux différentes tables, fruits et légumes du terroir et pêche locale, sublimés à travers une cuisine tendant vers le zéro gâchis. Prendre soin de la planète comme de l’environnement local, c’est la volonté qui anime l’ensemble des collaborateurs du Martinez, ces derniers s’investissant même pendant leur temps libre dans des actions telles que « Nettoyons la nature » menée par l’association Méditerranée 2000.

© Jean-François Roméro

Depuis 1929 exactement, le 73 boulevard la Croisette est un symbole de l’art de vivre sur la Riviera. Or l’art de vivre, en 2020 plus que jamais, se conjugue à l’aune des enjeux contemporains en termes de responsabilité sociale et environnementale. Des préoccupations que l’Hôtel Martinez a depuis fort longtemps intégrées : en 2010 déjà, ce dernier devenait le premier établissement français à obtenir la certification Green Globe, un exigeant référentiel mondial de développement durable. Ceci avant de recevoir, à peine 5 ans plus tard, le statut Gold, louant la constance de ses engagements. Toujours précurseur, le Martinez est devenu en 2020 le tout premier hôtel français à accéder au statut Platinum. Une réussite que son Directeur Général Yann Gillet, explique notamment par « la recherche constante d’améliorations » en la matière.

UNE RESPONSABILITÉ ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE Adoptant le terme de développement durable dans son acception la plus large, l’hôtel s’engage également sur le plan sociétal en soutenant par exemple des actions caritatives. Ainsi, depuis 3 ans, de l’inscription à la carte de la Plage du Martinez d’un plat Solidaire au profit de l’association « Sourire et Partage ». Le principe est simple : pour chaque plat vendu, un euro est reversé à cette association qui apporte une aide morale et matérielle aux enfants gravement malades et à leurs familles. La même logique de soutien à la communauté a guidé le partenariat passé en 2019 avec l’association française « Unisoap » qui a eu l’idée de collecter les savons usagés des hôtels pour qu’ils soient recyclés par

34 © Jérôme Kélagopian


W O R L D O F H YAT T

des travailleurs handicapés et distribués à des familles et des personnes défavorisées en France et dans le monde entier. Une démarche zéro déchet qui marie ainsi responsabilité sociale et environnementale.

Precisely since 1929, the 73 boulevard la Croisette has been a symbol of the art of living on the Riviera. Or the art of living, in 2020 more than ever, is combined with the yardstick of contemporary issues in terms of social and environmental responsibility. Concerns that the Hôtel Martinez has been integrated for a long time: already in 2010, the latter became the first French establishment to obtain Green Globe certification (a demanding global benchmark for sustainable development before - only 5 years later - receiving the Gold status, praising the consistency of its commitments. Always a pioneer, in 2020 the Martinez became the very first French Hotel to access the Platinum status. A success that its General Manager Yann Gillet, explains in particular by “the constant search for improvements” in the matter. A GLOBAL APPROACH, CONCRETE ACTIONS Sustainable development, sustainable commitment. And as proof: the recent metamorphosis of the building in 2018 was an opportunity to integrate new technologies reducing water and energy consumption. Up to the smallest detail, everything has been designed in order to minimize the environmental impact of the activity of the hotel and its customers, this according to major key objectives, as listed by Yann Gillet: “A reduction of single-use plastics, the improvement of food waste management as well as support for local communities”. A desire shared by all the teams, starting with Christian Sinicropi, Executive Chef of the Martinez kitchens, who strives to work in concert with producers of the region to offer local fruits, vegetables and fishes at the various tables, sublimated through a zero waste-oriented cuisine. Taking care of the planet & the local environment is the wish driving all the Martinez employees. They even get involved, during their spare time, in actions such as “Clean up the nature”, a project led by the Association “Méditerranée 2000”. AN ENVIRONMENTAL AND SOCIAL RESPONSIBILITY Adopting the term sustainable development in its broadest sense, the Hotel is also committed to the societal plan by supporting, for instance, charitable actions. For the past 3 years, a Solidarity dish for the benefit of the “Sourire et Partage” Association, has been added on the Beach menu. The principle is simple: for each dish sold, one euro is donated to this association which provides moral and material aid to seriously ill children and their families. On the same logic of support for the community, a partnership was signed, in 2019, with the French Association “Unisoap” which had the idea of collecting used soaps from hotels to be recycled by disabled workers and distributed to families and disadvantaged people in France and around the world. A zerowaste approach that combines social and environmental responsibility.

35 © Ugo Richard


W O R L D O F H YAT T

RiseHY par Hyatt : Agir en faveur de l’inclusion et de la diversité sociales RISEHY : INVITING YOUTH TO REACH HIGHER WITH HYATT IMAGINÉ PAR HYAT T EN PARTENARIAT AVEC L’ASSOCIATION LES DÉTERMINÉS, LE PROGRAMME RISEHY EN FAVEUR DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE DONNE VIE À L A RAISON D’ÊTRE DU GROUPE HÔTELIER «   WE CARE FOR PEOPLE SO THEY CAN BE THEIR BEST ». L’HÔTEL MARTINEZ EST FIER D’ÊTRE ACTEUR DE CE PROJET.

The RiseHY programme , designed by Hyatt in partnership with the association Les Déterminés, breathes life into the hotel company’s purpose to “ Care for People so They can be their Best”. Hôtel Martinez is proud to be involved in this project.

36


W O R L D O F H YAT T

2 million young people in France are not in education, employment or training and, in lower-income neighbourhoods, the rate of unemployment among 16-25-year-olds is almost 40%. The association, created in 2015 by Moussa Camara, aims to break this vicious circle and truly allow young people to rise, eclipsing these statistics.

To rise, du terme s’élever, ou même parfois grandir, à l’image des jeunes Déterminés qui, parfois après un parcours scolaire inachevé, n’ont pu obtenir de diplôme, diplôme leur permettant lui-même de se frayer une place sur un marché de l’emploi laissant peu de place à la deuxième chance. On estime à 2 millions le nombre de jeunes déscolarisés et sans emploi en France, et dans les quartiers populaires, le chômage des 16-25 ans atteint près de 40%. Briser ce cercle vicieux, tordre le cou aux statistiques, tel est l’objectif de l’association Les Déterminés créée en 2015 par Moussa Camara.

RISEHY BY HYATT : GAINING COMPETENCE AND CONFIDENCE The RiseHY programme was also created by Hyatt in response to this situation, a logical application of Hyatt Hotels’ values ​​of inclusion and greater social diversity. Its goal is to offer young people selected by Les Déterminés the opportunity to discover and then train in operational hotel trades. A gateway to recruitment, developing an entrepreneurial spirit, assimilating corporate codes and, more broadly, creating career opportunities. Skills, certainly, but above all, personal fulfilment and the key to greater self-confidence.

RISEHY PAR HYATT : GAGNER EN COMPÉTENCES ET EN CONFIANCE C’est également face à un tel constat qu’a été créé le programme RiseHY, application logique des valeurs Hyatt Hotels d’inclusion et d’une plus grande diversité sociale. Objectif de ce programme  : proposer à des jeunes sélectionnés par Les Déterminés de découvrir puis de se former aux métiers opérationnels de l’hôtellerie. À la Clé  ? Un recrutement, le développement d’un esprit entrepreneurial, l’intégration des codes en entreprise et plus largement, la création d’opportunités de carrière. Des compétences certes mais, surtout, un épanouissement personnel et à la clé, une meilleure confiance en soi.

RISEHY, IN PRACTICAL TERMS In 2019, 40 young men and women participated in the programme in 8 Hyatt hotels in France, including Hôtel Martinez. It began with a 6-week integration phase, led by Les Déterminés, during which they were able to fine-tune their career plans, with the support of hotel managers involved in the project who had been trained by the association themselves. The second phase, lasting 3 months, was managed by ASFOREST, a training centre specializing in the luxury hotel and catering industry that provides professional, certified training. The aims pursued: employability, professional integration and, for the Hyatt Hotels group, the recruitment of 10,000 young people by 2025. Practical values.

RISEHY, CONCRÈTEMENT En 2019, les 40 jeunes hommes et jeunes filles ayant participé au programme au sein de 8 hôtels Hyatt en France dont l’Hôtel Martinez, ont d’abord pu affiner leur projet professionnel lors d’une phase d’intégration de 6 semaines animée par Les Déterminés, aux côtés des managers d’hôtels acteurs du projet et euxmêmes formés par l’association. La seconde phase dure quant à elle 3 mois, elle est pilotée par l’ASFOREST, un centre de formation spécialisé hôtellerie et restauration de luxe, dispensant des formations professionnelles certifiantes. Objectif employabilité, insertion professionnelle et pour le groupe Hyatt Hotels, le recrutement de 10 000 jeunes d’ici 2025. Des valeurs, du concret.

To rise, which also means to grow, in the image of our young Déterminés: determined individuals who, sometimes after dropping out of school, have been unable to obtain the required qualifications to gain a foothold in a job market leaving little room for second chances. An estimated

37


T H E U N B O U N D C O L L EC T I O N BY H YAT T

LE LUXUEUX GREAT SCOTL AND YARD HOTEL ACCUEILLE SES HÔTES EN PLEIN CŒUR DE L’ANCIEN SIÈGE MY THIQUE DE L A POLICE BRITANNIQUE. UN LIEU CHARGÉ D’HISTOIRE ET DE MYSTÈRE CONJUGUANT UNE TOUCHE D’INSOLITE AU CHARME BRITISH. UNE EXPÉRIENCE THE UNBOUND COLLECTION BY HYAT T.

The Great Scotland Yard Hotel, là où l’esprit british a fait son nid THE GREAT SCOTLAND YARD HOTEL, WHERE THE BRITISH SPIRIT BUILT ITS NEST

The luxurious Great Scotland Yard Hotel welcomes its guests right in the heart of the legendary former British police headquarters. A place steeped in history and mystery combining an unusual touch with the British charm. An The Unbound Collection experience by Hyatt. En poussant la majestueuse porte verte à l’entrée de ce monument historique à la façade édouardienne préservée, on imaginerait presque entendre un grincement digne des histoires à suspens. C’est que l’âme damnée de Jack L’Éventreur hante ces lieux, vestige de

l’enquête qui prit place en ces murs en 1888 pour traquer ce criminel à jamais insaisissable. Sur ces traces, Sherlock Holmes, le détective privé né de la plume de Conan Doyle, se trouverait très à son aise au The 40 Elephants, bar de grand effet aux lumières tamisées et murs

38

lambrissés éclairé par un gigantesque lustre en verre brisé. Son nom ? Un écho aux illicites activités des « quarante éléphants », gangsters féminins du XIXe siècle. Pour passer au petit déjeuner, déjeuner ou dîner dans un esprit countryside chic, le restaurant The Yard


T H E U N B O U N D C O L L EC T I O N BY H YAT T

du Chef acclamé Robin Gill accueille dans ses banquettes en cuir tanné pour une carte à la touche old fashioned revisitée. Les plus renseignés sauront que se cache ici un second lieu, Síbín, classieux speakeasy aux cocktails inattendus. Dans ce dédale de pièces sublimes aux accents vintage autant que modernes, on verrait bien passer le lapin blanc d’Alice au pays des merveilles, affolé du temps passé à se lover dans tous ces mirifiques canapés… DANS UN CLUEDO GÉANT Les amateurs de Downton Abbey frissonneront de plaisir à l’idée de dormir au sein de cebâtiment vieux de deux cents ans, dévoilé au public pour la toute première fois en un palacecinq étoiles. Sur cinq étages, 152 chambres à l’atmosphère élégante dissimulent leurs secretsderrière des armoires déguisées en bibliothèques dont 8 suites Grand-Siècle. Au paroxysmedu luxe, l’hôtel propose un séjour en toute intimité dans le cocon de l’élégante Townhouse. À chacun de ses étages, la bâtisse géorgienne offre à ses hôtes le meilleur du confort pour unséjour sur-mesure à vivre en toute intimité. Les esprits fureteurs à la Harry Potter auront tôtfait de dénicher tous les

clins d’œil hérités du passé, les murs de l’hôtel opérant comme unegalerie d’art contemporain telle l’œuvre «Service» de Nicola Green ressuscitant lescriminels, politiciens ou membres de la royauté qui foulèrent le pavé du GSY.

When pushing the majestic green door at the entrance to this historic monument with its preserved Edwardian facade, one could almost imagine hearing a creak worthy of unfinished stories. The damned soul of Jack The Ripper haunts these places, a vestige of the investigation that took place in these walls in 1888 to track down this forever elusive criminal. In these footsteps, Sherlock Holmes, the private detective born from the pen of Conan Doyle, would be very comfortable at The 40 Elephants, a great effect bar with subdued lights and paneled walls lit by a gigantic broken glass chandelier. Its name? An echo of the illicit activities of the «forty elephants», female gangsters of the 19th century. For breakfast, lunch or dinner in a countryside chic spirit, The Yard restaurant of the chef Robin Gill welcomes you in its tanned leather benches for a menu with an old fashioned revisited touch. The most informed ones would

39

know that there is a second place hidden here, Síbín, classy speakeasy with unexpected cocktails. In this maze of sublime pieces with both vintage & modern accents, we could easily see the white rabbit from Alice in Wonderland, maddened by the time spent in curling up in all these wonderful sofas IN A GIANT CLUEDO Downton Abbey fans will shiver with pleasure at the idea of sleeping in this two hundred year-old building, unveiled to the public for the very first time in a five-star palace. On five floors, 152 rooms with an elegant atmosphere hide their secrets behind cupboards disguised as bookcases, including 8 grand-century suites. At the climax of luxury, the hotel offers a stay in complete privacy in the cocoon of the elegant Townhouse. At each floor, the Georgian building offers its guests the best of comfort for a tailor-made stay to be enjoyed in complete privacy. Harry Potter-style browsers will quickly find all the winks inherited from the past, the walls of the hotel operating like a contemporary art gallery such as “Service”, Nicola Green’s work, resuscitating criminals, politicians or members of royalty who set foot on the pavement of the GSY.


T H E U N B O U N D C O L L EC T I O N BY H YAT T

L’appel de Londres LONDON CALLING

IL SUFFIRA AUX HÔTES DU GREAT SCOTLAND YARD HOTEL DE MARCHER QUELQUES MINUTES POUR DÉCOUVRIR DES LIEUX ÉCLECTIQUES ET INSOLITES. SUIVEZ LE GUIDE POUR UN LONDON COMME VOUS NE LE CONNAISSIEZ PAS !

Guests at the Great Scotland Yard Hotel only need walk a few minutes to discover eclectic and unusual places. Follow this guide to discover London as you’ve never known it before!

Eat, drink, paint, play. Près de Waterloo Station, sur Leake Street, les anciennes voûtes de chemin de fer abritent désormais un café dédié aux jeux de société, un restaurant vietnamien ou encore une adresse pour les amateurs de cuisine polonaise. Mais surtout, en passant dans le Graffiti Tunnel, on peut admirer les street artists en pleine action. Un joli concentré de l’éclectisme londonien.

Eat, drink, paint, play. Near Waterloo Station, on Leake Street, the former railway vaults now house a café dedicated to board games, a Vietnamese restaurant, and a top venue for lovers of Polish cuisine. But above all, as you pass through the graffiti tunnel, you can admire the street artists in action. A great concentration of London eclecticism. www.leakestreetarches.london

40


T H E U N B O U N D C O L L EC T I O N BY H YAT T

Moteur action ! À deux pas de l’ancien marché de Covent Garden, le London Film Museum vaut le détour, pour les amoureux de septième art … et les autres aussi. Grâce à des expositions ludiques sur des thématiques aussi diverses que les sagas telles que James Bond et Star Wars ou encore des acteurs et actrices iconiques, il saura captiver tous les publics.

Mix and match Le mélange des genres est improbable mais dans le quartier de Mayfair, aux 23 et 25 Brook Street exactement, ont vécu le célèbre compositeur George Frideric Handel au 18e siècle et Jimi Hendrix, durant les années 60. Il est désormais possible de visiter leurs deux appartements.

Lights, camera, action! The London Film Museum is just a few steps from Covent Garden market and well worth a visit for film buffs... and others too! With entertaining exhibitions on themes as diverse as the James Bond and Star Wars sagas, or iconic actors and actresses, it’s sure to captivate all audiences. 45 Wellington St, Covent Garden, London WC2E 7BN londonfilmmuseum.com

Mix and match. An improbable mix of genres, but the Mayfair district – more precisely, numbers 23 and 25 Brook Street – was home to famous composer George Frideric Handel in the 18th century, and Jimi Hendrix in the 1960s. It’s now possible to visit their two flats. 23, 25 Brook St. handelhendrix.org/

Adresse secrète Incroyable mais vrai, il est aujourd’hui possible de visiter le complexe souterrain qui servit de centre de commandement britannique durant la Seconde Guerre mondiale. Parmi ses différents espaces, le Churchill Museum, seul et unique musée entièrement dédié à la vie du British Bulldog, le Churchill Bunker, mais aussi les Cabinets War Rooms, quartier général de guerre.

Secret address. Believe it or not, it’s now possible to visit the underground complex that served as the British command centre during World War II. The spaces to discover at the Churchill Museum, the one and only museum entirely dedicated to the life of the British bulldog, include the Churchill bunker, but also the cabinet war rooms, the war headquarters. Clive Steps, King Charles Street, London, SW1A 2AQ www.iwm.org.uk/visits/churchill-war-rooms

Décor de film Il vous suffira de marcher quelques minutes en direction du Waterloo Bridge pour vous retrouver en plein décor de film devant Somerset House. L’immense bâtiment à l’architecture victorienne est apparu dans de célèbres films parmi lesquels The Duchess, Sherlock Holmes ou encore GoldenEye. Durant la saison hivernale, le lieu fait place à une patinoire.

Film set. Just walk for a few minutes towards Waterloo bridge and you’ll find yourself amid a movie set as you contemplate Somerset House. The huge building, with its Victorian architecture, has appeared in famous films such as The Duchess, Sherlock Holmes and Goldeneye. The courtyard is used as an ice rink during the winter season. www.somersethouse.org.uk

41


CINEMA

AMBER HEARD fait bouger les lignes AMBER HEARD: THE GAME-CHANGER CEUX QUI AURAIENT AIMÉ LA CANTONNER AU RÔLE DE BEAUTÉ SAGE ET FATALE RISQUENT D’ÊTRE DÉÇUS. MANNEQUIN, ACTRICE, ÉGÉRIE, AMBER HEARD SAISIT CHAQUE OPPORTUNITÉ, À L’ÉCRAN COMME À LA VIE, POUR FAIRE ENTENDRE UNE NOUVELLE VOIX ET RÉITÉRER SON ENGAGEMENT EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ, DE L’ÉGALITÉ DES SEXES ET D’UNE MEILLEURE REPRÉSENTATION DES GENRES. ENTRETIEN.

If you thought Amber Heard could simply be defined by her composed yet ravishing beauty, you thought wrong. The actress, model and face of L’Oreal Paris takes every opportunity, both on screen and off, to speak out and reiterate her commitment towards diversity, gender equality and improving gender awareness. This is our interview with her.

Bien que les choses évoluent, les héroïnes des comics sont souvent représentées de manière ultra sexualisée, or, vous êtes entrée dans l’univers DC en incarnant Mera (dans Justice League puis Aquaman) une super-héroïne dont on retient surtout le caractère bien trempé. Vous êtes-vous investie dans la définition de ce personnage afin qu’il évite tout stéréotype ? Je me suis pleinement investie dans le rôle de Mera dans Aquaman car elle casse les codes tacites qui entourent les super-héroïnes (et les personnages féminins en général) : elle refuse d’être définie par un simple attribut physique ou un trait de personnalité. Mera tire sa beauté de sa force et de son indépendance, et non pas l’inverse. Quel type de personnage rêveriez-vous de jouer aujourd’hui ? J’aime incarner des personnages qui, comme Mera, s’éloignent des attentes habituelles concernant la représentation d’un personnage féminin. J’aime repousser les limites des attentes collectives du public et rompre avec les règles qu’Hollywood et la société ont trop longtemps imposées vis-à-vis des femmes. Quels sont vos projets à venir ? Je recherche actuellement de nouveaux projets en tant que productrice. Je suis en quête d’histoires qui retracent la vie de femmes qui ont cassé les codes, se sont dressées contre ce qu’elles étaient « supposées » être ou faire et ont ainsi permis de changer le statu quo. Les histoires qui se penchent sur une facette très précise d’un changement à grande échelle s’avèrent parfois être les plus passionnantes… et les moins représentées jusqu’à maintenant. L’année dernière, lors de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, vous avez monté les marches du Festival de Cannes en tant qu’ambassadrice L’Oréal Paris avec à vos côtés votre amie Corey Rae, qui est une activiste transsexuelle. Une manière de faire passer un message ? La visibilité est la clé du changement. Le manque de connaissance engendre un risque d’incompréhension, ou pire, de désinformation qui entraîne la peur ou les préjugés. Les antidotes contre cette terrible détérioration du savoir et des communautés sont la familiarisation, l’empathie et la sensibilisation. Je cherche à créer un monde plus juste pour tous en aidant ceux qui ont souvent été réduits au silence ou effacés en raison du manque de visibilité et du droit à l’expression. Vous avez déclaré qu’adolescente votre chambre était notamment décorée de posters de propagande féministe. Quelle est l’origine de votre engagement pour les droits des femmes ? En grandissant, la vie me rappelait sans cesse, et ce de manière implicite et explicite, que je devais répondre à un certain nombre d’attentes simplement parce que je suis « une fille ». Tous les jours, j’étais assujettie à ces attentes sur la façon dont ma personnalité et mon corps devraient être, se comporter ou paraître. Je m’apercevais également que mes semblables masculins ne subissaient pas les mêmes pressions ou restrictions, et commençais ainsi à entrevoir les avantages auxquelles nous, les femmes, n’avions pas accès. Lorsque j’ai commencé à remarquer que les filles parmi mes camarades levaient moins souvent la main lors des débats en classe et se focalisaient plutôt sur les réactions qu’elles engendraient autour d’elles, cela a inspiré chez moi une certaine frustration. Je voulais de l’encouragement, de l’épanouissement et du soutien… être jugée au même

42


© Flavien Prioreau


© Flavien Prioreau

CINEMA

44


CINEMA

titre que mes camarades masculins, point ! Ainsi, j’ai commencé à être encouragée par des femmes, et par leurs idoles dans le passé, qui m’ont offert la « chance » d’avoir des opportunités bien meilleures que celles offertes à ma grand-mère. Je me suis dit : « Si elles ont su œuvrer pour que j’aie la chance d’être là où je suis et d’être à même de m’indigner des problèmes actuels, je leur dois beaucoup ». Finalement, plus qu’une lutte pour les droits LGBT, Queer, ou encore les droits des femmes, votre combat n’est-il pas celui de la défense de la diversité ? La diversité est une question d’humanité. C’est aussi simple que cela. Lorsque l’on se bat pour l’humanité tout entière, on défend les valeurs qui nous unissent, notre humanité commune. Je suis heureuse de voir que les façons limitées dont nous représentons le monde, vis-à-vis des femmes en particulier, évoluent enfin. Il est grand temps de voir nos attentes concernant la définition de la beauté progresser vers une logique plus inclusive. De plus en plus loin de l’idée de standards, la beauté peut également être pensée en termes de diversité. Que pensez-vous du maquillage comme véritable outil d’empowerment féminin ? Le maquillage est un outil qui peut aider une personne à s’exprimer, à s’identifier et à prendre son indépendance. Le maquillage a toujours été pour moi un moyen de m’exprimer, soit en l’utilisant, soit en le laissant de côté. Le maquillage devrait être vu comme quelque chose qui nous aide à nous définir nous-même, et non pas quelque chose qui nous définit. Il y a parfois cette idée hyper réductrice de la féminité selon laquelle on ne peut pas être une femme forte, crédible aux yeux du monde et, en même temps, parler maquillage, coiffure, mode, sous prétexte que ce serait superficiel. La même idée qui nous conduirait à penser qu’en une seule et même interview nous ne pourrions pas évoquer vos combats pour des causes telles que le féminisme et en même temps parler de votre routine ou vos tips beauté. Qu’en pensez-vous ? Je pense que l’idée selon laquelle l’antithèse de la force et de l’égalité des genres serait de soigner son apparence, ses habits et avoir un intérêt pour les talons hauts et le maquillage, est erronée, limitée et dépassée. En quoi le fait de réduire les actions habituellement considérées comme étant « féminines » voudrait dire que l’on est moins féminine ?! Je pense qu’il est déplacé

de dire à qui que ce soit que la féminité, quelle que soit la manière dont elle est exprimée, devrait toujours se traduire par un « moins ». D’ailleurs : une routine ou un tips beauté ? Je ne voudrais pas faire écho à toutes les mères du monde en disant cela, mais c’est vrai : protégez-vous du soleil (enfin, mettez au moins de la crème) ! Personnellement, je n’ai pas le choix car j’ai une peau très claire. Mais de manière générale : protégez votre peau, car c’est le « papier cadeau » qui emballe votre vie entière ! Dans la dernière campagne L’Oréal Paris, vous avez déclaré ne plus vous soucier de la représentation que l’on pouvait avoir de vous et « assumer votre blondeur ». Pensez-vous que certains aspects physiques tels que la couleur de cheveux puissent encore être discriminants pour une femme dans sa vie personnelle et professionnelle ? Malheureusement, dans ce monde et plus particulièrement dans mon univers professionnel, les opportunités des femmes sont limitées par leur apparence physique. Nous sommes assujetties à des normes inatteignables qui dépassent l’entendement et notre contrôle. Le statu quo commence enfin à être remis en question de manière concrète, mais le chemin à parcourir reste long. Je rencontre souvent des obstacles, des difficultés et des jugements basés sur des qualités superficielles, comme mes cheveux blonds, qui ne reflètent en rien ma vraie valeur, mon potentiel ou mon mérite dans ce monde. Toutefois, je pense qu’il est important de ne pas laisser ces normes nous décourager dans notre volonté de repousser les lim-

J’aime incarner des personnages qui, comme Mera, s’éloignent des attentes habituelles concernant la représentation d’un personnage féminin. I enjoy playing characters that, like Mera, deconstruct our normal expectations for how a female character should be portrayed.

45


CINEMA

ites ou de s’exprimer. Il faut être conscient que notre valeur n’est pas uniquement définie par le jugement des autres. Il faut pouvoir s’exprimer tel qu’on est. Pour conclure, que vous inspire le slogan « Parce que vous le valez bien » de L’Oréal Paris dont vous êtes ambassadrice ? En tant qu’ambassadrice de la famille L’Oréal Paris, la phrase « Parce que vous le valez bien » représente beaucoup pour moi. Elle incarne ce que j’adore le plus dans le fait d’être une femme et représente la notion qui, selon moi, doit absolument être mise en avant dans le débat public. Nous devons tout faire pour encourager ce sentiment chez chacun et chacune de nous, car nous le valons bien !

Although things are changing, comic book heroines are often portrayed in an ultra-sexualized way. You entered the DC universe as Mera (in Justice League and then Aquaman), a superheroine with a very strong personality. Did you throw yourself into defining this character so that it avoided stereotypes? I jumped into the role of Mera in Aquaman because it broke the unspoken rule of female superheroes (and most female characters alike). She refuses to be defined based solely on a physical attribute or personality trait: Mera is beautiful because she is strong and empowered, not the other way around. What kind of character do you dream of playing today? I enjoy playing characters that, like Mera, deconstruct our normal expectations for how a female character should be portrayed. I like pushing the boundaries of our collective expectations as an audience and breaking the rules that Hollywood and society have always set on the representation of women. Do you have any projects in the pipeline? Right now I am looking for more projects to produce. I am looking for stories about women who broke rules, challenged how they were “supposed to” be or act and made a difference in the process. Sometimes, stories about small pieces of what is to become widespread change are the most interesting… and the least talked about so far. Last year, as a L’Oréal Paris ambassador, you appeared on the steps at the Cannes Film Festival for the International Day Against Homophobia and Transphobia alongside

46

your friend Corey Rae, who is a transgender activist. Was that a way to get a message across? Visibility is key for bringing about change. With unfamiliarity comes risk of misunderstanding, or worse, misinformation that can lead to fear and prejudice. The antidote to this horrible deterioration of understanding and community is familiarity, empathy and awareness. I seek to help the world become a fairer place for all by giving a voice to those who have traditionally been silenced or erased through their lack of visibility. You said that as a teenager your room was decorated with feminist propaganda posters. Where does your commitment to women’s rights stem from? When I was growing up, I was constantly reminded, both implicitly and explicitly, that things were expected of me simply because I was “a girl”. Every day, I was faced with images about my body and personality: how it or I should look, behave, appear and be. While I did not see the same pressures or restrictions placed upon my male counterparts, I started to notice the advantages that women were therefore being denied. I was frustrated when I started noticing that my female classmates were refraining from raising their hands in class discussions and focused on what reaction they were able to get from the world around them instead. I wanted to be encouraged, nourished and nurtured, to be held to the same standards as my male counterparts. Period. So I started finding encouragement from women, or their idols that came before me, who made my “luck” in life so much better than that of my grandmother. I thought: “If they worked so hard for me to be here and to be frustrated with these problems, then I owe them a lot”. More than just a fight for LGBT, Queer and women’s rights, isn’t your struggle ultimately about defending diversity? Diversity is about humanity. It’s as simple as that. When we can take up the fight for all of us, we are standing up for what connects us all - our shared common humanity. I am glad to finally see that our limited representations of people, especially women, are being challenged. It’s time to see more wholesome and inclusive expectations be met in terms of what we identify as beautiful. Increasingly removed from the idea of standards, beauty can also be thought of in terms of diversity. What do you think about makeup as a real tool of women’s empowerment? Makeup is a tool that can be used to help a


CINEMA

There is sometimes this hyper-reductionist view of femininity, according to which you cannot be a strong and believable woman in the eyes of the world if you also talk about makeup, hair or fashion, under the pretext of it being superficial. The same view might lead us to think that, in this interview, we can’t touch on your fight for causes such as feminism and also talk about your skincare routine or beauty tips. What do you think about that? I think it is uninformed, limited and outdated to think that if you care about how you look, dress or if you are interested in high heels or makeup, you are somehow antithetical to the concepts of strength or gender equality. But how can reducing one’s behaviors, which are traditionally deemed “feminine”, somehow be less feminine?! I think there is something unhealthy about telling anyone that femininity - in whatever form one chooses to express it, or not - should always be about doing less…

expressing yourself and knowing that your true worth cannot be weighed solely by other people’s judgment. It is about expressing yourself just the way you are. And finally, as a brand spokesperson, what do you think of the L’Oréal Paris slogan “Because You’re Worth It”? As a spokesperson for the L’Oréal Paris family, “Because You’re Worth It” means the world to me. It embodies what I love about being a woman and the message that is the most important for us to enhance in the public debate. We need to encourage that feeling in each other as much as possible, we are worth it! © Flavien Prioreau

person express, identify and empower themself. Makeup has always been something for me to enjoy expressing myself, whether I choose to use it or not. It is and should be seen as something that you can use to define yourself, not the other way around.

By the way, can you give us any skincare routine or beauty tips? Not to sound like your mother or anything but it’s honestly the truth: stay out of the sun (or at least use sunscreen)! I personally have no choice because my skin in very fair. But in general, protect your skin: it is the “wrapping paper” that shields your entire life! In the last L’Oréal Paris campaign, you said that you had “come to terms with your blond hair”. Do you think that certain physical traits such as hair color can still be a source of discrimination against a woman in her personal and professional life? Unfortunately in this world, especially in my business, women are still limited by their physical appearance, often based on impossible standards that are beyond their control or understanding. It is finally being challenged in a real way, but we have a long way to go. I still find myself facing roadblocks, judgments and challenges based on superficial qualities, such as my blonde hair, that do not reflect my inherent value, potential or worth in this world. But I think it’s important to not let these standards stop you from pushing those boundaries,

47


CINEMA

Eva Longoria © Stéphane Cardinale - Corbis

L’Oréal Paris : la beauté grand écran L’ORÉAL PARIS: THE BIG SCREEN BEAUTY DEPUIS 1997, L’ORÉAL PARIS EST PARTENAIRE OFFICIEL DU FESTIVAL DE CANNES ; L’OCCASION POUR LA MAISON DE COSMÉTIQUES DE PRÔNER SES VALEURS SUR LE PLUS GLAMOUR DES TAPIS ROUGES. SON HISTOIRE AVEC LE 7E ART A CEPENDANT DÉBUTÉ BIEN AVANT CELA.

Since 1997, L’Oréal Paris has been an official partner of the Cannes Festival; an opportunity for the cosmetics house to promote its values on the most glamorous red carpet. However, its history with the 7th Art began long before that.

48


CINEMA

Pour tout à fait capter l’essence de l’esprit L’Oréal Paris et l’origine des liens tissés avec l’univers du cinéma, il faut remonter en 1973, lorsque Johan Dusseau, ancien mannequin et actrice, figure de proue du mouvement féministe d’alors, déclamait face caméra le tout premier « Because I’m Worth It ». Retentissant. S’ouvrait alors l’ère des ambassadrices L’Oréal Paris, diffusant avec force et conviction le message d’une beauté plurielle accessible à toutes les femmes. Parmi ces égéries, l’actrice oscarisée Helen Mirren, la subversive Jane Fonda, ou encore Andie MacDowell qui accompagne la maison depuis plus de trente ans. Partenaire des plus grands rendezvous du 7e art à travers le monde (Berlinale, Golden Globes), L’Oréal Paris est également maquilleur officiel du Festival de Cannes depuis 1997. De la cérémonie d’ouverture à la clôture des festivités, ce ne sont pas moins de 1700 looks qui sont imaginés depuis le 7e étage de l’Hôtel Martinez. L’Oréal Paris y partage sa vision en faveur d’une beauté d’une beauté prônant la diversité et repoussant les frontières. Un message visant également à la démocratisation des deux arts visuels et interdépendants que sont le cinéma et le maquillage. Ainsi les experts Val Garland (Global Makeup Director) et Stéphane Lancien (L’Oréal Paris Hair Artist & Expert) travaillent ensemble pour rendre accessible à tous les looks du tapis rouge, partageant avec chaque femme une part du rêve et de la promesse L’Oréal Paris. Une promesse de démocratisation qui est allée plus loin avec la 70e édition du festival, avec la mise en place par L’Oréal Paris d’un cinéma en plein air gratuit. Au programme : six films présentés par les égéries de la marque : Susan Sarandon, Julianne Moore, Aishwarya Rai, Eva Longoria ou encore Elle Fanning, plus jeune actrice membre du jury. Sur la toile, sur le tapis rouge, à Cannes et partout ailleurs, L’Oréal Paris partage sa conviction : «  All women are worth it ».

Aishwarya Rai

Helen Mirren

© Daniele Venturelli

Aja Naomi King

49

To fully capture the essence of the L’Oréal Paris spirit and the origin of the links woven with the world of cinema, we have to go back to 1973, when Johan Dusseau, former model and actress, figurehead of the feminist movement of the time, proclaimed, facing the camera, the very first “Because I’m worth it”. Resounding. The era of L’Oréal Paris ambassadors began, spreading with force and conviction the message of plural beauty accessible to all women. Among these muses, the Oscar-winning actress Helen Mirren, the subversive Jane Fonda, and also Andie Mc Dowell who has accompanied the house for more than thirty years. Partner of the biggest meetings of the Seventh Art around the world (Berlinale, Golden Globes), L’Oréal Paris has also been the official make-up artist of the Cannes Festival since 1997. From the opening ceremony to the closing of the festivities, no less than 1,700 looks are imagined from the 7th floor of the Martinez Hotel. There, l’Oréal Paris shares its vision in favor of a beauty promoting diversity and pushing boundaries. A message also aimed at the democratization of the two visual and interdependent arts: the cinema and the makeup. The experts Val Garland (Global Makeup Director) and Stéphane Lancien (L’Oréal Paris Hair Artist & Expert) are thus working together to make all the looks of the red carpet accessible. A promise of democratization that went further with the 70 th edition of the Festival, with the implementation, by L’Oréal Paris, of a free outdoor cinema. On the program: six films presented by the muses of the brand: Susan Sarandon, Julianne Moore, Aishwarya, Eva Longoria or Elle Fanning, youngest actress member of the jury. On the web, on the red carpet, in Cannes and everywhere else, L’Oréal Paris shares its conviction: “all women are worth it”.


who’s who

AT HÔTEL MARTINEZ

CANNES

Araya Hargate

PLUIE DE STARS ET D’ÉLÉGANCE À L’HÔTEL MARTINEZ DONT L’EFFERVESCENCE EST À SON COMBLE LORS DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM. L A PREUVE EN IMAGES LORS DE L A DERNIÈRE ÉDITION.

A shower of stars and elegance at the Martinez Hotel of which the excitement is at its climax during the International Film Festival. The proof in pictures during the last edition.

Photography by Samuel Saadoun

50

Jessica Kahawaty


Golshifteh Farahani

Eva Longoria

Alessandra Ambrosio

Araya Hargate

Gong Li

Equipe de KourtrajmĂŠ

Eva Herzigova

Audrey Lamy


CANNES

Helen Mirren

Priyanka Chopra et Nick Jonas

Aja Naomi King

Helen Mirren

Toni Garrn

Jean Dujardin

Cindy Bruna

Louise Bourgoin

Penelope Cruz

Gad Elmaleh


CANNES

Natalia Vodianova

Gad Elmaleh

Andie MacDowell

Dakota Fanning

who’s who AT HÔTEL MARTINEZ Sara Sampaio

Priyanka Chopra

Gilles Lellouche

Cindy Bruna


CINEMA

© Zihnioglu Kamil/SIPA

LE FESTIVAL DE CANNES, LES STRASS, LE GL AMOUR… MAIS PAS QUE. IL N’EST PAS RARE QUE L’ACTUALITÉ RAT TRAPE LE CINÉMA , QUE DES HOMMES ET FEMMES ENGAGÉS PRENNENT LE DEVANT DE L A SCÈNE ET QUE LE TAPIS ROUGE SE TRANSFORME EN TRIBUNE. RETOUR SUR CES MOMENTS OÙ LE FESTIVAL DE CANNES S’EST FAIT L’ÉCHO DE L A DERNIÈRE DÉCENNIE.

Une décennie à Cannes A DECADE IN CANNES The Cannes Film Festival, the rhinestones, the glamor ... but not only. It is not uncommon that current events catch up with cinema, for committed men and women to take center stage and for the red carpet to turn into a platform. A look back at these moments when the Cannes Film Festival echoed the past decade.

54


CINEMA

Diversité ? Représentativité ! « Aux femmes les bobines à coudre, aux hommes celles des frères Lumière ! » En 2012, une tribune du collectif féministe La Barbe dénonçait la non-mixité du Festival : sur les 22 films en compétition, tous ont été réalisés par des hommes. Les organisateurs se défendent alors de tout sexisme et promettent de porter davantage d’attention aux films de réalisatrices lors de la prochaine sélection. Il faudra malgré tout attendre 2018 pour que, dans le sillage de l’affaire Weinstein, le directeur du festival Thierry Frémaux signe une charte pour la parité. Cette année-là, un groupe de 82 femmes monte les marches pour revendiquer l’égalité des salaires. Parmi elles, Julie Gayet, l’Américaine Cate Blanchett alors présidente du jury -, Agnès Varda ou encore la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Durant la même édition, le mouvement initié par l’actrice Aïssa Maïga prend son envol à Cannes : les 16 comédiennes françaises et autrices de l’essai Noire n’est pas mon métier prennent la pose sur le tapis rouge. Leur message ? Noires ou métisses, elles refusent d’être la « caution diversité » ou les « images d’Épinal » des films dans lesquels elles tournent.

Diversity? Representativeness! “To women sewing spools, to men those of the Lumière Brothers!” In 2012, La Barbe, an opinion column by the feminist collective, denounced the unmixed nature of the Festival: out of the 22 films in competition, all were made by men. The organizers defend themselves against all sexism and promise to pay more attention to the films of female Directors at the next selection. We will have to wait until 2018 for the festival Director, Thierry Frémaux, to sign a parity charter in the wake of the Weinstein affair. That year, a group of 82 women climbed the stairs to demand equal wages. Among them, Julie Gayet, the American Cate Blanchett - then President of the jury -, Agnès Varda or even the Minister of Culture Françoise Nyssen. During the same edition, the movement initiated by the actress Aïssa Maïga takes off in Cannes: the 16 French actresses and authors of the essay Noire n’est pas mon métier pose on the red carpet. Their message? Black or mixed race, they refuse to be the “diversity bond” or the “Epinal images” of the films in which they shoot.

Des règles secouées En 2014, c’est l’affaire DSK qui ressurgit et vient faire de l’ombre à la compétition. Diffusé en marge du festival, le film d’Abel Ferrara Welcome to New York, adaptation avec Gérard Depardieu de l’affaire du Sofitel, capte toute l’attention médiatique. Les organisateurs s’indignent de cette « prise en otage » des autres films de la sélection. Stupeur et tremblements en 2017 également, lorsque le géant Netflix, qui présente deux films en compétition, se retrouve à son tour au centre d’une polémique : ses longs-métrages sortent sur son service de VOD, mais pas en salle, bouleversant l’ordre établi. Organisateurs et diffuseurs s’arc-boutent sur leurs positions. Depuis, la plateforme de streaming boycotte le festival.

Shaken rules. In 2014, the DSK affair resurfaced and overshadowed the competition. Released on the fringes of the festival, Abel Ferrara’s film Welcome to New York, adaptation with Gérard Depardieu of the Sofitel affair, captures all the media attention. The organizers are indignant at this “hostage taking” of the other films in selection. Stupor and tremors also in 2017, when the giant Netflix which presents two films in

competition, finds itself, in turn, at the center of a controversy: his feature films are released on its VOD service, but not in theaters, upsetting the established order. Organizers and broadcasters strongly stick on their positions. Since then, the streaming platform has boycotted the festival.

55


CINÉMA

L’urgence climatique monte les marches Les salles de projection ont été la caisse de résonnance de la lutte contre le changement climatique. En 2019, à l’initiative du réalisateur Cyril Dion (Demain) et de l’association On est prêt, un groupe de jeunes activistes climatiques et les personnalités signataires de la tribune « Résister et créer » s’expriment avant la projection de Sorry We Missed You, de Ken Loach. Leur texte est soutenu par Pierre Niney, Marion Cotillard, Ariane Ascaride ou encore Mélanie Laurent, et leur combat promet de continuer à faire couler de l’encre. Définitivement bien plus qu’un évènement glamour, le Festival de Cannes, se veut le miroir des préoccupations contemporaines. Et c’est tant mieux.

Climate emergency climbs the steps. The projection rooms were the sounding board of the fight against climate change. In 2019, at the initiative of Director Cyril Dion (Demain) and of the Association ‘On est Prêt’, a group of young Environment & climate activists and personalities who signed the “Resist and create” column speak before the screening of Sorry We Missed You, by Ken Loach. Their text is supported by Pierre Niney, Marion Cotillard, Ariane Ascaride or Mélanie Laurent, and their fight promises to continue to lead to extensive press coverage. Definitely much more than a glamorous event, the Cannes Film Festival is intended to mirror contemporary concerns. So much the better.

56


IMMOBILIER DE PRESTIGE DEPUIS 1977 Plus de 2 000 propriétés à vendre ou à louer

1 rue du Quadrille - Résidence Les Lices - 83990 SAINT-TROPEZ Tél. +33 (0)4 94 97 97 97 - sainttropez@michaelzingraf.com www.michaelzingraf.com


CINEMA

POUR FAIRE LEUR PL ACE À HOLLY WOOD, LES RÉALISATRICES REDOUBLENT D’INITIATIVES. OB JECTIF : PALLIER LE MANQUE DE VISIBILITÉ ET D’OPPORTUNITÉS.

Les nouvelles activistes du 7 e art THE NEW ACTIVISTS OF THE 7th ART In order to find their niche in Hollywood, the female Directors are redoubling in their initiatives. Objective: overcome the lack of visibility and opportunities.

58


CINEMA

Jamais la catégorie « meilleur réalisateur » n’avait aussi bien porté son nom. En janvier dernier, l’Académie des Oscars dévoilait ses nommés pour la 92e cérémonie. Oubliées les pluies d’éloges pour Queens de Lorene Scafaria ou encore Les Quatre Filles du Dr March de Greta Gerwig. Les femmes étaient les grandes absentes de cette liste trustée par des emblèmes du cinéma testostéronés, tels que Martin Scorsese, Todd Phillips ou encore Quentin Tarantino. Un bon symbole des inégalités persistantes à Hollywood : selon une étude de l’organisme USC Annenberg Inclusion Initiative, seuls 12 des 100 films américains les plus populaires de 2019 ont été mis en scène par des femmes. VENT DEBOUT CONTRE LE SEXISME Aux grands maux, les grands remèdes. Voilà qu’en signe de protestation, Natalie Portman arborait sur le tapis rouge des Oscars 2020 une cape Dior sur laquelle étaient brodés les noms des artistes snobées, dont la Française Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu. Mais la contreattaque s’est aussi opérée sur un autre front : l’association Give Her a Break a ainsi diffusé la cérémonie en direct sur internet, remplaçant les publicités par des bandes-annonces de films signés par des femmes. Parmi les supportrices de cette campagne, la cinéaste israélienne Alma Har’el, elle-même figure de proue de ce nouvel activisme. En octobre 2019, la réalisatrice de Honey Boy – biopic consacré à Shia LaBeouf – a ainsi lancé la plateforme de talents Free the Work. L’idée de cet hybride entre Spotify et

© Robyn Beck © David Swanson

59


CINEMA

Seuls 12 des 100 films américains les plus populaires de 2019 ont été mis en scène par des femmes

LA RÉVOLUTION NETFLIX 2021 sera-t-elle l’année du changement ? Coronavirus oblige, l’Académie des Oscars a chamboulé ses règles pour rendre éligibles des longs-métrages diffusés directement sur des plateformes de streaming. Une victoire pour Netflix et la diversité : en 2019, le géant américain avait embauché deux fois plus de réalisatrices que les studios traditionnels, selon l’USC Annenberg Inclusion Initiative. De quoi espérer le début d’une nouvelle ère.

Only 12 of the 100 most popular American films of 2019 were directed by women

Never before has the “best director” category been so aptly named. Last January, the Academy of Oscars announced its nominees for the 92nd ceremony. Forgotten the rains of praise for Queens by Lorene Scafaria or Les Quatre Filles du Dr. March by Greta Gerwig. Women were the ones missing from this list, which was monopolized by emblems of testosterone cinema, such as Martin Scorsese, Todd Phillips and Quentin Tarantino. A good symbol of persistent inequality in Hollywood: according to a study by the USC Annenberg Inclusion Initiative, only 12 of the 100 most popular American films of 2019 were directed by women.

IMDB ? Promouvoir des créatifs, notamment des femmes issues de la diversité ou de la communauté LGBTQ, auprès des pontes de Hollywood. Outre ces bases de données, dont « The Topple List » créée par la productrice Jill Soloway, des associations comme Films Fatales ou le collectif 50/50 ouvrent le dialogue à coups de conférences et de happenings... Interpellant au passage les organisateurs de festivals de cinéma, prompts à reproduire ces discriminations.

60


CINEMA

HEADWIND AGAINST SEXISM Desperate situations call for drastic remedies. And there you go, as a sign of protest, Natalie Portman was wearing a Dior cape on the red carpet of the 2020 Oscars embroidered with the names of the snubbed artists, including the French woman Céline Sciamma for Portrait de la jeune fille en feu. But the counterattack also took place on another front: the association Give Her a Break broadcast the ceremony live on the Internet, replacing the advertisements with trailers of films signed by women. Among the supporters of this campaign, the Israeli filmmaker Alma Har’el, herself a figurehead of this new activism. In October 2019, the Director of Honey Boy - a biopic dedicated to Shia LaBeouf launched the talent platform Free the Work. The aim of this hybrid between Spotify and IMDB? Promote creatives, especially women from diversity or from the LGBTQ community, to the Hollywood hotshots. In addition to these databases, including “The Topple List” created by producer Jill Soloway, associations such as Films Fatales or the 50/50 collective open up dialogue through conferences and happenings ... Challenging, at the same time, the organizers of film festivals, quick to reproduce these discriminations.

THE NETFLIX REVOLUTION Will 2021 be the year of change? Coronavirus forces, the Academy of Oscars has changed its rules to make eligible feature films broadcast directly on streaming platforms. A victory for Netflix and diversity: in 2019, the American giant had hired twice as many female Directors as traditional studios, according to the USC Annenberg Inclusion Initiative. Giving hopes to the beginning of a new era.

61


MODE

La confusion des genres THE GENDER CONFUSION VOIL À QUE L A MODE S’AMUSE AUJOURD’HUI À BROUILLER ENCORE UN PEU PLUS LES FRONTIÈRES ENTRE CE MASCULIN ET CE FÉMININ QU’UN Y VES SAINT L AURENT OU UNE COCO CHANEL AVAIENT DÉ JÀ BOUSCULÉS. LE « GENDER FLUID », BIEN PLUS QU’UNE TENDANCE… QUI SE DÉVOILE SOUS TOUTES LES COUTURES AVEC L’ŒIL DE MANON RENAULT, JOURNALISTE ET SOCIOLOGUE DE L A MODE.

Here is fashion enjoying again to blur the boundaries between the masculine and the feminine even more than Yves Saint Laurent or Coco Chanel had already shaken up. “Gender fluid”, much more than a trend… which is revealed from every perspective with the eye of Manon Renault, journalist and fashion sociologist.

63


MODE

via les réseaux sociaux notamment, portés par une nouvelle génération qui n’est plus dans l’idée de performer un rôle genré spécifique », explique Manon Renault. Ou l’infusion dans la société que le genre n’a rien de naturel et est bel et bien une construction culturelle. La pop culture a largement accompagné le mouvement avec, entre autres, une Christine and the Queens d’ailleurs devenue Chris pour la musique ou le monde des séries avec Pose ayant révélé une icône queer au mantra revendiqué d’« authenticité », Billy Porter, sensation des tapis rouges en smoking-robe.

À l’image des icônes millennials, tel un Harry Styles, ambassadeur Gucci, bijouté et ongles colorés, en chemise à jabot et talons, la mode s’extirpe des codes genrés, allant bien plus loin que la binarité inversée. Le smoking de Yves Saint Laurent en 1966 ? La jupe Jean Paul Gaultier pour hommes en 1985 ? « Ici, pour jouer sur le scandale ou le subversif, on ne fait qu’inverser des codes, c’est se travestir, on n’est pas encore dans un genre troublé. On conserve très fortement l’idée que les garde-robes sont genrées, féminine et masculine », détaille Manon Renault. « Au contraire d’un David Bowie qui, lui, ne s’habillait pas dans l’idée d’un vestiaire masculin ou féminin. Le mouvement du glam rock dans la musique des années 1970-1980 a influencé cette fluidité du genre où l’on dépassait l’idée même de l’existence du genre en habillant une « personne » avant toute autre considération ». Si la mode et ses icônes ont toujours aimé jouer avec le genre par le passé, en quoi l’époque marque-t-elle une nouvelle ère ?

LA MODE NE FAIT PAS GENRE Dans sa capacité à capter l’air du temps, la mode s’empare bien évidemment de ce mouvement, des maisons de couture aux enseignes de grande distribution. Sans contrefaçon ou effet de mode ? « Soit les grandes marques le faisaient déjà car elles ne créaient pas à partir d’une construction du genre, par exemple, tels les créateurs japonais dans les années 1980, Rei Kawakubo ou Issey Miyake. Soit elles sont bien obligées de s’y mettre, pour l’image », explore Manon Renault avant d’ajouter : « La mode, tout en étant une industrie, est un élément culturel et elle peut donc être un lieu qui propose de nouvelles représentations et c’est

DIFFÉRENCES ET INDIFFÉRENCE « Ce qui a changé aujourd’hui, c’est qu’il y a une articulation entre les revendications des mouvements militants, qui ont permis d’avoir un vocabulaire sur cette question depuis les années 1980, et la médiatisation de ces revendications dans l’espace public

64


MODE

important qu’elle le fasse. » L’institution Chanel a, par exemple, engagé son premier mannequin transgenre, Teddy Quinlivan, en tant qu’égérie beauté, en 2019. Mais certains créateurs puisent directement dans le « gender fluidity » pour leur ADN tels le directeur artistique Demna Gvasalia chez Vetements et Balenciaga, brouillant allégrement les pistes avec des défilés fusionnés au vestiaire unisexe, ou le messianique Alessandro Michele chez Gucci, piochant, pour toutes les silhouettes, dans le rose, les fleurs, les broderies et autres prétendus attributs féminins. Pour eux, l’époque ne fait même plus de distinction : « Il y a quinze ans, ça aurait été une déclaration consciente de mettre une robe sur un gars. Maintenant, c’est juste la société », résume Demna Gvasalia*.

La mode s’extirpe des codes genrés, allant bien plus loin que la binarité inversée Fashion is dragging out gender codes, going much further than reverse binarity David Bowie, who did not dress with the idea of a male or female wardrobe. The glam rock movement in the 1970-80s music influenced this gender fluidity in which one would go beyond the very idea of the existence of the gender by dressing a «person» before any other consideration «. If, in the past, fashion and its icons have always loved to play with the gender, how does the period mark a new era?

*Interview dans le New York Times du 11 avril 2016

Just like millennial icons, such as Harry Styles, Gucci ambassador, jewelry and colored nails, in a frilled shirt and heels, fashion is dragging out gender codes, going much further than reverse binarity. Yves Saint Laurent’s tuxedo in 1966? Jean Paul Gaultier’s skirt for men in 1985? “Here, to play on scandal or subversive, codes are just being reversed, it’s about dressing up & disguising ourselves, we are not yet in a troubled gender. We keep very strongly the idea that wardrobes are gendered, both feminine and masculine.» explains Manon Renault. “Unlike

DIFFERENCES AND INDIFFERENCE “What has changed today, is the existence of articulation between the claims of the militant movements, that has enabled to generate a vocabulary on this issue since the 1980s, and the media coverage of these claims in the public space and, in particular, via social networks. Those are carried by a new generation which is no longer in the idea of performing a specific gender role» explains Manon Renault. Or the infusion in society that gender is not natural at all but it is indeed a cultural construction. Pop culture has largely accompanied the movement with, among others, a Christine and the Queens who became Chris for the music or the world of series with Pose revealing a queer icon with the claimed mantra of «authenticity», Billy Porter, sensation of the red carpets in a tuxedo dress. FASHION DOESN’T PRETEND GENDER In its capacity to capture the spirit of the times, fashion obviously takes hold of this movement, from fashion houses to mass retail chains. Without counterfeiting or fad? “Either, the big brands were already doing it as they were not designing from a gender construction, for example, the Japanese designers in 1980s such as Rei Kawakubo or Issey Miyake. Either, they are obliged to get started, for the image.» explores Manon Renault before adding «While being an industry, fashion is a cultural element and it can therefore be a place that offers new representations and it is important that it does so.» The Chanel institution, for instance, hired its first transgender model, Teddy Quinlivan, as a beauty muse, in 2019. But some creators draw directly from the “gender fluidity” for their DNA such as the Artistic Director Demna Gvasalia at Vetements and Balenciaga, blurring the tracks with parades merged in the unisex wardrobe, or the messianic Alessandro Michele at Gucci, drawing out, for all silhouettes, in pink, flowers, embroidery and other supposedly feminine attributes. For them, the era does not even make any more distinction: “Fifteen years ago, it would have been a conscious declaration to put a dress on a guy. Now, it’s just society.» summurizes Demna Gvasalia*. *Interview in the New York Times of April 11th, 2016

65


CONCEPTION GRAPHIQUE : ATALANTE-PARIS – PHOTO : © YANNICK PERRIN / ODC

2020-2021


SHOPPING

Brunello Cuccinelli

Rolex

Boucheron

Karla Colletto

Fendi

Summerland Eres YSL

Miumiu

67


Luxury art of fitting with a flare

A tailored tuxedo, suit, jacket or resort attire is one of life's great indulgences. Few things match the sensation of a garment that perfectly fits your character and individuality. Kiton combines the most exquisite Italian fabrics with perfect craftsmanship. In the heart of Cannes, master tailor, Sean Meshkin and his team will provide you with a bespoke, premium-quality item that emphasizes your unique personality and physique. They combine customized colours based on expert analysis, linings, buttons, designs and pockets, with the luxury art of fitting. Sean Meshkin, an MBA graduate of the University of North Florida, has turned his passion into his work. «Making clothes the way they do in Italy is a lost art, and we turn it into the art of style», says Sean. All too often the shopping experience for men is dull, uninspired and uninformed. To help men have a great experience and create looks that truly work for them, Sean uses twelve colors – six warm and six cold – to create the profile. By draping colours over his clients’ shoulders, Sean is able to pick the top three and three secondary colors. The other six colours are minimized in the accessories. «We can build an entire wardrobe around these colors.» «For example, even with a white shirt one can choose from white, cream or eggshell. The right tone can make all the difference in complimenting skin tone, eye and hair colour» Sean says. «I ensure that men feel comfortable in what they wear and tweak it to make it pop. It isn’t loud and it looks well-coordinated. It’s a matter of knowing how to present yourself.» Style is also a matter of knowing whether a two or three-button or double-breasted suit best fits a client’s physique. Sean says pocket flaps worn in or out, side vents or a split in the back of the coat can make all the difference when creating the best silhouette. «At Kiton, a man will get clothes that not only fit, but are appropriate to any situation and truly flatter our client. It is rewarding to show men how great they can look.» Sean Meshkin and his team will offer you their commitment, elegance and the very best service – whether you need delivery at midnight, in the early morning, to your office, your home or the other side of the world.

24 Rue Macé Cannes 06400 - France

kiton.cannes@gmail.com Tél. +33 4 93 68 99 36


SHOPPING

Valentino

Gucci

Stone Island

Frescobol Carioca Hublot Hugo Boss

Echec et mat Givenchy Burberry

69


VOIR PLUS DE COULEURS DE TISSUS SUR HASTENS.COM

READY–TO–SLEEP* THE BLUE CHECK COLLECTION

*PRÊT-À-DORMIR BOUTIQUE HÄSTENS À PARIS 16e | 61 Avenue Raymond Poincaré | Tel: 01 43 59 93 81 BOUTIQUE HÄSTENS À PARIS 3e | 84 rue de Turenne (ouverture Avril 2020) BOUTIQUE HÄSTENS À NICE | 44 rue Gioffredo | Tel 04 93 79 87 94


NEWS

L’automne-hiver selon BOSS FALL-WINTER SEASON ACCORDING TO BOSS LA MODE AUTOMNE-HIVER SE DÉCOUVRE DÈS LE MOIS DE JUILLET DANS LES BOUTIQUES BOSS DE CANNES AVEC DES COLLECTIONS MASCULINE ET FÉMININE À LA POINTE DE L’ÉLÉGANCE.

The Fall-Winter fashion can be discovered, from July, in the BOSS boutiques in Cannes with both men and women collections at the forefront of elegance.

Le savoir-faire en matière de tailoring qui a fait la renommée de la marque allemande se dévoile au cœur de la ligne BOSS Femme avec des chemisiers en soie aux coupes ajustées, une jupe crayon ou un pantalon à pinces tout en élégance. Une sélection de pièces en cuir italien aux coupes parfaites grâce à la découpe au laser complète cette sélection. Pour l’homme BOSS, l’hiver est synonyme d’élégance moderne : les couleurs automnales telles que le camel, le rouge vermillon ou encore le vert olive, se dévoilent sur des costumes en laine vierge, des manteaux en laine et cachemire et un trench classique revisité pour l’occasion en une version ocre.

The tailoring expertise that has made the reputation of the German brand is revealed at the heart of the BOSS Women line with elegant-cut silk blouses, a pencil skirt or pleated pants. A selection of Italian leather pieces with perfect cuts thanks to laser cutting are completing this selection. For the BOSS man, winter is synonymous of modern elegance: autumnal colors such as camel, vermilion red or even olive green are revealed on virgin wool suits, wool and cashmere coats and a classic trench coat revisited for the occasion in an ocher version.

BOSS STORE 62 boulevard de la Croisette - BOSS STORE 47 rue d’Antibes

71


EXPRESSIONS

© Balint Porneczi

© Balint Porneczi

Art et gastronomie pour des moments d'exception au Martinez ART AND GASTRONOMY FOR EXCEPTIONAL MOMENTS AT THE MARTINEZ'S POUR LE CHEF 2 ÉTOILES CHRISTIAN SINICROPI, LA GASTRONOMIE EST UN ART ET UNE EXALTATION SENSORIELLE. IL CRÉE DES ASSIETTES AVEC SON ÉPOUSE CÉRAMISTE ET AIME COLLABORER AVEC LES ARTISTES QUI L'INSPIRENT, À L’INSTAR DE STEPH COP.

For the 2-starred Chef Christian Sinicropi, gastronomy is an art and a sensory exaltation. He creates plates with his wife, a ceramist, and enjoys collaborating with the artists, such as Steph Cop, who inspire him.

words by Ingrid France

72


EXPRESSIONS

pour en prolonger l’âme et le destin. Ma cuisine est “originelle” : elle s’élabore de l’histoire mémorielle du produit dans son écosystème. Nos créations ont des sources communes. Steph Cop : Christian Sinicropi est un chef atypique, un artiste. Il compose avec un sens pictural pour donner de l’amplitude à l’expérience gastronomique. Nous travaillons sur ce que la nature offre de sublime, pour lui rendre grâce en la personnifiant dans nos créations. Je cherche l’esprit de l’arbre pour trouver l’axe de gravité existentiel de chacune de mes formes sculptées ARO.

Au printemps 2021, le restaurant La Palme d’Or proposera une expérience immersive, esthétique inédite de la gastronomie imaginée avec l’artiste Steph Cop. En attendant, les hôtes peuvent dès à présent découvrir l’univers du sculpteur, sa matière - l’arbre - à travers ses œuvres emblématiques exposées par la galerie Audrey Hatchikian dans les différents espaces du Martinez. Le bronze Black Raw dont les reflets évoquent les lignes de l’arbre et sa trajectoire de vie est le gardien du jardin de citronniers. Dans les espaces de l’hôtel baignés d’une douce lumière, vous ferez la rencontre de la sculpture Robur dont la silhouette abrupte et fine symbolise la force et les failles de l’arbre, Columnae une forme délibérément interrompue témoin du destin inachevé de l’arbre, Copelini figure épurée en tension verticale et le Cube bronze représentation de l’esprit de l’arbre.

Parlez-nous de votre projet pour le printemps 2021. Il ne s’agit plus seulement de créer une œuvre écrin pour la dégustation. Steph Cop : La nature convoque tous nos sens. Nous la contemplons, la touchons, l’écoutons, la respirons, la goûtons. Aussi, nous voulions explorer cette amplitude sensorielle dans une expérience gastronomique artistique inspirée de l’arbre dans son écosystème. Christian Sinicropi : Steph Cop a sculpté une assiette, que la céramiste Catherine Sinicropi a réalisée avec talent. J’ai imaginé un mouvement de dégustation, une promenade végétale déclinant les nuances de la note boisée, comme une traduction sensorielle de la relation intense de l’artiste à la nature arborée. Steph Cop : La galerie Audrey Hatchikian qui

RENCONTRE ENTRE LE CHEF ET LE SCULPTEUR Comment se sont tissés les liens entre vos deux univers pour ce projet artistique ? Christian Sinicropi : J’ai déjà eu l’occasion de travailler avec Steph Cop qui a crée des assiettes pour la Palme d’Or et j’avais envie de pousser plus loin la recherche créative car son univers singulier m’inspire. Mon approche de la cuisine est en résonance avec sa sensibilité au cycle végétal, sa manière de sculpter des arbres

© Balint Porneczi

73


© Balint Porneczi

EXPRESSIONS

Black Raw 220 cm, 2019

74


EXPRESSIONS

the creative research further because his unique world inspires me. My approach to cooking is in resonance with his sensitivity to the plant cycle & his way of carving trees to prolong its soul and destiny. My cuisine is “original”: it develops from the memory history of the product in its ecosystem. Our creations have common sources. Steph Cop: Christian Sinicropi is an unusual chef, an artist. He composes with a pictorial sense to give amplitude to the gastronomic experience. We work on the sublime that the nature offers in order to express gratitude by personifying it in our creations. I’m looking for the spirit of the tree to find the existential axis of gravity of each of my ARO sculpted forms.

me représente a installé certaines de mes œuvres au Martinez et dans le salon de dégustation ; le photographe Balint Porneczi présente des photos de la forêt qui m’est chère, il a suivi notre parcours créatif et en a saisi les moments de grâce. Christian Sinicropi et Steph Cop : Nous espérons transmettre cette plénitude créatrice à nos hôtes en inscrivant notre démarche dans le cycle vital. Notre humilité devant la nature n’est pas une posture, elle est la source de notre recherche artistique. C’est cela que nous souhaitons partager, dans ce lieu iconique qu’est le Martinez. © Balint Porneczi

In the 2021 spring, the Tell us about your project ‘Palme d’Or’ restaurant for Spring 2021. It is will offer an immersive no longer just a matter experience, a unique of creating a showcase aesthetic of gastronomy work for tasting. imagined with the Steph Cop: Nature artist Steph Cop. In the summons all of our senses. meantime, the guests We contemplate it, touch it, can now discover the listen to it, breathe it, taste world of the sculptor, it. Therefore, we wanted his material - the tree to explore this sensory through his emblematic amplitude in an artistic works exhibited in the gastronomic experience Audrey Hatchikian’s inspired by the tree in its gallery in different ecosystem. locations of the Martinez. Christian Sinicropi: Steph The Bronze Black Raw Cop sculpted a plate, which whose reflections evoke the ceramist Catherine the lines of the tree Sinicropi made with and its life trajectory talent. I imagined a tasting is the guardian of the movement, a vegetal walk lemon garden. In the Aro, La Colonne 253 cm, 2018 declining the nuances of hotel spaces, in a soft light, you will meet the Robur sculpture whose the woody note, like a sensory translation of the steep and fine silhouette symbolizes the artist’s intense relationship with wooded nature. strength and the faults of the tree, Columnae Steph Cop: The Audrey Hatchikian gallery a deliberately interrupted form witnessing the which represents me installed some of my works unfinished destiny of the tree, Copelini purified at the Martinez and in the tasting room; the figure in vertical tension and the Cube bronze photographer Balint Porneczi presents photos of the forest which is dear to me, he followed our representation of the spirit of the tree. creative journey and captured the moments of grace. MEETING BETWEEN Christian Sinicropi and Steph Cop: We hope THE CHIEF AND THE SCULPTOR How have the links between your two to transmit this creative fullness to our guests worlds been forged for this artistic project? by inscribing our approach in the life cycle. Our humility before nature is not a posture, it is the Christian Sinicropi: I have already had the source of our artistic research. This is what we opportunity to work with Steph Cop who created wish to share, in this iconic place that Martinez plates for the Palme d’Or and I wanted to push represents.

Œuvres disponibles à la vente / Work of art available for sale Audrey Hatchikian Gallery - contact@audreyhatchikiangallery.com - +33 6 80 38 90 14

75


EXPRESSIONS

© Xavier de Richemont 2019

Arty 90 ANNIVERSARY ! th

RACONTER OU MIEUX, PEINDRE 90 ANS D’HISTOIRE DU MARTINEZ EN SONS, EN IMAGES, ET EN PRÈS D’UNE QUINZAINE DE MINUTES : TEL EST LE DÉFI RELEVÉ PAR L’ARTISTE X AVIER DE RICHEMONT QUI A SIGNÉ, À L’OCCASION DE L’ANNIVERSAIRE ÉVÈNEMENT DE L’EMBLÉMATIQUE HÔTEL, UNE ŒUVRE SAISISSANTE.

Tell, or better, paint 90 years of Martinez’s history using sounds, pictures, and in almost fifteen minutes: this is the challenge taken up by the artist Xavier de Richemont who signed a striking work, on the occasion of the anniversary event of the emblematic hotel.

76


EXPRESSIONS

It’s called video painting. For 20 years, Xavier de Richemont has imagined and conceived all around the world, real works of sound and light. In the latter, it is not the actors but, indeed, the projected pictures and the surfaces on which they come alive, that play the leading role. In December 2019, on the occasion of ILTM (International Luxury Travel Market), it is on the emblematic Art Deco facade of 73 boulevard la Croisette that the spectators could admire “Martinez Memories”, fresco with a rich and captivating epic retracing 90 years of history. In five acts, Xavier de Richemont, sets the scene for a heady riviera before rolling out the marvelous Odyssey of Martinez: the inauguration in 1929 of this colossus poured concrete (the first work of its kind) desired by the visionary Emmanuel Martinez, the Roaring Twenties whose festive elegance is rooted in the hotel’s DNA, the Stock market crash, the war and the post-war period, the new age revolution and its colorful furniture to which the 5-star hotel succumbed to, the 1990’s emancipation and, eventually ... the renewal, or rather the metamorphosis operated in 2019 by Pierre-Yves Rochon’s cabinet. On each painting, here is the eye swept away by Xavier de Richemont’s pictures: “photographs that I was able to take during ballads in the city or tours in its museums, archive images collected as part of historical researches from which I set up a scenario.” To this masterful turbulence, a musical selection as precise as eclectic, is added. This is how after Al Jolson singing “Im sitting on the top of the world” (wink wished by Xavier de Richemont to Emmanuel Martinez), follows The Velvet Underground, Jacques Higelin, the Daft Punk or the electro of Polo and Pan on a 4th act - so riviera chic. Ultimate gem: the painting dedicated to the starred cuisine of chef Christian Sinicropi, designed from a recording of the excitement found in the kitchen. In the end, fifteen minutes of poetry, dreams, shows but also learnings for the spectator whose curiosity has been tickled. In short: majestic!

Cela s’appelle le vidéo painting. Voilà 20 ans que Xavier de Richemont imagine et conçoit à travers le monde de véritables œuvres de son et lumière dans lesquelles ce ne sont pas des comédiens, mais les images et les surfaces sur lesquelles elles s’animent, projetées, qui tiennent le premier rôle. Au mois de décembre 2019, à l’occasion de ILTM (International Luxury Travel Market) c’est sur l’emblématique façade Art déco du 73 boulevard la Croisette que les spectateurs ont pu admirer « Martinez Memories », fresque d’une riche et captivante épopée retraçant 90 ans d’histoire. En cinq actes, Xavier de Richemont plante le décor d’une Riviera enivrante avant de dérouler l’odyssée merveilleuse du Martinez : l’inauguration en 1929 de ce colosse de béton coulé (le premier ouvrage du genre) voulu par le visionnaire Emmanuel Martinez, les Années folles dont l’élégance festive est ancrée dans l’ADN de l’hôtel, le krach boursier, la guerre et l’après-guerre, la révolution new age et son mobilier coloré auquel succomba l’hôtel 5 étoiles, l’émancipation des années © Xavier de Richemont 2019 90 et, enfin… le renouveau, ou plutôt la métamorphose opérée en 2019 par le cabinet de Pierre-Yves Rochon. À chaque tableau, voilà l’œil emporté par les images de Xavier de Richemont : « des photographies que j’ai pu prendre lors de balades dans la ville ou de visites de ses musées, des images d’archives collectées dans le cadre de recherches historiques à partir desquelles j’élabore un scénario ». À ce magistral tourbillon s’ajoute une sélection musicale aussi © Xavier de Richemont 2019 pointue qu’éclectique. Voilà qu’à un Al Jolson chantant « Im sitting on the top of the world » (clin d’œil voulu par Xavier de Richemont à Emmanuel Martinez), succèdent The Velvet Underground, Jacques Higelin, les Daft Punk ou encore l’électro de Polo and Pan sur un quatrième acte des plus Riviera chic. Pépite ultime : le tableau dédié à la cuisine étoilée du Chef Christian Sinicropi, composé à partir d’un enregistrement de l’effervescence en cuisine. Au final, quinze minutes de poésie, de rêve, de spectacle mais également de pédagogie pour le spectateur dont la curiosité aura été piquée. Bref : monumental !

77


29

P RE M I UM E X P E RI E N C ES

FRANCE S PA I N PORTUGAL I T A LY BULGARIA

www.skyvalet.com


SPORTS

Cannes, paradis des runners CANNES, PARADISE FOR RUNNERS CANNES, VILLE DES SPORTS ÉLÉGANTS ET VILLE DE COURSE À PIED ! SON CADRE IDYLLIQUE ALLIANT ENVIRONNEMENT NATUREL ET URBAIN, MAIS ÉGALEMENT LA DOUCEUR DE SON CLIMAT ET UN FORT ENGAGEMENT DE LA VILLE POUR FAVORISER LA PRATIQUE DU SPORT, EN ONT FAIT LE PARADIS DES MORDUS DE RUNNING EN ET HORS COMPÉTITION. LA PREUVE PAR 4 QUE LA COURSE SE PRATIQUE ICI DANS TOUS SES ÉTATS !

Cannes, city of elegant sports and city of running! Its idyllic setting combining natural and urban environment, but also the mildness of its climate and a strong commitment of the city to promote the practice of sport have made it a paradise for fans of running in and out competition. The convincing proof that, here, race is practiced in all its states!

79


SPORTS

Ludique et insolite : l’Urban Trail Cannes Urban Trail, deux termes apparemment antinomiques mais dont le mariage se révèle tout à fait intéressant. Pour preuve, les trois premières éditions de l’Urban Trail Cannes, soit quatre courses (9,15 ou 26 km et 1 km pour les kids) dont les parcours mixtes alternent entre collines et ville. Un rendez-vous original qui permet en outre de découvrir ou redécouvrir la ville et ses sites remarquables. Ludique mais pas simple pour autant : le Grand Cannois (26 km), par exemple, est composé à 40 % de sentiers en trail avec près de 500 m de dénivelé, une très physique portion de course sur sable et, au total, plus 1000 marches à enjamber… dont les 24 du Palais des Festivals pour une touche très 7e Art.

Pour varier les plaisirs : l’ÖtillÖ Swimrun Cannes Certaines pratiques corsent un petit peu l’exercice en ajoutant d’autres défis à la course à pied. C’est le cas du swimrun, nouveau venu dans le paysage des courses sportives, qui remporte un grand succès depuis sa création en 2006. L’idée ? Combiner, souvent en binôme, course à pied et nage en eau libre sur différentes sections qui se succèdent. Un nouveau challenge auquel Cannes fait toute sa place en accueillant chaque année à la mi-octobre l’ÖtillÖ Swimrun Cannes qui a rarement aussi bien porté son nom. En Suède, pays d’origine du swimrun, Ö till ö signifie « d’île en île » ; or ici, les participants à la grande course des World Series sont invités à courir sur l’île Sainte-Marguerite puis traverser vers l’île Saint-Honorat avant de rejoindre le littoral. Une particularité qui interpellera les spectateurs néophytes : pas de changement de tenue et matériel entre les cessions nage et running !

To vary the pleasures: the ÖtillÖ Swimrun Cannes. Some practices make the exercise a little more difficult by adding other challenges to running. This is the case of the new swimrun in the sports racing landscape which has been very successful since its creation in 2006. The idea? Combine, often in pairs, running and swimming in open water on different successive sections. A new challenge into which Cannes digs in welcoming each year, by mid-October, the ÖtillÖ Swimrun Cannes which has rarely been so aptly named. In Sweden, the country of origin of the swimrun, Ö till ö means "from island to island"; however here, the participants in the big race of the World series are invited to run on the Sainte Marguerite island then cross towards the Saint Honnorat island before joining the coast. A special feature that will appeal to neophyte spectators: no changing of outfit and equipment between the swimming and running sessions!

Fun and unusual: the Urban Trail Cannes. Urban Trail is the contraction of two terms, seemingly contradictory but whose combination turns out to be quite interesting. As proof, the first three editions of the Urban Trail Cannes are four races (9, 15 or 26km and 1km for kids). Their mixed routes alternate between hills and cities. An original rendez-vous which also enables you to discover again and again the city and its remarkable sites. Fun but not that easy: the Grand Cannois (26km) for instance, is made up of 40% of trail run paths with almost 500m of elevation, a very physical portion of race on sand and in total, more than 1,000 steps to climb over… including the 24 at the Palais des Festivals for a "7th-Art” touch.

Pour s’entraîner : l’appli Cannes Sport Envie de se challenger hors compétition ? La ville de Cannes offre un terrain d’entraînement hors du commun. En plus de son cadre naturel idyllique et du développement de pistes dédiées à la course à pied ou à la randonnée, la ville propose 16 parcours classés par niveau de difficulté, pour un cumul de 100 km de pistes balisées. Autant dire que le terrain de jeu sera vaste et varié. Et pour courir connecté, ces différents parcours sont téléchargeables depuis Cannes Sport, une appli permettant notamment de sélectionner son parcours puis d’activer les fonctions « suivi de tracé » ou la possibilité de se chronométrer et participer aux défis Cannes Sport. Alors ? Plutôt bord de mer le long de la Croisette ou envie de faire chauffer les mollets vers la Croix-des-Gardes ? À noter, l’application propose également des parcours de swimrun ou de vélo.

For practicing: the Cannes Sport app. Willing to challenge yourself out of competition? The City of Cannes offers an unusual training ground. In addition to its idyllic natural scenery and the development of tracks dedicated to running or hiking, the city offers 16 routes classified by level of difficulty, for a total of 100 km of marked trails. Useless to say that the playground will be vast and varied. And to be able to run connected, these different routes can be downloaded from Cannes Sport, an app enabling to select, in particular, your course and activate the "track follow-up" functions or also allowing the possibility of timing and taking part in Cannes Sport challenges. So? Will you choose the seaside along the Croisette or are you rather willing to heat your calves heading towards the Croix des Gardes? To be noted, the application also offers Swimrun or bicycle routes.

80


© Jean-Crhistophe Regoli

SPORTS

Épreuve reine : le marathon des Alpes-Maritimes C’est l’épreuve reine et elle se pratique ici dans un cadre paradisiaque : un départ sur la Promenade des Anglais, une arrivée sur la mythique Croisette et entre ces deux points, un parcours à 95 % en bord de mer, entre le bleu de la Méditerranée et les palmiers. Nul étonnement à ce qu’il rencontre chaque année un franc succès avec, pour la dernière édition, plus de 60 nationalités et 13 000 coureurs sur l’ensemble des distances proposées. Car pour ceux qui redouteraient les 42,195 km à pratiquer sur l’asphalte, il est également possible de s’inscrire au marathon en binôme ou au 20 km. Depuis 2013, le Marathon des Alpes-Maritimes bénéficie du label « développement durable le sport s’engage » : Quoi de plus naturel pour les amateurs d’une discipline outdoor que de prendre soin de l’environnement ?

Flagship competition: the Alpes-Maritimes Marathon It is the flagship competition and, here, it is practiced in an idyllic scenery: a departure on the Promenade des Anglais, an arrival on the legendary Croisette and between these two points, a 95% course by the sea, between the blue of the Mediterranean and the palm trees. No wonder that it is a great success every year with, during the last edition, more than 60 nationalities and 13,000 runners over all the distances offered. Because for those who fear the 42.195 km to practice on the asphalt, it is also possible to register for the marathon performed in pairs or for the 20km. Since 2013, the Alpes-Maritimes Marathon has received the label “sustainable development, sport is committed”: What more natural for lovers of an outdoor discipline than taking care of the environment?

81


Hôtel Martinez 73, la Croisette 06400 Cannes, France T +33 (0) 4 93 90 12 34 E info@hotel-martinez.com hotel-martinez.com

Proud to be Green Globe certified

Follow us on:

Comité de Rédaction : Marie-Claire Boudaud, directrice de la communication. Directeur de Publication : Alexandre Benyamine. Rédactrice en chef : Chloë Bergouts. Journalistes : Chloë Bergouts, Pierre Anfossi, Claire Bonnot, Juliette Démas, Ingrid France, Inès Singh. Secrétariat de Rédaction : Nadine Ponton. Responsable du studio graphique : Arnaud Marin. Infographistes  : Arnaud Marin, Laurent Haoua, Virgile Arlaud. Photo de Couverture : Alan Walsh. Imprimerie : Petrilli Group. Publicité : O2C Régie. Directeur : Alexandre Benyamine. Directrice de Régie : Marie Ehrlacher. Directeur de Clientèle : Christophe Giaccardo.

Martinez Magazine est une publication 2791, chemin de Saint-Bernard - 06220 Sophia Antipolis / Vallauris Tél. : 04 93 65 21 70 - Fax : 04 93 65 21 83 - E-mail : contact@o2c.fr - www.o2c.fr

Ce magazine a été imprimé sur du papier PEFC (papier issu de fôrêts durablement gérées)


8-13 SEPTEMBER 2020 C A N N E S - V I E U X P O R T & P O R T C A N TO

1ST EUROPEAN ON WATER BOAT SHOW Luxury has a rendez-vous with yachting in Cannes Book your exclusive VIP programme to discover the Yachting Festival: helicopter transfers, personalized tour, visit of yachts, VIP club... Information: vipcannes@reedexpo.fr - + 33 (0)1 47 56 64 79

www.cannesyachtingfestival.com


Profile for alexandre benyamine

MARTINEZ 18  

MARTINEZ 18  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded