Page 1

NV #181-débord.qxd

20/01/12

12:58

Page 1

gratuit

Deus

# 181 saison 18 - episode 6

fevrier 2o12

Martin Mey

Liza Manili

  Concerts Concerts   Chroniques Chroniques   Nouvelles Nouvelles ••• •••

 

Joan Project


NV #181-dĂŠbord.qxd

20/01/12

12:58

Page 2


NV #181-débord.qxd

20/01/12

12:58

Page 3

 BP 62 - 06142 VENCE cedex  04 93 58 51 51 Fax 09 59 42 53 96 Mail contact@nouvelle-vague.com Site www.nouvelle-vague.com www.facebook.com/nouvellevague.mag www.twitter.com/nouvelle_vague1 Dir. de la publication & Rédacteur en chef Philippe PERRET (philippe.perret@nouvelle-vague.com) Resp. commercial & communication Caroline DUBREUIL (caroline.dubreuil@nouvelle-vague.com) Secrétaire de rédaction Aude DE COURREGES Conseilllers spéciaux David BARTOLI, Matthieu BESCOND, Rachid DERBEL, Nicolas TARRAGONI. Rédacteurs Abdelhakim ABARDI, Vincent AMMOUR, Anaïs ARDUIN, Matthieu AUCOMTE, Cristel BEGUIN, Matthieu BOUTITIE, Jean-Paul BOYER, Laura CAPRINI, Rémi CAVAILLES, Foued CHAIEB, Dominique CHARPENTIER, Daniel CHAUVET, Laurent CIARABELLI, Kadha CISSOKO, Grigori DE PRADA, Céline DEHEDIN, Reza-John DELFIN, Damien DENNEULIN, François DEVRED, Marc DI ROSA, Cédric DUCASSE, Marie DUFOUR, Amandine FERREIRA, Kaya FRANçOISE, Thomas GIGUET, Jérôme GILLET, Julien GILLET, Johnny GONCALVES, Olivia GRIS, Christophe GUILBERT, Nicolas HILLALI, Guillaume LACOMBE, Kevin LAMASSE, Loïc LAMBERT, Solène LANZA, Annie LÊ, Adrien LEBOEUF, Matthieu LEGER, Eliott LEHOUX, Jacques LEROGNON, Joachim LESNÉ, Jessica LOSCO, Sarah LOUAR, Muriel MARCOUX, Guillaume MARTEL, Jean-Jacques MASSE, Margaux MAURISSET, Julie MEGE, Bénédicte MICHARD, Jérôme MOLINIER, Elodie MORANA, Maxime MORIN, Cécilia N'ZAOU, Simon PEGURIER, Michel PELINI, Frédéric PERRET, Micheline PERRET, Patricia PERRET, Romain PERRET, Clément POLITO, Sophie QUEVAL, Léa RASO DELLA VOLTA, Virginie RATTO, Mourad REBBANI, Laure RIVAUD - PEARCE, Céline RODRIGUEZ, Thaïs SANTANA, Raymond SERINI, Jonathan SEU, Lyuba SOFRONIEVA, Aude STOCHMAL, Tanja STOJANOV, Jérémy TOIX, Emmanuel TRUCHET, Jeoffroy VINCENT, Julien XAUSA, Jean-Sébastien ZANCHI. Tirage 10 000 exemplaires. Dépôt légal 1er trimestre 2012. N° ISSN 1266-8591. Maquette Patricia PERRET & Philippe PERRET Photo couverture Fédérica AGAMENNONI Impression Trulli (Vence) Régie publicitaire La Plage (04 93 58 51 51) Nouvelle Vague est édité par La Plage. «La rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires.»

:: Prochain numéro le 28 février 2012 ::

::: Distribution :::

«Nouvelle Vague» est distribué gratuitement sur plus de 350 points de la région Sud-Est.

ALPES-MARITIMES 06: ANTIBES: DEAL MUSIC, MÉDIATHÈQUE, COMIC STRIPS CAFE, LA CASCADE / SCENE SUR MER, LE HAPPY FACE, BEACH RIDER, BLUNT, ACCUEIL TOURISTIQUE DU VIEIL ANTIBES, CONSERVATOIRE DE MUSIQUE ET D'ART DRAMATIQUE, OFFICE DU TOURISME D'ANTIBES. CAGNES SUR MER: GAME'S, OFFICE DU TOURISME, STUDIO MARYLIN, CENTRE CULTUREL, PLANÈTE JEUNES, CINÉMA ESPACE CENTRE. CANNES: OFFICE DE TOURISME, BIBLIOTHÈQUE DE LA VERRERIE, THÉÂTRE DE LA LICORNE, MAIRIE ANNEXE DE LA BOCCA, IUT NICE-CÔTE D'AZUR, MJC PICAUD, MÉDIATHÈQUE, SUG'ART, APERITIVO, WORK MUSIC CONCEPT, CANNES JEUNESSE INFORMATION, LOGIS DES JEUNES DE PROVENCE, MIXAGE, ESPACE MIRAMAR, DISCOTIS, DA DA DA, SUN7 CAFÉ, PREMIUM SHOP, BLACK PEARL, THÉÂTRE ALEXANDRE III, PIGIER, DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES, OFFICE DU TOURISME, SALLE LES ARLUCS, LASER QUEST, CONSERVATOIRE DE MUSIQUE ET D'ART DRAMATIQUE, MAISON DES ASSOCIATIONS. GRASSE: ESPACE CULTUREL ALTITUDE 500, AGORA FM. LA TRINITÉ: MÉDIATHÈQUE. MANDELIEU LA NAPOULE: CULTURA, ESPACE LEONARD DE VINCI, PULLMAN ROYAL CASINO. NICE: EDHEC, FACULTÉ DES LETTRES, ESPACE D'ANIMATION ET DE LOISIRS, STUDIO ADEQUAT, L'ARENE, ESPACE MAGNAN, FACULTÉ DE DROIT, HI HOTEL, CROUS, CAVE ROMAGNAN, CLUB DE LA PRESSE MÉDITERRANÉE 06, FRANCE BLEU, VIRGIN MÉGASTORE, CRAZY RHYTHM, LES FICTIONAUTES, LE DISQUAIRE, LA BODÉGUITA DEL HAVANA, LES COULISSES, LE BIG BEN, HARICOT MAGIQUE, EMILIE COOKIES, CENTRE INFO JEUNESSE, SMARTIES, TOUT POUR LA MUSIQUE, JOCK HOUSE, LE VOLUME, HELIOTROPE, IPAG, BAR'OC, NOUVELLES, I.A.E., FACULTÉ DE PSYCHOLOGIE, DISCOTHÈQUE ST-ROCH, CEDAC CIMIEZ, FACULTÉ DES SCIENCES, ATELIER INSTRUMENTAL SABATIER, GATTI MUSIQUE, HIT IMPORT, SONIC IMPORT, SB MUSIQUE, JUNGLE ART, LES DEUX FRÈRES, TAPAS MOVIDA, BAR DES OISEAUX, LES DISTILLERIES IDÉALES, TOP US, GHOST HOUSE, LE DUPLEX, L'AFTER, DISCOTHÈQUE DE CAUCADE, IUT (INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE), STUDIO MEANCAT, HARMONIA MUNDI, TATÔTITON, MUSEAAV, ESRA, CEDAC TERRA AMATA, SONO LIGHT, SEZAMO, APP, LE HUBLOT, THÉÂTRE LINO VENTURA, ESPACE DJANGO REINHARDT, BULLDOG PUB, BLISS, LE BISTROT DU FROMAGER, LE TÉOCALI, STACCATO, MA NOLAN'S, CONSEIL REGIONAL P.A.C.A., OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS, CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT REGIONAL. SAINT LAURENT DU VAR: CONSERVATOIRE MUNICIPAL, BIJ, MUSIC 3000. SAINT-PAUL: LA BROUETTE. VENCE: BAR LE CLUB, MAIRIE DE VENCE, SERVICE JEUNESSE, TRÉSOR PUBLIC, CENTRE TOREILLE, CONSERVATOIRE MUNICIPAL, MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE, SNACK KENZA, LE PETIT CREUX, LA GRIGNOTTE, KRIS MUSIC, NUITS DU SUD, ESPACE CULTUREL LECLERC, NICE-MATIN, OFFICE DU TOURISME, CINÉMA CASINO, CENTRE CULTUREL. VILLENEUVE-LOUBET: CUBE-J, SUN MUSIC. BOUCHES-DU-RHÔNE 13: AIX-EN-PROVENCE: FACULTÉ DE DROIT, FACULTÉ DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION, CROUS, ASS SPORTIVE AIX-MARSEILLE UNIV AIX, GRAND THÉÂTRE DE PROVENCE, PAVILLON NOIR, FRANCE BLEU PROVENCE, ECOLE DE COMMUNICATION VISUELLE, LE QUAI DES GUITARES, MJC PRÉVERT, THÉÂTRE ET CHANSONS, ECOLE SUPÉRIEURE D'ART, URBAN SPIRIT, TROC'N'ROLL, GUITARES & TUBES, SECONDE NATURE, OFFICE DU TOURISME, DRAC P.A.C.A., ARCADE, THÉÂTRE ANTOINE VITEZ, IUT. AUBAGNE: L’ESCALE. CABRIES: MILONGA MUSIC. ISTRES: L’USINE. LUYNES: JAM CITY PRODUCTION, LE KORIGAN. MARSEILLE: O'CD, BAR DE LA PLAINE, MAISON DE LA REGION, SABRE-TOOTH RECORDS, LA MACHINE A COUDRE, DAKI LING, OFFICE DU TOURISME, FUN RADIO PROVENCE, LE PELLE MÊLE, HARMONIA MUNDI, L'EOLIENNE, ESPACE CULTURE, "CINEMA ""LES VARIÉTÉS"", POLE INFO MUSIQUE / AGESCA, BIBLIOTHEQUE DE MARSEILLE À VOCATION RÉGIONALE - ALCAZAR, CITÉ DE LA MUSIQUE, LA CAVE (CITÉ DE LA MUSIQUE DE MARSEILLE), LA MESON, DOCK DES SUDS, STUDIO M, VIRGIN STORE, FACULTE SAINT-CHARLES, LES GRANDES TABLES, RADIO GRENOUILLE, L'EMBOBINEUSE, LE NOMAD' CAFÉ / ESPACE CULTUREL MÉDITERRANÉE, ESPACE HYPERION, LES STUDIOS DECANIS, MAISON DES MUSICIENS, TURN OVER, LEDA ATOMICA MUSIQUES, POSTE A GALENE, LOLLIPOP MUSIC STORE, MUSIC LEADER INTERNATIONAL, LA BAGUETTERIE, PLANET MUNDO KFÉ, ESPACE JULIEN, OOGIE, ATHANOR THEATRE, VIDEODROME, LA MAISON HANTEE, TRIPSICHORD, TANGERINE, LE LOUNGE, LE BABY, DAN RACING, L'INTERMEDIAIRE, EL ACHE DE CUBA, LE PARADOX, VIRGIN MEGASTORE, GEBELIN MUSIQUE, AUCHAN, CULTURA, L'AFFRANCHI / R'VALLÉE, ORIT PRODUCTION, LE MOULIN, STUDIO CACTUS, A.T.S. MUSIC / AFQH PRODUCTION, POLE MEDIA - LA BELLE DE MAI, LA FRICHE LA BELLE DE MAI, CABARET ALÉATOIRE, SATURN. PLAN DE CAMPAGNE: AVANT CAP, VIRGIN MEGASTORE. VAR 83: DRAGUIGNAN: MAISON DE L'ÉTUDIANT, COSMIC TRIP, THÉÂTRES EN DRACÉNIE, RHAPSODY, SMAD, BIJ, MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE DU VAR, LIBRAIRIE PAPIERS COLLÉS, OFFICE DE TOURISME, LE MARQUE PAGE, MUSIC'HALL. FREJUS: FALLONE MUSIQUE, IUT ALPHONSE CARR, CONNEMARA PUB, THEATRE LE FORUM, ACDC, RHAPSODY, MÉDIATHÈQUE, FORUM ACOUSTIK, MISSION LOCALE & POLE EMPLOI. HYÈRES: HARMONIA MUNDI, INSTITUT AMATEM LUDOLEM, SONORAMA, MEDIATHEQUE, ESPACE CULTUREL LECLERC, LE SOUS-SOL / SALLE OLBIA. LA GARDE: STEEL MUSIC, VIRGIN STORE, CHUBBIDOU LIVE. PUGET SUR ARGENS: CULTURE. SAINT-RAPHAËL: MUSIC LEADER, ARIA ET AGORA, BUREAU INFORMATION JEUNESSE, L'INTROUVABLE, MÉDIATHÈQUE DE SAINT-RAPHAËL. SALERNES: L’ENDROIT. SIX-FOURS-LES-PLAGES: ESPACE CULTUREL ANDRÉ MALRAUX: TOULON: ZENITH OMEGA, OMEGA LIVE, FNAC, LE BAR A THYM, MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE, BIJ, MAISON DE L'ÉTUDIANT, CINÉMA LE ROYAL, MAISON DES INDES, MISSION LOCALE, RADIO ACTIVE, CREP DES LICES, CONSEIL GÉNÉRAL DU VAR, SAMBA, CENTRE INFORMATION JEUNESSE, DARK DOG, STEEL MUSIC, TANDEM, LE CAFÉ CULTURE.

Disponible également par abonnement Pour recevoir Nouvelle Vague (1 an -11 num.) et 3 CD cadeaux, envoyez votre nom et adresse, ainsi qu’un chèque de 15 euros à : La Plage - BP 62 - 06 142 Vence cedex.

Martin Mey, jeune prodige solitaire réussit l’exploit depuis quelques temps de nous faire voyager dans la sensibilité de sa musique. Avec son EP « Geet out and live », ce jeune artiste mélancolique nous ballade entre folk et trip/hop. Un génie à l’état brut. Martin, pourrais-tu me parler de ton parcours et de tes rêves ? Je joue de la musique en autodidacte depuis l’enfance et j’ai participé à différents projets musicaux en groupe depuis 2005, dans des styles allant de la chanson française au funk métal… En parallèle, j’écris des chansons, qui oscillent en ce moment entre folk, soul et triphop ; je les joue seul en scène depuis 2008 et aujourd’hui, je me consacre à fond à ce projet solo. Quant à mes rêves… Artistiquement, je rêve simplement de pouvoir consacrer mon temps à créer, à réaliser toutes les idées qui me passent par la tête et à les partager avec un public. Quand as-tu su que la musique serait plus qu’une passion ? J’ai eu une sorte de déclic quand j’ai fait mes premiers concerts en groupe. J’étais à ce moment là en train de finir des études de sciences politiques - rien à voir - qui me destinaient donc à une toute autre vie. Mais les sensations en concert étaient tellement fortes que je me suis dit que la musique comme simple « à-côté » ne me suffirait pas. Alors j’ai décidé de me lancer. Quelles sont tes influences musicales, tes références actuelles ? Je peux être touché et nourri par des musiques de tous styles. Mais parmi les grandes influences qu’on retrouve dans mes compos, il y a le negro spiritual, le rock électro planant de Radiohead et d’autres, le trip-hop dans le genre de Portishead, différents courants de la musique folk… Récemment, j’ai été marqué par Fink, Sophie Hunger, Bon Iver, Antony & the Johnsons par exemple. Quelles ont été tes sensations lors de l’enregistrement de ton EP ? Spontanément, je répondrais que je l’ai vécu comme quelque chose de long et difficile. Probablement parce que ça a été plutôt long… et difficile ! Evidemment, c’est un plaisir d’entendre des arrangements se mettre en place et donner une autre dimension aux compositions. Mais pour l’instant je ne suis pas à l’aise avec l’enregistrement, je préfère nettement la musique « live » et sa part d’improvisation. En studio, mon côté perfectionniste reprend le dessus et c’est terrible. D’autant plus que l’idée de « fixer » des idées, des arrangements, m’angoisse et me fait douter de tout – encore plus que d’habitude. Ton album est très mélancolique ; d’où proviennent ces émotions ?

Je l’évoque un peu dans ma réponse précédente ; je suis de nature plutôt angoissée et mélancolique… Expliquer d’où ça vient relèverait plus de la thérapie que de l’interview ! Mais la musique est ma manière d’évacuer les émotions, d’où cette mélancolie d’ensemble. Même si j’essaie d’aller aussi vers des compositions plus enthousiastes, mais j’ai plus de mal ! Comment réagis-tu à la critique ? Je suis vraiment en demande de critiques, toujours ; c’est ce qui me permet d’avancer et de progresser. En gardant en tête les quelques louanges qui m’aident à garder confiance… Où puises-tu ton inspiration, d’où vient-elle ? Principalement de mon « introspection », de mes questionnements personnels, de mon histoire. Je ne suis pas inspiré par ce qui se passe dans le monde, l’actualité, je ne suis pas engagé… Je compose généralement en improvisant sous l’effet d’une émotion particulière et j’écris des petites histoires plus ou moins imaginaires mais toujours inspirées de quelque chose de très personnel. As-tu peur de la « page blanche » ? Pas vraiment, justement parce que l’inspiration vient naturellement, en fonction de ce qui me touche. J’aurais beaucoup plus de mal à écrire sur un sujet imposé où à un moment imposé. Sans y penser, de temps en temps, les idées viennent et se renouvellent jusqu’à présent assez bien ; vu le nombre d’idées et de questions qui me passent par la tête, je pense que j’aurai toujours de l’inspiration pour la musique ou d’autres formes d’expression. Si l'on se projette, comment aimerais-tu être perçu dans dix ans dans la musique ? J’aimerais être reconnu comme un artiste de « qualité » - ça paraît normal mais je dis ça par opposition à l’idée de faire de la soupe commerciale, par exemple -, avec un public varié qui m’aurait connu par le biais de différents projets originaux, par l’enchaînement des concerts, dans un réseau plutôt alternatif que par les médias de masse… J’ai envie de réussir dans cette voie en montrant que ça peut marcher sans la major ou le télé-crochet ; ou en tout cas, que ce ne sont pas les clés de la réussite (ce serait plutôt le travail et la persévérance…).

Martin Mey

 Cédric Ducasse


NV #181-débord.qxd

4

20/01/12

nouvelle vague

#181 fevrier 2o12

12:58

Page 4

Region Sud-Est O4-O5-O6-O7-13-2O-26-3O-34-83-84-98

chroniques CD LITTLE D BIG B Elephant Walk EP(autoproduit) Indéniablement la scène musicale niçoise confirme sa montée en puissance. C’est le constat que l’on se fait après l’écoute du premier EP des Little d Big B : « Elephant Walk ». Après Hyphen Hyphen, Quadricolor ou encore Hannah, les nouveaux venus intègrent donc le cercle « french rock riviera » avec brio. Groupe issu de la rencontre entre la formation métal Milkyway et celle plus pop de Popcurl, LdBB déboule à 100 à l’heure. Avec seulement deux ans d’existence ils offrent un rock percutant et séduisant. Puissant, sombre et dansant à la fois, Elephant walk séduit par ce savant mélange entre inquiétant et merveilleux, le tout chanté dans la langue de Shakespeare. L’EP s'ouvre sur l'ultra puissant « Heart Twist » qui assure parfaitement la continuité avec « Elephant Walk ». La voix de Quentin Munoz attise les braises, la rythmique est solide, les guitares démoniaques. « Know before come in » ou « Hit or miss » s'appuient sur cette même logique, brûlots incandescents déchargeant leur adrénaline pour le plus grand plaisir de nos oreilles. « When everything’s calm down » boucle la balade dantesque, comprenant des instrumentales de plus d’une minute et des coeurs qui nous évoquent étrangement l’ambiance sombrement onirique des films de David Lynch ou de Tim Burton. On est conquit.  Matthieu Aucomte  NAÏAS United Chapacan EP (Nuits Métis) Les Naïas ont une musique résolument orientée vers les sons de la méditerranée et le chant et l'accent du chanteur ne laisse aucun doute sur le sujet. Un accordéon se mêle aux accords et soli de mandoles (une sorte de mandoline au son de luth arabe). Une basse bien chaude ainsi que quelques percussions rythment le tout. Quatre titres très dynamiques, qui donne irrémédiablement envie de bouger, les textes sont chantés dans un mélange de langues du sud, le français, l'italien sonne presque arabe ou andalou, et, on se surprend à comprendre parfaitement ce dialecte. Une belle surprise pour ce groupe qui à n'en point douter doit déménager sur scène.  Jacques Lerognon 

::: NOUVELLES ::: ::: PACA ::: L’école de musique organise son 8ème tremplin rock, le ROCKAVALAIRE 2012 : Collégiens, lycéens, étudiants, apprentis et jeunes travailleurs de la région PACA, vous êtes invités à concourir sur scène devant un jury de professionnels qui remet ses prix en direct live. Pour participer, il suffit d’avoir moins de 23 ans et de résider dans la région PACA. Les groupes doivent retourner leur bulletin d’inscription avant le 15 mars 2012 et y joindre un CD de démonstration (2 morceaux de 5 min max.), de préférence des compositions. Une commission d’écoute sélectionnera les participants. Les lauréats 2012 joueront pour la Fête de la musique, le jeudi 21 juin à partir de 17 h au port de Cavalaire-sur-Mer. www.cavalaire.fr ::: 34 ::: Dès janvier 2012, l'OFFICE CULTUREL de GIGNAC vous propose une nouvelle formule qui vient renforcer son axe "musiques actuelles" : La 2ème salle de l’Espace Culturel, réaménagée pour l'occasion, devient un lieu “ClubConcert”. Principalement réservé aux groupes locaux émergeants ou de passage en Région et aux rencontres intergroupes, c'est l'opportunité de vérifier l’impact des prestations, de vivifier la scène musicale locale variée et riche, de jouer pleinement un rôle de tremplin potentiel. Pour les artistes sélectionnés, au temps de diffusion s'ajoute un temps de résidence-répétition qui leur permet de faire évoluer leurs projets et de les professionnaliser. www.oc-gignac.fr ::: 06 ::: ZIKENBOCO sur la radio Fréquence K (103.4), c’est une des dernières émissions de la Côte d’Azur en « live et direct ». Les Lé2F, le Francouai et Florent, vous font découvrir les groupes et artistes compositeurs de la région et vont à la rencontre des auditeurs avec des émissions enregistrées en public. Rendez-vous un mercredi sur deux en alternance avec Soul Food de 20h à 22h : deux heures de bon son avec ITW, actu, sorties albums et EP, acousti-

DISSONANT NATION Sauvage (Wagram) Ils en ont fait du chemin, Dissonant Nation, depuis la MJC d’Aubagne… Après les avoir retrouvés aux sélections printemps de Bourges, silence radio pendant plusieurs mois… C’était sans compter sur le groupe qui nous préparait un nouvel EP de derrière les fagots ! Il arrive en ce début d’année dans les bacs… Son nom : « Sauvage » ! Tout un programme ! 4 morceaux composent seulement cet EP, 4 morceaux mais quels morceaux ! « Le club » chanson en ouverture de l’album, démarre très fort aux sons des guitares électriques… Le titre éponyme de l’album est sans doute le meilleur, là rien à dire, des guitares saturées en veux-tu en voilà, l’esprit rebelle est là, la folie du rock aussi ! « Sexy suicide » et « We play we are » titres en anglais sont également très convaincants ! La batterie tel un c?ur qui bat, résonne pendant toute la durée des morceaux… Réalisation impeccable, arrangements sublimes, c’est du grand Dissonant Nation ! On attend, affamé, la suite encore encore !!!  Céline Dehédin  BA CISSOKO Nimissa (Cristal Records/Harmonia Mundi) Originaire de Guinée, Ba Cissoko est passé maître dans la pratique de l’instrument de prédilection des gardiens de la culture mandingue : la Kora. Mais ce fils de griot a très vite été attiré par d’autres rythmes et par le vent de modernité qu’ils pouvaient insuffler à sa musique. Entre culture millénaire d’Afrique de l’ouest et fraîcheur du funk, du jazz, du reggae ou encore des musiques latines, le chanteur marseillais a trouvé sa voie et sa voix. Transgresser certaines règles de la tradition pour mieux l’honorer et la diffuser … tel est le dessein d’un artiste libre et affranchi, chantant le quotidien, l’amour, les tourments et les joies ou encore la fraternité. Dans ce dernier opus intitulé Nimissa, qui signifie « les regrets », les riches mélodies aux harmonies flamboyantes du folklore mandingue s’enrobent d’un groove voluptueux et bouillant savamment dosé. Entouré de ses fidèles compagnons d’arme dont son cousin surnommé « le Jimmy Hendrix de la kora » Sekou Kouyaté, l’ancien conteur qui engagea dans les années 80 un long périple initiatique de village en village entre Kandar (sa ville natale) et Dakar, dispose aujourd’hui d’un véritable rayonnement international.  Nicolas Hillali  ques d’une nouveauté locale et le showcase d’un groupe qui programme sa playlist ! Le 1/02, retrouvez ZIKENBOCO avec Blofeld et leur nouvel album « Raw », le 15/02, Lé2F reçoivent HVN (vainqueurs du Musik Contest), The Kitchies le 15/03… Toute l’actu sur www.facebook.com/zikenboco ::: PACA ::: Le FESTIVAL ROCK INTER-REGIONS reprend la route en 2012. Le concours organisé par la salle de spectacle parisienne posera ses valises les 13 et 14 avril au Trolley Bus de Marseille et les 16 et 17 Mars au Ni Box de Monaco. Ces tremplins-rock de groupes locaux détermineront les artistes présents (tous frais payés) lors du concert au GIBUS à Paris fin Mars. La prestation favorite du jury présidé par le musicien Bertrand Burgalat pourra, entre autres, enregistrer un EP en studio et faire ses premiers pas sur la scène de l’Olympia. www.myspace.com/festivalrockdugibus ::: 06 ::: L’association LA SOURCE et LE VOLUME (espace de création et de diffusions dédié aux musiques actuelles) poursuivent leur politique d’accessibilité au plus grand nombre et répondent à un appel à projet de la Région Provence Alpes Côte-d’Azur en inaugurant en février un système de Boucles à Induction Magnétiques pour les personnes malentendantes. Des manifestations seront organisées les vendredi et samedi soir. www.source001.com ::: PACA ::: Les inscriptions pour le PRIX ADAMI DEEZER 2012 sont ouvertes jusqu’au 6 février. Les artistes solo ou les groupes non signés sur un major et ayant déjà fait de la scène pourront s’inscrire en ligne sur www.deezerdetalents.eu. Les dossiers passeront dans les mains du président du jury, Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef des Inrocks et de Laura Leishman, animatrice du Mouv’. Puis les internautes départageront les inscrits du 5 au 25 mars en votant sur le site de musique en ligne. Les gagnants, annoncés le 2 avril, seront programmés aux Nuits Botaniques, Festival Europavox et au Montreux Jazz Festival. Leurs prestations live seront également diffusées sur Deezer et sur Arte Live Web.

SUNDAYFOOLS EP 5 Titres (Autoproduit) Avoir 17 ans et faire de la musique n’amène pas forcément à un Justin Bieber. Les Sundayfools sont jeunes, viennent de Saint–Raphaël et sortent leur premier EP. Ce quintet d’adolescents ne s’en sort pas mal dans l’exercice studio. Avec 5 titres fortement influencés par le rock britannique actuel, les lycéens surfent sur la vague française rockeuse chantant en langue de Shakespeare. Les 5 chansons de genres assez différents enchantent quelque peu avec « Pothead » et ces petites touches reggae, « Bonnie » en français à la guitare chantante, « Come back to bed » rappelant Pete Doherty ou les Kooks. Ce pop rock assez réjouissant a quelques zones d’ombre comme des arrangements un peu confus et une batterie terriblement entêtante dans « Scumbag ». Les quatre garçons et la fille ont déjà fait la première partie de Kelly Und Kelly avec qui ils partagent une énergie rock pure et participent cette année au Gibus tour. Même s’il ne s’agit pas de l’album du siècle, c’est un début très prometteur.  Solène Lanza  LA MAL COIFFÉE Òu! Los òmes! (Sirventés/L’Autre Distribution) Cinq femmes qui chantent pour les hommes! Non, «Òu! Los òmes!» propose bien plus que ça: une interprétation musicale de la poésie orale languedocienne, ainsi que de celle, écrite par les plus belles plumes de la langue occitane. Cinq voix féminines réunies dans un ensemble polyphonique qui chantent en «cette foutue langue» en essayant ainsi de la sauver. Une grande richesse mélodique agrémentée d’une large palette de percussions qui essaye de «tirer et réparer le fil coupé de la chanson languedocienne». C’est l’oeuvre de La Mal Coiffée qui, depuis 2002, n’a cessé d’évaluer et de décoiffer son public. C’est le désir de cinq amies originaires de la Vallée de l’Aude, qui commencent par se produire dans les rues et les bistrots. De nos jours, trois albums plus tard, elles participent aux plus grands festivals européens. Leurs 12 nouveaux titres sont riches en histoires racontées par la dame mal coiffée. Elle chante l’amour, le mariage, la maternité, le travail. Elle chante la vie telle qu’elle était et telle qu’elle continue d’être.  Lyuba Sofronieva  www.myspace.com/lamalcoiffee HUGO KANT I don’t want to be an emperror (Bellring) Derrière le pseudo de Hugo Kant se cache le multi-instrumentaliste (flutiste-trompettiste-etc.) Quentin Le Roux. Après avoir fait ses armes dans le Gus Weg Watergang ou au sein du Cinq Têtes de David Lafore, et en parallèle de la fanfare-mais-pas-que Samenakoa, Quentin nous dévoile ici une nouvelle facette de sa personnalité musicale. Pas franchement pointu dans le style, il m'arrive de temps en temps d'être touché par certains groupes « électro » comme récemment (en fait il y a déjà 4 ans) les régionaux Chinese Man. La référence n'est pas innocente puisque ces treize titres de Hugo Kant ont un peu la couleur des titres de Chinese Man, dont on retrouve ici Zé Mateo aux scratchs sur deux morceaux, ou de certains morceaux de feu-LoOp, notamment pour les samples « ethniques ». La flûte traversière fait des merveilles nous promenant de morceaux sautillants et entraînants pour la plupart à d'autres plus tourmentés voire angoissants. Ambiant, trip-hop, lounge, nu jazz, appelez cela comme vous voudrez ce qui est sûr c'est que ces treize titres s'écoutent avec plaisir et facilité !  Pirlouiiiit  http://bellring.org + de chroniques sur


NV #181-débord.qxd

zoom

20/01/12

12:58

Page 5

JOAN PROJECT

Paul Verlaine pensait qu’il fallait mettre « la musique avant toute chose ». Né de la passion de Joan pour la musique rock des années 90, Joan Project sort aujourd’hui un premier album. Hard to Breathe, c’est un peu l’histoire des années où elle était étudiante à Nice.

Photo : Ludivine Barthes

Qui est Joan Project ? Joan, c’est une jeune femme passionnée de musique qui a voulu emmener son projet et son histoire un peu plus loin qu’entre ses quatre murs… mais aussi Francescu Sabiani à la guitare lead, Christophe Cavallaro à la batterie et Christophe Vellutini à la basse.

Racontez-nous votre parcours Joan ? J’avais dans l’idée qu’une fois mes études achevées, je ressortirais mes compositions de leur tiroir et que j’essaierais de leur donner vie. Je me suis donc mise au travail pendant quelques mois. Une fois la maquette achevée, j’ai cherché des musiciens pour pouvoir la présenter au public. C’est à cette période que j’ai rencontré Stéphane Romei, ingénieur son au studio La Source, qui m’a proposé alors d’enregistrer un album. Qu’est-ce qui vous a fait choisir la musique ? Je crois qu’elle fait partie de moi, c’est indissociable de ce que je suis. C’est comme ca, j’ai besoin d’elle. Sinon techniquement, c’est ma mère qui a fini par m’emmener au conservatoire (rires). Quelles sont vos influences ? Tout est influence, chaque histoire, chaque rencontre ! Hard to breathe parle surtout d’histoires d’amour au sens large, des histoires abandonnées ou ratées, déçues, espérées, inachevées. L’album parle aussi de mes tourments. Racontez-nous l’aventure de Hard to breathe ?

On a pris notre temps car on a eu la chance de pouvoir le faire. C’était ma première expérience et j’ai adoré ce mélange de pression, de création et de précision. C’était génial ! Et j’ai eu la chance de pouvoir travailler avec Steve Forward, ce sont des sacrées expériences et souvenirs. Les six premiers morceaux résonnent très folk, le côté rock n’apparaît qu’a la seconde partie du disque. Pourquoi ce choix ? J’aime qu’il y ait un fil conducteur, j’avais envie qu’il y ait une suite dans la musique. Une progression, quelque chose qui emmène l’écoute comme si la musique en elle-même racontait une histoire. C’est comme s’il y avait une montée d’adrénaline puis le calme à nouveau. N’aviez-vous pas peur que l’auditeur décroche rapidement ? Non, pourquoi aurais-je peur ? Si vous êtes curieux, vous irez jusqu’au bout. Si vous aimez ne pas faire les choses comme les autres, vous commencerez directement par la fin. Et si vous écoutez deux secondes à chaque début de chanson, vous sentirez quand même la progression. Vous cultivez la ressemblance avec Joan Jett, est-ce voulu ? Si ressemblance il y a, c’est inconscient … mais c’est plutôt flatteur ! On retrouve certains riffs des Runaways dans vos musiques, qu’en pensez-vous et aimez-vous ce groupe ? J’ai découvert les Runaways à travers le film réalisé par Floria Sigismondi. Il y a de très bons morceaux comme « Cherry bomb » ou « Roller rink », mais mes influences sont plus rock des années 90 avec des groupes comme Radiohead. Et maintenant, quels sont vos objectifs ? J’espère pouvoir réaliser une tournée de promo, faire vivre mes morceaux sur scène et les partager avec un public !  Céline Déhédin www.joanproject.com


NV #181-débord.qxd

6

20/01/12

nouvelle vague

#181 fevrier 2o12

12:58

Page 6

CONCERTS

fevrier O4

alpes de haute provence

24 SYNOPSIS K’fé Quoi - Villeneuve

O5

hautes-alpes

02 WANG LI & YOM Théatre du Briançonnais - Briançon 20h30 (04 92 25 52 42) 09 Risoulade Festive : SARAH GOLDFARB Scène Patinoire - Risoul 17h 23 Risoulade Festive : NASSER Purple La Place - Risoul 22h 24 BALLAKÉ SISSOKO & VINCENT SEGAL Théatre du Briançonnais - Briançon 20h30 (04 92 25 52 42)

O6

alpes-maritimes

01 LAST LEEWAY MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 02 MIOSSEC Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 03 FRÉDÉRIC NEVCHEHIRLIAN MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 03 5 A.M. Médiathèque Noailles - Cannes 18h30 (04 97 06 44 83) 03 TOXXIC TOYS / FURIOUS MIND Le Volume - Nice 04 MILASI / I-BREEDS / LO MAGO D’EN CASTEU Espace culturel Altitude 500 - Grasse 20h 04 CONTRE JOUR / STELLA PEEL / RAPIDO DE NOIR Le Volume - Nice 04 Class’Eurock : LES PETITS GARS LAIDS / BELUGA’S HEARING / MONOPHONIC INTERZONE / LAST LEEWAY / H.V.N. / LITTLE D BIG B MJC Picaud - Cannes 21h00 07 ROBIN MCKELLE AND THE FLYTONES Salle Grappelli - Nice 21h00 09 LE PEUPLE DE L’HERBE Théâtre Lino Ventura - Nice 10 DEUS / KOMÄ Nikaïa Live - Nice 20h 10 GRIECO & ICONE Théâtre du Port - Nice 22h 10 ANNE SYLVESTRE Forum Jacques Prévert - Carros 20H30 (04 93 08 76 07) 11 GRIECO & ICONE Théâtre du Port - Nice 22h 11 BAND OF GYPSIES / RED RUM Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 (04 97 00 10 70) 11 MALAKWA / COSMETIKS / SUGAR PILL Le Volume - Nice 14 Trop Puissant : NAMASTE ! MJC Picaud - Cannes (04 93 06 29 90) 17 GRIECO & ICONE Théâtre du Port - Nice 22h 17 UHT° / KABBALAH Salle Grappelli - Nice 21h (04 97 00 10 70) 17 LAOH / SYL'S / MAZE'S MOOD Le Volume - Nice 18 IN OTHER CLIMES / WINGS OF DESPAIR Le Volume - Nice 18 PATRICK FIORI Palais Nikaïa - Nice 20h30 18 GRIECO & ICONE Théâtre du Port - Nice 22h 21 JASPA JazzRock - Saint Laurent du Var 22h (04 93 07 06 96) 22 JASPA JazzRock - Saint Laurent du Var 22h (04 93 07 06 96) 24 JASPA Café de la Place - Rouret 20h30 24 Be Furious #2 : DJ GUNSTON / DJ SEED / DJ SNATCH DNB / DJ PULLA MJC Picaud - Cannes 21h30 (04 93 06 29 90) 24 SHEEP SHAGGERS / H.V.N / THE SPITTERS Le Volume - Nice 25 PLAYBOYS Le Volume - Nice 25 CHINASKI Médiathèque Noailles - Cannes (04 97 06 44 83) 28 TAMBOURS DU BRONX Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 29 JULIAN PERRETTA Casino du Palais de la Méditerranée - Nice 20h30

O7

ARDECHE

13

BOUCHES DU RHONE

03 MIOSSEC Espace Julien - Marseille 20h 03 Tremplin Jeune Talent : EMILIE RAMBAUD Théâtre et Chansons - Aix-en-Provence 03 IRAKA L’Usine - Istres 21h 03 DA SILVA Le Cargo - Arles 04 LEILA MARTIAL GROUP Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (04 42 79 63 60) 04 ZAZA FOURNIER L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 04 MATTHIEU BOUCHET Salle des fêtes - Venelles 20h30 (04 42 54 71 70) 05 JONO MCCLEERY / NOSTALGIA 77 FEAT. JOSA PEIT Poste à Galène - Marseille 20h30 06 NASHVILLE PUSSY / HEADCHARGER Le Poste à Galène - Marseille 21h 08 ISABELLE BOULAY Le Silo - Marseille 20h30

08 CORNEILLE Espace Julien - Marseille 20h (04 91 24 34 10) 09 TATA MILOUDA / ARTHUR RIBO L’Usine - Istres 19h (04 42 56 02 21) 09 SYNOPSIS L’Intermédiaire Live - Marseille 10 AHMADA SMIS L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 10 BEN HOWARD Espace Julien - Marseille 20h (04 91 24 34 10) 11 SOULEYMANE DIAMANKA L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 11 LES COWBOYS FRINGANTS Le Silo - Marseille 20h30 (04 91 90 00 00) 12 THE AUSTRALIAN PINK FLOYD SHOW Dome - Marseille 19h 12 COLONEL REYEL Espace Julien - Marseille 17h 13 Région en Scène : ELVAS / ISAYA MJC L’Escale - Aubagne 22h00 (04 42 18 19 88) 14 IJAHMAN LEVI / I WAYNE / FANTA MOJAH Espace Julien - Marseille 20h (04 91 24 34 10) 14 SEFYU Cabaret Aléatoire - Marseille 14 Région en Scène : PIERRE GAMBINI / AHMAD COMPAORÉ QUINTET / WILL THE BLUE GRIOT MJC L’Escale - Aubagne 21h00 (04 42 18 19 88) 15 Région en Scène : JEANNE GARRAUD Cinéma - La Penne-sur-Huveaume 16h30 (04 42 18 19 88) 15 THIN LIZZY Espace Julien - Marseille 21h (04 91 24 34 10) 16 VANDAVEER / ST AUGUSTINE Le Poste à Galène - Marseille 21h 17 STORY SELLER / CHOI SOO MIN Poste à Galène - Marseille 20h30 17 PATRICK FIORI Dôme - Marseille 20h30 18 SKIP THE USE / DELUXE / TUPAGA VIBRATION Espace Julien Marseille 19h (04 91 24 34 10) 18 ANNE PACEO QUINTET Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (04 42 79 63 60) 18 NADEAH Poste à Galène - Marseille 20h30 20 THE SUBWAYS Le Poste à Galène - Marseille 21h 24 OLIVIER FOUCHER Théâtre et Chansons - Aix-en-Provence 20h30 (04 42 27 37 39) 24 VOCA PEOPLE Le Silo - Marseille 20h30 24 Tremplin : GRACE L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 24 LINDI ORTEGA Poste à Galène - Marseille 21h 25 Tremplin : L’Usine - Istres 21h00 25 STING Le Dôme - Marseille 20h 25 Class’Eurock : KAMS M.A.G / SKHIZEIN / HOPEFUL FAIL / EXISTENCE / APPLE JUICE / SLEEPING FOREST Portail Coucou - Salon-deProvence 21h00 25 SHAKE Le Silo - Marseille 20h30 26 SATSUKI / KAYA Poste à Galène - Marseille 29 MUSTARD PIMP Le Poste à Galène - Marseille 21h

2O

corse

26

DROME

04 BRIGITTE / NATALIA Espace Mistral - Montélimar 20h (04 75 46 01 23) 29 WEEPERS CIRCUS Le Train Théâtre - Porte-les-Valence

3O

GARD

14 GABY MORENO Le Sonograf’ - La Garde 18 FANGA JazzPanazz - Nîmes

34 02 03 04 09 10 17 18 23 29

HERAULT

LÉNA AND THE DEEP SOUL L’Antirouille - Montpellier MAGUELONE VIDAL & PASCAL CONTET La Cigalière - Sérignan 21h MIOSSEC Le Rockstore - Montpellier 19h30 FANGA L’Antirouille - Montpellier DU BARTAS & LA MAL COIFFEE La Cigalière - Sérignan 21h ULTRA VOMIT Le Rockstore - Montpellier 20h DIRTY BEACHES Rockstore - Montpellier (04 67 06 80 00) HOLLIE COOK Victoire 2 - Montpellier ORELSAN Victoire 2 - Montpellier

83

VAR

04 Jamaica Airlines Vol.02 : TURBULENCES / SKARRA MUCCI / YT / BLACK PROPHET Oméga Live - Toulon 21h 04 GOLDEN GATE QUARTET Théatre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 07 PIGALLE Oméga Live - Toulon 19h30 10 INTIME CABARET Le Carré - Sainte-Maxime 20h30 (04 94 56 77 77) 11 Les Nuits de l’Alligator : TWO GALLANTS / MAMA ROSIN / LEWIS FLOYD HENRY Oméga Live - Toulon 21h (www.nuitsdelalligator.com) 11 SWING DU SUD Eglise Anglicane - Hyères 21h 14 ANGÉLIQUE IONATOS ET KATERINA FOTINAKI Théatres en Dracénie Draguignan 20h30 (04 94 50 59 59) 17 Jazz à Porquerolles : JOACHIM KÜHN Théâtre Denis - Hyères 21h 18 MINA MAY / CLARA CLARA / LE PRINCE MIIAOU Oméga Live - Toulon 21h 23 RASSEGNA Théâtre Denis - Hyères 21h 25 Zoo Electro : NOOB / CHRISTINE Oméga Live - Toulon 21h 28 Class’Eurock : MUNKY FONK SOUL / FLOOD MY EARS / DREDGE HOPELESS / ELE’AND’VENUS / NEVERMIND Oméga Live Toulon 21h00

84

VAUCLUSE

03 L / DIZZYLEZ Salle Benoit XII - Avignon 20h30 (04 90 85 32 06) 04 INNA MODJA / RANDOM RECIPE Les Passagers du Zinc - Avignon 20h (04 90 89 45 49) 09 NOBELIUM Les Passagers du Zinc - Avignon 19h (04 90 89 45 49) 13 I JAH MAN LEVI Les Passagers du Zinc - Avignon 21h (04 90 89 45 49) 15 GABY MORENO Le Sonograf’ - Le Thor 17 Class’Eurock : MANHATTAN / THE RED TIMES / EN UN SEUL MAUX Salle des Fêtes - Vaison la Romaine 21h00 17 R.WAN / ZOUFRIS MARACAS Les Passagers du Zinc - Avignon 21h (04 90 89 45 49) 18 Class’Eurock : ENOR ENORA / ZE KUN / CLOCK FACE / DYING BREED / DOUBT Akwaba - Chateauneuf de Gadagne 21h00 18 Arypik Festival : KUSSAY & THE SMOKE / BATTANT / STATUE Les Passagers du Zinc - Avignon 20h (04 90 89 45 49) 25 MINA TINDLE / MINA MAY Les Passagers du Zinc - Avignon 21h (04 90 89 45 49)

98

MONACO

17 JASPA McCarthy’s - Monaco 22h (+377 93 50 88 10) 18 JASPA McCarthy’s - Monaco (+377 93 50 88 10) 26 STING Sporting Monte-Carlo - Monaco 20h30

mars O4

alpes de haute provence

02 Class’Eurock : R.I.P. CREW / LES CHEVREUILS / CREEPS / HIT MY FAME / JUNKY MONKEY / WHITE FOXES K’Fé Quoi - Villeneuve 21h00 14 LES FATALS PICARDS / UNE TOUCHE D’OPTIMISME Salle Robert Dion - Mourières 20h 17 PAT COHEN & PAT WILDER Eden District - Oraison 23 KEITH B. BROWN Centre Culturel René Char - Digne-les-Bains 24 MALTED MILK Centre Culturel René Char - Digne-les-Bains

O5

hautes-alpes

O6

alpes-maritimes

01 LAST LEEWAY MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 02 Nice Tribute Fest Nikaïa Live - Nice 20h30 03 LES DOIGTS DE L’HOMME / CHAINSAW BILLIES MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 09 RAUL MIDON Salle Grappelli - Nice 21h00 10 Be Furious - édition 3 : MANDRAC / KELLY UND KELLY MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 15 KENNY GARRETT Auditorium du Conservatoire - Nice 21h00 16 GRIECO & ICONE Le Diable Bleu - Nice 21h 16 Songes de Nuits Carrées : BOJAN Z. & ZLATKO B. Fondation Hartung Bergman - Antibes 21h (06 10 24 10 42) 16 GENERAL ELEKTRIKS Théâtre Lino Ventura - Nice 16 NEAL BLACK Médiathèque Noailles - Cannes 18h30 (04 97 06 44 83) 17 THE SHOES / QUADRICOLOR Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 17 Dub School #1 Nikaïa Live - Nice 20h30 17 ENRICO MACIAS Casino du Palais de la Méditerranée - Nice 20h30 23 L. Forum Jacques Prévert - Carros 20H30 (04 93 08 76 07) 23 EMILE CHICK / APPLETOP MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 23 INNA MODJA Nikaïa Live - Nice 20h30 23 BRIGITTE Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30 28 SANDRA NKAKÉ Salle Grappelli - Nice 28 CARAVAN PALACE Théâtre Lino Ventura - Nice 29 CANDYE KANE / ROSCO IL EST CONTENT Salle Grappelli - Nice 21h (04 93 53 89 66) 30 MAYER HAWTHORNE Salle Grappelli - Nice 30 Festival Underground : CHEVEU / EON MEGAHERTZ MJC Picaud Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 31 Festival Underground : HEADCHARGER / NORMA PEALS / SYMBIOZ MJC Picaud - Cannes 20h30 (04 93 06 29 90) 31 LUCKY PETERSON Théâtre Lino Ventura - Nice 20h30

O7

ARDECHE

13

BOUCHES DU RHONE

01 BA CISSOKO / NAIAS Espace Julien - Marseille 20h30 (04 91 24 34 10) 02 DANAKIL / NATTY JEAN L’Usine - Istres 21h00 03 THE NU BAND Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (04 42 79 63 60)


NV #181-débord.qxd

20/01/12

12:58

Page 7

03 Class’Eurock : DONKEY PUNCH / DIVISION ESCALOPE / CRAZY POODLES / MONKEY PEELER / THE MAGNETS / JAFON’K Cité du Livre/Amphithéâtre de la Verrière - Aix-en-Provence 21h00 08 FRANCOIS & THE ATLAS MOUNTAINS Le Poste à Galène - Marseille 21h 09 PIGEON JOHN L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 09 Class’Eurock : THE BACKSTAGE / KARMA BRAIN / THE LIVING DEAD / HARDWAYS / BELLY BUTTON / LES STRAPPERS Jas’Rod Les Pennes-Mirabeau 21h00 10 LADYLIKE DRAGONS / KURSED Portail Coucou - Salon-de-Provence 21h (04 90 56 27 99) 10 PIERS FACCINI Le Poste à Galène - Marseille (04 91 475 799) 10 ETHS L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 13 Voix de Femmes : CLAIRE DENAMUR - Saint-Martin de Crau 19h 15 ORELSAN Cabaret Aléatoire - Marseille 16 SHY’M Silo - Marseille 20h 16 Avec le Temps : PAUL PERSONNE / LISA PORTELLI / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 16 COEUR DE PIRATE L’Usine - Istres 21h00 16 PASCAL MARY Théâtre et Chansons - Aix-en-Provence (04.42.27.37.39.) 17 DRUNKSOULS / SOLSISTA Portail Coucou - Salon-de-Provence 21h (04 90 56 27 99) 17 FRANÇOIS CORNELOUP TRIO Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (04 42 79 63 60) 17 SHY’M Le Silo - Marseille 18h 17 Avec le Temps : CALI / FABRICE MAUSS / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 17 MUSTANG Poste à Galène - Marseille 20h30 (04 91 47 57 99) 20 Avec le Temps : YVES JAMAIT / BATPOINTG / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 20 PEUPLE DE L’HERBE Cabaret Aléatoire - Marseille 20 AURÉLIE CABREL / JULIETTE KATZ Poste à Galène - Marseille 21 PEAU Espace Julien - Marseille 19h30 21 Avec le Temps : BRIGITTE / PEAU / SYNCOPERA Espace Julien Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 22 Avec le Temps : LA GRANDE SOPHIE / BENSÉ / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 23 Avec le Temps : ALEX BEAUPAIN / NEVCHEHIRLIAN / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 23 THE BOYS Poste à Galène - Marseille 23 TRIO PERFETTO Cinéma Les Lumières - Vitrolles 20h (04 42 77 90 77) 24 Avec le Temps : JULIEN DORÉ / ARMAN MÉLIES / CLASSE AFFAIRE Espace Julien - Marseille 19h30 (04 91 24 34 10) 24 SETH GUEKO Le Poste à Galène - Marseille 21h 24 JULIETTE L’Usine - Istres 21h00 25 Avec le Temps : ALDEBERT / BERANGER Espace Julien - Marseille 18h (04 91 24 34 10) 27 CARAVAN PALACE L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 28 BÉNABAR Le Dôme - Marseille 28 VALIENT THORR / JETT BLACK Portail Coucou - Salon-de-Provence 21h

29 CHARLIE WINSTON L’Usine - Istres 21h (04 42 56 02 21) 30 LUCKY PETERSON L’Usine - Istres 21h00 31 JULIAN GETREAU QUARTET Moulin à Jazz - Vitrolles 21h (04 42 79 63 60)

2O

corse

26

DROME

01 WEEPERS CIRCUS Le Train Théâtre - Porte-les-Valence 23 LE PEUPLE DE L’HERBE / UNNO Théatre Le Rhône - Bourg les Valence 20h (04 75 43 38 88)

3O

GARD

02 BOULEVARD DES AIRS Salle multiculturelle - Bagnols sur Cèze 20h 16 CHRISTOPHE RUETSCH / JF OLIVER & FRANCK VIGROUX Le Périscope - Nîmes 20h (04 66 84 83 61)

34 09 14 16 16 17 24 29 29 30

HERAULT

NADEAH Purple Lounge - Cap d’Agde 20h30 ZEBDA La Cigalière - Sérignan 21h MAGIC MALIK La Cigalière - Sérignan 21h ALDEBERT Le Rockstore - Montpellier 20h30 DICK RIVERS La Cigalière - Sérignan 21h BAPTISTE TROTIGNON La Cigalière - Sérignan 21h TAGADA JONES / LOFOFORA Victoire 2 - Montpellier BENABAR Zénith - Montpellier DAVID GUETTA - Montpellier

83

17 DAWN TYLER WATSON & PAUL DESLAURIERS Théâtre Marelios - La Valette du Var 17 Jazz à Porquerolles : STEPHAN OLIVA Théâtre Denis - Hyères 21h 20 THOMAS DUTRONC Théatre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 23 Trema Le Tour : HYPHEN HYPHEN / TWIN APPLE / DISSONANT NATION Pôle Culturel - St Maximin La Sainte Beaume 21h 23 KABBALAH Espace des Arts - Le Pradet 23 Carte Blanche à : MARCEL SABIANI Eglise Anglicane - Hyères 21h 24 POPA CHUBBY Oméga Live - Toulon 21h 29 ERIC LAREINE ET LEURS ENFANTS Théâtre Denis - Hyères 21h 31 KITCHENMEN / THE CRYPTONES / DISSONANT NATION Oméga Live - Toulon 21h

84

VAUCLUSE

09 MUMBLIN’ CAVEMAN / PAY ME ROBBER Les Passagers du Zinc - Avignon 21h (04 90 89 45 49) 16 ORELSAN Salle de Montfavet - Avignon 17 COEUR DE PIRATE Les Passagers du Zinc - Avignon 20h (04 90 89 45 49) 23 JAYADEVA / JAH LEGACY / ACORPS DE RUE / DAVID VINCENT / JULIEN M’A DIT Les Passagers du Zinc - Avignon 19h (04 90 89 45 49) 29 WELLDONE DUMBOYZ / LE GRAND ORCHESTRE Les Passagers du Zinc - Avignon 18h30 (04 90 89 45 49) 30 MAI LAN / FAUSTRA Les Passagers du Zinc - Avignon 21h (04 90 89 45 49)

98

MONACO

VAR

09 DONEGAL Eglise Anglicane - Hyères 21h 09 TANDEM Le Carré - Sainte-Maxime 20h30 (04 94 56 77 77) 16 ENRICO MACIAS Théatre Galli - Sanary-sur-Mer 20h45 (04 94 88 53 90) 16 MÉDÉRIC COLLIGNON & JUS DE BOCSE Théatres en Dracénie - Draguignan 20h30 (04 94 50 59 59) 16 PIERS FACCINI / MARTIN REY Théâtre Denis - Hyères 21h

+ de concerts sur

Pour figurer dans le prochain numéro, envoyez vos infos et annonces de concerts

AVANT LE 15 FÉVRIER 2012

 e-mail contact@nouvelle-vague.com

courrier Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex


NV #181-débord.qxd

8

20/01/12

nouvelle vague

#181 fevrier 2o12

12:58

Page 8

CONCERTS a venir

SONGES DE NUITS CARRÉES

Les nuits d’été du Fort Carré se font désirer. Alors que la prochaine Edition estivale est prévue les 29 et 30 juin, les Songes de Nuits Carrées feront patienter les spectateurs. Le Festival hivernal d’Antibes accueille des artistes en résidence à la Fondation Hartung Bergman. Lieu de concert étonnant pour la maison d’artistes et superbe par sa situation sur les hauteurs de la ville. Après les concerts des solistes Baptistes Trotignon et Serge Persce, au piano et à la guitare, le festival s’exporte à Cannes avec l’alliance magique du groupe pop Hannah et les cordes de l’Orcpaca. La Fondation Hartung Bergman reprendra ses concerts nocturnes en Mars et Mai. Le pianiste Bojan Z reviendra à Antibes, un an après avoir inauguré les Songes de Nuits Carrées, accompagné du DJ Zlatko Baracskai. Un duo surprenant comme le dernier concert de la saison. Majiker, électro libre fantasque au piano, clôturera la saison avec Juice Vocal Ensemble. L’ancien acolyte de Camille, qui avait bénéficié d’une carte blanche lors des Nuits Carrées 2011, juxtaposera son univers au trio vocal anglais; une soirée musicale étrange mais harmonieuse. Un avant-goût délicieux de l’édition d’été !  Solène Lanza Le 27/01 au Théâtre de La Licorne - Cannes (06) et les 16/03 et 18/05 à la Fondation Hartung Bergman - Antibes(06).

REEVOX

Reevox est un nouveau rendez-vous en février des musiques et arts électroniques. Située au croisement des esthétiques contemporaines et actuelles, cette proposition sera le lieu de la diversité. Reevox, en partageant les espaces de diffusion, les propositions artistiques, les croisements des disciplines et des formes de rencontres, offre un parcours de découverte et d’étonnement. Concocté avec Klap (Maison pour la danse), le Conservatoire à Rayonnement Régional (Annexe Zino Francescatti) et organisé en étroite collaboration avec le Cabaret Aléatoire (Friche la Belle de Mai), Reevox propose de partager une aventure humaine, au-delà des frontières. Découvrez les oeuvres de Benjamin Dupé,

Vincent-Raphaël Carinola et André Serre-Milan lors d’un concert haut-parleur et guitare « PhonoPortrait », l’ Egrégore de CHDH (Nicolas Montgermont et Cyrille Henry), une performance audiovisuelle, Erikm artiste reconnu de la scène électronique et numérique et d’autres performances concert/vidéos avec l’ovni musical Caravaggio ou encore le dancefloor spatial et créatif de Bruit Fantôme.  Aude de Courrèges Du 2 au 11/02 au Cabaret Aléatoire, GMEM, Klap, Annexe du Conservatoire à Rayonnement Régional – Marseille (13). www.gmem.org

PARTENAIRE

CLASS'EUROCK 2012

Les phases d'inscriptions et de pré-selections pour le tremplin Class'EuRock sont terminées. Place aux concerts de sélections qui auront lieu en février et en mars dans toute la région PACA. Class'EuRock est un tremplin musical destiné aux groupes amateurs de moins de 23 ans, tous styles de musiques confondus, de la région Paca. C'est la première fois que l'association Aix'Qui ? fait émerger un projet sur les pratiques amateurs au niveau régional, qui fédère autant d'associations et de lieux culturels ! Pour les groupes, comme Little d Big B, Nevermind, H.V.N, The Creeps ou encore The Magnets déjà sous les spots, ce travail en partenariat leur permet d'avoir un interlocuteur dans leur région. Beaucoup d’autres groupes talentueux ont l’occasion de se produire sur les meilleures scènes lors des concerts de sélections ! Un concert par secteur géographique est organisé en partenariat avec une association ou une structure culturelle. À l’issue de l'ensemble des concerts seront déterminés les groupes qui participeront à un stage encadrés par des pros.  Aude de Courrèges Les 4/02 à la MJC Picaud – Cannes (06), 17/02 salle des fêtes – Vaison-la-Romaine, 18/02 à l’Akwaba – Châteauneuf-de-Gadagne, 25/02 au Portail Coucou – Salon-de-Provence, 28/02 Omega Live – Toulon (83), le 2/03 au K’Fé Quoi – Villeneuve (04), 3/03 à l’Amphithéâtre de la Verrière – Aix-en-Provence et le 9/03 au Jas’Rod – Les Pennes-Mirabeau (13). www.aixqui.fr

ANNE SYLVESTRE

La couv’... il y a 10 ans



DES EVENEMENTS MUSICAUX

Anne Sylvestre est un auteur-compositeurinterprète tout à fait à part dans la chanson française. Sa carrière, à la longévité très rare, a commencé au début des années cinquante et est jalonnée de chansons pour adultes ou pour enfants. Ses textes évoquent souvent la nature, les racines familiales mais surtout la femme dans sa sensibilité, ses épreuves et son intimité. Elle est également une chanteuse engagée ayant abordé avant tout le monde des thèmes de société comme les sans abris. Dans le registre enfantin, ses fabulettes ont rencontré un grand succès. L'oeuvre conséquente, construite année après année, fait partie aujourd'hui du patrimoine hexagonal. Anne Sylvestre est une artiste de très grand talent qu'il faut impérativement découvrir sur scène car ses spectacles sont toujours des moments très forts dans lesquels se mêlent chanson de qualité, poésie, cris de révolte, humour et tendresse.  Raymond Sérini Le 10/02 au Forum Jacques Prévert/Salle Juliette Gréco - Carros (06)

BEN HOWARD

Il aurait pu être le nouveau Albert Londres mais Ben Howard a préféré tenter de devenir un Ray LaMontagne naissant. Ben Howard a lâché ses études de journalisme pour se tourner vers le rock et le folk qui l’ont bercé enfant : les Rolling Stones, Joni Mitchell ou Van Morrison. De ces influences, le musicien anglais a livré en 2009 son premier disque « These Waters ». Un album qui lui permet d’entreprendre une tournée européenne, le conduisant du Point Ephémère ou du Café de la Danse de Paris jusqu’à Madrid. Fort de ce succès populaire mais aussi critique, le guitariste du Devon revient avec un nouvel album. « Every Kingdom » rappelle parfois Jack Johnson ou Bon Iver. Des références qui n’échapperont pas aux spectateurs de sa tournée francophone. Le musicien reprend la route entre Bruxelles, Paris et Marseille. Nul doute que l’Espace Julien sera charmé par la voix voilée et les mélodies mélancoliques du nouveau prodige de la guitare.  Solène Lanza Le 10/02 à l’Espace Julien - Marseille (13).

AHMADA SMIS

L’artiste comorien Ahmada Smis, marseillais d’adoption, nous invite au voyage, inspiré du conte, entre le groove et la poésie, aux rythmes envoûtants. Se situant au croisement des scènes slam et hip hop, Ahmada Smis révèle un univers unique par sa sensibilité et l'originalité de ses compositions harmoniques, à mille lieues du systématisme des boîtes à rythme. En 2010, il réalise son album « Etre » entre Marseille et l’Afrique. Une vielle à roue, une poubelle en plastique retournée en guise de percussion, une calebasse, un udu, une sanza et une MPC sont les instruments utilisés par le trio électro-acoustique qu’il forme avec le vielliste Pierre-Laurent Bertolino (Dupain) et Sibongilé Mambo. Au travers des textes engagés et spirituels, il nous fait découvrir le quotidien des Comores, des paysages à la place du marché de son village où les rencontres sont aussi nombreuses qu’hétéroclites… En effet, le monde est là…  Aude de Courrèges Le 10/02 à l’Usine - Istres (13).

LES COWBOYS FRINGANTS

L’ancien moulin à grain marseillais, le Silo, prendra bientôt l’accent canadien. Le choc des civilisations aura lieu le 11 février. Les Cowboys Fringants envahiront la ville phocéenne avec leur nouvel album « Que du vent ». Un retour furieux, plus rock, qui ravira sans doute les cousins Fringants, les admirateurs français du quatuor canadien. Karl Tremblay, Jean–François Pauzé, Marie-Annick Lépine et Jérome Dupras n’étaient pas revenus à Marseille depuis 2009 dans « leurs tournées vertes ». Soucieux de l’écologie, le quatuor veut planter des arbres pour annuler le CO2 émis pour le concert par leurs véhicules et ceux de leurs fans. Des Fans fidèles depuis les débuts du groupe en 1998 aux lives des canadiens déchaînés. La communion entre les Cowboys Fringants et les spectateurs est telle qu’un flot de paroles résonne de la fosse aux gradins. En plus des « Etoiles filantes » et de « La tête haute », on peut prédire que les nouvelles chansons « Télé » ou « Paris-Montréal » seront sur toutes les lèvres.  Solène Lanza Le 11/02 au Silo - Marseille (13).


NV #181-débord.qxd

20/01/12

13:00

Page 9

LES NUITS DE L’ALLIGATOR

Le festival itinérant Les Nuits de l’Alligator en partenariat avec la salle parisienne la Maroquinerie persiste et signe pour la 7ème Edition. Hors des sentiers battus, il s’agit de découvertes, de surprises et autres coups de coeur qui ont fait la réputation de l’Alligator nocturne. Les « mordus » ne manqueront pas la soirée Blues décalé programmée par Tandem à l’Omega Live de Toulon en février : Two Gallants, Mama Rosin et Lewis Floyd Henry. Le duo de San Francisco, Two Gallants, Tyson Vogel et Adam Stephens, actuellement en tournée en Europe : à mi-chemin entre la musique folk, le old-blues, le grunge et le punk de la baie est. Avec Mama Rosin, les Acadiens débarquent : guitare, banjo, mélodéon, et batterie, blues-swing texan aux accents cajuns rustiques. Pour clore cette soirée hallucinante, Lewis Floyd Henry, ancien graffeur des murs de Londres mais surtout célèbre pour son blues psychédélique aux beats hip-hop et riffs de guitare saturés. Les Nuits de l’Alligator « caresse la musique à reblues-poil » pour faire de février le mois le plus chaud de l’année dans plus de 25 villes en France.  Aude de Courrèges Le 11/02 à l’Omega Live – Toulon (83). www.nuitsdelalligator.com

RÉGION EN SCÈNE 2012

Le Festival Région en Scène, porté par l’association Le cercle de Midi permet aux programmateurs de découvrir des artistes sélectionnés afin de leur donner un avenir hors région et un ascenseur vers le festival national Le Chaînon Manquant. Nous retrouvons donc en février, à la MJC Pays d’Aubagne les groupes

: Elvas qui nous livre son album « Lisbonne-Marseille-Kingston », l’atmosphère du fado, de la chanson française et les rythmes caribéens… Isaya, deux Calamity Jane des temps modernes, un mélange de bluegrass, de folk avec des envolées vocales irlandaises. Mais aussi Pierre Gambini qui arpente dans ses compositions les chemins d’une musique rock alternative, tout en puisant dans ses racines; Ahmad Compaore Quintet, synthèse de grooves afros, de jazz débridé, de soul, de funk, d’influences indiennes et orientales et d’une part d’improvisations… Will The Blue Griot, une invitation au voyage vers le pays du groove dans un mélange de pop, soul et afroblues. C’est à L’espace Culturel de La Penne-surHuveaune que vous pourrez découvrir Jeanne Garraud, c’est du piano à voix, c’est des chansons, c’est drôle, c’est triste et c’est beau. www.cercledemidi.org  Aude de Courrèges Les 13, 14 et 15 février à la MJC l’Escale – Aubagne (13) et à l’Espace Culture de la Penne-surHuveaune (13).

NADEAH

Voilà un prénom que l’on n’est pas prêt d’oublier ! La chanteuse australienne entend bien faire un bond dans le paysage français. Mais sa réputation est déjà établie dans l’hexagone car elle n’a rien d’une débutante. Avec des expériences dans TheLoveGods et B For Bang, et ses reprises des Beatles, l’interprète se fait remarquer par Marc Collin. Cette rencontre amène Nadeah Miranda à remplacer Phoebe Kildeer au sein de Nouvelle Vague et à fouler les scènes du monde entier. La chan-

+ de concerts sur

teuse reprend les routes pour une tournée mais cette fois en solitaire et en Europe. Son premier album « Venus Gets Even » avec le tube « Odile » a déjà fait grand bruit au Café de la Danse de Paris. En 2012, La Cigale à Paris mais aussi le Poste à Galène de Marseille comme le Purple Lounge du Cap d’Agde accueilleront l’ancienne première partie de Charlie Winston et d’Aaron. Une prestation où la chanteuse jazzy joue des tempos et des ch?urs avec son groupe. Un allersimple au paradis-même.  Solène Lanza Le 18/02 au Poste à Galène à Marseille (13), le 9/03 au Purple Lounge au Cap d’Agde (34).

THE SUBWAYS

Les métros à Marseille ? The Subways ne vont sans doute pas concurrencer la RTM mais sans doute attirer les foules. Le trio britannique fera frémir les fans de grosses guitares lors de son concert rock du Poste à Galène. Bill Lunn, Charlotte Cooper et Josh Morgan reviennent sur le devant de la scène avec « Money & Celebrity ». L’album de 2011 s’est fait attendre depuis les derniers disques atomiques « Young for Eternity » et « All or Nothing ». Et le groupe était discret après avoir fait front aux problèmes de voix de son chanteur. Mais la diffusion, via les réseaux sociaux, de leur single « It’s a Party » avait réveillé plus d’un « affectionados ». Voeu réalisé puisque le groupe avait commencé une tournée par les Southside et Hurricane Festivals. Des rencontres prestigieuses auxquelles il faut rajouter Rock en Seine, Leeds, Reading ou Glastonbury. Après avoir mis le feu sur ces scènes mythiques, ils viendront, sans doute, enflammer la scène marseillaise.  Solène Lanza Le 20/02 au Poste à Galène - Marseille (13).


NV #181-débord.qxd

20/01/12

13:00

Page 10

Depuis 1994 on sait que la Belgique est un pays capable de rivaliser avec l’hégémonie anglaise et américaine en terme de qualité et de créativité sur le plan musical. En fait depuis la sortie de Worst Case Scenario, premier album de Deus qui va permettre à toute une scène de sortir de l’ombre tout en conservant sa liberté de ton (Venus, Flexa Lyndo, Dead Man Ray, Arid, Zita swoon… la liste n’est pas exhaustive). Rencontre avec Alan Gevaert, Bassiste du groupe depuis 2005 (l’album « Pocket Revolution »), personnage communicatif humble et très ouvert à l’image de son groupe. Le processus créatif Le groupe à ses débuts va s’inspirer d’artistes aussi divers que Tom Waits, Zappa ou Sonic Youth sans que cependant aucune étiquette ne puisse vraiment définir sa musique, au grand dam des journalistes. Plus de vingt ans après sa formation et de nombreux changements de personnel, le sixième album, l’excellent « Keep You Close » et la tournée européenne qui débute en février prouvent, si les chiffres de vente ne suffisaient pas, la vigueur et la place de l’une des formations les plus rafraîchissantes de ces deux dernières décennies, devenue au fil du temps une référence. La création des morceaux a toujours été un point fascinant, même intriguant tant ceux-ci peuvent aller dans de nombreuses directions : « La majorité des titres viennent de jam, le fait d’avoir notre studio à Anvers nous permet d’exploiter cela. Souvent cela commence innocemment, une mélodie se crée, et chacun y apporte quelque chose, le morceau grandit. Le seul impératif est qu’il fasse l’unanimité et que Tom (Barman) puisse poser sa voix dessus, qui est vraiment le fil directeur. Si le morceau dérive trop il est impossible de chanter dessus. On ne s’interdit rien, la seule limite à la créativité c’est toi-même ». Les projets parallèles sont nombreux dans le groupe, certains membres en ont une demi-douzaine, cela se retrouve également dans le processus créatif : « J’ai moi-même pas mal de side project, dans lesquels je joue divers styles, que ce soit du jazz, du flamenco … tous ces éléments permettent à chacun de bosser sur de nouvelles idées qu’ils ramènent ensuite éventuellement au sein du groupe, c’est quelque chose de très positif ». Ce climat de liberté transparaît dans les compositions et l’on sent que les membres du groupe ne sont pas prisonniers de formules, nullement enfermés dans un registre limité. L’enregistrement dès lors doit être confié à quelqu’un conscient de cela : « Tout s’est bien passé, nous avons travaillé avec David Bottrill (déjà présent sur « The Ideal Crash » et ayant officié avec Tool, Muse et Placebo) qui a su s’adapter et qui a une bonne approche, très à l’écoute ». Tout ce processus créatif permet depuis toujours au quintet de conserver un statut privilégié, en vendant suffisamment de disques pour ne pas être un groupe culte sans pour autant risquer l’implosion et les clichés des machines

de stade, cela s’expliquant par la fidélité des fans qui suivent le groupe depuis ses débuts : « C’est très plaisant et je me demande comment font les nouveaux groupes de nos jours pour trouver leur public vu le nombre de sorties, ça en est presque chaotique ».

Deus

La Tournée Européenne Celle-ci débute par le Portugal et finit par la Grèce : « Nous allons ensuite jouer en Australie, sûrement cinq ou six dates puis l’été arrivera assez vite et ce sera le moment des festivals ». Ce genre d’événement est le parfait endroit pour un groupe comme Deus qui peut profiter d’une très large visibilité sans faire le moindre compromis mais également pour le public souvent très jeune qui peut découvrir un maximum de groupes. « Nous ne nous forçons jamais, si la nécessité d’un break se ressent après la tournée nous le ferons, d’autant que nous avons des impératifs familiaux, mais de la même façon on peut créer pendant cette période, cela vient naturellement. En France vous dites qu ’ « il faut battre le fer lorsqu’il est chaud » et on a un dicton semblable en flamand, souvent les idées affluent au bout de cinq ou six concerts. L’essentiel est de ne pas saturer le public, de ne pas revenir sans cesse, qu’il ne se dise pas : « encore eux » ». Véritables stakhanovistes, les musiciens mènent de front leurs autres projets (Tom travaille sur Magnus en ce moment, projet avec CJ Bolland par exemple) et on peut donc imaginer que les coupures sont vitales à son équilibre. Mais d’où vient cette ferveur créatrice, la Belgique serait-elle une exception culturelle qui s’exporte ? « Les choses sont plus faciles car la culture de notre pays le favorise, que ce soit à la télévision, à la radio ou par les différents vecteurs culturels comme la danse, on baigne

dans un climat tourné vers l’extérieur.Le fait que les films par exemple soient en version originale, cela permet de s’imprégner de ce qui se fait ailleurs. Ce n’est pas si simple pour autant il faut beaucoup travailler, mais je suis convaincu que si les choses le sont trop on n’obtient rien de bien. Si on donne une Gibson à un gamin de six ans on risque de le dégoûter de la musique, il faut qu’il y ait une démarche avec des obstacles ». Le groupe aide également de nouvelles formations à se faire connaître : « Nous essayons de tourner avec de jeunes groupes, il y en a de très bons comme Balthazar ou Intergalactic Lovers et en les amenant en tournée, on leur permet d’avoir un peu plus de visibilité ». Le modèle Belge Un vivier qui semble intarissable et pourtant en voyant la taille du pays on serait en droit de se demander quand un phénomène comparable se produira ici, ou plutôt pourquoi nous n’avons pas vu l’équivalent de cette émergence d’une scène ayant des ambitions et des moyens lui permettant de s’exporter : « Il y a de très bons groupes en France, souvent je reçois des démos et je me dis que musicalement c’est très abouti mais il y a cet éternel problème de l’accent anglais pour beaucoup de groupes qui s’évertuent à ne pas chanter dans leur langue, tant que le chant ne sera pas parfait il sera impossible pour ces musiciens d’être vraiment crédibles internationalement, mais il faut aussi voir les choses avec du recul et peut-être dans les dix ou vingt prochaines années il y aura l’équivalent de ce qui s’est passé ailleurs chez vous ». Il est vrai qu’en constatant ce qui s’est produit dans le Nord de l’Europe ces vingt dernières années que ce soit en Belgique comme dans les pays scandinaves ou même en Suisse, on semble encore avoir du retard et le fait que beaucoup de médias se focalisant sur des artistes médiocres (chantant en anglais voire en français approximatif) au détriment de musiciens valables n’aide pas au renouveau. En attendant, Deus est une valeur sûre, un groupe qui fait depuis longtemps partie des meilleurs de sa catégorie, celle des artistes novateurs et généreux qui se remettent perpétuellement en question et cette démarche, cette intégrité, explique pourquoi autant de gens les apprécient. Une carte postale disait lors du dernier festival de Cannes « En Belgique on n’a pas de gouvernement, mais on a du bon cinéma », il fallait rajouter qu’il y avait aussi de très bons groupes.  Jean-Paul Boyer

En concert le 9/02 salle Victoire 2 - St Jean-de-Vedas (34) et le 10/02 au Nikaïa Live - Nice (06).


NV #181-débord.qxd

20/01/12

13:00

Page 11

Liza Manili

Liza Manili va enchanter la pop française. La jeune artiste au carré impeccable arrive avec son premier album éponyme. Un disque qui s’est fait désirer à coup de clips colorés « Christopher Williams » et morceaux dévoilés sur la toile. Pour annoncer la sortie de l’opus, l’interprète de « Non Non » a joué avec le musicien Severin à la guitare dans une série de showcase à travers la France. Un petit aperçu live de l’album devant un parterre de curieux comme au Duke à Marseille. Rencontre décontractée et dilettante avec la jeune chanteuse, sous le regard de David Bowie et l’horloge banane des Velvet Underground. Votre parcours est assez étonnant à, à peine, 25 ans. Vous avez été mannequin puis comédienne dans « Petits meurtres en famille » ou « Nos 18 ans ». Comment en arrive-t-on à la chanson ? Je suis venue à Paris à 18 ans notamment pour du mannequinat et chercher des agences de comédienne. J’ai alors enchaîné les castings et les premiers rôles. Je n’avais jamais pris de cours de théâtre, j’ai donc appris la comédie sur le tard. La chanson, ça a toujours été en moi ; mon père était musicien. Un jour, un ami m’a conseillé : « Tu devrais chanter ! » C’est comme ça que j’ai plongé dans la chanson et dans l’écriture. Justement vous écrivez vous-même les textes de vos chansons. Comment cela se passe-t-il ? L’écriture c’est le moment où tu peux tenter de retranscrire les événements par les émotions. On se trouve à fond dans un délire, mais ce n’est pas tout le temps qu’on est dans cet état très fort. Et c’est là qu’il faut écrire sur ce que je ressens vraiment. C’est pour cela que j’écris surtout sur le sentiment amoureux, la séparation, sauf pour « Le Petit Train ». Ecrire sur ces petites histoires, c’est un atout qui permet de revoir quelque chose qui touche. Sur cet album, ce sont les premières chansons, les premiers jets que j’ai écrits. Et pour la musique, qu’est-ce qui vous a inspiré ? Pour ce premier album, on a essayé de faire quelque

chose de très pop indie. La musique qui m’inspire, ce sont des artistes comme les Black Keys, Charlotte Gainsbourg notamment avec sa collaboration avec Air. Mais nous avons aussi Alain Souchon, France Gall ou Alain Bashung comme références françaises. On voulait un côté un peu sixties dans les chansons enfin… dans la musique qui pouvait être écrite à cette période là, mais, de façon modernisée ! C’est pour cela qu’il faut compter Etienne Daho ou Jacno dans les influences également, très pop mais très cool. Avec qui avez-vous travaillé pour donner une couleur pop à l’album ? Pour l’album, j’ai travaillé avec Daniel Marsala, le musicien Séverin qui a co-réalisé l’album avec Julien Delfaud. Le chanteur Antoine Léon Paul a été mon copilote de chansons. J’aime bien écrire des chansons, seule car c’est un état personnel que l’on donne à une composition. Mais j’ai aimé travailler avec Julien Delfaud, c’est mon partenaire de musique, c’est un génie. Séverin, nous avons déjà collaboré ensemble pour « Les Restes » dans son album « Cheesecake ». Une amie commune, Soko, nous avons présenté. Il paraît que la photographie de la pochette de l’album a été faite dans le sud de la France ? Oui, elle a été faite à Marseille par Dorothée Perkins, une amie photographe. On était au Prophète, j’avais ma robe à paillettes parce qu’on avait passé la journée à faire des photos. Et en passant devant les casiers bleus face aux toilettes, le cliché a été fait.

Est-ce que votre carrière de mannequin et d’actrice, vous a servi en tant que chanteuse ? Vu que j’ai travaillé dans la mode et le cinéma, le rapport à l’image est forcément important. La chanson, c’est mon projet à moi, c’est mon bébé. C’est le seul moment où on ne joue pas. C’est sur scène que l’émotion est la plus forte. En groupe, avec guitare et basse, c’est encore plus impressionnant. Et cela va bientôt se passer avec Revolver. J’étais très “traceuse” au début sur scène, ça n’a tellement rien à voir avec le cinéma. Le cinéma, c’est intérieur. Là sur scène, tu sors tout. L’expression du comédien sert sur scène comme pendant les clips. En fait, j’ai tout appris avant. La chanson, c’est l’aboutissement de tout. Pour finir une petit question décalée : ça fait quoi d’avoir le même nom qu’une grande artiste américain (ndlr : Liza Minnelli) ? C’est drôle, elle a fait une sacrée grande carrière, c’est loin d’être une honte ! (rires)  Solène Lanza


12

20/01/12

nouvelle vague

#181 fevrier 2o12

13:00

Page 12

chroniques

Le disque du mois BLUNDETTO

Warm My Soul (Heavenly Sweetness/Lucien Entertainment) Attention à ce disque ! Il risque bien d’être l’une des plus belles sorties de l’année 2012 ! Artiste rare et encore trop discret, Blundetto est une des personnalités emblématiques de « Radio Nova », la célèbre radio indépendante parisienne fondée par J-F Bizot dans les années 80. Réservé et méfiant, Max Guiguet n’offrait jusqu’à il y a peu aucun live ni aucune apparition TV. Cuisiner entre potes à la maison, sans recette précise, semblait le contenter, mais le marmot de Dijon publie aujourd’hui un second opus intitulé « Warm My Soul » et compte bien partager sa musique plus largement qu’en 2010. Invitant aux fourneaux le rasta Courtney John, le batteur/beatmaker Shawn Lee ou encore le guitariste-skateur Tommy Guerrero (que l’on pouvait déjà entendre sur son 1er disque « Bad Bad Things »), Blundetto mixe les couleurs vintage et les saveurs à l’ancienne, il est particulièrement sensible au charme du crachin roots, du son poussiéreux qui crépite et mijote dans la marmite pleine d’une tambouille grouillante de reggae-dancehall, de dub, de soul, de jazz-funk et agrémentée d’un soupçon d’éthiojazz par-ci et de hip-hop par là… Le résultat impose le respect, de ses débuts avec une MPC 2000 qu’il taquinait tout seul dans son casque, il parvient aujourd’hui à s’entourer d’artistes de qualité dont le chanteur à la voix de velours Hugh Coltman, le bad boy surdoué Aqeel ou bien les cuivres ethio-groove d’Akale Wubé… Poussé et soutenu par son ami/compatriote bourguignon exilé à Paris, Blackjoy (Dj/producteur et patron du label Lucien Entertainment), notre ex-enfant terrible des cours d’école - qui préférait la mêlée des concerts des Beastie Boys et NTM aux amphis lassants de la fac - publie un bijou à l’état brut, une pépite mal dégrossie, un son reconnaissable et racé qui le place au niveau des marseillais Troublemakers et autres trublions du bricolage sonore à la française. À noter une sublime reprise reggae du classique « Hercules » d’Aaron Neville interprétée façon Marvin par H. Coltman et une magnifique ballade spatiale « Warm My Soul » menée par l’ange jamaïcain Courtney John.  Nicolas Hillali  STUCK IN THE SOUND Pursuit (Discograph/IT’S Records) Les Stuck in The Sound sont de retour. La phrase pourrait paraître anodine et pourtant… Trois ans après leur second album, le quatuor de Palaiseau revient avec un nouvel album « Pursuit » célébrant leurs 10 ans d’existence. Des années d’absence depuis « Shoegazing Kids » mais pas d’inactivité, le chanteur JRF a collaboré aux groupes I am un Chien !!! ou You ! Des participations de studio ou de scène avec quelques chansons de l’album en avant-première dont « Brothers », ouverture magique de l’opus. Une harmonie rayonnante où le chanteur à la capuche montre sa maîtrise vocale tout comme pour « Tender ». Le groupe avait dilapidé, au compte-gouttes, sur ses réseaux sociaux, « Bandruptcy » et « Pursuit », clipbuzz à « la Classe américaine ». Des tubes « September », « Silent and Sweet » s’enchaînent dans cette course-Pursuit mais aussi des morceaux plus adolescents « My Life » avec une énergie à vif comme à l’époque de « Nevermind the Living Dead ». La puissance émotionnelle de ces Fans de Nirvana pourra se confirmer sur scène pour la poursuite de l’aventure.  Solène Lanza 

REGGAE GOLD 2011 Compilation (VP Records) VP Records c’est un peu une corne d’abondance dans laquelle on trouve l’essentiel des trésors que le Reggae produit en Jamaïque. Morgan Heritage, Luciano, Capleton, Queen Ifrica, Junior Kelly, Bushman, Sizzla … On y trouve même les Marseillais d’Handcart Band ou Alpha Blondy. Les 1000 mots qui me sont alloués dans cette chronique ne suffiraient pas à citer tous les grands artistes que cette institution distribue et produit avec Greensleeves Records. Quand il s’agit de sortir une compilation qui donne envie aux mélomanes de découvrir les sorties de l’année, c’est l’embarras du choix qui domine les préoccupations des « marketteurs » de VP. Cette année, le cru Reggae Gold 2011 est comme toujours succulent avec parmi les 17 titres : un avantgoût du futur album de Queen Ifrica (magnifique ambassadrice inspirée d’un progrès social universaliste), le son captivant de Stephen Marley, Le groove dansant de Shaggy, un soupçon de Dance Hall avec Vibz Kartel et Cham, sans oublier les « Lovers » Beres Hamond et Tarus Rilley. Paumés dans une culture Reggae foisonnante qui vous fascine mais que vous ne savez pas par où attaquer, Reggae Gold 2011 est toujours une référence, un repère et un avant-goût savoureux qui pousse à en découvrir davantage.  Emmanuel Truchet  STEVE HACKETT Beyond a shroud horizon (Inside out music) L'ancien guitariste de Génésis nous propose en cette fin d'année un double album somptueux. Steve Hackett n'a jamais cessé depuis la fin des années soixante dix d'enregistrer des oeuvres de grande qualité. « Beyond a shroud horizon » est un de ces opus magiques dans lesquels ce musicien virtuose met la barre très haut. Il est de plus entouré d'un groupe à l'efficacité redoutable avec la présence, le fidèle du claviériste Roger King. Tout au long des deux cds, plusieurs styles, tels que blues, rock, rock progressif, folk, world music et musique classique, se télescopent avec bonheur. Les mélodies sont splendides. Le compositeur Steve Hackett nous donne ici le meilleur de lui-même et nous emporte dans un voyage musical brillant et très varié. Beauté, lyrisme et sensibilité sont les fils rouges de « Beyond a shroud horizon », un opus qui fera date dans l'oeuvre foisonnante de cet immense musicien.  Raymond Sérini  LIZ MCCOMB L’Intégrale 1991-2011 (Naïve) Compositrice, pianiste et chanteuse américaine, Liz McComb est une figure incontestable de la scène Gospel. Les negro spirituals sont enracinés depuis l’enfance dans sa culture musicale, tout comme le jazz que son frère trompettiste lui fit découvrir. Son timbre de voix d’écorchée vive, grave et éraillée, son jeu de piano énergique et tranchant, imposent le respect et dénotent d’une grande sincérité et d’une forte personnalité… Sans fioriture ni concession, Liz poursuit avec intégrité la tradition des grandes divas afro-américaines Sister Rosetta Tharpe ou Mahalia Jackson. Très appréciée en Europe et surtout en France, elle publie aujourd’hui « l’Intégrale », un coffret regroupant 20 ans d’expérience, de rencontre et de passion pour l’art vocal du peuple noir… et il fallait bien 3 DVDs et 9 CDs pour saluer la valeur de l’oeuvre d’une personnalité majeure de notre temps. Du festival Jazz à Vienne à Bethléem pour un concert de Noël; de l'Auditorium de Lyon pour un Porgy and Bess au festival d'Athènes sur l'Acropole, au piano ou avec ses choristes, elle entend porter plus haut et plus loin son message de tolérance, de paix et de sagesse transmis par ses marraines. C’est d’ailleurs dans cet état d’esprit qu’elle interprète son nouveau single inédit «

Légende (exclamative)

NV #181-débord.qxd

    

! Bô ! Bömuf !! Muuumm !!! Aaaahhh !!!!!

Joshua Fit the Battle of Jericho », titre vieux de plus de 150 ans. En effet Liz Mc Comb donne au scénario de ce chant qui fait s'écrouler les murailles de la ville sous les coups de la seule musique et de la foi, une actualité saisissante en écho aux Printemps arabes.  Nicolas Hillali  COLDPLAY Mylo Xyloto (EMI Records Music) On ne présente plus le groupe britannique le plus populaire du moment, j’ai nommé Coldplay. Depuis leur naissance à Londres en janvier 1998, la bande ne cesse d’accumuler les succès avec notamment deux Grammy Award et plus de cinq millions d’albums vendus. Mais la formation du chanteur, guitariste et pianiste Chris Martin, est aussi connu pour son engagement dans des causes sociales, comme le commerce équitable et son soutient à des ONG. Malgré des rumeurs sur leur séparation en 2009, Coldplay entre en studio pour registrer son nouvel album « Mylo Xyloto » et toujours en collaboration avec Brian Eno. Sorti en octobre dernier en France, ce cinquième album démontre une fois de plus l’étendu du talent des quatre garçons. En treize années de carrière Coldplay navigue toujours dans un style pop rock inimitable. Des Graffitis, des couleurs flashes, des images de murs tagués, ces quatorze titres sont comme leur Jaquette, non pas tecktonik mais définitivement plus électro-pop. « Mylo Xyloto » est un opus Coldpayien à souhait, avec une nouvelle touche qui pourrait peut-être déplaire aux inconditionnels, mais séduire de nouveaux fans. Écoutez et vous jugerez par vousmême !  Laure Rivaud-Pearce  FOOL’S GOLD Leave No Trace (Wagram) Pop californienne empreinte d’africanisme, de tropicalisme et d’orientalisme, la musique de Fool’s Gold rassemble sans complexe tout un tas d’influences stylistiques colorées dont le seul et unique but est de donner un véritable son au mot bonheur ! Ce duo israélien installé à Los Angeles est entouré de musiciens issus des 4 coins du monde, il publie son second opus intitulé « Leave No Trace ». À l’instar de ses cousins les immenses Vampire Weekend, leur écoute est une véritable cure de soleil, une aventure en terre africaine, moyen-orientale et caribéenne présentée sous la forme d’un carnet de voyage musical. Luke Top (basse / chant) et Amir Kenan (claviers / percussions), têtes pensantes du collectif Fool’s Gold, se sont énormément servis d’internet pour construire leur vocable musical et après un premier disque remarqué et salué, le challenge était de maintenir leur public en haleine… Ils ont donc incorporé quelques accents 80’s et autres passages synthés endiablés en abandonnant en partie l’hébreu au profit de l’anglais, ce qui rend ce « Leave No Trace » plus abordable et accessible. Toujours aussi dansant, la recette fait mouche et l’esprit festif demeure avec en arrière plan quelques petites dissonances et autres petits riens charmeurs qui donnent à ce disque accrocheur un brin de fraîcheur et de spontanéité bienvenue en ces temps de crise.  Nicolas Hillali  CALIGAGAN The Naked Garden (Edeal music & publishing) Une voix de crooner, des mélodies simples et chaloupées, Caligagan est un univers à lui tout seul… Né d’une mère suédoise et d’un père Philippin, Caligagan est un artiste aux multiples influences entre roots et folk… Son premier album « The Naked Garden » est un hymne à l’amour et au respect… Pour la plupart des chansons, les mélodies acoustiques sont tantôt roots et reggae comme sur le titre « Lies », tantôt Folk et métissées comme sur les morceaux


NV #181-débord.qxd

20/01/12

13:00

Page 13

« Easier said than done » ou « Real ». La voix éraillée de Caligagan se mêle à merveille avec quelques notes de piano sur « Cold », lancinant, ce titre repose la tête et les consciences. On découvre également sur ce disque, des morceaux plus rythmés et envoûtants : « Give », « Run » ou encore « Rewind ». Réalisé par Grégory Darling et mixé par Christian Gence, ce disque est sans l’ombre d’un doute, l’album de la maturité pour Caligagan… Un disque à écouter pour se reposer la tête et le corps, au coin d’un feu… On lui souhaite une longue route pleine de chemins ensoleillés…  Céline Dehédin  THE ELECTRONIC CONSPIRACY Nuits blanches (Bonsaï Music) The Electronic Conspiracy, c’est comment dire ?? Pour commencer des mots qui se ressentent au travers de la musique. Le titre de l’album est vraiment un total résumé de ce qu’on ressent en écoutant cet opus, des hauts et des bas selon qu’on est endormis ou en train !! C’est juste un grand huit violent où on garde les yeux grand ouvert parce qu’on n’arrive pas à trouver le sommeil. Des voix irréelles qui accompagnent un son vraiment crade, voire très très sale !! Si vous ne savez pas ce que veut dire écouter un son sale, il suffit de vous coller nuits blanches dans les oreilles…Ah et vous ne devez surtout pas dormir parce que ça ne s’écoute pas totalement éveillé. On peut comprendre le nom du groupe également parce qu’on imagine cette musique sur fond d’un film post apocalyptiquopunk, un peu comme le manga trash AKIRA. Entre le nom du groupe et le nom de l’album nous voilà averti. Du côté de l’esprit général on ne peut pas ne pas penser à Prodigy en écoutant The Electronic Conspiracy, quoique ces derniers soient un peu moins violents mais bon comment être un peu moins violent que Prodigy ?? Un rythme très rapide, un son crade (oui déjà dit), des voix venant d’on ne sait où tantôt dures et graves, tantôt douces qui rajoutent un côté inquiétant à une atmosphère générale. Atmosphère déjà encombrée, ça sature mais c’est franchement bon !! Bref ça crispe, ça tord les tripes, ça

empêche de dormir…On en arrive à utiliser des superlatifs. Et pour les puristes il faut savoir que c’est encore un groupe français, qui va encore faire parler de lui. Ils ont déjà fait parler d’eux outre frontières en Italie, au Portugal, ce n’est qu’une question de temps avant que ça s’étende. Conclusion : il faut être préparé pour monter sur ce grand huit, mais autant monter sans être préparé parce qu’il n’y a rien de mieux qu’une bonne vieille surprise pour se faire une idée. Attachez vos ceintures !!  Abdelhakim Abardi  LES COWBOYS FRINGANTS Que du vent (Wagram) L’invasion canadienne est proche ! Les Cowboys Fringants débarquent pour leur tournée française avec leurs riffs de guitare énervés et violons furieux. Ils arrivent avec dans leurs poches un nouvel album « Que du vent ». Un disque qui se veut plus rock que ses prédécesseurs, selon eux. Des chansons à l’ambiance survoltée comme « Paris-Montréal » au ch?ur surexcité ou « Party ! » ne les feraient pas mentir. Les guitares sont plus présentes que les cordes comme le disco pop « Télé » aux paroles acerbes. Les mots en français de « Comme Joe Dassin » avec l’accent canadien charmant font entrer le quatuor dans la variété française tout en revendiquant son identité québécoise. Un verbe qui n’oublie pas toutefois d’être dénonciateur. Dans « Classe moyenne », les 3 garçons et la fille se paient la coquetterie de tirer, avec Anchois, un portait amusé de la société. En résumé, le dernier album est loin d’être du vent ! Un voyage aérien les amènera peut-être à remporter un nouveau Felix de l’album alternatif.  Solène Lanza  MOSLYVE Walk Inside (PIAS) Groupe de Rock formé en 2009 entre Paris et Lyon, le groupe Moslyve est très éclectique, mêlant les styles musicaux noisy, rock indé ou encore vieux punk… Le groupe se veut racé et libre. Enregistré dans l’urgence

pour garder toute la fraîcheur et la spontanéité qui leur est propre, ce troisième EP intitulé « Walk Inside », réussit à atteindre l’excellence d’une noisy pop décalée et fun, mêlant des influences comme Sonic Youth, Pavement et Oasis. Intégrant une nouvelle voix féminine en la personne de Nathalie Serre, le trio de base ne fait là aucune faute de goût. Puisque, la sensualité des voix se fond à merveille à l’intensité de la batterie et à la puissance des guitares comme sur le titre « Bird »… Les guitares qui d’ailleurs ajoutent sur le morceau « Streets of my life » une profondeur extrême, font écho aux voix de Nathalie et Séverine. Plus électro, le titre éponyme « Walk Inside », n’est d’ailleurs pas sans rappeler les plus belles heures du rock indé des années 90. Une belle entrée en matière en attendant un album plus long…  Céline Dehédin  EMILIE SIMON Franky Knight (Végétal/Barclay) Emilie Simon n’est pas, comme Laurent Voulzy, fan du Moyen Âge. Si son dernier album s’intitule « Franky Knight », c’est en hommage à François Chevalier, son compagnon mort en 2009. La chanteuse a rangé sa « big machine » et la démarche arctique du pingouin pour voiler les oreilles de ses auditeurs d’un crêpe noir endeuillé. Les morceaux y sont moins conceptuels et plus délicats, rythmés par un xylophone discret « Mon chevalier ». Mais l’ensemble est plutôt mélancolique par la voix et les paroles. Les vocalises haut perchées sont souvent perçantes dans « Bel Amour » ou « Sous les étoiles » comme pour crier sa douleur dans un chant terriblement déchirant. Mais des chansons pop « I Call it Love » ou électro « Franky’s Princess » ponctuent aussi l’album. Pas étonnant que la musique fasse également office de bande originale du film « La délicatesse » où les frères Foenkinos filment une jeune veuve s’éveillant de nouveau à l’amour. Des morceaux instrumentaux « Les amants du même jour » prennent ainsi une dimension intéressante alors qu’ils sonnaient plus banals seuls. Bref, il faut se forger une certaine armure avant d’écouter cet album déprimant mais délicieux !  Solène Lanza 


NV #181-débord.qxd

20/01/12

13:00

Page 14

FANGS Automatic Rokcnroll (Platinium) À mi-chemin entre l’électro et l’indus, Fangs est un groupe sensuel aux crocs acérés… Ce redoutable prédateur musical affiche le ton dès le premier titre « Kisses » de son nouvel album « Automatic Rocknroll ». Chez eux le rock est inné, presque viscéral… Électrique et électronique Fangs, à l’image de la pochette d’ « Automatic Rocknroll », se maquille de mille et un accords… Leur pop électro psychédélique est à la fois primitive et complexe comme sur le titre « Sicko »… Au verso de l’album, une bouche glossée rose et sensuelle métaphorise la voix de la chanteuse, à peine entrouverte… Des boucles sonores sans fin et une batterie sur « Panic attack » font de cet opus un savant mélange de rêves et de cauchemars musicaux… Décalé, hors normes, Fangs s’affranchit de tous les codes et déverse sa musique sur les pistes de danse. Difficile de résister à cet appel lancinant qui vous fait bouger les pieds malgré vous… Un disque ébouriffant qui ne laisse pas indifférent soit on adore, soit on déteste… On ne peut pas plaire à tout le monde !  Céline Dehédin  PORTICO QUARTET Portico Quartet (Real World/Harmonia Mundi) Qu’est-ce que ces quatre jazzmen ont bien pu faire à Peter Gabriel pour qu’il les signe 3 fois de suite sur son label Real World ? Influencés par des artistes arborant une totale liberté dans l’exercice de leur créativité, nos 4 amis anglais ont développé une identité musicale singulière flirtant avec les atmosphères vaporeuses et hypnotiques du jazz d’E.S.T. et les incursions électroniques métissées de musique classique et expérimentale du rock de Radiohead. Le hang, instrument acoustique inspiré des steel drums caribéennes, habite l’ensemble de leurs compositions telle une constante, un spectre résonnant consécutivement dans des titres alors imprégnés en quelques touches de world music… Percussion en forme de sphère métallique aplatie, Keir Vine l’accorde à merveille à ses claviers, à la délicatesse du saxophone de Jack Wyllie, à la verve tantôt discrète tantôt tranchante de la contrebasse de Milo Fitzpatrick, ainsi qu’à la batterie infiniment enrichie par les machines de Duncan Bellamy. Une profusion de sonorités, de couleurs et d’ambiances pour un Portico Quartet qui sort aujourd’hui un nouvel opus enregistré en live dans les studios Fish Market et Real World en Angleterre. Le disque « Portico Quartet » est une invitation au voyage, à la déambulation en des terres sublimées, un objet musical précieux et d’une richesse rare… À noter, la touchante interprétation de la chanteuse suédoise Cornélia sur le titre « Steepless » aux fortes réminiscences trip-hop… Un album émouvant !  Nicolas Hillali 

::::: livres :::::

Pour votre publicité, contactez-nous !

 06 03 44 11 31

e-mail contact@nouvelle-vague.com

ALAIN WODRASCKA ET PIERRE TERRASSON Gainsbarre (Premium) Parler de Gainsbarre, c’est évoquer Gainsbourg du côté noir. Cela n’a pas le moins du monde impressionné Alain Wodrascka, habitué aux biographies de Claude Nougaro, Alain Souchon ou Johnny Hallyday. Pour épauler l’écrivain, Pierre Terrasson est venu illustrer l’album brillant des années sombres avec ses photographies conceptuelles du chanteur. Les années Gainsbarre commencent quand Jane Birkin quitte la rue de Verneuil et où arrivent les collaborations les plus étonnantes : Alain Bashung, Bijou ou Alain Chamfort. Pour témoigner de cette période Dani, Buzy ou le groupe Indochine participent à l’ouvrage et peignent un compositeur sensible, paternaliste ou totalitaire. Un temps pendant lequel il aura la volonté de violenter l’image de Charlotte Gainsbourg mais d’honorer celle de Lulu. L’immersion totale dans la vie perso-artistique de Serge Gainsbourg n’a rien d’impudique. C’est tout simplement un hommage au personnage charismatique qui mêle les provocations au rire, pour cristalliser un chant du cygne décadent mais majestueux.  Solène Lanza 

KEITH RICHARDS Life (Robert Laffont) 740 pages, il fallait bien ça au guitariste des Stones pour nous raconter sa "life", ou tout au moins Sa vision de Sa vie. Et il est vrai que pour le petit gars de Dartford, une banlieue pourri de Londres, devenir Le guitariste de ce qui restera à jamais le plus grand groupe de rock de l'histoire, n'est pas complètement anodin. D'ailleurs, au lieu de commencer par sa naissance, son enfance, c'est par une arrestation dans un petit patelin improbable de l'Arkansas en 1975 que s'ouvre cette autobiographie. Mais il reprend vite un récit plus chronologique. Ses débuts malheureux comme soprano dans la chorale locale, sa rencontre avec Mick Jagger, les débuts foireux des Stones, le début de la gloire,.... Il nous parlera beaucoup des musiciens du groupe, Ian Stewart, cofondateur des Rolling Stones, resté dans l'oubli, l'admiration pour Charlie Watts, leur batteur sans qui probablement rien ne serait arrivé, les problèmes dès le début avec Brian Jones (en fait il ne l'a jamais aimé), Bill Wyman reste en retrait comme tout bon bassiste qui se respecte. Avec Mick, le chanteur, c'est plus difficile, une relation d'amour haine tout au long des cinquante années de leur amitié. Et puis tous les autres qu'il a croisé, admiré, Scotty Moore, Chuck Berry et tant d'autres que vous découvrirez. Bien sûr, il y a les femmes, mais Keith est un fidèle en amour et finalement il n'y en aura peu, entre Anita Pallenberg et Patti Hensen son épouse actuelle, il n'y aura que peu de place pour les aventures (du moins le dit-il !). Il ne fait pas l'impasse sur la drogue, ses addictions, le plaisir douloureux qu'elles lui procuraient, les galères qu'elles ont entrainées. Mais tout compte fait, c'est de musique qu'il parle le plus dans cette bio, la musique qu'il aime, le blues tout d'abord, le rock'n'roll (il ne dit jamais rock), puis tous les dérivés, soul, jazz, funk, reggae. Il ne faudrait pas oublier James Fox qui la aidé à extirper et mettre en place tous ces souvenirs. Il ne vous reste plus qu'à vous replonger dans la discographie complète des Stones, plus les albums des New Barbarians et des Winos pour accompagner votre lecture et découvrir cet homme finalement très différent de l'image que véhicule les médias. Jacques Lerognon 

::::: bd ::::: CLEET BORIS La Maison de Pain d’épice (Dupuis) Vous vous souvenez sans doute tous du groupe l’Affaire Louis Trio qui dans les années 80- 90 nous proposait de la chanson française de luxe. Vous savez peut être aussi que leur chanteur Cleet Boris a également eu une carrière d’auteur de BD. Depuis la séparation de l’affaire Hubert Mounier a repris son nom d’origine et a sorti quatre albums solos. A l’occasion de la sortie de son nouveau né « la maison de pain d’épice » Hubert (reprenant pour l’occasion son pseudo de Cleet Boris), nous propose un journal de bord en BD de la genèse de ce disque. Cette BD est profondément touchante, humaine ; On sent le désarroi d’Hubert qui à la fin de L’affaire il a sombré dans l’alcoolisme, il s’est depuis lentement reconstruit vivant en Ardèche avec l’être aimé. Pour la réalisation de ce disque il s’est fait aider du magnifique Benjamin Biolay qui apparaît donc longuement dans le livre. Cette BD varie entre la musique proprement dite, la vie de famille avec la naissance d’une petite Justine mais aussi sur de l’ironie féroce envers notre pays et sur la musique qui flirte avec le haut des hit parade. Au fil des pages on sent un homme heureux mais encore fragile à qui l’on souhaite une réussite commerciale, sinon j’ai bien peur que la fragilité qu’il met en exergue dans la BD fasse que l’on ne le voit plus dans l’univers musical. Une fois la dernière page retournée je n’ai plus qu’une envie, découvrir la version musicale de « La maison de pain d’épice » si elle est aussi réussie que la version BD nous ne devons pas être loin du chef d’oeuvre.  Simon Pégurier 


NV #181-dĂŠbord.qxd

20/01/12

13:00

Page 15


NV #181-dĂŠbord.qxd

20/01/12

13:01

Page 16

NV #181 - février 2012  

Toute l'actu musicale du Sud-Est avec Deus en couverture, les zooms sur Martin Mey, Liza Manili et Joan Project, l'agenda concerts et les ch...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you