Page 1

# 188 - OCTOBRE 2012

GRATUIT

orelsan TOUTE L’ACTU MUSICALE DU SUD-EST : Tryo / Skip The Use / Le Moulin 23h17 / Carmen Maria Vega / Press Gang Metropol / Mekanik Kantatik...


Directeur de la publication & Rédacteur en chef Philippe PERRET (philippe.perret@nouvelle-vague.com) Responsable commercial & communication Margaux MAURISSET (communication@nouvelle-vague.com) With A Little Help From Two Friends Laurence CHERBUY, Matthieu BESCOND. Stagiaires Sarah BARBIER, Dréane TOFFOLI.

On s’en fout ? La délicieuse et malicieuse Carmen Maria Vega clame dans son dernier clip un cynique “On s’en fout!”.Il s’agit là de second degré, évidemment. Mais tout de même, devant l’avalanche de problèmes, de drames et d’injustices qui nous assaillent au quotidien, qui n’a pas été tenté de rejeter tout ça en bloc en hurlant cette formule lapidaire ? Mais non, on ne s’en fout pas! C’est juste que, parfois, ce fardeau est bien trop lourd à porter pour nos frêles épaules... Et comme souvent, ce qui nous sauve, c’est l’humour. Alors, rions, tant que nous le pouvons. Philippe Perret

SOMMAIRE

Rédacteurs Abdelhakim ABARDI, Vincent AMMOUR, David BARTOLI, Juliette BEDNAREK, Cristel BEGUIN, Frédéric BINI, Jean-Paul BOYER, Rémi CAVAILLES, Daniel CHAUVET, Laurent CIARABELLI, Sandra CILLO, Kadha CISSOKO, NV COMMERCIAL, Eric DALLERA, Céline DEHEDIN, Rachid DERBEL, François DEVRED, Marc DI ROSA, Caroline DUBREUIL, Marie DUFOUR, Chloé GANDOLFO, Sauveur GARELLA, Jérôme GILLET, Christophe GUILBERT, Julien HAYOT, Stéphane HÉRY, Nicolas HILLALI, Elisa KLEIN, Loïc LAMBERT, Solène LANZA, Adrien LAZZERINI, Matthieu LEGER, Jacques LEROGNON, Jessica LOSCO, Guillaume MARTEL, Julien MASPETIT, Jean-Jacques MASSE, Aurélie MIGNONE, Elodie MORANA, Maxime MORIN, Mélissa NOAT, Simon PEGURIER, Patricia PERRET - LE QUERRÉ, Frédéric PERRET, Micheline PERRET, Romain PERRET, Thomas PITTALUGA, Clément POLITO, Léa RASO DELLA VOLTA, Virginie RATTO, Mourad REBBANI, Laure RIVAUD - PEARCE, Céline RODRIGUEZ, Raymond SERINI, Lyuba SOFRONIEVA, Jenna STEPHAN-PARISSE, Nicolas TARRAGONI, Jérémy TOIX, Emmanuel TRUCHET, Romain TRUJILLO, Dimitri WALAS, Jean-Sébastien ZANCHI. Tirage 10 000 exemplaires. Dépôt légal 3ème trimestre 2012. N° ISSN 1266-8591. Maquette Patricia Perret (patriciaperret.fr) & Philippe Perret Photo couverture Wahib Chehata -David Tomaszewski

NV partenaire des évènements musicaux

4

L’œil de...

5

Ma playlist : Bernard Aubert

6

L’œil de...

7

MDR

8

Du tac au tac : Squaaly / Big Buddha

9

A la Une : Orelsan

10

Concerts à venir

14

Agenda concerts

34

Zoom : Carmen Maria Vega

44

Zoom : Le Moulin

46

Zoom : Press Gang Metropol

48

Zoom : Tryo

50

Zoom : Mekanik Kantatik

52

Zoom : Skip The Use

54

Zoom : 23h17

56

Chroniques

58

Chroniques Région

64

Album de légende : Talking Heads

66

Impression Trulli (Vence) Régie publicitaire La Plage (04 93 58 51 51) Nouvelle Vague est édité par La Plage. «La rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires.» :: Prochain numéro le 28 octobre 2012 :: ::: Distribution ::: «Nouvelle Vague» est distribué gratuitement sur plus de 350 points de la région Sud-Est. Liste complète des lieux sur : nouvelle-vague.com/diffusion.php

0 % Fax @ H

BP 62 - 06142 VENCE cedex 04 93 58 51 51 09 59 42 53 96 contact@nouvelle-vague.com www.nouvelle-vague.com www.facebook.com/nouvelle.vague.magazine www.twitter.com/nouvelle_vague1 www.youtube.com/nouvellevaguemag


4

Nouvelle Vague - octobre 2012

LES INOUÏS PACA DU PRINTEMPS DE BOURGES Du 01/01 au 31/12/2012 en Région PACA www.udcm.net

BUZZ BOOSTER PACA

Du 01/09/2012 au 27/04/2013 à Marseille (13) www.tremplinbuzzbooster.com

TRANS ETHNIK

Les 13 & 14/10/2012 à Valbonne (06) www.transethnik.fr

FIESTA DES SUDS

Du 19 au 31/10/2012 à Marseille (13) www.dock-des-suds.org/fiesta2012

RENCONTRES DU JAZZ Du 12 au 19/11/2012 à La Gaude (06) assowhat.free.fr

SmS

SmS

>>> La Régie Culturelle Paca annonce la sortie du « guide des lieux et spectacles édition 2012 ». Une version entièrement réactualisée qui recense les caractéristiques techniques et les contacts de pas moins de 463 équipements culturels (salles de concerts, théâtres, friches artistiques, salles polyvalentes, etc.). Un outil pratique téléchargeable gratuitement. www.laregie-paca.com

>>> L’association Nomades Kultur lance un appel à candidatures dans le cadre de son dispositif « la pépinières d’artistes ». Depuis 2001, l’opération offre aux formations retenues un accompagnement vers la professionnalisation via différents outils (résidences artistiques, conseils en management, programmation dans un lieu partenaire, enregistrement studio, etc.). Les dossiers de candidature sont à déposer avant le 2 novembre. www.nomadeskultur.com


Nouvelle Vague - octobre 2012

L’ŒIL DE...

5

Céline rodrigueZ grain of mind.blogspot.fr

Light Asylum, le 09/08/2012 au Festival Pantiero - Cannes (06). Envoyez vos photos de concerts à contact@nouvelle-vague.com. Celles sélectionnées par la rédaction seront publiées dans Nouvelle Vague.

SmS

SmS

>>> le volume est en danger. La salle niçoise gérée par l’association La Source est menacée de fermeture à cause d’un contentieux avec le propriétaire des locaux. En 8 ans d’activités, le Volume c’est 200 associations accueillies, 180 000 visites d’adhérents, 2 700 concerts, 300 scènes ouvertes, des résidences d’artistes, des ateliers pédagogiques, etc. Autant dire un poumon en matière de diffusion de musiques actuelles, dans une ville qui a le souffle un peu court. Pour l’heure, toutes les soirées annoncées jusqu’à fin octobre sont maintenues. Rendez-vous sur le site de l’association pour signer la pétition de soutien. www.source001.com >>> La médiathèque Albert Camus d’Antibes lance un appel à candidatures dans le cadre de son « tremplin musik Contest 2012 ». Le lauréat bénéficiera de plusieurs dates en région. Dépôt des candidatures avant le 6 novembre. www.ma-mediatheque.net


6

MA PLAYLIST

Nouvelle Vague - octobre 2012

bernard aubert Directeur artistique de la Fiesta des Suds et de Babel Med Music

Comment tu définis ta personnalité et ton action ? Tétu corse enraciné croisant un Suisse internationaliste, deux origines pour un NîmoisMarseillais pure souche. Mon action : créer des événements pour faire sortir les gens des niches communautaro-générationelo-aseptisées actuelles. Ta playlist ? - Musique : Nevchehirlian « Le soleil brille pour tout le monde ? », superbe Prévert magnifié

par cet artiste marseillais. Shurik’n avec « Tous m’appellent Shu » : le prince des mots rappe sur nos mots. Michael Kiwanuka et « Home again », à écouter sur la plage un anis étoilé dans le verre. Michel Cleis avant d’aller à Ibiza - Cinéma : « La part des anges » de Ken Loach : La fatalité sociale n’existe pas ! Superbe fi lm & whisky magnifi que. - Livre : « L’entreprise des Indes » d’Erik Orsenna : rêve, ports, Christophe Colomb, première mondialisation. - Concert : L’Orchestre de la Maestranza de Séville. Justin Adams & Juldeh Camara (quand le guitariste de Robert Plant transcende le blues avec un griot gambien). El Gusto au Grand Rex de Paris, à pleurer d’espoir pour le peuple méditerranéen. - Evénement : Gromiam, les 20 ans de Groland au Musée MIAM à Sète. Sophie Aram et son spectacle « Crise de foi ». - Espoir pour le futur : Finances & religions sont sous contrôle… Une terre… un seul peuple ! Enfin ! À méditer : « La fin justifie les moyens », mais qui justifi era la fi n…? Ce sont les moyens !!! Ta plus grande émotion musicale ? La rencontre avec Alain Bashung et Patti Smith, le concert de U2 au Stade de France et un soirée sur la plage de l’Ermitage à la Réunion sur du son maloya avec du rhum arrangé à la goyave…

SmS

SmS

>>> La 3e édition du monaco international Clubbing Show (miCS) se tiendra du 07 au 09 novembre à Monaco. Un rendez-vous qui rassemble les principaux acteurs du monde de l’événementiel nocturne pendant 3 jours et 4 nuits. L’occasion d’aller business et divertissement. À noter que pour cette nouvelle édition, plusieurs de conférences seront organisées autour de 6 thématiques (boisson, musique, technique, design, communication, et développement. L’an dernier, 10 000 visiteurs s’étaient rendus sur place. www.monaco-international-clubbing-show.net >>> « Nous voulons défendre et promouvoir la chanson sur la Côte d’Azur (et ailleurs) (…) La chanson pour tous, grands et petits (…) La chanson sous toutes ses formes (…) Nous voulons soutenir les auteurs, compositeurs, interprètes (…) ». Tel est en substance le message du collectif « Coopérative Chansons 06 » qui


Nouvelle Vague - octobre 2012

L’ŒIL DE...

7

Jenna StepHan-pariSSe biscuit.book.fr

Kelly Und Kelly. Envoyez vos photos de concerts à contact@nouvelle-vague.com. Celles sélectionnées par la rédaction seront publiées dans Nouvelle Vague.

SmS

SmS

compte actuellement 24 artistes dans ses rangs. L’objectif est bien entendu de rassembler, de fédérer, et de mettre en valeur le vivier d’artistes locaux, ceux qui manient verve et verbes avec brio, mais dont on n’entend que trop peu parler. www.zine.fr/cooperativechanson >>> radio Zinzine en danger ! Depuis 1998, la radio aixoise se fait le relais des activités sociales et culturelles de la région via l’association Aix Ensemble. La structure qui compte un salarié et quelque 60 bénévoles pour 33 heures de direct hebdomadaire est aujourd’hui menacée d’expulsion. Début juillet, le Conseil général des Bouches-du-Rhône, qui avait gracieusement mis à disposition les locaux en 2003, a mandaté un cabinet d’huissiers afin d’assigner Aix Ensemble au tribunal aux fins d’expulsion. À l’heure où nous relayons ces informations, un renvoi du procès a été obtenu au 28 août. Affaire à suivre. www.radiozinzineaix.org


8

MDR

Nouvelle Vague - octobre 2012

Julien Hayot : Halloween Zombie SuperStar www.flickr.com/photos/julienhayot

Envoyez vos dessins, strips, photo-montages, etc. à contact@nouvelle-vague.com. Ceux sélectionnés par la rédaction seront publiés dans Nouvelle Vague.

>>> La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a mis en ligne les dossiers de demande de subvention Conseil artistique et Création (CaC). Ce dispositif de soutien à la création a pour objectif d’accompagner les artistes en fonction de leurs projets via plusieurs types d’aides. Les dates limites de dépôt sont fixées au 22 octobre pour les musiques actuelles, et au 29 octobre pour les musiques savantes. www.regionpaca.fr

SmS

SmS

>>> l’officiel de la musique 2013 de l’Irma est paru. Outil de référence depuis 26 ans, il recense l’ensemble des professionnels du secteur musical, avec pas moins de 25 000 contacts répartis dans 80 métiers. A noter un dossier spécial sur les nouveaux usages de la filière musicale, pour comprendre comment la musique de demain se construit aujourd’hui. www.irma.asso.fr

>>> Pour la 5e année consécutive, l’association Imago et ses partenaires lancent un appel à candidatures dans le cadre du projet d’accompagnement la ruche. Après les différentes étapes de sélection, les lauréats pourront notamment bénéficier d’une résidence scénique de 4 jours au Théâtre Lino Ventura, ou encore de 5 jours d’enregistrement dans un studio professionnel. Le tremplin est réservé aux groupes qui résident dans les Alpes-Maritimes, avec une date limite d’inscription fixée au 2 novembre. www.imagoproduction.com


Nouvelle Vague - octobre 2012

DU TAC AU TAC

9

Squaaly / big buddHa

Photo : Keuj

DJ & correspondant de Radio Nova à Marseille (www.masseyeff.com)

SmS

SmS

Si tu étais un animal, tu serais ? Un chien. J’aime marquer mon territoire. Ton idole secrète ? Aucune idole. Une manie qui énerve tes proches ? Mon art de la nuance. Ton cocktail préféré ? Irish coffee. Ta plus grosse bêtise ? Ma comptable. La chanson que tu aimes chanter sous la douche ? J’ai pas le droit de chanter. Plutôt Facebook ou Twitter ? Facebook. Un truc craignos auquel tu es accro ?

Le chocolat. Thé ou café ? Café sans sucre ou thé à la menthe très sucré. Si tu avais trois voeux à faire, ce serait ? Passer à la question suivante, passer à la question suivante, passer à la question suivante. Que fais-tu quand il pleut ? Je me mouille. Ton humoriste préféré ? Desproges/Devos. As-tu peur de prendre l’avion ? Pas du tout. Quel objet as-tu collectionné, ou auraistu aimé collectionner ? Les mauvaises notes. Donne-nous un mot qui te dégoûte particulièrement. Les mauvaises notes. Si tu n’avais pas fait ce métier, que serais-tu devenu ? Un mec bien. Ce que tu détestais le plus étant enfant ? Être considéré comme un enfant. Ton film culte ? « All that jazz » (« Que le spectacle commence »). Un rêve à réaliser ? Passer à la question suivante. Qu’est-ce que la normalité selon toi ? L’anormalité. Une petite blague à nous raconter ? Je ne suis pas un mec drôle. Quelle question aurais-tu aimé que l’on te pose ? Je préfère les poser moi-même.


10

À LA UNE

Nouvelle Vague - octobre 2012

Orelsan Tour à tour extra-terrestre, super-héro ou simple loser, Orelsan joue avec son image et avec les codes de la contre-culture. Il exprime les interrogations, les espoirs et les désillusions de la jeune génération. Pas un porte-parole mais plutôt une chambre d’écho, un catalyseur. Avec son deuxième album « Le chant des sirènes », le rappeur normand régénère le hip-hop français et le rend accessible tout en faisant preuve d’intégrité et d’exigence. Tes débuts ? J’ai commencé à rapper à l’âge de 16 ans. A la base, je bossais seul, je faisais mes instrus, mes textes. Puis j’ai rencontré Skread, Ablaye et Gringe. On a commencé à faire des morceaux ensemble et des petits clips qu’on postait sur MySpace. Ton nom ? Tout simplement, je m’appelle Aurélien donc le diminutif c’est Orel. Puis j’adore le Japon, surtout la culture manga. « San » ça veut dire « monsieur » en japonais. Ça donne une touche d’exotisme. Voilà l’explication. (« Sourire ») Ca ressemble à quoi ta vie en ce moment ? Depuis janvier, on est en tournée. Donc

je passe mon temps dans le tour-bus avec 15 gars. C’est un peu comme un sous-marin, on a les couchettes à l’étage et un petit salon en bas. On vit en immersion 4 jours par semaine. Après un premier album qui a bien marché, comment as-tu abordé la préparation du deuxième ? Par rapport au premier album, je voulais aller plus loin dans les textes, les instrus... La préparation s’est étalée sur 2 ans. J’ai fait une trentaine de morceaux sur lesquels j’ai tenté plein de choses. Et au final, j’en ai gardé seulement quatorze. J’ai beaucoup travaillé l’écriture, les flows, le placement de la voix, les techniques de studio... J’ai même pris quelques cours pour savoir mieux gérer ma voix.


Nouvelle Vague - octobre 2012

Ă€ LA UNE

11


12

À LA UNE

Nouvelle Vague - octobre 2012

Tu te sentais attendu avec ce deuxième opus ? Après le premier album, on a enchaîné avec la tournée. Pendant 6-8 mois, je n’ai pas du tout pensé à la suite, à un deuxième disque. Puis à un moment, je me suis dit qu’il était temps de revenir. Oui, je pense qu’on m’attendait au tournant parce que le premier avait bien marché et qu’il y avait eu des polémiques aussi. Le deuxième album, c’est un cap important. C’est là que tu prouves que tu es capable de t’élever… Ou pas... Je voulais vraiment me prouver à moimême que j’étais capable de produire un bon album.

Qu’est-ce qui a changé dans ta manière de travailler ? Le premier a été enregistré dans mon garage, de manière très spontanée. C’était très frais. Là, on était en studio avec des musiciens. Le temps de préparation a été beaucoup plus long. C’est une démarche plus aboutie. Tu as un certain sens de la formule qui fait mouche. Comment travailles-tu tes textes ? J’aime bien écrire des choses simples. Mais ce n’est pas si simple que ça. J’aime bien faire passer des idées fortes en une phrase. C’est ça le rap, tu fais des « punchlines ». Des phrases qui sont « twittables ». (« sourire »)


Nouvelle Vague - octobre 2012

Certains titres sont très sombres. C’est ton état d’esprit en général ? Je ne trouve pas cet album plus sombre que le précédent. Sur le premier, il y avait des chansons comme « No life » et « Peur de l’échec » qui était très dures. Là, ça donne peut être cette impression, mais c’est juste que j’ai voulu aller plus loin. Mais quand je le réécoute, je ne le trouve pas si noir que ça. Quel sens se cache derrière le titre de ton album ? Mon album s’appelle « Le chant des sirènes » parce que ça parle beaucoup de tentation, d’addiction. Du fait de dépendre de quelque chose. Du contrôle de soi. Ça peut être les réseaux sociaux, par exemple. Ca nous procure du réconfort et crée du contact, par moments, mais ça peut aussi devenir aliénant. Dans le clip de « Raelsan », tu te déguises en super-héro. C’est un rêve que tu réalises ? C’est grisant, mais ça reste un rôle que je joue. C’est l’avantage d’être artiste. Mais je me sens plus à l’aise en anti-héro. Tu accordes beaucoup d’importance aux videos ? Depuis le début, on fait nos clips nous-mêmes. Je suis très impliqué là-dedans, ça fait partie intégrante de notre musique. À la base, c’était un peu bricolé. Maintenant, je bosse avec David Tomaszewski qui est un véritable génie. C’est lui qui a fait les clips de « Plus rien ne m’étonne » et de « Ils sont cools ».

À LA UNE

13

Tes projets ? Là, on poursuit notre tournée jusqu’en janvier. Ensuite, avec Skread on va travailler sur notre projet de groupe, Casseurs Flowters (NDLR : référence au film «Maman, j’ai raté l’avion»).

J’aime bien écrire des choses simples. Mais ce n’est pas si simple que ça.. J’aime bien faire passer des idées fortes en une phrase. C’est ça le rap, tu fais des « punchlines ». Des phrases qui sont « twittables ». Avec quels rappeurs aimerais-tu travailler ? Ces derniers temps, j’ai fait beaucoup de featurings. Il y en a un qui doit sortir bientôt avec Flynt, un rappeur que j’aime beaucoup. J’ai un morceau qui sort avec Disiz. Un autre avec Benjamin Biolay, dans un registre différent. Après, j’ai pas le temps de tout faire et il faut aussi avoir l’inspiration. Mais en général, j’aime bien travailler avec d’autres rappeurs. C’est stimulant. ✏✏ Philippe Perret Le 19/10 à L’Espace André Malraux – Six Fours les Plages (83) et le 20/10 au Théâtre de Verdure – Nice (06). www.orelsan.tv


14

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

BarBara CarLotti

Lady GaGa

« L’amour, l’argent, le vent » est le titre de son premier album sorti en avril dernier. Mais c’est également celui de la chanson phare de Barbara Carlotti. Un air rond et envoûtant, qui tourne, qui tourne comme le vent et nous rappelle des arrangements symphoniques à la Gainsbourg ou à la Biolay. C’est vrai aussi qu’elle a cette voix grave et caressante Barbara, cette voix de velours, mélancolique, qui fait que son prénom lui va vraiment bien. Pop lyrique et électro symphonique, ce qui est sûr c’est qu’il y a du mouvement dans cet album. Ecrit aux quatre coins du monde, le disque est né de voyages et nous transporte de son souffle exotique. Nous, on la suit bien volontiers, Barbara. Depuis son premier EP en 2006, elle a multiplié les performances hors normes dans différents arts. Jusqu’à cet album, qui transcenderait presque la musique elle-même. ✏ Laurence Cherbuy Le 02/10 au Théâtre Christian Liger/Centre Pablo Neruda - Nîmes (30), le 06/10 au Théâtre municipal - Bastia (2B), le 09/10 au Train Théâtre – Portes les Valence (26), le 12/10 au Théâtre du Chai du Terral – St Jean de Vedas (34), et le 20/10 au Théâtres en Dracénie – Draguignan (83). www.barbaracarlotti.com

Lady Gaga, de son vrai nom Stefani Joanne Angelina Germanotta, tient son nom de scène de la célèbre chanson de Queen « Radio Gaga ». La chanteuse américaine de 26 ans dit par ailleurs être très influencée par les grands noms de la pop, comme David Bowie ou Madonna. Loin de moi l’idée de chercher du Ziggy Stardust dans le répertoire de la jeune femme qui semble avoir précipité son ascension dans l’industrie musicale par le biais d’une excentricité immodérée dont font preuve ses clips. Elle est d’ailleurs la première vedette à atteindre le milliard de visionnages sur YouTube. La lady a d’autres records à son palmarès, notamment au niveau des téléchargements légaux de ses titres, ils sont au nombre de 20 millions, quand même. Son troisième et dernier album « Born this way » paru en 2011, s’est écoulé à plus de 8 millions d’exemplaires dans le monde et le « Born this way ball tour », lui, continue d’endiabler les stades. ✏ Laurence Cherbuy Les 03 et 04/10 au stade Charles Ehrmann Nice (06). www.ladygaga.com


Nouvelle Vague - octobre 2012

MUSiCaLES dE BaStia

Le plus ancien festival de Corse est de retour pour une 25e édition haute en couleurs. Quatre jours de concerts et spectacles avec une affiche principalement axée autour de la chanson, mais pas seulement. Une vingtaine de formations se côtoieront sur les différentes scènes bastiaises. Côté tête d’affiches, on retrouvera l’énergique Cali, ici accompagné du pianiste Steve Nieve dans un concert acoustique, ou encore le populaire André Manoukian qui se produira, lui, aux côtés d’invités de prestige à l’image de China Moses, fille de Dee Dee Bridgewater, de Malia, ou encore de Benjamin Siksou. On notera également les présences de Barbara Carlotti et sa voix sensuelle et mélancolique, ou encore celle de Melissmell pour des chansons rock contrastées. Côté découvertes, le RéZo, association d’acteurs culturels des musiques actuelles en Corse, a sélectionné un plateau de 3 formations régionales. Zeor (hip hop), Ottilie (chanson), et Antone et les Ogres (rock) se partageront ainsi l’affiche l’espace d’une soirée. A noter également la présence de Monsieur Guy Bedos, pour la partie théâtre. ✏ Matthieu Bescond Du 03 au 07/10 à Bastia (20). www.musicales-de-bastia.com

CONCERTS À VENIR

15


16

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

trans ethnik Du 29/06 au 07/07 à Marseille (13). Le festival Trans Ethnik vient de fêter une première décennie de concerts et présente une 11e édition éclectique et colorée. Le Pré des Arts de Valbonne sera comme de coutume le théâtre des festivités et l’on s’en réjouit. C’est qu’elle a vu passer de jolies têtes d’affi ches, cette salle. On se rappelle la toute première édition du festival où le groupe Ekova avait fait l’unanimité. Puis il y avait eu le fameux duo Bumcello qui avait littéralement mis en transe le public. Et que dire du Magic Malik Orchestra, de Rona Hartner ou plus récemment de Flavia Coelho ?! Le festival d’arts et de musiques du monde défend une ambiance chaleureuse et festive. Et cette année, c’est le collectif de transe percussive Kaophonic Tribu qui sera chargé de mettre le feu ! Le Trans Ethnik parie fort sur le retour de Kao qui débarque sur scène avec un nouveau

spectacle rempli d’expérimentations sonores et visuelles. Les cinq sorciers seront précédés de deux formations régionales, dont The Chillers. Le groupe de reggae, aux couleurs rock et funk a vu le jour en 2008 et réunit des membres aux origines diverses. Clarcèn quant à elle, ouvrira la soirée avec ses chansons à l’épurée et sa voix tantôt souffl ée, tantôt envolée. Un village du Monde sera accessible dès le samedi à partir de 14h, vous y trouverez des ateliers d’arts plastiques, des expos photos et des stands d’artisanat. Trans Ethnik conclura sa 11e édition le dimanche soir, par la projection du fi lm « Animal kingdom » (2010) de David Michôd. ✏ Laurence Cherbuy Les 13 et 14/10 à la salle du Pré des Arts – Valbonne (06). www.transethnik.fr


Nouvelle Vague - octobre 2012

MarSEiLLE aU MoULin

Le Moulin revient après 6 ans de silence ! Pour fêter ça, la salle nous a concocté un joli retour avec « Marseille au Moulin », soit six soirées de concerts consacrées à la scène marseillaise. Ancien cinéma des années 50, puis théâtre jusqu’à

CONCERTS À VENIR

17

la fin des années 80, le Moulin s’est rapidement affirmé en salle de concert. La crème des musiques actuelles internationales y est passée. De Noir Désir à The Roots, en passant par Femi Kuti, Lhasa, Beth Gibbons et bien d’autres… « Marseille au Moulin » a choisi de faire dans l’éclectisme. À chaque soirée son identité. L’entrée en matière sera confiée à dix musiciens de la scène rock locale. Ils se relaieront pour une performance psychédélique unique autour d’une reprise du Velvet Underground. La soirée « Girls from Marseille » réunira quant à elle Oshen, Andromakers et V. Schultz sur un même plateau. Nasser viendra clôturer l’aventure. Allez, tous au Moulin ! ✏ Laurence Cherbuy Les 03,04,06 et 10,12,13/10 au Moulin - Marseille (13). www.lemoulin.org


18

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

Fiesta des Suds Du 29/06 au 07/07 à Marseille (13). Voilà un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte ! Le festival Fiesta des Suds revient cette année plus en forme que jamais, avec une programmation très très haute en couleurs. Véritable feu d’artifi ce musical, cette 21ème édition est explosive de nouveautés et d’artistes renommés. Oui, la petite bête est devenue bien grande et l’affi che est là pour le prouver : Goran Bregovic (nouveau spectacle événement), Shurik’n (nouvel album), Zebda (le retour !), El Gusto, Antibalas, Shaka Ponk, Dionysos, Raggasonic (nouvel album), Wax Tailor & The Dusty Rainbow Experience, Mulatu Astatke… Les artistes locaux seront également de la partie. En témoignent les présences réjouissantes de l’armada aixoise Deluxe, du poète libertaire Nevchehirlian, du MC Gari Greu ou encore de Banda du Dock ou DJ Rebel & DJ Djel. Les plus frileux n’auront plus qu’à

se découvrir car la Fiesta au grand cœur reste bien fi dèle à ses racines ensoleillées ! L’enceinte du Dock des Suds sera comme de coutume le théâtre des festivités et l’on s’en réjouit. Lieu de convivialité par excellence, seuls les Docks peuvent prétendre accueillir les quelque 60 000 spectateurs qui s’y présentent chaque année, dans une ambiance de féria et de fête populaire. Le festival se veut global et regorge également de trésors pour les yeux. Vous pourrez ainsi venir admirer les voiles peintes de Jace et Hervé Maury en exposition pendant toute la durée du festival. Fiesta des Suds 2012, attention, édition pimentée ! ✏ Laurence Cherbuy Du 19 au 27/10 au Dock des Suds – Marseille (13). www.dock-des-suds.org/fiesta2012.


Nouvelle Vague - octobre 2012

LE Cri dU roCHEr

L’été est fini et l’automne pointe déjà le bout de son nez… Qu’à cela ne tienne et heureusement pour nous, les concerts et les festivals s’enchaînent toute l’année… Un petit nouveau vient de débarquer en fanfare : Le Cri du Rocher ! Avec programmation généreuse sur trois soirs, aussi bien rock, que pop, folk, ou metal, la Fissure Prod’ ne fait pas dans la dentelle. En ouverture, soirée rock/métal avec pas moins de 4 groupes : Black MothCult aux riffs lourds et déjantés, Ze Gran Zeft finaliste du tremplin Emergenza, Martins aux sonorités rock des années 70, et bien sûr l’incontournable Nemesys, dont on attendait le retour avec impatience. C’est chose faite puisqu’ils signent leur retour avec un tout nouvel album : « Warm up before apocalypse ». La 2ème soirée sera placée sous le signe de la chanson folk, avec également 4 artistes très éclectiques : Isaya, Mme Oleson, Chainsaw Billies et Loustic (hip hop/ folk). Le fetival se clôturera avec le pop/rock de Djiel, et en tête d’affiche le cultissime Avis de Batard. Mais aussi, Phyltre et les Niçois de Hannah qui ont déjà conquis le public de la Côte d’Azur. Un bien beau festival à qui l’on souhaite longue vie ! ✏ Céline Dehédin Du 04 au 06/10 à la salle Mussou - La Garde (83). www.lafissureprod.fr

CONCERTS À VENIR

19


20

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

JaZZ SUr La ViLLE

CHLoé LaCan

C’est parti pour la 7e édition du festival Jazz sur la Ville, et il y a fort à parier que l’affluence sera au rendez-vous. Le festival invite à la balade nocturne en investissant une vingtaine de lieux incontournables dans Marseille. Du Dock des Suds, au Cabaret Aléatoire en passant par La Meson ou la Cité de la Musique, le collectif nous fait voyager, ce qui n’est pas sans rappeler sa programmation. Il sera question de jazz certes, mais de tous bords, à l’image de la cité phocéenne où le métissage et la pluralité sont de rigueur. Une centaine d’artistes régionaux et internationaux seront au rendez-vous : Le HKBM Orchestra, Fanga et SoulJazz Orchestra, Magma ou encore Mike Stern et Didier Lockwood qui clôtureront les festivités, rien que ça ! Les oreilles comblées, les yeux ne seront pas en reste puisque deux expositions (graphisme et photo) vous accompagneront pendant la durée du festival. ✏ Laurence Cherbuy Du 04 au 26/10 à Marseille (13). www.jazzsurlaville.com

En 1996, Chloé Lacan tombe amoureuse de son accordéon. Elle ne le quittera plus. Il l’accompagne sur scène notamment, où elle lui fait parfois quelques infidélités avec son piano. Mais c’est tout. Car la jeune femme se produit seule en concert. Tour à tour diva, clown ou rockeuse, Chloé ne craint pas le mélange des genres et le public passe aisément des larmes au rire avec elle. Un frisson bien ancré dans la voix, elle scatte, swingue et gueule, se racontant toujours avec pudeur et fantaisie dans ses chansons. Avant ça, Chloé Lacan a notamment fait partie des Crevettes d’Acier avec qui elle a sillonné les routes de France et enregistré deux albums. Et puis elle compose et met en scène des contes musicaux grâce à ses talents de comédienne. Le festival Alors Chante de Montauban la récompense en juin 2011 pour ses « Plaisirs solitaires » d’où s’échappe un subtil parfum de musique tsigane. ✏ Laurence Cherbuy Le 06/10 au centre culturel René Char - Digneles-Bains (04), et le 19/10 au Forum de Berre l’Etang (13). www.chloelacan.fr


Nouvelle Vague - octobre 2012

tantrUM

Souvent dans la musique, on regrette de ne pas avoir vu tel ou tel groupe avant sa disparition totale… Le groupe Tantrum est de cela, avec une carrière parsemée de multiples évènements, comme la sortie de l’album « Some atomik songz » dans une version spéciale USA. C’est donc en forme de tournée d’adieu que le groupe fera un dernier tour de France. La der des der comme on dit… Après avoir annoncé leur séparation à Noël 2011, comme une mauvaise blague, il faut se rendre à l’évidence, Tantrum ne sera bientôt plus… Après 4 albums et neuf ans d’existence, des dizaines de concerts la rage au ventre, c’est avec panache qu’ils déchaîneront une dernière fois les passions… Adorés, détestés, mais incomparables, ils livreront une série de derniers concerts qui promettent d’être explosifs et émouvants. S’ils passent par chez vous, surtout ne les manquez pas, car vous risqueriez sérieusement de le regretter… Et en plus vous passerez une soirée inoubliable pleine d’énergie et de sueur ! ✏ Céline Dehédin En concert le 06/10 au Portail à Coucou - Salon de Provence (13).

CONCERTS À VENIR

21


22

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

ZE FiEStiVaL 2

aViGnon BLUES FEStiVaL

Dire que Ze Fiestival porte bien son nom est un euphémisme. Après une première édition à succès, l’association organisatrice Zaam remet le couvert et passe de 2 à 4 jours de concerts. Un rapide coup d’œil à la programmation suffit pour se rendre compte que « fiesta » il y aura bien, sans l’ombre d’un doute. Avec une affiche clairement orientée vers des styles dits « festifs », ou « pouet pouet » comme on les nomme communément à la rédaction, nul doute que les soirées seront follement rythmées. Pas moins de 15 formations sont attendues, parmi lesquelles on citera la fanfare cuivrée des Fils de Teupuh, les chansons rock de Weepers Circus, le « jazz cartoon fantastique » de No Mad ? ou encore la troupe de fanfarons de la Pekno Parade… Un festival qui mêle artistes d’envergure nationale et formations régionales pour 4 jours de fête, le tout avec une politique tarifaire attrayante. ✏ Matthieu Bescond Du 04 au 07/10 à l’Espace des Buis – Marsanne (26). www.zefiestival.net

Quinzième édition pour l’un des rendez-vous hexagonaux majeurs consacrés à la musique blues. Trois jours durant, la cité des Papes accueillera quelques-uns des meilleurs représentants du genre, sous toutes ses formes. De la Nouvelle Orléans à Chicago, de Vancouver à l’Inde, c’est toute la planète blues qu’il sera donné d’entendre. Cinq formations exploreront les différentes ramifications du style, qu’il soit traditionnel ou plus contemporain. Et ce à commencer par le blues/rock des légendaires Canned Heat, et leur 40 ans de carrière, pour presque autant de disques, mais aussi Eddie C. Campbell, figure majeure du Chicago Blues. Côté mélange des genres, après la performance de Kenny « Blues Boss » Wayne distillée vendredi 28 septembre, Harry Manx présentera son univers particulier entre tradition du blues et ragas indiens. À noter également la présence de Marquise Knox, jeune guitariste virtuose tout juste âgé de 20 ans. ✏ Matthieu Bescond Du 05 au 06/10 à la salle polyvalente de Montfavet – Avignon (84). www.avignonbluesfestival.com


Nouvelle Vague - octobre 2012

SoMa / PHyLtrE

En ce début d’automne, voici sans aucun doute l’événement régional à ne pas manquer. La soirée s’articule autour de deux groupes originaires de la région Paca qui ont réussi à se faire une place sur la scène rock nationale : Soma et Phyltre. Soma aime le rock indie

CONCERTS À VENIR

23

et la pop classique. Le groupe a connu un succès conséquent avec son premier album et revient avec « Nobody’s hotter than God ». Lauréats du Fair 2011, Soma, signé récemment chez Sony Music, est promis à un bel avenir. Ils partageront la scène de l’Espace Julien avec Phyltre, autre groupe de la région au succès non moins grandissant. Phyltre, ce sont quatre garçons originaires d’Avignon qui font du rock français. Amoureux de littérature et de musique anglophone, le groupe a été élevé au son des synthés des années 80. Signés chez BMG depuis juillet 2012, leur nouvel EP « Transferts » sortira le 22 octobre prochain. ✏ Laurence Cherbuy Le 09/10 à l’Espace Julien - Marseille (13). www.phyltre.net / www.somamusic.fr


24

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

LES oGrES dE BarBaCK

oK BonniE / ottiLiE B / BiLLiE / WELCoME to roSEBUd

C’est l’histoire singulière de quatre frères et sœurs multi-instrumentistes, Fred, Sam, Alice et Mathilde, dont l’aventure musicale démarre en 1994. Guidés par une liberté hors normes, les Ogres défendent une musique sans étiquette, influencée aussi bien par la chanson à texte et la culture tzigane, que le rock français des années 80 et ce que l’on appelle communément les musiques du monde. Le groupe a su créer un univers attachant où l’on rend hommage aux petites gens. Empreints tour à tour de réalisme et de poésie, leurs textes, sans se vouloir fondamentalement « engagés », sont ancrés dans des préoccupations citoyennes. Profondément attachés à leur indépendance, ils structurent euxmêmes leurs tournées et créent leur label Irfan en 2000. Seize ans après leurs débuts dans la rue, 2000 concerts et 600 000 albums vendus, les Ogres sortent « La fabrique à chansons » (album live/DVD) le 1er octobre. Miam ! ✏ Laurence Cherbuy Le 12/10 à La Croisée des Arts/Pôle Culturel Provence Verte - Saint Maximin La Sainte Baume (83), et le 01/12 au Théâtre Le Rhône – Bourg les Valence (26). www.lesogres.com

La MJC Picaud accueille quatre formations orientées chanson electro, toutes emmenées par des chanteuses féminines, en partenariat avec Trema, réseau d’acteurs de musiques actuelles en région Paca. Les hostilités seront lancées par Ok Bonnie, trio electro capable de faire des incartades à la fois dans le rock, le dub et le dubstep, avec une sensualité et une énergie déconcertantes. A noter que OK Bonnie a collaboré avec un certain Laurent Garnier sur son projet LBS. Autre énergie, plus brute et spontanée avec Ottilie B. et une voix qui n’hésite pas à s’essayer au chant diphonique, dans un univers non moins gorgé de sensualité. Sensualité toujours avec Welcome to Rosebud, ou la rencontre 100% cannoise entre le chanteur et bassiste de la formation Mandrac, avec l’ex chanteuse de Treenity. Entre electro, hip hop, et rock, le duo a les arguments pour convaincre. Tout comme Billie d’ailleurs, aux machines, accompagnée par Théodora King à la basse et au violoncelle, pour des chansons électriques, là encore portées par une voix sensuelle à souhaite. Au programme donc : douceur, sensualité, et énergie mesurée. ✏ Matthieu Bescond Le 13/10 à la MJC Picaud – Cannes (06). www.mjcpicaud.fr


Nouvelle Vague - octobre 2012

MadE in CannES FêtE SES 10 anS !

La saison 2012/2013 de Made in Cannes s’annonce particulièrement riche en diversité et en qualité artistique. Cirque, danse, musique, théâtre, cinéma, art floral, marionnettes, tout y est ! Made in Cannes veut

CONCERTS À VENIR

25

toucher un public nouveau, créatif et curieux d’esprit. Chaque soirée se déroule en trois temps, avec un accueil du public en musique, le spectacle Made in Cannes et une rencontre chaleureuse entre le public et les artistes. Consacrée au meilleur de la production des grandes écoles de spectacles vivants de la ville de Cannes, Made in Cannes propose d’octobre à juin une sélection artistique de qualité et accessible à tous (de 3 à 7 euros). La première soirée de la série aura lieu samedi 13 octobre au Théâtre de la Licorne, avec la compagnie de danse Di Britto, les talentueux Hard Cordes, L’autre Compagnie ou encore la compagnie Libressence. Joyeux anniversaire ! ✏ Laurence Cherbuy Le 13/10 au Théâtre de la Licorne - Cannes (06). www.madeincannes.com


26

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

iMPrESSionS ViSUELLES Et SonorES

FEStiVaL riaM

Organisé par l’association En Mouvement, le festival Impressions Visuelles et Sonores se veut une rencontre pluridisciplinaire où les arts urbains côtoient d’autres pratiques artistiques. Installations, performances, expositions, ateliers et conférences émailleront ces journées de festival, toutes deux clôturées par une série de concerts principalement consacrés aux musiques urbaines. Et ce à commencer par la venue de Sibot, l’un des artistes les plus prolifiques d’Afrique du Sud, soutenu par le label lyonnais Jarring Effects. Sont également attendus sur les scènes de L’Espace Julien et du Café Julien : l’univers soul/trip hop du groupe franco-américain Dinner At The Thompsons, les 4 beatboxers de Woodman Beatbox, ou encore la techno riche et mélodieuse de Chica Underground. Rencontre des arts, rencontre des sens, pour une neuvième édition qui promet d’en mettre à la fois plein la vue… et les oreilles. ✏ Matthieu Bescond Les 13 & 14/10 à L’Espace Julien – Marseille (13). www.impressionsvisuellesetsonores.fr

« Now Future », tel est l’esprit de la neuvième édition du festival RIAM. On s’y interroge cette année sur notre capacité à imaginer le futur et à nous ouvrir au potentiel créatif de l’imprévu. La plupart des arts d’aujourd’hui se veulent écolos. L’artiste, souvent, recycle en s’appuyant sur des références à l’histoire de l’art ou en revisitant des créations passées. Quelles sont donc les perspectives d’innovation dans l’expérimentation des arts ? Conférences et rencontres confronteront le public à l’immense vivier de l’art multimédia. Deux soirées de concerts sont aussi prévues à cet effet. La première aura lieu à Seconde Nature (Aix-en-Provence), avec Sugarcraft, Confipop et Jankenpopp. La seconde soirée se tiendra à l’Embobineuse (Marseille) et accueillera Radian, Derek Holzer et Hervé Boghossian. Belles rencontres donc ! ✏ Laurence Cherbuy Du 16 au 28/10 à Marseille & Aix en Provence (13). www.riam.info


Nouvelle Vague - octobre 2012

LoUiS BErtiGnaC

Louis Bertignac est un touche-à-tout, il nous l’a prouvé ces dernières années… Homme de terrain sans étiquette avec pour seuls idéaux de faire la musique qu’il aime sans prise de tête, il sait aussi vivre avec son époque en surfant sur les nouvelles tendances médiatiques… Car outre sa collaboration avec Téléphone et autres Carla Bruni ou Joyce Jonathan, il n’a cessé de produire

CONCERTS À VENIR

27

des albums tout au long de ses 30 dernières années… Après sa pause « The Voice », ce dernier repart de plus belle sur les routes pour de nouveau défendre son dernier opus. « Grizzly » a fait sortir l’ours de sa tanière et malgré l’hiver qui va pointer le bout de son nez, Monsieur Bertignac lui ne va pas hiberner… Dieu sait que les planches de la scène vont brûler du feu sacré du rock encore une fois… Car son show, outre les chansons de Téléphone comme « Cendrillon » ou « New York avec toi », est explosif ! Les morceaux de « Grizzly » sont très entraînants, et la reprise de « Wan’t get full again » des Who est juste énorme, alors n’hésitez plus précipitez-vous pour aller le voir ! ✏ Céline Dehédin En concert le 17/10 à la Palestre - Le Cannet (06). www.bertignac.com


28

CONCERTS À VENIR SidiLarSEn

On allait finir par s’impatienter à force de ronger notre frein… Mais, ça y est la délivrance est là ! Sidilarsen est enfin de retour sur scène ! Et ils ont bien travaillé car leur quatrième album « Machine rouge » est un condensé de ce qui se fait de meilleur dans le genre ! Des mélodies efficaces, des textes engagés, et encore et toujours cette énergie débordante et salvatrice. Car il s’agit bien là de sauver nos consciences et nos esprits à coups d’électrochocs sonores. La puissance de leur son est ici au service de la révolte et de l’amour. Si la force de leurs chansons est aussi communicative en live que celle entendue sur leur disque, vous ne ressortiez pas indemne de cette expérience… Vous verrez peut-être alors le monde avec d’autres yeux et un cœur chargé de passion révolutionnaire. Votre conscience s’élèvera au-dessus de la masse des moutons biens pensants… Et comme Sidilarsen le dit : « Passion plus que raison ». Soyons nous-même, revenons-en à l’essence de l’être humain… Courez, courez les voir et libérez-vous de vos chaînes ! ✏ Céline Dehédin En concert le 19/10 à l’Usine - Istres (13) et le 20/10 à la MJC Picaud Cannes (06). www.sidilarsen.fr

Nouvelle Vague - octobre 2012

FEStiVaL dES MUSiqUES inSoLEntES

Y aurait-il des musiques insolentes ? C’est l’idée que semble défendre le festival varois des Musiques Insolentes, qui fête ses dix ans cette année. L’événement revendique l’insolence dans l’éclectisme générique et temporel de sa programmation musicale. Il semble en effet audacieux de faire se rencontrer au sein d’un même évènement, musiques traditionnelles et improvisées, musiques anciennes et free jazz, musiques bruissantes et murmurantes… C’est pourtant le parti pris de ce festival qui propose dans la même soirée, la voix profonde de la belle sud-africaine Sibongile Mbambo et la guitare virtuose et expérimentale du Canadien Eric Chenaux. La diversité culturelle est sans conteste à l’honneur pour cette édition puisque les artistes participants viennent des quatre coins du monde jouer aux quatre coins du Var. Quelle insolence ! ✏ Laurence Cherbuy Du 19 au 27/10 à Barjols, Toulon, Hyères et Draguignan (83). www.mdlc-lef.com


Nouvelle Vague - octobre 2012

VaiSon dUB #1

Avec cette première édition, l’association Lucie vise haut et fort. L’espace d’une soirée, le Vaison Dub #1 accueillera trois artistes au talent plus que confirmé. Si l’ouverture des débats sera confiée à un artiste encore trop méconnu, à savoir le musicien anglais Flox, remarqué notamment par Radio Nova, la soirée se prolong-

CONCERTS À VENIR

29

era avec deux des chantres de la musique dub. Mad Professor tout d’abord. Considéré comme l’un des chefs de file du dub anglais depuis le début des années 80, Neil Fraser, de son vrai nom, sera rapidement surnommé Mad Professor à cause de son goût pour les manipulations et expérimentations électroniques. Aba Shanti ensuite. MC du fameux Jah Tubby’s Sound System dans les années 80, il crée son propre soud system en 1990. Considéré aujourd’hui comme l’un des sound les plus importants de la scène dub internationale, il parcourt le monde pour asséner ses bonnes vibes, notamment lors du Carnaval de Notting Hill, chaque année à Londres. Trois artistes talentueux pour une première édition qui promet son lot de bonnes vibes. ✏ Matthieu Bescond Le 20/10 à l’espace culturel de Vaison la Romaine (84). www.vaisondub.com


CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

JEan-JaCqUES MiLtEaU

aLEXiS HK

Né en 1950, près de Porte d’Italie, à Paris, Jean-Jacques Milteau découvre l’harmonica en 1960 avec l’arrivée de la musique folk rock dont Bob Dylan était alors l’égérie. Mais lors de son premier voyage aux Etats-Unis en 1970, Milteau découvre le blues. C’est la révélation. Sa carrière d’harmoniciste débute réellement à la fin des années 70. Il devient alors l’accompagnateur privilégié de nombreux artistes, francophones. La liste est longue et plutôt jolie : de Montand à Eddy Mitchell, en passant par Barbara, Aznavour et Le Forestier. En 1989, Milteau sort son premier album solo qu’il intitule « Blues harp ». À partir de 2001, il anime une émission entièrement consacrée au blues sur TSF. Cette même année, son album « Memphis » est récompensé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Meilleur album blues ». Dès lors, ses albums seront exclusivement réalisés et produits aux Etats-Unis. ✏ Laurence Cherbuy Le 20/10 au Carré - Sainte Maxime (83). www.jjmilteau.net

À l’aube de la quarantaine, une maison dans l’Ouest au milieu des vignes, Alexis HK s’est posé, il est heureux. Et généreux. Car en cette rentrée 2012, le « ménestrel » de la nouvelle scène française, comme il aime à s’appeler, nous fait l’offrande d’un 4ème opus. « Le dernier présent », nouveau né d’Alexis HK, est arrivé en septembre, comme un cadeau en réponse au calendrier Maya. Oui, car dans le disque, il est question de la fin des temps. De sombre augure ? Pas du tout. Mais c’est ainsi que le chanteur a choisi de nous livrer une leçon de vie sereine et souriante. « Chaque instant comme dernier présent », Alexis invoque le Carpe Diem. Dans la lignée de ses prédécesseurs, « Le dernier présent » nous raconte des histoires, tout en finesse. Les textes y sont ciselés et les arrangements limpides et audacieux. Virtuose des mots, Alexis HK nous livre là une mélancolie positive bien à lui. ✏ Laurence Cherbuy Le 26/10 au Théâtre de la Licorne - Cannes (06), et le 27/10 aux Passagers du Zinc - Avignon (84). www.alexishk.com

30


Nouvelle Vague - octobre 2012

SUMotroniK

Le nouveau rendez-vous de l’automne va faire trembler le Zénith Oméga de Toulon. Le Sumotronik a tout fait pour en tout cas : trois scènes, dancefloor, groupes live, agitateurs locaux, market place et espace chill

CONCERTS À VENIR

31

out. Une nuit électrique et électronique où se succèderont une vingtaine d’artistes de 21h jusqu’à l’aube. Pour une première, le Sumo a vu les choses en grand avec huit heures de musique non stop, pour tous les goûts : électro, tech house, dubstep, drum&bass ou électro/rock. Le Zénith, complètement transformé pour l’occasion, sera le théâtre d’un enchaînement d’artistes internationaux, nouvelle vague mais aussi régionaux, j’ai nommé, entre autres : Popof et sa techhouse minimale, Kavinsky, star de l’electropop catapultée dans les charts avec son tube « Nightcall » qui figure sur la BO du film « Drive », mais aussi Far Too Loud, ou encore Cyberpunkers directement arrivés d’Italie. Save the date ! ✏ Laurence Cherbuy Le 27/10 au Zénith Oméga - Toulon (83). www.sumotronik.com


32

CONCERTS À VENIR

Nouvelle Vague - octobre 2012

FEStiVaL dU VEnt

toUr dU PayS d’aiX

« Dès 1992, nous voulions un caravansérail éolien pour les petits et les grands, pour rire et aussi penser au Monde. Comment l’améliorer ? Comment s’épanouir ? » dixit l’équipe du Vent. Vingt après, Festiventu n’a pas bougé sa ligne artistique d’un iota, ou presque. L’événement se veut avant tout un forum d’échanges autour de questions sociétales dans un monde en pleine mutation. Autant de réflexions qui seront débattues au travers de conférences, de « Tchatches-Cafés » et autres « Temps-Denses ». Mais Festiventu, c’est aussi des projections de films, des spectacles de rues, des ateliers autour du développement durable, des expos, et des concerts bien sûr. Au programme de cette 21e édition, on retrouvera notamment l’electro hiphop cuivré des Lyonnais du Peuple de L’Herbe, Didier Wampas - sans ses Wampas pour le coup - accompagné par les Rennais de Bikini Machine, ou encore la fusion de Scarecrow, entre blues et hip hop. Cinq jours de festival, un site exceptionnel, pas moins de 40 000 personnes attendues : pas de doute, il faut s’attendre à un sacré coup de vent, du genre de ceux qui aèrent et ventilent l’esprit. ✏ Matthieu Bescond Du 27 au 31/10 à Calvi (20). www.lefestivalduvent.com

Pour sa quinzième édition, le festival itinérant repart à l’assaut des routes et sentiers du Pays d’Aix pour prêcher bonne musique et bonne humeur. Organisé depuis 1998 par la très active association Aix Qui ?, le Tour du Pays d’Aix a pour mission de répondre aux carences de diffusion des musiques actuelles en Pays d’Aix. Sept villes, de petites ou moyennes tailles verront donc débarquer sous peu cette caravane « exquise » composée d’un large éventail stylistique. Car là est bien l’autre ligne directrice du festival : une programmation qualitative qui englobe le grand spectre des musiques dites actuelles, le tout en alliant formation de renoms et talents locaux, via des choix artistiques souvent judicieux. Preuve en est avec la venue des Américains de Fishbone, pionniers de la fusion, mais aussi avec celle de l’architecte musical d’IAM Imhotep qui présentera son second opus solo « Kheper ». A noter également la présence du mythique batteur de Fela Kuti, Tony Allen, ici aux côtés du claviériste américain Amp Fiddler (ex partenaire de Prince ou Jamiroquai) et du rappeur TY (De La Soul, Pee Wee Ellis, Scratch Perverts), dans un nouveau projet créatif à ne pas manquer, d’autant que la date est unique dans la région. En tout et pour tout, 21 formations composeront ce tour qui mérite sans nul doute le détour. ✏ Matthieu Bescond Du 31/10 au 17/11 au Pays d’Aix (13). www.aixqui.fr


Nouvelle Vague - octobre 2012

FEStiVaL intErnationaL MandoLinES dE LUnEL

Pour cette neuvième édition, le Festival international Mandolines de Lunel a choisi d’inviter ses instruments cousins venus d’ailleurs. Cette année, la belle mandoline revient à Lunel accompagnée de quelques amis à cordes assez peu connus passées leurs frontières

CONCERTS À VENIR

33

géographiques. Quelle bonne idée donc que de rassembler tout ce petit monde et ses meilleurs représentants en un seul et même endroit ! Au programme, du bouzouki grec en compagnie notamment du Rast Bouzouki Quartet, du saz, luth à manche long que l’on trouve de la Turquie à l’Azerbaïdjan ou encore de la domra, instrument folklorique russe. Dans un style plus latin, on pourra écouter du tiple colombien en clôture du festival, le 3 novembre prochain. Entre musiques savantes et populaires, le Festival de Lunel nous emmène en voyage dans la famille de sa petite protégée à cordes. ✏ Laurence Cherbuy Du 31/10 au 03/11 à Lunel (34). www.mandolinesdelunel.com


34

AGENDA CONCERTS

oCtoBrE 2012 01 La Folie en Tête : LA CASA BANCALE Chauzon (07) 01 Festival de la Chanson Française : OLIVIER BÉRANGER Théâtre de la Fontaine d’Argent - Aix en Provence (13) 20h30 01 Festival de la Chanson Française : HUM! Café théâtre Le Flibustier - Aix en Provence (13) 20h30 01 Festival de la Chanson Française : YVES JAMAIT Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 21h 02 Festival de la Chanson Française : AURÉLIE BILLETDOUX Théâtre et Chansons - Aix en Provence (13) 19h 02 BARBARA CARLOTTI Théâtre Christian Liger/Centre Pablo Neruda - Nimes (30) 03 Festival de la Chanson Française : PARIS COMBO / VIS À VIES Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 19h 03 Festival de la Chanson Française : KALLIROÏ RAOUZEOU La Cave D’Yves - Aix en Provence (13) 20h30 03 Bal Psychédélique : OH! TIGER MOUNTAIN & FRIENDS Le Moulin - Marseille (13) 20h30 03 Les Musicales de Bastia : KATRIN’ WAL(D) TEUFEL / CALI Théâtre municipal - Bastia (20) 21h15 03 Les Musicales de Bastia : LIZ CHERHAL / FROM&ZIEL Fabrique de théâtre - Bastia (20) 18h30 04 Les Musicales de Bastia : ANDRÉ MANOUKIAN / CHINA MOSES / MALIA / BENJAMIN SIKSOU Théâtre municipal - Bastia (20) 21h15

Envoyez vos infos avant le 15 à contact@nouvelle-vague.com

Nouvelle Vague - octobre 2012

04 Les Musicales de Bastia : DU BARTÀS / PAAMATH Fabrique de théâtre - Bastia (20) 18h30 04 Festival de la Chanson Française : FRENCH PROJECT GROUP Maison du Peuple - Gardanne (13) 20h30 04 HKBM ORCHESTRA Le Cri du Port - Marseille (13) 20h30 04 ETHS / DAGOBA / MASCAARA Le Moulin - Marseille (13) 20h30 04 Festival de la Chanson Française : ART MENGO / MATHIEU PIRRO Salle Duby - Eiguilles (13) 20h30 04 Festival de la Chanson Française : RAGGASONIC Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 21h 04 Festival de la Chanson Française : LES STYLOSMANIQUES Espace Jeunesse - Aix en Provence (13) 19h 04 BERNARD ALLISON Le Cargo - Arles (13) 21h30 04 Ze Fiestival : CHARLIE LÉONE / UMA NOUBA / ERWAN PINARD Espace des Buis - Marsanne (26) 04 SHANNON & THE CLAMS / LAS ARDILLAS / DJ PETE SLOVENLY Mistral Palace - Valence (26) 04 EIFFEL / PENDENTIF Victoire 2 - Montpellier (34) 04 JAZZ À BICHON & DANIEL HUCK Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 21h 04 Le Cri du Rocher : MARTINS / ZE GRAN ZEFT / BLACK MOTH CULT / NEMESYS Salle Mussou - La Garde (83) 20h 05 Les Musicales de Bastia : ZEDRUS / DIMONÉ Fabrique de théâtre - Bastia (20) 18h30 05 Les Musicales de Bastia : THEO Péristyle du Théâtre - Bastia (20) 23h 05 Automne Autrement : ALFIO ORIGLIO / HEADUNSTER TRIBUTE Cavajazz - Viviers (07) 05 ZikZak la Replik : STEREO BOX / MC2 Seconde Nature - Aix en Provence (13) 18h 05 Festival de la Chanson Française : LES ROIS DE SUÈDE / INDÉ Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 19h


Nouvelle Vague - octobre 2012

05 Festival de la Chanson Française : JULIEN BAUDRY QUARTET Salle des Vertus - Puyloubier (13) 20h30 05 COLORFUL Le Poste à Galène - Marseille (13) 22h 05 Festival de la Chanson Française : FATALS PICARDS Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 21h 05 Festival de la Chanson Française : « PIAF BLUES » MARIE LINE Espace Jeunesse - Aix en Provence (13) 15h & 19h 05 JEROME FINO / FEROMIL / JOOKLO DUO Galeries Nomades Archist - Marseille (13) 19h 05 PORNOGRAPHY Dan Racing - Marseille (13) 21h30 05 Festival de la Chanson Française : CARINE REGGIANI Salle Duby - Eiguilles (13) 20h30 05 Ze Fiestival : M’A T-IL DY / BOTTLE NEXT / WEEPERS CIRCUS / LES FILS DE THEUPU Espace des Buis - Marsanne (13) 05 CARMEN MARIA VEGA La Cigalière - Serignan (34) 20h30 05 Nuits Zébrées Radio Nova : SOLILLAQUIST OF SOUND Zénith - Montpellier (34) 05 PATRICK FIORI Théâtre Galli - Sanary-surMer (83) 20h45 05 CHAINSAW BILLIES / ISAYA / LOUSTIC / MME OLESON Salle Mussou - La Garde (83) 20h

AGENDA CONCERTS

35

05 DANIEL DARC (TRIO) / RACHIDA BRAKNI Théâtre Denis - Hyères (83) 20h30 05 DOUBT / HYPHEB HYPHEN La Gare - Coustellet (84) 05 Avignon Blues Festival : KENNY BLUE BOSS WAYNE / MARQUISE KNOX / CANNED HEAT Salle Benoit XII - Avignon (84) 20h30 06 Les Musicales de Bastia : PEAU / VINCHA Fabrique de théâtre - Bastia (20) 18h30 06 Les Musicales de Bastia : MELISSMELL / BARBARA CARLOTTI Théâtre municipal - Bastia (20) 21h15 06 Les Musicales de Bastia : THEO Péristyle du Théâtre - Bastia (20) 23h 06 JOHANNA PIRAINO La Cave aux 6 Marches - Entrevaux (06) 20h30 06 CHLOÉ LACAN Centre culturel René Char - Digne (04) 20h 06 NEVCHEHIRLIAN Parc du Château - Mouans-Sartoux (06) 20h45 06 Be Furious : DJ GUNSTON / SMALL AXE DJ’S CREW... MJC Picaud - Cannes (06) 21h 06 ALFIO ORIGLIO HEADHUNTERS / JAZZEBA La Presquile - Annonay (07) 06 Jazz sur la ville : ABLAYE CISSOKO / VOLKER GOETZE La Meson - Marseille (13) 20h


36

AGENDA CONCERTS

Nouvelle Vague - octobre 2012

06 TANTRUM Le Portail à Coucou - Salon de Provence (13) 06 CHACRADS Dan Racing - Marseille (13) 21h30 06 Festival de la Chanson Française : WEEPERS CIRCUS Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 19h 06 RACHIDA BRAKNI Poste à Galène - Marseille (13) 06 JOURNAL INTIME / MARC DUCRET Le Moulin à Jazz - Vitrolles (13) 21h 06 Girls from Marseille : OSHEN / ANDROMAKERS / VIOLAINE SCHUTZ Le Moulin - Marseille (13) 20h30 06 Festival de la Chanson Française : CARMEN MARIA VEGA Salle du Bois de l’Aune - Aix en Provence (13) 21h 06 Festival RIAM : SUGARCRAFT / JANKENPOPP / CONFIPOP Seconde Nature - Aix en Provence (13) 20h 06 Marseille Dub Station #20 : VIBRONICS FEAT. ECHO RANKS & YT / RIDDIM TUFFA FEAT. EL FATTA / BLACKBOARD JUNGLE SOUND SYSTEM Dock des Suds - Marseille (13) 06 Ze Fiestival : GOOD MEDICINE / JOSEPH CANTALOU / MELL / NO MAD / POUTRELLES FEVER Espace des Buis - Marsanne (13) 06 PATRICK FIORI Le Pasino de la Grande Motte - Montpellier (34) 20h30 06 THE UNIK / DJ FIKTOO / DJE ONB Le Vox - La Valette du Var (83) 21h 06 PHYLTRE Salle Moussu - La Garde (83) 06 LES CHICOS MAMBO Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 20h45 06 Le Cri du Rocher : HANNAH / DJIEL / PHYLTRE / AVIS DE BATARD Salle Mussou - La Garde (83) 20h 06 Avignon Blues Festival : HARRY MANX / EDDIE C. CAMPBELL Salle polyvalente de Montfavet - Avignon (84) 19h30 06 OLIVIER DEUTSHMANN / DAMIEN RAUD VS MASHUP / DIMM Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 21h 07 Les Musicales de Bastia : ZEOR / OTTILIE

/ ANTONE ET LES OGRES Salle Cardiccia de Migliacciaru - Bastia (20) 18h 07 Jazz sur la ville : DRESS CODE La Meson - Marseille (13) 20h 07 ZOMBIE ZOMBIE L’Embobineuse - Marseille (13) 20h30 07 Ze Fiestival : WEEPERS CIRCUS À LA RÉCRÉ / LA PEKNO PARADE Espace des Buis - Marsanne (26) 07 SKELETON BAND Espace culturel - Gignac (34) 18h 09 PHYLTRE Espace Julien - Marseille (13) 09 BUENA SOMBRA Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 09 BARBARA CARLOTTI Train Théâtre - Portes les Valence (26) 09 Internationales de la guitare : MINA TINDLE Le Jam - Montpellier (34) 10 TOM MC RAE Le Cargo - Arles (13) 21h30 10 Massilia Balèti : LO DJE BALETI / MOUSSU T E LEI JOVENTS / LE BALETI DU PAPET... Le Moulin - Marseille (13) 20h30 10 1995 Paloma - Nîmes (30) 11 NIR FELDER QUARTET Le Cri du Port - Marseille (13) 20h30 11 OMPA BOMPA Le Comoedia - Miramas (13) 21h 11 HUBERT FELIX THIEFAINE Paloma - Nîmes (30) 11 IS WHAT ? / ELECTRIC EMPIRE Victoire 2 - Montpellier (34) 11 1995 Salle de Montfavet - Avignon 12 ENSEMBLE MEKDAD SEHILI / SANAA MOUSSA & L’ENSEMBLE NAWA ATHAR Centre culturel René Char - Digne (04) 21h 12 MELINGO Théâtre La passerelle - Gap (05) 20h30 12 CARINA SALVADO La Presquile - Annonay (07) 12 Automne Autrement : ORCHESTRE NATIONAL DE BARBÈS Cavajazz - Viviers (07) 12 IAM / WE LUV NY Le Moulin - Marseille (13) 20h30 12 LÁ Y KA Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30


Nouvelle Vague - octobre 2012

12 EMEL MATHLOUTHI Théâtre de l’Olivier - Istres (13) 20h 12 LAKECIA BENJAMIN Dock des Suds - Marseille (13) 19h30 12 ELECTRIC EMPIRE Le Cargo - Arles (13) 21h30 12 PICNIC REPUBLIC Dan Racing - Marseille (13) 21h30 12 SINGTANK Poste à Galène - Marseille (13) 12 BARBARA CARLOTTI Théâtre du Chai du Terrai - St Jean de Vedas (34) 12 LUCKY PETERSON FEAT. TAMARA PETERSON / THE DYNAMITES FEAT. CHARLES WALKER Espace Malraux - Six-Fours-lesPlages (83) 21h 12 LES OGRES DE BARBACK Pôle culturel Provence Verte - St Maximin (83) 20h 12 AHAMADA SMIS & ABDOULAYE KOUYATE / DIZZYLEZ & VINCENT TRUEL La Gare - Coustellet (84) 12 MALTED MILK Le Sonograf’ - Le Thor (84) 19h 13 OK BONNIE / BILLIE / OTTILIE B / WELCOME TO ROSEBUD MJC Picaud - Cannes (06) 21h 13 Trans Ethnik : KAOPHONIC TRIBU / THE CHILLERS / CLARCEN Pré des Arts - Valbonne (06) 20h30

AGENDA CONCERTS

37

13 NASSER & FRIENDS Le Moulin - Marseille (13) 20h30 13 CHORALE CHEIKH ZEIN MAHMOUD Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 13 SOLILLAQUIST OF SOUND Salle des fêtes de Venelles - Aix-en-Provence (13) 13 Quand l’Art urbain s’incruste : DINNER AT THE THOMPSONS / SIBOT / CHICA UNDERGROUND / SOLAT / WOODMAN BEATBOX / BABASCRATCH / EL PULPO Espace & Café Julien - Marseille (13) 19h 13 MAGMA Le Silo - Marseille (13) 20h30 13 FIVE SCRAPS / NO PUBLIC / MARIA K Dan Racing - Marseille (13) 21h30 13 TABLAO FLAMENCO PEDRO & NATALIA VERDU La Meson - Marseille (13) 20h 13 LOUIS WINSBERG TRIO Le Cargo - Arles (13) 21h30 13 BAND OF GYPSIES Paloma - Nîmes (30) 13 JOACHIM MONTESSUIS / GUNKANJIMA / RICHARD PINHAS Victoire 2 - Montpellier (34) 13 Festival Mescl’art : CEUX QUI MARCHENT DEBOUT / LE YAN ET SKOOB LE ROI / MUSIC BASE PROJECT Chapiteau - Aups (83) 20h 13 UNE NUIT BALINAISE Théatres en Dracénie - Draguignan (83) 20h30


38

AGENDA CONCERTS

Nouvelle Vague - octobre 2012

13 LA FANFARE DU BELGISTAN / PIPO FOR PEOPLE Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 21h 13 AHAMADA SMIS La Gare - Coustellet (84) 14 Jazz sur la ville : O’BROTHER La Meson - Marseille (13) 20h 14 BOJAN Z Salle des fêtes de Venelles (13) 17h 15 POPA CHUBBY Le Sonograf’ - Le Thor (84) 20h 16 TINDERSTICKS Espace Julien - Marseille (13) 16 ROYAL REPUBLIC / KOPEK Le Moulin - Marseille (13) 20h30 16 MUSE Park & Suites Area - Montpellier (34) 16 Les Internationales de la Guitare : POPA CHUBBY Montpellier (34) 17 LOUIS BERTIGNAC La Palestre - Le Cannet (06) 20h30 17 Festival RIAM : RADIAN / DEREK HOLZER / HERVE BOGHOSSIAN L’Embobineuse - Marseille (13) 20h30 17 CAROLINA CHOCOLATE DROPS Paloma - Nîmes (30) 18 MARCUS MILLER Le Silo - Marseille (13) 20h30 18 FRENCH GROUP PROJECT MJC L’Escale - Aubagne (13) 20h30 18 Stomping at Secret Place : QUAKES Secret Place - St Jean de Védas (34) 20h 18 GÉRARD LENORMAN Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 20h45 19 LES HURLEMENTS D’LEO / JOHANNA PIRAINO MJC Picaud - Cannes (06) 21h 19 CARMEN MARIA VEGA / MA SAÏSARA Théatre Lino Ventura - Nice (06) 19 Automne Autrement : BEN WENDEL Cavajazz - Viviers (07) 19 MONOGRENADE / BOTTLE NEXT La Presquile - Annonay (07) 19 Festival RIAM : PHILIPPE PETIT & DENIS BRUN Skylab - Marseille (13) 19h

19 L’IMMOBILE VOYAGE Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 19 CHLOE LACAN / MARJORIE CHEMIRANI Forum des Jeunes et de la Culture - Berre L’Etang (13) 20h30 19 Fiesta des Suds : GORAN BREGOVIC / ERNESTO TITO PUENTES / MEXICAN INSTITUTE OF SOUND / SHURIK’N / DELUXE / DESCHANNEL / BANDA DU DOCK / DJ REBEL & DJ DJEL Dock des Suds - Marseille (13) 19 SIDILARSEN L’Usine - Istres (13) 19 LA RUMEUR Le Moulin - Marseille (13) 20h30 19 KAMI / CLUB COLORFUL Le Poste à Galène - Marseille (13) 21h 19 OWEN TEMPLE QUARTET / ONE TO NO ONE / EDN Mistral Palace - Valence (26) 20h30 19 Stomping at Secret Place : WASHINGTON DEAD CATS / KING KURT Secret Place - St Jean de Védas (34) 20h 19 REGG’LYSS Victoire 2 - Montpellier (34) 19 ORELSAN / ODEZENNE Espace Malraux - Six-Fours-les-Plages (83) 21h 19 LES YEUX D’LA TETE / GEORGIA BROWN Salle d’activités - Flayosc (83) 20h 20 SIDILARSEN / AZYD AZYLUM / DANCELOOR DISASTER / ASS AIMLESS GLORY MJC Picaud - Cannes (06) 21h 20 ENRICO MACIAS La Palestre - Le Cannet (83) 20h30 20 ORELSAN / LADEA Théatre de Verdure - Nice (06) 20h30 20 L’ Art Scène : MONOGRENADE Salle de la Blache - Payzac (07) 21h 20 CREEPY CAT’S CADILLAC Dan Racing - Marseille (13) 21h30 20 Jazz sur la ville : MATHIEU SOURISSEAU / ETHENESH WASSIÉ La Meson - Marseille (13) 20h

Facebook.com/nouvelle.vague.magazine


Nouvelle Vague - octobre 2012

20 Fiesta des Suds : DIONYSOS / ZEBDA / EL GUSTO / NEVCHEHIRLIAN / GARI GREU / DJ BOBZILLA... Dock des Suds - Marseille (13) 20 SEBASTIEN LLADO QUARTET Le Moulin à Jazz - Vitrolles (13) 21h 20 YOANNA / 5 AVENUES MJC L’Escale - Aubagne (13) 20 BURIDANE Poste à Galène - Marseille (13) 20 UNDERGROUND RAILROAD / PIATCIONS / LIKE A DREAM Mistral Palace - Valence (26) 20h30 20 Stomping at Secret Place : THE METEORS Secret Place - St Jean de Védas (34) 20h 20 SINSEMILIA La Cigalière - Serignan (34) 21h 20 JEAN JACQUES MILTEAU & LES PALATA SINGERS Le Carré - Sainte-Maxime (83) 20h30 20 BARBARA CARLOTTI Théâtres en Dracénie - Draguignan (83) 20h30 20 CARLOS BICA TRIO « AZUL » AJMI/La Manutention - Avignon (84) 20h30

AGENDA CONCERTS

39

20 ODEZENNE / MIM & ENTEK / COMIC STRIP Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 21h 20 Vaison Dub : MAD PROFESSOR / ABA SHANTI / FLOX Espace Culturel - Vaison la Romaine (84) 20h 21 THE DEVIL DOGS Le Poste à Galène - Marseille (13) 20h30 21 Festival RIAM : JULIETTE VOLCLER Les Grands Terrains - Marseille (13) 17h 21 CARLOS BICA AZUL Le Cri du Port - Marseille (13) 18h 21 EL GUSTO Paloma - Nîmes (30) 22 SHAKA PONK Paloma - Nîmes (30) 23 SUZANNE VEGA Théâtre de l’Olivier - Istres (13) 20h30 23 CLUB CONCERT ZEIN Espace culturel - Gignac (34) 20h30 23 Musiques Insolentes : GIOVANNA MARINI / MURAL Théatres en Dracénie - Draguignan (83) 20h30


40

AGENDA CONCERTS

23 MONOGRENADE La Gare - Coustellet (84) 24 HIDDEN ORCHESTRA Poste à Galène - Marseille (13) 24 GONG Victoire 2 - Montpellier (34) 24 Musiques Insolentes : ERIC CHENAUX / DAS SIMPLE Théatres en Dracénie - Draguignan (83) 20h30 24 MARTY FRIEDMAN / YOSSI SASSI / STEPHAN FORTE Le Vox - La Valette du Var (83) 25 SKIP THE USE Salle Nikaïa Live - Nice (06) 25 MIKE STERN & DIDIER LOCKWOOD BAND Le Cargo - Arles (13) 21h30 25 Festival RIAM : NICOLAS MAIGRET Skylab - Marseille (13) 19h 25 THE DEVIL DOGS / THE IDIOOTS Mistral Palace - Valence (26) 20h30 25 ZEBOWKA / POLLYANN L’Instant T - Nîmes (30) 21h 25 GRACE / MAI LAN Victoire 2 - Montpellier (34) 26 BERRY / ALEXIS HK Théatre Croisette - Cannes (06) 20h30 26 TITANIUM TRIO MJC Picaud - Cannes (06) 21h 26 ZEBOWKA / POLLYANNA Le Lounge - Marseille (13) 21h 26 DAFUNIKS... Le Cargo - Arles (13) 21h30 26 ALLAN HOLDSWORTH Jas’Rod - Les Pennes-Mirabeau (13) 21h 26 Fiesta des Suds : RAGGASONIC / ROBERTO FONSECA / ANTIBALAS / SPORTO KANTES / DUB STATION / ZISKAKAN Dock des Suds - Marseille (13) 26 MIKE STERN/DIDIER LOCKWOOD BAND Le Cri du Port - Marseille (13) 20h30 26 WAX TAILOR Paloma - Nîmes (30) 26 PAPET J / ANTHONY QUE Le Vox - La Valette du Var (83) 26 The Night of the Guitars : ULI JON ROTH / STAN SKIBBY & THE PAT MC MANUS BAND Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 20h45

Nouvelle Vague - octobre 2012

26 CHRISTOPHE MONNIOT AJMI/La Manutention - Avignon (84) 20h30 27 LIED? / THE MAGNETS MJC L’Escale - Aubagne (13) 21h 27 Fiesta des Suds : SHAKA PONK / WAX TAILOR & THE DUSTY RAINBOW EXPERIENCE / MULATU ASTATKE / NAÏAS / DJ OIL / FRED BERTHET /DO IT Dock des Suds - Marseille (13) 27 DUO LUZI & NASCIMENTO Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 27 Festival du Vent Calvi (20) 27 BEBEY PRINCE BISSONGO / FANGA Espace culturel - Gignac (34) 20h30 27 ZEBOWKA / POLLYANNA The Black Sheep - Montpellier 21h 27 Sumotronik : KAVINSKY / POPOV / CYBERPUNKERS / WE ARE ENFANT TERRIBLE / KRAZY BALDHEAD Zenith Omega - Toulon (83) 21h 27 SAX BROTHERS Théâtre Galli - Sanarysur-Mer (83) 21h 27 SOOM T / DUB 4 / WELDERS HIFI & CONQUERING SOUND SYSTEM Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 21h 27 ALEXIS HK Les Passagers du Zinc - Avignon (84) 28 Festival RIAM : SAUL WILLIAMS / ALAIN GOMIS Friche la Belle de Mai - Marseille (13) 18h 28 Festival du Vent Calvi (20) 28 CAMILLE Paloma - Nîmes (30) 28 MIDDLE JAZZ ORCHESTRA Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 16h 29 Festival du Vent Calvi (20) 29 CAMILLE Espace Malraux - Six-Fours-lesPlages (83) 21h 30 Festival du Vent Calvi (20) 31 After officiel Fiesta des Suds : BIRDY NAM NAM / LAURENT GARNIER / N’TO / JORIS DELACROIX Dock des Suds - Marseille (13) 23h30

Twitter.com/nouvelle_vague1


Nouvelle Vague - octobre 2012

31 Tour du Pays d’Aix : FISHBONE / GUILLAUME PERRET & THE ELECTRIC EPIC / FANTASTICUS Centre Frédéric Mistral - Peyrolles (13) 31 Festival du Vent Calvi (20) 31 Festival International Mandolines de Lunel : RAST BOUZOUKI QUARTET / NATALIA SHKREBKO & STYLE OF FIVE Lunel (34) 31 ANTHONY B / META & THE CORNERSTONES Espace Malraux - Six-Foursles-Plages (83) 21h

noVEMBrE 2012 01 Festival International Mandolines de Lunel : HASAN HÜSEYIN GENC Lunel (34) 01 U ROY Victoire 2 - Montpellier (34) 01 Festival International Mandolines de Lunel : CUSTODIO CASTELO Lunel (34) 02 UBAYAN CREW Centre culturel René Char - Digne (04) 21h 02 SEBASTIEN TELLIER Théâtre Lino Ventura - Nice (06) 02 LESCOP Poste à Galène - Marseille (13) 02 Tour du Pays d’Aix : IMHOTEP / WOODY BUD Salle des Fêtes - Venelles (13) 02 IMIDIWEN Espace culturel - Gignac (34) 21h 02 QUATUOR ROSAMONDE Palais des Congrès - St Raphaël (83) 21h 02 LIONEL RICHIE Sporting Monte-Carlo - Monaco (98) 03 Tour de Chauffe MJC Picaud - Cannes (06) 21h 03 XXXX Hell Night : UNTIL THE UPRISING / MOGHAN-RA / HELLXHERE / HELLIXXIR L’Altherax - Nice (06) 19h30 03 Tour du Pays d’Aix : TONY ALLEN’S BLACK SERIES FEAT. AMP FIDDLER / HUGO KANT Amphithéâtre de la Verrière/Cité du Livre - Aix en Provence (13)

AGENDA CONCERTS

41

03 Festival International Mandolines de Lunel : CARLOS Y MANUEL QUINTERO BADILLO Lunel (34) 03 Le Balèti des Copains Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 19h 03 LIONEL RICHIE Opéra de Monte-Carlo - Monaco (98) 04 BOYS NOIZE Paloma - Nîmes (30) 06 P’tits Cannes à You : PASCAL AYERBE & JOHANNA MATHALY MJC Picaud - Cannes (06) 10h & 14h30 06 BONAPARTE Le Moulin - Marseille (13) 20h30 06 ARCHIVE Paloma - Nîmes (30) 08 REVOLVER Théatre Lino Ventura - Nice (06) 08 FRÉDÉRIC BOREY QUARTET Le Comoedia - Miramas (13) 21h 08 ABSYNTHE MINDED Poste à Galène - Marseille (13) 08 Télérama Dub Festival : ZENZILE / ORLAZ / BASS CRAFTERS Victoire 2 - Montpellier (34) 08 ERIC LAREINE / OTTILIE B Théâtre Denis - Hyères (83) 20h30 08 COTON CANDIES Théâtre Galli - Sanarysur-Mer (83) 21h 09 OPUS NÉO I Centre culturel René Char - Digne (04) 21h 09 Be Furious MJC Picaud - Cannes 21h 09 IZIA Le Moulin - Marseille (13) 20h30 09 Festa Occitana : DU BARTAS La Meson - Marseille (13) 20h


42

AGENDA CONCERTS

Nouvelle Vague - octobre 2012

09 L’AME NUE Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 09 GROOVATORS MJC L’Escale - Aubagne (13) 21h 09 EZ3KIEL Théâtre des Cordeliers - Romans (26) 09 ETIENNE DE CRECY / SHABAZZ PALACE / THEE SATISFACTION Paloma - Nîmes (30) 09 GRAND ENSEMBLE KOA Espace culturel - Gignac (34) 21h 09 Montpellier Habana : MANOLITO Y SU TRABAUCO Victoire 2 - Montpellier (34) 09 LUZ CASAL Palais des Congrès - SaintRaphael (83) 20h30 09 LES FRERES GUISSE Le Vox - La Valette du Var (83) 10 SEXION D’ASSAUT Palais Nikaïa - Nice (06) 20h 10 HANNAH & LES CORDES MJC Picaud - Cannes (06) 21h 10 L’ Art Scène : ANGELO SENCER / SHIKO SHIKO Salle des fêtes - Vallon-Pont-d’Arc (07) 21h (04 75 39 99 73) 10 MOUNTAIN MEN / BJORN BERGE La Presquile - Annonay (07) 10 ORTIE / BASTIEN BRISON TRIO Cavajazz - Viviers (07) 10 IRMA Le Moulin - Marseille (13) 20h30 10 Festa Occitana : D’AQUI DUB La Meson - Marseille (13) 20h 10 QUARTET NOVO Le Moulin à Jazz - Vitrolles (13) 21h 10 Midnight in Marseille : KAVINSKY / FUKK OFF / TRAXX DILLAZ / DISTROPUNX... Dock des Suds - Marseille (13) 23h 10 PATRICK RONDAT / PASCAL VIGNE Espace Jean Ferrat - Septèmes-Les-Vallons (13) 21h 10 Carte blanche à Boumqueur Edition : Soirée KGB MJC L’Escale - Aubagne (13) 21h 10 TINARIWEN Paloma - Nîmes (30)

10 Montpellier Havana : ELITO REVE & SU CARANGON / TUMBAO HABANA Victoire 2 - Montpellier (34) 10 THE EXCITMENTS Le Sonograf’ - Le Thor (84) 11 Festa Occitana : TRIO DE SERGE BEC La Meson - Marseille (13) 20h 12 Rencontres de Jazz de La Gaude : BARRE PHILLIPS / EMMANUELLE SOMER / FRANCOIS COTINAUD / HENRI ROGER Le So What - La Gaude (06) 20h30 12 STING Palais Nikaïa - Nice (06) 12 TWO DOOR CINEMA CLUB Paloma - Nîmes (30) 13 Rencontres de Jazz de La Gaude : LOU QUARTET D’AQUI Les Caprices de Caroline - La Gaude (06) 20h30 13 Rencontres de Jazz de La Gaude : LOUIS BARIOHAY DUO La Gaudriole - La Gaude (06) 20h30 13 Rencontres de Jazz de La Gaude : MARINE & YANN FISHER Le Marronnier - La Gaude (06) 20h30 13 DRAGONFORCE Le Moulin - Marseille (13) 20h30 14 Rencontres de Jazz de La Gaude : JAZZ WORKSHOP 06 / ZINZIRINZI QUARTET Le So What - La Gaude (06) 20h30 14 SCHOOL IS COOL Le Moulin - Marseille (13) 20h30 14 BUMCELLO / ARMELLE ITA Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 21h 15 Rencontres de Jazz de La Gaude : FRANCK TASCHINI QUINTET La Séguinière - La Gaude (06) 20h30 15 CYRIL ACHARD / LILIAN BENCINI / LAURE DONNAT MJC L’Escale - Aubagne (13) 20h30 15 MELODY GARDOT Le Silo - Marseille (13) 20h 15 PIERRE DE BETHMANN QUARTET Le Cri du Port - Marseille (13) 20h30

Youtube.com/nouvellevaguemag


Nouvelle Vague - octobre 2012

15 THE BEWITCHED HANDS Le Cargo de Nuit - Arles (13) 15 LO’JO / IAROSS Victoire 2 - Montpellier (34) 16 DICK ANNEGARN Salle Juliette Gréco - Carros (06) 20h30 16 SERGE PESCE / MERAKHAZAAN MJC Picaud - Cannes (06) 21h 16 Rencontres de Jazz de La Gaude : CIE SO WHAT / MININO GARAY & LES FRAPADINGOS La Coupole - La Gaude (06) 21h 16 MINA TINDLE Le Moulin - Marseille (13) 20h30 16 LA FINE EQUIPE / HOOSKY Poste à Galène - Marseille (13) 16 SEXION D’ASSAUT Le Dôme - Marseille (13) 20h 16 TRAM DES BALKANS La Meson - Marseille (13) 20h 16 SALSA ET LATIN JAZZ DEL MEDITERRANEO Espace Pièle - CornillonConfoux (13) 20h30 16 IZIA / THE BOTS / JESUSISMYGIRLFRIEND Paloma - Nîmes (30) 16 BUMCELLO / SCOTCH / SOFA / KUSSAY & THE SMOKES Victoire 2 - Montpellier (34) 16 GNAWA DIFFUSION Oméga live - Toulon (83) 20h30 16 THE CRANBERRIES Zénith Oméga - Toulon (83) 20h 16 QUATUOR OMACELLO Le Carré - SainteMaxime (83) 20h30 17 Rencontres de Jazz de La Gaude : JEROME VINSON TRIO / JEAN MARC JAFET RIVIERA QUINTET La Coupole - La Gaude (06) 21h 17 BEBEY PRINCE / BISSONGO Salle de la Blache - Payzac (07) 21h 17 ANGIL & THE HIDDENTRACKS / CRANE ANGELS Annonay (07) 17 TAMBOR Y CANTO Cité de la Musique, Auditorium - Marseille (13) 20h30 17 EZ3KIEL Paloma - Nîmes (30) 17 HUGH COLTMAN / BEWICHED HANDS / MUHADIB Victoire 2 - Montpellier (34)

AGENDA CONCERTS

43

17 Festival 34 Tours : THE BEWITCHED HANDS Montpellier (34) 17 INIGO’S FAMOUS FIVE Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 21h 17 BOMBINO Omega live - Toulon (83) 18h30 17 JULIEN DORE Espace Malraux - Six-Foursles-Plages (83) 21h 17 Rencontres artistiques Méditerranéennes du Var : TITI ROBIN Toulon (83) 18 Rencontres de Jazz de La Gaude : LES ARTISTES DE L’EBENE Eglise - La Gaude (06) 18 MIKA Le Silo - Marseille (13) 19h (www. silo-marseille.fr) 18 CHEVEU / MARVIN Espace culturel - Gignac (34) 18h 18 CLARA SCHIMITT & JEAN-LUC PEIRANO Théâtre Galli - Sanary-sur-Mer (83) 17h 19 Rencontres de Jazz de La Gaude : DIES GOA UNIT La Coupole - La Gaude (06) 19 RODRIGO Y GABRIELA Paloma - Nîmes (30) 20 BALTHAZAR Le Rockstore - Montpellier (34) 21 GIEDRE Espace Julien - Marseille (13) 21h 21 DEITRA FARR Le Sonograf’ - Le Thor (84) 22 HUGUES AUFRAY Le Silo - Marseille (13) 20h30 22 MANUEL ROCHEMAN & OLIVIER KER OURIO / WORLD KORA TRIO Cité de la Musique - Marseille (13) 21h 22 MIDNITE Victoire 2 - Montpellier (34) 22 COUNT BASIE Théâtre Galli - Sanary-surMer (83) 20h45 22 OTTILIE B Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84) 19h 23 KANKA / MILANGA / SELEKTA PIERRO MJC Picaud - Cannes (06) 21h 23 BOJAN Z La Presquile - Annonay (07) 23 KAS PRODUCT Poste à Galène - Marseille (13)

+ dE concErts nouvelle-vague.com


44

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Carmen Maria Vega Son premier album éponyme l’a baladée de salle en salle, jusqu’à une belle nomination au Prix Constantin. Après avoir conquis le public par ses concerts enflammés, Carmen Maria Vega est revenue au printemps avec un deuxième album flamboyant : « Du chaos naissent les étoiles ». La tonalité du disque est définitivement rock, mais on y devine aussi des ambiances de BO à la Tarantino. Entretien scintillant. Le titre de ton dernier album est superbe, qu’est-ce qui te l’a inspiré ? Il y a plusieurs choses. C’est d’abord tiré d’un poème américain qui a eu une résonance particulière en moi à une époque où j’étais un peu perdue dans mon travail. C’est une formule qui donne de l’espoir. Et puis Nietzsche a dit aussi : « Il faut avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse ». J’avais besoin de repères comme ça pour continuer à avoir envie de bosser à ce moment-là. Tu t’es fait connaître à travers tes prestations scéniques énergiques et intenses. D’où te vient cette force, cette envie ? Je ne sais pas. Je suis comme ça. C’est comme ça que je conçois la scène, dans un partage dynamique. Quelles sont les évolutions par rapport à ton premier album ? Musicalement, j’avais envie d’orchestrations plus travaillées pour cet album. Le premier

disque était un reflet de ce qu’on mettait en scène. Certaines chansons existaient déjà depuis trois ans. Il fallait donc enregistrer des chansons qui venaient du live. Là, on est passés en studio d’abord. Dans l’écriture, on avait l’habitude de parler d’émotions humaines et sur le deuxième disque, j’ai utilisé des formes énumératives qui donnent une dynamique plus rock. J’en avais marre des saynètes. Le premier single « On s’en fout » est volontairement cynique. Qu’est-ce que tu as voulu signifier à travers cette chanson ? C’est d’abord de l’autodérision. C’est évidemment pour dire qu’on ne s’en fout pas mais ça fait du bien de se le dire parfois, ça déculpabilise ! Mathias Malzieu de Dionysos t’a offert une chanson. Oui, j’avais très envie de travailler avec Mathias. On s’est rencontrés rapidement. Je lui ai donné plusieurs thématiques parmi


Nouvelle Vague - octobre 2012

lesquelles une chanson d’amour au présent. Ce n’est pas facile à écrire et il a choisi d’en faire quelque chose qui lui ressemble : un genre de séduction érotico-burlesque. Ça m’a plu. Je ne suis pas intervenue dans l’écriture. Je suis arrivée derrière. J’ai gardé ce que j’aimais et revu les petites choses qui me plaisaient moins. Tu es à l’affiche d’un film qui vient de sortir. C’est le début d’une nouvelle carrière ? Comment est née cette participation ? C’est une question très française. Si le cinéma a encore envie de moi, je continuerai. Mais je n’abandonnerai pas la chanson. J’aimerais pouvoir faire les deux en parallèle. On m’a offert un super rôle à venir. Pour le film qui vient de sortir, Béatrice, la réalisatrice, m’avait vue à la télé. J’ai trouvé son scénario hyper ambitieux pour un film d’auteur.

ZOOM

45

En dehors de la tournée qui est en cours, as-tu d’autres projets (musique, ciné) dans les prochains mois ? La tournée me prend énormément de temps, mais j’ai été jury pour le festival longs métrages d’Amérique Latine et je serai là aussi pour le festival du court métrage à Villeurbanne en novembre. Cette année le cinéma est bien présent. Mais j’ai quand même quatorze dates par mois avec la tournée. ✏ Philippe Perret & Laurence Cherbuy Le 05/10 à La Cigalière – Serignan (34), le 06/10 à la salle du Bois de L’Aune – Aixen-Provence (13), le 18/10 au Rockstore – Montpellier (34), le 19/10 au Théâtre Lino Ventura – Nice (06), le 20/10 au Théâtre Comoedia – Aubagne (13), et le 15/12 aux Passagers du Zinc – Avignon (84). www.carmenmariavega.com


46

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Le Moulin La salle du Moulin, située dans le treizième arrondissement de Marseille, a réouvert ses portes le 28 septembre dernier, en présence de Thomas Dutronc. L’occasion de revenir sur l’histoire de cette salle de concert emblématique de la cité phocéenne après 6 ans de travaux.

Tour à tour cinéma, théâtre, et même ciné pornographique selon la rumeur, la salle du Moulin, située en plein cœur du quartier de Saint-Just à Marseille, ré-ouvre ses portes avec la ferme intention d’inonder nos oreilles de lives enjoués. Une bonne nouvelle en cette rentrée musicale.

En 1989, l’association SAAG Le Moulin décide de faire de cette salle une Scène de Musiques Actuelles (SMAC), offrant ainsi à Marseille un lieu incontournable. Après avoir accueilli pendant une vingtaine d’année plus de 800 concerts parmi lesquels on peut citer : Oasis, Noir Désir, Deftones,


Nouvelle Vague - octobre 2012

The Roots, Femi Kuti, Nick Cave, Beth Gibbons (de Portishead), Trust, DJ Shadow, Placebo, Tryo, Sonic Youth, Keziah Jones, etc., le Moulin décide en 2006 d’entamer des travaux : « Le Moulin a souhaité engager une réhabilitation complète de sa salle de concert pour améliorer le confort de ses spectateurs en augmentant la capacité à 1500 places, par rapport à 1200 auparavant, mais aussi afin de respecter au mieux l’environnement. Ainsi, nous avons tenu à maîtriser les consommations d’énergie et à diminuer l’émergence sonore pour le voisinage. » explique Nicolas Christin, l’un des responsable de la salle. Une capacité intermédiaire qui manquait à Marseille. Ne trouvant pas leur bonheur au Cabaret Aléatoire, au Dock des Suds ou à l’Espace Julien, de nombreux artistes préféraient passer par une autre ville. Cerise sur le gâteau : la création d’un club dans le hall, avec une mezzanine permettant d’accueillir 350 personnes. « Plus intime, plus conviviale, le club permettra d’être au plus près des artistes. Il sera utilisé pour les afters des concerts ou des petites manifestations la plupart du temps ».

« le moulin a souhaité engager une réhabilitation complète de sa salle de concert pour améliorer le confort de ses spectateurs en augmentant la capacité à 1500 places » Après toutes les péripéties qu’a connues le Moulin, l’heure est à la fête. Le 28 septembre dernier, Thomas Dutronc a donné le « la » lors de la soirée d’ouverture. Cet amoureux du jazz a fait swinguer le

ZOOM

47

public pour leur plus grand bonheur. La suite du programme est bien ancré rock puisqu’il s’agit des Marseillais de Oh ! Tiger Mountain et leurs collègues de Microphone Recordings (Kid Francescoli, Johnny Hawaii, The Performers...) qui inaugureront le Club le 3 octobre lors d’un « Bal Psyché ». Le Moulin enchaînera avec une nuit métal le 4 octobre en la présence de Mascaara, Dagoba et Eths, puis avec une soirée fille le 6 octobre avec Oshen, Andromakers et Violaine Schutz. Le 12, grosse soirée rap en perspective avec IAM, Akhenaton, Faf Larage et Shurik’N. Le 13 octobre ce sera la révélation électro-rock Nasser qui prendra les commandes et qui offrira un live fracassant. Pour la suite, des grands noms de la scène française feront leur apparition sur la scène, tel que Izia le 9 novembre, ou le rappeur Oxmo Puccino le 24 novembre. Surnommé le Jacques Brel Black du rap français, il vient de sortir son sixième album solo « Roi sans carrosse ». En février, ce sera le groupe Lilly Wood And The Prick qui déversera ses comptines folk-blues dans les oreilles de la cité phocéenne. Une programmation riche, exigeante à souhait et représentative de la musique d’aujourd’hui. Pensez d’ores et déjà à réserver vos places, il n’y aura pas pour tout le monde ! ✏ Sarah Barbier Le Moulin - 47 boulevard Perrin Marseille (13). 04 91 06 33 94 - www.lemoulin.org


48

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Press Gang Metropol À l’écoute de « Checkpoint », premier album de Press Gang Metropol, comment ne pas penser a Interpol et au son de Manchester ? Le groupe de Nice puise autant dans ces influences que dans ses expériences passées. Sous ce nom, se cache en effet les anciens membres de Corpus Delicti, en vogue dans les années 90. Rencontre avec Sébastien Pietrapiana, chanteur du quatuor, avec un seul mot d’ordre : « l’évolution ». Pourquoi avoir choisi ce nom de « Press Gang Metropol », qui est plus un avantgoût d’un groupe de rap ou de métal ? C’est pour insister sur le cote « urbain ». Il désigne une grosse mégalopole repliée sur elle-même et pourtant chaleureuse, un peu a l’image de la création. C’est Christophe, le bassiste, a l’origine du projet avec Franck, le guitariste, qui a choisi ce nom. Le groupe est un peu spécial car 3 de ses 4 membres sont des anciens musiciens de Corpus Delicti. Pouvez-vous revenir sur ce groupe et sur sa séparation ? Le groupe s’est créé en 1992 à Nice. Au début, on était 6, et puis ça s’est stabilisé à 4. On a suivi une tendance gothique sur 4 albums qui nous a conduits de l’Allemagne aux Etats-Unis. Et puis, en 1996, c’est la fin. Comme dans toutes les histoires de groupe, à un moment, les visions de la musique sont si différentes au sein du groupe, qu’il est préférable d’arrêter. Personnellement, j’en avais marre de ce carnaval gothique, on était tous maquille sur scène ! Aujourd’hui, on reste encore étonnés de la grosse popularité du groupe sur Internet. C’est sans doute

grâce a ce noyau dur de fans qu’un éditeur a voulu faire une biographie de Corpus Delicti. Encore maintenant, sur scène, on alterne entre répertoire de Corpus Delicti et Press Gang Metropol, car le public est très réceptif. Pendant ces années d’éloignement, vous êtes restes actifs dans le monde de la musique, n’est-ce pas ? Chacun de notre côté, on a exploré un genre. Franck a fondé le groupe électro Curl avec lequel il a sorti 3 albums, et Christophe a monté le projet Kom-Intern trip hop électro. Moi, j’ai monté le projet pop et mélancolique Kuta. Lors du 3e album, j’ai collaboré avec le pianiste de David Bowie qui m’avait reperé sur Internet. Au départ, on avait envisagé qu’un seul morceau et puis, boostés par ce travail, on a écrit deux autres titres avec Mike Garson. Ce genre de rencontre donne terriblement confiance en soi par rapport aux anciennes collaborations qu’il a eues. Avec Kuta, ça n’était que des morceaux piano-voix parce que, seul, je ne compose qu’ainsi et assez lentement. Avec Press Gang Metropol, je ne m’occupe que des paroles et de la mélodie, et on arrive toujours a quelque chose d’énergique grâce a la cohésion du groupe.


ZOOM

49

Photo : Greguy Leodocard

Nouvelle Vague - octobre 2012

Justement comment s’est fondé le groupe ? J’en étais alors à un moment étrange dans Kuta, sur scène, quelque chose ne marchait pas. C’est alors que Franck a renouvelé sa demande. Il m’avait déjà sollicité en tant que chanteur de son nouveau groupe, mais je ne me sentais pas prêt à retravailler avec eux. Grâce a la confiance et l’expérience acquise dans Kuta, j’ai accepté. Comment retravaille-t-on avec d’anciens collègues de musique? Tout cela s’est fait assez naturellement. Le style musical a évidemment changé du style gothique pour un son new-wave post-punk inspiré par Joy Division et The Cure. En plus, grâce a nos expériences passées, on a pris plus de plaisir à se redécouvrir et à se retrouver ensemble dans la même musique, même si nous n’avons plus 20 ans (« rires »). Les thèmes des chansons ont-ils évolué ? Les textes sont toujours très personnels, même si un peu moins que dans Kuta. Les

histoires sont toujours plus autobiographiques et poétiques que politiques. Comme dans Corpus Delicti, les paroles sont en anglais à cause de notre culture musicale anglo-saxonne plus qu’assumée. De toute façon c’est plus « facile » d’écrire en anglais, parce que ça sonne mieux. Avec tous ces genres testés, comment définiriez-vous aujourd’hui votre style musical ? C’est du pop-rock tendance new-wave avec un brin de punk. Et grâce au renouveau de la cold wave avec des groupes comme Interpol, The Editors ou Franz Ferdinand, on est plutôt dans la norme, ça nous change de la dernière fois (« rires »). ✏ Solène Lanza En concert le 24/11 à la MJC Picaud – Cannes (06) et le 23/11 au Poste à Galène – Marseille (13). www.pressgangmetropol.com


50

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Tryo Quatre ans après son dernier album « Ce que l’on sème », et des dizaines de concerts derrière eux, Tryo revient avec « Ladilafé », et un premier single : « Greenwashing ». Rencontre avec Mali et Manu. Comment est né ce nouvel album ? Nous nous sommes tous retrouvés à l’île de la Réunion, et nous avons écouté les chansons que nous avions écrites chacun de notre côté. Nous travaillons de manière artisanale. On fait une composition à la guitare et on se met à chanter. C’est le texte qui va nous aiguiller.

Quels sont les thèmes que vous abordez ? Nous abordons des sujets très différents, souvent en rapport avec l’actualité. Il y a des chansons plus reggae, d’autres qui parlent de la révolution arabe, et nous avons même un morceau très électro, avec la collaboration du DJ Chalom, qui utilise la technique du scratch, ce qui donne un côté plus ur-


Nouvelle Vague - octobre 2012

bain. C’est la nouveauté de l’album. Mais nous avons aussi des titres plus calmes, des ballades, des tempos lents, plus exotiques. C’est un album nuancé. On veut exprimer la joie, la fête, on veut faire passer des émotions, faire danser le public. Tryo grandit, et on le voit avec l’évolution de nos chansons. « Ladilafé » est le titre que vous avez donné à votre nouvel album, ainsi que celui d’une de vos chansons. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est l’histoire d’une personne qui est atteinte par la maladie, et qui est entourée de ses amis. On raconte ici le combat pour la vie, la résistance. C’est une expression réunionnaise qui signifie « commérages », « ragots ». C’est en hommage à Patricia Bonnetaud qui nous a quittés (NDLR : Amoureuse de la musique, fondatrice du label Yelen Musiques qui a signé Tryo à leurs débuts). Cette chanson est un hymne à la vie, une leçon de vie. C’est quelque chose à la fois personnel mais aussi universel, et cela nous touche particulièrement. Le titre « Révolutions arabes » est très évocateur. Quel message vous avez voulu faire passer ? Nous l’avons écrit en plein printemps arabe, lors de la victoire de la démocratie. C’est un message d’espoir. Que va nous réserver le futur ? Qu’est-ce que ces peuples vont faire de cette nouvelle démocratie ? Bien sûr, le texte aujourd’hui a évolué puisqu’il a été composé l’année dernière : nous avons souhaité faire une ouverture sur le futur, comment gérer ce pouvoir nouveau ? Comment arrivez-vous à vous renouveler dans vos albums ? On essaie de ne jamais s’ennuyer. On remodèle les morceaux, on en laisse d’autres de

ZOOM

51

côté. On touche à des aspects de la vie, de l’actualité. On parle de ce qui nous touche, cela vient spontanément. On essaie toujours de rester dans l’humour avec une petite touche d’ironie. Vous vous mobilisez fréquemment pour des concerts aux côtés de Greenpeace. Qu’est-ce que cela représente pour vous ? On est tous adhérent Greenpeace parce qu’on se reconnaît dans leurs valeurs. C’est quelque chose qui fait pression sur le politique sans pour autant être attaché à un parti politique. On n’a pas envie que cela devienne caricatural non plus mais on est ce qu’on est, on assume pleinement cela, ça fait partie de nous. Justement, en parlant de valeurs, que pensez-vous de la gauche au pouvoir ? Un président socialiste en France, pour nous, ça a été une victoire, on était très contents. On va certainement entrer dans une aire apaisée, grâce à une politique citoyenne. Nous abordons d’ailleurs dans notre album le sujet délicat de la montée en puissance du Front National, cette montée dans l’extrême. C’est quelque chose qui nous fait peur, c’est de la cosmétique politique, et ça risque d’être dangereux. ✏ Pauline Bouveau & Jessica Bruno Le 26/10 au Dôme - Marseille (13), le 27/10 au Palais Nikaïa - Nice (06), et le 26/03/2012 au Park & Suites Arena Montpellier (34). www.tryo.com


52

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Mekanik Kantatik Nicolas Cante aka Mekanik Kantatik est un personnage mi-homme machine, mi-homme piano. Son nouvel album « Are you Kantatik ? » est sorti le 24 septembre dernier et offre à nos tympans un subtil mélange de pop digitale et de techno jazz. On découvre alors que le piano, pièce maîtresse du disque, devient l’arme de ce guerrier du son, qui ne souhaite que déverser sa musique sur le dance-floor.


Nouvelle Vague - octobre 2012

ZOOM

53

Parle-nous de ton premier album. Il est sorti en 2009 sous le nom de « Sounds... from my piano » qui est sur mon label Dfragment Music que j’ai créé avec deux amis sur Marseille. Je fais de la musique depuis très longtemps, et c’était facile pour moi de sélectionner les morceaux que je voulais mettre dessus : ballades, chansons festives, ou performances expérimentales.

l’époque et quand je l’ai vu jouer du piano debout, je me suis dit : « Moi aussi, c’est ça que je veux faire ! ». Je suis d’ailleurs diplômé d’État de Musiques Actuelles Amplifiées ainsi que du Conservatoire de jazz d’Aix-enProvence. J’ai toujours été très jazz. Ensuite, je me suis intéressé à la musique électronique, j’ai joué dans des raves parties et je me suis totalement ouvert musicalement.

Ton deuxième album « Are you Kantatik ? » semble plus accessible que le précédent, est-ce une volonté de ta part ? Ce n’est pas une volonté, ça s’est fait comme ça. Ma musique évolue et j’ai envie que Mekanik Kantatik prenne une tournure plus électro-pop, moins expérimentale. J’ai à côté mon projet « Improvisium 1.1 » qui me permet d’être totalement expérimental, contemporain et introspectif, et j’ai donc décidé ici d’exprimer autre chose, quelque chose de plus dansant, de plus entraînant.

Pourquoi avoir choisi le piano comme instrument de base ? Ça, il faut demander à ma mère ! Je pratique le piano depuis que je suis gamin, c’est mon instrument, et j’ai toujours cherché à mélanger l’acoustique du piano, son côté un peu grand-mère, avec l’électronique et les nouvelles technologies. Pour Mekanik Kantatik, j’ai voulu mixer plusieurs genres et faire en sorte que le piano devienne une grosse machine à techno.

D’où vient ton nom de scène ? Le nom provient des expérimentations qu’on mène à la base sur la mécanique quantique et tout le rapport entre la science, l’univers et les fréquences sonores. Les astrophysiciens évoquent les liens entre physique, musique et spiritualité. J’ai voulu essayer de réaliser ça, tout en restant mystique et astronomique. J’aime travailler le son et les fréquences à travers la musique ou la mécanique... quantique ! Qu’est-ce qui a révélé ta vocation musicale ? Michel Berger ! Quand j’étais petit, je l’ai vu en concert. Je faisais déjà du piano à

Mekanik Kantatik en live, ça donne quoi ? En live, ça pète, je me lâche complètement. Autant il y a quelques années c’était encore très expérimental, avec une ambiance particulière, mais maintenant ça va vers l’efficacité. Celui que je prépare pour le nouvel album est plus basé sur la pop et la techno, et j’ai en plus incorporé un jeu de lumière intégré au piano, synchronisé avec la musique et contrôlé par mon ordinateur. ✏ Sarah Barbier Le 05/10 au Zénith - Montpellier (34), le 06/10 au Bournot - Aubenas (07) et le 03/11 à Bastia (20).


54

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

Skip The Use C’est le groupe français le plus taré du moment. Crée en 2008, les Skip The Use attendaient leur heure et il semblerait qu’elle soit arrivée puisque qu’ils viennent de recevoir pour leur dernier album « Can Be Late » un disque d’or largement mérité. Mat Bastard, le chanteur, a accepté de répondre à nos questions. Disque d’or, révélation musicale, comment expliquer-vous un tel engouement ? Je sais pas, peut être que la musique qu’on fait correspond à un engouement musical qu’il y a en ce moment. C’est pas quelque chose qu’on a calculé ou programmé, ça s’est fait comme ça, et tant mieux pour nous j’ai envie de dire.

Et comment vous vivez ce succès au jour le jour ? C’est pas vraiment quelque chose auquel on fait très attention puisqu’on sait qu’il faut rester concentré sur ce qu’il nous reste à faire. On est un jeune groupe, on est encore en développement, on a encore beaucoup de chose à parfaire et à découvrir. C’est juste


Nouvelle Vague - octobre 2012

super agréable de bosser dans ces conditions là, d’avoir les médias qui sont attentifs a ce qu’on fait, de sentir la reconnaissance du public. Mais il faut pas que ça nous empêche d’avancer. Avec Carving, ton groupe précédent, vous étiez clairement dans la vague punk/rock, quels relations entretenezvous avec ce courant ? Carving c’était très très punk, voir hard-rock à certains moments. J’ai un rapport très passionnel avec le punk car ça reste la musique que j’aime à la base, que j’écoute le plus encore aujourd’hui et qui surtout m’a donné envie de faire ce métier. Et comment vous vous êtes débrouillez pour évoluer musicalement ? C’est plutôt quelque chose qui c’est fait tout seul. En créant le troisième album de Carving, on s’est rendu compte que des morceaux différents arrivaient, qu’on aimait les jouer, qu’on prenait plaisir à les faire et que aussi ça nous faisait tripper de découvrir un peu un style musical qu’on connaissait moins. Et plutôt que de se dire « tiens, on va les mettre sur le côté » on s’est dit « on va voir un peu ce qu’il se passe de ce côté là » et voilà. Chanter en anglais, une évidence pour vous ? On a toujours eu envie de se développer. C’était important pour nous d’essayer de faire quelque chose à l’international. L’anglais est donc venu tout à fait naturellement. Et ça marche ? On commence à faire des trucs qui sont plutôt cool. En octobre on va partir à New-York. On a déjà joué en Allemagne, en Grèce, au Canada… A chaque fois on a un super accueil, donc c’est chouette.

ZOOM

55

Votre premier album est sorti sous un label indépendant, le nouveau sur un major, qu’est ce que ça a changé pour vous ? Hmm pas grand chose. Juste qu’au lieu d’être huit à bosser sur un projet, on s’est retrouvé à cinquante dessus. Y a beaucoup plus de personne qui sont autour de toi, et c’est vraiment mortel.

« J’ai un rapport très passionnel avec le punk car ça reste la musique que j’aime à la base, que j’écoute le plus encore aujourd’hui et qui surtout m’a donné envie de faire ce métier. » Pas trop difficile parfois de travailler en groupe du coup ? On travaille essentiellement à deux, en mode restreint sur la composition. Et puis on répète tous ensemble les titres et on bosse ensemble pour les lives. C’est notre petite méthode, ça fait quinze qu’on l’utilise et ça nous convient bien. Quel est ton rêve musical ultime ? J’en sais rien. Y a vraiment des chansons que j’aime, que j’adore et qui me semble tellement importantes, comme «Life On Mars» de David Bowie. Ce serait de faire une chanson comme ça, une chanson qui reste dans la tête des gens malgré les années, malgré le temps. ✏ Sarah Barbier En concert le 25/10 au Nikaïa Live - Nice (06). www.skiptheusemusic.com


56

ZOOM

Nouvelle Vague - octobre 2012

23h17 23h17 réalise une fusion innovante aux accents pop, électro et rap. Une mixité qui donne au groupe une identité originale dans l’univers rock/métal. Le nom du groupe fait référence à un concept temporel : la persistance, la répétition d’une heure précise… Rencontre avec le plus étonnant des groupes métal.


Nouvelle Vague - octobre 2012

Qui est 23h17 ? 23h17 est un trio parisien hybride qui mixe à la fois le métal, le rock-rap, la pop, l’expérimental en saupoudrant le tout de samples. La douceur du chant et l’agressivité des cris de Mirage, la chanteuse/bassiste, les rythmiques incisives de Nux et les riffs puissants de Vinz fusionnent ce mélange. Vous parlez de concept temporel dans votre bio, qu’est-ce que ce concept temporel ? C’est de là que vient le nom du groupe. Certains vont tomber souvent sur la même heure en regardant l’horloge (22h22, 21h21…), pour nous c’est 23h17, c’est la persistance, la répétition d’une heure précise. Ces 4 chiffres peuvent se retrouver sous différentes formes, dans différents ordres, dans des situations qui peuvent paraître improbables, ils sont là. C’est le mysticisme des chiffres, leur pouvoir; leur intrusion dans l’esprit, dans la réalité consciente ou subconsciente de chacun. Dans quel état d’esprit avez-vous travaillez sur ce nouvel EP « Tik tak » ? Nous avons tout d’abord travaillé ces morceaux un peu dans l’urgence. C’était pour une audition et nous l’avons pris comme un challenge car nous avions très peu de temps pour composer. Le but était que ces morceaux soient un peu plus « ouverts ». Ensuite nous avons eu la possibilité d’enregistrer en studio et nous avons décidé de retravailler ces 3 morceaux. Cet EP « Tik tak » en est le résultat.

ZOOM

57

Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais ? Auparavant, tous nos textes étaient écrits en français, avec une attention particulière donnée par Mirage à la poésie du texte. Nous voulions que ces 3 morceaux aient une couleur moins sombre que sur notre précédent EP. L’anglais est donc venu naturellement pour le côté plus lumineux, car c’est plus difficile d’écrire en français ce genre de texte, sans être trop « festif ». Quels sont vos projets ? Nous voulons rester positifs et prévoyons donc de promouvoir au maximum ce nouvel EP, trouver un label et un tourneur. Nous allons enregistrer un nouvel album cet hiver en se « cloisonnant » durant quelques semaines, dans une maison à la campagne. Céline Dehédin


58

CHRONIQUES

Nouvelle Vague - octobre 2012

C2C : Tetra (Onandon Records/Mercury)

dEXyS : One day I’m going to soar

JJJ JJ

(BMG / Modulor) J J J J J

Le collectif nantais C2C, composé de 20Syl, Greem, Atom et Pfel, champions du monde DMC de 2003 à 2006, sort son 1er album « Tetra », presque 6 mois après la sortie de l’EP « Down the road ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en aura pour tous les goûts : le disque démarre avec la bombe « The cell » suivie de « Down the road » qui laisse un air de déjà-vu. On croise ensuite du gospel avec « Happy », tandis que « The beat » nous entraîne dans une ambiance hip-hop electro old school agréable et que « F.U.Y.A » nous projette dans un film d’arts martiaux. « Arcades », « Kings season » ou « Give up the ghost » flirtent avec l’électro que les amateurs du genre apprécieront. Un album riche en couleurs qui devrait plaire au plus grand nombre d’entre nous. ✏ Rémi Cavaillès

Peut-on survivre à un tube planétaire ? Kevin Rowland a mis près de 30 ans à se relever de « Too rye ay » et de son incontournable « Come on Eileen ». Il y eut bien sur « Don’t stand me down » en 1985 et une poignée d’album solo plutôt insipide à la fin du siècle dernier, et puis plus rien. Le bonhomme aurait pu continuer tranquillement à vivre de ses royalties ad vitam aeternam, il a pourtant choisi de se remettre au taff, avec à ses côté Mick Talbot, l’ex acolyte de Paul Weller au sein de Style Council et membre historique des Dexy’s (on remarquera au passage la disparition des Midnight Runners du nom du groupe). Alors quid du son Dexy’s 2012 ? Rien de bien révolutionnaire en fait mais la pêche des débuts est toujours là, intacte, à base de cuivres qui claquent et d’hymnes scandés par la voix de petite frappe de Rowland. Pas de tubes en puissance ici mais des morceaux franchement efficaces qui replacent l’Angleterre sur la planète (Northern) soul comme aux grandes heures du groupe. ✏ Fred Bini

JUno : Speed racer (MMC) J J J J J Juno, c’est une ville d’Alaska, un très bon film et le nouveau duo signé sur My Major Company. Le groupe composé de Julien et Yann signe un premier album débordant d’énergie et d’audace. « Speed racer » démarre comme un bolide et vous emmène cheveux aux vents vers une belle destination inconnue. Entre folk-pop et electro-pop, l’album tout en vitesse évoque Phoenix, Daft Punk. La sincérité et la spontanéité se ressentent à chaque moment. Entre ballades folk et flow électro efficaces, le duo impose un style léger, épuré et sûr de lui. Ce duo parisien s’est entouré de Pierrick Devin (basse et clavier d’Adam Kesher, guitariste de Cassius) et de Stéphane Briat (LE mixeur de la french touch). Avec « Speed racer », Juno entre dans la course, en attendant, on l’espère, d’autres beaux tours de pistes. ✏ Julien Maspetit


Nouvelle Vague - octobre 2012

GEt WELL Soon : The Scarlet beast o’seven heads (City Slang/Pias) JJJJ J Ami, fan de guitares qui crachent et de batteries qui cognent, passe ton chemin ! Chez Konstantin Gropper, le jeune teuton qui préside aux destinées de Get Well Soon, tout n’est que luxe (arrangement), calme (mélodie) et volupté (chant sépulcral). À l’instar de Neil Hannon et sa Divine Comedy, à qui on l’a beaucoup comparé, le jeune homme a un réel talent pour trousser des mélodies imparables et les enrober d’orchestrations subtiles. Après y avoir goûté, il vous semblera difficile de passer l’automne sans les titres les plus accrocheurs de cet album (« Roland, I feel you », « Let me check my Mayan calendar », « Disney », « Just like Henri Darger »). Ce troisième opus reprend les choses peu ou prou là où « Vexations », son album de 2010, les avait laissé. Moins abouti cependant que celui-ci (sans doute son chef-d’œuvre) il reste sous forte influence John Barry / Enio Moricone, ce qui reconnaissons-le est loin d’être négligeable ! ✏ Fred Bini

CHRONIQUES

59

qUito : Quito J J J J J Triomphant haut la main dans la catégorie « pire pochette de l’histoire de la musique intelligible », Quito fait (heureusement) moins mal aux tympans qu’à l’iris. Car au-delà des contradictions de papier et d’un chanteur breton qui emprunte à Nougaro les accents de la Ville Rose, les ambiances latinomanouches épousent ici avec élégance les guitares noires du rock et les petites sucreries de la chanson française (clarinette, saxophone, flûte traversière…). Dans la plus pure tradition du quasi-poème mis en musique, les arrangements se font discrets, laissant toute latitude au conteur Quito pour dédier son « Quelque part » aux clandestins dont les yeux brillent d’occident… avant de reconnaître, égoïstement résigné, qu’il préférerait « Être phasme ». Entre Gibraltar et Tanger, un joli disque pied-noir, qui exhale la fleur d’oranger et qui aura le mérite minimal d’élargir votre vocabulaire du verbe « vitupérer »… ✏ Dimitri Walas

aUBE L : Stars in your scars (autoproduit) J J J J J Aube L nous emmène loin, très loin dans son univers. Sans heurts ni bousculades, elle enveloppe son auditeur dans un cocon fait de pianos, de grandes envolées de guitares et d’une voix particulièrement envoûtante. Aube L ne se définit pas, elle se découvre. L’album « Stars in your scars » sonne comme une séance de psychanalyse introspective, de décollage vers l’ailleurs. Des moments tant mélancoliques que « tripants » qui raviront tous les amateurs de trip-pop et des voyages immobiles. L’album remplit également le rôle de séance d’exorcisme, Des démons mais aussi beaucoup d’anges émergents au détour des pistes. Des mondes cosmiques, sidéraux, dans lesquels Aube L nous tient par la main et nous évite de perdre pied dans ses dimensions parallèles. Voyage à faire et refaire. ✏ Julien Maspetit


60

CHRONIQUES

Nouvelle Vague - octobre 2012

CHarLy B : Forever (Reggae Europe)

BELLErUCHE : Rollerchain (Tru-

JJJJ J

Thoughts/Differ-ant) J J J J J

L’amour, le stress, la vie, le profit, le système, la drogue etc. Tout y passe dans le 13e opus du Français Charly B. « Forever », c’est du reggae dance-hall hip-hop aux instrus percutantes et incisives au service de textes revendicateurs, en français et en anglais. Un album complet dans les thèmes et dans les vibes bien travaillés, mais qui trouve ses limites dans certains morceaux dont on aurait espéré un ou deux couplets supplémentaires. Charly B évoque pêle-mêle les relations humaines, le quotidien destructeur et les addictions de la vie avec un flow tiré de ses longs séjours en Jamaïque. Il y a beaucoup de « niaque » dans « Forever » (« Le paradis », « Le rêveur », « Afrique unis toi », « Le système »). Un album très intéressant. ✏ Julien Maspetit

Avec « Rollerchain », comprendre « chaîne à maillons », le trio londonien affiche la couleur de ce quatrième opus. Et elle est froide, quasi mécanique. Délaissant quelque peu son côté hip-hop/soul - sans complètement l’abandonner - Belleruche assume un virage marqué vers un univers plus sombre avec un style trip-hop/electro-pop nettement plus organique. La mécanique est parfaitement huilée, les maillons de la chaîne s’encastrent à merveille : Belleruche pédale et déroule, mais sans folie. Mélodies langoureuses et mélancoliques, lignes de basses vrombissantes et beats entêtants viennent accompagnés la sublime voix soul de Kathrin DeBoe. En résulte un univers au groove implacablement « froid », propre et joliment ténébreux, mais sans doute trop lisse. ✏ Matthieu Bescond

ian KEnt and tHE iMMiGrantS : Almost gone (Musicast) J J J J J Le précèdent opus de Ian Kent date de 2008 : un « one-shot » brillant et éphémère pensait-on (« Almost gone » en quelque sorte…). En cette fin d’été, il est de retour avec ses « Immigrants » pour un nouvel album, « Almost gone » donc, de la meilleure eau. Treize titres, douze compos originales et une cover de Earl King qui porte le titre de leur premier CD « Trick bag ». Malgré une allure à la Keith Richards, Kent joue un folk-blues mâtiné de country. Aux classiques guitare-basse-batterie se mêlent mandoline, National Steel et slide (jouées par Ian himself), parfois un orgue Hammond vient tonifier le groupe. Sa voix, superbe et rauque, sert de beaux textes souvent mélancoliques qui promènent l’auditeur dans une balade américaine un peu fantasmée. Le plus : le très tonique et amusant « X-’Patt Blues », ou le triste état d’âme de l’américain expatrié en France qui ne peut écouter de country à la radio ! Le bémol revient au graphiste qui a choisi d’écrire les textes en vert pale sur fond noir. Un cauchemar pour ophtalmo ! ✏ Jacques Lerognon


Nouvelle Vague - octobre 2012

CHRONIQUES

61

CarMEn SoUZa : Kachupada (Galileo

WinE : My possibility (Wine)

Music Communication) J J J J J

JJJJJ

Carmen Souza prolonge notre été avec « Kachupada », son quatrième album. Comme certains d’entre vous, je découvre cette auteur-interprète d’origine cap verdienne. Carmen est devenue en quelques années une référence de la musique capverdienne. « Kachupa » fleure bon les sonorités et les épices de cet archipel, et nous envoûte de son univers musical inimitable. Ce sont ses sonorités capverdiennes que Carmen mêle efficacement avec du jazz le tout saupoudré de sa voix caressante et légèrement espiègle, qui réinterprète des standards américains et capverdiens. Cet opus est plein de joie et de légèreté. C’est justement cette légèreté qui étonnement me chiffonne, il y en a un peu trop à mon goût... ✏ Kadha Cissoko

Wine est la surprise du mois. La musique de ce groupe à un caractère nu soul mais avec une rythmique très moderne inspirée du hip hop américain avec une légère pointe de vintage. L’univers musical de Wine frôle du bout des doigts celui de Jill Scott en soul, et celui de The Roots ou encore de Lucy Pearl en hip hop. Le groupe a harmonieusement trouvé sa place, les mélodies sont percutantes et les harmonies jazz sont « old school ». Il y a aussi beaucoup de magie grâce à la chanteuse lead SoAnne, surprenante avec sa voix puissante, qui déploie intelligemment une palette de couleurs musicales. Savourez donc « My possibility » comme un bon verre de « Wine », et découvrez ce sympathique groupe qui a fini vainqueur du dixième tremplin IDF La Métisse édition 2011-2012. ✏ Kadha Cissoko

aCWL : L’être ange demon (autoproduit) J J J J J Le plus gothique des groupes de rock revient sur le devant de la scène après plusieurs mois d’absence… ACWL pousse plus loin l’exploration de la diversité musicale avec ce quatrième album. L’expérience met en avant la relation des contraires à travers son nom : l’être ange démon. Le premier extrait de ce nouvel opus tourne sur les ondes depuis peu et ouvre l’album : « You run ». Accompagnée de piano et guitare acoustique, la voix de Clin résonne telle la voix d’un ange. ACWL mélange les genres : électro sur « Marie-Anna », plus pop sur « How long », post grunge sur « Someone will stay », influences orientales sur « Introversion ». Le groupe s’amuse à mêler les ambiances mais aussi les langues en chantant en français ou en anglais, et crée aussi sa propre langue sur le titre « Asher ». La nouveauté réside aussi dans le partage de la voix lead entre Clin et Jean. Onze nouveaux titres simples pour une œuvre épurée mais efficace qui oscille entre l’ombre et la lumière. ✏ Céline Dehédin


62

CHRONIQUES

Nouvelle Vague - octobre 2012

daGUErrE : Mandragore (Wagram)

MoSLyVE : Slave to modern age…

JJJ JJ

(PIAS) J J J J J

A mi-chemin entre chanson française et pop légère, Daguerre est un artiste simple et authentique. Lorsqu’on l’écoute, la comparaison avec Cali est inévitable. Normal, c’est lui qui l’a pris sous son aile. À l’image de cette plante magique, « Mandragore » vous emmène dans une espèce de fantasmagorie musicale. Accompagné de Bertille Fraisse aux chœurs, Olivier Daguerre distille des textes simples et plein d’innocence. « Pour deux » est une sorte de comptine racontant l’enfance. Parfois rock, son expérience de groupe parle à travers ce deuxième album. Comme sur le morceau « Dans mon sang » qui fait vibrer les oreilles avec une batterie bien lourde et une guitare électrique offensive. Sa collaboration avec Francis Cabrel a également laissé quelques traces… et l’on sent des influences communes aux 2 hommes comme sur « Une journée à la mer »… Un disque qui se laisse écouter pour se détendre… ✏ Céline Dehédin

Après un EP sorti en début d’année, Moslyve reviens avec un tout nouvel album « Slave to modern age ». On retrouve bien sûr les morceaux présents dans le précédent EP : « Walk inside », « Bird », « Streets of my life », mais aussi des nouveautés comme « Mind riot » où la basse sourde se mêle aux voix des 2 chanteuses. On retrouve donc leurs chants lascifs, ce son pop noisy présent dans l’EP. Sept morceaux qui viennent enrichir les précédents… « Lucky 13 », plus doux et langoureux n’est pas sans rappeler certains titres d’Oasis. D’ailleurs, le mixage et le mastering de cet album sonnent très anglais… Les notes de guitare traînent dans une sensualité musicale étonnante. « Haze » est quant à lui chanté par la bassiste, ce qui offre une pause aux filles. On écoute avec plaisir ce disque du début jusqu’à la fin… ✏ Céline Dehédin

LE PErroqUEt dES BatiGnoLLES : Tardi, Boujut & Stanislas (Dargaud) J J J JJ BD : Les plus âgés d’entre vous se souviennent peut-être du Perroquet des Batignolles, ce feuilleton radio de Jacques Tardi et Michel Boujut diffusé sur France Inter en 1997-98. Une cantatrice est assassinée le lendemain de son passage sur les ondes, c’est ensuite au tour de la presentatrice météo d’être agressée. Oscar Moulinet (le petit copain de cette dernière) preneur de son sur Radio France mène l’enquête. Oscar est l’anti héros par excellence qui se retrouve malgré lui au milieu d’une étonnante aventure. C’est Stanislas qui se colle a l’adaptation BD, son style est une ligne claire très épurée, très sobre. Le livre est très classique mais très réussi, on attend désormais avec impatience la suite des aventures d’Oscar. La sortie de cet album a été précédée de quelques jours par la mort d’un de ses auteurs Michel Boujut. Espérons que rien que pour sa mémoire ce livre soit un succès en librairie d’autant que ce serait mérité car c’est une vraie réussite éditoriale. ✏ Simon Pégurier


Nouvelle Vague - octobre 2012

CHRONIQUES

63

PaSCaL PaCaLy : Trash Palace

PaSCaL PaCaLy : Rock addictions

(Editions GRRR…ART) J J J J J

(Editions Durand Peyroles) J J J J J

LIVRES : Sans aucun schéma préconçu, Trash Palace c’est un recueil d’histoires authentiques. Des histoires sur des personnages qu’on ne veut pas voir, qu’on ne veut pas fréquenter, les oubliés en quelque sorte… Oubliés par la société, méprisés, craints ou détestés, mais qui montre le genre humain dans son état le plus dépouillé… le plus primitif… Junkies, prostituées, photographe de mode, cette galerie de personnages s’étale tout au long du livre dans des endroits dénués de toute humanité, avec la solitude en dénominateur commun. Addictions mortelles, corps décharnés, certains sont perdus pour toujours… Puritain s’abstenir, car pour apprécier ce livre il faut avoir l’esprit ouvert et le cœur sincère. Prêt à recevoir chacune de ses histoires comme un cadeau, chacun y verra alors ce qu’il veut… Une expérience unique propre à chacun, à mettre dans les mains de tout amateur d’art ! ✏ Céline Dehédin

LIVRES : Ce livre présente des artistes mondialement connus tels que les Rolling Stones, David Bowie ou encore Metallica, mais aussi des artistes français comme Indochine ou Mylène Farmer, vus par leurs fans. Témoignage vivant de la passion du public pour ces artistes, on se plaît à vivre par procuration leurs souvenirs, leurs amours. Souvenir des premiers concerts, souvenir de LA première rencontre avec celui ou celle qui fait vibrer le coeur. Et c’est ainsi que par passion pour Michaël Jackson, Ben ira jusqu’à devenir danseur, reproduisant chaque soir les gestes de son idole. Ou encore Barbara, Laura et Gaëlle qui l’une après l’autre racontent Marilyn Manson, chacune à leur façon. Comment elles vivent cette passion, les parents qui ne comprennent pas et toujours cette même dévotion, dénominateur commun à tous ces fans ! Un livre qui retrace des tranches de vie. De très beaux récits d’anonymes sans qui les stars ne seraient rien ! ✏ Céline Dehédin

MiCHEL EMBarECK : Rock en vrac (L’Écailler) J J J J J LIVRES : Sous-titré « Rencontres avec les caïds du rock et du roman noir », ce recueil nous replonge dans les souvenirs de Michel Embareck qui fut critique rock de 74 à 83 à « Best » (l’un des précurseurs de notre “Nouvelle Vague”) et même, un moment, directeur adjoint du fameux magazine avant d’entamer une carrière de journaliste sérieux, puis d’écrivain de polar. On se plongera avec délices dans ces chroniques, les picorant au hasard des titres ou musiciens évoqués, dévorant de bout en bout ces instants de vie, de rock, de blues, de romans noirs échappés de la plume poétique, délicate, parfois acerbe ou mélancolique, du journaliste. On pourra avoir un coup de coeur pour sa journée avec Gainsbourg ou un étonnement pour sa pique méchante sur Johnny Rotten, ou sa tendresse pour le plus rockeur des Havrais Robert Piazza, le Little Bob ou sa vision ironique des AC/DC, période Bon Scott of course. Embareck a vécu tous ces moments avec « ses » caïds du rock de façon très intime parfois, et le lecteur, derrière les pages encrées, profite presque honteusement mais avec bonheur de ces récits. ✏ Jacques Lerognon


64

CHRONIQUES RÉGION

GUitarE roUGE MUSiC : Le hic c’est le fric (autoproduit) J J J J J Revendiquer l’héritage du rock 70’s n’est pas donné à tout le monde, surtout dans le style délicat du misubversif mi-humoristique, en français de surcroît. Guitare Rouge Music, bien dans ses bottines de cuir, nous dispense pourtant un rock ultra-carré musicalement plus proche d’un Status Quo que des Pierres qui Roulent, l’influence majeure du groupe dracénois. Avec ce quatre titres, le rockeur est en terrain connu : guitares grasses, rythmes boogie jusqu’aux soli blues-rock, bref, GRM n’invente rien, mais s’en tire honorablement. Le seul (vrai) « hic » réside plutôt dans les textes, le groupe s’embourbant dans la rime préfabriquée (« consommation sans sommation, consommateur sans sommateur »…) ni franchement drôle, ni vraiment antisystème, jusqu’à s’échouer sur le titre « Wonder why » au niveau d’une dictée de CM2. Reste une sacrée dose de bonne humeur et de rock’n’roll à papa, gimmicks en bandoulière ! ✏ Dimitri Walas

Nouvelle Vague - octobre 2012

riCHard ManEtti qUartEt : « Why note (MCA Label Bleu) J J J J J Digne fils et élève de Romane (l’un des meilleurs guitaristes de style manouche), Richard Manetti semblait exclusivement destiné à l’emploi des guitares Selmer façon Django. C’est pourtant un tout autre genre qu’il présente dans ce CD. Entouré des renommés et très inspirés Niçois Fredéric D’oelsnitz (piano), Jean-Marc Jafet (basse) et Yoann Serra (batterie), et Stéphane Guillaume (sax) en guest star, il développe d’élégantes compositions personnelles dans un mode jazz-fusion où son jeu très imprégné de ceux de Georges Benson et de Wes Montgomery fait merveille. Démontrant ainsi, comme Biréli Lagrène et Django Reinhardt avant lui, l’excellence de l’école manouche et son extraordinaire aptitude à fédérer toutes les cultures. Superbe. ✏ Daniel Chauvet

JULian SiGaLaS : Les Amours Imparfaites (Autoproduit) J J J J J Belle découverte que ce premier album autoproduit d’un marseillais tout à la fois musicien, chanteur, comédien, metteur en scène et auteur. « Les amours imparfaites » est un voyage à travers les rapports homme-femme évoqués avec humour et tendresse. Les textes sont percutants et il est évident que chaque mot a été ciselé afin de toucher l’auditeur au plus profond. Les mélodies sont belles, toujours justes, sensibles et d’une grande fluidité. Au travers des quatorze titres présentés par l’artiste, se dessine donc un univers personnel très poétique, plein de mélancolie et de rythmes subtils. Julien Sigalas est un nom à retenir car ce premier album, de très grande qualité, devrait permettre à son auteur d’en faire naître d’autres et de trouver un large public ainsi qu’une vraie reconnaissance. ✏ Raymond Sérini


Nouvelle Vague - octobre 2012

CHRONIQUES RÉGION

65

MEKaniK KantatiK : Are you kantatik ? (Kantatik Musik) J J J J J

FEnCiES : lddlp (Autoproduction) J J J J

Qui se cache derrière cette « mystik » allitération ? C’est un ovni originaire d’Aix-en-Provence, prénommé Nicolas Cante. Ce pianiste impose son style avec son instrument, un piano qui paraît complètement démonté. Cet Aixois est donc pianiste mais aussi musicien électronique, diplômé du conservatoire d’Aixen-Provence en jazz et en musiques actuelles simplifiées. Il travaille sur les claviers acoustiques électroniques depuis des années. Son troisième album flirte entre jazz, techno, pop et swing. Il y figure une reprise plutôt jazzy de « Everybody’s got to learn sometime ». De ce curieux mélange ressort une musique entraînante et plutôt festive. ✏ Kadha Cissoko

Les Aixois de Fencies, à force de sueur et d’énergie viennent de sortit leur 1er EP : LDDLP. Acronyme de « Les Doigts Dans La Prise », ce disque n’a jamais aussi bien porté son nom. Transpirant les guitares électriques, le disque se veut sans concession ! Rappelant les Pixies ou encore Sonic Youth, le groupe possède sa propre identité avec le talent de ses modèles… En intro « teenage song », n’est pas sans rappeler le rock grunge du cultissime Nirvana… Guitares en son clair oblige. « I want the rest » mené par la voix de son chanteur sonne rock des années 70, on en redemande ! Une énergie débordante transpire derrière la musique de Fencies, on sent que derrière ces 4 titres, il y en a encore sous la pédale. « Les doigts dans la prise », chanté en Français, clôture cet EP dans un déluge de rock saturé, miam ! Tel un petit échantillon, cet EP 4 titres ne permet seulement que de frôler tout le talent du groupe… ✏ Céline Dehédin

J

WaSHinG MaCHinES : Wash da politics (Panda 06 Productions) J J J J J Une fois n’est pas coutume, ce disque est très… comment dirais-je… décoiffant ! Loin des musiques de boîte de nuit, Washing Machines, découvert aux Nuits Electroniques de Biot est un groupe étonnant. D’ailleurs nos amis de Panda 06 Productions, ne s’y sont pas trompés : Washing Machines a du talent, c’est une évidence ! En témoigne ce nouvel EP de 6 titres aux sonorités funky, comme sur le morceau « Mopranex ». A grands renforts de boucles sonores et autres bidouillages électroniques, « Metro city punk », n’est pas sans rappeler la BO du film « Tron ». Séquenceurs, machines et claviers bien en place sur « Morgons » : Washing Machines réinvente la musique électro avec une part d’improvisation, entre cybernétique et humanisme… En fermant les yeux un instant, on pourrait presque se croire dans un monde futuriste où la danse est la seule loi ! Pour tous les fans du genre, précipitez-vous sur ce très bon disque ! ✏ Céline Dehédin


66

RETOUR VERS LE FUTUR

Nouvelle Vague - octobre 2012

album de légende TALKING HEADS Remain in lights Sorti le 08/10/1980

Les années 80 viennent de commencer et l’on sent que musicalement ça ne va pas être la rigolade tous les jours. Le punk est passé par là et le son du moment est froid, métallique et souvent violent ; en un album David Byrne et sa bande vont faire rentrer au chausse-pied toute la black-music dans ce rock qu’on pensait perdu pour la danse. Talking Heads a déjà pondu trois remarquables albums quand ils rentrent en studio (au mythique Compas Point de Nassau – Bahamas) accompagnés du fidèle Brian Eno aux manettes. Leur précédent opus, « Fear of music » avait commencé le métissage mais cette fois c’est bel et bien tout le continent africain et sa descendance afro-américaine qui est convié à la fête. Dès l’intro de « Born under punches » on est saisi par un son funky tout en restant furieusement rock new-wave. Basse qui slappe, rythmique limite disco, boucle de guitare obsédante, sons bizarroïdes et virevoltants samplés par Eno qui devient, au passage, bien plus qu’un producteur mais un élément à part entière du groupe (il cosigne d’ailleurs la plupart des titres de l’album), ça part dans tous les sens et ça n’est qu’un début. Les titres s’enchaînent sur un rythme toujours plus remuant et des invités notoires viennent apporter leurs touches. Adrian Belew y va de ses solos de guitares bien furieux notamment sur l’obsédant « The great curve » ou sur l’inusable single « Once in a lifetime », et Jon Hassel embrume de sa trompette envoûtante le titre « Houses in motion » qui ouvre la seconde face du disque. Cette seconde partie est d’ailleurs plus cérébrale et introspective que la première, moins dansante mais toujours aussi moite, l’album d’Eno et David Byrne, « My life in the bush of ghost » est sorti quelques temps avant ce disque et on sent ici cette influence. Le disque s’achève sur un curieux « The overload », façon de boucler la boucle et de dire qu’on a bien dansé mais qu’on est au courant qu’au-delà des océans, là-bas dans la grisaille de Manchester, Joy Division a aussi changé le son de la musique, mais ceci est une autre histoire… ✏ Fred Bini

a la une de nouvelle vague,

il y a 10 anS...

“ Overhead se trouve à l’improbable (quoique pas tant que ça) croisement de la britpop, du trip hop et du jazz. De cet incroyable mélange naît une musique totalement envoûtante, atmosphérique et planante au possible ou le couple balai/charleston peut très bien cohabiter avec le riff de guitare électrique ou les platines d’un DJ… Le groupe parisien vient de sortir son 3ème album, “Death By Monkeys”


NV #188 - octobre 2012  

Toute l'actu musicale du Sud-Est avec Orelsan en couverture, les zooms sur Tryo, Skip The Use, Le Moulin, 23h17, Carmen Maria Vega, Press Ga...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you