Page 73

Un million de coups de rame Le coup de chalut va s’avérer efficace. Un sponsor, plus que les autres, va être sensible à la petite musique de Philippe Berquin, c’est Audilab. Le patron de cette franchise de prothèses auditives appelle personnellement Philippe. Les deux hommes s’entendent très vite. Et décident que cette traversée servira aussi les intérêts d’une association. Ce sera France Parkinson. Chaque coup de rame apportera des fonds à l’association. Clin d’œil à l’histoire, c’est avec Gilles Ponthieux, 59 ans, chirugiendentiste dans les Côtes-d’Armor, qu’il

traversera l’Atlantique. Philippe l’a choisi, après avoir reçu plusieurs autres candidats. Gilles est différent des autres candidats. Non seulement il a déjà traversé l’Atlantique à la rame, mais il est atteint de la maladie de Parkinson. « Je ne pouvais pas tomber mieux », dit Philippe. Depuis, les deux hommes ont appris à se connaître et peaufinent leur préparation en attendant de se jeter à l’eau. Des tests de retournement du bateau ont eu lieu au port des Minimes, à La Rochelle, à la Pentecôte. Le départ est programmé entre le 4 et le 14 décembre. Si tout va bien, les deux hommes devraient arriver à bon port après, selon leurs calculs, un bon million de coups de rame. Il sera alors temps de mûrir de nouveaux projets. Dans quelques années, Philippe se verrait bien partir vérifier la rotondité du monde. « J’ai le rêve d’un tour du monde dans un coin de ma tête. » Mais chuuut, ne le répétez pas trop fort. Dans son entourage, on ne goûte que modérément le goût des aventures extrêmes de Philippe…

Pour suivre l’aventure de Philippe Berquin et de Gilles Ponthieux, www. quinquatlantic-challange.fr

N° 4 / Automne-hiver 2017 / J’OSE en Vendée

71

Profile for Offset5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

J'Ose en Vendée n°4  

Editions Offset 5

Profile for offset5