Page 1

OCEANIA FOOTBALL CONFEDERATION RAPPORT D’ACTIVITÉ 2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

SOMMAIRE 5

LE MOT DU PRÉSIDENT

6

L’OCÉANIE AU CONSEIL DE LA FIFA

8

LA FIFA EN OCÉANIE

13 NOS MOMENTS FORTS 19 MÉDIA & TÉLÉVISION 22 LES MÉDIAS SOCIAUX EN CHIFFRES 25 OFC COMMERCIAL 27 FORMATION DES ENTRAÎNEURS 30 FOOTBALL FÉMININ 32 FUTSAL 34 BEACH SOCCER 36 DÉVELOPPEMENT DES ARBITRES 42 COMPÉTITIONS 69 RESPONSABILITÉ SOCIALE

3


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

LE MOT DU PRÉSIDENT

2016 A MARQUE LE DEBUT D’UNE PERIODE PALPITANTE POUR L’OCEANIE TANT SUR LA SCENE RÉGIONALE QUE SUR LA SCENE INTERNATIONALE TANDIS QUE LA FORCE ET LA PASSION DU FOOTBALL N’ONT CESSÉ DE CROITRE A TRAVERS LA REGION. L’engagement et la passion du personnel de l’OFC et de leurs

Ces sommets donnaient aussi à chaque MA la possibilité de

collègues de l’ensemble des 11 Associations Membres de

mieux comprendre la direction dans laquelle la FIFA souhaitait

l’Océanie sont venus encadrés une période de développement

s’engager, et d’exprimer leurs préoccupations et leurs idées – une

presque sans précédent dans le football.

stratégie d’engagement extrêmement productive.

La participation était à la hausse – ce qu’a montré par exemple

L’élection de Gianni Infantino au poste de président de la FIFA a

le nombre de pays qui faisaient leur première participation au

également contribué à l’amélioration du football en Océanie en

Tournoi féminin U17 de l’OFC en janvier.

2016. L’introduction du programme FIFA Forward a permis à la Confédération et à ses associations membres de mettre forte-

Dans le même temps une volonté accrue de former des membres

ment l’accent sur la bonne gouvernance, la croissance du football

de la communauté en vue de développer des entraineurs, des

et la création de passerelles.

joueurs, des officiels de matchs et des administrateurs de football de qualité a généré une participation accrue dans les divers par-

En particulier, la subvention de subvention de voyage a allégé une

cours de l’offre de formation de l’OFC.

partie de la pression financière sur nos associations membres qui vient d’être basée dans une telle confédération géographique-

La reconnaissance des compétences et la notoriété des asso-

ment étendue et isolée

ciations membres de l’OFC ont valu aux Iles Cook, à la Nouvelle-Zélande et à Tahiti d’être sélectionnés pour présenter leur

Notre vision, qui est de contribuer à l’enrichissement de la vie des

mode de gouvernance et leur plan stratégique lors de la première

individus dans le Pacifique à travers le football, prend toute sa

série de Sommets Exécutifs de la FIFA à Paris et à Singapore.

pertinente quand survient une tragédie. Il a été essentiel d’être en mesure d’apporter du réconfort aux enfants de l’Océanie grâce au programme d’urgence Just Play de l’OFC. L’analyse de nos réussites de 2016 permet de préparer la croissance de demain et je me réjouis de ce que nous pourrons accomplir en 2017 dotés de ces nouvelles connaissances et expériences. David Chung Président de l’OFC President de la PNGFA Premier Vice-President de la FIFA

5


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

L’OCÉANIE AU CONSEIL DE LA FIFA

LE 24 SEPTEMBRE 2016 ÉTAIT UNE DATE HISTORIQUE POUR L’OFC AVEC, POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 49 ANS, L’ÉLECTION DE DEUX REPRÉSENTANTS SUPPLÉMENTAIRES VENANT REJOINDRE LE PRÉSIDENT DE L’OFC DAVID CHUNG AU CONSEIL DE LA FIFA. David Chung a commencé à jouer au football en Malaisie lorsqu’il était un jeune garçon, et après s’être installé dans la province des hauts plateaux de Simbu de PapouasieNouvelle-Guinée, il a continué à participer à ce sport en tant qu’entraineur, arbitre et administrateur. Après avoir mené le football des hauts plateaux de Nouvelle-Guinée vers de nouveaux sommets, David Chung s’est lancé un nouveau défi et s’est porté, avec succès, candidat à la présidence de la PNGFA. À son poste depuis 2004, David Chung est à ce jour le Président de la PNGFA ayant exercé le plus long mandat. En 2004, il a rejoint le Comité Exécutif de l’OFC et après avoir occupé le poste de premier vice-président, il est

DAVID CHUNG Président de la PNGFA Président de l’OFC Vice-Président de la FIFA

6

devenu Président intérimaire en novembre 2010. Il a ensuite été élu Président sans opposition en 2011, poste qu’il occupe toujours à ce jour.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

SANDRA FRUEAN Vice-Président de la Football Federation American

2016

LEE HARMON

Membre du Conseil de la FIFA

Président de la Cook Islands Football Association Vice-Président de l’OFC Membre du Conseil de la FIFA

Sandra Fruean, trilingue de sa personne, s’est impliquée à

À la fin de sa carrière de joueur, Lee Harmon a décidé de

tous les niveaux du football après avoir commencé à jouer

consacrer son talent et sa passion du football du côté de

en 1987.

l’administration de ce sport.

Elle a eu une longue carrière de joueuse et continue

Quelques années après s’être lancé dans cette voie, il a

encore aujourd’hui à enfiler ses crampons pour son club

été élu Président du club de football Tupapa Maraerenga,

PanSa de la FFAS National League.

l’un des clubs phares des Iles Cook.

Sandra Fruean est à la tête du football féminin au sein de

À partir de là, il est devenu membre du Conseil

la FFAS et elle est chargée de créer des programmes de

d’administration de la Cook Islands Football Association,

développement pour le football féminin et de développer

exerçant les postes de secrétaire et de trésorier avant

des stratégies de financement permettant de concrétiser

d’être élu vice-président en 1995.

Samoa

ces programmes. À peine deux ans plus tard, Lee Harmon est devenu Depuis 1999, elle organise également des festivals de

Président de la CIFA, poste qu’il occupe encore et à partir

football pour jeunes filles et des workshops de football au

duquel il supervise certaines des plus grandes réalisations

moment de la Journée nationale de la femme, événements

du football des Iles Cook à ce jour.

qui sont devenus des temps forts du calendrier depuis leur création en 2013.

7


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

LA FIFA EN OCÉANIE

L’INFLUENCE DE LA FIFA AU NIVEAU DE L’OCEANIA FOOTBALL CONFEDERATION NE SE LIMITE PAS À APPORTER DES TERRAINS ET DES STADES, ELLE SE RETROUVE DANS LE DÉVELOPPEMENT DE TOUS LES ASPECTS DU JEU. Avec l’arrivée du Président Gianni Infantino ont été introduits «

pement du football dans notre région.

FIFA 2.0 : Une vision pour l’avenir du football» et le programme FIFA Forward, qui ont déjà eu un impact durable sur le football en

Au vu de ces difficultés, il a fait passer le niveau de soutien finan-

Océanie.

cier à 5 millions USD sur un cycle de quatre ans, pour toutes les associations membres, à travers le programme FIFA Forward.

FIFA Forward est une approche mondiale du développement du football qui vise à offrir un soutien sur-mesure à tous les niveaux

En outre, il a mis en place une aide supplémentaire sous forme de

du développement du football à chaque association membre de

contributions pour frais de déplacement et de contributions en

la FIFA et aux six confédérations. Ce programme est bâti sur trois

équipement calculées en fonction des besoins.

principes :

Ceci a permis aux MA de l’Océanie de recruter du personnel,

Plus d’investissement,

de professionnaliser leur administration, de se déplacer et de

Plus d’impact

se préparer aux événements de qualifications de la FIFA, et de

Plus de supervision.

mettre en avant le football de jeunes et le football féminin.

• Lors de sa visite en Océanie en novembre 2015, Gianni Infantino a

Le programme FIFA Forward a aussi bénéficié aux confédérations

pris connaissance des obstacles qui viennent entraver le dévelop-

qui ont vu leurs subventions passées à 40 millions de dollars sur le cycle de quatre ans.

8


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

En Océanie, ceci c’est traduit par la mise en place de nouveaux

Une subvention de préparation pour les associations membres

projets innovants qui seront les piliers sur lesquels bâtir de meil-

qualifiées pour la phase finale de tournois de la FIFA – qui cou-

leurs résultats plus consistants dans la région.

vrait à la fois les frais de déplacement et d’hébergement – a aussi joué un rôle important au niveau de leurs campagnes de prépara-

En 2016, le premier projet du Programme FIFA Forward de la

tion notamment.

confédération est venu s’inscrire dans le cadre du premier pilier du plan stratégique de l’OFC - « La Bonne gouvernance ».

Enfin, une subvention pour frais de déplacement a été mise à la disposition des associations membres participant aux qualifica-

Ce projet comprenait l’aide aux associations membres au niveau

tions de la Coupe du Monde de la FIFA Russie 2018. Avec un 3e

de leur planification stratégique, le réaménagement du site

tour de la compétition qui comptait deux groupes disputant des

Internet de l’OFC (oceaniafootball.com) et le nouveau système de

matchs aller-retour, la subvention a eu un impact particulièrement

gestion des sites Internet de la confédération et des associations

significatif au vu des distances géographiques que les équipes

membres, et la mise en place d’un nouveau système de gestion

devaient parcourir.

du football au sein de l’OFC – COMET. En plus de l’introduction du Programme FIFA Forward, l’autre Les sites Internet sont désormais beaucoup plus faciles à utiliser

coup de force pour la région a été la décision d’offrir deux places

pour les chargés de communications et plus adaptés aux défis

à l’OFC aux Coupes du Monde U-17 et U-20 de la FIFA.

technologiques de la région.

Le Tournoi U-20 de l’OFC organisé au Vanuatu a donné un aperçu de l’impact que cette décision a eu sur la région. Quand le pays

Le système COMET fourni par Analyticom, une compagnie basée

hôte s’est qualifié au côté de la Nouvelle-Zélande pour sa toute

en Croatie, a donné de bons résultats en ce qui concerne la ges-

première Coupe du Monde de la FIFA, la réaction dans le pays a

tion globale des données des compétitions, et ce système sera

été extatique.

vraisemblablement mis en place dans les associations membres de l’OFC à l’avenir afin de créer une base de données à l’échelle

Enfin, la nouvelle que l’OFC bénéficierait d’une entrée directe

de la région.

à la Coupe du Monde de la FIFA 2026, ainsi qu’une demi place supplémentaire, n’a fait que renforcer la volonté des associations

Le deuxième projet s’inscrivait dans le pilier stratégique de «

membres d’utiliser les tournois de jeunes comme autant d’étapes

Croissance de la discipline sportive », et venait soutenir le Comité

importantes sur la route vers 2026.

d’organisation locale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA de la Papua New Guinea Football. Cette aide a pris la forme d’un soutien financier et humain. Une subvention pour chaque association membre destinée à aider les départements médias visait aussi à faire croître la discipline sportive. En plus de suffire à couvrir les salaires et à payer de l’équipement, elle a aussi été utilisée pour la formation continue des membres de l’équipe média. Le troisième et dernier projet entrepris par la Confédération en 2016 dans le cadre du programme FIFA Forward faisait le lien avec le deuxième pilier du Plan stratégique de l’OFC – « La Création de parcours ». Le 3e projet a contribué au paiement des dépenses opérationnelles liées à l’organisation de la Coupe des Nations de l’OFC en Papouasie Nouvelle-Guinée - un projet important puisqu’il donnait au COL de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA l’expérience pratique de l’organisation d’un tournoi à l‘approche de la compétition.

9


OFC OFC ACTIVITY ACTIVITY REPORT REPORT

10 10

2016 2016


OFC OFC ACTIVITY ACTIVITY REPORT REPORT

2016 2016

11 11


OFC ACTIVITY REPORT

12

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

NOS TEMPS FORTS LA FORCE ET LA PASSION DU FOOTBALL DANS LE PACIFIQUE ONT FAIT DE 2016 UNE ANNÉE PLEINE DE DIVERTISSEMENT, DE PREMIÈRES HISTORIQUES ET DE HAUTS ET DE BAS. MAIS QUOI QU’EST PU APPORTER CETTE ANNÉE, C’EST LA SOLIDARITÉ INÉBRANLABLE ENTRE LES MEMBRES DE LA FAMILLE DU FOOTBALL DE L’OCÉANIE QUI A PRÉVALUE EN 2016.

• Le séminaire FIFA/OFC sur le développement du football féminin a été à nouveau organisé aux Iles Cook, réunissant les acteurs qui jouent un rôle essentiel dans le développement du sport féminin à travers la région, et encourageant les échanges et le partage des connaissances et des meilleures pratiques.

• Le premier cours OFC/NZF de Licence A a été un succès et il est venu compléter le parcours de l’OFC de formation des entraineurs. Par ce cours, un groupe d’entraineurs basé en Nouvelle-Zélande, ainsi que les Directeurs techniques de Tonga et de Fidji, Kilifi Uele et Ravinesh Kumar, ont pu obtenir leur accréditation. • Le Règlement sur l’octroi de licence aux clubs de l’OFC a été finalisé, en vue d’être présenté au Comité Exécutif de l’OFC pour approbation. La mise en œuvre du système au niveau de la confédération donnera aux associations membres de l’OFC des objectifs clairs auxquels se référer dans leur effort de professionnalisation de l’environnement des clubs. • Le Programme d’urgence Just Play, qui a montré son efficacité au Vanuatu après le passage du cyclone Pam en 2015, a été à nouveau mis en œuvre en 2016. Mais c’est un programme élargi qui a été déployé quand Fidji a été durement touché par le cyclone Winston, avec pour objectif de soutenir et d’offrir un cadre rassurant aux enfants des communautés affectées.

13


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

• Le Programme d’urgence Just Play a été nominé pour le Beyond Sports Awards. Le programme dont il est issu, OFC Just Play, a reçu le prix la Fondation UEFA pour l’enfance en reconnaissance du travail entrepris pour améliorer la vie des enfants du Pacifique à travers le football. • Les Responsables de projet Just Play de l’OFC ont été invités à Paris lors de l’Euro 2016 par la Fondation UEFA pour l’enfance afin de présenter les actions auxquelles la Fondation apporte son soutien dans le Pacifique. Une exposition photographique intitulé “ Améliorer la vie des enfants à travers le football” qui présentaient des images d’enfants participant à des activités Just Play s’est tenue à Paris à ce moment-là. • La Coupe des Nations de l’OFC a continué d’être l’événement de football masculin le plus important de l’Océanie. Montrant le talent des meilleures équipes nationales de la région, ce tournoi de deux semaines qui s’est déroulé à Port Moresby était une étape importante des qualifications à la Coupe du Monde de la FIFA en Russie.

14


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

• La Fidji FA a lancé une nouvelle ligue U-17 offrant ainsi aux jeunes joueurs un accès régulier au football et une plateforme dans laquelle montrer leur talent. Une compétition similaire a été lancée aux Iles Salomon avec dix équipes participant à une ligue soutenue par la FIFA.

2016

Zélande) pour ses services rendus au football. • Le programme de développement MeriFutbol en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été étendu à huit régions, dont Wewak et Arawa à Bougainville. • L’ancien international des Samoa Américaines, Jaiyah Saelua a été le seul représentant de l’Océanie à devenir juge du tout premier jury du Prix de la Diversité FIFA. • Tous les yeux étaient rivés sur Port Moresby, PapouasieNouvelle-Guinée, lors de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. L’événement a attiré des foules impressionnantes pour un tournoi de jeunes de ce type et il a fait connaitre la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour son hospitalité et sa culture diversifiée dont les équipes participantes, les fans venus soutenir leur équipe et les autres parties prenantes ont pu faire l’expérience

• En mai, Steeve Laigle a été élu Président de la Fédération Calédonienne de Football pour un mandat quatre ans. La première mission de Steeve Laigle, qui est basé à Kone, a été de rejoindre ses collègues de l’OFC au Congrès de la FIFA à Mexico.

• Un programme pour les bénévoles conçus pour accroître l’aptitude à l’emploi de 1000 jeunes a été mis à l’essai lors de la Coupe des Nations de l’OFC et le lancement officiel de ce programme a eu lieu lors de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. Le programme est issu de la collaboration entre le département Responsabilité Sociale de l’OFC, Urban Youth Employment Project (Stratégie d’emploi des jeunes citadins), UNICEF, ONU Femmes, le Haut Commissariat de l’Australie, et l’Ambassade des ÉtatsUnis à Port Moresby. • Le Vanuatu s’est qualifié pour son premier événement de Coupe du Monde de la FIFA après une campagne réussie lors du Tournoi U-20 de l’OFC qui l’a mené à une finale qui s’est jouée à domicile. Dans ce pays passionné de football, cette célébration tant attendue a été palpitante.

• L’attaquante des Football Ferns, Amber Hearn est devenue la première internationale néo-zélandaise à avoir marqué 50 buts pour son pays. • L’ancien capitaine des All Whites, Steve Sumner est devenu Officier de l’Ordre National du Mérite (Nouvelle-

15


OFC ACTIVITY REPORT

16

2016


OFC ACTIVITY REPORT

2016

17


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

MÉDIA & TÉLÉVISION

CAPTURER EN IMAGES UN MOMENT HISTORIQUE, TEL QUE LA TOUTE PREMIÈRE QUALIFICATION D’UNE NATION À UN ÉVÉNEMENT DE COUPE DU MONDE EN 40 ANS D’HISTOIRE FAIT PARTIE DU QUOTIDIEN DES DÉPARTEMENTS MÉDIAS ET TÉLÉVISION DE L’OFC. La mission de créer un fonds documentaire détaillé

s’inviterait en ville.

retraçant tous les temps forts de l’OFC et de ses associations a conduit l’équipe de communication à se

Les fans étaient d’autant plus réjouit que l’équipe

rendre aux quatre coins du Pacifique en 2016.

locale s’est montré à la hauteur de l’événement. Pour la première fois en 48 ans, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a

La promotion de nos populations, de notre football et de

accédé à la finale et a même réussi à tenir tête jusqu’au

nos cultures est essentielle, et beaucoup d’événements

dernier moment à la Nouvelle-Zélande en les poussant

importants à couvrir ont eu lieu cette année.

à une séance de tirs au but qui a finalement permis de déterminer les champions de l’Océanie 2016.

La Coupe des Nations de l’OFC était inscrite au calendrier, et la région s’apprêtait donc à suivre sur le terrain le

Les fans du Vanuatu ont pu suivre la progression de

meilleur de ce que nos associations membres ont à offrir.

leur équipe lors du Tournoi U-20 de l’OFC et l’équipe de communication était présente pour filmer la joie et

Les équipes n’ont pas déçu en offrant de grands moments

l’émotion palpable à travers tout le pays lorsque l’équipe

de football. Le tournoi a donné aux fans de Port Moresby

s’est qualifiée pour son tout premier événement de Coupe

un aperçu de ce à quoi ils pouvaient s’attendre en

du Monde de la FIFA.

décembre, lorsque la Coupe du Monde féminine U-20

19


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

Sachant que le pays s’était arrêté lors de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, on ne peut qu’imaginer la réaction de ce pays fanatique de football lorsque la nouvelle que le drapeau du Vanuatu allait flotter lors de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en République de Corée s’est répandue. Les images de la victoire en demi-finale contre les Iles Salomon et les photographies emblématiques de la célébration et de l’équipe remerciant ses fans vivront pour toujours.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

En plus de capturer ces souvenirs qui resteront à jamais

2016

biais du sponsor de l’OFC Telikom PNG.

gravés dans l’histoire, OFC TV a permis aux fans de football du monde entier de faire entrer les matchs et les

Le football en direct était non seulement retransmis sur

événements dans leur salon.

les écrans de télévision de la région, mais les fans du monde entier ont également pu suivre la plus prestigieuse

À l’occasion de la Coupe des Nations de l’OFC en

compétition internationale de football de l’Océanie grâce

Papouasie-Nouvelle-Guinée, ceci a été rendu possible

à la possibilité de visionnage en streaming en direct.

grâce au partenariat avec le diffuseur hôte EMTV, par le

21


LES MÉDIAS SOCIAUX EN CHIFFRES VISITEURS PAR PAYS

FACEBOOK

TWITTER

YOUTUBE

1 FIJDI

1 NOUVELLE-ZÉLANDE

1 NOUVELLE-ZÉLANDE

2 NOUVELLE-ZÉLANDE

2 USA

2 VANUATU

3 BRÉSIL

3 UK

3 JAPON

4 PAPOUASIE NOUVELLE GUINÉE

4 AUSTRALIA

4 FIDJI

5 ÎLES SALOMON

5 BRÉSIL

5 USA

TAUX DE CROISSANCE

36% 128%

43% 45%


FACEBOOK ANALYSE

8,282,383

L’EMPREINTE

21%

21,738 FANS

DU PUBLIC SONT DES FEMMES

TWITTER ANALYSE

13%

25 TO 34 ANS SONT NOTRE PLUS

DU PUBLIC SONT DES FEMMES

GRANDE AUDIENCE

INSTAGRAM ANALYSE

TOP TAGS

1 #OFCU20M 2 #VANUATU2016 3 #ONC

128%

AUGMENTATION DES ABONNÉES

YOUTUBE ANALYSE

90% 41%

DU PUBLIC SONT DES HOMMES

DU PUBLIC EST SUR UN TÈLÈPHONE MOBILE

3,472,774

MINUTES REGARDÉES 23


OFC ACTIVITY REPORT

24

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

OFC COMMERCIAL En 2016, Daniel Leon a été promu au poste de Responsables des opérations d’OFC Commercial et il s’est tout de suite employé à augmenter la productivité et les ventes du département. Zelong Gao est venu s’ajouter à l’équipe en tant qu’Acheteur et Responsable d’entrepôt. Un nouveau système d’entreposage et un nouveau système d’inventaire ont été mis en œuvre afin d’améliorer le flux de travail. Au remaniement du site Internet - Pasifika.Football – est venu s’ajouter un changement de fournisseur avec Taniwa Products qui fournit désormais des produits de meilleure qualité. Ces changements ont permis l’introduction d’un nouveau système logistique avec l’adoption par Leon d’un système de livraison directe. Cette méthode de gestion de la chaîne d’approvisionnement signifie que le détaillant ne garde plus les marchandises en stock, mais transfère plutôt les commandes et les détails des envois au fabricant ou au grossiste, qui les expédie directement au client. Leon s’est dit satisfait de ces changements apportés car la rationalisation du processus a contribué selon lui à une augmentation des ventes de 18% sur l’année. L’acquisition d’une imprimante Roland rf 640, de presses à chaud américaines et de presses à tasse a également permis de faciliter le traitement des commandes. OFC Commercial est responsable de l’impression de la signalétique de toutes les compétitions de l’OFC, et notamment de la Coupe des Nations de l’OFC et de l’OFC Champions League. Le département a conçu et imprimé des brochures, des prospectus, des livrets, des programmes et des affiches pour les départements responsabilité sociale, technique, média et communications, et télévision et pour l’administration. En 2016, OFC Commercial a joué un rôle essentiel dans la conception d’articles de souvenirs pour la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. Elle a aussi géré une partie de la fourniture de produits informatiques pour l’événement. La deuxième moitié de 2016 a vu un intérêt accru pour la production d’uniformes puisque la Vanuatu Football Federation se préparait à placer une grande commande en vue de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017.

25


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

FORMATION DES ENTRAÎNEURS AVEC DES OBJECTIFS TRÈS CLAIRS À L’ESPRIT, LE DÉPARTEMENT TECHNIQUE DE L’OFC A PROFITÉ DE 2016 POUR REVOIR SON PROGRAMME D’ÉDUCATION ET DE FORMATION EN TRAVAILLANT À LA CONCEPTION ET À LA RÉALISATION DU CATALOGUE DU DÉPARTEMENT TECHNIQUE DE L’OFC. Le catalogue décrit les programmes d’éducation, de formation et de développement du football que le département a créés dans la lignée de son plan de développement sur le long terme 2016-2018. Les programmes et activités ont été conçus pour répondre aux demandes en constante augmentation dans toutes les catégories du football, des gardiens de but au football féminin, du futsal à l’administration. Le département, sur consultation auprès d’experts de la FIFA, d’autres confédérations, des associations membres, des entraineurs, des clubs, des ligues et des autres partenaires importants, a identifié les changements à mettre en œuvre à l’avenir dans le domaine de l’éducation des entraineurs.

Certifications pour entraineur de l’OFC, portant sur des sujets variés comme le football de base et de jeunes, le futsal senior et les gardiens de but. Les programmes d’apprentissage non-formel sont des activités éducatives qui ont lieu en dehors d’un cadre ou d’un système formel. Ceci inclut les workshops de développement sur le football en club ou sur le football féminin, de même que des workshops sur la performance. Le développement du joueur est en lien étroit avec l’éducation des entraineurs, et dans ce domaine, le département s’est fixé trois objectifs principaux : •

Avoir de bons entraineurs est vital pour le développement du football en Océanie – que ce soit au plus haut niveau, dans les programmes d’académie ou au niveau des communautés. L’intention du département technique de l’OFC dans son programme d’éducation des entraineurs est de s’assurer que le football en Océanie est à la pointe du développement grâce à des opportunités d’apprentissage, tant formel qu’informel, à tous les niveaux. Les programmes d’apprentissage formel sont des cours certifiés, tels que les Certifications pour entraineurs dispensées par les associations membres ou les

• •

Améliorer l’environnement du football des associations membres Accroître et soutenir la participation dans le football Améliorer les performances au niveau national et international

Venant s’ajouter au progrès constant des Centres de développement et des Centres d’excellence, deux nouveaux projets ont été lancés. Le projet d’écoles pour gardien de but et le projet de la FIFA de compétitions de jeunes ont été lancés en tant que projet pilotes en 2016, et ils seront renouvelés en 2017 du fait de leur succès initial.

27


OFC ACTIVITY REPORT

28

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

CENTRE DE FORMATION DE L’OFC L’objectif de ce programme est d’apporter davantage de soutien aux associations membres et à leurs équipes nationales afin de contribuer à la croissance de la discipline sportive et de la compétitivité des équipes. La première partie du projet était en cours de planification en 2016 alors que le Directeur technique de l’OFC, Patrick Jacquemet et le Directeur de l’Éducation, Giovani Fernandes établissaient un cadre de travail solide. La priorité était de mettre en place une double approche avec des instructeurs formés dans chaque pays assurant les cours au niveau local, et des cours centralisés ouverts à la communauté du football et au grand public. Le programme de cours a été divisé en quatre niveaux : • • • •

Cours de fondation Cours de certification Cours de Licence Cours de remise à niveau

These levels range from an introductory course through to courses recognised at domestic and regional level, as well as providing an option for on-going training. L’offre de cours va du niveau préparatoire à un niveau de reconnaissance à l’échelle du pays et du Pacifique, et propose également de la formation continue. L’idée est de nommer un Responsable de projet dans chaque association membre en charge de mener le programme qui sera géré de manière similaire au programme Just Play de l’OFC. Avec l’élaboration du cadre de travail et du contenu des cours, le Centre de formation de l’OFC est désormais prêt à être mis en œuvre en 2017, en commençant par des projets pilotes dans trois associations membres choisies à cet effet, les Iles Cook, Tonga et la Nouvelle-Calédonie.

LE PROGRAMME PERFORMANCE DE L’OFC Le programme Performance de l’OFC a permis de rassembler à Auckland, Nouvelle-Zélande, sept jeunes joueurs de talents des associations membres de l’OFC.

La vision derrière ce projet était d’enseigner aux joueurs des principes essentiels dans le cadre d’une philosophie du football visant à créer l’autonomie des comportements et la responsabilité sociale à travers une approche globale. L’accent était mis sur la prise de conscience, la prise de décision et l’exécution, avec comme but ultime le développement de joueurs hautement performant en Océanie. À cette étape du développement, le département technique de l’OFC pensait qu’il était temps de créer un environnement de formation de niveau de la performance dans la région de l’Océanie. Le premier groupe de joueurs étaient constitués de Conroy Tiputoa (COK), Mohammed Naizal (FIJ), Pele Fatu (SAM), Emmanuel Simongi (PNG), Steward Toata (SOL), Viliami Alipate Tukia (TGA), et Albert Vanva (VAN). Chacun des participants étaient membres de l’équipe nationale U-17 de son pays qui participait au Tournoi U-17 de l’OFC. En plus de leur scolarisation à One Tree Hill College, les sept élèves-athlètes ont participé à des entrainements de football quotidiens avec le consultant de l’OFC, Phill Pickering-Parker, et ont disputé quelques matchs amicaux. Des séances de formation supplémentaires ont été organisées sur divers sujets tels que les médias, le marketing et la planification financière.

29


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

FOOTBALL FÉMININ

PROGRAMME DE VISIBILITÉ Le programme de visibilité du football féminin a fait ses preuves dans des pays tel que Samoa et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, où les Soka Sisters et MeriFutbol ont vu leur nombre d’adeptes croître régulièrement.

30

L’objectif de ce programme est de rehausser l’image du football féminin par le biais de festivals promotionnels, de la création d’une identité visuelle et de matériel marketing. Le catalogue du département technique de l’OFC décrit ce qui est mis à la disposition des associations membres dans ce domaine, et la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu ont fait part de leur volonté de collaborer avec l’OFC pour augmenter la visibilité du sport féminin.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

DÉVELOPPEMENT DU FOOTBALL FÉMININ Avec le soutien de l’équipe du développement du football féminin de la FIFA à Zurich, les associations membres de l’OFC ont pu accéder à une gamme étendue de programmes et d’activités venant soutenir à différents niveaux le développement du jeu féminin. La New Zealand Football a bénéficié du programme Live Your Goals qui a apporté les fonds nécessaires à la promotion du football à travers des festivals à destination de filles uniquement. 600 filles ont reçu de l’équipement portant le logo Live your Goals. La Nouvelle-Zélande a également reçu des subventions pour soutenir les équipes féminines U-17 et U-20, qui ont toutes deux participé à la Coupe du Monde de leur catégorie d’âge respective. Des cours de la FIFA à destination des entraineurs et des administrateurs du football féminin ont également été organisés pour la communauté du football féminin en Nouvelle-Zélande et à Samoa.

CENTRE D’EXCELLENCE

Samoa a aussi reçu des financements et de l’équipement pour 240 filles en vue de leur participation à des tournois U-15 et U-17.

Un nouveau programme pilote a été lancé en 2016 avec le soutien du département responsabilité sociale de l’OFC. Le Centre d’Excellence – Développer le joueur et l’individu.

Le lancement en 2016 de Live Your Goals en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été organisé de sorte à coïncider avec la préparation et la tenue de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA.

L’idée était de créer un manuel sur la santé et le fitness à usage des joueurs élites qui participent aux Centres d’Excellence existants afin de sensibiliser à l’importance des questions de santé.

Avec l’aide de la FIFA, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a été en mesure de recruter un consultant pour relancer la ligue féminine nationale. Merifutbol a été étendu à Wewak et à Arawa, faisant participer plus de 300 nouvelles filles et un cours pour entraineur de football féminin de la FIFA a été mené par l’ancienne internationale italienne, Carolina Morace.

Des sujets tels que l’hydratation, la nutrition, le développement du caractère et les questions de santé physique et mentale ont été intégrés au programme du Centre d’Excellence, et le département responsabilité sociale a contribué à intégrer des messages à portée sociale aux activités footballistiques.

Au Vanuatu, la ligue féminine nationale a reçu le soutien de la FIFA, et au financement a été ajouté l’équipement nécessaire pour les 240 joueuses de la compétition. 240 autres filles qui ont participé à la ligue féminine U-17 ont également reçu de l’équipement. Des festivals de football de base ont été financés par la FIFA et des tenues ont été distribuées à 600 jeunes filles jouant au football.

Un programme pilote de 12 semaines a été mis en œuvre dans deux Centres d’Excellence en Papouasie-Nouvelle-Guinée et les premiers retours en sont positifs. COURS POUR ENTRAINEURS DE FOOTBALL FÉMININ

8 AMs

184 entraineurs formés

82% Femmes

PROGRAMME DE DÉVELOPPMENT DE LIGUE FÉMININ

7 AMs

1567 Nouvelles joueuses 31


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

FUTSAL

DÉVELOPPEMENT Avec la perspective de la tenue du tout premier Tournoi de Futsal de Jeunes de l’OFC en 2017, le programme de Futsal de l’OFC de 2016 a concentré ses efforts pour aider les associations membres à mettre sur pied des activités du niveau de grassroots et de jeunes. Le chargé de développement du Futsal de l’OFC, Paul Toohey a mené trois des six cours pour entraineurs de l’OFC organisés en 2016, tout en menant les programmes de Futsal de l’OFC dont le programme d’enseignement est principalement centré sur les jeunes. Les entraineurs participant aux cours à Fidji, à Tonga et aux Samoa Américaines ont reçu des conseils sur la pratique de l’entrainement, mais Toohey a aussi insisté sur les spécificités du jeu dans un environnement grassroots et de jeunes. Les effets n’ont pas tardé à se faire sentir avec le lancement par ces trois pays de nouvelles ligues de jeunes venant s’ajouter aux ligues senior régionales. Le football de base et de jeunes a continué à croître en Nouvelle-Calédonie, aux Iles Salomon, à Tahiti, à Tonga et au Vanuatu.

32

FUTSAL EN CHIFFRES

HOMMES

26,470

FEMMES

6,077

ENTRAINEURS

860

ARBITRES

378


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

ÉLITE Six associations membres de l’OFC ont bénéficié de différentes manières des cours pour entraineurs organisés en 2016, que ce soit les cours centrés sur le football de jeunes à Fidji, à Tonga et aux Samoa Américaines ou les cours centrés sur l’élite en Nouvelle-Calédonie et en Nouvelle-Zélande. L’ancien international belge, Benny Meurs était l’instructeur du cours de Nouvelle-Calédonie, et même si l’objectif premier du cours était de faire progresser le niveau élite du futsal dans le pays, l’avenir était aussi un point important pris en considération. “Nous voulons aider à mettre en place les bases d’un bon travail, pour leur donner les moyens de continuer à progresser,” a déclaré Benny Meurs. “L’objectif de ces cours est d’améliorer le niveau du futsal et cette semaine nous permet de mieux définir notre vision de la stratégie de développement qui sera suivie en Nouvelle-Calédonie.” La Nouvelle-Calédonie a une forte ligue nationale masculine, l’une des trois seules MA à en avoir une au sein de l’OFC. Les deux autres sont la Nouvelle-Zélande et Tahiti, et elles ont toutes deux accueillies des cours pour entraineurs de futsal de la FIFA en 2016.

En Nouvelle-Zélande, le cours a été mené par l’ancien entraineur des Futsal Whites, Scott Gilligan. Le cours, avec l’autorisation de la FIFA, a aussi fait office de Cours pour entraineurs de futsal de niveau 3 de la New Zealand Football. Les crédits du Futsal de niveau 3, l’équivalent de la licence NZF Senior de niveau 3, seront reconnus dans la première Licence de Futsal de niveau C de l’OFC dont le lancement est prévu en 2017. D’autres temps forts du futsal incluent la ligue féminine nationale en Nouvelle-Zélande et la participation d’équipes masculines et féminines de Nouvelle-Zélande aux Jeux Universitaires mondiaux en Argentine.

33


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

BEACH SOCCER DÉVELOPPEMENT Le succès continu de l’équipe nationale de Beach soccer de Tahiti montre que le talent pour cette discipline sportive existe en Océanie et que le développement progresse dans un certain nombre d’associations membres qui sont impatientes de pouvoir frapper à la porte de la scène internationale. Des tournois de Beach soccer senior ont été organisés en Nouvelle-Calédonie, aux Iles Salomon, à Tonga, à Tahiti, et au Vanuatu au cours de 2016.

34

Des événements de Beach soccer de niveau grassroots et de jeunes ont été organisés dans trois pays, en NouvelleCalédonie, à Tahiti et à Tonga, dans un effort de créer une base solide pour ce sport. Tonga a aussi choisi d’organiser un cours de Beach soccer à Haapai Islands. L’instructeur du cours était le célèbre ancien international espagnol de Beach soccer, Ramiro Figueiras Amarelle. Le Chargé de développement du Beach Soccer de l’OFC, Paul Toohey a dit que c’était une belle réussite pour la communauté de Beach soccer de Tonga d’être exposée au savoir et à l’expertise d’une personne telle que Amarelle.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

La Tonga Football Association souhaitait que le Beach soccer prenne pied à Haapai, raison pour laquelle ce lieu a été choisi pour ce cours. 18 personnes ont participé, dont quatre femmes.

En septembre, les Tiki Toa se sont envolés pour le Japon pour deux matchs amicaux, le premier test réel pour l’équipe depuis la Coupe intercontinental de Beach Soccer en novembre 2015.

ÉLITE

Le Japon a remporté les deux matchs, 5-2 et 5-1, et l’étape suivante au programme des Tiki Toa était la Coupe intercontinental de Beach Soccer à Dubaï.

Tahiti continue de montrer l’exemple dans le domaine du Beach soccer de niveau élite et elle était la seule équipe nationale à être active en 2016. L’OFC a attribué aux finalistes de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2015 une entrée directe à l’édition 2017, et les préparatifs ont progressivement été mis en place.

Tombée dans le groupe A, les victoires contre la Pologne et les Émirats Arabes Unis ont été suivies par une défaite contre le Brésil. Cependant, finir deuxième de son groupe a permis à Tahiti de progresser en demi-finales. Tahiti a perdu 8-6 face à l’Iran en demi-finales avant de s’incliner par une courte défaite 4-3 contre la Russie, prenant finalement la quatrième place du tournoi.

35


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

Développement de l’arbitrage

OFFICIALS ACCRÉDITÉS DE L’OFC Le développement du parcours de formation des entraineurs en Océanie a conduit à la mise en place d’une approche similaire par le bureau de développement de l’arbitrage et un parcours pour permettre aux officiels de match d’obtenir une reconnaissance au sein de la région a été développé. Les bases du programme pour officiels accrédités de l’OFC ont été posées en 2016 et ont commencé à progresser avec la nomination de Kevin Stoltenkamp et Neil Poloso. Les deux étaient conjointement responsables du développement de l’arbitrage dans la région et ils se sont rapidement mis à la tâche reprenant là où l’ancien chargé de développement de l’arbitrage Mark Hester avait laissé les choses. Ce programme sur trois ans a été lancé à la fin de 2016 et donne aux officiels accrédités de l’OFC la possibilité

36

de participer à des tournoi de l’OFC afin de pouvoir faire l’expérience du niveau d’exigences et d’attentes placées sur les officiels de match internationaux. Chaque officiel de match identifié a eu la chance de travailler au côté de ses collègues accrédités de la FIFA lors de Séminaires organisés en amont des compétitions de l’OFC. Pour pouvoir être désigné, chaque participant doit passer les tests suivants : • Test Fitness FIFA de catégorie 1 • Test sur les Lois du Jeu • Test sur les Fautes et Incorrections • Test sur le Hors-Jeu Stoltenkamp explained the new accreditation system intends to provide support for talented match officials which puts them on a path to FIFA Accreditation, and potentially, FIFA appointments. Kevin Stoltenkamp a expliqué que le nouveau système d’accréditation avait pour but de soutenir les officiels de match de talent en les mettant sur la voie de l’accrédita-


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

tion FIFA, et potentiellement des désignations FIFA.

“Ceci sera bénéfique pour toutes les compétitions de l’OFC et les associations membres. Les améliorations apportées aux niveaux du fitness, des connaissances des Lois du Jeu et de l’identification des fautes viendront contribuer à l’amélioration du niveau de l’arbitrage et du niveau des compétitions.”

Stoltenkamp et Poloso ont établi un haut niveau de standard et d’attente et il est notamment exigé des officiels de match : • d’être professionnel dans leur approche • de suivre un programme de fitness structuré • de remplir toutes les conditions requises pour la participation aux tournois de l’OFC et internationaux • de se maintenir informer des derniers changements apportées aux Lois du Jeu • de rendre des comptes • de maintenir une communication régulière avec l’OFC/avec le Chargé de développement de l’arbitrage de la MA • d’être disponible pour les compétitions de l’OFC

2016

de se maintenir informer des derniers changements apportées aux Lois du Jeu de se maintenir informer des dernières techniques d’enseignements portant sur les questions des : a/ Fautes et incorrections b/ Mains c/ Hors-Jeu d’être membre du Groupe des inspecteurs d’arbitres de l’OFC de participer régulièrement au forum des inspecteurs d’arbitres d’animer des séminaires pour arbitres dans leur association membre respective

• Le programme a bien démarré en 2016 lors du Tournoi U-20 de l’OFC au Vanuatu. Plusieurs officiels de match ont pu faire leur première expérience réussie lors d’un tournoi de l’OFC.

Le processus comprend aussi les Chargés de développement de l’arbitrage et les inspecteurs et instructeurs d’arbitre, pour qui la formation continue est vitale, particulièrement dans les trois premières années du programme. Il est attendu de tous les inspecteurs et instructeurs d’arbitres : 37


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

OFFICIELS DE MATCH ÉLITE Les fortes performances des officiels de match de l’OFC lors de leurs désignations pour la FIFA leur ont permis de continuer à être inclus dans les préparations aux Coupes du Monde féminine et masculine, et de se voir attribuer le droit d’officier au niveau des Coupes du monde de jeunes et des clubs. La première utilisation de l’Arbitre Assistant Vidéo (VAR) lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA en décembre a été particulièrement remarquable pour l’OFC du fait que Nicholas Waldron a été désignée comme VAR pour ce tournoi. C’était une excellente opportunité qui lui a ouvert les portes de futures désignations, et qui a ouvert un grand nombre d’opportunité pour ses collègues arbitres de l’OFC au niveau du VAR. TOURNOI OLYMPIQUE DE FOOTBALL MASCULIN Matt CONGER

ARBITRE

(NZL)

Simon LOUNT

ARBITRE ASSISTANT

(NZL)

Tevita MAKASINI

ARBITRE ASSISTANT

(TGA)

TOURNOI OLYMPIQUE DE FOOTBALL FÉMININ Anna-Marie KEIGHLEY

ARBITRE

(NZL)

Sarah JONES

ARBITRE ASSISTANT

(NZL)

Lata KAUMATULE

ARBITRE ASSISTANT

(TGA)

COUPE DE MONDE FÉMININ U-17 DE LA FIFA Finau VULIVULI

ARBITRE

(FIJ)

COUPE DE MONDE FÉMININ U-20 DE LA FIFA Finau VULIVULI

ARBITRE

(FIJ)

Maria TAMALELAGI

ARBITRE ASSISTANT

(SAM)

COUPE DE MONDE DES CLUBS DE LA FIFA Abdelkader ZITOUNI

ARBITRE

(TAH)

Philippe REVEL

ARBITRE ASSISTANT

(TAH)

Nicholas WALDRON

VAR

(NZL)

COUPE DU MONDE DE FUTSAL DE LA FIFA Rex KAMUSU

ARBITRE

(SOL)

Chris SINCLAIR

ARBITRE

(NZL)

40


OFC ACTIVITY REPORT

2016

41


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

TOURNOI DE FOOTBALL FEMININ U-17 DE l’OFC 13 au 23 Janvier / Rarotonga, Îles Cook ÉQUIPES PARTICIPANTES Îles Cooks, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Fidji, Tonga, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Vanuatu Les compétitions en 2016 ont débuté en janvier dans le cadre pittoresque des Iles Cook avec le Tournoi féminin U-17 de l’OFC. La Nouvelle-Zélande était la grande favorite pour ce tournoi au vu de sa domination lors des événements régionaux de football féminin. Une série de performances victorieuses l’a vu sortir invaincue de son groupe avant de balayer ses adversaires dans la phase finale pour remporter son troisième titre régional consécutif en gagnant face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La course s’est avérée beaucoup plus serrée dans le groupe B avec Fidji décrochant un nul 2-2 face à la PNG. Malgré ce contretemps, la PNG a quand même fini première de son groupe, retrouvant la Nouvelle-Calédonie en demi-finale. Le match fut serré, avec l’égalisation de la Nouvelle-Calédonie sur un coup de pied de réparation à la 85e minute, mais c’est finalement la PNG qui s’est imposée 2-1 par un but marqué dans le temps additionnel. La finale à l’académie de la CIFA à Matavera s’est révélée relativement à sens unique avec des joueuses comme Hannah Blake et Jacqui Hand qui ont fait l’étale de leur talent offensif en marquant sept buts à elles deux. RÉSULTATS VAINQUEURS

NOUVELLE-ZÉLANDE

(NZL)

FINALISTES

PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE

(PNG)

TROISIÈME

FIDJI

QUATRIÈME

NOUVELLE-CALÉDONIE

(FIJ) (NCL)

PRIX BALLON D’OR

Michaela FOSTER

(NZL)

SOULIER D’OR

Hannah BLAKE

(NZL)

GANTS D’OR

Francine LOCKINGTON

(FIJ)

FAIRPLAY

ÎLES COOK

(NZL)

COUPE DE MONDE FÉMININ U-17 DE LA FIFA 30 Septembre au 21 Octobre / Jordan La Nouvelle-Zélande, participant à sa cinquième Coupe du Monde féminine U-17, a été tirée au sort dans un groupe difficile comprenant le Mexique, l’Espagne et le pays hôte, la Jordanie. Bien que le Mexique ait dominé la Nouvelle-Zélande lors du premier match de poule, l’équipe océanienne a été beaucoup plus forte dans sa performance face à l’Espagne, lui tenant tête dans un match qui ne comptait aucun but jusqu’aux dernières minutes de jeu. Mais l’Espagne a ouvert la marque à la 80e minute et a ensuite confirmé pour assurer sa victoire 2-0. Malgré le fait que toute chance de progression s’était envolée à cause de ces résultats initiaux, la Nouvelle-Zélande a quand même tout donné sur le terrain dans son match contre la Jordanie. Elle a marqué cinq buts qui sont restés sans réponse pour assurer la plus grande victoire à ce jour d’une équipe de Nouvelle-Zélande à un tournoi de la FIFA. LA NOUVELLE-ZÉLANDE A REPRÉSENTÉ L’OFC PHASES DE GROUPES

vs MEXIQUE

0-5

PHASES DE GROUPES

vs ESPAGNE

0-2

PHASES DE GROUPES

vs JORDANIE

5-0

Classement Final

12

(16)

BUTEUSES Hannah BLAKE

3

Sam TAWHARU

2

43


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

TOURNOI OLYMPIQUE DE FOOTBALL FÉMININ 2e tour des qualifications de l’OFC 23 et 26 Janvier / Papouasie-Nouvelle-Guinée & Nouvelle-Zélande

ÉQUIPES PARTICIPANTES Papouasie-Nouvelle-Guinée et Nouvelle-Zélande Le 1er tour des qualifications de l’OFC pour le Tournoi Olympique de football féminin a débuté en 2015. Les pays admis à participer aux Jeux Olympiques se sont affrontés lors des XV Jeux du Pacifique pour une chance de rencontrer les Football Ferns de Nouvelle-Zélande au 2e tour. Cet honneur est revenu aux médaillés d’or, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui a décroché sa place au 2e tour après avoir remporté sa demi-finale.

Meagen Gunemba a été la seule buteuse de Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais ce but n’a été qu’un maigre lot de consolation puisque la Nouvelle-Zélande avait déjà inscrit sept buts au tableau.

Pour le premier tour de cette double confrontation, la Nouvelle-Zélande s’est rendue à l’académie de la PNGFA à Lae.

Le 2e tour des barrages devait se jouer au QBE Stadium à Auckland, Nouvelle-Zélande, mais la Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans l’incapacité de se déplacer, était donc incapable de jouer le match.

Dans des conditions difficiles, les Football Ferns ont montré leur professionnalisme et ont assuré une victoire 7-1, avec des buts marqués par cinq joueuses différentes.

Sur ces résultats, la Nouvelle-Zélande a remporté pour la troisième fois consécutive une place aux Jeux Olympiques.

JEUX OLYMPIQUES DE RIO - TOURNOI DE FOOTBALL FÉMININ 3 au 20 Août/ Brésil

La poule dans laquelle s’est retrouvée la Nouvelle-Zélande était très intimidante, avec au programme la France, la Colombie et les États-Unis. Lors du premier match, ce sont les champions du monde américains qui ont marqué deux fois pour faire chuter la Nouvelle-Zélande par une victoire 2-0 Les premiers points des Football Ferns ont été marqués face à la Colombie où elles se sont révélées être une menace constante. Le seul but du match a été marqué sur une frappe d’Amber Hearn à la 31e minute et il a permis à l’équipe d’assurer trois points très précieux. Le dernier match de groupe de la Nouvelle-Zélande contre la France devait déterminer laquelle de ces deux équipes accéderaient à la phase éliminatoire, puisque la France avait perdu contre les USA. Les Kiwis se sont bien défen44

dues mais leurs adversaires jouaient vraiment dans une classe à part et ont remporté une victoire 3-0, empêchant ainsi les Ferns de sortir de la phase de groupes. LA NOUVELLE-ZÉLANDE A REPRÉSENTÉ L’OFC PHASE DE GROUPES

vs ÉTATS-UNIS

0-2

PHASE DE GROUPES

vs COLOMBIE

1-0

PHASE DE GROUPES

vs FRANCE

0-3

Classement Final

12

(16)

GOAL SCORERS Amber HEARN

1


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

JEUX OLYMPIQUES DE RIO – TOURNOI DE FOOTBALL MASCULIN 3 au 20 Août / Brésil

Le succès de Fidji aux Jeux du Pacifique 2015 en Papouasie-Nouvelle-Guinée lui a valu pour la première fois une qualification au Tournoi Olympique de football masculin. La campagne de l’équipe a débuté au Salvador avec des rencontres face à la République de Corée et au Mexique avant de partir vers le sud à Belo Horizonte pour son dernier match de groupe contre l’Allemagne. Les 60 premières minutes ont été un spectacle impressionnant au cours duquel Fidji n’était qu’à un but derrière la République de Corée. Mais passé la première heure, le niveau d’énergie de cette équipe débutante a chuté, ce dont ont profité ses adversaires pour finalement décrocher une victoire 8-0. Le reste de la campagne olympique de Fidji a suivi une évolution similaire. L’attaquant Roy Krishna a ouvert la marque à la 10e minute dans son match contre le Mexique, et l’équipe a continué à mener jusqu’en deuxième période. Les buts ont ensuite commencé à voler pour le Mexique quelques minutes à peine après la reprise du jeu et Fidji s’est finalement incliné 5-1 contre le géant de la CONCACAF.

L’Allemagne s’est révélée être une équipe bien plus consistante, et une fois sa chance de progresser vers la phase éliminatoire évaporée avec sa défaite contre le Mexique, Fidji savait qu’il ne lui restait plus qu’à donner le meilleur d’elle-même et à prendre plaisir à jouer. Les Européens ont dominé les deux mi-temps pour remporter une victoire à deux chiffres, et ils ont progressé jusqu’en finale de la compétition où ils ont perdu 5-4 dans une séance de tirs au but face au pays hôte, le Brésil.

LA FIDJI A REPRÉSENTÉ L’OFC PHASE DE GROUPES

vs RÉPUBLIQUE DE CORÉE

0-8

PHASE DE GROUPES

vs MEXIQUE

1-5

PHASE DE GROUPES

vs ALLEMAGNE

0-10

Classement Final

12

(16)

BUTEURS Roy KRISHNA

1

45


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

TOURNOI DE FUTSAL DE L’OFC 8 au 13 Février / Suva, Fidji ÉQUIPES PARTICIPANTES Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Fidji, Vanuatu, Tahiti, Îles Salomon Fidji était l’hôte du Tournoi de Futsal de l’OFC 2016, les qualifications de l’Océanie pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA Colombie 2016. Pour cette 11e édition, chacune des six équipes en compétition espéraient détrôner les Iles Salomon, champions en titre. Avec déjà quatre titres de champion régional, les Kurukuru étaient l’équipe à battre, et à cette occasion, la compétition s’est révélée plus rude, preuve d’une forte croissance de la discipline au cours des quatre dernières années.

troisième journée. Les joueurs très expérimentés Elliot Ragamo, Jack Wetney et Jeffrey Bule ont tous les trois contribué à la victoire 4-1 des Iles Salomon. Mickey Malivuk de Nouvelle-Zélande a réussi à marquer un but et à apporter un peu de réconfort à son équipe dans la défaite. La victoire des Kurukuru leur a permis de se classer trois points devant les seconds, la Nouvelle-Zélande, une avance qu’ils ont maintenu pour la durée restante de la compétition, décrochant ainsi leur cinquième titre régional. RÉSULTATS VAINQUEUR

ILES SALOMON

(SOL)

FINALISTES

NOUVELLE-ZÉLANDE

(NZL)

TROISIÈME

TAHITI

(TAH)

QUATRIÈME

VANUATU

(VAN)

PRIX La Nouvelle-Zélande qui avait investi beaucoup de temps et d’efforts dans cette campagne représentait le plus grand danger pour les Iles Salomon. Dans cette compétition au format toute ronde, les Kurukuru et les Futsal Whites étaient au coude à coude après deux jours d’action et prêt à s’affronter en tête à tête en 46

BALLON D’OR

Elliot RAGOMO

(SOL)

SOULIER D’OR

George STEVENSON

(SOL)

GANTS D’OR

Anthony TALO

(SOL)

FAIRPLAY

TAHITI

(TAH)


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

COUPE DU MONDE DE FUTSAL DE LA FIFA 10 Septembre au 1 Octobre / Colombie Les Kurukuru des Iles Salomon ont représenté la région de l’Océanie avec fierté et humilité lors de la 8e édition de la Coupe du Monde de Futsal en Colombie après avoir remporté le Tournoi de Futsal de l’OFC 2016 en février. Les Kurukuru ne se sont pas lancés dans la compétition sans s’être dignement préparés, affrontant les géants du futsal brésilien dans un match amical quelques jours avant leur premier match. Quand leur campagne officielle a débuté dans un groupe E bien compétitif, les Kurukuru ont réussi à tenir les 19e mondiaux, le Costa Rica, à un seul but d’écart en première mi-temps. Cependant, le Costa Rica a été beaucoup plus agressif en deuxième mi-temps, marquant trois buts supplémentaires. Deux buts tardifs ont permis aux Kurukuru de réduire l’écart avant de perdre 4-2. Les Kurukuru ont dû passer à la vitesse supérieure lors de leur deuxième match alors qu’ils devaient affronter l’Argentine, numéro quatre mondial. Ils ont réussi à inscrire trois buts au tableau, mais les Sud-Américains se sont révélés être des adversaires trop durs pour les champions océaniens qui ont finalement encaissé sept buts. La défaite 10-0 des Iles Salomon face au Kazakhstan a mis fin à leur campagne de Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, mais les Kurukuru sont rentrés chez eux fiers des efforts qu’ils avaient fournis dans cette poule très dure, en marquant notamment des buts impressionnants contre des adversaires difficiles. LES ÎLES SALOMON A REPRÉSENTÉ L’OFC PHASE DE GROUPS

vs. COSTA RICA

2-4

PHASE DE GROUPS

vs. ARGENTINE

3-7

PHASE DE GROUPS

vs. KAZAKHSTAN

0-10

Classement Final

12

(16)

BUTEURS Elliot RAGOMO

2

Jeffery BULE

2

Coleman MAKAU

1

47


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

OFC CHAMPIONS LEAGUE 13 au 26 Janvier / Auckland, Nouvelle-Zélande ÉQUIPES PARTICIPANTES Auckland City FC (NZL), Team Wellington (NZL), AS Tefana (TAH), AS Magenta (NCL), AS Lossi (NCL), Hekari United (PNG), Lae City Dwellers (PNG), Nadi FC (FIJ), Suva (FIJ), Amicale FC (VAN), Solomon Warriors (SOL), Kiwi FC (SAM) Les deux finalistes de 2015, Auckland City FC et Team Wellington de Nouvelle-Zélande, ont terminé premier de leur groupe respectif, avec trois victoires sur trois, de même que le club de Nouvelle-Calédonie, AS Magenta. La 15e édition de la plus prestigieuse compétition internationale de club de l’OFC, et la 10e édiction sous le nom d’OFC Champions League, a été accueillie par la Nouvelle-Zélande au QBE Stadium à Auckland. La compétition d’une durée de deux semaines a vu 12 équipes s’affronter en trois groupes et les trois meilleurs de chaque groupe et le meilleur deuxième décrochant une place en demi-finale. Comme à l’accoutumée, les enjeux importants de la compétition ont suscité beaucoup d’intérêt. Les nouveaux 48

venus, Lae City Dwellers sont passés à deux doigts de créer la surprise contre Auckland City tandis qu’Amicale et Hekari United ont également eu des performances solides. Après une défaite 4-2 contre Magenta en phase de groupes, le club de Tahiti AS Tefana est venu rejoindre le trio en demi-finale. Tefana avait terminé la phase de groupes avec six points – comme Hekari United et Amicale – mais une différence de buts supérieure par rapport à leurs adversaires les a fait avancer. Le fait de devoir affronter le champion en titre en demi-finale a malheureusement mis fin aux rêves de titre de Tahiti. L’international des Iles Salomon, Micah Lea’alafa a permis à Auckland City de mener tôt dans la partie en marquant dès la septième minute mais AS Tefana a riposté et a égalisé trois minutes plus tard. Auckland a augmenté l’intensité de son jeu et a dominé pendant les 80 minutes restantes, inscrivant trois autres buts et n’encaissant qu’un seul pénalty pour finalement accéder à la finale sur une victoire 4-2. Le match entre Team Wellington et AS Magenta en


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

demi-finale était beaucoup plus serré, et aucun des adversaires n’a réussi à prendre l’avantage au cours de la première mi-temps. C’est finalement Tom Jackson de Team Wellington qui a ouvert la marque à la 74e minute, suivi trois minutes plus tard par un pénalty réussi qui a permis à Team Wellington de gagner 2-0. La finale allait donc être une finale entre compatriotes pour la deuxième année consécutive. La forte rivalité entre les équipes était visible au cours de cette finale suivie par une foule importante de 1500 spectateurs réunis au QBE Stadium. Lea’alafa a pris les

2016

Wellingtoniens au dépourvu en marquant après tout juste deux minutes de jeu pour donner l’avantage à son équipe. Auckland City a dominé en termes de possession mais ce n’est qu’à la deuxième mi-temps qu’elle a finalement bouclé le titre. Clayton Lewis a agrandi l’avance de son équipe avant qu’un deuxième but de Lea’alafa ne vienne sceller la victoire 3-0. Avec son sixième titre consécutif de champions de l’OFC Champions League et son septième titre au total, Auckland City continue d’être le club de l’histoire de l’Océanie à avoir le plus de succès dans cette compétition.

RÉSULTATS VAINQUEUR

AUCKLAND CITY FC

(NZL)

FINALISTES

TEAM WELLINGTON

(NZL)

TROISIÈME

AS MAGENTA

(NCL)

QUATRIÈME

AS TEFANA

(TAH)

PRIX BALLON D’OR

Micah LEA’ALAFA

AUCKLAND CITY

SOULIER D’OR

Joao MOREIRA

AUCKLAND CITY

GANTS D’OR

Scott BASALAJ

TEAM WELLINGTON

FAIRPLAY

HEKARI UNITED

(PNG)

49


OFC ACTIVITY REPORT

50

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

COUPE DU MONDE DES CLUBS DE LA FIFA 8 au 18 Decembre / Japon l’Argentin a été stoppée par le gardien, Hotoshi Sogahata. Deux tentatives un peu fantaisistes par Kashmina en première mi-temps ont été arrêtées par le très en forme Enuat Zubikarai. En deuxième période, un coup franc superbement exécuté de Tade a trouvé Dae-Wook Kim dans la surface, dont la tête a surpris Sogahata et a trouvé les filets, permettant aux vainqueurs de l’OFC Champions League de prendre la tête. Kashima s’est montré plus déterminé que jamais et bien que Darren White ait réussi à dégager de la tête ce qui aurait normalement été un but assuré, Kashima a réussi à égaliser à la 67e minute, sur une passe arrière de Ryota Nagaki récupérée par Shuhei Akasaki. Le match semblait se diriger vers les prolongations quand Mu Kanazaki inscrivit un but spectaculaire sur une tête à bout portant, donnant la victoire et l’accession au prochain tour du tournoi à son équipe.

AUCKLAND CITY FC A REPRÉSENTÉ DE L’OFC

La sixième participation consécutive d’Auckland City à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA a été un événement historique pour cette équipe même si elle n’a pas été en mesure de passer outre les Kashima Antlers, club champion de la J.League, qui arrivera finalement en final.

PHASE DE GROUPES

vs. KASHIMA ANTLERS

1-2

Classement Final

7

(7)

BUTEURS Dae-Wook KIM

1

Ce match était non seulement le 100e match d’une Coupe du Monde des Clubs, mais il était aussi le premier match dans lequel l’arbitre assistant vidéo - technologie ayant pour but d’aider les arbitres au niveau des décisions importantes qui pourraient avoir un effet sur le résultat du match- a été utilisé dans une compétition de la FIFA. Ce fut très dur pour le club champion de l’Océanie jouant devant les supporters du club hôte qui offraient à leur club un soutien inébranlable, et les Kashima Antlers ont réussi à se tailler la part du lion en termes de possession en première période. Malgré cette pression subie par Auckland, c’est l’équipe de Nouvelle-Zélande qui a eu la première réelle chance de marquer. Ryan De Vries a effectué un centre depuis la gauche sur Joao Moreira à l’intérieur de la surface qui a passé à Emiliano Tade, mais la frappe au ras de terre de 51


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

COUPE DES NATIONS DE L’OFC 2e tour des qualifications de la zone Océanie à la Coupe du Monde de la FIFA - Russie 28 Mai au 11 Juin / Port Moresby, Papouasie-Nouvelle-Guinée ÉQUIPES PARTICIPANTES Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Iles Salomon, Tahiti, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Vanuatu

La 10e édition de la prestigieuse compétition régionale a été organisée par la Papouasie-Nouvelle-Guinée, donnant au pays l’opportunité de se préparer à l’organisation de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. La Coupe des Nations de l’OFC a réuni le meilleur du football masculin senior dans la capitale du pays, et avec une chance de se qualifier à la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 à l’horizon en plus du titre de champion continental, les fans étaient sûrs d’avoir la chance d’assister à un football palpitant et spectaculaire. Le tournoi a débuté avec les grands favoris Néo-Zélandais dans leur rencontre face à Fidji lors du clash inaugural du groupe B. La Nouvelle-Zélande détenait une avance confortable 2-0 jusqu’aux toutes dernières minutes de la première mi-temps, mais un coup de pied de réparation

52

converti par Roy Krishna à la deuxième minute du temps additionnel a réduit l’écart et a redonné l’espoir à Fidji en deuxième période. Un pénalty en faveur de la Nouvelle-Zélande à la 61e minute a mis fin aux ambitions de Fidji, pénalty converti par le capitaine Chris Wood, donnant à la Nouvelle-Zélande une victoire 3-1 et trois points importants. Le niveau de compétitivité de la phase de groupes du tournoi n’a fait que croître en intensité, avec la PNG que la chance semblait accompagnée, poussant à bout ses adversaires du groupe A. À la fin du groupe A, l’hôte était à cinq points au même niveau que la Nouvelle-Calédonie et Tahiti, et ce sont les buts marqués contre le vainqueur du premier tour, Samoa,


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

qui ont fait la différence. Tahiti n’a pas perdu un seul match de groupe, mais elle s’est retrouvée trois buts derrières la Nouvelle-Calédonie et a donc dû quitter la PNG, pour se consacrer à la préparation de son plan de jeu en vue du 3e tour.

2016

trois points chacun dans leur groupe, derrière les leaders Néo-Zélandais. Mais avec une différence de buts de trois buts derrière Fidji, le Vanuatu a malheureusement était éclipsé du 3e tour de la compétition.

La Nouvelle-Calédonie et le vainqueur du groupe A, la PNG a accédé à la phase éliminatoire.

La campagne de Fidji de la Coupe des Nations de l’OFC a connu également une fin prématurée, mais elle a réussi à rester dans la course à la qualification à la Coupe du Monde en finissant troisième de son groupe.

Les Iles Salomon, le Vanuatu et Fidji ont tous obtenu

Les demi-finales ont également été très serrées.

Chris Wood a placé un solide coup franc que le gardien de Nouvelle-Calédonie avait l’air de contrôler mais qui a fini par lui glisser entre les doigts. Le fait de mener d’un but a suffi à la Nouvelle-Zélande pour progresser en finale.

un excès de confiance dont ont profité les Iles Salomon pour égaliser par un but de Judd Molea à la 41e minute.

La demi-finale entre les deux équipes Mélanésiennes, la PNG et les Iles Salomon, a été palpitante elle-aussi.

Aucune des deux équipes n’ont semblé être capables de prendre le dessus en seconde période jusqu’à la toute dernière minute. C’est finalement Nigel Dabingyaba a trouvé les filets, faisant accéder la PNG à la finale de la Coupe des Nations de l’OFC pour la première fois.

Un but à la 38e minute par la PNG a donné à cette équipe 53


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

Au cours de la finale en apothéose, les spectateurs ont tremblé devant cette bataille de tactiques et d’endurance que se sont livré la Nouvelle-Zélande et la PNG. Les deux équipes étant à égalité en l’absence de buts marqués en deuxième mi-temps et lors des prolongations, la Coupe des Nations de l’OFC devaient se décider sur une séance de tirs au but. Le vétéran des All White, Rory Fallon a été le premier a concrétisé facilement ses efforts. Koriak Upaiga s’est lancé pour la PNG et son tir bien que bien cadré a été bloqué par le gardien Stefan Marinovic. La pression continuait d’augmenter et la Papouasie mettait tous ses espoirs sur un tir manqué de la Nouvelle-Zélande, chose qui finalement arriva quand le quatrième tireur de la Nouvelle-Zélande Jeremy Brockie a raté les buts. Un tir manqué du normalement imperturbable Raymond Gunemba a signifié que le poids de la victoire reposait sur les larges épaules de Marco Rojas.

56

Malgré une pression énorme, Rojas a calmement fait entrer le ballon dans les cages de Ronald Warisan pour assurer le titre de la Coupe des Nations de l’OFC 2016 et son ticket pour la Coupe des Confédérations de la FIFA – Russie 2017.

RÉSULTATS VAINQUEURS

NOUVELLE-ZÉLANDE

(NZL)

FINALISTES

PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE

(PNG)

TROISIÈME

NOUVELLE-CALÉDONIE

(NCL)

QUATRIÈME

ILES SALOMON

(SOL)

PRIX BALLON D’OR

David MUTA

(PNG)

SOULIER D’OR

Raymond GUNEMBA

(PNG)

GANTS D’OR

Stefan MARINOVIC

(NZL)

FAIRPLAY

NOUVELLE-CALÉDONIE

(NCL)


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

QUALIFICATION DU TOURNOI U-20 DE L’OFC 21 au 27 Juin / Tonga

ÉQUIPES PARTICIPANTES Tonga, Samoa, Samoa Américaines, Iles Cook

Le coup d’envoi des qualifications du Tournoi U-20 de l’OFC a eu lieu à Tonga en juin, et ce tournoi en format toute ronde devait déterminer qui de Tonga, de Samoa, des Samoa Américaines et des Iles Cook, accéderait au Tournoi U-20 de l’OFC U-20 organisé par le Vanuatu en septembre. Les efforts entrepris dans les quatre pays participants pour développer le football étaient clairement visibles dans la compétition, avec très peu d’écart entre les équipes. Un match nul entre les Iles Cook et Tonga lors du match d’ouverture a posé les bases d’une course acharnée vers la première place. Des résultats aléatoires pour les trois équipes en tête ont été suivis par le choc du match nul de Tonga face aux Samoa Américaines, tandis que la victoire 1-0 des Iles Cook

contre Samoa leur a donné un avantage avant de se lancer dans la dernière journée d’action. En marquant un triplé face aux Samoa Américaines, et avec cinq buts en trois matchs à son actif, l’attaquant des Iles Cook, Dwayne Tiputoa, a donné une victoire 5-0 à son équipe qui attendait anxieusement les résultats du dernier match pour connaître son classement final. Le second coup du chapeau de la journée était de mise dans le dernier match, mais le triplé de Hemaloto Polovili n’a pas suffit à Tonga car Samoa a réussi à marquer le même nombre de buts pour un score final 3-3. Ce sont donc les Iles Cook qui ont décroché leur place au Tournoi U-20 de l’OFC.

RÉSULTATS VAINQUEURS

ILES COOK

(COK)

FINALISTES

SAMOA

(SAM)

TROISIÈME

TONGA

(TGA)

QUATRIÈME

SAMOA AMÉRICAINES

(ASA)

57


OFC ACTIVITY REPORT

58

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

TOURNOI U-20 DE L’OFC 13 au 26 Janvier / Port Vila et Luganville, Vanuatu ÉQUIPES PARTICIPANTES Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Iles Cook, Iles Salomon, Tahiti, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Vanuatu L’édition 2016 du Tournoi U-20 de l’OFC a été organisée sur deux sites au Vanuatu, Port Vila et Luganville, et ce sont huit équipes, dont le vainqueur des préliminaires, les Iles Cook, et le champion 2014 Fidji qui allaient s’affronter sur le terrain dans l’espoir de remporter le titre régional. Avec deux billets pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en République de Corée 2017 à portée de la main, les enjeux n’avaient jamais été aussi élevés pour les pays participants. Pour le groupe A jouant à Port Vila, une place en demi-finale allait coûter chère. Le Vanuatu a réjouit son public à domicile, remportant trois claires victoires pour arriver en tête de son groupe. Le champion en titre, Fidji a tiré sa révérence après deux matchs nuls et une défaite permettant à la Nouvelle-Calédonie de se glisser devant eux au classement. Dans le groupe B, il était attendu que la Nouvelle-Zélande devienne facilement première de son groupe à l’occasion de son retour dans l’action sur la scène U-20 régionale. Le coup du chapeau de Myer Bevans lors de sa victoire inaugurale 3-0 contre les Iles Cook l’a définitivement mis sur la voie, tandis que Tahiti et les Iles Salomon n’ont pas réussi à se départager lors d’un match nul 2-2. Les prochains au programme des Kiwis étaient Tahiti et bien que les Tahitiens aient pris la tête, la Nouvelle-Zélande a riposté par quatre buts, jetant les bases d’un important dernier match contre les Iles Salomon. Un match palpitant s’est ensuivi avec les Mélanésiens qui ont répondu coup sur coup à leurs adversaires de prédilection, leur assurant un point et une place en demi-finale à leur côté. La Nouvelle-Zélande a accueilli la Nouvelle-Calédonie à Luganville pour les demi-finales tandis que les Iles Salomon se sont rendus vers le sud dans la capitale pour leur match contre le pays hôte. En menant tôt dans la partie, la Nouvelle-Calédonie avait

rendu nerveux les entraineurs des deux camps, cependant elle n’a pas pu retenir l’équipe plus expérimentée de Nouvelle-Zélande tout au long des 90 minutes de jeu, et les Kiwis sont revenus au score pour une victoire 3-1. Le Vanuatu et les Iles Salomon se sont révélés beaucoup plus dur à départager avec un but marqué par chaque camp en première période, l’impasse se prolongeant jusqu’en deuxième période. Ce n’est qu’à la suite d’un but tardif – à la quatrième minute du temps additionnel – que le Vanuatu a été en mesure de prendre la tête et de s’assurer une progression en finale et une place dans son premier tournoi de la FIFA. La Nouvelle-Zélande n’a pas eu beaucoup de mal à se défaire de ses adversaires en finale, qui avaient déjà réalisé leur objectif de se qualifier pour la République de Corée 2017, et le match s’est terminé par une victoire 5-0 pour la Nouvelle-Zélande devant un stade plein au Port Vila Stadium. RÉSULTATS VAINQUEURS

NOUVELLE-ZÉLANDE

(NZL)

FINALISTES

VANUATU

(VAN)

TROISIÈME

ILES SALOMON

(SOL)

QUATRIÈME

NOUVELLE-CALÉDONIE

(NCL)

59


OFC ACTIVITY REPORT

60

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

QUALIFICATIONS DU TOURNOI U-17 DE L’OFC 2 au 8 Juillet / Samoa ÉQUIPES PARTICIPANTES Tonga, Samoa, Samoa Américaines, Iles Cook

Les quatre pays participant aux Qualifications au Tournoi U-17 de l’OFC organisées par Samoa, espéraient toutes pouvoir prolonger leur campagne de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA. Des circonstances imprévisibles ont retardé l’arrivée des Samoa Américaines à Samoa, ce qui a forcé le report de la première journée de match. Mais cela n’a eu que peu d’effet sur les Iles Cook et Samoa qui ont toutes deux assuré des victoires lors de leur match d’ouverture. Cependant, avec une défaite des Iles Cook 3-1 contre les Samoa Américaines, et avec un nul 1-1 entre Tonga et Samoa en deuxième journée, le classement final allait dépendre fortement des résultats de la dernière journée d’action.

Tonga a réalisé sa première victoire 2-0 face aux Samoa Américaines, score qui a relégué les deux équipes en bas du tableau. Le dernier match a opposé Samoa aux Iles Cook toutes deux désireuses de décrocher cette dernière place à prendre, et l’équipe à domicile a marqué deux buts dans le temps additionnel de la seconde mi-temps pour décrocher une victoire 2-0 et un billet pour Tahiti.

61


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

3e tour des Qualifications de la zone Océanie à la Coupe du Monde de la FIFA Russie™ 2018 7 au 15 Novembre / Tahiti, Iles Salomon, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie ÉQUIPES PARTICIPANTES Tahiti, Iles Salomon, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie Après la qualification de six équipes lors de la Coupe des Nations de l’OFC, qui servait également de 2e tour des Qualifications de la zone Océanie à la Coupe du Monde de la FIFA RUSSIE 2018, les premiers matchs du 3e tour se sont déroulés lors de la première fenêtre internationale disponible. Deux matchs aller et retour ont été disputés entre la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie dans le groupe A et les Iles Salomon et Tahiti dans le groupe B. Fidji du groupe A et la Papouasie-Nouvelle-Guinée du groupe B étaient exempts de ces premiers matchs de qualifications, et viendront rejoindre leur groupe lorsque le 3e tour reprendra en mars 2017.

62

La bataille pour le groupe B était la première à avoir lieu, avec la rencontre entre les Iles Salomon et Tahiti au Stade Pater le 7 novembre. Les Tahitiens ont assuré une victoire 1-0 à domicile, mais le score a été transformé en un 3-0 après la pénalisation des Iles Salomon pour avoir fait jouer un joueur inéligible. Le match retour joué le 13 novembre à Honiara a fini en faveur des Iles Salomon. Aucune des équipes n’avaient marqué jusqu’à la deuxième minute du temps additionnel quand Emmanuel Poila des Iles Salomon a trouvé les filets à peine quelques secondes avant le coup de sifflet final. Tahiti et les Iles Salomon avaient toutes deux trois points au classement, mais les deux buts supplémentaires attribués à Tahiti à la suite du premier match contre les Iles Salomon les a placé en tête du tableau.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

L’action dans le groupe B a débuté le 12 novembre quand la Nouvelle-Calédonie s’est rendue à Auckland pour faire face aux All Whites. Marco Rojas a assuré la victoire pour la Nouvelle-Zélande, en ouvrant la marque en fin de première mi-temps et en agrandissant l’écart par un autre but à la 72e minute. La Nouvelle-Zélande n’a pas été capable de marquer un autre but pour la durée restante de la double confron-

2016

tation, la Nouvelle-Calédonie les forçant à un match nul sans but lors de la deuxième rencontre du 15 novembre à Kone. La Nouvelle-Zélande a fini sa première série de match avec quatre points au tableau, laissant la place à Fidji qui se lancera dans la course lors de la reprise du 3e tour en mars 2017.

63


65


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA 13 Novembre au 3 Decembre / Papouasie-Nouvelle-Guinée

Étape importante pour le football de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le pays a organisé son tout premier tournoi de la FIFA en novembre, en accueillant les meilleures équipes féminines U-20 internationales à Port Moresby à l’occasion de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA. Étant l’organisateur de la compétition, la PNG était qualifiée automatiquement et elle a participé à la compétition au côté du champion féminin U-20 de l’OFC, la Nouvelle-Zélande. Dans le groupe A, la PNG faisait face au Brésil, à la Suède et à l’équipe qui a finalement remporté le tournoi, la R.P.D. de Corée. Jouer face au plus haut niveau d’adversité qu’elle ait jamais rencontré s’est révélé être une tâche difficile pour la jeune équipe qui avait passé les 12 mois précédents en camp d’entrainement presque à temps plein à Garoka pour se préparer à la compétition. Bien qu’elle ait eu du mal à rivaliser avec ses adversaires plus expérimentées, perdant 9-0 et 6-0 face au Brésil et à la Suède, l’équipe a réjouit ses supporters, lors de son dernier match de groupe, lorsqu’elle a finalement affronté 66


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

l’équipe qui finira pas remporté le tournoi, la R.P.D. de Corée. Une sensationnelle démonstration de virtuosité de Nicollete Ageva lui a permis d’envoyer le ballon dans le fond des filets pour marquer le premier but de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à un tournoi de Coupe du Monde. Ce moment était historique non seulement pour Nicollete Ageva et ses coéquipières, mais aussi pour l’ensemble du football en Papouasie. Dans le groupe C, la Nouvelle-Zélande s’était préparée pour des rencontres difficiles face au Ghana, aux ÉtatsUnis et aux finalistes futurs finalistes du tournoi, la France. Le match d’ouverture conte le Ghana a été un affrontement des volontés que la Nouvelle-Zélande a fini par remporter tard dans la partie quand Tayla Christensen a enfoncé le but de la victoire à la 89e minute.

2016

La PNG et la Nouvelle-Zélande ont toutes deux terminé leur campagne de Coupe du Monde U-20 de la FIFA au niveau de la phase de groupes mais les performances des deux équipes étaient la preuve des grands progrès accomplis dans le développement du football féminin à travers la région de l’Océanie. L’événement a également été une excellente opportunité de mettre en lumière la culture de Papouasie et les activités en dehors du terrain et les campagnes de responsabilité sociale ont reçu tout autant d’attention de la part des médias que le football.

NOUVELLE-ZÉLANDE PHASE DE GROUPES

vs GHANA

1-0

PHASE DE GROUPES

vs USA

1-3

PHASE DE GROUPES

vs FRANCE

0-2

Classement Final

12

(16)

BUTEUSES

Les choses étaient encore moins évidentes face aux USA qui ont réussi à prendre la tête 2-0 dans les 10 premières minutes du match. La Nouvelle-Zélande s’est bien battue mais n’a réussi qu’à marquer un seul but avant que les USA ne scellent la victoire par un troisième but. Tout s’est joué dans un mouchoir de poche pour les quatre équipes du groupe C dans lequel les équipes n’étaient séparées que par quelques points avant le dernier match. La Nouvelle-Zélande a tout donné sur le terrain face à la France, mais les Européennes ont tiré le meilleur parti de leurs offensives et ont battu la Nouvelle-Zélande 2-0.

Tayla CHRISTENSEN

1

Isabella COOMBES

1

PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE PHASE DE GROUPES

vs BRÉSIL

0-9

PHASE DE GROUPES

vs SUÈDE

0-6

PHASE DE GROUPES

vs RDP CORÉE

7-1

Classement Final

16

(16)

BUTEUSES Nicolleta AGEVA

1

67


OFC ACTIVITY REPORT

68

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

Programme Legacy pour les bénévoles

Avec comme priorité d’augmenter l’aptitude à l’emploi et de mettre en valeur des modèles féminins positifs, le programme de bénévoles, qui faisait partie intégrante de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA, a impliqué 1000 bénévoles qui ont aidé à la mise en œuvre des événements et des activités. La Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA était une plateforme idéale pour développer et améliorer les compétences de ces jeunes sans emploi.

de première main du monde du travail et d’une formation de base sur les thèmes de la santé et de l’hygiène, de la gestion financière et de la communication. Au cours de la formation, les bénévoles ont également participé à un atelier sur le thème “mettre fin à la violence”, en lien avec la campagne de sensibilisation #ENDviolence qui était organisée en parallèle du tournoi.

La FIFA, en partenariat avec l’OFC, l’UNICEF, ONU Femmes, Urban Youth Employment Project (Stratégie d’emploi des jeunes citadins), le Haut Commissariat Australien et l’Ambassade des États-Unis à Port Moresby, avaient développé une plateforme où des jeunes pouvaient acquérir compétences et expérience sur le terrain. Des jeunes venus de 20 agglomérations de Port Moresby ont participé à ce programme qui comprenait une formation de trois mois et une expérience de travail, bénéficiant ainsi d’une expérience 69


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

#ENDviolence

IMPACT DE LA CAMPAGNE RÉGIONALE #ENDviolence 9 pays du Pacifique ont lancé la campagne #ENDviolence 9 pays du Pacifique se sont lancés dans une campagne de sensibilisation contre la violence envers les femmes et les enfants par le biais d’ambassadeurs #ENDviolence 95% des équipes de la Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA ont participé à la campagne REDCard 50% des bénévoles de Coupe du Monde féminine U-20 de la FIFA étaient des femmes Un des stades de la compétition a été entièrement géré par des femmes Plus de 1000 jeunes sans emploi de 20 différentes agglomérations de Port Moresby, PapouasieNouvelle-Guinée formés comme bénévoles de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA et porte-paroles de la campagne #ENDviolence


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

JUST PLAY Plus de 28 200 nouveaux enfants ont participé pour la première fois au programme Just Play de l’OFC en 2016 alors que le programme était lancé dans de nouveaux continents et que de nouvelles initiatives étaient introduites grâce au soutien de la famille Just Play, constituée du personnel, des bénévoles et des partenaires, en constante augmentation.

EN CHIFFRES 8628 enfants ont participé au Programme d’urgence Just Play 385 enseignants et bénévoles des communautés ont été formés à mettre en œuvre les activités du Programme d’urgence Just Play 48% des participants étaient des filles et 56% des enseignants et des bénévoles étaient des femmes 10 867 enfants ont participé à 93 festivals du Programme d’Urgence Just Play à travers 12 régions.

PROGRAMME D’URGENCE

appris à travers le jeu à prendre soin d’eux-mêmes et de leur famille au lendemain du désastre.

Suite à la dévastation laissée par le Cyclone tropical Winston à Fidji en mars, le Programme d’urgence Just Play de l’OFC au format étendu a été déployé par le département responsabilité sociale de l’OFC en collaboration avec UNICEF Pacifique.

Le Programme d’urgence Just Play a mis en œuvre des activités dans les 12 régions les plus affectées de Fidji, obtenant d’excellents résultats au cours de la période de mars à novembre 2016.

Le Programme permet d’apporter des informations vitales aux enfants et aux familles dans les zones affectées par les catastrophes naturelles. Avec des messages concernant la façon de faire face et de se redresser après des situations d’urgence, la sécurité alimentaire, la nutrition, l’hygiène des mains et la sécurité et la sureté, les enfants ont

“Notre objectif avec ce programme a toujours été de faire une réelle différence dans la vie des enfants à travers le Pacifique et il est très important pour nous, en tant qu’organisation, mais aussi en tant qu’individus, d’être là pour eux, à travers la mise en œuvre d’un programme qui leur apporte un peu de joie dans un moment difficile,” a déclaré le Président de l’OFC, David Chung.

71


OFC ACTIVITY REPORT

72

2016


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

FONDATION UEFA POUR L’ENFANCE La Fondation UEFA pour l’Enfance a invité les Responsables de projet Just Play à Paris lors de l’Euro 2016 dans le but de présenter le travail auquel la fondation apporte son soutien dans le Pacifique. Les Responsables de projet de six pays - Iles Cook, Fidji, Samoa, Iles Salomon, Tonga et Vanuatu – ont aussi participé à un workshop d’une durée d’une semaine lors de leur séjour. La Fondation UEFA pour l’Enfance et l’Ambassade d’Australie ont inauguré une exposition photographique sur le Programme Just Play de l’OFC à Paris. L’exposition “Améliorer la vie des enfants à travers le football” combinait des images d’enfants qui participaient aux activités Just Play avec de brèves légendes expliquant le lien avec l’un des six messages à portée sociale qui forment la base du Programme Just Play.

À travers l’exposition, l’impact positif du Programme Just Play de l’OFC qui se sert du football comme vecteur de développement social a été mis en lumière. L’Ambassadeur australien auprès de l’UNESCO à Paris, George Mina, a présenté l’exposition.

73


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

2016

PRIX DE LA FONDATION DE L’UEFA

BEYOND SPORT AWARD

En juin 2016, le Programme Just Play de l’OFC a reçu le Prix de la Fondation de l’UEFA 2016 en reconnaissance du travail entrepris pour améliorer la vie des enfants du Pacifique à travers le football.

L’OFC a été nominée pour un deuxième prix en octobre 2016. À cette occasion, le Programme d’urgence Just Play de l’OFC était sélectionné pour le Beyond Sport Innovation Awards.

Just Play était l’un des cinq projets à portée mondiale qui ont été reconnus au cours de la première remise de prix de la Fondation de l’UEFA pour l’enfance.

Cette catégorie récompense un programme qui a une approche innovante. Just Play a été nominé pour sa plateforme de suivi papier et numérique et d’évaluation qui a été créée pour mesurer l’impact du Programme d’urgence Just Play. Les enseignants et les bénévoles des communautés ont pu collecter directement les informations relatives aux participants par le biais du registre des présences et des questionnaires effectués au début et à la fin du programme.

74

En utilisant des tablettes et un outil portatif de collecte de données numériques, les coordonnateurs ont collecté les informations relatives à l’impact des festivals et des témoignages de changement, ils ont interrogé individuellement des informateurs importants, et ils ont mis en place des discussions de groupe sur des sujets pertinents avec les enfants.


OFC RAPPORT D’ACTIVITÉ

INDE La renommée de l’impact considérable qu’a eu le Programme Just Play de l’OFC dans le Pacifique a suscité un intérêt sur d’autres continents, ce qui a mené à l’expansion du programme en 2016. La Football Federation Australia et le Gouvernement australien ont soutenu Just Play depuis son lancement en 2009, et ils étaient idéalement bien placés pour faciliter cette expansion intercontinentale.

2016

heures d’écoles et 22 instructeurs et 43 enseignants ont été formés pour mettre en place des séances Just Play. Suite à la réussite du projet pilote, le programme continuera à s’étendre progressivement à travers ces deux états indiens avec le potentiel de toucher plus de 20 000 enfants en Inde d’ici à 2018.

Depuis son intégration à l’Asian Football Confederation, la FFA a noué des liens étroits avec l’All India Football Federation (AIFF), et, sur la suggestion de la FFA, l’OFC a accepté de soutenir la proposition d’introduire Just Play en Inde. Un projet pilote a été lancé dans les états de Kerala et de Maharashtra en 2016. Un Responsable de projet Just Play a été formé à Kerala tandis qu’un Responsable de projet et un Responsable de projet adjoint étaient aussi formés à Maharashtra par l’OFC. Just Play était le seul programme autorisé à agir dans les écoles municipales de Mumbai pendant les 75


2016 Rapport d'Activitie FRA  
2016 Rapport d'Activitie FRA