Page 1

LOMEPAL TOuTE L’ACTu MuSICALE Du SuD-EST #249 - FÉVRIER 2019 >> BErTrAND BurGALAT / KADEBOSTANY WOrAKLS / ALELA DIANE / CArPENTEr BruT / STEPHAN EICHEr KLuB DES LOOSErS / AGENDA CONCERTS / ALBUM / LIVE...


>> Sommaire 04. Live Report : Gérard Juan 05. Ma Playlist : Aurélien Pitavy 06. Live Report : Yul 07. Album de Légende : Nina Simone 07. Il y a 10 ans... : Sinsemilia 08. Live Report : Hugh Coltman 09. Partenaires 10. A la Une : Lomepal 14. Agenda concerts 30. Live 50. Zoom : Bertrand Burgalat 52. Zoom : Kadebostany 54. Zoom : Worakls 56. Zoom : Alela Diane 58. Zoom : Carpenter Brut 60. Zoom : Stephan Eicher 62. Zoom : Klub des Loosers 64. Album

>> Humeur Le Verbe «Au commencement était le Verbe. (...) En lui était la vie; et la vie était la lumière des hommes.» Ouvrant le prologue de l’Evangile selon Jean, ces phrases placent le Verbe en élément fondateur de la pensée et de l’intelligence humaine. La parole est la lumière qui a jailli sur l’Homme, lui permettant de développer sa réflexion et de communiquer avec autrui. Prétendre que la Parole est toujours sacrée et signifiante serait bien évidemment illusoire. Elle constitue cependant l’un de nos biens les plus chers. Garante de notre expression et de notre lien au monde. Sachons l’apprécier et l’utiliser à sa juste valeur. Philippe Perret

BP 62 - 06142 VENCE cedex 04 93 58 51 51 contact@nouvelle-vague.com www.nouvelle-vague.com www.facebook.com/nouvellevague.mag Directeur de la publication Philippe PERRET > direction@nouvelle-vague.com Secrétaire de rédaction Aurore VIBERTI > contact@nouvelle-vague.com Responsable commercial & communication >>> communication@nouvelle-vague.com Rédacteurs >>> Lily BAROTTE, David BARTOLI, Laetitia BASTARI, Michael BEAUME, Marie BERGINIAT, Matthieu BESCOND, Lina BOUMEDINE, Laurent BRUGUEROLLE, Anthony CARBONI, Enola CHAGNY, Lucie CHRISTIAN, Kadha CISSOKO, Océane DA SILVA, Céline DEHEDIN, François DEVRED, Lola FERETTI, Sarah FOUDRIER, Anthony FRANÇOIS, Julia GARCIA, Florent GILIBERT, Nadja GRENIER, Christophe GUILBERT, Elisa KLEIN, Aurélie KULA, Véronique LATHUILLIERE, Annie LE, Amélia LEFEBVRE, Matthieu LEGER, Jacques LEROGNON, Jean-Jacques MASSE, Christopher MATHIEU, Margaux MAURISSET, Christian MEIFFRET, Célia MICHELIS, Aurélie MIGNONE, Loreleï NEGRO, Jairah PALENCIA NIEVA, Vincent PAOLINO, Mourad REBBANI, Laure RIVAUD - PEARCE, Anthony ROSE, Evelyne RYDLÖF,

Fanny SANANES, Lyuba SOFRONIEVA, Laurent THERESE, Emmanuel TRUCHET, Tom VIALA. Stagiaires >>> Alicia AOUN, Romanne CANAVESE, Maxime MARTINEZ, Ludivine PIRLET. Tirage 10 000 exemplaires. Dépôt légal 1er trimestre 2019. N° ISSN 1266-8591. Maquette Philippe PERRET. Photo couverture X Impression Graficas Piquer (Espagne). Régie publicitaire Plein Soleil (04 93 58 51 51). Nouvelle Vague est édité par Plein Soleil. Abonnement 10 euros pour 10 numéros. Distribution «Nouvelle Vague» est distribué gratuitement dans plus de 300 points de la région Sud-Est. Liste complète des lieux sur www.nouvelle-vague.com/ou-le-trouver Magazine fondé en 1994. ::: Prochain numéro le 28 février 2019 :::


4 >> #NVmagLiveReport Retrouvez nos compte-rendus de concerts en textes et en images sur nouvelle-vague.com et facebook.com/nouvellevague.mag

GÉRARD JUAN Le 25/10/18 dans le cadre du festival Jammin’Juan - Antibes-Juan les Pins (06). Photo : Jacques Lerognon (polarjazzblues.wordpress.com). Envoyez vos photos “musicales” à contact@nouvelle-vague.com. Les sélectionnées seront publiées dans Nouvelle Vague.


#NVmagMaPlaylist >> 5

Aurélien PITAVY

Directeur de Charlie Free (Vitrolles - 13) www.charlie-jazz.com Ta personnalité, ton parcours ? Curieux, passionné de culture et de musiques particulièrement depuis mon adolescence, je m’oriente logiquement après le Bac vers des études dans le domaine culturel. Après de multiples expériences enrichissantes dont une pour un label de musiques électroniques (Logistic Records) à Paris, ou encore pour la Fiesta des Suds à Marseille, je rejoins l’équipe de Charlie Free en 2007. Amateur de jazz, je fais mes débuts en tant qu’administrateur, et depuis passionné de ces musiques plurielles, j’en prends la direction en 2012. Ta playlist ? - Musique : ma dernière claque, le coffret “Emanon” de Wayne Shorter sorti à l’automne. Peutêtre pas l’enregistrement le plus réussi de ce saxophoniste iconique, mais quel plaisir à chaque écoute de l’entendre accompagné de son quartet de haut vol. Surprenant, exigeant et ambitieux à l’image de cette grande figure du jazz ! - Cinéma : “Miraï”, ma petite sœur de Mamoru Hosoda. J’ai emmené mes deux filles voir cette petite perle du cinéma d’animation japonais pendant les vacances de Noël. Un film magnifique, subtil, bourré de détails et d’une intelligence rare qui nous plonge avec poésie au cœur de l’enfance, dans ses joies et ses tourments. - Livre : “4 3 2 1” de Paul Auster paru l’an dernier. Pendant plus de 1 000 pages, on suit la vie de Ferguson et ses différents destins possibles dans l’Amérique des années 50-60. Le retour de Paul Auster en grande forme qui réinvente totalement l’architecture narrative et interroge notre propre existence, bluffant, une véritable expérience littéraire ! Un livre qui me hante encore.

- Événement : Une pièce de théâtre magnifique, je l’avais manquée à Avignon cet été, et j’ai pu me rattraper en décembre au Théâtre des Salins (Martigues) : “Thyeste” de Thomas Jolly ou comment se (re)plonger dans les textes de Sénèque au 21ème siècle ! Un voyage au cœur de nos démons les plus sordides, magnifié par le regard acerbe de Thomas Jolly. Une pièce qui interroge notre monde contemporain, où l’on plonge en apnée et dont on ne sort pas indemne. Ta plus grande émotion musicale ? Le concert de Brad Mehldau lors de la 18ème édition du Charlie Jazz Festival, musicien dont je suis fan que je rêvais de programmer. Dernier jour du festival, dernier concert sur la grande scène, la tension, le stress commencent (enfin) à descendre ; dès les premières notes, plus un bruit, même les cigales décident de se taire, elles ont compris qu’on allait vivre un moment de grâce. La musique nous transperce, le touché de Mehldau est là, intact, les notes volent, on oublie tout, la beauté prend le dessus, en apesanteur pendant près de deux heures, un moment magnifique et inoubliable. Ton espoir pour le futur ? Faisons court : un monde qui tend les bras plutôt que les fermer. Il n’est pas interdit de rêver !


6 >> #NVmagLiveReport Retrouvez nos compte-rendus de concerts en textes et en images sur nouvelle-vague.com et facebook.com/nouvellevague.mag

YUL Le 22/11/18 à l’Espace Julien - Marseille (13). Photo : Laurent Bruguerolle (www.laurentbruguerolle.zenfolio.com) Envoyez vos photos “musicales” à contact@nouvelle-vague.com. Les sélectionnées seront publiées dans Nouvelle Vague.


#NVmagAlbumDeLegende >> 7

NINA SIMONE : I Put A Spell On You

Il y a 10 ans...

Sorti en juin 1965. Ce 12 titres sorti chez Philips Record est certainement l’opus le plus connu de Nina Simone. L’album « I Put A Spell On You » propose des morceaux aux sonorités jazz et blues. La chanteuse à la voix inimitable déclarera que son premier rêve était de devenir pianiste. Alors en pleine période de ségrégation aux Etats-Unis, Nina Simone se voit refuser l’entrée au Curtis Institute de Philadelphie, pourtant le meilleur conservatoire de musique du pays, cela à cause de sa couleur de peau. Elle commence alors en tant que pianiste dans un restaurant d’Atlantic City. C’est sous la pression du patron de ce restaurant que Nina Simone se met enfin à chanter. On retrouve dans cet album quelques-unes de ses interprétations les plus connues.

Elle y chante le titre à l’orchestration parfaite «I Put A Spell On You», ou encore l’incontournable reprise de « Feeling Good », standard de la musique jazz, qui sera ré-interprété plus tard par de nombreux artistes comme Michael Bublé ou encore le groupe de rock Muse. La chanteuse à la voix puissante et douce à la fois, interprète également le titre français « Ne me quitte pas » écrit par Jacques Brel. Cette reprise la rend populaire en France et traduit certainement déjà son attachement à ce pays. Celle qui rêvait de devenir la première concertiste classique noire deviendra finalement l’une des plus grandes chanteuses du XXe siècle. Sa voix et son personnage ont fait d’elle une véritable icône du jazz qui continue encore d’inspirer les nouvelles générations. Virginie Vincent

SINSEMILIA Apotres d’un reggae à la fois festif et engagé, Sinsemilia arpente les scènes françaises depuis 1990. Le groupe connaitra un véritable succès populaire avec les albums “Première récolte” et “Résistances” à l’aube des années 2000. Toujours verts, les Grenoblois annoncent un nouvel album et une tournée pour 2019.


8 >> #NVmagLiveReport Retrouvez nos compte-rendus de concerts en textes et en images sur nouvelle-vague.com et facebook.com/nouvellevague.mag

HUGH COLTMAN Le 26/10/18 dans le cadre du festival Jammin’Juan - Antibes-Juan les Pins (06). Photo : Jacques Lerognon (polarjazzblues.wordpress.com). Envoyez vos photos “musicales” à contact@nouvelle-vague.com. Les sélectionnées seront publiées dans Nouvelle Vague.


Programmation PANDA EVENTS Du 01/01 au 31/12/2019 www.panda-events.com Programmation LES ArTS D’AZur Du 01/05/2018 au 30/04/2019 à Le Broc (06) www.lesartsdazur.net Programmation IMAGO rECOrDS & PrODuCTION Du 01/05/2018 au 30/04/2019 www.imagoproduction.com Programmation MJC PICAuD Du 01/06/2018 au 31/05/2019 à Cannes (06) www.mjcpicaud.fr

Programmation THéÂTrE Du CHÊNE NOIr Du 01/09/2018 au 31/08/2019 à Avignon (84) www.chenenoir.fr Programmation NOMAD’ CAfé Du 01/11/2018 au 31/10/2019 à Marseille (13) www.lenomad.com Programmation LE MOuLIN À JAZZ Du 01/11/2018 au 31/10/2019 à Vitrolles (13) www.charlie-jazz.com AVEC LE TEMPS Du 12 au 17/03/2019 à Marseille (13) www.festival-avecletemps.com

Programmation L’AffrANCHI Du 01/09/2018 au 31/08/2019 à Marseille (13) www.l-affranchi.com Programmation THéÂTrE LE fOruM Du 01/09 au 31/08/2019 à Fréjus (83) www.aggloscenes.com

rETrOuVEZ NOS éVéNEMENTS PArTENAIrES Sur : www.nouvelle-vague.com/ partenaires/evenements


10 >> #NVmagZoom #AlaUne

Lomepal Le rappeur-skateur le plus talentueux de l’hexagone revient un an et demi après son premier album, avec « Jeannine », un second opus qui traverse les frontières du rap. Lomepal nous offre sur ce disque des textes intimes et mélancoliques. Abordant des sujets comme l’amour, la maladie, la famille, à travers ses 17 titres, Antoine Valentinelli de son vrai nom, se dévoile plus que jamais. Comment s’est passée la confection de ce deuxième album ? Je suis parti à Rome l’hiver dernier et je me suis enfermé avec le noyau dur de ceux qui avaient produit le premier album. Nous avons essayé des morceaux dans tous les sens, sans trop savoir où je voulais aller. Ensuite, je suis rentré à Paris, j’étais un peu perdu, je cherchais comment faire, ça a pris quelques mois. J’étais en tournée en même temps, j’aimais bien dire « beau la folie » aux gens en concert. C’était une phrase que je disais quand je jouais. J’ai trouvé cet axe pas mal, puis après je me suis vite mis à parler de l’après-succès alors que je ne voulais pas trop l’aborder, je trouvais ça un peu cliché. Finalement, c’était la seule chose que j’avais réellement à raconter. Puis on a travaillé dessus, j’ai continué tout l’été à écrire, je suis entré en studio à la fin de l’été, j’y suis resté deux mois et on a fini l’album en octobre.

Sur l’album on retrouve des featurings de Roméo Elvis, Orelsan, Katerine et JeanJass, pourquoi eux en particulier ? Ça s’est fait au fur et à mesure, il y en avait d’autres avec qui je voulais travailler mais je n’ai pas pu les avoir. Ça fait longtemps qu’on se connaît avec Orelsan, on était devenu pote après le premier album. Ça fait également longtemps que je travaille en collaboration avec Roméo Elvis et on a voulu faire un gros morceau en commun parce qu’on n’en avait pas. Et Katerine je l’ai rencontré il y a un an sur la radio Skyrock, on voulait vraiment faire quelque chose ensemble. Quant à Jean Jass, ça s’est fait un peu au dernier moment, je lui ai proposé de m’accompagner sur le morceau “X-Men” parce que je le voyais bien dessus. A travers tes morceaux on voit que tu penses souvent aux bons et aux mauvais côtés du succès, tu retiens quoi finalement ?


“ Je me suis rendu compte que de dire exactement ce que je ressens me permet de me soulager. �


Il y en a beaucoup de bons mais je trouvais ça intéressant de parler un peu de la face cachée du vice qu’il peut y avoir autour de ça. Vivre des émotions très fortes en tournée et puis rentrer, se retrouver chez soi et puis d’un coup être un peu déprimé. Le fait de toucher du doigt ce que je voulais atteindre depuis longtemps crée cette espèce de désillusion. Le bonheur absolu n’existe pas de toute façon, donc quand on atteint un rêve c’est souvent déprimant je trouve, mais il y a pleins de bons côtés aussi. Il y a aussi le surmenage, c’est très très épuisant mais en même temps c’est ça qui me fait vivre car ça m’empêche de déprimer quand je travaille. Et finalement c’est de cette ambivalence dont je parle dans « Jeannine ». Tu dis que tu as beaucoup travaillé sur le titre « Trop beau », pourquoi ce morceau en particulier a été difficile à réaliser ? J’ai écrit le titre assez vite à Rome puis un

peu en rentrant, j’ai dû finir l’écriture en février dernier. Ce qui a pris beaucoup de temps c’est l’instru. À la base c’est une instru de VM The Don, un des mecs qui était à Rome avec nous, mais je la trouvais un peu trop indé et trop rap. J’ai tout de suite pensé que le morceau s’ouvrait à quelque chose de plus fort, je n’avais pas envie d’être limité, donc nous avons essayé de refaire l’instru, ça a pris plusieurs mois. Fin juin nous avons tenté encore des choses. Ensuite, Vladimir Cauchemar a recomposé dessus et là ça y est, il avait la bonne version que je cherchais. Le morceau final est comme tu l’imaginais ? Oui, quand j’ai eu l’instru de Vladimir Cauchemar, je me suis dis « Ah yes c’est exactement ça que je cherchais ». Je voulais quelque chose d’un peu kitch, variété française. Je sentais que c’était ça qui était le plus touchant. C’est un peu une vieille chanson.


nouvelle-vague.com / Février 2019

Sur tes titres tu t’éloignes souvent du rap, c’est pour toucher un nouveau public ? Honnêtement je fais vraiment ce que j’aime. Je ne réfléchis pas forcément au public que ça va me ramener. Je me dis juste que c’est ce qui m’intéresse. Je touche à d’autres styles musicaux que je ne maîtrise pas forcément mais que j’aime écouter. C’est pour ça que je m’éloigne du rap car je le trouve parfois un peu limité. Sur cet album tu te livres énormément, c’était un besoin de le faire pour pouvoir ensuite avancer ? C’est vrai, c’est beaucoup plus intime. Dans « Flip » j’avais commencé à le faire, à parler un peu de ma vraie vie, d’être vraiment très sincère et transparent. C’est là où je me suis senti le plus à l’aise, ça m’a fait beaucoup de bien finalement. Je me suis rendu compte que de dire exactement ce que je ressens me permet de me soulager. Tu parles aussi de la folie, as-tu peur de ça ? Non plus maintenant, quand j’étais plus jeune c’était une perspective qui m’effrayait, mais je pense que c’était une peur que ma mère avait pour elle et puis ensuite c’est parti. Mais finalement aujourd’hui je n’en ai pas spécialement peur, de toute façon j’ai été confronté pas mal de fois à des gens qui étaient considérés comme fous. Il y a des choses que je trouve intéressantes chez ces gens. Que penses-tu de l’accueil du public ? J’ai vraiment eu beaucoup de chance. Je suis hyper fier, et pas seulement pour moi. « Flip » est quand même plus accessible que “Jeannine” je trouve. Je suis assez fier et je trouve ça cool d’avoir réussi a emmené autant de personnes à

écouter mon album et qu’il ait mieux marché que le premier. Je trouve que c’est un album qui a du sens et qui est bien écrit selon ce que je veux faire, et c’est ce que j’aime en tout cas. En général ce ne sont pas les albums comme “Jeannine” qui tapent le plus de score. Cependant, de réussir à quand même bien le vendre et à remplir une tournée, ça me fait super plaisir. Justement, appréhendes-tu la tournée des zéniths ? En ce moment, je suis en pleine répétition, nous avons commencé il y a dix jours à peu près. La semaine prochaine je suis à Montpellier et je commence à y voir plus clair donc c’est rassurant. C’était flou encore avant, parce que je m’étais juste projeter à des idées, mais maintenant que je vois exactement comment ça va rendre, je suis hyper content. Il y a moins de morceaux « banger » sur cet album, penses-tu que ça sera un peu plus calme que sur la tournée « Flip » ? On va continuer à jouer « Flip », donc il y a toujours des morceaux qui vont faire bouger. Sur « Jeannine » il y en a quand même deux trois qui peuvent faire leurs petits effets, comme « 1000° », « Ma cousin » et « La Vérité ». Ce sont des morceaux qui vont quand même taper dedans. Le mélange des deux albums est intéressant je trouve. Ça ne sera pas spécialement plus sage que ce que l’on pense. Alicia Aoun Le 08/02/18 au Dôme – Marseille (13) et le 13/07/19, dans le cadre du Festival de Nîmes, aux Arènes – Nîmes (30). www.lomepal.com


14 >> #NVmagAgenda Concerts Pour figurer dans notre Agenda Concerts, envoyez vos infos avant le 15 à contact@nouvelle-vague.com

février 2019 04 // Alpes-de-Haute-Provence -

février 2019

02 JOHNNY MAFIA / THE HOST  MJC - Manosque (04) 21:00 05 ENSEMBLE SPIRITO - NICOLE CORTI / GUILLAUME COPPOLA / THOMAS ENHCO Théâtre Durance - Château-Arnoux-Saint-Auban (04) 20:30 09 KIRK JOSEPH BACKYARD GROOVE / TIMBER BRASS BAND  MJC - Manosque (04) 21:00

05 // Hautes-Alpes -

février 2019

17 ALDEBERT - ENFANTILLAGES 3  Le Quattro - Gap (05)

06 // Alpes-Maritimes -

février 2019

01 HAPPY UPPY TRIO  MJC Picaud - Cannes (06) 20:30 02 Industrial Festival : ASH CODE / DAS ICH / AGENT SIDE GRINDER / NEKRA DAMAGE  MJC Picaud - Cannes (06) 19:00 02 MANU KATCHÉ  Espace Léonard de Vinci - Mandelieu la Napoule (06) 20:30 02 Congrès Tricatel : BERTRAND BURGALAT / ALICE LEWIS / CATASTROPHE / AS DRAGON  Palais des Festivals - Cannes (06) 20:30 03 Congrès Tricatel : CHASSOL / MATHIEU EDWARD  Palais des Festivals - Cannes (06) 16:30 07 CAMILLE BERTAULT  Théâtre Alexandre III - Cannes (06) 19:30 07 VERONIC DICAIRE  Palais Nikaia - Nice (06) 20:00 08 ENSEMBLE DE GUITARES DU CONSERVATOIRE DE NICE  Auditorium France Clidat - SaintLaurent du Var (06) 19:00 08 BLUESETTE  Théâtre de la Cité - Nice (06) 20:30 09 ROCH VOISINE  Casino Terrazur - Cagnes-sur-mer (06) 09 CARRÉ ROCK  Espace Magnan - Nice (06) 20:30 16 BIRKIN / GAINSBOURG LE SYMPHONIQUE  Palais des Festivals - Cannes (06) 20:30


16 >> #NVmagAgendaConcerts 07 // Ardèche -

février 2019

02 CLARA LUCIANI  Théâtre des Cordeliers - Annonay (07)

13 // Bouches-du-Rhône -

février 2019

01 LOU TAVANO  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 01 Inuit Festival : WANKELMUT / JORIS DELACROIX / TEZ CADEY / DAVID HOPPERMAN  Esplanade J4 - Marseille (13) 19:00 02 SURFIN’K  Espace Charles Trénet - Salon de Provence (13) 21:00 02 KADEBOSTANY  Le Cabaret Aléatoire - Marseille (13) 20:30 02 WAGEN VOLTE / SIMON SHLAGGA / RANXETROV / MARIA POISON  L’Embobineuse Marseille (13) 21:30 02 LADIES BALLBREAKER / HIGHWAY  L’Usine - Istres (13) 21:00 02 RADIO BABEL  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 02 Inuit Festival : KLINGANDE / MOZAMBO / SUPERMASSIVE / SEHBE AS  Esplanade J4 Marseille (13) 19:00 06 MAYRA ANDRADE  Le Merlan - Marseille (13) 20:30 08 LOMEPAL  Le Dôme - Marseille (13) 09 THE BRIDGE  Le Moulin à Jazz - Vitrolles (13) 21:00 09 STEVE’N’SEAGULLS  L’Usine - Istres (13) 09 DR.RUBINSTEIN / ABSTRAXION / RANXETROV  L’Embobineuse - Marseille (13) 22:00 09 PLK  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 12 BRENDAN PERRY  Espace Julien - Marseille (13) 14 CUMBIA CHICHARRA  Le Portail Coucou - Salon de Provence (13) 21:00 16 HORNET LA FRAPPE  Espace Julien - Marseille (13)


nouvelle-vague.com / Février 2019

16 BLOCKHEAD / BOOGIE BELGIQUE / HUGO KANT / MONONOME  Le Poste à Galène Marseille (13) 20:00 16 GUIZMO  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 17 L’HARMONIE MUNICIPALE D’AUBAGNE  Comoedia - Aubagne (13) 15:30 22 FRED WESLEY  Cargo de Nuit - Arles (13) 23 CONGER ! CONGER ! / GARCES KELLY / LA COUPURE  L’Embobineuse - Marseille (13) 21:30 23 VENIN / ELECTROSHOCK / CITADELLE  L’Usine - Istres (13) 21:00 28 WORAKLS  Le Silo - Marseille (13) 20:30

2A // Corse-du-Sud 2B // Haute-Corse 26 // Drôme -

février 2019 février 2019

février 2019

09 CHARGE 69 / THE SOCIALS  Mistral Palace Valence (26) 20:30 09 PUTS MARIE / THE HOST  Cité de la Musique - Valence (26) 20:30 14 LIZ CHERHAL / ANGL  Cité de la Musique Valence (26) 20:30 16 CROCODILES / EUT  Cité de la Musique Valence (26) 20:30 22 MONOTOF / ELOHIM / MK  Mistral Palace Valence (26) 20:30

30 // Gard -

février 2019

01 AGAR AGAR  Paloma - Nîmes (30) 12 PLEASURES  Paloma - Nîmes (30) 13 ANGELE  Paloma - Nîmes (30)


18 >> #NVmagAgendaConcerts 34 // Hérault -

février 2019

01 VENUS LIPS  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 01 MASTER FADER  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00 06 PREOCCUPATIONS  Le Rockstore - Montpellier (34) 06 QUENTIN SAUVE / ORBEL / CROW  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00 08 SPLENDOR IN THE GRASS  Le Sonambule - Gignac (34) 21:00 13 WARMDUSCHER  Le Rockstore - Montpellier (34) 14 RENDEZ-VOUS  Le Rockstore - Montpellier (34) 14 SLAPSHOT  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 15 ELECTRO DELUXE / SUPAMOON  Le Sonambule - Gignac (34) 21:00 15 THE WOW SIGNAL / X&Y  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00 15 FABRICE EURLY  Theatre du Chene Noir - Avignon (84) 16 NO RETURN / MIND WHISPERS  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00 17 ANGELIC UPSTARTS / WARRIOR KIDS / SHOOT THE DOGS  Secret Place - Montpellier (34) 19:00 21 FRED WESLEY & THE NEW JB’S  Le Rockstore - Montpellier (34) 23 PAUL COLLINS  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 23 R.ARIEL / KAFARI  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00 25 THE ANOMALYS / THE EASYMEN / LE DOCTEUR FLAMINGO  The Black Sheep - Montpellier (34) 20:30 28 COCKPIT / GLIESE AND KEPLER  The Black Sheep - Montpellier (34) 21:00

83 // Var -

février 2019

08 VERONIC DICAIRE  Zenith Omega - Toulon (83) 20:00 08 ROCH VOISINE  Théâtre Galli - Sanary-sur-mer (83) 20:30 09 VELVET CIRCUS / THE UNNAMED FEELINGS / FACTICE  Le Carré - Sainte-Maxime (83) 20:30 84 // Vaucluse - février 2019 02 CLAUDINE LEBEGUE  Centre Départemental - Rasteau (84) 20:30 08 Kolorz Festival - Edition Hiver : THYLACINE / MIND AGAINST / CITIZEN KAIN / AXEL K / GIANNI GASTALDI  Espace Auzon - Carpentras (84) 09 Kolorz Festival - Edition Hiver : BAMBOUNOU / CHRIS LIEBING / ONYVAA / LO PAGANI / VOLTAIRE  Espace Auzon - Carpentras (84) 09 YVONNE HAHN  Théâtre du Balcon - Avignon (84)

98 // Monaco -

février 2019


nouvelle-vague.com / Février 2019

mars 2019 04//Alpes-de-Haute-Provence- mars2019 02 HYACINTHE / NELICK  MJC - Manosque (04) 21:00 09 INUIT / DESPRES  MJC - Manosque (04) 21:00 14 MARDJANE CHEMIRANI & RENE BRION  MJC - Manosque (04) 19:00 29 FANTAZIO & THEO CECCALDI Théâtre Durance - Château-Arnoux-Saint-Auban (04) 21:00

05 // Hautes-Alpes -

mars 2019

06 // Alpes-Maritimes -

mars

2019 02 MONTI MELODIE QUINTET Théâtre Alexandre III - Cannes (06) 19:30 07 STOMP  Anthéa - Antibes (06) 20:00 07 ALFA MIST  Théâtre Alexandre III - Cannes (06) 19:30 08 CHRISTOPHE  Théâtre - Grasse (06) 21:00 08 STOMP  Anthéa - Antibes (06) 20:30 09 YOUN SUN NAH  Scène 55 - Mougins (06) 20:30 09 STOMP  Anthéa - Antibes (06) 20:30 09 FU2ION  MJC Picaud - Cannes (06) 20:30 10 STOMP  Anthéa - Antibes (06) 15:30 14 HUGH COLTMAN  Le Minotaure - Vallauris (06) 20:30 16 LOULOU / CLICHE BOYS  MJC Picaud Cannes (06) 20:30 17 ORCHESTRE DE CANNES - Sympho New  Théâtre - Grasse (06) 17:00


20 >> #NVmagAgendaConcerts 19 ROBERT CHARLEBOIS  Anthéa - Antibes (06) 20:00 21 KENNY GARRETT  Conservatoire National de Région - Nice (06) 20:00 23 DOMINIQUE A  Palais des Festivals - Cannes (06) 20:30 30 DISIZ LA PESTE  Théâtre Lino Ventura - Nice (06) 20:30

07 // Ardèche -

mars 2019

13 // Bouches-du-Rhône -

mars 2019

01 BIG BANG MUSIC  Théâtre Toursky - Marseille (13) 21:00 01 RESCUE RANGERS / MARLA SINGER / METEOCLUB  L’Usine - Istres (13) 21:00 01 CORINE  Espace Julien - Marseille (13) 20:30 01 KEVIN NORWOOD 4TET  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 02 MACIEJ OBARA  Le Moulin à Jazz - Vitrolles (13) 21:00 02 TEOFILO CHANTRE  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 06 ALICE MARTINEZ 4TET - WINDOW  Comoedia - Aubagne (13) 19:00 08 YAROL  L’Usine - Istres (13) 21:00 08 YVAN ROBILLIARD TRIO  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 09 LES NÉGRESSES VERTES  Espace Julien - Marseille (13) 20:00 09 GONTHIER  Le Portail Coucou - Salon de Provence (13) 21:00 09 GOROD / PSYKUP / SUP  Le Moulin - Marseille (13) 20:00 09 VSO  L’Usine - Istres (13) 21:00 09 GEROMINO ! CHAPEAU  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 12 Avec le Temps : THERAPIE TAXI / SUZANE / SEIN  Le Silo - Marseille (13) 20:00 13 Avec le Temps : CLARA LUCIANI / POMME / MINUIT  Espace Julien - Marseille (13) 19:00 14 Avec le Temps : BERTRAND BELIN  Le Merlan - Marseille (13) 20:30


nouvelle-vague.com / Février 2019

14 RAPHAËL IMBERT  Le Comoedia - Miramas (13) 14 BERTRAND BELIN  Bibliothèque Discothèque Le Merlan - Marseille (13) 20:30 14 Babel Minots : EUGENIO  Nomad Café Marseille (13) 14:00 14 Babel Minots : O(H)M TRIBUTATEUR SONIQUE  Nomad Café - Marseille (13) 10:00 14 Avec le Temps : LYDIA KEPINSKI Le Cabaret Aléatoire - Marseille (13) 15 COLUMBINE  Salle de l’Étoile Châteaurenard (13) 15 Avec le Temps : FLAVIEN BERGER / MALIK DJOUDI  Espace Julien - Marseille (13) 19:00 15 BARBARA FURTUNA  Comoedia - Aubagne (13) 20:30 15 Babel Minots : MARRE-MOTS  La Maison du Chant - Marseille (13) 10:00 15 Babel Minots : LA NOTE MAGIQUE  Cité de la Musique - Marseille (13) 10:00 15 Babel Minots : ICIBALAO  Nomad Café Marseille (13) 14:00 15 Babel Minots : BONOBO  Cité de la Musique - Marseille (13) 14:00 15 TERRENOIRE  Le Poste à Galène - Marseille (13) 18:00 15 BOULEVARD DES AIRS  Le Moulin Marseille (13) 20:30 15 CLAUDIA SOLAL & BENJAMIN MOUSSAY  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 16 CLAUDE TCHAMITCHIAN / CHRISTOPHE MONNIOT / TOM RAINEY  Le Moulin à Jazz Vitrolles (13) 21:00 16 Babel Minots : ABRAZ’OUVERTS Nomad Café - Marseille (13) 10:00 16 Babel Minots : LES AVENTURES DU PRINCE AHMED  Cité de la Musique - Marseille (13) 10:00


22 >> #NVmagAgendaConcerts 16 Babel Minots : RAG N BOOGIE  Nomad Café - Marseille (13) 14:00 16 VOYOU / CHOSES SAUVAGES  Le Poste à Galène - Marseille (13) 18:00 16 MASS HYSTERIA  L’Usine - Istres (13) 21:00 16 LA GREEN BOX  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 17 RAMO  Montévidéo - Marseille (13) 20 Babel Minots : LA BELLE AU BOIS DORMANT  Nomad Café - Marseille (13) 14:00 20 HAMZA  Espace Julien - Marseille (13) 19:30 22 AQME  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 22 MAXENSS  Le Molotov - Marseille (13) 22 CELINE BONACINA & ARMEL DUPAS  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 23 NOLWENN LEROY  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 23 -M- (MATTHIEU CHEDID)  Arena du Pays d’Aix - Aix-en-Provence (13) 20:00 23 JEAN GUIDONI 5TET  Théâtre Toursky - Marseille (13) 21:00 23 NGUYEN LE  Théâtre de Fontblanche - Vitrolles (13) 21:00 23 FLAV MARTIN & JERRY MAROTTA  Le Portail Coucou - Salon de Provence (13) 21:00 23 CLEARY  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 24 -M- (MATTHIEU CHEDID)  Arena du Pays d’Aix - Aix-en-Provence (13) 19:00 26 ALDEBERT  Grand Théâtre de Provence - Aix en Provence (13) 19:00 27 CHEZ REMOMES  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 27 PAUL LAY TRIO  Comoedia - Aubagne (13) 20:30 28 GRAND CORPS MALADE  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 29 SKALD  L’Usine - Istres (13) 21:00 29 LABORDE / BEX / MOUTIN  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 30 DOREMUS  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30

2A // Corse-du-Sud 2B // Haute-Corse 26 // Drôme -

mars 2019 mars 2019

mars 2019

01 EIGHT SINS / LES RE(S)CRE DE LA CORDO  Cité de la Musique - Valence (26) 19:30 07 DELGRES / DEW  Cité de la Musique - Valence (26) 20:30 15 GRINGE  Cité de la Musique - Valence (26) 20:30 20 DUKE & THE ROMS / LAZY HOPE / THEO  Cité de la Musique - Valence (26) 20:30 30 FLECHE LOVE  Cité de la Musique - Valence (26) 20:30


nouvelle-vague.com / Février 2019

30 // Gard -

mars 2019

30 HAMZA  SMAC Paloma - Nîmes (30) 20:00

34 // Hérault -

mars 2019

01 TOUNDRA  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 07 THYLACINE  Le Rockstore - Montpellier (34) 08 LES NEGRESSES VERTES  Le Rockstore Montpellier (34) 08 BACTERIE BRIGADE / ARCH RIVALS / R.A.S 84  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 09 YAROL  Le Rockstore - Montpellier (34) 09 THE ANGRY AGENDA / HAYMAKER OI! / ON FILE  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 09 LES WRIGGLES  La Cigalière - Sérignan (34) 20:30 10 Le P’tit Festival : ENSEMBLE  Le Sonambule Gignac (34) 10:00 12 BERTRAND BELIN  Le Rockstore - Montpellier (34) 13 RÉMY  Le Rockstore - Montpellier (34) 14 JB DUNCKEL  Le Rockstore - Montpellier (34) 15 MASS HYSTERIA / MY GREAT BLUE CADILLAC  Le Sonambule - Gignac (34) 21:00 15 SYRTO  La Cigalière - Sérignan (34) 20:30 20 KOKOKO !  Le Rockstore - Montpellier (34) 21 MEUTE  Le Rockstore - Montpellier (34) 22 HOSHI  La Cigalière - Sérignan (34) 20:30 23 FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES Le Rockstore - Montpellier (34) 23 MAXENSS  L’antirouille - Montpellier (34) 29 BALTHAZAR  Le Rockstore - Montpellier (34) 29 ¡VAMOS YA!  Le Sonambule - Gignac (34) 21:00 31 SOPRANO  L’Arena - Montpellier (34)

MJC PICAUD LA TANGENTE 01/02

[MUSIQUES ACTUELLES]

HAPPY UPPY TRIO 02/02 [MUSIQUES ACTUELLES] Industrial Festival #23 --------

DAS ICH

(Allemagne / Electro Dark)

AGENT SIDE GRINDER (Suède / Electro Wave)

ASH CODE

(Italie / Dark-Wave Electro)

NEKRA DAMAGE (France / Industrial Techno)

09/03

[MUSIQUES ACTUELLES]

FU2ION 16/03

[MUSIQUES ACTUELLES]

LOULOU / CLICHE BOYS

23 Avenue du Dr Picaud 06400 CANNES

latangente-smac.fr


24 >> #NVmagAgendaConcerts 83 // Var -

mars 2019

15 DELGRES  Théatre en Dracénie - Draguignan (83) 20:30 15 BUMCELLO  Le Mas d’Hiver - Puget-sur-Argens (83) 20:00 15 ODEZENNE  Espace Malraux - Six-Fours-Les-Plages (83) 20:30 16 YOUN SUN NAH  Le Carré - Sainte-Maxime (83) 20:30 16 ORCHESTRE DE CANNES - Sympho New  Théatre Le Forum - Fréjus (83) 20:30 16 OLAFUR ARNALDS  Espace Malraux - Six-Fours-Les-Plages (83) 20:30 17 MONSIEUR LUNE  Espace des Arts - Le Pradet (83) 16:00 20 ROBERT CHARLEBOIS  Théâtre Galli - Sanary-sur-mer (83) 20:30 20 ABEL  Théâtre du Rocher - La Garde (83) 15:00 22 ROCK LES MÔMES  Théâtre Colbert - Toulon (83) 19:30 23 PIOLI  PôleJeunePublic - Le Revest-les-Eaux (83) 19:30 24 ALDEBERT - ENFANTILLAGES 3  Zenith Omega - Toulon (83) 14:30

84 // Vaucluse -

mars 2019

01 ANDRE MANOUKIAN / JEAN FRANCOIS ZYGEL  Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84) 20:30 02 THE YELLBOWS  Centre Départemental - Rasteau (84) 20:30 09 ERIC BIBB  Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84) 20:30 16 JUAN CARMONA  Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84) 20:30 29 CIE CHANTIER PUBLIC  Centre Départemental - Rasteau (84) 18:30

98 // Monaco -

mars 2019

29 HYPHEN HYPHEN  Espace Léo Ferré - Monaco (98) 20:30


nouvelle-vague.com / Février 2019

avril 2019 04 // Alpes-de-Haute-Provence -

avril 2019

05 LAURA PERRUDIN / LEÏLA MARTIAL  Théâtre Durance - Château-Arnoux-Saint-Auban (04) 21:00 27 ANTON SERRA & OSTER LAPWASS  MJC - Manosque (04) 21:00

05 // Hautes-Alpes -

avril 2019

06 // Alpes-Maritimes -

avril 2019

05 MIOSSEC / LAURE BRIARD  Théâtre Lino Ventura - Nice (06) 20:30 06 RASA TRIO  Théâtre de la Semeuse - Nice (06) 20:30 06 NEMIR / L’OR DU COMMUN / MAS KIT & HIP-HOP N MIC  Espace Léonard de Vinci Mandelieu la Napoule (06) 20:30 18 VITAA  Théâtre Lino Ventura - Nice (06) 20:30 19 JOYCE JONATHAN  Casino - Beaulieu (06) 21:00


26 >> #NVmagAgendaConcerts 07 // Ardèche -

avril 2019

13 // Bouches-du-Rhône -

avril 2019

04 MICHEL FUGAIN  Théâtre de Fos - Fos-sur-Mer (13) 20:30 04 DOPE D.O.D  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 06 VEGEDREAM  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 07 EROS RAMAZZOTTI  Le Dôme - Marseille (13) 19:00 11 MIOSSEC  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 20:00 12 CABALLERO & JEANJASS  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 13 JEREMY FRÉROT  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 13 VANUPIE  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 17 EAGLE - EYE CHERRY  Espace Julien - Marseille (13) 20:00 19 KOBA LAD  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 24 TRIO SIMON BOLZINGER  Comoedia - Aubagne (13) 19:00 25 YL  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 26 ANDREA CAPARROS & EMILE MELENCHON  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 26 GEORGIO  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 27 DYNE  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 27 MMZ / GHETTO PHENOMENE / PINS ET DIMEH / S.TEBAN / SAF / DADINHO / ARKA Le Moulin - Marseille (13) 20:00 27 GEORGIO  Espace Julien - Marseille (13)

2A // Corse-du-Sud 2B // Haute-Corse 26 // Drôme 30 // Gard -

avril 2019 avril 2019

avril 2019

avril 2019

05 COLLECTIF 13  La Meuh Folle - Ales (30) 06 MIOSSEC / LAURE BRIARD  SMAC Paloma - Nîmes (30) 20:00


nouvelle-vague.com / Février 2019

34 // Hérault -

avril 2019

05 ALAIN CHAMFORT  La Cigalière - Sérignan (34) 20:30 06 COWBOYS FROM THE OUTERSPACE / THE NEEDS  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 10 MIOSSEC  Le Rockstore - Montpellier (34) 12 Yung Fest : MYTH SYZER  Le Rockstore - Montpellier (34) 19:30 13 WINSTON MCANUFF & FIXI  Le Sonambule - Gignac (34) 21:00 13 COLLECTIF 13  La Tuilerie - Bédarieux (34) 20:00 13 Yung Fest : VALD / COLUMBINE / CABALLERO & JEAN JASS / LORD ESPERANZA / JIDDYBRUH  Zenith Sud - Montpellier (34) 18:00 14 ORPHANED LAND / SUBTERRANEAN MASQUERADE / SHOOT THE DOGS  Secret Place - Montpellier (34) 20 AEPHANEMER / DYGITALS  Secret Place - Montpellier (34) 20:00

83 // Var -

avril 2019

03 TETE  Le Mas d’Hiver - Puget-sur-Argens (83) 20:00 04 MIOSSEC  Espace Malraux - Six-Fours-Les-Plages (83) 20:30 12 HOSHI  Le Mas d’Hiver - Puget-sur-Argens (83) 20:00 12 MICHEL FUGAIN  Espace Culturel Victor Hugo - Puget-sur-Argens (83) 20:30 12 ÉLODIE FRÉGÉ & ANDRÉ MANOUKIAN  Palais des Congrès - Saint-Raphaël (83) 20:30 13 I MUVRINI  Théâtre Galli - Sanary-sur-mer (83) 20:30

84 // Vaucluse -

avril 2019

03 ALEXIS HK  Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84) 20:00 26 RADIO BABEL MARSEILLE  Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84) 20:30


28 >> #NVmagAgendaConcerts

mai 2019 03 PAUL WAMO  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 04 BRAD MEHLDAU  Théâtre des Salins - Martigues (13) 20:30 04 LEONID  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 04 ABOU DIARRA & DONKO BAND  Le Carré - Sainte-Maxime (83) 20:30 05 LENNI KIM  Le Silo - Marseille (13) 17:00 05 PETER HOOK & THE LIGHT  Le Cabaret Aléatoire - Marseille (13) 19:30 05 INSANITY ALERT / TERROR SHARK  Secret Place - Montpellier (34) 19:00 07 JOE BONAMASSA  Le Dôme - Marseille (13) 20:00 09 PABLO CAMPOS TRIO  Le Comoedia - Miramas (13) 21:00 10 SHADI FATHI & BIJAN CHEMIRANI  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 10 ULTRA VOMIT / BUKOWSKI  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 10 ELECTRO DELUXE  Le Mas d’Hiver - Puget-sur-Argens (83) 20:00 11 ELECTRO DELUXE  Les Arts d’Azur - Le Broc (06) 20:30 14 LORDS OF ALTAMONT  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 15 VANESSA PARADIS  Le Silo - Marseille (13) 20:00 16 VANESSA PARADIS  Le Silo - Marseille (13) 20:00 17 ANGÉLIQUE KIDJO  Grand Théâtre de Provence - Aix en Provence (13) 20:00 17 IMBERT / COLTRANE  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 17 JUPITER  Secret Place - Montpellier (34) 20:00 18 ALDEBERT ENFANTILLAGES 3  Salle de l’Étoile - Châteaurenard (13) 18 CHUCHO VALDÉS  Grand Théâtre de Provence - Aix en Provence (13) 20:00 18 NICOLAS JULES  Le Petit Duc - Aix-en-Provence (13) 20:30 18 GLORIOUS  Théâtre Galli - Sanary-sur-mer (83) 20:30 21 BCUC  Bibliothèque Discothèque Le Merlan - Marseille (13) 20:30 22 ANGELE  Zenith Sud - Montpellier (34) 20:00 24 YOLANDE MOREAU / CHRISTIAN OLIVIER  Théâtre - Grasse (06) 20:00 24 LA MAISON TELLIER  Le Moulin - Marseille (13) 20:30 25 YOLANDE MOREAU / CHRISTIAN OLIVIER  Théâtre - Grasse (06) 20:00 25 CECILE MCLORIN SALVANT & SULLIVAN FORTNER / JEAN-YVES CANDELA & FRANCOIS ARNAUD  Opéra - Nice (06) 20:30 25 CAMILLE & JULIE BERTHOLLET  Théâtre des Salins - Martigues (13) 20:30 25 CHRISTINA ROSMINI  Théâtre Toursky - Marseille (13) 21:00 25 SOVIET SUPREM  La Cigalière - Sérignan (34) 20:30 29 ALAIN SCHNEIDER  Théâtre de l’Olivier - Istres (13) 15:00


nouvelle-vague.com / Février 2019

juin 2019 01 LES NEGRESSES VERTES  Espace Léo Ferré - Monaco (98) 20:30 05 PATRICK BRUEL  Arena du Pays d’Aix - Aix-en-Provence (13) 20:30 08 JAIN  Le Dôme - Marseille (13) 20:00 09 JAIN  Zenith Sud - Montpellier (34) 20:00 14 SUZANE  Casino - Beaulieu (06) 21:00 14 Marsatac : CABALLERO & JEANJASS / THE BLAZE  Parc Chanot - Marseille (13) 18:00 14 A FILETTA / PAOLO FRESU / DANIELE DI BONAVENTURA  CNCDC Châteauvallon Ollioules (83) 22:00 15 Marsatac : ORELSAN / DIMA AKA VITALIC / JON HOPKINS  Parc Chanot Marseille (13) 18:00 15 CHARLELIE COUTURE  Opéra Confluence - Avignon (84) 21 JAHNERATION  Port de Monaco - Monaco (98) 21:00

juillet 2019 09 IBRAHIM MAALOUF & HAÏDOUTI ORKESTAR  Théâtre Antique - Arles (13) 21:30 09 MUSE  Stade Vélodrome - Marseille (13) 12 JAIN  Terrasse du Palais des Festivals - Cannes (06) 13 LOMEPAL / EDDY DE PRETTO  Arènes - Nîmes (30) 20:30 27 Jardin Sonore : STING  Stade Jules Ladoumègue - Vitrolles (13) 18:30

août 2019 19 PATTI SMITH  Théâtre Silvain - Marseille (13) 21:00 20 PATTI SMITH  Théâtre de Verdure - Nice (06) 21:00

septembre 2019 03 ALICE COOPER  Le Dôme - Marseille (13) 20:00


30 >> #NVmagLive

LES INOuÏS Du PrINTEMPS DE BOurGES Le 31/01/19 au Moulin - Marseille (13) et le 01/02/19 au Nomad’Café - Marseille (13). Le Printemps de Bourges est l’un des plus grands festivals français. Sa particularité ? Il organise chaque année des sélections dans toute la France pour faire jouer des groupes régionaux au Printemps. C’est au tour du secteur PACA et Corse de faire ses preuves. Les groupes déjà présélectionnés se produiront sur deux jours à Marseille devant un jury. Suite à ce dernier test, les meilleurs seront choisis pour jouer à Bourges au Printemps. Ouverture du bal le premier soir avec Ninety’s Story et sa pop inspirée des années 90. Suivi du poprock de Own et son projet ambitieux écrit dans la langue de Shakespeare. Le duo Potochkine prendra le relais pour proposer des sonorités plutôt punk, puis la soirée se terminera avec Dirlo et son rap épuré. Le

deuxième soir des auditions, nous retrouverons Ciguri qui évolue dans un univers dark pop à la croisée des arts visuels et de la musique électronique. Le duo féminin Genoux Vener sera de la partie également, et proposera des compositions électro-pop. Encore un peu de rap avec Euteika qui a commencé tôt ses compositions, à l’âge de 14 ans. Second Rôle nous emportera dans son univers électro planant et entraînant, puis la soirée s’achèvera avec le rappeur Zamdane, originaire de Marrakech, qui offre ses rimes depuis quelques années aux rues de Marseille. Autant d’artistes et de styles différents qui promettent une audition aussi talentueuse qu’éclectique. Aurore Viberti www.reseau-printemps.com


nouvelle-vague.com / Février 2019

CONGRÈS TRICATEL

CLARA LUCIANI

Depuis 1995, le label français Tricatel propose des artistes dont l’univers affiche toujours un angle accessible mais iconoclaste. Valérie Lemercier, Michel Houellebecq, Ladytron, The High Llamas, April March, André Popp ou David Whitaker y sont tous passés. Le “Congrès Tricatel” se veut ouvert à l’échange entre les artistes et le public, et viendra à cet effet investir le Palais des Festivals de Cannes l’espace d’un week-end entier animé de rencontres et de discussions sur la musique de film avec une masterclass de Chassol et la présence de Jean-Marie Poiré qui diffusera également son film “Mes Meilleurs Copains”, le tout orné d’une exposition signée Jean-Pierre Muller. Le label nous fera évidemment partager la diversité de ses artistes les plus en vogue. Ainsi, nous retrouverons les concerts de Alice Lewis, Catastrophe, Bertrand Burgalat, A.S. Dragon et le Tricatel Disco Mobile le samedi soir, puis Sean O’Hagan et Chassol avec Mathieu Edward le dimanche après-midi. Christopher Mathieu Du 01 au 03/02/19 au Palais des Festivals Cannes (06). www.tricatel.com

Née dans le sud de la France, Clara Luciani porte en elle des racines corses et marseillaises. En 2011, elle devient l’une des voix du groupe La Femme. Malgré le succès, elle se détache peu à peu du groupe et commence à se produire en solo. Sa voix grave et sensuelle, qui autrefois la complexait, est devenue au fil du temps sa force. En 2017, elle sort un premier EP « Monstre D’amour », quatre titres dominés par le thème de la déception amoureuse. Outre la tristesse que ses musiques transmettent, la chanteuse arrive merveilleusement à allier les mots et ce sentiment universel. Dans la même année, la jeune marseillaise assure également la première partie de Benjamin Biolay. Son premier album, « Sainte-Victoire » sorti l’année suivante, apparaît comme la renaissance de celle qui s’était noyée dans son chagrin. Clara Luciani confie que cet album représente pour elle un petit miracle et une victoire sur la vie. Alicia Aoun Le 01/02/19 au Train Théâtre - Portes Les Valence (26), le 02/02/19 au Théâtre Municipal Des Cordeliers - Annonay (07), 13/03/19 dans le cadre du festival Avec le Temps à l’Espace Julien - Marseille (13) et le 05/04/19 à La Garance - Cavaillon (84). www.difymusic.com/clara-luciani


32 >> #NVmagLive LOU TAVANO

AGAR AGAR

Issue de la scène parisienne et mondialement reconnue, Lou Tavano est la nouvelle merveille du jazz vocal. Son premier album « For You » sorti en 2016, est un bijou qu’on ne présente plus. Dans cet opus, l’artiste joue sur l’art du storytelling (narration en musique), où les sentiments se mêlent à la poésie. Toujours accompagnée d’Alexey Asantcheeff, les deux artistes forment un duo plein de puissance et de complicité qui se ressent à travers un album somptueux. Lou Tavano révèle un monde où la musique et les mots ne font qu’un. Ses chansons sont comme des histoires qu’elle raconte parfois en français, en anglais ou même en russe. Sa manière de poser sa voix sur les mélodies minutieusement travaillées, fait d’elle une véritable artiste qui n’a plus rien à prouver. A l’image de ses modèles tels que Joni Mitchell, Tracy Chapman ou encore Jacques Brel, la jeune chanteuse propose des lives remplis de sincérité. En harmonie avec ses musiciens tout aussi talentueux, ce concert sera l’occasion d’assister à un spectacle plein d’émotions. Alicia Aoun Le 01/02/19 au Petit Duc - Aix En Provence (13). www.loutavanomusic.com

Agar Agar c’est l’histoire d’un duo français rencontré par hasard sur les bancs de l’École nationale supérieure d’arts de Paris. D’un côté il y a Clara avec sa puissante voix, et de l’autre Armand accompagné de ses synthés qui donne le thème disco-pop des années 80 à leurs musiques. Leur premier single « Prettiest Virgin » qui compte plus de 5 millions de vues sur Youtube, leur a permis de remporter le concours des Inrocks lab 2016. Le remix réalisé par Myth Syzer a également permis au groupe de s’ouvrir vers de nouvelles sonorités trap donnant ainsi un tout nouveau souffle à leurs musiques. Le succès de ce titre peut être justifié par le choix de sons acid et synthé-pop qui donne ainsi une couleur originale et une nouvelle orientation à la musique électronique française. Après avoir passé leurs étés sur les routes des festivals, le groupe a dévoilé il y a quelques mois leur premier album « The Dog & The Future », incarner par un mélange d’authenticité et de fraîcheur. Alicia Aoun Le 01/02/19 à Paloma - Nîmes (30) et le 02/02/19 à l’Omega Live - Toulon (83). www.facebook.com/agaragarmusic


nouvelle-vague.com / Février 2019

INUIT FESTIVAL

RADIO BABEL

Si vous aimez les festivals en plein-air entre amis accompagnés de bonnes musiques, le froid ne devrait pas être un prétexte pour y renoncer. Et ça, l’Inuit Festival l’a bien compris, avec son festival de musique électronique qui a lieu depuis l’année dernière, le premier week-end de février. Au programme animations, convivialité et évidemment bonne musique avec des artistes tels que Joris Delacroix, Wankelmut ou encore le groupe Klingande. Au total ce sont 8 artistes principalement français qui seront aux platines pour vous faire danser. Qui dit festival, dit apéro et food trucks, c’est pourquoi l’évènement se met à la mode hivernale avec des stands de vin chaud, de crêpes et raclette. Le dress code « station arctique » sera l’occasion de vêtir vos plus belles chemises canadiennes et vos combinaisons les plus colorés façon les « Bronzés font du ski ». Cette expérience originale mêle musique électronique et activité hivernale le tout dans un décors glacial et illuminé en plein cœur de Marseille. Alicia Aoun Les 01 et 02/02/19 sur l’Esplanade J4 - Marseille (13). www.inuit-festival.com

Radio Babel, ce n’est pas seulement un groupe de cinq artistes, c’est quelque chose de plus grand. Enfants de la cité phocéenne, ils mettent à l’honneur leur ville sous diverses formes. Avec leur premier album « Vers des docks et des quais », ils mettent en chanson les textes du poète marseillais Louis Brauquier. Créé en 2013 lorsque Marseille était la capitale européenne de la culture, Radio Babel est un mélange de voix, de beatbox et de percussions. Entre blues, sonorités arabes et musiques du monde, il est important pour eux de rester moderne. Le groupe ne met pas seulement en rythme les voyages, le partage et l’énergie de Marseille, il est également très impliqué dans la vie culturelle de la région. En effet, les membres proposent des ateliers ouverts à tous afin de partager leurs passions, notamment pour l’écriture et la polyphonie. Alicia Aoun Le 02/02/19 au Petit Duc - Aix En Provence (13) et le 26/04/19 à l’Auditorium Jean Moulin - Le Thor (84). www.cargocollective.com/radiobabelmarseille


34 >> #NVmagLive

INDuSTrIAL fESTIVAL Le 02/02/19 à la MJC Picaud - Cannes (06). Depuis plus de vingt ans, chaque année l’Industrial Festival prend place à la MJC Picaud à Cannes. Pour cette 23eme édition, quatre groupes se produiront sur scène afin de proposer plusieurs styles de musique tel que l’électro, la techno ou encore le dark-wave. En tête d’affiche, nous retrouverons Das Ich le légendaire duo allemand qui a pour habitude d’offrir un live excentrique et inoubliable. Nekra Damage, le projet niçois qui mélange plusieurs styles comme la techno hardcore et la cold électro, sera également présent. Le groupe suédois Agent Side Grinder sera

pour la première fois en concert dans le sud de la France. De plus, les trois artistes sont en pleine préparation d’un album, ce sera donc pour eux l’occasion de vous faire découvrir des titres inédits. L’esprit du festival passe également par une expérience mémorable, c’est pourquoi après les lives, les festivaliers pourront continuer à danser lors de l’after party animée par DJ Team No Silent, DJ Lobo-k et enfin DJ Element qui n’est autre que le fondateur de l’Industrial Festival. Alicia Aoun www.industrial-festival.com


nouvelle-vague.com / Février 2019

MANU KATCHÉ

CHASSOL

Musicien jazz ensuite pop-rock en passant par la variété française, Manu Katché est un véritable touche-à-tout, et c’est cette capacité de s’adapter à tous les genres qui lui ont offert la chance de travailler auprès des plus grands artistes français tel que Jean-Jacques Goldman, Alain Souchon ou encore Louis Chedid. Cette diversité musicale lui permet de ne pas être ranger dans une seule case et de pouvoir s’épanouir pleinement dans différents styles et univers. Manu Katché est un hyperactif qui ne se contente pas d’être derrière sa batterie c’est pourquoi il a participé pendant plusieurs années à la Nouvelle Star en tant que jury aux côtés d’André Manoukian, Dove Attia et Marianne James. Ses célèbres percussions lui ont permis de devenir populaire en traversant les frontières et ainsi continuer sa carrière auprès du chanteur britannique, Peter Gabriel. Ce mélange d’influences lui aura également permis de remporter plusieurs Victoires de la musique durant les années 80. Alicia Aoun Le 02/02/19 à l’Espace Léonard de Vinci - Mandelieu la Napoule (06). www.manu-katche.com

Longtemps compositeur pour la télévision, puis chef d’orchestre, Christophe Chassol est un artiste français plein de ressources. Ses débuts dans la musique se font au cinéma, où il commence par unir le son et l’image. Il passe ainsi près de quinze années à produire et composer pour le petit et grand écran. Peu à peu, il s’éloigne de ce format et c’est alors qu’il rencontre le groupe Phoenix et Sébastien Tellier. C’est ainsi que le musicien découvre le monde de la pop et s’ouvre à de nouveaux styles musicaux. Il puise son inspiration chez des compositeurs classiques tels que Stravinsky ou Bartok, mais également dans le rock avec The Cure. Chassol livre des musiques harmonieuses, rythmées mais également très imagées. L’artiste d’origine martiniquaise n’a pas peur de composer pour des univers différents. Comme sur l’étonnant morceau « Feu au lac » en duo avec la chanteuse r’n’b, Bonnie Banane. L’artiste polyvalent est aussi chroniqueur sur France Musique où il analyse des titres de musique modernes ou contemporains. Alicia Aoun Le 03/02/19 au Palais des Festivals - Cannes (06). www.chassol.fr


36 >> #NVmagLive MAYRA ANDRADE

CAMILLE BERTAULT

Originaire du Cap-Vert, Mayra Andrade revient en 2019 avec un nouvel album intitulé « Manga ». Audacieuse et conservatrice, la chanteuse vient faire le pont entre ses influences tropicales, ses racines africaines et son éducation occidentale. Sa voix chaude et envoûtante se mélange à la perfection aux sonorités pop et traditionnelles de ses morceaux. Ses origines capverdiennes et cubaines lui permettent de partager des titres en créole cap verdien, portugais, anglais, mais aussi en français Cette richesse culturelle repousse toujours plus loin les frontières musicales. Sans se confiner dans une case, Mayra Andrade aborde de nombreux thèmes tels que le voyage, l’amour ou encore la fête. Cinq ans après son dernier album « Lovely Difficult », la jeune artiste qui vit aujourd’hui à Paris, offre toujours une musique intime et généreuse. Alicia Aoun Le 06/02/19 au Merlan - Marseille (13) et le 07/02/19 au Théâtre Lino Ventura - Nice (06). www.mayra-andrade.com

Camille Bertault voit sa vie changer en 2015 lorsqu’elle poste une vidéo d’une reprise de « Giant Steps » de John Coltrane sur Facebook. Cette interprétation est vue près d’un million de fois en quelques jours et engendre un certain engouement autour d’elle. Rapidement repérée par des jazzmen et des radios musicales, la chanteuse ne tarde pas à signer un premier album chez le label Sunnyside Records. Son premier projet, intitulé « En vie » sort alors en avril 2016, on y retrouve des compositions inédites mais également des standards tels que Wayne Shorter ou Duke Ellington. En compagnie d’un trio de musiciens, elle n’hésite pas à mélanger les styles et à faire de sa voix quelque chose de grand. La fille de pianiste garde toujours le jazz comme noyau dur de sa musique, ce qui donne des morceaux étonnants et originaux. Le deuxième opus de Camille Bertault appelé « Pas de Géant », sort début 2018, et lui permet d’être qualifiée de révélation de l’année. Accompagnée d’une dizaine de musiciens, elle offre un album dans la même énergie et sensibilité qu’elle a pu transmettre auparavant. Alicia Aoun Le 07/02/19 au Théâtre Alexandre III - Cannes (06). www.camillebertault.fr


nouvelle-vague.com / Février 2019

ENSEMBLE DE GUITARES DU CONSERVATOIRE DE NICE

KOLORZ FESTIVAL

L’Ensemble de Guitares fait partie intégrante du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice. Le groupe, composé de huit guitaristes, se veut accessible dans sa musique. Il propose un répertoire ouvert à tous, depuis l’époque baroque jusqu’à aujourd’hui, pour toucher un public large. Créé en 2010, à l’initiative de Florian Baudrey, professeur au Conservatoire, il est composé d’élèves de troisième cycle d’horizons différents. Ainsi, en 2018, l’Ensemble de Guitares participe, en tant que représentant de la France, au Festival Européen de Musique aux Pays-Bas. Des jeunes apprentis musiciens de tous les pays et de toutes les cultures se rencontrent par le biais de ce projet. L’objectif est de permettre aux intervenants, qu’ils soient adolescents ou jeunes adultes, d’échanger ensemble leurs connaissances et expériences, individuelles et communes. Avant cela, les jeunes guitaristes ont eu la chance de jouer pour le « Los Angeles Guitar Quartet », lors d’une masterclass en 2014. De quoi les faire continuer à rêver, guitare à la main. Maxime Martinez Le 08/02/19 à l’Auditorium France Clidat Saint-Laurent du Var (06). www.crr-nice.org

Le Kolorz Festival est devenu un événement de musique électronique incontournable du sud de la France. Face au succès des éditions estivales avec des DJs de renoms tel qu’Amelie Lens ou encore Laurent Garnier, le festival se met également à la mode hivernale depuis quelques années avec une édition Winter. Ce sont près de quatre milles festivaliers qui sont attendus pour bouger toute la nuit aux rythmes des sons de musiques électroniques et techno. Après leur excellent live aux Plages Electroniques, le groupe montpelliérain Citizen Kain sera présent pour cette sixième édition du festival. De plus on pourra également retrouver des groupes et artistes locaux comme le aixois Lö Pagani ou encore Gianni Gastaldi venant d’Avignon. Mais il y aura également des DJ’s allemands comme Chris Liebing ou le duo Mind Against. Au programme, ce sont deux soirs de musique et de danse pour se réchauffer en ces nuits d’hiver. Alicia Aoun Le 08 et 09/02/19 à l’Espace Auzon - Carpentras (84). www.facebook.com/KolorzFestival


38 >> #NVmagLive

THE BrIDGE Le 09/02/19 au Moulin à Jazz - Vitrolles (13). The Bridge est un réseau musical qui permet la liaison entre l’Amérique du Nord et la France. Depuis six ans, ce pont offre la possibilité à des artistes jazz provenant des deux continents de se rapprocher, d’échanger et de créer ensemble. Le but final de ces rencontres est l’organisation de plusieurs concerts similaires à des voyages d’exploration. Avec pour essence le jazz et les musiques créatives, ce réseau est une initiative culturelle et sociale qui prône la diversité. Le label The Bridge a déjà vu naître près de huit disques issus

des groupes qui se sont créés lors des tournées. La connexion entre la France et Chicago suscite de réelles expériences tant humaines que musicales. Ces formations offrent des performances live originales et inoubliables. Au-delà des concerts, The Bridge organise également des évènements tels que des spectacles de danse, des ciné-concerts, des débats ou encore des jam-sessions. Alicia Aoun www.wordpress.acrossthebridges.org/fr


nouvelle-vague.com / Février 2019

PLK

THYLACINE

À l’âge de 21 ans, PLK est l’un des rappeurs les plus prometteurs de sa génération. D’abord membre du groupe parisien Panama Bende, c’est aujourd’hui en solo que le jeune rappeur évolue. Après leurs sorties, ses deux premières mixtapes « Ténébreux » et « Platinum » reçoivent de très bonnes critiques. PLK fait partie de ces artistes qui ne s’enferme pas dans un seul style musical. Son rap peut être parfois très sombre et brut, mais également plus léger et chanté comme sur le titre « Dis moi oui ». En octobre 2018, il sort son album solo intitulé « Polak » en hommage à ses origines polonaises. Un troisième projet très bien travaillé où le rappeur n’hésite pas à faire appel à des invités tels que Nekfeu sur le morceau « Wouah » ou encore Sch sur le titre « Hier ». Malgré son jeune âge, PLK est un artiste qui possède de nombreuses ressources et qui n’a plus rien à prouver. Alicia Aoun Le 08/02/19 au Moulin - Marseille (13) et le 09/02/19 au Rockstore - Montpellier (34). www.facebook.com/plkrappeur

C’est en 2012 que William Rezé, jusqu’alors saxophoniste dans des groupes, décide de prendre son envol. C’est le besoin de liberté de composition et d’indépendance musicale qui le pousse à créer Thylacine. Son nom de scène, il l’emprunte au loup de Tasmanie, une espèce éteinte depuis 70 ans. C’est à l’âge de six ans que l’artiste fait ses premiers pas dans la musique, dans la classe de saxophone du conservatoire d’Angers. Après avoir s’être tourné vers le jazz, c’est seulement quelques années plus tard que William réalise que la musique électronique lui correspond le mieux. Il puise son inspiration chez des artistes comme Massive Attack, Four Tet ou encore Moderat. Le musicien n’hésite pas à faire résonner son saxophone et divers instruments dans ses morceaux, ce qui donne des sonorités sauvages et entrainantes. Thylacine offre une musique puissante et émotionnelle. C’est avec les projections graphiques de Laetitia Bely que l’artiste offre des lives semblables à des voyages mystérieux et intimes. Alicia Aoun Le 08/02/19 dans le cadre du festival Kolorz Édition hiver à l’Espace Auzon - Carpentras (84) et le 07/03/19 au Rockstore - Montpellier (34). www.facebook.com/thylacine.w


40 >> #NVmagLive ROCH VOISINE

STEVE’N’SEAGULLS

Il est évident qu’« Hélène », cette chanson indissociable de son artiste, résonne encore dans vos têtes. Cependant cette chanson a fait beaucoup d’ombre à la palette musicale de Roch Voisine. Un tant soit peu oublié, il reste encore un artiste très apprécié par les Français. Bien longtemps cantonné à la seule image de l’homme qui avait réussi à charmer les femmes par son sourire et son charme ténébreux, a réussi à entretenir ses chansons dansantes et légères. Loin d’être dépassé par l’évolution du champ musical de cette dernière décennie, Roch Voisine a donc décidé de s’adapter et d’évoluer au fil des années. Son dernier album « Devant nous » sorti en 2017, est de ce fait beaucoup plus pop. Il n’a nullement perdu son timbre particulier cependant il s’est détaché de ses compositions mélancoliques pour laisser place à des mélodies plus actuelles et en vogue. Tout au long de sa carrière il a su écrire des textes intimistes, romantiques qui ont su maintenir l’engouement de ses fans à son égard. Romanne Canavese Le 08/02/19 au Théâtre Galli – Sanary-sur-Mer (83), le 09/02/19 au Casino Terrazur – Cagnessur-Mer (06) et le 25/11/19 au Palais des Congrès Charles Aznavour - Montélimar (26). www.rochvoisine.com

Une rencontre entre de la country, du hard rock ou même du métal, cela donne un mélange assez intéressant. A première vue, même impensable. Steve’n’Seagulls a relevé le défi. Ce groupe finlandais atypique doté d’un humour pinçant et d’auto-dérision a été remarqué par sa reprise de « Thunderstruck » du groupe AC/DC. Depuis 2014, il ne cesse de surprendre par son audace. Il troque une guitare électrique contre un banjo pour reprendre les riffs endiablés d’Iron Maiden. Un parti pris qui nous étonne mais qui néanmoins nous entraîne par sa douceur et son originalité. Steve’n’Seagulls a trouvé un parfait compromis. Le pari était risqué, une fusion entre deux genres musicaux opposés semblait un peu bancale. Pourtant, allier un accordéon et une flûte permet de retrouver un vent de fraîcheur sur ces morceaux qui pour certains sont un tant soit peu agressifs. Imaginez-vous tout simplement dans un espace désert et sauvage et savourez leurs mélodies aux résonnances rustiques et folkloriques. Romanne Canavese Le 09/02/19 à L’Usine - Istres (13). www.stevenseagulls.com


nouvelle-vague.com / Février 2019

VELVET CIRCUS

KIKO LOUREIRO

Velvet Circus se forme en 2016 lorsque Paul, Lionel et Patrice se rencontrent dans la région du Var. C’est l’amour de la musique et notamment du rock qui a permis à ces trois artistes de se réunir afin de travailler ensemble. C’est après avoir connu un certain succès en Angleterre, que le leader et chanteur, Paul Mason décide de venir s’installer en France. Son premier groupe appelé Mason, lui permet alors de se lancer en première partie des Tambours du Bronx, Popa Chubby ou encore Jean-Jacques Milteau. Le trio est énormément influencé par les Etats-Unis et l’Angleterre. Ils sont également inspirés par les années 70’s avec des artistes comme Pink Floyd ou encore Led Zeppelin. Le groupe offre des morceaux aux sonorités rock-folk modernes. C’est avec plein d’éclectisme, d’audace et de liberté que les trois artistes composent leurs morceaux. Passionnés depuis leur plus jeune âge, les Varois livrent leurs émotions sur des titres hypnotiques et enivrants. Alicia Aoun Le 09/02/19 au Carré – Sainte-Maxime (83). www.facebook.com/velvetcircus

Kiko Loureiro est le second guitariste du groupe brésilien de power metal progressif Angra. Loureiro, prend un véritable envol dès Holyland, le chef d’œuvre du groupe, où il est crédité comme compositeur sur plusieurs titres dont le superbe morceau final “Lullaby For Lucifer”. Il a longtemps résisté aux divers changements de personnel du groupe, les egos et la musique font rarement bon ménage. Il entame en parallèle une carrière solo prometteuse dès 2005 avec laquelle il aligne quatre albums, en plus de ceux d’Angra. En 2015, il intègre le groupe étasunien Megadeth comme guitariste soliste, au côté du fameux Dave Mustaine. Il affirme n’avoir pas abandonné totalement sa place dans son groupe original. S’il est connu pour sa virtuosité à la guitare électrique c’est aussi une fine gâchette en acoustique, espérons donc que lors de son passage dans notre région, il en ai une pas trop loin. Comme il tourne avec deux des membres actuels d’Angra, le bassiste Felipe Andreoli et le batteur Bruno Valverde, on se dit que si André Matos était de passage sur la Côte d’Azur à ce moment-là, il serait le bienvenu. Jacques Lerognon Le 09/02/19 au Cherrydon - La Penne Sur Huveaune (13) et le 11/02/19 à l’Espace Magnan – Nice (06). www.kikoloureiro.com Photo : Diego Baravelli


42 >> #NVmagLive

fABrICE EuLrY Le 15/02/2019 au Théâtre du Chêne Noir - Avignon (84). « C’est la quatrième dimension qui s’ouvre quand il s’installe à son piano : le monde extérieur n’existe ni pour lui ni pour l’auditoire » (Centre Presse). Cet être venue d’ailleurs, fera le pari de vous charmez dès les premières notes. Fabrice Eulry pianiste d’exception, avec plus de 27 ans de carrière, c’est un des musiciens les plus doués de sa génération. Il offrira un show délirant de fantaisie, rempli d’intensité, d’humour et de virtuosité, dans le cadre d’un concert au profit de l’association “La datcha des sans-logis”. Il interprète tous les styles, des standards de la chanson française aux airs les plus populaires, en passant par la musique noire-américaine,

au rock’n’roll, aux courbes des musiques orientales. Il s’approprie tous ces styles pour créer des improvisations de génie, accompagné de son dynamisme et de sa ferveur mis service de la musique. Charmant le public de ces acrobaties musicales et scéniques, il souhaite faire vivre les musiques qu’il aime. En se laissant aller à la création , le public aura le privilège d’être au contact de l’univers d’un artiste de renom qui a joué avec les plus grands comme Iggy Pop, Catherine Ringer, Rhoda Scott, Nancy holloway, Claude Bolling... Ludivine Pirlet www.fabriceeulry.com


nouvelle-vague.com / Février 2019

PLEASURES

BRENDAN PERRY

Formé en 2016, le groupe marseillais Pleasures est composé de quatre membres venus d’autres groupes tels que Neurotic Swingers, Expressway,Yum ou en encore Aggravation. Toutefois, ils se démarquent maintenant de la scène garage dont ils sont à l’origine issus. Faisant partie du label Lollipop, dont Stéphane, un des membres du groupe est le co-gérant, le collectif dispose d’une certaine liberté. Celle par exemple, de ne pas se cantonner à un style musical en particulier. Malgré tout, les refrains sont tantôt rock, tantôt pop, les deux styles qui les définirait donc le mieux. Ce qu’ils aiment faire ? Donner du plaisir au public qui les écoutent, d’où le nom du groupe. Après plusieurs performances scéniques remarquées, leur 1er album sort en 2018. Intitulé « Feel It Rise », l’opus a une teinte sixties et des sonorités plus pop que rock. Le titre « Sweet Sou Loving » symbolise cela parfaitement avec sa mélodie dansante et son refrain entêtant, qui une fois entendu, reste dans la tête. Les membres du groupe travaillent sur leur 2ème album, qu’ils espèrent prêts pour ce début d’année 2019. Maxime Martinez Le 12/02/19 à Paloma - Nîmes (30). www.facebook.com/Pleasures-578688965627652 Photo : Pirlouiiit.

Brendan Perry s’est d’abord fait connaître par la création du groupe Dead Can Dance en 1981. Groupe qu’il a formé avec Simon Monroe, Paul Eriksson et plus tard Lisa Gerrard. Après plusieurs années et de nombreux albums le groupe finit par se séparer, suite aux envies de carrières solos des membres. Le groupe Dead Can Dance s’est reformé par la suite pour notamment sortir un album fin 2018. Pendant ce tempslà, Brendan Perry se lance ainsi en solo avec l’album « Eye of the Hunter », sorti en 1999. Il sortira un deuxième album en 2010, intitulé « Ark ». L’artiste aux nombreux talents (chant, percussions, guitare…) fait tout, seul. Avec son style plutôt mystique et envoûtant, il propose des titres qui durent généralement plus de cinq minutes mettant sa voix en avant. Lors de ses prochains lives, il présentera des nouveaux titres mais aussi des morceaux de ses deux albums précédents. Accompagné sur scène par deux musiciens, Astrid Williamson et Richard Yale, cette tournée lancera au mieux son 3ème album qui est prévu pour l’automne 2019. Maxime Martinez Le 12/02/19 à l’Espace Julien – Marseille (13). www.brendanperry.com


44 >> #NVmagLive WARMDUSCHER

ANGÈLE

L’histoire de Warmduscher démarre le soir du nouvel an 2014. Pendant la soirée, très arrosée, des membres de Fat White Family, de Paranoid London, d’Insecure Men et de Childhood décident de jouer ensemble. Le groupe naît ainsi. Après plusieurs changements d’associés, le collectif se stabilise autour de cinq membres : Saul Adamczewski, Clams Baker, Lightnin’ Jack Everett, Mr Salt Fingers Lovecraft et The Witherer. Ensemble ils sortent deux albums « Khaki Tears » en 2015 et « Whale City » en 2018. Sur ce dernier, Warmduscher propose des morceaux plein de rage mêlant différents styles, que ce soit du rock garage, du punk ou encore du krautrock. Ce sentiment de flottement entre les genres est renforcé par la voix saturée de Clams Baker, associée à des instrumentales parfois lentes et inquiétantes. Qualifié par le magazine Clash de “l’expérience la plus sournoise, la plus débauchée et la plus addictive dans le monde underground de la guitare à Londres”, le groupe nous embarque dans son univers indéfini, confus mais précis. Maxime Martinez Le 13/02/19 au Rockstore - Montpellier (34). www.warmduscher.co.uk

À 23 ans, Angèle est la révélation musicale de 2018 notamment avec son premier album intitulé « Brol ». Tout a commencé il y a quelques années lorsque la jeune artiste poste de courtes vidéos mêlant chant et humour sur son Instragram. En parallèle, elle donne ses premiers concerts dans des cafés à Bruxelles, d’où elle est originaire. Très rapidement, son talent indéniable est repéré et un agent lui offre la possibilité d’être la première partie d’Ibeyi et du rappeur Damso. Son premier single « La loi de Murphy » sorti en 2017, accumulera des milliers de vues en seulement quelques jours sur Youtube. Une forte personnalité, de l’humour, une voix douce et un style original voici tout ce qui compose le personnage d’Angèle. Son premier opus sorti fin 2018, aborde de nombreux thèmes comme l’amour sur les titres « Je veux tes yeux » et « Ta reine » ou encore le sexisme sur « Balance ton quoi ». Issue d’une famille d’artistes, son frère et rappeur Romeo Elvis l’accompagne sur le titre « Tout oublier ». Alicia Aoun Le 13/02/19 à Paloma – Nîmes (30) et le 22/05/19 au Zénith Sud – Montpellier (34). www.facebook.com/angeleouenpoudre


nouvelle-vague.com / Février 2019

JANE BIRKIN

ALDEBERT

“GAINSBOURG SYMPHONIQUE”

“ENFANTILLAGES 3”

Dépassé le statut de simple ingénue auquel on la cantonne depuis les années 60, Jane Birkin est toujours là, 28 ans après la disparition du beau Serge, pour en interpréter toujours aussi fidèlement le répertoire devenu désormais éternel, qu’elle en ait été ou non l’interprète principale. Bien que depuis 1999, ses albums studio soient tout autant de nouvelles chansons et collaborations avec des artistes divers et variés, c’est plutôt sur scène qu’elle retrouve l’univers Gainsbourg et à chaque tournée son interprétation spécifique. C’est pourquoi autant la tournée “Arabesque”, qui s’étendit sur plus d’une dizaine d’années, orientalisait les compositions de Serge, autant cette nouvelle s’annonce plus orchestrale, s’intitulant sobrement “Le Symphonique” et sera interprétée en ce qui nous concerne par l’Orchestre de Cannes. Une occasion évidemment incontournable pour tous les admirateurs de la musique de Serge Gainsbourg et les nostalgiques de ce couple mythique. Christopher Mathieu Le 16/02/19 au Palais des Festivals - Cannes (06), le 12/03/19 au Zinga Zanga - Béziers (34) et le 14/03/19 au Théâtre Molière - Sète (34). www.janebirkin.net

Aldebert évoque la nostalgie et l’innocence de l’enfance. Il s’adresse tant aux enfants qu’aux plus grands. Chanteur, musicien et auteur-compositeur, il est l’un des meilleurs éléments de la scène musicale française. Il aborde différents thèmes de la vie pour éveiller sans infantiliser. Ces sujets sont abordés de façon pertinente et avec peps. Il détient à son actif cinq albums, plusieurs concerts majeurs, ainsi que des collaborations avec des pointures de la musique. Pour les dix ans d ‘ « Enfantillages », il choisit de revisiter ses meilleurs titres avec une belle brochette d’invités dont Gaëtan Roussel, Tryo, Zaz, Olivia Ruiz. Dans son morceau magnifique «Madame Nature », chanté en duo avec Tété, il fait une véritable ode à la planète. Il plaide également la cause animale dans «Joli Zoo» interprété au côté de Grand Corps Malade. En plus des titres revisités, des morceaux inédits seront présents pour le bonheur de ses plus grands fans. Ludivine Pirlet Le 16/02/19 à Paloma – Nîmes (30), le 17/02/19 au Quattro – Gap (05),le 24/03/19 au Zénith Oméga – Toulon (83), le 26/03/19 au Grand Théâtre de Provence-Aix en Provence (13), le 18/05/19 à la Salle de l’Etoile – Chateaurenard (13) et le 16/11/19 au Dôme – Marseille (13). www.aldebert.com


46 >> #NVmagLive BLOCKHEAD

HORNET LA FRAPPE

Célèbre rappeur et producteur de hip hop originaire de New York, Blockhead pose les pieds en France pour seulement quatre dates exclusives, dont une ici dans le sud-est. La mini tournée Noble Silence organisée par DLoaw débutera début février à Paris pour s’achever au soleil, à Marseille. Une aubaine pour les fans du genre. Révélé par le label Ninja Tune, et avec huit albums à son actifs, Blockhead fait partie de ces artistes qui ne cesse de se hisser au sommet. Son dernier album en date « Funeral Ballons », sorti en 2017, bien accueilli par la critique, démontre l’étendu de son talent et ce qui peut se faire de mieux dans cette dernière décennie. Des influences trip-hop en passant par l’électronique, le rock, le jazz ou même la soul, c’est un véritable déluge d’émotions que le New Yorkais offre à ses auditeurs. Pour cette date, il sera accompagné de grands noms : Boogie Belgique, Hugo Kant et Monomome. Dloaw vous propose une soirée de 6h de bonne musique, à ne surtout pas manquer, sous peine de devoir se déplacer de l’autre côté de l’océan ! Aurore Viberti Le 16/02/19 au Poste à Galène - Marseille (13). www.ninjatune.net/artist/blockhead

Rappeur et freestyleur, Hornet La Frappe a pris le statut de nouvelle référence de la scène du 93.Hornet effectue ses débuts en solo en 2012 au sein du label TXT productions dirigé par Busta Flex, ancien membre de IV My People. Hornet la Frappe est soucieux de s’affranchir des conditions sociales afin d’être un exemple de réussite.C’est ainsi que deux ans plus tard sur son premier album, il montre l’étendu de son potentiel. Ce succès lui permet de collaborer avec de nombreux rappeurs tel que Sofiane sur “Longue vie”, Vald dans “Valise”, ainsi que sur “Terrain glissant “avec Kalash Criminel. Depuis, il enchaîne les succès, notamment avec le titre “Je pense à toi” qui a atteint la 9ème place des charts français. Et en septembre 2017, il sort sa première mixtape intitulée “Nous-mêmes”, qui décroche un disque d’or un mois après sa sortie. C’est l’année d’après, en 2018,que sort son premier album” Dans les yeux” qui réalise 13000 ventes la première semaine. Aujourd’hui, sa réputation n’est plus à faire dans la sphère hip-hop hexagonale. Ludivine Pirlet Le 16/02/19 à l’Espace Julien - Marseille (13). www.facebook.com/HLaFrappe


nouvelle-vague.com / Février 2019

AIX DUB CLUB #7

FRED WESLEY & THE NEW JB’S

Le Aix Dub Club se lance le défi de faire vivre la culture reggae sur Aix-en-Provence. Pour cette 7ème édition, le dub style issu du reggae jamaïcain sera mis à l’honneur. Walking Mess Sound System, composé de fervents activistes bénévoles, est l’organisateur du Aix Dub club. Durant deux jours l’association s’attèlera à vous offrir une expérience exotique au rythme du skank jamaïcain. Ce festival met en avant des artistes comme le groupe vénitien Moa Anbessa actif depuis les années 90. C’est après quatre ans d’absence, qu’il signe son grand retour sur ce festival. Aix Dub festival, vous invite à les rejoindre au warm up avec les locaux Dirty Steppa et les All vibes Hifisoundsystem. Alors que vous soyez adepte de sound system ou curieux de découvrir ce mouvement, profitez-en pour faire le plein de bonne humeur. Comme le précisent les organisateurs “même si tu viens en chaussettes et claquettes, tu seras le bienvenu ». Aix Dub Club est le festival à ne pas manquer si vous voulez changer d’ambiance et voyager. Ludivine Pirlet Les 16 et 17/02/19 au Relais- Aix-en-Provence (13). www.facebook.com/asso.citywall

Fred Wesley, né en 1943 dans le sud des EtatsUnis, est un tromboniste, un compositeur et arrangeur de jazz et de funk. Il doit sa renommée à sa longue collaboration avec James Brown dans les années 60 et 70. C’était lui le son de Brown. C’est lui qui a assuré une trame sonore qui permettait au chanteur de faire son show. Mais Wesley a d’abord fait ses classes avec Ike et Tina Turner ce qui le préparait bien aux excentricités de Brown. Il crée ensuite les JB Horns qui deviendront plus tard les Horny Horns. Il joue parallèlement avec Funkadelic, avec Maceo Parker, Pee Wee Ellis, entre autres. Il est probablement le sideman le plus célèbre de la scène jazz-funk, il en a même fait un livre en 2002. Même s’il joue désormais souvent assis -pas forcément évident avec un trombone-, le voir et l’entendre en live est toujours une expérience hors du commun, d’autant qu’il est accompagné de belles pointures tel que son nouvel ensemble The New JB’s. Des soirées qui promettent d’être hot’n’funk! Jacques Lerognon Le 21/02/19 au Rockstore - Montpellier (34), le 22/02/19 au Cargo de Nuit - Arles (13) et le 27/02/19 au Forum Nice-Nord - Nice (06). www.funkyfredwesley.com Photo : Thesupermat


48 >> #NVmagLive IMPACT FESTIVAL

MACIEJ OBARA

Après une première édition plus que réussie au parc Chanot de Marseille en 2016, l’Impact Festival revient en ce début d’année à l’assaut du Parc des Expositions d’Avignon. Pour l’occasion, les organisateurs du festival ont vu les choses en grand, trois scènes seront ainsi mises en place, et reprennent la même formule gagnante de 2016 en collaboration avec l’Electrobotik Invasion, Rave, et la Psymind. Ce qui promet une édition forte en émotion. A la Pandora Stage, on retrouvera des artistes attendus comme Ace Ventura en versus avec Ritmo, Coming Soon en versus avec Capital Monkey, KokMok, Miss Tekix versus Oïka entre autres. A la Death Star Stage, des grands du genre comme Vandal, Darktek, Micropoint qui présentera son nouvel album et bien d’autres. Et dernière mais pas des moindres, la Krypton Stage accueillera Oliver Huntemann, Regal, Jack Ollins pour ne citer qu’eux. Autant de noms alléchants qui promettent des shows explosifs haut en décibels. Vous êtes prêts pour le grand retour de l’Impact ? Attention, baskets conseillées. Aurore Viberti Le 23/02/19 au Parc des Expositions - Avignon (84).

« Un grand musicien, dont la musique est puissante, mature, profonde, pleine de charme et de beauté », voilà les mots employés par le célèbre trompettiste, Tomasz Stańko pour définir Maciej Obara. Le saxophoniste polonais fait partie de ces artistes qui offre une musique expressive et profonde. Son dernier projet intitulé « Unloved » sorti chez ECM Records, permet de découvrir le côté créatif de l’artiste avec des titres poétiques, tendres et passionnés. Maciej Obara partage des morceaux profonds et sans artifice, c’est pourquoi son talent ne cesse de se démarquer. Au fil des années le musicien a énormément collaboré avec des artistes originaires du Japon, des Etats-Unis et d’Europe. Accompagné d’un pianiste, d’un contrebassiste et d’un batteur, Maciej Obara arrive à créer une ambiance exceptionnelle à chacun de ses concerts. Ce quartet trouve le parfait équilibre entre l’improvisation et les thèmes établis par le leader varsovien. Alicia Aoun Le 01/03/19 au Théâtre Denis - Hyères (83) et le 02/03/19 au Moulin à Jazz – Vitrolles (13). www.maciejobara.com


50 >> #NVmagZoom

Bertrand Burgalat Artiste, arrangeur et patron fondateur du label de pop fantasque Tricatel, Bertrand Burgalat mène sa barque depuis déjà plus de 25 ans en produisant Arnold Turboust, Jad Wio ou Dominique Dalcan. D’André Popp à Chassol en passant par Helena Noguerra, nombreux sont ceux qui passeront par la case Tricatel. Interview avec l’intéressé en amont de la venue du label à Cannes pour tout un week end. Vous fondez Tricatel en 1996. Est-ce que le but à la base était en quelque sorte de proposer une version française d’artistes dans la lignée de Pizzicato Five, Stereolab, Combustible Edison, Mike Flowers Pops, etc. ? Pas exactement mais ce n’est pas très loin. Pour moi, le but, c’était de poursuivre ce qu’avait commencé quelqu’un comme Mike Alway avec Él Records, qui était un label anglais avec une vision complètement fantasmée de la pop, et en fait, c’est cette vision de Mike qui a irrigué au Japon des gens comme Pizzicato Five mais aussi des groupes comme Saint Etienne après. Est-ce que vous cherchez sciemment à faire quelque chose de décalé ? Je ne cherche pas de décalage, enfin pas consciemment. L’idée, c’est d’essayer, en général, de dire des choses qui peuvent être

sincères, qui peuvent parfois être mélancoliques et tristes, mais les dire sans lourdeur. Si je prends les groupes que tout le monde vénérait à l’époque, genre Radiohead, je ne parle pas musicalement, mais cette vision sentencieuse du mec toujours à faire la gueule, je ne crois pas du tout à la sincérité de ça. Je ne crois pas au mec qui joue la tristesse devant les photographes tous les jours. Et je me sens plus proche de gens qui étaient parfois beaucoup plus torturés ou mélancoliques, mais qui, en apparence, avaient ce côté souriant. Depuis le début du label, on est beaucoup plus proches sur ce point de vue-là des écuries de soul que des trucs “nouvelle chanson française” un peu sentencieux. Si j’ai repris une fois “Tears Of A Clown” de Smokey Robinson, c’est parce que, pour moi, c’est exactement l’état d’esprit dans lequel on peut être.


nouvelle-vague.com / Février 2019

Avec les années, Tricatel est devenu un des plus importants labels indépendants français. Comment avez-vous réussi à le garder en vie malgré la vague du mp3 puis celle du streaming ? Le fait d’avoir toujours connu le demi-succès, peut-être que ça nous a protégés. C’est une économie qui est très précaire aujourd’hui mais elle l’était déjà pour nous il y a 20 ans, donc peut-être qu’on est plus habitués à ce côté un peu spartiate, un peu difficile; ce qui me navre, mais pour moi, c’est maintenant la meilleure période du label. Il n’y en a aucune que je renie, mais là, on a une courbe de croissance qui est un peu atypique. Il est inédit de voir la ville de Cannes laissé quartier libre à un label pour tout un weekend. Comment ce rapprochement exceptionnel s’est-il produit ? On s’est rendu compte que le Maire de Cannes nous achetait des disques depuis les débuts ! Donc on s’est rencontrés, et on a essayé de

faire quelque chose qui soit respectueux et qui puisse s’insérer dans le tissu de la ville. C’est pour ça que le vendredi, il y’a des ateliers avec les scolaires. On a appelé ça “Congrès” parce que c’est un endroit où les gens se rencontrent et où il n’y a pas vraiment de barrières. On va passer deux jours ensemble dans cet endroit comme si on se retrouvait sur un bateau. Avoir cette promiscuité où, à la fois on soit accessible et on puisse rencontrer des gens qui aiment la musique, qui sont curieux. Ce peut être des gens qui connaissent très bien ce qu’on fait ou des gens qui connaissent moins, mais nous, ça nous fait très plaisir. On est là pour ça. Donc on essaiera d’être le plus accessible et le plus disponible possible pendant deux jours. Christopher Mathieu Le 02/02/19 dans le cadre du festival Congrès Tricatel au Palais des Festivals - Cannes (06). www.tricatel.com


52 >> #NVmagZoom

Kadebostany Quelques années après ses premiers pas dans la musique, Guillaume Bozonnet décide de créer un état fictif, la République de Kadebostany et de s’en proclamer président. De cette initiative découle le groupe Kadebostany. Son premier album intitulé « The National Fanfare of Kadebostany » voit le jour en 2011, suivi rapidement par un gros succès. Après une tournée à travers le monde et un deuxième album sorti en 2013, le groupe revient cette année avec un troisième opus, « Monumental ». Ce dernier est un mélange de sonorités électro-pop et futuristes. Pour ce projet, le leader du groupe a collaboré avec six chanteuses. Cette diversité offre des titres sophistiqués et singuliers. Aujourd’hui vous êtes au Kirghizistan pour un concert, comment se passe la tournée ? C’est assez fou, car ça fait un moment que l’on tourne, nous avons fait énormément de voyages et de pays. C’est très cool pour un groupe suisse de pouvoir autant exporter sa musique. Même si c’est parfois compliqué au niveau du décalage horaire et du rythme de nos journées. C’est toujours un plaisir de voir cet engouement autour de notre musique. Ça reste pour nous encore très excitant et magique de monter sur scène. Quel message voulez-vous faire passer à travers ce nouvel opus ? Nous aimerions surtout faire danser et bouger les gens. Il n’y a pas vraiment de message prédéfini, nous faisons surtout la musique que

nous aimons et qui nous parle. Même si parfois ça peut être particulier, c’est notre monde, notre musique et notre style. D’où vous vient l’inspiration pour créer vos morceaux ? L’inspiration vient de nos voyages, notamment grâce à nos tournées, en ce moment nous sommes en Asie. Nous découvrons encore de nombreux pays et de cultures qui nous inspirent. Mais cela vient également de nos expériences à tous. Kadebostany c’est tout un univers, nous avons beaucoup de choses à exploiter. Nous faisons appel à notre musicalité hétéroclite, et nous essayons de l’orienter vers nos différentes envies. Nous créons des morceaux qui viennent du cœur et c’est pour ça aussi que le public est très réceptif à notre musique, c’est parce que l’on reste authentique.


nouvelle-vague.com / Février 2019

Quels sont vos projets pour la suite ? Nous allons continuer la tournée un peu partout dans le monde notamment en Amérique du Sud. Peut-être aussi de nouveaux clips et performances pour promouvoir notre album. Mais pour l’instant nous allons vraiment rester focalisés sur nos concerts et sur le show que l’on offre sur scène. Est ce qu’il y a des artistes avec qui vous aimeriez collaborer ? Nous n’avons pas de noms d’artistes précis à donner, mais nous voulons surtout faire de la musique avec de bons artistes, que ça soit des musiciens ou des chanteurs. Il est important pour nous de travailler avec des gens qui

correspondent un minimum à notre univers, et qui comprennent notre façon de travailler. Après nous n’avons pas réellement de limite surtout au niveau du style, tout pourrait nous plaire tant que c’est bien fait et que la personne est talentueuse. Du fait de nos influences diverses et variées, nous restons tout de même très ouverts, ce qui nous permet de repousser encore plus loin les frontières de notre art. Alicia Aoun Le 02/02/19 au Cabaret Aléatoire - Marseille (13). www.kadebostany.com


54 >> #NVmagZoom

Worakls Worakls revient en ce début d’année avec un nouvel album « Orchestra ». Un travail de collaboration avec l’orchestre de la Philharmonie Provence Méditerranée. En seulement quelques années, il est devenu rapidement un artiste reconnu et respecté dans le milieu de la musique électronique. Worakls a gentiment accepté de répondre à nos questions. Est-ce que travailler avec un orchestre sur l’album a changé quelque chose dans ta façon de composer ? Cela m’a influencé dans le sens où j’ai quand même pensé l’album pour la tournée et pour la scène. Même si ce sont deux choses différentes, un disque et une tournée vont ensemble, c’est un seul et même projet. Effectivement, cela a changé les choses pour moi, dans la mesure où j’ai inclus ce paramètre dans la composition. Précisément avec cet album, quel message veux-tu faire passer ? Je n’ai pas voulu créer une unité dans cet album, je n’ai pas réfléchi à un thème général. A mes yeux, le seul dénominateur commun est le fait d’allier musique électronique et musique orchestrale. Mais en plus de cela, étant donné que ce sont deux styles diamétralement opposés, il y a des forces à prendre de chaque côté pour avoir quelque chose d’encore plus fort. Je pense notamment à l’énergie de l’électro, ce côté hypnotique, répétitif qui met dans une espèce de transe et l’émotion de la musique orchestrale.

Tu as seulement 30 ans et cet album est en quelque sorte un aboutissement. Quel effet cela te fait-il ? Oui, c’est une consécration dans le sens où pour la première fois j’ai atteint le but que je m’étais fixé. C’est la première fois que je vais pouvoir présenter aux gens ce que j’ai exactement en tête depuis des années. Cependant cela ne reste qu’un premier album. Tu as dit avoir eu toujours envie de composer pour le cinéma. Avec cet album et des morceaux comme « Nikki » ou « Caprice » tu nous offres un travail de bande originale. Est-ce le reflet de ce désir ? Le dernier titre que j’ai sorti avant l’album, « Sanctis » était déjà très orchestral et très « envolé ». Donc oui, c’est une direction dans laquelle j’ai envie d’aller, j’y vais spontanément et naturellement. Pour revenir au cinéma, si tu pouvais composer pour un film. Tu aimerais travailler pour quel réalisateur ?


nouvelle-vague.com / Février 2019

Je vais te citer de grands réalisateurs comme Quentin Tarantino ou Christopher Nolan. Cependant j’adorerais faire une composition pour un Disney. L’orchestre sera présent sur scène. Comment appréhendes-tu cela ? (NDLR: entretien réalisé avant le concert du 15/02/19 à l’Olympia.) Je suis très content mais c’est vrai qu’il y a une petite appréhension car plus tu ajoutes de monde sur scène, plus le risque d’erreurs est élevé. Quand je suis seul, je maîtrise mes morceaux, une fausse note arrive régulièrement, je l’assume, mais généralement elle n’est pas très grave parce que je connais bien mes compositions. Quand il y a vingt personnes et qu’une erreur est commise, on ne peut rien faire. Donc en effet, là, c’est un plus grand risque.

Pourrais-tu choisir un morceau que tu as composé et qui est particulièrement significatif pour toi ? Ils le sont tous, je mets le même cœur dans chaque morceau. Ils veulent tous dire des choses différentes. J’exploite une émotion distincte comme la joie, la tristesse, le stress ou bien la haine. Je ne pourrais pas en citer un. Celui dont je suis le plus fier est le morceau « Sanctis ». Tu as quelque chose à ajouter ? J’ai tout donné sur cet album et sur ce concert pour pouvoir proposer une expérience spéciale et j’espère que cela plaira. Romanne Canavese Le 28/02/19 au Silo – Marseille (13) et le 01/03/19 à Paloma – Nîmes (30). www.hungrymusic.fr


56 >> #NVmagZoom

Alela Diane L’auteure, compositrice et chanteuse américaine de 35 ans Alela Diane, revient avec un cinquième album intitulé “Cust”, un éloge à la maternité. Cette jeune maman de deux filles nous présente son opus à la fois intimiste et lumineux. Quand et comment avez-vous débuté dans le domaine de la musique ? J’ai commencé à jouer de la guitare et écrire des chansons lorsque j’avais 19 ans. C’était ma première année à l’université et mes parents venaient tout juste de divorcer, donc j’étais assez touchée par ces nouveaux événements. J’ai alors pris une guitare et j’ai appris à en jouer de manière autodidacte, tout en écrivant mes chansons. Cela remonte, puisque j’étais à Chicago en 2003, 15 ans déjà ! Vous avez également joué avec votre père (Tom Menig) qui lui aussi était musicien ? Oui, mon père m’a accompagné lors de mes concerts pendant de nombreuses années. C’est grâce à lui que vous avez découvert le monde de la musique ou était-ce indépendamment de lui ? C’était indépendamment de lui, mais quand j’ai commencé à écrire mes chansons je l’ai invité à faire partie de mon groupe Wild Divine pendant les tournées. Il a voyagé avec moi pendant plusieurs années, où il jouait de la guitare (2ème guitare). J’ai également beaucoup appris à ses cotés musicalement parlant. Il a eu une grande importance lors de la création de mes premiers

albums. Quelle était votre musique favorite lorsque vous étiez adolescente, quel genre de musique écoutiez-vous ? A cette époque là, je me rappelle avoir été influencée par l’artiste Cat Power (qui avait déjà sorti quelques albums en 2003). Je m’étais fait la réflexion qu’il ne fallait pas forcément être une tueuse en guitare pour pouvoir créer des chansons très puissantes. Autrement, j’écoutais beaucoup de musique folk. Aujourd’hui j’écoute de tout, mais je dirais principalement la musique qui me touche, est celle des années 70 (j’ai d’ailleurs un très belle collection de vinyles). J’aime des artistes telles que Carol King, Joni Mitchell ou encore la moins connue Sandy Denny, qui est l’une de mes chanteuses préférées. Je pense que mes influences musicales proviennent principalement d’artistes plus anciens. Qu’est ce qui vous a inspiré pour concevoir votre nouvel album ? J’ai actuellement 2 filles et ce projet est clairement inspiré par ce nouveau chapitre de ma vie qu’est la maternité. Il est vraiment écrit depuis la perspective d’une mère, simplement


nouvelle-vague.com / Février 2019

parce que c’est quelque chose qui m’est arrivé ces dernières années dans ma vie. C’est un album au caractère très féminin. J’ai commencé à l’écrire en janvier 2016 lors d’une résidence artistique. J’ai écrit toutes les chansons dans une petite cabane en plein hiver, sous un paysage enneigé, au milieu de la forêt ; c’était extraordinaire ! Mon rôle de mère m’occupait la plupart de mon temps et je trouvais ça fabuleux de pouvoir m’échapper de ce rôle là pendant quelque temps, afin de pouvoir me consacrer à la musique. J’étais seule dans ma cabane, et j’avais l’opportunité de reprendre le contact avec ma créativité. Pensez-vous que la maternité est un sujet peu abordé dans le domaine artistique ? Je ne pense pas que ce soit très commun, effectivement. La plupart du temps, la musique se focalise sur des thèmes plus récurrents comme l’amour et ses chagrins. Il est bien évidemment plus naturel pour une femme d’aborder le sujet, mais je pense que c’est important d’étendre mon expérience en tant que femme sous toutes ses formes et sur mes différentes expériences.

On apprend toujours de nos expériences et selon ce que l’on traverse dans la vie. Ma musique a toujours été assez narrative et personnelle. Il m’est naturel de continuer à m’exprimer ainsi à travers mes chansons. C’est toujours pertinent de vous connecter aux autres. Nous provenons et nous sommes tous finalement originaire d’une femme. Quel est votre plus beau souvenir lors de vos tournées ? Ce qui me fascine le plus lors des tournées c’est plutôt la rencontre d’une nature inattendue, que l’on découvre un peu par hasard. Il y a 5 ans, nous voyagions en Suisse et nous avions beaucoup de route. Il faisait très chaud, et au loin nous vîmes un énorme et magnifique lac. Nous avions tout juste le temps de nous arrêter pour nous y baigner. Nous ne savions pas où nous étions exactement mais ce moment hors du temps fût un de mes meilleurs souvenirs. Aurélie Kula www.aleladiane.com


58 >> #NVmagZoom

Carpenter Brut C’est avec sa bonne humeur habituelle et un optimisme palpable, que ce forcené du travail qu’est Carpenter Brut accepte de nous parler de son actualité. Des milliers de kilomètres parcourus en tournées plus tard et un album “Leather Teeth”, sorti en février 2018, qu’en est -il aujourd’hui ? Aujourd’hui on a bien entamé la deuxième partie de la tournée européenne (Leather Patrol Tour Part II) qui prend fin le 10 novembre prochain et on va enchainer le 21 novembre en faisant la 1ère partie de Ministry sur leur tournée NordAméricaine. On va donc partir à la découverte d’un nouveau public. Depuis notre dernière entrevue le 03/12/16, comment se porte Carpenter Brut ? Ça fait déjà tant de temps ? wow! Donc depuis notre dernière entrevue, j’ai sorti un album, tourné pas mal partout en Europe et Amérique du nord, remixé un morceau de Ghost et je travaille actuellement à la composition de la B.O du moyen métrage de mes comparse Seth Ickerman (réalisateurs de Turbo Killer) : « Blood Machines ». Vous êtes actuellement en représentation dans toute le pays et tu te prépares à fouler les scènes du Sud de la France, d’Est en Ouest. 2018 t’aura vu toute l’année sur la route avec une tournée incroyablement riche en dates. Comment vis tu cette odyssée? Et bien écoute, je te cache pas que la tournée

me fatigue pas mal et m’occupe bien l’esprit. Après là où j’ai de la chance, c’est d’avoir une équipe bien soudée et qui plus est, très drôle. On arrive encore à avoir de l’humour et faire des blagues quand on reste 10h coincés aux frontières ukrainiennes. Penses tu déjà au prochain album? Le temps passé à parcourir le monde t’en laisse-t-il le loisir? Disons que j’ai déjà pensé au deuxième volet de ma trilogie commencé avec « Leather Teeth », je savais déjà en faisant le 1er volet quelle couleur aurait le suivant. Donc pendant la tournée, j’ai le temps de penser et d’affiner encore plus la teneur qu’aura ce deuxième opus. Les festivaliers du Printemps de Bourges, de Terra Incognita, du Motocultor, de Rock en Stock et du Hellfest, ont eu le privilège de savourer ton show sur des scènes immenses. Es tu autant à l’aise sur ces méga shows qu’en concerts au sein de salles de tailles plus modestes ? Je commence à m’y habituer. N’étant pas une bête de scène, jouer live n’est pas l’exercice que je préfère, même si maintenant j’arrive à me détendre un peu plus. Disons que c’est quand même super agréable de voir une grande foule s’agiter, slamer voire faire des wall of death quand on joue haha !


En parlant du Hellfest, en 2016 était projeté le film de Gutterdämmerung, un projet vidéo faisant appel à de nombreuses stars du rock pour la mise en place d’un film musical. Ta musique étant très inspirée par le monde du cinéma, pourrait-on s’attendre à la création d’un film de ta part ? Hummm , je préfère laisser ça aux professionnels. A vrai dire, je ne suis pas assez mégalo pour avoir des envies de réalisation. Indirectement « Leather Teeth » est un scénar totalement cliché que j’ai inventé pour en ressortir une fausse B.O donc ma réalisation restera à titre imaginaire et plus articulée autour de la composition. T’arrive-t-il de te produire devant des publics à tendance électro? Du public metal ou du public electro, lequel est le plus réceptif ?

Oui on a déjà joué dans des festivals électro même s’il est vrai que l’on se retrouve plus souvent devant un public de métalleux (Summer Breeze, Hellfest etc..). Disons que le public électro est un peu plus timide et réservé et il arrive souvent à ce public de se plaindre du côté un peu trop « bourrin » des métalleux parce qu’ils slament ou pogotent…je t’avouerai que perso, de la scène, je préfère voir un public qui se déchaine plutôt qu’un public qui semble bouder. Quels sont vos projets pour 2019 ? 2019 sera une année consacrée à la composition de mon prochain album, la sortie du moyen métrage « Blood Machines » dont je compose la B.O et puis du repos bien mérité. Aurélie Kula www.carpenterbrut.com


60 >> #NVmagZoom

Stephan Eicher Après 6 ans et demi d’attente, le nouvel album de Stephan Eicher sobrement intitulé “Hüh !” sort enfin, produit aux couleurs de sa tournée actuelle qui sillonne déjà la France avec le groupe fanfare Traktorkestar et la beatboxeuse Steff La Cheffe. Le plus célèbre des Suisse-Allemands nous parle également de ses méthodes de composition et du possible comeback de son premier groupe, Grauzone. Au tout début des années 80, votre groupe Grauzone a vraiment bien marché. Comment se fait-il que vous n’interprétiez jamais en concert les morceaux de cette période ? Dans cette tournée avec le Traktorkestar, de temps en temps, on joue “Eisbär”, mais c’est plutôt un clin d’œil, parce que le personnage central de Grauzone, ce n’était pas moi mais mon frère Martin. C’est lui qui chante 80% des chansons, moi j’en chante 20%. D’ailleurs, cette année, on ressort tout le catalogue réédité en vinyle avec une box, et mon frère, moi et Marco Repetto, le batteur, on se retrouve en avril pour essayer de faire le 2ème album après 40 ans (rires). Oui, mais ça ne va pas marcher, on va s’engueuler tout de suite (rires), mais au moins on tente ! Vous avez une idée de combien d’exemplaires vous avez vendu d’”Eisbär” ? Moi, je n’ai rien vendu, c’étaient des maisons de disques qui ne nous ont pas toujours bien payés (rires). 1 million, peut-être 1,500,000... J’ai vendu plus d’”Eisbär” que de “Déjeuner En Paix” finalement. C’est mon plus grand tube auquel j’ai participé.

Avez-vous une façon habituelle de composer vos morceaux ou est-ce du cas par cas ? Oui, j’ai un peu un rituel. C’est-à-dire que je reçois des textes de Philippe Djian en français et de Martin Suter en Suisse. Je les imprime et je les mets autour de moi où je vis. Je décore vraiment la pièce avec des textes. Je prépare une guitare électrique, une guitare acoustique et un piano. Et puis je me balade entre les chansons, jusqu’à ce qu’il y en ait une qui me siffle ou me fasse un clin d’œil, je m’approche et si ça commence à résonner en moi, je l’enlève du mur, je la mets devant moi et je commence à chercher où les mots m’amènent dans la mélodie, je cherche l’harmonie, quelle tonalité cette chanson représente… Si quelqu’un me regarde, il va penser que je suis un fou furieux, car je ferme les yeux, je danse, je me roule sur le tapis (rires) jusqu’à ce que j’aie trouvé la tonalité, puis le tempo, et après, je cherche dans chaque mot la note qui correspond pour moi. Il faut respecter le texte. C’est la première chose que je fais, respecter les mots.


nouvelle-vague.com / Février 2019

Votre tournée actuelle met en avant la culture musicale Yéniche, qui est à la base un groupe ethnique dit semi-nomade et dont vous êtes à moitié originaire; est-ce qu’il vous a semblé important de mener ce projet en ce moment où il y a tant de débats sur les flux migratoires ou est-ce juste une coïncidence et une envie ? Je ne sais pas si c’est vraiment une coïncidence… D’un côté oui, certainement, car ce n’est pas calculé, mais en fait, à la suite du conflit avec mon ancienne maison de disques, je suis retourné quelques temps chez mes parents en Suisse et j’ai découvert beaucoup de choses sur ma famille, mon grand-père musicien, des photos de mes ancêtres que je n’avais jamais vues, les Eicher et ce qu’ils avaient vécu. Ça m’a vraiment fait réfléchir. Je pense que ça a certainement eu une influence sur l’envie de faire cette tournée… La précédente était avec des automates, j’avais besoin d’autre chose…

Cette tournée s’achève en France en février. Quels sont vos projets artistiques pour la suite ? Une nouvelle tournée pour promouvoir ce nouvel album, “Hüh !” ? En mars, on va partir en tournée en Suisse puis en Allemagne, puis je retrouverai mon frère et Marco en avril pour Grauzone, et oui, on compte faire des festivals cet été avec le Traktorkestar parce que c’est de la musique qui est vraiment faite pour les festivals ! Christopher Mathieu Le 23/02/19 à la salle Guy Obino - Vitrolles (13). www.stephan-eicher.com


62 >> #NVmagZoom

Klub des Loosers Désormais seul aux commandes du Klub des Loosers, Fuzati nous présente son nouvel album “Le chat et autres histoires. Une petite bombe composée de ses punchs line cyniques dont il a le secret. Fuzati est un rappeur à part qui met en avant dans ses chansons son mal-être, mais avec beaucoup d’ironie et d’autodérision. Pourquoi avoir fait un recueil de nouvelles avec votre dernier album ? Est-ce un besoin de se confier ? Non, pas du tout. Les deux précédents albums racontaient aussi beaucoup de choses, simplement en tant que Klub des Loosers ces confidences étaient un sujet transversal. Sur cet album j’avais envie de faire quelque chose de plus léger. Il y a des refrains sur chaque morceau. J’avais envie de raconter une petite histoire par titre plutôt que d’être enfermé. C’est comme une scène de court métrage, chaque morceau aide à construire l’histoire. Pourquoi ce titre d’album : « Le chat et autres histoires » ? C’est comme les recueils de nouvelles, on prend un titre qui est censé être le plus fort et le plus emblématique pour représenter l’album. Puis c’est un nom que j’aimais bien, je trouvais qu’il sonnait bien. Je l’ai trouvé en 2005, j’ai mis 13 ans à le faire. Ça faisait longtemps que je voulais faire un album avec pleins d’histoires. Puis c’est l’occasion de mettre mon chat en pochette. En tant qu’artistes témoins du monde dans lequel nous vivons, quelle image avez-vous des jeunes d’aujourd’hui ? On sait que vous avez une vision critique de la société. A votre avis, est-ce de pire en pire ?

Non je pense que chaque génération dit ça. Puis je ne suis pas si vieux, déjà ! C’est une question trop générale pour que je puisse y répondre, difficile d’avoir un point de vue. Je pense que c’est exactement pareil, juste chaque époque change de décor mais ça reste pareil. C’est vraiment un truc de vieux con de dire « Oui avant c’était mieux » Mais c’est pareil ça fume des pet’, baise des meufs ! Tranquille quoi… Êtes-vous d’accord avec le fait que les médias vous classent dans le rap alternatif. Qu’est-ce qui vous différencie du rap traditionnel ? Non mais ça c’est une connerie de journaliste ! j’ai toujours détesté ça et je ne me reconnais pas là-dedans. Aujourd’hui c’est beaucoup plus sain il y a pleins de gens qui font différents styles rap. Un mec comme Vald, personne ne va lui dire qu’il fait du rap alternatif alors que je vois pas ce qu’il fait de différent de ce que je faisais il y a longtemps. Quand TTC rappait sur de la musique électronique on disait qu’il était bizarre et que ce n’était pas du rap. Mais quand Vald fait un truc comme ça, les gens sont là : « Ah oui c’est bien ! ». Je pense que je fais partie d’une génération qui a un peu essuyé les plâtres. Moi à l’époque j’essayais pas de faire du rap alternatif, je ne venais pas du ghetto, j’allais pas raconter ça. Je racontais ce que j’étais et je faisais mon


nouvelle-vague.com / Février 2019

truc. Ça me fait chier, aujourd’hui il continue de l’utiliser pour moi alors qu’ils ne l’utilisent pas pour Lomepal ou encore Roméo Elvis. C’est des gens qui m’ont écouté, qui sont dans cette lignée de rap qui sont pas forcément du ghetto. C’est de la musique c’est tout. C’est la radio des années 80 - 90 qui vous a donné l’envie de faire du rap. Que pensezvous de cette radio aujourd’hui, peut-elle être aussi une motivation pour les jeunes ? Non c’est différent, je viens d’une époque où il n’y avait pas internet, il y avait que cinq chaînes de TV. Donc si on voulait chercher un truc qui n’était pas de la culture dominante, c’était la radio. Aujourd’hui l’équivalent de ce que j’écoutais en émission spé c’est Soundcloud, Youtube. C’est ça la différence. Avant si on voulait écouter du rap ça ne passait pas sur les grands médias, c’était compliqué il fallait vraiment fouiller. Vous avez une réputation de rappeur désabusé, êtes-vous d’accord avec cela ?

On sait que certain rappeur se donne une image à travers leurs titres, ce cynisme fait réellement partie de vous ? (Fuzati) Oui comme je l’ai toujours dit, c’est aussi pour ça que j’ai un masque, c’est un personnage Fuzati. C’est ce que j’explique dans cet album. Mais oui c’est mon fond je suis pas un mec hyper sympa, sociable. Après je n’essaye pas de tomber dans ce personnage et être comme ça tout le temps, c’est juste je vais pas refaire ma nature. Que pensez-vous des nouveaux rappeurs ? Il y a quand même eu un gros changement par rapport à vos débuts Je trouve ça bizarre qu’un artiste juge les autres artistes. Puis j’écoute plus du tout de rap. Mais j’ai l’impression que le rap s’est renouvelé et forcément c’est bien que les gens tentent des choses. Pour un mec qui a quinze-seize ans aujourd’hui il a le choix d’écouter beaucoup de rap. Amélia Lefebvre www.facebook.com/KlubDesLoosers


64 >> #NVmagAlbum ELVIS COSTELLO : Look now (Concord) JJJJJ

ADG : Schizophrenic Conversations (NB Records) JJJJJ

Décidément voici une rentrée pleine de surprises, bonnes et inattendues : le dernier Costello est une merveille. Pour certains, c’est le retour à la forme du groupe et des compositions de 1979 ; souvenez-vous, ce qu’on appelait alors la new wave ou le post punk et qui n’était dans son cas “que” de la pop. Mais pas seulement. On a ici affaire à la quintessence de celle-ci : mélodies, arrangements, voix, textes et le miraculeux assemblage du tout, qui fait que ça prend. Ici, on dirait un Joe Jackson vintage, là un Motown des familles, là encore les trompe l’oeil d’un Bacharach (qui co-écrit et participe à trois titres), là, la distance du vaudeville victorien sorti tout droit d’un Divine Comedy, et partout l’intelligence, l’évidence d’un McCartney. Mais c’est parce qu’il aime tout cela et le fait naturellement qu’il a réussi à transcender toutes ces influences, tous ces genres. Aucun rebut ici (un bémol sur le EP bonus, un titre chanté en Français approximatif…). Un bijou de complexité, de finesse et d’efficacité. Jean-Jacques Massé

Si, dans le domaine de l’art-thérapie, on ne se soucie guère de l’apparence de l’œuvre finale, ce n’est certainement pas le cas d’ADG. Deux ans, c’est le temps qu’il aura fallu à cet auteur compositeur, pour se dévoiler au travers d’une introspection généreuse et sincère. Créateur de multiples projets musicaux, ADG place les quatorze titres de son album “Schizophrenic Conversations” sur l’échiquier, sans bord, de ses émotions. Tout au long d’une série de révélations, le chanteur alterne les styles, brouille les pistes et déplace ses pièces de cases noires en cases blanches. Parfois pop explosive teintée de sonorités celtiques, parfois à la limite du blues et du gospel, la musique d’ADG est précise, originale et parfaitement produite. “Schizophrenic Conversations” est un voyage dont l’esprit enflammé de son compositeur charismatique est le vaisseau. Aurélie Kula

THE LIMINANAS : I’ve Got Trouble In Mind Vol 2 (Because) JJJJ J Nos perpignanais ont le vent en poupe cette année. Après un album très remarqué « Shadow People », ils enfoncent le clou avec un album composé de reprises et d’inédits. « The Mirror » donne le ton très sixties et confirme avec une belle reprise des Kinks « Two Sisters » chanté par Anton Newcombe (The Brian Jonestown Massacre) . Les sonorités western sont de la partie « Maria’s Theme » et « The Train Creep A-Looping ». Il revisite « La Cavalerie » de Julien Clerc version psychobilly. « Nuit Fantôme » nous emmène du côté de Gainsbourg. Pour les fans deux raretés « The Inventor » et « Wunderbar ». « Silent Night » version western spaghetti clôt l’album. Cet album est parfait pour les néophytes pour découvrir le talent du groupe et pour les autres de jolies reprises et des inédits. Laurent Therese


nouvelle-vague.com / Février 2019

LOMEPAL : Jeannine (Pineale Prod) JJJJJ Lomepal nous livre là un nouvel opus de 17 titres plus intimiste que les précédents. On en apprend plus sur l’artiste avec des titres plus qu’explicites comme « Le vrai moi », « Beau la folie » « Ne me ramène pas »… Et des featurings plus que prestigieux comme sur « 1000°C » avec Roméo Elvis, ou encore « La Vérité » avec Orelsan. Lomepal s’entoure de la crème de la crème de la scène rap actuelle. Un opus à la fois doux et puissant avec une touche de mélancolie propre à l’artiste. Lomepal jongle entre le rap et le chant ce qui donne une dimension plus authentique à l’album. Un album qui parle d’amour, d’amitié, de famille et plus généralement des liens humains qui régissent nos vies. Des chansons comme des lettres ouvertes à un amour perdu, une grand-mère partie trop tôt ou à des amis qui sont toujours présents. Et à la fin de l’album, malgré les 17 titres, on se dit « déjà fini ? », un album qui s’écoute sans fin, et on a déjà hâte d’écouter le prochain. Aurore Viberti

THE SMASHING PUMPKINS : Shiny and Oh So Bright Vol.1 : No Past. No Future. No Sun. (Napalm Records) JJJJ J La naissance d’un nouvel opus du mythique groupe The Smashing Pumpkins, sous son line-up d’origine (NDLR : sans la bassiste D’Arcy Wretzky), dix-huit ans après leur séparation, ne pouvait que rallumer la flamme dans le cœur de toute une génération orpheline d’une époque grunge désormais révolue. Ce onzième album, “Shiny and Oh So Bright, Vol.1” se révèle déjà être indispensable pour tout fan de poésie ombragée. Forts d’une expérience acquise aux côtés d’artistes prodigieux (A Perfect Circle, Skysaw, etc...) les membres des Smashing Pumpkins nous délivrent ici huit titres donnant la sensation de parcourir un condensé des sons créés par le groupe depuis ses débuts. Guitares agressives, mélancolie exprimée par les instruments à cordes, omniprésence de l’inimitable voix de Billy Corgan, tous les ingrédients composant la magie de l’expérience spirituelle Smashing Pumpkins sont là. Aurélie Kula

YANN BRIZE : Templier (Autoproduction) JJJJ J Certaines musiques font parfois écho au passé de nobles époques. Ce genre de musique, est d’ailleurs souvent retrouver dans des films épiques où se mêlent batailles sanglantes et héros flamboyants. Homme discret, Yann Brizé, compositeur émérite, fait partie de ces magiciens du son, qui saura vous toucher au cœur et à l’âme. Homme de l’ombre, sa musique parle pour lui… Après « The Attic » sorti l’année dernière, cette fois, le compositeur s’attaque à l’héroïc fantasy à travers « Templier ». Dès le titre éponyme, l’ambiance féodale, et sacro sainte religieuse, plongera l’auditeur dans un univers instrumental onirique. Nous faisant voyager à travers les chants ancestraux sur « The Mass » ou nous plongeant en plein orient sur « Madrid to Agadir », dans une mélodie sensuelle et hypnotique. L’homme se livre pudiquement dans « Save me », dévoilant ses souffrances profondes, que la foi a sauvé. Un album magnifiquement orchestré, aux arrangements subtils et efficaces ! Céline Dehédin


66 >> #NVmagAlbum PIERRE PERRET : Humour Liberté (Irfan) JJJJ J

OLAFUR ARNALDS : Re:Member (Erased Tapes) JJJJJ

Pierre Perret fait partie de ces pionniers de la chanson française qu’on ne présente plus. Dans son dernier opus il aborde des sujets difficiles à mettre en musique tel que la pédophilie ou les émigrés. Cependant cet album ne comporte pas seulement des textes engagés, il y a également des chansons plus légères voire drôles comme « Le beau matelot » et « Héloïse ». A l’âge de 84 ans et plus de 60 ans sur scène, ce symbole de la variété française avoue être sortie complètement rincé mais heureux de cette expérience. C’est un album éclectique qui met en lumière la générosité musicale de Pierre Perret, tout en gardant son naturel incomparable. La voix de l’auteur-interprète se marie parfaitement bien avec les instrumentales joyeuses et colorés. Aoun Alicia

Sublime album de l’islandais Ólafur Arnalds. Distribué par Erased Tapes, label qu’il partage avec son acolyte Nils Frahm, « Re:Member » est déjà 14ème quatorzième album produit par le multi instrumentiste de 31 ans. Avant de se mettre à la musique néoclassique, Ólafur Arnalds jouait en tant que batteur au sein des formations heavy metal Fighting Shit et Célestine. Il accompagne au banjo, à la guitare et au piano le projet My Summer As A Salvation Soldier. L’album « Re:Member » est d’une beauté rare. Rencontre de musique classique et de musique électronique, le paysage musical à l’atmosphère cinématographique est d’une justesse et d’une cohérence saisissante. Ólafur Arnalds façonne ses compositions expérimentales avec acuité et élégance, un véritable chef-d’œuvre intemporel. Aurélie Kula

THE DROPS : Hard Pop(TuneCore) J J J J J The Drops est le trio formé par le saxophoniste Christophe Panzani, le guitariste Federico Casagrande et le batteur Gautier Garrigue. Il joue chacun dans de nombreux autres projets, ce qui explique peut-être que cet album ne soit que le quatrième en dix ans d’existence. Le titre de l’album donne une bonne indication de la direction musicale prise par le groupe, “Hard Pop” comme Hard Bop mais aussi comme Pop. Ce n’est donc pas innocent de trouver une reprise d’un des tubes de Police, le fameux “Message In A bottle” dans une version à la fois respectueuse et l’intro, le rif à la guitare, la mélodie au sax et les fûts et cymbales pour enrober le tout. Mais les compositions de Casagrande ou de Panzani ne sont pas, loin de là, à négliger. Un album subtil et vivifiant. Des musiciens à suivre de près ! Jacques Lerognon


Profile for Nouvelle Vague

Nouvelle Vague #249 – Février 2019  

Retrouvez notre numéro de février avec Lomepal à la Une, l’agenda concerts, les chroniques disques, ainsi que les interviews exclusives de B...

Nouvelle Vague #249 – Février 2019  

Retrouvez notre numéro de février avec Lomepal à la Une, l’agenda concerts, les chroniques disques, ainsi que les interviews exclusives de B...

Advertisement