Page 1

NV #163-débord.qxd

20/05/10

19:59

Page 1

gratuit

Bob Dylan # 163 saison 16 - episode 1O

juin 2O1O

AC/DC  Sexy Sushi

Kami Kami   Sashird Sashird Lao Lao Nouvelles Nouvelles   Concerts Concerts   Chroniques Chroniques ••• •••


NV #163-dĂŠbord.qxd

20/05/10

18:35

Page 2


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:36

Page 3

::Edito:: Prendre le temps

 BP 62 - 06142 VENCE cedex Téléphone 04 93 58 51 51 Fax 09 59 42 53 96 E-mail contact@nouvelle-vague.com Site www.nouvelle-vague.com www.facebook.com/nouvellevague.mag Dir. de la publication & Rédacteur en chef Philippe PERRET (philippe.perret@nouvelle-vague.com) Resp. communication et publicité Caroline DUBREUIL (caroline.dubreuil@nouvelle-vague.com) Conseilller spécial Matthieu BESCOND (matthieu.bescond@nouvelle-vague.com) Conseilller spécial David BARTOLI (david.bartoli@nouvelle-vague.com) Stagiaire Joanna PHILIPOT, Margaux MAURISSET et Manon DEMOULLIERS. Rédacteurs Abdelhakim ABARDI, Angélique ALASTA, Frédérique ALFASSA-LARSONNEUR, Vincent AMMOUR, Nicolas BARLET, Christel BEGUIN-BERARD, Johan BERTRAND, Jean-Philippe BLANCHARD, Sabrina BONNIN, Sofia BOUZIDI, Jean-Paul BOYER, Benjamin BREGEAUT, Rémi CAVAILLES, Daniel CHAUVET, Cédrine CHEILLAN, Laurent CIARABELLI, Kadha CISSOKO, Jérémy COSTA, Jacques DE CHABANNES, Annabelle DE L'EPINE, Yan DEGORCE-DUMAS, Céline DEHEDIN, Cécile DEPLANO, Pierre DERENSY, François DEVRED, Marc DI ROSA, Thomas GIGUET, Jérôme GILLET, Julien GILLET, Christophe GUILBERT, Coralie HERCEG, Nicolas HILLALI, David JEANNE, Guillaume LACOMBE, Fabrice LE QUERRÉ, Jacques LEROGNON, Jessica LOSCO, Guillaume MARTEL, Jean-Jacques MASSE, William MASSON, Amélie MAURETTE, Aboubacar MBAE, Julie MEGE, Jérôme MOLINIER, Sandrine MONTIN, Elodie MORANA, Jessie MOY, Cécilia N'ZAOU, Régis NATALIZIO, Vincent PAOLINO, Simon PEGURIER, Michel PELINI, Frédéric PERRET, Micheline PERRET, Patricia PERRET, Morgane PODYMA, Clément POLITO, Clémentine PONCIN, Sophie QUEVAL, Céline RASTELLO, Virginie RATTO, Mourad REBBANI, Laure RIVAUD - PEARCE, Mathieu SALVADORE, Aurélie SELVI, Raymond SERINI, Jonathan SEU, Nicolas TARRAGONI, Emmanuel TRUCHET, Gaël TWISSEL, Anaïs VAILLANT, Jeoffroy VINCENT, Jean-Sébastien ZANCHI. Correspondants Thierry ARNAUD / Cosmic Trip (Draguignan), Sylvain BESSE / Tandem (Toulon), Régis NATALIZIO / ACDC (Fréjus), Rémi CAVAILLES (Hyères). Tirage 10 000 exemplaires Dépôt légal 2ème trimestre 2010 N° ISSN 1266-8591 Maquette Patricia PERRET & Philippe PERRET Photo couverture X Impression Trulli (Vence) Régie publicitaire La Plage (04 93 58 51 51) Nouvelle Vague est édité par La Plage. «La rédaction ne peut en aucun cas être tenue pour responsable du contenu des encarts publicitaires.»

Il y a quelques jours, mon père a ressorti de ses cartons poussiéreux sa platine Linn Sondek LP12, qui est maintenant plus vieille que moi. Revoir tous ces vieux disques remplis de souvenirs qui n’avaient pas été lus depuis des années, ça m’a donné des frissons. Ça m’a fait penser au film “Good Morning England”. Avoir un Compact Disque dans les mains n’a rien de comparable avec la sensation que procure le toucher d’un vinyle, la vue de sa pochette, ou même son odeur (si, si !). Et puis ce petit rituel pour en écouter un : sortir l'objet de sa pochette, en le faisant glisser délicatement, le poser sur la platine, puis déplier progressivement le bras sur sa surface, afin que le diamant du lecteur l'effleure juste assez, pour entendre ce grésillement qui dure quelques secondes avant que les enceintes inondent la pièce des riffs de la guitare de Jimi Hendrix. Aujourd’hui, la musique est partout : de la radio que l’on allume machinalement le matin au lecteur mp3 ; en passant par le CD qui tourne en boucle dans la voiture ou encore Deezer quand on flâne sur l’ordinateur… Si au quotidien, la musique est devenue notre inséparable compagne ; celle qui comble les silences gênants ou les attentes trop longues ; elle s’est aussi dématérialisée en suivant le rythme des nouvelles technologies et du téléchargement, qui ont aussi l’avantage de la rendre toujours plus accessible. Mais prendre un moment pour vraiment écouter un album et redécouvrir chacun de ses morceaux, c’est un plaisir indescriptible, surtout dans un monde où l’on court sans arrêt après le temps sans profiter de l’instant présent.  Margaux Maurisset

:: Prochain numéro le 21 juin 2010 ::

«Nouvelle Vague» est distribué gratuitement sur plus de 350 points de la région Sud-Est.

HAUTES ALPES (05) - EN PARTENARIAT AVEC LE CDMDT 05 BRIANÇON : ESPACE BABYLONE. / EMBRUN : ASSOCIATION EMBRUN MUSIQUES ACTUELLES. / GAP : CDMDT 05 - CENTRE DÉPARTEMENTAL MUSIQUE DANSE ET THÉÂTRE, CMCL, IMPULSE, LIVE CAFE. ALPES-MARITIMES (06) ANTIBES : OFFICE DU TOURISME D'ANTIBES , DEAL MUSIC , AU BAR EN BIAIS , BIJ , MÉDIATHÈQUE. / CAGNES SUR MER : STUDIO MARYLIN, LE BIRDY, CENTRE CULTUREL, OFFICE DU TOURISME, GAME'S, BLACK CAT, PLANÈTE JEUNES. / CANNES : VILLE DE CANNES - DIRECTION DES AFFAIRES CULTURELLES, MIXAGE, MJC PICAUD, FNAC, LYCÉE CARNOT, LYCÉE BRISTOL, SUN7 CAFÉ, TWIGGY, CANNES JEUNESSE INFORMATION, PREMIUM SHOP, WORK MUSIC CONCEPT, THÉÂTRE DE LA LICORNE, THÉÂTRE ALEXANDRE III, LOGIS DES JEUNES DE PROVENCE, CONSERVATOIRE DE MUSIQUE ET D'ART DRAMATIQUE, IUT NICE-CÔTE D'AZUR, ANNEXE MJC PICAUD, BIBLIOTHÈQUE DE LA VERRERIE, MAISON DES ASSOCIATIONS, VINYLE RECORD SHOP, ESPACE MIRAMAR. / CANNES LA BOCCA : LASER QUEST, SALLE LES ARLUCS. / GRASSE : ESPACE CULTUREL ALTITUDE 500, AGORA FM, MAIRIE DE GRASSE, BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE, MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE. / LA TRINITE : MÉDIATHÈQUE. / CARROS : FORUM JACQUES PREVERT. / MANDELIEU : CULTURA. / NICE : CEDAC CIMIEZ, ECOLE DU JOURNALISME / NOUVELLES, FRANCE BLEU, EUROPE 2, FNAC, ESPACE D'ANIMATION ET DE LOISIRS, STUDIO ARION, SB MUSIQUE, HIT IMPORT, ESPACE MAGNAN, LE BIG BEN, CLUB DE LA PRESSE MÉDITERRANÉE 06, EDHEC, FACULTÉ DES LETTRES, FACULTÉ DE DROIT, GATTI MUSIQUE, BIBLIOTHÈQUE LOUIS NUCÉRA, APOCALYPSE RECORDS, LA BODÉGUITA DEL HAVANA, CENTRE INFO JEUNESSE, FACULTÉ DE PSYCHOLOGIE, DISCOTHÈQUE ST-ROCH, FACULTÉ DES SCIENCES, VIRGIN MÉGASTORE, BAR DES OISEAUX, TAPAS MOVIDA, LES DEUX FRÈRES, L'AFTER, LES DISTILLERIES IDÉALES, TOP US, GHOST HOUSE, BLUE WHALES, SONIC IMPORT, HELIOTROPE, LES FICTIONAUTES, FACULTÉ S.T.A.P.S., OFFICE DU TOURISME, SMARTIES, JUNGLE ART, DE KLOMP, LE GRAND CAFÉ DES ARTS, IPAG, LE VOLUME, LE BAGATELLE, L'ARENE, CAVE ROMAGNAN, DES GOÛTS ET DES COULEURS, LE DISQUAIRE, HARMONIA MUNDI, DISCOTHÈQUE DE CAUCADE, IUT (INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE), STUDIO MEANCAT, THÉÂTRE LINO VENTURA, ESRA, AGORA NICE-EST, APP, SEZAMO, STACCATO, BULLDOG PUB, LE HUBLOT, UFCV, LE TÉOCALI, ESPACE DJANGO REINHARDT, HYDRODISCOUNT, LE BISTROT DU FROMAGER, CEDAC TERRA AMATA, BLISS, MUSEAAV, MA NOLAN'S, CONSEIL REGIONAL P.A.C.A., CONSERVATOIRE A RAYONNEMENT REGIONAL. / SAINT ANDRE DE LA ROCHE : POINT INFORMATIONS JEUNESSE, MEDIATHEQUE. / SAINT LAURENT DU VAR : MUSIC 3000, BIJ, OFFICE DE TOURISME, CONSERVATOIRE MUNICIPAL, JAZZ ROCK CAFÉ. / SAINT JEANNET : POINT JEUNES. / SAINT PAUL : LA BROUETTE. / LA TRINITE : MÉDIATHÈQUE. / VENCE : MAIRIE DE VENCE, NICE-MATIN, NUITS DU SUD, MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE, STUDIOS DU SOLEIL, LE PETIT CREUX, SERVICE JEUNESSE, TRÉSOR PUBLIC, CENTRE CULTUREL, OFFICE DU TOURISME, CINÉMA CASINO, LA GRIGNOTTE, BAR LE CLUB, LYCÉE HENRI MATISSE, ACCUEIL EMPLOI. / VILLENEUVE-LOUBET : SUN MUSIC. BOUCHES-DU-RHÔNE (13) AIX EN PROVENCE : DRAC P.A.C.A., TROC'N'ROLL, OFFICE DU TOURISME, MJC PRÉVERT, FNAC, GRAND THÉÂTRE DE PROVENCE, SECONDE NATURE, FRANCE BLEU PROVENCE, ECOLE DE COMMUNICATION VISUELLE, PAVILLON NOIR, ARCADE. / AUBAGNE : LA BOITE A REPET. / CABRIES : MILONGA. / MARSEILLE : BAR DE LA PLAINE, O'CD, CITÉ DE LA MUSIQUE, LA MACHINE A COUDRE, LE PELLE MÊLE, SABRE-TOOTH RECORDS, POLE INFO MUSIQUE / AGESCA, LES DANAÏDES, LA MESON, BIBLIOTHEQUE DE MARSEILLE À VOCATION RÉGIONALE - ALCAZAR, CENTRE RÉGIONAL DE DOCUMENTATION PÉDAGOGIQUE, LA CAVE (CITÉ DE LA MUSIQUE DE MARSEILLE), HARMONIA MUNDI, OFFICE DU TOURISME, HÔTEL DE LA MUSIQUE, ESPACE CULTURE, DAKI LING, DOCK DES SUDS, RADIO GRENOUILLE, PARVIS DES ARTS, FACULTE SAINT-CHARLES, STUDIO M, LE NOMAD' CAFÉ / ESPACE CULTUREL MÉDITERRANÉE, L'EMBOBINEUSE, ESPACE HYPERION, POSTE A GALENE, LEDA ATOMICA MUSIQUES, MAISON DES MUSICIENS, VIRGIN MEGASTORE, L'INTERMEDIAIRE, LE BALTHAZAR, LA BAGUETTERIE, SCOTTO, MUSIC LEADER INTERNATIONAL, LA MAISON HANTEE, EL ACHE DE CUBA ESPACE JULIEN, LE SON D'ORIENT, LE LOUNGE, DAN RACING, ATHANOR THEATRE, VIDEODROME, LOLLIPOP MUSIC STORE, OOGIE, LE PARADOX, LE BODY, TROLLEYBUS, GEBELIN MUSIQUE, AUCHAN, CULTURA, FNAC, LE MOULIN, STUDIO CACTUS, A.T.S. MUSIC / AFQH PRODUCTION, FNAC, LE CRI DU PORT, LA FRICHE LA BELLE DE MAI, CABARET ALÉATOIRE. / PLAN DE CAMPAGNE : AVANT CAP, PLANÈTE SATURN, VIRGIN MÉGASTORE, MUSIC N°1. VAR (83) DRAGUIGNAN : MAISON DE L'ÉTUDIANT , THÉÂTRES EN DRACÉNIE, RHAPSODY, COSMIC TRIP, LE MARQUE PAGE, SMAD, BIJ, LIBRAIRIE PAPIERS COLLÉS, OFFICE DE TOURISME, MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE DU VAR. / FRÉJUS : ACDC, MELODY, MÉDIATHÈQUE, MISSION LOCALE, POINT INFO JEUNESSE, PAPA ROGER SNACK, ORLANDO, FORUM ACOUSTIK, AGORA, HORIZON 2000, BAR TABAC, OFFICE DU TOURISME DE LA CULTURE ET DE L'ANIMATION. / LA GARDE : STEEL MUSIC, VIRGIN STORE. / LA VALETTE : INDIANA COFFEE. / ST RAPHAËL : RTL 2 / FUN RADIO, L'INTROUVABLE, LASER MUSIC, BUREAU INFORMATION JEUNESSE, MÉDIATHÈQUE DU CENTRE CULTUREL, TRIANGLE, LOCH NESS, LE GRAPHITO, IUT NICE-CÔTE D'AZUR, ARIA, , AGORA, HELP MUSIC, BAR DU PEYRON, FUN RADIO. / SAINT AYGULF : COX IN HELL STUDIO. / TOULON : ZENITH OMEGA, FNAC, FWF SONORISATION, STEEL MUSIC, PIM, LE BAR A THYM, SAMBA, NATURAL MYSTIC, CONSEIL GÉNÉRAL DU, VAR, CREP DES LICES, CINÉMA LE ROYAL, OMEGA LIVE, MEMO, MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE, BIJ, MAISON DE L'ÉTUDIANT, MAISON DES INDES, MISSION LOCALE, TANDEM, LE CAFÉ CULTURE. / VILLECROZE : LE CERCLE DE L'AVENIR. / SIX FOURS LES PLAGES : ESPACE CULTUREL ANDRE MALRAUX. VAUCLUSE (84) AVIGNON : AJMI, ADDM 84, IDOLS, CONSEIL GÉNÉRAL DE VAUCLUSE, SOUND SYSTEM, PALAIS ROYAL, UTOPIA, SING SING MARKET, FNAC, PUB Z, BIBLIOTHÈQUE CECCANO, FESTIVAL MUSIC DAMPIERRE, GUITARE BROTHER, RED SKY, LA BULLE SONORE, GENERAL MUSIC, LA CAVE BREYSSE, LE COULOIR, LE POT BOUILLE, LE LIPTZIK, L'ABODEGA.

Disponible également par abonnement

(voir ci-contre)

Abonnez-vous! VITAMIN RIDDIM & HIGHLIGHT RIDDIM (2 CD 21 titres) 14 artistes intervenant sur 21 riddim composés et joués par Dub Akom. Du reggae roots au dancehall. Avec Jah Mason, Pressure, Lorenzo, Black Dillinger, etc. ACORPS DE RUE Sans rancune (CD 12 titres) Festif, enjoué, guilleret, il est des groupes qui diffusent une musique qui vous réchauffe le coeur, l’âme et l’esprit le temps d’un concert ou le temps d’une écoute de disque… Acorps de rue fait parti de ces groupes qui quoi qu’il arrive, nous rappelle que la musique est aussi fait pour rendre heureux ! 12 titres qui lancent un appel à la gaieté et à la fête.

DOUBLE U Pineapple Dream (CD) Orfèvre du bricolage Pop, Frank Rabeyrolles promène une attitude singulière qui pourrait réconcilier les fans de Nick Drake et du label Warp. Pop chimérique, écriture non quantifiable, la musique de Double U évoque une version plus pastorale de The Notwist, une musique de laborantin destinée aux grands espaces. Retrouvez sur ce nouvel Opus Laetita Sadier, chanteuse égérie pop du groupe Stereolab qui s'invite sur l'Intro du disque, résumant l'idéal pop hybride et moderne de tout ce qui suit. PHONOPACA 2010 Compilation (CD 22 titres) Compilation réunissant quelques-uns des artistes phares de la région PACA : Marion Rampal, Leido, Phosphene, Kabbalah, Grosses Papilles, Sashird Lao, Drunksouls, Oai Star, Spiky The Machinist, Nemesys... www.phonopaca.com BABYCLONE BAND Datta Riddim (CD 12 titres) Découvrez la nouvelle production du 149 Records: le Datta Riddim, joué par Babyclone et qui regroupe les artistes suivants: Queen Omega - Travelling, Anthony Que, Earl Sixteen, Raszor S-K Zion, Jah Jah Yute, Ras Didi, Cklm, Lord Bitum, Lionel, Shorty & Terry Bible, Lion Killa & Streup Daddy.

...et recevez*

+ 1 AN DE NOUVELLE VAGUE (11 N°)

+ 2 CD AU CHOIX* (VOIR CI-CONTRE)

+ 1 CD SURPRISE



::: Distribution :::

Oui, je m’abonne !

Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . E-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Je désire recevoir les cadeaux suivants* : Choix n° 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Choix n° 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . en cas de rupture de stock, je souhaite recevoir : Choix n°4 . . . . . . . Choix n°5 . . . . . . . Choix n°6 . . . . . . . Découpez ou recopiez ce bulletin, joignez un chèque de 15 euros à l’ordre de La Plage pour les frais d’expédition et envoyez le tout à : Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex. (Abon. Union Européenne : 20 euros - Abon. hors UE : nous consulter)-


NV #163-débord.qxd

4

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:36

Page 4

Region Sud-Est O4-O5-O6-O7-13-2O-26-3O-34-83-84-98

HANNAH Ben's Boy Hero / Prehistory Hannah est une entité bicéphale, la rencontre de deux musiciens ayant fréquenté les univers musicaux les plus éclectiques et ?uvré dans des formations talentueuses (M83, Kuta, Mandrac...) pour aboutir à une formule Folk Rock , terme légèrement réducteur vu tout ce qu'il peut englober. Le premier morceau de ce 4 titres (Ben's Neighbourhood) est certainement le plus spontané même s'il dérive ensuite vers une ambiance plus éthérée ,laissant augurer de la direction musicale à suivre . Le duo évoque alors un croisement entre Grizzly Bear pour sa manière de composer des mélodies à plusieurs niveaux et les géniaux Swell pour cette approche guitare batterie caractéristique d'une partie de la scène indépendante US , refusant la simplicité et la linéarité des compositions pour une évolution constante . Le seul reproche de ce EP est d'être bien trop court vu la qualité des chansons mais cela ne l'empêche pas de poser les bases de l'univers riche et subtil de ce groupe dont on devrait encore beaucoup entendre parler.  JP 

LES DOIGTS DE L’HOMME 1910 Les doigts de l’homme ont su s’imposer comme un incontournable pour les fanas de guitare manouche. Les 3 albums précédents, de ce quatuor français et talentueux (!) avaient prouvé que l’on peut réunir subtilement le style de musique vieillissant qu’est le jazz manouche, avec le son et l’accessibilité de la musique d’aujourd’hui. Le groupe se compose toujours, pour ce nouvel album, d’un quatuor. Une contrebasse, deux guitares rythmiques, et un extraterrestre : Olivier Kikteff. Ce guitariste (qui complexerait n’importe quel gratteu), donne la ligne de conduite, et s’installe comme le patron. Respect. 1910 est un retour aux sources. Il fait partie des nombreux hommages rendus à Django Reinhardt

pour le centenaire de sa naissance. Le groupe reprend pour l’occasion 17 morceaux de leur idole, et avec quelle classe ! Ca swingue, ca taquine le manche, on redécouvre Django, et on reste bouche bée. En fermant les yeux on peut voit en noir et blanc, des hommes aux chapeaux feutrés, fumant des cigarettes sans filtre… Un sacré voyage !!! Voila un groupe qui, après avoir prouvé son talent à l’épreuve du Live lors du Festival de Guitare de Nice, montre qu’il est capable de ne pas nous lasser. Tu veux jouer de la guitare ? Assied-toi, écoute ca, le Monsieur va t’expliquer.  Vincent Paolino 

SAMENAKOA The march (autoproduit) Encore sous le charme de leur performance dans le festival Piano Flottant, je me plonge dans l’écoute de cet album des Samenakoa (acheté le soir même) dont le précédent disque Souk m’avait déjà bien emballé. Composée de 11 musiciens, tous plus ou moins chanteurs et auteurs, cette fanfare comporte tous les éléments humains et instrumentaux pour couvrir un maximum de styles musicaux. Aux côtés de la flûte traversière et du bugle de Quentin Leroux qui ne cesse de m’impressionner depuis ses débuts dans le Gus Weg Watergang ou dans le David Lafore Cinq Tetes, et du trombone d’Emilie Rambaud, déjà croisée au sein de Guiben ou de Leute, la grosse caisse de Alexandra Satger, la caisse claire de Olivier Boyer, le sousaphone de Simon Balleyguier, le banjo de Renaud Matchoulian, le sax baryton d’Alex Barette et le sax alto de Fabien Genais (tous deux membres du Trio Tentik), le sax tenor de Phil Boyer, et les trompettes/bugles de Rico Massua, et Seb Ruiz Levy font un malheur. Contrairement à bon nombre de fanfares qui finissent par me lasser par leur côté répétitif (comme Ceux qui Marchent Debout), Samenakoa réussit le tour de force de me surprendre presque à chaque morceau. Cela vient assurément de la diversité des plumes et des voix

qui défendent leurs morceaux. Le chant aérien soul jazzy sur Everyone, le doux chant amoureux de Dans ces moments je t’aime, le hip hop de Contemplation désastre ou le très bon Earthquake, qui n’a rien à envier au hip hop américain, la classe grandiloquente très “ Kunamakaesque “ d’un morceau comme Cold clash, le groove de Southern breeze, mais aussi des morceaux purement instrumentaux, funk et tsigane comme toute fanfare qui se respecte avec D.U.M.B.O. et Sloneczka, ambiants comme le bien nommé Incantation, ou encore ce Beautiful body, jazz un peu mélancolique qui clôt en douceur ce très beau disque. Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts, sur scène comme sur disque… A voir en live tout autant qu’a écouter chez soi sur disque !  Pirlouiiiit 

GORODISH La Constante Jean-Michel Spagnol, sous le pseudonyme de Gorodish, signe son premier album La Constante. Album où les mélodies douces et les textes poétiques laissent entrevoir une partie du jardin secret du niçois. Au cours des douze titres, grâce aux chants et aux sons, on essaye de percer l’intimité de l’artiste, les textes en français racontant des histoires quotidiennes où chacun peut s’identifier. « Ca sonne comme un truc vite fait dans mon home studio ... » peutêtre, mais ça sonne bien ! Les influences de Gorodish que sont Benjamin Biolay ou encore Etienne Daho se font ressentir dans l’album, sans pour autant que celui-ci en soit une pâle imitation. Au travers de ses nombreuses collaborations, Gorodish livre un album intimiste qui ravira les fans du genre. C’est donc un rêve qui se réalise pour l’artiste et il nous le fait partager. Alors quand on a une « idée noire » autant prendre un « whisky glacé » pour abandonner sa « peau de chagrin », merci La Constante.  Manon Demoulliers  Web : www.myspace.com/goroworld


NV #163-débord.qxd

zoom

20/05/10

18:36

Page 5

SASHIRD LAO

L'étonnante formation ancrée sur la côte d'azur sort son troisième opus intitulé Open The Box. Véritable coffre au trésor, l'album déborde d'énergie funky alimentée par du body drumming, des percussions vocales, quelques loops, un chant puissant et une section cuivre boostée aux rythmes world, hip-hop et R&B. Sashird Lao est une entité complexe faite de jazz, de musiques du monde, de chanson et de sonorités urbaines. À l'origine il y avait trois cuivres, puis les voix, les percussions et quelques machines ont fait leur apparition. Yona Yacoub, qui incarne l'âme féminine du trio s'impose comme une chanteuse soliste aux multiples facettes. Son goût pour le R&B donnent à sa voix une tonalité chaude et groovy, quelques envolées lyriques portées par ses racines orientales enivrent furieusement au détour d'une ritournelle soufflée au sax ou d'un coup de balaie passé sur sa caisse claire. Fred Luzignant est quant à lui le Mr Trombone de la for-

souder les genres musicaux au gré de leurs expériences, voyages et envies. Le swing est bien sûr le ciment du projet, la base de toutes les rencontres, il y est jouissif et communicatif. Dans les deux premiers disques, les reprises inattendues de quelques standards (de Rollins, Mingus, Ellington ou même Louis Prima) côtoyaient des compositions originales parfois décalées et pleines d'humour du "seul trio instrumental de jazz vocal au monde". Les grooves urbains, qui ont bercé nos trois jeunes aventuriers sont également de la partie dans une surprenante alchimie alliant orientalisme et soul/funk et ce dernier disque en est la preuve...

mation, professeur de musique il aime autant partager sa passion avec ses élèves qu'avec les musiciens qu'il a accompagné et rencontré sur la route du jazz. Il mène avec Yona quelques aventures dont Yona Y. Lee, projet electro-R&B, puis s'engage dans Sashird Lao au côté d'un troisième larron, le saxophoniste-flutistebassiste vocal, David Amar. Ce denier est tombé tout jeune dans la marmite du Be-bop, autodidacte il quitte ses études de droit et se consacre à la musique qu'il enseigne et joue an passant allègrement du jazz (qu'il chante) au funk, ou du reggae au R&B. Logiquement embarqué dans la caravane de Sashird Lao, il poursuit avec ses deux comparses depuis 2004 une quête musicale unique sous l'influence de Bobby Mc Ferrin et de ses expérimentations vocales extrêmes.

Faisant suite aux albums plus jazzy Watsdis sorti en 2005 et 3 Secrets paru en 2008, Open The Box se veut plus ouvert sur le monde, le français que l'on entendait chanté sur les très bons titres "Tout en Dodelinant" ou "Pas le Temps" laisse définitivement place à l'anglais, plus universel, avec les excellents "Baby'Lone" ou encore "Burnin Soul", à l'Indi Lao (dialecte hybride imaginaire) sur "Kalimandji So" et à l'égyptien dans "Badawar". Ouverture et danse, sont sans doute deux notions qui définissent bien la direction musicale que semble emprunter Sashird Lao nous incitant davantage à se dandiner, à se balancer en rythme sur un swing métisse à géométrie variable. Cette fameuse boîte est désormais entrouverte, il ne vous reste plus qu'à explorer les richesses qu'elle renferme...Bonne écoute à tous.

Sans à priori et sans complexe, ce groupe de multi instrumentistes s'amuse à manipuler, décomposer, découper, res-

 Nicolas Hillali Album Open The Box (Le Chant Du Monde/Harmonia Mundi).

::: NOUVELLES ::: ::: 34 ::: Andromakers, un duo féminin (pop électronique) et Iaross, un jeune homme qui s'est lancé dans un projet solo (chanson française), sont les deux artistes sélectionnés par 34 Tours pour sa 9e édition. Cette opération a comme objectif d'aider à la professionnalisation des groupes de musiques actuelles originaires de l'Hérault. Elle les aide, également, au travers de la préparation à la mise en scène et leur procure une formation administrative. 34 Tours contribue à la découverte d'artistes locaux et à leur lancement.

::: 13 ::: Le festival Marsatac aura lieu du 23 au 25 Septembre 2010 à la Friche la Belle de Mai (3e arrondissement de Marseille). Cette 12e édition recevra Erol Alkan, Sage Francis, Beat Assailant ainsi qu'A Certain Ratio, la programmation complète ne sera connue qu'au mois de Juin. En choisissant de se produire sur le site de la Friche la Belle de Mai, qui est le centre de la jeune création artistique et regroupe de nombreuses associations et collectifs culturels, le festival montre qu'il vit avec son temps tout en s'impliquant dans le processus artistique. www.marsatac.com


NV #163-débord.qxd

6

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:36

Page 6

Region Sud-Est O4-O5-O6-O7-13-2O-26-3O-34-83-84-98

TOKO BLAZE Urban griot (Cola Production) D’après le dictionnaire référence des psychothérapeutes labellisés par les soldats du petit Nicolas, l’obsession se définit comme une sensation ou une pensée envahissant le champ de la conscience. C’est concernant le patient Toko Blaze, un terme qui décrit très bien sa pathologie créative. Depuis la MJC La Frescoule, où je l’ai vu ado rapper précoce sous la stimulation de Jali du Massilia Sound System alors son maître à rimer, Toko a fait bien du chemin. Cherchant sans relâche à promouvoir une nouvelle voie de progrès pour notre monde il s’attelle à une réécriture universaliste et plus cosmopolite des valeurs républicaines auxquelles il semble viscéralement attaché. Toko chante le vivre ensemble, l’acceptation de la différence et la tolérance depuis 3 albums. Pas facile de se faire artistiquement entendre d’une France souvent ingrate qui n’a toujours pas accepté que son identité actuelle doive beaucoup à ceux d’Afrique, qui comme lui, nous ont enrichis de leur nomadisme culturel et personnel. Urban griot continue ce chemin où il mixe culture urbaine phocéenne, spiritualité africaine et humanisme tricolore. Ses 10 titres se tiennent sur des rythmes reggae sur lesquels il place ses textes avec son timbre reconnaissable entre mille et son

phrasé mi chanté mi scandé qui évoque le deejaying made in Jamaïca. Autant d’abnégation et de régularité dans la poursuite d’un objectif aussi noble mérite considération de notre part, nous avons à lui offrir en échange notre présence partout où il se produit, par les temps qui courent, il aurait moyen de se sentir un peu seul.  Emmanuel Truchet  Web : http://tokoblaze.com.  04 95 04 96 36.

BENJAMIN FINCHER Where the river goes (autoproduit) À l'heure du tout Internet, il est dans l'air du temps de prendre sa guitare pour y gratter quelques accords folk, ses claviers et boîtes à rythmes pour y tisser une fine étoffe électronique, puis sa voix, authentique et mélancolique, afin de susurrer à la belle quelques textes intimistes et les balancer ensuite sur la toile via MySpace... Mais il y a l'art et la manière, Benjamin Fincher l'a bien compris. Intitulé Where the river goes, ce second opus autoproduit recèle ce dont nous avons tous besoin en ces temps étranges où tout s'effrite, voire s'effondre dans une indifférence relative : beauté vraie, douceur acidulée, insouciance de l'enfance, légèreté ou profondeur romantique... Bref, de quoi se faire un peu de mal. Comme le mystère qui plane autour de l'identité de ce Benjamin Fincher, la rareté de la version CD digipack (en origami) de son dernier album, limitée à 300 exemplaires, participe à semer le trouble et à agrémenter l'effet buzz autour de cette jeune formation puisant son inspiration du côté de Thom Yorke ou d’Elliott Smith. Faisant écho au style de Syd Matters ou Kings Of Convenience, Benjamin Fincher y ajoute sa touche psychédélique et son univers fantasmagorique où se mêlent, tout au long des 9 titres, profondeur folk/pop et textures electro/lo-fi. Un gars une fille, une guitare sèche et un violoncelle, puis Benjamin Fincher !  Nicolas Hillali  Web : www.benjaminfincher.com.

DANIEL DRAY Sportsocke Avenue (autoproduit) Il y a tout juste 10 ans (NV #47), on appréciait dans ces colonnes la facétieuse malice du batteur Daniel Dray, entraînant dans l’album 37°9 quelques-uns des musiciens “ phares “ de la Côte à l’écart des routes les plus souvent empruntées, menant du rock progressif au free jazz. Toujours aussi déterminé dans sa volonté de surprendre, voire de dérouter, il persiste et signe dans son dernier CD. Le titre Sportstocke Avenue est une allusion (à la Boris Vian) à sa phobie des faux semblants. Vaste chantier... D’où l’immense grue et les avions de combat figurant sur la pochette et le recrutement d’une solide équipe de pourfendeurs d’idées (musicales) reçues. Selon les plages, JC Zoldan (tp), Thierry Galliano (g), Quentin Benayoum et Frédéric Vaudaux (keys) Jean Yves Candela et Fred D’oelsnitz (p) Fred Hamm (el b) Fabrice Bistoni (b) se donnent à fond à cette tâche de déminage salutaire. Résultat décapant... Le CD ne passera jamais dans aucun thé dansant...  Daniel Chauvet  + de chroniques sur

::: 06 ::: Le Festival des Nuits du Sud à Vence organise cette année encore son tremplin “Talents du Sud”. Les sélectionnés se produiront sur scène lors de concerts gratuits. Soleils Mouillés, Yuna Project, Spyfox, Hannah, Astrolab, le samedi 10/07. Timek, Amen Viana, Zimmerlane, Ziline, Sandrine Destefanis, le jeudi 15/07.

::: 06 :::

Franck Heurtaud, le chanteur très rock'n'roll des groupes Big Fat Mama, Riff Raff, Bad Boys Boogie (tribute band niçois à ACDC) nous a quitté à l’âge de 42 ans. Un hommage lui est rendu pour l'amitié et la musique!


NV #163-débord.qxd

zoom

20/05/10

18:36

Page 7

KAMI

Depuis « Where we fall », et leurs passages à Class’Eurock, Kami a fait du chemin. Un nouvel album « Escape Lanes » déjà en téléchargement avant sa sortie officielle dans les bacs en cctobre 2010, un nouveau batteur, une nouvelle tournée en préparation… Bref Kami c’est le groupe qui monte, qui monte, qui monte…

Escape Lanes : 11 nouveaux morceaux très pop, qu’est ce qui vous a inspiré dans l’écriture de ce premier album ? Pour ce qui est des influences musicales nous sommes toujours très inspirés par les groupes de notre adolescence comme Sonic Youth, Radiohead, Elliot Smith, ... puis Arcade Fire, Bloc Party, The National, ... Dernièrement nous écoutons beaucoup Foals, Grizzly Bear, ... et pas mal de Hip Hop aussi. Notre musique est surement un mélange de tout ça, mais nous ne cherchons pas à ressembler à un tel ou un tel, ni forcément à sonner pop. Ecrire est pour nous comme ... une « thérapie ». Une fois écrites et mises en musique, certaines choses nous paraissent moins douloureuses, ça aide à digérer les moments un peu difficiles. Les textes sont donc très personnels, très introspectifs, mais nous vivons tous des choses assez similaires et tout le monde doit sûrement pouvoir se retrouver dedans. Depuis 2000, vous avez pas mal écumé les scènes nationales… qu’est-ce qui vous a le plus apporté en tant que groupe ? Les tout débuts du groupe remontent à 2001 et il nous a fallu pas mal de temps pour apprendre à jouer de la musique, chose nouvelle pour nous lorsque nous avons décidé de faire un groupe. Ce n’est qu’à partir de 2005 que les choses sont devenues plus sérieuses et que nous avons commencé à tourner. D’un point de vu musical nous avons tous trouvé assez rapidement notre place au sein du groupe, et c’est assez facile de faire de la musique ensemble. Les moments passés sur la route ou sur scène nous ont beaucoup appris, mais c’est surtout énormément de plaisir. Un groupe se forge réellement dans les moments plus difficiles , et ce qui nous a sûrement le plus forgé en tant que groupe c’est les moments où l’on se retrouve juste tous les quatre. Que ce soit en répète, en studio, ou autour d’une table à discuter de l’avenir du groupe et des choix à faire, lorsque nous doutons et que l’on essaye de se comprendre les uns les autres. C’est aussi lorsque le moral est un peu en berne car les choses ne se passent pas comme on l’aurait espéré, et que les autres sont là pour redonner l’impulsion qui vous fera repartir de l’avant.

Quelle a été pour vous l’expérience scénique la plus marquante ? Peut-être notre 1ère partie de The Wedding Present à Toulon en 2005. Les choses commençaient à peine à devenir plus sérieuses pour nous et nous nous trouvions pour la première fois à faire une 1ère partie sur une belle scène. Ce fut donc en première partie d’un groupe mythique et devant un publique très averti, ça nous a montré le travail que nous avions à fournir pour parvenir à relever ce genre de challenge sans avoir à rougir. Aujourd’hui, quels sont les nouveaux projets du groupe, peut être l’exportation à l’international ? Tout d’abord l’album est sorti très récemment en digital, et il sera disponible dans les bacs en Octobre. A cette occasion nous partirons en tournée d’Octobre jusqu’à la fin de l’année. Pour ce qui est de l’étranger nous allons essayer de passer par l’Allemagne, la Suisse et la Belgique lors de cette tournée. Nous avons déjà pas mal de projets pour 2011 et vous entendrez à nouveau parler de Kami, mais on ne peut pas en dire plus pour le moment. Comment imaginez-vous l’univers de la musique dans les 10 ans à venir ? (fin du disque ? création de nouveaux modes de diffusion ? artistes vivants de la scène et des prestations live plutôt que des droits d’auteurs ?) Et bien peut-être un retour à des choses plus simples, un rapport public/groupes plus immédiat. C’est déjà ce qui est entrain de se produire, plus de concerts, et plus de concerts dans de petites salles ou des lieux qui ne sont pas prévus pour ça, des titres disponibles plus rapidement en téléchargement sans attendre la sortie du sacro saint album, les groupes qui vendent leur cds gravés à leur concert... Cette perspective ne nous effraie pas. Si nous ne passons pas à la radio et que notre disque n’est pas dans les bacs car l’industrie en a décidé ainsi, peu importe. Il faut simplement trouver des moyens de faire autrement, internet, tournées marathon... Tout ça est assez excitant, les choses sont moins sclérosées que par le passé et il est possible de faire son chemin en étant autonome.  Céline Dehédin

www.facebook.com/wearekami www.myspace.com/wearekami


NV #163-débord.qxd

8

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:36

Page 8

CONCERTS 19 Un Brin c’est Tout : LOU SOLO / EN VRAC ET D’AILLEURS / LES ECHOMEDIENS / LA COMPANIE DU P’TIT VELO / KABBBALAH / SASHIRD LAO - Villars sur Var 19 WASHING MA JAZZZ Médiathèque Noailles - Cannes 20 Un Brin c’est Tout : LA BATICAUDA / FLÛTE TRAVERSIERE - Villars sur Var 20 BRIGITTE DUMAS JAZZ TRIO Ma Nolans - Nice 21 Fête de la musique Partout! 21 Biot à Musiques : LAOH / VIEW MASTER / CHAMPOLLION Jardin

KALI / FAÏANATUR / MARABOUT FONK SYSTEM Place Delacroix - Marseille 18h 04 Festival du Soleil : WILL THE BLUE GRIOT Le Paradox - Marseille 21h 04 LUDEAL Espace Julien - Marseille 04 Festival du Soleil : TERESA DE JESUS/ KAZA + MISTER KERKEN & SOLDIAH LIGHTA/ HOSSNI & DJ GOD WIND/ KEVIN & MICHAEL + R. BYLKA/ M.A. DONN/ PRODUITS D’INSPI + ESKI/ CHEL ANNABI +PANARASH/ BLACK MAELE/ PIETON + SCRIBZONE/ TSR + YUZZO

Frédéric Mistral - Biot 18h30

04 Festival des Agglos : RAOUL PETITE / SKIP THE USE / DISSONANT NATION Anse Aubran - Port-de-Bouc 19h30 04 D AND THE ZEPP Le Poste à Galène - Marseille 21h 04 Festival du Soleil : ORCHESTRE MAGHREBIN Les Portes de Damas -

21 Biot à Musiques : PAULO GIBSON GROUP / SUNDAY PLAYER Rue du

Portugon - Biot 18h30

JUIN O4

alpes de haute provence

10 EILERA Le Poste à Galène - Marseille 21h 21 Fête de la musique Partout! 21 LES POULETTES - Manosque 21h 25 Les Nuits du Château : EMANUELE SERVIDIO / MARIA SIMONA CIANCHI / ARIANNA MENESINI / ANDREA ALBERTINI / ELISA PARODI

Château des Templiers - Greoux les Bains 21h30 25 LES POULETTES - Cruiz 20h 29 Les Nuits du Château : SEBASTIEN MACHADO QUARTET & BRASS Château des Templiers - Greoux les Bains 21h30

O6

alpes-maritimes

04 222 & SPYFOX sezamo - Nice 05 Biot à Musiques : DUM DUM BOYS Jardin Frédéric Mistral - Biot 19h 05 SPORTO KANTES plage du Hi beach - Nice 18h 05 BATCHASS/ VJ FLO/ DJ RAZBOYNIC/ YUNA PROJECT Antibes -1 -

Antibes 05 MOZART - L’OPERA ROCK Palais Nikaia - Nice 15h et 21h 05 BILL WYMAN’S RHYTHM KINGS La Courtine - St Paul de Vence 21h30 06 MOZART - L’OPERA ROCK Palais Nikaia - Nice 14h et 19h 06 BRIGITTE DUMAS JAZZ TRIO Ma Nolans - Nice 10 LEE PERRY/ RAGGASONIC Théâtre de Verdure - Nice 12 Biot à Musiques : CURL Jardin Frédéric Mistral - Biot 19h 13 SWING N’SONG JAZZ TRIO Ma Nolans - Nice 15 AC/DC Stade Charles Ehrmann - Nice 18h30 18 THE CRANBERRIES Palais Nikaïa - Nice 19 EDDY RAY COPPER - Saint Martin Vesubie 20h30 19 Eco-Festival : SASHIRD LAO - Villars sur Var 19 Biot à Musiques : MADI Jardin Frédéric Mistral - Biot 19h

21 Biot à Musiques : GROUPE DE L’ESPACE DES ARTS ET DE LA CULTURE/ GUILLAUME HEURTEBIZE TRIO/ ISOTOPE Place aux Arcades - Biot 18h30 21 Biot à Musiques : KIM CAO / FREYGOLO / CODE VENUS Place De

Gaulle - Biot 18h30 22 BOB DYLAN Palais Nikaïa - Nice 20h30 25 Nuits carrées : LAURENT DE WILDE Amphithéâtre du fort carré - Antibes 26 Nuits carrées : TRIBEQA Amphithéâtre du fort carré - Antibes 20h00 26 Nuits carrées : SANDRA NKAKE Amphithéâtre du fort carré - Antibes 22h30 26 Nuits carrées : JUAN ROZOFF Amphithéâtre du fort carré - Antibes 23h30 26 ASTROLAB / LAOH Tapas - Nice 26 Nuits carrées : PRESENT TRIO/ MINIMO GARAY Amphithéâtre du fort carré - Antibes 26 Nuits carrées : NATURAL SELF/ ELODIE RAMA Amphithéâtre du fort carré - Antibes 00h30 27 SWING N’SONG JAZZ TRIO Ma Nolans - Nice 29 LOW BUDGET Théâtre de Verdure - Nice 20h30

O7

ARDECHE

21 Fête de la musique Partout! 25 Fest’route : BILLIE/ THE HYENES/ TETE/ MICKEY 3D/ NAIVE NEW BEATERS - Tournon sur Rhône 18h00 26 Fest’route : CUMSHOT DELUXE/ OMAR PERRY& THE HOMEGROWN BAND/ ASSASSIN/ LE PEUPLE DE L’HERBE/ GERARD BASTE - Tournon

sur Rhône 18h00

13

BOUCHES DU RHONE

01 CHOCQUIBTOWN Le Poste à Galène - Marseille 21h 02 BAL BALKAN L’Eolienne - Marseille 03 CASUARINA Planet Mundo K’fé - Marseille 03 SUPER KEMIA / DAI PIVO Le Poste à Galène - Marseille 21h 03 AHAMADA SMIS la Meson - Marseille 20h 03 KNUCKLEDUST / MARTYRS Le Baby - Marseille 21h 04 Festival du Soleil : DJ L’ ESPADRILLE / COMPIL DES 1000 WATTS / DOU-

Placette Homere - Marseille 19h

Marseille 20h30 04 Seconde Nature : MEKANIK KANTATIK Place de l’Hôtel de Ville - Aix-

en-Provence 04 CUATRAS PATAS L’Eolienne - Marseille 04 Festival du Soleil : SOUND SYSTEM C.VERT / MIKA BARBOSA / DJ BISHU / DJ KLAPS, ZEKAPS / WIZZLEY / CHAKKA / RED CORNER

Place Paul Cezanne - Marseille 18h 04 SOPRANO/ LA SWIJA/ MINO/ CARPE DIEM/ REVOLUTION URBAINE L’Affranchi - Marseille 04 NOODLY / DISCOTRASH Le Baby - Marseille 21h 04 Festival Seconde Nature : SILENT MINARET: NICOLAS CANTE/ TAREK ATOUI Place de l’Hôtel de Ville - Aix-en-Provence 05 Festival des Agglos : CEUX QUI MARCHENT DEBOUT / JUAN ROZOFF / IZMO DUB BOX Anse Aubran - Port-de-Bouc 19h30 05 Seconde Nature : I STEP FACTORY II F. MISSIL / ED RUSH / SPIKY THE MACHINIST / DOCTOR P Salle du Bois de l’Aune - Aix-en-Provence 05 MEREDITH MONK AVEC L’ENSEMBLE VOCAL, KATIE GEISSINGER, ELLEN FISHER ET ALLISON SNIFFIN Friche la Belle de Mai - Marseille 21h 05 NAEROBIS / OUTLAW JAM / THE BIG MASTER FUNK Le Baby -

Marseille 21h 05 Festival du Soleil : BOMBARDIERS / OUT OF THE ORDER La Machine

à coudre - Marseille 21h 05 Le Festival du Soleil : SOUND SYSTEM C.VERT / MIKA BARBOSA / DJ BISHU / DJ KLAPS, ZEKAPS / WIZZLEY / CHAKKA / RED CORNER

Place Paul Cezanne - Marseille 18h 05 HINDI ZAHRA Le Cargo de Nuit - Arles 05 Festival du Soleil : EFA / DJ SOUMNAKAÏ / THE UNTERNATIONALE / MAMA OHANDJA / IL FARO / HOSSNI & DJ GOD WIND Place Dela-

croix - Marseille 20h 05 Festival du Soleil : MARABOUT FONK SYSTEM Paradox - Marseille 21h 05 SEAN PAUL Le Dome - Marseille 20h 05 Festival du Soleil : BADJOE / BREAK DANCE / ZONE 13 / FOUZEN / SN / SOUL TOUCH / PACIFIC / LA SYNCHRO / ENOS / 13.2 / L’INFANTERIE / GHOSTRIDER / POKITE / CHAO BOANA Placette Homere -


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:36

Page 9

Marseille 20h30 05 TABLAO FLAMENCO ANA VIDAL & LAURA DUBROCA la Meson - Marseille 20h 05 Festival du Soleil : ORCHESTRE MAGHRÉBIN Les Portes de Damas -

Marseille 20h30

Saint Pargoire 21h 29 Festival Les Nuits Couleurs : HARRISON KENNEDY/ HOBO BLUES -

06 MEREDITH MONK AVEC L’ENSEMBLE VOCAL, KATIE GEISSINGER, ELLEN FISHER ET ALLISON SNIFFIN Friche la Belle de Mai - Marseille 21h 06 HARRAGAS - Marseille 20h 07 RAUL MIDON Cabaret Aléatoire - Marseille 20h 10 ANTONIO NEGRO La Machine à coudre - Marseille 22h 11 DIDIER SUPER Baby - Marseille 11 Seconde Nature : MODERAT (MODESELEKTOR + APPARAT + PFADFINDEREI) / BLACK DEVIL DISCO CLUB / ARCHITEQ / ANYTHING MARIA / ANDROMAKERS Fondation Vasarely - Aix-en-Provence 11 Festival Seconde Nature : ANYTHING MARIA/ ARCHITEQ/ MODERAT/ BLACK DEVIL DISCO CLUB Fondation Vasarely - Aix-en-Provence 12 TERCA-FEIRA TRIO La Meson - Marseille 20h 12 JACK DOPE’N’NOISE / IRRITONES / GILBERT ET SES PROBLÈMES

La Machine à coudre - Marseille 21h 12 Seconde Nature : MATIAS AGUAYO / PANTHA DU PRINCE + VISOMAT INC / MORITZ VON OSWALD TRIO / REDSHAPE / OH ! TIGER MOUNTAIN Fondation Vasarely - Aix-en-Provence 12 BIG TWINS/ MRS BARS/ SABOTAGE 16’S L’Affranchi - Marseille 12 AIR Le Pasino - Aix en provence 15 TWIN TWIN - Marseille 18 Africa Fête : CHEICK TIDIANE SECK / KARAMOKO BANGOURA Audi-

torium Cité de la Musique - Marseille 20h 18 18 18 18

25 Festival Les Nuits Couleurs : ROCE/ ATOMIK SMALL CLONES - Plaissan 21h 28 Festival Les Nuits Couleurs : TRAIN DE VIE/ DIVANO DROMENSA -

OPRAM/ CHRYSTALMIST/ LILITH CHILD/ PRYDE Baby - Marseille 21h FAROA Plage de l’Estaque - Marseille 21h TRAVESTI MONSTERS Cabaret aléatoire - Marseille 22h00 THE BAMBOOS / GUST / SELECTER THE PUNISHER Le Poste à

Galène - Marseille 21h 19 LA MAL COIFFEE & HOS AYAS La Meson - Marseille 20h 19 SABOT La Machine à coudre - Marseille 21h 20 ENSEMBLE C BARRE Grim - Marseille 16h00 21 Fête de la musique Partout! 21 Class’EuRock : SHAUSHKA / LUNCH / THE CLAIMS / ALIENATION / KLAND’INSTINCT / GERIKO / CHOCO GONG en haut du cours Mirabeau -

Aix-en-Provence 18h 21 Massilia Rock : DISSONANT NATION Escale Borely - Marseille 22 BOMBA ESTEREO Le Poste à Galène - Marseille 21h 23 BOB DYLAN Le Dôme - Marseille 25 MRS JONK & SCHILD + STREZ + MISTY + FABULOOPS Le Poste à

Galène - Marseille 22h 25 Nuits Metis : PAPET J & RIT Plan d’eau Saint Suspi - Miramas 21h30 25 Nuits Metis : JOE DRISCOLL & SEKOU KOUYATE Plan d’eau Saint Suspi

- Miramas 23h 25 WARRIOR KIDS/ MONK IN A CAGE/ EFFY Baby - Marseille 21h 26 Nuits Metis : DOBET GNAHORE Marché Miramas - Miramas 21h 26 PATRICK FIORI Cours de la république - Gardanne 19h 26 Africa Fête : MONSIEUR CHEIKH / DUO DE CORDES / TONY S. Fri-

che la Belle de Mai - Marseille 14h 26 Africa Fête : OMAR PENE ET LE SUPER DIAMONO / KWANI EXPERIENCE / ILANGA / LES VISITEURS DU SOIR Friche la Belle de Mai - Marseille 20h 26 THE BOMBETTES/ THE ANUS FLETCHERS / THE LAST Baby - Marseille 21h 27 Nuits Metis : LO COR DE LA PLANA Plan d’eau Saint Suspi - Miramas 22h 29 BEHEMOTH + EX DEO + DECAPITATED Le Poste à Galène - Marseille 20h 30 SUDDEN Le Paradox - Marseille 22h

26

DROME

05 MISS WHITE & THE DRUNKEN PIANO Médiathèque - Valence 21 Fête de la musique Partout!

3O

Le Pouget 20h 30 Festival Les Nuits Couleurs : LORD FESTER COMBO/ LES VEGETABLES - Puechabon 19h

83

VAR

02 RIGHTEOUS WORKS & DJ KLEM Bar à Thym - Toulon 03 Le Mas en Concert : COEUR DE PIRATE / CELINE MASTRORELLI -

Puget sur Argens 20h 10 TWIN TWIN - Toulon 10 Le Mas en Concert : FEFE / SIMEO - Puget sur Argens 20h30 12 Le Mas en Concert : YODELICE / YOU AND YOU - Puget sur Argens 20h30 19 Le Mas en Concert : THE BAMBOOS / SLYDAWISE / CELINE - Puget sur Argens 20h30 21 Fête de la musique Partout! 21 JACQUES HIGELIN Place Clemenceau - Hyères 21h 21 TRIO BESOZZI - La Valette 21 SHALAKATA / PAIKAN 1 THE SADHUS / THE JOUBY’S / KOUKOUROUKOU Bar à Thym - Toulon 21 ASTROLAB - Cannet des Maures 23 JULIE SHOO & THE BLACK SOUL Bar à Thym - Toulon 24 KHOYA Bar à Thym - Toulon 25 Le Mas en Concert : CARL CRAIG / HUMANTRONIC + SARAH GOLDFARB - Puget sur Argens 20h30 25 SASHIRD LAO - Fréjus

84

VAUCLUSE

12 THE LAST CHANCE/ PURPLE SKY/ CATHARSIS/ MAGIC MUSHROOMS/ WHAT ELSE/ AGRAFES/ 1UP/ RED LIPS/ THE BLAST/ JOYCE Akwaba - Châteauneuf de Gadagne 18 TRIO BESOZZI Château de Fargues - Le Pontet 21h 21 Fête de la musique Partout! 21 222 & EIFFEL - Avignon 25 5e nuit du Blues : LEA GILMORE&GUITAR RAY/ MAGIC RAY Espace

Auzon - Carpentras 21h00

98

MONACO

02 GUILLAUME HEURTEBIZE La Note Bleue - Monte Carlo 03 GUILLAUME HEURTEBIZE La Note Bleue - Monte Carlo 04 MARJORIE & CO La Note Bleue - Monte Carlo 05 MARJORIE & CO La Note Bleue - Monte Carlo 09 NICOLAS BARREAU La Note Bleue - Monte Carlo 10 NICOLAS BARREAU La Note Bleue - Monte Carlo 11 RONNIE SCOTT QUARTET La Note Bleue - Monte Carlo 12 RONNIE SCOTT QUARTET La Note Bleue - Monte Carlo 16 ONE OF A KIND La Note Bleue - Monte Carlo 17 ONE OF A KIND La Note Bleue - Monte Carlo 18 REMI VIGNOLO "AKDMIK ORCHESTRA" La Note Bleue - Monte Carlo 19 REMI VIGNOLO "AKDMIK ORCHESTRA" La Note Bleue - Monte Carlo 21 Fête de la musique Partout! 21 PEP’S Port Hercule - Monaco 23 TIM CAMPAGNELLA La Note Bleue - Monte Carlo 25 BRONKENSTEIN CONNECTION La Note Bleue - Monte Carlo 26 BRONKENSTEIN CONNECTION La Note Bleue - Monte Carlo 30 NAMU La Note Bleue - Monte Carlo

JUIllet/aout

GARD

03 Fnac indépendances iDTGV Tour : 1973 iDTGV Paris -> Nîmes + Show-

case Fnac Nîmes - Nîmes 17h30 06 ZOB’ - Nîmes 18 ZOB’ - St Hyppolite du Fort 21 Fête de la musique Partout!

34

HERAULT

03 KARAOROCK Antirouille - Montpellier 04 CASUARINA Jam - Montpellier 21h 05 FILTH OF UNITY QUEST Victoire 2 - Montpellier 05 NAHEULBAND Secret place - St Jean de Vedas 06 FILTH OF UNITY QUEST Victoire 2 - Montpellier 09 Quand je pense à Fernande : ALAIN SOUCHON / BIZERN Théâtre de

Retrouvez tous les concerts et festivals de l’été dans notre numéro Spécial Festivals Eté 2010

Sortie le 21 juin

la Mer - Sète 20h 10 Quand je pense à Fernande : BENJAMIN BIOLAY / JACQUES HIGELIN

Théâtre de la Mer - Sète 19h30 11 Quand je pense à Fernande : AIR Théâtre de la Mer - Sète 19h30 12 Quand je pense à Fernande : BAYOU BILLY / MARIE ABELA / LAROSS Théâtre de la Mer - Sète 19h30 13 Quand je pense à Fernande : FEFE / RAGGASONIC Théâtre de la Mer -

Sète 19h30 16 KOFFIN KATS Secret place - St Jean de Vedas 20h00 21 Fête de la musique Partout! 21 CYD JOLLY ROGER Place Jean Jaurès - Béziers 24 Festival Les Nuits Couleurs : SOULJAZZ ORCHESTRA/ NO NAMED FAMILY - Pont du Diable 21h

+ de concerts sur

Pour figurer dans le prochain numéro, envoyez vos infos et annonces de concerts

AVANT LE 10 JUIN 2010



e-mail contact@nouvelle-vague.com

courrier Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:36

Page 10

Bob Dylan Bob Dylan est un des derniers mythes vivants de la musique rock de la seconde moitié du siècle dernier. Né en 1941, il est issu de la classe moyenne de la petite ville de Hibbing, dans le Minnesota. Adolescent lambda des années cinquante, il écoute Elvis Presley et admire James Dean. Depuis l’âge de onze ans, il joue du piano puis de la guitare acoustique, écoute de la country et Hank Williams, forme plusieurs groupes rock. A dix huit ans, se produit le tournant de sa vie : il découvre la musique folk ainsi que Woody Guthrie. Après un passage à l’Université du Minnesota, il quitte sa famille et part pour New York. Il va se faire connaître dans Greenwich Village avec ses compositions folk de toute beauté. Son premier album intitulé sobrement “Bob Dylan” est enregistré en 1961 et sort en 1962 sur le label Columbia.

la chanson “Knockin’ on heaven’s doo”r). Le caméléon va encore faire parler de lui puisque Bob Dylan se convertit au christianisme à la fin de la décennie et tout naturellement, enregistre un disque de gospel Slow train coming dans lequel l’ancien porte- parole d’une génération devient… un prédicateur zélé, au grand dam de ses fans qui n’arrivent plus à suivre le mouvement. La musique reste malgré tout attrayante et le succès est au rendez- vous. Mais à la parution de “Saved”, autre salve évangélique du nouveau converti, le public se lasse. Les années quatre vingt s’annoncent indécises

En l’espace de trois ans et trois albums(The Freewheelin’ Bob Dylan, The time they are a changin’, Another side of), Bob Dylan devient le porte-parole d’une génération ; son écriture et sa voix témoignant de la secousse historique d’un monde. Ses chansons abordent de front les sujets politiques et sociaux de ce temps. Les fabricants d’armes, le racisme, le nucléaire (a hard rain’s a gonna fall), la contestation et le ras le bol de la jeunesse (les titres the time they are a changin et blowin in the wind), les fabricants d’armes, les magouilles des politiciens, tout y passe et rien n’échappe à l’analyse lucide de ce troubadour moderne qui en quelques mois, va devenir une célébrité incontournable. Mais dès 1964, l’artiste en a assez de cette image de porte-parole. Il forme pourtant avec sa compagne Joan Baez durant une courte idylle le couple royal du mouvement folk. En 1965, il décide d’une évolution décisive et mêle le rock au folk. Ce tournant électrique ne sera pas du goût des puristes du folk qui forment son public. Il lui faudra beaucoup de temps pour faire accepter cette évolution. Loin de ses concerts seul à la guitare, il fait désormais équipe en scène avec un groupe électrique appelé The Band. Les albums mythiques s’enchaînent (“Highway 61 revisited”, “Briging it all back home”, “Blonde on Blonde”). Mais la popularité et la vie harassante de tournées sont trop lourdes. Après un accident de moto en juillet 1966, Bob Dylan disparaît de la scène médiatique. Il est de retour en mai 1967 et déroute son public avec un album acoustique apaisé (“John Wesley Harding”) et deux albums…country (“Nashville skyline” et “Self portrait”). Ce côté caméléon est l’une des caractéristiques de l’artiste. Ses univers musicaux peuvent varier du tout au tout, ce qui va être démontré dans les quatre décennies suivantes. Les années soixante dix verront renaissance et déclin avec quelques réussites (les albums “New Morning”, “Desire”, “Planet Waves” et

Figure majeure de la musique populaire depuis cinq décennies, Bob Dylan est une véritable légende vivante. Il vient dans notre région pour deux concerts événements. concerts au compteur avec un répertoire de 400 chansons. Le vent tourne et il participe au super-groupe The Travelling Willburrys aux côtés de George Harrisson, Jeff Lynne, Roy Orbison et Tom Petty qui rencontre un énorme succès. Le producteur canadien Daniel Lanois le remet en selle avec l’album “Oh mercy” de 1989 qui marque un retour éclatant de l’artiste. Les années quatre vingt dix seront illuminées par un autre diamant produit par Daniel Lanois Time out of mind, au milieu d’un album live pour MTV, d’albums divers et d’hommages à la musique folk et country de sa jeunesse. Quand aux années 2000, elles confirment la seconde jeunesse de Bob Dylan avec un bel album “Love and theft”. En 2004 ; il livre le premier tome de son autobiographie “Chroniques 1” et nous découvrons un écrivain fabuleux conteur qui nous livre son existence dans un récit patchwork passionnant. En 2005, le grand réalisateur Martin Scorcese lui consacre un documentaire “No direction” home. Dylan obtient le prix Pulitzer en avril 2008, « pour son profond impact sur la musique populaire et la culture américaine, à travers des compositions lyriques au pouvoir poétique extraordinaire ». Mais la scène, qu’il ne quitte plus depuis plus de vingt ans, est maintenant le centre de son univers musical et son principal intérêt est de partir à la rencontre de son public, tel un artisan.

pour le tout nouveau quadragénaire qui enchaîne les tournées .Du fait de cet exceptionnel don pour n’être jamais ou on l’attend, Dylan a toujours divisé la critique. Il déroute encore plus lorsqu’en 1985 ; il vise le succès commercial à tout prix avec “Empire burlesque”. L’échec sera de taille. L’homme n’a jamais cessé de prendre son public à contre-pied. Il le prouve encore la même année avec une tournée dans laquelle il se plonge dans la nostalgie de la musique de sa jeunesse. La plus grande partie de la décennie est cruelle, les albums se succèdent dans l’indifférence. En 1988, le chanteur décide de promouvoir un concept qui est encore d’actualité : le never ending tour, la tournée qui ne finit jamais. Bob Dylan décide d’être à demeure un saltimbanque itinérant, allant de concert en concert. Cela est l’occasion pour lui de revisiter ses standards en laissant la part belle à l’improvisation : son groupe changeant de morceaux tous les soirs, et ne rejouant quasiment jamais une chanson de la même façon d’un soir sur l’autre. Près de vingt ans plus tard, l’artiste totalisait 1600

Alors comment expliquer le mythe ? Depuis cinquante ans, Bob Dylan est un phare de la musique rock. Il est également le plus vénéré des auteursinterprètes. Créateur de grandes chansons devenues des classiques, il a traversé les décennies dans une renaissance sans fin totalement unique. Ses chansons, enfin correctement traduites en français depuis peu, ont montré la force d’une poésie très forte, marquée par Rimbaud et le surréalisme. Chantre de la contre-culture, témoin central d’une époque puis auteur compositeur de génie, il a influencé de nombreux artistes très différents, du fait de sa liberté de ton et de ses changements incessants d’orientation musicale. Musicalement, il a, à ses débuts, démocratisé et modernisé la musique traditionnelle américaine – blues, folk, country. Symbole de toute une époque, il restera à jamais comme l’une des figures musicales rock marquantes du XXème siècle avec les Beatles, les Rolling Stones et Elvis Presley. Son passage en concert dans notre région s’annonce comme un des évènements majeurs de cette année 2010.  Raymond Sérini

Le 22/06 au Palais Nikaïa - Nice (06) et le 23/06 au Dôme - Marseille (13).


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:37

Page 11

Sexy sushi

Est-il utile de questionner un groupe qui a la réputation de répondre n’importe quoi ? Eh bien oui et mille fois oui. Parce qu’au travers du délire, il y a un vrai truc personnel. Histoire de remettre les pendules à l’heure, les deux rigolos nous ont gentiment reçu (NB : Si vous ne comprenez pas toutes les questions, c’est normal, c’est aussi fait pour…). A chaque fois il y a une réponse différente, mais, comment vous êtes-vous rencontrés ? R : On s’est rencontrés il y a 10 ans… non je ne sais même pas. En fait, on s’en fout. M : C’était à Nantes, un samedi soir. Vous êtes beaux sur les pochettes des disques quand même. J’aimais bien la transformation en chien pour Marre Marre Marre, ça vous fait quoi de vous transformer ? R : On est en déguisés en gros pour le dernier non ? On a mangé trop de galettes des rois. Non, vous êtes en beaux gosses tous musclés. R : Ah oui, pour « Tu l’as bien mérité » ? C’est vrai, on s’est fait faire le portrait à l’aérographe par un mec qui fait des dessins pour les manèges. Là on va en sortir un bientôt où on sera gros. Votre musique c’est un peu un croisement entre punk, makina, techno tuning, Cher et des textes d’amour à la Céline Dion… Est-ce que vous savez VRAIMENT ce que vous faites ? R : (Rires) En fait, on n’en a encore aucune idée, mais je trouve que pour une fois c’est assez bien décrit. M : Tu utilises les bons termes, c’est vrai. Parmi vos textes engagés pour la PETA, la politique et les clubs de campagne, qu’estce qui vous inspire ? M : J’ai fréquenté les boîtes. On a même joué dans une boîte à St Malo. Les gens dansaient comme sur du Beyoncé, ils commandaient des bouteilles de JB assis. R : Moi je faisais des trucs de lap dance avec une barre à sexe, les gens n’en avaient rien à foutre. On s’est même battus sur le parking.

Comment envisagez-vous le futur de Sexy Sushi ? NO FUTURE ! On a splitté parce qu’on n’est pas d’accord sur la playlist. Il paraît que Sexy Sushi sur scène c’est une arnaque ; c’est vrai ? R : Oh que dalle ! Celui qui a dit ça n’a qu’à venir me voir. Ça m’énerve tu vois, on ne fait pas du flan, ce qu’on fait on le fait vraiment. On aime ce qu’on fait, être sur scène. M : Si c’était de l’arnaque, ça ne ferait pas 7 ans qu’on joue.

Vous faites encore la rue de l’infortune ? R : Non mais on aimait bien le concept de jouer trois fois le même morceau, faire banqueroute, un rappel dès le premier morceau ou jouer la chanson d’un autre. M : Mais une chanson insupportable, genre Olivia Ruiz. Est-ce que vous avez forcé votre label à vous signer ? En fait franchement, on n’a jamais cherché de maison de disque. Est-ce que vos chansons sont drôles ? R : On est cyniques pas rigolos ! Tu peux dire qu’on est des enfoirés mais pas qu’on est drôle. On n’est pas chez Jacques Martin. A la base, ça me fait chialer de voir la télé, le monde dans lequel on vit alors je le dis. Peut-être de façon drôle mais ça reste plus cynique que la fête à Dudule. M : Si les gens ont cette impression-là, tant mieux, mais ce n’est pas le cas. Comment se passent vos relations avec vos « jolies petites créatures » (le public) ? Hier ça c’est très bien passé. Montpellier était très bien fourni, le public était assez beau. On veut juste que les gens soient fous ! De « Et alors » sur « ça m’aurait fait chier d’exploser » à « Michel Leeb » sur « Tu l’as bien mérité », on est en pleine régression quand même ? M : Michel Leeb ? R : Oui, il y a un morceau que j’ai mis qui dure 4 secondes avec un rire qui n’est pas celui de Michel Leeb, mais c’est juste parce que je le déteste. Il y a des gens que je déteste comme ça, par exemple Jean-Pierre Pernaut. Qui fait quoi dans le groupe exactement ? R : Je fais tout ! M : Moi, je range ! Est-ce que tu vas garder ton mulet sur le prochain album Mitch ? M : Ouais, mais j’ai un bonnet maintenant. R : Un petit bonnet. On dirait le mec de « Aux Sombres héros de l’amer ». M : Ah oui, comment il s’appelle déjà ? R : Marie Trintignant, tu as le style Marie Trintignant.  Laurent Ciarabelli


NV #163-dĂŠbord.qxd

20/05/10

18:37

Page 12


NV #163-dĂŠbord.qxd

20/05/10

18:37

Page 13


NV #163-débord.qxd

14

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:37

Page 14

CONCERTS a venir

FESTIVAL LES AGGLOS Le Festival des Agglos, se déroulera sur deux jours en juin sur le site de l'Anse Aubran. L'évènement se distingue des autres par son engagement populaire et veut perpétuer la solidarité, en montrant que « les luttes sociales continuent » même en période de Coupe du Monde de football. Après avoir joué à guichet fermé au Bataclan, après avoir donné plus de 1 500 concerts en France et à l'étranger, après avoir fait dix albums; il arrive à Port-deBouc. Raoul Petite, la tête d'affiche de la 9e édition du Festival les Agglos, viendra en représentation. Son style si particulier mélangeant reggae, électro, métal et funk fait sa renommée. Lors de la même soirée, Dissonant Nation (rock), Skip the Use (rock) et DJ Olivier Navarro seront également présents et feront danser le public. Le 5 juin, Juan Rozoff (funk), Ceux qui marchent debout, Izmo Dub Box (reggae) et Selecter the Punisher occuperont, à leur tour, la scène. La manifestation musicale fait écho à la solidarité caractérisant l'esprit ouvrier de cet ancien chantier naval et se veut, donc, festival engagé.  Manon Demoulliers Les 4/06 et 5/06 à Port-de-Bouc (13)

TOTAL FESTUM Pour sa 5e édition, Total Festum a pour vocation de nous faire découvrir ou redécouvrir la richesse culturelle du Languedoc-Roussillon en intervenant dans tous ses départements. Organisée en partenariat avec les acteurs de la région, cette manifestation conviviale défend la tradition et les valeurs de son patrimoine en valorisant les cultures catalanes et occitanes. Au programme : 20 jours de festivités où petits et grands sont invités à participer à ne multitude d’activités du matin jusqu’au soir, tout au long

du festival. Spectacles, danses traditionnelles, arts de rue, jeux, sports et gastronomie locale seront au rendezvous. La musique étant un vecteur important de tout cet héritage culturel, de nombreux concerts (dont Stille Volk, Original’Occitana et le Bus Rouge) sont aussi à prévoir. Ainsi, Total Festum est l’occasion de fêter comme il se doit la St Jean !  Margaux Maurisset Du 4 au 24 juin, dans toute la région Languedoc-Roussillon

QUAND JE PENSE A FERNANDE Le titre est plutôt évocateur… ce festival sétois met Brassens à l’honneur. Et c’est un festival plein d’ambition qu’on a là ! Non seulement il réunit un ensemble de têtes d’affiches enthousiasmant, mais en plus, on donne leur chance à des artistes auto-produits de la région, lors de la soirée « Rien à jeter ». Qualité des textes, musique, créativité et humour sont les mots d’ordre : le poète aurait été fier. On note aussi, outre les soirées concert, la soirée « Putain de Georges », spécialement dédiée aux reprises de l’auteur. Qui croiserons-nous tout au long de ce festival ? Benjamin Biolay, Alain Souchon, Air, Raggasonic, Féfé, Jacques Higelin… Comme le disait Brassens : « la musique doit ajouter un charme aux paroles, elle doit ajouter un espèce d’enchantement. » On croit sans trop de peine que ce festival réussira ce pari.  Joanna Philipot Du 9/06 au 13/06 au Théâtre de la Mer - Sète (34)

SKABAZAC Quoi de plus beau que de se retrouver plongé au milieu d’une foule mouvante (25 000 festivaliers attendus sur le site de la Roque) pour écouter et célébrer des artistes prestigieux ! Au programme, le mythique groupe US, Cypress Hill et la sortie de leur nouvel opus « Rise Up », Emir Kusturica and the No Smoking

Orchestra, Ska P, Lee Sratch Perry, Le Peuple de l’herbe, Hocus Pocus et bien d’autres… La programmation de cette 12e édition est tout simplement énorme. Autour de groupes à la renommée nationale et internationale ou de nouvelles découvertes locales, le festival se condense sur un weekend de deux jours. Il faut croire que les nuits risquent d’être courtes près de Rodez ! Les deux scènes mises à la disposition des amateurs de musique électro, hip hop, drum & bass ou dub vont donc voir passer du lourd. Préchauffez vos oreilles, Skabazac amorce le début des festivités estivales dans un souffle d’allégresse !  Sophie Queval Les 11/06 et 12/06 - Onet Château (12).

LES NUITS COULEURS La programmation de la 5e édition de festival nous fait voyager. On explore le continent africain et ses alentours, au travers la poésie des tropiques, de phrasés chantés traditionnels et de véritables sons rock. Les prestations scéniques en plein air seront précédées d’expositions photographiques et de dégustations de vins. Les différentes soirées de la manifestation sont à thèmes, c’est-à-dire qu’il y aura des nuits afro/rock, poésie urbaine, épicure & son, rock, sous le tropique ainsi que des cine-concerts. L’évènement se veut convivial, festif et électrique. Les soirées sont éclectiques, dans l’optique de favoriser les rencontres, la découverte de cultures et de nouvelles musiques, le tout sous les étoiles et dans une atmosphère bon enfant. L’afrobeat sera représenté par Souljazz Orchestra, le folk rock par Fausta, les Cordes Timbrées feront raisonner les mélodies tziganes et Ibrahim Djo interprétera son blues touareg. De quoi en voir de toutes les couleurs ! Le festival mélange ainsi subtilement la musique, le chant, la poésie, les dégustations, les projections et obtient, de cette façon, un évènement original faisant vivre des moments atypiques au public et aux artistes.  Manon Demoulliers Du 24/06 au 12/07 en Vallée de l’Hérault (34).


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:37

Page 15

PARTENAIRE  DES EVENEMENTS MUSICAUX

LEE SCRATCH PERRY On l’appelle “Pipecock jaxxon” ou ‘The Upsetter”, ou encore par son vrai nom, Rainford Hugh Perry… Lee Scratch Perry, producteur et musicien jamaïcain, n’a pas une petite carrière derrière lui, et semble bien loin d’arrêter ses activités ! C’est à la fin des années 50 que Lee Scratch Perry se lance dans la musique, pour devenir l’un des plus gros producteurs de reggae des années 70, avec dans son studio « The Black Ark », Bob Marley, The Heptones, ou encore Max Romeo. Il fut l’un des premiers producteurs à expérimenter lors des enregistrements et ainsi à faire découvrir le dub, tout comme il contribua à populariser le reggae à l’échelle internationale. Et l’artiste-producteur n’a pas fini de renouveler la scène dub-reggae : ses derniers titres sont parmi les morceaux les plus inventifs, créatifs et intéressants du reggae actuel. Mêlant dub, hip-hop et électro, Lee Scratch Perry est fidèle à l’homme original et innovateur qu’il a toujours été et qui fait de lui l’artiste phare de toute une génération.  Joanna Philipot Lee Scratch Perry/Raggasonic le 10/06 au Théâtre de Verdure - Nice (06)

YODELICE « Venu d'un monde imaginaire appelé Spookland est un grand gaillard habillé sombrement, chevelu et barbu, avec une plume piquée sur son chapeau melon et une larme maquillée sur la joue ». C’est comme cela que se décrit Maxim Nucci, alias Yodelice. Passionné de musique depuis tout petit, il a réalisé les premières parties de Vanessa Paradis, Ayo ou encore Goran Bregovic. Mais c’est la sortie en 2009 de son nouvel opus « Tree of Life » composé en Espagne et son premier

extrait « Sunday with a Flu » qui l’a propulsé sur les devants de la scène française. Son talent a dernièrement été récompensé par une nomination aux Victoires de la Musique, qui a valu à son album le titre de Révélation de l'Année. Amoureux de la musique anglo-saxonne, il compose des mélodies aérées qu’il joue accompagné de sa guitare acoustique, nous entraînant dans son univers pop/folk qui semble influencé par Bob Dylan et America. Vous pourrez le retrouver au Festival du Mas le 12 juin prochain, avec le groupe parisien You and You qui jouera en première partie.  Margaux Maurisset Le 12 juin au Festival du Mas - Puget sur Argent (83)

AIR Après avoir collaboré avec la réalisatrice Sofia Coppola, la chanteuse Charlotte Gainsbourg, le groupe Phoenix ou encore le producteur de musique Nigel Godrich (qui a travaillé avec Radiohead) le duo français débarque sur les scènes de notre région ! Le groupe électro, formé par Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin, sera en concert ce mois-ci et jouera son dernier album « Love 2 » sorti en 2009. Avec ses quatre albums au compteur et ses nombreuses collaborations artistiques Air a bien mérité son titre de chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres (reçu en 2005). Les deux garçons connaissent un succès international depuis une dizaine d’années et leur musique mêlant rock psychédélique, électro et pop a su les différencier des autres artistes du même genre. Certaines de leurs musiques alliant également des sonorités japonaises, comme le montre l’album Pocket Symphony (2007). Le duo au nom aérien a su embarquer tout le monde sur son passage. Fasciné par les nouvelles technologies, le groupe se veut moderne et innovant tout comme leurs morceaux. Le duo se fait donc l’ambassadeur de la french touch à travers la terre. A ne pas louper, afin de revivre (en vrai cette fois-ci) la B.O de Virgin Suicides et leurs mélodies cosmiques !  Manon Demoulliers Le 11/06 au Théâtre de la Mer – Sète (34) et le 12/06 au Pasino - Aix en Provence (13)

PARTENAIRE  DES EVENEMENTS MUSICAUX

SECONDE NATURE Une nouvelle édition, une nouvelle programmation : toujours arty, le festival Seconde Nature mêlera cette année des expositions, des installations sonores et audiovisuelles, films, concerts, performances musicales artistiques… La musique est évidemment une grande part de l’évènement, mais sa vocation, au lieu d’être pur divertissement, va plus loin : il s’agit d’apporter un regard artistique sur le son, le visuel, à travers des pièces extrêmement originales, qui seront susceptibles d’intéresser même les plus réticents aux performances d’art contemporain. Quelques soirées seront quant à elles exclusivement réservées à des concerts et proposent des groupes de la scène émergeante actuelle, avec, entre autres : Oh ! Tiger Mountain, Anything Maria, Redshape, Missil, Architeq, Moderat ou encore Spiky the Machinist… Ce sont donc des talents prometteurs de la jeune scène internationale qui nous sont offerts sur un plateau, au beau milieu d’une semaine qui s’annonce riche en découvertes artistiques et culturelles. Egalement à ne pas manquer, le concertinstallation de Nicolas Cante (Mekanik Kantatik) en collaboration avec le libanais Tarek Atoui, un duo mêlant piano et ordinateurs sous le nom de « Silent Minaret ». A voir également, un film d’Ariane Michel, « Les Oiseaux de Céleste », qui promet d’être fascinant : il s’agit de l’étude de Céleste Boursier-Mougenant, approfondissant la recherche de « musique d’ameublement » de Satie, en laissant des oiseaux se poser sur les cordes de guitare, créant ainsi la musique. Ce sont donc dix jours de rencontres, d’expositions, d’art, de cinéma, de musiques en tous genres et peut-être même d’émerveillement, qui attendent un public désireux de découvrir en quoi recherche artistique et musique font nécessairement bon ménage !  Joanna Philipot Du 02/06 au 12/06 à Aix-en-Provence (13)


NV #163-débord.qxd

16

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:37

Page 16

CONCERTS a venir

UN BRIN C’EST TOUT La municipalité de Villars sur Var et le pôle d’économie solidaire se sont associés pour organiser Un Brin c’est Tout, un festival écologique. La manifestation alliera prestations musicales, spectacles de rue, débats sur des sujets autour de l’environnement et divers ateliers. Ce sont donc des journées bien chargées qui attendent les festivaliers, puisqu’au cours de la journée ils pourront assister à des conférences ou des projections ayant pour but de les sensibiliser. Il sera possible de se restaurer à la buvette proposant des produits responsables ou au marché paysan présent sur les lieux. La soirée laissera la place à la musique. Onze artistes et groupes sont repartis sur les trois soirs. Brassens revivra le temps d’un concert grâce aux musiciens d’En Vrac et d’Ailleurs. Kabbalah proposera un spectacle qui s’articule autour des nouvelles musiques juives et s’inspire de la tradition klezmer tout en intégrant des influences actuelles : rock, afro-américaine, orientale… Les élèves du conservatoire national de musique de Saint Laurent du Var seront, eux aussi, présents et donneront un concert de flûte traversière. Enfin, à lieu atypique groupe original avec Loul Solo qui proposera ses mélodies jouées à la guitare, la clarinette et à la pédale de loop. Le festival se tiendra à 40 kms de Nice, dans une commune de 868 habitants : un lieu authentique pour un festival novateur, un point c’est tout.  Manon Demoulliers Du 18/06 au 20/06 à Villars sur Var (06)

AFRICA FETE Le festival rendant honneur à la culture africaine se déroulant à Marseille, fêtera sa sixième édition cette année. Fort d’une programmation riche et variée, diffusant la musique africaine en Europe, faisant ainsi écho à son édition qui se déroule à Dakar, le festival Africa sert de véritable terrain d’échanges culturels. En

effet, le public de Marseille et d’ailleurs aura droit à trois soirées dédiées à l’expression artistique et culturelle des pays africains, mêlant musique, ciné-débats, animations et toujours le village festif, où l’on retrouvera artistes, artisans, cuisiniers, danseurs... Côté concerts, il y a de quoi se réjouir, car ce seront de grands artistes rendant un bel hommage à leur pays d’origine qui se produiront sur les scènes marseillaises. A ne pas manquer, le concert de Cheick Tidiane Seck, pianiste malien ayant accompagné les plus grands, de Jimmy Cliff à Carlos Santana, en passant par Ornette Coleman, véritable aventurier musical, qui se sera frotté à divers styles : groove international, musique indienne, pop française. On retrouvera également Omar Pene, le sénégalais au style unique, l’Afro-feeling, ainsi que Kwani Experience, groupe mêlant hip-hop, jazz et musiques traditionnelles. Un beau festival de découverte et de beaux moments de partage et d’échanges en perspective, pour les curieux et les amateurs !  Joanna Philipot Le 18/06 et le 26/06 à la Cité de la Musique, le Cabaret aléatoire et la Friche Belle de Mai - Marseille (13).

FINALE CLASS’EUROCK Aix’Qui ? organise la 20e finale de son tremplin régional. Les sept groupes finalistes ont été sélectionnés par un jury composé de professionnels de la musique (anciens Class’EuRockeurs, parrains de l’évènement, techniciens, membres d’associations…) sur l’ensemble de la région PACA. Les jeunes artistes ont passé une semaine de stage ensemble afin de mieux se connaître et de travailler leurs morceaux. Lors de la finale, les Class’EuRockeurs assurent la première partie d’un concert donné par les parrains du festival. Cette année, la tête d’affiche sera le groupe pop Soma. Afin de fêter dignement la 20e édition, tous les groupes ayant étaient sélectionnés pour le grand jour se voient offrir un voyage en Europe (chez les partenaires

d’Aix’Qui ?) afin de jouer sur des scènes étrangères (et inversement). Le but étant « la découverte de la culture de l’autre à travers la musique ». Puisque l’intérêt est avant tout la rencontre d’autres musiciens, équipes techniques et d’un nouveau public. Shaushka, Lunch, The Claims, Alienation, Kland’instinct, Geriko, Choco Gong sont les groupes français retenus. La relève du rock français s’affrontera donc sur scène le jour de la fête de la musique. Tous ceux qui ne pourront pas y assister visionneront le DVD Class’EuRock 2010 qui devrait sortir en novembre.  Manon Demoulliers Le 21/06 sur le Cours Mirabeau – Aix en Provence (13).

AIRBOURNE Un nouveau groupe de rock australien débarque en France. Non, il ne s'agit pas d'AC/DC (qui jouera à Nice le 15 juin), bien que tout comme leurs ainés Airbourne a été créé par deux frères australiens ayant grandi au rythme des différents albums de Rose Tattoo, les Angels et AC/DC bien sûr ! L'histoire semble donc se répéter, sauf que dans ce groupe ils ne sont que quatre et ont tout juste une vingtaine d'années. Les membres du groupe sont des fans de rock'n'roll et ont les mêmes influences musicales (et cela se ressent dans leur musique), à savoir des groupes comme Billy Thorpe et Cold Chisel entre autres. Des petits concerts dans les pubs australiens, en passant par les tournées nationales s'est donc, aujourd'hui, ajoutée une tournée européenne. Récemment arrivé sur notre continent, le groupe connait déjà un engouement grandissant. Avec seulement quelques dates sur notre territoire, Airbourne vient jouer son nouvel album « No guts, no glory » (n'oublions que le groupe a déjà trois albums au compteur). Leur live, dans la digne lignée de ceux de leurs ainés rock'n'roll, promet d'être explosif. Quatre représentations semblent donc bien peu pour les fans français, mais le groupe australien est prêt à mettre le feu !  Manon Demoulliers Le 22/06 au Cabaret Aléatoire - Marseille (13)


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:37

Page 17

NUITS METIS Cette année la 17e édition du Festival Nuit Métis aura lieu sur six jours et non trois comme l'année passée. Afin de rester fidèle à sa tradition d'échanges et de rencontres trois soirées seront gratuites et les jeunes artistes locaux seront également représentés. Durant les trois premières soirées, l'Afrique sera à l'honneur au travers de spectacles de contes, fanfares et concerts avec des artistes originaires d'Algérie, Tunisie et Guinée. Les prestations seront jouées conjointement avec des artistes français et auront lieu en différents endroits. Les trois dernières soirées quant à elles, se tiendront au plan d'eau de Saint-Suspi à Miramas. Des artistes internationaux tels que la chanteuse ivoirienne Dobet Gnahoré (primée au Grammy Award 2010), Katel Boisneau & Prince Abdou, la Cie Théâtre Djumbé de Moroni seront présents aux côtés d'artistes locaux comme Sam Karpiénia, Papet J (membre du Massilia Sound System), sans oublier la présence des jeunes artistes amateurs du département tout au long du festival. Des échanges de sons, cultures et couleurs, mais avant tout des échanges humains sont donc au programme.  Manon Demoulliers Du 22/06 au 27/06 à Miramas (13)

FEST’ROUTE Sur la route des festivals de l’été, on en trouve un, précurseur de vacances, qui, depuis douze ans, propose des soirées musicalement variées et de grande qualité. Juste avant les deux mois d’été durant lesquels les festivals font légion, le Fest’Route en Ardèche fait figure d’excellente « mise en bouche », avec deux soirées éclectiques et originales, au lieu des trois soirées que le festival propose d’habitude ; la programmation n’en reste néanmoins très alléchante et susceptible d’attirer un large public. De la pop à l’électro, il n’y a qu’un pas, en passant par du reggae et du hip-hop. Au programme, des musiques internationales ou francophones : on retrouvera Billie, The Hyènes, Gérard Baste (des Svinkels), Tété, Le peu-

ple de l’herbe, Mickey 3D, Naïve New Beaters, Assassin, Cumshot Deluxe, mais aussi Omar Perry, fils du grand Lee Scratch Perry, et The Homegrown band. Un festival à découvrir !  Joanna Philipot Du 25/06 au 26/06 à Tournon sur Rhône (07).

PARTENAIRE  DES EVENEMENTS MUSICAUX

LES NUITS CARREES En 2007, l’association Label Note donnait naissance à un beau projet : les Nuits carrées, deux soirées de concerts donnés au sein du fort carré d’Antibes, lieu encore inexploité. Cette année encore, forte d’un succès croissant, la quatrième édition des Nuits carrées aura lieu en deux soirées mêlant plus que jamais diverses disciplines artistiques. Danse, bande-dessinée, cinéma, concerts trouvent leur place, de façon encore inédite pour le festival. Deux concepts nouveaux le premier soir : le ciné-bd-concert, ou comment l’?uvre dessinée d’un artiste prend vie grâce à la musique de Sayag Jazz machine, le spectacle « (re)Garde fous », ainsi que la carte blanche donnée à Laurent de Wilde, un véritable laboratoire musical, mêlant ordinateur, piano, vidéo, projet intitulé « PC Pieces ». Et la deuxième soirée sera loin d’être décevante : Tribeqa, mélange de hip-hop, jazz et world music, Sandra Nkaké, chanteuse soul, Juan Rozoff, le « Fonk tzar » français mélangeant funk et soul ; enfin, le DJ Natural Self, digne héritier des RJD2 et autres DJ Shadow, clôturera la soirée. Deux belles soirées qui raviront les fous de danse, de graphisme, d’éléctro, de soul, de hip-hop… la liste des heureux sera longue !  Joanna Philipot Les 25/06 et 26/06 au Fort Carré- Antibes (06)

FESTIVAL DU SOLEIL Marseille et le quartier de Noailles mettront l’Afrique à l’honneur. Le festival se tiendra dans les rues et places du quartier, où les musiques de différents horizons comme le chaabi marocain ou le

bikutsi camerounais viendront rythmer la vie quotidienne. À la musique traditionnelle se mêlera une plus moderne avec l’afro beat du célèbre collectif de DJ marseillais Marabout Fonk System. Au cours de la manifestation Faianatur présentera son nouvel album « Touch », habile fusion entre le reggae et l’électro. The Unternational qui renouvelle le style Klezmer et le marocain Hossni seront également présents. Afin de fêter les quinze ans de l'évènement l’artiste d’origine malgache Chao Boana (reggae hip hop) se produira, tout comme Yuzzo et son reggae tonique. L’association Racines et Cultures Franco Africaines (R.C.F.A) est à l’origine du projet, elle permet ainsi un voyage au sein des diverses communautés africaines. Outre le mélange des genres et la diversité culturelle qu’offre le festival, il se révèle également être un fabuleux tremplin pour les jeunes groupes marseillais qui peuvent alors s'essayer auprès d'un public et bénéficier des conseils d'artistes confirmés.  Manon Demoulliers Du 4/06 au 6/06 au Quartier de Noailles - Marseille (13).

CONVIVENCIA Tout près des canaux, pendant la belle saison, une destination célébrant la musique du monde vous donnera un avant goût d’évasion. Ce Festival naviguant qui fêtera sa 14e édition cette année, fait toujours route en direction du même projet, proposer des concerts organisés sur le pont de péniches le « Chèvrefeuille » et le « Tourmente ». Des artistes locaux comme Les Fabulous Trobadors, et de nombreux compositeurs internationaux dont Musicien du Nil, Les Tambours de Burundi, ou Souad Massi se prêteront au jeu, au détour des berges. Et c’est ainsi que cette scène mouvante se déplacera de ville en ville fendant les flots tranquilles du Canal des Deux-Mers. La convivialité sera donc bien au rendez-vous, quel que soit l’âge, en prônant la connivence autour d’apéro-concerts dans la soute – guinguette ou sur la terre ferme, le long des rivages. Il faut croire que dans la chaleur insouciante de l’été, la quête de convivialité est une aubaine pour attirer les amateurs de musique… Sophie Queval Du 26/06 au 01/07 Canal du Midi, Canal Latéral et Rhône (31). www.chevrefeuille.com


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:38

Page 18

AC/DC AC/DC c'est 17 albums et des tubes internationaux comme « Highway to Hell » (1979) et « Hells Bells » (1980). Courant Alternatif /Courant Continu (AC/DC) c’est de l’énergie inépuisable une fois sur scène, des concerts explosifs et survitaminés. AC/DC ou une affaire de famille qui marche, puisque ce sont les trois frère Young (George, Malcolm et Angus) qui sont à l’origine du groupe. D'origine écossaise, la famille Young a migré à Sydney en 1963. C'est en Australie que les frangins s'essayeront à la musique chacun de leur côté avant de jouer ensemble en 1973 (le groupe de George les Easybeats ayant connu un succès mondial au cours des années 60).

Que les fans se réjouissent, à l'occasion de sa tournée « Black Ice Tour » AC/DC effectuera deux dates en France, à savoir le 15 juin à Nice et le 18 juin à Paris. Le temps ne semble pas avoir de prise sur le groupe formé en 1973 et les fans sont toujours au rendez-vous plus de trente ans après le début.

En 1974 « High Voltage », le premier album du groupe est enregistré et sa sortie en 1975 amène les garçons à effectuer sa première tournée australienne. Le groupe étant alors composé des trois frères Young (Angus et Malcolm à la guitare, George à la basse), BonScott (chant) et Tony Currenti (batterie). C’est en 1976 que le groupe goûte au succès international en jouant les premières parties de concert d’artistes tels que Black Sabbath, Kiss ou encore Aerosmith. Malcolm et Angus Young, Bon Scott, Phil Rudd et Mark Evans formant alors AC/DC. Le fait est que le groupe chauffe trop les salles, ne laissant alors qu’aux têtes d’affiches « les miettes » d’un public ayant déjà tout donné. Angus s’impose peu à peu comme la figure emblématique du groupe, son uniforme d’écolier aidant.

Durant les années 70, la musique du groupe est considérée comme une « pollution sonore » par le gouvernent néo-zélandais, annulant alors le concert prévu sur le territoire concerné. C’est en 1980 avec la chanson « Rock and Roll ain’t noise pollution » que les artistes répondent à cet affront. Hard rock ou heavy metal, la frontière entre les deux est plus que fine lorsqu'il s'agit de définir à quel genre appartient AC/DC, le fait est que les membres du groupe n'en reste pas moins les enfants terribles du rock. La sortie de l’album For those about the rock we salute you en 1981 devient n°1 aux Etats-Unis, une nouveauté pour le groupe mais aussi une consécration !

Le 19 février 1980, Bon Scott, le chanteur du groupe décède à la suite d'une soirée trop arrosée. Malgré cette perte les membres d’AC/DC vont de l'avant et décident de poursuivre leur carrière, Brian Johnson devenant ainsi le nouveau chanteur. En juillet 1980, l’album Back in black et plus précisément le morceau Hells Bells rendent hommage à Bon Scott. Album qui devient le second album le plus vendu au monde, juste derrière “Thriller” de Michael Jackson. Le groupe croule alors sous les récompenses.

Au cours des années 80 AC/DC connaît une perte de vitesse, l’album de 1983 « Flick of the Switch » étant un véritable échec commercial, tout comme « Fly on the wall » sorti en 1985. A cela s’ajoute le départ du batteur Phil Rudd. La fin des années 80 et le début des 90 marquent le renouveau du groupe. En 1988, « Blow up your video » signe le retour en tête des chartes d’AC/DC. « The Razors Edge » en 1990 permet au groupe de renouer définitivement avec la popularité et le succès commercial. Les années 1990 confirmant ce retour au sommet.

Le changement de siècle, quant à lui, démontre que le groupe sait s’adapter à son public. En effet, l’album « Stiff upper lif » paru en 2000 est à la hauteur des attentes de la nouvelle génération, sans désorienter les fans de la première heure. L’album devient numéro un dans cinq pays dont l’Allemagne. Le 22 mars 2000, une rue de Leganés (près de Madrid) devient la rue AC/DC ; et le 1er octobre 2004 c’est une rue de Melbourne qui change à son tour de nom adoptant alors le patronyme du groupe. Plus de trente ans après, la musique du groupe n’a pas pris une ride séduisant un nouveau public avide d’authenticité et de sons vifs, électriques. AC/DC apparait donc au top de sa forme, puisque cette année le groupe a raflé le grammy award de la meilleure performance hard rock de l’année pour la chanson « War machine » (de l’album Black Ice). Les concerts prévus cet été se voudront, donc, électriques, hyperactifs et surtout inoubliables. Sur scène seront donc présents Malcolm Young à la guitare rythmique, Angus Young à la guitare solo, Brian Johnson au chant, Cliff Williams à la basse et Phil Rudd (de retour depuis 1993) à la batterie. Car outre une musique de qualité, le groupe offre une véritable prestation scénique.  Manon Demoulliers

En concert le 15 juin au stade Charles Erhmann - Nice (06).


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:38

Page 19

Mayer Hawthorne -Si Mayer Hawthorne a, au premier abord, tout d’un bureaucrate aseptisé, quand le jeune homme de 29 ans commence à chanter et à battre le rythme passionnément sur scène, il ne reste alors plus que cette révélation fracassante : le hip-hop et la soul sont combinables avec une peau blanche et un look de premier de la classe. Bon, tout d’abord que pensez-vous de la France ? Y’a-t-il une différence entre les EtatsUnis et l’Europe, musicalement parlant ? J’adore la France, plus je viens dans ce pays, plus je l’aime. Je pense que la différence principale réside dans le fait que les Européens sont plus ouverts d’esprits, plus curieux musicalement, ils ne sont pas formatés par ce qui passe à la radio. Les Européens sont également plus libérés lors des concerts, ils n’ont pas peur de bouger, de danser. Les Américains ont tendances à rester tranquilles. Depuis quand jouez-vous de la musique ? Mes parents sont musiciens alors ils m’ont appris à jouer de la basse, de la guitare, du piano depuis que j’ai 5 ou 6 ans. La batterie ça a été un peu plus difficile par contre. J’ai toujours voulu en jouer mais mes parents trouvaient ça trop bruyant, alors j’en jouais chez des amis. C’est un rêve de gosse de devenir musicien ou c’est arrivé par hasard, comme une révélation, quand vous étiez plus âgé ? J’ai toujours su que j’étais fait pour la musique, que je voulais en faire. J’ai étudié l’informatique à l’école mais je savais que la musique c’était vraiment mon truc. Vous êtes en tournée avec « The County » actuellement, est-ce un groupe ancien, avec lequel vous êtes depuis toujours ? J’ai crée mon premier groupe quand j’étais très jeune. Il s’appelait « NUWK », c’était avec des gamins qui ont grandi dans le même quartier que le mien. « The County », c’est quelque chose de tout récent par contre, la formation remonte à un an et demi environ. Mais j’ai eu plein d’autres groupes entre ces deux là : des choses plus rock, punk même ! C’est à partir de

mon entrée lycée que je me suis mis à écouter du hip-hop. A partir de là, j’ai fait parti de beaucoup de groupes de musique hip-hop, comme Athletic Mic League ou Now On. Peut-on dire que vous êtes un « soul man » avant tout ? Je ne sais pas vraiment. J’ai été producteur et DJ dans le hip-hop pendant presque 10 ans donc je pense que je d’abord un « hip-hop man ». Si Peanut Butter Wolf (le créateur de Stones Throw Records, qui est le label de Mayer Hawthorne) ne m’avait pas poussé, je n’aurais probablement jamais enregistré A Strange Arrangement, qui est un album soul. Cette influence musicale vient-elle du fait que vous ayez grandi à Ann Arbor, juste à côté de Detroit et donc du fameux label Motown ? Il est certain que cet environnement a eu une grande influence sur moi. Grandir dans cette atmosphère c’est quelque chose qui vous rend extrêmement fier de toute cette musique, de toute cette créativité que j’essaye de maintenir. S’il vous ne deviez citer qu’un chanteur qui vous a inspiré, influencé, ce serait ? En fait, il y en a des centaines, vraiment, c’est très dur de n’en choisir qu’un, mais je dirais Freddy Mercury.

Vous venez de sortir votre premier album solo « A Strange Arrangement ». C’était quelque chose que vous aviez envie de faire depuis longtemps, de faire un album solo, vraiment soul ? Pas du tout ! Je n’avais jamais envisagé de faire quelque chose comme ça, je faisais uniquement de la musique hip-hop. C’est Peanut Better Wolf qui a suggéré que je fasse un album solo de musique soul. Il a entendu deux ou trois démos, de musique soul, que j’avais fait dans ma chambre, juste pour le plaisir et il a jugé qu’il y a avait quelque chose à exploiter là-dedans. Le résultat est « A Strange Arrangement », qui est un album soul mais inspiré du hip-hop. En ce qui concerne l’après « Stange Arrangement » et l’après-tournée, vous avez déjà des idées, des projets ? Je suis déjà en train de travailler sur différents projets en ce moment. D’un côté quelque chose « New Wave », que j’appelle « New New Wave », parce que ça donne une musique assez étrange, à la John Foxx. De l’autre, je fais toujours de la musique hip-hop : j’ai un projet avec un ami à Detroit qui est aussi producteur de hip-hop et qui s’appelle 40 KT, je viens de finir un remix pour Snoop Dog et je suis en train de lui composer des morceaux. J’ai également un autre projet, qui aboutit, c’est une reprise de la chanson de Tony Bennet « I left my heart in San Fransico » et je projette d’enregistrer un projet se basant sur des reprises dans ce genre, qui s’intitulerait « Life Pop Folklo ». Un chanteur, un groupe du moment ? J’adore le nouvel album d’Erykah Badu, il y a également Empire of the Sun, Phoenix. Pour finir, comment vous voyez-vous dans 20 ans ? Comme aujourd’hui : vivre de ma musique, et ne rien avoir à faire d’autre pour subsister !  Coralie Herceg


2O

20/05/10

nouvelle vague

#163 juin 2O1O

18:38

Page 20

chroniques

Le disque du mois KYRIE KRISTMANSON Origin of stars (No Format) Sans vouloir tomber dans le grossier jeu de mots de bas étage, on peut décemment dire qu’avec cet « Origin of stars », une étoile est née. Pour classifier non moins grossièrement la musique de cette jeune artiste canadienne de 20 ans, on pourrait aisément la ranger dans un registre folk, et s’arrêter là, point. Mais on ne le fera pas, évidemment. Parce que dans le long déferlement d’artistes folk qui se pressent actuellement au portillon des dernières sorties, Kyrie, elle, sort sans mal du lot. Visage d’ange, coiffée de son immuable chapeau blanc, guitare à la main, trompette au bec, ou piano sous les doigts, Kyrie, c’est d’abord une voix, pure, cristalline, simplement belle. Avec une approche acoustique, minimaliste mais pas simpliste, sobre mais pas frugal, la canadienne parvient à dégager de ses harmonies le fameux « petit plus » qui fait tout, sa marque de fabrique qui la rend tout bonnement inimitable, et tellement appréciable. La « faute » principalement à un chant atypique et à des arrangements qui prennent un malin plaisir à éviter les chemins du « conventionnellement correct ». Sans aucun doute l’une des meilleures découvertes folk de l’année.  Matthieu Bescond 

La couv’... il y a 10 ans

RICHARD GALLIANO Bach (Deutsche Grammophon/Universal Music France) Premier album de Richard Galliano chez Deutsche Grammophon, Bach est un projet auquel l'artiste songe depuis déjà longtemps. Enregistré à Paris à Notre Dame du Liban en Septembre 2009, il est consacré aux premières amours du disciple d'Astor Piazzola, s'éloignant un temps du jazz et de la New-Musette. En effet l'accordéoniste jouait déjà les préludes et les fugues de l'immense compositeur dans son adolescence, son amour pour les partitions du maître ne datent donc pas d'hier mais de ces pièces pour orgue qu'il interprétait jadis, il s'oriente désormais davantage vers les concerti pour violons et suites pour violoncelles et hautbois. Richard a choisi des ?uvres repaires du répertoire de Bach comme La Badinerie ou Air et s'y invite tantôt au bandonéon ou à l'accordina avec toujours à l'esprit le souci d'émouvoir le public averti ou néophyte et le désir d'exprimer l'universalité de la musique de J.S. Bach. Considérant son instrument comme « un orgue portatif et expressif », il propose aux auditeurs une version inédite de cette grande musique. Bien loin de la mauvaise réputation que l'instrument, encore souvent associé aux bals musettes, traîne derrière lui, Mr Galliano défriche de nouveaux territoires à explorer pour tout accordéon et bandonéon désirant s'aventurer vers de nouveaux horizons musicaux. Album réussi et élégant !  Nicolas Hillali 

ARTHUR H Mystic rumba Mystic Rumba nous est proposé par l'auteur-compositeur et interprète Arthur H. Après son excellant et groovy L'homme du monde, qui lui valut en 2009 la victoire de la musique, pour l'album pop/rock de l'année,l'artiste nous reviens avec une atmosphère acoustique. C'est un virage musicale à cent quatre-vingt degrés, en effet, Arthur se dévoile, seul , derrière un piano. « Après cette énergie très techno-rock, j'avais besoin d'une solitude partagée, d'une intimité sensuelle,très proche des gens » confie l'artiste, « de me retrouver face à moimême, sans artifice, comme exposé sous une loupe géante ».Mystic Rumba revisite une sélection de 24 chansons qui ont jalonnés les 20 ans de carrière d'Arthur H. C'est l'occasion de redécouvrir des titres interprétés de manière intimiste, avec cette voix chaude et sensuelle reconnaissable entre mille, et aussi d'entendre joué un pianiste talentueux. Pour aller jusqu'au bout de son idée, l'artiste s'est isoler dans le studio de La Fabrique, installé en pleine campagne. C'est une propriété qui appartient à un grand collectionneur de vinyles, l'enregistrement se fait donc au milieu de cette collection. On ressent donc une atmosphère de silence et de plénitude, qui est assez prenante. Cet opus contient également quatre inédits. Alors faites vous votre propre idée.  Kadha Cissoko  MGMT Congratulations On a beaucoup entendu MGMT, le combo australien qui avait réuni le consensus il y a deux ans avec un excellent album. Ils nous reviennent avec « Congratulations », après une grosse attente des fans et de la critique. L’album inséré, les mélodies sucrées sont plus 60’s quelques peu psychédéliques dans l’ensemble. Mais l’album gagne fortement en cohérence. Exit les paillettes et autres glitters fluo, exit les tubes ultimes (Kids et autres consorts), les membres de MGMT sont allé explorer des terrains inconnus. Pour ceux qui attendaient un MGMT copie-conforme du premier opus, ils peuvent passer leur chemin. Quelques titres rappellent pourtant la fraicheur qu’on leur attribue (Fresh Delirium, Song For Dan Treacy), mais d’autres frisent avec des sons rockab’ (Brian Eno), voire psychédélique (Lady Dada’s Nightmare). L’inspiration se veut plus lointaine pour un groupe très attendu. Moins electro pop, plus pop en somme. Congratulations était un pari risqué et qui n’est pas tellement raté. Après quelques écoutes le disque révèle une richesse agréable qu’on peut craindre un peu éphémère. L’album est bon certes, mais pas indispensable, sauf pour les fans.  Laurent Ciarabelli  69 Novo Rock Au moment où je reçois ce disque concrétisant le nouveau projet de Armand et Virginie de Sloy, j'apprends que Corleone (autre projet jouissif regroupant le même Armand, cette fois accompagné de Rico & Stephan de Dionysos) va passer à Marseille. Cool !J'attendrai donc de me remettre du concert et de bien re écouter le disque pour en parler. Après Sabo avec Remi de Drive Blind pour un trio plus calme, les revoici dans un créneau plus électrique. Je pourrais comme beaucoup citer les références de la bio, mais très honnêtement je ne les connais pas assez bien (en dehors de Devo). Non ce qui est sûr et qui sautera tout de suite à l'oreille des auditeurs qui ont connu le trio auteur de Fuse, Plug, Planet of Tubes et Electrelite, c'est que l'ombre de Sloy n'est pas loin. En plus ludique, plus sautillant, ce qui fait qu'ils réussissent le tour de force de ne pas ressembler à un pale copie du groupe de leurs 20 ans. En plus du chant caractéristique de Armand (exagéré, langoureux, chevrotant) qui par moments semble se prendre pour Elvis (sur la Love Excess), celui de Virginie (passé à la moulinette analogique) aux choeurs

Légende (exclamative)

NV #163-débord.qxd

    

! Bô ! Bömuf !! Muuumm !!! Aaaahhh !!!!!

mais pas uniquement, qui apporte cette touche d'innocence à des textes et thématiques relativement eXplicites . Pas de batteur donc, mais des boites à rythmes faussement cheap au beats irrésistibles. A l'écoute de ce disque frais et entrainant on est très très impatient de voir ce que leur "Novo Rock" donne sur scène. Bref Sloy is (still) dead mais entre Zone Libre (avec ou sans Casey), Sabo, Corleone et maintenant ce 69 on va peut être finir par se consoler ...  Pirlouiiiit  http://69novorock.com/ ACORPS DE RUE Sans rancune (Patchwork Production) Festif, enjoué, guilleret, il est des groupes qui diffusent une musique qui vous réchauffe le coeur, l’âme et l’esprit le temps d’un concert ou le temps d’une écoute de disque… Acorps de rue fait parti de ces groupes qui quoi qu’il arrive, nous rappelle que la musique est aussi fait pour rendre heureux ! Ils viennent de sortir leur deuxième album « Sans Rancunes » et dès le premier titre « relax » c’est une débandage de liesse et de rythmes endiablés… Plus lancinant sur le morceau « le p’tit bouchon », l’accordéon swinge et nous incite à quelques pas de danse sur le tarmac… Non sans rappeler, la musique du film « Amélie Poulain », Acorps de Rue, possède un univers bien à lui, qui fait voyager au-delà du temps, de l’espace, des frontières et des différences sociales et culturelles. On se souvient alors de la chanson française dans sa plus pure tradition qui faisait danser nos parents… Sorte de retour aux sources de l’essence même de ce qu’est la musique… 12 titres qui lancent un appel à la gaieté et à la fête. Un disque à mettre absolument entre toutes les mains !  Céline Dehédin  CATS ON TREES Uli Tous les deux membres du groupe Aeria Microcosme, Nina et Yohan ont monté en 2007 Cats On Trees, un duo s’articulant autour d’un piano et d’une batterie et ont créé un univers magique, personnel et rempli de couleurs. Avec des compositions très mélodiques, mélancoliques mêmes, aux sonorités rock et folk, le duo est à placer à côté de Nosfell ou Cocorosie. La voix de Nina se révèle très pure et fragile oscillante entre chuchotements et sonorités folk afin de nous raconter ces histoires enfantines mais faussement naïves. Côté instruments le piano et la batterie forment une très bonne harmonie, à la fois mélodique et très entraînant pour le premier, typé rock et incrustations bruitistes pour le second. La complicité qui règne entre les deux ne fait qu’accentuer l’immersion du public dans leur monde où les arbres sont remplis de chats et les cieux orangés de nuages verts! En ayant fait des premières parties de Cocorosie, Ruby Throat ou encore Sylvain Choveau, nul doute ne fait que Cats On Trees va continuer de séduire aux quatre coins de la France…  Nicolas Tarragoni  JONSI Go (Parlophone) L’Islande n’est pas en ce moment, disons le sans ambages, en odeur de sainteté. Après la faillite des banques et des entreprises Islandaises il y a quelques temps à cause de la crise financière (de petits malins avaient même tenté de vendre l’île aux enchères sur E- Bay !) et le volcan Eyjafjallajokull (à vos souhaits !) qui en quatre jours à réussi à contrarier la planète entière; le mot Islande semblait précédé d’un nuage de souffre. Jon Thor Birgisson, alias Jonsi originaire de la petite île a la tâche ardue de nous faire oublier tout ça. Disons que l’homme part déjà avec un atout conséquent puisqu’il n’est autre que le leader des extraordinaires Sigur Ros, groupe qui ne nous a jamais déçu et que l’on se plaît à adorer depuis plus d’une décennie. On est quand même en droit de se poser quelques questions


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:38

Page 21

afin de ne pas céder à ses avances musicales trop facilement. Cette deuxième échappée solo est elle différente de son groupe originel ? Cela vaut il vraiment le coup ? Eh bien à vrai dire oui. Certes la voix du blondinet est toujours la même (pour les profanes, c’est un peu un croisement entre la voix d’un elfe et celle de votre petite soeur après qu’elle ait inhalé de l’hélium), mais les arrangements se démarquent des productions de Sigur Ros et se font légèrement plus Pop. Petite nouveauté, Jonsi ne s’exprime plus dans cette langue compréhensible que par quelques veinards, mais opte ici pour la langue de Shakespeare, ce qui a pour effet de rendre les morceaux plus accessibles et humains. Cet opus nous enchante par sa complexité (piano, bois, cuivres, cordes) et sa cohérence, et on en ressort des images plein la tête. Go va sans nul doute nous aider à nous réconcilier avec l’île aux geysers.  Christophe Guilbert  DEE DEE BRIDGEWATER Eleanora Fagan - To Billie with Love La filiation de Dee Dee Bridgewater avec Billie Holiday est tellement flagrante que l'on ne s'étonne pas qu'après prés de 40 ans de carrière, la plus francophone des chanteuses de jazz étasuniennes, ai décidée de faire ce disque tribute à Eleanora Fagan, le véritable patronyme de la grande Lady Day. Rester à choisir parmi les centaines de titres interprétés par Billie ceux qu'elle allait s'approprier. Le choix s'est porté sur un mélange de tubes interplanétaires ("Lady Sings The Blues", Lover Man") de petites perles assez rares ("Miss Brown To You", Mother's Son In Law") et de l'incontournable cri, prière, harangue, le sublime et indispensable "Strange Fruit", 4'16 d'intensité émotionnelle. Mais ce disque ne serait rien sans les quatre musiciens qui accompagnent, transcendent la chanteuse. Edsel Gomez, responsable des arrangements, au piano, James Carter qui souffle brillamment dans ses saxophones, clarinette basse et même une flute traversière, la section rythmique est assurée,( et comment!) par Christian Mc Bride à la basse et Lewis Nash aux drums. Chapeau Messieurs. Chapeau bas, Madame Bridgewater.  Jacques Lerognon 

MOBY Wait for me.remixes! Vous êtes parmi ceux qui ont adoré l'album de Moby « Wait for me » sorti en juin 2009 ? Eh bien, vous allez être gâtés et avoir du rabe, voici donc Wait for me.remixes! Comme son titre l'indique cet opus comporte des versions revisitées du dernier album Wait for me, sortit l'été dernier. Pour ces remix, Moby a pour une fois de plus eu du génie et a su s'entourer du meilleur de la scène club, avec notamment Yuksek, Laidback Luke et surtout l'immense Carl Cox. Une fois de plus l'artiste nous surprend, avec un double album, qui est un petit bijou de musique électronique qui saura à coup sûr ravir les fans de Moby, car on y retrouve bien entendu sa patte, car les Dj ont su parfaitement coller à son univers avec leur « touch » sans pour autant le dénaturer. Les adeptes de musique électro, seront aussi comblés, difficile ne pas l'être avec des pointures pareils. Cela donne le ton de l'été qui approche avec tout ses festivals de musique électro. Autant prendre de l'avance et plongé à corps perdu dans cette atmosphère avec Wait for me.remixes!  Kadha Cissoko  JACKY TERRASSON Push (Concord Jazz) Après 10 albums pour Blue Note, tous salués par une critique admirative et unanime, le pianiste Jacky Terrasson vient de confier la diffusion de « Push », son dernier enregistrement en trio, au label Concord Jazz. Aucun reniement toutefois. Doué d'un toucher des plus subtils, l'émule de Francis Paudras et élève de Jeff Gardner, continue à faire preuve de l’exigeante cohérence musicale qui le caractérise depuis le début de sa carrière. Lauréat du Prix Thelonious Monk et coopté par des « big shots » tels Barney Wilen, Betty Carter, Dee Dee Bridgewater, Ray Brown ou Cassandra Wilson, il s’est forgé une solide expérience et, se permet cette fois encore de prendre bien des risques. Avec Grégoire Maret (hca) et Jacques Schwarz-Bart (sax ténor), la re-lecture des textes « sacrés » : Round Midnight, Ruby My Dear, Body and Soul, You’d Be So Nice (avec une tou-

che de Michaël Jackson), les compositions personnelles, ou les vocalises, alternent dans un dynamisme, une sincérité et un enthousiasme stupéfiants de naturel. Magnifique. Daniel Chauvet  BILL DERAIME Brailleur de Fond (Dixiefrog - Harmonia Mundi) Moins de 2 ans après Bouge Encore, Bill Deraime revient dans les bacs avec ce double album avec pas moins de 26 morceaux. Comme une suite au précédent il s'agit d'une sorte de « best of myself » (pour reprendre ses termes) dans lequel il nous propose de vieux titres (parmi la grosse centaine composée en plus de 30 ans) réinterprétés au cours de ces 10 dernières années. Plus que de donner un nouvelle chance à des morceaux parfois « enterrés vivants » (suite à ses déboires de maison de disque par exemple), il nous propose une véritable relecture de ces titres toujours autant d'actualité (si ce n'est encore plus pour certains !). Maintenant qu'il a vécu ses morceaux (et parfois redécouverts) ils sonnent encore plus vrais, encore plus authentiques ! Et ce n'est d'ailleurs pas un hasard si il commence par ce "Chanteur Maudit" écrit il y a 30 ans à propos de l'époque où il chantait dans le métro. Du blues tout d'abord mais teinté de reggae, gospel, rock … 26 titres qui véhiculent plus ou moins explicitement les valeurs fondamentales qu'a toujours défendu ce grand bonhomme : fraternité, partage, espoir, .. bref l'Amour sous toutes ses formes d'expression. En bonus, 2 reprises (en anglais, seul avec sa douze cordes) du révérend Gary Davies et sur le deuxième disque une (trop) courte interview (mais instructive) et un bout de live dont l'intégrale est disponible sur son site. Le tout dans un superbe digipack avec un livret très fourni (40 pages) truffé de notes personnels et d'anecdotes … dans lequel il explique notamment ce qui l'a poussé à reprendre ces morceaux. Bon maintenant on n'espère plus qu'une chose c'est que les programmateurs, tourneurs, etc … nous l'amèneront à nouveau près de chez nous pour une nouvelle communion dans la joie et la bonne humeur!  Pirlouiiiit  www.billderaime.com + de chroniques sur

Spécial Festivals Eté 2010

* 20 000 exemplaires * * 500 points de diffusion *

Nice, Toulon, Marseille, Avignon, Montpellier, Cannes, Aix en Provence... + Distribution événementielle (concerts, festivals, lieux touristiques...)

*

Sortie le 21 juin 2010

*

Pour communiquer dans ce numéro exceptionnel

04 93 58 51 51


NV #163-débord.qxd

20/05/10

18:38

Page 22

AHAMADA SMIS Être (Colombe Records) Les Comores s'installent à Marseille et le slam d'Ahamada Smis prend ses couleurs africaines entre rythmes hip-hop, sonorités world et jazz. Issu de l'immigration, le jeune comorien a connu la violence, le squatte et la rue avant de se mettre au rap et à l'écriture. Ouvrier dans la charpenterie métallique les mots se bousculent et ne demandent qu'à sortir de son esprit aiguisé et ambitieux, il devient ingénieur du son puis naturellement la scène invite ses mots, ses mots invitent quelques mélodies puis une vielle à roue, une flûte, un accordéon, un violon, un sax, des percussions, une guitare, une basse et une batterie...entrent aussi dans la partie jusqu'à conclure enfin et donner lieu à l'album "Être". Tel un Oxmo Puccino, Ahamada est proche de la musique et des instruments autant que de ses textes, le jazz croise les résonances occitanes et afro beat sur des histoires autobiographiques et inspirées du quotidien. Simples, belles et engagées, les paroles d'Ahamada sont contées d'une voix douce et apaisée. La langue française côtoie le swahili dans un discours de paix, de tolérance, d'ouverture et d'espoir. L'Afrique et Marseille se retrouvent paisiblement autour d'une seule et même valeur : le respect de soi et de l'autre. Le poète signe là un très bel opus bien loin du bling-bling ambiant, les samples et boîtes à rythmes sont écartés au profit d'une musique acoustique mélodieuse. Une agréable découverte !  Nicolas Hillali  JAMIE LIDELL - Compass (Warp Music) La première impression est assez surprenante voire déroutante, il ne ressort de Compass que le fatras bruyant et démembré d'une soul désarticulée, désossée et chancelante...Puis la folie de Jamie nous gagne rapidement, et ses ritournelles obsédantes finissent par tourbillonner et finalement s'orienter vers une seule et même idée LA LIBERTÈ. Après Jim en 2008, le

double de Jamie en plus baroque et bricoleur n'a plus lieu d'être, Mr Lidell semble avoir enfin concilié sa double personnalité. Jamie est donc de retour avec un album funky dense et riche. Deux ans de recherche, de rencontres et d'échanges lui auront été nécessaires pour accoucher de cet oSni (Jamie est un habitué des objets soulfunkelectropsyché non identifiés)...Jamie Lidell est un fou qui se nourrit de tout et recrache tantôt un gospel éclaté, tantôt une nusoul onctueuse et sucrée, ici un clin d'oeil aux Jackson Five et là un blues vrombissant, une berceuse alanguie puis une pop explosive et sombre. Bref, Jamie a glissé dans ce Compass le meilleur de lui-même et s'est entouré de sacrées pointures pour donner forme à ce bordel confus, grinçant gravé en clair/obscur, on y retrouve en effet Feist, Gonzales, Beck, Chris Taylor (des Grizzly Bear), James Gadson (batteur de Bill Withers et Quincy Jones...) et bien d'autres. Eparpillée et étourdissante, la soul WARPienne de Jamie cherche oreilles à défleurer.  Nicolas Hillali 

CLAUDE NOUGARO Les fables de ma fontaine (Emi) Ce DVD restitue le dernier spectacle de Claude Nougaro. C’est un Nougaro sans musique, sans swing, sans orchestre l’accompagnant. Son dernier tour de piste est un spectacle dans lequel seuls comptent les mots et les phrases. Le grand artiste déclame ses textes de chansons et quelques poèmes inédits de son crû en nous restituant la beauté et l’humour de son écriture si personnelle. Tout est magique dans cet exercice de style qui prend encore plus de force quand nous nous mettons à penser que le poète n’est plus parmi nous. D’ailleurs, bien peu de nos auteurs se seraient essayés à un tel défi. Mais Claude Nougaro était unique et son talent éclabousse encore cette heure quinze de travail sans filet, avec simplement des mots et une sincérité de tous les instants Un bien beau dvd et un bien grand bonhomme…  Raymond Sérini 

::::: DVD :::::

::::: Livres :::::

CHARLIE WINSTON Hit the road Après avoir conquis un large public lors d’une tournée de plus de 100 dates à travers l’Europe et la France et en attendant la sortie de son prochain album, vous pourrez découvrir ou redécouvrir le live de Charlie Winston enregistré au Zenith de Paris le 2 février dernier, réalisé par Dick Carruthers (The Cure, The White Stripes, Louise Attaque…). Ce DVD permet donc de voir en image cet excellent showman interpréter les chansons de son premier album “Hobo“ (sorti début 2009) : de Like a hobo, Caling me, My life is a duck et une version totalement revu de In Your Hands… En bonus, on trouvera un documentaire sur les coulisses du concert et le clip de I Love Your Smile avec la participation de Audrey Tautou! En attendant une nouvelle tournée française qui débutera fin mai ce dvd live est l’occasion de vibrer avec cet original anglais de 30 ans.  Nicolas Tarragoni 

AYMERIC LEROY Rock progressif (Editions le mot et le reste) Aymeric Leroy est un passionné de rock progressif et un expert reconnu de la scène de Cantebury (Soft Machine, Caravan etc…). Il nous propose dans un ouvrage de près de 450 pages un tour d’horizon très documenté. Son étude part des grands ténors des heures brillantes des années soixante dix (Yes, Genesis ; King Crimson etc...) pour s’en aller vers des groupes souvent aussi talentueux mais moins connus (Enid, Grobschnitt...). Tous les styles sont évoqués du prog symphonique au néo prog, du prog métal au prog à influence classisante. Vous découvrirez en lisant ce recueil que le rock progressif, qui a connu son apogée entre 1970 et 1975, n’a jamais cessé depuis d’engendrer des groupes de très grande qualité. C’est cette réalité que confirme cet ouvrage brillant qui se dévore en quelques heures.  Raymond Sérini  + de chroniques sur


NV #163-dĂŠbord.qxd

20/05/10

18:38

Page 23


NV #163-dĂŠbord.qxd

20/05/10

18:38

Page 24

NV #163 - juin 2010  

Toute l'actu musicale du Sud-Est avec Bob Dylan en couverture, les zooms sur AC/DC, Sexy Sushi, Kami et Sashird Lao, l'agenda concerts et le...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you